Forum privé
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un peu de changement s'impose !

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17, 18  Suivant
AuteurMessage
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Jeu 7 Aoû - 21:30

Les cheveux de Tyrion s''irisait bien rapidement lorsque Valas disait à Laure qu'elle n'avait pas encore passé par lui, sinon elle aurait déjà lâcher Cole.

Valas : je plaisantais Tyrion, ne le prend pas comme ça.

Laure : Hum oui il me donne tout ce dont j'ai besoin, sans parler qu'il est super sexy je ne lâcherais plus.

Elle gémissait lorsqu'il lui claquait ses mains sur ses fesses, elle en ricanait ensuite. Moi j'en levais un sourcils les écoutant, ils discutent tranquillement alors que Derek est entrain de se faire menacer pour son fils.. Ok, il n'a aucun risque, car même Nomar ne pas le tuer, mais tout de même à ce que j'ai pu entendre de la prédiction de Teijo, ses deux fils était la clé pour surpasser Derek alors ils ne doivent pas être faible, alors oui, je craignais qu'il y ait des risques..

Laure : Oui en effet j'ai des soeurs, pourquoi tu veux que je t'en présente une hum ? Mais je n'aime pas trop qu'elle emplie sur mon territoire.

Valas : ET bien, Cole est ton territoire haha..

Laure : On ne sait jamais, se sont des voleuses d'homme, elles seraient capable de me le prendre.

Abnar lui fusillait du regard en direction de Damon de ce qu'il avait demandé, il n'avait jamais sentis la chaleur d'une femme, étant toujours vierge, il était normal pour son âge de penser à ça à présent et de désirer connaître se domaine là, mais Abnar ressentis une grande jalousie à cette idée qu'il puisse toucher une femme ou même un autre homme que lui.

Damon se sentit mal à l'aise de le voir comme ça et préférait monter dans sa chambre pour retourner jouer à ses jeux vidéos. Lorsque tyrion fit cette remarque, abnar regardait vers Tyrion il détournait le regard faisant semblant de rien.

Abnar : C'est ridicule Tyrion.

Valas : Bah voyons haha..

Il écoutait ensuite ce que disait Cole, serrait ses mains l'une contre l'autre.

Abnar : Tu as sans doute raison, il est jeune alors pourquoi il s'encombrerait d'une personne tel que moi.

Voilà qu'il perdait espoir, mais Ayato qui arrivait faisait bien vite changer de conversation, je le regardais bien arriver tranquillement en bayant, il semblait pas pressée et aussi lent que Teijo.. Il tient bien de lui celui-là..

Gabriel : Comment ça arrivé trop tard ?

Je fronçais les sourcils puisqu'ils parlaient de ce qu'il a fait aux parents de Derek, et ensuite il dit que sans lui Derek ne serait pas ce qu'il aurait été aujourd'hui, il a raison d'un côté, on ne se serait jamais rencontré s'il n'aurait pas agis de cette façon, si Derek n'aurait pas perdu ses parents. Bien qu'il a récupéré à présent son père Lucs, et a pu revoir sa mère qui est devenu un ange.

Gabriel : Vient au fait, qu'est-ce que Teijo désirait que tu nous dises ?

Derek ne devait pas intervenir ? Si c'est Teijo qui le dit, c'est qu'il a pu avoir une sorte de vision je tournais rapidement le regard vers la sphère, c'est pas vrai, je m'en doutais que c'était une mauvaise idée, qu'il n'aurait pas du foncer tête baissé comme ça..

Gabriel : Pourquoi Teijo n'est pas venu de lui même nous prévenir, au lieu d'envoyer son fils inutile ?!

Tyrion et Atori s'envoyait aussi tôt des piques, et il lui envoyait une couche à la figure, Laure ricanait restant toujours sur les jambes de Cole devant se petit spectacle.

Valas : Essaye de le toucher, et tu auras affaire à moi petit mortel.

Il plissait les yeux et fronçait bien les sourcils, il reculait bien sur le coup, ne désirant pas avoir sur le dos Valas et ni Cole. Voilà que c'était Delic qui arrivait ensuite, et bien, au fond Akio n'a pas su lui faire quoi que se soit, à part une petite gâterie, ensuite il s'est laissé tomber comme une masse sur lui, s'endormant sur lui et l'empêchant de bouger.

Gabriel : Cesse de rabaisser mon frère, tu te sens supérieur parce que tu es un fils de Teijo ? A part hérité de sa lenteur et sa fainéantise c'est tout ce que tu as eu de sa part.

Qu'il parte, il n'est pas le bienvenu ici, lorsqu'il parlait de la sphère je revenais vers celle-ci.

Gabriel : Abnar fait le revenir.

Et bien oui si Teijo a sentit qu'il allait lui arriver quelque chose, hors de question de prendre se risque, mais j'écarquillais les yeux voyant ce qu'il s'y passait, c'était trop tard..


Near était donc toujours devant Derek, jouant avec ses cinq sphères blanches au bout de ses doigts alors qu'il écoutait Derek lui parler.

Near : En effet, nous sommes tout deux immortels, nous ne pouvons mourir même sous la faux du Dieu de la mort, et pourtant..

Il regardait du coin de l'oeil vers Zankou qui ne semblait pas le craindre, il fit un sourire en coin revenant à nouveau vers Derek alors qu'il commençait à tenter de le raisonner, de se faire pardonner.

Near :  En effet c'est ce que j'aurais fais, j'aurais tout fait pour sauver mon frère. Mais j'aurais ensuite intervenu pour ne pas laisser mes rejetons souffrir durant toute ses années en sachant ce qu'ils allaient leur arriver, je suis ce que tu as désire que je sois alors n'espère pas obtenir ma gratitude ni même mon pardon, je ne suis pas comme mon frère.

Il penchait légèrement le visage.

Near : Je ne suis pas l'ombre de mon frère Takuma, mais je suis plutôt la mienne, celle dont mon coeur me dit de suivre, tu te souviens, on m'a redonné des sentiments, alors voilà la voit que me mène ses sentiments, à la vengeance.

Peu importe les paroles que pouvait dire Derek à Near, il semblerait qu'il ne pourrait rien changer à sa façon de penser, et à ses convictions.

Il tournait ensuite le regard vers Marcus qui apparaissait malgré que Near lui avait donné des ordres et ce, de rester auprès de Kira. Il utilisait cette seringue dont Near tenait à garder jusqu'au bout, mais MArcus l'utilisait contre Derek, ainsi que sur Zankou. Cela ne changeait pas les plans de Near, c'était exactement ses intentions de toute manière.

Near : Je t'avais pourtant demandé de surveiller notre frère.

Il devenait aussi tôt la taille d'un enfant, et avait perdu tout ses pouvoirs et son immortalité, il en souriait sur le coup. Zankou lui, n'était plus qu'un petit dragonnet, Marcus tentait de l'écraser sous son pied, il courrait aussi tôt jusqu'à Derek pour grimper sur son épaule.

Near : Je t'avais pourtant prévenu, que j'aurais l'occasion de te tuer.

Il regardait du coin de l'oeil vers Marcus qui disait qu'il devait le tuer à présent, il faisait planer une des sphères devant son visage revenant bien vers Derek.

Near : Pas besoin de me le rappeler, je sais ce que j'ai à faire, mais j'ai d'autre idée en tête que de le tuer aussi facilement, il ne souffrirait pas assez..

Il aller envoyer cette sphère, surtout pour le mettre à terre que de le tuer, mais il en recevait une avant qu'il n'agisse sur lui, il en avançait d'un pat, toute ses sphères disparaissaient, il tournait lentement le visage voyant son frère être présent.

Il arrivait jusqu'à lui pour le gifler une première fois, Near gardait le visage sur le côté mais ne ressentait aucune douleur malgré tout de ce qu'il lui faisait. Il lui en donnait une seconde ensuite avec une toute autre raison.

Near : Fait ce que tu veux Kira, mais tu es arrivé trop tard de toute façon.

Kira se foutait bien de Derek en le voyant dans cette état et alors que Derek lui demandait de l'aider au lieu de se foutre de lui, Kira préférait s'en aller et le laisser comme ça en guise de punition de les avoir abandonné sachant ce qu'il allait leur arriver.

Near le regardait s'en aller pensant qu'il allait lui venir en aide mais se n'était pas le cas. Une fois qu'il était partis, Near s'avançait vers eux et se penchait pour être à leur hauteur.

Near : Je ne vais pas vous tuer, mais te faire la même chose qu'on a endurer, te faire ressentir tout ce qu'on a vécu afin que tu réalises ce qu'on a pu ressentir de ta lâcheté.

Il attrapait sa tête entre ses mains et le téléportait ainsi que Zankou, il se retrouver dans une pièce blanche, les mêmes où ils étaient enfermé, une pièce blanche, sans fenêtre, sans couleur, sans meubles.. Rien du tout. Où ils ont vécu enfermé durant toute leurs enfance jusqu'à l'âge adulte, avec seul des chaînes munit au mur, où le mur était transformé par des tâches de sang la seul couleur qui régnait dans cette pièce.

Near : Voici où tu résidera, j'espère que cela te convient.

Il attrapait avant tout Zankou par sa queue et le lançait, une cage apparu ouverte pour qu'il se retrouve éjecté à l'intérieur, il refermait la porte ensuite derrière lui magiquement. Il levait ensuite sa main pour plaquer Derek contre le mur, et contrôlait les chaînes pour le tenir fermement les bras en l'air.

Il fit apparaître ensuite une arme entre ses mains et le plaçait tout sa joue approchant son visage du sien.

Near : à présent, souffre comme on a souffert.

Son pupille changeait, formant une étoile, il le faisait entrer dans une illusion, afin qu'il endure jour après jour durant des années ce qu'ils avaient vécu, Near et Kira et tout ses autres frères, aucun amour, juste la souffrance et le désespoir, les comparé sans cesse à des monstres, il savait que Abnar ferait en sorte de le téléporter et qu'il n'aurait jamais le temps de le faire dans la vrai vie, alors il utilisait une sorte de genjutsu pour qu'il puisse endurer tout ce qu'ils ont endurer durant toute ses années.

Juste au moment où je donnais l'ordre à Abnar de le ramener, il exécutait, Derek et Zankou disparaissait, Near posait sa main sur le mur tout en détournant le regard et lâchant son arme.

Near : Ce que j'ai désiré lui faire, est fait, voyons voir s'il s'en remettra à présent.

Il se téléportait pour apparaître devant Kira.

Near : J'ai ce que j'avais à faire afin qu'il se rende compte de ce qu'on a enduré, maintenant, selon sa façon de réagir, j'en ferais tout autant, peut-être que j'arriverais à le pardonner s'il y arrive lui même à passer au dessus de ça.

Il lui faisait bien face.

Near : Mais ne t'attend pas à ce que je puisse changer aussi facilement, mon coeur est peut-être présent, pourvu de sentiment, mais les seul sentiments qui m'ont été réveillé et de la haine rien de plus.

Derek réapparaissait auprès de nous, je m'approchais rapidement de lui, je pensais être arrivé à temps, ne sachant pas ce que Near lui avait fait.

Gabriel : Tu vas bien Derek ? Je t'avais prévenu que c'était un plan stupide.. Maintenant tu restes ici et tu ne bouges plus.

Je prenais son visage, qu'est-ce qu'il lui arrive ?

Gabriel : Derek ça va ?

Abnar : Near à utilisé un sort sur lui, il lui a fait découvrir toute ses années où ils ont vécu sous la torture.

Je tournais le regard vers Abnar sur le coup et revenait vers Derek.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Sam 9 Aoû - 0:12

Je regardais autour de moi cherchant un moyen de fuir d'ici, mais j'ai même plus de pouvoir et je mesure même pas un mètre! même courir sa serait facile pour lui de me rattraper.

Derek: vole zankou, tu peux te tirer d'ici toi.

Zankou: et te laisser? de toute façon je ne pourrais pas aller bien loin, mes ailes sont encore trop fratile à cette age.

En gros on est tous deux dans la merde total, je reculais d'un pat voyant Near s'avancer vers moi.

Derek: alors c'est ça ton plan? me rajeunit pour mieux me tuer? 

J'aurais du écouté Gabriel une fois de plus, si il me tue cette fois je me relèverais pas. Je fronçais les sourcils l'écoutait, il ne veut pas me tuer? j'écarquillais les yeux écoutant ses véritables intention, me faire souffrir? J'étais prêt à prendre les jambes à mon cou, mais Near m'attrapait la tête me téléportant jusqu'à une pièce complètement blanche taché de sang.

Derek: Near ne fais pas ça..tu te rabaisserais au même niveau que Takuma et Teijo.

Il ne m'écoutait même pas et attrapait zankou par la queue qui répondait par des grognements de mécontentement. J'en levais les bras vers le haut pour tenter de le rattraper.

Derek: laisse le!

Il le lançait dans une petite case, directement il mordait les barreaux pour s'en libérer.

Zankou: tu va voir se que tu va prendre sale morveux!

je fermais les yeux me sentant projeté contre le mur derrière moi, mes bras se levait enchaîné. Impossible de ne pas montrer ma panique, j'appuyais ma tête contre le mur derrière moi le voyant s'approcher avec un arme qui faisait apparaitre.

Derek: Near...

Il est complètement aveuglé par la colère, je tournais le visage ayant peur qu'il m'entaille la joue avec son arme. Mais c'était nullement son attention, je tombais dans le panneau le regardant droit dans les yeux. A peine voir sa pupille changer de forme que me voilant dans..une autre dimension.

Zankou: éh! Derek! qu'est ce qu'il t'arrive?

il grattait sa cage espérant pouvoir y en sortir, je gardais les yeux grand ouvert ressentant toute la souffrance depuis son illusion. Abnar me fit téléporter avec Zankou qui continuer de griffer abîment d'ailleurs mon parquet avant de se rendre compte qu'il n'est plus dan sa cage.

Zankou: comment on est arriver la?

Tyrion: mon père vous a téléporter.

Je tombais à genoux les yeux encore grand ouvert.

Tyrion: c'est que t'es tout mignon comme ça zankou.

Zankou: silence ou je te mord le bout du nez!

Il en relevait les sourcils regardant dans ma direction, même que Gabriel me parlait je réagissais pas. 

Tyrion: c'est rien Gabriel, il doit être choqué d'être redevenu un môme c'est tout.

C'était un peu plus grave que ça, il en retirait son sourire écoutant l'explication de Abnar.

Tyrion: comme le pouvoir des hunters? 

Delic: qu'est ce que ça veux dire?

Cole: un pouvoir capable de t'envoyer dans un illusion, pendant qu'une seconde a peine s'écoule dans la réalité..Derek a peut être vécu plusieurs heures de son côté.

delic: des heures de tortures...

Zankou marchait vers moi me mordant la cuisse pour me faire réagir, j'en clignais des yeux avant de tomber sur Gabriel serrant son t-shirt entre mes doigt.

Derek: Gabriel...

Tyrion: super, je vais avoir un père traumatisé! et puis il va pas rester avec cette taille? on va s'imaginer que Gabriel est pédophile! 

kira: sa n'est que temporaire, d'ici une petit heure l'effet disparaîtra. Je te conseil donc zankou de changer de forme avant de détruire cette maison.

Tyrion donnait sa fille à Valas pour se mettre debout.

Tyrion: espèce d'enfoiré!

il l'empoignait par sa chemise Akira ne bougeait pas d'un pouce le regardant.

Tyrion: tu as laisser mon père dans la merde sans même bouger le petit doigt pour l'aider!

Kira tapait sur la main de tyrion le faisant lâcher prise.

Kira: ma haine avait avait fait surface, j'ai donné beaucoup pour enfuir cette colère..mais on ne peut pas changer en un claquement de doigt. Je suis malgré tous revenu.

Tyrion: et bien tu peux repartir.

Il regardait vers Gabriel avant de prendre l'initiative de repartir, c'est vrai qu'après se qu'il a fait fallait pas s'attendre à se qu'on lui lance des fleurs. Damon arrivait en courant ayant sentir ma présence.

Damon: papa? pourquoi il est pas plus haut que trois pommes?

Tyrion: si tu bouderais pas dans ta chambre tu le s'aurais.

Cole: papa, inutile de t'en prendre à lui.

Il râlait préférant changer de pièce pour se calmer un peu, zankou suivait malgré tous les conseils changeant de forme n'étant pas plus grand que moi. Cole tapait la fesse de Laure pour la faire bouger et se levait.

Cole: emmène Derek dans sa chambre, je pense qu'il a besoin de se reposer pour se remettre de...tous ça.

Damon: ta pas vu sa tête? et tu pense qu'il va s'en remettre?

Il ne répondait pas n'en sachant rien.

Delic: je vais lui chercher un gant de toilette mouillé pour le rafraîchir!

Il partait vite à l'étage jusqu'à la salle de bain remplissant un bol d'eau fraîche et y trempait un gant de toillette, ayant l'impression de voir un autre reflet dans le miroir il se retournait brusquement vérifiant derrière lui.

delic: Damon? Akio...

Il regardait à nouveau en face de lui ouvrant grand les yeux voyant depuis le miroir le mur derrière lui se fissurant de noir jusqu'à en faire sortir des mains ensuite un visage celui de alastor revenu bien plus tôt que prévu et dans un très mauvais moment.

Alastor: tu tombe très bien toi.

Delic était prêt à crier à l'aide, mais Alastor l'attrapait posant sa main sur sa bouche l'empêchant de pousser le moindre cris.

Delic: hum!!

Alastor: chut, ne gache pas la surprise trop vite...laisse moi m'amuser un peu avant.

Il prit possession du corps de Delic juste à l'instant même Cole ouvrit la porte regardant à l'intérieur de la pièce.

Cole: j'ai cru sentir la présence d'un démon, est ce que ça va?

delic: oui..j'ai juste remplis ça pour Derek.

Cole: donne je vais lui apporter.

Il le prenait le regardant d'un drôle d'air malgré tout.

Cole: tu es sûr que ça va?

Delic: oui oui juste...un peu sur les nerfs avec tous se qui se passe.

Cole: hum oui comme tous le monde d'ailleurs.

Il refermait la porte marchant jusqu'à ma chambre, Delic faisait un petit sourire sortant de la pièce allant rejoindre Akio. Il entrait dans la chambre refermant la porte derrière, toujours entrain de dormir tranquillement sans même savoir se qu'il se passe. Delic ou plutôt Alastor contrôlant le corps de delic s'approchait grimpant sur le lit.

Delic: je me souviens de toi, tu travaillais pour mon père à une époque.

Il frottait la lèvre d'akio avec le sourire.

delic: j'aimais bien ton style, dommage que ta changer de camp.

il penchait un peu la tête sur le côté regarder son torse dénudé.

delic: peut être que je pourrais m'amusé avant de m'occuper de se maudit prêtre et toi, tu m'aidera à le trouver mon cher akio.

Il se penchait lui léchant le nuque remontant jusqu'à sa joue, forçant ainsi Akio de se réveiller.

Delic: salut toi, tu t'es endormis avant même de t'être occupé de moi.

il frottait ses hanches contre son entre jambe et fini par relever le regard montrant ses vrai yeux de démon.

delic: tu te vantais d'être un vrai dieu au lit, prouve moi ça aujourd'hui akio.

Il posait sa main sur sa bouche.

Delic: chut, pas un bruit ou je t'assure que je détruirais le corps de ton petit protéger.

Il se redressait restant malgré tous assis sur lui.

Delic: oui je sais, je devrais encore être en enfer..c'est se que m'a conseillé mais père, mais je pouvais attendre après l'humiliation que j'ai subit. pourquoi cette tête? cela te plait pas que j'ai emprunté le corps de se gamin? quel belle âme qui l'a, c'était trop tentant. Tu va m'aidé à trouver se Near, mais avant j'attend toujours que montre tes exploits.

Il plissait les yeux.

Delic.: non? tant pis...je trouverais un autre qui je baiseras en utilisant le corps de se garçon.

Il se dégageait de lui marchant vers la porte.


dans ma chambre les effet du poison se dissipait me rendant lentement ma forme d'adulte, j'ouvrais lentement les yeux regardant vers Gabriel qui s'inquiétait, cole était la également.

derek: je sais..tu me l'avais dit.

Cole: est ce que ça va?

mon regard était assombrit par la colère.

derek: si tu aurais eu tel illusion de la part de ton propre fils, comment te sentirais tu? 

cole fronçait les sourcils étonner d'un tel regard de ma part.

cole: je vais prévenir les autres que t'es réveiller.


Derek: c'est cela.

Il sortait de la chambre me regardant encore d'un drole d'oeil avant de fermer la porte.

Derek: je vais bien me lance pas un tel regard.

Je me levais tournant le regard vers le mur.

Derek: un démon dans la maison et personne s'en ai rendu compte?

Je me levais sortant de la chambre allant jusqu'à celle de Akio et entrait sans frapper.

Derek: bouge toi de la akio!

Delic: oh derek! t'es réveiller est ce...

j'attrapait son visage le regardant droit dans les yeux.

Derek: sort de la faut qu'on cause.

delic: de quoi tu parle?

Derek: très bien..jouons.

Je le tenait par les cheveux l'emmenant jusqu'à la salle de bain remplissant la baignoire.

Delic: qu'est ce qui te prend? tu me fais mal!

Tyrion: papa? mais qu'est ce que tu fais?

Cole: je t'avais dit qu'il était bizarre.

Derek: je vais jouer les apprentis exorciste.

Tyrion: hein?

Derek: toujours pas envie de sortir démon?

Delic: derek, je..

je le poussais dans la baignoire maintenant sa tête dans l'eau, tyrion fonçait vers moi tentant de me faire lâcher prise.

Tyrion: t'es malade mais qu'est ce que tu fais!?

Derek: alors hum..au nom du père et toutes ses conneries! je demande toi démon fils du putain de satan de sortir du corps, maintenant ou disparaît a jamais en crevant avec lui.

Je baissais les yeux le voyant plus de débattre et sourit.

Derek: amen.

l'ombre sortait du corps reprenant sa forme originel et m'attrapait par la gorge.

Alastor: pauvre petite merde! tu te crois drole peut être? la vie de se gamin n'était rien pour toi?

Derek: rien comparer à se que je vais faire subir à mes cher enfants, cela me fait penser qu'on a un ennemi en commun.

Il me lâchait sur le coup.

Derek: intéresser on dirait.

tyrion sortait vite delic de haut commençant un bouche à bouche pour tenter de le réanimé, de justesse delic recrachait l'eau de ses poumons.

Alastor: nous en discuterons ailleurs qu'ici, il a un peu trop de dieu dans les parages.

Derek: je te rejoindrais au parc cette nuit.

Il disparu je tournais le regard vers les autres.

Derek: me regarder pas comme ça, il n'est pas mort.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Dim 10 Aoû - 3:20

Derek était donc revenu par téléportation à l'aide de Abnar, on pensait qu'on l'avait ramené à temps mais en réalité se n'était pas le cas, car Near avait utilisé son pouvoir sur lui, tout comme le pouvoir des hunters et cette pupille qu'ils ont, il avait réussit à faire de même, et ce qu'on pensait être une seconde de passé c'était deroulé de heures, des semaines et voir des années dans l'illusion de Derek, il était donc normal qu'il soit sous le choque.. Car Near avait fait en sorte qu'il vive exactement les mêmes souffrances qu'ils ont ressentis lui et son frère durant toute ses années, Teijo et Takuma n'avait eu aucune pitié avec eux, alors même qu'ils n'était que des enfants.

Zankou mordait Derek pour le ressaissir car il semblait ailleurs, et sa l'aidait à revenir à lui, il appelait aussi tôt mon prénom, j'en passais ma main dans ses cheveux tentant comme je pouvais le mieux, de le rassurer.

Gabriel : Oui je suis là.

Sa me rassurait tout de même d'entendre qu'il allait finir par reprendre sa taille adulte, que se n'était qu'une question de temps avant que le produit que ce Marcus, lui avait injecté s'efface de son corps. Je levais le regard vers Kira qui osait après ce qu'il a fait revenir ici, j'en fronçais les sourcils le regardant mais laissait Tyrion s'en occuper.

Malgré ses belles paroles qu'il tentait de nous dire, ses excuses ne fonctionnait pas avec moi, il a préféré choisir le voie de la haine que du pardon et de l'amour que tentait de lui redonner Derek, il a fait son choix à présent qu'il ne mette plus les pieds ici. D'ailleurs il me regardait, je lui montrais bien un regard remplis de mépris.

Gabriel : Tu aurais pu l'aider et tu l'as laisser pourrir là, en sachant parfaitement les intentions qu'avait ton frère.. Tu as perdu notre confiance, mais surtout celle de ton père, maintenant cette confiance tu ne l'auras plus jamais, alors ne met plus les pieds dans cette maison.

Il s'en allait, il a comprit le message et tant mieux, je posais mes mains sur les épaules de Derek désirant qu'il aille mieux. Aller Derek, je sais que tu es plus fort que ça.. Mais j'ignore non plus ce que tu as du endurer.. je tournais le regard vers Damon qui descendait pour nous rejoindre et se demandait ce qu'il se passait ici.

Laure était bien calme à regarder la situation, jusqu'à ce que Cole tape sur ses fesses pour qu'elle se lève, elle se levait donc pour le laisser passer mais se réinstaller sur le divan chipotant avec ses cheveux tout en regardant la scène.

Tout le monde tentait de trouver le meilleur moyen pour que Derek se sente mieux, le mettre dans son lit, mais Delic décidait d'aller lui chercher un gant de toilette bien frais, afin de le rafraichir et personne n'allait s'imaginer ce qu'il allait lui arriver dans la salle de bain et encore moins de la rencontre qu'il allait avoir.

Alastor était revenu bien plus tôt des enfers qu'on ne pouvait l'imaginer, même sous les ordres de son père qui préférait qu'il ne s'y rendre pas, il désobéissait malgré tout désirant vengeance, après s'être fait humilié de la sorte par Near. il apparaissait donc devant Delic, il l'empêchait de crier et pénétrait dans son corps pour pouvoir se faire passer par lui et le contrôler. Il se rendait aussi tôt jusqu'à la chambre de Akio qui dormait encore paisiblement ignorant ce qu'il se passait de notre côté et également du côté de Delic.

Alastor se mettait au dessus de lui afin de bien l'observer, il le connaissait très bien étant donné qu'il travaillait pour son père autre fois.. Lui ne se doutait pas de qui il était, il continuait de dormir jusqu'à ce qu'il commençait à lui lécher la nuque. Il se réveillait et commençait à ouvrir lentement les yeux regardant Delic.

Akio : Hum Delic..

Il fit un sourire en coin à l'idée qu'il soit près de lui, entrain de l'embrasser la nuque et désirer qu'il finisse ce qu'il a commencer, Delic n'était pas du genre à agir de cette façon mais sa ne déplaisait pas du tout à Akio qu'il face apparaître son petit côté "cochon".

Alors qu'il frottait ses hanches contre son sexe, il posait ses mains sur celle-ci le regardant avec envie.

Akio : Si tu continues comme ça, je vais te prendre sauvagement.

Mais il s'arrêtait aussi tôt sous ce qu'il disait, et sous son regard qu'il changeait, il en retirait ses mains de lui devinant aussi tôt que se n'était pas Délic devant lui, il en fronçait les sourcils sur le coup.

Akio : Qui es-tu ?!

Il écarquillait les yeux puisqu'il posait sa main sur sa bouche pour sur sa bouche, il continuait de bien le regarder et de l'écouter. Il posait sa main sur la sienne pour qu'il retire celle-ci de sa bouche afin de lui parler.

Akio : Pourquoi je t'aiderais, retire toi du corps de Delic espèce d'ordure ! Tes Alastor hum ?

Il se mettait à ricaner pour se foutre de lui.

Akio : T'avais ta chance il y a une époque et tu es passé au dessus de ça, et tu le regrettes c'est pour ça que tu vole le corps de Delic pour tenter de réparer cette erreur et sentir ma queue en toi ?

Il plissait les yeux mécontent.

Akio : Et bien va te faire enculer par quelqu'un d'autre sale démon de merde et dégage du corps de Delic !

Il écarquillait les yeux tout en serrant les poings de ses menaces, il se redressait sur ses coudes le voyant s'en aller.

Akio : Arrête ça !

Il se levait rapidement pour l'arrêter, il l'attrapait par la main pour se faire.

Akio : Ta pas intérêt de..

Il levait les yeux voyant Derek apparaître, et oui pendant qu'ils étaient occupé, Derek agissait de façon.. étrange, ce que lui avait fait endurer Near l'avait sans doute bien changé à présent.. Il était différent et je l'avais bien remarqué.

Gabriel : Dit moi réellement comment tu te sens Derek, tu sais que tu peux tout me dire.

Sa façon de répondre est.. assez sec, sa m'inquiète de le voir comme ça mais comme on dit dans un mariage, c'est pour le meilleur mais également pour le pire alors.. je dois être là pour lui, et l'aider à passer se cap, comme lui le ferait pour moi.

Gabriel : Un démon ?

Il se levait pour ensuite donc se rendre jusqu'à la chambre, et entrer dans la chambre de Akio, il n'était pas dupe et savait que Alastor se cachait dans le corps de Delic, il attrapait aussi tôt son visage, moi je l'avais suivis.

Gabriel : Derek qu'est-ce qui te prend ?!

Akio : Se n'est pas délic.

Il ne pensait pas que Derek allait y aller de façon aussi brutale avec lui. Alastor continuait de faire semblant de rien, mais Derek perdit vite patience et attrapait Delic pour l'emmener jusqu'à la salle de bain, il faisait en sorte que l'eau de la baignoire soit à moitié pleine.

Tout le monde arrivait sous les cris de ce qu'il se passait, moi je regardais bien Derek, il veut jouer les exorciste ? Il attrapait bien la tête de Delic pour le mettre sous l'eau, j'en écarquillais yeux sur le coup, il le noie !

Gabriel :Derek arrête !

Je m'avançais vers lui pour l'empêcher qu'il continuait, mais il continuait malgré tout.

Gabriel : Tu vas le tuer Derek !

Mon coeur battait à la chamade à l'idée de perdre mon frère, Akio poussait tout le monde pour passer sur le coup.

Akio : Putain Derek !

Derek disait des conneries en jouant les exorciste, mais cela marchait car n'ayant le choix que de sortir de là, ou bien de mourir avec Delic il finissait donc par sortir. Alastor était donc sortis du corps de Delic, mais moi je ne me préoccupait même pas de lui mais de mon frère.

Tyrion m'aidait à le sortir de l'eau, il avait les yeux fermé et ne respirait plus, j'en paniquais sur le coup.

Gabriel : Delic..

J'étais à genoux, mais mains posait sur mon jeans, serrant le tissu et laissait Tyrion faire, il tentait de le réaniminer, et heureusement il y parvenait, Delic crachait l'eau de ses poumons et revenait à lui.

J'en soupirais de soulagement, Akio fonçait sur lui attrapant son visage pour voir s'il allait bien. Je tournais ensuite mon regard vers Derek qui semblait passer un marché avec Alastor. Il avait dit qu'il le retrouverait dans un endroit plus calme, et donc le parc pour s'arranger avec lui.

Une fois qu'il avait disparu, je me relevais pour faire face à Derek il a complètement perdu l'esprit !

Gabriel : Il n'est pas mort, mais c'était de justesse ! Tu as bien fallut le tuer Derek ! On aurait jamais utilisé de tel procédé au par avant, je peux savoir ce qu'il t'a prit !?

Abnar : Son coeur à changé.

Je regardais Abnar du coin de l'oeil et revenait vers Derek ensuite.

Gabriel : Changé de quel façon..

Abnar : Ce que Near lui a fait, l'a transformé en une personne tel qu'eux, ils se retrouvent dans la même situation à présent, comme-ci il avait été élevé sous la souffrance morale et physisque, sans amour, considéré comme une simple arme, et un monstre. Il possède juste des sentiments mais il est différent malgré tout.

Je vois.. Il est comme Kira et Near quoi.

Gabriel : Sa ne sert à rien de suivre cette voie là Derek, tu l'as dit toi même à Near, alors pense toi aussi de cette façon, reste auprès de moi et laisse tomber tout ça.

je m'avançais vers lui, je sais que je peux l'aider, Near et Kira n'ont personne a qui aimé, à qui faire confiance une personne qui l'aime pour ce qu'ils sont.. Derek si oui, il a une famille qui l'aime, des amis et moi également.

Je posais mes mains sur son visage.

Gabriel : On passera cette épreuve ensemble d'accord ? Parce qu'on est comme ça, on s'aide l'un l'autre quoi que cela puisse être.

Akio tenait toujours Delic contre lui et finissait par se relever pour regarder Derek, il lui donnait un coup de poing au visage sur le coup, je le regardais bien.

Gabriel : Akio !

Il le pointait du doigt.

Akio : Tes vraiment un idiot ! Plus jamais tu prends de tel décision seul, je te jure que si tu aurais tué Delic, il n' y aurait plus rien eu entre nous tu m'entends ! Que se soit de l'amitié ou quoi que se soit. Le Derek que je connais ne s'aurait pas laissé bêtement avoir par Near, tu joues exactement dans quoi il veut que tu te lances !

Il attrapait Delic dans ses bras.

Akio : On s'en va.

Il se téléportait avec lui, moi je revenais vers Derek. Je ne le sens vraiment pas cette histoire.. Derek semble s'en foutre complètement de ce qu'il aurait pu arriver à delic, et aussi de ce qu'à pu dire Akio.

Gabriel : Dit moi que tu ne feras rien de stupide Derek..

je le regardais bien. Je veux que mon Derek revienne, celui avec qui j'ai passé toute ses année et que je suis tombé amoureux.

Near s'approchait de Kira qui marchait seul en ville, il se dirigeait jusqu'à lui.

Near : Je le savais qu'au fond, tu désirais te venger, et c'est chose faîte à présent. Derek à ressentis toutes ses années où l'ont a souffert, ainsi, il sait ce que sa fait que d'être laissé pour compte maintenant, au tour de Teijo et ensuite, peut-être que je pourrais passer à autre chose.

Il le regardait bien.

Near : Et toi, que comptes-tu faire à présent, j'ai vu qu'ils ne désiraient plus te voir à présent.

Il détournait le regard.

Near : Que penses-tu que Derek va faire, je me demande comment il va réagir, vas-t-il suivre ses propres conseils qu'il nous donnait, ou bien se laisser emmener vers le chemin de la haine.

Il haussait les épaules et se remettait à marcher.

Near : S'il choisit cette voie, alors je l'attendrais de pied ferme, qu'il vienne seulement.

Il ne le craignait pas ne pouvant de toute façon pas mourir, et même s'il le pouvait, la mort ne l'effrayait pas du tout, au contraire, il se sentirait libéré.

Near : Il faudra s'attendre à ce qu'il vienne pour tenter de nous tuer, et s'il le fait, alors il aura la visite qu'il voudra, suit moi.

Il se téléportait, se rendant jusqu'à un bâtiment, où ils étaient tous réunis, c'était presque comme une boîte mais de naturel plus.. Gore. C'était tout ceux qui avaient subit les mêmes choses qu'eux, devenu des monstres sous les mains de Teijo, il leur avait tous rendu leurs émotions mais tous ceux se trouvant ici, voyait les mêmes idéos que Near étant devenu leurs chefs en quelque sorte.

Certains buvaient, se droguait, violaient des femmes qu'ils avaient emmené de force avec eux, et toute sorte de chose dégueulasse, même de la torture, comme Takuma leurs avait enseigné sans qu'ils ne meurt avant des jours..

Near : Voici nos frères, et tout ensemble, nous ne seront plus qu'un poing, que Derek vienne, que Teijo vienne et qu'ils emmènent tout les personnes qu'ils désirent pour tenter de se montrer plus fort, on les vaincras tous.

Il tournait lentement le regard vers Takuma qui était assis dans le divan, il s'approchait de lui tout en prenant un verre sur le bar et lui posait.

Near : Tient Takuma que veut cette présence, tes frères t'avaient manqué ? Ou bien tu souhaites également te venger de Teijo ou bien d'une autre va savoir..

Il posait sa mains sur la table pour se pencher et le regarder.

Near : Je n'ai rien contre toi, bien que c'est toi qui nous a fait ça, tu as fait de moi ce qui je suis après tout, et sous les convictions de Teijo, tu étais sa marionnette, tu ne désires pas réclamer vengeance de t'avoir traiter comme tel ?

Il faisait un signe de la main pour faire apparaître une femme, celle-ci se demandait où elle se trouvait et regardait tout autour d'elle, elle était paniquée, il frottait son nez contre ses cheveux aspirant son odeur, et l'attrapait bien la nuque pour lever son visage.

Near : Ne bouge pas et ne crie pas.

Il la poussait vers Takuma, elle restait immobile devant lui, mais son corps tremblait et son regard était complètement paniqué, elle désirait crier et s'enfuir mais son corps n'obéissait pas.

Near : Tu es chez toi ici, alors fait ce que tu veux. mais si tu es ici pour foutre la merde, ou pour tenter quoi que se soit contre nous, alors on se débarrassera de toi.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Dim 10 Aoû - 21:49

C'est a peine si les mises en garde de Gabriel m'atteignait, je devrais être mal à l'idée d'avoir presque tuer Delic et pourtant pas un pète de remord se lit sur mon visage.

Derek: faut toujours que tu dramatise Gabriel.

Je levais les yeux vers Abnar avec un petit sourire, il ne tardait pas de faire la remarque de "mon coeur changer" 

Tyrion: il n'a pas moyen de supprimé ça? on va quand même pas laisser mon père dans cette état.

Derek: je suis très bien comme ça, arrêter de discuté de mon cas comme ci j'étais pas présent dans la pièce.

Tyrion: tu n'es plus en position pour dire quoi faire papa.

Derek: parce que tu l'es toi? tu n'es que la petite chose d'un dieu.

Tyrion ne répondait pas préférant se dire que ses mots ne sortait pas vraiment de moi, il préférait néanmoins sortir de la pièce rejoignant sa fille. J'en souriais sur le coup regardant Gabriel qui continuait sa petite scène mélodramatique.

Derek: tu joue les bon petit mari? que c'est touchant, quand j'aurais cinq minutes à moi je verserais une larmes devant autant...d'amour.

Je passais à côté de lui prêt à partir pour mon rendez vous avec le démon, Akio cette fois craquait arrivait vers moi me frappant au visage, je tournais simplement le regard dans sa direction léchant ma lèvre ensanglanté.

Derek: si je l'aurais tuer ton petit protégé j'en aurais rien eu affaire, comme te voir partir loin de cette maison. 

Je faisais un petit signe de la main lui disant au revoir, cette fois je mettais mes mains dans mes poches sortant de la salle de bain ricanant des paroles de Gabriel.

Derek: je ne fais que des choses stupide Gabriel, c'est pas nouveau.

Je sortais de la maison partant pour le parc.

Cole: tu veux que j'aille le chercher Gabriel? je trouverais le moyen de l'enchainé ici jusqu'à trouver un solution à son état.

Damon: évidemment que tu va le chercher! on va quand même pas le laisser dans cet état!

Cole fermait les yeux cherchant à se téléporter jusqu'à moi, mais les r'ouvrais rapidement.

Cole: il cache son emplacement, impossible pour moi de savoir où il se trouve en se moment ni même le téléporter jusqu'à nous.

Damon: tu es un demi-dieu tu devrais être plus fort que lui non?

Cole: sauf qu'il doit utiliser un magie noir très puissante et j'ai pas été entraîné contre ça.

Damon: mon père sais utiliser la magie noir? depuis quand?

Cole: depuis que lukas à débloquer ses pouvoirs, mais il a toujours su la rejeté jusque la.

Damon tournait les talons s'en allant, Cole l'attrapait par le bras l'empêchant de commettre une bêtise à son tour.

Cole: ou va tu comme ça?

Damon: chercher mon père évidemment avec l'ancienne méthode.

Cole: c'est trop dangereux! il s'en prendrait à toi.

Damon: ne dit pas de connerie, mon père ne me ferais jamais de mal.

Cole: comme il n'aurait jamais fais de mal à Delic non plus, dans son état on peut s'attendre à tous.

Il baissait les yeux tirant sur son bras pour le faire lâcher.

Damon: ok, mais on peut pas attendre ici bêtement.

Demona: je t'ai trouvé soeurette!

Elle fonçait sur laure qui écoutait discrètement tous se qui se passait.

Démona: petite vilaine, tu te cachais pour ne partager avec ta grande soeur hum?

elle attrapait le bout de ses tétons les remuant dans tous les sens.

Démona: petite égoïste.

Elle la lâchait bien vite pour reniflant l'air.

Démona: sa sent le mâle!

elle fonçait directement sur le premier caressant le long de son torse.

Démona: regarder moi les muscles de celui la? tu l'as déjà tester Laure? ooohh, vu ta tête je dirais que oui!!!

Cole: donc voilà l'une de tes soeurs.

Démona: elle ta parler de moi? en bien j'espère, elle ta préciser que j'avais plus d'expérience? 

Damon: on n'a pas le temps pour ça.

Elle plongeait sur lui a son tour collant bien sa poitrine contre son torse.

Démona: quel regard! en plus tu es...

elle le reniflait tous en remuant sa queue de succube.

Démona: puceau! un puceau!!!! Mmmmm, j'adore. Tu veux que je te fasse découvrir se qui se cache entre mes cuisses?

Damon regardait autour de lui complètement mal à l'aise cherchant une sortie de secours, démona profitait pour prendre sa main la glissant entre ses cuisses.

Démona: tu sent? elle n'attend que ta queue? bon on trouve une chambre ou on le fais par terre?

Spoiler:
 


****

J'avais retrouvé Alastor pour discuté de mes projets avec lui, alors que Kira de son côté marchait dans la rue tête baisser la cigarette pincé entre les lèvres. Il relevait la tête vers son frère apparu auprès de lui, il n'avait pas tord cela faisait un moment qu'il désirait me faire comprendre tous se qu'il endurait, mais maintenant que c'est la cas..il se demande si il n'aurait pas mieux fait de l'empêcher.

Kira: je pensais que je sentirais une certaine plénitude, mais au contraire..je me sent pas mieux pour autant et toi? te sens tu satisfait? 

Il ignorait ou aller, ni quoi faire à présent. Gabriel l'a interdit de remettre le pied à la maison et les autres n'a surement plus envie non plus de le voir dans les parages.

Kira: Tu souhaite que je te suive dans tes convictions? je te suivrais mais pour tes envies de vengeance Near, j'ignore se que Derek va faire ensuite..mais je doute qu'il restera les bras croisée. Si tu lui as fait vivre les même souffrance que nous, il ne s'en remettra pas tous comme nous avons jamais réussis.

Kira soupirait le suivant malgré tout plissant les yeux de l'endroit où il se trouvait.

Kira: j'ignorais que tu aimais se genre de fête.

Tous en le suivant Kira regardait autour de lui, tous n'étais plus que sexe, drogue, alcool et même viol et torture. 

Kira: j'ai l'impression de faire un pat dans le passer.

il écoutait son frère ricanant sur le coup.

Kira: j'ai surtout l'impression de me retrouver en enfer ici, c'est ça que tu cherche? revivre à nouveau ses années de viol, boucherie que aimant tant...

il levait les yeux vers un canapé ou était assis leurs frère les regardant également tous deux.

kira: takuma...comment il a réussit à revenir?

Kira restait proche de Near qui osait s'approcher de lui.

Takuma: c'est surement pas grâce à vous que j'ai réussis à m’échapper de cette dimension.

Kira: c'est hunter qui t'y a envoyer.

Takuma: pendant que vous jouez les pleurnichardes après de notre père.

Il ricanait passant ses bras au dessus du divan.

Takuma: sa marionnette, oui peut être bien..mais je suis née pour être cette chose que je suis devenu, je suis fier d'être cet homme alors pourquoi je crierais vengeance? mon père est peut être devenu faible comme une femme, mais il a tous de même fais de moi un être exceptionnel.

Il fit un petit sourire en coin regardant de la tête au pied la jeune fille qu'il fit apparaître.

Kira: Near...

il regardait à nouveau vers ses autres frères continuant de s'amusé comme ci de rien était. Takuma levait déjà la main pour attraper la fille, mais kira l'attrapait au dernier moment la téléportant loin d'ici.

Takuma: je le savais, tu as toujours été le plus faible d'entre vous deux.

Ils se regardaient tous droit dans les yeux jusqu'à que takuma utilise sa rapidité pour attraper kira par le cheveux le tapant contre une table. Même si Kira pourrait facilement se défendre il redevenait un enfant terrifier devant son bourreau.

Takuma: peut être que je devrais reprendre tous depuis le début, te casser à nouveau.

Il levait les yeux vers vers Near faisant un petit sourire.

Takuma: non, j'ai mieux qu'il prouve ses convictions..va si Near montre moi jusqu’où tu irais pour assouvir ta vengeance. Même avec tous nos frères réussis teijo arrivera à vous repousser sauf si Kira est à cent pour cent dans ton camps..et la il est un peu trop hésitant.

Il serrait les cheveux de Kira le faisant grimacer.

Takuma: j'ai toujours sur que tu le surpasserais, me surpasserais moi...il est peut être temps de montrer ta domination.

Kira: l'écoute pas!

Takuma: ta gueule!

il tapait sa tête contre la table.

Takuma: alors Near, qu'est ce que tu préfère? rester dans l'ombre comme un enfant apeuré ou prendre la tête une bonne fois pour toute?


Spoiler:
 


Spoiler:
 


Dernière édition par Derek Kijo le Lun 11 Aoû - 0:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Lun 11 Aoû - 0:20

Bon on peut dire qu'on ne reconnaissait pas Derek, il avait bien changé à cause de ce que Near lui avait fait, même mes paroles ne l'atteigne pas sa me faisait mal de le voir dans cette état et d'entendre ses paroles.. Mais je sais que se n'était pas le véritable Derek, alors je passais au dessus de ça et je désirais tout simplement l'aidé.

Je le voyais s'en aller jusqu'à son petit rendez-vous avec Alastor, c'est pas vrai.. On ne peut pas le laisser partir comme ça, surtout pas dans cette état va savoir ce qu'il à l'intention de faire, déjà s'allié avec un démon, et le fils de satan d'autant plus !

Gabriel : Derek reste ici !

Je soupirais puisqu'il se fichait de mes paroles, il m'ignorait complètement et se téléportait même, j'en détournais le regard les poings serré plus que agacé. Je regardais ensuite vers Cole qui demandait s'il devait le ramener de force ou non, Damon disait directement oui, qu'on ne devait pas le laisser partir dans cette état.

Gabriel : Oui ramène le Cole.

Cole essayait donc de le téléporter jusqu'à nous mais avant tout, il devait le localiser et il n'y parvenait pas, j'en plissais les yeux de ce qu'il disait, évidemment, il a fait en sorte qu'il ne puisse pas se faire localisé et il utilise de la magie noir, et oui, il ne l'a jamais utilisé au par avant, mais il ne possède de Lucas tout comme Reiji qui lui, l'avait déjà manié.

Gabriel : Oui il possède la magie noir, il tient ça de Lucas mais il ne l'avait jamais utilisé jusqu'à aujourd'hui.

Je regardais Damon qui comptait s'en aller pour le retrouver, Cole l'interpellait aussi tôt.

Gabriel :Damon à raison, on ne peut pas rester les bras croisé à attendre et à ne rien faire.. Derek va faire une bêtise et il faut donc l'en empêcher.. Ils se sont dit qu'ils se rejoindront au parc, alors, allons jusque là.

Abnar : Je vous accompagnerait si jamais cela deviendrait dangereux.

Je le regardais du coin de l'oeil, il vient surtout pour protéger Damon, enfin..  Il tient tout de même à Derek sachant ce qu'il avait vécu tout les deux, il tient donc à ce qu'il soit sorti de là.

Gabriel : Bien, tu pourrais nous aider enfin.. même si tu ne peux pas t'interposer.

Abnar: Je ferais le nécessaire si je juge que cela dégénère de trop.

Gabriel: Tu risquerais d'être encore punit par ton père.

Il en détournait le regard réfléchissant,Je ne voyais pas d'autre solution de toute façon, c'est peut-être dangereux, mais comme le dit Damon on ne peut pas attendre tranquillement ici à discuter. Alors qu'on s'arrangeait afin de trouver la meilleur solution à faire pour ramener Derek, on entendait la voix d'une femme, on tournait lentement le regard vers la porte.

Depuis tout à l'heure, Laure nous écoutait à côté de la porte, elle fusillait sa soeur qui venait de la faire démasquer.

Laure : Démona, quel surprise de te voir, tu sembles en forme.

Elle était surtout agacée qu'elle soit ici et aurait préféré qu'elle ne vienne pas, elle détournait le regard alors qu'elle chipotait avec ses tétons disant que c'était une petite cachottière car elle cachait des hommes pour elle toute seule.

D'ailleurs elle repérait bien vite notre odeur, ce qui l'attirait.

Laure : D'ailleurs faut que tu saches quelque chose.

Elle voulait bien entendu lui dire que Cole était le sien, mais celle-ci fonçait directement sur lui vu qu'il était le plus près, elle la fusillait bien du regard sur le coup. Lorsqu'elle lui demandait si elle avait tester, elle en attrapait des coups de chaleurs en repensant à ses petits moments avec Cole qui était un pur délice voir même un extase, elle en faisait du vent avec sa main sur son visage rien que d'y penser, elle en mouillait sa culotte je parie, ses succubes ne pensent vraiment qu'à ça.. Pire que des nymphomane.

Laure : Oh oui que j'ai testée.. Oh ouiiii..

Elle regardait Cole avec envie sur le coup oubliant presque que sa soeur était sur lui

Laure : Oui c'est l'une de mes soeurs.

Il ricanait de ses commentaires.

Laure : Ne l'écoute pas, j'ai bien plus d'expérience qu'elle.

Personnellement, je préfère même pas faire une concurence de se côté là avec mon petit frère, sa serait.. Plutôt étrange enfin soit, sa doit être quelque chose de normal entre succube. Mais entendant la voie de Damon, elle finissait par foncer sur lui. Je regardais aussi tôt Abnar qui ne semblait pas apprécié mais laissait faire ne désirant pas se montrer trop collant vis-à-vis de lui et le faire fuir à nouveau.

Elle ressentait même qu'il était puceau, sa lui donnait encore plein plus d'envie à l'avoir pour elle toute seul, le pauvre, il était tout mal, s'il pouvait se trouver un trou de souris, il s'y enfuirait.

Gabriel : Laisse le tranquille, on a d'autre chat à fouetté.

Mais elle ne semble pas vouloir le lâcher alors que je tentais de l'y aider. Elle disait clairement qu'elle avait envie de sa.. queue en elle, sa me faisait bizarre de l'entendre dire ça à mon gamin.

Il attrapait aussi tôt sa main pour la mettre entre ses jambes et lui faire sentir ce qu'il s'y trouvait, Abnar s'approchait, craquant sans doute et attrapait la main de Demona pour qu'elle le lâche, il baissait bien le regard pour la regarder.

Abnar : Il ne semble pas intéressé, alors veuillez le laisser tranquille.

Il finissait par la lâcher, Laure elle attrapait Cole contre elle approchant ses lèvres contre sa nuque n'arrêtant pas de l'embrasser, sa température montait déjà car elle était toute excitée et le désirait.

Gabriel : Bon les succubes se n'est pas le moment, on a mon homme à sauvé alors revenez plus tard. et j'ai une idée.. Lukas !

Lukas arrivait par téléportation.

Lukas : C'est la première fois que tu m'appelles Gabriel, qu'est-ce qu'il se passe ?

Gabriel : On a un problème avec Derek.

je lui expliquais la situation en gros.

Lukas : Je vois..

Gabriel: Tu ne peux pas arranger les choses, toi qui connait beaucoup de chose sur la magie, et tu en possèdes également.

Lukas : C'est délicat, il n'est pas sous la contrainte d'un sortilège, mais à vécu un gentjustu, se n'était qu'une illusion qu'il a vécu.. Se n'était donc pas quelque chose de réel, mais il l'a tout de même vécu et donc.. Il n'y a que Derek qui puisse revenir à la réalité.

JE détournais le regard je perd espoir là..

Gabriel : Il ne le désire pas, même pour moi et pour sa famille.

Il posait sa main sous son menton réfléchissant.

Lukas : J'ai peut-être une solution, il a vécu une illusion vivant les atroscité qu'on vécu ses fils, alors montrons lui à son tour une vision, mais cette fois ci de tout vos moments de bonheurs, votre rencontre, votre premier baisé, tout vos moments passé ensemble, vos enfants et sa famille également... Il lui faut une bonne raison d'oublié la haine et la vengeance, la magie noir se nourrit de ça, alors plus on attend et plus il sera difficile de le faire revenir à a réalité.

Gabriel : Alors faisons ça, de toute façon a pas vraiment de plan.

Laure était presque entrain de violer Cole alors qu'il tentait d'écouter la conversation, il a du courage de vouloir sortir avec une succube.

Abnar : Je nous téléporte jusque là.

Il tenait bien Damon contre lui ne désirant pas que Démona tente de lui sauter dessus, on arrivait jusqu'au parc, Abnar étant un Dieu arrivait à savoir où il se trouvait, mais il ne pouvait rien faire d'autre, ne pouvant délié les lois encore une fois et préférait intervenir que si il en jugeait nécessaire.

Je rêve où les succube on profiter de ses téléportation pour s'incruster, Laure ne lâchait toujours pas Cole.

Laure : Oh oui en pleine nature.. COntre un arbre miam.

Elle mordillait son lobe de l'oreille. J'en levais les yeux, c'est pathétique, bon je tournais le regard vers Lukas.

Gabriel : Tu es prêt ?

Lukas : Bien sûr.

Il marchait jusqu'à Derek regardant alastor du coin de l'oeil.

Lukas : Tient Alastor, j'aurais espéré que tu restes plus longtemps aux Enfers où est ta juste place.

Il revenait vers Derek.

Lukas : Mon fils je vais t'aider à te ressaisir.

Il attrapait son visage pour le forcer à le regarder, et relevait ses lunettes de son autre main, utilisant ses pouvoirs, ses yeux brillaient et l'envoyant à son tour dans une autre illusion qui chez nous ne durait que quelques secondes mais pour Derek cela durait des heures, il voyait toute les bonnes choses qu'on avait vécu ensemble nous deux et même sa famille et ce qu'il risquerait de perdre s'il continue dans cette voie.

Il finissait par le lâcher une fois que c'était terminé.

Lukas : Voilà.. Comment tu te sens derek ?

Je m'approchais de lui, attrapant son visage entre mes mains espérant que cela ait marché.

Gabriel : Derek..


***

Takuma était et restait l'un de ses frères qui a subit les mêmes conditions qu'eux, alors s'il ne venait pas pour se mettre contre eux, alors il n'avait aucune raison de s'inquiéter qu'il soit ici et comptait lui offrir les mêmes privilèges. Il pouvait rester et vivre ici, mais également profiter de cette endroit et de ce qu'ils s'y trouvaient, femmes, boissons, drogues et autres..

La fille tremblait de peur voyant Takuma s'approchait de lui et pourtant ses jambes étaient cloués au sol, il était dans l'incapacité de bouger ni de crier, elle avait juste ses larmes qui coulaient.

" pitiée.. J'ai une petite fille.. "

sa donnait bien plus envie à Takuma de jouer avec elle, mais Kira l'attrapait à temps pour la téléporter loin d'ici, Near le regardait du coin de l'oeil à cette instant.

Near : Kira qu'est-ce que tu fais.

Takuma a toujours su que Near serait la personne la plus forte des deux, enfin à sa façon de voir les choses, pour qu'il devienne tel que lui, pour Near c'était tout le contraire, il trouvait que Kira était le plus fort d'entre eux, car il a su se battre jusqu'au bout et il continuait même à le faire.

Ils se regardaient tout les deux, mais Takuma finissait par foncer en utilisant sa rapidité et l'attrapait par son visage, Near avançait d'un pat fronçant les sourcils n'aimant pas qu'on touche à son frère.

Near : Essaye seulement, et c'est moi qui te cassera.

Il restait à sa place voyant qu'il le regardait et qu'il lui parlait, il l'écoutait donc et tournait le regard vers son frère.

Near : C'était mon intention au début, car il n'arriverait pas à voir les mêmes choses tel que je les vois, mais ensuite, il a laissé sa vengeance revenir à lui en laissant Derek sans défense sachant ce que je comptais lui faire, je sais qu'au fond de lui, il désire lui aussi se venger.

Il relevait les yeux vers Takuma. Il se faisait à nouveau manipuler par lui, comme autre fois, il savait très bien comment s'y prendre étant habitué, Near s'approchait de lui tout en baissant les yeux vers Kira alors qu'il demandait à ce qu'il ne l'écoute pas, Takuma s'énervait tapant sa tête contre la table.

Near : Je compte bien prendre la tête et surpasser tout le monde.

Il passait entre Takuma et son frère, attrapant le visage de son frère entre ses mains et détournait lentement le regard, il créait rapidement une sphère blanche entre ses mains, qui tournoyait très rapidement et en faisait un bruit strident tellement que c'était puissant.

Il se retournait attrapant l'épaule de Takuma et enfonçant sa main contenant la sphère dans son thorax, il était brutalement touché, mais il continuer de le tenir pour éviter qu'il ne se face projecté par la puissance de l'attaque.

Near : Et je ne suis plus cette enfant sur lequel tu avais toute cette emprise, sur qui tu pouvais facilement manipuler à ta guise, je suis au dessus de toi, alors reste bien à ta place face à moi.

Il retirait sa main de lui.

Near : Ne pose plus la main sur mon frère, j'agirais comme bon me semble, alors je te le répète. Tu peux rester ici, mais si tu viens foutre la merde, tu dégages où je t'élimine.

Il créait une deuxième sphère dans sa main.

Near : Et cette fois ci, je viserais ton coeur ou ta tête.

Tout le monde s'arrêtait à ses occupations voyant la scène, ils regardaient tous en direction de Near et de Takuma.

Near : Kira, si tu ne suis pas mes conviction, alors soit, je n'y te forcerais pas mais ne me demande pas à ce que je change, ni à m'arrêter car cela n'arrivera pas.

Il revenait vers Takuma.

Near : Et peu importe si sans lui nous n'arriveront pas à faire face à Teijo, j'ai toute confiance en nos capacité, je l'éliminerais car oui, je désire le voir mort, je ne serais pas aussi clément que pour Derek cette fois ci.

Il fit un sourire en coin.

Near : Tout comme je t'éliminerais si tu te met en travers de mon chemin, Teijo n'a pas fait de toi un être aussi exeptionnelle que tu le crois, comparé à nous, tu es un crancs en dessous, il ne t'a pas donné autant de pouvoir que nous. Nous étions la clé de sa vision, nous étions ses armes ultime toi, tu n'étais que son premier cobaye rien de plus.


Certains n'en revenait pas qu'il osait ainsi parler à Takuma.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Lun 11 Aoû - 22:50

Damon était vite sauver de cette succube mangeuse d'homme, il l'attrapait par la main stoppant son geste. Démona en fit rapidement une tête boudeuse le regardant mais changeait aussi vite d'expression se collant à lui à son tour.

Démon: j'ai compris, tu es jaloux! Ne t'en fais pas mon grand je peux m'occuper de toi en même temps que le petit puceau.

Damon: je m’appelle Damon!

Démona: une ressemblance dans nos prénoms! c'est le destin, on est fait pour ...unir dans tous les sens du terme.

Elle retroussait la lèvre voilà que Gabriel cassait son coup 

Démona: ton homme? 

elle posait aussi tôt ses doigts sur ses lèvres.

Démona: un couple masculin qui font...plein de truc coquin ensemble?

Elle tapait aussi tôt dans ses mains bougeant les hanches toute excité.

Démona: c'est trop yaoi!!!! je mouille mon string! Laure ta tirer le gros lot ici! 

Et cole qui n'arrive même pas à détacher Laure de lui, c'est pas peine si elle lui grimpe pas dessus sans soucier du monde qui l'entoure. Damon qui essayait aussi de se détacher de abnar mais celui ci ne compte pas le lâcher de crainte que Démona lui saute encore dessus.

Damon: tu peux me lâcher maintenant.

Il le fusillait du regard.

Damon: * c'est qu'il m'ignore!*

Mon père arrivait après l'appelle désespéré de gabriel, il lui expliqua la situation à mon sujet. Lukas avait peut être une solution au problème, c'est comme ça que Abnar les téléportait jusqu'au parc où je me trouvais en compagnie de Alastor.

Démona: yooouuuh! il a de plus en plus de mâle!

Damon: pourquoi vous êtes la?

démona: on vous a suivis bien sûr, on allait pas rater une occasion pareil!

Je tournais lentement le regard dans leurs direction.

Alastor: tu avais raison, ils ont fini par se pointé.

derek: grâce au leur petit dieu domestique.

Mon père s'approchait j'en plissais les yeux me doutant qu'ils devaient avoir quelque chose en tête pour l'avoir amené avec qu'eux.

Alastor: et toi Lucas où est ta juste place? sur terre ou en enfer...avec tous ses meurtres qui te pèse, te crois tu meilleurs que moi?

il en ricanait sur le coup.

Démona: des hommes prêt à se battre! faisant aller leur muscles qu'est ce que c'est viril!

damon levait les yeux aux ciel sur le coup.

Cole: plus tard Laure...

Damon: j'espère que toutes les femmes sont pas comme ça.

cole: bien sûr que non, se sont des succubes elles ne pensent qu'à ça...mais elles sont de l'expérience et c'est se que je cherche.

du coup démona sautillait sur place faisant aller sa main en l'air.

Démona: j'ai de l’expérience! plein d'expérience! je fais tous! TOUS!

Cole: j'ai dit plus tard.

démona: c'est donc pas un non. ouiiiiii!! tu sera obligé de partagé soeurette.

elle passait la langue toute contente, bon et si on revenait un peu à moi? c'est pas que j'aime être le centre d'attention, mais je suis tous de même le personnage principal! bon...mon père s'avançait vers moi.

Derek: j'ignore se que tu as en tête "papa", mais oublie vite j'ai d'autre chat à fouetté.

Il attrapait tous de même mon visage retirant ses lunettes me lançant ses illusions du passer, Alastor grimaçait déjà. Je fermais les yeux après qu'il est terminé, Gabriel m'attrapait aussi le visage espérant que cela est marcher. J'ouvrais les yeux pour le regarder caressant lentement ses cheveux.

Derek: j'avais presque oublié ses petits moment de bonheur.

Je l'embrassais sur le coup, Démona apparu à côté de nous regardant bien nos lèvres se toucher. 

Démona: oh oui!

Cole arrivait l'attrapant par la queue pour l'éloigné de la scène, je me décollais de Gabriel le regardant à nouveau.

derek: mais sa me fait pas effacer l'illusion de Near, j'ai vu, ressentit chaque jours leurs souffrance..et tu ne pourra enlever ça avec des petites images du passer.

Je me décalais de lui me reculant auprès de Alastor, celui ci souris.

Derek: je continuerais jusqu'à avoir atteins mon objectif, tu aurais peu être du m'effacer la mémoire, mais aucun de vous n'y a songer..maintenant intervient pas Gabriel, je serais capable de te tuer si il le fallait, je veux pas avoir le faire.

Je me téléportais avec Alastor.

Damon: merde! c'est vrai pourquoi ne pas lui avoir simplement fais oublié cette illusion!

Cole: c'est pas aussi simple que tu le pense.

Damon: et pourquoi?

Cole: effacer une tel partie de sa mémoire, il aurait fallut des heures de travail et un total soumission de Derek.

Damon: en l'obligeant..

Cole: il ne se serait pas laisser faire aussi facilement, tu le sous estime Damon.

Damon s'avançait vers son père le regardant.

Damon: on va quand même pas rester les bras croisé.

Cole: je vais m'y rendre, trouvé le bon moment pour immobilisé Derek..mais j'ai pas les capacité pour modifier sa mémoire, il faudra trouver la bonne personne pour s'en charger.

Du coup il se téléportait laissant Laure la.

Démona: il ta laisser tomber comme une vieille chaussette.

Damon: fais pas cette tête papa, je suis certain que les choses s'arrangerons. Il te ferais jamasi de mal, c'était surement pour t'insité à ne pas intervenir..pour pas qu'il t'arrive quoi que se soit. Je l'ai vu dans son regard avant qu'il ne se téléporte.

Il tentait de rassurer son père comme il pouvait, Démona arrivait collant sa poitrine contre le dos de Gabriel.

Démona: je peux te remonter le moral, quand le chat n'est pas la les souris danse! Aller!!! j'en sûr que tu aimes déjà ma poitrine.

elle approchait ses lèvres de son oreille utilisant son envoutement de succube.

Démona: et tous se que je pourrais faire avec.

Damon: laisse mon père tranquille sangsue! 

Démona: c'est moi la sangsue? tu as vue tes canines? et oui j'ai remarquer! j'en ai déjà croiser des vampires et j'ai pas assez de doigts pour les compter! ta déjà envie d'y planter tes vilaines dent partout sur moi hum? mais t'es trop coincé...un vrai puceau.

Damon: n'importe quoi!

Démona: et bien prouve le.

il serrait les poings la regardant mais préférait tourner les talons pour s'éloigner.

Démona: je m'en doutais.

elle serrait un peu plus Gabriel contre elle.

Démona: allons vient je vais te conseillé, j'adore les hommes marié.


****

Takuma pensait que Near rentrerait une fois de plus dans sa manipulation et Kira aussi qui serrait la table sous ses doigts. Pourtant l'attaque sera porter sur takuma la recevant en plein thorax. Kira se redressait frottant sa chemise ôtant la poussière.

kira: j'avouerais que j'ai flippé trois secondes Near.

Takuma releva lentement les yeux crachant le sang en bouche à terre.

Takuma: tu crois vraiment que t'es au dessus de moi? c'est pas qu'une question de pouvoir Near.

Il regardait vers Kira ricanant.

Takuma: tu viens de me prouvé au contraire que t'es bien en dessus de moi.

Il se reculait laissant son corps cicatrisé de sa blessure.

Takuma: et toi et tout tes petites parasite qui te suis crèveront comme des chiens.

Il passait à côté d'eux tournant la tête pour les regarder avant de sortir.

Takuma: les visions de Teijo sont pas toujours bonne Near, elle change selon les décisions qu'on prend...elle a déjà changer à l'instant même où cette déesse est apparu le rendant aussi pleurnichard qu'une femme. rassure toi, je serais présent pour vous donner le coup de grâce. 

Il finissait par s'en aller tranquillement, Marcus s'approchait regardant vers la porte.

Marcus: est ce vraiment prudent d'avoir énervé Takuma?

Kira: nous sommes bien plus puissant que Takuma, c'est pour cela qui a préféré partir.

marcus: sa te va bien de dire ça, alors que t'es resté figé face à lui.

Kira en détournait le regard sachant que c'était vrai.

Marcus: agissons au plus vite, prouvons à Takuma qu'il est dans le tord. 

Kira: je te suivrais pas Near, j'ai l'impression de ne pas valoir mieux que Teijo en agissant ainsi...La colère m'a aveuglé pour Derek, mais je regrette maintenant, mais je t'arrêterais pas non plus si c'est se que tu souhaite.

Marcus s'approchait de Near préférant ignoré Kira.

Marcus: allons si Near.

Lui se téléportait déjà, leurs frères ne tardait pas à faire de même de leurs côté. Kira restait pour regarder Near avant de s'en aller à son tour. C'est devant le manoir de Teijo que alastor et moi étions la à attendre. Je sais que c'est l'objectif de Near alors suffit des attendre patiemment.

Alastor: tu es sûr qu'ils viendront?

Derek: certain.

Alastor: j'espère car c'est pas mon genre de jouer les écureuils dans un arbre.

Derek: ferme la et trouve toi une occupation.

Cela le faisait sourire, je plissais les yeux sentant sa main se poser sur ma cuisse. 

alastor: j'ai peut être trouvé.

J'attrapais rapidement sa main la tournant jusqu'à lui briser le poignet.

Alastor: espèce de petite merde!

Derek: va baiser les écureuils!

Il me fusillait du regard tous en replaçant son poignet convenablement.

Derek: chut, les voilà! tu as bien camouflé notre présence.

Alastor: évidemment! je suis doué pour ça, tu me prend pour qui?

Derek: je te rappelle qui ta trouvé facilement la dernière fois.

Alastor: j'ai augmenté la puissance et puis ta magie noir n'est pas si faible même mon père pourrait s'y laisser prendre. aller go!

je levais la main pour l'empêcher;

Derek: pas tous de suite.

Alastor: quoi encore?

les portes du manoir s'ouvrait Alastor en sortit regardant tous le petit monde.

Ayato: j'avais cru entendre des couinements de rat, mais c'est que vous. Ooohh Near! tu as ramené des copains, tu te sent au point faible pour venir avec une petite troupe de dégénéré?

Marcus: une bande qui va te réduire en pièce!

il faisait un signe de la ordonnant à l'un de ses frères de foncer, Ayato attendant baîllant d'ennuie avant de poser sa main sur la visage du garçon la faisant exploser avant même qu'il n'est eu le temps de le toucher.

Ayato: un de moins.

Alastor ricanait cacher dans son arbre.

Alastor: se type me plait, en deux seconde même pas, sa tête à explosé. ha HA!

Derek: j'aurais adoré te voir à sa place

Alastor: t'es vraiment une petite merde! j'aime ça.

J'en levais les yeux continuait de les observer, à la perte de l'un des leurs frères les autres fonçait sur Ayato. Se type est peut être fainéant comme son père mais malgré tous très puissant. Il utiliser une force d'attraction our les repousser ou les attirer vers lui pour utiliser les charges explosive enfermer dans la paume de ses mains.
Marcus profitait qu'il avait utiliser son pouvoir pour se téléporter derrière lui enfonçant une dague entre les omoplates, Ayato tombait à genoux gémissant sous la douleur.

Marcus: ne t'en fais pas, Teijo te rejoindra rapidement en enfer.

Il tirait la tête de Ayato vers l'arrière par le cheveux avant de lui tranché la gorge, il le lâchait ensuite le laissant la. 

Alastor: il nous aura pas divertis très longtemps dommage.

Derek: se sort il le mérite depuis bien longtemps.


Alastor: je suis fera un petit coucou en enfer.

Marcus: on a perdu assez de temps Near.

Il pointait sa dague en direction de la porte.

Marcus: a toi l'honneur.


Spoiler:
 


Spoiler:
 


Dernière édition par Derek Kijo le Mar 12 Aoû - 2:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Mar 12 Aoû - 0:22

Lukas avait tenter de lui remontrer tout les bons moments passer ensemble, espérant que cela compense à  l'illusion créé par Near, moi j'espérais que cela ait fonctionné, je le regardais bien alors qu'il ouvrait les yeux, il passait sa main derrière ma tête caressant mes cheveux, je souriais au début de ce qu'il me disait, je pensais que cela avait fonctionné, il m'embrassait même, j'en fermais les yeux faisant de même de mon côté.. Démonia en devait toute folle à l'idée heureusement que Cole la retenait sinon, elle aurait certainement sauté sur nous deux.

Derek finissait par se retirer de moi, je le regardais bien, mon coeur se serrait à ses dures paroles, je pensait sincèrement que cela avait fonctionné, alors voir qu'en réalité se n'était pas le cas, sa fou la boule à zéro sur le coup.

Gabriel : Je t'en prie Derek, se n'est pas en agissant de la sorte que sa va changer quelque chose, bien au contraire, sa ne va pas qu'empirer les choses. Near à tenté de t'envoyer un message en te montrant cette vision, que tu comprennes ce qu'ils ont pu ressentir, qu'ils se sont sentis abandonner, et non que tu tentes de venir à les tuer tout les deux. je ne pense pas que tu agisse de la bonne manière, se n'est pas ce que le vrai Derek aurait fait.

Je serrais les poings, oui, je n'approuve pas du tout les actes de Near, et ce qu'il a pu faire à Derek mais je tente de me mettre à leur place. Je veux surtout faire revenir Derek auprès de moi et non voir cette homme que je ne connais pas en face de moi, celui qui voit par la haine, qu'il ne ressent plus rien et qui désire se venger se n'est pas lui ça.

Il retournait auprès de Alastor, je le regardais bien et l'écoutait, je m'avançais d'un pat ne désirant pas qu'il s'en aille comme ça, ses paroles c'était comme un poignard qui s'enfonçait dans mon coeur sur le coup.

Gabriel : Je ne crois pas à tes paroles, je sais que que tu ne les penses pas.

Je dis ça, mais sa m'infectait beaucoup, il ne me répondait pas et disparaissait par la suite, j'en détournais le regard plus que abattu sur le coup, Lucas posait sa main sur mon épaule.

Lucas : je suis désolé que sa n'ait pas marché.

Gabriel : C'est pas de ta faute.

Je regardais ensuite vers Damon, oui, on pourrait lui faire oublié cette partie de sa vision, cela pourrait fonctionné.

Gabriel : On a été idiot de ne pas y penser avant.

Cole abaissait à nouveau mon morale lorsqu'il disait que se ne serait pas aussi facile que cela que de le faire oublié cette vision.

Gabriel : Alors on devrai lui forcer de le faire, on a pas vraiment d'autre choix, on ne peut pas laisser Derek dans cette état.

je soupirais, oui Derek est une tête de mule quand il s'y met, et se ne sera pas facile de le convaincre sa c'est sur.

Gabriel : Teijo a réussi à faire revenir les sentiments et émotions à tout ses gamins, je suis sur qu'il pourra arriver à faire de même pour effacer la vision de Derek.

je haussais les épaules sur le coup.

Gabriel : Franchement, autant essayer, on n'a pas d'autre plan en tête.

Lukas : Je peux aller lui faire cette demande, je le connais bien.

Gabriel : Bien, revient nous avec une bonne nouvelle.

Il disait oui de la tête et se téléportait. Cole comptait bien essayer lui aussi de son côté, tant mieux, autant avoir plusieurs plan au cas où, il se téléportait donc lui aussi jusque là, mais lui auprès de Derek afin de trouver le bon moment pour exécuté notre plan.

Laure ouvrait grande la bouche qu'il l'ait délaissé de la sorte, elle ne croisait les bras boudant presque qu'il soit partis comme ça.

Laure : Pfff.

Elle fusillait aussi tôt sa soeur du regard de ce qu'elle lui disait.

Laure : Tais toi, je peux l'avoir quand je le veux moi, et il craque complètement sur mon physique hum !

Damon tentait de me remonter le morale comme il le pouvait, moi je le regardait bien, je dois dire que je suis un peu exaspéré de cette situation.

Gabriel : J'espère que tu as raison Damon...

Je n'en sais vraiment rien, moi je n'ai pas remarqué s'il jouait la comédie ou non, si le fait qu'il serait capable de me tuer ou non était véridique, j'étais sans doute tellement sous le choque que je n'ai pas prit la peine d'étudier son comportement.

Je tournais du coin de l'oeil vers Démona qui arrivait près de moi, qu'est-ce qu'elle me veut ?

Gabriel : Non merci, sa  ne m'intéresse pas.

Damon l'attrapait d'ailleurs pour qu'elle se retire de moi, aussi tôt, elle s'en prenait à elle disant qu'il était coincé et ainsi de suite. Ce qui avait le dons d'agacer Damon, qui finissait par s'en aller Abnar le regardait du coin de l'oeil et revenait vers Démona quelque instant.

Elle revenait aussi tôt à l'attaque sur moi, elle est vraiment trop collante. J'en levais les yeux car elle m'ennuyait plus qu'autre chose, je la poussais loin de moi.

Gabriel : Et bien encore une fois, je ne suis pas intéressé alors trouve toi un autre "mâle".

Je m'en allais de mon côté, je me rendais jusqu'à un bar où je commandais un verre d'alcool, au fond Akio a peut-être raison, l'alcool sa peut aider, je n'ai plus qu'à attendre que Cole me dise quoi et même Lukas..

Abnar se rendait jusqu'à Damon, il s'avançait vers lui.

Abnar : N'écoute pas cette succube.

Il s'approchait de lui.

Abnar : Tout ce qu'il vient de se passer, avec Derek, c'est beaucoup pour toi, tu dois avoir envie de te nourrir, n'est-ce pas ?

Il tendait sa main.

Abnar : Tu sais que je suis là, alors ne te retiens pas avec moi.

Il lui souriait.


***


Near était toujours face à Takuma, n'ayant pas trahis son frère, malgré qu'il n'avait pas les même idée que Kira, celui-ci est la seul personne qu'il désire protéger, alors il s'en prenait même à Takuma qui est une personne qui avait toujours effrayé tout le monde, mais Near n'était plus se gamin qui avait peur et il me montrait bien aujourd'hui, tel le chef qu'il est devenu, que penseront ses frères qui son derrière lui s'il commençait à avoir la queue entre les jambes face à lui ?

Takuma s'était donc retiré de l'attaque de Near, sa blessure cicatrisait aussi tôt. Near le regardait avec un regard mauvais, près à s'attaquer à lui s'il tenterait quoi que se soit contre lui ou l'un des leurs.

Il croisait les bras alors qu'il commençait à parler des visions, que cela pouvait changer, il n'était donc plus propable que tout les deux soit les deux plus puissant de la vision qu'avait pu avoir Teijo, car après tout, les choses changent et même Teijo avait changé.

Near : Et bien nous verrons ça dans ce cas, je suis près à te prouver que tu es belle et bien en dessous de moi.

Il le regardait s'en aller du coin de l'oeil une fois qu'il était belle et bien partis, Near revenait vers Marcus, qui aurait préféré que Near l'attise pas la colère de Takuma.

Near : Si j'aurais entré dans son jeu et me serais laissé faire, il aurait voulu prendre la tête de nos frères et profiter de la situation, et ainsi se servir de nous pour ses projets.

Il tournait le regard pour le regarder.

Near : Et se n'est pas ce que tu désirais n'est-ce pas ? Tout le monde désire comme moi, la vengeance de mettre à terre Teijo et se n'était pas les intentions de Takuma.

Kira disait lui aussi que eux tous réunit, ils étaient plus fort, et que c'était pour cette raison que Takuma était d'ailleurs partis. Mais Marcus qui n'avait pas sa langue dans sa poche lui disait qu'il était apeuré face à lui, Near le regardait à cette instant, car c'était la vérité, il n'avait pas tord à ce propos.

Near : Oui, nous avons assez perdu de temps.

Il se tournait avant tout vers Kira désirant qu'il l'accompagne, mais il lui disait clairement que cela n'allait pas être le cas.

Near : Bien, comme tu veux mon frère, je ne le fais pas seulement pour moi mais également pour toi, même si tu ne seras pas à mes côtés, je nous vengerais tout les deux pour cette vie qu'il nous a fait endurer.

Il tournait le regard vers Marcus qui demandait à partir et maintenant.

Near : On se reverra bientôt, et cette histoire sera derrière nous.

Il était confiant, et ne comptait pas mourir de si tôt.Il se téléportait, aussi tôt, tout ses frères le suivait par téléportation également. Ils se retrouvaient tous devant le manoir de teijo, celui-ci était assis sur son grand fauteuil, il détournait le regard ressentant leur présence.

Derek était également là, accompagné de Alastor, sachant parfaitement qu'ils viendront jusqu'ici. c'est pourquoi, il les attendait.

Ayato les sentait également venir, ils étaient tous devant la porte, Near était le premier à côté de lui se trouvait Marcus, il regardait les portes s'ouvrir en face de lui, et reconnu bien évidement le visage de Ayato.

Near : Nous en reparlerons une fois que tu seras au sol, avec ton sang qui recouvre le sol. Tu ne fais que nous retardez, alors rejoins-nous, ou meurt avec Teijo.

Il ne semblait pas accepter, Marcus envoyait donc l'un de ses frères à l'attaque, il n'avait même pas le temps de se retrouver en face de lui que Ayato lui faisait exploser la tête. Aussi tôt, tout les autres fonçait dans sa direction, Ayato était fort et possédait des pouvoirs impressionnant, Near restait sur place les laissant faire, gardant ses forces pour se mesurer à TEijo.

Near : Qu'est-ce que vous attendez pour vous débarrassez de lui ?!

Marcus profitait que ses frères l'occupent pour se téléporter derrière lui enfonçant sa dague dans  le dos, il en tombait à genoux aussi tôt, et attrapait sa tête pour la valser en arrière et lui tranchait la gorge.

Near : Il était temps.

Il marchait pour entrer à l'intérieur, il regardait les cadavres de ses frères, Ayato s'était débarrassé de pas mal d'entre eux, il en plissait les yeux ne se décourageant pas malgré tout.

Near : Rassemblons-nous, et éliminons Teijo.

Aucun d'entre eux n'avait ressentis la présence de Derek et ni de Alastor, Near s'avançait le premier entrant dans la salle où se trouvait Teijo, qui lui restait tranquillement assis.

Near : Toujours ton cul assis, tu n'es même pas venu aidé ton petit protégé alors qu'il s'est fait tué.

Teijo : Je n'oublierais jamais tout ce qu'il a fait pour moi, et si je dois mourir, alors je le retrouverais sans doute très bientôt.

Il se retournait et se levait les regardant bien.

Teijo : J'ai toujours été terrifié à l'idée de mourir, j'ai donc fait tout le nécessaire pour que ce genre n'arrive jamais, et je suis devenu immortel, cela fait des siècles que j'ai vu ce monde changer, j'ai moi même changer, j'ai tenté de réparer mes erreurs mais il semblerait que se soit trop tard.

Near : L'afferme ! Rien ne changera ce que tu as fait ! Tes qu'une sous merde, et je suis venu pour que nous tous, réclamons vengeance, on ne pourra passer réellement à autre chose qu'en te tuant de nos mains.

Teijo : Alors faîtes le, mais comme je l'ai dis, la mort est quelque chose que je ne convoite pas, je ne me laisserais donc pas faire. j'ai tentez de vous redonner une seconde chance en vous faisant revenir vos émotions.

Near : C'était pas pour nous que tu l'as fais mais pour espéré te sentir mieux, tu pensais qu'on allait te remercier ? Sa n'a pas fait pour autant qu'on a oublié tout ce que tu nous a fait, ce que tu as voulu que l'on devienne, des robot, des monstres, des parasites sans émotions. Alors maintenant, on va te montrer ce que tu as fait de nous en te tuant une bonne fois pour toute.

Il se mettait à courir dans sa direction, tout ses frères fit de même, Near lançait en premier des sphères dans sa direction qu'il lui lançait, Teijo levait la main créant un bouclier, les sphères se renvoyait sur d'autre de ses frères qui fut expulser, Near regardait du coin de l'oeil vers les dégâts que cela avait causé, il finissait par revenir vers Teijo, sautant pour lui faire face, faisant apparaître une épée avec cette même puissance que la sphère, provoquant un bruit strident, Teijo évitait ses attaques, ses autres frères arrivait jusqu'à lui afin de tous s'unir.

Teijo : Vous ne parviendrait pas à me tuer.

Near : On va voir ça.

Teijo créait un bouclier tout autour de lui, ce qui les empêchait de l'atteindre.

Near : Tu te cache toujours derrière tes mur inviscible.

Il créait deux sphères dans ses mains, et l'utilisait contre le bouclier, l'impact était énorme et cela commençait à briser se bouclier. Teijo fit des signes avec ses mains, il fit tout d'abord disparaître sa demeure afin de ne pas l'abîmer y tenant, celle-ci disparu donc, se retrouvant sur un terrain neutre où Derek et Alastor pouvait parfaitement voir le combat, restant calme, il prononçait une incantation, tout autour de lui formait un aura mauve, créant un dragon, il était imposant, Teijo se trouvant dans sa tête le contrôlant.

Near reculait d'un pat faisant un signe à ses frères de faire de même.

Teijo : Voici Sydam, Dragon spectrale.

Il poussait un rugissement, et crachait des flammes mauves qui ne brûlait pas mais créait une brouillard de fumée de la même couleur, c'était tout simplement toxique si ont le respirait.

Near : Ne respirer pas !

Il retenait sa respiration et courrait jusque là, il tournait sur lui même créant une tornade pour faire disparaître un maximum de fumée et utilisait cette même capacité pour planer jusqu'à la tête du Dragon.

Il Mordait son doigt, disant une incantion, créant à son tour un monstre de la même taille que du sien, mais fait d'air, c'était un chiens à trois tête, ils avait leurs tête baissé en direction, grognant en vue de leur ennemis.

Teijo : Il est encore temps d'éviter un massacre.

Near : L'afferme, nous n'allons par reculer.

Le dragon spectrale, donnait déjà des coups de pattes à ceux qui se trouvait au sol, Near baissait les yeux voyant ses frères se faire valser, il posait aussi tôt sa main sur le dos de sa créature pour le faire attaquer, il se mettait à courir jusqu'à lui, il levait le regard lentement vers Takuma, il se redressait faisait des signes ainsi qu'une incantation, il se clonait créant quatre eux autres de lui même qui sautait pour l'atteindre, à même dans les airs, l'un créait un syphon d'eau dans sa direction, l'autre, une boule de feu, le troisème, de la foudre et le quatrième du vent, tout ses éléments se mélangeant entre eux pour rassembler une technique puissante.

Teijo : Tu es réellement motivé à me tuer à ce que je vois.

Il levait bien le regard vers cette attaque qui arrivait de plein fouet.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Mar 12 Aoû - 22:46

Démona devenait rouge de colère détestant qu'on repousse ses avances, elle marchait vers laure qui boudait elle aussi.

Démona: au fond ta vraiment pas de chance! une bande d'hommes coincé! n'importe qui voudrait profité d'une poitrine.

elle les attrapait les faisant aller dans tous les sens.

Démona: comment on peut dire non à ça!!! rrhhaaa sa m'énerve!

elle attrapait ensuite les mains de sa soeur lançant un regard déterminé.

Démona: union nos forces! fusionnons nos charmes et aucun d'eux ne pourra nous résister! on les aura TOUS à notre coupe! on va monter se que les succubes ont dans le string! on y va!

elle déployait ses ailes s'envolant tous en poussant des ricanements, damon levait les yeux la voyant partir et tournait le regard vers Abnar.

damon: de toute façon j'en ai rien affaire de se que peux raconté cette succube!

Il détournait le regard s'appuyant contre l'arbre derrière lui, croisant les bras il en serrait le tissus de sa veste continuant de l'écouter.

Damon: qu'est ce qui te fais croire que j'en ai besoin? je vais très bien.

Malgré tous il tendait sa main, damon la regardait serrant d'avantage sa veste pour résister à la tentation. 

Damon: au fond cela te plait bien de jouer se petit jeu avec moi? 

Il lâchait sa veste pour attraper sa main, ne pouvant pas résister de toute manière. damon levait les yeux pour le regarder tous en dirigeant sa main vers ses lèvres. Il se retenait plus plantant ses canines dans sa chair, sa main serrait la sienne à cette instant tentant tout de même d'avoir un certain contrôle. levant à nouveau les yeux voyant Abnar l'observer avec interêt il le lâcha rapidement frottant ses lèvres avec sa manche.

Damon: merci...je devrais peut être trouver mon père avant qu'il ne fasse la moindre bêtise.

il regardait dans une direction sans partir pour autant.

Damon: t'es toujours aussi confiant?

Après un soupir d'encouragement il prit la décision de se retourner attrapant Abnar par sa veste pour l'embrasser. Il se décalait regardant dans tous les directions sauf Abnar.

Damon: inutile que la terre entière le sache et encore moins mes parents.

Cette fois il partait rapidement prenant le chemin de la maison, se disant que si il a un droit ou on revient en premier serait le foyer familial.


*** 

mais pour l'instant le combat avec Teijo commençait enfin, Near est le plus coriace d'entre tous. Ses frères tomberont comme des mouches, mais Kira n'est pas avec lui..cela m'étonne alors qu'il était prêt à se venger sur moi, pourquoi ne pas profité de cette union pour mettre à terre Teijo? 

Alastor: il pense sérieusement mettre à terre Teijo? 

Derek: seul, je doute qu'il puisse y arriver. La prédiction de Teijo parlait de Kira et Near mais unis et non séparer. 

J'en faisais un petit sourire de coin.

Derek: j'aurais peut être même pas besoin d'intervenir.

je plissais les yeux voyant une sphère noir dévier l'attaque de Near, Kira arriva!t sur la tête d'un grand serpent d'ombre.

Kira: Near, c'est confrontation est ridicule. 

Il regardait déjà vers les nombreux mort.

Kira: dans ta quêtes tu as laisser nombreux de nos frère mourir, c'est ça ta délivrance? 

Marcus arrivait grimpant sur le serpent la dague à la main.

Marcus: tu essaye encore de manipulé Near, mais tu nous arrêterais pas Kira!

Kira tournait légèrement les yeux derrière lui regardant Marcus arriver, sans même bouger de sa place Marcus s'arrêtait crachant beaucoup de sang.

Kira: bien que certain ne mériterais que ça.

Marcus: tu n'es qu'un traître.

kira: non..ne j'ai jamais suivis vos idées alors j'ai trahis personne.

Il tombait du serpent s'écrasant sur le sol, Kira ne lui avait laisser aucune chance l'ayant fais explosé le coeur de l'intérieur. Il revenait à Near soupirant en ayant assez de toute cette haine.

Kira: je sais que je t'avais promis de ne pas t’arrêter, mais je tiens tout autant à toi mon frère..comment rester dans mon coin et risqué que tu perte bêtement la vie pour une cause aussi bête que celle la.

Il tendait la main vers son frère.

Kira: oublie Teijo, oublie tous le reste et partons ensemble..

il regardait vers le corps de Ayato.

Kira: il a perdu la dernière personne qui avait le moindre respect pour lui, crois moi qu'une éternité de solitude est la plus grande des souffrance qui ne pourra jamais ressentir.

il le regardait à nouveau.

kira: viens Near.

alastor retroussait le nez faisant apparaître le sceau sur le sol qu'il avait poser à notre arriver.

Derek: je t'ai pas demander d'intervenir!

Alastor: je suis pas ton petit serviteur Derek, , j'agis comme bon me semble.

Une énorme porte sortit du sceau s'ouvrant lentement ne montrant que les flammes des enfers, tous était aspirait à l'intérieur en premier les corps s'en vie et certain des fils de Teijo n'étant pas assez fort pour y résister.

Kira: qu'est ce que c'est que ça?

il baissait les yeux vers sa créature qui disparaissait à petit feu, le pouvoir aspiré par la porte s'en nourrissant. Kira sautait à terre tentant de garder les pied sur le sol.

Kira: c'est de plus en plus puissant, on finira pas être aspiré à l'intérieur!  

Takuma apparu dernière Near.

Takuma: qui se trouve en dessous maintenant?

Il tapait son pied contre son dos propulsant Near jusqu'à la porte.

Kira: Near!

Kira courrait dans sa direction attrapant sa main à temps, Near était à mis temps aspiré dans cette étrange portail. Kira tirait de toute ses forces mais lui même glissait sur le sol aspiré.

Kira: sa aspire mes pouvoirs, je te lâcherais pas!

je serrais la mâchoire devant se spectacle, Kira décollait à son tour n'arrivant plus à tenir. Je me téléportais rapidement attrapant sa main à mon tour.

kira: papa?

Derek: un sort grandement mérité vous croyez pas?

alastor sautait de son arbre marchant dans notre direction.

Alastor: qu'est ce que t'attend? lâche les! ils pourriront en enfers ses petites merde!

je plissais les yeux lâchant un peu prise, mais au dernier instant resserait ma main et reculait pour tenter de les sortir de la.

Alastor: non!

il créait une boule de feu prêt à me la lancer, cole arrivait par dernier l'attrapant par les cheveux le lançant dans la porte ou il fut lui même aspiré. 

Cole: Derek!

derek: aide moi! la porte se referme!

Il marchait rapidement m'attrapant pour m'aider à sauver mes enfants, la porte se fermait derrière eux. je levais les yeux reprenant mon souffle.

cole: je pensais que t'allais les lâcher.

Derek: moi aussi j'y ai cru.

Kira: pourquoi tu l'as pas fais?

derek: parce qu'on m'a rappelé que les sentiments pour sa famille, les amis, son plus grand encore que la haine.

Kira: oui c'est se que je crois aussi.

Il regardait Near sur le coup.

Takuma; j'ai presque envie de vomir! l'amour plus fort que la haine? regardez vous, c'est pitoyable.

Cole: dégage, je suis en capacité de te réduire en miette.

Il ricanait semblant s'en moquer complètement.

Takuma: alors cette vengeance Near? on dirait que tu n'es même pas capable de tuer un vieux prêtre...quel faiblesse, ta pas encore se qu'il faut dans les tripes pour ça. un chaton qui se prend pour un lion rien d'autre.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Mer 13 Aoû - 2:11

Teijo n'avait pas besoin de faire en sorte d'éviter l'attaque de Near car c'était Kira qui arrivait sous le dos d'un serpent d'ombre qui arrêtait son attaque grâce à une sphère noir, c'est clone disparaissait aussi tôt, il en plissait les yeux s'arrêtant et tournait du coin de l'oeil vers kira.

Teijo : Arrête tout ceci Near, cela en veut-il réellement la peine.. ? Déjà tant de mort.. Cessons tout ceci. 

Sous les paroles de Teijo il le regardait avec mépris. 

Near : Tout ce qu'il se passe ici et tout ses morts se n'est que de ta faute, alors arrête de faire comme-ci c'était la mienne. 

Il tournait ensuite le regard vers son frère qui arrivait sous un serpent d'ombre. C'était au tour de Kira de désapprouvé ce combat, il tournait donc le regard dans sa direction sous ses paroles. 

Near : Kira.. 

Il regardait autour de lui ses frères morts, il en serrait les poings sur le coup. 

Near : Ils savaient ce qu'ils pouvaient leurs attendre en désirant venir pour réclamer vengeance, je ne leurs ait pas forcés, ils désiraient être libéré tout comme moi, ils connaissaient le risque. 

Il regardait  Marcus grimper sur le serpent de son frère. qui disait que c'était un traître, et va savoir pourquoi, sans que Near n'ait le besoin de bouger le petit doigt, il finissait par cracher du sang et en tombait au sol. 

Near : Kira, tu viens de tuer l'un des nôtres sans scrupule et tu oses me parler de nos frères qui sont mort ? C'est eux qui on décidé de se battre pour se sentir délivré de cette haine, je pensais que tu avais accepté mon choix et que tu me laisserais faire sans m'y en empêcher. 

Il l'écoutait à ce propos. 

Near : pour moi cette cause est loin d'être "bête". 

Il détournait le regard mais revenait vers son frère qui lui tendait la main désirant qu'il le rejoigne et qu'il laisse tomber ses idées de vouloir se venger en éliminant Teijo, celui-ci restait sur son dragon spectrale espérant que Near face le bon choix. 

Near : Alors je devrais le laisser s'en tirer aussi facilement, continuer sa petite vie paisiblement alors qu'il nous as tous fait souffert et qu'on continuera de souffrir. 

Il baissait les yeux vers le corps de Ayato alors qu'il parlait de lui. En effet, Ayato était la seul personne qui avait toujours resté auprès de Teijo, le seul en qui il pouvait avoir confiance et qui ne l'avait jamais abandonné, celui-ci était partis, laissant teijo seul à jamais. 

Il relevait le regard vers son frère ignorant quoi faire. Après un moment de réflexion, il finissait par tendre la main pour attraper celle de son frère, abandonner ses idées de vengeance, Teijo fermait les yeux préférant cela.. 

Mais à cette instant précis, Alastor, n'obéissant pas à Derek de toute façon il n'en avait aucunement l'intention, utilisait leurs plan afin d'activer le portail, une fois activer, celui-ci s'ouvrait et commençait à aspirer tout ce qu'ils se trouvaient à la surface tout droit aux enfers.. tout les cadavres fit les premiers sur la listes et ensuite les plus faibles d'entre eux. 


Near : Qu'est-ce que c'est ?!

Il se tenait bien sur ses jambes, contre la tête de sa créature qu'il avait invoqué, il en grognait finissant par disparaître étant comme rappelé aux Enfers où il gardait la porte. Near se retrouvait au sol aux côtés de son frère.

Near : Faut fermer le portail ! 

C'est la que Takuma arrivait, tapant son pied dans le dos de Near, il n'avait pas le temps de se retourner lorsqu'il lui disait ses paroles, qu'il fit bien vite éjecté, n'ayant plus rien pour se maintenir au sol, il volait jusqu'au trou noir mais heureusement son frère l'attrapait à temps par la main, tentant comme il pouvait de le maintenir. 

Near gémissait, tenant bien lui aussi la main de son frère et baissait les yeux vers ce qu'il se trouvait dans se trou noir, des flammes et de la lave juste en dessous, il relevait la tête pour regarder son frère qui semblait avoir du mal à tenir, il grimaçait. 


Near : Si tu ne me lâches pas, tu seras toi aussi entraîné avec moi ! 

Il ne voulait pas que son frère se retrouve dans la même situation que lui. 

Near : Lâche moi ! 

Mais celui-ci ne comptait pas le lâcher, alors qu'il finissait par ne plus tenir, et qu'ils allaient tomber tout deux dans le trou, Derek intervenait attrapant à son tour la main de Kira, Near levait le regard dans sa direction. Near rageait déjà entre ses dents de ce que disait derek, pensant réellement qu'il allait les lâcher, mais il finissait par les aider en tentant de les faire sortir de là, sur le coup Near ne comprenait pas pourquoi... Surtout après ce qu'il lui avait fait, il venait tout de même à l'aider. 

Alastor qui désirait les voir aspirer, n'était pas content de savoir Derek qui tentait de les aider, alors il envoyait une boule de feu dans leur direction, enfin surtout en direction de Derek pour qu'il les lâches, mais Cole qui surveillait Derek afin de profiter d'une situation pour arriver à ses fins avec lui, n'aurait tout compte fait pas besoin d'effacer cette vision vu qu'il semblait avoir changer ses opinions.

Une fois qu'il se débarrassait de Alastor, qu'il fut aspirer par son propre portail et donc en enfer, Cole aidait rapidement Derek et ses fils avant que celui-ci ne se ferme et c'était vraiment tout juste.. Near restait un moment couché sur le dos au sol, respirant rapidement tentant de se remettre de ses émotions. 

Il tournait ensuite la tête du coin de l'oeil vers Derek. Il écoutait les explications de Derek sur le fait qu'il ne les avait pas lâcher, il se redressait aussi tôt sur ses coudes le regardant bien étonné. 

Near : Peut-être que je me suis laissé emporté par cette haine, je devrais essayé de suivre les les principes de Kira. 

Il plissait les yeux restant assez perdu de ce qu'il devait faire et de ses sentiments.. Il se sentait bizarre, à l'idée que Derek leur avait venu en aide alors ce qu'il lui avait fait endurer.. Il avait passé au delà de la haine, chose qu'il ne pensait pas qu'il ferait. Voilà pourquoi sa le donnait envie de s'arrêter à cette haine et de tenter une autre voie. 

Il observait ensuite Takuma qui les trouvait bien pathétique sur le coup. Cole le prévenait déjà qu'il était dans la capacité de le nuire, il parlait aussi tôt à Near désirant savoir ses intentions à présent. 

Near : Je pensais sans doute que c'était la seul voie possible pour me sentir mieux, mais en réalité se n'est pas le cas et c'est Kira et Derek qui vient de me le faire comprendre.

Teijo apparaissait derrière Takuma l'attrapant par derrière la tête, alors que son dragon spectrales utilisait sa queue pour le tenir immobilisé entourant ses jambes. 

Teijo : Tu es le dernier Takuma, je vais te rendre tes sentiments, navré pour ce que je t'ai fais endurer. 

Il commençait son incantation comme il l'avait fait pour tout ses frères. Near les observait, il tournait ensuite le regard vers Derek. 

Near : Je pense que.. je te dois des excuses. Alors.. 

Il plissait les yeux lui faisant bizarre de dire ça. 

Near : Pardon. 

J'arrivais par téléportation avec Lukas qui m'attrapait le bras mais je me retirais de lui pour courir jusqu'à Derek, je le voyais auprès de Near et de Kira, aussi tôt j'envoyais mes ondes dans leurs cerveau pensant qu'il tentait quelque chose contre Derek, ils en posaient leurs mains sur leurs tête, moi je m'avançais vers eux. 

Gabriel : Je m'en moque que tu me tues si j'interviens Derek ! Essayes donc de me tuer mais je ne te crois pas quand tu dis que tu en serais capable ! 

Near finissait par briser le sort, gardant une main poser sur sa tête. 

Near : Calme tes ardeur Gabriel.. 

Gabriel : C'est à moi que tu dis ça, approche toi de Derek et je te fais exploser la cervelle. 

Je me mettais en face de Derek sur le coup, ignorant ce qu'il c'était passé avant que je ne vienne. 

Gabriel : Je sais que se sont des idiots que de penser par la vengeance, mais toi aussi Derek, alors arrête tout ça, sa reste tes enfants, ils ont eu une vie malheureuse.. Near ta montré comment il voyait les choses, peut-être que cette vision n'était pas une punition, mais une façon pour lui de te montrer ce qu'il avait vécu, et ce qu'il ressentait.. N'agit pas de cette façon, tu n'es pas comme ça Derek. 

Near : Il m'a sauvé. 

Je m'arrêtais sur le coup, me sentant assez stupide. 

Gabriel : Ah oui ? 

Il détournait le regard. 

Near : Oui, il aurait pu me laisser mourir, mais il a choisis de nous sauver tout les deux, j'ai décidé de choisir une autre voie, et peut-être essayé de vivre auprès de vous, comme.. une vrai famille. 

Gabriel : Ah.. 

J'en soupirais sur le coup revenant vers Derek. 

Gabriel : Alors je me suis encore inquiété pour rien c'est ça.. 


Je me mettais à rire nerveusement, Lukas s'avançait. 

Lukas : Je désirais demander l'aide de Teijo, et j'ai vu ensuite toute cette scène, je devais en prevenir Gabriel.. Je l'ai retrouvé dans un bar entrain de boire. 

Je perdais d'ailleurs l'équilibre tombant dans les bras de Derek, oui je suis légèrement.. Soul. 

Gabriel : Ne me fait plus ce genre de scène Derek.. Je vais finir par ne plus m'en remettre. 

Je fermais les  yeux la tête posé contre son torse. 

Gabriel : Rentrons chez nous.. Akio est revenu et il arrêtait pas de m'ennuyer en demandant que tu reviennes pour te donner une bonne leçon. 

Lucas s'approchait de Teijo, qui était accroupis prenant le corps de Ayato. 

Lukas : Désolé, je sais que tu l'aimais beaucoup. 

Il gardait son regard sur le visage de Ayato. 

Teijo : Il a toujours été auprès de moi, il m'a aidé malgré les circontances, c'était le seul en qui je pouvais avoir réellement confiance, et je n'ai rien fait pour lui montrer qu'il était important pour moi.. Je ne l'ai jamais remercier non plus pour ce qu'il a fait pour moi. 

Lukas : Il le savait sans doute, sinon, il n'aurait pas continué de rester à tes côtés. 

Il levait les yeux vers Lukas. 

Teijo : C'est de ma faute si Near et tout ses frèers désirait se venger de moi, je penses que j'ai assez vécu dans ce monde. 

Il disparaissait, lukas plissait les yeux sous ses dernières paroles, que voulait t-il dire par là ?


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Mer 13 Aoû - 22:42

Takuma se faisait avoir par Teijo à son tour ses sentiments lui revenait, je le voyais perdu regardant autour de lui et sans dire un mot il partit de son côté. je me demandais se qu'il comptait faire à présent, il était le plus déranger d'entre tous à ma connaissance. Retrouvé un vie normal sera une épreuve plus grande encore, je sortais de mes songe ouvrant grand les yeux voyant Gabriel apparaître.

derek: Gabriel?

Kira: il semble pas content.

Je regardais vers Near et kira prit sous les ondes de Gabriel, il ne sais jamais écouter celui la après on dit que c'est moi la tête de mule.

Derek: gabriel...laisse mes fils tranquille, ils ne sont plus une menace.

Kira: promis on sera sage, mais ne t'en prend pas à ma tête.

Il s'approchait de moi, je plissais un peu les yeux voyant son regard un peu..ailleurs. Quand il a se genre de yeux c'est qu'il a toucher à l'alcool.

Derek: Gabriel est ce que tu écoute seulement? 

je le laissais faire son petit spitch, il est vraiment saoul celui la. j'en levais les yeux vers mon père, fallait que tu l'amène toi! Near arrivait à lui faire comprendre les choses, Gabriel perd au moins 50% de sont intelligence avec l'alcool.

Derek: trouver dans un bar?

Je le savais, du coup il s'écroulait dans mes bras je le rattrapait à temps.

Derek: je croyais que tu voulais pas suivre les conseil de Akio, tu sais comme tu tiens mal l'alcool Gabriel.

J'enfouissais mon nez dans ses cheveux.

derek: je suis désolé, tu sais que jamais je t'aurais fait le moindre mal.

Kira: akio? pour quel raison il voudrait s'en prendre à toi?

derek: j'ai faillit tuer Delic dans l'une de mes crises.

Kira: ah..

derek: je vais devoir m'excuser, moi qui déteste ça.

Je regardais vers Teijo tous en caressant les cheveux de Gabriel qui s'endormait presque sur moi, disparaître? lui qui prétendait avoir peur de la mort, il doit avoir quelque chose en tête mais mourir après tous se qu'il a fait pour rester en vie..je doute fortement. 

Derek: bien rentrons

Je regardais vers kira et Near.

derek: rentrons tous.

Je nous téléportait jusque la maison portant Gabriel pour l'allonger sur le canapé.

derek: tu vole mes clopes Kira?

Kira: les miennes se sont envolé jusqu'en enfer.

Derek: mouais.

Akio arrivait face à moi me lançant le plus mauvais des regard, ok c'est partit. je m'avançais dans sa direction restant à une distance de deux mètre de lui pour éviter encore un coup de poing de sa part.

Derek: delic va bien?

Je tournais le regard.

Derek: désolé d'avoir essayer de noyé ton copain, j'aouve ne pas être doué pour l'exorcisme.

je le regardais du coin de l'oeil, pufff..quel tête. Bon je faisais apparaître une bouteille de son alcool préféré lui tendant. On va jouer avec les sentiments et peut être que sa marchera, on faisais toujours comme ça quand on était môme. S'offrir un cadeau en guise de réconciliations.

derek: on est toujours pote? et frères.

Kira: la façon la plus étrange de se réconcilier, mais je prend note.

Tyrion: alors les choses se sont arranger? parce que t'étais un vrai con.

Derek: tout va bien Tyrion.

Tyrion: ok, tu peux venir Tifa.

Il lui avait demander de rester dans la cuisine au cas ou j'étais encore " cinglé" elle arrivait j'en souris sur le coup. Entre temps elle avait poussé entre temps, je m'agenouillais pour bien la regarder.

Derek: tu es vraiment jolie tifa, viens me voir.

Je tendais les mains pour qu'elle vienne et la prit dans mes bras, elle a vraiment des yeux magnifique. Pourra t'elle un jour faire concurrence à Aphrodite elle même? 

Derek: sa te dit une glace? 

J'allais à la cuisine avec elle pour lui préparer ça.

Kira: tu va rester ici Near? je partagerais ma chambre avec mon frère et ensemble on apprendra les bon côté de se monde.

Tyrion: que c'est beau.

Kira: ah oui?

Tyrion: c'est du sarcasme.

Damon: vous êtes enfin renter et avec..eux? qu'est ce que mon père fait affalé sur le canapé.

Tyrion: il est saoul.

damon: super.

il s'avançait vers lui regardant son visage, Gabriel serrait l'oreiller comme ci il s'agissait d'une grosse peluche ou de..moi va savoir.

Damon: aller lâche ça papa, je monte te coucher.

damon attrapait le coussin le tirant pour le faire lâcher.

damon: lâche!!

il tirait de toute ses forces jusqu'à que Gabriel lâche prise, damon volant en arrière retombant comme une masse.

derek: qu'est ce que tu fou à terre damon?

Damon: je fais un câlin au parquet!

Derek: si tu es en manque d'affection trouve toi une copine plutôt.

damon: oué! je te laisse gêrer l'ivresse de papa! 

derek: super.

je soupirais le prenant dans mes bras.

Derek: mais oui..mais oui..je t'aime aussi.

Kira regardait Near du coin de l'oeil pendant que je tentait de monter des escaliers sans tomber.

Kira: d'après se que j'ai pu observer c'est toujours comme ça ici.

Damon: une famille de disjoncté, bon je sort.

Kira: et tu as le droit?

Damon: je suis pas un poussin, je dois voir du monde et donc des femmes.

cole se mettait devant la porte l'empêchant de sortir.

cole: recommence pas tes fugues damon.

Damon: c'est avec ta soeur que tu dois jouer les grand frère, pas moi.

Cole: ben faut croire que je dois jouer se role pour toi aussi.

il ralait partant s'asseoir sur le canapé.


****

zankou restait cacher derrière un arbre de retour au village elfe, tournant légèrement la tête il regardait vers Tauriel la soeur de aerandir tenant la main d'une petite elfe. zankou plissait les yeux ayant l'impression de reconnaître certain trait de cette enfant.


Tauriel: nous irons voir les animaux de la forêt après avoir demander la permission à ta mère

celle ci arrivait se qui fit ouvrir grand les yeux de Zankou et compris que c'était la progéniture de Aerandir et Kerrigan, il en serrait le tronc jusqu'à y enfoncer ses doigts. Elles discutaient entre eux semblant bien s'entendre, la jeune fille profitait de cette instant pour s'éloigner. Zankou la suivait jusqu'à une petite rivière ou elle s'y amusait, il la prit dans ses bras la regardant de prêt.

Zankou: ne crie pas petite femme.

Tauriel se rendit seulement compte de l'absence de Sora.

Tauriel: sora? sora! oh kerrigan, elle se trouvait juste à côté de nous. Je part voir de se côté, elle ne doit pas être loin.

Zankou lui l'emmenait jusqu'au rebord d'une falaise la tenant par sa petite robe il tendait la main la faisant aller dans le vide. Il plissait les yeux la regardant bien.

zankou: petite monstruosité de Aerandir.

Tauriel: zankou!

Il tournait la tête mais regardait vite à nouveau Sora incapable d'accomplir son geste.

Tauriel: ne lui fais pas de mal.

Il ne serait pas capable de faire du mal à une enfant même venant d'un homme qui déteste, il la reprenait dans ses bras se retourant.

Tauriel: laisse la partir.

Zankou: Aerandir m'a prit une chose très précieuse, a mon tour de lui prendre se qu'il a de plus précieux.

Il faisait apparaître uniquement ses ailes de dragon partant de son côté avec la petite sora dans ses bras. 

Tauriel: zankou!!! c'est pas vrai...

elle partit rapidement prévenir son frère et Kerrigan de la situation, zankou volait jusqu'à la petite maison de Cenarius dans les bois d’émeraude ou Reiji s'y trouvait encore. Il entrait sans toquer n'étant pas dans ses habitudes et s'installait sur une chaise posant sora sur ses jambes.

Cenarius: zankou? pourquoi...as tu une jeune elfes sur tes jambes?

Zankou: c'est ma futur femme.

cenarius: c'est une enfant.

Zankou: j'ai dit futur non? c'est la fille de Kerrigan et est mienne à présent.

Cenarius: la fille de Aerandir! mais tu as perdu la tête! il va envoyer une armée pour la récupéré!

Zankou: une armée entière ne valait pas Kerrigan, il me l'a prise.

Cenarius: c'est pas une raison de voler une enfant à ses parents.

Zankou: je m'occuperais d'elle, une fois qu'elle aura saigné et sera entièrement à moi.

Cenarius: tu parle comme une brute sauvage zankou.

Zankou: je parle comme un dragon et continue à me faire chier et je cracherais des flammes comme un dragon!

Il levait les yeux aux ciel ne sachant pas quoi faire.

Cenarius: dit quelque chose reiji, il n'as que toi qu'il écoute.

Zankou: je la garde, elle est à moi!

Cenarius: est ce que tu sais seulement comment elle s'appelle?

Zankou: j'ai entendu qu'on la nommait sora.

Cenarius: elle a besoin de ses parents.

Zankou: je vais vraiment te brûlé la verdure que ta sur la tête?

Cenarius: ma verdure?  tu parle de mes cheveux la? t'es vraiment très amusant zankou..humph! on peut pas lui faire entendre raison.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Jeu 14 Aoû - 1:10

Tout le monde finissait par rentrer, et comme on dit... Tout finissait bien. Near semblait avoir cessé de vouloir se venger, Derek était redevenu dans son état normal, il n'y a que moi qui était encore sous la déchéance de l'alcool, qui sait, au fur et à mesure que je me met à boire, je finirais par mieux l'y faire et ne plus me retrouver dans un état second après deux verres enfin soit..

Derek disait même à Near de venir avec nous, il regardait bien Derek à cette instant, et tout le monde se téléportait aussi tôt chez nous. Kira faisait déjà comme chez lui, volant le paquet de cigarette de Derek Et bien sur qui l'attendait, c'était Akio qui était venu jusqu'ici et sans Delic car il fallait le temps qu'il se remette de tout ça.

Il croisait les bras tout en fusillant bien du regard Derek, surtout sous cette question qu'il posait.

Akio : Merci de t'en soucié, juste après d'avoir tenté de le noyer !

Il plissait les yeux de ses excuses.

Akio : Tu crois que se sont des putains d'excuse qui va réparer les choses !?

Il avait toujours une tête à faire peur, il baissait les yeux vers la bouteille d'alcool que Derek faisait apparaître, il en fit une grimace sur le coup ayant du mal à tenir sa colère sous ce petit cadeau pour se faire pardonner.

Fallait pas s'étonner, une fois qu'on donne ce genre de cadeau à Akio, il pardonne bien rapidement ensuite.. Et puis c'était un truc entre eux, ils offraient chacun un cadeau qui leurs ressembles bien pour se faire pardonner, c'était comme un contrat entre eux, malgré la bêtise qu'ils pouvaient faire, ils arrivaient à se pardonner à chaque fois.

D'ailleurs, j'ignore comment Derek arrive à le faire, étant donné que y a un temps, Akio était un sale con, qui la violé et séquestré sous les ordres d'un type enfin soit.. Il attrapait, arrachant la bouteille des mains de Derek et se mettait aussi tôt à ricaner.

Akio : Bien sûr, mais tu iras t'excuser auprès de Delic !


Il tournait le regard vers Kira sous ses commentaires, il pointait la bouteille dans sa direction.

Akio : Et bien excuse toi, en me donnant une clope !

Il s'avançait vers lui, lui en prenant une et la mettant dans sa bouche, il lui tendait pour qu'il l'allume, il prenait une bouffée ensuite tournant le regard vers Tyrion qui s'assurait que Derek soit dans un état normal et comme c'était le cas, il appelait donc Tifa, qu'elle pouvait venir, celle-ci arrivait, elle avait déjà grandit depuis qu'on était partis et tout, ce qui est normal, elle grandira aussi vite que Damon.

Elle s'arrêtait voyant que Derek se mettait accroupis devant elle, afin d'être à sa hauteur, elle clignait des yeux tout en l'observant et l'écoutant. Elle voulait s'assurer qu'il n'était pas dangereux, mais lorsqu'il lui tendait les bras, elle finissait par s'avancer jusqu'à lui, elle lui souriait puisqu'il lui avait dit qu'elle était jolie. Elle se retrouvait ensuite dans ses bras, elle fit un grand sourire alors qu'il lui proposait de manger une glace.

Tifa : Oh oui, je veux bien.

Il se rendait donc à la cuisine pour lui préparer sa glace. Near restait silencieux observant comment on réagissait, il avait un peu du mal.. Il finissait par tourner le regard vers son frère qui demandait à ce qu'il reste ici, qu'ils dorment même, dans la même chambre, et qu'ils apprennent tout les deux à vivre tel que des.. personnes normales.

Tyrion se foutait aussi tôt d'eux, mais ils ne prenaient pas mal, ignorant que c'était pour se foutre d'eux.

Near : Bien, hum oui je suppose que je vais rester ici.. J'ai envie que les choses changent, alors peut-être qu'à tes côtés, mon frère, on y arrivera.

Il plissait les yeux espérant que cela fonctionne. Moi j'étais vraiment au bout de ma vie, dans le fauteuil, je serrais le coussin contre moi, et bavait presque dessus. Damon arrivait et me voyait dans cette état, dont c'était la première fois.

Il désirait m'emmener jusqu'à mon lit, afin que je me repose, mais moi je ne voulais pas ! Je veux rester ici, dans mon divan, et mon coussin !

Gabriel : Hummmm !

Il essayait de m'enlever mon coussin, je le tirais de toute mes forces pour qu'il n'y parvienne pas.

Gabriel : nooon, je veux pas !

Je tirais un bon coup dessus, il en fit propulser et tombait le cul à terre, je me mettais aussi tôt à rire et me retournait dos à lui tout en serrant à nouveau le coussin contre moi.

Derek revenait ensuite après avoir donner la glace à Tifa, celle-ci revenait avec son petit bol où elle mangeait la glace, elle regardait en direction de Damon. Derek se fichait un peu de lui, disant qu'il aille se trouver au lieu de faire un câlin au parquet.

Damon semblait le prendre assez mal, et s'en allait, le laissant se débrouiller avec moi. Il venait donc jusqu'à moi, m'attrapant dans mes bras, afin de m'emmener jusqu'à la chambre, moi j'en gardais mon coussin dans me main mais me laissait faire malgré tout, je lui faisais d'ailleurs un gros câlin.

Gabriel : Derek, ne t'en va plus.. Veux pas te perdre moi.. Je t'aime.

Je le laissais m'emmener jusqu'à la chambre, Near restait debout devant un tel spectacle, il en redressait un sourcils tout en regardant lui aussi vers son frère, il finissait par soupirer et s'installait dans le divan posant ses mains sur ses jambes.

Il regardait en direction de Tifa qui s'avançait vers lui, et s'asseyait à côté de lui avec sa glace, elle tournait la tête voyant qu'il l'observait.

Tifa : Tu en veux ?


Elle lui montrait son bol de glace.

Near : Eeh et bien..

Elle prenait un bout de glace sur sa cuillière et lui tendait presque à la bouche, il fut forcé de l'avaler, elle en fit un sourire sur le coup.

Damon décidait de s'en aller, et ce trouver des femmes et découvrir le monde comme il le disait si bien, bien qu'il n'était pas vraiment autorisé à s'en aller sans rien dire comme ça. Après tout, il ne contrôlait pas encore pleinement ses pulsions du sang alors il valait mieux éviter de se mêler tout de suite à ses petites envies..

Abnar n'était pas là, ni Valas pour le moment ayant des affaires de Dieux et leurs responsabilité à gérer de leurs côtés. Mais ils n'aimaient tout deux pas laisser leur imprégnés seul trop longtemps, surtout que dans leurs mondes, le temps passaient plus vite que sur Terre se n'était pas donc souvent facile à gérer.

Cole tentait de l'arrêter, mais Damon ne désirait pas se laisser faire de la sorte, disant qu'il n'avait plus besoin d'être ainsi surveiller.

De mon côté j'étais dans la chambre, couché dans le lit, Derek avait réussit, je le regardais avec des petits yeux lâchant enfin le coussin du divan.

Gabriel : Veut pas te perdre, alors ne refait plus un truc pareil Derek.. J'ai cru t'avoir perdu..

Je détournais le regard les larmes aux yeux, sa y 'est.. avec l'alcool, on passe du rire, à pleurer se n'est pas nouveau, j'en frottais mes yeux avec mon bras.

Gabriel : Et puis t'a dit que tu viendrais à me tuer, alors.. j'ai.. j'ai paniqué et j'ai pété un plomb, je savais plus quoi faire.

Il doit me trouver pathétique dans cette état, mais au final, l'alcool ne fait qu'ouvrir plus facilement ce que je ressentais, toute cette pression qui s'était accumulé, s'était un peu de trop pour moi sans doute, et pourtant, j'aime pas du tout m'ouvrir comme ça, et surtout pleurer, souvent quand c'est le cas, que je craque, je fais en sortes d'être bien seul et la, je le fais devant lui.

Alors que Damon avait finis par sortir, désirant se libérer un peu de sa famille, et découvrir ce que c'était qu'une femme et tout les options qui s'y trouvait. Abnar apparaissait, se téléportant jusqu'à lui, il était sur le point d'en embrasser une, il l'attrapait pour le retirer d'elle, celle-ci fut surprise.

" Qui c'est ? "

Abnar : Partez, et maintenant, retournez-vous amuser.

Elle fit la mauvaise moue et finissait par s'en aller.

" Tu m'appelles si tu as besoin. "

Il plissait les yeux la regardant s'en aller, il tournait rapidement le regard vers Damon par la suite.

Abnar : Tu m'embrasses, tu me dis de ne pas en parler et de garder cela pour moi, pour ensuite aller voir ailleurs lorsque je suis obligé de m'absenter ?

Il posait sa main sur le mur le regardant bien.

Abnar : Est-ce que tu prends sérieusement en comte les sentiments que j'éprouve pour toi Damon ?

Il détournait le regard agacé.

Abnar : Savoir que tu aurais pu aller plus loin avec cette femme que tu ne connais même pas me..


Il soupirait se retirait de lui.

Abnar : Si tu ne me désires pas, je ne veux pas que tu te forces, que tu te sentes forcé parce que j'ai des sentiments pour toi. Je suis près à attendre, mais alors, ne me fais pas espéré en pensant que tu puisses ressentir la même chose.

Il revenait vers lui.

Abnar : Pourquoi tu m'as embrassé tout à l'heure ? Parce que je t'attire, ou bien parce que tu désires rapidement passer le cap de ne plus être "puceau" et "coincé" comme la prétendu cette succube ?


***


Depuis tout ce temps, Kerrigan avait bien finit par se faire à cette nouvelle sans, sans plus avoir de côté Dragonne en elle, sans avoir Zankou et ni ses enfants à ses côtés.. Elle avait préféré choisir une toute autre vie, et celle au côté de Aerandir, le chef des elfes celui le plus respecté de tous.

Elle réagissait à présent tel qu'une elfe, il n'y avait que ses longues oreilles qu'elle ne portait pas, sinon, elle en était belle et bien une et se considérait tel qu'elle. Elle avait finit par accepter sa position auprès de Aerandir et se comportait comme sa femme, elle avait même eu un enfant avec lui, une petite fille du nom de Sora.

Malgré ce jeune âge, elle était déjà très jolie, et très sage, tel que ses parents l'avait éduqué, après tout, elle devait être digne d'être la fille de Aerandir, et devait se comporter tel quel. Celle-ci marchait au côté de Tauriel, gardant sa main dans la sienne, elle levait la tête pour la regarder.

Sora : Oui, j'aime bien aller voir les animaux, ils sont gentil.

Elle tournait ensuite le regard vers sa maman qui arrivait et bien entendu Kerrigan, celle-ci lui souriait glissant sa main sur ses cheveux, elle regardait en direction de Tauriel sous cette demande qu'elle lui faisait.

Kerrigan : Sa ne me pose aucun problème, tant que tu l'accompagnes.

Elle lui souriait, elle lâchait sa fille, qui décidait de partir elle même à l'aventure, elle marchait s'éloignant d'elles sans se douter que Zankou profiterait de cette instant pour l'attraper. Elle se retrouvait près d'une petite rivière, elle se mettait accroupis, jouant avec l'eau, ce qui effrayait un peu les poissons qui s'y trouvaient.

Sora : N'ayez pas peur.

Elle fut bien surprise lorsque Zankou l'attrapait par derrière, et la soulevait pour bien la regarder, elle avait les yeux écarquiller en le regardant, elle avait peur mais ne criait pas sous sa demande.

Sora : Qui.. êtes vous ?

Kerrigan baissait les yeux cherchant après sa fille et tout comme Tauriel elle remarquait seulement qu'elle n'était plus là.

Kerrigan : où est Sora ?

Elle revenait vers Tauriel à cette instant.

Kerrigan : Oui, et moi de ce côté, elle n'est pas du genre à s'éloigner très loin.

Elle partait donc de son côté. Zankou l'avait emmené jusqu'à une falaise, où il la tenait par ses vêtements dans le dos et le maintenait dans le vide, celle-ci gardait les yeux grands ouverts à regarder le vide en dessous d'elle, elle restait figé, les elfes n'ont pas le vertige, mais elle craignait malgré tout qu'il la lâche de cette hauteur.

Sora : S'il vous plaît.. J'ai peur.

Elle laissait couler ses larmes sur le coup, alors que Aerandir lui avait toujours dit qu'il n'était pas beau chez une elfe de pleurer, car se n'est pas dans leurs natures, mais elle n'était encore qu'une enfant et ne pouvait contrôler tout ça.

C'était Tauriel qui la retrouvait, et qui fut bien surprise de rencontrer Zankou qui menaçait à la vie de Sora. Elle tentait de le raisonner, afin qu'il n'en face rien.. De toute façon, il en aurait été incapable d'aller jusqu'au bout.

Il finissait donc par la prendre dans ses bras et se retournait face à Tauriel, celle-ci la regardait aussi espérant qu'il la lâche et qu'elle puisse courir dans ses bras. Mais il fit apparaître ses ailes de Dragon, disant ses dernières paroles, il comptait bien punir Aerandir de lui avoir prit Kerrigan, et ce, en prenant une personne qui lui est chère également et donc Sora. Il s'en volait avec elle, celle-ci criait sur le coup.

Sora : Tauriel !

Celle-ci partait rapidement prévenir Kerrigan et Aerandir de la situation, alors que Zankou l'emmenait jusque chez Reiji et Cénarius au plein milieux de la forêt, où ils ne croiront jamais qu'ils se rendrait.

Il entrait à l'intérieur s'installant sur la chaise et gardait Sora sur ses jambes, celle-ci était terrifié, elle tournait le regard vers Cénarius, voir un elfe ici la rassurait, Reiji arrivait également regardant Zankou avec cette enfant. C'était Cénarius qui posait les questions le premier, se demandant ce qu'il faisait avec cette enfant.

Il plissait d'ailleurs les yeux lorsqu'il disait qu'elle serait sa futur femme, il avait du mal à comprendre.

Reiji : Tu n'avais jamais parlé de l'envie de vivre avec une elfe, qu'est-ce qui te prends tout d'un coup ?


Il baissait les yeux vers Sora qui n'osait même pas bouger et tentait de se montrer courageuse malgré son âge. Il levait rapidement le regard vers Zankou, lorsqu'il disait qu'elle était l'enfant de Kerrigan, et donc également de Aerandir.

Cenarius tentait de le raisonné, mais se n'était pas facile, une fois que Zankou avait quelque chose en tête, il ne pensait pas autrement.

Reiji : Zankou... Tu ne peux pas utiliser un enfant pour te venger, et tu ne peux pas non plus la forcer à devenir ta femme, se n'est qu'une enfant, elle est effrayé regarde là.. Imagine dans quel état doit être Kerrigan et même Aerandir, tu es un père, alors tu es le plus apte à comprendre.

Il s'approchait de lui afin de prendre la main de Sora, afin de le retirer de lui.

Reiji : Elle doit retourner auprès de ses parents, si tu désires vraiment qu'elle devienne ta femme, alors ne le fait pas par histoire de vengeance pour blesser Aerandir ou Kerrigan. Mais parce que c'est ce que tu veux, n'agit pas comme un monstre, car tu n'en ais pas un.

Sora se collait bien à Reiji sur le coup, regardant du coin de l'oeil vers Zankou.

Kerrigan : Sora !

Sora : Maman !

Elle se retirait des bras de Reiji pour courir jusqu'à elle, Kerrigan l'attrapait contre elle et levait les yeux vers Zankou, elle la mettait derrière elle et le fusillait bien du regard.

Kerrigan : Comment tu peux t'en prendre à ma fille juste pour te venger, tu es vraiment ignoble Zankou.

Sora : Maman c'est qui ?

Reiji : Kerrigan, il ne voulait pas, il était prit de colère et n'a pas réfléchit..

Il détournait le regard réfléchissant, se demandant tout de même comment elle avait réussit à la trouver aussi facilement, alors que cette endroit, personne ne le connaissait à par eux, il revenait vers Kerrigan.

Reiji : Comment vous avez trouvez cette endroit ?

Kerrigan : Une mère à un instinct, j'ai su où je devais me rendre pour la retrouver.

Reiji : Seul les Dragonsen sont capable car ils sont lié entre eux. Vous avez garder quelque côté Dragon en vous.

Elle tournait le regard vers Reiji à cette instant.

Kerrigan : Cela m'est revenu naturellement, de peur à l'idée de perdre Sora.

Elle revenait vers Zankou.

Kerrigan : Ne t'approche plus de ma fille Zankou, si tu désires t'en prendre à quelqu'un, c'est à moi et non à elle se n'est qu'une enfant.

Elle détournait le regard, entendant les elfes se disperser en troupe sur des montures sous les ordres de Aerandir pour retrouver Sora. Elle revenait vers Zankou ensuite.

Kerrigan : Par respect de ce qu'on a partagé, tu devrais respecté mes choix, et laisser ma fille tranquille. C'est de de la faute de nous deux si notre histoire ses mal terminé, je suis fautive mais tu l'es également alors cesse d'agir comme un enfant et passe à autre chose comme je l'a fais.

Sora regardait bien vers Zankou comprenant parfaitement ce qu'ils se racontaient, les elfes étaient des êtres intelligents et même étant enfant, ils comprenaient mieux les choses que des enfants "humains" étant bien plus vite mature qu'eux. Elle savait donc qu'ils avaient vécu une histoire avant de rencontrer son père, et qu'ils étaient tout deux amoureux.



Spoiler:
 


Spoiler:
 


Dernière édition par Gabriel Light le Sam 16 Aoû - 0:45, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Ven 15 Aoû - 22:48

Mon petit amour d'homme qu'est ce que je ferais sans lui, je souriais amusée de le voir dans cette état. Il n'est quand même pas dans un état désastreux juste un peu pompette, mais assez pour passer facilement du rire aux larmes. D'ailleurs voici les larmes, je passais mon pouce sous ses yeux séchant ses larmes.

derek: jamais je m'éloignerais de toi, même les dieux en seront incapable. Tu sera obligé de me supporter le restant de tes jours, pour le meilleur et..le pire.

Je me penchait posant mon front contre le siens.

Derek: et tu m'as cru? moi vouloir te tuer Gabriel..je voulais surtout t'effrayé pour t'empêcher de t'en mêler. Je te couve peut être de trop, je te ment, je t'effraye même parfois mais uniquement pour te protéger même si t'en fais qu'à ta tête malgré tout.

Je l'embrassais avant de décaler mes lèvres les léchant ayant le gout de l'alcool qu'il avait bu.

Derek: Cocktail à l'ananas? je te reconnais bien la, mais c'est traite se genre de boisson. Je comprend ton état, mais j'adore tes lèvres ont un goût délicieux.

Je l'embrassais à nouveau le dévorant presque, je retirais vite son t-shirt l'embrassant le torse pendant que je lui retirais le reste. Je sais c'est bien pas bien de profité d'un homme dans son ivresse mais...Gabriel adore que je profite de lui de toute manière. le pauvre il essaye de défaire les boutons de ma chemise, mais lui faut déjà une minute pour en défaire un seul.

Derek: laisse moi faire.

Je me redressais pour le retirer moi même ainsi que les reste de mes vêtements tant que j'y était. 

Derek: voilà à nous deux maintenant.

Je m’allongeais sur lui l'embrassais partout caressant son corps du bout des doigts, comme ci je tentais de le découvrir à nouveau et puis je dois me faire pardonner pour cette journée. Je relevais la tête plissant les yeux, oh non..il sais endormit! j'aurais jamais du lui faire des guili-guili sa l'endort.

Derek: ouais, pour le meilleurs et pour le pire.

Je m'allongeais à côté de lui, le regardant du coin de l'oeil, bon je me rattraperais de main. Souriant je le tirais contre moi tentant de dormir dans cette position. Avec tous ça j'ignorais que Damon était partit découvrir le monde des femmes de son côté. Il c'était approché de l'une d'elle l'ayant séduit de son beau regard.

Damon: un petit bisous avant de continuer cette soirée?

Il faisait son petit sourire de coin jouant les séducteurs, cela marchait la fille était sur le point de l'embrasser, mais Abnar ayant vu la scène depuis..les cieux intervenait tirant sur Damon l'empêchant d'aller plus loin dans son acte.

Damon: Abnar? 

Il regardait la fille tenant de la rassurer.

Damon: c'est juste un ami à mon père.

Il ricanait mal à l'aise, elle fini par s'en aller au grand désespoir de Damon.

Damon: tu me surveille maintenant? 

il en levait les yeux aux ciels.

Damon: tu me fais une crise de jalousie t'es sérieux? je t'appartiens pas et j'ai le droit de fréquenté qui bon me semble, sérieux j'ai assez avec deux pères inutile d'en avoir un troisième.

Il détournait le regard l'écoutant assez mal à l'aise.

Damon: non j'ignore se que tu ressent réellement Abnar, sa met tomber dessus comme ça alors que j'étais pas plus grand que trois pommes. Vos histoires d’imprégnation ou je sais quel truc bizarre est complètement étranger à nous pauvres mortel que nous sommes.

Il croisait les bras faisant une mine boudeuse n'aimant pas se genre de conversation et a surtout peur qu'on les surprend.

Damon: je me force en rien, mais j'ai pas envie d'être déjà emprisonner dans vos délire de dieu amoureux, pour être prisonnier comme Tyrion. Non merci..je suis jeune et je compte bien m'amuser.

il était grandement gêner de ses dernières paroles et le poussait pour qu'il se décale de lui.

Damon: j'en ai rien à foutre de cette succube! je sais pas pourquoi je t'ai embrasser ok? sa met venu comme ça...putain t'es vraiment un boulet.

Il parlait de son côté rapidement énerver, on entendait des ricanement. Un renard blanc n'étant que Komura sortait de sa cachette se montrant au grand jour.

Komura: regarde toi, c'est vraiment pitoyable oublier de jouer les séducteurs pour un mortel. 

Il s'asseyait croisant ses deux pattes avant.

Komura: oui je suis sortit de se maudit palais! avec ma taille c'est très facile, Zeus à peut être l'oeil partout, mais il a toujours moyen de s’échapper de sa vue. Mon pauvre frère, le fils de derek Kijo ne semble pas se prendre dans ton beau regard. pas étonnant t'es aussi collant que Aphrodite dans ses période de chaleur.

Il en ricanait sur le coup.

Komura: se qu'elle peut plus faire d'ailleurs haha! 

il sautait sur l'épaule de son frère.

Komura: arrête de te prendre pour un mortel Abnar, tu veux quelque chose tu peux l'obtenir! c'est ça ton plus grand défaut! t'es un dieu et tu semble l'oublier. Tu aurais du déjà lui donner une leçon pour avoir poser la mains sur toi!

Il en soupirait sur le coup.

Komura: mais non t'es beaucoup trop gentil...la définition de stupide serait plus approprier à mon goût. J'ai trouvé ça tellement amusant de te voir te faire rejeté par un mortel que j'ai décider de rester à tes côtés et surtout sa m'évitera de me faire piétiné. Maudit ergos, il aurait pu me donner l'apparence d'un renard plus grand!

il tapait sa patte contre son épaule.

Komura: aller conduit moi jusqu'à une habitation, je ressent les sensation mortel maintenant et il fait froid! j'ai faim aussi!

Abnar se téléportait jusqu'à chez nous, d'ailleurs damon était rentrer boudant toujours surtout à la vue de Abnar qui était la.

Komura: regarder moi ça, le petit garçon à papa ayant honte de ses sentiments.

Damon: c'est quoi se rat!

Komura: je suis pas un RAT! mais un kitsune espèce de chose dépourvu d'intelligence.

Cole: Komura, qu'est ce qu'il fait la?

Komura: je pourrais te retourner la question "battard"

Cole s'avançait l'attrapant par la peau du coup.

Cole: je vais peut être signalé à zeus que quelqu'un manque à l'appelle.

Komura: lâche moi ou je répondrais plus de ma personne!

Cole: tu va faire quoi hum? me mâchouillé avec tes petite dents?

Komura plissait les yeux lui attrapant le bout de son nez et griffait son visage, cole courrait dans toute la pièce poussant des cris tout en tirant sur sa queue. komura fini par sauter retombant sur le canapé regardant du coin de l'oeil vers Tifa.

Komura: encore un enfant de Valas...un peu plus réussit, bien que cela reste une bâtarde.

Damon: ferme la ou je te passe dans la machine à lavé.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Sam 16 Aoû - 1:37

Ce qui était sur, c'est que Damon était bien mal à l'aise de ce que lui disait Abnar, et qu'il soit aussi proche de lui, il l'écoutait bien, espérant qu'il trouve les bon mots, car le baisé qu'il lui a fait, ne lui avait pas été du tout indifférent bien au contraire, cela la justement fait extrêmement de bien de se dire que la personne qu'il aime puisse ressentir ne serait qu'un petit quelque chose pour lui.

Mais à présent, il se demandait si se n'était juste pour prouver qu'il n'était pas si "coincé" que le prétendait Démona, Abnar ne désirait pas se faire de fausse idée et espérait que Damon ne joue pas avec lui.

Abnar : Oui c'est vrai, sa t'ai tombé dessus sans que tu ne le désires.

Il plissait les yeux à cette instant, il se retirait aussi tôt de lui lorsqu'il lui disait clairement les choses, il détournait le regard sur le coup.

Abnar : Bien, si c'est ce que tu souhaites, dans ce cas, je ne m'interposerais plus. Vie ta vie comme tu l'entends, je ne te forcerais en rien.

Même si sa le faisait du mal, si sa le déchirait le coeur à l'idée qu'il soit avec une autre personne. Il n'était pas comme Valas, qui  lui s'en fichait parfaitement de ce qu'il aurait pu pensé, il l'aurait forcé à ce qu'il soit qu'à lui seul comme il l'a fait à Tyrion. Mais Abnar n'était pas du tout comme ça,

Il le regardait ensuite partir prenant mal ses dernières paroles concernant cette succube, il le regardait bien partir, c'est là que Komura refaisait surface, toujours piégé sous cette forme, il se retrouvait sur l'épaule de son frère, il le regardait d'ailleurs du coin de l'oeil.

Abnar : Komura, qu'est-ce que tu fais ici ? Tu n'as pas le droit de quitter le palais.

Il l'écoutait, il en détournait le regard.

Abnar : Lorsque père va se rentre compte de ta fuite, il va être très mécontent.

Mais voilà qu'il changeait bien vite de conversation pour reparler de Damon, il en soupirait sous ses commentaires et marchait tranquillement tentant de s'apaiser un peu avec l'air frais de se monde, avant de se téléporter pour rejoindre notre demeure.

Abnar : Mon coeur ne peut supporter de le voir dans les bras de quelqu'un d'autre, j'aimerais que se soit les miens et qu'il s'unisse avec moi la toute première fois, et pas avec une étrangère qui ne voudra que cela de lui, mais je ne peux pas le forcer à m'aimer, ni à s'ouvrir à moi. Je peux comprendre qu'il me trouve trop collant, il n'avait rien demander et pourtant je me suis imprégné de lui sans qu'il n'ait le choix.

Il s'arrêtait de marcher pour écouter son frère qui disait qu'il était un Dieu et non un mortel, et qu'il pouvait donc obtenir tout ce qu'il voulait s'il le désirait.

Abnar : En effet je le peux, mais pourquoi le forcerais-je ? Pour qu'il me regarde avec mépris ? Pour qu'il me déteste et me vois tel qu'un monstre ? je ne désire pas partager ce genre de sentiments avec lui, je veux qu'il éprouve des sentiments envers moi, comme jadis Derek en avait pour moi.

Il soupirait de ce qu'il lui disait, et de son choix de rester ici sur terre avec lui.

Abnar : Je vais devoir supporter tes rires et tes sarcasmes envers moi, de toute façon, je ne compte plus m'approcher de Damon sans qu'il ne le désire, je vais le laisser libre le choix de faire sa vie, il vient à peine de vivre après tout, il est normal qu'il désire découvrir les choses qu'il se passe sur cette terre avant que de penser à vivre une réel histoire d'amour.

Il levait les yeux vers le ciel.

Abnar : Même si les décisions qu'il pourrait faire me blessera au plus au point, je ne pourrais que le regarder faire, et le laisser faire sans réagir. Bien rentrons à présent, cela ne sert à rien de rester ici, de toute façon, tu ne seras jamais d'accord avec mes opinions, car tu ne peux me comprendre toi qui n'a jamais été imprégné de quelqu'un.

Il se téléportait pour revenir dans notre maison, il regardait autour de lui et repérait bien vite Damon qui était rentré, il semblait mal à l'aise de le revoir. Il en détournait donc le regard évitant de le regarder, voulant le laisser respirer.

Il l'avait fait car c'était également son frère qui pouvait ressentir l'effet du froid et de la faim à présent, il devait donc s'occuper de sa personne et de le réchauffer. Il ne fallait pas très longtemps à Komura pour se moquer de Damon.

Abnar : Komura, ne commence pas tu veux ? Il s'agit de mon frère, on ne dirait pas sous ses apparence, mais il est un Dieu qui a été punit pour ses actes,  voilà pourquoi il se retrouve sous cette apparence.

Cole arrivait le reconnaissant, Abnar le regardait bien à l'instant se demandant ce qu'il faisait ici.

Abnar : Il a échappé à la surveillance de notre père..

Komura répondait bien vite à Cole, et de façon vulgaire, en le traitant de "bâtard". Cole l'attrapait aussi tôt par la peau du coup, pouvant bien se venger à présent qu'il était sous cette forme. il ne craignait pas de lui sous cette apparence, mais Komura ne comptait pas non plus se laisser faire et sautait sur lui pour lui mordre le nez et le griffer.

Abnar : Komura cesse tout de suite.

Il se retirait donc de lui avec un saut pour atterrir sur le sol, Tifa arrivait aussi tôt, celle-ci avait à présent l'âge d'une fille de douze ans, il ne faudrait pas plus longtemps pour qu'elle ait une apparence de femme, et déjà à cette âge, elle était très belle.

Tifa : Grand-frère qu'est-ce qu'il se passe ? Tes est tout griffé et tu es remplis de sang sur ton visage.

Elle tournait le regard vers Komura.

Tifa : une bâtarde ?

Elle s'avançait vers lui, l'attrapant dans ses mains pour le regarder.

Tifa : Il est trop mignon.

Elle le serrait contre lui entre sa petite poitrine qui commençait déjà se former.

Valas : Lâche le Tifa, où tu vas risque d'attraper la rage.

Elle tournait le regard vers lui à l'instant, il s'approchait de Komura, l'attrapait par le bout de sa queue et le soulevait pour le regarder.

Valas : Traite encore mes enfants de "Bâtard" et je t'arracherais tout tes poils un par un.

Abnar : Cessez de le maltraiter il reste un Dieu, ayez un peu de respect.

Il plissait les yeux.

Valas : Lui un Dieu ? il n'est plus qu'un petit renard de compagnie rien de plus.

Il le lançait, Abnar le rattrapait au vol le tenant dans ses bras.

Tifa : Papa, tes cruelle avec lui.

Valas : Il l'a été bien avant avec moi, et te traite de bâtarde, alors ne soit pas si gentille, soit aussi dure que moi sinon on te marchera sur les pieds ma fille.

Il croisait les bras regardant Cole.

Valas : Et toi tu le laissait faire, je t'ai demandé de protéger ta soeur non, et tu laisses ce renard la traiter de la sorte ?

Il regardait autour de lui.

Valas : Où est Tyrion ?!

Tifa : Il prend sa douche.

Il eut tout de suite un grand sourire pervers sur le visage et se téléportait pour le rejoindre, Abnar détournait le regard sur le coup, désirant avoir ce même genre de sentiments avec Damon mais sa n'était pas le cas malheureusement pour lui.

Moi j'étais toujours dans le lit avec Derek, et oui, on était bien motivé tout les deux mais c'était avant que je ne finisse par m'endormir sous ses calins, ses caresses et ses belles doudouces qu'il m'a faîte, sur le coup, à être pompette avec l'alcool, je me suis endormis pendant qu'en bas, ils faisaient une crises et bien moi, j'étais tellement bien que sa ne me réveillais même pas. On était bien serré l'un contre l'autre, comme-ci rien ni personne ne pourrait se mettre en travers de nous et sa fait du bien de retrouver ses bras aimants.

Valas lui observait Tyrion sous sa douche et finissait par le rejoindre, serrant son torse contre son dos et le poussait contre le carrelage, il faisait bien sentir son érection contre lui tout en chuchotant à son oreille et en le maintenant contre lui.

Valas : Je t'ai manqué durant ma petite absente hum ? Notre fille à bien poussée, elle va rapidement devenir une sublime femme, Aphrodite elle même sera jalouse de sa beauté j'en suis certains, après tout, c'est normal qu'elle soit sublime étant la fille d'un Dieu tel que moi, et d'un homme tel que toi.

Il l'embrassait tout le long de sa nuque, finissant par bien le maintenir et le pénétrait dans cette position, il glissait une main jusqu'à son entre jambe pour le masturber en même temps qu'il faisait des vas et vient.

Valas : Il semblerait que Abnar n'arrive pas à obtenir Damon, il est bien trop gentil pour le pousser un peu, chose qu'il devrait faire sinon il n'arrivera jamais à l'obtenir et il va bien vite par se rendre compte..

Il faisait un sourire car lui s'en foutait, il avait Tyrion pour lui tout seul.

Valas : Il a changé les sentiments de Derek pour ceux de Damon pour ne plus être malheureux, mais il continue à l'être car même Damon le repousse, c'est amusant tu ne trouves pas ?

Il ricanait lui, et le forçait à ce qu'il se penche plus pour avoir une position plus facile pour lui pour faire ses mouvements, il y allait de plus en plus fort d'ailleurs, claquant bien ses hanches contre lui.

Abnar finissait par se rendre jusqu'à la cuisine, s'isolant un peu, il faisait une tasse de café se rappelant que c'était ce que Derek lui servait quand il n'avait pas vraiment le morale, il restait contre un meuble regardant son café sans le boire.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Sam 16 Aoû - 21:55

Cole regardait sa soeur ricanant bêtement de sa question, komura le regardait du coin de l'oeil gonflant son poil montrant son mécontentement.

Cole: ne t'en fais pas des petite égratignure, je me suis fais attaquer par une vilaine bête.

Komura: je lui ai refait le portrait.

Tifa s'approchait de lui ne devant surement pas comprendre la signification de bâtarde, elle attrapait Komura dans ses bras qui tentait de lui de se dégager.

Komura: je suis pas MIGNON! lâchez moi petite mortel!

Il s'arrêtait de bouger regardant vers Gabriel le fusillant du regard.

Komura: la rage moi? se qui est certain, c'est les parasites que j'attire!

il poussait des petite grognements étant prit par la queue.

Komura: pose moi toute de suite Valas! tes "enfants " ont un sang mêler! je ne fais que dire se qui est! 

il faisait aller ses deux petites patte avant comme pour chercher à le frapper.

Komura: essaye seulement de toucher à une seul de mes poils et je te...

valas le lançait heureusement Abnar l'attrapait en plein vol.

Komura: attend que je retrouve ma véritable apparence et tu regrettera cette instant valas.

Cole essayait de s'éclipser en douce se doutant qu'il allait subir la colère de son père, mais trop tard il baissait la tête regardant le parquet.

Cole: j'empêcherais quiconque de toucher ma soeur, mais je peux pas empêcher un crotale de cracher son venin.

Komura: c'est moi le crotale? 

Il sautait des bras de son frère après que valas soit partit rejoindre Tyrion sous la douche.

Komura: il fait son intéressante uniquement parce que je suis en position de faiblesse, mais le jour où ma punissions sera relevé Valas regrettera ses mots et ses gestes.

Cole: des paroles bien mérité pourtant, tu es un êtres égoïste qui ne se préoccupe même pas des sentiments des autres.

Komura: pourquoi je m'en préoccuperais? de vous peut être? pfff, je ne verrais en vous "demi-dieux" que des petites choses que nous dieu utilisons pour les sales besogne. voilà la véritable raison de votre existence.

Cole: je souhaite de tous coeur que tu finisse par tomber amoureux de l'un d'eux.

Komura: jamais une tel chose sera possible! je suis pas comme mon frère à courir après un mortel qui veux pas de lui.

Il se tournait relevait ses deux queues.

Cole: humph! je me retiens de mettre mon pied dans se petit cul poilu.

Komura tournait la tête pour le fusiller du regard, puis suivait Abnar du regard quittant la pièce pour retrouver la cuisine. Damon le regardait aussi à cette instant soupirant sachant que c'était à cause de sa petite crise de tous à l'heure qu'il se trouve dans cet état.

Kira: peut être que tu devrais discuté avec lui.

Damon: depuis quand t'es la toi?

Kira: depuis le début, je suis silencieux mais écoute néanmoins se qui se passe. 

Damon: pourquoi je devrais aller le voir? j'ai rien à lui dire.

Kira: je crois au contraire que ta beaucoup de chose à lui dire.

Il en fronçait les sourcils sur le coup.

Damon: tu utilise tes pouvoirs sur moi la?

Kira: oui.

Damon: de quoi tu te mêle?

Kira: je suis ton grand frère, donc je suppose que c'est dans mon devoir de t'aider en cas de problème.

Damon: demi-frère et j'ai aucun problème.

Il boudait regardant devant lui, mais finissait malgré tous par se lever en ayant assez d'avoir le regarde de Kira sur lui.

Damon: c'est bon j'y vais!

Il s'y rendait tous en grognant entre ses dents, Komura sautait vite sur l'épaule de la petite tifa tapant sa patte avant pour la faire avancer.

Komura: vite petite mortel, allons voir se qu'ils vont se dire.

Cole: elle s'appelle tifa et c'est pas ton perchoir!

komura: va donc ailleurs si j'y suis! aller avance mor...hum tifa.

elle s'avançait Komura tendait l'oreille écoutant se qu'il s'y passait. Damon s'appuyait contre la table de la cuisine hésitant à se lancer.

Damon: * pfff quel plait* peut être que j'ai été un peu dur tous à l'heure, j'ai un caractère de merde surtout quand je suis frustré. si...si je t'ai embrassé c'est parce que j'en ai eu envie sur le moment

ses joues rougis très légèrement et détournait le regard ne voulant pas se dévoilé.

Damon: peut être que je suis juste un peu effrayé...

Komura posait ses patte sur sa bouche étouffant ses ricanement.

Komura: c'est pathétique.

Mais ses mots atterris directement aux oreilles de damon qui tournait vite les talons s'avançant vers Komura l'attrapant par la peau du cou.

Damon: se semblait bien que j'avais entendu des couinements de rat, mais c'était que toi.

Komura: lâche moi!

Damon: mais avec joie!

il changeait de pièce allant jusqu'à la machine à laver mettant Komura à l’intérieur le mettant en route.

Komura: laisse moi sortir!!!

Sa se mettait à tourner et donc komura avec, damon ricanait tournant le regard vers Abnar venu à sa rencontre surtout pour suivre cette conversion.

Damon: une petite seconde, sa ne va pas le tuer et cela lui fera pas de mal. 

Il ouvrait la machine faisant sortir komura gouttant de partout.

Damon: oh non t'es tout mouillé, attend je vais te sécher.

Op dans le sèche linge et en sortit le poil tous hérissé on ne voyait plus que son museau dépasser de cette boule de poil.

Komura: je vous haie tous!

Damon: voilà l'effet que cela fait de s'en prendre à plus faible que soit.


***

Prenant tranquillement sa douche, Tyrion relevait la tête passant ses mains dans ses cheveux retirant le mousse s'y trouvant encore. Valas entrait rapidement s'appuyant contre son dos avant de l'appuyer contre le carrelage, Tyrion plissait les yeux sur le coup.

Tyrion: la te don d'arriver au moment où on s'y attend le moins valas et..toujours prêt de plus.

Il bougeait les hanches sentant son érection contre le bas de son dos.

Tyrion: évite de faire de tel discours devant aphrodite, cette garce sera capable d'y remédier pour garder sa réputation de belle traîné et puis..tifa tiens surtout de moi.

il posait son front contre le carrelage gémissent lorsqu'il le pénétrait, serrant ses doigts contre le carrelage il tournait le regard l'écoutant parler de son père.

Tyrion: tous le monde n'est pas comme toi Valas, mon père est différent et jamais utilisera tes méthodes pour conquérir qui que se soit. Je te rapelle qu'à mes débuts t'étais la personne que je méprisais le plus au monde, sa peut être changer aujourd'hui mais se fut pas toujours le cas.

C'était difficile de continuer à discuté alors que Valas s'occupait de lui en même temps.

Tyrion: c'est mon père Valas, je vois pas pourquoi je trouverais ça amusant de le voir souffrir et arrête de te moquer de lui, tu aurais pu très bien de retrouver dans la même galère.

Valas le tirait pour l'obliger à se pencher en avant, Tyrion gardait ses mais poser sur le carrelage devant lui gémissant à chaque coup de reins donner. Normalement il devait se retenir le plus longtemps possible, mais avec le sourire il se lâchait bien plus tôt que prévu gémissant sur l'instant. 

Tyrion: oups.

Il tournait légèrement la tête pour le regarder du coin de l'oeil.

Tyrion: j'ai jouis avant le grand valas, amusant tu trouve pas?

il ricanait avant de se retirer de pour se tournant appuyer contre le carrelage.

Tyrion: vu ta tête semblerais que non, aurais tu perdu ton sang du l'humour valas?

Il se mis à genoux face à lui titillant le bout de son membre avec le doigt.

Tyrion: et puis si je t'arrête pas, tu ne songe jamais au conséquence..j'ai nullement envie de me retrouver avec plein de môme comme Derek.

il fit un petite sourire mettant son membre en bouche bougeant la tête d'avant en arrière.

Elios: Valas, navré de te déranger dans un tel moment mais nous devons parler d'une chose importante.

Tyrion se décalait levant les yeux.

Tyrion: va si, j'ai pas envie d'avoir beau papa sur le dos.

elios entendant tous relevait un sourcils mais sans répondre à cette remarque, il regardait son fils sortir soupirant de lui apprendre une tels mauvaise.

Elios: les nouvelles son mauvaise Valas, je me rendais après de ta mère ayant enfin eu l'accord de Zeus pour la chercher mais...je n'ai trouver d'elle que des cendres, je suis navré. Tous accuse Arès, mais il est encore introuvable. zeus a envoyer plusieurs dieux à sa recherche ainsi que moi même, mais je devais avant tous te faire par de la situation comme je te l'avais promis.

Tyrion s'appuyait contre les murs de la douche afin d'écouter la conversation.

Elios: je te demanderais de ne rien tenter et rester ici, il se peux que Arès revienne pour s'en prendre à toi et il t'atteindra plus facilement en s'attaquant à Tyrion et tes enfants. Protège les Valas, cela m'arrange que Abnar soit dans le coin également.

Il posait sa main sur son épaule.

Elios: tu veux mieux que Arès, prouve le moi et obéis à mes conditions.

Il disparu ensuite pour poursuivre son enquête, Tyrion sortit de la douche se mettant face à valas.

tyrion: je suis désolé pour ta mère, tu pense qu'il viendrait vraiment pour s'en prendre à nous?


****

Cenarius serait incapable de raisonné Zankou contrairement à reiji étant son dragonnier, il baissait le regard vers la fillette avant de lui lâcher le bras la laissant aller jusqu'à reiji.

Zankou: tu parle comme ci j'allais la brisé reiji, j'en ai peut être pas l'air mais je peux faire preuve de délicatesse.

Il regardait la petite avant de changer d'expression à la venu de Kerrigan.

Zankou: ah, c'est moi qui est ignoble Kerrigan? j'ignore comment prendre de tel mot venant d'une traîtresse.

Il restait assis la laissant dire se qu'elle avait à dire, bien qu'il était facile de voir sa colère dans ses expressions. Il fini par se lever brusquement faisant tomber la chaise derrière  lui.

Zankou: ta fini? maintenant à mon tour de causer.

Il s'approchait d'elle regardant la petite en premier.

Zankou: fermer les yeux...J'AI DIT FERME LES YEUX!

une fois qu'elle s’exécuta il donna une bonne gifle à Kerrigan la joue était déjà marquer.

Cenarius: zankou!

Zankou: tu me parle de respect? ou était ton respect pour ta famille quand t'es partie du jour au lendemain hein? ou est ton instinct de mère pour nos enfants? c'est toi qui est ignoble Kerrigan, partir loin de moi est une chose, mais laisser tomber tes enfants pour en fonder une autre et prétendre après que tous va bien. 

il attrapait une mèche de ses cheveux la caressant entre ses doigts.

Zankou: tu peux reprendre la petite, mais sache que je ne serais jamais loin. Un jour quand je la verra adulte à mes yeux, je sortirais des ombres et elle sera mienne.

il se reculait ensuite regardant vers la porte entendant les bruits de montures.

Zankou: t'es venue accompagné? aurais tu peur de moi? 

il en ricanait sur le coup sortant de la maison regardant autour de lui, les elfes pointait déjà de leurs arc dans sa direction.

Zankou: les elfes sont vraiment trop sur d'eux.

cenarius sautait leurs parlant en elfe pour qu'il se calme que tous était régler, ils baissaient leurs armes regardant Kerrigan sortir avec la petite.

Cenarius: tu devrais renter zankou.

Zankou: tu es sûr je pourrais faire une brochette d'elfe et aerandir qu'il n'est même pas venu à la fête, le lâche.

Cenarius: s'il te plait Zankou.

Il se tournait passant à côté de Kerrigan ne regardant que la petite.

Zankou: a bientôt sora


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Dim 17 Aoû - 6:33

Il est vrai que si Komura commençait à tomber amoureux d'un Demi-Dieu, se serait une bonne leçon de se part, lui qui ne les supportes pas, disant que se ne sont que des bâtarde, car ils n'ont pas un vrai sang pur en eux.

Mais bon, sa serait trop beau pour que cela arrive, cela peut arriver naturellement, ou bien de force par les pouvoirs de Aphrodite, mais vu dans quel état elle se retrouve, je doute qu'elle acceptera de faire quoi que se soit pour le moment.

Pendant que Cole et Komura se disputait entre eux deux, abnar était partis dans la cuisine, n'arrivant plus à rester comme-ci de rien était dans la même pièce que Damon, sa lui faisait mal d'avoir entendu des paroles aussi dur venant de sa part, et craignait que les choses ne font que tourner en rond, et qu'il finisse par la faire fuir en se montrant trop collant avec lui chose qu'il ne désirait pas, il se demandait s'il avait réellement bien choisis le bon fils de Derek. Mais il avait bien plus peur de se retrouver face à un mur avec Kira, qui ne connaissait rien à tout ceci, ce qu'est que l'amour et autre.. Mais d'un côté, il aurait pu le guider dans cette voix. Damon semblait plus fermé et ne désirait pas montrer ses émotions par fierté, ce qui était tout aussi compliquer.

Damon avait bien remarqué l'absence de Abnar l'ayant vu partir dans la cuisine, et il savait que c'était par sa faute s'il était dans cette état. C'était Kira qui tentait d'arranger les choses et de faire en sortes que Damon agisse de la bonne manière et donc, d'aller jusqu'à lui pour lui parler. Near était également présent, les bras croisé à regarder son frère discuter avec Damon afin qu'il joue les cupidon entre Damon et Abnar.

Near se posait contre un meuble puisque Damon finissait par craquer et se rendre jusqu'à la cuisine pour retrouver Abnar et s'expliquer avec lui, il tournait ensuite le regard vers son frère.

Near : Pourquoi tu utilises tes pouvoirs pour ce genre de chose Kira ? Je comprend pas pourquoi tu te mêles de ce genre d'histoire sa ne nous regarde pas. A moins que tu essayes de s'intéresser à eux pour qu'ils nous apprécient et qu'on puisse ressentir à notre tour quelque chose envers cette famille ?

Il posait sa main contre son menton.

Near : Je vois.. Sa pourrait ouvrir nos sentiments et nous montrer la voix.

Il fit un sourire sur le coup, tapait son poing contre sa main étant bien décidé.

Near : Alors moi aussi je vais tenter de leurs aider dans leurs relations afin qu'ils m'apprécient, je suis bien décidé à changer et devenir quelqu'un de normal.

Il penchait la tête.

Near : Comment je suis censé faire pour les aider par contre ?

Il fit apparaître un livre dans sa main, cela expliquer tout sur les relations proches, comment s'ouvrir aux gens, enfin, sa expliquer tout en détails sur les émotions en tout genres.

Near : les personnes qui nous entoure aime qu'on les surnommes, qu'on les complimentes, qu'on leurs offres des cadeaux et surtout, il faut toujours garder le sourires... Je vois.. sa ne doit pas être trop compliquer.. Ils aiment également les blagues, les tapes sur les épaules, les poignées de mains, et autres petits gestes naturels.

Il mettait son livre dans sa poche arrière.

Near : Ses bouquins m'aide beaucoup, bien je vais suivre ses instructions.


Tifa tournait le regard vers Komura qui sautait sur son épaule, lui donnant des ordres afin qu'elle s'avance près de la cuisine pour qu'il puisse espionner Damon discuter avec Abnar, celle-ci le regardait bien le trouvant adorable malgré son mauvais caractères.

Elle souriait puisqu'il finissait par l'appeler par son prénom, elle faisait un oui de la tête.

Tifa : hum oui d'accord.

Elle s'approchait, restant contre le mur malgré tout pour ne pas qu'ils se fassent repérer.

Tifa : Se n'est pas très gentil de les espionner, on devrait les laisser tout les deux seul non ?

Elle lui chuchotait pour ne pas qu'ils les entendent. Elle finissait par se taire, voyant qu'il était bien concentré à les écouter, elle en faisait donc tout autant.

Abnar posait sa tasse de café voyant Damon arriver vers lui, il le regardait bien et l'écoutait. Il restait silencieux l'observant, et voyait bien qu'il avait du mal à se lancer mais il ne le pressait pas.

Abnar : Tu en avais envie.. De quel façon ? Juste pour savoir ce que tu allais ressentir, ou parce que tu le désirais au fond de toi.

Il était surprit de le voir aussi gêné, il en souriait sur le coup comprenant, il se retirait du meuble de la cuisine pour bien lui faire face sachant qu'après en, il avait vraiment une chance avec lui, son coeur battait à nouveau à cette idée, il était bien soulagé.

Abnar : Alors j'irais doucement, je ne veux pas que tu sois effrayé, je ne te brusquerais pas. Lorsque tu seras près, tu me le diras.

Il s'approchait bien de lui, baissant la tête pour le regarder, il attrapait son menton pour lui donner un baisé, bien tendrement. Il s'arrêtait ensuite, il levait le visage vers la porte entendant la voix de Komura gâcher toute la scène.

Abnar : Komura, tu écoutes aux portes à présent ?

Damon s'énervait aussi tôt, il attrapait Komura par la peau du cou, Tifa en était toute mal et se penchait en avant pour s'excuser de les avoir espionner.

Tifa : Je suis désolée !

Elle se redressait regardant ce qu'il faisait à Komura, assez mal pour lui. Damon allait avec lui jusqu'à la machine à lavée, où elle le mettait à l'intérieur afin de lui donner une bonne leçon, Abnar passait à côté de tifa passait sa main sur son épaule.

Abnar : Se n'est pas grave.

Il lui souriait, elle en fit tout autant et le regardait ensuite partir rejoindre Damon afin de s'assurer qu'il n'en face pas trop avec son frère. Il le regardait le mettre dans le sèche linge en levant un sourcils.

Abnar : Ne soit pas aussi brutale avec lui Damon, il risque d'être très énervé.

Enervé n'était pas le mot exacte, il serait plutôt furax oui.. Mais il ne pouvait s'empêcher de ricaner après qu'il soit sortis du sèche linge, il ne marchait plus droit et sa coiffure était bien marrante à voir.

Abnar : Et si nous allons nous promener Damon ? Après tout, tu as beaucoup de chose à découvrir encore, tu ne connais rien de ce monde, laisse moi te guider, on ne dirait pas comme ça, mais je peux m'amuser moi aussi.

Il souriait, il voulait surtout être bien seul avec lui et sans son frère qui sera là pour le critiquer, il tendait la main vers Damon pour l'attraper contre lui, il tournait le regard vers son frère qui tentait de se remettre de ses émotions.

Abnar : Reste ici, et ne fait rien d'imprudent, où je dirais à père que tu as réussis à t'échapper et que tu as fait des bêtise, tu seras deux fois plus punit.

Il fit un sourire en coin et se téléportait avec Damon. Tifa, venait rechercher Komura, courant dans sa direction voyant dans quel état il se retrouvait.

Tifa : Oh, qu'est-ce qu'il ta fait ! Vient, je vais m'occuper de toi.


Elle l'emmenait jusqu'à sa chambre, où elle s'asseyait sur le bord du lit, et le brossait ses poils avec délicatesse.

Tifa : Tu es vraiment tout doux, sa te fait du bien que je te brosse ? Tu sembles bien aimer.

Elle souriait, elle lâchait ensuite la brosse posant sa main sur son ventre ne se sentant pas très bien, elle s'allongeait dans son lit serrant son coussin contre elle, elle fermait les yeux ayant des crampes douloureuse sur tout son corps, mais c'était tout à fait normal, son corps changeait à nouveau et cela restait douloureux vu la rapidité, elle n'avait guère le temps de profiter de son enfance, ni de son adolescence qu'elle passait déjà à l'étape d'une femme.

Elle grandissait à vu d'oeil et ses vêtements étant trop petit disparaissait magiquement elle utilisait ses pouvoirs pour ne pas se sentir trop serré sachant ce qu'il se produisait. Elle se retrouvait donc nu et commençait à avoir l'apparence d'une femme, une très belle femme d'ailleurs.

Elle respirait rapidement tout en dé-serrant l'étreinte de son coussin car la transformation était terminée.

Tifa : Je vais bien.. Sa va mieux..

Elle se redressait posant sa main sur son visage regardant en direction de Komura, elle regardant ses mains et finissait par se lever pour se regarder devant le miroir, elle passait sa main sur son visage et regardait tout son corps qui avait bien changé.

Elle posait le bout de ses doigt sur le miroir faisant apparaître des nouveaux vêtements sur son corps à sa taille, elle tournait légèrement le regard pour regarder vers Komura.

Tifa : Sa va encore faire un choque à tout le monde de me voir aussi.. Changée, j'aurais aimée grandir comme tout le monde, j'ai l'impression d'être une sorte de .. monstre.

Elle détournait le regard afin de se regarder à nouveau dans le miroir.

Near : J'ai repéré une demoiselle qui semble triste..

Il sortait son livre afin de regarder ce qu'il devait faire.

Near : * Lorsque vous êtes face à une personne triste, tentez de la consoler en la serrant dans vos bras, et en lui disant " ça va aller " ou " courage" et également que vous êtes là en cas de besoin.. * Hum oui je vois..

Il remettait son livre dans sa poche arrière et se rendait jusqu'à elle pour la serrer contre elle, Tifa était surprise sur le coup. Il caressait el long de son dos.

Near : ça va aller... Courage, je suis là si tu en as besoin.

Tifa : Me.. Merci.

Il restait dans cette position un moment, il finissait par reprendre son livre tout en restant dans ses bras.

Near : * Qu'est-ce que je dois faire après ? Elle m'a dit merci.. Mince se n'est pas marqué. En tout cas elle a une belle poitrine, j'arrive à le sentir contre mon torse ,c'est plutôt agréable. *

Elle finissait par se retirer de lui le regardant bien, elle baissait les yeux vers le livre qu'il lisait, il en détournait le regard le remettant dans sa poche.

Near : Bien.. hum.. je vous laisse.

Tifa : Near c'est ça ?

Il la regardait à nouveau.

Near : Oui.

Elle lui souriait.

Tifa : C'est gentil, vous faîtes beaucoup d'effort à ce que je vois.

Near : J'essayes d'en faire, mais se n'est pas facile.

Il en plissait les  yeux sur le coup.

Tifa : Je trouve que tu t'en sors très bien.

Near : * Elle me sourit, moi aussi je dois lui sourire. *

Il se forçait donc à sourire comme elle et finissait par faire demi-tour pour partir, il en descendait retrouvant son frère gardant toujorus se sourire, il finissait par arrêter d'ailleurs passait ses mains sur sa mâchoire.

Near : Je vais finir par avoir une crampe à sourire aussi fort. J'ai fais une bonne action aujourd'hui, j'ai consoler Tifa.

Il se penchait pour lui chuchoter.

Near : d'ailleurs, elle a bien grandit et elle.. Elle est sublime de partout.

D'ailleurs elle descendait avec Komura qu'elle semblait avoir prit pour affection, elle regardait en direction de Near lui souriant et tournait à son tour vers Kira.

Tifa : Vous savez où se trouve mes parents ?


Valas était donc occupé à se donner du plaisir et à Tyrion, celui-ci se trouvait toujours contre la douche alors qu'il s'occupait de lui, donnant de rapide coup de reins, et en le masturbant, il discutait tranquillement et souriait malgré tout car Tyrion avait du mal à lui répondre avec ce qu'il était occupé de lui faire.

Valas : Oué ta raison, c'est triste pour lui.

Il n'y pensait pas vraiment, car il ne pensait qu'à sa petite personne et lui avait ce qu'il désirait, et donc Tyrion c'est tout ce qui lui importait. Il s'arrêtait net, plissant le regard puisqu'il sentait qu'il jouissait, il n'appréciait pas qu'il puisse se lâcher avant lui, car il était loin d'en avoir terminé mais Tyrion se retirait de lui et avec un petite sourire se moquant de lui.

Valas : JE vais finir par t'attacher à nouveau et te donner la fessée si tu continues comme ça Tyrion.

Il croisait les bras sur le coup.

Valas : Il n'y a que toi qui trouve ça amusant, moi sa ne m'amuse pas du tout.

Il fit un léger soupir.

Valas : Je n'ai jamais eu le sens de l'humour et tu le sais très bien.


Il baissait néanmoins les yeux vu qu'il se mettait à genoux face à lui, il reprenait le sourire devinant parfaitement ses intentions, il penchait légèrement la tête sous ses paroles qui n'était pas fausse.

Valas : En effet, deux enfants est amplement suffisant. Mais si je dois me retirer à chaque fois avant, sa va bien vite m'agacer, alors trouve le moyen de contrôler ta marque.

Il le regardait bien faire lorsque Tyrion commençait à lui faire cette gâterie, il plaçait sa main derrière sa tête et faisait lui même des mouvements, mais il détournait le regard sentant la présence de Elios et celui-ci les dérangeait, il en soupirait sur le coup.

Valas : Sa doit être important s'il vient jusqu'ici en personne.

Il se retirait donc de Tyrion, sortait de la douche tout en attrapant l'essuie à côté de la douche afin de le mettre autour de sa taille, il regardait bien en direction de Elios afin qu'il dise ce qu'il avait à dire, et cela semblait bien important.

Valas : Qu'est-ce qu'il se passe, je t'écoute ? C'est à propos de la décision de Zeus en ce qui concerne ma mère ?

Il fronçait déjà les sourcils lorsqu'il disait que s'était de très mauvaise nouvelles, il pensait que Zeus avait rejeté sa demande sur le coup, mais s'était bien pire que cela, il en écarquillait les yeux d'apprendre ça. Sa mère, était morte, se retrouvant en cendre, il en détournait le regard plus que choqué d'apprendre une tel nouvelle, et en même temps la colère l'envahissait, il en serrait les poings.

Valas : Comment sa peut être possible ?!?!

Il revenait vers son père.

Valas  : Ne RIEN tenter ?! C'est ça ton conseil ?! Arès a fait en sorte de bousiller ma vie, de m'humilier durant tout ce temps, et à présent il vient à tuer ma mère et je ne devrais rien tenter ?!

Il grognait entre ses dents l'écoutant, il devra donc rester ici pour protéger Tyrion et sa famille, car ils étaient vulnérable par rapport à Arès lui même.

Valas : Qu'il essaye de s'en prendre à eux.

Il tournait le regard vers la main de son père qui se posait sur son épaule, il revenait ensuite vers lui écoutant ses dernières paroles avant qu'il ne disparaisse, il en détournait le regard ensuite hors de lui.

Tyrion se mettait face à lui tentant d'être là pour lui, ayant écouté la conversation.

Valas : Oui je le pense, il voudra se venger, et il voudra me voir souffrir, la seul façon de s'y prendre, c'est en s'en prenant à vous afin de m'atteindre plus rapidement. Mais je ne le laisserait pas faire.

Il utilisait ses pouvoirs pour qu'il soit séché, et vêtu.

Valas : Hum et Abnar vient de partir avec Damon, si mon père vient, on aura un Dieu en moins pour vous protéger, quel idiot.

Il serrait ses poings au maximum toujours en colère.

Valas : Il y a Komura mais dans cette état, ilne sert à rien, c'est pire qu'un petit chaton sans défense.

Il tapait son poing contre le mur, créant une grosse fissure, et encore il avait retenue sa force sinon, il aurait briser tout le mur en entier.

Valas : Fait chier ! J'ai jamais réussi à lui faire face ! Alors que je suis un Dieu plus élevé que lui ! Je ne veux pas mieux que Komura !

Il soupirait.

Valas : Désolé, je perd mon sang-froid, mais s'il vous arrive quoi que se soit, et que je n'arrive pas à vous protéger je...

Il se retournait pour bien le regarder.

Valas : Je ne pourrais jamais en survivre, autant retiré mon côté divin et m'achever par la suite.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Dim 17 Aoû - 22:45

Near ne comprenait pas pourquoi Kira se mêlait de leurs histoire, celui ci sortait une cigarette qu'il portait à ses lèvres avant de lui répondre.

Kira: D'après se que j'ai compris, les gens apprécient de l'aide ou des conseils de leurs proche. Cela aide à créer des liens alors peut être que je pourrais trouver ma juste place.

Kira gardait une tête sérieuse écoutant son frère prêt à apprendre tous sur la vie normal du commun des mortels. Il baissait les yeux vers le livre qu'il faisait apparaître, Kira se levait pour regarder lui aussi se fameux bouquin.

Kira: des surnoms?

Il en tenait son menton y réfléchissant.

Kira: maintenant que tu en parle il est vrai que j'ai souvent entendu notre père appelé Gabriel par des mots comme " bébé" ou "mon amour" peut être que cela montre son affection pour lui.

Il préférait aller se r'asseoir sur le canapé.

Kira: mouais, prend exemple sur se bouquin si tu veux. Moi je préfère directement les observer et apprendre de cette manière, j'ai pu apprendre tous se que je sais comme ça..bien que je suis loin encore de la ligne d'arriver.

il faisait un petit signe de la main.

Kira: va donc tester ses connaissance, tu me dira si tu aboutis à quelque chose.


pendant qu'eux deux tente de s'intégré dans la société, il en a un autre qui par contre à vraiment du mal. Damon ricanait de la boule de poil qu'il avait en face de lui, Komura tentait de raplatir ses poils comme il pouvait.

Komura: un jour tu payera grandement se geste, je te mettrais à mon tour dans cette machine du diable! 

Damon: c'est cela, mais pour le moment fais profile bas.

Komura grognait c'était loin d'être impressionnant et surtout mignon ses petit grognements. Komura tentait de sortir mais avec la tête qui tournait retombait toujours assis, damon en éclatait de rire. Il reprenait son sérieux écoutant Abnar.

Damon: toi? tu sais t'amuser, alors j'ai hâte de voir ça.

Komura: au lieu de retourner à tes responsabilité, tu préfère jouer les amourettes avec se fils indigne

il tentait toujours de rester sur ses quatre pattes, mais avec toujours un mauvais équilitre. Il levait la tête retroussant le nez n'appréciant pas se chantages.

Komura: tu utilise du chantage maintenant? quel honte!

Abnar partait avec Damon coller à lui, à peine disparu Tifa courrait vers Komura le prenant dans ses bras.

Komura: enfin quelqu'un qui a un peu de compassion pour ma personne.

Il se laissait emporter n'ayant de toute façon personne d'autres sur qui se tourner, allonger sur le lit les yeux fermer Komura appréciait ses délicates intention et se laissait brosser de bon plaisir.

Komura: cela me donne des sensations de caresse et j'aime avoir le poil parfait, alors je ne peux qu'apprécier. Tu semble doué pour une sang mêler, je pourrais peut être te prendre à mon service. 

Il r'ouvrait les yeux sentant qu'elle ne le brossait plus.

Komura: pourquoi t'arrête tu?

Il se mit directement debout voyant son état et s'approchait d'elle la reniflant.

Komura: que t'arrive t'il? 

il se reculait un peu voyant son corps changer, grandir pour devenir celui d'une femme.

Komura: * c'est donc comme cela que ça se passe?* 

Elle était en plus complètement nue pour sa transformation, Komura en plissait les yeux gonflant quelque peu son poil. Il revenait à elle la voyant plus souffrir.

Komura: tifa...

Elle allait bien, mais ses expressions disait tous le contraire. Changer aussi vite sans même prendre le temps de vivre, komura sautait du lit pour s'asseoir à côté d'elle levant la tête.

Komura: j'en ai déjà vu des monstres dans ma longue vie et crois moi tu n'a rien avoir avec ses créatures. 

Il tournait la tête sur le côté.

Komura: mais t'imagine pas que je te complimente ou autre, tu reste une sang mêler.

Il se dégageait vite pour ne pas se faire piétiné par Near qui arrivait, directement komura redressait ses deux queues hérissant son poil n'appréciant pas son geste envers elle et en plus il semblait plus vouloir la lâcher.

Komura: oui ben maintenant tu peux la lâcher!

Il sautait dans les bras de Tifa comme désirant l'avoir pour sa personne uniquement.

Komura: ne te laisse pas attendrir par ses..hommes plein de mauvaise intentions Tifa. Il tente de t'attendrir pour intention de t'enlever ses jolis vêtement. 

Avant qu'elle ne rejoigne les deux frères au salon, kira relevait la tête regardant vers Near le sourire aux lèvres.

Kira: une bonne action? tu commence fort.

Il ricanait l'écoutant sur le coup.

Kira: tu n'es pas toujours obligé de sourire tu sais, ton visage risquerait d'être bloquer dans cette position à vie. Tu parle de tifa la fille de Tyrion? et bien garde tes distances avec elle, il a des truc qui ne se font pas. Entre frères et soeurs, avec cousine et...enfin tous e qu'il tourne autour de la famille tu vois.

Il levait la tête vers les escaliers laissant tomber sa cigarette à la vue de Tifa.

Kira: que ses règles sont stupide néanmoins.

komura: tu devrais peut être retourner dans ta chambre tifa, l'ambiance ici est trop...désagréable * j'aime pas leurs façon de la regarder*

Kira: je cois qu'ils sont encore tous deux dans la salle de bain, j'ignore combien de temps ils risquent encore de prendre.

Il se levait s'approchait d'elle pour mieux la contempler, Komura montrait déjà les crocs.

Kira: tu es devenu ravissante Tifa, est ce que notre lien de parenté est proche?

Il tendait déjà la main pour attraper une mèche de ses cheveux, mais Komura lui mordait directement le doigt.

Kira: pourquoi tu t'en prend à moi? 

Komura: éloigne tes vilaines mains!

kira: pourquoi?

Komura: parce que je connais déjà tes vilaines intention!

Kira: et serais tu jaloux?

Komura: ah! dit pas n'importe quoi, moi avec une sang mêler jamais!

Kira: alors du balais!

il l’attrapait par l'oreille le jetant derrière lui, komura faisait mine de mal retomber et boitait de la patte avant attirant aussi tôt l'attention de Tifa.

Komura: quel brutalité...

Kira plissait les yeux.

Komura: retournons à la chambre tifa, j'ai besoin de repos.

Sous la petite mine mignonne de Komura, comment ne pas le chouchouté. Le petit renard espiègle passait sa tête au dessus de l'épaule de tifa passant la langue.

Kira: petite comédien..j'aurais du y penser.

Il se r'asseyait désespéré.

Kira: jouer ses atouts pour attendrir une femme est la clé du succès, j'ai jouer mon regard séducteur mais les femmes préfère de loin les petite bêtes poilue.

Tifa retournait jusqu'à sa chambre posant Komura sur le lit.

Komura: je dormais à tes côtés cette nuit, ailleurs on me voudrait encore du mal...tu es la seule qui a encore un peu de respect pour ma personne. même mon propre frère ne traite mal désormais, allonge toi, tu as besoin de repos après se que tu as endurer.

Il en sourit se collant à elle pour se coucher.

komura: des caresses m'aiderais à m'endormir.

il profitait grandement de la situation et s'endormir rapidement au côté de tifa. Ergos l'observait depuis les cieux posant son doigt sur la sphère il ôta la punition de Komura. Aussi son apparence changea pour reprendre celle du dieu qu'il était autre fois. Sans s'en rendre compte lui même, il se colla d'avantage à Tifa posant même sa tête contre sa poitrine y frottant sa joue.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Lun 18 Aoû - 1:06

Near croisait les bras écoutant les conseils de son frère en ce qui concernait Tifa, qu'il était préférable qu'il ne se rapproche pas trop proche d'elle comme il aurait eu l'habitude de faire avec d'autre femme qu'il aimait avoir dans son lit, car il n'était pas apprécié de se retrouver une personne de sa famille, cela ne se faisait pas, il en soupirait à cette idée.

Near : Ah bon.. C'est bien dommage dans ce cas.

Il détournait le regard, penchant légèrement la tête repensant au corps divin de Tifa, elle avait tout les atouts nécessaire qu'un homme rêvera avoir.

Near : Mais je suppose qu'il faudra que je me face à cette idée, si je veux devenir un jour quelqu'un de "normal".

Tifa arrivait à cette instant demandant à Kira où se trouvait ses parents, celui-ci semblait en était tout chamboulé par sa beauté, qu'il en lâchait sa cigarette au sol, Near levait un sourcils le voyant et surtout l'entendant dire ça.

Near :Bah voyons.

Tifa tournait légèrement le regard vers Komura qui préférait qu'elle retourne dans sa chambre, n'aimant pas la façon qu'ils la dévoraient du regard.

Tifa : Je ne trouve pas qu'il y a une mauvaise ambiance ici Komura.

elle finissait donc par descendre pour les rejoindre écoutant l'endroit où se trouvait ses parents, ceux-ci était donc dans la salle de bain, et en effet, une fois que Valas commence ses idées perverse avec Tyrion, va savoir quand il en aura terminé.

Tifa : Bien, je désirais leur montrer en premier.. Ce que je suis devenue, mais je vais les attendre, je ne vais pas les déranger.

Elle regardait bien Kira s'approcher d'elle.

Tifa : Merci et humm.. Je dirais que suis ta nièce et toi mon oncle.

Elle vit sa main se diriger jusqu'à l'une mèche de ses cheveux pour les lui caresser, mais Komura la lui mordait ne désirant pas qu'il la touche.

Tifa : Komura.

Elle se taisait les écoutant se disputer.

Tifa : * Jaloux ? *

Near s'approchait de Kira pour lui chuchoter à l'oreille.

Near : De toute façon, tu ne m'as pas dit qu'il fallait garder ses distances avec la famille hum ?

Il attrapait malgré tout komura par son oreille pour le jeter à terre, il en fit tout de suite un petit cinéma comme-ci il avait été blessé, et bien entendu Tifa tombait dans le piège le trouvant plus que mignon et désirait le protéger.

Tifa : Oh Komura.. Kira pourquoi tu es si méchant avec lui..

Elle s'approchait de lui pour le prendre dans ses bras.

Tifa : Ou retournons dans ma chambre en attendant mes parents, tu n'es pas blessé ?

Elle regardait s'il n'avait rien tout en marchant pour retourner jusqu'à sa chambre, et bien entendu il en profitait pour narguer kira ayant bien gagné. Near restait à côté de son frère les bras croisé, il ricanait sous les commentaire de son frère.

Near : Moué, je ne vais rien dire, car je n'y connais rien en ce qui concerne d'attirer les femmes, moi je ne m'en préoccupait pas plus que ça, car je les forçais.. Mais je suppose qu'étant un beau gosse, je pourrais en faire craquer plus d'une, et puis arrête de tenter quoi que se soit pour Tifa, n'oublie pas des super conseils que tu m'as donné il y a quelques minutes.

Il s'asseyait à son tour.

Near : Oublie la sa veut mieux, bien qu'elle est super canon qui aurait cru que Valas ferait une fille aussi.. Sexy.


Tifa revenait donc dans sa chambre avec Komura, elle le posait sur le lit, le regardant bien. Komura continuait de faire son petit malheureux, disant qu'il était maltraité de partout sauf par elle. Elle s'installait à côté de lui passait sa main sur lui pour le caresser.

Tifa : Oui reste auprès de moi, je n'ai pas envie qu'il te maltraite à nouveau.

Elle lui souriait.

Tifa : bien, je vais tenter de me reposer un peu.

Elle s'allongeait donc, Komura se couchait bien serré contre elle, elle passait ses doigts dans sa fourrure pour le caresser sous sa demande, il en profitait bien de son état et Tifa fonçait tête baissé ne pouvant que craquer devant cette petite boule de poil.

Elle finissait par fermer les yeux s'endormant à ses côtés. Ergos trouvait que Komura avait assez été punit de la sorte et il reprit aussi tôt la forme humaine, celui-ci toujours collé contre Tifa mais elle ne remarquait rien.

Valas : Bien, je vais retrouver Tifa et Cole pour qu'on reste ensemble afin de bien les protéger, on en sait jamais quand Arès pourrait montrer le bout de son nez.

Il marchait rapidement jusqu'à la chambre de Tifa.

Valas : Elle est dans sa chambre.

Il ouvrait la porte et serrait la poignée de celle-ci voyant Komura collé contre le corps de sa fille et sa tête posé sur sa poitrine, il en pétait la clinche sur le coup.

Valas : Komuuuuura !

Tifa ouvrait les yeux réveillé par la voix de son père qui hurlait après komura, elle regardait le visage de Komura collé contre elle, elle se redressait aussi tôt surprise de le voir sous cette apparence et tournait ensuite le regard vers ses parents.

Tifa : Se n'est pas ce que vous croyez.. On ne faisait que dormir.

Valas : Je peux savoir pourquoi il a reprit cette apparence là ? Comment tu y es parvenu dit le moi !

Il s'approchait de lui, attrapant sa fille pour qu'elle se retire de lui.

Valas : Va près de Tyrion.

Tifa : Mais, il n'a rien fait de mal.

Valas : Obéit !

Elle se rendait donc jusqu'à lui, regardant malgré tout en direction de Komura, Valas lui faisait face.

Valas : Tu traites ma fille de bâtarde, mais tu te faufiles dans son lit espèce d'enflure. Plus jamais tu ne t'approches d'elle tu m'entends ?!

Abnar revenait avec Damon.

Abnar : Désolé que sa soit été aussi court, mais tout compte fait c'était une mauvaise idée de se rendre dans ce genre d'endroit.

Il en soupirait tout en mettant sa main sur son visage.

Abnar : Je suppose que je ne peux pas m'amuser comme vous, c'est un peu de trop pour.. Moi.

Il s'était rendu avec lui dans une boîte de nuit, mais il était resté assis tout la journée et bien mal à l'aise de se retrouver dans ce genre d'endroit, il était hors de question pour lui de danser, de boire, ils n'avaient fait que rester assis tout le long de la soirée, sans pouvoir parler car la musique était bien trop bruyante.

Et de plus, à chaque fois qu'une fille tentait d'emmener Damon avec elle, Abnar en montrait sa jalousie les en empêchant aussi tôt, il avait finit par attraper Damon sur ses jambes pour bien faire comprendre qu'aucune d'entre elle ne tente quoi que se soit.

Abnar : j'ai encore du travail à faire pour m'améliorer et être quelqu'un de "cool" comme tu le dis si bien.

Il levait le visage vers le plafond entendant Valas crier, et également son frère qui avait récupéré tout ses pouvoirs et son apparence normal.

Abnar : Il semblerait qu'il se passe encore quelque chose, je vais voir.

Il se téléportait jusque là regardant Valas et son frère.

Abnar : Tu a été délié de se maléfice ?

Valas : Oué, il a essayé de se faire ma fille !

Il tournait le regard vers Tifa, surprit devant une tel beauté, il revenait ensuite vers Komura.

Abnar : Se n'est pas ton genre de désirer une demi-Déesse mon frère, mais il est vrai que sa beauté surpasse presque Aphrodite.

Valas : Bien sûr qu'elle surpasse cette idiote se n'est pas ma fille pour rien, et vous allez arrêter de tous baver devant elle comme vous le faîtes, aucun d'entre vous ne posera la main sur elle !

Akio posait à cette instant ses mains sur les fesses de Tifa, celle-ci tournait le regard pour le regarder, il en fit mine de rien regardant derrière lui et fusillait Delic

Akio : Delic, ça va aller de toucher les fesses des femmes comme ça ? Petit cochon.

Il ricanait tout en regardant bien son décolleté.

Akio : hahahahaha.. Wouaah..

Valas avait aussi tôt une veine sur son front, marchant jusqu'à Akio pour lui donner un coup de poing, il en fit aussi tôt éjecté passant de mur en mur. Il tournait ensuite bien lentement le regard vers Delic lui prévenant déjà avec son regard qu'il ne regarde même pas une seul fois vers sa fille.

Tifa passait sa main sur l'épaule de son père.

Tifa : Papa calme toi.

Valas : Je suis parfaitement calme !

Akio avait attéri dans notre lit, moi je me redressais sous la surprise, Il en remettait sa mâchoire comme il faut.

Akio : Désolé pour le dérangement.

Gabriel : Qu'est-ce qu'il se passe encore.. Il y a encore des ennuis c'est ça ?

Akio : hum pas vraiment.. Juste la fille de Valas et tyrion qui est devenu une vrai méga bombe, et que j'ai un peu dévorer sa poitrine du regard et monsieur Valas n'a pas apprécié.

J'en soupirais.

Gabriel : J'en ais assez qu'on fasse des trous dans mes murs.

Avec le trou dans les mur, on arrivait parfaitement à voir la scène au loin, Tifa nous regardait d'un air désolé.

Tifa : Désolé pour tout ça.

Akio faisait des signes de la main.

Akio : ooooh mais se n'est rien voyons, je vais très bien, tu pourras te faire pardonner par d'autre moyens.

Je lui donnais un coup de poing sur la tête.

Gabriel : Tes avec mon frère ! Et se n'est pas à toi quel parlait.

Il en frottait sa main sur sa tête

Akio : Roooh Mais je plaisantais ! pas besoin de me frapper pour si peu.

Je le poussais ensuite pour qu'il se retire de notre lit, il en tombait le cul à terre.

Akio : Derek ton mec ne m'aime vraiment pas.

Je soupirais voyant les dégâts, ils ont intérêt de réparer tout ça.



Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Lun 18 Aoû - 22:58

Difficile de calmer valas lorsqu'il est dans cet état de colère, Tyrion reculait d'un pat le voyant taper son poing contre le mur.

Tyrion: je pense pas que s'en prendre à la maison t'aidera en quoi que se soit, n'oublie pas que c'est Arès qui ta élevé et non Elios. Il a peut être tous fait pour que tu dévloppe pas assez de force pour le contré.

Il haussait les épaules sur le coup.

Tyrion: je sais pas, peut être que tu pourrais demander à ton père de t'aider à t'amélioré. 

il s'approchait de lui.

Tyrion: il nous arrivera rien, alors arrête de déprimé comme ça et lâcher des connerie sa te ressemble pas.

il attrapait son visage pour poser un baiser.

Tyrion: oui allons les retrouver, en leur expliquant la situation je suppose qu'ils en seront que plus prudent.  

Il suivait valas jusqu'à la chambre de tifa levant haut les sourcils de cette scène qui mettait aussi tôt valas en fureur. Komura ouvrait lentement un oeil regardant dans sa direction, n'ayant même pas fait attention lui même de son changement, il enfuissait aussi tôt son visage entre ses poitrines.

Komura: silence, laisse moi dormir valas j'ai enfin trouvé un endroit confortable.

Tyrion: oué on vois ça.

mais il fut quand même obliger de relever la tête regardant Tifa qui s'ôtait de lui.

Komura: ben maintenant je dors plus, pourquoi tu fais cette tête?

Il se redressait regarder ses mains.

Komura: je comprend pourquoi tu es étonné Tifa, c'est surement arriver durant mon sommeil..pourquoi ergos a déjà relever la punissions?

il baissait les oreilles regardant vers valas déjà agacé de l'entendre hurler.

Komura: cesse de hurler! je vais pas la manger ta fille, je préfère encore dormir à ses côtés.

il en fit un petit sourire pour nargué Valas et sortit du lit faisant apparaître des vêtements adéquat. Ne montrant aucune crainte, il écoutait valas tous en gardant un sérieux imperturbable.

Komura: aussi non quoi Valas? tu va encore m'attraper par la queue et me balancer? je doute que tu sois en position de me donner des ordres à présent. J'ai peut être été un peu dur dans mes paroles certes, j'ai pris le temps de la connaitre un peu.

Il la regardait sur l'instant.

Komura: c'était la seule qui m'a pas traité comme de la vermine, son coeur est encore plus pur que le mien. 

tyrion plissait les yeux sur le coup.

Tyrion: tu serais pas tombé amoureux de ma fille toi?

Il détournait la tête niant.

Komura: c'est absurde!

au salon Abnar revint avec Damon qui ricanait encore des cette fameuse sortie.

Damon: je t'avais prévenu que c'était pas fais pour toi, mais tu voulais absolument t'amuser comme moi.

Il en riait encore bien qu'il a été gêner d'avoir du rester assis sur ses jambes comme un enfant qu'on surveille.

Damon: franchement te casse pas la tête à essayer de changer, je te vois mal devenir "cool" comme les jeunes idiot de cette boîte de nuit.

Il levait les yeux se demandant de quoi il parlait.

Damon: j'ai pas envie de me mêler au problème alors moi je monte coucher, je suis complètement crevé.

lui partait se coucher, Komura tournait le regard vers son frère qui apparu dans la chambre à son tour.

Komura: qui aurait cru que Tifa attirerait autant de monde.

il croisait les bras sur le coup.

komura: cela est arriver pendant mon sommeil Abnar, j'ignore qu'est ce qui a fait changer d'avis Ergos et je n'ai pas tenter de toucher Tifa sinon tu m'aurais pas surpris entrain de dormir Valas.

et voilà valas qui repart dans un délire de père protecteur, qui aurait imaginer qu'il donnerait autour d'ardeur à protéger sa fille.

Tyrion: Valas, tu crois pas que tu va loin? je suis tous d'accord de protéger Tifa, mais la...tu deviens parano.

Komura: il nous a fait la même scène la première fois avec toi, prévenant tous les dieux que le premier qui pose les mains sur toi finira ses jour dans les abîmes.

Tyrion: ah bon? j'ignorais se petit passage.

tous le monde tournait le regard vers Akio s'incrustant en douce comme dans habitude, komura plissait déjà les yeux cachant son mécontentement au mieux.

Delic: hein? mais j'ai rien fais du tout!

ah mon avis Akio ne sait pas à quoi il s'attaque et son petit commentaire pour le décolleté de Tifa sera surement le dernier pour lui. La grosse vilaine veine au front, valas tapait son poing contre la mâchoire de Akio qui le fit voler jusqu'à notre chambre. Delic levait aussi tôt les mains n'ayant pas l'envie de recevoir le même châtiment. Il prit ensuite les jambes à son cou repartant en courant chez ses parents.

Tyrion: parfaitement calme? alors je préfère même pas savoir se qu'il aurait subit, si tu étais en colère valas.

Komura: valas est d'une brutalité sans nom, le dieu réputé pour ça. je me demande se que penserais ton père de cette attitude.

tyrion: je crois pas que t'es bien placer pour parler de bonne attitude Komura.

Il retroussait le nez de son comment mais n'en répondit rien, moi je me redressais d'un coup poussant un peu akio de moi.

Derek: t'es malade! tu m'as presque tuer! qu'est ce que tu fou la? c'est quoi encore se bordel?

Damon se trouvant dans la chambre entre la mienne et celle de tifa passait sa tête regardant dans le trou des murs.

Damon: même dormir devient impossible dans cette maison.  

il sortait du lit en caleçon regardant vers notre chambre.

Damon: super akio, ta mis mes parents de mauvaise humeur.

Je fusillais Akio à terre qui arrivait encore à se plaindre.

Derek: tu fais rien non plus pour qu'il t'apprécie non plus! à croire que t'aime ça au contraire.

je me penchais pour attraper mon caleçon l'enfilant avant de sortir de mon lit à mon tour je regardais vers le trou fusillant valas du regard.

Derek: c'était donc toi! t'en a un de culot de te pointé chez moi fou faire des trous! 

je marchais dans sa direction regardant sa fille de haut en bas.

Derek: mais sa peut se comprendre et c'est ma petite fille? et bien chapeau, un peu de sérieux répare moi ses dégats Valas! tu ne gardera pas ta fille vièrge tous sa vie tu sais?

tyrion: si tu essaye de le calmer, je doute que c'est avec ses paroles que ty arrivera?

Damon: c'est clair, on dirait hulk la. Il va bientôt arracher sa t-shirt et taper les têtes contre les mur.

Derek: et qu'est ce que fou komura ici!

Tyrion: il protège Tifa

Komura: la protégé? de quoi?

Tyrion: arès, il a déjà tuer Gaïa et il est bien possible qu'il revienne pour s'en prendre à moi et mes enfants.

Directement le regard de Komura changeait pour devenir plus sévère.

Komura: qu'il vienne et il gouttera à sa propre perte.

Il reprit sourire aussi vite attrapant tifa dans ses bras la conduisant à son lit pour la recoucher.

komura: maintenant je suis obligé de rester à ses côtés pour la protéger.

il s'allongeait à côté d'elle tout en regardant vers valas qui bouillait sur place.

Komura: la surveiller de très prêt.

Tyrion attrapait vite le bras de valas le tirant pour l'emmener avec lui.

tyrion: on va dormir maintenant, tifa est entre bonne main! bonne nuit.

je retournais à ma chambre me faufilant à nouveau dans le lit soupirant.

Derek: akio tu peux partir maintenant.

les murs se réparait magiquement, komura s'en chargeait lui même pour ne pas être observer depuis la chambre. Komura sourit attrapant la main de Tifa la posant sur son oreille animal.

Komura: j'aime toujours autant les caresses pour m'endormir et cela peut importe la forme que j'ai.

Il la regardait dans les yeux sur l'instant.

Komura: mais je peux toujours reprendre ma petit forme si mon apparence actuel te gêne.

il fermait les yeux enfouissant son visage dans l'oreiller, je parie que valas ne pourra pas dormir d'ailleurs Tyrion plissait déjà les yeux le regardant et se redressait d'un coup sec.

Tyrion: arrête de remuer dans tous les sens ou c'est moi qui t'attache! tu as dis toi même que tifa sera une femme forte qui sera se défendre contre les hommes alors voilà! elle se laissera pas faire contre komura! maintenant dort!

il se recouchait fermant les yeux toujours les sourcils, voilà maintenant que c'est valas qui se fait gronder. au petit matin Komura fut le premier à ouvrir les yeux, il se redressa lentement regardant le visage de tifa. Il voulait se baisser en approchant ses lèvres, mais se décala aussi tôt la voyant ouvrir les yeux.

Komura: bonjour.

il sortait du lit changement de vêtement optant pour la première fois des habits de mortel. 

Komura: suis je ridicule ainsi?

avec un jeans et une chemise blanche, mais gardait ses attributs de renard en étant fier.

Komura: je sent une odeur venant du rez de chaussée allons si.

C'est moi qui m'occupait du petit déjeuné toujours lever le premier pour ne pas changer, j'étais entrain de me demander si abnar n'avait pas rejoins Damon dans sa chambre. Pourtant j'ai rien entendu de special..est ce que mon fils serait entrain de craquer? je levais les yeux vers Komura et tifa.

Derek: des lèves tôt sa change un peu et komura...sa te va pas si mal.

Il se regardait sur le coup.

komura: je trouve ça très sérant.

Derek: c'est mieux, on vois mieux les formes de ton corps et les filles apprécie ça.

Il regardait vers tifa sur le coup avant de venir s'asseoir

Komura: je ne cherche pas à attirer les femmes.

derek: non juste une.

Je lui servais son café.

Komura: qu'est ce que sais?

Derek: de la mort au rat...juste du café, c'est agréable le matin ton frère adore ça.

sur le coup il y gouttait, valas apparu directement surement ayant sentit sa fille lever et voulait vérifier qu'elle était toujours vierge. 

Komura: tiens valas..toujours la.

Il se tournait sur le coup vers Tifa.

komura: vous avez une tache sur le coin des lèvres, attendez laisser moi faire.

Il s'avançait léchant le cacao s'y trouvant tout en regardant valas du coin de l'oeil.

Komura: voilà c'est mieux ainsi.

il ne pouvait s'empêcher de sourire tout en buvant à nouveau sa tasse.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Mar 19 Aoû - 1:02

Tifa souriait malgré tout des paroles de Komura, car en effet elle avait prit soin de lui, elle avait toujours été très gentille comparé aux autres qui profitait de la punition lancé par Ergos pour lui en faire voir de toute les couleurs.

Aussi tôt Tyrion posait cette question, se demandant s'il n'avait pas eu un sacré coup de coeur pour Tifa et donc, s'il n'était pas tombé amoureux d'elle, tout de suite Valas devenait tout blanc à cette idée, car pour lui, il était hors de question que cela se fasse.

Valas : J'espère bien que c'est absurde car cela n'arrivera jamais !

Abnar était donc revenu de sa petite soirée en tête à tête avec Damon, il avait tenté de montrer que même lui, Abnar, le Dieu le plus sérieux d'entre tous sans doute pouvait s'amuser, mais sa n'a pas vraiment été le cas, se n'était pas dans son genre d'agir de cette façon et sa ne lui irait de toute façon.. Pas.

Enfin soit, il apparaissait, pas pour se mêler de la vie de Tifa, mais plutôt se demandant comment sa se faisait que son frère ait pu réobtenir toute sa puissance, il ne comprenait pas pourquoi Ergos décidait aussi rapidement d'arrêter cette punition, aurait-il déjà apprit la leçon et aurait changé ?

C'était surtout, qu'au fond de lui il avait changé et bien qu'il ne désirait pas l'avouer, il commençait à s'attacher de plus en plus à Tifa alors que c'était en dehors de ses conviction que de faire quoi que se soit avec une sang mêlé ou un mortel.

Tifa était assez mal à l'aise qu'on ne les laisse pas un peu tranquille avec ça, elle ne détournait le regard sur le coup.

Tifa : C'est la vérité.. Nous n'avons rien fait.

Il faisait une mine boudeuse surtout des paroles de Tyrion qui disait qu'il exagérait et en devenait presque parano. Sous la vérité que disait Komura à propos de Valas lorsqu'il a fait sa crise ne désirant que personne, ni aucun Dieu ne s'approche de Tyrion, il en fronçait aussi tôt les sourcils.

Valas : Se n'est que des mensonges ! Hummm !

Bien sûr que c'était la vérité, mais il tenait à garder sa fierté ne voulant pas que Tyrion pense qu'il soit aussi collant et paniqué à l'idée qu'il puisse le perdre, il voulait se montrer bien sur de lui, il en croisait les bras.

Valas : et ne change pas de sujet de conversation, on parle de ma fille là pas de moi !

Il s'était même énervé sur Akio, qui ne choisit jamais le bon moment pour revenir, Delic préférait éviter les ennuis partant retournant chez son père. Avec le trous dans le mur, même Damon en n'arrivait plus à dormir, étant réveillé par tout se raffut et pouvait voir tout ce qu'il se passait pas le trou qui passait dans sa chambre.

Derek s'avançait pour venir jusqu'à Valas, j'étais bien obligé de m'habiller moi aussi, Akio se redressait en frottant ses vêtements, moi je me levais regardant vers Derek et ce qu'il se passait, c'est encore Valas qui nous fait une crise et.. Et je rêve où s'est Komura ?

Valas : Elle vient d'être adulte, c'est pas pour autant qu'elle doit perdre sa virginité le premier jour de sa naissance !

Tifa : Papa..

Valas : Silence ! Ou je ne répond plus de moi !

Je crois que tout le monde lui met la pression et que s'en est trop pour le grand Valas, il perd son sang-froid et le contrôle de lui même.

Il se taisait lorsque Derek demandait ce que faisait Komura ici, il tentait de se calmer, prenant de très grande respiration, Tyrion disait donc qu'il était ici pour protéger Tifa, celle-ci le regardait se demandant de quoi il parlait.

Valas : Il veut me voir souffrir et s'en prendra donc à toute les personnes aux quel je tiens.

Komura n'était pas au courant non plus, mais disait directement, qu'il serait prêt à protéger Tifa quoi qu'il en risque celà faisait donc un Dieu en plus de leurs côtés, ce qui devait bien arrangé Tyrion et Valas mais qu'il aurait préféré quelqu'un d'autre que Komura et surtout qu'il ne soit pas aussi proche de sa fille, mais d'un côté sa le rassurait.

Abnar : je serais également présent pour vous protéger toi et ta famille Valas.

Valas : Sa fait toujours plaisir à entendre.

Sa mauvaise humeur disparaissait, mais voyant Komura attraper Tifa dans ses bras pour narguer Valas en disant qu'il serait obligé de passer ses nuits avec elle pour la protéger, sa vilaine veine sur le front réapparu et toute sa mauvaise humeur également.

Tifa entre ouvrait ses lèvres en regardant du coin de l'oeil vers Komura à cette instant, elle revenait vers ses parents par la suite. Il le fusillait du regard puisqu'il l'a prenait dans ses bras pour l'emmener jusqu'à son lit, où il l'installait afin qu'elle se couche, et il se couchait ensuite à côté d'elle narguant bien Valas

Valas : Komuuraaaaa!

Il allait foncer sur lui mais Tyrion l'attrapait de force pour l'emmener jusqu'à leur chambre afin de les laisser tranquille et de tenter de dormir un peu. forcé de retourner jusqu'à leur chambre, Komura réparait les trous dans les murs, aussi tôt, il retrouvait leur intimité à chacun et Tifa et lui même également.

Tifa : Désolé pour mon père, il a très fort caractère mais il tient à nous et désire tout simplement nous protéger.

Elle était allongée, le regardant bien, sa lui faisait quelque peu bizarre de le voir à présent sous cette forme, alors qu'il n'était qu'un petit renard mignon avant. Elle le regardait attraper sa main pour la poser près de ses oreiller, elle gardait son regard dans les siens lui souriant alors qu'elle commençait à les lui caresser.

Tifa : Cette apparence ne me gêne pas du tout.

Elle gardait les yeux ouvert alors qu'il posait bien sa tête dans le coussin pour ensuite fermer les yeux, il semblait apprécier les caresses qu'il lui faisait, elle continuait de le caresser observant son visage avec intérêt, elle le trouvait très séduisant, il n'avait aucune imperfection comme tout les Dieux et même demi-Dieu.

Au bout d'un moment, elle finissait par s'endormir, gardant sa main contre son oreille, s'endormant dans cette position.

Valas lui n'arrivait pas à dormir, il était allongé à côté de Tyrion et n'arrêtait pas de soupirer, de changer de position, de tourner sur lui même et de rager entre ses dents d'imaginer Komura seul avec sa fille.

Tyrion finissait par en avoir assez et se lever d'un coup sec, Valas le regardait du coin de l'oeil.

Valas : * Hummm voilà que je me fais engueuler à présent, c'est la meilleur ! *

Il se tournait dos à Tyrion boudant, gardant néanmoins les yeux grand ouverts.

Valas : * je n'ai aucune confiance en Komura, j'essaye juste de la protéger de sale pensée de ce Dieu et voilà que c'est moi qui me fait engueulé pfff ! *

Les heures passaient et le calmes revenait dans la maison, tout le monde dormait paisiblement, Abnar arrivait en pleine nuit dans la chambre de Damon afin de le rejoindre, il espérait qu'il ne le rejette pas.

Il s'avançait jusqu'à son lit, s'asseyait sur le bord du lit pour l'observer, même dans le noir il arrivait parfaitement à le voir.

Abnar : j'aimerais passer la nuit à tes côtés.

Il détournait le regard.

Abnar : Si tu le veux bien, bien entendu, comme je te l'ai dis, je ne te forcerais pas, j'irais aussi lentement qu'il le faudra, jusqu'à ce que tu me dise que tu sois prêt. Mais je ne te toucherais pas, juste dormir à tes côtés me fera le plus grand bien.

Il était torse nu, et ne portait qu'un caleçon, il finissait donc par s'allonger à ses côtés, observant son visage le sourire aux lèvres, même si se n'était que passer la nuit à ses côtés, sans se coller à lui, sans le toucher, sans lui faire l'amour c'était déjà un très bon début pour Abnar .

Les heures continuaient donc de passer et le jour arriver, et bien entendu, Derek se levait toujours le premier, préparant le petit déjeuné de tout le monde et surtout, le plus important pour certains, le café.

Tifa ouvrait lentement les yeux, elle vit aussi tôt ceux de Komura ouvert également, il aurait désiré qu'elle reste endormie encore un moment afin de pouvoir toucher ses lèvres avec les siennes mais c'était trop tard, elle avait bien vu que son visage était proche du sien, son coeur se contractait sur le coup car il ne la laissait pas indifférente.

Tifa : Bonjour.

Elle le regardait sortir du lit pour commencer à s'habiller, elle se redressait légèrement pour l'observer même en étant habillé comme un mortel, cela lui allait à ravir et il espérait qu'il ne soit pas ridicule il demandait donc son avis.

Tifa : non, je trouve que cela te va très bien même.

elle le regardait bien de bas en haut, pour revenir à son visage. Elle tentait de renifler ce qu'il ressentait, mais étant trop loin de la cuisine, elle ne sentait rien tout de suite, Komura avait un bien plus grand flair que le sien, elle finissait par se lever, pour s'y rendre, l'accompagnant jusque là.

Elle sentait aussi tôt la bonne odeur du petit déjeuné, et vit ensuite Derek dans la cuisine bien occupé. Tifa souriait lorsqu'il complimenté la tenue de Komura, lui disant que cela lui allait très bien, il disait directement que cela plairait aux femmes, Tifa ne disait rien mais regardait bien en direction de Komura à cette instant, et son regard tournait de lui même jusqu'à elle à cette instant avec le sourire aux lèvres, espérant sans doute que cette tenue bien serré lui plaise elle et non d'autre femme.

Elle finissait par détourner le regard s'installant sur la table. Derek lui servait un café, il gardait ses distances mais finissait par y goûter car Abnar aimait cela. Valas arrivait presque en furie, heureusement que c'est un Dieu, sinon on pourrait voir des cernes sous les yeux n'ayant pas dormi de la nuit.

Il regardait bien en direction de Tifa qui le regardait également, il était entrain de vérifier si elle était encore vierge ou non et il fit un soupir de soulagement vu que c'était le cas.

Tifa : Bonjour papa, est-ce que tu vas bien ? Tu sembles.. nerveux.

Il en ricanait sur le coup croisant les bras.

Valas : Moi nerveux, mais pas du tout.

Il fusillait ensuite du regard vers Komua.

Valas : Oui toujours là, et je peux en dire tout autant venant de toi.

Tifa posait prenant sa tasse des deux mains dégustant son cacao chaud. Elle le posait ensuite sur la table, voyant Komura s'approcher d'elle, disant qu'elle avait une tache de cacao sur le coin de ses lèvres, il approchait aussi tôt son visage d'elle pour lécher à cette endroit.

Valas était bien entendu, entrain de bouillir sur place. Elle finissait par se lever pour faire face à Komura.

Tifa : J'aimerais que tu cesses ton petit jeu, te servir de moi pour énerver mon père.

Elle regardait en direction de Derek.

Tifa : Je vais me promener, merci pour le déjeuné Derek.

Elle lui souriait et regardait du coin de l'oeil vers Komura pour ensuite s'en aller, Valas ricanait à le vue de Komura bien content que Tifa le remballe de la sorte, mais tout comme Valas et Tyrion, elle avait un fort caractère et ne se laissera nullement pas marcher sur les pieds, même de la part d'un Dieu bien que Komura ne lui laissait pas indifférent mais elle n'appréciait pas qu'elle joue avec elle pour agacer son père.

Il s'arrêtait de ricaner ensuite réfléchissant à la situation, il regardait vers Tifa qui était déjà partie.

Valas : Non, mais elle ne peut pas partir comme ça toute seul ! Arès pourrait en profiter pour s'en prendre à elle !

Il fusillait aussi tôt Komura du regard.

Valas : Voilà par ta faute !

Abnar se réveillait le premier, il se posait sur le côté pour observer le visage de Damon, il glissait ses doigts contre la peau de sa joue avec délicatesse.

Abnar : * J'aimerais tellement pouvoir glisser mes lèvres contre toute sa peau, pouvoir l'avoir rien que pour moi, qu'il ressente la même chose pour moi.. *

Il fermait les yeux.

Abnar : * Mais soyons patient, il ouvre tout doucement ses sentiments envers moi, il ne me rejete pas et c'est déjà une très bonne chose. *

Il les rouvrait retirant sa main voyant ses yeux ouvert.

Abnar : Désolé si je t'ai réveillé.

Il le regardait quelque instant.

Abnar : Si tu désire de mon sang, n'hésite pas à me le dire, je sais à quel point l'envie doit être intense, je ne veux pas que tu et retienne avec moi, laisse toi aller.

Il passait bien sa main sur sa joue à cette instant.

Abnar : Tu es devenu la personne, la plus importante à mes yeux, pour rien au monde je ne voudrais te perdre.

Tifa était donc partie se promener désirant découvrir un peu le monde extérieur et bien entendu, elle attirait beaucoup de regard des hommes, mais elle les ignorait et continuait d'observer les alentours avec intérêt.

Gabriel : Bonjour....

Encore à moitié endormis, la tête dans le ***, j'attrapais la tasse que Derek me tendait pour me remettre d'aplomb, une fois la gorgé passé je me réveillais un peu regardant autour de moi.

Gabriel : J'espère que sa ne sera pas comme ça tout les soirs, sinon, ils dormiront ailleurs.

Valas : Tu me jetterais dehors, moi le grand Valas ?

Gabriel : Oui, sa reste ma maison, et si quelqu'un m'empêche de passer mes nuits complètes peu importe qui sait, je le jèterais dehors.

Je partais jusqu'au salon, pour me réveiller devant la télévision et mon café afin qu'il ne me dérange pas avec leurs histoire de père et de fille, et de Tifa et d'autre chose.

Gabriel : Tient, Damon n'est pas encore debout.

je regardais l'heure, pourquoi il est affiché huit heure du matin, alors que dans ma chambre il était passé neuf heure ? On m'a piégé en changeant l'heure de la chambre pour que je me réveille plus tôt, Derek comment as-tu osé.

Je le regardais à cette instant, dire que j'aurais pu encore resté dans mon lit, profiter du calme et de la tranquilité pendant encore au moins une bonne heure.

Valas : Bon je vais chercher Tifa.

Il allait s'y rendre ne désirant pas la laisser seul avec les plans de Arès..


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Mar 19 Aoû - 22:45

Komura redressait les oreilles et les sourcils ne s'attendant pas à une crise d'énervement de la part de tifa, cela ne lui était d'ailleurs jamais arriver jusqu'à présent. Rien de lui sortit de la bouche à cette instant la regardant simplement partir sans réagir. Son regard croisait néanmoins celui de Valas n'aimant pas ses moqueries.

Komura: cesse de rire Valas ou je mettrais a exécution se que j'ai pas pu faire hier soir.

et qu'est ce qu'il mettrait a exécution? ah oui évidemment...dormir avec Tifa sans même pouvoir la toucher, j'avouerais que moi même si sa ne serait pas ma petite fille..j'aurais eu la trique toute la nuit.

Komura: tu as un temps de réflexion étonnante, cela me confirme la tête de ta cervelle. Evidemment qu'elle est en danger et toi tu l'as laisser partir préférant ricaner comme une vilaine hyène.

Derek: qu'est ce que vous attendez pour aller la chercher?

Komura: évidemment que je vais aller la protéger pour qui tu me prend, elle sais bien occuper de moi et ses caresses d'hier soir était tellement plaisant que je ne pourrais plus m'en passer.

Il plissait les yeux sur le coup regardant bien valas.

Komura: je pourais peut être même les approfondir.

Il cherche vraiment valas, mais se qui ne fait aucun doute c'est t'attachement que se créait entre eux deux. Je fis un petit sourire voyant Gabriel être debout, mon petit plan à très bien marché on dirait et pour l'instant il n'y avait vu que du feu. Je lui laissais prendre ma tête autant ne pas le contrarier tant qu'il n'a pas bu sa première gorgée. Je m'en servais une autre faisant mine de rien, komura le fusillait du regard se moquant de sa mauvaise humeur éventuel.

Komura: je ne partirais pas d'ici tant que Tifa ne sera pas en parfaite sécurité

il pointait valas du doigt.

Komura: mais lui tu peux le mettre dehors, même un troupeau d’éléphant serait plus silencieux que se dieu.

tyrion: je ne peux te contredire la dessus, il est vraiment bruyant surtout quand il se soucie de sa fille.

Il en plissait les yeux regardant vers valas à cette instant avant de se servir lui aussi un café. Moi je regardais Gabriel du coin de l'oeil pouffant de rire à l'instant même ou nos regard se sont croisé. Sa y est il a comprit que je l'ai piégé demain je vais devoir trouver une autre solution.

tyrion: comment ça chercher tifa?

Il comprenait et tapait sa tasse contre la table.

Tyrion: tu l'as laisser partir? non mais t'es con ou quoi? tu sais se que arès risquerait de lui et faire et toi tu la laisse se promener!

Komura sourit sur l'instant mais fut vite pointé du doigt à son tour.

Tyrion: et toi! tu n'avais pas promis de la protéger? je vous préviens si quoi que se soit à ma fille vous allez morflé TOUS LES DEUX!

komura regardait vers valas et se levait rapidement.

Komura: je viens avec toi.

ils sortaient rapidement tous les deux marchant côte à côte.

komura: moi qui pensait que tu avais bien dressé Tyrion, je vois au contraire que c'est plutôt lui qui a réussit à te dresser Valas. 

il levait la main pour arrêter Valas et renifler l'air.

Komura: elle est passée par ici et est suivie, je ressent une autre présence divine.

Il se mettait à courir tous en prenant la forme d'un grand renard pour y aller plus rapidement, la personne qui est surement Arès camoufle la présence de Tifa pour les empêcher de se téléporter jusqu'à elle. Mais il ne doit pas se douter que Komura est dans les parages car il utilise son odorat pour repéré les odeurs de divinité.

Arès l'avait déjà coincé dans une ruelle la tenant par la gorge soulevé en l'air.

Arès:et bien venant de valas, je suis très étonnée de voir uen tel beauté.

il passait sa main sur sa cuisse remontant lentement tout en ricanant, Komura arrivait avec valas directement devant cette scène les yeux de Komura sous la colère devenait rouge sang, sa pupille devenait fille comme ci d'une félin. 
d'une téléportation rapide, il attrapait Arès qu'il n'a eu le temps de rien voir par la gorge l'obligeant à lâcher tifa le tapant ensuite violemment contre le sol.

Arès: Komura? depuis quand tu...

komura serra sa gorge de plus en plus créant des craquelures prêt à le briser.

Elios apparu avec zeus à ses côtés.

Elios: Komura ne va pas au bout de ton geste!

Arès faisait un petit sourire en coin.

Arès: regarde toi, la parfaite copie de ton père.

cela le mettait d'avantage à en colère, il en poussait un cris libérant son aura devenu aussi rouge détruisant le sol et les bâtiments.

Elios: je ne pourrais pas rien devant une tel puissance, elle ressemble trop à celle de Hadès.

il regardait du coin de l'oeil zeus sur l'instant, mais ils n'auront pas besoin d'agir. Komura tournait le regard vers tifa et aussi tôt son aura disparu et son étreinte se relâchait.

Elios: que fais t'il?

il fini par relâcher Arès reprenant un regard normar.

Komura: tifa on te cherchait partout, évite de te promener toutes seule idiote.

il l'a prit dans ses bras pour l'obliger à rentrer même si elle n'était pas d'accord, se tournant ses sourcils se relevait voyant zeus et Elios.

Komura: Abnar m'a dénoncé on dirait.

Elios: personne ne t'a dénoncé Komura, nous suivions la piste de Arès.

il se dirigeait d’ailleurs dans sa direction utilisant des liens magique pour l'empêcher de fuir à nouveau. Komura s'avançait vers Valas chuchotant à son oreille.

Komura: qu'est ce qui sais passer? c'est toi qui l'a foutu à terre? ben bravo j'aurais jamais cru sa de toi.


****

Damon bougeait un peu s’attirant les bras avant d'ouvrir les yeux, il sourit changeant de position pour se mettre sur le dos.

Damon: non tu ne m'as pas réveillé, sa doit être le boucant qu'il a en bas.

Il le regardait du coin de l'oeil, à peine réveiller il le proposait déjà de s'abreuvé de lui.

Damon: je vais finir par m'imaginer que ta un côté sadomasochiste Abnar.

Il se redressait pour s'asseoir.

Damon: j'ai bien compris que je pouvais me servir à volonté, encore mieux qu'un resto. mais je tente aussi de résisté à la tentation, tu ne peux pas être toujours la non plus à mon service.

Il tournait la tête pour le regarder.

Damon: si tu n'étais pas la et j'aurais un crise de manque, je ne pourrais pas résister à cause que je me sert trop souvent de toi.

il se laissait tomber en arrière lâchant  un long soupire.

Damon: mais maintenant que tu me l'as proposé c'est difficile de pas y penser.

Son regard se tournait vers lui sentant ses doigt caresser sa joue.

Damon: j'ai accepté que tu puisse est fou dingue de moi, mais j'ignore si je ressent la même chose ou carrément le contraire. 

Il levait les yeux pour regarder le plafond.

Damon: comment je pourrais le savoir? j'ignore se que sa fais d'être amoureux.

il utilisait sa rapidité pour se mettre au dessus de abnar le regardant.

Damon: tous se que je connais pour l'instant c'est cette sensation de soif que j'ai en permanence, qui contrôle presque ma vie.

damon finit par se pencher le mordant à la nuque serrant le matelas en dessous des lui, il redressait ensuite la tête regardant abnar dans les yeux hésitant mais le lançant voulant savoir si c'était possible. Ses lèvres touchait les siennes doucement au début, mais devenait plus fougueux jusqu'à...que je toque et oui.

Derek: lève toi Damon, ton père est débout aussi alors tous le monde doit faire de même.

damon: ouais j'arrive.

j'allais m'habiller pour ma part, Damon sortit du lit attrapant son jean pour l'enfiler.

Damon: je descend merci pour le petit dej.

Il sortit de la chambre allant jusqu'au salon.

damon: et bien papa t'en fais une tête, t'es pas de bonne humeur?

Il s'asseyait à côté de lui regardant également la tv.

Damon: comment on sais qu'on aime quelqu'un ou non?

il en rougissait tentant néanmoins de rien faire apparaître.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Mer 20 Aoû - 1:44

Alors que Valas disait qu'il allait chercher Tifa, Tyrion arrivait à cette instant ayant tout entendu et tapait sa tasse contre la table tout en fusillant bien Valas du regard, celui-ci le regardait bien sans dire un seul mot de plus.

Valas : ET bien c'est que.. C'est de la faute à Komura, elle est partie par sa faute.

Il n'avait pas vraiment l'habitude de se faire quereller comme ça, Komura se moquait bien de Valas avec son petit sourire satisfait de le voir se faire disputer de la sorte mais bien vite Tyrion pointait son doigt dans sa direction pour l'engueuler à son tour.

Aussi tôt Valas en fit le même petit sourire pour le narguer à son tour, il croisait les bras reprenant son sérieux.

Valas : Il ne lui arrivera rien, je vais me rendre jusque là et la retrouver avant que Arès ne la trouve en premier !

Il s'apprêtait à partir, mais tournait aussi tôt son regard vers komura, plissant les yeux puisqu'il décidait de l'accompagner.

Valas : Moué d'accord, mais ne me ralentis pas.

Ils s'en allaient donc tout les deux jusque là, alors qu'il marchait à côté de lui, il tournait légèrement le regard pour regarder Komura du coin de l'oeil vu qu'il lui parlait de Tyrion et qu'il se moquait un peu de lui d'ailleurs, il en plissait les yeux n'appréciant pas.

Valas : Arrête de dire n'importe quoi ! Personne ne me dresse ! Par contre toi, Komura, aurait du te dresser car tu es insupportable qui sait, ma fille te remettra les idées en plus, en t'envoyer encore bouler comme elle l'a fait juste avant.

Il retroussait le nez puisqu'il levait la main pour qu'il se taise, il allait pas se laisser faire mais c'était pour une bonne raison, étant donné qu'il repérait l'odeur de Tauriel dans les parages et celle-ci était suivie depuis un moment par un autre Dieu, qui n'était autre que Arès.

Valas : C'est pas vrai ! Elle est où, je n'arrive pas à la ressentir !

Il grognait entre ses dents, et serrait les bien les poings craignant que Arès lui fasse du mal. Il le voyait soudainement courir, et changeait de forme pour prendre l'apparence d'un renard afin d'être encore bien plus rapide.

Valas : * il va certainement la retrouver avec son flair, je dois le suivre *


Il se mettait aussi tôt à courir mais il ne faisait pas le poids fasse à la vitesse de Komura. Tifa avait finis par remarquer que quelqu'un le suivait, et marchait donc plus rapidement, mais Arès la rattrapa et la faisait prendre une ruelle, il la plaquait ensuite contre le mur, la tenant fermement par la gorge, celle-ci le regardait bien.

Elle détournait le visage sentant sa main sur sa cuisse et que celle-ci remontait, mais elle reconnu bien vite Komura derrière eux. Valas avait réussit à le suivre et se n'était pas tout les jours qu'on le verrait courir de la sorte.

Tifa : Komura..

Elle vit son regard qui changeait, il se téléportait aussi tôt jusqu'à lui, l'attrapant par la gorge ce qui lâchait Tifa, celle-ci se retirait bien vite posant sa main sous sa gorge ayant une marque de sa part, amis elle finissait bien vite par disparaître son corps se soignait de lui même.

Elle regardait bien en direction de Komura ayant bien remarqué que quelque chose n'allait pas, il était différent. Il ne laissait même pas le temps à Arès de prononcer une phrase qu'il pressait sa gorge entre sa main, Valas ne disait rien ayant bien envie qu'il en finisse une bonne fois pour toute avec lui mais Elios arrivait à temps pour l'arrêter. Zeus était également présent.

Zeus : Komura lâche le c'est un ordre !

Sous les paroles de Arès, le traitant comme son père Hadès, celui le mettait en état de transe, toute une aura rouge en sortait de son corps ne contrôlant plus rien. C'était tellement puissant que cela détruisait le sol, les bâtiments et tout ce qui se trouvait aux alentours.

Tifa mettait son bras devant son visage pour se protéger, étant bien secoué par ses attaques, elle le regardait bien, restant surprise.

Zeus : C'est la même énergie que Hadès, il est en état de transe.

Il en plissait les yeux, commençant à se dire qu'il allait devoir l'arrêter.

Tifa : Komura sa suffit.

Son regard se tournait vers elle, il changeait aussi tôt, et lâchait Arès, il redevenait dans son état normal.

Valas : * Il est redevenu lui même rien qu'en regardant vers Tifa. *

Il semblait ne même pas se souvenir du moment où il avait changé, où il n'était plus dans son état normal. Tifa se remettait comme il l'observant et l'écoutant.

Tifa : Je ne désirais pas me mettre en dangers, j'avais juste besoin de prendre un peu l'air..

Elle fut surprise lorsqu'il l'attrapait contre elle pour la prendre dans ses bras. Il se tournait donc et se rendait seulement compte de la présence de Zeus et Elios dans les lieux.

Zeus : Elios occupe toi de Arès, il ne faut pas qu'il s'enfuit à nouveau.

Elios obéissait, il tournait aussi tôt son regard vers Komura. le voyant partir près de Valas, il tournait le regard pour le regarder, vu la question qu'il posait, c'était sur et certains qu'il ne se souvenait plus de ce qu'il a fait au moment où il est devenu incontrôlable.

Valas : Tu ne te souviens donc de rien.

Zeus : Valas, surveille le, il serait regrettable qu'il recommence et que cette fois ci rien ne l'arrête.

Il regardait bien Tifa à cette instant, se doutant que c'était la raison pour laquelle il était redevenu normal. Et donc, il commençait à s'attacher à elle de plus en plus, voir même tomber amoureux.

Zeus : Si ergos à décidé d'arrêter ta sentence, c'est pour une bonne raison, je te laisse donc le choix de rester dans ce monde auprès de cette.. Demi-Déesse. * Si cela peut l'aider à calmer le côté incontrolable en lui, il veut mieux.. *

Il tournait le regard vers Elios qui tenait Arès.

Zeus : Partons à présent.

Il disparu par téléportation, Valas regardait bien Komura qui se demandait de quoi parlait Zeus.

Valas : Tes devenu comme en état de rage, toute la puissance d'hadès sortait de toi, regarde autour de toi, tout ses dégâts ne se sont pas fait tout seul, c'est toi qui a fait ça.. Et il semblerait que le charme de ma fille a réussit à t'arrêter.

Il soupirait n'appréciant pas qu'il puisse se rapprocher de sa fille.

Valas : Bien rentrons, sinon Tyrion va vraiment faire une crise, et je n'ai pas envie de subir ça.

Il se téléportait donc jusque là, il vit bien vite le regard de Tyrion le fusillé du regard afin de savoir où était Tifa, il montrait de la main vers Komura qui allait arriver par téléportation avec elle.

Valas : T'en fais pas elle n'a rien, Arès avait bien été jusqu'à elle, mais Komura l'a... arrêté.

Il plissait les yeux puisqu'il la tenait toujours dans ses bras.

Valas : Tu peux la lâcher à présent, elle a des jambes et elle sait s'en servir.

Elle posait ses mains sur le torse de Komura pour se remettre debout et finissait par regarder vers ses parents.

Tifa : Désolé si vous vous êtes inquiété, je n'aurais pas du partir comme ça, sachant que Arès désirait s'en prendre à nous.

Valas : Et bien la prochaine fois réfléchit avant d'agir.

Tifa : Hum oui, merci Komura d'être venu m'aidée.

Elle lui souriait, Valas en croisait les bras et fronçait légèrement les sourcils.

Valas : Merci Komura, et moi non ? J'étais également présent.

Elle en souriait et partait jusqu'à la chambre de Cole désirant parler avec son frère, Valas la suivait bien du regard.

Valas : Les femmes sont dure à comprendre, sa doit être pour ça que je me suis imprégné d'un homme. Elles en sont pas faîte pour moi.

Il ricanait.

Valas : Bien que tu n'es pas facile non plus.

Il regardait Tyrion du coin de l'oeil à l'instant.

Elle frappait à sa prote ne désirant pas entrer dans sa chambre et le déranger, c'était Laure qui ouvrait la porte, sa soeur était également présente, Laure la regardait bien de haut en bas.

Laure : Tes qui toi ?

Tifa : La soeur de Cole, j'aimerais lui parler.

Laure : Sa soeur.. Il est occupé là.

Tifa : Et bien dit lui que lorsqu'il aura du temps à me concentrer, qu'il m'appelle.
Elle lui fermait la porte au visage, Laure tournait le regard vers Cole dont sa soeur s'occupait de lui, elle s'avançait vers lui ayant accepté de le partager avec elle tout compte fait.

Laure : Ta soeur était là, mais on a d'autre chat à fouetté, comme la mienne qui a envie de toi.

Elle glissait ses doigts sur son entre jambe, elle se mettait au dessus de lui repoussant un peu sa soeur désirant avoir la place, elle se penchait pour embrasser chaque partie de son torse et attrapait son membre bien motivé avec tout ce qu'elles lui avaient fait.

Tifa soupirait tout en se retournant pour s'en aller.


***


Il retirait sa main de lui lorsqu'il se redressait pour s'asseoir, il l'écoutait donc, il est vrai que Abnar le proposait souvent, mais il craignait qu'il n'ose pas lui faire part de ses envies, de ses envie de sang alors il lui proposait et il sait parfaitement que souvent, le matin, les appels des vampires sont souvent forte, tel pour les fumeurs qui aime leurs cigarette au petit déjeuné.

Abnar : JE ne voyais pas les choses de cette façon, je désirais tout simplement t'aider mais tu as raison, j'éviterais de te faire ce genre de proposition mais si tu le désires, n'ai pas peur de le me demander, il veut mieux que tu t'abreuve de moi, que de quelqu'un qui pourrait en mourir.

En effet, si un jour Abnar devrait s'absenter durant un long moment, il ne sera plus là pour lui donner son sang, et bien vite Damon en sera en manque, il ne devait donc pas donné trop souvent son sang sinon il ne pourra plus s'en passer.

Abnar : Tu as parfaitement raison.

Il continuait de l'observer alors qu'il se laissait tomber en arrière, il continuait de l'écouter. Il souriait puisqu'il n'arrêtait pas d'y penser à présent qu'il lui avait proposer son sang, il glissait ses doigts sur son visage se confiant à lui, lui disant qu'il tenait vraiment très fort à lui.

Abnar : Je le sais que trop bien, mais se n'est pas grave, je suis près à attendre que tes sentiments envers moi arrive, des fois, il faut un peu de temps avant qu'un mortel n'ouvre ses sentiments envers l'autre et commence à tomber amoureux, j'ai appris cela durant ma longue existence, à vous observer avec intérêt.

En effet Damon n'est encore jamais tombé amoureux, il était donc difficile pour lui savoir ce que c'était.

Abnar : J'espère que tu vas découvrir se sentiments merveilleux et ce, à mes côtés.

Il finissait par utiliser sa rapidité pour se mettre au dessus de Abnar, celui-ci était assez surpris mais le regardait bien sérieusement.

Abnar : Alors atténue cette soif qui t'encombre.

Il glissait sa main derrière sa tête alors qu'il enfonçait ses crocs dans sa nuque, il fermait les yeux le laissant faire le laissant s'abreuver jusqu'à ce qu'il s'arrête de lui même. Il réouvrait les yeux, retirant sa main de lui pour le regarder vu qu'il en avait finit, mais cette fois ci, il se repenchait pour l'embrasser.

Abnar en fit tout autant de son côté, et lorsque sa commençait à devenir de plus en plus chaud, Abnar glissait sa main sous son t-shirt pour lui caresser le torse mais aussi tôt Derek venait les arrêter dans leur élan en demandant à Damon qu'il se lève.

Il se retirait donc de Abnar, lui était bien déçu ayant désiré continuer, mais il était malgré tout content et avec le sourire aux lèvres, il se redressait en regardant bien en direction de Damon glissant ses doigts contre ses lèvres ayant apprécié se baisé très intense.

Abnar : Il n'y a pas de quoi.

Il l'observait s'en aller de la chambre pour se rendre jusqu'au salon, moi j'étais pas content, Derek ma trompé, même le café ne me fait plus d'effet.. Je regardais Derek arriver vers moi s'installant à côté de moi.

Gabriel : Derek ma tendu un piège pour que je me réveille une heure plus tôt. Toi par contre, tu sembles de bonne humeur.

Je l'écoutais, s'il pose ce genre de question, c'est qu'il commence à se demander s'il ressent quelque chose ou non pour Abnar.

Gabriel : Lorsque tu ressentiras ce sentiment, tu le sauras tout de suite si tu l'aimes ou non. C'est quelque chose qu'on a au fond de soit, si tu finis par l'aimer, tu le sauras par toi même.

Je ne peux pas t'aider plus que ça Damon, laisse toi le temps, et tu verras.. Tu finiras par le découvrir.

Abnar entrait dans la chambre de Derek, posant sa main sur la porte pour le regarder s'habiller.

Abnar : Je tentais à te parler de Damon.

Il s'approchait de lui.

Abnar : Je ne vous ais même pas demander votre avis en ce qui concerne le changement d'imprégnation, j'espère que cela ne te dérange pas que j'ai pu changer celle-ci pour un de tes enfants.

Il détournait légèrement le regard.

Abnar : Je ne pouvais tout simplement plus continuer comme ça, lorsque j'ai compris que je t'avais perdu, je.. C'est comme-ci j'avais perdu quelque chose en moi, autant séparer le coeur d'un mortel à son corps et sa aurait été identique.

Il plissait légèrement les yeux se souvenant de ce qu'il avait ressentis, à quel point il se sentait mal.

Abnar : Lorsque Cole m'a donné cette chance de pouvoir m'imprégné de quelqu'un d'autre alors.. je n'ai pas réellement réfléchis, j'ai accepté, espérant que je puisse guérir et cela à marché, je revis à nouveau tel le Dieu que je suis et ce grâce à Damon.

Il revenait vers Derek souriant.

Abnar : Je tenais tout simplement à t'en faire part car il s'agit de ton fils, je tiens à lui donner cette vie qu'on aurait pu se construire tout les deux, lui offrir tout ce qu'il désire, une demeure où nous vivrons tout les deux, de l'amour, et même une famille s'il le désire.

Il penchait légèrement la tête.

Abnar : Je n'oublierais malgré tout jamais ce qu'on a vécu tout les deux, c'était quelque chose de magique pour moi, et je ne te serais jamais autant reconnaissant pour cela, tu m'as changer Derek.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Jeu 21 Aoû - 23:25

Komura ne comprenait pas, de quoi devait t'il se souvenir exactement? son regard croisait celui ci de Tifa et revenait vite à zeus fronçant quelque peut les sourcils.

Komura: Valas me surveiller? me comparer vous à un enfant qu'on doit garder constamment l'oeil dessus?

il baissait les yeux n'ayant vraiment le choix, avec ses actes passer Zeus pourrait l'emprisonner à nouveau dans le palais et doubler la surveillance.

Komura: très bien je reste donc et elle se nomme tifa.

Voilà qu'il défend à présent une sang mêler, une chose que Komura n'aurait jamais fait dans le passer. Il soupirait se tournant écoutant valas tous en regardant l'état des lieux.

Komura: je pensais que c'était de ta main, tu as vite tendance à détruire tous se que tu touche.

c'est la première fois qu'une chose pareil se produit, même dans des états de colère important Komura n'avais jamais eu de trou de mémoire comme aujourd'hui, ni utilier le même pouvoir que son père biologique.

Komura: alors il faudra faire en sorte que cela ne se produise plus.

Il en sourit sur le coup.

Komura: je devrais rester au côté de ta fille en permanence, j'espère que cela ne te dérange pas Valas.

Il continue à le taquiné malgré tous, Valas arrivait le premier à la maison je tournais le regard dans sa direction attendant que l'humeur de Gabriel change sinon je vais subir pour ma ruse. Tyrion lui le fusillait du regard, j'en suis étonné que Valas ne tombe pas raid de mort.

Tyrion: où est tifa!

Komura arrivait avec elle toujours dans ses bras n'étant pas presser de la lâcher.

Tyrion: tu as donc sauver ma fille? heureusement que TOI, tu étais la.

Komura: que cela n'arrive pas tous les jours néanmoins, qu'est ce que les femmes ne ferait pas pour attirer l'attention.

voilà que Valas fait une crise de jalousie parce que sa fille ne la remerciait pas.

Komura: pourquoi recevrais tu des remerciement? tu n'as rien fait pour la sauver.

Tyrion: et bah tiens!

Komura suivait tifa du regard qui partait de son côté.

Komura: elles ne sont pas si difficile à comprendre Valas, il suffit de les rendres heureuse et tous se passe très bien. Mais avec toi valas c'est certain que tu n'as jamais appris à les comprendre, seul ta satisfaction à toi compte.

Il lui sourit avant de quitté la cuisine, il se cherche vraiment des poux sur la tête ses deux la. je cois que je serais en meilleurs compagnie avec Gabriel tous compte fais.

Tyrion: alors comme ça je suis pas facile hum? et bien tu verra que c'est pas facile de dormir sur le canapé se soir! hum!

il partait de son côté levant la tête boudant, j'étais donc partit avant tous m'habiller dans ma chambre ne m'attendant pas à la visite de Abnar. J'étais entrain de boutonné ma chemise quand j'entendit sa voix, mes sourcils se fronçait je continuait tous en me regardant dans le miroir sans me retourner.

Derek: non en effet, notre avis tu l'as pas demandé. J'aurais pas été étonné venant d'un autre dieu tant d'égoïsme, mais de toi...je te croyais différent.

je me tournais pour le regarder cette fois.

Derek: c'est peut être un peu trop tard pour demander mon avis, tu ne crois pas? 

je marchais jusqu'à ma table de nuit prenant mes lunettes pour les enfiler tous en écoutant son petit discours de dieu malheureusement.

Derek: évidemment, c'est de ma faute si tu as prit un tel choix. C'est pas moi qui est changer le passer, mais choisir l'un de mes enfants..il en a pas assez d'autres sur cette terre? fallait que tu choisisse l'un de mes fils. Pourquoi? ta façon de me punir pour ne pas t'avoir choisis toi?

oui je suis agacé, j'ai l'impression tous se qui ressent pour damon est faux. Juste un coup de baguette magique venant de Aphrodite, avec moi il n'avait rien demander les choses se sont fait naturellement.

Derek: se que tu ressent pour damon n'est que la magie de cette déesse, ne me fais pas croire que c'est le fruit d'un véritable amour ou autres. Tu voulais faire par de ton ressentiment sur la situation et bien voici mon avis, je suis tous a fait contre cette histoire.

Je m'avançais vers lui le regardant bien, même si j'ai un dieu qui pourrait me mettre en pièce facilement, j'ai pas l’intention de baisser les yeux devant lui et dire amen à tous ses caprices.

Derek: si Damon veut réellement de toi alors j'irais jamais contre même si pour moi tous sa n'est que le fruit de magie. Par contre Abnar dans un cas contraire si Damon te repousse qu'est ce que tu va faire hum? utiliser aphrodite pour le forcer à t'aimer ou..pour ne pas souffrir te rabattre sur un autre des mes fils?

je marchais jusqu'à ma porte l'ouvrant.

derek: c'est par respect pour se qu'on a vécu et pour Tyrion que je t'ai pas encore mis dehors.

Je claquais la porte derrière moi me rendant juqu'à la porte d'entrer.

Damon: papa? ou tu va comme ça?

Derek: bosser! j'ai pas envie que stephan me vire.

Je partais on entendais même ma voiture démarrer.

Damon: quel mouche l'a piqué? il s'en veux peut être de t'avoir réveiller si tôt.

Il en haussait les épaules ne sachant pas se qu'il c'était réellement passer.

Komura était partit rejoindre Tifa c'étant fait remballer par Laure préférant continuer ses occupations.

Komura: tu ne devrais pas te laisser traiter de la sorte par une succube, ni ton frère de continuer se genre de relations. C'est malsain et pourrait avoir une très mauvaise réputation.

Il s'avançait vers elle plaçant ses mains derrière son dos.

Komura: Je...je m’excuse pour ma conduite de se matin, il est vrai que c'était pour ennuyer Valas..c'était déplacer.

Il baissait les oreilles n'aimant pas devoir s'excuser.

Komura: je ne ferais plus rien sans...ton accord, j'ai peut être mal tourné depuis que j'ai appris mes véritable origine, mais ma mère ma quand même bien éduquer surtout en présence des femmes..voilà.

il tripotait l'une des ses queues par nervosité.

Komura: donc, je te demande si tu serais d'accord pour que..malgré que tu n'es plus besoin de protection. Si..je pouvais malgré tous encore dormir à tes côtés cette nuit et les nuits suivantes et peut être aussi, démarrer une relation plus sérieuse entre nous.

il fronçait les sourcils entant plein de son sortir de la chambre de cole, se qui cassait tous le romantisme de l'instant.

Komura: excuse moi quelque instant.

il se tournait pour ouvrir la porte de la chambre.

Komura: silence pauvre catin des enfers! je tente de me déclarer et cela n'est nul facile!

il refermait la porte reprnant vite son sérieux.

Cole: se décaler? mais à qui! non pas ma soeur quand même!

Il poussait Démona et Laure tous en remontant son pantalon et sortit de la chambre.

Cole: de quoi tu voulais me parler Tifa!

Komura: GRrrr!!

Cole ouvrit les yeux sur le coup.

Cole: mais il me grogne dessus en plus! t'approche pas de ma soeur toi!

Komura: voilà le fils qui s'y met.

Cole: PAPA! KOMURA ESSAYE DE PLOTER TIFA!

Komura que dis tu! venant de quelqu'un qui n'est pas capable de se faire autre chose que des succubes!

Cole: en quoi sa te regarde?

Komura: en quoi cela te regarde si ta soeur me plait?

Cole: ooohh non pas de ça, t'es le fils de Hadès.

Komura: et toi de valas, se qui n'est vraiment pas mieux.

du coup ils se fusillaient tous deux du regard.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Ven 22 Aoû - 2:09

Abnar était resté souvent aux côtés de Damon depuis qu'il était imprégné de lui, il était tellement concentré sur lui qu'il n'avait pas prit la peine de mettre les choses au point avec Derek et de discuter avec lui du fait qu'il pourrait avoir une futur relation avec celui-ci..

Il disait clairement les choses, ce qu'il pensait, en espérant que Derek les acceptes, mais cela allait être un peu plus compliqué que cela puisque Derek était loin d'avoir un caractère facile, et lorsque quelque ne lui plaît pas, il le dit que cela plaise ou non, et même si c'est face à un Dieu ou non.

Abnar le regardait bien, ayant espéré que les choses se passe autrement, mais d'un côté il se doutait que Derek n'aurait pas sa langue dans sa poches et cela faisait un moment qu'il avait remarqué que celui-ci l'évitait.

Abnar : Non se n'était pas pour te punir, Cole m'a suggéré l'un de tes fils, et je n'ai pas refusé cette offre tout simplement..

Il plissait légèrement les yeux de l'entendre dit tout cela, que cette amour n'était pas du tout naturel, mais que se n'était que de la magie et rien de plus et que jamais il n'approuverait cette relation, mais ne se mêlerait néanmoins pas si Damon finis par l'aimer et qu'il puisse y avoir une relation avec lui

Abnar : Je ne peux pas te forcer à être pour notre union, mais je ne peux néanmoins pas abandonner l'idée d'être auprès de lui, le fait que je me sois imprégné de lui a été peut-être fait par "magie" comme tu peux le dire, mais cela reste des pouvoirs de Aphrodite la Déesse de l'amour, sans son accord sa ne se serait pas fait, elle a approuvé l'idée d'un amour prochain et je crois en cette amour que tu l'acceptes ou non.


Il soupirait de sa façon de pensée et de réagir.

Abnar : Penses ce que tu veux Derek, pour ma part, il n'y a plus que Damon qui compte à mes yeux et rien d'autre et pour répondre à ta question. s'il venait à me repousser, je ne pourrais pas le forcer à m'aimer, à rester à mes côtés, je n'ai pas les mêmes principes que Valas pour ça... Je serais bien entendu malheureux à cette idée, mais je l'accepterais et je si tu y tiens temps, je te donne ma parole que je ne viendrait pas à prendre un autre de tes fils se sera Damon ou personne d'autre.

Il le regardait s'en aller jusqu'à la porte, il restait aussi tôt silencieux. Il écoutait la dernière chose qu'il lui disait, avant de le voir s'en aller, il en glissait ses doigts sur son front.

Abnar : On ne pourra pas le changer.

Sous les nerfs, Derek répondait sèchement à Damon, et partait au boulot, moi j'en relevais un sourcils, c'est vrai qu'on a plus été au boulot depuis un long moment, mais moi comme je suis le patron et mon père le gérant, j'ai aucun soucis d'être renvoyé et il y a beaucoup de personne qui savent me remplacer.

Et Derek aussi par la même occasion, donc s'il a décidé tout d'un coup d'aller au boulot, c'est que quelque chose ou quelqu'un l'a énervé, je ne vois pas d'autre solution. Je me levais sur le coup m'étirant tout en regardant vers Damon.

Gabriel : Non j'en doute, Derek ne s'en voudrait jamais pour ce genre de chose au contraire sa l'amuse de me torturer. Je vais aller moi aussi au boulot, afin de voir ce qu'il a, à tout à l'heure et pas de bêtise.

J'allais tout d'abord m'habiller et faire ma tête pour ensuite dehors, il a prit la voiture, il sait que je n'aime pas conduire, normalement j'ai mon chauffeur personnel, mais il a dit que cela ne servait à rien vu qu'il préférait conduire donc du coup je l'ai renvoyé et me voilà bien emmerdé lorsqu'il s'en va..

Gabriel : Super..

Je me rendais jusqu'à notre deuxième voitures donc, et commençait à conduire pour me rendre jusqu'à l'hôpital.

Gabriel : ET en plus il y a de la circulation..

C'était rouge, je m'arrêtais donc, mettant de la musique, j'attrapais ensuite mon téléphone portable pour envoyer un message à Derek, disant que j'arrivais. Mais on klaxonnait derrière car c'était vert, je finissais donc pas poser mon téléphone sur ma cuisse et démarrait, j'en faisais tomber mon téléphone à terre, je tentais de le ramasser C'est là alors que je traversais qu'un idiot fonçait à toute vitesse alors que c'était rouge pour lui, j'avais juste le temps de tourner le regard vers lui qu'il me percutait, ma voiture roulait dans tout les sens et heureusement que j'avais mis ma ceinture.

Tout a été très vite, j'étais inconscient et oui, moi je n'ai pas de sang de vampire en moi, je ne suis qu'un sorcier et je ne peux donc pas cicatriser ni résister à ce genre de d'impact. Il ne fallait pas longtemps pour tout se sache, que l'ambulance et la police interviennent. L'autre était en état d'ivresse, et avait perdu la vie sur le coup.

J'étais bloqué dans ma voiture, à l'envers, ils tentaient de me sortir de là, sans m'endommagé encore plus, mais j'étais vraiment en piteux état. Lorsqu'il savait qui il s'agissait, il téléphonait aussi tôt aux proches pour les prévenir de la situation et Derek était le premier était mon mari.

D'ailleurs il était occupé de bosser à l'hôpital, était sur son bureau, une stagiaire dont c'était son premier jour pour être secrétaire et est la remplace de Derek était là, il lui expliquait tout ce dont elle devait faire et lui expliquait plein de chose, elle était concentré à cent pour cent afin de bien retenir tout.

" Merci monsieur Kijo, tout ce que vous m'expliquer m'aide beaucoup. "

Le téléphone sonnait et c'était son téléphone portable et pas le boulot, signe que c'était urgent, et c'était un numéro masqué.

" Votre téléphone sonne, allez y, je vais m'occuper de ça. "

Elle lui souriait et s'installait pour continuer son travail pendant qu'il décrochait, afin de leur annoncer la nouvelle pour moi.

Pendant ce temps, Tifa s'en allait préférant laisser son frère à ses occupations, elle s'arrêtait ensuite faisant face à Komura qui venait jusqu'à elle ayant entendu comment ses succubes lui avait parler et fermer la porte au nez.

Tifa : Mon frère fait ce qu'il veut, se n'est pas à moi de lui dire quoi faire.

Elle le regardait bien à cette instant.

Tifa : En effet, c'était déplacé de ta part.

Elle ne comptait pas l'aidé à s'excuser aussi facilement, elle avait un fort caractère après tout. Elle l'écoutait sans l'interrompre, en ce qui concerne l'éducation qu'il avait reçu auprès de sa mère sur comment se comporter devant une dame.

Elle remarquait bien vite ses petits tic qui montrait sa nervosité, il tripotait l'une de ses queues, elle relevait ensuite les yeux pour le regarder alors qu'il se lançait dans sa déclaration. Son coeur se serrait sous cette demande, mais elle n'était pas du tout indifférente devant lui, qui ne craquerait pas ? Il était plus que séduisant, voir même très, très beau.

Tifa : Et bien..


Elle se taisait entendant les bruits dans la chambre de son fère, les succubes n'y allaient vraiment pas de main forte ce qui avait le dons de casser l'ambiance, Komura s'énervait bien vite et finissait par aller jusque là, ouvrant la porte il demandait à ce qu'ils se taisent, Laure s'arrêtait sur le coup plissant les yeux vers la porte.

Laure : Oué bah je m'en moque de ta déclaration ! Moi aussi j'en fais une mais plus... Excitante hihi.

Elle boudait aussi tôt voyant que Cole la repoussait elle, ainsi que sa soeur ayant entendu ses propos et savait qu'il s'agissait de sa soeur. Komura revenait à sa place, Tifa n'avait pas encore le temps de lui répondre étant donné que son frère intervenait demandant aussi tôt de quoi elle désirait lui parler.

Tifa : Se n'est plus rien d'important, se n'est rien Cole..

Elle soupirait vu qu'ils commençaient aussi tôt de se quereller tout les deux. Valas se disputer avec Tyrion, et se battant presque pour ne pas dormir dans le canapé cette nuit, il s'arrêtait aussi tôt dans sa lancé lorsqu'il entendait Cole crier.

Valas : COMMENT ?!

Il arrivait par téléportation fusillant Komura du regard.

Tifa : * Et c'est repartis.. *

Valas : Tu oses touché à ma fille Komura, n'as-tu donc pas compris que tu devais garder tes mains baladeuse dans tes poches ?!

Tifa : Il n'a rien fait..

Valas : Tu as de la chance que Zeus m'a demandé de te surveillé, sinon je t'aurais déjà envoyé à la porte car on a plus besoin de toi ici !

Elle attrapait aussi tôt la main de Komura pour s'en aller jusqu'à sa chambre avec lui, Valas en ouvrait bien la bouche.

Valas : Tifa !

Elle fermait la porte derrière elle, et lançait un sort pour ne pas qu'ils puissent tout deux entrer, elle soupirait tout en se tournant pour faire face à Komura.

Tifa : N'imagine pas que je désire faire quoi que se soit.. Je désirais juste être tranquille pour qu'on puisse discuter.

Elle se posait contre la porte détournant le regard.

Tifa : J'accepte.. J'accepte de passer mes nuits, et les nuits suivante à tes côtés mais se n'est pas pour autant qu'il se passer quoi que se soit, je tiens à prendre mon temps afin d'être sur que je ne me trompe pas de voie..

Elle levait lentement le visage pour le regarder.

Tifa : je pense commencer à ressentir quelque chose pour toi et je tiens à découvrir si cela peut aboutir à de l'amour ou non mais il est encore trop tôt pour le dire..

Elle regardait bien son visage ainsi que ses lèvres, elle était très attiré par lui, mais se retenait malgré tout. Valas était derrière la porte et tapait son poing contre la porte, mais ils n'entendaient même rien grâce au sort de Tifa.

Valas : Il a bloqué la porte avec un sort, je suis sur que c'est lui ! Komura !!!!

C'était bien entendu Tifa, elle avait une force impressionnante ainsi que des pouvoirs qui surpassait Valas étant donné qu'il n'était pas dans la capacité de briser son sort.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Ven 22 Aoû - 22:10

J'ai bien reçu un message de Gabriel pour prévenir qu'il arrivait, lui qui déteste conduire. c'est vrai que je suis partit comme une furie sur le coup de l’énervement et du coup, je lui ai même pas demander si il comptait bosser. Je peux pas aller le chercher pour l'instant, je forme une petit nouvelle et donc n'est pas le temps de faire le chemin du retour pour aller le chercher. 

Derek: Surtout dans les fardes mettre par ordres alphabétique pour qu'il soit plus facile de trouver un patient, par contre si tu dois apporter le planning toujours pas ordres chronologique cela faciletera la tache pour les heures de consultation des patients.

Je tournais le regard vers mon téléphone qui vibrait sur le bureau.

derek: très bien, n'oubliez pas de prendre votre pause dans dix minutes.

Je lui souris avant de décrocher mon téléphone.

Derek: oui?

J'écarquillais les yeux apprenant la nouvelle, je sortais rapidement de mon bureau allant jusqu'à celui de stephan. pas le temps de toquer! j'entrais.

Derek: le vieux! Gabriel a eu un accident sur le chemin, l'ambulance est déjà sur le chemin..libère au plus vite un bloc!

Sarah: je m'occupe de rassembler le matériel.

Elle sortait rapidement pour préparer tous se que Gabriel aura besoin, moi je ressortait hors de l'hopital attendant l’ambulance sur le coup je trouvais qu'il prenait une éternité. C'est ma faute! j'aurais jamais du le laisser prendre la voiture, il est trop distrait et gafeux au volant. Je voyais l’ambulance arriver, je fonçais directement pour voir son état.

Derek: il est inconscient?

Ambulancier: oui et depuis qu'on la sortit de la voiture.

derek: on a libérer un bloc, dépêchez vous!

moi je les suivais jusque la, l'état de Gabriel est critique. Il a les os briser par plusieurs endroit et même toucher à la tête, c'est à peine si je distingue son visage avec tous se sang. Au début le les laissait sans occupé, mais une fois que le coeur s'arrêtait tentant de le réanimé avec les électrochoc. j'avais plus d'autres choix que d'intervenir, j'attrapais une seringue prélevant un peu de mon sang.

Derek: bougez vous!

j'enfonçais la seringue au niveau de son coeur pour que l'effet soit plus rapide, les médecins tentait de me bougez pendant que j'avais perdu la tête.

médecin: vous êtes malade vous allez le tuer!

Derek: si je fais rien il mourra!

je me reculais regardant la machine.

Derek: aller Gabriel!

Médecin: c'est fini, écrivez l'heure de la mort.

Derek: non! il n'est pas mort attendez!

son coeur battait à nouveau, j'en fermais les yeux soulager j'ai cru devenir fou! promis demain  je te laisse dormir autant de temps que tu voudra Gabriel.

médecin: vous êtes un vampire c'est ça?

Derek: je suis plus que ça, maintenant sortez j'aurais plus besoin de vous.

Ils s'échangeait un regard mais obéissait, Sarah entrait directement déjà les larmes aux yeux de voir les médecins déjà sortir du bloc.

Derek: tous va bien, je lui ai donner mon sang à temps.

Sarah: oh seigneur merci..stephan était déjà entrain de faire une crise dans le couloir.

derek: je m'occupe de Gabriel, va rassurer le fossile avant qu'il nous fasse une crise cardiaque.

sarah: oui!

je remplissais un bac d'eau avec un gant de toilette pour nettoyer le visage de Gabriel, je retirais aussi sa chemise pour y faire son torse.


***

Komura levait les yeux à l'arriver de Valas qui recommençait sa crise à propos de sa fille.

Komura: se que tu n'as pas compris c'est que ton fils c'est foutu de toi. j'ai pas touché Tifa du moins pas encore, seulement quand elle m'en donnera la permission, je suis un dieu bien élevé MOI! je force pas les gens MOI!

Cole: fou lui une raclé papa! une bonne paire de baffe, voilà comment on dresse les animaux de son genre.

Komura: tu n'as pas des succubes à aller sauter? puisque on dirait que tu tombe au plus bat pour avoir la moindre satisfaction de plaisir. d'ailleurs t'étais avec elles pendant que tifa se faisait presque tuer par Arès? c'est comme ça que tu protège ta soeur?

Cole: c'est quoi cette histoire?

komura: si tu t'occuperais moins de ta queue, peut être que tu serais au courant.

Tifa attrapait la main de Komura pour l'emmener jusqu'à la chambre et arrêter le massacre.

komura: discuté? à propos de ma déclaration?

Il regardait vers la porte étonner de ne pas voir valas y surgir, mais y regardant de plus prêt il sentit une barrière empêchant quiconque de pénétré.

Komura: passer mes nuits à tes côtés même si il n'a pas d'autres intention derrière est déjà un bon début pour moi, je sais qu'il ne sera pas facile de gagné ma confiance à cause de mes actes passer, mais...je tiens à faire mes preuves.

il levait la main caressant uniquement une mèche de ses cheveux.

Komura: je pensais pas que cela serait possible, mais depuis que tu es venu me secourir, m'aider alors que j'étais pas plus haut que trois pommes. j'ai ressentis mon coeur se serrer au moindre contact venant de toi, maintenant je sais que jamais je ne pourrais m'éloigné..tu es mon souffle qui me maintiens en vie.

il approchait son visage, mais n'y posait que son front contre le siens.

Komura: et comme je l'ai dit, je ne te toucherais que lorsque tu m'en donnerais la permission. 

il se reculait un peu anxieux.


Komura: maintenant dit moi, pourquoi l’accès à l'Olympe ta été interdit? tu as pourtant un fort potentiel. Puis je prendre ta main pour vérifier de moi même?

Il lui tendait la main attendant qu'elle y pose la sienne, il sourit la prenant fermant les yeux analysant de lui même son taux de divinité en elle. Ses sourcils se fronçait sur le coup, Komura r'ouvrait les yeux la regardant.

Komura: ressent à peine ton côté mortel, il aurait suffit d'un rien pour que tu sois une déesse à part entière alors..pourquoi zeus aurait mentit sur ta condition, de quoi avait t'il peur?

il réfléchissait sur le coup ayant peut être compris.

Komura: peut être qu'il a su la femme que tu deviendrais et par crainte de ne pas résister à la tentation, il a préférait t'éloigner un maximum. Il ne peut voir une autre femmes hormis mortelle par risque de trahis Héra, ma mère. Je ne peux m'en plaintre, j'aurais pas été de taille contre Zeus. 

il l'attrapait contre lui.

Komura: et je laisserais personnes d'autres poser les mains sur toi.

 en dehors de la chambre tyrion montait en ayant assez d'entendre Valas hurler dans toute la maison.

Tyrion: bordel! déjà que tu parts en pleine conversation et maintenant je t'entend gueulé et frapper comme un parano! c'est pas dans le divan que tu va dormir, mais dans le jardin!

Cole: komura c'est enfermer avec Tifa dans cette chambre.

Tyrion: et alors c'est ça vie et non la votre!

Cole: mais..

Tyrion: il n'a pas de mais qui tienne cole! si je me permettrais de contrôlé votre vie, je peux t'assurer que tu baiserais pas avec ses putes!

Cole: ça te déçois?

Tyrion: oui, mais si tu aime ça alors je vais pas te l’interdire! maintenant foutez lui la paix. Descend Valas! ou tu vivra comme un moine le restant de la semaine.

il repartait aussi vite qu'il est venu.

Cole: vivre comme un moine? cela t'irais bien surtout les cheveux et la cape brune.

Il en ricanait ouvrant la porte de sa chambre.

démona: enfin!

Cole: partez et ne revenez jamais.

Il refermait aussi vite la porte.

démona: quoiiiii!?

Cole rejoignais son père au salon assis au côté de Damon.

Cole: tu avais raison, c'étais stupide un caprice d'enfant.

Tyrion: tu fais se que tu veux cole.

Cole: je les ai viré.

Damon: tes deux succubes? sérieux?

Cole: oui pourquoi tu les veux?

Damon: hum..non merci, tous compte fais les filles de se genre ne m'attire pas.

Cole: et qu'est ce qui t'attire?

Damon: j'y travail encore.

Cole: oué je vois.

Damon: sa s'arrange avec ta soeur?

cole: j'aime pas que se type soit trop prêt d'elle, avec toute les misières qui a fait subir autour de lui! c'est normal que mon père ne peux pas le saquer.

tyrion: il est différent au côté de Tifa, tous le monde peut changer Cole..ton père à changer aussi.

Cole: pour toi?

Tyrion: c'était la pire des brutes et dernier des idiots aujourd'hui il est...

Cole: toujours aussi idiot?

Ils en riait tous les deux en même temps sur le coup, mais repris vite leurs sérieux faisant mine de rien sentant une présence derrière eux.

cole: je crois qu'il est derrière.

Tyrion: l'onde d'idiotie se fait sentir.

il levait la tête faisant un grand sourire.

Tyrion: tu es la valas, alors remis de ta crise de papa protecteur?


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Ven 22 Aoû - 23:14

J'étais dans un piteux état après cette accident et on ne peut pas dire que je ressente vraiment la douleur, j'étais plutôt partis loin de mon corps, j'étais auprès de mon corps arrivant à voir tout ce qu'il se passait mais sans pouvoir rien faire, je ne pouvais que les regarder...  je ne voulais pas m'en aller.. je ne voulais pas laisser Derek comme ça et ni Damon, j'étais toujours lié à mon corps, cela m'empêchait pour l'instant de m'en aller, je ne pouvais qu'observer ce qu'on me faisait et mon état qui n'était pas très joli..

L'ambulance m'emmenait jusqu'à mon hôpital, ou Derek avait apprit la nouvelle, avait prévenu mon père et Sarah qui s'occupait déjà de me préparer un bloc de libre, Derek était là, dehors à attendre que j'arrive, et une fois que celui-ci était là, il fonçait pour voir mon état, il avait bien vite compris que c'était mal partis, j'étais salement amoché.

Gabriel : Derek je suis là, tu m'entends ?

Je faisais des signes de la main devant lui, mais il n'y avait rien à faire, il ne pouvait ni me voir et ni m'entendre, on m'emmenait donc jusqu'au bloc, je les suivais, et je sais parfaitement que c'était qu'une cause perdue, étant moi même médecin, je me battrais mais en sachant parfaitement que cela serait sans doute impossible à le sauver, je vais mourir..

Je fermais les yeux à cette instant, je les rouvrais mon coeur s'arrêtait j'en passais ma main sur ma poitrine ressentant celui-ci s'arrêter, j'en entre ouvrait la bouche ressentait malgré tout un mal être profond, alors qu'ils étaient occupé de tenter de me réanimer par éléctro choc, je tournais le regard voyant Nomar arriver avec sa longue faux.

Gabriel : Non attendez ! Je ne peux pas mourir !

Je revenais vers mon corps complètement paniqué à cette idée, Derek lui aussi l'était et finissait par utiliser les grands moyen, je lui ais toujours dit que s'il m'arrivait quelque chose, un accident, une maladie ou autre, je désirais avant tout passer par la médecine, et non pas par le sang d'un vampire pour me guérir, il a laissé les médecin s'occuper de moi, mais voyant que c'était critique il préférait réagir et il avait raison sinon j'allais belle et bien mourir.

Gabriel : Derek..

Il prélèvait de son sang dans une seringue et l'enfonçait aussi tôt dans mon coeur pour que cela fasse plus rapidement effet. Je regardais la machine, pendant des bonnes secondes rien ne faisait effet, mon coeur restait inerte, j'en baissais la tête écarquillant les yeux, je commençais à de délié de mon corps et Nomar était près à prendre mon âme.

Gabriel : Non.. Pas ça.

Derek perdait son sang-froid criant sur les médecins, mon âme se liait à nouveau à mon corps, le sang avait fonctionné, je revenais à la vie, j'en relevais la tête pour regarder vers la machine, mon coeur rebat à nouveau, je tournais le regard vers Nomar mais mon âme, fantôme appelez ça comme vous voulez revenait dans mon corps.

Je restais toujours inconscient alors que le sang de vampire guérissait toute mes blessures, je reprenais un visage normal, cela prenait pas mal de temps et intérieurement, je souffrais l'ingonie, on ne pouvait pas le lire sur mon visage, mais mon corps changeait, je souffrais intérieurement.

Ils comprenaient bien vite que Derek était donc une sorte de vampire et que c'était de cette façon qu'il avait pu me sauver, sous sa demande, il finissait par s'en aller, Stephan tournait en rond dans les couloirs, il ne désirait pas être face à la salle d'attente, il était trop bien stressé et paniqué pour ça, il préférait donc rester au loin à attendre une bonne nouvelle.. Derek allait prévenir Sarah qu'il m'avait sauvé à temps grâce à mon sang, elle était donc soulagé et allait en faire part à Stephan à son tour.

Derke revenait auprès de moi, attendant que je me réveille, au bout d'un moment, je finissais par pousser un gémissement, me redressant tout en attrapant la main de Derek complètement paniqué je regardais autour de moi.

Gabriel : De.. Derek..

Je passais ma main sur tout mon corps afin de bien vérifier que j'étais là, ainsi que sur mon visage, je respirais rapidement ne ressentant enfin plus de la douleur, je détournais le regard retirant lentement ma main de la sienne.

Je me recouchais lentement, passant ma main sous ma gorge.

Gabriel : J'étais belle et bien mort.. Nomar était là pour prendre mon âme et..

Je fermais les yeux à cette instant.

Gabriel : Je suis revenu à la vie grâce à ton sang, je suis un vampire.

Oui, je ressens ce changement en moi, j'ai muté durant que j'étais encore inconscient c'est pour ça que je souffrais autant. je réouvrais les yeux pour regarder vers Derek, ma gorge était tellement sèche et, il y avait un manque horrible au fond de moi.

ET cette hôpital, j'arrivais à sentir toute les odeurs, tout le sang qui s'en dégageait, j'en passais ma main sous mon nez mes yeux devenaient rouge.

Gabriel : Je dois sortir d'ici..

Je me penchais sur le côté toussant, l'envie était plus forte, je me dégageais de Derek utilisant ma rapidité pour partir par la fenêtre, je tombais au sol, posant mes mains contre le sol, je tentais de reprendre sur moi, de me contrôler.

Mes gensives me faisait mal, j'en ouvrais al bouche mes crocs poussaient d'elle mêmes, j'en gémissais sur le coup des gens passaient à côté de moi se posant des questions, d'autre partaient sachant ce que j'étais.

Gabriel : Hummm..

Une fois que c'était terminé, je levais lentement la tête pour regarder vers ses gens qui m'observait, je ne voyais plus que leurs veines, leurs sang qui coulaient dans leurs veines. Mon regard changeaient aussi tôt, il brillaient de plus belle, j'utilisais ma rapidité pour foncer sur l'un d'entre eux, l'attrapant de force, aussi tôt tout les autres partaient en courant, j'allais enfoncer mes crocs en lui.

Je n'étais pas né en tant que vampire mais muté, il était donc plus difficile de contrôler un muter qu'un vampire né par le sang comme Damon. Le sang m'appelait, oui, je ne pensais plus qu'à ça à cette instant, j'enfonçais mes crocs dans sa nuque férocement, m'abreuver de lui sans penser à m'arrêter.


***


Tifa discutait donc avec Komura désirant lui dire sa façon de pensée, et de lui répondre à sa déclaration de tout à l'heure, avant que Cole n'intervienne ainsi que Valas.. Les deux là, ne pouvait pas entrer car elle les en empêchant avec un sort qui les bloquait à l'extérieur, incapable de pénétrer et ni de briser cette barrière.

Il semblait satisfait à l'idée de pouvoir déjà passer ses nuits à ses côtés même si cela n'allait pas plus loin que ça, elle continuait de bien l'observer, il parlait encore de ce qu'il avait pu faire durant son passé, elle ignorait bien entendu ce qu'il en était, n'étant pas né à cette époque.

Tifa : J'ignore de quoi il s'agit, qu'as-tu fais pour que tu sois punis et.. Détesté et humilié par autant de Dieu ?

Elle se laissait caresser ses mèches de cheveux, elle restait malgré tout sérieuse ne désirant pas succomber tout de suite à son charme, malgré que l'envie était là. Elle détournait quelque instant le regard sous ses paroles, elle commençait à comprendre ses paroles, car elle était déjà au courant des Dieux qui était capable de s'imprégné des personnes ayant du sang de mortel en haut.

Tifa : Tu t'ais donc imprégné de moi, comme mes parents et Abnar pour Damon.

Elle relevait les yeux pour le regarder voyant qu'il approchait son visage du sien, elle pensait qu'il allait l'embrasser, elle restait dans la même position, ne bougeant pas, juste ses lèvres qui s'entre ouvrait de le voir s'approcher aussi près d'elle.

Mais tenant à ses paroles, il ne la touchais pas, il posait juste son front contre le sien, elle continuait de l'observer.

Tifa : Kurama..

Elle souriait glissant sa main pour toucher son visage.

Tifa : Tu es bonne personne, peu importe ton passé, tu as changé et en bien.

Il finissait par se décaler d'elle pour parler d'autre chose cette fois ci que de son amour pour elle et du respect qu'il aurait auprès d'elle. Elle détournait le regard lorsqu'il se demandait pourquoi elle n'était pas autorisé à se rendre chez les Dieux alors qu'elle dépasse bien plus le côté déesse que son côté mortel.

Tifa : Je l'ignore, il a jugé que je ne possédais pas assez de divinité en moi pour me rendre jusque chez les Dieux..

Elle revenait vers lui.

Tifa : Mais peu importe, cela n'est pas important tant que je suis avec les personnes qui me sont chère.

Il désirait malgré tout vérifier en lui prenant sa main.

Tifa : Bien.

Elle posait sa main sur la sienne, il était occupé de l'analysé son taux de divinité par rapport à son côté mortelle, et cela était étonnant, car elle n'avait pratiquement rien de mortel en elle, elle bien plus Déesse qu'autre chose, normalement Zeus devait lui accordé le droit de se rendre chez les Dieux.

Elle était surprise d'apprendre cela, elle ne comprenait pas non plus.

Tifa : Je l'ignore...

Il réfléchissait et finissait par émettre une conclusion.

Tifa : Alors tu penses que Zeus aurais réagit de cette façon, pour ne pas.. tomber sous mon charme ? Il existe sans doute des déesse plus séduisante et belle que moi, je ne vois pas pourquoi je serais supérieure à elle.

Elle fut surprise lorsqu'il l'attrapait dans ses bras, elle se laissait malgré tout faire gardant les yeux bien ouvert, elle glissait ses mains lentement derrière son dos pour le maintenir contre elle également tout en l'écoutant, elle en souriait te fermait les yeux continuant de l'enlacer.  

[i]Tifa : j'ai eu de la chance que tu viennes jusqu'à moi.
[/i
]
Elle commençait déjà de plus en plus à s'attacher à lui, alors que derrière cette porte, Valas était entrain de rager entre ses dents.

Valas : Tifa ouvre cette porte tout de suite !

Il fusillait bien la prote.

Valas : Tifa je compte jusque trois et si à trois cette porte ne s'ouvre pas je détruis les murs ! 1 !!! 2 !!! Je t'aurais prévenu !!! 3 !!!

Il allait s'attaquer au mur, jusqu'à ce que Tyrion arrive ayant assez d'entendre Valas crier comme ça, il se retournait aussi tôt pour le regarder, il croisait les bras laissant Cole expliquer la situation, mais Tyrion semblait ne pas penser comme eux, à vouloir trop couvé Tifa et à l'éloigner de Komura.

Valas : C'est sa vie oué.., mais c'est Komura !

Il retroussait la lèvre se faisant encore disputer par Tyrion, enfin il s'en prenait tout d'abord à Cole parlant de ses succubes qu'il se faisait, et c'était loin d'être mieux que Tifa et Komura loin de là.

Ce qui faisait bien vite réfléchir Cole sur le coup, de cette décision qu'il avait prit que d'avoir ce genre de relation malsaine avec des succubes.

Valas : Comme un moine ? Il en est hors de question.

Il en plissait les yeux fusillant bien Cole du regard qui se moquait de lui.

Valas : Tais toi, et occupe toi de tes petites chiennes.

Il s'en allait laissant Tifa et Komura sous les ordres de Tyrion malgré lui. Cole finissait par revenir dans sa chambre, Laure était entrain de se reposer, mais elle se redressait d'un coup voyant Cole revenir.

Laura : Ah tu es là, on a une surprise de taille pour toi mon cochon.

Elle fit un sourire, mais retirait bien vite son sourire l'entendant dire qu'elles devaient toute les deux s'en aller et ne plus jamais revenir.

Laure : Quoi ?!

Il claquait la porte, elle en fronçait bien les sourcils tournant le regard vers sa soeur.

Laure : Je suis sur que ce que tu lui as fait la déplus, se n'est pas possible autrement ! Il était ACCROC à moi !

Elle attrapait ses vêtements pour s'habiller, et s'en allait mécontente. Cole redescendait aussi tôt en bas avec ses parents et Damon.

Valas : Haha, il a viré ses deux chiennes, et bien, il semblerait qu'il ait comprit que sa ne lui mènera à rien.

Il demandait aussi tôt à Damon s'il les voulait, mais il disait non, car elles ne les intéressaient pas du tout en réalité, Abnar arrivait dans la pièce à cette instant regardant bien en direction de Damon alors qu'il disait qu'il y travaillait encore afin de savoir qu'est-ce qui l'attirait ou non, il parlait sans doute de lui.

Valas : Tient Abnar, tu t'étais envolé ?

Abnar : Je réfléchissais à certaines choses.

C'était surtout la petite conversation de Derek qui l'avait fait travaillé, il allait s'installé dans le divan.

Abnar : je viens d'apprendre que Gabriel a eu un accident très grave sur la route, il était entrain de mourir quand Derek lui a injecté son sang en plein dans son coeur à la dernière seconde, ce qui l'a permit à de revenir à la vie en tant que vampire.

Il tournait le regard vers Damon à cette instant.

Abnar : Je pense qu'il aura besoin de ton aide dans cette épreuve. Ce qu'il ressent, l'appel du sang et tout ses sens sont décuplés, c'est bien plus dure que pour toi, et je crains qu'il ne commet déjà une bêtise.

Il attrapait sa main.

Abnar : Je te téléporte cela sera plus rapide, je te laisse régler ça tout seul.

Il le téléportait aussi tôt, Valas redressait un sourcils.

Valas : Etonant que tu n'y ailles pas toi non plus.

Abnar : Il est préférable que Derek ne me voit pas à ses côtés, il n'approuve pas.. Le fait que je sois imprégné de lui, j'ai eu une discussion avec lui tout à l'heure, et c'est par ma faute qu'il s'est énervé et qu'il est partis.

Valas : Donc c'est un peu par ta faute si Gabriel la suivit et s'est retrouvé entre la vie et la mort.

Il en plissait les yeux ne répondant pas.

Aphrodite : Valas.

Il se tournait levant les yeux aux ciels de voir le visage d'aphrodite.

Valas : Qu'est-ce que tu viens faire ici toi.

Elle lui faisait face.

Aphrodite : Je veux que tu demandes à ton père d'ôter cette malédiction qu'il m'a jeté !

Valas : Une malédiction ? Moi je trouve que c'est un bien pour tout les hommes qui tenterait de passer entre tes cuisses.

Aphrodite : Je te signal, que je gardes toujours en moi mes pouvoirs et que vous tous m'insulter de plus haut au point en insunuant que cette Demi-Déesse me surpasse en beautée, MOI Aphrodite ?! Et me jetée des sors aussi.. Grotesque !

Elle regardait du coin de l'oeil vers Tyrion.

Aphrodite : Si vous ne réparer pas très vite ce qu'a fait Elios sur moi, je vous retirer tous votre imprégnation, et vous ne goûterait plus jamais à la joie d'aimer, et vous non plus, "mortel" vous serez dépourvu de ressentir quoi que se soit.

Elle s'en allait se téléportait, elle faisait face ensuite à Tifa et Komura dans la chambre, Tifa se retirait des bras de Komura à cette instant.

Tifa : Komura, qui est-ce ?

Aphrodite marchait jusqu'à elle attrapait son visage fermement pour la regarder.

Aphrodite : Toi qui ose prétendre être plus séduisante et plus belle que moi, je vais te prouver que cela est le contraire, personne ne peut me surpasser, tu ne tombera jamais amoureuse de qui que se soit sa je peux te le garantir, tu auras le coeur aussi vide que de la pierre.

Elle enfonçait sa main dans son thorax obéissant à ses menaces, rendant son coeur aussi dure que de glace, elle ne pourrait à présent plus aimer qui que se soit, elle retirait ensuite sa main, tournant du coin de l'oeil vers Komura en lui faisait un sourire.

Aphrodite : Que t'arrive t-il, quel est ce regard que tu me lances Komura ? Tente de me toucher, et de me gifler, et je lui ferais bien pire, vous m'avez tous pris pour quelqu'un d'inférieur, mais sans moi, vous ne seriez rien, ainsi que ce monde, ils ne ressentiraient que de la haine pour tous.

Elle revenait vers Tifa qui tentait de se remettre de ce qu'elle lui a fait.

Tifa : Je ne vous ais jamais rien fait.

Aphrodite : Non, mais beaucoup autour de toi on prétendu que tu étais bien plus belle que moi, Aphrodite et ça, je ne peux l'accepter.

Elle disparaissait aussi tôt.

Elle se posait contre le mur tournant le regard vers Komura à cette instant, ce qu'elle commençait à ressentir pour lui venait de disparaître et même l'amour pour ses parents, sa famille c'était effacée.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un peu de changement s'impose !
Revenir en haut 
Page 16 sur 18Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17, 18  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le monde de minelia (forum devenu privé) :: Le continent de Grimdor :: Citée d'Hurleval :: Autres-
Sauter vers:  

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com