Forum privé
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quoi? encore?

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Gabriel Light

avatar

Messages : 1591
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 26
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Quoi? encore?   Mer 6 Juil - 22:20

Kerrigan ignorait tout ce qu'il était arrivé à Zankou, ce que Laure lui a montré d'elle, et le fait qu'il soit redevenu "Satan".. Mais elle avait bien remarquer son changement, il n'était plus le même qu'elle l'avait connu. Heureusement pour Laure, ils étaient tous les deux interrompu par l'arriver de Akio, qui avait ramener Barka, et celui-ci était vraiment au plus mal, se faisant ronger par l'intérieur.

Zankou le sauvait, pour sa loyauté malgré tout. Akios se redressait sur le coup, il regardait son bras qui était de nouveau comme avant, il tournait ensuite le regard vers Zankou.

Akio : Je lui ferais payer son geste.

Akio s'en allait ensuite, et obéissait à Zankou. S'éloignant avec Barka, et l'attacha à un poteau, il attendait qu'il se réveil avant de maintenir la punition ordonné par Zankou. Akio se retournait vers lui l'entendant se réveiller, et écoutait déjà tout ce qu'il disait.

Akio : A tes enfin réveiller.

Il plissait déjà les sourcils, le fouettant bien au visage de ses paroles.

Akio : Au moins, moi, je ne suis pas attaché et mis à mort.

Il s'arrêtait malgré tout un moment, écoutant tout ce qu'il disait.

Akio : Peut-être, j'en ais profité s'est sûr. Mais je sais tu croyais qu'il allait pas revenir tôt ou tard ? Tu pensais le piéger pendant combien de temps.. mais je fais juste le nécessaire pour sauver ma peau. Et toi, tu vas crever, alors c'est qui l'idiot dans l'histoire dit moi ?

Il gardait les sourcils froncés, vu qu'il se moquait bien de lui, il lançait le fouet plus loin, et s'avançait vers Barka attrapant bien son visage.

Akio : Tu veux que je te montre ce que j'ai entre les jambes, et bien on va voir si je suis une fillette.

Il le retournait de force, il savait bien qu'il n'avait jamais été attiré par les hommes, et encore moins qu'on passe par là. Il abaissait son pantalon, souriant malgré tout de la situation.

Akio : Dommage, j'ai bien aimé nos petites années ensemble, mais tout les bonne chose on une fin pas vrai Barka ?

Il le pénétrait d'un coup sec, et n'y allait pas de main forte avec lui, il penchait ses lèvres vers son visage.

Akio : Alors, tu te poses toujours des questions sur ma queue ?

Il attrapait ses cheveux pour bien les tirer.

Akio : Tu n'as vraiment pas envie de l'affermer on dirait hein ?!

Il se retirait de lui, Il le retournait, et attrapait son membre.

Akio : Tu me compares à une fillette, et bien c'est toi qui vas le devenir.

Il sortait une dague la lui coupant, il en ricanait et faisait apparaître magiquement un fouet, de son aura noir, et le fouettait à plusieurs reprise, celui-ci lui brûlait, faisait comme de l'acide sur sa chair à chaque fouet qu'il recevait.

Akio : Maintenant tu vas crever.

C'est à peine si on le reconnaissait, tellement qu'il était arrangé. Il s'arrêtait malgré tout, tapant sur son visage pour vérifier s'il était encore là.

Akio : Ah non, reste réveillé, je t'ai gardé la meilleur chose pour la fin.

Il tendait ses deux mains vers le sol, faisait apparaître deux chien des ténèbres, qui grognait déjà à la vue de Barka.

Akio : Tu connais mes dons, et tu as déjà rencontré mes créatures. Et bien, tu vas les connaîtres bien plus, tu vas te faire dévorer vivant.

Il faisait un sourire en coin.

Akio : Adieu, mon "ami".

Il envoyait ses deux chiens, qui fonçait sur lui, le dévorant vivant. Akio regardait la scène, mais finissait par partir, une fois qu'on l'entendait plus hurler.

Kerrigan elle, ne comprenait pas ce qu'il arrivait, elle regardait bien vers Zankou. CElui ci venait de la pousser dans une chambre, pour l'enfermer.

Kerrigan : Mon fiancé..

Elle écarquillait les yeux d'entendre ce qu'il disait.

Kerrigan : qu'est-ce que tu as fait ?

Il fermait la porte, elle tentait d'ouvrir celle ci mais il l'avait fermé.

KErrgian : Zankou ! Qu'est-ce que tu as fais ?!

Zankou apparaissait dans le manoir de Teijo, et rendait visite à Mina, elle se levait sur le coup, le regardant.

Mina : Vous..

ELle détournait le regard.

Mina : Non, je dois.. rester calme..

Elle levait le visage pour le regarder, et l'écoutait bien. Les paroles qu'elle lui disait, faisait rapidement monter sa colère.

Mina : Non c'est injuste, tout ce qu'il arrive, c'est de la faute de Derek..

Elle sentait la colère monter fortement en elle, à cause du pouvoir qu'il lui faisait. Ses yeux devenait remplis de veine, et brillait d'un rouge vif.

Mina : Oui, je vais tous les tuer, et Gabriel en fera partis !

Elle regardait sa main, elle posait la sienne et se laissait téléporté, elle regardait le bar pour jeune qu'il lui avait emmené, ses crocs apparaissaient sur le coup, la haine, la colère l'envahissait, et elle fonçait sur eux les tuant les un après les autres.

En tout cas, Valas avait eu ce qu'il voulait, il avait réussit à avoir Shin rien que pour lui. Ils étaient tout les deux dans le lit, Valas se redressait voyant Shin prononcer le nom Zankou.

Valas : Zankou.. ? Il n'est pas ici.

Il commençait à remettre son t-shirt.

Valas : T'emmener à lui ? Pourquoi faire, laisse le donc se débrouiller de tout ça seul..

Il soupirait vu la tête qu'il lui faisait.

Valas : Ok, je vais t'emmener jusqu'à lui.

Il s'habillait, et finissait par se téléporter avec lui jusqu'au village de Cenarius, il regardait tout comme Shin, les blessé, et les mort, Legolas en faisait partie. Teijo tournait le regard vers Shin.

Teijo : Oui, c'est Zankou qui a fait ça Shin.

Bien entendu shin s'en voulait terriblement. Cenarius tentait de le calmer et de comprendre pourquoi il a voulu tant faire confiance en Zankou. Il désirait lui même l'arrêter, il regardait bien son tatouage qui brillait, il en plissait les yeux.

Teijo : Je l'ignore, c'est la première fois qu'il fait ça.

Il regardait ensuite se portail apparaître.

Teijo : Il créé un portail, Shin arrête ça tout de suite, c'est trop dangereux.

Il faisait apparaître Komura, des créatures et des dragons en sortait également, il craignait déjà que quelque chose de malveillant en soit sortis. Komura posait la main sur lui, afin de fermer le portail. Il attrapait bien shin, pour éviter qu'il ne tombe au sol, une fois le portail fermé.

Valas prenait Shin dans ses bras, regardant son état, il semblait épuisé. Teijo s'approchait de lui.

TEijo : Pour arrêter Zankou..

Il tournait le regard vers Komura.

TEijo : Alors, j'espère que vous arriverez à faire quelque chose.. Il s'agit de Satan.

Kerrigan, elle tentait toujours de s'échapper.

Laure : Je me demande ce qu'il te trouve, tu es loin de me faire le poids contre moi.

Elle se retournait pour la regarder.

Kerrigan: J'ignore qui vous êtes.

Laure : Je suis la futur Reine, Zankou me choisira. Après tout, c'est grâce à moi qu'il se souvient de tout. Il lui a suffit que je lui montre que tu ne l'aimais plus, que tu couchais avec cette autre elfe et le tour était joué. Il m'a baisé, comme il ne l'aurait jamais fait avec toi.

Elle ricanait, elle montrait une dague qu'elle cachait derrière son dos et pointait vers son ventre.

Laure : Il ne te garde, que pour cet enfant, alors, je vais me débarrasser de toi, et je l'aurais rien que pour moi.

Elle se mettait à courir vers elle, Kerrigan se défendait, elle arrivait à lui faire lâcher sa dague, mais était malgré tout entaillé au bras.

Laure : Je vais t'ouvrir le ventre !

Kerrigan tendait la main vers elle, faisait apparaître des cristaux et l'envoyait valser jusqu'au mur, la bloquant ainsi de cette façon. Elle regardait ensuite la porte s'ouvrir, car les gardes entendait du rafus. Elle en profitait pour se cacher, et posait la main au sol, faisant monter du cristal sous leurs pieds et montait jusqu'à leurs jambes pour le stenir piégé au sol.

Elle se mettait à sortir et courrait rapidement, elle créait ensuite un dragon serpent de cristal, qu'elle montait dessus et s'envolait. Akio levait les yeux voyant la scène, il se téléportait face à Zankou, posant un genou à terre.

Akio : Elle a réussit à s'échapper.

Il levait le visage vers lui qui semblait ne pas être content.  Kerrigan s'arrêtait net, voyant Zankou face à elle.

Kerrigan : Tout ce que t'as dit cette succube est faux ! Je n'ai jamais rien fait avec Cenarius, je m'étais donnée à toi, c'est toi que j'avais choisis. Comment as-tu pu devenir ce que tous le monde prétendait de toi, comment as-tu pu tuer mon père ?! Je te faisais confiance tout comme Shin.

Elle détournait le regard.

Kerrigan : Elle a tenté de me tuer, moi et le l'enfant que je porte. Alors c'est à ça que tu désires ressembler ?

elle revenait vers lui.

Kerrigan : à un monstre, dans ce cas, je ferais en sorte que cet enfant ne tombe pas entre tes mains.

Elle tentait de fuir à nouveau avec son dragon. Mais Zankou arrivait bien vite à l'arrêter, elle en tombait au sol du dragon, elle posait sa main sur le sol tentant de se relever, elle posait sa main sur son ventre, ayant fait une sacré chute.

Kerrigan : Je t'aimais..

Elle se retournait pour le regarder. AKio apparaissait ensuite, les regardant tout les deux.

Akio : Je la rammène jusqu'à sa chambre ? Il voudrait mieux, l'empêcher d'utiliser ses pouvoirs, vous devriez les lui bloquer.

Il plissait les yeux.

Akio : Maître ?

Mina elle après avoir fait un véritable carnage au bar, n'ayant laissé aucun survivant, elle arrivait jusqu'à nous, couverte de sang. Je me levais du fauteuil, Derek était en haut s'occupant d'endormir son fils.

Gabriel : Mina.. Qu'est-ce.. qu'est-ce qu'il t'est arrivé ?

Mina : Tu m'as tout pris, tout est de ta faute, et tu vas le payer !

Gabriel : Quoi ?

Je reculais, elle arrivait comme une folle vers moi, j'arrivais à l'éviter, et me mettait à courir.

Gabriel : Derek !

Elle arrivait à me rattraper rapidement, m'attrapant le bras et me tapant contre le sol, j'en gémissait, elle posait son talon sous ma gorge.

Mina : je vais te tuer.

Elle pressait bien son pied sous ma gorge, mais tournait le regard vers Derek.

Mina : N'avance pas ! Où je le tue !

Elle m'attrapait pour me relever, et me tenait contre elle pour m'empêcher de partir, elle tenait bien ma tête.

Mina : Je lui briserais la nuque, comme l'autre l'a fait avec moi. Et tu n'as rien fait pour me sauver. Tu t'ais toujours moqué de moi ! Tu prétendais m'aimer, mais s'était faux ! Tu n'as pas arrêter de me mentir ! Je te déteste Derek ! Tout doit se finir avec lui..

Elle me regardait à cet instant.

Mina : Il doit mourir..

Gabriel : De..rek..

Elle tournait le regard vers son fils qui était réveillé, elle me lâchait prise sur le coup.

Mina : Nico.. Va-t'en, retourne dans ta chambre !

Elle revenait vers Derek ensuite.

Mina : Ne t'approche pas je t'ai dis !

Elle me reprenait cette fois ci, en prenant un couteau qui était sur la table, et le pressait sous ma gorge. Elle était complètement envahis par la haine et la colère, et était également perdue, elle tournait le regard vers son fils qui pleurait.

Mina : On va rentrer chez nous, une fois que tout sera finis.. Ne pleure pas.

Elle finissait par me lancer, elle s'avançait vers son fils, l'amour qu'elle avait pour lui était plus fort que tout le reste.

Mina :Je suis tellement désolé mon coeur..

Elle voyait bien qu'il avait peur d'elle, déjà qu'elle était couverte de sang, elle se souvenait de tout ce qu'elle avait fait, elle se relevait, reculant et regardait ensuite vers Derek, les larmes aux yeux.

Mina : Prend soin de notre fils Derek..

Elle attrapait un bout de bois et se l'enfançait en plein coeur, j'écarquillais les yeux n'en revenant pas, j'attrapais Nico contre moi pour ne pas qu'il regarde ça. Elle vient de se tuer..



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1372
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Quoi? encore?   Ven 8 Juil - 0:48

Barka passait les moments les plus douloureuses et humiliante de sa vie, Akio n'allait pas de main morte avec lui et passait par tout les supplices. Après avoir été critiquer sur sa "virilité" Akio s’empressa de lui prouver le contraire et lui privais de la sienne. Après une bonne heure de torture, Barka était sur le bord de l'évanouissement et méconnaissable seul les liens le maintenait encore debout. Il relevait les yeux après quelque baffe au visage défiant toujours Akio du regard.

Barka: ne t'imagine pas pouvoir vivre tranquillement Akio, tu regrettera bientôt ma disparition.

Il regardait ses deux créatures venir dans sa direction et se mis à hurler de douleurs une fois que ses bêtes se mirent à le dévorer. Une fois Akio partit un autre barka se téléportait à côté du cadavre et faisait exploser les deux chien en morçeau.

Barka: mon pauvre ami, pensais tu qu'il serais si facile de me capturer? Je t'attendais au tournant et toi tu n'y a vu que du feu.

L'apparence du cadavre changeait pour devenir celui d'un autre individu.

Barka: navré camarade, mais tu m'en devais une et on est quitte à présent.

Il faisait un petit sourire brûlant le corps pour ne pas qu'on se rende compte de le supercherie tout de suite et se téléportait à nouveau. Dans le même chateau et au même moment, laure prit la mauvaise décision de se débarrasser de kerrigan et l'enfant afin de s'assurer sa place au côté de zankou. Cela a permis a kerrigan de s'enfuir du chateau du moins un temps seulement, Zankou prévenu de la situation s'empressa de la rattraper.

Zankou: ou compte tu aller comme ça Kerrigan? 

il plissait les yeux l'écoutant parler.

Zankou: tu me ment encore uniquement pour sauver ta peau, j'ai vu ses images et elles étaient réelle. Mon père perdait confiance en moi et a commencer à me regarder comme tous les autres, comme tu me regarde en ce moment.

Il détournait le regard vers son bras entailler et se mis à hésiter sur ses paroles.

Zankou: si elle a tenté de te toucher alors c'est elle qui payera, mais toi ma chère tu rentre au chateau IMMÉDIATEMENT!

il rageait ne supportant pas sa façon de parler.

Zankou: je vais t'apprendre à me respecter femme!

Il envoyait une sphère d'énergie sur son dragon de cristal la faisant tomber net au sol. Il s'approchait vite regardant qu'elle n'est pas subit trop de dommage. Une fois de plus ses mots le perturbait et commençait à croire à ses paroles. Il baissait les yeux vers sa main démoniaque avant d'entendre al voix de akio.

Zankou: non.

Il serrait son poing la regardant.

Zankou: rentre donc à ton village Kerrigan, je te laisse partir.

Il faisait un signe de la main la téléportant jusque la.

Zankou: ne me lance pas ce regard Akio.

Il lui attrapait le visage pour bien le regarder.

Zankou: la vie de mon fils dépend d'elle, alors autant qu'elle s'imagine en sûreté parmi les siens. Tu l'as surveillera et une fois qu'elle aura accoucher de mon fils, préviens moi dans l'immédiat.

Il le lâchait à terre.

Zankou: une dernière chose, juge moi encore du regard comme tu l'as fais et je t'arrache les yeux.

Il se téléportait retournant au chateau face à Laure.

Zankou: tu ne m'as pas seulement menti sur Kerrigan et sa fause relation, mais tu as en plus tenter de tuer mon fils.

Il s'approchait de plus en plus d'elle.

Zankou: je devrais dépecer ton visage pour ça.

Il attrapait fermement son visage sur le coup.

Zankou: mais j'ai une autre idée de punition.

Il aspirait quelque chose chez elle et fini par la lâcher.

Zankou: je préfère mille fois te rendre humaine, ta vie deviendra compliquer. Tu bossera pour te nourrir, pour t'offrir un toit mais surtout, tu contemplera son reflet veillir chaque jour. Je doute que les vieilles dame attire les convoitise.

il la poussait.

Zankou: dégage de ma vue, j'ai jamais eu besoin de toi à mes côtés. DEGAGE!

Au village elfe, Shin avait expliquer toute la situation à propos de Zankou.

Komura: Satan devenu zankou, c'est peut être une chance pour nous. Il possède une âme désormais, il a aimé ce qu'il n'avait jamais éprouver tout le long de sa vie. 

il se mettait à marcher tout en ayant les mains dans le dos.

Komura: dans d'autre circonstance, satan vous aurait déjà tous tuer et détruisant le village en entier. Cela n'a pas été fait, je vais peut être pouvoir sceller son côté " démoniaque" 

Shin: il redeviens comme avant?

Komura: pas vraiment, il continuera de se souvenir avoir été satan. Mais je donnerais d'avantage de chance à zankou de se manifester pour l'instant c'est satan qui règne.

Shin regardait valas pour qu'il le repose à terre.

Shin: un peu comme deux personnalités?

Komura: d'une certaine manière, d'après ton histoire. Zankou ou satan ont tous les deux vécu une vie differente dans un même corps alors oui comme deux personnalités. 

Shin: comment on va s'y prendre.

Komura: J'aurais besoin d'une armure pour son bras, c'est la que toute sa source démoniauqe est concentré.

Cenarius: notre peuple produit le meilleurs acier et indestructible.

Komura: c'est une excellente idée.

Cenarius: je met mes hommes aux travail.

Il partait de se pat pour se mettre au travail.

Komura: il reste néanmoins un problème, j'ai besoin d'une affime source de magie de zankou.

kerrigan était téléporter au même moment, Shin courrait vers elle pour l'aider à se relever.

Shin: zankou ta libéré?

Komura s'approchait également la reniflant et se redressait.

Komura: j'aurais plus besoin de zankou, sa descendance grandit dans son ventre. A sa naissance j'utilisais le pouvoir de cet enfant pour créer le scellement. Cela m'étonne que satan l'ai libéré.


Shin: il attend peut être...

Komura: certe, satan a toujours prit soin de ses enfants pour en faire de bon guerrier et si pour ça il doit être patient alors il le sera.

Shin serrait la main de Kerrigan voyant qu'elle regardait vers les tombeaux prêt du sanctuaire.

Shin: je suis désolé Kerrigan.

il l'a laissait rejoindre son père avant que les funérailles commencent en l'honneur des disparus. L'un des dragons se posaient au sol reniflant de prêt Shin ressentant son pouvoir pacifique, je suis encore loin d'égalisé ses dragons la. Il poussait un cris vers les autres avant de s'envoler en direction de la montagne.

Shin: qu'est ce qu'il me voulait?

Komura: dans mon présent les sorciers détenant le même pouvoirs que toi, utilise leurs dons à des fin malsain. Nous asservir afin de nous utiliser dans des guerres aussi tragique que inutile. 

Shin: je ferais jamais une chose pareil.

Komura: oui, je l'ai ressentis comme ce dragon la ressentit. Quand je regarde ton père, je peux constater que les dieux on fini par vous punir pour votre soif de pouvoir.

Shin: c'est pour ça que mon père, n'est pas comme moi?

Komura: oui, dommage qu'il est attendu que nous soyons au bord de l'extinction pour agir.

Il regardait en direction de la forêt.

Komura: je ressent pas d'autre kistune dans les environs, c'est pourtant le genre de forêt que nous apprécions.

SHin regardait vers son père quelque instant.

shin: vous êtes le premier que nous rencontrons.

Komura en baissait les yeux comprenant la situation.

Komura: je vois...et les dragons.

Shin: un seul mais c'est...compliqué.

Komura en baissait les oreilles.

Komura: je vais marcher un peu, excusez moi.

il s'isolait un peu en dehors du village tous en regardant le ciel très déçu d'apprendre cette nouvelle.

Bon c'est notre tour d'arriver au village, oui après ce qu'il sais passer avec Mina...j'ai eu besoin de m'éloigner un peu, elle a tenter de tuer Gabriel sous un coup de folie et ensuite...elle a préféré se donner la mort. Oui je me sent fautif! c'est de ma faute si elle a...un jour je vais devoir expliquer à mon fils pourquoi elle a fait ça et j'ai peur qu'il me déteste à son tour. 

Je me baissais pour faire descendre Gabriel de mon dos qui tenait mon fils endormis épuisé d'avoir autant pleurer.

Shin: qu'est ce que tu fais la Derek?

Derek: j'ai...la mère de Nicolas est morte et je sais que c'est de ma faute.

je changeais de forme regardant vers Gabriel.

Derek: il a vu sa mère s'enfoncer un pieux dans le coeur, 

je levais ma main m'éloignant.

Derek: j'ai besoin de me saoulé, et pas de tendre mot de réconfort.

Shin: Derek...

je rejoignais d'autre elfes qui buvaient déjà pour les morts.

Shin: je pense que Mina sais sacrifier pour protéger son fils, c'était une bonne mère. Je vais peut être rejoindre Derek, tu devrais te trouver une chambre le petit à besoin de repos.

Avec tous ses événements qui se sont produit, même shin avait besoin de se changer les idées.

Silas: un dragon qui peut prendre l'apparence humaine, satan avec une âme...quel siècle étrange et surtout les kistune seront plus un problème pour moi.

Il se recachait derrière l'arbre ricanant.

Silas: je pense que je vais bien m'amuser ici


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1591
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 26
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Quoi? encore?   Ven 8 Juil - 21:56

Bon, Akio avait vraiment cru qu'il s'agissait de Barka, et pensait avoir réglé son compte comme lui avait demandé Zankou. Il ne se doutait pas une seul seconde, qu'il s'agissait en réalité d'un autre homme dont Barka la transformer pour qu'il lui ressemble, il n'avait ressentit aucune magie, et aucune supercherie sur le coup.

Kerrigan elle avait donc tentée de s'enfuir, mais Zankou l'avait bien vite rattrapé et l'avait empêché d'aller plus loin. Elle lui avait malgré dit toute la vérité qu'elle n'avait jamais rien fait avec Cenarius, elle le regardait bien alors que Akio était là, lui demandant s'il devait la ramener jusqu'à sa chambre, et lui conseillait de lui couper ses pouvoirs, mais Zankou disait clairement non, il en fronçait les sourcils se posant des questions.

Elle était surprise bien entendu, qu'il la laisse s'en aller.

Kerrigan : Tu me laisses partir.. ?

AKio : Vous êtes sur.. Maître.. ?

Il la téléportait lui même jusqu'au village où se trouvait son peuple, Akio le regardait bien. Il ne comprenait pas pourquoi il venait de la laisser partir, et faisait bien un drôle de regard, Zankou l'attrapait le visage sur le coup, n'appréciant pas.

Akio : Bien, d'accord.

Il grimaçait alors qu'il le lâchait, il passait sa main sur sa mâchoire, vu qui'l n'avait pas été de main morte, il le regardait du coin de l'oeil lorsqu'il lui disait ses dernières paroles. Il préférait éviter de le regarder sur le coup, et se téléportait ensuite suivant ses ordres, et donc, surveiller Kerrigan. Lui partait retrouver Laure, Laure le regardait déjà avec un sourire, espérant qu'il ne soit au courant de rien.

Laure : Hum, tu sais de ce que j'ai envie.. ?

Elle se taisait, et retirait bien vite son sourire lorsqu'il lui disait tout ça.

Laure : C'est elle qui vous ment, elle tente de m'accuser à tord.

Elle le regardait, reculant de cette menace. Il lui attrapait le visage, elle gémissait alors qu'elle sentait une partie d'elle s'en aller, elle devenait humaine, et tout son côté succube disparaissait.

Laure : Qu'est-ce que ta fais ?!

Elle écarquillait les yeux n'en revenant pas.

Laure : Tu as besoin de moi !

Sur le coup il la poussait, elle préférait rapidement s'en aller, pour éviter une pire sentance, et courrait donc, elle qui avait l'habitude de se téléporter, cela allait changer beaucoup de chose. Alors que Kurama, Shin et les autres tentaient de trouver une solution pour arrêter Zankou, et qu'ils trouvaient un plan, KErrigan apparaissait magiquement. Shin partait l'aider à se relever.

Kerrigan : Merci.. Oui, il m'a laissé partir..

Elle tournait le regard vers Komura qui semblait s'intéresser à elle, ou plutôt de l'enfant qu'elle portait. Il n'aura plus besoin de Zankou pour cela, Kerrigan détournait le regard de ce que pouvait dire Komura, elle pensait qu'il avait pu réavoir une lueur de bompté et la laissé s'en aller, mais elle se rendait compte que se n'était le cas. Elle regardait ensuite vers le sanctuaire, se doutant que son père en faisait partie.

Kerrigan : Alors s'était la vérité.

Elle s'y rendait, et devant le corp de son père, elle posait sa main sur son cerceuille fermant les yeux. Komura semblait triste d'apprendre que les kitsune et les dragons ont disparu depuis très longtemps, se monde avait bien changé depuis qu'il avait disparu.


***

Plusieurs mois plus tard, les elfes avaient finis de préparer l'amure de Zankou, afin d’exécuter le plan de Komura, tous le monde était resté aux villages, afin de s'assurer la sécurité à Kerrigan, et de l'enfant qu'elle va naître. D'ailleurs, s'était le grand jour, on pouvait entendre des cris provenant de la chambre de Kerrigan.

Gabriel : Je suis bien content d'être un homme.

Je soupirais de l'entendre hurler.

Gabriel : Et de ne pas subir ça.

Je tournais un oeil vers Derek, quoi c'est vrai, sa doit juste, être horrible. Enfin soit.. Soudain, on l'entendait plus hurler, et quelques minutes après, des pleures d'un bébé, alors sa y 'est, tous le monde se levait déjà, se doutant que s'était ce que Zankou attendait lui aussi.

Gabriel : Il ne va pas quand même arriver maintenant et arracher le bébé à peine né ? Je le vois mal se charger de changer les couches.

Tous le monde me regardait bête.

Gabriel : Quoi s'est vrai non ?

Teijo : Il a plein d'esclaves et des nourrisses qui se chargeront de lui, il faut rester sur nos gardes. C'est pourquoi j'ai créé un champ de force, et un bouclier tout autour du village, et personne ne peut s'y téléporter à l'intérieur.

Gabriel : TEs pouvoirs rivalise contre ceux de Satan, rassure moi ?

Il détournait le regard, l'ignorant. On finissait par entrer dans la chambre, Kerrigan avait eu longtemps peur de voir ce qu'elle allait mettre au monde, qu'il soit un démon lui aussi, mais pour l'instant, il semblait à un bébé ordinaire, avec des petites oreilles pointue comme celle d'un elfe. Elle le prenait dans ses bras, l'observant. Elle levait les yeux vers nous, moi aussi je m'attendait à ce qu'il ait le regarde comme Zankou, qu'il fasse peur, et qu'il a un bras démoniaque va savoir ! Mais heureusement, il est normal, sinon, j'imaginais déjà la tête des elfes qui l'on aidé, elles auraient déjà hurlée.

Gabriel : Heureusement, il est normal.

Tout le monde me regardait, quoi ? Il fallait bien que quelqu'un dise ce que tout le monde pensait tout bas. C'est bon, je vais me taire maintenant. Komura s'approchait de lui, s'assurant qu'il pouvait l'utiliser pour son plan.

KErrigan : Pas maintenant Komura, il vient à peine de naître.

Bien entendu, elle protégeait déjà son enfant. Akio n'avait pas eu du mal à voir toute la scène, car il se trouvait déjà à l'intérieur du village lorsque Teijo à créer se bouclier autour du village. Il souriait vu qu'il était enfin né, et pouvait enfin rentrer l'annoncer à Zankou, il se téléportait donc à l'aide d'un portail.

Teijo : Kerrigan, Zankou va rapidement être au courant de sa naissance, il veut mieux qu'on se charge rapidement de tout. Sa ne fera rien à ton enfant, il n'y a aucun danger.

Elle regardait son fils, et finissait par acquiescé de la tête pour que Komura le fasse. Akio lui rentrait auprès de Zankou, il mettait un genou à terre face à lui, il levait la tête pour le regarder.

Akio : Votre fils est né.. Ils s'attendent déjà que vous allez venir, ils ont créer un bouclier autour du village et..

Elle plissait les yeux.

Akio : Comme je vous l'ais dit lorsque je l'ai appris, ils préparent un plan contre vous. ET vont utiliser votre fils pour se faire.

Il se relevait ensuite.

Akio : Qu'est-ce qu'on doit faire ? je peux m'y rendre, et aller le récupérer de force.



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1372
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Quoi? encore?   Dim 10 Juil - 1:16

Le grand jour est arrrivé, Kerrigan est partit directement dans la salle d'accouchement. Les femmes elfes ont l'habitude de ce genre de situation et savent très bien quel rôle jouer. Bien sûr les hommes n'étaient pas admis et nous attendions dehors. Gabriel parle beaucoup aujourd'hui et dit tous ce qui lui passe par la tête, je pense que c'est ça façon décompresser.

Derek: en effet, cela t'arrivera jamais Gabriel car je pense que les hommes pourrait pas supporter ce genre de douleur. On sous estime les femmes, mais elles sont bien plus coriace que nous.

Cenarius: surtout que ici on parle de Kerrigan, aucun de nous lui arrive à la cheville.

Je me demande si Cenarius ne serait pas amoureux de Kerrigan, il l'a protège beaucoup. depuis la mort de Legolas, il a prit les rennes des deux villages tout en compagnie de Kerrigan. On se taisais n'entendant plus les cris, mais ceux d'un bébé allait vite les remplacer.


Femme elfe: Vous pouvez entrer.

On entendait à l'intérieur regardant le bébé, bon c'est vrai la première chose que j'ai vérifié c'est..si il tenait de son papa ou de sa maman. J'aurais pas été jusqu'à le dire tout haut, mais Gabriel s'en ai charger de toute façon. Quand je disais qu'il parlait beaucoup aujourd'hui...

Derek: félicitation Kerrigan, tu as un fils magnifique.

Komura arrivait ayant été prévenu de la naissance de son fils.

Komura: tu as fais du beau travail Kerrigan.

Il approchait sa main mais la reculait souriant de la protection de sa mère.

Komura: il ne ressentira nul douleur Kerrigan, je t'en fais la promesse.

Je comprend Kerrigan, elle vient à peine de le mettre au monde et on veux déjà l'utiliser pour tendre le piège à zankou. Les paroles de Teijo suffiront pour convaincre Kerrigan, Komura le prenait délicatement dans ses bras plaçant sa main devant son visage. Il créait une sphère sortant du corps du nourrissant copiant ainsi l'aura du nouveau né. Il la faisait lévité dans les airs pour rendre l'enfant à kerrigan.

Komura: tu peux reprendre ton fils, j'ai tout ce que j'ai besoin.

il reprenait la sphère sortant de la chambre allant jusqu'à la salle ou était enfermer l'arme dédier à sceller satan. Komura faisait entrer la sphère à l'intérieur de l'armure tout en prononçant des mots magique.

Komura: bien, maintenant il ne reste plus que son hôte.

Shin arrivait aussi dans la chambre de Kerrigan un peu..débrailler.

Shin: désolé, je viens seulement d'être prévenu.


Derek: on se demande pas ce qu'il ta retarder.

Il rougissait regardant ses doigts et surtout le regard sévère de son père.

Shin: j'étais occupé à faire la lessive à la rivière.

J'en haussais le sourcils.


Derek: bien sûr.

Il tente de faire vite oublier cette histoire en discutant avec Kerrigan, Teijo reste viligeant je le vois toujours regarder vers la fenêtre.

Cenarius: je vais parler avec mes gardes qu'ils reste attentif à moindre signe de...

il regardait vers Kerrigan qui serrait son bébé contre elle, bien sûr qu'elle a peur de perdre son bébé et surtout finisse comme satan. 

Derek: je vais dehors aussi, mes sens de dragon m'aiderons.

Shin: j'ai également parlé aux animaux dans les alentours, ils pousseront des cris pour me prévenir. Le plan de Komura marchera Kerigan, j'en suis persouadé et puis...peut être qu'il viendra pas.

J'ai de grand doute et tout le monde pense comme moi et on a bien raison. Akio l'avait prévenu de la naissance de son fils, il se levait levant la main vers lui.

Zankou: non, tu sera une cible bien trop facile pour Teijo et ce maudit renard. Je me doutais bien qu'ils attendraient pas sagement mon arriver sans ayant quelque chose derrière la tête.

Il faisait un sourire en coin.

Zankou: nous allons nous aussi leurs préparer une petite surprise.

il les téléportait tous les deux ayant une petite idée derrière la tête, sa fait pratiquement une heure déjà que l'enfant et nez et toujours pas de mauvaise visite jusqu'à que... Tous les villageois s'arrêtaient entendant le son d'un cor au loin.

Derek: qu'est ce que c'était? je ressens le sol trembler sous mes pied.

Cenarius arrivait en courant suivis de deux de ses gardes.

Cenarius: c'est le cor des elfes noir, on nous attaque.

Derek: des elfes noir?

Comme par hasard ils décident d'attaquer aujourd'hui, quelque chose me dis que zankou est derrière tous ça.

Cenarius: archer préparer vos flèches! ils arrivent de l'ouest!

les elfes se mettait en ligne tenant déjà leurs arc en main, les autres guerrier devant avec leur bouclier se mettaient en garde. Les elfes noir arrivait à leurs tête le chef, montant un grand loup noir il souriait regardant en direction de Cenarius lui montant son grand cerf. Les elfes noir s'arrêtaient face au bouclier qui pouvait pas franchir.

Darcus: Les elfes syvlains se cachant comme des souris dans une bulle, des lâches et faible.

Cenarius: si ma mémoire ne me trompe pas Darcus, lors de notre dernière rencontre c'est une bande d'elfe noir qui fouillait la queue entre les jambes et une bataille gagner pour mon peuple.

L'elfe noir pointait son arme dans sa direction.

Darcus: je vais effacé ce sourire de ton visage, comme je l'ai fais pour ton père.

Il se tournait vers ses guerriers parlant une langue elfique, ses hommes pointait leurs flèche vers le haut, ceux de cenarius faisaient de même.

Komura: peut importe le siècle, les guerres, la haine dominent toujours ce monde.

Derek: un renard bien déprimé.

Komura: je n'ai connu que ça tout le long de ma vie, des guerres causer par ses dompteurs de la nature. Nous utilisant nous créatures comme des armes, cela a fini par nous faire disparaître complètement.

Derek: il existe peut être d'autre kistunes cacher quelque part.

Il me regardait avant de s'éloigner.

Komura: rester sur vos gardes, satan est surement derrière tous ça.

Les elfes noir faisait feu, cenarius levait la main interdisant ses elfes d'attaquer.

Cenarius: attendez!

il levait les yeux vers le bouclier laissant aucune de leurs flèches passé. Darcus levait la main ordonnant à ses archer d'attaquer à nouveau.

Cenarius: le bouclier vous empêchera de...

il protégeait son visage des explosions, la deuxième vague de flèches n'était pas ordinaire. Celle ci était concentrer en magie et celle de zankou. Le bouclier de fissurait de partout et commençait doucement à céder. 


Darcus: on va vous faire sortir de votre trou.

l'une des flèches réussis à percer le bouclier et atterris dans l'épaule de Cenarius, celui ci basculait en arrière tombant de sa monture. Les guerrier se plaçait devant leur prince le protégeant de leurs bouclier.

Darcus: ahah! faite avancer le bélier! briser moi ce maudit bouclier!

les elfes noir s'avançait avec un énorme bélier à tête de loup et se mis à le fracasser contre le bouclier de Teijo, une fois de plus il était concentré de l'aura de zankou. 

Derek: ça va jamais tenir! Gabriel rentre tous de suite dans la chambre avec Kerrigan! 

Je me transformait tout en levant les yeux vers le bouclier qui se brillait en éclat, avant de foncer je tournais la tête vers Gabriel qui montait sur mon dos.

Derek: mais quel tête de mule! très bien accroche toi!

je décollais m'envolant dans les airs, les elfes noir me régardaient hésitant attaquer sur le coup.

Darcus: ils sont dressé un dragon?

il regardait ses hommes faisant un geste de la main.

Darcus: attaquer! je veux pas de prisonnier!

sa y est ils fonçaient entrant dans le village.

Cenarius: défendez votre village! 

la bataille commençait, du coup moi je fonçais en direction des elfes noir crachant mes flammes en tuant une bonne dizaine. J'attrapais dans mes pattes ceux sur des montures pour les jetter dans le vide.

Darcus: charger la catapulte!

quel catapulte? J'ai juste eu le temps d'entendre le tir, c'était pas des projectile mais de longue chaine qui m'immobilisa les ailes me faisant tomber à pic. Un peu plus loin zankou souriait accompagné d' Akio.

Zankou: sa les occupera assez, je vais chercher mon fils.

il se téléportait à l'intérieur du village cherchant l'aura de son fils. C'est la qu'il arriva dans la salle trouvant son fils seul poser sur une pierre.

Zankou: pourquoi on t'aurais laisser seul?

Il tournait au tour se doutant du piège mais fini par s'approcher l'examinant de sa main sans le toucher.

Zankou: une illusion.

il faisait disparaitre cette illusion avec ses pouvoirs ce qui faisait apparaître l'armure destiné à son bras.

Zankou: qu'est ce que sais?

Komura: ce qui permettra de te faire sceller satan.

Zankou: me sceller? on en peut pas me faire disparaitre.

Komura: en effet, je n'ai pas le pouvoir de te tuer par contre je peux laisser zankou prendre une place plus grande dans ce corps. Tu le sais que c'était devenu son seul point faible satan, tu as obtenu une âme.

Zankou: zankou n'est qu'une petite voix dans ma tête, une voix qu'il met facile de ne pas écouter.

Komura: j'en crois pas un mot, sinon tu aurais tuer ton père adoptif, garder kerrigan enfermer jusqu'à son accouchement. C'est ce que satan aurait fait autre fois, mais zankou te l'en as empêcher.

Il montait l'armure du doigt.

Komura: zankou, tu m'entend et je le sais que trop bien. Met ceci, c'est le seul moyen de protéger ta famille.

Zankou ricanait sur le coup.

Zankou: sa ne sera pas aussi simple petit renard.

Il levait la main pour l'attaquer, Komura le parait mais avec difficulté.

Zankou: aucun mortel ne m'arrive à la cheville! même pas un ridicule kistune!

Komura: il a quelqu'un aujourd'hui détrompe toi.

Zankou fronçait les sourcils tentant de comprendre avant de voir le pouvoir de son fils manier de l'armur et l'entourer pour l'immoblisé complètement.

Zankou: qu'est ce que ça veux dire?

Komura: j'ai copier l'aura de ton fils pour le placer dans cette armure, il tiens de sa mère par chance. Tu aurais jamais imaginé satan, que c'était ton propre fils qui allait te vaincre.

L'armure disparaissait pour ce placer sur son bras faisant disparaire par la même occasion la main démoniaque.

Zankou: je reviendrais maudit...

il se taisait fermant les yeux et les r'ouvris.

Komura: alors qui ai je en face de moi?

Zankou: je suis zankou.

Komura fut soulager et s'asseyait sur un petit banc ayant beaucoup donné.

Komura: c'est une bonne nouvelle.

Zankou regardait son armure.

Zankou: je vais devoir me doucher avec ça?

Komura: tu peux le retirer, il est lié à toi. Mais ne t'éloigne pas trop de cette armure, cela pourrait faire étenuer son influance.

Zankou: il pourrait revenir?

Komura: seulement si il est détruit et tu es la seul puissance qui en sera capable ou ton fils une fois adulte.

Zankou: je l'entend encore dan ma tête.

Komura: tu apprendra à ignorer ses voix, mais il te tentera à prendre de mauvais décision. Ne l'écoute jamais, il sera un peu comme une mauvaise conscience.

Zankou: et je la trouve ou ma bonne conscience?

Komura: ton père et tes amis s'en chargerons.

En parlant de son père, zankou sortait vite dehors regardant les elfes noir et utilisait son pouvoir pour tous les repousser d'une traitre et créait un nouveau bouclier.

Darcus: pourquoi es tu contre nous désormait! tu avais promis de nous aider à conquérir ce village.

Zankou: c'était pas moi qui l'avais promis, mais satan. Dégager avant que je vous tue tous.

Darcus regardait ses guerrier et fini par leurs ordonner de rentrer chez eux.

Shin: zankou c'est bien toi?

il restait encore à bonne distance sachant de savoir.

Zankou: salut papa, on mange quand? je meurs de faim!

Shin souriat versant déjà des larmes et courrait dans sa direction pour l'attraper dans ses bras.

Zankou: tu me caline devant tous le monde, c'est la honte.

il caressait malgré tous les cheveux de son père.

Zankou: désolé mon petit papa.

Shin: je le savais que tu finira par revenir.

zankou: j'ai pourtant cru que j'allais disparaitre, j'ai tout fait pour l'empêcher de s'en prendre à vous...mais il a tuer...

il levait les yeux vers Kerrigan qui était la tenant son fils dans ses bras.

Akio restait cacher ayant vu ce qu'il c'était passer, Barka se téléportait à côté de lui regardant dans la même direction.

Barka: une fois de plus tu as perdu ton petit maitre, pauvre chien égarer.

Il souriait de la tête qu'il faisait.

Barka: tu m'as sous estimé mon ami et pour être franc c'est pas le fait que tu as voulu m'enculer, me torturer ou bien même couper le service trois pièce qui me blesse le plus. mais surtout que tu m'as cru assez stupide pour être piéger aussi facilement.

Il se téléportait vite réapparaissant sur une branche d'arbre.

Barka: maintenant que ton maître est encore hors service, on va régler nos comptes tous les deux.

il claquait des doigts faisant apparaitre  deux loups mais composer uniquement d'écaille de reptile.

Barka: n'essaye pas de te téléporter, j'ai échapper une gaz inodore que tu as bien sûr respirer. sa bloque tes pouvoirs temporairement, sa m'aurais été facile de t'attacher aussi à un poteau mais...tu me connais, j'adore la chasse.

il faisait signe de la main pour qu'il parte.

Barka: aller vite cours, je te laisse un peu d'avance.

il souriait attendant un peu avant de claquer des doigts.

Barka: aller manger mes jolis.

Ils se mettaient en chasse, même si akio avait une bonne longueur d'avance ses loups sont très rapide et surtout un très bon adorat. Ils réussirent à le rattraper et l'un des deux l'attrapait par la jambe. ALors qu'ils allaient pouvoir commencer leurs festait deux pic fais de bois s'enfonçait dans leurs thorax les tuant sur el coup.

Cole: ne me demande pas ce que je fais ici...bon ok je vais te le dire quand même. Je cherchais la maison de ce vieux prêtre, tu sais pour le pieux et....je me susi perdu voilà! mais cette foret se ressemble! même le gps m'a envoyé bouler!

Barka grimaçait ayant rater son coup et se téléportait avant d'avoir affaire à un originel.


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1591
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 26
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Quoi? encore?   Dim 10 Juil - 21:30

Kerrigan avait donc mis au monde son fils, et Komura s'était chargé de prendre de sa magie, pour ainsi piéger Satan. Il allait malgré tout devoir être très rusé pour y parvenir, car Satan s'attend déjà à un piège de leur part. Sin arrivait seulement, et tout débrailler, s'était evident qu'il n'avait pas fait juste "la lessive", d'ailleurs Valas était derrière lui, avec son petit sourire en coin. Teijo n'aimait pas du tout cette relation entre eux deux, mais il n'en disait rien malgré tout, laissant son fils faire. Il regardait sans arrêt par la fenêtre restant méfiant, et surveillant à chaque fois la zone pour sentir la moindre présence de Satan.

Teijo tournait le regard vers CEnarius qui allait prévenir de surveiller deux fois plus les périmètres, Kerrigan serrant bien son fils dans ses bras, elle caressait son visage avec tendresse et lui posait un baisé sur le front.

Kerrigan : Il ne t'arrivera rien, tant que je serais là.

Elle levait les yeux vers tout le monde.

Kerrigan : Merci à vous tous, de nous aider à le protéger.

Elle tentait de se rassurer que sa suffirait et que le plan de Komura sera efficace. Satan allait lui même débarquer jusqu'au village, avec lui aussi un plan qui allait surprendre tous el monde, et accompagné de Akio. CEla faisait plus d'une heure et toujours rien, on étaient tous dehors à part Kerrigan, s'est là qu'on entendait un cor, je tournais le regard vers Derek sur le coup.

Gabriel : Qu'est-ce que s'était ?

Satan s'était allié avec les elfes noir, on regardait ensuite CEnarius arrivait avec ses gardes, je regardais vers l'horizon, des elfes noir ?

Gabriel : Ils vous attaquent souvent comme ça ?

Moi aussi je trouve ça bizarre qu'ils attaquent justement aujourd'hui, où le bébé de KErrigan vient de naître, alors que CEnarius se préparait à la bataille je tournais le regard vers Derek.

Gabriel : Tu pense comme moi ? Satan cherche surement à faire une diversion..

Mais on avait plus le temps de parler, vu qu'ils étaient là,juste en face de nous, je restais bien près de Derek sur le coup. Il y a vraiment une guerre entre ses deux espèces d'elfes, ils se provoquaient l'un lautre. Je regardais vers Komura qui parlait de la haine et des guerres.

Valas : Sa ne changera pas de si tôt renard, la vie est faîte comme ça.

Komura partait s'occuper du reste, concernant Satan, se doutant lui aussi qu'il n'allait pas tarder à arriver. On pensait être en sureté grâce au bouclier de Teijo, mais les flèches faisaient d'importante explosion, et le bouclier n'allait pas tenir très longtemps. Une flèche passait le bouclier et attérissait dans l'épaule de Cenarius, ses gardes le protégeait bien.

Gabriel : C'est pas vrai, il vont percer le bouclier.

Mon coeur se serrait, je suis pas fait pour tout ça, la bataille, la guerre.. Je regardais vers le bélier qu'il utilisait pour briser le bouclier. Je regardais Derek qui me demandait de partir, non, je n'ai pas envie de l'abandonner ! Lorsqu'il se transformait, je grimpais dessus, avec des difficulté mais je réussissais malgré tout.

Gabriel : Je reste avec toi que tu le veuilles ou non.

Je me tenais bien à lui alors qu'il s'envolait. Derek se battait bien, je regardais toute la scène depuis son dos. Ceux-ci chargeait des gros catapulte, mais pour mettre Derek à terre, des chaines attrapait ses ailes, on tombait tous les deux au sol, moi je faisais des rouler bouler à terre, je gémissais je crois que je me suis foulé la cheville, je levais le regard vers Derek, je regardais les autres, il y a beaucoup de mort mais tous le monde continue de se battre. Valas lui se débrouiller plus que bien.

Akio : Bien.

Il tournait le regard vers Satan qui venait de se téléporter pour chercher son fils, lui restait là, à l'attendre. Il cherchait donc l'aura de son fils, et le retrouvait mais il trouvait cela très étrange qu'il soit seul ainsi, il se méfiait et cherchait le piège. Il remarquait bien vite que se n'étiat qu'une illusion. Et en faisait disparaître cette illusion, l'armure apparaissait à la place. Komura apparaissait donc, expliquant ses intentions, Teijo était également présent, derrière Komura. Zankou fonçait aussi tôt sur lui, pour se battre ne désirant pas que son plan fonctionne, les pouvoirs de son fils apparaissait ensuite dans le bouclier pour le maintenir.

Teijo souriait bien, sachant que Komura avait réussis et grâce au pouvoir de son propre fils, Satan ne s'était pas douter de tout ça, l'amrure disparaissait pour répparaître ensuite à son bras. Satan disparaissait ensuite, il fermait les yeux, et Zankou revenait, Teijo s'approchait se mettant à côté de Komura.

Teijo : Cela à fonctionner.

Komura en était rassuré. Zankou entendait toujours la voix de Satan en tête, il allait devoir passer au dessus de ça, et l'oublier, pour éviter qu'il n'arrive à revenir. Sur le coup, Zankou sortait vite pour retrouver Shin, il repoussait par la même occasion tous les elfes noir, et créait un bouclier, qui celui ci ne sera pas transperçable. Darcus était voué à prendre retraite et partir avec ses guerrier encore en vie, nous pouvant pas rivaliser face à Zankou.

Shin se tournait vers Zankou , se demandant si s'était bien lui, tous le monde le regardait bien sur le coup. Et sa phrase qu'il lâchait voulait tout dire, je soupirais soulagé, Komura a réussis on dirait.. Je boitais jusqu'à Derek, m'étant blessé à la cheville. Kerrigan était sortie de sa cachette avec son fils, elle regarde bien la scène, et surtout Zankou. Elle restait profondement blessé, et ne savait plus quoi penser de lui, elle voulait surtout protéger son fils à présent, mais elle s'approchait malgré tout vers lui.

Kerrigan : Je compte l'appeler Ragnar.

Zankou désirait le prendre, mais Kerrigan le tenait bien, hésitant encore à le lui donner.

Teijo : Il est revenu lui même Kerrigan, se n'est plus satan.

Kerrigan : Je ne peux pas, pas tout de suite.

Elle détournait le regard, s'en allant rejoindre Cenarius et s'assurer qu'il aille bien. Teijo levait les yeux vers Zankou sur le coup, bien déçut evidemment.

Teijo : Il lui faudra du temps, prouver qu'elle peut à nouveau te faire confiance.

Kerrigan n'arrivait plus à lâcher son fils, de peur qu'il lui arrive quelque chose, elle était à l'infirmerie, là où se trouvait Cenarius et d'autre personne gravement blessé, Cenarius n'avait rien de grave et se redressait déjà en voyant Kerrigan.

Kerrigan : Le village est sauvé, Komura à réussis.. Zankou semble être revenu.

Elle baissait les yeux malgré tout.

Kerrigan : Mais le mal est fait, et, j'ignore si j'arriverais à lui faire confiance, il a tenté de tous me prendre.. mon père, mon enfant, et ma vie.

Elle revenait vers lui.

Kerrigan : Merci pour tout ce que tu as fais, et je regrette d'avoir refusé ta main à l'époque, beaucoup de personne sont mort par ma faute, par la décision que j'ai prise.


Cenarius tentait de la rassurée, et de la consoler. Elle ne quittait pas son regard des siens, et finissait par se retirer de lui lorsque Ragnar se mettait à pleurer.

Kerrigan : Je dois m'occuper de Ragnar.

Elle le regardait une dernière fois, et se rendait ensuite jusqu'à sa chambre où elle s'occupait de lui, lui donnant le seins. Elle était surprise de voir le visage de Zankou arriver, elle se callait bien au fond de son lit.

Kerrigan : Que viens-tu faire ici ?

Elle détournait le regard, regardant plutôt Ragnar entrain de boire son lait. Akio lui avait bien remarqué que quelque chose n'allait pas. Et s'était donc caché pour éviter de se faire prendre, il tournait le regard vers Barka sur le coup surpris, il pensait bien l'avoir tuer la dernière fois.

Akio : Toi ?!

Il se redressait bien sur le coup, fronçant bien les sourcils.

Akio : Comment tu as fais.. Je veux pas savoir, je vais régler le problème maintenant.

Il était téléporté, il levait les yeux vers la branche où il se trouvait. Il serrait les poings déjà prêt à se battre. il regardait ses deux loups qu'il faisait apparaître, il voulait sans doute utiliser la même méthode que Akio, comme il l'a fait pour lui, avec ses deux chiens.

Akio : Tu penses m'avoir avec ça ?

Il désirait se téléporter, mais rien ne se passait. Il levait les yeux vers Barka l'écoutant, il grimaçait, et finissait par courir n'ayant pas d'autre choix, il entendait ensuite des bruits, les loups le pourchassait.

Akio : Putain !

Il tentait s'en arrêt d'utiliser ses pouvoirs, mais en vin, il continuait de courir. Mais l'un d'entre eux le rattrapait, attrapant sa jambe pour le faire tomber, il se retournait tentant de le retenir. MAis heureusement pour lui, il avait beaucoup de chance, vu que Cole passant par là, où.. surtout perdu et arrivait par hasard là, sauvé Akio de ses loups. Il restiat allongé ayant bien cru y passer cette fois ci.

Akio : Je m'en fiche de ce que tu fou là, si t'aurais pas été là, je me serais fait bouffer vivant.

Il se redressait ensuite, blesser malgré tout à sa jambe.

Akio : Cet enfoiré de Barka est toujours en vie.

Mike : Putain Cole, sa fait des heures qu'on marche, sans savoir où on va ! On aurais jamais du te suivre !

Akira était également là, Mike plissait les yeux vers Akio.

Mike : Miracle, il va pouvoir nous téléporter, je crève la dalle faut que je sorte de cette foutue forêt.
Akio : Vous vous êtes vraiment paumé, la demeurre de TEijo se trouve à l'autre bout de vous vous trouvez.. Là, c'est le village des elfes, bien que Teijo s'y trouve.

Il croisait les bras.

Akio : Faut d'ailleurs en profiter de fouiller chez lui, il ne garde surement pas son pieu sur lui. Mais, je peux pas me téléporter, cet enflure à couper mes pouvoirs pour le moment.
Mike levait les yeux.

Mike : Super.

Akio : Faut juste que mon corps arrive à faire disparaître ce que j'ai aspiré.

Mike : Oh, mais c'est facile ça.

Il fonçait sur Akio, le mordant brutalement dans le cou, Il se décalait ensuite.

Akio : Mais tes malade merde !

Mike : Plus tu perdras ton sang, plus tu évacuera se truc.

Il passait sa main sur sa bouche.

Mike : Ton sang est infecte.

Une fois qu'il avait assez iliminer, il récupérait ses pouvoirs, ses blessures finissaient par se soigner d'elle même. Il se téléportait ensuite avec eux, jusqu'à la demeurre de Teijo, où personne ne s'y trouvait.

Mike : Allez on cherche partout..

Il se dirigeait vers le salon cherchant là pour commencer, retournant tout, et finissait au bar, se servant à boire. Une bonne heure plus tard, Akio arrivait dans la salle caché que Teijo avait planqué, il revenait avec le fameux pieu et montrait à Cole.

Akio : Je l'ai trouvé.

Il lui lançait.



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1372
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Quoi? encore?   Mar 12 Juil - 0:12

Il ne se pas facile pour Kerrigan d'oublier aussi facilement cette histoire, Zankou tentait de s'approcher pour prendre son fil pour la première fois, mais sa réaction l'arrêtait net. Elle s'imagine peut être encore, qu'il pourrait l'enlever loin d'elle comme satan le désirait.

Zankou: je vais pas lui faire de mal.

Pour l'instant il n'en tirera rien même si pour une fois Teijo prenait sa défense, zankou la laissait s'éloigner pour l'instant mais ne compte pas abandonner aussi vite.

Zankou: je lui en veux même pas d'avoir peur de moi et me détester.

Shin: c'est pas de toi qu'elle a peur, mais de satan.

Zankou: il est encore dans un coin de ma tête, je l'entend sans cesse.

Komura: avec le temps sa ne sera plus que des murmures.

Zankou: en attendant il ne cesse de me répêter de vous tuer.

Komura: l'armure de ton bras l'empêchera de prendre contrôle de ton esprit et tes actes, tu as ton propre libre abrite. Tu es libre de l'écouter ou non. Moi j'ai terminé ma mission, je vais m'en aller.

Shin: ou comptez vous aller?

Komura: essayer de rechercher d'autre kistune, nous aimons nous cacher et surtout on est très douer pour ça.

Il changeait de forme prenant celle d'un grand renard.

Komura: ne te laisse jamais corrompre Shin, ton pouvoir doit être utiliser uniquement pour sauver les créatures de ce monde et pas s'en servir comme arme. Ne fais pas la même erreur que tes ancêtres.

Shin: promis.

Il faisait signe de la tête avant de se mettre à courir et disparaitre dans la forêt.


Shin: alors zankou tu as faim? zankou?

Il était déjà partit surement à la recherche de Kerrigan pour l'instant elle était avec Cenarius recouvert de bandeau à l'épaule.

Cenarius: voilà une bonne nouvelle, tu ne semble malgré tout pas rassuré.

Il s'approchait d'elle attrapant la petit main de ragnar.


Cenarius: je ne te cache pas qu'il me sera difficile de lui faire confiance, beaucoup des miens sont mort aujourd'hui et d'autre gravement blessé.

il secouait la tête ne voulant pas qu'elle s'imagine responsable.

Cenarius: tu n'y es pour rien Kerrigan, tu n'as fais que suivre ton coeur et si tu ne l'aurais pas fais Ragnar ne serait pas la aujourd'hui. 

D'ailleurs il se mettait à pleurer réclament son lait.

Cenarius: très bien, prend le temps de te reposer également Kerrigan. Tu en as pas eu l'occasion depuis l'accouchement.

Il souriait la regardant partir avant de se r'asseoir tenant son épaule encore endolori. C'est dans la chambre que zankou retrouvait Kerrigan, elle se reculait aussi vite encore effrayer par lui.

Zankou: je te l'ai dit Kerrigan, je te ferais aucun mal laisse moi juste le voir.

Il s'avançait s'asseyant sur le rebord du lit.

Zankou: par chance il a hérité de tes yeux.

Kerrigan n'osait même pas le regarder et si elle pouvait sauter par la fenêtre elle le ferais sans doute.

Zankou: je te demande pas de me faire confiance à nouveau, moi même je doute encore de moi.

Il regardait l'armure de son bras.

Zankou: mais ce renard me garantit que satan ne prendra plus contrôle de moi même si sa voix résonne dans ma tête. Il me suffit de penser à ce que j'ai vécu autre fois, avec mon père, mizu et toi et sa voix se  tait. Je suppose que sa doit l'agacer.

il posait le bout de ses doigts sur la joue de son fils.

Zankou: ne m'interdit pas de le voir, nous l'avons fait ensemble alors c'est ensemble qu'on doit l'élever. Mon père a été le meilleurs qui soit et je serais prendre exemple sur lui.

En parlant de père il songeait à celui de Kerrigan.

Zankou: j'ai essayer de l'en empêcher, j'ai réussis à stopper son geste avec mon père mais...plus il contrôlait mon corps plus ma conscience faiblissait et...j'ai pas réussis à l'arrêter cette fois.

il fini par se relever laissant ragnar manger en paix.

Zankou: je reviendrais demain, j'espère que tu aura changer d'avis.

Il sortait de la chambre regardant les villageois qui le dévisageait. zankou fini par se téléporter préférant rentrer au manoir pour l'instant.

En tout cas pendant ce temps la Cole avait réussit à sauver les fesses de Akio d'une mort certaine, Cole gardait le sourire toujours avec une clope pincer entre les lèvres.

Cole: mouais je suppose que c'est ta façon de me remercier alors il a pas de quoi.

il lever les yeux entendant son frère arriver pour raler;

Cole: moi qui pensait t'avoir perdu dans les marécages, coincé dans des sables mouvent ou il aurait plus que tête vide qui dépasserait.

il haussait les épaules l'écoutant se plaindre.


Cole: c'est toi qui a insister pour tourner à droit la dernière fois, tu t'es trompé et on sais perdu voilà. 

ils étaient plus paumé qu'il ne l'imaginait et akio leurs faisait bien savoir.

Cole: j'ai jamais gouter au sang des elfes et de plus il parait qu'ils sont tous super canon sa te changerait de ton petit chien Mike. Bah quoi? on moins on se serait pas perdu pour rien non?

Il soupirait s'asseyant sur un tronc d'arbre.

Cole: de toute façon j'en ai marre! mes pied vont finir par ressembler à celle d'un pingoin et leurs démarche n'est vraiment pas sexy.

c'est vrai qu'il n'avait pas songer à la téléporter.

Cole: j'en reviens pas! mon frère fait preuve d'intelligence, tu m'en doit une non? aller téléporte nous au manoir!

il se décourageait vite, Akio n'en ai pas encore capable pour l'instant. Mike allait vite y remédier le mordant à la nuque.

Cole: mon frère est loin d'être un délicat, suffit de voir le pauvre corps de son chien. je l'ai mater sous la douche une fois, même une fesse a morflé.

Au moins sa fonctionnait et bien vite ils se retrouvaient tous les trois au manoir.

Cole: j'aimerais pouvoir me téléporter, j'utilisais se pouvoir pour des méfait pas très catholique. 

il commençait ses recherches mais pas avec beaucoup de motivation.

cole: on trouvera que dal! j'ai même retourner les caleçons du prêtre! il a bon gout d'ailleurs. 

Il en réfélchissait sur l'instant.

Cole: je demande à quoi il ressemble sans sa couche de vêtement pour un vieux, il est quand même séduisant.

Voyant Akio trouver une cachette, cole le suivait regardant autour de lui.

Cole: il cache peut être ses porno ici se vieux vicieux.

il cherchait mais c'était surtout des vieux bouquin.

Cole: sérieusement, c'est à ce demander comment il a eu un gosse ce mec.

Il prit vite un grand sourire attrapant le pieux que akio avait trouver.

Cole: je suis tellement content que je te sucerais bien la queue, mais avant faut que je montre ça à mon frangin.

Il descendait vite au salon, Mike aussi n'était pas motivé non plus à chercher le pieu et préférait boire au bar.


Cole: espèce de gros fainéant! regarde plutôt ce que j'ai trouvé!

il levait la main bien haut pour pas que son frère l'attrape.

Cole: tutu! pas touche minouche! je te laiserais pas le prendre, pourquoi? que tu me poignarde dans le dos? je vais surtout allumé cette cheminé et le cramé vite fais.

Ce qu'il faisait d'ailleurs sauf qu'il remarquait que le bois ne brûlait pas.

Cole: c'est quoi cette connerie? pourquoi sa crame pas?

Il le reprenait le regardant.

Cole: il lui a surement jeter un maléfice! maudit prêtre!

Il se reculait jusqu'à heurté quelque chose de dur et grand, Cole ne se retournait pas tout de suite se contentant de toucher derrière lui asseyent de deviner.

Cole: c'est très mauvais.

Il caressait le torse et pince le téton entre deux doigts avant de ce décider à se retourner.

Zankou: j'étais déjà de très mauvais humeur.

Cole: quel poisse.

Il recevait vite une baffe sur le coin de la joue, valser dehors il se relevais regardant sa main.

Cole: putain le pieu!

zankou le ramassait fusillant du regard vers Mike et akio.

Zankou: revenez ici et je vous l'enfonce dans le trou de bal! DEGAGER!

il utilisait son aura pour les repousser tous les deux hors du manoir et réparait le mur grace à ses pouvoirs.

Cole: pourquoi vous avez eu juste droit à l'onde de choc? et moi l'a baffe? ma tête à failli faire un 360°! 

il en frottait encore sa joue.

Cole: il a récupéré le pieu et c'est de ta faute Mike! si tu m'aurais prévenu qu'il était derrière moi...mais au moins j'ai eu l'occasion de le tripoté un peu, quel corps ce mec.

Voyant la porte d'entrer qu'il s'ouvrait Cole attrapait vite Akio sur le coup.

cole: téléporte nous vite!

bon ils disparu tous les trois uen fois de plus.

Cole: putain j'ai failli me faire dessus.

il se relevait craquant une bonne fois sa mâchoire.

Akira: ou étiez vous? 

Cole: quoi ta pas lu le petit mot sur le frigo?

Akira: celui la?

Il montait le petit message laissez par cole " on est sorti, je t'ai laissé de la bouffe dans ta gamelle"

Akira: très amusant.

Cole: quoi? j'ai payé cher cette bouffe pour clébard. 

une fois de plus il ressortait une cigarette.

Akira: arrête de fumer! tu va faire jaunir les mur!

Cole: mais merde! c'est pire qu'une meuf ce type! c'est pour ça que tu l'aime bien? parce que tu te sent homme à côté?

Il fit un petit sourire en coin passant son bras autour des épaules de Akio.

Cole: je t'avais pas promis une pipe? et puis comme je t'ai sauver la vie, tu m'en doit au moins trois.

Akira levait les yeux tout en les regardant changer de pièce.

akira: je crois que je haie ce mec.

Cole: j'ai entendu!


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1591
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 26
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Quoi? encore?   Mar 12 Juil - 21:51

Kerrigan était donc dans son lit, entrain de se reposer tout en allaitant Ragnar. Jusqu'à la visite de Zankou bien entendu, elle le regardait bien alors qu'il s'installait au bord du lit, disant simplement qu'il désirait le voir. Elle baissait les yeux, regardant surtout son fils, oui, il ressemblait beaucoup à Kerrigan mais avait malgré tout pas mal des traits de Zankou. Elle évitait le regard de Zankou, ne sachant plus quoi penser de lui, elle n'arrivait pas à oublier ce qu'il a fiat, et surtout à son père.. Elle levait malgré tout les yeux vers lui lorsqu'il lui disait cela.

Kerrigan : Alors tu ignores toujours si tu arriveras à retenir Satan..

Elle observait elle aussi son armure à son bras, écoutant ce qu'il lui disait.

Kerrigan : J'espère sincèrement que tu arriveras à le battre.. ET qu'un jour, je puisse à nouveau te faire confiance, mais il me faudra du temps pour cela.

Elle le laissait toucher son fils malgré tout. Elle détournait à nouveau le regard alors qu'il disait, qu'il voulait élever avec elle Ragnar, qu'il serait prendre exemple sur Shin. Bien entendu, Kerrigan pensait à son père, Zankou l'avait deviné, elle gardait son regard baissé vers Ragnar.

Kerrigan : Je sais que se n'était pas vraiment toi.

Elle le regardait se lever, elle le laissait partir sans dire un mot, elle s'occupait à nouveau de Ragnar en toute tranquilitée mais restait perdue par les paroles de Zankou. Celle-ci finissait par s'endormir au côté de Ragnar. Celui-ci s'était téléporté hors du village, jusqu'au manoir où il vivait pour éviter tous ses regard sur lui.

Kerrigan ouvrait lentement les yeux, elle avait fait un mauvais rêve pensant que Satan était revenu et avait prit son fils, et elle ne le voyait plus dans son lit, elle se redressait d'un coup sec en panique cherchant après.

Kerrigan : Ragnar !

Elle voyait dans la pièce à côté, Cenarius tenant Ragnar, s'occupant de lui. Elle posait sa main sur son coeur étant rassurée.

Kerrigan : Je ne t'ai pas entendu entrée..

elle s'approchait d'eux, Ragnar était entrain de pleurer, et pour ne pas réveiller KErrigan, il est venu  s'en occuper.

Kerrigan : Merci.. Zankou est passé tout à l'heure.

Elle baissait les yeux.

Kerrigan : Il doit se sentir mal, je l'ai regardé.. comme autre fois, comme s'il s'agissait d'un monstre et que j'en avais peur. Tous le monde doit le regarder à nouveau de cette façon, et à cause de ça, qu'il pourrait perdre le contrôle, je dois essayer de le voir comme il était, comme celui que j'ai aimée mais.. je repense sans arrêt à ce que satan à fait, je ne sais pas si j'y arriverais.

CEnarius posait Ragnar dans son berceau, elle le regardait bien, écoutant ce qu'il disait, elle s'approchait de lui, se blotissant dans ses bras.

Kerrigan : Tu as toujours les mots pour me rassurer, tu as toujours été là pour moi.

Elle levait le regard vers lui, glissant sa main sur son visage, et l'embrassait ensuite. Elle regardait bien sa réaction.

Mike était donc toujours au manoir de Teijo, cherchant après se fameux pieux. C'était Akio qui l'avait retrouvé et le donnait donc à Cole. Akio levait un sourcils de ce qu'il lui disait, il haussait les épaules.

Akio : Et bien vas-y je t'en prie.

Il faisait un sourire en coin sur le coup et le suivait, retrouvant Mike qui se retournait cachant son verre derrière son dos faisant mine de rien.

Mike : OH, j'ai chercher dans tout le bar, on ne sait jamais..

Il regardait le pieu qu'il tenait et s'avançait pour tenter de lui prendre.

Mike : Super, on va être tranquille.

Il plissait les yeux vu que Cole faisait en sorte qu'il ne le prenne pas.

Mike : Je vais pas te tuer, tu restes mon frère. T'endormir pendant des années c'est beaucoup mieux.

Il le regardait faire, croisant les bras.

Mike : Oué c'est ça débarrasse nous de se truc.

Akio : Je doute que ça va marcher..

Il haussait les bras.

Akio : Je l'avais dit.

Le pieux ne pouvait pas brûler, la magie de Teijo se trouvait à l'intérieur, le protégeant. Mike faisait des grands yeux voyant Cole reculer dans Zankou, Akio posait sa main sur son visage vu ce qu'il lui faisait. Zankou lui donnait aussi tôt une baffle et était donc valser dehors.

Mike regardait Zankou prendre le pieu que Cole avait lâcher, il en grimaçait sur le coup. Mike voulait déjà utiliser sa rapidité pour reprendre le pieu, mais Zankou voulait qu'ils partent et les envoyait valser avec son aura, il reparait aussi tôt les murs ensuite. Mike regardait son frère.

Mike : Ma faute ?! C'est toi qui la lâcher !

Akio les télépotaient jusque chez eux. Le lendemain matin, Kerrigan s'était endormie au côté de Cenarius, mais ils n'avaient absolument rien fait tout les deux. Elle craignait juste de dormir seul, elle désirait une présence à ses côtés. Elle se réveillait entendu les pleure de Ragnar, elle regardait Cenarius et ensuite s'y rendait, mais elle ne s'attendait pas à voir Zankou s'en occuper.

Kerrigan : Qu'est-ce que tu fais ?

Elle s'approchait le regardant faire, il ignorait bien entendu ce qu'il avait.

Kerrigan : Il faut le changer, et il doit avoir faim, donne le moi.

Elle lui prenait s'occupant de lui.

Kerrigan : J'accepte de te donner une seconde chance, que tu t'occupes de lui.. Mais je veux qu'il reste ici, je ne veux pas que t'éloignes du village avec lui.

Elle le regardait bien sur le coup.

Kerrigan : Il.. ne sait rien passé entre Cenarius et moi, si tu te posais la question la dessus.

Elle avait le besoin de lui dire, elle rhabillais Ragnar.

Kerrigan : Je n'arrive plus à dormir seul, je rêve sans arrêt que.. Peu importe.

Elle ne disait rien de plus, et donnait à nouveau Ragnar à Zankou tout en le regardant bien. Elle se disait, que s'il avait de l'amour pour son fils, que sa lui donnerait encore plus de chance de l'aimer et de faire en sorte que Satan ne revienne pas.

Moi je me levais avant Derek, je n'arrête pas d'être pensif en se moment, je me souviens de l'un de mes rêves les plus cher était de moi aussi fonder une famille, je me rend compte que sa rêve ne se produira jamais. Je me levais, malgré que Derek tentait de me retenir sans doute pour un câlin. Lui il a le siens, alors il doit s'en moquer de mes attentes.. Et si je lui en parles, à quoi sa servirait ? Qu'est-ce qu'il pourra faire pour m'aider ? Rien du tout, alors autant ne rien lui dire.

Je marchais dans le village, pensant à tout ça, je me rend compte que j'ai tout abandonné pour Derek, complètement tout.. Et lui, qu'est-ce qu'il a fait pour moi ? Il s'est servit de moi pour atteindre ce qu'il désirait, je me disais que j'avais finis par lui pardonner, je sais qu'il m'aime alors sa m'allait de cette façon mais j'ai toujours cette boule au ventre. Je voyais une elfe qui était entrain de ramasser des herbes médicinales, je m'approchais.

Gabriel : Vous avez besoin d'aide ?

Elle levait les yeux vers moi, me souriant.

Lola :Vous connaissez les herbes médicinales ?

Je regardais ce qu'elle ramassait.

Gabriel : J'apprend vite, c'est ceux là n'est-ce pas ?

J'en ramassais.

Lola : Oui, vous êtes Gabriel n'est-ce pas ?

Gabriel : Je vois que le village me connait déjà..

Lola : Vous avez aidez notre village, avec votre ami dragon, vous avez le respect de tous le monde ici et également le miens. Je m'appelle Lola.

Je la regardais bien sur le coup.

Gabriel : En réalité, je n'ai pas fait grand chose.

Je regardais Derek qui me cherchait et me regardait au loin, je me levais sur le coup.

Gabriel : Je dois y aller.

Elle se levait me regardant, je finissais par partir retrouver Derek.

Gabriel : je t'ai réveillé, désolé..

Je détournais le regard.

Gabriel : J'ai faim, on y va ?

Je passais à côté de lui pour m'y rendre. Valas donnait un coup d'épaule à Shin.

Valas : Ta pas vu comme il a regardé cette elfe, je pensais qu'il aimait que les hommes mais semblerait qu'il apprécie les deux.

Il tournait le regard vers Shin.

Valas : Si tu venais à penser une seul seconde à aller voir ailleurs, moi je t'attacherais au lis, et te ferais les pires tortures qu'il soit pour te punir.

Il attrapait sa main.

Valas : Bien, on les rejoins, j'ai faim aussi.

J'étais à côté de Derek, il remarquait bien que quelque chose n'allait pas, je le regardais du coin de l'oeil sur le coup.

Gabriel : J'arrivais juste plus à dormir, je me sentais pas très bien alors je suis sortis prendre l'air.

Je voyais Lola arriver, je la suivais du regard sur le coup.

Gabriel : Je lui ais juste parlée, je tente de m'intéressée aux elfes, et à leurs coutûmes, vu qu'on va y rester pour un moment.

Je soupirais.

Gabriel : ne me dit pas que tu es jaloux, moi je ne t'ai jamais rien dit pendant des années alors que je savais que tu retournais à chaque fois dans les bras de ton ex femme. Et je ne t'ai jamais rien dit lorsque j'ai appris que tu avais un fils d'elle, ni que tu t'étais servis de moi !

Tout le monde me regarde, j'ai vraiment haussé la voix ? Je finissais par me lever préférant partir. Derek ne s'y attendait pas à ce que je m'ennerve comme ça.



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1372
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Quoi? encore?   Jeu 14 Juil - 2:35

Kerrigan avait réussit à s'endormir pour ce reposer un peu, au point qu'elle en a pas entendu Ragnar se mettre à pleure. Cenarius était la pour ça pour éviter qu'il ne réveil Kerrigan, il le prit dans ses bras pour calmer ses pleures dans la pièce à côté. Elle fini par se réveiller du à un mauvais rêve, croyant celui ci réel avec l'absence de son fils à ses côtés. Elle chercha immédiatement après avant d'être soulagé à la vue de Cenarius.

Cenarius: désolé Kerrigan, je voulais que tu profite pour te repose un peu alors je me suis permis d'entrer.

Il faisait signe de la tête sachant pour zankou.

Cenarius: je sais, je l'ai vu rentrer tout à l'heure et qu'est ce qui sais passé?

Il marchait vers le berceau tout en l'écoutant et posait Ragnar qui avait fini par s'endormir dans ses bras.

Cenarius: Malgré la situation tu arrive à avoir de la peine pour zankou, t'inquiété pour lui. C'est ce qui fais de toi une bonne reine, tu as toujours su voir de bon dans chacun de nous. Tu as été la première en croire en ce démon, mais tu as vu aussi le mauvais. Je pense que tu sera prendre les meilleurs décision pas seulement pour toi, mais pour ton fils. Une fois du plus, tu pourra voir le meilleurs en lui et si il sera capable d'élever votre fils.

il regardait Ragnar sur le moment souriant.

Cenarius: tu prendra peut être du temps à faire confiance à nouveau en zankou, mais quelque part en toi, tu espère qu'il sera un père idéal pour ton fils. Moi je fais confiance en Komura, les kistune sont réputé pour en pas mentir, c'est pas dans leurs nature. Alors fais lui confiance et surtout à Shin, je redoute pas ses méthodes d'éducation. Sa n'a pas du être simple d'élever un démon comme zankou et pourtant...

il se retournant la voyant l'enlacer sur le moment.

Cenarius: Je suis un prince, c'est mon rôle de rassurer mon peuple et...mes proches.

Il fermait les yeux de son baiser et caressait sa joue à son tour.

Cenarius: je crois qu'il est encore un peu trop tôt pour ça Kerrigan, laisse toi encore quelque jours et si tu souhaite toujours m'embrasser comme ce soir alors on pourra remettre ça.

Il voulait quitter la chambre mais se tournait pour la regarder.

Cenarius: je vais peut être rester ici cette nuit, mais uniquement pour te rassurer avec une présence.

Il s'asseyait sur le rebord du lit retirant uniquement son haut, il recouvrait kerrigan avant de s'allonger à son tour.

Au petit matin, zankou était passé tentant à nouveau sa chambre avec Kerrigan et son fils. Evidemment il surprit Cenarius dans la chambre. Son nez retroussait mais il ne faisait pas de scene et prenait juste son fils. C'est les pleures qui allait réveiller Kerrigan, zankou ne sais pas du tout comment s'y prendre.

Zankou: Kerrigan, je voulais juste voir si tout allait bien. J'ai pris Ragnar mais pourquoi il pleure et surtout comment on l'arrête?

il prit un petit sourire, enfin elle lui laissait une chance. Il donnait Ragnar regardant un peu comment elle s'y prenait.

Zankou: Je n'ai surement plus à te dire comment te comporter ou qui fréquenté.

son nez se retroussait tout de même, il ne peut pas cacher sa frustration.

Zankou: tu n'as pas besoin de te justifier Kerrigan, je suis plus digne de vivre à tes côté ou te rassurer la nuit. Cenarius à juste interêt à bien s'occuper de toi ou j'arrache ses oreilles d'elfe.

Il détournait le regard.

Zankou: c'est une façon de parler pas un réel menace.

Il sourirait.

Zankou: je veux juste qu'il ne me remplace pas en tant que père.

Il partait jusque la porte l'ouvrant déjà.

Zankou: je vais déjeuner, dès que Ragnar est prêt apporte le moi. J'ai pas encore l'occasion de présenter mon fils à mon père.

il la laissait pour l'instant, moi j'ouvrais un oeil voyant déjà Gabriel assis sur le lit. Comment ça se fait qu'il est déjà debut ? d'habitude je dois faire toute une histoire pour le faire lever, je l'attrapais voulant qu'il me fasse des calins.

Derek: pourquoi tu te lève déjà?

Je le lâchais voyant qu'il était étrange de plsu il sortait carrément dehors, je me redressais attrapant ma chemise pour l'enfiler. Quelque chose doit le perturbé, ma première réaction est de réfléchir à la moindre connerie que j'aurais pu faire, il se vexe si facilement. Bon ou il est allé? il était un peu plus loin et accompagné d'une elfe, qu'est ce qu'il fou? pourquoi il semble si familier avec elle? Il me repérait vite entrain de le chercher , mais si tu crois que j'ai pas vu ta petite complicité avec elle.

Derek: de savoir me petit copain levé avant moi, m'a un peu surpris. 

il tente de m'empêcher d'avoir cette conversation en partant vite déjeuner, sa me fait question d'avantage au contraire, qu'est ce que ce tu as derrière la tête Gabriel. Valas et shin étaient la aussi pour prendre leurs déjeuner avec les autres. Shin frottait son épaule après le coup reçu par valas.

Shin: je pense qu'il discutait juste avec cette elfe, après tout ils sont tous deux la même passion. Ils sauvent des vies avec leurs savoir et...non?

Il ouvrit grand les yeux écoutant ses menaces et venait blanc comme un linge avant d'être tirer jusque l'intérieur. Moi je pouvais m'empêcher de regarder Gabriel du coin de l'oeil, il est vraiment bizarre aujourd'hui.

Derek: tu va m'expliquer ce que tu as? tu es bizarre, déjà sa te ressemble pas de sortir du lit avant moi et tu n'as même pas toucher à ton café!

je levais les yeux dans la même direction que lui, encore cette elfe!

Derek: c'est qui celle la? tu l'as connais? tu faisais quoi avec elle?

Voilà que je deviens parano, mais c'est quoi cette façon de la regarder aussi?

Derek: tu t'interesse aux elfes ou plutôt à elle principalement?

Je rêve ou il me fait une scène la? je m'appuyais contre ma chaise le regardant et je suis pas le seul, toute la salle regarde dans notre direction. Sa fait combien de temps que tu rêve de me cracher ça au visage Gabriel? je tournais le regard vers mon fils qui était à côté de moi, me regardant aussi.

Nicolas: il est fâcher Gabriel? 

Je caressais sa tête sur le coup.

Derek: oui, papa n'a pas toujours été très gentil autre fois.

Nicolas: mais tu es gentil maintenant.

je lui souriais sur le coup, faut que j'aille parler à Gabriel.

Derek: tu va manger prêt de Shin? je dois aller parler à Gabriel d'accord?

Nicolas: oui!

il se levait pour s'asseoir à côté de shin, moi je rejoignais Gabriel dehors qui creusait presque une tranché à faire ses aller retour.

Derek: sa fait longtemps que sa te ronge comme ça? et maintenant quoi? tu veux te servir de cette elfe pour te venger? 

j'haussais les épaules.

Derek: après tout sa ne serait que mériter, coucher avec elle dans mon dos et peut être même la foutre en cloque. Quel belle vengeance Gabriel, au moins tu réaliserais ton rêve. 

Je passais ma main sur mon visage, j'ai dur à garder mon calme sur le coup.

Derek: je sais très bien que tu rêve avoir ta propre famille, tu m'as confier tous tes ambitions autre fois, tes rêves et tes petits secrets. 

Je sortais un papier de ma poche.

Derek: c'est pour ça que j'ai été en ville hier quand tu dormais, j'ai demandé des papier d'adoption. Je suis déclaré mort alors j'aurais que...tu acceptes d'adopté mon fils pour qu'on l'élève ensemble mais...

je le déchirais en deux.


derek: j'étais une mauvaise idée, tu m'as bien fait comprendre devant tout le monde quel enfoiré je suis et surtout que Nicolas ne sera rien d'autre que le fils de "mina" 

je jetais les papiers à ses pied.

Derek: tu es libre de faire ce que tu veux désormais, va donc ramasser des herbes avec ta nouvelle amie. 

je tournais vite les talons retournant à l'intérieur, cette Lola a du sentir ma jalousie jusqu'à fond de ses entrailles avec le regard que je lui lance. Je prenais mon fils dans mes bras bien énervé.

Shin: Derek qu'est ce qui se passe?

Derek: je m'en vais, j'ai plus besoin de rester dans ce village elfe.

Shin se levait sur le coup.


Shin: ou compte tu aller? Gabriel va avec toi?

Derek: je retourne en ville et non il ne vient pas avec moi, son délire maintenant c'est le herbe médicinal.

Shin: Derek, je pense que ta réaction est un peu précipité non? tu n'as pas à te sentir menacer.

Derek: je dois partir avant que cela arrive, j'ai l'impression...d'avoir un rival sur mon territoire.

Shin: les dragons sont comme ça, les mâles protège leurs clan...tu veux faire pareil.

Derek: et c'est préfèrable que je l'affronte pas n'est ce pas?

Shin en détournait le regard sur le coup, c'est certain que j'attire l'attention de toute la salle et même celui de cette elfe. Je sortais dehors passant à côté de Gabriel et changeait de forme.

Derek: monte sur mon dos Nico.

Nicolas: j'ai peur de tomber.

Derek: tu ne tombera pas.

Il montait sur mon dos au même moment cette elfe sortait pour me parler, elle voulait me rassurer à propos de Gabriel mais sur le coup...je suis trop en colère pour l'entendre. Je me retournais brusquement m'avançant vers elle.

Shin: non!

il levait la main vers moi stoppant chacun de mes gestes, il a bien fait ma gueule est à quelque centimètre de son visage. Je me contentais de pousser un rugissement de colère sur elle avant de m'envoler rapidement.

Zankou: qu'est ce qui se passe encore? et je tiens à dire que j'ai rien fais du tout.


Shin: non c'est pas ça.

il marchait vers Gabriel.

Shin: j'ai ressentis quelque instant ses émotions, tu es surtout en colère contre lui même. Bon j'ai aussi sentit de la jalousie, Derek a de nouveau instinct à présent et chez les dragons..c'est un peu comme chez les lions. Il peut avoir un ou deux, maximum trois mâles dans un clan et le reste des femelles et si un mâle adversaire venait s'introduire dans le territoire, c'est l'affrontement assurer. Si Derek serait pas partit, c'est ce qu'il se serait produit. Il voulait te garder pour lui seul.

on me voyait encore au loin mais je fini par disparaître dans l’horizon. 

Zankou: il est pas le seul à vouloir ce comporter comme un lion en ce moment.

Shin: de quoi tu parle?

Zankou: rien oublie.

Il rentrait vite à l'intérieur pour prendre son déjeuner, shin s'avançait vers Gabriel sur le coup.

Shin: rien ne t'empêchera de le retrouver, il te suffira de demander et on te reconduira en ville.

c'est pourtant pas en ville qu'on pourra me retrouver, j'ai changé d'avis en route et surtout j'ai ressentis l'appel de d'autres dragon. Ceux sortit du portail en même temps que Komura créer par Shin. J'ai fini la bas avec mon fils, j'ai du l'adapté à cette vie et pour cela..j'ai changer son adn. Oui c'était la seul fois ou je suis retourner en ville, j'ai pillé dans le labo de Gabriel et suis repartit. C'est comme ça que les années ont passé comme une flèche. 

Mon fils était adulte, il avait la vingtène ou plus ou moins on ne compte pas beaucoup les jours ici on a pas la même notion du temps. Je lui ai donné des gênes draconique, mais je suis pas aussi fort que Gabriel et surtout je voulais pas le tuer. Il est tout de même devenu fort assez pour vivre au côtés de dragon. Mais un jour j'ignore pourquoi, il avait disparu.

Habillé de peau de bête, il arrivait devant les portes du manoir s'aidant des peu de souvenir qu'il avait. Shin l'ouvrait le regardant de la tête au pied le reconnaissatn pas sur le coup.

Nicolas: bonjour, shin c'est ça?

Shin: oui mais qui es tu?

Nicolas: Nico, le fils de Derek.

Shin: tu...entre!

Nico entrait regardant la maison autour de lui.

Nicolas: mon père n'est pas la, tu peux fermer la porte.

Shin: oh...d'accord. fais comme chez toi, je t'en prie.

Nicolas s'installait directement sur le canapé, il n'avait plus connu ça depuis des années.

Shin: vu, ses peaux de bête que tu porte, tu vivais pas en ville.

Nicolas: non papa nous a conduis dans les montagnes ou vivais une petite colonnie de dragon, on est plus nombreaux aujourd'hui.

Shin: je comprend pourquoi on vous avait jamais trouvé.

Nicolas: on bougeais beaucoup pour que ce soit le cas.

Shin: tu avais des yeux bleu à l'époque et maintenant ils sont jaune comme ceux de derek.

Nicolas: j'ai eu droit à des protéines draconique.

Shin: ton père sais que tu es ici?

Nicolas: non, il m'en aurait empêcher.

Shin: alors pourquoi?

Nicolas: mon père même si il le cache, a un grand manque dans sa vie. Il a toujours regretter d'être partit bêtement, mais il était trop fier pour l'admettre. Alors je suis la espérant trouver Gabriel et peut être...qu'il devienne un peu moins grincheux.

Shin: Gabriel vous a chercher tellement longtemps, même mon père n'a pas réussit à le localisé.

Nicolas: malheureusement mon père est intelligent, il a demandé de l'aide de la magie pour empêcher toute localisation. Alors ou est t'il?

Shin: je sais pas, on nous en a voulu d'avoir arrêter les recherche...peut être au village elfe.

Nicolas se levait sur le coup.

Nicolas: très bien je vais aller voir.


Shin: Nicolas attend, tu sais...il a peut être refais sa vie.

Nicolas: je me suis préparer à ça, mais j'aimerais lui parler.

Il marchait vers la porte.

Shin: attend, mon père sais absenté mais lui pourrai trouver Gabriel en attendant, je te sert quelque chose.

Nicolas: j'accepte, sa me changera de l'eau de pluie.


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1591
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 26
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Quoi? encore?   Jeu 14 Juil - 21:43

Bon je ne pensais pas que sa finirait de cette façon, j'étais dehors, et une dispute arrivait entre nous deux. Je le regardais bien, alors qu'il venait me rejoindre, je détournais le regard sur le coup, mais je revenais vers lui vu qu'il pensait que je voulais me servir de cette elfe pour me "venger".

Gabriel : Tu dis n'importe quoi, tu t'entends ?

Je le regardais bien, ennervé sur le coup.

Gabriel : C'est vrai je veux une famille, mais je suis pas au point désespérer d'en arriver là ! J'avais aucune intention envers elle !

Je regardais les papiers qu'il sortait de sa poche, comment, il voulait que j'adopte Nico ? J'étais surpris, il m'en a jamais parlé, encore une fois, il me prend de cours. Il déchirait malgré tout les papiers en deux et me les lançait.

Gabriel : Je crois qu'on devrait se calmer tous les deux, et en parler ensuite.

J'en reviens pas, il s'en va, je le suivais du regard fronçant les sourcils, je me retournais sur le coup. Je crois, que je viens de tout gâcher, je l'aime et.. J'ai agis comme un idiot. Derek rentrait à l'intérieur, shin bien entendu se demandait ce qu'il se passait. Derek toujours hors de lui, désirait partir d'ici et s'éloigner. Lola tournait le regard vers eux, vu que Derek n'y allait pas de main morte, il criait presque et elle comprenait que s'était en partie de sa faute cette dispute.

Je regardais Derek passer à côté de moi et changer de forme il prend nico avec lui ?

Gabriel : Où vas-tu comme ça ?!

Lola arrivait sur le coup.

Lola :Je vous en prie, attendez.. Se n'est pas ce que..

Elle était surprise voyant le visage de Derek, elle reculait sur le coup pensant vraiment qu'il allait l'attaquer, Shin arriver entre eux deux pour éviter cela, moi j'étais surpris, qu'est-ce qu'il se passe là ? Lola posait sa main sur son coeur ayant vraiment eu peur sur le coup, DErek s'envolait je le suivais du regard.

Et s'est depuis se jour que je n'aurais plus revu Derek, il est partis sans me donner un seul signe de lui. Je l'ai pourtant chercher pendant des mois, avec l'aide de Teijo, mais sa a toujours été en vin. J'ai bien compris qu'il m'avait abandonné, qu'il ne voulait tout simplement plus me revoir. J'ai eu dure à l'accepter, parce que je me suis toujours sentis reponsable.. J'ai préféré partir loin de tout ça, parce que j'en voulais  à Teijo et Shin d'avoir abandonner les recherches. Je suis donc retourné au village des elfes, j'avais besoin de m'éloigner, et je sais que là-bas, j'avais ma place.

Nicolas était revenu au manoir, rendre visite à Shin, et les autres, surtout pour tenter de me trouver et avoir une discussion avec moi, mais shin allait vite lui apprendre que je ne vivais plus ici.

Nico expliquait donc la situation, le fait que Derek ne voulait pas qu'il parte, mais également le fait qu'il s'en était toujours voulu d'être partis comme ça. Il demandait ensuite où je me trouvais, Shin le faisait attendre malgré tout, le temps que Teijo revienne, lui pourrait lui dire où je me trouve. Valas arrivait, regardant de la tête au pied Nico.

Valas : Qui s'est lui ?

Il était déjà jaloux à l'idée qu'il puisse discuter avec un autre homme, mais il croisait ensuite les bras.

Valas : Hum tes le fils de Derek.

Teijo arrivait, se servant déjà une tasse, mais s'arrêtait sentant la présence de Nico ici. Il arrivait vers lui sur le coup l'observant.

TEijo : Nicolas, le fait que je ne sentais plus votre présence, j'ai bien cru que vous étiez tous les deux morts. Mais je n'osais pas dire cette pensée qui me traversait l'esprit à Gabriel.

Il écoutait ses explications.

Teijo : Je vois.. Après tout Derek tente de préserver cette race, et en les camouflant est la meilleur chose. J'ai toujours su qu'il finirait par devenir un dragon à part entière et qu'il sauverait cette race autre fois disparu.

Il s'approchait de lui.

Teijo : Qu'es-tu venu faire ici, je t'écoute ?

Il l'écoutait.

Teijo : Je vois.. Gabriel est retourné au village des elfes et y vit à présent. Tu le trouveras là-bas, il faut que tu saches, qu'il a changé.


Moi j'étais donc au village, et franchement, j'avais finis par oublier Derek. J'ai abandonné de le rechercher, et j'avais réfléchis à plusieurs scène qui pouvait arriver si je finirais par le retrouver, ce que je lui dirais, ce qu'il me répondrait, et ce qu'on ferait.. Mais j'ai finis par laisser tomber, j'ai accepter le fait qu'il ne désirait plus me voir que s'était finis. Et que je devais passer à autre chose, comme il l'a fait si facilement avec moi.

Je me suis rapproché de plus en plus de Lola, et à présent, nous sommes ensemble, nous avons deux enfants magnifique. une fille et un garçon, Liméria et Enzo, Enzo est 1an plus âgé que sa soeur..

Gabriel : Enzo dépêche toi de te lever.

Enzo : humm..

Il cachait sa tête sous l'oreiller.

Gabriel : Dépêche toi, on va être en retard.

J'ai trouvé le moyen de ne plus vieillir, avec la science bien entendu, car je sais que les elfes peuvent vivent très longtemps et moi, je n'avais pas envie de viellir alors j'ai remédie à ça, je suis toujours aussi jeune physiquement.

Lola : Il te ressemble bien pour cela, il dormirait toute la journée si on ne le forçait pas à se lever.

Il finissait malgré tout par se lever la tête toujours endormie et les cheveux décoiffé.

Enzo : En même temps, vous vous levez dès que le soleil se lève, c'est abusé..

Gabriel : Tu exagère, il est neuf heure passé.

Enzo : C'est trop tôt.

Il se levait s'étirant, et se préparait, il regardait sa soeur qui en faisait autant, elle bien réveillée et toute motivée de cette nouvelle journée.

Enzo : On dirait presque tu es amoureuse.

Elle rougissait sur le coup.

Liméria : Moi amoureuse ? mais non.. !

I le regardait partir, lui se lavait les dents, on finissait par sortir. Retrouvant Kerrigan, elle avait finis par se marier avec CEnarius et vivait avec lui, il était à côté d'elle en se moment même, prêt à annoncer une grande nouvelle.

Kerrigan : On tenait à vous annoncer, que..

Elle posait sa main sur son ventre souriant.

Kerrigan: Nous allons avoir un enfant.

Elle se collait à Cenarius heureuse de partager cette instant avec lui, Ragnar lui était également présent, sa faisait longtemps qu'il essayait mais à chaque fois en vin, Kerrigan craignait qu'elle ne puisse donner une nouvelle fois la vie, en tout cas, en ce qui concerne mère.

Liméria : Ouah, ils vont avoir un bébé, il va surement être magnifique. Cenarius est tellement beau..

Enzo : Moué si tu le dis.

Liméria : ET kerrigan est sublime elle aussi.

Enzo : à t'entendre on croirait que tes amoureuse d'eux. Moi j'aurais préféré la voir avec Zankou, après tout, elle a un fils de lui.

liméria : Ils sont trop différent, et Zankou il est..

Elle clignait des yeux vu qu'il était juste derrière lui.

Liméria : Impressionnant..

Ragnar l'avait repéré, il s'avançait vers lui.

Ragnar : Tu es là ? Pourquoi ? Tu sembles en colère de cette nouvelle. Et bien tu aurais pu éviter ça, et tu le sais mais tu n'as rien fait.

Il croisait les bras.

Ragnar : Ne fait pas semblant de rien, je vous ais vu à plusieurs reprise, la façon ou vous vous regardez, et je vous ais surpris. vous vous êtes rapproché, vous avez couché ensemble, d'ailleurs va savoir, c'est peut etre de toi qu'elle est enceinte, et peut etre que Cenarius ne pourra jamais donner la vie.

Il faisait un sourire en coin.

Ragnar : Vous l'avez fait combien de fois comme ça en cachette hum ?

Il levait les mains.

Ragnar : Ok, j'arrête mais à ta place, je vérifierais qu'il s'agit bien de l'enfant de Cenarius en elle ou du tiens.

Il s'en allait. Tous le monde fêtait ça, Kerrigan posait la main sur celle de Cenarius.

Kerrigan : Je reviens.

Elle partait se chercher quelque chose à manger, elle tournait le regard vers Zankou qui était là, elle rebaissait les yeux vers ce qu'elle se servait.

Kerrigan : Tu étais là, je pensais que tu étais au manoir avec ton père.

Elle s'arrêtait sur ce qu'elle faisait.

Kerrigan : CE qu'il est arrivé entre nous était une erreur, je ne peux plus faire ça. Je trahis Cenarius..

Elle détournait le regard, mais à chaque fois elle n'arrive pas à aller contre ses envie avec lui, elle refuse et lui insiste, elle finit par craquer sans arrêt, ayant toujours envie de lui. Elle était surprise de ce qu'il disait.

Kerrigan : Non, s'est l'enfant de Cenarius que je porte, j'en suis sur. Je dois m'en aller.

Elle s'éloignait de lui. Moi je repérais cette homme qui arrivait moi, se n'était autre que Nicolas, il se présentait et ma tête changeait évidemment.

Gabriel : Nicolas..

Je le regardais bien, il a beaucoup de ressemblance avec Derek. Je finissais par le suivre vu qu'il veut discuter avec moi. Je le suivais sur le coup, mais je restais assez en colère contre Derek.

Gabriel : Alors je t'écoute, au fait content de savoir que vous êtes toujours en vie.

je l'ai vraiment mauvaise s'est vrai, je m'arrêtais le regardant bien.

Gabriel : Comment peux-tu savoir que Derek peux regretter son choix ? Il ne m'a jamais monter un signe de vie de sa part, il a disparu. Je ne pense pas qu'il s'inquiète pour moi, sinon il serait revenu depuis longtemps. ET son amour pour moi aurait dépassé sa fierté.

Je fronçais les sourcils.

Gabriel : Peu importe de toute façon, qu'il vive sa vie, moi j'ai fais la mienne.

Je regardais Lola et mes enfants.

Gabriel : Derek et moi s'est du passé, bien je dois te laisser, désolé t'avoir fait tout se chemin pour rien.

Je repartais près d'eux.



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1372
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Quoi? encore?   Sam 16 Juil - 0:19

Teijo venait également l’accueillir, lui était pour mes décisions. J'ai pu réanimé cette espère autre fois complètement disparu, il a toujours attendu ça de moi. Pourtant il aidait tous de même mon fils en indiquant l'endroit ou vie actuellement Gabriel, moi je pense qu'il a surtout une autre idée derrière la tête. Gabriel a refait sa vie désormais et peut être qu'il attend que mon fils s'en rende compte pour abandonner ses projets.

Nicolas: alors je m'y rend sur le champs.

Il sortait se mettant déjà en marche, Shin regardait vers son père fronçant les sourcils.

Shin: tu as fais exprès de l'envoyer la bas, pour qu'il se rende compte que Gabriel à une nouvelle famille.

son père ne répondait pas sur le coup, Shin préférait changer de pièce. C'est comme ça que Nico était en route pour le village elfe, malgré les années il se souvenait encore parfaitement du chemin à suivre. Entre temps zankou allait apprendre une nouvelle, il ne savait pas trop comment l'apprendre bien ou mal? Etant à présent marier à Cenarius, l'enfant peut très bien être de lui mais ayant eu des relations avec Kerrigan, sa peut être de zankou également.

il ne pouvait pas aller directement le demander tant que Cenarius ne la lâcher un peu, Ragnar lui s'avançait vers son père sachant qu'il avait entendu la nouvelle.

Zankou: je vois pas de quoi tu parle, quand j'aurais pu éviter ça celon toi? en couchant la queue de Cenarius.

Il regardait son fils soupirant.

Zankou: tu m'espionne maintenant? trouve toi une femme pour t'occuper Ragnar, sa t'évitera de te mêler de la relation des autres.

cette fois il fusillait son fils qui devenait un tentinait trop curieux.


Zankou: cesse de m’ennuyer avec tes questions Ragnar! il n'y a pas d'age pour recevoir la fesser je te préviens!

zankou rejoignait les autres dans la grande salle regardant Kerrigan au loin, elle comprit qu'il désirait parler et venait se servir à table pour lui parler discrètement.

Zankou: cela te surprend? tu aurais préféré que j'en sache rien? va savoir c'est peut être mon enfant que tu porte et non celui de ton elfe chéri.

elle retournait bien vite prêt de Cenarius, c'est comme ça que Zankou sortait voyant Gabriel discuté avec Nicolas fraîchement arrivé.

Nicolas: je ressent ta colère Gabriel, mais ne me rend pas responsable des décisions de mon père. J'étais encore un enfant à cet époque et me rendait pas compte de la situation. Il a une chose que j'ai pu remarquer par contre, que tu lui manquais beaucoup Gabriel et encore aujourd'hui.

Gabriel ne semble pas trop y croire et exprime même sa colère contre moi.

Nicolas: il est partit parce qu'il savait que c'était la seul chose à faire, il pouvait pas te donner la famille que tu voulais. Mais il a eu beaucoup de regret, sa été difficile de ne pas revenir au village.

il levait les yeux vers Lola et ses deux enfants.

Nicolas: il semblait qu'il avait eu raison de crainte cette elfe, c'est peut être ça la véritable raison de son départ. Il est partit avant d'avoir à affronté cette fille, ses craintes était fondé. J'espérais que tu m'aide, mais toi aussi tu as changé.

Il se retournait avant de s'arrêter net.

Nicolas: la horde est proche, papa a compris mes intentions.

on entendait plusieurs cris au loin mais qui s'approchait rapidement.

Zankou: et ta horde et elle sais développer depuis la dernière fois?

Nicolas: oui.

il levait les yeux à sont tour regardant plusieurs dragon qui passait dans le ciel à plusieurs reprise tournant autour du village ensuite plus aucun cris, le silence absolu hormis leurs battement d'aile. les elfes sortaient de la grande salle ainsi que Cenarius regardant le ciel.

Cenarius: retourne à l'intérieur kerrigan.

Nicolas: il vient d'arrêter.

Le sol se recouvrait d'une grande ombre, je regardais un peu le monde en bas avant de faire demi tour pour me poser sur le toit de la grande salle de reception. J'ai changé c'est certain, je grandis encore sous cette forme et depuis la dernière fois j'ai triplé de volume. Je retroussais le nez montrant les crocs avant de sauter au sol à côté de mon fils. 

Derek: je t'avais interdit de quitter la horde , tu n'en fais qu'à ta tête Nicolas. grimpe sur mon dos.

Nicolas: je n'ai cherché qu'à discuté avec...

Derek: grimpe!

il marchait sur mon aile jusqu'à mon dos s’agrippant à mes pics. Reniflant autour de moi ma tête se tournait en direction de Gabriel, il vit encore ici donc? 

Nicolas: papa?

Je m'approchais de lui le regardant du coin de l'oeil, son odeur a légèrement changer pourquoi? je voyais ensuite cette Lola et ses...enfants.

Derek: et bien...pourquoi cela me surprend pas?

je ricanais tout en regardant autour de moi.

Derek: voilà pourquoi je n'ai jamais supporter ma vie humaine, tous des hypocrites. J'ai sentis que cela allait arrivé, l'être humain est faible...je l'ai été autre fois.

je regardais ensuite cette maudite elfe.

Derek: et les elfes, vous n'êtes pas plus different d'eux peut être même encore plus hypocrite encore. 

j'avançais mon museau d'elle laissant échapper un peu de fumé de mes naseaux.

Derek: alors dit moi, tu as du être heureuse de me voir partir ce jour la...quel aubaine. J'étais encore faible j'ai préféré fuir, mais tu sais ce que j'aurais du faire? elfe?

mes yeux devenait plus vif.

Derek: te brûler vif.

j'ouvrais la gueule rugissant, elle pouvait apercevoir mon feu au fond de la gorge.

Nicolas: non!

je tournais le regard vers Gabriel et refermait la gueule ricanant.

Derek: tu as fini par avoir peur de ta création Gabriel? c'est pourtant grâce à toi que je suis devenu ce que je suis aujourd'hui. Un peu trop d'instinct animal, mauvais dosage.

Cenarius: sa suffit Derek, c'est toi qui a chercher cette situation en partant. Tu as abandonné Gabriel, il n'a fait que refaire sa vie comme tu as fait autant de ton côté.

Celui la, j'avais oublié qu'il était tendance à ce mêler de tout.

Derek: j'ai sentis ce qu'il allait se passer et j'ai eu raison, tout deux ont profité de mon absence pour fricoté.

j'étais déjà prêt à partir cherchant un endroit pour décoller, mais Nico sautait de mon dos.

Nicolas: il t'a chercher partout et tu le savais qu'il le ferait.

les autres dragons se posaient aussi dans le village sentant ma colère contre cet elfe et souhaite détruire cette source.

Nicolas: tu as préféré éteindre ton humanité par facilité au moins que tu as oublié comment redevenir humain.

Derek: je ne souhaite plus l'être et j'ai encore moins de raison aujourd'hui.

Nicolas: très bien, moi je rentre pas.

Je grognais mais me retournait décollant au plus vite, les autres me suivait de prêt.

Nicolas: c'est pour ça que j'aurais aimé avoir ton aide.

il se retournait regardant vers Gabriel.

Nicolas: mon père disparait de plus en plus, il avait encore une petite lueur d'espoir mais...

il en regardait Lola sur l'instant avec ses enfants.

Nicolas: mais maintenant il en a plus, mon père va dispaitre et quand sa sera le cas...il reviendra et détruira ce village. C'est un bon endroit pour un territoire.


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1591
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 26
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Quoi? encore?   Sam 16 Juil - 21:34

Alors que je venais d'avoir une discussion avec Nicolas, je levais bien vite les yeux vers le ciel qu'est-ce que.. Il y avait plein de Dragons et je me doute que s'était Derek qui venait chercher son fils. Lola posait sa main sur moi, s'inquiétant.

Lola : Qu'est-ce qu'il se passe.. ? Que font tout ses dragons ici ?

Gabriel : Restez derrière moi Lola.

Enzo : Et bah moi je suis pas rassuré, même derrière toi, qu'est-ce que tu peux faire contre des dragons..

Liméria collait sa mère complètement paniquée. Je reconnais Derek, mais il est devenu immense par rapport à la dernière fois.. Comme je le pensais, il est venu rechercher Nicolas, celui ci lui obéissait lorsqu'il élevait la voix. Derek finissait par sentir mon odeur et me regardait, j'en faisais tout autant, mais pas rassuré tout de même.

Gabriel : Tu t'entends ? A croire que je suis l'unique responsable.

Lola avait bien le coeur serré de la façon qu'il la regardait et ce qu'il pouvait lui dire. Elle entre ouvrait les lèvres de ses menaces, et reculait.

Gabriel : Enzo prend ta soeur et partez.

Enzo prenait sa soeur et partait pour la mettre en sécurité au cas où. J'attrapais la main de Lola pour la mettre derrière moi, pensant vraiment qu'il allait s'en prendre à elle.

Gabriel : Elle n'y est pour rien, s'est entre nous deux alors laisse la tranquille.

Je fronçais les sourcils de ce qu'il me disait. Je tournais le regard vers Nicolas qui me défendait, allant contre son père. Et même Cenarius venait à mon aide, je gardais mon regard vers Derek, il a vraiment changé, je ne le reconnais plus. Je regardais tous les autres dragons qui se posaient, tous le monde est terrifié s'est sur. ALors il a effacé son humanité, je comprend mieux.. Je détournais le regard vers Nicolas qui disait rester ici et ne plus le suivre. Derek partait assez mécontent malgré tout et s'envolait avec les autres dragons.

Gabriel : Oui je comprend mieux pourquoi tu es venu..  sa fait longtemps qu'il est comme ça ?

Je le regardais bien.

Gabriel : Alors pourquoi n'être pas venu plus tôt me voir ? J'aurais pu peut-être l'aider, mais là, il a passé un stade où s'est presque impossible.

Lola serrait ses enfants ayant eu pour pour eux, et également pour elle. Moi je tournais le regard vers eux, il reviendrait pour se venger, et en détruisant se village ? Je soupirais, revenant vers Nicolas.

Gabriel : Alors, je vais devoir le confronter.. Il n'arriveras jamais à lever la main sur moi, enfin, j'espère.

Je levais la tête réfléchissant, que suis-je censé faire ?

Gabriel : Dire que j'avais accepter le fait qu'il ne voulait plus me voir, ni avoir de mes nouvelles, qu'il était mieux sans moi et qu'il m'avait abandonné. J'ai voulu en faire autant, recommencer à vivre ma vie, sans lui.

Je regardais Nicolas à nouveau.

Gabriel : Qu'est-ce que j'étais censé faire d'autre ? Qu'est-ce qu'il attendait de moi au juste ?

Je finissais par me retourner.

Gabriel : Je vais les prevenir que je vais m'en aller, tu vas me conduire jusqu'à lui.

Je me rendais jusqu'à eux.

Enzo : Je peux savoir c'était qui ? Et pourquoi il menaçait maman hein ?

S'est vrai, je ne leurs ais jamias parlé de lui. Je soupirais sur le coup, par où commencer..

Gabriel : Il s'appelle Derek, et autre fois, nous étions ensemble. On s'aimait, mais il a finit par s'en aller.. S'est compliqué à expliquer.

Enzo : Tu sortais avec un homme ?

Gabriel : Oui.

Enzo : T'allais nous en parler quand hein ?

Liméria : Enzo..

Gabriel : Il faut que je m'en aille, je suis le seul à l'arrêter.

Lola : NE part pas, je t'en prie.

Elle m'attrapait les mains, je détournais le regard.

Gabriel : Je suis désolé, mais il faut que j'aille le voir. Sinon, va savoir ce qu'il fera, à ce village, à vous..

Je lui posais un baiser sur le front, et enlaçait mes enfants, Liméria était déjà en pleure, étant très sensible.

Enzo : Je viens avec toi.

Gabrie: : Non, tu dois rester, et protéger ta mère et ta soeur.

Enzo : Tss.. Et qui va te protéger toi ?

JE regardais vers Nicolas.

Gabriel : Il le fera, et Derek ne peut pas me faire de mal. Je suis son créateur.. Bien, j'y vais.

Je les regardais une dernière fois, et finissait par m'en aller avec Nicolas. Je marchais à ses côtés, mais on se rendait jusqu'à Zankou, vu qu'il nous faut un moyen pour nous téléporter.

Gabriel : Je vais me jeter dans le repère des dragons, pourquoi je ne suis pas rassuré ?

Je passais ma main sur mon visage.

Gabriel : Quel idée de lui avoir mis des gênes de dragon, s'était peut etre ce qu'il désirait mais j'aurias du choisir, je sais pas moi.. un chaton !

On finissait par retrouver Zankou.

Gabriel : Tu serais nous téléporter jusqu'à DErek, regarde dans la tête de Nicolas, il sait où sa se trouve. OH et.. si tu veux nous accompagner, pour me protéger au cas où, j'accepte volontiers.

Ragnar : J'accepte de t'accompagner Gabriel.

Gabriel : Ragnar.. ?

Je souriais, je sais qu'il est puissant, alors sa me rassure.

Gabriel : Content de le savoir.

KErrigan : Je viens moi aussi.

Decidemment, ils se préoccupent tous de mon sort.

Kerrigan : Je ne laisserais pas ragnar partir seul.

Ah non s'est pour son fils qu'elle s'inquiète, pas étonnant, s'est un mère.

Ragnar : C'est trop dangereux pour vous mère, et vous portez un enfant.

Kerrigan : Je peux parfaitement me protéger même contre une meute de Dragon, et puis, Zankou va venir lui aussi, il n'a pas le choix. Vite, avant que Cenarius ne remarque mon absence.

Ragnar soupirait. On finissaient par tous se faire téléporter jusque là.

Je regardais l'endroit, il y a pas mal de dragon, de toutes sortes, et des plus petits, surement des jeunes. Tous finissaient par sentir notre présence et nous regardait, déjà en montrant les crocs.

Ragnar : Ils ne sont pas très accueillant.

On marchait jusqu'à Derek.

Gabriel : je me demande si s'était une bonne idée, je doute qu'il a envie de me revoir dans sa vie.

On finissait par lui faire face, je le regardais bien.

Gabriel : J'aimerais avoir une discussion avec toi, en tête à tête, et sous ta forme humaine.

Je plissais les yeux.

Gabriel : Sous ta forme humaine, où je repars et, je ne reviendrais jamais jusqu'à toi. Et tu perdras par la même occasion ton fils. C'est-ce que tu veux ?

Il s'éloignait je le suivais , on va être seul à seul tout les deux, les autres restaient derrière moi, je les regardais mais finissait par m'éloigner avec Derek, et il reprenait sa forme humaine, je le regardais bien sur le coup, son regard à changer.

Gabriel : Tu m'en veux d'avoir refait ma vie, mais toi, à ce que je vois, tu en as fait autant, et même plus. Pendant tout ce temps, où je te cherchais, où je ne dormais plus de mes nuits, où je ne mangeais plus, où je me suis sentis responsable de tout ça, au point que je m'en rendais malade, je n'avais plus envie de vivre, tu étais où ?

Je gardais mon regard bien dans le siens.

Gabriel : Alors s'est vrai, je me suis rapproché de Lola, ou plutôt s'est elle, elle savait ce que je traversais, elle voulait simplement m'aider à surmonter ma douleur. S'est à peine si je l'envoyais pas bouler au début, mais ensuite, tout ses petites gestes envers moi et le fait que je n'avais plus de nouvelle de toi, à fait qu'on s'est rapproché.

Je fronçais les sourcils.

Gabriel : ET je ne regretterais jamais ça, ni mon fils, ni ma fille que j'ai eu avec elle. Je peut-etre créé notre dispute, car j'étais tout simplement perdu, je ne savais plus ce que je désirais. Mais toi au lieu de me rassurer, de m'aider à passer se capte, tu as fuis. Tu m'as laissé avec se poids sur mon coeur, en me faisant passer pour le méchant dans l'histoire. Encore une fois, tu n'as pensé qu'à toi, égoïstement, à toi et ta fierté.

Je détournais le regard.

Gabriel : ALors, dit moi, qu'est-ce que tu attendais de moi ? Parce que franchement, je te comprend pas, je n'ai jamais réussis à savoir ce que tu avais en tête, et encore aujourd'hui, je l'ignore, peut-être que ton amour pour moi n'a jamais été assez fort, tu a toujours préféré la liberté et tu as profité de ça pour t'en aller et vivre cette liberté que tu as toujours rêvé.

Je plissais les yeux.

Gabriel : Tu n'as jamais été heureux avec moi.Tout ça, ma traversé l'esprit, et un tas d'autre chose. Alors, si tu m'en veux pour la famille que j'ai construite, prend toi à moi, tue moi peu importe, mais laisse les en dehors de ça.

Je le regardais bien sur le coup.
Spoiler:
 



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1372
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Quoi? encore?   Dim 24 Juil - 1:26

J'étais retourner auprès du clan, tête poser contre mon aile j'essayais de me faire croire que c'était qu'un mauvais rêve. J'entendais les autres se chamaillant pour savoir ce qu'on allait faire de leurs village, moi je restais silencieux. C'est lorsque j'entendais l'un d'eux prévenir d'intrus que je relevais les yeux, il est venu...je me doutais qu'il viendrait. Mes yeux se plissaient évidemment, accompagné de zankou et son fils au cas ou j'aurais envie de le bouffer. 


Derek: tu ne devrais pas être la.

je redressais la tête retroussant le nez.


Derek: pourquoi forme humaine? tu me regarde comme ci j'étais plus qu'une bête, alors sa devrais pas te poser soucis.

Bon j'ai pas le choix on dirait, je me levais pour le suivre interdisant aux autres de s'en mêler.

Derek: tu peux dire à tes garde du corps de rester dans leurs coin? j'ai déjà pris mon petit dej, je pourrais me retenir de te bouffer.

Zankou s'arrêtais croisant les bras.


Zankou: j'ai pas confiance en ce gros lézard, il est resté trop longtemps à l'état sauvage.

nicolas le regardait du coin de l'oeil sur le coup.

Nicolas: j'ai également vécu parmi eux, j'ai l'air d'être une bête sauvage?

Zankou: tu es recouvert de fourrure d'une bête que je peux pas décrire, mais qui a bien garder son odeur..j'ai pas confiance en toi non plus.

il soupirait préférant ignorer ses propos et s'approchait doucement de nous afin d'écouter en discrétion. Moi je reprenais forme humaine regardant mes mains avant de lever les yeux vers lui.

Derek: ou j'étais? je t'attendais...

j'avançais d'un pat vers lui, mais décidait de garder une certaine distance.

Derek: évidemment, elle a profité de la situation pour te sauter dessus et toi...Gabriel tu as abandonné trop vite.

Je me retiendrais de le renvoyer dans son petit village d'une simple baffe.

Derek: alors c'est pour ça que tu es venu? pour me raconté comme tu es heureux avec ta nouvelle famille? et bien part! va donc les retrouver et chéris les pendant que tu le peux encore.

je me retournais déjà prêt à m'en aller, l'entendant me demander ce que j'attendais de lui je m'arrêtais tournant le regard dans sa direction.

Derek: Nicolas ne t'a pas dit toute la vérité n'est ce pas?

je me retournais le regardant à nouveau ricanant de son ignorance.

Derek: tu ne sais vraiment rien et tu es la à me juger et me venter de ta nouvelle vie.

je regardais en direction des buissons.

derek: et si tu sortais de la et explique pas toi même Nicolas, c'est toi qui as été le chercher non?

Mon fils se relevait pour se montrer, zankou faisais pareil et les deux autres, ok ils écoutaient tous.

Zankou: qu'est ce que tu n'as pas dit hum? 

Nicolas: j'ai peut être pas tout dit et changer un peu la vérité.

Derek: tu as dit que je voulais pas rentrer?

Nicolas: j'avais peur qu'il me surveille.

Derek: il surveille tous le monde Nico, tu n'aurais pas du te mêler de ça et surtout j'aurais préféré ne rien savoir! 

je montrais gabriel de la main sur le coup.

Zankou: accouchez bordel!

Nicolas: papa n'a jamais essayer de vivre avec les dragons, il est piégé ici. On a d'accord rejoins ses dragons ses vrai, il a vite compris que c'était pas sa place alors il a voulu entrer, mais pas avant de pouvoir donner ce que Gabriel désirait.


Derek: abrège donc.

je le voyais baisser les yeux.

Nicolas: on a trouver ce sorcier ou plutôt il nous a trouvé, qui prétendait avoir les connaissance nécessaire pour donner souhait à nos désirs. J'étais encore trop jeune pour comprendre ce que sa signifiait.

Derek: c'est bon j'agrège! je peux donner des mômes aux mec grace à un sceau magique.

Zankou: j'ai bien entendu?

Derek: mais j'ai eu un prix à payer, je ne peux de m'éloigner de ce sorcier et de faire ce que je souhaite. J'ai pas pu rentrer, ni même demandé de l'aide alors j'ai attendu espérant que tu me retrouve mais tu étais trop occupé à sécher tes larmes dans les niches de ton elfe.

cette fois je partais m'envolant retournant à la colonie.

Nicolas: je suis partout au village poru ça, il aurait eu l'autorisation de venir me chercher..j'espérais que si il te trouve. 

Il frottait ses cheveux.

Nicolas: mais j'ai surtout briser les dernier espoir qu'il lui restait.

Zankou: j'ai qu'à botter le cul de se sorcier et c'est régler.

Nicolas: tu sous estime Silas.

Zankou: silas?


Nicolas: tu le connais?

Zankou: moi non, mais j'entend satan rire au fond de moi. silas a passé le portail en même temps que les dragons et Komura, il possède de très nombreux pouvoir ainsi que le don de la nature. 

Nicolas: le même pouvoir que Shin, oui c'est pour ça que mon père n'a plus son libre arbitre. 

Silas: le pouvoir de ce Shin est plus important que le miens, je contrôle que les espèces réptilienne lui il les contrôle tous.

Zankou: satan a raison, tu as d'horrible écaille.

Silas: je suis fière de les porter, à l'origine tous les contrôleur de la nature était mi humain mi bête et selon ce qu'il était capable de contrôlé.

Zankou: passionnante vie, maintenant qu'on a fait causette, tu va libéré derek de ton emprise ou ma petit kerrigan aura un nouveau sac à main.

il faisait un léger sourire avant d'utiliser son pouvoir pour repousser zankou au loin sans même bouger le petit doigt.

Silas: je n'ai jamais aimé ce démon. Nicolas, tu te rappelle de l'unique condition qui t'autorisais à resté?

Nicolas: de faire profil bas;

Silas: oui

silas posait ses doigts sur le thorax de nico à l'emplacement de son coeur. 

Silas: il me sera facile de faire oublier ton existence à ton père, j'en ferais autant pour cet humain. il ne pourra plus rien me refuser à après ça, j'aurais du le faire depuis très longtemps.

nico semblait avoir du mal à respirer, son coeur avait cesser de battre. C'est zankou qui lui sauva la mise avec une sphère d'énergie qui obligea Silas à ce téléporter. Nicolas reprenait son souffle se laissant tomber à genoux.

Zankou: Ragnar, c'est pas en essayant de causer au serpent que t'arrive à quelque chose! utilise pas les méthodes de ta mère! donne des coup pour te faire entendre bon sang!

Silas: si cela est ta méthode, alors laisse moi te montrer la mienne.

Il levait les yeux regardant al colonie de dragon voler au dessus de lui.

Silas: ne laisser rien d'eux.

les dragons descendait en piquer, c'est la que shin arrivait par téléportation. 

Zankou: tu m'as attendu?

Shin: tu as crier si fort par télépathie que j'en suis presque devenu sourd zankou!

Zankou: j'ai encore des progrets à faire.

A la présence de Shin, les dragons remontait dans le ciel ne sachant pas quoi faire prit entre deux pouvoir.

Silas: ton pouvoir est plus puissant que le miens, mais pas contre mon petit protéger.

j’atterrissais sur le sol.

Nicolas: il l'a asservis.

shin: il a quelque chose d'étrange, je ressent rien chez lui...mon pouvoir n'arrive pas à lire en lui.

Silas: brûle les tous Derek.

Zankou se mettait vite devant tous le monde pour les protéger des flammes.

Nicolas: ton bouclier tiendra combien de temps? 

Zankou: autant de temps qu'il le vaudra.

zankou était trop concentré sur le bouclier pour ce rendre compte que Silas c'était téléporter à l'intérieur du portail. 

Shin: zankou, il...

silas mordait la nuque de Shin, injectant ainsi un venin dans son organisme.

zankou: papa!

Il se re téléportait grimpant sur mon dos.

Silas: bientôt je serais le seul à contrôlé la nature, mes dragons suffiront pour mes projet.

il me faisait voler pour partir, la colonie me suivait. 

Zankou: fait moi donc voir ça.

SHin: c'est rien, je me sent très bien. On devrait plutôt aller voir mon père, il sais peut être ce qu'il faut faire avec ce sorcier.

Nicolas: c'est ma faute, j'aurais pas du me mêler de cette histoire. mon père arrivait encore à lui résister...

zankou: épargne moi tes pleurnicheries, on va au manoir!

il les téléportait tous gabriel y compris.

shin: je sais valas, je t'ai pas prévenu de mon absence mais Zankou m'a appelé et...

il frottait ses yeux voyant un peu trouble.

Shin: et il...

shin tombait au sol étant déjà prit d'une forte fièvre.

Zankou: qu'est ce qu'il a? ou est l’ermite!?


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1591
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 26
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Quoi? encore?   Lun 25 Juil - 22:17

J'étais partis donc rendre visite à Derek, pour tenter de calmer les choses, et éviter qu'il ne fasse quoi que se soit contre ma famille. Il finissait malgré tout par prendre humaine, et me demandait de le suivre pour être seul, lorsqu'il demandait à ce qu'ils arrêtent de me suivre, je faisais un signe de la tête pour qu'ils restent là et le suivait m'éloignant donc avec lui. Je plissais les yeux alors que je lui disais tout ce que je pensais.

Gabriel : Tu m'attendais ? Et bien moi aussi je t'attendais et tu n'es jamais venu.

Comment il peut me dire des choses pareils ?

Gabriel : Abandonner trop vite, tu es sérieux ?

Je m'en doutais, il se remet à s'énnerver lorsque je parle d'eux, mais je tiens juste à les protéger et j'ai peur qu'il ne fasse quelque chose de stupide, qu'il désire se venger sur eux.. Le voyant se retourner je lui demandait ce qu'il attendait de moi au juste, et là, il me regardait, me parlant de Nicolas et du fait qu'il ne m'avait pas tout dit.

Gabriel : Quel vérité.. Le fait que tes partis, ta trouvé ta nouvelle place, que tu m'as laisser tomber pour ta nouvelle vie, après tout c'est ce que tu voulais depuis longtemps, une vie plus pimenté, et semblerait que se n'était pas avec moi.  

Je fronçais les sourcils, qu'est-ce qu'il raconte, où il veut en venir au juste ? Je tournais le regard vers Nicolas qui était caché, il finissait par se montrer. Tout le monde finissait par sortir, ils surveillaient à ce qu'il ne m'arrive rien.

Gabriel : De quoi vous parlez, qui vous surveille au juste ?

J'écoutais donc tout ce que Nicolas nous disait, me donner ce que je désirais .. ?  Je tournais ensuite le regard vers DErek qui finissait par le dire, il.. il est capable de faire quoi ? Je passais ma main sur mon visage, complètement perdu sur le coup. Je retirais ma main écoutant toute les explications de Derek, il s'en va ?

Gabriel : Attend Derek ! Comment j'aurais pu le deviner !

Je détournais le regard agacé sur le coup. Je finissais par regarder Zankou et Nicolas parler de se sorcier, de l'éliminer, et du nom qu'il portait, bien entendu sa ne me disait rien, mais Satan semblait le connaître lui en tout cas.

Ragnar : Le don de la nature.. Tu veux dire, comme Shin ?

D'ailleurs en parlant de lui, il apparaissait sur le coup. Zankou le menaçait déjà, désirait qu'il libère Derek de son emprise. Il le repoussait avec facilité, et s'en prenait à présent à Nicolas étant donné qu'il n'a pas fait profile bas comme il lui avait demandé en condition qu'il reste.

Ragnar : Cela ne sert à rien d'en arriver là, libère donc Derek, il ne te sert à rien de le garder.

Bon il semblerait que les paroles ne fonctionne pas, Zankou lui fonçait carrément dessus, lui envoyant une sphère d'énergie, Ragnar tournait son regard vers son père sur le coup. Il soupirait des commentaires qu'il lui faisait.

Ragnar : Je n'ai guère l'habitude d'employer la manière forte, je te rappelle que j'ai vécu dans un peuple passif.

On levait les yeux ensuite voyant qu'il contrôlait la meute de Dragon, et donnait l'ordre de nous tuer tous. Mais heureusement Shin arrivait à se moment là, ayant eu le message de Zankou et les arrêtais à l'aide de leurs pouvoirs.

Ragnar : S'était moins une.

Mais il utilisait ensuite Derek, il arrivait et se posait au sol, non, je ne peux pas croire qu'il nous ferait du mal.

Ragnar : Tu peux faire quelque chose.. ?

Il sembleriat que non, le pouvoir de Shin ne fonctionne pas sur lui. Zankou utilisait un bouclier pour nous protéger des flammes de Derek, je serrais les poings, n'acceptant pas qu'on utilise de cette manière Derek.. comme une marionnette, et que le fait qu'on soit séparé est uniquement de la faut de cette homme.

On étaient tellement tous concentrer sur les flammes de Derek, qu'on ne remarquait même pas silas à l'intérieur du bouclier, il mordait Shin.

Ragnar : S'est pas vrai.

Ragnar tendait la main vers lui, pour l'arrêter mais il s'était déjà téléporter, je m'approchais de Shin pour voir s'il allait bien, et tournait ensuite le regard ver sSilas qui grimpait sur le dos de Derek, disant ses dernière sparoles avant de partir avec lui. On finissait tous par se téléporter jusque le manoir de Teijo, je suis complètement.. mal. Valas arrivait rapidement voyant l'état de Shin.

Valas : Qu'est-ce qu'il s'est passé ?!

Il le rattrapait alors qu'il était tombé à terre, il le posait sur le canapé, regardant l'état de son cou.

Valas : Il a été empoisonné.

Teijo arrivait par téléportation.

Teijo : Ne touchez pas à se blessure.

Valas se décalait sur le coup.

Teijo : Eloignez vous de lui, si vous touchez, vous pouvez à votre tour être infecté par le poison. Il s'approchait de Shin, touchant son visage.

Kerrigan : Nous avons certainement un remède, nous sommes douée pour la médecine.

Teijo : Votre peuple ne peut rien contre se genre de poison.

Il plissait les yeux, fermant les yeux se rendant compte de l'ampleur de la situation. Il posait ses deux mains au dessus de sa blessure, commençant à dire une incantation, on pouvait voir qu'il aspirait le mal en Shin, l'aspirant.

Valas : Qu'est-ce que tu fais.

Il ne disait rien et continuait. Il finissait par ouvrir les yeux, cachant ses mains dans ses manches.

Teijo : Il est sauvé.

Il le regardait du coin de l'oeil et finissait par s'approchait de Shin, sa blessure avait disparu.

Teijo : vous ne pouvez rien pour Derek, alors n'y retournez plus.

Il s'en allait.

Gabriel : On ne peut pas l'abandonner, il y a surement un moyen de le sauver !

TEijo : Vous ne pouvez rien faire contre Silas, j'irais en personne.

Valas : S'est stupide surtout après ce que tu viens de faire et tu le sais.

Il s'arrêtait, et finissait par se téléporter, Valas détournait le regard voyant Shin ouvrir lentement les yeux.

Ragnar : Qu'a-t-il fait au juste, à part retirer le poison en Shin ?

Valas levait les yeux vers lui.

Valas : Il n'a pas pu supprimer le poisons, il la juste aspirer en lui pour sauver Shin. Il est condamné, et se genre de poison va le dévorer à petit feu, il ne peut que réduire le temps que le poison entre dans son organisme, je dirais qu'il peut rester plusieurs années en vie, mais avec de lourde conséquences.. Il deviendra de plus en plus faible, il risque de perdre ses pouvoirs, l'usage de ses bras, et ainsi de suite.  


Gabriel : Tous ça, s'est de ma faute.

Ragnar : Ne dit pas ça Gabriel, tu n'y es pour rien.

Gabriel : Bien sur que si, Derek m'attendait depuis tout ce temps, pour que je le sauve, et..

Ragnar : Tu ignorais ce qu'il lui arrivait.

Gabriel :Je dois le sauver.

Je m'en allais rapidement. Ragnar soupirait sur le coup, me suivant.

Ragnar : ET comment comptes-tu t'y prendre ?

Gabriel : J'en sais rien, je vais lui parler.

Ragnar : Je doute que tes paroles fonctionnera, et Silas t'empêchera de le revoir.

Je m'arrêtais baissant la tête.

Gabriel : Il faut que j'essaye.

Ragnar : Tu l'aimes toujours, depuis tout se temps n'est-ce pas ?

Je ne disais rien sur le coup.

Gabriel : Tu veux bien me téléporter à lui ou bien.. ?

Ragnar : je dois retrouver sa trace avant.

Il posait ses deux mains l'une contre l'autre, et fermait les yeux, avant d'être partis, il avait laissé un sceau sur Derek, pour le retrouver plus facilement. il retirait ses mains l'une de l'autre.

Ragnar :Je l'ai trouvé, tu es sur de toi.

Gabriel : Oui, et j'y vais seul.

Il plissait les yeux, se demandant si s'était une bonne idée.

Gabriel : Fait le.

Il finissait par faire un signe pour me téléporter, mais créait une sphère malgré tout pour me surveiller et se préparait à me téléporter en cas de besoin. Moi je cherchais après, me faisant discret, je me cachais, Ragnar avait fait en sorte de cacher ma présence. je retrouvais Derek, coucher au loin, je ne voyais pas Silas dans les parages, je courrais donc jusqu'à lui.

Gabriel : Derek..

Je restais debout face à lui.

Gabriel :Je sais que tu ne me feras jamais de mal.. Il faut que tu te battes contre Silas, tu es plus fort que lui 'jen suis sur... Ne le laisse pas gagner, ne le laisse pas tuer aux personnes auquel tu tiens, à Nicolas.. Et.. à moi si tu tiens ne serait-ce encore à moi.

Je baissais les yeux, m'approchant de lui.

Gabriel : Je suis désolé.. Je me suis sentis tellement seul, j'ignorais tout ce que tu as traversé, ce que tu désirais faire pour moi. Je pensais que tu ne me voulais plus, que tu ne m'aimais plus, si j'aurais su la vérité, tout serait différent.

Je posais ma main sur son museau.

Gabriel :Je t'aime toujours Derek, je ne t'ai jamais oublié je voulais que tu le saches. Et je veux te sauver de cette vie là.

J'écarquillais ensuite les yeux, sentant quelque chose s'enfoncer en moi, s'était Silas, il voulait surement éviter que je n'arrive à mes fins et se débarrasser de moi, je tombais à terre regardant vers Derek. Ragnar me téléportait sur le coup, et regardait ma blessure.

Ragnar : Je savais que s'était trop dangereux.

Il tentait de soigner ma blessure.



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1372
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Quoi? encore?   Mer 27 Juil - 2:27

Valas était le premier à comprendre ce qu'il se passait, le venin faisait rapidement effet. Shin gagnait en température et devenait de plus en plus pâle.


Zankou: qu'est ce qu'on peut faire? il doit bien exister un antidote non? ou pomper le sang, j'ai vu çà à la télé une fois. Va si valas tu dois avoir l'habitude de pomper toi!

Il se reculait entendant la voix de Teijo derrière lui.

Zankou: enfin la l'ermite, qu'est ce qu'on peut faire pour sauver mon père? on va quand même pas le regarder crever!

Même les connaissance des elfes ne pourrait trouver un antidote contre le venin de Silas, celui ci en a tellement et en créer jour en jour des nouveaux. Il est impossible de trouver un antidote pour chacun, de plus le venin semble prendre rapidement de l’ampleur..shin n'a pas beaucoup de temps.

zankou: alors qu'est ce que tu as en tête l'ermite?

il fronçait les sourcils, le venin semblait sortir de la blessure de shin pour être directement entrer dans les mains de Teijo. Shin reprenait des couleurs, oui il est sauvé mais uniquement grâce au sacrifice de son père.

Zankou: l'ermite à raison, laisse tomber Derek! tu as une nouvelle famille non? alors oublie le! tu te fera écraser.

Nicolas: c'est moi qui devrais y aller, j'aurais jamais du demander de l'aide..sa n'a fait que empirer les choses.

C'est Teijo qui se proposait pour Silas, mais valas était le premier à comprendre ce qu'il c'était passé. Teijo ne va qu'aller en s'affaiblissant et en sera pas de taille à vaincre Silas. 

Zankou: qu'est ce que tu voulais dire par la hum? qu'est ce qu'il a fait le vieux? tu le sous estime lourdement.

Shin ouvrait les yeux grimaçant un peu ressentant encore ses muscles endolori.

Shin: qu'est ce qui sasi passé?

Il regardait valas en plein explication.

Shin: papa est en danger? je dois le retrouver.

Il tentait de se relever, mais zankou appuyer sur sa tête l'obligeant à se recoucher.

Zankou: pas question, on a bien compris que se serpent te voulais mort et il risque de très mal prendre son échec. Tu va rester ici et je garderais un oeil sur toi, je doute que le serpent prendra le risque de se mesurer à moi.

Gabriel lui aussi était décider à me retrouver même si pour ça il devait passer par silas.

Zankou: j'ignore si c'est du courage ou de la stupidité.

Nicolas: silas ne te laisserais jamais t'approcher de Derek, il a compris que tu étais une menace.

rien a faire, il était décider à me retrouver. Ragnar le suivait espérant le résonner, mais il l'aidera surtout à me retrouver. Silas tournait le regard sentant la localisation de Ragnar jusqu'à moi, cela le faisait sourire s'éloignant un peu faisant mine de son absence.

Moi je reniflais sentant sa présence, mes yeux se relevait vers lui retroussant un peu le nez afin de montrer mes crocs.

Derek: qu'est ce que tu cherche? à mourir? tu n'es pas le bienvenu ici. repart d'ou tu viens.

je me relevais gardant néanmoins tête basse l'écoutant.


Derek: personne ne peux combattre Silas, j'ai fini par le comprendre que cela ne servirais à rien de me battre. Je n'ai plus de raison de me battre.

Je montrais d'avantage les crocs avant de sentir sa main sur mon museau.

Derek: et quel vie compte tu m'offrir?

je reculais la tête voyant Silas derrière lui à le poignarder dans le dos.

Silas: très touchant, mais inutile. Derek ne t'appartiens plus, il est mien à présent.

Je reprenais forme humain désirant aider Gabriel, mais il disparu sous mes yeux surement téléporter.

Silas: n'écoute pas ses paroles manipulatrice Derek, il ne fait ça que pour assurer la protection de sa famille. Tu es une menace pour sa femme et ses enfants, il joue un rôle rien d'autre.

Derek: j'ai pas ce que j'ai ressent, Gabriel n'a jamais...jouer ce genre de jeu.

Silas me regardait déjà yeux plisser.

Derek: il n'est pas comme moi.

Silas: tu es tourmenté, alors je vais moi même régler ce problème. Toi, je t'ordonne de rester la.

Derek: non attendez.

Il disparu, je regardais autour moi. J'arrive pas...à bouger. Si je fais rien, il va le tuer...je peux pas laisser faire ça. Quelqu'un arrivait me tendant la main, je me rappel de lui..il avait traverser le portail et aidé zankou.

Derek: Komura?

Komura: prend ma main, je vais aider à couper le liens avec Silas. Je connais le sceau poser sur ton ventre par coeur, un secret dérober aux dieux. J'étais présent le jours de sa création, il me sera facile d'ôter le sceau de Silas.

Derek: j'aimerais pouvoir le garder si jamais je..

Komura: je ne retirerais pas la conception d'enfant, mais ce que silas y a rajouté.

je prenais sa main regardant l'aura magner de Komura.

Komura: nous devons nous dépêcher, Gabriel est en grand danger.

Il se téléportait avec moi, Ragnar tentait de soigner la blessure de Gabriel, mais il fut rapidement projeter loin de lui par silas.

Silas: tu t'es mis pour la dernière fois sur mon chemin, maintenant que j'ai plus d'adversaire de taille. Ton espère disparaitra de la surface du globe, tu aurais du rester avec ta petite famille losqu'il était encore temps.

Il tendait la main vers lui, mais la refermait. Gabriel était couvert d'une sphère de protection, Silas sourit tournant légèrement la tête sur le côté.

Silas: je sent mon venin parcourir tes veines, quel beau geste paternel.

il se tournait regardant vers Teijo.

Silas: dommage que cela changera son destin, je pourrais le mordre à nouveau ou lui trancher la gorge, la mort sera rapide. comme dirait les mortel " sa serait plus humain".

il le regardait bien.

Silas: ton pouvoir s'affaibli, tu n'es pas de taille contre moi. Qui t'aidera? le fils de satan?

Il le montrait ricanant;

Silas: élever par des elfes, ses connaissances en magie son maigre, trop maigre.

Komura: il n'est pas seul Silas.

La par contre la tête de Silas changeait.

Silas: Komura, depuis quand tu te préoccupe des autres espèces que la tienne?

Je profite rapidement de l'instant pour prendre Gabriel dans mes bras et m'éloigner avec lui, j'ai encore les connaissances nécessaire en médecine pour les premiers soin au moins arrêter l’hémorragie.  

Komura: j'ai ouvert les yeux Silas, dommage que toi, tu reste aveugle.

Silas: oh non bien au contraire Komura, sa fait bien longtemps que je vois clair. J'ai longtemps jouer le rôle qu'on m'a confier et pourquoi? voir les espères périr par les humains.

Komura: nous avons commencer à disparaitre à cause de vos guerres entre gardiens de la nature, c'est vous qui avez oublié votre rôles. Tu utilise les humains comme excuse pour tes fautes, rien d'autre.

Silas: peut être, mais qui a décimé ce qu'il restait? alors qu'on sais rendu compte de nos "erreurs" Je vais faire renaitre les dragons et peut être ton espèce si tu le désire, sa doit être difficile d'être le dernier.

Komura prenait forme d'un renard redressant toutes ses queues.

Silas: je prend ça pour un non.

Silas changeait aussi de forme, prenant celle d'un grand serpent muni de pattes. Komura sautait dessus le mordant à plusieurs endroit et surtout évitait d'être mordu à son tour.

Derek: ne bouge pas Gabriel, tu dois garder un maximum tes forces. Tu as toujours été très douillet, faire de nombreuse opération difficile ne te faisais pas grimacer mais une fois que c'est toi qui a un petit bobo...

J'en souriais déjà tous en recousant sa blessure.

Derek: tu pleurnichais comme un gamin, voilà c'est fini. Sa devrait tenir en attendant qu'on te soigne magiquement.

je posais sa tête sur mes jambes caressant ses cheveux a espérer que Silas ne vienne pas terminer le travail. 

Derek: ne fais pas la même erreur que moi, j'ai toujours été quelqu'un de égoiste. Je pensais d'abord à mon bonheur plutôt que celui des autres. J'ai blessé mina, je t'ai blessé et même mon fils. Tu n'es pas comme moi Gabriel, toi tu dois prendre soin de ta famille. Malgré que j'ai envie de manger cet elfe, tu devrais rentrer chez toi et..t'occuper de tes enfants.

je caressais sa joue ayant très envie de l'embrasser à cette instant.

Derek: tu m'as déjà sauvé d'une vie que je désirais pas, tu peux pas toujours me sauver de mes bêtises. C'est à moi de me prendre en moins cette fois.

je levais les yeux vers ragnar qui revenait pour soigner Gabriel, cette fois Silas était trop occuper pour l'en empêcher.

Derek: tu n'as plus à te faire du soucis pour moi, Silas ne me contrôlera plus.

je me relevais l'aidant également.

Derek: laisse moi te ramener au village, sur mon dos une dernière fois.

je faisais signe à Ragnar pour le remercier avant de prendre la forme draconique.

Derek: monte Gabriel ou je te prendrais dans mes pattes, ce qui sera moins confortable à toi de choisir.

J'essaye pour une fois de ne pas penser à qu'à moi et voir ce qui serait le mieux pour Gabriel. Une fois qu'il montait je m'envolais en direction du village elfique. Silas me repérait reculait une bonne fois reprenant forme "humaine" Komura en faisait autant.

Silas: tous ce qu'on gagnerait dans ce combat, c'est la mort pour nous deux.

Komura: j'y étais prêt à m'engager dans cette voix, c'est toi qui la crains.

Silas: tu m'as prit mon plus précieux des dragons Komura, je tacherais de ne pas l'oublier lors de notre prochaine rencontre.

Il disparu à la suite de ses dernier mot, Komura redressait la tête tout en soignant les blessures de son corps et s'avançait vers Teijo tendant attrapant ses deux mains.

Komura: sa ne sera pas facile de te guérir même pour moi.

Shin: papa?

il courrait vers son père tout en regardant ses mains.

Shin: tu aurais pas du faire ça.

Komura: il l'a fait car tu es indispensable Shin, tu sera surement la seul personne capable d'arrêter Silas.

Shin: comment? j'ai déjà du mal à me téléporter seul.

Komura: je ne parle pas de ce genre de magie, mais ton don de la nature. Silas reste moitié animal, c'est cette partie la que tu dois contrôlé.

Shin: je peux pas, j'ai même réussis à contrôlé Derek et puis j'ai lu qu'un gardien ne peux pas en contrôlé un autre.

Komura: en effet, mais il pouvait pas contrôlé toute les espèces non plus, toi tu le peux. Tu n'es pas la par hasard Shin, on a tous un rôle à jouer.

Shin: je comprend pas.

Komura: tu comprendra un jour.

Shin: on peut sauver mon père.

Komura: sa sera difficile.

shin faisait déjà une mauvaise mine.

Komura: mais j'ai pas dit impossible, rentrons au manoir je tacherais de trouver un remède.

Nous pendant le trajet, je fini par me poser à l'entrer du village laissant Gabriel descendre de mon dos et repris forme humaine.

Derek: pourquoi tu fais cette tête, maintenant je suis libre de venir quand je le souhaite. C'est juste qu'on pourra pas plus..fricoté dans les bois ou dans la rivière.

j'haussais les épaules essayant de cacher ma deception, oui j'ai très difficile de dire ça, de me dire qu'il continuera sa vie avec cette elfe! je le prendrais bien avec moi et le kidnapper. en plus il m'a dit qu'il m'aimait alors sa serait pas un problème, mais il a aussi dit...qu'il regrettait rien de ses décisions, avec cette elfe et ses enfants.

Derek: aller va si, ta petite famille doit t'attendre.

bon, aller je craque j'attrapais sa main pour le tirer vers moi et l'embrasser. On va dire le baiser d'adieu...un baiser très long et agréable.

Cenarius: gabriel? Derek?

on s'écartait tout les deux, cenarius s'avançait dans notre direction tout en regardant Gabriel du coin de l'oeil ayant tous vu.

cenarius: Lola et tes enfants s'inquiétaient beaucoup pour toi, tu devrais les retrouver. Ou est Kerrigan? pourquoi elle n'est pas avec toi Gabriel.

derek: bah elle est avec zankou sans doute, il doit surement protéger sa futur progéniture.

pourquoi Gabriel me regarde avec des grand yeux? j'ai dit une connerie.

Cenarius: comment ça avec sa progéniture? Kerrigan est ma femme, on est marié.

Oh, je comprend les grand yeux maintenant.

Derek: ah oui évidemment, c'est que je suis pas au courant de ce mariage étant trop occuper à...faire des truc de dragons.

Cenarius: peut être mais tu as sentis qu'il était de zankou:

je me pinçais la lèvre avant de ricaner bêtement, dur de rattraper le coup.

Derek: j'ai pas vraiment renifler le bidon de Kerrigan, j'ai juste...penser ça parce qu'ils étaient ensemble quand..pffff

Cenarius baissais les yeux ayant compris la situation et tournait les talons retournant à l'intérieur du village. Moi je donnais rapidement un coup sur l'épaule de Gabriel.

derek: tu aurais du me dire qu'ils étaient marier! j'ai l'air de quoi maintenant? kerrigan va m'arracher les écailles! les femmes sont effrayant en colère, je sais de quoi je parle. mais je tiens à te dire, malgré ce que tu t'imagine. Les jeune dragons que tu as vu sont pas de moi, j'ai pas coucher avec les dragonnes de la colonnies.

je croisais les bras sur le coup.

Derek: j'ai pas fais de môme avec d'autre moi.

Je levais les yeux, ok je recommence.

Derek: ok, j'y vais..de toute façon je vois ton elfe et tes enfants venir par ici. 

j'avais pas remarqué comme..le fils ressemble beaucoup, très mignon. rhaa! et l'autre qui lui saute au cou! j'ai toujours autant envie de la manger celle la!


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1591
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 26
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Quoi? encore?   Mer 27 Juil - 21:49

J'avais désiré sauvé Derek, tenter d'utiliser les paroles et le fait qu'il m'aime pour essayer d'arrêter le fait qu'il soit sous l'influence se Silas mais celui-ci attendait ma venue, et me poignardait pour se débarrasser de moi. Il sait parfaitement que je suis celui qui pourrait le libérer et il compte bien m'achever pour éviter que cela ne se produise.

Ragnar m'avait donc téléporté lorsqu'il a vu que j'étais blessé, et tentait déjà de guérir mes blessures, mais Silas nous avait suivit, et éjectait Ragnar avec sa magie pour m'éloigner de moi. Derek lui était pris au pège sous les ordres de Silas, malgré qu'il désirait me sauver, il n'arrivait pas à bouger de sa place.. Heureusement quelqu'un allait venir pour le sortir de là, le libérer de SIlas. Se n'était autre que Komura, celui-ci arrivait à retirer le sceau de Silas sur lui, mais gardait malgré tout, cette possiblité de donner des enfants, à l'aide de se sceau.

De mon côté, je levais bien le regard vers Silas, je posais ma main sur ma blessure, perdant pas mal de sang.

Gabriel : Tu ne gagneras pas, Derek se libéré de toi, avec ou sans moi.

Je fermais déjà les yeux le voyant tendre la main dans ma direction pour m'achever, mais je les rouvrais vu qu'il ne se passait rien, un bouciler me protégeait. S'était Teijo qui se montrait sur le coup, regardant bien vers Silas.

TEijo : J'aurais espéré ne jamais te revoir.

Il ne disait rien lorsqu'il lui faisait rappelé le venin qu'il le parcourait.

Teijo : Tu as trop confiance en toi, beaucoup de personne tient à la protection de Shin.

Ragnar lui se redressait, regardant la scène. S'est vrai que les pouvoirs de Teijo s'affaiblissait déjà, et une tache plus grise recouvrait ses mains, il abaissait ses mains sur le coup.

Teijo : Comme je l'ai dis, beaucoup de monde tient à sa protection.

Komura arrivait à cet instant, Silas changeait rapidement d'expression à la venue de celui-ci. Derek profitais que Silas soit distrait pour m'aider, il me prenait dans ses bras et m'éloignait, je le regardais m'aider afin d'éviter que je ne perde trop mon sang. Komura et SIlas finissait tout deux par se battre, leurs puissantes à tous les deux était colossale et cela allait durer longtemps. Moi je regardais bien vers Derek, je tentais de me redresser.

Gabriel : Tu as réussis à te libérer de Silas.. ?

Je grimaçais le laissant faire.

Gabriel : je préfère faire ça sur les autres que sur moi même.

Je fermais quelque instant les yeux alors qu'il posait ma tête sur ses jambes, j'ai cru que jamais je ne le reverrais. Mais je rouvrais malgré tout les yeux pour le regarder, l'écoutant. Pourquoi j'ai une boule au ventre, et mon coeur se serre de ce qu'il me dit, je détournais le regard sur le coup.

Gabriel : Si seulement j'aurais su ce qu'il t'arrivait, que tu m'attendais depuis tout ce temps.. Tout serait différent.

Je relevais les yeux l'écoutant, ses mains qui caresse mon visage, mon amour pour lui n'a pas changé, je pensais que si, mais à présent s'est sur, je n'ai jamais aimé Lola autant que lui, j'ai juste tenté de me faire croire le contraire..

Ragnar arrivait nous regardant.

Ragnar : Heureusement il n'est pas trop tard.

Il se mettait près de moi soignant ma blessure, je me sentais mieux sur le coup. Derek m'aidait à me relever, ce que je faisais donc, continuant de le regarder.

Gabriel : Je continuerais de m'inquiéter pour toi, tant que Silas sera toujours en vie..

Ragnar : Komura semble bien se débrouiller contre lui, sa devrait bien se passer.

Il veut me ramener au village. Ragnar s'éloignait pour nous laisser seul, moi je regardais Derek prendre sa forme draconique, il tient vraiment à me ramener.

Gabriel : S'est bon, je me débrouillerais t'en fais pas..

Bon, il ne me laisse pas vraiment le choix, je finissais donc par grimper sur lui, me tenant bien à ses écailles, il s'envolait ensuite. Silas finissait par arrêter se combat et reprenait forme humaine, il préférait ne pas prendre de risque et mourir ainsi. Et il avait bien remarquer qu'il venait de perdre Derek, le voyant partir au loin. Il finissait ensuite par se téléporter. Komura soignait ses propres blessures et finissait par se rendre jusqu'à TEijo, prenant ses mains pour constaster le poison se trouvait en lui.

Teijo : Je le sais, mais j'ai accepté se destin depuis longtemps, je me suis vu dans cet état avec l'une de mes visions.

Il tournait ensuite le regard vers Shin.

Teijo : Komura à raison, tu ne peux mourir, et ne t'en fais pas, je ne mourrais pas de si tôt, j'ai fais le nécessaire pour rester le plus longtemps possible.

Il laissait Komura expliquait son destin, et ses responsabilité, il est le seul à pouvoir arrêter Silas, grâce à ses dons.

Nous, nous arrivons au village, Derek se posait, j'en faisais autant descendant de son dos. Il reprenait forme humaine ensuite, et il remarquait bien vite la tête décomposé que je faisais. Je ricanais malgré tout de ce qu'il disait, mais mon sourire se retirait bien vite.

Gabriel : J'espère bien que tu reviendras souvent me voir, j'espère vraiment que tu seras heureux..

Je restais en face de lui, je n'arrive pas à m'éloigner, et partir rejoindre mes enfants et Lola.

Gabriel : Oui je vais y aller.

Je dis ça, et pourtant je reste, comme si j'attendais quelque chose, il finissait par me prendre la main me tirant vers lui, et il m'embrassait, je me laissais faire, me laissant aller et l'embrassait à mon tour.

C'était Cenarius qui nous faisait revenir à la réalité, je me décalais de Derek sur le coup, assez surpris, et le regardait. S'est sur qu'il a vu toute la scène, sa me rendait mal à l'aise evidemment.

Gabriel : Oui, je vais aller les rejoindre.. on a eu pas mal de soucis.

Il me demande pour Kerrigan, j'entre ouvrais les lèvres sur le coup, mais Derek répondait à ma place, s'est pas vrai. Je lui faisais des grands yeux, tentant de lui faire comprendre qu'il disait une boulette, mais évidemment, il ne sait pas que Cenarius et Kerrigan son marié, et qu'il pense que s'est son fils dans son ventre.

Je revenais vers Cenarius sur le coup, passant ma main derrière la tête.

Gabriel : Derek est fatigué, avec l'histoire de Silas et tout ça, il ne sait pas ce qu'il dit. Il s'es trompé.

Bon je doute qu'on arrive à rattraper sa boulette.. Vu la tête que Cenarius faisait s'était claire qu'il avait compris.. Je le regardais partir, il est tout mal le pauvre.

Gabriel : Attendez CEnarius..

Je soupirais le laissant malgré tout partir, je regardais ensuite vers Derek qui me donnait un coup.  

Gabriel : Kerrigan aurait du être directe avec lui, sa dure depuis trop longtemps cette histoire.. Enfin soit, maintenant il est au courant au moins.

Je le regardais bien.

Gabriel : Alors, tu n'as coucher avec personne depuis tout se temps... ?

Je me sens stupide sur le coup, je détournais le regard. Je crois que je m'aurais sentis mieux si sa aurait été le cas, je me sens encore plus coupable. Je relevais les yeux voyant Lola et mes enfants venir vers moi, Lola me sautait dessus, je la rattrapais malgré tout.

Lola : Ne me fait plus une peur pareil Gabriel, mais où tu étais ? J'ai cru le pire.

Gabriel : JE vais bien.

Liméria : J'ai cru que tu t'étais fait tué.

Elle pleurait, elle est tellement sensible, je la prenais contre moi, séchant ses larmes.

Gabriel : Tout va bien Liméria.

Enzo : la prochaine fois tu n'auras pas le choix, je t'accompagnerais.

Il regardait vers Derek ensuite.

Enzo : C'est qui lui ?

Gabriel : C'est.. Derek.

Lola le regardait sur le coup, assez mal de le revoir depuis tout ce temps. Il glissait ses mains dans ses poches.

Enzo : ET bien on rentre maintenant ?  

Je regardais derek une dernière fois, je lui faisais un sourire.

Gabriel : On se voit bientôt.. ?

Lola ne semblait pas ravie bien entendu, je finissais par m'en aller, le coeur serré, Enzo lui restait là nous regardant nous éloignait, il en profitait pour faire face à Derek.

Enzo : Je vous ais vu, vous embrasser tout à l'heure avant que CEnarius ne vienne vous déranger.

Il lui faisait bien face.

Enzo : Je sais qu'il a eu une aventure avec quelqu'un d'autre avant ma mère. Et maintenant je sais que s'est de toi qu'il s'agit. Mais vous deux s'est terminé le jour où tu t'ais éloigné de lui, ma mère a toujours été là pour lui, et nous aussi, pendant que toi tu ne l'étais pas. Alors, je te conseille de ne plus revenir le voir, on était très bien sans toi et sa continuera.

Il se retournait ensuite.

Enzo : J'espère que le message est claire.

Il partait ensuite. Kerrigan elle revenait, par téléportation, elle retrouvait Cenarius qui était dos à elle.

Kerrigan : Je suis navrée de m'être absentée sans t'en avoir fait part.. mais la situation était difficile et..

Elle posait sa main sur son épaule.

Kerrigan : Tu m'en veux ?

Elle retirait sa main voyant le regard qu'il avait à son égard. Elle était surprise de ce qu'il lui disait.

Kerrigan : Qu'est-ce qu'il t'arrive ?

Elle entre ouvrait les lèvres vu qu'il était au courant d'elle et Zankou, elle détournait le regard ne le cachant pas.

Kerrigan : Je suis désolée..

Elle revenait vers lui, posant sa main sur son ventre.

KErrigan : Mais l'enfant est de toi, je suis certaine, je t'en prie..

Il lui faisait bien comprendre le contraire, avec ce que Derek lui a dit, elle reculait sure le coup.

Kerrigan : Pardonne moi, Cenarius..

Elle préférait partir, Ragnar l'a rattrapait sur le coup.

Ragnar : Qu'est-ce qu'il se passe ?

Elle baissait la tête ayant les larmes aux yeux.

Kerrigan : Il est au courant, pour ton père et moi. ET l'enfant que je porte est celui de Zankou.

Ragnar : Je vois.. Si tu aimes Zankou, pourquoi être resté avec CEnarius. Tu sais très bien que père n'attend que cela, que tu lui reviennes pour de bon.

Elle relevait la tête pour le regarder.

Kerrigan : J'aimais également Cenarius.

Il soupirait, la prenant dans ses bras.

Ragnar : tu devrais lui en parler, cet enfant est de lui. Je vais tenter de parler à Cenarius pendant ce temps, mais il faut que tu fasses ton choix à présent.


Kerrigan : non, je ne veux pas lui parler.. Je ne mérite aucun d'eux.

Il lui faisait un baiser sur le front, et avait déjà appelé Zankou par télépathie lui expliquant la situation et partait retrouver Cenarius. Kerrigan partait s'éloignant du village et se rendait au lac où elle aimait bien s'y rendre pour s'isoler, elle se souvenait bien entendu de la première fois avec Zankou et elle. Elle posait sa main sur son ventre fermant les yeux, mais se retournait lorsqu'elle entendait Zankou.

Kerrigan : Tu es là ? Je pensais que tu restais avec ton père.

Elle détournait le regard.

Kerrigan : Alors il ta prévenu.

Elle gardait sa main sur son ventre malgré tout.

KErrigan : je n'aurais pas du agir de cette façon, je l'ai blessé, il me regardera plus jamais comme avant à présent, il doit me haïr et je le comprend.

Elle revenait vers lui.

Kerrigan : je vais partir du village, je ne peux plus rester maintenant qu'il est au courant, je n'arriverais plus à le regarder en face. Et je ne serais même pas lui expliquer ce qui m'a prit de.. continuer de te voir alors que nous étions marié. Je.. Je n'arrive pas à te repousser, ni à t'oublier, dès que je te vois, j'ai envie que tu me sers dans tes bras, et lorsque tu me touches, des frissons parcoure tous mon corps.. Ce que je ne ressentais pas avec lui.

Elle s'approchait de lui, ayant besoin de réconfort, elle se blotissait dans ses bras.

Kerrigan : S'était une erreur de me marié avec lui, mais il était si gentil avec moi, lorsqu'on était séparé, je n'avais plus confiance en toi, tu comprends ?

Elle levait les yeux vers lui.

Kerrigan : Est-ce que tu penses pouvoir être auprès de moi malgré tout.. qu'on puisse essayer tout les deux.. ? Vivre tous les trois, Ragnar, et notre futur enfant.. ?

Elle lui souriait mais retirait se sourire lorsqu'elle ressentait une forte douleur, elle gémissait posant sa main sur son ventre et perdait l'équilibre s'était lui qui la retenait.

Kerrigan : J'ai l'impression, qu'il me déchire de l'intérieur..

Elle hurlait, Ragnar apparaissait ayant sentis le mal de sa mère.

Ragnar : Qu'est-ce qu'il arrive ? Met la à terre.

Il posait sa main sur elle, et soulevait sa robe pour regarder son ventre, celui ci n'arrêtait pas de bouger, et de grossir à vu d'oeil, une lueur rouge ne sortait, et s'éloignait, il semblait aspirer toute vies à proximité pour s'en nourrir, les animaux en perissait une fois touché.

Kerrigan : Aidez-moi..

Ragnar levait les yeux vers son père sur le coup, il posait sa main sur le visage de sa mère lui envoyant un aura pour la calmer et l'endormir afin d'éviter qu'elle ne souffre.

Ragnar : Il semblerait qu'il tient à venir au monde le plus rapidement possible, sa ne s'était pas produit avec moi. Il va falloir attendre que le bébé se nourrisse entièrement pour le sortir par césarienne.

Il garder sa main au dessus évaluant, il plissait les yeux, l'aura rouge s'arrêtait et le ventre de Kerrigan était aussi gros que si elle l'avait porté neuf mois. Ragnar apparaissait donc une dague pour l'ouvrir et lui en sortir. L'enfant garder une aura rouge autour de lui, Ragnar le donner à son père, pour refermer magiquement sa mère, et éviter ainsi une cicatrice.

Enzo : Il se passe quoi ici ? J'ai entendu des hurlements.

Il regardait les mains de Ragnar en sang, ainsi que sur Kerrigan, il s'approchait rapidement et voyait ensuite l'enfant que tenait Zankou.

Enzo : Elle a déjà accouché, s'est impossible.

Ragnar : Il a utilisé les pouvoirs qu'il a en lui pour grandir plus rapidement.

Il regardait autour de lui, voyant tout des animaux mort, et des végétations également ayant aspirer la vitalité de tout ce qu'il se trouvait proche.

Enzo : Pourquoi j'ai l'impression qu'il détient pas mal des pouvoirs de Satan ? Il risque pas d'être dangereux se gosse ?

Il levait les mains voyant déjà le regard noir que lui lançait Zankou.

Enzo : S'est bon, j'ai rien dit, j'espère juste que vous allez gérer son éducation et que je me retrouverais pas comme ses plantes ou ses animaux.

Il se grattait la tête.

Enzo : MAis sa veut dire que.. Il est pas de Cenarius l'enfant qu'elle portait, et donc que vous..

Il remettait ses mains dans les poches regardant en direction de Zankou.

Enzo : Ok, sa ne me regarde pas non plus.




[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1372
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Quoi? encore?   Ven 29 Juil - 23:30

Maintenant que je le regarde avec elle, j'ai presque envie de tout faire pour le récupéré. Oui, je ne sais pas ce que je veux. Je me suis dit qu'il serait mieux de le laisser avec sa nouvelle famille mais...la façon qu'elle a eu de me regarder, c'est comme ci elle m'avait lancer un défis et puis quand on y pense. Comme il m'a embrasser, c'est à peine si avait pas envie de m'enlever le caleçon.

Derek: oui, je pense qu'on se reverra bientôt.

Vous voyez!? c'est pas une invitation ça? cette elfe lui donne surement pas satisfaction et..bon sang que sa fait longtemps que j'ai plus coucher avec quelqu'un, cette fois je suis au bord de l'explosion. J'allais me tourner pour m'en aller mais, ce cher fils a papa me lance lui aussi un défis.

Derek: il a décidément plein de curieux dans cette ville.

je gardais mon petit sourire en coin, il ressemble beaucoup à Gabriel c'est dingue. Un caractère néanmoins un peu plus présent, à son age Gabriel était plus réservé, plus timide. 

Derek: oui en effet, elle a été présente pile poil quand il le fallait. 

Je posais ma main sur mon torse.

Derek: quel générosité, réussir à consolé Gabriel simplement en relevant sa jupette. 

Je relevais les yeux avant de reprendre un air sérieux.

Derek: juste un putain de profiteuse, elle sais servie de la peine de ton père pour le conquérir. C'est vrai j'étais partit, mais je suis la maintenant.

je regardais autour de moi.

Derek: j'aime bien les bois des environs, je vais peut être ramener la colonie dans le coin. J'en peux plus des montagnes, merci tout de même pour tes conseils "Enzo" je message est passé, mais...les dragons sont tellement têtu.

Je le regardais partir et j'en faisais autant, oui je vais réellement chercher la colonnie et prendre le territoire des environs. les elfes seront pas contre une protection draconienne, en échange de quelque bout de terre.

en attendant un autre message allait vite passer, cenarius écrivait un parchemin déjà prêt à annulé le mariage entre lui et Kerrigan. Il refermait le parchemin tous en levant les yeux, kerrigan se trouvait derrière se doutant pas qu'il était au courant.

Cenarius: ravis de voir que tu va bien.

il s'avançait pour retirer sa main de son épaule.

Cenarius: est ce vrai? tu m'aurais trompé avec Zankou? 

il fermait les yeux finissant par se retourner.

Cenarius: et l'enfant serait de lui?

Kerrigan ne le niait pas en tout cas, bien qu'elle s'assurait que l'enfant était bien de lui.

Cenarius: Derek m'a fait comprendre le contraire, il peut sentir ses choses la et je mettrais pas ses sens en doute. 

Il se retournait à nouveau tenant la table devant lui.

Cenarius: la vision de Teijo était juste, lorsqu'on arrivait pas a avoir d'enfant j'ai...été le voir pour espérer de l'aide. Il m'a affirmé que je pourrais jamais te donner d'enfant et ni à personne d'autre. J'ai jamais osé de le dire et quand tu m'as annoncé que tu étais enceinte.

Il serrait le bois de la table.

Cenarius: j'ai repris espoir et cru qu'il c'était trompé. Je vais rompre ce mariage, tu sais quel sont les conséquences de l'infidélité? Je devrais prendre la décision de te bannir, mais je te laisse la décision de partir ou non. En mémoire de ton père, je te laisse le droit d'élevé cette enfant ici..mais zankou ne peux plus mettre les pied ici, compris?

il se retournait la regardant sortir avant de retourner la table sous la colère. C'est comme ça que Ragnar allait prévenir la situation à son père et rejoigna Kerrigan au bord du lac.

Zankou: tu viens toujours ici quand quelque chose te tracasse, c'est un peu comme ton sanctuaire.

il s'avançait vers elle tout en regardant son ventre.

Zankou: mon père est entre de bonne main, silas ne viendra pas tourner autour de Komura et encore moins me provoquer. Ragnar m'a prévenu de la situation, permet moi de te dire que je m'en doutais.

il posait lui aussi sa main sur son ventre.

Zankou: qu'est ce qu'un elfe pourrait face à moi? mes gênes sont plus coriace.

il relevait son menton.

Zankou: personne ne pourrait te haïr, il est blessé mais sa lui passera. Ou tu pourrais rester avec moi, plus besoin de se cacher désormais.

il fronçait un peu les sourcils n'étant pas d'accord avec sa décision.

Zankou: ce village reste le tiens, cenarius se l'est juste approprier par alliance. Tu es né et as agrandit ici. Si quelqu'un doit partir c'est lui, qu'il retourne dans son village natal! 

il fini par sourire la prenant dans ses bras.

Zankou: dans ce cas, je te garderais dans mes bras. J'aime bien que ton corps frissonne pour moi.

il caressait ses cheveux.

Zankou: tu sais combien de temps j'attend que tu me dise ça? alors au diable le village! je nous trouverais une belle maison pour nous.

la voyant se crisper de douleur il se reculait déjà inquiet.

Zankou: qu'est ce qui t'arrive Kerrigan?

il l'attrapait vite sachant déjà pas quoi faire.

Zankou: je vais appeller les guerisseurs! n'accouche pas c'est bien trop tôt!

Ragnar arrivait rapidement afin d'aider sa mère.

Zankou: pourquoi elle hurle comme ça? elle perd l'enfant? si c'est cenarius qui lui a jetter un maléfice ou autre! je le tue!

il regardait vite autour de lui, sa n'avait strictement rien avoir avec Cenarius. A cette instant il ressentait l'aura de satan, comme ci l'enfant utilisait ses propres pouvoir pour se dévlopper.

Zankou: fais quelque chose Ragnar! elle souffre!

il l'endormait vite, le ventre de Kerrigan était déjà énorme. Ragnar ne tardait pas plus longtemps, la vie de kerrigan ainsi que celui de l'enfant était en jeux. A l'aide d'une dague il lui ouvrit le ventre afin de sortir l'enfant.

Zankou: tu te rend compte que tu viens d'ouvrir ta mère? 

il prenait son fils le regardant.

Zankou: tu as de la chance que tu es encore trop petit pour avoir la fessé, tu as vu dans quel état tu as mis ta mère?

heureusement les soins de Ragnar était efficace, ormi le sang kerrigan n'avait plus aucune séquelle. Un visiteur venait à leurs rencontre attirer par les cris de Kerrigan, enzo se laissait entrainer par sa curiosité. Biens vite le regard de zankou devenait noir n'aimant déjà pas qu'on parle comme ça de son fils.

Zankou: c'est moi qui risque de devenir dangereux si tu parle comme ça de mon fils!

il regardait autour de lui, c'est vrai que même pour un nourrisson il a déjà causer pas mal de dommage.

Zankou: c'est juste un enfant qui n'a pas la encore conscience de ses pouvoirs, on a crains pour Ragnar et pourtant aujourd'hui il est aussi bon que sa mère.

Il se levait avançant deux pat vers enzo.

Zankou: tu es bien trop curieux pour un gamin, si j'aurais pas mon fils je t'aurais bien mis un fessé. Ton père ne t'en a peux être pas donner assez.

Kerrigan se réveillait, zankou se mettait à genoux à côté d'elle lui donnant son fils.

Zankou: ne panique pas il va très bien, cette fois tu me laissera le nommé même si j'ai pas encore d'idée.

un très jeune dragon pas plus gros qu'un chat, atterrissait tranquillement sur la tête d'enzo s'agrippant à ses cheveux et s'en servait comme point de repère pour plonger sur l'un des animaux mort.

Zankou: qu'est ce que fou ce petit lézard ici?

nicolas: ce petit lézard est avec moi, il a sentit la forte odeur de sang. 

Il ramassait le jeune dragon l'empêchant de manger.

Nicolas: mange pas ça, tu risque d'en être malade.

Zankou: tous le monde est venu matter ma femme?

Nicolas: bien que je suis étonné qu'elle est déjà accoucher, non je suis pas ici pour ça. Mon père a décider de ramener la colonnie prêt du village.

Il regardait enzo du coin de l'oeil.

Nicolas: je crois qu'on lui a lancer un défis, les dragons aiment se battre pour un territoir ou une convoitise quelconque.

Zankou: il veux récupéré Gabriel? 

Nicolas: c'est évident oui.

alex: nico!

une dragonne atterissait à son tour, zankou en levait les yeux en ayant assez d'autant de visite. Elle prenait une forme humain ou presque, puisque quelque détail comme des cornes ne pouvais disparaitre.

Alex: pourquoi ton père nous a emmener ici? les montagnes nous protégeait d'avantage!

Nicolas: pourquoi tu lui pose pas la question?

Alex: tss! il m'écoute à peine, toi il t'écoute.

Nicolas: pas tant que ça.

Alex: tu pourrais peut être lui demander pourquoi il veux toujours pas s'accoupler avec moi? il n'est plus sous l'emprise de Silas et aucun de nous d'ailleurs!

Nicolas: tu as déjà assez d'enfant Alexstrasza!

Alex: mais pas de lui! tu l'as remplacer, mais il doit prendre ses responsabilité, c'est lui le meneur!

Zankou: est ce qu'on est vraiment obligé d'entendre ça! parler de vos reproductions ailleurs! 

alex: et puis quoi encore démon! tu accouche bien ta femelle ici! tu empeste tellement que tous est mort ici!


zankou: qu'est ce qu'elle a dit? j'empeste moi!?

elle ricanait avant de se retourner et se rendre compte que nicolas était déjà loin.

alex: nicolas! tu va parler à ton père? humph!

elle s'en allait à son tour.

Zankou: toi aussi tu veux pas te tirer gamin? on aimerais être seul en famille!

il regardait ragnar sur le coup.

Zankou: quoi? ma femme à le ventre à l'air et j'ai pas envie que d'autre matte le nombril de ma femme! du vent! et j'avais peut être pensé à Matt pour notre fils.

Bon cette fois tous le monde les laisse tranquille et moi j'évitais un maximum alex et ses foutu accouplement. Je crois ainsi lola qui cherchait des herbes médicinal dans la forêt.

Derek: tiens Lola, tu semble surpris de me voir encore ici. Oui tout compte fait la colonnie e tmoi on va rester dans les environs, quel chance non? une proctection de dragon, quoi demander de mieux.

Je m’accroupissais pour bien la regarder.

Derek: j'ai l'impression que sa t'enchante pas des masses, c'est les dragons qui te gêne? ils mangent pas les elfes tu sais? ou bien..c'est simplement moi qui te tourmente. 

Je ricanais arrachant une plante pour la regarder.

Derek: je comprend, je pourrais a mon tour rassurer Gabriel si il venait à être très triste. Tu sais comme tu l'as fais pendant que j'étais captif. c'est dingue tu ne trouve pas? que tu étais la au bon moment pour le consôlé.

elle ose à peine lever les yeux vers moi et continue sa petite cueillette comme ci de rien était. J'attrapais son poignet pour l'obliger à me regarder, elle m'agace celle la!

Derek: tu avais cette idée depuis le début, piquer mon mec. J'ai fais l'erreur d'être partit sous un coup de tête, mais je suis la maintenant.

je la lâchais, me redressant.

Derek: je te laisse dans ta cueillette. attention il a plein d'animaux qui profiterais de manger une elfe seule dans ses bois. Mais je te rassure, si il t'arrive quelque chose je serais la pour consolé Gabriel à mon tour.

je la laissais sur le coup, oui je suis méchant! mais je l'ai toujours été quand on prend quelque chose qui est a moi! je déteste cette fille et je lui ai fais juste comprendre. Je retournais au village croisant le regard de Enzo, il me suit ou quoi?

Derek: tout compte fais, je crois que le message est pas si bien passé que tu l'espérais? mais que pourrais tu faire? me tuer?

Nicolas: papa ne commence pas.

voilà que c'est mon fils qu'il s'en mêle maintenant, bon j'arrêtais pour l'instant retournant à la colonie.

Nicolas: je suis désolé pour le comportement de mon père il est...très rancunier mais aussi déternminé. Si il a décidé de récupérer ton père alors il fera tous pour y arriver, surtout qu'il faut pas nier..gabriel lui a donner beaucoup d'espoir dans cette voix.


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1591
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 26
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Quoi? encore?   Sam 30 Juil - 21:42

En tout cas, à présent que Cenarius est au courant cela avait fait à sacré choc à Kerrigan et comprenait qu'elle n'avait plus sa place dans se village. Kerrigan se laissait aller avec Zankou, lui avouant tout ce qu'elle avait sur le corps, et à présent elle devait faire des choix, cette enfant était à nouveau de lui, alors elle était prête à vivre auprès de lui. Elle souriait, heureuse qu'il ne l'a rejette pas, et se laissait blotir dans ses bras. Elle était prête à quitter se village, et partir avec lui, mais soudain ses douleurs apparaissait et vous connaissez la suite..

Ragnar était toujours présent, ayant sauver la vie de sa mère et celle de l'enfant, que Zankou tenait dans ses bras à présent. Enzo était là, ayant entendu se raffut, mais il préférait ne plus rien dire vous la colère de Zankou à son égars, il regardait juste KErrigan se réveiller.

KErrigan : Zankou..

Elle ouvrait les yeux regardant son fils, et souriait soulagée. Elle le prenait dans ses bras, heureuse de le savoir en bonne santé.

Kerrigan : Oui, s'est à toi de choisir son nom.

Enzo levait les yeux sentant quelque chose se poser sur sa tête, se n'était autre qu'un petit dragon, il en plissait les yeux.

Enzo : Qu'est-qu'un dragon fabrique ici ?

Il le regardait ensuite plonger vers cet animal mort, Enzo tournait ensuite le regard vers Nicolas qui était là. Et bien entendu, cela ennervait Zankou qui n'aimait pas qu'on puisse regarder Kerrigan, même si s'était un bout de sa cuisse.. CEla avait du être dure de la savoir avec un autre homme que lui durant tout ce temps. Enzo était bien surprit de ce qu'il lui disait, que DErek comptait rester ici.

Enzo : Il a emmener sa meute ici, et va vivre près du village ?!

Il fronçait les sourcils sur le coup mécontent, sachant très bien la raison qu'il compte rester ici. Il serrait les poings vu que Nicolas disait clairement qu'il comptait me récupérer. On tournait tous le regard vers cette dragonne qui prenait l'apparence d'une humaine et atterissait cherchant Derek, et désirait toujours s'accoupler avec lui, bien qu'il n'a jamais accepté son offre. Ragnar soupirait d'entendre tout ça, et elle ne semblait pas craindre Zankou ni l'ennerver. Nicolas profitait de cette dispute pour s'éclipser, et ALex en faisait autant par après.

Ragnar : Calme toi.

Enzo : S'est bon, je m'en vais, je vais rejoindre mon père avant que l'autre tente de s'en approcher trop près.


Il partait aussi tôt. Kerrigan semblait n'écouter personne, elle était juste concentrer sur son petit bout sur son ventre, elle levait juste les yeux vers ZAnkou lorsqu'il disait le prénom qu'il avait choisit pour lui.

Kerrigan  : SA lui ira parfaitement.

Lola était toujours charger de ramasser des plantes médicinale pour son village, elle s'arrêtait malgré tout quelque instant voyant Derek s'approcher d'elle, bien entendu, elle ne était mal à l'aise et surprise de le voir encore ici.

Lola : Vous allez vivre ici...?

Elle le regardait bien alors qu'il s'accroupissait pour bien en faire autant, elle détournait le regard sur le coup.

Lola : Ta présence ne me fait rien, j'ai du travail à présent.

Elle baissait la tête continuant de récolter. Elle s'arrêtait malgré tout entendant ses paroles, bien entendu, le stresse l'envahissait craignant qu'il tente quoi que se soit pour me récupérer.

Lola : Il m'aime et je l'aime, alors laisse nous tranquille.

Elle continuait d'éviter de le fixer, elle voulait ramasser une plante mais Derek lui attrapait le poignet, elle le regardait bien sur le coup. Elle écarquillait les yeux de ses paroles, et surtout parce qu'il l'effrayait. Elle continuait de l'écouter alors qu'il se redressait et prenait se message comme une menace. Elle craignait qu'il tente de la tuer pour me récupérer.

Enzo était au village et le suivait du regard, ayant préféré ne plus le revoir ici, mais il semblerait que s'était bien vrai, il comptait rester ici avec sa meute de dragon.

Enzo  : Tu t'en fiches du bonheurs des autres, tout ce qui t'importe s'est ta petite personne, tes qu'un égoïste.

Il se taisait regardant Nicolas arriver pour calmer tout ça. Enzo suivait Derek du regard qui partait rejoindre les autres Dragons, Enzo lui détournait le regard vers Nicolas.

Enzo : Et bien il n'y arrivera pas, et en quoi mon père lui a donner de l'espoir ?

Il se retournait.

Enzo : Peu importe, dit à ton père, qu'il s'approche pas de ma famille.

Il s'en allait pour nous rejoindre, il voyait Lola pleurer dans mes bras, il s'approchait rapidement sur le coup.

Enzo: Qu'est-ce qu'il se passe ? S'est Derek s'est ça ? Il a osé te toucher ?

Lola : Non.. Mais..

Gabriel : S'est bon, tout va bien Enzo.

Enzo : Non tout va mal au contraire ! Il est revenu pour t'avoir à nouveau à lui, je peux savoir ce que tu as fait pour qu'il espère que cela arrive ?

J'étais surpris, d'un côté s'est vrai que j'étais content quand Lola m'a dit qu'il comptait rester ici.. et s'est vrai que je lui ais dit que je l'aimais toujours, et ensuite se baiser, je détournais le regard, Lola me regardait.

Gabriel : Je vais tout arranger.

Enzo : J'espère bien, parce que ta une famille à présent.

Il partait dans sa chambre.

Gabriel : Je vais aller lui parler.

Elle m'attrapait la main et secouait la tête.

Lola : Non, je ne veux pas que tu ailles près de lui, je veux juste que tu restes auprès de moi.. Je t'en prie.


Gabriel : Bon d'accord.

On allait se coucher tout les deux, elle me serrait contre elle, moi je n'arrivais pas à dormir, perdu dans mes pensées.. Je finissais par me décaler d'elle, je m'habillais et finissait par sortir, Enzo qui n'était pas encore endormi plissait les yeux m'ayant vu sortir, il finissait par me suivre discrètement.

Je partais jusqu'à Derek, je finissais par le retrouver endormis, mais il se réveillait rapidement ayant sentis ma présence.

Gabriel : Alors c'est ici que tu vas vivre ?

Ils ont fait de sortes de grande tantes, j'étais entré dans la sienne me doutant qu'il devait se trouver dans la plus grande. J'avais déjà eu peur qu'il soit accompagné mais heureusement se n'était pas le cas.

Gabriel : Pourquoi tu ne m'as pas dit que tu comptais t'installer ici ?

Enzo était au campement des dragons, devant la tête, il était déjà prêt à rentrer mais tournait le regard vers Nicolas.

Enzo : Encore toi ?

Il se retournait face à lui.

Enzo : Je suis venu chercher mon père.

Moi je visitais un peu sa tante, mais surtout évitait de ne faire de bêtise avec lui sinon tout serait compliqué.. sa l'est déjà.

Gabriel : Lola m'a tout raconté, ce que tu lui as dit et mon fils ne semble pas t'apprécier non plus.

Je soupirais, me retournant pour le regarder, il était déjà bien en face de moi, j'en entre ouvrais les lèvres.

Gabriel : nous deux.. on ne peut plus, j'ai une famille, se serait injuste de ma part que je fasse ça.

Il semble s'en moquer tout ce qu'il compte s'était de me récupérer, et le montrait bien, rien que le fait qu'il soit aussi proche de moi, me donnait des envie de lui sauter dessus. Je finissais par l'embrasser avec envie, je me décalais quelque instant le regardant.

Gabriel : On ne peut pas..

Et pourtant on continuait, et il finissait par me mettre dans son lit. Je me blotissais dans ses bras, cette instant avec lui m'a tellement manqué, je restais à présent dans ma boule avec lui.

Enzo se retournait désirant ouvrir, mais Nicolas sachant ce qu'il se passait à l'intérieur l'en empêchait.

Enzo : Qu'est-ce que tu fais ?

Il comprenait que s'était déjà trop tard, il détournait le regard et finissait par se dégager de lui et partir. Il se retrouvait près du lac où Kerrigan aimait bien se réfugier, il passait ses mains dans ses cheveux, et lançait des cailloux dans le lac. Il entendait des bruits de pats et se doutait qu'il s'agissait de Nicolas.

Enzo : Ta l'intention de me suivre partout ? Si tu ne serais pas revenu, tout aurait été plus simple, mon père ne l'aurait jamais revu et il aurait continuer à l'oublier. Tout ça s'est de ta faute.

Il lançait une nouvelle fois un cailloux qui faisait des ricochait dans l'eau.

Enzo : Maintenant il va retourner avec lui, et va nous oublier. Il s'est servis de ma mère comme on le ferait d'un chien pour l'oublier et maintenant qu'il est revenu, il en a plus besoin ni de nous.

Il détournait le regard ne désirant pas qu'il le regarde.

Enzo : Arrête d'essayer de le défendre, et défendre ton père. Je ne veux plus les voir, aucun des deux. Comment je vais annoncer sa à ma mère hein ? Et à ma soeur tsss.. Il est hors de questions qu'il garde ça secret et qu'il se joue d'elle.  

Il se levait.

Enzo : Je vais me coucher.

Il partait, mais malgré qu'il était rentré chez lui, il n'arrivait pas à dormir, voulant entendre si je revenais ou non, et sa n'était pas le cas, j'étais resté toute la nuit avec Derek sans m'en rendre compte.. Je m'étais endormis là-bas. S'était au matin, que j'ouvrais le syeux me rendant compte, je me redressais rapidement sur le coup.

Gabriel : S'est pas vrai.

Je m'habillais, Derek me regardait bien entendu.

Gabriel : Ils vont remarquer que je ne suis plus là.

Il fait bien exprès de me retarder et de faire en sorte que je reste près de lui.

Gabriel : Derek.. faut que je rentre.

Je me retournais l'embrassant, mais je finissais par me retirer de lui et m'habillait. Je finissais par rentrer au village. Je voyais Enzo qui me regardait déjà d'un drôle d'air, je m'approchais de lui.

Enzo :Tu étais où ?

Gabriel : Et bien.. Je me suis réveillé tôt, j'avais du mal à m'endormir, je suis partis me promener.

Enzo : te promener jusqu'à la tante de Derek, et t'envoyer en l'air avec lui ?

Gabriel : Tu m'as suivis ?

Enzo : Tu ne nies même pas, je veux que tu dises toute la vérité à ma mère, ou s'est moi qui le ferait. Je veux plus te revoir.

Je le regardais partir, s'est se que je regrettais.. Je vais perdre ma famille.. Il faut que je dise toute la vérité à Lola.. Ce que je finissais par faire, elle pleurait bien entendue et était anéantie. Heureusement que Liméria n'était pas là.. Mais elle va finir par le savoir elle aussi, et je vais les perdre tout les deux.



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1372
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Quoi? encore?   Lun 1 Aoû - 0:57

Je me demande si j'ai bien fait d'aller voir cette cruche de Lola, elle va raconter tout à Gabriel et...il va m'en vouloir. J'ai pas réfléchit sur l'instant, il m'a prit mon mec et je devrais jouer les faux cul avec elle? impossible! mais je l'imagine bien pleurnicher dans ses bras "ouinn! Derek est méchant, caline moi Gabriel"

Derek: rahh saleté d'elfe!

j'attrapais une fourrure pour la lancer sur le lit, qu'est ce que j'aimerais qu'elle se face retenir de force loin d'ici! sa serait mon tour de consoler Gabriel. D'ailleurs il entrait dans ma tante, j'en ouvrais grand les yeux surpris.

Derek: Gabriel? qu'est ce que tu viens faire ici?

Pfff, il est venu me disputé? je m'en doutais! elle a pleurnicher cette grognasse!

Derek: Oui, c'est pas le luxe d'une maison elfe, mais je t'assure que dormir sur des fourrures c'est le pied. les poils font des guili au cul.

je m'approchais de plsu en plus de lui.

derek: j'ai pas vraiment eu l'occasion de te le dire, tu étais trop occuper avec ta petite famille. Je devais faire quoi? entrer chez toi et dire " ah! au faite Gabriel, je vais squatter à côté et me promener tous nu dans les bois. sa dérangera pas trop ta femme j'espère?" 

J'en relevais le sourcils tout en faisant mon sourire en coin. Non mais regardez le marcher partout, il essaye de m'éviter à sa façon, mais je le suivais jusqu'à presque me coller à son dos.

Derek: et qu'est ce que je lui ai dit hein? que je comptais vivre dans les parages, que je comptais te conquérir à nouveau et oh! et je l'ai ai même dit de faire attention aux bêtes sauvage qui rodent dans les bois.

Je tenais ma main sur mon coeur, me moquant un peu.

Derek: je voulais surtout pas qui lui arrive quelque chose, je n'ai fais que la prévenir. Imagine la retrouver dévorer par une bande de lapin enragé.

Dès qu'il se retournait pour me regarder, je lançais le pouvoir de mon regard séducteur.

Derek: tu as raison Gabriel, sa serait inhumain d'agir aussi égoïstement. Se laisser aller à nos pulsions, cette envie de se toucher, de s'embrasser.

J'approchais mes lèvres le frôlant seulement de mon souffle, je sais comment le faire craquer et c'est pas la première fois que j'utilise cette méthode. Avec la tête qu'il me fait c'est juste une question de seconde avant que....sa y est il me saute presque dessus pour m'embrasser. 
 
Derek: Hum, oui on peut pas..

tu parle il a déjà ses mains entrain de ploter mes fesses, moi je me moque qu'il trompe sa femme. Je suis certainement pas la meilleur personne pour critiquer la dessus, je le poussais sur mon lit lui retirant vite ses vêtements.

Derek: je te l'avais dit, les fourrures font des guili au cul.

J'en ricanais l'embrassait vite le torse. Mon fils faisait sa petite ronde nocturne et c'est ainsi qu'il en repéra Enzo dans les parages, il s'avançait vite devinant ses intentions.

Nicolas: que viens tu faire ici? les autres auraient pu te prendre pour une intrus et s'attaquer à toi. On entre pas dans une colonie de dragon sans y être invité.

il levait les yeux vers ma tante tout en suivant enzo de prêt.

Nicolas: je pense pas que se soit une très bonne idée.

Il se mettait vite devant l'entrer pour l'empêcher de passer.

Nicolas: comme je te l'ai dit, c'est pas une bonne idée.

Il en baissait les yeux sachant ce qu'il se passait la dedans et Enzo le compris aussi puisqu'il partait. Moi les ayant sortit dehors, j'en tournais le regard dans cette direction mais retournait vite à mes occupations. Nicolas l'avait suivait jusqu'au lac et s'asseyait à côté d'enzo regardant dans la même direction.

Nicolas: Tu as sans doute raison, sans moins ta famille aurait continuer à vivre normalement. Je suis responsable de ta colère actuel. Pourtant as tu seulement penser au conséquence? mon père serait encore sous l'emprise de Silas, il aurait fini pas obtenir ce qu'il souhaite. Les dragons seraient devenu plus nombreux et plus fort avec les gênes de Silas. 

Il prenait lui aussi une pierre la lançant à son tour.

Nicolas: il les auraient utiliser pour détruire l'espèce humaine et dominé les autres.

il tournait son regard vers lui aussi.

Nicolas: Je l'ai fais parce que sa semblait la meilleurs décision à prendre, je doute néanmoins que ton père t'oublie. Il reste ton père et tu es son fils, même si il commet des erreurs sa ne changera pas à l'amour qu'il te porte. Mon père aussi à commis beaucoup d'erreur, j'ai longtemps été en colère contre lui mais avec le temps sa te passera.

pour l'instant Enzo reste furieux et c'est pas avec des mots que cette colère passera facilement.

Nicolas: les secrets ne donnent rien de bon je te l'accorde mais je pense pourtant que c'est pas à toi de dire la vérité. L'amour est bien plus complexe que tu ne le crois, tu le sera un jour quand tu aimerais à ton tour.

Il le laissait partir pour l'instant lui aussi retournait à sa ronde

C'est au petit matin que j'étais éveiller par Gabriel qui se redressait brusquement, il ne c'était même pas rendu compte qu'il c'était endormis. J'en peux rien si monsieur voulait le refaire encore et encore jusqu'à qu'il s'endorme dépuisement. J'ouvrais un oeil regardant ce qu'il faisait et me redressait pour me coller à son dos.

Derek: tu n'es pas obligé de partir tous de suite, on pourrait faire la gâterie du matin. J'en suis sûr que tu ne serais pas contre un petit déjeuné coquin.

il est complètement paniqué, j'ai l'impression de me voir la première fois que je trompais ma femme.

Derek: ne panique pas, tu dirais que tu avais une envie de pisser dans les bras.

il se retournait pour m'embrasser avant de filer, j'en souriais replongeant dans mon lit. Il a encore son odeur partout, mmmh j'espère qu'on pourra des nuits mouvementé comme celle la. On dirait presque j'étais pas le seul n'avoir plus rien faire depuis des siècles, on peut dire qu'il c'était lâcher. j'en souriais à cette idée ou alors elle était vraiment pas doué.

Nicolas repérait une fois de plus Enzo et surtout la crise qu'il faisait à son père, nico soupirait avant de marcher dans sa direction.

Nicolas: je sais ce que tu va dire, tu va vraiment croire que je te suis et peut être que tu as raison. 

il regardait en direction de sa maison.

Nicolas: ton père a révélé la vérité à ta mère, j'arrive à ressentir sa peine.

L'expression de colère se faisait d'avantage remarquer sur le visage de Enzo.

Nicolas: tu va devoir mettre ta colère de côté pour bien t'occuper de ta mère, elle a besoin de ses enfants plus que tout pour l'instant. Je suis en colère contre mon père, il aurait pu avoir plus de tact. 

il en soupirait désespéré par mon comportement.

Nicolas: il faut dire que sa fait des années qu'il attend ça.

Il levait vite ses demains.

Nicolas: très bien, j'arrête de lui trouver des excuses. Tiens ta mère sort...

il plissait les yeux la voyant partir en direction de la colonie.

Nicolas: elle est en colère a présent, j'espère qu'elle va pas faire de bêtise.

Gabriel sortait lui aussi avec une gueule jusque par terre, il a au moins eu le courage que j'ai pas eu. dire la vérité dès le début, bien que avec Enzo il en avait pas eu trop le choix.

Nicolas: tu déteste pas ton père enzo, tu finira pas lui pardonné. En attendant on devrais aller chercher ta mère, j'ai déjà peur de ce qu'il risque de passer.

Et oui elle arrivait dans la colonie et c'est surement pas pour venir chercher des plantes médicinal ou plutôt des plante venimeuse pour me les faire avaler. Elle me trouvais au milieux du camps entrain de dépecé une bête pour le déjeuner, je me tournais me retenant de sourire sur le coup. Vu ses yeux rouges je devenais qu'elle connaissait la vérité.

Derek: moi qui pensait t'avoir prévenu hier, les bois sont remplis de danger. Qu'est ce que tu viens faire parti tant de dragon qui n'ont même pas encore déjeuner?

elle me faisait sa crise pour Gabriel, mon dieu qu'est ce que sa me fait rien du tout.

Derek: je n'ai fais que reprendre ce qui était à moi et contrairement à vous ma mère, j'ai pas profité de sa peine pour sauter dessus. Il m'a suffit de le regarder de le sourire et il m'a sauter dessus..ah que cette nuit était torride.

j'étais surpris, elle vient de me gifler. Je levais la main pour déjà empêcher les dragons de la découper en deux.

Derek: ne refais jamais ça ou je les retiendrais pas la prochaine fois.

Nicolas: papa!

pourquoi il s'avance vers dans d'un pat aussi décider. J'allais vite le savoir avec un bon coup de poing sur le coin de la mâchoir, j'en tombais ta terre sur le coup! je crois que je préférais la gifle de l'autre folle.


Derek: t'es complètement con ou quoi?


Nicolas: pourquoi tu es obligé d'être aussi cruel!? tu as gagné et il faut encore que tu en rajoute.

Derek: le fils qui me fait la morale maintenant. C'est à cause de cette chienne que j'ai entendu des année Gabriel! elle juste profité de sa faiblisse pour monter ses niches.

Nicolas: non! le responsable c'est uniquement toi! tu as fuis dès que sa allait mal au lieu de t'expliquer et maintenant tu rejette la faute sur les autres.

Je me redressais léchant ma lèvres.

Derek: sa n'a plus d'importance, je suis à nouveau avec lui. 

Nicolas: tu fais exactement la même erreur que tu as fait avec maman.

J'en retroussais le nez, j'aime pas quand il utilise sa mère dans nos dispute. Il marchait vers Lola prenant sa main afin de quitter.

Nicolas: venez, c'est pas un endroit pour vous.

j'attrapais vite le couteau pour l'enfoncer dans le cou de la biche, oui j'imagine que c'est cette maudite elfe! Liméria était la a attendre leurs retour.

Nicolas: ne retournez plus dans le camps, des dragons pourraient s'en prendre à vous uniquement pour faire plaisir mon père. Je suis désolé de vous avoir causer autant de problème. Mettez ceci dans votre thé.

Il sortait des herbes de sa poche.

Nicolas: on en trouve uniquement dans les colonnes, sa a plus ou moins le même effet qu'une bonne aura. Sa vous aidera à vous détendre quand vous sentirez que la peine est trop forte. Mon père en prenais régulièrement, c'est sans danger et très bon.

il faisait un petit sourire vers Liméria qui est aussi dans tous ses états.

Nicolas: vous devriez en prendre aussi.

ensuite Enzo.

Nicolas: c'est très bon pour calmer la colère également.

Il les laissait pour l'instant partant jusqu'à ce lac ou il retirait ses vêtements pour se baigner un peu et surtout laisser sa main trempé dans l'eau rougis par le coup de poing qu'il m'avait donner.

Barka: pour un être né humain, tu dois avoir un fort potentiel pour vivre avec les dragon.

nicolas se retournait le regardant de la tête au pied.

Nicolas: vous êtes qui?

Barka: ah, mais ses yeux..tu as droit à un petit boost draconique. Je doute que tu te souvienne de moi, tu étais bien trop jeune à cette époque.

Nicolas: ton visage met étrangement familier.

Barka: peut être, mais autre fois je changeais un maximum mon apparence pour éviter qu'on puisse savoir qui j'étais vraiment. Aujourd'hui j'ai cesser de me cacher alors je dois surement te faire penser à mon fils Akio.

il passait sa main dans ses cheveux.

Barka: c'est les cheveux qui font cette effet la.

Nicolas: peut importe, vous n'avez rien a faire ici.

Barka: non mais pourtant je suis la, autre fois j'aurais tout donner pour avoir autant de dragon à mes côtés.

Il haussait les épaules.

Barka: mais c'était le bon vieux temps.

Nicolas: alors vous voulez quoi.

Barka: on va devoir discuté plus tard, je crains qu'on est un invité.

Il disparu la seconde d'après, Nicolas sortait de l'eau cherchant autour de lui et repérais liméria qui sortait des buisson.

Nicolas: liméria? je...

il se regardait nu comme un ver et attrapais vite un vêtement pour cacher son entre jambe, elle était rouge comme une tomate prêt à se cacher tête sous terre si c'était possible.

Nicolas: désolé!

il s'approchais toujours en cachant une petite partie de lui.

Nicolas: je pensais ps que j'aurais de la visite ici et..

il levait les yeux vers Enzo qui était venu lui aussi et la tête qu'il faisait de voir nicolas nu juste à côté de sa soeur.

Nicolas: c'est pas du tout ce que tu crois!

il levait son autre main voyant qu'il prenait la mouche et en faisait tomber son vêtement montrant tout.

Nicolas: j'étais entrain de prendre un bain dans le lac et...

Liméria qui criait de voir un homme complètement nu d'aussi prêt et la gifle sans suivis rapidement. Bon on avance un petit peut le laissant le temps de s'habiller, il frottait encore sa joue portant la marque d'une main.

Nicolas: je comprend ce que a ressentis mon père maintenant, tu pensais quand même pas que j''allais sauter sur ta soeur si?

il grognait un peu entre ses dents.

Nicolas: elle est rentré choquer maintenant, on va me prendre pour quoi? 

il soupirait arrachant un peu les branche au passage.

Nicolas: les femelle dragonne n'ont jamais fait autant d'histoire devant un homme nu même la première fois qu'elles sont pu prendre forme humaine. Je pouvais pas savoir non plus que vous viendrais me voir me baigner! d'ailleurs tu semble plus apaiser, est ce que as tester mes herbes?

Spoiler:
 


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1591
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 26
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Quoi? encore?   Lun 1 Aoû - 21:55

Je sais parfaitement ce que j'ai fais, j'ai trompé Lola, et Enzo va m'en vouloir pendant très longtemps.. mais je n'arrivais pas à pensé à autre chose que Derek, et je me rend compte que Lola ne m'a jamais satisfait de se côté là, il m'a suffit que je passe cette nuit avec lui pour le comprendre, je me suis sentis à nouveau vivant, moi même. Je vais devoir assumé mes actes à présent, et dire toute la vérité à Lola, je ne veux pas lui cacher sa trop longtemps, autant être frans dès le début, au sinon elle en souffrira encore plus.. ET se n'est pas ce que je souhaite, car j'ai malgré tout beaucoup de respect pour elle, et elle ne mérite pas ça.

Enzo venait de me faire une crise, me disant clairement qu'il ne voulait plus le voir, je le comprend.. Il est en colère, sa me fait mal, mais s'est normal, j'espère que sa finira par lui passer et qu'il me pardonnera un jour. Lola était en pleure de mes aveux, je sais que s'est ce qu'elle craignait depuis le début.

Enzo lui partait, tentant de garder son calme, mais il n'y parvenait pas. il tournait le regard vers Nicolas qui venait vers lui.

Enzo : Oui, et j'aimerais que t'arrête de me suivre.

Il regardait vers la maison, lorsque Nicolas disait que je venais de tout dire à Lola, il en détournait le regard les poings serrés.

Enzo : Tsss.. Ton père à réussis son coup, à briser notre famille, il doit être content, il a eu sa vengeance.

Il gardait son regard ailleurs écoutant malgré tout ce que Nicolas disait. Il le fusillait du regard lorsqu'il disait que sa faisait des années qu'il attendait cet instant.

Enzo : T'arrive toujours à lui trouver des excuses s'est pas possible !

Il regardait ensuite sa mère sortir, elle semblait déterminé et partait vers la direction de la colonie, sans doute pour retrouver Derek et l'affronter.

Enzo : elle va voir Derek.. ?

Je sortais, s'était plus dure que je ne le pensais, elle m'a gifflée bien entendu, et s'était la première fois que je la voyais autant en colère, mais s'est compréhensible, je l'ai blessé. Enzo me regardait de loin mécontent.

Enzo : Bien sur que si, tu ne sais pas ce que je ressens en se moment. Oui, je vais aller la chercher..

Lola elle arrivait jusqu'à la colonie de Derek et faisait déjà face à Derek, alors que Derek depecait une bête pour diner, les elfes ne tuent aucun animaux de la forêt, ils les préservent et sont tous végétarien, elle levait bien les yeux vers Derek.

Lola : Tu n'es qu'un être immonde, tu ne mérites pas ta place dans se monde. S'est moi qui me suis occupé de lui durant toute ses années, qui l'ait soutenue, qu'il l'ait aimé, je me suis battue pour qu'il soit heureux, et j'y suis arrivée, on étaient heureux, et toi tu es venu tout gâché !

Elle avait déjà les larmes aux yeux.

Lola : JE n'ai pas profiter de la situation !

Elle le giflait sur le coup, de ce qu'il osait dire à propos de cette nuit. Elle regardait vers les autres dragons qui étaient déjà prêt à foncer dessus mais Derek les empêchait d'agir. Enzo arrivait ensuite, avec Nicolas et il lui donnait aussi tôt un coup de poing au visage, Enzo lui prenait sa mère contre elle. Il regardait d'un regard mauvais en direction de Derek qui était à terre sous le coup de son fils. Mais finissait par se relever, se disputant tout les deux. Lola était vraiment bouleversée, et  finissait par suivre Nicolas partant de là, il rentrait jusque chez eux, Liméria les attendant se demandant ce qu'ils faisaient.

Liméria : où étiez-vous ? Mère vous pleurez ? Quelqu'un peut m'expliquer ce qu'il se passe ?

Lola regardait Nicolas écoutant ce qu'il disait, Enzo s'approchait de sa soeur lui expliquant la situation, elle posait sa main devant sa bouche n'en revenant pas. Elle prenait l'herbe pour le thé que Nicolas lui donnait, Enzo en faisait autant.

liméria : je vais préparer le thé..

Elle le préparait et finissait par donner une tasse à chacun, se marchait et calmait rapidement les tensions, Lola avait finis par s'endormir dans son lit, Liméria était choquée par cette nouvelle et ne comprenait pas pourquoi j'avais fait ça. Elle finissait par sortir, pouir prendre l'air et se rendait jusqu'au lac, ne pensant pas qui'l y aurait quelqu'un, et n'avait pas entendu la présence de Barka.. Elle finissait par sortir du buisson, elle baissait les yeux voyant l'entre jambe de Nicolas, qui était complètement nu, elle en rougissait complètement gênée.

Liméria : Désolé !

Elle détournait la tête rougissant bien, Enzo qui arrivait à son tour, restant immobile devant eux, il regardait bien Nicolas qui était nu, enfin, il cachait une partie.

Enzo : JE vais vous laissez, vous semblez "occupez".

Il se retournait, mais tournait la tête vers Nicolas qui tentait de s'expliquer, et sur le coup il en faisait tomber ses vêtements, Enzo baissait les yeux regardant bien entendu cette partie. Liméria elle criait sur le coup et giflait Nicolas. Plus tard, Liméria avait finis par rentrer chez elle retrouvée sa mère, et Enzo se promenait avec Nicolas qui avait réussit à s'expliquer, gardant malgré tout la gifle de sa soeur.

Enzo : Va savoir, ma soeur reste une jolie fille, elle pouvait t'intéressée.

Il soupirait.

Enzo : Elle va s'en remettre, t'en fait pas pour elle.

Il se taisait l'écoutant parler des dragons, et du fait que la nudité ne les gênait pas chez eux.Et ensuite des herbes, il baissait les yeux.

Enzo : Oui, sa semble fonctionner, enfin, tant que je ne vois pas ton père sa ira jusque là.

Il s'arrêtait le regardant.

Enzo : Comment tu arrives à le supporter ? Il est tellement égoïste.. Tu es vraiment différent de lui.

Gabriel : Enzo..

Il tournait le regard vers moi.

Gabriel :J'aimerais te parler, s'il te plaît.

Enzo : J'en ais pas envie pour l'instant.

Je m'approchais, regardant Nicolas du coin de l'oeil et ensuite vers Enzo.

Gabriel : Vous semblez bien vous entendre tout les deux.

Enzo : Et alors ? s'est un crime ?

Gabriel : Non, j'en suis ravis.

Enzo : parce que s'est le fils de Derek ? Il n'est pas comme lui, si sa aurait été le cas, je l'aurais détesté. Je suppose que tu te dirigeait jusqu'à lui, tu as déjà vite passer le capte on dirait.

Il passait à côté de moi, s'en allant préférant m'ignorer, je tournais le regard vers Nicolas.

Gabriel : J'espère qu'il finira par accepter de me parler, prend soin de lui durant ce temps. Et je ne me vois plus rester dans le village, je veux éviter que Lola ne me revois et qu'elle puisse..

Je détournais le regard.

Gabriel : Je ne voulais pas la blessé, ni mes enfants. Mais Derek et moi, s'est.. tellement fort entre nous. Je vais vivre avec lui, le temps que tout se calme et que Enzo et Liméria puisse me pardonner, sa sera plus facile pour eux que je sois loin de leur mère.

Je le regardais à nouveau.

Gabriel : bien je te laisse, Enzo semble vraiment t'apprécier.

Je finissais par partir rejoindre Derek, je m'approchais de lui, il a déjà le sourire au lèvre, je sais qu'il attendait que ça.

Gabriel : Je peux rester vivre ici, avec toi ?

Il ne va pas refuser bien entendu, je lui souriais et me collais déjà à lui, j'ai besoin de réconfort après tout ce qu'il vient de se passer, posant ma têt contre son torse, fermant les yeux.

Gabriel : J'aimerais qu'on rattrape le temps perdu, mais je ne peux pas délaisser mes enfants.

Je levais la tête pour le regarder.

Gabriel : Tu veux bien faire un effort avec eux, faire en sorte qu'ils t'apprécient ? Et arrêter d'en vouloir à Lola, et de le critiquer ou de la rabaisser, sans elle, je serais toujours dans un sale état, et seul.


Enzo était toujours avec Nicolas, s'occupant de son cheval, il tournait le regard vers lui.

Enzo : Tu sais, tu n'es pas obligé de le coller, je ne vais rien faire de stupide, comme affronter ton père. Je doute que je ferais le poids contre lui de toute façon. Retourne donc à tes occupations, je dois t'ennuyer avec mes histoires.

Il enfilait une scelle à son cheval.

Enzo : S'est juste une mauvaise journée, et pour Cenarius aussi, il semblerait que l'amour soit plus une faiblesse qu'autre chose, vu de la façon que sa finis. Sa ne me donne pas envie que cela m'arrive, pour me faire tromper à mon tour et finir comme eux.

il le regardait du coin de l'oeil.

Enzo : Mais si tu tiens tant à me suivre partout, alors prend le cheval de ma soeur, je besoin de me vider la tête.

Il grimpait sur son cheval, mais attendait malgré tout Nicolas, il ricanait vu qu'il ne savait pas comment s'y prendre. Il finissait par descendre et l'aidait à préparer le cheval.

Enzo : Tu as plus l'habitude avec les dragons que les chevaux on dirait. Laisse moi faire.

Il touchait la main de Nicolas sans le faire exprès, il le regardait quelque instant et finissait par serrer les sangles.

Enzo : Voilà.

Il grimpait à nouveau sur son chevale et finissait par partir tout les deux, s'éloignant du village. Il le faisait galoper et bien entendu, le cheval de Nicolas suivait le sien, Enzo le regardait souriant vu qu'il ne semblait pas à l'aise.

Enzo : Tu te débrouilles bien.

Il arrêtait son cheval.

Enzo : Stop, se n'est pas normal.

Son cheval semblait s'affoler. Enzo descendait, posant ses doigts au sol, du sang noir, il se redressait regardant devant lui.

Enzo : Des créatures d'un démoniste, il faut prévenir Cenarius.

Akio : Vous allez prevenir personne.

Il apparaissait magiquement.

Akio : J'ai sentis la présence de Barka ici, je le cherche.

Il pointait le bout d'une arme sous la gorge de Enzo.

Akio : Alors ?

Enzo : J'ignore de qui il s'agit.


Akio : S'est vrais se mensonge ?

Il faisait apparaître ses créatures, qui faisait fuire les cheveux jusqu'au village. Moi je me décalais de Derek voyant les cheveux revenir, je reconnaissais evidemment celui de mon fils et de ma fille.

Gabriel : Se n'est pas normal, ils leurs est arrivé quelque chose.

Je me mettais à courir pour m'y rendre, mais Derek étant plus rapide m'attrapait pour s'y rendre. Akio levait la tête repérant Derek arriver, il retirait la lame de la gorge de Enzo.

Akio : Tient Derek sa faisait longtemps, et toujours avec ton joujou à ce que je vois. Je ne cherche pas les ennuis, je veux juste savoir si mon père est passé par là.JE veux savoir ses intentions, et je sais qu'il te parlait.

Il regardait vers Nicolas à cet instant.

Akio : Qu'est-ce qu'il te voulait ?!

Gabriel : Tu sembles le craindre.

Akio : Je n'ai aucune confiance en lui et je tiens à assurer mes arrières s'est tout. Je me demande, que fais Zankou en se moment ? J'aimais bien le servir, et qu'il assure ma protection.

Enzo : Avec KErrigan sans doute, et au manoir de son père.

Akio : Vous n'êtes plus en sécurité ici. Pendant que je vous parles, le village se fait saccager par mes démons.

Il souriait.

Gabriel : Liméria..

Il regardait Derek s'approcher déjà mécontent sans doute.

Akio : Mon père désire quelque chose ici, et j'ai bien l'intention qu'il ne l'obtienne pas et ainsi lui faire passer un message de ma part.

Malgré que Derek le tenait, il disparaissait tel une ombre.



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1372
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Quoi? encore?   Mar 2 Aoû - 21:59

Comment mon fils arrive à me supporter? cela semblait le faire sourire c'est vrai que c'est pas toujours facile avec moi.

Nicolas: C'est mon père, je l'accepte ses qualités comme ses défauts. Je le connais mieux que personne et sais comment m'y prendre avec lui. Suffit de savoir crier aussi fort que lui, malheureusement tu as vu que ses mauvais côtés. Si aurais appris à le connaitre avec ses bons côté, tu l'aurais peut être même apprécier.

Il en ricanait encore.

Nicolas: bien sûr j'aurais difficile de te convaincre la dessus pour l'instant.

Il tournait la tête vers Gabriel qui arrivait espérant surement récupéré l'attachement pour son fils. Nicolas s'écartait un peu ne voulant pas les déranger dans leurs discutions père et fils bien que..il pu s'empêcher d'écouter voyant qu'il faisait partie de la conversation.
Pourquoi il parle soudainement de l'amitié recente entre Nicolas et Enzo? peut importe cette conversation allait rapidement se terminé une fois de plus, Enzo n'est pas prêt à pardonner à son père et le faisais bien comprenre.

Nicolas: laisse du temps à Enzo, il ne te déteste pas loin de la. Il est juste déçu et triste de voir sa famille se brisé ainsi. Si tu veux mon avis sur la question, je pense que tu t'es laisser tomber trop vite dans les bras de mon père.

il regardait un peu autour de lui continuant tout de même sa conversation.

Nicolas: je sais qu'il a longtemps que vous vous êtes plus revu, mais un peu plus de tact aurait été peut être moins trach que lui sauter dessus dans cette tante. Je me doute que sa du être difficile à résister mon père...peut être très convainquant pour obtenir ce qu'il veux. 

il jouait le même regard que moi.

Nicolas: j'utilise moi même ses tactique. 

il se tournait suivant du regard gabriel déjà prêt à me rejoindre.

Nicolas: ne t'éloigne tous de même pas trop Gabriel, on pourrait s'imaginer que tu fuis ta famille.

Il plissait les yeux puisqu'une fois de plus, Gabriel a fait allusion avec Enzo et lui. Moi je sentais une odeur familière et agréable qui arrivait dans ma direction, j'en avais déjà le sourire aux lèvre regardant Gabriel s'approcher.

Derek: mmh, je savais que aimerais dormir sur de la fourrure. De toute façon j'aurais fini par venir te chercher, et t'attacher à mon lit pour le restant de tes jours.

il se collait à moi j'en caressais ses cheveux tout en grimaçant de ce qu'il me demandait.

Derek: je te demande pas de délaisser tes enfants Gabriel, juste cette maudite elfe. 

Sa y est, il me fait son regard de chien battu pour que je capitule.

Derek: comment veux qu'il m'apprécie hum? je suis la bête qui a planté ses griffes dans leurs père et briser leurs petit cocon familial.

Je grognais un peu ne regardant pas sa frimousse qu'il me faisait à l'instant.

Derek: ne m'en demande pas trop Gabriel, je pourrais jamais apprécier cette elfe. Elle ta peut être réconforté, mais moi elle m'a fait espéré et attendre des années pour rien. N'y pense plus et embrasse moi plutôt.

j'attrapais son menton pour l'embrasser et surtout l'arrête de parler de cette elfe. Une fois de plus Nicolas réussit a retrouver Enzo jusqu'au écurie, c'est vrai qu'il le suit un peu partout principalement pour s'assurer qu'il ne commette aucune bêtise.

Nicolas: je l'admet je te suit, car je sais que la colère peut faire commettre des actes insensée.

il caressait le cou du cheval tout en souriant.

Nicolas: mais si tu comprend par toi même que ta aucune chance contre mon père alors me voilà un peu rassurée. 

il se décalait du cheval détournant le regard.

Nicolas: si c'est ce que tu pense de l'amour alors c'est bien malheureux, il ne faut pas croire que c'est toujours rose comme on pourrait le croire. Il a pourtant du bon, c'est un peu comme certaine journée. Il peut en avoir des mauvaise comme des bonnes.

Il en haussait les épaules.

Nicolas: même si tu passe une très mauvaise journée, c'est pas pourtant autant que tu dois renoncer à en avoir des bonnes. l'amour c'est pareil, sa finira par te tomber dessus sans même que tu t'en rende compte..comme tu peux pas échapper à ta bonne journée.

il faisait un petit sourire avant de l'entendre proposer de monter à cheval.

Nicolas: cette bête ne m'aime surement pas, j'ai tous de même un côté draconnique même si je peux pas prendre cette forme. 

Il en regardait du coin de l'oeil le cheval qui tapait son sabot contre le sol. Enzo finissait par l'aider ce moquant un peu de lui.

Nicolas: je connais toute les façon de monter sur un dragon, j'ai pas eu le choix si je voulais suivre la colonie et on a pas besoin de cette chose faite de cuir pour grimper dessus.

il faisait tous de même un effort montrant sur le cheval serrant bien les rennes. Ils partirent tous deux au galops dans la forêt, Nico se donnait un maximum pour ne pas tomber.

Nicolas: je sais que tu te moque de moi, prochaine fois tu montera sur un dragon et nous verrons qui aura le sourire.

Il fini par sourire à son tour jusqu'à s'arrêter brusquement.

Nicolas: oui, je ressent l'odeur d'avide créature.

Il descendait à son tour regardant autour de lui.

Nicolas: on devrais rentrer.

Akio était déjà apparu n'ayant pas l'intention les laisser appelé du renfort.

Nicolas: vous êtes akio.

et évidement il recherche Barka, une visite que Nico a reçu plus tôt dans la journée.

Nicolas: laisser Enzo, il n'aurait pas pu connaitre Barka. 

Nous on arrivait ayant aperçu les chevaux rentrer seul au village, il semblerait que Gabriel a eu des raison de s’inquiéter. Même avec les années j'ai jamais oublier ce visage, ce mec qui a utiliser Gabriel pour obtenir d'avantage de pouvoir.
Je me posais au sol montrant déjà mes crocs dans sa direction, si je l'attaque maintenant il égorgera Enzo sans aucune hésitation.

Derek: tu as chercher les ennuies à la seconde ou ta menacer ce gamin.

Nicolas tirait Enzo dans sa direction à la seconde ou il était plus menacer de cette dague.

Nicolas: oui Barka est venu me parler, mais il ne m'a rien dit sur ses intentions. Il en a pas eu le temps, il est partit aussi vite qu'il est venu. Tu n'apprendra rien de moi.

je ricanais l'écoutant.

Derek: tu espère encore devenir le petit protéger de Zankou? je te rappel que satan est enfermer dans un coin de sa tête, tout ce que tu aura de zankou c'est l'écrasement de ta sale tête à moins que je te change pas en cendre avant.

Je dégageais déjà de le fumé de mes naseaux.

Nicolas: le village?

C'était le premier à courir, moi je restait un peu la ouvrant la gueule crachant mes flammes sur Akio. Ce salaud c'est volatilisé avant même que je puisse le tuer, j'hésitais mais fini par prendre mon envole vers le village. La colonie venait elle aussi à aider les villageois, bien sûr parce que j'en ai crier l'ordre. Ses créatures se faisaient massacré par les dragons et les gardes de Cenarius. 
Poser au sol, je repérais la fille de Gabriel ainsi que sa maudite mère. Elles vont se faire bouffer par cette créature. 

Après un bon grognement de ma part à l'idée de devoir sauver cette elfe, mais j'arrivait rapidement atterrissant sur cette bête et lui arrachait la tête à l'aide de mes mâchoires. Je relevais les yeux vers Lola retroussant le nez.

Derek: allez vous mettre à l'abris bande d'idiote!

mon fils aussi se battait mais à l'aide d'un poignard qu'il gardait toujours sur lui, enfonçant la lame dans les point vitaux de ses bêtes. Le calme revenait mais malgré notre intervention, il eu quelque victime.

Cenarius: d'ou venait cette attaque? et pourquoi?

Nicolas: un démoniste que nous avons croiser dans la forêt.

Cenarius: qu'est ce qu'il voulait? 

Nicolas: il cherchait son père Barka.

Cenarius: le vendeur d'esclave? pourquoi mon village a subit cette attaque? nous savons rien de cette individu.

Derek: depuis quand un démoniste à besoin d'une raison pour tuer? il l'a fait uniquement par plaisir ou frustration ne pas avoir eu de réponse.

Il rangeait son arme tous en me regardant.

Cenarius: sans toi et tes dragons on aurait eu d'avantage de victime, j'étais sceptique sur votre venu dans nos bois mais..je le vois à présent d'un bon point. Restez autant de temps que vous le voudrez, mais en échange protéger mon village.

il partait pour aider avec les blesser, je reprenais forme humaine regardant en direction de Gabriel qui s'assurait que sa fille n'est rien. 

Alexstrasza: oh et bien Nico, même pour un qui peut prendre se changer en dragon on peut dire que te bat comme un vrai male.

Elle se frottait à lui montrant déjà ses petites envies.

Nicolas: j'ai pas la tête à sa Alex.

Repérant Enzo et laissait Alex pour le rejoindre.

Alex: oh! mais il va pas me rejeter lui aussi! j'étais surement fécondable! et qui va m'aider à faire des petit dragon hein?

Il tournait le regard vers un elfe qui la regardait.

Alex: même pas en rêve! pose tes yeux ailleurs! hum!

Nicolas attrapait la main de Enzo souriant de le savoir en un morceau.

Nicolas: je vois que tu n'es pas blessé, tu cherche peut être ta soeur et ta mère. Je les ai vue rentrer chez vous, aussi étonnant que sa puisse être mon père leurs a sauvé la vie.

Il en souriait d'avantage.

Nicolas: tu vois, il peut avoir aussi de bon côté.

il finissait par lâcher sa main regardant autour de lui.

Nicolas: ce démoniste pourrait revenir, il n'a pas eu les réponses qu'il cherche. Ce barka est déjà venu à moi, il pourrait recommencer..j'ai un mauvais présentiment.

Alex: ah! ceci explique cela! tel père tel fils! tu va préférer ce garçon à moi c'est ça? 

Nico levait les yeux avant de regarder vers Alex.

Nicolas: retourne au campement.

Alex: déjà que ton père fricote avec cet homme voilà que tu va en faire autant? qui va engendrer les enfants hum? les autres mâle sont soit trop jeune ou n'ont pas le droit de nous toucher.

Nicolas attrapait sa corne de Alex tirant un peu dessus pour baisser sa tête.

Nicolas: tu es peut être la femelle dominante de la colonie, sa te donne malgré tout pas le droit de décider ou et quand tu souhaite te reproduire. Je suis le seconde dominant alors moi j'ai le droit de t'ordonner de rentre tout de suite au campement! maintenant!

Il la lâchait, elle faisait mauvaise mine mais obéissait.

Alex: comme je le disais, tel père tel fils.

Nicolas: et en silence Alex.

il regardait à nouveau Enzo sur le coup.

Nicolas: je suis obligé d'être ferme avec les dragons sinon je pourrais jamais me faire entendre surtout avec des femelles en pleine chaleur.

il fronçait les sourcils en le regardant.

Nicolas: tu as changer de mine, c'est Alex qui te met dans cette état? 

Enzo semblait vouloir s'en aller mais une fois de plus Nico le suivait au train et fini par le coincé derrière une maison.

Nicolas: si c'est le fait que je me reproduisais avec elle qui te fache...sache que j'arrêterais de le faire. 

Enzo faisait genre de le nier, mais difficile de cacher l'odeur de la peur, la colère ou la tristesse pour un dragon. Nico attrapait son poignet le posant contre le mur derrière lui l'immobilisant un peu. Ayant l'habitude de monter ce qu'il veux au sain de la colonie, il embrassait déjà Enzo ne lui donnant pas vraiment l'occasion de donner son avis. Il allait même jusqu'à enfiler sa main libre sur son entre jambe, Nicolas n'est pas aussi parfais que Enzo pourrait le croire. Il est tout de même rester une grande partie de sa vie parmi les dragons et montrer sa dominance fait partie de son quotidiens.

***

En attendant dans une ville humaine, Cole tournait le regard vers son frère qui tournait en rond autour de la table.

Cole: bordel met pose ton cul sur cette chaise! tu me donne le tournis! Tu es vraiment casse couille depuis que ton petit protéger n'est pas revenu.

il crachait la fumé de sa cigarette avant de l'écraser dans le cendrier.

Cole: sa fait presque un an Mike, il doit surement être mort quelque part à se faire bouffer par les vers

Il relevait les yeux levant les mains.

Cole: t'énerve pas, tu dois être vraiment bleu de lui. Autre fois une fois qu'un de tes toutous devenait trop vieux, disparaissais ou bien même te plaisait plus. Tu le remplaçais dans la seconde et la...tu te donne beaucoup pour le récupéré. 

Il ricanait sortant une autre cigarette.

Cole: mais c'est pas en tournant autour de la table que tu le retrouvera, tu n'as que de fausse rumeur le concernant. A chaque fois tu tombe dans une impasse et fait les cent pat autour de cette table. 

il fini par se lever attrapant son frère pour le forcer à s'asseoir.

cole: je pense qu'il en avait marre que tu lui morde le cul! il va peut être bien mais fait tous pour pas te revoir. Tu peux avoir toute les femmes que tu veux Mike ou les bites vu que sa te semble faire bander d'avantage. Oublie ce mec, il était chiant et arrivait même pas à sourire à mes blagues.

il regardait dans une direction utilisant sa vitesse pour monter à l'étage et attraper Akio par la gorge.

Cole: mais qui voilà de retour? sa fait combien de temps? deux ans? qu'est ce que tu viens faire ici? ton papa n'est pas ici. Je sais très bien que tu le cherche encore, depuis que tu as appris que c'était ton père, tu ne fais que parcourir le monde pour le retrouver.

il le lâchait se reculant tout en riant.

Cole: est ce que sais pour encore enculé l'un de ses clones? avoue que tu as adoré faire ça à papa.

Il se déplaçait vite évitant la petite crise de colère de Akio.


Cole: ça va, je retire se que j'ai dit. Tu joue les grand bonhomme avec moi depuis que tu es réussis à m'enculer, mais j'étais surement moins que le cul de ton père.

Il évitait une fois de plus la crise de Akio.

Cole: ok j'arrête avec ça, je vois pas pourquoi tu te fais chier à le retrouver. Il t'a plus jamais emmerder alors lâche l'affaire ou il finira par te découper en deux.

il servait deux verres en donnant un à Akio.

Cole: tu joue encore les grand bonhomme Akio, mais maintenant qu'il montre sa véritable identités, tu devrais te faire du soucis. On sais tous ce qu'il veux et c'est récupéré l'intégralité de ses pouvoirs. Comment il va s'y prendre, putain j'en sais rien et je m'en fou. 

il vidait son verre et s'en servais un autre aussi vite.

Cole: j'ai d'autre chat à fouetter, mon frère est de plus en plus casse couille avec ce Akira. Tu crois que c'est facile de vivre avec Mike? il est pire qu'une femme qui a ses règles et sa vingt quatre heure sur vingt quatre! il m'a même fait une crise pendant que je baisais une jolie petite lycéenne...soit disant que je devais l'aider à chercher non mais sérieux! il lui a briser la nuque avant même que je jouis, quel enflure.

il s'appuyait contre le mur derrière.

Cole: alors, maintenant que je sais rien pour ton père, on fais quoi? sa fait deux jour que j'ai pas baiser.

Il levait les yeux vers son frère qui entrait.

Cole: tu vois? j'ai une vie de merde maintenant! quoi encore? attend laisse moi deviné, tu va lui demander de retrouver ton Akira d'amour sinon tu lui brise le cou. Il t'enverra te faire voir Mike, il cherche le cul de son père en ce moment.


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1591
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 26
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Quoi? encore?   Mer 3 Aoû - 21:46

Nous avons donc fait la rencontre de Akio, et celui-ci semblait être à la recherche de son père et donc de Barka, ne connaissait pas la vérité à son sujet autre fois.. Il finissait par attaquer le village avec ses créatures, surtout pour faire en sorte qu'ils soient distrait et se téléportait ensuite se doutant que Derek comptait ne pas le laisser partir de si tôt.

Enzo suivait Nicolas, du moins il essayait vu qu'il était beaucoup plus rapide que lui. Il pensait à sa mère et sa soeur sur le coup. Tous le monde s'y rendait ensuite, derek également prenant son envole, et ordonnait aux autres dragons de protéger le village, ce qui permettait une grande perte.. Et Derek arrivait à temps pour sauver la vie de Lola et de Liméria qui était piégé par l'une de ses créatures. Il avait hésiter bien entendu, mais avait finis par le faire.

Lola tenait bien la main de sa fille levant les yeux vers Derek, surprise que se soit lui qui lui vienne en aide, elle finissait par tirer Liméria pour vite s'éloigner de tout ça. Une fois que tout redevenait calme, Cenarius arrivait se demandant qui avait causé cette attaque. Nicolas lui expliquait tout ce qu'il s'était passé, et donc qu'il s'agissait d'un démoniste.

Gabriel : J'espère qu'il ne reviendra pas..

CEnarius finissait par dire, que sans l'aide de Derek, il y aurait eu sans doute beaucoup plus de mort dans son village et l'en remerciait. Il finissait par s'éloigner pour aider les blesser dans son village. Moi je me rendais rapidement jusqu'à ma fille et bien entendu Lola, heureusement elle n'a rien.

Gabriel : Vous n'avez rien.. ?

Lola : Non.

Liméria : Il est venu nous sauvé avant..

Elle regardait vers Derek à cette instant. Je ne l'avais pas vu faire, mais je souriais content que se soit le cas.

Lola : Tu l'aimes vraiment..

Je retirais mon sourire regardant vers Lola.

Gabriel : Il ne veut mieux pas discuter de ça maintenant, rentrez à la maison.

Il détournait le regard et finissait par s'y rendre toute les deux. Moi je finissais par retrouver Derek.

Gabriel : Tu les as sauvé, merci.

On dirait que mes paroles ont fonctionné. Enzo tournait le regard vers Nicolas, le cherchant et le repérait avec Alexstrasza écoutant la conversation en même temps. Il finissait par détourner le regard sur le coup et faisait mine de rien, mais Nicolas le repérait déjà et se rendait jusqu'à lui. Enzo se retournait vers lui vu qu'il lui attrapait la main, il le regardait bien.

Enzo : On m'a apprit à me défendre et me battre, j'ai du sang d'elfe en moi, je ne suis pas faible.

Il plissait les yeux.

Enzo : Il les a sauvé ?

Il tournait le regard vers Derek qui était avec moi, il regardait ensuite sa main qui tenait la sienne mais Nicolas finissait par le lâcher, il détournait le regard l'écoutant parlant de se démoniste.

Enzo : ET bien j'espère que ton mauvais pré-sentiments est faux.

Il se taisait voyant alexstrasza venir vers eux, faisant déjà une scène de jalousie. Il restait muet écoutant malgré tout ce qu'ils se disaient, et sa ne semblait pas vraiment lui plaire. Nicolas finissait par s'énenrver attrapant une corne de celle-ci et lui faisait bien comprendre où était sa place. Alex finissait par s'en aller sous les ordres de Nicolas, Enzo lui semblait être mécontent, il évitait le regard de Nicolas.

Enzo : Tu devrais la rejoindre, elle semble demander que ça.

Il se retournait.

Enzo : JE n'ai rien, faut que je rentre, voir ma mère et ma soeur.

Il partait, mais Nicolas n'était pas prêt à lâcher l'affaire, il le poussait contre la façade d'une maison, il le regardait bien sur le coup, surpris.

Enzo : Pourquoi sa me ferait quelque chose ? Tu fais ce que tu veux avec.. cette dragonne.

Il détournait à nouveau le regard, et tentait de se retirer de lui, mais Nicolas le tenait bien, attrapant son poignet pour le tenir coincé là.

Enzo : Laisse moi partir.

Il gardait les yeux bien grand ouvert lorsqu'il l'embrassait, il écarquillait ensuite les yeux sentant sa main se glisser dans son pantalon, caressant son membre. Il finissait par retirer son visage de lui, respirant correctement.

Enzo : Qu'est-ce qui te prend ?!

Il se dégageait une bonne fois de lui.

Enzo : Tes pas si différent de ton père, mais moi je suis pas comme le miens.

Il partait rapidement, pour se rendre chez lui et bien entendu avec une fameuse bosse dans son pantalon, Liméria rougissait voyant cela, elle pointait cette zone du doigt.

Liméria : Tu as un soucis de se côté là on dirait..

Enzo baissait les yeux et attrapait aussi tôt de quoi cacher ça.

Enzo : Content de savoir que vous allez bien.

Liméria : S'est derek qui..

Enzo : JE sais, pas besoin de me le rappeler à chaque fois, bon, je vais prendre une douche, j'ai du sang de ses créatures.

Il partait rapidement jusqu'à la douche, qui est bien entendu différente de chez les humains, il se déshabillait et se mettait sous l'eau, fermant les yeux, il baissait les yeux vers son entre jambe pensant à ce que lui a fait Nicolas et aussi tôt, sa le réveillait à nouveau.

Enzo : il ne me fait aucun effet..

Il tentait sans doute de s'assurer que s'était le cas,  plissait les yeux malgré tout, tentant de penser à autre chose et se lavait. Il finissait par se rendre jusqu'à sa chambre, liméria toquait à celle ci, il la regardait entrer ensuite.

Liméria : Grand frère..

Enzo : Oui ?

Elle s'asseyait à côté de lui chipottant avec ses draps.

Liméria : Je me demandais si... Enfin.. Je sais que tu es amis avec Nicolas.

Il pensait déjà qu'elle les avait vu sur le coup et stressait.

Liméria : est-ce que tu pourrais lui parler de moi ?

Enzo : Lui parler de toi ?

Liméria : Oui, je le trouve très beau et.. je pense que je l'aime bien.

Il ne s'attendait certainement pas à ça.

Enzo : Tu devrais lui parler par toi même, au lieu de me le demander.

Elle attrapait sa main.

Liméria : S'il te plaît..

Il soupirait.

Enzo : Bien si tu veux.

Elle souriait contente.

Liméria :Merci !

Elle partait rapidement, Enzo passait sa main dans ses cheveux. Il finissait par se lever, regardant par la fenêtre. Il s'habillait et sortait ensuite, marchant dans le village, dans l'obscurité vu qu'il faisait nuit à présent. Il savait surtout que Nicolas faisait sa ronde du soir, et espérait le trouver en réalité, il se rapprochait du campement des dragons. il le repérait au loin, voyant qu'il tournait sa tête vers lui, il se cachait derrière un arbre.

Enzo : * pourquoi est-ce que je me cache de lui ? *

Il sursautait vu que Nicolas l'avait repéré et se montrait à lui.

Enzo : Je voulais juste.. voir mon père.

Il regardait ailleurs.

Enzo : Tant qu'on est là, Liméria pas demander de te parler d'elle. Elle semble avoir un coup de foudre pour toi. Alors, si tu pouvais aller lui parler, elle serait contente.

Il le regardait à cet instant.

Enzo : Bon, je te laisse, je rentre.

Il restait là malgré tout.

Enzo : Hum oui, j'irais voir mon père demain tout compte fait, il doit être occupé.

Il finissait par rentrer, bien entendu Nicolas avait le sourire. Le lendemain, il avait toujours autant de mal à se réveiller tôt le matin. Liméria sortait déjà, elle de bonne humeur le matin. S'était au bout d'une heure que Enzo finissait par à son tour se réveiller, il ouvrait la fenêtre de sa chambre, et reperait Liméria et nicolas tout les deux entrain de discuter, il en était soudainement jaloux sur le coup et se demandait ce qu'ils pouvaient se dire tout les deux. Il reperait le regard de nicolas et se dégageait vite pour rapidement s'habiller faire sa tête et descendre.

Lola : Tu as faim ?

Enzo : Je mangerais après.

Il sortait et s'approchait d'eux sur le coup.

Enzo : Je vois que tu as suivis mon conseil d'hier, tu vois Liméria j'ai parler de toi.

Elle rougissait, Enzo lui tournait le regard vers Nicolas le regardant bien.

Enzo : J'ai l'impression de gêner, alors je vais vous laissez.

Il s'en allait. Moi j'étais avec Derek, et on était près du village, posé tranquillement.

Gabriel : Tu ne crois pas que Nicolas et Enzo, se rapprochent beaucoup tout les deux ? Je pense qu'ils sont tout les deux attirés l'un par l'autre, et Enzo semble être jaloux de Liméria.


Je suivais Enzo du regard.

Gabriel : Je devrais peut-être aller lui parler ? Enfin.. Se ne sont pas nos histoires, s'est dure de savoir quoi faire dans ses cas là, je me souviens qu'à cette époque, où.. On venait de se rencontrer, j'étais perdu et vraiment coincé de se côté là.

Je souriais, me souvenant bien de cette époque.

Gabriel : Et tu m'as presque violé, je prétendais ne pas aimer ça, mais je revenais à chaque fois vers toi. MAis bon, Enzo n'a pas le même caractère de moi, alors je doute que Nicolas aura plus facile à se niveau là.


Enzo tentait surtout de se venger, parlant lui aussi à une elfe, et faisait son séducteur avec elle. Il passait sa main sur son visage et lui faisait un sourire, il savait que Nicolas le regardait et le faisait bien exprès pour lui montrer que lui aussi pouvait jouer se jeu là, et surtout se faire croire, qu'il n'avait aucune attirance envers lui.


***

Sa faisait un an que Mike n'avait plus de nouvelle de akira, et pourtant il ne baissait pas les bras et n'arrête pas de tenter de le retrouver. CEla le mettait dans un sale état, tournant à nouveau en rond dans la pièce.

Mike : Il n'est pas mort je le sais ! alors arrête de me répéter ça sans arrêt !

Il balançait des truc de la table mécontent qu'il puisse penser ça, et lui ne voulait surtout pas se dire qu'il était mort, il regardait bien vers son frère. Il fronçait les sourcils de ce qu'il lui disait.

Mike : Akira est différent des autres !

Il se remettait à tourner autour de la table.

Mike : A chaque fois que j'ai une piste pour le retrouver, elle s'envole, ou bien je ne le retrouve pas.. Je sais plus ce qu'il faut que je fasse !

Il posait ses mains sur la table tentant de rester calme.

Mike : Il ne peut pas être partis comme ça, il y a surement quelque chose ! Quelqu'un doit le détenir pour m'atteindre ! J'en suis certains et lorsque je découvrais qui s'est, il le payera !

Il se retournait.

Mike : S'il voulait partir, loin de moi, il l'aurait fait depuis longtemps. Non, juste avant qu'il disparaisse, s'était bien entre nous, voir même très torride, rien n'avait changé alors je sais que s'est autre chose..

Il se retournait se rendant compte qu'il parlait dans le vide, vu que son frère n'était plus là, il en plissait les yeux sur le coup et levait la tête vers le haut sentant sa présence en haut avec celle de Akio.

Akio était revenu là, et tournait aussi tôt la tête vers Cole vu qu'il arrivait jusqu'à lui, il souriait bien malgré qu'il le tenait par la gorge.

Akio : Je sais qui'l n'est pas là, mais tu vois, je fais une pause..

Cole finissait par le lâcher, Akio le regardait bien. Il fronçait les sourcils de ce qu'il osait dire, il envoyait une sphère noir dans sa direction mais cole l'évitait rapidement.

Akio : Qu'est-ce que tu m'agaces avec cette histoire ! Et bien je devrais peut-être recommencer pour que tu me lâches avec ça et je suis sur que tu as kiffer ça de te faire prendre par derrière.

Il s'installait sur le fauteuil posant ses mains sur les accoudoirs.

Akio : JE veux qu'il me dise pourquoi il me l'a caché pendant tout ce temps, et qu'il réponde à certaine question.

Il prenait le verre qu'il lui avait servis.

Akio : Hum oui sa ne doit pas être facile tout les jours avec ton frère, Ce Akira à du en avoir marre de se faire mordre partout et s'est lassé de lui, voilà tout. Il n'a surement pas envie qu'il le retrouve.

Il faisait un sourire de la question de cOle.

Akio : Alors baisons comme des bêtes, et je te prendrais encore par derrière.

Mais cela n'allait pas être le cas Mike rentrait aussi tôt.

Mike : L'afferme cole.

Il utilisait sa vitesse pour se retrouver en face de Akio, qui restait toujours assis buvant son verre.

Mike : Je sais que tu es capable de le retrouver, alors tu vas le faire !

Akio : Et pourquoi le ferais-je, comme l'a dit ton frère, j'essaye de trouver quelqu'un d'autre tu vois.

Il balançait son verre qu'il tenait qui éclatait contre le mur, Akio plissait les yeux le regardant bien.

Mike : Tu vas m'aider à le retrouver !

Akio : Tu as raison, ton frère est pire qu'une fille ayant ses règles.

Mike : quoi ?!


Il se levait lui faisant bien face.

Akio : Si je suis venu, s'est pour cette raison. J'ignore pourquoi mais, mon père était intéressé par lui, et je sais que s'est lui qui le détient se moment même.

Mike : Tes sérieux ? Ou tu te fous de moi, pour qu'on t'aide à trouver ton connard de père ?!

Akio : Pourquoi je mentirais ? On a un but en commun à présent, alors union nos force, on trouve mon père, on trouvera Akira s'est aussi simple que ça.

Il passait son visage près de son oreille.

Akio : Mais je ne te garantis pas que tu le trouveras intact.

Il se dégageait de lui, attrapant le verre de COle pour le boire.

Akio : Mon père l'a surement transformé, il savait qu'il est capable de vivre avec des gênes modifié, s'est surement pour ça qu'il l'a choisis. Il a du le transformer en être des ténèbres et l'utilise comme arme.

Mike : Putain.. ! Je vais tuer ton père s'il a touché à un seul de ses cheveux.

Akio : Laisse moi en douter, tu es loin de lui faire face, déjà avec moi je serais te mettre à terre.

Mike : Ah oué ? Tu sembles bien sure de toi, toi qui tiens temps à ce que Zankou te lèche le cul pour te protéger.

Il ricanait.

Akio : Touché.



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1372
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Quoi? encore?   Jeu 4 Aoû - 22:58

Cette première approche n'était pas concluant, Enzo le repoussait pour en le reprochant d'être exactement comme moi. Il se contentait de froncer les sourcils le regardant partir, d'après de que Enzo dit il ne serait pas comme Gabriel et donc pas attirer par les hommes. Pour l'instant Nicolas laissait couler n'assistant pas d'avantage, le faire ne ferais que l'éloigner d'avantage alors il rentrait au campement. 

C'est en pleine soirée durant sa ronde qu'il s'arrêtait de marcher humant l'air qu'il l'entourait, il souriait sur l'instant tout en tournant le regard dans une direction.

Nicolas: il est facile de ce cacher, mais son odeur c'est une tout autre histoire Enzo. 

Il s'approchait de lui tentant de garder un regard sérieux.

Nicolas: que viens tu faire ici à une tel heure? 

Il croisait les bras ne croyant pas trop à cette histoire, surtout que Enzo est encore facher contre son père.

Nicolas: et bien il doit être sous la tante de Derek et c'est pas la bonne direction.

il montrait du doigt du coup.

Nicolas: la tante est la bas.

Son sourcils se redressait, il est venu pour parler de sa soeur? le sourire se dessinait légèrement au coin des lèvres de Nicolas, c'était évidant qu'il n'était pas vraiment emballer avec cette histoire de coup de foudre.

Nicolas: je vois alors peut être que je devrais avoir une discutions avec elle.

Il souriait d'avantage.

Nicolas: tu ne devrais pas voir ton père?

Une fois de plus il le laissait partir, mais cette fois il aura une bonne raison de tenter à nouveau sa chance. Demain assez tôt il rendu visite à Liméria comme promis discutant avec elle dehors, c'est la qu'il levait les yeux vers la fenêtre de enzo le repérant entrain de les observer.

Nicolas: on dirait que ton frère est debout Liméria.

Enzo ne tardait pas à s'habillait pour les rejoindre.

Nicolas: bonjour Enzo, oui tu vois j'ai promis de venir discuté avec ta soeur. 

il la regardait sur l'instant.

Nicolas: c'est une charmante demoiselle, tu as beaucoup de chance d'avoir une petite soeur aussi dévoué. 

Les compliments ne semblent pas forcément faire plaisir à Enzo, qui partait aussi vite qu'il était venu. Nous on les regardais au loin ayant une impression de déjà vu, Gabriel l'a remarquer aussi à quelque exception prêt.

Derek: on a pas besoin de s'en mêler, mon fils a déjà l'expérience et le tiens..enfin il finira par en avoir bientôt. Il a peut être un peu plus de gueule que toi, mais je trouve malgré tout qu'il te ressemble beaucoup. 

je le regardais tout en massant sa cuisse.

Derek: tu étais juste un petit chaton qu'il fallait prendre soin Gabriel et c'est ce que j'ai fais. Bien que violé c'est un peu fort comme mot non? c'est vrai que je t'ai un peu sauter dessus mais...bon tu te venge bien aujourd'hui, à me sauter dessus en pleine nuit par petite envie. Qui viole l'autre maintenant hein?

J'en ricanais sur le coup.

Derek: tu ne connais pas mon fils, il est très déterminé alors si il sent qu'il a sa chance avec Enzo alors il n'arrêtera pas avant d'avoir ce qu'il veux.

Nicolas prenait la main de Liméria pour poser un baiser.

Nicolas: merci pour cette agréable compagnie mais je dois te laisser, il a des petits dragons qui ont besoin de manger.

C'est surtout une excuse pour chercher Enzo qui fini par trouver en compagnie d'une elfe, son regard est moins souriant tout d'un coup.

Derek: déjà la première erreur de Enzo, toute personne qui s'approchera trop prêt de lui sera considérer comme un rival potentiel. Nicolas est arrivé très jeune dans le clan, alors il a été elevé parmi des femelles dragon et donc pense comme eux.

J'en regardais Gabriel du coin de l'oeil.

Derek: j'ai l'avantage de ne pas avoir oublié ma vie passé, c'est d'ailleurs pour ça que j'ai pas tuer Lola. Mais les dragons..sont prêt à se battre pour conquérir, Enzo devrait faire attention à ce qu'il fait.

D'ailleurs Nicolas s'approchait de l'elfe se contentant de le regarder méchant jusqu'à qu'elle comprenne qu'elle soit de trop.

Nicolas: qu'est ce que tu fais? tu tente de me rendre jaloux? tu te venge parce j'ai discuté avec ta soeur? c'est toi qui voulait que je le fasse non? 

il attrapait sa main le tirant hors du village, moi sa me faisais sourire sur le coup.

Derek: ta fille sera très déçue, car je crois que elle aussi aimait bien mon fils.

J'haussais les épaules assez fière.


Derek: mais que veux tu? il tient de moi mon physique exceptionnel.

Nicolas s'éloignait assez du village pour un peu plus de tranquillité.

Nicolas: ne me rend plus jamais jaloux, prochaine fois j'hésiterais pas à m'attaquer à tout rival potentiel même si pour ça que je dois affronter des filles.

il caressait la lèvre de Enzo avec son pouce, Enzo tente encore de le repousser mais cette fois Nico ne compte pas le laisser s'échapper.

Nicolas: je crois pas une seule seconde que je t'attire pas, j'ai vu ton regard ce matin quand tu t'es rendu compte que j'étais avec ta soeur. Tu n'as pas aimé l'idée que je m’intéresse à elle et surtout j'ai ressentis hier ta "motivations" quand je t'ai touché.

il en relevais le sourcils tout en souriant.

Nicolas: ne le nie pas, je te fais de l'effet. Tu sais tu n'es pas le premier homme que je fréquente, un dragon un peu plus jeune que mon père m'a dragué. J'ai pas trouvé ça naturel au départ, c'était contre nature, mais..il a insisté et j'ai aimé ça. J'ai aimé cet homme mais il était trop dominan, il a fini par affronté mon père et a perdu.

Il en baissait les yeux en y repensant.

Nicolas: quand on affronté un dragon alpha on doit s'attendre à peut être perdre et le perdant est banni à jamais de la colonie. Je l'ai jamais revu, mais il m'a fait comprendre qu'il était inutile de renier ce qu'on était.

il poussait Enzo contre un arbre reniflant déjà ses cheveux.

Nicolas: moi aussi je compte bien insisté et que tu finisse par aimé ça. Tu n'as pas a faire de soucis pour ta soeur, elle est très mignonne mais si je voulais une autre femelle je me contenterais de ceux de la colonnie. 

il descendait ses lèvres jusqu'à nuque mordillant un peu sa peau mais sans lui faire de mal.

Nicolas: mais c'est pas une femelle que je veux à cette instant.

Il soulevait son t-shirt pour y glisser sa main de dessus.

Nicolas: je sent ton corps frissonné, est ce pas dégoût?

Sans gêne il glissait sa main dans son pantalon souriant d'avance.

Nicolas: non c'est pas de dégoût.

il continuait de caresser cette endroit encore et encore, Enzo semblait avoir du mal à tenir sur ses jambes. A part lui même on dirait que aucun autre l'avais toucher avant lui, il retirait sa main pour s'agenouiller face à lui. Il ricanait de la tête que faisait Enzo à cette instant et baissais un peu son pantalon posant simplement le caressant uniquement de ses lèvres. Il ne se servait pas de ses mains étant obliger de le ceinturé autour de la taille pour l'empêcher de reculer. Il fini sérieusement par faire  la gâterie et c'est dans très peu de temps après qu'il se dressait frottant ses lèvres.

Nicolas: tu es à moi maintenant, j'ai pas envie d'aller plus loin dans ses bois ou du moins c'est un peu trop tôt.

Il caressait sa joue le regardant bien dans les yeux.

Nicolas: tu viendrais me voir ce soir dans ma tante, mais si tu es en retard je viendrais chez toi c'est comme tu préfère. 

Il plissait les yeux sur le coup.

Nicolas: mais je compte pas me retenir, j'aime entendre les gémissements alors si je dois venir chez toi..ta mère ou ta soeur attendront tous.

Il en haussait les les sourcils.

Nicolas: mais je doute c'est ce que tu souhaite, surtout que tu décevra ta petite soeur.

Il l'embrassait avant de le regarder à nouveau.

Nicolas: c'est peut être difficile au début, j'ai été moi même dans le cas et j'après ce que mon père m'a raconté, avec le tiens sa été pareil. 

Il souriait bien vite.

Nicolas: mais ensuite il n'a fait que en redemander au point de plus respecté les heures de sommeil. Tu n'es pas obligé de respecté mes heures de sommeil je t'en voudrais pas.

il levais les yeux vers le soleil afin de deviné un peu l'heure qu'il était.

Nicolas: je suis en retard, je dois chasser pour la colonie mon père est surement trop occuper avec le tiens pour y songer. A tout à l'heure.

Il se tournait repartant tranquillement.

Nicolas: n'oublie pas Enzo, tu es a moi désormais.

Il se léchait les lèvres avant de vite s'en aller, c'est dans les bois alors qu'il tendait l'arc ayant repéré un cerf qu'un homme posait sa main sur sa bouche l'endormant à l'aide d'une vapeur blanche.

Nicolas: Ba..Barka.

Barka: ta chasse est finie.

un autre donnait lui donnait un coup sur la tête.

Barka: c'était inutile, il allait s'endormir.

Akira: il a des gênes de dragon autant resté vigilant.

Barka: très bien amène le.

Akira posait sa main dessus se téléportant avec lui, Barka en suivait peut de temps après. Moi j'allais rendre visite à Enzo même si il ne m'aime pas beaucoup, pas de chance c'est Lola qui m'ouvre.

Derek: je viens voir Enzo, il était avec mon fils.

j'entrais tant pis levant les yeux le sentant dans sa chambre, je montais même si Lola est pas très joyeuse à l'idée d'être chez elle. J'entrais dans la chambre, il semble ne pas s'en remettre de sa petite entrevue avec Nico.

Derek: Nicolas est pas avec toi? quand est ce que tu l'as vu pour la dernière fois?

J'en retroussais le nez.

Derek: il n'est pas rentrer de la chasse et sa fait plus de trois heures, il ne met jamais autant de temps. 

Je repensais à la visite de Akio et même cette de Barka, il avait déjà parler à Nicolas une première fois. 

Derek: il lui ai arrivé quelque chose, je le sent.

Je sortais vite, les dragons de ma colonnie m'avais suivit tous aussi inquiet pour Nicolas.

Derek: fouillez la forêt, chercher la moindre odeur de mon fils!

Alex: pas la peine j'ai déjà trouver.

Il me donnait l'arc de Nico.

Derek: c'est à lui, des odeurs autour?

Alex: oui, l'un sent bon mais l'autre..horrible. 

Derek: je me fou de savoir si les odeur t'étais agréable Alex! je veux une piste.

Alex: rien, sa viens et repart aussi vite comme ci ils avaient...

Derek: disparu, ils ont donc utilisé la téléportation. On pourra pas retrouver Nico sans aide j'en ai peur.


****

On ne sera pas les seul à rechercher Barka, maintenant Akio va réussir à mettre Mike et Cole dans sa poche. 

Cole: petit fumier, tu savais très bien ou était Akira et c'est pour ça que tu es ici. 

Il regardait Mike sur le coup.

Cole: et il sera encore plus casse pied tant que j'accepterais pas de retrouver ton vieux.

Il sortait une autre clope soupirant.

Cole: j'ai pas le choix, très bien on va le retrouver ton vieux mais je vois pas comment.

Il retirait sa clope plissant les yeux.

Cole: à moins que demander à une vieux bonhomme de nous aider à le retrouver. réfléchissez un peu, on a aucune moyen de détecté Barka mais un vieux prêtre le pourrait non? Si on arrive à convaincre le vieux Teijo de nous aider à trouver Barka, on retrouvera par la même occasion Akira et...j'aurais plus un frère casse pied dans les pattes.

il souriait tout fier de mon idée.

Cole: faudra juste trouver les meilleurs argument pour le convaincre de nous aider, alors Akio tu ou offre un petit voyage gratuit?

Dans mon manoir Teijo était comme dans ses habitudes assis sur son canapé, Komura était a genoux devant lui défaisant ses bandages à ses mains.

Komura: oui je l'ai sentis moi aussi, ton calme va bientôt perturbé par de nombreuse visite.

Il prenait un bac remplis d'eau ou il y mettait de nombreuse plante differente avant d'y tremper les mains de Teijo.

Komura: j'aurais néanmoins le temps de terminé.

l'eau s'assombrissait comme ci elle aspirait le mal mais pas assez pour le guérir complètement. Il continuait en retirant ses mains et les essayait avant de remettre les bandages.

Komura: on dirait que cette composition est plus efficace que la dernière, je finirais pour trouver l'antidote..il a toujours un antidote.

il se relevait tournant le regard dans une direction, au même moment AKio et les deux autres étaient la.

Komura: d'autres viendront encore et cela pour la même raison, retrouver un personne chère et le responsable.

il se tournait regardant Teijo.

Komura: et ta tranquillité perturbé.

Zankou arrivait par téléportation attrapant Akio par la gorge et le soulevait prêt de son visage.

Zankou: qu'est ce que tu viens faire chez moi? si c'est pour essayer de ramener satan, je t'écrase le cou d'une simple pression.

Shin arrivait avec Matt dans les bras.

Shin: zankou! pas de violence ici! Matt pourrait tout voir!

Zankou: il est encore trop petit pour comprendre et encore moins se souvenir.

Voyant que son père le fusillait du regard il levait les yeux lâchant Akio.

Zankou: je te casse la tête plus tard.

Cole ricanait s'accroupissant devant Akio.

Cole: en faite t'aime être mal traité, c'est pour ça que tu redemande? 

Zankou: qu'est ce que vous voulez? parlez avant que je vous foute dehors! même mon père pourra pas empêcher ça.

Komura: nos autres invités viennent d'arriver.

il se tournait regardant vers le fenêtre, oui j'y regardais aussi en forme de dragon afin d'être sûr qu'il était la. 

Derek: quel poisse, il a de la vermine aussi à l'intérieur.

bon je changeais de forme pour entrer sinon je passerais pas la porte, voilà des têtes que j'avais pas envie de revoir.

Derek: qu'est ce qui font la ceux la! et toi espèce de sous merde! ou est ton père! il a emmener mon fils! ou est t'il?

Cole: le gros chat avait raison, on recherche tous la même chose on dirait.

Komura: je suis un kistune.

Cole: un gros sac de poil plein de puce, chat ou chien c'est pareil.

Komura: nous sommes des renards.

Cole: les renard n'ont pas de puce?

Komura: si mais...

Cole: comme je le dis, c'est pareil.

Komura: en plissait les yeux le regard, mais n'en rajoutait pas.

Derek: bien alors ou est Barka?

je posais mes mains sur la canapé de Teijo pour bien le regarder.

Derek: utilise tes visions a rayon x peut importe! mais retrouve mon fils! dit moi ou il est!

Shin: laisse mon père tranquille Derek! recule!

j'obéissais..putain j'avais oublié son pouvoir à celui la!

Derek: il a emmené mon fils, j'ai pas envie d'attendre que ton père se décide. Que ferais tu as ma place? tu attendrais sans rien faire?

Cole: sans oublié Akira, pensez un peu a moi! je dois vivre avec un vrai casse pied!

Shin: je comprend votre position, mais mon père est malade. C'est beaucoup plus difficile pour lui d'utiliser ses pouvoirs alors ne le bousculé pas ou je vous met tous dehors. enfin je demanderais à mon fils de vous mettre dehors.

Zankou: et sa sera pas par la porte de sortie.

il en craquait déjà ses doigts.

Komura: je l'y aiderais, mais Barka a également beaucoup d'expérience il sentira sans doute les regard sur lui.

il se penchait prenant les mains de Teijo.

Komura: c'est le seul moyen si tu veux retrouver la paix.

Il tournait une oreille vers Matt qui se mettait à pleurer.

Komura: ou presque.

Zankou quittait vite la pièce pour échapper au couche.

Shin: il est pas croyable.

du coup c'est lui qui s'en chargeait pendant que Komura et Teijo concentrait leurs énergie cherchant la position de Barka. Komura r'ouvrait les yeux tournant le regard dans ma direction.

Komura: je vois ton fils, j'ai tender de trouver barka mais je me suis dit que si je trouvais Nicolas, Barka aurait pris plus de temps comprendre.

Derek: est ce qu'i va bien?

Komura: il est en vie, mais parait endormis.

Cole: et Akira?

Komura: il s'y trouve également.

Cole en sourit regardant son frère.

Komura: mais il est different de ce que vous avez connu, il est comme...être dans un autre corps mais en ayant toujours le siens.

Cole: Hein?

Komura: vous comprenez mieux sur place.

Il nous téléportait tous déjà à l'intérieur du batiment.

Cole: il a que moi qui trouve cette endroit glauque?

Derek: l'afferme et suivez moi.

tous le monde me suivait jusqu'à repérez Akira au loins. Cole attrapait son frère qui était déjà prêt à foncer.

Cole: attend regarde son dos.

il a de grande ailes dans le dos décoré de plume noir.

Cole: pourquoi il a des ailes de poulet?

Barka: ce sont des ailes d'ange déchut, venez que vous fasse visité.

Il regardait Akio faisant un petit sourire.

Barka: c'est bien, tu as fini par me trouver.

il marchait devant les mains dans le dos ouvrant tout les lumières montrant ainsi des dizaines de cuve. Je m'arrêtais reconnaissant ses méthodes, c'est les même que ceux de Gabriel.

Barka: tu as du comprendre Derek, j'ai repris le flambeux de Gabriel. J'ai trouvé ses notes et je créais mes propres spécimen rare. 

Akira s'arrêtais à côté de Barka, celui ci se mettait derrière lui caressait ses ailes.

Barka: ne m'en veux pas Mike, mais pour transporter une âme d'un corps à un autre j'ai du tué ton humain. Pour une bonne cause, il est devenu magnifique n'est ce pas? ne fais pas cette tête, il parait que le sang d'archange est le meilleurs jamais créer. 

Cole: putain c'est vrai qu'il sent bon.

Barka: oui..j'ai néanmoins bloquer sa mémoire, afin qu'il me serve mieux.

Derek: ou est mon fils?

il tendait la main vers une cuve, Nico s'y trouvait à l'intérieur.

Derek: fait le sortir tout de suite! 

Barka: je peux pas, le faire sortir maintenant le tuerais à coup sûr.

Derek: putain mais qu'est ce que tu cherche?

Barka: il n'était pas parfais, alors je l'améliore. Tu n'étais pas aussi doué que Gabriel il faut l'admettre, du travail bâclé.


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1591
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 26
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Quoi? encore?   Ven 5 Aoû - 21:47

Alors que Enzo était entrain d'utiliser son charme sur une elfe, Nicolas arrivait le cherchant et ne semblait pas du tout plaire se petit jeu qu'il faisait avec elle. Il le montrait bien, faisant partir celle-ci, Enzo tournait bien le regard dans sa direction.

Enzo : Et pourquoi je ne devrais pas te rendre jaloux ? Je ne t'appartiens pas à ce que je sache.

Il sentait la lèvre de Nicolas caresser sa lèvre avec son doigt, il se retirait une fois de plus.

Enzo : Veut mieux que je m'en aille.

Mais Nicolas ne comptait pas le laisser s'échapper une fois de plus, il le regardait à nouveau alors qu'il lui disait tout ça.

Enzo : Tu te fais des idées ! Et j'étais pas du tout motivé..

Il revenait vers lui l'écoutant, il se doutait bien que Nicolas avait pas mal d'expérience, que se soit avec des femmes ou un homme. Comparé à lui, qui n'avait jamais rien fait avec qui que se soit, il en détournait le regard.

Enzo : Pourquoi tu me racontes tout ça ?

Nicolas finissait par le pousser contre un arbre, il se laissait faire malgré tout, et le voyait renifler son odeur. Et vu qu'ils s'étaient tout les deux éloigné loin du village, il avait déjà peur de ses intentions envers lui. Il fermait les yeux alors qu'il sentait ses lèvres sur sa peau de sa nuque, et le fait qu'il le mordillait.

Nicolas passait ensuite sa main sous son t-shirt, et bien entendu, il ressentait aussi tôt tout les frissons qui lui parcourait dans le corps.

Enzo : Je.. humph..

Il gardait le regard détourné, mais voyant qu'il passait sa main sous son pantalon, pour attraper son membre, il posait ses mains sur son torse.

Enzo : Arrête.. !

Il serrait le t-shirt de Nicolas ne le repoussant pas malgré tout, et sentait ses caresses, il en serrait ses lèvres ressentant evidemment le plaisir. Surtout que s'est la première fois qu'on s'occupe de lui à se niveau là. Il était déjà sur le bord d'exploser à se niveau là, il réouvrait les yeux alors que Nicolas s'arrêtait pour se mettre à genoux.

Enzo : Qu'est-ce que tu fais ?


Il baissait juste assez le pantalon de Enzo pour faire sortir son membre, Enzo le regardait faire alors qu'il caresser celui ci de ses lèvres, il posait bien sa tête contre l'arbre derrière lui lorsqu'il la mettait en bouche lui faisant cette gâterie, il gémissait alors qu'il finissait peu de temps après par jouir. Il le regardait assez gêné sur le coup, Nicolas lui se redressait en frottant sa lèvre, disant clairement qu'il lui appartenait à présent et qu'il ne comptait pas aller plus loin ici. Il le laissait lui caresser le visage.

Enzo : Se soir.. ? Et si je ne viens pas ?

Il lui faisait bien comprendre que s'est lui qui viendrait, et que tous le monde risque de les entendre, il en détournait le regard, préférant ne pas qu'ils soient au courant.  Il revenait vers Nicolas ensuite.

Enzo : Pourquoi tu me fais tout ça.. ?

Il le regardait alors qu'il l'embrassait, et l'écoutait alors qu'il disait que se n'était pas facile au début, et sa avait été également le cas pour moi. Il détournait le regard, toujours autant gêné de la situation.

Enzo : Bien, à tout à l'heure.

Il le regardait partir, et bien entendu Nicolas lui rappelait bien qu'il était à lui, il se posait bien contre l'arbre une fois seul, ayant le coeur serré d'excitation et d'envie de ce qu'il venait de lui faire mais également stressé de la suite. Il remettait son pantalon comme il faut, pour ensuite rentré chez lui. Alors qu'il était dans sa chambre, en arrêtant pas de regarder l'heure, stressé à l'idée de bientôt rejoindre la tante de Nicolas.. CEla allait vite changer, entendant Derek en bas, il se levait le voyant arriver.

Enzo : LA dernière fois ?

Il détournait le regard.

Enzo : Dans la forêt, on se promenait.

Il revenait vers lui.

Enzo : Pourquoi ?

Il plissait les yeux.

Enzo : Il lui serait arrivé quelque chose ?

Tout le monde finissait par tenter de le retrouver, faire des recherches, Alex ayant repéré sa dernière trace prevenait Derek. MAis celui ci avait été téléporté, Derke se doutait donc qu'il s'agissait de Barka, et allait se rendre au manoir de Teijo pour qu'il le retrouve.Mais il n'y avait pas que nous qui le cherchait, mais également le groupe de  Akio, Mike et Cole qui se rendait eux aussi à la même direction que nous.. Teijo allait avoir pas mal de visite lui qui aime la tranquilité surtout en se moment avec ce qu'il lui arrive.

Il n'arrivait pratiquement plus à bouger de son fauteuil, sous le poison, il était fortement affaiblis à présent. Komura prenait soin de lui, tentant sans arrêt à trouver le bon remède,l'antidote, il arrive à prélever un peu de son mal mais se n'est pas suffisant pour le guérir en entiereté.

Teijo : Cela fait des années à présent que tu cherches cet antidote Komura.. Et mon état empire, tu le ralentis encore plus que mes pouvoirs mais.. cela ne change rien à mon destin j'en ais bien peur.

Il ne pouvait plus bouger ses bras qui était condamné et tout noir, cela était remonté jusqu'à ses épaules.

Teijo : Lorsque sa atteindra mon coeur, se sera terminé.

Il fermait les yeux ressentant la présence de Akio et d'autres personnes.

Teijo : Et ils ne partiront pas tant que je ne leur donne pas ce qu'ils souhaitent.


ZAnkou était le premier à faire face à Akio, l'attrapant par la gorge, il en grimaçait bien sous la force qu'il faisait pour presser celle-ci.

Akio : Je suis pas là.. pour ça..

Shin finissait par lui ordonner de le laisser, Akio passait sa main sous sa gorge fronçant les sourcils, tombé à terre, il fusillait Cole du regard qui se moquait bien de lui, il finissait par se redresser.

Akio : L'afferme..

Il relevait le regard vers Zankou.

Akio : On vient voir le prêtre.

Nous aussi on venait d'arriver, Akio levait les yeux au ciel.

Akio :Il fallait qu'ils soient là..

Il souriait malgré tout vu que Derek fonçait déjà vers lui, il haussait les épaules.

Akio : J'en sais rien, mais si tu trouves mon père, tu trouveras ton fils, alors tu vois, on à le même but en commun.

DErek finissait par poser les mains sur la fauteuil de Teijo, lui demandant clairement où il se trouvait, Teijo fermait les yeux.

Teijo : Dans ma condition, je ne peux t'aider.

Teijo ouvrait un oeil, Shin était fort protecteur de son père, et tentait le maximum pour le sauvé. Derek était obligé de lui obéir grace à son dons et reculait donc.

Mike : Et moi je veux retrouver Akira !

Il fusillait son frère du regard vu qu'il se moquait de lui. Shin expliquait l'état de son père et qu'il était à présent trop faible pour les aider, sauf bien entendu avec l'aide de Komura. Teijo le regardait bien, il finissait par acquiesait de la tête.

TEijo : Bien, qu'on en finisse.

Ils finissaient donc par concentrer tout les deux leurs énergies et ainsi retrouver la trace de Nicolas, il ne le faisait pas pour retrouver Barka, car celui ci allait sentir qu'on tente de retrouver sa trace. S'est Komura qui expliquait ce qu'il voyait, et donc Nicolas. Mike s'approchait rapidement sur le coup.

Mike : ET akira tu le vois ?!

Il était soulagé lorsque s'était le cas.

Mike : Il faut y aller !

Il fronçait les sourcils.

Mike : comment ça différent ?!

Tout se faisait téléporté jusque là, on finissait par tous suivre Derek pourquoi tout ça ne me rassure pas du tout ? On voyait Akira a loin, Mike était déjà près à foncer pour aller le retrouver, mais Cole l'arrêtait avant.

Mike : S'est vrai.. L'autre avait dit qu'il était différent.

On sursauté presque tous de la présence de Barka, Akio le regardait bien lui.

Akio : Alors s'est bien vrai.

Il se ressemblait comme deux gouttes d'eau, s'était évident qu'ils étaient du même sang. On finissait par le suivre, n'ayant guère le choix, et j'écarquillais les yeux devant cette pièce, s'est.. Se sont des cuves, il fait des exériences, ne me dit pas que.. Je tournais le regard vers Barka qui confirmait ce que je craignais.

Gabriel : Vous m'avez volé.

Je serrais les poings, tout ce que j'ai fais, et sous la main de cette homme. On tournait le regard vers Akira qui arrivait, et Barka semblait bien fière de ce qu'il lui a offert, cette nouvelle vie.

Mike : Espèce d'enfoiré !

Il grognait déjà hors de lui qu'il ait pu ainsi toucher à Akira, mais il est vrai que pour un vampire le sang d'un archange est exquis et peut rendre très vite indépendant de se sang.

Mike : Je vais te tuer pour ça !

Derek demandait rapidement où se trouvait Nico et celui ci était enfermer dans une cuve, je grimaçais sachant qu'on ne pourrait pas l'en sortir, il y a beaucoup de risque.. Je revenais vers Barka ensuite.

Gabriel : A quoi sa te sert de faire tout ça ?

Mike : Rien à foutre de pourquoi il fait ça, je vais lui faire payer.

Il fonçait dessus, mais Akira le protégeait, et s'en prenait à lui, Mike reculait le regardant.

Mike : Akira s'est moi ! Ressaisis toi !

Gabriel : Sa ne sert à rien, il ne se souvient plus de toi.


Valas : Reculez-vous.

Gabriel : Valas ?

Valas : Shin m'a prévenu lorsque je suis revenu, vous ne pouvez pas faire grand chose contre lui.

Il se montrait faisant un léger sourire à Barka.

Valas : Comme on se retrouve, sa fait un bail, je vois que tu as gardé un souvenir de notre ancien combat, je pensais t'avoir tué.

Il passait sa main sur son visage.

Valas : JE vais devoir remédie à ça. Je sais que tu n'as pas encore récupéré toute ta puissance, alors autant en profiter.

Il retirait sa main le regardant bien, il attrapait la tête de Mike.

Mike : Rah lâche moi !

Valas commençait à aspirer l'énergie et les pouvoirs de Mike, des veines apparaissait sur le visage de mike, il gémissait, une fois que Valas le lâchait, il tombait à genoux.

Mike : TEs malade !

Valas : S'est partis.

Il tendait les deux mains vers Barka, du goudron sortait de ses mains, et très rapidement toute la pièce se retrouvait envahis par se goudron, il le dirigeait rapidement vers Barka, formant des piques pour tentait de l'atteindre et le manipulait pour le suivre et tenter de l'attraper.

Mike : Il volé mes pouvoirs ?!

Gabriel : S'est son dons, il aspire ton énergie et copie tes pouvoirs, mais s'est limité, uen fois qu'il a tout utilisé il ne le possède plus.

Mike tendait la main pour s'assurer qu'il avait garder son pouvoir et s'était le cas.

Gabriel : Valas ne détruit pas les cuves, sinon sa les tuerait.

Valas : Je l'avais deviné.

De son autre main il attrapait le bras de Akio.

Valas : Où tu comptes aller comme ça ? Tu veux t'allier à ton père gamin ?

Il le regardait du coin de l'oeil.

Akio : Lâche moi.

Il aspirait à son tour son énergie, Akio en gémissait.

Valas : Je le tuerais avant, alors pas la peine de le rejoindre.

Il revenait devant lui, le goudron proche de Darka commençait à se séparer, et former des créatures tel que Akio contrôle, mais avec des ailes, toutes créait une sphère dans sa gueule les envoyant vers lui.

Valas : Fuirais-tu Barka ?

Il plissait les yeux le voyant traverser la fenêtre pour aller dehors, les créatures chengeait formant une main de goudron pour tenter de le rattraper avant. Valas finissait par se téléporter dehors à son tour. Le goudron disparaissait, ayant utilisé tout ce qu'il avait aspiré de Mike.

Valas : Alors, dis moi, comment as-tu fait pour survivre.

Nous on était toujours à l'intérieur.

Gabriel : Il ne nous avait jamais montré de quoi il était capable, j'ignorais qu'il était aussi puissant.

Je me dirigeais jusqu'à la cuve où se trouvait Nicolas.

Gabriel : Je m'occupe de lui, ne t'en fais pas Derek.

Pour l'instant son état est stable.. Il est entrain de faire ce que j'ai fais à Derek, le rendre tel un dragon, à cent pour cent. Mike tendiat la main vers Akira.

Mike : Tu resteras ici, tu ne vas pas le rejoindre.

Il créait du groudon sous les pieds de Akira et remontait jusqu'à ses jambes pour le maintenir ici, et éviter qu'il ne tente de le rejoindre. Valas lui, était toujours dehors, discutant un peu avec Barka.

Il tendait la main vers le haut.

Valas : Ton fils a une tel puissance en lui, avec tout ce qu'il a prit comme pouvoir, j'ai de quoi te tuer avec ça.

Il créait une sphère noir et mauve qui se rassemblait pour en former une boule compact, une aure blanche tournait tout autour de lui, formant un tranchant en plus tournoyant autour de la sphère. CEla ressemblait presque à un énorme shuriken. Il l'envoyait tout droit dans sa direction, il avait beau l'éviter, l'explosion était immense, Valas utilisait un bouclier aspirer l'explosion qui se dirigeait vers lui, et protégeait ainsi la maison derrière lui. Il plissait les yeux tentant de voir s'il avait réussit, mais il ne sentait plus la présence de Barka, il s'approchait dans le trou que l'explosion avait causé.

Valas : Il s'est téléporté à temps.

Il tournait le regard vers la maison, s'y téléportant.

Valas : Il s'est échappé où est Akio ?

On cherchait après.

Valas : Il la rejoins.

Il soupirait.

Mike : Et toi, là !

Gabriel : quoi moi ?

Mike : Bah oui toi ! Tu sais ramener Akira ?! Celui que j'ai connu ?!

Je tournais le regard vers Akira, de toute façon pour l'instant je ne peux rien faire pour Nicolas pour le moment, je m'approchais de Akira, mais il ne semble pas décider à se laisser faire.

Gabriel : Oui je peux lui ramener les souvenirs que Barka lui a effacer. Mais sa nouvelle forme, je ne peux rien y changer.

Mike : Tant qu'il se souvient de moi, le reste je m'en fou.

Gabriel : Il faut l'endormir, sinon il ne se laissera pas faire.

Cole l'assomait d'un grand coup.

Mike : TEs malade !

Gabriel : Emmené le jusqu'à cette table.

Je m'occupais de lui, cela prenait du temps, plus d'une heure, et bien entendus, je l'avais endormis pour m'assurer qu'il ne se réveille pas. Je retirais mes gants ensuite, regardant vers Mike.

Gabriel : S'est terminé, normalement sa devrait avoir fonctionné.

Mike : Bah ta intérêt !

Il s'approchait de Akira. Moi je m'approchias de DErek qui semble inquiet, je posais ma main sur son épaule.

Gabriel : Il va bien, sa devrait être terminé à présent, il sera comme toi, Barka voulait certainement faire la même chose que avec Akira, mais il n'en a pas eu le temps.

Je vidait le contenu de la cuve, Derek le tenait, puisqu'il était toujours inconscient.

Gabriel : On va devoir, sauver tous les autres.

Il y'en avait pas mal enfermer dans les cuves.

Valas : Je vais tous vous téléporter.

Une fois qu'on avait sauvé tout le monde, Valas nous téléportait, moi j'avais repris mes notes avant. Valas lui tournait le regard vers la demeurre, il créait une sphère qu'il lui restait en lui, pour exploser celle-ci et ainsi éviter que Barka tente à nouveau, bien qu'il se doute que cela ne le découragera pas. Valas serrait déjà Shin dans ses bras, qui s'inquiétait.

Valas : Je vais bien.

Il embrassait sa tête, tout en levant les yeux, sachant les dangers du fait que Barka court dans la nature.



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1372
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Quoi? encore?   Sam 6 Aoû - 23:33

Mike perd le contrôle de savoir qu'on est toucher à son protéger, Barka souriait rester bien derrière Akira qui défendait directement son maître sans réfléchir. Il donnait plusieurs coup d'épée obligeant Mike à reculer ne pouvant pas blesser Akira.

Barka: c'est pas la peine d'essayer de le raisonné, il est aussi fidèle qu'un chien. Tu t'en servais déjà de la même façon non? sa doit pas beaucoup lui changer.

Il se taisait levant les yeux vers Valas qui venait d'arriver envoyer par shin afin de s'assurer de notre protection. Vu le regard qu'ils s'échangent tous les deux, il est certain que se sont des ennemis de longue date.

Barka: Beaucoup espère me tuer et tous me sous estime. Tu m'as sous estimé toi aussi Valas, tu m'as cru mort trop rapidement.

Il ricanait sur le coup tout en le regardant dérobé les pouvoirs de Mike.

Barka: et tu n'as pas changer, tu me sous estime une fois de plus.

il restait un peu immobile laissant Valas lancer la première attaque, une fois le goudron trop proche Barka fit plusieurs saut en arrière évitant chacune de ses tentatives. Il lui arrivait de se changer en ombre afin d'effectuer quelque téléportation instantané d'un point à l'autre. Dès qu'une pointe tenter de percer Barka, il utilisait une arme composée d'ombre noir pour la pulvirisé.

Barka: j'aurais espéré une net amélioration de ta part Valas, sans ses pouvoirs que tu copie tu n'es strictement rien. 

il fronçait un peu les sourcils puisque c'est ceux de son fils qu'il dérobe. Une fois ses créatures invoqué, Barka tournait les talons sautant de la fenêtre de l'immeuble. Il restait debout planter à attendre que Valas le suive.

Barka: comment j'ai fais?

Il souriait posant sa main sur son masque.

Barka: il m'a suffit de m'accrocher à mes ambitions et un peu de magie.

Akira à l'intérieur déployait déjà ses ailes prêt à suivre Barka dehors, mes le goudron envoyer par Mike recouvrait ses pied le clouant au sol. Il battait à plusieurs reprise des ailes pour tenter de s'en dégager, toujours dehors Barka et valas discutaient et surtout Barka retirait doucement son masque.

Barka: Tu ne pourra plus faire grand chose contre moi désormait, tu aurais du t'assurer que j'étais bien mort ce jour la.

Son oeil sous son masque était complètement noir, mais il fit apparaître une première pupille, celle d'un dragon, il changeait montrant le regard d'un vampire ainsi de suite jusqu'à avoir même le même oeil que zankou.

Barka: moi j'ai nul besoin de copié un pouvoir, je l'ai en permanence sur moi sans aucune limite. Alors Valas, regrette tu de m'avoir louper se jour la?

il levait les yeux regardant ce qu'il compte faire, c'est vrai Akio est très puissant ayant volé plus d'un pouvoir grâce à la science de Gabriel. L'oeil de Barka changeait aussi tôt faisant apparaître la pupille d'un sharingan. Quelque seconde avant l'impacte, Barka utilisait celle ci pour se téléporter dans une autre dimension et évita tous dégas.

Nous concentré sur Akio et moi mon fils, on ne remarquai même pas la disparation de Akio, franchement je m'en fou qu'ils e soit barrer! moi je veux juste récupéré mon fils.

Cole: si j'avais su qu'il faisait tous ça pour rejoindre son père, je l'aurais briser la nuque à la première occasion. Il a tellement kiffé d'enculer son père qu'il n'attend que de recommencer! quel connard!

C'est quoi cette histoire? Maintenant nous on attend qu'une chose récupéré Akira et Nicolas, ne pouvant rien faire pour mon fils poru l'instant, Gabriel comptait s'occuper de Akira afin qu'il retrouve la mémoire. Akira ne le souhaitait pas et invoquait de la foudre dans la main, celle ci était de couleur noir.

Akira: si vous approchez je vous tue sur le champs.

Il en aura pas l'occasion, Cole l’assommait à l'aide d'une bouteille de vin qu'il avait trouvé pas loin.

Cole: quoi? il devait dormir qu'il a dit? qu'est ce que tu voulais faire? lui chanter une berceuse?

Le temps devait sans doute interminable pour Mike, être obligé d'attendre que son précieux Akira lui revienne..je ressent exactement la même chose, Gabriel m'affirme que tous se passera bien pour Nicolas mais..je me souviens que j'ai mis beaucoup de temps pour sortir de ma cuve, Gabriel en était désespéré que je me réveille jamais. J'espère que Nicolas ne subira pas la même chose, je tournais le regard sentant sa main sur mon épaule.

Derek: tu as terminé avec Akira? au moins tu n'as pas oublié ton savoir, j'avais tous de même des doutes. Sa fait des années que tu vie parmi les elfes alors...on oublie parfois ce que l'on est.

je dis ça parce qu'il m'était déjà arrivé d'oublié ce que j'étais autre fois, j'en oubliais comment reprendre forme humaine, vivre comme eux..j'étais juste une bête. C'est Nicolas qui m'aidait à me rappelé et aujourd'hui si c'est lui qui venait à oublié? 

Derek: on ne sais pas ce qui a été enfermer dans ses cuves, c'est prudent de les libérer?

D'après Gabriel on pouvait sortir mon fils de la tout comme tous les autres, mais il ne sais toujours pas réveiller. On était tous téléporter au chateau, je posais mon fils sur le canapé et Mike en faisait autant. 

Cole: putain, des journées comme ça éviter de m'en foutre tous les jours.

Shin: valas?

Il plongeait dans ses bras souriant.

Shin: tu n'es pas blessé?

il relevait la tête pour le regarder retirant son sourire.

Shin: tu es inquiet? ne me le cache pas, je connais ta tête quand tu es inquiet.

Akira bougeait la peu la tête finissant par ouvrir les yeux, d'instinct il sortait sa dague la plaçant sous la gorge de Mike.

Akira: Mike?

Il grimaçait lachant son arme pour tenir sa tête.

Akira: ma tête, j'ai l'impression qu'une dizaine de cole met hurler dans les oreilles.

Cole en levait les yeux sur le coup.

Cole: très drôle, tu te souviens de moi c'est déjà pas mal.

AKira: pourquoi tu dis ça?

Cole: tu sais sa fait combien de temps qu'on te chercher?

Akira: qu'on me cherche?

Cole: oui, presque une année entière. Quel est la dernière chose que tu te souviens.

Akira cherchait dans sa mémoire avant de tenir son cou se ramemant de la lame qui tranchait la gorge.

Akira: on m'a tuer.

il regardait Mike sur le coup.

Akira: tu m'as chercher tous se temps? pourquoi je suie encore envie.

Cole: regarde ton dos.

il regardait au niveau de ses omoplates et se redressais d'un coup voyant ses ailes.

Akira: qu'est ce que sais que ça? c'est pas à moi!

Cole ricanait arrachant l'une de ses plumes.

Akira: t'es idiots?

Cole: je prouve que c'est à toi.

Akira: je suis plus humain.

Cole: si tu t'inquiète pour le goût que tu pourrais avoir, ne t'en fais pas pour ça. Je crois que Mike t'aimera d'avantage comme ça...putain même moi j'ai dur à pas te mordre le cul.

il en fit un sourire posant son bras autour des épaules de son frère.

Cole: mais peut être que tu partagera, avec ton frère préféré hum? je t'ai aidé à le retrouver ton petit chéri après tout.

Il retroussais vite la lèvre voyant la tête de Mike.

Cole: sale égoïste! je t'enverrais chier la prochaine fois! 

du coup il s'approchait de Gabriel.

Cole: tu peux pas faire un autre poulet pour moi? pourquoi il aurait que mon frère qui aurait droit à du sang pareil hein? fait le! 

Derek: éloigne toi de lui.

Cole: quel bande de casse couille sérieux! m'en fou, je me filerais sous sa douche et pas que pour le matter cette fois.

Akira: tu m'espionnais sous ma douche!?

Cole: bien sûr, t'es peut être d'un ennui mortel mais t'es super bien foutu. Je connais ton corps par coeur et j'ai même vu que tu aime faire des galipettes avec le franchin dans la baignoire.

Il en ricanait jusqu'à recevoir une sacré décharge électrique.  Akira plissait les yeux tout en fermant le poing on pouvais voir encore l’électricité parcourir sa main. Cole se relevait les cheveux complètement redresser.

Cole: t'es complètement fou!? tu as vu la gueule que j'ai maintenant?


Shin: vous êtes obligé de vous disputé ici? pas de pouvoir dans la maison! un enfant pourrait être toucher par vos bêtises.

Cole: qu'est ce que j'en ai à foutre de ton petit morpion!

il recevais une belle baffe qui le faisait voler à travers le mur jusqu'au jardin.

Zankou: quelqu'un désire rajouter quelque chose? non? bien!

Shin soupirait regardant le trou dans le mur.

Shin: on doit refaire la maison au moins une fois toute les semaines avec Zankou.

Nicolas: vous êtes obligé de faire autant de bruit?

Derek: Nico? comment tu te sent?

Nicolas: nauséeux, comme je jour ou alextrasza avait fait ses tentatives de cuisine.

je souriais, il ne sent pas encore compte du changement.

Nicolas: ce type, Barka il m'en endormis...qu'est ce qui sais passé?

Derek: il a voulu se servir de toi, que tu devienne son sbire.

Nicolas: je servirais jamais se type!

Derek: je le sais, mais il t'aurais supprimé la mémoire. Il ta changé, du moins il a fait mieux que ce que je t'avais fais autre fois. Tu te sent pas different?

Nicolas: non enfin il me semble pas.

Derek: tu pourra te transformé Nico, comme moi.

il me regardait ayant du mal à me croire sur le coup.

Derek: je suis content que tu aille bien, évite de te faire enlever trop souvent.

Komura arrivait nous regardant tous avant de s'approcher de Gabriel.

Komura: pourrais tu venir avec moi?

Derek: qu'est ce que tu lui veux?

Komura: peut être que son savoir pourrait aidé Teijo.

Shin: c'est possible? 

Komura: je l'ignore encore, mes visions on ses limites. 

Il le conduisait jusqu'à Teijo s'agenouillant devant lui pour retirer ses bandages.

Komura: tu dois sans doute te souvenir du venin de Silas, encore aujourd'hui j'ai trouvé aucun remède pour l'en guérir complètement. Il s'épuise de jours en jour, on ne fais que repousser l'énivitable.

Il baissait les oreilles regardant ses mains.

Komura: peut être que tu es la personne qui trouvera l'antidote. Je t'aiderais à te procuré les herbes même les plus rare, il doit avoir une antidote. Il en a toujours, la nature est faite comme ça même Silas ne peux pas changer ça.

son regard croisait ceux de Gabriel.

Komura: mon savoir est dépasser, la médecine aujourd'hui est plus efficace et il parait que tu sois très doué dans ce domaine. Pourrais tu essayer? si je demande l'aide d'un humain c'est parce que je suis désespéré. Peut être que tu me fera changer d'opinion sur votre compte.


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1591
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 26
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Quoi? encore?   Mar 9 Aoû - 21:25

On était donc tous rentrer au manoir de Teijo, tous en un seul morceau mais Barka est toujours dans la nature et Valas en restait inqueit.. Je m'étais donc occupé de Akira et il semblait avoir retrouvé la mémoire heureusement, il se réveillait et pointait sa dague sous la gorge de Mike, celui ci pensait déjà que cela n'avait pas fonctionné mais Akira finissait par lâcher son arme et le reconnaissait disant son prénom.

Mike :  Akira ça va.. ?

Il faisait un sourire vu qu'il parlait de Cole, s'était sur que à présent, il se souvenait de tout. Cole lui expliquait qu'il le cherchait depuis une année entière, car il avait disparu et qu'il avait également perdu la mémoire et qu'il était différent.

Mike : On tu avais disparu, je n'ai pas arrêté de te chercher..

Cole lui demandait ce dont la dernière chose qu'il se souvenait, Mike plissait les yeux puisqu'on l'avait tué, il en serrait les poings.

Mike : Bien sur que je n'ai pas arrêté de te chercher, qu'est-ce que tu crois ?!

Il finissait par remarquer ses ailes qu'il portait, et donc, son changement. Il fusillait ensuite Cole du regard vu qu'il parlait déjà de son sang, et qu'il avait du mal à ne pas lui sauter dessus.

Mike : S'est pas le moment Cole !

Cole passait son bras autour de l'épaule de Mike, il le regardait du coin de l'oeil de sa demande.

Mike : Tu peux rêver, je partage pas !

Il se retirait de lui, l'ignorant sur le coup. Moi je les regardais tout les deux, et COle qui venait vers moi pour me demander que je lui en fasse un, je le regardais sur le coup, son sang est si envoutant pour eux ?

Gabriel : Je ne fais plus d'expérience, alors non.

Derek faisait en sorte qu'il se dégage de moi. Cole n'arrêtait pas pour autant, disant qu'il comptait bien profiter que Akira sois sous sa douche pour y aller, Mike en fronçait déjà les sourcils.

Mike : Espèce d'enfoirer ! Tu nous mates sale pervers !

On tournait le regard vers Akira qui lui envoyait une décharge, il arrive à manier de l'electricité dans sa main on dirait. Et encore une fois, Cole recevait un coup venant de Zankou, vu ce qu'il venait de dire.

Mike : Bien fait, sa le calmera !

S'est là qu'on entendait la voix de Nico, on s'approchait aussi tôt de lui, pour savoir comment il se sentait. Derek lui expliquait ce que Barka lui avait fait, et donc, qu'il était un dragon à part entière à présent, et qu'il voulait se servir de lui comme sbire mais heureusement, nous sommes arrivé à temps afin d'éviter qu'il en arrive jusque là.

Gabriel : Tu vas devoir t'habituer à ton nouveau corps, je te ferais de temps à autre des exemens pour m'assurer que ton corps accepte bien ton côté dragon.. Mais normalement, il ne devrait pas y avoir de soucis, vu que tu possèdais déjà une partie dragonique en toi.. Il faut que tu y ailles doucement, d'accord ?

J'écoutais son corps avec un instrument en même temps que je lui parlais pour vérfier qu'il aille bien je tournais le regard ensuite vers Komura qui arrivait jusqu'à moi.

Gabriel : Hum oui bien sûr.

Je le suivais, il m'emmenait jusqu'à Teijo, il est vraiment mal en point.. Il veut que j'aide Teijo, et j'espère pouvoir y parvenir. Teijo ouvrait ses yeux, étant de plus en plus faible et fatigué, il laissait Komura retirait ses bangages. Je regardais l'état de ses mains, elle sont noir, comme ci ses bras étaient mort.

Gabriel : Oui, le venin de Silas est vraiment.. impressionnant.

Teijo : Je doute.. Qu'il existe un réel antidote Komura.. Ne donne pas de faux espoir à Shin.

Il a même du mal à parler, Teijo perd confiance, je le comprend. Mais Komura veut garder cet espoir et cet espoir s'est à présent moi. Je l'écoutais bien, et regardait à nouveau les bras de Teijo.

Gabriel : Je ferais tout mon possible pour trouver cet antidote, et sauver Teijo. Comptez sur moi.

Je regardais vers lui.

Gabriel : J'ai besoin de prélever son sang, pour faire des analyse.

Teijo fermait les yeux, ne disant plus rien et me laissait faire. Je m'approchais de Derek ensuite, le regardant bien.

Gabriel :Je vais devoir rester quelque temps ici, afin d'aider Teijo. Tu peux retourner auprès de ton camp, je sais que tes dragons on besoin d'un alpha.. Mais j'aimerais vraiment t'avoir auprès de moi.

Je lui souriais, l'embrassant. Nicolas qui désirait déjà remplacer Derek, le temps que je trouve le remède.

Gabriel : Ton état n'est pas encore stable, il veut mieux que tu restes ici, le temps de maîtriser ton nouvelle état, et apprendre à la contrôler.

Mike qui embarquait Akira avec lui, piquant une chambre, il n'était pas discret sur ses intentions. Il le'embrassait déjà avec envie.

Mike : Tu n'imagines pas à quel point je n'ai pas arrêté de penser à toi, j'étais perdu sans toi, et j'ai cru le pire..

Il le regardait bien.

Mike : Ne m'abandonne plus tu m'entends ?

Il l'embrassait à nouveau le poussant déjà dans le lit. Moi je restais auprès de Komura, ayant besoin d'aide.

Gabriel : Je suppose que tu as un endroit pour trouver et antidote, tu peux m'y conduire ?

C'était comme un laboratoire, sa m'aidera beaucoup.. Je commençais donc à travailler la dessus et je sens que sa va mettre un temps fou avant de trouver le remède. Mais je sais que je peux y arriver.

CEla faisait passé deux semaines que je travaillais la dessus, je testais chaque herbes médicnale, chaque chose pour trouver le remède et à l'aide des recherches déjà fait par Komura, sa m'avait beaucoup aidé. Nicolas avait finis par s'entraîner sur sa transformation et son nouveau lui, il avait finis par partir s'occuper des dragons ensuite, ne sachant pas quand j'allais rester et Derek qui restait avec moi. MAis le pauvre, ne me voyais pas beaucoup, je passais tout mon temps au labo. Komura venait souvent me rendre visite, je tournais le regard vers lui, lui montrant un petit tube contenant du liquide.

Gabriel : Je pense avoir trouvé.

Je lui souriais, et lui aussi semblait soulagé.

Gabriel : Nous allons vérifier tout de suite.

Je me rendais jusqu'à Teijo, il ouvrait lentement les yeux.

Gabriel : Teijo, je vais tester quelque chose.

Teijo : J'ai l'impression.. D'être plus qu'un cobaye à présent.

Je sortais une seringue avec l'antidote, et l'enfonçait dans son bras pour lui transmettre, j'attendais ainsi, mais je ne voyais rien.

Gabriel : Je pensais vraiment que cela fonctionnerait..

Mais son bras commençait à changer à l'endroit où l'antidote se trouvait, son bras prenait rapidement des couleurs éliminant le poison, je souriais regardant vers Komura et Shin.

Gabriel : Sa y'est, j'ai trouvé.

Teijo regardait son bras, une fois qu'il était redevenu normal, il tendait de le boucher, ses doigts bougeait légèrement.

Gabriel : Tu arrives à bouger tes doigts, s'est vraiment un bon signe.

Teijo : J'ai malgré tout peu de force.

Gabriel : S'est normal, il va falloir du temps. Je vais chercher un autre pour l'autre bras, je reviens.

Qu'est-ce que je suis content, voilà ce que j'aime dans se métier, pouvoir aider les autres. J'aidais ensuite l'autre bras, Teijo était sauvé. komura et Shin bien entendu me remerciait, Teijo tentait de se lever, mais avait encore du mal à tenir sur ses jambes.

Teijo : je ne veux plus rester sur ce fauteuil, aidez moi à me lever..

Ils l'aidaient donc sur le coup, il levait la tête vers moi.

Teijo : Merci, je me souviendrais de ton aide Gabriel.

.Gabriel : S'était normal, vous nous avez souvent aidé

Je partais retrouver Derek, le serrant contre moi, je lui embrassais la nuque, il finissait par se retourner.

Gabriel : On peut rentrer si tu veux, je sais que ta meute te manque et ton fils.. Les miens me manque également.

Je l'embrassais.

Gabriel : Dit moi, que veux-tu pour notre avenir Derek ?

Je lui souriais.

Gabriel : Moi je vois une très grande famille.

S'était révélateur ce que je venais de dire, je crois que trouver l'antidote m'a donné des ailes.

Gabriel : Mais avant, je tiens vraiment à rentrer, je suis partis en laissant Enzo me détester et Liméria également.. Je tiens vraiment à me réconcilier avec eux..

On finissait par rentrer après avoir dit aurevoir à tous le monde. Une fois rentré, Nicolas avait bien fait son boulot, en tant que sous alpha. Derek allait le voir, mais ne se doutant pas qu'on était rentré. On entrait dans sa tante, et surprise.. nicolas et Enzo tout les deux nu, Enzo se cachait rapidement sous les couvertures.

Enzo : Vous.. vous êtes rentré.

Gabriel : Et bien, on s'inquiétait pour vous, mais il semblerait que vous allez tout les deux très bien.

Enzo détournait le regard sous le coup, gêné.

Gabriel : On va vous laissez vous rhabillez.

On sortait, Derek avait bien le sourire.

Gabriel : Sa ne te fait pas bizarre de savoir.. Nos deux enfant ensemble ? Moi si en tout cas.

Je tournais le regard vers lui.

Gabriel :J'ai vu qu'il portait lui aussi cette marque à son ventre, ce qui veut dire qu'il peut donner des enfants aussi, il n'y était pas la dernière fois.. Elle a du apparaître ici, son instinct sans doute.

Enzo finissait par sortir avec Nico.

Enzo : Alors ta sauvé se prêtre.

Gabriel :Oui j'ai réussis à trouver l'antidote.

Enzo : Temps mieux.

Gabriel : Comment va ta soeur ?

Enzo : Elle est avec CEnarius, ils vont se marier.

J'écarquillais les yeux.

Gabriel : Sérieusement ?

Enzo : Oui, s'est un grand honneur, tu devrais être content pour elle.

Gabriel : Et bien.. oui je le suis..

Sa me fait encore plus bizarre.. Qu'est-ce que j'ai loupé d'autre en à peine deux semaines K?

Enzo : Et mère, à trouver quelqu'un.

Gabriel : Ah bon.. Je suis content pour elle.. ET vous deux, vous semblez heureux ensemble.

Il détournait à nouveau le regard.

Enzo : Hum.. Oui.

Je souriais, on dirait moi au début avec Derek, il est mal à l'aise qu'on puisse les surprendre ensemble. Enzo regardait du vers Derek, il ne semble toujours pas l'apprécier, il a du mal avec lui.

Liméria : Papa !

Elle sautait dans mes bras, je lui souriais caressant ses cheveux.

Liméria : Tu m'as manquée.

Gabriel : A moi aussi.

Liméria : Tu ne vas jamais le croire.

Gabriel : Laisse moi deviner, tu vas te marier avec Cenarius ?

Elle entre ouvrait les lèvres.

Liméria : Enzo te l'a dit, pff, je voulais etre la première à te le dire. Tu es d'accord ? Dit moi que tu l'es.

Gabriel : Si c'est ce qui te rend heureuse bien sur.

Liméria : Oui, il est tellement gentil, doux et attentionné avec moi, et tellement..

Gabriel : Je pense qu'on a compris Liméria.

Je souriais sur le coup.

Gabriel : Mais tu sais.. Qu'il ne peut te donner d'enfant n'est-ce pas ?

Elle tenait ses mains l'une contre l'autre, rougissant.

Liméria : Peu importe, et puis se n'est pas sur, je suis sur que les dieux finiront par accepter de lui donner un enfant. Il le mérite, il est tellement bon avec la nature et tout le reste. Je ferais tous pour que cela se fasse, qu'il ne regrette pas de m'avoir choisis comme épous et comme reine.

Enzo : Ne va pas trop vite, il t'a déjà touché ?! vous devez vous marier avant.

Il est toujours aussi protecteur.

Liméria : MAis non ! Et puis se ne sont pas tes affaires, tu peux parler, toi et Nicolas !

Enzo : Qu'est-ce qui te fait croire que..

Liméria : Tout le monde est au courant, tu n'es pas discret. Bon, j'y vais, tu viendras voir Cenarius hein ? Il à hâte de te voir.


Elle souriait et partait, elle semble toute heureuse en tout cas.

Enzo : tous le monde est au courant..

Il soupirait, fusillant Nicolas du regard.

Enzo : S'est de ta faute, tu n'es pas discret.




[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quoi? encore?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quoi? encore?
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» A quoi ça sert de faire du vélo ?
» quoi prendre apres un peter xr
» yaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah (tout terrain, quoi...)
» a quoi sert les bloque lignes
» Salon international du cycle Quoi de neuf ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le monde de minelia (forum devenu privé) :: Le continent de Grimdor :: Citée d'Hurleval :: Zone des habitations :: Les résidences-
Sauter vers:  

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit