Forum privé
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un peu de changement s'impose !

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18
AuteurMessage
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Dim 7 Sep - 7:25

Sora voyait de manière tout à fait différent Zankou à présent, elle avait toujours pensé qu'il fallait le craindre, qu'il était un monstre, car il désirait la prendre de force, l'éloignant de son peuple, de son village et de sa famille juste pour une histoire de vengeance, mais elle remarquait qu'en réalité, c'était un homme avec beaucoup de principes, qui protégeait du mieux qu'il pouvait les personnes qu'il aimaient, mais avait un coeur comme tout le monde et avait été plus que blessé par les choix qu'à pu avoir kerrigan.

Elle le regardait bien dans les yeux alors qu'il se mettait en face de lui, près à se laisser embrasser par lui, mais se fut avant que Kerrigan ne vienne et par le plus grand étonnement de Zankou vu qu'elle avait récupéré sa forme de Dragon.

D'ailleurs cela lui avait manqué plus qu'elle n'y croyait, avoir la capacité de pouvoir reprendre cette forme et voler de ses propres ailes, au fond d'elle, elle avait un certain manque. Elle désirait surtout récupérer sa fille et surtout qu'elle ne la déteste pas.. ET pourtant, elle semblait être du même avis que Zankou, elle avait peur de la perdre à son tour. C'était au tour de Tyrion de faire son entrée et de lui dire tout son mépris pour elle et sa rancoeur et pour sa faire il la giflait, Sora tentait aussi tôt de les arrêter ne désirant qu'on en face aucun mal à sa mère.

Tyrak tournait le regard vers Zankou qui lui demandait de s'occuper des autres, il en fronçait les sourcils.

Tyrak : Sa fait des années que j'attend cette instant, de pouvoir lui dire tout ce que j'ai sur le coeur, et je devrais partir et la laisser comme-ci de rien était ? Elle nous a abandonné pourquoi ? Pour vivre une vie merdique avec un elfe qui pète plus haut que son cul !

Kerrigan : Tyrak je t'en prie..

Il détournait le regard ne comptant pas en rester là, et s'approchait même d'elle pour lui en dire d'avantage, mais elle était déjà assez blessée comme ça. Mais Zankou levait la main afin qu'il cesse et qu'il arrête tout de suite.

Il revenait vers elle du coin de l'oeil à cette instant, Kerrigan le regardant bien elle aussi. Il s'arrêtait malgré tout obéissant à son père malgré toute sa colère qu'il pouvait avoir pour elle, s'étant sentis abandonné par sa propre mère. Kerrigan tournait le regard vers Zankou qui laissait libre le choix à Sora de rester auprès de lui où de retourner auprès de son village et de sa mère, celle-ci la regardait.

Kerrigan : Revient près de moi Sora.. Je t'en prie, je suis désolée de t'avoir caché la vérité.

Sora : Tu l'as fais passer pour un monstre alors que se n'était pas le cas, c'est toi qui lui a fait du mal et à ta propre famille également, je n'arrive pas à comprendre ce qui a pu te pousser à faire ça, je te connais bien, tu ferais tout pour protéger les notre, alors pourquoi ?

Elle entre ouvrait les lèvres à cette instant, mais Aerandir était déjà présent et ordonnait à l'un de ses elfes de tirait une première flèche sur Zankou, ils étaient tellement concentré qu'ils les oubliaient. Elle était surprise elle aussi regardant au loin Aerandir et sa troupe.

Sora : Non ! Ne les laisse pas faire mère.

Kerrigan : Il désire simplement te récupérer et te protéger, j'aurais beau dire ce que je veux, il ne m'écoutera pas et tu le sais.

Tyrak : je vais tous les cramer !

Il allait s'y rendre prêt à prendre sa forme dragonique mais Zankou l'arrêtait une nouvelle fois. Il regardait du coin de l'oeil vers son père lorsqu'il lui donnait cette ordre.

Tyrak : Et te laisser seul avec tout ça ?! Tu n'es pas invincible non plus !

Il rageait entre ses dents car Zankou ne lui laissait pas le choix et en plus Aerandir redonnait une nouvelle assaut, Zankou recevait une nouvelle flèche dans sa cuisse, ce qui le fit tomber à genoux, de plus les flèches étaient pourvu de poison qui endormait.

Tyrak : Ok j'ai compris ! J'y vais !

Il regardait une dernière fois vers sa mère.

Tyrak : Si il arrive quoi que se soit à mon père, jamais je ne te pardonnerais tu m'entends ?

Il partait ensuite en courant prenant sa forme Dragonique, il poussait un cris ordonnant à tout les Dragons de le suivre et de s'éloigner au plus vite. Même pour Zankou il ne fallait pas longtemps pour qu'il s'endorme, Sora le tenait rapidement contre elle regardant vers son père qui arrivait l'ayant vu tomber.

Aerandir : Lâche ce Dragon Sora.

Sora : Il n'est pas ce que vous croyez, il ne fera aucun mal à quiconque.

Aerandir : Il m'a prit de haut, m'a menacé à plusieurs reprise, s'en ait pris à moi, et il tente de voler ma fille, je ne peux toléré son geste, maintenant lâche le. Il se tournait pour regarder vers ses elfes.

Aerandir : Qu'on l'emmène où est sa geste place, dans un cachot dépourvu de lumière et de liberté, de plus, je lui donnerais un cadeau qu'il appriecera sans doute.

Kerrigan tendait la main vers lui pour qu'il le regarde.

Kerrigan : Qu'as-tu l'intention de lui faire ?

Il fronçait les sourcils la regardant bien.

Aerandir : Son sort t'importe ? Il s'en ait pourtant prit à notre fille.

Les elfes faisait retirer Sora de lui et l'emmenait avec eux. Kerrigan regardait dans sa direction, il attrapait son visage pour qu'elle le regarde.

Aerandir : Tu ne l'as jamais oublié, malgré ma gentillesse et ma patience en ton égars, tout l'amour que j'ai pu te donner, tu l'aimes toujours.

Kerrigan détournait le regard.

Aerandir : Tu n'as plus besoin de ce côté dragon en toi à présent, je vais te le retirer comme je vais le retirer à Zankou.

Sora : Vous n'allez pas faire ça père ?!

Elle lui faisait face.

Sora : Si vous l'aimez, cela devrait vous importez peu qu'elle ait se côté là, cela fait partie d'elle, et même si elle ne le montre pas, cela lui manque, elle est né ainsi, comme peux-tu lui retirer ça ?

Aerandir : Elle a fait son choix, cela suffit Sora, aurais-tu oubliés tout ce que je t'ai enseigné en restant ses quelques heures avec ce Dragon sauvage ?

Sora : Autre fois vous étiez quelqu'un de bien, un homme sage qui approuvait l'idée que ce Dragon sauvage soit de ce monde.

Aerandir : Cesse tout de suite Sora !

Il allait attrapait le visage de Kerrigan pour lui couper son côté Dragon en elle, mais elle se retirait avant.

Kerrigan : Je suis désolé Aerandir.

Elle se transformait, attrapant sa fille pour le mettre sur son dos, et s'envolait aussi tôt, Aerandir levait les yeux les sourcils froncés de son geste. Aerandir montait sur sa monture et galopait pour retrouver Zankou qui était bien enfermé dans une cage encore inconscient.

Aerandir : Retournons au village et enfermez le !

Kerrigan s'éloignait un peu d'eux. Sora regardait sa mère bien différemment, ne l'ayant jamais vu sous cette forme, elle était tout de même surprise. Mais regardait rapidement la direction qu'elle prenait qui était différent d'où se trouvait Zankou.

Sora : Mère, vous ne pouvez pas le laisser tomber.

Kerrigan : je suis désolée pour tout ses mensonges, et pour tout le reste Sora.. Je sais que tu vas me détester à présent, que tu ne comprendras sans doute jamais pourquoi j'ai agis ainsi.. J'aimais de tout mon coeur Zankou, j'étais prête à tout sacrifier pour lui, et les enfants que nous avons partager était le plus grand des cadeaux et ma plus grande fierté.. Mais, il m'a blessé, m'a blessé d'un point que tu ne peux imaginer, il m'a prit ma confiance, j'ai cru à toute ses paroles qu'il avait pu me dire, qu'il m'aimait.. Mais il a malgré tout préféré de choisir de continuer à vivre en tant que Dragon, j'ai laissé trop mon côté humain prendre le dessus et je n'arrivais pas.. je n'arrivais pas à partager cette homme que j'aimais avec d'autre femme, dragonne, c'était trop dure.

Sora baissait les yeux écoutant ce qu'elle disait, elle avait mes des larmes dans ses yeux n'arrivant plus à se contenir.

Kerrigan : Il disait m'aimer, mais il désirait également s'unir avec toute les Dragonnes qu'il pouvaient avoir en sa possession, tel un Dragon alpha, et ainsi procréer un maximum de sa descendance. Il n'acceptait pas que je puisse laisser mon côté humain être plus grand que mon côté Dragon, c'est pourquoi, j'ai préféré tout abandonné, tout ce côté Dragon afin de vivre une vie humaine.. Je sais que tu ne me comprendras sans doute jamais Sora, mais je t'aime, tu es ma fille.

Sora : Je t'aime aussi mère, je comprend un peu mieux ton point de vue, je suis désolée d'avoir été contre toi sans te donner la chance de t'expliquer pourquoi tu as réagis de cette façon. Tu n'aurais malgré tout pas du laisser tes enfants de côtés, ils n'y étaient pour rien eux.. Et je pense que Zankou s'est rendu compte de son geste, il a des remords mais il ne les montre pas. Justement, par respect pour l'amour que vous avez vécu tout les deux, tu ne peux pas le laisser là-bas.

Elle secouait la tête.

Kerrigan : Je n'y compte pas, je vais chercher ton frère, nous aurons besoin de son aide pour le délivrer. Mais il n'est pas nécessaire sans devoir s'en prendre aux Elfes et à aerandir malgré tout, ils restent ma famille eux aussi.

Sora : Je suis d'accord, mais Tyrak ne voudra jamais nous aider, il nous déteste, de plus, il s'en prendra aux notre.

Kerrigan : Je parle de Atori, il est sage et agira de cette façon.

Elle souriait.

Sora : Alors, allons y.

Elle s'envolait rapidement jusque là, une fois qu'elle y arrivait, elle se déposait devant sa demeure, où il vit paisiblement au côté de Shin. Elle poussait un cris pour l'appeler, Shin courrait jusqu'à la fenêtre.

Shin : Atori, je pense qu'il s'agit de ta mère et sous sa forme Dragonique ! Aerandir lui aurait redonné se côté là d'elle ? Si elle est venue jusqu'ici c'est qu'elle à besoin de ton aide.

Il le regardait, et sortait pour se rendre jusqu'à elle.

Shin : Kerrigan tu as récupéré ton côtée dragonique ?

Kerrigan : C'est long à expliquer, je raconterais tout ça en chemin, mais pour l'instant, j'ai besoin de ton aide Atori.. Je sais que tu dois me détester tout comme ton frère.. Je suis désolée, j'espère que tu me pardonneras un jour de vous avoir abandonner tout les trois. Ton père est enfermé chez les elfes, Aerandir va lui retirer son côté Dragonique, j'ai besoin de ton aide mais sans venir à utiliser la force, je ne désire pas que quiconque soit blessé.

Shin : Atori ?

Il le regardait à cette instant le laissant libre le choix de prendre cette décision, mais quoi qu'il arrivait, il le suivrait de toute manière étant son dragonnier.

Zankou se trouvait donc enfermé, enchaîné par des chaînes noir, il se réveillait seulement et se rendait compte de ses chaînes qui le tenait enfermé. Sa première réaction était d'essayer de se transformer, mais Aerandir comme promis, lui avait retiré se côté là de lui, comme il l'avait fait avec Kerrigan.

Alors qu'il hurlait de rage, et qu'il le menaçait même de le tuer, Aerandir lui faisait face, les mains posés derrière le dos à bien le regarder.

Aerandir : Je devrais peut-être te coupé ta langue pour ne plus entendre ce genre de parole en sortir, Reiji a été bien trop clément et ne t'a pas éduqué comme il l'aurait du. Après tout, il n'était qu'un enfant n'ayant aucune expérience en matière de Dragon.

Il posait sa main sur son torse.

Aerandir : Alors que moi, je me suis consacré à vous, à votre espèce, à la protéger et à faire pour le mieux pour vous. On m'a également donné le dons de vous retirer votre côté Dragon si mon coeur en souhaitait, pour ceux qui oseront à nouveau déclencher des Guerres.

Il remettait sa main derrière son dos s'approchant bien des grilles pour le regarder.

Aerandir : je t'ai autre fois tout donné, mon respect, je t'ai laissé vivre à nos côtés, et tu oses me menacer publiquement ? Tout simplement parce que je t'ai pris une femme que tu ne désirais plus ? Si tu aurais été plus doué pour t'en occuper, cela ne se serait jamais arrivé, tu l'aurais toujours auprès de toi. Tu l'as blessée, la rendue malheureuse, parce que tu ne voyais pas plus haut que ta fierté, celle du dragon qui est en toi, alors, fais en sorte que ce que je t'ai fais soit un cadeau.

Il levait la main alors que ses elfes désirait lui replanter une flèche pour l'endormir à nouveau vu comment il se débattait de rage.

Aerandir : Laissez le, il est incapable de se retirer de ses chaînes, se sont des chaînes noir, la même matière que les flèches noir capable de percer votre cuirasse, tu vas te fatiguer pour rien.

Il se tournait vers l'un de ses elfes.

Aerandir : Vous avez retrouver la trace de Kerrigan et de ma fille ?

" Elle est partis en direction du village, mais on a perdu sa trace. "

Il soupirait.

Aerandir : Qu'a t-elle l'intention de faire, emmené Sora loin de lui ?

Il regardait du coin de l'oeil vers Zankou.

Aerandir : je doute que tu aimes Sora, tu l'as prise à tes côtés pour me toucher personnellement et blesser kerrigan autant qu'elle t'a blessé, toujours et encore cette fierté n'est-ce pas ?


***


Akio embrassait donc de force Delic, il préférait agir que de parler et tenter de s'excuser auprès de lui, il n'était pas du tout doué pour ça d'ailleurs.. Les excuses. Au début il se débattait mais finissait par arrêter ne parvenant pas à le retirer de lui, Akio ouvrait lentement les yeux et voyait ses larmes couler le long de ses joues, il en plissait les yeux à cette instant.

Il tournait ensuite le regard vers Nicolas qui arrivait, l'attrapant par son col pour le retirer de Delic d'un coup sec.

Akio : Tes qui toi ?!

Il fronçait bien les sourcils regardant vers ce type.

Akio : Lâche moi où je te...

Mais celui-ci le lançait par la fenêtre, il en tombait sur le sol, avec sa jambe cassé, il en grimaçait tout en tenant sa jambe, il gémissait alors qu'il le remettait comme il faut, il ne devait plus qu'attendre que sa blessure se soigne d'elle même.

Il levait ensuite le regard vers la fenêtre bien mécontent. Il voyait d'ailleurs Delic passer sa tête par la fenêtre lui criant bien haut et fort que c'était belle et bien lui son petit ami, il le regardait ensuite partir, il tapait son poing contre le sol mécontent.

Akio : Putain.. !

Il détournait le regard et finissait par poser sa main contre le sol pour s'aider à se relever. Mais bon, en réalité se n'était pas son petit copain, juste une personne qu'il avait aidé, sans doute maltraité et autres, et qui le servait à présent pour montrer sa gratitude à son égard.

Alors que Delic discutait avec Nico, tentant de lui faire comprendre qu'il n'était pas son maître mais plutôt un ami qui au grand coeur qui a voulu l'aider et rien de plus. Mais Nico ne semblait pas voir les choses de cette façon, ayant pour habitude d'avoir été comme un serveur et rien d'autre.

Il finissait par entendre du vacarne en bas et se doutait qu'il se passait encore quelque chose.. Et effectivement, Zeus était venu jusqu'à nous, désirant prendre sa fille Shelzia auprès de lui. Bien entendu, Tifa était contre et avait demandé à Cole de l'emmener chez Abnar, il ne saurait pas ainsi où elle se trouve.

Elle utilisait ensuite les pouvoirs que Komura lui avait donner avant sa mort, afin d'arrêter Zeus, celui-ci était bloqué contre le mur. Je tentais de les arrêter tout les deux, car sa ne sert à rien d'en arriver à ça mais je fus bien vite éjecté contre la table du salon, j'en soupirais tout en regardant du coin de l'oeil vers mon frère.

Gabriel : Oui.. Oui ça peut aller.

Je me redressais, voilà une super table que j'aimais bien cassé maintenant, j'en soupirais tout en regardant du coin de l'oeil vers Nico, c'est qui celui-là encore ? Alors que Tifa avait ordonné à Kurama de rester dans sa chambre, il ne pouvait pas laisser sa mère seul ayant peur pour elle, Ren était au pied des escaliers quand à lui, trop effrayé pour bouger.

Tifa : ecoute Derek, et retourne dans ta chambre avec Ren Kurama.

Elle regardait ensuite Héra arriver sur les lieux, sous sa demande, elle arrêtait aussi tôt ses pouvoirs contre Zeus, il en fit débloquer à nouveau, il restait malgré tout où il était regard vers elle.

Zeus : Héra.

Il plissait les yeux l'écoutant.

Zeus : Revient auprès de moi, et seulement je partirais Héra. Ta présence me manque, j'ai besoin de toi.

Tifa tournait le regard vers elle, elle semblait en colère, et semblait également ne pas aimer Tifa vu la façon qu'elle le regardait, sans doute de la jalousie.

Zeus : Revient moi Héra, où je trouverais le moyen de t'y forcer.

Il regardait tout le monde et finissait par se téléporter, il ne s'attendait pas à la voir, il en été un peu sous le choque sur le coup de la revoir. Il préférait donc s'en aller sous sa demande, mais espérait malgré tout qu'elle revienne à lui.

Tifa écoutait ensuite les parole de Héra, elle glissait ses mains sur les cheveu de Kurama montrant que tout allait bien à présent.

Tifa : Bien, je vais m'y rendre, merci pour votre aide Héra.

Elle se téléportait prenant avec elle Kurama et Ren au passage et retrouvait Abnar ainsi que sa fille par la suite.

Moi je frottais mes vêtements encore salis par la table que j'ai brisé en deux, au moins ils sont partis.

Gabiel : Je crois que je commence à en avoir assez de tout ses Dieux, qu'ils règlent leurs conflits la haut et pas chez moi.

Derek se penchait ensuite vers Delic afin de demander qui était cette homme, oui je me pose la même question d'ailleurs, je redressais un sourcils de l'entendre dire qu'il était son petit ami, lui ? Sérieusement ? Et bien.. Je comprend pourquoi il n'a jamais donné de nouvelle à Akio. Je pense qu'il doit pas être très content, mais au fond, bien fait pour lui il n'avait cas pas jouer avec mon frère comme il l'a fait, c'est un crétin et rien de plus.

Je regardais vers ce type. J'espère qu'il va pas faire souffrir mon frère lui aussi et qu'il sera sérieux, en tout cas.. Il est balaise. Je me mettais en face de Nico, posant mes mains sur mes hanches alors que j'avais encore des morceaux de bois dans mes cheveux de la table.

Gabriel : Ravi de te recontrer Nico.. j'espère que tu prendras soin de mon frère, et évite de le faire souffrir, ta compris ?

Il fait peur, bon pas aussi peur que Zankou, mais veut mieux pas le chercher celui-là. Je voyais ensuite Akio arriver bien mécontent, il utilisait sa rapidité pour attraper Nico et le tapait contre le mur, il utilisait sa rapidité pour attrapé un morceau de bois de la table et l'enfonçait dans son thorax.

Gabriel : Akio !

Akio : Il m'a cherché !

Gabriel : MAintenant tu te tires de chez moi !

Il fronçait les sourcils.

Akio : J'ai pas l'intention de partir pas sans Delic, faut qu'on cause !

Il lui attrapait le bras pour l'emmener avec lui. Il ne fallait pas longtemps pour que Nico retire le bout de bois dans son thorax, il est coriace, normal étant donné ce qu'il était. Il commence sérieusement à m'énerver ! J'en avais des veines noir sous les yeux, j'utilisais ma rapidité pour l'attraper par la nuque et le tapait au sol, je me penchais ensuite.

Gabriel : Maintenant tu vas laisser mon frère tranquille, et tu te tires.

Il tournait du coin de l'oeil dans ma direction.

Akio : Je n'ai pas l'intention de le laisser à un autre homme, alors arrête de jouer les frères protecteur, car, Gabriel, tes vraiment pas doué pour ça.

Il est sérieux là ? Je commençais à avoir avoir les veines noir qui descendait jusqu'à mon bras droit, des griffes apparaissait, il sentait la pression devenir de plus en plus forte, au point qu'il pensait que j'allais lui arracher la tête rien que de cette façon.

Aki : Arrête ! Lâche moi, tes malades !

Mes yeux devenaient rouge, et mes crocs apparaissait, je devenais un stade qui ne m'étais jamais arrivé, complètement incontrôlable, il n'arrivait plus à parler ni à respirer, il suffoquait. Mais soudainement tout disparaissait en moi, je redevenais dans mon état normal, je reculais de quelques pat complètement exténué et perdu, qu'est-ce qu'il m'est arrivé là ?

Je pensais que c'était derek qui m'avait arrêté, car Tifa lui a donné le sort de pouvoir m'arrêter si je devenais incontrôlable, je porte d'ailleurs une marque dans le cou pour se sort. Mais c'était Tyler qui était venu nous rendre visite, il avait récupéré ses pouvoirs ici, et les avait utilisé sur moi pour me rendre humain, je le regardais à cette instant.

Tyler : Je vois qu'il se passe toujours quelque chose ici. Moi qui espérait prendre un peu de vacance ici, c'est raté. Il se passait quoi là ?

Akio se retournait tout en plaçant ses mots dans le cou et regardait vers moi, il a bien cru qu'il allait y passer sur le coup.

Akio : Il est complètement malade et dangereux ! Il a fallut me tuer!

Gabriel : Je ne sais pas ce qu'il m'a prit.

Il se redressait.

Akio : je me tire, je repasserais plus tard.

Il marchait, tournant le regard vers Delic et finissait par utiliser sa rapidité pour s'en aller. Moi je détournais le regard, tentant de me remettre de tout ça.. Tyler s'approchait de Derek et de moi.

Tyler : C'est la première fois que sa lui arrive ?



Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Dim 7 Sep - 23:21

Kerrigan a prit la décision de garder sa nature dragonite, prenant Sora avec elle, elles partirent en direction de la ville et de la maison de son deuxième fils Atori. Celui était assis sur son canapé caressant les cheveux de son dragonnier toujours aussi fou de lui, le simple cris d'appel de Kerrigan alertait Atori qui reconnu sa mère. 

Atori: oui, j'ai reconnu son cris.

Il ne bougeait pas de son fauteuil pour autant, laissant Shin voir se qu'il se passe. n'ayant pas vraiment de choix Atori fini par se lever se rendant dehors regardant sa mère et surtout la jeune elfe sur son dos.

Atori: pourquoi être venu jusqu'ici? 

Atori est peut être plus sage que son frère tenant surtout de Kerrigan, mais il garde néanmoins une certaine rancune envers sa mère. 

Atori: t'aider? pourquoi le ferais je?

Il soupirait frottant son front.

Atori: te détesté..non il met impossible de te détester, mais je suis en colère et pour l'instant de simple excuse ne suffira pas pour l'estompé.

Par contre il s'agissait surtout de son père, les sourcils de atori se fronçait aussi tôt.

Atori: qu'est ce qu'il a fait pour attirer une tel foudre de Aerandir? laisse moi deviné, il n'a pas supporter que tu l'es quitté pour cet elfe et agis stupidement comme d'habitude.

Il regardait quelque instant vers Shin et passait sa main dans ses cheveux tous en lui souriait.

Atori: très bien je te suis, tu m'expliquera tous ça en route.

Il se transformait aidant Shin a grimpé sur son dos.

Atori: partons, ne perdons pas plus de temps.

Ils partirent en direction du village des elfes, Kerrigan expliqua la situation en route. 

Atori: Mmmh, mon père peux vraiment agir de façon irréfléchie quand il s'y met. Il sera peut être pas facile de convaincre Aerandir après ça, libérer mon père serait risqué qu'il s'en prendre à lui personnellement.

Il regardait du coin de l'oeil vers sa mère.

Atori: il a toujours été fier d'être un dragon, si il lui a retiré ça...j'ai bien peur que quelque parole ne suffise pas à calmer sa colère. on arrive, les elfes semblent déjà en alerte de notre arriver.

Il se posait regardant autour de lui, laissant descendre Shin en premier il reprit vite forme humaine montrant qu'il n'était pas ici pour se battre.

Atori: on est pas la pour chercher conflit, je veux juste voir mon père.

Il tenait juste shin contre lui au cas ou. 

Zankou se trouvait toujours dans son cachot levant lentement les yeux vers Aerandir qui s'approchait, directement il voulu foncer dessus mes les chaînes l'arrêtait aussi tôt dans son élan.

Zankou: chien d'elfe! franchit donc ses grilles pour venir me la couper, mais tu préfère te cacher derrière tes petites gardes.

Il riait à son nez se foutant de bien de lui.

Zankou: tous se que tu as fais jusqu'à aujourd'hui Aerandir c'est nous pisser dessus à la moindre occasion, c'est plutôt toi qu'on a oublié d'éduquer. Détache moi et je te mettrais la gifle que ta mère aurait du te donner.

Zankou s'avançait au plus prêt qu'il pouvait de la grille, si il pouvait le tuer au regard l'elfe serait déjà tomber raid de mort.

Zankou: ton respect...je crache dessus!

comme ci Zankou n'était pas assez en colère comme ça, Aerandir le blessait d'avantage en lui parlant de Kerrigan. Il en tirait sur ses chaînes poussant des cris de rage, mais n'arrivait à rien hormis se blesser d'avantage les poignets.
Il s'arrêtait sentant que cela ne servirait à rien, c'est chaînes sont beaucoup trop solide même pour lui.

Zankou: Oh oui Aerandir...je l'ai prise et j'ai adoré ça.

Il ne répondait pas à sa vrai question mais plutôt par une autre provocation, du coup l'un des elfes tirait sur ses chaînes obligeant zankou à se mettre à genoux. L'un d'eux rentrait dans la cellule muni d'un fouet noir fait de la même matière que les chaînes. Il regardait vers Aerandir avant de taper son fouet contre le dos de zankou, celui ci serrait la mâchoire gardant néanmoins les yeux lever vers Aerandir.

Atori: père?

Atori arrivait en courant ayant été conduit par d'autre elfe. les coups de fouet s'arrêtait sur le coup, zankou tournait le regard vers son fils.

Zankou: Atori quel surprise..tu t'inquiétais pour ton pauvre père? je m'en sort très bien.

Il grognait un peu dans ses dents voyant Kerrigan et comprenait pourquoi Atori était présent.

Atori: pourquoi faire subir un tel traitement à mon père? c'est comme ça que vous traitez les nôtres?

il entrait directement s'avançant vers zankou regardant l'état de son dos.

Zankou: c'est bon me regarde pas comme ci j'allais mourir Atori, des petite coupures rien de plus. 

Atori: des petite coupures? les plaies sont profonde.

Zankou: c'est dans ta tête!

Même dans cette position zankou garde sa fierté, atori tentait lui aussi de hôté ses chaines mais rien semblait pouvoir le briser.

Zankou: si tu crois que j'ai pas essayé.

Atori: tu serais pas dans cette position si tu aurais pas agis bêtement.

Zankou: si t'es venu pour me faire des leçons de moral tu peux repartir!

il regardait vers Sora qui était la aussi.

Atori: libéré mon père à présent, je pense qu'il a compris la leçon.

Zankou: je te promet que la première chose que je fais, c'est briser le beau nez de cet elfe ensuite je prendrais Sora sur mon épaule et elle me fera visité sa chambre.

Il lui faisait un petit sourire sur le coup, atori lui levait les yeux.

Atori: tu fais rien pour arranger les choses!

Zankou: arranger les choses? j'ai peut être pas envie qu'elle s'arrange..aller détache moi Aerandir et tu pourra plus te cacher derrière les jupettes de tes elfes.

atori marchait vers Aerandir.

Atori: on pourrait peut être trouver un arrangement.


****

Bien au moins pour le moment  on c'est débarrasser de Zeus, mais pour combien de temps? Il a juste été perturber par la présence soudaine de Héra, j'ai bien peur qu'il revienne à nouveau pas seulement pour reprendre sa fille, mais aussi sa femme. En entendant Gabriel voulait faire connaissance avec se soit disant petit ami.


Nicolas: Je protégerais Delic jusqu'à la fin de mes jours, c'est mon devoir.

Il prend vraiment son rôle au sérieux celui la, si il arrive à convaincre Gabriel alors il a toute ses chances. Pauvre Gabriel qui est obliger de lever la tête pour le regarder, c'eset vrai qu'il est balaise celui la...j'aime pas qu'on soit plus grand et fort que moi, valas sa passait limite..zankou il compte pas, mais pour le reste...non j'aime pas.

Nicolas: vous avez des truc dans les cheveux, juste la.

Il tirait un bout bois dans les cheveux avant de subir celui de Akio en plein thorax, Nicolas serrait déjà les dent grognant comme un loup ne supportant pas qu'on s'attaque à lui par surprise.

Derek: akio ne commence pas!

Delic croisait les bras détournant la tête.

Delic: j'ai pas envie de "causé" avec toi Akio! en plus tu as attaqué mon petit ami! 

Il attrapait malgré tous son bras l'obligeant à le suivre.

Nicolas: je vais lui manger le bras!

Hein? lui manger le bras? c'étais une façon de parler ou? il arrangeait d'un coup sec le bois dans son thorax, il est quoi exactement celui la? un vampire? non, un vampire ne mange pas les gens du moins pas de cette façon la..alors un lycan? possible.

Delic: non non! nico, tous va bien..je règle ça.

oulà, cette fois c'est gabriel qui est en plein crise, il attrapait akio pour le flanquer au sol. Je m'avançais rapidement de peur que tous ceci dégénère.

Derek: c'est bon Gabriel lâche le maintenant.

Nicolas s'avançait rapidement vers Delic l'attrapant contre lui plissant les yeux voyant l'état de Gabriel s’aggraver, je sais qu'il n'aime pas Akio, mais jamais j'aurais imaginer à se point la! Je tentais de lui faire lâcher prise utilisant le sort de Tifa. Rien ne changeait! au contraire la crise augment et passe de stage de rage à...mode psychopathe! on dirait un mélange de loup et vampire, c'est vraiment filppant.

Derek: bon sang reprend toi Gabriel!

Je vais devoir lui briser la nuque ou celle celle de Akio qui partira en miète, j'aurais pas besoin à le faire subitement Gabriel reprenait un état normal.

Derek: Gabriel...

je tournais la tête vers tyler entendant sa voix, c'était donc lui? j'ai jamais été aussi content de le voir, sans lui il se serait passer un désastre. 

Derek: pourquoi on changerais une si bonne ambiance Tyler..merci d'être la.

Delic pouvait s'empêcher de fermer les yeux pour exprimé son soulagement, lui aussi avait cru que Akio allait y passer sur le coup. Ils s'échangeaient tous deux un regard avant de le voir sortir de la maison.

Derek: commencer par te calmer Gabriel, on va essayer de comprendre se qu'il sait passer.

Je le faisais s'asseoir sur le canapé pour commencer, c'est inquiétant j'ai jamais vu un truc pareil se produire. Tyler est passer et cela par chance, mais il ne sera pas toujours présent pour arrêter Gabriel. Je vais devoir demander à tifa d'augmenté la puissance de la marque.

Derek: avec un tel ampleur, oui c'est la première fois. Au début c'était simplement ses veines noir autour des yeux et j'étais obliger d'utiliser le sort de tifa pour le calmer, cette fois sa n'a pas marcher...si tu ne serais pas arriver à temps la tête de Akio décorerait mon salon.

Delic serrait les mains et sortait de la maison, Nicolas le suivait directement.

Nicolas: Où va tu?

Delic: voir si AKio va bien.

Nicolas: il est déjà gérit de ses blessures.

Delic: j'ai besoin de m'en assuré.

Nicolas: tu ne sais même pas comment le retrouver!

Delic: tu m'aidera à pister sa trace.

Nicolas: oh non, pas le renifler...il sent trop mauvais.

delic: aide moi Nico.

Nico: comme tu veux...part la.

Delic le suivait jusqu'à arriver dans des quartiers pas très recommander, Delic pour se rassurer se collait presque à Nicolas jusqu'à la porte d'un veille appartement.

Delic: tu es sûr?

Nicolas: oui...sa pue la mort.

Delic: ok.

Il voulu toquer mais repéra la porte légèrement entre ouverte, il la poussait pour regarder à l'intérieur.

Delic: je comprend pourquoi il préfère squatté la maison de mon frère.

Nicolas: je reste ici..devant la porte...a attendre, si je sent une seul goutte de sang sortir de son corps, je le mange sang le mâcher.

Delic: je t'ai déjà dit que tu en serais malade Nico.

Nicolas: et bien j'aurais plaisir de le vomir.

Il ricanait finissant par entrer fermant la porte derrière lui, Nicolas s'asseyait sur le barre devant la porte croisant les bras. Delic regardait autour de lui, il faisait déjà sombre dans la pièce ne sachant pas ou était l'interrupteur. 

Delic: Hum...akio?

Il commençait à flipper dans le noir et sortait donc son téléphone portable pour éclairer un peu la pièce, quand il la levait Delic vit directement le visage de Akio. Sur le coup il en sursautant tombant en arrière tribuchant sur une truc trainant au sol.

Delic: mais merde! tu m'as fait peur, je me suis presque fait dessus! tu sais pas simplement répondre quand on t'appelle! et puis allume la lampe.

Il s'appuyait sur ses coudes pour se redresser faisant déjà une mine boudeuse.

Delic: Pfff..pas ta faute mon frère à fait une crise de folie! oui c'est ta faute! qu'est ce que t'avais besoin de venir poignardé Nicolas aussi! crétin !

il détournait le regard sur le coup.

Delic: je t'ai mentis ok? Nico n'est pas mon petit ami, il me suit partout pour me protéger car je l'ai sortit d'une grosse merde..voilà, j'aurais jamais imaginer que t'aurais fais un tel cirque...toujours aussi bête ta pas changer Akio, je voulais t'ennuyer en te faisant croire que je sortais avec...

il serrait le parquet.


Spoiler:
 


Spoiler:
 


Dernière édition par Derek Kijo le Lun 8 Sep - 7:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Lun 8 Sep - 2:23

Shin tournait le regard vers Atori attendant sa décision, et vu qu'il s'agissait de son père, il acceptait de l'aidé bien qu'il était assez en colère contre sa mère, et elle comprenait parfaitement qu'il puisse être en colère contre elle. Il grimpait donc sur son dos et partait tout les quatre jusque là, en vol, Kerrigan lui expliquait la situation.

Elle en soupirait car elle savait parfaitement qu'il avait raison.

Kerrigan : En effet, je doute qu'il agira de façon calme, il n'a jamais été doué pour ça.

Sora : Qu'est-ce qu'on va faire ?

kerrigan : Même si nous arrivons à convaincre Aerandir de le libérer et de lui rendre son côté Dragon en lui, Zankou désirera s'en prendre à lui et se venger, il ne pourras pas rester calme. Nous verrons une foi sur place.

Elle détournait le regard, regardant vers Atori, l'idée de devenir une sublime créateur comme eux faisait envié Sora, surtout qu'elle possédait de cette nature au fond d'elle, tenant cela de Kerrigan.

Pendant ce temps, Zankou était toujours enfermé et Aerandir parlait avec lui, lui disant ce qu'il pensait de lui et tout le reste. Mais celui-ci semblait s'en foutre parfaitement de ses paroles, et lui crachait presque au visage, ce qui déplaisait bien entendu à Aerandir.

Celui ci fronçait d'ailleurs les sourcils lorsqu'il lui répondait de la sorte, il lui faisait bien face devant ses barres qui les séparaient.

Aerandir : Tu arrives encore à m'insulter même derrière cette cage, je vais te montrer le respect que tu me dois, tu m'as bien trop insulté.

Il fit un signe de la tête à l'un de ses gardes pour qu'il s'occupe de son cas. aussi l'un l'un d'entre eux entrait à l'intérieur, sortant un fouet munit d'un fouet au fer noir e commençait à le battre dans le dos.

Aerandir plissait les yeux le regardant bien, il souffrait c'était évident et pourtant il tentait de ne pas montrer sa douleur, il gardait son visage et son regard bien dans ceux de Aerandir.

Kerrigan : Aerandir.


Celui-ci tournait le regard la voyant arriver avec sa fille et Atori ainsi que Shin.

Aerandir : J'ai justement envoyé des elfes à ta recherche, je commençais à me demander si tu allais abandonner tes responsabilité, et moi même.

Il regardait ensuite vers Atori qui se dirigeait vers les barreaux où se trouvait son père, le garde arrêtait aussi tôt de le battre.

Aerandir : Tu n'es pas revenu pour moi en réalité mais pour lui.

Il semblait assez mécontent. Et bien entendu, Zankou faisait son dure disant qu'il s'en sortait bien tout seul, qu'il n'avait pas besoin d'aide de son fils.

Kerrigan : Aerandir laisse le s'en aller.

Aerandir : Il a prit notre fille et tentera sans doute de la prendre et tu désires que je le laisse s'en aller ?


Elle détournait le regard.

Kerrigan : Si c'est le choix de Sora que de désirer le suivre, alors on ne peut pas l'y en empêcher.

Il tournait le regard vers Atori qui entrait à l'intérieur, ses plaîts étaient bien profonde, il tentait de l'aider à lui retirer ses chaînes mais même lui n'y parvenait pas.

Aerandir : Cela ne sert à rien, tu n'arriveras pas à le libérer sans mon accord.

Il plissait les yeux de cette question.

Aerandir : Il ma souvent menacé, et à présent il a volé ma fille, il était nécessaire que je lui face subir un châtiment.

Sous les paroles de Atori il tournait le regard pour regarder vers Zankou.

Aerandir : Vu ses paroles, il semblerait que se ne soit pas le cas.

Sora : Père.. Il ne dit cela que parce qu'il est en colère, il n'est pas celui que vous pensez, c'est un homme bien.


Aerandir : Je le connais assez bien pour savoir qu'il agira de la sorte Sora, maintenant cesse, emmenez là dans sa chambre.

Les gardes obéissaient et l'obliger à l'emmener.

Sora : Père je vous en prie !

Elle fut obligée de se rendre jusqu'à sa chambre, emmenée par les gardes. Et vu les paroles que pouvait dire Zankou, il était hors de question pour Aerandir de le libérer. Atori l'avait bien comprit, il s'avançait donc pour lui faire face, lui le regardait bien.

Aerandir : Un arrangement ? Et bien, si je le libère, je désire qu'il parte hors de ma vue, qu'il ne revienne jamais sur mes terres, et qu'il laisse ma femme et ma fille tranquille et qu'il cesse ses menaces envers moi.

Shin : Bien c'est d'accord.

Kerrigan le regard, se doutant que sa ne serait pas le cas de Zankou.

Shin : On s'en va avec Zankou et il ne fera rien contre vous.

Aerandir : il restera également sous cette forme.

Kerrigan : Tu ne peux pas faire ça Aerandir, je l'ai accepté moi, car c'était mon choix, mais se n'est pas son cas, tu ne peux pas le forcer à retirer se côté là de lui.

Il l'ignorait.

Aerandir : Tu commences à être bien trop de son côté Kerrigan.

Shin : Soit vous lui rendez ce côté là de lui, où soit je le libère et je le laisserais faire ce qu'il désire de vous.

Aerandir : Encore des menaces.

Il levait la main, une des chaînes c'était déjà brisé, Aerandir était bien surprise car ses chaînes était bien solide, il fallait une grande force de pouvoirs pour réussir à les briser.

Aerandir : Comment..

Shin : Alors nous avons un accord ?

Il était sur le point de briser l'autre chaînes, il levait la main.

Aerandir : Bien, j'accepte.

Shin ignorait Zankou et ses commentaires, qu'il soit d'accord ou non, c'était la seul solution qu'il avait trouvé pour le libérer et que tout ceci cesse. Aerandir tendait la main vers lui, fermant les yeux pour débloquer le sort qui l'empêchait de se transformer.

Aussi tôt Shin utilisait ses pouvoirs pour le téléportait rapidement avant qu'il ne fonce dessus, avec Atori également, Aerandir ouvrait les yeux tournant le regard vers Kerrigan, celle-ci le regardait mais finissait par s'en aller mécontente de lui.

Aerandir : Ne me tourne pas le dos Kerrigan, tu es ma femme et pourtant, tu t'ais retourné contre moi.

Kerrigan :Parce que je n'approuve pas tes décisions.

Il marchait derrière elle.

Aerandir : Il s'en est prit à notre fille, à MA Fille, il était nécessaire que je lui montre qu'on ne s'en prenne pas à moi ni aux personnes qui m'entour.

Kerrigan : Et venir à le battre et à retiré ce qu'il lui est le plus précieux pour lui également ?

Aerandir : Oui si sa peut lui donner une leçon.

Il l'attrapait et la mettait contre le mur, il posait ensuite sa main pour qu'elle cesse de fuir la conversation et lui même.

Aerandir : Même qu'est-ce qu'il t'importe réellement, mes actes ou bien le regret de cette vie passé à ses côtés ?

Il penchait la tête la regardant bien, elle ne répondait pas.

Aerandir : Je m'en doutais.

il s'en allait à son tour.

Aerandir : Je veux que vous envoyez tout mes gardes auprès de la chambre de Sora et également que vous surveillez Kerrigan, qu'aucune d'entre elle ne s'en aille.

Kerrigan détournait le regardant levant la main, en l'arrêtait comme ça, il lui avait également coupé à nouveau sa possibilité de pouvoir se transformer, elle en baissait les yeux ayant perdu à nouveau cette liberté en elle.

Elle allait retrouvé sa fille dans sa chambre suivit de plusieurs gardes sous les ordres de Aerandir. Sora la regardait arriver, elle se précipitait vers elle.

Sora : Comment va t-il ?

Kerrigan : Il est partit, au côté de Atori et de son dragonnier, il a fait en sorte qu'il ne puisse pas revenir, Shin est un puissant sorcier et un puissant prêtre, il parviendra à faire en sorte qu'il ne puisse jamais revenir ici.

Elle reculait détournant le regard.

Sora : Je vois..

Elle posait sa main sur son visage.

Kerrigan : C'est mieux ainsi Sora.. Personne ne sera en dangers comme ça. Nous ne devons pas déclencher de Guerre tu comprends ?

Sora : Et tu arrives à accepter ce choix ? Tu l'aimes toujours, et je ne si pas si je devrais m'en réjouir ou non, car moi aussi je l'aime.

Elle se dégageait d'elle se tournant dos à elle, Kerrigan la regardait bien à cette instant ignorant quoi faire ni quoi lui dire sous ses paroles.


***


Heureusement que Tyler était revenu au bon moment, je m'installais dans le divan à côté de Derek tout en regardant vers Tyler, il haussait les épaules retirer sa casquette et ses lunettes afin de se faire le moins remarqué possible.

Tyler : Lorsque j'ai des jours de congé je préfère en profiter pour venir vous voir, pas besoin de me remercier.

Akio était partis mécontent et il valait mieux, moi passais mes mains dans mes cheveux, je ne sais vraiment pas ce qu'il m'a prit, je n'étais plus vraiment moi, comme-ci.. J'étais devenu un monstre, je commence à m'effrayer.

Gabriel : Comprendre.. Oui j'aimerais bien comprendre ce qu'il m'arrive.

Tyler s'approchait pour me regarder, il demandait si c'était la première fois que je faisais une crise pareil, il regardait bien Derek et l'écoutait et je l'écoutais moi aussi, je levais la tête repensant à ça, pour moi se n'était rien de grave mais maintenant que j'y pense. J'ai faillis tuer Akio aujourd'hui, juste parce qu'il m'a énervé, je pourrais m'en prendre à des personnes innocente si on arrive pas à comprendre ce qu'il m'arrive.

Gabriel : Je fais souvent des rêves étranges ses temps ici.. Je me vois entrain de tuer plein de personne, j'arrive à ressentir leurs peurs, leurs souffle sous couper sous mon emprise, et lorsque je me réveil, j'ai réellement l'impression que c'était vrai, j'ai même la sensation du goût de leurs sang dans ma bouche.

Tyler en plissait les yeux, moi je tournais le regard vers Derek.

Gabriel : je n'ai pas voulu t'inquiéter avec ça, je me disais que se n'était rien de grave.. ET puis il y a aussi..

Je serrais le tissu de mon jeans.

Gabriel : J'ai toujours besoin de plus, de plus de sang, je n'arrive plus à contenir les sang des poches, ils ne m'ont plus rien, j'ai beau en boire encore et encore, j'ai toujours le même manque et il y a peu mon corps n'en veut plus, je le bois et je le recrache quelques secondes après.

J
e soupirais tout en passant ma main sur mon front.

Gabriel : C'est pour ça que je me nourris plus souvent de toi Derek.. Qu'est-ce qu'il m'arrive ?  Je pensais qu'avec le temps j'arriverais parfaitement à me contrôler et vivre normalement, mais c'est de pire en pire.

Tyler : C'est peut-être les conséquence, tu n'es pas qu'un simple vampire qui a été muté.. Tu es bien plus que ça, tout le monde ignorait ce que cela donnerait que Derek mute quelqu'un, tu es le premier après tout..

Oui je le sais bien, je me posais bien contre le divan levant la tête, Delic étant inquiet pour Akio partit rapidement le retrouver, il l'aime toujours c'est évident et j'ai bien remarqué que Nico n'était pas son petit ami, je ne suis pas dupe, il n'a fait que ça pour l'énerver et le rendre jaloux, ou bien lui donner une bonne leçon.

Gabriel : Alors quoi.. Je vais devenir un monstre incontrôlable c'est ça ?

Tyler s'asseyait sur le bord du divan et me regardait bien.

Tyler : Je vais rester avec toi autant de temps qu'il le faudra, jusqu'à ce qu'on trouve le moyen que tu deviennes.. Normal ok ?

Gabriel : non, je ne veux pas que tu ais des problèmes avec ton boulot pour moi, je vais bien. Et puis, on est entouré de Dieu alors sa devrait bien se passer.

Tyler : Vous êtes mes parents, alors le boulot passe après ça et puis, je ne risque rien, ils ont bien trop besoin de moi, s'ils me virent ils auront du soucis à se faire.

Il fit un sourire.

Tyler : Je reste que tu le veuilles ou non.

Je lui souriais. Pendant ce temps, Delic était partis retrouvé Akio qui était retourné dans les bas quartier, et était retourné dans son appart, Derek l'avait aidé à remboursé ce qu'il devait il avait donc pu le récupéré, bien qu'il n'aimait pas qu'il puisse l'aider.

Il était donc là-bas, tentant d'allumer sa lampe mais celle-ci n'allait plus.

Akio : Putain c'est pas vrai !

Il n'avait pas payé sa facture d’électricité, ils avaient donc tout coupé. Il marchait, afin d'aller chercher des bougies pour éclairer la pièce, il fuyait dans ses tiroirs pour en trouver mais entendait ensuite sa voix, il se rendait jusque là arrivant à parfaitement le voir malgré qu'il faisait noir comparé à lui qui ne voyait rien.

Il prenait donc son téléphone pour éclairer la pièce, et c'est là qu'en le levant il vit son visage juste en face de lui, bien entendu, il eu un gros coup de stresse. Akio le regardait bien un sourcils légèrement redressé. Il soupirait de ce qu'il disait.

Akio : J'étais simplement étonné de te voir ici, et sa ne va pas être possible pour la lampe, ils m'ont coupé l’électricité ses idiots.

Il croisait ensuite les bras le regardant bien.

Akio : Alors, que veut cette visite soudaine ?  Je pensais que tu me détestais, et que dis ton petit "ami" que tu sois venu me voir ?

Il fronçait légèrement les sourcils de ce qu'il lui disait.

Akio : Il m'a balancé par la fenêtre, fallait bien que je lui donne ma réponse. ET puis je n'accepterais jamais que vous soyez ensemble. Tu m'as laissé une simple lettre pour me dire que c'était finit et ensuite tu t'ais envolés, pour moi, sa n'a jamais été terminé.

Il l'écoutait et reprenait le sourcils d'entendre que ce Nico n'était pas son petit ami, Il souriait bien d'entendre ses paroles, il finissait par se pencher pour le prendre contre lui, glissant sa main derrière sa tête, il le regardait bien dans les yeux.

Akio : Pas bête non, j'étais tout simplement jaloux qu'il puisse être avec toi.

Il se redressait l'attrapant par la main tout en fermant la porte derrière lui, il l'emmenait ensuite jusqu'à la chambre, il avait trouvé quelque bougies qu'il allumait et se mettait ensuite au dessus de Delic le regardant bien.

Akio : Il va devoir attendre un long moment près de la porte.

Il glissait ses lèvres contre son cou.

Akio :  Tout ce temps où tu es partis, sans avoir aucune nouvelle de toi, ça m'a ouvert les yeux. Tu m'es important, je l'ai sans doute mal montré, mais je vais me rattraper ok ?


Il se redressait pour le regarder, DElic pouvait déjà bien sentir l'érection qu'il avait.

Akio : J'ai envie de toi..

Il commençait donc à retirer son haut, et se remettait au dessus de lui l'embrassant bien alors qu'il déboutonnait son pantalon et qu'il commençait à caresser son membre, il fit un sourire puisqu'il ne lui fallait pas plus longtemps à lui pour être tout aussi motivé.

Akio : Il semblerait que je t'ai manqué plus que tu ne le prétendais.

Il défaisait entièrement son pantalon et son caleçon, et faisait de même de son côté se montrant à nu devant lui. Sa faisait longtemps qu'il attendait cette instant, depuis qu'il était partit sans lui donner une nouvelle de sa part, un simple mot car il avait blessé son coeur.

Il passait ses mains dans son dos pour le serrer bien contre lui, enfouissant son visage dans son cou, il le pénétrait et il y allait tout en douceur avec lui. Il posait un baisé sur son front, désirant à tout pris le garder cette fois ci, le protéger et qu'il soit à lui et rien qu'à lui.

Il commençait à faire des vas et vient plus rapidement, il laissait échapper ses soupirs de plaisir appréciant cette instant qui lui avait bien manqué.

Akio : Hum.. Delic.

Il lui chuchotait à l'oreille.

Akio : Ne t'éloigne plus jamais de moi..


Spoiler:
 


Spoiler:
 


Dernière édition par Gabriel Light le Lun 8 Sep - 23:50, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Lun 8 Sep - 22:17

Zankou n'avait aucune envie de négocier avec Aerandir et même pas laisser son fils ou quiconque le faire pour lui. Sora tentait à son tour de le défendre au mécontentement de son père qui demandait à ses gardes de l'emmener jusqu'à sa chambre. Zankou tirait sur ses poignets ayant bien envie de foncer sur ses gardes pour leurs explosé la face.

Zankou: on ne fera AUCUN arrangement Atori! je peux me débrouiller seul.

C'est Shin qui acceptait le marcher, Zankou clignait des yeux avant de le pointé du doigt.

Zankou: non mais de quoi il se mêle le nabot? Atori rappelle ton dragonnier.

Atori: je peux pas, il est plus costaud que moi...j'ai pas envie de l'avoir sur le dos.

Zankou: QuOoii! mais tu es un lâche!

Atori: face à Shin? oui.

il croisait les bras déjà tournant la tête.

Atori: je suis un homme soumis.

Zankou en faisait des grand yeux, mais refronçait vite les sourcils.

Zankou: en plus tu de fou de ma gueule! sale gamin!

Il montrait son poing vers Shin qui continuait ses négociations.

Zankou: et en plus tu me dis comment je vais me comporter! viens ici que je te rétrécis d'avantage!

en plus il l'ignorait Zankou en attrapait une grosse veine sur le front, son regard se tournait vers l'une des chaines qui se brisait. Zankou fonçait vers Aerandir mais fut une nouvelle fois arrêter par celle qui le maintenait encore.

Zankou: qu'est ce que je vais prendre plaisir à te refaire le portrait elfe.

Aerandir acceptait le marcher n'ayant d'autre choix à moins de subir les coups de zankou, à l'instant même ou ses dons était rendu. Zankou était libéré de ses liens et fonçati déjà sur Aerandir dirigeant son poing vers son visage. Shin intervenait les téléportant jusqu'à chez eux, le poing finissait encastré dans la télévision du salon.

Zankou: qu'est ce que...

Atori: mon émission de se soir sera retarder.

Zankou se retournait marchant vers Shin l'attrapant par son t-shirt pour le soulever jusqu'à sa hauteur.

Zankou: ramène moi IMMÉDIATEMENT petit homme! rhaaa!!

il le lançait sur le côté Atori l'attrapait dans ses bras le regardant avec un sourire.

Atori: mon pauvre petit homme, tu es mal mené. 

Zankou: j'irais par mes propres moyen!

il marchait vers la porte, mais alors qu'il voulait sortit Zankou se cognait contre un champ de force invisible.

Zankou: maudit petit bâtard, laisse moi partir tous de suite!!

Atori: c'est pas en l'insultant que tu obtiendra quoi que se soit, faut être gentil avec mon dragonnier.

Zankou: c'est ça! tu veux pas que je couche avec aussi!!

Atori serrait Shin contre lui.

Atori: ah non! il est à moi.

zankou en levait les bras vers le haut en ayant assez.

Zankou: je vais pas rester ici! à vous voir vous....bécoté! je vais en devenir fou!

Atori: si on te laisse partir, on connaîtra ta destination.

Zankou: oué la destination de mon poing sur la gueule de l'elfe.

Atori: exactement, tant que tu aura pas changer de "destination" tu restera ici.

Zankou: amène sora alors!

Atori: sora? non désolé, cela faisiat partit du marcher.


Zankou: votre marcher pas du miens! j'ai jamais accepté quoi que se soit!

Atori: serais tu amoureux de cette fille?

il le fusillait directement du regard.

Zankou: occupe toi des fesses de ton dragonnier.

Atori lançait un grand sourire prêt à répondre, mais zankou le pointait du doigt.

Zankou: non ne répond pas!

il montait aussi tôt à l'étage jusqu'à la salle de bain pour au moins prendre une douche, il entrait à l'intérieur grimaçant de l'eau coulant sur son dos pour nettoyer les plaies du sang qui c'était propagé. Atori entrait discrètement regard vers son père et les plaies à son dos, il sourit attrapant ses vêtements pour les mettre à laver et mettait autre chose à la place.
Zankou sortait de la douche cherchant ses vêtements et lançait un mauvais regard voyant le pantalon de rechange.

Zankou: atori!!! ou sont mes vêtements?

Atori: dans la machine à laver!

zankou: pourquoi faire!?

Atori: parce qu'ils ont besoin d'être laver!

Zankou: je mettrais jamais ça!

Atori: c'est ça ou tu te promène tous nu!

il en riait sur le coup jusqu'à voir son père arriver complètement nu.

Zankou: et bien je préfère encore!

Atori: t'es pas croyable...tu aurais pu au moins mettre une serviette. tu va traumatisé mon dragonnier comme ça.

Zankou: c'est vrai qu'il doit pas avoir l'habitude d'en voir une aussi imposante.

son fils soupirait regardant vers shin.

Atori: tu peux soigné son dos? 

Zankou: les femmes aiment les cicatrices!

Atori: les elfes aimes la pureté alors je doute que les cicatrices plaira à sora.

Zankou: soigne moi petit être!


*****

Je baissais les yeux écoutant la détresse de Gabriel, je redoutais cet instant. Pour les rêves je suis pas étonné, plus d'une fois il m'a réveiller en plein milieu de la nuit à cause de ses rêves agité. A présent il faudra trouver une solution à se problème, je peux plus faire comme ci de rien était..faire comme ci tous allait bien.

Derek: j'étais déjà au courant de tous ça, les réserves de sac qui se vide très vite et..ses sommeil agité, tu parle même en dormant de tes envies de tuer. 

Je le regardais du coin de l'oeil.

Derek: j'attendais juste que tu me dise toi même la vérité, que t'es assez confiance en moi pour que je t'aide.

j'attrapais sa main la serrant.

Derek: on va essayer de comprendre se qu'il se passe, après tous si tu te retrouve dans cette positon c'est uniquement de ma faute..si j'aurais réagis plus tôt se jour la.

Si j'aurais pas prit la voiture et partir sous une coup de tête, jamais Gabriel aurait prit la sienne pour me rejoindre..il n'aurai pas eu cette accident.

Derek: tu ne deviendra pas un monstre gabriel, ne dit pas de connerie! 

Je réfléchissais, mais comment s'y prendre? je ne sais rien de cette mutation et se qu'elle génère..et avec la réaction qu'à eu Gabriel tout à l'heure, les choses pourrait vite s'aggravé.

Derek: te savoir à nos côtés me rassure Tyler, si Gabreil aurait encore une envie d'étrangler Akio tu sera présent pour couper ses pouvoirs. 

Maintenant comment commencer? j'avais une petite idée derrière la tête.

Derek: se sont pas les dieux qui ont créer ma race Gabriel, je doute qu'ils en sage plus sur toi que nous...par contre quelqu'un d'autre pourrais le savoir.

Oui je pense que tu as compris Gabriel, seul Teijo pourrait répondre à nos questions. Mais depuis qu'il a disparu en prenant Ayato avec lui, on n'a plus jamais entendu parler de lui. 

Derek: je pense qu'on a pas vraiment le choix, on va devoir trouver le vieil ermite et le convaincre de nous aider.

Je sortais mon téléphone portail demandant à mon père de l'aide sur le coup, il a toujours réussit à trouver la trace de Teijo alors peut être qu'une fois de plus il pourrait nous donner une localisation. J'attendais une répondre de sa mère, sa me semblait terriblement long et j'étais déjà prêt à l'agresser au téléphone. Deux minutes plus tard j'avais une réponse avec une localisation, ok il sait caché au bout du monde.

Derek: bien on va aller faire une balade.

Je les attrapais tous les deux pour nous téléporter, on regardait autour de nous. C'est quoi cet endroit? je rêve ou c'est des champignons géant! se prêtre va vraiment se cacher dans des endroit bizarre, mais bon personnes pensait à venir chercher ici.

Derek: son manoir est la.

On s'avançait vers la porte qui s'ouvrait toute seule, ok...

Derek: je crois qu'il est déjà au courant de notre arriver.

On entrait à l'intérieur marchant sans même savoir ou il peut être, surement assis sur une chaise à pas se bouger le cul. On entrait dans une autre pièce remplis de tube avec un liquide bizarre.

Derek: super, il est revenu dans se coin pour jouer les alchimistes. Bon vieil ermite tu te montre? on va pas jouer à cache-cache éternellement!

je m'arrêtais à côté d'un tube voyant quelqu'un s'y trouvant à l'intérieur.

Derek: c'est Ayato...c'est vraiment flippant.

Je me reculais d'un pat le voyant ouvrir lentement les yeux pour me regarder, on se croirait dans le labo de Frankenstein.


*****

Akio semblait très prendre le fait que Nicolas n'était pas son petit copain, juste un ami qu'il a rencontré lors de ses études. Delic gardait le regard tourner sur le côté continuant sa petite mine boudeuse, jusqu'à être pris par Akio l'obligeant à le regarder droit dans les yeux.

Delic: tu as au moins pu ressentir l'effet que cela faisait, toi...tu jouais toujours se numéro avec moi.

Akio le tirait vite la main le forçant à le suivre.

Delic: tu m'emmène ou la? ta chambre? non! pas question!
 
sa entrait par une oreille et sa ressortait aussi vite par l'autre, delic était allongé sur le lit plissant les yeux de toutes ses petites bougie éclaircissant l'obscurité.

Delic: sa donne une atmosphère vraiment glauque.

il rougissait quelque peut de sentir ses lèvres contre son cou, cela faisait si longtemps que Delic n'avait pas sentir son odeur aussi prêt de lui. Son souffle s’accélérait déjà à cette idée même si il tentait de continuer de donner un air boudeur.

Delic: je t'avais déjà prévenu bien longtemps à l'avance que je comptais partir pour mes études, mais c'est à peine si tu m'écoutais..bien trop occuper à relooké les autres...alors je t'ai laisser un lettre simple et clair, mais même ça semblait que t'avais rien compris! alors si t'es vraiment bête.

Il le fusillait du regard sur le coup, même à cette instant tous se qu'il lâche c'est " j'ai envie de toi" 

Delic: tu dis que tu va te rattraper, mais encore maintenant tu m'écoute pas! baka!

il retirait son haut avant de l'embrasser, Delic rougis quelque peut ayant l'impression de retourner dans le passer lors de leurs première rencontre. La main de Akio se glissait dans son pantalon le caressant avec envie, sur l'instant Delic courbait un peu son dos à son toucher.

Delic: tais toi!

L'envie montait vite, Akio ne perdait pas de temps au préliminaire et se déshabillait faisant de même pour Delic. Akio se collait bien à lui passant ses mains autour de son dos, Delic avait quelque instant d'hésitation mais fit de même le serrant fort gémissant pendant la pénétration. 

Delic: alors ne me fais plus jamais de mal.

les larmes lui montaient aux yeux n'arrivant pas à les contrôlé, des souvenirs douloureuses qui revenait, mais également heureux de pouvoir à nouveau partager cette instant. ressemblant fort à son frère pour cela, Delic gémis de plaisir sans tenter de les étouffés. Il enroulait ses jambes autour de ses hanches se laissant porter à son rythme. 

Delic: Aaaa...Akio...va moins vite...sinon je vais déjà...

Il se contractait gémissement une bonne fois, avant de reprendre un grand souffle.

Delic: trop tard.

Il haussait les épaules tous en le regardant.

Delic: tu veux aller toujours trop vite dès le début.

Il le poussait l'obligeant à s'allonger le sourire aux lèvres Delic prenait rapidement son semble le mettant directement en bouche. Directement il passait vite sa main entre ses jambes pour glisser ses doigts en lui les bougeant de plus belle. Il ouvrait grand les yeux arrêtant de bouger sentant déjà un liquide chaud couler sur sa langue et se redressait frottant sa bouche.

Delic: tu faisais genre, mais je savais que tu kiffais ça en faite! Akio qui aimerait avoir ceci et cela en lui? bon à savoir.

Il touranit le regard entendant des bruits venant de la porte d'entrer.

Delic: merde nico doit en avoir marre d'attendre.

Il sortait du lit se r'habillant vite pour ouvrir la porte d'entrer.

Delic: Nico désolé de....

il regardait des mecs complètement fais démonter la tronche complètement ko au sol, Nicolas restait tranquillement assis les bras croiser.

Nicolas: tu as fini?

Delic: c'est qui ceux la?

Nicolas: ils sont arriver avec des battes et couteaux disant que akio leurs devait de l'argent, je leurs ai pourtant dit de revenir plus tard. Mais ils m'ont insulté et tu sais que j'aime pas ça les gros mots alors je leurs ai donner une petite leçon.

delic: je vois...

Nicolas: je sent pas de sang...il ta pas mordu, tant mieux sinon j'aurais été obligé de lui donner une leçon aussi.


Delic: tant fais pas je vais bien.

Nicolas: par contre le prend pas mal maître mais...tu sent le vampire et c'est atroce.

Delic: arrête de m'appelé comme ça je te l'ai déjà dit et...

il reniflait ses vêtements.

Delic: je sent rien moi.

Nicolas: t'en a de la chance!

Delic: entre reste pas devant la porte.

Il le faisait entrer.

Nicolas: c'est...charmant la déco

Delic: tous le monde n'as pas des moyens comme mon frère tu sais.

Nicolas: j'ai passé quelque années dans la rue avant d'être pêcher par se collectionneur et pourtant, mes poubelles était encore mieux décoré que ça.

Delic: nico.

Nicolas: désolé, humeur de loup...alors sa y est? ta coucher avec ton vampire?

Il devenait rouge sur le coup.

Delic: sa te regarde pas nico!

Nicolas: sa aurais été plus bestial avec moi.

Delic: tu sais qu'on est juste ami.

Nicolas: oui je sais, mais on peut espéré.


Spoiler:
 


Spoiler:
 


Dernière édition par Derek Kijo le Mer 10 Sep - 7:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Mar 9 Sep - 23:44

bon on peut dire que Zankou n'était pas du tout content que Shin face ce petit arrangement sans lui demander son avis avec Aerandir. Mais on peut dire qu'il avait des argumentes plutôt convaincant et forçait presque que celui-ci accepte, il lui rendait donc son côté Dragon, Shin en souriait tout fière de lui et surtout amusé entendant derrière lui les remarque de Zankou et de Atori, le mot soumis était un grand mot mais c'était tout simplement pour faire comprendre à Zankou qu'il n'interviendrait pas mais il est vrai que Shin malgré sa taille et sa petite mine d'innocent était un puissant sorcier capable de bien de chose.

Alors que Shin venait de libérer Zankou, celui-ci envoyait rapidement son pied dans la figure de Aerandir, mais avant qu'il n'y parvienne, Shin les avait déjà tous téléportés jusque chez lui, et Zankou finissait son pied dans la télévision, il en fit un soupir, comparé à Atori qui prenait cela calmement malgré son émissions retardés.

Voilà que Zankou se dirigeait jusqu'à Shin pour l'attraper par son t-shirt, il levait bien la tête, étant obligé pour le regarder, enfin jusqu'à ce qu'il le soulève pour qu'il se retrouver à sa hauteur, il tenait bien ses poignets tout en le regardant bien.

Shin : Non tu resteras ici, veux-tu bien me lâcher ?

Il le lançait aussi tôt sur le côté puisqu'il ne comptait pas le ramener là-bas, Atori le rattrapait dans ses bras, il le regardait du coin de l'oeil lui souriant à son tour.

Shin : Oui, venant de Zankou sa commence à devenir une mauvaise habitude.

Il se mettait comme il faut tout en regardant en direction de Zankou qui tentait comme il le pouvait de sortir d'ici, mais Shin avait tout prévu l'avait bloquer, il ne pouvait donc pas sortir d'ici, et bien entendu il l'insultait aussi tôt. Atori prenait aussi tôt sa défense, shin en sourit ne prenant pas mal du tout ce que pouvait lui dire Zankou.

Bien entendu Zankou ne lâchait pas ses mots, et s'énervait toujours autant, Atori le serrait aussi tôt contre lui ne désirant le partager avec personnes.

Shin : Je n'ai aucune envie non plus de coucher avec toi, j'ai amplement assez avec Atori.

Il fit un sourire sur le coup gardant sa bonne humeur. Zankou n'allait certainement pas supporter de rester ici et de les voir se bécoter comme il le disait si bien. Mais comme le disait Atori, ils savaient parfaitement où il compterait aller si ils venaient à le libérer, et Zankou approuvait tout a fait cette destination et donc s'en prendre à Aerandir.

Shin : On ne peut donc pas te libérer, tu devras t'y faire à nous voir nous bécoter.

Il relevait un sourcils puisqu'il demandait la présence de Sora.

Shin : C'est la fille de Kerrigan et de Aerandir c'est ça ?

Atori refusait aussi tôt, mais Zankou ne baissait pas les bras et comptait bien avoir ce qu'il désirait. Il lui demandait par curiosité s'il était amoureux d'elle, mais Zankou préférait ne pas y répondre. Shin le regardait ensuite monter à l'étage pour se prendre une douche, il en passait sa main derrière la tête tout en regardant vers Atori.

Shin : Je sens cela ne va pas être facile de l'avoir ici.

Il se rendait jusqu'à la cuisine pour se préparer un café, alors que Atori montait à l'étage, prenant les vêtement de Zankou à terre pour les mettre à laver et les échangeaient avec d'autre, cela n'allait pas faire grand plaisir à celui-ci.

Une fois qu'il sortait il remarquait bien vite que ses vêtements n'étaient plus là et qu'ils avaient été échangé, il s'énervait aussi tôt demandant à Atori de lui rendre ses vêtements, mais celui-ci refusait Zankou n'hésitait donc pas à sortir de la douche complètement nu et se promener ainsi.

Shin en recrachait son café aussi tôt en voyant ça. Il en devenait aussi tôt gêné de le voir nu ainsi, il en détournait le regard complètement mal à l'aise et regardait vers Atori qui lui posait cette question.

Shin : Hum oui bien sûr !

Zankou ne désirait pas, mais une fois qu'on parlait de Sora, il acceptait sans broncher, il se levait donc, levant bien les yeux pour éviter de voir son entre jambe, et se mettait à son dos regardant les blessures à son dos, il passait sa main devant ceux-ci commençant à créer un aura de guérison pour le soigner.

Pendant ce temps, Tyrak avait mené le clan de Zankou à bien, il les avait éloigné de la troupe de Aerandir mais il avait malgré tout surveiller ce qu'il arriverait à son père et voyant que Aerandir l'avait emmené jsuqu'à son village pour le tenir enfermé, celui-ci en était bien en colère et décidait que la Guerre était lancé, ils avaient prit leurs chefs, et son père, il n'allait pas laisser passer ça

Tyrak étant bien plus tempérament que son frère Atori, il ne réfléchissait qu'après avoir agis. Et il ne laissait aucunement son côté humain prendre le dessus, pour lui, il était cent pour cent un Dragon et rien d'autre et il agissait comme tel.

Il emmenait son clan avec lui pour s'en prendre au village, sans savoir que son frère était déjà passé par là et qu'il l'avait emmené chez lui, de toute façon sa ne serait qu'un message à leurs adresser pour s'en être prit à Zankou.

Le village n'était plus qu'en état de cendre, malgré que les elfes c'était bien défendue et qu'il y avait quelque dragon tué et certains prisionner, beaucoup d'elfes avaient également périe, Tyrak avait beau fouiller tout le village il ne retrouvait pas la trace de Zankou. Il attrapait Aerandir par sa gorge ayant reprit sa forme humaine.

Tyrak : Où est mon père sale ordure d'elfe ?!

Aerandir était bien blessé, ils ne pouvaient faire le poids contre une meute de Dragon c'était impossible.. Déjà avec un c'était difficile mais alors plusieurs en même temps.. Il ne répondait pas par fierter, Tyrak allait s'en pendre à lui jusqu'à ce que Kerrigan intervienne.

Kerrigan : Tyrka sa suffit !

Il lâchait Aerandir pour tourner le regard vers elle.

Tyrak : de retour auprès d'eux hum ? ET tu t'allies même à eux pour s'en prendre à mon père,  tu me dégoûtes vraiment.

Sora arrivait également, complètement démoralisé par l'état de son village et d'autant de mort autour d'eux.

Kerrigan : Zankou est déjà partis, Atori l'a emmené avec lui, cesse ses hostilités !

Il fronçait les sourcils.

Tyrak : MAis qui a commencé les hostilités ?

Il pointait du doigt en direction de Aerandir.

Tyrak : C'est lui et non moi, mais étant donné que mon père n'est plus ici, alors nous partons, mais au moins le message est passé.

Il faisait face à Aerandir.

Tyrak : Tenter à nouveau de s'en prendre à nous, et nous vous tuerons tous jusqu'au dernier.

Il reprit la forme de Dragon poussant un cris, il attrapait Sora au passage qui poussait un cris de surprise, Kerrigan levait les yeux pour les regarder partir, tous les Dragons le suivaient aussi tôt.

Aerandir : Peut-être que j'ai eu tord il y a des années de cela en trouvant que Zankou était une bénédiction pour nous tous, que les Dragon puissent renaître de ses cendres.

Il regardait l'état de son village et les morts.

Aerandir : J'aurais du l'éliminer dès sa naissance.

Kerrigan s'approchait d'elle.

Kerrigan : Vous parlez de mon espèce, vous auriez voulu que je dispraisse moi aussi il y a un siècle de cela ?

Il fronçait les sourcils.

Aerandir : Regarde autour de toi Kerrigan, regarde ce que ton espèce à fait !

Elle détournait le regard.

Kerrigan : Tout est de ma faute, je n'aurais jamais du trahir ma famille, rien de tout ceci ne serait arrivé.

Elle s'en allait.

Aerandir : Où vas-tu Kerrigan ?! Tu vas le retrouver ? Tu abandonnes ton peuple alors qu'il a besoin de toi ?

Elle tournait le regard vers lui.

Kerrigan : Je n'ai pas l'intentions de m'en aller, je vais avant tout aider les elfes du mieux que je peux, et ensuite, j'irais là où a toujours été ma juste place.

Elle continuait son chemin aidant du mieux qu'elle pouvait les elfes. Tyrak quand à lui se rendait rapidement jusque son frère, Bien entendu, il ordonnait aux autres Dragons qu'ils retournes dans leurs cachettes jusqu'à leurs retours.

Il tenait bien sora dans sa patte tout le long du trajets, qui elle était hors d'elle et complètement triste d'avoir vu une tel catastrophe s'abattre sur son village.. Elle revoyait encore la peur des enfants, des femmes qui n'y étaient pour rien la dedans, et les flammes des dragons s'abattre sur eux, elle était d'ailleurs un peu brûlée à son bras ayant été touchée.

Il finissait par reprendre forme humaine étant arrivé, la tenant toujours par le bras.

Sora : Vous me faîtes mal !

Tyrak : Tais toi, je te ramène à mon père, tu lui appartiens !

Il entrait, car le bouclier ne servait qu'à empêcher Zankou de sortir. Il levait un sourcils voyant son père complètement nu, Sora en était surprise aussi et en détournait le regard pour éviter de voir ça, mais son regard restait approfondis par la tristesse d'une tel catastrophe sur son village.

Tyrak : Tu aurais pu me prévenir que tu avais été le chercher Atori ! J'ai utilisé la manière force du coup mais bon, au moins sa leurs transmettra un message que je doute qu'ils oublierons d'aussi tôt, ah et je t'ai ramené ta femme.

Il la poussait jusqu'à Zankou, elle se retirait de lui mécontente.

Sora : Je ne suis pas à lui, et je ne le serais jamais.

Elle s'en allait, Tyrak en fronçait les sourcils n'appréciant pas sa façon de s'adresser à lui. Il allait la rechercher mais Shin se mettait devant lui.

Shin : Qu'as-tu fais au village et à ses habitants ?

Tyrak : Je leurs ais montrer de quel poids on se chauffe ! Leurs petites villages n'est plus qu'un tas de cendre à présent.

Il tournait le regard vers son père espérant qu'il soit fier de lui, alors que Sora s'éloignait d'eux pour rester seul et pleurer la perte de ses nombreux elfes qui ont été tué.


****


Je regardais Derek du coin de l'oeil, alors il était déjà au courant de tout ça ? Pas étonnant on ne sait rien lui cacher à lui, il découvre toujours tout, j'aurais du m'en rendre compte, il va penser que je n'ai pas confiance en lui que je lui en parle seulement maintenant, j'en détournais à nouveau le regard.

Gabriel : Désolé, j'aurais du en parler plus tôt.. Mais, j'avais juste envie que tout se passe bien et qu'il n'y aurait aucun soucis.. Je me disais que sa passerais mais sa n'a fait qu'empirer de jour en jour.

Il me serrait la main, je le regardais à nouveau sur le coup, il ne m'en veut pas de lui avoir cacher la vérité on dirait, tant mieux.. Je l'écoutais.

Gabriel : Se n'était pas de ta faute, arrête de te sentir coupable.. Et puis, sa m'a permis d'avoir une vie immortel, je ne pourrais plus vieillir, je doute que tu m'aurais garder avec des rides sur la peau.

Je sais très bien qu'il s'en veut terriblement depuis se jour, il n'arrête pas de se dire s'il n'aurait pas fait ça.. Jamais je n'aurais eu cette accident, mais se n'est pas de sa faute et il faut qu'il cesse de se sentir responsable, personne ne pouvait prévoir ce qu'il allait se passer sauf peut-être Tyrion et Teijo qu'ils voient dans l'avenir mais bon.

Il dit que je ne deveindrais pas un monstre, j'en soupirais.. J'aimerais le croire mais vu ce qu'il m'ait arrivé aujourd'hui, j'en doute.. Mon bras et ma main était presque entrain de muté et franchement, je n'avais envie rien d'autre que de le tuer, de le faire souffrir atrocement et de voir sa vie s'en aller.

Moi aussi le fait de savoir Tyler présent me rassurait beaucoup, au moins, si sa recommence il pourra à nouveau couper mes pouvoirs et je redeviendrais normal. Mais il ne peut pas rester là non plus pendants des jours et des jours à me surveiller.. Il faut qu'on trouve une solution rapidement.

Gabriel : Oui c'est vrai, les Dieux ne nous serons d'aucun secours.. Bien alors je ne vois pas comment on peut trouver une solution.

Tyler : Ne perd pas espoir si rapidement ok ?

Je levais les yeux vers lui, oui je dois dire que je n'ai plus vraiment d'espoir.. Derek avait soudainement une idée, les Dieux ne pouvaient en effet nous aider, car se n'était pas eux qui avait créer cette race par contre.. La personne qui l'a créé pourra nous aider lui ! J'en regardais bien vers Derek sachant de qui il parlait et je trouvais cela une très bonne idée.

Gabriel : Oui, lui pourra sans doute nous aider !

Tyler : Ne me dite pas que vous parlez de ce vieux prêtre ?

Je le regardais à cette instant, bien sûr que l'on parle de lui, Teijo est la seul personne qui pourra nous éclairer et nous aider.

Gabriel : Oui c'est sans doute le seul qui puisse nous aider.


Maintenant ce qu'il faut arriver c'est le retrouver, et on sait parfaitement qu'il n'aime pas la compagnie, et qu'il a beaucoup d'ennemis, il c'est donc sans doute trouvé un endroit éloigné de tout pour éviter qu'on ne le dérange et qu'on puisse le retrouver.

Gabriel : Tu vas demander l'aide de ton père c'est ça ?

Oui je m'en doutais que c'était à lui qui lui envoyait un message, va savoir comment il parvient toujours à retrouvé sa trace, sans doute ses pouvoirs exceptionnel et ils sont tout deux des amis d'enfances qui ont souvent finis en bagarre, et ils ont toujours voulu savoir qui était plus fort que qui. Ils sont aussi vieux l'un que l'autre, je ne sais même pas depuis combien de temps ils vivent d'ailleurs, mais aucun des deux ne veulent lâcher prise et mourir d'aussi tôt.

Lucas ne perdait pas de temps pour lui répondre et il lui donnait donc l'endroit de sa position, en précisant bien pour que Derek puisse parvenir à se téléporter. Ils nous emmenaient d'ailleurs tout les trois, Tyler regardait l'endroit en redressant les sourcils et regardait où ses pieds étaient posé.

Tyler : Tu aurais pu nous téléportait dans un endroit sec, ses chaussures mon coûté une fortune.

Il levait un pied car ils étaient tout collant, on finissait par se rendre jusqu'au manoire, sérieusement, se prêtre est vraiment cinglé que de venir vivre ici.

Gabriel : Je doute qu'il ait beaucoup de visite par ici, quel idée de vivre dans un endroit pareil.

Tyler : Moué, au moins, il ne doit pas trop avoir de problème, vous devriez penser à vivre ici vous aussi avec tout ce qu'ils vous arrivent.

Haha, tu es d'un comique Tyler. Alors qu'on avançait les portes d'entrée s'ouvrait tout seul, et bien.. On se croirait dans une maison hanté, moué non.. c'est tout simplement Teijo qui sait qu'on est là et qui nous invite à entrer au lieu de se déplacer pour nous accueillir.

Tyler : C'est possible de faire plus flippant que ça ?

Il en glissait ses mains dans ses poches restant bien sérieux tout en nous suivant. On ne savait pas trop où on se rendait mais on finissait par se retrouver dans un endroit vraiment.. Glauque..

Gabriel : Mais c'est quoi cette pièce ?

il y a des tubes partout, et dans l'un d'entre eux se trouvait Ayato, c'est pas vrai, il a réussit à le faire revenir à la vie ? Ce prêtre est vraiment cinglé ! Je tournais du coin de l'oeil vers Derek, il perd patience, je revenais devant moi.

Alors qu'on regardait Ayato nous regarder, Teijo arrivait derrière nous.

Teijo : Je m'attendais à votre visite.

Tyler en sursautait ne s'attendait pas à ce qu'il soit derrière lui, il le regardait en soupirant. Moi je tournais le regard afin de le regarder.

Gabriel : Et tu sais pourquoi on est là ?

Teijo : Je l'ignorais, jusqu'à ce que je te vois, tu te retrouves dans une sale position Gabriel.

j'en fronçais les sourcils, est-ce que c'est censé me rassurer ? Je pointais ensuite du doigt vers Ayato.

Gabriel : Je peux savoir ce qu'il fait là, tu as déjoué la nature pour le faire revenir à la vie ?

Teijo : Je ne fais que lui rendre la pareil, il m'a aidé de nombreuse année alors que je n'étais plus qu'un vieillard incapable de bouger, il m'a sauvé à de nombreuse reprise, je tenais à en faire autant, et puis.. Il est la seul personne qui tient à moi.

Que c'est touchant.. Je me rend compte que je commence à être vraiment sans coeur, mais sa petite histoire me fait plus rire qu'autre chose, je détournais le regard.

Gabriel : Moué, je doute que Nomar sera content que tu lui voles son âme.

Teijo : Il a gardé son âme, il vie sans âme pour l'instant.

Non mais il est sérieux ?

Teijo : Si je veux la récupérer, je dois sacrifier quelqu'un qui comporte la même âme que celle de Ayato, ce qui est dure à trouver.

Gabriel : Bref, on est pas venu ici pour discuter de ça.

Teijo : Non en effet.

Il fit un sourire attrapant mon visage pour me regarder.

Teijo : Tu es le premier à muté de la race que j'ai créé, Il est très difficile d'y parvenir, j'ai déjà fait plusieurs expérience avec Takuma jadis, pour qu'il mute d'autre personne, j'ai tout essayé et cela n'a jamais fonctionné, ils sont tous mort quelques heures après et toi, tu es vivant.


Je me retirais de lui.

Gabriel : Il l'a fait au moment où j'étais entre la mort et la vie, j'étais à côté de mon corps, Nomar était sur le point de me prendre et Derek est parvenu à temps à me faire revenir.

Teijo : Hum je vois, je n'y aurais jamais pensé mais vous avez eu un coup de chance.

Je croisais bien les bras.

Tyler : Alors tu peux arriver à le sauver ou pas ?

Teijo : Peut-être bien.

Gabriel : Peut-être ?

Il s'en allait.

Teijo : Suivez moi.

Je tournais le regard vers Derek, on finissais par le suivre, on arrivait ensuite dans une pièce, il me regardait bien.

Teijo : Entre, et seul.

Je plissais les  yeux sur le coup.. Mais je finissais par entrer à l'intérieur, il fermait la porte et la scellait, ils pouvaient me voir par une vitre, je regardais autour de moi.

Gabriel : Et en quoi sa consiste ?

Teijo me regardait bien, il tendait la main vers la vitre et donc me visant.

Teijo : Il doit arriver à se contrôler, et pour se faire, il doit muter encore et encore jusqu'à ce qu'il contrôle ce côté là de lui.


Il regardait du coin de l'oeil vers Derke, moi je ne pouvais pas les entendre.

Teijo : Il va sans doute souffrir, et j'ignore ce qu'il deviendra de lui une fois muté complètement, c'est la première fois que quelqu'un de ta race qui était sorcier avant ait survécu aussi longtemps, j'ignore donc ce qu'il arrivera. Mais en aucun cas tu ne devras intervenir est-ce claire ?

Tyler : Il ne risque rien au moins ?

Il revenait dans ma direction, moi je me demandais ce qu'ils préparaient, et je dois dire que je stressais.

Teijo : J'arrêterais si je vois qu'il risque d'en mourir, mais personne ne devra intervenir, vous devez le laissez se battre seul contre lui même sinon, autant partir et le laisser pourrir lentement et tuer des tas de gens autour de lui.

Ils n'avaient pas vraiment le choix, Teijo commençait donc à faire en sorte que ma mutation commence, j'en plissais les yeux et commençait à sentir d'horrible douleur sur tout mon corps, je grimaçais et posait rapidement ma main sur mon bras qui commençait en premier, comme pour Akio tout des veines noir apparaissait dans mon bras et des longues griffes apparaissaeint, j'en gémissais fortement sur le coup les yeux écarquiller.

Gabriel : Qu'est-ce que vous faîtes ?!

J'en tombais à genoux ne ressentant plus que de la douleur sur tout mon corps, mes yeux devenaient rouge avait des veines noirs tout autour, j'en baissais la tête tapant ma main contre le sol ce qui faisait de grosse fissures et poussait des cris, même ma voie muait.

Gabriel : Derek.. Aide moi !

Tyler : C'est atroce ! Faut l'arrêter !

Il allait s'y rendre.

Teijo : N'intervenez pas !

Je commençais donc à muter, devenant de plus en plus imposant, devenant un lycan à moitié vampire, et même démon, on aurait dit une créature sortant tout droit des enfers. Je levais la tête pour regarder vers la vitre tout en poussant un cris. Je ressemblais un peu à la même créature que Derek mais en plus.. Effrayant.

Tyler : C'est pas vrai.

Teijo : Voilà donc le résultat final d'une telle mutation.

Tyler : Et maintenant c'est quoi ton plan ?!

Teijo : Il doit muter plusieurs fois jusqu'à ce qu'il arrive à le contrôler.

Il me pointait du doigt.

Tyler : Je doute sincèrement qu'il puisse contrôler cette chose !

Il en fronçait les sourcils gardant sa main dans ma direction pour me contrôler, je tentais de me retirer de se contrôle, je gémissais bougeais dans tout les sens, je me mettais sur deux pattes arrière poussant un cris, mes ondes en sortaient de ma gueule étant visible à l'oeil nu, je l'envoyais sur le vitre celle-ci se fissurait sous l'impact de ses ondes.

Tyler : Eeh c'est solide ce truc ?
TEijo : Rien ne peut la percer.. Normalement.

Il en souriait.

Tyler : Je trouve pas ça très drôle !

Je recommençais une nouvelle tentative.

Teijo : Il arrive à passer au delà de mon contrôle, je ne pensais pas qu'il serait aussi coriace, mais on dirait que c'est un échec on arrête tout.

Il disait une incantation, aussi tôt tout s'arrêtait, je redevenais normal, et j'en tombais au sol complètement dénudé.

Gabriel : De.. rek.


***


Delic finissait à son tour par se laisser aller à ses côtés, Akio le serrait donc bien dans ses bras se laissant envahir par une longue étreinte entre les deux. Il glissait ses lèvres dans son cou la bouche entre ouverte sous le plaisir mais ouvrait les yeux pour le regarder du coin de l'oeil alors qu'il lui disait cela.

Akio : non je ne t'en ferais plus.

Il plissait les yeux se rendant compte qu'il lui avait vraiment du mal dans le passé, il n'était pas du tout doué pour les relations, c'était d'ailleurs la première fois qu'il était réellement avec quelqu'un. Et l'idée que se soit sérieux l'avait effrayé c'est pourquoi il agissait souvent de façon stupide avec lui.

Il avait bien remarqué que Delic avait grandit, pas seulement physiquement mais également en maturité. Il faisait de plus en plus de vas et vient, rapide et plus fort, il soupirait souvent de plaisir mais pas au point de se faire entendre par des gémissements comme le faisait Delic.

Il sentait les jambes de Delic s'enrouler autour de sa taille, cela était plus facile à Akio pour faire d'avantage de va et vient, il y allait plus rapidement encore et claquait ses hanches contre lui.

Akio : Hum..

Malgré que Delic tentait de le prévenir, il continuait dans sa lancé mais celui-ci jouissait aussi tôt, Akio s'arrêtait aussi tôt pour baissé les yeux vers son engin qui s'était bien trop vite lâché. Il fit une mauvaise moue de ce qu'il disait.

Akio : j'y ais été doucement ! Humm.. Les premières secondes, j'y peux rien, c'est plus fort que moi.

Il fit un sourire. Delic le poussait ensuite, il aurait voulu continuer pour lui aussi puisse jouir surtout que cela n'allait pas tarder. Il se redressait légèrement pour voir ce qu'il comptait faire, il attrapait son sexe et le plaçait en bouche commençant à lui faire une gâterie, il en faisait un regard de plaisir et soupirait, au moment où il lui pénétrait un doigt en lui, et commençait à bouger, il n'arrivait plus à tenir, il attrapait sa tête la serrant et finissait par jouir en gémissait légèrement.

Il se laissait coucher dans le lit tout en le regardant bien. celui-ci s'essuyait la bouche et se redressait. Il redressait un sourcils de ce qu'il disait sur le coup.

Akio : J'aime bien que tu me sois soumis, mais oui j'aime bien qu'on passe par là aussi, j'avais pas vraiment le choix quand j'étais avec Derek après tout, il préférait passer par là.

Bon sa faisait sans doute bizarre de parler de Derek devant lui, il se taisait donc n'en rajoutant pas plus. Il finissait par se redresser se rhabillant entendant lui aussi du bruit à la porte d'entrée

Akio : Il fou quoi là ?

Il le suivait mais se posait conter le mur croisant les bras afin de les écouter au début, pour s'assurer si il était bien son "ami" et rien de plus. Au moins il s'était débarrassé des gars dont Akio leur devaient pas mal de sous et ils étaient venu pour lui casser la figure mais Nico c'était cchargé de leurs cas.

Il plissait les yeux l'entendant dire qu'il ne l'avait pas mordu, et que si il l'aurait fait, il lui aurait donné une bonne leçon.

Akio : * C'est quoi ce type protecteur là, humm.. Ils sont bien trop proche à mon goût. *


Il tournait la tête sur le côté et se reniflait également pour voir s'il puait autant que ce Nico le prétendait. Lorsqu'il disait qu'il pouvait entrer, il utilisait sa rapidité pour s'éloigner préférant les laisser seul un moment afin de les écouter discuter.

Akio : * Il se fout de moi ! Il aime pas ma déco et bah il n'a qu'à se casser humph.. *

Il baissait les yeux puisqu'il lui posait cette question.

Akio : * Et bien oué on a couché ensemble, jaloux ? Pauvre type. Je l'aime déjà pas celui-là. *

Il en avait une grosse veine sur le front de l'entendre dire ses dernières phrases, il utilisait aussi tôt sa rapidité pour faire face à Nico.

Akio : Oué bah n'y pense même pas, il est à moi et on y touche pas ta compris ?

Il baissait bien les yeux pour le regarder de bas en haut.

Akio : Donc garde ta queue entre tes jambes et évite de t'approcher trop près de lui ta saisi ?

Il tournait le regard vers Delic ensuite pointant du doigt vers Nico.

Akio : Un simple mai, j'en doute ! Regarde la façon dont il te regarde.. Je l'aime pas et puis, il est trop grand !

Il le regardait du coin de l'oeil en direction de Nico.

Akio : Et puis j'aime pas la façon qu'il me regarde.

Il revenait vers Delic l'attrapant par les bras pour lui chuchoter.

Akio : Je pense pas que se soit une bonne idée de traîner avec un Lycan Delic, ils sont dangereux !

Il soupirait tout en se redressant.

Akio : Bon, on va chez ton frère, je pense qu'on aura d'autre visite que ce petit gang là, je devrais encore déménagé, ils savent trop où j'habite maintenant.

Il sortait, levant les sourcils voyant les gars tabasser, il marchait dessus et s'en allait ensuite tenant par la main Delic préférant ignorer Nico.

Akio : Je t'ai promis que j'allais changer, et que je te le prouverais, alors on va commencer par se casser d'ici.

Il tournait la tête pour le regarder.

Akio : Alors ta envie de faire quoi pour commencer hum ? Un resto ? Bon, je te préviens se sera un petit reso, je crois avoir tout juste assez.

Il plissait les yeux regardant Nico qui les suivait.

Akio : Assez rien pour nous deux !


Spoiler:
 


Spoiler:
 


Dernière édition par Gabriel Light le Jeu 11 Sep - 3:38, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Mer 10 Sep - 22:25

Zankou fermait les yeux se laissant soigné sans broncher, c'est surement pas sa nudité qu'il va le faire rougir..est ce que zankou a seulement rougis une fois dans sa vie? soit pendant se tyrak commettait une grande faute au village elfe pensant son père encore prisonnier de Aerandir. Il c'était trompé et repartit vers la ville ayant attraper sora avec lui. 

Atori: tu pourrais remercier Shin pour les soins

Zankou retroussait les nez attrapant un pomme sur la table pour la manger.

Zankou: il m'enferme ici contre mon grès, c'est le moins qu'il puisse faire.

Atori ricanait marchant vers Shin l'embrassant le front.

Atori: c'est ça façon de te remercier.

Zankou: pas du tout!


C'est la que Tyrak arrivait son père le ressentait aussi tôt ainsi que Atori de son arriver, il entrait à l'intérieur tirant sora avec lui.

Zankou: Tyrak?

Il regardait sora et surtout la brûlure à son bras.

Atori: je ne peux communiquer par télépathie Tyrak, comment j'aurais pu te prévenir? et que veux tu dire par la manière forte? qu'as tu fais?

Sora changer de pièce pour s'isolé.

Atori: tu n'as quand même pas commis un tel acte Tyrak? prendre des vies innocentes...

Zankou retroussait le nez tous en s'avançant vers son fils le regardant bien avant de lui mettre une sacré gifle qui le fit tomber au sol.

Zankou: comment as tu pu être aussi stupide! qu'est ce que tu espérais? mes félicitations? espèce de fils abrutit! te rend du seulement compte des conséquences de tes actes!

Il passait sa main sur son visage n'en revenant pas.

zankou: tu nous a peut être tous condamné! mon père a prit les mêmes décisions que toi et où est t'il aujourd'hui hein? tu veux subir le même sort?! je suis pas mon père! et je veux pas que mon fils soit un meurtrier.

Atori: que va tu faire à présent?

Zankou: réparer ses dégats du mieux que je peux...que tyrak reste ici enfermer, il sera banni jusqu'à nouvel ordre!

Atori tendait son pantalon propre, zankou l'attrapait au passage et l'enfilait avant de rejoindre Sora. Lentement il marchait vers elle posant sa main sur sa joue pour relever son visage.

Zankou: tu pleurera les morts plus tard princesse, soit forte ton village à besoin de toi...je t'y conduis.

Il prenait sa main regardant Shin 


Zankou: et ne m'empêche pas de partir.

Atori faisant un signe de la tête autorisant shin à briser le bouclier, zankou sortait prenant sora dans ses bras s'envolant jusqu'au village. 

Atori: papa finira pas se calmer, tu as toujours été son fils préféré...il reviendra te chercher te faisant un serment de plus tous simplement. 


Zankou s'approchait du village une épaisse fumé noir se voyait au loin, il se posait au sol regardant autour de lui.

Zankou: sache que j'ai jamais désiré une tel chose sora, j'ai toujours autant envie de foutre mon poing à la figure de ton père, mais prendre des vies innocente n'est pas dans mes convictions. va aider ton peuple, je vois ta mère la bas...je vais faire se que je peux de mon côté.

Il tournait le regard vers des appels à l'aide, une maison c'était effondré et quelqu'un se trouvait en dessous des débris coincé. Les elfes tentaient bien que mal de soulever le mur, zankou marchait dans cette direction les poussant.

Zankou: aller de l'air!

il l'attrapait le soulevant vers le haut.

Zankou: aller sort de la, femme!

Elfette: je peux pas, j'ai la jambe cassé.

il tenait plus que le mur à une main pour pouvoir libérer l'autre et tendait sa main vers elle.

Zankou: grouille c'est lourd même pour moi!

Elle réfléchissait pas et l'attrapait pour se faire retirer des décombres, zankou lâchait le mur craquant sa nuque et la pris dans ses bras la conduisant vers les autres blesser.

Elfette: pourquoi nous aider alors que se sont les vôtres qui a commis tous ça?

Zankou: je n'ai rien avoir dans se désastre, j'ai quand même un certain respect de la vie même si j'en ai pas l'air.

Il l'a posait levant les yeux vers sora.

Elfette: merci.

en se redressait il vit Aerandir au loin, le regardant tous autant. sa serait facile de foncer dessus et de l'amocher d'avantage, mais zankou tournait les talons allant aider d'autres personnes qui en avait besoin. Au passage il découvrit le corps d'un dragon tuer par les gardes pour se défendre, il s'agenouillait pour lui caresser le museau.

Zankou: pourquoi avoir obéis à une ordre aussi incensé? 

Tauriel: Zankou.

Il relevait les yeux vers Tauriel.

zankou: il a beaucoup de dragon mort?

Tauriel: une infime partie contrairement en mien, nous avons des prisonniers.

Zankou: combien?

Tauriel: trois.

Zankou: qu'est ce qu'ils vont leurs arriver?

Tauriel: mon père souhaite les exécutés une fois tous ceci nettoyer, en mémoire de ceux qui sont tomber aujourd'hui.

Il se relevait pour la regarder fronçant les sourcils.

Zankou: vous allez les tuer? vous ne valez pas moins que mon fils! faut que je lui parle!

Tauriel: ne fais rien à mon frère Zankou.

Zankou: j'ai dis parler! pas cogner.

Il partait rapidement vers lui, les gardes étaient déjà prêt à le protéger.


Zankou: je te foutrais sur la gueule plus tard, pour l'instant je veux juste discuté bien sagement. alors poussez vous les elfes ou je vous envoie valser.

Ils se regardaient avant de leurs laisser le passage.

Zankou: Aerandir, laisse les dragons s'en aller! je resterais à leur place assument l'entière responsabilité. 


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Jeu 11 Sep - 22:27

Tyrak était donc revenu auprès de son père accompagné de Sora, celle-ci était partie s'isoler après cette attaque provoqué par Tyrak lui même, pensant que c'est ce que Zankou aurait voulu, afin de le libérer et de leur donner un message claire, les Elfes ne devaient s'en prendre à eux et encore moins à leurs chefs.

Il regardait vers son frère qui encore une fois, il le trouvait bien trop sage à son goût, laissant plus son côté humain prendre le dessus que son côté Dragon.

Tyrak : je n'ai fais que ce qu'il me semblait juste ! Ils ont osé s'en prendre à notre père ! C'est sans doute le seul moyen pour montrer qu'on ne s'en prend à notre clan sans y avoir de conséquence ensuite !


Il se taisait ensuite voyant son père s'avancer vers lui, pour lui donner une bonne gifle, tellement violente qu'il en tombait au sol, il passait sa main sur sa mâchoire tout en levant les yeux dans sa direction.

Il fronçait les sourcils bien mal à l'aise à l'idée qu'il ait pu le giflé de la sorte. Il l'écoutait bien, Shin clignait des yeux surpris mais préférait pas du tout s'en mêler, et il était bien d'accord sur Zankou en ce qui concerne de prendre la vie d'innocent comme ça.

Tyrak : J'ai juste voulu t'aider ! Excuse moi si je ne fais pas les choix que tu aurais espérer !

Il détournait le regard mécontent, n'aimant pas de l'avoir su son dos, il préférait l'avoir sous son aile, il avait toujours été un peu le chouchou entre ses trois enfants et c'est la première fois qu'il levait la main sur lui.

Il gardait le regard détourné l'écoutant toujours entrain de l'engueuler, il se sentait tout petit sur le coup, comme-ci il était redevenu un gosse dont son père le criait dessus, il ne le regardait pas dans les yeux.

Tyrak : Je suis désolé ok ?! je voulais juste t'aider ! Ils étaient entrain de te battre et t'était enchaîné, sa m'a fait pété un plomb !

Il se taisait laissant Atori parler, lui demandant ce qu'il comptait faire à présent. Il le regardait du coin de l'oeil pour l'écouter.

Tyrak : Bannis ?!

Il fit une tête boudeuse sur le coup bien mécontent. Ils allaient donc tout deux changer les rôles, Zankou allait se rendre au village des Elfes pour aider ses habitants, alors que Tyrak restera enfermé ici à sa place.

Zankou partait se rendant jusque Sora, celle-ci était au balcon, posant sa main devant sa bouche n'arrivant pas à retirer toutes ses images dans sa tête, voyant les dragons cracher leurs flammes, les elfes succomber, elle détournait le regard entendant Zankou arriver vers elle, il posait ensuite sa main sur son visage pour qu'elle le regarde, ce qu'elle faisait.

Sora : Vous allez m'y conduire.. ?

Elle détournait le regard le laissant lui prendre sa main pour ensuite rentrer à l'intérieur, Shin le regardait bien entendu il était préférable pour lui qu'il le laisse le droit de quitter cette maison pour retourner au village, il tournait le regard vers Atori malgré tout pour s'assurer qu'il ne face pas une bêtise en le libérant, mais Atori lui donnait l'autorisation, il laissait donc Zankou libre et le droit de quitter la maison.

Sora regardait du coin de l'oeil vers Tyrak avec mépris, car elle savait que c'était lui qui lui avait donné cette ordre. Tyrak faisait également un mauvais regard à Sora alors qu'elle s'en allait avec son père, il la prenait dans ses bras et s'envolait avec elle pour l'emmener jusqu'à son village.

Tyrak se relevait détournant le regard mécontent.

Tyrak : Tsss.. Il me déteste à présent !

Il tournait le regard vers Atori qui lui disait tout ça, il en croisait les bras.

Tyrak : Pff, j'en doute, je sais très bien que je l'agace ! Je n'agis jamais comme il le voudrait, regarde, la fois où j'ai fais de Teijo mon dragonnier, et que j'ai bien fallut mourir, moué.. Au fond j'aurais du crever se jour là, sa aurait arranger beaucoup de personne.

Shin : Mais non ne dit pas dé bêtise..

Tyrak : Moué.. je vais vider le frigo, je vide toujours le frigo quand je suis frustré !

Il s'en allait jusqu'à la cuisine commençant à prendre plein de truc dans le frigo qu'il posait sur la table et commençait à s'emprifer. Shin clignait des yeux et tournait ensuite le regard vers Atori.

Shin : Et bien heureusement que tu ne fais pas ça toi. Je suis quand même triste à l'idée qu'il y ait eu autant de mort, sa n'aurait pas du arriver.


Une fois que Zankou et Sora arrivait dans son village, elle faisait tout comme lui regardait les dégâts, on pouvait voir de la tristesse dans ses yeux, qu'une tel chose se soit passé. Elle regardait du coin de l'oeil vers Zankou qui disait toute ses choses.

Sora : Oui je le sais très bien, autre fois j'aurais dit le contraire, mais à présent, je sais que cela n'est pas dans votre nature.. Et j'espère ne pas mettre trompée. Mais malgré tout, tout ce qui arrive à mon village est à cause du fait que vous me désiriez, et si nous tentions à nouveau de nous retrouver, ce conflit ne cessera jamais.

Il tournait le regard vers sa mère qui levait les yeux dans leurs directions, elle finissait par s'en aller jusqu'à elle laissant Zankou seul. Elle passait sa main sur son visage tout en regardant celle-ci.

Kerrigan : Tu n'as rien, je suis soulagée.. Tu es blessée à ton bras.

Elle posait sa main sur sa brûlure.

Sora : Se n'est rien, juste une égratinure.

Kerrigan : Je vais malgré tout te soigner, elle regardait vers Zankou, Sora en fit tout autant alors qu'il aidait une elfe à sortir de ses décombres, et même l'aider à y en sortir car elle avait sa jambe cassé et était donc prise au piège, Sora en fit un sourire de le voir aider son peuple. Kerrigan remarquait bien le sourire de sa fille, et se rappelait de ce qu'elle lui avait dit juste avant que tout ceci n'arrive.. Qu'elle tombait certainement amoureuse de lui.

Elle baissait les yeux vers sa blessure qu'elle soignait grâce à des plantes elfiques qui était miraculeuse, ne laissant aucune cicatrice. Se dire que sa fille pouvait tomber amoureuse de l'homme qu'elle aimait jadis ne lui plaisait pas, mais en voulait surtout à Zankou pour ça.

Kerrigan : Voilà, sa devrait rapidement guérir.

Elle détournait aussi tôt son regard de Zankou pour regarder vers sa mère.

Sora : Merci, je vais aider le peuple à présent.

Kerrigan : Oui, fais attention à toi.

Elle la regardait partir de son côté, elle baissait les yeux mais finissait par regarder vers Zankou qui caressait la dépouille d'un dragon, elle vit bien entendu de la dé-compréhension dans son regard, et de la tristesse en voyant des vies perdue pour une chose futile. Elle s'approchait de lui alors qu'il discutait avec Tauriel écoutant la conversation.

Bien entendu il était mécontent d'apprendre que les Dragons capturés seront tué pour venger les siens. Kerrigan baissait les yeux car elle n'approuvait pas non plus d'en venir à de tel brutalité.

Zankou finissait par se rendre jusqu'à Aerandir, directement qu'il le voyait, il en fronçait les sourcils, ses gardes se mettait déjà devant lui afin de le protéger. Il l'écoutait bien, et finissait par faire un signe de la main pour qu'ils s'en aillent et les laisse seul.

Aerandir : Je t'écoute.

Il plissait les yeux sous cette demande, il s'approchait pour lui faire face.

Aerandir : "Tes" Dragons ont détruis mon village, ont prit la vie de mon peuples et certains était des femmes et des enfants qui ne désirait nullement que tout ceci arrive. Et je devrais libérer ses dragons qui ont commis de tel crime parce que tu me le demandes ?

Il passait à côté de lui.

Aerandir : La réponse est non, surtout après ce que tu m'as fais, tout cela parce que j'ai pris une femme qui ne désirais plus de toi.

Il tournait légèrement le regard pour le regarder.

Aerandir : Beaucoup de mon peuple pleure leurs morts à cause de ton clan, je dois leurs donner une quelconque justice pour qu'ils puissent continuer à avancer, en prenant la vie de ses Dragons, cela sera pour eux cette "justice".

Il levait bien la tête haute.

Aerandir : Et tu prendrais leurs places ? Tu te sacrifierais pour les sauver ? Bien... J'accepte, je pense que ceci est raisonnable, tu mourras à leurs place.

Sora courrait vers Zankou attrapant son bras et regardait bien son père.

Sora : Non ! vous ne pouvez pas faire cela !

Aerandir : Sora, ne te mêle pas.

Sora : Autre fois vous me disiez que chaque vie était importante, et à présent vous désirez prendre la vie pour rendre justice ?

Aerandir : Regarde autour de toi Sora, regarde ce qu'ils ont fait à notre peuple, j'ai toujours eu beaucoup de respect pour eux, et voilà comment il me remercie. Celui que j'ai acceuillis dans mon village, que j'ai accepté parmi mon peuple me vole ma fille par vengeance, et à présent envois sa meute de Dragon détruire tout ce village et mon peuple qui existe depuis des siècles.

Elle continuait de bien tenir Zankou contre elle tout en regardant autour d'elle, elle détournait le regard vers son père ensuite.

Sora : Il ne prend peut-être pas toujours les bonnes décision, mais il n'a jamais désire tout ça, il ne voulait que personne ne perde la vie. C'est son fils qui a donner cette ordre, pas Zankou.

Aerandir : Pourquoi le défends-tu ?

Sora : Parce que..

Elle regardait vers ZAnkou à cette instant.

Sora : Parce que je l'aime.

C'était sans doute la pire chose que Aerandir pouvait entendre. Kerrigan serrait les poings ayant tout entendu, elle s'avançait pour se mettre à côté de Aerandir.

Kerrigan : Il y a certainement une autre solution que d'en arriver à de tel acte Aerandir, au lieu de prendre la vie, pleurons nos morts comme des personnes normal, il y a déjà eu tant de mort aujourd'hui, n'envenminons pas les choses avec d'autres morts..

Elle posait sa main sur sa sienne.

Kerrigan : Que tout ceci cesse une fois pour toute.

Il baissait les yeux.

Aerandir : Bien, reprend tes dragons et quitte ce village, je ne veux plus vous voir pénétrer mon royaume, vous n'êtes plus les bienvenu ici à présent.

Il s'en allait mécontent. Kerrigan levait les yeux vers Zankou.

Kerrigan : Je désire te parler, seul.

Elle partait de son côté, Sora se retirait de Zankou le laissant partir, elle le regardait du coin de l'oeil mais finissait par continuer ses tâches, étaignant le reste du feu avec son pouvoir de glace et aidait à soigner les personnes blessées, et à recouvrir les elfes qui avaient perdu la vie.

Elle s'éloignait un peu et finissait par se tourner pour bien regarder Zankou, penchant légèrement la tête.

Kerrigan : Si tu désirais me faire souffrir et m'atteindre t'en prenant à ma fille, alors tu as réussis, mais cela va trop loin. Elle t'aime, et toi, je doute que tu ressentes la même chose, tu ne t'en ais pris à elle, que parce que tu voulais m'atteindre et atteindre Aerandir.

Elle le regardait bien dans les yeux.

Kerrigan : Tu as réussis à présent, alors arrête je t'en prie..



Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Dim 14 Sep - 23:13

Akio n'apprécie déjà pas la présence de Nicolas dans les parages et le fais bien comprendre malgré que celui ci s'en moque complètement et le nie. Cette fois Nicolas a dit le mot de trop, Akio fonçait dans sa direction exprimant ses pensées.

Nicolas: a toi? aurais tu fais de mon maître ta propriété?

Delic: Nico, c'est pas se qu'il voulait dire et puis arrête de m'appelé maître.

Rien de se que Akio pouvait dire semblait effrayer Nicolas dans aucune façon, il croisait tranquillement les bras le laissant dire.

Nicolas: je regarde tous les vampires de la même façon, Delic je le regarde de façon Mmmm autant ne pas exprimé mes pensées à voix haute! et puis c'est pas moi qui est trop grand, mais plutôt que t'es petit vampire.

Delic passait sa main sur son visage comprenant que cela allait être  loin d'être facile entre eux deux, il regardait akio du coin de l'oeil qui le chuchotait à l'oreille.

Delic: Nicolas me fera jamais de mal tu sais, et il n'est pas vraiment un lycan c'est...

Nicolas: je suis un loup-garou pardi alors évite de trainer dans les parages quand la lune est pleine. Je doute que tu appréciera ma façon de te regarder dans ses heures lunaires.


Delic: et si on sortait faire un petit tour! oh oui, c'est ça chez mon frère il doit se demander où je suis passé.

Ils sortaient de la maison, Delic marchait à côté de Akio pendant que Nicolas suivait tranquillement derrière eux.

Delic: et tu compte habité où? et avec quel moyen Akio, tu devrais peut être demander à Derek de te trouver un boulot..j'en suis certain qu'il t'aiderait.

Il l'écoutait étonné.

Delic: un resto toi?

Il en ricanait sur le coup.

Nicolas: de toute façon recevoir de la nourriture venant d'un vampire me retournerait l'estomac.

Delic: arrêtez de vous chamailler tous les deux, tu n'as pas besoin de me payer de restaurant pour me prouver quoi que se soit, tous se que je demande c'est un peu respect de ta part. 

Nicolas: un respect venant d'un vampire? que c'est drôle.

Delic: Nico...

Nicolas: ma mère m'a toujours dit, qu'on reconnaissait la personnalité d'une personne envoyant le lieu où il habite....et chez lui c'était pourrit.

Delic: sa suffit maintenant! 

il soupirait.

Delic: rentrons chez mon frère, on boira un verre et tenterez de vous trouver un terrain d'entente.

Il les fusillait tous deux du regard.

Delic: compris?

mais une fois qu'il arrivait à destination, personne n'était présent dans la maison.

Delic: c'est étrange..

Nicolas: ils avaient peut être envie d'un restaurant également, eux ils travaillent pour pouvoir se le payer, c'est pas le cas de tous le monde ici.

Delic: sa suffit Nico, mon frère à laisser son porte feuille alors je doute qu'ils soit partit se faire un resto. Non il a dut encore se passer quelque chose, peut être à cause de la réaction de Gabriel tous à l'heure.

Nicolas: c'est vrai que j'ai pas souvent vu un vampire avec se genre de crise, sa ma fait penser à une transformation de loup-garou et j'ai sentit une légère odeur de bête à cette instant.

Delic: de bête? 

Il réfléchissait sur le coup.

Delic: derek peut prendre la forme d'un grand loup étrange non?

Nicolas: ah bon?

Delic: oui, Akio tu peux nous téléporter alors amène nous jusqu'à Derek.

Il se collait à lui.

Delic: je m'inquiète pour mon frère.

Nicolas arrivait à temps pour poser sa main sur Delic et se téléporter avec eux.

Nicolas: bien essayer, mais c'est raté.

ils ne c'était pas pile poil téléporter à côté de nous, mais en face du manoir de Teijo.

Delic: c'est quoi cette endroit? tu t'es pas trompé Akio? sa fait froid dans le dos ici.

Nicolas: et je repéré déjà des prédateurs qui nous guette, ils hésitent à nous attaquer à cause de mon odeur de loup...ou peut être a cause de la puanteur du vampire, mais certaine créature aime l'odeur de la charogne alors qui sais.

Delic: c'est pas le moment Nico, entrons.

Ils entrait à l'intérieur, nous avions suivit teijo prêt à tous pour sauver Gabriel même si j'ai l'estomac retourner à l'idée de se qu'il pourrait se passer. Gabriel se trouvait à l'intérieur de cette étrange machine, je posais ma main sur la vitre écoutant en même temps teijo.

Derek: J'espère pour toi qu'il ne lui arrivera rien Teijo ou tous se que tu as fais subir à tes enfants seront rien comparer à ma rage.

j'espère qu'il a bien compris, je me reculais serrant les poings. Gabriel commence déjà à souffir j'en serrais la mâchoire, je peux même pas intervenir c'est horrible de regarder ça. mes yeux s'écarquillait sous cette forme bestial, c'est ça? j'ai fais devenir Gabriel une tel créature? 

Derek: cette chose c'est Gabriel! ne l'oublie pas Tyler et j'ai confiance en sa force, il pourra surmonté ça.

Je l'espère sinon comment on pourrait contrôlé se côté animal? je n'ai jamais eu de problème pour contrôlé ma transformation en loup, ni même Tyrion. Il faut que je pense que les circonstances sont différente pour Gabriel, c'est de ma faute si il est dans cette état.

Derek: ses ondes brise la vitre! 

au delà de son contrôle? cette fois je peux avoir des craintes pour Gabriel, si même Teijo n'arrive pas à le contrôlé alors qui le pourrait? il arrêtait tous, j'avançais vite vers la vitre y posant mes mains.

Derek: ouvre!

Je l'attrapais contre moi pour le faire sortir.

Derek: tous va bien je suis la.

Je retirais ma chemise pour le recouvrir un peu.

Delic: c'est quoi ses conneries?

Qu'est ce qu'ils font ici? Delic courrait vers son frère relevant son visage pour le regarder.

delic: qu'est ce qu'on lui a fait?

derek: tous pour l'aider Delic.

Delic: l'aider? il semble complètement traumatisé et c'est comme ça que tu l'aide?

Derek: ne prête pas de jugement sans savoir Delic et puis qu'est ce vous faites ici.

Delic: je m'inquiétais pour mon frère et à juste titre!

Nicolas fouillait un peu partout laissant parler sa curiosité, il plissait les yeux devant la cuve de Ayato.

Nicolas: nan, mais sérieusement?

il tapait son doigt contre le vitre voulant savoir si c'était vivant, ayato r'ouvrait les yeux regardant dans sa direction.

Nicolas: flippant

la vitre se fusirait un peu de partour laissant s'échapper le liquie.

Nicolas: euhh excusez moi.

Delic: pas maintenant Nico!

Nicolas: désolé de vous dérangez, mais...notre poisson veux sortir de son bocal.

Je regardais dans sa direction, qu'est ce qu'il raconte! comme ci on avait le temps de plaisanté. Ayato faisait carrément explosé la vitre et figeant le liquide et les éclats de verre dans les air ayant se nouveau pouvoir. Nico clignait des yeux poussant un des gouttes d'eau soupirant de soulagement.


Nicolas: ouf, j'ai eu chaud au cul! 

tous se qui était figé retomber et donc le liquide sur Nicolas qui en faisant une tête mécontent.

Nicolas: vous plaignez pas si ça sent le chien mouillé.

Ayato restait assis sur sa cuve respirant rapidement.

Derek: je croyais qu'il lui fallait une âme! 

entendant ma voix il relevait lentement les yeux dans ma direction et me lançait un petit sourire.

Ayato: laissez un corps sans âmes avec aucune protection, trop tentant pour un démon comme moi de ne pas m'y réfugier.

il regardait ses mains 

Ayato: et des pouvoirs très intéressant qui se sont développé d'elle même, Derek Kijo...j'avais hâte qu'on se recroise.

Derek: Alastor, ta rien d'autres à foutre?

Ayato: non, mon frère doit rester en enfer malgré tous. Mon père l'a punis pour les centaines d'année qui suit.

Son frère? ne me dit pas que...

Derek: Shiro?

Nicolas: shiro? c'est un prénom ça? 

Il en ricanait avant d'être propulsé au loin par le corps de Ayato brisant deux cuves au passage.

Nicolas: sa fait un mal de chien!

Ayato ou shiro peut importe marchait dans notre direction regardant Gabriel avec le sourire.

Ayato: quel surprise, du sang de démon circule dans ses veines! bravo Derek, tu ne l'as pas loupé on dirait.

Derek: ferme la!

Ayato: il est maintenant sensible à toute tentation, je pourrais profité de la situation pour le faire basculé de mon côté. Oh, mais j'ai un travail bien plus important qui m'attend! je dois ouvrir le portail des démons et faire revenir mon père et son armée dans se monde.

Il posait son doigt sur sa bouche plissant les yeux.

Ayato: mais chut, c'est notre petit secret! on se verra plus tard Derek.

il partait tranquillement avant de levait le doigt se souvenant d'une chose.

Ayato: oh! j'oubliais un petit détail. j'ai surpris une discution intéressante entre le dieu de la mort et son notre seigneur Hadès. Il semblerait qu'il est trouvé la faille pour te faucher, j'aurais peut être pas besoin de te tuer. adieu.

serait t'il entrain de plaisanté? trouver la faille pour me tuer? je serrais Gabriel contre moi ayant des craintes, mais shiro aurait très bien pu lâcher se mensonge uniquement pour déstabilisé.

Delic: ouvrir la porte des démons? mais on peut pas le laisser faire un truc pareil!

Kira apparu regardant vers teijo avant de me regarder.

Kira: j'ai eu un vision...

Derek: comment ça?

Kira: j'ai vu ta mort.

Alors la! je flippe! Shiro disait la vérité.

Derek: quand et comment?

Kira: je l'ignore...je t'ai juste vu tomber et le dieu de la mort t'emporter.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Lun 15 Sep - 4:27

Derek dit que je pourrais surmonter ça, mais bon pour l'instant j'en doutais sincèrement.. J'étais toujours allongé complètement épuisé, j'avais mal partout, mais mes blessures commençait à se cicatriser d'elle même, je serrais les doigts dans le sol, je suis surtout paniqué de ce qu'il vient d'arriver, je me suis transformé en une bête, j'étais devenu incontrôlable et il m'était impossible de contrôler ce côté là de moi, je ne pensais qu'à une seul chose, me nourrir.

Là, je suis surtout affaiblis, comme-ci je n'étais pas abreuvé depuis des semaines.. j'en peux plus.. Teijo tournait le regard vers Derek.

Teijo : Je ne peux contrôler ce côté là de lui, mais je peux le faire redevenir humain, il faut qu'il recommence encore et encore à muter et faire en sorte qu'il arrive à se contrôler, se n'est pas terminé.

Il plissait les yeux puisqu'il demandait malgré tout d'ouvrir la porte pour me rejoindre.

Teijo : Bien, va le voir.

Il levait la main pour ouvrir la porte, Derek fonçait directement vers moi, Tyler en faisait tout autant. Je regardais en direction de Derek qui me portait dans ses bras et me faisait sortir, il me recouvrait également, j'étais vraiment paniqué, rien qu'à l'idée que je risque de devenir un monstre.

Delic arrivait d'ailleurs, après être revenu chez nous, se doutant qu'ils nous avaient pu nous arriver quelque chose, il s'inquiétait et demandait à Akio qu'il les téléportes jusqu'à nous, il aurait préféré laissé Nico en plan, mais celui-ci c'était invité malgré tout.

Je ne disais pas un mot, juste.. Paralysé par tout ça, Delic attrapait mon visage pour me regarder, j'en fis tout autant.

Tyler : Delic, je t'assure qu'on est les derniers à lui vouloir du mal, on tient réellement à l'aider.

Akio croisait les bras.

Akio : Il m'a demandé de le téléporter auprès de vous, c'est ce que j'ai fais. Même si après ce que Gabriel m'a fait, je m'en fiche de ce qu'il peut lui arriver, il a tenté de me tuer ! C'est un malade ! un fou furieux même !

Je le regardais du coin de l'oeil à cette instant.

Gabriel : Il a raison.. Je suis dangereux, ils est préférable que vous vous.. Éloignez de moi.

Tyler : Hors de question qu'on t'abandonne ok ? Akio l'afferme pour une fois !

Akio redressait le nez de voir Tyler ici et qu'il l'engueule.

Akio : Je ne fais que dire la vérité.

Teijo : Cela fait beaucoup de monde pour moi, bien, si vous désirez le sauver, vous devez me faire confiance mais également en mes méthodes, cela sera dure et périlleux pour Gabriel, mais s'il baisse les bras, alors c'est perdu d'avance.



Il marchait pour faire face à Derek.

Teijo : Et toi tu dois supporter de le voir souffrir, et tu ne dois intervenir sous aucun pretexte, sinon, tu peux le reprendre avec toi, et partir d'ici.

Il baissait les yeux pour me regarder.

Teijo : C'est moi qui ait créé cette race, j'arriverais à trouver le moyen qu'il puisse se contrôler.

Il se taisait entendant la vitre de la cuve de Ayato se briser, il en plissait directement les sourcils ne trouvant pas cela normal qu'il puisse arriver à bouger de lui même et encore moins à utiliser ses pouvoirs.

Teijo : Qu'as-tu fais ?!

Il pensait donc au début que C'était Nico qui avait brisé la vitre, il s'avançait rapidement jusque là pour voir de lui même l'étendue des dégâts. C'est à cette instant qu'il faisait carrément exploser toute la vitre, il se protégeait avec son bras tout en le regardant du coin del'oeil vers Ayato, Celui-ci avait arrêté toute les goûtes et le liquide, ainsi que les bout de verre qui voler sur place.

Teijo : C'est impossible..

Il fronçait les sourcils, ayant bien senti que quelqu'un avait profité de l'état du corps de Ayato pour en prendre possession et pouvoir se trouver dans son corps.

Gabriel : Qu'est-ce.. Qu'il se passe ?

Il tenais le t-shirt de Derek pour qu'il me réponde, mais il semblait concentré à regarder ce qu'il se passait. Je tournais lentement la tête vers Ayato, tout mes muscles me font souffrir, alors même tourner la tête c'était juste horrible mais je voulais savoir..

Ayato était donc revenu à lui ? enfin ce qu'on pensait être Ayato..

Teijo : Se n'est pas Ayato.

Il fronçait bien les sourcils de l'entendre parler, comme il pensait, c'était bien un démon qui avait profité de la situation pour prendre le corps de Ayato.

Akio : C'est quoi encore cette connerie ?!

Il semblait content de retrouver Derek, il parlait de lui, moi je le regardais bien. Derek pensait à Alastor mais se n'était pas lui, mais plutôt l'un de ses frères et autre que Shiro, j'en écarquillais les yeux sur le coup, c'est vraiment lui ? Je dois m'inquiéter ?

Il a en tout cas maîtriser bien plus de pouvoir et en possède d'avantage en habitant dans le corps de Ayato.

Gabriel : Pourquoi..

Il s'approchait de nous et me regardait en souriant, je levais le regard également dans le siens, je plissais légèrement les sourcils de ce qu'il disait, oui, j'ai bien sentis se sang de démon qui coule en moi, c'est ce qu'il m'effraie le plus.

Gabriel : Derek n'y est pour rien.

Je commence à m'énerver de tout ce qu'il pouvait dire, je serrais les poings tout en serrant bien la mâchoire, des veines noir apparaissaient à nouveau sous les yeux mais je fermais les yeux pour me calmer et passer au dessus de ça, mais je l'écoutais malgré tout, je finissais par les rouvrir ayant réussi à me contrôler et le regardait bien.

Gabriel : Tu vas faire une gave erreur, tu vas détruire ce monde en ayant de tel intention, et je doute que les dieux te laisseront faire.

Il s'en fichait des conséquences, il semblait avoir une idée en tête et faire tout pour y parvenir. Il finissait par se téléporter,j'en détournais le regard.

Teijo : En effet, nous ne pouvons pas, et je déteste qu'on vienne chez moi sans invitation, et de plus, voler le corps de Ayato, je vais faire en sorte de l'arrêter dans sa voix.

Il tournait le regard vers Derek et moi même.

Teijo : Nous nous occuperons de ton cas plus tard, il y a plus important à présent.

Il se téléportait, sa semble sérieux si Teijo vient à se téléporter et se déplacer lui même. Je me sens mieux, mon corps s'est guéris, je posais ma main sur le torse de Derek pour qu'il me dépose, je me remettais sur mes jambes passant ma main derrière ma nuque tout en détournant le regard.

Gabriel : On ne peut pas le laisser arriver à ses fins.

Je regardais ensuite vers Kira qui arrivait, tout le monde s'inquiète pour mon état ou quoi ? Mais non, c'était parce qu'il avait eu une vision, et pas trè s joyeuse, il avait vu la mort de Derek, c'est comme Shiro l'avait prédit, Nomar a donc bien la solution pour prendre l'âme de Derek ? Depuis le temps qu'il cherche le moyen.

Gabriel : Non Derek ne peut pas mourir, je ne veux pas y croire..


Je m'approchais de Derek.

Gabriel : Il y a toujours moyen d'arrêter cette vision, le mieux que tu puisses faire c'est rester à la maison et ne pas en sortir.

Akio : haha.. je doute qu'il va rester bien sagement à la maison.

Gabriel : Je t'en prie Derek, je ne veux pas te perdre, si je venais te perdre je...

Je posais ma main sur son visage posant mon front contre le sien.

Gabriel : Reste à la maison d'accord ?

Tyler : Je vais rester avec lui.

Je tournais le regard vers lui.

Gabriel : Non, toi tu viens avec moi, on va arrêter Shiro, tes pouvoirs seront utile contre lui mais également pour m'arrêter si jamais.

Tyler : Tu veux te mesurer à Shiro, c'est dangereux surtout dans ton état..

Gabriel : J'ai sentis une énorme puissance ne moi lorsque j'étais transformé, je suis sur que je pourrais le vaincre.

Tyler : Mais tu n'arrivais même pas à te contrôler ! Tu voulais t'en prendre à nous !

Je détournais le regard.

Gabriel : C'est la haine qui guide ce côté là de moi, la haine et la colère, je ne penserais qu'à Shiro et tout se passera bien, tu resteras éloigné, et si jamais, tu couperas tout mes pouvoirs, on ne peut pas le laisser ouvrir ce portail. Bien j'y vais,  et toi Derek tu ne viens pas.

Je tendais la main vers lui, le téléportant de force jusqu'à la maison, je regardais ma main, je ne voulais pas le téléporter, juste toucher encore son visage, des nouveaux pouvoirs s'ouvre à moi on dirait, que je ne contrôle pas non plus.

Gabriel : Delic.. Akio rentrez aussi et faîte en sorte que Derek ne vienne pas..  NousOn y va.

J'attrapais le bras de Tyler et fermais les yeux, je nous téléportais, j'étais un peu saisi regardant autour de moi, c'est la première fois que je me téléporte. j'en souriais, je commence à aimer d'un côté ce nouveau moi, je l'aimerais encore mieux une fois que j'arriverais à tout contrôler.

Teijo était entrain de se battre avec Shiro tentant de l'arrêter, je m'avançais vers eux, Tyler attrapait mon bras.

Tyler : Tu es sur de ce que tu fais ?

Gabriel : Pas vraiment non mais Teijo n'auras jamais le courage de l'arrêter, car il s'agit du corps de Ayato en face de lui.

Il  me lâchait, je me rendais jusque là.

Gabriel : shiro !

Teijo se reculait pour me regarder.

Teijo : J'ai dis que j'allais régler ça, qu'est-ce que vous faîtes ici ?!

Je commençais à faire apparaître mes veines sous mes yeux.

Gabriel : Je ne te laisserais pas ouvrir ce portail.

Je mutais de moi même, je gémissais, me transformant.

Teijo : Tu ne peux pas contrôler cette côté là de toi !

je tombais à quatre patte finissant ma transformation, une fois terminée, je levais lentement le regard dans sa direction, grognant, je poussais un cris montrant bien mes crocs, d'une seconde à peine je disparaissais de leurs vue pour apparaître à côté de Ayato avec une boule d'onde dans la gueule que je lui lançais.

Teijo : Non !


Il pensait directement au corps de Ayato, il créait un bouclier pour le protéger de mon attaque.

Tyler : Mais qu'est-ce que vous faîtes ?! Laissez le l'arrêter !

Teijo supprimait son bouclier une fois que mon attaque fut arrêté.

Teijo : Je ne laisserais pas le corps de Ayato en miette, il me le faut pour le faire revenir.

Moi je poussais un cris me le sol commençait à se fissurer d'un kilomètre à la ronde, Tyler reculait aussi tôt s'éloignant plus du combat voyant ce qu'il arrivait, il se demandant sincérement s'il arriverait à me stopper même avec ses pouvoirs.

Peu de temps après, tout le sol se détachaient de la terre et s'envolait vers le haut, Teijo était sur l'une des plate forme éloigné de Shiro.

Teijo : * Il faut que je l'arrête. *

Il posait ses mains l'une contre l'autre commençait à incanter pour me faire redevenir humain, je tournais aussi tôt le regard dans sa direction connaissant ses intentions, j'apparaissais devant lui, il ouvrait les yeux pour me regarder, je lui donnais un coup de patte tellement violent qu'il fut éjecté à toute vitesse, je regardais dans sa direction alors qu'il se fracassait dans le sol, j'envoyais en même temps une onde de choc sur lui, se qui créait une explosion.

je me tournais ensuite pour regarder vers Shiro. Tout des rochers qui volait sur place se dirigeait à toute vitesse dans sa direction. Je levais la tête poussant un cris strident, je baissais ensuite la tête n'arrivant plus à supporter cette forme, il me prenait trop de mon énergie, je perd ma priorité et le contrôle complètement, bien que je ne le contrôlais pas vraiment mais j'avais un but précis arrêter et Shiro et à présent sa ne devenait plus le cas.

Mon côté démon ne désirait qu'une chose s'allié avec les idée de Shiro et ouvrir se portail pour laisser place au démon. Il arrêtait aussi tôt tout tentative conter Shiro, et le regardait bien.

Tyler : * Qu'est-ce qu'il fait ? Je dois peut-être intervenir.. *

Il tendait la main vers Ayato afin de lui privé tout pouvoir, il sortait ensuite un couteau et courrait dans sa direction pour en mettre un thermes avec lui, je tournais le regard vers lui, apparaissait devant lui, il s'arrêtait se figeant devant moi.

Tyler : Papa c'est moi.

Je grognais malgré tout.

Il allait tendre la main dans ma direction pour couper mes pouvoirs afin que je redevienne humain, mais avant qu'il n'y parvienne, je l'attrapais par la gorge dans ma gueule, enfonçant mes crocs en lui qui était fameuse, et l'éjectais plus loin.

Il tenait ses mains sous sa gorge et suffoquait n'arrivant plus à respirer, moi je m'en léchais les babines sous le sang qu'il venait de verser. Il posait lentement la main au sol commençait à partir mais utiliser ses pouvoirs à temps pour m'en prélever juste mon pouvoir de régénération pour se guérir ce qui fonctionnait.

je marchais lentement jusqu'à lui désirant me nourrir de lui. Je sautais dans sa direction, il me regardait les yeux écarquiller alors que je montrais mes crocs tout en me redressant sur mes pattes arrières, Abnar apparaissait ensuite au côté de Damon, il m'envoyait une aura d'énergie en plein sur mon thorax ce qui m'éjectait.

Abnar : Tyler tu vas bien ?

Tyler : Sa.. Peut aller.

Abnar tenait la main de Damon pour ne pas qu'il s'en mêle.

Abnar : Sa ne sert à rien de te rendre jusqu'à lui, sous cette forme il ne te reconnaîtra pas.. Il te fera du mal. J'ignorais que les choses allait s'engendrer de cette façon mais pas étonnant, il n'était qu'un sorcier de base, muté de cette façon était risqué, son corps n'arrive pas à contrôler toute ses nouvelles formes.

Il le regardait bien.

Abnar: Je vais m'occuper de lui, je vais l'arrêter je pense qu'il est nécessaire que je m'en mêle de toute façon, les lois ne m'importe plus à présent. Je ne lui ferais aucun mal ne t'inquiète pas, je vais tout simplement le soulagé, toi tu restes là.

Il lui souriait et se téléportait en face de moi, je me retournais pour me mettre sur mes pattes tout en regardant vers Abnar, j'allais créer une boule d'énergie dans ma gueule, mais il attrapait par ma gorge celle-ci disparaissait aussi tôt.

Je me débattais mais il utilisait un sort pour me paralysé, il posait ensuite sa main libre sur la marque que Tifa m'avait fait, celle-ci brillait aussi tôt, il augmentait sa puissance celle-ci grandissait je gémissais, poussant un cris alors que je reprenais lentement forme humaine.

Gabriel : Aah...

Mon corps tremblait.

Abnar : Quel idée as-tu eu de laisser se côté là de toi agir, alors que tu ne le maîtrise pas, c'était dangereux et stupide.

Il tournait le regard vers Shiro.

Abnar : Il a eu le temps de commencer à ouvrir la porte par ta faute.

je tournais lentement le regard vers lui, souriant d'un côté qu'il ait réussit à l'ouvrir, j'avais un oeil bleu de gauche et de l'autre un oeil avec un iris toute droite mon côté démon avait profité de cette instant pour prendre de plus en plus le contrôle sur moi, je commençais à basculer de l'autre côté.

Abnar en plissait les yeux me lâchant, mais il me tenait toujours bien le bras, il me téléportait jusqu'à Damon, attrapant mon visage pour que je le regarde bien.

Abnar : Ne va pas dans cette voix Gabriel, regarde ce que tu vas perdre si tu t'y rends, ta famille, et Derek.

J'écarquillais les yeux regardant bien vers lui, je fermais les yeux ensuite complètement exténué, il me prenais dans ses bras et me tendait à Damon.

Abnar: Tient le.

Une fois qu'il le prenait, il tournait le regard vers Shiro plissant les yeux car il était trop tard.

Abnar : je vais fermer cette porte.

Il se téléportait jusqu'à lui, derrière lui.

Abnar : Cela suffit à présent, Tu as été trop loin.

Il tendait la main vers lui, le séparant du corps de Ayato, celui-ci tombait au sol, laissant apparaître le vrai shiro dans son corps. Il téléportait le corps de Ayato auprès de Teijo qui avait réussit à survivre.

Abnar : Tu commets une énorme erreur.

Il baissait les yeux voyant déjà les démons traverser le portail et ils étaient nombreux.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Lun 15 Sep - 22:08

La discution avec Aerandir ne sera pas facile surtout après le désastre qui venait de se produite après le passage de ses dragons. Pourtant une chose semblait lui plaire, prendre la vie de zankou à la place de ses prisonniers et l'elfe acceptait.

Zankou: bien.

Sora arrivait en courant attrapant le bras de Zankou refusant un tel accord.

Zankou: ton paternelle à raison, ne te mêle pas de ça et retourner aider ta mère.

Il l'écoutait fronçait les sourcils, est ce que Aerandir serait capable de changer d'avis grâce aux demande de sa fille? franchement zankou en doutait, sa colère était grande et il avait de très bonne raison de l'être.

Zankou: laisse tomber Sora, la mort ne m'effraie pas.

Se qui l'étonna par contre c'est la suite, elle avoua ses sentiments à l'égard de zankou et en restait sans voix. 

Zankou: Sora...

Kerrigan intervenait à son tour ayant également entendu la conversation et surtout les sentiments dévoilé de sa fille. Zankou continua de la regarder quelque instant avant de revenir à Aerandir qui changea de décision, mais à condition de ne plus jamais mettre les pied dans son village.

Zankou: alors je partirais..de toute façon la nourriture est infecte ici.

Kerrigan désirait avoir une discutions avec lui, il fit un signe de la tête regardant Sora avant de la rejoindre.

Zankou: que désirais tu me dire Kerrigan? 

Il la laissait parler jusqu'au bout sans l'interrompre une seule fois, étrangement ses expressions semblait moins sévère conscients des désastres qu'il a provoqué à cause de sa grande fierté.

Zankou: je n'ai jamais désiré que tous ceci arrive Kerrigan, j'ai tenté de vous blessé mais jamais en provoquant des victimes...c'est vrai cela a été trop loin, beaucoup plus loin que je l'aurais imaginer.

Il regardait autour de lui avant de figer son regard vers Sora qui s'occupait de son peuple.

Zankou: je vais partir et pour de bon, vous n'entendrez plus jamais parler de moi. J'ai à nouveau le coeur déchirer à l'idée de m'éloigner d'une personne importante, un sentiments que je pensais plus voir naître après toi.

Il la regardait.

zankou: désolé Kerrigan pour toute mes fautes, je ne souhaite pas les reproduire à nouveau avec elle...je vais devoir être rude, je risque de la faire pleurer mais sache que c'est pour son bien.

il regardait à nouveau vers Sora prenant son courage.

Zankou: adieu kerrigan.

il la laissait pour rejoindre Sora.

Zankou: princesse, je m'en vais à présent et ne reviendrais pas.

Il levait la main pour ne pas qu'elle s'approche.

Zankou: tes sentiments envers moi son flatteur, mais pas réciproque. Pourquoi je viendrais avoir des sentiments pour une petite fille qui n'est même pas capable de se transformé en dragon? et progéniture d'un homme que je méprise? tsss..ne rêve pas petite princesse.

son estomac se nouais à devoir lui parler de la sorte.

Zankou: voilà une chose que je déteste plus encore, une femme qui pleurniche. j'ai eu tous se que je voulais de toi, maintenant que tous ceci est terminé je te jette comme une chose qu'on ne veux plus. Je te ne trouve même pas désirable, tu es loin d'égalé ta...

il tournait la tête recevant une gifle de sa part.

Zankou: de plus je déteste recevoir des coup, ciao princesse.

Il se tournait fermait les yeux avant d'aller chercher ses dragons et ordonnait ceux ci de rentrer immédiatement. Il levait les yeux vers Sora une dernière fois avant de changer de forme et retourner auprès de Reiji. 
Cenarius arrivait vers lui.

Cenarius: zankou! tu avais disparu sans donner de nouvelle, Reiji était inquiet! il a vu depuis tes yeux mon village en feu, des victimes...tu n'as quand même pas.

Zankou: je n'ai pas causer se désastre.

Cenarius: qui alors?

zankou: mon clan sous l'ordre donner de Tyrak.

Cenarius: pourquoi? 

Zankou: il pensait venir me sauver.

Cenarius: tu as été chercher sora n'est ce pas? je pensais que cette idée t'avais quitté.

Zankou: et bien tu te trompe, maintenant c'est terminé...j'irais plus au village.

Cenarius: il était peut être trop tard pour t'en rendre compte, sa ne refera pas revenir les morts.

Zankou: j'ai perdu également des dragons!

Cenarius: uniquement de ta faute! si tu aurais laisser tomber ses idée de vengeance...

Zankou: je sais!!! mais on peut pas retourner en arrière.

Il partait de son côté allant s'asseoir au pied d'un arbre regardant l'horizon, cenarius regardait reiji du coin de l'oeil.

Cenarius: on dirait vraiment qu'il a des regrets, une expression pas très courante chez zankou.


*****

rester à la maison comme un vieux pépé à me tourner les pouces? il plaisante j'espère? et lui il va faire quoi? risqué sa vie en arrêtant Shiro et la fin du monde?

Derek: je suis d'accord avec AKio, hors de question que je rentre à la maison! je compte viens se suivre quoi que tu peux...

je levais les yeux aux ciel, sa y est il me fait son regard de chien battu. 

Derek: très bien je rentre même si cela ne me plait pas, mais j'ai pas envie de te perdre non plus Gabriel alors fait très attention à toi et protège Tyler.

Delic m'attrapait le bras.

Delic: fais pas cette tête Derek, on va faire une petite partie de monopoli on va s'éclaté.

Derek: tuez moi...

akio nous téléportais jusqu'à la maison Gabriel et tyler partit aussi tôt à la chasse au démon ou Shio c'est pareil. celui se battait déjà avec Teijo même le prêtre était loin de donner tous se qu'il a de crainte d’abîmé le corps de Ayato.

Ayato: t'ose même pas donner tous se que tu as vieux prêtre, tu as peur pour le corps de ton garçon?

Il en ricanait s'entaillant lui même la main.

Ayato: tente de m'en empêcher et je mettrais en miette se corps.

Il tournait le regard vers Gabriel avec un grand sourire.

Ayato: quel surprise! tu es venu et son ton petit Derek pour te protéger? voilà qui n'est pas habituel Gabriel.

Il plissait les yeux.

Ayato: pense tu pouvoir m'arrêter tous seul?

Gabriel se transformait en cette créature, Ayato en fit un sourire en coin jusqu'à qu'il disparaisse de son champs visuel. Il tournait la tête le voyant apparaître à ses côtés, Ayato en sourit malgré la situation.


Ayato: tu es bien rapide. 

il n'a aucune raison de crainte pour sa vie seul le corps de Ayato subira des dommages. Se que Teijo ne pouvait pas se permettre et le protégea d'un bouclier.

Ayato: AhAh! on dirait que tous le monde n'est pas avec toi Gabriel.

Shiro ne devait plus traîné, il courrait vers un énorme rocher commençant son invocation mais fit vite interrompu par des rochers arrivant dans sa direction.

Ayato: cette fois on a assez jouer!

Il tentait la main vers gabriel utilisant son contrôle sur les démons hérités de son père.

Ayato: maintenant tu va m'obéir et te retourner contre tes allier! empêche les de m'interrompre!

Gabriel a assez de sang de démon en lui pour être manipulé, Ayato sourit retournant à ses occupations. La pierre du grand rocher se mis à se briser tombant morceau par morceau libérant de sa prison un grand portail de pierre. Abnar arrivait accompagné de Damon, mais bien trop tard pour empêcher le portail de s'ouvrir. 

Damon: Papa?

Il voulu s'avancer dans sa direction, mais Abnar l'attrapait la main l'empêchant de s'en mêler.

Damon: pourquoi tu me retiens? je dois aider mon père.

Il regardait en direction de son père faisant un signe de la tête à Abnar pour le faire intervenir, lui restait la ne pouvant rien faire d'autre que regarder. Abnar arrivait à le calmé pourtant une partie de lui désirait encore servir les fins de Shiro, lui avait réussit à ouvrir la porte des démons s'en libérait déjà. 

Ayato: tu arrive bien trop tard fils de Zeus.

Il commençait déjà par libérer le corps de Ayato le rendant son père, Shiro sous forme démon se redressait ricanant.

Shiro: comme je te l'ai dit, c'est bien trop tard mon père est déjà ici.

Satan sortait du portail chevauchant un dragon démon, Shiro fit un bon en arrière montant sur une créature rejoignant les troupes.

Satan: que la deuxième grande guerre commence.

il levait son arme vers le ciel y sortant un aura maléfique qui se dévisa en plusieur partie.

satan: les autres portes son désormais ouverte.

Il se tournait vers son armée de démon.

Satan: tuez tous être vivant! je veux aucun prisonnier! 

Il poussait un tous un cris, l'armée se devisa en plusieurs troupe rejoignant tous les villages et ville les plus proche. Satan partit par la voie des airs faisant autant de ravage que ses démon.

Derek: on est vraiment mal barré, si on m'aurais pas demander de rester le cul assis à la maison j'aurais peut être pu faire quelque chose.

Damon: pourquoi on ta demander de rester à la maison.

Derek: Gabriel qui m'a presque foutu des coup de pied au cul, il pense que je suis en sucre.

Je le regardais d'ailleurs.

Derek: ne me regarde pas comme ça Gabriel, regarde dans quel état tu t'es mis. 

j'avançais vers lui attrapant son visage entre mes mains.

Derek: moi aussi je supporterais pas de te perdre, je devrais peut être aussi t'enfermer à la maison. Ne me demande pas de rester le bras croisé, c'set pas mon genre...je laisserais pas Nomar m'éloigner de toi.

Damon: c'est pas nouveau, il n'a jamais trouver le moyen de nous tuer.

Derek: d'après la vision de Kira, c'est plus le cas et il désire me faucher.

Damon: et qu'est ce que tu fou ici! tu risque d'y passer!

Derek: super! même le fils s'y met, qu'est ce que vous imaginer! que la maison est un protection anti dieu de la mort? il n'a pas appris à franchir une porte? si il veux ma peau alors même sur la cuvette des chiottes il m'aura.

Damon: ta pas tord, mais il a plus de rien ici.

Derek: il n'a pas de diffenre pour moi et de plus je peux vous protéger ici, que à la maison c'est pas le cas.

Damon: j'ai pas de besoin d'être protéger.

je tournais le regard vers Abnar.

Derek: mouais, il a fait de l'excellent boulot jusqu'à présent.

Damon: commence pas.

oué je ralerais plus tard.

derek: pour l'instant tous les démons se sont fait la male et comment on fait pour les r'envoyer en enfer? on les tue un part un? sa risque de prendre du temps.

tyrion: c'est pas en discutant qu'on arrivera en tout cas.

Derek: qu'est ce que tu fais la.

Tyrion: en voyant une horde de démon saccagé la ville, on sais dit tien...encore la famille qui a foutu la merde?

derek: c'est shiro qui a ouvert une porte et non nous.

tyrion: étonnant pour l'instant moi j'ai une maison qui crame et un valas de très mauvaise humeur.

Derek: ouais...est ce que Hadès est seulement au courant?

Tyrion: réfléchis, c'est surement lui qui les a envoyer.

Nomar: il n'y ai pour rien, il est à la fois surpris et amusé.

Il s'approchait de moi m'attrapant le menton.

Nomar: et une fois que ceci sera terminé Derek, toi...tu sera à moi.

Je tapais sur sa main.

Derek: même pas en rêve! 

Nomar: je prend qui je veux, quand je veux et tu ne fera pas exception à la règle cette fois.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Mer 17 Sep - 2:47

Abnar était donc face à Shiro, le séparant du corps de Ayato mais il était déjà bien trop tard, la porte était déjà ouverte et Satan était déjà présent dans les lieux, avec lui des créatures démoniaques et une hardes de démons. Il en baissait légèrement le regard regardant dans cette direction, assez mécontent qu'une tel chose venait de se produire.

Shiro faisait un bond en arrière montant sur une monture à son tour et rejoignait les autres démons de son espèce. Abnar s'approchait du rebore afin de mieux voir, il fronçait les sourcils alors que Shiro levait la main pour séparer son pouvoir et ouvrir des portails dans plusieurs endroits.

Une fois l'ordre de Shiro donné, tous les démons exécuté et commençait à détruire ce village et tuer tout les villageois qu'il pouvait trouver, ils n'avaient aucune pitié, Abnar se téléportait pour se retrouver auprès de nous.

Moi j'avais repris mes forces et mon corps s'était cicatrisé de lui même, je m'étais donc retiré des bras de Damon et avait remis des vêtements sur mon dos, je regardais tous ses démons et tout ce qu'il arrivait, j'en serrais les poings sur le coup, je n'ai pas réussis à l'arrêter pourquoi... ? Moi je tournais le regard vers derek qui était là.

Gabriel : Mais qu'est-ce que tu fais ici Derek ?

J'étais mécontent, il risque de mourir, Kira a eu une vision et Shiro a bien dit que Nomar avait trouvé le moyen venir dans la gueule du loup c'est trop dangereux ! je faisais mon regard de mécontent sur le coup et de ce qu'il me disait j'en détournais le regard.

Gabriel : Tu m'avais promis de rester à la maison.

Je tournais le regard vers lui vu qu'il attrapait mon visage pour que je le regarde, ce que je faisais et je l'écoutais.

Gabriel : Mais Kira a eu une vision de toi et pas de moi Derek..

Je regardais du coin de l'oeil vers Damon, lui pensait que celui-ci n'avait pas le moyen de nous toucher mais c'est faux, il a trouvé le moyen et c'est ce qu'il m'effraie depuis le temps qu'il désire prendre Derek.. Il va tout faire pour le prendre à présent.

je revenais donc vers Derek à cette instant

Gabriel : Dès qu'il le pourra, il prendra ton âme, et tu disparaîtra loin de moi, et loin de notre famille, sa m'effraie Derek.. je ne veux pas te perdre.



Damon était d'accord avec moi sur le coup, mais Derek arrive toujours à trouver les mots pour qu'on soit d'accord avec lui, de toute façon une fois qu'il a une idée en tête, il ne voit pas les choses d'une autre façon, j'en soupirais à l'idée qu'il puisse avoir raison..

Gabriel : Alors peu importe où tu trouveras, il finira par t'avoir quoi qu'il arrive. Je vais te perdre..

Sa m'effraie à un point que vous imaginez même pas.. Mon coeur se serrait à l'idée qu'il puisse mourir et ne plus jamais me revenir. Je ne veux pas que cela arrive, je veux qu'il reste près de moi et ce pour toujours.

Abnar était présent nous laissant discuter, jusqu'à ce qu'il parlait de la protection de Damon, il en tournait le regard vers Derek de ce qu'il pouvait dire.

Abnar : je protégerais Damon quoi qu'il puisse m'en coûter Derek, peu importe ce que tu peux penser de moi, la vie de Damon m'importe bien plus que n'importe quel autre chose.

Il soupirait tout en détournant le regard.

Abnar : En effet, se n'est guère le moment de discuter de ça, nous avons bien d'autre problème.. La race de Démons ont déclenché une Guerre, ils sont entrain de s'en prendre à tous les civiles et de nombreux morts sont déjà causé par eux.. Je doute que Hadès soit au courant de tout ceci. Mais il ne les arrêtera pas pour autant.

Je regardais vers Derek qui tentait de trouver un plan.

Gabriel : Oui, les tuer semble être la meilleur décision, mais en effet cela risque de prendre une éternité..

Je passais ma main dans mes cheveux.

Gabriel : Shiro à réussit à contrôler mon esprit, le côté Démon en moi et je m'en étais pris à Tyler sous ses ordres.

Tyler : Oué.. Il est préférable que tu n'utilises plus se côté là de toi papa, c'était trop dangereux, surtout si Shiro l'utilise à sa guise par la suite. J'ai eu de la chance d'utiliser mes pouvoirs à temps pour me guérir, sinon je serais déjà mort de tes mains.

J'avais vraiment honte sur le coup.

gabriel : je suis vraiment désolé.

Tyler : C'est rien, tu n'étais pas toi même.

Je regardais ensuite vers Tyrion qui arrivait, accompagné de Valas les bras croisé et bien mécontent.

Valas : Oué tu me dois une maison, qu'est-ce que vous avez encore foutu?!

Abnar : Nous ne sommes pas responsable.

Il retroussait le nez regardant vers les portails.

Valas : Et qui est responsable de se merdier alors ?

Abnar : Shiro, fils de Satan, il est revenu ici afin d'ouvrir les portails, je suis arrivé trop tard.

Valas : Tu arrives toujours trop tard, c'est pas étonnant, aussi lent que ton père.

Il plissait les yeux en le regardant.

Abnar : Pourrais-tu cesser de nous montrer ta mauvaise humeur, et plutôt te concentré à nous aider.

Valas : je pensais que les Dieux pouvaient pas intervenir.

Abnar : Tu sais très bien que nous n'avons plus de compte en ce qui concerne mon père et ses lois le concernant.

Valas : Moué, évidemment vu qu'on est bannis de l'Olympe qu'est-ce qui serait pire ?

Il haussait les épaules s'en fichant, il regardait autour de lui et regardait ensuite Tyrion et Derek qui discuter se demandant si cette Hadès qui était derrière tout ça ou non, il fronçait ensuite les sourcils voyant Nomar apparaître.

Aussi tôt que je le voyais, je me mettais devant Derek craignant qu'il soit venu pour lui. Il venait surtout pour nous prévenir que hadès n'avait rien avoir la dedans. Il n'était donc pas responsable si les démons vienne ici pour déclencher une Guerre....

Abnar : Alors demande à Hadès qu'il arrête ses démons, il détruise la vie et prenne la vie de personnes innocentes.


Il finissait par s'approcher de Derek, l'attrapant le menton afin de bien le narguer en ce qui le concerne. valas s'approchait de lui, mécontent.

Valas : Tes venu ici pour faire tes petites menaces à Derek ou bien pour arrêter cette meutes idiotes ?

Il le fusillait bien du regard.

Valas : Ah non juste, tes le petit Dieu de la mort, tu vas donc prendre les âmes de tout ceux qui meurt de la main des démons, sa va t'en faire une jolie collection, sa ne serait pas toi qui les as envoyé jusqu'ici hum ?

Abnar : Ne fait pas de tel accusation Valas.

Il croisait les bras.

Valas : C'est impossible qu'un simple démon puisse ainsi revenir des entrailles des enfers et avoir le pouvoir d'ouvrir autant de portail ! Faut pas me prendre pour un con non plus ! Il a eu de l'aide d'un Dieu !

Il s'avançait vers Tyrion pour l'attraper le bras.

Valas : Ta le moyen de leurs prendre leurs vies à présent Nomar, mais sache que si tu touches à mon imprégné, tu en payeras le prix fort.

Il se téléportait avec lui mais pas loin, juste en hauteur, il lâchait Tyrion ensuite.

Valas : Reste près de moi et admire.

Il regardait les démons au loin, il levait la main, utilisant ses pouvoirs de la terre où ils se trouvaient afin de les écraser, de les faire tomber dans le vide et refermer la terre ensuite, beaucoup d'entre eux mourrait, il contrôlait le sol et la terre à sa guise.

Valas : Il ont détruit ma maison et je suis pas content !

Abnar levait les yeux vers Valas qui commençait déjà à en tuer, avec leurs aides, sa sera facile c'est sur.. Lucas apparaissait à son tour.

Lucas : Vous êtes là, c'est encore bien mouvementé, j'ai ressentis la présence de Satan dans les lieux comment est-ce possible ?

Gabriel : C'est une longue histoire.. Tu vas nous aider ?

Lucas : Quel question ! Autre fois j'étais de leurs côtés, mais ce temps là est révolu.

Il utilisait ses pouvoirs s'accroupissant posant la main au sol, ses yeux s'illuminaient.

Lucas : On va avoir de quoi s'amuser avec tout ses démons infâmes.


Il créait une meute de loups fantastiques, c'était autre fois des lousp déminiaque mais n'étant plus maléfique ceux-ci avaient bien changé d'apparence. Les familiers changeaient selon le côté de leurs maîtres. Ils étaients même magnifique, et bien nombreux, Lucas se redressait regardant vers l'horizon, tendant la main pour faire apparaître des armes.

Lucas : Cela fait bien longtemps que je ne m'étais plus battu, nous allons voir si je n'ai pas perdu la main.

Il tournait le regard dans une direction.

Lucas : Et toi Teijo, penses-tu me rivalisé ?

Il marchait pour nous rejoindre tout en frottant ses vêtements.

Teijo : J'ai toujours eu une longue longueur d'avance sur toi Lucas.

Il en ricanait sur le coup.

Lucas : Nous verrons ça.

Ils se téléportaient aussi tôt, les créartures de Lucas le suivait en se téléportant magiquement pour le suivre, ils s'attaquaient tous aux démons, Lucas et Teijo calculer le nombre de mort qu'ils faisaient chacun, tel un petit jeu entre eux deux.

Spoiler:
 

Teijo avait également profiter de cette situation, pour donner une nouvelle âme à Ayato, ne désirant plus perdre du temps et qu'un autre démon utilise son corps, celui-ci devait se remettre de tout ça bien entendu et reprendre le contrôle de son corps.

Je tournais le regard vers Derek.

Gabriel : On se bat ensemble, je n'ai pas envie de te quitter de vue.

Je regardais vers Nomar à cette instant, j'ai peur qu'il profite de cette instant pour le tuer.




Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un peu de changement s'impose !
Revenir en haut 
Page 18 sur 18Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le monde de minelia (forum devenu privé) :: Le continent de Grimdor :: Citée d'Hurleval :: Autres-
Sauter vers:  

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit