Forum privé
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 op op op du nouveau encore!

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: op op op du nouveau encore!   Mar 9 Juin - 21:47

Valas avait donc changé, et ce depuis que Shin l'a sauvé, il désirait qu'une seul chose qu'il soit sient, depuis se jour il ne pensait qu'à ça, et le surveillait à plusieurs reprises ne voulant pas qu'il rencontre quelqu'un, il était bien sérieux lorsqu'il lui avait dit qu'il aurait pu avoir des idées de meurtres si sa aurait été le cas.. Il aurait pu se montrer avant, lui dire tout ce qu'il ressentait, mais il craignait qu'il refuse, qu'il le repousse et qu'il n'arrive pas à se controler et le prenne de force. Mais il était plutot fière de lui ayant réussit à s'arreter et le laisser réfléchir à ce qu'il lui avait dit.

Bon, il semblait tout chamboulé, et se demandait ce qu'il allait faire, tout raconter à son père ou bien tout garder pour lui cette histoire.. Il préférait éviter d'en parler, gardant tout ça pour lui. Pour le moment, Shin s'isolait de plus en plus, il semblait etre en retrait comme ci il lui manquait quelque chose, qu'il se sentait seul, ou bien il se comportait de plus en plus comme Teijo, où il aimait bien la solitude.

Il préférait communiquer avec Jelly, son chat que l'un d'entre nous, il sortait de sa chambre, Teijo le croisait aussi tot et prenait un air sérieux désirant lui annoncer la nouvelle.

Teijo : Shin, il faut que je te parle.

Il plissait les yeux le voyant prendre la fuite, il tournait le regard vers Yoko à cette instant se demandant ce qu'il avait tout d'un coup.

Teijo : Qu'est-ce qu'il lui arrive ?

Il regardait en direction de Yoko qui était déjà toute inquiète à l'idée qu'il n'accepte pas l'idée d'avoir un frère et une soeur. Il détournait le regard sur le coup.

Teijo : Mais non, je suis sur que c'est autre chose.

Derek arrivait à ce moment, parce que je l'ai bien rejeté, il sait déjà que je n'aime pas qu'on me réveille de si beau matin, il sait que sa me rend de mauvaise humeur et il le fait ! Et ensuite au lieu de se faire pardonner en me faisait des bisous, ou des caresses, ou meme m'apporter bon café au lit, il me mord l'épaule et tente de me mordre, je me suis donc retourné pour le gifler humph..

Je me redressais dans mon lit, passant ma main dans mes cheveux et le regard encore tout endormis.

Gabriel : J'y ais peut etre été un peu fort.

Je regardais mon épaule, je saigne encore, et sa me fait mal.

Gabriel : en faite non, j'aurais du etre encore plus sévère.

Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai mes oreilles qui siffles, pourquoi est-ce que je sens que Derek parle de moi ? Je vais aller le prendre sur le fait. Je me levais, commençant à enfiler mes vêtements et arranger un peu ma tête.

Pendant ce temps, Il attrapait une tasse de café pour ensuite partir et repérait Shin. Rien que de regarder la tête qu'il faisait, il avait déjà compris qu'il lui passait quelque chose dans tête, bien qu'il tentait de dire le contraire.

Mike arrivait en boudant un peu de ce que lui avait fait Akira, heureusement qu'il avait un côté vampirique pour faire vite partir cette douleur car se n'était pas rien le coup qu'il avait reçu entre ses jambes.

Il marmonnait tout en marchant entre ses dents, mais se taisait lorsqu'il voyait Derek parler à Shin, il écoutait la conversation sur le coup.

Mike : *Quoi ?! Il cache des trucs prono dans sa chambre ?! j'ai pourtant fouillé partout hum ! *

Moi j'arrivais au bon moment, je fusillais déjà du regard Derek, et oui j'ai entendu ce qu'il a dit.

Gabriel : Bonjour.

Je disais ça d'un ton sec, montrant que j'étais pas content. Derek se retournait tentant de faire semblant de rien.

Gabriel : Plus moyen de m'endormir avec cette douleur à mon bras, et il y a du sang partout sur le lit, tu le changera. Et tu demanderas à une femme de s'occuper de toi, vu que les "niches" de manque tant.

Je croisais les bras sur le coup, Mike profitait qu'ils soient occupé pour vite se rendre dans la chambre de Shin, il cherchait déjà sous son lit.

Mike : Allez où tu les fourrés hein ?

Valas : Que fais tu dans sa chambre ?

Il se relevait d'un coup sec et fronçait les sourcils le voyant.

Mike : Et toi qu'est-ce que tu fabriques ici, j'aurais espéré ne plus revoir ce visage horrible.

Valas : Je peux en dire autant, alors pourquoi tu fouilles sa chambre ?

Mike : Je cherche un livre, tu voulais lui faire quoi hein ? Espèce de sous merde.

Il utilisait sa rapidité pour l'attraper ouvrant la bouche il tentait de lui mordre, mais il n'arrivait pas à percer ses crocs dans sa peau, avec la roche qui le recouvrait, Valas attrapait sa tête pour la lui briser net, il en tombait aussi tot à terre et frottait ensuite l'endroit où il avait tenté de le mordre.

Valas : Qu'est-ce que je vais faire de lui maintenant.

Il soupirait l'attrapant pour le mettre par dessus son épaule, il ne voulait pas que Shin soit au courant ne voulant pas qu'il pense qu'il soit encore mauvais.

Durant ce temps, Shin le pauvre se faisait questionner de tous les côtés, et Yoko le retrouvait ainsi que Teijo, celle ci pensait toujours qu'il était au courant et qu'il le prenait mal, mais il semblerait que se ne soit pas réellement le cas.

Lorsque Yoko posait sa main sur son ventre, celui ci semblait vraiment surprit.

Teijo : Content que tu le prennes bien, Yoko s'inquiétait déjà, mais je savais que tu le prendrais bien.

Il fit un sourire en coin.

Gabriel : Félicitation à vous deux.

Je faisais toujours la tête à Derek évitant son regard, et bien oui il ne faut pas que je me laisse faire, si je lui pardonne trop vite, il le sera et profitera pour faire tout à sa guise hum. Avec un caractère pareil, il faut que je montre moi aussi un fort caractère sinon je vais me faire manger tout crus, et se n'est pas qu'une expression, regardez l'état de mon épaule, sans me prévenir en plus, il sait que je déteste ça.

Akira qui arrivait, c'est vrai que Mike avait déjà fouillé ses affaires espérant trouver quelque chose pour tenter de rendre Akira jaloux, mais sa n'avait jamais fonctionné, alors il préféré vérifié une seconde fois et s'était fait prendre par Valas, étant quelqu'un de bien plus possessif que moi on dirait.

Shin s'en allait ensuite pour s'isoler une seconde fois, Valas c'était occupé de Mike l'ayant posé plus loin le laissant revenir à lui. Teijo se demandait ce qu'avait Shin pour qu'il réagisse de cette façon, mais il le laissait malgré tout s'en aller.

Teijo : Parce que je suis comme ça ?

Il croisait les bras.

Teijo : Bien, je n'aime pas trop la compagnie, et préfère la tranquillité, mais j'ai finis par m'habituer, shin s'habituera lui aussi.

Il tournait le regard vers Yoko ensuite.

Teijo : Hum Yoko tu pourrais garder ce genre de chose entre nous.

Il se doutait que Derek allait en lâcher une, et c'était bien le cas.

TEijo : Derek silence.

Yoko craquait et lui lançait sa tasse de café  bien chaud sur le visage, moi je ricanais sur le coup, bien fait.

Reiji : Vous avez finis votre vacarme ? Vous m'avez réveillé.

Il tient de moi pour ça.

Reiji : C'est normal que j'ai vu Valas tenir Mike inconscient dans ses bras ?

J'écarquillais les yeux sur le coup.

Gabriel : Non se n'est pas normal du tout.

Akira semblait faire une drôle de tête, tout le monde pensait déjà que Valas était ici pour tenter quelque chose contre nous.

Teijo : Par où il est partis Reiji ?

Reiji : Hum, il partait dans le jardin avec lui, il va lui faire quelque chose ?

Teijo : Yoko reste ici.

Il utilisait sa rapidité pour tenter de le retrouver, il ne retrouvait pas Valas mais Mike allongé à terre, il regardait son état, il tournait le regard voyant Akira arriver.

Teijo : Il lui a juste brisé la nuque, il va revenir à lui.

Il regardait autour de lui, tentant de chercher apèrs Valas.

Teijo : Il ne doit pas être loin, pourquoi avoir brisé sa nuque pour ensuite le laisser là ? Qu'est-ce qu'il a en tête..

Celui-ci était partis retrouvé Shin.

Valas : C'est moi qui t'ais mis dans cette état ?

Il s'avançait vers lui.

Valas : Ils vont être au courant que je venus ici.. J'ai surpris Mike dans ta chambre, il a tenté de m'attaquer, j'ai du l'arrêter en lui brisant la nuque, une fois qu'il sera réveillé il va aller tout raconter.

Il détournait le regard.

Valas : Je ne sais pas si je pourrais revenir, avec tout ceux qui t'accompagne je fais pas le poids contre eux tous, et ils veulent surement ma peau.

Il revenait vers lui à nouveau.

Valas : Alors on se verra en ville, à cette adresse.

Il lui donnait le papier où contenait l'adresse de l'endroit où ils pourraient se voir.

Valas : Je t'attendrais le temps qu'il faudra, j'espère vraiment que tu viendras et que tu me laisseras une chance.

Il le regardait quelque instant, j'arrivais avec Derek qui avait semblé repéré sa trace.

Gabriel : Shin !

Valas levait les yeux vers moi et Derek, il disparaissait en poussière, une téléportation de roche, moi je courrais vers lui pour voir s'il allait bien.

Gabriel : Il ne t'a rien fait ?

Il semble être tout bizarre.

Gabriel : Shin ça va ?

Mike se réveillait en sursaut, il regardait autour de lui.

Mike : Où est se salaupard ! Valas est ici !

Teijo : On sait, tu sais ce qu'il voulait ?

Il réfléchissait.

Mike : Shin.

Teijo plissait les yeux et partait rapidement retrouver son fils, il le retrouvait aussi tôt, moi je tournais le regard vers lui.

Teijo : Tu vas bien ? Valas est ici..

Gabriel : Il était avec lui, il vient de partir.

Teijo : Ne t'en fais pas, on va te protéger de lui.

Je le trouve étrange, c'est bizarre mais je ne pense pas que Valas voulait lui faire du mal.. Reiji arrivait, étant ami avec Shin.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: op op op du nouveau encore!   Mer 10 Juin - 0:10

[quote="Gabriel Light"]Valas avait donc changé, et ce depuis que Shin l'a sauvé, il désirait qu'une seul chose qu'il soit sient, depuis se jour il ne pensait qu'à ça, et le surveillait à plusieurs reprises ne voulant pas qu'il rencontre quelqu'un, il était bien sérieux lorsqu'il lui avait dit qu'il aurait pu avoir des idées de meurtres si sa aurait été le cas.. Il aurait pu se montrer avant, lui dire tout ce qu'il ressentait, mais il craignait qu'il refuse, qu'il le repousse et qu'il n'arrive pas à se controler et le prenne de force. Mais il était plutot fière de lui ayant réussit à s'arreter et le laisser réfléchir à ce qu'il lui avait dit.

Bon, il semblait tout chamboulé, et se demandait ce qu'il allait faire, tout raconter à son père ou bien tout garder pour lui cette histoire.. Il préférait éviter d'en parler, gardant tout ça pour lui. Pour le moment, Shin s'isolait de plus en plus, il semblait etre en retrait comme ci il lui manquait quelque chose, qu'il se sentait seul, ou bien il se comportait de plus en plus comme Teijo, où il aimait bien la solitude.

Il préférait communiquer avec Jelly, son chat que l'un d'entre nous, il sortait de sa chambre, Teijo le croisait aussi tot et prenait un air sérieux désirant lui annoncer la nouvelle.

Teijo : Shin, il faut que je te parle.

Il plissait les yeux le voyant prendre la fuite, il tournait le regard vers Yoko à cette instant se demandant ce qu'il avait tout d'un coup.

Teijo : Qu'est-ce qu'il lui arrive ?

Il regardait en direction de Yoko qui était déjà toute inquiète à l'idée qu'il n'accepte pas l'idée d'avoir un frère et une soeur. Il détournait le regard sur le coup.

Teijo : Mais non, je suis sur que c'est autre chose.

Derek arrivait à ce moment, parce que je l'ai bien rejeté, il sait déjà que je n'aime pas qu'on me réveille de si beau matin, il sait que sa me rend de mauvaise humeur et il le fait ! Et ensuite au lieu de se faire pardonner en me faisait des bisous, ou des caresses, ou meme m'apporter bon café au lit, il me mord l'épaule et tente de me mordre, je me suis donc retourné pour le gifler humph..

Je me redressais dans mon lit, passant ma main dans mes cheveux et le regard encore tout endormis.

Gabriel : J'y ais peut etre été un peu fort.

Je regardais mon épaule, je saigne encore, et sa me fait mal.

Gabriel : en faite non, j'aurais du etre encore plus sévère.

Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai mes oreilles qui siffles, pourquoi est-ce que je sens que Derek parle de moi ? Je vais aller le prendre sur le fait. Je me levais, commençant à enfiler mes vêtements et arranger un peu ma tête.

Pendant ce temps, Il attrapait une tasse de café pour ensuite partir et repérait Shin. Rien que de regarder la tête qu'il faisait, il avait déjà compris qu'il lui passait quelque chose dans tête, bien qu'il tentait de dire le contraire.

Mike arrivait en boudant un peu de ce que lui avait fait Akira, heureusement qu'il avait un côté vampirique pour faire vite partir cette douleur car se n'était pas rien le coup qu'il avait reçu entre ses jambes.

Il marmonnait tout en marchant entre ses dents, mais se taisait lorsqu'il voyait Derek parler à Shin, il écoutait la conversation sur le coup.

Mike : *Quoi ?! Il cache des trucs prono dans sa chambre ?! j'ai pourtant fouillé partout hum ! *

Moi j'arrivais au bon moment, je fusillais déjà du regard Derek, et oui j'ai entendu ce qu'il a dit.

Gabriel : Bonjour.

Je disais ça d'un ton sec, montrant que j'étais pas content. Derek se retournait tentant de faire semblant de rien.

Gabriel : Plus moyen de m'endormir avec cette douleur à mon bras, et il y a du sang partout sur le lit, tu le changera. Et tu demanderas à une femme de s'occuper de toi, vu que les "niches" de manque tant.

Je croisais les bras sur le coup, Mike profitait qu'ils soient occupé pour vite se rendre dans la chambre de Shin, il cherchait déjà sous son lit.

Mike : Allez où tu les fourrés hein ?

Valas : Que fais tu dans sa chambre ?

Il se relevait d'un coup sec et fronçait les sourcils le voyant.

Mike : Et toi qu'est-ce que tu fabriques ici, j'aurais espéré ne plus revoir ce visage horrible.

Valas : Je peux en dire autant, alors pourquoi tu fouilles sa chambre ?

Mike : Je cherche un livre, tu voulais lui faire quoi hein ? Espèce de sous merde.

Il utilisait sa rapidité pour l'attraper ouvrant la bouche il tentait de lui mordre, mais il n'arrivait pas à percer ses crocs dans sa peau, avec la roche qui le recouvrait, Valas attrapait sa tête pour la lui briser net, il en tombait aussi tot à terre et frottait ensuite l'endroit où il avait tenté de le mordre.

Valas : Qu'est-ce que je vais faire de lui maintenant.

Il soupirait l'attrapant pour le mettre par dessus son épaule, il ne voulait pas que Shin soit au courant ne voulant pas qu'il pense qu'il soit encore mauvais.

Durant ce temps, Shin le pauvre se faisait questionner de tous les côtés, et Yoko le retrouvait ainsi que Teijo, celle ci pensait toujours qu'il était au courant et qu'il le prenait mal, mais il semblerait que se ne soit pas réellement le cas.

Lorsque Yoko posait sa main sur son ventre, celui ci semblait vraiment surprit.

Teijo : Content que tu le prennes bien, Yoko s'inquiétait déjà, mais je savais que tu le prendrais bien.

Il fit un sourire en coin.

Gabriel : Félicitation à vous deux.

Je faisais toujours la tête à Derek évitant son regard, et bien oui il ne faut pas que je me laisse faire, si je lui pardonne trop vite, il le sera et profitera pour faire tout à sa guise hum. Avec un caractère pareil, il faut que je montre moi aussi un fort caractère sinon je vais me faire manger tout crus, et se n'est pas qu'une expression, regardez l'état de mon épaule, sans me prévenir en plus, il sait que je déteste ça.

Akira qui arrivait, c'est vrai que Mike avait déjà fouillé ses affaires espérant trouver quelque chose pour tenter de rendre Akira jaloux, mais sa n'avait jamais fonctionné, alors il préféré vérifié une seconde fois et s'était fait prendre par Valas, étant quelqu'un de bien plus possessif que moi on dirait.

Shin s'en allait ensuite pour s'isoler une seconde fois, Valas c'était occupé de Mike l'ayant posé plus loin le laissant revenir à lui. Teijo se demandait ce qu'avait Shin pour qu'il réagisse de cette façon, mais il le laissait malgré tout s'en aller.

Teijo : Parce que je suis comme ça ?

Il croisait les bras.

Teijo : Bien, je n'aime pas trop la compagnie, et préfère la tranquillité, mais j'ai finis par m'habituer, shin s'habituera lui aussi.

Il tournait le regard vers Yoko ensuite.

Teijo : Hum Yoko tu pourrais garder ce genre de chose entre nous.

Il se doutait que Derek allait en lâcher une, et c'était bien le cas.

TEijo : Derek silence.

Yoko craquait et lui lançait sa tasse de café  bien chaud sur le visage, moi je ricanais sur le coup, bien fait.

Reiji : Vous avez finis votre vacarme ? Vous m'avez réveillé.

Il tient de moi pour ça.

Reiji : C'est normal que j'ai vu Valas tenir Mike inconscient dans ses bras ?

J'écarquillais les yeux sur le coup.

Gabriel : Non se n'est pas normal du tout.

Akira semblait faire une drôle de tête, tout le monde pensait déjà que Valas était ici pour tenter quelque chose contre nous.

Teijo : Par où il est partis Reiji ?

Reiji : Hum, il partait dans le jardin avec lui, il va lui faire quelque chose ?

Teijo : Yoko reste ici.

Il utilisait sa rapidité pour tenter de le retrouver, il ne retrouvait pas Valas mais Mike allongé à terre, il regardait son état, il tournait le regard voyant Akira arriver.

Teijo : Il lui a juste brisé la nuque, il va revenir à lui.

Il regardait autour de lui, tentant de chercher apèrs Valas.

Teijo : Il ne doit pas être loin, pourquoi avoir brisé sa nuque pour ensuite le laisser là ? Qu'est-ce qu'il a en tête..

Celui-ci était partis retrouvé Shin.

Valas : C'est moi qui t'ais mis dans cette état ?

Il s'avançait vers lui.

Valas : Ils vont être au courant que je venus ici.. J'ai surpris Mike dans ta chambre, il a tenté de m'attaquer, j'ai du l'arrêter en lui brisant la nuque, une fois qu'il sera réveillé il va aller tout raconter.

Il détournait le regard.

Valas : Je ne sais pas si je pourrais revenir, avec tout ceux qui t'accompagne je fais pas le poids contre eux tous, et ils veulent surement ma peau.

Il revenait vers lui à nouveau.

Valas : Alors on se verra en ville, à cette adresse.

Il lui donnait le papier où contenait l'adresse de l'endroit où ils pourraient se voir.

Valas : Je t'attendrais le temps qu'il faudra, j'espère vraiment que tu viendras et que tu me laisseras une chance.

Il le regardait quelque instant, j'arrivais avec Derek qui avait semblé repéré sa trace.

Gabriel : Shin !

Valas levait les yeux vers moi et Derek, il disparaissait en poussière, une téléportation de roche, moi je courrais vers lui pour voir s'il allait bien.

Gabriel : Il ne t'a rien fait ?

Il semble être tout bizarre.

Gabriel : Shin ça va ?

Mike se réveillait en sursaut, il regardait autour de lui.

Mike : Où est se salaupard ! Valas est ici !

Teijo : On sait, tu sais ce qu'il voulait ?

Il réfléchissait.

Mike : Shin.

Teijo plissait les yeux et partait rapidement retrouver son fils, il le retrouvait aussi tôt, moi je tournais le regard vers lui.

Teijo : Tu vas bien ? Valas est ici..

Gabriel : Il était avec lui, il vient de partir.

Teijo : Ne t'en fais pas, on va te protéger de lui.

Je le trouve étrange, c'est bizarre mais je ne pense pas que Valas voulait lui faire du mal.. Reiji arrivait, étant ami avec Shin.

Reiji : Il sait passé quelque chose ?

Bon Shin semblait en avoir marre qu'on le colle comme ça, je tournais le regard vers Derek et partait près de lui.

Gabriel : Sa peut paraître bizarre mais je pense que Valas ne voulait rien lui faire, son regard était.. Différent.

Teijo envoyait un message à Darcia pour prévenir que Valas était venu ici. Abnar apparaissait.

Abnar : Valas n'est plus une menace.

Teijo : Abnar ? Qu'est-ce qui te fait dire ça ? Il est venu ici sans doute pour à nouveau torturer mon fils.

Abnar : Il a changé même si sa peut être difficile à imaginer. Il a été d'une grande aide en reconstruisant une grande partie de la ville.

Teijo : Il aide à reconstruire la ville.. J'ai du mal à l'imaginer après tout ce qu'il a pu faire.. Mais cela ne change pas le mal qu'il a fait autour de lui. Il faut qu'on surveille Shin, il pourrait revenir et..

Il regardait, ne voyant plus Shin.

Teijo : Où est-il ?

Reiji : Il est partit..

Abnar : Laisse le faire Teijo, il a besoin de vivre sa propre vie, pas en restant sans cesse à tes côtés.

Teijo : c'est mon fils, je ne vais pas le laisser se mettre en dangers.

Abnar : Il n'est pas en dangers, par contre, tu devrais arrêter Tyrion.

Teijo : Tyrion ? Je n'ai plus eu de nouvelle de lui depuis..

Je tournais le regard vers Abnar qui me regardait quelque instant.

Abnar : Ils a coupé ses sentiments, et fait des choses abominable, vous devez l'arrêter.

Il disparaissait, moi je tournais le regard vers Derek.

Gabriel : On a pas eu le temps de demander comment allait Ayato. Mais il a raison, on doit aider Tyrion.

Valas lui attendait comment prévus, espérant la venue de Shin, il restait assis les bras croisé, beaucoup de femme passaient par là le regardant, surprise de voir un homme aussi musclé que lui, et très beau également. Une faisait le premier pat s'approchant de lui.

" Salut toi, tu sais que tu es super sexy, je m'appelle Corina et toi c'est quoi ton joli prénom ? "

Il levait un sourcils pour la regarder.

Valas : Valas.

" Hum un prénom très virile j'adore. Tu as de ses bras, je peux les toucher ? "

Elle posait sa main sur son bras tatent ses muscles, il se dégageait d'elle.

Valas : Dégage de ma vue, j'attend quelqu'un.

Il tournait le regard voyant Shin au loin, il se levait aussi tôt la poussant, elle en tombait à terre avec sa force. Il s'avançait vers Shin.

Valas : Tu es venu.

la fille semblait choqué de voir que c'était lui qu'il attendait.

" Quel gâchis. "

Elle repartait, Valas attrapait la main de Shin.

Valas : Suis moi.

Il partait avec lui.

Valas : Ils sont au courant à voir ta tête, je suis étonné qu'ils t'ont laissé t'en aller. Mais ils t'ont surement suivit.

Il l'emmenait jusque chez lui, créant un mur pour empêcher quiconque de passer. Il lâchait ensuite Shin et se tournait pour le regard.

Valas : C'est chez moi, dans cette ville, avant que je ne rencontre Raynor.

Deux petits renards arrivait grimpant sur les jambes de Valas pour monter jusqu'à son épaule, et se frottait contre lui.

" Miiii ".

Valas : Ils me collent depuis que je les ais sauvés d'un type qui voulait les tuer pour leurs essences magiques.

L'un d'entre eux volait magiquement jusqu'à l'épaule de Shin, posant ses pattes sur sa joue pour le lécher.



Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: op op op du nouveau encore!   Mer 10 Juin - 22:55

Je m'essuyais le visage de tous ce café tout en regardant Gabriel du coin de l'oeil qui se moquait bien de moi, c'est ça venge toi comme tu peux! attend toi que je te morde une cuisse cette nuit on verra qui va ricaner comme une vieille hyène. Reiji se pointait enfin, comme son père il a difficile de se lever le matin et si c'est fait de force, la mauvaise humeur est au rendez vous.

Derek: plein toi auprès de Yoko, c'est elle qui ne cesse de crier.

Yoko: elle est bonne celle la! qui a réveillé tous le monde en hurlant à la fenêtre.

Derek: je manifestais mon mécontentement.

Akira se levait brusquement l'entendant parler de Valas et surtout de l'état de Mike.

Akira: où est ce chacal?

Qu'est ce que viendrait faire Valas ici? prendre de tel risque seul entouré de temps de monde qui espère que sa mort? Akira partait avec Teijo mais en moins rapide, Yoko s'inquiétait déjà surtout pour son futur enfant. Elle n'allait pas discuté les ordres de Teijo et restait assise à table, je vais être obligé de retrouver se type et le faire sortir de mon chateau, j'aime pas les incrustes.

Derek: si tu es en danger appelle zankou, il sera la meilleure personne pour te protéger.

Yoko: oui faites attention.

Je voulais aussi que Gabriel reste avec elle, mais comme un bon petit chien curieux il ne peut pas s'empêcher de suivre la troupe. Avant ça, Akira et Teijo était autour de Mike toujours inconscient pour l'instant mais hors de danger.

Akira: sa lui aurait été facile de le tuer alors pourquoi?

Sa y est Mike reprenait consciente.

Akira: tu t'es fais avoir comme un bleu, sa m'étonne pas.

Il se redressait croisant les bras.

Akira: tu lui as fait tellement pitié qu'il n'a même pas eu le coeur de te tuer.

Akira regardait vers teijo puisque c'était surtout son fils qui était concerné, après son départ Akira donnait un sérieux coup sur la tête de Mike.

Akira: si il cherchait Shin, c'est que forcément tu étais dans sa chambre n'est ce pas? laisse moi deviné pour chercher quelque livres porno!

Il lui donnait une gifle sur chaque jours.

Akira: sa c'est pour être aussi idiot! 

il portait tout en rageant entre ses dents, valas lui trouvait Shin dans le jardin assis sur le muret. Il ne s'attendait pas à le revoir aussi rapidement et surtout avec tant de risque de se faire prendre.

Shin: non je...vous devriez pas être ici, les autres risque de vous voir.

C'était déjà le cas à cause de Mike qui fouillait dans la chambre de Shin.

Shin: Mike...je parie qu'il cherchait ses livres por...enfin peut importe.

Sa sera bien plus difficile de revenir en douce à présent, nous seront tous sur nos gardes. Shin baissait les yeux étrangement déçu.

shin: c'est normal qu'ils veulent tous votre peau après ce que vous avez fait.

il prenait le bout de papier lisant l'adresse.

Shin: moi venir chez vous? pourquoi je ferais ça?

lui laisser une deuxième chance, Shin pinçait les lèvres assez mal à l'aise. Ses yeux s'écarquilla vite entendant la voix de Gabriel qui l'appelait et cachait vite le papier dans sa poche. Je voyais vraiment valas face à Shin, qu'est ce qu'il fou sérieusement? il repart une fois qu'on l'ai repéré en laissant Shin la.

Shin: je vais bien.

Il n'arrêtait pas de chipoter le bout de papier dans sa poche, tous le monde arrivait chacun à leurs tour. Je n'arrête pas de regarder les expressions de shin et il semble vraiment agacé qu'on lui tourne autour, voir valas ne semble même pas le choquer. Qu'est ce qu'ils se sont dit tous les deux avant notre intervention.

Shin: il ne m'a rien fait papa, il voulait juste...s'excuser.

Derek: se genre de type ne s'excuse pas, mais manipule pour obtenir ce qu'il veux.

Shin: tout le monde n'est pas comme toi Derek.

Derek: non, mais certain son pire.

Gabriel venait prêt de moi donnant son avis sur la question.

Derek: on parle de valas, le sbire de Raynor...se type ne peux pas changer sa nature, il a surement quelque chose derrière la tête.

Abnar se pointait pour défendre Valas sur le sujet, shin profitait de leurs inattention pour s’éclipser. Moi je rave de revoir se type! 

Derek: valas reconstruire la ville? qu'est ce qu'il cherche à faire? gagné notre confiance pour mieux nous baiser ensuite? et toi t'es la pourquoi hum? pour venter les mérites de valas ?

Tyrion....voilà ce qu'il a fait après avoir perdu Ayato, couper ses sentiments pour ne pas subir la peine. Peut être qu'il avait de réelle sentiment lui aussi et n'avait pas besoin d'un lien débile pour le ressentir. 

Derek: réfléchis Gabriel, tu aurais poser la question et quoi? quel réponse tu aurais reçu? ne t'en fais pas il va très bien, il est dans mon lit après une soirée torride. moi aussi j'aurais couper mes sentiments plutôt que ressentir la frustration que mon mec se fait baiser par un autre.

Je retournais à l'intérieur ouvrant un coffre derrière un tableau, j'y sortais la dague. Avant de repartir pour la citée de l'ombre j'ai eu le temps de récupéré dague dans les décombres. J'aurais peut être pas d'autre choix que de m'en servir.

Derek: tu nous avais supplié de te percer le coeur, peut être que je vais pouvoir exaucer ta volonté.

Je la coinçais dans ma ceinture passant ma chemise par dessus pour la cacher, reiji était la entrain de me regarder.

Derek: ne me regarde pas comme ça Reiji, c'est pas une arme pour le tuer du moins...pas définitivement et je l'utiliserais quand dernier recours, si on a pas le choix. Ne dit rien à ton père j'ai pas envie qu'il me fasse un roman de deux cents pages, " c'est pas de sa faute Derek, laisse lui une chance..il a eu le coeur brisée et ect...ouais mais pour l'instant c'est le coeur des autres qu'il brise surement, ayant déjà moi même coupé mes sentiments, je sais exactement de quoi on est capable dans ses cas la.

Je m'arrêtais à côté de lui le regardant du coin de l'oeil.

Derek: occupe toi plutôt de ton ami, Shin se jette dans la gueule du grand méchant loup et pour le reste je m'en occupe.

Je le laissais pour l'instant, il me reste plus qu'à trouver Tyrion et l'arrêter. On est rester quelque mois sans avoir trop d'emmerde, il fallait bien qu'un jour sa nous retombe dessus. 

Shin tentait sa chance de son côté, regardant autour de lui cherchant la maison de l'adresse sur le papier. 

Shin: j'aime vraiment pas traîner dans cette ville, tous le monde me regarde de travers avec des envies de m'ouvrir la gorge.

Il s'arrêtait voyant valas au loin et surtout accompagner d'une femme le touchant les muscles du bras. Shin froissait le papier déjà prêt à faire demi-tour prêt à rentrer.

Shin: je me doutais que c'était stupide.

Et pourtant valas en avait vraiment rien à faire de cette femme et la repoussait repérant Shin, lui fronçait les sourcils regardant la femme à terre et puis valas qui s'approchait.

Shin: oui...c'était juste pour échapper à mon père et les autres, ne t'imagine rien d'autres.

il ouvrait grand les yeux attraper par le main et emmener, shin était obliger de marché vite pour réussir à le suivre.

Shin: Je me suis éclipsé quand Abnar est arrivé, alors j'ai pas vraiment demander leurs avis.

il frottait sa main une fois lâcher, valas a une sacré poigne.

Shin: tu nous enferme?

il se méfie ce qu'il était tout à fait normal, Shin regardait la maison tout de même avec des craintes et se demande si c'était une bonne idée d'être venu. Sa peur allait vite s'envoler par de l'émerveillement, deux petits renard arrivaient content de retrouver valas.

Shin: ils sont à toi?

Voilà le pêcher mignon de Shin, suffit d'avoir des animaux mignon pour l'attendrir et lui donner le sourire. Il ricanait lorsque l'un d'eux arrivait sur son épaule pour lécher sa joue.

Shin: comment on peut faire de mal à ses pauvres bêtes.

l'autre passait d'une épaule à l'autre de valas hésitant à se lancer à son tour, mais voyant qu'il n'avait rien à crainte de Shin il volait à son tour dans sa directions se posant dans ses cheveux.

"Niiii!"

Shin: se sont des mini kitsunes élémentaires, très rare et méfiant de l'homme. 

Il prenait celui qui était sur sa tête tous en s'asseyant sur le canapé et caressait son ventre.

"Nii.."

Shin: ses créatures ne donnent pas leurs confiance si facilement, pourtant ils ont confiance en toi et te voient comme un protecteur, peut être que je devrais prendre exemple sur eux.

il relevait la tête pour regarder vers valas.

Shin: mais je ne donnerais pas de deuxième chance, alors si tu me tant un piège ou autres et tente de m'amadouer avec ses petites boules de poils toute mignonne...je me vengerais.

il détournait le regard sur le coup.

Shin: du moins je demanderais à zankou de me venger, parce que moi je fais pas le poids.

il relevait les yeux quelque secondes pour vite les rabaisser.

Shin: pourquoi tu souris comme ça? sa me met mal à l'aise. Je devrais partir avant que mon père envoie tous ses hunters à ma recherche, mais le petit kitsune c'est endormis...je suis bloqué.

c'était surtout une excuse pour rester un peu plus longtemps.

Shin: pourquoi avoir commencé à travers pour Raynor? sachant très bien quel genre de projet il avait derrière la tête. 

Il tentait au moins essayer de comprendre qui était Valas, pourquoi il était devenu comme ça. 

Shin: on peut pas devenir bon du jour au l'en demain comme ça, si on l'était pas un peu au départ.

il baissait la tête regardant le petit kitsune rougissant quand valas s'installait à côté de lui.

Shin: et surtout est ce que tu es attiré par moi parce que je t'ai sauver la vie? ou juste parce que j'ai l'air d'un gamin? 

Il se décida quand même pas se lever posant doucement l'animal sur le canapé.

Shin: tous compte fais je devrais rentrer.

Il regardait vers le mur tous présent.

Shin: baisse le mur...

zankou apparu dans la pièce attrapant directement Valas par la gorge.

Zankou: sa tombe bien je suis d'humeur à gogner.

Presque agressé par les deux petit kitsuné, Zankou le lançait un mauvais regard pour vite les faires fuir. shin courrait rapidement attrapant le bras de zankou l'empêchant de lui faire du mal.

Shin: il n'a rien fait lâche le!

Zankou: il t'enferme ici et il n'a rien fait? ta oublié ce qu'il ta fait demi-homme?

Shin: je suis venu volontairement alors lâche le!

Zankou plissait les yeux hésitant mais fini par le lâcher.

Zankou: ma mère m'a dit que t'était en danger, elle s'inquiète pour toi.

Shin: je vais très bien, tu peux la rassurer. Prend plutôt soin d'elle avec le bébé qu'elle attend il lui faut une protection permanence.

Zankou: quel bébé!?

Shin: oh t'es pas encore au courant? désolé.

Zankou: Teijo! je vais lui tordre le cou! et on me dit rien à moi!

il se téléporta directement, shin soupirait puisque sa petite manœuvre avait marcher.

Shin: heureusement il démarre toujours au car de tour, sa les retiendra un petit moment. il....ta pas fait trop de mal? 

il s'agenouillait souriant vers les petit kitsune.

Shin: vous pouvez sortir de votre cachette, il est partit.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: op op op du nouveau encore!   Jeu 11 Juin - 21:42

Alors que Abnar était arrivé, défendant Valas de toutes nos critiques, il repartit aussi rapidement qu'il était venu, on doit laisser une seconde chance à Valas parce qu'il aide à reconstruire la ville ? Franchement, moi j'ai du mal à voir de se coté là. Il était avec Raynor, il a tenté à plusieurs reprise de nous tuer et suivait toute les idées de Raynor. Ce type est dangereux c'est ce que je pensais, Derek également et tous les autres aussi je pense.

Je tournais le regard ne voyant plus Shin, lui par contre, il semble etre partis retrouver Valas, il est trop gentil et il risque de lui laisser une seconde chance malgré tout ce qu'il lui a fait. J'ai bien remarqué que le regard de Valas avait changé, il ne voulait pas lui faire du mal mais c'est peut etre de la comédie, afin de nous tendre un piège ou quoi.. Avec tout ce qu'ils nous aient arrivé, j'ai du mal à faire confiance aux étrangers.

Moi je tournais le regard vers Derek, c'est vrai que j'aurais espéré avoir des nouvelles de Ayato mais il est vrai que Abnar a surement  profité qu'il n'ait plus le liens pour tenter quelque chose avec lui. Va savoir ce qu'il a pu leurs passer par la tete, Ayato ne ressent peut etre plus rien pour tyrion et a retrouvé a nouveau ses sentiments pour abnar à présent. Tyrion lui semble ne pas arriver à vivre sans lui, il a coupé ses sentiments et tuent des gens pour passer sa frustation, sa me fait penser à Derek tient..

Gabriel : il faut aider Tyrion.

Pour moi se n'était pas de sa faute, il avait juste besoin d'aide, j'aimerais tant que Ayato soit libre de revenir et qu'il s'occupe lui meme de Tyrion, je suis sur que le liens ne change rien à nos sentiments, la preuve entre Derek et moi. Bien qu'au début on était un peu perdu, on a finis par retrouver de réel sentiment l'un envers l'autre.

Gabriel : peut etre que se n'est pas le cas, peut etre que Ayato pense toujours à Tyrion.

Ou peut etre que tu as raison, qu'il a oublié tyrion et est dans les bras de Abnar.. Je soupirais tout en détournant le regard.

Gabriel : je vais me changer, car oui je t'accompagne pour aidé Tyrion, je peux aidé, n'oublie pas que je peux moi aussi lui donner des ordres comme Ayato.

Je montais dans ma chambre afin de me changer, pendant que Derek lui allait chercher la dague qui pouvait faire mourir Tyrion mais pas le tuer, il sufisait de retirer cette arme de son coeur pour qu'il revienne à lui.

Reiji avait suivit Derek et regardait cette dague qu'il tenait.

Reiji : Alors tu vas le tuer ?

Il l'écoutait bien jusqu'au bout alors qu'il lui précisait que sa n'allait pas vraiment le tuer. Il réfléchissait et finissait par hausser les bras.

Reiji : Fait comme tu le sens, je préfère que se soit lui qui se retrouve avec un pieu dans le coeur que l'un de vous deux.. Alors s'il vient à tenter de te faire du mal à toi ou à Gabriel, alors fait le. Je ne lui dirais rien, mais seulement en dernier recours hum ?

Il le regardait bien marcher vers lui, il tournait son regard pour le regarder.

Reiji : je veux venir avec vous.

Il détournait le regard vu qu'il préférait qu'il aide Shin.

Reiji : Je ne pense pas qu'il soit en dangers, et puis, je ne peux pas fait grand chose pour l'aider, il est beaucoup plus agé que moi et plus puissant, il peut parfaitement se défendre s'il le veut.

Il soupirait malgré tout.

Reiji : ok, alors occupe toi de Tyrion et moi de Shin c'est ça ?

Il le regardait s'en aller, lui partait à son tour. Moi je retrouvais Derek étant bien décidé à l'accompagner, on marchait donc, j'ignorais son plan, avec la dague qu'il avait sur lui.. Je marchais à ses cotés.

Gabriel : tu sais où il se trouve ? Tu sembles sur de toi, alors je suppose que tu as une idée d'où il est.

Akio : il le sait pas, il fait genre.

Je n'avais meme pas vu  qu'il nous suivait.

Gabriel : hum je m'en doutais un peu.

Akio  : moi par contre je sais où il est.

il fit un sourire en coin.

Gabriel : ah oui et comment tu peux le savoir ?

Akio : parce que je vous rappelle que vous avez des potes hunters.. Au lieu de partir sans savoir où il est, allez vous renseigner. Tyrion fait partie de leurs listes à arreter, il a commis beaucoup de crime et des pas joli à voir, teijo pensait à l'emprisonné pour l'arreter, comme on ne peut pas le tuer au risques de perdres des millions de vampire et certain innocent dans le lot donc bon..

Gabriel : je vois, et il est où ?

Akio : Heureusement pour nous, il n'a pas changé son téléphone et surtout sa carte, c'est grace à son qu'on sait où il est, allez suivez moi.

Il marchait donc devant, on le suivait. On arrivait dans une maisons plutot spatieuse, Akio s'arretait devant celle ci.

Akio : on y est, c'est chez lui.

Gabriel : il avait de l'argent pour lui payer un maison pareil ?

Akio : Non, il a juste tué la propriétaire et s'est invité chez lui.

Gabriel : je vois.

On entrait donc à l'intérieur, on pouvait voir au salon, Tyrion installé dans le divan avec plein de fille pratiquement nue, et recouverte de sang, toute hypnotisée, elles avaient des morsures partout sur leurs corps.

L'une d'entre elle était assise sur Tyrion entrain de l'embrasser tout en couchant avec lui, Tyrion attrapait sa tete pour la mordre sauvegement, mai sil s'arretait ouvrant les yeux dans notre direction, ses yeux bien rouge.

Je n'en revenais pas de cette scène, je tournais le regard vers Derek.

Gabriel : tu faisais ça aussi ?

Akio : au moins il s'amuse on dirait.

Il poussait la fille de lui, remettait son pantalon qu'il avait juste légèrement abaissé, il restait assis nous regardant.

Tyrion : qu'est ce que vous foutez ici ?

Gabriel : on est venu pour t'aider.

Il ricanait sur le coup.

Tyrion : j'ai pas besoin d'aide, je vais très bien comme vous pouvez le voir, alors dégagez.

Il se levait attrapant son verre de whisky buvant ce qu'il restait, il attrapait ensuite sa cigarette, il tapait sur la fesse de la fille, meme la elle a une morsure.

Tyrion :  J'ai des invités alors serre leurs à boire, et un verre de sang pour Derek.

Elle obéissait, servant de verre de whisky pour Akio, lui le prenait sans ronchonner, moi se n'est pas ma boisson préféré.

Gabriel : non merci.

Elle le gardait donc, et pour Derek, elle lui tendait son poignet.

Gabriel : Derek ne va pas boire son sang.

Tyrion : c'est un vampire, c'est dans sa nature de boire du sang.

Gabriel : oui sa le je sais merci.

Vu qu'il profite parfois pour me mordre, je sais parfaitement, mais je n'ai pas envie de le voir boire le sang de cette pauvre fille ou d'autres personnes c'est tout.

Akio tournait un regard vers les femmes qui étaient assise dans le fauteuil, il ne se genait pas pour les mater. Tyrion lui s'apporchait de nous, il penchait la tete vers moi pour bien me regarder c'est quoi son délire de me regarder comme ça.

Tyrion : Vous etes ici pour m'arreter c'est ça ? C'est qui qui vous a envoyé, les hunters ? Et bien dite leurs que je les emmerdes et bien profond.

Gabriel : Oui tu es recerchés par les hunters, mais c'est Abnar qui nous a parlé de toi.

Il fronçait aussi tot les sourcils.

Tyrion : Abnar hein?

Il serrait bien son verre au poing de le faire exploser.

Tyrion : Qu'il aille se faire foutre !

rien que d'entendre son nom sa semble l'atteindre, c'est bien, c'est qu'il ressent un petit quelque chose.

Gabriel : tu ne veux pas savoir si Ayato va bien ?

Je tentais de parler de lui pour réveiller ses sentiments, il m'attrapait aussi tot la gorge me serrant fortement, moi j'en suffoquais, ce qui ne plaisait pas à Derek bien entendu.

Tyrion : ne prononce pas se nom, d'ailleurs je veux que tu dégages de ma vue tu lui ressembles de trop !

Akio : oh calme toi, sinon tu vas avoir Derek sur le dos.

Il me lachait et tournait le regard vers Derek.

Tyrion : Et tu penses me faire quoi ? Je suis beaucoup plus puissant que toi je te rappelle. Mais si tu penses y arriver, alors vas y.

Gabriel : il ne fera rien, on est pas ici pour te faire quoi que se soit.

Tyrion : ah oué ? Et si je fais ça.

Il m'attrapais enfonçant ses crocs dans ma gorge, il se retirait regardant vers Derek.

Tyrion : Tu vas tenter de me tuer ?!

Je gémissais, il me tenait bien à lui replantant ses crocs dans ma nuque.

Gabriel : Aaah.. Derek..

Akio : Et merde, semblerait qu'il ait envie de te provoquer Derek.



Pendant ce temps, Shin était donc partis jusqu'au rendez vous que lui avait laissé Valas, celui ci ne pensait pas qu'il viendrait mais il était bien content que se soit le cas.. Et bien entendu, il avait été suivit par Zankou mais il se retrouvait face au mur créer par Valas bien qu'il ne tenait pas très longtemps vu la force qu'il avait.

A l'intérieur, Valas était donc avec Shin présentant ses mini kitsune qui s'était attaché à lui alors qu'il les avaient sauvés, ils ne le quittent plus à présent et alors que normalement ils restent très méfiant de l'homme, ils faisaient rapidement confiance à Shin et sautaient sur lui.

Valas : Ah bon ? Des kitsune hum, bah je savais pas. Lui c'est Nii et l'autre Mii, oué j'ai eu la flemme de chercher des noms.

Il souriait vu que Shin semblait être attaché aux deux petites créatures, Valas n'avait pas vraiment fait exprès mais au moins Shin restait ici. Il le regardait s'asseoir dans le divan mettant Nii sur ses jambes, Mii lui était entre de mordillait une mèche de ses cheveux. Il écoutait Shin lorsqu'il lui parlait.

Valas : Peut être oui, j'ai pas mal de chose à rattraper alors sa serait plus facile si tu me laisse une seconde chance.

Il s'approchait de lui.

Valas : Mais vu ce que je t'ai fais à toi et à tes amis, je comprendrais qu'il te faudra du temps.

Il se taisait à nouveau pour l'écouter.

Valas : Je n'ai pas l'intention de te tendre un piège, sinon je ne t'aurais pas inviter chez moi.

Il fit un sourire en coin l'entendant.

Valas : Ah oui tu te vengerais ? Et de quel façon dit moi ?

Il avait surtout des idées perverses en tête à cette instant. Mais bien entendu, il parlait aussi tôt qu'il appellerait Zankou pour se venger.

Valas : Je vois, alors il ne veut mieux pas que je te déçois, je n'ai pas envie de me retrouver dans le même état que la dernière fois.

Il gardait son sourire tout en regardant bien vers Shin.

Valas : Oui connaissant Teijo, il doit déjà envoyer toute sa troupe pour te retrouver, heureusement que Nii soit là pour que tu restes auprès de moi dans ce cas.

Il plissait ensuite légèrement les yeux alors qu'il posait cette question, il savait que de toute façon, tot ou tard Shin poserait des tas de question sur lui. Il finissait par s'asseoir à côté de lui, passant son bras sur le haut du divan et le regardait bien.

Valas : En effet, autre fois j'étais quelqu'un de bien, je vivais une vie normal avec ma famille jusqu'à ce qu'ils se sont tous fait massacré, bien que j'étais content de tous les voir mort. Raynor ma retrouvé et il m'a prit sous son aile.

Il continuait de le regarder, ayant bien envie de le croquer déjà maintenant.

Valas : Tu en seras un peu plus sur moi si tu viens me revoir très souvent.

Il se taisait lorsqu'il posait cette autre question.

Valas : Je suis intéressé par toi pour diverse raison, tu me plaît, physiquement et mentalement, donc oui le fait que tu ressemble à un gamin m'attire, et le fait que tu m'as sauvé m'a changé mon point de vue te concernant.

Il passait sa main sur sa cuisse mais la retirait voyant qu'il se levait posant Ni sur le fauteuil, Valas se levait à son tour.

Valas : Tu pars déjà ?

Shin voulait s'en aller, le Mur était toujours là, il s'approchait de lui.

Valas : Je n'ai pas envie de te laisser t'en aller.

Il voulait s'approcher d'avantage de lui, mais Zankou apparaissait attrapant Valas par la gorge. Mii et Nii tentait de protéger Valas en s'attaquant à Zankou, mais il suffisait un mauvais regard de sa part pour les faire fuir, ils se cachaient tous les deux.

Valas regardait bien vers Zankou. Shin le défendait, demandait qu'il le lâche, et disait que Valas ne lui avait rien fait de mal. Il finissait par le lâcher, Valas passait sa main sous sa gorge et laissait Shin s'en occuper.

Il ne fallait pas longtemps pour Zankou, pour retourner chez lui lorsqu'il apprenait que sa mère était enceinte. Bien entendu, Shin l'avait fait exprès, sachant qu'il ne devait pas encore être au courant, au moins sa marchait.

Valas : Non, ça va grâce à toi. Encore une fois, merci.

Il reprenait le sourire, et le regardait parler aux petits kitsune, disant qu'ils n'avaient plus rien à craindre, aussi tot ils sortaient tout les deux.

Valas s'approchait de Shin, l'attrapant, il passait sa main sur son visage, caressant ses lèvres.

Valas : Je crois que je suis complètement fou de toi.

Il le regardait bien, et finissait par l'embrasser. C'est à ce moment là que Reiji arrivait, il regardait la scène vraiment surpris.

Reiji : Shin..

Valas se retirait de lui sur le coup pour regarder vers Reiji.

Valas : Le fils de Derek et Gabriel c'est ça ?

Reiji : Oui, Shin tout le monde s'inquiète pour toi. On devrait rentrer.

Valas : Il est assez grand je pense pour prendre ses propres décisions, laisser le donc respirer merde.

Il détournait le regard.

Reiji : Oui c'est vrai, alors fait ce que tu veux, je vois que tu sembles t'amuser ici.

Il partait sur le coup, Valas regardait vers Shin.

Valas : Il est trop proche de toi, je ne veux plus que tu le vois.

Il était bien plus possessif que je ne le suis avec Derek sa c'est sur. Teijo retrouvait Reiji, il s'approchait de lui.

Teijo : Tu l'as retrouvé.

Reiji : Oui.

Teijo : Alors pourquoi il n'est pas avec toi ?

Reiji : Parce que.

Mais Shin semblait finir par le rejoindre, Reiji tournait le regard vers lui.

Reiji : Ah et bien le voilà, vous voyez il n'a rien, pas besoin de s'inquiéter autant.

Teijo : Shin où tu étais ?

Reiji ne disait rien, si il ne voulait pas parler de l'histoire entre Valas et lui, il ne dirait rien, pour lui se n'était pas à lui de raconter ce qu'il avait vu, étant son ami c'est comme ça qu'il semblait devoir agir.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: op op op du nouveau encore!   Sam 13 Juin - 0:36

Ayato ne se doutait pas une seconde de ce qu'il pouvait se passer sur terre, d'après la version de Abnar, Tyrion s'en était tout doucement remis mais c'était surtout un mensonge pour que Ayato reste concentré sur ses activités et son nouveau rôle d'archange. Il se trouve à la bibliothèque pour accroire ses connaissances comme il le fait à chaque absence de Abnar pour ne pas se tourner les pouces. 

Il tournait le regard dans une direction entendant deux archanges discuté entre eux, ennuyé Ayato se levait pour leurs demander d'être plus discret et comme ça qu'ils entendu parler de Tyrion. Il ne pouvait s'empêcher d'écouter et surtout surpris des cachotteries de Abnar.

" Abnar est toujours trop clément, j'aurais déjà envoyer une troupe d'archange depuis le premier jour où Tyrion a pris une vie, combien de mort il attend avant de ce décidé à agir? Ayato n'est plus la pour contrôlé ce tueur, le pieux pour le tuer se trouve cacher quelque par ici, si je pouvais moi je..."

Ayato faisais tomber ses bouquins pour vite partir, cela attirer l'attention des deux archanges.

" la poisse! je savais pas qu'il était la"

" faut prévenir Abnar"

Ayato courrait jusqu'au portail reliant les deux mondes, même si il avait qu'on ne pouvait l'emprunté sans véritable autorisation de Abnar lui même. Ayato l'empruntait se jetant dans le vide avant de déployer ses ailes.
Les deux autres archanges arrivaient auprès de Abnar fraîchement revenu de son entrevue avec nous, il était surement occuper à chercher après Ayato l'ayant manqué de peu.

" Maître Abnar!"

Ils avaient déjà tous deux une tête embarrasser aucun des deux n'osait se lancer au début.

" on a commis une bêtise"

L'autre tapait son épaule à son ami pour qu'il continue.

" nous parlions de Tyrion et ses problèmes à la bibliothèque, mais on ignorait...que Ayato était présent."

ils baissaient en même tête soumis à leurs supérieur.

" il est partit comme une furie"

" il a surement du passer le portail "

C'était bien le cas en route tentant de retrouver Tyrion au plus vite, moi j'étais déjà en rouge suivis de Gabriel même si j'aurais préféré qu'il reste à la maison.

Derek: je suis sûr de moi par contre je t'avais demandéde rester à la maison non? alors pourquoi tu me suit?

Je retroussais le nez entendant la voix de akio derrière moi, je me tournais le fusillant du regard.

Derek: Akio...encore un qui peut pas s'empêcher de me coller au basket.

je m'approchais de lui plissait les yeux.

Derek: et avec quel clairvoyance tu peux deviner où il se trouve? aller éclair moi de ton génie.

Je levais les yeux l'écoutant.

Derek: quel pote hunter? tu parle de cette ermite et l'autre binoclard qui squatte chez moi? ah oui et cette suicidaire du moment...désolé, mais se sont pas "mes" pote. Aller arrête de frimer avec ta technologie et montre nous le chemin monsieur GPS Akio.

je tendais la main pour lui laisser l'honneur de nous y conduire, sur les lieux la première chose qui frappait c'est la beauté de la baraque bien que mon château est bien plus luxueux. 

Derek: moi j'aurais au moins prit une avec des clôtures pour empêcher des intrus de rentrer, la preuve que je suis plus malin que lui.

On entrait ne prenant évidemment pas la peine de frapper, le spéctacle était...assez interessant et j'ai surtout eu une vision de mon pc quelque part. Gabriel m'en fit directement la remarque, je le regardais du coin de l'oeil.

Derek: ta vraiment envie que je réponde à cette question?

J'entrais tranquillement regardant le fille de la tête au pied.

Derek: c'est évidant non? on est venu pour te mater, te voir profité de pauvre fille innocente et les vider de leurs sang tout frais.

Je lui en faisais un bête sourire, jusqu'à que Gabriel donne sa propre version.

Derek: et peut être oui pour "t'aider" aussi. 

J'haussais les épaules regardant à nouveau vers ses filles.

Derek: oui tu va bien c'est évidant, comme un vampire sans plus aucune humanité! 

je souris voyant la fille me tendant son poignet, je sortais les mains des poches déjà prêt à me servir volontiers, mais entendant Gabriel op à nouveau dans les poches.

Derek: non merci, j'ai pas si soif tout compte fait.

et voilà, je laissais échapper une jolie demoiselle en petite culotte. Au fond Gabriel adore me tirer sur la laisse et me fais encore regretter la petite morsure de ce matin.

Derek: oups, une pique...il est un peut rancunier pour ce matin, n'y prête pas attention.

j'aime pas trop sa façon de regarder gabriel, on dirait qu'il a bien envie de le bouffer tout cru. Sa fait longtemps qu'il n'a plus eu de nouvelle de Ayato et donc il pourrait peut être le remplacer par Gabriel...je restais bien sur mes gardes.

Derek: les hunters m'envoyer? sérieusement tu t'entend la? 

oui bon c'est Abnar qui m'envoie d'une certaine manière et encore..non, je suis venu de mon propre chef.

Derek: on s'en branle de Abnar! moi aussi j'imaginerais bien que ce verre c'est ça tête, on a surtout envie d'éviter que tu continue de foutre la merde. Donc tu va arrêter de tuer, d'utiliser ses pauvres nana comme pantin et être un gentil vampire. Alors qu'est ce que tu en dis? 

il ne semble pas d'accord avec mon arrangement et s'en prend même à Gabriel, j'avais déjà ma main prêt de ma ceinture prêt à sortir la dague.


Derek: commence par te calmer Tyrion, celui là c'est le miens alors lâche le immédiatement.

Il me provoque cette enflure! j'ai voulu me la jouer cool avec lui parce que c'est un vieux machin, mais la j'ai juste envie de lui percer le coeur et le jeter dans un puits! Il mord Gabriel à deux reprise la je voyait vraiment rouge et réfléchissati plus.

Derek: il bien il a réussit le grand-père!

Je fonçais dessus l'éloignant en premier lieu de Gabriel, je dois trouver le bon moment pour sortir la dague. Si je la sort trop tôt, il va la voir et en profité pour me l'arracher des mains, trop tard et perd une bonne occasion, j'en aurais jamais une deuxième. Je vais devoir utiliser la ruse contre lui, pour l'instant je me contentais de ruer les coups même si il s'amusait avoir moi à les esquivés.

Derek: Ayato arrête le!

Je faisais mine de regarder derrière lui pour faire croire à Tyrion, qu'il se trouvait jsute derrière. Il tombe dans le panneau me laissant une chance, je sortais la dague le dirigeant vers son coeur mais à peine la pointe lui perçait la peau. 

Derek: qu'est ce que...

Une main m'agrippait le moyen, j'ouvrais grand les yeux reconnaissant se visage.

Derek: c'est pas possible....je t'ai tuer.

Cole: oui et je vais t'en remercier pour ça.

Il m'arrachait la dague des mains me l'enfonçant dans le coeur, sur le coup c'est moi qui me suis retrouver déstabilisé. Mon corps mourrait avec le pouvoir de la dague sans vraiment être entièrement mort. 

Cole: c'était la fameuse dague? mince moi qui voulait surtout lui faire très mal. 

Il regardait vers Tyrion haussant les épaules m'enjambant pour pas me marcher dessus.

Cole: sérieusement? si j'aurais pas été la Derek t'aurais déjà enroulé dans le tapis, tombé dans un panneau aussi grossier. C'est bien le genre de Derek, faire des ruses les plus sadique tel un rat.

Il utilisait sa rapidité étant un vampire également pour empêcher Gabriel de me retirer la dague.

Cole: pas touche minette.

Il ricanait l'examinant de la tête au pied.

Cole: alors c'est lui le sosie de ton bien aimé perdu, franchement je suis déçu. Ton Ayato semblait plus coriace que ça, lui sais laisser mordre facilement comme une bonne femme. Aller je me présente car je suppose que derek n'a pas parler de moi ou surement très peur, il n'aime pas parler de son passer et même à ses nouvelles copines. Je m'appelle Cole, l'un des anciens chouchou de Derek avant qu'il finisse par me transformer et arracher le coeur de la poitrine. 

Il me regardait tous en remuant la dague dans mon coeur.

Cole: vous allez me dire, mais comment je suis la? et bien je me pose la même question. J'ignore comment, mais on s'en fou je suis vivant et l'envie de me venger de mon ancien maître. J'ai trouvé Tyrion en pensant que c'était lui prêt à lui arraché le coeur, mais j'ai vu remarquer que le siens était déjà brisé en tout petit morceau. 

il ricanait le regardant surtout qu'il faisait une mauvaise tête.

Cole: arrête de me lancer ce regard, c'est la vérité tu faisais pitié à voir. C'est grâce à moi que tu t'éclate aujourd'hui, tu espérais encore qu'il te revienne les bras ouvert et des fleurs à la main. Bien on fait quoi de lui hum? on pourrait forcer le gothique à violé son cadavre. 

Je suis ravis de pas entendre ses sales blagues, il n'a vraiment pas changer celui la! toujours des idées farfelues en tête. Il sortait une clope crachant la fumé au visage de Gabriel.

Cole: ou bien j'ai une meilleurs idée, Tyrion tu pourrais baiser sa petite copine après tout, tu l'as toi même dit qu'il ressemblait à ton cher et tendre Ayato. J'ai hâte de mater ça, rien de mieux qu'un bon porno en direct.

Il attrapait déjà Gabriel par les cheveux defaisant sa ceinture.

Cole: si tu veux je peux l'échauffer pour toi.

Une force expulsait Cole loin de Gabriel et des cercles de lumière l'entourait comme un serpent autour de sa proie.

Cole: qui est l'ordure qui a fait ça?

Ayato: une fois de plus, tu fais des bêtises une fois que j'ai le dos tourné Tyrion.

Il s'approchait en premier lieux de Gabriel soignant sa plaie à la nuque.

Ayato: si tu aurais pas sécher mes cours, tu aurais pu te défendre aujourd'hui. occupe toi de Derek maintenant et prépare toi à sa mauvaise humeur.

Il relevait les yeux vers Tyrion les sourcils froncé.


Ayato: tu as préféré choisir la facilité, pourquoi j'ai cru une seule seconde que tu aurais pu choisir un autre chemin?

il marchait vers les filles pour les soigner à leurs tour et modifier leurs mémoires.

Ayato: tu es en colère contre moi et c'est normal, mais j'ai pas fais exprès de mourir ce jour la. Je voulais vivre et surtout te surveiller, t'es pire qu'un gosse. mais...j'ai pas réussit à le téléporter, un homme m'avais coupé mes pouvoirs pour m'en empêcher. Non ce n'est pas Abnar, je vois déjà tes sourcils se froncer pensant à lui. Il m'a juste dit qu'il en avait assez que je passe sans cesse entre ses filets. 

Cole: sérieusement Tyrion, c'est lui ton mec? il est aussi ennuyeux que l'autre, n'écoute pas son roman à l'eau de rose.

Ayato: silence.

Il lui brisait la nuque d'un simple rotation de la main.

Ayato: quoi qu'il en soit, tu va revenir à la raison Tyrion ou je serais obligé moi même de m'occuper de toi. Je n'ai pas le temps à perdre, j'ai pas le droit d'être ici alors prend ta décision.


****

Peut être bien que valas a atteins ses limites, une fois de plus Shin lui avait donné un sérieux coup de main. Il fini par attraper shin contre lui qui était déjà rouge comme tomate d'être aussi prêt de lui, surtout avec la technique de séduction de valas. Il comprenait ses intentions, son regard se tournait vers la porte ayant une envie de s’éclipser. Il n'a pas l'habitude de recevoir des compliments et encore moins d'être dragué de cette façon et ne sais donc pas comment réagir dans ses cas la.

Shin: c'est peut être un peu rapide pour dire ce genre de chose...tu ne me connais pas tant que ça.

Valas semblait en avoir rien a faire et décidé à conquérir Shin, pour commencer il l'embrassait le visage de shin restait rouge mais ne tentait pas malgré tous de le repousser. Peut être bien valas aurait craquer jusque bout si Reiji arriverait pas au même moment, Shin ouvrait grand les yeux, son coeur faisait presque un vol planer sous le stress.

Shin: Reiji...

il remettait ses vêtements convenablement et ses cheveux.

Shin: oui...oui ta raison, je vais rentrer.

Voyant la tête que faisais Reiji, il était loin d'être ravis d'avoir surprit cette scène.

shin: non attend reiji! 

il tendait la main voulant pas qu'il parte comme ça.

Shin: mince il est fâché.

Il regardait vers Valas qui allait déjà jusqu'à l'interdire de revoir Reiji.

shin: mais pourquoi dire ça? reiji est un très bonne ami, il faut que je le rattrape. 

il passait la porte pour vite revenir.

shin: euh au revoir.

Il repartait rapidement à la poursuite de Reiji espérant avoir une explication avec lui sur ce qu'il a vu, par contre Shin ne s'attendait pas à ce qu'il soit avec son père.

Shin: Reiji attend il faut qu'on discute de....papa?

Il s'arrêtait net regardant derrière lui pour être certain que Valas ne l'a pas suivit.

Shin: j'étais...

il regardait vers Reiji quelque instant puis baissait les yeux.

Shin: partit juste faire un tour c'est tout, il n'avait pas besoin de s'inquiété autant pour moi...je rentre tous de suite ne t'en fais pas.

Il n'a pas eu le courage de dire la vérité à son père, shin regardait vers reiji avant de ce diriger vers le chateau. reiji restait muet tous le long du trajet et Shin qui savait pas comment aborder le sujet. De toute façon avec son père dans les parages c'était risqué d'avoir la moindre discuté à moins d'être entendu. C'est une fois sur place que Shin suivait Reiji jusqu'à sa chambre prenant le courage à deux.

Shin: tu es en colère reiji? et ne dit pas le contraire cela se voit, tu fais la même tête que derek quand il est de mauvais poil.

il s'appuyait contre le mur continuant d'examiner Reiji.

shin: je m'excuse si je t'ai inquiété, mais j'ignorais aussi que valas viendrait s'incrusté dans ma chambre. j'ai pas vraiment eu le temps de t'en parler, tu sais que je t'ai jamais rien cacher même sur ce qu'il m'a fait.

il était assez mal en repensant à ses instants.

Shin: je sais pas pourquoi j'ai été chez lui, peut être que j'avais besoin de vérifier si il disait vrai. J'ai pas l'impression d'avoir le même homme qu'à cette époque et puis...j'ai eu envie de lui laisser une seconde chance. Est ce que j'ai eu tord? tu me répète sans cesse que je suis trop gentil, que je devais me révolté un peu mais j'y arrive pas...je suis comme ça c'est tout.

il attrapait ensuite la poignet de la porte.

Shin: je vais arrêter de t'ennuyer avec ses histoires, il est tard et je suis fatigué bonne nuit.

Il refermait la porte derrière lui retournant à sa chambre.

"miaou"

Shin: désolé de t'avoir inquiété Jelly, je vais bien.

Il se laissait tomber sur le lit passant son bras sur son visage réfléchissant à cette journée et surtout si il allait retourner chez valas après ça. A force de trop réfléchir il fini par s'endormir dans cette position, comme souvent ses rêves étaient hantait par des scènes de violence qu'il avait du endurer, mais pas cette fois rien ne sera pareil. Valas ne le terrorisait plus et tout était plus intense et agréable en gros...il nous fait un rêve érotique.
Shin se réveillait brusquement les cheveux collé à son visage, il passait ses mains sur lui ayant vraiment l'impression que ses toucher était réelle.

Il regardait autour de lui, c'était encore sombre dans la pièce le jour n'était pas encore levé. 

Shin: shin, tu fais vraiment n'importe quoi!

il attrapait son coussin pour recouvrir son visage mais se levait rapidement pour sortir par la fenêtre, shin n'arrivait pas à croire se qu'il faisait retourner en douce en pleine nuit chez valas et tous ça parce qu'il avait rêvé de lui. Il était face à sa maison tournant en rond hésitant entrer ou rentrer. Il tentait de voir si c'était ouvert et oui Valas ne c'était pas donner la peine de fermer à clé et du coup il entrait en douce. 

Nii!

Shin: chut! ne le réveiller pas, mais qu'est ce que je fais la.

c'est à peine si les petits kitsune ne montrait pas le chemin jusqu'à l'étage.

Nii! nii!

Shin avait une bonne fois sa salive avant de se mettre à les suivre, il regardait autour de lui en même une fois arriver dans la chambre il restait figé.

Nii! niiii!

il marchait sur valas qui tenter de le réveiller et tirait sur son oreille.

Niiiiiii!

Shin: non! non! chut!

le voyant remuer, il se tournait brusquement prêt à fuir comme un voleur mais trébuchait en se cognant le pied. Du coup à plat ventre sur le sol, il relevait lentement la tête regardant derrière lui.

Shin: je....je suis somnambule! il m'arrive de vadrouillé sans savoir et...je sais pas comment je suis arrivé la!

il se redressait pour s'asseoir tournant le regard.

Shin: bon d'accord c'est pas vrai, je suis pas somnambule...juste que...

il devenait tous rouge gêner de le dire.

Shin: j'ai fais un rêve different cette nuit sur toi et...sa ma perturbé voilà, j'étais juste venu te dire d'arrêter de t'incrusté dans mes rêves! voilà c'est tout bonne nuit.

Il utilisait sa rapidité pour sortir de la maison s'appuyant contre la porte.

Shin: c'est la chose la plus idiote que j'ai jamais dit, mon coeur bat à du mille à l'heure.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: op op op du nouveau encore!   Sam 13 Juin - 20:46

La haut, Abnar était remonté il préférait ne pas lui parler de Tyrion et de son comportement depuis qu'il n'était plus auprès de lui, car il désirait tout simplement le garder à ses cotés le plus longtemps possible. Sans que celui ci ne puisse penser à Tyrion,  il lui avait donc mentis sur lui disant qu'il avait passé à autre chose et qu'il était heureux, il devait donc lui aussi penser à lui et non à Tyrion, cela avait fonctionné enfin du moins.. Jusqu'à maintenant.

Lui qui s'occupait durant l'absence de Abnar, allait apprendre une nouvelle qui allait le chamboulé, il surprenait deux archanges entrain de discuter de Tyrion, et de ce qu'il faisait, du mal à de pauvre personne ayant coupé ses sentiments. Aussi tot, Ayato qui se faisait entendre par les deux autres partait, il se rendait rapidement jusqu'au portail et l'empruntait pour se rendre dans notre monde et retrouver ainsi Tyrion.

Abnar lui cherchait après, ne se doutant pas qu'il connaissait la vérité, mais il allait bien vite le savoir. Les deux archanges arrivaient, assez mal, Abnar s'arretait leurs faisant face.

Abnar : Qu'est-ce qu'il vous arrive  ?

Ils avaient assez du mal à lui dire la vérité mais finissait par le faire, Abnar en plissait légèrement les sourcils de l'entendre dire, il tournait le regard vers l'endroit où se trouvait le portail.

Abnar : Effectivement, quelqu'un a traversé le portail, sa doit etre lui.

Il passait ses doigts sur son front, ayant préféré qu'il ne soit pas au courant concenrant Tyrion.

Abnar : Bien.. je vais m'occuper de ça.

Il reprenait bien vite son sérieux.

Abnar : Et vous, faite votre travail.

Il déployait ses ailes et se rendait rapidement jusqu'au portail, Ayato l'ayant déjà traversé, avec déployé ses ailes pour retrouver Tyrion.

Pendant ce temps, d'ailleurs, Tyrion me tenait toujours, ses crocs enfoncé dans ma nuques, ses yeux brillaient de plus belle regardant en direction de Derek désirant voir comment il allait réagir. Au fond il était jaloux que notre liens étant coupé, on était toujours ensemble et pas lui et Ayato.

Derek fonçait sur Tyrion, l'éloignait en premier temps de moi, je posais ma main sur ma blessure, je saignais abondemment et j'avais quelque fertige.. Je me posais donc contre le mur pour me tenir tout en regardant vers Derek et Tyrion qui se battait.

Je restais inquiet, car Tyrion est bien plus puissant que l'est Derek. Celui ci évitait les coups de Derek et lui renvoyait  la pareil, du moin, jusqu'à ce que Derek parle de Ayato, ses sourcils se fronçait et regardait derrière lui, bien entendu se n'était qu'une ruse pour piégé Tyrion, il revenait vers Derek alors qu'il s'apprétait à enfoncer la dague dans son coeur mais Cole arrivait à ce moment là, le stoppant, il retournait la dague l'enfonçait dans celui de Derek.

Tyrion : Tu en as mis du temps, qu'est-ce que tu foutais ?!

Gabriel : Derek !

Ce type, Derek semblait le connaitre.. Il a dit qu'il pensait l'avoir tué ? C'est qui ? Sur le moment je n'y réfléchissais pas plus que ça, et voulait foncer vers Derek pour lui retirer ses dagues mais Cole apparaissait devant moi, me stoppant dans mon élan.

Tyrion : Il avait prit la dague avec lui, il voulait me remettre en état de cadavre et c'est ça vouloir m'aider la bonne blague.

J'ignorais que Derek avait la dague sur lui.. Moi je levais les yeux vers Cole, j'étais encore tout mal avec ma blessure et tout le sang que j'avais perdu.

Tyrion : Ayato est plus coriace que lui, mais c'est juste parce que son sosie ne veut pas de cette puissante, il veut une "vie normale" qu'il n'aura jamais. Lamentable.

Je regardais du coin de l'oeil vers Tyrion pour revenir à nouveau vers Cole.

Gabriel : qui es tu ?

Il se présentait, c'était donc lui l'ancien chouchou de Derek, celui qu'il avait transformé en vampire et qu'il est devenu incontrolable, pourtant il lui avait arraché le coeur, comment il peut etre encore de se monde ?

Tyrion : tu m'avais pas raconté que t'étais avec Derek et que c'est lui qui t'a transformé ! Je vois, alors tu m'avais confondu avec lui.

Il fit un sourire en coin.

Tyrion : Alors quoi, tu as envie de te venger ? Il est juste en face de toi, alors vas y arrache lui son coeur comme il l'a fait avec toi.

Gabriel : non..

Il plissait les yeux lorsqu'il parlait de lui, et de son coeur brisé en morceaux.

Tyrion : T'arrete de dire des conneries ?!

Mais bon, il n'avait pas tord, il levait les yeux sur le coup.

Tyrion : oué j'étais minable à voir c'est vrai, et je te remercie de m'avoir réveillé, c'est vrai que maintenant je m'éclate.

Il penchait la tete vers Derek le regardant dans cet état. Cherchant quoi faire de lui, Akio fronçait les sourcils de l'idée que lui lançait Cole.

Akio : Désolé mais la nécrophilie c'est pas mon truc, je suis peut etre un démoniste mais faut pas abusé.

Gabriel : akio, dit moi que tu as un plan.

Il pointait du doigt vers son collier.

Akio : je te rappelle que Derek a eu la bonne idée de remettre mon collier, alors, tu vois, je peux pas vraiment faire grand chose.

Je me pinçais la lèvre sur le coup, c'est vrai, il a peur que son père revienne et refasse comme la dernière fois.

Cole m'attrapait donnait cette idée à Tyrion, me violer, Tyrion souriait bien tout en me dévorant presque  du regard, s'imaginant que c'était Ayato sans doute, il voulait passer sa mauvaise humeur sur moi.

Tyrion : oué chauffe le donc, je m'occuperais de lui.

Gabriel : non arrete Tyrion fait pas ça !

Cole me tenait toujours par les cheveux, commençant déjà à retirer ma ceinture, moi j'étais en mode panique, tentait de me débattre, mais il était plus fort que moi.. Si je n'aurais pas fermé les yeux et aurais suivit les entrainement de Ayato, je serais plus apte à me protéger et protéger ceux que j'aime comme Derek..

une lumière étrange repoussait Cole, je tournais aussi tot le regard et n'en revenait pas de voir Ayato, sa fait tellement longtemps mais je souriais bien content. Tyrion était encore plus surpris, il regardait bien vers Ayato et on pouvait voir à la tête qu'il faisait, qu'il ne s'attendait pas du tout à le voir ici.

Tyrion : Ayato.

Il relevait un sourcils sur le coup, je suis sur que c'est la seul personne qui peut arriver à lui redonner son humanité.

Gabriel : La prochaine fois, je serais un meilleur élève c'est promis.

Je lui souriais, bien content qu'il soit là, je fonçais ensuite vers Derek, genoux à terre pour etre à côté de lui, et lui retirait cette dague. Tyrion lui restait figé face à Ayato, il ne bougeait pas de sa place le regardant bien.

Il fronçait malgré tout les sourcils de l'entendre dire ça.

Tyrion : Oh mais excuse moi si TOI tu as réussis à trouver facilement ton chemin jusque dans le lit de Abnar ! Je suis sur qu'il doit être tout content, il a enfin eu ce qu'il désirait depuis toutes ses années !

Il avait ses poings serrés, il le suivait du regard alors qu'il partait soigné ses pauvres filles.

Tyrion : Tu m'as abandonné, tu as sauvé tout le monde à part toi, faut toujours que t'en fasse trop Ayato !

Il se taisait le laissant parler. Il était surprit d'apprendre ça, un homme lui a coupé ses pouvoirs se jour là ? Ce qui l'a empêcher de se téléporter..

Tyrion : C'est Abnar c'est sûr ! Il avait prévu tout ça !

MAis Ayato disait le contraire, se n'était pas lui. Il levait les yeux vers Cole qui ne pouvait pas s'empêcher de l'ouvrir, Ayato lui disait de garder le silence, il lui brisait la nuque pour éviter qu'il ne dise quoi que se soit d'autre pour retourner le cerveau de Tyrion, celui ci regardait bien dans sa direction et l'écoutait, moi j'attendais auprès de Derek qu'il revienne à lui, tout en écoutant leur conversation.

Tyrion : Tu veux t'occuper de moi c'est ça ?

Il s'approchait de lui, pour bien lui faire face.

Tyrion : Alors ma décision est prise, occupe toi de moi vas-y, fait donc.

Il gardait bien un air sérieux gardant son regard dans les siens.

Tyrion : Vite dépêche toi, tu n'as pas de temps à perdre, il ne faudrait pas faire attendre Abnar. Alors vas y tue moi, parce que je continuerais de tuer encore et encore sans tes ordres et donc toi, je suis un monstre tu te rappelles ?

Abnar apparaissait à cette instant.

Abnar : Ayato, on aurait du discuter de tout ça avant que tu ne vienne à sa rencontre. Je suis désolé de t'avoir mentis à son sujet mais c'était pour ton bien.

Tyrion tournait le regard vers Abnar, il avait bien un air de meurtrier à cette instant, ayant envie de s'en prendre à lui.

Tyrion : Tient, ton nouveau "copain" est là, je suppose que tu n'as pas perdu de temps avec lui.

Abnar : Tyrion calme toi.

Il utilisait sa rapidité pour attraper un pieu et fonçait vers Abnar désirant le tuer, mais Abnar tendait la main vers lui pour l'expulser loin de lui, il en tombait plus loin, mais se relevait déjà.

Tyrion : J'en ais vraiment assez..

Je pense que son humanité est revenue, il lançait le bout de bois rapidement en direction de Abnar, mais celui ci se désintégrait avant de l'atteindre.

Abnar : Ne m'oblige pas à te tuer.

J'arrivais derrière lui, lui injectant une double dose de veine de vénus, il en tournait le regard vers moi, il semble à bout le pauvre. Il tombait à terre inconscient, je regardais vers Ayato et Abnar.

Gabriel : On va l'enfermer, il ne fera plus de mal à qui que se soit. Tu lui as fait revenir son humanité, on aura plus facile à l'aider à présent.

Abnar : Faite le nécessaire pour qu'il change, où je donnerais le moyen de l'éliminer aux Hunters.

Il regardait ensuite vers Ayato.

Abnar : Nous devons partir à présent Ayato.

Je regardais dans sa direction.

Gabriel : Il ne peut pas rester.. ? Sa fait longtemps qu'on ne l'a plus vu, et Tyrion a également besoin de lui.

Abnar : Non il ne peut rester.

Gabriel : Pourquoi vous le tenez enfermer ?

Abnar : Gabriel, tu connais les lois la haut, je t'en ais déjà parler, c'est compliqué.

Gabriel : Je crois surtout que vous profitez de ses loin pour le tenir loin de Tyrion. Ayato, est-ce que tu ressens encore quelque chose pour lui, malgré le liens coupé ? Car pour Derek et moi, l'amour est encore plus vrais sans se liens, c'est différent mais c'est encore mieux, et Tyrion ne t'a jamais oublié, il a besoin de toi.

Abnar : Sa suffit Gabriel, Ayato rentrons.

Je regardais bien vers Ayato, Derek lui revenait enfin à lui.


***

Pendant ce temps entre Valas et Shin cela devenait de plus en plus "intime" Valas avait finis par craquer serrant Shin tout contre lui, tentant de l'embrasser et vu que Shin ne semblait pas contre, bien qu'il faisait son petit gêné en le repoussant au début, Valas n'arrivait plus à le lâcher et désirait bien plus jusqu'à ce que Reiji les interrompe et celui ci semblait un peut fâché devant cette scène.. il ne pensait pas du tout voir ça.

Alors qu'il était partis, Shin avait finis par quitter les bras de Valas, assez mal à l'aise de ce que Reiji avait pu voir. Et désirait lui expliquer la situation, mais Teijo était là et Reiji restait muet ne disant pas ce qu'il avait vu.

Une fois qu'ils étaient tous les trois rentré, Shin partait auprès de Reiji afin d'avoir une discussion avec lui de ce qu'il avait pu voir. Il était dans sa chambre, il restait dos à Shin mais finissait par se retourner pour le regarder, il l'écoutait.

Reiji : Non je ne suis pas en colère, qu'est-ce qui te fait croire ça.

Shin le connaissait bien, et c'était évident que Reiji était en colère, il détournait le regard sur le coup.

Reiji : Peut-être bien un peu alors.

Il revenait vers Shin qui s'appuyait contre le mur, et s'excusait auprès de lui.

Reiji : Oui je sais que tu ne me caches rien, et c'est justement pour cette raison, pour tout ce qu'il t'a fait que je ne comprend pas pourquoi je t'ai vu dans ses bras, entrain de l'embrasser tout à l'heure.

Shin lui même ignorait pourquoi il s'était rendu chez lui, il parlait de lui laissé une seconde chance, Reiji ne comprenait pas comment Shin pouvait arriver à lui laisser cette seconde chance après tout ce qu'il avait fait et surtout à lui.

Reiji : Je sais que tu pourras pas changé ce que tu es, et c'est pour ça que je t'adore d'ailleurs, tu vois le positif ou tout le monde voit négatif et je..

Il soupirait.

Reiji : Cette homme ta fait du mal Shin, alors comment tu peux passer au dessus de ça, je ne sais pas comment tu arrives à faire ça, moi en tout cas, je le déteste, et je ne veux pas te voir avec cette homme qui a fait tant de mal autour de lui.. Tu mérites quelqu'un de beaucoup mieux que ça, c'est ce que je pense.

Il aurait préféré qu'il reste encore un peu, mais bon, il le laissait malgré tout partir.

Reiji : Oui bonne nuit.

Il le regardait s'en aller et s'asseyait sur son lit détournant le regard.

Reiji : Pfff..

Il serrait les draps.

Reiji : Je t'aime idiot.

Il se laissait tomber sur le lit, réfléchissant à tout ça. Il se demandait si sa allait bien de notre côté, mais surtout n'arrêtait pas de repenser à l'image entre Valas qui le tenait et Shin qui s'embrassait

Mike : Je sais tout le monde m'aime, je suis tellement irrésistible.

Reiji se redressait sur le coup tout gêné de voir Mike ici.

Reiji : Qu'est-ce que tu fais dans ma chambre ?

Mike : Akira m'a rejeté, il est super rancunier, il est loin d'être facile à gérer. Donc je suis ici, alors comme ça tu m'aimes ? Akira risque d'être jaloux sa tombe bien.

Il fit un sourire, Reiji attrapait son oreiller lui lançant au visage.

Reiji : C'est pas de toi que je parlais.

Il retirait l'oreiller de son visage pour le regarder.

Mike : On voit que tu tiens un peu du caractère de Derek, j'aime ça. Avant, j'étais très amoureux de ton père tu le sais ça ?

Reiji : Oui, jusqu'à ce que tu le trahisse.

Mike : Jusqu'à ce que je fasse le con oui.

Il passait sa main sur son visage soupirant.

Reiji : Désolé, c'est du passé, tu avais coupés tes sentiments, et mon père est également passé par là, il a fait pas mal de chose mal..

Mike : ouèp, mais je l'aimais bien quand il était dans cet état.

Reiji : Ecoute, ce que tu as entendu, tu te doutes pour qui je disais ça, alors, j'aimerais que tu gardes ça pour toi.

Il se posait contre le mur, croisant les bras sur le coup.

Mike : Confié un secret à moi, c'est très risqué tu le sais ça ?

Reiji : Mike.. !

Il le regardait bien sérieusement, Mile levait ses mains.

Mike : Ok, je dirais rien, mais plus tu attends et plus tu risques de le voir s'envoler autre part, n'attend pas trop longtemps c'est un conseil. Si tu tiens de ton père, il aurait déjà foncé lui. Bon, je vais tenter tenter de parler à Akira, je crains déjà le pire.

Il ricanait et s'en allait, Reiji se rallongeait sur le coup.

Reiji : Il a raison.

Il se levait pour aller jusqu'à la chambre de Shin, mais comme il faisait noir il ne voyait rien.

Reiji : Shin.. J'aimerais te parler.

Il marchait jusqu'à son lit.

Reiji : Shin ?

Etant à moitié à vampire il pouvait voir dans le noir, il retirait les draps et plissait les yeux vu qu'il n'était pas là.

Reiji : Tu es partis le retrouver..

Il serrait les draps sur le coup, mécontent. Shin était belle et bien partis retrouver Valas, ayant rêvé de lui et de chose intime avec durant son sommeil. Il avait finit par se rendre jusque là, Mii et Nii l'acceuillait et lui montrait le chemin jusqu'à la chambre, l'un d'entre eux faisait bien exprès de réveillé Valas, à la plus grande détresse de Shin.

Il fut bien vite réveillé, et tournait le regard vers Shin, il se redressait surpris de le voir ici.

Valas : Shin ?

Il prenait Nii pour le poser à côté de lui, et avait un grand sourire aux lèvres sur le coup.

Valas : Somnanbule hein ?

Bon Shin disait que se n'était pas vrai, et lui avouait qu'il avait rêvé de lui au plus grand plaisir de Valas. Il se levait, ayant bien envie de le prendre et de le mettre dans son lit pour s'occuper que soit rêve soit réalité, mais Shin utilisait sa rapidité vampirique pour vite s'enfuir en dehors de la maison.

Valas : Hum toi..

Il se levait utilisant une téléportation pour apparaître en face de lui, il collant son corps contre celui de shin posant ses mains l'une à côté de lui pour éviter qu'il ne s'enfuit, il approchait ensuite ses lèvres des siennes.

Valas : Ton rêve va devenir réalité, tu me fais craquer, tu viens en pleine nuit et m'avouer tout ça, comment je pourrais passez au dessus de ça ? J'ai terriblement envie de toi, la maintenant.

Il l'embrassait avec envie, il passait ses mains pour prendre ses fesses et le tirer bien contre lui, lui faisant sentir son érection.

Valas : Tu le sens ? Je te veux tout entier.. Je vais te dévorer.

Il disait sa d'un ton séducteur dans son oreille. Il le faisait entrer à l'intérieur, fermement la porte, il retirait avec envie ses vêtements, lui ne portait pas grand chose, juste un caleçon étant donné qu'il dormait. Il soulevait, le tenait dans ses bras pour l'emmener jusqu'à son fauteuil où il l'allongeait et se mettait au dessus de lui.

Valas : Tu es tellement sexy comme ça.

Il le regardait bien avant de serrer ses cuisses pour le pénétrer, il regardait bien son visage à cette instant, il ne voulait pas qu'il repense à ce qu'il lui a fait, et y allait plus doucement mais il ne pouvait pas s'empêcher une fois qu'il sentait qu'il était prêt d'y aller plus fort, claquant des reins contre lui de plus en plus fort.

Valas : Ah.. shin..Hum..

Il lâchait quelque gémissement à chaque coups de reins, mais de très léger comparé à Shin. D'ailleurs, lui qui n'avait plus eu de rapport depuis longtemps, finissait rapidement par jouir, Valas en souriait satisfait.

Valas : Tu aimes ça on dirait.. Mais s'est loin d'être terminé. Vient ici toi.

Il le prenait dans ses bras, comme un sac à patate pour l'emmener jusqu'à sa chambre, il le laissait tomber là, sur le ventre, il se mettait au dessus de lui et le pénétrait à nouveau, ne laissant pas Shin de tenter de fuir.

Il passait ses lèvres contre son cou l'embrassant à plusieurs reprise, lui faisant sentir son souffle contre lui. C'était après un bon petit moment, que Valas en avait finis. Il s'allongeait à côté de lui, tout satisfait.

Valas : Maintenant dodo.

Il le prenait contre lui pour qu'il dorme ici, avec lui. Et il y avait bien l'intention de le garder toute la nuit.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: op op op du nouveau encore!   Dim 14 Juin - 22:20

Tyrion exprimait toute sa rancune à sa manière, il avait grandement besoin de lâcher tous ce qu'il ressentait, tout ce qu'il n'a pas pu faire en l'absence de Ayato. Lui baissait les yeux l'écoutant, c'était pas aussi facile exécuter ses menaces.

Ayato: Tu n'es pas un monstre Tyrion, arrête de te faire passer pour ce que tu n'es pas. Tu tente juste de te donner un genre pour camoufflé ta peine c'est tout, je me serais pas déplacé pour une monstre.

Ayato fermait les yeux ressentant la présence de Abnar derrière lui, directement le regard de Tyrion changeait. Il sera plus difficile de  calmer Tyrion avec sa présence ici, Ayato tournait légèrement la tête en colère contre lui malgré tout.

Ayato: tu n'avais pas le droit de me cacher ça Abnar, je vois pas en quoi c'était pour mon bien de laisser des innocents se faire tuer inutilement.

Il se tournait pour le regarder.

Ayato: et encore moins laisser Tyrion se dégrader de la sorte.

Les piques commençaient a propos de Ayato et Abnar, c'étaient évidant j'aurais agis de la même manière. Abnar n'attendait que ça et maintenant il est très régulièrement en conctact avec Ayato.

Ayato: S'il te plait Tyrion allons discuté tranquillement...

Tyrion perd patiente déjà prêt à tuer Abnar avec un simple pieux, c'est surement pas de cette manière qu'il arrivera à bout d'un archange tel que Abnar. Il le démontrait d'ailleurs en réduisant en poussière se pied et jetant Tyrion loin de lui.

Ayato: personne ne tuera personne!

Il fusillait Abnar du regard toujours très en colère contre lui, c'est Gabriel qui intervenait de la meilleurs manière calmant Tyrion avec une grosse dose de veine de vénus, je vais pas demander comment monsieur ai de tel chose dans les poches? peut être pour me calmer si l'envie de le mordre en douce me venait encore.

Soit pour l'instant je suis encore inconscient alors les questions viendront plus tard, Ayato s'approchait de Tyrion s'agenouillant pour caresser ses cheveux écoutant Abnar et Gabriel se chamailler.

Ayato: je...repart pas tout de suite.

Sa y est je reprend connaissance et avec une mauvaise humeur à la clé, la première chose que je fusillait du regard c'est Cole. du coup j'ai raté beaucoup de chose, Tyrion est a terre, Ayato est de retour et oh non...Abnar qui est la.

Derek: que quelqu'un me r'enfonce la dague dans le coeur! il a des têtes que j'ai vraiment pas envie de voir.

Ayato prenait Tyrion dans ses bras comptant pas partir comme ça sans au moins venir en aide à Tyrion.

Ayato: je ne repartirais que lorsque tyrion ira mieux, punis moi si tu le souhaite j'en subirais les conséquence.

Il téléportait tous le monde donc nous y compris jusque chez moi.

Ayato: tu as un endroit où enfermer Tyrion?

Derek: oui mes anciennes cellules, suis moi.

Je faisais signe de la tête pour qu'il me suive, je m'arrêtais à côté de Gabriel pour lui chuchoté à l'oreille.

Derek: tu m'expliquais après du pourquoi tu as une seringue de veine de vénus dans la main. En attendant réveille Ryou et demande lui de garder un oeil sur Cole, j'en suis sûr qu'ils seront ravis de se retrouver.

Pour l'instant je montrais le chemin à Ayato jusqu'au cellule.

Derek: qu'est ce que tu compte en faire hum? le garder ici éternellement.

Ayato: non je pourrais pas rester éternellement, il va devoir apprendre à faire le deuil. Je suis mort et comme tous le monde il sera obligé de passer à autre chose.

Derek: a t'entendre cela semble être facile.

Ayato: Bien sûr que non cela ne sera pas facile, j'ai moi même eu très difficile de faire le deuil de ma propre mort. J'ai vécu si longtemps et pourtant, j'avais l'impression d'avoir encore énormément à faire.

Il enfermait Tyrion dans la cellule l’enchaînant au mur tous en le laissant quand même de l'espace pour lui bouger.

Ayato: je veux au moins l'aider avant de repartir.

Derek: tu l'aime encore hein?

Ayato: oui évidemment, mais je dois laisser cela de côté comme je l'ai fais pendant plusieurs années.

Derek: plusieurs années? sa fait que quelque mois que tu es mort.

Ayato: le temps passe de différente façon la haut, c'est assez complexe. remonte rejoindre les autres, je vais attendre le réveille de Tyrion.

Derek: comme tu veux.

Je revenais au salon plissant les yeux vers Cole réveiller.

Cole: super je commençait à perdre patience, il n'est toujours pas mort ton bulldog?

Ryou: je te retourne le compliment cole.


Cole: je suis revenu juste pour te faire chien maudit clébard.

Ryou: comment tu es revenu? personne ne peut revenir du royaume des morts.

Cole: ben faut croire que si.

Derek: tu dois bien te souvenir de quelque chose entre ta mort et le réveil.

Cole: que dal et franchement je m'en bat les couilles, j'ai eu une deuxième chance et je la saisi.

Derek: je pourrais tout aussi bien t'arracher le coeur à nouveau.

Cole: d'ailleurs merci pour ça, quand tu sais pas gerer un problème on sait comment tu le règle.

Derek: tu étais devenu accro, si tu aurais pu m'ouvrir le vendre pour sucer mes entrailles tu l'aurais fait!

Cole: il avait à peine quelque jours que tu m'avais transformé bordel! et c'était pas tes entrailles que je voulais sucer pour info.

Je levais les yeux reconnaissant bien la, les manières de cole.

Yoko: c'est quoi encore se vacarme? je suis une futur maman qui a besoin de sommeil!

Cole: oh putain elle est canon celle la!

Yoko: je vous demande pardon?

Cole: sa te dit qu'on joue au docteur ma jolie?

Elle attrapait le pot de fleur pour le lancer en direction de Cole, celui l'évitait ricanant ensuite.

Cole: elle m'offre des fleurs, je crois que je lui plait.

Yoko: raahh! je vais me coucher!

Elle partait vite tapant presque du pied tout en partant.

Cole: je te rejoins plus tard ma belle.

Benoit: alors voilà le fameux Cole, j'ai que de vague souvenir de ta bouille.

Cole: par contre je reconnais cette démarche, le petit Benoit. Tu n'avais même pas encore deux poils sur la bite que tu me draguait déjà.

Benoit: et j'adorais t'espionner sous la douche

Derek: oui bon on s'en fou de vos histoires!

Benoit: maintenant on y regard derek, il a des petit air de Mike...enfaite c'est vraiment ton type de mec.

je regardais vers Gabriel quelque seconde.

derek: cooincidence!

Cole: c'est qui se Mike?

Benoit: ton remplaçant enfin jusqu'à l'arriver de Gabriel bien sûr.

Cole: j'ai bien envie de le rencontré se Mike, il est surement plus intéressant que la fillette bleu.

Derek: et bien la fillette bleu est a moi, alors garde tes distances.

Cole: si j'aurais eu envie d'une femme, je la prendrais avec plus de poitrine. Moi quand je veux un homme, je veux un vrai! n'est ce pas Derek?

Derek: laisse tomber, ta perdu ta chance Cole. 

Cole: je suis sûr que celle la te ne grimpe pas...

Derek: ne dit plus un mot de plus! je vais me coucher, viens Gabriel! ryou surveille le.

Ryou: bien.

j'attrapais vite la main de Gabriel pour monter coucher, Cole levais les yeux vers ryou grimaçant.

Cole: toujours aussi souriant toi et si j'ai envie de me branler, tu va rester continuant à me surveiller?

Ryou ne répondait rien continuant de rester sérieux, Cole s'allongeait sur le canapé ne pouvant que roupiller pour le moment.


****

Shin tentait de se remettre de cette peur panique, il fermait les yeux prenant une grande respiration. r'ouvrant les yeux Valas était en face de lui, la panique revenu ses yeux s'ouvrait grand et ses cheveux se redressait en l'air, le cris de surprise en suivit. Il regardait immédiatement à gauche et à droite cherchant une échappatoire. 

Shin: c'est pas du tout ça! oui c'est étrange de venir en pleine nuit...mais...bon d'accord j'ai pas de véritable explication. Il n'aura rien la maintenant, parce que je suis fatigué et puis on est en pleine rue, il fait froid et...

Il ne trouvait rien du tour de cohérent pour pouvoir se défiler, de toute façon Valas comptait pas passer au dessus de ça. Peut être c'est ce que cherchait Shin sans réellement l'avouer, Valas commençait par l'embrasser montrant toute son envie qu'il avait retenu jusque la et surtout faire ses envies plus bas. Shin ouvrait grand les yeux sentant son érection contre lui, il tentait de le repoussait appuyant sur son torse autant avoir l'impression de repousser une montagne des deux mains.

Shin: me dévorer? non...non, il est tard et on risque de s’apercevoir de mon absence.

Sa entrait par une oreille et ressortait aussi tôt par l'autre, Valas le faisait entrer tout en retirant ses vêtements que Shin tentait de r'attraper au vol mais en vain. Bien vite il était allonger sur le canapé le visage à la rouge et paniqué. 

Shin: dit pas des truc comme ça!

il détournait la tête fermant fortement les yeux ayant des peur de ressentir la même douleur que la première fois, c'est certain la douleur était la au début, mais valas n'utilisait pas la même brutalité. Bon on voit qu'il attend avec impatience le bon moment pour y aller franchement, il tente de changer mais garde certaine manière. L'expression de Shin changeait peut à peut, il était beaucoup moins crispé et ressentait même beaucoup de satisfaction. Valas y compris qu'il pouvait enfin s'y lancer franchement, c'est comme ça que les gémissements de Shin se fit entendre. 

Nii et Mii espionnaient tranquillement depuis la cage d'escalier tentant de comprendre si ils jouaient ou se bagarrait, shin allait jusqu'à se mordre le bras pour tenter d'étouffer un maximum ses gémissements. C'était difficile même comme ça et au moins de s'arracher un lambeau de chair, Shin était obliger de lâcher prise pour gémir d'avantage pour jouir. C'était rapide surement un peu trop pour valas qui n'avait pas terminé. 

Shin: arrête de dire des truc comme ça tout haut!

Il posait sa main sur les lèvres de valas pour espérer le faire terre, cela le gênait trop de l'entendre dire tous ça. 

shin: qu'est ce que tu fais?

Il poussait un cris valsé la tête en bas comme un vulgaire sac à paptate.

Shin: tu en profite de trop! je peux très bien marcher!

Il tapait à plusieurs reprise ses mains contre son dos, à part se faire mal sa n'a pas vraiment convaincu valas de le poser sauf une fois arriver à destination sur le lit.

Shin: tu es machiavélique valas! tu profite parce que je peux pas te soulever comme ça à moins d'être écraser sous un tas de muscle!

il posait son visage contre l'oreiller tout en serrant les draps pénétré à nouveau, ses gémissements reprenait et les baiser dans le cou était vraiment agréable et l'aidait à se détendre. Shin avait eu le temps de jouir une fois de plus avant que valas en ai entièrement terminé avec lui. 

Shin: * est ce que j'ai fais une erreur en venant ici? j'ai peur que les autres aprennent et pourtant...étrangement j'ai adoré ça*

Il tournait le regard vers valas qui lui était tous joyeux comme un gamin ayant eu son cadeau à Noël. Shin plissait les yeux attraper comme un vulgaire ours en plus contre valas.

Shin: je suis pas ta petite peluche! 

il bougeait de partout tentant de se retirer, mais une fois de plus autant se barre contre une montagne. Il soupirait laissant tomber de toute façon il fait pas le poids, Shin voulait tout d'abord attendre que Valas s'endors de lui même pour s'éclipser mais il fini lui même par s'endormir avant de mettre son plan a excecution. 

C'est le soleil du jour qui réveillait shin, les rideaux ne son pas très épais et facilite s'acces au soleil. Il s'étirait les bras avant de se rendre compte qu'un autre était poser sur lui, son regard se tournait lentement vers valas se rappelant de cette nuit.

Shin: * mince je me suis endormit*

il retirait très lentement son bras avant de sortir du lit, ses vêtements se trouve au salon obligé de descendre sans faire de bruit pour récupéré ses vêtements un à un. 

Shin: il a lancer où mon caleçon?

il levait la tête la goutte au frond le voyant pendu au lustre.

Shin: la poisse...

Niii!

Shin: bonjour Nii...tu peux voler jusque la et récupéré mon caleçon, tu serais un très gentil kitsune. 

Il voulait jusque le reniflant avant de l'attraper.

shin: oui c'est ça, donne le moi maintenant.

Niiiiii!

Il tournait autour voulant jouer.

Shin: j'ai pas le temps le temps de jouer niii, chut tu va le réveiller.

Il bougeait plus arrivant à entendre Valas remuer à l'étage, en mode panique il remettait ses vêtements sans son caleçon et s'en allait rapidement.

Nii?

Le petit renard posait le caleçon de Shin sur le canapé se couchant dessus pour se l’approprier de bon coeur, pendant que Shin arrivait jusqu'à chez lui rentrant par la fenêtre de sa chambre ou il découvrait Reiji allongé sur son lit. Ses yeux s'écarquilla du coup ne s'attendant pas à ça, s'approchant il le regardait toujours endomir.

Shin: Jelly, depuis quand il est la?

Maouw!

Shin: il a passé la nuit la? 

il prenait la couverture pour le recouvrir avant d'entrer dans sa salle de bain privé n'ayant pas eu l'occasion de prendre une douche hier soir. En ressortant Reiji n'était plus allongé sur son lit, il partait vite chercher après mais c'est cole qu'il trouvait en premier allonger sur le canapé et Ryou toujours à le surveiller.

Shin: qui est ce?

Ryou: Un gros problème pour Derek.

Cole: je m'appelle surtout Cole et je suis l'ex et futur partenaire de jeux de Derek.

Ryou: oublie futur, t'es plus qu'un parasite pour lui.

Cole: il a bien un chien comme toi, un beau parasite dans mon genre le dérangera surement pas.

Shin: tu as vu Reiji?

Ryou: non.

il baissait les yeux remontant à l'étage jusque sa chambre en voulant entrer il se rendit compte que la porte était fermer à clé.

Shin: Reiji? c'est moi ouvre, on peut parler?

Akira: et bien ça va pas?

Shin: si...enfin j'espère.

il regardait vers la porte avant de descendre jusque la cuisine.

Akira: aller ouvre ou je défonce la porte.

Il entrait levant les sourcils voyant la tête qu'il faisait.

Akira: tu t'es disputé avec Shin? c'est une grande première, moi je compte plus le nombre de fois que sa m'arrive..je l'ai obligé à dormir sur le tapis. Qu'est ce qui se passe avec Shin? vous vous entendez bien normalement. Bon d'accord je vais pas faire genre, Mike m'a tout dit. Ne confie jamais un secret à cette idiot, je t'en fais pas je ne dirais rien et j'ai menacer Mike de dormir dans une niche si il l'ouvrait de trop.

Il reprenait son sérieux.

Akira: c'est pas en restant enfermer dans ta chambre que les choses vont s'arranger, mais qui je suit pour te donner des conseils hein? je suis à chier dans cette matière et Shin l'est surement tout autant que moi, il risque d'être perdu et pourrais facilement infulançable et toi tu es son ami, à toi du lui montrer qu'il a tord.

Il faisait un signe tout en sortant de la chambre, Shin faisait une mine jusque par terre craignant de perdre l'amitié avec tout ça.

Ayato: et bien Shin, pourquoi cette tête?

Shin: Ayato?

Il reprit sourire marchant dans sa direction l'enlaçant.

Shin: je pensais ne plus te revoir.

Ayato: je vais rester quelque temps pour m'occuper de Tyrion.

Shin: Tyrion? alors vous l'avez retrouvé?

Ayato: oui il est dans une cellule et pas ravis d'y être, je venais voir si nous aviez des poches sang.

Shin: oui mais dans un frigo à la cave.

Ayato: bien merci.

il prenait une bouteille vide au passage et puis chercha une poche de sang avant de retrouver Tyrion toujours attacher dans sa cellule. Il remplis juste un peu la bouteille juste assez pour qu'il ne se momifie pas et l'envoyait dans sa direction.

Ayato: ne me regarde pas comme ça Tyrion, cela m'amuse pas de te garder enfermer. A te voir j'ai fais exprès de mourir et t'abandonner, mais pas du tout j'ai jamais rien demandé de tout ça. Si tu crois que sa été facile pour moi de tous laisser tomber et..avec toutes ses responsabilités. je serais revenu bien plus rapidement si j'avais su pour ton état, mais Abnar m'a mentis me prétendant le contraire..je lui en veux pour ça.

Il hésitait mais fini par entrer dans la cellule pour bien lui faire face.

Ayato: tu va être obligé d'accepté ma mort Tyrion, je peux pas rester sur terre comme bon me semble. 

Il prit sa main tout en le regardant.

Ayato: tuer des gens ne te fera pas sentir mieux et ne me ramènera pas non plus, si tu continue comme ça ils finiront par te tuer. Notre fils mourra avec toi ainsi que tous les vampires que tu as engendré, ne soit pas égoïste je t'en pris Tyrion.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: op op op du nouveau encore!   Lun 15 Juin - 21:03

Cela fait plusieurs année pour Ayato qu'il se retrouve la haut ? J'ignorais que le temps était différent de la haut, mais c'est vrai que lorsque j'y suis allé avec Reiji, le temps m'avait semblé vraiment long pour que je revinne auprès de Derek et des autres.

Il a donc finit par passer à autre chose lui, malgré qu'il aime toujours Tyrion. Comparé à Tyrion, qui lui passe à autre chose d'une façon bien plus différente.. Ayato n'était pas au courant, car Abnar le lui a caché, il ignorait ce que faisait Tyrion sinon il serait déjà venu bien avant pour empecher qu'il ne continue dans cette voix, en commetant des choses horribles.

Je lui avais donc injecté de la veine de venus dans son organisme et une double douce afin de l'arreter car je doute qu'il l'aurait fait sans ça.. Bien entendu derek va se demander ce que je faisais avec ça sur moi. D'ailleurs il revenait à lui, je tournais le regard vers lui.

Ayato disait clairement à Abnar qu'il ne rentrerait pas avec lui maintenant, qu'il comptait bien en venir en aide à Tyrion avant cela, Abnar en plissait les yeux.

Abnar : bien comme tu veux, je viendrais te rechercher ensuite.

Il semblait mécontent mais gardait malgré tout toujours son sérieux, il se téléportait laissant Ayato là. On va donc enfermer Ayato dans les anciennes cellule de Derek. Se n'est pas plus mal, au moins on va le garder à l'oeil et je suis sur que Ayato arrivera à faire en sorte qu'il ne fait plus des crimes.

On l'emmenait donc jusque là et bien entendu Derek me posait cette question concernant les seringues que j'avais, je la jetais à terre soupirant.

Gabriel : ET toi tu m'expliqueras pourquoi tu as emporté la dague avec toi sans m'en faire part.

Il croit que quoi ? Je garde dans ma poche une seringue de viene de vénus au cas où, où il viendrait me mordre à un endroit que je n'aime pas ? Je les ais pris si jamais on arriverait pas à controler Tyrion, c'est moins barbare pour ma part que d'enfoncer cette dague dans son coeur.

Je sortais mon téléphone pour téléphoner à Ryou et lui prévenir de la situation et également concernant Cole et ce que Derek lui demandait de faire. Je regardais Derek parler à Ayato de loin, celui ci désirait aidé Tyrion et qu'il accepte le fait qu'il soit partis, je doute que ce sera aussi simple que ça.

Une fois qu'on arrivait tous au chateau, j'étais au salon et je regardais Cole se réveiller, Derek a donc eu une relation avec lui, je commence à me dire qu'il a eu tellement de personne avant moi, j'en détournais le regard sur le coup, je ne sais pas pourquoi, mais sa m'agace.

Ils s'expliquaient concenrant sa mort et le fait qu'il était revenu, et Cole ne semblait pas content que Derek lui ait arraché le coeur d'ailleurs, il disait qu'il ne lui avait pas laissé assez de temps. Ce qu'il pouvait dire me déplaisait, mais je faisais semblant que cela ne m'atteignait pas.

Benoit arrivait, il reconnaissait bien Cole, malgré qu'il était jeune à cette époque, Akio lui levait un sourcils à les entendre.

Akio : vous avez finis vous deux ?

Il disait qu'il ressemblait quand meme pas mal à Mike, et c'est vrai, peut etre qu'au fond c'est le genre de Derek, comme je le pensais s'il s'est interessé à moi c'était uniquement à cause qu'il y avait se liens et peut etre que maintenant c'était pour Reiji qu'il est resté avec moi, je détournais le regard, voilà je commence à devenir parano à présent.

Derek me disait que c'était une coincidence, franchement, je n'en suis pas plus sur. Je fusillais malgré tout Cole du regard, il me compare à une femme ? Il a grimpé sur Derek..? Et Mike aussi ? Mon coeur se serrait, moi il n'a jamais voulu, enfin, il ne m'a jamais laissé le choix, bien que j'avais essayé une fois.

Gabriel : Je veux pas en entendre plus.

Je m'en allais, je sais pas pourquoi mais je suis jaloux d'eux, de  tous les ex qu'a pu avoir Derek.. Comparé à moi, je n'ai eu que peu de personnes dans ma vie, car je suis resté longtemps avec Lola et je ne l'ai jamais trompé.

Pendant ce temps là, Shin avait passé la nuit chez Valas, et le pauvre Reiji qui voulait l'attendre au début mais a finis par s'endormir dans son lit.. Valas avait finit par le lacher de la nuit mais il avait malgré tout son bras sur lui.

Shin se réveillait le premier à cause de la lumière qui traverser les tentures, il se rendait compte qu'il avait passé la nuit ici, il en était aussi tot paniqué à l'idée et prenait ses jambes à son cou, tentant de ne pas réveiller Valas.. Il y parvenait et descendait au rez de chaussée où il attrapait tous les vetements pour les renfiler, bien qu'il ne trouvait pas son caleçon, celui si se trouvait au lustre, Valas n'y avait pas été de main forte lorsqu'il a arraché les vetements de Shin les balançant derrière lui n'importe où.

Il demandait l'aide de Nii pour le récupérer, mais lui voulait surtout jouer avec lui. Valas se réveillait, il ouvrait les yeux tapant sa main cherchant après Shin, il ouvrait bien vite les yeux se rendant compte qu'il n'était plus là.

valas : Shin..

Il se levait aussi tot, près à descendre pour voir s'il était en bas, shin paniquaite et partait rapidement sans son caleçon, valas arrivait il baissait les yeux vers nii qui dormait sur le caleçon de Shin.

Valas : Il est partit hein ?

Il partait de l'auter sens.

Valas : il reviendra.

Il fit un sourire en coin bien confiant. Et de toute façon, si il jugeait que Shin prenait trop de temps à revenir, il irait lui meme jusqu'à lui.

Shin revenait, ne rentrant pas par la porte, mais plutot par sa fenetre qui était toujours ouverte et c'est là qu'il vit Reiji qui dormait dans son lit. Il se demandait pourquoi il était ici, et Jelly lui disait qu'il avait passé la nuit là.

Shin lui mettait la couverture sur lui pour ensuite aller jusqu'à sa salle de bain afin de se doucher. Reiji lui ouvrait les yeux, il regardait la couverture qui le couvrait, il se redressait ensuite frottant ses yeux et regardait autour de lui, il s'arretait vers la salle de bain sentant la présence de Shin, il en fronçait les sourcils ayant bien comprit qu'il avait passé la nuit la bas, avec Valas.

Il se levait pour s'en aller jusqu'à sa chambre, et il prenait bien la peine de la fermer à clé pour éviter qu'il ne rentre. Il cherchait après lorsqu'il sortait de la douche, il voyait Cole allongé sur le canapé, et Ryou toujours là à le surveiller, bien entendu il se demandait qui c'était.

Mais il s'intéressait surtout à savoir où était Reiji, il remontait donc jusqu'à sa chambre, espérant le trouver à l'intérieur et c'était bien le cas, mais reiji ayant fermé la porte Shin ne savait pas rentré. Il était assis sur son lit, levant les yeux vers la clinche voyant qu'il tentait d'entrer, il  ne lui répondait meme pas lorsqu'il demandait après.

Il détournait le regard sur le coup, n'ayant aucune envie de le voir maintenant. Akira arrivait à ce moment là, voyant Shin devant sa porte, Shin finissait par descendre, Akira demandait à ce qu'il lui ouvre la porte, reiji se levait ne sentant plus la présence de Shin il lui ouvrait la porte et le regardait.

Reiji : qu'est-ce que tu veux ?

Il l'écoutait tout en détournant le regard.

Reiji : vous avez une drole de relation tout les deux, j'ai du mal à vous suivre.

Il regardait bien vers Akira lorsqu'il lui avouait que Mike lui avait parlé du fait qu'il aimait Shin.

Reiji : il m'a entendu le dire, c'est pas comme ci je voulais me confié à lui, super, maintenant je parie que tout le monde est au courant..

Il était malgré tout rassuré d'entendre Akira dire que Mike ne dirait rien à personne d'autre. Il repartait s'asseoir sur son lit, tout en regardant de temps en tempps vers Akira.

Reiji : C'est pas aussi simple que ça, il ne me voit que comme un ami rien de plus. Et puis, il a eu une relation avec un autre, alors c'est trop tard.

Il baissait le regard sur le coup. Il le laissait s'en aller, il ne savait pas trop ce qu'il devait faire. Dire ce qu'il ressentait pour Shin ? Mais il craignait qu'il le rejète et qu'il perde son amitié par la suite.

Shin rencontrait Ayato, il ne pensait pas le revoir de si tot, cela lui faisait plaisir et il l'enlaçait ensuite. Ayato repartait, afin de retrouver Tyrion, et lui donner juste assez de sang pour qu'il tienne le coup mais sans pour autant en donner de trop. Il fallait l'affaiblir.

Reiji avec finis par prendre son courage à deux mains, de toute façon, il n'allait pas pouvoir éviter shin le restait de ses jours.. Il partait donc jusque là, le regardant, il était tout seul c'était le moment d'aller lui parler. Il s'approchait de lui, Shin semblait inquiet, en désirant pas perdre l'amitié de Reiji. 

Reiji : on devrait.. discuter. 

Il détournait malgré tout le regard ayant du mal. 

Reiji : sa ne me plaît pas que tu vois ce type, c'est une ordure et il te mérite pas, tu mérites beaucoup mieux que lui.. ! 

Il serrait les poings, il disait tout ça, en gardant le regard ailleurs que sur ceux de Shin. 

Reiji : et je sais que c'est chez lui que tu étais, que tu as passé la nuit avec lui.. Que tu as couché avec, et sa me dégoûte. 

Il  tournait cette fois ci le regard vers lui. 

Reiji : Je suis pas en colère contre toi, mais contre moi, si j'aurais réagis plus tôt alors peut etre que.. Tu n'aurais jamais été dans ses bras. 

Il prenait une grande respiration, mais de toute façon je pense que Shin l'avait déjà compris. 

Reiji : Je t'aime. 

Il détournait le regard à nouveau. 

Reiji : Je suis amoureux de toi Shin.. Depuis très longtemps. 

Mike souriait car il avait écouté leurs conversation, il partait ensuite les mains dans les poches, regardant vers Akira. 

Mike : On dirait qu'il s'est lancé, il lui dit à ce qu'il ressentait, tes plutôt doué. 

Il s'approchait de lui. 

Mike : Et toi c'est quand que tu m'avoues ton amour pour moi humm, prévient moi que j'enregistre la scène. 

Il évitait un coup de sa part. 

Mike : tu commences à être prévisible à force. 

Il partait dans le salon et regardait Cole d'un drôle d'air. 

Mike : C'est qui celui là. 

Gabriel : Cole. 

Oui j'étais là, je ne vais pas me cacher et éviter le salon juste parce que ce type est là. 

Mike : cole, se prénom me dit quelque chose. 

Il levait un sourcils. 

Mike : Moué en faîte non. 

Akio : Mais si ! C'est le premier vampire que derek à tenté de transformé et qui est devenu fou. 

Il regardait bien dans sa direction sur le coup, le regardant de haut en bas. 

Mike : Ah oué ? Derek lui avait pas arraché le coeur. 

Akio : Si, mais par un miracle il est encore en vie.

Je me rendais jusqu'à Derek.

Gabriel : Il va pas rester ici ? Je vais devoir vivre sur le même toit avec combien de tes ex encore ?

Je détournais le regard, oui c'était une pique que je lui lançais, non mais c'est vrai.. Mike, cole, même Akio et Benoit se sont retrouvé dans son lit, et qui sait peut être Ryou aussi, va savoir.

Gabriel : C'est bon laisse tomber, je besoin de café.

Je me rendais jusque là pour en faire. Ayato lui était partis voir comment allait Tyrion, il s'était reveillé, et restait assis contre le mur, levant les yeux vers lui le voyant derrière la porte.

Tyrion : alors vous allez m'enfermer comme du vuglaire bétail ?

Il levait les yeux au plafond l'entendant parler.

Tyrion : Oui c'est bon, j'ai compris Ayato, pauvre de toi, tu es tellement de responsabilité à présent, comme ouvrir tes cuisses pour Abnar, sa doit être vraiment "terrible" !

Il attrapait la bouteille, buvant le sang qui y contenait.

Tyrion : Mon état ? Tu parles de moi comme ci j'étais malade, mais c'est pas le cas. Je vais parfaitement bien, et tu crois encore au parole que te dis Abnar ? C'est que tes vraiment bête. Depuis le temps qu'il attend de t'avoir à nouveau, fallait t'y attendre. C'est un con.

Il serrait la bouteille une fois vide et la lançait plus loin.

Tyrion : Ta mort, mais pourtant je te vois en chair et en os, la veine de vénus doit me faire un drôle d'effet on dirait.

Il le regardait entrer à l'intérieur, il plissait aussi tôt les yeux le regardant bien, il se redressait du mieux qu'il pouvait, il baissait les yeux sentant qu'il lui prenait sa main, il relevait ensuite son regard pour le regarder à nouveau.

Tyrion : Ta peur que je meurs ? Ou bien tu as peur pour ceux qui vont dépérir après ma mort ? Sa doit te faire chier que tu ne sais plus me donner d'ordre hein ?

Il approchait son visage du sien.

Tyrion : Sache que tant que tu seras dans les bras de Abnar, je tuerais encore et encore, alors tu vas devoir rester longtemps ici pour guérir mon "état", comme c'est triste, Abnar va te manquer.

Il fit un sourire en coin.

Tyrion : et tu auras tous ses morts sur ta conscience, car c'est de ta faute si je les tues.

Il retirait sa main de lui.

Tyrion : Maintenant dégage, avant que je profite pour t'enfoncer mes crocs dans ta nuque et que je me casse d'ici.

Il en voulait terriblement à Ayato de l'avoir laissé, et il savait que si il passait à autre chose il repartait aussi tôt, il voulait le garder le plus longtemps au fond. C'est pourquoi il ne désirait pas changer, et lui donner la tâche trop facile.

Valas était devant le chateau, les bras croisé, avec Nii et Mii sur chacune de ses épaules.

Valas : Il met trop de temps à revenir c'est pas normal !

Il tournait le regard vers eux.

"Miii, niii".

Valas : Mais non je suis pas accroc à lui, je peux parfaitement me passer de lui ! Je veux savoir ce qu'il fait.

Il tendait la main créant une sphère de pierre qui s'envoyait rapidement jusque là, il se collait au mur et écoutait grâce à celle ci la conversation entre Shin et Reiji. C'est sourcils se fronçait et se téléportait aussi tôt là bas, attrapant Reiji par le visage il le plaquait contre le mur.

Valas : Oublie le morveux, je le laisserais à personne !

Reiji ouvrait un oeil voyant le visage de Valas.

Mii : Miii !!!

Il sautait sur l'épaule de Shin, pour qu'il face quelque chose.

Reiji faisait apparaitre son aura derrière son dos, possédant une partie du sceau comme Derek. Il faisait apparaître deux longues ailes noir qui changeait de forme attrapant Valas, il arrivait ainsi à le retirer de lui, Reiji fronçait les sourcils le regardant, il serrait de plus en plus son aura sur lui, Valas tentait d'utiliser la force pour se libérer.

Il tournait ensuite le regard vers Shin, il finissait par le lâcher mais déployait bien ses ailes, moi j'arrivais en courant entendant se rafut.

Gabriel : Reiji qu'est-ce qui..

Je regardais ensuite vers Valas, à chaque endroit ou l'aura la touché, il était brûlé.

Reiji : Je vais bien c'est bon.

Il faisait entrer son aura en lui et partait, passant à côté de moi et de Derek.



Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: op op op du nouveau encore!   Mar 16 Juin - 22:19

Moi aussi je cherchais Gabriel à côté de moi, je me redressait directement le trouvant pas. Il serait déjà levé à cette heure? volontairement sans que j'ai besoin de le titiller un peu? depuis la venue de Cole il me fait une scène de jalousie et c'est à peine si il ne m'a pas veillé de la nuit pour être certain que je le rejoigne pas. Je me dépêchais à me lever avant que Cole ai de mauvaise idée de rêver certain détail de mon passer à Gabriel, il en serait bien capable pour le faire rager d'avantage. 

Je descendais le rejoignant auprès des autres, Cole souriait déjà me regardant par contre Gabriel sourit moins. 

Cole: j'ai rencontré le fameux Mike, je comprend maintenant pourquoi tu l'as prit pour me remplacer même si il a l'air un peu bête.

Derek: et oui vous avez pas mal de point commun.

Cole: toujours le mot pour rire Derek, bien que tu es pas mal changé. C'est ta femme qui dicte les règles maintenant? j'aime pas comme elle me regarde.

Derek: arrête ta scène de jalousie Cole, sa me fatigue.

Cole: jaloux de lui? avec ses trois muscle et sa coupe de fils à papa? comme je l'ai dit toujours le mot pour rire.

Je m'éloignais un peu de lui pour qu'il me lâche un peu, Gabriel me rejoignait me faisant lui aussi une scène de jalousie.

Derek: il restera juste le temps que je sois certain qu'il ne soit pas une menace, il était avec Tyrion alors autant ne pas jouer avec le feu.

Et sa y est c'est partit, je m'y attendais à ces piques la.

derek: Gabriel...

Je levais les yeux au plafond avant de le rejoindre, Cole grimaçait ne comprenant pas mon comportement avec Gabriel. Je me collais à son dos espérant l'apaiser un peu avec des câlins et des bisous sur la nuque.

derek: ta aucune raison de faire une crise de jalousie, c'est la passé toute ses histoires! je suis avec toi aujourd'hui. Aller arrête de faire cette tête, il restera juste le temps que Ayato s'occupe de Tyrion et puis il partira de nos vie ok?

Cole s'installait sur une chaise posant tranquillement ses pied sur la tabe.

Cole: qu'est ce que j'aimerais vomir, depuis quand Derek est devenu un petit chiot à sa mémère?

Akira: occupe toi de tes affaires et retire tes pied de la table avant que je te les amputes.

Cole obéissait souriant du caractère de Akira.

Cole: enfin quelqu'un qui ouvre un peu sa gueule et une belle gueule d'ailleurs.

Akira: pas intéresse...Mike je peux savoir ce que tu espionne la?

Il regardait dans sa direction continuant d'écouter la conversation de Shin et Reiji, qui avait prit courage a aller voir pour s'expliquer. Shin était tout mal à l'aise ayant peur d'être rejeter définitivement par son ami. 

Shin: oui...je pense qu'il faudrait.

Il chipotait à ses vêtements quand Reiji se décidait enfin à se lancer, cela étonnait pas Shin qu'il pense mal de Valas. 

Shin: je sais qu'il a fait des choses mauvaise Reiji, mais toute personne peut changer et avoir droit à une seconde chance non? et je vois pas qui je miterais mieux..tu sais bien que personne aimerait avoir un homme d'un mètre cinquante-cinq avec une gueule d'ados de quinze ans comme petit copain.

Cole écoutait également et pouffait de rire tout seul sur sa chaise, Akira levait les yeux dans sa direction comprenant qu'il espionnait lui aussi, moi je suis trop occuper à calmer mon cher et tendre et c'est loin d'être facile.

Entendre dire que Reiji était dégoutté de savoir ce qu'il c'était passer entre Valas et lui, faisait monter les larmes aux yeux de Shin. C'était difficile d'entendre ses mots venir d'un amis précieux comme Reiji.

Shin: pourquoi sa serait contre toi que tu es en colère, tu as de très bonne raison de m'en vouloir...j'aurais du...je.

L'émotion l'empêchait de parler, de s'expliquer bien qu'il a rien a redire sur ce qu'il sait passer. Il sais rendu chez valas avec déjà une idée derrière la tête et une envie. shin relevait les yeux écoutant la suite ouvrant grand les yeux.

Shin: agir plutôt? qu'est ce que tu veux dire?

Il faisait genre de ne pas avoir compris pour être certain de la suite, l'entendre de vive voix et l'idée l'effrayait. Son coeur s'emballait d'entendre ses simples mots et pourtant qui a beaucoup d'ampleur. cette fois impossible de retenir ses larmes, lui qui ne c'était pas douté une seule seconde de l'affection que pouvait ressentir Reiji envers lui.

Shin: et depuis longtemps? pourquoi...pourquoi ne m'avoir rien dit?

Il se levait sur le coup étant à son tour en colère.

Shin: tu savais le ressentiment que je ressentais, d'être rejeté et juger par tout le monde. Je me confiait à toi et depuis tous ce temps...tu m'aimais et tu m'as rien dit.

Il ne pourrait pas continuer cette conversation avec la venu de Valas.

Shin: Valas qu'est ce que tu...

Sa cible était Reiji l'attrapant par le visage pour le plaquer contre le mur, Shin accourait immédiatement tirant sur son bras.

Shin: arrête Valas! lâche le je t'en prie! 

Miii sautait sur l'épaule de Shin désirant qu'il cesse cette barrage contrairement à Nii restant sur Valas gonflant son poil grognant à vue. Reij n'avait d'autre choix que d'utiliser son pouvoir pour se libéré de l'emprise de Valas, en l'utilisant contre lui il toucha aussi malgré lui le petit Nii qui tombait à terre.

Shin: arrêtez!

Nous on tournait le regard en direction de la pièce d'à côté.

Cole: alors soit il font l'amour contre un meuble ou soit un intrus tente de tuer se pauvre garçon.

On partais vite voir, Reiji avait réussit à immobilisé Valas grâce à son aura mais le brûlait par la même occasion. Qu'est ce que valas vient foutre ici? il cherche à mourir ou quoi? avec tous le monde qui se trouve ici il est loin d'avoir l'avantage et de plus il est prit dans l'aura de Reiji, soit il finira brûlé ou écraser.

Je souriais déjà à cette idée sa sera une plaie de moins dans les basket et pourtant les larmes de crocodile de Shin allait tout arrêter.

Shin: ne le tue pas Reiji.

Je retirais mon sourire il obéissait bien sagement avant de changer de pièce, non mais c'est quoi cette histoire? je suivais du regard Reiji jusqu'à qu'il parte, je rêve ou Shin chouchoute Valas la? de ses pauvres petites brûlure! j'ai raté un épisode et j'aime pas ça! j'allais rejoindre mon fils attrapant son épaule pour le retourner.

Derek: c'est quoi cette histoire? tu aurais pu le tuer pourquoi tu l'as pas fais hum? juste parce que Shin te l'a demander? ce type est un malade! t'aurais du le tuer dès que tu en avais l'occasion! maintenant sa sera peut être toi sa prochaine victime! qu'est ce que tu as dans la tête? qu'est ce qui se passe hein?

Cole: mais il a avoué son grand amour pour le petit, mais lui préfère se taper le colosse...quel triste destin.

Derek: c'est vrai? t'es amoureux de Shin?

Cole: c'est qui se gamin hein?

Derek: mon fils occupe toi de tes affaires Cole.

Il s'approchait de moi semblant pas apprécier la nouvelle, il me poussait le regard furieux.

Cole: dit moi que c'est une blague, ta pondu un môme avec ta chochotte? 

Derek: ne parle pas comme ça de lui, à moins d'avoir envie d'avoir à nouveau le coeur arraché.

Cole: se genre de type c'est tous ce que tu déteste, sauf pour jouer avec jusqu'à qu'il grève comme une merde, mais surement pas pour avoir une belle histoire d'amour et avoir un môme avec! ou est le Derek qui n'attend qu'un vrai mec avec du caractère hien?

Derek: j'ai changé vois tu, ce Derek la est mort.

Cole: sa c'est clair, tu as changé...j'ai l'impression de voir le petit gamin peureux au crochet de son papa.

Je faisais une mauvaise tête le regardant, j'ai déjà peur qu'il dévoile tous mes petits secret de mon passé...j'ai besoin que personne ne sache tous ça.

Cole: lorsque tu aura besoin qu'on te réuduque un peut, tu sais qui appeler. Sa nous rappelera le bon vieux temps.

Il me souriait avant de partir tranquillement, j'étais pas à l'aise surtout qu'il a fait exprès de faire une scène devant mon fils.

Derek: va dans ta chambre toi.

Je parlais de mon côté avant d'être questionner, pendant que shin s'approchait de Valas pour regarder ses brûlures.

Shin: pourquoi tu es venu ici? tu sais que c'était dangereux tu l'as dit toi même. 

il se mordait la main pour lui donner de son sang.

Shin: tu peux pas toujours arriver et sauter sur mes amis pour les tuer juste parce qu'on discute, sa fait à peine une heure que je suis rentrer alors me sort pas l’excuse que sa fait longtemps qu'on sais vu.

Il tournait le regard vers Nii toujours au sol.

Shin: et en plus tu as mis Nii en danger.

Il regardait sa brûlure à sa patte mais c'était rien de grave.

Shin: juste un petit bobo.

Nii..

Le sang n'aurait aucun effet sur cette créature et du utiliser les méthodes basique, nettoyer la plaie, la désinfecté et y mettre un bandage. Nii qui voulait rapidement vers Mii pour monter son bandage comme un trophée.

Niii!!

Shin: C'est pas en te servant de la violence que tu arrivera à régler tous les problèmes Valas, n'oublie pas que je t'ai donner une deuxième chance et il en aura pas une troisième alors...ne tue personne et encore moins mes amis.

Il soupirait repensant aux paroles de reiji, mais qu'est ce qu'il peut faire maintenant? Il en peut pas effacer ce qu'il a fait avec valas et au fond, il ne regrette pas. D'un autre côté il voit reiji autrement maintenant qu'il sait la vérité et ne sais pas du tout comment gérer la situation.

Yoko: Teijo, tu n'es quand même pas obligé de m'escorté jusque la cuisine, j'ai eu un peu la tête qui tourne c'est tout, je vais pas non plus accoucher dans la seconde, c'est un peu tôt pour ça.

Shin tournait rapidement la tête voyant son père et Yoko arriver, de toute façon pratiquement toute la maison était au courant de l'histoire, cela n'allait pas tarder à arriver au oreilles de son père.

Yoko: que fais cet homme ici?

Shin baissait les yeux n'ayant pas le choix que de dire la vérité.

Shin: il est venu me voir parce que...on est ensemble.

Yoko: tous compte fais je vais peut être déjà accoucher.

elle prenait place sur le canapé faisant aller sa main prêt de son visage pour se donner un peu d'air frais, Shin tournait le regard vers Valas se doutant qu'il allait se faire réprimander par son père.

Shin: retourne chez toi pour l'instant et cette fois tu m'y attend.

Nii comprenait qu'il devait partir alors il fit apparaître magiquement le caleçon de Shin pour le lui rendre.

Nii, nii!

Shin faisait un air bête cachant vite son caleçon derrière son dos.

Shin: papa, je sais ce que va penser mais...pas mal de chose on changer et c'est difficile à expliquer comme ça. J'ai préféré oublié le passer et donner une seconde chance à valas et semblait que lui m'aime pour ce que je suis...une chose que j'ai du attendre toute ma vie. Peut importe de toute façon c'est fait et je verrais comment les choses tourne.

Yoko: il ne faut pas profité de la première personne qui...est attiré par toi pour foncer tête baisser sans réfléchir.

Shin: si je commet un erreur sa sera à moi de les assumés.

Darcia revenait de sa vadrouille avec une femme dans les bras recouvert de son manteau pour recouvrir son corps dénudé.

Darcia: je crois qu'on a un sérieux problème.

Shin: c'est Kerrigan?

Il s'approchait pour regarder le visage de la femme, les yeux de Shin s'écarquillait.

Darica: non, elle a réussit à m'échapper mais sur le chemin du retour je l'ai trouvé inconsciente et...pas très vétu. 

Shin: maman...

il touchait son visage des deux mains tentant de voir si c'était réelle, Darcia levait les yeux vers Teijo qui devait sans doute être sur le choc contrairement à Yoko qui ne comprenait pas.

Yoko: il a bien dit maman? mais...je croyais qu'elle n'était plus de se monde.

Darcia: c'est le cas, pourtant elle est bien la.

Cole: elle n'est pas le premier cas, j'étais mort moi aussi et nu comme un ver à mon réveil.

darcia venait la poser sur le canapé.

Shin: sa fait combien de temps qu'elle est inconsciente.

Darcia: elle a reprit conscience quelque seconde, assez pour me traiter de monstre et me gifler avant de s'évanouir.

Shin: pourquoi elle a fait ça? 

Darcia: elle a du me confondre avec mon grand-père.

Shin: ah oui je vois...

Shin retardait son retour auprès de valas qui doit surement tourner en rond chez lui et encore moins finir sa discutions avec Reiji, sa préoccupation présente était le réveille de sa mère de retour du monde des vivants.

Ayato avait toujours sa discutions avec Tyrion et c'était pas un mince à faire avec le caractère qu'il pouvait avoir.

Ayato: C'est une autre enveloppe charnelle, celle d'un archange et non du sorcier que tu as connu pratiquement toute ta vie. Le corps de Ayato en tant que sorcier est mort si tu préfère et c'est vrai je ne sais plus te donner d'ordre et de toute façon, tu as toujours détesté ça. 

Il se redressait soupirant.

Ayato: tu utilise Abnar comme excuse pour justifier des actes, je te reconnais bien la. Dans aucun cas ça sera ta faute, mais la mienne, celle de Abnar ou va savoir qui d'autre.

il sortait de la cellule continuant de regarder dans sa direction.

Ayato: je tenterais de continuer à te faire changer d'avis, si cette méthode ne change pas alors je modifieras ta mémoire pour te forcer à m'oublier. J'ai pas envie d'en arriver la Tyrion, nos souvenirs son précieux...

il n'eu le temps de finir son discour qu'il fut attraper par la gorge maintenant contre le mur derrière lui.

Satan: oh silence avec vos balivernes, que des pratiques angelesse à mourir d'ennuie. 

Ayato: satan...comment?

Satan: on s'en fou de savoir comment, ou et pourquoi! Tu es un archange bien imprudent venir dans se monde seul et sans rellement te cacher des mortels et...de moi. Je sais que tu es le petit chouchou de mon frère, sa faiblesse alors j'ai une petite envie de le titiller un peu.

Il enfonçait sa griffe dans sa nuque y répandent un poison.

Satan: toute faible dose, pour que la transformation soit lente...extrêmement lente et savoureuse pour moi. Mon beau et pur frère aura le temps de te voir te dégrader petit à petit, il viendra me supplier ma clémence pour que je rende son bien. 

Il lâchait Ayato qui se tenait au mur passant sa main sur sa nuque ressentant déjà un effet de brûlure.

Satan: j'ai hâte de le voir poser le genoux à terre.

Ayato: il n'en fera rien.

satan: pense tu? petit archange...mon frère est trop sentimental, trop faible alors si il viendra pour te sauver à moins de te regarder lentement devenir un archange noir.

Il levait les yeux comme pour essayer de le voir d'ici.

Satan: et je parie qu'il panique déjà à cette idée, c'est pas Abnar? Je sera pas très loin si tu veux me baiser les sabots.

Il se téléportait le laissant mijoté dans son jus pour l'instant, Ayato s'asseyait contre le mur grimaçant de ce poison qui le rongeais déjà.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: op op op du nouveau encore!   Mer 17 Juin - 21:17

Reiji avait donc eu une conversation avec Shin et cela n'avait pas été un très grand succès d'ailleurs.. Il avait dit des paroles assez blessante concernant la relation qu'il avait pu avoir avec Valas, jusqu'à dire que cela le dégoutait, mais c'était la vérité, le savoir avec lui le dégoutait et c'était surtout par jalousie il avait assez bien le caractère de Derek mais avec un léger mélange du miens.

Valas quil n'arrivait pas à rester éloigné de Shin, étant possessif il s'imaginait déjà plein de chose, jusqu'à en devenir parano et il avait surpris cette conversation ce qui l'avait fait monté sur ses grand cheveux bien sur. Il s'en était prit à Reiji, mais celui ci était plus puissant que lui possédant lui aussi une partie du sceau de Derek et un aura puissant. Mais voyant l'état de Shin, et qu'il le suppliait presque qu'ils arretent de se disputer, Shin avait finis par le lacher,.

Moi je gardais mon regard vers Reiji, qu'est-ce qu'il se passe ici ? Pourquoi Valas a prit le risque de venir ici ? Ne me dit pas qu'il y a quelque chose entre lui et shin ? Bah oui, se n'était pas difficile de le remarquer vu l'état de Shin. Reiji faisait disparaitre son aura à l'intérieur de lui. Derek était là lui aussi, ayant vu la scène, au début il était content de voir Reiji se défendre et presque avoir l'occasion de tuer Valas mais, il ne comprenait pas pourquoi sa n'était pas le cas. Il passait à coté de nous, il semble énnervé et déçut.

Gabriel : reiji ça va ?

Je le suivais du regard, Derek avait du mal à comprendre ce qu'il se passait ici lui aussi. Derek suivait Reiji, l'attrapant par l'épaule pour le retourner, il regardait donc vers lui l'écoutant tout en détournant le regard par la suite.

Reiji : Shin m'a demandé de pas le tuer c'est tout, je n'ai pas envie d'en parler.

C'est vrai qu'il aurait pu très facilement le tuer, et celle ci aurait été une grande occasion.. Au moins, il voyait Valas de la meme façon, après tout ce qu'il nous a fait, reiji non plus ne comprenait pas comment Shin peut le pardonner, surtout qu'il lui avait fait du mal à lui.

Reiji : Je déteste se type comme vous tous, mais c'est comme ça c'est tout.

Il ne voulait pas en dire plus, n'aimant pas vraiment se confier.. Il tournait le regard vers Cole l'entendant parler, il fit une mine suprise qu'il raconte tout ça.

Reiji : Tu nous as écouter ?!

Il soupirait revenant vers son père, moi j'avais compris un peu l'histoire  ayant bien comprit qu'il y avait quelque chose entre Valas et Shin vu comment ils sont collé l'un à l'autre en ce moment.

Reiji : Oui c'est la vérité, mais peu importe de toute façon c'est impossible.

Reiji est amoureux de Shin, je n'avais jamais fait attention.. Je pensais qu'ils étaient juste de très bon ami, au fond, il cache vraiment tout en lui, Shin ne le savait pas lui meme et il a choisit Valas on dirait, voilà pourquoi Reiji est dans cet état.

Cole qui était là se demandait qui était en réalité Reiji par rapport à Derek, et celui ci lui disait qu'il était son fils et donc également le miens, ce qui le mettait hors de lui, il en poussait Derek, Reiji regardait bien vers Cole sur le coup. Reiji plissait les yeux ecoutant toute la conversation.

Heureusement que je n'étais pas là pour suivre la conversation, mais Reiji lui avait tout écouté, il savait maintenant que Cole semblait en savoir beaucoup sur le passé de Derek. Il le regardait ensuite partir, Reiji regardait ensuite vers Derek qui lui demandait d'aller jusqu'à sa chambre, il en passant ses mains dans ses poches.

Reiji : De quoi parlait ce type hein ?

Il préférait ignorer et s'en allait de son coté, il détournait le regard et au lieu d'aller dans sa chambre, il partait retrouver Cole dans le sienne.

Reiji : Tu connais bien mon père on dirait, alors raconte moi c'est quoi cette histoire .

Il restait bien devant la porte et il haussait les épaules ensuite.

Reiji : Je vais rester là jusqu'à ce que tu me racontes tout, je suis aussi tétu que mon père alors  je vais pas changer d'avis. Tu as parlé de le réeduquer, pourquoi ? Il était différent avant ? Comment il était je veux savoir.

Valas lui ralait bien entre ses dents de s'etre fait avoir par un gamin, il passait ses mains étant bien brulée un peu partout, où son aura l'avait touché. Il regardait ensuite vers Shin qui semblait inquiet pour lui.

Valas : je vais bien, se n'est que des peties brulures de rien du tout, je les sens meme pas.

Il plissait les yeux de ce qu'il lui demandait.

valas : Je me demandais ce que tu faisais c'est tout, et puis j'ai entendu la conversation entre reiji et toi !

Il regardait Shin le mordre, il attrapait donc sa main pour se nourrir de son sang, ses brulures disparaissait, il regardait bien sérieusement vers shin.

Valas : Bien sur que si sa fait longtemps ! Et c'était pas une simple discussion, il avouait ses sentiments pour toi !

On dirait presque une dispute de couple. Il tournait la tete vers Nii, faisant toujours une tete de mécontent.

Valas : Ils ne voulaient pas me lacher, car tu leurs manquait c'est pas ma faute.

Lorsque Nii montrait son petit bandage comme un trophée, Mii tentait de lui arracher pour lui voler son trophée et l'avoir rien que pour lui, ils courraient partout tout les deux, mii à la poursuite de Nii.

Valas revenait vers Shin l'écoutant à nouveau, il croisait bien les bras.

Valas : j'avais pas l'intention de le tuer, juste lui montrer que tu es à moi c'est tout ! Je veux pas que tu restes ici, je veux que tu viennes avec moi, va savoir, il pourrait en profiter lorsque je suis loin de toi pour te..

Rien de l'imaginer sa le mettait hors de lui.

Valas : je veux pas te partager !

Il se taisait ensuite voyant Teijo tenir Yoko dans ses bras.

Teijo : Tu es enceinte alors il faut que je prene soin de ma femme et de mon enfant.

Il se taisait, posant Yoko à terre et tounrait le regard vers Shin et surtout Valas.

Teijo : Valas ?

Valas : Teijo.

Il fit un sourire d'entendre Shin dire ça, bien entendu il était tout fière, moins que Teijo qui semblait avoir reçut une gifle en plein visage là.

Teijo  : Tu n'es pas sérieux Shin ?!

Il regardait vers Yoko qui attrapait aussi tot des bouffée de chaleur d'apprendre ça. Valas tournait lui le regard vers Shin qui demandait qu'il rentre chez lui et qui'l attende Shin.

Valas : Ok, mais me fait pas attendre.

Il attrapait son visage pour l'embrasser, le faisait bien devant Teijo pour le narguer. Nii lui rendait le caleçon à Shin et grimpait ensuite sur l'épaule de Valas ainsi que Mii et ils se téléportaient par la suite.

Teijo : Shin.. Cette homme est mauvais.

Il se taisait laissant son fils parler, il l'écoutait bien.

Teijo : Tu sembles sur de toi..

Il s'approchait de lui posant sa main sur son épaules.

Teijo : Je ne fais pas confiance en Valas, mais je te fais confiance toi. Alors si tu penses qu'il a changé, et que vous vous aimez tout les deux, je l'accepte. Je veux que tu sois heureux, et j'espère qu'il ne te fera aucun mal sinon il le payera.

Il retirait sa main de lui ensuite, il savait que depuis un long moment, il n'était pas heureux dans sa vie,malgré qu'il souriait, c'était faux. Il ne trouvait pas sa place dans ce monde, et il semblait l'etre à présent grace à Valas. C'est pourquoi Teijo l'acceptait aussi facilement, désirant le savoir heureux que plutot malheureux.

Teijo tournait ensuite la tete voyant Darcia arriver, avec une personne qu'il n'aurait jamais pensé revoir.. Son ancienne femme, et donc la mère de Shin. Il l'avait en bras, complètement nue et pourtant belle et bien en vie.

Teijo :c'est impossible..

Il s'approchait pour la regarder, Shin semblait tout aussi choqué. C'est vrai que Cole lui aussi était mort et pourtant il est en vie.. Qu'est-ce qu'il se passe la haut et en enfer pour que des morts puisse revneir en vie comme ça ? Car je pense que Cole vient d'en bas et l'ex femme de Teijo d'en haut, c'est vraiment étrange..

Teijo : Allons l'allonger dans le lit, le temps qu'elle se réveille.

Ils se rendait donc jusque là, l'installant dans un lit, celle ci restait toujours inconsciente du moins, pendant quelques instant, elle finissait par ouvrir lentement les yeux, le premier visage qu'elle voyait était Shin, elle en avait les larmes aux yeux.

Sora : Shin.. C'est bien toi ?

Elle plongeait dans ses bras.

Sora : Je me demandais où vous étiez.. Ne me faîte plus une peur pareil !

Elle avait toujours les larmes aux yeux étant quelqu'un de sensible, mais elle finissait par se dégager de lui, lui souriant. Elle regardait ensuite vers Teijo.

Sora : Pourquoi tu fais une tête pareil ?

Teijo : C'est quoi la dernière chose dont tu te souviens ?

Elle baissait les yeux réfléchissant.

Sora : Et bien..

Elle posait sa main contre sa poitrine sur le coup.

Sora : Vous deux, pleurant de me voir partir, j'allais mourir mais.. Je suis toujours là, vous avez réussit à me sauvée ?

Teijo : Non, nous n'avons pas réussit..

Elle baissait les yeux.

Sora : Alors je suis morte.. Et vivante ?

Teijo : On ignore comment, mais par un miracle tu es revenue à la vie. Tu ne te souviens vraiment de rien ?

Elle disait non de la tête.

Teijo : Tout ce qui importe c'est que tu sois à nouveau auprès de nous.

Il tournait le regard vers Yoko, attrapant sa main.

Teijo : Il y a beaucoup de chose qui se sont produite durant.. Ton absence.

Elle levait les yeux ver Yoko.

Teijo : Voici, ma femme Yoko.

Elle semblait toute mal, elle regardait bien vers Yoko ayant envie de pleurer.

Sora : ta femme.. Je me sens pas bien, j'aimerais me reposer..

Il s'approchait d'elle.

Teijo : Sora, sa fait des siècles que tu es.. Morte, j'ignorais que tu reviendrais et..

Elle levait le visage lui souriant.

Sora : C'est bon Teijo, je suis heureuse pour toi, lorsque j'étais sur le point de mourir, c'est ce que je désirais, que vous soyez tout les deux heureux, même sans moi et que vous reconstruisez une vie. C'est ce que vous avez fait, et sa me va, j'aurais étée déçue du contraire..

Il se retirait d'elle assez mal à l'aise.

Sora : J'aimerais me reposée maintenant.

Teijo : Si tu as besoin de quoi que se soit, on est là.

Il la regardait une dernière fois et partait ensuite avec Yoko. Sora attrapait la main de Shin.

Sora : Reste près de moi.. s'il te plaît.

Elle levait les yeux pour le regarder.

Sora : Je ne veux pas être seul.

Elle le faisait asseoir près d'elle.

Sora : Alors raconte moi tout, tout ce que j'ai manqué. Tu as trouvée l'amour de ta vie ? Je suis tellement désolée de vous avoir abandonnée.. J'aurais tellement aimée restée à vos côtés, mais je vais me rattraper c'est promis, tu es tellement magnifique, tu es devenu un vrai homme.

Elle passait sa main sur le visage de son fils, fière de lui. Pendant ce temps là, Ayato était toujours en conversation avec Tyrion, il fronçait bien les sourcils écoutant tout ce qu'il lui disait.

Tyrion : ET bah, faudra que tu modifies ma mémoire au moins je ne te saurais pas avec Abnar.

Il ne voulait pas avoir le dernier mot, et était énnervé car au fond, il savait que cela ne servait à rien, il avait perdu Ayato.

Tyrion : Ta raison, le Ayato que je connaissais est mort se jour là.

Il se taisait entendant la voix de quelqu'un d'autre, c'était Satan qui attrapait Ayato par la gorger pour le plaquer contre le mur derrière lui.

Tyrion : Lache le espèce de..

Il voulait foncé sur lui, mais était toujours aussi faible, et de toute façon, il ne pouvait rien contre lui.

Il était là, connaissant la valeur de Ayato pour Abnar, il enfonçait sa griffe dans sa nuque lui injectant du venin, celui ci lui brûlait aussi tôt, agissant déjà.. Cela allait le permettre de devenir un archange noir.

Il voulait humilié son frère, Abnar désirant qu'il le supplie pour qu'il laisse Ayato tranquille. Malgré qui était sur l'Olympe il surveillait Ayato, il était bien mécontent de cette situation et une fois que son frère disparaissait il apparaissait attrapant Ayato contre lui.

Abnar : Je t'avais pourtant prévenu des risques.. Mais tu n'as pas voulu m'écouter.. Maintenant je risques de te perdre une seconde fois.

Il semblait inquiet, Tyrion fronçait les sourcils.

Tyrion : Que c'est triste.

Il levait les yeux vers lui, il préférait l'ignorer revenant vers Ayato.

Abnar : J'aurais du te forcer à remonter sur L'Olympe, même si tu étais contre. Tyrion ne veut pas être sauvé.

Tyrion : T'en as pas marre de parler comme ci j'étais pas là ?!

Il lâchait Ayato.

Abnar : Je vais devoir avoir une discussion avec mon frère. Tyrion, occupe toi de Ayato durant mon absence.

Tyrion : D'où tu me donnes des ordres hein ?!

Abnar : Tu le feras, car lui l'aurais fait pour toi.

Il se téléportait, Tyrion levait les yeux, il se posait contre le mur regardant vers Ayato.

Tyrion : T'aime ce type ? C'est déprimant, je vois vraiment pas ce que tu lui trouves.

Il fit un sourire.

Tyrion : Je devrais faire en sorte que tu deviennes un archange noir, comme ça tu sera éloigné de Abnar, tu pourras plus le revoir et tu seras ce que sa fait d'être seul. De passer ses nerfs sur des gens, en les tuant, sa défoule et sa fait un bien fou.

Il attrapait Ayato pour le tirer jusqu'à la cellule.

Tyrion : On va changer les rôles, toi tu restes enfermé ici, et moi je te regarderais depuis l'extérieur entrain d'ingoniser. C'est un bon plan nan ? Quoi ? Tu croyais quand te reverant mon humanité serait revenu ? Et bien c'est raté, on ne peut pas dire que tu t'y prends très bien pour ça, j'ai juste peut être ressentis un peu de colère sa c'est vrai.

Il fermait la porte derrière lui.

Tyrion : Et j'espère que Abnar se fera bien humilié par Satan, et qu'il refusera de t'aider, ce Ayato est trop parfait, il m'agace.

Il commençait à partir.

Tyrion: Maintenant je suis assoiffée, et je vais tuer pleiiiin de jolie nana pour me nourrir.

Il utilisait sa rapidité pour partir, moi je l'avais repéré, inquiet, j'allais voir en bas, je regardais dans la cellule, surprit de voir Ayato, j'ouvrais rapidement pour me rendre jusqu'à lui;

Gabriel : Ayato ?! Qu'est-ce qu'il s'est passé.. Tyrion ta fait ça ?

Je regardais sa nuque, se n'est pas jolie à voir.

Gabriel : Qu'est-ce qu'il t'arrive ? Je vais appelé Abnar, il sera quoi faire.

Cela ne servait à rien, vu qu'il était déjà au courant.. Lui était partis voir son frère, ayant du prendre le portail venant aux Enfers, et cela l'affaiblissait de se rendre là bas. C'était fait exprès pour que aucun des deux ne tente de faire quoi que se soit dans leurs mondes. Il avait l'impression de suffoquer, il faisait face à Satan.

Abnar : Pourquoi.. Tu t'en prends à Ayato, laisse le et prends toi en à moi à la place. Libère le.



Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: op op op du nouveau encore!   Dim 5 Juil - 3:32

La surprise est de plus grande, le retour de l'ex femme de Teijo et donc la mère de Shin. Yoko est plus que mal à l'aise devant cette rencontre, sora est une très belle femme et semble avoir le coeur pur. Cela n'est pas étonnant qu'on dit que Shin tient tant du caractère de sa mère, maintenant qu'allait t'il se produire? Teijo pourrait avoir des envies de retrouver son ancienne vie avec elle, c'était pourtant pas son intention sur le moment. Il présenta Yoko à sora comme sa nouvelle compagne, la mère de Shin en était prit de malaise soudaine.

yoko: je...

elle baissait les yeux ayant difficile à la regarder et ni quoi dire, c'est évidant que sora se retient de verser des larmes devant eux. Yoko sortait la première de la chambre caressant son ventre comme essayer de se réconforter avec l'enfant qu'elle porte. Elle levait les yeux vers teijo qui sortait à son tour assez sérieux et silencieux.

Yoko: je suis contente pour Shin, il a vraiment besoin de sa mère en se moment.

Elle levait les yeux quelques instant pour le regarder.

Yoko: Je sais très bien que tu l'aime encore beaucoup Teijo, je ne pourrais pas t'en vouloir pour ça...c'est une femme très belle et gentille. Je t'avoue d'avoir un peu peur d'être oubliée maintenant.

elle exprimait directement ses craintes, Teijo est rester très longtemps seule ne c'étant pas remit de la mort de sa femme. La relation avec Yoko était assez récente et peut être pas encore assez solide comparé à l'amour qu'il portait pour sa femme. 

Seul Shin était rester en compagnie de sa mère à sa demande, il est des chances que valas bouille déjà d'impatience au non retour de son petit proteger.

Shin: très bien je reste...je suis désolé que tu apprenne les choses de cette manière, le temps c'est arrêté pour toi. Il a tellement de choses qui se sont produit depuis ton absence, j'ignore par où commencer. On a tous le temps à présent pour parler...se connaitre à nouveau, j'avais presque oublier ton visage. J'étais petit quand tu es partie et...

Il prenait la main de sa mère pour la caresser et réalisé qu'il s'agit pas d'un simple rêve.

Shin: tu n'es pas responsable de ta disparition, je t'en ai jamais voulu pour ça au contraire. Je sais que tu as tout fais pour me protéger, tu t'es sacrifié pour nous...j'étais tellement fière de toi. 

Il lâchai sa main lorsqu'elle lui parlait de sa relation actuelle, cette question ne le mettait pas à l'aise et craint qu'elle soit déçu par ses choix.

Shin: et bien...je sais pas encore si c'est la bonne personne, c'est assez compliqué a vrai dire...c'est récent alors...et puis une autre personne sais déclaré à moi et j'ignore quoi faire. Je l'aime beaucoup aussi, mais...

il ricanait sur le coup.

shin: comme tu le vois, je suis vraiment pas très doué pour ça.

il s'allongeait à côté d'elle se collant à sa mère, se rappelant de se parfum qu'il avait complètement oublié.

shin: tu m'as tellement manqué maman.

il fermait les yeux profitant de ses quelques intant, pourtant il ne pourra pas traîner éternellment ou Valas reviendrait à nouveau plus furieux encore. 

Shin: papa...est au courant pour ce qu'il sait passer entre Damon et toi.

Il se relevait pour la regarder, elle semblait complètement tetanisé.

Shin: Damon et papa ne s'entende plus du tout, pour le nargué et blessé papa, il lui a tous avoué. Je ne crois pas qu'il t'en veux malgré tout sachant les sentiments que tu épouvrais pour lui..papa t'aime encore beaucoup tu sais, tellement qu'il n'a pas pu avoir de rancoeur envers toi. Il était pas heureux et cela à durer plusieurs siècles, c'est grace à ma présence qu'il a tenu le choc.

Il soupirait en y pensant.

Shin: j'étais la seul chose qui lui restait de toi, je tiens de ton caractère il parait..trop gentil. J'aime beaucoup papa, mais il m'étouffait un peu en me protégeant en permanence. Il va beaucoup mieux depuis l'arriver de Yoko, elle est très gentille je l'aime beaucoup. Yoko a été un peu comme une mère de remplacement quand j'en avais besoin.

il se levait cette fois embrassant le front de sa mère.

Shin: repose toi un peu, nous nous verrons plus tard. C'est à mon tour de te protéger désormait, quelqu'un m'attend et n'est pas très patient de nature. Oh attend j'ai une idée pour te tenir compagnie.

Il partait vite chercher son chat Jelly, la posant prêt de sa mère le sourire aux lèvres.

Shin: elle s'appelle Jelly, je l'ai trouvé un jour prêt de la maison blessé et affamé et depuis on ne se quitte plus. Je te confie ma mère Jelly, je reviens au plus vite.

Il réussit à sortir de la chambre même si Shin aurait préféré rester au côté de sa mère, c'est chez valas qu'il se rendait se doutant déjà qu'il allait subir des grondements. Ouvrant lentement la porte de chez lui la première chose qu'il repéra c'est une tête sévère de Valas qui attendant sur le canapé.

shin: je me doutais qu'il aurait cette tête.

Il entrait subissant déjà les calins de Mii et Nii.

Shin: vous aussi vous m'attendiez? 

"Niiii!"

Shin: Je suis en retard, je sais...mais cela n'a rien avoir avec Reiji alors tu peux relever ses sourcils et tes envies de meurtre envers lui. Il se passe des choses étrange en se moment, des morts reviennent à la vie et non ne sais le comment du pourquoi...ma mère en fait partit alors voilà pourquoi je suis en retard.

il allait s'asseoir prêt de lui tout heureux de savoir sa mère de retour.

Shin: pour l'instant elle se repose, je pourrais pas rester longtemps...elle a besoin de moi. S'il te plait ne fait pas cette tête, je lui la pour l'instant comme promis. 


Pour l'instant shin allait devoir subir un peu le mauvais caractère de Valas, bien qu'il commence à avoir l'habitude. C'est également mouvementé du côté de Tyrion et Ayato, Satan est passer offrir un petit cadeau principalement destiné à son frère Abnar, qui a d'ailleurs bien reçu le message. 

Ayato: tu es déjà la Abnar, serais tu entrain de m'espionner.

Il posait sa main sur sa nuque comme pour cacher cette marque, bien que abnar est déjà au courant de la situation.

Ayato: je n'aurais eu besoin de venir sans ton accord si tu m'aurais dit la vérité depuis le départ Abnar, n'essaie pas de me faire passer pour l'unique responsable.

Ayato se retirait de lui ressentant déjà des monter de colère du à la marque qui s'agrandissait.

ayato: me forcer? et comment crois tu que j'aurais réagit? faire comme si de rien était? sachant que tu as laisser tyrion se dégradé de la sorte? garder les yeux fermer sur ses crimes et tous ça pour me garder?

Abnar ne voulait pas en savoir plus pour l'instant, il désirait principalement parler à son frère et sauver Ayato.

Ayato: tu fuis toujours se genre de conversation, pourquoi cela m'étonne?

Il partait régler se problème laissant Ayato seul avec tyrion.

Ayato: ta vraiment envie de parler de ça maintenant tyrion? tu veux que je te fasse une liste de ce que j'aime chez lui et ce que j'aime chez toi ou on peut aussi faire une liste de toutes les personnes avec qui ta coucher et tuer aussi tant qu'on y est. Tu n'as pas changé pour ça, c'est toujours les autres qui sont responsable de te actes, tu n'es jamais fautif! 

ayato n'aimait pas ses paroles, mais cela l'étonnait pas non plus de l'entendre parler comme ça.

Ayato: c'est vrai je risque de m'éloigner de Abnar, mais d'avantage de toi aussi. Je serais obligé de vivre en enfer pour le restant de mes jours aussi longue qu'elle le sera. Je vais tuer des personnes innocente sans aucun remord, je ne verrais plus qu'en toi qu'un bout de cher bon à tuer...et la tu pourra dire que le Ayato que tu as connu sera mort.

Tyrion faisait la sourde oreilles et l'enfermait dans la cellule.

Ayato: qu'est ce que tu fais?

Il attrapait les barreaux le regardant sourcil froncer.

Ayato: tu es vraiment un idiot quand tu t'y met Tyrion! tu crois que c'est en me provoquant de cette manière que tu pourra me récupéré? c'est tout le contraire! Tyrion!

il tapait sa main sur la barre puisqu'il était déjà partit.

Ayato: quel caractère! une vrai tête de mule.

il s'asseyait contre le mur grimaçant de douleur du à la marque, Gabriel arrivait quelque instant après.

Ayato: tiens salut Gabriel, navré que tu es droit à ce spectacle.

il se relevait frottant son cou.

Ayato: Abnar est déjà au courant aimant beaucoup m'espionner contre mon grès, c'est la marque de satan...je deviens un ange déchut, je pense que j'ai pas besoin de t'expliquer ce que sa signifie. N'ouvre pas cette cellule pour l'instant même si elle n'arrivera pas à m'arrêter très longtemps.

il ricanait mais sans vraiment trouver la situation très drôle.

ayato: à croire qu'on me punie encore une fois pour mes multiples erreur, j'avais surement pas ma place sur l'olympe alors le destin m'envoie à ma juste place.

il garait le sourire malgré tout.

Ayato: je doute que Abnar arrive à donne raison à son frère et...je veux pas le servir, j'aurais quelque chose à te demander Gabriel. Si je commence à perdre la raison, à m'entendre à vous d'une manière ou d'une autres, tu devrais me tuer.

il levait les mains voyant déjà la tête de Gabriel.

Ayato: si tu le fais pas, je finirais pas tuer des personnes innocente Gabriel. Je veux pas finir comme ça, je peux pas être sauver à moins que satan m'y l'autorise avant la fin de la transformation. Il n'en fera rien. 

il sortait de sa veste une arme d'archange qu'il tendait en direction de Gabriel.

Ayato: elle sert à tuer les archange noir, une fois que mes ailes s’assombriront utilise la. Je t'en pris Gabriel.

il attrapait sa main la forçant à la prendre.

Ayato: montre toi un peu courageux pour une fois bordel! 

il fermait les yeux tentant de calmer sa colère.

Ayato: excuse moi...c'est cette marque qui me fait agir comme ça.

il se reculait s'asseyant dans le coin.

Ayato: je te donnerais mes pouvoirs en tant voulu, tu es mon descendant alors tu pourra facilement les supporter et un jour les contrôlé. N'oublie pas une fois que tu vois mes ailes s’assombrir, enfonce cette arme dans mon coeur et je disparaîtrais, je ne souffrirais pas.

****

Satan attendait son frère depuis les fin fond des enfers, lorsque enfin Abnar vint à lui il ne pu s’empêcher de sourire et ricaner. Il ne se levait pas gardant ses sabots sur la table se laissant nourrir par ses succubes.

Satan: j'ignore si je dois être ravis ou déçu de te voir aussi rapidement mon frère, tu dois être complètement désespéré pour venir jusqu'à moi.

il faisait un signe de la main demandant à ses succubes de sortir de la pièce.

Satan: pourquoi poser de si bête question? tu tiens tellement à ce garçon qu'il était évidant pour moi de m'en prendre à lui afin de t'atteindre. Je vis un enfer et cela dans tous les sens du terme, alors je me suis promis d'en faire autant pour toi mon frère. Je suis ici parce que tu n'avais pas assez de courage pour aller contre ses lois stupide. Tu m'as regardé me faire arracher les ailes sans bouger de ta place, mais tu tenais trop à ta petite place.

il haussait les épaules tous en se levant.

Satan: mais non tu as préféré encore regarder ton frère se faire bannir dans cette endroit plutôt que perdre ta précieuse place. Bien peut être que cela t'arrangeais, j'étais tellement plus doué que toi, plus fort, plus beau et surtout je devais être la où tu es aujourd'hui. cela te dérangeait à l'idée, alors pourquoi bouger pour sauver ton frangin? autant qu'il se retrouve en enfer tortuer et transformer en démon. 

il ricanait tapant dans ses mains une fois.

Satan: mais je me plein plus de ma condition, je suis peut être défiguré et reçu de belle paire se sabot..humeur étrange de mon maître, mais cela n'a plus d'importance. J'ai trouvé un autre place qui me correspond d'avantage et aucune loi hormi servir mon maître. On s'égare alors tu es venu pourquoi? aahhh oui me supplier pour ton précieux archange.

Il faisait mine de réfléchir.

Satan: hum je crains ne pas être convaincu, pourquoi me privé d'un archange aussi prometteur? j'aime autant l'avoir à mes côtés et cela pour l'éternité à moins que me m'en lasse avant l'heure et le tue. Non, j'ai encore mieux encore. Je vais attendre qu'il commette son premier meurtre et te regarder le tuer de tes propres main.

Il en éclatait de rire.

Satan: voici un scénario qui me plait, ils t'obligeront à le tuer Abnar..et toi qui est si pointilleux sur ses lois ridicule, pourra tu obéir cette fois? est ce que tu arrivera à tuer l'être auquel tu tiens plus au monde?  aller je te laisse t'en aller, tu semble pas être dans ton assiette ici. Va prendre un bol d'air et profité de ses dernier instant avec Ayato, avant qu'il soit à mes côtés jour et nuit.

il se réinstallait sur sa chaise prenant sa coupe de vin.

Satan: tu pourra rien tirer de moi, je pensais que j'allais m'amuser de te voir si désespéré mais...je crois que je préfère que tu souffre de la perdre te ton bien aimé. 


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: op op op du nouveau encore!   Lun 6 Juil - 21:18

Teijo était un peu surpris de voir son ex femme revenir ainsi, alors qu'elle était morte.. Cela lui faisait un drole d'effet, et en était mal à l'aise malgré qu'il tentait de montrer le contraire devant Yoko. Il la suivait alors qu'elle s'en allait, il partait la rejoindre.

Il restait toujours aussi sérieux mais surtout silencieux, ne sachant pas quoi dire. Il préférait regarder vers Yoko lui demandant si elle allait bien, il se doutait qu'elle pouvait mal prendre le fait que la femme qu'il aimait tellement puisse etre de retour, et pouvait avoir certaine crainte.

Teijo : Yoko est-ce que ça va ?

Il se taisait lorsqu'elle commençait à parler, il la regardait bien, la laissant dire ce qu'elle ressentait. Il finissait par s'approcher d'elle, passant ses mains sur son visage.

Teijo : J'ai beaucoup de souvenir avec Sora, que je ne pourrais jamais oubliée, c'est vrai, je l'aimes beaucoup, mais j'ai fais mon deuil et ce depuis longtemps à présent, et j'ai rencontré une femme sublime qui a réussit à réouvrir mon coeur. Tu n'as aucune raison d'avoir peur, je t'aime.

Il posait ses lèvres sur son front, pour l'embrasser, et la serrait ensuite dans ses bras, détournant le regard.

Teijo : Nous allons continuer de vivre comme avant, et nous aurons bientot un enfant magnifique, je ne t'abandonnerais pas.

Du coté de Shin et Sora, celle ci tentait de montrer qu'elle allait bien, malgré qu'elle était perdue et le coeur brisé car son amour pour Teijo n'avait pas changé, pour elle le temps s'était juste arreté, il ne se souvient plus de ce qu'il sait passé après sa mort, ni où elle se trouvait, tout a été effacé lorsqu'elle est revenue à la vie..

Les paroles de son fils la touchait beaucoup et sa se voyait dans son regard, elle en avait les larmes aux yeux, tenant la main de Shin entre la sienne, et gardait bien son regard dans le siens pour l'écouter.

Sora : Oui, on a tout le temps de discuter tout les deux à présent, tu m'as tellement manqué toi aussi Shin, je suis désolée..

Il baissait les yeux, mais les revelait ensuite pour le regarder.Elle souriait de ses paroles, cela la rassurait et lui faisait plaisir.

Sora : Je suis moi aussi très fière de ce que tu es devenu.

Elle préférait parler d'autre chose, et désirait tout savoir le concernant, tout ce qu'elle a pu manquer durant son absence, et donc, ce qu'il était devenu.

Sora : je vois, choisis avec ton coeur, peu importe le choix que tu feras entre ses deux personnes, c'est à toi seul de le faire, tant que tu es heureux pour moi, c'est le principal.

Ils s'allongeait tout les deux, s'enlaçant, tentant de profiter de cette instant de retrouvaille, Sora était vraiment bien, savoir son fils à nouveau dans ses bras.

Sora : toi aussi Shin.

Elle fermait quelque instant les yeux afin de profiter amplement de cette tendresse, qu'elle ne lui avait plus donner depuis très longtemps. Mais finissait par les rouvrir surprise d'entendre ça, aussi tot son coeur se serrait à cette idée, elle ne savait pas quoi répondre, TEijo était au courant de l'histoire qu'elle a pua voir avec Damon, et également shin. Elle se sentait vraiment mal, elle regardait Shin se redresser, elle en faisait autant détournant le regard.

Sora : Je..

Elle relevait les yeux pour le regarder, l'écoutant. Elle posait sa main devant sa bouche sur le coup, n'arrivant pas à retenir ses larmes qui coulaient naturellement. Elle finissait par frotter ses larmes.

Sora : Teijo a toujours l'homme que j'aimais, il garde toujours ses sentiments pour lui lorsque quelque chose lui déplait ou le blesse, je le connais très bien.. Alors, bien sur qu'il m'en veut, il doit etre déçu de ce.. que j'ai pu faire.

Elle se taisait à nouveau écoutant son fils.

Sora : S'il agit comme ça avec toi, c'est parce qu'il t'aime et qu'ila peur te perdre comme il m'a perdu.

Il baissait les yeux malgré tout lorsqu'il parlait de Yoko.

Sora : Elle semble etre quelqu'un de bien, elle rend Teijo heureux, et ta toi aussi soutenu, je suis contente que vous etes tombée sur elle.

Elle fit un sourire, laissant Shin lui donner se baisé sur son front.

Sora : D'accord, vas-y, nous nous reverrons très vite, profite de cette vie.

Elle le regardait partir chercher jelly afin qu'elle ne soit pas seul, elle semblait déjà toute amoureuse de cette petite boule de poil, elle posait sa main sur son museau, la caressant.

Sora : bonjour Jelly.

C'est d'elle que Shin tenait, le don de parler aux animaux, celle ci a toujours été très proche de la nature et de ce qui les entours. Elle souriait regardant Shin s'en aller ensuite, elle s'occupait de Jelly, qui finissait par s'endormir en boule collé contre elle, celle ci s'endormait à son tour..

Du moins, elle finissait parouvrir lentement les yeux, apercevant le visage de Damon, elle se redressait aussi tot afin de le regarder, son coeur se serrait à cette instant.

Sora : Damon.

Celui ci semblait etre surprit de la voir lui aussi en vie, il semblait ne pas en croire ses yeux sur le coup. Le revoir, lui faisait bien entendu rappelé des souvenirs, la relation qu'elle avait avec lui, elle s'en voulait beaucoup d'avoir fait cela à Teijo, et meme à Shin, elle avait l'impression de les avoir trahis.

Elle baissait les yeux ensuite.

Sora : Je suis contente de voir que tu vas bien toi aussi, j'ignore pourquoi on m'a laissé une seconde chance de revenir, je n'ai aucun souvenir de ce qu'il a pu m'arriver après ma mort..

Elle relevait les yeux vers lui.

Sora : Pourquoi avoir tout raconté à Teijo.. Tu savais pourtant que je ne désirais pas cela, je ne voulais pas qu'ils l'apprennennent.. Surtout pas de cette façon.

Elle laissait Jelly dormir, et finissait par se lever pour etre face à lui, elle regardait bien son visage, on pouvait voir que cela la touchait malgré tout de le revoir.

Sora : Je ne voulais pas te blesser à l'époque, lorsque j'ai choisis Teijo à toi, mais je l'aimais, et il y avait Shin, je, ne pouvais pas me montrer égoiste et ne penser qu'à moi , me séparer d'eux.. Malgré que je t'aimais toi aussi, je suis vraiment désolé.

Au fond, se n'était pas qu'une relation d'un soir entre eux d'eux, s'était plus que ça, Teijo était souvent absent, et lorsqu'elle a rencontré Damon, elle a comblé se vide, et a finit par avoir des sentiments pour lui.

Valas attendait Shin, et commençait à perdre patience n'aimant pas qu'il soit en retard, il était assis sur le divan, entrian de s'énnerver, et se retenait de ne pas aller ler chercher lui meme. Alors qu'il allait finir par craquer, il tournait le regard le voyant enfin arriver, il en plissait les sourcils lui faisant bien comprendre qu'il n'était pas content.

Valas : et bien, qu'est-ce qu'il t'a mis autant en retard dit moi ?!

Bien entendu, il pensait déjà à Reiji.

Valas : alors si c'est pas Reiji, c'est quoi ?

Il semblait surpris d'apprendre cette nouvelle.

Valas : des morts reviennent à la vie, c'est pas normal en effet. Nomar ne doit pas etre content de se "problèmes", il va devoir sacrifier des vies pour remplacer les ames qu'il a perdu. Tu as donc retrouvé ta mère, je suis content pour toi.

Il refronçait aussi tot les sourcils lorsqu'il lui disait qu'il n'allait pas rester longtemps.

Valas : Tu viens d'arriver, et tu comptes déjà repartir ?!

Il détournait le regard mécontent, mais finissait par soupirait et se levait pour l'attraper contre lui.

Valas : Alors je vais profiter de cette instant pour faire tout ce que j'ai envie de toi.

Il l'embrassait, et le dirigeait jusqu'à canapé qu'il allongeait de force tout en se mettant au dessus de lui, commençant déjà par retirer ses vetements. Il lui faisait plusieurs fois l'amour, il aimait voir le visage de Shin prendre du plaisir.


du côté de Ayato, c'était assez mal partis pour lui, il était évident que Satan n'allait pas le faire redevenir comme avant, il comptait bien blessé Abnar en se servant de lui, et malgré sa présence dans ses lieux pour le demander d'annulé se sort, cela sera un refût.. Tyrion l'avait enfermé là, et il était partit ensuite, toujours sans son humanité, et sachant que Ayato était le seul capable de les rouvrir, il préférait prendre la fuite ne désirant pas les retrouver, bien que c'était presque le cas ayant sentis une forte colère envers lui et Abnar ainsi que de la jalousie, mais il avait sa fierté, et était très têtu, il ne voulait pas le montrer.

Moi j'arrivait jusque là, le regardant, j'étais surpris de le voir enfermé, et surtout dans cette état.

Gabriel : Ayato .. ? Qu'est-ce qu'il t'arrive ?

Je n'en revenais pas.. il porte la marque de Satan, ce qui veut dire que.. J'en écarquillais les yeux, c'est pas vrai.. Je voulais ouvrir la porte pour aller auprès de lui.

Gabriel : C'est pas vrai, je suis sur que Abnar va trouver une solution et..

Je m'arrêtais étant donné qu'il me conseillait de ne pas ouvrir la porte.

Gabriel : Ne dit pas de bétise, pourquoi on voudrait te punir au contraire. Tu as fais beaucoup de bien autour de toi, tu es quelqu'un de bien Ayato. Tout le monde t'admire, et moi en premier, j'aimerais te ressembler.

Je me taisais alors qu'il me demandait quelque chose, que j'ignore si j'y arriverais..

Gabriel : te tuer.. C'est impossible, je ne pourrais pas faire ça. On trouveras une solution pour te sauver.

Il ne tient vraiment pas à devenir un archange noir, de peur de faire du mal à qui que se soit, et il disait clairement qu'il ne pouvait pas être sauvé, sauf de la main de Satan, j'en détournais le regard sur le coup, mon coeur se serrait et j'avais la peur au ventre à cette idée.

Gabriel : je veux malgré tout garder espoir, je sais que Abnar trouvera une solution, il en trouve toujours.

Je le regardais sortir une épée de ses vêtements, pour me la donner entre les barres de la cellule, je la prenais avec hésitation.

Gabriel : Je ne sais pas si j'y arriverais..

Il m'attrapait rapidement la main pour me poser l'arme dans celle ci, je la tenais donc tout en le regardant avec surprise;

Il semble que la marque fait déjà effet sur sa personnalité, je finissais par prendre la dague. Il partait ensuite s'asseoir dans un coin, je continuais de le regarder écoutant tout ce qu'il avait à me dire.

Gabriel : Bien.. Je le ferais, mais je suis sur que Abnar reviendra avec de bonne nouvelle.

Je serrais les poings, c'est ce que j'espérais au fond de moi, mais je craignais que se ne soit pas le cas.

D'ailleurs celui ci arrivait après son entre vue avec Satan, moi je cachais l'arme que Ayato m'avait donné ne désirant pas qu'il le sache, car je sais qu'il refusera la demande de Ayato..

Gabriel : Alors.. ? Tu as trouver le moyen de retirer sa marque ?

Abnar tournait le regard vers Ayato à cette instant, il détournait le regard ensuite, serrant les poings.

Abnar : Il refuse de faire quoi que se soit, je ne peux rien faire.

Je baissais les yeux, Abnar était mon seul espoir et cette espoir c'est envolé, Ayato va devenir un archange noir, et je vais devoir le.. tuer sous sa demande, j'ignore si j'en aurais le courage.

Il traversait la porte magiquement pour apparaître en face de Ayato.

Abnar : C'est de ma faute, on aurait du être plus discret, éviter qu'il ne découvre que je tiens à toi, et cela ne serait jamais produit. Il tient à me voir souffrir, et il a trouvé la seul façon possible, en s'attaquant à toi.

Il regardait vers la marque.

Abnar : Je ne peux rien faire, à part.. atténué ta douleur, et faire en sorte que la marque se dissipe le moins possible afin que tu dures plus longtemps dans ton état.. normal.

Il passait sa main sur son visage à cette instant, la glissant jusqu'à sa marque, faisant apparaître une lumière pour faire le nécessaire.

Gabriel : Tu ne peux vraiment rien faire ? Sur l'Olympe personne ne peut retirer ce genre de marque ?

Il tournait le regard dans ma direction.

Abnar : Certains le peuvent, mais ils n'en feront rien, ils s'impliquent pas à votre monde.

Gabriel : Tu peux toujours essayé de les convaincre, il s'agit plus de notre monde, mais du votre, Ayato faire partie de vos archanges.

Abnar : C'est plus compliqué que ça Gabriel, les Dieux n'aime pas qu'on leurs demandent de l'aide, ni des ordres.

Des Dieux.. Je détournais le regard, dire que tout ça existe me fait bizarre.

Gabriel : Essaye quand même !

Il tournait le regard vers Ayato, il finissait par disparaître, moi j'entrais dans la cellule malgré qu'il m'avait ordonné de ne pas le faire.

Gabriel : Il faut bien que je sois près de toi, si tu veux que j'exécute ta demande.. et bien, je tiens à ce que tu es de la compagnie.

Je m'asseyais à côté de lui, baissant les yeux.

Gabriel : J'aiderais Tyrion si sa peut te rassurer, je ferais en sorte qu'il ne fasse plus de mal à qui que se soit, et qu'il arrive à trouver une raison de vivre.

Je tournais le regard vers lui.

Gabriel : Je t'ai jamais remercié pour tout ce que tu as fait pour nous, tu nous as toujours soutenu et aidé peu importe le dangers alors merci.



Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: op op op du nouveau encore!   Mer 8 Juil - 4:21

N'oublions pas que Reiji avait rejoins Cole dans sa chambre pour plus d'explication à mon sujet, cole en sourit ayant un peu chercher cette rencontre. Moi j'étais trop occuper à bouder dans mon coin pour songer que Reiji aimerait en savoir plus sur les petite pics lancer quelque temps plus tard.

Cole: Mmmh, tu as vraiment envie d'en savoir plus sur les lourd secret de ton père? 

Il haussait les épaules.

Cole: tu risque de plus le regarder de la même façon, mais bon tu semble être tellement remplis de curiosité. Si je connais ton père? oh que oui, j'étais l'humain de son père et très envier par Derek à cette époque. Il était très difficile de posséder un humain même pour un vampire de sang pur, la ville était trop bien protéger.

il se sortait un clope pour l'allumer avant de continuer.

Cole: alors je pouvais voir et entendre tous ce qu'il se passait dans se château, même les plus lourd secret. Sais tu seulement ce qu'il faut pour qu'un vampire de sang pur le reste?  toi par exemple tu ne l'es pas à cause de ta petite mère. Heureusement pour toi, tu es tiens quand même pas mal de Derek, encore heureux...sinon tu serais une petite fiotte comme maman.

Il faisait aller sa main pour abandonner se sujet et revenir au principal.

Cole: mais peut importe, encore gros pour rester "pur" comme ils appellent ça, ils sont obligé de se reproduire de leurs propre ligné direct.

Il riait de changement de tête de Reiji.

Cole: ta bien compris, entre frères et soeur et ect, ect...Derek lui même est le fruit d'incèce tout comme Teijo sans nul doute puis qu'il se vente d'être un sang pur. Sa te choque mon pauvre reiji? et tu le sera d'avantage à la suite de ma petite histoire sur ton père. Si je te dis qu'à la base ton père étais aussi fragile que ta petite mère au cheveux bleu? en gros une vrai lopette, son père ne supportait pas d'avoir un fils aussi...faible. 

Il écrasait son mégot sur le rebord de la fenêtre.

Cole: tu semble avoir du mal à gober mon histoire et pourtant c'est la pur vérité, j'aurais rien à y gagner de te mentir. Derek détestait à la fois son père autant qu'il l'admirait, il était respecté de toute cette ville. Tous ce que derek rêvait d'être, mais sa méthode d'éducation à son égard voilà ce qu'il détestait de lui. Je rentre pas dans les détails, je te laisse deviner...ne t'inquiète pas pour tes fesses, je doute que ton père utilisera les même méthode sur toi.

Il s'approchait de lui le regardant de la tête au pied.

Cole: tu tiens de son caractère, donc pas besoin de ses méthodes BIEN que...cela te ferait pas de mal pour un apprentissage, si tu veux être à la hauteur pour ton petit copain Shin. Maintenant qu'il sait trouver un professionnel pour s'occuper de lui, tu semble pas avoir énormement d'expérience toi. 

Il ouvrait grand les mains pour se montrer.

Cole: j'ai été le remplaçant du père de Derek pendant un très long moment, du moins jusqu'à qu'il joue les rebelles et changer de "camp" mais si tu as besoin, je suis à ton entière disposition.

Il ricanait allant s'allonger sur le lit.

cole: fait le mauvaise tête c'est ça, mais tu changera vite d'avis...on devient pas un pros du sexe en matant quelque films porno et quelque branlette autour.


*****

Au départ Damon comptait rendre visite à son père ayant eu des rumeur de son retour, mais ses plans allait être perturbé par une tout autre présence. Il restait presque cinq minutes à la regarder tentant de réaliser qu'il s'agit pas d'une fois de plus d'un simple rêve. Elle ouvrit les yeux regardant elle aussi dans sa direction.

Damon: c'est quoi cette connerie? 

il s'approchait de Sora une fois qu'il l'entendait prononcer son prénom et touchait son visage, avançait son nez de sa nuque humant son odeur.

Damon: c'est réelle...je t'ai vue mourir alors comment as tu fais? 

Il se reculait faisant la mauvaise telle, une fois de plus il a droit au même discours qu'au jour où elle l'avait laisser tomber pour Teijo.

Damon: j'ai droit encore à se discours? je te retrouve après un nombre incalculable de sicèle et la seule chose que tu as à me dire...c'est j'aime Teijo? il en a plus rien a foutre de toi Teijo, tu l'as bien vu non? je suis sûr qu'il ta déjà présenter ta remplaçante.

il attrapait sa main la poussant contre le lit.


Damon: tu as fait le mauvais choix, personne ne ta remplacer.

Il levait les yeux sur l'instant.

Damon: du moins, je parle niveau sentiment bien sûr.

Il soupirait avant de la lâcher.

Damon: A peine de retour, que tu me critique déjà sur mes décisions. Je m'entend plus avec Teijo, il a prit tous ce que je voulais et je t'ai rencontrer bien avant lui! je lui ai confier mes sentiments envers et toi et qu'est ce qu'il fait? il tombe amoureux de toi et te vole sous mes yeux? qu'est ce que tu croyais Sora? que j'allais rester ami avec se traître? non je lui ai promis de lui pourrir la vie, dès qu'il avait la moindre petite chance qu'il s'accroche à une femme, elle disparaissait dans étrange condition.

Il haussait les épaules avec son petit sourire en coin.

Damon: je suis rancunier, tu me connais non? ne me lance pas se regard Sora. Je comptais bien le remercier pour m'avoir poignarder dans le dos, il prétendait que j'étais comme un frère pour lui...tu parle, c'étais des mots bidons pour mieux prendre ce que j'avais, pour profité de moi, de mon influence, de mes dons! TOUT! alors oui je lui ai dit à la première occasion que j'ai eu, pour le blesser autant qu'il m'a blessé.

il attrapait la main de Sora frottant ses doigts contre ses lèvres ayant bien envie de percer sa chair de ses canines.

Damon: maintenant il ne pourra plus m'éloigner de toi, choisi le encore et j'aurais des nouveaux instant meurtirer...sa serait triste que cette enfant n'est pas la chance de venir au monde n'est ce pas.

Il attrapait son visage avant qu'elle ne manifeste son mécontentement.

Damon: ne me critique pas, tu as toujours aimer mon petit côté mauvais garçon. j'ai été le seul qui émerveille ta vie pendant que se vieux fou te laissait derrière lui.

Il l'embrassait sans lui laisser son avis la dessus.

Damon: je vais rester ici quelque temps, on va pouvoir se remémorer le bon vieux temps.

Il allait la laisser pour l'instant caressant Jelly au passage et sortait de la chambre, sur le chemin il croisait Teijo avait une mauvaise mine.

Damon: toujours se petit défaut d'écouter au porte Teijo, tu avais peur de quoi? que je saute déjà dessus dès le premier instant? j'ai tous de même de bonne manière.

Il utilisait sa rapidité pour l'attraper posant son bras contre son cou.

Damon: mais au moins tu es prévenu, approche toi encore de Sora et j'arracherais le fétus du ventre de ta petite compagne.

il tournait le regard sentant une pointe de sabre contre sa nuque.

Damon: c'est une conversation privé.

Darcia: je doute que derek soit ravis qu'on salisse le tapis, alors lâchez prise damon.

Damon: oh je reconnais bien la cette arrogance, petit fils de Madara. Comme je suis de bonne humeur, on va en rester la.

il lâchait Teijo gardant le sourire, Darcia baissait également son arme mais gardant un oeil sur Damon.

Damon: j'ai adorer cette conversation, soigne donc cette vilaine blessure.

Il partait de son côté tranquillement, Darcia attendait de plus le voir pour regarder Teijo.

Darcia: il dit ça uniquement pour t'effrayer, exécutée ses menaces et il est sûr de perdre Sora. Elle pourrait pas supporter de regarder en face un tueur d'enfant. 

Il posait sa main sur sa blessure.

Darcia: juste une égratignure, une fois de plus Kerrigan fonce dans la gueule du loup. Je suis fatigué de courir après, peut être que si elle frôle la mort une bonne fois, elle ouvrira les yeux.

Il tapait une bonne fois sur l'épaule de Teijo.

Darcia: retourne prêt de ta femme, elle doit pas se sentir trop délaisser. Je parlais évidement de Yoko, toi qui était seul au monde voilà que tu es entouré de plein de femmes...je suis tellement jaloux.

Il gardait le sourire avant de rejoindre la salle de bain retirant son haut grimaçant, c'était pas une simple égratignure comme il le prétendait, mais une belle morsure de loup en sauvant Kerrigan en dernière minute.


***

sa sera certainement difficile pour Gabriel de devoir excecuté les dernières volonté de Ayato, il garde malgré tous espoir de le sauver d'une fin tragique. Le retour de Abnar allait faire s'envoler cette espoire que Gabriel espérant temps, Ayato tournait la tête dans sa direction tentant malgré tout de garder sourire.

Ayato: il ne fallait pas attendre de la clémence venant de satan, tu lui as donné ce qu'il désirait en allant le supplier de m'épargner. 

Il fermait les yeux ne pouvant que attendre désormait, néanmoins il pouvait s'empêcher de ricanner écoutant leurs conversation.

Ayato: c'est une perte de temps, jamais ils se donneront la peine de me sauver. C'était déjà un exploi qu'ils m'acceptent parmi les archange, j'ai commis trop de faute Abnar..nous le savons tous deux.

Il semble s'accrocher à se dernier recoure, Gabriel insistait pour qu'il s'y rendent et tenter cette chance.

Ayato: ils accepteront jamais, c'est Abnar qui risque de se faire gronder juste pour cette malheureuse requête. 

Gabriel entrait pour venir s'asseoir à ses côtés, cela faisait sourire Ayato un peu moins souffrant de la marque grace à l'intervention de Abnar, mais cela ne duera qu'un temps avant l’inévitable. 

Ayato: un peu de compagnie ne me dérange pas au contraire, mais si je venais à être violent....

il soupirait ne voulant pas y penser.

Ayato: ah oui Tyrion...tu dois avoir l'habitude de ce genre de caractère avec Derek, aussi têtu l'un que l'autre. Ils préfèrent largement cacher leurs sentiment, leurs frustration, leurs tristesse plutôt que de les assumer ouvertement. Alors directement ils vont faire la première chose qu'ils leurs passent pas la tête, faire tous pour qu'on les détestes...Damon est comme ça aussi, pourtant il était plus sage étant jeune. enfin il avait quand même son caractère.

il posait sa tête contre le mur derrière lui.

Ayato: inutile de me remercier, mais il faudra que tu apprenne à faire de même une fois que...je serais plus la. Ne met pas de côté tes talents Gabriel, tu pourrais être tellement plus si tu le voulais. des études...c'est pas ce qui protégera ta famille tu sais? 

Derek: mais monsieur Gabriel aimerait tant que son petit papa soit à nouveau fière de lui et pour ça il doit devenir quelqu'un d'important...comme ci il avait besoin de ça.

Je m'approchais de la cellule tapotant la barre des doigts.

Derek: j'espérais trouver tyrion et qu'est ce que je trouve? presque des larmes d'adieux. T'es déjà entrain de te condamné sans te battre Ayato, voilà qui est bien décevant.

Ayato: tu aime écouter aux porte?

Derek: vu que c'est chez moi et donc mes portes...je dirais que je peux me le permettre oui. Alors c'est sérieux cette histoire? tu va devenir un méchant Ayato? je n'avais encore jamais vu cette version de Gabriel, cela pourrait peut être me plaire.

Ayato: je pourrais être capable de te tuer avec grande facilité Derek, je doute que cela te plaise autant.

Je plissais les yeux sur le coup.

Derek: Mmmh, c'est pas faux. Je pense pas que rester enfermer la dedans t'aidera, on a plein d'autres chambres ici.

Ayato: c'est peut être préférable que je reste enfermer.

Derek: avec tes pouvoirs? tu crois vraiment que des petit barreaux de métal te retiendrais.

Il me regardait sur le coup et fini par se lever.

Ayato: cette fois c'est toi qui n'a pas tord, de toute façon je commençais a avoir mal au cul assis par terre.

J'ouvrais la cellule sur le coup ricanant.

Derek: mais tu dois avoir l'habitude pourtant.

Ayato: très amusant Derek.

je le laissais monter avant d'attraper le bras de Gabriel et regardait l'arme qu'il tenait.

Derek: si je vois que tu en es incapable, je n'hésiterais pas une seule seconde à le tuer. Je mettrais pas notre vie en danger juste parce que tu n'as pas le courage de tuer.

Je le lâchais pour le laisser remonter à l'étage et les rejoignaient bien vite, moi aussi je compte garder un oeil sur lui. C'est quoi ça encore? il a un type dans mon salon et c'est quoi cette dégaine? 

Derek: qui êtes vous? 

Nomar: je me suis permis d'entrer, deux personnes ici présence sont cencer m'appartenir et pourtant..ils voyagent tranquillement dans se château et j'aimerais savoir pourquoi.

Derek: sa ne répond pas à ma question

Ayato: je vous ai déjà vu quelque part.

Nomar: bien sûr, j'ai prit ta vie..bien que Abnar met presque supplier de te rendre ton âme.

Ayato: vous êtes le dieu de la mort?

Nomar: je préfère Nomar bien que ce nom est presque inconnu pour vous, bien alors où sont t'ils?

il regardait vers le plafond.

Nomar: à l'étage.

il disparu en brume noir pour réapparaitre à l'étage dans la chambre de Sora.

Derek: c'est sérieux ça? je vais le faire sortir à coup de pied au cul!

Ayato m'attrapait avant que j'entreprend quoi que se soit.

Ayato: c'est un dieu Derek, d'un simple souffle de sa part et tu perdra la vie. 

Derek: je suis immiportel.

Ayato: pour lui tu n'es qu'un mortel.

Je grognais entre mes dents pouvant m'empêcher d'utiliser ma rapdité pour monter à l'étage, bon puis que j'ai une chance sur deux je tentais en premier la chambre de Cole. Nomar n'y est pas mais voyant reiji seul avec Cole, je peux pas m'empêcher de me questionner.

Derek: qu'est ce que tu fou la reiji?

cole: on toque pas avant d'entrer.

Derek: je suis chez moi alors m'emmerde pas! Reiji sort d'ici! reste pas avec cet idiot et pourquoi tu fais cette tête? Cole ta dit quelque chose?

Cole: de quoi tu aurais peur que je lui dise Derek? oh, mais évidemment...ta petite histoire, bien sûr que j'ai tous dit. 

Je l'attrapais vite par la gorge.

Cole: tu veux encore me tuer?

Derek: je pourrais si facilement t'arrache rle coeur à nouveau.

Cole: et bien va si! sa sera pas la première fois...et bah quoi? tu hésite? c'est plus difficile maintenant que tes sentiments sont ouvert à nouveau. 

espèce de! je lui donnait un bon coup de point dans l'estomac puis la baffe suivait aussi vite. Cole s’essuyait la lèvre tous en ricanant.

Cole: quel caractère.

j'en oubliais complètement ce Nomar se trouvant dans la chambre, il se contentait de la regarder comfirmant bien ses doutes. Il s'agit d'une des âmes voler du paradis dont l'autre Cole voler au enfers. Reste plus qu'à trouver le coupable à présent, très rare sont les personnes capable d'un tel exploits. Même Ayato n'a jamais pu utiliser se genre de magie, ne pouvant pas ramener les morts à la vie il sait contenter de les prolonger créant ainsi la race des vampires.

Nomar: ne me craignez pas, j'ai déjà remplacer les âmes manquant. Cette personne qui vous a ramenez semble avoir fait du très bon travail. Votre âme et votre corps est intact, je suis curieux de le rencontrer. 

il s'approchait d'elle s'asseyant sur le rebord du lit.

Nomar: mon visage vous est familier n'est ce pas? et pourtant vous arrivez pas à vous rappeler où. 

Il semblait sourire trouvant cette conversation amusante.

Nomar: il met rare de discuter avec les mortels du moins pas dans ce monde, vous n'avez aucun souvenir? même un visage que vous aurais aperçu lors de votre renaissance. 


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: op op op du nouveau encore!   Mer 8 Juil - 21:33

Reiji était toujours dans la chambre, où se trouvait Cole en se moment, désirant savoir où il voulait en venir concernant son père, Derek. Il avait bien l'intention dans découvrir d'avantage et commençait donc à questionner celui ci. Il plissait légerement les yeux étant bien sur de lui, et puis, il était curieux et voulait vraiment tout savoir.

Reiji : Oui, je veux savoir, alors raconte.

Il en croisait les bras sur le coup.

Reiji  : Je le regarderais toujours de la meme manière, il reste mon père. Alors tu le connais ? Qu'est-ce que tu sais à son sujet, qu'on ignore ?

Il l'écoutait donc alors qu'il commençait à parler de son histoire avec Derek, du fait qu'il était un humain autre fois, très apprécié par celui ci. Il le regardait sortir une cigarette, mais se remettait à l'écouter, étant bien interessé dans savoir d'avantage concernant Derek. Il détournait le regard alors qu'il lui demandait s'il savait seulement comment faire pour que les sang pur, reste aussi "pur", d'ailleurs Reiji n'en faisait pas de la partie.


Reiji : J'en sais rien, au lieu d'insulter Gabriel, dit moi comment.

Il revenait bien vers lui à cette instant, il faisait des grands yeux bien surprit lorsque Cole lui disait cela.

Reiji : sa propre ligné.. Tu veux dire que..

Cole semblait s'amuser de voir la tete qu'il faisait, il baissait les yeux sur le coup, réfléchissant à tout ça, meme Teijo qui est lui aussi un sang pur a été conçu de cette manière. Il relevait les yeux vers lui, étant donné qu'il n'avait pas encore finis, il semblait connaitre encorte d'avantage sur Derek.

Reiji : Derek ? Je ne le vois pas etre comme ça.

Il semblait avoir du mal à y croire, et pourtant c'était belle et bien vrais. Il n'en revenait pas d'entendre toute cette vérité sur son père. Celui ci utilisait des méhtodes dure contre lui, et il avait evidemment bien comprit de quoi il s'agissait.

Reiji : j'ai du mal à y croire..

Et pourtant il y croyait, mais il restait assez choqué malgré tout. Il le regardait ensuite s'avancer vers lui, il en fronçait légèrement les sourcils le regardant bien. Surtout lorsqu'il parlait de Shin et qu'il savait qu'il n'avait aucune expérience dans se domaine, n'ayant jamais couché avec qui que se soit.

Reiji : qu'est-ce qui te fait croire que se n'est pas le cas?

Il faisait une mauvaise mine sur le coup, il le regardait bien alors qu'il se montrait, parlant de lui. Il l'écoutait alors qu'il s'allongeait dans son lit, il en détournait le regard.

Reiji : Je n'ai pas besoin de toi pour ça, je me débrouilles parfaitement, alors merci pour ton explication concernant mon père, aurevoir.

Il s'apprétait à paritr, mais s'arretait, tournant le regard pour le regarder vu qu'il repalrait à nouveau. Il le regardait bien, hésitant malgré tout de son offre, on ne pouvait pas cacher le fait que Cole était un bel hompme, et Reiji était en colère de savoir Shin dans les bras de Valas.

Reiji : Si j'accepte ton offre, sa devra rester entre nous, sa ne sera rien d'autre que du sexe entre nous et rien d'autre.

Il ignorait ce qu'il se passait en bas avec Ayato, et moi meme, ainsi que Derek. Cole semblait etre amusé de la situation et de Reiji.

Pendant ce temps là, Sora était face à Damon, qui semblait ne pas comprendre pourquoi elle était revenu du monde des morts, alors qu'il l'avait vu lui meme mourir sous ses yeux. Pour s'assurer que c'était belle et bien elle, il s'avançait dans sa direction bien proche d'elle, sentant son odeur.

Sora : J'ignore comment c'est arrivé, mais.. Je suis là.

Elle lui parlait aussi tot de Teijo, et de Shin, et qu'il n'aurait pas du leur dire ce qu'il sait passé entre eux. Elle, le regardait s'éloigner quelque instant d'elle sur le coup. Elle baissait les yeux alors qu'il parlait de lui, et de Yoko, sa nouvelle femme.

Sora : je le sais, et je l'accepte, cela fait si longtemps que je suis partie.. Et j'espère que sa a également été ton cas.

Il s'approchait d'elle aussi tot, attrapant sa main pour la pousser sur le lit, elle était collé contre le lien, bien proche de lui, elle le regardait bien dans les yeux.

Sora : Si tu as toujours des sentiments pour moi, tu savais ce que sa me ferait que tu t'en prennes à teijo et Shin, tu leurs a raconté en ce qui nous concernes, je t'avais demandé de ne pas le faire, et tu l'as pourtant fait.

Elle détournait le regard, l'écoutant.

Sora : Teijo ne voulait pas te blesser.. Et tu le sais, je suis également désolé de t'avoir fait souffrir, je ne voulais blessé aucun de vous deux.

Elle levait bien les yeux vers lui sur le coup, surprise d'apprendre ça.

Sora : Tu n'as pas fait ça Damon ?

Elle l'écoutait et se rendait bien compte qu'il avait changé, qu'il était avait vraiment été blessé, et lorsqu'il est blessé il agit de façon mauvaise, en se vengeant. Elle se taisait, le laissant s'approcher d'elle, il prenait sa main qu'il caressait entre ses lèvres. Elle levait les yeux, le regardant bien, elle restait surprise devant ses menaces.

Sora : tu ferais du mal à un enfant.. Lorsque je t'ai connus, tu n'étais pas un meurtrier.

Elle se laissait attraper le visage, mais posait malgré tout ses mains contre son torse. Il l'embrassait par la suite de force, une fois qu'il se retirait d'elle, elle restait à sa place le regardant caresser jelly pour ensuite s'en aller, elle détournait le regard une fois qu'il était partie, posant ses doigts contre ses lèvres.

Elle s'asseyait rapidement sur son lit, ayant les larmes aux yeux, elle regardait vers Jelly qui se collait à elle, elle passait sa main sur son visage.

Sora : Je vais bien.

Teijo avait laissé Yoko, afin de rendre visite à Sora ayant envie de lui parler un peu. Mais il avait entendu toute la conversation de Damon dans la chambre, il restait devant la porte et lorsqu'il sortait, il fronçait les sourcils le regardant bien.

Teijo : Laisse Sora tranquille Damon.

Il restait à sa place alors qu'il utilisait sa rapidité pour se retrouver derrière lui, il détournait le regard afin de le regarder du mieux qu'il pouvait, et l'écoutait.

Teijo : Tu devrais faire attention avec tes menaces, c'est quelque chose que je n'apprécie pas. Surtout lorsqu'il s'agit de ma femme et de mon enfant, quel courage tu fais, utilises des menaces pour conquérir Sora, je doute qu'elle apprécie ça.

Il regardait ensuite vers Darcia qui intervenait plaçant le bout de son sabre vers Damon. Il finissait par le lacher, teijo le suivait du regard, une fois qu'il était partit, il regardait vers Darcia.

Teijo : Damon serait près à tout pour avoir Sora, depuis le temps qu'il attend ça. Tu es blessé ?

Il regardait vers sa blessure, et relevait les yeux vers lui ensuite.

Teijo : Elle a besoin de se défouler sur quelque chose, elle finira par arreter, il faut le temps qu'elle fasse son deuil.. MAis tu as raison, laisse là respirer, peut etre qu'elle finira par se rendre compte du dangers.

Il faisait un léger ricanement de ce qu'il lui disait.

Teijo : Ne dit pas de bétise Darcia, et puis si tu le désirais, tu aurais également plein de femme  à tes pieds, sauf que tu en désires une seul.

Il le regardait s'éloigner, Teijo regardait vers la porte où se trouvait Sora, il tendait celle ci désirant la voir, mais finissait par faire demi tour, il ne voulait pas perdre Yoko, malgré tout l'amour qu'il portait pour Sora.

Darcia qui en réalité était bien plus blessé qu'il ne le faisait entendre, étant bien touché par une morsure de loup. Kerrigan qui avait vu la scène arrivait rapidement pour retrouver Darcia, elle était pas mal entaillée de partout, elle montait jusqu'à la chambre de Darcia, l'ouvrant et le retrouvait jusqu'à sa salle de bain privé.

Kerrigan : Pourquoi est-ce que tu es intervenu ? Je me débrouillais très bien, je sais me défendre Darcia !

Elle baissait les yeux voyant sa blessure, elle s'approchait aussi tôt de lui regardant celle ci.

Kerrigan : Attend, je vais te soigner.. Assis toi.

Elle le faisait s'asseoir sur la cuvette des Wc, elle partait chercher de quoi le soigner sur les meubles de la salle de bain, et revenait près de lui. Elle se mettait à genoux devant lui commençant à nettoyer sa plais.

Kerrigan : Tu n'as pas arrêté de me surveiller ses derniers jours, pour intervenir si jamais je serais en dangers. Je ne suis pas idiote, si tu penses que je ne t'avais pas repéré à chaque fois.

Elle levait les yeux vers lui.

Kerrigan : Désolé, d'être comme ça, c'est ma façon de réagir lorsque je suis perdue, j'aime me confronter aux dangers en espérant avoir un signe, c'est.. compliqué.

Elle attrapait un pensement pour le mettre sur sa blessure.

Kerrigan : Lorsque je t'ai vu intervenir, et que ce.. monstre ta attrapé à ma place, j'ai compris qu'il y avait une raison pour laquelle je désirais continuer à vivre, je tiens vraiment beaucoup à toi Darcia.

Elle se relevait le regardant bien, elle se penchait ensuite pour l'embrasse et finissait par s'asseoir sur ses jambes passant ses bras autour de sa nuque, continuant de l'embrasser.  Elle souriait ensuite.

Kerrigan : Se n'est pas l'endroit le plus romantique pour ça.

Sur les pots des toilettes, en effet c'était loin d'être le cas.

Kerrigan : Tu devrais demander à Teijo te de donner de son sang, sa guérira ta blessure. Je vais arrêter de foncer tête baissé, tu n'auras plus à être forcé de me suivre pour me protéger.


Moi j'étais toujours aux côtés de Ayato, je ne voulais pas qu'il reste seul dans cette prison, je tournais la tête dans sa direction, l'écoutant, je sais que si j'aurais vraiment voulant, j'aurais pu être plus, un sorcier puissant comme lui, mais sa ne m'intéressait pas, je voulais pas être ce genre de personne, je pensais que je pourrais vivre une vie normal, mais au fond, c'est plus possible.

Gabriel : Je le sais, mais j'aimerais juste..

Je me taisais entendant la voix de Derek, il était là depuis le début, à nous écouter. Et bien entendu, il ne peut pas s'empêcher de finir ma phrase.

Gabriel : Tu es là depuis combien de temps ?

Il ne peut pas s'empêcher de faire des touches d'humour, j'en soupirais sur le coup. Il est comme ça, on ne pourra plus le changer.

Gabriel : C'est loin d'être amusant Derek, et évite d'avoir des pensées étranges me concernant tu veux.

Oui, je suis sur qu'en cette instant, il est entrain de m'imaginer dans un rôle méchant avec lui, au lit ! Au fond, il aime ce genre de personne, je l'ai bien constaté avec Cole et Mike, et ses autres "ex".

C'est vrai que si Ayato devient un archange noir, il pourrait se montrer dangereux contre nous, et va savoir comment il va réagir.. Mais, je trouve ça tellement cruel d'en venir à le tuer, alors que lui, il tenterait de nous aider si sa serait notre cas.

Derek finissait par le convaincre d'au moins de quitter cette cellule et de trouver une chambre, car de toute façon, avec ses pouvoirs, cette cellule ne l'arrêtera pas. Ayato finissait par accepté, car il n'avait pas tord.

Je le regardait se lever pour s'en aller, j'allais le suivre mais Derek m'attrapait le bras avant, je tournais le regard pour le regarder.

Gabriel : Ok, j'ai compris.

Je montais ensuite, et on faisait vite face à une personne dans le salon de Derek. Je ne l'ai jamais vu, et Derek non plus on dirait. Je plissais les yeux lorsqu'il parlait de "deux"personnes qui vivent ici, lui appartient, de qui il parle je ne comprend pas ?

Gabriel : Vous avez pris sa vie, qu'est-ce que vous voulez dire ?

Je regardais en direction de Ayato à cette instant. Le Dieu de la mort ? J'ai l'impression que c'était une plaisanterie, mais non sa ne l'était pas, c'était la vérité, je revenais donc vers Nomar, vu que c'est comme ça qu'il s'appelle en réalité, on a en face de nous un Dieu ?

Ils veut mieux par le contrarier, il va nous faire du mal ? J'espère que non..  Si c'est le Dieux de la mort, il pourrait très bien nous tuer facilement, il parle donc de Cole et de Sora.. Il veut les récupérer ? Cole personnellement sa ne me fait pas grand chose, mais Sora c'est triste pour Shin et Teijo par contre.

On le voyait disparaître, moi je tournais le regard vers Derek qui désirait le mettre à la porte, est-ce qu'il se rend bien compte de qui il a affaire ? On ne dirait pas.

Gabriel : Derek, ne fait rien de stupide.

Je soupirais vu qu'il partait malgré tout le retrouver, et heureusement il se trompait de chambre. Je regardais ensuite vers Ayato.

Gabriel : Il s'agit bien d'un Dieu ? Tu penses qu'il pourrait nous aider en ce qui te concerne.. ?

Oui, je veux garder espoir, alors même si il faut supplier un Dieu à genoux et bien je le ferais, je préfère ça que de devoir enfoncer cette dague dans le coeur de Ayato.

Derek s'était donc trompé de chambre, et était rentré dans celle de Cole où Reiji était encore là, en pleine discussion avec lui, celui ci était près à se donner à Cole mais heureusement il avait encore tout ses vêtements et n'avait rien commencer. Il tournait son regard vers Derek, assez perplexe, il le regardait étrangement après tout ce qu'il avait apprit à son sujet.

Reiji : Je.. discutais avec Cole.

Bien sur qu'il faisait une drôle de tête, ce qui était plutôt normal.Aussi tôt Derek se demandait ce que Cole avait pu lui raconter, et celui ci finissait bien vite par lui faire comprendre qu'il lui avait tout raconter de son passé.

Derek s'ennervait aussi tôt, utilisant sa rapidité pour l'attraper par la gorge, le plaquant bien dans le lit.

Reiji : Papa arrête !

Derek finissait par juste lui donner un coup de poing dans l'estomac ainsi qu'une gifle, Cole gardait le sourire malgré tout.

Reiji : C'est bon on se calme là.

Il détournait le regard.

Reiji : Ta pas choisit que ta famille agisse comme.. "ça", et ta pas suivis leurs conviction c'est déjà ça, sa m'aurait fait bizarre d'ailleurs. C'est bon, on oublie tout ok ? Et on continue notre vie normal.

Il le regardait bien.

Reiji : Même si je comprend pas comment tu peux montrer autant de respect pour mon grand père, après tout ce qu'il t'a fait, c'est une enflure.

Il essayait de sentir la présence de Shin et bien entendu, il ne s'y trouvait pas, alors qu'il y avait quelque minutes avant, il était là, avec sa mère, il regardait vers Cole.

REiji : Tu peux nous laisser maintenant ? On allait être occupé à quelque chose avant que tu ne rentres précipitamment.

Il lui faisait bien comprendre son allusion, et son intention avec Cole.

Sora était toujours dans la chambre, désirant se reposer étant un peu chamboulée de tout ce qu'il venait de lui traverser, savoir qu'elle était morte et que pour une raison qu'elle ignore revient à la vie, revoir Teijo, apprendre qu'il a une autre femme et un enfant de celle ci, ensuite la conversation de Damon.

Elle finissait par se redresser voyant la porte s'ouvrir, pensant qu'il s'agissait du retour de Shin, mais elle voyait un homme dont elle ne se souvenait pas de son visage, qu'elle a pourtant vu jadis. Elle paniquait aussi tot..

Sora : qui etes vous ?

Elle l'écoutait mais semblait ne pas comprendre.

Sora : Les ames manquantes, de quoi parlez vous ?

Elle comprenait ensuite, qu'il parlait du fait qu'elle soit revenue, elle détournait le regard sur le regard mais revenait bien vite dans sa direction.

Sora : j'ignore qui m'a fait revenir, je ne me souviens de rien jusqu'à aujourd'hui.

Elle l'observait bien alors qu'il s'installait à cotée d'elle. Elle se concentrait bien sur son visage, car malgré tout, son visage lui disait quelque chose mais malgré qu'elle tentait de se souvenir, rien ne lui venait.

Sora : Alors je vous ais déjà rencontré ?

Elle baissait les yeux, réfléchissant à un moindre souvenir, lors de son réveille.

Sora : Je.. Hum non, rien ne me revient.. Désolée.

Elle revenait vers lui par la suite.

Sora : où est-ce que je vous ais rencontré ? J'aimerais découvrir qui a fait en sorte de me faire revenir à la vie, afin que je le remercie. Si c'est vous, je vous en suis reconnaissante.

Elle lui souriait, semblant etre en confiance avec lui.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: op op op du nouveau encore!   Lun 13 Juil - 0:15

je me sent complètement rabaisser auprès de mon fils, Cole c'est vengé à sa manière. Je l'ai tué et en échange il a révélé l'un des secrets les plus lourd et en plus à mon fils. Je me sent étouffé à par les souvenirs et la honte d'être face à mon fils à cette instant, Cole continuait de me sourire profitant de mes engouasses. 

Derek: C'est grâce à mon père que je suis l'homme que je suit aujourd'hui, je serais qu'un...poltron.

Je supporte pas le regard qu'il me porte à présent, il peut pas me faire croire que tout sera comme avant. Son regard à mon égar l'est déjà, il avait du respect pour moi, pour mon caractère et mon emprise sur toute situation et maintenant...il voit plus qu'un minable violé par son propre père.
Il me demande à présent de m'en aller pour rester seul avec Cole, je les regardais tous les deux et surtout Cole.

Cole: j'ai plein de chose à lui apprendre.

Il haussait les épaules comme ci c'était normal, de toute façon je pouvais pas rester une minute de plus dans la pièce. Sa fait longtemps que je m'étais plus sentit aussi rabaisser, je sortais vite de cette chambre marchant rapidement pour m'éloigné. Je fuis comme un gosse fasse au problème, surtout fuir la honte. J'allais me réfugier dans ma chambre m'enfilant carrément sous la couette, cela me rappelle lorsque j'étais gosse...ma couette était comme un bouclier de protection, je m'y cachais toujours en dessous lorsque cela n'allait pas et voilà que je recommence se numéro. 

Cole ricanait après que je soit partit, j'ai eu exactement la réaction qu'il désirait. Sur le coup j'aurais pas pu retenir mon sang froid, pour commencer il retirait sa veste puis son t-shirt. Cole a partout des tribal noir sur le corps voulant se donner un style bien à lui.

Cole: Ton père va bouder quelque temps, sans moi tu n'aurais jamais découvert se lourd secret. Je te cache pas mon amusement, j'ai cru revoir sur son comportement le gamin pleurnichard d'autre fois. Bien passons plutôt à des jeux plus amusant.

Il s'asseyait sur le rebord du lit faisant un petit signe de la main qu'il s'approche.

Cole: on va commencer par les bases.

il attrapait sa ceinture pour le tirer plus rapidement vers lui et commencer à la défaire ainsi que hoter sa chemise.

cole: t'es encore un peu coincé, mais je vais vite te mettre dans l'ambiance. 

il caressait lentement son torse avant de l'attraper avec sa rapidité et l'allonger sur le lit.

Cole: tu espère rendre jaloux se petit Shin? comme lui te rend jaloux?

il haussait les épaules ricanant et se baisse pour froler ses lèvres contre le torse de Reiji.

Cole: cela met complètement égale, j'aime au contraire pouvoir tourmenter. Bien assez parlé, voyons plutôt de qui tu tiens ici.

Il glissait sa main à l'intérieur de son pantalon.


Cole: de Derek tant mieux, je pense pas que tu aurais été avantager de tenir plus de ta petite mère.

Il le caressait en ne le quittant pas du regard, c'était sûr personne n'avait encore toucher Reiji avant lui. Suffisait de voir chacune de ses réactions, il se crispe facilement et réagit déjà à de simple caresse.

Cole: tu es déjà dans l'ambiance c'est bien, faut que je te fasse jouir une fois sinon sa sera trop rapide.

Il retirait sa main pour se reculer un peu et retirer entièrement son pantalon et le caleçon en même temps. Ses doigt se posait sur son entre jambe caressant lentement le long de se verge, cole s'amusait de faire durer le moment, le torturer, augmenté son impatience et l'envie.

Cole: faudra me dire ce qu'il te plait chez se petit Shin, tu espère pouvoir jouer les dominant avec lui car il est vrai qu'on ne l'imagine pas jouer se rôle celui là. Je te préviens avec moi faut jouer les costaud pour arriver en m'empaler et...tu es loin d'être prêt pour ça.

Il fini par se décider d'attraper le membre de Reiji se mettant par le masturber d'une main pour commencer, puis il s'y aida de sa langue et pour finir sa bouche. Cela dura à peine une minute, preuve de l’inexpérience de reiji. Cole se redressait crachant tous ce qu'il avait en bouche sur ses doigts.

Cole: cela tombe bien j'avais pas du lubrifiant sur moi.

Il en fit un petit sourire tout en écartant une cuisse de reiji afin d'y glisser ses doigts entre, son sourire montait jusqu'aux oreille voyant ses grimaces.

Cole: on commence à peine reiji, tu fais déjà de tel grimace pour deux doigts? qu'est ce que sa va être lorsque j'y glisserais ma queue hum? 

Cole ne se retient pas du tout avec ses mots et encore moins ses gestes.

Cole: j'utilise ton sperme comme lubrifiant c'est déjà pas mal, ton père il n'avait rien eu lui et n'avais pas été préparer non plus. Bon d'ailleurs, je suis serré alors on a assez fait les préliminaires.

Il retirait ses doigts baissant un peu son pantalon.

Cole: fais pas cette tête paniqué, tu as accepté de te faire dépucelé non? mais je comprend...j'en ai un fameuse.

Je reconnais bien la Cole, toujours à se venter de son physique et son corps. OUi parce que j'entend tous la!! je vous rappelle que je suis un vampire et donc une ouïe super développer! j'ai beau m'entourer dans mes drap comme une chenille dans son cocon, il a rien affaire! 

Cole: bien j'y vais.

il relevait bien ses jambes pour pouvoir le pénétré, cole n'était pas forcément tendre mais pas non plus violent comme l'aurait pu être Valas autre fois. 

Cole: ah oui j'ai oublié de te dire, j'y vais franchement dès le début..de toute façon t'es un vampire tu n'aura pas l'occasion d'avoir mal au cul le lendemain. 

c'était pas rien de le dire, ses mouvements étaient déjà généraux.

Cole: mort moi si tu veux étouffé tes gémissements, sa me dérange pas du tout. 

Il se penchait un peau pour lui chuchoté à l'oreille.

Cole: ton père faisait toujours ça.

je suis presque à enfoncer mon oreiller dans mes oreilles! car oui je l'entend encore! même quand il chuchote! il en a pas marre de parler de moi? je suis certain qu'il le fait exprès car il sait que je peux l'entendre! connard de merde! je devrais entrer dans cette chambre pour lui briser la nuque! et n'y a pas moi qui va l'entendre, Shin était revenu une fois de plus en douce sans que valas ne le sache sinon il l'aurait attacher pour le forcer à rester auprès de lui.

Shin passait à côté de la chambre voulant voir sa mère, mais il restait scotché pouvant lui aussi entendre se qu'il se passait dan sla chambre. Il ne s'attendait vraiment pas à sa et commençait à se questionner sur les réelle sentiment de Reiji, pourquoi coucherait t'il avec Cole si il est amoureux de lui? Shin était lourdement blessé sur le coup même si il a du autant blessé Reiji avec sa relation avec valas. Sur le coup il faisait demi-tour pour retourner chez Valas passant à côté de Ayato et Gabriel sur le coup.

Ayato: shin?

Il marchait pour l'attraper la main.

Ayato: qu'est ce qui t'arrive?

Shin: rien, je dois y aller.

Ayato attrapait son visage pour le regarder.

Ayato: tes yeux son remplis de larme et c'est rien?

Shin: juste une personne qui m'a raconté des mensonges, mais j'ai l'habitude.

Ayato faisait un sourire narquois, une sourire qu'il n'a pas l'habitude faire.

Ayato: il te rend jaloux mon pauvre Shin, tu tombe simplement dans le panneau. Tape toi les deux, moi je l'ai bien fais...rien n'est mieux que de changer de saveur.

shin ouvrait grand les yeux surprit de ses paroles ne ressemblant pas du tout à Ayato.

Ayato: non? t'es vraiment un faible mon pauvre Shin. Personne ne pourra jamais te respecté, tu as le courage d'une fillette de quatre ans.

Il le lâchait sur le coup regardant vers Gabriel.

Ayato: pourquoi tu me regarde comme ça? tu n'as pas plus de courage que lui...j'ai envie de me balader ciao.

Il se téléportait ne laissant pas la chance à Gabriel de le suivre.

Shin: qu'est ce qu'il lui arrive? sa lui ressemble pas de parler comme ça.

*****

Darcia cherchait à nettoyer sa blessure en premier temps, c'est loin d'être la première que subit son corps est déjà remplis de vieille cicatrice de ses combats. Kerrigan n'avait pas fini ses comptes avec lui et comptait bien le retrouver même jusqu'à la salle de bain où il s'y trouvait.

Darcia: tu te débrouillais pas si bien que cela Kerrigan, le pourquoi je suis intervenu. Ta colère t'aveugle et te fais prendre d'énorme risque! j'ai l'impression de m'adresser à une recrue.

il se regardait à nouveau dans le miroir posant frottant sa blessure.

Darcia: non merci je peux...

elle l'obligeait à s'asseoir sur la cuvette, Darcia soupirait capitulant pour cette fois.

Darcia: je tentais pas reellement de me dissimulé Kerrigan, si j'aurais voulu que tu me repère pas, tu m'aurais pas repéré. 

il grimaçait à chaque petite douleur.

Darcia: et je ne regrette rien, aujourd'hui je suis arriver dans les temps. Tu peux m'en vouloir si tu le souhaite, si c'était à refaire je le referait.

il la regardait sérieusement.

Darcia: quel genre de signe tu espérais avoir? c'est la vie que tu aurais pu perdre, sa ne ramènera pas tes soeurs Kerrigan. elles étaient fière de toi, voyait en toi une héroïne..je pense pas qu'elles aimeraient que tu prenne autant de risque. 

Il regardait vers sa blessure qu'elle soignait, mais relevait vite les yeux vers les siens.

Darcia: et de quel façon tu tiens à moi?

la réponse ne peut pas être plus clair, elle y répondit par un baiser. Darcia caressait le dos de Kerrigan l'embrassant à nouveau jusqu'à attraper ses cheveux entre ses doigts.

darcia: le lieux n'a pas réellement d'importante et puis la chambre est juste à côté.

Parler de Teijo lui faisait rappellé la blessure, il poussa délicatement Kerrigan pour se relever.

Darcia: je peux pas demander à Teijo son sang juste pour une petite blessure, j'ai subit pire dans ma vie...et puis une cicatrice de plus. Je dois te laisser, il faudra qu'on remettre cette entrevue à plus tard.

il attrapait son menton pour y poser un baiser.

Darcia: cette fois évite de mettre ta vie en danger.

Il attrapait sa vite pour la remettre et sortit de la salle de bain, une fois hors du château il partit immédiatement au cugé où il sortit un kit de détection de sang. Il se piqua le doigt laissant tomber une seule goûte pour diagnostiqué la moindre mutation, cette machine est principalement utiliser sur des supect qui tente de cacher leurs identité. Darcia lançait l’appareil fou de rage, se qu'il craignait était fondé, le loup l'avait contaminé avec sa morsure.

Akira: Darcia? 

Darcia: qu'est ce qui tu fais ici?

Akira: je vous retourne la question.

il ramassait la machine que Darcia avait lancer fronçant les sourcils du résultat.

Akira: vous analysez le sang de qui?

Darcia: le miens.

Akira: vous vous êtes fait contaminé par un loup-garou? comment cela est arrivé? et l'antidote?

Darcia: l'antidote à disparu en même temps que la ville hurleval, de toute façon nous savons tous deux qu'il n'est pas à 100% efficace et savoir comment c'est arriver n'a pas d'importance.

Darcia retirait ses lunettes pour frotter ses yeux avant de les remettre.

Darcia: de toute façon il était temps de prendre ma retraite.

Akira s'approchait sourcils froncer.

Akira: c'est pas la fin du monde, suffira pendant les moment de pleine lune de vous enfermer et...on a besoin de vous ici, j'ai besoin de vous.

Darcia: tu es adulte maintenant Akira, tu n'as plus besoin de moi.

il tapait sur l'épaule de Akira avant de passer son chemin.

Akira: j'aurais toujours besoin de vous.

une fois qu'il était partit AKira retournait carrément la table ne voulant pas se séparer de Darcia aucune d'une simple contamination. Il levait les yeux repérant Mike qui arrivait à son tour.

Akira: décidément j'arriverais jamais à te semer toi, laisse moi deviner! tu as en plus écouté et donc appris pour ton père. Je trouve que c'est trop facile de partir sous se prétexte! depuis qu'il est amoureux de Kerrigan, il part carrément en couille! et je suis sûr de plus que c'est de sa faute ce qu'il est arriver! comment elle aurait pu imaginer que je tombe amoureux d'elle! 

il passait sa main dans ses cheveux s'énervant de plus en plus.

Akira: je la supporte pas! elle s'amuse avec Darcia depuis le début...j'ai jamais eu autant envie de frapper une femme. Quoi? elle m'énerve c'est tout! comment ton père peut aimer ce genre de...fille!


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: op op op du nouveau encore!   Lun 13 Juil - 21:16

Malgré que Reiji disait qu'on oubliait toute cette histoire, à propos de tout ce qu'il venait d'apprendre concernant Derek, il avait malgré tout du mal à imaginer se passé venant de lui, cela le faisait bizarrede l'admettre, alors que Derek n'en avait sans doute parlé à personne, meme moi je ne suis pas au courant donc.. Derek se sentait vraiment très rabaissé de savoir que son fils étiat au courant, il devait avoir peur qu'il ne soit plus fière de lui, après tout c'est ce que attend un père à son fils, montré combien il est fort et tout ce qu'il s'en suis afin qu'il se représente à lui.

Reiji faisait bien comprendre à Derek qu'il voulait etre seul avec Cole, il tournait le regard vers lui, plissait légèrement les yeux le voyant partir à toute vitesse, il détournait le regard sur le coup se doutant parfaitement qu'il devait se sentir mal. Mais il finissait par revenir vers Cole le voyant retirer sa veste ainsi que son t-shirt. Il regardait bien son torse et tout ses tatouages qu'il avait sur son corps.

Reiji : Peu importe le passé qu'il a endurer, il reste toujours mon père.

Il le regardait s'asseoir sur le bord du lit, lui faisant un signe qu'il s'approche, il obéissait se mettant face à lui lentement, Cole finissait le travaille, en attrapant sa ceinture pour le tirer jusqu'à lui. Il la défaisait et retirait déjà la chemise qu'il portait, il se laissait faire mais on voyait qu'il étai tun peu stressé malgré tout.

Reiji : Coincé ?

Il détournait le regard.

reiji : je suis pas coincé.

Il sentait sa main parcourir son torse, pour ensuite utiliser sa rapidité afin de l'allonger sur le lit, il se retrouvait au dessus de lui ensuite, il le regardait bien , il fronçait les sourcils de l'entendre parler de Shin, et du fait qu'il désirait le rendre jaloux.

Reiji : Peut etre bien, mais de toute façon il est avec "Valas". Mais je fais pas ça seulement pour lui mais aussi pour moi.

Il le regardait bien alors qu'il posait ses lèvres contre son torse afin de l'embrasser.

Reiji : de qui je tiens ?

Il bougeait un peu son corps lorsque Cole se rendait jusqu'à son entre jambe passant sa main dans son pantalon, c'est la première fois que quelqu'un d'autre le touche, étant donné qu'il avait toujours attendu Shin et personne d'autres.

Reiji : Tu n'aimes pas mon père Gabriel hum ? Toi aussi tu serais peut etre jaloux au fond..

Il avait du mal à parler avec les caresses qu'il lui faisait là bas, il entre ouvrait légèrement les lèvres, sentant l'excitation monter. Cole n'avait pas peur de macher ses mots, il retirait rapidement tout le pantalon de Reiji ains que son caleçon afin de le mettre complètement à nu.

Il se laissait complètement faire par Cole, mais lui smeblait s'amsuer de lui, prenant bien son temps, il frollait juste ses doigts le long de sa verge, Reiji avait du mal à tenir, désirant la suite. Mais voilà que Cole parlait à nouveau de Shin, il levait les yeux pour bien le regarder sur le coup, il faisait une drole de tete de ce qu'il lui disait.

Reiji : Lorsque j'ai accepté de faire ça avec toi, je parlais pas d'etre de se coté là, je suis assez costaud !

Il avait déjà une boule au ventre sachant les intentions de cole à présent, Cole attrapait son membre afin de commencer à le masturber, il en serrait les draps sur le coup, surtout au moment où il y glissait sa langue ainsi que sa bouche, il tournait la tete sur le coté, tentant de se retenir mais finissait par jouir très rapidement, il en lachait un soupir de plaisir.

Il tournait un oeil vers Cole qui crachait ce qu'il avait en bouche sur ses doigts, parlant de lubrifiant, il comprenait bien vite ses intentions.

Reiji : Attend je... Hum !

Cole attrapait sa cuisse, et enfonçait ses deux doigts en lui, bien entendu il était tout crispé et faisait la grimace car sa lui faisait mal, il attrapait rapidement son bras ne voulant pas qu'il bouge.

Reiji : Humph.. J'ai changé d'avis, j'ai plus envie que tu m'apprens quoi.. que se soit.

Il avait vraiment du mal à parler avec les doigts de Cole en lui, qui bougeait malgré que Reiji lui tenait le bras fermement, il regardait bien vers Cole alors qu'il disait qu'il en avait terminé avec les préliminaires, il retirais ses doigts de lui. Pour déboutonner son pantalon et faire sortir son engin, reiji regardait bien vers ce qu'il avait entre ses jambes, il semblait pas du tout alaise.

Reiji : Je t'ai dis que j'avais changé d'avis.

Et le pauvre Derek qui était toujours dans son lit, arrivait à tout entendre depusi sa chambre, cela devait lui faire bizarre d'ailleurs d'entendre tout ça. Cole attrapait ses jambes, reiji paniquait.

Reiji : Attend !

Il posiat ses mains sur son torse, et gémissait au moment où il le pénétrait d'un coup sec. Il tournait la tete sur  le coté fermant les yeux.

Reiji :  Sa fait mal, merde ! Arrete !

Il n'arrivait pas à arreter de gémir à chaque coup de reins qu'il lui faisait, sous la douleur au début, il le regardait du coin de l'oeil lorsqu'il lui proposait de le mordre, que Derek faisait toujours ça.

Il ne voulait malgré tout pas qu'il le voit comme Derek, il ne faisait donc rien, attendant juste que la douleur passe, et au fil du temps celle ci disparaissait, son visage changeait, il regardait bien le visage de Cole qui semblait prendre son pied lui aussi.

Reiji finissait par l'attraper, glissant ses lèvres contre sa gorge et le mordait, il reposait ensuite sa tete avec son sang qui coulait le long de ses lèvres, et gémissait de plaisir, il tentait malgré tout de se retenir du mieux qu'il pouvait.

Il  n'y avait pas que Derek qui entendait tout, mais également Shin qui étiat rentré de son entre vue avec Valas, il passait à coté de leur porte entendant tout.

Reiji : La prochaine fois, c'est moi qui te prendrait.

Il aimait les défits, et comptait se venger, et le prendre à son tour. Il n'avait meme pas fait attention que Shin était là. Shin étant blessé, partait rapidement, voulant rejoindre à nouveau Valas, mais c'est Ayato qui le voyait en premier, moi qui le surveillait, je le regardais à mon tour, ignorant que Derek était assez mal.

Gabriel : T'en aller ? Dit nous ce que tu as.

Ayato le rattrapait, ayant bien remarqué les larmes qu'il avait eu yeux. Des mensonges ? Il palre peut etre de Reiji.. Je tournais le regard vers Ayaot ensuite, son caractère semblait changé soudainement, vu les paroles qu'il lui lachait.

Gabriel : Ayato.. Shin ne l'écoute pas, il est..

Il continuait de parler, insultant un peu Shin tentant de lui faire du mal. Ayato me regardait ensuite parlant de moi.

Gabriel : te balader ? Non Ayato reste !

Je détournais le regard vu qu'il venait de se téléporter.

Gabriel : c'est pas vrai..

Comment je vais savoir où il se trouve à présent ? Je tournais le regard vers Shin ensuite.

Gabriel : Se n'est pas lui.. Satan a fait en sorte de blesser Abnar, en s'en prenant à lui. il se transforme en un archange noir.

Je soupirais.

Gabirel : Il faut que je dise à Derek qu'il est partis.

J'allais m'appréter à m'en aller mais m'arretait avant.

Gabriel : Je connais bien Reiji, et toi aussi, alors tu sais qu'il ne t'a pas mentis lorsqu'il t'a dit qu'il t'aimait. Met toi à sa place, il a aimé depuis tout ce temps, il doit se sentir mal de te voir avec quelqu'un d'autre, et s'en vouloir de ne pas te l'avoir dit plus tot, il pense t'avoir perdu, et tente d'oublier se mal dans les bras d'un autre homme c'est tout. Derek aurait fait pareil à son age j'en suis sur. Ou il veut essayer de te toucher comme l'a dit Ayato...

Je posais son bras sur son épaule.

Gabriel : Si tu réagis comme ça c'est qu'au fond de toi, tu l'aimes également non ?

Je la laissais ensuite partant retrouver Derek, afin de lui annoncer pour Ayato. Je le cherchais partout, et je finissais par notre chambre.

Gabriel : Derek ?!

Je plissais les yeux voyant une boule dans les couvertures de notre lit, je m'approchais retirant celle ci, mais... Qu'est-ce qu'il fait ? Il était en boule, entrain de tenir deux oreiller sur ses oreilles.

Gabriel : Est-ce que ça va ?

C'est la première fois que je le vois comme ça, sa fait bizarre oui.

Gabriel : Dit moi, qu'est-ce qu'il t'arrive ?

Je m'asseyais sur le lit sur le coup le regardant bien.

Gabriel : Ayato s'est téléporté.. Je ne sais pas où il est.

Je soupirais sur le coup, il fallait bien que je lui dise.

Gabriel : et je trouve ça injuste de devoir le tuer, alors que lui aurai tout fait pour nous aider.. Je n'ai toujours pas de nouvelle de Abnar non plus.


***

Kerrigan se sentait responsable de son état, si elle aurait réfléchit avant d'agir au lieu de foncer à chaque fois la tete baissé tout droit dans le dangers, rien de tout ceci ne serait arrivé. Elle se rendait seulement compte de ce que représentait Darcia à ses yeux, lui tenait tellement à elle et ce depuis longtmeps alors qu'elle l'avait ignoré, surtout après le malheur qu'il est arrivé à ses soeurs, elle a toujours désiré les venger de tous ses monstres..

Les paroles de Darcia pouvait etre dure pour Kerrigan, mais c'était la vérité, il tentait de lui ouvrir les yeux, que se n'était pas en mettant sa vie en dangers que cela ramènerait ses soeurs, et qu'elles seraient déçues de la voir dans un tel état.

Elle finissait par lui avouer qu'elle tenait beaucoup à lui, et lorsqu'il lui demandait de quel façon, elle l'embrassait.

Kerrigan :  Oui c'est vrai, le lieux importe peu.

Elle souriait, caressant la cuisse de Darcia, mais celui ci finissait par la pousser légèrement de lui, elle se retirait donc le regardant bien, se demandant ce qu'il avait tout d'un coup. Elle ignorait que sa blessure était plus grave que ça, que le loup lui avait laissé son venin, et qu'il deviendrait l'un des leurs.

Kerrigna : Hum d'accord.

Elle le regardait bien, alors qu'il attrapait son menton lui laissant un baisé, elle lui souriait.

Kerrigan : Je ne me mettrais plus en dangers, c'est terminé.

Elle le suivait du regard alors qu'il s'en allait, elle détournait le regard car elle l'avait trouvé étrange malgré tout. Elle plissait légèrement les sourcils et finissait par s'en aller à son tour.

Darcia était partis jusqu'à la base des hunters, où il attrapait un appareil afin de scanné son sang, c'était le moyen de découvrir si il allait muté ou non. Et lorsque le résultat était positif, il en lançait l'appareil hors de lui.

Akira qui était là, attraper celle ci voyant le résultat marqué sur la machine, il interrogeait aussi tot Darcia. Il finissait par découvrir qu'il été infecté par un loup, et bien entendu posait plein de question. Et darcia parlait de prendre sa retraite, Akira se mettait aussi tot en colère, ne désirant pas le voir partir.

Darcia était décidé, et finissait par s'en aller, Kerrigan était posé contre le mur à coté de la pièce, l'ayant suivit, elle se posait bien contre celui ci, ayant tout écouté, elle mettait sa main sur sa poitrne se sentant responsable, et surtout, entendant tout ce que disait Akira, sur elle, la rendait encore plus mal.

Mike arrivait, n'ayant pas croisé son père en chemin mais croisait par contre Akira.

Mike : Je savais que tu serais là, t'en as pas marre de te casser sans rien dire !

Il faisait la mauvaise tete l'écoutant bien, il mettait ses mains dans ses poches détournant le regard.

Mike : bien sur que j'ai écocuté, en meme temps comment je n'aurais pas pu tout entendre, vous crier tellement fort. Pfff, mon père va devenir un loup, une créature qu'il a toujours détesté, comme mon coté vampire qu'il déteste. Je doute qu'il arrivera à vivre avec ça.

Il se taisait ensuite l'écoutant alors qu'il parlait de Kerrigan, disant que tout était de sa faute.

Mike : Il essayait de l'aider, tu le connais non ?

Il fronçait les sourcils le voyant dans un tel état.

Mike : Ok, sa me fait chier aussi que mon père soit infecté par cette saloprie de loup, je sais qu'il aura du mal à le vivre, mais on sera la pour l'aider. Et j'aurais presque l'impression que tu nous fais une crise de jalousie concernant Kerrigan et mon père.

Il soupirait, détournait le regard.

Mike : Je vais aller le voir, c'est pas en s'appuyant sur son sort que sa va changer quoi que se soit.

Kerrigan était déjà partie retrouver Darcia, elle se mettait rapideent face à lui.

Kerrigan : Tu as été infecté ?!

Elle détournait le regard.

Kerrigan : Tout est de ma faute, si je n'aurais pas agis de cette façon, tu n'aurais pas été forcé de me suivre pour le protéger, comment tu peux arriver à m'aimer, après t'avoir fait tourné en rond comme ça..

Elle relevait les yeux pour le regarder.

Kerrigan : Akira a raison, tout est de ma faute. Tu vas quitter les hunters uniquement par ma faute. On a encore le temps de trouver l'antidote, peut etre qu'il en reste encore quelque part, faire partie des hunters est toute ta vie, je sais que tu ne veux pas t'en aller, on trouvera une solution.

Mike arrivait à cette instant.

Mike : Alors trouve cet antidote, parce que s'il se trouve dans cet état c'est de ta faute.

Elle tournait son regard vers Mike

Mike : Et je pensais que t'étais plus dure que ça, laisser tomber a la première difficulté, si j'aurais parlé comme ça, tu m'aurais déjà brisé la nuque. Regarde, je suis un vampire, une créature que tu détestes, et pourtant je tout les inconvénient que je peux avoir en tant que hunter, je n'ai jamais abandonné l'idée d'en etre un. Alors pourquoi pas toi ?!

Il s'approchait pour lui faire face.

Mike : Tu préfères te battre pour l'amour de cette femme qui était à sens unique, mais pour nous t'en a rien à foutre.

Kerrigan : Vous en avez pas marre de remettre tout sur moi, ton père est assez grand pour prendre ses propres décisions. Je me sens assez fautive comme ça, pas besoin d'en rajouter.

Il la regardait du coin de l'oeil sur le coup.

Mike : Je susi d'accord avec akira, je me demande comment il peut etre amoureux de toi.

Elle en fronçait le ssourcils sur le coup.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: op op op du nouveau encore!   Mer 15 Juil - 22:00

Reiji ne réagis plus à présent de la même manière qu'au début, ses expressions de douleur change peut à peut pour enfin devenir plus agréable. Cole relevait les yeux quelques instant écoutant les promesse de Reiji, lui cela le faisait ricaner et approchait son visage du siens.

Cole: tu pourra toujours essayer, j'adore les défis.

Il léchait tous d'abord le sang sur le coin de ses lèvres avant de l'embrasser, ils continuaient comme ça encore un petit temps étant plus difficile à épuiser qu'un couple d'humain ordinaire. Moi je serrais d'avantage les oreillers à mes oreilles espérant atténuer le bruit. Sa marche pas très bien à croire qu'on fait tous pour que je puisse entendre un maximum, j'entendais moins l'arriver de Gabriel qui me faisait sursauté.

Derek: T'es malade!? j'ai faillis me faire dessus.

Je détournais le regard, super il va me voir en pleine déprime. J'utilisais l'un des oreillers pour me recouvrir le visage, ouais comme un gamin qui espère disparaître cacher.

Derek: mais oui ça va, juste un coup de fatigue.

Il insiste évidemment c'est pas dans mes habitudes d'agir comme ça, je me tournais sur le coup me mettant dos à lui restant cacher sous mon oreiller.

Derek: j'ai rien je te dis! mais toi, tu es surement la pour me dire quelque chose alors parle.

Encore les problèmes avec Ayato, je levais les yeux  finissant par retirer l'oreiller pour le regarder.

Derek: il est partit et puis quoi? qu'est ce que tu veux faire? le chercher dans tous les recoins de la planète? et puis quoi même si tu le retrouve, qu'est ce que tu va faire Gabriel? tu es loin d'avoir les compétences pour le retenir ou changer son destin.

je me tournais à nouveau regardant en direction de le fenêtre.

Derek: il nous a peut être sauvé plus d'une fois mais bientôt il fera tout pour nous détruire, il était encore lucide quand il t'a fait sa dernière requête. Tu lui dois au moins ça non? 

Je serrais l'oreiller contre moi.

derek: ou alors tu suit simplement ton instinct Gabriel, si tu sent qu'il a une chance de le sauver et bien fonce sur l'occasion. 

je me tournais brusquement l'attrapant par son t-shirt le tirant vers moi, oui je le force un peu à me câliner. 

Derek: aucune question! contente toi de pas bouger.

Ma mère venait toujours me caliner quand je me retrouvais dans cette état, mais comme elle est plus la j'utilise Gabriel qui est très bien pour se rôle aussi. Je restais presque cinq minute mon visage enfuis contre son torse, le pauvre qui se pose des questions sur mon comportement inhabituelle, mais c'est surement pas avec moi qu'il aura des réponses. Voilà j'avais fini ma petit crise de déprime et me relevait brusquement du lit.

Derek: bien on a assez perdu de temps, Ayato est peut être partit retrouver Tyrion. On va déjà aller le voir, si il ne s'y trouve pas alors...et bien on improvisera.

Je sortais de la chambre Cole sortait au même moment ayant fini avec Reiji, il n'aura pas le temps que d'en sortir qu'il reçu un bon coup de poing sur le nez. Je refermais aussi vite la porte de la chambre continuant mon chemin.

Derek: sa me démangeait depuis tout à l'heure, alors Gabriel on y va?

Cole avait reculer de plusieurs pats sous le coup, mais gardait le sourire tout en frottant son nez.

Cole: sa aurait pu être pire, il aurait pu m'arracher le coeur. 

Il ricanait marchant rapidement pour nous rattraper, je retroussais le nez marchant plus vite. 

Derek: dépêche toi Gabriel, un cafard est à nos trousses.


Cole: de la rancune Derek? pourquoi? pour avoir coucher avec ton fils ou pour lui avoir divulgué ton lourd secret

Je m'arrêtais, il sera capable de lui dire haut et fort devant Gabriel pour me mettre mal à l'aise.

Derek: je te conseil de partir loin ce chez moi.

Cole: je pense pas que sa ferais plaisir à Reiji, il sais promis un petit défis...tu sais le même que tu avais fais il a des quelques siècles de ça.

j'attrapais une branche au hasard que je lançais rapidement dans sa direction, il gémis le recevant dans la cuisse.

Cole: tu me dois un nouveau pantalon Derek, il m'a coûté une fortune.

Il arrachait la branche de sa cuisse, moi je faisais demi tour m'éloignant au plus vite.

Cole: moi je sais où trouvé Tyrion, on a traîné quelque temps ensemble.

Je levais les yeux rageant au plus profond de moi.

Derek: on va se débrouiller! hors de ma vue!

Cole: et tu chercher où hein? chaque maison de cette ville? et si il n'est pas dans cette ville, sa risque d'être ennuyer.

fait chier! poisse de putain de merde! Je me tournais lui lançant mon plus mauvais regard.

Derek: qui me fait croire que c'est pas une ruse de ta part?

Cole: j'aurais rien à y gagné de te mentir sur le coup, que si je te trouve Tyrion..tu me sera reconnaissant.

derek: je te serais reconnaissant en rien du tout!

Cole: et puis on va pouvoir trainer ensemble comme au bon vieux temps.

Quel petit merde!

derek: grouille toi alors! et me retarde pas! et si des choses désagréable sort de ta bouche, je t'arrache la langue. 

Cole: Mmm, une si précieuse langue sa serait un tel gachis.

je partais devant boudant, Cole passait à côté de Gabriel souriant de son mauvais regard à lui aussi.

Cole: t'en fais pas, je t'aime pas non plus. Par contre j'ai adoré écarter les cuisses de ton fils, il a gémis comme une petit pucelle en chaleur.

j'ai la grosse veine sur le front, je sent que se petit voyage va être vraiment long.

Cole: et si j'ai un petit creux, je pourrais te mordre à la nuque Derek? ou même à la cuisse.

Il s'en léchait les lèvres avant de recevoir une pierre de ma part sur le front. sa le faisait vraiment rire, il se frottait le front continuant de marcher dans ma direction.

Cole: je suppose que c'est non.

Derek: avance et ferme la!

il me suivait derrière moi baissant les yeux vers mes fesses.

Cole: j'avance et profite en même temps du paysage.

je levais les yeux aux ciel, il tente de me mettre à bout et surtout emmerder Gabriel. 

Derek: on va où?

cole: hurleval, il voulait découvrir la nouvelle ville et de meilleurs goût pour son palais délicat.

et merde un si long voyage, j'espère vraiment qu'il ne se fou pas de notre gueule..on va prendre presque deux jours de marche et Benoit qui n'est jamais la quand on en a besoin! utiliser ma vitesse? pas moyen avec Gabriel et pas question que je le porte.

*****

Akira tentait de calmer cette frustration concernant Kerrigan et surtout cette mauvaise nouvelle à propos de Darcia, son regard se tournait lentement vers Mike.

Akira: c'est bien ça le problème, il l'a bien trop soutenu alors qu'il avait un travail...lui qu'il m'avait toujours rappelé que le sort des habitants passaient au dessus des actes sentimental. Il fait exactement le contraire de ce qu'il m'a enseigné, tous ça pour une fille trop gaté.

Il se retournait regardant dans une autre direction écoutant des mots qui le mettait mal à l'aise.

Akira: jaloux? arrête tes conneries tu veux.

il regardait ailleurs jusqu'à entendre Mike partir pour retrouver son père, il se retournait pour le regarder s'éloigner avant de s'appuyer contre le mur. Darcia remballait déjà ses affaires dans son bureau, il s'arrêtait à la venue de kerrigan. De toute façon il n'aurait pas pu lui cacher longtemps cette nouvelle.

Darcia: Kerrigan se genre d'accident peut arriver à n'importe quel hunter, qu'il était en mission ou pour protéger un proche. J'ai fais mon propre choix en m'interposant tous en connaissant les risques.

Il soupirait continuant d'emballer ses affaires.

Darcia: c'était peut être toute ma vie, mais je suis tous de même lucide et conscient des risques. Il sera bien trop tard pour l'antidote, nos scientifiques avaient encore d'énorme progret à faire dessus..même si on l'aurait entre les mains, la chance que je guérisse était fine. Ne fais pas attention à la colère de Akira, tu sais comment il est...quand il est inquiet il peut en venir à des mots qu'il ne pense pas.

Il soupirait voyant Mike arriver à son tour.

Darcia: êtes vous au courant qu'il s'agit de mon bureau? 

il stoppait quelque instant son remballage s'asseyant sur sa chaise relevant ses lunettes pour frotter ses yeux.

Darcia: Mike ne t'y met pas également, Kerrigan n'est pas responsable de mon sort. J'ai fais un choix et aujourd'hui je dois l'assumer tout simplement. 

Il relevait les yeux vers son fils recevant un serment de sa part.

Darcia: voilà que je me fais sermonner par mon fils, depuis le temps qeu j'attend un peu de maturité de ta part c'est pour me gronder. Je suis obligé d'abandonner Mike, pour votre bien à tous alors ne t'imagine pas que je le fais pour vous laisser...un vampire à le choix d'être un tueur ou non. Tu as fais ton choix, tu utilise tes capacités pour faire le bien autour de toi alors non pour ça je déteste pas ton côté vampire. 

Il détournait le regard quelque instant.

Darcia: donne moi un seul, mais juste un seul loup-garou qu'il a peut se contrôlé. Si tu y arrive alors je changerais d'avis et resterait parmi vous.

il attendait mais reçu aucune réponse.

Darcia: c'est bien ce que je pensais, j'ai pas été mordu par un lycan...mais un loup-garou ne l'oubliez pas.

Voilà que Mike s'y mettait également avec Kerrigan, il tapait ses mains sur son bureau tout en se relevant.

Darcia: tout comme je comprend pas comment tu as pu être amoureux d'un meurtrier, un violeur, un esclavagiste du nom de Derek Kijo. Alors ne me juge pas sur mes relations Mike même si je sais très bien que je suis pas très doué au niveau sentimental.

il regardait vers sa lettre de démission qu'il allait devoir envoyer à Teijo.

Darcia: déjà disputé par trois personnes, je crains surtout la quatrième. Je vais devoir discuté avec lui du hunter qui me remplacera pour se poste, utilise de me lancer de tels regard...je changerais pas d'avis.

Il prenait ses affaires et surtout la lettre sortant du bureau, Akira n'était pas loin et avait écouté toute la conversation. Il rageait à l'idée de voir Darcia partir, lui qui avait été son mentor depuis son arriver ici. Il entrait dans le bureau fusillant Mike du regard ignorant complètement Kerrigan.

Akira: c'est comme ça que tu espérais le faire changer d'avis? tes paroles l'ont endormit comme il m'en endormis pauvre idiot. 

Il regardait vers Kerrigan le regard remplis de méprit.

Akira: ne m'adresse pas la parole, ne me regarde pas, ignore même mon existence. C'est toi qui aurait du être muté et j'aurais prit plaisir à te prendre en chasse.

Il repartait vite ne voulant plus la voir, Darcia était déjà partit jusqu'à Teijo ou du moins devant sa porte ayant une trouille bleu comme un gosse de lui annoncer la nouvelle.


Darcia: tu va quand même pas faire dans ton froque mon pauvre Darcia! 

Yoko: Darcia?

ses cheveux se redressait ne s'attendait pas avoir une voix derrière lui.

Yoko: je t'ai fais peur? une femme enceinte qui surprend le grand hunter.

Elle ricanait sur le coup.

Darcia: c'est que j'étais dans mes pensées et...

Yoko: tu voulais voir Teijo peut être? 

Elle ouvrait déjà la porte.

Darcia: non je....

trop tard la porte était grand ouverte.

Darcia: merci.

Yoko: tu es tout pâle est ce que ça va?

Darcia: je m’apprête juste à faire une crise cardiaque.

elle le regardait surprise sur le coup ne comprenant pas, lui s'avançait vite évitant un maximum le regard de Teijo et posait vite la lettre devant lui.

Darcia: je démissionne...bonne journée.

il partait vite, mais Teijo lui faisait directement face.

Darcia: je me doutais que j'aurais pas pu prendre mes jambes à cou avec toi.

il se retournait avançant vers une bouteille pour se servir un verre.

Darcia: je me trouvais un peu vieux pour jouer les hunter et j'ai besoin d'un peu plus de temps libre, peut être pour faire du tricos..je te promet de te faire un beau pull en cadeau.

Il soupirait examinant la tête de Teijo.

Darcia: très bien, tu te rappelle de la blessure? je me suis fais mordre par un loup-garou, le comment du pourquoi on s'en fou même si je me doute bien que ta déjà un idée sur la question. J'ai vérifié et je suis bien en train de muté, nous savons tous deux que je peux pas rester chez les hunter. Va si cris moi dessus, j'ai déjà eu des râlement de Akira, Kerrigan et mon fils...celui qui me faisais le plus flipper c'est toi. 

il buvait une gorgée plissant les yeux.

Darcia: tu vois, tu me regarde déjà avec ton air d'ermite sévère. Je fais parfois des cauchemard de la nuit à cause de toi, tu es ma terreur nocturne.

Il tente surtout de baisser la tension et surtout qu'il flippe surtout de ce qu'il risque de devenir, l'humour est peu sa façon de dissimulé ses craintes.


Spoiler:
 


Spoiler:
 


Dernière édition par Derek Kijo le Ven 17 Juil - 21:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: op op op du nouveau encore!   Ven 17 Juil - 20:31

bon mon très chère Derek restait muet, ne me disant pas pourquoi il se trouvait dans cet état, et s'il croit que je n'ai pas remarqué et que je vais lacher l'affaire, il se trompe. Se n'est pas parce qu'il a réussit à me faire parler d'autre chose que je ne me pose pas des questions.

Je détournais le regard de ses dures paroles alors que je parlais de Ayato, du fait qu'il était partit et que je ne désirais pas mettre fins à ses jours.

Gabriel : C'est vrai je n'ai pas les "compétences" pour l'aider, mais je ne resterais pas les bras croisé, ou couché dans mon lit.

je lui lançais une piques, lui se retournait dos à moi regardant en direction de la fenetre, je continuais de l'écouter tout en baissant les yeux.

Gabriel : oui il était lucide mais également apeuré à l'idée de devenir quelqu'un de mauvais, on pourrait demander n'importe quoi dans ce genre de moment. Si je t'aurais demandé cela, de peur de te faire du mal ou faire du mal à Reiji, tu l'aurais fait ?Tu aurais accepté de me tuer parce que je te l'ai demandé dans un moment où j'étais lucide ? J'ai des doutes. Tu aurais tout fait pour m'aider, c'est ce que je désire faire avec Ayato.

il finissait par serrer son coussin, me disant au final que je n'avais qu'à suivre mon instinct, il n'est pas normal, il a quelque chose c'est sur et j'aimerais savoir quoi;

gabriel : alors je foncerais pour le sauver, car je sais qu'il y a un moyen, j'ignore lequel mais je ne veux pas l'abandonner;

je ne m'attendais pas à ce qu'il se retourne, pour m'attraper et le tirer jusqu'à lui, il m'enlaçait, je clignais des yeux me demandant ce qu'il lui arrivait soudainement;

gabriel : derek ?

Il ne voulait pas que je pose de question, je le laisais donc faire glissant mes mains derrières son dos afin de l'enlacer également, sa durait pendant un long moment, et tout cela en silence.

il finissait par se redresser tout d'un coup, me lachant, je le regardais bien. en tout cas, après se calin il semble aller mieux, enfin je pense, il parle de retrouver Ayato, oui c'est évident, il est surement partis retruvé Tyrion..

Gabriel : c'est un bon plan, mais tu sais où se trouve Tyrion?

Il semble décidé, c'est qu'il doit savoir où il se trouve. Je le suivais donc, je tournais le regard vers la chambre de Cole le voyant sortir et directement, Derek lui donnait un coup de poing sur le visage pour ensuite refermer la porte à son nez.

Reiji levait un oeil ayant vu la scène, il se redressait déjà remettant ses vetements.

Reiji : je crois qu'il te déteste.

Il resortait ensuite nous suivant, je tournais le tete le regardant du coin de l'oeil, je l'aime pas c'est sur. J'écarquillais les yeux, il a couché.. avec reiji ?

Gabriel : Ne t'approches plus de Reiji.

Je tournais ensuite le regard vers Derek.

Gabriel : de quel secret il parle Derek ?

Je savais qu'il me cachait quelque chose, Cole a divulgué un secret concernant Derek ? Mais de quoi il s'agit ? Mon coeur se serrait à l'idée, désirant savoir, pourquoi Cole en sait plus que moi la dessus ?

Derek finissait par s'arreter pour lui faire face, désirant qu'il s'en aille. Cole aimait bien nous narguer une fois de plus, et il parlait de Reiji mais également d'un défi qu'il s'était lancé, et il en revenait à Derek ensuite. SA commence à m'énnerver toutes ses histoires, leurs histoires passé entre ses deux là, je suis jaloux.

Je regardais vers Derek, qui attrapait un bout de bois rapidement pour lui lancer , Cole le recevait dans sa cuisse, ce qui faisait un trou, il le retirait d'un coup sec. Je finissais par suivre Derek mais levait les yeux vu que Cole ne lachait pas l'affaire disant qu'il savait où se trouve Tyrion.

Gabriel : on se débrouillera.

Je n'avais vraiment pas envie qu'il nous suive, et devoir le supporter. Mais il fallait bien se dire que lui connaissait exactement l'emplacement de Tyrion et que nous.. pas du tout, et de plus avec l'allusion qu'il fait, il doit se trouver loin meme en dehors de cette ville.. j'en soupirais, on a pas vraiment de temps à perdre,alors on va devoir prendre sur nous.

Gabriel : Derek, on a pas vraiment le choix.

Je me tournais pour le regarder, il veut que Derek lui soit reconnaissant ? Pourquoi, pour qu'il espère qu'il se jette dans ses bras, ce type est une ordure, je crois que je le déteste. Sa me plait pas, il n'arrete pas de le draguer, et sa semble bien lui amuser en plus, il sait que sa nous atteind tout les deux.

Je regardais Derek partir et suivait ensuite du regard Cole qui passait à coté de moi avec un grand sourire, moi je le regrdais avec le plus grand mépris qu'il soit.

Gabriel : N'espère rien venant de Derek, c'est peine perdue.

Il me disait qu'il n'aimait pas non plus, au moins on sait tout les deux qu'on se déteste c'est déjà ça. Je fronçais bien les sourcils et serrait les poings alors qu'il me provoquait en parlant de Reiji, espèce de salaud, comment tu as pu tomber aussi bas Reiji ?! Je vais l'engueuler lorsque je le verrais.

Je finissais par le suivre, il m'énerve ! il ose demander de mordre Derek si il a faim.

Gabriel : Je te conseil de ne pas toucher à un seul cheveux de Derek et également de notre fils, je me demande pourquoi on ta redonné la chance de revenir en vie, il aurait pu trouver quelqu'un qui le méritait.

Il mate les fesses de Derek en plus ! Je tentais de me controler du mieux que je pouvais, mais lorsqu'il annonçait que Tyrion se trouvait à Hurleval, j'avais l'impression qu'on voulait vraiment me torturer, tout ce temps qu'on va devoir passer avec lui, qu'on m'achève par pitié

Enfin soit, on marchait donc encore et encore pour arriver jusqu'à hurleval,Tyrion était belle et bien à Hurleval, dans un bar entrain de boire un verre, il regardait du coin de l'oeil vers une femme qui semblait etre bien intéressé par lui, s'asseoir à côté de lui.

" Salut toi, tu m'offirais pas un petit verre ? "

Elle passait sa main sur sa cuisse, lui levait un sourcil.

Tyrion : Et puis quoi encore, je vais pas gaspiller mon frique pour une paire de niche, j'aurais moins à boire pour moi !

" Sale mâchot. "

Elle s'en allait aussi tôt.

Tyrion : c'est ça dégage.

Il levait la main vers le barman.

Tyrion : La meme chose, mais en double.

Une fois qu'il le lui donnait, il s'apprêtait à le boire, mais tournait son regard voyant Ayato.

Tyrion : Tient, tes là ? Tu déprimes plus sur ton sort, c'est bien. Tu veux un verre, à toi je veux bien t'en payer un.

Il fit un sourire en coin.

Tyrion : Alors sa y est, tes devenu un méchant archange noir ? Qu'est-ce que sa fait d'être.. moi ?

Il ricanait, le barman servait le meme verre pour Ayato.

Tyrion : A moins que tu es venu encore me faire la morale ? J'ai pas l'intention de faire revenir mes sentiments, tu aurais du voir mon état, une vrai mauviette, et je suis loin d'en etre une normalement.

Il le regardait du coin de l'oeil.

Tyrion : Abnar t'a laissé en plan, il a pas trouvé le moyen de te "sauver", perso, je vois pas pourquoi tout le monde veut te sauver, tes pas en dangers, tu vas juste changer et être plus méchant, c'est pas la mort.

Il haussait les épaules.

Tyrion : Sa peut etre amusant au contraire, tu seras moins snoob et moins coincé, t'étais un peu trop gentil à aider tout le monde c'était soulant.

Nous on arrivait devant se bar.

Gabriel : Alors tu penses que Tyrion se trouve dans se bar ? Pourquoi se bar en particulier ?

Je soupirais.

Gabriel : Bien on est pas arrivé jusqu'ici pour hésiter, otant entrer, qu'est-ce que j'ai mal au pied.

Je n'en peux plus pour ma part, eux ils s'en foutent, se sont des vampirs, c'est à peine s'ils sont épuisés.. J'entrais, et effectivement on voyait Ayato à côté de Tyrion au bar.

Gabriel :Ils sont là.

Je m'avançais direct n'ayant pas vraiment de plan en tête. Je posais ma main sur l'épaule de Ayato.

Gabriel : Ayato, tu es là.. Comment tu te sens ?

Tyrion : Rah mais vous savez pas le lacher un peu ? Il va bien, sa se voit pas, il va meme beaucoup mieux.

Gabriel : Il n'est pas dans son état normal, il faut l'aider Tyrion.

Il se levait m'attrapant par la gorge avec rapidité.

Tyrion : L'afferme, arrête d'essayer de lui ressembler à tenter de faire le bien autour de toi, tu es faible, tu ne lui ressemblera jamais.

Il me lâchait, levant les yeux vers Derek et ensuite vers Cole.

Tyrion : Tient, tu tentes de te refaire Derek ? Quel ennuis, tu t'amusais bien mieux avec moi qu'avec lui. Il est devenu trop coincé maintenant qu'il a trouvé l'autre fillette.

J'en ais assez qu'on me compare de cette façon.

Gabriel : Je vais aider Ayato.

Tyrion : Mais bien sur, avec tes belles paroles ?

Je levais la main dans sa direction, une onde de choc apparaissait, l'expulsant lui et tout ce qui se trouvait sur le chemin, tout était brisé et éjecté, je regardais ma main surpris sur le coup.

Tyrion se redressait, retirant des bout de verres dans son ventre, et le barman qui a été lui aussi expulsé ne se relevait plus. J'avais les yeux écarquiller sur le coup.

Tyrion : Je t'aurais ennevé ? Regarde ce que tu as fais, tué se pauvre barman, tu sais que je l'aimais bien ?

Tout les gens qui se trouvait là, partait rapidement.

Gabriel : Se n'est pas moi, Derek sauve le.

Tyrion : C'est trop tard, il la nuque brisé.

Il se redressait craquant sa nuque.

Tyrion : Tu savais qu'il était "papa" ? J'aurais honte à ta place.

Je me sentais vraiment mal, je sais pas ce qu'il est arrivé..


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: op op op du nouveau encore!   Mer 22 Juil - 20:37

Avant que l'on puisse arriver de notre voyage, Ayato avait rejoins Tyrion comme prévu. Il s'installait à côté de lui regardant tyrion du coin de l'oeil.

Ayato: cela m'étonne pas de te trouver dans pareil endroit, ce qu'il m'étonne pas contre...c'est le rejet de cette charmante demoiselle. 

Il ricanaient de l'entendre.

Ayato: Oui d'une certaine manière j'ai arrêté de me plaindre, mais semblerait que ce soit pas le cas de tout le monde ici.

Il buvait d'une traite le verre fraîchement et faisait signe de la main pour être servis de nouveau.

Ayato: Abnar a fait une demande à la mauvaise personne par désespoir de cause et est surement consigner sur l'olympe. 

il baissait les yeux vers son verre faisant tourner les glaçons à l'intérieur.

Ayato: pas en danger selon toi? mais qu'est ce que tu crois qu'il va se passer une fois la mutation terminer? je serais un plus grand danger pour cette terre, ils n'attendront pas une journée pour m'envoyer leurs meilleurs archange et m'éliminé une fois pour toute...c'est peut être même tout qu'ils attendent.

ils finissaient son deuxième verre posant ensuite sa main au niveau de sa nuque.

Ayato: je suis certain que tu supporterais pas très longtemps l'homme que je risque de devenir, tu regretterais ses mots tôt ou tard. Tu t'aime trop dans le rôle du méchant, sans moi pour te gronder tu finira pas t'ennuyer.

Il en fit un grand sourire avant de tourner le regard vers la porte s'entend notre présence.

Cole: en faite il est pire qu'une femme, j'ai jamais entendu quelqu'un se plaindre autant! madame aurait peut être voulu qu'on la porte comme une princesse? je suis certain qu'il est la parce que c'est le premier bar qui a été ouvert depuis le reconstruction de Hurleval et c'est la que je l'ai trouvé la première fois lors de sa grosse déprime.

Derek: alors il déprime à nouveau pauvre Tyrion.

Je faisais signe de la tête pour qu'on rentre.

Ayato: Gabriel, navré de t'avoir lâcher comme ça mais j'avais très envie de discuté autour d'un verre. Si tu aurais magné l'art de la téléportation tu grimacerais pas autant pour poser un pied devant l'autre.

Cole s'avançait vers Tyrion piquant son verre pour boire le contenu.

Cole: Aaahh bon sang que sa fait du bien, c'est quand même étonnant de te retrouver ici mon cher Tyrion. La dernière fois j'avais pas assez de mouchoir dans les poches pour essayer ses vilaines larmes. 

Il haussait les épaules redonnant son verre bien qu'il soit vide.

Cole: c'est vrai qu'on a bien rigolé, mais tu es bien trop difficile à enfourner. Pourtant que dieu sache que j'aime les défis, mais la j'ai droit à mission impossible.

je fronçais les sourcils de l'écouter raconter ses conneries.

Cole: et je serais comment le décoincer.

Ayato: tu n'as aucune solution pour me sauver Gabriel, j'ai bien peur que tu t'es donné mal au pied pour rien. 

Tyrion pousse la colère de Gabriel a bout, j'étais ravis d'être derrière lui à cette instant où je me serais retrouver comme les autres valser dans l'autre bout de la pièce. Seul Ayato restait assis sur son tabouret attrapant lui même la bouteille pour se servir un autre verre.

Ayato: tes pouvoir se manifeste enfin? dommage que je serais bientôt plus la pour t'aider à les maîtriser.

Avec cette manque de pratique Gabriel à tuer les barman malgré lui, je peux rien faire même sous sa demande. Tyrion n'arrange vraiment pas la situation, je me plaçait devant Gabriel attrapant ses deux mains pour les baisser...oui juste par sécurité.

Derek: c'était un accident Gabriel ne te met pas dans de tel état.

Cole: oh ça va c'est pas la fin du monde non plus! il suffit vraiment d'un rien pour qu'il pleurniche celui la.

Il soupirait se tournant pour attraper quelque bouteilles d'alcool qu'il brisa sur le bar et en versa également sur le cadavre avant d'y mettre le feu.

Cole: et voilà, une terrible explosion à eu lieu et se pauvre barman s'en ai pas sorti.

Derek: depuis quand tu t'amuse à couvrir les traces?

Cole: depuis que cette ville est deux fois plus surveiller, d'ailleurs moi je me casse.

Je prenais Gabriel avec moi pour sortir seul Ayato restait encore sur son tabouret restant silencieux, qu'est ce qu'il attend pour sortir? le bar est complètement étouffé par les flammes. Il se décidait seulement, se frayant un chemin dans les flammes sans subir aucun dommage.

Ayato: j'avais pas fini mon verre.

Ayato marchait rapidement devant il semble cacher sa souffrance pourtant Abnar a fait en sorte de l’atténuer un peu, cela semblerait peut être plus faire effet. Je le regardais s'asseoir un peu plus loin sur un muret, Tyrion a beau faire genre que cela l’atténuait pas mais suffit de voir son regard pour prouver le contraire.

Zankou: Cela ne risque de tarder, le poison de mon père a presque atteins ses ailes.

Cole: c'est quoi ce monstre?

Zankou: j'ai le droit de le mettre en pièce celui la?

Je plissais les yeux regardant vers Cole.

Derek: laisse moi y réfléchir quelque instant, cela laisse à réflexion. Dit nous plutôt pourquoi tu es ici? tu n'es quand même pas venu admirer l'oeuvre de ton père.

Zankou: me raconte pas de connerie, je te rapelle que Gabriel est mon pote et j'ai sentais certaine crainte.

Directement il m'attrapait par la chemise me soulevant.

Zankou: qu'est ce que tu lui as encore fait suceur de bite! 

Derek: mais rien bordel! 

Il regardait vers gabriel finissant par me lâcher, pourquoi sa serait toujours de ma faute? je le regardais d'un mauvais oeil tout en remettant convenablement ma chemise.

Zankou: alors qu'est ce qui se passe hein?

Derek: il n'a pas contrôlé son pouvoir et quelqu'un en ai mort.

Zankou: ta des pouvoirs toi?

Derek: ta vraiment une cervelle de la taille d'un petit pois tu sais ça? il a des pouvoirs depuis un moment déjà, mais se refusait de s'en servir! monsieur préférait être le plus "humain" possible.

Je le voyais plisser les yeux avant de me donner un baffe qui me fit atterir sur le capot d'une voiture.

Derek: je déteste ce démon.

Zankou regardait Gabriel croisant les bras.

Zankou: je prend mal les moqueries.


Cole: *faudrait peut être que je foute la paix à Gabriel tant que ce type est dans le coin*

Zankou: c'est normal que tes pouvoirs finisse par se manifesté, à rester inactif ils sortent tel la lave d'un volcan. Trop de pression et puis pouff..tout va éclater.

j'arrivais tranquillement tout en me faisant craquer les os pour les remettre en place.

Derek: ouais c'est vraiment ton truc d'éclater toi.

Zankou: te fou pas de ma gueule ou tu aura droit à une deuxième baffes.

Je retroussais le nez ne disant plus rien, si j'avais su le l'aurait laisser dans sa cage au lieux de le ramener à mon château celui la.

Zankou: trouve toi quelqu'un pour t'aider à contrôlé ça ou tes pouvoirs prendront le dessus sur toi.

Je faisais un petit sourire le coup.

Derek: mais il a peut être quelqu'un qui pourrait l'aider, mais il se retrouve dans une très mauvaise situation.

Zankou: accouche.

Je montrais Ayato au loin qui regardait dans notre direction sentant qu'on parlait de lui.

Zankou: l'archange? pourquoi?

Je levais les yeux, il comprend vraiment rien celui la!

Derek: c'est l'ancêtre de Gabriel!

Zankou: et alors? 

puff!! 

Derek: il est le mieux placé pour connaitre les pouvoirs qu'il a bordel!

Zankou: il est corrompu par mon père, je peux pas intervenir.

Derek: très bien! laisse donc ton seul ami se faire consumer par ses propres pouvoir, quand il explosera comme un volcan tu viendra ramasser les morceaux zankou. Viens Gabriel on peut pas compter sur lui.

Zankou: ça va! bordel vais m'en occuper! 

pourquoi on y a pas songé plutôt sérieux? zankou tient beaucoup de son père et avait une chance également de pouvoir hoter se poison. Je lançais un petit sourire discret vers Gabriel, alors que Ayato fronçait les sourcils et commençait à créer une sphère d'énergie pour la lancer en direction de zankou, qui d'un geste de la main la repoussait facilement.

Zankou: sa risque d'être compliquer, il commence déjà à être asservi.

Ayato faisait sortir ses ailes déjà bien assombrit mais pas encore entièrement noir et créait dix spheres au dessus de chaque doigts. J'attrapais vite Gabriel pour le mettre à l'abris de l'assaut, Zankou devrait s'en sortir il est tout de même coriace. Après l'explosion terminer je plissais les yeux le voyant allonger sur le dos tout prêt de nous...ok peut être pas.

Zankou: juste un petit retardement.

Derek: tu t'es fais étaler.

Zankou: il est doué en magie, pas moi.

Derek: et tu es doué en quoi hum?

Il se relevait regardant autour de lui attrapant une voiture pour la lancer en direction de Ayato, qui lui la mettait en morceau sans même bouger de sa place. 

Derek: je suis impressionner Zankou, tu l'as pas toucher.

Zankou: ta gueule! je vais devoir demander un coup de main.

Derek: mon dieu tu as d'autres amis.

Il me mettait une baffe, j'atterris à nouveau sur cette voiture déjà bien en mauvais état. Lui fermait les yeux faisant venir quelqu'un des enfers.

Raynor: je peux savoir pourquoi tu m'as amener ici zankou? 

Zankou: tu m'en doit une non?

Raynor: je te dois rien! tu m'as tuer! et cela en trichant! sans ton armure au bras, tu m'aurais jamais tuer!

Zankou: je te rappelle que cette armure était autre fois les chaînes que tu utilisais pour m’enchaîner coupant tout mes pouvoirs! j'en ai fais aujourd'hui ma force.

Derek: vous croyez vraiment que c'est le moment!

Raynor tendait la main créant un bouclier au bon moment pour ne pas recevoir une déferlante d'énergie venant de Ayato.

Raynor: qu'est ce que tu as encore en tête Zankou?

Zankou: il faut que tu l’immobilise.

Raynor: pourquoi? Il s'agit de Ayato bordel! 

Zankou: juste quelque seconde le temps que je retire le poison de notre père.

Raynor: quoi? t'es complètement malade ma parole! il va te massacrer pour ça!

Zankou: oui peut être, sa lui passera.

Raynor se téléportait voyant son bouclier se briser.

Raynor: père m'a ôter une moitié de mes pouvoirs, je serais pas à l'a hauteur.

Zankou: fais pas ta fillette bordel.

Raynor: une fillette?

Je levais les yeux n'en revenant pas d'une tel scène, Ayato profitait de cette distraction pour attraper Tyrion contre une façade enfonçant sa main dans son thorax attrapant le coeur empêchant le sang de circuler.

Ayato: Alors Tyrion, tu aime toujours mon mauvais côté.

son visage devenait doucement gris le sang ne pouvant plus circulé normalement, c'est grâce au serpent géant invoqué par raynor qui l'obligeait à reculer. Tyrion reprenait des couleurs se sortant d'une mauvaise situation, Cole avait déjà prit ses jambes à son cou fuyant les lieux préférant penser à sa vie en priorité.
Raynor tente d’utiliser son serpent pour attraper et immobilisé Ayato, mais celui ci s'amuse à voler entre les habitations lui donnant du fil à retorde.

Ayato: tu étais plus impressionnant autre fois Raynor, j'ai l'impression d'avoir affaire à une amateur.

Zankou: il n'a pas tord.

Raynor: silence! ou tu te débrouille avec lui!

moi aussi je tentais d'aidé utilisant mon sceau, mon aura se dirigeait vers lui à toute vitesse. Ayato ne s'attendait pas à ce que j'intervienne et réussit à l'attraper par la cheville.

Ayato: alors toi aussi tu es contre moi?

il se concentrait sur moi, ma tête devenait de plus en plus douloureuse cela en faisait disparaître mon sceau et j'en tombait à genoux au sol tenant ma tête.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: op op op du nouveau encore!   Ven 24 Juil - 22:01

je n'ais pas vraiment compris comment j'ai pu en arriver là, je sais que tyrion m'agaçait et ensuite quelque chose en moi à comme.. une explosions et juste après, tout était balayé de mon chemin, ainsi que tyrion, et sans le vouloir j'ai tué cette homme je ne voulais pas ça, mais s'est arrivé, et j'ai toujours fermé les yeux sur le fait que je puisse posséder de tel pouvoirs, je n'en voulais pas, je voulais une vie normal, en tant qu'humain, comme autre fois, bien que je savais que sa ne serait plus possible, car trop de chose se son produite.

cole bien entendu me lançait des piques, pour lui c'est peut etre pas grand chose, car il a prit plein d'autre vie, moi je n'ai jamais tué qui que se soit, mais aujourd'hui c'est arrivé, sans que je ne le veuille.

je le regardais attraper une bouteille pour la casser et la vide sur le corps et un peu partout sur le bar, il finissait par allumer le feu, moi j'en étais surpris.

gabriel : qu'est-ce que tu fais ?

Tyrion plissait les yeux le voyant faire

tyrion : putain c'est mon seul bar où j'aime venir ! et tu veux tout faire cramer pour un malheureux cadavre ?

il est vrai que à présent cette ville est beaucoup plus sécurisé qu'avant. derek lui m'attrapait rapidement contre lui, et utilisait sa rapidité pour sortir du bar car sa commençait à chauffer à l'intérieur, tyrion fit pareil, quittant le bar, il regardait dans cette direction assez mécontent de voir l'endroit qu'il aimait se rendre disparaitre en flemme.

gabriel : ayato ne sort pas

se n'était pas normal, pourquoi il met autant de temps pour sortir du bar ? bien entendu, sa m'inquiétait...on le voyait ensuite venir comme ci de rien était, tyrion levait les yeux d'entendre la raison qu'il avait prit son temps de sortir

on le suivait du regard alors qu'il se rendait jusqu'à un muret plus loin pour s'asseoir, il semble ne pas aller bien, evidemment, le poison s'installait de plus en plus dans son corps, malgré que tyrion tentait de ne pas le montrer bien entendu que sa le touchait, mais sa fierté était plus fort que le reste

gabriel : il n'a plus beaucoup de temps..il faut qu'on l'aide, qu'on trouve une solution.

je tournais le regard vers zankou, je ne m'attendais pas à le voir ici, mais sa me faisait plaisir, sa fait longtemps que je ne l'avais plus vu.

il a sentis que j'étais mal ? c'est bien lui, il est directement venu lorsqu'il a sentis que j'allais pas bien, je le regardais bien sur le coup, il s'imagine déjà que c'est à cause de derek

gabriel : se n'est pas lui, il n'a rien fait zankou, c'est moi..

derek finissait par lui dire ce qu'il m'était arrivé, meme zankou ignorait que je pouvais possédé des pouvoirs, meme moi je voulais l'ignorer, mais je dois bien ouvrir les yeux à présent

je regardais derek qui ne pouvait pas s'empecher de se moquer de moi, il n'a jamais compris pourquoi je voulais tenter de vivre une vie normal, et sa ne plaisait pas à zankou qui lui donnait une baffle, j'étais surpris, il n'aime vraiment pas qu'on s'en prenne à moi

je soupirais malgré tout

gabriel : pourquoi est-ce que mes pouvoirs apparaisse maintenant ? je ne voulais rien de tout ça.

Zankou m'expliquait, je comprenais evidemment, mais sa m'inquiétait malgré tout, sa risque donc d'empirer avec le temps si je ne controle mes ses pouvoirs en moi, si je ne veux toujours pas les utiliser, je n'ai plus vraiment le choix, mais j'ignore par où commencer ni quoi faire, et j'ai tué cette homme tout à l'heure, je ne veux plus que cela arrive

gabriel : justement j'ignore qui peut m'aider, je ne voulais meme pas avoir à penser à ça, et possédé ses pouvoirs, je n'en voulais pas

le seul qui pouvait m'aider c'était ayato, il me l'avait meme proposé, mais j'ai toujours reporté à plus tard, et voilà, à présent il est trop tard, mes pouvoirs se sont réveillé, et j'ai commis un acte impardonnable..

derek lui parlait aussi tot de ayato à zankou, qu'il était le seul à pouvoir m'aider, mais que malheureusement il n'était pas en état pour, possédant le poison de son père. et il se jouait de ça, de moi, pour tenter de motiver zankou à aider ayato, je n'y avais meme pas pensé mais c'est juste ! zankou est le fils de satan, il peut donc retirer le poison de son père, j'avais à nouveau de l'espoir sur le coup, pourquoi ne pas y avoir pensé plus tot ?

derek savait très bien s'y faire pour convaincre zankou, je le laissais donc faire, lorsqu'il disait qu'il acceptait, j'en souriais.

gabriel : merci zankou.

par contre on avait prit trop de temps, ayato commençait déjà à etre asservis, à etre un archange noir, il n'allait donc pas gentiment se laisser faire, et envoyait déjà des attaques contre zankou.

on pensait qu'il allait s'en sortir, car bon, il est fort, mais on tournait la tete le voyait étalé à terre à coté de nous, c'est vrai qu'on a affaire à ayato et se n'est pas rien, il est aussi puissant que l'est raynor, meme plus sans doute alors ..

gabriel : est-ce que ça va ?

zankou se relevait après les piques que lui avait lancé derek, il attrapait une voiture pour la lancer en direction de ayato, celui ci l'a mettait en morceaux sans se fatiguer, zankou allait donc faire appel à quelqu'un, au plus grand étonnement de derek bien entendu mais qui reçut  une nouvelle baffle de sa part, le pauvre, je sens qu'il va etre de mauvais humeur avec tout ça.

je n'aurais pas imaginé qu'il ferait appel à raynor pour avoir de l'aide, ils était ennemis à une époque non ? et puis s'en parler de tout ce qu'il nous a fait.alors que zankou lui expliquait la situation, raynor ne semblait pas du tout enjoué de son plan, mais il finissait par accepter malgré tout.

il possède donc moins de pouvoir que lorsqu'on l'a connu, je pense que se n'est pas plus mal, s'il retente de faire quelque chose contre derek, mais là, sa nous aurait aidé pour stoppé ayato.

tyrion lui suivait la scène sans etre convaincu du résultat, et en était distrait, il tournait le regard voyant ayato en face de lui la main dans son torax tenant son coeur, il en gémissait bien sur le coup, et entre ouvrait les lèvres se sentant lentement partir, sa peau devenait déjà grissade, il serrait le bras de ayato entre ses mais sur le coup

tyrion : ayato..

il n'arrivait pas à dire plus, moi voyant la scène, je tournais la tete vers zankou et raynor.

gabriel : faite quelque chose

heureusement raynor invoquait un serpent géant, qui se dirigeait tout droit vers lui, ce qui forçait à ayato de reculer et de lacher tyrion.il reprenait bien vite des couleurs, il se posait contre le mur derrière lui, tentant de reprendre ses esprits.

Ayato prenait son envole afin d'éviter le serpent de Raynor et celui ci arrivait parfaitement à esquiver toute ses tentatives, moi je ne pouvais rien faire d'autre que de regarder la scène, Derek lui aussi se mettait à la partie, envoyant son aura dans la direction de Ayato, celui ci ne s'y attendait pas qu'il s'en prenne à lui, ce qui permettait à Derek de l'attraper la jambe.



Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: op op op du nouveau encore!   

Revenir en haut Aller en bas
 
op op op du nouveau encore!
Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» NOUVEAU STADE: Proposition, solution ?
» Le nouveau site de l'Evad
» Nouveau dépôts Bus Verts.
» Aliaciklo : nouveau fabricant français !
» nouveau venu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le monde de minelia (forum devenu privé) :: Le continent de Grimdor :: Citée d'Hurleval :: Autres-
Sauter vers:  

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com