Forum privé
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un peu de changement s'impose !

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 10 ... 18  Suivant
AuteurMessage
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Mer 1 Jan - 23:13

C'est ça Gabriel profite bien pour te foutre de moi, mais n'oublie pas que la vengeance est un plat qui se mange froid. Je vais t'en donner moi des raisons d'aller te refaire une petite beauté quand je me serais occuper de ton cas. Je baissais les yeux vers la main de cette fille qui se posait sur la cuisse de Gabriel, l'espèce de petite peste! je fusillais sa main espérant qu'elle crame sous mon regard foudroyeur. J'étais bien content qu'il refuse son invitation et oui ma pauvre, le travail qu'il a faire c'est avec moi! en me rejoignant au parc. 
J'entendais la voix de Stephan qui me causais, non mais il me fait quoi se vieil homme? j'en posais mes mains sur mes hanches me tournait vers lui.

Derek: mais calmez vous! je suis pas votre chien et puis je me rappelle pas que vous êtes le boss ici, alors garder le silence avec moi.

Je partais quand même sortant de la maison dans cette tenu, oui il m'a foutu en pétard que j'en oubliais presque de me changer. Diva avait sa main poser devant sa bouche regardant vers Stephan et trouvait rapidement une conversation afin de faire oublier les choses.
Moi je marchais dans les rues devant supporter tous les regard de mec pervers et dégouttant, je me rend compte que j'ai oublié de me changer et je suis vraiment gêner et mal à l'aise. 
Le chemin vers le parc me semble interminable du coup, je me touranis entendant quelqu'un me sifflé après du coup j'en percutait quelqu'un.

Derek: oh désolé...

Akio! j'en devenais tous blanc, j'en faisais ma petite gêner espérant qu'il me reconnaisse.

Derek: je suis ma maladroite, haha...désolé.

j'ai envie de crier! je marchais plus rapidement encore allant me cacher dernière une maison reprenant mon souffle, pourquoi il a fallut que je le croise celui la...bon il est pas très futé et ma peut être même pas reconnu, je reprenais ma route et souriait voyant le parc. Reiji et Zankou était assis sur un banc m'attendait, je m'arrêtais..merde qu'est ce que je vais dire pour cette accoutrement? mon frère va avoir honte de moi! gnnnn!!! Aller fonce Derek c'est pas le moment.

Zankou: regarde moi cette jolie gazelle.

Il se levait me façant face, je croisais les bras afin assez difficilement avec cette faute poitrine je pleins les femmes.

Zankou: tu t'es perdue? 

Derek: ta gueule Zankou c'est pas le moment!

Il en ouvrit grand les yeux alors que je passais à côté de lui pour m'asseoir à côté de reiji.

Derek: rit pas petite frère, je me sent déjà assez bête comme ça...cette maudite serveuse ma piégé, mais c'était ça ou je me faisais prendre. Tss! il avait toute la famille au rendez vous et cette voleuse de mec.

Je regardais vers Zankou sur le moment posant mes mains sur mes joues.

Derek: ravis que je te plaise.

Zankou: humph! je le savais depuis le début! je me foutais de ta gueule c'est tout!

Derek: bah voyons...Gabriel devait tenter de se libéré pour nous rejoindre, je vous préviens si il se marre retenez moi de lui foutre cette tenue ridicule.

On attendait un bon moment, je commençait à me demander si il avait pas fini par accepter l'invitation de Lola..après tout il l'a bien laisser toucher sa cuisse tout à l'heure. 

Zankou: je me fais chier et j'ai la dalle.

Derek: arrête donc de raler, tu aurais pu te retrouver dans le même état que moi.

Zankou: mais contrairement à toi, je me serais pas laisser faire par cette femelle.

Derek: plus un mot.

Je me levais voyant Gabriel arriver, je m'avançais vers lui souriant mais retirait vite mon sourire voyant qu'il sortait son téléphone.

derek: qu'est ce que tu...

Une photo! l'enfoiré! je tentais de lui rependre sur le coup.

Derek: fouteur de gueule! donne moi ça! 

Zankou: on va encore vous regarder faire mumuse encore longtemps? j'en ai marre de rester poireauté la! et Reiji à froid l'entendre claquer des dents est insupportable.

Je tournais le regard vers mon frère, c'est vrai lui n'a pas le sang chaud comme moi, je posais mon doigt sur le nez de Gabriel.

Derek: on réglera ça plus tard.


****

Ayato continuait de regarder les étoiles  jusqu'à que Teijo apparu à côté de lui accroupis, il plissa les  yeux n'appréciant pas ses critiques.

Ayato: tss! tout le monde à pas des dons vampires Teijo, moi je tente de lire dans leurs comportement, mais ces garces cache bien leurs jeux qu'est ce que tu veux que je te dise? 

Il murmurait entre ses dents ensuite.

Ayato: et puis moi je me suis pas fait piéger par une femme.

Il fut intrigué par sa question et se redressait pour s'asseoir.

Ayato: hein? quoi? des puceaux qu'est ce que tu raconte?

Il le regardait de haut en bas et se mit à ricaner.

Ayato: c'est donc ça, t'es puceau mon pauvre Teijo...sa y est j'ai découvert son secret.

Entendant des voix féminines il s'approchait du bord regardant dans leurs direction.

Ayato: regarde moi ses deux jolies minettes, comme deux petites bergère qui ganbade sans se soucier du loup qui la gatte. 

Il levait les yeux vers Teijo le fusillant du regard.

Ayato: oh mais j'avais deviné, suffit de les regarder pour comprendre deux petites ignorantes.

Voyant qu'elle s'éloignait tous deux, Ayato sautait du toit laisser Teijo parler tous seul enfin jusqu'à qu'il se rende compte qu'il est partit sans l'attendre. Ayato suivait les filles de prêt qui sentait qu'on les suivait. Utilisant sa téléportation instantané il apparu devant elles le sourires aux lèvres.

Ayato: c'est pas prudent pour deux jolies demoiselles de marcher seul dans ses rues mal fréquenté, savez vous pas qu'un tueur rode dans les environs?

Il s'approchait d'elle lentement.

Ayato: des jolies dames comme vous serais des proies très désirable.

Elles s'empressaient à nouveau de sans aller, il les laissait filer pour le moment mais les suivait de prêt jusqu'à chez la neko. A peine qu'elles se trouvaient à l'intérieur pensant être à l'abris que Ayato apparu derrière Lola l'attrapant par le poignet la tirant vers lui.

Ayato: j'ai entendu votre petite conversation, tu va te marié félicitation ma jolie...profitons de tes derniers moment de libre avant de faire le grand plongeons.

Il reniflait ses cheveux.

Ayato: se préserver pour le mariage, voilà une chose qu'on ne voie plus tout les jours, mais laisse moi te donner un conseil ma belle..les hommes d'aujourd'hui attend de l'expérience chez les femmes enfin presque tous. Je sors du lot pour ma part, mais je doute que ton futur mari attend une ignarde dans son lit...je vais vite te montrer comment s'y prendre.

Il la tira cherchant une chambre, l'autre neko tentait de venir en aide à son amie. Ayato en avait assez et la giflait pour qu'elle en tombe à terre.

Ayato: m'emmerde pas petit conne! qu'est ce que t'attend Teijo? je pensais que tu voulais t'amuser.

Il ouvrait une porte et sourit voyant la chambre.

Ayato: parfais.

Entrant il l'a poussait sur le lit se mettait rapidement sur elle tenant ses mains l'empêchant de fuir.

Ayato: arrête de crier pauvre idiote!

Il passait sa main sur sa gorge la serrant sur le moment.

Ayato: casse moi encore une fois les oreilles avec tes cris et je te dépucerais avec un barre de métal est ce que c'est clair?

Il lâchait sa gorge posant son doigt sur sa lèvre.

Ayato: maintenant que tu va être gentille et obéissante, tu va toi même retirer tes vêtements.

Il la lâchait mais restant au dessus d'elle.

Ayato: aller fait moi voir les jolies sous vêtements que tu porte.


****

Mike râlait à l'idée d'avoir la visite de Rine, c'est vrai qu'elle est strict mais dans se métier une erreur peut leurs coûter la vie. Il tournait la tête dans sa direction quand il se mit à la critiqué, malheureusement pour se cher Mike, Rine était déjà arriver.

Akira: euh Mike...

Le chaton grimpait sur Akira se couchant sur le haut de sa tête, Akira se donnait du mal faisant comprendre qu'elle était la, mais son frère à quelque seconde de retard pour que l'alerte monte au cerveau.

Akira: je n'imagine rien du tout non, mais pas contre t'es mal barré mon vieux.

Enfin il comprenait mais c'était trop tard pour lui malheureusement, il subissait sa colère et surtout son coup de poing. Akira suivait du regard son frère qui volait jusqu'au mur, il en haussait les épaules revenant à Rine.

Akira: tu n'as pas été de main morte, mon frère est idiot mais je l'aime bien quand même évite de le tuer.

Il s'installait à côté d'elle laissant Miki sauter sur ses cuisses pour s'y installer.

Akira: c'est exact, on m'a contacté pour tuer un lycan devenu agressif. Jusqu'à rien de véritablement compliquer, mais se dragon en question est venu le protégé. D'après se que j'ai comprit son dragonnier est le petit frère du lycan. 

Il passait ses doigts sur le pelage blanc de Miki qui ronronnait satisfait.

Akira: j'étais seul et pas préparer à me battre contre se dragon, j'ai pris quelque hommes avec moi et tenter de le piéger. Les choses se sont pas si bien passer qu'on lavait prévu, se dragon est coriace malgré sont jeune age. J'ai a peine réussit à l'entailler sa cuirasse malgré les armes anti dragon et puis se sorcier Ayato est arriver. 

Il regardait Rine à se moment la qui l'écoutait attentivement.

Akira: il a tuer l'un des autres en lui explosant le visage, j'ai réussit à voir qu'il a réclamer le sang du dragon..j'ignore pourquoi, qu'est ce qu'on peut faire avec du sang de dragon?

Son regard se tournait vers son frère toujours la tête coincé dans le mur.

Akira: qu'est ce qu'il te fait croire que je vais y arriver Rine? cela fait des années qu'on traque se type et jamais aucun d'entre nous a réussit à le coincé.

Il soupirait posant son chat à côté de lui pour se pencher vers Rine.

Akira: alors comme ça tu préférais les femmes? c'est vrai qu'à force de foutre des coups à mon frère, c'est pas étonnant qu'il vienne à penser ça.

Il embrassait son épaule sur l'instant.

Akira: il a t'il commis le meurtre? je commencerais à chercher par la, il a peut être des témoins qu'il la vu partir.

Il se penchait pour venir à présent embrasser entre son décolleté.

Akira: je te déçois vraiment? ta pas idée comme tu me brise le coeur patronne.

Il profite un peu que son frère soit dans les vapes pour câliné Rine ayant une aventure avec quelque depuis peu. Le chaton trottinait jusqu'à Mike faisant aller sa queue de gauche à droite avant de sauter sur les fesses de Mike enfonçant ses griffes et le mordillant.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Jeu 2 Jan - 3:32

Reiji attendais au parc avec Zankou et ce depuis un petit moment déjà, il commençait à avoir froid et grelottait assis sur le banc. Il tournait le regard voyant ce qu'il pensait être une femme de loin arriver vers eux, Zankou lui tombait dans le panneaux pensant que c'était bien une femme mais non, c'était Derek et celui-ci le faisait bien remarquer en utilisant sa grosse voix..

Il fut bien surpris de voir son frère dans un tel déguisement et amusé, surtout de la tête qu'avait eu Zankou lorsque Derek utilisait sa voix "normal" et donc d'homme.

Il en ricanait sur le moment, mais s'arrêtait de rire puisque Derek lui demandait et lui parlait.

Reiji : Pourquoi tes habillé comme ça ?

La seul chose qui sortait était un "ah" lorsqu'il lui expliquait l'histoire du "pourquoi", il c'était retrouvé comme ça. Il se moquait ensuite de Zankou, qui lui faisait semblant de faire croire qu'il savait que c'était lui, alors que se n'était pas le cas.

Reiji : D'accord, j'espère qu'il ne va pas traîner.

Ils attendaient, durant un long moment, c'était Zankou qui coupait le silence en disant qu'il s'ennuyait et qu'il avait faim..

Je finissais par arriver, je me garais et marchait jusqu'à eux.. Voyant Derek encore dans ce déguisement, je sortais mon téléphone te prenait rapidement une photo de lui. Et bien oui, je n'ai pas pu le faire tout à l'heure, alors j'en profite maintenant.

Lui quand il se rendait compte de ce que je venais de faire, tentait de récupérer mon téléphone pour effacer la photo que je venais de prendre, j'en riais de plus belle levant bien haut le téléphone pour éviter qu'il me le prenne.

Gabriel : Il faut bien que j'ai un souvenir de ce moment.

Je finissais par mettre mon téléphone dans ma poche arrière regardant vers Zankou qui s'impatientait, je tournais ensuite le regard vers Reiji qui tremblait de froid, sa doit faire des heures qu'il attend ici le pauvre.

Reiji : C'est bon ça va...

Il dit ça, mais il était mort de froid. Je tournais le regard vers Derek qui posait son doigt sur mon nez, je le regardais bien avec un léger sourire.

Gabriel : Oui bien entendu mademoiselle Kijo.

Je ricanais.

Gabriel : Allez monter dans la voiture, je vous emmènes dans votre nouvelle maison, il y a quelques heures de routes, alors j'ai pris la peine de vous prendre de quoi manger et boire.  

Reiji se levait pour rapidement aller dans la voiture afin de se réchauffer, il frottait ses mains l'une contre l'autre pour se rachaufer, moi je mettais le chauffage pour lui. Ils étaient derrière, Derek était à côté de moi.

Je commençais donc à conduire, Reiji prenait les plateaux qui était sur le siège entre Zankou et lui, il en tendait un à Zankou puisqu'il était affamé.

Reiji : Sa semble très bon.


Gabriel : je l'espère, sa vient d'un très bon restaurant trois étoiles. Il y a également une bouteille de vin, faites attention de ne pas tâcher ma voiture.

Ils mangeaient, Reiji préférait boire dans une bouteille de coca que j'avais apporté. Il finissait par s'endormir contre la vitre car la route était longue. Moi je tournais de temps à autre le regard vers Derek, et bien il semblerait que même Zankou se soit endormis.

Gabriel : Tout en venant jusqu'à vous, j'ai bien fait attention si on était suivis ou non, mais je pense que personne ne vous suivaient et ici non plus.. Donc ça devrait bien se passer.

Je chuchotais pour ne pas réveiller ceux de derrière.

Gabriel : Je vais rester avec vous, j'ai déjà prévenu mes parents que j'avais du travail, et que je devais prendre l'avion se soir. Mais ils ne savent pas où je me rend en réalité, je préférais m'en assurer si jamais on nous espionnait nous aussi.. Oui je suis assez méfiant.

Je souriais.

Gabriel : Et ainsi, on pourra passer du temps tout les deux.

Je le regardais du coin de l'oeil.

Gabriel : Ah moins que tu préfères que je m'en aille, hum, il semblerait que se ne soit pas le cas. Je m'en doutais.


Je passais ma main derrière pour prendre un sac où se trouvait des vêtements pour lui, pour qu'il se change, ainsi que des serviette pour se démaquiller, car ma serveuse avait été jusqu'au bout avec lui et sa transformation en femme.

Gabriel : Tient, parce que tu me perturbes tout de même dans cette petite tenue.

Une heures plus tard on finissait par arriver, je me garais, c'était une maison au bord de la plage, de l'intérieur on pouvait avoir un magnifique paysage de la mer. Je regardais vers Derek.

Gabriel : Bien, tu les réveilles ? J'ai des doubles de clé, je t'en donnes une.

Je la lui donnais. Je sortais ensuite de ma voiture, attrapant juste ma bouteille de vin.

Gabriel : ça c'est pour nous deux, tout en prenant un bon bain sa te dit ?

Je souriais et finissait par entrer à l'intérieur. Tout était propre, car une fois par semaine, une femme de ménage vient tout nettoyer même si je ne viens que très, rarement ici. Reiji frottait ses yeux, il finissait par sortir entrant lui aussi à l'intérieur accompagné de Zankou. Il regardait par la fenêtre émerveillé par cette vue.

Reiji : J'ai toujours rêvé d'avoir une maison pareil, près de la mer et tout.. C'est magique.

Gabriel : Et bien vous allez vivre ici pendant un petit temps.

J'observais Derek, lui aussi semble bien apprécié cette endroit.


***

Lola et Maya s'en allait pour aller chez elle, Teijo tournait le regard puisqu'il parlait encore à Ayato mais celui-ci était déjà partis, il en fit un soupir le regardant ensuite faire avec elles.

Voyant Ayato apparaître devant eux, Lola en serrait plus fort le bras de Maya contre elle, elle n'était vraiment pas à l'aise et sa se voyait. Maya tentait de la rassurer et de se montrer forte, tel le fort caractère qu'elle avait.

Maya : Oui on sait, et on rentrait justement.

Lorsqu'il arrivait vers elles, Maya tirait sur le bras de Lola pour prendre un autre chemin, c'était à peine si elles ne courraient pas pour vite rentrer. Une fois qu'elles étaient arrivé, Maya ouvrait la porte, entrait avec Lola et la refermait aussi rapidement.

Maya : D'accord.. C'était une mauvaise idée de sortir que toute les deux... Prochaine fois je prendrais un garçon avec nous..

Alors qu'elle ne s'y attendait pas du tout, semblant en sécurité chez Maya. Ayato apparu derrière Lola, celle-ci sentant la présence de quelqu'un derrière elle, s'apprêtait à se retourner mais c'est à ce moment là qu'il la prit par le poignet, la tirer vers lui, elle gémissait de peur et de surprise.

Maya se retournait rapidement ayant entendu le cris de Lola, elle ne comprenait pas comment il avait réussi à venir ici, Lola se taisait l'écoutant, mais elle paniquait déjà.

Maya : Laissez la tranquille !

Lola tentait de se retirer alors que Ayato lui renfilait les cheveux et lui disait toute ses choses.

Lola : Vous ne le connaissez pas.. Gabriel n'est pas comme ça. Lâchez moi... vous me faîtes mal.

Elle tentait de l'arrêter puisqu'il l'emmenait dans une chambre.

Lola : Non !

Maya voyant son amie en détresse, tentait de l'aider, elle fonçait sur Ayato, attrapant son bras, tirant dessus pour qu'il lâche, et tapait même sa main sur son dos. Une fois qu'il en avait assez d'elle, il lui donnait une gifle qui al fit tomber à terre.

Lola : Maya !

Entendant l'appel de Ayato, Teijo apparu dans la pièce le regardant partir avec Lola jusqu'à la chambre de Maya. Il baissait d'ailleurs les yeux vers elle, celle-ci était toujours à terre, Il se mettait accroupis à côté d'elle, attrapant son visage pour la regarder.

Teijo : Tu possèdes un objet très précieux, se n'est pas donné d'obtenir la droit de vivre ici n'est-ce pas ?

Il lui retirait son bracelet, aussi tôt des oreilles et une queue noir apparu.

Teijo : Tout les néko n'ont pas cette chance, mais tu es une Néko de haut rang et non de bas étage, ce qui te permet comme certains sorcier d'avoir le droit de venir vivre ici et possédé un bracelet capable de cacher ta véritable nature. On pourrait croire que tu as les gênes d'un simple chaton mais en réalité, c'est celui d'une panthère noir n'est-ce pas ?

Il glissait sa main sur sa joue, elle tapait sa main contre la sienne pour qu'il cesse de la toucher.

Maya : lâchez moi avec vos sale patte, espèce de vieux pervers.

Il ricanait sur le coup.

Teijo : Vieux pervers.. Oui en effet.

Il l'attrapait pour la bloqué à terre et fit un signe de la main pour que ses vêtements disparaissait, du moins, il lui laissait juste ses sous vêtements pour excité les choses. Il restait bien au dessus d'elle l'observant.

Celle-ci se débattait, criait, bougeait ses jambes dans tout les sens, il mettait sa main devant sa bouche pour qu'elle cesse de crier, elle lui mordait la main, il en gémissait, elle lui donnait ensuite un coup de genoux dans son entre jambe. Elle se mettait à courir pour retrouver Lola.

Elle se trouvait dans la chambre de Maya, où Ayato la poussait dans le lit, elle se redressait pour s'enfuir, mais il se mettait sur elle l'empêchait de bouger en tenant ses mains, elle criait tout en ayant les larmes aux yeux.

Lola : Non.. Laissez moi partir.. !

Elle s'arrêtait de crier, écarquillait les yeux puisqu'il serrait sa gorge d'une main, elle le regardait bien dans les yeux. Ses larmes coulaient l'entendant lui menacer, elle avait tellement peur qu'il le face qu'elle ne criait plus.

Sa respiration était rapide, les ordres qu'il lui donnait la paralysait, elle ne faisait aucun mouvement, n'osant  pas le faire car elle savait ce qu'il s'apprêtait à faire.. Mais si elle ne le faisait pas, il en ferait sans doute pire.. Elle savait qu'il était un sorcier, qu'il possédait des pouvoirs mais ignorait lesquelle Sauf celui de se téléporter.

Maya ouvrait la porte sautant sur le dos de Ayato, elle lui mordait l'oreille, ses petits canines était enfoncé et il en saignait, Lola était paralysé sur le lit n'en revenant pas du courage qu'avait Maya.

Maya : Va t-en Lola !

Elle se redressait pour s'en allait mais Teijo était devant la porte l'empêchant de partir, elle reculait de quelques pats, elle tendait la main vers lui, des petites décharges élèctriques ressortait de sa peau.

Teijo : Tient, elle possède également des pouvoirs.

Lola : Ne vous approchez pas de nous.. Ou je..

SAns aucun mouvement de la part de Teijo, Lola fut expulsé contre le mur, il attrapait ensuite Maya par les cheveux pour la retirer de Ayato, Ses pieds ne touchait plus le sol, elle serrait ses poignets tout en gémissant.

Teijo : Moi aussi je peux mordre.

Il montrait ses canines de vampire et l'enfonçait ensuite dans sa gorge. Lola se ressaisissais, elle passait sa main derrière sa tête car elle saignait. Voyant son amie en danger, elle était encore plus paniquée, rapidement Maya ne de débattait plus, se sentant plus faible, Teijo ne la tuait pas car il désirait toujours s'amuser, il la lâchait, elle en tombait à terre. Il passait sa main sur ses lèvres penchant légèrement la tête vers Lola.

Teijo : Ne t'avise pas d'utiliser tes pouvoirs, où je la tuerais. Maintenant, il me semble que Ayato t'a demandé quelque chose non ?

Elle levait les yeux vers lui, Ayant peur pour Maya, mais également pour elle, elle se redressait pour se mettre debout, ses mains tremblaient et lentement elle retirait son haut.

Teijo : Bien, je te laisse.

Il se penchait pour attraper le bras de Maya et la tirait hors de la chambre, laissant une trace de son sang tout le long.

Lola : ne lui faîte pas de mal..

Elle regardait vers son amie qui était tiré.7


***


Mike ne bougeait plus d'un pouce, complètement assommé par le coup que lui avait donné Rine, celle-ci regardait Akira, elle en détournait le regard pour regarder l'état de Mike.

Rine : Il s'en remettra, il s'en remet toujours.

Elle revenait vers Akira qui s'installait à côté d'elle, elle le baissait les yeux vers Miki qui se couchait sur ses cuisses mais relevait rapidement les yeux vers les siens.

Elle écoutait attentivement sa partie de l'histoire, et ce qu'il s'était réellement passé.

Rine : Il est un Dragon noir, le plus puissant de sa race, c'est normal que vous avez été en difficulté.. N'existant plus de ses espèces, je ne voyais pas l'utilité de vous entraîner contre eux.

Elle fermait les yeux lorsqu'il parlait de la mort de l'un d'entre eux, à chaque fois qu'une personne des Hunters mourraient, cela la touchait malgré qu'elle semblait être bien solide. Elle détournait le regard à cette instant réouvrant les yeux.

Rine : J'ai appris pour ce tragique accident.

Elle réfléchissait néanmoins pourquoi aurait-il besoin du sang d'un Dragon. Mais la voix de Akira l'empêchait de réfléchir plus, elle se retournait à nouveau vers lui.

Rine : Parce que tu as surpassé tout les autres hunters, tu pourrais même me surpasser mais pas tout de suite encore.. Peut-être un jour avec beaucoup d'entraînement.

Elle souriait à cette instant. Elle baissait les yeux voyant qu'il retirait son chat de lui, pour ensuite se pencher vers elle, elle relevait lentement les yeux vers lui. Elle ricanait de ses propos.

Rine : Ton frère à des idées idiotes, et je pense que mes coups lui remet les idées en place.

Elle entre ouvrait les lèvres avec un léger sourire du baisé qu'il lui faisait à l'épaule.

Rine : Oui, je pense que tu devrais retourné à l'endroit où il a commit ce dernier meurtre.

Voilà qu'il l'embrassait à nouveau, et cette fois ci sur son décolleté entre sa poitrine, elle le regardait bien.

Rine : Alors fait en sortes de ne plus me décevoir.

Elle glissait sa main contre son visage ayant bien envie de lui, mais elle tournait le regard vers Mike qui lorsqu'il se fit mordre par Miki, celui-ci remuait se réveillant. Il posait ses mains contre le mur pour se retire de là, Rine en retirait aussi tôt sa main de Akira.

Mike réussissait à se retirer enfin, il avec une grosse bosse sur son front et fusillait rapidement du regard vers Rine, celle-ci se levait.

Mike : Mais vous êtes cinglé, vous avez fallu me tuer !

Rine : Tu aurais du prévoir mon coup et l'éviter.

Il fit une mine de boudeur.

Mike : j'avais parfaitement vu ton coup !

Rine : JE vois ça.

Elle baissait les yeux ayant une soudaine illumination à propos du sang de Dragon, Mike continuait de rouspété mais celle-ci n'écoutait plus.

Rine : Je pense savoir pourquoi il a besoin du sang de Dragon.. Ne t'occupe plus de Ayato, j'y vais moi même.

Elle le regardait du coin de l'oeil et disparu, Mike croisait les bras revenant vers son frère.

Mike : Bah qu'elle se débrouille toute seul tient, tsss.. Elle est cinglée, on était je sais pas combien contre lui et elle pourrait y parvenir toute seul ?

Elle courrait rapidement de toit en toit espérant qu'il ne soit pas trop tard, retournant jusqu'à la scène du crime de cette pauvre fille, elle utilisait son sharingan pour retrouver sa trace. Elle se penchait vers le toit où il se trouvait tout à l'heure, glissant ses doigts à l'endroit où il était couché, et vit qu'une autre personne se trouvait à ses côtés.

Rine : Il est trop tard.


Pendant ce temps, Mike allait chercher quelque chose de froid pour le poser sur son front, il revenait ensuite vers son frère.

Mike : Bon, vu que madame désire s'occuper de ça toute seul, nous on fait quoi ? On est enfin en congé super ! J'appelle des streap-teaseuse !

Il se penchait pour attraper le téléphone.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Jeu 2 Jan - 22:58

Petit fouteur de gueule, tu va voir se qu'elle va te faire mademoiselle Kijo, mon frère entrait en premier dans la voiture complètement gêlé Zankou le suivait ensuite. Je me demande comment sait passer sa soirée après que je sois partit, je le regardais du coin de l'oeile sur le moment surtout la cuisse ou Lola avait poser sa main.

Zankou: t'es un bon gars en faite, au début je t'aimais pas trop mais je pense qu'on peut être pote.

C'est surtout ton estomac qui cause Zankou, je souriais les regardants tous deux se régaler. J'avais pas si faim que cela de toute façon je crois que Zankou à manger ma part, je souriais regardant le paysage défiler les deux derrière finissait par s'endormir le ventre plein.

Derek: t'es prévoyant j'espère vraiment qu'on aura un peu de tranquillité.

Je regardais mon frère depuis le rétroviseur.

Derek: mon frère en a assez baver comme ça.

Il va rester quelque temps avec moi, c'est clair que cette nouvelle me faisait plaisir et plus encore, mais cela sera sans doute le dernière fois en fin de semaine il devra se marier avec elle. Je gardais le sourire malgré tout appréciant les efforts qu'il faisait pour moi.

Derek: dit pas de connerie! bien sûr que non j'ai pas envie que tu t'en aille..je compte bien profité de chaque seconde au contraire.

Il a même songer à me prendre des vêtements et..du démaquillant, oué c'est vrai je suis maquiller. Je ricanait commençant par ça.

Derek: celui qui est le plus perturbé c'est moi, j'ai jamais autant été dragué qu'aujourd'hui pour venir jusqu'au parc..tu devrais te méfié de tes employers, elle avait peut être déjà des envies de te déguisé toi aussi, si je l'aurais laisser faire elle m'aurait même foutu la culotte! qu'est ce qu'elle aurait pas fait pour retirer mon caleçon.

C'était pas évidant de me changer dans l'auto, mais sa fait du bien de redevenir un homme. On arrivait j'ouvrait grand les yeux de la maison, j'ai demander une baraque pour nous logé quelque temps, mais je pensais pas qu'il irait aussi loin.

Derek: ah oué quand même...

Il me donnait le double des clés, je réveillais les deux autres avant de descendre.

Zankou: pff...je rêvais de belle femelle sérieux.

Un petit bain tous les deux avec une coupe de vin? il veut tenter de me séduire car je suis à nouveau conquis.

derek: évidemment que sa me dit.

On entrait à l'intérieur, putain c'est encore plus beau vu dedans. C'est bon j'ai compris plus jamais il récupérera le double de ses clés, je fais cette maison ma nouvelle propriété même mon frère est au ange.

Derek: si tu me vois lever la patte dans les recoin c'est pour y foutre mon territoire.

Zankou: t'es sérieux la?

J'en levais les yeux me tournant vers lui.

Derek: bien sûr que non idiot! tu me vois pisser sur les murs? 

Zankou: t'es un gros clébard on peut s'attendre à tous.

J'attrapais le bras de gabriel l'emmenant avec moi, bah oui j'ai envie qu'il me fasse visité la salle de bain. Zankou nous regardait partir avant de tourner la tête vers Reiji.

Zankou: semblerait que sa va mieux entre ses deux la, vais faire un tour dehors.

Il sortait s'avançant vers la mur, c'est un endroit isolé ou même les touristes ne vienne pas squatté la place. Il en profitait prenant forme de dragon volant au dessus de l'eau avant de se poser à nouveau sur le sable.

Je trouvais bien vite la salle de bain, si on peut appelé sa une salle de bain c'est aussi grand que mon appartement.

Derek: beau gosse plein de frique.

Je ricanais m'avançant vers la baignoire, sérieux on peut foutre dix personnes la dedans.

Derek: tu repart quand? tu va devoir t’apprêter avant ton mariage non? 

Je devrais pas pensée à ça mais plutôt profité de cette instant.

Derek: oublie ça, tu le sert ton vin? je suppose que ça non plus tu l'as pas trouver dans un supermarché.


*****


Lola n'osait pas bouger même se déshabiller comme Ayato lui avait ordonner, sa patience commençait à atteindre son sommet. Il allait la frapper lorsque Maya entrait dans la chambre sautant sur son dos pour lui mordre l'oreille.

Ayato: Aaah! sale putain! lâche moi.

Il sentait le sang couler de son oreille, il tirait sur ses cheveux espérant la faire lâcher et regardait vers teijo sur le moment.

Ayato: arrête de faire mumuse avec la fille et retirer moi cette salope! elle me fait mal putain!

Après avoir sonner Lola, Teijo arrivait tirant les cheveux de Maya l’ôtant de Ayato. Celui ci se levait tenant son oreille entailler par ces petite canines.

Ayato: j'ai cru qu'elle allait m'arracher l'oreille cette sauvage.

Il regardait sa main ensanglanté à cause de son oreille et la frottait contre les draps du lit, Teijo se chargeait de mordre Maya à son tour jusqu'à qu'elle n'ai plus assez de force pour se débattre.

Ayato: sa aurait été cool que tu lui fasse se coup la, AVANT qu'elle me mord l'oreille.

Il cessait de râler revenant à Lola qui comprenait pour le bien de son amie qu'elle n'aurait pas le choix que de subir les caprice de Ayato.

Ayato: voilà qui rend ma bonne humeur, ta mis du temps à comprendre ma joli.

Il se s'assied sur le rebord du lit la regardant retirer son haut.

Ayato: tout dépendra de toi, si tu es bien gentille et coopérative ton amie reviendra vivante, mais en cas contraire je la tuerais moi même. Aller j'attend enlève directement tous tes vêtements ensuite couche toi sur lit.

Obéissant cette fois elle se déshabillait complètement, Ayato se léchait les lèvres avant de tapoter le lit afin qu'elle s'y installe.

Ayato: j'aime ton regard apeuré, je l'aimerais d'avantage une fois que tu sentira ma queue en toi.

Il en ricanait déjà l'imaginant, la trouvant trop lente il attrapait sa main la tirant vers lui.

Ayato: cette fois personne viendra nous déranger.

Il passait sa main sur sa ceinture la défaisant sans la quitter du regard savourant chacune de ses expression, il se pencha ensuite léchant ses larmes le long de sa joue.

Ayato: après ça quand tu sentira la queue de ton mec en toi, c'est à moi que tu pensera.

Il fini par le pénétré donnant des coups de reins rapide y allant le plus brutalement possible, il resta plusieurs minute dans cette possible ne regardant que son visage avant de se décider à le retourner, le tenant par le hanche continuant d'y aller brutalement. 

Ayato: j'espère que tu prend la pilule ma jolie.

Il cessa tout mouvement afin de jouir et fini par la lâcher, cela le faisait rire de la voir choquer.

Ayato: bonne chance pour ton mariage ma belle.

Il sortait du lit tout en remettant son pantalon comme il faut, trouvant Teijo il eu le sourire jusqu'au oreille.

Ayato: alors sa y est t'es plus puceau? 

Il en rit se souvenant de son étrange question de tout à l'heure.

Ayato: bien on rentre? se petit jeu ma exténué, j'ai envie de pioncer et oh tu soigne mon oreille? j'ai pas envie de rester avec ses deux petit marques de crocs pour le restant de mes jours.

Ils se téléportaient avant tous deux jusqu'au manoir, Ayato de déshabillait directement se mettant sous les draps allonger sur le ventre.

Ayato: je suis claqué bordel.

Il tournait la tête regardant vers Teijo.

Ayato: alors tu l'as baiser cette neko? sa te donne pas l'impression de baiser une bête? moi c'est pas mon tripe les hybrides.

Après avoir prit une grande respiration il fermait les yeux.

Ayato: enfaîte je t'ai jamais demander pourquoi cette femme t'a transformé en momie? tu lui as briser son petit coeur? c'est souvent une raison de vengeance chez les femmes, de vrai romantiques..en gros des idiotes.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Jeu 2 Jan - 23:56

Ils semblaient tous bien content de l'endroit où ils allaient vivre à présent, j'en souriais.. Je m'en doutais que cela allait leurs plaire. Tant mieux, je suis content, je regardais surtout vers Derek. Et mon petit bain ou plutôt grand bain, avec du vin semblait le tenter, sa ne m'étonnait pas j'en ricanais à cette instant.

Gabriel : Alors on se fera ça.

Oui on dirait qu'il ne lâchera plus cette maison de si tôt, sa me faisait sourire, si sa peut le rendre heureux alors temps mieux. Et c'est sur que même Reiji était au ange, il regardait partout, tout excité à l'idée de pouvoir vivre ici.

Derek disait en plaisantais, qu'il allait mettre son territoire partout ce qui me faisait bien sourire. Zankou se demandait s'il disait vrai ou non, j'en ricanais ayant une sale image en tête de Derek entrain de lever la patte partout.

Gabriel : S'il le fait vraiment, je pense que la femme de ménage qui vient nettoyer ici ne sera pas contente.

Reji : Tu as même une femme de ménage ici, alors que tu venais pas ?

je haussais les épaules à ce moment là.

Gabriel : Et bien oui, je n'allais pas laisser les arraignés prendre possession de cette maison, sa aurait du gâchis.

Reiji : Et bien, mon frère à trouvé le jackpot on dirait.

j'en tournais le regard vers Derek à cette instant. Je pense que c'est surtout moi qui est tombé sur le jackpot en prenant la peine d'aller lui parler ce jour là.. Bien que c'était pour des idées perverses.

Il finissait par m'attraper le bras pour m'emmener jusqu'à la salle de bain, bon, il a du chercher et j'ai du lui montrer où sa se trouvait. Alors qu'on était partis, Reji regardait vers Zankou lorsqu'il disait que cela semblait allé mieux entre nous deux.

Reiji : Oui, temps mieux, j'espère que sa va durer, je n'aime pas voir mon frère malheureux. D'accord, je met quelques choses de plus chaud sur le dos et je te rejoins.

Il fouillait un peu la maison, et finissait par trouver ce qu'il disait être sa chambre, il ouvrait les gardes robes étonné qu'il y avait des vêtements dedans, des vêtements beaucoup plus décontracté. Je viens ici pour passer mes vacances, alors lorsque je ne travial pas, hors de question que je m'habille classe. Il attraper un gilet à capuche et l'enfilait, il sortait ensuite dehors retrouvant Zankou sur la plage en forme de Dragon.

Il souriait courant jusqu'à lui et s'asseyait juste devant son museau.

Reiji : Tu vas pouvoir te défouler quand tu veux ici.. C'est mieux qu'où on vivait.

Il se laissait tomber en arrière, les bras écarter de chaque côté, il regardait le ciel étoilé, et le bruit de la mer était également agréable.

Reiji : Et ici, les hunters ne nous trouverons pas.. Et si ils y arrivent, alors on partira tout les deux, quelque part où ils pourront jamais nous retrouver.

Il pensait à son frère, il espérait que cela n'arriverait pas, car il ne voulait pas se séparer de lui.


De notre côté, on était dans la salle de bain, j'avais toujours la bouteille de vin avec moi et deux verres de l'autre. Je le regardais, observer ma salle de bain, je ricanais de ce qu'il me disait.

Gabriel : Lorsqu'on a les moyens, autant se faire plaisir et faire plaisir aux autres.

je le regardais, il semble fasciné par ma baignoire, je déposais les verres sur le rebord de la baignoire ainsi que la bouteille. Je le regardais à nouveau de la question qu'il me posait.

Gabriel : Fin de semaine, avant que le mariage  n'arrive, j'ai moins à me préparer qu'elle, juste un costard cravate à enfiler et le tour est joué.. Pour ce qui est de préparer tout le reste, ma mère à prit une de mes cartes bancaires, elle s'occupe de ça..

Je n'ai pas envie de parler de ça mais bon.. Il me pose la question donc.. Il me disait d'oublié ça, j'en détournais donc le regard vers le vin qu'il attendait. Je prenais donc la bouteille pour remplir les deux verres.

Je me penchais ensuite pour commencer à remplis l'eau du bain et m'était du produit pour qu'il y ait de la mousse. Je prenais les deux verres, tout en m'asseyait sur le rebord de la baignoire, je tendais le siens vers lui pour qu'il le prenne.

Gabriel : En effet, je n'ai pas trouvé ça au supermarché. On m'a dit que c'était le meilleur, alors j'ai fais confiance et j'ai pris celui là.

Je tournais mon verre et buvait une gorgée  pour goûter.

Gabriel : Il est très bon.


Je le regardais bien, avait une expression qui voulait tout dire, j'ai envie de lui et qu'il retire ses vêtements. La baignoire se remplissait de plus en plus, mais sa prenait du temps, et pourtant il y avait deux robinets.

Je recevais un appel sur mon téléphone, qu'est-ce que c'est encore ? Je le sortais de ma poche, je plissais les yeux, c'est Lola.. Je levais les yeux vers Derek mais décrochait, j'éteignais mon téléphone et le posait sur le haut du meuble.

Gabriel : Il sera éteins tout le temps que je resterais ici.. Avec toi, comme ça plus de surprise.

Je lui souriais, je buvais à nouveau mon verre, le bain était assez remplis, je coupais donc les robinets et me redressait, posant mon verre sur le rebord de la baignoire ainsi, on pourra le boire tout en se ralaxant dedans.

Gabriel : C'est partis pour retirer tout ça maintenant.

Je m'approchais de lui.

Gabriel :Je sais que tu meurs d'envie de m'arracher cette cravate, tout comme moi j'ai envie de te retirer tes vêtements.

Je ricanais à cette instant.

Gabriel : Je n'aurais jamais imaginé de te dire ça lorsque je t'ai rencontré la première fois.

Et oui, c'est lui qui m'a fait montré que je n'aimais pas que les femmes, mais que même les hommes ou surtout "lui" me faisait de l'effet, même énormément d'effet.

Je lui retirais sa chemise et tout en le dévorant du regard je commençait à lui déboutonner son pantalon. Lui était occupé de me retirer cette cravate, j'en souriais, je finissais par retirer ma veste en premier que je laissais tomber à terre et ensuite mon t-shirt blanc, je me retrouvais torse nu. Tout comme lui.

Une fois que je retirais mon pantalon, je me retournais retirant mon boxer et j'entrais en premier dans la baignoire, je me posais contre posant mes bras sur les accoudoirs et attrapait mon verre tout en regardant vers Derek.

Gabriel : Alors tu viens où je vais me sentir seul.


***

Lola avait peur pour son amie et également pour elle, elle finissait donc par obéir et retirer lentement son haut, ses mains tremblaient sous la pression et la peur. Elle le regardait bien alors qu'il restait bien sâgement assis sur le lit à attendre qu'elle obéisse en faisant bien comprendre que si elle ne faisait pas ce qu'il lui demande, il s'en prendrait à Maya et sans doute à elle aussi.

Vu qu'il lui demandait qu'elle retire tout ses vêtements, elle obéissait malgré qu'elle ne le désirait pas car elle restait très pudique. Elle retirait ses vêtements, une fois qu'elle était complètement dénudé, elle tentait de se cacher avec ses mains et ses bras, elle détournait le regard vers lui qui lui demandait de s'installer sur le lit.

Les larmes lui montaient aux yeux et marchait lentement vers lui, sans doute impatient, il finissait par l'attraper et la couchait lui même sur le lit de force. Ses paroles ne la rassurait pas du tout, elle était vraiment terrifiée. Elle imaginait tout autre chose pour sa première fois, et non se faire violé par un malade..

Alors qu'il commençait à déboutonner son pantalon, elle détournait le regard, n'arrivant pas à retenir ses sanglots. Elle ne voulait pas regarder son visage, c'était bien trop dure. Elle fermait les  yeux de dégoût au moment où il léchait sa joue pour récupérer ses larmes. Elle écarquillait ensuite les yeux de ses paroles et surtout qu'il la pénétrait, la douleur était intense n'étant pas préparée et qu'il n'y allait pas de main forte, elle serrait les draps gémissent de douleurs, toujours la tête sur le côté pour ne pas le regarder, elle pleurait tout en sentant ses coups de reins qui lui brûlait de l'intérieur.

On pouvait bien vite remarqué le sang coulé le long de ses cuisses, il finissait au bout d'un moment, par la retourner, elle baissait la tête gémissant toujours sous la douleur de ses coups de reins et pleurait toujours.

Bien sur que non Lola ne pouvait pas prendre la pillule, n'ayant aucun rapport jusqu'à son mariage, elle ne voyait pas l'utilité d'en prendre. Au moment où il jouissait, elle restait complètement choqué, et anéanthie, plus aucune parole ne sortait de sa bouche, restant couché sur le vendre les doigts serré contre la couette. Elle ne bougeait pas de sa place pendant un long moment, elle se demandait comment allait Maya, elle désirait aller la voir mais aucun membre de son corps bougeait encore sous le choc et souffrait énormément.

Pendant ce temps, Teijo c'était bien occupé de Maya, il remettait son pantalon comme il faut juste au moment où Ayato revenait vers lui, il en soupirait de ses commentaires.

Teijo : Es-tu idiot ? Je t'ai posé cette question, puisque cela ne m'étonnerait pas que tu aimes te faire des petits gamins, tu as une tête à ça voilà tout.

Il s'en allait les laissant là, Maya était sur le sol même, à moitié dans les vaps car elle avait perdu beaucoup de son sang, si on en faisait rien, elle allait sans doute y passer. Elle n'avait même pas su se débattre au moment où il la violait.

Teijo finissait par les téléporter tout les deux vu qu'ils en avaient finis. Une fois de retour chez eux, il tournait le regard vers Ayato se déshabillait pour ensuite se mettre sous les draps. Il l'écoutait et soupirait de ses paroles.

Teijo : Tu pouvais toujours lui remettre son bracelet si tu n'aimes pas les hybrides. Mais je pense surtout que ce que tu n'aimais pas chez elle, se ne sont ni ses oreilles et la queue qu'elle avaient mais plutôt qu'elle te tenait tête, et qu'elle t'a presque arracher ton oreille gauche. Tu préfères les petites pucelles docile et coincée.

Il s'installait sur un siège croisant les bras continuant de le regarder.

Teijo : Moi je préfère une qui tente de se débattre comme une furie jusqu'à épuisement.

Il souriait mais retirait bien vite se sourire puisqu'il revenait encore une fois à cette femme qui l'avait rendu dans cette état, il ricanait malgré tout lorsqu'il disait qu'il lui avait brisé le coeur et que c'était une question de vengeance.

Teijo : Loin de là.. Cette femme n'est pas du genre à se prendre la tête pour une histoire d'amour. C'est une battante, une guerrière. Elle met ses amourettes derrière elle, car pour elle c'est avant tout le sang qui passe avant tout.

Il se mettait bien au fond du siège.

Teijo : Oui, elle aime préserver cette ville de toute créature qui aimes faire des massacres, les vampires, les loups-garous, les sorciers qui deviennent incontrolable, c'est elle qui les ordonnes de les tuer. Tu l'as sans doute compris, c'est la chef des Hunters.

Il détournait le regard.

Teijo : Celle qui te traque depuis un moment, enfin, qui envois ses petites larves à sa place. Car si tu aurais eu affaire à elle, tu en aurais bavé, je peux te l'assurer. Mais, elle va bien vite comprendre pourquoi tu as désiré le sang de se Dragon, une fois qu'elle aura comprit que je suis de nouveau libre, elle va nous traquer elle même. D'ailleurs, c'est ce qu'elle est déjà occupée de faire.

Il souriait glissait ses doigts contre ses lèvres en repensant à son visage.

Teijo : Elle a trouvé un moyen de se rendre immortel, et rend sans doute tout ses nouveaux hunters immortel à leurs tours. C'est elle qui contrôle le mieux sont sharingan, ses petits larbin ne l'utilise que pour avoir plus de faculté à repérer les mouvements et les attaques que tu fais, comme-ci tu l'attaquais au ralentis, mais elle.

Il le regardait à nouveau.

Teijo : Elle, elle arrive à le manié comme tu ne l'aurais jamais vu. Elle arrive à maîtriser tout les pouvoirs qu'es capable ses yeux. Voilà pourquoi lorsqu'un jour, elle nous fera face, nous devrions resté côte à côté, elle a réussi à m'avoir d'une façon que je n'oublierais jamais.. je pensais l'avoir tué, mais pendant tout ses heurs de combat entre elle et moi, je me suis rendu compte que se n'était que depuis tout ce temps qu'un illusion créé par ses yeux, et elle a profité de mon état pour me faire cette malédiction. C'était la première fois que je me battais contre des yeux pareils, mais maintenant je sais de quoi elle est capable alors tout se passera pour le mieux.

Il fit apparaître une bouteille d'alcool et un verre qu'il remplissait.

Teijo : Je pourrais te couper ses illusions si elle l'utilise sur toi, si elle parvient par chance de recommencer cette tactique avec moi, tu m'attaqueras avec tes pouvoirs, évite mon visage sa serait gentil. Mais la meilleur façon, c'est de ne pas la regarder dans les yeux.



Rine avait retrouvé leurs pistes, devant la porte elle sortait son katana et utilisait son sharingan, ne les voyant plus dans les lieux, elle en rangeait son arme et entrait à l'intérieur. Elle repérait aussi tôt Maya qui était dans un mauvais état allongé sur le sol, Rine se dirigeait rapidement vers elle.

Lola arrivait à cette instant la main contre le mur, elle avait réussi à s'habiller mais ses jambes tremblaient sous la douleur.

Lola : Aidez là s'il vous plaît..

Elle prenait Maya dans ses bras et l'allonger déjà dans le divan, elle regardait sa marque à sa nuque glissant ses doigts.

Rine : Teijo...

Elle plissait les yeux.

Rine : Elle est vraiment faible.

Lola : Elle ne va pas mourir...

Rine : Non, je suis arrivé à temps.

Elle prenait son téléphone envoyant une adresse à Akira pour qu'ils s'occupent d'elle. Elle sortait ensuite une seringue avec un peu de sang.

Lola : Qu'est-ce que c'est.. ?

Rine : Du sang de vampire, sa la sauvera.

Elle n'aimait pas utiliser ce genre de procédé, mais des fois, elle n'avait guère le choix comme maintenant. Elle lui insérait aussi tôt en elle, bien vite on pouvait voir ses marques cicatrisé, elle ouvrait lentement les yeux.

Maya : Où sont ses ordures..

Rine : Ils ne sont plus là.

Maya : Lola..

Elle arrivait près de son amie en attrapant sa main les larmes aux yeux.

Maya : Désolé, j'ai pas pu t'aider.

Elle en pleurait à nouveau encore sous le choc de ce qu'ils venaient de leur arriver. Mike arrivait en plissant les yeux vers Rines.

Mike : On a pas dormis cette nuit, et il faut encore que se soit nous que tu appels.

Il regardait vers les deux filles.

Mike : Qu'est-ce qu'ils leurs sont arrivé ?

Rine tournait le regard vers lui et ensuite vers Akira.

Rine : je veux que tu restes avec elles, Akira tu viens avec moi. Ils sont deux, je préfère ne pas prendre de risque.

Mike : Et pourquoi c'est lui que tu choisis pour t'accompagner.

Rine : Tu l'as dit toi même, tu es fatigué de ne pas avoir dormi cette nuit, tu me ralentirais.

Il fit des petits yeux et pointait Akira du doigt.

Mike : Il n'a pas dormi non plus.

Rine : Il ne semble pas être infecté, bien, on y va.

Il la regardait tout le long alors qu'elle s'en allait avec lui.

Mike : Je vous jure celle là... Bon, vous avez de la famille que vous voulez appeler ?

Lola : Oui..

Elle appelait ses parents, et également ceux de Gabriel car elle n'arrivait pas à me contacter ne me doutant pas ce qu'ils leurs étaient arrivé. Au téléphone elle était en pleure, Mike n'aimait pas qu'on s'en prenne à des femmes, sa le dégoûtait de savoir ce que ses types leurs avaient fait.

Tout en marchant aux côté de Akira, celle-ci lui expliquait la situation.

Rine : voilà à quoi servait le sang du Dragon que se sorcier à prit, il a libéré un vampire possédant des pouvoirs impressionnant, je ne connais pas intérieurement tous ce dont il est capable de faire. J'ai réussi à lui lancé un sort qui le mettait à un état qui lui serait impossible d'utiliser aucun sort, ni se nourrir, son corps était mort mon son coeur et son cerveau restait tel quel. Seul le sang de Dragon était la clé, et comme il en existait plus, je pensais que je serais tranquille avec lui.

Elle le regardait du coin de l'oeil.

Rine : Il est immortel, on ne peut donc pas le tuer, seul ce genre de malédiction marche, tu peux lui couper la tête, il prendra possession d'un autre corps et gardera tous ses souvenirs et ses pouvoirs avec. Il semble apprécié le corps qu'il a en ce moment.

Elle détournait à nouveau le regard.

Rine : Il y a également le sorcier, Ayato. Tu connais de quoi il est capable. Je ne préfère pas prendre de risque et de me battre contre eux deux seul, surtout que Teijo connait de quoi je suis capable à présent, il ne se fera pas avoir une seconde fois par la même tactique.


Spoiler:
 


Spoiler:
 


Dernière édition par Gabriel Light le Sam 4 Jan - 1:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Sam 4 Jan - 0:13

Pour moi c'est pas seulement enfilé un costard et c'est terminé, quand se jour viendra je serais qu'il ne pourra plus jamais m'appartenir. C'est vrai il m'a dit qu'on allait malgré tout se voir, mais cela changera rien du fait qu'il sera marié. J'aurais l'impression qu'il sera encore plus loin de moi, j'aurais beau faire quoi que se soit je pourrais jamais le rattraper. J'en levais les yeux de tel pensé, voilà que je lache des phrases à l'eau de rose comme une bonne femme.

Derek: on ta surement conseillé le plus cher, donc je suppose qu'il doit être bon..faut avouer que je suis loin d'être un connaisseur non plus.

Je prenais le verre buvant une gorgée à mon tour, mouais pas mal même si rien ne passe au dessus d'un bon scotch. Son téléphone sonnait, j'en grimaçais déjà m'imaginant que notre petite soirée soit gacher. Je sais pas qu'il l'appelais et franchement je m'en moque, tout se que je demande c'est une soirée.

Derek: tu décroche pas?

Voilà une phrase que j'apprécie.

Derek: c'était peut être important.

Je fais genre mais je suis bien content qu'il se préoccupe pas du monde extérieur, j'aurais même encore préférait qu'il noie sont téléphone dans la flotte, mais voyons pas trop gros quand même. je posais mon verre, il veux qu'on retire tout ça et je suppose que c'est de nos vêtements.

Derek: Je suis tout à toi.

C'est vrai j'en ai très envie, il est trop sérieux avec se truc. Je passais mes doigts dessus commençant déjà lui retirer.

Derek: Oui c'est vrai, j'ai toujours des envie de tirer dessus et puis je préfère quand tu garde deux bouton de ta chemise ouvert.

Il n'aurait jamais songer à me dire se genre de chose, j'en riais sur le coup laissant tomber sa cravate à terre.

Derek: je peux pas en dire autant, ta pas idée de tout se que j'ai pu imaginé avec toi et ça bien avant que tu viennes m'aborder la première.

Je l'aidais à retirer ma chemise avant de retirer la sienne, rrrh j'ai envie de lui mordiller les tétons. Aller patience Derek, tu as toute la soirée voir tout la nuit devant toi. Il retirait son pantalon et son boxer, j'ai envie de mordiller sa fesse aussi.

Derek: certain instinct animal prend le dessus, je suis tenter de te manger tout cru.

Aller le je rejoins en retirant le reste de mes vêtements avant de me glisser dans l'eau, je m'avançais vers lui attrapant le verre qu'il avait en main pour le poser sur le rebord de la baignoire. Je glissais déjà mes lèvres le long de sa nuque puis directement les lèvres y glissant directement ma langue. J'attrapais ses jambes les entourant autour de mes hanches.

Derek: je serais capable de faire l'amour avec toi partout.

Je souriais y songeant déjà, tout en glissant ma main le longue de son dos jusqu'à ses fesses j'y pénétrais déjà un doigt.

Derek: dans une cabine d’essayage, dans un tram, dans le resto où je t'ai rencontrer dans la première fois et une piscine publique avec des enfants qui cours partout, j'ai pu entendre quelque part que cela te dérangeait pas.

Je ricanais c'est lui même qui me l'avait dit la première fois qu'on a coucher ensemble, j'aimerais qu'on prenne des risques, mais j'ai peur que se genre de chose n'arrive jamais. On va être obligé de se cacher comme on le fait aujourd'hui, c'est assez amusant quelque part de frôlé l'interdit mais on ne pourra jamais réellement faire se qu'on veux.

Derek: si je t'empêcherais de partir, je t'enferme à jamais dans cette maison et comme ça tu serais rien qu'à moi. 

j'en souriais posant mon front contre son épaule.

Derek: sa marcherais qu'un temps je crois, t'es parents enverrait l'armée du monde entier pour te retrouver et je me retrouverais en cage comme un vilain toutou.

Je le serrais fort contre moi.

derek: pour l'instant je vais me contenter de t'empêcher de sortir de cette baignoire.

je soulevais ses hanches l'empalant sur mon membre avant de m'enfoncer en lui.

Derek: voilà t'es prit au piège maintenant.

Je m'appuyais contre le rebord derrière moi, mes mains poser sur chaque fesse le faisant bouger les hanches. L'eau débordait du bain, mais aucun de nous deux semblait sans soucier pour l'instant, on va surtout raler une fois qu'on va devoir tout nettoyer.


Zankou prenait une grande respiration faisnat surtout penser à un grognement, son regard était baisser vers vers Reiji allonger regardant les étoiles.

Zankou: c'est peut être que temporaire, ils semblaient déterminé a vouloir ma peau alors que j'ai rien fait de mal. Mais sache que je me défendrais même si pour cela je devais venir à les tuer, j'aime pas devoir fuir et me cacher.

Il se redressais sur le moment allant chercher quelque morceau de bois mort traînant sur la plage, et revenait près de Reiji les posant avant des les embraser de son souffle de feu.

Zankou: j'ai pas envie de t'entendre claquer des dents comme tout à l'heure. 

Il s'allongeait croisant ses deux pattes avant.

Zankou: si tu désirais réellement partir, tu pense déjà chez les elfes n'est ce pas? l'endroit ou je suis née. Tu aimais cette endroit cela était évidant, tu es revenu uniquement pour ton frère. C'est vrai que la bas je craindrais pas d'être pourchassé et il aurait plein de femelles au longue oreilles qui donnerait son corps pour moi.

Il levait les yeux au ciel.

zankou: peut être que d'autre oeuf de dragon sont encore cacher, tu m'as trouver dans une vieille ruine et si il en avait d'autres? pourquoi je serais le seul? j'ai envie de saovir à quoi peut ressemblé une femelle dragonne.

Il en tapait sa patte contre le sable ralant.

Zankou: j'en ai marre, j'ai toujours pas goutté à une minette et toi non plus jeune maître, même si je sais toujours pas ou vient ta préférence. vous êtes compliquer vous les mortels, j'ai parfois du mal à vous comprendre...

Pour s'amuser il lançait une boule de feu dans l'air air qui explosa créant toute des petite braises rouge tombant du ciel.

Zankou: tu crois que je pourrais foutre des petit dragons dans les mortelles humaines? bah quoi...pourquoi pas, je peux tester..avec plusieurs humaines pour être sûr.


****

Mike et Akia n'ont pas eu vraiment le temps de se reposer avant l'appel de Rine, directement ils partirent malgré les nombreuse plainte de Mike le long du trajet même une fois arriver il arrivait encore à raler sur elle.

Akira: sa suffit Mike.

Inutile d'avoir la moindre explication, seul les pleures de ses filles faisait comprendre à Akira se qu'il c'était passer. C'est pas la première fois qu'il a du voir se genre de scène c'était pas plaisant, mais il a vu pire encore.

Akira: Très bien perdons pas de temps alors Rine.

Il s'avançait vers elle levant les yeux des nouvelles plainte de son frère.

Akira: Rien à raison, ta fatigue te mettrait en danger on pourra pas toujours te protégé et je vais bien...elles sont besoin de soutient alors occupe toi d'elle.

Ils finirent tous deux par partir, Rine expliqua la situation avec Teijo et pourquoi se sang de dragon était nécessaire.

Akira: je vois..tu m'avais jamais parler de cette histoire avant aujourd'hui. On va avoir une combat rigoureux, on pourrait y laisser tout deux la vie. 

Il en sourit malgré tout.

Akira: j'aime relever se genre de défit, chaque personne à une faiblesse et on trouvera celle de se Teijo. Ayato j'en fais mon affaire sa fait trop longtemps qu'il nous glisse entre les doigts, il me suffit de faire attention à ses mains, si il faut que je le lui coupe et bien cela me gênera pas.

Il regardait autour de lui.

Akira: reste à les trouver se qui est plus difficile, tu as réussit à les pisté jusque la mais ils ont du se téléporter se qui efface tout de trace.

Son regard tournait dans sa direction à cette instant.

Akira: toi qui connait se Teijo peut être que tu serais où il se cacherait, aurait t'il une préférence?

 
Après l'histoire de Teijo, Ayato se redressait n'ayant plus tant l'envie de roupiller.

Ayato: tss..avec tes histoires ta coupé mon envie de pioncer, j'ai aucune envie de recevoir des coups d'une femme cinglé.

Il se penchait attrapant son pantalon à terre qu'il renfilait.

Ayato: t'aime peut être les bonne femmes qui te donne des coup Teijo, si t'es sado c'est ton problème, mais ta raison moi je déteste ça. 

Il sortait du lit prenant sa veste, mais on pouvait voir de nombreuse cicatrice dans son dos avant qu'il ne la r'enfile. 

Ayato: et bien j'espère qu'elle nous trouvera pas ici, j'ai aucune envie d'avoir à faire à ses yeux ou ses coup de griffes.

Il s'approchait lui piquant son verre d'alcool.

Ayato: mais t'en fais pas je vais pas me défiler pour autant, si elle venait vraiment à se pointé je t'aiderais mais je croise les doigts pour que cela arrive pas.

Il buvait le contenu du verre avant de lui rendre.

Ayato: le mieux cela pas de la rendre aveugle? si j'arrête à toucher son visage plus de hunter, mais je doute qu'elle vienne seul..elle se doute qu'on est deux non et ses enfoirés traine toujours en bande comme une meute de loup.

Il grimaçait s'imaginant subir le même sort que Teijo dans le passer.

Ayato: tant qu'elle me transforme pas en momie..brr je préfère encore m'ouvrir la gorge moi même.

Il changeait de pièce ensuite pendant se temps chez Maya, les parents de Gabriel arrivait après son appel. Diva s'approchait directement de Lola prenant son visage entre ses mains.

Diva: Lola...je suis tellement désolé.

Elle frottait ses joues de ses larmes comment consoler quelqu'un ayant subit se traumatisme? aucun mot ne peux arranger les choses.

Diva: nous sommes la maintenant, on va t'aider.

Elle regardait également Maya.

Diva: vous n'auriez rien plus faire de plus, c'est la faute d'aucune d'entre vous d'accord? on va retrouver ceux qui vous on fait ça et ils payerons.

Elle serait Lola contre elle caressant ses cheveux.

Diva: on a toujours pas réussit à contacté Gabriel, il a du couper son téléphone pour son travail mais il viendra pour toi tant fais pas.

Elle regardait quelque instant vers Mike.

Diva: est ce que...c'est Ayato qui a fait ça?

Elle semblait le connaitre, Diva en fermait les yeux lâchant Lola.

Diva: je peux le retrouver.

Elle s'avançait vers Mike.

Diva: c'est mon frère aîné et dans notre famille, on a la faculté de se retrouver l'un l'autre...mais il a une condition que vous m'emmener avec vous.

Elle regardait vers Stephan sur le moment.

Diva: il faut juste que je lui parle.

Elle attrapant le t-shirt de Mike tirant dessus le forçant à s'abaisser.

Diva: vous désirez le retrouver oui ou non? alors faites se que je vous dit ou je vous colle une paire de baffe jeune homme! 


Spoiler:
 


Spoiler:
 


Dernière édition par Derek Kijo le Dim 5 Jan - 0:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Sam 4 Jan - 23:21

J'étais donc entré dans le bain, tout en tenant mon verre de vin, je regardais du coin de l'oeil en direction de Derek qui semblait avoir de plus en plus dure à retenir ses petites pulsions, j'en souriais l'entendant prononcé ses mots.

Gabriel : Et bien, dois-je m'inquiété que tu le faces ou non ?

Je le regardais bien au moment où il retirait tout ses vêtements, et surtout un endroit précis.. Je posais mes lèvres contre mon verre faisant semblant de rien alors qu'il rentrait dans la baignoire, je le regardais du coin de l'oeil, il s'avançait vers moi, attrapant mon verre de mes mains pour le reposer sur le rebord de la baignoire.

Je baissais les yeux au moment où il m'embrassait la nuque ce qui était bien agréable. Il passait ensuite à mes lèvres où il y glissait sa langue, j'en glissais à mon tour la mienne contre la sienne. Ma main se poser derrière sa tête serrant ses cheveux alors qu'il m'attrapait les jambes pour qu'elles soient entouré autour de lui.

Je retirais mes lèvres de lui alors qu'il me parlait, j'en souriais de ce qu'il disait.

Gabriel : Ah oui ?

Je baissais les yeux sentant sa main glisser le long de mon dos, j'ouvrais la bouche alors qu'il pénétrait un doigt en moi. Je relevais ensuite les yeux l'écoutant tout les endroit où il aimerait bien le faire avec moi, je ricanais du dernier lieux.

Gabriel : Ses lieux sont tous aussi intéressant les uns que les autres.. Mais tu as oublié un endroit qui serait bien sympa également.. Dans mon bureau, de mon entreprise. Contre mon bureau où tout mes dossier sont mal rangé, et bien oui.. j'ai perdu mon secrétaire, je vais devoir en trouver un autre à présent.

Je lui faisait un petit sourire malsain. J'arrivais à lire en lui, à ce qu'il pense, qu'il n'a pas envie de se cacher sans arrêt.. J'en posais mon front contre le sien toujours ma main posé derrière sa tête.

Gabriel : Je suis désolé que sa doive se passer comme ça.

Je l'écoutais me dire qu'il pourrait m'enfermer ici, je souriais oui sa pourrait marcher un certains temps, mais pas très longtemps malheureusement.. mon père et ma mère enverrait l'armée entière pour me retrouver s'il le fallait.

Il finissait par posé son front contre mon épaule, je le regardais du coin de l'oeil le laissant faire.

Gabriel : Oui comme tu dis, ils ne me laisseraient pas m'en aller, dommage. Mais je ne te laisserais jamais enfermé, je te libérais de force même s'il le faut.

Je glissais mes lèvres contre ses cheveux alors que je sentais son étreinte qu'il me faisait. Je ricanais, c'est déjà une bonne chose ça.. Il me soulevait mes hanches et enfonçait ensuite son membre en moi, j'en gémissais serrant ses cheveux entre ma main et l'autre se trouvait sur le bas de son dos.

Gabriel : Et bien, j'aime être pris au piège par toi.

Je commençais à bouger mes hanches, avec l'eau c'était plus dure mais une toute autre sensation. Derek m'aidait à ce que je bouge mes hanches. Cela faisait des vagues partout et l'eau débordaient de partout, je sens que ma femme de ménage va s'amuser.

je m'en fichais sur le moment, je ne pensais que sur ce qu'on faisait, mes lèvres était bien entre ouverte, contre sa joue, je m'appuyais contres les parois de la baignoire pour m'aider à bouger plus facilement et avoir un appuie. Il ne fallait pas longtemps pour qu'il puisse entendre mes gémissements qui étaient bien intense.

Gabriel : ET si on finissait ça dans notre chambre hum ? Parce que sinon, ma salle de bain va finir en lac.

Je ricanais, je le tirais contre moi, me levant avec lui, on était bien obligés de se décoller, je ne prenais pas le temps de me mettre quelque chose sur moi, la chambre se trouvait juste à côté heureusement. Je fermais la porte derrière moi et le je le poussais ensuite pour me mettre au dessus de lui, glissait le bout de mes doigts contre sa verge.

Gabriel : Tu as encore envie de moi hum ?

J'en fis un sourire en coin à cette instant, je l'attrapais et le faisait me pénétrer à nouveau. Je posais ensuite mes mains de chaque côté de sa tête et bougeait mes hanches. La bouche toujours ouvertes afin de laisser mes gémissements sortir à leurs guises. J'y allais de plus en plus rapidement, je sentais qu'il donnait des coups de reins également de son côté.

Gabriel : HUM..

Au bout d'un certains temps, j'avais assez dure à me retenir de ne pas jouir je dois l'avouer.. Je le regardais bien dans les yeux, j'aimais voir le plaisir qu'il avait, c'est à cette instant que je n'ai pas plus me retenir plus longtemps, je gémissais  un bon coup alors que je jouissais.

Je m'arrêtais tout mouvement tout en le regardant.

Gabriel : Cette fois ci c'est moi qui ait été plus rapide que toi.

je continuais donc mes mouvements jusqu'à ce qu'il jouisse à son tour, une fois que c'était fait, je me retirais de lui, m'allongeant, je tournais légèrement le regard pour le regarder.

Gabriel : Ton frère est sans doute sur la plage avec Zankou, il pourra se défouler ici, j'ai acheté une partie de cette plage pour être sur que je sois tranquille, aucun visiteur non le droit d'y venir.

Je ricanais.

Gabriel : Oui je sais, beau gosse remplis de frique.

Je haussais les épaules.

Gabriel : Je me suis même acheté une île rien que pour moi, je l'ai appelé Gabriel d'ailleurs. On ira faire un tour un jour avec une maison tout aussi belle que celle-ci, mais dans un tout autre style.


Reiji tournait le regard vers Zankou lorsqu'il parlait de ses Hunters qui désiraient le tuer alors qu'il n'avait rien fait de mal. Reiji en était triste l'idée, il aurait préféré que cela n'arrive jamais..

Reiji : Ils disent faire des bonnes actions en éliminant les personnes néfastes mais en réalité.. Ils regroupe toute les personnes se disant méchant alors que certains ne sont pas tous comme ça.. Mon frère est devenu un lycan, mais jamais il ne ferait de mal à qui que se soit comme d'autre qui font ça juste par amusement.. Comme le sorcier qui a tué mes parents.. Je trouve ça immoral de penser que tous son dans le même sac..

Il serrait ses doigts dans le sable.

Reiji : Et toi parce que tu es dit comme dangereux, ils devraient t'éliminer alors que tu n'as rien fait de mal.. Tu as juste désiré protéger mon frère, comme je te l'ai demandé.. C'est injuste.

Il n'avait pas envie néanmoins qu'il vienne à tuer, mais si c'était pour se défendre alors.. Il se disait qu'il n'aurait pas d'autre choix.

Il recommençait à avoir froid, et Zankou l'avait bien senti, il rassemblait plein de morceaux de bois qu'il enflammaient ensuite. Tout de suite, Reiji ressentait la chaleur qui le réchauffait.

Reiji : Merci.

Il écoutait Zankou lorsqu'il parlait de partir, il en baissait les yeux de ce qu'il disait car c'était la vérité.. Il était revenu pour Derek, car il ne voulait pas l'abandonner et qu'il l'aimait.

Reiji : Oui cette endroit était vraiment merveilleux, et aucun hunters ne pourra nous retrouver.. DE plus, les elfes sont vraiment gentils, ils t'admiraient tous alors je suis certains que tu pourrais te faire beaucoup de "femelle" comme tu dis si bien.

Il ricanait.

Reiji : Mais je ne peux pas laisser mon frère, je serais trop malheureux sans lui de toute façon.

Il l'écoutait, il espérait pour lui qu'il n'était pas le seul de sa race, mais il en avait aucune idée.

Reiji : Je ne sais pas.. Je pensais autre fois que les Dragons n'existaient que dans des films, des légendes et des histoires, mais je suis bien content de voir que se n'est pas le cas. J'ai toujours admiré ton espèce et je l'admire encore plus maintenant. J'aimerais pouvoir t'aider, et trouver d'autres Dragons qui seraient encore en vie mais..

Il se redressait pour s'asseoir tout en l'observant, il rougissait lorsqu'il parlait à nouveau de ça, il en passait sa main derrière sa tête de cette question.

Reiji : J'en sais trop rien, je n'y pensais pas vraiment..

Il posait ensuite ses mains derrière lui levant la tête pour regarder la boule de feu qu'il avait lancé dans les airs, tout les braises qui tombaient, c'était vraiment beau à voir. Il fut ensuite bien surpris d'entendre cette question.

Reiji : Je ne sais pas.. Peut-être oui.. Mais si tu venais à tenter à le faire, il faut qu'elles soient consentante et qu'elles soient d'accord. Et puis, va savoir si il y a un risque.. Il faut que tu rencontres quelqu'un, une qui te plaît, que vous vous fassiez confiance tout les deux et que vous parlez ensuite de ce projet mais ne fait pas ça sur une femme et ensuite une autre..

Il croisait les bras regardant vers les flammes.

Reiji : Mais je dois avouer que j'ai bien envie que ton espèce puisse renaître de ses cendres, tel un phénix.

Il se levait d'un air décidé en regardant vers Zankou.

Reiji : Il faut se montrer positif, et je pense que sa peut marcher ! Alors demain on ira à la recherche d'une femme qui serait d'accord pour le faire !

Il réfléchissait et remettait ses bras le long de son corps soupirant et penchait la tête sur le côté.

Reiji : Je doute que se soit aussi facile que ça, on lui dirait quoi " Bonjour, est-ce que acceptiez que mon dragon se reproduise avec vous pour tenter d'avoir de joli petit mignon dragon ? " Je crois qu'elles me regarderait bizarrement..

Il s'asseyait à nouveau jouant avec le sable pour réfléchir.

Reiji : Peut-être que c'est pas une humaine que tu dois trouver, mais une comme Gabriel, qui possède des pouvoirs.. Mais se n'est pas marqué sur les front de chaque personne, si Gabriel ne m'aurait pas montré ses pouvoirs, je n'aurais jamais cru.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Dim 5 Jan - 23:26

Je peux m'empêcher de me songer à une chose sur l'instant, si il venait malgré tout à devoir coucher avec cette fille, j'espère sincèrement qu'il n'ai jamais à avoir une tel expression avec elle, que cela met uniquement réserver. J'aime bien l'entendre gémir, c'est à peine si je m'entend moi même. Je relevais les yeux vers lui l'entendant me parler, la chambre? je regardais derrière moi, c'est vrai il a de l'eau partout j'en ricanais.

Derek: ok pour la chambre, j'aimerais pas subir les colères de la femme de ménage.

On se levait tous deux quittant le bain pour rejoindre la chambre, on est trempé mais semblerait que cela le dérange pas et moi encore moi. le sourire aux lèvres je me laissais tomber sur les draps baissant les yeux vers ses doigts qui caressait le long de ma verge.

Derek: évidemment j'ai toujours envie de toi Gabriel.

Sa y est on recommençait j'en fermais les yeux passant mes mains le long de son torse, moi aussi je m'y mettait bougeant les reins. A la tête qu'il fait je présume que cette fois il jouiera avant moi, il bougeait plus gémissant j'en ricanait levant la tête pour regarder vers mon ventre.

Derek: semblerait oui, un jour on finira par être synchro.

Il bougeait à nouveau pour moi, j'étais pas loin moi non plus. Je dirais deux minutes après je me lâchais en lui avant qu'il se retire pour s'allonger à côté de moi. C'est vrai maintenant qu'il en parle j'ai pas songer à se qu'ils faisaient tous les deux, d'un côté tant mieux qu'ils soit dehors. Mon frère aurait été gêner d'entendre Gabriel et Zankou...le connaissant surement il aurait raler.

Derek: oui, t'es mon beau gosse plein de frique.

une île? t'es pas sérieux? l'ile Gabriel. Je suppose quand on a plein de frique à force on sais plus quoi en faire et l'utilise pour acheté des iles. 

Derek: je serais ravis de me perdre dans une ile avec toi.

Je me redressais pour m'asseoir.

Derek: on a laisser nos verres dans la salle de bain, sa serait bête de cacher une tel bouteille.

Je me lavais pour m'y rendre prenant nos verres et la bouteille, je regardais son gsm poser sur le meuble et le prenait également.

Derek: première chose, ta salle de bain ressemble déjà à un lac et rallume ton gsm. la aussi tes parents enverrons une escadron si ils ont aucune nouvelle de toi.

Je lui donnais avant de poser les verres et la bouteilles sur la table de nuit, je le regretterais surement déjà à peine allumer qu'il recevait plein de message et appelle.

Derek: t'es décidément très demander à peine quelque heures d'absent et des milliers d'appel en absence.

Je prenais mon verre pour le voir, sa tête changeait tous d'un coup qu'est ce qui se passe?

Derek: il a une mort ou quoi? tu..tu dois repartir c'est ça?

Je détournais le regard, je peux pas le forcer à rester ici non plus. Je sent que cette bouteille je vais la finir tous seul.

Derek: alors va si, on se reverra plus tard.

Je me forçais à sourire et repartait à la salle de bain pour prendre un peignoir et partit au salon. J'aurais du laisser tomber son gsm dans la flotte, n'ai pas de tel penser Derek. Je risquerais de l'étouffé à force, moi j'aimerais pas qu'on soit constamment sur mon dos et je peux pas en demander autant à Gabriel. Je regardais vers la fenêtre voyant Zankou et mon frère discuté tranquillement, Reiji à l'air d'une souris à côté de se dragon.

Zankou: de toute manière pour le moment dans cette ville, je peux pas me balader tranquillement. Un jour on pourra bien retourner chez les elfes même quelque jours. T'es plus le petit frère qu'il doit protégé, t'es un adulte à présent et je suis la pour te protégé.

Il reprenait forme humaine restant assis à côté du feu, plus facile pour le regarder qu'avec sa grosse masse.

Zankou: et si c'est quelque jours c'est pas la mort non? je te dis pas non plus de plus jamais revoir Derek.

Je me demande de quoi ses deux la pouvais bien causer, je tournais la tête regardant vers gabriel. Il s'en va donc? je regardais à nouveau vers la fenêtre, je peux pas m'empêcher d'être en colère même si c'est pas sa faute. 

Derek: fait gaffe sur la route.

J'ai beau faire mine de rien je pense que Gabriel est pas dupe, je peux pas m'empêcher de détesté cette fille, un petit problème et il saute la rejoindre. zankou regardait derrière remarquant que j'étais devant la fenêtre.

Zankou: semblerait qu'il est de la tension à l’intérieur et comme les conflits m'amuse on va rentrer, viens.

Il se levait revenant à l'intérieur avec Reiji.

Zankou: tiens tu t'en va Gabriel, c'était rapide.

Derek: il part sauver sa demoiselle en détresse.

Sa y est..j'ai lancer ma pique c'est sortit tout seul, je regardais ailleurs. Cela faisait ricaner Zankou, je lui aurait bien lancer un mauvais regard, mais le siens est encore plus flippant j'ai perdu d'avance.

Derek: je suis fatigué, je vais me coucher.

Je préfère changer de pièce, sa sert à rien de chercher les conflits.

Zankou: j'aimerais pas me retrouver à ta place Gabriel et pas seulement parce que tu te fais un mec...je préférerais ne pas à faire de choix, mais toi tu va être obliger sorcier..et je pense que Derek sais déjà qui tu choisira.

Il regardait Reiji sur le moment, Zankou ne mâche pas ses mots et pourtant il a raison, je peux m'empêcher qu'un jour cela viendra.  Il a déjà pas le choix de se marier avec Lola, il finira pas avoir de l'infection pour elle comme ses parents on fini par s'aimer. Je peux rien lui rapporter contrairement à cette fille, heureusement que je suis loin de la civilisation..je pense que je pourrais commettre la même faute que la fois dernière si elle serait présente.

J'allais d'ailleurs pas me coucher comme je le prétendais faire, je sortais pas la fenêtre retirant mon peignoir avant de me transformer en loup pour courir, j'ai besoin de me dégourdir.

Zankou: il est partit.

Il haussait les épaules.

Zankou: oué sa sent le chien tout d'un coup.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Lun 6 Jan - 5:17

Après avoir passer un bon petit moment tout les deux, j'étais couché à côté de lui les yeux regardant le plafond. Il semblait surpris pour l'île que j'avais acheté, j'en ricanais d'ailleurs en voyant la tête qu'il avait..

Gabriel : En réalité elle se nomme Gabriel Light, je préfère donc dire que c'est L'île Light, sa sonne mieux.

Je lui souriais, et bien dans ce cas, on irai se perdre là-bas rien que tout les deux.. Enfin avec ton frère et Zankou bien entendu.

Je le regardais se redresser pour aller chercher nos verres et la bouteille, je lui fis un sourire le laissant s'y rendre pour aller les rechercher. Bien entendu, il y avait de l'eau partout dans la salle de bain. Je le regardais revenir et l'écoutait. J'étais assez surpris qu'il me demande de rallumer mon téléphone mais je suppose qu'il n'a pas tord, j'en soupirais l'attrapant pour le rallumer.

A peine qu'il était allumé qu'il n'arrêtait pas de vibrer montrant des centaines d'appel en absence et des messages.

Gabriel : Oui.. C'est ma mère qui n'a pas arrêté, sa doit être vraiment important, je vais écouter l'un des messages qu'elle ma laissé.

J'entrais le numéro et commençait donc à écouter son message vocal, j'en plissais les yeux.. C'est pas vrai.. ET elle  m'a téléphone tout à l'heure.. je lui ais carrément raccroché au nez.. Je retirais ensuite mon téléphone et le refermait, je regardais vers Derek qui savait déjà que j'allais devoir partir, j'en détournais le regard.

Gabriel : Je suis désolé, mais c'est vraiment important, il sait passé quelque chose d'horrible.

Je le regardais bien, il me disait d'y aller, il souriait mais je sais que sa l'agace, qu'il ne veut pas que j'aille la rejoindre, qu'est-ce que je suis censé faire.. Elle s'est fait agressé et violé par deux hommes à ce que j'ai pu entendre, mais ma mère était tellement en colère que je ne réponde pas et triste pour elle qu'elle a  bafouillé dans ses mots.

Je me levais commençant à m'habiller.

Pendant ce temps Reiji regardait Zankou, il baissait les yeux sachant qu'il avait raison.. Dans cette ville il ne pourrait jamais marcher librement sans qu'on le remarque même sous la forme humaine.. Il désirait le protéger et qu'il puisse vivre normalement, alors il commençait à se demander s'il ne devait pas partir quelque temps chez les elfes avec lui.. Mais cela ne voulait pas dire qu'il allait abandonner son frère, il reviendrait le revoir souvent.

Reiji : Oui tu as raison.. Je vais y réfléchir et en parler avec mon frère.

Il le regardait reprendre forme humaine.

Reiji : J'en discuterais avec lui d'accord ?


Je regardais vers Derek qui était devant la fenêtre à regarder vers son frère, moi j'allais m'en aller.. Je ne vois pas ce que je peux faire d'autre, je ne peux pas laisser Lola dans cette état, il était à nouveau sec avec moi.

Je soupirais finissant par descendre, je fis face à Zankou et Reiji qui rentrait à l'intérieur, il me regardait bien à cette instant. Il désirait s'assurer que son frère aille bien avant qu'il s'en aille avec Zankou, alors sa l'énervait de savoir que je m'en allais à nouveau.

Gabriel : Hum oui, mais je reviendrais le plus vite possible.

Je tournais le regard vers Derek sous la phrase qu'il lâchait, j'en détournais le regard. Il allait soit disant se reposer, mais je savais bien que se n'était pas le cas, j'ai l'impression qu'on est entrain de me tirer des deux côté, je suis vraiment dans une impasse.

Je tournais ensuite le regard vers Zankou qui me disait de ne pas vouloir être à ma place.

Gabriel : Qu'est-ce qu'il te fait croire que je la choisirais elle.

Reiji : C'est pourtant évidant.. Tu ne fais que souffrir mon frère, alors fait un choix.

Il passait à côté de moi pour partir, je pensais que c'était pourtant claire avec Derek. Que je l'épouserais mais que cela ne changera rien pour autant. Je tentais de me mettre à sa place, et je dois dire que je comprenais pourquoi il pétait un câble.

Je relevais les yeux, il est partis sous la forme de loup, je sortais à mon tour les laissant. Je montais dans ma voiture serrant mon volant et démarrait ensuite.

Reiji : On dirait qu'il a choisis, c'est cette fille.

Il s'asseyait dans le divan soupirant.

Reiji : On va devoir attendre avant de partir, j'ai pas envie de laisser mon frère seul dans cette état..

Je roulais à fond, et finissait par freiner d'un coup sec empêchant Derek d'aller plus loin sous sa forme de loup, je sortais de la voiture posant ma main sur ma portière pour le regarder.

Gabriel : Elle c'est fait violé, agressé, voir même plus. Elle a sans doute fallu perdre la vie, et une de ses meilleur amie également.. Et j'ai pu comprendre que c'était le même assassin qui a tué une fille dans une discothèque, et sais-tu comment elle est morte ?

Il semble s'en foutre de ce qu'il peut arriver à Lola, mais je doute qu'il pensera autrement lorsque je lui dirais la suite.

Gabriel : Sa gorge à tout simplement explosé, se sont les mêmes pouvoirs que lorsque ton frère à rencontré se sorcier, celui qu'il pense qu'il a tué vos parents. Tu sais ce que je pense qu'il est préférable de faire ? De laisser Reiji s'en aller avec Zankou chez les elfes, comme ils en discutaient sur la plage. Oui, j'ai pu entendre de quoi ils parlaient. Vient avec moi pour qu'on puisse l'arrêter, ensemble.

Je le regardais bien pour savoir ce qu'il allait décidé.

Gabriel : Ils ont également annulé le mariage à cause de ce qu'il lui est arrivé, elle est trop sous le choque pour faire ça tout de suite, alors on a encore du temps devant nous. Je vais faire en sortes d'avoir une discussion avec ma mère, et lui expliquer que je ne désire pas me marier.

Je pense que c'est celle des deux qui m'écoutera jusqu'au bout, il ne veut mieux pas que je face ça quand mon père est là.

J'ouvrais la portière de passager pour qu'il monte s'il le désire ou non.

Gabriel : Alors, à toi de voir, continue de te défouler sous cette forme ou bien venir avec moi pour qu'on se débarrasse une bonne fois pour toute de se sorcier. Mais il faudra prévenir ton frère et..

Il apparaissait à cette instant avec Zankou regardant vers son frère.

Reiji : Vas-y.. Je veux qu'il disparaisse, je ne serais jamais bien.. Si je sais que l'homme qui a tué nos parents froidement est encore là.. On va aller chez les elfes un petit temps Zankou et moi, mais je reviendrais pour te revoir très souvent, c'est promis.

Il s'approchait de lui l'enlaçant.



***


Teijo se fichait qu'il ait dérangé Ayato de dormir, il tourner l'alcool qui se trouvait dans son verre repensant au visage de celle qui l'avait jeté cette malédiction. Il levait légèrement le regard vers Ayato qui s'habillait et l'écoutait de temps à autre.

Il avait bien remarqué les cicatrises qu'il avait dans son dos, mais s'en fichait et ne désirait pas savoir ce qu'il lui était arrivé.. Etant donné qu'il était aveugle, il n'avait jamais vu ses marques qu'il portait jusqu'à aujourd'hui.

Il ricanait néanmoins de ce qu'il lui disait.

Teijo : Te serais-tu fait maltérisé par une femme que tu préfères éviter d'avoir affaire à celle-ci ? Ou bien c'est le fait que tu ais peur qu'elle te donne une bonne raclé par une femme qui est "inférieur" aux hommes comme tu le dis si bien.

Il plissait les yeux puisqu'il lui volait son verre qu'il tenait en main.

Teijo : Ravi de savoir que tu ne vas pas prendre les jambes à ton coup. Car s'il tu l'aurais fait, c'est moi qui t'aurais fait souffrir et cela serait bien pire que la mort.

Il se levait ne désirant plus rester assis, il était resté dans cette position bien trop longtemps sans pouvoir se redresser sur ses jambes.

Teijo : Il faut déjà que tu arrives jusqu'à ses yeux, et tu as raison, elle ne viendra pas seul. Mais elle ne prendra pas le risque de trop en emmené avec elle, elle va prendre que les meilleurs. Tu as en déjà tué un d'entre eux, alors je doute qu'elle veuille en perdre d'autre.

Il semblait regarder vers un endroit bien précis, il en sourit.

Teijo : Tient, Rine cela fait longtemps qu'on ne sait plus croisé. Pourquoi te caches-tu, aurais-tu peur de moi ?

Elle tournait le regard vers Akira à cette instant et finissait par se montrer, la main posé sur le manche de son Katana, celui-ci regardait bien dans sa direction.

Teijo : Tu n'as décidément pas changé, toujours autant de confiance sur ton visage. Tu n'attendais pas à me revoir n'est-ce pas ?

Rine : J'aurais espéré ne jamais te revoir, mais se n'est rien, je vais recommencer ce que j'ai fais il y a plus d'un siècle et cette fois ci, il n'y aura aucun remède.

Teijo : Il  y a toujours un remède, et je ne compte pas me faire ravoir de la même façon. Bien, pourquoi ton ami se cache t-il ?


Rine : Ne t'occupe pas de lui.

Elle sortait son Katana le pointant dans sa direction, elle regardait du coin de l'oeil vers Ayato, ses sharingans apparaissaient aussi tôt. Teijo fermait les yeux, Rine le remarquait et comprenait pourquoi il faisait cela, en gardant les yeux fermés, il ne pourrait pas être pris par des illusion de sa part.

Teijo : Cela a été une bonne choses malgré que tu m'as fait perdre la vue, j'ai pu apprendre à m'orienter de tout autres façon.

Rine disparu de sa vue et apparaissait à côté de lui, utilisant son arme contre lui, il tournait le regard dans sa direction, la pression fut tel qu'elle fut éjecté loin de lui. Il se téléportait face à elle attrapait son poignet où elle tenait son katana et approchait son visage du sien gardant toujours les yeux fermés.

Teijo : Tu es toujours aussi ravissante, j'aime les femmes qui ont autant de force et de combativité en elle. Sais-tu que plus mon existante est longue, plus je deviens puissant ? Même en restant en état de cadavre, cela fonctionne également.

Rine : Nous verrons ça dans ce cas, j'ai également beaucoup plus d'atout que lors de notre derniers combat.

Son oeil droit changeait, formant une drôle de forme différente que celle du sharingan normale, on pouvait voir au niveau du bras qui tenait son poignet que celui-ci semblait être attiré dans un trou noir, il en ouvrait un oeil pour regarder dans cette direction.

Il fit un bond en arrière avant de perdre son bras dedans, Rine fit réapparaître son sharingan normal aussi tôt, Teijo regardait son bras, il avait perdu un morceau de tissu.

Teijo : Comment m'as-tu retrouvé.


Rine : Je sais que ta famille vivait dans ce manoir, alors il était évidant que tu viennes à ton tour ici.

Teijo : Je vois.

Il penchait légèrement la tête.

Teijo : tu sais à quoi j'ai pensé durant tout ce temps ?

Rine : Je n'ai pas envie de le savoir.

Teijo : Et bien, je vais malgré tout te le dire. Durant ce combat, je vais te prendre ce qui tes le plus chère, tes yeux, ils seront miens.

Elle fronçait les sourcils.

Rine : Tu es encore plus cinglé que dans mes souvenirs. Comme-ci j'allais te laisser y parvenir. Je ferias en sortes d'envoyer ton corps dans un autre monde, où tu ne pourras jamais y revenir.




Mike était toujours à s'occupé de Lola et de Maya, il tournait le regard voyant leurs familles arriver, Lola en voyant Diva arriver, elle s'empressait d'aller dans ses bras, pleurant. Elle écoutait les douces parole de Divan, et la serrait tout contre elle.

Lola : C'était tellement horrible..

Mike restait à sa place et ne disait rien, il regardait ensuite vers Diva qui lui posait cette question.

Mike : Oui c'est lui, accompagné d'un autre.

Il réfléchissait pour se rappeler de son nom.

Mike : Je sais plus son nom, mais semblerait que se soit un costaux pour que la chef des Hunters s'y rende en personne.


Lola se frottait les yeux regardant vers Diva qui semblait bien connaître Ayato, Mike la regardait bien alors qu'elle s'avançait vers lui. Il était bien surpris de savoir qu'il était son frère, il devait normalement en parler à Rine pour savoir ce qu'il devait faire ou non, mais n'étant pas là, il ne savait pas trop ce qu'il devait faire.

Mike : Et bien.. Je ne pense pas que je peux vous emmenez avec moi.

Stephan : Ce type est un malade Diva, hors de question que tu y ailles.

Il levait les yeux aux ciels.

Stephan : Et de quoi voudrais-tu lui parler ? Il ne va pas t'écouter.

Mike fit des petits yeux surpris puisqu'elle l'attrapait par les vêtements, ne lui donnant pas vraiment le choix, il montrait ses mains.

Mike : D'accord, d'accord ! Alors emmenez moi jusque là et je vous suis. Après tout, je suis plus fort des Hunters de mon âge, haha... Vous avez de la chance d'être tombé sur moi !

Stephan : Alors pourquoi vous êtes ici et pas là-bas.

Il en passait sa main derrière la tête.

Mike : Oh, c'est parce que se sont des éclaireurs, moi je passe à l'action juste après pour les surprendre ! C'est une tactique très courante.


Stephan : Jamais entendu parlé de cette tactique.

Mike : Se sont chez les hunters c'est normal.

Stephan : S'il arrive quoi que se soit à ma femme, je vous tue.

Il clignait des yeux.

Mike : Et bien, il ne lui arrivera rien.


Spoiler:
 


Spoiler:
 


Dernière édition par Gabriel Light le Lun 6 Jan - 23:35, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Lun 6 Jan - 22:35

Gabriel finissait par partir prenant sa voiture, reiji pensait déjà qu'il préférait choisir Lola plutôt que moi. Zankou levait les yeux n'étant pas un fleur bleu, mais désirait pas non plus laisser Reiji repporter leurs petit projet à cause de cette histoire.

Zankou: j'en serais pas si sûr à ta place, le sorcier n'a pas prit la direction de la ville..vient on va les rejoindre ensuite tu dira à Derek se qu'on désire.

Il prit sa main le forçant à se lever de son divan et sortir dehors avant de le prendre par les airs prenant sa forme draconienne. Moi je continuais de courir appréciant cette façon de me défoulé, je m'arrêtais pourtant brusquement dans ma course aveuglé par des phares de voiture, Gabriel en sortit j'en baissais déjà mes oreilles vers l'arrière de ma tête.

Derek: pourquoi tu es la Gabriel? ne devais tu pas partir?

C'est pour ça qu'il est venu? pour me dire à quel point sa pauvre fiancé a souffert? qu'elle a besoin de ton soutien et bla bla bla. J'en tournais la tête regardant dans une autre direction, c'est vrai c'est cruelle mais j'en ai strictement rien à faire.

Derek: t'es venu jusqu'ici juste pour me parler d'elle?

Je changeais brusquement de comportement entendant la suite de son histoire, mon poil se gonflait rien que de devoir entendre parler de lui.

Derek: laisser mon frère partir? mais de quoi tu parle...il m'a jamais parler de ça.

Il en aurait parler tout à l'heure? pourquoi voudrait t'il s'éloigner de moi? je levais à nouveau les yeux vers Gabriel qui ouvrait la portière de sa voiture désirant que je fasse un choix, soit rester ici ou l'accompagner. Il prétend annulé complètement son mariage, mais j'ai du mal à croire à ses mots tant que je les entendrais pas moi même sortir de sa bouche.

Derek: et tes petites obligation de sorcier que te semblait tant apprécier Gabriel? tu laisserais tous tomber pour un lycan des bas quartier? 

Mon frère arrivait avec Zankou par la voie des airs, lui aussi souhaite que j'aille avec Gabriel pour se débarrasser de se sorcier.

Derek: Reiji, c'est vrai? tu va t'en aller?

Il confirmait sa aussi sa me retourne l'estomac, j'aurais du m'en douter que cela allait arriver. J'aurais pas éternellement mon petit frère avec, il a droit à vivre sa vie de son côté. Je fermais les yeux alors qu'il m'enlaçait.

Derek: très bien, mais si j'ai plus jamais de nouvelle de toi Reiji, je viendrais te chercher par la peau des fesses.

Je levais les yeux vers Zankou.

Derek: et toi prend soin de mon frangin ou t'aura affaire à moi.

Zankou: hum, j'aimerais pas être mordiller à mort.

C'est ça fou toi de moi lézard géant. Je m'avançais vers la voiture de Gabriel refermant la portière malgré tout.

Derek: je dois d'abord chercher des fringues.

J'approchais mon museau de son oreilles lui chuchotant.

Derek: j'ai pas envie de me retrouver nu devant Zankou, je l'ai déjà vu à poil et j'ai pas envie de montrer mon infériorité par rapport à lui.

Zankou plissait les yeux devant ses messes-basse. 

Zankou: qu'est ce qu'il raconte?

Derek: rien t'occupe, fait attention à toi reiji.

Je repartais en courant jusqu'à la maison de Gabriel récupérant mes vêtements. Sortant Gabriel était revenu avec sa voiture m'attendant, je souriais entrant dans sa voiture.

Derek: très bien on y va.

ON partait, le chemin vers la ville me semblait interminable. On se rend chez Lola, c'est pas que j'apprécie l'idée, mais comme le sorcier est passer par la je pourrais utiliser mon flaire pour retrouver sa trace du moins je l'espère. Arriver sur les lieux je regardais la maison ne descendant pas de la voiture malgré tout.

Derek: j'entre pas, inutile que je l'achève. je vais retirer mes fringues et jouer les chiens détective autour de la baraque.

J'en retirais déjà mon haut mettant dans un sac que je mettrais autour de mon cou afin d'avoir toujours des fringues sur moi et fini par me transformer cherchant la moindre odeur.


****

Ayato ne comptait pas expliquer se qu'il était arriver pour obtenir de tel cicatrice dans le dos, il se tournait l'écoutant, mais c'était à une tout autre personne auquel il s'adressait.

Ayato: elle est donc déjà la?

Akira regardait Rine c'était déjà fait repéré, il la laissait s'y rendre en premier. Lui devait surtout s'occuper de Ayato après la demande strict de sa supérieur, il attendait le bon moment pour agir même si Teijo savait déjà que lui aussi se cachait.

Ayato: sérieux Teijo? tes vieux vivaient ici? bravo la planque, elle aurait plus foutre sa lame dans le cul depuis longtemps.

Akira profitait de l'occasion pour sortir de sa cachette, Ayato se baissait pil poil au bon moment évitant ses dagues.

Ayato: j'ai failli être rasé de prêt.

Il levait les yeux dirigeant les paumes de ses mains vers Akira, celui ci les évitait sachant que si il se faisait toucher une fois il finirait en pièce détacher.

Akira: je te donnerais pas se plaisir.

Ayato ricanait tentant toujours de le toucher tout en devant en plus esquiver les attaque de son adversaire. Pour Akira c'était facile son sharingan l'aide à voir plus facilement ses déplacements, Ayato devait seulement compté sur son entrainement, mais il fut malgré tout toucher par l'une de ses lames. Il se reculait passant sa main sur son oreille entaillé, encore une fois la gauche tout comme les morsures de la Neko.

Ayato: je pense qu'on a assez jouer.

Il leva une main vers lui, Akira se préparait pensant qu'il attaquait encore au corps à corps mais il fut propulsé contre le mur.

Akira: * c'est vrai, l'autre jour il a fais lévité les voitures afin de les utiliser comme projectile. La base de donner disait qu'il contrôlait le métal, mais voyant la façon qu'il ma propulsé sans même avoir à me toucher.*

Ayato: et bien qu'est ce qui va pas? me dit pas que t'es déjà fatigué?

Il se redressait serrant le manches de ses armes.

Akira: tu plaisante on fait que commencer.

Ayato sourit le voyant revenir à la chaque, aussi rapidement il fut à nouveau propulsé.

Akira: * merde, je peux pas prédire quand il va utiliser se pouvoir même avec mes yeux*

Ayato: j'aime pas ton regard arrogant laisse moi me charger de ça.

Cette fois ci c'est vers lui qu'il était attiré, Ayato gardait la main tendu jusqu'à que le visage de Akira arrive jusqu'à.

Ayato: et voilà.

Il posait sa marque et aussi tôt après l’explosion se fut, mais le corps d'Akira disparu en fumé. Ayato rabaissait sa main tournant la tête de gauche à droite cherchant le vrai.

Ayato: un clone? c'est vrai j'avais oublier à quel pointe les hunters sont des lâche, aller sort de ta cachette à moins que tu préfère que madame vienne te défendre?

Akira restait dans l'ombre, au moins à distance il a pu apprendre un peu plus sur les pouvoirs de Ayato.

Ayato: très bien alors je vais te faire sortir de force, c'est ça faute Teijo ne m'en veux pas.

Il s’accroupissait posant ses mains sur le sol, la tache noir se répondait sur le sol s'agrandissant à vu d'oeil. Directement Akira baissait les yeux voyant le sol devenir noir sous ses pied, il se redressait regardant vers Rine.

Akira: tire toi Rine!

Ayato: à te voilà.

Une grande partie du manoirs explosait, Ayato c'était couvert d'un bouclier noir qui disparu après la fumé dissipé. Akira avait survécu malgré tout et restait cacher derrière un tas de cravas, regardant sa cuisse il retira un morceau de bois s'y étant planter tentant de ne pas gémir afin de ne pas se faire repéré.

Ayato: où tu te cache à présent? je sais que t'es en vie, les parasites s'accroche à la vie malgré qu'on les écrases. Ta vu se que tu m'as forcer à faire? je vais subir les froncements de sourcils de Teijo.

Il tournait d'ailleurs son regard vers lui.

Ayato: tu vois? il est pas content.

Il sera plus difficile de combattre avec une blessure à la jambe, surtout que dans l'explosion Akira à perdu sa sacoche avec tous les accessoires pour se soigner.

Ayato: viens te battre putain! 


Spoiler:
 


Spoiler:
 


Dernière édition par Derek Kijo le Mar 7 Jan - 23:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Mar 7 Jan - 23:16

Derek avait belle et bien la preuve que son frère comptait s'en aller quelques temps, et ce avec Zankou jusqu'au pays des Elfes.. Il semblait avoir du mal à se dire que son frère avait à présent grandis, et qu'il ne pourrait plus le garder auprès de lui comme jadis.

Mais il finissait par accepter de la laisser s'en aller, Reiji lui rassurait qu'il reviendrait pour le revoir. Il souriait de ses petites piques qu'il lui lançait, que s'il ne venait pas, c'était Derek qui allait le retrouver en personne et le ramener par la peau du cul.

Reiji : Où on ira, personne ne nous voudra du mal, alors ta pas à t'inquiéter pour nous.. Par contre, toi, fait bien attention à toi d'accord ?

Il s'inquiéter déjà sur le sorcier qu'on allait retrouver, celui qui avait tué leurs parents. Je le regardais alors qu'il s'approchait de moi, disant qu'il allait avant tout récupérer ses vêtements, j'en ricanais lorsqu'il faisait ensuite allusion à Zankou et la taille qu'il avait entre ses jambes.

Gabriel : Bien, vas-y, je te rejoins.

Il s'en allait, je fermais la portière et regardait Reiji qui me regardait.

Reiji : Prend soin de mon frère.

Je lui fis un signe de la tête en lui souriant et partait ensuite le retrouver. Reiji soupirait et regardait ensuite vers Zankou.

Reiji : Bien, c'est partis. Direction, chez les elfes.

Une fois qu'il avait repris sa forme de Dragon, Reiji montait sur son dos avec son aide et ils s'envolaient tout les deux jusque là.

Moi j'étais devant la maison sur la plage, regardant vers Derek qui revenait sous forme humaine et bien habillé, je le regardais alors qu'il montait sur le siège passager juste à côté de moi.

Gabriel : Oui.


Je commençais donc à retourner jusqu'où se trouvait mes parents, lola et son amie, et bien on en aura fait des kilomètre, ils n'ont pas profité très longtemps de la maison sur la plage.

Après quelques heures de route, on finissait par arriver, je me garais regardant vers Derek qui ne préférait pas venir.

Gabriel : Bien, alors tente de retrouver leurs traces pour qu'on s'y rende.

Je sortais de la voiture, et sonnait ensuite à la porte, c'était Mike qui m'ouvrait, j'en levais un sourcils ne le connaissant pas.

Mike : Vous êtes ?

Stephan le poussait.

Stephan : C'est mon fils idiot.

Il croisait les bras soupirant.

Mike : Pourquoi tout le monde me surnomme comme ça.

J'entrais, Lola les larmes aux yeux détournait le regard devant moi, je regardais vers ma mère à cette instant.

Gabriel : Je suis désolé de ne pas être arrivé plus tôt et de ne pas avoir répondu au téléphone, mais j'étais.. occupé.

Je ne peux pas non plus leurs dire ce que je faisais, et que je ne voulais plus me marié tout de suite, Lola est encore en état de choque.. Je m'approchais d'elle.

Gabriel : Je vais retrouvé celui qui t'a fait ça, et il le payera.

Lola : C'est trop dangereux, il n'est pas seul et ils sont tout deux très fort.

Gabriel : Je n'y vais pas seul également, je serais accompagné, et il y a un hunter bien entraîné qui nous accompagne.

Je regardais vers Mike, lui regardait derrière lui jusqu'à ce que sa lui face tilt que je parlais de lui.

Mike : Oui, je suis bien entraîné contre ce genre de pourriture. Et votre mère nous accompagne également.

Je la regardais à ce moment là.

Mike : Qui aurait cru que ce malade était son frère.

J'en plissais les yeux, pourquoi elle ne m'a rien dit à se sujet ?

Gabriel : Et vous savez où il se cachent, Derek est occupé de retrouver leurs traces.

Mike : ET bien, elle est connecté avec son frère et sait donc où ils se trouvent, et puis ils se sont téléporté donc, je doute que ce Derek y parvienne.

Je vois, on a pas d'autre chois que de faire venir ma mère avec.

Gabriel : Bien.. Alors on y va.

Je sortais, retrouvant Derek, je m'approchais de lui.

Gabriel : On a trouvé un moyen pour savoir où ils se trouvent, on a un hunters qui nous accompagne, et ma mère..

Comment il va le prendre que ce sorcier est en réalité mon oncle... ?

Gabriel : Je ne le savais pas, mais.. Ce sorcier est mon oncle et donc le frère de ma mère. C'est pourquoi elle arrive à retrouver sa trace.

Mike sortait et pointait du doigt vers Derek.

Mike : MAis c'est le Lycan qu'on pourchassait ! Dont le Dragon protégeait !



****


Rine tournait le regard vers Akira désirant voir s'il s'en sortait de son côté, Ayato possédait lui même des pouvoirs surprenant et cela allait compliquer la tâche à Akira.. Teijo déconcentration pour envoyer une boule lumineuse dans sa direction.

Mais elle le repérait et celle-ci traversait étrangement son corps pour ensuite se retrouver contre le mur, il fut en piteux état après avoir recevoir la boule énergique de Teijo. Celui-ci fronçait quelque instant les sourcils de la technique qu'elle avait pu utiliser pour éviter cette attaque, car elle ne l'avait pas réellement éviter, elle n'avait pas bouger de sa place, son attaque lui a juste traverser tel un fantôme.

Teijo : Reste concentré sur ton combat et non te préoccupé de ton petit protégé.

Rine : Serais-tu inquiet pour moi ?

Teijo : Non, c'était juste un conseil, et je trouve cela arrogant que tu prennes le temps de t'inquiéter pour lui !

Rine : Les Hunters sont tous arrogant à leurs façon, car nous aimes des êtres supérieurs à vous, nous possédons quelque chose que vous ne pourrez jamais avoir.

Teijo : Oh mais je les aurais tôt ou tard.

Il ricanait, celle-ci restait bien concentré et devait donc faire confiance à l'entraînement qu'à eu Akira pour qu'il se débrouille seul.

Il tournait le regard vers Ayato qui avait la main posé sur le sol, il était occupé d'envoyer une marque sur une grosse partie du sol, il en fronçait les sourcils devinant ce qu'ils comptait faire.

Teijo : Ayato !

Mais il ne l'écoutait pas, il s'excusait juste et envoyait l'explosion car il était sans doute de mauvais humeur de ne pas retrouver Akira et que celui-ci ne sortait pas de sa cachette. Rine entendant l'appel de Akira, et sachant ce qu'il allait se produire semblait disparaître, Teijo l'avait bien remarqué et en souriait, il protégeait juste son corps ci par un bouclier

Teijo avait comprit la technique de Rine depuis le moment où elle l'avait utilisé contre son bras, elle était capable d'ouvrir un trou noir envoyant tout ce qu'elle désirait dans une autre phase, un autre monde où rien n'existait là-bas. Elle était donc également capable d'envoyer une partie de son corps, un bras, jambe et autre, ou voir même tout son corps dans cette "phase" pour éviter n'importe quel attaque, ce qui fait qu'on lui traverse.

Alors qu'elle ce trouvait dans cette phase, elle attendait avant de réapparaître, mais Teijo avait envoyé une illusion sans qu'elle ne l'avait remarqué au moment où il fit son bond en arrière pour éviter qu'elle ne lui fit disparaître son bras dans ce monde.

Celui-ci apparu derrière lui, l'attrapant, elle tournait le regard vers lui surprise, il enfonçait ses crocs dans sa nuque et enfonçait sa main lui traverser le thorax.

Rine : Ah..

Il retirait ensuite ses crocs d'elle dirigeant sa main vers ses yeux.

Teijo : Je t'avais prévenu, plus je vie, plus je deviens puissant et sans avoir recours à des entraînement intensifs comme toi.

Elle réapparaissait dans le vrai monde afin d'éviter qu'il ne lui face plus, Teijo regardait vers Ayato vu que son manoir était en piteux état. Il sentit la présence d'autre personne, qui était en autre Derek, Mike, Diva et moi.

Teijo : On s'en va Ayato.

Il levait les mains se téléporter lui et son manoir tout entier, laissant libre le choix à Ayato du moment où il prendrait la téléportation de Teijo. Tout le sol n'était plus que de la terre, le manoir aviat complètement disparu avec Teijo.

Rine posait un genou à terre la main posé contre sa blessure, ses yeux redevenus normale. Elle avait son oeil droit fermé, et celui-ci était remplis de sang. Elle levait le regard vers Akira.

Rine : Je l'ai sous estimé, il est encore plus puissant qu'autre fois.

Elle gémissait, cherchant après une seringue contenant du sang de vampire pour se soigner mais elle avait utilisé celui qu'elle avait sur Maya.


Teijo était réapparu dans un autre endroit avec son manoir qui était à nouveau réparé, comme-ci tout le combat et l'explosion avait disparu lors de sa téléportation. Il debout devant un grand miroir glissait ses doigts vers son oeil droit avec le sourire, celui-ci formait une moitié d'un sharingan, il n'avait pas eu le temps de prendre tout le pouvoir de l'oeil de Rine, mais juste la moitié.

Il attendait que Ayato revienne, lui ayant donné le choix de quand il désirait se téléporté.

Teijo : La prochaine fois, j'aurais tout les pouvoirs de tes yeux Rine, et tu ne seras plus rien. Je ne te donnerais pas la mort, se serait un cadeau bien trop gentil comparé à ce que tu m'as fais.

Il fit apparaître un verre remplis de son alcool préféré et buvait tout en continuant de regarder son nouveau oeil.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Mer 8 Jan - 23:17

Mike n'avait pas vraiment le choix que d'accepté la demande de Diva, elle serait malgré tout partit même seul jusqu'à son frère. Elle pouvait s'empêcher de sourire malgré l'air sévère de Stephan aime donner, il pu s'empêcher de menacer Mike de faire attention à sa femme.

Diva: Ne t'en fais pas Stephan, je suis bien plus coriace que j'en ai l'air t puis se jeune homme semble bien costaux.

Elle s'avançait vers la porte pour sortir, mais c'est au même moment que Gabriel entrait. Directement Diva fronçait les sourcils posant ses mains sur ses hanches.

Diva: Gabriel sait tu combien de message je t'ai laisser? je pensais qu'il t'étais arriver quelque chose! explique toi!

Moi je tentais de retrouver la moindre trace mais rien, est ce qu'il aurait utiliser une autre méthode que la marche à pied? il n'y a rien du tout à part des odeurs dégoûtante que j'aurais préféré ne jamais sentir.

diva: occupé? c'est ça ton excuse, t'étais occupé. Jamais le travail ne t'avais fait couper ton téléphone Gabriel même lorsque tu étais en réunion.

Sachant qu'ils n'avaient pas le temps de se chamailler elle levait les mains préférant en rester la pour le moment.

diva: nous en discuterons plus tard.

Elle prit sourire voyant qu'il tentait de consolé Lola et lui promette vengeance.

Diva: tu es gentil Gabriel, se jeune homme dit vrai Gabriel. Ayato est mon frère ainé, cela fait des années que je l'ai perdu de vu. Il a très mal tourné et c'est pour cela que j'ai préféré ne jamais parler de lui.

Elle réfléchissait entendant prononcer mon prénom, cela l'évoquait quelque chose mais cela ne lui revint pas tout de suite. Devant partir elle embrassait Stephan avant de sortir et stoppa net me voyant un peu plus loin.

Diva: Gabriel c'est....

Mike confirmait c'est doute, c'est bien moi que Stephan désirait voir mort. Elle regardait vers Gabriel ne comprenant pas pourquoi il traînait avec moi.

Diva: Il a désirer tuer Lola pourquoi est t'il ici?

Derek: vous croyez qu'on a le temps de jouer à question réponse? 

Par contre je sais pas comment apprendre cette nouvelle, le monstre qui a tuer mes parents est du même sang que Gabriel. Maintenant que je le sais je trouve ça logique, quand il a fait une démonstration de ses pouvoirs il a peu faire lévité une pièce de monnaie et même la changer de forme. Le sorcier à fait de même avec la voiture de mes parents avant de la jeté dans le lac, je m'approchais de sa mère.

Derek: Je viens avec vous que cela vous plaise ou non, se type est peut être votre frère j'en ai rien à foutre, il a tuer mes parents de sang froid et je compte bien rendre justice.

Diva: vous avez pas idée à qui vous avez affaire, mais cette votre problème. Il a une seule condition à se que j'accepte votre présence.

Derek: laquel?

Diva: vous me laisser montez sur votre dos.

Derek: hein? j'ai l'air d'une monture? et puis il a la voiture de Gabriel!

Diva: oh me montrez pas les crocs! la voiture ne peut pas aller partout, on risque de prendre des chemins difficile alors c'est oui ou non?

Je regardais vers gabriel grimaçant sur le moment puis grognait mécontent.

Derek: très bien mais m'arrêtez pas les poils!

Diva: baissez vous un peu, vous êtes pas petit.

Derek: humph!

J'étais obligé de me coucher pour que madame puisse monter sur moi.

Derek: bon par ou?

La regardant je voyais ses yeux passer au blanc et des veine autour des yeux.

Diva: tout droit.

Derek: elle fait flipper ta mère Gabriel.

Diva: je peux toujours tirer ses vilains poil le lycan.

Derek: Derek je vous surnomme sorcière moi? 

Bien on partait on s'éloigne de la ville se rendant vers des quartiers plus désert, directement je repérais la fumé monter au ciel.

Diva: je le vois il est pas seul, trois autres personnes sont avec lui...il regarde dans ma direction, Ayato sais que je suis la.

En effet depuis un moment déjà Ayato sentait les yeux de sa soeur poser sur lui.

Derek: bien alors ne le faisons pas attendre.

Je courrais dans sa direction, Teijio était partit avec son manoir mais ayant sentit la présence de sa soeur Ayato préférait rester encore un peu. Akira malgré sa blessure à la jambe marchait rapidement vers Rine.

Akira: j'ai perdu ma sacoche dans l'explosion, ma seringue se trouvait à l'intérieur.

On arrivait je grognais en vue de Ayato qui ne s'occupait que de la présence de sa soeur.

Ayato: que fais tu ici Diva? 

Akira fusillait directement son frère du regard, mais heureusement lui aussi avait une sacoche de soin avec lui.

Akira: envoie moi ta sacoche MIke! on discutera de ta présence ici plus tard!

Diva descendait de mon dos posant sa main sur le haut de ma tête ne voulant pas que j'intervienne tout de suite et s'avança vers son frère.

Diva: nous avions un accord Ayato, tu as promis de jamais t'en prendre à ma famille.

Il penchait la tête sur le moment ricanant.

Ayato: et me semble que j'ai tenue parole jusqu'ici.

Diva: c'est faux, tu t'en ai prit à la fiancé de mon fils.

Sur le moment il regardait en direction de Gabriel se mettant à rire aux éclat, j'ai envie de lui broyer la gorge.

Ayato: Alors j'ai bien fait d'intervenir, mon "neveu" se semble pas avoir envie de se marier avec cette fille puisqu'il préfère se taper celui la.

Il pointait du doigt dans ma direction, comment le sais t'il? Diva se tournait vers moi les yeux grand ouvert.

Diva: mensonge.

Ayato: ah oui? et bien pose lui toi même la question.

Elle regardait vers Gabriel et moi également sur le moment, c'est surement pas de cette façon que tu désirait apprendre tout cela à ta mère. Je voyais qu'elle serait les poings faisant apparaître une aura bleu.

Ayato: que fais tu? petit soeur, serais tu prêt à mettre interme à notre petit accord?

Elle courrait vers son frère tentant de taper ses mains contre lui, il ne faisait esquiver sur le moment.

Ayato: tu tente de couper ma circulation d'aura? c'est stupide Diva, je connais tes pouvoirs et t'es même aider à les maîtrisé tu t'en rappelle.

diva: j'aurais du t'arrêter depuis longtemps Ayato!

Il fermait les yeux avant de la faire voler dans les airs seulement en tendant la mains.

Ayato: maintenant que notre petit accord est officiellement annulé...je vais t'apprendre qu'on lève pas la main sur son grand frère.

Il baissa la main la tapant contre le sol, j'avais les yeux grand ouvert n'en revenant pas qu'on puisse s'en prendre à sa propre soeur. Cette fois j'intervenais courrant dans sa direction avant de sauter pour l'attraper à la gorge, mais c'était mon tour à être ejecté.

Ayato: derek Kijo, je me doutais que tu reviendrais me voir un jour. Alors comment se porte tes parents? ah oui...j'ai mis interme à leurs misérable existence.

Diva se redressait lentement, Ayato tournait le regard vers elle.

Ayato: tu devrais rester à terre diva.

Diva: tu n'as pas à faire payer tous le monde se que mère t'a fais Ayato.

Ayato: silence.

Il la faisait à nouveau lever dans les airs, mais avant qu'elle retombe violemment sur le sol Zankou l'attrapait dans sa patte, mais qu'est ce qu'il fait la? je pensais qu'ils partaient avec mon frère chez les elfes!

Ayato: le dragon.

Zankou: Reiji sous un moment de conscience mais forcer à faire demi tour, il avait peur qu'il arrive quelque chose à son grand frère.

Ayato regardait vers le thorax de Zankou qui illuminait de feu, face de voir quand il désire cracher ses flammes. ne pouvant pas esquiver ses flammes il s'entourait d'un bouclier de protection, Zankou envoyait la sauce, mais même avec le bouclier la chaleur était insupportable et remarqua qu'il commençait même à fondre.

Ayato: c'est bon Teijo, ramène moi.

Il disparu, Zankou arrêta ses flammes regardants vers l'endroit où se trouvait Ayato.

Zankou: je l'ai cramé?

Akira: non, Teijo l'a téléporter.

J'ai rien pu faire! sa fait des années que j'attend de pouvoir tuer cette homme et il m'a mit à terre d'un facilité...merde! Zankou posait Diva à terre qui était pas mal blessé mais restait consciente malgré tout.

Diva: je suis désolé, j'ai pas pu l'arrêter...il a toujours été très fort.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Jeu 9 Jan - 23:24


***


Teijo était donc partis avec son manoir, il suffisait à Ayato de crier pour qu'il puisse le téléporter, il avait fait cela, car il avait bien sentis qui lui rendait visite, et il savait qu'il aurait aimé rester plus longtemps pour les confronter.

On finissait donc par arriver jusque là, Rine était dans un sale état et Akira avait perdu sa sacoche, il ne pouvait donc pas la soigner, elle soupirait.

Rine : se n'est rien, j'ai déjà vu pire que ça.

Elle retirait sa main pour regarder sa blessure, se n'était pas beau à voir. Elle levait les yeux voyant qu'on arrivait, et surtout Mike était lui aussi présent, il en ricanait déjà voyant la tête que lui faisait Akria se demandant pourquoi il était venu malgré qu'on lui avait ordonné de ne pas venir.

Lorsqu'il lui demandait sa sacoche, il la détachait et lui lançait, il s'approchait ensuite d'eux pour voir si elle allait s'en sortir. Aussi tôt le sang de vampire dans les veines de Rina, tout ses blessures commençait à se cicatriser, elle se redressait aussi tôt regardant vers Ayato qui s'adressait à sa soeur.

Moi je restais aux côté de Gabriel écoutant la conversation qu'avait ma mère et Ayato. Ils ont fait une promesse l'un l'autre ? Qu'ils ne s'en prennent pas à leurs famille ? Je regardais du coin de l'oeil vers ma mère et ensuite vers Ayato.

Je plissais les yeux, il se met à rire lorsque ma mère parle de Lola, je fus bien surpris de ce qu'il me disait, comment.. Je tournais le regard vers Derek et revenait ensuite vers ma mère qui semblait ne pas le croire voir même.. Choqué. Lorsqu'il lui demandait de me poser la question, je regardais vers ma mère qui tournait son regard vers moi, j'en entre ouvrait les lèvres.

Gabriel : Je..

Non, je ne pensais vraiment pas lui dire de cette manière, et mince, rien que son regard voulait tout dire, elle semble en colère et dégoûté. Un aura bleu envahissait les mains de ma mère, signe qu'elle allait combattre.

Gabriel : Maman !

Je doute qu'elle puisse l'arrêter, mais elle partait malgré tout dans sa direction combattant contre lui. J'écarquillais les yeux alors qu'il faisait soulever le corps de ma mère dans les airs, après ses paroles, il la claquait à terre.

Je tournais le regard vers Derek qui fonçait dans sa direction toujours sous sa forme de loup, tentant de l'attraper par la gorge, mais Ayato le fit valser plus loin. De plus, il le provoquait en parlant du fait qu'il avait tué ses parents.

Je me dirigeais rapidement vers lui afin de voir s'il allait bien, je tournais ensuite le regard vers ma mère, pourquoi elle se relève ?

Gabriel : Reste à terre.

Elle ne peut rien faire contre lui.. non.. Il va recommencer, je levais les yeux alors qu'il la fit voler vers le haut, c'est là que Zankou l'attrapait dans sa patte, ils sont revenu malgré tout ? Reiji se trouvait sur son dos, le tenant bien tout en regardant ce qu'il se passait en bas.

Je vois, sa ne m'étonne pas de Reiji ça.

Reiji : Allez Zankou, fait le brûler !

Aussi tôt, Zankou prit une grande respiration, et lançait ses flammes en direction de Ayato, mais celui-ci utilisait un bouclier pour se protéger, la chaleur des flammes de Zankou était néanmoins bien trop forte même pour son bouclier qui commençait à fondre.

Reiji tentait de voir si cela avait fonctionné, mais Ayato finissait par demander à Teijo de le téléporter ce qu'il faisait, il disparu donc.

Reiji : Je ne sais pas..

Il tournait le regard vers Akira qui disait s'être téléporté, Reiji en était déçu.

Reiji : Mince..

Je tournais le regard vers Derek qui semblait bien déçu.

Gabriel : Il est fort, mais tout le monde à ses faiblesse, on la trouvera et on finira par l'arrêter.

Je dis ça, mais je n'ai rien fait.. Je possède moi aussi des pouvoirs, qui ressemble un peu à ceux de Ayato, mais sans vraiment être ça. Et je n'ai pourtant rien fait pour protéger ma mère ou Derek, j'en détournais le regard.. Je ne les utilises plus, et ce depuis que je vis ici, comparé à Ayato qui les utilises tout le temps.

Reiji sautait du dos de Zankou afin de nous rejoindre.

Reiji : je suis désolé d'être partis comme ça alors que tu allais affronter le sorcier qui.. A tué nos parents.. J'ai été égoïste.

Il détournait le regard.

Gabriel : justement, on ne voulait pas que tu viennes, justement pour te protéger. Mais on a oublié que désormais, tu savais te défendre et que tu n'étais plus un enfant. De plus, tu as Zankou.

Il tournait le regard vers lui à cette instant en souriant.

Reiji : Oui c'est vrai.

Gabriel : Si il ne se serait pas téléporté, Zankou en aurait fait qu'une bouchée.

Je m'avançais vers ma mère l'aidant à se mettre debout, il n'avait pas été de main forte avec lui

Gabriel : Ce type est une véritable ordure.

Il soupirait sachant qu'il allait devoir avoir une explication avec elle.

Gabriel : Tu as deviné que j'aimais quelqu'un d'autre que Lola.. Et c'est la vérité, sauf que la personne que j'aime n'est pas une femme.

Je regardais vers Derek.

Gabriel : Mais se n'est pas le bon moment, ni le bon endroit pour discuter de ça, allez je te ramène à la maison.

Je sais qu'elle n'accepteras sans doute pas le fait que je puisse être avec un homme, car elle a toujours rêvé que je lui apporte des petits enfants, ce que j'aurais pu avoir aux côtés de Lola.. Alors, je ne sais pas vraiment comment elle pourrait prendre cette nouvelle.


***

Teijo tournait le regard vers Ayato, son oeil était de nouveau normal sachant le faire réapparaître ou non, il souriait puisqu'il semblait encore sué des flammes bouillante de Zankou.

Teijo : Et bien, il semblerait que tu as eu beaucoup de visite, à croire que c'est plus à toi qu'ils en veuillent qu'à moi.

Il en haussait les épaules.

Teijo : D'un côté temps mieux, s'ils me laissent tranquille.

Il lui fit apparaître un verre qu'il lui tendait.

Teijo : Tu sembles mourir de soif.

Il souriait.

Teijo : En réalité, le fait que tu restes à mes côtés, c'est parce que tu n'as aucun autre ami n'est-ce pas ? Je ne vais rien dire, car, en un siècle, plus personne ne doit avoir entendu parler de moi. Sauf, cette Hunter bien entendu.

Il glissait ses doigts sur ses lèvres ayant encore son sang sur sa main, il léchait lentement.

Teijo : Ce qui est sur, c'est qu'elle n'était pas au meilleur de sa forme, ou bien serait-ce moi qui est devenu plus puissant qu'elle ? Va savoir.. Mais elle possède des pouvoirs en plus que lorsque je l'ai rencontré. Elle ne s'attendait sans doute pas que je découvre sa faille aussi rapidement.

Il le regardait du coin de l'oeil.

Teijo  : Mais je dois te remercier, c'est grâce à ton explosion que j'ai réussi à l'avoir, et si elle serait encore rester quelques secondes de plus, j'aurais pu avoir le pouvoir de son oeil droit au complet.. Dommage.

Il en fit un petit soupir.

Teijo :


Spoiler:
 


Spoiler:
 


Dernière édition par Gabriel Light le Ven 10 Jan - 7:29, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Ven 10 Jan - 5:23

J'aurais préféré que mon frère ne s'en mêle pas et pourtant je suis bien content qu'il soit intervenu, aucun de nous était préparer à l'affronter et même  les hunter se sont retrouver sur le tapis. Je retirais le sac de mon cou que j'avais pris avec moi et partit un peu plus loin afin de changer de forme et me r'habiller. Je revenais au moment où Gabriel tentait d'aider Diva à se redresser, mais elle retira son bras ne désirant pas son aide.

diva: je peux encore me lever seul Gabriel.

Cela se voit qu'elle a de la colère pour Gabriel, apprendre qu'il a une aventure avec moi doit être dur à avaler.

Diva: Ta pas idée comme tu me déçois, je vais rentrer seule.

elle s'en allait sur le moment, c'est pas vraiment une bonne idée de partir seul dans se coin mais je pense qu'elle est buter et tant qu'elle a la rage on pourra rien tirer d'elle. Je m'avançais vers Gabriel voyant sa tête de déprimé.

Derek: tu regrette ton choix à présent?

On sais jamais quel genre de pouvoir peut avoir une mère, si maman serait la je pense que je serais capable de tous pour lui faire plaisir..mais je pense ça peut être uniquement parce que cela fais des années qu'elle n'est plus avec moi.

Zankou: vous allez laisser cette petite dame partir seule?

Derek: et bien accompagne la, je pense qu'elle n'aura plus envie de monter sur mon dos.

Je regardais à nouveau Gabriel, j'ai quand même apprécier se qu'il a dit à sa mère. Je sais pas si il s'en ai réellement rendu compte, mais il lui a dit "la personne que j'aime" malgré la situation repensant à cette simple phrase me faisais sourire.

Zankou: bon..bien élevé comme je suis, je vais au moins la ramené chez elle.

Il regard Reiji pour avoir son accord avant tous et partit en direction où était partie Diva, pourtant quelque minutes plus tard Zankou revenait sous forme humaine et sa main poser sur la joue.

Derek: et bien?

Zankou: elle m'a giflé quand j'ai tenter de la prendre dans mes bras.

J'en levais les sourcils sur le moment.

Zankou: que j'étais un goujat.

Derek: qu'est ce que ta fais pour qu'elle réagisse comme ça?

Zankou: bah je lui ai demander si elle voulait me grimper dessus et elle m'a foutu une claque, j'ai rien pigé.

J'en posais mes doigts sur mon front, il est vrai qu'on aurait pu prendre ça d'une tout autre façon.

Derek: elle a surement cru que tu lui faisais une sale proposition Zankou, ta une tête de pervers.

Zankou: Reiji me grimpe dessus aussi et alors? il en ai pas mort!

Derek: laisse tomber...partons plutôt, tu l'attrapera dans ta patte en vol.

Zankou: tant qu'elle tente pas de me gifler à nouveau.

Il changea de forme, on grimpais tous dessus sauf les hunters bien évidemment. En chemin on repéra Diva qui marchait lentement à cause de ses blessures, je retrouve l'entêtement de Gabriel chez elle c'est pas sa mère pour rien. Elle criait étant attraper par zankou au passage, me penchant je voyais elle tentait de le frapper.

Derek: elle est toujours comme ça quand elle est fâchée?

Je suis obliger de me tenir au écailles pour ne pas tomber alors que mon frère est assis tranquillement à croire qu'il est coller à Zankou. Heureusement ils nous fallait pas longtemps avant d'arriver chez Gabriel, Zankou posait diva au sol qui prenait soin de remettre ses cheveux convenablement tous en fusillant zankou du regard.

Diva: c'est une façon de prendre une dame?

Zankou: je vous ai demander de grimpé sur moi et vous m'avez giflé.

Diva: vous avez dit ça avec ses sous entendu, je l'ai lu dans votre regard perfide.

Zankou: oh excusez moi "madame", j'aurais du dire " désirez vous que je vous ramène jusqu'à votre domicile"

Diva: peut être bien, cela vous aurez épargné une gifle.

Derek: sa suffit vous deux, vous croyez que c'est le moment,

Diva: j'ai surement pas besoin de recevoir de leçon de vous.

J'en levais les yeux, c'est déjà foutu d'avance pour gagné le coeur de belle maman.

Zankou: j'espère que toutes le femelles ne sont pas comme elle.

Diva: "femelle? vous me prenez pour un animal?

Derek: Reiji je pense que tu devrais éloigner Zankou avant qu'il n'est la mauvaise idée de manger la maman de Gabriel.

Zankou: est ce que les lycans lisent dans les pensées.

Diva: et bien je vous briserais l'estomac gros lézard!

Je poussais Diva à l'intérieur de la maison avant que cela finisse mal.

Diva: et vous ne me touchez pas, espèce de dégoutant!

Derek: vous avez raison, j'ai pas prit de bain depuis...oh depuis notre petit entrain avec Gabriel.

Elle se tournait vers moi me donnant une gifle.

Derek: je comprend pourquoi Zankou était vexé...c'est bon j'en ai assez de vos conneries.


Diva: de mes conneries, vous débarquer dans nos vie et chamboulé tout! Gabriel aurait jamais changer de voie sans votre intervention.


Derek: peut être qu'il était temps qu'il ouvre les yeux, j'en m'en fou de votre délire avec les mariages forcé, il serait peut être temps de vous rendre compte que c'est fini l'époque du moyen age.

Diva: vous savez rien de nos traditions.

Derek: j'en sais assez pour savoir que c'est de la connerie.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Ven 10 Jan - 7:30

Et bien ma mère l'a vraiment pris mal le coup de Derek, elle se retirait moi disant savoir marcher seul, je ne disais rien la laissant faire. Je la déçois, et bien, qu'est-ce que sa va être quand mon père va l'apprendre.. Je n'ai vraiment pas choisis la facilité.

Je tournais le regard vers Derek qui s'approchait de moi me lançant ça comme ça, j'en soupirais..

Gabriel : Arrête de penser ça.

C'est peut-être la tête que je fais qu'il puisse penser ça, que je regrette mon choix. En tout cas, elle était partie sans nous, elle était tout de même en piteux état, je ne vais pas la laisser rentrer toute seul comme ça.. Je tournais le regard vers Zankou qui faisait la remarque.

Gabriel : Elle a fort tempérament, alors même si elle aimerait qu'on l'a raccompagne, elle gardera sa fierté et têtue comme elle est, elle refusera.

J'ai bien vu le petit sourire que tu avais Derek, j'en détournais le regard, j'ai dis à ma mère que je l'aimais, c'est sortis tout seul sur le coup. Et semblerait que sa lui face plaisir, soit, je regardais Zankou se dévoué pour ramener ma mère jusque chez elle.

Gabriel : Et bien, il est très bien élevé.

Reiji : il est gentil malgré les apparences.

Il ricanait, c'est vrai que lorsqu'on le voit sur forme humaine, on aurait peur de l'insulter. Voilà qu'il revenait, et bien, il semble avoir la joue un peu rosée, elle l'aurait giflée ? Et bien oui, c'était bien le cas, j'en soupirais et écoutait le "pourquoi" qu'elle l'avait giflée.

Reiji : Pourtant je voix pas pourquoi elle ta giflé, ta demandé gentiment.

Moi je ne savais pas trop si je devais rire ou non, j'ai pas envie non plus de me moqué de lui après c'est moi qui recevra une gifle de sa part et je crois que je la sentirais bien plus que celle que lui a donné ma mère.

Gabriel : Elle risque d'être encore plus énervée, mais..

J'haussais les épaules.

Gabriel : Je pense que c'est la seul méthode pour le moment.. Bien allons-y.

Une fois que Zankou pris sa forme de Dragon, tout le monde grimpait sur son dos, Reiji était bien installé et semblait très alaise comparé à moi.. Qui tentait de m'agripper correctement à une de ses cornes. Une fois qu'on s'y rendait, Zanko attrapait ma mère dans sa patte, et elle ne semblait pas du tout contente.

Gabriel : La se n'est encore rien.Tu ne l'as pas encore vu casser toute les assiettes en tentant de viser mon père.

Une fois qu'on finissait par arriver, Zankou déposait en premier ma mère qui remettait ses cheveux comme il faut encore de mauvaise humeur, je descendais, j'embrasserais presque le sol n'étant pas du tout alaise en vol.. C'est surtout qu'il n'y a rien pour sécuriser durant le trajet.

Elle se disputait ensuite avec zankou, Reiji les écoutait jusqu'à ce qu'il finisse par intervenir.

Reiji : C'est tout Zankou, vous vous êtes mal compris c'est tout.


Derek tentait également de les arrêter et là, Diva n'y allait pas de main forte avec lui. Reiji tournait le regard vers son frère qui demandait à ce qu'il s'éloigne avec Zankou, il disait oui de la tête.

Reiji : Allez vient, on va manger un truc, j'ai faim pas toi ?

Il lui souriait, il savait que c'était son point faible. Derek poussait ma mère pour qu'il cesse de se disputer, je le suivais, elle ne mâchait pas sur les mots avec lui. "espèce de dégoûtant". Et Derek ne se laissait pas dire, j'en posait mes doigts sur mon front soupirant.. Ok je me doutais bien qu'il n'allait pas se laisser faire mais tout de même.

Et voilà, la gifle partait.

Gabriel : Maman.. T'était pas obligé d'en arriver là.

La dispute était finie entre Zankou et elle et maintenant c'était au tour de Derek. Après tout c'était à cause de lui qu'elle était mécontente surtout, après ce qu'elle avait apprit.

Gabriel : C'est bon sa suffit.

Je vais attraper une migraine si sa continue, ma mère quand elle crie c'est juste horrible.

Stephan : Qu'est-ce qu'il se passe ici ?

Comme-ci se n'était pas assez avec un il faut que l'autre s'y mette, j'en détournais le regard, mais lui c'est bien pire.

Gabriel : Rien.

C'est tout ce que tu dis " rien " ? Je doute que le fait que je ne désire pas me marié parce que je veux continuer de rester avec Derek son un rien pour lui. Il s'approchait regardant vers Diva et ensuite en direction de Derek les sourcils froncé.

Stephan : Vous êtes le bâtard qui s'est attaqué à la femme de mon fils. Pourquoi cette hunter de s'est pas occupé de vous ?!

Gabriel : Il est avec moi, alors arrête de vouloir le tuer.

Je le regardais, il fit de même.

Stephan : Dois-je te réapprendre qui tu dois fréquenter ou non et celui-ci n'en fait pas partie, il a tenté d'arracher le visage de ta futur femme.

Gabriel : C'était un malentendu et c'était de ma faute.

Stephan : j'en ais rien à faire, il a tenté de tuer quelqu'un et sa recommencera. Pourquoi Diva est dans un état pareil, je vais retrouver ce hunter, je lui avais demandé qu'il ne lui arrive rien.

Il posait sa main sur l'épaule de Diva. Moi je regardais du coin de l'oeil vers Derek, et oui je doute que tu vas plaire à mes parents.

Stephan : Il faudra que tu sois patient avec Lola, après ce qu'il lui est arrivé, elle ne va pas se marier tout de suite. Va la voir, je suis sur que ta compagnie lui fera un grand bien et la rassurera.

Gabriel : Je ne vais pas me marier avec elle.

Il s'arrêtait aussi tôt tout mouvement et me lançait un regard noir.

Stephan : Qu'as-tu dis ?

Gabriel : Je ne vais pas me marier avec elle.

Stephan : Tu n'as pas le choix, tout est déjà prêt alors que tu le veuilles ou non tu te mariera avec elle. Je ne vois pas pourquoi, après tout elle tout pour plaire. Arrête de faire ton enfant égoïste et rabajoi, je ne suis pas d'humeur à plaisanter.

Enfant égoïste et rabajoie ? et bien content que tu me vois comme ça. Sa me donnait plus envie de dire ce que je pensais du coup, j'en croisais les bras.

Gabriel : Et bien je vais me la joué égoïste, et penser un peu à moi pour changer, j'ai toujours fait tout à ta façon, faire des étude que tu désirais, ouvrir une entreprise et tout le tralala, mais pour le mariage c'est non. Je n'ai pas envie de faire semblant de l'aimer si se n'est pas le cas, je ne vais pas lui faire des enfants pour lui faire plaisir ou pour vous faire plaisir vous.

Stephan avait bien les sourcils froncés et je m'en foutais, je continuais.

Gabriel : Et je ne vais pas changer mes attirance parce que sa ne vous plaît pas.

Stephan : Tes attirance ?

Gabriel : Je suis avec Derek.

Je le pointais du doigt, il semblait ne pas me croire et sous le choque, pire que ma mère. Il tournait le regard vers Derek quelque instant, et revenait vers moi.

Stephan : Dégage de chez moi, et ne t'avise plus de revenir.

Je me remettais comme il faut.

Gabriel : Alors c'est comme ça, lorsque quelque chose ne va pas comme tu le veux, tu envois tout valser c'est plus facile que de faire face.

Il s'avançait vers moi.

Stephan : Tu n'es plus mon fils au moment depuis que tu viens de me dire que tu te fais un mec ! Maintenant dégage d'ici, et que je ne vois plus ce lycan où je le tue.

N'allant pas assez vite à son goût, ses yeux brillaient, le t-shirt de Derek se coupait très rapidement et sa peau avec ce qui le faisait saigner, et de même à mon brs, je passais ma main sur ma blessure sur le moment le regardant du coin de l'oeil.

Gabriel : on s'en va.

Je sortais avec Derek, lui claquait la porte tout en tournant le regard vers Diva.

Stephan : Tu le savais ?!

Moi malgré qu'on était devant la porte, je regardais vers Derek regardant sa blessure.

Gabriel : Je m'en doutais que sa allait se passer comme ça, je suis à présent devenu l'horrible fils qui leurs dégoûtent.

Je me retirais de lui, sa blessure cicatrise déjà, tant mieux.

Gabriel : Je pensais malgré tout que se serait pire que ça.

Je tournais le regard attendant plein de vacarne à l'intérieur, il est entrain de tout casser à mon avis, briser les miroir et tout le tralala avec ses pouvoirs, lorsqu'il est en colère, il a du mal à les maîtriser.

Gabriel : Je retire ce que j'ai dis, veut mieux partir où il va exécuter ses menaces.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Sam 11 Jan - 6:54

Comme ci la mère ne suffisait pas voilà qu'à présent on a droit au père, Diva baissait les yeux craignant surement autant que Gabriel qu'il sache la vérité sur tout ça. Je regardais Gabriel ainsi que sa mère lorsqu'il répondait "rien"  Je pense que pas t'arrivera à le faire croire qu'il se passe rien. C'est surtout moi qui attirait son intention le premier, j'aime pas trop ses insultes.

Derek: lui arracher le visage tout de suite les grand mot, elle avait une poussière dans l'oeil j'ai tenter de lui retirer c'est tout.

comment je peux pas me foutre de sa gueule cet enflure m'a traiter de bâtard, monsieur se prend pour un noble peut être? tout ça parce que c'est un sorcier et on prend la grosse tête.

Diva: c'est pas la faute de l'hunter Stephan, je me suis attaquer à mon frère sous un moment de colère...c'est quelque égratignure rien de grave.

Elle sourit voulant le rassure, mais cela ne suffise pas pour calmer sa colère. Gabriel avouait ses intentions, déjà la son père voyait rouge alors j'ai déjà peu de se qu'il va faire une fois qu'il avouera également son aventure avec moi.
Gabriel fini par lacher ses quatres vérité, c'est égoïste de penser ça alors que cela va tourner mal pour sa famille mais je suis content que les choses passe de cette façon, j'aurais pas à devoir le partager avec cette fille, ni même d'avoir toujours cette bague de fiançailles à son doigt.

Diva: Tu as toujours suivis les projet qu'on avait pour toi sans jamais y être contre, pourquoi aujourd'hui ta envie de changer de voie..qu'est ce qu'il ta dit pour te changer à se point? 

Elle baissait les yeux, cela va être la partie la plus difficile à présent. Son père sais également pour notre relation, je pense que si il pouvait lui aussi m'arracher le visage avec les crocs il le ferait sans hésitation.

Diva: Stephan...

Derek: plus votre fils...vous avez vraiment l'esprit d'une tout autre époque, il serait tant d'ouvrir les yeux mon vieux

Est ce qu'il vient de me menacer de me tuer? j'avais même pas le temps de tourner les talons pour sortir que mon t-shirt se déchira et ma chaire également, j'en gémis posans ma main sur ma blessure, il s'en même à Gabriel. Sa mère trouvant que cela allait trop loin attrapait le bras de son mari pour qu'il cesse.

Diva: Stephan!

On sortait tous deux, il regardait à ma blessure qui cicatrisait déjà mais lui pouvait pas en dire autant.

Derek: il faut du temps pour gober ça, si tu verra ma mère la première fois qu'elle a su..elle n'étais déjà pas AKio alors quand elle m'a surprit avec lui...enfin, j'ai du droit à tous les mots possible et inimaginable. 

J'aurais les épaules déchirant un bout de tissus de mon t-shirt, de toute façon vu son état et le plaçait autour de la blessure de Gabriel l'empêchant de trop saigner.

Derek: il a fallu quelque temps avant qu'elle me parle à nouveau, on a discuté et pour fini elle a fondu en larme dans mes bras....j'ai été inondé enfin soit.

Je levais les yeux vers la maison, c'est vrai qu'il en a du boucan peut être que lui...il finira pas en larme dans ses bras.

Derek: oué sinon il aura envie de me couper autre chose que seulement la peau.

On s'éloignait rapidement continuant de marcher jusqu'à chez lui.

Derek: donc jouer les prostitués pour avoir des contrats c'était surtout pour impressionner ton père? moi qui pensait que t'aimais jouer se role, alors si il avait pas tes parents derrière toi qu'est ce que tu aurais fais dans la vie?

je réfléchissais aussi au cas ou il aurait envie de poser la question, c'est sur qu'être serveur ou simplement ranger le bureau d'un beau gosse plein de fric est pas se que j'avais réellement rêver. J'en sais rien en faite, tout se qu'il comptait c'était avoir un boulot pour m'occuper de mon frère, j'ai jamais vraiment réfléchit à tous ça.

Derek: aller on se grouille de renter tu dois te les gelé et il faut soigné ta blessure.

J'ouvrais la porte de chez lui, directement  l'une de ses serveuses arrivait vers lui remarquant le sang sur son bras et mais je la reconnait! c'est celle qui m'a déguisé en nana.

"monsieur vous êtes blessé? je vais chercher une trousse de secoure"

Elle partit directement j'en haussais les épaules.

Derek: zut, moi qui voulait jouer au docteur avec toi, c'est rappé.

elle revenait rapidement faisant asseoir Gabriel sur une chaise et retirait le bout de tissus que j'avais poser le soignant comme il faut.

" et bien c'est tant ci il vous en arrive des choses monsieur et cela depuis l'arriver d'un beau secrétaire"

je regardais ailleurs faisant mine de rien.

Derek: faudrait que je le rencontre, il est si beau que ça?

" ou belle tout dépend de se qu'il porte"

Derek: très drole, mais j'ai pas oublié ça j'ai bien l'intention de me venger.

"haha et bien j'aimerais bien voir ça."

derek: est ce un defis?

elle se mettait debout serrant les poings.

" oui! et si je gagne vous devez m'invité à diner"

Dîner? mes yeux se tournaient lentement vers Gabriel.

" haha vous avez peur hein"?

Derek: sa risque d'être difficile, je suis pas céliba vous vous rappelé?

Elle semblait désespéré sur le coup et regardait ensuite vers Gabriel se reprenant se rappelant de sa découverte dans la chambre.

" Ah oui! haha! c'était évidemment pour plaisanté, bon je...je dois y aller."

Elle reprit la trousse de soin et repartir à ses affaires.

Derek: je fais craquer ta petite serveuse.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Dim 12 Jan - 5:21

Mon père était vraiment en colère, je n'ai jamais un tel regard et il ne s'était jamais pris à moi autre fois. Lui était toujours à l'intérieur, beaucoup de choses était cassé, sa main était passer sur son front les yeux continuaient de briller mais finissait par revenir comme avant, il tentait de réaliser ce que je venais de lui annoncer mais il avait vraiment du mal à digérer ça.

Stephan : Comment une chose pareil à pu arriver.

Il retirait lentement sa main pour regarder en direction de Diva.

Stephan : Je ne laisserais pas mon fils se faire ce type, il se mariera comme je l'ai fais !  Il me dégoûte à un point.

Il regardait vers la porte, l'ouvrant, j'étais déjà partis avec lui, il serrait le manche de la porte hors de lui.

Stephan : Ce Hunters aurait du le tuer, et tout ça ne serait jamais arrivé.

Il détournait le regard réfléchissant.

Stephan : En réalité, il s'est attaqué à Lola par jalousie, cela dure depuis pas mal de temps..

Sa le mettait d'avantage en colère, il sortait laissant sa femme là, il tournait le regard vers elle signe qu'elle ne devait pas le suivre. Il claquait ensuite la porte derrière lui, il marchait rapidement pour s'en aller.


Moi j'étais donc partis avec Derek, il m'avait bander le bras où mon père m'avait fait cette coupure. Je l'écoutais me parler de sa mère qui avait du mal à digérer également le fait qu'il aime être avec un homme.

J'écoutais son petit histoire avec ce qu'il c'était passé du côté de sa mère et de la réaction qu'elle avait eu.

Gabriel : J'ai l'impression que les mères ont plus facile pour accepter ce fait. Je doute que mon père va accepter ça.

Je soupirais, oui il est bien trop têtu pour me laisser tranquillement vivre ma vie avec Derek.

Gabriel : Ta mère devait beaucoup t'aimer et ça c'est le principal, c'est pour cette raison qu'elle a finis par l'accepter. Si mes parents ne le font pas, alors tant pis pour eux.

Je levais un sourcils lorsqu'il me posait cette question.

Gabriel : On peut dire ça en quelques sortes, son entreprise est également à son nom, donc si j'arrête tout, c'est lui qui aura droit à tout étant donné que je n'ai pas d'enfant.

Je ricanais tout en détournant le regard. Je reprenais bien vite mon sérieux lorsqu'il me posait cette question, qu'est-ce que j'aurais voulu faire si je le pouvais ? Je souriais à cette instant.

Gabriel : Je serais devenu le plus grand chirugien de tout les temps, j'aurais sauvé des vies. Oui, j'adore regarder grace anatomy quand j'ai du temps libre.

Je souriais de plus belle.

Gabriel : Oui tu as raison, il ne fait pas chaud et ma blessure me fait mal, j'aurais besoin d'un très bon docteur, toi aussi tu vas sauvé une vie.

On arrivait enfin jusque chez moi, j'entrais à l'intérieur, je tournais le regard vers ma servante qui arrivait déjà vers moi, elle remarquait bien vite que j'étais blessée.

Gabriel : Merci c'est gentil.

Je tournais le regard vers Derek, il me faisait bien rire sur le "je voulais jouer avec toi au docteur". Est-ce que c'est possible que quelqu'un me face sourire autant que lui ?

Gabriel : On peut toujours prévoir ça malgré tout.

Je me taisais la voyant revenir vers nous, elle commençait aussi tôt à soigner ma blessure, je la laissais faire tout en écoutant ce qu'elle me disait.

Gabriel : En effet, il a complètement chamboulé ma petite vie quotidienne depuis que je l'ai engagé.

Je le regardais du coin de l'oeil. Je les écoutais ensuite tout les deux, je ne répliquais pas les laissant dire. Mes sourcils se fronçait quelque peu lorsqu'elle demandait après un dîner avec lui, oui je suis jaloux. Je fusillais du regard vers Derek qui disait n'était pas libre et bien oui, je suis là.

Gabriel : Oui, retourner travailler, merci pour le bandage.

Je lui souriais, et regardait vers Derek ensuite.

Gabriel : Tu fais craquer plus que ma serveuse, si tu n'avais pas un regard pareil sa n'arriverait pas.Tu les fais toute chamboulé une fois que tu traverse ton regard dans les siens.  

J'haussais les épaules.

Gabriel : Et t'aime ça au fond, te sentir désiré.

J'approchais mon visage du sien pour qu'il ait mon regard plongé dans le sien.

Gabriel : Tu as essayé de me le faire également ce regard, à chaque fois que tu venais prendre mes commandes et venait me servir, maintenant que j'y pense, tu faisais toujours en sorte de t'occuper de moi personnellement au restaurant. J'ai été idiot de ne pas m'être rendu plus compte.

Je me redressais ensuite le sourire aux lèvres.

Gabriel : Mais j'étais toujours débordé par mon travail, j'avais une excuse.

Oui souvent quand j'allais manger au restaurant, je prenais ma tablette avec moi pour travailler en même temps pendant que le repas se faisait.

Je baissais les yeux voyant la gorge de Derek s'ouvrir, j'en écarquillais les yeux, son sang giclait sur moi, il en tombait au sol, je posais ma main sur la plaît.

Gabriel : Derek ?!

Merde, qu'est-ce que.. Je tournais le regard sentant la présence de mon père, il avait la main tendue vers lui, il veut le tuer !

Gabriel : Arrête !

Il serrait sa main, non, tant qu'il garde la plaît ouverte, Derek ne peut pas se cicatriser, il va perdre tout son sang.

Stephan : Bouge de là Gabriel !

Je tendais la main vers lui, Il fut éloigné en dehors la porte et celle-ci se refermait derrière lui, je tournais ensuite le regard vers derek, la plaît s'arrêtait aussi tôt et il pouvait à nouveau cicatriser. Mes mains tremblaient tellement que j'avais eu peur..

Gabriel : Derek..

Je retirais lentement ma main de sa gorge, sa plaît cicatrise, et son coeur battait encore, sa me soualgeait.. Je me levais ouvrant lentement la porte pour regarder vers mon père qui était contre une voiture, je serrais les poings vers lui, la voiture semblait s'écraser sur elle même tellement que j'étais en colère.

Stephan : je ne te laisserais pas ruiner ta vie !

Gabriel : C'est plutôt la tienne que je ruine et non la mienne.

Stephan : Tu vas reprendre ta vie que tu avais sa rencontre et épouser Lola !

Gabriel : Non !

La voiture explosait et mon père fut expulsé, j'en écarquillais les yeux, il tombait plus longtemps, ses vêtements brûlées et une partie de son corps et son visage également. Je m'approchais de lui pour le regarder, il était insconscient et son coeur ne battait plus.

Je sortais mon téléphone pour appeler les secours.. Qu'est-ce que j'ai fais...

" Oui ? "

Gabriel : J'ai besoin d'une ambulance au plus vite..

Je disais ce qu'il c'était passé, l'adresse et ainsi de suite, je posais mon téléphone à terre et commençait à lui tenter de le ranimer, non, non pas ça.. Je ne m'arrêtais pas jusqu'à ce que l'ambulance arrive. Ils arrivaient rapidement me faisant me retirer de lui, ils commençaient à leurs tour de faire de même.

Je voyais ma mère arriver ayant sans doute peur de ce qu'aurait pu faire mon père.

Gabriel : Je n'ai pas voulu ça, il désirait tué Derek et.. Je..

Je ne parlais pas trop fort non plus pour ne pas qu'on m'entende.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Mar 14 Jan - 2:49

Diva ne savait pas comment s'y prendre pour calmer Stephan, il était blessé dans son amour propre après la révélation d'aujourd'hui. Diva est vexé et deçue également, mais Gabriel reste son fils et cela peut importe les choix qu'il prendra.

Diva: Je comprend Stephan que tu sois énervé, je le suis également mais casser tous dans la maison je changera rien calme toi je t'en prie.

Elle baissait les yeux comprenant sa colère, mais craignait qu'il aille jusqu'à agir sans réfléchir et regretté ses gestes comme il l'a fait tous à l'heure.

Diva: il a peut être juste une mauvaise passe et s'en rendra compte de lui même, mais venir à lever la main sur lui ou s'en prendre à se garçon ne servira à rien.

Elle s'avançait vers lui comprenant qu'il comptait rendre justice lui même.

Diva: Où va tu Stephan? 

Elle désirait le suivre, mais lorsqu'il lui lança se regard elle restait au côté de la porte d'entrer le regardant s'éloigner. Elle rentrait chez elle commençant à ramasser tous se qu'il avait casser, mais au dernier moment elle laissait tous la espérant le rattraper et l'empêcher de faire une bêtise.

J'ai aperçu sa jalousie lorsque sa serveuse ma pratiquement invité à dîné, cela me fait plaisir et je suis tellement vilain que je serais capable de jouer avec ça afin qu'il me prouve encore et encore qu'il tiens à moi.

Derek: mon regard?

Je prenais se regard en question.

Derek: mais je vois pas de quel regard tu peux parler.

C'est vrai plus d'une fois j'ai tenté de le séduire avec mon regard, mais il n'y avait jamais prêté attention, il m'a fait presque douté de mes charmes séducteur et pourtant cela avait toujours bien marcher avec les filles.

Derek: oué on va dire que t'avais une excuse, mais peut être que j'aurais du avoir une énorme entreprise que j'aurais tenter de te vendre et la peut être que t'aurais fais attention à "mon regard", mais avoir moi il aurait fallu plus qu'un nuit pour obtenir ma signature, je suis dur en affaire.

Je souris jusqu'à sentir une grosse douleur au niveau de ma gorge, j'en mettais ma main avant de m'effondrer à terre. Je suffoque et je sent mes forces m'abandonner, je levais les yeux vers le père de Gabriel. Ma vision se troublait et même la voix de Gabriel devenait floue, je fermais les yeux perdant conaissance. Gabriel intervenait à temps malgré tout, mon corps avait assez de force pour cicatrisé mais j'avais malgré tout perdu beaucoup de sang et restait inconscient.

C'est en entendant une explosion que Diva courrait plus rapidement, elle s'arrêtait brusquement voyant Stephan allonger à terre

Diva: stephan!

Elle courrait vers lui poussant jusqu'à l'ambulancier pour voir son mari.

" laissez nous faire notre travail madame"

Ils tentaient de la faire bouger de Stephan, mais elle se débattait refusant.

Diva: non laisser au prêt de mon mari!

D'autre ambulancier les aidait à éloigner Diva, moi je sortais de la maison en forme de loup montrant les crocs. Les ambulanciers lâchèrent Diva sur le moment  reculant de plusieurs pat, je me mettait à courir vers Stephan

Diva: non laisse le!

Mais c'est pas lui que je visais mais plutôt le faux ambulancier prêt à profité de l'instant pour planter ses crocs dans la nuque de Stephan. Je sautais dessus le faisant basculé en arrière attrapant son visage dans mes gueule l'agitant dans tous les sens jusqu'à lui briser la nuque. 

Derek: utilise le sang de se type Gabriel, les hunter ont utiliser la même chose pour se soigné sa sauvera ton père.

Je tournais la tête vers les ambulanciers qui jouaient encore les castagnettes en me voyant.

Derek: au lieux de tremblé bêtement donner lui une seringue!

L'un des hommes se ressaisissait foutant dans sa sacoche après la seringue et la donnait à Gabriel.

Derek: dépêche toi, il est peut être encore temps de sauver ton père.

Je me couchais par terre ayant encore besoin de me remettre de la blessure causer par Stephan, Gabriel faisait le nécessaire et il restait plus qu'à attendre espérant qu'il n'étais pas trop tard. Diva s'approchait tenant la main de son marie contre sa joue, les larmes coulaient devant attendre. 

Diva: me laisse pas toute seule Stephan, j'ai encore plein d'assiette de bonne qualité à t'envoyer à la figure.

Je souriais malgré tout et releva la tête remarquant les brûlures cicatrisé, j'en soupirais soulagé pour Gabriel. Si son père serait venu à mourir jamais il s'en aurait remis et se serait rendu responsable le restant de ses jours.

Diva: Stephan?

Il ouvrit les yeux, Diva lui sautait au cou pleurant deux fois plus.

" nous allons malgré tout l'emmener pour des examens plus pousser."

Diva se décalait de lui acceptant de coopérer cette fois.

Derek: je vais me débarrasser de ça.

J'attrapais le vampire dans ma gueule le tirant.

Diva: merci Derek.

Je levais les yeux vers elle à cette instant assez surpris, elle montait dans l'ambulance partant avec Stephan. J'en lâchais le vampire regardant l'ambulance s'éloigner et regardait ensuite Derek avec le sourire et je cois que j'ai la queue qui remue de gauche à droite la..ma queue de loup avec précision.

Derek: je crois que j'ai gagné un point avec ta mère.

Le vampire se s'éveillait brusquement utilisant une rapidité pour atteindre Gabriel et lui mordit la nuque, je courrais rapidement r'attrapant à nouveau le vampire par la tête et le lançait loin de Gabriel.

" sale clébard je vais te faire ta fête" 

Derek: ça va Gabriel?

" t'occupe pas de celui la et viens te battre le chien"

Derek: avec plaisir.

Je courrais dans sa direction, lui fit de même et on fini par se battre. C'est plus difficile que je l'imaginais de me battre contre un vampire, ils est bien plus rapide que moi et sa force est assez incroyable également.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Mar 14 Jan - 6:15

Je regardais ma mère qui se battait presque pour rester auprès de mon père, celui-ci était vraiment entre la vie et la mort sous, s'il meurt.. Évidemment que je me sentirais responsable, je ne voulais pas en arriver là.

Je tournais le regard vers Derek alors qu'il était sous sa forme de lycan et courait, ma mère pensait qu'il courait vers mon père, mais moi j'avais bien remarqué vers quel cible il se tournait. Il sautait sur l'un qu'on pourrait penser être un ambulancier, j'étais bien surpris sur le moment.

Gabriel : Pourquoi tu..

Une fois qu'il lui avait brisé la nuque, il me disait de prendre son sang et de faire en sorte que mon père reçoive se sang dans son corps, que sa le sauverait. Je comprenais donc qu'il s'agissait d'un vampire et que son sang était capable de le régénéré n'importe quel blessure.

Je tournais autour de moi, cherchant une seringue, je visais les sacoches des ambulanciers. sous les paroles de Derek, l'un d'entre eux m'en donnait, je prélevais aussi tôt le sang de ce vampire et me rendait ensuite rapidement jusqu'à mon père.

Je levais les yeux espérant que ça marche. J'entendais les paroles de ma mère, elle était en pleure, j'en fermais les yeux serrant la main de mon père, ne meurs pas.. Allé.. Il faut que ça marche.. Je réouvrais les yeux lorsque j'entendais son souffle, j'en étais plus que soulagé. Toute ses brûlures étaient cicatrisé.

Stephan : Diva.. je t'avais dis de ne pas venir.

Il se laissait prendre par son étreinte, et fut ensuite emmené à l'hôpital, avant que les portes de l'ambulance se referme, il me regardait moi ainsi que Derek. Ma mère avait remercié Derek.. Je suppose que c'est un bon point, bien que j'aurais préféré que cela ne soit jamais arrivé, j'ai fallu tuer mon père.

Je tournais ensuite l regard vers Derek qui désirait se débarrasser du corps du vampire, mais celui-ci n'était pas encore mort. Il se relevait utilisant sa rapidité pour se mettre face à moi, et me mordait, j'en gémissais, C'était Derek qui l'attrapait pour qu'il se retire de moi.

Gabriel: oui c'est bon..

Je passais ma main sur ma gorge, je saigne encore, il n'a pas été de main forte.. C'est douloureux.. Je tournais le regard vers lui vu qu'il se battait contre le vampire. Il semblait en difficulté malgré tout, je tendais donc ma main vers la voiture qui avait explosé.

Gabriel : Retire toi Derek, maintenant.

Alors qu'il fit un bond en arrière, la voiture planait jusqu'au vampire et s'écrasait ensuite contre ma façade, il fut sans doute écrasé, mais je ne pense pas que cela le mettra à terre pour autant. La voiture tombait en arrière, je gardais ma main levé vers le vampire.

Gabriel : Ne t'avise pas de faire quoi que se soit, où tu sera mort. Alors va t-en et laisse nous.

Il pouvait sentir mes ondes lui picoté la peau de son torse et plus précisément, où se trouvait son corps. Je sais comment tuer un vampire, il faut pas le toucher à la tête mais son corps, un bout de bois peut suffire, tout comme mes ondes s'il le détruit entièrement.

Il finissait par utiliser sa rapidité pour prendre ses jambes à son cou, j'en soupirais tout en m'approchant de Derek, je me mettais à son autour pour le regarder tout en attrapant sa tête, même sous cette forme il est beau.

Gabriel : On a évité le pire.. Deux fois de suite..

Je regardais le carnage devant chez moi, la voiture, l'explosion et du sang.

Gabriel : je suppose que je vais avoir les autorités sur le dos, bien.. On rentre tu veux ?

Avant tout, je regardais la voiture la détruisant magiquement, elle semblait se faire ronger et ce très rapidement, pour ensuite ne plus avoir aucune trace d'elle. J'entrais ensuite à l'intérieur et refermait ma porte.

Gabriel : Je suis désolé pour ce qu'a tenté de faire mon père.. Et tu nous as malgré tout aidé pour le sauver.. Merci.

Je n'avais pas le temps de m'asseoir que sa sonnait déjà à ma porte, j'en regardais Derek et ouvrait ensuite, c'était deux personnes avec un dossier dans les mains qui était là, je regardais leurs badge.. je m'en doutais, ils n'ont pas perdu de temps.

" Monsieur Gabriel Light, pouvons-nous rentrer ? "

Ais-je le choix ? Je leurs tendais le champs libre en me retirant. Ils rentraient donc, et s'installaient jusqu'à une table, je les faisais s'asseoir.

Gabriel : Vous voulez quelque chose à boire ?

" Nous sommes assez pressé, vous avez sans doute deviné que nous faisons partie du conseil. "

Gabriel : Oui je l'ai bien compris.

Je m'installais devant eux.

L'un d'entre eux ouvrait un dossier, il y avait tout sur moi, un prenait des notes et l'autre parlait.

" vous n'avez jamais utilisé vos pouvoirs pendant des années, alors pourquoi aujourd'hui ? Vous avez utilisé votre pouvoirs contre des civiles, et ensuite cette explosion qui a bien fallu mettre à terre votre propre père, et j'ai encore la présence que vous avez utilisé vos pouvoirs juste après. "

Gabriel : La première fois c'était en cas de légitime défense, ils étaient plusieurs et désirait me mettre à terre, je n'ai fais que leurs faire peur pour qu'ils s'en aillent et me laisse tranquille. Pour ce qui est de l'explosion.. Je..

Je soupirais en passant ma main sur mon front.

Gabriel : Mon père à tenter de s'en prendre à une personne que je tiens, j'ai désiré la protéger, et mes pouvoirs mon surpasser, je ne désirais pas en arriver là. Et ensuite, c'était contre un vampire qui a tenté à ma vie et à celle de Derek, voici la preuve.

Je montrait ma blessure à ma gorge.

" Avez-vous des témoins pour ses trois événements ? "

Je tournais le regard vers Derek pour qu'il vienne.

Gabriel : Il était là à chaque fois présent.

Celui-ci tournait le regard vers Derek, alors que son coéquipier notait tout ce que je disais.

" Bien, vous approuvez donc ses faits ? "

Il prenait le dossier qu'il tapait contre la table tout en remontant ses lunettes.

" Vous avez de la chance que cette explosion n'a causé aucun mort, mais cela ne doit pas se reproduire. Vous n'aurez donc aucune sentance normalement, mais nous devons avant tout partager vos faits avec le reste du conseils. "

Gabriel : Oui bien entendu.

Il se levait, son collègue également.

" Faîte attention à l'avenir. Utiliser vos pouvoirs sans une raison valable et vous risquerez d'avoir une sanction.. Bloquer vos pouvoirs, ou bien encore, vous renvoyez de ce village. "

Gabriel : Je connais les conséquence, et cela n'arrivera pas.

" Bien, nous partons. "

Il faisait un signe et s'en allait, je les regardais partir. Ils ne sont pas vache, ils font juste leurs boulots pour maintenir cette ville qui ne peut avoir de magie. C'est déjà assez dure comme ça, alors j'approuve tout à fait ce qu'ils font.

Je soupirais en regardant vers Derek.

Gabriel : Et bien, j'ai de la chance que tu étais là, à chaque fois que j'ai utilisé mes pouvoirs, sans témoin, cela est bien dure de les convaincre. Mon père sera sans doute également questionné.. Mais comme tu n'es pas un humain, il n'aura sans doute aucune sentance.


Bon heureusement qu'il avait été chercher des vêtements pendant qu'ils me parlaient dans la cuisine. Je me posais contre le bord de la table en le regardant.

Gabriel : Si ils m'auraient renvoyé chez le village où je suis né, tu m'aurais suivis ?


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Mar 14 Jan - 22:43

Au fond je sais pas comment trop le tuer chaque morsure que je lui inflige cicatrice et bien plus rapidement que moi. J'ai déjà vu des films et leurs truc d'ail, crucifie et pieux en argent mais va savoir si cela marche vraiment et de toute façon sous cette forme je ne peux rien tenir? Entendant la voix de Gabriel qui me demandait de me bouger je réfléchissais même pas et fit un bon en arrière, j'ai bien fait il envoya un projectile contre le vampire qui allait directement s'écraser contre la façade. 
Je continuais de grogner dans sa direction malgré voyant qu'il poussait la voiture pour s'en dégager, je crois pas malgré tout que je me serais relever après ça, les vampires sont bien plus coriace les loups.

" j'oublierais pas de ça de si tôt"

Il partait rapidement sachant qu'il n'avait pas la moindre chance contre les pouvoirs de Gabriel, je fermais les yeux sur le moment soulagé qu'aucun de nous soit blessé. 

Derek: rappelle moi de jamais te contrarier, j'ai pas envie de subir le même sort que se vampire.

Il s'avançait vers moi attrapant ma tête.

Derek: C'est que je commence à attraper l'habitude de me retrouver dans se genre de situation.

Je regardais moi aussi autour de moi, les autorités? qu'est ce qu'il risque de lui faire si jamais il avait raison? je sais rien la dessus mais si ils tentent quoi que se soit contre Gabriel je les met en lambeaux.

Derek: très bien rentrons.

C'est vrai que malgré qu'il a tenter de m'égorgé et vidé mon sang comme un cochon, je pouvais pas laisser Gabriel perdre son père de cette façon. 

Derek: Je sais se que ça fait de perdre un père Gabriel et de plus tu t'aurais sentir responsable de sa mort et je doute que tu aurais pu vivre avec ça. Je joue peut être le role du grand méchant loup, mais je suis pas un monstre pour autant.

On sonnait à la porte, je le regardais sur le moment et partit rapidement à l'étage pour reprendre forme humaine et surtout m'habiller. Je profitais pour écouté discrètement la conversation espérant que rien de grave allait lui arriver, entendant qu'il avait besoin de mon témoignage je les rejoignais regardant ses types.

Derek: je confirme sa version des faits, j'étais présent à ses côtés quand cela c'est produit.

Je ne disais plus rien jusqu'à qu'ils se décident tous deux de partir, m'avançant vers Gabriel je souris ravis que encore une fois les choses se passe sans encombre.

Derek: on doit avoir une bonne étoiles au dessus de la tête, je devrais peut être jouer au lotto.

Comment ça? s'attaquer à moi c'est pas si grave que ça? bah merci, on vois que c'est pas eux qui c'est retrouver égorgée.

Derek: injustice pour les loups, je pense que je vais faire un tour vers la spa.

Est ce que monsieur Gabriel s'inquiéterait de ma fidélité à le suivre partout? je collais mon corps contre le caressant ses cheveux.

Derek: et laisser mon beau gosse plein de frique se faire draguer la bas sans que je puisse montrer les crocs? pas question, je te suivrais comme une ombre et ça peut importe ou tu te rendra.
 
Je l'embrassais sur le moment, mais coupais mon baiser pour le regarder.

Derek: sauf si te viens une envie fort de faire un saut à l'élastique au dessus d'un pont ou autre folie de se genre, la je te laisserais dans ton délire.

Je l'embrassais dans le cou jusqu'à entendre un bruit venant du jardin, je lâchais Gabriel pour allait discrètement voir par la fenêtre. Je m'imaginais déjà le retour du vampire, mais c'était un jeune garçon fouillant dans la poubelle. 

Derek: Ssh, bouge pas je reviens.

Je sortais discrètement et attrapait le gamin par le tissus de ses vêtements, il se mettait à crier cogitant dans tous les sens.

Derek: du calme je vais rien te faire.

J'entrais à l'intérieur avec lui, il continuait de crier comme ci j'allais le tuer.

Derek: se gamin fouillait dans tes poubelles et il a une odeur assez force.

J'en retroussais le nez.

Okita: c'est toi qui pue!

Derek: bon tu sais faire autre chose que crier, c'est déjà pas mal.

Je le faisais asseoir sur une chaise, je regardais de plus près ses cheveux, de longue oreilles beige tombait le long de sa tête.

Derek: on dirait des oreilles de lapin.

Je voulais les toucher mais il tapait dans ma main.

Okita: c'est mes oreilles!

Sérieux? il les tenais pour évité que je les touche, je regardais Gabriel sur le moment.

Derek: je peux savoir se que tu faisais dehors?

Il détournait le regard ne voulant pas me répondre, j'attrapais un bout de baguette traînant sur le table et la lui tendait. Sur le moment le garçon regardait le bout de pain puis moi avant de se l'approprier pour le manger goulûment.

Derek: ou sont tes parents?

Il en haussait les épaules n'en savant rien ne s'arrêtant pas de manger pour autant.

Derek: tu viens bien de quelque part.

Encore une fois le silence complet, c'est normal il ne me connait pas alors pourquoi il se confirait. 

Derek: on va faire un marché tous les deux, je te donne plein d'autre truc à manger à condition que tu vienne prendre un bain. J'ai du mal à respirer c'est une infection alors marcher conclu?

Il fit un simple signe de la tête, j'en souris tendant la main pour qu'il la prenne. Il hésita quelque instant mais fini par la prendre, j'haussais les épaules regardant vers Gabriel et montait à l'étage jusqu'à la salle de bain.

Derek: aller on va te retirer ça.

Okita: je peux le faire tous seul.

J'en levais les mains.

Derek: très bien fait donc.

Je faisais couler le bain tout en le regardant du coin de l'oeil, il n'a que la peau sur le os se gamin. Je souriais voyant qu'il cachait son zizi de peur que je le vois, quand il s'approchait de la baignoire je voyais sa petite queue de lapin. 

Okita: je peux y aller?

Derek: regarde si c'est ta température et oui tu peux.

Pendant qu'il trempais sa main dans l'eau je regardais Gabriel avec le sourire, oui je le trouve trop mignon se gamin il a une petite queue de lapin! bon ok, je deviens gnanan mais qui le deviendra pas avec se petit bout.

Okita: je fais quoi maintenant?

Je le regardais dans la baignoire, j'attrapais un gant de toilette me mettant à genoux face à lui. 

Derek: on te savonne, tu sais te déshabiller mais pas te laver?

Il en baissais les yeux.

Okita: c'est maman qui le faisait.

Derek: ok alors vais t'aider.

Je savonnais passant déjà le gant dans son dos.

Derek: je m’appelle Derek et le beau jeune homme derrière moi c'est Gabriel et toi.

Il lançait un mauvais regard vers gabriel avant de s'amuser à nouveau dans la mousse.

Okita: Okita...j'aime pas les sorciers.

Je tournais la tête vers gabriel sur le moment.

Derek: celui la c'est un gentil.

Okita: ils disaient aussi qu'ils étaient gentil, mais ils ont quand même prit mes parents.

Derek: des sorciers?

Il acquiesçait de la tête, j'arrive tous doucement à le faire parler.

Okita: on avait réussit à s'échapper, j'ai couru très vite comme papa me le demandait...puis j'ai entendu des coup de feu. j'ai continuer à courir et je me suis cacher, mais papa et maman étaient plus la..j'avais peur et je suis rester cacher.

J'ai un gros pincement au coeur, je passais mes doigts sur ses joues séchant ses larmes.

Derek: ici personnes te fera du mal d'accord?

Okita: toi aussi t'es moitié animal? 

Derek: en quelque sorte...je peux devenir un très gros loup.

Okita: tu va me manger alors?

J'en riais.

Derek: non, je mange pas les garçon tout mignon.

Okita: tu pourra me montrer? 

Derek: je vais encore avoir les vêtements déchiré et puis d'abord on fini de te laver.

Okita: après alors?

J'ai l'impression de m'occuper à nouveau de mon petit frère, il doit avoir plus ou moins le même age avant qu'il ne trouve Zankou.

Derek: ok, seulement si je trouve plus une seule crasse on n'arrive même pas à voir ton visage avec toute cette saleté.

Je passais du shampoing dans ses cheveux.

Derek: par contre pas question que tu remette ses bout de tissus dégouttant.

Je regardais vers Gabriel.

Derek: tu crois qu'une de tes serveuses pourrait lui chercher quelque chose à mettre?

Je sais j'en fais un peu trop, mais je peux pas m'en empêcher et puis j'allais pas le laisser dehors mourir de faim se garçon. Je finissais de le laver et l'aidait à sortir de la baignoire, en attendant d'avoir des vêtements je passais un peignoirs autour de lui dix fois trop grand.

Okita: tu me montre maintenant? 

Je retirais mes vêtements n'ayant pas envie de déchirer toute la garde robe de Gabriel non plus et me transformait.

Okita: t'es un loup géant.

Derek: tu veux monter sur moi? mais tiens mes vêtements pour moi.

Okita: oui! oui!

Je m’abaissais afin qu'il grimpe et le baladais comme ça jusqu'à la cuisine.

serveuse: comme il est mignon.

Derek: la dame va te faire à manger.

Il m'enlaçait passant ses petit bras autour de mon cou.

Okita: reste avec moi.

Derek: t'en fais pas je partirais pas.

Okita: je peux rester sur ton dos en attendant? t'es tout chaud.

Derek: d'accord.


l'imaginé d'age de dix ans Surprised:
 


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Mer 15 Jan - 5:40

Je souriais lorsqu'il disait pour cette étoile au dessus de nos têtes, en effet, et je suis presque sur que cette étoile c'est lui. Je me sens plus... vivant depuis que je l'ai rencontré, plus heureux dans ma vie, je n'ai donc pas envie de le perdre.

Gabriel : Pas besoin de te rendre à la Spa, je suis là c'est bien plus près.

Je plissais les yeux afin de savoir s'il m'aurait suivis, si j'aurais été forcé de quitter cette ville, et le sourire me montait aux lèvres sa réponse, car effectivement, il me suivrait où bon je me rendrais. Comme une ombre.. Il a toujours le dons de dire des phrases qui me font sourire.

Gabriel : Et bien, j'ai beaucoup de chance d'avoir une ombre comme toi.

Il m'embrassait, je le laissais faire jusqu'à ce qu'il se décale pour me regarder. Je ricanais de ce qu'il prétendait.

Gabriel : Et pourtant, j'avais l'idée qu'on face un saut à l'élastique tout les deux.. C'est pas de chance, je vais devoir le faire tout seul.

Je fermais les yeux alors qu'il m'embrassait dans le cou, entendant un bruit dans mon jardin, on se tournait tout les deux jusque là, se demandant ce que c'était que ce bruit encore. Derek allait voir, je m'approchais également pour regarder, il attrapait un gamin qui était vraiment sale, et ses vêtements se trouvaient dans un piteux état.

Derek l'attrapait par ses vêtements, et celui-ci s'agitait dans tout les sens.. A mon avis s'il faisait les poubelles c'était pour une bonne raison, il doit à la rue et est affamé.

Il entrait à l'intérieur et le posait, je le regardais bien, il a des oreilles, c'est un hybides à mon avis il a des oreilles qui pendait, un lapin ? C'est mignon.. Enfin, il serait plus mignon une fois lavé.

Gabriel : A mon avis il a du se perdre.

Voilà qu'il disait que c'était Derek qui puait, je l'en regardais du coin de l'oeil en relevant un sourcils. Il le faisait s'asseoir sur une chaise, moi je m'approchais pour le regarder également, Derek remarquait seulement ses oreilles et désirant les toucher, celui-ci ne semblait pas être d'accord.

Gabriel : Tu aimerais qu'un inconnu touche tes oreilles Derek ?

Il lui montrait le morceau de baguette qui se trouvait sur ma table, le gamin semblait bien affamé et l'attrapait pour commencer à le manger rapidement, le pauvre.. Je m'approchais de Derek, le gamin semblait ne pas m'apprécier vu le regard qu'il m'avait lancé, comparé à Derek.

Gabriel : Poses lui des questions, pour savoir d'où il vient.

Au si tôt demandé, au si tôt il le faisait, il commençait son petit interrogatoire, mais Okita ne désirait pas répondre à toute ses questions.

Pour le faire parler, Derek utilisait la ruse, et également le chantage, je croisais les bras le laissant faire. Et bien il semblerait que ça marche, on voit qu'il à l'habitude avec les gosses. Il finissait par prendre la main de Derek pour monter jusqu'à l'étage où se trouvait ma salle de bain, moi je les suivais.

Gabriel : Bien pendant qu'il se déshabille, remplis la baignoire.

Une fois qu'il commençait à retirer tout ses vêtements, celui-ci cachait son zizi avec sa main, et entrait ensuite dans le bain que Derek lui avait préparé. On voit vraiment qu'il à l'habitude avec les enfants, à avoir du s'occuper de son petit frère tout seul.

Une fois qu'il était rentré, il ne savait pas quoi faire, Derek commençait donc à le laver, moi j'attrapais une chaise qui était la pour garnir et m'asseyait les regardant et surtout les écoutait. Okita se laissait tout doucement prendre confiance en Derek et commençait à lui parler de ce qu'il lui était arrivé.

Je faisais un signe de la main lorsque Derek me présentait et lui souriait pour montrer, que moi aussi j'étais gentil.

Gabriel : Enchanté.

Bon, il ne semble pas m'aimer malgré tout vu le regard qu'il me lance... Il s'appelle donc Okita, c'est joli comme prénom et pas du tout courant. Il n'aime pas les sorciers.. Et bien sa en fait beaucoup, je suppose qu'il a du affaire à l'un d'entre eux.

Je me taisais, lorsqu'il disait qu'il disait que celui-ci avait prit ses parents. Je ne voulais pas les interrompre, plus on en sait, plus il sera facile de le connaître et de savoir ce qu'il lui est arrivé.. En tout cas, se sont des sorciers la causes. Je comprend pourquoi le conseils et de plus en plus strictes, et pourtant ceux qui font d'horrible choses trouve le moyens de passer à travers eux.. Pourtant le conseils envoient directement les hunters mais bon.. Regarde ce qu'il se passe avec Ayato.

Je fermais les yeux, s'il a entendu des coups de feu.. Alors c'est peut-être trop tard pour eux.. Je tournais le regard vers Derek pour le regarder, c'est vraiment triste..

Derek tentait de le réconforter, celui-ci changeait aussi tôt de conversation parlant de la moitié animal de Derek, et qu'il désirait le voir à l'oeuvre. Il s'occupait bien de lui, et Okita n'avait plus peur de lui parler à présent, par contre moi, il faudra que je sois patient et que j'y aille lentement avec lui. Alors qu'il le lavait bien partout, Derek me demandait pour que j'aille lui trouver de nouveau vêtements.

Gabriel : Oui je vais leurs demander d'aller en chercher.

Je regardais plus ou moins la taille qu'il avait et allait retrouver l'une de mes serveuse, je leur disait ce qu'elle devait aller me chercher et retournait retrouver Derek. Ma serveuse téléphonait tout simplement à un magasin qu'elle connaissait bien, pour livrer beaucoup de vêtement de garçon de sa taille, ainsi que des chaussures.

Lorsque je revenais, Derek était déjà transformé et Okita avec son peignoir bien trop grand pour lui, se trouvait sur son dos, tenant les vêtement de Derek, je les suivais jusqu'à la cuisine. La serveuse commençait donc à préparer de quoi manger pour le petit.

Il ne voulait plus se séparer de DErek, il le tenait bien fort contre lui,j'en détournais le regard entendant quelqu'un sonné, c'est sans doute celui qui vient livrer les vêtements.

Gabriel : Je reviens.

J'allais lui ouvrir.

" Où devons-nous les mettre monsieur ? "

Je pointais vers un endroit.

Gabriel : Déposer les juste là, je m'occuperais du reste merci.

Ils obéissaient, une fois qu'il avait déposait toute les caisses contenant des vêtements et des boîtes de chaussures, il me sortait l'appareil pour que je paye avec ma carte, ce que je faisais. Il s'en allait aussi tôt, j'avais sans doute dépenser une petite fortune avec tout ça. Mais, comme Derek, j'en fais sans doute un peu de trop.

Gabriel : Vient choisir ce que tu veux porter, tout ses vêtements sont pour toi.

J'ouvrais les caisse ainsi que les boîte de chaussure pour qu'il puisse regarder lui même. Pendant qu'il chipotait à tout ça, pour regarder les vêtements qu'il lui plaisait le plus, je m'approchais de Derek ricanant qu'il doive prendre cette forme pour amuser le petit.

Gabriel : On voit que tu aimes les enfants, et bien tout ça m'a donné faim moi aussi et sa commence à bien sentir bon.

Je reniflais sentant la bonne odeur de la cuisine qu'elle nous préparait, alors que Okita avait choisis ses vêtements et qu'il les enfilait avec quelque difficulté, nous on le regardait faire. Je posais mes mains sur mes cuisses et me penchait pour être à sa hauteur.

Gabriel : Tu es mieux comme ça non ? Ils te plaisent les vêtements ?

Je tentais qu'il s'ouvre également à moi, mais il semble encore avoir du mal avec moi, je m'en redressais soupirant, il faut lui laisser du temps.

Gabriel : C'est prêt, allez, tu dois être affamé, allons manger.

Je me rendais jusqu'à la cuisine, où je m'installais à côté de Derek, ma serveuse servait avant tout Okita en premier, ensuite Derek et enfin moi.

Gabriel : Bon appétit.

Je tournais le regard vers ma serveuse.

Gabriel : Un verre de vin pour nous deux et.. Qu'est-ce que tu veux boire ? De l'eau, de la grenadine, du coca ?

Je mangeais tout en le regardant de temps en temps.

Lola : Gabriel...

Je tournais le regard surpris de l'entendre et surtout de la voir, elle avait ses mains posé sur le tissu de sa robe, on pouvait bien voir qu'elle était mal, je détournais le regard vers Derek et revenait ensuite vers elle. Je me levais posait mes couverts sur la table et m'approchais d'elle la faisant changer de pièce pour être seul.

Gabriel : Tout va bien Lola ?

Elle détournait le regard les larmes aux yeux, elle secouait la tête.

Lola : Non.. Je n'arrive plus à dormir la nuit, à chaque fois que je ferme les yeux je vois..

Les larmes coulait sur ses joues, je la prenais contre moi gardant les yeux ouvert, elle posait ses mains derrière mon dos, serrant ma chemise.

Lola : S'il te plaît, est-ce que je peux dormir ici quelque temps..

A mon avis, on ne lui a pas encore dit que j'annule le mariage, et que je suis avec Derek. J'entre ouvrais les lèvres de cette demande.

Gabriel : Je suis désolée Lola.. Mais je ne peux pas.

Elle se décalait de moi.

Gabriel : je suis avec quelqu'un.

Lola : Mais..

Oui elle n'était pas du tout au courant.

Gabriel : Nous allons pas nous marier, et je pense que c'est la meilleur chose pour toi, après ce qu'il t'est arrivé. Mais, je suis là si tu as besoin.

Elle restait figé, et s'en allait ensuite en courant, j'avançais d'un pat tendant ma main vers elle.

Gabriel : Lola !

Elle quittait la maison et partait en courant, j'en grimaçais tout en détournant le regard, je sais bien que Derek à écouté la conversation. Je dois la suivre ? Non, je pense qu'elle doit digéré ça. J'aurais peut-être du éviter de lui dire ça maintenant, après ce qu'il lui était déjà arrivé.. Elle était déjà mal, et maintenant je l'ai rendu encore plus mal. Je suis vraiment cruelle, j'en passais ma main dans mes cheveux soupirant.

Je revenais vers la cuisine regardant vers Derek.

Gabriel : J'ai bien fait, ou bien j'ai été idiot ?

Lola retournais jusque chez elle en courant, une fois qu'elle était rentrée, elle s'enfermait dans sa salle de bain, pleurant à chaude larmes. Elle se regardait à travers le miroir et aussi tôt celui-ci se brisait par une décharge élèctrique. Tout des morceaux du miroir tombait dans l'évier. Elle attrapait un gros morceau dans sa main, cela l'entaillait mais elle le gardait malgré tout.

Elle le posait sur le rebord de sa baignoire et commençait à la remplir, elle retirait sa robe et se mettait dans l'eau qui était à présent bien remplie, toujours en larme et complètement au plus mal, Lola attrapait le morceau qu'elle avait déposé sur le rebord de sa baignoire et s'entaillait un poignet, elle gémissait et faisait de même pour l'autre.

Elle se laissait couler bien au fond, laissant l'eau claire de la baignoire se changer en rouge gorgé de sang..


Spoiler:
 


Spoiler:
 


Dernière édition par Gabriel Light le Mer 15 Jan - 23:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Mer 15 Jan - 23:12

Après que les choses se soit arranger Zankou ainsi que Reiji se sont rendu comme promis chez les elfes pour y passer quelque jours. Tauriel soeur de Aerandir à célébré le retour du dragon et son dragonnier par une petite cérémonie festive. Certain voyait Zankou comme une bénédiction des dieux d'autre un mauvais présage par son regard plein de noirceur. Cela n'a pas empêcher Zankou de séduire quelques elfes qui n'ont pas tarder à le rejoindre dans sa chambre.

Tauriel: Tiens Reiji n'est plus accompagné de Zankou.

Elle regardait vers son frère à cette instant et regardait à nouveau vers reiji en pleine discutions avec Cenarius semblant c'être pris d'amitié avec lui.

Tauriel: Je vais voir si il ne sait pas perdu, il n'a surement pas eu le temps de faire ses repères.

Elle souriait à son frère avant de le quitté, cherchant partout elle du questionner plusieurs villageois avant que un lui répondre l'ayant aperçu rejoindre sa chambre. S'y rendant elle voulu toquer à la porte pour être certain que tout allait bien, mais une elfe en sortit les cheveux en bataille.

Tauriel: Celtra?

Celtra: excusez moi madame.

A peine qu'elle se soit éclipsé qu'une autre elfe en sortit à son tour.

Tauriel: Miriel? 

Elle levait les sourcils commençant à comprendre se qu'il se trame à l'intérieur et surtout l'absence soudaine de Zankou. Elle attrapait le bras de Miriel qui tentait de partir rapidement gêner d'avoir été surprise sur le fait.

Tauriel: combien d'autres femmes se trouve dans cette chambre?

Miriel: deux madames...

Elle la lâcha soupirant.

Tauriel: ne soit pas inquiète je ne dirais rien à votre époux.

Miriel: merci madame.

Elle toquait malgré tout à porte assez curieuse de savoir qu'elles étaient les deux autres avoir été prit au piège. Zankou ouvrit la porte complètement nu, Tauriel en levait les yeux regrettant d'avoir toquer à cette porte.

Tauriel: juste ciel.

Zankou: vous voulez aussi entrer vous aussi?

Tauriel: j'étais inquiète de votre absence mais j'ai l'impression que tous se passe bien.

Zankou: Je m'occupe de l'ennuie de ses charmantes demoiselle.

Elle se cachait les yeux évitant de regarder à l'étage plus bas.

Tauriel: alors navré du dérangement.

Zankou: vous voulez vraiment pas entrer, vous semblez vous ennuyez vous aussi. Aerandir n'est pas méchant mais pour tirer un sourire de lui ou une conversation inintéressante, elle en ricanait sur le moment mais arrêtait aussi vite.

Tauriel: ne dites pas cela et non merci pour l'invitation.

Elle regardait à l'intérieur et reconnu Riane la fille de son frère.

Tauriel: Riane! n'essaye pas de te cacher je t'ai reconnue, que fais tu ici? et puis non ne dit rien! r'habille toi avant que Aerandir ne remarque ton absence.

Riane: ne dite rien à père!

Elle faisait signe qu'elle se dépêche, Riane remettait sa robe et sortait rapidement. Zankou levait les yeux ennuyer mais la laissait partir.

Zankou: dommage elle était pourtant douée.

Tauriel: elle n'a que seize ans!

Zankou: peut être mais elle en reste très douée.

Tauriel: et prenez la décence de vous habiller la prochaine fois.

Zankou: pourquoi vous êtes tentez?

Elle ne répondait pas et s'en allait forçant Riane à la suivre, Zankou ricanait refermant la porte ayant encore une elfe à disposition. 

Tauriel: es tu devenu folle? si ton père apprend cette nouvelle.

Riane: ne lui en faite pas part, il me punirait pour le siècle avenir.

Tauriel: un siècle seulement? tu serais puni le restant de tes jours jeune fille, mais je suis clémente et ne lui dirait rien.

Riane: merci ma tante.

Tauriel: oui oui chut, j'en parlons plus.

Elles revenaient tous deux à la fête, Cenarius regardaient dans leurs direction ricanant voyant la tête de Tauriel.

Cenarius: elle est frustré, c'est facile à savoir venant de Dame Tauriel. Elle a peut être surpris Riane à faire des galipettes, c'est une secret pour personne ici hormi pour son père qui s'imagine que sa fille est une sainte.

Il en ricanait regardant Reiji.

Cenarius: et plus d'une elfe te fait les yeux doux depuis le début de la soirée, n'as du donc pas remarquer? 

Il fit un signe de la tête afin qu'il regarde un groupe d'elfe parler entre elles regardant vers Reiji.

Cenarius: un vrai fan club, tu va faire des jaloux reiji.

Tauriel se r'asseyait au côté de son frère mais à peine le temps de prendre son verre que tous musique s'arrêta à l'arriver d'une étrangère. Tauriel se levait assez mécontente de cette visite imprévu, une elfe de la nuit accompagné de nombreux garde s'avançait vers Aerandir et Tauriel.

Tauriel: que venez vous faire ici Tyrande? votre présence n'est pas la bienvenu ici.

Tyrande: toujours aussi accueillante dame Tauriel.

Tauriel: Après vos exploits de votre dernière visite ne soyez pas étonner de ma réaction.

Cenarius les regardait de loins approchait de Reiji afin de lui chuchotté à l'oreille.

Cenarius: la femme que tu vois la bas c'est Tyrande, reine des elfes de la nuit. On ne sais jamais de quel côté ils sont, cette race d'elfe sont du à un croisement entre les hauts elfes et nos ennemis les elfe noir. La dernière fois qu'on a eu doit à sa visite sa a fini par un combat de femme.

Il en ricanant repensant à se jour.

Cenarius: d'après mes sources Tauriel aurait surpris Tyrande dans le lit de son ex amant.

Tyrande: je suis venu m'adresser à votre faire et non à vous.

Tauriel se r'asseyait fusillant son frère du regard voulant qu'il face vite.

Tyrande: j'ai des nouvelles assez inquiétante Aerandir, d'après mes espions le chef des elfes noir Soron aurait appris le retour d'un dragon.

Tauriel: des espions cela m'étonne pas de vous.

Tyrande: j'aime savoir tous de mes ennemis potentiel, mais ne craignez rien très chère. Mes espions ne vous ont pas pour cible, je sais que j'ai aucune crainte à avoir de vous.

Tauriel serrait ses accoudoirs ayant envie de lui tirer les cheveux

Tyrande: je continue espérant ne plus être interrompu, Soron s'agite beaucoup il est possible qu'il met en oeuvre un plan pour s'approprier le dragon. Je n'ai pas réussit à tirer beaucoup d'information, mais il est possible qu'il est trouver le moyen de contrôlé un dragon. Cette information est peut être éronné, mais je trouvais la situation assez sérieuse pour venir vous en faire part. Si Soron arrive à avoir le dragon de sont côté, nos villages seront rasé.


****

Je me suis déjà attaché à cette enfant, il me fait penser à mon frère quand je devais m 'occuper de lui. J'ai bien compris qu'il était orphelin plus jamais il aura l'occasion de revoir ses parents, je sais se qu'il peut ressentir et j'ai pas l'intention de le laisser à nouveau se débrouiller pour qu'il finisse mort de faim.

Okita: tu es tout doux, plus encore que mes oreilles.

Derek: j'en suis sûr que tes oreilles sont très douce aussi.

Je tournais le regard vers Gabriel entendant la sonnette d'entrer se faire entendre, je lui souris le laissant y aller de lui même. Je me rendais dans le salon avant de voir se que Gabriel avait approter en vêtement, j'en redressais les oreilles de voir tous se qu'il avait commander.

Derek: je vois que ta pas fais les choses à moitié.

Okita: c'est quoi tous ça?

Derek: c'est pour toi.

Il en sourit sautant rapidement de mon dos afin d'y regarder de plus prêt, son sourire se redirait ayant Gabriel en face de lui. Il sera plus difficile pour lui de gagné sa confiance, mais soit patient Gabriel t'es  un mec attachant j'en suis sûr qu'il finira pas t'adorer. Il fouillait directement dans les affaires triant déjà se qu'il préférait ou non.

Derek: je les ai pas toujours adoré, mais l'instinct de grand frère à fait surface grâce à Reiji et j'avoue que l'odeur est alléchante.

Je ricanais admirant Okita essayer de s'habiller, c'est la seul manière d'apprendre même si il éprouve des difficulté.

Okita: voilà je suis me suis habillé tous seul, ta vu Derek?

Derek: oui j'ai vu.

Ses yeux se levait vers Gabriel méfiant.

Derek: il ta fait de beau cadeau Okita, alors qu'est ce qu'on dit?

Okita: Merci m'sieur.

M'sieur? on va dire que c'est déjà un bon début même si il courrait vite vers moi cachant son visage dans ma fourrure.

Derek: ta pas de raison d'avoir peur, j'ai plus de chance de mordre moi plutôt que Gabriel.

Okita: sa sent bon.

Derek: c'est vrai, moi aussi j'ai très faim va dans la cuisine le temps que je m'habille pas question de manger dans une gamelle.

Au moins sa faisais sourire Okita qui courrait dans la cuisine pendant que je reprenais forme humaine et m'habillait.

Okita: je peux m'asseoir à côté de toi?

Derek: évidemment.

On s'installait tous à table, la serveuse avait penser de mettre un coussin sur la chaise afin qu'il puisse être à bonne hauteur. Okita mangeait déjà goulûment, j'attrapais une serviette essayant le coin de sa bouche.

Derek: va doucement personne ne volera ton assiette tu sais et tu risque d'avoir mal au ventre.

Gabriel faisait se qu'il pouvait afin d'être gentil avec lui, Okita me regardait lorsqu'il lui posa la question sur se qu'il désirait boire. Il me regardait sur l'instant avant de regarder à nouveau son assiette arrivant pas à regarder Gabriel dans les yeux.

Okita: de la grenadine...s'il vous plait.

Il me regardait à nouveau comme ci il attendait de voir si il avait bien agit, alors je lui souriais se qu'il le faisait sourire à son tour. Il se remit à manger plus doucement cette fois, moi je posais mes couverts repérant Lola...sa y est j'ai perdu tout appétit depuis ses 2sec.

Okita: c'est qui la dame?

Derek: rien continue à manger Okita.

Je retroussais le nez voyant qu'il partait avec elle vers l'autre pièce, si t'espèce que je vais rester la à ne rien écouter? Je me levais m'appuyant contre le mur écoutant leurs conversation, Okita me regardait faisant aller son petit index me montrant que c'était pas bien. J'en posais mon doigt sur ma bouche il en ricanait se remettant à manger.

Oh non Gabriel pas question qu'elle reste celle la! elle a bien remarquer que j'étais alors qu'est ce qu'elle fait chier? je souris entendant qu'il la remballait et voilà une bonne chose de faite, c'est ça ta tout comprit fifille! il est avec moi alors bat les pattes! Elle s'en allait j'allais vite me r'asseoir faisant mine de rien, mais je me doute bien que Gabriel devine que j'ai épié. 

Derek: tu me demande mon avis sérieux? ok, alors mon côté jaloux te répond " ta très bien fait, qu'elle aille au diable " mais je crois que dans un petit coin de ma conscience me dit " pauvre fille, tu aurais du la rattraper"

Je plissais les yeux.

Derek: mais heureusement mon côté loup vient de bouffer ma conscience...sa été brutal mais au moins elle a comprit que t'étais à moi et rien qu'à moi.

Okita: papa à toujours dit que c'était pas bien de faire pleurer les filles.

Je levais les yeux, rhha voilà que c'est le jeunot qui me rappelle les bonne leçon.

Derek: oui mais elle voulait me voler se qui est à moi, c'est une vilaine.

Okita: c'est pas bien quand même, papa il donnait des cadeaux à maman quand elle était triste.

Derek: j'ai pas l'intention de lui offrir quoi que se soit.

Okita: t'es pas gentil avec les filles alors?

Derek: si mais je...

Comment expliquer ça a un gamin? humph! 

Derek: si je suis gentil, je vais parler avec elle expliquer pourquoi elle peut pas avoir se qu'elle souhaite ok?

Okita: je suppose que c'est déjà bien.

Il en haussait les épaules.

Derek: super...

Je me levais n'en revenant pas de se que je vais faire.

Okita: papa il donnait des fleurs parfois.

Derek: oué...je cueillerais des pissenlit sur le chemin.

je chuchotais à Gabriel au passage.

Derek: je te promet de pas la tuer.

Okita: je dois rester ici?

Derek: oui, soit mignon avec Gabriel.

Okita: je suis toujours mignon moi.

Je partais n'en revenant pas que se soit un gamin de dix ans que je connais depuis trente minutes me dicte comment me comporter. D'un côté je préfère que se soit moi plutôt que Gabriel qui il aille, elle tente peut être de le piégé! oui je vois bien le genre de la fille, elle fait genre de partir en larme pour l'attendre en petite nuisette et sous vêtements sexy sur son lit.
J'arrivais devant chez elle, pfff qu'est ce que je fou la? elle va crier au loup directement quand elle verra ma tronche. 
Je toquais mais que dal, elle venait pas m'ouvrir cette cruche. Tant pis! j'ouvre quand même sinon j'aurais droit à un petit discours de Okita. Ouvrant la porte l'odeur me montait directement au nez.

Derek: putain merde! quelle conne!

J'entrais rapidement suivant le chemin de l'odeur du sang comme un chemin tout tracé, dans la salle de bain je la découvrais dans sa baignoire ensanglanté. 

Derek: c'est pas vrai.

Je la sortait de l'eau déchirant ma chemise, je les serrait autour de ses entailles.

Derek: qu'est ce que tu t'imaginais espèce d'idiote? pouvoir arranger les choses en crevant? 

Je la laissais juste le temps d'attraper un téléphone pour appelé du secours et revenait vite près d'elle tapant sur sa joue essayant de la maintenir éveillé.

Derek: les secours arrivent tiens bon compris? ferme pas les yeux ou je te mord! et tu finira poilue c'est se que tu veux?

Elle finissait malgré tout pas tomber inconsciente heureusement les secours arrivaient procédant au premier soin, je les accompagnais jusqu'à l'hôpital pourquoi j'en sais rien. Dans la salle d'attente je tombais nez à nez avec Diva toujours la pour stephan je suppose.

Diva: que faites vous la?

Derek: Lola a tenter de se suicidé, je l'ai découverte dans la baignoire quand je suis venu la voir pour lui parler de...Gabriel et moi.

Diva: saigneur est t'elle....

Derek: ils ont dit qu'elle avait une chance de s'en sortir, mais j'attend des nouvelles. Vous avez votre téléphone sur vous? Gabriel doit commencer à se faire des cheveux blanc, il s'imagine peut être que je la mange toute crue.

Diva: je vais lui envoyer un message pour le prévenir, encore une fois sans vous on aurait risquer de la perdre.

Derek: c'est grâce à un petit hybride et sa morale de pas faire pleurer les dames.

Diva: un hybride? 

Derek: on vous expliquera plus tard.

Diva: oh...voilà j'ai envoyer.

Derek: et votre mari?

Diva: il va s'en sortir grace à votre intervention, mais il a encore du mal à accepté votre...relation.

Derek: et vous?

Diva: je sais pas..on espérait beaucoup de notre fils.

Derek: oué, mais il serait peut être plus judicieux d'écouter un peu se que lui désire.

Elle ne répondit pas sur le moment préféra aller voir des médecins espérant avoir des nouvelles de Lola.


Spoiler:
 


Spoiler:
 


Dernière édition par Derek Kijo le Jeu 16 Jan - 6:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Jeu 16 Jan - 5:29

En effet, Reiji était belle et bien retourné chez les Elfes avec Zankou bien entendu. Celui-ci adorait toujours autant cette endroit magique, il avait surtout l'impression d'être plus en sécurité avec son Dragon, il aurait aimé que son frère soit là, mais il savait qu'il ne désirait pas vivre ici, de plus, il était accroché à moi à présent.

Celui-ci n'était pas accompagné de son Dragon car il lui avait dit qu'il avait besoin de se reposer, il ne se doutait pas de ce qu'il était occupé à faire dans leur chambre. Reiji, lui, n'avait toujours pas connu ce petit plaisir qu'était occupé de se faire Zankou. Et, il n'y pensait pas plus que ça, il désirait surtout en apprendre d'avantage sur les Dragons et savoir maîtriser les nouveaux dons qu'il était capable d'utiliser.

Une fois que Tauriel allait vérifier ce que faisait  Zankou, elle fut bien surprise de voir autant de femme elfe occuper sa chambre et il ne fallait pas très longtemps pour comprendre ce qu'elles y faisaient.

D'ailleurs, elle finissait par toquer, Zankou ouvrait complètement nu, Tauriel en était bien mal à l'aise sur le coup. La dernière femme se cachait sous les couette pour ne pas que Dame Tauriel ne voit qui c'était, par contre sa nièce se faisait prendre alors qu'elle tentait de se cacher également. D'ailleurs une fois qu'elle la remarquait, elle l'appelait bien choquée qu'elle ait ce genre de principe.

Elle remettait aussi tôt sa robe, et partait rapidement, après les paroles qu'ils s'échangeaient, Tauriel s'en allait avec sa nièce.

La dernière elfe arrêtait donc se cacher sous les couettes et souriait en regardant Zankou revenir vers elle. Elle n'était autre que la première femme de Cenarius. Une fois qu'il était assez proche, elle le tirait jusqu'à elle et fit une roulade pour se retrouver assise sur lui.

Serindiël : Je t'ai à présent pour moi toute seul.

Elle glissait ses lèvres contre lobe son oreille.

Serindiël : C'est un grand honneur.

Elle se pénétrait à cette instant tout en se redressant, elle levait bien la tête et bougeait ses hanches tout en ouvrant la bouche. Elle souriait de plus belle, baissant les yeux pour l'observer.

Serindiël : Je n'aurais jamais pensé.. Que Dame Tauriel, viendrait jusqu'ici.

Elle augmentait son rythme, et sentant le plaisir monter, elle gémissait.


Pendant ce temps là, Reiji, était toujours auprès de Cenarius avec qui il c'était lié d'amitié. Il tournait le regard vers Tauriel lorsqu'il parlait d'elle, et du fait qu'elle était frustrée.

Reiji : Je me demande bien pourquoi.

Il regardait vers Riane à cette instant.

Reiji : J'ignorais que les elfes faisaient se genre de chose.. Enfin oui, je me doute bien que vous pratiquer cela, mais pas.. Hum enfin soit.

Il savait que les hommes pouvait choisir leurs femmes, et ils pouvaient en avoir plusieurs. C'est souvent la femme qui s'intéresse à un homme et qu'ensuite, elle lui face remarquer cette attirance, si l'homme elfe l'apprécie et lui plaît physiquement, il la prendra sans doute.

Il clignait des yeux lorsqu'il parlait ensuite de lui, et des elfes qui n'arrêtaient pas de le regarder.

Reiji : Ah bon.. Pourtant je.. N'ai rien fait pour.

Il regardait vers les elfes qui lui souriait, il en rougissait aussi tôt et détournait rapidement le regard tout en ricanant de ce que lui disait Cenarius.

Reiji : Des jaloux.. Je ne vois pas pourquoi.

Il regardait à nouveau vers Tauriel qui s'installait à côté de son frère Aerandir, celui-ci avait ses mains posé sur ses accoudoirs, tournant le regard vers sa soeur. Il revenait entendant, qu'ils avaient de la visite. Il restait sérieux malgré qu'il savait ce qu'il c'était produit la dernière fois que Tyrande était venu jusqu'ici.

Tauriel, elle, ne mâchait pas ses mot, Reiji regardait bien la scène.

Reiji : Qui est-ce ?

Aerandir : Que nous veut votre arrivé jusqu'ici Tyrande ?

Reiji tournait le regard vers Cenarius pour l'écouter, il ignorait qu'il y avait plusieurs elfes différent, que qu'il ne s'entendait pas avec d'autre elfe.

Reiji : Ah je vois.. J'espère qu'elle n'est pas dangereuse.

Il la trouvait très belle, malgré qu'on pouvait voir pas mal de différence entre les elfes qui vivaient ici. Aerandir fronçait quelque peu les sourcils attendant qu'elle dise le pourquoi elle était ici.

Aerandir : Il n'est pas difficile de savoir qu'un Dragon soit revenu de ce monde, il suffit de lire les étoile et ce qu'il en apporte.. Il fallait bien se douter qu'un jour où l'autre, Soron finirait pas s'en rendre compte lui aussi.

Il soupirait, les elfes arrivent à lire certaines choses avec les étoiles et se sont souvent des choses qui se passeront dans le futur. Il levait la main pour que sa soeur cesse, et que Tyrande continue de lui expliquer ce qui l'inquiétait.

Aerandir : Elle ne vous coupera plus, continuez.

Il l'écoutait attentivement, bien inquiet par ce qu'il apprenait, Reiji utilisait ses capacité pour pouvoir lui aussi, entendre la conversation malgré qu'il se trouvait à plusieurs mètre de là.

Reiji : Alors.. Même chez les elfes, nous ne sommes pas en sécurité.. je pensais que si on venait ici, Zankou et moi, on n'aurait plus de soucis..

Il détournait le regard.

Reiji : Pourquoi on désire sans arrêt s'en prendre à lui. J'aimerais qu'on nous laisse tranquille..

Aerandir : Je te remercie pour toute ses informations.. J'ignore comment il est capable de cela, mais nous n'allons pas le laisser faire. Ce Dragon, ne lui appartient pas, il ne nous appartient pas non plus, seul le Dragonnier est capable d'avoir un lien avec lui.


Il réfléchissait et finissait par se lever.

Aerandir : Mais s'il est réellement capable d'une tel chose, alors nous devons nous assurer que cela n'arrive pas. Il ne trouvera jamais la trace de Zankou, pas tant qu'il sera dans mon village et que je serais là.

Il posait ses mains l'une contre l'autre, de la lueur blanche sortait de son corps.

Reiji : Que fais t-il.. ?

L'aura blanche formait une barrière tout autour du village et celui-ci disparaissait de la vue de toute personne se trouvant en dehors du village, ils ne voyait plus qu'une forêt, comme-ci le village c'était tout simplement envolé de la carte.

Aerandir tournait le regard vers ses gardes.

Aerandir : Doublez les gardes, qu'on surveille à plusieurs kilomètre en dehors du village si personne n'approche. Si vous repéré un elfe noir, envoyé un éclaireur, les autres, vous les arrêterez.

Il tournait lentement le regard vers reiji, celui le regardait. Il s'avançait vers lui pour lui faire face, Reiji levait la tête car il était plus grand.

Aerandir : Dragonnier, Reiji. Vous devez surveiller votre Dragon, qu'il ne quitte pas le village. Si Soron arrive jusqu'ici, vous devriez partir avec votre Dragon quoi qu'il arrive, vous m'avez entendu ?

Reiji : Oui..

Aerandir : Bien, allez le retrouver pour lui prévenir.

Il courrait aussi tôt retrouver Zankou, il ouvrait la porte.

Reiji : ZAnkou il faut que..

Il écarquillait les yeux voyant ce qu'il était occupé de faire, Serindiël, se retirait aussi tôt et se cachait sous les couvertureS.

Reiji : Mais, vous êtes..

Serindiël : Ne dîtes rien à Cenarius petit Dragonnier.

Il n'en revenait pas, celle-ci attrapait sa robe et regardait vers Zankou lui souriant.

Serindiël : Je dois partir à présent, merci pour ce cadeau magique.

Elle partait en courant, Reiji la suivait du regard toujours sous le choque. Il revenait vers son dragon sur le moment.

Reiji : Tu es fou de faire ça avec une elfe déjà prise ? Si Cenarius apprend ça.. Pourquoi il a fallu que se soit sa femme que tu ais choisis en plus ?

Il frottait ses mains dans ses cheveux.

Reiji : RAaah.. Il faut que je te parle, c'est important ! Mais avant, rhabille toi !

Il lui lançait son pantalon. ET une fois que c'était fait, il lui expliquait la situation.


***


Je regardais bien Derek qui me disait ce que son côté " jaloux " lui disait ainsi que son côté " conscience ", et bien entendu, il se rattrapait bien vite en disant que son côté loup avait bouffé sa conscience, j'en passais ma main dans mes cheveux.

Gabriel : Je suppose que sa veut dire, reste ici Gabriel et ne tente pas de la rattraper.

Je tournais ensuite le regard vers Okita.

Gabriel : ET bien, moi c'est ma mère qui m'a toujours apprit ça, pas mon père.

Je le vois mal m'enseigner ça d'ailleurs, lui c'est plutôt.. Fait comme ça pour ton travail, fait comme-ci pour ta vie futur et ainsi de suite. Tant que je ne le décevais pas et que notre famille allait de plus haut point, c'est tout ce qu'il comptait.

Voilà que Okita qui nous faisait la morale à propos de ne pas blesser les femmes, que si elle pleure, qu'il fallait leurs offrir des cadeaux pour les consoler et ainsi de suite.

Je tournais le regard vers Derek qui ne savait pas trop quoi répondre, sa se voyait qu'il était un peu mal à l'aise de ce que lui disait Okita, et je clignais des yeux lorsqu'il disait tout d'un coup, qu'il allait la voir et lui expliquer gentiment la situation.

Gabriel : Sérieusement ? Je ne crois pas que..

Bon, je crois que je suis assez sur.. Le cul. Il va vraiment la voir ? La dernière fois, il a tenté de la dévorer, alors je ne sais pas si.. Lui offrir des fleurs au passage ? Non, la je crois que sa irait trop loin pour Derek. Il me regardait, et me rassurait en disant qu'il promettait de ne pas la tuer.

Gabriel : C'est déjà un bon point..

Je lâchais un soupir, bien, je suppose que je dois lui faire confiance.

Gabriel : Ok.. Mais ne soit pas trop dure avec elle tu veux ?

Je vais devoir rester seul avec Okita, sa permettrait peut-être qu'il face connaissance avec moi, et qu'il m'apprécie ? Une fois que Derek était partis, je lui souriais.

Gabriel : Tu veux que je te montre ma salle de jeux ? tu vas adorer, comme tout les garçons de ton âge. Viens, suis moi.

Tout les enfants craque devant cette pièce, il y a toute les consoles et même les nouvelles qui ne sont pas encore sortie, ainsi que les jeux. Je me rendais jusqu'à cette pièce lui montrant, et on commençait même à jouer à deux.


Cela faisait maintenant un moment que Lola se trouvait dans cette baignoire, elle avait perdu pas mal de son sang et avait du mal à garder les yeux ouvert, elle se sentait mieux, elle ne pensait plus à rien, tout se voilait petit à petit, pour la première fois, elle se sentait mieux.

Elle entendait vaguement une voix, elle laissait aller son corps au moment où Derek la prenait pour la sortir de cette baignoire, elle tentait de reconnaître son visage mais tout était trouble.

Lola : N...on..

Des larmes coulaient, elle était allongé sur le tapis, le voyant s'en aller, mais c'était juste quelque instant, afin qu'il appel les secours. Il revenait aussi tôt, Lola se sentait partir, elle s'endormait, les claques que lui faisait Derek la restait éveillé quelque instant de plus, mais fortement affaiblie, elle partait dans l'inconscience malgré tout.

Les secours arrivaient enfin, s'occupant d'elle. Ils l'emmenaient ensuite jusqu'à l'hôpital, où Derek l'accompagnait, il pouvait croiser Diva en même temps, qui restait ici pour rester aux côté de mon père, se trouvant toujours ici.

Stephan : Mais je vous dis que je vais bien, laisser moi partir.

" Vous avez été brûlé à plusieurs degré, vous avez reçu une explosion de plein fouet.. Se n'est pas rien monsieur.. C'est déjà étonnant que vous ne soyez pas dans un coma profond ou encore.. "

Stephan : Et bien je vous dis que je vais bien, sa ne se voit pas ?

" Bien.. je vais en discuter avec votre médecin. "


Stephan : Oui faîte donc, et qu'on m'apporte mes vêtement, je me sens ridicule dans cette tenue.

l'infirmière s'en allait de sa chambre. Alors que pendant ce temps, Derek expliquait la situation à sa mère. Je recevais aussi tôt le message de ma mère, alors que je jouais toujours avec Okita, je grimaçais.. Se n'est pas vrai.. Elle a tenté de se suicider ? C'est de ma faute.

Gabriel : On doit y aller Okita, dépêchez-nous.

Je courrais rapidement, je le faisais entrer dans la voiture et m'installait à côté de lui, mon chauffeur attendait que je lui dise quoi.

Gabriel : à L'hôpital s'il vous plaît.

Il m'emmenait aussi tôt jusque là.

Le médecin regardait Diva qui venait jusqu'à lui.

" Il a appelé les secours à temps, mais elle reste très faible, c'est à elle de se battre ou non à présent, nous en pouvons plus rien faire d'autre qu'attendre. Vous pouvez aller la voir si vous le voulez. "

J'arrivais tenant la main de Okita, je voyais ma mère et Derek devant une chambre.

Gabriel : Alors.. Comment va t-elle ?

Une fois qu'il m'expliquait, je donnais Okita à Derek et je rentrais dans la chambre. Je marchais jusqu'à elle pour la regarder, je m'asseyais sur le chaise juste à côté d'elle, elle est blanche.. Elle semble dormir paisiblement. Je glissais ma main entre la sienne, c'est là que je vis ce qu'elle c'était fait, j'en détournais le regard et regardait à nouveau vers son visage.

Gabriel : Il faut que tu te battes Lola.. Tu as encore tellement de chose à découvrir, trouver un homme qui t'aimes, vivre avec lui, avoir des enfants adorables. Penses a ta famille qui t'aimes, à tes amies, et à toute la vie que tu as encore devant toi.. N'abandonne pas.

Je tournais le regard, lâchant sa main voyant Maya arriver elle se mettait à genoux serrant à son tour la main de Lola.

Maya : Lola ! Ta pas le droit de me faire ça ! Pourquoi tu m'as pas appeler !

Elle avait les larmes aux yeux, je me retirais pour la laisser.

Maya : Ne me fait pas ça, je t'en prie.. J'ai besoin de toi moi !

Elle bougeait ses doigts contre la main de Maya, celle-ci arrêtait de pleurer et souriait, elle la tenait de ses deux mains.

Maya : Oui je suis là et je te laisserais pas tomber !

Elle avait remis son bracelet, cachant sa véritable apparence. Je revenais vers Derek et ma mère.

Gabriel : j'espère qu'elle ira bien, je n'aurais pas du la laisser partir. Elle a du avaler trop d'un coup, s'en parler de ce que ce type lui a fait.

Je voyais mon père arrivé, bien habillé, il remettait ses manches comme il faut et grimaçait déjà en voyant Derek.

Stephan : Je peux savoir pourquoi il est là ?

Gabriel : Se n'est pas le moment, Lola est entre la vie et la mort.

Stephan : Hein ? Qu'est-ce qu'il sait passé ?!

Je détournais le regard.

Gabriel : Elle a tenté de se suicider.

Stephan : C'est pas vrai.C'est parents sont au courant ?

Ils arrivaient justement, la mère était en larmes avec un mouchoir, alors que son mari la tenait contre elle. Il faisait un signe à mes parents et rentrait ensuite dans la chambre.

Gabriel : J'ai besoin de prendre l'air.

Je m'en allais, allant jusque dehors, je posais mes mains contre un muret tout en baissant la tête. Je me sens vraiment responsable. Je tournais le regard voyant Derek arriver, fallait se douter qu'il allait me suivre.

Gabriel : Si tu ne serais pas aller jusque là, elle serait morte tu te rends compte. J'agis vraiment de manière égoïste, mes parents ont raison.






Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Ven 17 Jan - 0:01

Cenarius écoutait attentivement son chef de vilaine et se qu'il comptait entre prendre pour protéger Zankou et son dragonner, mais également son village tout entier. Tauriel comprenait la gravité de la situation mais malgré tout elle ne supportait pas la présence de Tyrande dans se village.
Cenarius gardait le sourire malgré la situation, regardant à nouveau vers Reiji il prit son verre d'alcool le finissant.

Cenarius: Il va rendre invisible notre village, de l'extérieur les intrus ne verrons qu'une forêt vide sans se douté que notre village se trouve cacher derrière.

Il se levait entendant les ordres de Aerandir.

Cenarius: ne vous en faite pas jeune ami, nous vous protégerons ainsi que votre dragon au périple de nos vie. Je fais partit des gardes, je vais devoir faire mes rondes.

Il se tut voyant Aerandir s'approcher d'eux, en aucun cas Cenarius l'interrompait mais regardait malgré tout Reiji de plus en plus inquiet de la situation. Ils étaient tous deux venu ici pour être loin du danger des hunters et voilà qu'un autre ennemi apparaît.
Reiji partit immédiatement retrouver Zankou, lui était toujours dans la chambre accompagné de Serindiël. Il la tenait par les cuisses les yeux lever vers son visage, il fut couper net en plein milieu par le venu de Reiji. L'elfe se retirait aussi tôt afin de se couvrir de la couverture, zankou restait assis le nez retrousser d'être à nouveau déranger.

Zankou: et bien la fête est déjà fini jeune maître?

Cenarius se doutait évidemment pas de l’infidélité de sa femme, il repartait chez lui prenant son arme afin d'accomplir son devoir. Zankou se sentait pas coupable du tout malgré qu'il était parfaitement au courant avec qui il était entrain de coucher. Elle partait le remerciant de cette agréable moment, cela le faisait sourire jusqu'à qu'une fois de plus reiji le réprimendait.

Zankou: oh, mais c'est pas ma faute! elle est venue me voir durant la fête me disant qu'elle apporterais une surprise dans ma chambre. 

Il en haussait les épaules.

Zankou: qui n'aime pas les surprise? je m'y suis rendu et elle c'est pointé avec une bande de copines..ne me crie pas dessus, je suis la victime elles étaient trop nombreuses.

Il recevait son pantalon sur le visage, il le retirait avant de se lever pour se l'enfiler.

Zankou: qu'est ce qui se passe? tu semble inquiet et je pense pas que cela soit uniquement du fait que j'ai baiser la femelle de ton nouvelle ami.

Il gardait les bras croisé tout le long de son explication, contrairement à Reiji Zankou semblait pas inquiet et restait même sûr de lui.

Zankou: ne soyez pas inquiet jeune maître, je laisserais personne et surement pas un black elfe me capturé ou je sais quoi d'autre. Si je crois un de ses grande oreilles à peau sombre je l’écrasais comme un insecte.

Il levait les yeux vers la porte de leurs chambre voyant Cenarius arriver avec une grande arme ressemblant à une faux.

Cenarius: vous êtes là, je voulais vous voir avant de partir faire ma ronde.

Il passait sa main dans les cheveux caressant la tête de reiji.

Cenarius: faites attention à vous, ne sortez pas du village.

Zankou: je serais protéger Reiji.

Cenarius: j'en doute pas Zankou, mais si Soron à réellement de quoi contrôler un dragon il faut malgré tout rester méfiant.

Il reprit sourire.

Cenarius: je vous verrais dès le levé de l'aube.

Il repartit suivant d'autre garde, Zankou prit un grand sourire se penchant faisant face au visage de Reiji.

Zankou: dit moi, tu râle parce que je me suis taper sa nana, mais toi tu te taperais bien le mari hum?

Il en ricanait tout en se redressant.

Zankou: cela te va bien de me donner des leçons, c'est pour cela que tu fais pas réellement attention à tous les paires de nichons qui t'entoure.

Il se taisais entendant un core sonner.

Zankou: c'est quoi ça?

Cela signifiait que l'ennemi à été repéré et même passer à l'attaque, Cenarius dans la foret était accompagné d'un autre efle regardant autour d'eux cherchant l'ennemi. Les elfes noir ont l'avantage dans l'obscurité ayant une parfaite vision nocturne et leurs peau sombre se camoufle plus facilement dans le noir complet.

cenarius: reste sur tes gardes, je suis sûr que les lâches nous observe.

Il attendait pas de réponse de son coéquipier, il se retournait donc et repéré une lame traverser sa gorge.

Cenarius: Aldar..

L'elfe noir retirait son épée s'avançant vers Cenarius et se mit à l'attaquer, heureusement Cenarius savait se battre et contrait ses coups avec la longue faux, mais l'elfe n'était pas seul et une flèche venait se planter dans la cuisse de Cenarius le forçant à poser le genoux à terre. L'elfe noir l'attrapait par les cheveux plaçant la lame sous sa gorge prêt à l’exécute.

Soron: stop, j'aimerais m'adresser à lui avant tout.

Cenarius levait les yeux vers l'elfe noir arrivant dans sa direction.

Cenarius: Soron, n'espérez rien venant de moi.

Celui ci s'agenouillait face à Cenarius attrapant son visage dans sa main.

Soron: si tu parlera petit elfe.

Il retirait son épée de son dos la plantant face à Cenarius, un cristal rouge rougissait comme du feu ardent denant presque l'impression qu'un oeil l'observait. Directement le regard de Cenarius devenait vide son iris devenait rouge étant complètement hypnotisé par l'arme.

Soron: tu va nous conduire au dragon.

Cenarius: je vais vous y conduire.

Soron: voilà un garçon bien coopératif 

Il fit un signe de la tête ordonnant à son sbire de lâcher Cenarius, celui ci se levait malgré la flèche encore planter dans sa cuisse et se mit à marcher dans direction du village. Soron retirait son épée de terre la rattachant à son dos et suivit tranquillement Cenarius. Il passait le bouclier invisible et bougeait plus de place.

Soron: je reconnais bien le pouvoir de Aerandir.

Tauriel repérait Cenarius au village ne bougeant pas de place, mais surtout qu'il était blesser par une flèche noir.

Tauriel: juste ciel Cenarius mais qu'est ce que...

Soron apparu avec une une troupe de sbire derrière lui.

Soron: Tauriel cela faisait des siècles qu'on sais vu.

Elle reculait.

Tauriel: Soron comment...

Il tapait sur l'épaule de Cenarius.

Soron: je dois cela à votre cher protégé.

Tauriel: allez au diable!

Soron: il a des chances que je le rencontre un de ses jours, mais pas tout de suite.

Elle se mit à courir voulant prévenir son frère.

Soron: tuer tous le monde, je ne veux aucun prisonnier et trouve moi se dragon!

Ses sbires se mirent à courir, les habitants courraient à leurs tour remarquant l'invasion.  Soron donnait un coup derrière la tête de Cenarius qui en tombait inconscient. Zankou tournait le regard vers la porte entendant le remue ménage dehors, ouvrant la porte il remarquait les elfes affolé mais surtout d'autre elfe à la peau noir tuer tous elfes sur leurs chemin.

Zankou: merde.

Il refermait la porte.

Zankou: faut se tirer d'ici.

Il r'ouvrit la porte Soron était face à celle ci le sourire aux lèvres.

Soron: je t'ai trouvé Dragon.

Zankou fermait à nouveau la porte regardant Reiji.

Zankou: je crois qu'on a été repéré.

L'épée de Soron passait a travers le bois, Zankou prit le temps de se reculer et plaçait Reiji derrière lui.

Soron: voilà une chose à laquel je m'attendais pas, le fils du grand dragon noir lui même. Je n'oublierais jamais se regard, la parfaite copie de ton père.

Zankou: je vois pas de quoi vous parler et maintenant dégager de se village avant de finir en cendre.

Soron: je t'en fais pas je compte bien partir mais toi, tu va me suivre dragon.

Zankou sortit l'une de ses ailes propulsant soron au loin, celui ci se rattrapait plantant son épée dans le sol.

Tyrande: nous sommes bien plus nombreux que toi Soron, j'ai également des gardes présent dans se village.

Il regardait autour de lui remarquant que la plus part de ses hommes avaient succombé au coup de ses ennemis.

Soron: qui penserais que ma propre fille viendrait me trahir.

Tyrande: je ne suivrais jamais ta folie, cette arme ne sert pas seulement à contrôlé les autres mais elle a réussit à te contrôlé toi aussi.

Soron: tss, tu ne sais rien du tout Tyrande je te laisse une dernière chance de partir ou tu mourra comme les autres.

Elle redressait la tête ne comptant pas s'enfuir.

Soron: comme tu voudra.

Il serrait son arme prêt à foncer sur elle, mais restait sur place voyant Aerandir approcher il en ricanait.

Soron: Aerandir, tu es sortit de ton petit confort pour m’accueillir? il fallait pas...


Spoiler:
 


****

Diva ainsi que moi même étaient devant la porte de la chambre de Lola, discutant entre nous et principalement Gabriel était le centre de notre sujet. Elle était un peu plus curieuse et désirait savoir comment tous cela à commencer. On pouvait de toute façon rien faire de plus pour Lola et je commence à peine à recevoir un peu de sympathie venant de sa mère alors autant que je profite de l'instant.

Diva: vous êtes donc réellement amoureux de mon fils?

Derek: et encore le mot est faible.

Diva: je m'excuse de vous avoir traiter de dégoutant.

Derek: c'est oublier, vous étiez en colère c'est normal.

On arrêtait notre conversation voyant Gabriel arriver, je me décalait de la porte souriant à Okita qui courrait vers moi.

Okita: sa sent mauvais ici.

Derek: ta raison j'aime pas non plus les hôpital.

Je passais ma main sur sa tête, il portait un bonnet afin de cacher ses oreilles. J'écoutais discrètement les paroles d'encouragement de Gabriel, une fois de plus il va s'imaginer que cela est de sa faute.

Okita: c'est la dame de tout à l'heure?

Derek: oui.

Okita: tout le monde est triste parce qu'elle dort?

Derek: en quelque sorte, elle a pas très envie de se reveillé. Un peut comme l'histoire de la belle au bois dormant tu vois, elle veut pas se reveillé et attend le prince charmant.

Okita: oh et je peux essayer de lui faire un bisous et peut être qu'elle se réveillera.

J'en souriais trouvant ça mignon même Diva avec des petit coeur dans les yeux regardant Okita. 

Derek: faut être un prince pour ça.

Je me taisais voyant l'ami de Lola arriver et ensuite le père, ouf ça c'est encore autre chose. J'en prenais Okita dans mes bras restant méfiant vis à vis de lui.

Diva: s'il te plait Stephan ne recommence pas et puis je peux savoir pourquoi ta quitté ta chambre?

Gabriel lui apprenait lui même la nouvelle, au moins cela lui passera l'envie de m'ouvrir la gorge à nouveau. Les parents de Lola arrivaient à leurs tour, c'était trop pour Gabriel qui préférait sortir j'allais évidemment le rejoindre.

Derek: Okita, il a une balançoire la bas tu veux bien y aller le temps que je discute avec Gabriel?

Okita: d'accord!

Il partait en courant.

Derek: t'éloigne pas surtout.

Okita: non non!

Je faisais face à Gabriel prenant ses deux mains.

Derek: tu pouvais pas deviner ses intentions Gabriel, tu lui as pas demander de s'ouvrir les veines. J'ai déjà remballer des filles moi aussi et les faire pleurer, c'est pas pour autant qu'elles venait à désirer se tuer.

Je l'enlaçais contre moi caressant ses cheveux en même temps.

Derek: un être égoïste n'aurait pas accueillit un jeune orphelin dans sa maison et encore moins dépenser une fortune rien pour lui acheté des vêtements.

J'embrassais son front avant de le regarder à nouveau.

Derek: t'es loin d'être quelqu'un d'égoïste Gabriel, je supporterais pas un mec comme ça et serais surement pas en face de toi en se moment même. T'es juste un beau mec plein de frique, bien tu va arrêter de faire cette tête? elle va s'en sortir.

Je baissais les yeux vers Okita qui nous regardait tous les deux avec un grand sourire.

Derek: tu étais pas censer être à la balançoire?

Okita: si mais j'avais peur tous seul.

Je le prenais à nouveau dans mes bras, il passait ses bras autour de ma nuque passant la langue à Gabriel.

Okita: il a que moi qui peut lui faire des calins.

Derek: hé, on passe pas la langue ou je la coupe.

Il en mettait sa main devant sa bouche.

Okita: tu veux couper ma langue?

Derek: si tu la montre encore je serais obligé, ta les mains froide tu as froid?

Okita: plus maintenant t'es tout chaud.

Derek: ah oui c'est vrai.

Je regardais en direction de la voiture de Gabriel, son chauffeur attend encore.

Derek: aller je pense qu'on peut pas faire plus, on rentre.

diva: attendez!

Je me tournais face à Diva qui marchait dans notre direction.

Diva: j'ai compris que cela ne servirait à rien de tenter de vous séparer tous les deux et cela serait indigne d'une mère d'empêcher son fils se trouver l'amour et cela peut importe son choix alors...vous avez ma bénédiction tous les deux, je tenterais de faire comprendre ça à stephan mais..sa va pas être facile.

Derek: vous en faites pas, j'en ai connu d'autre.

elle caressait la joue de Okita sur le moment.

Diva: et vous avez déjà adopté sans m'en faire part?

Derek: adopté?

j'ouvrais grand les yeux sur le moment réalisant.

Derek: non du tout, on l'a juste trouver à faire les poubelles et je...

Okita m'empêchait d'en dire plus posant ses mains sur ma bouche.

Okita: dit pas ça à tout le monde!

Derek: désolé, bien on rentre maintenant.

Tenant toujours Okita par une bras, j'attrapais de l'autre la main de Gabriel et partit jusqu'à la voiture.

Derek: ciao madame Light.

elle nous faisait signe de la main, nous on entrait dans la voiture Okita s'asseyait sur mes jambes posant sa tête sur mon torse, il en fermait les yeux sans doute complètement exténué. D'ailleurs sur le chemin du retour il s'endormait rapidement.

Derek: je crois que je vais avoir du mal à me séparer de se gamin, il semble ne plus vouloir se détacher de moi.

Je le regardais dormir sur le moment.

Derek: peut être que l'idée de ta mère n'est pas bête, je peux pas le remettre à la rue ou le confier à un inconnu alors..jouer le role du grand frère pour se petit gars ne me dérangera pas.

Je souriais à Gabriel sur le moment. 

Derek: on est ensemble à présent alors je suis pas le seul à décider, mais si t'accepte tu aura droit à une montagne de calin.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Ven 17 Jan - 5:49

reiji écoutait l'excuse que lui donnait Zankou, il en soupirait surtout que c'était la femme de Cenarius qui avait prévu tout ça, il n'aurait pas pensé qu'elle agirait de la sortes. Il détournait le regard croisant les bras continuant malgré tout de l'écouter.

Reiji : Donc tu es la victime dans tout ça ? Je pense qu'avec ta force et un peu de volonté tu aurais réussi à t'échapper d'elles.

Il haussait les épaules. Il n'avait guère l'envie de rire après ce qu'il venait d'apprendre, car il restait très inquiet pour lui et de ce qui pourrait arriver. Il revenait vers lui puisqu'il remarquait bien rapidement qu'i l était inquiet, il lui expliquait donc la situation.

Il l'écoutait alors qu'il remettait en même temps son pantalon, il détournait le regard montrant bien un regard inquiet.

Reiji : Oui je le sais.. Mais ils disent qu'il possède un moyen de te contrôler, alors peut-être que.. Tu n'auras pas l'occasion de l'arrêter.

Il tournait le regard vers Cenarius et lui souriait de plus belle.

Reiji : Alors tu t'en vas.

Il la laissait passer sa main dans ses cheveux, et le regardait bien.

Reiji : Oui d'accord, fait également attention à toi..

Il regardait du coin de l'oeil vers Zankou qui disait le protéger et revenait ensuite vers Cenarius qui disait les même fait que lui, il en restait donc bien inquiet.

Reiji : Et bien, j'espère que l'aube arrivera bientôt.

Il le regardait partir et tournait ensuite le regard vers Zankou, il devenait tout gêné et complètement rouge de cette question et de ses insinuation.

Reiji : Mais bien sûr que non, pourquoi est-ce que tu viens penser à ce genre de chose..

Il tapait ses doigts l'un contre l'autre.

Reiji : Je suppose que tu as sans doute raison.. Mais je me fais du mal pour rien, jamais il ne s'intéresserait à moi. Il a des femmes, et puis je suis un humain et lui un elfe alors..

Il redressait à nouveau la tête de ce qu'il lui disait aussi tôt.

Reiji : Les paires de nichons ? Roh Zankou, arrête de ne penser qu'à ça. On a d'autre chose à penser tu ne penses pas.. Comme se Soron là qui te désire..

Il levait la tête entendant sonné une core, aussi tôt son coeur battait la chamade sachant de quoi il s'agissait.

Reiji : Il est là.. tout près du village.. On doit partir.  

Pendant ce temps, celui-ci était loin de se douter que c'était justement son ami Cenarius qui se faisait prendre contre Soron grâce à l'arme qu'il avait en possession, celui-ci arrivait à le contrôler et à faire en sorte qu'il l'emmène jusqu'au village et donc jusqu'à Zankou sans que celui-ci ne le désire réellement.

Aerandir sentis sa présence dans son village, il devait donc intervenir et aider son peuple. Mais également empêcher qu'il obtienne ce qu'il désire.


Reiji avait peur, il regardait Zankou dire qu'il allait s'en aller, il ouvriat une première fois la porte, on pouvait voir des femmes s'enfuir avec ses enfants, car les gardes de Soron s'attaquaient à tout les elfes se trouvant ici, que se soit, femme, enfant ou homme.

Reiji : On doit se dépêcher !

Zankou réouvrait la porte pour cette fois ci partir, mais il vit la tête de Soron, il en refermait aussi tôt la porte.

Reiji : qu'est-ce qu'il y a ?

Il écarquillait les yeux sur ce qu'il disait et surtout sur l'arme qui passait à travers la porte. Il restait bien derrière Zankou regardant Soro entrer dans la chambre. Sous ses paroles, il levait le regard vers Zankou pour le regarder, celui-ci ne semblait pas non plus comprendre de quoi il parlait, il revenait donc vers Soron.

Reiji : Laissez le tranquille.

Zankou en sortis une de ses ailes ce qui fit projeter soron loin de lui. C'était à ce moment là que Tauriel arrivait, tout ses gardes avaient réussi à éliminer les ceux de Soron, ceux-ci se trouvait donc tous à terre.

Reiji était bien surpris d'entendre que Tyrande était en réalité la fille de Soron, et qu'elle l'avait malgré tout trahis pour leurs prévenir de ses intentions. Aerandir arrivait ensuite.

Aerandir : Elle a comprit la folie qui te ronge.

Il restait toujours aussi sérieux malgré ce qu'il lui disait. Il déclainait une épée, mais pas n'importe laquelle, celle-ci est la plus puissante créé par les haut elfes, créer par Aerandir lui même. Aucune autre épée ne pouvait faire face à celle-ci.

Aerandir : Je ferais en sorte que tes plans échoues Soron.

L'épée commençait à se recouvrir d'une aura blanche, formant une tête de Dragon, il courait jusqu'à lui commençant à se battre, malgré qu'il donnait un coup et que l'arme ne touchait pas sa peau, celle-ci fut malgré tout touché et coupé.

Il gardait le bras tendu vers lui tenant son arme et le regardait bien.

Aerandir : Cette arme que tu portes ne peux être tenue par quiconque. Elle doit être détruite car aucun être de ce monde ne peut la contrôler.

Reiji baissait les yeux pour regarder cette arme, il semblait être concentré sur elle, comme hypnotisé.

Aerandir : Partez, je m'occupe de lui.

Mais Reiji levait les yeux vers Aerandir, il tendait la main vers l'arme que tenait Soron celle-ci semblait crier, et un cris très strident.

Aerandir : Reiji, que faîtes-vous ? Partez, ne vous laissez pas avoir par cette arme.

Reiji : Non.. se n'est pas ça..

Il retournait sa main, la marque du dragonnier brillait, faisant apparaître cette même marque sur le bout de la lame que tenait Soron. Aerandir en plissait les yeux regardant ce qu'il se passait.

Aerandir : Cette arme appartenait à un ancien Dragonnier. Où l'as-tu donc trouvé Soron ?

Il levait les yeux vers lui, restant bien concentré si jamais il venait à l'attaquer.


***

J'étais dehors entrain de prendre l'air, mais Derek arrivait vers moi je me retournais donc pour le regarder alors qu'il demandait à Okita d'aller jouer sur la pleine pour nous laisser seul.

Derek me faisait face ensuite, attrapant mes deux mains, je le regardais bien dans les yeux à cette instant. Je détournais le regard sous ses paroles.

Gabriel : Je le sais.. Mais je savais dans quel état elle se trouvait déjà, j'aurais du m'abstenir de la faire souffrir d'avantage.


Je me laissais prendre dans ses bras, et sa faisait un bien fou, je le serrais à mon tour tout contre moi fermant les yeux.

Je pensais à Okita sous ses paroles, j'aurais été pire qu'un monstre si je l'aurais laissé ce gamin dans l'état où il se trouvait.. Je n'aurais pas pu le faire, c'est impossible. Je ouvrais les yeux à nouveau au moment où il m'embrassait le front et me regardait de nouveau.

Je souriais lorsqu'il me disait à nouveau que j'étais un, beau mec plein de frique, il n'arrête pas de me surnommer comme ça et je trouve cela amusant.

Gabriel : Oui tu as raison.. Tu trouves toujours les mots pour me remonter le morale.

Je baissais à mon tour les yeux vers Okita, il était revenu près de nous depuis un moment. Et on ne le remarquait seulement que maintenant.

Je le regardais prendre Okita dans ses bras, et celui-ci me dire ça tout en me passant la langue, j'en ricanais sur le moment.

Gabriel : Et si on se le partageait hum ?

Je souriais, il est vraiment craquant et gentil comme tout, il est vraiment courageux pour rester aussi fort malgré tout ce qu'il lui était arrivé et la perte de ses parents.

Oui il a raison, on n'a plus qu'à attendre qu'elle s'en remette donc bon.. autant rentrer à la maison, on se rendait jusqu'à la voiture, où mon chauffeur nous attendait en jouant sur son iphone. Il le coupait une fois qu'il nous voyait tout près.

Mais Diva arrivait avant que l'on monte dans la voiture, nous appelant, je me retournais pour la regarder. Je souriais de ses paroles, je savais qu'elle serait la première a accepter de fait.

Gabriel : Merci maman.. Et oui, je sais que sa ne sera pas facile pour lui de l'accepter mais tant pis.

Je regardais vers Okita alors qu'elle posait cette question, c'est un peu tôt pour ça non ? Enfin... Okita arrêtait Derek avant qu'il n'en dise plus, ne désirant pas que tout le monde le sache, je le regardais du coin de l'oeil et revenait vers ma mère.

Je laissais Derek me prendre la main pour s'en aller, je regardais du coin de l'oeil vers ma mère, je suis content qu'elle l'accepte c'est déjà ça.. Un poids en moins sous mes épaules.

On entrait ensuite dans la voiture, mon chauffeur démarrait déjà pour nous conduire jusque chez moi. Je regardais vers Derek qui me parlait.

Gabriel : Je ne le vais pas le laisser non plus, alors c'est décidé, on ira faire le nécessaire pour que tu puisses l'adopter et on s'occupera de lui. Il t'aime déjà beaucoup, alors je suis certains que cela lui fera plaisir. Et puis comment refuser une montagne de câlin de Derek Kijo ?

J'en ricanais sur le moment... On finissait par arriver jusque chez moi, Derek prenait Okita dans ses bras car il dormait encore et l'emmenait jusqu'à la chambre, moi je m'apprêtais à fermer la porte à clé mais quelqu'un tentait d'ouvrir, j'en plissais les yeux ouvrant la porte. Un homme aux yeux bleu et cheveux bleu foncé se trouvait en face de moi le sourire aux lèvres.

Alaric : Salut petit frère, belle baraque, permet moi d'entrer.

Il passant un pied pour entrer, je le regardais bien ne sachant pas qui il était mais la ressemblance était presque frappante entre nous deux, il ressemblait également beaucoup à mon père.

Gabriel : Qui es-tu ?

Il se retournait vers moi ,croisant les bras, il avait un casque autour de son coup, signe qu'il adorait la musique.

Alaric : Alaric, on a le même père, sa ne m'étonne qu'il ne t'en a jamais parlé vu qu'il n'a jamais accepter qu'il avait commis une faute.

Il levait les mains.

Alaric : Il n'avait pas qu'à se lâcher dans le ventre de ma mère et sa ne se serait jamais produit.

Gabriel : Tes mon demi frère si je comprend bien.

Mon père à sans doute cacher ça à tout le monde.. C'est pas vrai, j'en détournais le regard.

Alarci : Il était tant que sa te face tilt dans ta tête, pourtant on m'a dit que t'était un intello.

Il tournait le regard voyant Derek arriver, il en glissait ses mains dans ses poches le regardant bien de bas en haut.

Alaric : Salut, moi c'est Alaric, le frère de ton mec.

Il sait qu'on est ensemble.. ?

Alaric : Ouep, je vous ais vu à l'hôpital.

Gabriel : Qu'est-ce que tu fais ici ?

Il se tournait soupirant.

Alaric : Tu ne peux pas plutôt me servir un verre, j'ai fais une fameuse trotte pour arriver jusqu'ici, et je suis assoiffé. A moins, que je vous dérange, et que tu préfères que je me casse.

Gabriel : Non, allons nous asseoir.

J'ignorais que j'avais un frère.. Donc bon, autant que j'apprenne un peu plus sur lui. Je servais trois verre et on se rendait jusqu'à mon salon, alors que je m'installais à côté de DErek, lui s'installait sur le rebord de ma table du salon.

Alaric : En tout cas, il semblerait que tu ais bien réussi ta vie, chef d'entreprise, du dois gagner blindé de frique pour te payer une tel merveille.

Gabriel : Oui en effet, je gagne bien ma vie.


Il buvait une bonne gorgé de son verre et regardait du coin de l'oeil vers Derek.

Alaric : Tu t'ais pas fais fiché en tout cas, à trouvé un mec pareil. J'imagine déjà bien la tête qu'avait notre père lorsqu'il a du l'apprendre tient.

Je n'aime pas la façon dont il a de le regarder.

Gabriel : Il n'était pas très heureux en effet.

Alaric : haha tu m'étonnes. Justement, moi j'aime bien le foutre en colère, faire tout le contraire de ce qu'il aimerait que je sois. Après tout, il s'en fou de ce qu'il peut bien m'arriver, il donne juste du frique à ma mère et sur mon compte et basta. C'est pas comme toi qui est le petit protégé et le fils parfait.

Gabriel : Se n'est plus le cas à présent.

Alaric : Moué.

Il se penchait en arrière posant ses mains sur la table regardant du coin de l'oeil vers Derek.

Alaric : Alors comment vous vous êtes rencontré.

Je tournais le regard vers Derek pour le laisser expliquer.

Spoiler:
 


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Sam 18 Jan - 1:30

C'est clair t'es loin d'être un égoïste Gabriel, j'ai hâte que Reiji revienne et lui présenté se petit hybride je suis certain qu'il va l'adorer. J'aurais aimé lui demander son avis plus tôt avant de l'adopté mais je peux pas savoir quand il va rentrer avec Zankou, j'espère en tout cas que tous va bien de son côté.

Derek: t'es un amour Gabriel, je suis certain qu'il va vite aussi s'attacher à toi et personne ne résiste à ma montagne de câlin.

On était arriver à destination, je tenais Okita contre moi tout en faisant bien attention à pas le réveiller. J'entrais montant directement à l'étage vers la chambre d'ami, tous les vêtements d'Okita y était déjà installer. Après l'avoir poser sur le lit, je fouillais dans les affaires après un pyjama pour le lui mettre. J'entendais une autre voix au rez de chausser et une odeur étrangère, je recouvrais Okita avant de descendre rejoignant Gabriel.

Derek: Gabriel tout va bien?

Son frère? Directement j'en regardais Gabriel n'étant pas au courant qu'il avait un frère, mais vu la tête qu'il fait lui même n'étais pas au courant.

Derek: et bien moi c'est Derek, comment sais tu qu'on est ensemble? ta tête ne me dit rien.

Il était à l’hôpital? je ne l'avais même pas remarquer, je reste méfiant des inconnus surtout de ceux qui pointe le bout de leurs nez en lâchant " coucou je suis ton frère? alors tu m'offre un verre" Vu que Gabriel désire qu'il reste se que je pouvais comprendre on rejoignait le salon, je m'asseyais regardant attentivement se "Alaric" 

Derek: j'espère que c'est pas pour cela que t'es venu, apprendre qu'on à un frère avec une bonne situation beaucoup pourrait profité de l'occasion.

Tant que je serais pas plus sur lui, je resterais méfiant. Il semble éprouvé beaucoup de colère pour son père, si il tente tous pour mettre en rage Stephan c'est sans doute par vengeance. Il a du se sentir abandonné et rejeté, il a également préciser que Gabriel était le chouchou de leurs père. Je fronçais les sourcils sortant de ma veste mes clopes en sortant une, j'espère qu'il n'est pas la non plus par jalousie de Gabriel.

Derek: cela t’intéresse réellement? bien comme tu veux, je l'ai rencontré où je bossais. Gabriel venait tous les jours manger au blue, j'ai directement craquer dessus malgré que j'ai jamais oser l'aborder.

Je tirais une bouffé de ma clope avant de continuer.

Derek: c'est lui qui c'est pointé pour me proposé un travail, enfin même ci ses véritables intentions était de faire un plan à trois avec un grognasse.

Je le regardais du coin de l'oeil sur le moment.

Derek: Enfin j'ai malgré tout réussit à le séduire et voilà où on en est.

J'haussais les épaules.

Derek: bien et toi si tu disais plutôt pourquoi tu montre le bout de ton nez, après tout je doute que te trouve à l'hopital par pu hasard. A moins que tu t'inquiétait pour ton père? se gentil monsieur qui à tenter de me tuer à deux reprise, une fois par un hunter et l'autre en m'ouvrant la gorge.

j'en fis un bête sourire avant de tourner le regard vers Okita debout, pourquoi il est la lui?

Derek: tu devrais être dans ton lit.

Okita: j'ai fais un mauvais rêve.

J'écrasais ma clope ne voulant pas lui polluer ses poumons.

Derek: approche.

Directement Okita trottinait jusqu'à moi grimpant sur genoux serrant mes vêtements de ses petites main, combien de fois Reiji n'avait pas fait de cauchemars à son age. Il cache son visage sur mon torse, je caressais l'arrière de sa tête devinant qu'il pleurait.

Derek: c'était qu'un vilaine rêve Okita.

Okita: tu veux bien dormir avec moi?

J'en souriais sur le moment regardant Gabriel ensuite Alaric.

Derek: Je vais pas aller dormir tous de suite.

Okita: alors moi non plus.

Derek: il faudra bien pourtant.

Gardant son visage enfui dans mes vêtements il tournait la tête de gauche à droite refusant de remonter coucher. Bon je vais le laisser un peu près de moi, il va vite se rendormir. Quand Reiji me faisait le même coup, il fallait pas cinq minute avant qu'il se rendorme dans mes bras.

Derek: ok tu peux rester un peu, mais arrête de pleurer.

Okita: je pleure pas!

Oué c'set mon t-shirt qui transpire peut être et oui Gabriel faudra t'y faire, les enfants de cette age sa fait un cauchemar pratiquement toutes les nuits ou alors il voit des monstres sous son lit. Bien j'aimerais en savoir un peu plus sur se Alaric, je remarque déjà qu'il est bien plus musclé que son frère. Est ce que lui aussi à des pouvoirs? tant que vienne pas l'envie de me faire le même coup que son père.

Derek: bien désolé pour cette petite interruption, alors comme ça t'es le grand secret vieux stephan, si tu aimes faire tout pour le faire rager pourquoi ne pas avoir jouer avec ça? tu aurais pu foiré son ménage, pas que je t’incite à le faire évidemment au contraire, mais avoue que cela aurait bon pour le faire d'avantage rager.

Okita tournait légèrement le regard afin de voir l'autre personne dans la pièce, il me serrais toujours aussi fort comme ci il avait peur que je m'en aille.


****

Aerandir était prêt à se battre pour défendre son village, malgré l'arme qu'il avait en sa possession Soron prit sourire se tournant face à lui.

Soron: alors prépare toi à tomber devant ton peuple Aerandir.

Il le laissais venir à lui ricanant avant d'éviter la lame de son épée, pourtant passant sa mains sur sa joue il remarqua une entaille. Soron se tournait frustré mais restait calme, il planta la lame de sa propre épée dans la terre face à lui.

Soron: je suis pas quiconque Aerandir, je suis Soron seigneur des elfes noir et je sais parfaitement contrôlé cette arme.

Tyrande: elle t'a surtout fait perdre la raison, tu es venu tête baisser jusqu'à se village tous tes hommes sont soit mort ou prisonnier et toi, tu espère encore la victoire.

Soron: je n'ai nul besoin de ses pions pour arriver à mes fin.

Zankou regardait scène ensuite Reiji semblait hypnotisé par cette étrange épée que détiens Soron, à croire même que l'épée même le regardait à son tour.

Zankou: Jeune maître?

La marque du dragonnier brillait à cette instant, un cris surgit de l'arme faisant sourire Soron. Il en caressait le manche ricanant à la question de Aerandir.

Soron: tu as vu juste, cette arme a bien appartenu à un dragonnier avant moi avant d'être abattu par son propre dragon et lui même mit à terre par les hunter. Entend comme il hurle d'envie de goutter à ton sang dragonnier!

Il en oubliait Aerandir courant vers Reiji l'arme à la main, pourtant il s'arrêta net baissant les yeux vers sa cuisse ayant reçu une flèche. Cenarius avait repris connaissance se vengeant de la flèche qu'il avait lui même reçu.

Cenarius: ne vous approchez pas de lui Soron.

Soron: j'aurais du arracher la tête quand j'en avais l'occasion, mais Thorn n'aurait pas apprécier ton sang elfe sylvain.

Cenarius pointait une autre flèche dans sa direction, mais c'est Zankou qui profitait de la distraction de Soron afin de lui taper son poing au visage. L'arme lui échappait des mains sur le moment se plantant à terre, des garde d'Aerandir profitait aussi aussi que Soron soit désarmé pour le capturé. 

Soron: vous croyez vraiment que c'est fini? vous êtes alors encore plus fou que moi! l'épée n'a pas besoin d'un bras la maintenant pour se défendre!

Zankou le dévisageait le trouvant complètement barge, il s'avançait vers l'épée tendant la main pour la prendre mais une lueur noir en sortait se faisant de plus en plus imposante prenant la silhouette d'un dragon la tête poser contre le sol regardant Zankou.

Soron: qu'est ce que sa te fait de rencontré ton père dragon?

Il se mit à pousser un cris faisant reculer Zankou par la force qu'il en dégageait, il fut obligé de prendre sa forme dragon attrapant Reiji dans sa patte afin de le protégé. Soron avait réussit à se libéré de ses liens tuant l'un des gardes en lui brisant la nuque et courrait jusqu'à son épée attrapant le manche se qui fut directement fit revenir l'essence de Thorn dans l'épée le faisant disparaître. Il continuait de courir criant avant de sauter en directement de Reiji désirant le tuer avec son arme.

Soron: ton dragon m'appartiendra Dragonnier!

Zankou passait son aile par dessus Reiji s'en servant comme bouclier pour le protégé et crachait ses flammes sur Soron qui semblait ne pas craindre son feu étant entourer d'un bouclier tout droit sortir de l'épée. Ne pouvant atteindre reiji il courrait le long du dos de Zankou et fu obliger de fuir pour cette fois préférant attendre une meilleurs opportunité.

Zankou: ce foutu curre dent le protège de mes flammes, que veux tu que je fasse Reiji? dois je le  poursuivre.

Cenarius: non, tu lui donnerais un avantage en t'éloignant de Reiji.

Il baissait les yeux vers sa cuisse tirant enfin cette flèche.

Cenarius: c'est moi qui l'a amené au village, mon corps ne m’appartenait plus depuis que j'ai poser mon regard sur cette épée, il pourrait te faire subir le même sort.

Tyrande: se jeune efle n'a pas tord, tant qu'on n'en sache pas plus sur soron et cette arme qu'il détient autant rester vigilent même si pour cela nous devons le laisser en liberté pour l'instant. 

Elle se tournait vers les prisonniers.

Tyrande: et peut être qu'ils nous en dirons un peu plus à se sujet.

Zankou posait Reiji à terre ayant tous danger écarter pour le moment, Cenarius lui souriait content qu'il ne soit pas blesser mais fini par tomber à genoux le front en sueur. Tyrande était la première à s'approcher regardant la plait à sa cuisse.

Tyrande: la flèche était enduis de poison, du venin de manticore principalement apprécier chez les elfe noir. Si nous agissons pas vite il ne passer pas la nuit, je connais heureusement les ingrédients pour créer un antidote.

Elle regardait vers Aerandir.

Tyrande: puis je vous emprunté quelque uns de vos herboristes pour la récolte Aerandir?

Tauriel: il n'a pas meilleurs que moi même dans se domaine dans le village, alors je vous accompagne.

Tyrande répondait d'un simple signe de la tête, Cenarius regardait autour de lui semblant chercher quelqu'un.

Cenarius: est ce que mes femmes mont bien?

Tauriel: pour le moment nous allons vous amené au temple pour vos soins, quelqu'un se chargera de prévenir vos épouses.

Elle fit un signe de la tête ordonnant qu'on l'emmène au plus vite, zankou pouvait s'empêcher de repensait à la silhouette qu'il a eu en face de lui et au paroles de Soron. L'essence du dragon enfermer dans cette arme n’était autre que son père, c'était dur à diriger en un seul coup.

Tyrande: bien perdons pas de temps.

Elles partirent toutes deux en forêt.

Zankou: on peut aller voir Cenarius, tu semble très inquiet.


Spoiler:
 


Spoiler:
 


Dernière édition par Derek Kijo le Dim 19 Jan - 1:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un peu de changement s'impose !
Revenir en haut 
Page 3 sur 18Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 10 ... 18  Suivant
 Sujets similaires
-
» changement de plaquettes de frein
» Changement d'heure
» changement de pneu tubeless
» Changement de propriétaire de mon Mango ?
» Changement de Harnais.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le monde de minelia (forum devenu privé) :: Le continent de Grimdor :: Citée d'Hurleval :: Autres-
Sauter vers:  

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit