Forum privé
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 sa fait longtemps!

Aller en bas 
AuteurMessage
Derek Kijo

avatar

Messages : 1372
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: sa fait longtemps!   Sam 26 Aoû - 21:25

Je me rappel encore, tout ses morts autour de moi, se sang. Je regardais mes mains, moi aussi je suis remplis de sang, du sang que j'ai volontairement fait couler. Les cadavres s'empile autour de moi et je souri malgré mes huit ans à peine. En regardant le ciel je vois ses archanges combattre mes semblables, les faire tomber un part un et pourtant nous gagnons cette guerre. Une guerre entre le bien et le mal, entre ses damon créer uniquement pour se moment. Des damons ghoul croisé avec des vampires ayant été sorcier autre fois, je fais partie de l'un d'eux. Je déployais mes quatre appendice sortie du bas de mon dos nommé Kagune, je m'en servais pour écharper tout ceux qui croisais notre chemin. c'est ensuite que...sa situation changeai, alors que nous étions sur le point de gagner cette guerre. Un dieu venait prendre part au combat sur le dos d'un dragon accompagner de millier de créature magique. Je sentais une main sur mon épaule avant que je me réveille brusquement de mon rêve.

Je me redressais posant ma main sur mon visage respirant rapidement, encore..encore se stupide rêve! mille année se sont passé depuis cette guerre et j'arrive encore à rêver de ça. En regardant autour de moi je me rappelais, oui ce motel. C'est moi qui est loué cette chambre pour le nuit, je regardais l'homme à côté de moi dormant comme une masse.

Derek: rien te réveil toi.

Je me levais voulant chercher mon paquet de cigarette dans la poche de mon jean, je regardais au même moment par le fenêtre. Je regardais cette ados marchant tranquillement dans la rue avec ses écouteurs au oreilles, jusqu'à qu'il se fache interpellé par trois type louche. Mes sourcils se fronçaient tout en regardant la scène, ils tentent de le raquetté. Je me tournais voulant ignoré cette histoire, mais fini par attraper mon pantalon pour l'enfiler et sauta par le fenêtre. J’atterris devant l'ados regardant ses trois type.

" d'où tout sort toi!"

" le mec qui connais pas les t-shirt, tu espère nous faire peur avec se regard?"

Derek: dégagez d'ici avant que je m'occupe de votre cas.

" tu crois ça?"

ils sortaient tous une arme de leurs veste, de simple canifs. Je continuais de les regarder sans aucune crainte.

"je vais t'ouvrir le ventre mec"

il semblait agacé que je reste planter la alors il courait vers dirigeant cette petite lame contre mon ventre, alors que cette lame tentait de percer la peau celle ci se brisait en deux.

Derek: ses armes la ne peuvent pas le blesser.

Il me regardait et je faisais de même avec mes yeux de ghoul, des veines noir apparu également atour de mes yeux rappelant aussi mon côté vampire.

"bordel t'es quoi au juste?"

derek: un monstre.

je lui donnais juste une baffe pour l'éjecté loin de moi avant de regarder les deux autres qui tentait de fuir. je craquais l'un de mes doigts et sortais deux de mes kagune attrapant chacune l'une de ses jambes. l'un d'eux je le plaquais contre une façade, je pouvais entendre ses os se briser à l'impact et l'autre contre une voiture. En tournant légèrement la tête je voyais l'autre type s’en prendre à l'ados.

" si tu t'approche de moi je le tue!"

heureusement il fais beaucoup trop noir pour qu'il puisse voir mon visage seul mes yeux de démon sont visible dans l'obscurité.


Derek: tu voulais m'ouvrir le ventre?

en une fraction de seconde j'étais derrière lui l'attrapant le bras qui détenait larme, je lui brisais l'os sans difficulté. Il hurlait de douleur, mais j'avais strictement aucune pitié pour lui.

"pitié ne me tuer pas"

Derek: tu en avais de la pitié quand tu as voulu m'ouvrir le ventre?

il crachait du sang au visage, ma kagune lui traversais le ventre et le tuais peut de temps après. je cherchais l'ados pour l'hypnotisé mais il avait prit ses jambes à son cou. 

Derek: merde.

Je sautais vite pour passé à nouveau par la fenêtre de la chambre, je levais les yeux sentant un regard sur moi.

Derek: pour ça tu te réveil? je sais se que tu va dire alors ne dis rien Akio, j'ai pas besoin de ton petit serment.

Je marchais vers la salle de bain, lui me suivait.

Derek: je sais très bien se que je risque qu'est ce que tu crois? c'est pour ça d'ailleurs que tu vais prendre ma douche et me tirer d'ici.

Je levais les yeux une nouvel fois avant de me retourner.

Derek: tu aurai pu foutre un caleçon avant de me faire la moral! je sais très bien se que je fais! j'ai plus de mille ans d'existence je te rappel! et puis de quoi tu as peur? tu plus pouvoir baiser avec moi? laisse moi me laver! j'ai pas envie d'avoir les flics sur le dos ou pire encore!

je retirais vite mon pantalon entrant sous le douche, c'est qu'il reste encore la!

Derek: le gamin c'est tiré avant que je puisse l'hypnotisé, mais il a pas vu mon visage ok? il faisais trop noir pour moi. J'ai eu la chance que cette rue sois mal éclairé et puis fou moi la paix merde!

j'utilisais mes pouvoirs cette fois pour l'éjecté de la salle de bain et fermer la porte .

Derek: casse couille se mec!

Je baissais les yeux regardant mes mains, le sang commençait doucement à partir avec l'eau, mais c'était assez pour encore me rappeler cette scène de bataille. Je finissais par sortir de la salle de bain, Akio était partit et je comprenais pourquoi. j'entendais les flics marcher dans le couloir, je sortais vite par le fenêtre sautant de toit en toit avant d'arriver chez moi.

Le lendemain c'est à l'autre bout de la ville qu'on se retrouve et dans une école spécialisé dans la magie.

Kat: tu en fais une drole de tête se matin Gabriel, je sais que c'est pas ton truc l'école mais tu pourrai faire un effort quand même! j'en suis sûr qu'on va se plaire ici et que cette "rhumeur" ne sais pas propager jusqu'ici.

elle le regardait tout en marchant.

kat: c'est ça qui t'inquiète? c'est stupide! tu as le droit d'aimer qui tu veux après tout! enfin soit!

elle lui attrapait le bras.

Kat: mais quoi qu'il en soit tu restera toujours mon gabri à moi! ami pour la vie!

elle faisais la moue sa semblait pas vraiment le faire sourire.

kat: toi alors, tu pourrai faire un effort quand même! bon je sort mon planning!

elle sortait un papier de sa poche soupirant.

kat: quel horaire horrible! oh non! on a se fameux sensei!

elle montrait du doigt la feuille.

Kat: j'ai entendu dire que c'était le pire sensei de cette établissement, un vrai sadique! je parie qu'il est moche et tout poilu! oh non! c'est notre premier cours en plus! tu es sûr que tu veux pas retourner à l'autre école? et gabriel! mais c'est qu'il m'attend pas en plus!

elle trottinait pour le suivre jusqu'à la classe en question.

kat: le sensei qui est en retard dès le premier jour, tu parle d'un professionnel! on aurai déjà été puni pour ça nous. sa nous laisse le temps de voir les nouvelles tête de la classe, il a de beau garçons.

elle écoutait un peu les conversation derrière, les deux élèves parlaient du massacre de cette nuit.

kat: c'est dingue ça, il a vraiment des malades sur cette planète.

Elle se penchait un peu pour voir le visage de gabriel.

Kat: Gabriel? tu es sûr que ça va? tu as pas quelque chose à me dire? on se dit tout d'habitude.

Les élèves se taisais à l'arriver du sensei.

derek: dès que vous franchissez cette porte je désire le silence complet quand je parle. Je suis de très mauvaise humeur ayant passé une sale nuit, alors ne contrarier pas.

Je me mettais debout derrière mon bureau.

Derek: donc je me présente Derek kijo, appelez moi sensei ou mr kijo. Je suis la parler des créatures malfaisante de se monde et comment les contré si besoin.

Kat: sensei?

Elle levait la main me regardant.

Derek: présentez vous et posez votre question.

Kat: je m'appel kat et je voulais savoir pourquoi un tel cours? après tout il n'existe plus aucune être malfaisant, ils ont tous été détruit lors de la grande guerre.

Derek: détrompez vous mademoiselle Kat, il en existe encore. Très peu serte, mais certain se cache et peut être que vous avez parlez à l'un d'eux sans le savoir.

Elle baissais les oreilles tout en regardant autour d'elle et c'est la que je posais mes yeux sur lui. c'est le garçon de cette nuit, il me regarde fixement aussi. Je détournais le regard rapidement reprenant mon cour comme ci de rien était. C'est à la sonnerie que je levais à nouveau les yeux vers lui, c'était même le dernier à sortir de ma classe. Je sortais vite une cigarette me mettant prêt de la fenêtre regardant dehors.

Derek: akio avait raison, je me suis peut être foutu dans une grosse merde. sa fait à peine cinq ans que je vie ici, je ne peux pas me permettre de partir maintenant..mais si il venait à me retrouver.

J'ai encore une scène qui venait en tête, mais cette fois moi attacher à une chaise. Face à un homme prêt à tout pour me changer afin de m'utiliser. J'arrive plus à me souvenir de son visage, j'ignore pourquoi...

a la pause de midi je me rendais à la cafétaria ne me prenant qu'un café comme chaque fois.

Kat: regarde notre sensei la bas. Bon je me suis trompé, il est pas moche et poilu mais faut dire qu'il est quand même flippant son regard de chat sauvage. Il a un côté mystérieux que je peux pas décrire, je t'ai vu que n'a pas arrêter de le fixer durant tout le cour. Il t'a hypnotisé ou quoi? 

elle retirait son casque de ses oreilles.

kat: sa suffit! dit moi se que tu as! tu es trop bizarre! du moins plus que d'habitude! et puis pourquoi tu fixe le sensei? tu l'as déjà vu quelque part? 

elle plissait les yeux l'écoutant, moi je levais les yeux une fois de plus vers cette ados. j'ai lu les dossiers de mes élèves, c'est gabriel light. Il semble être un élève ordinaire bien qu'un peu renfermer sur lui même. Je me concentré pour écouter uniquement le son de leurs voix en oubliant tout le reste.

Kat: tu es sérieux? cette histoire qu'on entend parler, tu étais la? Gabriel il faut que tu en parle à la police! tu étais témoins direct et qu'est ce que sa avoir avec le sensei?

elle se retournait discrètement dans ma direction, moi je regardais ma tasse faisant mine de rien bien que j'écoutais.

Kat: tu as l'impression que c'était la même voix? Gabriel tu te rend compte de que se tu dis? il a peut être l'air effrayant mais jusqu'à dire que...tu me fais peur avec tes histoires, tout compte fais je sais pas si je voulais savoir.

elle baissait les oreilles ayant toujours envie de se retourner pour me regarder bien qu'elle osait plus.

kat: et si tu avais raison et que..il se mettait à tuer tout les élèves de sa classe! c'est le filles comme moi qui meurt les premier! j'ai vu plein de film.

Kat tenait sa queue contre elle tout en secouant la tête.

Kat: non! tu étais sous le choc Gabriel, tu as peut être mal entendu ou juste que sa voix ressemble légèrement! pourquoi il engagerai une sorte de démon pour être professeur! c'est pas possible.

je relevais les yeux pour le regarder, il n'est pas certain de se qu'il raconte j'ai peut être ma chance, mais je vais devoir tout de même le surveiller. Je me levais pour sortir de la cafétéria.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1591
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 26
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: sa fait longtemps!   Dim 27 Aoû - 5:32

On peut dire que j'ai une vie tout à fait banal, du moins pour un sorcier. Je suis étudiant, et je travaille le soir dans un restaurant pour pouvoir payer mes études, même si j'ai eu une bourse vu que j'avais les meilleurs notes, mais j'ai préféré donner cette bourse à ma meilleur amie, qui ne pouvait pas se payer ses études.. Elle a du mal à accepter, car elle pensait à moi, mais je sais parfaitement me débrouiller, je suis quelqu'un de généreux pour les personnes que j'aime tout simplement.

Et puis s'est un peu de ma faute, on a changé d'école qui était moins chère où on se trouve actuellement, je lui devais bien ça. J'en avais assez de tout ses regards braqué sur moi, à cause de ce qu'ils ont pu découvrir.. Mes soient disant "amis", se sont vite éloigné de moi après cela, et je me rend compte qu'il n'y a vraiment que sur Kat que je peux faire entièrement confiance, lui dire toute la vérité, j'ai beaucoup de chance de l'avoir.

Vous vous demandez sans doute ce que sa peut être ? Cette fameuse rhumeurs.. J'ai eu une relation avec un homme, ou plutôt un professeur. On s'est fait surprendre, bien sur lui a été viré à cause de ça, cette histoire durait depuis plusieurs mois, on se voyait en cachette, mais on a été imprudent voilà tout, il aimait l'idée de se faire prendre, et bien on peut dire qu'il a été servit. Depuis, j'ai tout arrêté, j'ai préféré changé de lycée, vu qu'il n'arrêtait pas de me sonner, j'ai changé de numéro et changé de Kot. S'est assez dure, mais je savais que je devais mettre un therme à cette relation qui ne marcherait jamais, surtout qu'il était marié et un enfant, elle l'a sans doute quitté une fois qu'elle a découvert son secret..

Enfin soit, je venais de finir de travailler, voilà pourquoi je marchais aussi tard le soir, je marchais tranquillement avec mon casque au oreille, j'étais dans ma bulle. Pendant se temps, l'homme avec qui se trouvait Derek, ouvrait un oeil dans sa direction, l'entendant se redresser.

Akio : Hum.. Qu'est- ce que tu fais..  Humm..

Il se reposait sa tête vu, préférant se rendormir. S'est à se moment là que je me faisais interpellé par ses trois type, je retirais mon casque, le mettant à mon cou pour bien les regarder.

Gabriel : Excusez moi, mais je n'ai pas d'argent sur moi.

Ils insistaient, merde.. Je fais quoi.. ? Je serrais la mâchoire, n'aimant pas me battre, je ne suis pas doué à se niveau là.

Gabriel : Laissez moi partir.

Je tournais le regard vers cette personne qui arrivait de nul part, sans t-shirt, il était là pour m'aider en tout cas, heureusement.. J'espère qu'il est fort.. Je revenais vers se type qui sortait des armes, je levais les mains sur le coup, merde !

Gabriel : On se calme, tout se que j'ai sur moi s'est une cinquantaine d'euros, je vous les donnes.

J'écarquillais les yeux vu qu'il courrait vers l'homme qui venait m'aider, et tentait de le poignarder, mais sa ne lui faisait absolument rien, la lame se brisait. Je regardais bien les yeux de se type, qu'est-ce que.. Je reculais d'un pat, s'est quoi au juste ? Il donnait une simple baffe et le type était valser au loin, moi j'étais vraiment figé sur place, n'osant rien faire, de toute façon qu'est-ce que je peux faire ? Les deux autres tentaient de fuir, et voilà qu'il sortait ses deux choses de son dos, pour les attraper. Il en plaquait un contre une façade, je gardais les yeux écarquillé n'en revenant pas de ce qu'il se passait, est-ce que je suis en plein cauchemard ? Je tournais la tête, sentant le poignard sous ma gorge, le type me menaçait avec. Mais, cette homme me sauvait, brisant le poignait qu'il tenait l'arme, je reculais de plus en plus, surtout en voyant se truc dans son dos lui traverser le ventre.

Le seul réflexe qui m'ait venu après cette scène s'était de fuir, le courir le plus vite que je peux. J'étais essouflé mais vraiment sur le coup, je m'en fichais, j'aurais pu encore courir des kilomètre. Mais je finissais par m'arrêter dans le tram, je me posais contre le mur derrière moi reprenant mon souffle.. Qu'est-ce qu'il vient de se passer ? Je passais mes mains sur mon visage, s'est pas possible, j'ai lu plein de chose dans des livres, et sur internet, mais je pensais pas voir une chose pareil.. JE regardais mon tram arriver, j'entrais vite à l'intérieur, j'étais vraiment pas serein tout le long, jusqu'à ce que j'entre dans mon kot, je refermais rapidement derrière moi. Je regardais mes mains qui n'arrêtait pas de trembler encore, se n'était pas un rêve non, s'était bien réel.

Akio s'était levé ayant entendu tout le bruit dehors.

Akio : Tu es fou, de te faire remarqué ? Pourquoi il a fallut que tu t'en mêle hein ?!

Il se levait pour le suivre jusqu'à la salle de bain.

Akio : T'étais censé te montrer discret tu te rappel ? Tu appelles ça être discret ?!

Il soupirait et finissait par entrer dans la salle de bain, se posant contre le mur et croisait les bras en le regardant bien.

Akio : Tu t'ais occupé de l'ado au moins ?

Il fronçait les sourcils vu qu'évidemment se n'était pas le cas.

Akio : Et bien j'espère pour toi que s'est le cas, qu'il n'a pas vu ton visage, ou tu es dans la merde.

Il était éjecté en dehors de la salle de bain ensuite, il se redressait.

Akio : Celui là..

Il regardait par la fenêtre voyant les phars de la police au loin.

Akio : Et merde.

Il enfilait rapidement ses vêtements, il créait un symbole lumineux noir dans sa main et le posait sur le mur, cela créait un portail, il entrait dedans pour s'en aller. Derek devait lui aussi s'en aller.

On peut dire que j'ai passé une salle nuit, je n'ai pratiquement pas dormi, me mémorant de chaque scène.. Je me retrouvais malgré tout au lycée, assez la tête dans le cul et encore sous le choque de ce que j'avais vécu.

Gabriel : J'ai juste.. Très mal dormi.

Je détournais le regard, oui nouveau lycée, nouvelle endroit, nouvelle vie comme on dit. Personne ne me connait ici, s'est pour ça que je voulais venir et s'est assez de l'ancienne ville. Voilà que je voulais passer à autre chose, que quelque chose me tombe dessus, je dois être maudit.

Gabriel : Kat..J'ai pas envie de parler de ça.

Oui Kat est quelqu'un de très énergique comparé à moi, Mais vraiment, je suis pas motivé pour sourire, bien qu'elle tente de le faire. JE regardais du coin de l'oeil vers le planning, encore une longue année, s'est peut-être un lycée de sorciers, mais on apprend pratiquement plein de chose qu'un lycée classique, on apprend pas à se battre et tout ça.. Sa m'aurait servit pourtant pour cette nuit.. Je sais que je possède des pouvoirs, mais ils ne sont pas encore apparu, mon père et ma mère à deux pouvoirs différents, alors j'ignore ce que sa peut être..

Gabriel : Super..

Un prof stricte, j'ai l'habitude, je remettais mon casque, j'ai vraiment besoin de penser à autre chose alors je mettais la musique à fond dans mes oreilles, la pauvre Kat qui veut me parler mais je ne l'entend plus.

On arrivait dans la classe, on était bien installé, moi je griffouillais sur une feuille de papier, les yeux que j'avais vu sur cette homme.

Gabriel :Il doit être encore entrain de boire son café, certains proffesseurs aiment prendre leur temps..

Je me suis promis qu'en venant ici, j'éviterais toute relation, car sa finis assez mal dans un lycée comme ça. Alors, je me fiche des beau gosses, je restais figé sur mon dessin, oui s'est ça, sa ressemblait à ça ses yeux.. Jerestais figé ensuite entendant ceux parler derrière nous, ils parle de ce qui s'est passé hier soir ! J'en lâchais mon stabilo sur le coup. Bien sûr, Kat voyait mon état et s'inquiétait, il faut que je lui en parle, sa me fera du bien je pense d'en parler à quelqu'un !

Gabriel : Je..

Mais pas le temps vu que le professeur était là, je le regardais bien, cette voix.. Je la reconnais, s'est celle de l'homme d'hier ! Celui avec ses yeux, qui les a tué pour m'aider ! Je tentais de me souvenir de plus ou moins le visage qu'il avait, mais comme il faisait noir et mal éclairé se n'est pas facile, mais son visage est assez ressemblant !

Je restais figé sur lui, n'en revenant pas, comment se fait il qu'il soit là, et notre professeur d'autant plus alors que s'est..S'est.. Un démon ou va savoir quoi d'autre.. JE suis sur de ce que j'ai vu.. Evidemment qu'il en existe encore, il en fait partie ! Il me regardait, j'en faisais autant. Je posais mes mains sur mes jambes, serrant mon tissu, Gabriel reprend toi.

Le cours me semblait interminable, s'est à peine si j'écoutais ce qu'il disait, j'étais plus concentré sur ses scènes encore frais dans ma tête, et cette homme, qui nous donne court, s'est lui, comment je pourrais me tromper ? Enfin la sonnerie sonnait, j'étais tellement dans ma bulle que Kat me secouait, je finissais par rapidement ranger mes affaires, en regardant du coin de l'oeil vers lui, et finissait par sortir dehors.

J'étais assis avec Kat, sur un banc, elle me parle de notre professeur, je le regardais du coin de l'oeil sur le coup mais j'entendais à peine se qu'elle me disait ayant mon casque à mes oreilles, qu'elle finissait par me retirer, je la regardais sur le coup.

Gabriel : Ok.. Je vais tout te dire, de toute façon je ne peux pas garder un truc pareil pour moi..


Je passais ma main sur mon visage, par où commencer..

Gabriel : Le massacre d'hier soir.. J'y étais.

Je soupirais.

Gabriel : Oui, j'y étais, il y avait trois type qui voulait mon argent, sa allait tourner mal jusqu'à ce que cette homme vienne.

JE posais ma main devant ma bouche.

Gabriel : Je ne peux pas raconter ça à la police Kat, il vont croire que s'est moi qui suit le coupable !

Je détournais le regard.

Gabriel : Je pense que l'homme qui a fait ça, s'est.. Notre sensei. Non, ne le regarde pas !Je sais que sa parait dingue mais.. Il est arrivé de nul part, il avait exactement la même voix.. Il faisait sombre, mais je pense que s'est lui.. ET ses yeux.. Il avait un pouvoir que je n'avais jamais vu, il a tué ses types avec se pouvoir ! Je me suis enfuis, va savoir, il m'aurait peut être tué moi aussi..

Je lui prenais la main vu qu'elle semblait inquiète à présent.

Gabriel : Il ne t'arrivera rien ok ?

Je retirais ma main d'elle, j'étais sous le choc ? S'est vrai, je sais que les lycée se renseigne sur toute la carrière et la vie des professeur avant de les engagers, je détournais le regard sur le coup.

Gabriel : Oui tu as sans doute raison..

Je plissais les yeux, pourtant.. Je suis presque sur que s'est la même voix.

Gabriel : Et puis il m'aurait reconnu.

Je regardais à nouveau dans sa direction, je ne suis plus sûr de ce que j'ai vu à présent, je commence à douter de moi. Après tout, tout à tellement été rapide. J'ai pu peut-être mal entendre, et mal voir.

Les cours finissait par se terminer, et j'étais toujours dans mes pensées, je n'arrive pas à penser à autres chose, Kat voulait m'aider, et donc on partait dans une salle de jeu pour décompresser un peu tout les deux. Et s'est vrai que sa marchait, elle sait comment me faire penser à autre chose, elle me connait mieux que quiconque.

Akio : Pourquoi tu suis cette élève comme un voleur hum ?

Il croisait les bras alors qu'il regardait Derek qui en effet me suivait.

Akio : S'est celui d'hier soir, mais qu'est-ce que t'attend pour l'hypnotiser ?!

Il levait les yeux.

Akio : Et bien, une fois qu'il sera seul, grouille toi de le faire ou je me charge moi même de lui.

Il le regardait bien alors qu'il semblait agacé.

Akio : Ta raison, j'ai pas envie de te voir partir de cette ville, je veux que tu restes, je m'éclates bien avec toi. Alors plus vite tu auras réglé cette histoire, et plus vite tu seras tranquille.

Gabriel : Je vais nous chercher à boire Kat, je reviens.

Je me rendais jusqu'au bar, et s'est là que je le voyais, il détournait rapidement le regard faisant mine de boire son verre, Akio me regardait.

Akio : Vas-y.. Maintenant.

Je prenais rapidement ma commande, faisant mine de rien. Akio lui chuchotait à l'oreille.

Akio : Tu attends quoi ?

JE partais rapidement, j'attrapait le bras de Kat pour partir.

Gabriel : Si, vient, je travail encore se soir, je peux pas rester plus longtemps.

Je sortais rapidement, pourquoi il était là ? Qu'est-ce qu'un professeur fou dans un truc de jeune ? Et se type qui me regardait, il était pas net. Je regardais qu'il nous avait pas suivis.

Gabriel : Il y avait le prof qui était là, au Bar ! JE suis sur qu'il me surveillait ! Il veut me tuer kat !

Je passais ma main dans mes cheveux.

Gabriel : Pourquoi un prof de son âge, viendrait dans se genre d'endroit ?! Pour draguer des ados de seize ans ? s'est ridicule !

Je la regardais alors qu'elle parlait de moi et de Kaito, le professeur marié, j'avais cette âge là quand j'ai commencé cette relation. Je détournais le regard, oui sa me blesse encore quand on me parle de ça.

Gabriel : S'est bon Kat, pas besoin de t'excuser. Je vais te ramener chez toi.

Je la ramenais chez elle, j'étais assez silencieux tout le long. Derek qui ne semblait pas content de s'être fait démasqué et accusait Akio.

Akio : Pourquoi se serait de ma faute, tu n'avais cas l'hypnotiser et sa aurait été réglé !

Il lui prenait son verre.

Akio : Ah oui et tu vas le faire quand ? Hein ?!

Il croisait les bras.

Akio : Et tu sais où il travail ? Où il habite ? Enfin j'espère que tu vas vite régler ça. S'est bon je te laisse, de toute façon j'ai ton numéro.

Il lui faisait un sourire en coin et s'en allait. Moi j'étais au restaurant, entrain de travailler, je sortais enfin vers vingt et une heure, comme d'habitude, et j'avoue que je ne suis plus serein lorsque je passe dans cette rue, je vois encore les marques des corps au sol, je marchais rapidement pour vite partir au tram, je regardais autour de moi ayant peur d'être suivit.

Mon téléphonait sonnait, s'est Kat, sa me rassure, je vais me sentir moins seul, elle sait que j'ai finis et doit s'inquiéter.

Gabriel : Je vais bien Kat, je vais au tram pour rentrer là. Ne t'en fais pas pour moi, bon d'accord, on reste en ligne jusqu'à ce que mon tram arrive, ça va ?

Je souriais, elle a toujours le dons de me rassurer. Je lui parlais en attendant le tram, une fois qu'il était là, je raccrochais et montait à l'intérieur, ce qui est bien s'est qu'à cette heure il y a moins de monde, je prenais une place, tout en écoutant ma musique. Je finissais par descendre, mon kot est pratiquement en face se qui est pratique, j'entrais chez moi ou encore une fois je m'assurais d'avoir fermé la porte.




Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1372
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: sa fait longtemps!   Dim 27 Aoû - 21:19

Je ne peut pas le laisser filer comme ça, il a parler de moi à cette fille. Il pourrait aller voir les flics d'un moment à l'autre, me dénoncé et...j'en serrai les poings à cette idée. Alors je le suivais à la trace, jusqu'à cette salle de jeu. Je me mettais au bar me servant un verre tout en les observant de loin, cette fille est bien énergique et fort collé à Gabriel, ils sont peut être ensemble ses deux la. 

Kat: oh mais c'est pas possible! comment tu fais ça Gabriel! tu va voir, je vais battre ton regard les doigts dans le nez!

Je levais les yeux exaspéré entendant la voix de Akio à côté de moi.

Derek: et pourquoi TOI, tu me suis comme un voleur. 

Je regardais à nouveau devant moi faisant tourner le glaçon dans mon verre.

derek: figure toi que cette élève en question est l'ados que j'ai aider hier soir.

je le fusillais du regard.

Derek: comment je pourrais faire ça maintenant! tu as peut être pas remarque le monde ici!?

s'en charger lui même hein? je connais tes méthodes Akio et il est pas question que tu tue l'un de mes élèves! 

Derek: pas question, c'est à moi de m'en charger. Ne t'approche pas de lui c'est compris? tu te rappel de l'emmerde où tu t'étais fourré la dernière fois? pas question que je t'aide à nouveau! et puis je me plait bien dans cette ville, j'aimerai rester dix année de plus.

je le regardais agacé avant de voir Gabriel arriver au bar, je détournais la tête regardant ailleurs mais je sais qu'il m'a vu. Akio qui me met la pression pour que je m'y mette, mais j'osais même pas détourner la tête pour le regarder pourquoi? 

Derek: tais toi donc tu me déconcentre!

Sa y est je me tournais mais trop tard il était déjà parti, il attrapait Kat par le bras très presser de partir d'ici.

kat: mais qu'est ce que tu fais? on va pas partir maintenant, j'allais battre ton record!

elle le regardait ayant déjà du mal à suivre son pat.

kat: qu'est ce qui t'arrive? tu te comporte encore bizarrement.

Elle regardait derrière elle n'ayant même pas fait attention à ma présence.

Kat: te tuer? dit pas de bêtise! c'est notre sensei, il va quand même pas...il était peut être la pour la même raison que nous.

elle tripotait le bout d'une de ses oreilles.

kat: bah pourquoi pas après tout kaito sensei est bien sorti avec l'un de ses élèves.

elle soupirait se rendant compte de sa bêtise.

Kat: pardon Gabriel, j'aurais pas du dire ça.

elle baissait les yeux le suivant de prêt, cette séparation avec son professeur la beaucoup affecté. gabriel restait silencieux tout le long du trajet. kat savait quand elle devait se taire, elle prometait juste de téléphoner après ses heures de boulot.

Toujours dans cette salle de jeu, je fusillais à nouveau Akio.

Derek: c'est de ta faute imbécile!

je regardais devant moi boudant sur le coup.

derek: tu m'as déconcentré avec ton regard de chacal et puis j'ai encore mes chances! il est apeuré et va se cacher chez lui comme une souris dans son trou. 

j'ai ma grosse veine au front il m'agace! en plus il pique mon verre cette enfoiré.

Derek: je suis prof je te rappel! j'ai les dossier de mes élèves, suffit que je me renseigne un peu et voilà tout.

Mon numéro hein? comme ci sa le gênais de toute façon d’apparaître quand il veux! je le regardais partir par la sortie cette fois ne pouvant pas utiliser ses pouvoirs en public. je faisais de même retournant à l'école fouillant dans les archives des élèves et trouvait son dossier. J'ai son adresse temporaire de son kot et même l'adresse de ses parents en cas de besoin. Je souriais me rendant jusque la, il ne doit pas encore être revenu. Hier soir il était pas tout prêt de chez lui, surement un travail pour payer ses études. J'attendais sur le toit d'en face avant enfin de l'apercevoir, sa fait trois heures que je poireaute ici. Il est pressé comme ci le diable était à ses trousse, je regardais la seul fenêtre qui éclairait surement sa chambre.

J'étais sur le point de descendre quand je vis à nouveau Kat arriver en courant avec un livre dans ses bras. 

Derek: elle est vraiment collante celle la.

Elle toquait à la porte à bout de souffle.


Kat: c'est moi gabriel.

Elle entrait vite prenant de grande respiration.

Kat: j'ai couru de la gare à ici! pfffiou! j'ai pas pu m'empêcher de penser à cette histoire alors j'ai fais des fouilles.

Elle posait son livre de cour sur son bureau, le livre de mon cour.

kat: j'ai vu le dessin que tu gribouillait en classe et regarde se que j'ai trouvé.

Il ouvrait à la page marquer montrant le dessin du doigt.


kat: regarde c'est les même yeux de celui que tu as dessiné n'est ce pas? d'après ce qu'il est écrit c'est une créature de la famille des démons, une goule.

Elle regardait Gabriel sur le coup.

Kat: c'est vraiment ça que tu as vu? alors il a des raison de flippé. Attend je te lis se qu'il est marqué. les goules sont des monstres à apparence humaine se nourrissant uniquement de chaire humaine tout autre source de nourriture les dégoûtent. Pour tuer leurs proies humaines, elles déploient un appendice appelé Kagune.

elle regardait à nouveau Gabriel.

kat: c'est le pouvoir dont tu m'avais parlé? se qui a tuer ses types qui t'avait agressé?

il confirmait que c'était cas, Kat continuait sa lecture.

Kat: les goules se dévorent parfois entre elles. Oh mais c'est dégouttant!! humm...elles ne peuvent être blesser que par les Kagune d'autres goules ou des armes fabriqué d'après d'appendice de goule principalement utilisée par les hunter.

Elle s'asseyait sur la chaise.

Kat: sa veux dire qu'on ne pourrai pas le tuer? les hunter sa n'existent plus depuis..la guerre et on va pas trouver une autre de ses choses pour le tuer! 

sa n'aide pas Gabriel à sentir mieux.

Kat: tu sais rien ne dit que cette chose veux vraiment te tuer, pourquoi elle t'aurai aidé hier? et il n'est pas sûr que notre sensei.

Elle tapait sa poing contre sa main.

kat: il suffit d'essayer de voir si il mange ou pas! les goules mangent pas de nourriture comme nous! alors on devrai essayer de le faire manger quelque chose. Il crache ou semble dégoutter, il aura de quoi se poser des question.

Elle refermait son livre pour le tenir contre elle.

kat: je vais faire des fouilles sur internet, peut être qu'on peut se procuré une arme qui sais. On a le même livre de cours donc si tu veux en savoir plus sur cette chose.

Elle posait sa main sur son épaule.

kat: je laisserai pas se démon te faire du mal Gabriel et puis tu es à l'abri ici d'accord?

Elle posait un baiser sur sa joue avant de sortir rentrant chez elle. Moi je sautais de mon toit arrivant devant sa porte toquant à mon tour, il pensait que sa devait être encore Kat car il ouvris la porte sans se poser de question.

Derek: bonsoir Gabriel.

Je retenais la porte qui tentait vite de fermer.

derek: c'est pas comme ça qu'on traitre son sensei.

J'entrais regardant un peu atour de moi, lui est en mode grosse panique. Je regardais ver son bouquin qu'il avait aussi ouvert à la page des goules pour essayer dans savoir d'avantage.

Derek: tu t'instruit c'est bien, c'est moi qui est écrit se bouquin. Il est pratique n'est ce pas? tu t’intéresse au goules?

je souriais prenait le livre gardant moi aussi le sourire en coin.

Derek: c'est vrai que se sont de vrai petite saloperie, mais tu sais qu'il a bien plus dangereuse qu'elles?

je tournais les pages montrant une autre sorte de démon.

Derek: les démon hybride créer comme arme dans la grande guerre il a mille an. Tu as du en entendre parler non? on a transformé des sorciers en vampire pour ensuite les obliger à s'accoupler avec le goules. Imagine se que sa a donné, de vrai machine à tuer, c'est plutôt sur celle ci que tu devrai te renseigner.

je reposais son livre m'approchant de lui.

Derek: tu as peur de ton sensei? je vais pas te mangé tout cru Gabriel.

je regardais se qu'il faisait, il est paniqué mais il tente de trouver quelque chose pour se défendre.

derek: voyons, calme toi.

je faisais un geste de la main pour faire partir se qu'il avait attraper et faisais de même avec lui contre son lit. Il se mettait à crier pour qu'on lui vienne en aide, je me mettait vite au dessus de lui serrant sa bouche.

Derek: chut! tu va réveiller tout l'immeuble voyons. 

j'arrive à le sentir trembler en dessous de moi.

Derek: calme toi, je vais pas te tuer. Dès demain tout ira pour le mieux je t'assure, il faut juste que tu me regarde bien dans les yeux.

Je tentais mon hypnose directement.

Derek: tu va te détendre et oublier cette histoire de goule, tu dira à ta petit copine que tu t'étais trompé et je suis un prof comme les autres.

Je me redressais le regardant.

Derek: t'es pas vraiment détendu la.

je retirais ma main le regardant bien.

Derek: c'est quoi cette merde? tu es pas passé à autre chose hein? pourquoi sa fonctionne pas?

de le veine de venus? pourquoi il en prendrai? ses histoires sont plus que des légendes à présent et je remarque seulement qu'il est en caleçon alors je doute qu'il en ai sur lui.

Derek: tu prendrais pas de la veine de venus au petit déjeuné par hasard?

Il prétend de pas savoir se que sais hein?

Derek: ah ouais? on va voir ça.

j'attrapait sa main et piquait juste son doigts de ma canine pour le faire saigner légèrement. Le léchait doucement son doigt détournant le regard, non il n'y a pas de cette foutu plante dans son organisme alors comment? Je montrait mon regard de goule intrigué de toute façon il sais se que je suis.

derek: tu es immunisé contre mon hypnose voilà qui est fâcheux. Si akio serai la il me dirait de te vidé de ton sang pour te faire taire à jamais.

je me penchais prêt de son visage tenant toujours fermement sa main.

derek: je m'étais promis de pas toucher à mes élèves, tu me met dans une mauvaise situation Gabriel.

Je souriais, bien sûr pour sauver sa peau il promet de rien dire mais..je connais la chanson.

derek: te tuer..ne pas te tuer...

je frolais mes lèvres contre sa gorge.

derek: quel décision difficile alors que tu as si bon goût.

le léchait le long de son cou remontant jusqu'à sa joue.

Derek: j'ai une idée, tu va faire comme ci l'hypnose avait fonctionner et mettre cette vilaine histoire de monstre de côté. sinon je crains que...

je descendais vers son torse frolant à nouveau mes lèvres.

Derek: ta petite amie en paye les frais.

sa l'inquiétait directement pour Kat, j'en souriais.

Derek: calme toi, elle n'aura rien à craindre si tu garde notre petit secret Gabriel.

je lâchais sa main pour me permettre de descendre jusqu'à son ventre touchant son nombril des lèvres.

Derek: on va reprendre dès demain se petit jeu de sensei à élève comme ci de rien était. Alors marché conclu?

Je descendais encore tout en gardant mon regard de goules dans sa direction.

Derek: bien sage décision.

j'attrapais l'une de ses cuisses la caressant avant d'y planter mes canines. Je sentais qu'il m'agrippait les cheveux les serrant de tout ses forces. Je bougeais pas pour autant continuant ma petite affaire avant de me redresser.

Derek: vois ça comme la signature de notre contrat, respecte le. Je m'étais promis de pas toucher à mes élèves Gabriel. ne me force pas à rompre cette promesse, si je me met pas des limites je...

je détournais le regard avant de reprendre le sourire.

Derek: on se vois demain en cours Gabriel, sois pas en retard.

La seconde d'après j'étais plus la, je partais rapidement sautant de toit en toit avant d’atterrir dans la rue. Regardant mon reflet à travers une vitre j’apercevais mon regard de goule, je fermais vite les yeux prenant de grande respiration. Calme toi derek! je posais en même temps une mains sur le bas de mon dos, je sens que mes Kagune ont envie de se déployer. Calme toi! calme toi! Je partais vite en courant avant qu'on ne me remarque et rentrait chez moi. J'ai pris une bonne partie de ma nuit à tenter de me reprendre, j'étais...en pleine frénésie, sa fait longtemps que sa m'était plus arriver. Surement la peur de me faire prendre, être encore obligé de fuir et puis...peut importe c'est bon maintenant. J'espère juste qu'il ne va pas faire de connerie et garder cette petit histoire pour lui.

Au matin j'avais du mal à me motivé à partir au boulot, j'ai peur de se que je pourrais y trouver. Une armée de flic m'attendant devant l'école, non c'est stupide il serai venu directement chez moi. Je me levais me regardant dans le miroir, j'ai encore un peu de son sang atour de mes lèvres. Quel idiot cette histoire m'a tellement prit la tête que je me suis même pas prit une douche. J'y allais vite avant de me mettre en route pour l'école. Bordel pourquoi je suis aussi nerveux? je regardai vers mon téléphone qui vibrai. C'est un message de Akio il veux savoir si j'ai réussi cette fois. Qu'est ce que je lui dis? si il apprend que Gabriel est insensible à mon hypnose il ira s'occuper de lui. " bien sûr qu'est ce que tu crois idiot!" autant qu'il n'en sache rien.

Je me garais à la place habituel et me mettait à regarder partout pour le chercher, je le trouve pas ainsi que sa copine. Je chipotait toujours à mon col pour le remettre correctement, je suis pas à l'aise c'est certain.

kat: Gabriel te voilà!!

elle passait à côté de moi comme une furie sans même me regarder, s'approchait de Gabriel montrant une petite boîte avec des cookies.

kat: je me suis levé tôt se matin pour faire ça! je vais les offrir au sensei et voir si il arrive à les manger.

elle redressait haut les oreilles étonner de se qu'elle entendait.

kat: comment ça que je laisse tomber, mais tu voulais pas savoir. Je te comprend pas Gabriel hier tu étais pratiquement sûr que c'était lui et ajourd'hui tu aurai changer d'avis? 

j'écoutais au loin avec le sourire, je suis soulagé. Je m'approchais d'eux regardant la boite de cookie.

Derek: mademoiselle Kat, vous faites la cuisine?

Kat: oui sensei tout frais de se matin. Vous voulez en goûtter un?

Derek: pourquoi pas.

J'en prenais un avant de mordre dedans, je regardais gabriel en même temps me retenant de sourire.

Derek: vous êtes au moins doué en cuisine mademoiselle Kat, j'espère que vous le serez tout autant à mes courir.

Kat: merci sensei.

derek: vous devriez en goûtez monsieur Light, c'est délicieux.

Je m'en allais tranquillement avant d'aller vite au toilette vomir ça.

Derek: qu'est ce que je dois pas faire!

kat: tu avais raison gabriel, c'est pas lui. Tant mieux et puis il était trop canon pour être l'une de ses choses pas vrai? avec son beau regard de chat sauvage! 

elle faisait mine d'avoir un frisson et attrapait le bras de Gabriel.

Kat: aller on y va? souri un peu! tu reverra surement jamais cette chose, elle est peut être très loin d'ici. Tout les flic la recherche après tout, sa sera stupide de rester dans le coin. c'est mon cour préféré maintenant! les animaux magique! qu'est ce que j'aimerai me spécialisé dans se domaine! sa serai mon rêve!


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1591
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 26
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: sa fait longtemps!   Lun 28 Aoû - 4:09

J'étais enfin chez moi, je pensais pouvoir me détendre un peu.. Mais sa n'allait pas vraiment se passer comme je le pensais. Pour commencer Kat, sonnait à ma porte, je lui ouvrais, elle semblait avoir fait une sacrée découverte.

Elle me montrait, le livre qu'elle avait emporté avec elle. Me montrant la page, où il y avait exactement les mêmes yeux que j'avais dessiné au cours, oui s'est exactement ça ! JE regardais de plus près, écoutant en même temps se qu'elle me disait concernant ses créatures.

Gabriel : Une goules..

Je plissais les sourcils, comment je pourrais oublié le regard qu'il avait ? Je faisais oui de la tête, en posant bien mes mains sur mes cuisses.

Gabreil : Oui je suis sur de se que j'ai vu Kat, s'était ses yeux là que j'ai vu.

Elle me lisait ensuite se qu'il était marqué, Ils se nourrissent uniquement de chair humaine ? S'est.. encore plus effrayant que je ne le pensais. Dire que je me suis retrouvé en face de cette chose, il aurait pu me tuer mais il ne l'a pas fait. Je tournais le regard vers elle lorsqu'elle parlait de Kagune, se pouvoir, s'est se que j'ai vu.

Gabriel : Oui, s'est se pouvoir là. S'est pas vrai.. Alors notre prof est une goule ?!

Elle continuait de lire, j'écoutais attentivement, mais s'était loin d'être une très bonne nouvelle, Seul les hunters peuvent tuer des goules, car seul les Kagune peut tuer une autres goules.. On est donc dans la merde s'il venait à s'en prendre à nous.. Les hunters n'existes plus, et je doute qu'on trouve une autre goule pour nous aider, elle nous tuera et se servira de nous comme repas.

Je passais mes mains dans mes cheveux.

Gabriel : On est dans la merde, comment on peut rivaliser face à ses monstres ?

Je la regardais vu qu'elle semblait vouloir me rassurer, s'est vrai, elle n'a pas tord, peut-être qu'il ne veut pas me tuer.. Après tout il voulu m'aider cette soirée là.. Mais quand même, je pense que n'importe qui à ma place, stresserait malgré tout. Elle semblait avoir une soudaine idée, Essayer de lui faire manger de la nourriture humaine pour voir si s'est vraiment lui ?

Gabriel : Oui s'est une bonne idée Kat, tu t'occupes de ça ?

Elle va à présent faire des fouilles sur internet pour se renseigner, je l'a raccompagnais jusqu'à la porte.

Gabriel : Merci Kat.

Je lui souriais alors qu'elle finissait par partir, je fermais donc la porte, et comptait me préparer le souper, un truc rapide, car je ne suis pas doué pour la cuisine.En attendant que sa cuise, j'étais sur le bouquin sur les goules. Mais on sonnait à nouveau la porte, je pensais que s'était encore Kat, j'ouvrais donc directement mais à ma grande surprise se n'était pas elle mais.. Derek Kijo.

J'écarquillais bien les yeux, et tentait de refermer rapidement la porte, mais il arrivait à la retenir pour entrer. J'étais bien sur paniqué, le suivant du regard et me collait bien contre le meuble derrière moi. Il me parlait du livre, et des goules. Il me parlait de démon hybride, je tentais de comprendre où il voulait en venir, se ne serait pas uniquement une goule mais une sorte d'hybride ?

Il posait ensuite le livre et s'approchait de moi, je reculais pour m'éloigner de lui.

Gabriel : Alors vous me voulez quoi ?!

Je reculais jusqu'à ma cuisine, ou je cherchais une arme derrière moi pour me défendre. J'avais une couteau, mais elle disparaissait aussi tôt de ma main. Il m'attrapait pour me planquer dans mon lit, je hurlais, pour qu'on vienne m'aider mais il posait sa main sur ma bouche, je le regardais bien les yeux écarquillé et mon coeur battant à milles à l'heure.

Il veut pas me tuer ? Alors qu'est-ce qu'il me veut ? Que je le regarde dans le syeux ? S'est se que je faisais bien vraiment paniqué. Qu'est-ce qu'il me raconte là ? Comment je pourrais oublié se qu'il s'est passé ?! Et pourquoi je mentirais à Kat ?! Il retirait sa main de ma bouche.

Gabriel : Laissez moi  ! A l'aide !

JE sais pas se qu'il me raconte, mais en tout cas, il semble que quelque chose n'ait pas fonctionné. Je le regardait bien.

Gabriel : De la veine de vénus ? Qu'est-ce que s'est ?!

JE gémissais alors qu'il me perçait le doigt avec sa dents, merde sa fait mal ! Il boit mon sang.. Il va me bouffer s'est sûr ! JE voyais son regard changé et prendre celle d'une goule. Il parle de me vidé de son sang.

Gabriel : Non s'il vous plaît.. Ne me tuer pas..

Lorsqu'il approchait son visage du miens, je détournais le regard.

Gabriel :Je ne dirais rien à personne, je vous le jure, ne me tuez pas !

Voilà qu'il me léchait, comme ci il jouait avec moi, je fermais les yeux ayant vraiment peur qu'il vienne à me tuer. J'en avais presque les larmes aux yeux. Mais je les rouvrais bien alors qu'il menaçait Kat si je disais quoi que se soit à son sujet à quelqu'un..

Gabriel : Je vous jure que si vous lui faîte du mal..


Je n'ai pas le choix, je ne peux rien dire à personne le concernant, je dois garder le secret.. Pour protéger Kat, s'il lui arriverait quelque chose.. Je ne me le pardonnerais jamais. Il descendait ses lèvres jusqu'à mon ventre, je le regardais faire plus paniqué qu'autre chose.

Gabriel : Oui.. Oui marché conclus..

J'écarquillais à nouveau mes yeux, et serrant le tissu de mon matelas alors qu'il enfonçait ses canines dans ma cuisse, je gémissais également sous la douleur. Je le regardais se redresser avec mon sang sur sa bouche. Je ne bougeais pas, et le regardait s'en aller, je tentais de me remettre de mes émotions, je me redressais mes mains encore tout tremblante, je regardais ma blessure à ma cuisse, ma couverture est remplis de mon sang. Je me rendais jusqu'à la salle de bain pour me soigner ça, et mettre une compresse pour que sa s'arrête de saigner.

Je me regardais depuis le miroir, comment s'est possible ? Pourquoi sa arrive à moi ? Je ne sais pas si s'était une bonne idée de changer de lycée tout compte fait, je crois que je préfère mille fois le regard des autres à ça..

On peut dire que j'avais encore passé une nuit horrible, s'est à peine si j'ai encore réussis à fermer l'oeil, je m'aspergeais mon visage d'eau bien froide pour tenter de me réveiller. Je dois allez en cours, et j'ai vraiment pas envie.. Surtout que je sais que j'ai cours avec lui aujourd'hui. s'est pas vrai.. Je n'en reviens toujours pas.

J'arrivais vraiment à la dernière minute, je pense que je veux l'éviter un maximum.. j'arrivais avec une canette de boisson énergissante pour me réveiller un peu, Kat venait me retrouver avec sa boîte de cookies qu'elle avait préparé pour faire manger Derek.

Gabriel : Laisse tomber avec tout ça Kat.. Je me suis surement trompé, s'est pas lui que j'ai vu, j'en suis sur même, se n'est pas lui.

Bien sur elle se pose des questions maintenant, hier j'étais sur que s'était lui et maintenant non. Je restais muait voyant Derek arriver vers nous, qu'est-ce.. qu'il fait? Il va vraiment manger se cookies ? Je le regardais bien le manger. S'est du bluff pour Kat s'est ça ? Je le suivais du regard alors qu'il partait, je regardais ensuite vers Kat.

Gabriel : Oui je te l'ai dis, je me suis trompé..


Elle me prenait le bras, je la suivais donc.

Gabriel : Oui surement qu'il est loin d'ici à présent.

Je n'aime vraiment pas lui mentir comme ça.. Sa ne me plaît pas, mais je n'ai pas vraiment le choix. On était donc en cours, Kat semblait vraiment captivée par le cours sur les animaux fantastique, moi j'étais assez dans la lune.

Akio attendait que le deux premières heures de cours de DErek soit finis pour entrer dans sa classe quand il n'y avait personne, il attrapait le bouquin de Derek la feuilletant.

Akio : Je me demande comment tu fais pour rester ici, qu'est-ce que je me ferais chier à ta place. T'appelle ça un lycée pour sorcier, les profs devraient plutôt leurs apprendre à se battre, et à utiliser leurs magie.

Il lançait le bouquin derrière lui, et s'asseyait juste en face de lui sur son bureau.

Akio : Pourquoi tu viens perdre ton temps ici ?

Il levait les yeux au ciel.

Akio : Je sais, tu aimes joué les prof. Parce que tu dois te faire passer pour un gentil petit humain.

Il lui faisait un sourire en coin.

Akio : Mais moi je préfère se qu'il se cache vraiment en toi, et je suis le seul à le savoir. Du moins presque.

Il se levait se mettant bien face à lui, glissant ses lèvres contre les siennes, et posait sa main sur son entre jambe.

Akio : Et si on le faisait ici, sur ton bureau, je suis sur que s'est l'un de tes fantasme, on pourrait se faire surprendre par un de tes élèves, s'est excitant miam. J'en bande déjà à cette idée.

Il soupirait vu que Derek ne semblait pas motivé comparé à lui.

Akio : Pfff, tu es trop sérieux par moment.

Il sortait un join pour l'allumer mais Derek la faisait disparaître.

AKio : Sérieusement ?! Je suis pas un de tes putains d'élèves.

LA sonnerie rettentissait, il tournait le regard levant les mains.

Akio : S'est bon, j'ai compris, je m'en vais, mais se soir, je te veux tout entier. DE toute façon, j'ai du travail, tu vois, tes pas le seul à être occupé, mais moi, s'est un peu plus passionnant que toi.

Il souriait, et se téléportait comme la dernière fois, avant qu'on n'entre, je tournais le regard vers Derek qui me regardait lui aussi. Je préférais faire mine de rien, comment j'ai pu contré ses pouvoirs ? Peut-être que j'ai le dons de ma mère, il faudrait que je lui en parle pour le savoir.. Heureusement se soir je ne travaille pas, alors je pourrais leurs rendre visite, sa fait longtemps après tout.. depuis que j'ai changé de lycée, ils seront content de me voir.

Les cours terminé, Je marchais auprès de KAt.

Gabriel : Je ne travail pas aujourd'hui, mais comme s'est le week end, je vais en profiter pour aller rendre visite à mes parents. T'en fais pas, je te téléphone tout les jours, tu te sentiras moins toute seul d'accord ?

Je lui souriais, je prenais donc le train, pour me rendre jusque chez mes parents, j'ouvrais la porte, tout en retirant mes chaussures à l'entrée.

Gabriel : S'est moi, je suis là.

Je me rendais jusqu'au salon et restait figé en voyant Kaito dans notre fauteuil, s'est pas vrai, il me cherchait partout au point d'être venu ici ? Je restais debout à le regarder.

Stephan : Gabriel tu es là, s'était ton professeur non ? Il voulait savoir ce que tu devenais.

Oui mes parents ne sont pas au courant pour lui, je ne leurs ais rien dit.

Stephan : Pourquoi tu restes figé comme ça, vient près de nous, alors comment est nouveau lycée ?

ET ma mère qui s'inquiète vu que je rentre tout les jours tard vu que je travaille également, je m'installais, obligé à côté de Kaito, mais laissant un certains espace entre nous deux malgré tout, on peut dire que j'étais assez mal à l'aise.. Pourquoi il est là, chez mes parents ?

Gabriel : Le lycée est bien, je n'ai rien à dire pour le moment.. Tout se passe très bien.

Je n'ose même pas regarder Kaito, je buvais juste le café que ma mère me servait

Stephan : Tu vas rester ici se week end ? Ta mère sera contente, elle n'arrête pas de parler de toi.

Gabriel : Hum oui, je vais rester.

Myu : Grand frère !

Ma petite soeur, elle à va sur ses quatorze ans, elle me sautait dessus.

Myu : Tu as des cernes ! Tu dors mal s'est ça ? Tu travail de trop !

Gabriel : Mais non Myu, je vais bien je t'assure.

Je lui caressais les cheveux. Je faisais des grands yeux lorsqu'elle proposait à Kaito de souper ici, et il acceptait évidemment. Et où il se mettait ? Juste en face de moi, où il me regardait bien avec se regard qui veut tout dire. Je t'en veux d'être partit comme un voleur, sans me dire un mot.

Stephan : Tu ne manges pas Gabriel ? Ta mère va être vexé.

Gabriel : Eeh, si s'est juste que je n'ai pas très faim.

Bon vu le caractère de ma mère, je me forçais à manger malgré tout. J'étais vraiment mal à l'aise avec Kaito juste en face de moi. J'avais presque ma tête dans mon assiette. S'est avec lui que j'ai eu ma première histoire, niveau sexe également, les filles ne m'ont jamais attiré mais lui à vu en moi comme un livre ouvert, il sait pratiquement tout de moi à présent, dans tout les sens du thermes.

Heureusement, il finissait par remercier ma mère et mon père pour l'accueil et le diner et comptait s'en aller, il me prenait la main pour me dire aurevoir comme il le ferait avec un ancien élève normal mais me tenait bien et en me regardant, j'en faisais autant. Il sait que je vais rester tout le week end ici, il va faire en sorte de me parler j'en suis sur.. Rien que le fait qu'il m'ait touché, mon coeur s'est serré et s'est emballé et j'ai sentis des frissons tout le long de mon corps, il me fait encore de l'effet s'est sur..

Je finissais par rejoindre mes parents pour discuter.

Gabriel : Maman, j'aimerais en savoir d'avantage sur ton pouvoir.

Stephan : Pourquoi tu t'intéresse à cela maintenant ? Et pourquoi son pouvoir et pas le miens ?

Gabriel : Et bien toi, je sais que tu manie les ondes, s'est pas très compliqué.

Stephan : Bien sur que si sa l'est, si tu le maîtrise mal, tu pourrais facilement blesser des gens.

Je soupirais, voilà qu'il se vexe.

Gabriel : j'ai vraiment besoin de savoir, je pense que certains de mes pouvoirs se réveil, alors je voulais savoir si sa en fait partie.. comme par exemple.. Annulé une sorte de.. sort..


J'écoutais donc se qu'elle me disait attentivement. Je finissais par monter dans mon ancienne chambre, posant mes mains derrière la tête. Etant pensif sur tout ça, ma mère à un dons spécial s'est sur, je pense que sa pourrait être efficace si je pouvais le contrôler comme elle. Bloquer les pouvoirs des gens, avoir une sorte de bouclier, qui empêche quelconque pouvoir m'atteindre sa pourrait me sauver.

Je finissais par fermer les yeux et m'endormait, sa faisait longtemps que je n'avais plus dormis comme ça. Au réveil, je sentais l'odeur du café de ma mère, et le petit déjeuné, sa fait longtemps sa aussi. Je me levais, je m'habillais, et descendais pour déjeuné.

Stephan : Qu'est-ce que tu vas de bon aujourd'hui Gabriel ?

Gabriel : Hum je ne sais pas trop, je vais surement aller étudier au parc comme avant.

Myu : Etudier un week end tu es fou !

Stephan : Tu devrais en faire autant Myu, vu tes mauvaises notes en mathèmatique.

Myu : Pfff les math s'est chiant.

Tout ça m'avait manqué, je souriais me sentant bien ici. Je finissais pas sortir avec mes court, et me rendait jusqu'au parc, s'est vrai, j'ai dis que je sonnerais à Kat, je lui envoyais un message parce que je pense qu'elle dort encore, et lui prévenir que j'avais croisé kaito.. Je m'asseyais au bord d'un arbre, loin de tout, j'aime bien être tranquille, en plus à cette heure ci il n'y a casi personne surtout un week end. Je commençais à étudier un peu, j'aime me mettre en avance.




Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1372
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: sa fait longtemps!   Lun 28 Aoû - 21:04

J'attendais assis à mon bureau ma prochaine heure de cour et se gamin sera la, je fermais les yeux souriant tout en léchant mes lèvres. Je pensais encore à cette instant où je plantais mes canines dans sa chair, j'aimerais recommencer, jouer encore avec lui. Une fois qui me semblait agaçante sur le coup sortait de ma rêverie.

Derek: je croyais qu'on c'était dit qu'on se voyait pas dans nos lieux de travail Akio.

je soupirais m'enfonçant bien dans ma chaise.

Derek: tu te fais chier partout où il a pas d'alcool, de sexe ou de drogue Akio et puis faut bien que je me fonde dans la société.

je le suivais du regard jusqu'à qu'il s'assois sur mon bureau.

Derek: peut être, mais je ne peux pas montrer en permanence se qui se cache au fond de moi, à moins de toute la ville désire me voir décapité et j'aime bien ma tête.

il se relevait pour se mettre face à moi, nos lèvres se frollait à peine. Je bougeais pas d'un petit doigt le fixant bien du regard malgré qu'il me touchais aussi l'entre jambes.

derek: ses plutôt tes fantasmes que tu exprime akio, tu aimera bien que je me fasse surprendre pour que je me fasse virer. Je serai obligé de squatté ton foutu bar à steam tease, mais tu rêve.

J'attrapais sa main pour la retirer.

Derek: et toi tu ne l'ai pas assez sérieux.

je le fusillais du regard, il ose sortir cette saloperie ici! Je claquais des doigts pour la faire disparaître.

derek: tu es pourtant dans ma putain de classe! qui mes élèves accuserons si ils sentent cette odeur infecte dans ma classe! 

sa y est la sonnerie retentissais.

Derek: t'es encore la toi!?

sa y est il partait pile au moment ou mes élèves entraient en classe, je pouvais m'empêcher de regarder Gabriel. Même le long du cours je le regardais régulièrement j'ai presque envie d'ordonner à tout les autres de sortir, je pouvoir le mordre encore et encore et même le baiser sur mon bureau. D'accord j'admet Akio n'avait peut être pas tord à se sujet.

C'était une véritable torture de donner se cours, de faire comme ci de rien n'étais alors que mes pulsions sont prêt à exploser. Une fois chacun d'eux sortit de ma classe, je laissais mes yeux de goules s'exprimer un cour instant.

Derek: Mon cher Gabriel, j'ai bien peur de ne pas en avoir fini avec moi.

j'allais d'abord jusqu'à chez moi mais il ne semblait pas rentrer pourquoi? j'allais à sa porte d'entrer posant mon doigt sur la serrure afin d’utiliser la magie afin d'ouvrir la porte. J'entrais à l'intérieur regardant d'abord le lit, cette scène où je lui mord la cuisse me revenait encore. Je fouillais un peu dans ses affaires désirant en apprendre plus sur lui. Je finissais par trouver une photo d'un homme, on dirait qu'elle a été prise dans une classe. Un prof? pourquoi garderai t'il une photo d'un professeur? je faisais un sourire en coin.

Derek: et bien gabriel, tu n'es peut être pas aussi parfais que tu voudrai le faire croire.

je ricanais la remettant en place.

Derek: tu préfère les hommes mûr donc? parfais, on peut pas avoir plus mûr que moi.

je tournais vite le regard entendant la porte s'ouvrir.

Kat: c'est bien lui ça! laisser la porte ouverte! heureusement que je suis la! sa aura été rester ouvert tout le weekend!

Je me tenais au plafond utilisant ma magie pour y rester agripper, qu'est ce qu'elle fou la celle la?

Kat: bien! courage Kat! préparez vous poussières démoniaque! moi et mon plumeau on va vous vaincre! hahahaha!

je levais les yeux disparaissant dans la seconde.

Kat: hum? il a des courant d'air ici.

Elle fermait la porte avant de se mettre au ménage, je marchais tranquillement dans la rue tout en me sortant une clope. Donc il ne sera pas chez lui se weekend, bien sûr...il a du retourner chez ses parents, tout les ados le fond quand ils sont en kot. Je vais devoir être patient, quel torture. en attendant j'allais chez Akio ou plutôt où il travail.

" vous avez une réservation?"

je montrais mes yeux de goules, il faisait signe de la tête me laissant le passage. Je regardais à l'intérieur toute ses femmes qui dansais autour de leurs barres, ils avaient un peu de tout ici. Vampires, de mauvais sorcier, enfin tout ceux qui se cache au yeux du monde, ils viennent ici pour se défouler. J'entrais dans la partie privé regardant Akio en fasse d'une table avec deux type et une nana. Evidemment avec de la cocaïne sur la table.

Derek: tu vois, tu n'es pas le seul qui viens dans ton lieux de travail et tu as jeter l'un de mes livres à terre si j'ai bonne mémoire?

je retournais sa table jetant tout se qui s'y trouvait.

Derek: on est quitte.

" qu'est c que tu crois faire bouffon?"

il se levait tout en sortant son fusil.

Derek: rentre ton joujou, je doute que se soit une très bonne idée.

Akio l'en empêchait leurs demandant de sortir, se qu'ils faisaient sans discuté.

Derek: tu es fâché Akio? pourquoi? ta misérable poudre blanche? tu te plains de mon lieu de travail, mais je trouve sa situation bien plus ennuyeuse que la mienne.

je m'installais sur le canapé penchant la tête en arrière.

derek: ouais c'est vrai je suis contrarier, mais tu n'as pas besoin de savoir pourquoi. donne moi quelque chose au lieu de m’assommer avec tes questions.

Sa semblait lui faire plaisir, il était déjà entrain de chercher dans ses affaires.

Derek: non attend, j'ai pas besoin de tes truc. Vue les yeux que tu te paye me suffira de te mordre pour recevoir ma dose.

je levais le sourcils tout en le suivant du regard.

Derek: retire ton haut.

Il s’exécutait avant de se mettait à califourchon au dessus de moi, je touchais avant tout certain endroit que j'avais déjà mordu qui n'était pas encore tout a fait cicatrisé. Avant de le mordre au niveau de son épaule, je le sent déjà entrain de remuer légèrement les hanches m'expriment son envie et frotter mon entre jambe par la même occasion.

Je retirais mes canines fermant les yeux, je sais pas se qu'l a prit mais j'en ressentait déjà les effets. J'ouvrais les yeux le sentant sortir quelque chose de ma poche, une photo de Gabriel que j'ai piquer chez lui.


derek: rend moi ça!

j'avais du mal à l'attraper maintenant que je suis plus tout net.

Derek: qu'est ce que sa peut te foutre que j'ai une photo de se gamin! tu va pas me faire ton jaloux.

je détournais les yeux agacé.

Derek: j'ai joué un peu avec lui hier soir pour le tester, j'étais comme un chat qui joue avec une souris et j'ai kiffé ça. 

j'agrippais les hanches de Akio sur le coup le faisant sentir mon érection.

Derek: je lui ai mordu la cuisse et c'était...divin. J'adorai le sentir trembler en dessous de moi, sa m’excitait. Je suis retourner chez lui avant de venir ici, mais il était pas la, alors voilà pourquoi je suis frustrer.

je parle beaucoup trop quand je suis pas net, Akio m'attrapait par la gorge me regardant bien dans les yeux. Il se doute maintenant que Gabriel n'est pas vraiment hypnotisé.

Derek: j'ai essayé de l'hypnotisé, mais il semblerai que sa n'a aucun effet sur lui.

je l'attrapais à mon tour par le gorge montrant mes yeux de goule.

Derek: si tu t'avise de le toucher, je te sort les boyaux pour les bouffer Akio.

je reprenais le sourire le lâchant.

Derek: il ne dira rien du tout, j'ai menacer sa petite copine si il me balançait. J'aimerai qu'il soit ici, pour l'obliger à me sucer la queue.

Je me mettais à rire bêtement à cette idée.

Derek: tout tremblant, il me ferai l'effet vibromasseur en même temps.

je le regardais à nouveau souriant doucement.

Derek: tu sais, comme tu l'étais la première fois que je t'ai obliger à me la sucer Akio. Quel bel époque, mais as changer aujourd'hui...tu tremble plus quand je te baise, tu me crains plus comme avant voir même pas du tout. 

Je penchais encore vers l'arrière sur le canapé, essayant de m'imaginer se que pourrais faire Gabriel à cette instant. Est ce qu'il me crains d'où il se trouve? peut être encore les mains tremblante l'idée que je puisse apparaître de nul part.


Il était bien chez ses parents comme je l'avais penser, sans savoir qu'une connaisse l'attendait déjà. 

Missa: oh mon chéri, je suis contente de te voir!

elle s'approchait de lui pour l'embrasser la joue.

Missa: ton professeur et venu te voir, quel homme charmant mais ne le dit pas à ton père.

Kaito: bonjour Gabriel.

Missa: viens t'asseoir mon chéri!

kaito tournait le regard vers Gabriel l'écoutant, sa mère arrivait avec une tasse de café qu'elle posait devant.

Missa: vous en désirez un autre professeur?

Kaito: non merci sa ira madame Light.

Missa: je vous en prie appelez moi Missa.

kaito: très bien Missa.

elle s'asseyait à côté de stephan croisait les bras.

Missa: bien sûr que je parle que de mon fils! je suis très fière de lui! MYU! ton frère est la!

Elle souriait heureuse de voir ses enfants auprès d'elle.

Missa: oh j'y pense, professeur désirez vous souper ici?

Kaito: je voudrais surtout pas déranger.

Missa: vous dérangez pas du tout, on est ravis de vous avoir parmi nous! et puis j'ai cuisinez pour un régiment.

Kaito: alors sa sera avec un grand plaisir de goutter à votre cuisine.

Missa: je suis contente! je retourne en cuisine.

Kaito regardait encore Gabriel discutant de tout et de rien avec Stephan jusqu'à leurs du souper. Il s'installait juste en face de lui afin de lui exprimé son regard, lui montrant bien qu'il était deçu et encore qu'il ai disparu comme ça.

Missa: bien sûr que je suis vexé! et puis je te trouve trop maigrichon Gabriel. Tu pense bien au kot? me force pas à te donner la becté devant ton professeur!

Kaito souriait continuant de manger tranquillement, plus tard il s'inclinait légèrement face au parent.

kaito: je vous remercie pour cet excellent repar, vous êtes une grande cuisinière Missa.

Missa: vous êtes charment, mon mari devrai prendre exemple.

Il s'avançait vers Gabriel tendant la main pour la serrer la sienne.


Kaito: j'espère qu'on se reverra vite Gabriel.

Il serrai un peu plus sa main avant de la lâcher et s'en allait par le suite.

Missa: il est vraiment charmant, je pourrai presque tomber amoureuse. 

Elle ricanait prenant la joue de stephan pour l'embrasser.

Missa: je te taquine mon chéri, personne ne pourra te remplacer.

elle se tournait vers Gabriel qui était remplis de question sur ses pouvoirs.

Missa: c'est bien la première fois que mes pouvoirs t’intéresse trésor.

elle plissait un peu les yeux vers stephan qui faisait presque une crise de jalousie.

Missa: laisse parler les femmes stephan! et bien disons que mon pouvoir est plus dans le défense. je peux bloquer les pouvoirs, si on tente de me lancer un sort néfaste ou même tenter de contrôlé mon esprit, sa aura aucune effet sur moi. c'est qu'un pouvoir défensif, c'est sûr que je pourrai pas faire beaucoup de dégat avec..pas comme celui de ton père par exemple.

Elle le souriais sur le coup avant de revenir à Gabriel.

missa: j'ai répondu à ta question? donc maintenant tu devrais aller te coucher, tu semble complètement crever. allez zou! bon mon chéri, nous aussi nous allons nous coucher.

Tout le monde partait dormir et cette fois Gabriel pouvait en faire autant, peut être qu'il se sent plus en sécurité chez ses parents. C'est sans doute l'odeur du café qui le réveilla, tout était déjà prêt à table.


Missa: bonjour mon chéri, tu as meilleurs mine qu'hier.

elle s'installait à table regardant Myu sur le coup.

missa: ton père à raison Myu, comment veux tu réussi dans la vie si tu étude pas? tu veux pas ressembler à ton grand frère. Ne faite pas cette tête jeune fille! tu n'ira pas jouer tant que tes devoir ne sont pas terminé.

Gabriel partait au parc comme promis prenant ses livres de cours avec lui, il n'allait pas être seul très longtemps qu'une s'installait à côté de lui regardant le paysage.

Kaito: je savais que tu viendrai ici, tu viens toujours ici pour être tranquille pour te libéré du stress de la vie quotidienne.

il tournait le regard vers lui.

Kaito: Pourquoi tu m'a fuis? après qu'on met viré, j'ai tenté à nombreuse reprise de te téléphone mais tu avais déjà changer de numéro. Puis j'ai du divorcé et encore une fois j'ai tenter de te voir en allant à ton kot, mais une fois de plus tu avais disparu.

il prenait son cour pour le refermer.


Kaito: regarde moi Gabriel, je t’intéresse plus maintenant que je suis plus ton professeur? je t'ai pas oublié moi.

il posait sa main sur sa cuisse la retirant vite voyant sa réaction sans savoir qu'il avait toucher sa blessure encore douloureuse. Lui avait ça comme un rejet et détournait le regard.

Kaito: je remarque que quelque chose ne va pas Gabriel, quelque chose qui n'a rien avoir avec moi. Je te connais que trop bien, comme ci on avait passé toute notre vie ensemble. 

Il le regardait bien, mais Gabriel semblait pas décidé à lui dire la vérité ne voulant pas le mettre en danger.

kaito: très bien tu as le droit d'avoir tes secrets.

Il restait un peu silencieux.

kaito: est ce que tu as quelqu'un d'autre dans la vie, sa expliquerai pourquoi j'ai plus de nouvelle de toi.

il le laissait pas le temps de répondre et attrapait son menton pour poser un premier baiser.

kaito: je m'en moque d'être vue à présent, j'ai plus rien à perdre.

il l'embrassait à nouveau plus profondément, il se laissait même aller en glissant l'une de ses mains sous son t-shirt jouant avec son téton droit. 

Kaito: tu es toujours aussi sensible au toucher Gabriel.

Il lui lançait son regard séducteur avant de se mettre à frotter son entre jambe, même à travers son jean c'était facile de comprendre se qui se passait en dessus.

Kaito: il n'y a personne à cette heure ci, c'est d'ailleurs pourquoi tu es venu si tôt non?

Gabriel avait du mal à tenir en plus, il mordait même sur son t-shirt pour étouffer ses gémissements. 

kaito: surveille que personne n'arrive.

Il souriait déjà des grand yeux écarquillé de Gabriel avant qu'il ne se mette à déboutonné son pantalon avant d'y mettre son membre en bouche. Kaito semblait pas gêner par la situation contrairement à Gabriel. Kaito se redressait assez rapidement frottant ses lèvres de ses doigts.

kaito: c'était rapide Gabriel, j'aurai eu ma réponse au moins. Tu as personne dans ta vie, j'ai pas changer comme tu vois. J'aime toujours autant le goût du risque, appel moi cette fois, j'ai pas changer de numéro.

Il se relevait partant tout en jetant un dernier coup d'oeil à Gabriel.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1591
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 26
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: sa fait longtemps!   Mar 29 Aoû - 1:17

Heureusement que j'étais partis de chez moi, parce que Derek avait eu l'idée de me rendre une petite visite et se rendait compte de mon absence mais ne se gênait pas malgré tout pour fouiller partout dans mes placards. Une fois qu'il a eu droit à la visite de Kat, il était aussi tôt partit et se rendait jusqu'au lieu de travail de Akio. Qui n'était autre qu'un bar de strip tease, il entrait montrant ses yeux de goule qui était chargé de laisser entrer que les personnes ayant des pouvoirs spéciaux.

A l'intérieur, s'était tel qu'un bar de strip tease normal, mais avec toutes des espèces différentes, il y avait de tout, des sorciers, des vampires, des hybrides comme Kat qui danse au bar, à moitié nue, et même des démones.

Derek entrait dans la partie privé, où Akio se trouvait, assis dans son fauteuil, entrain de prendre de la drogue avec d'autres, il tournait le regard vers Derek, bien défoncé sans parler de l'alcool qu'il avait bu avec ça.

Akio : Derek ? Ta déjà finis tes petits cours.

Il plissais les sourcils, de le voir pousser la table avec toute la drogeu à terre, sa ne l'étonnait pas vraiment à vrais dire, il se posait bien au fond de son fauteuil sur le coup.

Akio : Quel gâchis.

L'un des mec s'énnervait, se qui n'était pas vraiment une bonne idée, il ne connait pas qui est réellement Derek, il sortait même un fusil qu'il pointait vers lui.

Akio : Range ton arme, et tire toi ! Tirez vous tout de suite !

Ils partaient tous sans dire un mot, Akio tournait le regard vers Derek ensuite. Il le suivait du regard alors qu'il partait s'asseoir dans le fauteuil en face.

Akio : Je m'en fiche de la drogue, j'en ai eu assez, et puis je peux en avoir autant que j'en veux. S'est plutôt à moi de te poser cette question, on dirait que tu es contrarié.

Il souriait vu qu'il semblait vouloir quelque chose, il se levait près à chercher de la drogue, mais s'arrêtait pour le regarder du coin de l'oeil vu qu'il voulait ça, autrement.

Akio : Pas de soucis, je suis tout à toi.

Il s'avançait vers lui, se mettant bien en face de lui et retirait ensuite son haut comme à sa demande. Il fermait les yeux sentant ses doigts caresser son torse, et les endroit où il avait encore les cicatrises de ses morsures, certaine encore bien fraîche. Il le regardait bien, avec envie alors qu'il lui mordait l'épaule, il montrait bien son envie, qu'il e désirait, il glissait sa main sur l'entre jambe de Derek pour la lui caresser.

Ayant vu quelque chose dépasser de sa poche, une photo, il la prenait aussi tôt, la regardant et plissait aussi vite les sourcils voyant qu'il s'agissait de moi.

Akio : Pourquoi tu as photo de se gamin dans ta poche ?

Derek tentait de l'attraper mais la drogue lui faisait déjà de l'effet, il suffisait de bouger de temps à autre pour qu'il ne puisse pas l'attraper.

Akio : Et bien il se pourrait que si, alors pourquoi tu as une photo de lui ?

Il se laissait attraper par lui, et sentait bien son érection, sur le coup il se demandait si s'était lui la cause de son excitation ou plutôt de repenser à moi, et le fait qu'il m'avait mordu la cuisse.

Akio : Je vois, alors si je comprend bien, tu ne pas pas hypnotiser comme tu me l'avais dit.

S'était Akio qui était frustré à présent, il semblait surprit que l'hypnose n'ait aucun effet sur moi.

Akio : Et bien, laisse moi charger de son cas, sa sera rapide et sans douleur, ou presque.

Mais Derek semblait contre, il l'attrapait par la gorge, montrant bien ses yeux de goules. Akio ne semblait pas aimer le fait qu'il puisse s'être lassé de lui, et désirer un nouveau "jouet", et donc se jouet s'est moi évidemment.

Akio : Et si il parle de toi !? Tu vas faire quoi !

Il levait les yeux de se qu'il pouvait dire, du fait qu'il aimerait bien m'obligé à lui sucer, et de voir la peur dans mon regard. Il se doutait bien qu'il aimait ça, sentir la peur et la crainte à son égard, se sentir supérieur, tel un chat contre une petite souris apeuré. Akio le regardait bien alors qu'il parlait de lui et de l'époque où il était comme ça.

Akio : Oui, mais j'ai grandis depuis, et je sais que tu ne me feras jamais rien, car tu t'ennuieras terriblement sans moi. Et je suce trop bien pour que tu m'oublies, tu serais trop triste si tu venais à me tuer.

Il regardait Derek reposer sa tête en arrière, se doutant qu'il pensait à moi en se moment, Sa ne plaisait pas à Akio, il déboutonnait la chemise de Derek pour le dénudé un peu.

Akio : JE vais te faire penser à autre chose que se gamin, il ne sera jamais aussi doué que moi, il doit être même incompétent. Je vois pas se que tu lui trouves.

Il glissait ses lèvres contre son torse pour l'embrasser, glissant ses lèvres jusqu'au premier de son tétons, qu'il mettait entre ses lèvres, et les pinçait bien ensuite entre ses dents.

Akio : Le fait que je ne te craigne plus à présent sa te lasse s'est ça ? Tu veux un nouveau jouet pour me remplacer, mais sa n'arrivera pas, je serais toujours là car je te veux tout entier.

Il pinçait fortement l'autre tétons, au point qu'il en saignait un peu, Akio léchait bien la goute de sang, et déboutonnait en même temps son pantalon. Il se retirait de ses jambes pour se mettre à genoux, et le masturbait un peu tout en regard son visage.

Akio : Il ne me ressemble en rien, s'est un gamin pourri gâté, qui a une jolie famille, une belle petite vie tranquille. Comparé à moi, lorsque tu m'as trouvé, j'étais seul, sans famille, dans la rue, affamé, s'est toi qui m'a trouvé. Qu'est-ce qui peut bien t'attirer chez lui ?

Il ne lui laissait pas le temps de répondre qu'il mettait son sexe dans sa bouche, le suçant bien et tournait sa lanque contre son gland. Il s'arrêtait au bout de dix minutes de gâterie et finissait par retirer son pantalon et se mettant à nu devant lui, lui montrant bien son érection à son tour. Il grimpait dessus, se pénétrant et y faisait déjà des mouvements, il glissait ses lèvres contre les siennes pour l'embrasser et y glissait sa langue contre la sienne.

Une fois terminé, il s'installait à côté de lui, sortant deux cigarettes une pour lui et une pour Derek, ils les allumaient magiquement toutes les deux, et en prenait une bonne bouffée, il tournait le regard vers lui ensuite.

Akio : je pourrais te baiser tout le temps si je pouvais, tes un Dieu à se niveau là.

Il faisait un sourire en coin puisque Derek se ventait à se niveau là.

Akio : Une fois qu'il sera revenu, tu vas passer tes envies sur lui n'est-ce pas ?

Il levait les yeux et se levait, tout en remettant son pantalon mais restait torse nu.

Akio : Sérieusement, tu cherches les ennuis ! si tu l'harcèle, il va finir par craquer et dire la vérité à quelqu'un à ton sujet ! Laisse le donc en paix, et oublie le ! Son sang est meilleur que le miens s'est ça ?

Il se retournait pour le regarder, croisant les bras.

Akio : Peut-être bien que je te fais une crise de jalousie, et alors ? Je préfère encore te voir baiser une femmes ou un mec, que se gamin ! Je vois bien que tu es attiré par lui, comme tu l'étais avec moi autre fois. Tu ne me regardes plus de cette manière là à présent.


Il le regardait bien alors qu'il le voyait se lever près à partir, il n'aime sans doute par ses crises qu'il est entrain de lui faire.

Akio : Tu vas où là ?

Il détournait le regard.

Akio : Tss, s'est ça, va t'en.

Une fois qu'il était partir, il en balançait un verre contre le mur. Et s'asseyait dans le fauteuil ensuite, Il réfléchissait quelque instant, et finissait par faire un signe de la main pour invoquer une sphère noir, il tendiat la main vers celle ci.

Akio : Montre moi Gabriel Light.

Les images arrivait me montrant au parc entrain d'étudier. J'étais donc au parc, appuyé contre cette arbre, entrain d'étudier, mais je ne m'attendais pas vraiment à voir kaito arriver. Je le regardais alors qu'il s'installait à côté de moi regardant le paysage, mon coeur battait déjà plus rapidement rien que sa présence près de moi.

Gabriel : Comment tu savais où me trouver ?

S'est vrai, il me connait bien.. peut-être qu'au fond une partie de moi espérait qu'il vienne ici.. Lorsqu'il me regardait, je savais qu'il allait directement me poser se genre de question, je détournais aussi tôt le regard sur le coup.

Gabriel : Tu as divorcé..

Pourquoi cette idée me fais plaisir ? Je faisais mine de ne pas répondre et d'étudier, mais il refermait mon cours pour que je lui parle. Je le regardais à nouveau vu se qu'il me demandait.

Gabriel : Non s'est pas ça.. Je ne suis pas sortis avec toi parce que tu étais.. mon professeur. S'est plus compliqué que ça..

Il glissait sa main sur ma cuisse, sa recommence, lorsqu'il me touche mon corps tout entier de crispe et des frissons me parcours, il m'attire à un point que je n'arrive même pas à décrire. Mais il touchait ma blessure, où Derek m'a mordu, je le repoussais donc, je ne veux pas qui'l voit ça. Je baissais la tête alors qu'il me disait tout ça, il sait comment je suis, et il sait que quelque chose ne va pas, je serrais les poings sur le coup, je ne peux rien lui dire, je ne peux en parler à personne.. Ou il sera en dangers lui aussi.

Gabriel :Je ne veux pas en parler.

Je relevais la tête alors qu'il me demandait si j'avais quelqu'un. Peut-être que je devrais lui dire que oui, que j'ai quelqu'un d'autre, s'est sur que sa sera claire et net, et que tout sera finis entre nous. J'entre ouvrais les lèvres, ma gorge restait noué malgré tout, je n'arrive pas à lui dire ça. Il attrapait mon visage avant que je n'ai le temps de trouver mon courage pour lui mentir, il m'embrassait. Je le regardais bien dans les yeux.

Gabriel : On pourrait nous voir.

S'est vrai, avant on était toujours obligé de se cacher, même quand j'allais chez lui, s'était presque une mission. A présent, il a été viré, il n'est plus professeur, mais quelqu'un comme un autre, et dans quelques mois j'aurais dix huits ans, alors on aura plus besoin d'avoir peur.. Mais de quoi je parle, comme ci j'esperais encore quelque chose entre nous deux, je suis vraiment idiot, sa ne peut pas marcher..

Je me laissais malgré tout faire alors qu'il m'embrassait à nouveau, je sentais sa main glisser sous mon t-shirt, jouant avec mes tétons, j'en gémissais légèrement, montrant mon excitation, je sens déjà mon érection. Je fermais les yeux alors qu'il caressait mon membre à travers mon pantalon, j'ai vraiment envie de lui.

Gabriel : Et si quelqu'un arrivait ? On devrait pas faire ça..

Je le regardais, s'est vrai, il n'y a personne à cette heure ci, il ne va quand même pas faire.. Et si, j'étais surpris évidemment, il déboutonnait mon pantalon, il a toujours aimé les risques, et pris sur le fait, sa l'excite d'avantage. Je serrais ses cheveux entre ma main alors qu'il mettait mon érection dans sa bouche, je gémissais, et crispait ma mâchoire merde.. Je sens déjà que je vais... Je posais ma tête contre l'arbre derrière moi sur le coup.

Maintenant il se doute bien que je n'ai personne, je le regardais bien alors qu'il me disait qu'il n'avait pas changé, et qu'il avait toujours le même numéro, il espère que je vais l'appeler. Je le regardais partir, je remettais mon pantalon comme il faut et gardait ma tête contre le mur n'arrêtant pas de penser à lui à présent et de notre histoire, tout ce qu'on a fait. S'est très rare quand on allait chez lui, s'est quand il était sur qu'il n'y aurait personne, ni sa femme  et ni son fils, sinon on allait dans un hôtel exprès pour ça.

J'avais finis par rentrer chez mes parents, je n'avais plus trop la tête à étudier après ce que m'avais fais Kaito.

Myu : Gabriel ! Tu veux bien m'aider pour les maths ?

Je souriais.

Gabriel : Evidemment.

Je m'installais à côté d'elle.

Gabriel : Alors dit moi ce que tu ne comprends pas.

Myu : ET bah en faite.. hum tout.

Gabriel : Je vois.

Je lui expliquais donc et l'aidait, se qui nous prenait pas mal de temps, je m'étirais une fois terminé.

Gabriel : Tu met vraiment du temps à comprendre.

Myu : J'en peux rien si je tiens de papa moi !

Stephan : Comment ça ? S'est moi la cervelle dans la famille.

Il faisait un petit sourire à Missa sur le coup.

Stephan : Je plaisantais bien sûr.

Je ricanais.

Gabriel : Je vais prendre ma douche.

Je montais, et prenait donc ma douche, une fois sortis, j'étais dans ma chambre, ouvrant mon téléphone, j'ai plein de message de Kat, je lui répond et la remercie pour le ménage chez moi. Je ne lui ais pas encore parlé de Kaito, d'ailleurs, je prenais le numéro de Kaito et réfléchissait, je finissais par lui envoyer un message. " Tu es libre pour que je passe chez toi ? " Et j'ai envoyé, quel idiot je fais, je me laissais allongé sur le lit, voilà, il suffit que je le revois une fois, pour que je craque, je tournais la tête vers mon téléphone puisqu'il vibrait, je le prenais, s'est lui, il dit que oui, et qu'il apprécie mon message et mon nouveau numéro. Mince, s'est vrai maintenant il a récupéré mon numéro.

Je finissais par me lever, prenant une veste.

Gabriel : Je vais faire un tour, on va boire un verre avec d'ancien ami du lycée. Ne faîtes pas à soupé pour moi.

Non mais qu'est-ce que tu fais Gabriel ? Si Kat serait là, elle me donnerait une gifle pour me reprendre, mais je suis faible et je l'aime toujours. Et sa fait longtemps que quelqu'un n'a pas pris soin de moi. Je me retrouvais devant chez lui, je sonnais. Il m'ouvrait avec un grand sourire et me faisait entré, je regardais chez lui, quelques meubles à changé, surement parce que sa femme les a reprit et son fils est partit avec elle.

Gabriel : Tu n'es pas tristes que ton fils ne vive plus ici ?

Il m'emmenait au salon ou je m'installais et il me donnait quelque chose à boire, je le suivais bien du regard.

Gabriel : Je pense que je te dois des explications, le fait que je sois partis comme ça..

Je le regardais s'asseoir, croisant sa jambe, il désirait en effet des explications, je détounrais le regard, comment lui expliquer se que je ressens.. ?

Gabriel : Je savais depuis le début que.. nous deux s'est impossible, que s'était une relation sans vraiment avoir de sens. Tu es marié, tu as un enfant, tu as presque dix ans en plus que moi. je suis encore au lycée, alors que toi tu as déjà ta vie. Mais je suis tombé amoureux de toi, et.. une fois que tout le monde à découvert notre secret, tout ça m'a effrayé, tout ses regards, s'était une façon pour moi de fuir tout ça. De changer de vie, j'ai préféré ne rien te dire, car je savais que tu reviendrais vers moi et..

Je soupirais.

Gabriel : je voulais éviter ça, je voulais t'oublier et passer à autre chose.

Je le regardais, il semble vexé, oui en gros je voulais rompre.

Gabriel : J'ai gâché ta vie Kaito, si tout ça ne serait pas arrivé entre nous, tu serais toujours professeurs, tu serais toujours marié à ta femme et avec ton fils. Je suis venu, parce que tu méritais de savoir tout ça, se que je ressens, on devrait éviter de se revoir. Demain je repars dans mon kot, et je vais continuer ma vie, il ne faut pas que tu vienne me voir, s'est..

J'allais dire que s'était trop dangereux, mais Derek s'en fiche pas mal de mes relations tout ce qui lui importe s'est que je ne parle pas de lui. Mais bon, on ne sait jamais, il a déjà menacé Kat alors.. Je levais les yeux le voyant s'approcher de moi, il se penchait posant sa main à côté de ma tête, je le savais, il ne veut pas me laisser partir comme ça, je détournais le regard sur le coup, mais il attrapait mon visage pour que je le regarde. Oui s'est vrai, il m'attire toujours et je ressens toujours quelque chose pour lui, il le sait. J'entre ouvrais mes lèvres, il sait également que je ne suis pas venu ici que pour lui dire tout ça mais pour autre chose.

Gabriel : Je..

Il m'embrassait, je me laissais faire, il me soulevait pour le tenir contre lui, et m'emmenait jusqu'à sa chambre, il me retirait mes vêtements en même temps, et me poussait sur son lit.

Je le regardais retirer son haut, il est tellement sexy.. J'en serrais les draps de son lit, et finissait par me laisser aller avec lui, glissant ma main derrière sa tête, serrant ses cheveux alors qu'il m'embrassait partout, , il retirait ensuite mon pantalon et me retournait, il abaissait le sien et me pénétrait, je gémissais.

Il me faisait l'amour, comme ci il voulait un peu se venger, me montrer à quel point j'avais envie de lui, et que personne ne pourra le remplacer. Il me tenait les mains au dessus de ma tête continuant ses coups de reins, je gémissais de plus belle.

Gabriel : Je..

Il me chuchotait à l'oreille, me demandant de me retenir encore. Il me changeait de position, désirant vouloir voir mon visage au moment ou je jouisse, se que je faisais n'arrivant plus à me retenir. Il finissait par en faire autant peu de temps après.

On était allongé tout les deux, je tournais le regard vers lui le voyant se redresser et se rhabiller.

Gabriel : Tu vas où ?

Chercher de quoi manger, il veut que je mange avec lui, s'est se que je voulais de toute façon. Je le regardais partir. Je fermais un peu les yeux, m'endormant presque, jusqu'à ce que j'entende des bruits de pats.

Gabriel : Tu es déjà là ?

J'ouvrais les yeux et les écarquillait, voulant me redresser mais se type tendait la main vers moi utilisant un pouvoir étrange qui m'immoblisait, un portail était ouvert en face de moi, avec une main noir ténèbreuse qui me maintenant contre le lit.

Gabriel : Qui... Qui êtes vous ?!

Akio : Moi s'est Akio.

Il levait un sourcils vu que j'étais encore nu.

Akio : J'aurais préféré évité de voir ça, mais bon, je vois encore moins se qui peut l'attiré chez toi.

Gabriel : De quoi vous parlez?!

Il penchait son visage proche du mien.

Akio : Je parle de Derek.

J'écarquillais encore plus mes yeux, oui je me souviens de lui, il était avec Derek la dernière fois.

Akio : Il n'a pas réussi à t'hypnotiser, alors je vais devoir m'occuper moi même de temps, comme ça, il sera rien qu'à moi. En plus, il déteste que ses jouets le trompe avec d'autres.

Il tendant sa main, faisant apparaître un poignard, qu'il glissait sous ma gorge et jusqu'à mon torse ensuite.

Gabriel : Non arrêtez ! Je lui ais juré que je ne dirais rien à personne ! Et je n'en ais pas parlé !

Akio : J'en ais rien à foutre de votre promesses l'un à l'autre gamin.

Il levait la main bien haut pour me poignard, je gardais bien les yeux ouvert complètement apeuré, au moment où il comptait le faire, JE fermais les yeux, une sorte de chaleur s'envahissait à l'intérieur de moi, un bouclier légèrement blanc envahissait tout mon corp et propulsait la main démoniaque et le portail disparaissait, ainsi que Akio, il était propulsé contre l'armoire, son bras et son visage légèrement brûlé.

Akio : Putain s'était quoi ça ?!

Je bougeais rapidement, remettant mon caleçon et mon pantalon, je le regardais bien et ne réfléchissais par, je courrais pour m'enfuir.

Akio : Enflure.. tu vas le regretter

il passait sa langue pour lécher son sang sur sa lèvre. Et se téléportait jsute en face de moi, j'en tombais à terre.

Akio : Je sais pas comment tu as fais ça, mais tu n'as surement pas fait exprès.

Il tendait à nouveau la main vers moi, des mains noir au sol, m'attrapait les poignets et les cheville, comme ci ils sortait de mon ombre.

Gabriel : Non pitié !

Il créait un second portail, ou la tête d'un chien démoniaque sortait, me grognant dessus près à m'attaquer, mais quelque chose le faisait exploser, Akio tournait le regard et moi aussi, s'était Derek.

Akio : Derek.. Je le fais pour toi ! Se type est une menace !

Derek le giflait au point qu'il en tombait à terre, il tournait de nouveau le regard vers lui.

Akio : Je te comprend pas ! Pourquoi tu le protège à se point !

Il était vraiment pas content, mais finissait par disparaître préférant évité de l'énnerver d'avantage qu'il ne l'était déjà. Moi je restais figé devant Derek, ne voulant pas qu'il s'approche de moi.

Gabriel : Je n'ai rien dit à personne, alors laissez moi tranquille !

j'écarquillais bien les yeux, montrant bien ma peur devant lui. Ecoutant se qu'il me disait, disant qu'il n'aimait pas partager.

Gabriel : Je ne suis pas à vous..

Je tournais la tête voyant Kaito entrer, juste avant que Derek ne tente de me mordre ou quoi que se soit d'autre, il venait de disparaître et Kaito se demandait se que j'avais.

Gabriel : Je.. Je rien, il faut que je m'en aille.

Je me relevais, attrapant mes vêtemetns dans sa chambre, il ne comprenait pas se que j'avais et voyait bien que j'étais terrifié.

Gabriel : Sa ne peut pas marcher entre nous Kaito, n'essaye pas de me revoir, ni de me contacter.

Je passais à côté de lui, il m'attrapait la main.

Gabriel : JE t'ai dis non !

Je le rejetais, et partait rapidement. Je ne veux pas qu'il lui arrive quelque chose, je partais rapidement. Le regard qu'avait Derek, il était vraiment en colère, hors de lui.. Encore plus terrifiant que d'habitude, je tentais de me calmer, mon coeur bat à mille à l'heure, je pourrais presque faire une crise cardiaque. Je me posais contre un mur, posant ma main devant ma bouche, les larmes aux yeux, pourquoi sa arrive à moi ? Je regardais mon téléphone je pensais que s'était Kaito mais s'était Kat, je lui répondais.

Gabriel : Kat..

Directement à ma voix elle sait que sa ne va pas.

Gabriel : Non ça va pas, je..

Je regardais en face de moi, Derek était à nouveau là, pourquoi il me suit partout ! Il me faisait non du doigt pour que j'évite de faire une connerie à tout lui dire.

Gabriel : J'ai revu Kaito.. oui.. j'ai craqué, mais j'ai dis que s'était terminé, je vais rentré.

Derek semblait sourire, appréciant mes paroles.

Gabriel : Oui ça va, ne t'en fais pas.. sa ira mieux avec le temps.. Je dois te laisser, à plus tard.

Je décrochais et restais figé face à lui.

Gabriel : Qu'est-ce que tu me veux..




Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1372
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: sa fait longtemps!   Mar 29 Aoû - 6:57

Je restais la tête relever vers l'arrière à écouté sa petite scène de jalousie, je le sentais déboutonner ma chemise je continuais de garder ma position. Je lâchais quand même un certain soupire agréable quand il s'attaquait à mes tétons, dommage que se soit gâché avec sa petit crise.

Derek: Akio...

je relevais vite la tête puisqu'il me mordait à sang en plus! il veux me punir pour m’intéresser à quelqu’un d'autre?

Derek: aie...

je regardais mon téton sur le coup avant de croiser son regard, je prendrais d'avantage de plaisir à se qu'il me fait si il l’a bouclerai un peu.


Derek: je parle pas de ressemblance sur vos vies Akio, mais...

je serais le cuir du divan et souriait, il essaye de tout donner pour me montrer qu'il est supérieur à Gabriel. Je caressais ses cheveux pour le récompensé et j'espère que sa lui fera oublié un peu gabriel mais moi par contre, je fermais les yeux souriant m'imaginant lui, à genoux devant moi. Je me crispais à chaque sensation plus agréable en même temps que ma respiration se coupais, je r'ouvrais lentement les yeux sentant qu'il c'était arrêter. Au moins il a fini par la boucler, il se redressait retirant son pantalon avant de grimper à nouveau sur moi. J'agrippais ses hanches l'aidant dans des mouvements plus généreux. Il donne vraiment tout ce qu'il a pour se surpassé, il a peur que je le laisse tomber définitivement pour Gabriel. utilisant mon pouvoir vampirique je l'allongeais rapidement sur le canapé tapant des coup de reins généreux. Pour être sûr qu'il me parle plus de Gabriel, je l'embrassais régulièrement le laissant pas le temps de lâcher un commentaire de plus.

On en avait terminé peut être une bonne heure après, Akio souffle comme un boeuf contrairement à moi. Faut dire que j'ai des conditions olympique et lui a voulu en faire de trop pour se surpassé. Je prenais sa cigarette avec le sourire voilà se que j'aime après une bonne baise.

Derek: je sais après tout j'ai mille d'expérience derrière moi.

sa y est! je savais qu'il allait remettre encore ça sur le tapis.

Derek: oui j'y compte bien Akio.

Akio se levait agacé, je le suivais du regard faisant mauvaise mine en ayant assez de sa crise.

derek: tu crois? tu l'as pourtant jamais dite toi la vérité à mon sujet

je détournais le regard souriant en coin.

Derek: au moins son sang est pas contaminé par la drogue, tu va vraiment me faire une crise de jalousie la?

j'attrapais vite ma chemise pour la remettre tout en levant les yeux vers lui agacé

Derek: je vois pas la différence que je baise Gabriel ou un autre Akio! 

je me levais pour mettre mon pantalon correctement.


Derek: ouais c'est vrai il m'attire, car j'aime voir mes jouets flipper quand je l'es baise, savoir que leurs vie dépende de mon bon vouloir.

c'est bon j'en ai assez, je ramassais la photo de Gabriel par terre et me mettait à partir.

Derek: je me casse, tu me fatigue.

Je sais qu'il va faire une bêtise, quand il est dans cette état il en fait toujours. Je me mettais dans un endroit calme fermant les yeux cherchant bien la position de Akio. Je l'ai marqué plus d'une fois en le mordant il me sera facile de voir si il se téléporte subitement.

Gabriel fini par craquer faut dire que Kaito c'est débrouiller pour que se soit le cas, après un message il se rendait chez lui. Il lui ouvrait la porte le laissant entrer.

Kaito: entre, je suis content que tu es venu.

Il faisait un peu mauvaise mine de sa question.

kaito: bien sûr que lui, j'ai droit de le voir un weekend sur deux. Elle a réussit à convaincre le juge que je serai qu'une mauvaise influence pour lui...

il s'asseyait sur une chaise croisant les bras

Kaito: je suis pas d'accord avec toi, j'ai accepté cette situation malgré que j'étais marié et puis je t'avais déjà parler de mon couple. Plus rien n'allait depuis longtemps et l'age..qu'est ce que sais au fond? des chiffres rien de plus.

Kaito restait silencieux sur la suite de ses explications le prenant mal.

kaito: tu ne devrai pas te soucier de ma vie, j'en fais se que bon me semble et peut importe les conséquences. 

Il fini par se lever marchant dans sa direction se penchant légèrement pour le regarder.

kaito: j'en pas un mot Gabriel, tu n'es pas doué pour le mensonge surtout pour mentir sur les sentiments. Tu tiens encore beaucoup à moi, tu n'ose même pas me regarder dans les yeux.

Il attrapait son menton l'obligeant à le regarder.

kaito: je te laisserai pas partir comme ça et on sais tout deux que tu n'es pas venu pour ça.

Kaito se mettait à l'embrassant avant le tenir contre lui pour l'emmener jusqu'à sa chambre. Rapidement il retirait le haut de Gabriel et le poussa sur son lit avant de retirer le siens.

kaito: tu es toujours aussi craquant Gabriel.

Il souriait tout en se mettant au dessus de lui, l'embrassant la nuque, la clavicule et à plusieurs endroit sur le torse. Gabriel aimait ça il pouvait le sentir à sa façon que son dos se courbe, à ses doigts serrant ses cheveux. Kaito fini par agrippé son pantalon pour le lui retirer.

kaito: retourne toi.

Il l'aidait d'un mouvement simple et rapide pour à son tour baisser son pantalon du moins juste assez pour sortir son membre, il attrapait les hanche de Gabriel les tirant vers lui afin de le pénétré. Kaito se penchait afin d'enfuir son nez entre les omoplates de Gabriel, caressant sa peau de son souffle chaud et haletant. 

Kaito: non tiens encore un peu Gabriel, je veux voir ton visage quand tu explosera.

Il le retournant se plaçant bien entre ses cuisses le pénétrant à nouveau, il plaçait bien son visage au dessus du siens ratant aucune de ses expressions. Il souriait quand se moment arriva ne tardant pas à faire de même de son côté. Il se retirait s'allongeant jusqu'à côté prenant de grande respiration.

Kaito: bien...

il se redressait tout remontant son pantalon.

kaito: je vais pas disparaître Gabriel, je vais préparer de quoi manger. Sa m'a ouvert l'appétit et qui sais, j'aurai peut être envie d'un dessin par la suite.

Il souriait sortant de la chambre, dans la cuisine il se mettait un peu de musique afin de se motivé à la tache.

Sa y est c'est arriver, j'ai sentit Akio prendre l'un de ses portail. Je fronçais le nez me doutant qu'il ferai un connerie! j'ai couru au plus vite que mes jambes pouvait suivre et j'arrivais juste à temps, cette bestiole aurai mis Gabriel en charpie si je l'avais pas fait explosé avant. Je regardais Akio mon regard remplis de rage, mon regard de goule était présent mais aussi pas mal de veine noir autour de mes yeux.

Derek: pour moi? 

je le giflais et y allant pas de main morte.


Derek: NON C EST POUR TOI QUE TU LE FAIS ET UNIQUEMENT POUR TOI! 

Je m'avançais encore un peu le fixant du regard.

Derek: PARCE QU IL EST A MOI! je suis le seul qui décidera si je dois le tuer ou non, PAS TOI! DÉGAGE DE MA VIE AKIO! 

Il partait ne demandant pas son reste, je fermais les yeux craquant ma nuque tentant de me calmer, mais bon dieu que c'est difficile. Je me tournais vers Gabriel m'agenouillant face à lui.

derek: te laisser tranquille? non, je doute que se soit aussi simple. Tu m'appartiens désormais et j'aime pas trop partager mes nouveaux jouet.

je souriais posant mon doigt sur ses lèvres jouant avec.

derek: tu comprend bien vite que tu pourra pas m'échapper, je t'ai marqué la dernière fois. Ton sang, ton corps..tu es à moi.

J'ouvrais déjà les lèvres ayant envie de mordre les siennes, mais kaito entrait dans la chambre regardant Gabriel.

Kaito: qu'est ce qui t'arrive? pourquoi tu es par terre?

il le regardait assez surprit.

Kaito: comment ça tu dois partir? qu'est ce qui se passe gabriel? tu es complètement terrifié.

Il attrapait sa mère ne voulant pas qu'il parte.

kaito: Gab...

il le lâchait vite assez surpris et regardant autour de lui. Son regard se stoppait sur une goûte de sang au sol, surtout celle que Akio a laissez tomber après que je l'ai gifler. Il le frottait avec son doigt avant de le porter à son nez pour le renifler.

kaito: dans quel genre de problème tu t'es mis Gabriel.

J'avais pas terminé ma petite discutions avec Gabriel, je le suivais du regard depuis le toit de la maison. Kat sonnait au même moment afin de prendre des nouvelles comme elle le fait souvent.

"Kat: Gabriel? tu as la voix tremblante ça va pas?"

J’atterrissais devant lui le sourire en coin, je faisais signe du doigt le faisant comprendre de pas dire de bêtise

"kat: oh non tu as fini par craqué?"

je souriais d'avantage, il a finalement fini par comprendre on dirai.

" kat: je suis désolé mon petit coeur, je sais que tu tenai beaucoup à lui..tu es sûr que tout va bien?"

je m'avançais vers lui attendant qu'il finisse avec cette communication.

"kat: écoute demain je viendrai avec ta glace préféré et on s’empiffra comme les deux célibataire que nous sommes! à demain Gabriel"

elle r'accrochait aussi de son côté

Derek: se que je veux, je pensais mettre fait comprendre Gabriel. Je te veux entièrement et je compte bien avec se que je désire.

Je ricanais, j'aime tellement l'expression de son visage à cette instant.

Derek: tu dois te demander pourquoi moi? il a pas de raison particulière Gabriel, tu étais la au mauvais endroit et au mauvais moment..bien tu es en plus mon élève, je t'aurai quand même remarquer dans cette classe. J'ai tellement envie de te mordre à nouveau et...regarder ta peur quand je te baiserai.

je passais ma main dans ses cheveux.

Derek: car oui sa arrivera que tu sois consentant au non, je viendrai chez toi quand bon me semblera et je ferai un tas de chose avec ton corps.

je regardais sa main tremblante avant de la prendre et la porter à mes lèvres.

Derek: ne t'en fais pas, je te torturera pas. j’utilisais pas des outils pour te mutilé ou autre connerie de se genre. Juste ma queue et mes canines rien de plus promis.

Je lui mordais la main fermant les yeux savourant se délicieux nectar, mais le lâchais vite. 

Derek: rentre chez toi, j'ai des affaires à régler de mon côté. ne tente pas de me fuir, tu te fatiguerai pour rien. Je t'ai encore marquer en te mordant et sa montre que tu m'appartient. 

je me tournant mains dans les poches me mettant à partir.

Derek: on se verra très vite Gabriel, d'ici la ne fais pas de bêtise. Tu as une jolie petite famille d'ailleurs Gabriel, ta petite soeur est à croqué.

je souriais continuant mon chemin, j'allais directement chez Akio entrant à l'intérieur on dirait qu'il a passé ses nefs sur quelque affaire. Je levais les yeux le sentant à l'étage alors j'y montait pour finir par entrer dans sa salle de bain. Il entait de soigner les brûlures causé par Gabriel. Il me regarde tout de même avec une certaine crainte, peur que je le punisse sans doute. Je m'approchais sans dire un mot avant d'attraper son visage regardant ses brûlure et de plsu la belle marque de ma main.

Derek: c'est lui qui t'a fais ça? une petite souris ta donné du fil à retordre?

je ricanais le lâchant.


Derek: comment il s'y ai prit?

Un bouclier, je vois..sa fait longtemps que j'avais pas vu se genre de pouvoir mais je comprend maintenant pourquoi mon hypnose n'a aucun effet sur lui. Sa pourrai être problématique si il venait a arriver à le contrôler.

Derek: tu devrai pas sous estimé les petite souris Akio, elles peuvent parfois mordre et puis je te rappelle que mon sang n'a pas la même faculté que les vampire classique. je pourrai pas soigner tes conneries.

Je tapais sur sa main pour qu'il me laisse faire, je m'occupais moi même de soigner ses blessures, je prend toujours soin de se qui est à moi.

Derek: tu comprend  pourquoi j'ai été obligé de t'en coller une. Regarde moi dans les yeux quand je te parle.

je le regardai.

Derek: ne t'avise plus jamais de me décevoir, je tolère déjà ton franc parler avec moi parce que j'aime que tu me dise se que tu pense. Néanmoins que tu agisse à l'encontre des mes ordres..sa je ne peux pas le toléré. je jouerai avec Gabriel parce que j'en ai envie, je le baiserai parce que j'en ai envie et tu discutera plus jamais la dessus compris?

Je lui donnais une légère classe sur la joue pour qu'il me réponse.


Derek: bien va te coucher maintenant et oui je te parle comme ci tu étais qu'un gosse, si tu réagirai pas comme tel j'aurais pas à le faire. Couche toi.

je le suivais de prêt retirant ma chemise m'allongeant aussi, posant ma tête contre son torse.

Derek: toi aussi tu m'appartiens Akio, j'aimerai pas être obligé de te tuer toi aussi comme ton prédécesseur. Alors ne me trahis plus jamais. 

je fermais les yeux m'endormant sur lui dans cette position. Au réveil c'est lui qui était dans mes bras, je redressais le sourcils avant de le pousser pour me lever. Il n'a pas arrêter de me coller, c'est à peine si j'étais libre de bouger. 

derek: je m'en vais, je pense qu'on c'était tout dit hier soir non?

Je tournais la tête pour le regarder, il se colle à mon dos presque à me réclamer des câlins.

Derek: pas maintenant j'ai des choses à faire.

Je levais le doigt l'empêchant de dire un mot et l'empêcher de parler de lu.

derek: et prochaine fois qu'on se vois, soit clean. la drogue me fais parler beaucoup trop.

Je ramassais ma chemise en chemin et m'en allait, je m'arrêtais dans la rue regardant autour de moi avant d'esquiver au dernier instant cette lame.

Kaito: vous êtes venu chez moi, pourquoi? qu'est ce que vous voulez à Gabriel?

Derek: qu'est ce qui te fait dire ça?

kaito: je sais reconnaître la magie et les résidus qu'elle laisse derrière elle.

derek: intéressant et qu'est ce que tu compte faire avec ton joujou?

il la bougeait un peu reflétant la lumière dans la lame, elle a une lueur rouge qui me forçait à retirer mon sourire.

Derek: où est ce que tu as trouvé ça.

kaito: je l'ai hérité et il a longtemps elle a couper beaucoup de tête.

derek: tu es descendant d'un hunter? comme ci cela suffisait pour pouvoir magner cette arme.

Il bougeait vite à tel point que j'ai eu le temps d'éviter la lame de justesse, je frottais tout même joue ayant été légèrement entaillé.

kaito: vous allez foutre la paix à Gabriel et ne plus jamais mettre les pied dans ma maison et je vous laisserai partir

Derek: je vais être obligé de décliner ton offre, tu ne pourra pas me tuer car tu n'as pas les pupilles qui faut pour ça. Tu as peut être hériter de leurs armes, mais pas de leur foutu sharigan.

Je sortais mes kagune tout en craquant l'un de mes doigts

Kaito: Gabriel se contentera d'un seul professeur. 

Je dirigeais mes kagune vers lui sans bouger de place, il bougeai bien mais c'était facile de voir qu'il avait des difficulté. j'utilisais les quatre en une fois pour attraper sa lame, Kaito tirai de toute ses forces tendant de l'extraire.

Derek: ne te mêle pas de ça akio, je m'occupe de donner une leçon au professeur. Gabriel est à moi, je te conseil de plus jamais t'approcher de lui.

Kaito: va te faire voir sale monstre.

je levais les yeux.

Derek: les humains sont tellement lent d'esprit, tu as pas compris que tu n'avais pas le choix.

kaito: c'est toi qui comprend rien!

il tendait l'une de ses mains faisant apparaître un autre sabre et réussi à couper deux de mes kagune. Je les faisais vite revenir à moi les regardant.

Derek: espèce d'enfoiré! je vais te tuer pour ça!

cette fois je fonçais sur lui, il se mettait en garde avant que je levais la mains attirant ses deux sabres vers moi. Il ne s'attendait pas que je puisse manier la magie et me servais de l'un de ses sabres pour lui transpercer le ventre. 

Derek: je suis impressionner tu sais? franchement, mais sa suffira pas pour me faire renoncer à lui.

Je le souvenais au point que ses pied ne touche plus le sol et l'approchais de moi.

Derek: je te promet qu'on va bien s'amuser tout les deux, il finira par t'oublier et peut être même apprécier ma queue.

Kaito: les...pourritures dans ton genre...finissent toujours par payer.

Derek: c'est dans les films qu'on vois ses conneries.

je le retirais du sabre le lançant au loin.

derek: tu voulais me décapiter n'est ce pas? permet moi de te rendre la pareil.

Je levais déjà le sabre déjà prêt à m’exécute, mais j'arrêtais tout mouvement entendant les flic arriver.

Derek: akio tire toi vite d'ici, on se rejoindra où tu sais.

je sautais rapidement pour partir emmenant les sabres avec moi afin qu'on ne puisse plus s'en servir contre moi. je ramenais ça chez moi, les cachant tout comme une bonne dizaine d'autre que j'avais pu trouver. Ses truc peut me tuer, alors je m'assure que personne ne puisse s'en servir contre moi.

kat téléphonait rapidement à Gabriel tout en courant

kat: Gabriel allume ta télé! vite! je suis sur le point d'arriver chez toi!

Elle ouvrait la porte rapidement tout en r'entrant, elle était complètement essouflé mais courrait encore pour atteindre gabirl.

Kat: les...info! regarde! se qu'un mec à filmé depuis sa maison!

elle regardait en même temps que Gabriel, on me voyais moi entrain de me battre contre Kaito.

kat: c'était bon notre sensei! c'est une goule comme tu l'avais ressentir! et il...kaito.

Gabriel tombait à genoux sur le coup, Kat s'agenouillait elle aussi l'attrapant contre lui.

Kat: ils l'ont embarqué au urgent, rien n'est dit que...qu'il soit mort. Mais pourquoi s'en prendre à Kaito? je comprend pas.

Elle prenait sa main fronçant ses sourcils.

kat: qu'est ce que sais que ça? tu as été mordu! gabriel qu'est ce que tu me cache? c'est se type qui ta fais ça? répond moi! arrête de pleurer!

bien que elle aussi versait de nombreuse larme. Moi aussi j'étais entrain de regarder les info et je suis dans la grosse merde...

Derek: je sais Akio, tu m'avais prévenu. Il va finir par me retrouver, il est peut être déjà ici.

je me retournais pour le regarder.

Derek: il est hors de question que je parte sans mon nouveau jouet, faut déjà qu'on se trouve un endroit où loger temporairement.

je lui lançais des clé

Derek: va où tu sais, personne ne connais cette endroit! et je pourrais mon jouet enfermer la dedans. envoie moi un sms pour m'assurer que l'endroit est sûr.

Je fermais bien ma cachette sous le plancher, je vais devoir attendre avant de récupéré toute ses armes et les cacher ailleurs. Je partais vite me rendant chez Gabriel.

Kat: viens on va aller à l’hôpital, voir Kaito et tu verra..il va s'en sortir.

Derek: vous n'irez nul part.

kat: sensei?

Derek: je crains avec perdu se rôle récemment. 

Elle se mettait devant Gabriel désirant le protéger.

Derek: vous m'ennuyer à vous interposer entre lui et moi.

Je craquait mon doigt avant de l'attraper avec l'un de mes Kagune. Elle criait effrayer avant d'essayer de mordre. Je relevais les sourcils la regardant faire et l'approchait de moi posant mes doigts sur son front, elle s'endormait rapidement.

Derek: elle est amusante.

J'attrapais Gabriel à son tour avec un autre de mes kagune.

Derek: gabriel, je vais pas tuer ton amie. Ah je sais...ton cher kaito, c'est de sa faute, il est venu m'agresser avec ses foutue quinques. C'était pas prévu mais c'est comme ça, il a jouet et a perdu.

je posais mes doigts également sur son front pour l'endormir.

Derek: on continuera cette conversation plus tard.

Je sortais mon téléphone recevant le message de Akio et partait jusque la avec les deux autres endormi. En bas de chez moi quelqu'un me regardait partir par les toits comme d'habitude.

Takuma: Je suis ravis de te retrouver Derek, mon jouet préféré m'avait atrocement manqué.

il créait une petite sphère blanche dans sa main.

Takuma: je l'ai trouvé, ne t'inquiète pas je te le ramènerai cette fois mon frère.

Il détruisait la sphère.

Takuma: mais avant je dois fêter nos retrouvaille.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1591
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 26
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: sa fait longtemps!   Mer 30 Aoû - 6:19

On peut dire que je suis dans une sacré merde.. Pourquoi il faut que sa arrive à moi ? Je me disais qu'il me laisserait en paix si je ne dirais rien lui concernant mais non. Il est toujours sur moi, j'aurais préféré qu'il me laisse me débrouiller face à ses trois type dans la rue qui m'agressait, je pense que j'aurais vécu moins pire.

Je venais de retrouver Kaito, on avait pu discuter, enfin même plus que discuter, et je me rend compte à quel point je l'aime toujours, à quel point je suis toujours attaché à lui, au fond, cette histoire m'avait effrayé, et j'avais peur d'être vraiment tombé amoureux de lui, surtout qu'il était déjà marié quand on se voyait et un enfant, s'était compliqué pour moi.. Mais lorsque je l'ai revu chez mon père, je ne pouvais pas nié le fait qu'il m'attire toujours et que je l'aime, s'était stupide de fuir comme ça, et sans doute immature de ma part..

De toute façon, tout est à nouveau finis, se type à voulu me tuer, il a créé une créature effrayante, j'ai presque pissé dans mon froque tellement que j'ai flippé.. Et j'ai préféré lui dire que s'était finis, la tête qu'il avait, il ne doit sans doute pas comprendre.. Mais qu'est-ce que je pouvais faire d'autre ? s'est trop dangereux..

J'étais contre le mur, après avoir décroché avec Kat au téléphone, Derek encore en face de moi. Me disant se qu'il voulait, et se qu'il voulait s'était moi. Je ne comprenais vraiment pas pourquoi, je suis loin d'être quelqu'un de spécial, au contraire. Comme il le disait, j'étais là au mauvais endroit et au mauvais moment tout simplement, mon regard vers lui était craintif, bien sur qu'il m'effraie. J'écarquillais les yeux alors qu'il disait qu'il désirait à nouveau me mordre et même me baiser, sérieusement ? Il est prêt à me violer ?!

Gabriel : Quoi ? Je n'ai aucune envie de..

Il caressait mes cheveux, me faisant comprendre que je n'avais pas le choix, se type est complètement malade. Peut-être que la meilleur des choses et que je m'en aille le loin possible, fuir se type.. Il a réussi à me trouver chez Kaito, alors j'en doute.. Je ne sais pas comment, mais il sera me retrouver peu importe où je me rend.. Il prenait ma main, je tremblais évidemment et il me mordait, j'en gémissais.

Je tenais ma main qu'il venait de me mordre, heureusement d'ailleurs que Kaito n'a pas vu la morsure que j'ai à ma cuisse, il se serait posé des tas de questions... ET comme je le pensais, il me disait clairement que sa ne servirait à rien de fuir. Je détournais le regard, mais revenait vers lui alors qu'il parlait de ma famille et de ma petite soeur, s'est pas vrai.. il menace ma famille maintenant ! Je finissais par rentrer chez moi

Akio était chez lui, dans sa salle de bain entrain de soigner ses blessures a son visage, mais également son bras, à cause de mon bouclier ainsi que la gifle de Derek. Et en effet, pas mal d'affaires étaient à terre, s'étant énnervé avant de s'être rendu dans la salle de bain. Il tournait le regard sentant la présence de Derek, pensant déjà qu'il allait encore s'énnervé dessus. Il le laissait attraper son visage pour regarder ses blessures.

Akio : Oui s'est lui.

Sa semblait faire rire Derek, et lui lâchait le visage, lui détournait le regard.

Akio : J'en sais rien, on aurait dit un bouclier, j'avais jamais vu ça.

Il se regardait à nouveau devant la glace, écoutant se que Derek lui disait, se moquant de lui.

Akio : Moué, ton sang n'est pas capable de me soigner, sa serait plus simple.

Evidemment que non, n'étant pas réellement un vampire son sang n'a pas se genre de faculté. Il désirait le soigner, Akio ne voulait pas mais Derek le faisait malgré tout. Akio se laissait donc faire, le laissant soigner ses blessures mais évitait de le regarder, assez contrarié.

Akio : Evidemment, s'est ton nouveau jouet, et je ne dois pas y toucher.

Il finissait par le regarder dans les yeux vu qu'il voulait qu'il le fasse, il gardait malgré tout les sourcils froncé. Il n'avait pas vraiment envie de lui répondre à ça, au fait que Derek avait bien l'intention de m'utiliser selon que cela lui chante ou non, il détournait à nouveau le regard.

Akio : Oui, j'ai compris.

Il frottait sa joue ensuite.

Akio : Tu me parles comme ci j'étais un gosse.

Il finissait par se rendre jusqu'au lit, s'allongeant dans son lit, répondant à sa demande. Il le regardait retirer sa chemise et s'allongé à ses côtés, posant sa tête contre son torse.  Il écoutait se qu'il lui disait, rassuré en quelque sorte qu'il ne le rejette pas malgré qu'il lui ait désobéi, il posait bien sa tête contre le coussin.

Akio : J'étais en colère, je n'ai pas réfléchis, je ne te trahirais plus.

Il finissait par fermer les yeux, s'endormant à ses côtés, et s'était lui qui se retrouvait sur lui, sa tête contre son torse, le tenant contre lui. Au fond, il tient énormement à Derek, s'est presque comme sa drogue en quelques sortes. Il serait perdu sans lui, Derek lui a donné une seconde vie alors qu'il n'avait plus rien, étant orphelin et ne contrôlant pas ses pouvoirs, tout le monde le traitant de monstre.

Le matin, Derek semblait vouloir se décollé de Akio, mais celui le tenait le bras, ouvrant les yeux pour le regarder.

Akio : Tu vas où ?

Il le lâchait mais finissait par se redresser, se collant à son dos, l'embrassant la nuque te le cou.

Akio : Tu pourrais rester encore un peu, j'ai envie de toi.

Il se dégageait de lui vu qu'il disait non, il semblait contrarié sur le coup, et comptait répliqué mais Derek levait déjà le doigt lui prévenant de ne rien dire, il détournait donc le regard ne disant rien. Il le laissait s'en aller même s'il aurait préféré qu'il reste encore.

Il était donc partis, se trouvant dans la rue, il allait faire une rencontre dont il ne s'y attendait pas. Se n'était autre que Kaito, mais celui-ci n'était pas qu'un prof ordinnaire, il est un descendant des hunters, et possédait des armes qui pouvait être très fâcheux pour Derek. Des armes capable de le tuer, voilà pourquoi Kaito était si confiant. Il voulait me protéger, sachant qu'il était derrière tout ça. Mais malheureusement Derek était bien trop fort pour lui, kAito n'est pas aussi entraîné que l'était ses ancêtre face à se genre de créature. Il recevait l'un de ses sabres dans son ventre, le transperçant et le soulevant de cette façon pour ensuite l'éjecté au loin.

Akio s'était téléporté près de Derek ayant sentis qu'il se battait, et désirait l'aider mais Derek voulait se charger lui même de lui, il entendait les flic arriver, il le regardait bien et finissait par lui obéir se téléportait à l'endroit où Derek était sur d'être tranquille et en sécurité.

Moi, j'étais retourné à mon kot, je ne savais pas quoi faire, j'avais pris ma valise, mais à quoi bon ? Je ne peux aller nul part, il me retrouvera. je me réveillais lorsque mon téléphone sonnait, voyant kat je décrochais tout de suite.

Gabriel : Kat ? La télé pourquoi ?

Je prenais la télécommande allumant, Je posais mon téléphone vu que Kat arrivait chez moi.

Gabriel : Il y a quoi à la télé ?

Je mettais les infos comme elle me le demande, et je lâchais la télécommande voyant la scène. Non.. Non s'est pas vrai.. Il, il l'a tué.. Mon coeur se serrait à cette instant, j'en tombais à genoux complètement en larmes pourquoi.. ?

Gabriel : Il est mort.. Il est mort Kat.

Je détournais le regard.

Gabriel : S'est à cause de moi, s'il va mourir !

Elle attrapait ma main voyant ma morsure, je n'arrivais plus à tenir mes larmes, s'est trop dure.. Bien sur elle commence à tout comprendre et devine que s'était Derek coupable de tout ça. Et de cette morsure également.

Du côté de DErek, il regardait lui aussi la télévision, voyant la scène où quelqu'un l'avait filmé.

Akio : Je t'avais prévenu, tu étais trop confiant..

Il tournait la tête vers lui.

Akio : Et tu comptes faire quoi maintenant, partir ?

Il attrapait les clés qu'il venait de lui lancer.

Akio : Ok, fait gaffe.

Il se téléportait aussi tôt. Moi je savais pas quoi faire, Kat me disait d'aller voir Kaito à l'hôpitail, je me relevais me tenant à elle.

Gabriel : Oui..

Je tournais le regard entendant cette voix, s'était lui.. Et Kat se mettait en face de moi pour me protéger. Voyant ses kagune sortir, j'en écarquillais les yeux, non pas encore quelqu'un à qui je tiens. Il l'attrapait dans l'une de ses kagune.

Gabriel : Non ne lui fais rien ! Je ferais tout ce que tu veux ! Mais ne lui fait pas de mal !

Il la touchait et elle ne bougeait plus ensuite, qu'est-ce qu'il lui a fait ?! Il m'attrapait à mon tour dans l'une de ses kagune.

Gabriel : Tu as quand même tué Kaito ! Alors comment je pourrais te croire ?!

Je fronçais les sourcils, vu qu'il s'en était prit à lui, mais il m'endormait de la même façon qu'il l'a fait avec Kat.Je finissais par me réveiller dans une chambre que je ne connaissais pas. Je me redressais regardant autour de moi, où je suis ?

Je marchais jusqu'à la porte, tentant de l'ouvrir me disant que se serait fermé mais non, je regardais autour de moi. Kat, il l'a emmené, je marchais rapidement pour la chercher, je tentais toute les portes des couloirs espérant la trouver, il y a combien de chambre ici ? J'en ouvrais une et s'est là que je la voyais endormie, je courrais vers elle caressant son visage.

Gabriel : Kat, kat réveille toi.

Akio : Elle risque de dormir encore un petit moment, il a fait en sorte que tu te réveille le premier.


Je me retournais, se type, s'est celui qui a tenté de me tué.

Gabriel : Vous approchez pas de nous.

Akio : J'ai plus l'intention de te tuer, car il ne le désire pas. Ta plus rien à craindre de moi comme tu peux le voir.

Gabriel : J'ai aucune confiance en toi ou en "derek".

Akio : Hum, moué, sa peut se comprendre.

Il haussait les épaules.

Akio : Il veut que tu prennes une douche, tu as tellement eu peur et choulé pour ton mec, que tu avoir pas mal transpiré.

Gabriel : J'ai aucune envie de prendre ma"douche".

Akio : Tu vas bien vite comprendre que tu n'as pas le choix, tu es le jouet de Derek, et tu vas devoir faire tout ce qu'il désire de toi.

Gabriel : Comme tu le fais.

Il souriait sur le coup.

Akio : Moi je le fais parce que je le désire, bien qu'autres fois, j'étais comme toi, enfin presque, j'étais quand même plus classe et sexy.

Gabriel : Et bien garde le, moi je veux partir avec Kat.

Il soupirait.

Akio : Tes idiot ou tu le fais exprès, il veut que tu sois ici, et tu resteras ici.

Il commençait à s'approcher.

Akio : Alors tu vas prendre cette foutu douche et vite, je toucherais pas à ton amie, il m'a donné des ordres claires, pas touche à toi et ta gonzesse.

Je tendais la main vers lui pour qu'il s'arrête.

Akio : tu comptes faire quoi là ?

Gabriel :La même chose que tout à l'heure, en bien pire.

Il ricanait se doutant que je n'avais aucun contrôle sur ses pouvoirs et il a raison, je ne sais même pas comment j'ai fais..

AKio : On sait tout les deux que s'était un coup de chance.

Il attrapait mon bras et me forçait à le suivre.

Gabriel : Lâche moi !

Il me tenait bien fort et m'emmenait jusqu'à une grande baignoire, on dirait presque une piscine, il me poussait devant.

Akio : Allez lave toi, et grouille toi.

Il partait me laissant seul dans cette pièce, je regardais autour de moi.. Mais je finissais par retirer mes vêtemetns et entrer dans l'eau, il tient Kat en otage j'ai bien compris son jeu.. il à même menacé ma famille, je n'ai pas le choix. je prenais une éponge pour commencer à me laver, je sursautais entendant sa voix juste derrière moi, sa m'a fait stressée au point que je m'étais levé et m'étais retourné vers lui, il ne se gênait pas pour regarder chaque partie de mon corp, je me remettais aussi tôt dans l'eau sur le coup.

Gabriel : Alors vous me kidnappez, moi et mon amie pour bien me tenir en laisse s'est ça ?

Je détournais alors qu'il retirait la serviette autour de sa taille pour me rejoindre, sa semble l'amusé tout ça. Il marchait dans le bain, je le siuvais du regard maintenant que son corp était camouflé.

Gabriel : Si je fais se que vous voulez, vous les laisserais tranquille.

Il me regardait bien sur le coup, et commençait à s'approcher de moi. Je m'en doutais, il se sert d'eux pour m'atteindre, je tentait de détourner le regard, mais il attrapait mon visage, je le regardais sur le coup.

Gabriel : Comment je pourrais vous croire, vous avez tué Kaito de sang froid, vous n'êtes pas loin d'un monstre. Alors, je ne crois pas à vos "promesses".

Je dis ça, mais avec un noeud dans la gorge, il me fait toujours autant flippé.. ET sa semble bien l'amusé. Il me poussait bien contre le bord du bain, désirant joué avec moi. Je tentais de me retirer de lui. Il me retournait plaquant mon torse contre le sol du bain, et colle son corps contre mon dos, je sens son érection contre ma fesse, j'en serrais bien les coin du bain.

Gabriel : Arrêtez ça!

Je grimaçais vu attrapait mon membre, malgré tout légèrement dure. Je gémissais vu qu'il me mordait dans les côtés.

Gabriel : Non ! Argh..

L'eau bu bain devenait rouge, par mon sang qui coulait, je faisais des grands yeux ensuite vu qu'il pénétrait un doigt en moi. Mais on allait être interrompu vu que Akio arrivait.

Akio : Désolé de te dérangé, mais on a un sacré problème.

Il se retirait de moi sur le coup, je restais toujours dans la même position, n'osant plus bougé. Derek finissait par sortir, mettant son essuie autour de sa taille et suivait Akio qui l'emmenait jusqu'au salon. Moi je sortais rapidemnt du bain, regardant la troisième morsure qu'il venait de me faire, et je me rendais compte à présent que la première à me cuisse avec déjà disparu, je cherchais même après, comment cette morsure à pu disparaître aussi vite ? Je regardais celle de ma main ensuite, elle est déjà cicatrisé elle aussi. Je me souviens que ma mère avait également se pouvoir, elle s'était coupé une fois le doigt, et ses pouvoirs l'avait guéris aussi vite, elle a un pouvoir défensif en tout, même pour guérir ses blessures, je regardais bien ma main, me concentrant bien, ma blessure finissait par disparaître.

Gabriel : Mes pouvoirs se réveil, parce qu'ils sentent que je suis en dangers.

j'avais appris ça dans un cours, que les pouvoirs pouvaient rester endormis toute une vie et ne jamais apparaître si les personnes ne se sentent pas en dangers, les pouvoirs ont été créé à la base pour se battre et se défendre, mais la vie étant plus calme, certains pouvoirs ne se réveil jamais et disparaisse même avec le temps, voilà comment les humains ont été créé au fil du temps. Je  faisais de même avec la morsure à ma côte. Et sortait ensuite, après m'être séché et habillé, je regardais pas dessus les escaliers voyant par dessus Derek et Akio marchait jusqu'à une pièce à côté.

Je repartais directement retrouvé Kat et elle venait de se réveiller, je m'approchais d'elle.

Gabriel : Tu vas bien ?

Il semblerait que oui.

Gabriel : Vite, il faut qu'on sorte d'ici, suit moi.

Je lui tenais la main pour tenter de trouver une sortie, je descendais discrètement les escaliers avec elle, ils sont partie par là, alors je faisais le sens inverse cherchant une porte ou n'importe quoi pour m'enfuir.

Akio emmenait Derek donc jusqu'au salon, ou une personne était installée, les pieds sur la table basse.

Akio : Tu le connais ?

Ren : Salut Derek, sa fait un bail.

Il souriait.

Ren : Evidemment qu'il me connait, je suis son ancien jouet qui lui a désobéi et qu'il pensait avoir tué. Mais, oh surprise me voilà.. Dans un nouveau corps mais peu importe les détails, je le trouve plutôt sexy, je parie qu'il te plaît.

Il se levait souriant bien voyant sa tête.

Ren : Tu ne savais pas se pouvoir que je possédais ? Tu ne pourras jamais me tué, lorsque je meurs, je peux prendre le corp de quelqu'un d'autre et op me voilà de retour, j'ai pas trop envie de visiter les Enfers tu peux comprendre n'est-ce pas.

Akio : Alors s'est lui ton ancien jouet, celui avant moi.

Ren : Moué, je suis déçu, tu as pris lui pour me remplacer ? Quel déception. Au faîte la petite vidéo ta plus à la télé ?

Il sortait son téléphone lui montrant la vidéo, lui faisant comprendre que s'était lui.

Ren : Et oui, s'est moi, tu passes très bien à la télé je trouve. ET cette endroit, facile pour moi de savoir que tu allais venir ici, s'est ici que tu m'a baisé pour la première fois.

Il rangeait son téléphone dans sa poche, DErek semblait pas content évidemment.

Ren : Ouuh, ses yeux, sa m'avait manqué, signe que tu es en colère, temps mieux, car moi aussi je l'ai été quand tu m'as tué. Tu croyais quoi sérieusement, que j'allais rester ton toutou fidèle indéfiniment, oué je t'ai fais croire que s'était le cas, mais tu croyais que j'allais te pardonner d'avoir tué mes proches et avoir volé ma vie ?

Il s'approchait de lui.

Ren : ET avoir fait de moi se que je suis, un monstre ? Evidemment, tu ne veux pas être le seul monstre sur cette terre.

Akio : je peux me chargé de lui, il commence à m'agacer.

Ren : Attend, je crois que ton autres jouet tente de fuir par une fenêtre. Il risque de se faire très mal avec la barrière élèctrique tu as mis.

Derek finissait par disparaître pour aller me chercher sur le coup, Ren tournait le regard vers Akio qui le regardait déjà presque en ayant envie de le tuer.

Ren : Toi tu sembles être fou de lui en tout cas. S'est vrai qu'il est doué pour baisé, je ne dis pas le contraire.

AKio : L'afferme, tu n'es qu'un traître.

Ren : Hum oui s'est vrai, mais Derek aime se que je suis vois-tu, s'est lui qui a fait de moi se démon, avant j'étais aussi sage que son nouveau jouet, oui surprenant je sais. Il aime prendre des gamin faible et tout gentil pour les transformer et faire croire ensuite que sans lui on serait rien.

Akio : J'en ais rien à foutre de ta vie.

Ren : Ah, mince alors, dommage.

Il souriait, Derek revenait me tenant par la nuque ainsi que Kat qui tentait de se débattre dans tout les sens.

Ren : Au faîte Derek.

Il le regardait bien.

Ren : Il t'a retrouvé, tu sais de qui je parle n'est-ce pas ? Il est dans cette ville. Tu te demandes comment je le sais, et bien s'est simple, il m'a demandé de te retrouvé, se que j'ai fais.




Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1372
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: sa fait longtemps!   Mer 30 Aoû - 22:35

Je me tournais vers Akio pour le regarder tout en tenant mon verre de scotch.

Derek: il devrai pas tarder à se réveiller, va l'emmener dans la salle de bain. Il a encore cette horrible odeur de se mec sur lui.

Je buvais une gorgée avant de le regarder à nouveau.

Derek: Akio, attention je veux pas de problème ok?

je souriais prenant le temps de finir mon verre, quand j'étais sûr qu'il se trouvait dans la salle de bain me m'y rendais également jetant mes vêtements derrière moi. J'attrapais une serviette entourant ma taille tout en regardant Gabriel se laver tranquillement.

derek: je suis sûr que tu t'es jamais baigner dans une baignoire pareil n'est ce pas?

je souriais baissant les yeux contemplant une partie de son atomie que j'avais pas encore la chance de voir.

Derek: j'ai pas besoin de laisse comme tu le dis Gabriel, il suffit d'avoir les bon argument.

je retirai ma serviette gardant le sourire, il ose même pas me regarder du moins pour l'instant.

Derek: tu fais ton timide? se n'est rien, sa finira par te passer.

je marchais tranquillement dans la baignoire avant de me diriger dans sa direction.

Derek: bien sûr Gabriel, mais pour cela j'ai besoin d'être sûr que tu tentera pas de me fuir. Sans cela j'ai peur qu'il arrive quelque chose de fâcheux à ta petite hybride ou bien..je pourrai rendre visite à ta petite soeur, elle est si fraîche et innocente.

Ah oui son pauvre petit Kaito.

Derek: il est venu me menacer avec une arme capable de me tuer, c'était pas prévu mais voilà c'est comme ça...oublie le Gabriel, tu va bientôt avoir beaucoup mieux et puis tu n'as nul choix que de me croire.

J'attrapais son visage tout en le repoussant contre le rebord de la baignoire.

Derek: va si débat toi si tu veux, sa changera rien à se qu'il va suivre.

je le retournais le plaquant contre le mur, je reniflais ses cheveux.

Derek: tu es tout à moi.

je lui faisais sentir mon érection, mais il le sentira d'avantage très vite. J'attrapais son membre jouant avec, il m'excite de plus en plus au point que j'ai pas pu m'empêcher de le mordre. J'utilisais mon autre main pour pénétré mon majeur en lui du moins jusqu'à être interrompu.

Derek: j'espère que tu me dérange pas pour rien Akio.

Je le regardais bien avant de lâcher Gabriel.

Derek: très bien j'arrive. 

je sortais attrapant l'essuie pour le mettre autour de ma taille.

Derek: qu'est ce qui se passe encore?

je prenais juste mon pantalon au passage afin de pas rester ainsi, en le suivant de prêt. J'entrai dans l'autre pièce fronçant les sourcils regardant cet homme assis sur mon canapé. C'est qui se mec? lui me connais en tout cas, se qui allait suivre allait me surprendre. Mon ancien jouet? impossible!

Derek: Ren? comment tu as fait? je t'ai tuer.

Et puis c'est quoi se corps? je suis vraiment intrigué.

Derek: cette de faire le crétin et explique moi quand tu t'es débrouillé pour faire ça.

je retirais ma serviette pour enfiler mon pantalon.

Derek: tu as beaucoup de chance que j'étais pas au courant de se petit pouvoir cacher, sinon je me serai débrouiller pour t'emmener moi même en enfer.

je regardais Akio qui me posait cette question.

Derek: ouais, une vrai petite merde arrogante.

A la télé? je regardais son téléphone, c'est lui qui a filmé la scène et envoyer la photo au média! mes yeux devenais celle d'une goule sous l'effet de la colère.

derek: espèce de pourriture, la mort sera la cadet de tes soucis désormais! qu'est ce que tu cherche à faire hein? faire de moi l'ennemis publique numéro un? comme ci sa allait me changer.

Il n'a pas changer, il aime toujours me mettre en colère...c'est se qu'il l'excite au fond. Je levais les yeux, il me parle encore de sa misérable petite famille.

Derek: ta vie...je me souviens d'un gamin qui venait se confier à moi, pleurer que son père l'avais encore battu et ta mère qui regardais sans rien faire. Me parle pas de ta misérable petite vie Ren, je t'en ai simplement libéré et comment tu me remercie? en me trahissant encore.

je le laissais s'approcher de moi, je suis toujours ausis furax! je devrai lui ouvrir les entrailles pour la peine.

Derek: tu ne supportais plus d'être faible, alors je t'ai donné se que tu voulais! encore une fois ou est ta reconnaissance?

Je levais la main à Akio pour qu'il ne fasse rien, j'en ai pas fini avec lui. Gabriel? je l'avais oublier! je tournais le regard tentant de le localisé et fini par vite disparaitre. Je l'attrapais par la nuque au dernier moment.

Derek: espèce d'imbécile! je vais finir par croire que tu ne tiens pas tant que sa à ta petite copine et ta famille gabriel. Je sort jamais d'ici! premièrement parce que toute les entrée son piégé, tu sera mort avant même de respiré l'air de la libérté et deuxièmement, si tu recommence je demandera à Akio qui viole ta petite chatte sous tes yeux.

Kat: quoi! espèce de malade mental! monstre dégouttant! je vais pas me laisser faire comme ça!

Je l'attrapais avec l'une des mes kagune l'obligeant à venir elle aussi.

kat: Raaahh! lâchez moi avec vos truc de poulpe!

je levais les yeux, elle est agaçante celle la. Je la lançais sur le canapé et poussait Gabriel dans la pièce.

Kat: c'est pas comme ça qu'on traitre les femmes! espèce de...

derek: encore une insulte et je te brise la mâchoire.

elle se taisait sur le coup, moi je regardais Ren commençant avec mes yeux qui s'écarquille. Ils voyaient peut être la peur pour la première fois dans mon regard, mais cela un bref instant car la rage prenait vite le dessus. J'attrapais vite Ren par la gorge le soulevant tout en le tapant contre le mur derrière lui.

derek: tu as fais un marché avec se malade!?

J'appuyais d'avantage créant des fissures autour de lui.

Derek: qu'est ce que tu t'imagine Ren! qui va te donner se que tu désire? il va juste tous vous tuer rien que pour avoir croiser sa route.

Je serai encore plus sa gorge.

Derek: tu n'es qu'un imbécile! tu sais pas se que tu as fait!

je le jetais au sol pointant l'un de mes kagune juste devant son visage.

Derek: je devrais te tuer et si tu prend un nouveau corps, je te tuerai encore et te poursuivrai jusqu'à la nuit des temps! Est ce que tu l'as emmener jusqu'ici? répond!

On ressentait une secousse et puis une autre, mes kagune disparaissaient sous la crainte

Kat: qu'est ce que sais? 

derek: il tente de briser mes bouclier.


Kat: ha vous avez peur "sensei"?

Derek: ferme la pauvre idiote! tu devrai être mort de trouille! il adore faire crier les petite chatte dans ton genre.

Kat: comment ça?

Derek: akio il faut se tirer vite fais d'ici avant qu'il n'entre!

Je voulais partir vers l'autre sortie mais un mur de glace se dressait devant nous bloquant le passage. kat s'approchait posant ses doigts dessus.

Kat: c'est de la glace.

je l'attrapais vite par la queue la faisant vite reculer d'une traite. Kat s'asseyait à taire regardant les pic de glace juste devant son visage.


Derek: bouge pas idiote!

Kat restait tétanisé, elle aurai pu y rester si je l'aurai pas sauvé les miches. je me retournais entendant applaudir, c'est bien lui.

Takuma: joli réflexe Derek, tu es toujours aussi surprenant.

Il regardait un peu l'endroit.

Takuma: c'est donc ici que tu te réfugie quand sa tourne mal, sa m'étonne pas sa ressemble un peu à notre ancien terrain de jeu. On ne change pas les bonne habitude n'est ce pas Derek?

Je serrais les poings avant de sortir l'un de mes kagune lui transperçant le thorax. Il baissais les yeux ver mon kagune.

Takuma: voyons Derek regardant dans quel état tu m'as mis mes vêtements.

Il attrapait mon kagune commençant à le geler, je tentais de le retirer de lui mais il me tenait bien sans aucune difficulté. Il lui suffisait d'une simple pression de la main pour briser mon kagune en morceau. Je gémissais sur le coup et tournait ouvrait grand les yeux, il était juste derrière moi.

Takuma: tu te rappel de se qu'il se passe quand tu joue les rebelle avec moi.

Il m'attrapait par l’arrière de la tête me jetant au sol et posait son pied entre mes omoplates.

Takuma: bien voyons ses vilains Kagune.

Derek: attend..Takuma.

Il les attrapait se mettant à tirer dessus, il m'empêche de les faire disparaître. J'enfonçais mes doigts dans le sol serrant les dents un maximum pour ne pas hurler, je sais c'est se qu'il veux!

derek: non t'approche pas Akio! tu pourra rien contre lui...c'est un demi dieu.

Il finissait par réussir à me les arracher, ils partaient en éclat aussi vite. 

Takuma: tu te retiens d'hurler pour moi? tu sais pourtant que sa me motive d'avantage à jouer Derek.

Il créait une pic de glace dans sa main l'enfonçant dans mon épaule, je gémissais légèrement.

Takuma: aller Derek, j'aimerai entendre mon jouet hurler une dernière fois avant de te livrer à mon frère.

Shin: tu fera rien du tout Takuma.

Takuma: père?

Shin claquait des doigts nous téléportant tous sauf Takuma bien sûr.

Takuma: c'était pas prévu, j'en connais un qui va encore me passer un savon.

Il faisait apparaître la sphère blanche.

Takuma: je l'ai perdu

il détournait le regard.

Takuma: c'est père qui est venu le chercher, très bien je rentre.

il posait sa main sur le mur créant un portail de glace avant de le traversé. Moi je r'ouvrais les yeux dans un champs d'herbe et de fleur. On est ou la? j'attrapais le pic de glace de mon épaule afin de le retirer. 

Shin: est ce que tout bien?

je me redressais prêt à répondre, mais il s'adressait surtout à Kat qu'il s'adressait.

Kat: oui ça va merci...


Shin: je suis outré que vous êtes tomber dans une situation tel que cella la

il attrapait ses mains ses serrant toute les deux.

Shin: une tel créature tel que vous devrai être respecté et cajolé comme il se doit.

Derek: vous avez fini votre cirque? vous êtes qui vous? et où on est la?

Shin: parle moi sur un autre ton abomination, je suis le dieu de la nature et vous êtes chez moi.

Je regardais derrière moi voyant un grand manoir, comment on peut habité au milieu de nul part?

Shin: je serai ravis de vous offrir une tasse de thé ma chère.

Kat: sa serai avec plaisir, viens Gabriel! il est gentil lui et il sais parler au dame. Pas comme certaine brute répugnante!

je la fusillais du regard sur le coup avant de me retourner vers Ren l'attrapant par son t-shirt.

Derek: je vais te tuer pauvre imbécile! et enfermerai ton âme que je porterai autour du cou! il te sera difficile de trouver un autre corps après ça.

Je tentais de sortir mes kagune mais ils ne sont pas encore régénéré, je grimaçais lui donnant un coup de poing au visage. 


Derek: on réglera ça plus tard.

j'entrais dans le manoir pour l'instant.

Derek: c'était vous n'est ce pas?

Shin: quoi donc?

derek: chevauchant se dragon à la grande guerre?

Shin: c'était moi effectivement.

Derek: je vous aurai cru plus

Shin: si tu tiens à la vie, ne termine pas cette phrase démon.

Derek: hum et votre dragon, il est dans les parages?

Shin: non, je le boude depuis quelque temps...enfaite sa fait une trentaine d'année, maintenant que j'y pense. Il doit surement être entrain de me chercher, mais tant que je le désire pas on ne peux pas me trouver.

Derek: super, pas de dragon alors je me tire d'ici.

j'attrapais le bras de Gabriel.

Shin: si tu sort de mon territoire Takuma pourra te retrouver, il t'a marqué avec se pic de glace.

merde...évidemment c'est de lui que j'ai tiré cette astuce de marquer mes jouets, j'ai appris beaucoup de lui à vrai dire sauf sa passion pour le torture.

Derek: pourquoi nous avoir sauver?

Shin: je l'ai pas fait par plaisir on me l'a demander, pourquoi? j'en sais rien, qui? sa te regarde pas! maintenant cesse de me fatigué avec tes questions.

autant pas trop l'emmerde tes mes questions.

shin: je dois vous garder ici quelques temps, trouver vous une chambre mais je préviens celui qui touche à une de mes créatures je le désintègre.

Kat: vous avez des créatures magique?

Shin: bien sûr je suis leurs créateur, vous voulez les voir?

kat: oui!! 

elle tapait dans ses mains se mettant à le suivre.

Kat: je reviens vite Gabriel et vous l'approchez pas c'est compris?

je levais les deux mains faisant mine d'être sage, j'attendais qu'il parte pour montrer mes yeux de goules.

derek: t'es content espèce de crétin! on est coincé dans le monde des bisounours à cause de toi! je devrais te briser les os Ren! c'est pas croyable! 

je regardais autour de moi, il a des statuette d'animaux partout.

Derek: sa déco est d'un mauvais goût!

j'attrapais vite Gabriel qui tentait de partir en douce.

Derek: ou tu va comme ça? on doit se trouver une chambre, viens on avait pas fini notre discutions tout à l'heure.

il avait pas très envie d'avancer alors je l'attrapais et le posai sur mon épaule.

Derek: akio surveille cette pourriture de traître, si il fait un battement de cil suspect brise lui une côte ou deux.

je prenais la première chambre que je trouvais levant les yeux une fois de plus devant la déco et posais Gabriel sur le lit.

Derek: quoi? sa ta fait plaisir que je me fasse piétiné par Takuma? c'était que des préliminaire se que tu as vu, c'est rien comparé à se qu'il m'a fait subir durant plus de deux siècles.

je le poussais l'empêchant de se relever.

Derek: j'étais son jouet comme toi, tu es le miens aujourd'hui. 

je posais mon doigt sur ses lèvres l'entrant à l'intérieur de sa bouche jouant avec sa langue.

Derek: mais je suis très gentil comparé à lui.

je retirai vite mon doigt quand il me mordait et attrapait ses cheveux fermement.

Derek: fais attention gabriel être dans la maison d'un dieu ne te sauvera pas, il en a rien à foutre des petit sorcier dans ton genre. tout se qu'il l’intéresse c'est ses bestioles, se qui va t'arriver le préoccupe pas. Alors ne t'imagine pas qu'il va surgir subitement pour te sauver.

J'attrapais ensuite sa main la plaçant au dessus de lui, c'est la que je remarquait que la marque de morsure n'y était plus. Je le retournais vite soulevent son t-shirt, celle la non plus pourtant elle était encore fraiche.

Derek: tu peux t'auto guérir gabriel, voilà qui est intéressant. Je pourrais plus poser ma marque sur toi, mais néanmoins...

je me baissais le mordant juste légèrement.

Derek: je pourrai te mordre indéfiniment.

je me redressais retirant ma chemise.

Derek: je suis très frustré comme tu dois le deviné, alors il faudra que tu me détende.

Je déboutonnais mon pantalon pour lui faire comprendre.

Derek: tu refuse? je peux peut être pas atteindre ta petite hybride pour l'instant mais ta famille, on ne peut pas en dire autant.

Je le regardais bien dans les yeux.

Derek: j'ai déjà échapper à takuma, cette marque qu'il m'a poser n'est que temporaire. Comment crois tu que je lui ai échapper la première fois? fais se que je te demande Gabriel.

je souriais baissais les yeux le regardant faire.

Derek: je te préviens si tu me mord, je ferai de même et en t'arrachant un bout de chaire. Comme tu cicatrise sa devrai pas poser de problème.

Je souriais cette idée l'effraye, tant mieux c'est se que je veux. Je m'appuyais ses mes deux main me penchant légèrement vers l'arrière.

Derek: oui voilà c'est bien Gabriel

après un bon petit moment je poussais vite l'arrière de sa tête au moment de jouir, je ricanait attrapant sa bouche l'empêchant de cracher.

derek: pas de gaspillage, avale.

je souriais.

Derek: déshabille toi, je vais être gentil et te rendre la pareil. Ne traîne pas à moins que tu préfère que je vienne méchant.

il m'obéissait bien sagement.

derek: aller allonge toi.

j'attrapais ses cuisses pour les écarter et me servait uniquement de ma bouche, j'ai nul besoin d'autre que ma langue pour une tel tache. Par contre mes doigts se faufilait ailleurs et reprendre mon petit jeu de tout à l'heure. Il tente d'étouffer ses gémissements du moins au début car quand j'enfilait un deuxième dois.

Derek: j'apprécie particulièrement tes gémissements Gabriel.

je retirais entièrement mon pantalon.

Derek: il faut que tu sache, j'ai une sacré endurance. je peux baiser de longue heures durant sans me fatigué, j'espère que ton petit coeur est prêt pour ça.

il me regarde d'un air effrayer.

Derek: ah Gabriel, tu m'excite de plus en plus.

j'attrapais ses hanche le soulevant un peu avant de le pénétré d'un coup sec, je maintenant bien ses deux jambes écarter regardant bien l'expression de son visage à chaque coup de reins donner.

Derek: du semble avoir du mal à ne pas montrer sa satisfaction gabriel, c'est surement autre chose que ton ancien professeur.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1591
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 26
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: sa fait longtemps!   Jeu 31 Aoû - 5:48

Ren semblait déjà ennervé Derek mais encore bien plus lorsqu'il parlait de Takuma et du fait qu'il était ici en ville, qu'il l'avait aidé à le retrouver. Il regardait bien la réaction de DErek sur le coup, Akio ne semblait pas rassuré lui non plus car Derek lui avait parlé de lui, et qu'il le fuyait pendant tout se temps.

Ren : Qu'est-ce qu'il se passe, se serait de la peur que je vois dans se regard.

Il retirait son sourire vu que Derek l'attrapait par la gorge et le plaquait contre le mur derrière lui, lui tenait ses poignets continuant de bien le regarder.

Ren : J'ai fais un marché avec lui, il me donnera bien plus que tu ne l'as fait, je serais encore plus puissant que tu ne l'es.


Il serait d'avantage sa gorge, moi je regardais la scène ne comprenant pas vraiment, mais il semblerait que quelqu'un cherche Derek, et que sa l'effraye, d'un côté je dirais temps mieux pour nous, on n'aura plus à avoir affaire à lui, mais maintenant si se type est aussi dangereux que Derek le prétend, il pourrait s'en prendre à nous..

Ren se retrouvait à terre, ne bougeant plus voyant le kagune de DErek juste au dessus de son visage. Lorsque Derek posait cette question, on ressentait tous cette secousse.

Ren : Tu as ta réponse.

Akio tournait le regard vers Derek, voulant le suivre pour fuir, mais un mur de glace leurs faisaient face,  Kat le touchait et DErek la sauvait, j'écarquillais les yeux, qu'est-ce que s'est encore tout ça. Quand est-ce que se cauchemard va donc s'arrêter ?

Gabreil : Kat ça va ?

J'étais près d'elle, ayant eu peur pour elle. On se tournait ensuite vers les applaudissement, Takuma était là, je le regardais bien de haut en bas, alors s'est lui qu'il craint ? Il venait de lui traverser le thorax avec son kagune et sa semblait ne lui faire rien du tout, comment s'est possible ?Est-ce que se type est réelle ?

Il s'en prenait à Derek, le mettant au sol sur le ventre, et posait son pied sur son homoplate, commençant à le torturer en tirant sur ses kagune.

Akio : Lâche le !

Il voulait s'approcher mais Derek lui hurler dessus que non, sachant qu'il ne faisait pas le poids, et ne voulait pas le voir mourir. Akio grognait, n'aimant pas être impuissant comme ça. Un demi-Dieu ? Les Demi Dieu existent ?

Derek se retenait de ne pas hurler, même après lui avoir arracher ses Kagune, il lui enfonçait donc se pique de glace dans l'homoplate.

Ren : Et pour notre accord ? Je vous ais emmené jusqu'à lui.

Mais pas vraiment le temps pour ça, Shin arrivait par téléportation allant arrêter les intentions de Takuma. Ils nous téléportaient tous sauf Takuma, je regardais autour de moi, s'est quoi cette endroit ? Le paysage était magnifique, on se croirait dans un compte de fée.

Je regardais vers cette homme qui parlait à Kat, lui demandant comment elle allait, il semblait être très gentil avec elle. Et ne s'intéresse pas vraiment à nous, mais au moins, je tombe enfin sur quelqu'un de "gentil".

Gabriel : Le Dieu.. de la nature ?

Kat semble bien lui faire confiance en tout cas, je les suivais tout les deux jusqu'à l'intérieur. Ren regardait lui aussi où il était grimaçant déjà, surtout que Derek se retournait vers lui, et qu'il l'attrapait par son t-shirt.

Ren : Tes incapable de faire ça, pas à se que je sache. Et puis, tu m'as tué, tu crois que j'allais revenir à genou près de toi !

Il recevait un coup de poing, s'était déjà moins dangereux que ses kagunes, Akio regardait du coin de l'oeil vers Ren et finissait par suivre Derek à l'intérieur. Derek lui parlait de cette grande guerre, où Shin chevauchait un dragon, quoi ? J'ai lu cette histoire dans un bouquin, la grande guerre, un Dieu volant un dragon gigantesque, tout ça je pensais que s'était juste... des histoires.

Je tournais le regard vers Derek vu qu'il m'attrapait le bras, Shin disait clairement que s'il sortait d'ici, Takuma le retrouverait grâce à son pique de glace. Qui voudrait sauver Derek ? S'est un monstre.. Je regardais Kat qui partait avec Shin pour voir ses créatures, elle me laisse tout seul avec eux.. Super.

Ren était rentré lui aussi, tournait un regard vers Derek mécontent d'être ici.

Ren : Tu es coincé dans se monde, moi je peux très bien me barrer d'ici.

Moi je préférais les laisser, et rejoindre Kat, mais Derek me rattrapait le bras.

Gabriel : Je sais très bien me trouver une chambre seul, et quoi ? Quel discussion, je n'ai aucune envie de..

Il m'obligeait, et m'attrapait par dessus son épaule. Akio faisait une mauvaise tête mais ne disait rien malgré tout.

Akio : Oué, je le surveille.

Derek partait ensuite avec moi dans la chambre, il me posait sur le lit ensuite, je me redressais rapidement, me mettant assis et le regardait bien.

Gabriel : Pourquoi il te cherche partout comme ça.

Je voulais me redresser, mais il me repoussait à nouveau.

Gabriel : J'ai aucune envie d'être ton jouet, pourquoi tu ne me laisse pas tranquille ?!

Il posait son doigt dans ma bouche, entrant à l'intérieur et jouant avec ma langue, je finissais par le mordre. Il m'attrapait aussi tôt mes cheveux fermement, j'en gémissais, le regardant du coin de l'oeil. Il me suffirait de hurler, se type devrait venir me sauver ! Je le regardais toujours du coin de l'oeil vu qu'il me disait le contraire. Il attrapait ensuite ma main pour le poser au dessus de ma tête, remarquant bien que sa marque ne s'y trouvait plus, il levait aussi tôt mon t-shirt pour regarder celle à ma côté qui n'était plus là également.

Oui s'est vrai, sa veut dire qu'il ne sera plus me marquer, et plus me retrouver à présent. Il suffirait juste que j'arrive à m'enfuir loin de lui et, je serais libre.. Mais plus facile à dire que à faire, pour l'instant il est là, et ne compte pas me laisser partir. Il me mordait légèrement, mais sa restait douloureux, je gémissais en fermant les yeux.

Je les rouvrais ensuite, voyant qu'il retirait sa chemise et disait que je devais le détendre, je baissais ensuite les vu qu'il déboutonnait son pantalon.

Gabriel : Te détendre.. ? Hors de question.

Il menace encore une fois ma famille, je grimaçais.

Gabriel : Tu ne peux pas sortir d'ici, Se type te retrouverais.

Je n'ai pas le choix.. Je finissais par me redresser, le regardant du coin de l'oeil, et finissait par m'abaisser pour descendre assez son pantalon et son boxer afin de sortir son membre, mes mains n'arrête pas de trembler. Je faisais des grands yeux de ses menaces, il est vraiment prêt à me torturer ?! Je fermais les yeux finissant par lui faire ce qu'il attendait de moi.

Je n'ose même pas m'arrêter, même si j'en ais envie, je n'ai vraiment aucune envie de faire tout ça avec lui, j'ouvrais bien les yeux vu qu'il appuyant ma tête bien au fond, je toussais et désirait me retirer alors que je sentais qu'il jouissait bien à l'intérieur de ma bouche, j'étais forcé de tout avaler, je le regardais bien alors que lui sa semble bien l'amusé.

Gabriel : Pas la peine, je..

Je détournais le regard, évidemment se n'était pas une proposition mais un ordre, je commençais donc à me déshabiller devant lui. Je m'allongeais ensuite, à nouveau suivant ses ordres. Je regardais le plafond alors qu'il commençait à s'occuper de moi, je fermais les yeux, je ne veux pas lui donner se qu'il veut, qu'il pense que sa me plaise se qu'il fait, mais sa reste agréable même si j'aurais préféré le contraire.

Il me pénétrait ensuite un doigt, commençait à bouger de cette façon, je serrais bien la mâchoire me retenant toujours, mais lorsqu'il pénétrait un deuxième, s'était de plus en plus dure, j'en gémissais, détournait la tête sur le côté. J'ouvrais ensuite un oeil le voyant retirer entièrement son pantalon, il va.. Quoi il est sérieux quand il dit ça ? Se mec me fait vraiment flippé.. Il m'attrpaait les hanches pour me pénétrer ensuite, je serrais bien les couvertures gémissant, mais gardant ma bouche fermer pour ne pas laisser trop aller.

JE sais qu'il me regarde tout en donnant des coups de reins pour voir ma réaction, moi je gardais la tête sur le côté ne voulant pas le regarder. Mais je n'arrive pas à retenir malgré tout, le plaisir montait de plus en plus, et je sens que je vais.. Bientôt jouir.

Gabreil : Tais toi.. !

Il me parle de Kaito pour bien m'atteindre encore plus, il y allait de plus en plus fort, voulant vraiment que je craque, je finissais par gémir plusieurs fois alors que je jouissais sur son torse, je posais bien ma tête reprenant mon souffle, le regardant du coin de l'oeil alors qu'il souriait regardant son torse. Et me faisait bien comprendre qu'il avait loin d'avoir finis avec moi, il continuait bien se qu'il faisait.

Pendant se temps, Akio était assis sur le canapé, regardant sur son téléphone.

Ren : Tu as du réseau ici, j'en doute.

Akio : L'afferme.

Ren : Tes pas trop en manque de drogue.

Il le fusillait du regard.

Akio : Qu'est-ce que tu sais de moi.

Ren : Plein de chose Akio.

Il souriait.

Ren : Je sais que Derek ta trouvé alors que tu n'étais qu'un petit orphelin, que tu as tué  des gens avec tes pouvoirs que tu ne contrôlais pas, et que tu es le pantin de Derek.

Akio : Je suis pas son pantin.

Ren : Ah oué ?

Akio : Il me laisse autant de liberté que je le veux, Derek a fait de moi se que je suis, je serais prêt à crever pour lui.


Il ricanait, Akio n'aimait pas qu'on se moque de lui.

Ren : Tes vraiment tombé amoureux de lui, et bah merde. Tes vraiment con. Il se sert de toi, tes qu'un pion de plus, comme je l'étais avant toi. Regarde, pendant que tes se putain de fauteuil entrain de me surveiller, il est entrain de baiser un autre.

Akio : Et alors, j'en ais rien à foutre.

Il se redressait posant ses mains sur ses jambes, le regardant bien.

Ren : Mais bien sûr, tu lui obéis comme un bon toutou fidèle, j'étais son premier "jouet", je te ferais remarqué, je sais comment les choses se passe avec lui. Bien que moi, je l'ai vu comme un héros au tout début, mais il m'effrayait malgré tout, je ne savais pas comment je devais le considérer, comme monstre ou un sauveur. Il avait tué toute ma famille sous mes yeux, n'étant qu'un gosse et nul part ou aller je l'ai suivis.

Akio : Je t'ai déjà dis que ta vie je m'en balance.

Ren : Tu n'es pas un peu curieux ? Je parie que tu as déjà parlé de moi, quel trahison j'ai pu faire hum ?

Akio : J'ai pas besoin de savoir, tes juste un traître, s'est tout.

Ren : Oui un traître, parce que j'ai eu le culot de ressentir des sentiments autres que pour lui, et que j'ai foutu enceinte celle que je voyais en cachette. Il l'a découvert, tu devrais savoir à quel point il est possessif, et qu'il aime que ses jouets soient entièrement à lui, sauf s'il t'en donne l'autorisation se qui est rare.


Akio plissait les yeux.

Ren : Il l'a découvert que après qu'elle ait accouchée, je l'ai supplié qu'il ne touche pas à mon fils, mais il partit malgré tout, et était revenu recouvert de sang, j'ai donc tenté d'essayer de le tuer en ayant volé une de ses armes dans sa petite cachette.

Il se levait, mettant ses mains dans ses poches.

Ren : Alors tu vois, lui peut faire tout ce qu'il veut, coucher avec qui il veut, et changer de jouet s'il le désire, mais toi, tu n'as droit à rien, tu es et restera toujours à lui. Il s'est servit de moi, et ma tué une fois que j'étais une gêne. Il a tué celle que j'aimais et mon fils parce que sa ne plaisait pas.

Akio : Je sais pas que tu essayes de faire en me racontant tout ça, mais sa changera rien, je lui si fidèle.

Il levait les yeux.

Ren : Tu es plus idiot que je ne le croyais, je compte bien sortir d'ici, tu vas m'en empêcher ?

Akio se levait sur le coup.

Akio : Oui, j'y compte bien.

Ren : Tu es un démoniste, je t'ai étudié, par contre toi tu ignores tout de moi.

Akio : Si tu crois que sa m'effraie.

Akio tendait déjà la main, une marque noir apparaissait sous la paume de sa main près à invoquer une créature s'il le faut. Ren faisait apparaître son apparence de démons, de longue corne, des yeux rouge, des longues griffes, et des ailes de démons faisait son apparition. Il disparaissait à la vue de Akio, qui cherchait après, et rapparaissait derrière lui l'attrapant par sa tête et le plaquait au sol, il tendait sa main pour faire apparaître une dague démoniaque, qu'il enfonçait dans sa main pour l'empêcher d'invoquer quelque chose.

Akio : Aaah ! Espèce de salaud !

Ren restait assis sur lui.

Ren : Oups, Derek ne va pas être content, j'ai abimé son joujou.

Il tournait la tête, et se redressait vu que Derek sortait ayant sentis. Akio grimaçait, Ren le regardait bien.

Ren : Bye Derek, j'ai pas l'intention de rester ici, je vais demander mon du à Takuma.

Il ne lui laissait pas le temps de rien, qu'il se téléportait avec ses pouvoirs de démon. Akio gémissait lorsque Derek lui retirait la dague planté dans sa main, il s'asseyait regardant sa main.

Akio : J'en ais marre ! Je suis amoché à cause de ton jouet "Gabriel", et maintenant ton autre jouet qui était censé être mort ! ET je pisse le sang !

Il tenait bien sa main, il le regardait bien alors qu'il se relevait.

Akio : Alors tu t'ais bien amusé, pendant que je faisais le salle boulot à le surveiller, tu aurais pu me dire qu'il avait se genre de pouvoir, ses téléportations. Qu'il crève donc de la main de Takuma, sa ne sera pas une grande perte !

Il plissait les yeux regardant bien Derek, voyant qu'il restait soucieux.

Akio : Tu tiens encore à lui hein ? Tu l'as tué sans que tu le veuilles vraiment, parce qu'il a essayé de te tué. Oui, il m'a tout raconté, ta tué son gosse et la nana qu'il a eu cette aventure.


Je sortais de la chambre regardant l'état de Akio, il y a plein de sang à terre, et est bien blessé, il est arrangé, sans parler encore de sa brûle sur son visage et son bras que je lui ais fait, et son corps doit être remplis de morsure de Derek.

Je m'approchais, touchant sa main, il me repoussait.

Akio : Tu me fais quoi là.

Gabriel:  Soigné ta blessure.

Akio : Et pourquoi tu ferais ça.

Gabriel : Je ne suis pas un monstre moi.

Il levait un sourcils sur le coup, et je le faisais, je ne sais même pas si j'en suis capable, alors je voulais essayé, je posais mes doigts sur sa main, et sa marche, une lueur bleu sortait de ma main allant jusqu'à sa blessure qui se soignait. et sa faisait pareil pour la brûlure que je lui ais faite. Il levait sa main pour la regarder.

Akio : D'où tu tiens ses pouvoirs là, je comprend pourquoi tu l'a choisis, tu aimes ceux avec des pouvoirs unique.

Il regardait Derek du coin de l'oeil.

Akio : Je peux chercher après Ren, si tu tiens à le trouver, surtout qu'il semble toujours désiré se venger, et je parie qu'il sait où tu caches toutes les armes qui peuvent te tuer.

Vu la tête que fait Derek en se moment, sa voulait bien dire que s'était le cas.

Gabriel : Tu as vraiment tué un bébé sans défense ?

Tu es un monstre à se point là, s'est surtout sa que j'aurais du lui dire ensuite, mais il détournait le regard, je lisais bien lui, je pense qu'il ne l'a jamais tué se jour là, mais a passé ses nerfs sur quelque chose d'autre.

Akio : Tu veux dire que Ren crois que tu l'as tué et que s'est pas le cas, pourquoi tu lui as pas dit !

il levait les yeux.

Akio : De toute façon sa reste un traître, et il va se faire massacré par Takuma, alors temps mieux non ?!

Il soupirait vu qu'il semblerait que non.

Gabriel : Tu l'aimais.

Sa semble l'agacé que je lui pose toutes ses questions, et que je semble essayer de briser cette carapace qu'il tente de camouflé.

Gabriel : Et bien tu sais se que j'ai ressentis quand tu as enfoncé cette lame dans Kaito, moi aussi je l'aime et je ne sais même pas si il est encore en vie ou non.

Akio : On s'en fou de lui !

JE détournais le regard, il s'asseyait dans le fauteuil, créant une sphère pour tenter de le retrouver, il arrivait à le voir, comme Akio le craignait Ren était dans la cachette de Derek, trouvant les armes.

Akio : Tu es dans la merde Derek, laisse moi y aller.

Il se levait, Derek ne semblait pas vouloir.

Akio : Je n'ai pas besoin de rester ici, toi oui. Laisse moi faire.

Il faisait un signe de la main pour créer un portail, et entrait dedans sans son accord. Derek semblait encore plus de mauvais poils qu'avant. Moi je le suivais du regard.

Gabriel : Pourquoi tu lui as pas tout simplement dit la vérité quand il était en face de toi.

Je préférais me terre vu qu'il s'énnevait d'avantage, enfin KAt revenait avec Shin.

Gabriel : Tu en as mis du temps Kat.

Elle rougissait, ne me dit pas que.. Je levais un oeil vers Shin, peu importe je préfère ne pas savoir.

Gabreil : Est-ce que.. vous pouvez savoir si mon ami Kaito va bien ? S'il vous plaît.

A l'hôpital, Kaito se remettait lentement de sa blessure, il avait survécu à l'attaque de Derek par change.

Mike : Je te jure qu'il va regretter son geste, je vais lui foutre la paté de sa vie à sa goule.

Il le regardait bien.

Mike : Pourquoi tu m'as pas appelé au lieu d'y aller seul ! Tu es malade.. Il faut surtout pas que les goules découvres que les hunters existe toujours, du moins la petite poignée que nous sommes.

Il soupirait, passant sa main derrière la tête pour se gratter la tête.

Mike : Ta revu ton élève sérieux ?

Il croisait les bras pour l'écouter bien qu'il avait du mal, vu sa blessure qui lui faisait souffrir.

Mike : Tu veux dire que cette goule le détient ? Putain.. Il est dans la merde. Ecoute, je vais en parler aux autres, mais si tu dis que s'est une très ancienne goule sa va être compliqué, ton élève est peut-être déjà mort va savoir.

Il fronçait les sourcils.

Mike : Pas assez fort ? T'en veux une ?! Aucune goule n'est invinsible !

Il grimaçait malgré tout vu tout ce qu'il lui racontait.

Mike : Qu'est-ce qu'on est censé faire si on a aucune chance contre se type ?!




Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1372
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: sa fait longtemps!   Jeu 31 Aoû - 22:38

Je m'arrêtais brusquement regardant mon torse et prit un petit sourire amusé.

Derek: et bien on dirai que cela te plait, maintenant qu'on sais échauffé on va pouvoir passé au chose sérieuse quand dit tu?

ou pas je tournais le regard sentant le sang de Akio, quel con j'aurai pas du les laisser seul! je me retirais vite attrapant mon pantalon et ma chemise pour me r'habiller et partait vite le rejoindre.

Derek: Ren tu fais une énorme bêtise.

Il ne m'écoutait pas et partait aussi tôt, moi je m'approchais de Akio retirant la dague de sa main.

Derek: cesse de raler Akio tu me casse les oreilles. Tu va pas en mourir de cette blessure, tu pleurniche pour rien.

Sa y est il passe ses nerfs sur moi, je répondais même pas à ses critiques et me contentait de détourner le regard. Il me connait trop à présent, il arrive à lire à moi. Je dois faire attention à mes expression j'aime pas qu'on sache se que je pense.

Derek: ferme la donc! je pensais que tu aurai pu gérer la situation faut croire que j'avais tord.

Ren à fini par lui raconter cette histoire mais pourquoi? pour essayer de le retourner contre moi? sa m'étonnerai pas de lui.

Derek: cela te concerne pas Akio! maintenant tais toi tu me fatigue!

Gabriel arrivait essayant sans doute profité pour écouter la conversation, qu'est ce qu'il fait? je l'observais croisant les bras. J'avoue qu'il m'était difficile de ne pas être surpris, il arrive de plus en plus à contrôler ses pouvoirs. Ce qui est étrange, c'est que j'ai l'impression d'avoir déjà vu se genre de lueur par le passé, oui durant cette grand guerre...j'arrive plus néanmoins à me rappeler ou et de qui.


Derek: c'est juste une coïncidence, j'ignorai qu'il aura se genre de pouvoir...mais sa m'arrange.

Ou presque, maintenant je dois me concentré sur le problème avec Ren. Akio désirait s'y rendre lui même, j'en retroussais le nez n'appréciant pas cette idée et surtout que Ren pourrai prendre les quinques que j'ai caché chez moi.

Derek: tu n'ira nul part Akio, c'est à moi de régler se problème.

et Gabriel qui se mettait à me questionner maintenant, je détournais le regard ne voulant pas répondre mais Akio devinait directement la vérité.

Derek: sa te regarde pas akio! je t'ai dit que c'était mon problème pas le tiens!

encore une fois j'avais pas besoin de prononcer le moindre mot Akio comprenait tout! c'est qu'il m’énerve de deviner mes pensées!

Derek: tu me fatigue akio!

et l'autre aussi qui sais mais!

Derek: si vous ouvrez encore votre bouche je vous massacre tout les deux! c'est bien compris?

Gabriel qui me parlait de Kaito, savoir se qu'il a ressenti quand je l'ai transpercé de se sable. Je disais rien à se propos avant voir dans la sphère de Akio. Il est bien entrain de récupéré les armes que j'avais caché chez moi, pourquoi j'ai pas simplement changer de cachette comme c'était prévu! je suis beaucoup trop confiant.

Derek: c'est hors de question! il va te mettre en pièce! je t'interdis de me désobéir Akio!

merde! je tapais contre l'une de ses horribles statuette animal, celle ci se reformait néanmoins très vite avant de se remettre en place.

Derek: si tu me pose encore une seule question tu aura une véritable raison de trembler.

Shin: on pourrai avoir un peu de silence? qu'est ce que vous avez fait à mon parquet?

Kat: oh pardon Gabriel...

elle rougissait un peu tout en tenant sa queue contre elle.

Shin: pourquoi je ferai ça pour un signifiant petit humain?

kat: oh je vous en prie shin faite le pour moi.

Elle baissait les oreilles faisant ses yeux de chat.

Shin: on ne peut rien vous refusez.

Il claquait des doigts faisant apparaître une image sur le mur, on voyait Kaito à l’hôpital en pleine discutions avec un homme.

kat: il semble très bien se porter Gabriel.

je le regardais sur le coup, il a le sourire aux lèvres qui se qui me faisait grimacer. 

Shin: bien vous avez vu se que vous vouliez?

Derek: attendez, encore deux minutes.

je écoutait la conversation entre eux, car oui on n'avait pas seulement les images mais aussi le son qui allait avec.


Kaito: j'y ai été sous un coup de tête Mike, j'ai pas vraiment réfléchit au conséquence.

Il essayait se trouver une position confortable mais grimaçait sous la douleur.

kaito: c'est gabriel...j'ai été le voir.

On dirait que d'autre son au courant de cette histoire de liaison.

kaito: oui mais c'est pas ça le problème Mike, il a des problèmes de très gros problème. Se démon, cette goule que j'ai affronté s'en prend à Gabriel, j'ai déjà eu ses parents qui m'ont rendu visite. Ils sont mort d'inquiétude, Gabriel à disparu. Je suis sûr que c'est se monstre qui l'a enlevé! vu la force qu'elle a déployer contre moi, je présume qu'elle est ancienne très ancienne.

il tentait la main pour attraper le bras de Mike.

Kaito: vous ne serez pas assez fort pour le battre

il lâchait reprenant sa position.

kaito: Tu comprend pas Mike, je veux dire qu'il a des chances que cette chose sois l'un des démon hybride de la grande guerre. Il a s'en doute plus de mille ans d’existence, les hunters ne sont plus formé pour tuer se genre de créature.

Qu'est ce que sa m'agace de les entendre parler de moi comme ça, ils sont au courant que j'ai un nom?

Kaito: j'en ai pas la moindre idée, tout se qu'on pourrai faire c'est ramener l'un de ses hunter du passé à la vie. 

infirmière: vous allez devoir partir,  Kaito à besoin de se reposer et je dois changer votre bandage.

Kaito: Mike, retourne Gabriel je t'en supplie mais ne fais rien de stupide. 

infirmière: allons ne bouger pas de trop ou vos point de suture vont s'ouvrir, vous avez eu beaucoup de chance que cet individu n'est toucher aucun point vitaux.

je tournais le regard vers Gabriel sur le coup, qui me regardai aussi.

Shin: quoi sa vous surprend? Derek ne peux plus tuer d'âme innocente.

Il claquait des doigts faisant disparaitre la scène avec Kaito.

Derek: n'importe quoi, il a eu juste un coup de chance.

kat: il a tuer trois individu!

Derek: j'en ai tuer bien plus que trois ma petite chatte.

kat: je suis pas votre petite chatte!

Shin: tous avait leurs âme souillé, tu es un récolteur Derek. Tu envoie les mauvaise âmes en enfer. C'est surement un coup de mon fils ainé, il a des manières bien à lui d'agir.

Derek: c'est n'importe quoi! 

Shin: takuma t'a torturer l'esprit pendant de très nombreuse année n'est ce pas afin de te livré à quelqu'un d'autre.

Derek: et alors?

Shin: et alors il te reprogrammait pour ça Derek, pour le servir à cette tache. Tu l'as servis sans même le savoir.

Il haussait les épaules.

Derek: vous etes rester trop longtemps enfermer dans votre trou, vous êtes dingue petit gars.

Shin: ah oui?

il s'approchait de moi levant légèrement la tête pour me regarder.

Shin: tu n'as pourtant pas réussit à tuer se bébé se jour la.

Derek: je me tire j'ai outre chose à foutre que d'écouter ses conneries!

Shin: ou va tu? si tu t'en va Takuma te retrouvera.

Derek: rien à foutre!

je partais rapidement, Shin claquait une fois deplus les doigts mais pour créer un portail.

Shin: rentrez chez vous.

Kat: en vérité quand Derek nous menaçait d enous tuer c'était, que des mensonges?

Shin: peut être pas, il le pensait peut être au fond de lui, mais si votre âme est pur il aura jamais pu passé à l'acte.

Kat: beaucoup beaucoup monsieur Shin.

elle marchait à côté de Gabriel déjà prêt à partir.

Shin: attendez miss Kat, j'aimerai vous offrir quelque chose avant que vous partiez.

Il sifflait faisant venir deux petit renard volant.

Shin: voici mii et Nii, ils vous tiendront compagnie et si vous avez besoin de me voir d'une façon ou d'une autre il te suffira de leurs demander. Ils me trouveront peut importe où je me trouve dans le monde.

Kat: des petit renard élémentaire! ils sont trop mignon! merci!

Miii!

Ils passaient le portail ensuite se retrouvant devant le Kot de gabriel.

kat: tu devrai peut être appelé tes parents pour les rassurer Gabriel, tu fais une drôle de tête. ne me dit pas que tu te pose des questions à propos de Derek, malgré se que Shin aurai pu dire il...il a fait des chose dégoûtante! profité de gamin dans leurs détresse et..et se qu'il t'a fais.

elle l'attrapait pour le serrer contre elle.

Kat: ne fait rien de stupide d'accord? j'ai que toi..tu es ma famille.

elle le lâchait séchatn ses larme.

Kat: Nii, j'ai besoin que tu m'aide.

le petit renard bleu la regardait.

kat: tu veux bien rester prêt de Gabriel? j'ai besoin de que tu le surveille pour moi.

Elle caressant le haut de sa tête.

Kat: merci, toi tu viens avec moi Mii.

Miii!!

elle partait avant lui, bon nous allons passer un peu de notre côté. J'arrivais chez moi mais pour l'instant sa semblait desert.

Derek: Akio?

je me retournais vite attrapant la lame de l'épée juste à temps bien que sa m'avais couper la paume des mains. C'est pas celui que je croyais, c'est le type qui était avec Kaito!

Derek: qu'est ce que tu fou chez moi?!

je tirais sa lame vers moi afin de le faire venir et lui donnait un coup de genoux dans les côtes.

Derek: j'ai pas le temps de jouer.

lui aussi répliquait en me donnant un coup de pied au visage, je reculais de quelques pat avant de le regarder.

Derek: j'ai de la chance, tu frappe comme une gonzesse.

J'ouvrais grand les yeux quand deux lame me traversais le dos, je crachais du sang avant de regarder derrière moi. Il est pas venu seul cet abruti! je sortais mes kagune attraper celui derrière moi et le tapait à plusieurs reprise contre le sol. Je savais que je pouvais tuer qui je veux quand je veux! il me raconte n'importe quoi se dieu de pacothie. je reculais à temps, Mike m'entaillais la gorge..cet enfoiré à essayer de me décapité! ma plaie cicatrisait déjà.

Derek: vous êtes lamentable comme hunter, quoi tu veux ton ami? tiens!

je lui lançais celui que je tenais dans mon kagune, les autres hésitaient à attaquer du coup.

Derek: pitoyable, vous faites perdre mon temps.

j'utilisais tout mes kagune pour les éloigner de moi et sautait par le fenêtre, ou est ce que tu es Akio? Je tournais la tête c'est qu'il me suis encore la gueule d'ange! J'attrapais une voiture avec mon kagune et la lançait dans sa direction.

Derek: fais chier!

je m'attrapais brusquement l'attrapant par la gorge.

Derek: tu vais t'ouvrir le ventre espèce de misérable petite...

je baissais les yeux vers mon thorax, il a réussit à me planter quinque dague dans la coeur. Je lui montrais mes yeux de goule sur le coup.

Derek: si il meurt à cause de toi, tu va me le payer...

mon visage devenait gris, je le lâchais avant de tomber au sol. Non je suis pas mort, c'est un peu commenter de tuer un vampire original avec un simple pieux de bois. ça va l’assommé une petite heure à peine. 

Je me réveillais une heure plus tard comme prévu dans une salle complètement noir, je tentais de voir avec mes yeux de goule. Il a que quatre mur et une seule porte, je voulais sortir mes kagune mais impossible. je levais les yeux entend une voix depuis des haut parleurs, ils m'ont poser un sceau dans le bas du dos pour m'empêcher de les utiliser!

Derek: laissez moi sortir bande de sous merde! je vais tous vous tuer!

je tapais mes poings contre la porte jusqu'à sang mais rien à faire! c'est fais en quoi merde! je continuais de frapper jusqu'à que me mains ne ressemble plus à rien, je fini par m'asseoir dans un coin regardant mes mains. mes os se remettent déjà en place ainsi que ma chair se cicatrisé. Au fond je me suis battu comme une merde, j'avais trop l'esprit ailleurs...c'est moi l'idiot.

Sa fait trois ou quatre heures que je suis la, Akio est peut être mort à l'heure qui l'est. J'en serrai les poings à cette idée, je levais les yeux vers la porte on a ouvert une trappe afin de faire passer une assiette. Je grimaçais regardant se qui avait dedans...de la nourriture humain? Je les entendais rire derrière sachant que je pourrais pas manger ça.

" qu'est ce qui e passe le monstre? t'aime pas la pâté?"

C'est même pas de la nourriture, c'est de la bouffe pour clébard. Vous imaginez même pas la colère qui me montre, oh ils perdent rien pour attendre ceux la. 

Derek: vous pourriez au moins me donner le l'eau pour faire passer tout ça.

à l'instant ou j'entendais la trappe qui s'ouvrit, j’attrapais vite sa main la tirant à travers la trappe.

"lâche moi!"

Derek: enfin un repas qui me correspond

je mordais dans son bras, je pouvais l'entendre hurler de l'autre côté car oui je me contentait pas simplement de mordre.


" il est entrain de me bouffer le bras!"

j'entendais les sonneries d'alerte, j'avoue que j'évacuais toute ma rage sur se pauvre gars. Je doute qu'il puisse utiliser un jour son bras, je le lâchais avant de me retourner vers la caméra encore entrain de mâcher.

Derek: c'était délicieux merci pour se repas.

je souriais, c'est la nuit que sa allait enfin arriver. je souriais entend marcher dans le couloir, ils ont mordu à l’hameçon on dirait. Ils ouvraient la porte de ma cellule entrain à plusieurs.

" tu as envoyé notre pote à l'hopital et on du lui amputé le bras. alors mes potes et moi on aimera te rendre la pareil"

Derek: je devrais vous remercier.

" ah oué de quoi?"

Derek: pour m'avoir ouvert la porte.

J'utilisais mes pouvoirs pour tout les expulsé contre le mur.

Derek: j'ai aussi des pouvoirs bande d'idiot.

je sortait tranquillement expulsant chaque hunter qui tentait de m'approchais, je me rendais vite chez akio mais n'y trouvais qu'un mot. C'est pas son écriture, Akio a toujours écrit comme un cochon. Ren, il détiens Akio et m'a donner rendez vous. je m'y rendais regardant akio attacher à une chaise et vu son visage il a du se prendre quelque coup.

Derek: ren désolé pour le retard, j'étais un peu retenu. Détache akio tu n'as pas besoin de lui, c'est moi que tu veux non?

je regardais akio, il tenter d'expliquer l'histoire du gamin que j'ai épargné mais il semble pas vraiment y croire.

Derek: je t'vais demander de pas t'en mêler Akio, quel tête de mule tu fais.

Je soupirais m'approchais de lui.

derek: je te propose à une échange, tu le libère et tu fais se que tu veux de moi. 

je me tournais soulevant ma chemise montrant le sceau.

Derek: tu vois, je ne peux même pas utiliser mes kagune. va si, passe ta frustration sur moi, tu n'as même pas pu regarder ton fils grandir par ma faute.

je souriais sadiquement, évidemment commençait déjà à passer ses nefs sur moi.

Derek: c'est tout? arrête me fais pas croire que tu n'as que sa dans le ventre Ren. J'entend encore les cris de ta nana qui me supplie de d'épargner ton rejeton.

je me défendais pas, sa sert à rien...le tuer je ne peux pas, il l'a bien fait comprendre avec son histoire de changer de corps. J'étais à genoux levant les yeux pour le regarder.

Derek: elle t'a appelé aussi tu sais? mais tu n'es jamais arriver pour les sauver.

il me donnait un autre coup qui me jetais prêt de Akio, je me mordais le doigt dessinant vite un symbole sur la paume de ma main et la tapait contre le front de Akio. Sa le téléportait loin d'ici chez Gabriel d'ailleurs, c'est la seul personne qui met venu à l'esprit.

Derek: voilà, cette histoire se règle entre nous. Franchement Ren, tu pense que takuma te donnera se que tu veux? non, c'est pas son genre..crois moi je le connais bien mieux que toi. 


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1591
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 26
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: sa fait longtemps!   Ven 1 Sep - 5:39

Derek s'énnervait, Ren était partis et comptait bien prendre les armes que Derek avait caché, Akio s'était rendu jusque là, malgré qu'il lui avait interdit de le faire, il semble inquiet, au fond, il semble bien tenir à Akio on dirait. Shin était revenu et donc, je lui avais demandé s'il pouvait me montrer ou non Kaito, je m'inquiète vraiment pour lui, il semblait ne pas vouloir mais une fois que s'était Kat qui le lui demandait, il changeait aussi tôt d'avis.

Il claquait des doigts, et faisait apparaître  une grande image sur le mur, je m'avançais rapidement voyant Kaito à l'hôpital, il va bien, il n'a rien, je soupirais bien soulagé de le savoir en vie, mon dieu que sa fait du bien de savoir qu'il n'a pas été tué.. J'ai eu tellement peur, je continuais de le regarder, il semblait parler à quelqu'un, que je ne connaissais pas.

Je souriais bien, content évidemment et Kat contente également pour moi.

Gabriel : Oui, il va bien, heureusement.

Shin voulait arrêter, mais Derek désirait qu'il laisse encore un peu, pourquoi sa l'intéresse, il désirait continuer d'écouter leurs petites conversation, je regardais donc à nouveau Kaito écoutant moi aussi se qu'ils se disaient.

Sa me touche beaucoup, parce que Kaito veut vraiment tout faire pour m'aider et me sauver de Derek, il sait qu'il me détient, et mes parents sont inquiet eux aussi n'ayant plus de nouvelle de moi.. cette homme va donc tenter de me retrouver, je regardais Derek du coin de l'oeil sur le coup, il a les sourcils froncés, sa semble ne pas vraiment lui plaire. Je me demande si s'est possible, de ramener un ancien hunter à la vie, enfin soit, je ne me préoccupais pas vraiment de se passage mais plutôt du fait que les hunters existent toujours et qu'ils vont venir m'aider mais j'ai bien peur qu'ils n'y parviennent pas face à Derek.

S'est surtout le fait que l'infirmière disait qu'il avait fait exprès d'éviter les partie vitaux, il n'a pas vraiment tenté de le tuer ? D'ailleurs Derek finissait par me regarder lui aussi à cet instant. Je détournais à nouveau le regard pour regarder Shin.

Il expliquait que Derek ne pouvait pas tuer d'âme "innocente", qu'il était un récolteur ou je ne sais trop quoi, j'avais du mal à comprendre mais bon, sa veut dire en gros que Derek ne pourra jamais me tuer ni KAt, ni ma famille. Je les écoutais se parler tout les deux, Shin se mettait bien en face de lui, et parlait de se bébé qu'il n'avait pas réussi à tuer. Derek comptait s'en aller, sans doute pour retrouver Akio avant qu'il ne lui arrive quelque chose, malgré le fait que Takuma puisse le retrouver, il disparaissait donc.

Gabriel : Qu'est-ce qu'on fait à présent ?

Shin nous créait un portail, Kat avait lui aussi compris que se n'était que des menaces en l'air lorsque Derek nous menaçait. Enfin, il le pensait surement mais ne l'aurait sans doute pas fait, je n'en sais trop rien.

Gabriel : Oui merci à vous.

On comptait partir, mais Shin arrêtait Kat avant, désirant lui offrir un cadeau, s'était deux petit renards élèmentaire, sa semblait bien faire plaisir à Kat, il disait qu'elle pouvait ainsi le rappeler quand bon lui semblait grâce à ses deux petits renards.

On finissait ensuite par traverser le portail, on se retrouve devant mon kot, je ne pensais pas que mon kot me manquerait autant. Je regardais ensuite vers Kat.

Gabriel : Oui tu as raison, je vais les appeler.

Je baissais la tête lorsqu'elle me parlait de Derek.

Gabriel : Oui je le sais Kat, ne t'en fais pas pour ça, mais je pense que Derek n'était pas comme ça autre fois, il a été torturé, et a du avoir une vie horrible, il s'est transformé de cette façon pour se protéger en quelque sorte..

Je relevais la tête.

Gabriel : Peu importe, se n'est pas pour autant que je lui pardonnerais tout ce qu'il a fait, et j'espère ne jamais le revoir.

Elle me serrait contre elle, je caressais ses cheveux.

Gabriel : Je ne t'abandonnerais jamais, je tiens beaucoup trop à toi.

Elle me confiait un de ses renards élémentaire, Nii pour me surveiller si jamais il m'arriverait quelque chose. Se que Shin ne nous as pas dit, s'est que seul les personnes ayant des pouvoirs peuvent les voir bien heureusement. Je regardais Nii qui se posait sur ma tête, et regardait ensuite Kat s'en aller.

Je rentrais vite fait, j'ai plein de message sur mon répondeur, je les écoutais, s'est plein de fois ma mère qui s'inquiète, j'en soupirais, il faut vraiment que je leur sonnes, je sortais donc mon téléphone, je me changeais de vêtement, attrapait ma veste et sortait, je téléphonais ne même temps à mes parents pour les rassurer.

Je me retrouvais devant l'hôpital, j'allais rendre visite à Kaito, je toquais à sa porte et le regardait, il semble vraiment soulagé de me voir, je marchais jusqu'à lui.

Gabriel : Tu ne peux pas savoir comme j'ai eu peur pour toi.

Je m'asseyais sur le bord du lit, les larmes aux yeux, il posait sa main sur ma joue, essuyant mes larmes de son pouce.

Gabriel : Quand je t'ai vu à la télévision, j'ai vraiment cru que tu étais..

JE détournais le regard.

Gabriel : Je t'aime Kaito, je tiens vraiment à toi.


Il reprenait mon visage, je me penchais pour l'embrasser, il en faisait autant. Je me redressais, retirant le drap et soulevait sa chemise d'hôpital, je regardais le grand pensement qui recouvrait sa blessure, je retirais pour voir la blessure, il m'arrêtait.

Gabriel : Fait moi confiance d'accord ?

Il me laissait faire, je lui retirais posant le bout de mes doigts à côté, je faisais apparaître cette lueur bleuâtre, ses blessures commençait à sa soigner, mais elle est bien plus importante que pour Akio alors sa me demandait plus d'énergie et sa durait plus longtemps. Mais il était guérit s'est tout se qui importe, je finissais par poser ma tête contre son torse.

Gabriel :On peu rester un moment comme ça ? Juste le temps de me reposer...

JE sais que DErek ne me lâchera pas de si tôt, alors je veux juste profiter de ses instants avec Kaito. On était resté comme ça, pendant une bonne dizaine de minute, jusqu'à se que je coupe se silence.

Gabriel : Tu sais pour Derek n'est-ce pas ?

je me redressais pour le regarder.

Gabriel : Il n'abandonnera jamais, il fera tout pour m'avoir, pour que je reste avec lui.

Je faisais une tête triste.

Gabriel : Et je ne veux plus avoir peur de te perdre, et que tu sois en dangers à cause de moi. Alors.. Il veut mieux qu'on ne se voit plus.

Il refuse évidemment, je le regardais bien.

Gabriel : Il nous laissera jamais en paix Kaito.. Il ne peu peut-être pas te tué, mais il peut te blesser, te torturer, on a fait de lui un monstre. Je veux pas qu'il t'arrive encore quelque chose, alors s'il te plaît..


Je détournais le regard.

Gabriel : Qu'est-ce qui te fait croire que les hunters arriveront à l'arrêter ?

Il se redressait vu qu'il n'avait plus rien, je le regardais à nouveau.

Gabriel : JE veux juste m'assurer qu'il ne t'arrive rien..

D'ailleurs s'il savait que j'étais ici, avec Kaito, je sais qu'il serait déjà venu mécontent. Mais il ne peut pas retrouver ma trace vu que je ne suis plus marqué, et il est trop occupé avec Ren alors tant mieux pour moi.

Gabriel : Kaito..

Je le prenais contre moi, l'embrassant tendrement. Il restera mon premier amour, s'est vraiment un homme parfait. Quand j'y pense, j'ai vraiment été dure avec lui, mais je ne savais plus où j'en étais, j'avais besoin de m'éloigné de lui, et de tout le reste.

---

Derek était retourné chez lui, cherchant après Akio qui n'était plus. Mais il allait avoir la visite de quelqu'un d'autre, Mike était là, et l'attendait, il s'en prenait à lui en lui donnant un coup d'épée capable de le touché, Mike faisait un sourire en coin vu que Derek s'était retourné à temps tenant la lame avec sa main.

Il le tirait à lui, Mike était propulsé en avant, et recevait un coup de genou dans les côtes. Mike répliquait, se relevant tout en donnant un coup de pied à son visage.

Mike : Moi non plus.

Il se redressait bien, remettant ses habits comme il faut, et souriait vu qu'il deux lame dans son dos.

Mike : Bien joué les gars.

Il plissait les yeux vu qu'il sortait ses kagunes, il s'en prenait à un le tapant à plusieurs reprise contre le sol. Mike reprenait rapidement son arme à terre, et courrait à lui l'entaillant la gorge bien qu'il désirait plutôt lui couper la tête.

Mike : Rend moi le !

Il l'attrapait vu qu'il lui lançait, il le posait au sol et regardait, Derek les faisait reculer avec ses Kagunes et finissait par sauter par la fenêtre.

Mike : Ne le perdez pas de vue !

Ils sautaient tous par la fenêtre pour le suivre. Il faisait rapidement une glissade sur le côté pour éviter la voiture qu'il lui lançait. Il continuait de courir jusqu'à lui, se laissant attraper par la gorge, il souriait.

Mike : Essaye donc, maudite goule.

Il lui enfonçait sa dague dans son coeur. Il le regardait tomber à terre.

Mike : Aidez moi à le transporter ! Il n'est pas mort.

Ils l'emmenaient avec eux dans une camionnette. A son réveil derek se trouvait chez les hunters emprisonné, il n'arrivait pas à y sortir, bien qu'il essayait. S'était la peur de perdre Akio qui l'inquiétait. MAis il parvenait malgré tout à trouver un moyen, en s'en prenant à un des hunters, lui bouffant le bras, d'autres venait plus tard pour se venger, ouvrant la porte, Derek en profitait pour les envoyer valser avec son pouvoir et partait ensuite de là pour retrouver Akio.

Derek partait aussi tôt chez Akio, ne trouvant qu'un mot, se n'était pas l'écriture de Akio mais plutôt de Ren. Il s'y rendait donc, et retrouvait Akio assis sur une chaise bien attaché, surtout ses mains pour l'empêcher de tenter une invocation, il était recouvert de blessure, Ren s'était bien amusé avec lui.

Akio : Derek..

Ren se montrait à son tour, le regardant bien.

Ren : Tu tiens à lui, alors peut-être que je devrais lui trancher la gorge pour te faire du mal.

Il pointait bien la dague contre la gorge de Akio sur le coup.

Akio : Il a pas tué se gosse ! Il est toujours en vie !

Ren : Comme ci j'allais te croire.

Il enfonçait d'avantage sa lame contre sa gorge le faisant saigner tout en continuant de bien regarder Derek. Il fronçait les sourcils voyant Derek s'approcher, lui parlant d'un échange, lui contre Akio.

Akio : Qu'est-ce que tu fais fait pas ça !

Il baissait les yeux regardant son sceau sur son t-shirt, et les relevait ensuite à nouveau sur son visage. Il serrait bien sa dague dans sa main alors qu'il le provoquait parlant de son fils.

Ren : Espèce de..

Il lâchait la dague et lui envoyait un bon coup de poing sur le visage. Il s'arrêtait le regardant alors qu'il continuait de le provoquer. Il revenait sur lui, le frappant d'avantage, son apparence de démon faisait son apparition sous la colère et la haine, et tapait bien plus fort à présent, Derek tombait à terre près de Akio, qui le regardait. Il le téléportait pour l'éloigner d'ici.

Ren : Enfoiré.

Il restait debout l'écoutant parler de Takuma.

Ren : Parce que toi je peux te faire confiance peut-être ? Et de toute façon, je n'ai rien à perdre.

Il lui donnait un coup de pied sur le visage.

Ren : Tu m'as déjà tout prit.

Il lui donnait un autre coup de pied, et finissait par l'attraper par son t-shirt pour le lever.

Ren : Et tu osais prétendre m'aimer ?! Tu ne sais même pas se que s'est, tu ne sais rien de l'amour, tu en es dépourvu. Tu n'éprouve rien du tout, tu n'as été créé que pour la guerre. Moi j'ai du sang de démon, mais une partie de moi reste humain, comparé à toi.

Il le lançait contre le mur utilisant sa force de démon.

Ren : Je vais tuer tout ce à quoi tu tiens Derek, je te poursuivrais sans arrêt, une fois que tu auras un autre jouet, je les tuerais. Je vais commencer par Akio, et ensuite Gabriel. Je veux que tu restes seul le restant de tes jours.

Il fronçait les sourcils.

Ren : Pourquoi tu souris ?! Tu trouves sa drôle ?!

Il s'arrêtait net de se qu'il lui disait.

Ren : Tu mens, tu l'as tué, tu es revenu remplis de son sang.

Il le regardait bien de haut en bas.

Ren : Il est en vie.

Il détournait le regard.

Ren : Pourquoi tu ne me l'avais pas dit se jour là ?!

Il revenait vers lui, bien sur Derek et sa fierté, sans parler que Ren était tellement hors de lui qu'il ne lui avait pas vraiment laissé de temps de parler, désirant se venger en le tuant.

Ren : Où est-il, tu as tué sa mère, alors il a été adopté.

La mère n'était pas morte non plus, étant donné que s'était une humaine rien de plus. Il revenait sous sa forme humaine sur le coup. Il lui avait juste foutu la peur de sa vie, et l'avait blessé mais sans la tuer elle aussi. Il s'en était pris à quelqu'un de mauvais cette fois là, pour passer ses nerfs, voilà pourquoi il était recouvert de sang.

Ren : Pourquoi tu m'as fait croire le contraire, pour que je sois entièrement à toi ? Tu pensais que m'en disant leurs morts que j'allais revenir dans tes bras comme ci de rien était ?!

Il faisait demi tour, se mettant dos à lui.

Ren : Je t'ai admiré il y a longtemps, je voulais te ressembler, être aussi fort que toi, et je t'ai aimé s'est vrai. J'ai adoré cette vie avec toi, mais je n'aimais pas que tu prennes toute ma liberté, se n'est pas de l'amour que tu ressentais, tu voulais juste pas continuer d'être seul comme tu l'étais, je ne sais même pas si un jour tu pourras ressentir ça.

Il le regardait du coin de l'oeil.

Ren : Akio t'aime lui, mais sa ne te suffit pas, tu as été choisir un autre jouet, la preuve que tu ne ressentiras jamais se genre de chose, tu en es dépourvu. Takuma a bien faire en sorte que se soit le cas.

Il se téléportait le laissant là, afin de retrouver son fils.

---

Moi je me retrouvais chez Kaito, oui, il avait finis par me convaincre d'aller chez lui, on était dans son lit, l'ayant fait tout les deux, et je dormais près de lui, lui gardait les yeux ouvert, avec une arme à côté de lui, surement de crainte que Derek ne débarque.

SOn téléphone sonnait, Mike lui prévenait qu'il avait réussi à s'échapper, qu'il devait faire gaffe à lui, qu'il arrivait chez lui pour être sur. Je ne me réveillais pas, alors qu'il se retirait de la chambre.

Mike entrait chez lui, regardant la porte de sa chambre fermé.

Mike : Il est ici ? Alors Il ne le détient plus.

Il soupirait lui expliquant tout.

Mike : Tu sais qu'il risque de venir ici si tu l'as avec toi, s'est trop dangereux.

Il soupirait.

Mike : Oué je sais, tu l'aimes... Mais, j'ai déjà eu un coup de bol de l'avoir eu, il ne se laissera pas faire une seconde fois. Il était disitrait, s'est la seul raison que j'ai réussi à lui enfoncé cette dague dans le coeur.

Il le regardait bien.

Mike : Je pense que tu as raison, il faut faire revenir un ancêtre hunter, on ne fera pas le poids contre lui.




Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1372
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: sa fait longtemps!   Ven 1 Sep - 21:54

Après que j'ai téléporté Akio, Ren passait encore ses nefs sur moi et cela sous forme de démon afin que ses coups soit plus puissance. Il arrive à faire du dégat c'est certain mais mes blessures cicatrise aussi vite qu'elle apparaisse. Je restait coucher à recevoir ses coup au visage avant que je puisse lui répondre.

Derek: oui c'est vrai, j'ai été conçu uniquement pour cette guerre. la famille sa met inconnu, on m'a retirer de ma mère comme un porc à la sienne afin d'être préparer pour l'abattoir. Comment je pourrai savoir se que ton pauvre coeur blessé pourrai ressentir hum? tu es pathétique Ren, comme ci on avait besoin de ça pour vivre...regarde toi, sa te rend tellement faible.

il me projetterai une nouvelle fois contre le mur, je restait assis contre celui ci crachant du sang par terre et me mis à sourire.

Derek: qu'est ce qui me fais sourire? simplement parce qu'il se pourrai que je t'ai mentis, Akio disait vrai j'ai pas tuer ton fils.

je passais mon bras contre ma mâchoire gardant mon sourire du coin des lèvres.

Derek: C'était pas le siens, mais tu as tellement été fou de rage se jour la que ta même pas tenter de savoir se qu'il c'étai passé. Tu as juste tenter de me tuer, mais malheureusement tu es mort avant de connaitre la vérité. J'avais passé ma frustration sur un violeur qui j'ai surpris dans l'une de ses tentatives.

j'haussais les épaules.

Derek: il l'étais du moins quand je l'ai vu la dernière fois.

sa semble le calmer, il reprend une forme humaine.

Derek: je l'ai pas tuer non plus, elle a eu la peur de sa vie et je l'ai peut être un peu mutilé mais elle était encore en vie.

je me remettais sur mes deux jambes craquant un peu ma mâchoire pour la remettre en plus.

derek: je voulais te punir pour avoir préféré cette pouffiasse à moi. 

je n'aime pas trop qu'il tente de me calculé, je me montrais bien dans me regard. 

Derek: tu ne sais rien de moi, alors ferme la avec tes discours à l'eau de rose. Pourquoi j'aurai envie de ressentir se genre de chose? regarde toi...tu donne juste envie de vomir Ren.

Je détournais le regard après qu'il soit partit tapant mon poing contre la roche explosant une partie.

Takuma: tu te pose pas mal de question n'est ce pas Derek?

je le regardais vite me reculant de quelques pats.

Takuma: relaxe Derek, j'ai plus le droit de jouer avec toi.

Derek: alors qu'est ce que tu veux?

Takuma: mon frère t'attend avec impatience.

Derek: et bien moi j'ai aucune envie de le voir.

Takuma: il faudra pourtant, je t'ai préparé pour ça. Tout ses âmes que tu as récolté, dois beaucoup te peser non?

Derek: c'est quoi cette histoire?

Takuma: j'en suis sûr que mon père ta expliquer brièvement.

Derek: c'est des conneries, je peux tuer qui je désire. J'en ai fais l'expérience sur un hunter tout à l'heure.

Takuma: je sais j'étais la, cet hunter avait enfermer son ex compagne en compagnie d'un loup garou. Il a fait passé cela pour un accident.

Je me retournais pour m'en aller, mais Takuma apparu devant moi.

Takuma: tu n'es pas libre d'aller où bon te semble Derek, plus maintenant. En faite quand on y pense tu ne l'as jamais vraiment été. 

Derek: j'ai pourtant fais se que je désirai durant plusieurs siècles.

Takuma: je t'ai laisser fuir Derek, afin que tu puisse accomplir ta mission. Alors que tu te croyais traquer de toute part, enfaîte j'attend patiemment. Maintenant tu as récolté assez d'âme pour faire revivre mon frère en quelque sorte.

Derek: c'est quoi ses conneries.

Takuma: viens avec moi Derek et ensuite tu entendra plus parler de moi.

Derek: ah! comme ci j'allais te croire.

Takuma: tu n'as pas vraiment le choix, qu'est ce que tu as à perdre hum? tout le monde te déteste, tu manquerai à personne.

Il posait sa main sur le mur créant un portail de glace.

Takuma: entre dans se portail.

Derek: va te faire foutre!

je partais rapidement, sur le coup Takuma fermais les yeux avant de les r'ouvrir avec l'iris aussi fine que celle d'un serpent.

Takuma: je perd patience mon frère, je vais utiliser des moyens plus radical cette fois.

Je me rendais chez Gabriel après tout c'est la que j'ai téléporter Akio dans l'urgence, je pensais que Gabriel sera la mais...non. Evidemment je parie qu'il est partit voir se foutu Kaito. Je m'approchais de Akio qui était encore attacher de toute part.

Derek: j'ai pas envie de t'entendre raler Akio, Takuma est arriver juste après le départ de Ren.

Je le détachais.

Derek: je te libère Akio.

il comprenait pas sur le coup.

Derek: cela veux dire que tu m'appartiens plus, tu n'es plus mon jour. Ne te pose pas des question pour savoir le comment du pourquoi. Takuma va encore me traquer et j'ai pas envie de m'emcombrer de ton cadavre. 

il n'a pas vraiment l'air d'accord avec ma décision.

Derek: je vais faire plus simple, je veux plus te toi...je me suis lasser, tu m’intéresse plus ok? et me parle de Gabriel, car au fond il est insignifiant...superficiel, j'en veux plus non plus. enfaite, la solitude me correspond mieux. 

il semblait insister alors je posais mes deux doigt sur son front pour l'endormir.

Derek: c'est mieux comme ça crois moi.

je le regardais un peu avant de sauter par le fenêtre.


Gabriel avait bien rendu visite à kaito comme je le croyais, kaito faisant une tête de soulagement voyant Gabriel passer la porte.

Kaito: Gabriel, tu va bien?

il prenait sa main la serrant une fois assis sur le rebord du lit.

kaito: je peux en dire autant, j'ai qu'il allait finir par te tuer...

il baissait les yeux un peu honteux 


Kaito: j'ai voulu jouer les hunter mais j'ai jamais été fais pour ça...pardon j'ai pas réfléchi, j'avais peur et j'étais en colère.

Il prenait son visage le tirant vers lui afin de l'embrasser afin jusqu'à s'arrêter à cause de la douleur.

kaito: désolé, cette blessure me fais pas du bien. Qu'est ce que tu fais?

gabriel retirait la couverture et leva la blouse de kaito, il attrapait sa main ne voulant pas qu'il touche à sa blessure mais Gabriel lui demandait de lui faire confiance. Kaito le lâchait sans hésité le regardant faire.

Kaito: comment....depuis quand tu peux utilisé se genre de pouvoir?

Sa prenait un peu de temps mais gabriel réussit à soigner sa blessure.

kaito: tu es extraordinaire Gabriel.

il posait sa tête sur son torse après ça, Kaito souri le laissant faire et caressait tendrement ses cheveux. 

Kaito: autant de temps que tu le voudra.

C'est après dix minutes que Gabriel posait une queston, Kaito détournait un peu le regard.

kaito: oui je sais.

il le regardais se redresser fronçant les sourcils.

kaito: moi je compte pas le laisser faire

Kaito se redressait d'un coup sec.

kaito: il en ai strictement hors de question Gabriel! on ne peut pas le laisser gagner comme ça! on doit se battre, se battre pour nous.

il prenait sa main.

kaito: ne t'inquiète pas pour moi, j'ai des ami hunter qui se chargeront de lui. tu peux pas encore m'abandonner. J'ai besoin de toi, je suis peut être un mauvais hunter mais j'ai de bonne connaissance magique et je sais à quoi m'attendre maintenant. Je pourrai te défendre, c'set à toi de me faire confiance désormait.

Ils finirent par s'embrasser et même se retrouver chez kaito dans le même lit, Gabriel dormait à point fermer on ne peut pas dire autant de Kaito qui n'était pas du tout serrein. Il serrait le manche de l'arme jusqu'à côté de lui prêt à me couper la tête si je venais à apparaitre dans cette chambre.

Il sursautait quand son téléphone sonnait, il répondait.

Kaito: Mike?

il fermait les yeux apprenant la mauvaise nouvelle.

kaito: très bien je viens t'ouvrir.

Il descendais au rez de chaussé regardant avant tout si le symbole anti démon se trouvais encore bien sous le tapis et laissais entré Mike.

Kaito: Gabriel va bien, il est...dans ma chambre.

il marchait un peu dans la pièce commençant à faire couler du café.

Kaito: il est arrivé à l'hopital et a réussis à me soigner.

Il lui montrait l'endroit où était la blessure autre fois.

kaito: il a un don spécial, si se démon est au courant sa le motivera à le récupéré.

il se retournait posait ses mains sur la cuisinière.

Kaito: il est hors de question que j'abandonne gabriel, je l'aime Mike.

il se retournais le regardant à nouveau.

Kaito: alors il va falloir trouver une autre solution! on doit envoyer ce monstre en enfer. Tu aura du lui couper la tête quand t'en avais l'occasion pas l'emprisonner comme les autres. 

faire revenri un ancêtre hunter, c'est vrai qu'il en avait parler.

Kaito: oui mais Mike, j'avais dit sur le moment mais j'ignore comment on pourrai s'y prendre. Tu parle de faire revenir un être qui a vécu il a mille ans. Sa serai de la nécromencie et même si j'y arrive, je vais peut être animé qu'un tas de squellette...

je levais les sourcils en y pensant.

kaito: crois moi j'ai regarder aussi game of thrones, j'ai pas trop envie d'avoir une armée de mort à ma porte.

il soupirais se servant un café ainsi qu'à Mike.

Kaito: il faudra que je me rende à la bibliothèque magie de mirage, je sais qu'ils ont des exemplaires unique et interdit à la lecture. Des livres de magie noir, d'ancienne magie extremement puissante peut être qu'on pourra trouver se qu'on cherche.

il tournait sa cuillère dans sa tache.

kaito: évidemment ses livres sont bien garder, je vais m'y prendre avec quelque sort je pourrai peut être en voler en douce.

Il se levait regardant bien Mike.

Kaito: je te confie Gabriel, protège le.

Il s'avançait vers la porte l'ouvrant.

kaito: Mike, si il lui arrive quelque chose...je connais un sort qui te transformera en mouton. J'espère que tu m'as compris?

il sortait tout en le regardant yeux plissé, c'est peut être deux bonne heures plus tard qu'il revain. Gabriel l'attendait aussi également.

Kaito: j'ai trouvé, en faite se sort de mouton m'a biens aidé.

il posait un très vieux grimoire.

kaito: on va pouvoir le faire revenir et bien en chaire et en os.

il ouvrait la bonne page.

kaito: c'est une écriture morte, mais j'ai la chance d'avoir fais de très longue étude. Il va falloir trouver la tombe d'un hunter et apporter quelque ingrédient et c'est bon.

Gabriel ne semblait pas motivé à cette idée.

kaito: on a pas vraiment le choix Gabriel, les hunter de notre époque ne sont aps formé pour tuer se genre de goule. Sans vouloir te vexé Mike, à moins que tu es une raison particulière pour épargner Derek?

Il le regardais sur le coup.

kaito: bien alors trouver la tombe du meilleurs hunter que vous pouvez trouver moi je m'occupe du reste.

Il refermait le livre se mettant au travail, Bien plus tard ils se retrouvaient tout les trois dans un cimetière dédié à tout les morts de la grande guerre, principalement de héro ayant sauver le monde.

Kaito: Akira Kirso, vous êtes sûr que sa sera le bon? et puis on verra bien.

Il se mettait à dessiner un symbole sur la tombe et posait tout les ingrédients en lisant les incantations. Il prenait la cage qui enfermait un rat à l'intérieur. Il semblait moins motivé pour cette tache.

kaito: Mike tu devrais le tuer toi même, après tout tu as déjà tuer des loup garou et tout ça...bon très bien je le fais! quel lopette!

il grimaçais un peu avant de l'égorger et laissait tomber quelque goutte de sang sur la marque. 

kaito: voilà...il se passe rien pourquoi? j'ai du faire une erreur de traduction. J'espère que j'ai pas tuer se rat pour rien.

Il se taisait regardant autour de lui.

kaito: vous avez entendu?

il main sortait de la terre, Kaito se reculait vite avant de regarder Mike qui poussait un grand cris.

kaito: tu cris comme une fille tu sais ça?

l'homme sortait de terre prenant une grande bouffé d'air.

Akira: ou suis je?

Kaito: dans un cimetière.

AKira: vous êtes des nécromantien?

Il cherchait ses armes mais il en est dépourvu tout comme de vêtement d'ailleurs.

Akira: pourquoi je suis nu?!

Kaito: j'aurais du prévoir des vêtements, Mike donne lui ton t-shirt. Parce que vous avez plus ou moins la même taille, je doute qu'il puisse mettre ma chemise vois tu. 

Akira: vous m'avez réssucité? pourquoi?

Kaito: on a besoin de vous, pour tuer un goule.

Akira: au l'autre rigolo ne sais pas tuer une simple goule? c'est hunter non? il possède des armes.

Kaito: et bien il s'agit pas d'une simple goule, c'est l'un des hybrides que tu as du combattre durant ta guerre.

Akira: encore une fois il sait pas le tuer lui même? j'en ai tuer des centaines seul.

Kaito: et bien à notre époque les hunter ne sont plus formé poru combattre se genre de créature, il y a très peu de démon ou autre créature à notre époque.

Akira: sa explique le cris de fille que j'ai entendu, très allons y! j'ai besoin de vêtement et une douche.

kaito regardait Mike ricanant.

Kaito: tu l'as bien choisi Mike, il me plait.

Ils retournaient chez Kaito, sa été difficile de passé inaperçue avec Akira à leurs côté.

Akira: qu'est ce que c'était animal? j'ai vu une personne à l'intérieur.

Kaito: c'est une voiture, les gens s'en serve pour se déplacer rapidement.

Akira: se déplacé? vous en faites quoi des cheveux?

Kaito: c'est plus devenu un loisir.

Le téléphone de Kaito sonna, Akira piquait l'une des armes de Mike déjà prêt à s'en servir.

Kaito: tout va bien c'est mon téléphone, c'est ta mère Gabriel.

il décrochait faisant un grand sourire.

Kaito: Madame Light, oui je suis sorti de l'hôpital hier soir. Mon état c'est amélioré, Gabriel? et bien il est ici avec moi.

Il lui faisait un clin d'oeil.

kaito: il est venu me rendre visite, il faut croire qu'il apprécie encore son vieux professeur. Oui je le lui dirai madame Light, bonne journée.

Il raccrochait.

Kaito: et si tu rengeais cette arme Akira?

Akira: c'est un instrument pour dialogué?

Kaito: c'est ça en quelque sorte.

Il remettait l'arme de Mike dans son étuis le regardant.

Akira: j'ai pris trop facilement ton arme...tu es vraiment pas doué. Rend toi utile et montre moi la salle de bain.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1591
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 26
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: sa fait longtemps!   Sam 2 Sep - 1:17

Je continuais de dormir, sans avoir entendu Kaito quitter la chambre, ni même entendu Mike arriver. Mike tournait un regard vers la porte vu que Kaito disait effectivement que j'étais là. Il restait assez curieux malgré tout de savoir comment il avait guérit aussi rapidement.

Mike : Et au faîte, comment tu as fait pour guérir de ta blessure, tu avais encore du mal à bouger quand je suis venu te voir.

Il levait un sourcils ne s'attendant pas à ça, à ce que je puisse posséder un tel pouvoir de guérison.

Mike : Je vois, impressionnant, il pourrait s'avérer utile pour les hunters. Mais une raison de plus, que ton "mec" soit un dangers pour toi.

il soupirait étant donné que Kaito n'avait aucune intention de m'abandonner, il comptait faire tout pour me protéger.

Mike : Oué j'aurais du, mais tu connais les lois, on en a pas le droit, on doit les enfermer sauf si il s'en prend à l'un des notre, ce qu'il a fait à deux reprises. Alors, si tu as un plan, je t'écoute, je suis preneur. Tu étais sérieux lorsque tu parlais de ramener un ancêtre hunter, tu sais comment faire?

Il prenait sa tasse de café, faisait la grimace vu que Kaito disait qu'il avait dit cela sur un coup de tête, sans vraiment savoir si s'était possible.

Mike : Moué, sa serait embêtant, si sa fait les même dégâts que dans Game of thrones, je n'ai pas vraimetn envie d'avoir une armée de squelette à mon cul.

Il levait un oeil vers lui.

Mike : Dit moi que tu connais Game of thrones.

Kaito le rassurait que oui, Mike est pas vraiment du genre à rester sérieux très longtemps, il aime faire le con et rien ne pouvait changer son caractère.

Mike : Tu me rassures, aussi non j'aurais apporté toutes mes saisons pour te les faire regarder.

Il buvait une gorgée de son café ensuite.

Mike : Alors, tu as un plan, on fait quoi ?

Il l'écoutait alors qu'il parlait de se rendre à la bibliothèque, pour trouver certains bouquin, qui sont interdit et caché, car ils peuvent s'avérer dangereux à utiliser.

Mike : Je vois, donc tout se repose sur des vieux bouquin, qui aurait cru que des livres nous aideraient, moi qui déteste ça à part mes livres pornos.

Il s'installait bien au fond de sa chaise, le regardant bien.

Mike : ET bien ne foire pas ton coup, parce qu'on a que ça comme plan pour l'arrêter. Si tu veux sauver ton petit mec.

Il regardait Kaito se lever, pour aller chercher ses livres en question, demandant à Mike de me protéger.

Mike : Oué oué, t'inquiète pas.

Il faisait des petits yeux de cette menace, du fait que s'il m'arriverait quelque chose il le transformerait en mouton.

Mike : En mouton.. ? Hum oui, j'ai aucune de brouter l'herbe toute ma vie.

J'avais finis par me réveiller, voyant Kaito qui ne se trouvait plus près de moi, je me rhabillais aussi tôt et partait le chercher, s'est là que je voyais Mike qui me regardait  bien.

Mike : Yop.

Gabriel : Vous êtes qui ?

Mike : Celui qui toi de te protéger en l'absence de Kaito.

Gabriel : Ah.. Et il est partit où ?

Mike : Chercher des livres pour réveiller un ancêtre hunter pour nous aider à arrêter ton kidnappeur sadique.

Il est sérieux ou bien il plaisante ? J'ai du mal à savoir s'il dit ça pour se foutre de moi ou non. Je partais me chercher un café sur le coup, lui me suivait du regard.

Gabriel : Je vois..

J'étais assis en face de lui, on peut dire qu'il n'est pas très bavard, au bout d'un moment Kaito finissait par revenir, je le regardais revenir et poser se vieux bouquin sur la table.

Mike : Alors tu as trouvé.

Gabriel : Alors il était sérieux ?

Mike : Pourquoi tu me croyais pas ?

Gabriel : ET bien, je sais pas trop.

Je regardais se livre, et relevait les yeux vers Kaito il veut vraiment ramener un ancêtre hunter à la vie, il est à se point désespéré ?

Gabriel : S'est vraiment une bonne idée ? Je doute que se genre de sort soit.. Très sécurisé.

Mike : Il me faut beaucoup pour me vexé.

Tout de suite il me demande si je veux épargner Derek, je réfléchissais, et détournait le regard. Il m'a kidnappé, à menacé de tuer ma famille et Kat, il m'a torturé avec ses morsures et m'a même forcé à le.. Et me violé, pourquoi je voudrais l'épargner ?

Gabriel : Non bien sur que non..

On cherchait donc sur internet avec Mike, un hunter, il ne faut pas se tromper, et tomber sur un les plus célèbre et réputé, on tombait tout les deux sur se Akira kirso.

Mike: Lui fera l'affaire.

Gabriel : J'espère qu'on a fait le bon choix, on ne pourra faire marche arrière.

On se rendait donc jusqu'à la tombe, j'ai l'impression qu'on est dans une vieille série supernatural, ou on essaye de contacter un fantome, j'en soupirais sur le coup. Je regardais Kaito dessiner se dessin sur le sol et sortir se rat, il va vraiment faire se que je crois ? Pauvre Rat.. Je pense que Shin ne serait pas content si'l était là, lui qui adore les animaux, mais surtout les animaux fantastique. D'ailleurs, je me demande où est passé Nii, Kat me l'avait confié, il dormait en boule à côté de moi dans le lit, età mon réveil il était plus là, il doit être capable de se téléporter ?

Mike : Je touche pas à ça moi ! Je préfère mille fois égorger un loup garou que se truc.

Kaito le faisait donc, le sang coulait sur la marque à terre, et on attendait un moment s'était le silence complet.

Mike : Eeh sa a marché ?

Mike hurlait lorsqu'il voyait cette main sortir du sol, Kaito se moquait de lui, disant qu'il criait comme une femme. On regardait tous cette homme sortir, complètement nu, et sale, Mike levait un souricls sur le coup.

Mike : Putain sa a marché, j'y croyais pas pour être franc..

Akira se demandait tout de suite qui on était, sachant que s'était nous qui l'avait ramené, Kaito répondait pour tout, disant qu'on avait besoin de lui pour arrêter une goule, Mike plissais les sourcils vu se qu'il disait, il croisait les bras sur le coup.

Mike : Et ça va on s'est que tu fort, plus fort que moi tes content ?! Pas besoin de te la péter.

Kaito expliquait plus calmement la situation, expliquant que les hunters d'aujourdhui sont loin d'être puissant qu'à l'époque de Akira.

Mike : S'est pas moi qui ait crié mais lui !

Il me pointait du doigt, j'en soupirais, il est grave celui là.

Mike : Ah oué et bah moi je regrette mon choix.

On marchait donc, Mike avait du lui préter son t-shirt, bien qu'il aurait préféré ne pas le faire. Mike soupirait vu que Akira posait beaucoup de question, de tout ce qu'il voyait, comme un enfant qui découvrait la vie. Il ne connaissait rien de notre époque s'est normal. Je tournais le regard vers Kaito vu que son téléphone sonnait et Akira piquait aussi tôt une des armes de Mike se demandant se que s'était.

gabriel : Ma mère ?

Pourquoi ma mère téléphone Kaito ? Ils sont si proche que ça ? J'écoutais se qu'il répondait, elle se demande où je suis, j'espère qu'elle n'a pas de soupçon mais je ne pense pas.

Gabriel : MA mère te téléphone souvent comme ça ? Enfin soit, j'ai encore oublié mon téléphone, sa doit être pour ça.

Mike regardait Akira qui remettait son arme dans son étui.

Mike : Je l'ai fais exprès qu'est-ce que tu vas croire !

Il faisait la moue et croisait les bras.

Mike : Pourquoi je devrais te montrer, je suis pas à son service. OK S'est bon, s'est par là ! S'est juste pour que tu me rendes mon t-shirt !

Il lui montrait donc le chemin, moi je le suivais du regard.

Gabriel : J'espère que s'est une bonne idée..

Je soupirais.

Gabriel : S'est juste que ramener un mort depuis des siècles, s'est contre nature. J'espère juste que rien ne va nous tomber dessus pour ça s'est tout.

"Niiiiii"

Gabriel : Nii, tu es où ?

Je cherchais après, regardant sous la table, les meubles, j'ouvrais le placard, le surprenant entrain de manger des biscuits, il avait une grande bouge remplis et plein de miette sur nous.

"Niii"

Il se téléportait et se retrouvait sur la table, reposant tout les biscuits qu'il tenait dans ses pattes sur la table.

Gabriel : JE crois qu'il adore tes biscuits. Je me demandais où il était.

Kaito n'en avait jamais au par avant, il le regardait alors qu'il semblait faciné par lui, Nii lui donnait donc un morceau de biscuits pensant que s'était ça qu'il voulait.

Gabriel : J'ai rencontré Shin, un Demi-Dieu si 'jai bien compris, un Dieu de la nature, s'est lui qui créé toutes les créatures magique, il a donné ses deux créatures à Kat pour qu'elle puisse l'appeler, Kat m'en a donné l'une d'entre elle pour me protéger.


Je me servais un café et en faisait un à Kaito également, Nii semblait curieux et reniflait, il mettait son museau dedans et se secouait en poussant un cris surprit surtout que s'était chaud.

Gabriel : Il faut que tu saches.. A propos de Derek..

Je détournais le regard, je ne serais pas garder ça pour moi, surtout à lui, je lui dois la vérité.

Gabriel : Il m'a forcé à.. couché avec lui.

Je le regardais sur le coup, bien sur sa ne semble pas lui plaire de me savoir forcé avec lui.

Gabriel : Il n'a pas arrêté de me mordre également, avec ses morsures il est capable de retrouver ma piste, mais j'ai découvert se dons de guérison et j'ai les ais tous fait disparaître alors, je il ne peut pas me retrouver.. Bien qu'il doit se douter que je suis ici, ou chez mes parents.

Mike revenait ayant entendu la conversation.

Mike : Il doit se douter qu'on est à sa recherche, il doit être surement déjà partit loin d'ici à l'heure qu'il est. Mais faut rester sur tes gardes Gabriel, il peut à tout moment venir te chercher quand tu t'y attend le moins.

Gabriel : Je sais qu'il est partit à la recherche de Akio.

Mike : Akio ? Se nom me dit quelque chose.

Gabriel : Il a tenté de me tué, il semble être jaloux que Derek me désire. Il utilisait des pouvoirs.. de monstres venant de portail.

Mike : Un putain de démoniste.

Gabriel : Il y a également se Ren, un ancien "jouet" de Derek, il pensait l'avoir tué mais lorsqu'il meurt il peut revenir en prenant le corp de quelqu'un. Il désirait se venger de Derek, il le cherchait également.

Mike : Et bah, cette goule semble vouloir s'allié avec des sorciers puissant, peut-être pour le protéger, ou par occupation.

Gabriel : Mais moi j'ai rien d'eux, je suis loin d'être un sorcier "maléfique", et je n'ai pas de pouvoir puissant.

Mike : Tu as guérit Kaito, le pouvoir de guérison est très recherché.

Je regardais ma main sur le coup, oui s'est vrai.

Gabriel : Mes pouvoirs vient tout juste de s'éveillé, j'ignorais que j'en étais capable, je ne suis pas capable que de ça. Je peux créer une sorte de bouclier, qui bloque des pouvoirs, il avait tenté de m'hypnotiser, j'en étais immunisé, et j'ai repoussé le pouvoir de se démoniste sur moi. Mais je ne sais pas comment j'ai fais.

Je haussais les épaules. Je regardas Akira revenir tout propre, alors qu'il me disait que j'avais un pouvoir d'un archange qui avait combattu à ses côté.

Gabriel : D'un archange tu dis ?

Je l'écoutais bien sur le coup, donc ma famille serait des ancêtre de cette archange puissant ? Et je suis "l'élu" ou les pouvoirs de cette archange s'offre à moi.

Gabriel : Sa semble compliqué tout ça, mais pourquoi moi, je n'ai jamais cherché à avoir se genre de pouvoir, je voulais vivre une vie basique, finir le lycée, et voilà.

Mike : On s'en fou du pourquoi toi, s'est arrivé et s'est tout. Et veut mieux garder pour nous se qu'on sait de toi, Si je ne me trompe pas il s'agit de l'archange Castiel celui que tu parles ?

Il faisait un air de fière vu qu'il avait vu jsute et de la pétait sur le coup, vu que Akira se demandait comment il pouvait le savoir.

Mike : S'est simple.. J'ai lu ton histoire sur le net, et Castiel faisait partie de ton histoire.

Il le regardait bien sérieusement ensuite.

Mike : Je peux savoir pourquoi les hunters d'aujourd'hui ne possède pas le sharingan comme vous ? Pourquoi sa s'était éteins, sa nous aurait été utile contre toutes ses putain de créature.

Dire que j'ai du sang d'archange en moi me fait bizarre, sa veut dire quoi ? Qu'un jour je vais avoir de sailes d'anges qui vont me pousser dans le dos ? Je me fais des films maintenant, j'aimerais d'avantage m'entraîner sur mes pouvoirs, pour savoir tout ce que je peux manier. L'idée d'être un descendant d'un archange les plus puissant, sa me donne vraiment envie de l'être moi aussi.

Un portail se créait sous nos yeux, je me redressais rapidement sur le coup, Nii se mettait devant moi, redressant tout ses poils et grognait déjà pour me protéger.

Gabriel : S'est le portail de Akio, je le reconnais.

Akira sortait déjà ses armes, ayant piqué celui de Mike.

Mike : Mais s'est mon arme merde !

Il prenait du coup un couteau de cuisine. Akio les regardait alors que Akio pointait déjà la pointe de son arme sous sa gorge, il levait les mains sur le coup.

Akio : Du calme, je suis pas là contre vous.

Mike: Comme ci on allait te croire.

Akio : S'est un couteau pour le pain que tu tiens ?

Il regardait son couteau, et reprenait son sérieux.

Mike : Tu pourrais être surprit de se que je suis capable de faire avec se couteau !

Akio : Ok  ok, et lui s'est qui ?

Il regardait vers Akira sur le coup. Il est préférable qu'on ne lui dit rien, sinon il va le répéter à Derek, et il sera sur ses gardes à coup sur, le fait qu'il n'en sache rien nous donne un avantage.

Mike : S'est un ancêtre Hunter qu'on a ramené à la vie et oui, impressionnant hein, tes pas capable de ça avec tes invocations.

J'en faisais des petits yeux, Akira lui donnait un coup sur la tête.

Mike : Quoi, j'étais pas censé le dire ?! Qu'est-ce que je peux en savoir moi ?!

Gabriel : Laisse tomber.. Pourquoi tu es ici, pour moi ?

Akio : Non, si il pouvait baisser son arme sa me rassurerait. Je suis là pour que vous m'aidez pour Derek.

Mike se mettait à rire sur le coup.

Mike : Non mais il est sérieux ?

Il le regardait bien.

Mike : Tes vraiment sérieux en plus. Pourquoi on ferait ça ?! On l'a ramené à la vie pour le tuer justement !

Akio : Se n'est pas de Derek que vous devez craindre et vous battre, mais plutôt contre Takuma.

Le regard de Akira semblait changer en entendant se prénom, il connaissait déjà bien Derek mais Takuma encore plus.

Mike : Takuma, s'est qui ça ? Encore une goule dégueulasse ?

Gabriel : Takuma, je l'ai vu, il a torturé Derek s'est en partie à cause de lui que Derek est devenu comme il est je pense. Il doit l'amené à son frère pour je ne sais quel raison. MAis Takuma cherche Derek.

Akio : en gros s'est ça oui.

Gabriel : Pourquoi on aiderait Derek, après tout ce qu'il m'a fait ? Et pourquoi tu viens jusqu'à nous pour nous demander de l'aide, tu devrais être avec lui.

Akio : Il m'a libéré, et m'a endormit avant de disparaître, je n'arrive plus à retrouver sa trace, il a bien fait en sorte que je ne puisse plus le sentir. Il ne te désire plus non plus, il est partit pour de bon, tant que Takuma sera là, il fuira sans cesse.

Je tournais le regard vers KAito, qui disait clairement que s'était une raison de plus pour laisser Derek se débrouiller seul. Akio semblait s'énnervé, je pense qu'il ne savait tout simplement pas où aller pour chercher de l'aide, il semble désespéré.

Akio : Vous ne comprenez pas, Takuma est bien pire que Derek ! Derek est un ange à côté de lui. Laissez tombez, je perd mon temps avec vous.

Il se téléportait à nouveau sur le coup pour disparaître.

Gabriel : Le pauvre.

Mike : Le pauvre tes sérieux ?

Je haussais les épaules.

Gabriel : Il l'aime, et veut juste l'aider et le retrouver.

Mike : S'est un démoniste ! Sa peut pas aimer ses truc là.

Gabriel : Pourquoi pas ?

Mike : Tu ne lui as donc rien apprit quand s'était ton élève Kaito ? Il a trop de compassion, sa va finir par le tuer. Il va presque pardonner à Derek bientôt.

Je détournais le regard, s'est vrai, j'ai trop de compassion, j'ai envie d'aider tout le monde et donner une deuxième chance à tout le monde, j'ai toujours été comme ça. Trouvez le bien dans une personne mauvaise. Akira disait que s'était exactement l'un des traits de l'archange Castiel, les archanges sont tout simplement ainsi.

Gabriel : J'ai encore du mal à imaginer que je puisse être une sorte d'archange.

Je refléchissais et regardait vers Akira.

Gabriel : Tu connais Takuma, tu penses que tu peux l'arrêter ?




Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1372
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: sa fait longtemps!   Dim 3 Sep - 21:49

Gabriel est inquiet depuis qu'ils ont ramener Akira depuis le royaume des morts, Kaito détournait légèrement le regard.

Kaito: pourquoi tu crois ça?

il posait sa main sur son épaule.

Kaito: ne te préoccupe pas de ça Gabriel, nous avons d'autre soucis à nous faire pour l'instant.

kaito regardait atour de lui ayant également entendu le petit cris.

Kaito: Nii? que cherche tu Gabriel?

Il le trouvais dans l'armoire entrain de manger les biscuits.

kaito: c'est un...renard élémentaire.

Il s'approchais de lui l'examinant bien.

kaito: je n'ai jamais vu une tel créature, uniquement dans mes bouquin de cour.

Kaito ricanait prenant le biscuit.

Kaito: c'est gentil mais je te les offre.

Il caressait sa tête.

kaito: mais n'en mange pas trop, tu risque d'avoir mal au ventre ou l'a tu trouver Gabriel.

Il se redressait plus qu'étonner.

kaito: tu l'as réellement rencontré? la dernière fois que quelqu'un l'a rencontré c'était durant la grande guerre, c'est une grande partie grace à lui qu'on l'a gagné. Il s'agit d'un dieu et non d'un demi dieu comme tu le crois. 

il prenait la tasse de café que Gabriel lui servait, mais retirai vite se sourire à la nouvelle.

Kaito: je m'en étais douté même si j'aurai espéré que...je t'en veux pas Gabriel se n'est pas de ta faute, mais sa me donne bien plus l'envie de le tuer aujourd'hui. A présent nous avons avons des moyens de défense contre lui, plus jamais il posera les mains sur toi Gabriel.

Il tournait le regard vers Mike qui arrivait à son tour, Kaito les écoutait tout les deux avant de se mêler à la discution.

Kaito: utilise le pouvoir quand cas urgence uniquement, il faudra pas que d'autre en plus de Derek s'interesse à se pouvoir.


Akira: j'ai déjà vu se pouvoir, un archange possédais les même. Il c'était battu à nos côté et soignait nos blessé. Il est peut être possible que tu sois l'un de ses descendants et que tu as été choisi pour porter ses pouvoir.

il s'approchais le regardant bien.

Akira: que tu aurai été riche, célèbre, pauvre...cela n'a pas d'importance, c'est la pureté de ton âme qui a fait que tu as été choisi.

Akira regardai mike de la tête au pied surtout étonné qu'il sorte le bon nom.

Akira: comment le sais tu?

il regardait Kaito plissant les yeux.

Akira: c'est quoi le net?

Kaito: une source d'information en quelque sorte.

Akira lançait le t-shirt de Mike pour lui rendre.

Akira: il est bien possible que mes ancêtres se soit trop mêler au autre "espèce" je veux dire par la à ceux qui ne possédais pas de sharigan de base, cela a fini par disparaître. je suis d'ailleurs déçu, le sharigan faisais notre force. La dernière génération est plutôt...

il regardait Mike.

AKira: peut importe.

un portail se créait dans la pièce, Akira piquait une fois de plus l'arme de Mike se mettant sous la defensive et pointait déjà le bout de sa lame sous la gorge de Akio

Akira: je te conseil pas de faire le moindre mouvement brusque Démoniste, j'aimerai pas salir la maison de mon hôte.

Kaito: très délicat de ta part Akira.

Evidemment Akio se posait des questions sur akira.

Akira: cela ne te regarde...

il regardait Mike qui disait tout, Akira lui donnait une bon coup sur la tête.

Akira: tu n'est qu'un idiot!

aidé Derek? voilà qui étonnait tout le monde.

kaito: c'est une plaisanterie? il a voulu me tuer, abusé de Gabriel et tu voudrai qu'on l'aide?

Akira: les démonistes de cette époque sont dénoué d'intelligence on dirait.

Akira baissait l'arme à l'entente du nom de Takuma.

Akira: tu as bien dit takuma.

Kaito: peut importe les problème de Derek, qu'il le retrouve justement! qu'il se débrouille se n'est pas notre problème.

Akio finissait par partir sans qu'il aura pas d'aide venant d'eux. Akira remettait l'arme dans l'étuis de Mike.

Kaito: j'ai presque l'impression que tu prend sa defense Gabriel, n'a tu pas dit toi même qu'il avait tenter de te tuer?

Akira: se n'est pas étonnant, c'est l'un des traits de castiel et voir même le comportement de toute les anges. Avoir de la compassion, aimé chaque créature de se monde et lui donner sa chance. Se qui n'est pas mon cas, c'est pas avec de la compassion qu'on a gagner cette guerre ni...avec des couteau à tartiné.

Il lançait un petit coup d'oeil vers Mike sur le coup.

Akira: cependant se démoniste à raison, Takuma est très dangereux et non Gabriel je ne peux le tuer même avec mon expérience. Seul un dieu peux tuer un autre dieu ou avec des armes spécifique mais qui n'existe pas dans notre monde.

il réfléchissait un instant.

Akira: ou peut être une créature céleste.

Il regardait vite Gabriel.

Akira: tout s'explique, voilà pourquoi tes pouvoirs ne se manifeste maintenant. C'est  pas à cause du danger que représentait Derek mais plutôt l'arriver de Takuma. Si tu contrôle tes pouvoir tu pourra l'arrêter. 

on entendait pousser un cris au loin.

Kaito: dit moi que c'est toi qui grogne Nii?

Akira: non sa c'est le rugissement d'un dragon.

Kaito: un quoi?

il marchait vers la fenêtre regardant partout.

Kaito: je le vois pas.

akira: recule!

Il l'attrapait le tirant vers l'arriève, l'instant d'après toute la rue était recouverte de flamme bleu.

Akira: c'est takuma.

Kaito: takuma? c'est un dragon?

Akira: demi dieu, demi dragon.

Akira regardait à nouveau voyant Takuma tourner dans le ciel, il semblait chercher quelque chose. 

Akira: il doit chercher Derek, pourquoi faire autant d'histoire pour une simple goule hybride? qu'est ce que tu as en tête Takuma?

Il se retournait piquant encore l'arme de Mike.

Akira: je crois que je vais la garder tout compte fait.

il sortait dehors regardant le ciel, Akira créa plusieurs signe de la main avant que de la foudre se propage le long de la lame. Moi j'étais la cacher pas loin regardant se qu'il se passe. On peut dire que Takume met le paquet cette fois pour me retrouver et c'est qui se mec avec l'arme? 
Akira se concentrait à attendre le bon moment et se mit à courir sur la façade d'un immeuble jusqu'au sommet avant de sauter et atterir sur le dos de takuma enfonçant l'épée dans l'articulation de son aile. 

Sur le coup takuma poussait un grognement obliger de se poser ne pouvant plus battre des ailes. Akira faisant un grand bon en arriève avant de subir les croc de takuma.

Takuma: quel surprise, cela faisait bien longtemps que j'avais pas vu de tel yeux.

Il reprenait forme humaine avant de retirer l'épée de son épaule et la lançait.

Takuma: nous avions combattu côte à côte autre fois n'est ce pas? qui t'a ramener dans se monde?

Akira: cela te regarde pas, pourquoi cherche tu Derek?

Takuma sourit sur le coup.

Takuma: sa te regarde pas.

Akira: alors je vais te tirer les vers du nez.

Takuma: nous savons tout deux que tu ne peux me tuer.

Akira: est ce que ton papa est au courant de tes projets.

Takuma: il doit avoir des doutes et il ne m'a pas arrêter pour autant.

Akira: et le deuxième papa?

qu'est ce qu'il raconte le deuxième? il a deux père cet abruti?

Takuma: sa fait bien longtemps que je l'ai vu, je pense qu'il se moque. Te soucierai tu de mes problèmes familial hunter?

Akira: non je détournais ton intention.

une lame traversait le cou de Takuma, celui ci levait les yeux.

Takuma: un clone? ingénieux mais complètement inutile, je te rappel que tu ne peux me tuer. assez jouer mon frère m'attend et il est pas très patient de nature.

Il faisait disparaitre le clone derrière lui retirant une fois de plus la lame mais la brisa cette fois avant de reprendre sa forme dragonite.

Takuma: assez jouer.

Il crachait ses puissante flamme bleu, mais Akira réussit à s'échapper à temps du moins je l'ai attraper à temps.

Akira: c'est toi la goule hybride?

Derek: pas le temps pour les présentations.

Akira: je devrais te décapité.

Derek: plus tard, on a un problème plus urgent.

Akira: pourquoi il te désire? 

Derek: va savoir.

Takuma: derek montre toi! où je mettrais cette ville en cendre!

il crachait ses flammes sur les batiments.

Akira: livre toi!

Derek: et puis quoi encore!


Akira: il va tout détruire! 

Derek: et alors?

Kaito: je suis d'accord pour le livré et puis tu manquera à personne.

Derek: je vous emmerde, alors ça va Gabriel? depuis notre petit entretiens. Tu as raconté tout les détails torride? il a tellement aimé ça qu'il m'attacher tout le torse.

Je faisais un petit sourire narquois avant que Kaito m'attrape la chemise.

Kaito: je vais te tuer espèce de monstre.

Derek: tu as déjà essayé une fois, sa n'a pas été très concluant. 

il levait les yeux vers mes Kagunes pointant dans sa direction.

Derek: ouais j'ai réussis à me libéré du sceau posé par les hunters, de la bête magie c'était pas difficile de trouver le contre sort.

kaito me lâchait le coup, moi je regardais vers Takuma retirant mon sourire. je voyais au loin entrain de se battre contre Akio.

derek: quel idiot celui la!

je partais vite voulant le rejoindre, Akira regardant vers la ceinture de mike. Il avait garder le couteau à tartiner, akira relevait le sourcil avant de le prendre et se mettait en position.

kaito: qu'est ce que tu va faire avec ça.

Akira: surement le mettre furax.

Il le lançait à l'instant même où takuma allait attraper Akio entre ses mâchoire. Il poussait un cris recevant le couteau pile dans l'oeil.

Akira: c'est pratique tout compte fais les petit couteau à tartiné.

Il souriait à Mike avant de les attraper pour se cacher derrière un immeuble.

Akira: j'ai touché à son visage, sa lui plait pas trop.

C'est certain on l'entendais hurler de colère, moi je continuais de courir pour rejoindre Akio.

Derek: qu'est ce que tu crois faire? c'est un putain de dragon!

takuma regardais vers moi avant de cracher ses flammes, j'entourais vite Akio de mes kagune pour le protéger. Moi j'étais entièrement brûlé, Takuma s'arrêtait profitant de cette instant pour s'avancer vers moi m'attrapant dans l'une de ses pattes et s'envolait.

Sa m'a clairement pas tuer, mais sa m'a fait un mal de chien. D'ailleurs mes brûles commencent déjà à cicatrisé. Akira arrivait avec les autres regardant vers Akio qui s'en était sortit indemne grâce à moi.

Kaito: étonnant que quelqu'un comme lui désire autant te protéger Akio.

Akira: cette goule n'a rien avoir avec celle que j'ai affronté durant la guerre, elle a surement du être reprogrammé.

il regardait Gabriel qui confirmait et cette histoire de Shin lui avait raconté, qu'il était une sorte de récolteur.

Akira: sa présage rien de bon, si il récolte les âmes c'est forcément pour les offrir à quelqu'un. j'aurai du tuer cet goule à la première occasion.

akio voulait a présent qu'on l'aide afin d'éviter le pire.

Akira: et comment? takuma est surelent à dix lieux d'ici, je ne cours pas aussi vite qu'un dragon vole.

il regardait Gabriel.

Akira: mais peut être que tu pourrai le localisé toi, castiel faisait de même pour me...pour retrouver quelqu'un. suffit que tu te concentre assez sur la personne en question.

il le regardait bien.

Akira: si tes pouvoirs se réveille alors il est fort possible que celui la en fait également partit. 

Kaito: faisant pas ça ici, rentrons chez moi.

il regardait Akio de la tête au pied.

kaito: t'es pas invité.

Akira: on a besoin de toute personne disponible, le démoniste sera utilile avec ses portail.

Kaito: très bien, mais tu ne touche à rien compris?

Kat: Gabrieeeeelll!!

on la voyait arriver comme une furie avant de sauter sur Gabriel le faisant valser vers l'arrière.

kat: j'étais super inquiète! quand j'ai vu se dragon...je t'imaginais déjà entrain d'être digéré dans son estomac.

Miiii!!

Kat: Mii s'inquiétais aussi pour son amie.

il tournait d'ailleurs autour d'elle tout content avant de voir le dernier biscuit entre ses pattes. Il donnait un coup de croc tentant de l'attraper et se mis à la poursuivre.

kat: Mii, n'embête pas Nii.

Kaito: entrez.

Akira: bien Gabriel maintenant assis toi et concentre toi.

Shin: sa sera beaucoup trop long, derek aura déjà accompli sa tête d'ici ça. de toute façon se qui va arriver est inévitable. 

Akira: vous êtes...

Shin: je suis...

kat: monsieur Shin, est ce que vous faite la?

Shin: Nii m'a envoyer un message me prévenant de l'attaque de Takuma.

akira: et vous n'avez rien fait?

Shin: non je ne pouvais pas intervenir, car mon fils ainé doit retrouver ses forces afin de se préparer à une menace plus grande. 

Nii se couchait ses jambes réclament des caresse.

Akira: quel genre de menace?

Shin: le réveille de mon oncle, le dieu de la destruction.

Il les regardait sérieusement.

Shin: il voyage a travers les mondes parallèle détruisant un monde afin qu'il rennaisse. Mon fils a eu un vision, il l'a vu venir dans le notre.

Akira: il va tout détruire.

Shin: nous savons pas, tout dépend se on le frustre ou non. sachez qu'il a déjà détruit un monde juste parce que leurs cuisine lui semblait mauvaise.

Sa rassure personne sur le coup.

Shin: je n'ai pas envie qu'on détruire mes créatures une fois de plus.

Akira: il est déjà venu dans se monde.

Shin: oui une fois il a des milliers d'année, j'avais créer de magnifique créature et il les a tous détruit! vous les appellez dinosaure je crois.

Tout le monde se regardais sur le coup.

shin: quoi? vous croyez qu'il sont arriver comment à votre avis? mon oncle à fais écraser une comète sur se monde! parce qu'il lest trouvais pas bon à manger...un caractère impossible. Il a dormis jusque la et il va bientôt se réveiller si c'est pas déjà fait.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1591
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 26
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: sa fait longtemps!   Lun 4 Sep - 5:11

S'est vrai que je ne devrais pas prendre la défense de Derek, après tout se qu'il a fait, il ne le mérite pas. Mais je ne sais pas pourquoi, je me dis que peut-être quelque part au fond de lui, il peu changer, et avoir une partie bien mais bon..

Akira m'expliquait que s'était un trait de tout les archanges d'être comme cela, sa me fait encore tout bizarre de me dire que je suis une sorte d'archange, ou du moins, bientôt, mes pouvoirs s'éveil seulement, et franchement, je ne sais pas trop si je veux en devenir un, j'étais très bien dans ma vie de lycéen, tout se complique dans ma vie et je n'aime pas les choses compliqué, je préfère être tranquille, je soupirais à cette idée, je pense que je ne retrouverais jamais cette vie "tranquille" à présent.

Mike croisait les bras gardant son couteau de cuisine dans sa main.

Mike : Etre un hunter s'est de se servir de n'importe quel arme, même un bête couteau à tartiner !

Moué, je ne suis pas vraiment sur que se soit avéré vrai, enfin bon, je suis un peu plus confiant de savoir Akira là, que plutôt Mike, mais je vais éviter de le lui dire, il en serait frustré je pense.. Surtout qu'il m'avait aidé à la demande de Kaito.

J'écoutais se que Akira disait, lorsque je lui demandais si s'était possible d'arrêter Takuma ou non, mais il disait clairement que seul un Dieu était capable d'arrêter un autre dieu ou bien, quelque ayant des pouvoirs "celestes", je le regardais bien, vu qu'il en faisait autant, il veut parler de moi là ?

Gabriel : Moi ?

Se n'était pas donc pas à cause du dangers qu'évoque Derek que mes pouvoirs on commencé à se réveillé mais à cause de TAkuma ?

Gabriel : JE peux à peine soigner, et créer un bouclier sans le vouloir, je pourrais pas contrôler mes pouvoirs en moins de cinq minutes.


On entendait un énorme rugissement, Nii penchait la tête sur le côté lorsque KAito lui posait cette question.

"Nii?"

Mike : Quoi un dragon ? Tes pas sérieux ?!

Kaito partait voir à la fenêtre cherchant après, et heureusement que Akira le faisait, car des flammes bleue apparaissait dans toute la rue, il crachait ses flammes partout.

Gabriel : MAis que fait un dragon ici ?

J'étais surpris aussi, Takuma peut se transformer en Dragon ? On est mal partit décidément.. Oui il doit surement chercher Derek, je pensais pas qu'il le voudrait à se point là, ou plutôt son frère. Mike tournait le regard vers Akira qui lui reprenait son arme.

Mike : Moué je pense que s'est préférable que tu la gardes, j'irais m'en trouver une autre ! Eh tu vas où ?! Tu vas pas te battre contre un dragon quand même !

Akira partait, il levait les yeux n'en revenant pas, nous on sortait dehors pour le voir en action, j'en reviens pas, s'est vraiment ça un hunter ?

Mike : Pff, moi aussi je sais le faire, s'est fastoch.

Il dit ça, mais je ne suis pas sur qu'il le pense, il est presque en admiration devant se que Akira faisait. Il avait réussit à sauter sur le dos de Takuma et lui transpercer l'arme dans le creu de son aile, il était donc obligé d'atterrir ne sachant plus voler, reprenant sa forme humaine, il retirait l'arme.

Akira le distraisait en lui parlant et en lui posant certaine question, afin que l'un de ses clones vienne derrière lui et lui traverse la gorge, mais cela n'était pas très efficace étant donné qu'il ne pouvait mourir de cette façon, il lui brisait même son arme.

Mike : Mon arme !!! je voulais bien qu'il le garde, mais en entier !


S'était Derek qui venait de sauver Akira des flammes de Takuma, il l'attrapait avec l'une de ses kagune. Akira lui disait déjà qu'il devait se livrer, car la ville serait détruite à cause de lui, mais Derek semblait s'en foutre un peu de ça, il pensait plutôt à lui. Moi je le regardais bien, étant donné qu'il était venu à nous avec Akira.

D'ailleurs il finissait bien vite par me parler, et pour provoquer Kaito de se qu'il m'avait fait, j'en détournais le regard de se qu'il pouvait dire. J'attrapais le bras de Kaito vu qu'il s'énnervait bien, les provocations de Derek semblait fonctionné.

Gabriel : Ne te laisse pas atteindre, s'est se qu'il cherche..

Je revenais vers Derek sur le coup. qui pointait ses kagunes en direction de Kaito.

Mike : On t'avait placé un sceau.

Il grimaçait sur le coup, vu qu'il avait réussit à le retirer. Derek regardait vers une direction et celle de Takuma, celui-ci se battait avec quelqu'un, et s'était Akio, il était près à se sacrifier pour protéger Derek, Derek ne réfléchissait pas sur le coup et partait jusuqu'à lui pour le sauver.

Akio créait plusieurs portail pour créer des créatures des enfers, qui fonçait sur Takuma, Akio savait qu'il n'avait aucune chance face à lui, mais il désirait vraiment aider DErek. Mike tournait le regard vers Akira vu qu'il lui attrapait la seul arme que Mike avait prit, et s'était se petit couteau à tartiner. Il le lançait tel une flèche dans l'oeil de Takuma, et sa marchait, le couteau entrait dans son oeil, on pouvait l'entendre hurler de rage.

Mike : Tu vois, tu suis mes conseils ! Utiliser toute arme à sa disposition.

On se cachait tous derrière un immeuble. Akio tournait le regard vers DErek qui fonçait jusqu'à lui.

Akio : Tu avais disparu ! Et j'ai vu Takuma, j'ai su qu'il était là pour  toi, tu croyais pas que j'allais rester les bras croisé ?!

Il écarquillait les yeux vers Takuma vu qu'il crachait ses flammes bleu dans sa direction, Derek protégeait Akio avec ses goules, il ne recevait aucun dégât de ses flammes comparé à Derek, mais vu qu'il ne pouvait mourir de ça.. Mais il était complètement brûlé, et incapable de bouger pour le moment, Takuma en profitait pour le prendre, Akio se redressait se rendant compte qu'il avait réussit à le prendre.

Akio : Non DErek ! Merde !

Gabriel : Oui, elle a été reprogrammé.

J'expliquais tout se que Shin nous avait raconté à son sujet. Akio se téléportait jusqu'à nous.

Akio : Maintenant vous allez enfin m'aider à sortir Derek de là ? Il faut éviter le pire.

AKira me regardait, moi j'étais surprit de se qu'il me demandait.

Gabriel : Je suis incapable de faire ça.

Oui il a surement raison, je dois être capable de ça mais bon.. Je doute que sa viendra comme ça, par un claquement de doigt. Kaito proposait de faire ça tranquillement chez lui.

Akio : Je viens avec vous.

Il fronçait les sourcils vu que Kaito ne voulait pas, mais Akira était près à prendre n'importe qui, qui pourrait se rendre utile.

Akio : Tu vois, ta besoin d'un bon démoniste.

On commençait à marcher pour se rendre chez lui, et j'entendais la voix de Kat, je tournais le regard vers elle, elle sautait dans mes bras, j'en tombais presque à terre mais l'a rattrapait dans mes bras.

Gabriel :Kat tu vas bien.

On finissait par entrer chez Kaito, heureusement sa maison n'est pas endommagé par les flammes du dragon, je m'installais sur la chaise comme Akira me le suggérait. Mais je tournais le regard vers Shin qui arrivait jusqu'à lui, disant clairement qu'on ne pouvait changer se qui allait se produire.

S'était donc Nii qui lui avait envoyé un message télépathique pour lui prévenir de se qu'il arrivait. Disant qu'il ne pouvait intervenir, car il devait tout simplement laissé son fils se remettre sur pied, et se grâce à toutes les âmes récolté par Derek. Il devait se préparer à se battre contre une menace bien plus grande.

Gabriel : Le Dieu de la destruction, qu'est-ce que sa veut dire, qu'il va tout détruire ?

S'est pas vrai, il va détruire notre monde ? J'écarquillais les yeux, il a fait ça.. ? Je n'en reviens pas de se qu'il racontait, se serait lui qui aurait détruit toutes l'espèce des Dinosaures à cette époque.

Gabriel : J'ai l'impression de rêver là.. Et on est censé faire quoi ? Vous ne pouvez pas nous aider ? Il ne peut pas détruire notre monde !

Takuma revenait jusqu'à un grand manoir éloigné de tout de cette ville, invisible à l'oeil nu car un grand bouclier le recouvrait pour empêcher que d'autres puisse voir cette demeure, au lieu de ça, ils voient un paysage, une sorte de bouclier illusion. Takuma entrait, reprenant sa forme humaine trainant Derek par le pied jusqu'à son frère.

Celui-ci était assis sur un grand fauteuil, ayant une longue chevelure blanche, et des yeux aussi bleu que ceux de Takuma. Et était malgré tout paralysé, ne pouvant bouger de son fauteuil, ses mains étaient toute noir, mais en réalité tout son corps était ainsi, ayant été infecté par une puissante magie, durant la grande guerre, l'ayant mis dans cette état.

Teijo : Je commençais à perdre patiente Takuma. Tu me l'as enfin ramené.

Il ouvrait les yeux, Derek s'était remis de ses brûlure et tentait déjà de fuir, les yeux de Teijo s'illuminait, utilisant une magie pour plaquer Derek contre la cheminé juste en face de lui, le regardant bien.

Teijo : Je te conseil de ne pas d'avantage m'énnerver Derek Kirso. Sâche que tu me dois beaucoup, je fais partie de celui qui ta créé, qui a fait de toi se que tu es, en te donnant une bonne partie de mes pouvoirs, comme se pouvoir que tu dois reconnaître.

Il le faisait venir jusqu'à lui toujours magiquement.

Teijo : Je reste plus puissant que toi, même dans cet état, tu m'as beaucoup servi et je t'en remercie. Je vais enfin pouvoir prendre mon du.

Derek commençait à ressentir de forte douleur au niveau de sa poitrine, il se retrouvait bien en face de Teijo, le visage proche du sien, Teijo avait toujours ses yeux qui brillait, montrant la magie qu'il employait, le bouche de Derek s'ouvrait, Teijo entre ouvrait la sienne également, aspirant toutes les âmes récolté par Derek. La magie noir qui recouvrait tout le corp de Teijo commençait à dsiparaître lentement, reprenant une couleur de peau normal. Une fois avalé toute les âme, Teijo laissait tomber Derek à terre qui était à bout de force, comme ci on venait de lui avaler toute son énergie, Teijo regardait ses mains qu'il bougeait lentement, il n'en avait plus l'habitude.

Il se levait ensuite, levait ses mains pour le regarder.

Teijo : Enfin..

Il tournait le regard vers Takuma.

Teijo : Nous allons devoir nous préparer, J'ai pu voir le réveil de Zankou, il sera là très bientôt.

Il baissait les yeux vers Derek qui tentait de s'en remettre.

Teijo : Tu ne vas pas mourir même si tu penses que tu es entrain d'ingoniser à cette instant, s'est tout à fait normal. Tu m'as été d'un grand service, je t'en remercie. Mais ta mission ne s'arrête pas ici.

Il le forçait à se lever, utilisant encore une fois sa magie, il attrapait le visage de Derek.

Teijo : Un descendant de Castiel se trouve dans se monde, et tu l'as côtoyer. Je veux que tu me l'amène ici. Je dois une petite vengeance à Castiel après tout, s'est lui qui m'a rendu raide comme un légume.

Il plissait les yeux.

Teijo : Tu te trompe Takuma, Il semble inoffensif pour le moment, mais j'ai pu voir dans ma vision, que dans le futur, il deviendra aussi fort que Castiel, et nous arrêtera tout les deux. Il deviendra l'archange Gabriel, le plus puissant d'entre eux, et je peux sentir que sa magie se réveille, sa lui mettra peut-être une vingtaine d'année pour je préfère rester sur mes gardes.

Il se tournait pour le regarder.

Teijo : Préfères tu prendre le risque de te retrouver dans le même état que moi ? Les archanges reste une menace pour nous. Mais pour l'instant nous avons une plus grande menace à affronter. Et je pense que nos pères le savent, sinon, il t'aurait déjà arrêter depuis longtemps.

Il faisait face à nouveau à Derek.

Teijo : Tu restera mon arme, tu me serviras sans que tu puisses aller contre mes ordres, car tout simplement tu me dois fidelité, je suis ton créateur. Tu as récolté mes âmes, sans le savoir, parce que tu étais sous mes ordres depuis tout se temps. Tu es à moi Derek Kirso.

Il lui souriait, posant sa main sur son torse, lui redonnant une bonne dose d'énergie pour le rebooster, il le lâchait ensuite.

Teijo : Je veux tu créés une armée, que tu cherches toutes les personnes ayant des pouvoirs unique, tu as déjà commencé,mais se n'est clairement pas assez. Car Zankou ne viendra pas seul dans se monde, il prendra tous ses démons fidèle avec lui. Prend donc Gabriel avec toi, qu'il te fasse assez confiance, une fois tout finis, tu le fera venir jusqu'à moi, tu me le livreras.  Les pouvoirs d'un archange nous sera utile contre Zankou et son armée de démon, il faudra bien sur que tu l'aide à manier ses pouvoirs.

Il attrapait bien son visage n'appréciant déjà pas ses remarques.

Teijo : Je te conseil de faire attention à tes paroles lorsque tu t'adresses à moi. Tu vas obéir tout simplement.

Il lui faisait une souffrance à l'intérieur de lui, et l'obligeait à exécuté ses ordres.

Teijo : Va à présent.

Il le regardait s'en aller, il regardait ensuite vers Takuma s'approchant de lui.

Teijo : J'espère que nous avont encore du temps devant nous.


De notre côté, on était toujours en compagnie de Shin tentant de trouver une solution face à cette énorme problème, mais franchement, il nous faisait bien comprendre qu'il n'y avait pas vraiment de solution..

Akio : Au lieu de perdre notre temps à ça, allons sortir de DErek de là !

Gabriel : Derek doit sauver le fils de Shin, si sa peut permettre d'arrêter se qu'il nous attend autant le laisser faire.

Akio : Et si il meurt hein ?! JE vais pas rester les bras croisé !

Je soupirais.

Gabreil :Je sais que tu tiens à lui, mais tu n'as pas vraiment le choix, et tu le sais. ET puis, je doute qu'il va mourir.

Il grimaçait, on entendait ensuite la voix de Derek disant qu'en effet il n'avait pas l'intention de mourir.

Gabriel : Tu es déjà là ?

Akio : Qu'est-ce qu'il t'a fait ?

On le regardait bien sur le coup, s'est vrai, sa été rapide.

Gabreil : Alors il a aspiré toute tes âmes que tu avais récolté..


Je le regardais s'approcher de moi, KAito se mettait bien à côté de moi, pour lui rappeler qu'il était avec moi et qu'il me protégeait. Il lui a demandé de faire une armée ? Et j'en fais partie ?

Gabriel : Je n'ai pas envie de me battre, je ne suis pas fait pour ça.

Je détournais le regard, maintenant tout le monde est au courant de mes pouvoirs, et d'où il vienne, sa n'empêche que, je ne me sens pas près du tout à me battre, je le regardais à nouveau.

Gabriel : Je n'arrive à contrôler que celui de soigner, alors je pourrais juste me charger de soigner les blessé.

sa semble le faire sourire.

Gabriel : Excuse moi de ne pas être comme toi, je préfère soigné que blesser. Je ne suis pas un hunter, je ne sais pas me battre.

Akio : Pourtant tu m'as bien éjecté la dernière fois, tu n'as pas que des pouvoirs de défense, mais d'attaque aussi. Et puis, pourquoi tu perds ton temps avec lui Derek ? Il y a bien d'autre personne bien plus intéressant que lui.

Il lui donnait d'ailleurs l'ordre d'aller en recruter.

Akio : Quoi maintenant ?

Il soupirait, et créait donc un portail pour lui obéir. Kaito disait clairement qu'il n'allait pas laisser Derek "m'entraîner". qu'il pouvait très bien le faire avec l'aide de Akira. Je regardais vers Shin.

Gabreil : Vous pensez que votre fils dis juste ? On a une chance contre cette guerre et j'en fais partie ?

Je soupirais, n'aimant pas ça.

Gabriel : Combien de temps nous avons ?

Il n'en savait rien évidemment, je réfléchissais et regardais vers Derek.

Gabriel : ALors on a pas le choix, je n'ai pas envie que tout disparaisse, s'il faut.. que je me batte, je le ferais.


Mike : Et les hunters en fait partie, mais on a besoin d'un sacré hunter pour nous entraîner.

Il regardait Akira du coin de l'oeil.

Mike : Qu'est-ce que t'en dis.

Il plissait les yeux vu qu'il disait qu'ils en avaient grand besoin d'entraînement.

Mike : Qu'est-ce que sa veut dire ça ?! On est pas si nul que ça, on a sauvé beaucoup de monde contre ses putains de créatures !


Je partais avec Kaito pour discuter avec lui, vu qu'il ne semblait pour que Derek m'entraîne.

Gabriel : Ecoute on a pas le choix, je n'ai pas dit que j'allais lui faire confiance, s'il a été envoyé pour m'entraîner, s'est que sa doit être lui. Se Demi Dieu peut voir l'avenir, tu t'en souviens ? S'est que les choses doit être fait ainsi. Mais tu seras là, près de moi, et je serais auprès de toi également, on ne se sépare plus.

Je l'embrassais, il semblait à moitié rassuré. Il regardait en même temps en direction de Derek alors qu'il m'embrassait bien, me tenant à lui pour bien lui montrer que j'étais à lui.

Ren : Tu en as foutu une misère autour de toi.

Il croisait les bras derrière lui.

Ren : Je suppose que Takuma n'a pas réussit à t'avoir si tu es ici.

Il plissait les yeux.

Ren : Alors, pourquoi tes encore en vie.

Il haussait les épaules.

Ren : JE pensais que tu finirais mort en te livrant à Takuma, j'ai eu tord on dirait. Donc, se n'était pas si "terrible" que ça, tu en faisais tout un plat pour rien, fuir et tout ça.

Il le regardait bien.

Ren : Oui, je les ais retrouvé, peu importe, je te dois certaine excuse, t'avoir tenté te tuer et tout ça. Mais avoue que j'avais des raisons de le faire. Soit, il parait que tu as besoin de monde pour une bataille, et j'en ferais partie.





Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1372
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: sa fait longtemps!   Mer 6 Sep - 21:33

Takuma atterrissait devant le manoir reprenant forme humaine, il enlevait le couteau qu'il avait encore à l'oeil.

Takuma: misérable petite larve mortel!

il m'attrapait le pied ensuite me traînant à l'intérieur.

Derek: je peux encore marcher!

Takuma: garde le silence devant mon frère.

Il se mettait face à lui lâchant mon pied.

Takuma: si j'aurai eu facile à le ramener, j'aurai perdu tout plaisir de la chasse.

bon pendant qu'ils discutaient moi je prenait mes jambe à mon coup, du moins jusqu'à que mon corps soit complètement figé et projeté contre la cheminé.

Derek: te devoir beaucoup? la bonne blague! en quoi je serai redevable? de m'avoir créer pour ensuite m'utiliser dans une guerre? ou m'utiliser pour récolté ses foutu âme? va te faire foutre l'ancêtre. je devrais t'acheté pendant que t'es infirme.

Il me tirai jusqu'à lui, je lui montrait mes yeux de goule sur l'instant. J'ouvrais grand les yeux ressentant une forte douleur au niveau de la poitrine, comme ci on me grattait de l'intérieur, qu'on me sciais les côtes. Takuma souriait de voir cette expression sur mon visage, ma bouche s'ouvrait n'ayant pas le choix. C'est la que sa commençait, se type aspirait toute les âmes que j'avais récolté malgré moi durant ses long siècles. je peux pas expliquer se que je ressent, j'ai l'impression qu'on me vide de l’entièreté de mes forces. Je fini par tombé au sol prenant de grande respiration, j'arrive plus à bouger et à peine garder les yeux ouverts. j'ai jamais ressentit une tel chose au par avant me sentir aussi faible et vulnérable.

Takuma: est ce pas déjà trop tard pour se préparer, récolté autant d'âme...sa lui a mis beaucoup trop de temps.

Derek: est ce que je vais crever? comme ça? sur un tapis horriblement laid?

je tentais de le regarder malgré que ma vision était flou, il utilisait encore sa magie me forçant à me mettre debout et m'attrapait le visage.

Derek: tout compte fais je préfère encore mourir sur cette horrible tapis plutôt que de te servir.

il parle de Gabriel la? il est un descendant de Castiel? non impossible, il est...tellement faible! j'aurai plus l'écraser si facilement.

Takuma: j'ai pu voir se garçon, il n'a rien d’exceptionnel...je doute qu'il soit une menace.

Takuma détournait le regard, j'arrive pas à croire qu'il parle vraiment de Gabriel la. Lui pouvoir arrêter deux demi dieu? il est pourtant si....Gabriel quoi.

Takuma: très bien j'ai compris, sa explique pourquoi je ressentais toujours père dans les parages. j'ai cru que c'était m'empêcher d'emmener Derek, mais en réalité il protégeait se Gabriel.

il s'adressai à nouveau à moi, je faisais mauvaise mine ayant bien envie de lui faire un fuck. Il me rendait assez de force pour tenir moi même sur mes jambes, je frottais mes vêtements bien qu'ils étaient presque entièrement brûlé par les flammes.

Derek: tu crois vraiment que ton lamentable petit plan fonctionnera? j'ai presque envie de le rencontré se zankou pour qu'il vienne te botter le cul. Tu semble avoir vraiment les pétoches en faite? sa explique tout ses cheveux blanc.

Il n'a pas l'air d'apprécier ma façon de parler, il m'attrapait le visage et je ne peux rien faire pour lui en coller une! c'est vraiment frustrant. Il me punissait d'une certaine façon en me torturant avec ses pouvoir, j'ai vraiment pas le choix que d'obéir. Alors je partait rageant et pas qu'un peu entre les dents.

J'arrivais plutôt vite sur les lieux, je crois que Teijo m'a téléporter pour m'éviter de faire tout le chemin. J'entrais chez Kaito en entendant un peu leurs conversation.

Derek: j'ai pas l'intention de mourir aujourd'hui, vous vous débarrasserez pas de moi comme ça.

je regardais Akio, je sais qu'il était inquiet pour moi à vrai dire...je pensais pas qu'il était autant attacher à moi.

Derek: il a fait se qu'il attendait de moi, il était surement maudit ou quelque chose comme ça. Il a aspiré toute les âmes que j'avais récolté, je me sent étrangement léger.

je m'approchais de Gabriel tout en levant les yeux vers Kaito qui me mettait en garde du regard.

Derek: il m'a demander de créer une armée et tu en fera partie Gabriel.

je retroussais un peu le nez, il va vraiment devenir l'archange le plsu puissant? dur à l'imaginer..c'est une lopette!

Derek: tu n'as pas le choix, tu va devoir apprendre à contrôlé tes pouvoirs. 

je souriais tout en levant les yeux.

Derek: il a rien de compliquer de se battre Gabriel, quand quelqu'un voudra ta peau crois moi il aura rien de plus facile.

je regardais Akio, je ne peux pas révélé tout le plan de Teijo...bien que j'ai envie de le hurler sur les toits.

Derek: ne t'occupe pas de ça Akio et va plutôt chercher des personnes de confiance pour travailler à nos côtés et me ramène pas des démons, ils finiront pas se retourner contre nous quand se...dieu de la destruction sera réveillé.

Je le fusillais du regard pour qu'il obéisse.

Derek: bien moi je vais m'occuper de toi Gabriel.

kaito: il en ai strictement hors de quesiton!

Shin: je n'ai pas ses visions comme mon fils, néanmoins j'ai confiance au sienne. par contre chaque décision précise peut changer le destin.

Derek: nous voilà rassurer merci.

Shin: tu aurai préféré que je mente?

Derek: parfois sa fais pas de mal et toi tu va aidé? comme la dernière fois avec tes bestiole?

Shin: contre mon oncle? surement pas, je sacrifierai pas mes créatures.

Derek: notre vie c'est pas grave?

Shin: ta vie m’intéresse pas Derek

Derek: et la vie de tes fils.

Il restait silencieux sur le coup.

Derek: tout s'explique, tes gamins sont faché contre toi. Tu préfère t'occuper de chèvres que de tes fils.

Shin: mesure tes paroles ou Teijo perdra son laquait.

Derek: je suis pas un laquait minable nabot!

Shin: pourtant si il te demanderai de sortir ses poubelle tu n'aurai pas d'autre choix que d'obéir.

L'enfoiré!

Shin: sur ce...bonne chance!

il disparaissait très vite, akira tournait le regard vers Mike qui lui demandait de l'entrainer lui et les autres hunter.

Akira: alors il vous faudra beaucoup d'entrainement.

il croisait les bras gardant bien son sérieux.

Akira: alors c'est que les créatures sont devenu faible aujourd'hui.

Il faisait un petit sourire en coin à peine visible amusé du caractère de Mike. Moi je fusillais Kaito du regard qui s'amusait à embrasser Gabriel devant moi. Je peux plus rien faire contre Gabriel désormais, je dois accomplir ma mission.

Derek: tiens Ren que bon vent t'amène?

je me retournais pour le regarder.

Derek: il semblerai que c'était pas dans ses projets désolé de te décevoir. Dit moi plutôt est ce que tu as retrouver ta petite famille?

je ricanais l'écoutant.

Derek: ne me saoule pas avec tes discours Ren, pourquoi tu te batterai hein? ah je sais..tu as une famille à protéger désormais, que c'est beau. Excuse moi de pas verser de larme, j'essaye déjà d'éviter de vomir. 

Je levais le sourcils.

Derek: va plutôt t’entraîner, car c'est bien trop facile de te tuer.

Je le voyais disparaitre.

Akira: tu dois avoir beaucoup d'ami Derek, rien de surprenant venant d'une goule.

Derek: sa me fait rire d'entendre ça venant d'un mort vivant, oh tiens tu as expliquer les conséquences de ses actes?

je souriais regardant Kaito.

Derek: on ramène pas les morts sans en subir les conséquences.

Kaito: l'écoute pas Gabriel, je vais très bien.

Derek: pour l'instant, peut être que tu prendra sa place dans la tombe.

Akira: va donc cracher ton venin ailleurs maudite goule.

Derek: je partira pas " réprouvé" car j'ai un mission à accomplir ici.

Akira: ah oui c'est vrai, tu l'es le larbin de se demi dieu.

Je retirais mon sourire.

Derek: amuse toi si tu veux, mais si tu entraine pas vite l'autre abrutit la bas..il en restera que des miettes.

Akira: tu devrai plutôt t'inquièté de ton sort Derek, qu'est ce qu'il fera d'une toi uen fois que tu aura perdu ton utilité. Aller viens Mike, on se tire on a beaucoup de boulot et très peu de temps.

Je le suivais du regard jusqu'à la sortie.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: sa fait longtemps!   

Revenir en haut Aller en bas
 
sa fait longtemps!
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Léo, parce que ça fait longtemps ^^
» Ça fait bien longtemps que je n'ai pas chuté ....
» Y avait longtemps que j'en avais pas fait une ^^
» La brasserie La Normande a fait un four
» faire du sport ne fait pas maigrir!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le monde de minelia (forum devenu privé) :: Le continent de Grimdor :: Citée d'Hurleval :: Zone des habitations :: Hotel-
Sauter vers:  

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit