Forum privé
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Encore du nouveau

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Gabriel Light

avatar

Messages : 1598
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Encore du nouveau    Dim 26 Juil - 21:35

Tout commence dans cette ville, où je suis né, on ne peut pas dire que j'ai vécu une enfance joyeuse, mon père est un alcoolique et ma mère m'a abandonné après la naissance, elle est partie laissant la lourde charge à mon père qui lui n'a pas supporter le dépars de sa femme et à préféré sombrer dans l'alcool.

On aurait pu vivre une belle vie, une vie comme les autres, mais on a juste pas eu cette chance. Mon père n'avait même plus la force de travailler et vivait avec le peu d'argent que son père lui avait léguer et l'argent qu'il avait gardé de côté, une fois que j'avais l'âge de travailler, j'ai du le faire, ayant quitté l'école pour ça.

Je travaillais un peu partout, c'est à peine si j'avais une vie de côté, et lorsque je rentrais enfin chez moi, je devais encore bosser, nettoyer tous les merdes de mon père qu'il laissait derrière lui, lui faire quelque chose à manger.

C'est après plusieurs années que par hasard, j'ai rencontré quelqu'un, un homme qui m'a donné les moyens de changer ma vie, de réussir d'une manière, que je n'aurais jamais imaginé au début, il s'appelle Akio, et celui ci m'a ouvert une autre voie, vous allez surement trouver cela ignoble mais je donne mon corps pour de l'argent, je donne tout ce que les personnes veut de moi, en gros, je suis un gigolo, mais sa paye bien et c'est tout ce qu'il compte, bien entendu mon père l'ignore.. Sinon, il s'enfoncerait encore plus dans l'alcool qu'il ne l'est déjà.

Les heures sont moins dures qu'avant, je travaille souvent de la nuit, des fois je passe la nuit là, et au matin je rentre. J'ai droit à des femmes, des hommes, et même des couples parfois qui ont se fantasme, c'est Akio qui me montre les demandes qu'on me fait, il a créé un site avec tous mes autres "collègues" et toute nos description, au moindre détail, et oui, rien n'est oublié. En gros, mon boss c'est Akio, c'est lui qui gère l'argent, et nous donne notre part du travail.

Je venais de finir ma soirée, je rentrais chez moi au matin passant ma main dans mes cheveux et regardait mon père affalé sur la table avec ses bouteille à moitié vide, je l'attrapais contre moi.

Gabriel : Allé vient, tu seras mieux dans un lit.

Stephan : Laisse moi..

Gabriel : Depuis quand tu n'as pas pris une douche ? Tu pourrais faire des efforts.

Je finis par avoir l'habitude de le retrouver comme ça, je supportais son poids, et l'emmenait jusqu'à sa chambre, je l'allongeais et mettais sa couverture sur lui, je le regardais du coin de l'oeil, et allait lui chercher un verre d'eau et le laissait ensuite. J'attrapais toutes ses bouteilles, vidaient le reste dans l'evier et les jettais ensuite à la poubelle, il a besoin d'être aidé, mais s'il ne le veut pas lui même, comment je peux le convaincre ? Il arrive encore à prendre mon argent pour aller chercher à boire, où se rendre dans un bar.

Une fois que j'avait terminé de ranger, je filais dans la salle de bain pour prendre ma douche, je n'avais même pas entendu que quelqu'un rentrait.

Akio : Ah tes là ! Tu pourrais regarder ton téléphone !

Je sortais de la douche enfilant un essuie autour de ma taille et mettait un autre sur mes cheveux le regardant.

Gabriel : J'ai pas mon téléphone sur moi quand je suis sur ma douche, désolé.

Akio : Moué.

Il reprenait vite le sourire posant son bras autour de ma nuque et approchait son visage de moi.

Akio : Tu sais que je t'aime toi ?

Gabriel : Pourquoi tu es aussi de bonne humeur ?

Akio : Parce que y a un putain de richard qui ta choisis, et oué ! tu m'as bien entendu, ce type il a tellement d'argent qu'il pourrait se torcher le cul avec.

Gabriel : Sérieusement ?

Akio : Tu m'as bien entendu, alors ta intérêt à montrer ce que tu veux, lève la queue et ouvre lui tes fesses et fait tout ce qu'il te demande ta compris ?!

Il se retirait de moi.

Akio : Il veut te tester un soir, et verra si tu lui conviens, si c'est le cas, il te reprendra quand ses envies lui reviendront. Et il donne un max de frique, bon je ne vais pas te mentir qu'il a une sale réputation.

Je m'imaginais déjà à un vieux pervers, tout moche, mais bon, je n'avais pas trop le choix de toute façon, je ne peux pas désobéir à Akio. Il se retournait pour me faire face.

Akio : Tu me dois un max de frique Gabriel ne l'oublie pas, alors chaque ordre qu'il te fera, tu devras obéir sans te poser de questions, même s'il te demande de lui lécher le cul, tu le feras ta compris ?

Gabriel : oui j'ai compris.

Akio : Alors voilà son adresse et tout les informations sur lui, il veut te voir se soir à 22 heures soit pas en retard, il aime la ponctualité.

J'attrapais son papiers, il s'appelle Derek Kijo hein ? Il vit dans les quartiers riches, evidemment vu qu'il est millardaire. Il me lançait ensuite un sac, que je rattrapais, je regardais dedans, des vêtements ?

Gabriel : Qu'est-ce que c'est ?

Akio : Sa se voit pas ?! Se sont des vêtements, tu vas pas aller avec tes fringues que tu portes, tu ferais tâches.

Gabriel : Alors je dois porter ce smooking ?

Akio : Oui, sa pose un problème ?

Gabriel : hum non.

Akio : Bien, ne me déçoit pas, allez bye.

Il partait les mains dans les poches, moi je retirais les vêtements du sac, j'ai jamais porté ce genre de truc, enfin soit.. Il a du mettre un paquet de frique la dedans, et se sera encore des sous que je lui devrais je suppose.

Avant que je ne m'en aille, je m'occupais de la maison, je préparais à manger pour mon père, me préparais, en enfilant ses fringues hors de prix, me mettait du parfum, et faisait correctement mes cheveux, je n'arrêtais pas de chipoter avec cette cravate, sa me fait bizarre d'être dans ce genre de vêtement, je m'y fais pas du tout.

Je me rendais jusqu'à la chambre de mon père qui comatait.

Gabriel : Je dois partir travailler, je t'ai laisser ton repas dans le frigo, il te suffira de le réchauffer d'accord ?

Il ne me répondait pas, j'en soupirais et finissait par sortir, je n'ai évidemment pas de voiture, j'y allais donc en train, j'ai l'impression que tout le monde me regarde, mais sa doit être mon imagination, c'est ses fringues que je portes..

Je sortais ensuite, regardant le plan, je suis vraiment dans les quartiers riches, et sa doit être ce château là-bas. Je jetais le plan, et marchait jusque là, il y avait un grand portail, c'est immense... Je regardais pour entrer, mais c'était fermé, je voyais ensuite un bouton, surement une sonnette, j'appuyais donc dessus.

" Oui ? "

Gabriel : Je.. Je suis Gabriel Light, Derek Kijo m'a fait appel.

" Je vous ouvre tout de suite ".

Les portails s'ouvraient aussi tôt, j'entrais donc, j'ai l'impression que le chemin jusque là est interminable, mais j'arrivais enfin jusqu'à la porte. On m'ouvrait, j'entrais donc à l'intérieur.

" Suivez moi, monsieur Kijo est dans son bureau ".

Je regardais la femme qui travaille pour lui, elle est jolie, et à une belle poitrine, je secouais la tête, il ne faut pas que je m'égare. Je la suivais donc, elle entrait la première dans le bureau.

" Votre client est arrivé monsieur ".

Elle finissait par revenir vers moi, il a sans doute évité de dire pourquoi je suis ici..

" Vous pouvez entrer. "

J'entrais donc, elle fermait les portes derrières moi, je regardais vers le bureau, il semble concentré sur ses dossiers, je restais un moment où j'étais et finissait par avancer, moi qui pensait que c'étais un vieux pervers, en réalité il est jeune, il doit avoir mon âge.

Gabriel : Bonsoir.

Lorsqu'il levait la tête vers moi, j'étais surpris, en réalité, il est vraiment pas mal du tout. Alors c'est lui Derek Kijo ?

Il voulait que je m'installe sur le chaise en face de toi, je le faisais donc, posant mes mains sur mes jambes, j'ai l'impression de passer un entretient d'embauche.

Gabriel : Vous avez fait appel à mes services, j'exécutes toutes vos demandes, et vos fantasmes, peu importe ce que cela peu être, j'espère que vous n'êtes pas déçu de votre choix en me choisissant.

Pourquoi j'ai dis ça ? Il faut que je me montre sur de moi, Akio m'aurait déjà engueulé pour ça.

Gabriel : Je ferais en sorte que vous ne le soyez pas, je suis doué dans pas mal de domaine.

J'arrêtes pas de chipoter à ma cravate qui d'ailleurs est mal faite au passages, évidemment j'ai jamais porté ça, alors j'ai du regardé comment la mettre sur internet, mais c'est pas gagné, je me sens ridicule avec ça. Et en plus, sa me serre la gorge, qu'est-ce que j'aimerais bien déboutonné quelques boutons de cette foutu chemise.

Son regard, il me fait un drôle d'effet, je le regardais bien, il fait un sourire, est-ce que je l'amuse ? En tout cas, j'ai de la chance de me retrouver sur lui, car j'ai déjà eu affaire à des types bizarre, avec des fantasmes bizarre et loin d'être aussi beau et.. Sexy que lui. Mais bon, va savoir quel idée il a en tête, il est peut être un sado ou quoi, j'ai déjà eu affaire à ce genre de type, sauf que moi c'était une femme, et je peux vous dire qu'elle m'en a fait voir.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1380
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Encore du nouveau    Lun 27 Juil - 22:59

C'est vrai ce château m'appartient, peut être luxieux, je manquerais jamais de rien, mais parfois tellement répétitif et ennuyeux. Tous ses visages qui me sourit espérant gagner mes faveurs, uniquement des lèches culs. J'ai besoin de changement, d'une présence autre que de la grande démocratie. C'est pour ça que j'ai fais appel à ce Gabriel Light, je fais évidemment pas entrer n'importe qui chez moi. J'ai pris soin de me renseigné sur lui avant, j'aurais pas souhaité avoir un délinquant à mes côtés, un voleur, dogué ou bien un meurtrier potentiel.

J'étais entrain de lire son dossier, il n'a pas eu une enfance facile et cumule les petits boulots pour tenir les routes. Il a son père à charge qui n'a aucun emplois et vue ses relever de compte et le nombre bouteille d'alcool acheté chaque mois, je présume qu'il est de plus alcoolique.
Je m'appuyais contre mon dossier plaignant se garçon avant même de l'avoir rencontrer, je relevais les yeux vers la porte regardant ma gouvernante entrer.

Derek: Bien faite le rentrer.

Je refermais le dossier pour en reprendre un autre, inutile qu'il remarque que je me suis déjà renseigner sur lui, cela le ferait fuir. Je faisais mine d'être en plein travail, j'en ai peut être pas l'air mais je suis déjà entrain d'analyser son comportement sans même qu'il ne s'en rende compte. Je suis comme ça c'est ma manière d'être, j'ai besoin de cette faculté pour reconnait les fourbes qui tente de m'entuber. 

Il a prit quelque seconde pour se décider à venir jusqu'à mon bureau, à mon avis il ne devait pas s'attendre à quelqu'un d'aussi jeune que moi. Je redressais la tête pour le regarder, je lui sourit gardant parfaitement mon sérieux. Tendant la main vers la chaise en face de mon bureau je l'invitais à s'asseoir.

Derek: je vous en prie installer vous.

Il n'est pas du tout à l'aise, il plonge déjà dans le vif du sujet en étant un peu gauche. Cela me faisait d'avantage sourire, moi qui avait l'habitude des gens bien snoob, bien civilisé, en gros pour moi avec un baton dans le cul. Voilà pourquoi il est la, j'ai besoin de changement de voir un peu un autre monde.

Derek: je vois que vous avez l'habitude de tout faire pour satisfaire vos clients monsieur Light.

Je fini par me lever m'avançant vers la fenêtre faisant mine de regarder dehors alors que c'est son propre reflet que je regarde. 

Derek: je vous demanderais sans doute bien plus que vos clients habituel monsieur Light, je vous veux à mes côtés en permanence. Vous m’accompagnerez dans mes sorties, mes soirées, mes dîné. Je vous autoriserais même à loger ici, c'est même l'une des conditions au contrat que vous signerez. Si je veux venir vous voir à l'importe quel heure de la journée ou de la nuit, vous devez être disponible pour moi. 

Je souriais voyant son expression depuis le reflet de la vitre.

Derek: cela vous surprend, vous ne devez pas avoir l'habitude de ce genre de requête.

Je me retournais m'approchant de lui passant mon doigt dans sa cravate pour la desserré et même l'enlever ainsi que déboutonner deux boutons de sa chemise.

Derek: moi non plus je n'aime pas avoir ses choses qui me serre le cou, détendez vous.

je passais derrière lui profitant pour mettre sa cravate dans ma poche et retournait prêt de mon bureau.

Derek: je prend soin de mes employés monsieur Light, aucun mal ne vous sera fait ici. Je ne cache pas derrière cette apparence un vil psychopathe ou autre déjanter de ce genre. J'ai bien sûr beaucoup de secrets que seul une ou deux personnes connaisse, vous finirez peut être pas les connaitre à votre tour si vous acceptez mon offre. cependant tous ceci ne dois pas sortir de ses murs, vous en signerez un contrat avec moi. Venez à rompre ce contrat avec moi et venir à me trahir...et je vous montrerais l'une de mes faces cacher que vous n'aimeriez découvrir.

Je reprenais vite le sourire tirant le tiroir de mon bureau sortant plusieurs feuilles que je posais face à lui.

Derek: voici le contrat, lisez le bien attentivement et prenez le temps de prendre votre décision. Si vous acceptez vous serez payer de tel sorte que vous aidez sans doute plus d'une personne dans votre entourage.

Je le regardais attentivement à cette instant, je faisais allusion à son père sans qu'il ne devine non plus que je me suis renseigner à son sujet.

Derek: beaucoup d'autres personnes se sont assis à votre place monsieur Light et aucun n'ont réussit à avoir ce contrat sous les yeux. Je suis très exigent et analyse facilement les personnalités, vos yeux cache beaucoup de souffranche..signez votre vie changera à jamais.

Je me réinstallais à mon bureau.

Derek: vous l'aurez sans doute devenir, je suis un enfant égoïste qui aime garder ses jouets...si vous travailler pour moi, personnes d'autres ne pourra plus jamais vous toucher. Cela fait partie du contrat, il a une ligne précisant cette requête. Cela vous semble peut être sévère, mais cela fait partie de ma personnalité. Je suis très jaloux.

J'haussais les épaules comme ci c'était normal avant d'appuyer sur mon haut parleur.

Derek: Nina, nous en avons fini raccompagnez monsieur Light et demander qu'on le reconduise jusqu'à son domicile merci.

Ma gouvernante venait le chercher, je le regardais la suivre.

Derek: monsieur Light.

Je souris quand il se retournait.

Derek: j'espère que vous signerez.

J'attendais qu'il sorte pour sortir sa cravate que j'avais dérober humant son odeur dessus, je fermais les yeux relevant la tête. C'est la première chose qui m'a attirer quand il est entrer, son odeur est peut commune et m'attire. Je r'ouvrais les yeux regardant vers le plafond, mes yeux était plus vifs presque à se voir dans l’obscurité. Je remettais la cravate dans ma porte sortant du bureau et marchait jusqu'à l'entrer.

Derek: je sort quelque instant que personne ne me dérange.

j'avais surtout une idée en tête, rapidement je retrouvais ma voiture et Gabriel à l'intérieur. Je les suivais avec beaucoup d'agilité jusqu'à son domicile. Ce sont des quartiers mal fréquenté, j'en fronçais les sourcils n'aimant pas le savoir traîner ici. Je peux pourtant rien faire tant qu'il ne sais pas décidé à signer. 
J'allais m'en allais avez de voir un groupe s'arrêter devant la maison de Gabriel, ils ne sont pas la pour une simple visite de courtoisie. Gabriel ne se doute de rien en se moment il se trouve dans sa chambre entrain de lire le contrat, j'écoutais attentivement ses gars. Ils parlent du père et des dettes qu'il n'a pas payer, j'en plissais les yeux m'avançant dans leurs direction.

Derek: je peux vous aidez?

" qu'est ce qu'un fils à papa vient foutre ici? dégage avant qu'on abîme cette jolie chemise."

Derek: très jolie en effet, mais vous aurez pas le temps de poser vos mains dessus.

Ils se mettaient à rire ne prenant pas mes menaces au sérieux, l'un deux tentait même de ma frapper par derrière avec une barre de métal. Je l'attrapais d'une main ne l'en laissant pas l'occasion, même si tentait de la tirer pour la récupéré la barre ne bougeait pas d'un pouce.

Derek: ne mettez plus jamais les pied ici

" va te faire foutre"

j'arrachais avec facilité la barre pour assommer celui qui était derrière moi.

Derek: plus jamais ou l'argent ne sera plus votre unique source d'ennuis, prenez votre ami et partez.

ils finissent enfin par comprendre, ils prirent le gars inconscient et ne restait pas dans les environs. Je me tournais entendant du mouvement à l'intérieur de la maison. Gabriel a du entendre le remue ménage dehors, je m'empressais d'attacher sa cravate à la poignet de la porte avant de disparaître.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1598
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Encore du nouveau    Mar 28 Juil - 21:11

Je me trouvais donc toujours au bureau de Derek, Akio m'aurait déjà strauner, car j'ai un peu bafouillé, enfin soit, tant que le résultat est là c'est le principal non ? Et puis je ne m'attendais pas à faire face à un jeune, sans doute presque du meme age que moi et très beau d'autant plus, j'ai des raisons d'etre surpris.

Je l'écoutais bien alors qu'il m'expliquait qu'il allait me demander bien plus que mes clients habituels, je me demandais de quoi il voulait parler, je m'en doutais, c'était trop beau pour etre vrai, c'est un sado ou quoi, il aime torturer, super, je vais me faire menoter, fouetter et tout ce qu'il va avec.

Mais se n'était pas ça, comment ça il me veut auprès de lui en permanence ? L'accompagner dans ses soirées, ses dinés et ses sorties..?  c'est la première fois que un de mes clients me demande ça, eux direct que j'arrive c'est, retire tes vetements, fait moi une pipe, et tout, lui non, mais resté à ses cotés en permanence, sa va lui couter une fortune, enfin, avec l'argent qu'il doit avoir, sa ne doit pas vraiment le gener. il doit se sentir quand meme bien seul pour qu'il paye quelqu'un afin de l'accompagner.

gabriel : je vais loger ici ?

à se point là ? Il parle meme de contrat, comme ci j'allais travailler pour lui, il parle de façon professionnel.

gabriel : Hum oui je vois.

pour que je sois à sa disposition nuit et jours en gros, mais je vais quand meme pas laisser mon appart et mon père seul là bas. Je le regardais à nouveau, près de la fenetre alors qu'il me disait ça, j'en haussais les épaules.

gabriel : oui en effet, c'est la première fois qu'on me demande ce genre de chose.Il finissait par arriver vers moi, je levais bien le regard pour le regarder, alors qu'il passait ses doigts sur ma cravate.Il finissait par me le retirer, et meme déboutonner deux boutons à ma chemise, sa fait un bien fou, je ne le supportais plus, sa me grattait, j'en passais ma main derrière la tete ricanant tout en détournant le regard.

gabriel : oui j'ai pas l'habitude de porter ça, et hum, je suis détendu.

je reprenais vite mon sérieux, reposant mes mains sur mes cuisses. Il repassait à coté de moi, dos à moi, il enfilait ma cravate dans sa poche pour ensuite retourner auprès de son bureau, restant debout à coté, sa me permettait de mieux le regarder en détail, bon, je relevais les yeux malgré tout pour l'écouter attentivement.

et bien heureusement que derrière se beau visage ne se cache pas un psycopathe, sinon, je préfère encore prendre mes jambes à mon cou.

gabriel : tout le monde à des secrets.

Je lui souriais sur le coup. Mais je me demande quel sont secrets à lui je dois l'avouer. Il reparle à nouveau d'un, contrat, que je devrais signer si j'accepte, et bien entendu, sa inclus de rester muet sur chaque secret le concernant, de toute façon je ne suis pas du genre à raconter quelqu'un d'important sur les autres, je n'aimerais pas qu'on le fasse avec moi donc.

je plissais un peu les yeux, si je venais à le trahir, il monterait l'une de ses face caché que je n'aurais pas aimé découvrir ? je commence à me poser des questions là, il est peut etre dangereux, un tueur en série ou quoi !? voilà que je me fais des films maintenant..

Je le regardais fouiller son bureau, pour ensuite me poser se fameux contrat devant moi, je le prenais, le fouillant un peu sans vraiment lire, sa fait beaucoup de page à lire tout ça. Je levais lentement les yeux vers lui alors qu'il parlait de la somme colossal d'argent que j'aurais si j'accepte le contrat, et du fait que je pourrais aider les personnes que j'aime, mon coeur se serrait à cette idée, je n'aurais surement plus de soucis d'argent, je pourrais aidé mieux mon père, arreter toute nos dettes, vivre dans un endroit mieux pour lui et moins fréquenter, nous refaire une autre vie.

gabriel : je vais le lire, et j'y réfléchirais.

j'avais envie de me lever et m'en aller, mais il parlait à nouveau, je tenais donc bien le contrat sur mes jambes, l'écoutant à nouveau. Pourquoi il me choisit moi et pas un autre je comprend pas, je doute avoir quelque de plus qu'un autre. Il parle de ma souffrance, comment il peut arriver à voir ça ?

gabriel : je ne souffre pas, je vais très bien, j'ai juste des soucis comme tout le monde doit en avoir.

je ne veux pas qu'on me prend par pitié à cause de mon histoire, d'ailleurs je ne parle de ma vie là à personne. je l'écoutais à nouveau, c'est un enfant égoiste qui aime garder ses jouets, en gros je suis son jouets si j'accepte se contrat, peu importe,  je savais à quoi m'attendre en faisant se métier, tout ce qu'il compte c'est l'argent, on ne doit pas avoir de sentiments akio me l'a bien fait comprendre. mais si la personne qui t'embauche en désire, il faut le lui donner meme si c'est de la comédie.

je ne pourrais coucher avec personne d'autre que lui, et bien.. j'en passais ma main sur mon cou me grattant.

gabriel : il semble y avoir beaucoup de règles dans ce contrat.

il est très jaloux, moi aussi mais bon, pas avec le travail. on ne peut pas dire que j'ai vraiment eu une relation amoureuse, je n'en cherche pas, sa serait trop compliqué pour le moment, et puis je doute que quelqu'un accepterait que son mec soit un gigolo, qui couche avec d'autres personnes pour de l'argent.

je le regardais parler avec son haut parleur, il appelait nina sa servente, ayant terminé avec moi. il veut me reconduire jusque chez moi ? je suppose que je ne peux pas refuser, et puis sa m'arrange, je n'ai pas de train à cette heure ci. je pensais que j'allais passé la nuit ici, donc je n'ai pas regardé à un train suivant.

je me levais voyant la servante arriver, je regardais bien vers derek qui me saluait.

gabriel : à la prochaine.

il me dit monsieur light, et moi tout ce que je lui dis c'est " à la prochaine" ? quel idiot, enfin soit, je ne suis pas doué pour etre gentleman comme lui, je ne suis pas né de cette façon. je me retournais ensuite pour la suivre, je tournais légèrement la tete l'entendant dire qu'il espérait que je signe.

je finissais ensuite par m'en aller, allant dehors, j'étais surpris par cette voiture magnifique dans laquel on allait me ramener, je m'installais à l'intérieur, des sièges en cuir et tout, je n'arrive meme pas à me payer une simple petite voiture, alors une voiture comme celle ci, c'est juste un reve d'etre à l'intérieur. je regardais à travers la fenetre teinté pour qu'on ne puisse y voir à l'intérieur à partir de l'extérieur, et je regardais vers le chateau, pensant à tout ça, à se contrat, à derek.

j'avais un peu honte d'emmener le chauffeur jusque dans ses quartiers et jusque chez moi, tout le monde regarde la voiture, évidemment c'est peu courant une voiture de se style dans ses quartiers.

gabriel : merci de m'avoire ramené.

je sortais ensuite, j'ignorais bien entendu que derek m'avait suivit jusqu'ici, j'entrais chez moi, je posais le contrat sur la table regardant dans le frigo, il n'a rien mangé.. je refermais le frigo ensuite, et allait jusqu'à ma chambre avec le contrat, je me posais dans mon lit commençant à le lire.

gabriel : alors.. c'est partis, je vais avoir de la lecture moi.

je lisais donc se fameux contrat, il est très pointilleux, et mais chaque détails, le client devra se raser, il ne doit pas aimer les barbes, de toute façon sa ne me va pas. pas de tatouage, pas de piercing en tout genre, porter des vetements convenable.. moué, pas se promener en short torse nue quoi, de toute façon je ne l'aurais pas fait, surement pas dans son quartier.

je passais les pages lisant la suite, ah et bien le voilà le passage de ne pas aller voir ailleurs, après une bonne lecture, je faisais une petite pose m'allonger dans le lit mettant les papiers à coté de moi et me détendait un peu

gabriel : c'est beaucoup à retenir toutes ses règles

je détournais le regard vers la fenetre,étant entre ouverte, j'entendais pas mal de raffus en bas.

gabriel : qu'est-ce qu'il se passe encore.

je laissais le dossiers là et descendait pour aller voir. je sortais et regardais autour de moi, ne voyant rien, je m'appretais à fermer la porte, c'est la que je voyais la cravate poser sur la poignée de la porte, je la prenais, et regardait aussi tot autour de moi, ne me dit pas qu'il est venu jusqu'ici pour me la rendre ?

J'en souriais à cette idée, et bien, je pense qu'il tient vraiment à ce que je signe ce contrat. Je fermais la porte derrière moi et retournais ensuite dans ma chambre, posant la cravate sur mon bureau, je reprenais la lecture de se dossiers.

Il m'a fallut une bonne heure pour tout lire correctement. Bon, il est tard, je vais dormir, et comme on dit, la nuit porte conseil, mais d'un côté, je peux pas refuser cette offre, j'ai besoin d'argent.. Mais si je signe, je ne pourrais pas reculer en arrière. Je finissais par fermer les yeux, m'étant quand même pris la peine de me changer avant, et je m'endormais aussi tôt.

Le lendemain matin, les rayons du soleil qui me tape au visage me réveillait,  je me retournais, ouvrant un oeil, je voyais encore le contrat dans mon lit, j'en ais oublié de le ranger. Je finissais par me redresser, passant mes mains sur mon visage, frottant mes yeux pour essayer de me réveiller un maximum. Je m'étirais ensuite, et reposais mes mains sur le lit, tournant à nouveau le regard vers le contrat, je finissais par l'attraper et partait avec jusqu'à mon bureau, j'attrapais un bique près à le signer.

Gabriel : et voilà.

C'est signé, je peux plus revenir en arrière maintenant. Je m'habillais et descendait ensuite, cette fois j'étais plus à l'aise, juste une chemise et un pantalon, pas de costume cravate. Je préparais le café, et dejeunais ensuite, je voyais mon père arriver.

Gabriel : Bonjour.

Il passait sa main dans ses cheveux, toujours aussi fatigué, sa se voit avec ses cernes sous les yeux.

Stephan : Salut, je pensais pas que tu allais rentrer hier soir, tu n'étais pas censer travailler.

Gabriel : C'était plus.. un entretien qu'autre chose, d'ailleurs je vais gagner beaucoup plus à partir d'aujourd'hui.

Il s'asseyait à côté de moi, attrapant le thermos pour se servir.

Stephan : Ah bon.

Gabriel : Oui, je travail dans les quartiers "riches", je vais devoir vivre chez lui, mais ne t'en fais pas, je te livrerais de l'argent et je continuerais de payer le loyer. Je viendrais souvent te voir.

Il levait les yeux pour me regarder.

Stephan : Prend ta vie en main, et arrête de la gâcher à cause de moi Gabriel.

Gabriel : J'ai pas l'intention de t'abandonner.

Stephan : Pourtant ta mère l'a fait.

Je détournais le regard.

Gabriel : Sa fait tellement longtemps, il serait temps que tu passes à autres choses. J'aimerais que tu te soignes.

Je me levais, assez agacé de le voir toujours dans le meme état.

Stephan : Je n'ai pas besoin d'être soigné.

Gabriel : Bien sur que tu en as besoin ! J'en ais marre de nettoyer après toi, de te voir dans un état pas possible, regarde toi, si tu veux pas me perdre non plus, alors fait des efforts.

J'attrapais le contrat et m'en allait ensuite, je fermais la porte derrière moi et me posait contre, j'en ais assez... sa me fait mal de lui parler de cette façon, j'ai sans doute été dure.. MAis j'ai envie que sa lui fasse un effet, qu'il réagisse.

Je finissais par partir, me rendant jusque chez Derek, une fois que j'y arrivais enfin, je soupirais et sonnait au portail, on m'ouvrait rapidement et me conduisait jusqu'à lui. Il était tranquillement installé dans son divan, il me regarde, sans doute en espérant que j'ai signé.

Je lui tendais le contrat aussi tôt.

Gabriel : J'accepte, c'est signé. Il faudra vous arranger avec mon patron, c'est à lui que vous devez lui verser l'argent. Par contre, je ne pourrais pas rester tout le temps, je dois m'occuper de mon père qui est.. malade. Je devrais donc rentrer régulièrement chez moi.

Il semble vraiment satisfait, moi je le regardais bien.

Nina : vous désirez quelque chose à boire, du café, du thé, .... ?

Je la regardais.

Gabriel : Eeh, oui un café.

Elle partait me préparer ça, je finissais par m'installer devant lui sur le divan, je regardais autour de moi, je vais vivre ici, c'est vraiment un grand changement comparé à mon appart.

Je revenais vers lui.

Gabriel : Ah et merci pour la cravate, vous étiez pas obligé de vous déplacer pour ça..

La servente arrivait avec mon café, je le prenais.

Gabriel : J'ai bien lu tout le contrat, sa fait beaucoup de chose, si je venais à ne pas respecter l'une de ses règles, qu'est-ce qu'il arrivera ?

Je buvais une gorgée du café tout en le regardant du coin de l'oeil.

Gabriel : Moi qui avait l'intention de me faire un tatouage, sa devra attendre.

Je plaisantais bien entendu, autant prendre toutes ses règles à la rigolade. Je posais la tasse sur la petite table.

Gabriel : Vous semblez avoir réussit votre vie, vous avez de l'argent, vous êtes bel hommes, jeune, alors pourquoi m'engagez alors que vous pouvez surement trouvez quelqu'un.

Je levais les mains.

Gabriel : se ne sont pas mes affaires, je ne vais pas me plaindre, j'ai besoin de ce travail je dois dire que j'ai de la chance.

Je lui souriais, c'est vrai, j'aurais pu tomber sur bien pire.

Gabriel : Vous vivez seul ici ? Enfin mis à part vos personnels.. ?

Je me demande quand est-ce qu'il voudra que je m'occupe de lui, bah oui, s'il engage un gigolo c'est pas pour faire causette, mais pour d'autre intentions.. C'est surtout les femmes qui aime bien discuter avant de passer aux choses sérieuses, et même après, se sont souvent celles qui sont seul qui ont besoin d'attention, ce que je leur donne. Mais lui c'est différent, il semble vouloir prendre son temps, ne pas s'amuser de mon corps trop rapidement, comme.. un jouet, il l'a dit lui même d'ailleurs que je l'étais.

Nina : la chambre de monsieur Light est prête.

Ma chambre ? Il avait déjà préparé ma chambre ? Je regardais vers Derek à cette instant.

Gabriel : Vous saviez déjà que je signerais le contrat ?

On m'emmenait donc jusque là pour me faire visiter cette chambre.. qui fait la taille de mon appart ! J'ai ma propre salle de bain, même un mini bar et tout. J'en reviens pas, d'ailleurs sa doit se voir à ma tête.

Nina : Elle ne vous plaît pas ? Nous avons des chambres plus grandes.

Gabriel : Hum non ça va, elle est cool.

Nina : cool..

elle ricanait et s'en allait, je tournais le regard vers Derek, il semble observer chacune de mes expressions, mes réactions et tout.

Gabriel : Alors, vous m'engagez sans même voir ce qu'il se cache sous mes vêtements, c'est bien la première fois, souvent on me test une première fois pour voir si je leurs conviens ou s'ils veulent changer.

Je déboutonnais ma chemise devant lui.

Gabriel : se serais bête que vous soyez déçu.

J'avais tout déboutonné, je la retirais afin qu'il me voit torse nue. Je le regardais bien, passant déjà ma mains sur ma ceinture près à la retirer.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1380
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Encore du nouveau    Mer 29 Juil - 22:52

Je cache pas que j'attendais son arriver depuis ce matin, j'ai pas l'habitude de m'impatienter pour obtenir mes moindres désire. Je ne peux pourtant que attendre tranquillement, j'ai la conviction qu'il acceptera mon offre. Gabriel a bien trop besoin de l'argent qu'il gagnera ici pour payer ses dettes et de plus aider son père. Je posais mes doigts contre mes lèvres ayant tout de même une crainte du contraire, ce règlement pourrait l'effrayer..se sentir étouffer par trop de règles. 

Je tournais le regard en direction de l'entrer, je le sentais tout proche. Je pu m’empêcher d'en sourire avec un long soupir de soulagement. Maintenant reste à savoir si il est venu pour accepter ou refuser mon offre, c'est pas encore gagner. j'entrelaçais mes doigts l'un contre l'autre le regardant arriver jusqu'à moi avec le contrat dans mes mains. 

Derek: Bonjour monsieur Light.

Il me tendait le contrait, la première chose que j'y vu c'est sa signature. J'en dissimulais pas mon sourire de satisfaction, je le pris le pliant soigneusement que j'enfilais ensuite dans la poche de ma veste.

Derek: Tout est déjà prévu Gabriel, ne vous en faites pas pour votre père. Comme il est noté dans ce contrat je dois m'occuper de votre bien être. Si la santé de votre père vous préoccupe alors je ferais tous ce qui est dans mon pouvoir pour l'y aider. 

J'étais interrompu par ma gouvernante proposant une boisson, il me remerciait pour la cravate j'en souriais à nouveau.

Derek: j'avais besoin de prendre un peu l'air, sa me donnait une occasion de vous rendre ce qu'il vous appartient. Vous logez pas dans les quartiers les plus sûr Gabriel, je me sent à présent mieux sachant que vous vivrez dans ce château.

Je vois son regard remplis de question me concernant, il ne doit pas savoir par où commencer. Voilà la première qui me faisais aussi tôt ricaner. 

Derek: je n'ai pas encore réfléchit à la question, mais peut être je pourrais vous grondez sévèrement suivit d'une petite punition. 

Je souriais examinant chacun de ses gestes.

Derek: je vous brutaliserais pas si c'est cela qui vous inquiète.

Les questions se suivirent rapidement, il se lâche un peu plus étant de plus en plus à l'aise avec moi. C'est déjà un bon point, c'est surtout sa confiance que j'aimerais gagner et qu'il puisse également gagner la mienne. Il n'est pas le seul qui a besoin de se lâcher, j'ai mine de rien de plus grande difficulté que lui.

Derek: J'ai pas eu besoin de réussir ma vie, tous ceci j'ai rien fait pour la mériter. C'est un étirage familial qui dure depuis de nombreuse génération. En réalité j'ai aucun mérite, il est vrai que je pourrais avoir une compagnie plus " noble" sans vous froissez, mais j'en ai assez de ce genre de compagnie. J'ai subit ça tous le long de ma vie, je vous ai choisi car j'ai grandement besoin de sortir des chantier battu. Choisir un chemin plus difficile et risqué que celle qu'on m'a choisi par avance.

Je regardais autour de moi cet immense château qui me fais plus penser à une prison de luxe qu'un véritable logis.

Derek: oui je vis seul.

j'en fronçais un peu les sourcils jusqu'à l'arriver de Nina, je me levais reprenant le sourire.

Derek: j'ai demandé à ce qu'elle soit prête si vous veniez à accepter mon offre, j'étais persuadée que vous signerez...bien que ce matin j'avais des craintes du contraire.

Je faisais signe pour le laisser passer devant, je suivais tranquillement jusqu'à sa nouvelle chambre. Vu son expression sur son visage il semble être conquit, même voir surréaliste comparer à son ancien logis. Ma gouvernante, elle même n'a pas l'habitude de ce nouveau langage.

Derek: Merci Nina, sa sera tous pour le moment.

Je l'invitais à retourner à ses occupations, mon regard se figeait sur lui surtout vers sa chemise qu'il commençait à déboutonner. J'en calais ma respiration sur l'instant attrapant vite ses mains l'empêchant de continuer.

Derek: comme je vous l'ai précisé hier, je ne suis pas comme vos ancien clients Gabriel. Ne vous imaginez pas que je vous désire pas au contraire, mais pas comme ça...

je me baissais pour ramasser sa chemise et l'aidait à la remettre.

Derek: prochaine fois que vous ôterez cette chemise, c'est parce que vous en aurez la profonde envie et non parce que je vous payerais pour le faire.

je relevais les yeux pour le regarder.

Derek: je n'attend pas de l'amour, mais voir une désir profond dans ce regard pour l'instant voilé par l’obscurité.

Je regardais derrière moi.

Derek: votre père vient d'arriver.

Sa tête changer tout d'un coup.

Derek: il n'en sera rien sur notre arrangement, dite que vous êtes mon homme de main. Il logera également ici, comme vous devez être entièrement à ma disposition il est préférable que votre père soit entre de bonne main dans mon château. 

Je me tournais pour sortir.

Derek: et sera soigné de cette "maladie" comme vous l'avez surnommé, vos épaules seront allégé d'un poids énorme. 

Je partais jusqu'au salon plissant un peu les yeux déjà du fort caractère de Stephan.

Derek: Bienvenu monsieur Light, c'est moi qui est demander à mon personnel de vous amenez ici. J'ai promis de prendre soin de votre fils ainsi que de son entourage et au dernière nouvelle vous en faite partie.

Je m'avançais vers lui levant la main pour qu'il ce taise.

Derek: calmez vous.

Mes yeux devenaient plus vif, je le quittais pas une seconde du regard.

Derek: A partir de cette instant chaque goûtes d'alcool qui toucherais votre langue, n'aura plus que le gout d'eau basique. 

Je fermais les yeux avant de les r'ouvrir.

Derek: vous passez des jours difficile, mais vous finirez par guérir de cette indépendance. Vous irez mieux et cela pour votre fils, ne soyez pas en colère contre lui il n'y ai pour rien dans cette histoire. 

Je regardais un peu derrière moi, Gabriel était présent et ne doit pas être ravis que je me mêle de sa vie privé. J'avais prévu cette colère, mais je suis prêt à l'assumé.

Derek: Nina conduisez monsieur Light jusqu'à sa chambre et qu'il ne tente pas de fuir ce château tant que son mal ne soit pas entièrement disparu.

j'attendais qu'on soit seul pour me retourner dans sa direction.

Derek: vous êtes en colère, je pensais pourquoi que vous aviez bien lu les termes du contrat. Je me renseigne sur chaque personne qui travail pour moi Gabriel, un jour vous saurez pourquoi je suis si...pointilleux la dessus.

Je détournais un peu le regard sur le coup.

Derek: vous n'êtes pas le seul à avoir des problèmes, avoir eu une enfance difficile. Tous ce que vous voyez autour de vous n'est qu'un masque que je porte en continue. Même si je me suis renseigné sur vous, quel importance? j'aiderais à soigné votre père n'est ce pas tout ce qui compte? 

je passais ma main dans mes cheveux.

derek: je vais parler avec votre patron qui semble être déjà à s'impatienter dans mon bureau. Rejoignez votre père, il a surement tenter de s'en prendre à mes réserve de scotch...savoir que tous à le goût d'eau ne doit pas le ravir.

Il doit surement se demander de quoi je parle et pourtant je ne donne pas de parole en l'air, j'ai quelque don et je m'en suis servir pour empêcher Stephan de voir à nouveau de l'alcool. Pour l'instant je retournais à mon bureau et comme prédit Akio s'y trouvait s'amusant à fouiller dans mes affaires.

Derek: il n'y a rien ici qui pourra vous enrichir, juste des dossiers sur lequel je travail.

je m'installais bien tranquillement regardant son look spécial avant de préparer un chèque avec beaucoup de chiffre, je lui tendais dans sa direction.

Derek: prenez et laisser Gabriel hors de vos magouilles dorénavant, une fois cette porte franchie Gabriel ne travaillera plus pour vous. Refusez et vous perdrez tous, je ne joue pas avec les mots. Dorénavant Gabriel restera à mes côtés jusqu'à que j'en décide le contraire, mais ne vous approchez plus de lui.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1598
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Encore du nouveau    Jeu 30 Juil - 21:24

alors que j'étais déjà occupé à retire rma ceinture, derek s'avançait vers moi , attrapant mes mains pour m'arreter, je le regardais bien plutot surpris, il est vraiment différent des autres. Je l'écoutais bien alors qu'il me parlait, qu'est-ce qu'il cherche réellement, j'ai du mal à le comprendre ?

gabriel : pas comme ça ? d'accord, c'est vous qui voyez.

il attrapait ma chemise pour m'aider à la remettre, ce que je faisais, je le regardais à nouveau alors qu'il refermais les boutons de cette chemise, je l'écoutais bien, donc il ne veut pas que je le fasse pour de l'argent mais par pur envie ? pourtant je suis ici en tant que son "gigolo" personnel. alors c'est plutot quand lui en a envie que je lui donne ce qu'il veut de moi, enfin soit, j'ai du mal à le suivre.

il relevait le regard vers moi, m'expliquant ce qu'il désirait vraiment, voir dans mon regard un désir profond envers lui et pour l'instant se n'était pas le cas.

gabriel : je vois, vous etes vraiment différent des autres qui ont demandé mes services.

je lui souriais, au fond se n'est pas plus mal.je ne suis pas obligé de me forcé, enfin, c'était devenu une habitude à force. je ne le quittais pas du regard, enfin jusqu'à ce qu'il tournait sa tete derrière lui, disant que mon père était arrivé, j'en étais surpris sur le coup.

gabriel : mon père ? Mais, je n'ai rien demandé.

je ne veux pas qu'il apprenne ce que je fais pour obtenir de l'argent, alors l'idée m'effrayait un peu. Mais derek me rassurait disant qu'il n'en saurait rien, que je n'aurais cas tout simplement lui dire que j'étais son homme de main. Se n'était pas bete, mais je ne m'attendais quand meme pas à ce qu'il fassse venir mon père ici aussi rapidement, je sens déjà sa mauvaise humeur d'ailleurs.

gabriel : je doute qu'il sera ravis, mais je suppose qu'il sera mieux ici que seul chez nous.

je le regardais partir, et plissais les yeux lorsqu'il parlait qu'il serait soigné de cette maladie, il parle comme ci il était au courant de ce qu'il avait. non c'est impossible, je ne lui en ais pas parlé, et il est rare que je parle de l'état de mon père.

je partais jusque là pour les rejoindres, mon père était déjà bien mécontent montrant son mauvais caractère aux hommes qui l'avait emmené jusqu'ici. il est à peine coiffé, et pratiquement pas rasé, sa faire des jours qu'il n'a plus pris une douche également, j'avais un peu honte de le voir comme ça, dans cette endroit.

il regardait bien vers derek qui se présentait à lui.

stephan : je ne t'ais rien demandé, je sais me débrouiller seul, j'ai pas besoin de votre pitié et de votre argent.

je m'en doutais, il sera difficile de le convaincre de rester ici.. derek levait la main demandant à ce qu'il se taise, moi j'étais dos à lui, ne voyant pas ce qu'il lui faisait. mais mon père se taisait aussi tot et semblait bien écouter derek.

lorsqu'il parlait que l'alcool n'aurait le gout que de l'eau, sa me faisait tilt, comment il a pu le savoir ? il a du se renseigner sur moi, c'est pas possible autrement ! sa va vraiment trop loin là.. il commence à me faire flipper.

stephan : nan mais qu'est-ce qu'il raconte ?!  Gabriel c'est quoi cette histoire, pourquoi tu m'emmènes ici ?!

je dois dire que j'étais vraiment en colère, mon père se sentait trahis, par moi.. et sa me faisait vraiment mal de le voir comme ça, le regarde qu'il me lance.

stephan : comment tu as pu parler de ça à un inconnu.

gabriel : j'ignorais que..

sa ne sert à rien, nina conduisait stephan jusqu'à sa chambre, je les regardais partir, et bien entendu, mon père allait vite se rabattre sur les bouteilles que détenait derek car là il doit etre sous pression..

moi je regardais bien en direction de derek, n'arrivant pas à retenir ma colère sur le coup. je n'aime pas qu'on se mele de ma vie, et surtout qu'on se renseigne sur moi comme ça.

gabriel : il est marqué nul part sur se contrat que vous faisiez la fuine à fouiller dans ma vie, et dans mon passé, se sont des choses que je ne veux pas qu'on découvre, des choses personnel. vous n'aviez pas à faire ça !

je détournais le regard toujours aussi en colère.

gabriel : sa n'a peut etre pas d'importance pour vous, mais pour moi sa en a. et je doute que vous arriverez à aidez mon père, sa fait des années que j'essaye.

je le regardais à nouveau, akio est ici ? sa ne m'étonne pas, lorsqu'il s'agit d'argent, il est là. tant mieux qu'il aille le voir, pour l'instant j'ai pas vraiment envie de le voir. il parlait de rejoindre mon père, et j'avais un peu du mal à comprendre de quoi il parlait, que sa a le gout de l'eau ? pourquoi il n'arrête pas de parler de ça, déjà tout à l'heure..

une fois qu'il partait moi je partait retrouver mon père, afin d'essayer d'aténuer sa colère. nina tentait de le supplier pour qu'il le suive, mais mon père est une tete de mule, et était comme l'avait prédit derek, à son bar, entrain d'essayer de boire à chacuen des bouteilles.

stephan : putain c'est quoi cette connerie ! qu'est-ce que vous avez fait à ses bouteilles ?!

nina : absolument rien monsieur

il en prenait une autre, il buvait et recrachait le contenue.

stephan : pourquoi ils ont tous le gout de l'eau merde !

j'arrivais bien surpris

gabriel : papa est-ce que ça va ?

il se retournait pour me regarder.

stephan : ce type m'a fait quelque chose ! je n'arrive plus à sentir le gout, tout ressemble à de l'eau ! goute ça !

il me donnait une bouteille, je sentais déjà à l'intérieur, je sens bien l'alcool, je me faisais un petit verre et le goutais, sa m'arrache la gorge ! je n'ai pas l'habitude moi de boire ça...

gabriel : sa un gout normal..

il m'arrachait le verre des mains pour la boire, et le recrachait sur moi, j'en passais ma main sur mon visage sur le coup.

stephan : qu'est-ce qu'il m'arrive..

il passait ses mains sur son visage, il semble etre en panique, il posait ses coudes sur le bar, s'appuyant dessus.

stephan : j'y arriverais pas, c'est impossible.

je posais ma main sur son épaule, sa me fait mal de le voir comme ça.

gabriel : je suis là, je vais t'aider.

il à les larmes aux yeux, je le serrais dans mes bras. comment derek a fait ça ? une sorte de manipulation, comme font les mentaliste ou quoi ? il lui a prédit ça, et voilà que mon père n'à la gout que de l'eau..

durant ce temps, akio était dans le burau de derek à l'attendre, mais il ne se genait pas pour bien fouiller dans ses affaires, voulant trouver quelque chose qui valait de l'argent. derek arrivait à ce moment là, le surprenant sur le fait, il se tournait pour le regarder.

akio : haha, il y avait juste un peu de poussière, je ne faisais que nettoyer.

il faisait mine de frotter le bureau. il s'installait sur le chaise, bien à l'aise, attendant l'offre de derek et espérait bien entendu une bonne somme d'argent.

akio : alors il te plait hein, j'en ais plein d'autre si jamais.

il baissait les yeux voyant qu'il était entrain de remplir un chèque, il faisait un tete tout content voyant tout les chiffres qu'il mettait dessus. lorsqu'il lui tendait, il l'attrapait aussi tot, mais levait le regard vers lui vu qu'il lui parlait.

akio : alors tu me le piques, et bah, je savais pas que t'étais à se point sur lui.

il prenait bien le chèque regardait l'argent dessus, il se levait l'enfilant dans sa poche faisant un sourire en coin.

akio fait ce que tu veux de lui, j'en ais plein d'autres, mais sans moi et sans mes magouilles, il ne serait pas là aujourd'hui, il serait entrain de ramper encore à terre. merci pour le frique, bye.

il levait la main et s'en allait la main dans la poche. de notre coté, on avait finis par réussit à emmener mon père jusqu'à sa chambre, l'installant dans son lit, il s'était endormis, je partais de mon coté, soupirant, sa va vraiment etre dure pour lui.. il faut que je demande à derek comment il a fait ça, mais pas maintenant, je suis toujours ennervé contre lui.

j'ai besoin de prendre l'air, de faire un tour, je voulais sortir, mais lorsque j'ouvrias la porte, je me retrouvais face à un homme, qui me regardait avec un sourire. il a les meme yeux que ceux de derek.

reiji : salut, je t'ai pas encore vu toi, tes nouveau ?

il sa le meme regard que lui, je me reculais.

gabriel : hum oui, je suis.. son homme de main.

reiji : hum je vois.

il s'approchait bien de moi pour rentrer.

reiji : et moi je suis son frère, le plus beau, appelle moi reiji.

il me faisait un clin d'oeil, son frère ? je me poussais sur le coté pour le laisser passer, il disait qu'il vivait seul ici pourtant.

reiji : oui il vit seul ici, mais j'aime bien l'ennuyer de temps en temps.

il me regardait toujours avec se petit sourire en coin, comment il a fait pour deviner ce que je pensais ? il passait son bras autour de mon cou marchant avec moi, moi j'étais un peu forcé de le suivre, me laissant faire.

reiji : tes plutot mignon, tout à faire son genre je pense, je doute qu'il t'a prit juste pour etre son homme de main.

gabirel : eeh non, vous vous trompez..

il ricanait.

reiji : relaxe, sa sera notre secret.

il me relachait, voyant derek, il semblait lui lancer un regard noir.

reiji : tient salut petit frère, je faisais connaissance avec ton nouveau 'homme de main", tu as toujours le gout de choisir tes employés.

il attrapait une mèche de mes cheveux qu'il renfilait;

reiji : son odeur est exquis.

il me fait quoi là ? il partait ensuite.

reiji : bien, je vais me servir moi meme mon verre vu que tu ne sembles pas me le proposer, c'est bon, je connais parfaitement le chemin merci.

je le suivais du regard, il est encore plus bizarre que derek.

gabriel : alors tu as un frère, il est.. spécial.

Il semble ne pas vraiment s'entendre avec lui en tout cas.. Se ne sont pas mes histoires, j'aimerais surtout lui demandé comment il a fait pour que mon père ne sent plus le gout de l'alcool, je sais que c'est lui qui est derrière tout ça. 

Gabriel : Comment tu es arrivé à faire en sorte que mon père ne ressente plus le gout de l'alcool, j'ai beau réfléchir, je vois pas comment tu as fais. 

Je croisais les bras. 

Gabriel : Et je n'accepte toujours pas le fait que tu as fouillé ma vie, et ne me trouve pas l'excuse que tu fais ça à tout tes employés et que c'était dit dans le contrat, c'est contre la lois de faire ça, comment tu as peux trouvé tout ça sur moi d'ailleurs. 

Je détournais le regard par la suite, je n'aime vraiment pas ça. 

Gabriel : Si tu m'as engagé parce que tu as eux pitiés, alors je préfère encore m'en aller et lorsque vous prévoyez une décision qui me concerne, comme emmenez mon père ici, je voudrais etre le premier au courant. 

Voilà je pense que j'ai dis tout ce qui me dérange.. Je le regardais à nouveau du coin de l'oeil. 

Gabriel : Akio est déjà partis ? C'est pas son genre de s'en aller aussi vite. 

Je regardais Reiji avec son verre, il s'installait dans le divan, posant son verre et sortait une cigarette j'avais à peine le temps de regarder le visage de derek que sa cigarette c'était déjà allumé sans meme que je le vois faire. 

Reiji : tu sembles de mauvaise humeur Derek, c'est ma présence qui te met dans cet état ? Tu as peur que je tente de te voler ton bien ? Mais je ne suis pas comme ça voyons, bon, sauf avec le dernier, se n'est pas de ma faute, il m'a fait de l'oeil. D'ailleurs je me demande où est passé, je ne l'ai plus revus depuis ce jour là. 

Sa semble être vraiment la guerre entre ses deux là, et de quoi il parle ? Le dernier avant moi ? Il parlait qu'il n'aimait pas partager, et que si je venais à le trahir cela se passerait mal, peut être c'est ce qu'il est arrivé à celui avant moi, enfin je ne sais pas trop, j'essaye juste de mettre des conclusions, sa commence à me faire flipper ses histoires. 

Gabriel : je vous laisse, vous semblez avoir des choses à vous dire, je vais prendre une douche, je pue l'alcool. 

Oui, mon père à craché son alcool sur moi donc.. Je préférais les laisser, je m'en allais jusqu'à ma chambre, et profitais de cette immense baignoire avec jaccouzis, qu'est-ce que c'est bon.. Je m'endormais presque d'ailleurs. 

reiji prenait une grande bouffée de sa cigarette tout en regardant bien vers Derek. 

Reiji : Je sais, ne t'en fais pas, je garderais notre secret, mais il finira par découvrir ce qu'on est, tout comme tout tes autres employé, tu crois qu'il arrivera à tenir sa langue celui là ? 

Il posait sa tête contre le fauteuil. 

Reiji : Reste zen tu veux, je vais pas le toucher celui-là si c'est ça que tu as peur, après tout, tu es mon frère et je tiens à ce que tu sois heureux. 

Il souriait, et se levait écrasant sa cigarette. 

Reiji : Sur ce, je vais faire un tour, j'ai un rancard, et oui, sa t'étonne hum ? 

Il marchait, partant, mais devant la porte, il se téléportait jusqu'à ma salle de bain, étaignant la lampe pour que je me retrouve entièrement dans le noir, j'avais les yeux fermés, je ne me rendais donc pas compte, j'étais à moitié endormis. Il s'approchait de moi, arrivant parfaitement à voir dans le noir, il posait ses doigt dans mes cheveux et sur mon visage, j'ouvrais aussi tot les yeux me réveillant et c'est la que je remarquais que la lumière était éteinte, je ne voyais rien. 

Gabriel : Derek ? 

Je pensais que c'était lui, je me disais qu'il avait une envie soudaine. Il attrapait mon visage pour m'embrasser, je me laissais faire, il glissait sa main dans l'eau du bain, caressant mon membre, j'en soupirais et en passait ma main sur son visage l'embrassant avec plus d'envie. 

Gabriel : Retire tes vêtements et rejoins moi dans le bain. 

Reiji se redressait faisant un sourire en coin, il tournait le regard vers la porte sentant la présence de Derek. 

Reiji :  une prochaine fois, mon frère est du genre jaloux. 

J'en écarquillais les yeux, se n'était pas derek mais reiji ?! Il se téléportait, moi je me levais vite, enfilant un essuie autour de ma taille.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1380
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Encore du nouveau    Sam 1 Aoû - 6:17

L'argent a largement suffit pour convaincre cet individu de laisser Gabriel en paix, en espérant que l’appât du gain ne le fera pas revenir de si tôt. Je le retenais pas plus longtemps et le laissait repartir d'où il venait, maintenant je vais devoir m'arranger avec Gabriel qui semble être furieux contre moi.
Je sortais de mon bureau prêt à le rejoindre et c'est la que je ressentis une autre présence ici, mes sourcils se fronçaient sur le camps et m'empressa vite de retrouver Gabriel.

Mon frère aîné était déjà entrain de lui faire du rende dedans comme il sais si bien le faire, mon regard envers lui ne trompe pas. Je connais très bien reiji et tout ce qu'il tentera d'entreprendre pour rendre ma vie plus difficile. A peine arrivé qu'il utilise déjà Gabriel pour mettre mes nerfs à dur épreuve.

Derek: Reiji...j'ignorais que tu me ferais honneur de ta visite.

Même si je tentais de garder mon calme mes points se serrait au simple fait qu'il reniflait l'odeur de Gabriel. Je rendre dans son jeux et mon frère sais comment il peut jouer avec moi, je ne répondais pas à ses provoques m'avançait en direction de Gabriel.

Derek: je suis navré pour l'attitude de mon frère il est...

spécial..c'est pas le terme que j'aurais choisi, mais sa peut être une bonne définition également.

Derek: oui spécial et un peut turbulent, évite de le laisser trop te taquiné. Je t'ai pas parlé de lui parce qu'on est pas en très bon terme tous les deux, du moins on ne l'ai plus.

Je regardais mon frère d'un mauvais oeil avant de subir d'autres questions de sa part, c'est normal que cela lui vain à l’esprit après la petite manipulation sur son père.

Derek: et bien..c'est assez difficile à expliquer, il faut avoir l'esprit ouverte pour comprendre mes réponses et peut être que tu n'es pas encore prêt pour ça. Dit toi que je l'ai juste convaincu dans son esprit que tous alcool qui touche sa langue à un goût. savoir le pourquoi du comment n'as pas d'importance, tant que le résultat est la.

Je me fais gronder à présent, voilà une chose qui met plus arriver depuis l'époque de mes parents.

Derek: j'ai de très bonne raison d'agir comme ça, je donne très difficilement ma confiance et j'ai également mes raisons. 

je soupirais ayant difficile à répondre à ses questions sans dire la véritable raison.


Derek: j'avais besoin de savoir si tu serais potentiellement dangereux pour moi et le seul moyen d'y arriver c'était me renseigner. Dorénavant je demanderais ton avis avant toute intervention, tu viens à peine d'arriver j'aimerais pas que nous soyons déjà en désaccord

J'aurais pas le temps de lui parler de Akio, avec mon frère dans les parages je peux pas parler librement.

Derek: nous rediscuterons en privé, des oreilles mal intentionnée rode autour de mon canapé.

Il continue de me provoquer et dire que lorsque j'étais jeune nous avions une complicité sans nom, mais depuis un dernier incident cette complicité sais transformé en rivalité.

Derek: je connais très bien tes intentions Reiji, alors en effet ta présence n'améliore pas mon humeur au contraire. Tu ne souhaitais plus vivre dans ce château qui je te rapelle m'appartient entièrement aujourd'hui alors j'aimerais que tu signal tes arriver et non faire comme chez toi. Ce qui n'est plus le cas.

je tente de rester noble malgré que mes piques était évidente, j'ai pas oublié contrairement à lui l'éducation de nos parents. De plus il fait exprès de parler de mon ancien compagnon devant Gabriel pour lui remplir la tête de questions.

Derek: il sais détourné de moi par tes vils manipulation reiji, je te laisserais pas l'occasion de recommencer.

Je regardais Gabriel qui désirait nous laisser, je voyais à son regard que sa confiance pour moi ne fera que baisser si il n'a pas rapidement de véritable explication. Il vient à peine d'arriver c'est beaucoup trop tôt pour les vérités, il pourrait prendre peur.

Derek: si tu continue de jouer comme ça, il finira par le découvrir et bien trop rapidement avant qu'il ne soit prêt! c'est ça que tu cherche Reiji? le sorts de nos parents ne t'a pas suffit on dirait, c'est peut être ce que tu souhaite..que le prochain à perdre la vie soit moi.

je retroussais les nez l'écoutant.

Derek: il me suffit de voir ton petit sourire satisfait pour savoir que tu ment Reiji, ne joue pas avec moi.

Il partait en se téléportant à ce fameux rendez vous, je me tournais voulant partir de mon côté, mais tournais légèrement le regard repartant en direction de la chambre de Gabriel. On avait pas fini notre conversation et il doit se poser d'avantage de question avec mon frère. Entrant dans sa chambre je sentais sa présence dans la salle de bain et pas que la sienne par ailleurs, furieux j'ouvrais grand la porte sans même prendre la peine de frapper. Il faisait complètement noir dans la pièce, mais c'est pas ce qui m'empêchait de voir facilement. 

Derek: mon frère était ici?

J'allumais la lampe pour qu'il puisse lui au moins me voir et m'approchait de lui.

Derek: il ta touché?

J'approchais mon visage du siens arrivant parfaitement à sentir l'odeur de mon frère encore frais sur lui, je détournais le regard ne cachant pas ma colère.

Derek: et il ta embrassé.

Je suis tellement en colère que j'en oublie mes principes et me met à le tutoyer, je me doutais que les paroles de mon frère serait que mensonge. Il va continuer à prendre tous ce que je convoite et va tenter de faire de même avec Gabriel juste pour me blesser. Je me retournais sentant mes yeux scintillé et de plus ma pupille deviens ovale comme ceux d'un chat, avec mon frère dans les parages il me sera plus difficile de garder ce secret très longtemps. 

Derek: est ce que cela ta plu? que mon frère t'embrasse?

Bien sûr que je montre des traits de jalousie, il pourrait finir par préféré mon frère à moi. Je tente de rester correct avec lui pas foncer dessus comme l'aurait fait n'importe quel autre de ses...clients passé. mes yeux redevenaient normaux, je pouvais le regarder à nouveau droit dans les yeux.

Derek: mon frère est bien plus doué que moi pour ses choses la, enfin les techniques de drague et ce qui s'en suit..il m'a déjà volé une personne auquel je tenais beaucoup de cette façon. J'ai vu ton regard tous à l'heure lorsque mon frère faisant mention à lui, il se porte ne parfaite santé. Je n'ai aps de cadavre cacher dans mes armoires Gabriel, j'utilise pas la mise à mort pour me venger. J'ai une tout autre vision des choses, lorsque je me sent trahis.

Je tournais le regard cherchant mes mots.

Derek: je fais tous pour lui ruiné sa carrière, c'est peut être cruelle mais c'est ma façon de me venger. Je ne supporte pas les trahisons, surtout venant de personnes auquel je me suis attaché.

Je me pinçais les lèvres préférant couper cours à cette discutions et changer de sujet.

Derek: tu m'as demandé de te prévenir en cas où je préparais quelque chose à ton sujet, j'ai payé ton patron pour qu'il te libère de son emprise.

Je posais mon doigt sur ses lèvres ne voulant pas qu'il discute avant que j'en ai terminé.

Derek: tu travail pour moi désormais, tous l'argent te reviendra et à toi seul. Tu as une chance d'avoir une nouvelle vie alors saisi la, tu n'es pas mon prisonnier non plus, tu pourra partir quand tu le souhaite.

je baissais les yeux remarquant seulement qu'il ne portait qu'un simple essuie autour de la taille, je prenais une grande respiration contrôlant mes...hormones.

Derek: je te paie pour rester à mes côtés, mais plus personne ne t'obligera à te donner pour de l'argent. Tu aura toujours le choix dans ce château, mais essaye de pas rentrer dans le jeu de mon frère. Il ne tente que de me blessé et rien d'autre...

Je prenais tout de même l'initiative du premier pat, j'ai tout de même des craintes qu'il préfère la première de mon frère que la mienne alors je l'embrassais. Oui encore une preuve de ma jalousie et surtout pour essayer d'être plus doué que mon frère dans ce domaine. Je voulais que cela ne soit qu'un simple baiser, mais mon excitation ne faisait que approfondir se baiser laissant un peu trop emporter dans cette intense émotion. 
C'est pas hasard que mon regard croisait mon reflet dans le miroir et j'en ouvrir grand les yeux d'y voir ce qui était librement sortit, mon premier réflexe était d'attraper vite le premier essuie que je voyais pour le placer sur ma tête.

Derek: navré...l'humidité m'a complètement décoiffé! je vais aller dans ma salle de bain privé et arranger.

je sortais vite de la salle de bain, pourquoi sa m'arrive! mes oreilles! elle sont apparu comme ça! ce garçon me fait vraiment perdre la tête, c'est son odeur et...je sais pas. J'ai même pas le temps de quitté sa chambre que je voyais déjà Gabriel en sortir, j'ouvrais grand les yeux surtout que maintenant c'est ma queue qui est apparu! mais c'est quoi cette histoire! je tournais vite le regard vers son lit attrapant tous le drap pour me couvrir de la tête au pied.

Derek: je sais que mon comportement est étrange, mais si tu pouvais fermer les yeux quelques seconde.

je suis presque sûr que mon frère doit se marrer quelque part, je suis terriblement gêné et embêter par la situation. Il tente de retirer la couverture? je la maintenait bien pour l'en empêcher.

Derek: non ne tire pas dessus! j'ai un terriblement bouton sur le nez! 

et plus le stress monte et moins je pourrais faire disparaître ça, il va fuir en courant et crier au monstre! on va me couper mes queues! les pattes! me prendre ma peau! et me vendre pièce par pièce! non mais écoutez moi! on dirait un gosse qui se cache de monstre sous le lit. Le temps que je flippe sur tout ça, la couverture me recouvrait plus. Je tenais ma longue queue de renard contre moi comme une grosse peluche, oui bon c'est un manie que j'ai depuis que je suis gosse quand j'avais de grosse frayeur! 
je tournais lentement les yeux dans sa direction, la tête qu'il fait! on dirait qu'il a vu un fantôme...ou plutôt un homme avec des oreilles et une queue animal. 

Derek: laisse moi d'expliquer avant de courir à toute jambes.

j'attrapais vite sa main.

Derek: je mord pas.

je levais les yeux réalisant ma phrase stupide.

Derek: je voulais attendre avant que ce secret éclate, mais voilà..après ce baiser qu'on a échangé, j'ai perdu un peu contrôle. Je suis pas humain comme tu peux le constaté, mais une créature plus ancienne. Je suis un kitsuné ou si tu préfère un renard à neuf queues...bien que je suis encore jeune et n'en possède que encore quatre pour l'instant, mais c'est un détail.

Que c'est difficile et la tête qu'il me fait la.

Derek: si je me suis renseigné sur toi avant de te faire venir au château, c'est pour être certain que tu as pas des origines de chasseur de créature rare. Que ta vanité n'ira pas jusqu'à me trahir pour qu'on me..découpe en petit morceau pour revendre chaque partie de moi.

je lâchais lentement sa main baissant les yeux.

Derek: le sort qu'on subit mes parents il a quelques années de ça, j'aime la compagnie des humains et à la fois ils m'effraye. J'ai eu besoin de tous savoir sur toi pour ma propre sécurité, il a beaucoup à dire à mon sujet mais j'ignore par où commencer. 

Je m'asseyais comme il faut sur le lit levant les yeux pour le regarder, j'ai surement la tête d'un renard battu avec mes oreilles baissé de chaque côté de la tête

Derek: si je t'effraye et que tu souhaite partir je te retiendrais pas, mais par mesure de sécurité je t'effacerais tous souvenir de notre rencontre. Si tu as besoin d'avantage de question sur moi, maintenant que tu as vu..

je montrais mes oreilles et ma queues.

Derek: ça..je vois plus pourquoi je te cacherais tous à mon sujet. C'est déjà un masque que je peux ôter et me montrer un peu plus mon vrai visage.

et il est toujours pratiquement nu devant moi, comment je vais arriver à reprendre entièrement forme humaine si il me tente comme ça? je peux pas m'empêcher de poser mes doigts sur le lui, il viens d'apprendre que je suis une créature folklorique et moi ce que je fais...je le touche et renifle son odeur qui est vraiment trop succulente.
Je suis un peu plus détendu même si il pourrait fuir bras en l'air d'une seconde à l'autre, j'ai plus rien à perdre maintenant qu'il connait la vérité.

Derek: on dit que les kitsunes sont de très bon amant au lit.

Je faisais un petit sourire.

Derek: mais tu as surement bien plus d'expérience que moi, peut être que tu pourra me faire découvrir de nouvelle chose...mais seulement si tu souhaite avoir une créature non humaine à tes côtés.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1598
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Encore du nouveau    Dim 2 Aoû - 21:21

après la visite de reiji, j'étais quand meme surpris, il faisait noir, je ne pouvais pas voir qui c'était et j'ai vraiment cru qu'il s'agissait de derek.. enfin, lui arrivait désirant me parler au début car on était pas en très bon thermes tout les deux. Mais lorsqu'il arrivait, il avait ressentis la présence de son frère dans la meme pièce que moi, il arrivait donc rapidement jusque là, allumant la lampe, je pouvais enfin voir claire, je tournais le regard pour regarder vers derek.

gabriel : huml oui il était là.. je pensais que c'était toi.

il me demandait s'il m'avait touché, j'en détournait le regard sur le coup.

gabriel : oui

il approchait son visage de moi, il semble m'inspecter, je le regardais bien sur le coup. Il semble vraiment en colère, il ne rigolait pas lorsqu'il disait qu'il était jaloux, et qui'l n'aimait pas partagé ce qu'il lui "appartient", bon, je ne dirais pas que je lui appartients.

gabriel : oui, mais j'ignorais que c'était lui.

je le voyais détourner le regard, tellement qu'il était hors de lui, en colère que son frère est pu me toucher. Sa question me faisait bizarre, il me demande vraiment si sa m'a plu que son frère m'embrasse et tout le reste ? qu'est ce que je suis censé lui répndre ? bon, je ne vais pas mentirs, il embrassait plutot bien, et il est doué avec sa main, mais je vais pas dire ça à derek, déjà le voir dans cet état, il veut mieux que je mente.

gabriel : eeh non,  pas plus que ça en faite.

je soupirais, sa me fait bizarre de le voir jaloux, j'ai l'impression que je dois m'expliquer avec lui, alors qu'on est meme pas ensemble, il me paie juste pour que je sois avec lui après tout. Il finissait par retourner son visage vers moi pour me regarder et me parlait à nouveau de son frère, qu'il était plus doué que lui, il semble avoir peur que je préfère son frère à lui.

gabriel : qu'est ce qui s'est passé entre ton frère et toi pour qu'il y ait une tel rivalité..

je doute que se soit le moment de demandé ça, c'est trop tot. Il me parlait ensuite de l'autre personne qu'il semblait aimé et qui a été dans les bras de son frère, il s'est sentis trahais par la suite, moi je pensais déjà au pire mais en réalité il n'a rien fait à part nuire toute sa carrière, donc une question de vengeance.

gabriel : je peux comprendre, lorsqu'on se sent trahis par une personne qu'on aime, sa n'est jamais facile.

il changeait rapidement de sujet, parlant de akio, j'en étais surpris de l'entendre dire ça. il l'a payé pour qu'il me libère en quelque sortes ? je travail plus pour akio mais pour derek à présent, sa me faisait bizarre tout d'un coup, il veut vraiment que je sois à lui à se point là, sa va un peu loin non ? enfin d'un coté c'est beaucoup mieux ainsi, j'étais pris dans un cercle visieux je ne pouvais plus me sortir de cette galère avec akio et d'un coté sa me fait un bien fou de me dire que tout ça c'est terminé.

gabriel : je ne pensais pas que akio me laisserait partir aussi facilement, mais lorsqu'il s'agit d'argent sa l'intéresse toujours..alors merci pour ça, je ne savais plus comment m'en sortir..

je détournais le regard

gabriel : je lui devais pas mal d'argent, et mon père avait également des dettes, je n'avais pas le choix que de faire tout ça, j'ai fais des choses que je regrette en travaillant avec akio, tu me libères d'un poids énorme, alors je te remercie.

je revenais vers lui, il parle à nouveau de son frère.

gabriel : je ne rentre pas dans son jeu, j'ignorais que c'était lui dans la salle de bain, c'est toi qui m'a engagé et je tiendrais paroles concernant se contrat, je n'irais pas voir ailleurs.

il s'approchait de moi pour m'embrasser, il a peut etre peur que j'aille vraiment voir son frère en cachette, ou que je le préfère à lui. mais je me laissais faire, l'embrassant également, je passais ma main sur son visage le caressant, je ne veux pas qu'il regrette de m'avoir choisis alors je vais lui montrer que j'en veux la peine, akio m'a parfaitement appris comment embrassé, et oui, il m'entrainait la dedans et meme d'en d'autre domaine j'ai eu donc quelque aventure avec lui.. et j'ai fais d'autres choses bien pire que je regrette comme je l'ai dis.

en tout cas derek embrasse très bien, l'envie montait ainsi que l'exictation, je glissais bien ma langue contre la sienne ayant envie d'aller plus loin avec lui mais tout d'un coup, alors que je glissais ma main sur son torse pour le caresser qu'il attrapait un essuie pour le mettre sur sa tete, je me reculais de lui le regardant, me demandant ce qu'il avait.

l'humidité la décoiffé ? j'en levais un sourcils sur le coup, il est sérieux ?il est peut etre timide ou quoi.

gabriel : tu es sur que ça va ?

j'ai peut etre fait quelque chose de travers, j'ai une mauvaise haleine ? hum pourtant non. alors c'est quoi le soucis ? je le suivais alors qu'il quittait la sall de bain, et bha oui je voulais savoir ce qu'il avait.

voilà qu'il attrpapait toutes mes couvertures pour le mettre sur lui, et se cacher, j'en avais presque une goute derrière la tete.

gabriel : hum derek ? qu'est ce que tu fais ?

fermer les yeux ? je m'approchais de lui, tirant sur la couverture pour qu'il se montre.

gabriel : qu'est ce qu'il t'arrive, dit le moi, un bouton ? je n'en ais vu aucun tout à l'heure, montre moi.

je tirais d'un coup sec, j'écarquillais les yeux lorsque je le voyais, libéré de ses couvertures, je reve ou bien, il a des oreilles et une queue ? j'en perdais mes mots, c'est quoi cette histoire ? pourquoi il a des oreilles et une queue ?

on voyait bien à ma tete que j'étais surpris, evidemment je m'attendais pas du tout à ça, c'est pas tout les jours quo'n voit ça, sauf dans les films ou dans les mangas. il semble vraiment mal en tout cas, et à surement peur de ma réaction, et là pour l'instant je suis sans vois, le regardant de bas en haut tentant de comprendre.

gabriel : tu as..

il m'attrapait la main, me disant qu'il ne mordait pas.. il m'expliquait donc, le fait qu'on s'embrasse lui a fait perdre le controle et il a fait apparaitre ses oreilles et sa queue, j'avoue que j'ai toujours du mal à comprendre, comment c'est possible ?

gabriel : un kitsune..?

j'ai l'impression d'etre en plein délire là.. voilà qu'il me parle de créature mystique, et de chasseur de créature, il avait peur que j'en sois un et c'est pourquoi il s'est renseigné sur moi, j'ai du mal à avaler tout ça, c'est vrai quoi, j'imaginais pas un seul isntant que c'était ça son grand secret, d'ailleurs je savais pas que sa pouvait existé.

je le suivais du regard alors qu'il finissait par s'asseoir sur le lit, je finissais par reprendre un visage normal le regardant bien, il semble effrayé que je le vois comme un monstre à présent, d'ailleurs il me dit que si il m'effraye qu'il ne me force pas à rester, mais qu'il devra.. effacer ma mémoire sérieux ?

c'est sur qu'une fois que j'ai découvert ce coté là de lui, il peux à présent se sentir plus.."lui". sa doit pas etre facile de cacher un si grand secret comme celui là.

gabriel : j'ai encore du mal à réalisé que c'est la vérité, je ne pensais pas que sa pouvais exister.. mais non tu ne m'effrayes pas,  je suis désolé si j'ai été un peu surpris sur le début, mais bon je suis un peu choqué je l'avoue..

je passais ma main sur mon visage, oui c'est vrai que je suis pratiquement encore nu devant lui, je n'ai qu'un essuie autour de ma taille. je retirais ma main de mon visage le voyant poser ses doigts sur mon torse, me caressant.

est ce qu'il me renifle là ? comme son frère tout à l'heure, evidemment lui aussi sa doit etre un kitsune.. je l'écoutais alors qu'il me disait ça, bon au lit ?j'en sourais sur le coup. malgré ses oreilles et cette queue, il reste toujours aussi beau malgré tout et meme sa lui donne un petit quelque chose en plus.

gabriel : je pense que je peux faire avec, je ne peux pas tout abandonner à cause de ça, sa ferait de moi un lache.

je m'approchais de lui, passant ma main pour toucher légèrement ses oreilles, elles sont vraiment réelle, et très douce aussi. j'en reviens toujours pas.. je baissais les yeux pour le regarder, il semble apprécié mes caresses. je me penchais pour l'embrasser à nouveau, je tenais son haut et le soulevait pour le lui retirer afin qu'il se trouve torse nu, je posais ensuite ma main sur son torse pour le pousser afin qu'il s'allonge.

je glissais mes doigts le long de son torse jusqu'à arriver à sa ceinture, que je commençais à défaire tout en levant les yeux pour le regarder. je le retirais jusqu'à ce qu'il traine à ses pieds, et passait ma main sur son caleçon caressant son membre que je sentais rapidement durcir sous mes caresses.

je lui souriais et je le retirais à présent car il me genait, je me mettais à genoux devant lui, léchant son sexe que je tenais d'une main et le mettais ensuite en bouche, afin de le sucer du mieux que je pouvais, je regardais son visage, et regardais sa queue qui gigote, et bien, sa fait vraiment bizarre. je le masturbais en meme temps que je le faisais ça, il en attrapait ma tete semblant avoir du mal à tenir, je me retirais de lui levant la tete pour le regarder, je retirais ma serviette autour de ma taille, me mettant entièrement nu devant lui. je me mettais à quattre patte sur lui, approchant mon visage du siens.

gabriel : je suis à toi.

je voulais le rassurer concernant son frère, c'est pour lui que je travail alors je ne satisferais lui et uniquement lui.

j'attrapais son membre d'une main et me pénétrait avec, je voulais lui faire l'amour comme personne ne l'avait fait au par avant, lui prouvé qu'il a bien fait de me choisir, je ne veux pas le décevoir vu au pris qu'il me paye.

je faisais déjà des mouvements, posant mes mains sur ses hanches, je montrais bien entendu le plaisir sur mon visage et mon érection était au plus haut. je finissais par me pencher m'allongeant presque sur lui passant mes lèvres contre sa nuque pour lui faire sentir mes soupir de plaisir, ma chaleur contre sa peau, et l'embrassait de temps à autre tout en accélrant le ryhtme.

au bout d'un moment on finissait par changer de position, il me prenait contre lui, pour qu'on se tourne et qu'il se retrouve au dessus de moi, je le laissais faire, passant une main sur sa nuque le tenant contre moi et je me laissais allé suivant son rythme, je n'arrivais plus à retenir mes gémissements de plaisir me laissant complètement allé.

son frère reiji était devant la porte, posé contre celle ci les bras croisé, il entendait évidement nos débats, il en grimaçait et finissait par partir, ses yeux brillaient ayant la forme de son coté kitsune,il partait jusqu'au salon.

nina : vous allez bien monsieur ?

il tournait son regard vers elle, celle ci était bien entendu au courant du secret de derek et de sa famille.

reiji : non, je suis en colère, et j'aimerais quelque chose pour atténuer cette colère.

il l'attrapait contre lui, passant sa main sous sa jupe pour la caresser, elle en était toute gêné.

nina : je.. qu'est ce que vous faites..?

il passait son visage à coté du siens, passant sa lanque contre sa joue pour la lécher.

reiji : tu es la servante de derek, il est également attaché à toi, alors je vais te prendre toi pour l'instant,  tu es jolies, tu as une très bonne odeur, et j'arrive à sentir que tu es encore vierge, sa excite d'avantage mes sens.

il soulevait sa jupe, et passait un doigt à traverser sa culotte pour y pénétré un doigt, elle en gémissait sur le coup.

reiji : tu ne me trouves pas à ton gout ?

nina : si, vous etes beau mais je..

reiji : alors c'est parfait.

il retirait son doigt en elle, retirant sa culote et le poussait pour la forcé à se pencher en avant, il la tenait bien alors qu'il baissait juste assez son pantalon afin de sortir son membre et la pénétrait, elle en gémissait tout en ayant les larmes aux yeux, serrant le cuir du fauteuil entre ses doigts.

nina : sil vous plait arretez.

il se penchait caressant son corps/

reiji : vous allez finir par apprécié ça, un peu de patiente.

il commençait ses coups de reins en elle, il voulait laissé un message à derek, sachant qu'il allait sentir l'odeur du sang de nina, et pas n'importe lequel. les sens de rieji se réveillait, ses oreilles apparaissait ainsi que l'une de ses queues, il y allait de plus en plus fort avec elle, celle ci gémissait toujours à cause de la douleur.

moi à l'étage, on avait termién tout les deux, et on était allongé l'un à coté de l'autre reprenant notre souffle et nos émotions, je tournais le regard voyant que son expression du visage changeait, sentant surement l'état de nina et ce que son frère lui faisait, moi bien entendu je l'ignorais

gabriel : qu'est ce qu'il y a ? tu sembles bizarre tout d'un coup

il finissait par se lever, remettre ses vetements, reiji lui souriait le sentant arriver, il terminait tout juste avec elle, jouissant en elle, il remettait son pantalon comme il faut, alors que nina s'asseyait sur le divan, surement sous le choque et toute mal.  elle tentait de remettre son chemisier comme il faut pour cacher sa poitrine qu'il avait dévoilé bien entendu elle laissait une trace de sang sur le divan.

reiji tournait le regard vers derek, lui souriant.

reiji : tient derek, ça va ? tu sembles énnervé, pourtant tu devrais etre au anges après ce que j'ai pu entendre.

il passait ses doigts sous ses narines respirant encore l'odeur de nina.

reiji : quel odeur excquis, tu as le dons de choisir les meilleurs humains qu'il soit, sa fai tellement longtemps que je retiens mes envies, je me demande pourquoi tu ne l'as pas fait avant, elle est pourtant sublime.

nina détournait le regard toute mal encore, il plissait les yeux voyant la colère de derek à son égars.

reiji : calme toi tu veux, tes crises m'insupportes, d'ailleurs je m'en vais, ne soit pas triste, je reviendrais te voir.

il se téléportait, nina tentait de se remettre de ses émotions, moi j'avais remis mes vetements descendant pour voir ce qu'il se passait depuis les escaliers. nina se relevait

nina : je suis désolé, je.. je vais tout nettoyer.

elle parlait bien entendu de la tache qu'il y avait sur le canapé, moi j'arrivais la voyant dans un tel état, ne me dit pas que.. reiji l'a prise de force ? pourquoi en arriver à de tel extrémité, qu'est ce qu'il a pu arriver entre eux deux pour que se soit la guerre entre eux comme ça ?

reiji apparaissait devant chez akio, ayant son rendez vous avec lui, il rentrait regardant tout le désordre chez lui, il évitait de toucher quoi que se soit ne désirant pas etre salis.

akio : ah tes là, il était temps, j'aime pas qu'on me fasse attendre.

reiji : j'avais quelque obligation, bien, voici l'argent.

il déposait l'argent sur la table

reiji : je veux à présent que tu me dises tout sur ce gabriel, et n'oublie aucun détail.

akio comptait l'argent avec le sourire aux lèvres et bien entendu allait tout raconter sans rien oublier.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1380
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Encore du nouveau    Lun 3 Aoû - 22:53

Est ce qu'il m'accepte tel que je suis? ma queue balançait de droite à gauche ravis d'entendre ça venir de lui. Il avait vraiment peu de chance qu'il accepte ma différence surtout en si peu de temps qu'on se fréquente, je suis vraiment plus alaise. C'est un véritable fardeaux de garder un tel secret surtout à une personne qui reste dans ton entourage. 

Dès qu'il commençait a caresser mes oreilles surement par curiosité j'en fermais aussi tôt les yeux, il va connaitre mes points faible maintenant. J'en suis aussi sensible qu'un chien qu'on ferait des grattouilles au ventre, heureusement que je peux pas me mettre à ronronner comme un chat! sa serait trop gênant.

Derek: si tu commence à me caresser les oreilles, je vais m'endormir Gabriel.

Du coup il change de tactique, m'embrassant à nouveau. Je n'ai pas l'impression qu'il le fait parce qu'il me paye pour ça, mais parce qu'il en a envie. Maintenant il joue peut être se rôle pour me combler, pour l'instant je laissais ses pensées de côté pour me consacré uniquement à ce moment.
Je levais les bras pour le facilité afin de retirer mon haut, je souriais étant pousser ensuite contre le lit. Pour cette première fois je le laissais prendre les commandes d'une certaine manière, il n'en sera par toujours comme ça évidemment mais j'ai juste envie de voir ses expériences dans ce domaine.

Derek: voilà des caresses tout aussi intéressante.

J'en fis un sourire prenant parfois de grande respiration quand les sensations de plaisir était plus intéressante sous ses caresses. Les effets ne tardaient pas à se faire voir à ce niveau la, Gabriel ne tardent pas à montrer d'autre talents que celle de ses mains. J'agrippais aussi tôt ses cheveux d'une main serrant ses cheveux délicatement, je monte mon plaisir par de long soupir égréable il est pas toujours difficile d'entendre des sons sortir de mes lèvres même quand j'ai quelqu'un avec des talents comme Gabriel.

Il s'arrêtait à temps avant que je puisse le lâcher une première fois, afin de retarder mon plaisir. Preuve qu'il est loin d'être un novice, je souriais surtout à sa phrase qui me plaisait énormément.

Derek: et je serais à toi temps que tu voudra de ma personne.

Je lui assure également fidélité, je vois pas pourquoi cela n'ira pas dans les deux sens. Il retirait sa serviette, je peux m'empêcher de l'examiné dans les moindre détails. Il est vraiment parfait pour moi à tout point de vue. Je posais ses mains sur ses cuisses les caressant alors que j'entrais en lui, encore une fois j'y laissais échapper plusieurs soupir de satisfaction. Il s'allongeait sur moi m'embrassant la nuque, moi je caressais son dos appréciant cette chaleureuse étreinte. 

Derek: Ta chaleur embellit mes sens, je regrette en rien mon choix. 

Je le laissais faire un petit moment avant de me décider à l'attraper pour continuer le travail, il reste un humain et donc subit plus facilement l’épuisement que moi. Je le gardais coller à moi gardant un rythme rapide et régulier, j'aime bien sentir sa peau se frotter contre la mienne et ses gémissement arrivent à cacher celle que je pourrais laisser échapper maladroitement. 

Pas une seconde je pouvais me douter de ce qu'il se tramais au salon, j'utilisais pas mes autres sens sur le moment et ressentait pas l'appel à l'aide de ma gouvernante. c'est lorsqu'on eux tous deux terminé et se remettant de cette intense émossion.

Derek: prochaine fois faudra que je te montre de quoi est capable un kitsune, tu aura du mal à chercher d'autres amant après ça.

Je tournais le regard fronçant les sourcils, l'odeur du sang de Nina me montait au nez. Je me redressais d'un coup tendant bien l'oreille pour y attendre sa souffrance. J'en sortais vite du lit d'un bon ramassant mes vêtements m'empressant des les refiler. Ma queue de renard toujorus présente me donnait des difficultés pour le pantalon, ne voulant pas perdre de temps je claquais des doigts les enfilant avec magie.

Derek: mon frère...

j'avais pas le temps de lui expliquer, je partais vite au secour de Nina. J'ouvrais grand les yeux voyant la terreur sur son visage.

Derek: Reiji! espèce d’ordure comment as tu pu faire une chose pareil!?

j'approchais de Nina caressant son visage et pour l'examiné, inutile de recevoir des mots de sa part pour comprendre ce que m'on frère lui a fait subir. Je tournais la tête dans sa direction le regard remplit de colère, j'y laissais voir mes yeux et croc du renard.

Derek: Si tu voulais réglé tes conflits c'est uniquement avec moi tu des les régler! mais venir à des actes aussi abominable! tu n'es pas digne d'être ce que tu es! nos parents auraient si ils voyaient se que tu es devenu!

je retroussais le nez échappant un grognement d'animal, puisqu'il préférait fuir la conversation en se téléportant.


Derek: c'est cela hors de ma vue! et ne met plus jamais les pied chez moi sale monstre!

je m'occupais plus de lui pour m'avancer vers Nina.

derek: ce canapé m'importe peu Nina, venez.

Je la prenais dans mes bras montant avec elle jusqu'à ma chambre pour la déposer sur mon lit.

derek: vous restez ici cette nuit, je veillerais sur vous.

je m'asseyais à côté d'elle caressant ses cheveux.

Derek: je laisserais plus personne vous faire du mal

j'embrassais son front lui envoyant une vague d'apaisement pour atténuer ses peurs et l'aider à s'endormir. Cela marchait parfaitement doucement elle s'endormi, je tournais le regard vers Gabriel qui nous avais suivis jusque la.

Derek: je le voyais pas capable de commettre un tel acte, il est complètement aveuglé par la colère au point de même plus se rendre compte du mal qu'il fait autour de lui.

je passais ma main dans mes cheveux complètement dépasser par les événements.

Derek: c'est avec ce genre de comportement que la plus part de mes semblables ont périt. La colère les ont aveuglé et son tomber dans le piège des hommes. Tout c'est déclencher par ma faute sans mes erreurs il n'aurait jamais agit ainsi.

je soupirais regardant à nouveau vers Nina avant de la laisser se reposer pendant que je sortais hors de la chambre avec Gabriel pour discuter tranquillement.

Derek: j'ai trahis mon frère il a deux ans à peut prêt un mois  après la disparition de nos parents.

je détournais le regard m'en voulant encore pour cette acte.

Derek: je me suis réfugier dans les bras de la mauvaise personne, je savais qu'à cette époque mon frère voyait quelqu'un en douce. Il voulait me le cacher avant d'être certain qu'il s'agit de la bonne personne. J'aurais du me douter que cette rencontre n'était pas le fruit du hasard, mais la peine me faisais perdre la tête et mon frère nous découvert dans le même lit. 

je grimaçais me souvenant de son expression ce jour la.

Derek: il m'a jugé de prendre à son tour tout ce qui me tenait à coeur et c'est comme ça que notre querelle a commencé. Si il m'aurait au moins avoué qui il fréquentait jamais cette incident ne se serait produit! je l'aurais jamais blessé, mais il a préféré garder le silence alors qu'on ne se cachait pourtant rien entre nous.

Je levais la main préférant ne plus me chercher d'escuse de toute façon sa ne changera rien au problème, cette fois il n'a pas fait seulement que prendre ce que je convoitais, il a été jusqu'à blesser Nina..je peux plus fermer les yeux sur ça.

Derek: je vais devoir agir cette fois, il continuera ses mauvaise manigance. Je crains surtout pour ton père et toi, il ne vous épargnera pas c'est certain.

j'attrapais son visage des deux mains pour y poser mon front contre le siens.

Derek: je vous protégerais tout les deux comme je l'ai juger de le faire, va te reposer nous nous verrons demains matin. Je vais rester avec Nina cette nuit pour qu'elle puisse voir un visage amical à son réveil.

Je l'embrassais avant de retourner auprès de Nina m'allongeant à ses côtés, depuis qu'elle travail à mon servir ce genre de situation ne c'était jamais produit. Je veux dire dormir à mes côtés dans le même lit, ici je ressentais le besoin de la protéger puisque j'ai pas été présent quand mon frère a abusé d'elle.

Au petit matin lorsque j'ouvris les yeux elle ne se trouvait plus à mes côtés, je m'empressais de me lever enfilant mon peignoir. Je soupirais puisque comme dans ses habitudes elle c'était lever pour préparer le petit déjeuné.

Derek: Nina, vous étiez pas obligé de vous lever pour ça.

je m'avançais vers elle attrapant ses deux mains.

derek: comment vous sentez vous? vous souffrez? je peux appelé mon médecin pour qu'il vous examine.

Evidemment je m'inquiète pour elle, c'est pas parce que c'est ma gouvernante que je la négligerais sa santé.

Derek: vous êtes forte Nina, j'admire ça chez vous.

Par contre Gabriel qui décide de traîner le réveil? 

Derek: je vais aller réveiller Gabriel faite de même pour son père et prenons les déjeuné ensemble.

j'embrassais sa main avant de la laisser pour monter à l'étage, comme je l'avais prédit Gabriel dort encore. Je ricanais m'approchant de lui m'asseyant pour le regarder dormir. 

Derek: compte tu rester coucher toute la journée Gabriel?

Je passais mon doigt sur sa lèvre pour ensuite l'embrasser.

Derek: Gabriel? le déjeuné est prêt, si tu traîne tu recevra du café froid.

Je ricanais puisqu'il se retournait, semblerait que je vais avoir des difficultés pour le lever tôt. Je l'embrassais dans la nuque à plusieurs reprise tout en m'allongeant à ses côtés coller contre son dos.

derek: vais je devoir jouer ce rôle tout les matins pour t'incité à prendre le déjeuné avec moi?

je mordillais lobe de son oreille pour l'agité un peu.

Derek: lève toi ou je serais obligé d'être rusé comme un renard pour t'obliger à ouvrir les yeux.

Je plissais les yeux puisqu'il semble vouloir me résister.

derek: bien!

je passais mes mains entre ses jambes concentrant mon énergie dans ma main, cela lui donne directement des longues ondes agréable qui fait augmenté les sensations de plaisir.

Derek: voilà pourquoi ont dit que les kitsunes sont de très bon amant au lit, voilà un petit aperçu de ce que je te réserve prochainement.

J'en fis un petit sourire finissant par me redresser avant qu'il ne puisse en savourer d'avantage.

Derek: bien lève toi à présent et peut être qu'on nous reprendrons cette petite séance plus tard.

j'avais le sourire jusqu'aux oreilles m'amusant un peu avec lui, je m'assurais avant de descendre que aucun attribut de renard soit apparu. Hier Gabriel ma fait perdre ce contrôle la dessus, autant que cela ne se reproduise pas surtout devant le père de Gabriel. D'ailleurs Nina avait réussit à le lever et son humeur semblait pas au rendez vous, surtout depuis qu'il a vu ma tête.

Derek: Bonjour monsieur Light, il semblerait que vous ayez pas passer une très bonne nuit.

Il est toujours avec un caractère aussi taciturne?

Derek: vous semblez pas m'apprécier, est ce à cause de cette petite manipulation que j'ai pratiqué sur vous hier? c'est pour votre bien un jour prochain vous me remercierez pour ça.

je tournais le regard vers Gabriel qui c'était décidé à nous rejoindre. Je souriais le regard assez content que mon intervention l'est motivé à sortir du lit.

Derek: Bien nous allons pouvoir commencer, bien qu'il me sera difficile de me concentré sur mes croissants avec un regard démoniaque figé dans ma direction.

Je regardais Stephan sur le coup avant de porter mon croissant jusqu'à mes lèvres.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1598
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Encore du nouveau    Mar 4 Aoû - 20:47

derek était vraiment très en colère quer son frère ait pu en arriver jusque là,  venir à de tel extremité, abusé de nina je trouve que cette histoire de vengeance va tout de meme trop loin à mon gout..  nina était toute mal, et malgré ce qu'il avait pu se passer, elle voulait nettoyer derrière elle, mais derek restait très doux avec elle, l'emmenant jusqu'à sa chambre pour qu'elle s'allonge, il la prenait dans ses bras moi je le suivais tout les deux du regard, je les suivais.

une fois qu'il l'avait allongé dans son lit, il demandait à ce qu'elle passe la nuit ici afin de rester à ses coté, il est vraiment bon, pas comme son frère. enfin peut etre que reiji l'était lui aussi autre fois, mais la vengeance peut changer un homme malheureusement.

elle regardait bien en direction de derek.

nina : merci beaucoup d'etre aussi gentil avec moi, vous etes quelqu'un de bien..

je regardais la scène alors qu'il caressait ses cheveux et lui disait tout ça, elle avait encore des larmes qui coulaient, il finissait par l'embrasser au frond, lui envoyait une vague d'apaisement ce qui l'a soulageait directement, elle s'allongeait correctement, se sentant mieux, elle en fermait les yeux voulant se reposer.

derek tournait son regard vers moi une fois qu'elle s'était endormie, j'en faisais tout autant et l'écoutait, j'entrais à l'intérieur de la chambre.

gabriel : s'il n'est pas du genre à etre comme ça, qu'est ce qui l'a poussé à l'etre ?

je voulais vraiment savoir l'histoire, derek dit que c'est de sa faute s'il est devenu comme ça, je me demande donc ce qu'il a pu faire pour qu'ils ont finis par se détester, et qu'il désire autant se venger de lui.

gabriel : je suis sur que tu n'as rien fait de mal.

il finissait par se lever pour sortir de la chambre et marcher avec moi afin de me raconter cette histoire. je tournais la tete vers lui alors qui'il parlait de trahison auprès de son frère peu de temps après la mort de leurs parents. je regardais devant moi écoutant, je vois, il a donc couché avec celui que son frère aimait, mais derek l'ignorait qu'il avait une aventure avec lui, car il gardait cela secret, comment aurait pu le savoir ? et à présent, il désire lui rendre la pareil, prendre chaque personne qu'il peut aimer.

gabriel : tu ne pouvais pas deviner ce genre de chose, se n'était pas à toi de réagir mais plutot à cette homme, s'il aurait aimé ton frère il aurait refusé te se donner à toi.. du moins je pense, je ne suis jamais tombé amoureux de quelqu'un, alors j'ignore pas mal de chose la dessus.

je tournais le regard pour le regader, il semble se sentir mal, car autre fois, ils devaient vraiment bien s'entendre tout les deux.

gabriel : tu n'as pas à te sentir coupable, se n'est pas de ta faute.

il va donc vouloir s'en prendre à mon père et à moi ? j'en détournais le regard, je ne veux pas qu'il arrive quoi que se soit à mon père, il a déjà assez souffert comme ça.

gabriel : et qu'est ce que tu vas faire pour l'arreter ?

oui je suis inquiet maintenant, derek finissait par se mettre devant moi attrapant mes mains contre les siennes et posait son front contre le mur, je levais les yeux pour le regarder. il promettait qu'il allait nous protéger tout les deux à présent.

gabriel : oui d'accord, tu as raison elle a besoin de toi

il m'embrassait je le laissais faire, une fois qu'il me lachait, il repartait dans sa chambre pour dormir aurprès d'elle, je le regardais et finissait par me rendre jusqu'à ma chambre, je m'asseyais sur le lit pensant à tout ça.

je me demande si il ressent déjà quelque chose pour moi.. ? Vu comment il réagit avec moi, sa m'effraye un peu cette idée, je ne veux mélanger le travail avec les sentiments, peut etre qu'il attend quelque chose de moi en retour.

je finissais par me changer et me couchait dans le lit, je m'endormais bien rapidement.. Le lendemain matin, Nina c'était réveillée la première ayant remarqué que Derek était à ses côtés, cela lui faisait chaud au coeur, elle se levait malgré tout, nettoyant tout le désordre d'hier, et commençait à préparer le petit dejeuné comme elle à l'habitude de le faire malgré ce qu'il s'est passé hier soir.

Derek se levait ensuite, et ne voyant pas Nina dans le lit, il s'inquiétait et se levait rapidement, enfilant son peignoir, il allait rapidement en bas afin de la chercher, elle tournait le visage vers lui lui souriant.

Nina : bonjour, vous avez bien dormis ? Tout est prêt.

Elle le regardait alors qu'il s'inquiétait pour elle.

Nina : C'est mon travail, je ne vais pas abandonner mes tâches, je tiens à vous satisfaire.

Elle le regardait venir jusqu'à lui, afin d'attraper ses mains et lui demander comment elle allait, elle prenait une mine sérieuse.

Nina : Non tout va bien, je n'ai pas mal.. Merci beaucoup pour tout, j'ai beaucoup de chose de travailler pour vous.

Elle lui faisait un sourire.

Nina : il le faut bien, gabriel n'est toujours pas levé ? Il risque de manqué le petit déjeuné.

Il y pensait, il allait donc me lever, nina elle allait s'occuper de mon père. Cela n'allait pas être une tâche facile, on aime bien se lever assez tard. Derek venait donc jusqu'à ma chambre, il s'asseyait au bord de mon lit, moi je continuais à dormir et c'est à peine si j'entendais ce qu'il me disait.

Alors qu'il passait ses doigts sur mes lèvres et me laissait un baisé, je remuais juste un peu mais juste pour me tourner de l'autre côté.

gabriel : hum..

Il se penchait ensuite pour m'embrasser la nuque tentant de me réveiller en douceur, mais sa ne sera pas facile avec moi.

Gabriel : Laisse moi dormir..

Je mettais la couverture sur ma tête, j'ai pas la force de me réveiller, c'est trop dure. Voilà qu'il passait ses mains sur mon entre jambe, j'ouvrais les yeux ressentant un effet bizarre, qu'est-ce qu'il me fait ? Mon excitation montait, j'avais déjà une petite trique du matin mais là c'est plus qu'une trique ! J'ai vraiment envie, c'est à peine si je sauterais pas sur lui pour le supplier qu'il continue.

Je retirais la couverture de ma tete et me redressait pour le regarder après ses paroles il s'en allait descendant en bas pour le déjeuné, moi je retirais la couverture baissant les yeux vers mon entre jambe, j'ai une sacré bosse, quel sadique.

Je me levais, j'ai l'air bien moi avec ça entre les jambes, j'enfilais mon pantalon, bien que sa avait du mal à passer, je suis serré moi la dedans maintenant.. Je mettais un t-shirt ensuite, oui veut mieux pas que je descende en peignoir en bas, sinon tout le monde vont remarquer cette bosse généreuse.

Je mouillais mon visage et tentait de me réveiller un peu, faisant aussi mes cheveux et les rejoignais ensuite en bas, mon père était déjà là, de très mauvaise humeur entrain de presque tuer derek du regard.

Stephan : Non en effet, on se demande pourquoi.

Il attrapait son croissant le serrant presque dans sa main bien mécontent. Il relevait les yeux vers lui.

Stephan : J'ai pas l'intention de te remercier pour quoi que se soit, et tu as raison, je ne t'aime pas.

Sa c'est fait, il ne pouvait pas être plus claire et direct. Moi j'arrivais, Nina se levait souriant.

Nina : Bonjour, vous avez bien dormi ? Je vais vous préparez votre café installez vous.

Je passais ma main derrière la tête me grattant.

Gabriel : hum oui, j'ai eu un réveil un peu forcé mais ça va.

Je regardais vers Derek à cette instant, je m'installais à côté de lui alors que Nina me préparait mon café, tout le reste se trouvait sur la table, elle semble mieux se porter.

Gabriel : Papa tu peux arreter de le regarder comme ça ?

Stephan : Non, je n'y arrive pas.

Je soupirais.

Reiji : Pourquoi je n'ai pas été invité pour se petit déjeuné, j'ai le coeur chagriné.

Nina serrait sa jupe entre ses doigts de le voir, elle baissait les yeux. Moi je tournais le regard vers Derek qui semble ne pas apprécié sa présence ici. Reiji s'installait à côté de mon père et regardait vers Nina.

Reiji : Je tiens à m'excuser pour mon acte impardonnable hier soir, se n'est pas mon genre normalement, je ne recommencerais plus.

Il tournait le regard vers derek.

REiji : Tu vois, je me suis excusé, les choses sont réglé, bien pouvons nous passez à autre chose maintenant ? Fêtons donc ça.

Il faisait apparaître une bouteille d'alcool sur la table.

Reiji : buvons un verre ensemble.

mon père bien entendu regardait vers la bouteille, ayant des manques d'alcool. Reiji servait un verre et le donnait à mon père.

Reiji : Celui là n'aura pas le gout de l'eau, rassurez vous.

Il utilisait la même manipulation que Derek sur lui.

Gabriel : Papa ne le boit pas.

Reiji : Oh mais pourquoi ? J'offre un verre en guise de traive et voilà comment vous le prenez.

Il prenait le verre le faisait sentir à mon père, bien entendu cette fois ci il ressentait l'odeur de l'alcool, il attrapait le verre, Reiji en faisait un sourire en coin, moi je me levais et lui donnait un coup de poing sur son visage, il en gardait le visage tourné tout en me regardant du coin de l'oeil avec le regard sévère. Il passait ses doigts sur sa joue.

Reiji : Un conseil, ne t'avise plus de me toucher.

Gabriel : et toi ne t'avise plus de t'en prendre à mon père, à Nina, à Derek ou même à moi, tes petites vengeances ne sert à rien ! sa ne changera pas le passé, tu veux vraiment perdre la seul famille qui te reste pour cette histoire de vengeance stupide ?!

mon père avait finis par lacher son verre, désirant résister malgré tout, bien qu'il avait du mal.

Reiji : je vois, tu lui as donc tout raconté.

Il se levait pour me faire face, moi je le regardais bien avec les sourcils froncés.

Reiji : Je lui ais promis de lui prendre toutes les personnes aux quel il tenait et tu en fais partie à présent, il s'est déjà attaché à toi.

Gabriel : tu n'auras rien de moi.

Reiji : c'est ce que nous verrons. Et Derek n'est plus rien pour moi, je ne considère plus comme mon frère.

Il s'apprêtait à partir, je le regardais.

Gabriel : Il ignorait que tu avais cette aventure avec lui, comment aurait il pu le deviner si tu le cachais ?!

Il s'arrêtait.

Reiji : j'ai toujours su qui appartenait à derek, son odeur était partout sur eux, et il n'aurait pas sentis mon odeur sur lui ? Qu'il arrête de se chercher des excuses, sa m'agace.

Gabriel : C'est toi qui te cherches des excuses.

Il se tournait pour me regarder.

Reiji : tu commences à m'énerver.

Ses yeux étaient différent ceux du kitsune, Derek semblait être directement sous la défensive se m'étant devant moi, est-ce qu'il peut être à se point dangereux ? Nina elle restait en retrait espérant que cette scène s'arrête.

Reiji : Tu le protèges ? Tu me regardes avec tellement de haine, c'est bien, c'est ce que je voulais, mais se n'est pas encore assez.

J'aimerais arrêté se conflits idiot, qu'ils redeviennent comme des frères, ils ne restent plus qu'eux deux c'est tellement idiot de se battre comme ça.. Il changeait de forme magiquement, une poussière le recouvrait et il prenait l'apparence d'un très grand renard, lui avait cinq queues en tout, j'étais surpris par cette transformation, alors c'est ça un kitsune ?

Il fonçait pour apparaître à côté de moi surement pour s'en prendre à moi, Derek ne comptait pas le laisser faire, sa finissait par une bagarre entre eux deux, mon père en tombait de sa chaise sur le coup.

Stephan : c'est quoi ce bordel ? j'ai pas bu pourtant merde !

Je tournais le regard pour le regarder, et revenait ensuite vers eux, je me mettais entre eux deux, je recevais un morsure sur le coup.

Gabriel : Arrêtez !

Je passais ma main sur mon bras.

Reiji : te mettre en travers d'un combat entre Kitsune, tu es soit suicidiare ou idiot.

Gabriel : Tu ne te souviens donc pas du passé que tu as vécu avec derek ? C'est ton frère, lui t'aime toujours, et il s'en veut énormemment, la vie est tellement courte, alors pourquoi vouloir en arriver à tel extrémité..

Reiji reculait, il tournait le regard vers Derek, il finissait par prendre humaine, et finissait par s'en aller par téléportation. Je tournais le regard vers Derek.

Gabriel : C'est bon, je vais bien. Je suis sur que Reiji est quelqu'un de bien malgré qu'il tente de montrer le contraire. Il faut que vous arrêtez cette guerre stupide..

Je regardais vers mon père.

Gabriel : Tu pourrais lui faire oublier ça.. Je n'ai pas envie qu'il l'apprenne de cette façon.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1380
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Encore du nouveau    Mer 5 Aoû - 23:05

Moi je déteste pas Stephan au contraire son mauvais caractère m'amuse, d'ailleurs je répond à ses commentaires par un petit sourire. Je suis certain qu'un jour on pourra parfaitement s'entendre tous les deux. Il faut juste qu'il arrive à trouver la force de ce sortir de son indépendance pour l'alcool et il retrouvera une vie social plus stable.

Derek: cela ne fait rien Gabriel, pour l'instant son regard foudroyeur ne m'effraye pas. Peut être à cause de cette barbe non rasé et cette coupe laisser à l'abandon. Vous en perdez toute crédibilité monsieur Light. Par contre ne l'aimerait pas être à la place de ce pauvre croissant.

Je posais ma tasse de café immédiatement à la venue de mon frère et me levais de ma chaise, pourquoi est t'il revenu? j'étais déjà sur la défensif prêt à intervenir.


Derek: Tu ose te pointer chez moi après tes actes de la veille? je pensais que tu aurais compris que je voulais plus voir ta présence dans mon chateau!

je serrais mes doigts contre la table, malgré ses excuses j'en ressent aucune onde de sincérité. Il a quelque chose derrière la tête mais quoi? je le quittais pas des yeux examinant chacun de ses gestes lorsque cette bouteille apparu sur la table, je compris l'idée qu'il avait en tête! Il connait indépendance de Stephan pour l'alcool! il sait renseigné sur Gabriel! mais comment? je réfléchissais sur le coup...ce Akio! il a du le payer pour le faire parler.

Derek: cesse tes petit complots malsain Reiji et...

j'ai eu le temps de finir ma phrase que mon frère recevais un coup venant de Gabriel, j'en restais figé et étonné sur le coup. Gabriel est loin d'être aussi fragile que la première impression qu'on a de lui, au contraire ses situations passer l'on forcé à s'endurcir. Je l'admirais presque pour sa détermination en gros...j'ai encore plus envie de lui en cette instant. Réveille toi Derek, c'est vraiment pas le moment de fantasmé sur ce beau jeune homme.

De plus à présent il tente de défendre ma cause, bien que j'ai peur que les mots ne suffisent pas avec Reji. Cela fait trop longtemps qu'il rabat sa colère contre moi, il en faudra bien plus pour le résonner de cette colère idiote. Je peux pas le laisser continuer comme ça, s'en prendre à moi est une chose, mais des personnes innocente qui n'ont rien avoir dans notre histoire...non c'est trop. Les yeux de mon frère brillait d'un feu de colère, je me plaçais entre lui et Gabriel comptant bien le protéger de ses bêtises.

Derek: je te laisserais plus faire de mal à qui que ce soit Reiji, même si pour ça je dois te corriger comme il se doit. Tu va beaucoup trop loin Reiji, tu n'es même plus digne de porter le nom de notre famille.

J'y montrais moi aussi mes yeux de Kitsune pour répondre à ses provocations, il désire réellement aller jusque la? mon frère se transformait lançant les hostilités, j'en fis de même. On se fonçait aussi tôt dessus se griffant, se mordant comme de vulgaire animal. Aucun de nous utilisait la magie, sa signifierait de détruire l'un l'autre. A coup sur je perdrais la vie en premier, reiji a une queue de plus que moi et donc plus de puissance magique. 
Malgré tous on y allait pas en douceur il est furieux contre moi et moi je le suis également contre lui, c'est plus comme à l'époque qu'on se battait pour rire..non on arrive à se blesser tout deux jusqu'à que Gabriel intervienne.

Non...en voulant porter un coup à mon frère j'ai attrapé le bras de Gabriel malgré moi. Je me reculais le regard oreilles et queues baisser, voilà une fois de plus j'arrive à blesser mes proches pour mes bêtises. Reiji préférait s'éclipser après ses paroles, je sais pas si sa suffira avec lui..mais au moins mon frère c'est éloigné. reprenant forme humaine je regardais en premier lieu le bras de Gabriel.

Derek: je suis navré...je voulais te..vous blessez

autant ne pas le tutoyer en publique, cela restera dans le domaine privé. Je regardais vers Stephan encore tout choqué.

Derek: oui je vais m'occuper de lui, soyez fier de votre père aujourd'hui. Malgré la forte influence de mon frère, il a tout de même réussit à repousser ce verre et cela de sa propre volonté.


je posais ma main sur sa blessure soignant sa plaie avec mes pouvoirs magique.

Derek: je peux au moins faire ça pour vous.

Je lui sourit avant de marcher en direction de Stephan, il se recule de moi complètement effrayé. Je l’apaisais en premier pour faire dissipé ses peurs et posais ensuite mes deux mains sur sa tête modifiant sa mémoire, pour lui le petit déjeuné c'est très bien passé et tout les événements concernant les kistunes fut oublier.

Derek: et bien monsieur Light et si a présent vous penserez à prendre une douche? ma gouvernante se chargera de vous rasés et soigner cette coupe de cheveux. Peut être que derrière cette coupe de hippie se cache un homme séduisant.

Je faisais un signe de la tête à ma gouvernante pour qu'elle s'occupe de son cas.

Derek: je l'autorise à vous gronder si vous résister, prenez garde Nina en a pas l'air comme ça, mais elle peut être une vrai tigresse. Maintenant excusez moi j'ai besoin de m'isoler.

je regardais vers Gabriel avant de partir vers mon bureau, je faisais le tour avant de craquer et prendre mon ordinateur et le lancer contre le mur.

derek: putain de merde! tu n'es qu'un abrutit d'idiot reiji!

J'attrapais tout ce qui m'était à porter de main pour les faire valser, j'avais grand besoin de m'acharner sur quelque chose alors autant m'en prendre au mobilier. Je m'arrêtais prenant de grande respiration, je retournais la chaise pour m'y asseoir levant les yeux vers la porte.

Derek: je sais que tu te trouve derrière la porte Gabriel, ton odeur ne passe pas inaperçue pour moi.

il avait comprit et fini par entrer, je tentais de lui sourire malgré l'état de la pièce.

Derek: écouter aux portes Gabriel, comme une petite souris curieuse. 

je frottais mon front.

derek: tu m'as entendu mes injures, voilà dans quel état je peux être dans mes extrémités. 

je faisais un petit signe de la main qu'il s'approche et l'attrapait pour le faire s'asseoir sur mes jambes. 

Derek: tu as le dons de calmer ma nervosité, sans même que tu es besoin de prononcer un mot.

J’enfouissais mon visage dans sa chemise respirant son odeur.

derek: mon frère à raison sur une point, je me suis déjà attaché à toi. Ne t'en fais pas je ne te demande rien en retour, mais chez les kitsunes ont est comme ça. On a un tout autre instinct pour trouver son partenaire, c'est pourquoi beaucoup d'autres se sont présenté avant toi. J'ai eu besoin de ressentir se petit quelque chose qu'il n'avait pas chez les autres. Ton physique, ta voix, ton odeur..tout ça m'a fais vibrer au plus profond de moi. C'est pour cela que je t'ai choisis, pas pour ton passé, pour ton présent...pour ce que tu es tout simplement.

Je levais les yeux pour le regarder, il semble assez surprit.

Derek: il est difficile de décrire ma façon d'être comme tu ne peux réellement décrire comment un humain finit par aimé. cela se fait c'est tout...mais comme je te l'ai dit, tu n'as pas à t'en faire pour ça. Continue d'être toi même, je ne te demande rien en retour, cela ne fait pas partie du contrat.

Je faisais apparaître comme hier soir mes attributs de kitsune.

derek: caresse moi encore les oreilles comme hier, tu es très doué avec tes doigts.

Je faisais une grand sourire ayant plusieurs pensées diverse à ce sujet, j'ai oublié ma colère avec son simple contact auprès de moi. Je me sent mieux et somnole déjà sous ses mains délicates qui me caresse. 

Derek: on pourrait faire une sortie tous les deux, pour ne pas rester enfermer dans ce château. On emmènera Nina et ton père avec nous, le grand air nous fera tous du bien qu'en pense tu?

Je lui faisais un grand sourire excité à cette idée.

Derek: une chose que tu as toujours souhaité faire, mais jamais pu réalisé. Je pourrais te donner le lune si tu me le demandais.

Sa y est je suis motivé.

Derek: pour cela je dois tout d'abord prendre une douche et me changer, je dois resté stylé mais décontracté.

j'attrapais sa main pour qu'il me suive, j'ai l'air d'un vrai gosse.

Derek: j'ai pas encore eu l'occasion de faire venir tes affaires ici, je peux te prêter les miens. On fait plus ou moins la même taille. 

Dans ma chambre je fouillais dans mes armoires le sourire aux lèvres, je tombais sur une chemise noir.

Derek: essaye ça.

Il exécute mes petites demande, j'adore ça. Je pouvais pas m'empêcher de me mordre la lèvre avec envie, le noir lui va tellement bien.

Derek: je t'ordonne de garder cette chemise pour la journée, cela te donne un aspect séducteur, prêt à dévorer le monde du regard. Je pourrais te faire l'amour ici et maintenant avec cette simple chemise sur toi.

j'en avais de long frisson à cette idée, mais j'y songeais aussi au regard des autres.

Derek: mais tu risque d'attirer trop l'intention, les filles risque de mouillé leurs cuisse.

Voilà que je recommence à être injurieux, même si rien ne sais encore passer je suis déjà jaloux à l'idée.

derek: je prendrais sur moi, cette chemise te met tellement en valeur.

c'est quoi se regard qu'il me lance? est ce qu'il joue avec moi?

Derek: tentez vous de me séduire monsieur Light?

je l'attrapais le poussant contre la garde robe relevant ses mains au dessus de sa tête.

Derek: tu regrettera pour cette insolence, prend garde aux endroit où tu m’emmènera aujourd'hui car je risque de laisser échapper mon appétit insatiable à tout moment. J'en ai peut être pas l'air comme ça mais j'aime prendre des risques.

j'approchais les lèvres de son oreilles.

Derek: le risque de d'être vu aux yeux du monde, j'espère que tu as sois d'adrénaline car tu y aura droit aujourd'hui.

Je le lâchais haussant les épaules.

Derek: on va bien s'amuser, je vais prendre ma douche n'oublie pas tu garde cette chemise à tout de suite.

Je lui souriait avant de rejoindre ma salle de bain, c'est sûr j'ai complètement oublié cette incident d'aujourd'hui. Je suis maintenant pressé de passer cette journée en sa compagnie, de  plus Nina et son père va nous accompagner...sa risque d'être palpitant.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1598
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Encore du nouveau    Jeu 6 Aoû - 20:08

je ne pensais pas que sa irait aussi loin, j'aimerais pouvoir arreter se conflit que je trouve stupide mais bon, je viens juse d'arriver et je doute que se soit à moi de devoir régler ça. surtout s'ils sont en dispute pour déjà deux ans d'ici, la haine à du déjà l'habiter depuis longtemps alors sa ne sera pas facile qu'il voit les choses autrement.

derek s'en voulait qu'en m'interposant il m'avait mordu, moi je ne lui en voulais pas pour ça, il ne l'a pas fait exprès, il ne s'attendait pas à me voir les séparer. je le regardais alors qu'il posait sa main sur ma blessure la soignant, il est capable d'une tel chose, j'aurais vu beaucoup de chose moi depuis que je travail pour lui.

gabriel : c'est incoryable, tu pourrais sauver tellement de personnes avec ce dons

je tournais ensuite le regard vers mon père, c'est vrai que tout à l'heure il a refusé de boire, il a surmonter cette dure épreuve alors qu'il en avait vraiment envie, je suis fière de lui. mais pour l'instant il est surtout en état de choque après la scène qu'il a vu, rien de plus étonnant..

derke acceptait ma demande, il s'approchait de lui, mon père restait sur ses gardes.il prenait ses deux mains sur sa tete, afin de lui changer sa mémoire. il ne se souvenait pas de ses derniers évenement.

derek le conseillait qu'il prenne une douche, qu'il rase cette vilaine barbe et qu'il coupe ses cheveux.

stephan :  me couper les cheveux, sérieusement ?

il faisait une mauvaise tete, c'était à nina de s'occuper de lui

nina : je vais arranger son visage, allez venez avec moi monsieur light et cessez de rouspetez

elle le prenait et le guidait jusqu'à sa salle de bain, moi j'en ricanais de le voir comme ça, au moins sa lui change, il ne sera plus jamais seul.

je tournais ensuite le regard vers derek, il a besoin de s'isoler, pas étonnant après ce qu'il s'est passé avec son frère, si j'aurais eu un frère ou une soeur sa m''irait loin d'etre en guerre avec lui de cette façon.. surtout qu'ils semblaient beaucoup s'attacher l'un à l'autre

je marchais jusqu'à son bureau où il s'était rendu, glissant ma main vers la clinche désirant voir s'il allait bien, c'est là que j'entendais tout se rafut, et toute les insultes qu'il laissait échapper

le bruit finissait par s'arreter, je l'entendais parler, il savait que j'étais derrière la porte, j'ouvrais donc celle ci pour le regarder et ensuite tout se désordre, il a tout balancer..

gabriel : désolé, je voulais pas t'espionner, je m'inquiétais juste

je le regardais à nouveau

gabriel : on ne peut pas etre fort sans cesse, nous avons tous des moments de faiblesses

j'en haussais les épaules, et meme lui en a c'est tout à fait normal.voyant qu'il faisait un signe pour que je m'approches, j'exécutais, je m'avançais vers lui, il finissait par m'attraper pour me poser sur ses jambes, je tournais le regard en meme temps afin de le regarder.

gabriel : ah oui ?

content que je puisse l'aider à calmer sa nervosité.je baissais les yeux alors qu'il glissait son visage contre le col de ma chemise, il renifle encore mon odeur là ? je me demande ce qu'elle a de spécial, je vais finir par me renifler moi aussi pour voir ce qu'il aime temps chez moi.

je levais les yeux, j'écoutais attentivement tout ce qu'il me disait. il s'est donc déjà attaché à moi, c'est donc son instinct de kitsune qui lui a fait choisir, c'est vrai qu'il m'a dit que beaucoup d'autre personne était passé avant moi mais qu'il ne les avait pas choisis, j'ai du mal à comprendre, surement parce que je ne suis pas un kitsune.

il relevait les yeux pour me regarder, bien sur que je suis surpris d'une tel déclaration, et je me sens un peu mal également, je ne peux pas lui donner la meme chose que lui.

gabriel : hum oui, tout ce qui importe c'est que tu es quelqu'un de bien, j'ai eu beaucoup de chance de te rencontrer et que tu m'ais choisis, ma vie a complètement changé depuis que je t'ai rencontré et mon père est sur la bonne voie de guérir.

je reculais un peu le voyant faire apparaitre ses oreilles ainsi que sa queue de kitsune, sa m'a surpris, oui je n'ai pas encore l'habitude de tout ça. il me demandait de lui caresser les oreilles comme hier soir, j'en souriais sur le coup, et glissais ma main sur celle ci pour les lui caresser en douceur

gabriel : comme ça ?

il semblerait que oui, il semble aux anges et complètement apaisé par mes caresses. je continuais donc, je le regardais alors qu'il proposait de faire une sortie, et emmener mon père et nina, j'en souriais à cette instant, sa fait des années que je ne suis plus sortis nul part pour m'amuser et encore moins mon père.

gabriel : c'est une excellente idée.

Quelque chose que j'ai toujours souhaité faire mais que je n'ai jamais pu réalisé ? Je réfléchissais sur le coup, je ne veux pas non plus profiter de lui et de son argent.. Mais il semble tellement motivé et excité à l'idée de faire cette sortie.

Gabriel : J'ai toujours rêvé, de faire un tour en bateau, voir ce qu'il se cache au fond de la mer, et le paysage, l'eau tellement bleu qu'on peut pratiquement y voir le fond.

Je souriais.

Gabriel : C'est sans doute trop demandé.

Il est prit à me décrocher la lune, alors je suppose que ma demande est tout à fait réalisable. Il parlait tout d'abord de prendre une douche, et de changer de vêtement, je ricanais de ce qu'il disait, quelque chose de stylé mais décontracté à la fois, il pense toujours à rester séduisant quoi qu'il arrive.

Gabriel : Et je suppose que tu dois bien avoir son ta ta immense garde robe.

Il attrapait ma main pour m'emmener jusqu'à sa chambre, il est vraiment emballé à l'idée de faire cette sortie on dirait, et moi aussi je dois l'avouer, cette idée me plaît beaucoup, je me sens vraiment plus épanouie qu'avant depuis que je l'ai rencontré, ma vie va complètement changer à présent.

Je le regardais fouiller dans son armoire, il sortait une chemise noir et me la donnait, je l'enfilais vu que c'est ce qu'il désirait, et une fois dedans il semblait fondre sur place. Je lui fais temps d'effet à sa point ? Bien entendu que j'aime ça, j'aime le fait que je lui plais autant.

Gabriel : Et bien, j'ignorais que porter une chemise comme celle là ferait autant d'effet.

Je me regardais dans le miroir.

Gabriel : Je vais la garder dans ce cas.

Je levais un sourcils le regardant, il a bien dit ça ? Les filles mouilleraient leurs cuisses en me regardant ? Sa me fait bizarre de l'entendre parler comme ça, mais au fond je ne le connais pas, il se jouait peut être jeu pour ne pas se dévoiler trop rapidement, j'en souriais.

Gabriel : Je me fiche de ses filles, c'est toi que je veux plaire.

Je faisais un sourire en coin l'écoutant, autant jouer les séducteurs à cent pour cent, de le voir presque fantasmé sur moi rien qu'avec cette chemise, me donne pas mal d'idée.

Gabriel : Je t'ais déjà séduit, même sans porter cette chemise qui me met autant en valeur.

Je souriais de plus belle, j'adore jouer ce petit jeux avec lui. Il m'attrapait, me poussant jusqu'à la garde robe où il passait mes mains au dessus de ma tête, je me laissais faire et le regardait toujours de la meme façon avec envie.

Gabriel : Se sont des menaces monsieur Kijo ?

Je faisais toujours mon petit sourire, qu'est-ce qu'il me plaît, il est vraiment séduisant dans n'importe quel position. ET ce qu'il me dit là, qu'il serait capable de me prendre n'importe où, même dans un lieu publique réveillait mes sens, ainsi que mon excitation à son égars.

Gabriel : J'ai toujours soif d'adréaline.

En effet, on va bien s'amuser et j'ai vraiment hâte. Il finissait par me lâcher pour aller se laver, je le regardais partir, il y tient à ce que je garde cette chemise. Une fois qu'il était partis, je me regardais une dernière fois dans le miroir, mettant celle ci comme il faut ainsi que les manches et quittait ensuite sa chambre.

Je retrouvais mon père sur le canapé entrain de bouder, qu'est-ce que sa fait bizarre de le voir comme ça, rasé, cheveux coupé, propre..

Gabriel : Tu es beaucoup mieux comme ça.

Je retrouve enfin mon père d'avant, il tournait le regard grimaçant.

Stephan : j'ai été forcé.

Gabriel : et bien nina a fait du grand travail.

Stephan : elle m'a pratiquement arraché mes vêtements, ma mis à nu pour me laver entièrement.

Gabriel : Elle a surement sentis ton odeur qui n'était pas joyeux.

Il croisait les bras mécontent.

Gabriel : je plaisante.. Sa t'a fait du bien non ?

Stephan : Je sais parfaitement me laver seul, je ne suis pas un enfant qui a besoin qu'on s'occupe de lui !

Je soupirais, m'approchant de lui.

Gabriel : Et bien pour le moment si, étant donné que tu ne voulais plus prendre soin de toi, tu verras, on va se plaire ici, tout va changer à présent.

Je posais ma main sur son épaule me mettant en face de lui.

gabriel : On va enfin pouvoir vivre une vie normal, et retrouver le bonheur tout les deux.

Stephan : Je n'ai plus que toi pour me battre, alors si tu es heureux ici, tant mieux.

Je lui souriais.

Gabriel : On va faire une sortie aujourd'hui, et tu n'en croiras pas tes yeux, sa va être magnifique.

Stephan : Une sortie ? non je reste ici.

Je me décalais de lui.

Gabriel : Non tu viens, Nina vient également, elle te forcera à venir, n'est ce pas Nina ?

Elle posait ses mains sur ses hanches regardant vers mon père.

Nina : Bien sur, monsieur Light est peut etre une tête de mule, mais j'ai connu bien pire, alors une sortie organisé par votre fils et monsieur Kijo ne peut pas être refusé.

Mon père en faisait à nouveau la grimace. Bien, je suis vraiment emballé... après un moment d'attente, tout était organisé, on était tous dans la voiture de Derek, à l'arrière, j'étais à côté de lui et mon père à côté de Nina.

Nina : Où est-ce que nous allons ?

Gabriel : Et bien, se sera une surprise.

Mon père posait son coude contre l'appuie et boudait toujours regardant vers la fenêtre pour regarder dehors.

On arrivait vers un port, sa fait tellement longtemps que je n'ai plus vu la mer, on finissait par sortir de la voiture, on marchait, se dirigeant vers un bâteau, et pas n'importe quel bateau, celui ci était gigantesque, et son nom était celui de Derek. Il a son propre bâteau ? Pas étonnant.

Stephan : J'aime pas la mer.

Gabriel : Ne dit pas de bêtise tu veux.

On montait à bord, il avait son propre capitaine, et le bateau était entièrement à lui, il n'y  avait donc personne d'autre mis à part nous. On finissait par démarrer, Nina était toute excité et se posait contre le rempart pour regarder le bateau avancer, s'éloignant de la côté. Mon père lui s'était installé, les bras croisé, il finira par changer d'attitude.

Une fois éloigné, je suivais derek qui m'emmenait à l'intérieur du bateau, on pouvait y voir une vitre au sol, où on arrivait ainsi à voir tout ce qu'il se passait sous l'eau, tous les corails de toutes les couleurs, les poissons, j'étais en admirations devant une tel beauté.

Gabriel : J'adore, merci.

Il est posé derrière moi, le sentir contre moi comme ça, me fait un bien fou. Mon coeur se serre, je tournais le regard et finissait ensuite par me retourner pour lui faire face, passant  ma main derrière sa nuque, je l'embrassais.

Mon père arrivait, et avait vu la scène, il plissait les yeux, moi je n'avais pas fait attention à sa présence, il finissait par retourner où il était, Nina l'attrapait.

Nina : Allez venez monsieur light, venez vous amusez la vie est si courte.

Elle l'emmenait avec lui, lui n'était pas motivé du tout.

Nina : Vous avez apporté votre maillot de bain j'espère ?

Stephan : Non.

Nina : se n'est pas grave, un caleçon suffit, allez déshabillez vous le bateau s'est arrêté exprès.

Elle retirait ses vêtements pour se retrouver en bikini, stephan ne pouvait pas s'empêcher de regarder son corps de haut en bas, elle lui souriait et descendait dans l'eau par l'échelle pour aller dans l'eau.

Nina : Elle est bonne, qu'est-ce que vous attendez pour venir ?

Stephan : Je ne viendrais pas !

Il détournait le regard, Nina finissait par lui lancer de l'eau sur le visage, ce qui le mouillait.

Stephan : Vous êtes folle !

Nina : Vous êtes trempé, vous devez retirer vos vêtement pour qu'il sèche.

Elle sortiat et le forçait.

Stephan : Non mais sa suffit ?!

Il se retrouvait en caleçon malgré lui, elle le poussait ensuite de force dans l'eau, il en tombait la tête la première, nous on arrivait à se moment là, j'en ricanais. Nina est vraiment extraordinnaire, elle arrive à supporter le dure caractère de mon père, elle lui change les idées.

Nina : Venez vous baignez vous aussi Monsieur.

Elle souriait à Derek, et sautait sur Stephan qui l'a rattrapé un peu sous le moment de panique, bien qu'il fut un peu noyé en même temps.

Gabriel : Ils semblent bien s'entendre. Nina est une femme magnifique.


Je tournais le regard vers Derek.

Gabriel : Les Kitsunes aiment l'eau ?

Je retirais ma chemise, ainsi que mon jeans, je les posais et sautait dans l'eau pour les rejoindre, qu'est-ce que sa fait du bien, elle est vraiment bonne, c'est agréable de nager dans une mer aussi bleu que celle là.

Reiji nous surveillait depuis un moment, sans montrer signe de sa présence et nous voir autant nous amuser ne lui plaisait pas, au fond il était extrêmement jaloux de voir son frère heureux comme ça.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1380
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Encore du nouveau    Ven 7 Aoû - 22:26

J'avais fini ma douche, mais avant de descendre les rejoindre j'écoutais leurs conversation avec la sourire. Le père de Gabriel a vraiment un caractère pas facile, mais je connais la détermination de Nina et c'est pas cela qui la fera fuir. Je n'ai pas été facile il fut une époque et c'est elle qui m'a mis sur le droit chemin. 

Je finissais pas les rejoindre au salon regardant en direction de Gabriel avec le sourire avant de prendre mon téléphone pour organisé notre journée. Je ne fais que contemplé ce sourire chez Gabriel, un sourire qui n'existait pas il a peu de temps. Je ne cache pas ma propre excitation, les voir tous aussi heureux me satisfait également. Bien que Stephan préfère cacher cette bonne humeur sous un visage boudant.

Derek: bien nous pouvons y aller.

On sortait tous jusqu'à ma voiture prenant les clés à mon chauffeur.

Derek: je vais conduire, prenez votre journée.

Tous le long du chemin je continuais de regarder les expressions de Gabriel depuis mon rétroviseur jusqu'à arriver au port où mon propre bateau nous attendait. Je réglais les derniers détail pour le voyage et nous montions tous à bord.

derek: Bien nous y allons.

Je contemplais leurs enthousiasme, j'attendais d'être en pleine mer pour attraper la main de Gabriel.

derek: suis moi, je dois te montrer quelque chose.

Je l'emmenais à l'intérieur pour le laisser admirer la beauté de l'océan depuis une vitre sous le bateau. Il semble être en plein admiration ce regard accélère mon rythme cardiaque, qu'est ce que j'aimerais le garder à mes côtés pour l'éternité. Je me collais à lui glissant mon nez dans ses cheveux me droguant presque de son odeur.

derek: je me souviens lors de notre première rencontre, un voile recouvrait tes yeux cachant une profonde souffrance. Ce voile commence lentement à disparaître, demain peut être il aura complètement disparu. 

Il finit par se retourner pour m'embrasser, je suis satisfait également. je ressent aucune obligation dans ses baiser ou ses gestes. J'en oublierais presque que je le paye pour rester à mes côtés, je prie pour que notre relation s'accrois d'avantage. Lui proche de moi et j'en oublierais presque d'utiliser mes instincts naturelle, j'en fis pas attention à la présence de son père.

Malgré moi on stoppait cette étreinte sentant le bateau stopper, je souri le suivant pour rejoindre les autres. On dirait que Nina est réussit à mettre Stephan à l'eau, par contre moi la motivation n'est pas aussi déterminé que la sienne.

derek: je sais pas si...je suis fais pour ça.

Je préférerais même rester la à les regarder s'amuser, c'est vrai on dirait que Nina sais déjà attacher au père de Gabriel. 

Derek: magnifique?

sa y est...mes sourcils se froncent sous l'effet de ma jalousie.

Derek: tu l'as trouve attirante? 

c'est vrai qu'elle est magnifique dans tous les points, on peut pas détesté ce genre de personne bien au contraire. C'est pour cela que je comprend le geste de mon frère à son égart, mais il est vrai qu'il ne sais pas donné la peine de la connaitre.

Derek: je ne cache pas qu'on préfère la terre ferme.

lui n'hésite pas à sauter à l'eau pour les rejoindre, bon je suis seul maintenant...je pris une grande respiration me déshabillant à mon tour pour descendre. Ok je reste presque accroché à l'échelle!

Derek: elle est terriblement froide Gabriel! vous allez attrapez froid. Sortons!

bon je cherche des excuses pour remonter, j'ouvrais grand les yeux les voyant venir me chercher.

Derek: qu'est ce que vous faites! 

je m'agrippais désespérément à l'échelle, bien que je fus quand même entraîner. Je blaguais pas, les kitsune préfèrent largement la terre ferme alors je suis pas à mon aise. Je fini par prendre confiance tant que Gabriel était à mes côtés, une scène me vain à l'esprit qui me fit sourire. Gabriel me secourant d'une noyade, posant ses lèvres sur les miennes pour tenter de me ranimé. Je laissais ses fantasmes de côtés, j'ai nul besoin de jouer une tel comédie pour pouvoir goûter à ses lèvres.

Nous remontons sur le bateau se séchant tous en reprenant la mer pour la suite de la journée. J'ai cru voir une sourire apparaître au coin des lèvres de Stephan, bien qu'il a tenter bien que mal pour le dissimulé.

derek: j'ai cru voir une chose incroyable.

Tous le monde me regardait pour connaitre la suite.

Derek: J'ai vu monsieur Light sourire et des yeux posé à plusieurs reprise sur les belles courbes de ma gouvernante.

Je pus m'empêcher de rire de sa tête qui changeait aussi tôt d'expression.

Derek: ne tentez pas de cacher votre culpabilité derrière ce regard sévère, vos joues rosis vous trahisse je le crains.

je tournais le regard vers l'ile à l'horizon.

Derek: nous arrivons, je vous présente l’île kistune.

je souri regardant vers Gabriel.

Derek: elle m'appartient, je l'ai racheté il a un peu plus d'une année. C'était que de vienne ruine avant que je restor l'entièreté, il a des sources chaude à proximité. C'est une lieux devenir touristique, mais j'ai prit soin de réservé un petit coin tranquille.

Arrivé sur les lieux nous descendions du bateau, il a beaucoup de statue de renard représentant mon peule. Rien d'ici ne pourrait trahir mon secret, il s'agit juste de vieille statue existant depuis de nombreux siècle. Lorsque mon espèce était vénéré comme des créatures divine descendu droit des cieux.

Derek: les sources sont la bas, il a bien sûr un côté pour les hommes et l'autre pour les femmes. Au moins l'eau sera beaucoup moins profonde, j’aurais moins de crainte d'être emporter par les profondeur de la mer.

Shin: tu as toujours eu peur de l'inconnu Derek, on dirait que cela n'a pas changer malgré ses années.

Il faisait un grand sourire s'approchant de nous, moi je cache pas ma surprise les yeux grand ouvert.

Shin: on dirait que tu as vu un fantôme, est ce que ça va?

Derek: que fais tu ici?

shin: je profite de cette endroit magnique et de ses sources chaude, comme tous les autres touriste. Tu as fais vraiment une merveille de cette endroit et je vois que tu es en agréable compagnie.

Il sourait en regardant Gabriel comprenant déjà qu'on partageait une relation.

Shin: comment va Reiji? je ne l'ai plus vu depuis se malentendu.

Derek: malentendu?

Shin: oui..qui ne fais pas des erreurs, bien je vous laisse. Je suis pas seul moi non plus, on prendra le temps de se connaitre plus tard. Je suis certain que Derek ne sera pas contre que je vous rejoindre plus tard, j'ai très envie de faire connaissance.

Il tournait le talon prenant un petit sourire mesquin avant de s'éloigner, je cache pas que j'étais mal à l'aise de cette visite inattendue. 

Derek: escusez moi un instant.

Je le rattrapais vite l'obligeant à se retourner.

Derek: je doute que cette rencontre soit le fruit du hasard.

Shin: pourquoi sa serait pas le cas? penserais tu que je te suis Derek? pour quel raison?

Derek: pourquoi j'ai pas ressentis l'odeur de mon frère sur toi ce jour la?

Shin: j'ai surement du me parfumé ce jour la, l'odorat des kitsune est très développé, mais facilement obstrué. 

Derek: pourquoi ne m'avoir rien dit?

Shin: on sais tous deux laisser emporté par les événements, mais cela date à deux ans.

Derek: mon frère me déteste depuis lors.

Shin: si il se sais pas donné la peine de parler de moi, c'est que vous étiez pas si proche que ça. Mignon ton nouveau compagnon, mais l'ancien me plaisait d'avantage..il était plus viril, je préférais.

Il me sourit avant de s'en aller à nouveau, j'ai bien envie de remonter sur le bateau et repartir mais cela gacherais la journée de Gabriel. Shin lui repartait jusqu'à sa chambre s'allumant une cigarette regardant vers son compagnon qui semblait s'impatienté de le voir revenir.

Shin: ne me lance pas ce regard, je l'ai croisé comme prévu et je suis certain que son frère n'est pas loin. Si tu aurais vu sa tête, j'ai eu du mal à pas m'éclater de rire.

Il s’allongeait sur le lit tirant une bouffée de sa cigarette.

Shin: je sent que je vais passé une journée très divertissante, j'irais au source lorsqu'ils penseront être seul. Tu m'accompagnera pas, voir une brute débarquer à mes côtés gâcherais mon entrer. 

il se retournait sur le ventre ricanant comme un gosse s'amusant à arracher les ailes d'une mouche.

Shin: je vais pouvoir m'amuser avec les deux frères comme autre fois.

Je comptais pas parler de cette rencontre tous de suite auprès des autres même si Gabriel me regarde d'un air interrogatoire, je lui prit de lui en parler plus tard en privé. Je me suis sentit une nouvelle fois impuissant à côté de Shin, comme...domestiqué, pacifique en sa simple présence. Un ordre de sa part et je serais prêt à exaucé ses moindres désirs, mais pourquoi? pourquoi je me sent si impuissant?

Je profitais que Nina emmène Stephan vers la boutique à souvenir pour être seul avec Gabriel.

Derek: je sais, tu veux des explications sur ce qu'il sait passé. Il s'appelle Shin et c'est...celui que mon frère chérissait autre fois, je l'ai plus vu depuis ses deux années. Ne te fis pas à son aspect, il se trouve être bien plus âgée que toi. Je me sent étrange lorsqu'il est présent, autre fois j'ai cru que c'était l'effet de la peine que je ressentais et ses mots apaisant. 

je posais mes deux mains sur son visage souriant.

Derek: ne t'en fais pas nous allons profiter de cette journée, ton père semble s'amuser et Nina ne lui laisse pas le temps de souffler.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1598
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Encore du nouveau    Sam 8 Aoû - 20:48

on était bien, à profiter de cette instant magique, sa fait très longtemps que je ne m'étais plus amusé ainsi, et je pense que c'est également le cas pour mon père, bien qu'il tente de ne pas le montrer il semble vraiment bien apprécier nina, et tout à l'heure j'ai dis à derek que je la trouvais magnifique, et bien entendu il en était jaloux, il a raison quand il dit qu'il est vraiment jaloux. c'est sur que nina est une femme très belle, elle peut attirer facilement un homme surtout avec son petit bikini, elle a tout ce qu'il faut là où il faut, mais se n'est pas pour autant queje suis intéressé, de toute façon le contrat dit que je doits lui rester fidèle et c'est bien mon intention.

gabriel : allez derek vient nous rejoindre

il n'était pas très motivé, mais j'arrivais malgré tout à faire en sorte qu'il vienne s'amuser avec nous enfin presque.. une fois qu'il avait retiré ses vetements, il était coincé sur l'échelle, les jambes dans l'eau, me disant qu'elle était glacée et tentait de trouver une excuse pour nous en faire sortir

gabriel : mais non, elle est bonne, bon je viens te chercher.

je nageais jusqu'à lui, je m'aggripais à lui, le tenant pour le faire lacher cette échelle et qu'il vienne avec moi dans l'eau. une fois que j'y arrivais enfin, je lui souriais alors que je nageais auprès de lui.

gabriel : tu vois, sa fait du bien une fois qu'on est dedans.

une fois qu'on s'amusait dans l'eau, qu'on profitait, on finissait par sortir, on se recouvrait d'essuies afin de se sécher, mon père reprenait bien vite une tête sérieuse, nina était à coté sur un transat entrain de boire un cocktail. moi je tournais le regard vers derek lorsqu'il parlait de mon père, il en plissait les yeux sur le coup.

stephan : n'importe quoi

il détournait le regard, moi je ne pouvais pas m'empecher de sourire, car c'est vrai, j'ai remarqué à plusieurs reprise qu'il regardait avec intérêt chaque partie du corps de nina. il n'y a pas de mal à ça, c'est un homme après tout, c'est normal qu'il est attiré par ça, surtout que sa fait longtemps qu'il n'en a plus touché.

stephan : mais joue ne rougisse pas

nina posait sa main devant sa bouche ricanant. on tournaient ensuite le regard vers l'ile que derek nous montrait, c'était donc là qu'on se rendait, à l'ile kitsune ? moi bien entendu je savais ce que sa voulait en dire, comparé à mon père qui lui ne voyait qu'une ile parmis tant d'autres.

gabriel : elle est magnifique.

je regardais dans sa direction alors qu'il m'expliquait qu'il avait acheter cette ile, j'avais un peu du mal à imaginer..acheter carrément une ile, c'est suréaliste, enfin pour moi ..

gabriel : tu as en fait quelque chose de très beau.

nana : oh ouiii des sources chaudes, j'adore ça.

on finissaient donc pas descendre du bateau, on visitait les lieux, et j'étais emmerveillé par toutes ses statues de renard, et de kitsune. je tournais ensuite le regard vers la direction des sources chaudes que derek nous montrait.

nina : et bien moi, je fonce au source chaude, amusez vous bien les hommes.

elle faisait un clin d'oeil à stephan et partait rapidement jusque là, si on aurait dit que hier à peine elle avait été pris de force par reiji, je n'y croirais pas, elle est vraiment incroyable, pleine d'énergie et toujours souriante.

derek allait faire une rencontre des plus innatendue, moi bien entendu, j'ignorais de qui il s'agissait. je regardais bien en direction de shin alors qu'il arrivait vers nous, je regardais le visage de derek, il semble vraiment surprit de voir cette homme, mais qui est il ? je revenais vers shin, il semble jeune en tout cas.

c'était évident que tout les deux avaient eu une relation, mais je ne disais rien pour autant, derek ne semblait pas à s'entendre à le rencontrer ici en tout cas. il parlait ensuite de reiji, et d'un malentendu, je plissais les yeux, se serait la cause de la guerre entre derek et reiji ? qu'il a couché avec, sans savoir qu'il avait déjà une relation avec reiji ? il semble se moquer de cette situation en tout cas.

moi personnellement, je ne l'aime déjà pas, et je n'ai pas envie de faire connaissance avec lui. alors que shin partait ,derek finissait par nous laisser, afin de partir le rejoindre, je restais donc avec mon père, restant figé dans leurs direction, qu'est ce que j'aimerais bien etre une petite souris pour pouvoir espionner, ou bien savoir lire sur les lèvres et suivre leurs conversation

stephan : arrête ça gabriel

je tournais le regard pour regarder en direction de mon père.

gabirel : comment ça ?

stephan : cette relation avec lui.

j'en étais surpris sur le coup.

gabriel : je.. je ne vois pas de quoi tu parles.

stephan : je vous ais vu tout à l'heure, entrain de vous embrasser.

c'est pas vrai, il doit parler lorsqu'on était sur le bateau, à l'intérieur.. j'en passais ma main sur mon visage, je ne peux pas lui parler de ce contrat, j'aurais préféré qu'il ne le découvre pas, mais bon tant pis, je relevais les yeux vers lui.

gabriel : oui c'est vrai, j'ai rencontré derek lors d'une soirée par hasard, et.. on s'est directement bien entendu, on est ensemble tout les deux.Tu étais déjà au courant du fait que j'étais également attiré par les hommes non ?

stephan : oui tu sortais avec ce "akio", je ne l'aimais pas.

j'en détournais le regard, hum oui akio..

gabriel : oui, et derek tu l'aimes bien ?

il haussait les épaules

stephan : il est bizarre, un pourris gâté et un péteux,  et moi, il m'achètera pas avec son argent.

c'est bien mon père ça, j'en soupirais regardant ensuite vers lui.

gabriel : tu finiras par l'apprécier tu verras..

je regardais en direction de derek, il arrivait enfin, il semble vouloir me parler, mais pas en présence de mon père, heureusement nina finissait par revenir, attrapant stephan pour l'emmener à la boutique, on dirait qu'elle a reporté les sources chaudes en voyant toute les boutiques

nina : vient voir, c'est trop mignon

mon père était attiré par elle, je tournais le regard vers derek ensuite, il m'expliquait enfin la situation.je m'en doutais que c'était lui, je n'aurais jamais dit qu'il était plus agée que moi, il ne fait pas du tout son age. comment sa il se sent bizarre lorsqu'il est avec lui ?

gabriel : il cache bien son jeu en tout cas.

c'est vrai, on dirait qu'il est tout gentil, mais en réalité il cache bien son jeu, il s'est joué de reiji et de derek,  et tout à l'heure, il se moquait bien de derek à sa façon, je l'apprécie déjà pas et je n'ai pas envie que derek le revois, je ne sais pas, j'ai une drole de sensation avec lui.

gabriel : oui continuons de nous amuser en oubliant ce type.

je ne cache pas le fais que je ne l'aime pas. mon père arrivait avec nina, portant un sac avec tout ce qu'elle avait achetée.

nina : maintenant on peut aller au source chaude.

on se rendait donc jusque là, à l'intérieur, on retirait nos vetements, on ne portait plus qu'une serviette autour de notre taille.je penchais ma tete vers l'oreille de derek.

gabriel : ne fait pas ton jaloux lorsque je vais devoir retirer cette serviette et que d'autres hommes me voit

je ricanais, je sais à quel point il est jaloux. je finissais par retirer le serviette, bien entendu les gens nous regardaietn arriver, j'entrais ensuite dans l'eau, aaah qu'est ce que sa fait du bien, je me mettais bien à mon aise, fermant un peu les yeux, mon père allait un peu plus loin de nous, je regardais ensuite vers derek.

gabriel : tu vas faire quoi concernant ce 'shin' ?

je détournais le regard.

gabriel : se ne sont pas mes affaires, désolé. c'est juste que c'est bizarre de le rencontrer comme par hasard ici.

je tournais à nouveau le regard vers lui.

gabriel : enfin soit, parlons d'autre chose.

je passais ma main sur sa cuisse caressant celle ci entre mes doigts, je posais mes lèvres sur son bras pour l'embrasser remontant jusqu'à sa nuque. il faut éviter de trop s'emporte, on est pas seul.

Ren : Derek ?! Ouah, je pensais pas te voir ici.

Il s'approchait de nous.

Ren : Je suis venu avec mon frère, on adore cette île, tu en as vraiment fait quelque chose de bien.

Il regardait ensuite dans ma direction, attrapant ma main pour me saluer.

Ren : Bonjour, je suis Ren, un ami à Derek.

Et bien, Derek connait beaucoup de monde, il a des bras bien musclé lui, et sans parler de ses pectoraux.

Gabriel : Bonjour, moi c'est Gabriel, je travail pour Derek.

Il lâchait ma main.

Ren : Il aime se faire bien entouré.

Il tapotait sur son épaule.

Ren : Petit veinard va.. Nina est avec toi ? Tu sais à quel point elle m'a toujours attiré, mais je ne sais jamais comment m'y prendre avec les femmes, elles sont souvent compliqué.

Je voyais plus loin mon père qui le fusillait du regard, et bah voyons. Il se levait, mes yeux se baissait naturellement vers son entre jambe, mais voyant le regard de Derek, j'en détournais le regard.

Ren : Bon, je vais vous laissez, je commence à cuir moi la dedans, on se voit tout à l'heure ? Je vous invite au restaurant, ils font des plats remarquable.

Il attrapait sa serviette en dehors et sortait ensuite. Je regardais vers Derek.

Gabriel : ET bien, tu as beaucoup d'ami dans le coin.

je passais ma main sur mon visage, c'est que je commence à avoir chaud moi.

Gabriel : Je vais sortir moi aussi.

Je me redressais, sortant à mon tour, j'attrapais la serviette pour le mettre autour de ma taille, je croisais Ren plus loin entrain de se changer, je le regardais du coin de l'oeil, il me faisait un signe de la main, j'en faisais tout autant.

Je m'habillais ensuite, et me rendait jusqu'au bar plus loin me prenant un verre pour me raffraîchir.

Ren : Donnez nous deux de vos plus bon cocktail.

Je tournais le regard vers lui.

Gabriel : Merci, il ne fallait pas.

Ren : Mais si, les amis de Derek sont mes amis.

Il s'asseyait à côté de moi.

Ren : ALors sa fait longtemps que vous travaillez pour lui ?

Gabriel : Hum non, quelques jours.

Ren : Oh je vois, et bien buvons à votre santé et à votre travail, vous verrez Derek est quelqu'un de bien.

Gabriel : merci, je le sais déjà.

Je prenais le cocktail pour boire une gorgé.

Gabriel : Il est délicieux.

Je tournais le regard voyant Nina arriver.

Gabriel : Voilà Nina.

Il souriait la regardant.

Ren : Elle est toujours aussi charmante.

Nina : tient, Stephan est Derek ne sont toujours pas sortis ?

Gabriel : Il ne devrait pas tarder.

Elle levait les yeux vers Ren.

Nina : Tient Ren, comment tu vas ?

REn : Merveilleusement, depuis que je te vois.

Hum sa ne risque pas de plaire à mon père, j'ai bien deviné qu'il était attiré par elle. D'ailleurs il arrivait, Nina tournait le regard vers lui. Elle nous laissait pour le retrouver, l'attrapant par le bras.

Nina : Vient, on va se prendre une glace, sa va nous faire du bien.

Stephan : hum si tu veux.

Il partait tout les deux se prendre une table.

Ren : Elle préfère ce vieux grincheux à moi ?

Gabriel : ce vieux grincheux est mon père.

Ren : Oh pardon, c'est vrai que vous avez des traits de ressemblance.

Derek arrivait enfin, je le regardais, il fait une drôle de tête, peut etre parce que je suis à côté de ren et qu'il m'a payé un verre. Il n'a pas à s'inquiéter, il doit bien se douter qu'il aime les femmes non ? Il n'a de yeux que pour Nina.

Gabriel : Il ne fallait pas te sentir obligé de sortir des sources parce que j'étais partis.

Je suis sur que c'est pour vérifier que je ne me fasse pas draguer, j'en souriais buvant mon cocktail.

Ren : Je reviens, je vais voir si mon petit frère va bien.

Il s'en allait, je tournais le regard vers Derek ensuite.

Gabriel : Il semblerait que Nina et mon père se rapproche de plus en plus. On dirait presque un petit couple à les voir.

Je regardais dans leur direction, tout les deux entrain de manger une glace. Je m'approchais de lui.

Gabriel : Moi je verrais une autre façon de manger cette glace.

Oui sa m'arrive souvent d'avoir des idées mal placé, mais surtout avec Derek, il m'attire je n'en peux rien.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1380
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Encore du nouveau    Lun 10 Aoû - 0:04

Gabriel me fait bien comprendre dès le début qu'il n'apprécie pas la présence de Shin, je le suivais tranquillement jusqu'au source chaude. Voilà que je commence à me demander si j'aurais pas choisi un autre lieux que les sources chaude, Gabriel devra se mettre à nu devant plusieurs personnes..si on le regarde un peu trop souvent ou même qu'il se permet de profiter de la situation pour regarder lui aussi.
Voilà on vois ma tête de jalousie que j'arrive pas à dissimuler, Gabriel le remarquait et m'en fit la réflexion.

Derek: Serais tu entrain de te moquer de moi Gabriel? je pourrais te punir pour ça.

Je plissais les yeux ayant pas l'intention d'oublier cette petite pique de moquerie, il joue avec ma jalousie. Bon je reprenais tous de même le sourire n’ayant pas l'intention d'avoir la même tête que Stephan le restant de la journée. Gabriel retirait sa serviette, la première chose que je fut c'est fusiller tous le monde du regard. Je compte bien protéger ma propriété comme un chien protégeant son os. 

Derek: on va devoir vivre côté à côté Gabriel, alors si on se cache des choses sa ne pourra pas aller entre nous. Nous allons ignorer Shin, on est ici pour la journée et ensuite nous retournerons au château. Shin disparaîtra de ma vie à nouveau et on continuera notre petite vie tranquille.

Il veut parler d'autre chose? ou faire autre chose? sa main caressant ma cuisse me faisait prendre une grande respiration, ses baisers sur mon bras et ma nuque...rhaa Gabriel qu'est ce que j'ai envie de te faire l'amour dans se bassin maintenant.
Cela risque d'être difficile avec ce monde et surtout une connaissance qui vain dans notre direction, je le souri le connaissant très bien en effet.

Derek: Décidément ses sources sont signe de veille rencontre, tu as bien changé depuis la dernière fois. Tu étais un peu plus maigrichon est ce que c'était pour avoir plus de chance avec les femmes?

Oui je me souviens maintenant, il avait eu le béguin pour ma gouvernante. le pauvre je lui avais interdit de draguer mon personnel sous mon toit alors que lui n'attendait que ça. Ma tête changeait d'expression, Gabriel c'est ça tête qu'il faut regarder pas le reste! Aller calme Derek ou la température de l'eau va augmenté au fil de ta jalousie.

Derek: En effet Nina nous a accompagné, tu as encore des pensées pour elle? tu es du genre tenace Ren, mais pas très douée en effet dans les pratique de drague. 

Bon va t'en maintenant! j'en ai assez que Gabriel pose sans cesse les yeux sur toi! avec ton tat de muscle je me sent inférieur à ce niveau la. Il ne tardait pas heureusement, mais nous invite au restaurant tous à l'heure. J'espère seulement qu'il sera un peu plus habiller que maintenant, sa évitera à Gabriel de baver devant cette vue.

Derek: j'organise beaucoup de réception Gabriel, alors oui j'y fais beaucoup de rencontre. Tu devra un jour y participé toi aussi, malheureusement pour toi mes invités seront tous vêtu.

Oui c'est une pique, comme ci j'avais pas remarquer ses yeux dévoreur poser sur Ren. Tiens comme par hasard lui aussi veux sortir en même temps que Ren, je détournais le regard boudant sur le coup.

Derek: très bien je vais pas tarder non plus.

Mais oui je boude! je m'imagine déjà qu'il fait exprès pour croiser à nouveau Ren, voilà jusqu'où peut aller ma jalousie. Je faisais exprès de rester encore dans l'eau pour rager un peu, mais lorsque je voulu craquer pour aller surveiller Gabriel quelqu'un d'autre venait à ma rencontre.

Shin: tiens derek, tu n'es pas accompagner de ton "nouvel employé"

Derek: qu'est ce que tu me veux Shin?

Il s'asseyait à côté de moi gardant son petit sourire satisfait.

Shin: mais qu'on discute un peu, cela fait longtemps qu'on en a plus eu l'occasion. 

Je me levais sur le coup.

Derek: j'ai peut être rien à te dire.

Il m'attrapait la main.

Shin: je suis sûr que si, assied toi Derek.

Étrangement j'obéissais ce qui me laissait perplexe d'ailleurs, comment arrive t'il a avoir un tel contrôle sur moi? 

Shin: on peut être eu quelque petit malentendu tous les deux, mais on pourrait peut être recommencer à zero.

Derek: tu t'es joué de moi, pourquoi en aurais je envie?

Shin: dans mes souvenirs tu avais apprécié mon réconfort. 

je détournais le regard alors que lui se mettait à califourchon sur mes jambes.

Derek: qu'est ce que tu fais.

Shin: je te remémore certain souvenir.

Derek: j'ai plus besoin de ton réconfort.

Je me crispais sentant sa main se poser sur mon entre jambe et des baiser sur mon torse s'en suivis.

Shin: je suis certain que si.

Je le dégageais de moi avant de vite me lever pour m'éloigner de cette étrange emprise, c'est une fois dans les vestiaires que je me sentis libérer. Shin ricanait amusé par la situation s'installant tranquillement regardant en direction où j'étais partit.

Shin: tu es toujours aussi difficile à contrôlé Derek, sa donne du pimant j'aime beaucoup ça.

J'ai vraiment envie de partir, ma sa ne ferait que prouver que je suis un lâche et fuirait à la moindre difficulté. Mon humeur s'améliore pas en trouvant Gabriel buvant un verre au côté de Ren, j'allais vite à leurs rencontre.

Derek: je vous dérange pas j'espère?

je retroussais un peu le nez bien que je tentais bien que de mal de contrôlé ma jalousie.

Derek: j'avais une mauvaise compagnie qui m'a forcer à sortir, toi tu semble en avori trouver une bonne.

Voilà! je peux pas m'en empêcher c'est plus fort que moi! Ren nous laissait pour rejoindre son petit frère, moi je m'installais à sa place regardant du coin de l'oeil Gabriel.

Derek: on ne peut que aimé Nina, même le mauvais caractère de ton père deviens plus doux en sa présence. Peut être qu'elle sera le meilleurs remède qu'il puisse se procurer, ton père est dans de bonne voie de guérison.

Je boude encore qu'il est accepté de boire un cocktail avec Ren, même quand il me fit sa petite remarque avec la glace je plissais les yeux.

Derek: j'espère que c'est pas la glace fondant le long du torse de Ren.

je plissais les yeux sur le coup attrapant la main de Gabriel pour le traîner avec moi.

Derek: j'ai envie de te punir pour avoir poser les yeux sur lui et de plus avoir bu un cocktail en sa compagnie.

je chuchotais discrètement au serveur qui acquiesçait de la tête, je lui donnais quelque billet dans sa poche retournant jusqu'à notre chambre.

Derek: couche toi sur le lit.

je fais un mine sévère retroussant mes manches.


derek: je vais pas te fouetté Gabriel ou te faire du mal, ma punition sera tout autre différente. Couche toi maintenant.

Je souri vu qu'il finissait par obéir  

Derek: met toi sur le dos et lève les bras.

je claquais des doigts et un lien s'enroulais autour de ses poignets et rejoins jusqu'au barreaux du lit. Je m'approchais de lui déboutonnant lentement sa chemise.

Derek: cette chemise te va vraiment bien, je pense que je vais te la laisser.

j'en fit un petit sourire posant mon doigt le long de son torse avant d'entendre qu'on frappait à la porte. J'allais ouvrir prenant ce que j'avais commander, quelque glaces comme Gabriel l'avait fantasmé quelque instant plus tôt.

derek: je vais réalisé ce petit désir de glace, sauf que c'est pas toi qui aurait la chance d'y goûter tout de suite.

je posais la glace sur la table de nuit devant tout d'abord le déshabiller et cela lentement sauf la chemise que je tenais à ce qu'il garde sur lui.

Derek: tu sais que je suis jaloux et pourtant a plusieurs reprise tu as posé tes yeux sur un autre que moi et bu un verre à ses côtés pendant mon absence.

je prenais un bout de glace que je plaçais au niveau de son nombril, le froid évidemment le faisais réagir. Je la laissais fondre doucement, c'était pas douloureux mais le froid est assez dur à supporter à longue. Sa coule de plus de partout il se tortille un peu ce qui me fit sourire.

Derek: c'est déjà difficile et pourtant nous faisons que commencer.

j'en pris d'avantage sur mon doigt l’étalant cette fois ci autour de ses tétons pour les faire ainsi durcir rapidement. La glace coulait de partout salissant les drap en dessous, cette fois j'ai envie de le dévorer.

Derek: je suis comme les enfants, j'aime manger mon dessert en premier.

je léchais déjà certaine partie de la glace fondu sur son corps.

Derek: c'est la meilleurs glace que j'ai jamais goûté.

j'attrapais celle encore présente sur son nombril complètement fondue, malgré le froid qui le torturait un peu il arrive à être complètement excité. est ce que tu aime que je puisse te dévorer de cette façon Gabriel? j'attrapais d'avantage de glace que je laissais un peu fonde dans ma main avant de la poser sur son membre. Il s'en tortille d'avantage ressentant d'avantage l'effet du froid à cette endroit.

Derek: bouge pas tu va en mettre partout.

Bien que c'est déjà le cas, la glace une fois de plus fond et coule le long de sa verge descendant même jusqu'à ses fesses. Je sourire en coin assez amusé de la situation, je l’utilisais pour enfoncer mes doigts en lui. Le froid agissait en lui, j'étais obliger de poser mon autre main sur son torse pour le maintenant immobile.

Derek: essaye de rester immobile Gabriel où j'attache aussi tes chevilles au lit.

il semble vraiment impatient que je me décide à me lancer, le faire languir comme ça le torture d'avantage que le froid de la glace. Je retirais pas mes doigts de lui continuant mes gestes pour le motiver pour la suite. Je savourais cette fois la glace sur son membre savourant chaque recoin pour rien ne laisser. 
Sans prévenir je concentrais mon aura sur mes lèvres et ma bouche afin d’accroître d'avantage ses sensation de plaisir. 

Derek: Mmm délicieux, tu as peut être envie de goutter cette fois?

j'approchais de ses lèvres l'embrassant lui laissant seulement la chance d'avoir le goût de la vanille depuis ma langue. je suis moi même sali par la glace à me coller à lui, j'en retirais mes vêtements ne pouvant pas les garder de toute façon. Je me serrais contre lui souriant de sa peau froide qui me faisais envahir de frisson sur tout le corps.

Derek: je vais t'aider à te réchauffer à présent.

je plaçait ses jambes par dessus mes épaules pour le pénétré plus facilement, même à l'intérieur de lui c'était encore glacé. Je fis disparaître ses liens pour qu'il se sente plus alaise, j'ai assez fait durer la punition maintenant on va pouvoir passer à des désirs plus agréable encore.

On ne voyait plus le temps passer, alors qu'on désirait stopper nous voilà dans la baignoire se laissant à nouveau laisser par nos désir. Je suis peut être trop gourmand et le désir encore et encore, peut être pour qu'il ne puisse lui aussi ne désirer plus que moi et personne d'autre. Je me donne d'ailleurs du mal pour combler chacun de ses désirs, ne m'arrêter que lorsque qu'il sera entièrement satisfait. Je m'appuyais contre son dos glissant mon visage contre sa nuque, une fois de plus j'ai pu avoir l'honneur de jouir en lui. Je souhaite que plus personne d'autre que moi ai cette honneur, qu'il me soit entièrement réserver.

Derek: les autres vont finir par croire qu'on a disparu, tu as déjà jouis quatre fois...une de plus que moi d'ailleurs, tu me dois un orgasme.

je ricanais embrassant sa nuque et me redressait.

derek: j'ai fais livrer des vêtements dans cette chambre, me disant qu'on en aurait peut être besoin. Dépêchons nous de rejoindre les autres, Ren nous avait invité au restaurant restons courtois mais attention à tes regard.

on se dépêchait de rejoindre les autres Nina semblait soulager de nous trouver contrairement à Stephan qui semble vouloir une fois de plus me tuer.

Derek: navré pour le retard, on sais laisser emporter par la visite des lieux.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1598
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Encore du nouveau    Lun 10 Aoû - 20:53

je ne sais pas pourquoi mais l'idée que derek puisse etre autant jaloux en ce qui me concerne  me plaît beaucoup, mais bon, je ne vais pas faire exprès qu'il le soit, mais c'est vrai que j'aime ça, regarder moi la tête qu'il fait juste parce que j'étais avec ren, je tournais le regard vers lui, touillant la paille dans mon cocktail qu'il me restait, et j'avais la tete posé contre ma main.

il peut parler, parce que j'ignorais que lorsque je suis partis, qu'il a eu une petite entrevue avec shin dans les sources chaudes, bon, moi je n'ai pas à etre jaloux, se n'est pas comme ci on sortait ensemble, enfin pour derek que je suis très spécial pour lui et me l'a très bien fait comprendre, moi j'avoue que je suis très bien tombé avec derek, il est beau, sexy, gentil, riche un homme parfait en gros, que pas mal de monde désirerait. mais je ne dois pas oublié que je travail pour lui et rien de plus, il ne faut pas que je commence à tombé amoureux, sa ne m'est jamais arrivé jusque là avec tout mes clients.

dans les bassisns avant, l'ami de shin qui était plutot dans son lit était présent également, il se nomme valas, il est l'opposé de shin, il est très grand, un tas de muscles, personne ne voudrait se confronter à lui en tout cas, c'est un monstre. mais il est également très beau, séduisant, avec ses mis long cheveux, il passait sa main dans ses cheveux pour les remettre en arrière et s'approchait de shin une fois que derek était partis.

valas : et bien, il arrive à te repousser malgré le dons que tu as sur lui, étonnant. il est plutot coriasse, sa me plait.

il attrapait shin pour le mettre sur sur lui, s'installant, glissant sa main sur ses fesses.

valas : j'aime te voir t'amuser de cette façon, dommage que l'autre frère n'est également pas présent, les obligés à couché tout les deux en meme temps avec toi pourrait les torturer et sa serait tellement illarant. je m'enguise de se spectacle.

c'était un couple plutot particulier ses deux là, valas aimait voir shin avec d'autres hommes, les regardant faire, jusqu'à finir par intervenir à son tour. enfin soit, revenons à nous, ren était donc partis nous laissant, et moi je me retrouvais face à la jalousie de derek.

il me l'avait bien fait remarquer d'ailleurs avec ses remarques, et en me lançant des piques. d'ailleurs ren l'avait surement compris vu qu'il était partis nous laissant. il me parlait de nina et de mon père,sa me fait plaisir à l'idée que cela pourrait s'avérer vrai, qu'il guérit lentement de sa maladie.

gabriel : et tout sa grâce à toi, merci pour ça, pour lui.

alors que je faisais des allusion avec cette glace, je tournais à nouveau le regard vers derek étant donné qu'il me lançait de nouvea une piques concernant ren, je me redressais bien sur le coup le regardant.

gabriel : tu n'as pas à etre jaloux de lui tu sais, et je ne faisais pas cette allusion à propos de lui, mais plutôt de nous deux.

je le voyais changer de regard, il est jalux à se point ? sa ne va pas etre de tout repos, car j'aime regarder les hommes ainsi que les femmes.et il est vrai que j'ai un peu, ou beaucoup maté le corps de ren tout à l'heure, il est beau se n'est pas ma faute.

enfin derek m'attrapait la main pour me tirer, m'emmenant quelque part. je levais la tete pour le regarder malgré qu'il était de dos, il veut me punir ?

gabriel : me punir de quel façon ? en me donnant des fessées ?

j'en souriais, restant amusé malgré tout.

gabriel : se n'était rien d'autre qu'un cocktail, il me parlait tout le long de nina, tu n'as pas à t'en faire, bon c'est vrai que tout à l'heure, je l'ais un peu regardé mais..

une fois arrivé dans une chambre, je regardais vers le lit vu qu'il m'ordonnait de m'allonger sur celui ci,  je le regardais de nouveau, il retrousse carrément ses manches, sa y est il veut me fouetté, j'en levais un sourcils, ouf..il me rassure que sa n'allait pas être le cas, j'avais presque eu peur.

il me rassurait malgré tout disant qu'il n'avait pas l'intention de faire ça, ouf heureusement, on a déjà utilisé ce genre de procédé sur moi et je ne suis pas de se tripe là. je finissais par m'allonger dans le lit comme il me l'avait demandé et je le regardais bien.

je dois lever les bras ?je ne réfléchissais pas plus longtemps, et me mettais donc bien sur le dos, levant les bras vers le haut, je levais les yeux vu que d'un simple claquement de doigts des liens magique apparaissait ce qu'il m'immobilisait les mains, je ne pouvais plus les bouger, je regardais à nouveau dans sa direction par la suite.

il commençait à déboutonner lentement ma chemise, me disant que je la garderais car elle me va tellement bien. je me demande de quel façon il a l'intention de me torturer, la portait sonnait ensuite, il revenait avec de la glace, tient donc, ce dons j'avais parlé.

gabriel : tu vas me torturer avec de la glace ?

il finissait par me déshabiller complètement, retirant tout sauf ma chemise, je dois dire que d'être attaché, et etre soumis comme ça derek, sans savoir ses intentions, sa m'excitait.

gabriel : parce que je n'ai pas le drois de regarder quelqu'un d'autre ? c'est naturel, et je parie que tu en fais tout autant.pour le verre, il me l'a payé sans que je puisse refuser, rien de plus.

je tente de me rattraper, mais bon, il a bien l'intention de me torture rmalgré tout.il commençait d'ailleurs, attrapant de la glace pour la placer sur mon nombril, j'en serrais mon ventre car c'était vraiment froid, et sa coule de partout.


gabriel : c'est froid.

c'est sensible en plus sur le ventre.et il continuait comme ça, me mettant de la glace un peu partout sur mon corps, le reléchant ensuite, sa excitant tout mes sens, et d'ailleurs sa se voyait plus bas, il était déjà tout motivé. mais j'avais vraiment envie qu'il s'occupe de moi, c'est de plus en plus dure à se retenir, quel sadique.

il mettait meme de la glace sur mon membre, j'en ouvrais la bouche, c'est froid, et pourtant c'est bon en meme temps, j'en bougeais les hanches, sur le coup, la glace fondait rapidement, je le sentais glisser entre mes fesses, derek en profitait pour y glisser ses doigts à l'intérieur de moi, il mettait meme de glace à l'intérieur de moi, j'en tournais la tete sur le coté.

gabriel : si tu crois que c'est facile de rester immobile.

il finissait par enfin lécher mon membre, et la mettre dans sa bouche pour sucer bien tout le glace qui s'y trouvait, j'en gémissais, c'est vraiment trop bon, bon au début c'était un peu une torture, mais moi je veux bien ce genre de punition tout les jours.

gabriel : hum.. oui je veux y gouter aussi.

il approchait ses lèvres des miennes m'embrassant, et y laissait la vanille dans ma bouche, j'avais envie d'attraper sa tete, mais je ne pouvais pas étant toujours attaché. je sentais son corps chaud contre le miens qui était glacé, sa faisait du bien.

il levait mes jambes, le mettant au dessus de ses épaules pour ensuite me pénétrer, je tournais la tete sur le coté gémissant encore une fois. c'est ainsi qu'on faisait l'amour encore et encore, c'est la première fois depuis longtemps que j'ai jouis autant.

vu qu'on était sale, on avait finis par se rendre jusqu'à la baignoire pour prendre un bain tout les deux, et meme là, on finissait par craquer de nouveau, couchant ensemble.il jouissait à nouveau en moi et moi dans l'eau du bain. je reprenais mon souffle, alors que je l'écoutais parler, c'est vrai que sa dois faire des heures qu'on est enfermé dans cette chambre.

gabriel : en effet, je m'en souviendrais, je te le rendrais cette orgasme.

je ricanais également et le regardait se redresser ensuite, il est vraiment sexy. je finissais par me lever à mon tour, faisant coulé l'eau du bain. il a meme demander à ce qu'on nous livre de nouveau vetement et oui c'est vrai que ren nous avait invités.

gabriel : je vais éviter, sinon je risque de subire une seconde punition, bien que..j'ai plutot aimé ça.

je souriais sur le coup. en tout cas, je crois que mes couilles sont complètement vidés, pas étonnant.

une fois qu'on s'était habillé, on finissait par les rejoindre, nina était toute inquiète lorsqu'elle nous voyait arriver, elle était soulagée

nina : vous etes là, on vous cherchait partout..

mon père ne semblait pas content, il le faisait d'ailleurs comprendre, en fusillant derek du regard.

gabriel : hum oui désolé, une visite très intéressante d'ailleurs.

je faisasi des sous entendus, en regardant du coin de l'oeil vers derek.

nina : c'est pas grave, le plus important c'est que vous allez bien. bon, on va etre en retard pour le restaurant, ren dois déjà nous y attendre.

on se rendait donc jusque là, et en effet ren était présent accompagné de son petit frère qui devait avoir dans la quinzaine.

ren : ah vous voilà.

il se levait regardant vers nina qui portait une belle robe, il attrapait sa main pour l'embrasser.

ren : tu es ravissante dans cette robe.

le regard de mon père, c'est assez comique. nina elle souriait, flaté par se compliment

nina : merci.

on s'installait ensuite, pourquoi je me retrouve devant ren ? derek va encore faire ses crises de jalousie, mais j'en peux rien s'il est juste en face de moi, qu'est ce que je peux regarder d'autre ?

ren : tu te souviens de mon petit frère ? la dernière fois que tu l'as vu, il était pas plus haut que trois pommes et pleurait sans cesse.

mike : arrete de parler de moi comme ci j'étais un gamins.

il détournait le regard, ( et oui c'est mike très jeune pour le moment). en tout cas se garçons a vraiment une gueule d'ange, et il y a des yeux d'un bleu, je suis sur qu'il va devenir un homme très beau.

il passait sa main sur les cheveux de son frère les caressant, pour le décoiffer.

ren : mais tu es encore un gamin.

il tapait sa main pour qu'il le lache

mike : arrête, tes chiant.

le serveur arrivait, nous demandant notre commande, on commandait donc tous, on buvait tous un apéro sauf mon père qui était au coca ainsi que mike.

ren : et qu'est ce que devient reiji ? sa m'étonne d'ailleurs de ne pas le voir ici, vous étiez toujours collé l'un à l'autre, des vrais aimants.

je tournais le regard vers derek, se n'est plus le cas aujourd'hui, à cause de se shin.. je préférais ne pas m'en meler laissant derek répondre. mais c'est quelqu'un d'autre qui venait répondre à sa place

reiji : c'était la vieille époque, jusqu'à ce qu'il me trahisse.

j'étais surpris de le voir ici.

ren : ah et bien tu es ici, je m'en doutais, une fois que derek est ici, tu n'es jamais bien loin.

reiji : se n'est pas parce qu'il le désirait, vu que je n'ai pas été invité à cette petite croisière.

il attrapait une chaise pour s'incruster auprès de nous, attrapant le verre de derek pour se servir.

ren : qu'est ce qu'il sait passé pour que vous soyez en froid ?

s'il savait que shin se trouve ici, et qu'il a parler à derek, je doute que sa lui fera plaisir.. il risque meme de le croiser.

reiji : il a piqué mon mec.

ren en tournait le regard vers derek ne s'attendant pas à ça venant de lui.

gabriel : il ignorait qu'il avait une histoire avec lui, sinon il ne l'aurait jamais fait.

reiji : tu viens à peine de le rencontrer, tu ne sais rien de lui.

gabriel : j'en sais peut etre plus que toi, vu comment tu réagis pour une histoire qu'il à longtemps regretté, en tout cas, il est beaucoup plus mature que toi.

il posait son verre contre la table, le serrant bien en me fusillant du regard.

reiji : je te conseil d'arreter de me provoquer gabriel.

ren levait les mains, essayant de détendre l'atmosphère.

ren : allez son se calme.

mike : non laisse les, c'est marrant.

le serveur arrivait avec les entrés, bien entendu reiji n'avait rien lui. il finissait par se lever.

ren : attend, on peut te commander quelque chose, reste avec nous reiji.

reiji : non merci, je ne voudrais pas casser l'ambiance.

il fit un sourire et partait jus'au bar où il avait bien l'intention de se soulé, draguant en même temps la femme à côté de lui.

ren : et bien.. je n'aurais jamais cru que vous serez dans un tel conflit, vous vous entendez si bien autre fois. Mais bref, bon appétit.

on mangeait, il faut dire que l'ambiance étai tombé bien bas après la présence de reiji, qui d'ailleurs, j'avais une vue sur lui depuis le bar, il était bien entamé, il posait sa main sur al cuisse de la fille et il recevait une bonne gifle venant d'elle.

nous on avait finis de manger, j'ai le ventre bien remplis, je tapais ma main sur la cuisse de derek pour montrer vers reiji, sous l'emprise de l'alcool il a perdu son controle et il a ses oreilles de kitsune.

gabriel : eeh derek.

ren tournait le regard vers nous se demandant ce qu'on avait, reiji était enttrain de danser avec une femme, et la température semblait monter entre eux deux, surtout qu'il était fameusement bourré.

elle levait la main vers sa tete.

" eeh tu as des..oreilles?"

reiji : oué je sais, je sais une queue tu veux la sentir ?

j'en reviens pas, il se fait remarquer, tout le monde va remarquer ses oreilles.

mike : moi j'en ais marre, je rentre.

il se levait, et s'en allait jusqu'à sa chambre. nina elle avait entrainé stephan jusqu'à la piste de danse, elle dansait comparé à mon père qui était cloué sur place.

ren : je pense que je peux laisser tomber, je n'aurais aucune chance avec elle, quel déception. et vous, vous n'allez pas danser ?

il tournait le regard vers nous, levant un sourcils vu qu'on était déjà partis, entrainant reiji jusque dehors.

reiji : nan mais vous faites quoi là ?

gabriel : tu fais apparaitre tes attributs de kitsune devant du monde.

reiji : et alors je m'en balance

il n'est pas possible.. je laissais derek faire sur le coup. il avait du mal à garder l'équilbre.

reiji : laisse moi m'amuser en paix.

il perdait l'équilibre et tombait dans les bras de derek.

gabriel : on devrait le ramener dans une chambre.

il se retirait de lui

reiji : j'ai pas besoin qu'on m'emmène ou que se soit. a moins que tu veux m'accompagner dans mon lit, je savais que je t'attirais.

il attrapait mon visage voulant m'embrasser.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1380
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Encore du nouveau    Mar 11 Aoû - 22:43

On se posait pas plus de question sur notre longue absence sauf pour stephan qui me dévisage d'un drôle d'oeil. Je tentais de passer au dessus de ça m'installant à table au côté de Gabriel, qui par grande chance ce retrouve face à Ren. Il me lance un regard comme pour dire que c'est pas sa faute, je tentais de rester calme et courtois étant un invité.

Derek: oui je me souviens de Mike, il n'aimait pas venir au château pensant qu'il était hantée et que je risquerais de l'enfermer dans des cachots aussi. 

Il a bien changé d'ailleurs encore quelque année et il pourrait devenir un garçon très séduisant, je crois qu'il a tout de même son petit caractère. Après notre commande je passais un oeil discret en direction de stephan et voir ce qu'il comptait commander comme appéro, il résite au tentation. Il est plus coriace que l'idée que je m'étais fait de lui au départ. La présence de Nina doit beaucoup l'aidé, surement pour ne pas la décevoir.

Je sortais de ses pensées pour regarder vers Ren qui fini par parler de mon frère, je me douterais que cette conversation aller finir par arriver.

Derek: et bien c'est assez compliqué, je...

j'aurais pas le temps d'y répondre, mon frère venait à notre rencontre. Je suis pas étonné de le voir dans les environs, il suit mes moindre fait et geste depuis ses derniers temps. Il a surement vu Shin également dans les parages et surtout que nous avions eu une conversation.

Je soupirais vidant mon verre d'une traite, je vois déjà ses intentions. Reiji compte rappelé a quel point je suis le méchant dans cette histoire et ruiné même une amitié entre Ren et moi si cela l'était possible.

Derek: ce que mon frère oublie de dire, c'est qu'il ne sais pas gêner pour ruiné tout mes relations à son tour. Dommage qu'il n'a jamais apprit à s'arrêter ou mieux voir la vérité de face.

J'aime bien voir Gabriel me défendre même si c'est peine perdue avec Reiji.

Derek: il faut croire pourtant mon frère, que Gabriel me connait mieux que toi. Mais vu ton comportement depuis ses deux années et une action dégoûtante que tu as commis il a peut...peut être que moi non plus je ne te connais pas.

Il hausse le ton surtout devant Gabriel, j'étais déjà prêt à me lever pour le corriger. C'est Ren qui tentait de calmer l'ambiance, sur le coup Reiji préférait partir une fois notre repas posé à table. 

Derek: Cette ambiance que tu crains de voir brisé, c'est déjà envolé à ta simple vue.

Comment il peut être aussi aveugle? de ne pas voir que Shin sais jouer de nous deux! je dit ça mais à cette époque j'ai été aussi aveugle que lui. J'avais du mal à toucher à mon assiette, mais n'aimant pas le gaspillage je me forçais un peu.
Je tentais d'ignorer la présence de mon frère pour cela je remarquais même pas son numéro, contrairement à Gabriel. Je tournais le regard dans sa direction sentant qu'il me tapait la cuisse.

Derek: hum?

J'ouvrais grand les yeux voyant enfin mon frère et surtout ce qu'il montrait en publique, je me levais vite marchant dans sa direction tapant ma veste sur ses cheveux.

Derek: navré ma demoiselle, mon frère s'amuse avec les nouveaux accessoire kitsune qui sortiront prochainement dans notre boutique. Réaliste n'est pas? excusez nous je dois parler à mon frère, bonne soirée.

Je le poussais de force jusque dehors reprenant ma veste.

Derek: mais qu'est ce que tu cherche à faire? te faire prendre? 

Il est encore plus stupide quand il a bu! 

Derek: tu t'en balance? mais qu'est ce qui ne va pas chez toi? le sort de nos parents ne ta pas suffit comme leçon? tu veux finir de la même façon?

Il n'arrive même plus à tenir debout, je l'attrapais à temps n'allant quand même pas jusqu'à le laisser tomber à terre.

Derek: mais reprend toi merde!

oui je crois que sa ne sert à rien de lui parler quand il est dans cette état, autant qu'il aille se coucher et j'espère qu'il en attrapera une grosse migraine. Je fronçais les sourcils écoutant ses paroles qui fit aussi tôt monter ma jalousie. Mon poing rencontrait sa joue alors qu'il tentait d'embrasser Gabriel, tout compte fait il aura quand même fini par terre.

derek: tu mériterais bien pire que ça Reiji, mais serait me rabaisser à ton comportement pitoyable. 

Je le rabaissais pour l'aider à se relever et l'emmenait jusqu'à sa chambre, sur le chemin on croisait Shin.

Shin: Reiji? qu'est ce qu'il lui est arrivé?

Derek: qu'est ce que tu fais la?

il s'approchait de lui prenant son visage pour regarder le bleu sur la joue, moi je l'écartais de mon frère ne voulant pas qu'il le touche.

Derek: cesse ta petite comédie et laisse mon frère tranquille.

Shin: qu'est ce que tu raconte? laisse moi au moins t'aidé.

Je continuais à avancer les sourcils froncé.

Derek: il n'a pas besoin de toi.

Il m'attrapait le bras pour m'arrêter.

Shin: si, tu va me laisser l'aider.

Je le regardais attentivement n'arrivant pas à le repousser, comment il fait ça?

Derek: fais comme tu veux.

il en fit un petit sourire me suivant tranquillement jusqu'à la chambre où je posais Reiji sur le lit. Je volais vite faire demi tour et partir avec Gabriel mais une fois de plus Shin me retenait.

Shin: reste, je pense qu'une longue converation nous ferais du bien à tout les trois.

Derek: je n'ai rien à dire.

Shin: si, je pense que oui.

Je retroussais le nez, mais merde!

Shin: et seulement tous les trois.

Son regard croisait celui de Gabriel, se moquant de lui par son simple sourire. Les mots avaient du mal à sortir de ma bouche, je tentais de résister. Voyant que j'étais tenace Shin s'approchait de moi attrapant ma main.

Shin: fait le sortir Derek.

Merde! merde! 

Derek: laisse nous Gabriel, attendez moi sur le bateau.

je fermais les yeux puisque c'était pas du tout ce que je souhaitais, mais je contrôle plus rien..mon corps, mes paroles et presque mon libre arbitre.

Shin: j'ai pas l'impression qu'il est très envie de s'en aller Derek, tu devrais peut être le faire sortir.

Je me pince les lèvres m'avançant vers Gabriel l'obligeant à sortir de cette chambre, je lui montre bien que c'était pas ce que je désirais et pourtant je lui refermais a porte au nez.

Shin: on sera tranquille comme ça.

Derek: comment tu fais ça?

Shin: fais quoi?

Derek: me contrôlé comme ça! 

Il haussait les épaules.

Shin: ne dit pas de bêtise, qui pourrait te contrôlé?

Il se fou carrément de ma gueule, je restais prêt de la porte alors que lui montait sur le lit caressant la joue de mon frère. 

Shin: regarde dans quel état tu l'as mis.

Derek: il n'a pas eu besoin de moi pour ça.

Shin: soigne sa joue, tu l'as abîmé alors à toi de corriger ça.

Une fois de plus j'obéissais les poing serré, je plaçais ma main sur sa joue pour soigné cette hématome. Shin en avait un grand sourire s'amusant de ce contrôle qu'il a sur nous et surtout sur moi qui est plus difficile à tirer les ficelles.

Shin: c'est tout de même mieux comme ça.

Derek: bien je m'en vais.

Shin: mais non attend, on a pas encore discuté.

Bon sang, je me retournais pour le regarder.

Derek: très bien explique alors à mon frère comment tu m'as piégé.

shin: je t'ai piégé?

Derek: oh arrête Shin, tu aurais pu évité tous ceci si tu m'aurais du la vérité.

Shin: reiji m'avait fais promettre de garder le secret, si je me souviens bien je t'avais prévenu que j'avais quelqu'un dans ma vie non? et qu'est ce que tu as répondu?

Je détournais le regard.

Shin: que cela n'avait pas d'importance pour toi, que tu serais prêt à subir les conséquences.

j'ai bien envie de le giflé pour ce sourire qu'il affiche sans cesse.

shin: oublions ça aller approche Derek.

je détournais le regard ne voulant pas et résistait à cette...chose qui me force à obéir.

Shin: Aller Derek, je suis certain que ton frère n'attend que de faire la paix avec toi.

Il se penchait prenant son visage.

Shin: n'est ce pas? 

Mon frère semble moins résistant au pouvoir étrange de Shin, il l'embrassait avec fougue..ma colère montait ne supportant pas de voir mon frère se faire manipulé comme ça. Je m'approchais de lui mais pour les séparer, Shin m'attrapait pour me pousser à côté de mon frère.

Shin: Arrête de faire ton ronchon Derek et laisse toi aller.

il retirait son haut se posant sur moi, je ne pouvais que serrer les draps. Je me sent tellement impuissant, je détournais la tête lorsqu'il m'embrassait la nuque. Du moins jusqu'à qu'l reçoive un coup par derrière, je clignais des yeux sortant de cette manipulation et me redressait.

Derek: Gabriel...

je lui serais jamais assez reconnaissant pour ça, mon frère aussi semble s'en remettre.

Derek: partons d'ici.

je levais mon frère pour qu'il nous suive ne lui laissant pas le choix de toute façon. Shin tournait lentement le regard dans notre direction le sang coulant le long de son visage légèrement entaillé à la tête. 

Derek: shin sais joué de toi! il nous manipule comme des pantins, j'ignore comment il s'y prend mais il n'est pas du tout ce que tu crois! c'est de sa faute si nous sommes en froid! ouvre les yeux.

Shin sortait de la chambre regardant dans notre direction et surtout dévisage Gabriel pour son geste, je me tournais pour le regarder et j'avais eu un très bon réflexe. Ne pouvant contrôlé Gabriel comme il pourrait le faire avec mon frère ou moi, il se contentait de nous laisser partir.

Shin: si ce minable ne serait pas intervenu, j'aurais pu me faire les deux.

il tournait la tête regardant vers Valas qui s'approchait.

Shin: on va devoir s'occuper de tout gêneur potentiel. 

Il frottait son visage regardant le sang dans sa main.

Shin: tu commencera pas lui donner une petite leçon, je le forcerais à s'éloigner de Derek de sa propre volonté.

Nous on retournais au bateau ou les autres nous attendait déjà, je prenais moi même les commandes pour partir d'ici. Je suis furax comme jamais, si Gabriel ne serait pas venu...D'ailleurs qu'est ce qui l'a pousser à revenir? je reprenais sourire quelque instant pensant que peut être qu'il était jaloux de me savoir seul avec Shin sinon pourra être venu et presque l'assommé.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1598
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Encore du nouveau    Mer 12 Aoû - 21:38

une fois que je montrais l'état de reiji à derek, sa le faisait aussi tot agir, on allait jusqu'à lui, il posait sa veste sur sa tete et trouvait une excuse à la fille pour ensuite le tirer jusque dehors. lui était complètement ivre, et meme dans cet état il désirait provoquer derek, le mettre en colère, il s'approchait de moi pour m'embrasser, derek répliquait aussi tot lui donnant un sacré coup de poing ce qu'il le mettait rapidement à terre.

reiji : rah sa fait mal, je suppose que je l'ai mérité celle là

il ricanait, tout en se laissant aidé par derek afin qu'il se relève, il détournait malgré tout le regard mécontent. on l'emmenait donc jusqu'à une chambre.

reiji : j'ai pas besoin de ton aide

mais on l'emmenait malgré tout jusque là, au passage on croisait shin, l'expression du regard qu'avait reiji à ce moment là, faisait bien comprendre qu'il ne l'avait pas encore croisé, et qu'il ne s'attendait pas à le revoir.

reiji : shin ?

il n'en revenait pas de le voir ici, son regard changeait aussi tot voyant shin s'approcher de lui pour tenir son visage, il semblait comme soumis à lui, le laissant faire,  moi je regardais la scène, derek l'empechait de le toucher, se doutant bien de qui il était réellement, ses véritables intentions.

il proposait son aide, mais derek refusait et continuait d'avancer, moi je le suivais plutot content qu'il refuse son aide.

reiji : pourquoi tu ne le laisses pas faire.

comparé à reiji qui lui désirait qu'il s'occupe de lui, il tournait le regard vers shin, d'ailleurs lui ne comptait pas s'arreter là, attrapant le bras de derek pour presque lui ordonner que si, il allait le laisser l'aider. je plissais les yeux, il est énnervant celui là, comme ci on avait besoin de son aide pour un malheureux coup au visage.

je tournais le regard vers derek qui restait sur place et muet pendant quelque instant, pour ensuite dire qu'il fasse ce qu'il veut, pourquoi ? je fronçais les sourcils sur le coup les regardant partir jusqu'à la chambre, je finissais par les suivres j'ai pas l'intention de les laisser seul. une fois qu'il avait posé reiji sur le sol, derek voulait partir avec moi, mais encore une fois shin intervenait.

il veut avoir une conversation tout les trois ? derek ne semblait pas vouloir au début, mais restait malgré tout là, acceptant au final, je ne comprend vraiment rien, pourquoi est ce qu'il exécute le moindre caprice de ce gars ? je tournais ensuite le regard vers shin qui précisait seulement tout les trois.

gabriel : je ne vais pas m'en aller.

je n'ai aucune confiance en ce type, je le regardais s'approcher de derek lui attrapant la main, et lui demandant à ce qu'il me mette dehors et aussi tot il me demandait de m'en aller, de l'attendre à son bateau.

gabriel : pourquoi tu exécutes chacune de ses demandes ?

je tournais le regard vers shin avec un regard mauvais.

gabriel : qu'est ce que tu lui fais ? Arrête ça..

je remarquais bien que derek n'était pas dans son état normal lorsqu'il était avec lui, d'ailleurs il m'en avait déjà fait part et la je m'en rend compte. se n'est pas normal, je vois bien qu'il ne désire pas mais il obéis malgré tout à chaqune de ses demandes.

voilà qu'il lui demandait carrément de me faire sortir, il m'attrapait pour me forcer  à sortir de la chambre.

gabriel : derek..

une fois que j'étais sortis, il fermait la porte derrière lui, j'en détournais le regard..mais je finissais par m'en aller les poings serré, pourquoi est ce que sa me va aussi loin, de me dire qu'il m'est mis à la porte et qu'il se retrouve avec lui.. va savoir ce qu'il à l'intention de leur faire, à derek.. mon coeur se serrait à cette idée.

reiji était toujours dans le lit, se redressant, il plissait les yeux devant cette scène. ne comprenant pas non plus ce qu'il se passait, se n'était pas le genre de derek d'obéir comme ça à chaque demande.

il se dirigeait ensuite jusqu'à reiji, caressant son visage, son regard changeait aussi tot malgré qu'il en voulait à shin, une fois qu'il était présent, il ne ressentait plus rien de tel. il appréciait sa main sur son visage.

alors qu'il lui demandait de soigner ça, il obéissait une fois de plus, soignant reiji. il voulait à présent discuter, reiji tournait le regard vers derek, disant que shin l'avait piégé. reiji revenait aussi tot vers lui désirant savoir la vérité

reiji : pourquoi avoir couché avec lui ?

il plissait les yeux lorsqu'il répétait les paroles de derek, il regardait vers son frère avec un regard mauvais et pourtant il en voualit également à shin et il n'arrivait pas à lui dire tout ce qu'il gardait au fond de lui. lorsque shin attrapait le visage de reiji, posant cette question, il le regardait bien.

reiji : oui, je veux faire la paix.

il se laissait embrasser par shin, il glissait sa main sur son visage continuant de l'embrasser, derek finissait par s'approcher pour les séparer, n'aimant pas que shin se serve d'eux comme ça. shin le poussait à coté de reiji pour l'allonger.

reiji avait bien compris ses intentions, désirant couché avec les deux, il retirait déjà son haut se mettant sur derek, pourtant, reiji aurais déjà répliqué mais là il n'en faisait rien.

moi je n'arrivais pas à m'en aller, j'étais revenu, je sais que se n'est pas normal, shin leurs fait quelque chose pour les manipuler et les controler, j'ignore quoi mais je vais pas laisser ce type gagner, et puis sa m'énnerve de le savoir avec lui.

j'étais donc revenu, ouvrant délicatement la porte, voyant la scène, je regardais dans la chambre, j'attrapais un vase que je tapais d'un coup sec sur la tete de shin ce qui l'assomait sur le coup.

gabriel : allez on s'en va.

reiji semblait reprendre conscience, il clignait des yeux passant sa main sur son visage tout en baissant les yeux vers shin.

derek attrapait son frère pour l'aider à sortir de là, on partait donc rapidement tout les trois, shin se réveillait déjà avec du sang le long de son visage. Derek expliquait aussi tôt à Reiji que shin les manipulaient, qu'ils s'était servis d'eux, et que c'était uniquement de sa faute s'ils étaient en froid tout les deux.. 

Reiji : Comment j'ai pu ne rien remarquer..

Au moins, il semblerait qu'il ouvre enfin les yeux, j'espère que cette histoire va les renforcer tout les deux, qu'ils vont enfin passer à autre chose, sa fait déjà deux ans qu'ils sont en dispute à cause de ce gars, d'ailleurs sa m'a fait un grand bien que de lui donner ce coup de vase à la tête. 

Shin préférait laisser tomber pour le moment, tant que j'étais à leur côté, il préférait abandonner, car il ne pouvait pas me contrôler comme il le faisait si bien avec Derek et Reiji. Valas par contre, venait à sa rencontre, s'approchant de lui ayant regarder la scène. 

Valas : En effet, je peux m'en débarrasser si tu le souhaites. 

Il fit un sourire en coin, vu que la réponse de Shin était possitif. 

Il acquiseait de son ordre. 

Valas : Bien, alors je m'occuperais de son cas, je le ferais payer pour cette blessure qu'il a osé te faire. 

Il passait sa main sur son visage lui laissant un baisé, et léchait le sang qui se trouvait sur son visage, ses yeux étincelaient, il glissait ensuite son doigt entre ses lèvres. 

Valas : Boit mon sang, je n'aime pas te voir blessé. 

Il suffisait à Shin de boire le sang de Valas pour que sa blessure cicatrise. 

Valas : Bien, ils sont certainement retourné au bâteau pour rentrer chez eux, on a plus rien à faire ici à présent. Prend une douche et nous partons, je rendrais visite à Gabriel ensuite. 

Nous on se dirigeait jusqu'au bâteau, où Nina et mon père nous attendait, il râlait encore, vu qu'on avait une nouvelle fois disparu après le restaurant. 

Stephan : Alors c'était quoi cette fois ? Encore une visite des lieux ? Sa fait beaucoup de visite, vous devez connaître l'île par coeur à présent. 

Gabriel : On a eu des problèmes. 

Stephan : Quel problèmes ? 

Mince, qu'est-ce que je vais lui dire. 

Reiji : J'ai un peu trop abusé de l'alcool, et voilà, peu importe on s'en moque, qu'on rentre, j'en ais assez de cette île. 

Il partait de son côté, moi je le suivais du regard, Nina le regardait également, ne  l'appréciant plus, après ce qu'il lui avait fait. Le bâteau partait, on a bien profité de se voyage, dommage que se soit terminé de cette façon. Je regardais en direction de Derek, pendant que mon père était partis avec Nina, je suis sur qu'ils ont déjà eu une petite histoire va savoir.. Ils ne se quittent plus. Je m'approchais de lui. 

Gabriel : Tu penses qu'il va répliquer à nouveau ? Qu'il va revenir dans votre vie pour tenter à nouveau de vous avoir tout les deux. 

Je détournais le regard à cette idée. 

Gabriel : j'ignore comment il parvient à faire ça mais.. Il pourrait vous demander n'importe quoi et vous deux, vous éxécuterez ses moindre désires, sa m'agace qu'on se servent de vous de cette façon. Je n'aime pas ce type, et le voir sur toi comme ça, sa m'a encore plus agacé. 

Je soupirais le regardant à nouveau, je réalisais ce que je disais, sa va presque faire croire que j'étais jaloux. 

Gabriel : Enfin ce que je veux dire c'est que, c'est injuste de vous contrôler et vous manipuler. Mais peut-être que c'est une bonne chose, reiji à pu enfin ouvrir les yeux, et j'espère que sa ira mieux entre vous après ça. 

Reiji était contre le mur, ayant écouté notre conversation, il finissait par repartir jusqu'à sa suite. On finissait par arriver, retournant jusque château, Sa fait du bien d'être un peu rentré chez nous, voilà que je me sens déjà comme chez moi ici. Et le temps du trajets, il faisait déjà nuit, et tout ça m'a vraiment bien fatigué. 

Gabriel : Je vais me coucher moi, je suis crevé. 

Je lui souriais, l'embrassant. 

Gabriel : Passe une bonne nuit, et rêve bien de moi.

Je finissais par m'en aller jusqu'à ma chambre, Reiji était au salon, fumant sa cigarette. 

Reiji : J'ai changé d'avis, tu sembles vraiment t'y être attaché, je vais rien faire pour te séparer de lui. C'était immature de ma part de vouloir te prendre tout aux quel tu tiens, dire qu'on est arrivé jusqu'à briser notre liens à cause d'un homme, qui nous a manipulé comme des brave toutous, sa m'exaspère rien que d'y penser. 

Il détournait le regard. 

Reiji : Je me souviens tout les moments que j'ai passé avec lui, et je me rend compte à présent que tout sa se n'était que des mensonges, se n'était pas de l'amour, je lui étais tout simplement asservis. Et il m'a ordonné de te haïr, que je n'éprouve que de la haine envers toi, il a fait en sorte de nous retournez l'un contre l'autre, j'ai juste envie de me venger, de lui arracher le coeur pour avoir jouer avec le miens. 

Il tournait le regard vers Derek ensuite. 

Reiji : Il faudra s'attendre à ce qu'il revienne à le charge, j'ai pas l'impression qu'il va abandonner. Il faut qu'on trouve le moyen d'éviter de lui être asservis, j'ignore quel dons il a, mais sa me plaît pas de me sentir aussi faible. 

C'est bien qu'ils ont eu une discussion tout les deux, moi j'étais dans ma chambre, retirant mes vêtements pour être plus alaise, je m'installait dans le lit, posant mes mains derrière ma tête réfléchissant à tout ça, à tout ce qu'il vient d'arriver durant cette journée, tout se passait bien jusqu'à l'arrivé de Shin. Et la fin était pire encore.. Cette histoire ne me dit rien qui vaille, j'ouvrais grand les yeux voyant cette homme que je ne connaissais par apparaître devant moi, m'attrapant la bouche pour que je me taise. Qui est-ce ? Qu'est-ce qu'il me veut ? Il approchait son visage de moi. 

Valas : allez essaye d'appeler Derek à ton secours. Tu aurais du te mêler de tes affaires et laisser Shin s'occuper d'eux, alors la prochaine fois, tu ne te mettra pas en travers de sa route, où je reviendrais. 

Je plissais les yeux, il parle de Shin ? Il doit être de son côté, un ami à lui ou quoi.. Je n'arrivais même pas à bouger, il a tellement de force, je tentais de crier mais il me tenait fermement la bouche, j'étais incapable de faire quoi que se soit. Il utilisait une drôle de manipulation sur moi, sesyeux changeaient d'aspect. 

Valas : Tu ne va pas crier, ni prononcer le moindre mot, tu seras aussi muet qu'une carpe. 

Il me lâchait ensuite, je vouais crier, mais rien ne sortait de ma bouche. Il se levait fermant la porte à clé, il revenait ensuite vers moi. 

Valas : Derek ne sera pas content lorsqu'il va sentir ta douleur. 

Il sortait une dague, je paniquais déjà, il l'enfonçait dans mon ventre, même gémir rien ne sortait. Il se penchait pour lécher mon sang. 

Valas : Ton sang est délicieux. 

Il faisait apparaître des crocs et les enfonçait dans ma gorge tout en tournant la dague dans mon ventre. Alors qu'il me torturait, Reiji levait les yeux reniflant, il se levait aussi tôt. 

Reiji : Derek tu sang ça ? C'est pas l'odeur de Gabriel ? C'est son sang. 

Il suivait son frère pour se rendre jusqu'à ma chambre, bien entendu la porte était fermé à clé, Valas tournait le regard vers celle ci. 

valas : Notre petit jeu est déjà terminé, mais soit en sur, se n'est pas terminé pour autant. 

Il sortait la dague de son ventre, et l'enfonçait à nouveau dans un endroit endroit, il disparaissait ensuite rapidement. 

reiji : Pousse toi ! 

il tendait la main créant une sphère noir et l'envoyait sur la porte qui explosait, je tournais le regard vers Derek, je perdais pas mal de mon sang, je me sens vraiment faible tout d'un coup. 

Gabriel : De.. rek.. 

Il s'approchait rapidement de moi pour me soigner, heureusement il était arrivé à temps, Reiji était à côté regardant les dégats, il allait jusqu'à la fenêtre pour repérer le type. 

Reiji : Je vais le suivre. 

Tout en sautant par la fenêtre, il prenait sa forme de Kitsune tentant de retrouver la trace de Valas.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1380
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Encore du nouveau    Jeu 13 Aoû - 23:09

Je conduisais en silence le bateau tout en repensant ce qu'il sait passé, maintenant j'ai l'affirmation que ma dispute avec mon frère n'est pas du à nous, mais plutôt à Shin qui sais amusé de la situation. j'ai besoin de me renseigné sur cette étrange pouvoir qu'il possède, cela peut causé énormément de problème. 
Je tournais le regard vers Gabriel qui arrivait, sa simple présence calmait mes nerfs à vif.

Derek: Peut être oui, il semblait déterminé. Il ne sera pourtant plus aussi facile de me manipulé, je sais à présent à quoi m'attendre et je compte bien réagir.

j'avais le sourire aux lèvres, sans s'en rendre compte, gabriel m'a dit des mots qui me faisait plaisir. Il était bien revenu dans la chambre par jalousie, j'ai peut être de l'espoir qu'un sentiment naisse en lui. 

Derek: Il nous faudra du temps pour qu'on puisse cicatrisé de tout le mal qu'on sais fait entre nous, mais peut être que oui..les choses finiront pas s'amélioré.

je regardais à nouveau devant moi fronçant les sourcils.

Derek: du moins je l'espère.

Sur ce on arrivait à une heure tardive au château, je voyais Gabriel qui avait du mal de garder les yeux ouvert.

Derek: oui va te coucher, les cernes ne te mettent pas en valeur.

Il m'embrassait j'en faisais de même. Rêver de lui? pourquoi rêver alors que tu es bien réelle? 

Derek: j'y compte bien.

Je le regardais partir avant de rejoindre mon frère, on a peut être encore besoin d'une conversation tout les deux.

Derek: je vais pas te contredire à ce sujet Reiji, tu étais immature et je rajouterais également stupide. 

Je soupirais m'asseyant face à lui.

derek: mais j'ai été tout aussi aveugle, il a profité de ma faiblesse pour me manipulé et j'ai rien ressentit de cette asservissement. Si je l'aurais pas croisé aujourd'hui, on ignorerait encore tout de cette étrange don et on se ferait encore la guerre.

Je fronçais les sourcils l'écoutant, mon frère est rongé par la culpabilité et le remord, mais surtout aussi soif de vengeance.

Derek: le tuer ne te ferais que te rabaisser à son niveau, voir même plus bas que lui. C'est pas digne d'un kitsune, n'oublie pas ce que nos parents nous a enseigné ou tu ne ferais que prouver à leur assassin qu'il a de bonne raison de nous exterminer.

Je prenais la bouteille sur la table pour me servir un verre.

Derek: je compte bien répliquer et protéger mes proches, j'ai une personne qui me doit un très grand servir. Je lui téléphonerais pour qu'il nous protège, bien qu'un peu d'argent le motivera bien plus qu'une simple dette.

je tournais le regard sentant exactement la même chose que mon frère, j'en lâchais mon verre me précipitant à l'étage.

Derek: Gabriel?

je tentais d'ouvrir la porte mais elle était fermé à clé, l'odeur du sang est bien trop forte pour que ce soit juste un simple accident. Je m'écartais pour laisser mon frère l'explosé avec une sphère d'énergie. Mon coeur s'emballait à la vue de Gabriel mourant, je me précipitais sans réfléchir pour rapidement guérir ses blessures.

Derek: tu va vite aller mieux.

Pendant que ses blessures guérissait je reniflais l'autre odeur dans la pièce.

Derek: un vampire?

oui le marque sur sa gorge confirme mes soupçon.

derek: non n'y va pas seul Reiji!

merde! il peut pas s'empêcher de foncer tête baisser, je prenais Gabriel contre moi sauver de justesse mais encore choqué.

derek: je suis désolé, j'ai pas été présent pour te protéger.

mais yeux changeais de forme sous la colère, je sortais mon téléphone appelant mon contact.

derek: il est temps de payer ta dette, viens au château on discutera de l’arrangement.

Il n'est pas du genre à être en retard surtout quand il s'agit de boulot, en attendant je caressais les cheveux de Gabriel l’apaisant de mon aura. Je regardais vers la fenêtre m'inquiétant pour mon frère, un vampire n'est pas une cible facile à combattre. Leurs capacité de génération est impressionnante, leurs force et leurs rapidité l'est tout autant.

Derek: est ce que tu avais déjà vu cette individu?

je levais les yeux, il me parle de Shin..est ce qu'il irait jusqu'à tuer Gabriel? est t'il aussi cruel? 

Akira: tu aurais pu au moins faire l'effort devenir m'acceuillir à la porte Derek? au lieu de ça je te voir chouchouté un type.

Derek: regarde autour de moi et mettait tes conclusions, on va voir si tu as pas perdu la main.

Akira: pff! moi perdu la main.

Il regardait autour de lui chaque petit détail était précieux, même si les blessures de Gabriel était guérit le sang était encore présent sur lui et partout sur le lit.

Akira: tu as eu affaire à un vampire? depuis quand tu laisse de la vermine renter chez toi? 

il regardait ensuite vers la fenêtre ricanant.


Akira: et surtout depuis quand tu t'es réconcilier avec ton frère?

Derek: je n'irais pas dire qu'on est réconcilier, mais on progresse.


Akira: et bien commence par lui dire de pas laisser ses poils traîner partout.

je regardais vers la fenêtre, c'est vrai en se transformant il au en laisser tomber derrière lui.

Derek: il a suivit le vampire, j'ai besoin que tu retrouve mon frère et le protège en cas de besoin. 

Il marchait déjà vers la fenêtre prêt à sauver.

Derek: je t'engagerais ensuite pour protéger mon chateau.


Akira: je t'avais déjà proposé mes services autre fois, tu ne souhaitais pas engager un meurtrier..c’était tes paroles.

Derek: tu avais essayé de me tuer Akira.

Akira: et c'est toi qui m'a épargné.

Derek: ne traîne pas.

il sautait par la fenêtre se mettant déjà en route.

Derek: nous deux on va prendre un bain, tu peux pas rester couvert de sang.

Je l'aidais à ce genre jusque la, je peux pas m'empêcher d'avoir des craintes. Avec ses dangers il pourrait avoir envie de partir loin de moi et de mes problèmes, si cela se reproduit peut être que je n'aurais pas le choix.

Sur ce Akira retrouvait rapidement Reiji toujours en forme de renard et l'attrapait par la nuque l'empêchant d'aller plus loin.

Akira: si ton but était de perdre tes queues alors tu étais sur la bonne route, c'est ton frère qui m'envoie alors silence et laisse moi bosser.

Il regardait vers la maison où Valas et Shin c'étaient réfugier.

Akira: il doit s'attendre à ce que tu l'es suivi alors ne...

il cherchait après, Reiji c'était fait la malle. Akira 'ne levait les yeux exaspéré, en plus de chasser un vampire il allait devoir sauver un kitsune.

Akira: sa m'étonne pas que votre espèce est en voie de s'éteindre, vous êtes des suicidaires.

Bon il allait au moins profité de sa présence pour faire diversion, Shin levait les yeux souriant se doutant que l'un des frères aurait suivit valas jusqu'ici.

Shin: je m'attendais à voir Derek pour être franc, il prend toujours très mal quand on s'attaque à ce qu'il lui appartient. Je suppose qu'il a reçu mon petit message?

Il s'asseyait sur les jambes de Valas s'appuyant contre lui.

Shin: tu semble furieux contre moi, pourtant on sais bien amusé par le passer.

je tendais la main vers lui utilisant son don.

Shin: approche Reiji.

Akira était déjà entrain d'observer en toute discrétion, analysant ses ennemis avant de frapper.

Akira: * un contrôleur animal, la poisse...si il arrive à utiliser le kitsune contre moi, je vais perdre beaucoup de temps. Moi qui voulais me venter de mon succès dans la demi-heure qui suit à Derek, je vais être en retard*

Il obligeait Reiji a s'approcher sans même qu'il puisse se retourner contre lui, il caressait sa tête ricanant.

Shin: tu vois, c'est tout de même mieux comme ça. reprend forme humaine que je puisse voir ton visage.

Il gardait le sourire aux lèvres approchant son visage de lui de Reiji, c'est la que Akira intervint tirant reiji vers l'arrière et pointant le bout de sa lame sous la gorge de Shin.

Akira: ta petite manipulation ne marchera pas sur moi, sale mioche dégénéré.

Shin tournait la tête vers valas mécontent.

Shin: tu m'as ramené un chasseur chez moi? mais es tu complètement stupide?

Akira: c'est vous qui êtes complètement stupide, s'en prendre à Derek Kijo était déjà une erreur que j'ai faite dans le passé. Vous allez bientôt l'apprendre à vos dépend.

Il pointait une autre arme en direction de valas.

Akira: j'ai déjà tuer un ombre incalculable de vampire, je peux rajouté un dans ma liste sans aucun problème. Abandonnez vos manigance avec les kijo et leurs proche ou je reviendrais et j'arracherais vos maudite têtes.

Shin faisais vraiment une mauvaise tête, mais ne bougeait pas.

Akira: maintenant Reiji, sort d'ici avant que je te botte le cul pour t'y obliger.

Lui se reculait lentement tout en restant sur ses gardes et fini par sortir de la maison, Shin se retournait brusquement pour donner une bonne gifle à valas.

Shin: t'es vraiment qu'un moins que rien! tu parle d'un vampire! trouve moi Logan et ramène le moi ici!

Il partait dans sa chambre pour bouder comme un gosse n'ayant pas eu ce qu'il désirait.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1598
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Encore du nouveau    Ven 14 Aoû - 22:02

J'ai vraiment eu la peur de ma vie sur le coup, comment on peut en arriver là ? A faire ce genre de chose.. C'est Shin qui l'a envoyé me faire ça, simplement pour atteindre Derek. En tout cas, Reiji était partis retrouvé la trace de Valas malgré que Derek tentait de le déconvaincre d'y aller. Je le regardais, en senglotant, il soignait mes blessures et je ressentais directement les effets, une fois que j'étais sauvé, je me laissais allé dans les bras de Derek, je suis encore choqué, et terrifié en même temps, mais je me sens déjà mieux dans ses bras. L'idée qu'il puisse revenir, et me torturter encore une fois m'effrayait, et s'il s'en prenait à mon père cette fois ci ? Je ne veux pas le mettre en dangers.. Derek a temps de problème autour de lui, beaucoup de personne comme des chasseurs ou encore Shin, lui veut du mal et il s'en prendra à ses proches pour se faire, et donc j'en fais partie.

Gabriel : Je veux plus que sa recommence..

Je détournais le regard gardant ma tête contre son torse, il était bien en colère qu'on ait pu s'en prendre à moi. Il sortait son téléphone aussi tôt, pour appeler quelqu'un. J'ignorais qui s'était mais c'était surement pour s'occuper de celui qui m'a fait ça.

Je fermais les yeux ressentant son aura qui m'apaisait, sa me faisait un bien fou, je desserais son t-shirt que j'avais bien chiffoné tellement que je les avais plié entre mes doigts. C'était bien un vampire, j'ai vu ses yeux devenir rouge étincelant, et ses canines apparaître, il m'a mordu et à bu de mon sang..

Je me dégageais de lui lorsqu'il posait cette question.

Gabriel : Il parlait de Shin, c'est Shin qui l'a envoyé ici.. Il a dit qu'il reviendrait si je ne m'éloignait pas de toi.

Je tournais ensuite le regard vers cette homme qui arrivait, c'est celui que Derek a appelé. Il lui demandait de deviner ce qu'il a pu m'arriver, rien qu'en regardant le lieux et les dégats, comme le sang dont j'étais encore recouvert, ainsi que mon lit, rien que de regarder tout mon sang, mon coeur se serrait repensant à ce que ce type m'a fait.

C'est étonnant, rien qu'en regardant les lieux, il arrive à deviné qu'il s'agissait d'un vampire qui était derrière tout ça. ET comment il peut savoir que Reiji était ici ? ET qu'ils se sont plus ou moins réconcilié ?

Je regardais vers la fenêtre, il en avait laissé des poils en sautant pas la fenêtre. Je changeais de regard, c'est homme est un meurtrier ? Il a essayé de tuer Derek.. ? Pourquoi est-ce qu'il l'engage, il pourrait vouloir s'en prendre à nouveau à lui. Mais il semble être de son côté, et il va aller retrouver Reiji donc pour l'instant ça va.

Il finissait par partir, sautant par la fenêtre suivant la trace de Reiji. Je tournais ensuite le regard vers Derek, il était vraiment doux avec moi, sans doute parce qu'il a vraiment eu peur pour moi.

Gabriel : Oui..

Je le suivais jusqu'à la salle de bain, afin de prendre mon bain, je me laissais bien chouchouté par Derek.

Pendant ce temps, Reiji était devant la demeure où se trouvait Valas et il pouvait sentir la présence de Shin également, il s'apprêtait à s'y rendre mais Akira l'attrapait par la peau du cou pour l'en empêcher, il en baissait ses oreilles vers l'arrière le regardant.

REiji : Akira ?! Qu'est-ce que tu viens faire ici ?! Derek t'a envoyé ?

Il regardant vers la maison, il n'aimait pas le fait de se sentir impuissant, et n'aimait pas qu'on vienne l'aider. Il profitait donc du fait qu'il analyse les lieux pour s'éclipser jusqu'à l'intérieur, Akira s'en rendait compte peu de temps après.

Il le suivait malgré tout, en restant discret. REiji lui faisait déjà face à Shin et Valas, valas étant assis sur un fauteuil, ayant Shin sur ses jambes, il souriait regardant en direction de Reiji qui montrait déjà son mécontement à leurs égard.

Reiji : Et bien désolé de te décevoir, et oui il l'a bien reçut, et je vais faire en sorte que tu ne lui en livre plus jamais.

Il redressait bien ses queues près à l'attaquer, mais il n'y parvenait pas face à Shin.

Reiji : Tu t'ais servis de moi, en me manipulant !

Il détournait le regard alors qu'il utilisait ses dons sur lui, il tentait de résister mais en vain, il s'approchait de lui. Ses oreilles toujours abaissé au plus bas, il se laissait caresser par Shin.

Sous son ordre, il reprenait rapidement forme humaine, le regardant bien, Valas avec un sourire sur le visage étant amusé par la scène.

Reiji : On trouvera le moyen d'aller contre cette manipulation, et se jour là, tu payeras de t'être servis de moi.

Il ne faisait rien pour l'instant le laissant approcher son visage de lui, mais Akira arrivait à ce moment là, pointait sa dague sous sa gorge, REiji tournait le regard vers lui, il le poussait loin de lui.

Il reprenait le contrôle de lui même, il regardait vers Akira qui gérait bien la situation, Valas fronçait les sourcils bien mécontent.

Valas : J'ignorais que Derek possédait un chasseur, il n'était pas là lorsque j'y ais été. Et je n'étais suivis que par Reiji.

Valas avait bien envie de foncer sur Akira, faisant apparaître ses yeux de vampire, mais Akira pointait sur seconde arme sur lui, disant bien qu'il n'était pas le premier vampire a qui il a eu affaire.

Vampire : ET moi se n'est pas mon premier chasseur que j'ai déjà tué.

REiji regardait toujours bien la scène, sous les ordres de Akira, il tournait le regard vers Shin, de toute façon il ne pouvait rien faire contre lui pour le moment, et shin pourrait l'utiliser pour s'en prendre à Akira, il préférait donc partir.

Akira lui reculait de plus en plus, gardant son regard vers Shin et Valas afin de s'assurer qu'il ne tentait rien contre lui,il partait ensuite avec Reiji.  Shin se retournait rapidement donnant une gifle à Valas, qui lui se laissait bien faire, regardant dans sa direction du coin de l'oeil ensuite.

Valas :  Bien, je vais le chercher.

Il se levait, restant mécontent malgré tout. Mais il utilisait sa rapidité pour retrouvé Logan et lui faisait face.

Valas : Notre maître demande tes service.

Il le regardait entrain de se nourrir d'une personne, il le regardait se redresser remplis de sang de sa victime.

Valas : me regarde pas comme ça, je déteste déjà les gens de ton espèce, alors ne me provoque pas. Shin déteste qu'on le fasse attendre, alors dépêche toi.

Il regardais ce qu'il restait de la victime, se n'était pas beau à voir, il posait sa main sur son visage, l'odeur du sang était forte ici, il s'en allait ensuite.

De notre côté, Reiji était rentré avec Akira, moi j'étais sortis de la baignoire, je portais un peignoir sur moi, je les regardais revenir, ouf, ils n'ont rien heureusement.. Reiji regardait dans ma direction pour ensuite regard vers Derek.

Reiji : t'avais peur pour moi que tu as envoyé ce chasseur ?

Il pointait du doigt derrière lui pour montrer Akira.

Reiji : Je pensais que c'était contre tes principes.

Il s'asseyait sur le divan soupirant tout en croisant les bras.

Reiji : Mais ta bien fait, j'arrive vraiment pas à aller contre les ordres de Shin, il faut qu'on trouve le moyen de stopper ça, je déteste qu'on se serve de moi comme un brave toutou.

Nina arrivait.

Nina : J'ai lavée toute la chambre, j'ai du jeter les draps, j'en ais mis des nouveaux.

Gabriel : Merci Nina, mon père est toujours entrain de dormir ?

Nina : Oui, ne vous en faîtes pas pour lui, j'ai fais en sortes de ne pas le réveiller.

J'en levais un sourcils, sa voulait bien dire ce que sa voulait dire, ils ont couché ensemble tout les deux. Elle en rougissait sur le coup se rendant compte de ce qu'elle venait de dire.

Nina : Bon, je vais vous préparer quelque chose à boire.

Elle partait rapidement, temps mieux pour mon père, Nina est quelqu'un de bien et il mérite d'avoir une vie heureuse alors si elle peut lui en contribué j'en suis plus que heureux pour lui, Reiji lui préférait ignorer ça, sortant son paquet de cigarette et en sortait une qu'il allumait pour commencer à la fumer.

Reiji : Bon alors qu'est-ce qu'on fait ? On va pas se tourner les pouces pendant que Shin va t'envoyer d'autres larbins pour t'envoyer de messages stupides en s'en prenant à Gabriel, car j'ai bien vu le visage qu'avait shin, il n'avait pas l'intention de s'arrêter de si tôt.

Moi je tournais le regard vers Derek, je n'ai pas envie qu'on recommence à me torturer, qui le voudrait après tout..

Gabriel : Je ne veux pas que sa se reproduise, et je ne veux pas que mon père se retrouve mêlé entre tout ça.. On devrait peut etre s'en aller quelque temps le temps, le temps que les choses s'arrange...

Je regardas vers Derek, la tête de décomposé qu'il me fait, j'en détournais le regard sur le coup.

Gabriel : Je n'ai pas dit que je démissionnait, mais si mon père et moi sommes en dangers, alors je préfère qu'on s'en aille, je ne tiens pas à subir la même chose, ou subir bien pire.

Reiji : En gros, il a peur. Mais tu as raison c'est la meilleur chose que tu puisses faire, tu es une faiblesse de Derek, si il viendrait à lui faire du chantage te concernant, Derek serait prêt à sacrifié sa vie pour toi donc, veut mieux que tu t'en ailles en effet.

J'étais surpris, sacrifié sa vie pour la mienne ? Il n'est pas sérieux, je tournais le regard vers Derek à cette instant. Reiji lui se levait pour faire face à Derek.

Reiji : Il faut que tu le laisses partir Derek, sa veut mieux pour toi, comme pour lui, Shin ne s'arrêtera pas.

Je me levais.

Gabriel : On partira demain matin.

Je regardais du coin de l'oeil vers derek, pourquoi sa me fait un tel effet, se n'est pas comme ci on ne se reverra plus.. je finissais par m'en aller retournant jusqu'à ma chambre, je regardais vers mon lit, nina a bien retirer toute les traces et pourtant j'ai toujours cette sensation que j'ai cette dague enfoncé en moi. Je fermais bien la fenêtre, pour éviter qu'il ne rentre à nouveau par là, et m'installait dans le lit, je n'arrive pas à trouver le sommeil, je me retournais dans tout les sens, j'aimerais que Derek soit là, passer une dernière nuit dans ses bras.

Plus tard, je le voyais arrivé, je n'avais pas fermé l'oeil, je le regardais venir s'allonger auprès de moi, on se collait l'un à l'autre, je posais mon visage contre son torse, on ne faisait rien, on s'enlaçait tout simplement. C'est comme ci on allait devoir se séparer durant des années, mais se n'est pas le cas, je l'espère.. On finissait par s'endormir dans cette position.

Le lendemain matin, j'ouvrais lentement les yeux, Derek devait être réveillé depuis un moment, mais il était resté auprès de moi, surement pour me regarder dormir.

Gabriel : Je commence à m'habituer de vivre auprès de toi, sa me rend triste à l'idée que je vais devoir repasser mes nuits seul.

Je levais les yeux à cette instant pour le regarder, lui laissant un baisé.

Gabriel : J'espère que tu comprends pourquoi je vais m'en aller ?

Je glissais mes doigts pour le caresser, lui faire des doudouces, non mais qu'est-ce qu'i m'arrive ? J'ai l'impression de me perdre entre mon travail et mes sentiments.. j'ai vraiment l'impression d'être un vrai couple avec Derek.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1380
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Encore du nouveau    Sam 15 Aoû - 23:20

On était au salon le temps que Nina s'occupe de la chambre de Gabriel, je suis pas serein du tout. Depuis que Gabriel c'est fait agressé il agit étrangement comme ci il avait déjà une idée en tête mais qu'il hésite de m'en faire part. 
C'est les paroles de mon frère qui allait donner le courage à Gabriel d'exprimé ses idées, mes mains se serrait contre le tissus de mon pantalon. Oui je suis complètement décomposé sur place et il met impossible de le cacher.

Derek: je peux pas t'empêcher de partir si c'est ce que tu souhaite.

J'ai surtout envie de t'attacher à une chaise pour t'en empêcher, j'aurais peut être du demander à Akira de tuer directement shin. Non, je peux pas agir de cette façon, j'ai promis à ma mère sur son lit de mort que jamais je serais un Kitsune corrompu par le meurtre et le sang. 
Même si il prétendait ne pas démissionner pour moi c'est pratiquement pareil, il s'éloigne de moi et c'est un véritable déchirrement. 
Je levais les yeux dans sa direction ne niant pas le parole de mon frère, c'est vrai si cela m'était nécessaire je sacrifierais ma vie pour sauver la sienne. C'est peut être surprenant pour lui, mais chaque kitsune le ferait pour sauver son compagnon. Beaucoup son mort de cette façon, on peut pas aller contre ça.

Derek: Mon frère dit vrai.

Mieux pour moi? non c'est pas pour moi que je laisserais Gabriel partit, mais uniquement parce que sa propre vie est en danger. J'ai promis de le protéger quoi qu'il arrive et même si je dois le laisser l'éloigner de moi pour ça.

Derek: cela ne sera que temporaire, j'arrêterais Shin au plus vite...et tu me reviendra.

Je détournais le regard quand même profondément blessé qu'il puisse être loin de moi, Shin sera surement bien entouré. combien de temps cela va prendre? des semaines? des mois? des années? non je pourrais pas tenir aussi longtemps. Gabriel était déjà monté se coucher, dernière nuit dans ce chateau avant peut être très longtemps.

Akira: laisse moi m'occuper de ce mioche.

Derek: hors de question que j'en arrive jusque la, je suis pas un meurtrier.

Akira: c'est moi qui le tuerais.

Derek: de mon ordre, j'aurais peut être pas les mains salis par le sang, mais j'en serais tout aussi coupable.

Akira: c'est pour ça que votre espèce est proche d'être éteinte, vos principes vous empêche de survivre. 

Derek: nous sommes pas des êtres malfaisant et je compte pas le devenir non plus.

Akira: tu préfère attendre que ton petit humain se retrouve sans tête.

Je détournais la tête ne préférant même pas y penser.

Derek: je le protégerais.

Akira: tu n'avais pas réussit à le protéger dans son lit.

je me levais d'un coup sec.

Derek: cela ne se reproduira plus!

Akira: a cause de tes principes stupide, la prochaine fois tu retrouvera qu'un cadavre froid de ton humain.

Je serrais les dents le suivant du regard jusqu'à qu'il quitte la pièce, par peur que cela arrive je rejoignais vite Gabriel dans sa chambre me faufilant dans son lit pour le serrer contre moi. Il semblerait qu'il ne trouve pas le sommeil, ma présence pourrait peut être l'y aider. 

Je me réveillais bien avant lui une fois de plus, mais impossible de me lever pour partir à mes occupations habituel. je restais la à le regarder comme ci il me sera plus jamais possible de le faire. Il fini par ouvrir les yeux, j'aurais préféré qu'il reste endormis maintenant son départ est imminent.

Derek: Rien ne te force à partir, tu peux continuer dormir contre moi toutes les nuits restant.

Non il n'a pas changer d'avis, je sais que c'est la meilleurs solution mais cela ne m'empêche pas d'être attristé par son départ.

Derek: Bien sûr que je comprend, tu dois tout d'abord penser à ton père et toi même, mais j'aurais préféré que tu n'es jamais eu besoin à le faire.

Je fermais les yeux sentant ses doigts qui me caresse, il peut être si doux avec moi. J'en fermais les yeux ayant difficile à m'en détacher. On toquait à notre porte, voilà le rêver est terminé. Je me détachait de lui à contre coeur pour aller ouvrir.

Akira: cette chère Nina s'inquiétait de ne pas te voir debout et m'a pratiquement obliger à venir te chercher.

Derek: je ne vais pas tarder.

Akira: non mais tu as vu ta tête? pfff les kitsune.

Je refermais la porte n'ayant pas envie d'entendre ses commentaires, je regardais vers Gabriel toujorus le moral à zéro.

Derek: il y aura malgré tout une seule condition, pas question que tu retourne à ton veille appartement. Je vais acheté une maison sous un autre nom où ton père et toi vous vous cachez en attenant que se problème soit terminé. Je te laisserais pas le choix la dessus, j'ai déjà vu des moins que rien devant ta porte. Je te fais par partir d'ici pour te rendre à d'autre problème.

Je baissais les yeux ouvrant à nouveau la porte de sa chambre.

Derek: je vais tout préparer, maintenant annonce cette nouvelle à ton père. Peut être qu'il sera rassurer de te voir loin de moi.

Je sortais de la chambre prenant une grande respiration, j'y cherchais la meilleurs maison possible pour les abrité. Il ne faut pas que se soit non plus trop tappe à l'oeil, on deveninerais que cela viendrait de moi, mais pas question qu'ils logent dans un todit. Je trouvais ce qu'il fallait, une maison de compagne isolé de la ville, ils s'y seront en sécurité.

Derek: pourquoi se regard Nina? 

je levais les yeux la regardant apporter ce café.

Derek: vous avez suivis nos conversations n'est pas? et vous êtes triste pour monsieur Light.

Je chipotais à mon stylo bille tout aussi démoralisé.

Derek: vous n'êtes pas la seule, mais nous devons pas être égoïste et penser à leurs protéger avant nos propre désirs. appelez cette agence je vous prie et conclure l'affaire dans les bref délai. Que la maison soit libéré dans l'heure qui suit même si pour cela il vous faut doubler sa valeur actuel.

L'heure suivant ma sembler bien trop courte, on était devant la porte devant leurs départ imminante. Je remarque des larmes chez Nina, je réfléchissais à une décision que je fini par prendre à contre coeur également.

Derek: j'ai besoin que vous me rendiez service Nina, monsieur ne devrait pas rester seul. Il risque de se dégradé à nouveau, j'ai besoin que vous soyez à ses côtés pour l'obliger à prendre des douches et se rasé.

Je lui fis un petit sourire, même lui offrir toute ma fortune ne l'aurait sans doute pas fait autant plaisir. Je m'approchais d'elle pour l'enlacer et chuchotait à son oreille de prendre bien soin d'eux pour moi. Je sais qu'elle sera en sera capable tout comme elle a bien prit soin de moi depuis toute ses années.

Derek: aller votre voiture vous attend.

Je levais les yeux vers Gabriel me retenant de le serrer fort et l'embrasser, mais le faire et je serais plus capable de le lâcher. Je me contentais de tourner les talons pour m'enfermer dans mon bureau.


Akira: voilà pourquoi je me refuse de tomber amoureux, regarder moi cette dégradation! et tout ça pour...un petit homme bleu.

Gabriel n'avait plus de choix que de ce mettre en route, Logan envoyé par Shin avait vu toute la scène et s'empressait de prévenir son maître de la situation. c'était une grande victoire pour Shin, maintenant il avait les deux frères à sa merci bien qu'il restait un gêneur restant dans les lieux.

Akira entrait dans le bureau me cherchant après, il en levait les yeux me remarquant coucher sous le bureau en forme de renard.

Akira: non mais t'es sérieux? on dirait un chien qu'on aurait abandonné sur le rebord d'une route! t'es un kistune ou un chiot?

Derek: pour l'instant juste un homme brisé.

Akira: oh pitié...où est le kitsune qu'il m'avait mis à terre avec temps de rage de vivre? J'ai presque envie de t'achevé tellement que tu me fais pitié!

je baissais les oreilles le voyant sortir son arme, directement je le repoussait avec l'une de mes queues et posais mes deux pattes sur chacun des ses bras pour l'immobilisé.

Akira: faut croire que tu as encore envie de vivre.

Derek: tu me testais? j'aurais pu t'ouvrir la gorge avec mes crocs!

Akira: utilise cette rage contre ton vrai ennemis Derek, il est possible de contourné le don de Shin.

Je me retirais de lui intéresser par ses paroles.

Derek: comment?

Akira: la rage, la colère, la haine. Si tu en cumule assez contre lui tu pourra aller contre son pouvoir.

Derek: tu veux que je vienne à m'attaquer à lui? je peux pas...j'irais contre ma promesse.

Akira: on s'en branle de ta promesse! t'es vieux sont mort! mais Gabriel est toujours en vie, continuer de jouer les chochotte et bientôt il ne le sera plus.

Derek: rrrahhhh!

je tournais en rond tentant de prendre une décision.

Akira: et c'est pas en grognant que les choses s'amélioreront.

Derek: Gabriel est en sécurité! j'aurais pas besoin d'aller jusque la!

Akira: un type a surveiller ta fenêtre toute la nuit, j'ai aps dormis en faisant autant. 

Derek: le vampire?

Akira: non, a sa façon de bouger, d'agir...ses yeux, je dirais un loup-garou ou peut être un lycan. mais je pencherais pour la première solution.

c'est pas bon du tout, avec son odorat il lui sera facile de retrouver la trace de Gabriel. Directement l'inquiétude me montait et sautait par la fenêtre pour le rejoindre.

Akira: mais qu'est ce que tu fou! tu va te faire voir imbécile!

rien affaire je partait courant sous cette forme dans toute la ville sautant de toit en toit me faisant voir pas beaucoup d'habitant. Akira rejoignais rapidement Reiji qui fumait encore une clope.

Akira: ton frère a complètement perdu la raison, il est partit en sous sa forme animal pour retrouver son humain. Je serais étonné qu'il y arrive avant d'être capturé par des hunters. 

il croisait les bras.

Akira: bon c'est un peu de ma faute, je l'ai encouragé à bouger son cul...mais pas en kitsuné! non mais que cette race est stupide.

C'est vrai je réfléchissais pas au conséquence de ma précipitation, je courrais rapidement jusqu'à cette maison que j'ai récemment acheté. Je m'y approchais sa y est je vois la voiture avec Gabriel qui sortait, j'étais rassuré mais alors que je désirais m'approcher pour le voir un lien entourait mon cou et ensuite un autre mon museau pour m'empêcher de mordre. J'en éjectais un avec mes pouvoir contre un arbre du coin, l'autre s'empressait de me donner un coup sur la tête pour m'assommé.

"hunter mettait le dans la camionnette"

l'autre que j'ai éjecté tenait ses côtes en ayant deux de brisé.

"Saleté de bestiole!"

il me donnait un coup au passage avant de m'attraper par les queues et me jeter dans leurs camionnette, c'est que bien plus tard je me réveillait dans une cellule. Je tenais de bouger, mais mes quatre pattes son soigneusement attacher à des chaîne et même chacune de mes queues. J'arrive pas à utiliser mes pouvoirs, je me sent faible...on me les aspires. J'attrapais les chaînes entre mes crocs tentant désespérément de les briser mais des décharge électrique m'interrompait dans mes tentative. 

Pendant que j'étais détenu dans cette cellule moisie Akira et Reiji arrivaient tous deux chez Gabriel, qui encore était entrain de s'installer dans leurs nouvelle maison.

Akira: Derek est la?

Vue leurs tête la réponse était évidente.

Akira: merde.

Il sortait regardant autour de lui, Reiji avait pourtant sentir mon odeur dans les parages. c'est un peu plus loin qu'il trouva mes emprunte de pat dans la tête mais pas seulement les mienne.

Akira: c'est mauvais.

Il tournait la tête vers reiji qui vain à sa rencontre.

Akira: je crains qu'on soit arriver trop tard ou plutôt que d'autres l'on trouver avant nous. Je pense avoir une idée de l'endroit où ils sont emmener Derek, j'ai travailler la bas autre fois. Je capturaient mort ou vif une créature rare pour la revente aux enchers, bien sûr j'étais d'avantage payer pour une proie vivante. 

Il se redressait fronçant les sourcils.

Akira: avec de la chance un collectionneur riche l’achètera en entier, dans le pire des cas...chaque morceau ira à une acheteur différent.

Il attrapait le bras de Reiji.

Akira: ne te précipitera tête baissé, tu ferais la même erreur que ton frère. Cette endroit est bien trop garder, des détecteurs de magie te percera à jour. La seule solution est d'acheté Derek avant qu'un autre puisse le faire.

Il tournait la tête vers Gabriel.

Akira: qu'un humain pourrait le faire, je suis sûr que Derek ne nous en voudra pas de lui emprunter quelques milliard.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1598
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Encore du nouveau    Mar 18 Aoû - 21:03

c'était dure, mais il fallait qu'on le fasse, on devaient tout les deux s'éloigner car le dangers est présent.. et je n'ai pas envie qu'il m'arrive à nouveau quelque chose ou pire qu'il arrive quelque chose à mon père. j'avais donc pris ma décision et je comptait partir aujourd'hui, je profitais de ses derniers instant dans les bras de derek, il est vraiment doux avec moi, comment ne pas tomber mieux avec lui ? je remercie akio de nous avoir fait rencontré, sans lui, sa n'aurais jamais été le cas, et je ne regrette plus mes choix et mes erreurs en travaillant de cette façon, sans ça, je ne l'aurais pas rencontré non plus.

on profitait de ses derniers instant tout les deux, je retirais mes doigts de lui lorsqu'on commençait à toquer à la porte, derek semblait ne pas vouloir allé l'ouvrir, mais il finissait par se lever pour se rendre jusque là. j'écoutais un peu ce qu'il disait, c'était akira, envoyé par nina s'inquiétant de ne pas voir derek déjà levé comme dans ses habitudes. il revenait près de moi, moi je me redressais déjà, regardant dans sa direction, il me parlait de certaine condition, j'étais surpris par ce qu'il me disait, il veut nous payer une maison ?

c'est vrai que notre appartement dans ses quartiers laisse à désirer, d'ailleurs certaine personne doit nous attendre pour nous casser la gueule encore une fois. il ne veut pas qu'on se retrouve dans cette endroit, de toute façon, j'aurais beau lui dire de ne pas faire ça, il le fera quand meme.

gabriel : bien d'accord, mais n'exagère pas concernant la maison, je ne veux pas non plus un château..

je le regardais partir vers la porte, je détournais le regard une fois qu'il était sortis. j'en serrais les draps entre mes doigts, pourquoi sa me fait un tel effet ? je commence vraiment à me perdre avec tout ça, il faut que j'arrete.. peut etre que sa me fera du bien d'etre séparé de lui, je pourrais me remettre en question sur lui, sur mon travail de rester à ses cotés et tout le reste.

je n'allais pas rester des heures dans la chambre, je finissais donc par m'habiller, me préparer et tout le reste, et je sortais ensuite, mon père était entrain de déjeuné avec nina, qui s'occupait bien de lui, lui qui semblait s'etre attaché à elle, sa va pas lui plaire ce que je vias lui annoncer.

gabriel : il faut que je te parle.

nina faisait déjà une mine triste et partait avec le café pour l'emmener à derek, elle semblait déjà au courant, je me demande si elle a écouté notre conversation.. je regarfdais vers mon père ensuite.

gabriel : on va devoir s'en aller quelque temps.

stephan : partir ? tu ne travail plus pour derek ?

gabriel : si mais.. c'est compliqué.

nina était partie jusqu'au bureau de derek, qui cherchait après une maison pour nous, et il en avait trouvé une. elle lui amenait son café, n'arrivant pas à changé son regard malgré tout, bien entendu elle était triste, elle s'était vraiment attaché à mon père.

elle tenait ses mains lorsqu'il lui posait cette question

nina : je.. hum oui.. désolé, je ne voulais pas vous écoutez.

elle relevait les yeux pour l'écouter.

nina : oui vous avez raison.

elle attrapait les renseignements sur cette maison, afin qu'elle passe un coup de fils pour libéré cette maison afin qu'elle soit prête pour nous.

nina : bien, je vais faire ça.

elle partait afin de négocier, cela marchait bien vite, il suffisait de parler de derek kijo et d'une grosse somme d'argent pour qu'ils soient intéressé pour délaisser cette maison.une fois que tout était prêt, on allait s'en aller, tout le monde était devant l'entré du château, mon père regardait vers nina une dernière fois et rentrait dans la voiture, moi je regardais vers derke, nina avait un mouchoir les larmes aux yeux elle s'essuyait, elle tournait ensuite le regard vers derek qui l ui demandait de nous accompagnez.

nina : vous êtes sur ?

son sourire s'affichait sur son visage, bien entendu elle était contente, mais d'un coté triste de se séparer de derek.

nina : merci pour tout ce que vous m'avez apporté.

je finissais par monter dans la voiture, regardant à travers la fenetre vers derek, nina arrivait pour nous rejoindre, moi je regardais bien vers derek qui finissait par rentrer, j'en détournais le regard, on commençait à se rendre jusque là.

c'était pour notre sécurité, et pourtant, logan celui envoyé par shin, avait vu toute la scène, et pouvait facilement lire nos trace, savoir où on se rendait très fracilement, et donc, au fond, nous étions toujours autant en dangers que avant.

mais bon, on a donner ce que shin attendait, que je sois loin de lui. je restais muet tout le long de la route, jusqu'à ce qu'on arrive, je lui ais dit de ne pas en faire de trop, se n'est pas un chateau, mais sa reste une très, très belle maison.

nina : nous sommes arrivé.

on sortait de la voiture, et je rentrais à l'intérieur regardant chaque pièce, c'est très beau, et spatieux, mais je vais me sentir seul ici.

akira tentait de motivé derek à utiliser sa puissance, et ses faculté de kitsune pour se battre contre son ennemis, arreter shin et tout ceux qui veulent se mettre en travers de sa route. bien entendu derek avait du mal ayant fait autre fois une promesse à ses parents, qu'il ne ferait de mal à personne, ne désirant pas etre un kitsune corrompu.

bien entendu akira profitait de ce qu'il ressentait pour gabriel, pour m'utiliser. il finissait par lui annoncer qu'un type les avaient surveiller tout la nuit, et qu'il  ne s'agissait pas d'un vampire mais plutot d'un loup, directement derek paniquait, sachant qu'il pouvait facilement retrouvé notre trace, et se disait déjà que je pouvais etre en dangers.

sous le stresse, il partait rapidement à ma rencontre, restantsous la forme d'un kitsune sautant de toit en toit pour me retrouver. reiji lui était dans le salon, fumant tranquillement sa cigarette, il tournait le regard vers akira.

reiji : oui je sais, il est fou de ce gamin.

il se levait d'un coup sec, sur le coup,  entendant ce qu'il disait et fronçait déjà les sourcils.

reiji : mais quel idiot celuil là, après il dira de moi ?

il faisait face a akira croisant les bras.

reiji : stupide ? on est loin de l'être, allez on a plus qu'à le retrouver.

il écrasait sa clope près à retrouver son frère. ils partaient donc jusque là, reiji suivait la piste de son frère grace à son flair, et akira grace à son savoir, ils retrouvait rapidement sa trace de cette manière, mais il était trop tard, ils arrivaient au point où derek c'était fait enlevé par des hunters, ils l'avaient capturé vivants et se n'était pas bon signe du tout pour lui.

reiji : c'est pas vrai..

il tournait le regard vers akira pour l'écouter, ses yeux s'écarquilait sous ses paroles, l'idée qu'on puisse tuer son frère et le découper en morceaux ne lui plaisait guère, il s'appretait à partir pour le retrouver mais akira l'attrapait le bras pour l'en empecher, il tournait son regard vers lui.

reiji : et je dois faire quoi ?attendre qu'ils s'occupent de lui ? qui le découpe en morceaux ?

il grognait n'aimant pas se sentir faible, mais akira avait raison.

reiji : ta un plan peut etre ?

j'étais également présent, car ils étaient tout les deux venu chez moi pour s'assurer que derek était là, mais vu que se n'était pas le cas, ils avaient rapidement retrouvé sa piste, et moi je les avais suivis étant inquiet pour derke, et encore plus après leurs découvertes, je me sens responsable.. je ne voulais pas me mettre en dangers, etvoilà que c'est derek qui se retrouve en dangers par ma faute.

gabriel : dit nous ce que tu as en tête, je ferais n'importe quoi pour aider derek.

il faut acheter derek, et il pensait directement à moi pour se faire, reiji me regardait également sur le coup.

gabriel : je vais devoir acheter derek ?

si c'est le seul moyen alors autant le faire.

reiji : non il ne dira rien la dessus, par contre pour retirer une tel somme d'argent il faut l'accord de derek, et sa signature, étant donné qu'il n'est pas présent, on nepourra pas retirer une tel somme.

c'est pas vrai..

gabriel : ou on va trouver une tel somme dans ce cas.

reiji : il n'y a pas que derek qui est riche, je suis un kijo moi aussi.

il fit un sourire en coin, on partait donc jusqu'à une banque, il sortait un chèque avait beaucoup d'argent dessus et me le donnait. on se retrouvait ensuite jusqu'à la base des hunters, où les gens faisaient pas mal d'offre pour acheter des personnes de haute valeurs.

reiji : on compte sur toi à présent, nous on ne peut pas entrer.

gabriel : hum oui, j'y vais.

je ne réfléchissais pas et pénétrait à l'intérieur, je cherchais un hunters, je finissais par en croisé un, c'était facile à repérer vu la tenue qu'il porte.

gabriel : excusez moi, je viens pour une offre, j'ai entendu parlé que vous possédez un kitsune, je désire l'acheter.

il ricanait.

" sa veut une fortune. "

gabriel : l'argent n'est pas un problème, je désire le voir avant de dépenser mon argent, afin de voir s'il en veut la peine.

il me regardait bien sérieusement.

" ok suis moi "

je le suivais, il m'emmenait jusqu'à la cellule où était attaché derek, mon regard changeait en le voyant, comment on peut s'en prendre à lui de cette façon.

gabriel : vous etes obligé de l'attacher comme ça ?

" il s'agit d'un kitsune, pas d'un renard banal, alors il t'intéresse ou pas , "

gabriel : oui je le prend.

je regardais vers derek, et suivait le hunters pour commencer à signer tout ce qu'il fallait pour acheter derek.

" il porte un collier cela vous aidera à le contrôler, vous appuyez sur se bouton pour lui donner une décharge, et celui ci pour aspirer ses pouvoirs si venait à les utiliser contre vous. on lui a également mis une puce dans sa peau, si vous n'arrivez pas à le controler et qu'il vient à faire un seul meurtre, on el tuera c'est compris ?"

tout sa ne sert à rien, derek n'est pas mauvais. mais je ne disais rien malgré tout.

gabriel : oui j'ai compris


" bien alors signez ici et il est à vous "

je signais, je prenais le papier que je glissais dans ma poche et leur donnait l'argent, je me rendais jusqu'à la cage, ils l'avaient endormis, et m'aidait à la transporter jusqu'à la voiture, je regardais du coin de l'oeil vers reiji et akira qui au loin nous observait.

on se rendait jusqu'à ma maison par la suite, je posais derek sur la fauteuil, toujours sous a forme de kitsune je caressais son visage, je n'arrive pas à retirer son collier, j'ai beau essayé, j'ignore comment l'ouvrir, seul les hunters doivent en etrte capable..

reiji arrivait accompagné de akira.

reiji : je déteste les hunters, ils nous prennent comme des animaux domestique.

gabriel :  tout ce qui importe c'est que derek va bien, et qu'il soit libéré.

reiji : c'est quo ce collier ?

il s'approchait de ça pour le toucher déisrant le retirant, mais il retirait rapidement sa main.

reiji : sa l'affaiblis.

je montrait la télécomande.

gabriel : et je peux controler le collier, lui envoyer une décharge ou aspirer ses pouvoirs, j'ignore comment lui retirer ce collier..

reiji : tsss.. akira tu sais le retirer ?

je regardais à nouveau vers derek.

gabriel :il a également une puce à l'intérieur de lui, ils peuvent retrouver sa trace.

je le voyais se réveiller tout doucement j'en souriais, il reprenait sa forme humaine lorsqu'il me voyait.

gabriel : je suis soulagé de savoir que tu vas bien.

reiji lui donnait une tape sur la tete.

reiji : évite de recommencer une chose aussi stupide, maintenant tu es dans la liste des hunters, ils savent qui tu es, après tu me fera des leçons de morale, mais tu ne veux pas mieux.

gabriel : c'est de ma faute, je n'aurais pas du m'en aller, je t'ai mis en dangers. c'était une idée idiote, il faut qu'on reste unis..

je le regardais bien.

reiji : si tu te sens faible c'est normal, c'est ce collier que tu portes, akira se charge de te le retirer.. et il faut également qu'on retrouve cette puce empleinté en toi. ah et bravo, maintenant tu appartient à gabriel, il ta payé et à tout signé, c'est officiel.

il voulait se moquer de lui, moi je regardais dans sa direction, sa semble l'amusé le fait que j'ai du l'acheter.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1380
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Encore du nouveau    Jeu 20 Aoû - 22:39

On m'a drogué après mes nombreuses tentative pour m'évader, je suis obligé de rester coucher ne pouvant pas me lever. J'entendais des bruits quelqu'un arrive, sa y est? quelqu'un veux acheté la meilleurs partie de moi? Malgré que j'étais faible je me mettais sur la défensif gonflant mon poil et baissant les oreilles. Même si je dois y laisser la vie je compte bien me défendre jusqu'au bout, c’était pas du tout la personne auquel je m'attendais. 
Est ce que c'est la drogue qu'ils m'ont injecté qui me font délirer? Gabriel serait venu jusqu'ici juste pour me chercher? Je ne disais rien ne voulant pas le trahir malgré moi, bien que j'aimerais lui exprimé toute la gratitude que je lui dois.

Comment peut t'il m'acheté? il n'aurait pas accès à mon argent sans mon consentement et lui en a pas les moyens. Je détournais le regard réfléchissant et ne trouvait que mon frère pour l'aider dans cette situation. j'en suis étonné qu'il tente tous pour me sortir de ce pétrin après la rancune qu'on a eu l'un envers l'autre. L'accord était conclu, je me sentais partir..on m'endort pour facilité le transport certainement. 

C'est sur un canapé que j'ouvrais à nouveau les yeux, j'entend des voix autour de moi que je connais.

Akira: le suicidaire se réveille on dirait.

Qu'est ce qu'il fait lui? il me tripote? non j'ai quelque chose autour du cou, qu'est ce que sais? 

Akira: sa serait pas aussi facile de retirer ce truc.

Je me redressais, voyant Gabriel je repris forme humaine souriant.

derek: T'es venu me chercher.

J'ai un réveille un peu brutal avec une claque que j'avoue bien mérité venant de mon frère.

Derek: cette claque était nécessaire? ils n'ont pas réussit à me voir sous forme humaine, je leurs en ai pas laisser l'occasion. Mais si j'aurais été prisonnier quelque jours de plus, ils auraient profité de mes conditions pour prendre tous mes biens.

Je me sent encore vraiment bizarre.

Derek: tu n'as rien avoir la dedans Gabriel, j'ai agis sans réfléchir. J'ai eu peur qu'il t'arrive quelque chose et me suis mis en danger. Notre propre sort passe après notre...

Je levais les yeux vers lui pour ensuite les rabaisser.

Derek: peut importe, je te dois beaucoup et je l'oublierais pas.

Bon sans, je me suis jamais sentit aussi faible. Je passais mes mains à mon cou, mon frère m'expliquais pourquoi je me sentais aussi mal. 

Akira: ne parle pas trop vite, j'ai jamais rien promis du tout. La technologie des hunters est plus complexe que vous le croyez. Moi j'utilise ses gadgets je ne les fabrique pas, mais j'en connais assez pour voir que si ce collier est enlever de force. Il explosera avant même qu'on puisse l’ôter du cou de Derek, tu pourra garder un beau souvenir de sa tête.

Il haussait les épaules comme ci son humour douteux pouvait nous faire rire.

Derek: cela ne me rassure en rien, je ne pourrais même pas renter au chateau tant que j'ai puce dans le corps. Ils finiront rapidement pas savoir qui je suis et débarquer avec papier signer au non.
 
d'ailleurs le fait que je peux appartenir à Gabriel me faisais sourire, j'approchais mes lèvres de son oreille 

Derek: alors maître, qu'est ce que vous allez bien pouvoir faire de moi?

Akira levait les yeux ayant parfaitement entendu.

Akira: je vais me renseigné un maximum pour ce collier, je vais retourner chez les hunter pour ça. En attendant kitsune stupide, évite d'utiliser tes pouvoirs inconsciemment ou retourner au chateau. Tu as déjà assez poser de problème comme ça et j'espère que je serais payer justement pour tout ses services rendu.

derek: moi qui pensait qu'on commençait à être ami.

Akira: ami avec un kistune? et de plus suicidaire? jamais.

il tournait les talons pour sortir de la maison, moi je gardais le sourire malgré cette mauvaise aventure. J'apprécie vraiment qu'il soit venu me chercher, j'ai envie de le prendre contre moi jusqu'à la fin des temps.

Derek: je suppose que je dois également te remercier Reiji.

Il fait mine de pas comprendre.

Derek: Gabriel aurait jamais pu trouver l'argent tous seul, ne fais pas mine de pas comprendre. Est ce que je dois prendre ça comme signe de paix entre nous? 

Bien sûr que cela me fait plaisir après ses deux années où il m'a presque haïs à cause d'un mec qui n'en valais pas la peine. Bon je revenais à gabriel et cette fois je tenais plus et plongeait dans les bras faisant apparaître seulement ma queue et mes oreilles de kistune. Je vais prendre cette mauvaise situation comme un jeu pour moi, je balançais ma queue de gauche à droite comme un chien aimant son maître.

Derek: Je suis un kistune faible et fragile, j'aurais besoin de beaucoup d'attention et de soin.

Je mettais tout mon poids sur lui pour le faire basculé en arrière sur le canapé, je susi peut être affaibli à cause de ce collier, mais je pourrais peut être encore être utile dans certaine tache. Je l'embrassais pour commencer, entendant des personnes arriver je faisais disparutre mes attribu animal et me redressait.

Derek: monsieur Light...Nina.

j'avais presque oublier qu'ils vivaient également ici à présent, heureusement qu'ils m'ont pas retrouver encore inconscient sur le canapé. J'aurais du mal par contre à expliquer le pourquoi de ce collier, il est de plus en plus difficile de dissimulé ce secret.

Derek: j'étais venu voir si vous étiez bien installer.

Bon je m'écartais un peu de Gabriel, le regard que me porte son père...je commence à craindre qu'il m'apprécie un jour. Akira arrivait rapidement regardant en direction de la porte.

Akira: un hunter arrivent et mon supérieur, il a utiliser la puce pour retrouver ta trace et maintenant il vient voir si tout est en ordre avec ton nouveau propriétaire.

je regardais vers Stephan, mais il est fou de parler de ça tout haut.

Akira: je te préviens Ren n'est pas un tendre avec le protocole.

Derek: Ren?

Je me levais vite regardant vers la fenêtre, mais merde!

Derek: Ren est un hunter?

Akira: parce que tu le connais?

Derek: mais oui c'est un ami.

Akira: et bien il sera moins maintenant crois moi.

Lui s'éclipsait pour ne pas se faire voir par Ren.

derek: Nina emmène monsieur Light faire un tour.

Vraiment pour lui faire comprendre qu'il ne doit pas assister à ce qu'il va suivre, Ren toquait à la porte. Je suis stressé rien qu'à l'idée que mon ami pourrait devenir mon ennemi, j'aurais jamais cru cela de lui...il a peut être déjà tuer les miens, la preuve qu'il faut vraiment ce fier à personne. Je reprenais la forme de Kitsune ne voulant pas qu'il sache qui je suis réellement et m'asseyait à coté de Gabriel comme une créature soumise à son maître.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1598
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Encore du nouveau    Ven 21 Aoû - 21:23

on avait donc réussit à ramener derek jusque chez nous, et heureusement que notre plan à marché, bien qu'il va devoir faire bien attention à présent, car malgré que je l'ai acheté, il ne serait plus jamais aussi libre qu'il l'était avant. portant ce collier, et surtout ayant une puce à l'intérieur de lui, va savoir où...

reiji était en colère contre lui, car malgré que c'était lui qui recevait des leçons de morale sur le fait qu'il fallait qu'il reste discret sur sa vrai nature, et tout le reste, c'était derek qui n'avait pas fait attention, sous l'inquiétude à mon sujet, il s'était découvert.

reiji : bien sur qu'elle était nécessaire.

il croisait bien les bras

reiji : ils ne t'ont peut etre pas vu sous forme humaine, mais ils vont te survieller quoi que tu fassses grace à cette puces que tu portes. il ne te lacheront pas, alors tu finiras par te faire démasquer soit en sur.

gabriel : je l'ai acheté, alors ils vont le laisser tranquil non ?

reiji : tsss tu reves, si il s'agissait d'un bete néko oui certainement, mais là il s'agit d'un kitsune, une espèce qui est rare à présent, et fort demander, comme ci les hunters allaient le laisser tranquille.

je détournais le regard, c'est pas bon du tout ça.. je tournais le regard vers derek ensuite.  je l'écoutais, il se seentait bizarre, reiji lui expliquait la cause, il l'avait ressentit lorsqu'il avait touché se collier qu'il porte, il va se sentir beaucoup plus faible à présent.

il tournait ensuite le regard vers akira, espérant qu'il trouve le moyen de le retirer, mais il ignorait comment et pour se faire il allait devoir retourner auprès des hunters pour découvrir comment le retirer, sans qu'il ne vienne à exploser..

reiji : et oui, maintenant tu vas devoir rester clotré ici, et attendre qu'on trouve une solution pour te retirer tout ses trucs.

malgré la situation, derek arrive encore à prendre cela à la rigolade, me concernant, je le regardais alors qu'il me disait cela.il me disait cela en me chuchotant à l'oreille, reiji et akira avait parfaitement entendu.

akira finissait par partir jusque chez les hunters pour se rensegeiner concernant se collier. reiji restait sur place lui, je regardais de temps en temps vers derek, il semble bien le prendre, d'ailleur sil me regarde avec envie, mais il finissait par tourner le regard vers reiji, le remerciant, lui faisait genre qu'il ne savait pas de quoi il parle.

reiji : me remercier, pourquoi ?

c'était concernant l'argent, il en détournait le regard.

reiji : j'allais pas te laisser moisir là bas, au risque qu'il te découpe en morceaux. pas besoin de me remercier, tu aurais fait pareil me concernant.

il s'en allait, n'aimant pas perdre sa fierté, il changeait de pièce, je me retrouvais donc seul avec derek.

gabriel : sa me fait plaisir de voir que les choses s'arrange entre vous deux.

je clignais ensuite des yeux le voyant faire, il plongeait dans mes bras, faisait apparaitre ses oreilles et sa queue de kitsune et l'agitait, il joue encore une fois sur le fait que je l'ai acheté.

gabriel : tout ça t'amsue au fond hum?

je ricanais, il me poussait tellement que je me retrouvais couché sur le canapé, et lui sur moi.je le laissais m'embrasser, glissant ma main derrière sa tete, voulant qu'il continue. on reprenait bien vite nos esprits voyant mon père et nina arriver, derek faisait rapidement disparaitre tout ça, mon père qui frnçait déjà les sourcils de nous voir, il n'aime vraiment pas la relation que j'ia avec derek.

nina elle posait sa main devant la bouche ricanant de cette scène, et trouvait cela mignon, se n'est pas la meme chose concernant mon père en tout cas.

stephan : et bien c'est le cas, on est bien installé comme tu peux le voir.

sa, sa veut dire, maintenant tu peux t'en aller. il a surement oublié que c'est grace à lui qu'on vit  une vie pareil, cette maison et tout le reste.

je tournais le regard vers akira qui revenait, il semble stressé tout d'un coup, un hunter va arriver pour voir si tout est en ordre, mon coeur se serrait à cette idée, mais il faut que je reste zen.. tout va bien se passer.

c'est vrai qu'il parle de tout ça devant mon père, je m'approchais de mon père.

gabriel : tu peux nous laisser s'il te plaît ?nina emmène le faire un tour.

stephan : je peux savoir ce qu'il se passe, et c'est quoi cette histoire de hunter ? qu'est ce que c'est ?

gabriel : se n'est rien, nina s'il vous plait.

elle entrainait mon père sous ma demande.

nina : allez vient on va faire un tour.

il résistait un peu au début, mais nina savait se montrer persuasive. je revenais près des autres, quoi il s'agit de ren ?

gabriel : ren..celui des sources chaudes ?

derek semblait ignorer que ren était un hunter, se n'est pas bon signe tout ça, il connait bien derek, et moi il m'a déjà rencontré.. akira partait, ren toquait à la porte, derek prenait rapidement sa forme de kitsune, moi j'ouvrais la porte, ren me regardait bien surprit de faire affaire avec moi, il baissait les yeux vers derek ignorant à cette instant que c'était lui et revenait ensuite vers moi.

ren : je ne pensais pas te revoir dans ce genre d'occasion.

gabriel : moi non plus.

il entrait, je le suivais du regard, baissant un oeil vers derek, et suivait ensuite ren, il regardait la maison.

ren : alors comme ça tu aimes acheter des espèces rares, comme les kitsune, tu dois avoir une petite fortune pour avoir réussit à dépenser une tel somme.

il restait dos à moi.

gabriel : j'avais quelques argent de coté, et oui je recherche un kitsune depuis très longtemps, pas pour qu'il me soit fidèle, mais pour le libéré tout simplement, il ne méritait pas d'etre traité comme tel.

il se retournait pour me faire face.

ren : en effet, je le pense également, se sont des bêtes magnifiques.

il baissait les yeux vers derek à cette instant.

ren : et pourtant certains d'entre eux sont aussi cruelle que peut l'etre un vampire ou un loup garous.

gabriel : comment ça ?

il levait les yeux vers moi à nouveau.

ren : alors tu ne t'ais pas renseigné sur eux avec d'en adopté un ? c'est comme pour tout, certains son bon et d'autre mauvais, c'est de meme pour les kitsune, et étant donné qu'ils sont très puissant, ils est difficile de les contrôler, comparé aux vampire et au loups, ils n'ont pas de point faibles, comme certaine plante pour les tenir aux calmes, nous n'avons trouvé que ses colleirs.

gabriel : je vois.. mais lui n'est pas comme ça.

il plissait les yeux.

ren : tu dit cela, comme ci tu le connaissais déjà.

j'en détournais le regard, et mince..

gabriel : je l'avais déjà rencontré oui.

il s'approchait de moi.

ren : tu travails pour derek non ? alors pourquoi n'es tu plus à ses côtés?

il pose tellement de question..

gabriel : j'ai préféré arrêté de travaillé pour lui.

ren : c'est étrange, vous semblez si bien vous entendre.

gabriel :  c'était pour mon père.

ren : encore une chose, comment avez vous réussit à récolter autant d'argent, je sais parfaitement où vous viviez autre fois, et le peu de moyens que vous possédiez.

j'en entre ouvrais les lèvres, il s'est renseigné sur moi..reiji arrivait sur le coup

reiji : c'est moi, tu es plutot curieux ren.

il tournait son regard pour le regarder.

ren : reiji ?

il s'avançait vers moi pour poser son bras autour de mon cou me tirant vers lui.

reiji : si tu tiens tellement à savoir, il ne travail plus pour derek, parce qu'on a eu une petite aventure tout les deux, et derek est de nature, plutot jaloux, il n'aime pas partager. tu devrais le savoir, toi qui le connais bien.

ren : c'est encore par vengeance que tu as fait ça?

reiji : humm, c'est juste que j'aime avoir ce que possède mon frère, et puis, gabriel est fou de moi, je suis tellement irrésistible, que veux tu.

je baissais les yeux vers derek, ses poils se gonfle, il semble etre jaloux, mais c'est un bon plan, reiji a bien fait, car moi j'étais vraiment mal à l'aise avec toute ses questions.

ren : bien, je vais devoir revenir souvent pour surveiller le kitsune. m'assurer que sa puce est toujours sur lui, ainsi que le collier fonctionne bien.

il se penchait pour faire face à lui, regardant son collier, il prenait ainsi une machine la faisait allé près de sa puce, afin de vérifier qu'il fonctionne, maintenant on sait où il se trouve, dans sa nuque. mais sa va etre risqué de le retirer, s'il vient inspecter à chaque fois..

ren : a t il déjà prit sa forme humaine devant vous ?

il se redressait.

gabriel : non, il semble ne pas vouloir.

ren : nous devons nous assurer de découvrir son visage humain, alors lorsqu'il le fera, prévenez moi.

reiji : evidemment.

il lui fit un sourire.

reiji : se sera tout ren ?

ren : pour l'instant oui.

reiji : alors je te raccompagne.

il marchait à ses cotés, l'emmenant jusqu'à la sortie.

reiji : j'ignorais que tu faisais partie de ses hunters, comme on dit, on cache bien son jeu.

ren : je préférais ne pas parler de cette vie là à mes amis, mais maintenant c'est trop tard. peu importe, si je travail en tant que hunter, c'est uniquement pour le bien de cette ville.

reiji : et j'approuve les hunters bien entendu, sauf quand il ne voit pas la différence entre les bonnes personnes et les mauvaises.

il plissait les yeux.

ren : que veux tu dire?

reiji : oh..juste que certains d'entre vous tue juste par plaisir lorsqu'il croise une espèce différentes de la leurs, où juste en pensant au friques qu'ils y gagnent derrière et non pour "protéger" cette ville.

il avançait son visage de lui.

reiji : entre autre, je déteste les hunters et vu que tu en fais désormais partie, je doute qu'on puisse rester "amis".

il lui fit un sourire en coin.

reiji : bien aurevoir, au plaisir de ne plus te revoir.

il fermait la porte à son nez, ren restait quelque instant là, mais finissait par s'en aller. reiji revenait vers nous.

reiji : se sale traitre de ren, si j'aurais su je l'aurais déjà foutu en dehors de notre vie depuis bien longtemps.

gabriel : tout ce qui importe c'est qu'il n'a rien découvert.. on va devoir faire très attention à présent.

reiji : moué, on sait maintenant où se trouve ta puce, on va la retirer.

gabriel : on ne peut pas, il va revenir pour vérifier si tout va comme il faut.

reiji : on la retire, et on se barre loin d'ici, on change de vie et tout le reste. on à l'habitude de le faire, pas vrai derek ?

il reprenait sa forme humaine, moi je le regardais bien. akira revenait près de nous sur le coup.

gabriel : en tout cas, ren me rendait mal à l'aise..

je passais ma main dans mes cheveux soupirant.

ren : je me demande pourquoi.

je faisais des grands yeux, c'est pas vrai.

ren : je savais qu'il y avait quelque chose qui n'était pas cohérent, la réaction de gabriel, ensuite l'histoire de reiji, et meme toi akira.

il regardait bien vers derek.

ren : tu étais un kitsune depuis tout ce temps, ta famille, et je n'ai rien vu venir depuis toute ses années.

reiji lui faisait bien face.

reiji : et sa pose un problème ? notre famille n'a jamais fait quoi que se soit, et pourtant vous l'avez massacré.

ren : se n'était pas moi, je n'étais pas encore le chef de hunters à cette époque. mais si ils ont été tué c'était pour une bonne raison, c'est qu'ils avaient fait quelque chose de mal.

reiji : espèce de..

il l'attrapait par la gorge, ses yeux de kitsune apparaissait. ren rispostait lui donnant un coup de coude sur son bras ce qui le forçait à le lacher

Ren : je ne suis pas votre ennemis, tant que je n'ai rien à vous repproché. mais ne me forcez pas à l'être.



Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1380
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Encore du nouveau    Sam 22 Aoû - 23:56

Je m'attendais pas à une tel rencontre surtout à cette révélation, celui que j'ai invité à de nombreuse reprise à mon chateau et déclaré comme un ami est en faite un hunter. L'un des principaux responsable de la disparition de mon espèce et la mort de ma famille. Bien sûr je sais que tous les hunter ne sont pas pareil, certain n'ont pas oublier le véritable rôle qu'ils doivent jouer. Reste à savoir de quel côté est Ren dans la balance.

Je restais assis à côté de Gabriel plissant les yeux vers Ren, il va se poser énormément de question. D'où Gabriel a pu trouver un tel somme d'argent et pourquoi acheté un kitsune. C'est d'ailleurs bien ce qu'il faisait tournant autour de Gabriel avec ses misérable questions. J'ai bien envie de lui mordre le mollet pour lui donner une bonne leçon, mais cela risque de ce retourner contre moi et même contre Gabriel.
Bon sang! je peux même pas parler pour essayer de l'aider, Ren risquerait de reconnaître ma voix et cela me trahirait. Il est de plus en plus soupçonneux je crains que cela nous mette en mauvaise position.

Rhaaa! avant de venir il sait renseigné sur Gabriel! je baissais mes oreilles vers l'arrière de la tête tellement que cela m'agaçait. Gabriel n'est pas si doué pour le mensonge et Reiji l'ayant comprit intervenait pour l'y aider. Quelque chose que j'allais d'ailleurs vite le regretter, les poils de mon dos se redressait déjà. Qu'est ce qu'il fait? pourquoi il prend Gabriel contre lui? est ce qu'il profite encore de la situation pour m'embêter? cette fois c'est l’entièreté de mes poils qui gonflait! qu'est ec qu'il raconte? une aventure avec lui? Même si je sais que c'est que du mensonge ma jalousie monte au plus haut. J'en échappait un grognement regardant dans sa direction, tu perd rien pour attendre Reiji.

Bon en tout cas pour l'instant Ren semble croire cette histoire ridicule, comme ci j'allais laisser Gabriel partir pour laisser mon frère en profiter! Tsss! j'utiliserais pourtant tout les moyens necessaire pour surveiller Gabriel de prêt même si pour ça je dois mettre des caméra chez lui. Je détournais le regard sur le coup pensant cette idée pas si bête que ça. Oui voilà ce que je vais faire! mettre des caméra partout dans cette maison afin d'être sûr que mon frère ne saute pas sur Gabriel à la moindre occasion! bien sûr que je pas confiance en lui! il m'a déjà piquer un mec que j'aimais beaucoup.

Je reprenais mes esprits voyant Ren s'accroupir devant moi pour vérifier la puce que je porte, j'ai l'impression d'être un vulgaire chien de compagnie. cette situation m'embarrasse et pas qu'un peu, je vais passer quelque coup de file, un scanner et une petite opération m'aidera à me débarrasser de cette chose. Au moins mon frère pense à faire quelque chose d'intelligent, mettant Ren dehors je pu reprendre forme humaine tout en regardant vers mon frère d'un oeil mauvais.

Derek: cela t'amuse de jouer avec mes nerfs Reiji?

J'attrapais Gabriel le tirant vers moi.

Derek: je t'assure que même si ce collier m'affaibli, j'aurais encore assez de force pour te mettre une racler si tu pose encore mes mains sur Gabriel.

et je m'en fou que c'était qu'une simple ruse pour ce jouer de Ren, il aurait très bien trouver autre chose que sauter sur mon mec! c'était uniquement pour m'ennuyer c'est tout. en tout cas il dit vrai, c'est pas la première fois qu'on est obliger de changer de vie. On aura peut être pas le choix une fois de plus, pourtant je commençais à apprécier celle ci. 

Akira: il ne faut pas aller trop vite, une fois qu'ils se rendront compte que la puce ne fonctionne plus. Les hunters seront à votre porte avant même que vous ayez le temps de prendre vos valises. 

Derek: il faudra être plus malin qu'eux, autant ne pas se précipité pour l'instant.

Akria ricanait du commentaire de Gabriel.

Akira: t'inquiète pas c'est l'effet qu'il donne à tous le monde.

Il grimaçait d'entendre sa voix derrière lui, il se tournait doucement pour regarder Ren.

Akira: oups.

Oups? le mot est vraiment faible, maintenant je suis démasqué et dont mon frère par la même occasion. 

Derek: Je dirais qu'on a cacher tous les deux notre jeux, jamais j'aurais deviné que toi, tu faisais partie de cette bande de hunter. 

Je grimaçais, une bonne raison d'avoir tuer mes parents? cela me faisais monter de très mauvais souvenir. Je ne cachais ma colère dans mes expressions, je tenais ce collier que je portais tentant de me contrôler. 

Derek: nos parents n'avaient jamais commis aucun acte violent, ils sont juste fais l'erreur d'utiliser leurs pouvoir pour sauver un humain et cela les a condamné. 

Je m'approchais de lui serrant ce collier.

Derek: et moi qu'est ce que j'ai fais pour mériter ce foutu collier? pour m'avoir enfermer dans une cage et vendu comme du bétail? est ce que j'ai abîmer malgré moi le toit d'une maison? pendant que je tentais de rejoindre une personne qui met cher pour m'assurer qu'elle va bien. A moins que je suis tout simplement puni d'être différent de toi?

Akira arrivait me poussant un peu pour me reculer et surtout m'empêcher de faire la moindre bêtise.

Akira: ok, on va commencer par se calmer. Je te rappelle que tu n'es pas vraiment en position de déclencher une guerre Derek. Tu m'as peut être une fois mis au tapis, mais ici tu as affaire à quelqu'un bien supérieur à et de plus, je te rappelle que ce collier t'affaibli.

Je retroussais le nez et allais tranquillement m'asseoir.

Derek: ce collier m’empêchera pas de m'exprimer, si des kitsune ont mal tourner c'est uniquement à cause d'hunter avide de d'argent de pouvoir! On est pas la seule espèce toucher par leurs cruauté!

sa fait longtemps que j'avais plus lâcher ma colère comme ça

Akira: je suis surement pas la bonne personne pour te critiquer je suppose.

Evidemment puisqu'il avait découvert mon secret et tenter de me tuer, c'est uniquement grâce à cette promesse que j'ai fait à ma mère qu'il est encore en vie. 

Akira: et je suppose également que je vais me faire disputé pour avoir garder se petit secret pour moi.

Il regardait Ren du coin de l'oeil sur le coup.

Akira: je n'aime pas être d'accord avec un kitsune mais, mon cher Ren t'as pas idée de tout ce qu'il se passe derrière ton dos. Autan tout dire de toute façon je ne pratique plus le marcher noir donc...les hunters n'ont en plus rien à foutre qu'une créature est commis un crime ou non, tant que cela leurs remplis les poches. Qu'est ce que tu crois que je faisais avant de mettre fais botter le cul par le petit richard derrière moi.

Petit richard? aurait t'il oublié mon prénom? Sur ce en attendant Ren n'est pas le seul a avoir trouver ma trace. Shin était pas loin de la maison fumant une cigarette tout en regardant vers la maison. 

Shin: mais qu'est ce qu'il croyait? que ce cacher dans cette misérable maison le sauverait longtemps?

Il levait les yeux vers Valas toujours à ses côtés.

Shin: faut que tu n'as pas été très convainquant, est ce que tu es seulement encore capable de faire quelque chose de bien?

Il jeta sa clope au sol avant de l’écraser sous son talon.

Shin: transforme toi Logan et va t'occuper d'eux.

Lui regardait vers le ciel ne voyant pas la pleine lune.

Logan: tu me prend pour un putain de lycan? je peux pas me transformer à volonté

Shin l'attrapait par le cheveux le forçant à s'abaisser.

Shin: tu le fera parce que je te l'ordonne.

Et cela fonctionnait, son pouvoir pouvait même aller jusqu'à transformer un loup garou contre sa volonté hors des nuit de pleine lune. 

Shin: tu tout le monde, mais ne touche pas à mes kitsuné compris?

Logan grognait avant de foncer vers la maison, moi je tournais le regard ayant l'impression d'avoir entendu quelque chose. C'était difficile de pouvoir entendre correctement avec les autres qui continuait de discuter.

Derek: silence!

je me levais écoutant attentivement.

Derek: sa sent le..

j'avais pas le temps de finir que la patte de Logan passait à travers la porte attrapant par la veste Ren le tirant vers lui. Il tirait presque à vouloir le faire passer à travers le bois de la porte.

Akira: putain un loup-garou pendant cette période?

il aidait ren en faisant passer sa lame a travers le bois blessant logan qui le força à le lâcher, il grognait avant de grimper sur la façade et monter sur le toit.

Derek: il est sur le toit.

on entendait le bruit d'une vitre briser et puis le cris de Nina qui retentissait. Je changeais de forme pour courir plus montant à l'étage, il tirait sur la jambe de Nina pour l'attirer vers lui. Bien que Stephan se donnait du mal pour la protéger cela ne suffira pas. Je sautais sur Logan lui mordant la nuque, cela le distrait assez pour laisser Nina fuir rapidement. Lui m'attrapait par mon collier pour me lancer contre le mur, je secouais la tête pour m'en remettre. Ce maudit collier m'affaibli de trop, comment je suis censer les protéger avec cette chose autour du cou?

Il ne semble pas vouloir s'en prendre à moi, directement il repart pour chercher les autres. Je crois savoir qui l'envoie, cela ne peut être que Shin. Il n'aurait rien à y gagner de blesser mon frère et moi puisqu'il nous désire. Par contre Gabriel et les autres sont des obstacles à ses maudit caprices, je repartais vite descendant au rez de chaussée grognant à la vue des autres.

Akira: rhaaa, je déteste cette espèce! une vrai saloperie à tuer.

il s'attaque au proie plus facile donc Gabriel en premier lieu, je sautais à nouveau dessus pour le protéger cette fois Logan se retournait m'attrapant entre ses crocs par la nuque avant de me jeter à terre. Son venin n'aura aucun effet sur moi par contre il a involontairement toucher la puce qu'on m'a implanter et l'a endommager. J'en tenais ma tête ressentait d'horrible sifflement. Akira et Ren reprenait la relève ainsi que mon frère plus qualifier que moi pour s'occuper de Logan. 

Shin: il prend beaucoup trop de temps, est ce que si difficile exécuter mes demandes? va voir se qu'il fabrique.

il soupirait tout en s'installant sur un tronc d'arbre presque à bouder de ne pas avoir ce qu'il désire et tout de suite. ce sifflement me rend complètement dingue! même affaibli avec le collier j'utilisais mes pouvoir qui faisait trembler la pièce et emmenait de forte vibration, les vitres et vase étaient les premiers à exploser. Cela perturbait également Logan qui reprenait forme humain avant de fuir de la maison.

Shin: mais qu'est ce qu'il fait? 

il se levait regardant vers Logan partir.

Shin: où est ce que tu va comme ça? reviens ici!

il ignorait ses ordres parant loin d'ici.

Shin: et merde! valas fait quelque chose!

il semble entendre tous autant les ultra son qui le faisais souffrir, Akira attrapait vite la télécommande de Gabriel pour m'envoyer des décharges. C'est sûr sa m'arrêtais sur le moment jusqu'à que je le regarde et utilise mes pouvoir pour le faire valser contre le mur.

Akira: il devient complètement fou ou quoi?

il n'avait plus le choix et utilisait encore le télécommande pour m'affaiblir d'avantage, je tombais à genoux sur le coup prenant de grande respiration. Je regardais vers un bout de bois briser par la porte en la faisant l'éviter et l'envoyait vers Akira qu'il lui transperça la main. Il lâchait la télécommande j'en profitais à mon tour pour fuir.

Akira: mais il est dingue! 

il retirait le bois de sa main en gémissant avant de regarder vers Ren.

Akira: la puce a peut être été endommager et lui bousille le cerveau, magnifique on a un kitsune complètement fou dans la nature. Je déteste la technologie moderne.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1598
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Encore du nouveau    Dim 23 Aoû - 21:27

ren avait donc découvert le lourd secret de derek et de reiji, tout les deux des kitsune, se n'est pas bon du tout..  ren plissait les yeux regardant en direction de derek qui lui parlait de ses parents, reiji lui passait sa main sur son bras, il le soignait car ren n'y avait pas été de main forte.

ren : les hunters ne les auraient pas tué sans aucune raison, nous ne tuons que pour le bien des habitants.

il semble ignorer beaucoup de chose sur certains hunters qui travail pour lui, il le regardait bien alors qu'il lui montrait ce collier.

ren : on m'a dit que tu avais tenter à la vie des habitants, et que tu t'en ais pris à hunters.

il fronçait les sourcils, commençant à ne pas comprendre, il tournait le regard vers akira qui s'en mêlait tentant de calmer les choses, il est vrai que ren est très costaud, étant devenu le chef des hunters depuis un moment, c'est qui à mérité sa place.

reiji : plus supérieur ou pas, on est deux, alors s'il touche à mon frère, je le touche à mon tour.

ren : si je n'ai rien contre vous, je n'ai pas à me battre alors oui, on devrait se calmer.

derek partait s'asseoir dans le divan, au moins ren semble avoir l'esprit ouvert c'est déjà un bon point, et puis il s'agit également de derek et reiji, ils se connaissent depuis longtemps étant des amis d'enfance.

ren : tu te trompes derek, je me fiche de l'argent ou du pouvoir, je désire juste protéger les personnes qui vivent dans cette ville, contre tous ses monstres qui profite de leurs faiblesses.

en tout cas derek semble vraiment en colère, c'est la première fois que je le vois perdre le controle comme ça.. ren tournait le regard vers akira, qui lui expliquait la triste situation de certains hunters.

il n'en revenait pas de ce qu'il entendait de sa bouche. il détournait le regard sur le coup,  au moins cette rencontre lui auras permis d'ouvrir les yeux sur ses collègues.

ren : je t'assure derek, que j'ignorais tout ça.

reiji : bah voyons, c'est que tu as de la merde à la place des yeux, sa fait je ne sais combien d'année que sa dure

ren : je vais régler les choses, akira je veux que tu me dises chaque prénom des hunters qui commète ses marchés noir, je les veux tous, et je les virerais. il  ne mérite pas leurs place en tant que hunter.

il s'approchait de akira pour lui faire face.

ren : d'ailleurs, j'aurais espéré de ta part que tu m'en fasses part plus tôt, et tu ne peux pas savoir comme tu me déçois, j'avais confiance en toi, comme j'avais confiance en tout nos frère hunters.

il se détournait le regard complètement dégoûté par cette annonce. moi je m'approchais de derek.

gabriel : ren ne semble pas être au courant de toute les intentions de certains hunters,il n'y ait pour rien, ne lui en veut pas..

shin était là lui aussi devant notre maison, il fumait tranquillement sa cigarette accompagné de valas et de logan, valas tournait le regard afin de l'écouter, il avait bien l'habitude qu'il le traite de cette manière.

valas : la prochaine fois, je m'assurerais d'être beaucoup plus convaincant.

il tournait ensuite le regard vers logan, étant donné que shin lui demandait de se transformer, mais malgré qu'il n'y avait pas de lune à l'horizon, rien que l'ordre qu'il lui donnait le faisait muter, ce qui est incroyable pour un loup garou.. il se dirigeait aussi tot dans notre direction, ayant pour but de tous nous tuer sauf derek et reiji.

alors qu'on était toujours entrain de discuter, on ne faisait pas attention à l'arrivé de logan, sauf derek qui demandait à ce qu'on se taise, mais c'était un peu trop tard étant donné qu'une patte de logan passait à travers la porte tirant sur sa veste et le trainait jusqu'à lui, lui attrapait la patte de logan tentant de se dégager de lui.

Ren : c'est pas vrai.

Il plissait les yeux, evidemment, il se demandait lui aussi comment il pouvait être sous cette apparence alors que se n'était pas la pleine lune. Moi je reculais bien, c'est la première fois que je vois ça, je commence à me demander ce qu'il peut encore bien exister dans ce monde !

Akira l'aidait, passant sa lame à travers la porte ce qui touchait logan, et l'obligeait à lâcher ren. Ren regardait par le trou de la porte le voyant sauter, il se tournait vers Derek lorsqu'il disait ça.

On entendait ensuite Nina crier, j'en écarquillais les yeux, il est avec nina et mon père ! Je regardais Derek changer de forme pour les aider.

Reiji : Fait pas l'idiot Derek, tu as le collier !

Il grognait vu qu'il le voyait partir malgré tout. A l'étage, Stephan tentait de sauver Nina, donnant des coup de pied sur le visage de Logan.

Stephan : Putain c'est quoi cette chose !

Il s'arrêtait voyant Derek sauter sous la forme de kitsune pour protéger nina, logan la lachait, Stephan n'essayait meme pas de comprendre, il attrapait nina contre lui, pour l'aider à fuir. Logan éjectait Derek loin de lui, et repartait s'en prendre à nous, ignorant derek.

Je le voyais arriver, descendait les escaliers, Ren sortait ses armes il pensait qu'il allait s'attaquer à lui ou akira, mais au lieu de ça, il se dirigeait vers moi, j'en passais derrière la fauteuil sur le coup.

Je crois que mon coeur bat à la chamade ! Je passais ma tête au dessus du fauteuil pour voir ce qu'il se passait Derek avait sauté dessus, l'attaquant, cette fois ci logan l'attrapant dans ses crocs et le lançait à nouveau plus loin. Par contre il brisé la puce que Derek avait en lui, et l'avait gravement endommagé, ce qui lui faisait des ondes horribles que seul eux pouvaient entendre, ce qui m'était Derek dans un sale état.

Ren s'occupait de Logan, Akira était là pour l'aider, ils battaient tout les deux très bien, et prenait vite le poids sur lui, Ren enfonçait sa lame au niveau des côtes de Logan, étant une lame fait d'argent celà le brûlait en même temps le faisant souffrir.

Ren : qu'est-ce que tu dis ça loup dégénéré ?

Il retirait son arme, tournant le regard ensuite vers Derek, plissant les yeux voyant ce qu'il se passait, moi je me dirigeais rapidement vers lui posant ma main sur son visage, il semble souffrir.

Gabriel : Qu'est-ce qu'i lui arrive ?

Reiji s'approchait pour le regarder.

Reiji : Je sais pas, il devient fou !

Il regardait autour de lui, posant ses mains sur ses oreilles, avec toute ses vibrations qu'il faisait sa faisait péter toute les vitres, il m'attrapais pour me coucher afin de me protéger.

Reiji : faut s'éloigner de lui !

Gabriel : non il a besoin d'aide.

Je ne voulais pas le laisser comme ça, Reiji me forçait à m'éloigner tout en restant accroupis. Logan préférait prendre la fuite étant en insupérieur et de plus, avec les pouvoirs de Derek.

ce qui avait le dons d'énerver Shin le voyant comme ça s'enfuir, Valas regardait bien à l'intérieur, utilisant sa ouie pour savoir ce qu'il se passait, il posait rapidement ses mains sur ses oreilles, les ultra son lui faisait souffrir.

Ren : Il faut l'arrêter.

Akira attrapait aussi tôt ma télécomande, lui envoyant une première décharge, sa l'arrêtait, et sa faisait du bien, mais il s'en prenait aussi tôt à Akira, le faisant valser contre le mur, ren regardait vers Akira sur le coup revenant ensuite vers Derek se demandant ce qu'il avait.

Ren : C'est depuis la morsure de Logan, il ne peut pas muter, alors..

Akira tentait à nouveau de l'affaiblir, avec la télécommande, derek ripostait à nouveau, il envoyait un morceau de bois vers lui, ce qui transperçait sa main, le faisant lâcher la télécommande.

Je me retirais de Reiji, regardant Derek s'enfuir, Ren regardait l'état de la main de Akira, lui faisant un bandage tout en réfléchissant à la situation.

REn : Oui c'est ce que je craignais.. On va devoir lui retirer cette puce avant qu'il ne fasse des dégâts.

Reiji donnait un coup de poing à REn, il reculait sur le coup.

REn : Tu es devenu fou ?!

Reiji : Tout sa c'est de ta faute, toi a ta bande de hunters qui lui a mis cette puce et ce maudit collier comme ci il était un vulgaire clébards !

Ren : se n'est pas moi qui lui ais mis tout ça, ni qui l'ait capturé, je suis peut etre un hunter, mais je ne contrôle pas tout les actes des autres !

Gabriel : Se n'est pas le moment de se disputer, il faut aider Derek.

Ren : Oui avant qu'il ne fasse une bêtise, comme tuer quelqu'un, sinon, je ne pourrais plsu rien pour lui.

Reiji attrapait sa veste.

REiji : S'il tue quelqu'un sa ne sera pas de son plein gré, mais à cause de tes petits hunters, alors au lieu d'aller profiter de l'île et ses biens fait, tu aurais peut être du garder un oeil sur eux ! On a pas besoin de l'aide des hunters, ils en ont assez fait à notre famille.

Il le lâchait, changeant de forme pour retrouver Derek. Ren passait sa main dans ses cheveux soupirant pleinement.

Ren : Je pense bien qu'il me déteste, bon je me charge avant tout de celui qui est devant la maison, il est accompagné d'un vampire, c'est lui qui a envoyé le loups.

Il partait jusque là, moi je courrais pour retrouver Derek, mon père m'attrapait le bras.

Stephan : Tu vas où là ?!

Gabriel : Retrouver DErek.

Stephan : Ne te mêle pas à leur histoire !

Gabriel : Je l'aime.

Je me retirais de lui, et partait le retrouver. Je pense que c'est sur le moment, d'avoir peur pour lui et tout, s'est sortis tout seul. Ren faisait face à Shin, il pointait sa lame vers lui.

Ren : Sa fait longtemps qu'on te cherche.

Valas n'ayant plus sous le contact des ondes s'approchait près à le protéger.

Valas : Je m'occupe de lui, retourne au château.

Il faisait apparaître ses yeux de vampire et utilisait sa rapidité, se battant contre Ren. Ren se défendait pas mal, mais Valas était un très ancien vampire et donc puissant, il attrapait la lame de son épée dans ses mains, malgré que sa le blessait, pour l'immobilisé, ainsi il s'approchait de lui, Ren lâchait son arme pour en sortir une autre l'enfonçant dans son coeur, Valas souriait.

Valas : J'ai appris à supporter la douleur.

Ren : Pas celle là je le crains.

Il plissait les yeux baissant les yeux voyant cette dague, il posait sa main dessus se sentant bizarre, il tombait à terre, sa peau devenait rapidement grissade, comme ci il était mort. MAis si on lui enlevait la dague, il pourrait revenir à lui. Il reprenait son arme qui était à terre et levait les yeux vers Shin.

Ren : Tu n'as plus de chiens pour te protéger à présent, montre moi comment tu te bats seul.

Il plissait les yeux ne comprenant pas comment il pouvait rester aussi calme. Il faisait un bon en arrière voyant une boule de feu arriver dans sa direction, il l'évitait de justesse. Il levait les yeux sur un toit juste au dessus de Shin, un homme s'y trouvait, avec une boule avec laquel il jouait dans sa main.

Klaus : je savais que les deux autres n'étaient que des incapable.

Ren : Qui es-tu ?

Il faisait un grand sourire.

Klaus : Je suis klaus, et celui qui touchera à mon maître, je le brûlerais sous mes flammes... Ou bien je le mangerais on verra.

Il sautait du haut du toit, Ren écarquillait les yeux le voyant changer d'apparence prendre celle d'un dragon, il sautait vite pour éviter son attaque alors qu'il tentait de l'attraper dans sa patte. Il poussait un cris, Ren se redressait le regardant.

Ren : Un dragon... * sa va être plus compliqué. *

Il tournait le regard vers Akira.

Ren : Tu t'ais déjà battu contre un dragon ? Non .. Et bien moi non plus rassure toi, mais il y a une première à tout. J'ignore comment il l'a trouvé, les dragons vivent seul et très loin d'ici..

Reiji arrivait jusqu'à son frère, tentant de le calmer, mais pour se faire il devait utiliser ses pouvoirs contre lui, cela faisait une bataille entre eux deux.

Reiji : Mais calme toi ! Laisse moi te retirer cette puce !

Moi j'arrivais à ce moment là voyant la scène, Reiji il allait doucement ne voulant pas lui faire du mal. Moi j'arrivais vers Derek, passant à côté de REiji.

REiji : N'y va pas !

Je marchais rapidement jusqu'à lui malgré tout, ayant toute confiance en lui. Je le prenais dans mes bras.

Gabriel : Arrête.. Calme toi..

Reiji n'en revenait pas que je fonce comme ça la tête baissé.

Il le caressait en même temps.

Gabriel : On va t'aider, ça va aller mieux ensuite..

Sa semblait fonctionner, je savais qu'il ne me ferait pas de mal à moi.

Reiji : Tu es le seul capable de lui retirer cette puce.

Gabriel : J'ignore où elle est et comment faire.

Il reprenait forme humaine restant à une certaine distance, m'envoyant une lame.

Reiji : Tu l'ouvres et tu cherches !

Il n'est pas sérieux là ? Je tenais la lame.

Gabriel : J'y arriverais pas.

Reiji : Penses à Derek alors, il tiendra pas longtemps son calme.

Je regardais le visage de Derek, il semble vraiment avoir du mal, il souffre.. Je prenais mon courage à deux mains, enfonçant la dague dans son cou pour l'ouvrir.

Gabriel : Désolé..

Je lâchais ensuite la dague, passant mes doigts tentant de le trouver, je sais pas où je trouve tout se courage, mais sa m'allait loin..

Gabriel : J'ai trouvé !

Je l'attrapais et le lui retirait, il était brisé en deux et recouvert de sang. Reiji s'approchait rapidement jusqu'à son frère, le soignant de ses blessures.

Reiji : Tu peux être cinglé, mais courageux, je comprend pourquoi Derek t'a choisis toi et pas un autre.

je regardais ma main recouvert de sang, et ensuite vers Derek, il semble être apaisé.. Reiji le prenait dans ses bras pour le ramener.

Reiji : on rentre.

Il levait les yeux au loin voyant le dragon.

Reiji : Ou pas tout de suite..



Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Encore du nouveau    

Revenir en haut Aller en bas
 
Encore du nouveau
Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» NOUVEAU STADE: Proposition, solution ?
» Le nouveau site de l'Evad
» Nouveau dépôts Bus Verts.
» Aliaciklo : nouveau fabricant français !
» nouveau venu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le monde de minelia (forum devenu privé) :: Le continent de Grimdor :: Citée d'Hurleval :: Autres-
Sauter vers:  

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit