Forum privé
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Du nouveau, encore!

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Derek Kijo

avatar

Messages : 1372
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Du nouveau, encore!   Sam 2 Jan - 23:39

J'ai pas vraiment d'histoire à raconter, j'ai pas connu mes parents ayant été abandonner devant une maison. La dame c'est occupé de moi jusqu'à mes cinq ans, mais elle était vieille et a finir par m'abandonner elle aussi. Bien sûr c'est pas sa faute, mais j'ai été livrer à moi même depuis ce jour la. Je m'oblige à voyager beaucoup pour ne pas mourir? pourquoi? peut être parce que je suis different et que la dame m'a toujours dit de garder ce secret pour moi. 

Je comprenais pas à quel point c'était le cas, une fois j'ai été très en colère et j'en ai montrer mon vrai visage. On m'a chasser comme ci j'étais une bête, surtout vouloir me capturer. Je comprend pas pourquoi, mais j'ai compris que je devrais plus jamais fréquenté personne. Ce que j'ignore c'est que a partir d'aujourd'hui toute ma vie va changer à cause d'une petite rencontre sur mon chemin.

Zack: au secoure!

Je cuisais mon lapin fraîchement attraper, moi qui pensais que la forêt serait un lieu calme et paisible. Je soupirais tentant d'ignorer ses appels, mais je craquais au dernier moment.

Derek: on peut même plus manger tranquille.

Je me levais suivant les cris, sa semble être un enfant. Je le trouvais agressé par trois hommes, ils comptent le pousser de la falaise? 

Derek: quel courage? trois sur un enfant?

" t'occupe pas de ça le clochard! dégage à moins de subir le même sort"

Zack: aidez moi s'il vous plait.

Derek: qu'est ce qu'il vous a fait pour subir un tel châtiment?

" ce rat travail pour un sale type, alors il mérite de crever"

Zack: j'ai pas le choix et puis j'ai rien fais de mal.

" alors on va te libérer de sa servitude petit minet"

Zack: j'ai des gênes de husky! pas de chat!

Bon, je dois intervenir on dirait. J'attrapais le bras de l'un des hommes qui le menaçait un couteau.

Derek: je pense que vous l'avez assez fais flipper comme ça.

" toi on t'avais prévenu"

Je lui brisais le bras l'obligeant à se mettre à genoux et l’assommait d'un coup de coude sur la tête. Du coup les deux autres oubliait l'enfant pour l'occuper de moi, j'en mettait un autre à terre facilement. Heureusement ils sont vraiment pas doué pour ce battre, je comprend pourquoi ils s'en prennent à un enfant. Le dernier compris qu'il avait aucune chance et poussa rapidement le gamin dans le vide. J'en levais les yeux ennuyé, à cause de lui je vais devoir montrer mon vrai visage. 

J'avais pas le choix et changeait de forme, j'ai plus qu'à expliquer ce qu'il se passe dans ses cas la. J'ai l'air d'une toute autre personne, mes cheveux devienne noir, mes yeux rouge et je parle pas de ses oreilles pointu. Mais surtout j'ai deux ailes immense et noir qui pousse dans mon dos. En gros j'ai l'air d'un monstre sortit des cauchemars d'un enfant, commençons par sauver celui la. Je plongeais dans le vide pour l'attraper pile au dernier moment. 

Derek: est ce que ça va?

Zack: oui...vous êtes un archange?

Derek: un quoi?

Je me posais dans mon camps, bon tamming mon lapin est prêt. Je reprenais vite une apparence normal m'asseyant sur mon tronc.

Derek: tu devrais rentrer, il est nuit.

Zack: merci de m'avoir sauvé, je m'appelle zack et toi?

Derek: je suis personne, rentre chez toi petit hybride. Des chatons ne devrait pas trainer dans ses bois.

je voyais qu'il me fusillait du regard, moi je mangeais mine de rien.

Zack: je suis un husky! c'est un chien!

Il se retournait montrant sa queue.


Zack: c'est pas une queue de chat.

Derek: tes oreilles sont plutôt large pour chien.

Il ses attrapait faisant toujours mauvaise tête.

zack: c'est pas vrai! et puis je rentre!

il me passait la langue avant de courir pour s'en aller, bon je l'ai fais un peut exprès pour qu'il me laisse tranquille. Les heures passait et moi je dormais à côté du feu, j'ouvrais lentement les yeux entendant un bruit de branche briser. Avant même que j'ai le temps de me lever on me donnait un coup sur la tête. C'est dans un autre endroit que j'ouvrais les yeux, je suis où la? je tirais sur mes bras avant de me rendre compte que j'étais attacher par des chaines à une sorte de piller.

Zack: je suis désolé...j'ai été obligé d'expliquer la raison de mon retard et quand j'ai parler de toi, mon maitre à aussi tôt envoyer ses hommes pour te chercher.

Derek: pourquoi?

Zack: je sais pas, je peux pas poser ce genre de question.

Derek: libère moi, j'ai sauver ta peau de chien non?

Zack: je peux pas...il risque de me fouetter.

Derek: quoi?

il partait vite de la pièce, bon j'ai pas le choix je dois me débrouiller par moi même. Je tirais déjà de toute mes forces, puis changeait de forme faisant aller mes ailes pour d'avantage de puissance, sa fait grincer les chaines mais sa me prendra trop de temps pour les briser. Je regardais vers l'une de mes plumes qui vient de tomber et l'a ramassait pour utiliser le côté pointu afin d'ouvrir le verrous. Mine de rien mes plus sont extrêmement solide et je peux même d'avantage les durcir afin qu'elles deviennent aussi tranchante qu'un rasseoir. 

Derek: bingo.

j'entendais du bruit, quelqu'un s'approche je sautais vite par le fenêtre volant vers la forêt. Zack entrait de nouveau ramassant la plus part terre et me regardait m'éloigner. Quand il se retournait Zack baissait aussi tôt les oreilles apeuré et cachait la plus dans on dos.

zack: je l'ai vu voler vers la forêt...

il baissait les yeux vers sa main et y posait vite la plus avant de prendre ses jambes à son cou. Bien maintenant faut que je me tire d'ici! je vais peut être aller dans la forêt des brumes au moins la bas personne n'ose s'y aventurer. Je me tournais entendant un bruit, puis a nouveau entendant de l'autre côté. J'ai été suivis? aussi rapidement? 

Derek: qui est la?

c'est peut être qu'un animal? mais alors il est rapide. Je continuais vite de rassembler le peu d'affaire que j'avais voulant vite partir d'ici. J'ai un mauvais pressentiment, on m'observe.


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1591
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 26
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Du nouveau, encore!   Dim 3 Jan - 23:06

Je me présente, Gabriel Light, tout le monde me connaît que se soit d'une légende où en vrais, tout le monde me crains, car je suis tout simplement une créatures des ténèbres, je peux choisir s'il me plaît la vie d'une personne ou non, la tuer d'un simple regard si l'envie me prend. Tout le monde me respecte pour cela, et qu'ils sont à mes pieds, et j'adore ça, me sentir supérieur, puissant, faire ce que bon me semble sans me préoccuper des conséquences.

Je me trouvais dans mon manoir, où plusieurs domestiques me sert, s'occupe de mes envies personnelles, ils n'osent pas broncher, de peur que je les punisses, et s'ils me trahissent, qu'ils meurent en souffrance.

Aucun rideaux n'est ouvert, me laissant dans l'obscurité, seul les lumières artificielles illumine les pièces, je préfère l'ombre à la lumière, je suis un vampire, mais pas n'importe quel vampire, un au sang pur, possédant de puissant pouvoirs, je ne suis malgré tout pas insensible à la lumière, je peux parfaitement me promener sans brûler, étant un sang pur, je n'ai pas besoin de ses gâchettes créé par les sorciers, des bagues pour pouvoir sortir en plein jour.

Je me trouvais dans mon salon, buvant un verre de sang, bien frais servis par l'une de mes servante, je levais les yeux vers l'heure, j'en fronçais les sourcils aussi tôt, il en met du temps, qu'est-ce qu'il fabrique, il sait que je déteste qu'on me fasse attendre.

Gabriel : Qu'est-ce qu'il fou.

" Vous désirez que j'envois quelqu'un à sa recherche maître ? "

Je la regardais du coin de l'oeil.

Gabriel : Il reviendra, et s'il n'a pas une bonne excuse, il sera punis.

J'ignorais bien entendus ce qu'il pouvait lui arriver, ni qu'il avait rencontré cette homme dans la forêt, un archange, une race devenu extrêmement rare, je n'en ais rencontré que deux durant toute mon existence, et il paraît que leurs sang est le plus exquis qu'il soit, et qu'il donne des vertus incroyable.

Après l'aventure qu'il venait d'avoir, Zack revenait jusqu'à moi, je me levais tournant mon regard dans sa direction, montrant bien que j'étais en colère.

Gabriel : J'espère pour toi que tu as une bonne excuse.

Il m'expliquait tout ce qu'il lui était arrivé, et la rencontre de cette archange qui l'avait sauvé, aussi tôt j'envoyais des personnes pour aller le capturer, s'il dit vrais, qu'il s'agit bien d'un archange, il me le faut.

Il était donc assomé et emmené jusqu'à moi, enfermé dans une cellule. Zack allait à sa rencontre, pour s'excuser, et lui expliquer qu'il n'avait pas le choix. Moi je sortais tranquillement de mon bain, m'essuyant, je fermais les yeux sentant son odeur, il est différent des autres, rien que de sentir son odeur sa me donne des envies, mes yeux brillaient à cette instant.

Je me rendais tranquillement jusque là, il s'était déjà échappé, je me trouvais derrière Zack, et le fusillait du regard.

Gabriel : Où est-il ?

Il s'est envolé vers la forêt, je tendais la main pour qu'il me donne ce qu'il avait en main, je regardais cette plume, et en faisait un sourire, je tournais ensuite le regard vers la fenêtre, et disparaissait, utilisant une rapidité hors d'une commune, celle d'un vampire, je le retrouvais rapidement, il entendait un bruit, moi je tournais autour de lui, mais finissait par m'arrêter, je l'observais attentivement.

Il prend des affaires, il veut tenter de fuir, je vois.. Mes yeux brillaient d'un rouge écarlate, une pression hors du commun faisait un énorme trou sur l'arbre juste à côté de lui, à quelques mètres s'était la tête. Je m'avançais ensuite vers lui pour me montrer, les yeux toujours brillant, mais finissait par les faire disparaître.

Gabriel : Je vais devoir te parler de certaine règle, premièrement.

Je tendais la main vers lui, utilisant mes pouvoirs pour le cloué au sol, à genoux devant moi.

Gabriel : Lorsqu'on s'adresse à moi, on se met à genoux, j'aime qu'on me respecte.

Je me mettais bien devant lui.

Gabriel : Deuxièmement, les fugues, sont lourdement punis, mais tu es nouveau, et donc, je te laisserais une seconde chance.

Je m'accroupissais pour être à sa hauteur, posant sa plume contre mon nez pour sentir son odeur.

Gabriel : Tu es un archange, durant ma longue existence, je n'en ais vu que deux, tu es le troisième, tu es une créature très rare, aussi rare que moi. Et à présent, tu m'appartiens, désobéis moi, et tu en payeras les conséquences.

Je faisais planer la plume au dessus de ma main, celle ci commençait à brûler. Je me redressais regardant où il vivait.

Gabriel : Tu n'as besoin de rien ici, toute ses choses sont futiles.

Je faisais en sorte qu'il puisse se redresser, j'attrapais son visage, vu qu'il semble se la jouer rebelle, je le regardais bien.

Gabriel : Tu veux te la jouer dure ? Tu ne sais pas à qui tu t'adresses.

Mes yeux brillaient, une recevait un coup puissant dans l'estomac, je me dégageais de lui, passant ma main dans mes cheveux.

Gabriel : Bien, maintenant que les présentations sont faîte, je pense que tu vas te montrer plus obéissant, je l'espère pour toi.

Je le regardais du coin de l'oeil, regardant sa nuque, j'ai déjà envie de goûter à son sang. Mais je vais me montrer patient, jouer un peu avec lui. Deux de mes esclaves m'avaient suivis.

Gabriel : Emmenez le, et brûlez ses affaires, il ne faut aucune trace de sa présence.

Je regardais bien Derek, ils brûlaient ses affaires, et l'attrapait le bras ensuite.

Reiji : Arrête de te débattre, si tu veux rester en vie.

Il se téléporté ensuite avec lui, moi je me retrouvais à mon manoir peu de temps après. Reiji l'avait téléporté jusqu'à une chambre, dont la porte ne s'ouvrait que de l'extérieur, et sans fenêtre pour l'empêcher de s'enfuir.

Reiji : Evite d'ennerver le maître, sa veut mieux pour toi, tu peux rien contre lui, personne ne peut le tuer, sinon, on l'aurait déjà fait depuis longtemps, et il arrivera à te retrouver, il a pas mal de personnes à ses pieds qui le sert, toutes sortes de créatures différente, dont moi.


Il croisait les bras, ne le quittant pas du regard.

Reiji : Je suis un démon de haute ligné, et je suis loin de lui faire face, alors je sais pas ce que tu es, mais tu peux rien contre lui non plus. Tes déjà mieux ici, que dans ta petite forêt, il te nourris, blanchis et tout, la seul chose, c'est qu'il faut lui obéir à tout ses caprices, et il voudra surement ton sang.

Il faisait un sourire voyant la réaction qu'il avait.

Reiji : Quoi, tu ignores qui il est ? C'est un vampire, pas n'importe lequel, un sang pur.

Il sortait une cigarette de sa poche.

Reiji : soit, il va surement te rendre visite, au faîte, ne t'attache pas au gamin, Zack, ni à personne ici, il pourrait s'en servir contre toi.

Il se téléportait ensuite, étant l'unique moyen de quitter cette pièce. Je voulais le faire languir un peu, le faire attendre, qu'il panique à chaque petits bruits qu'il pouvait entendre.

C'était en pleine nuit, lorsqu'il était sur le point de s'endormir que je venais discrètement dans sa chambre, le regardant dans le lit, il a sans doute tenté de rester éveillé, mais sa fait combien de temps qu'il n'a pas eu la chance de dormir dans un bon lit, je m'approchais de lui, glissant mes doigts sur son visage et descendait jusqu'à sa nuque, j'arrivais parfaitement à voir dans l'obscurité, je penchais mes visages vers sa nuque, son sang m'appelle.

Mes yeux brillaient comme tout à l'heure, je m'arrêtais vu qu'il se réveillait me repoussant, je le fixais bien.

Gabriel : Tu me repousses encore ? Malgré que tu sais qui je suis. Tu es courageux je dois l'admettre.

J'arrive à contrôler la pression, et les ondes autour de moi, ce qui fait un pouvoir surprenant et très dangereux. Je plaquais avec cette magie, ses mains contre le lit, pour qu'il soit cloué, je me mettais ensuite au dessus de lui.

Gabriel : Tu vas rapidement comprendre, que tu es a moi, et que je ferais ce que bon me sembles de toi, tu finiras par m'obéir, que tu le veuilles ou non.

Je glissais mon doigt le long de son corps, touchant son torse, je plaçais la paume de ma main contre son torse, ma magie en sortait, une lueur bleu qui parcourait son corps, ce qui illuminaient la pièce, montrant son visage et le miens.

Je ne le quittais pas des yeux, aimant voir celui ci.

Gabriel : Si tu acceptes de m'obéir sans caprice, tu pourras avoir une certaine liberté, comme Zack, tu lui as sauvé la vie tout à l'heure, à ce qu'il m'a raconté.

Je souriais, finissant par me retirer de lui.

Gabriel : Bien, nous nous verrons demain matin, tu me diras qu'elle sera ta décision, m'obéir ou non.


Je quittais sa chambre, le laissant seul, s'il se la joue encore rebelle demain, je devrais lui montrer ce que je suis prêt à faire, quel dommage, je n'ai pas envie de l'abîmer.



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1372
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Du nouveau, encore!   Lun 4 Jan - 23:37

Je suis pas tranquille, quelqu'un m'observe je le sent. Mon intuition ne me trompait pas, je me dressais d'un coup regardant vers le tronc d'arbre. A croire qu'un boulet de canon venait de le traversait, je me retournait ne voyant que ses yeux rouge. Un autre comme moi? non c'est pas les mêmes yeux, je ressent autre chose.

Derek: qu'est ce que tu me veux? laissez moi tranquille!

Des règles? une force me mettait à genoux sans que je puisse rien faire, c'est ce type qui me fais ça? je comprend, c'est celui qui m'a détenu prisonnier. Comment il m'a retrouvé aussi rapidement? j'ai volé pourtant loin de cette immense maison. Il pourrait voler lui aussi? je dois trouver le moment de partir rapidement d'ici, mais je peux pas bouger! pourquoi?

derek: je suis pas ta propriété, j'ai jamais obéis à qui que ce soit et c'est pas aujourd'hui que ça va commencer.

Il a vu d'autre créature comme moi? je baissais mes yeux vers ma plume qui détenais avant de la réduire en cendre. Est ce qu'il essaye de m'impressionner? beaucoup d'autres avant lui on essayer de me faire peur, j'ai l'habitude de ce genre de menace.

Derek: pourtant je compte bien récupéré ses "chose futiles" et me barrer d'ici, même les animaux sont de meilleurs compagnie.

Je peux à présent me relever, mais à peine debout qu'il m'attrapait le visage. J'ai pas l'intention malgré tous de baisser les yeux devant lui, j'ai toujours jouer les durs pourquoi? parce que c'est ma propre survie qui en dépendait. J'ai compris ça les premier jours de mon enfance, quand la dame est morte et que j'ai été livré à moi même. 

Et comme en cette instant j'ai reçu beaucoup de coup pour ça, je plaçais mes mains sur mon estomac toussant essayant de m'en remettre. J'ai bien conscience que j'ai en face quelqu'un de plus fort que moi, j'ai appris à m'enfuir aussi. Ici sa sera beaucoup plus difficile surtout qu'il n'est pas venu seul, deux de ses esclaves se montraient. L'un se nommais Reiji et l'autre Shiro qui attrapait mon sac pour le lancer dans le feu.

Shiro: N'essaye pas de t'échapper, je connais à présent ton odeur et pourrais le sentir jusqu'au bout du monde si nécessaire. 

Il grimaçait me regardant.

Shiro: elle est tellement force que sa ne sera pas difficile.

L'autre m'agrippait le bras, je tirais dessus le fusillant du regard.

Derek: lâche moi!

Shiro: emmène le Reiji, qu'il reste cloué dans sa nouvelle chambre.

Shiro s'avançait vers Gabriel.

Shiro: je peux vous parler?

Vu que Gabriel se dépêchait de s'en aller, la réponde était clair. Shiro soupirait regardant mes dernières affaires brûler et changeait de forme pour rentrer plus rapidement.

La téléportation  me retournait l'estomac, j'ai cru que j'allais rendre le lapin que j'ai mangé. Je suis censée habité ici? il a même pas une fenêtre! juste une boite pour me maintenant enfermé. Je levais les yeux vers le tas de muscle, lui aussi souhaite que j'obéis à ce type? il en ai hors de question! je suis pas un chiot apprivoisé. 

Derek: quel genre de créatures?

J'aimerais savoir à qui j'ai tout de même affaire, lui prétend être un démon mais...je ne sais même pas ce que ce mot veux dire. En tous il peut voyager d'un endroit à un autre en très peut de temps, le mec au cheveux bleu de tout à l'heure semble être rapide et utilise une magie étrange. C'est autre type parlais de mon odeur, qu'est ce qu'il est celui la?

Derek: j'ai pas besoin qu'on s'occupe de moi, je me suis très bien débrouillé jusqu'à présent.

Je passais mes doigts sur le lit, j'en ai plus vu depuis que je vivais chez la dame. Mon sang? je le regardais étonner, comment ça mon sang? 

Derek: qu'est ce que ça veux dire? 

je baissais les yeux, encore une fois des mots qui me sont étranger..vampire, sa surement un rapport avec mon sang mais quoi? le boire? j'ai déjà vu des créatures qui s'en nourrissait comme certaine variété de chauve souris. 

Derek: je m'attache jamais, je regrette d'avoir sauver ce gamin! il ma fais que me poser des problèmes.

Ce mec disparu, encore une fois cette étrange pouvoir. J'ai l'air d'un enfant qui découvre encore des mystère du monde, il faut dire que j'ai tous fais pour fuir la civilisation. Il va me rendre visite? pour boire mon sang? moi qui pensait que c'était mes ailes qui l’intéressait. Je retirais mon haut m'allongeant sur le lit, si il entre pendant mon sommeil...je dois je dois tenir le coup. 

Pourquoi deux heures plus tard, j'étais tellement exténuais que je me laissais un peu aller dans le sommeil, du moins presque. Il m'a tout de même fallu quelque seconde pour me rendre compte que j'étais plus seul, je r'ouvrais rapidement les yeux l'attrapant par la gorge.


Derek: ne t'approche pas de moi.

Comme tous à l'heure une force contrôlais mes mouvements, ici pour plaquer mes deux mains contre le lit. Je peux pas bouger une fois de plus, qu'est ce qu'il va faire? boire mon sang? ne t'attend pas malgré tous que je te craigne espèce de malade! Je ne disais rien l'écoutant, une fois de plus il me menace. Quel genre de sort il me ferait subir si je refuse de l'obéir? j'aurais pas le temps de le découvrir, dès que je le pourrais, je partirais de cette endroit.

Je baissais les yeux vers a main qui me touchais, si j'aurais pas les mains coulé mon poing serait partit depuis longtemps. Une lueur bleu apparaissait, qu'est ce qu'il me fais? je serais les poings tentant de rien faire paraître. Il est amusé, amusé de montrer sa supériorité. Un chat jouait avec les vies des souris, ce type est vraiment ignoble. 

Derek: sauver Zack, un geste que je regrette bien aujourd'hui. J'aurais pas à supporter ta présence!

c'est peut être pas une bonne idée de le provoquer, mais je compte bien lui faire voir que je suis pas une souris avec laquel on peut jouer comme ça. Il se dégageait de moi, j'étais libérer de cette magie. Je peux rien faire pour l'instant, j'ai déjà fouillé cette pièce et on peut pas en sortir. Je dois trouver un autre moyens..

Je fermais les yeux, j'ai eu du mal à me rendormir d'ailleurs elle m'a sembler tellement courte que zack avait du mal à m'ouvrir les yeux.

Zack: réveille toi, le maître n'aime pas qu'on traîne au lit.

Derek: laisse moi tranquille!

Zack: je suis désolé, mais tu dois te lever.

je me redressais grimaçant.

Derek: qu'est ce que tu veux?


Zack: je dois te préparer avant le déjeuné.


Derek: me préparer à quoi?

Zack: A être présentable.

Il m'attrapait la main pour me tirer, la porte est ouverte je devrais en profité, mais une fois sortit il avait des gardes partout. Ok, il me suffira de regarder une fois vers la fenêtre et l'un de ses types m'attrapera aussi tôt.

Derek: tu m'emmène ou comme ça?

Zack: au bain.

on entrait dans une salle, je regardais l'eau. C'est ça un bain? ou une piscine? des servantes arrivait vers moi déjà entrain d'essayer de me déshabiller.

Derek: qu'est ce que vous foutez?

Zack: le maître à demander à ce qu'on vous aide.

Derek: je peux me déshabiller seul!

" on a reçue des ordres, on sera puni si on reste inactif"

Derek: bordel!

je levais les bras pour l'y ai aider, je fusillais Zack du regard qui ne faisais que sourire pour ce moquer de moi. J'entrais dans l'eau, elle est chaude...sa aussi j'avais oublié ce que sa fesais. j'ouvrais grand les yeux sentant une éponge me laver l'épaule. 

Derek: vous allez me laver aussi?!

" c'est les ordres"

mais c'est elles se déshabille! elles rentrent dans l'eau! 

Derek: j'ai pas envie!

je tournais encore la tête vers zack qui étouffe ses ricanements avec sa main. J'arrive pas à croire qu'un truc pareil m'arrive, j'attrapais vite la main de l'une d'elle.

Derek: tu compte aller jusque ou comme ça?

" il faut tous laver"

j'arrachais son éponge des mains.

Derek: sa je m'en occupe.

Non mais! je peux au moins laver ma nouille moi même! j'entend encore le gamin rire derrière moi, je vais le noyer si sa continue. Je sortais vite de l'eau, je levais les yeux puisque maintenant elle me sèche.

" je suppose que vous allez sécher vous même votre.."

j'attrapais vite l'essuie.

Derek: oui!

elles me coupaient les cheveux maintenant et une autre m'apportait de nouveau vêtements.

Derek: où sont mes vêtements? 

" on a du les brûlés"

mais pourquoi brûlés toute mes affaires? j'ai plus le choix maintenant, je les poussaient voulant m'habiller moi même. Zack marchait vers moi pour m'accompagné, moi je le poussais dans l'eau pour le punir de c'être fou tu de moi. Il baissait les oreilles sur le coup tout en retroussant la lèvre, moi je suivais ses dames jusqu'à la salle à manger, j'ai jamais vu autant de nourrir en un seul endroit.

Shiro: tu es en retard.

Derek: si je me serais laver moi même, sa aurait pris moins de temps.

j'aime pas comment ce type me regarde, l'autre est la aussi. Il change jamais de tête celui la? on dirait qu'il est de mauvaise humeur en permanence, d'un côté si j'étais obligé de servir ce type..je le serais aussi. Shiro changeait de pièce s'avançant vers Gabriel lui chuchotant à l'oreille.

Shiro: il est prêt.

Il le voyait sourire comme un gamin ayant son nouveau jouet.

Shiro: je pense que c'est pas une bonne idée de le garder.

Il baissait les yeux.

Shiro: je veux dire, il reste d'attirer trop l'intention et vous posez des problèmes. Un archange va attirer de la jalousie et amené vos ennemis.

Gabriel ne voulait rien savoir et me rejoignait dans l'autre pièce, j'étais déjà prêt à prendre la nourriture sur la table avant que l'une des servantes tape sur ma main.

" patience"

Zack arrivait vite s'étend rapidement changer et se mettait dans un coin de la pièce, Gabriel veux savoir si j'ai pris ma décision. Je regardais tous le monde qui attendaient aussi ma réponse, je vais la jouer intelligent. Gagner sa confiance pour mieux me tirer ensuite, je vais jouer le jeux même si je dois en mordre sur ma chic.

Derek: j'ai bien compris la leçon.

je faisais genre de m'incliner, mais on vois surtout que je me foutais de lui. shiro était déjà prêt à me foncer dessus comme une bête enrager, j'ai déjà vu ce genre de regard..chez les loups solitaire, c'est ça que tu es? un loup? il regardait vers Gabriel stoppant son geste.


Shiro: je peux lui donner une leçon.

Derek: j'ai croisé beaucoup de chien qui aboyait fort, mais ne mort pas.

Sur le coup il me lançais son plus mauvais regard et marchait vers moi tous en changeant de forme. Quand je disais qu'il était un loup, c'était dans le sens figurer. Il est bien plus grand que tous les loups que j'ai bien pu rencontrer, il me montrait ses crocs à quelque centimètre de mon visage.

Shiro: je vais rapidement te prouver le contraire.

je bougeais pas, souriant ce qu'il l'agaçait deux fois plus.

Derek: tant que ton maître te donnera pas l'ordre tu ne fera rien.

Il grognait d'avantage, mais j'avais raison il n'osera pas me toucher à moins d'énerver Gabriel. Il se retournais tapant sa queue contre mon visage avant de s’avancer presque ventre à terre vers Gabriel et s'asseyait dans un coin continuant de me dévisager.

Derek: j'ai promis de te servir non? j'en peux rien si j'ai pas l'habitude de me courber devant n'importe qui.


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1591
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 26
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Du nouveau, encore!   Mar 5 Jan - 23:47

Après mon petit passage durant la nuit auprès de Derek, je m'endormais paisiblement jusqu'à la lueur de laube. Je m'étais réveillé de très bonne humeur, et j'ai pensée toute la nuit à ce Derek, avoir mon propre archange me plaît, espérons qu'il se montre très docile sa me facilitera la tâche, mais peu importe, j'aime également jouer avec lui.

Je me rendais jusqu'à ma salle de bain personnel, où ceux qui me servent, m'aidait à retirer mes vêtements et prendre soin de moi, j'apprécie les deux sexes que se soit homme ou femme, je ne suis pas difficile.

Ils étaient eux aussi nu entrain de la bain avec moi pour me laver, il ne faut pas être pudique avec moi, j'aime voir le corps de chacun de mes serviteurs. Je regardais du coin de l'oeil vers Reiji qui était en dehors à surveiller qu'il ne m'arrive rien, mais celui ci bien habillé, j'ai même reussis à faire de lui, un démon, mon bras droit personnel, la preuve que je suis vraiment supérieur, oui, j'avoue j'aime montrer ma supériorité, ma puissance et tout le reste, j'aime qu'on me lèche les pieds, je ne suis encore jamais tombé sur quelqu'un de plus fort que moi alors voilà pourquoi je suis aussi sur de moi.

Gabriel : Et bien, Reiji, tu ne veux pas te joindre à nous ?

J'attrapais la main de celui qui me lavait pour la mettre entre mes jambes pour qu'il me touche, il faisait donc aller sa main pour me masturber. Reiji en détournait le regard.

Reiji : Je préfère rester attentif, afin qu'il ne vous arrive rien.

Gabriel : Qu'est-ce qu'il pourrait m'arriver ici, hum ? Approche.

Il me regardait, je fronçais les sourcils pour montrer que j'étais sérieux, il finissait par approcher, je me retirais des autres et me retirait du bain, l'eau dégoulinait encore sur ton mon corps, il me regardait bien le visage, j'en souriais.

Gabriel : que penses tu du nouveau archange.

Reiji : Il semble ignorer beaucoup de chose, et il ne sera pas facile à domestiquer.

Gabriel : J'ai l'habitude de ce genre de personne, tu te souviens du premier jour où je t'ai trouvé ? Tu désirais me tuer.

Reiji : Oui je m'en souviens.

Gabriel : Et maintenant, tu es mon bras droit, et d'un claquement de doigt, tu m'obéis.

Reiji : Effectivement.

Gabriel : Met toi à genoux devant moi.

Il plissait les yeux, et finissait par obéir, ayant une vue sur mon entre jambe.

Gabriel : Et maintenant, met la en bouche.

Reiji : Vous avez du personnel pour se charger de vos plaisir personnel de se genre.

Gabriel : Oui, mais je commence à m'en lasser, et j'ai envie de te voir à l'oeuvre.

Il restait immobile, ne faisant rien.

Gabriel : Et bien ? J'attend.

Reiji : Vous serez déçus.

Je fronçais les sourcils, j'attrapais ses cheveux sur le coup, les tirant.

Gabriel : Je t'ai demandé de le faire, alors obéis !

Il grimaçait, mais finissait par attraper mon sexe pour la mettre en bouche, je continuais de tenir ses cheveux le regardant faire.

Gabriel : Je préfère ça.

Je fermais les yeux savourant cette instant, je tenais bien sa tête et faisait moi même des mouvements, m'en foutant que sa lui plaise ou non, je finissais par jouir dans sa bouche faisant bien exprès de le mettre au fond de sa gorge.

Je me dégageais de lui, claquant des doigts.

Gabriel : mon peignoir.

Les autres me recouvrait de mon peingoir, je laissais Reiji là, lui se relevais crachant dans le bain, il  me regardait du coin de l'oeil le regard mauvais.

Gabriel : J'espère qu'il ne sera pas en retard, et qu'on s'occupe de lui.

En effet, Zack et d'autre qui m'obéisse, se charge de lui, en le levant comme il se doit, il n'était pas très beau à voir. Après une bonne heure, j'étais prêt moi aussi. Derek arrivait le dernier, Shiro faisait remarquer son retard, je n'étais pas encore présent, alors peu importe tant qu'il s'y trouvait.

Reiji était également là, faisant la moue. Il regardait vers Derek, toujours avec se regard mécontent. Shiro partait à ma rencontre, prévenant que Derek était là, je souriais sur le coup me levant.

Gabriel : Bien.

Je m'arrêtais malgré tout, regardant du coin de l'oeil vers Shiro.

Gabriel : ET pourquoi se serait une mauvaise idée ?

Mon regard était sévère.

Gabriel : Je fais ce qu'il me plaît, et j'aime justement voir les autres jaloux de moi, alors peu importe.

Je le laissais là, partant dans l'autre pièce, je regardais du coin de l'oeil vers Derek, jusqu'à me rendre jusqu'à ma place.

Gabriel : JE préfère te voir comme ça, c'est beaucoup mieux.

Il est même, tout à fait à mon goût, mon envie a augmenter en flèche, je le désire, et pas seulement son sang.

Gabriel : Tu as pris ta décision ?

J'attrapais un raisin la mettant en bouche tout en ne le quittant pas du regard, il se levait s'inclinant devant moi, je pense qu'il se moque de moi, mais peu importe, j'en faisait un sourire en coin sur le coup.

Je levais la main voyant Shiro prêt à foncer dessus.

Gabriel : Sa suffit Shiro.

Je revenais vers Derek ensuite, il a déjà compris qui était Shiro. Shiro s'énnervait rapidement, il ne semble pas apprécier Derek, et prenait sa forme de loup, grognant dans sa direction.

Gabriel : Shiro j'ai dit sa suffit ! Vient ici.

Je le regardais venir la queue bien entre les jambes. Je fusillais ensuite du regard derek.

Gabriel : Tu me serviras en effet, et tu ferais tout ce que je souhaite de toi. ET si je te demande de baiser les pieds de Shiro tu le feras, si je te demande de lécher la queue de REiji tu le feras, est-ce que c'est claire ?

à sa tête, sa ne semble pas être claire loin de là, il semble pas apprécier l'idée. J'attrapais le bras d'une servente qui était remplis de cicatrise sur tout son corps , des marques de crocs. j'attrapais son bras la mordant tout en fixant bien Derek du regard, je plaçais son poignet dans mon verre pour le remplir.

Gabriel : Et je me fiche de savoir si l'idée de plaît ou non, tu le fais et c'est tout.

Je lâchais sa main, celle ci se retirait aussi tôt, je buvais mon verre tranquillement. Je détournais le regard sentant quelqu'un arriver.

Gabriel : On a de la visite.

Je me levais tenant toujours mon verre, une personne qui me ressemblait arrivait.

Stephan : On m'a dit que tu avais trouvé un archange, je veux le voir de mes yeux.

Gabriel : Père, j'aurais espéré être avertis de votre visite, et comment cette rumeurs vous est parvenus aussi rapidement.

Je fronçais les sourcils, il y a quelqu'un ici qui lui a dit, mais qui.

Stephan : Peu importe comment je le sais !

J'aurais préféré le garder pour moi tout seul, sa m'énnerve vraiment. Il tournait le regard vers Derek, s'approchant de lui.

Stephan : ALors c'est lui.

Il se mettait bien en face de lui.

Stephan : Il semble indisipliné.

Gabriel : Je viens de le trouver, alors, il n'est pas encore très obéissant pour l'instant.

Stephan : Je vois.

Il attrapait son bras pour le diriger jusqu'à son visage, reniflant son odeur, les yeux de mon père brillait, montrant ses crocs, il va le mordre, j'utilisais ma rapidité pour l'arrêter.

Gabriel : Il est à moi.

Il tournait le regard dans ma direction.

Stephan : Depuis quand tu ne partages pas avec ton père hum ?

Gabriel : Je ne tiens pas à partager celui ci.

Il en fronçait le sourcils et finissait par le lâcher.

Stephan : Si tu y tiens, tu sais que je ne peux rien te refuser.

Je regardais vers Derek ensuite.

Stephan : De qui je peux me nourri dans ce cas ?

Il regardait en direction de reiji.

Stephan : Un démon, hum non sa doit être de très mauvais goût.

Reiji faisait mine de rien, bien qu'il n'en pensait pas moins. Moi sa m'agace que mon père soit là, je déteste partager ce qui est à moi. Il se retournait ensuite vers moi.

Stephan : Au faîte, ton frère est revenu.

J'en étais bien surpris, sa fait des années qu'il est partis, et je doute que se soit une bonne nouvelle, on ne s'entend pas.

Gabriel : Et où il est ?

Stephan : Ici.

Je tournais le regard, ici ? Chez moi ?!

Ren : Tu sembles déçut mon frère.

Lui ne nous ressemblait pas, il avait des cheveux noir, mais les yeux aussi bleu que nous, il tient cela de notre mère qui a les cheveux également noir. Il souriait, reniflant l'atmosphère.

Ren : Quel odeur délicieuse, père a vraiment donné tout ce que tu voulais, toujours aussi gâté.

Stephan : un peu de respect Ren, j'en aurais fait autant avec toi, mais tu as préféré t'en aller.

Il marchait dans la pièce, regardant ceux qui me servent.

Ren : J'ai jamais eu besoin de ton argent et tout ça pour vivre, je trouve sa ridicule, bien que..

Il regardait de haut en bas, une servente, qu'il trouvait bien à son goût. il s'approchait ensuite de Derek, j'en brisais mon verre encore dans ma main, il a toujours aimé prendre ce qui me convoîte, depuis qu'on est enfant.

Ren : Enchanté, moi c'est Ren. Sa va, pas trop dure de devoir supporter mon idiot de frère ? Je compatie, sincèrement.

J'en fronçais les sourcils, utilisant ma rapidité pour l'attraper par la gorge, il me regardait, le sourire aux lèvres.

Gabriel : Je ne suis plus un enfant, alors fait attention à toi Ren, je n'hésiterais pas à utiliser mes pouvoirs contre toi.

Ren : Bah voyons.

Stephan : SA suffit vous deux, vous vous donnez en spectacle, votre mère ne va pas apprécier.

Reiji et Shiro était déjà prêt à me défendre contre Ren. Il finissait par se dégager de moi, quittant la pièce.

Ren : Bien je vais me trouver une chambre.

Gabriel : une chambre ?

Il levait la main.

Ren : Oui, père m'a permis de vivre ici, quelque temps.

Je tournais aussi tôt le regard vers lui.

Stephan : Se n'est que temporaire.

La nouvelle ne m'enchantait pas du tout.. Je détournais le regard, mon père s'installait tranquillement. Stephan regardait vers Reiji.

Stephan : J'aimerais le tester cette nuit, je suis certains que c'est le genre de ta mère.

Je regardais reiji, et ensuite vers mon père.

Gabriel : Si tu veux, et une femme pour toi ?

Stephan : Non, je me conterais de lui, on aime partager ta mère et moi.

Je levais la main.

Gabriel : Je ne veux pas en savoir plus.

Je m'installais à nouveau, Derek doit penser qu'on a une famille étrange, s'il savait que nous les sang pur, on sort avec nos propre frères et soeur pour avoir des enfant, et continuer la ligné de sang pur. En effet, mon père et ma mère sont frère et soeur, et malheureusement pour eux, ils ont eux deux fils, ce qui complique les choses. En tout cas, Reiji semblait ne pas apprécier l'idée de devoir servir d'objet sexuelle, enfin pour shizuka, ça va, étant une femme très belle, mais craignait déjà pour stephan.




[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1372
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Du nouveau, encore!   Mer 6 Jan - 23:38

Il est sérieux en le lâchant ses conneries? c'est pour ça que je suis la? pas seulement pour prendre mon sang mais de plus...l'amuser? le distraire? je voyais Shiro sourire en montrant ses sales canines de loups. Je dois trouver le moyen de foutre le camps! rapidement! je ne répondais même pas à sa question regardant autour de moi cherchant déjà une échappatoire. C'est quand il attrapait le bras de cette fille pour y faire couler son sang dans ce verre que nos regard ce croisait.

Derek: oui j'ai compris.

Autant dire ce qu'il veux entendre, en tous cas en attendant. Zack se mettait rapidement à côté de moi baissant les oreilles tout en regardant vers Stephan arriver. Il se mettait sur la pointes des pied me chuchottant à l'oreille.

Zack: c'est monsieur Light, le père du maître.


Derek: je l'avais compris.

Il est venu pourquoi? qu'est ce que j'ai de si spécial? j'aime pas être dévisager comme ça, j'en fronçais les sourcils ne baissant pas les yeux devant ce type, père ou pas! Il en faisait la remarque de mon manque de discipline et bien j'en ai rien affaire! être obligé de me sous mettre à un taré me suffis! pas question d'un deuxième.

Il attrapait mon bras, ce type conte me mordre? des éclairs noirs sortait de mon autre main, c'est Zack qui attrapait mon poignet stoppant mon geste. Il a bien fais sous un coup de terre, je me serrais mis dans une belle merde et puis Gabriel compte pas "partager" comme il le dis si bien. Il était intervenu empêchant son père d'aller plus loin.

"Derek: tu sais zack, tu pourra pas toujours être la pour me retenir. J'ai bien envie de faire exploser leurs tête."

Zack ouvrait grand les yeux me regardant.

"Zack: tu peux parler dans ma tête?"

je levais les yeux vers le père et le fils faisant mine de rien.

"Derek: on dirait bien, comment je pourrais faire pour me tirer d'ici?"

Je le sentais serrer mes vêtements à cette instant.

"zack: tu ne peux pas, plusieurs on déjà essayer et n'ont même pas réussis à quitter la ville"

"Derek: aucun d'eux ne savais voler"

"zack: non mais...tu n'avais pas pu t'échapper longtemps la première fois"

"derek: j'ignorais à qui j'avais affaire, dans les airs ils pourront pas m'avoir"

"zack: tu compte vivre dans les airs pour toujours?"

je le regardais sur le coup avant qu'un troisième vampire fasse sont entrer, il y aura donc la famille au complet? ça va compliquer lourdement mon évasion. Encore un vampire qui semble s’intéresser à moi, sa met Gabriel dans tous ses états surtout pour ce pauvre verre qui n'a pas supporter la pression de sa main.

Derek: si c'est dur de le supporter? 

je ricanais peut être que celui la je l'aime bien tous compte fais. Il ne s'entend pas avec son frère? alors peut être que je pourrais me servir de lui. Décidément, Gabriel ne supporte vraiment pas qu'on s'approche de moi. Une fois son père et maintenant son frère, donc ça va être très compliquer. Il me laissera pas sans surveillance pour être certain que personne ne s'approche de moi.

Zack tirait sur ma manche pour attirer mon intention.

"zack: si tu peux parler dans ma tête, tu peux aussi voir des choses?"

il a vraiment envie de parler de ça maintenant?

" Derek: oui, je sais que tu cache un chat en peluche dans ta chambre. Au fond tu aime les chats hein?"

il rougissait sur le coup.

" zack: pas du tous, je l'ai juste trouver dans ville c'est tout...tu peux lire dans la tête du maître?"

je regardais vers Gabriel sur le coup plissant les yeux.


"Derek: non, c'est pas aussi simple que ça. Je peux seulement si la personne m'y donne acces"

" zack: je t'ai pas donner l'acces moi"

" Derek: tu as déjà confiance en moi, c'est ça l’accès. On peut pas être ami, alors oublie zack. "

il baissait les yeux déçu sur le coup, une femme entrait au long cheveux noir.

Shizuka: pour cher et tendre fils, déjà d'arriver comme ça sans prévenir, mais je tenais tellement à te revoir.

Elle attrapait son visage donnant un baiser sur sa joue.

Shizuka: tu t'es encore chamailler avec ton frère n'est ce pas? fais un effort Gabriel, montre moi plutôt ton nouvel esclave! je veux le voir.

Shizuka regardait autour d'elle avant de poser les yeux sur moi.

Shizuka: C'est lui? mmmh, il est vraiment séduisant et ce regard.

elle s'approchait pour mieux me regarder poussant Zack qui était trop proche de moi à son goût.


Shizuka: va voir ailleurs si j'y suis.

Zack partait vite dans un coin la queue entre les jambes, elle aussi me renifle! non mais ils ont pas d'autre chose à foutre ses gens la?

Shizuka: je suppose que ton sang est réserver à mon fils, je lui priverais pas de ce plaisir mais montre les moi.

Derek: montrer quoi?

Shizuka: tes ailes évidemments! on dirait un simple humain comme ça! transforme toi! maintenant!

je retroussais le nez levant les yeux vers Gabriel, je me sent comme un bête de foire et franchement j'aime pas ressentir ça.

Shizuka: pourquoi il obéit pas?

elle regardait son fils vexé.

Shizuka: tu sais plus éduquer maintenant?

je ressentais une énorme douleur m'envahir, c'est elle qui me fait ça? elle me fixe du regard, oui sa peut être qu'elle? quoi pour me m'obliger à obéir? la douleur en pire, j'ai pas le choix. Je sortais mes ailes, donc mon aspect complet changeait avec. 

Shizuka: et bien voilà, c'était pas compliqué. Alors de quel espèce d'archange es tu? hum? d'où tu viens? 

Derek: j'ignorais ce que j'étais avant que votre charmant fils me trouve.

Shizuka: c'est vrai ce mensonge?

Derek: qu'est ce que j'y gagnerais de mentir?

Elle me regardait droit dans les yeux avant de se retourner avec un grand sourire.

Shizuka: parfais on va faire quelques recherche, j'adore jouer au devinette.

s'avançant vers Stephan, elle posait enfin ses yeux sur Reiji le regardant de la tête au pied.

Shizuka: tu as raison, il me plait celui la. Par contre je veux la vue d'aucune autre femme que moi! qu'elle change de pièce ses esclaves quand j'arrive compris? alors vous êtes encore la?

Elle redonnait un autre baiser à Gabriel avant d'aller trouver sa chambre.

Shizuka: ne fais pas cette tête Gabriel, je pourrais croire que tu n'es pas content de voir ta mère. Méfie toi tous de même, on a été assez rapidement au courant pour ton archange, d'autres pourrait l'être aussi. 

Elle lui sourit avant de s'en aller, bon moi rien à foutre j'ai pris un truc sur la table pour manger! je crève de faim;

Derek: famille sympatrique.

C'est évidemment ironique, si la mienne étiat comme ça alors je suis ravis qu'ils met abandonné. La compagnie des crotale était plus captivante que ses cinglés.

Shiro: je vais trouver le traire qui a parler et lui arracher moi même la langue avant de le prendre avec ses boyaux.

lui aussi changeait de pièce, il a que des malades enfermé ici. Comment un petit bonhomme comme zack a réussit à tenir? Je le regardais à ce moment la d'ailleurs, c'est lui...il a parler de moi à cette femme. Tu me laisse trop facilement lire dans ta tête Zack, il me regarde avec un mauvaise mine surement peur de subir le châtiment de Shiro. Je peux pas commencer à m'inquiété pour lui, je l'ai déjà sauver la vie une fois et voilà comment j'ai été récompensé.

Derek: on dirait que cette réunion de famille te déplais, principalement ton frère. 

J'haussais les épaules tous en prenant une pomme poru la mettre dans ma poche.

Derek: pourtant il est plutôt craquant.

Il a exactement la réaction que j'attendais, oui je l'ai fais exprès. Il est en total compétition avec lui, je pourrais me servir de ça. Les retourner l'un contre l'autres, sa mettrait tellement de bordel qu'ils feront même pas attention que je suis déjà partit. Quand je me retournais pour regarder vers Zack, il était plus la. ou est ce qu'il est partit? Je laissais Gabriel la sur le coup cherchant après, sa risque de pas amélioré son humeur mais peut importe. 

Derek: t'es passé où gamin.

J'entendais des voix dans la salle de bain, celle de Shiro.

Shiro: je sais très bien que c'es toi qui a vendu la mèche, tu crois que j'ai pas remarquer ta tête de coupable?

Zack: dame Shizuka ne m'a pas laisser le choix.

Shiro: on trahis pas le maître.

Il le poussait premièrement dans l'eau maintenant bien sa tête pour l'empêcher de remonter. J'arrivais à ce moment la courant pour pousser à mon tour Shiro, il piquait la tête la première et aidait vite Zack à sortir de la. 

Derek: respire gamin!

manquait plus ça! obliger de lui faire du bouche à bouche pour l'obliger à recracher l'eau de ses poumons. Même comme ça il semble pas vouloir revenir à lui, Shiro sortait de l'eau ricanant bien qu'il se retenait de pas m'étrangler.

Shiro: il manquera à personne, c'était qu'un petit bâtard inutile.

Bon ok, j'ai pas le choix sur ce coup la. Shiro fronçait les sourcils me voyant poser mon front contre le torse de Zack. Shizuka arrivait ayant ressentit cette forte énergie et elle était pas la seule à venir. Zack ouvrait les yeux respirant doucement me regardant.

Zack: qu'est ce qui sais passé? 

je me décalais rapidement de lui crachant de l'eau comme ci c'était moi qui venait de me noyer.

Derek: j'en ai marre de te sauver la vie gamin.

Shiro: c'est quoi ce bordel? il était mort ce mioche!

Je levais les yeux vers lui et quittait vite la pièce, sa fait super mal d'avoir de l'eau dans les poumons. C'est pas la première fois que je fais ça, je souhaitais jamais le refaire d'ailleurs. J'ai voulu sauver un pauvre chat mort torturer par une bande de débile, je l'ai ramener oui..mais j'ai surtout aspirer tous son mal comme ci c'était le miens. J'ai mis plus d'une semaine à m'en remettre, oui je peux ramener les morts, mais avec un prix.

Shizuka: Gabriel, tu as trouvé une merveille! qu'est ce que je suis jalouse! je sais de quel genre d'archange il s'agit! un d'un descendant de lucifer!  aaahhh! son sang est surement aussi pur que le notre.

elle posait sa main sur sa lèvre souriante.

Shizuka: c'est pour ça que son odeur est si...quel change tu as. Ne t'en fais pas mon fils, il t'appartient et je te le volerais pas même si j'en ai envie. Il est encore plus rare qu'on l’imaginait, il en ai aussi dangereux. 

elle le regardait sérieusement sur le coup.

Shizuka: cette information ne dois pas sortir d'ici Gabriel, malgré ce que tu crois il peut avoir des personnes dangereuse même pour nous. 

Elle courait pour bien être sûr que tous les rideaux soit bien fermer, ne rien laisser s'échapper. Shizuka s'arrêtait voyant un corbeau à peine partit, il avait un petit espèce qu'il aurait pu voir.

Shizuka: j'espère que c'était qu'un simple corbeau.

Celui ci volait traversant les terre foudroyer jusqu'à un autre manoir, les portes s'ouvrait pour le laisser entrer. Il changeait de forme entrant dans la grande salle et se mit à genoux devant un trône.

Benoit: les rhumeur sont vrai, les Light détiennent un archange.

Il levait un peu les yeux entendant des griffes de métal taper contre l'accoudoir.

Zankou: aile blanche? 

Benoit: non, aussi noir que la nuit.

Il s'arrêtait se penchant un peu pour bien le regarder.

Zankou: décris le moi.

Benoit: ne n'ai pas bien vu son visage, juste ses ailes...

Zankou: tu me reviens avec si peu de détail?

Benoti se reculait voyatn une boule de feu dans sa main.

Benoit: je l'ai vu utiliser son pouvoir, il a ramener un jeune hybride à la vie.

Zankou refermait son point reprenant sourire.

Zankou: je l'ai trouvé, il était donc sur terre. Retourne la bas et pie le moindre fais et geste, j'ai besoin d'en apprendre plus sur lui.

Il faisait signe de la tête avant de partir.


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1591
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 26
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Du nouveau, encore!   Jeu 7 Jan - 23:15

Toute ma famille était donc présente, je ne pouvais pas dire que cela me rendait très heureux, surtout qu'ils viennent me rendre visite, comme par hasard au moment où j'ai trouvé Derek. Quelqu'un d'ici, les a prévenus c'est certains, il faut que je sache qui s'est.

Derek parlait par télépathie à Zack, j'ignorais bien entendu se pouvoir, mais en tout cas, il ne pouvait le faire, qu'aux personnes qui avait confiance en lui, et Zack a vite confiance aux gens, même s'il ne le connait que depuis peu, sauf aux personnes qu'il a peur bien entendus, comme moi, Shiro ou reiji.

Je regardais ensuite en direction de ma mère qui arrivait.

Gabriel : Je m'en doutais, vous êtes venus surtout pour l'archange que pour me rendre visite.

Je soupirais, le montrant de la tête. Je laissais ma mère regarder Derek de plus près, ainsi que sentir son odeur, je dois avouer que je ne veux le partager avec personnes, que se soit son sang où tout son corps entier, je le veux rien que pour moi celui là, qu'elle prenne qui elle veut mais pas lui.


Au moins, elle a compris qu'il était à moi, mais elle désirait le voir sous sa forme d'archange. Bien entendus Derek ne voulait pas se transformer au début, je faisais un mauvais regard comme pour dire d'obéir.

Gabriel : Il vient d'arriver mère, il faut le temps.

Elle utilisait les grands moyens, en utilisant son pouvoir de torture. Mon père souriait de la voir utiliser ses pouvoirs contre lui.

Stephan : J'aime quand elle fait ça.

Reiji levait un sourcils vers mon père qui était toujours à côté de lui, il espérait qu'elle n'utilise pas se pouvoir contre lui, mais il revenait ensuite vers elle, la trouvait très belle, et était plutôt enthousiaste à l'idée de devoir la satisfaire.

Derek finissait par faire apparaître ses ailes, et tout le reste. Ma mère semblait contente, elle le questionnait ensuite, se demandant de quel archange il était.

Gabriel : Je l'ai trouvé dans une forêt, seul, alors je pense qu'il dit la vérité, il ignore tout.

Ma mère comptait bien découvrir de quel nature il était, de quel espèce d'archange. Je regardais bien le visage de Derek, et suivait ensuite ma mère qui faisait attention à Reiji. Il lui plaisait, mon père sait quel genre d'homme elle désire. Ensuite elle faisait partir toute les autres femmes de la pièce, elle n'aime pas avoir des concourante, et encore moins que Stephan s'amuse avec une autre qu'elle, seul elle le pouvait.

Gabriel : Partez.

Toutes les femmes s'en allaient donc. Je la regardais ensuite, elle me redonnait un autre baiser, Je plissais les yeux de ce qu'elle disait, une fois qu'elle s'en allait et que mon père le suivait avec Reiji, je tournais le regard vers Derek qui me disait cela, tout en mangeant.

Gabriel : Je veux qu'on trouve le traître qui a parler.

Je tournais le regard vers Shiro à cette instant, je sais qu'il le trouvera lui.

Gabriel : Bien, fait le nécessaire.

Il changeait de pièce, je revenais ensuite vers Derek. Il avait déjà deviné que c'était Zack qui avait parlé, moi je ne le regardais pas, mais était plutôt fixé sur le visage de Derek. Je le regardais bien, alors qu'il me disait ça, tout en mettant une pomme dans sa poche.

Gabriel : En effet, mon frère et moi on ne s'entend pas vraiment.

Je fronçais les sourcils, il vient de dire qu'il trouvait mon frère craquant ? SA m'ennervait evidemment. L'idée qu'il puisse aimé mieux mon frère qu'à moi, m'insupporte.

Gabriel : Tu te rendras compte que je suis plus supportable que mon frère.

Je rêve où il s'en va, il me laisse en plan comme ça ?! J'en étais de plus mécontent. Je passais ma main sur mon visage, tentant de rester calme, je veux qu'il s'intéresse à moi, qu'il me désire ! Et pour le moment, il ne fait que se moquer de moi, pourquoi ?!

Il était partit retrouver Zack, et le retrouver dans la salle de bain, accompagné de Shiro, il était occupé de le noyer. Derek, poussait Shiro loin de lui dans l'eau, et sortait Zack de là, tentant de le sauver.

Mais il était trop tard, et s'était déjà noyé, son coeur ne battait plus. Derek faisait donc quelque chose qui est normalement impossible, le ressuscité. Shiro avait du mal à en croire ses yeux evidemment, se n'est pas tout les jours que quelqu'un arrive à faire revenir à la vie quelqu'un. Derek crachait l'eau, il prenait la mort de quelqu'un sur lui, s'était donc pour lui quelque chose de douloureux.

Entendant le vacarme, je me rendais jusque là, ma mère également, je regardais Derek partir, changer de pièce, et je regardais ensuite vers zack.

Gabriel : Ah oui ? Et de quel archange il vient ?

J'en écarquillais les yeux, un descendant de lucifier ? c'était déjà rare de tomber sur un archange, mais alors qu'il s'agisse d'un descendant de lucifier, j'étais loin de m'attendre à se point là.

Gabriel : J'espère bien, je tiens à ce qu'il soit à moi.

Dangereux ? Alors il a plus puissant que nous, j'en détournais le regard ayant du mal à y croire, c'est la première fois que je vois ma mère craindre quelque chose.

Gabriel : Qui pourrait être plus dangereux que nous ?

Je la regardais fermer tout les rideaux, elle ne plaisante pas c'est sûr. Elle voyait un corbeau qui était là, et s'en allait aussi tôt à sa présence.

Gabriel : Se n'était qu'un corbeau mère, il y en a des tonnes ici.

Je regardais du coin de l'oeil vers Zack, m'approchant de lui.

Gabriel : Tu as le de la chance d'être encore en vie, trahis moi encore, et je ferais bien pire que ça, est-ce que c'est claire ?

Je m'en allais ensuite, partant retrouver Derek dans sa chambre, il semble avoir du mal à s'en remettre, je fermais la porte derrière moi.

Gabriel : Ma mère à découvert de qui tu descends. Tu es bien plus qu'un simple archange, tu es une espèce rare, un descendant de quelqu'un de très haut placé, bien plus que moi.

Je marchais jusqu'à lui.

Gabriel : Ce qui veut dire qu'il y a sans doute beaucoup de personne qui te recherche, des personnes dont je ne pourrais rien faire contre eux, et va savoir ce qu'ils te veulent, tu es en dangers, et tu ne dois pas rester seul. Alors si tu as l'intention de tenter une fugue ou autre, je te le déconseilles, seul tu es une proie facile.

Je m'asseyais sur le bord du lit, attrapant son visage pour qu'il me regarde bien.

Gabriel : Ici, je peux garantir ta sécurité, nous possédons tous des pouvoirs, plus ceux que j'ai trouvé, ils ont tous unique, et il se battrons pour moi jusqu'à la mort s'ils le devaient.

Je posais ma main sur son torse.

Gabriel : Tu as rescucité cette enfant tout à l'heure, tu dois te sentir mal, aspirer la mort est loin d'être facile, sa du être très douloureux, c'est sans doute ce qu'il cherche de toi, c'est ce qu'il te rendre unique.

Je lâchais son visage.

Gabriel : Ceux qui te cherchent désire certainement faire revenir quelqu'un d'entre les morts c'est certains.

Je détournais le regard, mais je finissais par revenir vers lui.

Gabriel : Je désire goûter à ton sang, alors laisse toi faire.

Je le poussais pour qu'il se couche, me mettant au dessus de lui, je faisais apparaître mes yeux de vampires, et mes canines, depuis qu'il est arrivé je me retiens, mais je ne tiens plus, surtout que je sais que son sang est aussi pur, et d'où il vient.

Reiji arrivait torse nu, sous sa forme démoniaque, avec de longue corne sur sa tête, de longue griffes, des pupilles de reptile, et des crocs, des mains noirs sortait du sol attrapant mes jambes pour les tirer loin de Derek, je tournais le regard vers lui à cette instant. D'autre mains sortait du sol m'attrapant.

Reiji : Lorsque tu prends quelqu'un comme pour ton esclave, assure toi qu'il n'est pas un dangers pour toi. Un démon, ne servira aucun maître, il est son propre maître, je te dis pas comme j'ai eu envie de cette instant, mais à présent, je n'ai plus besoin de jouer la comédie.


Gabriel : Espèce de..

Je le plaquais contre le mur avec mes pouvoirs, je continuais d'utiliser ma pression sur lui pour le maintenir contre se mur, mais il arrivait à aller contre mes pouvoirs et s'avancer vers moi.

Reiji : Derek ne t'appartiens pas, Quelqu'un le recherche, et je vais l'amener jusqu'à lui.

Il tendait la main vers moi, faisait apparaître une dague.

Reiji : Cette dague vient tout droit des enfers, et elle peut tuer un vampire de ton rang, tu l'ignorais ?

Il souriait.

Reiji : Après tout, tes parents ont toujours eu honte d'avoir eu un fils comme toi, il attendait une fille, et tu es venus, si tu savais à quel point ils ont été déçut, sa ne leurs fera pas grand chose de te voir disparaître.

Il s'apprêtait à enfoncer la dague dans mon coeur, mais il tournait le regard vu qu'il était piégé, quelqu'un le contrôlait. Ren était là, son ombre était accroché à la sienne.

Ren : Décidemment, il faut toujours que je sois là pour te sauver petit frère.

Il plissait les yeux, faisant en sorte que Reiji enfonce la dague dans son corps, il disparaissait par des flammes, Je me relevais vu que le sort disparaissait, je regardais bien en direction de mon frère.

Ren : Ne me remercie pas.

Il regardais Derek du coin de l'oeil.

Ren : Il n'est pas mort, il va aller raconter tout ce qu'il sait à cette personne qui te cherche, tu devrais l'emmener ailleurs qu'ici.

Il s'en allait ensuite, je fronçais les sourcils, regardant ensuite vers Derek.

Gabriel : On s'en va.

J'attrapais son bras le tirant.

Gabriel : On emmène Shiro, et Zack si tu y tiens, tu semble t'être attaché à lui, ensuite on se fait disparaître.

Je m'arrêtais vu qu'il râlait, je me retournais pour le regarder.

Gabriel : Tu as une autre solution, si c'est le cas je t'écoute ? Tu veux continuer de vivre dans ta petite forêt, à fermer les yeux sur ce que tu es !? Se n'était qu'une question de temps pour qu'il te retrouve. Alors, on fait ce que je dis, je connais un endroit où ils mettront du temps à te retrouver.


Le corbeau était autre qu'un sorcier du nom de Benoit, celui ci informait ce qu'il avait vu, et repartait aussi tôt surveiller Derek. Reiji apparaissait peut de temps après, il mettait un genou à terre.

Reiji : Père, j'ai fais ce que tu m'as ordonné, rester au côté de se vampire, l'obéir.

Il relevait les yeux vers lui.

Reiji : Tu avais raisons, il a trouvé cet archange, c'est celui que tu cherches, il a fait revenir à la vie quelqu'un, C'est le descendant de Lucifer. J'ai désiré le ramener, mais j'ai échoué. Ils le protègent, toute la famille.




[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1372
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Du nouveau, encore!   Sam 9 Jan - 0:08

J'espérais pouvoir m'isolé un peu, après avoir ramené zack je me suis pas encore remis. Bien que c'est encore supportable comparer à ce chat, je tournais la tête vers Gabriel soupirant.

Derek: je me doutais que rester seul dans cette endroit est bien trop demandé.

Il recommence avec ma rareté, est ce qu'il se rend seulement compte que j'en ai rien a faire? si autant de monde me recherche alors pourquoi on m'a pas trouver plus tôt? j'étais bien tranquille sans toute ses histoires.

Derek: je me suis pourtant très bien sortit seul jusqu'à présent, sans utiliser ses ailes personnes ne pourra savoir ce que je suis.

Il s'asseyait attrapant mon visage, j'en fronçais les sourcils avant de ricaner.

Derek: je croyais que tu pourrais avoir affaire à des personnes dont tu peux rien faire contre eux. Peut être que monsieur le sang pur, n'est pas aussi immortel qu'on le prêtant hum?

je reprenais une tête sérieuse, il me parle de la mort que j'ai aspirer chez Zack. 

Derek: et bien imagine sentir tes poumons se remplir d'eau, évidemment c'est douloureux. Heureusement que ton clébard ne l'a pas mis en pièce, j'aurais eu du mal à m'en remettre. 

On me chercherais pour ça? pour rendre la vie à quelqu'un? non je peux pas utiliser se pouvoir trop souvent..c'est juste horrible de faire revenir quelqu'un. Est ce que je devrais réellement me méfier? rester ici afin d'être protéger? je supporte pas de me sentir comme un animal en cage alors que faire?

J'ouvrais grand les yeux sentant qu'il me poussait sur le lit, oh non il a encore la mauvaise idée de vouloir mon sang? je me défend? peut être qu'un petit choc électrique calmerait ses ardeurs. Il me lance son regard de vampire, je suis pas effrayé. Pourquoi d'ailleurs? tous le monde ici l'est et moi, je le regarde sans aucune crainte.

Derek: et bien va si et une fois que tu t'en sera lasser peut être que tu me foutra la paix.

Je ressent une étrange sensation, j'en tournais rapidement le regard vers Reiji qui entrait dans la pièce. Il m'a dit être un démon, alors c'est ça? un démon? En tous cas Reiji n'a plus trop envie de se soumettre à Gabriel et s'en prend même à lui. Je me redressais tranquillement regardant la scène, bon si je le servirais je l'aiderais sans doute mais comme c'est pas le cas.

Derek: quelqu'un me cherche? 

encore? est ce que c'est la personne dont Shizuka parlait, celle qu'elle craint voir venir? 

Derek: un démon est son propre maître hein? pourtant tu semble être bien soumis à cette personne qui me cherche, sinon pourquoi prendre autant de risque? pourquoi avoir été obligé de lécher les pied d'un vampire.

je relevais le sourcils, il semble ne rien avoir affaire. Le pouvoir de Gabriel n'a pas autant d'effet sur lui qu'il le voudrait, de plus Reiji possède une arme capable de le tuer. Est ce que je dois l'aider? sa me libérerait ou bien m’enverrait vers un autre maître peut être plus cinglé que le premier. De l’électricité noir sortait de mes mains, mais je les fis aussi tôt apparaître. Ren était intervenu à temps, son pouvoir est différent de Gabriel. 

Je protégeais mon visage des flammes, Reiji a disparu? 

Derek: il a cramé avec une dague?

Bien sûr que j'y comprend rien! c'est la première fois que je vois ce genre de chose! je regardais vers Ren redressant les sourcils.

Derek: pas mort! il a brûlé! comment il ne peut pas être mort?

Putain j'y comprend vraiment rien, Gabriel m'attrapait le bras me traînant pour qu'on parte.

Derek: tu veux fuir? est ce que tu aurais peur monsieur le sang pur? laisse moi donc m'en aller! je me suis toujours très bien débrouiller tous seul et puis je me suis attacher à personne!

c'est qu'il est entrain de me disputé en plus! peut être qu'il a raison, mais sa me fait chier d'être obligé de le suivre.

Zack: Reiji vous a attaquer? est ce que ça va?

C'est surtout à moi qu'il pose cette question, je levais les yeux posant ma main sur le haut de sa tête la caressant.

Derek: c'est pas moi qui a morflé donc tout va bien.

je regardais Gabriel du coin de l'oeil.

Derek: si tu veux avoir quoi que ce soit de moi il aura des conditions et oui ta bien entendu, des conditions. Je veux que plus rien arrive à ce gamin, qu'il soit bien traité compris? si je vois ton maudit loup le regarder seulement de travers, tu va passé ton éternité à me courir après. 

le regard qu'il me fait, mais tu me fais pas flipper.

Derek: si c'est respecté alors je resterais à tes côtés, c'est pas trop demandé je crois. Bon alors on devait pas partir? 

Je sortais la pomme de ma poche pour croquer dedans.

Derek: on va faire tes affaires Zack, puis que tu part avec nous.

Il faisait signe de la tête me montrant le chemin, Shizuka arrivait regardant dans ma direction.

Shizuka: tu le laisse un peu trop de liberté Gabriel, il comprend son importance à tes yeux et va s'en servir contre toi.

Elle attrapait son visage pour qu'il la regarde.

Shizuka: c'est toi le maître ici, pas l'inverse! tache de lui rappelé si nécessaire! 

Elle lâchait faisant signe à Shiro de venir.

Shizuka: va préparer les voitures, on s'en va! 

Shiro: les deux?

Shizuka: oui! on les fera partir dans des directions différentes, si on est espionner autant ne pas lui montre quel voiture est la bonne.

shiro: bien madame.

Il regardait vers Gabriel avant de partir s'occuper de ça, depuis que j'ai fais ce chantage avec Gabriel, zack est tous souriant faisant son sac.

Zack: on est amis maintenant?

Derek: on peut pas être ami.

Zack: mais...tu m'as sauvé deux fois et ta fais du chantage au maître pour me protéger alors je croyais que..

il me regarde avec ses yeux de chiot, j'en frottais mon front. Au fond il a pas tord, c'est vrai que j'ai envie de le protéger.


Derek: bon d'accord on est amis, mais c'est pas une raison de..

il m'attrapais le bras pour le caliner, je soupirais sur le coup.

Derek: bon ok ok! tu as tous?

Zack: oui!

Je sortais sa peluche cacher sous on oreiller.

Derek: tu es sûr?

Il l'attrapait vite pour le cacher dans le sac, j'en ricanais tous en me levant et sortait de sa chambre. Gabriel me fusille encore du regard, moi je faisais mine de rien.


Derek: alors on y va?

Je lui faisais un petit sourire, zack se cache derrière moi malgré tous. 

Shizuka: on y va! car oui ta petite famille te suit gabriel, autant ne pas prendre de risque.

Elle s'avançait vers moi m'attrapant le visage m'obligeant à me baisser.

Shizuka: apprend à respecter mon fils ou je te ferais subir mille tourment! est ce qu'on sais compris?

par contre elle, elle me fait flipper.

Derek: bien, mais commencer à me lâcher le visage avant de me lâcher.

Elle me lâchait partant déjà à la voiture, vraiment une famille de malade. Tous dans la voiture, Shiro la sortait du garage, un autre esclave était dans l'autre prenant une autre direction. Sur le coup Benoit ne savait pas laquel suivre, par mal chance il prenait la mauvaise. Shizuka regardait par le fenêtre voyant un corbeau suivre l'autre voiture.


Shizuka: un simple corbeau hein? on me l'a fait pas à moi.

Après les info donner par Reiji, le démon zankou arrivait devant le grand manoir de Gabriel. Il faisait explosé le tout d'une simple attaque, la plus part des esclaves se trouvant encore la perdait la vie. 

Zankou: je le sent nul part.

Il tournait le regard vers Reiji.

Zankou: cherche dans les décombres, sa l'aurait jamais tuer. Dépêche toi! il me le faut!

Benoit revenait se rendant compte qu'il c'était fais avoir et trouver Zankou, il changeait de forme mettant le genoux à terre.

Benoit: ils sont partit, je me suis fais avoir en suivant la mauvaise voiture.

Zankou: dans quel direction est partit l'autre?

Benoit pointait du doigt montrant, plus loin on se retournait tous entendant l'explosion. 

Shizuka: arrête toi!

Shiro frainait sec regardant dans le rétroviseur.

Derek: il sais passé quoi la?

Elle attrapait Stephan le secouant comme un cocotier.

Shizuka: fais ton bouclier d’invisibilité autour de la voiture, mais vite!

il s’exécutait après avoir été lâcher, Zack se collait à moi ayant une trouille bleu. On restait silencieux, personnellement je vois personne...ok j'ai parler trop vite, la végétation se mettait à brûler autour de nous avant de faire apparaître un homme, si on peut appelé ça un homme.


Derek: putain c'est quoi ce...

j'avais un main qui se tapait contre ma bouche, presque une baffe même!

Shizuka: sssh!

il semble chercher après nous, Reiji est la aussi. Alors c'est pour ce type qu'il travaille? bon j'avoue qu'il fait plus flipper que la mère de Gabriel. 

Benoit: c'est une route fréquenté, ils sont surement déjà loin.

Et lui c'est qui?

Zankou: trouvez les! même si vous devez faire toutes les putains de voiture! toutes les putain de route!

Il envoyait une boule de feu sur une voiture au hasard qui passait par la.

Zankou: ou je vous enverrais en enfer moi même!

il se retournait marchant pile à côté de la voiture presque à la toucher avant de disparaître dans les flammes, les autres partait également.

Derek: ok, tous compte fais je préfère cette famille de cinglé à celui la.

Shizuka me lançait un mauvais regard sur le coup.

Shizuka: tu pourra tenir avec le bouclier jusqu'à la maison mon loulou? démarre toi! chaque seconde l'épuise!

Shiro repartait aussi vite appuyant sur le champignon, on arrivait qu'est ce qui nous cachera plus ici qu'ailleurs?

Derek: et si il me trouve ici?

Shizuka: le manoir est cacher par un sortilège, seul les invités peuvent la voir.

Derek: mouais, je suis pas convaincu.

Shizuka: moi aussi j'ai une collection de serviteur! et encore plus rare que ceux de mon fils, désolé Gabriel.

elle essaye de m'impressionner? j'haussais les épaule m'approchant d'elle.

Derek: plus maintenant, il a un archange à ses côtés non?

elle retirait son sourire me fusillant du regard, qu'est qu'ils ont tous à essayer de me faire peur comme ça? je suivais Gabriel à l'intérieur. Encore une maison dans l'obscurité, ils y pensent à mes vitamine D?


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1591
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 26
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Du nouveau, encore!   Sam 9 Jan - 22:56

Bon Derek avait un peu du mal à comprendre tout ça, lui qui restait isolé de tout, il ignorait évidemment tout la vérité sur se monde, et les personnes de races différentes qui y vivent. Moi je préférais qu'on s'éloigne d'ici, si Reiji est partis en parler à l'homme que ma mère craint, alors il est évident qu'il va venir, et pas pour sympathiser, si on reste ici on est en dangers, et je dois dire, que je n'ai pas du tout l'habitude de devoir partir sous la peur.

Je tournais ensuite le regard vers Zack, je fusillais Derek du regard vu ce qu'il disait, disant que c'était surtout moi qui avait morflé.

Gabriel : Je faisais exprès de me laisser faire et ne pas montrer mes réel pouvoirs.

Je rêve où il tente de me faire du chantage ? Parlant de lui et de son sang, que si je voulais avoir ce que j'avais envie de lui, qu'il y avait des conditions. C'est bien la première fois, que quelqu'un me fait se genre de chantage, d'habitude, ils sont toujours à mes pieds, et évite de me contrarier, mais lui, c'est le premier depuis bien longtemps, qui ose se mettre contre moi.

Gabriel : Tu parles comme ci tu avais le choix, tu es à m'appartient à présent et je te retrouvais peu importe où tu veux te rendre.

Je plissais les yeux.

Gabriel : Mais bien, il n'arrivera rien à se gosse si tu y tiens tant.

Et en plus j'accepte tranquillement sa demande, il va penser qu'il va pouvoir tout faire et me chanter à tout bout de champ à présent. J'avais malgré tout un mauvais regard, et en plus il ne semble pas du tout effrayé par moi, pourquoi il ne l'est pas ? Il se rend peut être compte de son importance, et sait que je ne pourrais pas trop lui faire de mal.

Je le fusillais du regard alors qu'il sortait tranquillement sa pomme pour mordre dedans, il me nargue, et me provoque, je le regardais s'en aller avec Zack pour préparer leurs affaires, je regardais ensuite vers ma mère qui venait à moi.

Gabriel : T'en fais pas,je vais régler ça.. Mais je dois avouer qu'il est différent des autre, c'est le premier qui arrive à me parler de cette façon.

Elle attrapait mon visage pour me regarder, je détournais le regard lorsqu'elle me disait que c'était moi le maître et non l'inverse.

Gabriel : Evidemment, je le sais, et je vais le lui faire comprendre très rapidement.

Elle me lâchait ensuite appelant Shiro, lui demandant de préparer deux voitures, pour s'en aller.  Et oui, elle comptait faire diversion, car si on les suivaient, sa ne servait à rien de plier bagage, ils les retrouveraient rapidement. Il y aurait donc deux voitures, vitre teinté, ils ne seront pas dans quel voiture on se trouve, en espérant qu'ils choisissent la mauvaise voiture.

Je regardais également vers Shiro avant qu'il ne s'en aille, il est le seul le plus fidèle à présent, moi qui faisait confiance en Reiji, et pourtant il m'avait prévenu autre fois que je ne devais pas me fier à un démon.. Je ne l'ai pas cru, me disant qu'il était comme les autres, à mes pieds, et pourtant il avait raison. Shiro, est également celui avec qui je passe pratiquement toute mes nuits, avec qui j'ai de réel rapport sexuelle avec un homme, Je n'ai couché qu'avec lui, et je dois avouer, qu'en se moment, j'en ais besoin, mais j'ai également envie de le faire avec Derek.

Pendant ce temps, Derek était entrain d'aidé Zack à faire ses affaires, et ils discutaient tout les deux, se demandant s'ils étaient tout les deux amis, Derek hésitait au début, mais finissait par dire oui, au plus grand plaisir de ZAck bien entendus.

Une fois que tout le monde était prêt, on se préparait pour rentrer dans la voiture, garré dans le garage, cela évitait de savoir dans la quel on était monté, shiro conduisait, tandis qu'une autre esclave conduisait l'autre. On démarrait ensuite, toute la famille était là, Ren avait son coude posé contre la vitre, la tête posé sur sa main regardant dehors.

Ren : Sa valait la peine de venir vivre ici, pour repartir aussi rapidement.

Il râle, mais sa va lui passer. Mon père était également là, je tournais le regard de ce que ma mère regarder, vers l'autre voiture qui partait de l'autre sens, et il était suivis par se corbeau, j'en plissais les yeux.

Gabriel : Oui deux fois, c'est beaucoup pour une coïncidence.

Elle menaçait, Derek, disant qu'il me devait un peu plus de respect.

Ren : Ta besoin de mère pour que tes petits pantin d'obéisse et bien.

j'en soupirais.

Gabriel : Bien sur que non.

On avait bien eu raison de s'en aller, car Zankou accompagné de Reiji, venait de retourner chez moi, faisant exploser tout, tuant mes esclaves présent en même temps..

Reiji : Bien, je vais le trouver.

Il se téléportait cherchant après dans les décombres. Mais il revenait rapidement sentant la présence de Benoit, expliquant qu'ils étaient partis, et qu'il avait suivis la mauvaise voiture.

Reiji : Sa nous sera facile de retrouver leurs traces.

Nous alors qu'on était toujours en route, on entendant cette forte explosion, je me retournais pour regarder dans cette direction, Shiro lui s'arrêtait sous la demande de ma mère, j'en serrais le cuirs de mon siège, ils ont tout fait exploser, ma maison..

Gabriel : Ils ont fait exploser ma demeure, voilà ce qu'il se passe, et ont tué toutes les personnes qui s'y trouvait encore.

Mes yeux brillaient sous la colère.

Ren : Et bien tout compte fait, on a bien fait de s'en aller.

MA mère secouait mon père sur le coup, pour qu'il nous rende invisible, car ils allaient tenter de nous retrouver.

Stephan : Bien, bien, calme toi.

Il posait ses mains sur son siège et fermait les yeux, il utilisait sa magie rendant la voiture invicible.

Tout le monde restait silencieux, et on avait de quoi, un homme au long cheveux rouge, et au regard rouge également, tel un démon.. Arrivait vers nous, heureusement le sort de mon père fonctionné et il ne pouvait nous voir. Il était accompagné de Reiji, et De benoit. Et toute la végétation autour de nous brûlé à son approche, j'en fronçais les sourcils le regardant bien, c'est qui ce type ? C'est de lui que ma mère à peur, c'est qu'il doit être plus puissant que nous.

MA mère posait la main sur la bouche de Derek pour qu'il se taise, Ren lui le regardait bien, restant muet également. Sur le coup, Zankou s'énnervait de ne pas nous retrouver, il gueulait sur Reiji et Benoit disant qu'ils devaient nous retrouver. Il s'énnervait, lançant une boule de feu, heureusement que se n'était pas sur nous.. Il disparaissait ensuite.

Reiji : Allez, faut les retrouver !

Il partait avec Benoit.

Stephan : Oui.. Mais faut pas traîner.

il ouvrait les yeux, restant concentré, gardant la voiture invisible, Shiro lui démarrait à nouveau, à grande vitesse pour se rendre jusqu'à la demeurre de Shizuka qu'elle cachait des yeux de tous, grâce à un pouvoir invisibilité tout autour de cette demeurre, elle m'en a jamais parlé. Et c'est évidemment mon père qui a du créer se sort d’invisibilité autour de la maison.

Plus rare que les miens hum ? Mais je souriais vu que Derek, disait que plus maintenant étant donné que je l'avais lui, je tournais le regard vers ma mère sur le coup.

Gabriel : Désolé.

Je souriais, sortant ensuite de la voiture, tout le monde rentrait à l'intérieur, mon père soupirait.

Stephan : J'aurais besoin, d'un bon verre de sang après ça.


Je regardais à l'intérieur, Ren semblait faire comme chez lui, se servant un verre. C'est pas la première fois qu'il vit ici.

Ren : Qu'est-ce qu'il se passe Gabriel ?

Gabriel : Pourquoi tu es au courant de cette demeure et pas moi ?

Il haussait les épaules.

Ren : Peut être parce que cette demeure m'était destiné, si j'aurais eu ma fiancé, mais à la place c'est toi qui es venu, donc, elle appartient toujours à notre mère.

Evidemment, il buvait son verre tout en me regardant, c'est surtout lui qui est deçut du fait que je sois venus au monde, et qu'il n'a pas eu une soeur à la place.

Stephan : Se n'est pas le moment de parler de ça.

Ren : Effectivement.

J'espère qu'ici on est à l'abris, je tournais le regard vers Derek.

Gabriel : On doit avoir une discussion.

Je partais, changeant de pièce, et il me suivait c'est déjà ça. Je me retournais pour le regarder une fois qu'on était seul, j'ai bien remarqué le regard de Shiro, j'espère qu'il ne me fait pas une crise de jalousie, il sait que je déteste ça.

Gabriel : Je vais devoir mettre les choses au claire, car je déteste qu'on m'humilie, surtout devant ma famille.

Je m'approchais bien de lui.

Gabriel : Je suis ton maître, et tu me dois respect et obéissance, alors tes petits chantages, tu ne recommences plus, est-ce que c'est claire ?

Je plissais les yeux.

Gabriel : Sinon, je demanderais à Shiro de se charger de Zack, il sait comment faire souffrir ses victimes, en faisant en sorte de les garder en vie, je redonnerais mon sang pour le sauver bien entendus.

Je souriais.

Gabriel : Bien, maintenant que les choses sembles être claire entre nous deux, on va pouvoir continuer à vivre paisiblement n'est-ce pas ? Tu me donneras ce que je souhaite de toi, alors cette nuit, je veux que tu viennes dans ma chambre, te donner à moi, de toute les façons possible, si tu veux ce que je veux dire.

Je passais à côté de lui pour m'en aller, je retrouvais Ren qui me regardait du coin de l'oeil.

Ren : Mon frère, tu me répugnes de toute les façons possible, si tu savais.

Je fronçais les sourcils le regardant, ils nous a écouté.

Ren : Je m'en doutais que tu préférais les hommes aux femmes, je serais sans doute le seul à pouvoir continuer notre ligné on dirait.

Je m'approchais de lui, il commence à m'ennerver.

Gabriel : Ne me provoque pas Ren.

Mes yeux brillaient sur le coup.

Ren : Tu crois que tu me fais peur ?

Il tournait le regard vers ses parents, d'un air blazé.

Ren : Je vais à ma chambre, qu'on ne me dérange pas.

Il s'en allait, il passe son temps enfermé dans sa chambre celui là.

Stephan : Ne l'écoute pas Gabriel, il est juste dans une mauvaise phase en se moment. Je vais montrer ta chambre, suis moi.

Je le suivais donc, ma chambre était bien entendus immense, j'avais tout ce qu'il me fallait ainsi que ma salle de bain personnel.

Gabriel : Sa fera le nécessaire.

Stephan : Lorsque tout sera réglé, on réparera ta demeure.

Je tournais le regard à cette instant vers lui.

Stephan : Ne soit pas dure avec Ren, malgré ce que tu penses, il t'aime, et nous restons une famille, nous devons être unis, pour notre survie à tous.

Il s'en allait ensuite, je détournais le regard, comme ci c'était facile avec Ren. Je m'allongeais dans mon lit, posant ma main sur mon front, je suis exténué de cette journée.. Je fermais les yeux, pensant à Derek, à sa gorge, son sang que je buvais, et tout le reste, ce qu'il me faisait, il me comblait, et j'aimais ça, j'en veux encore, mais je finissais par me réveiller, je me suis endormis..

Je retirais ma main de mon visage, je me redressais ensuite, quelqu'un est venus, mais est repartis ensuite, je me redressais. Je me rendais jusqu'à la chambre De derek, posant ma main sur celle ci, pourquoi est il venus pour ensuite retourner dans sa chambre, parce que je lui ais demandé, mais il a désister au dernier moment sans doute.

J'entrais donc à l'intérieur, laissant la porte entre ouverte, je m'approchais de lui, je m'asseyais sur le bord du lit, il me regardait, la lumière de la lune, nous éclairait tout les deux.

Gabriel : Tu sais ce que je désire.

Je posais ma main sur son torse, et approchait mon visage de lui, posant mes lèvres contre sa nuque, j'arrive à sentir son sang dans ses veines, je n'en pouvais plus, j'enfonçais mes crocs dans sa nuque tout en le serrant contre moi, se goût.. C'est la première fois que le sang me semble aussi délicieux, mes yeux brillaient de plus belle. Derke tu es rien qu'à moi, je ne te partagerais avec personne.

Je le poussais pour qu'il s'allonge et me plaçait au dessus de lui, je retirais mes crocs de lui, son sang coulait encore le long de mes lèvres, je tentais de lécher le maximum, et ne le quittait pas du regard.

Gabriel : Tu as déjà été jusqu'où avec un homme ?

Je souriais.

Gabriel : Vu la tête que tu fais en se moment, je suppose nul part.

Je posais ma tête contre son torse fermant les yeux.

Gabriel : je ne laisserais personne te prendre, tu es à moi, rien qu'à moi.

J'ouvrais les yeux, Shiro était là, à nous écouter, je me redressais pour le regarder, il s'en allait et semble mécontent.

Gabriel : On remettra ça à plus tard.

Je le laissais là, il doit être soulagé, je partais retrouver Shiro, utilisant ma rapidité pour me retrouver en face de lui.

Gabriel : Tu m'espionnes à présent ?

Je le regardais bien.

Gabriel : Serais-tu jaloux ? Tu sais que je déteste les gens jaloux, tu es également à moi, et sa ne changera pas.

J'attrapais son visage, et l'embrassait.

Gabriel : J'ai besoin de quelqu'un pour savourer mes besoins cette nuit, tu vas continuer à râler, ou bien m'accompagner ?

Je lui souriais, et partait jusqu'à ma chambre, bien entendus, il me suivait, et on faisait tout les deux l'amour. Une fois la nuit passé, je tournais le regard, Shiro était toujours là, nu et moi aussi, je me mettais sur le côté, le laissant dormir, je sortais du lit pour m'habiller rapidement et sortait de la chambre.

Je me retrouvais devant celle de Derek, pourquoi est-ce qu'il m'attire autant ? J'ouvrais légèrement sa porte, il dort encore. J'entrais à l'intérieur, il est torse nu, sa couverture le recouvre à peine, je regardais sa nuque, sa blessure à cicatriser, mais il y a encore un peu de son sang sur l'oreiller. Mes yeux brillait rien que de repenser à son sang, je me remettais au dessus de lui, embrassant son torse, ses tétons, il se réveillait évidemment, je levais les yeux pour le regarder, alors que je descendais retirant la couverture, glissant mes lèvres sur son caleçon touchant son sexe, il se recule de moi, j'en fronçais les sourcils, tirant sur ses jambes, et je le mordais à la cuisse comme punission, allé essaye encore de te retirer de moi Derek et tu verras.

Je retirais mes crocs de sa cuisse, retirant son caleçon, il ne semble pas vouloir, mais j'y arrivais. JE regardais son membre, je le prenais en main pour le caresser. Vu qu'il semblait râler, je mordais près de ses côtés.

Gabriel : Tu veux que je te morde ailleurs peut être ?

Je souriais le regardant, je mettais ensuite son sexe entre mes lèvres, faisant toucher ma canine, il sursaute, il semble avoir compris. Je rentrais les crocs et le suçait, il change d'expression sur le coup.

Je me redressais ensuite, ne le quittant pas du regard, et retirait mes vêtements, commençant par mon haut, lui montrant mon torse, et ensuite mon bas, mon érection était au plus haut.

Je me mettais au dessus de lui.

Gabriel : Tu as peur ?

Je souriais de plus belle.

Gabriel : je préfère que se soit toi sur moi, alors, tu n'as pas à avoir peur.

Je l'attrapais pour qu'il se mette au dessus de moi, en utilisant ma force et rapidité vampirique, attrapant en même temps son menton pour qu'il me regarde.

Gabriel : Fait le, tu en as envie tout autant que moi.




[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1372
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Du nouveau, encore!   Dim 10 Jan - 23:28

A peine arrivé que la première chose que Gabriel a envie de faire, c'est de ce disputé avec son frère ainé. Je les regardais mains dans les poches avant de froncer les sourcils l'entendant dire qu'il voulait me parler. Je discutais pas et le suivais tranquillement, quelque chose me dit que c'est pour me disputé cette "discutions"

Derek: Tiens, est ce qu'on a peur d'être mal vu par sa maman? tu n'avais pas discuté lors de notre petit arrangement et maintenant on ce rebelle.

Il me fais des menaces et ce sert de Zack, Reiji avait eu raison la dessus. J'aurais jamais du m'attacher à ce gosse maintenant il s'en sert contre moi.

Derek: et bien, c'est le patron.

J'ai pas le choix que jouer le jeu, zack n'est pas obligé de prendre à cause de moi. C'est qu'un enfant qui n'a rien demander à personne, bien que j'ai rien demander non plus et pourtant je suis la. Je ne répondais rien à la suite, aller dans sa chambre? ce soir? donner mon sang je l'aurais compris mais...de toutes les façons possible? il veux quand même pas...

J'en profitais pour m’éclipser en le voyant encore se prendre la tête avec son frère.

Shizuka: sa suffit tous les deux! vous vous comportez comme des enfants! dois je aussi vous donnez la fessé? 

Je soupirais désespéré de cette entente, elle laissait son mari s'occuper de trouver un chambre à Gabriel. Elle se rendait devant la porte de Ren tapant deux fois avant d'entrer.

Shizuka: je sais, personne ne doit te déranger, mais je suis pas " personne" 

Elle regardait un peu atour d'elle avant de s'asseoir sur le lit.

Shizuka: est ce que ça va être comme ça tous le temps Ren? des disputes permanente à chaque fois que vous vous croisez dans le couloir? qui essaye tu de faire vraiment payer? ton frère ou moi? c'est vrai je t'avais promis une soeur, j'y croyais dur comme fer. 

Elle baissais les yeux chipotant à ses draps.

Shizuka: mais c'est Gabriel est arrivé et je tiens à lui tout autant que toi, on a encore des siècles devant nous et assez de temps pour te donner une soeur. Qu'est ce que tu as réellement Ren?

Elle se levait soupirant tous en remettant ses cheveux derrière l'épaule.

Shizuka: tu me ressemble beaucoup, tu n'aime pas trop te dévoilé hum? je te laisse tranquille, mais je te préviens, je veux plus de scène comme tout à l'heure compris?

Elle posait une baiser sur son front.


Shizuka: repose toi.

Elle s'ne allait le laissant tranquille, moi je sortais de la chambre m'arrêtant devant celle de Gabriel. Posant ma main sur la porte je voyais des images défiler dans ma tête, qu'est ce que sais que ça? les pensées de Gabriel? non c'est un rêve qu'il fait? son esprit est plus vulnérable dans son sommeil. Il attend ça de moi? je faisais vite demi tour entrant dans ma chambre, bordel je pourrais jamais faire ça! impossible. Un frisson me parcourais le corps, il faut que je me tire! je prendrais Zack avec moi et puis tant pis pour l'homme en rouge.

Je tournais lentement le regard vers la porte qui s'ouvrait, mon cul tombait sur le lit voyant Gabriel entrer. Trop tard! je suis foutu! il va réalisé son rêve, non pas question que je le laisse faire. Il s'asseyait sur le rebord du lit, je serais bien encore entrer dans sa tête pour deviné ses intentions, mais cette fois j'y arrive plus.

Derek: mouais, je crois savoir malheureusement.

Il approche déjà ses lèvres de ma nuque, c'est par la qu'il veux commencer? qu'est ce qu'il peut ressentir en buvant ça? J'exprimais juste une vilaine grimace, ses canines sont tous de même pas petite. Il me sert de plus en plus contre lui, est ce qu'il se rend compte au moins de sa force? il veux me briser ou quoi? ou il a peur que je m'échappe? Je vois quelque image dans sa tête, il m'ouvre son esprit? surement pas consciemment bien sûr, il est pas au courant de mon pouvoir et je compte pas le dévoilé. Je ressent ses envies, sa me fais froid dans le dos. Comment on peut désirer une personne autant que ça? et pourquoi moi? 

Derek: tu sais, j'ai tous de même besoin de sang pour vivre.

Bah oui, j'ai l'impression qu'il va tous vider la! il me pousse sur le lit, ok j'ai une boule au ventre! 

Derek: c'est bon, tu as eu ce que tu voulais non? 

Voilà une phrase que je voulais pas entendre, j'en ouvrais grand les yeux ne sachant pas quoi répondre. Quoi que si! non! et même pas avec une femme idiot! qui aurait voulu d'un vagabond qui traîne dans les bois. voilà qu'il pose sa tête sur mon torse, j'en regardais de droite à gauche. Il est entrain de me câliner la? j'ai l'impression d'être juste un jouet qu'il veux garder rien que pour lui. Il se redressait regardant vers la porte, j'ai vu juste une silhouette passer vite fais.

Il s'en va, je pense que c'était shiro et je le remerciais presque. J'aurais pas cette chance à que fois, Gabriel va finir par revenir et réalisé son rêve. j'attrapais la couverture pour me recouvrir, ok j'ai l'air d'un gamin qui ce cache d'un montre..comme ci cette couverture pourrait me protéger. Je la retirait vite me redressant.

Derek: reprend toi! demain, tu te tire! et il pourra aller se faire voir avec ses envies. Respire Derek et dort! c'est qu'un vampire complètement déranger, ta déjà vu des bestioles plus flippante que ça.

Ok je me recouchais, j'ai du mal à fermer l'oeil. oui j'ai peur qu'il revienne! mais la fatique prennait vite le dessus sur moi. Avant cela Shiro espérait vite s'éclipser, Gabriel lui faisait rapidement face.

Shiro: je suis chargé de votre protection non? alors je me dois d'espionner pour vous protéger.

Il détournait le regard grimaçant.

Shiro: je suis pas jaloux de cette individu, je lui fais pas confiance. Tout comme je faisais pas confiance à Reiji, vous vous rappelé? 

Gabriel attrapait son visage pour l'embrasser, sa redonnait aussi tôt son sourire. Il en fallait pas plus pour changer l'humeur de Shiro, Gabriel savait comment s'y prendre avec lui. Sans discuté il le suivait dans sa chambre, au moins il passera pas ses envies sur moi du moins c'est ce que je croyais jusqu'au petit matin. 

Je remuais un peu sentant qu'on me touchait le torse, sa me donne des frissons. J'étais déjà prêt à vouloir me rendormir, mais j'ouvrais grand les yeux ayant comme un déclic. Je redressais la tête regardant vers Gabriel avec des grand yeux, oh non! il est déjà revenu! pourquoi je me suis pas réveiller plus tôt et...mais qu'est ce qu'il fait la? j'appuyais sur mes coudes pour me redresser et surtout me bouger de la!

Derek: qu'est ce que tu fou!? me touche...

il tirait sur les jambes, ce qui me faisais à nouveau tomber et en plus il me mord la cuisse ce salaud! sur le coup je gémissais. Il retire mon caleçon! ok mode méga panique! j'attrapais sa main pour qu'il cesse de me toucher.

Derek: dégage de la!

Il me mord les côtes cette fois! il compte le troué de partout? mordre ailleurs? ou ça? je restais complètement immobile, comme ci j'allais soudainement perdre la vie d'un moindre geste brusque. Oui ben c'est presque ça, il frolle ses canines sur ma...il veut mordre la? quoi si je me laisse pas gentiment faire?

Derek: putain de merde!

je regardais le plafond étant obliger de me laisser faire, c'est vrai que j'ai d'agréable sensation. On m'avais jamais fais ce genre de chose au par avant, il s'arrêtais je le regardais sur le coup. C'est bon c'est fini? non il se déshabille! mes yeux se posait sur son entre jambes...ok je suis réellement foutu.

Derek: bien sûr que non! pourquoi j'aurais peur hein? 

sérieux! j'ai une trouille bleu! moi sur lui? je me rappelais de son rêve d'hier, oui c'est ça qu'il veux que je fasse? par contre si il utilise toujours sa rapidité avec moi, mon estomac ne suivra pas le mouvement. 

Derek: c'est ça que tu espère de moi? que je te désire? ce qui est sûr c'est pas avec ses méthodes que tu y arrivera.

j'approchais mes lèvres de son oreille.

Derek: je suis obligé de le faire uniquement parce que tu menace une personne à laquelle je m'attache vraiment.

Il semble pas ravis d'entendre ça, peut être pas l'habitude que ses esclaves lui crache la vérité au visage. je suis désolé, mais je suis pas doué dans le rôle d'esclaves model. Je commençais par lui donner ce qu'il voulait, c'est vrai...l'effet est agréable, mais j'aurais préféré réellement en avoir envie et pas pris sous un chantage. 

Il semble vite passer au dessus de mes paroles, bon j'ai moi même du mal à rester de marbre. J'ai même pas magie qu'il me sort des mains, pourquoi? j'en sais rien mais à chaque fois que je le touche il se crispe. Sa lui ferait du bien? je le fais même pas exprès, je contrôle pas se phénomène. Par contre je l'étoufferais bien avec l'oreiller, il fait tellement de bruit se type! 

Derek: tu veux vraiment réveiller toute la maison sérieux?

ok! je craque je mettais vite ma main sur sa bouche pour le faire taire, il me mord! mais quel ordure! j'ai plus qu'à me dépêcher pour en finir, je sortais mes ailes pour me donner plus de..force on va dire. merde sa le faire gémir d'avantage! il est pas possible celui la. Je tenais biens ses cuisses gardant la même cadences, baissant les yeux voyant qu'il se lâchait. Ok, une bonne chance de faite et moi aussi je vais...une marque se dessinait sur son ventre, je me retirais rapidement avant que j'arrive moi aussi à me satisfaire. Du coup la marque disparaissait, c'était quoi? 

Derek: voilà, heureux?

Il est loin d'être fatigué et moi non plus je dois dire, mais cette marque ma fait flipper. J'allais sous la douche réfléchissant à ce que sa pourrait être, sa l'aurait tuer? un nouveau pouvoir que je connais pas? c'est ridicule, on ne tue pas en couchant avec quelqu'un quand même! je sais même pas si il l'a remarqué. Mouais, avec tous ça j'ai pas pu me laché! et puis je m'en fou.

Je sortais de la douche, quoi il est encore la? il s'en remet pas ou quoi? il câline mon oreiller. Bon je le regardais d'un drôle d'air tous en m'habillant, on dirait qu'il ressent encore les sensations...il est entrain de se toucher dans mon lit quand même! Je m'échappais vite avant qu'il me saute dessus comme un prédateur affamé. Ren était déjà la entrain de regarder dans ma direction, mouais lui aussi me regard d'un drôle d'air..faut dire que avec Gabriel toute la maison à du entendre.

Derek: salut.

bah qu'est ce que j'étais censée dire d'autre? j'allais à la cuisine, Zack est entrain de préparer le déjeuné.

Derek: tu es déjà debout toi?

Zack: j'étais obligé pour tout préparer.

j'attrapais un croissant, sa sent bon se truc. 

Zack: tu devrais peut être attendre qu'ils mangent avant nous.

Derek: je m'en moque, si ils veulent me garder alors qu'on me nourrisse.

Il souriait avant de baisser les yeux.

Derek: pourquoi cette tête?

Zack: le maitre est venu dans ta chambre? il ta fais du mal?

Derek: il m'a troué la peau oui, mais t'en fais pas je vais bien ok?

Zack: d'accord, tu veux du café?

Derek: c'est quoi?

Zack: tu connais pas?

j'haussais les épaules, bah non. Il m'en servait une, c'est une odeur étrange en tout cas. mais une fois que je gouttais, j'en avais le sourire.

Derek: ok, sa me plait.

Shizuka: alors on peut être servis ici?

Zack se dépêchait pour mettre tous à table, j'arrivais avec mon café. Elle semble ne pas être de bonne humeur.

Derek: et bien vous allez pas bien?

Shizuka: être réveiller par ton odeur de sang! j'ai faillis vous rejoindre, mais j'ai fais un promesse à mon fils. Je volerais pas ce qu'il lui appartient, j'ai jamais eu aussi dur de me contrôlé.

C'est tout? moi qu pensais que ses les gémissements de Gabriel qui l'aurait mis de mauvaise humeur, mais sa pense qu'à mon sang. Et nous rejoindre? elle est vraiment sérieuse? le pire c'est que je crois que oui.

Derek: vous vous y connaissez en archange? enfin, mon 'espèce"

Shizuka: un peu, pourquoi cette question?

Derek: et bien...

je voyais Gabriel arriver, sa y est il s'en ai remis?

Derek: non pour rien.

Autant pas parler de ça quand Gabriel est dans les parages, j'évitais de le regarder surtout que je sent son grand sourire sur moi.

Shizuka: Gabriel, mon cher et tendre fils. Tu aime torturé ta mère? évite de faire couler trop de sang! surtout le siens! tu sais que ton père a presque été obliger de m'attacher pour m'empêcher de bouffer ton esclave? hum? déjà hier soir et maintenant de bon matin! ta vraiment aucune pitié pour ta mère.

elle regardait vers ren avec un petit sourire.

Shizuka: même ton frère a fait les cents pats dans sa chambre, si tu crois que j'ai pas entendue.

on est vraiment obliger de parler de moi comme ça? je suis une personne! pas de la bouffe. Bon ok, j'allais rejoindre Zack à la cuisine pour manger avec lui, au moins il aura pas des envies de me sauter dessus.

Zack: tous le monde est acran avec toi on dirait.

Derek: et moi? ils veulent tous me sucer jusqu'au l'os et n'y vois pas un idée malsaine en entendent ça.

Zack: quel genre d'idée malsaine? 

je le regardais sur le coup, évidemment il connait pas encore tous ça..bien que j'ai appris que ce matin moi.

Derek: non rien laisse tomber et mange un peu.

Zack: oui!


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1591
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 26
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Du nouveau, encore!   Lun 11 Jan - 22:26

J'étais donc toujours en très bonne compagnie, et ce avec Derek,et j'aimais beaucoup jouer avec, voir les expressions qu'il fait, sa se voit que c'est la première fois qu'on le touche te qu'on lui fait se genre de chose, il est encore puceau, et évidemment je l'avais très bien sentis à mon plus grand bonheur. Je veux que se soit uniquement moi qui le touche, et pour qui il ressent du plaisir. Il se retrouvait au dessus de moi, je le regardais bien dans les yeux, avec le sourire aux lèvres, alors qu'est-ce qu'il va faire, il a une brique entre les jambes, et je sais qu'au fond, il a envie de se soulager.

Je l'écoutais bien ensuite, oui c'est exactement ça que je veux, je veux qu'il me désire, qu'il revienne près de moi me demander de savourer ses désires.

Gabriel : Tu finiras par me désirer que tu le désires ou non.

Je suivais son visage du coin de l'oeil alors qu'il venait approcher ses lèvres jusqu'à mon oreille pour me chuchoter, j'en fronçais légèrement les sourcils l'écoutant, il a en du culot, il me rend complètement fou à jouer les rebelles avec moi, je n'ai vraiment pas l'habitude qu'on va contre mes désires.

Gabriel : Et bien fait ce que je te demande dans ce cas, avant que je m'en prenne à ton "protéger".

Sa m'a énnervé ce qu'il m'a dit, je n'aime pas perdre, et je le veux, alors peu importe de quel manière je l'aurais. Il finissait par me pénétrer, je gardais bien mon regard dans les siens, ma bouche légèrement entre ouverte.

Ses mouvements me faisait bien vite changer d'humeur, et j'avais envie qu'il continue, lui aussi ressentait du plaisir, et j'aimais voir se visage qui me regarde tentant de se contrôler, mais il avait du mal, c'est ça, laisse toi aller avec moi Derek.

Je gémissais, détournant la tête sur le côté, ressentant le plaisir, et en plus, quelque chose intensifie ce que je ressens, c'est à chaque fois que cette chose sort de ses mains qui me touche, je.. J'ai du mal à garder mon calme, je passais mes mains autour de lui, serrant son dos contre moi.

Gabriel : Humm..

Je gémissais de plus belle, je le regardais du coin de l'oeil, quoi il serait gêné de m'entendre ? Je ne me gênait pas pour continuer au contraire, il en posait sa main sur ma bouche sur le coup, j'en souriais au fond de moi, et le mordait, hum son sang, plus le sexe, c'est juste excquis, je sens que je ne vais pas tarder à jouir, j'aurais bien aimé le faire dans sa bouche, j'aurais voulu voir la tête qu'il aurait fait, sa aurait été tellement comique.. Oui, je lui ferais ça un jour.

Je le regardais du coin de l'oeil, alors qu'il continuer, il fait apparaître ses ailes et sa forme d'archange, punaise, c'est la première fois que je ressens ça, même avec Shiro et les autres, c'est rien comparé à ce qu'il me fait. Il continuait de plus belle, tenant bien ma cuisse, merde, j'avais pas envie de me laisser aller, mais je craque et jouissais. J'avais ma tête bien posé sur l'oreiller, le regardant il va jouir lui aussi sa se voit, mais quelque chose le faisait se retirer soudainement. Il me demande si j'étais heureux, oh que oui, si tu savais à quel point, j'aurais voulu que sa continue encore et encore, je suis encore en extase d'ailleurs.

Gabriel : Tu peux le dire.. Mais j'ai peut etre pas envie que sa s'arrête là.

Il partait rapidement dans la salle de bain, je n'ai pas vraiment fait attention à cette marque qui était apparus sur mon ventre, j'étais trop en extase pour ça, dans un autre monde on va dire, je ne voyais que son visage, je suis quand même déçut qu'il n'ait pas été jusqu'au bout, qu'il n'a pas jouis, mais je compte bien rattraper cette petite erreur de sa part.

Mon sexe ne veut même pas se démotivé, il est encore lui aussi en extase sans doute, j'en souriais, roh punaise, qu'est-ce que j'ai adoré ça, bien mieux que dans mes rêves, Shiro aura du mal à rivaliser sa c'est sur.

Je ressens encore cette aura étrange parcourir mon corps, je fermais les yeux imaginant encore Derek sur moi, j'en passais ma main sur mon membre me caressant, j'ai encore envie de lui. J'ouvrais les yeux, n'ayant même pas fait attention qu'il était sortis de la douche, il s'enfuit, aurait il peur que je lui saute dessus encore une fois, si je pouvais je le ferais sa c'est sur, mais soit patient, sa viendra, je peux l'avoir quand je le désire, car il est à moi.

Ren venait de sortir de la chambre, regardant en direction de Derek qui sortait au même moment, il plissait les yeux le regardant bien. Il ne répondait pas à son "salut". Il marchait le suivant pour descendre, Ren était quelqu'un de réservé, en retrait, n'aimant pas avouer ce qu'il ressent, il garde tout pour lui, et se depuis qu'il est enfant. Même à sa mère, il n'y arrive pas, il ne se sent tout simplement pas à sa place dans cette famille, se sentant trop différent par rapport à eux et gardait des secrets bien gardé.

Il n'allait pas tout de suite à la cuisine, se rendant plutôt au salon pour fumer une cigarette, tout en écoutant leurs conversations à tout les deux. Lorsqu'il entendait sa mère les rejoindre, il continuait de les écouter d'où il était. Mais avant que Derek ne parle de cette mystérieuse marque qui est apparus, je les rejoignais, oui j'ai réussis à m'en remettre, enfin plus ou moins, je regardais le visage de derek, j'ai encore envie de lui.

Mais vu que ma mère me parlait, je quittais le visage de derek pour la regarder ensuite.

Gabriel : Je m'excuse mère, la prochaine fois je tenterais de me contrôler, mais.. C'est difficile, son sang est.. Peu importe.

Ren arrivait ensuite, il tournait le regard vers sa mère qui disait ça, je le regardais sur le coup, il en détournait le regard.

Ren : Et bien, je me suis fait démasqué on dirait.

Il regardait en direction de Derek, pourquoi il le regarde comme ça, comme ci il avait envie de lui sauter dessus. J'en serrais les poings, je suis jaloux oui, je veux être le seul à le regarder de cette manière, je n'ai vraiment pas envie de le partager celui là, que se soit pour son sang ou pour autre chose.

Je suivais Derek du regard, il partait rejoindre Zack en cuisine, il tient vraiment à se gosse, j'ai moi aussi envie de le rejoindre mais dans une pièce isolé, voilà je repense encore à ça.

Ren : Tu as réveillé toute la maison Gabriel, tu pourrais te contrôler.

Je le regardais sur le coup.

Gabriel : Je n'ai pas eu l'habitude de me retenir, vu que j'avais ma propre demeure, et je compte pas me gêner.

Je le narguais en disant ça, sa fait combien de temps que tu reste seul dans ton coin Ren ? Sans femme pour te combler hum ? Je me le demande.

Ren : Evidemment, tu ne penses qu'à ta personne.

Il regardais vers sa mère sur le coup, se rappelant de son petit passage hier, il en soupirait.

Ren : Je retire ce que j'ai dis.

Stephan : Que vous le vouliez ou non, vous êtes tout les deux des frères, alors acceptez le, et protégez vous l'un l'autre.

On se regardait bien à cette instant, je doute que se soit possible un jour qu'on puisse se comprendre et s'entendre. Hier il a utilisé cette magie, il a contrôlé l'ombre de Reiji, lorsqu'il a commencer à utiliser cette magie étant petit avec nos parents, ils se sont rapidement posé des questions, d'où elle venait, car aucun des deux de leurs famille ne possédait se pouvoir, et souvent nos pouvoirs son héréditaire, alors que lui, c'est le premier de notre ligné qu'il manie se genre de pouvoir.

Ren : On va devoir rester enfermé encore ici pendant combien de temps ?

Gabriel : Pourquoi tu as des choses à faire ?

Ren : Je déteste rester enfermé.

Gabriel : Tu restes pourtant enfermé dans ta chambre sans arrêt.

Il en faisait un sourire en coin, posant ses mains sur la table il se levait.

Ren : Je n'ai pas faim, et j'ai des choses à faire.

Stephan : Quel genre de chose ? Tu ne vas quand même pas sortir du cette demeure Ren.

Ren : Ne t'en fais pas pour moi père, je peux toujours me rendre invicible, je tiens également se pouvoir, tu t'en souviens ? Bien, j'y vais.

Il s'en allait, mon père soupirait regardant vers ma mère.

Stephan : Je m'inquiète pour lui, il se renferme à nous de plus en plus. Si seulement on pouvait lui donner ce qu'il veut, une fille, il se sentirait moins seul.

Je détournais le regard, mangeant tranquillement. Ren partait jusqu'à la cuisine retrouvant derek.

Ren : Alors comment c'était, de se faire mon frère, tu as apprécier ça ?

Il souriait, tournant le regard vers Zack, lui faisait comprendre de s'en aller. Il revenait ensuite vers Derek, s'appuyant contre un meuble.

Ren : Tu as fait apparaître une marque sur son ventre n'est-ce pas ? C'est ce que tu voulais demander à ma mère.

Il attrapait un croissant, tout en levant les yeux vers lui, vu qu'il venait d'attirer son intention.

Ren : Tu as bien fait de te retirer, sinon, tu lui aurais donné un enfant.

Il reposait le croisant sur le coup, vu la tête qu'il faisait, il se mettait bien en face de lui.

Ren : Les archanges de ton "espèce", est capable de se reproduire de cette façon, laissant une marque sur le ventre de son partenaire, que se soit une femme ou un homme, et de ce que j'ai pu en entendre, il s'agit d'un enfant.

Il ricanait légèrement.

Ren : Quoi tu n'y crois pas ? Alors tu arrives à croire à nous, les vampires accroc au sang, au archanges, au démon, et toutes ses autres races, et pas à ça ? Si tu savais tout ce que tu ignores de se monde, tu en serais bien surpris.

Il attrapait sa main la dirigeant vers ses lèvres.

Ren : Je peux te libérer, te rendre ta liberté, dans un endroit sur, loin de mon frère et de ses caprices, mais pour ça, il faudra que tu me fasses assez confiance.

Il souriait pointant une canine contre sa peau, j'arrivais à cette instant, tendant la main pour l'expulser loin de Derek, brisant le meuble derrière lui.

Gabriel : Je m'en doutais que tu ferais tout pour me provoquer.

Il se redressait, retirant un bout de bois qui avait pénétré sa chair.

Ren : Je n'allais pas le toucher, si c'est ce qu'il t'inquiète. Pas besoin de te mettre dans un tel état.

Il se redressait.

Ren : Tu as troué et salît mes vêtements maintenant.

Il fronçait les sourcils une ombre noir et pointu sortait du sol s'enfonçait dans son ventre et se retirait aussi rapidement, j'en reculais sur le coup, ma blessure se cicatrisait aussi vite.

Il passait à côté de moi, s'arrêtait malgré tout.

Ren : JE redonne toujours la pareil, et je suis puissant que toi, alors évite de me provoquer toi aussi, en commençant par faire ressentir son sang dans toute la maison, où la prochaine fois, je ne me retiendrais pas.

Il tournait le regard vers Derek.

Ren : Tu me diras ta réponse.

Il s'en allait ensuite, je tournais le regard vers Derek.

Gabriel : De quel réponse il parle ?

Je m'approchais de lui.

Gabriel : De quoi vous aviez parler, dit le moi.

Je montrais bien que j'étais mécontent, je n'aime pas vraiment pas l'idée qu'ils aient pu être seul tout les deux. Ren lui, avait belle et bien quitter la maison, en se rendant invisible, mais partait rejoindre surtout une personne, il se montrait, mettant un genou à terre face à Zankou, tout en le regardant bien.

Ren : J'arriverais à vous l'amener, se n'est qu'une question de temps, il viendra de son propre grès, sans qu'il ne sache à quoi s'attendre.

Il se relevait ensuite.

Ren : J'aimerais savoir, se soir là, pourquoi m'avoir choisis moi ? M'avoir donné tout ses pouvoirs, je n'avais rien d’exceptionnelle.

Il détournait le regard.

Ren : Peu importe, je suis prêt à vous servir, je sais où il se trouve, laisser moi vous l'amener, et éviter de tuer ma famille.



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1372
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Du nouveau, encore!   Mar 12 Jan - 23:31

Zack s'amusait à me questionner sur les choses que j'ai vu lors de mes voyages, lui n'avait pas eu cette chance souvent enfermer chez manoir. On allait être interrompu par la visite de Ren dans la cuisine, sa question me faisait froncer les sourcils. J'ai vraiment pas envie de répondre à ça, qu'est ce qu'il me veux au juste? Zack se levait ayant compris le message et changeait de pièce.

Derek: qu'est ce que tu veux? je doute que tu as envie de savoir ce qu'il sait passé dans cette chambre.

Je tournais ma cuillère dans ma tasse de café avant de m'arrêter nette, il parle de cette étrange marque. 

Derek: et qu'est ce que tu sais la dessus?

je montais ma tasse à mes lèvres commençant à boire tranquillement, jusqu'à que j'entende le mot "enfant" tous ce que j'avais en bouche remarquait en jet de café devant moi.

Derek: quoi? tu es entrain de te foutre de ma tronche comme tu es la?

Il a l'air sérieux et puis pourquoi on inventerait un mensonge pareil? putain j'ai failli faire un gosse avec ce taré?! 

Derek: j'ai du à croire à ses conneries, c'est peut être qu'un folklore pourrie et cette marque n'a rien avoir avec tous ça! j'ai vraiment pas envie de croire que je suis capable de faire des enfants avec un mec! il a rien de logique la dedans.

Je sais très bien qu'il a raison, mais j'essaye surtout de me rassurer moi même. Il a fallu d'un rien pour que je pose cette marque tout à l'heure. Je relevais les yeux vers lui sentant qu'il attrapait ma main, lui aussi veux me mordre?

Derek: me libérer? tu irais contre ton frère? qu'est ce que tu as contre lui hum?

Je plissais les yeux et puis je m'en fou de leurs problème.

Derek: j'ai confiance en personne, surement pas de vampire qui a si peut d'estime pour la vie d’autrui 

Il fut expulser contre le meuble, je tournais le regard vers Gabriel. J'ai été étonné de pas le voir plus tôt celui la. Il me fait une crise de jalousie? encore une fois il me voit comme une chose qui l'appartient. J'ai vraiment pas envie de me mêler de leurs histoire, je me réinstallais sur la chaise attrapant un pain de chocolat le mangeant tranquillement. Je levais les yeux vers Ren, il attend ma réponse? franchement je commence à hésité, bien que je me demande ce que sa lui rapporterait. Faire chier son frère? il a surement bien d'autre moyen d'y arriver que de me liberer.

Derek: rien du tout.

Evidemment Gabriel va me questionner sur notre discutions.

Derek: tu me fait une crise de jalousie? est ce que tu as peur que je préfère les bras de ton frère?

J'en souriais.

Derek: c'est peut être ça qu'il m'a demandé, que je compare à toi et il attend ma réponse sur le sujet.

Bon ok, sa le fou vraiment en rogne mais au moins il me posera pas plus de question la dessus. Je me levais vite pour esquiver ses coups si nécessaire bien qu'il soit plus rapide que moi.

derek: mais j'ai jamais dit que j'allais accepter, est ce que tu as si peu confiance en toi Gabriel? 

Sa mère arrivait regardant le chantier, son visage devient rouge de colère.

Shizuka: Gabriel! tu peux pas t'empêcher de te disputer avec ton frère? regarde moi cette cuisine! tu as de la chance que je t'oblige pas à tout ranger! chamaille toi encore pour cette archange et aucun de vous ne l'aura.

Elle reprenait vite un joli visage.

Shizuka: je le prendrais pour moi.

j'en relevais le sourcils, ouais au fond elle recevrait qu'il se dispute encore pour m'approprier. Peut aussi. Peut être que je devrais accepté la proposition de Ren et partir à la première occasion, il faut juste que j'emmène zack avec moi. Oui je me suis attacher à ce gamin et j'ai vraiment pas envie qu'il souffre une journée de plus dans cette endroit. 

Shiro: il ne pose que des problèmes depuis son arrivé, n'importe quel autre esclave aurait déjà payer de sa vie pour ça.

Il regardait Gabriel avec un mauvais air n'arrivant pas à cacher sa jalousie.


Shiro: combien de temps tu compte supporter qui te manque de respect?

Il ricanait l'écoutant celui la.

Derek: encore un qui fais une crise de jalousie.

il s'avançait vers moi me montrant ses yeux de loup.


Shiro: qu'est ce que je donnerais pas pour mettre tes tripes à l'air!

Derek: un cabot qui aboie en prétendant mordre.

Je peux pas m'empêcher de répliquer devant cette imbécile, sur le coup il se transforme me sautant dessus. J'attrapais sa machoire d'une main n'ayant pas très envie qu'il me mordre, j'ai déjà reçu assez de morsure pour aujourd'hui et de l'autre invoquant mon aura que je changeais en sphère électrique. Je tapais le tout contre ses côtes, bon j'ai peut être été un peu fort. Il passait le mur de la cuisine finissant encastré dans la table du salon. 
Je passais par tête au dela de la brèche regardant ce qu'il s'y passait, Shizuka est toujours assis à table ne bougeant pas d'un pouce, la nourriture plein le visage.

Derek: oups...

Bon elle vire au rouge la!

Shizuka: j'en ai assez!

elle attrapait Shiro par ses poils le lançant avec violence par la fenêtre, il tapait plusieurs fois contre le sol tout en reprenant forme humaine avant de finir contre un arbre.

Shiro: je haie ce type.

Bon pendant cette petite crise d'hystérie et surtout que je joue à cache-cache avec Shizuka. Ren se rendait chez une personne pas très catholique, qui aurait cru qu'un membre de la famille Light aurait ce genre de fréquentation. zankou regardait une femme qui semblait endormis bien qu'il en était rien, il la gardait sur un lieu magique pour maintenir son corps en bonne état.

Zankou: j'ai bien cru ne plus te revoir ici Ren.

Il se retournait pour le regarder.

Zankou: bien que j'aurais apprécier te voir accompagné.

son visage devenait plus sévère, du moins plus que d'habitude.

Zankou: du temps, je commence à en manquer!

De plus il se permettait de le questionner, c'était pas vraiment le moment vu sa mauvaise humeur.

Zankou: des questions...tu me pose des questions sans rien me donner en échange? Ren, tu devrais me connaitre depuis ce temps.

Zankou réfléchissait quelque instant avant de s'approcher de lui s'agenouillant afin de regarder son visage à sa hauteur.

Zankou: j'ai une tout autre idée tout aussi bonne, conduit moi à ta cachette. Je ramènerais cette archange moi même!

il attrapait son visage fermement.

Zankou: je me fou de ta petite famille! tant qu'il s'oppose pas à moi rien ne leurs arrivera, alors maintenant conduit moi à l'archange et confierait un petit secret. Je ne choisis jamais une personne qui n'est pas exceptionnel à mes yeux, tu t'es toujours sentit différent non?

il se redressait souriant.


zankou: montre moi où il se cache.

Il ne lui laissait pas le choix de toute façon, Ren fut obligé de montrer le chemin jusqu'au manoir. Arriver sur place il trouvait Shiro se relevant tout en frottant ses vêtements, il se tournait lentement sentant une présence derrière lui.

Shiro: merde...

Zankou: j'aurais pas dit mieux.

Il lui donnait juste un coup sur la tête pour l'assommer et regardait en direction de la maison. Enfin la où elle devrait être puisqu'elle est invisible à ses yeux.

Zankou: tu es une petite maligne shizuka.

il tendait ses mains créant des flammes qui entourait déjà le bouclier, Shizuka se tournait regardant vers les fenêtres. 

Shizuka: c'est pas vrai comment il nous a trouvé?

Elle s'avançait pour mieux regarder.

Shizuka: le bouclier ne teindra jamais, Ren a du se faire avoir...si il l'a touché je...

Qu'est ce qui se passe? je regardais tous ce feu autour de la maison et regardait Gabriel ensuite. Ce type est venu pour moi, avant j'étais personne aux yeux du monde et maintenant tous le monde veux ma peau.

Shizuka: zankou! arrête ça! avant de tous faire cramer!

Il baissait les mains s'arrêtant.

Zankou: retire donc ce bouclier Shizuka, qu'on puisse tranquillement discuté.

Elle regardait vers gabriel sachant qu'elle n'aura sans pas le choix de me livrer.

Shizuka: très bien.

Elle s’avançait vers une étrange tablette d'ou elle tournait une pierre désactivant le bouclier d’invisibilité. Zankou souriait regardant vers la maison et était tranquillement à l'intérieur.

zankou: sa fait très longtemps shizuka, je me doutais bien que tu ferais preuve de sagesse.

Shizuka: qu'est ce que tu as fais à mon fils?

Zankou: Ren? il va très bien, la preuve.

il se tournait faisnat signe qu'il entre.

Shizuka: ren? tu va bien mon chéris?

Zankou: sa suffit! je t'ai dit qu'il va bien! où est t'il?

Il regardait autour de lui avant de poser ses yeux sur moi.

Zankou: alors c'est lui?

Il s'avançait dans sa direction poussant Gabriel le trouvant bien trop prêt.

Zankou: montre moi ton vrai visage, je veux m'assuré qu'il ne s'agit pas d'un leurre.

J'avais vraiment pas envie d'obéir bien sagement à ce type.

Zankou: obéis.

Derek: va te faire voir.

Zankou: va te faire voir? sérieusement.

je pensais qu'il allait m'attaquer, mais au lieu de ça il enfonçait sa main dans le thorax de Gabriel.

Zankou: alors dit moi, avec lequel tu t'es attaché le plus ici? 

qu'est ce qu'il fait? il va me faire du chantage? pourquoi le visage de Gabriel vire au gris comme ça?

Shizuka: non! lâche le! c'est bien l'archange que tu cherche, laisse ma famille tranquille!

Je regardais Gabriel grimaçant avant de montrer mon côté archange, Zankou en sourit retirant sa main. Gabriel reprenait des couleurs et sa blessure guérissait déjà à vu d’œil.

Zankou: tu es le portait cracher de ton père.

Derek: mon père?

Il se retournait regardant en direction de ren.

Zankou: ta remplis ta part du marcher, mieux que les deux incapables qui boss pour moi. Alors je te dois des réponses non?

Shizuka: un marché? de quo il parle Ren? il ta quand même obligé à le conduire ici n'est ce pas?

Zankou: il ne serait pas dans cet état, si je l'aurais obligé Shizuka. Il a juste quelques questions qui reste sans réponse.

Elle faisait signe de la tête ne voulant pas qu'il en dise plus.

Shizuka: va t'en avec l'archange et laisse ma famille tranquille.

Zankou: voyons Shizuka, quel démon je ferais si je tenais pas mes promesses? tu devrais le savoir non? j'ai tenu la notre de promesse.

Shizuka: va t'en.

Elle attrapait Ren voulant l'éloigner de zankou, mais celui ci regardait vers son ombre et projettait la sienne ce qui l'a bloquait sur place.


Zankou: j'ai toujours pas répondu à sa question, peut être que ta mère devrait parler du petit pacte? non? très bien je vais lui dire moi même.

Shizuka: non! c'est bon!

Elle prenait une grande respiration.

Shizuka: avant de t'avoir Ren, j'ai découvert que je pouvais pas avoir d'enfant. Je voulais pas décevoir Stephan alors j'ai...du aller ce démon pour qu'il me donne la chance d'en avoir, avec de la magie noir.

Zankou la laissait expliquer le sourire en coin.

Shizuka: il m'a donner un potion, dégueulasse! et...

Zankou: et elle sais endormis pour je puisse plus facilement la baiser.

Shizuka: tais toi donc! si j'avais sur que tu utiliserais cette méthode!

Zankou: tu espérais quoi? une petite séance d'invocation pour te rentre plus fertil? pour ça il ne fallait pas désirer la magie noir ma chère. Un prêtre t'aurait largement suffit, mais...quel bon prêtre aurait aider une suceuse de sang comme toi hum? t'avais pas le choix que venir me voir.

Elle posait vite ses mains sur les épaules de ren voulant le rassurer.

Shizuka: je t'assure, Stephan est bien ton père.

Zankou: oh, mais il a un peu de moi Shizuka. En faite quand on y pense, ce garçon à deux pères. 

shizuka: tu n'es pas son père.

Zankou: ah non? pourquoi il est revenu me voir dans ce cas? pourquoi il vous a trahis pour m'aider à obtenir ce que je veux?

Elle baissait les yeux sur le coup.

Zankou: tu devrais me remercier, grace à moi tu as pu avoir une futur génération.

Il regardait Gabriel avant de m’attraper par l'aile m'obligeant à le suivre.

Zankou: assez parler on y va!

Shizuka: tu veux la ramener c'est pas?

il s'arrêtait tournant un peu la tête pour la regarder.

Shizuka: qu'est ce que tu crois qu'elle fera une fois revenu? oublier ce que tu as fais avec moi? oublier qu'elle est morte de tes propres mains?


Zankou: ferme la Shizuka.

Elle souriait ayant trouver son petit point faible et s'approchait.

SHizuka: oh que non qu'elle oubliera pas, elle pourra plus te garder dans la glace sans se rappeler qu'elle a eu le corps broyer, parce que tu n'es qu'une brute épaisse.

Il lui donnait une bonne fois, qui la faisait valser de l'autre côté de la pièce. 


Zankou: j'ai jamais pu supporter ta grande gueule.

Il regardait vers Gabriel utilisant son ombre pour le tirer jusqu'à lui et l'attrapait par la gorge.

Zankou: je le prend avec, juste pour être certain que tu vienne pas me faire chier Shizuka.

Il se téléportait nous emmenant tous les deux jusqu'à son chateau. Arriver il me poussant vers un lit où cette femme était allonger.

Zankou: ramène la! ou j'arrache le coeur de ton ami.

Derek: c'est pas mon ami!

Zankou: oh? alors je peux le réduire en cendre, il ne me sert à rien.

Il invoquait du feu dans sa main, pfff! je vais pas le sacrifier juste parce que c'est un pauvre type!


Derek: ok! elle est morte comment?

Zankou: qu'est ce que sa peut te foutre?

Derek: savoir comment ej vais souffrir!

Zankou: tu va le découvrir en la remmenant, DEPECHE TOI!

je la regardais, vu comme ça elle semble pas avoir eu une mort violente. Mais avec les paroles qu'à eu Shizuka j'ai de gros doute la dessus. Je stress énormément je le cache pas, j'ai utilisé ce pouvoir que deux fois et j'aurais donner tous pour ne pas recommencer. J'attrapais sa main la posant fermant les yeux pour me concentrer, je ressent déjà une horrible douleur à la poitrine. C'est de pire en pire comme ci mon me broyait les os et...mes poumons, mon corps tous ça écraser. Je lâchais sa main essayant de respirer et me reculait crachant du sang en répétions. 

Zankou: Kerrigan?

Il s'approchait d'elle la regardant attentivement, elle reprenait doucement des couleurs avant d'ouvrir les yeux.

Zankou: te revoilà.

il détournait la tête recevant une gifle.

Zankou: je vois que tu va mieux.

je me couchais ayant du mal à m'en remerttre, c'est pire que avoir de l'eau dans les poumons croyer moi.


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1591
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 26
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Du nouveau, encore!   Mer 13 Jan - 22:51

Bon après la dispute avec mon frère, j'entendais ma mère arriver, elle va encore être mécontente, je la regardais bien sur le coup. Je plissais les yeux alors qu'elle disait que si je continuais de me disputer pour Derek, que s'est elle qui le garderait pour elle, heureusement elle plaisantais, du moins je l'espère hum.

Gabriel : Bien sûr, parles en donc à Ren, et explique lui qu'il arrête de tourner autour de lui.

Oui, je suis mécontent. Je regardais Derek du coin de l'oeil. Il ne veut pas m'avouer ce qu'ils se sont dit, et du coup, je me pose pas mal de question. Je me retournais ensuite, vu que Shiro venait jusqu'à moi pour me dire tout ça.

Gabriel : Il n'est pas n'importe quel esclave, je ne peux pas le tuer, et il m'obéit malgré ce que tu penses.

Je regardais Derek du coin de l'oeil à cette instant, oh que oui, il m'a bien obéit tout à l'heure, il faut encore un peu être ferme avec lui, et le tour sera joué, je l'aurais à mes pieds, et il fera tout ce que je lui demande.

Je revenais vers Shiro, en réalité sa ne lui plaît pas que je sois différent avec Derek, car du coup, il se sent moins important pour moi, et il est jaloux que je puisse m'éloigner de lui. Sa faisait rire Derek qui ressentait bien sa jalousie.

Moi je soupirais vu qu'il se disputait encore tout les deux, est-ce que je ressemble à ça, lorsque je me dispute avec mon frère ? J'espère que non, que j'ai un peu plus de "classe". Voyant qu'il se transformait et sautiat sur DErek pour tenter de le mordre, je m'avançais.

Gabriel : Sa suffit !

Derek utilisait son aura, l'utiliser sur Shiro, ce qui le fit propulser, il passait à travers le mur et se retrouvait dans le salon. Je regardais également à travers le trou qu'il avait fait, ils ont mis ma mère en colère maintenant, j'en passais ma main dans mes cheveux.

Gabriel : Tu es fière de toi ?

Elle s'en prenait à Shiro le balançant en dehors de la maison, il s'en remettra vite heureusement. Par contre, on était loin de deviné ce que mon frère, Ren faisait en réalité, et qui il allait rendre visite.

Il lui faisait bien face, le regardant bien alors qu'i lui expliquait tout ça, et posait ses questions, qui lui on toujours été sans réponse, cela fait très longtemps qu'il se pose des questions sur lui même, sur le fait qu'il soit si différent que le reste de sa famille.

Ren plissait les yeux écoutant Zankou, qui lui disait qu'il devrait lui donner quelques choses en échanges des réponses qu'il désirait.

Ren : Je sais que tu veux Derek, tu l'auras, alors répond moi.

Il ne bougeait pas de sa place alors qu'il lui faisait face, se mettant à sa hauteur pour bien avoir son visage en face de lui. Il fronçait un peu les sourcils de ce qu'il lui demandait de faire.

Ren : Si je t'emmène là-bas, tu tueras ma famille, je ne suis pas stupide.

Zankou s'énnervait sur le coup, attrapant fermement son visage, Ren en grimaçait vu qu'il n'avait pas vraiment le choix. Lorsqu'il le lâchait ensuite, Ren passait sa main sur sa mâchoire tout en le regardant du coin de l'oeil.

Ren : Bien, c'est par là.

De toute façon, il n'avait pas vraiment le choix que de l'emmener jusque là, et d'un autre côté il était curieux, il voulait découvrir ce qu'il savait, le secret dont il parlait. Une fois devant la maison, qui était bien entendu invisible il s'arrêtait, pointant du doigt vers la maison.

Ren : Elle est là, tu ne la vois pas, mais moi oui, c'est un pouvoir de mon père.

Il regardait ensuite vers Shiro qui était toujours dehors, se relevant, en frottant ses vêtements;

Ren : Un esclave à mon frère.


Il l'assommait juste, il tournait le regard vers lui le voyant lancer des flammes tout autour du bouclier, il restait là où il était regardant la scène. Se doutant qu'ils étaient prix au piège, et seront donc obligé de se montrer, car la température à l'intérieur doit être un vrai calvaire.

Gabriel : Qu'est-ce qu'il se passe..

J'allais près de ma mère et mon père, regardant par la fenêtre, la chaleur est horrible, on a l'impression de suffoquer ici.. On ne voyait même pas en dehors, on ne voyait juste que des flammes qui recouvraient le bouclier.

Stephan : Il détient Ren..

Il regardait vers shizuka sur le coup.

Stephan : Qu'est-ce qu'on fait ?

Je serrais les poings, il est venu pour Derek, il veut l'emmener. Elle parlait avec lui, il lui disait de retirer le bouclier pour discuter, ma mère me faisait comprendre la situation, j'en détournais le regard, je vais devoir donné Derek, cette idée m'insupporte.

Elle désactivait donc le bouclier autour de la maison, la rendant visible. Je regardais bien vers Zankou qui entrait tranquillement à l'intérieur de notre maison. Ma mère s'inquiétait bien entendus pour Ren,mais celui ci se montrait.

Ren : Oui je vais bien.

il repérait bien vite DErek, sur le coup, je me mettais devant lui. Mais il me poussait facilement, je tournais le regard pour les regarder. Derek ne voulait pas obéir à sa demande evidemment, Zankou enfonçait donc sa main dans mon torax, il tenait mon coeur, j'en ouvrais la bouche suffoquant.

Je me sentais partir, mon visage virait au gris, Stephan s'avançait d'un pat le regard inquiet, et ma mère également. Derek sur le coup prenait sa forme d'archange pour lui prouver qu'il était bien celui qu'il cherche.

Il retirait enfin sa main de moi, je reprenais une respiration normal et ma blessure cicatrisait déjà à vu d'oeil, je levais les yeux vers Derek sur le coup. Zankou se tournait ensuite vers Ren pour lui parler, j'en fronçais les sourcils, qu'est-ce que sa veut dire ?

Gabriel : Tu nous a trahis ?

Ren tournait le regard vers moi et ensuite vers ma mère, il restait muet et revenait vers Zankou ensuite.

Ren : J'étais chargé de livré Derek, j'aurais préféré le faire autrement.

J'en fronçais les sourcils, ayant du mal à comprendre ce qu'il se passait, Zankou parle d'un secret, à propos de Ren et ma mère semble dans un drôle d'état.

Gabriel : DE quel promesse il parle ?

Shizuka tentait de fuir cette conversation, attrapant Ren pour l'éloigner de lui.

Ren : Je veux savoir, alors laisse moi.

C'était Zankou qui utilisait les pouvoirs des ombres pour bloquer celle de Shizuka, exactement le même pouvoir qu'avait utilisé Ren il n'y a pas longtemps, il se retirait sa mère sur le coup, regardant se pouvoir, il se posait de plus en plus de questions, il relevait les yeux vers Zankou ensuite.

Ren : un pacte ?

On regardait vers notre mère qui parlait enfin, expliquant la vérité, même Stephan était étonné n'étant pas au courant.

Stephan : Pourquoi ne m'en avoir jamais parlé ?

on écarquillait tous les yeux de la suite, bien sûr que je suis choqué, je ne m'attendais pas du tout à ça. Ren sur le coup, pensait que c'était en réalité Zankou son père, et non stephan, d'ailleurs stephan également le pensait.

Il regardait sa mère qui le tenait par ses épaules, tentant de lui dire qu'il n'était pas son père. Sur le coup, il était d'autant plus perdus qu'avant, il se retirait de Shizuka méchamment.

Il avait deux pères, trois gènes en tout à l'intérieur de lui.

Ren : J'ai tout de suite sentis que j'étais différent de vous.

Il détournait le regard déçut d'avoir eu raison depuis le début, il s'était toujours sentis en retrait par rapport à eux. Il finissait par attraper DErek par son aile, non, il va l'emmener. Ma mère lui parlait de ramener quelqu'un, de qui elle parle ?

Il la giflait, c'est la première fois qu'on lève la main sur ma mère, Mon père se rendait jusqu'à elle, posant sa main sur son visage.

Stephan : tu vas bien ?

Il tournait ensuite le regard, il m'attrapait de force pour m'emmener avec lui également, pour s'assurer qu'ils ne tentent rien.

Stephan : Non, Gabriel !


Il aidait Shizuka à se relever ensuite.

Stephan : Pourquoi ne m'avoir pas parler de tout ça ? Avais-tu si peux confiance en moi ? On aurait pu trouver une solution ensemble..

Il passait sa main sur son visage, Ren détournait le regard, il regardait ensuite vers Ren.

Stephan : Peu importe cette vérité, tu es mon fils tu m'entends ?

Ren : Oui, je suis également celui de se démon, j'ai ses gênes en moi, et je lui ressemble bien plus qu'à toi.

Il s'en allait.

Stephan : Où vas-tu ?!

Ren : Chercher Gabriel.

Il se téléportait.

Stephan : On ne maîtrise plus rien du tout, tout ça à cause de cette archange, j'aurais préféré qu'il reste caché dans sa forêt..

Il soupirait, regardant vers shizuka ensuite.

Stephan : Je ne t'en veux pas, tu as fais ce qu'il te semblait le mieux pour qu'on puisse avoir une famille, mais tu aurais du m'en parler, tu savais que tu pouvais me faire confiance la dessus, on se serait entre aider.

Il la prenait dans ses bras.


***


On se retrouvait dans le lit, où une femme était allongé elle est morte, c'est elle qui veut ramener ? Il poussait Derek jusqu'à elle, lui demandant de la ramener, je tournais le regard vers Derek, il me menace bien entendus si jamais il n'obéissait pas. derek tentait de dire que je n'étais rien pour lui.

Gabriel : Tu as pris la mauvaise personne pour le chanter.

Je regardais la boule de feu qu'il faisait apparaître, evidemment, je ne suis pas rassuré.. Mais Derek finissait par accepter, je suis étonné, mais soulagé. Je n'avais pas vraiment envie de mourir tout de suite.

Derek qui désirait savoir comment elle est morte, pour savoir de quel façon il allait souffrir, je n'aimerais vraiment pas être à sa place.. Et Zankou qui le pressait, ne le laissant pas vraiment de réponse à sa question, et lui faisant comprendre qu'il n'avait pas le choix que de le faire.

Il finissait par le faire, bien qu'il aurait préféré le contraire. Je plissais les yeux l'observant, il semble vraiment souffrir atrocement, il aspire la mort de cette femme, et il ressent le moindre symptôme de ce qu'elle a ressentis elle.

J'allais près de Derek, l'aidant à se retirer d'elle, il arrête pas de cracher du sang. C'est pas vrai.. Je tournais le regard vers Zankou, qui se mettait près de Kerrigan, celle ci ouvrait lentement les yeux, elle regardait le visage de Zankou.

Elle fronçait les sourcils lui donnant une gifle, et bien, je pense qu'il aurait préféré un autre accueil que celui là. C'est qu'il a du le mériter.. Elle se redressait lentement

Kerrigan : Mieux ? Tu sais ce que j'ai ressentis ? Espèce de monstre.

elle voulait lui redonner une seconde gifle, mais il lui attrapait le bras, elle le regardait avec un regard bien mauvais.

Kerrigan : Tu me dégoûtes.

Moi je regardais Derek, il semble s'être évanouis, sans doute de douleur, je mordais mon poignet pour lui donner du sang afin qu'il se rétablisse plus rapidement, tu sais que je ne donne mon sang à personne derek ? Tu es le premier.

Je revenais vers les deux autres. Elle retirait sa main de lui, partant rapidement.

Kerrigan : Je pensais que tu avais changé, pour moi ! Se sont tes paroles non ? Et je te surprend entrain de.. coucher avec cette femme, profiter de son état de faiblesse, pour ensuite montrer ta vrais nature.

Elle s'arrêtait pour se retourner et le regarder.

Kerrigan : Je sais à qui j'ai affaire à présent, tu n'imagines pas comme je me suis sentie idiote d'avoir pu croire que tu aurais pu changé ! Tu pensais qu'en me faisant revenir, j'arriverais à passer au dessus de ça et que je ferme les yeux comme ci de rien était ? Tu m'as tué cette nuit là, parce que tu ne sais pas contrôler ce que tu es.

Elle levait la main.

Kerrigan : Ne t'approche pas de moi.

Elle créait une lueur blanche dans sa main.

Kerrigan : On m'avait pourtant prévenu, je ne les ais pas écouté, je n'arrêtais pas de te défendre.

Bon on dirait que leurs retrouvailles ne sont pas fameux, Derek revenait lentement à lui, je le tenais bien contre moi.

Gabriel : Tu reviens enfin à toi, comment te sens-tu ?

Je l'aidais à se relever.

Gabriel : Il faut profiter qu'il soit distrait pour s'en aller et vite.


Je cherchais, par où partir, je prenais Derek pour vite marcher tentant de trouver une issue. JE faisais face à Ren ensuite, je m'arrêtais sur le coup, tenant toujours Derek par le bras.

Gabriel : qu'est-ce que tu fais ici ? Ah oui, c'est vrai, tu préfère cette homme à notre famille.


Ren : Je m'en doutais que tu me montrerais les crocs, il n'a plus besoin de vous, alors suivez moi.


Il se tournait, je ne sais pas si c'est une bonne idée de le suivre, il s'arrêtait pour nous regarder.

Ren : Ou vous préférez rester ici ?

Je soupirais, je le suivais donc et Derek également. Reiji se mettait en face de nous, ainsi que de ren.

REiji : Tu devrais demander à Zankou s'il désire garder nos invités plus longtemps ou non.

Ren : Il a eu ce qu'il voulait, alors maintenant ils peuvent s'en aller, laisse nous passer.

Reiji croisait les bras.

Reiji : Je n'ai aucune envie de vous laisser passer, vous allez rester encore un peu.

Il créait une ombre devant la porte, pour les empêcher de passer, il me faisait face ensuite.

Reiji : J'ai quelque chose à te rendre, je vais pouvoir te faire payer toute les choses que tu m'as faite, sale suceur de sang.

Il me donnait un coup de poing dans le ventre, je fronçais les sourcils, levant les yeux vers lui.

Reiji : Tente d'utiliser tes pouvoirs contre moi, et tu recevras le double c'est claires ?

Je l'attrapais par la gorge, utilisant ma rapidité pour le flanquer contre le mur.

Gabriel : Je déteste les traîtres, et encore moins ceux qui ose me menacer.

J'utilisais ma force le passant à travers le mur.

Ren : C'est une mauvaise idée de détruire la maison de Zankou, lâche le maintenant, il est sous sa protection, c'est son fils.

Je le regardais du coin de l'oeil vers REn.

Gabriel : c'est le fils de se démon ?

Je revenais vers Reiji, qui me souriait.

Gabriel : ET de cette femme ?

Reiji : Kerrigan ? Pff non, je me demande ce que sa donnerait un enfant de eux deux, un mélange entre le mal et le bien.

Il ricanait.

Reiji : Je suis née d'une mère humaine.

Je finissais par le lâcher, il a raison, si c'est le protéger de Zankou, je préfère ne pas l'avoir sur le dos.



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1372
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Du nouveau, encore!   Jeu 14 Jan - 23:39

Bon c'est sur que zankou ne s'attendait pas à ce qu'elle lui saute dans les bras pour le remercier de l'avoir ramené, mais il n'est pas fan non plus de ce faire disputé comme ça. Il ne sentait pas trop l'effet des gifles, mais le geste y était et attrapait sa main avant d'en recevoir une deuxième.


Zankou: Je te dégoute? c'est pas ce que tu disais avant cette incident! 

il la lâchait fronçant les sourcils, elle se mettait à le fuir comme la peste. Zankou, la suivait ne comptant pas la laisser partir si facilement.

Zankou: tu compte me fuir jusqu’où comme ça? tu sais que je te laisserais pas partir Kerrigan! retourne toi et regarde moi!

elle se retournait mais toujours en colère et compte bien lui exprimé ses sentiments, Gabriel en profitait pour m'aider à m'en remettre. Déjà en me donnant son sang, la douleur était tellement horrible que j'en ai perdu connaissance.

Zankou: les femmes sont les créatures les plus compliquer sur terre! cette suceuse de sang est venu me voir parce qu'elle savais pas avoir de gamin! c'est pas toi qui m'a demander d'aider mon prochain? 

Il haussait les mains.

Zankou: c'est ce que j'ai fais! mais excuse moi de pas avoir de magie blanche sous les manches! j'ai utilisé mes méthodes pour la rendre fécondable! mais madame à encore piquer une crise! si je l'aurais envoyer baladé, tu aurais piquer une crise. PUTAIN! QU'EST CE QUE JE DEVAIS FAIRE ALORS? TU N'ES JAMAIS SATISFAITE!

il levait les yeux puisqu'elle continuait de faire sa crise.

Zankou: je n'ai pas voulu te faire de mal Kerrigan, je t'ai poussé...un peu trop fort.  

il s'avançait encore vers elle, Kerrigan invoquait déjà sa magie ne voulant pas qu'il s'approche.


Zankou: tu veux t'en prendre à moi maintenant? c'est toute la différence entre toi et moi, tu n'es pas capable de faire du mal autour de toi. Je t'ai jamais demandé de changer pour moi, sa m'aurait été pourtant facile de changer ta nature. On le sais tous les deux, je l'ai pas fais..mais moi j'ai tout tenter pour changer! j'ai fais des erreurs oui! mais bordel! je fais ce que je peux!

il tentait déjà de ce contrôlé en tournant en rond avant de la regarder de nouveau.

Zankou: tu espérais quoi? que je change en quelques mois? tu as toujours voulu tout et trop vite Kerrigan. Je suis un DÉMON! je suis née comme ça! qu'est ce que tu t'imagine? que sa allait être facile?

il prenait sa main passant cette lueur blanche au niveau de son torse.

Zankou: si tu veux te venger va si, je me défendrais pas. Envoie moi en enfer si tu me déteste à présent.

Il attrapait une mèche de ses cheveux la caressant du bout des doigts, moi j'ouvrais les yeux regardant Gabriel. j'ai un gout de sang dans la bouche, il a tenter de me soigner? je suis encore complètement ko.

Derek: je me sent comme ci on m'avais écraser le torse.

il m'aidait à marcher, pourquoi il m'aide? a peut être pour continuer son petit numéro avec moi une fois rentré. On s'arrêtait regardant Ren, il compte nous aider à sortir d'ici? Gabriel n'a pas confiance en lui et c'est normal, mais je suppose que Zankou ne lui a pas lasser le choix.

Derek: fais pas ta tête de mule, faut qu'on le suive.

On prendrait trop de temps à trouver la sortie, j'espère juste qu'il nous amène pas dans un piège. C'est dans ses moments la que j'aimerais avoir plus facile de lire dans la tête des gens. Son esprit me reste fermer alors je peux rien deviné de ses intentions. Reiji était la à nous bloquer le passe, lui par contre pas besoin d'entrer dans sa tête pour deviné les siens.

Derek: A moins que Zankou est une dizaines de femmes à ramener, je pense qu'il a plus besoin de moi.

Il montre sa rancune envers Gabriel, est ce qu'il compte se venger. Je me dégageais déjà de lui tentant bien seul sur mes jambes. Comme ci c'était vraiment le moment de se bagarrer, je devrais peut être les laisser la et prendre mes jambes à mon cou. Il me suffira d'aller chercher Zack et trouver un endroit ou vivre. Je baissais les yeux y réfléchissant d'avantage, quel genre de vie il aurait? dormir dehors? risquer de rester des jours sans rien dans l'estomac. Il n'est surement pas heureux au service de Gabriel, mais il a un toit et l'estomac plein.

Zankou: et bien, tu n'y arrive pas? pourtant je te facilite la tache. Laisse moi juste une dernière chance, aide moi à faire les bon choix. Qu'est ce que tu veux que je fasse de ses...

Il se tournait pour nous regarder, mais on était plus la ses sourcils se fronçaient aussi tôt.

Zankou: on dirait que nos invités tentent de nous quitter.

Il attrapait Kerrigan dans ses bras ne la laissant pas vraiment le choix c'est sûr.

Zankou: tu dois encore te reposer, ne me lance pas ce regard Kerrigan. 

Il nous retrouvait rapidement regardant le trou dans le mur.

Zankou: vous venez chez moi pour détruire mon manoir? 

il posait doucement Kerrigan s'avançant vers nous poings serrer, merde à cause de reiji on a perdu la chance de nous tirer. Il m'attrapait déjà par la gorge, de plus prêt il fait d'avantage flipper.

Zankou: ne compte pas me quitter si vite, je préfère encore te savoir dans ce manoir.

Derek: pourquoi? au cas où tu venais encore à la tuer?

Il levait le poing déjà prêt à me frapper, j'avoue que je fermais les yeux flippant pour ma vie. Je recevais rien, j'ouvrais un oeil et voyait son poing prêt de mon visage. Zankou regardait vers Kerrigan et fini par me lacher.

Zankou: tu as beaucoup de chance corbeau.

Corbeau? Un mec arrivait cheveux mi long brun et d'étrange yeux rose.

Benoit: je suis ravis de vous revoir Kerrigan, j'ai entendu corbeau et j'ai cru que vous m'appeliez zankou mais on dirait que c'était un tout autre corbeau.

Zankou: emmène notre invité dans une chambre, j'aurais encore besoin de l'archange.

Derek: derek! je m'appelle Derek.

Zankou: maintenant suis le..Derek. J'aurais besoin d'une dernière chose venant de toi et ensuite tu pourra partir.

Derek: quel genre de chose.

Benoit le poussait montrant la direction.

Benoit: c'est par la.

il veux quoi encore de moi? je pourrais plus supporter de ressusciter quelqu'un, surtout avec un mort aussi violente...non la prochaine fois je pourrais ne pas en revenir. zankou regardait vers Ren et Gabriel.


Zankou: vous êtes libre de partir si ça vous chante ou rester tant que vous me faite plus de trou dans mes murs!

Il marchait vers Kerrigan soupirant.

Zankou: je compte rien faire à cette archange ok? juste le féconder et garder son enfant chez moi. Par part moi évidemment, avec un Reiji, benoit ou...

il tournait le regard vers ren souriant.

Zankou: toi, tu as encore besoin de me prouvé ta loyauté. Je me pose des questions, de quel côté es tu? Tu fera en sorte qu'il porte la marque! ou porte la si ça te chante! j'ai pas à t'expliquer comment t'y prendre.

Il faisait signe pour s'execute, Gabriel semble loin d'être heureux et Kerrigan non plus.

Zankou: quoi? j'ai frappé personne et je les ai pas tuer non plus et pourtant ils ont fait un trou dans mon mur.

Il frottait son front ne sachant pas comment s'y prendre avec elle.

Zankou: c'est pas toi qui rêvait d'un enfant? il a très peut de chance que nous deux...tu pourra t'occuper du petit archange, l'élevé comme ci c'était le tiens. Sa te rend toujours furieuse à cette idée? ou tu préfère que c'est des démons qui l'élève et finisse comme moi, un monstre qui te dégoute.

Bon il l'attrapait sur son épaule.

Zankou: en attendant ta encore besoin de repos, alors je t'emmène dans la chambre. 

Il cherchait après Gabriel mais évidemment il allait pas attendre sagement alors, zankou s'en préoccupait pas et emmenait Kerrigan à sa chambre.


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1591
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 26
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Du nouveau, encore!   Ven 15 Jan - 22:55

Kerrigan faisait toujours face à Zankou, après l'avoir résucité elle se souvenait bien entendu de tout, son amour pour lui, alors que c'était sans doute contre nature, car ils étaient tout les deux très différent et pourtant, elle a malgré tout continuer, n'arrivant pas à l'oublier, et étant amoureuse de lui. Elle l'a surprit alors qu'il couchait avec Shizuka, ignorant au début la raison, après cela, ils ont eu une dispute, elle ne désirait plus le revoir, Zankou sous la colère la pousser sans sentir sa force, ce qui l'a tué, ses os étant broyé et ayant perforé son coeur, elle en mourrait lentement et atrocement, elle n'arrivait pas à oublier cette image et cette douleur, c'est pourquoi sa réaction lorsqu'elle s'est réveillé, elle restait éloigné de lui, alors qu'il tentait de s'approcher, elle gardait sa main vers lui, faisant apparaître sa magie ne désirant pas qu'il s'approche d'elle.

Kerrigan : Ce que tu aurais du faire, m'en parler, j'aurais pu l'aider avec d'autre méthode.

Elle fronçait les sourcils.

Kerrigan : Et bien, c'est trop tard.. Le mal est fait.

Son regard montrait bien qu'elle était blessé, mais ce qu'il disait était vrai, elle ne pouvait pas blesser quelqu'un, et même lui, surtout qu'elle l'a beaucoup aimé. Elle tente à chaque fois de voir le bien autour de chaque personne, et même pour Zankou. Elle détournait le regard de ce qu'il lui disait.

Kerrigan : Et bien, tu n'as peut être pas assez changé..

Elle revenait vers lui, alors qu'il tentait de garder son calme.

Kerrigan : C'est évident non ? Ce que j'espérais c'est que tu n'ais pas besoin de te forcer à un être quelqu'un de bien, que tu le fasses naturellement, pour nous. Je sais ce que tu es, tu n'es pas qu'un "démon", tu te rends compte de ce que j'ai pu ressentir ? Tu m'as tué Zankou.

Elle le regardait attraper sa main pour le mettre sur son torse, elle baissait les yeux vers son torse à cette instant mais relevait lentement les yeux pour le regarder alors qu'il caressait une mèche de ses cheveux.

Elle finissait par se retirer, arrêtant son pouvoir, elle détournait le regard.

Kerrigan : Sa ne pourra plus être comme avant, nous deux, c'est impossible et tu le sais.

Elle l'écoutait alors qu'il lui disait tout ça, elle revenait vers lui, le regardant bien.

Kerrigan : Tu sais que je n'arriverais jamais à te faire quoi que se soit, mais je ne sais plus quoi penser, je suis perdue, je..

Elle tournait le regard entendant ce bruit, tout comme Zankou. C'était bien entendu Reiji et moi, qu'ils entendaient. Il attrapait aussi tôt Kerrigan dans ses bras, elle se demandait quoi au début.

Kerrigan : Je sais encore marchée.

Elle le fusillait du regard de sa réponse. On se retournait le voyant arriver, evidemment, il n'apprécie pas trop le trou que j'ai fais.

Reiji : Ils tentaient de s'enfuir, avec l'aide de Ren.

Il déposait Kerrigan, celle ci nous regardait. Il attrapait Derek par le visage, et lui disait ça. Voyant qu'il allait le frapper, Kerrigan s'interposait.

Kerrigan : Sa suffit. Laisse le, il m'a ramené tu lui dois de la gratitude.

Elle tournait le regard vers Benoit.

Kerrigan : Moi de même.

Il a besoin d'une dernière chose de lui ? Et qu'est-ce que c'est ? je me pose des questions maintenant, mais au moins, il ne compte pas lui faire de mal, et c'est grâce à cette femme, il semblerait qu'elle arrive à le maîtriser, elle doit être importante à ses yeux.

Benoit l'emmenait donc jusqu'à sa chambre, il nous parlait ensuite, à Ren et moi, disant qu'on pouviat s'en aller si on le voulait, ou bien rester, tant qu'on ne faisait plus aucun dégât.. J'ai pas l'intention de partir sans Derek pour ma part.

Kerrigan elle regardait vers Zankou.

Kerrigan : Qu'as-tu l'intention de faire de lui au juste ?

Il s'avançait vers elle, lui expliquant. Elle semblait surprise de sa réponse, et moi donc ! Il veut un enfant de Derek sérieusement ? Par Reiji, Benoit, ou Ren ET puis quoi encore, il en est pas question.

Reiji : je passe mon tour, j'ai déjà assez subit avec cette enfoiré.

il me fusillait du regard, bah tient, il m'en veut pour ça parce que je l'ai fais sucé ma queue, quel petite nature.

Mais il regardait en direction de Ren, lui demandant qu'il le fasse, car il devait encore prouvé sa loyauté envers lui. Et REn semblait surprit de cette demande, et moi j'avais du mal à y croire, il est sérieux là ?

Ren : Tu veux que je fasse un enfant à Derek ?

Il passait ses mains dans ses cheveux.

Kerrigan : Tu ne peux pas forcé quelqu'un à avoir des enfants contre leurs grès Zankou.

Elle était ensuite surprise de ce qu'il lui disait, c'est vrai qu'elle avait toujours désiré un enfant, mais ils avaient déjà essayé tout les deux, et sa n'a jamais été concluant. Elle baissait les yeux sur le coup, il est vrai que l'idée d'avoir un bébé lui donnait envie.

Kerrigan : C'est vrai, je désirais un enfant, mais pas de cette façon.

Il finissait par la prendre par dessus son épaule.

Kerrigan : Qu'est-ce que tu fais ? zankou !

Il l'emmenait jusqu'à sa chambre. Moi, j'étais partis retrouver Derek, il est pas question que je laisse Ren faire ça, il s'était téléporté, il doit déjà être dans sa chambre !

En effet Ren, s'était retrouvé dans la chambre de Derek, il fermait la porte et le regardait du coin de l'oeil ensuite.

Ren : Zankou désire une dernière chose de toi, tu sais de quoi il s'agit ?

Il soupirait s'avançait vers lui.

Ren : Il veut un enfant venant de toi.

Il haussait les épaules.

Ren : Oui, je sais, j'ai fais la même tête lorsqu'il m'a demandé que je le fasse, afin de prouver ma loyauté envers lui.

Il plissait les yeux sur le coup.

Ren : Ne me regarde pas comme ça, après tout, je suis qu'un "bâtard" en réalité, j'ai bien plus du sang de Zankou que de Stephan, alors on peut dire qu'il s'agit de mon véritable père.

Il tendait la main vers lui, bloquant son ombre à la sienne.

Ren : Reste calme, tu l'as déjà fait avec mon frère alors sa ne doit pas être trop difficile pour toi, mais si sa ne té dérange pas, moi je préfère être au dessus que l'inverse, je n'ai pas les mêmes envie que lui, et je dois dire, que je n'ai jamais fait ce genre de chose avec.. un homme.

Il se déshabillait tranquillement, retirant son sa veste, et s'approchait ensuite de lui, se mettant à genoux entre ses jambes.

Ren : Tu vas faire en sorte de porter cette enfant, et tu seras libre, sa doit être facile pour toi non ? ET c'est ce que tu veux, être libre.

Il déboutonnait son pantalon ensuite, il fronçait les sourcils alors qu'il commençait à retirer le pantalon de Derek.

Moi je pétais la porte ressentant Derek à l'intérieur, Ren tournait le regard pour me regarder.

Ren : Il faut toujours que tu interviennes, tu ne sais pas rester en retrait, qu'est-ce qu'il a de si important à tes yeux ?

Gabriel : L'idée qu'il puisse être touché par quelqu'un d'autre m'insupporte, alors retire toi de lui.

Ren : Zankou désire un enfant de lui, alors il faudra bien que quelqu'un le fasse.

Gabriel : Et bien je le ferais.

Il ricanait.

Ren : Bien, je suppose qu'il s'en moque de qui sa peut venir, tant qu'il a ce qu'il désire, alors je vous laisse.

Il se retirait de Derek, attrapant sa veste, il se téléportait, moi je regardais Derek ensuite.

Gabriel : Tu peux vraiment faire des enfants avec.. un homme ?

Je passais ma main sur mon visage.

Gabriel : Je n'en reviens pas, c'est pour ça que tu t'ais retiré avant de te laisser aller en moi ?


Je m'approchais de lui m'asseyant sur le bord du lit.

Gabriel : Je vais pas te violé, alors arrête de me regarder comme ça. J'ai pas envie de donner ce qu'il désire de toi, mais est-ce qu'on a réellement le choix ?

Je le regardais bien à cette instant.

Gabriel : Il peut nous tuer d'un claquement de doigt, et j'ignore si cette femme arrivera toujours à temps pour l'empêcher de nous tuer. Peut etre qu'on devrait lui donner cette enfant, et ainsi on aura plus de soucis de s'en faire pour lui.

Je le regardais en fronçant les sourcils.

Gabriel : Tu n'as donc pas compris jusqu'où il est capable d'aller pour avoir ce qu'il désire ?! A tout evidemment, même à me tuer, à tuer Zack, à te torturer également s'il le faut, jusqu'à ce que tu lui donnes ce qu'il veut de toi.

Je retirais mon haut.

Gabriel : Tu préfères peut etre qu'il te force à le faire avec Reiji, ou mon frère ? que cette enfant possède du sang de démon, et qu'il devient comme eux ? A moins que l'idée de couché avec moi te répugne à ce point là, que tu me déteste à se point là. Je t'ai donné une seconde vie, j'agis peut être comme un monstre, mais au moins je recueille ceux qui n'ont au départ aucune vie, j'ai sauvé Zack d'une vie atroce, enfermé dans une cage à moitié mort de faim et de soif, j'ai sauvé Shiro qui s'était fait rejeté de sa meute et près à être tué par l'alpha, et tout les autres également.

Je regardais devant moi.

Gabriel : Je ne suis pas la personne que tu crois, je ne fais que montrer le mauvais de moi rien de plus.

J'utilisais ensuite ma rapidité pour me retrouver au dessus de lui, l'embrassant un peu de force, je me redressais ensuite pour le regarder.

Gabriel : Il faut qu'on le fasse, à moins que tu ais une autre idée. On trouvera un moyen pour sauver notre enfant, le délivré de cette homme.

Pendant ce temps, Kerrigan était dans sa chambre, Zankou au dessus d'elle, l'embrassant dans la nuque, elle posait ses mains sur son torse.

kerrigan : Zankou, on peut pas faire ça..

Elle fermait les yeux, entre ouvrait les lèvres de ses baiser malgré tout, elle passait ses mains autour de son dos, alors qu'il relevait sa robe.

Kerrigan : Zankou..

Elle gémissait alors qu'il la pénétrait. Bon on dirait qu'il a finit par avoir ce qu'il désiriat, et que Kerrigan n'arrive vraiment pas à l'en vouloir étant trop amoureuse de lui pour cela. Derek semblait finir par se dire que c'était le seul choix pour qu'il puisse sauvé tout le monde, et qu'il soit libre par la même occasion, il savait que j'avais raison, et que Zankou ne le laissera pas partir, et une autre chance que de lui donner ce qu'il veut.

On le faisait donc, on couchait ensemble, j'étais sur lui, ne quittant mon son regard de lui, et me laissant aller, voyant qu'il changeait d'expression, il finissait par prendre le dessus de moi, se mettant sur moi, il semble avoir dure à faire ça, peut etre l'idée d'abandonner cette enfant à Zankou ?

Je posais ma main sur son torse.

Gabriel : Fait le.. On a pas le choix, on reviendra le chercher.

Je le regardais bien alors qu'il prenait cette forme d'archange, je baissais les yeux ensuite, il parlait d'une marque et en effet, j'en vois une apparaître sur mon ventre. Il changeait à nouveau d'expression, il doit être entrain de jouir, sa y est.. il se retirait de moi ensuite, assez perdu sur le coup et paniqué en même temps, moi je me redressais regardant mon ventre, la marque y est toujours, alors je porte l'enfant ?

Gabriel : Super, j'ai la marque, bien maintenant sa se passe comment tu le sais ?

Je le regardais, on dirait que non.

Gabriel : Calme toi tu veux, se n'est pas toi qui porte cette marque je te signal. Et puis tu sais qu'on avait pas d'autre choix que de le faire.

J'enfilais tout de même mon caleçon et mon pantalon, qui aurait cru que j'aurais un enfant, moi ? C'était censé être Ren le premier enfin soit. Il a bien fallut, si je ne l'aurais pas empêcher.

Ren : Alors sa y 'est ?

Je me levais, il regard ma marque sur le ventre.

Ren : Tu te sens comment, c'est pas tout les jours que tu portes un "enfant" dans ton ventre.

gabriel : ET bien.. Je dois avouer que je ne me sens pas différent, je..

Je plissais les yeux, la marque brille et s'agrandis, j'en posais ma main sur ma tête.

Gabriel : Tout compte fait, je me sens étrange, j'ai l'impression qu'il aspire ma force vitale.

J'ai la tête qui tourne, je m'asseyais de nouveau.

Gabriel : J'ai besoin de sang.


Ren : Je te ramène ça.

Il toquait avant tout à la porte de Zankou bien qu'il était occupé.

REn : Désolé de te déranger, mais, Gabriel porte la marque comme tu le désirais, bien que se n'est pas de moi.. Mais il s'est porté volontaire.




[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1372
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Du nouveau, encore!   Dim 17 Jan - 0:07

J'entrais dans la chambre où ce Benoit m'avait emmener, je tournais le regard vers lui l'entendant ricaner derrière moi.

Benoit: Tu ne sera jamais tranquille tu sais, même si mon seigneur se lasse de toi, un autre te cherchera. C'est comme ça, être une espèce rare n'est pas bénéfique dans ce monde pourri.

Il se tournait pour me laisser seul.

Derek: on sais de quoi tu parle, tu as été chasser toi aussi?

Benoit: peut être, mais j'ai fini par choisir mon camps. Tu devrais en faire autant avant de tomber sur la mauvaise personne.

Parce que c'est pas déjà le cas? il sortait me laissant seul, il a une fenêtre ici peut être que je pourrais m'envoler par la. J'y avançait avant d'entendre la porte se fermer derrière moi, je tournais la tête doucement apercevant Ren. Il veut une dernière chose de moi hein? jusqu'à quand? une fois qu'il aura encore besoin de mon pouvoir, il me chassera à nouveau.


Derek: un enfant?

La marque..ok j'ai deux fois plus envie de sauter de cette fenêtre et de plus avec lui? écouté le ce morfondre juste pour cette vérité qu'il a apprise de sa mère.

Derek: arrête tu va me faire pleurer, ta mère sais sacrifier pour te donner la vie et toi..tu arrive à te plaindre de ton sort. Jusqu'à mes cinq ans, une dame a pris soin de moi. C'était pas ma mère et alors? est ce que sa faisait d'elle un parasite à mes yeux? même si ma vrai mère arrivera en face de moi, j'aurais jamais autant de respect que j'en ai eu pour cette dame. Tu as raison, reste donc ici! si tu pense vraiment ça de stephan alors, tu es aussi pathétique que ce zankou.

En attendant moi je me casse, mais...pourquoi je peux pas bouger? je regardais mon ombre, elle est relier à la sienne. 

Derek: libère moi.

j'essayais de bouger pour me tirer de la! 


Derek: rester calme? on me force à faire un enfant pour contenter les envies d'une femme, comme ci on allais offrir une chiot à un gosse!

Etre au dessus de moi? et c'est censée faire garder mon calme ça? je baissais les yeux le regardant ce mettre à genoux face à moi, je sert les poings mais je peux vraiment pas bouger.

Derek: heureusement que ta mère n'est pas pour voir comme tu es pathétique Ren.

Il est en colère et je tente de le faire réagir, mais je levais les yeux sentant qu'il baissait malgré tout mon pantalon. J'ouvrais grand les yeux vers la porte qui explosait presque, non mais c'est sérieux? je le croyais partit depuis longtemps celui la.


Derek: tu peux pas t'empêcher de te faire remarquer.

en plus c'est pour faire une crise de jalousie, peut importe il me sort d'une grande galère je devrais peut être...je le fusillais du regard! comment ça "je le ferais?" je pensais que tu étais venu pour me sortir de la bordel!


Derek: je ferais rien du tout! j'ai déjà rendu la vie à cette femme! je vais pas en plus en donner une pour lui faire plaisir! merde! allez vous faire voir!

Ren se tirait nous laissant seul, je me sent pas plus rassurer. Bien que je suis plus immobilisé par son ombre, je pourrais fuir.

Derek: oui il parait, mais peut importe puisque je compte pas en faire!

je tournais le regard vers lui.

Derek: j'ai vu un truc apparaître, alors oui je me suis décollé sur le moment mais j'ignorais ce que sa représentait jusqu'à maintenant. 

il veut vraiment avoir cet enfant avec moi? mais qu'est ce qu'il a en tête.


Derek: bien sûr qu'on a le choix! je saute par cette fenêtre la bas et m'envolerais loin de cette bande de tarer que vous êtes!

est ce que tu aurais peur de ce démon Gabriel? toi qui croyait qu'aucune vie ne pouvais dépasser la tienne, que personne ne pouvait encore moins te la prendre. Ok il a dit le mot magique, bien sûr que non j'ai pas envie que zankou vienne à torturer zack..même lui, sa serait me rabaisser à leurs niveau.

Derek: tu essaye de me faire croire que tu as recueillis zack par charité? tu l'as trainé comme de la vermine Gabriel, tu as laisser Shiro le tuer comme ci il était rien. Evidemment que je te vois comme monstre, mais tu m'as montrer que ça jusqu’à présent. Qu'est ce que tu espérais que je vois d'autre? le sang d'un démon ou d'un vampire ou est la différence?

Je baissais les yeux n'en ayant vraiment pas envie, je serais pas mieux que mes parents à prendre cette décision.

Derek: tu essaye de me faire croire que tu pourrais changer? a quoi sa servira au juste?

il me saute dessus avec son foutu pouvoir de vampire m'embrassant de force, je le poussais.

Derek: si tu veux me prouver que tu as un bon fond, alors c'est pas comme ça que tu y arrivera Gabriel! 

Venir le sauver? est ce que tu me dis la vérité ou seulement une manipulation de ta part? me mentir pour sauver ta propre vie, franchement j'arrive pas à te faire confiance. Toi non plus tu me fais toujours pas confiance, sinon j'aurais libre accès à ton esprit. Je retirais ma main de lui finissant par me laisser faire. Je regrette de ne pas être plus fort que ça, je ne me laisserait pas marcher sur les pied comme maintenant.

Je levais les yeux vers Gabriel qui était sur moi bougeant généreusement les hanches, même sachant ce qu'on est entrain de faire. Gabriel ne peut pas s'empêcher de gémir et apprécier le moment, non sa y est..je vais venir. Je me redressais pour l'attraper contre moi faisant apparaître mes ailes, j'essaye encore pourtant de me retenir...j'ai vraiment pas envie.

j'ouvrais les yeux sentant sa main sur mon torse, il m'assure encore qu'on viendra le chercher. Je le regardais bien attentivement, sa y est..j'arrive à voir certaine chose dans sa tête. Il me fait confiance maintenant? du moins un peu, sur le coup le coup je lui faisais confiance moi aussi. Je me retirais pas au dernier moment comme la dernière fois.

Derek: j'espère que j'ai pas tord de te faire confiance.

Je regardais la marque sur son ventre, elle est toute petite et identique à celle de la dernière fois. qui pourrait s'imaginer que ça, représente un enfant. 

Derek: comment veux tu que je le sache? j'ignorais encore hier que je pouvais faire ça!

me calmer...me calmer qu'il me dit!

Derek: je te rapelle que c'est toi qui voulais le porter! alors ne te plaint pas de ce qu'il va suivre! 

on va se mettre à se chamailler maintenant, j'attrapais mes vêtements pour les remettre tout en tournant la tête vers Ren. Il est encore la? il écoutait à la porte jusqu'à qu'on est fini ou quoi? C'est vrai que je lui ai même pas demander comment il se sentait, j'étais trop occuper de stressé des conséquences. Je me mettais debout d'un coup sec le voyant tourner un peu de l'oeil, c'est donc comme ça que sa marche? l'enfant se nourrit de la force de son hôte, enfin de son père. Ok c'est un mot encore un peu difficile à dire.


Derek: pas le temps d'attendre que Ren revienne.

Je tendais mon poignet.

Derek: bois, mais c'est surtout pour l'enfant que je le fais ok?

Il hésite pas une seul second, je regarde en même temps vers la fenêtre. Est ce que je vais oser...

Derek: debout! maintenant!

Je l'attrapais contre moi, c'est surement très risqué mais j'ai vraiment pas envie de laisser cet enfant à ce type. Je sautais avec lui par la fenêtre, la tête qu'il fait en ce moment! je pourrais en rire si je prenais pas de tel risque. au dernier moment je prenais ma forme d'archange et m'envolais le plus rapidement possible.

Derek: je te tiens bon sang! tu va quand même pas te mettre à flipper! on va chercher zack et on ira se mettre à l'abris. J'ai pas l'intention de le laisser entre de mauvaise main.

Zankou embrassait délicatement la poitrine de kerrigan tout en caressant sa cuisse, de peur encore de la blesser d'un geste trop fort. Il y allait le plus doucement possible bien qu'il n'est pas l'habitude de coucher de cette façon. Il s'arrêtait entendant frapper à sa porte.

Zankou: j'espère que c'est important.

Il souriait se redressant.

Zankou: alors qu'est ce que sa te fais de savoir qu'on t’appellera maman Kerrigan?

Benoit arrivait à côté de ren.

Benoit: il sait enfuis!

Zankou sortait du lit directement.

Zankou: comment ça enfuis!

Benoit: je l'ai vu à l'horizon, volant avec le vampire dans ses bras.

Cette fois il perdait tout ses gestes délicat et tapait son poing contre le mur.


Zankou: et qu'est ce que tu fais encore la! suis les immédiatement, ramène les tous les deux?

Benoit: pas seulement le vampire!

Zankou: non! Derek est la clé du sceau! sans lui on ne pourra jamais extraire l'enfant! DÉPÊCHE TOI!

Benoit partait en courant prenant la forme d'un aigle géant pour nous rattraper.

Zankou: voilà ce que sa fait de laisser trop de liberté, je te ramènerais cet enfant Kerrigan même si pour cela je dois encore te choquer sur mes méthodes.

Il claquait des doigts pour faire réapparaître ses vêtements et attrapait ren derrière la porte.

Zankou: ce gamin tient beaucoup de sa mère, je sais qu'il a du s'attacher à quelqu'un. Dit moi qui! que je puisse me présenté personnellement.

Il prenait trop de temps à rélféchir pour lui répondre, surement à cause de l'hésitation. Zankou posait sa main sur sa tête fouillant son esprit de force, une méthode tous à fait differente de la mienne. C'étais douloureux pour Ren, comme ci on lui brûlait chacune des ces cellules. Zankou le lâchait trouvant ce qu'il cherchait, Ren allait s'en remettre grace à son pouvoir génératrice.

Zankou: parfais.

Il se téléportait allant chercher zack, je suis pas aussi rapide qu'une téléportation. Je suie encore entrain de voler jusqu'au manoir, je tournais la tête entendant d'autre battement d'aile que les miens. 


Derek: un aigle?

Plus il s'approchait, plus il grossissait. Mais il est gigantesque! cette couleur de yeux..direct je compris, c'est Benoit dans cette peau la? Il dirigeait ses serres vers nous, je plongeais en piquer pour esquiver. On va voir si tu es agile mon gros! je volais entre les arbres avec beaucoup d'agilité, Benoit à plus difficile avec sa grandeur, mais prendre une fois plus petite et il en perdra de la vitesse.

Benoit: arrête de fuir! il est déjà prévenu de la situation! si tu lui donne pas ce qu'il veux..

il se tapait l'aile contre un arbre, ce qu'il le faisait tomber. j'ai pu le semer du coup et arrivait au manoir de ses parents. Je me posais et même pas le temps d'ouvrir la porte qu'un autre le faisait à ma place. 

Zankou: tu es encore très lent pour un archange, tu manque d'entrainement. 

Il tenait zack par ses vêtements.

Zack: Derek...

C'est justement ce que je redoutais.

Zankou: je suis sûr que ta pas envie de jouer eu plus malin avec moi.

Derek: c'est bon j'ai compris lacher le, il n'a rien fais de mal.

il fermait les yeux sentant kerrigan derrière lui, elle l'avait surement suivis pour l'empêcher de faire des bêtises.

Zankou: kerrigan rentre au manoir, tu as encore besoin de repos. Obéis bien sagement pour changer!

il levait les yeux lâchant Zack qui courrait directement dans mes bras effrayer.

Derek: il ne va rien t'arriver.

Shizuka: ou est mon fils espèce de monstre! Tiens Kerrigan, alors il ta ramené hum? j'espère que tu lui as couper les couilles! non? je m'en doutais t'es vraiment une faible! mais moi je vais le faire si tu rend pas mon fils!

Zankou: je le tiens pas prisonnier! il est libre de ses choix! maintenant silence et toi va te coucher! tu va vite perdre tes forces.

Shizuka: de quoi il parle hum?

Zankou: il porte la marque de l'archange! je veux juste récupéré l'enfant et je m'en vais!

Shizuka: QUOI???? 

elle s'approchait de moi, je me reculais! oui j'ai peur la!

Shizuka: c'est à lui que je vais couper les couilles! poser la marque! non mais tu es malade!

Derek: j'ai pas eu le choix!


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1591
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 26
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Du nouveau, encore!   Dim 17 Jan - 22:36

Je sais qu'il n'avait aucune envie d'en arriver jusque là, avoir cet enfant.. Moi non plus, il faut pas croire que je le désirais au contraire, c'était surtout forcé que je le faisais, je sais ce que cette homme est capable de faire pour avoir ce qu'il désire, et je n'ai pas envie qu'il s'en prenne à ma famille où qu'il me tue, et je préférais qu'il ait cette enfant en question avec moi, qu'avec mon frère, où Reiji ou n'importe qui d'autre..

Et j'étais sincère lorsque je lui disais qu'on ferait en sorte de revenir rechercher notre enfant, on viendra le sauver, chez nous, les vampires, la famille est primordiale, alors on aurait fait tout ce qu'il faut pour le sortir de là, SA aurait certes compliqué et toujours aussi dangereux, mais on aurait trouvé un moyen.

C'est vrai qu' à se cours instant, j'ai lui ais donné un peu ma confiance ce qui lui a permis d'entrer dans ma tête et se rendre compte que j'étais sérieux. J'ignorais bien entendus qu'il avait ce genre de dons.. Mais il finissait donc par me poser la marque.

Une fois tout les deux habillés, enfin sauf moi qui avait pas mis de t-shirt pour regarder cette marque en question, je m'étais assis sur le lit, car je ressentais des vertiges.. Et Ren qui était partis prévenir Zankou que je portais l'enfant. Je tournais le regard vers Derek qui me disait qu'on avait pas le temps d'attendre Ren, il me tendait son bras, pour que je boive son sang. Je faisais un léger sourire de ce qu'il disait, j'attrapais sa main sur le coup.

Gabriel : Evidemment, c'est pour l'enfant.

Je ne perdais pas une seconde et le mordait le poignait, buvant son sang, je regardais son visage avec mes yeux écarlates. Pourquoi il regarde par la fenêtre ? Je finissais par le lâcher, ayant assez bus. Debout ? Pourquoi faire ? Je me levais, assez forcé vu qu'il me tenait contre lui.

Gabriel : Qu'est-ce que tu fais  ?

Je rêve où il m'entraîne vers la fenêtre là ? J'en écarquillais les yeux alors qu'il sautait par la fenêtre avec moi, j'ai bien cru me fracasser contre le sol, bon je ne peux pas mourir, mais j'aurais sentis la douleur quand même.

Gabriel : Non mais tes malade ?!

Je me tenais bien à lui, tout en regardant le vide, je le regardais bien ensuite.

Gabriel :  Tu fuis ?! On peut pas fuir se type ! Il va directement s'en prendre à ma famille et surement à Zack !

Pourquoi je suis étonné, il n'a pas l'intention de donner son enfant à Zankou, il a peur de ce qu'il peut lui arriver, j'en détournais le regard.

Gabriel : Et tu penses qu'une vie de fuite et se cacher est une meilleur solution ?

Il ne me répondait pas, quand il a une idée en tête, il ne voit pas ailleurs que cette idée. Dans quel pétrin je me suis mis moi ? J'aurais du écouter Shiro, il m'avait prévenus le dangers de le garder auprès de moi, et voilà que je dois obéir à ce type, avoir un môme, et fuire, qui l'aurait cru..

Zankou était toujours occupé avec Kerrigan, y allant avec la plus grande des douceurs avec elle, de plus de la blesser encore une fois, celle ci ressentait bien tout le plaisir de ses caresses.

Il semblait satisfait de ce que venait lui dire Ren, Kerrigan souriait de cette question, mais retirait bien vite son sourire vu ce que disait Benoit, du fait qu'on s'étaient enfuis.

Ren : C'est pas vrai..

Kerrigan se redressait rapidement voyant que Zankou s'énnervait et tapait son poing contre le mur.

Kerrigan : Calme toi Zankou !

Il lui demandait d'aller nous rechercher, et tout les deux car Derek était le seul capable à ouvrir le sceau pour récupérer l'enfant à l'intérieur de moi. Ren le regardait s'en aller sous cette forme d'aigle pour aller nous retrouver.

Elle regardait bien Zankou, alors qu'il lui disait cela.

kerrigan : Ne fait de mal à personne, tu m'entends ? Se n'est pas grave pour l'enfant..

Evidemment Zankou n'écoutait pas, et sortait de la chambre, après avoir fait apparaître ses vêtements pour attraper Ren, il le regardait bien, il fronçait un peu les sourcils de ce qu'il lui demandait, se doutant de ses intentions. Ren semblait réfléchir trop longtemps pour Zankou, qui n'était pas très patient, il posait donc sa main sur sa tête pour aller voir de lui même et de force, il en gémissait car c'était extremement douloureux.

Kerrigan m'était un peignoir en soie autour d'elle pour se recouvrir et regardait ce que Zankou faisait. Une fois qu'il le lâchait, Ren tombait à genoux, attendant que ses pouvoirs le soigne, il ouvrait ensuite les yeux pour regarder vers Zankou, il avait trouvé ce qu'il cherchait et donc Zack en question, il se téléportait sur le coup.

Kerrigan : Zankou.

Ren se relevait ensuite tournant le regard vers Kerrigan.

Ren : Vous êtes la seul pour l'arrêter, éviter qu'il ne fasse de mal à quelqu'un, et vous savez que cette enfant ne sera jamais heureux sans ses réels parents.

Kerrigan : Zankou tente de bien faire, il n'est pas si mauvais que vous le pensez.

Ren : Seulement avec toi.

Kerrigan : Et je ferais en sortes que cette enfant soit heureux.

Ren : Vous pouvez vraiment le garantir ? Il a vous a tué sans le vouloir, ne contrôlant pas sa force ni sa colère, alors sa peut très bien se produire sur cette enfant.


Elle détournait le regard sur le coup. Nous on arrivait seulement au château, après être poursuivit par Benoit, qu'il avait réussit à semé. Je me tenais toujours à Derek, car je me sens vraiment faible, je levais les yeux vers la porte qui s'ouvrait, Zankou nous accueillait déjà, et tenant Zack.

C'est que je m'en doutais moi aussi, je lui avais prévenu.. Heureusement Kerrigan après la conversation avec Ren se téléportait derrière Zankou.

Kerrigan : Lâche cette enfant Zankou.

Elle plissait les yeux.

Kerrigan : Alors tu penses que tu peux simplement me donner des ordres quand bon te semble ? Et prendre des décisions pour moi ?

Il le lâchait sur le coup, Zack courait dans les bras de Derek ayant eu peur. Shizuka avait ressentis sa présence et partait déjà à sa rencontre demandant après moi ou ren. Kerrigan tournait son regard vers elle.

Kerrigan : Cela fait longtemps.. shizuka.

Shizuka semblait sous le choc alors qu'il lui disait que je portais la marque, elle était bien surprise evidemment. Elle s'approchait de Derek sur le coup, et l'engueulait Derek lui expliquait qu'il n'avait pas eu le choix, j'en soupirais.

Gabriel : On pourrait éviter de rester là, j'ai l'impression qu'on m'enfonce un pieu en plein coeur, je..

Je tendais de marcher mais je tombais, Ren m'attrapait à cette instant étant venus par téléportation.

Ren : Bonjour mère.

Il m'emmenait jusqu'à ma chambre, m'allongeant, j'étais encore plus pâle que d'habitude, la marque s'agrandissait à vu d'oeil, étant un sang pur, il a de quoi se nourrir, j'ai même l'impression qu'il aspire mon immortalité, j'en sais rien mais je me sens partir à chaque fois, ma peau devenait grise.

Ren : Derek.

Il attrapait son bras pour, il allait mordre son poignet mais je lui attrapais la main.

Gabriel : LE touche.. pas.

Ren : Tu es pas possible, je t'aide pour te nourrir.

Gabriel : Je sais.. encore le faire.

Il levait les yeux, et posait son poignet au dessus de ma bouche, j'enfonçais mes crocs, le sang me faisait retrouver un peu mes forces, et des couleurs. Zankou qui était au salon, accompagné de Kerrigan. Et stephan qui n'était pas encore là, étant toujours à notre recherches, il ignorait evidemment qu'on était rentré et allait avoir une surprise en rentrant.

Gabriel : Si j'aurais su.. C'est toi qui aurait porté cette marque.

Je posais ma tête bien contre l'oreiller, c'est quoi encore ça ? Je souffre le martyre, je regardais vers la marque elle brille, qu'est-ce qui se passe.

Gabriel : C'est pas vrai.. Qu'est-ce qu'il arrive ?! Retirer moi cette marque !

Ren : Derek, je crois que c'est à toi d'agir là.

Il tournait le regard vers Derek qui semblait perdu, ignorant ce qu'il devait faire.

Ren : Zankou a dit que tu étais la clé, c'est toi qui doit ouvrir le sceau, alors agis, fait quelques choses et vite !

Il posait la main sur moi, pour que je cesse de bouger, alors que Derek tentait d'ouvrir le sceau, il semblait faire sa d'insinct, et il y arrivait heureusement, moi j'ai vraiment l'impression qu'on me torture merde, voir pire que de la torture !

Gabriel : Qu'est-ce que tu fais ?!

il enfonce ses mains en moi, je gémissais encore, criant de douleur, jusqu'à ce qu'il finisse par retirer cette sphère noir étrange de moi, je reprenais ma respiration lentement, c'est finis ? Enfin.. Je tournais le regard vers cette sphère noir qu'il tenait, C'est la première fois que je vois cette chose.

Kerrigan arriviat ayant entendus tout se bruit, la sphère se brisait montrant le bébé à l'intérieur, celui ci bougeait, pleurant. Shizuka qui semblait contre, semblait à présent toute amoureuse du bébé. Sa va encore être plus dure de le laisser à présent, Derek semble ne pas vouloir le lâcher, il a ses yeux. Kerrigan baissait les yeux et finissait par sentir que ZAnkou arrivait sans doute pour prendre l'enfant, mais elle se mettait en face de lui, posant ses mains sur son torse.

Kerrigan : C'est vrai que je désire un enfant, mais pas de cette manière.. Pas pris de force comme ça, on trouvera un autre moyen, alors s'il te plaît, laisse les tranquilles. Il m'a sauvé c'est tout ce qu'il compte non ? On lui doit la vie, et bien plus que ça, laissez les.

Elle le regardait bien.

Kerrigan : Je t'en prie.

Je tournais le regard dans leurs direction, est-ce qu'elle arrivera à le faire changer d'avis ? Si j'aurais su, on aurait pu éviter d'en arriver là de faire cette enfant, je passais ma main sur mon visage, mais les choses sont fait, et de toute façon, on avait pas le choix.

Je regardais vers Derek, qui tenait encore l'enfant, il est si petit, j'aurais jamais imaginé que tout cela arriverait, cette enfant est de mon sang, et je désire le protéger à présent, je sais ce que ressens mes parents, à vouloir nous préserver tout les deux, je ne veux pas qu'ils l'emmènent, et je suis prêt à sacrifier ma vie pour éviter que cela n'arrive.

Je me levais, mon corps avait déjà reprit des forces, je regardais en direction de Derek.

Gabriel : Part avec lui, il ne sera jamais à l'abris ici, même si Zankou change d'avis avec Kerrigan, d'autre vont le désirer, alors va t'en avec lui, très loin.

Ren : Tu t'entends ? Seul il sera encore moins en sécurité !

Gabriel : Il a fallut tout ce temps pour qu'on retrouve Derek, alors je sais qu'il à le protéger comme il faut.

Je détournais le regard, fronçant les sourcils.

Gabriel : Prend Zack, je vais te donner de l'argent et partez.




[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1372
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Du nouveau, encore!   Lun 18 Jan - 23:20

On c'était isolé dans la chambre de Gabriel pour s'occuper de cette marque, franchement je sais pas ce que je vais devoir faire le moment venu. Gabriel devient vraiment laid on peut dire, son visage devient pal et même..grisade. cet marque ne va quand même pas le tuer rassurez moi? Je me sent déjà moins seul de savoir Ren venu aider son frère, même si je me doute bien qu'il doit être aussi paumé que moi.

Derek: il a encore besoin de sang? j'en ai donné il a pas longtemps pourtant.

Ren m'attrapait le bras, faut croire que cela veux dire oui. Je peux m'empêcher de sourire un peu, même faible Gabriel arrive encore à faire une scène de jalousie contre son frère. Je me demande malgré que cela semble être dingue... est ce que tu te serais attacher à moi Gabriel? on peut garder un chose jalousement, mais à ce point la. Je le quittais pas des yeux alors qu'il se nourrissait une fois plus de moi, si dans dix minutes il m'en réclame encore..c'est moi moi qui va finir grisade.

Derek: pour porter cette marque j'aurais du me retrouver en dessus de toi, si j'ai bien compris c'est pas ton truc et de toute façon je me serais pas laisser faire Gabriel.

je regardais Ren du coin de l'oeil sur le coup, lui qui avait réussit à m'immobilisé avec son ombre.


Derek: j'avais déjà un plan pour me libérer! sache le.

La marque se mettait à briller, qu'est ce qui se passe? Gabriel semble souffrir, il sue des gouttes. Je dois agir? mais comment? Concentre toi derek! commence pas par paniqué sinon tu va faire du n'importe quoi!

Derek: ne me stresse pas d'avantage Ren! laisse moi réfléchir!

Je vois rien de spécial sur cette marque alors comment, j'avais une idée en tête. Je vois le monde autrement en tant que "archange" je prenais donc cette forme, utilisant mes yeux rouge pour regarder cette marque. C'est donc ça? j'arrive à voir cinq symbole que j'arrivais pas à voir sous forme humaine. Je crois savoir quoi faire, je posais mes doigts dessus tournant ma mains vers la droite. La maque agissait comme un verrous, un trou noir apparu et une fois de plus vois plus que les autres. 

Derek: je le vois.

Oui j'arrive à voir à l'intérieur, cette étrange sphère. j'entrais mes mains à l'intérieur levant les yeux vers Gabriel qui hurlait de douleur. Je dois pourtant y aller doucement, je le sent au fond de moi. Sa y est je l'ai retirer, la marque se referme et disparaît. Tout ce vacarme à attirer l'attention, Shizuka arrivait en premier s'approchant de Gabriel.

Shizuka: tu va bien mon chéris? tu l'as torturer ou quoi? attend que je te...

la sphère se brisait, un petit garçon pleurait dans mes bras. Je pouvais m'empêcher de sourire, je me sens étrangement moins seul dans ce monde. Il a de petite ailes noir comme moi encore replier contre son dos.


Shizuka:  oh il est magnifique! je suis nanou!

Derek: nanou?

Shizuka: oui nanou! que j'entende le mot mamy! ou grand mère sortir de vos bouches et je vous tord le cou!

Zankou levait les yeux entendant les pleures, cette fois il était décider à prendre l'enfant pour Kerrigan comme convenu. Le voyant arriver je serrais mon fils contre moi, j'ai l'intention de me battre oui pour l'empêcher de l'emmener. Kerrigan intervenait s'interposant ne pouvant faire ça.

Zankou: pourquoi tu m'empêche de passer Kerrigan?

Il fronçait les sourcils, bien qu'ils le sont toujours.

Zankou: tu veux perdre une si belle occasion? tu n'aura sans doute pas une autre chance Kerrigan? et puis un archange à mes côtés me serait que bénéfique.

Il la regardait droit dans les yeux puis dans ma direction.

Zankou: très bien, mais ne viens pas à avoir des regrets ensuite!

Il soupirait avant de l'attraper contre lui.

Zankou: rentrons, on trouvera un moyens qui ne travaillera pas trop ta petite consiciente Kerrigan.

Je suis soulagé, heureusement que cette femme est intervenu. 

Zankou: je suis pas le seul qui rêverait d'avoir un archange dans ses rangs Derek. Ton espèce est à l'abris nul part sur terre, à ton avis pourquoi on clarifie ton espèce comme "rare".

il se téléportait avec Kerrigan, je regardais mon fils sur le coup ayant peur que d'autre tente de l'arracher de mes bras. Je levais les yeux vers Gabriel relevant les soucils, il veut bien que je parte? 

Shizuka: ton frère à raison Gabriel, on pourra le protéger ici! j'envoie un message à ton père! 

elle lui bombardait de message pour le dépêcher à revenir. Pourquoi j'hésite autant? j'ai une chance de retrouver ma liberté, alors pourquoi? j'ai une boule au ventre.

Zack: Derek?

il tirait sur ma chemise.

Zack: c'est vrai? on va pouvoir être libre?

Je elvais les vers Gabriel, il détourne le regard. Je sais que sa doit être dur pour lui de me laisser partir, je fini par sourire à Zack.

Derek: oui on l'est.

Shiro sourit caché derrière la porte, ravis à l'idée de ne plus m'avoir dans les pattes. Je m'avançais avant tous vers Gabriel, lui donnant son fils. Si on doit vraiment partir alors qu'il puise au moins le prendre dans ses bras.

Shizuka: tu va quand même pas le laisser partir Gabriel.

Derek: au début de notre rencontre, ta façon d'agir et de pensée me répugnait. Je pensais pas qu'un type comme toi pouvais seulement changer, il semblerait que je me sois tromper. Tu n'es pas un cas si désespéré, mettre de côté tes petite envie à mon égare pour sauver..."notre" enfant c'est "bien".

Je me baissais à sa hauteur attrapant son visage pour l'embrasser, c'est la première fois que j'embrasse quelqu'un. Au fond j'ai fais toute mes première fois avec lui.

Derek: quand il aura l'age de ce défendre, on se reverra.

Je reprenais notre fils.

Derek: zack, on y va.

Lui il est tout content à l'idée d'être libre, avant de sortir de la chambre je regardais vers Gabriel.

Derek: Je compte l'appelé Lucian..notre fils.

Il me regarde à peine, surement pas éviter d'être tenter de me forcer à rester. je sortais de la chambre croisant le regard de Shiro avant de partir.

Shizuka: Gabriel! pourquoi tu l'as laisser partir?

Shiro: je pense qu'il a très bien fais.

Il entrait allant s'asseoir à côté de Gabriel.

Shiro: réfléchissez, depuis que ce type c'est pointé. Votre famille ne fais que cumulé les problèmes, c'est mieux qu'il parte. Gabriel était devenu un peu trop accro à lui, à son sang comme une drogue qu'on peut pas ce passer.

Shizuka: tu es juste jaloux mon pauvre shiro.

Shiro: bien sûre que je le suis! mais vous verrez, une fois qu'il n'aura plus son sang dans l'organisme et cette foutu odeur d'archange dans le manoir. Gabriel redeviendra comme avant et ne regrettera pas son absence.

Il approchait son visage de ses cheveux tout en caressant une de ses mèches du bout des doigts.

Shiro: ensuite on reprendra notre vie la ou on l'a laissé.

Je croisais stephan au salon avant de franchir la porte d'entrer pour m'en aller, il a regarder l'enfant sans même tilter qu'il s'agissait de son petit fils. De toute façon j'étais déjà partit avant qu'il ne soit mis au courant. Je me suis longtemps demander si j'avais fais le bon choix, mais jusqu'à présent personne n'a tenter de me prendre Lucian ou moi même.

Mais comme on l'avait deviné, Lucian se pose des questions sur sa nature, sur son père. Je compte rien lui cacher et quand il fut assez mûr pour comprendre, je lui dis la vérité. Depuis il me suplis de rencontrer son autre père, c'était pas aussi simple. Le manoir n'était plus habité et va savoir où Gabriel a construis sa nouvelle maison.

Zack: Derek, tu compte réellement retrouver Gabriel? essaye de faire comprendre à Lucian que...c'et quelqu'un de mauvais.

Derek: je lui ai rien caché Zack, j'ai tous expliquer sur Gabriel. Ce qu'il m'a fais, comment il ta traité, mais il tiens tous de même à le rencontrer. Malgré tous il nous a laisser partir, si on a un toit sur la tête c'est pas ce qu'il nous donne encore aujourd'hui de l'argent. Il sais où on habite, mais a jamais chercher à nous nuire. Tu n'es pas obligé de venir Zack, je comprendrais que tu souhaite rester ici.

Il baissait ses oreilles sur le coup, aie aie aie, il va me faire le coup du...il se jetais à ma jambe.

Zack: non! je vais me sentir abandonné si tu t'en va! 

Derek: alors viens avec nous, de toute façon Lucian serait déçu de ne pas voir son grand frère toutou avec lui.

Il se relevait serrant le poing.

Zack: oui! je suis le grand frère! alors je dois vous suivre pour le protéger.

Derek: ou plutôt que lui te protège.

Zack: oui..c'est vrai.

Derek: va chercher Lucian, dit lui qu'on y va.

Zack: tu as une idée ou trouver Gabriel cette fois?

Je sortais un papier de ma poche.

Derek: peut être...une connaissance à fait le tracé des comptes bancaires, mais rien n'est sûr pour autant.

On partait, j'ai plus jamais sortit mes ailes depuis et c'est bien la seule chose que j'interdis chez lucian. Sa toujours pas été facile surtout quand il était plus jeune, il voulait toujours volé. Il est plus agé maintenant et comprend la situation, on s'arrêtait à plusieurs mettre d'un manoir. Sa semble être tous à fait le genre de Gabriel.

Zack: je sent presque le vampire d'ici.

Il regardait vers Lucian la main derrière la tête.

Zack: je parle évidemment pas de toi bien sûr! et puis ton odeur est meilleurs celle des autres vampires...bon pas que ton père sente mauvais mais..

Derek: zack, tu t'enfonce tais toi donc.

Zack: oui désolé.

j'approchais de Lucian posant ma main sur son épaule.

Derek: je te sent stressé, on peut faire demi tour. Revenir une autre fois, sa ne reviens pas à quelque jours.

Je souriais, il s'avançait vers le manoir d'un pat décider.

Derek: laisse moi entrer le premier d'accord?

Bah oui, on ne sais jamais sur quoi on pourrait tomber. Je pense surtout à Shiro, je pense pas que il sera ravis de me revoir celui la. Je toquais, un homme m'ouvrait. Je l'ai jamais vu celui la, il a toujours des personnes qui le serve? évidemment pourquoi il changerait ses mauvaise habitude.

Cole: qui êtes vous?

Derek: est ce que Gabriel vis ici?

Cole: répond ou je ferme cette porte.

Derek: Je suis Derek, on se connait avec Gabriel et son fils veux le rencontrer.

Cole plissait les yeux avant d'ouvrir plus grand la porte.

Cole: sa fait longtemps qu'il attend votre visite.

il nous attendait? on entrait allant au salon pour patienté.

cole: je vais le chercher.

il monte à l'étage, est ce qu'il dort encore? ou bien il est occuper avec quelqu'un.

Derek: tu n'es pas obligé de baisser les yeux Zack, tu travail plus pour lui je te rapelle.

Zack: je sais très bien, c'est surement un mauvaise habitude qui disparaît pas.

je plaçais ma main derrière son oreille pour la caresser, je sais que sa l'aide à ce détendre. D'ailleurs il en fit une tête tout content, cole revenait pour l'instant seul.

Cole: il arrive tout de suite.

Pourquoi il n'est pas venu directement? c'est bon le voilà qui arrive, il boutonne seulement sa chemise...ok il était avec quelqu'un. Je me levais on se regardait quelque instant.

Derek: tu m'attendais et pourtant tu semble étonné Gabriel, je t'avais dit que je reviendrais un jour non? j'ai attendu qu'il soit prêt.

Je forçais un peu lucian à se lever, il est tous stressé.


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1591
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 26
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Du nouveau, encore!   Mar 19 Jan - 23:21

Kerrigan arrivait à faire changer l'avis de Zankou, et de ne pas prendre de force cette enfant. Celle ci détournait le regard de ce qu'il pouvait dire.

Kerrigan : Je n'aurais pas de regret, comparé au fait qu'on l'aurait prit cette enfant de force.

Il finissait par la prendre contre lui, elle se collait à lui ensuite, tournant le regard dans notre direction, Derek était soulagé du fait qu'il avait changé d'avis, et ce grâce à elle. Mais il nous prévenait que d'autre tenteront de le trouver, et disant que son espèce ne sera jamais à l'abris de personne.

Après se petit message, il finissait par s'en aller par téléporation. Moi je tournais le regard vers Derek, lui disant qu'il devrait s'en aller et loin d'ici, et emmener Zack s'il le désirait, je leurs donnerais de l'argent pour vivre, mais il était préférable que Lucian soit en sécurité et loin de moi, car beaucoup de personnes pourrait découvrir son existence ici.

Ma mère ne désirait pas qu'il s'en aille, et Ren ne comprenait pas ma décision, elle prévenait d'ailleurs mon père de revenir. Moi je regardais Zack aller près de Derek, lui posant cette question, je regardais bien Derek à cette instant, est-ce qu'il va s'en aller ? Je détournais le regard lorsqu'il me regardait, fronçant un peu les sourcils, l'idée qu'il s'en aille m'insupporte, et c'est bien la première fois que je laisse comme ça s'en aller un des personnes qui sont à moi, surtout lui quoi..

Au moins sa faisait plaisir à un, Shiro était bien content que Derek puisse s'en aller.

Gabriel : Si je le laisse partir, c'est ma décision.

Ma mère ne comprenait vraiment pas ma décision et Ren non plus d'ailleurs. Je tournais le regard vers Derek vu qu'il me parlait, je l'écoutais bien. Je souriais légèrement de tout ce qu'il venait de me dire.

Gabriel : Mais je n'ai pas changé, je suis toujours se type qui te répugne. Alors arrête de t'imaginer que je puisse être différent où quelqu'un de bien.

Je détournais le regard, je ne veux pas qu'il s'imagine des choses à mon égards. Mais j'étais surpris qu'il s'approche de moi, pour attraper mon visage et m'embrasser, je gardais les yeux ouvert sur le coup, s'il veut vraiment que je le laisse partir, il devrait éviter de me faire ça, sa me donne juste envie de l'attacher à mon lit pour le garder rien qu'à moi.

Il finissait par se retirer de moi pour me dire ça, je baissais les yeux pour regarder notre fils toujours dans mes bras.

Gabriel : Bien, protège le.

Il est surement le seul capable de l'élever comme il se doit. C'est mieux ainsi, je le laissais le reprendre et le regardait alors qu'il s'en allait avec Zack. Avant de s'en aller, il me disait qu'il allait l'appeler Lucian, je me retournais sur le coup ne répondant pas, il faut que j'évite de le regarder, sinon je vais le retenir.

Sa y 'est il s'en va, je plissais les yeux lorsque ma mère me demandant encore cette question, je m'asseyais sur mon lit soupirant.

Gabriel : Laisse moi seul tu veux, il fallait qu'il s'en aille un point c'est tout.

Ren : Tu es désespérant Gabriel, je te comprendrais jamais.

Il s'en allait. Moi je tournais le regard voyant Shiro entrer, il s'asseyait à côté de moi. Je plissais les yeux de ses paroles, il n'a pas tord, j'étais vraiment devenu accroc à lui, et je ne voulais pas qu'il soit uniquement à moi, peut etre que j'étais comme il le dit, accroc à lui, comme une drogue à cause de son odeur, son sang et tout le reste, c'est mieux qu'il soit partis.

Shiro avouait qu'il était jaloux, je le regardais bien alors qu'il caressant une mèche de mes cheveux. Il à surement raison, je finirais bien par vite oublier Derek, et reprendre ma vie comme avant.

Mon père revenait, regardant Derek et l'enfant qu'il portait, sans deviné qui il était, il passait à côté de lui ensuite venant vers nous.

Après que Derek soit partis, j'ai vraiment eu du mal à passer à autre chose, lorsque je buvais du sang autre que celui de derek, c'était comme.. Fade, sa n'avait plus le même goût qu'avant, mais avec le temps, les choses étaient redevenus comme avant, j'avais repris ma vie avant qu'il ne soit venus.

J'ai une nouvelle demeurre, avec de nouvelles personnes qui m'appartiennent. Je continuais à envoyer de l'argent à Derek, ignorant où il se trouvait, et en ayant aucune nouvelle de lui ni de Lucian.  Et j'étais loin de me douter qu'il viendrait me rendre visite avec lui. Comme Shiro l'avait dit, j'ai repris ma vie avec lui, étant de nouveau ma préférence, il passait toute les nuits à mes côtés.

Lucian était donc devant chez moi, avec Derek et Zack, il regardait bien ma maison restant un peu en retrait hésitant à entrer, stressé à l'idée de me rencontrer sachant toutes ses choses sur moi. Il tournait le regard vers Derek lorsqu'il lui disait ça.

Lucian : Non, je veux le rencontrer.

Il s'avançait donc d'un pat décider vers la porte, Derek lui disait de le laisser entrer le premier, il le laissait donc faire et faisait face à Cole.

J'étais encore dans ma chambre, encore nu alors que Shiro me faisait du bien dès le réveil. Mais je posais ses mains sur lui pour qu'il retire, je sens l'odeur de Derek, non c'est impossible je dois rêver ? Je tournais le regard vers la porte alors que Cole arrivait, me disant que Derek était belle et bien là, je regardais en direction de Shiro, sa ne lui plaît pas évidemment, j'attrapais son visage.

Gabriel : Attend moi ici, il vient juste me présenter mon fils, alors ne fais pas cette tête.

Je le lâchais, j'enfilais rapidement un caleçon et un pantalon et descendait tout en enfilant ma chemise que je boutonnais tout en marchant je regardais directement le visage de Derek, c'est bien lui, sa me fait bizarre de le revoir depuis tout se temps.

Gabriel : En effet, tu me l'as dis, mais je ne pensais pas que tu reviendrais.

Je tournais le regard vers Lucian, me doutant que s'était lui, lui aussi me regardait, il restait assis en me regardant, mais finissait par se lever lorsque Derek le poussait un peu.

Lucian : Bon.. Bonjour.

Je le regardais bien.

Gabriel : Bonjour.

Qu'est-ce que je suis censé lui dire ? Je détournais le regard, c'est mon fils, et pourtant j'ai l'impression d'avoir à faire a un étranger.

Lucian : Sa fait longtemps que je désirais te rencontrer, mon père m'a parlé de toi.

Je regardais Derek à cette instant, qu'est-ce qu'il a dit sur moi ? Sans doute les pires choses, evidemment, je le regardais à nouveau sur le coup.

Gabriel : Je vois.

Je ne suis vraiment pas doué pour ça, je ne sais pas quoi lui dire. Je levais la main pour que Cole vienne.

Gabriel : Servez leurs de quoi manger et boire, ils doivent avoir faim avec le trajets qu'ils ont fait pour venir.

Je regardais Lucian qui détournait le regard semblant déçut.

Gabriel : est-ce que tu bois.. Du sang ?

J'ignore s'il a eu cette partie de moi ou non alors autant poser la question, il me regardait à cette instant.

Lucian : Oui, mais sa ne met pas indispensable, je peux m'en passer.

Gabriel : Bien, alors du sang pour lui.

Cole partait, je m'asseyais sur mon fauteuil en face d'eux, croisant ma jambe tout en le regardant alors qu'il s'installait à nouveau, il semble mal à l'aise. et Zack qui a bien grandis, il n'ose toujours pas me regarder.

Gabriel : Alors, vous vivez où ?

Je détournais le regard.

gabriel : Non, il est préférable que je ne sache pas, garder cela pour vous. C'est d'ailleurs dangereux que vous reveniez ici, si je t'ais laissé partir Derek, c'est justement pour que vous restiez à l'abris des regards, et qu'on ne vous retrouve pas, et qu'on ne sache rien de..

Je regardais vers Lucian.

Lucian : Je m'appelle Lucian.

Gabriel :Je le sais.

Il se levait, me regardant bien.

Lucian : En réalité, tu t'en fichais ou non de me rencontrer, on aurait pas du venir ici.

Il s'en allait, je le regardais soupirant, zack qui partait le retrouver. Moi je regardais en direction de Derek.

Gabriel : Je ne suis pas doué, je ne sais pas ce que je suis censé lui dire. De plus, il doit me voir comme un monstre et non comme son père.

Je passais ma main dans mes cheveux.

Gabriel : Je m'étais fais à l'idée que je ne le rencontrerais sans doute jamais.

Lucian s'en allait rapidement, il finissait par s'arrêtait tournant le regard vers Zack qui le rattrapait.

Lucian : JE suis désolé de te faire revenir ici, avec cette.. Homme qui t'a fait t'en de mal. Rien que l'idée de ce qu'il a pu te faire, te comparer comme un esclave sa me rend malade.. MAis je désirais me rendre compte de mes propres yeux qui il était, désolé.

Il le serrait contre lui.

Lucian : Personne ne te fera du mal à présent, tant qu'on sera là.

Il se décalait ensuite regardant vers Shiro qui était descendait, il se mettait devant Zack lorsqu'il lui disait qui il était.

Lucian : Approche toi de lui, et tu auras affaire à moi.

J'avais finis par suivre les conseils de Derek, partant le retrouver.

Gabriel : Lucian on doit discuter.

Je fusillais Shiro du regard.

Gabriel : Je ne t'ai pas demandé de rester dans la chambre ?

Lucian tournait le regard dans ma direction.

Gabriel : Suis moi, ZAck tu peux nous laisser, repars rejoindre Derek.

Je regardais ZAck.

Gabriel : Se n'est pas un ordre, c'est un conseil.

Lucian : ça va aller.

Il le rassurait, je partais ensuite faire un tour avec Lucian dans mes jardins.

Gabriel : Il faut que tu saches que j'ai vécu une vie bien différentes de celle que tu as du vivre, ainsi que celle de Derek. J'ai été élevé de cette façon, comme un vampire de sang pur, avec des personnes qui les servent. Alors je comprendrais si tu me vois comme celui que Zack a pu te décrire de moi.

Je m'arrêtais pour le regarder.

Gabriel : Peu importe, mais tu es de mon sang, et sache que pour nous, la famille est plus importante que le reste, et je désire ta sécurité, c'est pourquoi j'ai demandé à Derek de s'occuper de toi, loin de moi, loin de cette vie, car je désirais que tu vives autre chose que ça.

Lucian : Tu peux toujours changé cette vie.

Gabriel : C'est impossible, je suis trop habitué à cette vie pour la changer.

Il détournait le regard.

Lucian : Mon père m'a dit que tu n'étais pas si "mauvais" que tu tentais de le faire croire. Que tu jouais une sortes de jeux à toi même. Et que d'une certaine façon, tu l'aimais.

J'écarquillais les yeux, Derek à dit ça ?

Gabriel : Tu.. devrais retourner auprès de lui, je vais devoir te présenter mes parents.

J'utilisais ma rapidité pour m'en aller, tout cela me dépasse, j'ignore comment je suis censé me comporter.. Lucian baissait les yeux, et finissait par se téléporter près de Derek, regardant le verre de sang posé sur la table.

Lucian : Je lui ais un peu parlé.

Il s'asseyait à côté de lui.

Lucian : Je m'imaginais à toute sortes de scène, le fait qu'il m'enlace content de me revoir , où au contraire qu'il reste de glace devant moi, je m'étais préparé à tout.

Il détournait le regard.

Lucian : Sa ne s'est passé d'aucune façon que je m'étais imaginé.

Il soupirait.

Lucian : Peut etre qu'il aurait préféré qu'on ne revienne jamais le revoir ?

Il regardait vers Derek à cette instant.

Lucian : Je n'arrive même pas à entré dans sa tête, c'est qu'il ne me fait même pas confiance..



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1372
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Du nouveau, encore!   Mer 20 Jan - 23:24

Je les vois tous deux mal à l'aise, que se soit Lucian ou son père. Ils avaient surement tous deux préparer ce moment et maintenant qu'ils sont face à face. Je sais qu'il faudra du temps, je ne demande pas qu'ils soient les meilleurs père et fils en quelque minutes. Je vois bien que tu es déçu Lucian, mais je t'ai pourtant dit de ne pas aller trop rapidement avec lui.

derek: je sais très bien les risques qu'on cours Gabriel, mais j'avais pas l'intention de cacher ton existence à Lucian. Je lui ai donné le choix, il a voulu te rencontrer. Je vois pas pourquoi je lui aurais refuser cette instant.

Lucian se lève d'un coup ne cachant pas sa déception.

Derek: attend Lucian.

Zack se levait à son tour.

Zack: je vais lui parler.


Je faisais signe de la tête le laissant faire, autant que moi je parle un peu à Gabriel.

Derek: crois tu que c'est vraiment le cas? si il t'aurais vu comme un monstre comme tu le prétend, est ce qu'il se serait donner la peine de venir jusqu'ici?  Il a pas besoin d'être doué ou non Gabriel, suffit juste d'avoir envie de le connaitre. Essaye de savoir ce qu'il aime faire dans la vie et pas seulement si il aime boire le sang.

Je levais les yeux au même moment vers cole qui posait le verre de sang en question.

Derek: j'ai surement mis plus de temps que tu l'imaginais pour revenir, mais tant que Lucian n'était pas capable de ce défendre par lui même. Je voulais pas prendre se risque, alors oui sa a traîné, mais il est la maintenant. Alors tu devrais prendre ton courage à deux mains et aller lui parler. Tu es peut être pas parfais Gabriel, mais tu as le sens de la famille. 

Je lui faisais un léger sourire sur le coup.

Derek: peut être que tu devrais lui faire savoir.

Je le voyais se décider à aller le rejoindre, il tente toujours d'être froid avec tous le monde, mais il a compris que avec moi ce genre de numéro ne marche pas. Je prenais djéà ma tasse de café pour patienté. Zack tant à lui avait rattraper Lucian pour l'empêcher de fuir.

Zack: Ton père t'avais prévenu que sa n'allait pas être facile, surtout avec Gabriel. Hum, peut être que si tu lui laisserais le temps.

Il disait sa les yeux baisser, au fond il ne crois pas du tout que Gabriel pourrait un jour changer ou encore moins aimé Lucian comme moi. Surtout il n'est pas du tout a l'aise dans ce manoir, de mauvais souvenir refaisait surface. Evidemment Lucian lisait facilement en lui.

Zack: tu lis dans ma tête? je croyais qu'on devais évité de faire ça entre nous.

Il passait ses mains autour de lui étant enlacer par Lucian.

Zack: j'ai juste eu d'ancien souvenir, je vais très bien d'accord? on est venu pour toi et non pour se rappelé de mauvaise souvenir. Je me sent en sécurité avec vous, donc tu n'as pas à t'en faire pour moi. 

Shiro: qui est de retour, Zack? même adulte tu as toujours la queue entre les jambes. Dit moi tu te cache toujours derrière ton archange?

Il fit un sourire voyant Lucian se placer devant lui.

Shiro: j'ai la réponse à ma question, un chiot apeuré.

Il se taisait voyant Gabriel arriver, aussi tôt shiro se faisait gronder.

Zack: on dirait que je suis pas le seul a avoir la queue entre les jambes.

Shiro montrait ses yeux de loup avant de remonter jusqu'à sa chambre, Zack baissait les yeux dès l'arriver de Gabriel. Il a rien affaire, même avec les années Zack n'a pas perdu ses anciens réflexe. Dès qu'une phrase que Zack entendait comme un ordre, ses oreilles se courbaient vers l'arrière se montrant dominé. Il partait pas néanmoins ayant des craintes de laisser Lucians, celui ci le rassurait disant que tout allait bien se passer. Zack faisant signe de la tête retournant auprès de moi, je le voyais plutôt pale.

Derek: tous va bien Zack?

Zack: ça va, le mait...Gabriel discute avec Lucian

Je plaçais mes doigts sous son menton pour relever son visage.

Derek: tout va bien Zack, tu n'étais pas obligé de nous accompagné.

Zack: j'aurais été malheureux tous seul à la maison.

Il me fais sourire.

Derek: tu ne risque plus rien d'accord? on en a déjà parlé.

Zack: oui je sais...c'est un peu difficile c'est tout. J'ai vu shiro et...

Derek: ne baisse pas les yeux devants lui, même pas devant Gabriel.

Je caressais son oreille avant de lever les yeux vers Lucian.


Derek: alors cette discutions?

Je ricanais de l'entendre.

Derek: oui je le sais, tu y a pensée d'ailleurs tous le long du trajet. Je t'ai appris à fermé ton esprit, mais tu étais tellement stressé que j'ai tous vu. Avant qu'il te donne ta confiance, il faudrait déjà que tu arrive à en faire autant Lucian. J'ai réussis à lire qu'une seul fois dans l'esprit de Gabriel, c'est quelqu'un de très réservé. Laisse le temps et un jours vous arriverez à vous faire confiance mutuellement.

Je me levais.

Derek: a mon tour de discuté, je dois qu'il doit lui aussi stressé quelque part à l'abris des regard.

Je cherchais après finissant par le trouver dans la cuisine les mains posé sur la table et son téléphone face à lui.


Derek: sa te met dans tout tes états? une simple discutions avec ton fils, tu sais il mort pas trop...en tous cas beaucoup moins que toi.

je m’approchais de lui regardant son téléphone.

Derek: tu as prévenu tes parents? j'espère que ta mère va pas encore essayer de me castré comme la dernière fois.

Il essaye de pas me regarder pourquoi? ah ok, j'ai compris ses petits instant vampirique.

Derek:  qu'est ce que je disais? tu as déjà envie de me mordre alors que je viens à peine d'arriver. 

Et bien en plus il tente de se contrôlé? j'ai pas envie qu'il passe ses quelques moment avec son fils à avoir l'air d'un dogué en manque de came. Je déboutonnais ma chemise l'écartant un peu pour libéré ma nuque.

Derek: je t'y donne l'autorisation cette fois, avant que tes parents se pointe autant que tu es meilleurs mine tu crois pas?

je me mettais bien en face de lui me collant presque pour qu'il n'est que vision ma nuque. Zack tournait son regard vers Lucian sentant la même odeur que lui. Cole aussi tournait la tête posant sa main sur son nez, l'odeur allait jusqu'à la chambre. Shiro montrant ses crocs de loup avant de plier les barres du lit d'un simple pression de ses doigts.

Revenons à la cuisine, Gabriel s'abreuvait comme ci sa faisait des années qu'il ne l'avait pas fait. Je vais devoir le dégageait avant de m'écrouler à terre, je levais la mains concentrant mon aura du bout de mes deux doigts. Le même aura que Gabriel a subit la première fois qu'on a coucher ensemble, mais cette fois je peux le contrôlé à ma guise. Je posais mes deux doigts sur son dos suivant sa colonne vertébral. Oui il fini par me lacher, se courbant en levant la tête. Il s'y attendait pas et j'ai presque envie de rire.

Derek: j'ai cru que tu finirais pas me tuer, j'étais bien obligé de trouver une petite astuce pour te faire lâcher prise.

Je me décalais remettant ma chemise correctement, je gardais un petit sourire en coin baissant les yeux vers son pantalon.

Derek: j'ai pourtant donner qu'une faible dose, faudrait pas que ta mère découvre ça.

Bon d'accord, je joue un peu avec lui. D'un côté c'est une petite vengeance, il sais jouer de moi aussi par le passé. Quand il m'enfonçait ses crocs partout pour que je me laisse faire, je tournais prêt des autres.

Derek: pourquoi ses regard? 

Zack: on devrais peut être rentrer.

Derek: tes grand parents vont pas tarder Lucian et peut être ton oncle, enfin lui c'est pas encore sûr il est...enfin on verra.

Shizuka: le voilà!

elle sautait directement dans les bras de Lucian, faut dire que c'est évidemment que c'est le fils de Gabriel vu qu'il lui ressemble beaucoup.

Shizuka: qu'est ce que tu es beau! heureusement tu ressemble beaucoup à Gabriel.

Je levais les yeux sur le coup, comment je dois le prendre ça?

Shizuka: d'ailleurs ou est t'il?

Derek: il doit régler un petit problème de gonflement, il va pas tarder.

Shizuka: ah, oui tu es la toi aussi?

Derek: et oui.

Cole: je vais le chercher.

il entrait dans la cuisine.

Cole: vos parents viennent d'arriver, est ce que ça va?

je baissais les yeux remarquant vite le problème.

Cole: ah oui...un gonflement. 

il regardait derrière lui avant de l'emmener de l'autre côté de la tête, pour ce cacher des regard des autres au cas ou et me mettait à genoux face à lui.

Cole: votre mère va s'impatienté si on l'a fait trop attendre.

il déboutonnait rapidement son pantalon pour ensuite le soulager.


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1591
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 26
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Du nouveau, encore!   Jeu 21 Jan - 22:40

Lucian écoutait ce que lui disait Derek, il savait qu'il n'avait pas tord et en soupirait tout en détournant le regard malgré tout.

Lucian : Oui tu as raison, je dois être patient..

Il revenait vers lui alors qu'il se levait désirant me parler à son tour, il disait oui de la tête. En effet, je m'étais réfugié jusqu'à la cuisine, le téléphone sur la table et mes mains posé dessus, je tente de me remettre de mes émotions, je pensais que sa serait plus simple que ça.

Je levais les yeux lorsque je voyais Dere venir, pourquoi il vient ? J'en détournais le regard serrant mes doigts contre la table, depuis qu'il est là, je n'ai qu'une pensée, enfoncé mes crocs dans sa gorge et m'y abreuver. Je fermais un peu les yeux tentant de me contrôler, non, il ne faut pas que je me laisse tenter à nouveau, je vais encore être accroc à son sang.

Gabriel : Oui je les ais prévenus, et je pense pas qu'elle le fera.

Je plissais les yeux de sa réflexion, j'en détournais d'avantage la tête sur le coup.

Gabriel : Tu te trompes, j'ai aucunement envie de ton.. Sang.

Je le regardais malgré tout venir vers moi en déboutonnant sa chemise, qu'est-ce qu'il fabrique ? Mon regard se posait rapidement vers sa nuque, mes yeux brillaient sur le coup.

Gabriel : je t'ai dis que sa allait.

Pourtant il me donne l'autorisation, je me retirais de la table sur le coup le regardant venir à moi me présentait son cou, je n'arrivais plus à regarder ailleurs que celui ci, je finissais par ouvrir la bouche montrant mes crocs et les enfonçait dans sa nuque, je fermais les yeux le tenant bien contre moi alors que je m'abreuvais.. Se sang, j'arriverais jamais à m'en défaire..

Bien entendus, tout le monde sentait le sang de Derek et se doutait qu'il s'agissait de moi, ce qui ennervait bien Shiro. Lucian et ZAck sentait également la même chose, enfin soit, moi je continuais de m'abreuver de lui, et je n'avais vraiment pas envie de m'arrêter, car va savoir quand sera la prochaine fois.

J'écarquillais les yeux lorsque je sentais cette chose étrange qui parcourait mon corps, son aura.. Comme la dernière fois, cette sensation, je me retirais rapidement de lui sur le coup en le regardant bien dans les yeux, comment il fait ça ? Bien sur que non je ne m'y attendais pas, il joue avec moi, alors que c'est censé être l'inverse, et maintenant j'ai une brique entre mes jambes.

Gabriel : Tu sais que c'est censé être l'inverse, moi qui joue avec toi et pas autrement.

Je le regardais bien, putain qu'est-ce que j'ai envie de lui maintenant, il m'a chauffé, avec cette aura étrange, j'ai du mal à me contrôler, j'ai envie de le plaquer contre le mur et qu'il me satisfaite, là tout de suite, mais il y a notre fils alors.. Il faut que je reste calme.

Il se fou de moi en plus, souriant de ce que j'ai entre les jambes, j'en plissais les yeux sur le coup, toi, tu me rends complètement fou Derek. Je le regardais s'en aller, je baissais les yeux vers mon entre jambe, et merde, je vais rester comme ça pendant combien de temps ? Je devrais peut être aller rejoindre Shiro pour qu'il s'occupe de moi, mais rien que d'imaginer la scène qu'il va me faire sa ne me donne pas envie. Je me posais contre la table, sa va bien finir par s'arrêter.

Derek retournait près d'eux, tout deux lui lançait un drôle de regard, évidemment ils avaient sentis ce qu'il sait passé enfin pas tout mais le fait que je me nourrisse de lui.

Lucian : Ah bon.

Sa le stressait encore plus à l'idée de les rencontrer, mais il se levait voyant Shizuka arriver vers lui. Il était surprit qu'elle saute ainsi dans ses bras, il se laissait faire regardant vers Derek se demandant ce qu'il devait faire.

Il la regardait bien ensuite alors qu'elle le regardait bien, disant qu'il était beau, il lui souriait sur le coup.

Lucian : Eeh et bien merci.

Stephan était également là, regardant vers Lucian, il lui prenait la main étant moins démonstratif.

Stephan : content de te rencontré.

Lucian : Eeh oui moi aussi.

Il ignorait malgré tout Derek. Moi j'étais entrain de tourner en rond dans la cuisine, s'est pas vrai.. ils sont là, et j'ai toujours cette brique entre mes jambes ! Derek, t'étais vraiment obligé de faire ça et de me laisser dans cet état ?!

Je fronçais les sourcils, et bien oui j'écoutais leurs conversation, et Derek qui dit à ma mère que je devais régler des problèmes de gonflements, salopard ! Je tournais ensuite le regard vers Cole qui arrivait pour voir ce que je faisais.

Il remarquait bien vite le problème que j'avais, je soupirais.

Gabriel : Oui, il m'a fait quelque chose, enfin peu importe.

Je le regardais, il m'attrapait pour m'emmener dans une autre pièce, je le regardais ensuite se mettre à genou devant moi.

Gabriel : En effet.. Elle risque de s'impatienter.

J'entre ouvrais les lèvres alors qu'il s'occupait de moi, ah sa fait du bien.. Je passais ma main derrière sa tête, serrant ses cheveux, je me mordais la lèvre pour éviter de gémir et qu'on m'entende, je m'en mordais, mais léchait mon sang, je finissais par bien serrer sa tête pour jouir

Gabriel : Merci, tu seras récompensé.

Je lui donnais un mouchoire dans ma poche pour qu'il s'essuye, je me rendais jusqu'au salon ensuite regardant du coin de l'oeil vers derek, il regardait mon entre jambe, et oui, j'ai des personnes qui me servent et me comble de se côté là, et toi Derek ? Qui te comble de se côté là hum ?

En tout cas, je compte bien me venger, je revenais ensuite vers ma mère et mon père.

Gabriel : Je savais que vous voudriez être au courant, j'espère que vous ne lui avez pas fait peur.

Je regardais vers lucian, il semble aller bien ça va.

Gabriel : Tient Ren n'est pas avec vous.

Stephan : si, il s'occupait de Myu, elle s'est endormie dans la voiture.

Ah oui, Derek, tu n'es pas au courant de ça, mes parents on enfin eu la fille qu'ils désiraient, au plus grand bonheur de Ren, ayant sa fiancée à présent. Il arrivait avec elle, la tenant dans ses bras.

Ren : Elle est toujours si innocente.

Il tournait le regard vers Lucian ensuite.

Ren : Il te ressemble comme deux gouttes d'eau Gabriel.

Gabriel : En effet.

Je levais les yeux, Shiro est entrain de s'ennerver, je l'entend..

Gabriel :Je reviens quelques instants.

J'utilisais ma rapidité pour le retrouver, fermant la porte derrière moi, je plissais les yeux voyant l'état du lit.

Gabriel : Tu t'ais encore mis dans tout tes états, pourquoi ?

Evidemment encore Derek.

Gabriel : Je n'ai bus qu'un peu de son sang, j'ai tenté de résister, mais il semblait y tenir.

Je m'approchais de lui, l'attrapant contre moi.

Gabriel : Tu n'as pas à t'en faire, il ne pourra jamais te remplacer.

Je dis ça, mais je n'arrête pas de penser à lui, à son sang, et au fait que j'aimerais couché avec lui. ET puis, il sait bien que d'autres hommes ici qui me servent me donne du plaisir autre que lui non ? Alors je ne vois pas ce que sa change que derek en fasse partie.

Gabriel : Regarde moi.

J'attrapais son menton pour qu'i me regarde bien.

Gabriel : Tu es à moi Shiro, et lorsqu'ils seront tous partis, je veux qu'on soit rien que tout les deux ici dans cette chambre, et que tu me donne satisfaction.

Je l'embrassais, glissant bien ma langue contre la sienne, je posais ensuite mes lèvres contre sa nuque l'embrassant et le mordant, j'ouvrais les yeux, son sang n'est pas aussi.. bon que celui de DErek, je ressens encore ce gout fade, que j'ai eu pendant des mois, sa va recommencer.

Je me retirais de lui, passant mes doigts contre mes lèvres, tout en le regardant du  coin de l'oeil.

Gabriel : Bien, maintenant calme toi, tu peux me rejoindre si tu ne montre aucune agressivité à son égars, et si c'est le cas, je te punirais.

Je m'en allais, retournant au salon, ils étaient tous entrain de boire un verre, Lucian avait finis son verre que je lui avais servis. Ils étaient tous assis dans le divan, Ren tenant toujours Myu dans ses bras entrain de dormir, il ne la quitte pratiquement plus, désirant la protéger.

Ren : Alors, "neveu". Tu as une petite amie ?

Lucian se sentait mal à l'aise de cette question.

Lucian : Et bien.. non.

Ren : A moins que se soit les hommes qui t'attires, après tout tu ressembles tellement à Gabriel que tu dois tenir également ça de lui.

Je le fusillais du regard, mais regardait ensuite vers Lucian, il en était encore plus mal à l'aise.

Lucian : Non pas du tout !

Il est sur le défensive on dirait.

Ren : Tu n'as pas à avoir honte tu sais, on a finis par avoir l'habitude avec ton père, en tout cas, lui ne s'est jamais gêné pour montrer sa vrai nature.

Il en détournait le regard, toujours aussi gêné.

Gabriel : Tu vois pas qu'il n'a pas envie de parler de ça.

Il levait les mains.

Ren : Désolé, désolé, alors parlons d'autre chose.

Myu : Hum.. on est arrivé grand frère ?

Elle se redressait frottant ses yeux, il caressait son visage.

Ren : Oui, désolé si on t'a réveillé.

Elle se tournait pour tous nous regarder.

Myu : Je sens une bonne odeur.

Elle sautait des jambes de Ren pour aller près de DErek et Lucian pour les reniflé, elle les pointait du doigt regardant vers notre mère.

MYu :Maman, ils sentent bon, je peux les mordre ?

Gabriel : Non Myu, tu ne peux pas.

Elle croisait les bras boudant.

Myu : Pourquoi je peux jamais.

Je soupirais.

Lucian : Elle est trop mignonne.

Myu : Mon futur fiancé c'est mon grand frère, alors tu peux pas me dire ça.

Lucian : Je voulais juste me montré gentil.

Myu : Bah j'aime pas les gens gentils.

Elle lui passait la langue, il en clignait des yeux, alors qu'elle repartait près de Ren, elle s'asseyait à côté de lui.

Myu : Fais moi des chatouilles.

Il obéissait bien sagement, lui chatouillant dans le dos.

Lucian : Alors, vous épousez entre.. frère et soeurs ?

Il était choqué d'apprendre ça.

Stephan : En effet, entre sang pur nous faisons cela, pour préserver notre ligné, c'est difficile à comprendre pour des personnes ne vivant pas nos coutûmes.

Il tournait le regard vers moi.

Lucian : Si vous avez une deuxième filles, alors...

Stephan : Elle sera pour Gabriel, s'il le désire.

Il détournait le regard trouvant cela dégoûtant.

Lucian : Je vais au toilette, je reviens.

Il se levait pour s'éloigner une peu et être seul, il se rendait jusqu'à la grande salle de bain du bas, s'aspergeant le visage d'eau. Je regardais Derek qui partait le rejoindre, je détournais le regard regardant vers mes parents.

Gabriel : Vous auriez pu éviter qu'il l'apprenne de cette façon.

Stephan : On ne va pas cacher ce qu'on est Gabriel.

Je regardais Ren et Myu. Lucian lui se tournait voyant Derek entrer.

Lucian : Désolé, mais, je pouvais pas rester, je trouve ça.. pas normal qu'on puisse faire ça entre frère et soeur, elle n'a que cinq ans, c'est..

Il se retournait sur le coup.

Lucian : Comment on peut en arriver là, juste pour préserver une lignée, c'est ridicule. Je pense pas que j'arriverais à comprendre un jour cette famille, ils sont trop différents de nous.. Même s'ils semble très sympathique, surtout Shizuka.

Il lui souriait à travers le miroir.

Lucian : Je vais bien, c'est juste.. Qu'il me faut un temps d'adaptation, mais je dois avouer que.. J'ai envie de rentrer à la maison, mais j'ai également envie de connaître plus Gabriel et..

Il soupirait.

Lucian : Je pensais pas que se serait aussi dure..




[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1372
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Du nouveau, encore!   Ven 22 Jan - 23:43

Depuis que ce Cole est partit chercher Gabriel dans la cuisine aucun des deux ne reviens, je tourne la tête regardant de temps à autre. Gabriel fini par revenir mon premier regard se posait sur son pantalon, il a plus rien. Je relevais les yeux, il me regard avec son petit sourire. Cole revenait lui aussi mettant un mouchoir dans sa poche, je vois...

Shizuka: et bien Gabriel! tu en met du temps pour venir saluer tes parents! et puis pourquoi on l'aurait fait peur hum?

Zack se penchait un peu sur le côté afin de chuchotté à l'oreille de Lucian.

Zack: moi elle me fait flipper.

Ayant entendu elle fusillait aussi tôt zack du regard, lui regardait vite dans une autre direction faisant mine de rien. Je regardais Gabriel endentant parler d'une Myu, tu es une soeur maintenant? je peux pas lui en vouloir de ne pas m'avoir prévenu évidemment, je les voyait arriver. Ren doit être satisfait d'avoir une soeur, c'est ce qu'il reprochait à Gabriel..de ne pas en être une. J'ai pas parler cette histoire de fiançailles entre frère et soeur chez les vampires à Lucian. Je pensais pas avoir besoin de le faire, j'aurais du aborder le sujet.

Shizuka: Myu s'endort toujours dans les bras de son frère, on dirait un petit ange.

elle me regardait sur le coup.

Shizuka: un vrai ange.


Je levais les yeux, ouais un ange avec des crocs prêt à te bouffer à la première occasion. Gabriel se levait soudainement pour disparaître, ou est ce qu'il va comme ça? voir son sale loup de compagnie? oui j'avais vu juste et il a fait une belle pagaille avec le lit. Toutes les barres sont piler et les draps déchirer.

Shiro: Gabriel...je me suis dis qu'il était préférable de m'en prendre au lit plutôt que ton archange non?

il détournait le regard lançant l'oreiller plus loin.

Shiro: pourquoi? en plus tu te moque de moi, je pensais que c'était terminé cette histoire avec Derek. 

il ricanait mais de loin parce que sa le fait rire.

Shiro: c'est Derek qu'il semblait y tenir? ou il sais servis de toi pour te manipulé? il a compris ta faiblesse et toi tu rendre dans son jeu.  

Gabriel l'attrapait contre lui, malgré tout Shiro gardait la tête tourner toujours en colère contre lui.


Shiro: ah oui? tu es certain que c'est pas déjà le cas? tu m'as déjà fais comprendre que j'étais pas à sa hauteur il a quelque année. Il aurait mieux fait de regarder dans son trou!

Gabriel lui attrapait le menton pour l'obliger à le regarder.

Shiro: on peut plus rien faire dans ce lit, je l'ai bousillé.

Shiro glissait ses mains dans les cheveux de Gabriel se laissant embrasser, puis ensuite mordre à sa nuque. Il tournait le regard vers lui, sa ne durait pas assez longtemps qu'il le désirait. Shiro devinait que son sang devait être fade à côté du miens. C'est Gabriel lui même qui l'avait avoué lorsqu'il était obligé de ce passé de sang en mon absence.

Shiro: il ne t'attirera que des ennuies, une fois de plus.

Il soupirait posant sa mains sur son visage.

Shiro: sa sera difficile, mais je tenterais de pas montrer les crocs.

Gabriel retournait au salon, Shiro attendait quelque instant avant de ce décider à faire de même. Nos regard se croisaient, Shiro était le premier à détourner le regard dans une autre direction. Gabriel a surement du avoir une discutions avec lui, j'ai pas envie d'avoir de problème ave ce chien. Je suis pas venu jusqu'ici pour me bagarrer mais pour mon fils. Qui est de plus en plus mal à l'aise avec les questions de Ren.

Je compte bien laisser mon fils libre cours à ses choix, de toute façon il devrait avoir le même pouvoir que moi. Lui aussi possède des ailes d'archange alors je suppose qu'il finira par avoir un enfant et peut importe le sexe de la personne. La gamine se réveille, quelque chose me dit qu'elle a été aussi pourri gaté. comme toute cette famille quand on y pense, elle s'approche de nous pour nous reniflé..j'en reviens pas.

Shizuka: oh, je suis désolé ma pucinette mais...

Gabriel était le premier à répondre, presque à bouffer sa soeur pour pas qu'on nous touche.

Shizuka: sois gentil avec ta soeur Gabriel! écoute ma belle, Lucian fait partie de la famille on peut pas le mordre comme ça juste par envie et l'autre c'est...

elle me regardait me dévisageant.

Shizuka: on ne sais pas ou il a traîné.

Je levais les yeux une fois de plus, décidément elle ne m'aime pas beaucoup celle la. Mais voilà ce que je craignais et sortit de la bouche d'une gamine en plus. La tête que fait Lucian, c'est ma faute j'aurais du le préparer à ça.

Shizuka: Myu, on doit être polie avec les membres de sa famille! je te l'ai déjà dis! Même si la différence d'age est important, Lucian est ton neveu. 

Shizuka me regardait surement étonné que j'ai pas parler de ça plus tôt avec Lucian.

Shizuka: tiens, ton père ne ta pas parler de ça? étonnant. C'est la vérité Lucian, Stephan et moi nous sommes frère et soeur. Chez les vampires de notre rend, c'est tout à fait naturel et...

elle le regardait se lever pour changer de pièce, je me levais à mon tour.

Zack: où tu va Derek?

Derek: ne t'en fais pas je fais vite.

Il baissait les oreilles n'ayant pas envie de rester seul avec tous ses vampire. 

Zack: revenez...

il sent tous les regard sur lui, oui je me doute qu'il doit avoir l'impression d'être un agneau parmis les loups. Je toquais avant d'entrer dans la salle de bain, Lucian est dans tous ses états..c'et ma faute.

Derek: excuse moi, j'aurais du te parler de ça avant mais j'ai jamais su comment aborder le sujet. Pour toi c'est quelque chose de absurde, j'ai ressentis la même chose la première fois. Je t'ai élevé comme un humain, pensé comme un humain. Le problème c'est que ton père et sa famille n'en sont pas, c'est quelque chose d'aussi normal que de...manger, respirer. 

je posais ma main sur son épaule.

Derek: on peut rentrer à la maison, tu as déjà fais un grand pat aujourd'hui. Peut être que, exceptionnellement..je pourrais invité ton père à la maison. En prenant toute les précautions possible bien sûr, il aura personne d'autre que lui. Je sais qu'on avait déjà discuté de ça et que j'ai refuser mais...j'ai réfléchis et peut être que sa t'aiderais d'être dans un environnement plus familier.

je lui souriais passant ma main dans ses cheveux pour le décoiffé.

Derek: aller viens, je crois que zack doit être mort de trouille la bas. Et franchement, moi Shizuka n'est pas gentille avec tous le monde. Je me souviens la dernière fois elle m'a torturer du regard, avec son pouvoir...c'était horrible.

On retournait au salon, je souriais voyant la tête de Zack dépasser du canapé désespéré de nous voir revenir. Il prenait vite sourire balançant sa queue dans tous les sens, je passais ma main sur sa tête au passage.

Derek: on s'en va.

Shizuka: comment "on s'en va"? tu veux déjà emmener mon petit fils loin de moi!?


Derek: "mon fils" a envie de rentrer et donc on va rentrer.

Je marchais vers Gabriel me penchant un peu vers lui glissant un bout de papier dans sa main avec notre adresse.

Derek: sois discret, pas de voiture voyante, enfin tous ce qu'il pourrait attirer l'attention et surtout, viens seul.

je me redressais regardant vers Lucian.

Derek: on y va.

Zack était le premier devant la porte, je lançais un regard vers Gabriel avant de sortir.

Zack: j'ai cru mourir la dedans! tous ses regard de vampire sur moi, brrr.


Derek: tu préférais le regard de Shiro?

Zack: lui c'est le pire, en tous cas je suis bien content de plsu voir de vampire pour aujourd'hui.

Derek: j'ai invité Gabriel à venir.

Zack: quoi? je croyais que...quand?

Derek: je sais pas, c'est pas certain non plus qu'il vienne. 

Zack: et si il est suivis? qu'un autre démon géant vienne pour vous capturer? on a tous fais pour éviter ça Derek.

je m'arrêtais pour le regarder.

Derek: je sais Zack, mais il reste le père de Lucian.

Zack: oui bien sûr.

Il baissait les yeux sur le coup.

Derek: aller n'en parlons plus, rentrons.

il regardait vers Lucian marchant à ses côtés.

Zack: désolé, ce n'est pas que je veux pas que tu vois ton père, mais..enfin je suis pas vraiment à l'aise avec tous ses vampires. En tous cas ne me laisse plus seul avec eux comme tu l'as fais, j'ai cru être abandonné.

Derek: abandonné? zack, tu as été seul même pas trois minute.

zack: j'ai ressentis une éternité moi.

on arrivait à maison, Zack reprenait ses marques. Il se sent plus en sécurité et voyage déjà dans toute la cuisine pour préparer à manger. Je tournais le regard vers la fenêtre ayant l'impression d'avoir vu quelque chose. Gabriel est déjà la? je sortais regardant autour de moi, non je vois par personne, surement une bestiole ou autre. Mais à mes pied je trouvais cette plume, la tournant un peu au soleil..elle a un reflet rouge étrange, vraiment pas d'un oiseau du coin. Je rentrais vite toujours avec cette plume en main.

Zack: tu préfère quoi Derek? nouille curri ou..qu'est ce que sais?

Derek: j'ai trouvé ça devant la maison.

Zack: c'est qu'une plume.

Derek: et bien regarde cette plume de plus prêt.

il la prenait déjà avec la lumière de la maison, Zack repérait cette lueur rouge.

Zack: elle est imprégné de magie, comme les tiennes.

Derek: oui et ni moi, ni Lucian avons cette couleur.

Zack: un autre archange?

Derek: je sais pas.

Je regardais encore par la fenêtre sur le coup.

Derek: autant rester prudent, mais curie ça me va.

Zack: d'accord!

je vois les buissons qui bouge, je sortais discretement avant de sortir mes ailes et fonçait dans cette direction. J'arrêtais les plumes de mes ailes à queqlues centimètre de son visage, oui je le menace de mes ailes! mais je les ai fais durcir et son coupante comme des rasoir.

derek: Gabriel?

Je me décalais, il est déjà venu? 

Derek: tu es venu seul? ta mère ta pas suivis j'espère? ou ton petit toutou.

Je le poussais vite pour qu'il rentre, c'est quoi cette capuche sur ta tête? c'est ça que tu as trouvé pour être discret?

Derek: je pensais pas que tu viendrais aujourd'hui, est ce que je te manquais déjà? attention, tu n'as plus de serviteur pour te satisfaire maintenant.

Mon fils arrivait alors j'arrêtais avec mes petite vannes. 

Derek: oui c'est qu'une petite fermette, mais prendre trop grand aurait attirer trop l'attention. c'est assez grand pour nous trois, on est bien ici c'est tout ce qu'il compte.

Zack: je dois faire un peu plus de curie?

Derek: mais je crois pourtant que Gabriel à déjà bien manger.

Il me fusille du regard, j'en souriais sur le coup.

Derek: oui fais en un peu plus zack.

Je sais que tu n'es as content de le voir ici zack, mais tu ne boute jamais longtemps.

Derek: ta mère ne m'a pas trop insulté quand on est partit? hum ok, c'était une question idiote.

Je me levais brusquement voyant un homme allonger sur le canapé, jouant avec cette plume que j'avais trouvé. Comment il sait retrouver la? il a quelque seconde il avait personne.

Derek: qui êtes vous?

Gabriel a été suivis?

Lucifer: puisque c'était une réunion familial, je me suis dis...pourquoi ne pas en faire autant? alors me voilà.

Il est habiller d'une façon étrange, que avec une tunique noir. Je regardais ses yeux, ils sont jaunes..identique aux miens.

Lucifer: je m’appelle Lucifer, est ce que ce nom t'es familier Derek?

oui, shizuka et zankou l'ont prononcer prétendant que j'étais l'un de ses descendant.

Lucifer: alors ce qu'on ta dit est juste, tu es bien l'un de mes descendants Derek et plus précisément mon fils.

Il lis dans mon esprit.

Lucifer: bien sûr, tu possède également ce don non? à moins que tu l'es pas assez travailler.


Derek: qu'est ce que vous voulez?

il posait son doigt sur son front souriant.

Lucifer: tu ne vois pas? non? tu manque d'entrainement Derek. Tu es mon fils, quel raison j'aurais à venir te rendre visite? j'ai mis beaucoup de temps à te retrouver, tu es doué pour te cacher.


Derek: et pourquoi maintenant?

Lucifer: comme je l'ai dis, tu es doué pour te cacher. On ta enlevé à moi alors que tu étais encore qu'un bébé, surement mon compagnon d'époque...il avait peur que je fasse de toi un archange digne de ce nom.

il regardait vers Lucian se levant pour tourner autour.

Lucifer: ton fils? croisé avec un vampire de sang pur, pourquoi pas. 

j'avançais rapidement éloignant lucian de cet homme.

Lucifer: tu me fais pas confiance Derek, je comprend après tous on ne se connait pas. Tu pourrais me laisser un peu de temps, je ressent une bonne odeur peut être que je pourrais m'invité.

derek: j'ai jamais eu besoin de vous et c'est pas aujourd'hui que sa changera.

Lucifer: voyons Derek, j'ai eu du mal à convaincre Tsukune de m'envoyer ici. Il est très attaché à moi et mon absence doit déjà lui manquer. J'aurais peut être pas deux fois cette chance, allons revenez avec moi en enfer on va pouvoir discuté tranquillement.

Il tendait la main vers nous, je me reculais tenant bien mon fils derrière moi.

Derek: aller au diable.

Lucifer: et bien oui, comme je l'ai dis il m'attend impatiemment.

Je fronçais les sourcils n'y comprend rien à ses histoires.

Lucifer: voilà j'ai déjà perdu trop de temps, il me réclame. J'espère vite nous retrouver mon garçon.

Il disparu dans les ombres, j'étais très tendu. Je me suis toujours demander à quoi pouvoir ressembler mes parents et voilà que je rencontre mon père. 

Zack: c'est prêt!

il nous regardait bêtement tenant sa casserole.

Zack: et bien qu'est ce qui se passe?


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1591
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 26
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Du nouveau, encore!   Sam 23 Jan - 22:37

bon j'ai vraiment du affaire à une crise de jalousie de la part de Shiro, il sait pourtant que je n'aime pas qu'on me dise quoi faire, mais il est le seul qui passe pratiquement toute ses nuits avec moi, et que j'ai cette réel complicité, j'arrive à tout lui dire, je peux comprendre qu'il puisse s'être attaché à moi, enfin non, je me comporte comme une ordure, alors je ne vois pas pourquoi il m'apprécie autant enfin soit, peut être qu'il est tombé amoureux de moi ? Et moi est-ce que je ressens quelque chose pour lui ? Je préférais ne pas me poser des questions, se genre de sentiments va juste me compliqué les choses et rien de plus.

Je m'étais donc installé à nouveau dans le fauteuil, après que Lucian a découvert notre petit secret familial, il est directement partis, sans doute choqué, trouvant cela dégoûtant. Pour moi, c'est tout à fait normal, mais pour les autres qui n'ont pas l'habitude de ça, ils peuvent voir ça d'une autre façon que nous.

Myu : Pourquoi il est partis ?

Ren posant un baisé sur sa tête.

Ren : Se n'est rien.

Je détournais le regard, qu'est-ce que Derek est entrain de lui dire ? Si il aurait vit avec moi, il aurait été habitué à tout ça, à cette vie de vampire, je lui aurais offert tout ce qu'il désire, lui aurait donné ses propres esclaves, maintenant, j'ai l'impression qu'on est trop différent pour qu'il puisse me comprendre, mais ce qui est fait, est fait et on ne peut pas changé ça, c'était la meilleur décision que j'ai pu prendre, pour le préserver de tout ça, et qu'il ne soit pas en dangers ici.

Ils ont laissé Zack seul avec nous, je le regardais du coin de l'oeil, il est tout blanc, en mode panique d'être avec nous. J'ai presque pitié pour lui, j'en soupirais tout en attrapant mon verre, en réalité tout sa m'ennuie, cette routine que j'ai, cette vie, ses jours se ressemble à chaque fois, j'ai besoin de changement.

Lucian était toujours dans la salle de bain, regardant vers Derek.

Lucian : Je ne comprend pas comment ils peuvent trouver ça normal de.. Faire ça entre frère et soeur, c'est.. dégoûtant, c'est contre nature.

Il détournait le regard.

Lucian : Je n'arriverais jamais à les comprendre, on es trop différent d'eux.

Il revenait vers lui alors qu'il posait sa main sur son épaule. Il souriait de ce qu'il lui disait.

Lucian : Oui, j'aimerais bien rentré, tu penses qu'il voudra bien passer à la maison ?

Il fermait les yeux vu qu'il le décoiffait, il en passait sa main sur sa tête pour remettre ses cheveux comme il faut, tout en le regardant.

Lucian : c'est vrai, il va m'en vouloir de l'avoir délaissé comme ça. Ah bon ? Elle semblait gentille pourtant.


Ils repartaient au salon, tournant le regard vers Zack qui était soulagé de les voir revenir. Moi je posais mon verre lorsqu'ils disaient qu'ils s'en allaient. Quoi déjà ? Pourquoi ?! Ils viennent à peine de venir, sa m'agace oui, je n'ai pas envie de les laisser partir, je détournais le regard.

Lucian : Je suis désolé, je reviendrais sans doute, mais autant faire les choses.. petit à petit.

Il les regardait bien.

Lucian : Je suis content de vous avoir rencontré.

Stephan : Nous aussi Lucian, si tu as besoin de nous, en quoi que se soit, nous sommes là.

Lucian : Merci.

Moi je levais les yeux vers Derek qui se penchait vers moi. Il me donnait un bout de papier avec leurs adresses. Il m'invite chez eux ? Je l'écoutais bien et le regardait s'en aller, glissant le bout de papier dans ma poche discrètement, Ren me regardait du coin de l'oeil à cette instant, moi je faisais mine de rien.

Derek partait ensuite avec Lucian et Zack qui semblait ravis de partir d'ici. Je me levais une fois qu'ils étaient partis.

Ren : Où vas-tu ?

Gabriel : Ils sont partis, vous pouvez donc rentrer chez vous.

Je m'en allais les laissant là. Bien entendu Shiro me suis, comment je vais faire pour partir s'il me suis partout, je me rendais jusqu'à ma chambre, ah oui.. Mon lit est complètement détruit, j'en soupirais, et allait jusqu'à mon armoire attrapant un sweet avec une capuche, je l'enfilais tout en regardant vers Shiro.

Gabriel : J'ai besoin d'un nouveau lit, alors prend Cole avec toi, et rend toi dans un magasin pour m'en acheter un nouveau. C'est toi qui la détruit, alors répare tes bêtises, je veux le lit le plus chère qui soit.

Je lui donnais ma carte banque, tout en m'approchant de lui pour l'embrasser.

Gabriel : Moi, je vais faire mes propres courses.

Je me décalais de lui.

Gabriel : Arrête de paniquer, comme ci j'allais rejoindre Derek en douce, alors à se soir.

J'utilisais ma rapidité pour vite m'éloigner de lui, sinon je sens qu'il me laissera pas partir, et fera sa petite crise encore une fois. Je préférais ne pas prendre de voiture et juste me rendre jusque là à pied, enfin avec ma rapidité vampirique bien entendus, et je cachais mon visage sous une capuche pour éviter de me faire repérer.

Eux étaient déjà tous rentré depuis un moment, moi j'arrivais seulement, Derek avait vu quelqu'un, se n'était pas moi, j'étais arrivé juste après, mais il avoir trouvé cette plume qui n'était pas commun. Je regardais le papier avec l'adresse et ensuite vers cette maison, c'est en plein million de nul part, dans des campagnes, ils vivent vriament ici ? Avec tout l'argent que je leurs ais donné, ils auraient pu trouver un château, j'en soupirais, c'est vrai que sa n'aurait pas été très discret de prendre se genre de demeure.

JE remettais mon papier dans ma poche, maintenant que je suis là, pourquoi je ne rentre pas ? J'ai du mal à y aller, je n'ai pas fait tout se chemin pour rien quand même. J'écarquillais ensuite les yeux vu que Derek arrivait comme une furie sur moi, me menaçant de ses ailes, je le regardais bien sur le coup.

Gabriel : Non je suis venus seul, alors tu me fais rentré, où je dois continuer de rester ici ?

Il me faisait entré, je retirais ma capuche sur la tête, j'en souriais de ce qu'il me disait.

Gabriel : JE trouverais quelqu'un d'autre pour me satisfaire dans ce cas.

Je parlais bien de lui évidemment. Je me taisais voyant Lucian arrivé, il me regardait bien, je tournais ensuite le regard vers Derek.

Gabriel : Alors c'est ici que vous vivez.

Je l'écoutais, regardant cette maison.

Gabriel  :Hum oui c'est le principal, personne ne penserait à venir ici.

Sa sent bon, Zack qui prépare le souper je suppose. Je regardais du coin de l'oeil vers Derek qui m'envoyer des piques, hum pas assez, si je pouvais je m'abreuverais encore de ton sang et tu le sais, je ne disais rien malgré tout.

Lorsqu'il me posait cette question à propos de ma mère, j'en ricanais, evidemment qu'elle t'a insulté, elle n'était même pas contente du tout, elle désirait encore voir beaucoup plus Lucian.

Gabriel : Elle s'en remettra.

Je tournais moi aussi mon regard vers cette homme dans le fauteuil, qui est-ce ? Derek ne semble pas le connaître, j'en fronçais les sourcils sur le coup, une menace pour Lucian ? J'étais déjà prêt à utilisé mes pouvoirs contre lui. Lucian se mettait bien prêt de nous, lui aussi prêt à se défendre s'il le fallait.

J'écarquillais les yeux lorsqu'il se présentait, Lucifer ? C'est le descendant de Derek à ce que ma mère a dit. C'est encore plus choquant qu'on ne le pensait, en réalité, Derek est carrément son fils. Lucian tournait le regard vers Derek à cette instant, ignorant tout ça. Pourquoi il est venu jusqu'à lui ? Qu'est-ce qu'il lui veut au juste ? D'ailleurs Derek lui posait la question.

Alors il le recherche depuis tout ce temps, Lucian restait en retrait, mais Lucifer le repérait lui aussi. Derek le dégageait donc de lui, pour le protéger. Il a eu du mal à convaincre Tsukune de venir ici ? Qui est-ce ?

Gabriel : Ne le suivez surtout pas.

Derek de toute façon n'avait pas besoin de mon conseil, il n'acceptait pas de le suivre, ni Lucian. Aux Enfers, il vit vraiment là-bas ? Le diable ? Je ne pensais pas que sa irait jusque là, j'ignorais qu'il pouvait exister. Il devait s'en aller, temps mieux, se type ne me rassurait pas du tout, il finissait par se téléporter.

On tournait le regard vers Zack qui arrivait avec la casserole ne se doutant pas de cette rencontre qu'on a eu.

Lucian : Il va revenir..

Gabriel : Oui surement, il faut que vous changer de cachette.

Lucian détournait le regard, car il aimait cette endroit, il regardait ensuite vers Zack.

Lucian : On a eu le de la visite, de.. Lucifer.

Il semble paniqué, j'attrapais sa casserole pour éviter qu'il ne la fasse tomber.

Gabriel : Pas de panique, tout se passera bien.

Je posais la casserole sur la table, je dis ça, mais je ne fais pas le poids contre cette homme.

Gabriel : Préparez vos affaires, vous devez partir.

Lucian : Oui.. Mais pour aller où ? Se cacher encore, pour ensuite qu'il nous retrouve et refaire ça à chaque fois ?

Gabriel : Veut mieux ça qu'il vous emmène.

Il partait jusqu'à sa chambre pour ranger ses affaires, je tournais le regard vers Derek, j'ignorais qu'il le recherchait. Mais Zankou nous avait prévenu, ils ne seront jamais à l'abris de rien.

Gabriel : Peut être que rester chez Zankou était plus judicieux.

Je le regardais.

Gabriel : Pas seulement Lucian mais toi avec, c'est un démon puissant, sans doute aussi ancien que Lucifer, alors il aurait pu vous protéger de lui au cas où. Je pense qu'il faudrait lui rendre une petite visite, que vous viviez chez lui, sans pour autant lui appartenir, vous êtes deux contre lui, vous êtes plus puissant que lui à présent.

il ne semble pas aimé cette idée.

Gabriel : A moins que tu ais une autre idée ? Moi non en tout cas, et puis, Kerrigan sera là pour l'arrêter s'il a de mauvaise intention.

Lucian arrivait avec sa valise, il avait également fait celle de Zack et de Derek, il avait utilisé sa rapidité vampirique pour aller plus vite, craignant qu'il revienne trop rapidement.

Lucian : Alors on va aller où ?

Je tournais le regard vers Derek, il semble avoir finis par se dire que mon plan n'était pas si bête..

Lucian : Zankou.. Se n'est pas l'homme qui vous a forcé à m'avoir.. ? Pourquoi allé là-bas, je ne comprend pas.

Gabriel : Il arrivera à vous protéger de Lucifier, j'espère qu'il est aussi puissant que lui, car peu importe où vous tenterez de vous cacher, il vous retrouvera alors.. Je n'ai pas vraiment d'autre plan que celui là.

Il détournait le regard, et regardait ensuite vers Derek, attrapant sa main et celle de Zack.

Lucian : Tant que nous sommes ensemble, c'est tout ce qu'il compte, peu importe où nous sommes.


Gabriel : Bien alors nous sommes d'accord, alors rendre visite à Zankou, je me demande s'il a tué sans le vouloir Kerrigan encore une fois.

Lucian : J'espère qu'il ne nous fera pas la même chose.

Gabriel : Ne t'en fais pas, vous êtes trop précieux pour être tué.

On se rendait donc jusque là, j'espère que mon idée n'était pas idiote, j'ai des doutes, mais je n'avais pas vraiment d'autre idée que celle là.. On se trouvait devant la porte, c'était Kerrigan qui nous ouvrait surprise de nous revoir.

Kerrigan : Pourquoi être venu ?


Gabriel : On peut rentrer ?

Elle regardait à l'intérieur.

Kerrigan  : Oui rentrez, mais je vous préviens, il est de mauvais humeur.

Gabriel : Est-ce qu'il a déjà été de bonne humeur ?

Bon je me tais, veut mieux que j'évite de l'énnerver, on entrait donc.

Kerrigan : Zankou nous avons de la visite.

Teijo : PAPAAAAA, Raynor m'a tiré les cheveux ! "

Il pleurait et courrait dans les bras de Kerrigan.

Kerrigan : Teijo calme toi, dit moi ce qu'il s'est passé ?

Teijo : J'étais entrain.. DE jouer avec mes pouvoirs, et il m'a dit que j'étais une fillette, que j'étais nul et il m'a tiré sur mes cheveux, sa fait mal..

Ils doivent avoir le même âge que Myu plus ou moins, ils ont réussis à avoir des enfants ? Je comprend pourquoi il doit être de mauvais humeur, les cris et tout le reste, lui qui n'est pas patient. Elle a donc eu des jumeaux, un avec un côté bienveillant en lui et l'autre tout le contraire.

Il tournait le regard vers nous, frottant ses larmes n'aimant pas qu'on le voit dans cet état.

Lucian : Bonjour, moi c'est Lucian, ne t'en fais pas pour ton frère, il ne doit pas faire sa méchamment.


Teijo : Si, il m'insulte tout le temps.

On regardait ensuite Zankou arrivait, toujours les sourcils froncé bah tient, il semble surprit de nous voir ici. Lucian restait près de Zack qui semblait avoir peur, pas étonnant. Je laissais Derek lui expliquer la situation.



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1372
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Du nouveau, encore!   Dim 24 Jan - 23:46

Voilà bien une phrase que je craignais entendre un jour, partir de cette maison. Je la regardais sur le coup, j'ai plein de bon souvenir ici. j'ai élevé mon fils dans cette maison, j'ai vraiment pas envie de l'abandonné. Lucian partait déjà faire ses bagages, je lui avais déjà parler de ce risque. Il sais en quoi s'en tenir, il semble déjà parer à cette éventualité alors que moi je le suis beaucoup moins.

Derek: comment ça rester chez zankou? tu aurais préféré que c'est lui qui élève Lucian?

Non c'est pas ça, il veut que nous on s'y rende? mais il est complètement fou! d'un côté, il a peut être pas tord. 

Derek: je suis pas emballer à cette idée, ce type reste un démon et va savoir ce qu'il compte faire de nous Gabriel.

Non j'ai vraiment pas d'autre idée, Gabriel n'était déjà pas à la hauteur de zankou alors ce cacher chez lui ne servirait à rien contre Lucifer. 

Derek: très bien, tu as gagné. 

Lucian revenait déjà avec les bagages.

Derek: nous allons...nous abritez chez Zankou.

Je lui ai déjà parler de lui, j'avais pas l'intention de lui cacher quoi que ce soit. 

Derek: oui c'set bien lui Lucian, mais pour l'instant on a pas d'autre choix. 

Lucian arrive toujours à voir le bon côté des choses, je lui ai appris à motivé quel que soit la situation. j'en souriais serrant sa main, je suis très fier de mon fils. 
On était donc partit, Gabriel nous accompagnait peut être qu'il s'inquiète pour nous. Il ne va pas le dire ouvertement bien sûr, mais il aurait très bien pu rentrer chez lui afin d'éviter tous problème et il ne l'a pas fais.

Ce manoir est aussi lugubre que dans mes souvenirs, c'est kerrigan qui nous ouvrait. Heureusement on a un peu plus de chance d'entrer avec elle que si c'était zankou. Monsieur le démon est de mauvais humeur? il a que moi qui n'est pas étonné à ce sujet? A peine rentré à l'intérieur et on entendait un cris d'enfant. Est ce que..ils ont eu tous deux un fils? non deux fils, sa valait la peine qu'on me force a en avoir un. Bien que je regrette rien, je souriais tournant le regard vers Lucian.


Raynor: il raconte n'importe quoi!

l'autre arrivait les bras croiser, c'est vraiment le yin et le yang c'est deux la.

Raynor: et puis de toute façon c'est vrai, les cheveux blanc c'est pour les filles ou les vieux! et il n'arrive même pas à faire l'évité quelque chose de plus lourd qu'une plume! moi si! alors il est nul.

Oula, zankou arrivait et oui..il semble de mauvais humeur comme toute les fois que j'ai rencontré d'ailleurs.

Zankou: raynor! fais encore une fois hurler ton frère et attend toi à ne plus t'asseoir pendant deux semaines!

il levait les yeux vers Kerrigan.

Zankou: bon très bien, juste une semaine!

Raynor: pff! c'est pas juste!

Zankou: va dans ta chambre réfléchir à tes conneries! et que je sent pas que tu utilise ta magie compris?

il courrait avant de recevoir un coup de pied au fesse, enfin il faisait attention à nous..jusque ou il peut descendre ses deux sourcils?

Zankou: qu'est ce que vous faites la? comme vous voyez j'ai déjà deux bambins et franchement non merci pour un troisième!

Derek: on est pas venu pour ça, j'ai eu la visite de mon père tout à l'heure.

bon quand il sais plus froncer d'avantage ses sourcils, il retrousse le nez.

Zankou: suivez moi et toi Teiji, arrête de pleurer quand ton frère t'ennuie! tu n'es pas une fillette.

il nous emmenait au salon, est ce que toute les pièces sont aussi sombre? 

Zankou: qu'est ce qu'il te voulait?

Derek: nous emmenez.

Zankou: ta refusé hein? tu sais qu'il lachera pas l'affaire?

Derek: c'est pour ça qu'on est la.

Zankou: tu attend à ce que je te protège? qu'est ce que j'y gagnerais? à part un conflit avec lucifer?

Derek: et qu'est ce que tu aimerais?

Il regardait vers kerrigan comme pour chercher les bon mot pour pas ce faire gronder.

Zankou: deux archanges à mon service serait une bonne affaire et un vampire en prime. 

je détournais le regard, je me doutais que sa n'allait pas être gratuit.

Zankou: pour protéger ma femme et mes fils, j'ai moi même des ennemis et lucifer en fait partit.

Derek: comment vous le connaissez?

il marchait un peu dans la pièce avant de ce décider à s'asseoir à son tour.

Zankou: est ce que vous connaissez l'histoire des trois déchut? Hadès, lucifer et satan? la vrai histoire.

Derek: qui me l'aurait appris? les écureuils?


Zankou: je reconnais bien l'humour tordu de lucifer, maintenant silence quand je raconte!

Kerrigan écoutait elle aussi, bien qu'elle doit surement être au courant. Teijo s'asseyait devant lui semblant passionner d'histoire.

Zankou: il existe trois dieux primaires, Hadès, Zeus et Poséidon. L'un d'eux était soif de pouvoir et a voulu renverser zeus pour prendre le contrôle du monde. Hadès avait pour ça deux archanges qui lui était fidèle, Lucifer et satan. Au point de se servir de l'un d'entre eux pour piégé zeus, satan devait soit disant lui apporter son vin préféré afin d'arrêter le conflit entre eux deux. Zeus avait rapidement repéré la supercherie, ce vin contenait l’élixir capable de rendre mortel un dieu.

Je fronçais les sourcils, ayant du mal à faire le rapprochement entre zankou et mon père. 

Zankou: Pour avoir tenter de l'empoisonner Zeus a lancer une malédiction à son frère, le forçant à prendre une autre apparence. Pour lui sa démontrait le monstruosité de son âme, tandis que satan sais fait arracher les ailes avant d'être maudit à son tour par le sang de Hadès. C'est comme ça qu'est née les démons, il fut tout les trois jetée en enfer ensuite. Hadès le dieu des enfers, lucifer l'archange déchut et Satan le démon.

Derek: ok c'est une histoire plutôt glauque, mais qu'est ce que ça avoir mon père et toi?


Zankou: quand je vivais encore aux enfers, j'étais reconnu en tant que satan. Celui qui me nomme encore comme ci ici et je lui tord le cou.

Derek: tu étais un archange?

Zankou: sa remonte à l'aube des temps, mais oui. 

Derek: alors si on accepte ta proposition, tu pourra nous protéger de Lucifer?

Zankou: nous sommes à force égal, mais si Hadès s'en mêle je pourrais rien pour vous.

Derek: il pourrait s'en mêler?

zankou: j'en doute, c'est pas son genre de s'occuper d'affaire de famille. Même si ton père et lui sont proche, je doute que Tsukune se déplace pour toi. Alors, vous resterez pour protéger Kerrigan et mes deux fils?

Derek: mon fils et moi oui, mais Gabriel n'a rien avoir avec cette histoire.

Zankou: très bien, vous deux me suffis largement. Tu es le fils direct de Lucifer, tu as dons hériter de sa puissance! je vais devoir t’entraîner car pour l'instant tu n'es encore un moustique.

J'en relevais le sourcils, un moustique...ok.

Zankou: par contre j'ai pas accepté d'adopté de chien.

Il regardait vers Zack qui faisait déjà ses grand yeux de chiot en nous regardant.

Derek: il fait partit de la famille, alors il reste.

Zankou: j'ai pas les bestiole!

Derek: ce n'est pas un animal.

Zankou: il en est pourtant pas loin.

il levait les yeux voyant le regard foudroyeur de kerrigan.

Zankou: très bien qu'il reste, mais qu'il soit au moins utile.

zankou se levait retournant à ses préoccupation.

zack: je vais encore devoir jouer le rôle du petit chien servant.

Derek: tu ne sert personne zack.

Zack: ah oui? tu peux me regarder dans les yeux et me le promettre.

Je le regardait droit dans les yeux.

Derek: tu ne servira plus personne, tu aime faire la cuisine alors tu pourra préparer les plats si kerrigan l'accepte bien sûr.

Zack: d'accord, j'espère qu'on pourra retourner vite à la maison...on n'a même pas goûtter mon curie.

Je souriais caressant sa tête.


derek: et bien recommence ici, j'ai très faim.

Zack: d'accord!

il se levait partant dans une direction, mais revenait rapidement.

Zack: elle est où la cuisine?

c'est le petit teijo qui lui montrait le chemin, je souriais le regardant partir.

derek: il va surement nous supplier pour ne pas dormir seul, malheureusement il a du mal à se remettre de son traumatisme d'enfance.

Je regardais Gabriel du coin de l'oeil sur le coup, oui c'est ta faute satanique!

Derek: maintenant tu peux rentrer chez toi, je connais un toutou qui doit attendre son maître avec impatience. 

pourquoi tu me lance se regard Gabriel? j'ai tord peut être? tu compte peut être passé la nuit ici? mais pourquoi? tu est libre de partir et reprendre ta vie tranquillement ou tu l'as laisser.

Derek: je vais me trouver une chambre, fais en autant Lucian et laisse Zack dormir avec toi aussi non il va trembler toute la nuit.

les mains dans les poches j'y allais tout en visitant la maison, je passais sur le coup devant la cuisine souriant de voir zack s'occuper du souper aider par le petit teijo. Heureusement il tiens plus de sa mère celui la et sans le savoir il détend par la même occasion zack. Par contre à l'étage je repérais l'autre fils raynor.

Raynor: on pas besoin de vous ici!

Derek: il faudra pourtant nous supporter.

zankou: dans ta chambre Raynor!!!

on entendait son cris d'ici, raynor fermait aussi vite la porte. Il a toujours un vilain petit canard dans la famille, je me demande d'ailleurs..est ce que j'ai des frères et soeurs? oui sans doute, depuis l'aube des temps d'après Zankou. combien d'enfants on peut avoir en temps de siècle d'existence. Bon j'ai trouver une chambre qui semble être libre, je déballais déjà mes affaires.


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1591
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 26
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Du nouveau, encore!   Lun 25 Jan - 6:59

Teijo faisait la moue des critiques de Raynor, et de ce qu'il pouvait dire de sa couleur de cheveux, il en passait ses mains pour les cacher sur le coup.

teijo : c'est pas de ma faute si j'ai cette couleur..  et papa a dit qu'avec de l'entrainement j'y arriverais.

Kerrigan : mais oui tu y arriverais mon coeur.

Elle caressait ses cheveux.

Kerrigan : et cette couleur te va très bien, Raynor ne soit pas méchant avec ton frère tu veux.

Zankou arrivait et bien mécontent comme toujours, il engueulait Raynor, kerrigan lui faisait bien entendu son regard qui voulait tout dire, du coup zankou diminuait sa punition, enfin plus ou moins. Teijo en souriait sur le coup, étant plutôt fière que son frère se fasse punir. Il recevait un bon coup de pied dans le derrière avant qu'il monte dans sa chambre punit.

Moi je regardais la scène, en me demandant pendant combien de temps on allait devoir rester là, à attendre qu'il nous remarque. Mais, peu de temps après, il faisait attention à nous. Il ne veut pas un troisième, et bien, lui qui en désirant tant avoir un enfant avec kerrigan, il pensait à quoi ? Evidemment que les enfants sa crie et sa pleure. Mais, il le voulait parce que Kerrigan le désirait, et donc pour lui faire plaisir, et au lieu d'avoir un cris, il en a droit à deux, je le pleind, enfin moi je n'ai jamais connu ça, ayant jamais eu d'enfant, et je n'ai pas eu Lucian, c'est Derek qui s'en ait occupé donc..

Derek expliquait donc qu'il avait eu de la visite de son père, et c'était pourquoi on était ici. Il demandai donc qu'on le suive, en demandant au passage à Teijo d'arrêter de pleurer quand raynor l'ennuie, il baissait les yeux sur le coup.

Teijo : oui papa.

Il est vraiment trop gentil, il va se faire mordre les pieds par des plus fort que lui, comme son frère par exemple, on ne dirait vraiment pas qu'il s'agit du fils de Zankou, ils font partie de deux monde différent, enfin soit... On suivait donc zankou dans une autre pièce afin de discuter.

On arrivait jusqu'au salon, Kerrigan nous suivait également avec Teijo, Zankou demandait tout de suite ce que désirait Lucifer lorsqu'il est venu à sa rencontre, Derek lui répondait donc, disant qu'il était venu pour les emmener. Zankou comprenait bien vite que si on était ici, c'était pour une bonne raison, et donc sa protection. Il faisait bien comprendre qu'il voulait quelque chose en échange, je m'en doutais qu'il ne ferait pas sa gratuitement, kerrigan le fusillait déjà bien du regard pour eviter qu'il ne dise quelque chose qu'il pourrait regretter, mais il demandait juste de les avoir à son service, que sa ne lui ferait pas de mal bien au contraire, et il me veut aussi, j'en plissais les yeux, je ne suis au service de personne, c'est les autres qui me sert.

Gabriel : Eeeeh..

Lucian lui tournait le regard vers Derek, se demandant si il allait être d'accord sur ça, de toute façon, il a bien compris qu'il n'a pas vraiment le choix.. sérieusement, il veut qu'on protège kerrigan et ses fils ? A la base, c'est nous qui avons besoin de protection et pas l'inverse, enfin soit, peu importe, je suppose que si on se met tous ensemble contre lucifer, et surtout avec zankou, on a beaucoup plus de chance, et puis, kerrigan a des pouvoirs aussi non ? Je me demande si elle est puissante, je la regardais du coin de l'oeil.

Enfin soit, on regardaient tous bien Zankou qui marchait avant de se décider à aller s'asseoir lui aussi, afin de nous parler des trois déchus, hadès, satan et donc lucifer le père de Derek. Moi j'ai entendu un peu parler de Lucifer par ma mère, et Satan également, mais pour moi se n'était qu'une vieille histoire jusqu'à ce que je rencontre Derek..

Gabriel : Je les connais de nom, mais je n'ai jamais entendu la véritable histoire.

Et je dois avouer que cela m'intéresse, alors on se taisait et on écoutait bien. Kerrigan bien entendu connaissait déjà cette histoire. Meme Teijo qui adorait s'informer sur se monde, et regardait plein d'information à la télévision sur l'histoire de la magie pour se renseigner, plus tard, je le vois bien plongé dans des vieux livres, il écoutait son histoire avec intérêt.

Gabriel : c'est la première fois que j'entend cette version.

Je regardais Derek qui se demandait ce que sa avait avoir avec son père, je revenais ensuite vers zankou, alors.. C'est lui satan ? J'en revenais pas, c'est pour ça qu'il est si dangereux, bien plus que moi et que je ne fais pas le poids face à lui.

Je m'en doutais que c'était une bonne idée qu'ils se servent de lui pour le protéger de Lucifier, ils sont à force égale, maintenant comme il le dit.. Si Hadès venait s'en mêler sa changerait gravement les choses mais il dit qu'il ne le fera pas, car se n'est pas son genre, et bien j'espère qu'il dit vrai, sinon on est mal barré.

Lucian : je ne pensais pas que j'aurais une famille si.. compliqué.

il se grattait la tête;

Lucian : Mon père un vampire au sang pur, avec des coûtumes étranges, eeh désolé si je te choque.

Gabriel : Il me faut beaucoup pour me choquer.

Lucian : Et de l'autre côté, mon père qui est le fils de Lucifer, qui a tenté de rendre un dieu mortel et a été maudit.

il en soupirait.

Lucian : Est-ce que sa fait de nous des personnes maudits également ? Est-ce qu'on peut devenir mauvais ? Par exemple, si il arrive à nous emmener au enfer.

Sa l'inquiétait cette histoire sa se voit. Kerrigan s'approchait de lui, posant sa main sur son épaule, elle le rassurait.

Kerrigan : Tant que vous êtes ici, vous êtes en sécurité, Zankou et moi même nous vous protégerons de lui.

Elle regardait vers Zankou.

Kerrigan : n'est-ce pas ? je suis peut être qu'une femme à tes yeux, et donc faible, mais je suis bien plus puissante que tu ne le penses, je n'ai pas besoin d'être protégé.

Elle souriait en regard vers Lucian.

Kerrigan : J'ai moi aussi quelque secret, je suis la fille d'un Dieu, qui a eu une relation avec une humaine. Je ne peux donc pas vieillir, mais je garde malgré tout les faiblesses d'une humaine et donc, je peux mourir de diverse façon.

Gabriel : Oui ça on le savait.

Je regardais vers Zankou, et préférait tourner le regard, il ne veut mieux pas parler de ça. Je tournais ensuite le regard vers Derek. Derek disait qu'ils comptaient rester, mais moi que je n'avais rien à faire là, et donc que je n'étais pas obligé de rester, je restais muet sur le coup, il veut l'entraîner, et Lucian aussi je suppose, tant mieux, sa les rendra plus fort et c'est mieux comme ça; ils n'ont plus besoin de moi à présent, je plissais les yeux, pourquoi sa m'énnerve dans se cas ?

Lorsqu'il parlait de Zack, qu'il n'en voulait pas parce qu'il avait des gênes d'animaux, Kerrigan le fusillait du regard et croisait bien les bras en le regardant.

Kerrigan : Zankou !

Sur le coup il acceptait, et bien on dirait qu'il suffit que Kerrigan dise quelque chose, pour que monsieur obéisse sâgement. Zankou s'en allait, Kerrigan nous regardait et finissait par s'en aller elle aussi pour nous laisser seul. ZAck qui s'inquiétait déjà de devoir à nouveau obéir quelqu'un, sa lui était si déplaisant que ça de me servir, j'ai du vraiment être dure et me montrer comme un monstre avec lui, oui parce que je suis comme ça, et je le suis toujours.

Teijo : Oh oui, j'ai jamais goûté au curry !

Il souriait attrapant sa main pour l'emmener jusqu'à la cuisine.

Teijo : je peux t'aider ?

ils partaient donc tout les deux jusque là, et Teijo l'aidait, je tournais ensuite le regard vers Derek et Lucian, Lucian semblait être inquiet de toute cette histoire. Je fronçais les sourcils lorsque derek me disait ça, il est si pressé que je rentre à se point là ?

Gabriel : Oui, je ne vois pas pourquoi je resterais une seconde de plus ici de toute façon.

C'est sortis tout seul, mais c'est parce que je ne sais pas pourquoi, sa m'énnerve. Lucian détournait le regard, déçut de ce que je venais de dire, il regardait ensuite vers Derek.

Lucian : ne t'en fais pas, je comptais dormir avec Zack, je sais qu'il aura peur.

Je regardais Derek s'en aller, trouver une chambre et visiter la maison en même temps, moi je tournais le regard vers Lucian.

Gabreil : Ecoute, tout va bien se passer.

Lucian : C'est bon, tu n'es pas obligé de rester et de faire semblant avec moi. Rentre, tu en meurs d'envie, on va se débrouiller sans toi, comme on l'a toujours fait.

Il s'en allait, je soupirais tout en détournant le regard. Lorsqu'il se retournait pour me regarder, j'étais déjà partis, il en plissait les yeux et partait se trouver une chambre, une fois qu'il en avait trouver une, il s'asseyait sur le lit, posant ses mains sur ses cuisses, il tendait ensuite sa main regardant sa paume, il créait son aura qui entourait sa main, et en faisait une forme de dragon qui tournoyait autour de sa main.

Il s'arrêtait lorsqu'il voyait quelqu'un entrer, c'était autre que Reiji.

Reiji : C'est ma chambre ici, alors dégage de là.

Il se levait.

Lucian : Pardon, je pensais qu'elle était libre.

Il passait à côté de lui, il l'attrapait par ses vêtements.

Reiji : Kerrigan mène mon père par le bout du nez, mais moi je ne suis pas comme lui, personne ne pourra me contrôler.

Lucian : il ne fait que nous protéger et nous on..

Il grognait.

Reiji : On a pas besoin de votre aide.

Il le poussait contre le mur, Lucian le regardait surpris sur le coup.

Reiji : Ne te met plus en travers de mon chemin, où je t'écrase, ta pigé ?!

Lucian : Oui.

Il s'en allait sur le coup, et prenait la chambre plus loin, il posait ses affaires et allait voir ensuite Derek dans sa chambre, il entrait à l'intérieur.

Lucian : Gabriel est partis.

Il ricannait tout en détournant le regard.

Lucian : il en a rien à faire de moi.. je sais même pas pourquoi j'ai pris la peine d'aller le rencontré.

Il baissait les yeux.

Lucian : j'essaye de pas le montrer, mais.. Je suis terrifié depuis que Zankou à tout raconté sur cette histoire. J'ai peur que Lucifer arrive à nous emmener, et qu'ils fassent de nous des... Monstres, après tout c'est ce qu'on est, on est des anges déchus, on a rien de bon en nous pas vrai ?

Il levait les yeux vers Derek à cette instant.

Lucian : D'autant plus que moi, j'ai un côté vampire, alors je.. Je sais plus quoi penser de ce que je suis.


Moi j'étais rentré, je marchais dans ma demeure tranquillement, il faisait déjà nuit, j'allais jusqu'au bar me servant un verre de scotch, j'en ais besoin après tout ça, je restais sans lumière dans l'obscurité la plus totale. je levais ensuite les yeux voyant Shiro qui allumait la lampe.

Gabriel : Tu m'attendais à se point là.

Je finissais mon verre.

Gabriel : Oui j'étais avec Derek.

je le regardais du coin de l'oeil, oula la tête, au fond, il s'en doutait.

Gabriel : j'ai rien fais avec lui, alors change de tête, comme ci j'avais commis un crime. Est-ce que je dois te rappeler, qui je suis pour toi ? je suis ton maître.

je me levais.

Gabriel : Tu avais raison, je suis différent lorsqu'il est là, je ne me contrôle pas, je le désire tout en entier, je veux qu'il soit miens, son sang.. Et tout le reste.

je tournais le regard vers lui, il semble encore moins content.

Gabriel : C'est pourquoi, je ne dois plus le revoir, je déteste me sentir aussi, faible face à lui, il pourrait me faire et me demander n'importe quoi, je le ferais sans doute. Alors, aide moi à l'oublier, à ne plus le revoir, ,tu es le seul qui peut y arriver.

j'utilisais ma rapidité pour être en face e lui, attrapant son visage, j'approchais le miens du sien.

Gabriel : Attache moi s'il le faut, mais empêche moi de retourner le voir.

je l'embrassais ensuite, je le plaquais contre le mur, tout en l'embrassant avec envie, je retirais en même temps ses vêtements. On se retrouvait dans le lit, je fermais les yeux alors qu'il me faisait l'amour, mes lèvres s'entre ouvraient, et je gémissais.

Gabriel : De.. rek..

Oui, je pense à lui à cette instant, et je doute que sa va plaire à Shiro, mais je n'arrive pas, je le désire, je ne cesse de penser à lui, j'ignore ce qu'il me fait, et sa m'insupporte.

Le lendemain matin, j'ouvrais lentement mes yeux, je tournais le regard, Shiro n'est pas là, je me redressait sur le coup, est-ce que Derek va bien ? Et si Lucifer serait venu de la nuit ? Je passais ma main sur mon visage, voilà que je recommence.. à m'inquiéter pour lui et pour Lucian. C'est bizarre que Shiro soit déjà levé, d'habitude il aime rester avec moi et me réveiller d'une façon agréable. je parie qu'il boude encore que j'étais été rendre visite à Derek hier.

je me levais sur le coup, attrapant mes vêtements et me rendait jusqu'à la douche pour me laver, je sortais les cheveux encore humide mais descendait malgré tout en bas avec un essuie autour de ma nuque.

Gabriel : cole, j'ai besoin de sang, un grand verre.

il me donnait ce que je désirais, je trempais mes lèvres dessus, c'est toujours aussi fade, je le posais détournant le regard, sa y est, je vais recommencer à être en manque.. en manque de Derek, de son odeur, de son sang, de son corps, qu'est-ce que j'avais envie de lui retirer ses vêtements hiers.. Mais je n'ai jamais eu l'occasion. Si je n'étais partis si, je me serais faufiler dans sa chambre. je tournais ensuite le regard voyant Shiro, je marchais jusqu'à lui pour lui attraper la main afin qu'il me regarde.

Gabriel : Toujours en colère à ce que je vois.

je le tirais jusqu'à moi.

Gabriel : Arrête ça, tu sais que je déteste quand tu m'évites et que tu es en colère.

je plissais les yeux, il fait me fait une scène ici devant tout le monde ? j'utilisais ma rapidité pour l'emmener dans un endroit tranquille.

Gabriel : Tu commences à m'ennuyer sérieusement Shiro, toi et tes crises pathétique. Tu essayes aussi de changer ce que je suis ? je m'éloigne de Derek pour éviter que cela n'arrive, alors se n'est pas pour que tu t'y mettes toi aussi, je coucherais avec qui sa me chante, tu n'es qu'un jouet de plus pour moi, un esclave est-ce que c'est clair ?

Je soupirais passant ma main dans mes cheveux, ok, c'est surement pas ce qu'il voulait entendre. je ne contrôle plus rien, même pas mes propres esclaves, mais Shiro est différent des autres, qu'est-ce que sa m'agace !

J'ai besoin de le revoir, de les revoirs, Lucian est mon fils après tout, et s'il est en dangers c'est ma priorité.. Je jetais l'essuie à terre et m'en allait, je tournais le regard vers Cole.

Gabriel :Je dois retourner chez Zankou, où se trouve Derek et Lucian. Alors, en mon absence, occupe toi de ma demeure, et de tout le reste, dit à Shiro que..

Je réfléchissais.

Gabriel : Non rien, peu importe.

je m'en allais ensuite. Lucian lui était partit de chez zankou sans le dire à personne evidemment, car il savait qu'il ne pourrait pas, mais il voulait absolument me voir pour parler, il ignorait bien entendus que j'allais les retrouver.

il entrait à l'intérieur, on s'était râté de peu, il faisait face à cole et détournait le regard ayant du mal à regarder quelqu'un droit dans les yeux.

Lucian : Je cherche.. mon père, Gabriel.

Il le regardait du coin de l'oeil ensuite.



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1372
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Du nouveau, encore!   Mar 26 Jan - 23:21

Mon fils entrait dans ma chambre pendant que je déballais mes affaires, alors tu es parti Gabriel? n'essaye pas de cacher ta déception derrière ton sourire Lucian. J'arrêtais ce que j'étais entrain de faire pour m'approcher de lui.

Derek: moi au contraire j'ai vu beaucoup d'effort de la part de ton père, il est revenu te voir à la maison, il nous a aider à trouver un abris. C'est clair il n'est pas très doué dans le rôle de père, mais je pense que tu peux lui laisser une chance.

j'ai l'impression de revoir le petit garçon que je devais rassurer la nuit, s'assurer qu'il n'avait pas de monstre sous son lit, des ombres bizarre dans son placard.

Derek: tu n'as pas à t’inquiéter Lucian, si tu refuse de le suivre il peut pas t'emmener de force. Je t'ai élevé pour que tu sois quelqu'un de bien, alors sa ne changera rien malgré tes origines. 

Bon aller je le câlinais un peu pour le rassurer.


derek: Bien, on va goûter au curie de Zack sinon il va démoralisé.

Je gardais mon bras au dessus de ses épaules, enfaîte j'ignore si il peut nous emmener de force ou non. Les enfers n'est pas notre place, j'ai grandis dans son monde tous comme mon fils. C'est ici que je vis et je compte bien me battre pour y rester.


Retour chez lui, Gabriel allait avant tous se servir un verre, mais quelqu'un l'attendait depuis plusieurs heure déjà. Shiro allumait la lampe le regardant sourcils froncer.

Shiro: tu étais avec lui?

Il en baissait les yeux dégoutter, bien que sa l'étonnait pas du tout.


Shiro: et bien ton chien va retourner au panier alors "maitre"

il se tournait déjà prêt à quitter la pièce, mais s'arrêtais l'écoutant poing fermer.

Shiro: je me souviens que tu es déjà prononcer ses paroles après son départ, que tu t'approcherais plus de lui et de son foutu sang. Pourtant à peine qu'il vient et te revoilà dans ma même situation.

il voulait pourtant faire en sorte qu'il m'oublie une bonne fois pour toute.

shiro: et comment tu veux que je m'y prenne cette fois?

Gabriel commençait déjà par l'attraper pour l'embrasser, une fois de plus Shiro tombait dans ses bras n'arrivant pas à aller contre ses sentiments pour lui. Dans la chambre, Gabriel était allonger sur le ventre, Shiro derrière bougeant des hanches généreusement. Entendant mon prénom il redressait la tête d'un coup sec le regardant, puis se retirait de lui pour s'allonger à côté. Il n'aura pas fermer l'oeil de la nuit et se levait bien avant Gabriel sans le petit rituel du matin.

Cole: Bonjour maître, vous avez besoin de quelque chose?

Il ne tardait pas à aller chercher sa demain et plaçait le verre de sang devant lui.

Cole: sa vous plait pas? je peux vous en chercher un autre.

Bien que sa ne servira à rien, puisqu'il ne désire aucun autre sang que le mien, Shiro allait entrer dans la cuisine pour se servir quelque chose mais voyant Gabriel il faisait rapidement demi tour.
Gabriel l'ayant repéré l'attrapait vite la main l'empêcher de fuir.


Shiro: sa t'étonne que je le suis? 

il voulait se dégageait de lui presque à repousser Gabriel pour y arriver, lui ne l'entendait pas de cette oreille et le tirait une bonne fois dans sa direction.

Shiro: pourquoi je le serais pas? moi je prononce pas le nom d'un autre homme quand nous sommes tous les deux! je parie que tu complotais déjà pour le retrouver!

cole regardait dans leurs direction assez étonnant qu'on hausse autant la voix face à Gabriel, d'autres serviteur faisant de même discrètement. Gabriel préférait rapidement changer de pièce avec lui risquant de perdre la crainte qu'à les esclaves a son égard.

shiro: a t'ennuyer? 

Sa tête changeait et plus rien ne sortait de sa bouche après ça, Shiro a toujours été quelqu'un a part pour Gabriel et le terme "jouet" ou "esclave" n'était jamais prononcer. Il le regardait partir sans un mot, c'est seulement quelque instant après qu'il posait sa main sur son visage tout en s'appuyant contre le mur, des larmes coulaient le long de ses joues bien qu'il tentait bien que mal de ce retenir.

Cole: Très bien vous pouvez compter sur moi.

Cole levait les yeux en direction du mur sachant que Shiro se trouvait cacher quelque part. Gabriel partait sans avoir que lucian était déjà en chemin pour lui rendre visite. C'est à peine dix minutes plus tard que la sonnette d'entrer se faisait entendre. 

Cole: c'est toi, que fais tu ici?

Shiro baissait sa main reconnaissant cette odeur, ses yeux étaient ceux du loup n'ayant plus que la rage comme sentiment.

Cole: tu l'as raté de peu, ton père est partit vous retrouver au chateau du démon. 

Il levait la main vers lui pour le faire taire.

Cole: chut, bouge pas.

Il tournait sa tête dans un direction utilisant son ouïe, il arrivait à entendre de léger grognement ainsi que des claquement de griffe contre le carrelage. Cole poussait lucian juste à temps, Shiro sous son apparence de grand loup noir avait tenter de bondir sur lui.

Cole: c'est le fils du maître, l'aurais tu oublié?

Shiro montrait les crocs tout en grognant.

Cole: tire toi, il est sous frénésie meurtrière je pourrais pas le résonner.

Shiro attaquait à nouveau s'en prenant uniquement à Lucian, Cole l'attrapait vite la museau tenant de la maintenir fermer.

Cole: tu va courir ou attendre qu'il mette tes tripes à l'air?

Shiro se secouait dans tous les sens avant de donner un coup de pattes au visage de cole l'obligeant à lacher prise. Il levait ensuite les yeux vers Lucian qui courrait pour sauver sa peau, lui aussi fit de même mais surtout pour le chasser. Cole retirait sa main de son visage laissant les blessures se cicatrisé d'elle même. Il se mit à courir à son tour, Shiro réussit à attraper la jambe de Lucian en course le faisant tomber tête la première.

shiro: je vais te tuer ensuite j'airais tuer ton père, vous n'êtes qu'une source de problème depuis votre arriver!

Cole: tu pense que Gabriel laissera passer ça?

Shiro: sa n'a plus d'importance, de toute façon je l'ai déjà perdu.

Il était vraiment décider à tuer Lucian surtout qu'il était à sa porter à présent, mais entendant des vêtements se déchirer il regardait à nouveau en direction de cole.

Shiro: maudit hybride

Cole aussi avait pris l'apparence d'un loup, mais pas identique à Shiro. Il s'agit de l'espèce loup garou, bien que la pleine lune était loin d'être présent. Ils s'attaquaient entre eux ne laissant aucune chance à l'autre niveau blessure. C'est pourtant Shiro qui fini par battre en retraire, ne pouvant pas cicatrisé aussi rapidement que cole. Boitant sur trois pattes il disparu dans la foret, Cole regardait qu'il soit bien partit avant de venir renifler lucian et le prendre dans ses bras.

Cole: on va retrouver Gabriel, désolé pour cette vision de moi.

ils arrivaient devant la porte du chateau, moi j'étais à l'intérieur croisant Gabriel dans les couloirs.

Derek: qu'est ce que tu fais la? 


Zack: Derek?

Il arrivait en courant posant ses mains sur ses genoux reprenant son souffle.


Zack: lucian est partit!

Derek: commençant il est partit? 

Zack: il m'a dit qu'il allait prendre l'air deux minutes dehors pendant que je préparais le petit déjeuné et puis il a disparu.

je m’inquiétais, c'est mon père qui aurais réussit à l’amener? Je courais vers la porte l'ouvrant et faisait nez à nez avec Cole, ou plutôt nez à museau pour l'instant. Lucian est dans ses bras, j'invoquais mon pouvoir dans ma main l'envoyant sur la tête de cole le faisant valser plus loin. Avant qu'il ne tombe à terre j'attrapais lucian le regardant viens. 

Derek: tu n'as rien? pourquoi tu es sortis lucian? tu sais que c'est dangereux.

Il a des trois au niveau de son pantalon, mais sa blessure est déjà guérie. Cole reprenait forme humaine, n'ayant plus que des lambeaux en vêtement.

Cole: vous avez une drôle de façon de remercier.

Il se levait regardant vers gabriel.

Cole: Shiro a perdu la raison, il sais attaquer à Lucian alors..j'ai pas vraiment eu le choix, maintenant il est partit.

Shiro a essayer de tuer mon fils? c'est donc la bas que tu t'es rendu lucian? voulant voir ton père?

Derek: avant que tu désire d'aller quelque part, préviens moi lucian. 

je l'aidais à se mettre debout, il n'a rien de casser et s'en mettra vite.


Derek: rentre à l'intérieur, on discutera de ta punition plus tard.

cole tournait déjà les talons pour retourner au manoir.

Derek: toi aussi entre, on te doit au moins un petit dej et surtout te trouver d'autre vêtement.

Cole regardait d'abord vers Gabriel avant d’accepter d'entrer, il s'approchait rapidement de son maitre.

Cole: vous n'avez qu'un ordre à me donner et je retrouverais la trace de Shiro.

Derek: si je revois cet individu, je le tuerais avant qu'il n'est le temps de montrer les crocs.

oui j'ai entendu et oui je pense ce que je dis.

Zack: pourquoi tu m'as pas dit que tu voulais voir ton père Lucian? je croyais qu'on se cachait rien.


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Du nouveau, encore!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Du nouveau, encore!
Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» NOUVEAU STADE: Proposition, solution ?
» Le nouveau site de l'Evad
» Nouveau dépôts Bus Verts.
» Aliaciklo : nouveau fabricant français !
» nouveau venu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le monde de minelia (forum devenu privé) :: Le continent de Grimdor :: Citée d'Hurleval :: Zone des habitations :: Les résidences-
Sauter vers:  

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit