Forum privé
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un peu de changement s'impose !

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10 ... 18  Suivant
AuteurMessage
Gabriel Light

avatar

Messages : 1598
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Dim 22 Déc - 7:01

Humm, pour dire vrai, je suis réellement un fils à papa, mais bon, je ne vais rien lui dire et oui, j'ai quelques idées obscènes des fois c'est vrai mais bon, tout le monde à un fond de perversité en lui, même si on tente de le cacher. Je regardais bien Derek qui me disait que si sa aurait bien eu lieu, qu'il m'aurait mis son poing au visage, j'en fus surpris, en réalité, j'avais tout faux pour ça, je pensais qu'il aurait accepté et qu'il aurait aimé ça. 


Gabriel : Et bien heureusement que je n'ai rien fait dans ce cas. 

Je relevais un sourcils de ce qu'il me disait, me prostitué ? 


Gabriel : Pardon ? 

Je plissais les yeux l'écoutant, je n'avais jamais vu cela sous cette angle.. J'étais assez mal à l'aise maintenant, alors c'est ce qu'il pense de moi, au fond il a pas tord, j'ai couché avec elle pour qu'elle me signe le contrat rien de plus. 

Je n'arrivais même pas à dire la différence entre les deux. 

Gabriel : Bien je suppose que tu as raison. 

Je le regardais se mettre à genou face à moi, il passait ses doigts contre ma joues. 

Gabriel : C'est bon, c'est pas grave. 

Je le regardais bien et comme d'habitude une fois qu'il doit me regarder dans les yeux, il ne peut s'empêcher de baisser les yeux de temps à autre vers mes lèvres, j'en détournais le regard.. Me disant que je si j'arrête de le regarder, il va se retirer mais non, au lieu de ça il se penchait pour m'embrasser, mon coeur se contractait à cette idée, mais quelques choses le fit arrêter. 

Gabriel : ça va ? Qu'est-ce qu'il t'a mordu ? 

On regardait aussi tôt tout les deux dans la direction de l'oeuf et celui-ci avait éclot, j'en regardais aussi tôt vers Derek. Je me redressais également pour le chercher de mon côté, mais je revenais vers Derek car il semblait l'avoir trouvé. Il était dans un buisson, on pouvait voir les branches bougé. 

Gabriel : Va doucement, où tu vas lui faire peur. 

Alors qu'il s'approchait de plus en plus et demandait à ce qu'il sorte de sa cachette, celui-ci sautait à son visage, voyant Derek valser en arrière et tomber, je plaçais ma main devant ma bouche me retenant presque de rire, mais je dois dire que c'était assez dure.. 

Le dragon reprenait la fuite aussi tôt, il tentait désespérément de grimper sur le gros rocher mais avait vraiment du mal. 

Gabriel : Il doit avoir peur tout simplement, il doit se demander où est Reiji, il faudrait l'emmener jusqu'à lui. 

Derek l'attrapait, celui-ci n'arrêtait pas de crier, comme je le dis il est surtout terrifié, je m'approchais de lui pour regarder le Dragon qui n'arrêtait pas de lui mordre les doigts et il avait déjà des petites dents pointues ce qui devait lui faire mal. 

Gabriel : Oui allons-y. 

On retournait donc jusque là bien rapidement, Reiji était encore entrain de s'amuser avec les petites créatures, entendant son frère crier après lui et surtout son drago, il se levait rapidement et fit un grand sourire voyant son dragon qui sautait rapidement jusqu'à lui. 

Reiji : Wouaah. 

Il glissait ses doigts contre ses écailles bien content de pouvoir le voir en vrai et non enfermé sous cette coquille. 

Reiji : Il est trooop beau ! 

Gabriel : Et il semble bien t'apprécier. 

je regardais autour de moi voyant tout les elfes venir vers nous pour regarder le Draogn éclots, celui-ci n'aimant pas qu'on se rassemble tout autour de Reiji et se posait sur son épaule pour se montrer plus menaçant désirant le protéger. 

Lorsque Derek disait de le punir car il l'avait mordu, Reiji pointait soin doigt vers le museau de Zankou. 

Reiji : C'est pas bien de mordre. 

J'en avais presque une goutte derrière la tête.. super l'autorité haha.. Aerandir arrivait accompagné de sa soeur Tauriel, il admirait le dragon lui aussi. Lorsqu'elle demandait le voir de plus près, Reiji acquisait de la tête. 

Reiji : Oui, n'ait pas peur Zankou, ils sont gentils, ils vont rien nous faire. 

Tout le monde semblait s'affoler à propos du Dragon qui était de couleur noir, je me demandais bien pourquoi, je regardais vers Turiel, Derek ne perdait pas de temps pour se demander ce qu'il se passait pour qu'ils chuchotent tous ainsi. 

On écoutait donc son histoire, Reiji lui aussi écoutait. 

Reiji : Zankou il sera gentil, il fera de mal à personne. Et puis c'est normal que le dragon a été méchant, on a tué toute sa famille.. 

Il détournait le regard sachant ce que c'était, car un sorcier avait tué sa mère et son père. Il revenait vers Turiel qui lui demandait s'il était d'accord qu'elle l'aide à en apprendre d'avantage sur les Dragons. Il regardait vers Derek qui lui disait oui de la tête d'y aller. 

Reiji : D'accord. 

Il la suivait donc avec Zankou toujours accroché à lui, Aerandir la regardait s'éloigner, tout les elfes s'éloignaient ensuite pour continuer leurs quotidiens. Moi je regardais bien vers Derek qui me parlait, il était inquiet. 

Je croisais les bras restant bien sérieux. 

Gabriel : Il ne pourra jamais faire du mal à l'être dont il est lié, ta pas à t'en faire pour ton frère. Par contre toi, une fois qu'il sera plus grand, il pourrait bien de manger un bout de fesse. 

Je ricanais. 

Gabriel : Désolé, mais maintenant que je revois la scène, je trouve cela plutôt amusant. La tête que tu avais.. Et quand il ta sauté dessus. 

Je posais ma main sur mon ventre j'en attrapais un léger sourire, je finissais par faire un signe de la main. 

Gabriel : Allé c'est tout.. haha.. 

Je le regardais essuyant mes larmes, ayant bien ris, il semble me faire une tête plein de repproche que je me moque de lui. 

Gabriel : Bon avec tout ça, j'ai faim pas toi ? 

Je passais à côté de lui, bon au est-ce qu'on peut manger ici ? J'entrais à l'intérieur, je finissais par trouver une grande salle, une elfe s'approchait de moi. 

" Vous désirez quelque chose ? "

Je posais ma main sur mon ventre le frottant. 

Gabriel : C'est qu'on commence à avoir faim, pas vrai Derek ? 

Je penchais ma tête pour le regarder du coin de l'oeil. 

" Installez-vous, nous allons vous préparer notre spécialité elfique. "

Je m'installais donc souriant, Derek se trouvait devant moi, je posais mon menton contre la paume de main le regardant bien. 

Gabriel : J'espère que tu aimes les légumes, car les elfes ne mangent pas de viande, ils ne tuent aucun animaux et se nourrissent que de légumes et de fruits, et donc, de ce que leurs natures leurs offrent. 

Je me mettais comme il faut alors qu'elle arrivait avec un plateau, et deux assiettes pour nous deux, elle s'inclinaient et partis ensuite. 

" Bonne appétit. "

Je me servais, il y avait plein de tas de chose différente, et de l'eau dans deux verres. Je mangeais tranquillement regardant de temps à autre vers Derek. Pourquoi je n'arrête pas de le regarder, il va s'imaginer des choses et puis il fait trop calme tout d'un coup, faut que je trouve quelque chose à dire... 

Gabriel : La salade est bonne. 

Sérieusement ? La salade est bonne ? C'est tout ce que tu as trouvé à dire, j'en détournais le regard mâchant ce que j'avais en bouche. 

Si le Dragon ne lui aurait pas mordu les fesses tout à l'heure, il m'aurait embrassé. Qu'est-ce que sa m'aurait fait ? Je l'aurais sans doute repoussé. Je posais ma fourchette sur l'assiette. 

Gabriel : Je n'ai plus faim. Heureusement que je suis mon propre patron, et que je peux travailler quand je veux, m'absenter durant deux jours sans prévenir, c'est la première fois que je fais ça. 

Non mais pourquoi il n'y a personne dans cette salle ? Je suppose que c'est là où les elfes se rassemblent pour manger, peut-être que se n'est pas l'heure de souper pour eux ? Ou bien ils l'ont déjà fait.. 

Et tout ça pendant que Reiji apprend sans doute plein de chose sur la façon d'élever son Dragon par la belle elfique Turiel, j'en suis presque jaloux. Qu'est-ce que j'aimerais bien une glace après ce bon petit repas, sa me détendrait un peu, je regardais du coin de l'oeil vers Derek, je me demande à quoi il pense là. 

Des fois j'aimerais bien pouvoir lire dans les pensées des personnes, sa m'aurait aidé pour pas mal de chose, c'est pourquoi j'ai beaucoup étudié sur la façon de lire ce qu'ils pensent aux traits de son visage, à sa façon de bouger, au début il était tout stressée devant moi, il semblerait qu'il ait pris confiance maintenant.

Gabriel : A quoi tu penses en ce moment ? Normalement j'arrive à lire à chaque fois en toi, comme quand tu baisses les yeux en regardant vers mes lèvres, signe que tu a bien envie de les toucher voir même de m'embrasser, ou bien quand tu froisses le tissu de ses vêtements, signe que tu es mal à l'aise et stressée, et là.. Rien. Sa m'énerve de ne pas savoir à quoi tu penses. 

je ricanais me levant. 

Gabriel : Oublie ça, c'est comme ça que je m'occupe lorsque je m'ennuie des fois, je regarde les visages des personnes essayant de deviner à quoi il pense et souvent j'y arrive, bien on devrait retourner près des autres. 


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1380
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Dim 22 Déc - 23:35

Mouais j'ai connu mieux comme autorité pourtant il semble l'avoir écouter malgré tout, peut être que zankou réagis au moindre demande ou ordre. Je sais pas trop commence cela fonctionne j'ai encore du mal à m'imaginer mon frère lier à cette chose. Mon frère partie avec Tauriel pour en apprendre d'avantage sur les dragons et comment les élever, en espérant qu'elle ne tente pas elle aussi de l'influencer à rester parmi eux.

Mon regard se tournait très lentement vers Gabriel qui se moquait de moi, je dois craindre pour mes fesses? 

Derek: c'est pas drôle! j'ai été surpris c'est tout.

Je plissais les yeux c'est qu'il continue en plus!

Derek: j'ai le pouvoir de te manger les fesses aussi je te rapelle alors cesse de rire ou je met mes menaces à exécution, Grrr!

Oué ta raison change donc de conversation, mais d'un côté il a pas tard j'ai un peu faim également.

Derek: oui, je te suit.

J'ai bien envie d'un bon steak saignant suivit d'une bonne sauce, je salivais déjà à l'idée continuant de le suivre jusqu'à la salle. On entrait dans la salle, une elfe était présence nous demandant se qu'on désirait. 

derek: oui on pourrait dire que j'ai une faim de loup.

Je devrais arrêter de jouer avec les mots, mais c'est plus fort que moi. je m'installais face à Gabriel repensant à ma tentative raté à cause du petit lézard, jusqu'à que j'entendis pas de viande.

Derek: t'es sérieux? se sont des mangeurs de salade.

Et en effet recevant mon assiette je constatait pas de bon steak saignant avec sauce, sa y est je démoralise. Je posais mon coude sur la table afin d'y poser mon menton mangeant se qu'il me semblait bon, le reste on dirait des broussailles de jardin sans façon, au moins il a du pain je pense que je vais surtout m'empiffré de ça. 
C'est vrai je peut pas m'empêcher de regarder Gabriel, il est en face de moi qu'est ce que je peux y faire? je préfère regarder son visage que mon assiette, lui semblait assez mal à l'aise.

Derek: si tu le dit, je suis plus branché viande moi..mais soit.

Il est plus que mal à l'aise pour en venir à me parler de la salade, a quoi peut t'il penser? peut être à ma tentative de tout à l'heure. 

Derek: et moi j'ai de la chance d'être le secrétaire de se patron la, il est en congé et moi aussi.

Je lui souris ne pouvant plus manger même si j'ai encore faim, mais je peux pas me nourrir que de ça..je suis un loup maintenant j'ai besoin de protéine! Il veux lire en moi? cela me faisais sourire sur le coup, qu'est ce que ta envie de savoir Gabriel? Si je te dis tout que je pense tu en serais choquer. Tu as peut être des idées perverses avec des trio, mais cela se passe bien pire dans ma tête et je peux t'assurer que tu participes à toutes les scènes.

Derek: il a pas toujours bon de savoir se qu'il se passe dans la tête des gens, mais moi aussi j'aimerais savoir se qu'il se passe dans ta tête. C'est évidant que c'est à ton tour d'être mal à l'aise, tu m'as parler de ta salade.

J'en ricanais encore.

Derek: on dirait presque que les rôles sont inversé aujourd'hui, tu ne trouve pas,

Il se levait j'en fit tout autant.

Derek: on s'occupe comme on peut Gabriel, je trouve ça intéressante ta façon de m'analysé. 

Je m'avançais vers lui le regardant droit dans les yeux.

Derek: ta envie de savoir à quoi je pense en se moment? bien je vais t'y aider.

Cette fois ci je l'embrassais et aucun petit lézard me mordra la fesse se coup ci, je me décalais quelque instant afin de voir sa réaction. Il est figé comme de la glace, mais tu me repousse pas? bien alors je recommençais, glissant mes doigts dans ses cheveux approfondissant mon baiser. Je ressentais une présence non plusieurs. Je tournais le regard et vis plusieurs elfes encore des filles rougir nous regardait. Décidément on m'en veux c'est pas possible, je m'arrêtais attrapant la main de Gabriel pour sortir d'ici.

Derek: maintenant c'est à moi de te demander se que tu pense.

Je tournais le regard tout en continuant de marcher rejoignant ma chambre pour être sûr qu'on soit seul tous les deux.

Derek: je vais essayer de deviner..je suis un mec alors tu trouve ça contre nature, tu devrais me repousser et pourtant quand tu m'as embrasser tu es rester figé et tu te demande pourquoi. 

Je ricanais sur le coup.

Derek: je dis cela parce que se sont les questions qui me sont venu la première fois qu'un mec m'a embrasser..et puis il m'a fait passer un petit teste.

Je tirais sa mains l'emmenant jusqu'au lit ou je l'obligeais à s'allonger.

Derek: fais pas cette tête paniquer, je te toucherais pas às e niveau la sauf si tu me l'autorise.

Je regardais autour de moi et vis des rubans qui servait normalement à la décoration, mais j'en prenais un bandant les yeux de Gabriel.

Derek: détend toi je te promet de pas te torturer ok? imagine toi que je suis un nana et que tu tente d'avoir l'un de tes foutus contrat. Si tu arrive à penser à cela alors garde le bandeau, mais si tu préfère me voir au lieu d'une femme alors retire le, bien je parlerais plus maintenant et détend toi un peu.

Je le regardais quelque instant sans rien faire, je me rappelle avoir été dans le même cas que lui. C'était Akio qui m'avait fait découvrir se petit penchant, je finissais par me pencher frôlant simplement mes lèvres le long de sa nuque le caressant uniquement avec mon souffle. Je posais délicatement mes lèvres son sa peau l'embrassant dans ses débuts à plusieurs endroit de nuque, ma main droite levait doucement son haut relevant seulement le tissus pour l'instant jusqu'au thorax le dénudant en peau. 
J'arrêtais les baisers le laissant une courte pause, je voulais voir un peux son expression également il a les lèvres entre ouvert sa me donnait encore envie de l'embrasser. Après je vais d'abord m'occuper du bas, j'y passais ma main caressant sa peau douce..sa aussi j'ai envie d'y goutter, il prend de grande respiration j'arrive à sentir son coeur battre la chamade. A quoi peut tu penser en se moment Gabriel? à une femme ou moi? A nouveau je me penchais comme pour la nuque, je le caressais de mon souffle pour commencer ensuite mes lèvres, mes mains continuait de le caresser.

Sur le moment 'javais l'impression que le temps c'était arrêter rien que pour cette instant, j'avais envie de se mec depuis si longtemps. j'ai jamais oser l'aborder de peur de me faire rejeté, j'avais l'impression qu'on était pas du même monde. Aujourd'hui je me sent un peu plus proche de lui, plus rassurer mais à la froid effrayer qu'il s'éloigne de moi une bonne fois pour toute. J'entrais son téton entre mes lèvres, ma main caressait sa cuisse. j'ai dis que je le toucherais pas à cette endroit sans son accord même si l'envie de glisser ma main dans son pantalon est très forte.


Reiji ne devait pas se douter de se qu'il se passait en se moment même et d'un côté tant mieux, à son age il n'a pas besoin de savoir. Il écoutait les enseignements de Tauriel, mais sous sa demande Cenarius entrait dans ses appartements.

Cenarius: vous m'avez fais demander madame?

Tauriel: merci d'être venu Cenarius, je pense que tu es plus apte à lui apprendre tous sur les dragons que moi.

Il s'inclinait face à elle et se tournait ensuite vers Reiji et son dragon toujours poser sur son épaule.

Cenarius: voilà donc le petit prodige? enchanté moi c'est Cenarius. 

Il s'avançait vers lui s'agenouillant afin d'être à sa hauteur.

Cenarius: on m'a dit que tu l'avais nommé Zankou, c'est un nom qui lui correspond assez bien. 

Tauriel: je vous laisse entre homme.

Il fit signe de la tête tout en la regardant sortir.

Cenarius: je suppose qu'on ta prévenu que tu étais lier à ton dragon à présent? mais sais tu seulement quel genre de lien s'agit t'il? ton dragon grandira vite et toi après en tu grandira tout aussi rapidement.

Il ricanait.

Cenarius: cela te surprend? ton dragons doit grandir vite pour échapper au prédateur et son dragonnier également. Autre chose, tu partage une partie de ses pouvoirs, une petite partie seulement. les dragons noir son réputé pour leurs force physique ainsi que leurs résistance. Donc tu viendra plus fort physiquement mais tu pourra pas craché des flammes comme lui.

Zankou regardait Cenarius semblant écouter tout autant que Reiji.

Cenarius: pour l'alimentation de ton dragon, il ne faut pas croire qu'il ne mange que de la viande même si il préférera cette alimentation il faut l'obliger à manger de tout même des fruits.

Il attrapait une pomme à se moment la la coupant, tendant un morceau vers Zankou. Alors que le jeune dragon aller attrapais le morceau de pomme, Cenarius le retirait aussi tôt.

Cenarius: commence déjà par l'interdit toute nourriture venant d'un inconnu, d'autre personnes pourrait avoir des intentions malhonnête et empoisonner ton dragon. 

Il posait le morceau de pomme dans sa main afin qu'il lui donne de lui même.

Cenarius: toute nourriture doit venir de sa main tant qu'il ne sera pas capable de se nourrir de lui même.

Il trouvait le jeune garçon très mignon même pour un humain.

Cenarius: se qu'il compte le plus c'est que ton dragon ai toute confiance en toi et toi en lui, si le liens est fort rien ne vous sera impossible. Oh j'y pense, d'après les écrits de mes ancêtres les dragon on trouver la faculté de prendre eux aussi forme humaine. Cela est venu des millénaires après leurs création, mais c'était une façon à eux de se protégé d'une tout autre façon contre les...hommes. 

Cenarius posait son doigt sur la mâchoire de Zankou la caressant, ayant eu l'ordre de plus mordre il se laissait faire.

Cenarius: lui aussi aura se pouvoir, c'est dans leurs gêne. Si tu as des questions à me poser surtout n'hésite pas.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1598
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Lun 23 Déc - 0:40

Je le regardais du coin de l'oeil, il souriait sur le fait que je tentais de lire en lui, oui c'est vrai, il a raison et pourtant j'ai toujours eu envie de savoir ce qu'il peut penser en ce moment même. J'en ricanais puisqu'il avouait que lui aussi aimerait bien entrer dans ma tête pour savoir à quoi je pouvais également penser. 

J'arrêtais de ricaner lorsqu'il disait que c'était à mon tour d'être mal à l'aise, oui c'est vrai que le coup de la salade n'était pas très.. Malin de ma part, j'en posais ma main sur le rebord de la table continuant de le regarder. 

Gabriel : Inversé ? Sans doute oui. 

Il trouve sa intéressant, bien, de toute façon c'est devenu presque un tique chez moi de tenter d'analyser, alors je le fais sans réellement m'en rendre compte à présent. Je le regardais venir à moi, bien en face de moi, je le regardais bien. 

Pourquoi je sens qu'il va.. Je restais figé alors qu'il m'embrassait, je gardais les yeux ouvert ne bougeant pas de ma place. Même au moment où il se décalait pour voir comment je réagissais face à se baiser, je continuais de le regarder sans rien dire ni bouger, il en recommençait aussi tôt son baisé avec sa main qui passait dans mes cheveux.. J'ai une grosse boule au ventre. 

Le baisé pris fin au moment où des femmes elfes arrivaient ricanant nous ayant pris sur le fait, j'en détournais le regard. Derek m'attrapait aussi tôt la main pour m'emmener ailleurs, je le suivais le regardant alors qu'il était dos à moi. 

Gabriel : On va où là ? 

Je me taisais, à moi de dire ce que je pense ? Je n'en sais trop rien.. Est-ce qu'on sont baisé m'a fait de l'effet ? Je me pinçais la lèvre continuait de le suivre. Il m'emmenait jusqu'à une chambre, directement j'en étais mal à l'aise, ne me dit pas qu'il veut.. 

Je le regardais alors qu'il disait ses explications, qu'il tentait de lire en moi, je restais debout à le regarder et l'écouter.

Gabriel : Et qu'est-ce qui te fait croire que c'est ce que je pense ? 

C'est exactement ce que je me suis dis, avoir du plaisir entre deux hommes c'est.. Etrange et nouveau pour moi, je ne sais pas vraiment quoi en penser et pourtant son baisé ne m'a pas dégoûté. Alors lui aussi est passé par là ? Hum oui c'est évidant soit.. Un teste.. Ah oui pourquoi pas.. Comment ça un test ?!


Gabriel : Un teste ? 

Moi teste égale.. Je vais te toucher, si tu passe en érection, le teste est réussi et sa voudra que tu es bisexuelle, félicitation ! Il me tirait jusqu'au lit, où je fus forcé de me coucher. Je le regardais, bien sur que je suis paniqué ! Bon, le fait de savoir qu'il n'allait pas me toucher là, me rassurait quelque peu.. Bon aller prête toi au jeu Gabriel, se n'est pas la mort. 

Gabriel : Bien ok.. Passons se test. 

Qu'est-ce qu'il cherche ? Je faisais des petits le voyant revenir avec un ruban, me bander les yeux ? Il le faisait, je ne laissais faire. 

Gabriel : Ok.. Sa semble facile dit comme ça. 

Je fermais les yeux, pensez à une femme ? C'est vraiment ce que tu veux Derek.. J'en doute, mais bon. Il commençait, je sentais ses baisé contre ma nuque c'est agréable. C'est très sensuelle, sentir sa chaleur contre ma peau, ses lèvres son plutôt douce, je ne me rendais certainement pas compte mais il me faisait attraper des frissons. 

Ma bouche était entre ouverte signe que j'appréciais ça. Au moment où il passait sa main sur mon ventre, je me contractais et repris une grande bouffé d'air, je respirais déjà plus rapidement.. Se n'est pas d'une femme que j'imaginais mais bien Derek. Je caressais le tissu de la couverture du lit, alors qu'il continuait ses caresses et ses baisé sur mon torse.. Au moment où il pincer l'un de mes tétons entre ses lèvres, je serrais bien ma mâchoire, mon dieu qu'est-ce que c'est excitant.. 

Sentant sa main caresser ma cuisse, je la bouchais de temps à autre, j'ai envie qu'il la remonte, qu'il me touche.. Je levais la main pour la poser sur mon bandeau, le retirant pour le regarder à cette instant. OK.. Je suis chaud comme pas possible, et j'ai envie de lui, je m'en mordais légèrement la lèvre inférieur. 

Gabriel : C'est pas la première fois que tu fais passer des teste à des mecs hum ? Est-ce qu'ils ont tous été positif ? 

Je tendais les mains pour les poser sur son torse, il pensait sans doute que j'allais le repousser, mais je lui retirais son haut pour le voir en torse nu. Je le regardais bien à cette instant et regardais vers le bas de son ventre, je finissais par me redresser collant mon torse contre le sien et gardais mon regard proche du sien. 

Gabriel : Je te l'autorise. 

Je lui souriais à cette instant, est-ce que je dois m'y prendre comme une femme avec lui ? Hum.. Je suppose que sa doit être plus ou moins pareil, sauf qu'il n'a pas de poitrine et à un engin entre les jambes comme moi, ok sa fait bizarre dit comme ça. 

Je glissais mes mains contre ses pectoraux, il est vraiment musclé maintenant.. J'approchais mes lèvres contre les siennes, je lui pinçais sa lèvre de temps à autre entre les miennes. L'envie venait rapidement, j'ai l'impression d'être un gros puceau, j'aurais déjà foncé normalement mais là, je suis un peu coincé.

Derek semble au ange, Sa fait longtemps qu'il doit attendre ce moment, et en rêver même.. J'aime bien qu'on rêve de moi, qu'on fantasme sur moi et même le fait que se soit lui. Je glissais ma main derrière sa tête serrant ses cheveux, j'entre ouvrais mes lèvres sentant le plaisir de ses caresses. 

Mon front était posé contre le sien, je glissais ma main également sur sa cuisse que je caressais et remontant lentement jusqu'à son entre jambe, je finissais par passer en dessous du tissu pour toucher son érection. Je le prenais entre ma main, afin de le masturber comme il me faisait également. 

Gabriel : Humm.. 

Maintenant la question est.. Qui va passer à la casserole ? J'ouvrais un oeil pour le regarder, l'idée d'avoir sa queue en moi me donne des frissons, sa non plus je n'ai jamais essayé mais il parait que ses douloureux. 

Je dois dire que moi aussi, le temps c'était arrêter, j'étais comme propulsé dans un autre monde, où il n'existait plus que Derek et moi. Où personne ne découvrirait ce qu'on faisait, on était rien que tout les deux et ce qu'on faisait était une première pour moi mais j'avais envie d'essayer.. Oui, je n'ai pas envie de m'arrêter. 

***


Reiji écoutait tout ce que lui disais Tauriel attentivement, mais étant un enfant il était quelque peu déconcentré et jouais de temps à autre avec son Dragon. Il tournait ensuite le regard vers Cenarius qui arrivait auprès d'eux. 

Reiji : Alors c'est lui qui va m'apprendre ? 

Il le regardait bien de bas en haut et finissait par le regarder. 

Reiji : Moi c'est Reiji.  

Il le regardait s'agenouillé pour être à sa hauteur, il le regardait bien et l'écoutait avec intention. Il souriait lorsqu'il disait que le prénom qu'il avait trouvé à son Dragon lui irait à merveille. 

Reiji : Merci, j'ai entendu ce prénom dans une série ! 

Il regardait Tauriel sans aller et revenait ensuite vers Cenarius gardant le sourire aux lèvres. Il disait oui de la tête alors qu'il lui parlait qu'il était lié avec son dragon, il posait ensuite son doigt sur ses lèvres lorsqu'il lui demandait s'il savait de quoi il s"agissait. 

Reiji : Non pas vraiment. 

Il ouvrait grand la bouche lorsqu'il disait qu'il allait grandir aussi vite que son Dragon. 

Reiji : Et comment je vais faire à l'école ? 

C'est tout ce qu'il pensait sur le coup, il s'imaginait déjà un adulte être dans une classe de première année. 

Reiji : Les Dragons ont des prédateurs.. ? Ah oui.. Les chasseurs.. 

Il souriait de plus belle rien que de savoir qu'il aurait quelques pouvoirs de son dragons, rien qu'à l'idée il en était tout excité. 

Reiji : Je vais voler et cracher du feu comme lui ?!

Mais se n'était pas du tout à fait ça, Mais il restait malgré tout content du changement qu'il allait lui arriver, c'était comme un rêve qui arrivait droit à lui. 

Reiji : Wouah, je pensais qu'ils étaient tous carnivore ! 


Il regardait Cenarius lui tendre un morceaux de pomme, mais il le retirait avant. 

Reiji : Ah d'accord, Zankou, tu ne dois pas accepter la nourriture des inconnus, seulement de moi. 

Il attrapait le bout de la pomme et lui tendait. 

Reiji : Tient. 

Il revenait vers Cenarius tandis que Zankou mangeait son morceau de pomme. 

Reiji : D'accord, ta entendu Zankou ! Faut qu'on ait confiance l'un à l'autre !

Il clignait des yeux de ce que Cenarius lui disait, il en était bien surpris. 

Reiji : Il va pouvoirs prendre forme humaine ? Ouaaah, je me demande à quoi il ressemblera !!! 

Il fit une mauvaise tête lorsqu'il disait que c'était un moyen de se protéger des hommes, il détournais le regard. 

Reiji : Moi je serais jamais comme eux, je prendrais soin de toi Zankou et je te protégerais. 

Il souriait voyant qu'il se laissait faire des caresses que lui faisait Cenarius. Lorsqu'il lui demandait s'il avait des question à lui poser, il se rendait jusqu'à une chaise où il sautait un peu pour pouvoir s'y asseoir. Il posait ensuite Zankou sur la table pour mieux le regarder et qu'il puisse mieux marcher qu'être percher sur son épaule. 

Reiji : Quand il pourra voler.. J'ai peur qu'il ne revienne plus jamais. Et si j'ai peur de mal m'y prendre.. Et si quelqu'un s'en prend à  lui, j'ai pas envie qu'il lui arrive quelque chose. 

Il posait son doigt contre le haut de sa tête pour le caresser, il coupait des morceaux de pomme pour les lui donner. 

Reiji : Je suis content de l'avoir trouvé, je promet de bien m'en occuper !


Spoiler:
 


Spoiler:
 


Dernière édition par Gabriel Light le Lun 23 Déc - 6:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1380
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Lun 23 Déc - 5:32

J'ai peur qu'il prenne conscience que mes caresses le laisse de glace voir même le dégoutte, qu'il me repousse et me dit qu'il ne souhaite plus jamais me revoir. Tout les signes semble me contredire, mais si il s'imagine qu'une nana fait cela à ma place je pourrais me faire de mauvaise idée. Je bougeais plus levant les yeux vers son visage, il retirait son bandeau des yeux pour me regarder.

Derek: au contraire c'est la première fois que j'utilise se procédé, pour être franc on m'avais la même chose alors je pensais...

Je me taisais sentant ses mains se poser sur mon torse, mon coeur se serrait de crainte qu'il me repousse mais il en fit rien retirant mon haut à la place. est ce qu'il accepte mes avances? j'ai du mal à réalisé que cela est le cas, pourtant il m'a retiré mon haut c'est pas juste pour m'admiré. il se redressait se collant à mon prononçant de simple mot mais qui me donnait envie d'hurler de joie.

Derek: Ta pas idée comme je suis content d'entendre ça.

J'aime bien sentir ses mains sur moi, il a les mains douce c'est très agréable. Ses lèvres le sont autant plus, mon souffle était chaud et plein de désir. Ayant son autorisation à présent je passait ma main sur son entre jambe le frottant de haut en bas pour commencer.
J'étais au ange évidemment et le mot est encore faible, depuis le temps que j'attend cette instant. Ayant envie de le sentir autrement qu'à travers son pantalon, je l'abaissais pour mieux le prendre en main. J'avoue que c'est bien mieux encore que dans mes rêves, il aime qu'on fantasme sur lui et bien avec moi il était servis chacun d'entre eux lui était dédier, maintenant c'est plus qu'un simple fantasme mais une réalité.

Lui aussi passait sa main sur mon entre jambe, j'en fermais les yeux bougeant mes hanches par certain moment. J'ai du mal à tenir bien plus, j'aimerais passer à l'acte mais aimera t'il? tout dépend la personne, avec Akio je suis passer plus d'une fois par la, mais...soit on aime ou on aime pas. 

Derek: tant qu'on y est pour les premières fois, je vais passer à la suite.

je souriais commençant à retirer son pantalon.

Derek: je vais rien te cacher, c'est assez douloureux une première fois mais...on fini pas ne plus penser à la douleur après un certain moment.

Sauf le lendemain quand tu voudra t'asseoir, mais je vais évité de trop lui en parler pour le moment. Je retirais le miens de pantalon m'installant bien au dessus lui entre ses cuisses, je le détendais avec des baiser en le cou, du coin des lèvres.

Derek: tu fais déjà des grimaces alors que je t'ai pas encore toucher.

La c'était le cas, je le prévenais et je pense que c'était mieux sinon il aurait peut être bouger pour m'en empêcher. Bien oui j'ai fais le coup à Akio, j'étais un douillait à l'époque mais soit. je m'arrêtais faisant des pauses n'y allant pas trop vite non plus. Je donnais des coups de reins lentement tout en me mettant de l'embrasser, ma langue allait chercher la sienne avant de décaler mon visage pour lui sourire.

Derek: toi qui a des idées farfelue je pensais qu'une de tes conquêtes se serait amusée avec toi de se côté la, mais vu ta tête quand j'ai commencer..j'ai compris que non.

Il semblait faire une drôle de tête sur le coup.

derek: bah quoi, tu voulais déjà faire un truc à trois alors pourquoi pas et puis il a des filles qui aimes jouer avec ça sur le mecs faut pas croire, j'en ai déjà croiser.

je me disais lui faire la conversation en même temps pouvait peut être le faire oublier la douleur du moment et je pouvais en plus augmenté mes mouvements.

Derek: je sortais tout le temps à une époque, crois moi j'ai vue autre chose que des petit truc à trois.

Je le tirais vers moi pour m'asseoir tout en continuant de bouger les reins à un rythme plus régulier, j'embrassais son torse entre chaque mot.

Derek: je suis peut être plus sage aujourd'hui mais, tout de même vécu pas mal d'expérience..d'ailleurs dit moi une truc complètement fous que tu as faites, je sais que tu apprécie les plans à trois.

Je levais les yeux lui souriant tout en attrapant son sexe afin de le caresser, je l'entendais gémir et pas d'une façon discrète.

Derek: je le savais...

Je le regardais.

Derek: je l'avais dit que t'avais une tête à gémir fort et j'avais raison...soit pas gêner, j'apprécie au contraire comme ça tu pourra pas entendre mes gémissements.

D'ailleurs le plaisir monte en flèche la, cela devient plus en plus difficile de discuté en même temps, il bouge également les hanches à comprendre il a complètement oublier la douleur.

Derek: aller je commence par mon truc le plus fou, j'ai déjà fais des cochonneries dans un lieu public..mouais un train bomber à ne plus pouvoir respirer, mais il a toujours moyen de trouver quoi s'occuper...tu vois t'es pas le seul à avoir des idées farfelue.

Je passais mes mains derrière lui serrant ses fesses, je vais jouir...je fermais les yeux posant mon front contre son épaule. Je serrais la mâchoire éjaculant en lui, oué j'ai été plus rapide que lui mais cela fait un moment que j'ai  plus fait aller l'asticot. Je dégageais mais penchait rapidement entre ses jambe le suçant faut bien qu'il puisse se lâcher aussi.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1598
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Lun 23 Déc - 7:26

Derek était bien content, je lui souriais à cette instant. Je respirais rapidement car l'excitation montait en flèche de ce qu'il me faisait, je m'arrêtais l'entendant parler.. Il va passer à la suite ? J'en avalais ma salive de quoi il parlait, je l'aidais malgré tout à retirer mon pantalon. 

Je levais les yeux vers les siens alors qu'il me disait que c'était douloureux la première fois, j'en détournais le regard. 

Gabriel : Merci c'est rassurant, je vais me faire dépuculée comme une nana. 

J'en ricanais sur le moment, bon j'avoue, je rie jaune. Je le regardais retirer son pantalon et ensuite son érection, j'en pinçais la lèvre, j'ai encore le temps de m'enfuir en courant et pourtant je me laissais emporté, me couchant et le laissait venir au dessus de moi. 

Je tournais la tête légèrement sur le côté grimaçant déjà à l'idée de l'instant où il allait me pénétrer, oui j'ai déjà mal à l'avance, et il l'avait bien remarqué, je l'en regardais du coin de l'oeil. 

Gabriel : Oui mais... 

Sa ne va pas tarder.. Il me pénétrait juste après qu'il venait de parler, il m'a prit en traître.. J'avais les mains posé sur ses bras et les serrait ressentant la douleurs.. Je respirais déjà rapidement, et j'attrapais des bouffées de chaleurs, il m'embrassait sans doute pour me détendre, je faisais de même. 

Une fois qu'il se décalait de moi, je le regardais bien, il est au ange et sa se voit. J'écoutais ce qu'il me disait. 

Gabriel : Non je n'ai pas des idées farfelue au point d'aller jusque là. Du moins.. Jusqu'à maintenant. 

Comme-ci j'allais me laisser prendre par un good de fille, j'en avais une drôle d'image sur le moment. J'en redressais un sourcils, il a déjà croisé des filles qui ont joué avec lui de ce côté là ? 

Gabriel  : Et bien.. Je vais tout savoir. 

Je sentais son rythme de reins augmenter, j'en glissais ma main le long de son bras pour la poser ensuite sur les draps du lit que je serrais. Je le regardais du coin de l'oeil. 

Gabriel : Toi aussi.. Semblerait que tu avais plein d'idée farfelue à une époque. 

Je me laissais tirer jusqu'à lui, on était tout les deux assis, je ne ressentais plus la douleur mais le plaisir, je passais mes mains sur ses épaules, bougeant de temps à temps moi même mes hanches. Alors qu'il embrassait mon torse, il me parlait en même temps. 

Je ricanais de ce qu'il me posait comme questions. 

Gabriel : Je dirais.. Que c'est la fois où je l'ai fais dans une piscine.. Hum.. Où il y avait plein de petit enfants qui courraient autour de nous. 

Je commence sérieusement à ne plus tenir mes gémissements, le plaisir monte en flèche, je le serrais bien contre moi entre ouvrant les lèvres laissant échapper de long soupir de plaisir. Mais alors là, lorsqu'il commençait à me mastruber en même temps, c'était trop dure pour moi, je me laissais aller, la tête légèrement baissée, je gémissais. 

Je levais les yeux vers lui alors qu'il me disait qu'il le savait. Ce qu'il me disait était.. quelque peu gênant, j'en détournais le regard. 

Gabriel : Alors t'aime pas te faire entendre.

Je bougeais plus rapidement les hanches, désirant en avoir plus, je veux plus de lui à présent, je le veux tout entier. 

J'écoutais son truc le plus fou qu'il a fait tout en continuant mes mouvements.. Le faire dans un train bombé ? Il faut être franc.. Je souriais l'imaginant. 

Gabriel : En effet.. Je n'ai jamais fait ça, surtout que je n'ai jamais à eu prendre le train. Je n'aime pas me coller contre tout ses personnes qui certains sente la transpiration. 

Oui on peut dire que je suis un vrai petit snob des fois. Je sentais ses mains me serrer les fesses, je le regardais alors qu'il gémissait et jouissait en moi, je peux vous dire que sa me faisait tout drôle. Il se retirait de moi mais n'en avait pas finis avec moi, il se penchait afin de me sucer, j'en gémissais passant ma main dans ses cheveux. 

Gabriel : Humm.. 

Je respirais rapidement et levait la tête, je serrais bien ses cheveux au moment où je jouissais, oups.. Je le regardais d'un air, désolé. On finissait par rester un moment allongé, Derek ne semblait plus vouloir me lâcher, craignait-il sans doute qu'une fois qu'on quitterait le lit, tout s'en irait, qu'il n'aurait plus l'occasion de me toucher et de repasser un moment pareil. 

C'est d'ailleurs dans cette chambre que je me suis changé et mon téléphone était dans mon pantalon, j'entendais la sonnerie. J'en soupirais à l'idée que je devais me lever, mais je finissais par me retirer de ses bras et allait chercher mon téléphone, je décrochais regardant de temps à autre vers Derek qui me regardait, j'étais encore dénudé. 

Gabriel : Oui ? 

" C'est moi. "

Je fus bien surpris d'entendre le son de sa voix. 

Gabriel : Papa, pourquoi cette appel ? 

" Nous devons discuter de quelque chose d'important, et je dois te présenter quelqu'un. "

Gabriel  : Je ne serais pas venir maintenant. 

" Où es-tu ? "

Gabriel : SA serait trop long à expliquer. 

Oui vraiment trop long à expliquer, j'en souriais à Derek et me posais contre le mur dos à lui. 

Gabriel : C'est si important que ça ? 


" Oui, alors dépêche toi de revenir ". 

Il raccrochait, s'il m'appelle et qu'il me demande de venir rapidement c'est que sa doit être réellement important, j'en tournais le regard vers Derek. 

Gabriel : Je dois partir, c'est important. 

J'attrapais mes affaires, ou plutôt ceux de Derek que j'avais emprunté et les enfilaient, je ne vais pas aller avec la tenue elfique. Il semblait déçu que je dois m'en aller, je m'approchais de lui une fois que j'étais habillé. 

Gabriel : Une fois que tu rentreras avec Reiji, on se reverra et puis tu es mon secrétaire. 

Je le regardais une dernière fois et sortait de la chambre, je vais devoir faire tout le trajet inverse, je commençais à marcher pour retourner jusqu'à la ville, une elfe s'interposait pour me faire face. 

" Vous vous en allez déjà ? "

Gabriel : Oui je dois rentrer. 

" J'aurais espéré que vous restiez plus longtemps. "

Gabriel : Je suis désolé, j'aurais également voulu rester. 

" J'espère vous revoir un jour, et que cette fois ci vous resterez plus longtemps. "

Elle me souriait, ne me dit pas qu'elle à flashé sur moi ? je lui souriais et m'en allait, elle me regardait partir. 

Il m'a fallut plusieurs heures pour enfin rentrer, je suis épuisé, j'étais chez moi, j'entrais dans ma chambre m'asseyait sur le bord de mon lit, mais rien le fait que de m'asseoir me faisait mal, je me relevais glissant ma main sur mes fesses, sa me faisait bien sur rappeler ce que j'avais fait avec Derek. 

Gabriel : Super.. 

Il ne faut surtout pas que mon père l'apprenne. Je retirais les vêtements de Derek que je posais sur le lit et en enfilait des autres, un costume bien entendu avec cravate et tout le tralala, je prenais les vêtements de Derek et les donnait à une de mes serveuse. 

Gabriel : Lavez les, et mettez les ensuite sur la table, se n'est pas à moi, il faudra que je les rendes. 

" Bien monsieur. "

Gabriel : Mon chauffeur est-il prêt ? 

" Oui monsieur, il vous attend. "

Je sortais donc, il m'ouvrait la portière, je tentais de ne rien faire paraître au moment où je m'asseyais mais qu'est-ce que j'avais mal, je ne savais décidément pas comment me mettre. Mon chauffeur me conduisait jusque chez mon père, qu'est-ce qu'il me veut ? 

Je me demande surtout ce que fait Derek en ce moment ? Pourquoi je n'arrête pas de penser à lui à présent, sans doute parce que mon fesses me font un mal de chien, alors normal que je pense à lui. 

On arrivait jusque là, je sortais, mon père m'ouvrait à peine que j'ai eu le temps de toquer à sa porte. 

Stephan : Tu en as mis du temps pour arriver. 

Gabriel : J'étais pas en ville. 

Il se retirait pour que j'entre, ce que je faisais, je me rendais jusqu'au salon, une jeune demoiselle qui était très belle et bien habillée dans une robe était assise là, elle me regardait en me souriant. Son visage m'était familié.. Je l'ai rencontré lorsque j'étais gamin, ne me dit pas que.. Je tournais le regard vers mon père. 

Stephan : Voici Lola, elle a eu dix huits ans hier, nous allons donc enfin pouvoir te marier avec elle. 

J'étais un peu.. sur le cul je dois dire.. Lorsqu'on était enfant, je me souviens que mes parents discutaient avec les siens, ils ont fait une promesse de mariage, c'est donc pour ça qu'il était si pressé que je vienne, j'en passais ma main sur mon front. 

Je m'en allais jusqu'à la cuisine, mon père me suivait, je me retournais pour le regarder. 

Gabriel : je pensais que c'était de l'histoire ancienne. 

Stephan : Bien sûr que non, on devait juste attendre qu'elle atteigne sa majorité. 

Gabriel : Et si je ne désire pas me marier. 

Il fronçait les sourcils et me faisait face. 

Stephan : Tu n'as pas le choix Gabriel, et puis elle est belle, je ne vois pas où est le problème. 

Je détournais le regard, autre fois j'aurais été ennuyé mais j'aurais laissé faire, je me serais marié et sans riposter.. Mais là, je me sens mal vis-à-vis de Derek.. 

Stephan : Quoi tu aimes quelqu'un d'autre ? Lola est une femme potentielle, alors oublie l'autre et chéri celle là, donne lui des enfants et tout ce qu'elle désire. 

Mon père dit que les pure race ne vont pas avec des bâtard, c'est comme les chiens, alors il a fait en sorte de trouvé une femme qui soit à ma hauteur, comme ses parents ont fait de même pour qu'il se marie avec ma mère, ils sont toujours ensemble et on finit par s'aimer avec le temps. 

Je n'ai pas le choix, je vais devoir ma marier avec elle, il faut que j'oublie Derek c'est la seul solution, et il veut mieux que je ne le vois plus non plus. Il travaillera toujours pour moi, je ne peux pas le laisser de côté comme ça, mais je ferais en sorte qu'il je n'ai plus à le voir. 

Gabriel : Bien. 

Je me rendais jusqu'au salon où elle se trouvait, je m'installais à côté d'elle la regardant, je lui souriais. 


Gabriel : Lola, tu es devenue une très belle jeune femme. 

Lola : Merci Gabriel, j'étais pressée que ce moment arrive. 

Je lui souriais.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1380
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Mar 24 Déc - 1:58

J'arrêtais de bouger la tête sentant qu'il se lâchait, je me décalais passant ma main sur le coin de mes lèvres souriant de sa mine de désolé.

Derek: ça va pas besoin de faire cette tête la, c'est pas la mort.

Je me couchais tous content comme un enfant ayant ouvert ses cadeaux à Noël, j'en passais mon bras autour de Gabriel pour être sûr qu'il ne m'échappe plus à présent. J'espère que cela ne sera pas la dernière fois que j'aurais le plaisir de le toucher, il a eu l'air d'apprécier ça alors je vois pas pourquoi sa serait pas le cas. Je suis beau gosse et...et je m'arrêtais de penser entendant un sonnerie de téléphone.

Derek: ta quand même pensée à prendre ton téléphone avec toi, étonnant qu'il est du réseau dans se coin paumé.

je le laissais faire après tout c'est le patron d'une grosse boîte, je serrais l'oreiller contre moi regardant dans sa direction. Papa? pff si j'avais su que c'était que son père je l'aurais pas lâcher, enfin il a la chance de les avoirs encore lui alors qu'il en profite. D'après le peu que Gabriel répondait j'arrivais à comprendre qu'il devait partir, j'en détournais le regard assez déçu. Alors qu'il raccrochait Gabriel confirmait mes craintes, j'en serrais l'oreiller.

Derek: Je pensais que cela n'aurait pas de conséquence que tu prenne un ou deux jours de vacance, mais faut croire que c'était trop beau de rêver.

C'est vrai je le verrais souvent désormais, mais j'ai une crainte malgré tout. Qu'une fois rentrer les choses redevienne comme avant, qu'il couche à nouveau pour ses contrats et je devienne un simple secrétaire de bureau. Je le regardais pas partir sinon je serais capable de le rattraper et l'attacher au pied du lit, j’enfouissais mon visage dans les draps une fois la porte se refermer derrière  lui.

Derek: revieeenns!

Pfff je vais me faire chier à présent, j'ai également envie de renter. je me redressais regardant autour de moi, mais j'ai promis à Reiji de rester un jour ou deux. peut être que si je lui parle du départ de gabriel, Reiji accepterait de renter plus tôt que prévu. Je m'en redressais sur le coup attrapant mes vêtements pour me changer et cherchait après mon frère.

Derek: reiji?

Où est t'il passé? Tauriel entendait mes appels et s'approchait de moi gardant son éternel sourire.

Tauriel: votre petit frère se trouve dans ma propriété avec Cenarius.

Derek: j'aimerais le voir.

Tauriel: bien sûr suivez moi.

Elle m'indiquait le chemin je la suivais.

Tauriel: on m'a rapporter que votre ami à du partir précipitamment est ce vrai?

Je détournais le regard.

Derek: oui une urgence.

Tauriel: je vois et je suppose que vous allez bientôt le rejoindre?

Elle s'arrêtait pour me regarder à cette instant.

Derek: oui.

Tauriel: très bien, je ne peux pas vous retenir de force...on aurais espérer avoir plus longtemps le dragon dans notre village.

Derek: on est pas d'ici, nous avons une maison et j'y compte bien y retourner.

Tauriel: je peux pas vous le reprocher, c'set ici..entrez.

j'entrais souriant à Reiji discutant surement avec se Cenarius que l'elfe m'a parler.

Derek: dommage que tu n'est pas autant attentif à l'école.

Zankou était coucher en boule sur la table entrain de dormir, je m'approchais de mon frère lui caressatn les cheveux.

Derek: reiji on va devoir rentrer plus tôt que prévu, Gabriel a du partir dans l'urgence et comme je travail pour lui je peux pas rester ici.

C'est surtout une excuse pour rapidement le rejoindre.

Cenarius: vous nous quittez déjà? c'est dommage j'avais encore beaucoup de chose à lui raconté et j'aurais apprécier aussi présenté votre frère à mes deux épouses.

Deux!? se mec à vraiment deux nana pour le caliné? et bien voilà une chose qu'on verrait pas chez nous.

Derek: deux femmes, tu t'embêtes pas.

Cenarius: et compte demander la main à une troisième.

ok j'ai la grosse goutte qui me coule du front, il dit ça de façon tellement naturelle.

Derek: et bien bonne chance.

Je prenais la main de mon frère, directement Zankou réveillé sautait sur son épaule tout en lâchant un bâillement.

Derek: ne fais pas cette tête, on reviendra un jour leurs rendre visite promis.

On prenait le chemin du retour ne m'attendant pas du tout se qu'il se tramait du côté de Gabriel, sa mère était également présente discutant avec Lola, la fiancé de Gabriel.

Diva: et bien Gabriel tu fais pas à calin à ta mère?

elle se levait prenant Gabriel dans ses bras le serrant fort et lui chuchotta à l'oreille.

Diva: désolé de te prévenir à la dernière minute, je voulais t'en faire part plus tôt mais ton père m'en a empêché.

Elle le lâchait pour ensuite se r'asseoir prenant son verre de champagne et le levais.

Diva: dans l'espoir de vite avoir des petits enfants.

elle ricanait sur le moment avant de boire une gorgée de sa coupe, Diva est une très belle femme. Long cheveux noir, yeux bleu foncer et toujours très gentille.

Diva: bien je vais rejoindre mon homme, je pense que vous avez beaucoup à vous raconté.

Elle sourit avant de partir rejoindre Stephan.

Diva: Lola semble bien emballé pour se mariage, mais je crains encore pour Gabriel.

Elle regardait sa coupe de champagne l'air triste.

Diva: et si...il vient à nous en vouloir de se mariage quelque peu..forcé.


Je comptait pas me rentre directement chez Gabriel comme ça, on rentrait tout d'abord à la maison ouvrant grand les yeux de se désastre! toute des bouteilles vide à table. La petit tête de Zankou dépassait de sous le t-shirt de Reiji, ayant été obliger de se cacher pour ne pas se faire voir.

Derek: Akio...l'enfoiré.

J'aurais du le foutre dehors avant de repartir, je finissais pas le trouver dans mon lit entrain de roupiller. J'allais remplir un sceau d'eau bien glacer et lui lançait en pleine face, je plissais les yeux le regardant sursauté.

Derek: tu profite de mon absence pour faire une fête chez moi! t'as un de ses culots!

Je retournais au salon désespérant déjà de devoir tout rangez, je prenais malgré tout avant mon téléphone envoyant un message à Gabriel prévenant qu'on était déjà rentrer. Me tournant je repérais Zankou entrain de lécher un reste de d'alcool dans le font d'un verre.

Derek: reiji ton dragon devient déjà alcoolique! le laisse pas faire.

Voyant que reiji voulait lui reprendre, il attrapait le verre dans se gueule essayant de s'envoler avec. Il avait encore beaucoup de difficulté à voler surtout avec un objet dans la gueule qui fini par retomber sur la tête de Akio et le reste d'alcool avec lui. Zankou se posait sur sa tête léchant son visage afin de récupéré le reste.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1598
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Mar 24 Déc - 4:54

Malgré que Derek aurait préféré que je reste à ses côtés, j'étais malgré tout partis et pour une grande nouvelle qui m'a quelque prit de cours.. Je vais devoir me marié, je sens que l'annoncer à Derek sera une grande partie de plaisir. 

Du coup comme j'étais partis, Derek allait retrouver son frère afin de rentrer eux aussi désormais. Reiji était un peu triste de devoir partir aussi rapidement mais il ne rouspétait pas, son frère voulait déjà bien que Zankou vienne avec eux alors il en était content rien que pour ça. 

Il écoutait Cenarius qui disait avoir plusieurs femmes et bientôt une troisième. 

Reiji : Moi aussi plus tard, j'aurais trois femmes !

C'est beau de rêver, mais dans notre ville je doute qu'elles acceptent ça. Il prenait Zankou dans ses bras qui semblait bien fatigué, il le tenait contre lui, faisant un signe à Cenarius. 

Reiji  : Merci beaucoup pour tout vos conseils, au revoir ! 

Il marchait aux côté de Derek avec une tête légèrement triste, il levait les yeux vers Derek qui lui disait qu'on reviendrait sans doute un jour. 

Reiji : Oui, et puis une fois que Zankou sera adulte et moi aussi, je pourrais aller où je veux ! 

Bien entendu Derek n'était pas encore au courant que Reiji allait grandir plus rapidement, à la même vitesse que son dragon.



Pendant ce temps j'étais toujours assis aux côté de Lola, je me levais voyant ma mère arriver, je lui souriais et la prenait dans mes bras. J'écoutais ce qu'elle me chuchotait, je me décalais d'elle pour la regarder.

Gabriel : Je me doute bien, t'en fais pas. 

Je lui souriais, Je me réinstallais à côté de Lola attrapant également mon verre de champagne, elle en fit tout autant bien souriante et buvait tout en me regardant du coin de l'oeil, moi je détournais le regard buvant une gorgée. 

Lola : Une fille et un garçon se serait magnifique. 

Gabriel : Oui très, mais on a encore bien le temps. 

Elle n'a que dix huits ans, faut pas non plus exagéré les choses. Déjà à cette âge là, je ne pensais pas du tout à ma marié, et encore moins à avoir des enfants. Je suivais ma mère du regard qui s'en allait rejoindre mon père dans la cuisine, il se retournait pour la regarder arriver vers lui. 

Il haussait les épaules de ce qu'elle lui disait. 

Stephan : Il finira par l'accepter, Lola est une belle femme alors je ne vois pas pourquoi sa lui poserait un problème. 

Il s'approchait d'elle attrapant son menton pour le relever avec qu'elle le regarde. 

Stephan : Il est mature et comprend que c'est son devoir d'accepter ce mariage, de toute façon, nous ne pouvons pas reculer en arrière, ce qui est fait est fait et il l'épousera. 

Il se retirait d'elle. 

Stephan : Bien souris maintenant, ton fils va se marier alors tu devrais être heureuse. 


Lola n'arrêtait pas de me parler, je l'écoutais à moitié je dois dire. 

Lola : Et voilà, maintenant je suis devenue styliste. 

Gabriel : C'est un très beau métier. 

Lola : Oui j'aime beaucoup, j'adore créer des choses et surtout voir les personnes les porter, je me sens toujours flatté. 

Gabriel : Tu dois bien gagnée ta vie. 

Lola : Pas autant que toi. 

Je souriais. 

Gabriel : Je ne fais qu'acheter des entreprise dont les personnes ont du mal à les gérer, ou bien qu'ils finissent en faillite, je ne fais pas grand chose en réalité. 

Lola : Mais tu es très connu, peu de personnes ne travail autant que toi. 

J'ai passé beaucoup de ma vie à travailler, c'est sans doute pour ça que je n'ai jamais été amoureux, je n'ai jamais consacré mon temps à ça. Je me mettais au fond de mon divan la regardant. C'est vrai, elle est jolie, je n'ai pas à me plaindre. 

Gabriel : Et je couche pour avoir des contrats. 

Elle semblait surprise. 

Lola : Tu.. n'avais sans doute pas d'autre choix. 

Gabriel : Sans doute oui. 

Je l'ai fais quatre fois, les paroles de Derek me revenait à l'esprit que je me prostitue pour des contrats, j'en souriais. 

Lola : Pourquoi souris-tu ? 

Gabriel : Je pensais à mon secrétaire. 

Lola : Oh, d'accord. 

Elle souriait buvant son verre. 

Gabriel : Tu n'as pas de petit ami ? 

Lola : Non, mes parents désiraient que je reste pure jusqu'à mon mariage, et pour toi également. 

Elle est vierge et n'a sans doute jamais eu de petits amis car ses parents ne le voulaient pas, elle devait être pure lorsque se jour arriverait. Ce qui n'est pas du tout mon cas. 

Gabriel : J'approuve toujours de voir une femme comme ça, sa devient difficile à l'heure actuelle, on dirait presque que tout le monde font un concours de celui qui couchera le plus tôt possible. 

Lola : Merci, tu es très gentil Gabriel. 

Je souriais et détournait le regard. 

Lola : je suis pressée de devenir ta femme, j'espère que c'est également ton cas. 

Gabriel : Bien sûr, je me sens bien seul dans ma grande maison. 

Je me levais posant mon fûte de champagne sur la table. 

Gabriel : Bien, j'ai du travail, je vais rentrer maintenant. 

Stephan : tu ne prends pas Lola avec toi ? 

je la regardais, je suppose que se n'était pas une question en réalité. 

Gabriel : Si, après tout nous allons vivre ensemble, alors autant que je te montre ta futur maison qui sera bientôt également la tienne. 

Elle se levait attrapant ma main bien souriante, je tournais le regard vers mes parents. 

Gabriel : Bien j'y vais. 

Je partais regardant vers sa main qui tenait la mienne, je détournais ensuite le regard, je doute que je me ferais à cette idée. Je la faisais entrer dans la voiture en première et m'installait à côté d'elle. 



Pendant ce temps, Reiji et Derek était rentré, Akio s'ennuyant durant notre absente avait fait une petite fête chez Derek et avait vidé casiment tout les bouteilles. Reiji retirait Zankou de sa veste, car il avait du le cacher pour ne pas qu'on le voit et le posait ensuite sur le table. 

Reiji : C'est encore Akio qui a fait tout ça. 

Il était tranquillement dans le lit de Derek entrain de ronfler, on pouvait même voir une capote usagé à côté du lit, à terre c'était un peu.. Voir même très dégueulasse. Il sursautait au moment où il recevait l'eau glacé sur lui, il passait sa main sur sa tête fusillant Derek du regard, encore à moitié ivre. 

Akio : Bah je t'ais attendu pour te faire une petite surprise, mais tes jamais rentré.. Pas de bol.

Il plissait les yeux le regardant partir jusqu'au salon, Reiji riait de ce que faisait son Dragon, entrain de tenter de boire le reste d'un fond de verre. 

Reiji : Il aime déjà bien l'alcool, moi je trouve le goût horrible. Il sera comme toi grand frère. 

Il souriait. 

Reiji : Aller c'est tout Zankou. 

Il s'apprêtait à le prendre mais celui-ci attrapait le verre et tentait de s'envoler avec, il avait du mal et finissait par tomber, le verre en plein sur la tête de Akio. Il passait sa main sur son visage et regardait le dragon lui lécher la tête, il l'attrapait par la queue le regardant. 

Akio : Non mais qu'est-ce que c'est ce truc ?

Reiji arrivait rapidement attrapant Zankou pour qu'il le lâche. 

Reiji : C'est mon dragon ! Tu lui as fait mal à le tenant par là ! 


Akio : Un dragon ? Haha ta trop bu. 

Il se levait. 

Akio : Et bien tu feras ton lit Derek, il est trempé et remplis d'alcool maintenant, en plus y a quelque tâche étrange, je sais pas d'où sa vient. 

Il en levait un sourcils et chuchotait à son oreille. 

Akio : A force de t'attendre, fallait bien que je me vide autre part, et je suppose que tu t'ais fait la gueule d'ange vu le grand sourire que tu as. 

Il passait à côté de lui levant la main. 

Akio : J'empreinte ta douche. 

Il se rendait jusque là, Reiji fit la grimace derrière son dos, il regardait ensuite Zankou. 

Reiji : Lui, il faut que tu t'en méfies, je l'aime pas. 



J'étais arrivé chez moi, et j'avais reçu un message de Derek, je le lisais donc, il est revenu.. Pourquoi sa m'étonne. Je supprimais son message, et mettait mon téléphone dans ma poche, je rentrais chez moi en compagnie de Lola. 

Celle-ci regardait le hall avec beaucoup d'admiration, comme tout le monde pratiquement lorsqu'ils rentrent ici. 

Lola : C'est magnifique. 

Gabriel : tant mieux que tu aimes, car se sera ici que tu vas bientôt habiter. 

Lola : Et je suis pressée que ce jour arrive, j'espère que je te comblerais. 

Je souriais mais ne répondait pas. 

Gabriel : Fait comme chez toi, je vais dans mon bureau, j'ai beaucoup de travail. 

Lola : D'accord, je vais visiter dans ce cas.

Elle me regardait partir assez triste sans doute que je la laisse toute seul. J'entrais dans mon bureau que je fermais la porte derrière moi et m'asseyait sur mon siège, j'ouvrais mon portable mais sans réellement faire quelque chose... 

Je posais ma tête contre le haut de ma chaise et levait la tête soupirant. Quelques minutes plus tard, Lola frappait à la porte, je me remettais convenablement. 

Gabriel : Oui ? 

Elle entrait. 

Lola : Je suis désolée de te déranger alors que tu travail mais.. J'aimerais rester avec toi, je t'ai préparer du café, ta maman m'a dit comment tu l'aimais, avec une touche de crème fraîche par dessus. 

Elle souriait me posant la tasse, je levais les yeux vers elle. 

Gabriel : Merci. 

Elle posait sa main sur mon visage et m'embrassait, je la laissais faire, elle se décalait ensuite pour me regarder. 

Lola : Je ne te plaît pas ? 

Gabriel : Si tu es très belle. 

Lola : Alors.. Pourquoi sembles-tu aussi disant ? 

Pourtant je tente de faire de mon mieux pour ne rien faire paraître, j'en soupirais l'attrapant pour qu'elle s'asseoit sur mes jambes, elle continuait de me regarder, je passais mes doigts pour caresser une mèche de ses cheveux. 

Gabriel : On ne sait vu que deux ou trois fois lorsqu'on était enfant, il faut donc apprendre à sa connaître. 

Lola : Oui, c'est pourquoi j'ai posé beaucoup de question sur toi à ta maman, pour te connaître d'avantage. 

Je lui souriais. 

Lola : Bon je te laisse travailler, j'espère que le café te plaira. 

Gabriel : Oui merci. 

Elle me souriait et s'en aller ensuite, elle est gentille, belle, tout ce qu'un homme rêverait d'une femme. 

Je sais que Derek finira par venir jusqu'ici.. Je n'ai jamais eu une relation avec mes employés et il fallait que le premier avec qui je le face soit mon secrétaire que j'ai engagé à peine un jour et de plus un homme.. Bien que j'ai beaucoup aimé cette nouvelle petite expérience. De plus, il est amoureux de moi, je doute qu'il va vouloir me lâcher de si tôt.. Je dois reprendre la situation en main. Lorsqu'il s'adressera à moi, je ne le regardais plus dans les yeux, je ferais comme-ci j'étais occupé à autre chose. 

Oui je n'ai pas le choix.. Je vais me marier avec Lola. Il ne se passera plus rien entre Derek et moi, se n'était qu'une passage comme ça, comme avec toute les autres.. Se n'est sans doute pas comme ça qu'il l'a prit lui. Je vais également l'éviter du mieux que je peux.. Sa devrait bien se passer, et si sa ne va pas, que je n'arrive pas à garder mes distance, il ne pourra plus travailler pour moi.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1380
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Mar 24 Déc - 23:01

Akio ne changera jamais je le crains, pense qu'il en me disant qu'il a coucher avec quelqu'un d'autre qu'il me fera ragé? j'ai mis à terme à notre relation le même jour que la mort de mes parents et j'ai l'impression qu'il ne pas vraiment pris au sérieux. en tout cas il a deviné ma relation avec "gueule d'ange" comme il dit si bien.

Derek: exactement et c'était fabuleux mon cher Akio.

Il partait dans la sale de bain se qui lui fera pas de tord, maintenant je vais devoir m'occuper de ma maison avant tout. De toute manière je pense que j'ira au travail que demain matin, je sortais mon téléphone espérant avoir eu une réponse de Gabriel mais rien. Il doit être préoccupé par l’urgence qu'il a reçu tout à l'heure, je vais attendre encore un peu.

Derek: Reiji tu veux bien prendre un sac poubelle et foutre toutes les bouteilles vide dedans?

Je vais surtout m'occuper de la chambre en premier, je retirais déjà les draps les mettant à la machine et jetais toutes saloperie dans une poubelle dont cette foutu capote! il est dégouttant quand il s'y met celui la! et si c'était Reiji qui serait tomber sur ça.

Zankou: roaarr!

Je baissais la tête manquant de me prendre Zankou en pleine face, il trouve que c'est un bon endroit pour voler sérieux?

Derek: Reiji! dit à ton dragon de pas voler dans l'appartement!

Il c'était caché derrière le lit, je m'y approchait ouvrant grand les yeux sur se qu'il faisait..je rêve ou il mue la? 

Derek: Reiji! viens un coup.

Je m'agenouillais l'aidant à retirer sa mue, il est deux fois plus gros à présent! il a la taille d'un gros chien c'est abusé. Je le prenais dans mes bras avec difficulté c'est qu'il est lourd maintenant, je voulais le montré à Reiji mais restait figé face à mon frère.

derek: Qu'est ce que...

Mon frère à grandit! comment est ce possible? même ses vêtements son déchiré n'ayant pas tenu, je me reculais jusqu'à atteindre une chaise pour m'y asseoir.

Zankou: lâche moi! 

je baissais les yeux remarquant seulement que j'avais un gamin nu dans mes bras.

Derek: aaaaahh! mais comment!

Zankou: j'ai pas la patience de t'expliquer! tu me lâche ou je mord?

Je le lâchais, si je rêve réveillé moi! Zankou est devenu un gamin au regard flippant et mon frère à prit cinq ans de plus en quelque seconde!

Derek: comment ta grandit si rapidement et pourtant Zankou est devenu plus flippant qu'il l'était?

Zankou: bon sang...je grandis plus rapidement que vous petit mortel, mon maître est lié à moi nous partageons pas mal de chose sauf mes belles circonférence.

Je baissais les yeux sur le moment, mais les relevais vite.

Zankou: tu va nous passer des fringues ou tu va rester la bouche grande ouverte jusqu'à demain?

Derek: hum..oué, des vêtements.

Je me levais ayant encore du mal à croire à se que j'ai vu et fouillait dans mes vêtements quelque chose à leurs passer. 

Zankou: il est lent à la détente ton frère Reiji.

Je revenais leurs tendant des vêtements.

Zankou: ouais je suppose que je me contenterais de ça pour l'instant.

Derek: un merci aurait suffit.

Zankou ne mettait que le pantalon, il est déjà fort bien battit même si il à l'air d'un jeune ados. Akio sortait de la douche se demandant surement d'ou sort Zankou. Lui s'approchait de lui croissant les bras face à lui.

Zankou: mon maître t'aime pas alors moi non plus, garde tes distances minus ou je te mange sans même te mâcher.

Je m'avançais tirant Akio vers moi.

Derek: personne ne mangera personne! t'étais pas cencer l'éduquer Reiji?

Zankou: pfft! de toute manière je l'aurais pas digéré se type la.

Je sent que la cohabitation va être difficile.

Derek: tu devrais rentrer chez toi Akio avant de finir réellement dans le ventre de se dragon.

Zankou: se "Dragon" à un prénom.

Derek: oui Zankou...

je poussais Akio jusqu'à la porte et le mettait dehors.

Derek: merci et au revoir.

Je fermais la porte soupirant.

Derek: je risque de retrouver mon frère adulte dans combien de temps?

Zankou: j'ai l'air d'être devin?

Derek: je me suis fais un copain..super.

Je crois que je vais aller voir Gabriel plus tôt que prévenu et pas question que je laisse ses deux la tout seul. 

Derek: on va chez Gabriel hum...par contre Zankou risque pas de passer inaperçu dehors.

Zankou: normal je suis classe.

Je sortais des lunettes de soleil noir et casquette, les cheveux rouge aussi c'est  pas commun.

Zankou: hors de question que je mette ça!

Derek: tu préfère qu'on t'enferme loin de Reiji?

Il le regardait sur le moment et tout en ralant attrapait les affaire le mettant, je ricanais mais vu le regard qu'il me lançait je m'arrêtais direct.

Derek: met une chemise aussi!

Zankou: nan!

Derek: chemise!

Zankou: rhhhaaa!!

Il la mettait aussi, sa va être vraiment difficile. On sortait se rendant juqu'à chez Gabriel sans même que j'ai le temps de toquer Zankou rentrait à l'intérieur.

Zankou: il a déjà plus de place ici que ta petite grotte ou tu veux? il a de la bouffe j'ai faim!

Derek: bon sang se type est pire que Akio! Reiji..dit quelque chose bon sang.

Il est déjà rentrer aussi ou est passer mon petit frère tout petit et gentil? sur le coup j'entrais aussi sans me douter de quoi je m'attendais.

Zankou: un petit femelle humaine.

Derek: hein?

C'est qui celle la? Zankou avait retirer sa casquette et ses lunettes, la fille était effrayer. pourquoi il a une femme ici?

Derek: tu vois pas que tu lui fais peur!

Zankou: elle est surtout bouche bée devant la bête que je suis.

Je le poussais afin qu'i la laisse tranquille.

Derek: désolé, il vous fera rien..je suis le secrétaire de Gabriel vous êtes?

Zankou: vous êtes bien mignonne même pour une petite humaine.

Derek: Zankou! 

Zankou: quoi? je la complimente, tu préfère que je glisse mes écailles contre elle ou autre chose.

Mais se type est un pervers fini! je fusillais mon frère voulant qu'il le tienne en laisse son dragon!


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1598
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Mer 25 Déc - 3:25

Reiji allait donc chercher comme Derek lui avait demandé après un sac poubelle où il commençait à y mettre les bouteilles vide d'alcool. Alors que Derek lui s'occupait de ranger toute sa chambre et on peut dire que se n'était pas beau à voir, akio ne s'était pas gêné du tout. En réalité Akio avait fait bien exprès, comme pour dire "fallait pas me laisser ton appartement crétin". 

Il entendait ensuite Zankou qui était entrain de voler et il remarquait bien rapidement qu'il muait, Reiji était toujours occupé à ranger les bouteilles mais se sentait étrange tout d'un coup et la marque à sa main lui picotait, il regardait celle-ci, elle brillait. 

Aussi tôt que Zankou grandissait, Reiji en fit tout autant et devenait la taille d'un ado, Derek avait aidé Zankou à lui retirer sa mue, et il était la taille d'un gros chien. Reiji arrivait jusqu'à son frère, qui fut bien surpris de le voir. 

Reiji : J'ai oublié de te prévenir.. 

Derek avait du mal à s'en remettre et se laissait tomber sur la chaise derrière lui, Zankou avait déjà repris sa forme humaine, et demandait à ce qu'il le lâche. 

Une fois qu'il le lâchait Reiji regardait la forme humaine de son dragon, il en souriait le trouvant génial même sous cette forme. 

Lorsque Derek posait cette question, Reiji comptait lui répété ce que Cenarius lui avait raconté, mais c'était Zankou qui l'expliquait pour lui. 

Reiji : Oui c'est ça, je vais grandir au même rythme que lui. 

Il passait ses mains sur ses bras, il devait s'habitue au fait qu'il allait encore grandir jusqu'à avoir la taille d'un adulte. 

Reiji : Oui il ne fait pas chaud. 

Il tournait le regard vers Zankou lorsqu'il disait que son frère était lourd à la détente, il en ricanait. 

Reiji : il est surprit c'est pour ça. 

Il prenait les vêtements que Derek lui donnait, il retirait ceux qui était déchiré, et commençait à enfiler les autres. 

Akio finissait par descendre tout propre, il fit un petit sourire à Derek et regardait ensuite vers Zankou se demandant d'où il sortait celui-là et regardait ensuite Reiji le reconnaissant mais relevait un sourcils du fait qu'il était presque aussi grand que lui. 

Akio : Ton frère a pas un peu..Grandis par hasard ? Tu lui as donné quoi pendant que je prenais ma douche ? 

Il regardait ensuite vers ZAnkou qui lui menaçait déjà. 

Akio : Et c'est qui lui ?


Reiji : C'est mon dragon, il s'appelle Zankou. 

Derek en tirait Akio pour éviter que Zankou n'exécute ses menaces. Reiji ricanait, trouvant justement les paroles de son dragon très amusant. 

Reiji : Je ne l'apprécie pas beaucoup, mais se n'est pas une raison pour en venir à le manger Zankou. 


Akio : ET bien merci, c'est très gentil d'entendre ça. 

Il faisait des petits yeux vers Zankou qui lui disait qu'il ne l'aurait pas digéré. 

Akio : Je peux savoir ce que fais ce mec au yeux bizarre ici ? Et je rêve où j'ai entendu le mot Dragon ? Non mais c'est quoi encore cette merde où tu t'ais fourré Derek sérieux ?

Il croisait les bras. 

Akio : Oué ta raison, je vais partir, sa devient étrange ici. 

Il s'en allait. Une fois qu'il était partis, Derek posait aussi tôt la question afin de savoir quoi s'attendre, Reiji détournait le regard. 

Reiji : Zankou soit gentil avec mon frère, je ne sais pas non plus.. Mais je trouve sa génial en faîte. Je vais sauter plein de classe, moi qui n'aime pas l'école, j'aurais des années en moins à faire. 

Il fit un grand sourire. 

Reiji : Oh oui, je veux lui montrer comme j'ai grandis et surtout Zankou. 

Il écoutait son frère dire qu'il devrait porter des lunettes de soleil afin d'éviter de se faire repérer, c'est vrai qu'avec son regard, tout le monde allait voir qu'il était quelque peu différent. 

Reiji : Il a raison, il veut mieux que tu les mettes, et une fois arrivé chez Gabriel, tu pourras te mettre à l'aise ok ?

Derek lui demandait également d'enfiler une chemise, il râlait mais finissait par le faire. Reiji en souriait appréciant déjà le caractère de son Dragon, il a appréciait également le fait qu'il puisse parler, au moins il pourrait facilement communiquer avec lui. 

ils se rendaient donc jusque chez moi, A peine qu'ils frappaient à la porte, Zankou ne se gênait pas pour entrer, Reiji le suivait et Derek aussi en soupirant bien entendu. Lola ayant entendu qu'on frappait à la porte arrivait, elle souriait mais retirait bien vite se sourire voyant le visage de Zankou qu'elle trouvait effrayant. 

Lola : Qui êtes-vous.. ?

Reiji : Zankou reste calme d'accord ? Je demanderais si ils ont quelques choses à manger pour toi. 

Il est bien trop gentil et n'a pas d'autorité, il va avoir dure à ce que Zankou accepte ses ordres. Lola était toujours sous la défensif, surtout lorsque Zankou la surnommait " une petite femelle humaine ". 

Lola : Gabriel ne m'a pas dit qu'il attendait quelqu'un, vous devriez partir.. 

Elle regardait Derek pousser Zankou et revenait ensuite vers lui alors qu'il s'approchait d'elle. 

Lola : Le secrétaire.. Je suis la fiancée de Gabriel. 

Reiji fut une tête surpris, et tournait le regard vers son frère qui semblait sous le choque d'entendre ça. 

Elle tournait le regard vers Zankou sous ses paroles, elle s'apprêtait à partir. 


Lola : Je vais chercher Gabriel.. 

Elle se rendait rapidement jusqu'à mon bureau, posant sa main sur la porte elle me regardait, je levais les yeux vers elle. 

Gabriel : Qui sait ? 

J'avais également entendu qu'on frappait. 

Lola : Votre secrétaire, accompagné de deux adolescent. 

Mince, il est déjà là. je me levais pour marcher jusqu'à elle. 

Gabriel : ET qu'est-ce que tu lui as dit ? 

Lola : Comment ça ? 

Gabriel : Tu t'ais présenté non ? 

Lola : j'ai dis que j'étais ta fiancée. 

Super.. Je prenais une grande respiration et posait ma main sur mon front, bien je dois faire comme j'ai dis.. En espérant que sa ne soit pas aussi dure que je l'imaginais.. Je baissais les yeux. 

Gabriel : Bien, reste ici, où monte à l'étage d'accord ? 

Lola : Pourquoi, ils sont dangereux ? 


Gabriel : Non pas du tout. 

Je la laissais là et allait les retrouver, je levais yeux vers Derek, comment j'arriverais à l'éviter et encore à ne pas le regarder.. ? Regarde moi ce regard qu'il me fait, j'en passais ma main sur mon front détournant le regard vers Reiji et Zankou. 

Gabriel : Ils ont déjà bien grandis tout les deux. 

Je retirais ma main évitant le regard que me lançait Derek. 

Reiji : Pourquoi tu nous as pas dit que tu étais fiancé. 

Je le regardais, je pensais que se serait Derek qui me lancerais une pique mais semblerait que se soit son petit frère, sans doute en grandissant il a également prit en maturité. 

Gabriel : Je n'y songeais plus. 

Reiji : Tu es avec mon frère non ? 

J'en entre ouvrais la bouche, c'est quoi cette question ? Comment pourrais-je répondre à ça ? On ne se connait que depuis trois jours, on a couché ensemble certes et lui m'aime depuis pas mal de temps en secret, mais moi se n'est pas mon cas, ce qu'il sait passé entre nous était agréable et nouveaux pour moi, mais je ne suis jamais tombé amoureux et je doute ressentir la même chose qu'il ressent. 

Reiji : Vient Zankou, je pense qu'il veut mieux les laisser seul. 

Il partait de son côté, sans doute se rendait-il jusqu'à la salle de jeux, j'étais désormais seul avec Derek, je restais debout, je finissais par le regarder. 

Gabriel : Ecoute Derek.. Mes parents m'ont promis à Lola lorsque j'étais gamin, sa m'était passé par là tête. Et de toute façon, je n'ai pas le choix, je dois me marier avec elle, vivre avec elle et faire tout ce qu'elle désire en tant que ma futur femme. 

Je me taisais n'en disant pas plus. C'est vraiment plus dure que ce que j'imaginais, j'ai une boule au ventre. Je détournais le regard. 

Gabriel : C'est comme ça que sa se passe dans ma famille, je ne choisis pas avec qui je vais vivre, c'est mon père qui le fait, tout comme je devrais le faire lorsque j'aurais des enfants. Je ne suis pas un humain, je suis un sorcier, et cette coutume est différentes de chez vous. Lola possède également des pouvoirs tout comme moi.

Et mon père est très stricte pour ça, je ne le regardais toujours pas lorsque je lui disais ça.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1380
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Mer 25 Déc - 5:04

Zankou regardait autour de lui cherchant quelque chose à grignoté et pris une pomme parmis d'autre fruit et croquait dedans. Moi je tentais de me remettre des mots que je venais d'entendre, fiancé? cette fille fiancée de Gabriel? dite moi que c'est une blague! A peine séparer quelque heures et il se fiance déjà avec cette greluche?

Zankou: ça va partir en vrille.

Elle partait chercher Gabriel, je bouillais littéralement sur place. Qu'est ce que je vais faire si il me confirme cette histoire? je sais pas comment je vais réagir, mal..cela fait aucun doute. Gabriel se pointe mon regard se tournait lentement dans sa direction, mon estomac se tord. Il me suffit de voir son regard qu'il me lance pour comprendre que c'est vrai. Je n'arrive pas à parler sur le moment, je sans que je suis à deux doigts d'explosé de l'intérieur. D'ailleurs j'ai le regard de Zankou sur moi qui jetais le trognon de sa pomme derrière lui.

Zankou: plus y songé? voilà la répondre la plus minable que j'ai entendu, mais faut avoué que j'ai pas encore une grande existence...mais c'était minable quand même.

Mon frère est obligé de prendre paroles à ma place parce que j'y arrive pas, j'ai juste envie de partir loin d'ici et pourtant mes pied son cloué sur place. Zankou tournait el regard vers reiji qui préférait les laisser, il hésitait en me regardait mais fini par rejoindre Reiji vers la salle de jeux.

Zankou: tu crois que c'est une bonne idée? j'arrivais à sentir le sang du loup bouillir dans ses veines et si il perd contrôle que va tu faire?

Il s'avançait vers mon mon regard montre toute ma colère, ma frustration et même du dégoût. Je croyais qu'il voulait de moi et seulement de moi et à la place il me lâche qu'il a toujours été promis à cette fille, qu'il avait pas le choix. Je le laissais parler sans lacher une seul réponse jusque la mais une fois qu'il avait fini.

Derek: ta fini?

Je craquais mon poing percutait le coin de son visage, Gabriel en retombait sur la table qui se fonda en deux.

Derek: je démissionne.

J'allais partir voulant en finir une bonne fois pour toute, mais la fille arrivait n'étant aps rester à l'écart comme Gabriel l'avait demander. Rien que du fait qu'elle s'approchait de lui pour l'aider, j'en craquais d'avantage je courrait vers elle tout en prenant forme de loup et tapais mon ma tête contre elle la lançant contre le mur, d'un autre bond j'étais au dessus d'elle. Par chance elle eu le réflexe de m'attraper par les poils m’empêchant de mordre son visage, je claquais mes crocs à plusieurs reprise n'ayant qu'une idée en tête sur le moment la tuer.

Zankou: je l'avais dit que sa allait partir en vrille!

Il courrait vers moi tapant son pied dans mes côtes, j'en fis un vole planer passant à travers la fenêtre retombant en bas de la route. Il regardait vers reiji revenant rapidement dans la pièce.

Zankou: j'avais pas le choix, c'était le faire valsé ou le laisser arracher le visage de la petite dame.

D'ailleurs la pauvre était choquer, il l'aida à la relever . Moi j'étais déjà partit en courant le plus rapidement possible sinon je pourrais revenir sur mes pat et faire quelque chose que je pourrais regretter. comment j'ai pu être aussi bête? croire que pour moi tout serait different? j'étais juste un petit amusement comme toute ses filles qui sont passer avant moi. 

Zankou s'avançait vers la fenêtre pour vérifier si il n'y avait pas été trop trop fort, mais j'étais partit depuis un moment déjà.

Zankou: il est plus la.

il se tournait vers Reiji.

Zankou: que veux tu qu'on fasse?toi aussi t'es en colère je le sent.

Il s'avançait vers Gabriel faisant craquer ses doigts.

Zankou: je peux lui casser la gueule si tu veux.

Moi j'arrêtais de courir encore une fois je me fais remarquer devant la population, un loup de cette taille marchant tranquillement dans la rue c'est pas commun. Faut que je rentre, mais c'est pas chez moi que je me rendais. Dans les buissons je reprenais forme humaine et me faufillait vers la fenêtre ouverte aujourd'hui chez Akio.

Derek: c'est à mon tour de m'incrusté chez toi on dirait.

Je prenais un coussin se trouvant sur son canapé pour me couvrir même un petit peu.

Derek: fais pas se stupide sourire, je suis pas la pour ça...j'ai craquer mes vêtements en me transformant, oui tu sais...le gros chien. donne moi des fringues plutôt que bavé devant ma queue! enfoiré.

Je m'asseyais sur le canapé.

Derek: et un petit remontant aussi, j'en aurais besoin.

J'arrive pas à croire que j'ai été dupé comme ça, j'étais juste un petit objet de passage...sa me dégoutte.

Derek: il était fiancé..se pauvre type.

J'attrapais les vêtements qu'il me passait commençant à les enfiler.

Derek: et j'ai failli bouffé sa nouvelle nana.

Je lui lançais le coussin au visage.

derek: tu pourrais faire semblant d'être triste pour moi! au lieu de sourire au ange!

Evidemment pour lui c'est une bonne nouvelle, il a un rival en moins mais moi j'aimais se mec! je le savais depuis le début qu'on était pas du même monde, j'aurais pas du y croire comme ça.

Derek: j'ai plus qu'à espérer qu'on veuille bien me reprendre à mon ancien boulot sinon vais me retrouver dehors avec Reiji et..Zankou qui m'a bien brisé les côtes en m'envoyant pas la fenêtre.

J'avalais le verre en un seul trait.

Derek: un autre!


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1598
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Mer 25 Déc - 8:29

Reiji tournait le regard vers Zankou lorsqu'il lui demandait si c'était une bonne idée, il en détournait le regard ne sachant pas vraiment. 

Reiji : je me disais juste qu'il valait mieux les laisser seul pour.. qu'ils discutent. 

Pendant ce temps moi je m'expliquais face à Derek, je relevais les yeux vers lui alors qu'il me demandait si j'avais fini. Je baissais les yeux vers son poing qu'il serrait, je n'avais pas le temps de faire quoi que se soit, et encore moins de l'éviter, je le recevais de plein fouet et en tombait sur ma table qui se brisait en deux sous la pression. 

Ma lèvre était bien ouverte, et je saignais, Lola entendant se fracas arrivant rapidement jusqu'à moi tentant de voir si j'allais pas. Je frottais ma lèvre qui était en sang tout en regardant vers elle, je suis un peu dans les vape là.. 

Lola : Gabriel tu vas bien ?!

Est-ce que j'ai l'air d'aller bien ? Je me redressais lentement crachant du sang qui était dans ma bouche, j'écarquillais les yeux voyant qu'il fonçait sur elle, il l'attrapait et la lancé contre le mur, moi j'avais un morceau de bois dans ma cuisse, c'est vraiment douloureux.. 

Gabriel : Laisse la en dehors de ça Derek ! 

Lola était morte de peur, elle arrêtait Derek en l'attrapant par ses poils pour l'empêcher de la mordre, je tentais de me redresser mais je retombais aussi tôt, est-ce que je dois utiliser mes pouvoirs contre lui ? J'en serrais les poings à l'idée, mais si je ne fais rien il va la tuer. 

Reiji regardait vers Zankou lorsqu'il disait ça, il courrait pour les rejoindre et vu la scène, il tapait son pied ce qui fit propulsé Derek en dehors de chez moi. Lola avait les larmes aux yeux tellement qu'elle avait eu peur, elle regardait vers Zankou 

Reiji : C'est bon.. Il s'en remettra, et il ne se serait plus regardé dans la glace si il l'aurait tué.. 

Zankou aidait Lola à se redresser, elle était toujours sous le choque de ce qu'il venait de lui arrivée. J'étais toujours assis par terre tenant, j'avais retiré le morceau de bois dans ma cuisse mais je saignais abondemment, je serrais ma blessure regardant vers eux. 

Reiji regardait par la fenêtre voyant que son frère était partis. Bien sûr qu'il était en colère contre moi, c'était évident après tout c'était de son frère qu'il s'agissait. Zankou qui arrivait à le ressentir s'avançait vers moi en craquant ses doigts, je le regardais bien. 

Reiji : Non c'est bon, on va retrouver mon frère. 

Il me regardait une dernière fois et partait ensuite en courant afin de retrouver Derek. Je détournais le regard alors que Lola arrivait vers moi. 

Lola : Tu es blessée.. 

Elle posait sa main sur la mienne. 

Lola : Pourquoi il s'en ait pris à toi et ensuite à moi.. ? 

Gabriel : Il est amoureux de moi. 

Elle fut surprise. C'est tout ce qu'elle a à savoir, si elle sait que j'ai couché avec lui, je doute qu'elle comprendra et me regarda avec dégoût, voir même ira le dire à mon père et sa serait la catastrophe. Je tentais de me redresser, elle m'y aidait. 

Lola : Je vais m'occuper de tes blessures. 

Elle m'aidait à me rendre jusqu'à ma chambre où elle m'allongeait, elle retirait mon pantalon afin de mieux voir la blessure à ma cuisse et commençait à retirer tout les petits morceaux de bois à la pince à épiler, elle desinfectait et mettait un bandage, elle m'avait également donné une saccoche remplis de glace pour ma lèvre qui était bien gonflé et qui saignait encore. 

Lola : Tu m'as dit qu'ils n'étaient pas dangereux, mais au contraire.. il a tenté de me tuer et aurait réussi s'il l'homme au cheveux rouge ne l'aurait pas arrêté.. 

Gabriel : Il était en colère, lorsqu'ils sont dans cette état, ils ne contrôlent plus rien. Et il s'appelle Zankou, c'est un Dragon. 

Lola : Un.. Dragon ? 

Gabriel : Oui, c'est une longue histoire. 

Lola : Dit moi ce que je peux faire pour t'aider.. 

Gabriel : J'ai juste.. besoin d'être seul. 

Elle semblait déçue. 

Lola : Bien comme tu veux. 

Elle s'en allait, je la regardais du coin de l'oeil jusqu'à ce qu'elle ferme la porte derrière elle. Elle a fallu se faire tuer, je doute qu'elle ait envie de rester seul et pourtant je l'envois balader. Je désirais me recroquiviller mais boucher ma cuisse me faisait mal, alors je finissais par bien m'allonger sur le dos en tenant ma sacoche de glace sur ma lèvre. 

Il n'y a vraiment pas été de main forte, c'est la première fois qu'on me frappe. Et j'aurais préféré que cela n'arrive jamais vu la douleur que sait. Je mettait la couverture pour recouvrir mes jambes et fermait les yeux, qu'est-ce que j'aurais du faire ? 

Hein Derek ? J'aurais du ignorer cette coutume et l'envoyer balader ? Mon père ne l'aurait jamais accepté, et si j'aurais refusé, on aurait eu beaucoup d'ennuis, les sorciers ne peuvent pas se mélanger avec les humains, et encore moins avoir des enfants avec eux, car il y aurait des hybrides et c'est la règle la plus importante, ne pas engendrer d'enfant sorcier/humains. Et oui, les sorciers qui viennent vivre chez les humains ont des règles à respecter et c'est très strictes, on est constamment surveiller sur nos agissements. 

J'ouvrais lentement les yeux, qu'est-ce que tu es occupé de faire en ce moment Derek ? Il veut mieux que sa se finisse comme ça, qu'il ne travail plus pour moi et qu'on ne se revoit plus. Il finira pas passer à autre chose.. Mon coeur se sert rien qu'à penser à lui, au fait qu'il doit se sentir mal en ce moment.



Akio était retourné chez lui, il était occupé de regarder la télévision, mais il l'éteignait voyant Derek entrer par la fenêtre il en redressait un sourcils puisqu'il était nu.

Akio : Moué, tu as perdu tes vêtements durant le trajet ? 

Il ricanait tout en faisant un sourire en coin le regardant bien, malgré qu'il se cachait avec un de ses coussin, il savait ce qu'il se trouvait derrière et avait facile à l'imaginer, il le regardait bien. 

Akio : Si j'aurais su, j'aurais mis une petite ambiance pour cette instant, quoi que.. On en a pas vraiment besoin, pas vrai ? 

Il souriait bien. 

Akio : Ah oué, tu te transformes en gros toutou.. Et je bave si je veux, je suis chez moi après tout. 

Il en haussait les épaules et se levait pour aller lui chercher des vêtements, il tournait légèrement le regard puisqu'il désirait un petit remontant. 

Akio : Oh, ne me dit pas que ta gueule d'ange ta brisé ton petit coeur. 

Il allait chercher à la pièce à côté où ses machines tournait après des vêtements, comme c'était à la pièce à côté il arrivait à entendre Derek, il revenait lui lançait les vêtements et sortait une bouteille ainsi que deux verre, il les remplissaient tout les deux en le regardant du coin de l'oeil. 

Akio : Fiancé, et bien il ne rigole pas ce con. 

Il ricanait lorsqu'il disait qu'il avait bien fallu bouffer Lola. 

Akio : Sa devait être comique, j'imagine déjà bien la gueule qu'elle devait avoir. 

Il ricanait et recevait le coussin en plein le visage,  il le retirait lui faisant des petits yeux. 

Akio : Et bien désolé de ne pas l'être, je t'avais prévenu, ce type se n'est qu'un putain d'enfant gâté. Et en plus c'est un sorcier c'est le pire de tout. 

Il prenait son verre. 

Akio : A ton.. Amour qui n'a pas marché très longtemps, une nuit c'était pas mal. 

Il souriait et buvait tout d'une traite, il le regardait ensuite du coin de l'oeil. 

Akio : Moué, bah la dernière fois que je suis passé là, il était en plein galère et les nana déprimes de ne plus te voir, alors t'inquiète qu'il te reprendra avec joie. Sinon, je peux toujours te passer de la drogue pour que tu en revendes, tu gagnes blindé de frique.. Mais tu vas encore me faire ton petit sptich en parlant de ton frère, et que tu as des responsabilité et tout ce petit tralala que je n'ai vraiiiiment pas envie d'entendre. 

Il continuait de sourire voyant qu'il enfilait son verre et en redemandait, il se refaisait donc deux verres, un pour lui et un pour Derek. 

Akio : Ta raison, bois pour oublier et ensuite envoyons nous en l'air, tu verras c'est le remède miracle pour passer à autre chose. 

Il tapait son verre contre celui de Derek, et buvait coup sec en même temps que lui, il prit une grande respiration et rattrapait la bouteille pour se resservir. 

C'est là que Reiji arrivait ayant réussi à retrouver sa trace grâce à Zankou, mais lui aussi car il avait de nouvelle faculté, tel qu'un démon, il pouvait voir, entendre et sentir comme eux. 

Reiji : Derek, boire n'arrangera rien.. 

Akio : C'est pas parce que ta une plus grande queue entre les jambes que tu sais tout la dessus gamin, boire justement fait du bien, surtout quand il se prend une claque pareil. 

Il se levait attrapant deux autres verres et leurs en servaient. 

Akio : Buvez donc avec nous. 

Reiji baissait les yeux vers son verre. 

Akio : Bah quoi, tu deviens un homme, faut bien que tu gouttes à l'alcool et aux femmes, ou au hommes va savoir de quel trempes tu es.. Ou bien même à ta bête sauvage qui se nomme "zankou". 


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1380
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Mer 25 Déc - 23:15

Zankou ne faisait rien après que reiji lui ai demander de partir, il haussait les épaules laissant Gabriel la et suivait son maître sans rien dire. Après que Lola c'était occuper de gabriel et laisser seul dans la chambre, sa mère Diva entrait brusquement dans sa chambre attrapant Gabriel contre elle.

Diva: Lola nous a téléphoner nous expliquant se qu'il c'était passer, mon pauvre loulou.

Elle le regardait bien attentivement mouillant son doigt pour essuyer le peu de sang qui avait du coin de ses lèvres.

Diva: regarde moi se que cette bête sauvage à fait à ton beau visage, mais ne t'en fais pas ton père à prit les devant et a appelé un spécialiste pour s'en débarrasser.

Gabriel semblait surprit, Diva s'en décallait de lui restant assis malgré tout sur le rebord du lit.

Diva: Il a tenté de tuer Lola, ton père à fait le bon choix Gabriel. Se genre de créature montre les crocs une fois tu es sûr qu'il recommencera, on peut pas laisser une tel menace peser au dessus de nos tête.

Elle tenait ses mains l'une contre l'autre baissant les yeux.

Diva: Je suis pas pour se genre de pratique, mais je veux pas non plus mettre ta vie en danger pour cette personne...désolé Gabriel.

Elle tournait le regard entendant toquer à la porte d'entrer.

Diva: sa doit être lui.

Elle se levait retournant au salon, Stephan avait déjà ouvert la porte laissant entrer. Diva allait s'asseoir à côté de Lola caressant ses cheveux pour l'aider à s'apaiser.

Akia: c'est elle qui a été attaquer par le lycan?

Diva faisant un signe de la tête acquiesçant.

akira: je vais devoir vous poser quelque questions mademoiselle.

Il tournait le regard vers le tissus déchiré à terre, se que j'ai laisser derrière moi après ma transformation. Il marchait dans cette direction prenant l'un de ses morceaux en main.

Akira: était t'il invité ici?

bougeant le tissus il trouva mon téléphone portable tomber de ma poche, y regardant de plus près il trouva ma photo en fond écran tenant mon petit frère dans mes bras. Il revenait vers Lola lui montrant la photo.

Akira: c'est lui? 

Il fouillait dans mes contacts, j'ai pas une très grande liste d'amis enregistrant uniquement le nécessaire. Voyant que j'avais principalement des messages et appel en absence de Akio, il appela se numéro levant la main pour avoir le silence.


Avant d'avoir se coup de téléphone je regardais d'un mauvais oeil Akio qui ne cessait de se foutre de ma gueule pour ne pas changer. Au moins voyons le bon côté des choses, j'ai des chance de retrouver mon ancien boulot d'après Akio. J'arrête pas de penser à coup que j'ai foutu à Gabriel, j'ai pas sentit ma force j'espère que je lui ai pas exploser la mâchoire. J'ai perdu le contrôle de moi même, sérieux j'ai faillis tuer cette fille alors qu'elle y était pour rien.

Derek: mouais, on va faire ça...ton petit remède miracle.

Je buvais à nouveau mon verre grimaçant, il m'a donner son alcool le plus fort pour me soûler plus vite. Mon regard se tournait vers la porte d'entrer qui s'ouvrait laissant entrer mon frère et son dragon, super je vais avoir droit au serment de mon petit frère.

Derek: Je suis d'accord avec akio sur le coup, j'en ai besoin pour le moment..t'en fais pas je vais pas être bourrer tout les jours, juste cette fois.

Zankou était déjà tout content d'avoir de pouvoir boire avec nous, même si il grimaçait de la petite taille du verre. A peine remplis qu'il l'avalait déjà d'une traite, je souriais regardant mon frère qui hésitait.

Derek: faut l'avaler d'un seul coup, si tu veux pas ne te sent surtout pas obliger.

Zankou: il a pas envie.

Il le prenait l'avalant à ça place et rendit le verre vide.

Zankou: et je m’intéresse qu'au femelle petit alors évite de donner de mauvaise idée à mon maître ou je t’éclate la tête.

Il prit sa bouteille préférant directement boire à celle ci, au même moment le téléphone de Akio sonnait. Je regardais juste qui appelait, a c'est juste moi...moi? 

Derek: j'ai du faire tomber mon téléphone chez Gabriel.

Est ce que c'est lui? je laissais répondre Akio ne voulant pas lui parler. Depuis chez Gabriel, Akira sourit ayant une réponde.

Akira: est ce que le lycan est la?

Akio me regardait, je peux pas entendre et sa m'énerve! est ce que c'est Gabriel? qu'est ce qu'il dit?

Akira: dites lui que j'ai été engagé pour le tuer et que j'arrive...qu'il fuit, j'aime quand la chasse est plus intéressante.

Il raccrochait ayant passer le message qu'il désirait, moi j'attendais de savoir quoi.

Derek: alors c'était Gabriel? accouche Akio!


Akira mettait mon téléphone dans l'une de ses poches de pantalon et tournait le regard vers Lola le sourire aux lèvres.

Akira: je vous rapporterais la tête de se loup, vous pourrez l'accrocher au dessous de votre cheminé.

Il regardait ensuite vers Stephan/

Akira: préparé le chèque, j'en ai pas pour longtemps.

Il partait pour aller accomplir sa mission, depuis mon téléphone qu'il avait garder sur lui il utiliser une sorte de gps montrant le chemin jusqu'au téléphone d'Akio. Il se mit ensuite à courir avec beaucoup d'agilité presque comme un ninja, je pense que je suis assez mal barré.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1598
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Jeu 26 Déc - 3:39

Je me redressais voyant ma mère entrer dans ma chambre, qu'est-ce qu'elle fait ici ? Ne me dit pas que Lola leur a prévenu de la situation, je la regardais bien lui laissait montrer ma lèvre qui était bien gonflé et ouverte. 

Gabriel : Vous n'étiez pas obligé de vous déplacer, on va bien. 

Je me taisais.. Comment ça mon père à prit les devant, j'écarquillais les yeux de ce qu'elle me disait, la engagé un Hunter pour l'éliminer ? 

Gabriel : Il... Il n'a pas réellement fait ça.. ?

Je la regardait vu qu'elle prenait l'une de mes mains entre les siennes, je la regardais bien.. Si il a fait ça.. Il ne faut tout de même pas que je laisse cela se produire.

Gabriel : Il ne m'aurait rien fait. 

Bon, il a bien fallu tuer Lola mais il n'était pas dans son état normal, il était énervé et triste à la fois.. Je tenais à le défendre. J'étais vraiment stressée sur le coup, je tournais le regard entendant qu'on toquait à la porte, c'est lui ? 

Je regardais ma mère retourner jusqu'au salon, moi je remettais un pantalon  et tentait de me redresser, je grimaçait vu que ma cuisse me faisait mal, je me mettais jusqu'à l'escalier écoutant leurs conversation d'où je me trouvais. 

Lola regardait Akira, elle semblait avoir fait la meilleur chose, prévenir mes parents et éliminer Derek qui pour elle était un monstre, une bête dangereux qui pourrait revenir pour finir le travail. 

Lola : Je vous écoute.. 

Elle le regardait bien. 

Lola : Il était le secrétaire de Gabriel, il était accompagné de deux jeunes, l'un d'entre eux avec un regard effrayant. 

Je fronçais les sourcils, ce qu'il tient se sont vêtement qui se sont déchiré lors de sa transformation et il tient son téléphone portable. Lola regardait la photo de son fond d'écran, elle disait oui de la tête. 

Lola : Oui c'est lui, et le garço qui l'accompagne était également présent.. Mais beaucoup plus vieux. 

Qu'est-ce qu'il fait maintenant ? Il regarde la liste qu'il a. Voilà qu'il appelait quelqu'un, tout le monde se taisait pour le laisser parler, Qui il appel ? Je ne sais même pas où pourrait se rendre Derek.. La seul personne que j'ai vu qui était son mai c'était Akio.. Celui avec qui il a eu autre fois une relation avec.. Est-ce qu'il se serait rendu chez lui ? 

Je ne sais même pas où il se trouve, et encore moins son numéro de téléphone, je ne peux pas laisser se Hunter faire.. 



Pendant ce temps Akio ne se doutait pas qu'un Hunter comptait prendre pour cible Derek. Il buvait tranquillement en sa compagnie et souriait bien puisqu'il acceptait son petit plan pour passer à autre chose, boire comme un trou et ensuite coucher ensemble. 

Mais Reiji et Zankou arrivait, il leurs donnait à boire, Zankou ne se gênait pas pour boire tout ce qu'il contenait dans son verre d'un coup sec, Reiji n'était pas vraiment emballé pour boire l'alcool qu'on lui proposait, Zankou buvait donc pour lui. 

Akio : Et bien, au fond du compte, on va peut-être bien s'entendre tout les deux. 

Par contre, il disait clairement qu'il n'était pas intéressé par les hommes mais seulement par les femmes ou "femelle" comme il disait si bien. Akio plissait les yeux voyant qu'il se servait carrément dans sa bouteille. 

Akio : ET bien, il semblerait qu'il ait soif. 

Akio se taisait attrapant son téléphone vu que quelqu'un l'appelait, il plissait les yeux puisque c'était le téléphone de Derek qui l'appelait, il tournait le regard vers lui. 

Akio : Ok, je vais lui dire que c'est qu'un connard, t'inquiète pas. 

Il fit un sourire et décrochait. 

Akio : Oué ? 

Il levait un sourcils de cette question, il tournait le regard vers Derek ne répondait pas à sa question. 

Akio : C'est quoi cette question ?

Il fut bien surpris d'entendre sa réponse, il n'avait pas le temps de lui répondre vu qu'il raccrochait, il fermait son téléphone et regardait bien vers Derek. 

Akio : non c'était pas lui, c'était un type bizarre qui m'a dit de te dire qu'il a été engagé pour te tuer et qu'il arrive bientôt. Et un autre truc pour j'ai oublié.. Ah oué que tu dois fuir. 

Reiji : Qui voudrait faire ça ? 

Il haussait les épaules. 

Akio : Ta fallu tué la gonzesse de Gabriel non ? Ah mon avis il était pas content et a demander à engagé un type pour te tuer. 

Reiji : Il ne ferait pas ça. 


Akio : C'est qu'un richard qui pense qu'à sa gueule, alors si t'inquiète qu'il le ferait, il a que son frique et lui même qui compte. 

Reiji détournait le regard ne désirant pas croire que sa pouvait moi qui avait envoyé un hunter,  et en était déçu si c'était le cas.


Moi j'avais finis par descendre une fois que Akira était sortit pour retrouver Derek, j'ignorais mes parents, Lola se dirigeait vers moi attrapant ma main, je la regardais à cette instant. 

Lola : Tu ne peux pas sortir, tu es encore blessé à ta jambe. 

Gabriel : Je ne vais pas laisser ce hunter le tuer. 

Je retirais sa main de moi, mon père s'avançait vers moi. 

Stephan : Il a tenté à ta vie et à celle de ta compagne, il doit mourir. 

Gabriel : Il n'est pas ce que vous pensez. 

Je partais montant dans ma voiture et roulait à toute vitesse, tout en conduisant je téléphonais à quelqu'un. 

Gabriel : Bonjour, je recherche l'adresse d'une personne s'il vous plaît.. Son prénom est Akio.. 

" Il me faut beaucoup plus que son prénom ". 

Mince, je ne sais rien de lui, je réfléchissais. 

Gabriel : Il doit avec pas mal de chose sur son cassier judiciaire, tout des petits délits avec un groupe. 

" J'ai sans doute trouvé celui que vous cherchez, je vous envois son adresse. "

Il raccrochait, je recevais rapidement son adresse que j'enregistrait dans mon gps, je dépassais tout le monde pour arriver plus vite, d'ailleurs on me klaxonnait après. Je finissais par arriver, est-ce que je suis arrivé avant Akira ? Je toquais à la porte de Akio et finissait par entrer, je les regardais. 

Gabriel : Je suis arrivé avant lui.. Mon père ta envoyé un hunter et.. 

Je tournais le regard je sens sa présence. 

Akio : Non mais qu'est-ce que tu t'invites chez moi gueule d'ange ? Si c'est pour boire avec nous, bah non. Et facile d'accusé son père, alors que c'est toi qui l'a envoyé. 

Gabriel : Pense ce que tu veux, mais je n'ai pas envoyé ce hunter et il est ici. 

Je tendais la main vers la bouteille vide qui se trouvait sur la table, et se décompensait en plusieurs morceau, d'où toute se finissait en pointe et planait au dessus de moi, je ne le tuerais pas, mais si je peux l'empêcher d'attaquer alors je le ferais.

Akio : Ta de la chance que la bouteille était vide !

Reiji : Zankou prépare toi à protéger mon frère, mais ne le tue pas.

Il ne désirait pas prendre la vie de qui que se soit, étant bien trop gentil pour ça. Une fois que Akira se montrait, je me préparais à n'importe qu'elle éventuelle attaque de sa part contre Derek.

Gabriel : Je sais ce que mon père t'a demander de faire, mais je te payerais le double pour que tu n'en faces rien.

Reiji restait bien près de son frère, Akio restait assis regardant vers Akira du coin de l'oeil.

Akio : C'est lui le hunter, je voyais déjà un boloss musclé et géant avec une grosse massue avec des picots et une tenue de catcheur, je suis déçu.

Il en fit un soupir, il est toujours aussi idiot ? Je sais que tout ce que désire les hunters c'est l'argent qu'on leur offre et tuer, alors si je lui propose une plus grande somme que lui a promis mon père, j'espère pouvoir lui faire changer d'avis l'idée de s'en prendre à Derek.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1380
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Jeu 26 Déc - 23:13

Voilà qu'il désire ma mort à présent, j'ai l'impression de suffoqué tellement que cela me fait mal d'apprendre ça. Je sais que ma réaction de tout à l'heure était complètement stupide, mais ma colère à prit le dessus j'ai plus rien contrôlé. Je pensais pas quand même qu'il me détesterait au point de vouloir me tuer.
Je baissais la tête n'entendant même pas les mots de Akio, j'étais dans mon mutisme remplit de culpabilité. Lorsqu'il m'a remercier de lui avoir fait vivre une journées mouvementé, de l'avoir sortir de son quotidien n'étais que pur mensonge?

Zankou: qu'il vienne et je lui ferais la peau à cette hunter.

Il jetais la bouteille vide derrière lui sans se douté qu'en réalité Akira était déjà la sur le toit la main poser contre les tuiles content le nombre de personnes présente car à ses dons d'hunter. Il r'ouvrit les yeux voyant une voiture garé devant la maison et Gabriel entrer. 

Akira: * il ressemble au sorcier qui m'a engagé, est ce le fils? pourquoi est t'il la?*

Je relevais la tête voyant Gabriel entrer, je me levais le dévisageant du regard. Pourquoi t'es la? tu préfère en finir avec moi toi même Gabriel?

Zankou: tu veux toujours pas que je lui casse la gueule Reiji?

Son père? j'ai du mal à comprendre il est venu pour nous aider ou simplement nous tendre un piège? je pense qu'il dit la vérité sinon pourquoi avoir fait un tel chemin jusqu’ici? je suis soulagé de savoir qu'il n'a rien avoir avec ça, mais le type est ici et j'en regardais autour de moi. 

Zankou: nan je le tuerais pas, seulement lui briser les deux jambes.

Il craquait sa nuque hâte de pouvoir passer à l'action, comme sa couverture était briser par Gabriel, Akira rentrait simplement par la porte d'entrer.

Akira: par ta faute mon entrer fracassante est foutu.

Son regard se tournait lentement vers Akio qui faisait l'idiot pourtant cela faisait sourire Akira.

Akira: être trop gros m'aurait rendu plus lent, j'aime pas les truc qui me colle au corps et...

J'avais pas le temps de comprendre se qu'il c'était passer, que Akira se trouvait face à Akio l'une des dague dégénéré la pointe face à sa gorge.

Akira: et je préfère voir la chair trancher par une larme qu'une misérable massue. Je décline ta proposition sorcier, je préfère payer moi même le triples de se qu'on me donne rien que pour avoir la tête de se lycan.

Il levait les yeux vers moi.

Akira: je t'avais demandé de fuir lycan, une chasse est plus intéressante quand un chasseur poursuit sa proie.

Derek: alors qu'est ce que t'attend pour fuir.

Il ricanait retirant doucement sa dague de la gorge de Akio.

Akira: cela reste à avoir.

Zankou arrivait par derrière tapant son poing contre la mâchoire de Akira, celui ci était directement propulsé à travers le mur jusqu'à dehors. 

Zankou: trop facile.

Il s'avançait vers le trou regardant Akira allongé à terre mais il disparu en fumé, il ne s'agissait qu'une ruse venant du hunter capable de créer diverse clone. Je me tournais entendant la fenêtre se briser derrière moi, je tentais reculer d'un pat mais reçu son pied sous la mâchoire qui me fit projeter en arrière jusqu'à Zankou qui passa à son tour à travers le trou au mur.

Zankou: bouge de la tu m'écrase!

Akira souriait jusqu'à que les morceau de verre briser de Gabriel arrive dans sa direction, il sortait ses deux dagues tout en faisant apparaître des yeux étrange. Je me redressais regardant dans sa direction, je sais pas comment il s'y prend mais ses pupilles partent dans tous les sens à croire qu'il arrive à suivre chaque mouvement des morceaux de verre arrivant vers lui. Il découpa chacun d'entre eux avec ses armes et les remis ensuite dans leurs étuis.

Akira: Coopéré ou je serais dans l'obligation de vous arrêtes pour aide envers un criminel.

Je peux pas risquer qu'il leurs face du mal, je prenais ma forme de loup tout en grognant dans sa direction.

Derek: c'est entre nous hunter.

akira: il était temps que tu réagisse.

je partais en courant Akira immédiatement sortait de la maison pour me suivre, je fonçais toujours droit devant moi sautant au dessus des voitures évidant de foncer droit dedans. Lorsque je tournais la tête pour vérifié que le hunter me suivait bien je le voyais plus alors je stoppais.

Derek: je l'ai semé?

Akira: ici le chien!

Il sautait d'un toit tombant dans ma direction, j'en faisais un bon en arrière mais sa lame réussit à m'entailler au niveau de la patte avant. j'en boitait sur le coup se qui m'handicapait, pourquoi cela ne guéris pas? 

Akira: ne t'attend pas a avoir une guérison rapide, j'ai enduit mes lames d'un toxique contre les lycans. Maintenant je vais ramené ta tête comme je l'avais promis à la charmante demoiselle que ta tenter de tuer.

Une ombre au sol forçait Akira à se tourner regardant derrière lui, il en croyait pas ses yeux. 

Akira: un dragon? impossible.

Zankou avait prit sa forme draconnique pour plus rapidement me retrouver, reiji avait demander qu'il me protège et compte bien obéir à cette demande. Il inspirait faisant voir son thorax être imbibé de feu entre les écailles et cracha ses flammes en direction de Akira qui était obliger de fuir.

Akira: * j'ai pas été préparer à me battre face à un dragon, mais il est encore de petit taille j'ai peu être une chance de l'abattre.*

Tout en courant il fouillait détachait une corde qui m'était destinée de sa ceinture, Zankou voulait dans sa direction prêt à lancer à nouveau ses flammes. Akira se faufilait dans les petites ruelles trop étroite pour que Zankou le suive à la trace, il grognait cherchant après celui ci.

Zankou: ta peur de moi l'hunter?

Akira: un hunter n'a pas connaissance de se mot.

Il lançais la corde qui s'enroulait vers l'une des ailes de zankou l'empêchant de voler, il tombait à pique jusqu'à le cours d'eau qui traversait la vite. sans que Akira puisse le savoir zankou muait à nouveau en se même moment, moi je profitais qu'il soit occuper ailleurs pour m'en aller, mais marcher à trois patte n'est pas facile.
C'est à croire que Akira avait oublier son objectif, un dragon valait bien plus d'argent qu'un simple lycan. Il s'avançait vers l'eau tentant de retrouver Zankou, celui ci sortit de lui même tout d'abord ses pattes pour se maintenant au bord. 

Akira: qu'est ce que...

Il vit directement la difference ses pattes vallait trois fois la taille, Zankou sortit la tête de l'eau grognant à la vue d'Akira qui était obliger de lever la tête pour le regarder.

Akira: * il est plus si petit que ça à présent, c'est mauvais...à quoi il l'a nourris se dragon!*

Zankou poussait un cris Akira protégeait son visage de son bras de cette rafale.

Akira: * je vais devoir appelé des renforts*

Il était obliger de fuir n'ayant pas les moyens de s'attaquer à un dragon, Zankou s'envolait fonçant dans sa direction.

Derek: Zankou n'oublie pas se que ta demander mon frère!

Il tournait le regard vers lui et reprit forme humaine en plein vol tomba face à Akira, même la il était obliger de lever les yeux face à lui.

Zankou: juste ne pas le tuer.

Il donna simplement un coup de genoux dans l'estomac de Akira qui en crachait du sang pas la force de son geste. Zankou s'avançait vers moi m'attrapant même sous ma forme me tapant sur son épaule, j'en plissais els yeux ayant l'impression d'être un trophée de chasse.

Zankou: que je te revois plus dans les parages hunter.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1598
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Ven 27 Déc - 4:16

Akio baissait les yeux vers Akira qui apparu rapidement face à lui, la pointe de sa dague contre sa gorge, il levait les yeux vers lui à cette instant, montrant ses mains ne bougeant pas car il ne désirait pas se faire égorgé.


Akio : Ohoh calme !

Je fronçais les sourcils puisqu'il refusait mon offre, il désire réellement avoir la tête de Derek dans sa collection pour qu'il y ait un lycan en moins dans ce monde.

Gabriel : Dans ce cas, tu auras beaucoup d'ennemis sur le dos à t'empêcher d'y parvenir.

Reiji n'était pas rassuré, il regardait vers Zankou afin de voir s'il se préparait à protéger son frère, il revenait ensuite vers Akira qui aurait préféré voir Derek s'enfuir mais celui-ci n'était pas du genre à fuir bien au contraire.

C'est à cette instant, lorsqu'on pensait qu'il était déconcentré, Zankou en profitait pour l'attaquer, tout le monde croyait déjà qu'il était à terre mais c'était à l'heure, je cherchais rapidement après. Il avait réussi à toucher Derek et le propulsait contre Zankou qui en tombait dans le trou qu'il avait causé.

Akio : Vous payerez pour le trou dans le mur.

C'est vraiment le moment de penser à son mur ? Bien à mon tour, je ne bougeais pas de ma place mais les morceaux de verre que j'avais briser se dirigeait rapidement vers Akira, je les envoyais un par un jusqu'à lui. Il faisait apparaître des yeux étrange et semblait arriver à capter facilement les mouvements de mes verres et les évitait.

Je n'en revenais pas, il les avait facilement découper en petit morceau qui en tombait à terre, tout était vraiment rapide, sa doit être ses yeux, je le regardais bien.

Je tournais le regard vers Derek qui prenait sa forme de Lycan, il désirait se battre seul avec lui, afin de l'éloigner de nous.

Reiji : Non derek !

Gabriel : C'est ce qu'il cherchait à faire, t'éloigner de nous.

J'en serrais les poings car il partait malgré tout en courant s'éloignant de nous, Reiji tournait le regard vers Zankou.

Reiji : Je t'en prie, aide mon frère.

Toute les humains qui voyait la forme de Derek, était sous le choque et se cachait n'ayant jamais vu loup de cette taille sans parler Akira qui courrait de façon très rapide. Le groupe des hunter s'occupe à ce que cette ville ne soit pas contaminé de lycan/loups-garous, vampire et toute créature qui utilise de la magie alors que celle-ci est interdite sauf en cas d'extrême défense. Les humains qui voient des scènes de ce genre, auront leurs mémoire effacé par les hunters eux-même, juste une journée et non toute leurs vies.


Je m'apprêtais à les suivres mais Akio attrapait mon bras, je me retournais, il me donnait un coup de poing dans le ventre, j'en toussais. 

Gabriel : Mais qu'est-ce que tu fais ? 

Akio : C'est de ta faute si Derek est dans ce pétrin, s'il arrive à le tuer, c'est moi qui te tue pauvre naze. 

Il me bousculait et s'en allait pour retrouver Derek, je le regardais partir du coin de l'oeil, ma main posé sur mon ventre, je tournais le regard vers Reiji qui semblait avoir peur. 

Gabriel : Zankou est partis l'aider, il ne pourra rien faire contre lui, t'inquiète pas.. 

Reiji : Je veux l'aider, mais je ne sais pas quoi faire. 

Je me posais contre le mur, Akio n'a pas été de main forte.

Gabriel : Tu as demandé à ton dragon de l'aider, je pense que sa devrait suffire. 

Je désirais le retrouver mais il m'attrapait le bras. 

Reiji : Tu ne seras pas les rattraper, tu es blessé à la jambe et ils vont bien.. j'arrive à voir dans les yeux de Zankou, il est concentré sur lui plutôt que Derek à présent. 


Gabriel : Tant mieux, je doute qu'il puisse faire quoi que se soit contre Zankou tout seul. 

Il continuait de me tenir et semblait ailleurs, évidemment, il était occupé de suivre la scène à travers les yeux de Zankou. Il vit également la scène où il arrivait à l'attraper avec une chaîne ce qui le fit tomber dans un lac. 

Je voyais bien au visage de Reiji que sa n'allait pas. 

Gabriel : Qu'est-ce qu'il se passe ? 

Il ne répondait pas, je regardais sa main, sa marque brillait signe qu'il allait évolué tout comme Zankou et allait donc être déjà adulte. Voilà, c'était rapide, je le regardais du coin de l'oeil, il passait sa main dans ses cheveux tout en fermant les  yeux. 

Reiji : Zankou a réussi à l'arrêter. 

Il tournait le regard dans ma direction. 

Reiji : Il veut mieux que tu sois partis avant que Derek ne revienne. 

Il partait en courant pour aller les rejoindre, j'en détournais le regard, pourquoi est-ce que sa me surprend, il a raison, veut mieux que je m'en aille, je sortais de chez Akio et montait dans ma voiture. Je serrais le volant entre mes mains agacé.

Reiji arrivait en courant jusqu'à Zankou et son frère, Il était déjà partis avec Derek toujours sous sa forme de loup qu'il tenait, il s'arrêtait en reprenant sa respiration. 

Reiji : Tu peux le lâcher, j'ai pensé à te prendre des vêtements de rechange.. C'est à Akio, mais bon. 

Il lui tendait, il allait dans une ruelle pour être tranquille afin qu'il puisse se rhabiller, il regardait vers Zankou. 

Reiji : J'arrivais à voir tout ce que tu voyais.. Tu penses que maintenant qu'il connaisse ton existence.. Qu'ils vont te chasser.. 

Il serrait les poings. 

Reiji : Je ne veux pas que ça arrive. 


Akio : C'était super impressionnant. Surtout le moment où tu as.. 

Il faisait un geste de la main vers sa bouche pour décrire le moment où avait jeté des flammes. 

Akio : Fffff. 

Et tentait même d'imiter le bruit, il croisait les bras ricanant regardant vers Derek. 

Akio : Ton Gabriel c'est tiré, grâce à ton petit frère, qui... Qui a encore grandis et est plutôt sexy, je vais peut-être changé de cible maintenant que tu te fais des connards de sorciers. 

Il ricanait se foutant de Derek. 

Reiji : On rentre, et nous suis pas Akio. 


Akio : non mais pourquoi tu m'aimes pas, je vais avoir larmes à l'oeil si sa continue. 

Il fit un sourire en coin, Reiji le regardait du coin de l'oeil. 

Reiji : Sa doit être parce que tu n'as pas arrêté de me voler mes kellog's. 

Il ricanait sur le coup. 

Reiji : Et puis comment tu sais que j'ai demandé à Gabriel de partir, tu n'étais pas là à ce que je sache. 

Il haussait les épaules tout en souriant. 

Akio : J'ai des yeux et des oreilles partout. 


J'étais partis comme Reiji me l'a conseillé, mais je me suis retrouvé devant chez Derek, toujours dans ma voiture.. Il faut que je lui parles, je ne sais pas pourquoi, mais je veux qu'on s'explique, sans dispute, , ni coup de poing, et encore moins de transformation.. Au calme, comme deux adultes. Je regardais vers Derek, Reiji et Zankou qui arrivait.

Je sortais de la voiture regardant bien vers Derek, Reiji me regardait lui aussi.

Reiji : On va faire un tour, vient Zankou.

C'était pour nous laisser seul, je fermais à clé ma voiture tout en regardant Derek.

Gabriel : On peut rentrer et discuter ?

Reiji partait avec Zankou, il allait lui faire visiter le coin.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1380
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Ven 27 Déc - 23:34

Cela serait sympa qu'il me lache, je suis pas tout à fait à l'aise porter sur son épaule. Il a fallu que Reiji arrive pour qu'il se décide, je m'avançais vers lui attrapant les vêtements qu'il m'a apporter dans ma gueule et partit vers une ruelle tranquille pour changer de forme et m'habiller. 

Zankou: ah oué comme ça tu peux voir ma vision et bien utilise le que en cas d'urgence ou tu risque de voir la petite femelle futur que je compte me faire.

Il ricanait moi je trouve ça dégouttant et si mon frère à des idées perverse et utilise se don pour maté tout se que Zankou fait. Je secouais la tête ne voulant surtout pas savoir, maintenant son dragon fait trois tête en plus que moi..abusé.

Zankou: ne t'inquiète pas petit maître, je compte pas mourir aussi facilement.

Il passait sa main "gigantesque" dans les cheveux de mon frère jusqu'à que Akio arrive.

Zankou: quand j'ai ffff? on appelle sa cracher des flammes et méfie toi que j'utilise mon "ffff" pour te transformé on brochette.

Je te pleins Akio, ils sont tous deux contre toi et tu es loins de faire le poing sur tout avec Zankou même moi j'aimerais pas me mesuré à lui. Mon frère à demander à Gabriel de partir? j'en baissais les yeux c'est peut être le mieux qu'il avait à faire, il n'a peut être rien eu avoir avec la venu du Hunter mais cela change rien à la situation. Il va se marier avec cette fille et je préfère évité de le revoir, cela serait encore plus difficile.

Derek: très bien rentrons, on se reverra plus tard Akio.

Oui rentrer simplement chez moi, oublier cette journée merdique. m’affaler dans mon lit et ne plus y bouger jusqu'à demain matin, faudra que je me rende au resto pour tenter de récupéré mon travail. Cacher au coin d'un mur Akira nous regardait s'éloigner, il sortit un téléphone de sa moche appelant un collègue partagant sa découverte.

Akira: oublie le lycan, j'ai découverte une source de revenu plus importante..tu va jamais me croire.

Il sourit regardant Zankou.

Akira: un dragon mon vieux et un colosse, j'ai repéré un garçon qu'il semble obéir surement son dragonnier on pourra s'en servir comme appât. Je rentre pour le moment il m'a presque bousiller le foie en frappant.

Il raccrochait posant sa main sur son ventre ayant encore du mal à se remettre du coup de tout à l'heure. Nous on se rapprochait de notre appartement, je repérais directement la voiture de Gabriel il en sortait regardant vers moi.

Derek: je croyais qu'il était partit Reiji.

Zankou râlait devant encore partir de son côté.

Zankou: pourquoi c'est pas à eux d'aller faire un tour pour changer hum?

Il s’éloignait malgré tout avec lui, je mettais les mains dans les poches regardant dans une autre direction. Tu veux parler mais de quoi Gabriel? qu'est ce qu'il a de plus à dire? 

Derek: très bien discutons à l'intérieur alors.

Je marchais devant allant jusqu'à mon appartement et le faisait entrer, je commençais à nous préparer du café.

Derek: de quoi tu veux parler, tu m'as déjà tous dit tout à l'heure non? les sorciers vivent comme à l'époque moyenâgeuse où t'es obliger de te marier de force..a pas de chance, on ta choisi un greluche qui pleurniche juste parce qu'on lui montre les crocs.

j'ai surtout voulu lui arracher le visage mais on va pas préciser, me tournant pour lui donner sa tasse mon regard se baisser vers sa cuisse. Le sang avait passer à travers son pantalon, est ce que c'est moi qui lui ai fait ça? déjà sa lèvres est entailler par mon coup de poing, ok j'ai été un peu fort mais j'aime pas devoir m'excusez et puis il m'a chercher!

Derek: tu aurais pu au moins te soigner mieux ça idiot.

Je posais ma tasse allant jusqu'à ma salle de bain, avec Reiji qui avait tendance à revenir parfois blessé de l'école j'ai tout se qu'il faut ici. Je revenais avec une trousse de soin près de lui.

Derek: assis et baisse ton pantalon.

Je levais les yeux.

Derek: je peux pas soigner à travers le tissus, alors obéis ou je me transforme pour te l'arracher avec les crocs.

Il obéissait bien tranquillement du coup, je me mettais à genoux face à lui défaisant les bandage qu'il avait déjà..c'est quoi se travail d'amateur? je comprend pourquoi il saigne encore. 

Derek: si tu espère vouloir me convaincre de travailler encore pour toi, c'est non! j'ai aucune envie de voir tes mamours avec cette fifille à papa..si t'espère que j'accepte se stupide mariage arrangé c'est non également.

Je continuais de le soigner correctement ayant des petites envie de lui verser le contenu de l'alcool sur la blessure pour lui faire bien mal. Je lui remettais un bandage convenablement et me retirait vite de lui, dans cette position d'autre envie me vienne que simplement lui soigné son bobo. 

Derek: j'ai bien compris que j'étais une cible parmi tant d'autre Gabriel, j'avais peut être pas de contrat à la clé mais il avait pas beaucoup de différence. 

J'allais m'asseoir ne le regardant pas dans les yeux.

Derek: ta joué avec moi alors que tu savais très bien se que je ressentais, t'es un pauvre égoïste. Je pensais que tu étais différents des autres, mais t'es pas mieux que se sorcier qui à tuer mes parents.

Je peux être sec dans mes paroles mais je suis comme ça quand je suis furax. Pendant que j'étais entrain de "discuté" avec Gabriel, mon frère faisais mumuse avec Zankou qui avait repris sa forme draconienne pour voler avec mon frère en patientant.

Zankou: c'est quand même plus sympa de faire un petit tour comme ça.

Il volait au dessus de la ville éclairé par les lumières du soir et replia ensuite les ailes se laissant tomber en piquer le plus prêt possible des batiments voulant foutre une trouille bleu à reiji avant de les déployer à nouveau.

Zankou: pisse pas sur moi surtout, aucune chance que tu tombe de mon dos..tu pense quand même pas que je vais te laisser tomber.

Il ricanait volant enter les bâtiments avant de se poser en haut d'un building.

Zankou: est ce que tu pense qu'il n'a pas d'autre dragon que moi? mouais...c'est pas grave laisse tomber. tu pense qu'ils ont fini ou ils sont entrain de se "réconcilier"


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1598
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Sam 28 Déc - 3:46

Derek acceptait qu'on discute et temps mieux.. Je ne sais pas encore ce que je vais lui dire, c'est assez délicat.. Je le suivais pour qu'on rentre à l'intérieur. Je restais debout au début le regardant préparer du café, je me taisais le laissant dire ce qu'il avait au fond de la gorge pour commencer.

J'en détournais le regard, oui on peut dire que c'est en quelques sortes ça, j'en soupirais.

Gabriel  : Pas tout les sorciers, tant qu'ils respectent les règles et donc de ne pas avoir d'enfants avec des humains, il ne se passera rien. Mais dans les hautes familles comme la mienne, c'est quelque peu plus strictes.

Je posais mes mains sur mes cuisses, le regardant. Il regardait ma blessure à ma cuisse, mon jeans en était tâché de sang.

Gabriel : Je n'ai pas vraiment eu le temps.

Je le suivais du regard alors qu'il se rendait jusqu'à la salle de bain pour prendre le petit kit de secours, je le regardait revenir ensuite vers moi.  Je levais un sourcils de l'ordre qu'il me donnait, je dois retirer mon pantalon ? Enfin oui c'était logique mais bon..

Gabriel : Bien, je n'aimerais pas que sa arrive donc..

Je commençait donc à abaisser mon pantalon et m'installait sur son divan, je baissais les yeux le regardant faire. Cette position qu'il avait.. J'en avais de mauvaises pensées, je me taisais le laissant faire malgré tout.

Je levais les yeux vers lui lorsqu'il se remettait à parler, oui je m'en doutais qu'il allait refuser.

Gabriel : Je m'en doutais bien que tu allais refuser, pour le boulot mais également pour ce mariage.

Il avait finis de s'occuper de ma blessure, je remettais donc mon pantalon, je levais le regard pour l'écouter à nouveau. Alors, c'est comme ça que tu vois les choses. Je détournais le regard, je pense que c'est peine perdue, il n'y aura plus rien entre nous même de l'amitié, il a l'impression que je l'ai trompé. Que j'ai joué avec ses sentiments.

Je regardais droit devant moi, entre ouvrant légèrement les lèvres lorsqu'il disait que je n'était pas mieux que se sorcier qui avait tué ses parents.

Gabriel : Je ne voulais pas te blesser, je l'ai fais sans m'en rendre compte et j'en suis désolé... Je suis sincère Derek.

Je passais ma main dans mes cheveux.

Gabriel : Mais tu as tord pour une certaine chose.. Lorsque je suis avec toi, je ne pense pas du tout de la même façon que toute ses autres femmes que je couche avec eux durant un soir. Avec toi c'était différent, je ne sais pas en quoi, mais sa l'était.

Je me levais le regardant du coin de l'oeil.

Gabriel : Je pense qu'il veut mieux qu'on en reste là. Si tu me vois plus comme un monstre, comme l'homme qui a tué tes parents, alors.. Je pense qu'on ne devrait plus se revoir.

Je marchais pour m'en aller mais m'arrêtait avant.

Gabriel : Ne t'en fais pas pour ton travail au restaurant, il va t'engager, tu peux y retourner. Je ne m'y rendrais plus, pour que se soit plus facile pour toi. Merci pour ses journées qu'on a passé ensemble, au revoir Derek.

Je m'en allais, je montais dans ma voiture hésitant quelque instant mais finissait par démarrer pour retourner chez moi.

Lorsque j'étais rentré, mes parents n'étaient plus là, tant mieux.. Une servante arrivait vers moi.

" Vous êtes rentré, est-ce que vous allez bien monsieur ? "

Je passais à côté d'elle.

" Vous désirez quelque chose ? "

Gabriel : Non sa ira, vous pouvez rentrez chez-vous.

Je montais jusqu'à ma chambre et entrait dans ma petite salle de bain personnel, je me déshabillais, je glissais mes doigts contre le bandage que m'avais fait Derek et me posait contre le mur. Alors, je ne le reverrais sans doute plus à présent.. C'est mieux ainsi.. Oui c'est ce que je tentais de me convaincre, alors pourquoi sa me fait autant mal ?

Je posais ma tête contre le mur levant les yeux en l'air, je restais un moment comme ça, jusqu'à ce que je finisse par me laver à l'évier pour ne pas mouillé mon bandage, une fois que c'était fait, je m'allongeais dans mon lit, il était tard et je suis crevé, et pourtant je n'arrive pas à m'endormir..

Toute mes pensées de focalisait sur Derek, je me demande ce qu'il fait, à quoi il peut bien penser.. Il doit me détester pour me comparer à se sorcier qui a tué ses parents.

Lola n'est pas là, elle doit être chez elle, de toute façon on a pas à vivre ensemble, jusqu'au mariage.. J'aimerais pensé à rien pour le moment, pas de mariage, pas de Lola et encore moins le fait que Derek me hais. Je finissais par m'endormir.



Reiji c'était bien amusé avec Zankou, il était sur son dos, quelque fois il avait eu des petits peurs vu qu'il ne se gênait pas pour lui faire quelque peur bleu. Mais il avait confiance en lui, et se tenait bien, il était tout souriant ayant adoré.

Ils avaient ensuite finis par rentrer, Reiji regardait directement vers son grand frère cherchant après, il le trouvait au salon, il s'approchait de lui.

Reiji : ça va , Tu veux que je te prépare quelque chose à manger ? On a encore rien soupé aujourd'hui..  

Il se rendait jusqu'à la cuisine, il n'avait aucune connaissance en cuisine et ne savait donc pas quoi faire, il était adulte, mais n'ayant jamais cuisiné, il n'était pas doué la dedans.. Mais essayait malgré tout pour faire plaisir à Derek qui semblait être mal.

Une revenait avec trois assiette, c'était juste des oeufs avec du riz, il les posait sur la table pour lui, zankou et Derek, il avait également apporté des verres avec des boissons, il commençait à manger espérant que se soit pas trop mauvais.

Reiji : je sais que tu n'as pas envie de parler de lui, alors se sera à présent un mot tabou.

Il mangeait, mais faisait une grimace.

Reiji : Trop salé.

Il passait sa main derrière sa tête ricanant.


Reiji : Désolé..

Il riait voyant la tête que faisait Zankou, il buvait son verre de coca tout en regardant vers son frère.

Reiji : J'espère que ce hunter, va nous laisser tranquille.

Il soupirait.

Reiji : Tu sais que je suis là quand tu ne vas pas bien, je ne peux pas faire grand chose mais.. Je suis là.

Il lui souriait.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1380
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Sam 28 Déc - 23:57

J'aurais jamais du dire ça, mes mots ont encore dépasser ma pensées comme d'habitude et maintenant je regrette mais j'arrive pas à m'excuser..je devrais l'attraper le bras et lui demander de rester mais ma fierté me l'interdit. Alors il partait demandant à plus qu'on se revois que cela serait mieux ainsi, c'est pas se que je souhaite, mais il a pas l'air de vouloir renoncer à se foutu mariage non plus.
Je me laissais tomber dans le divan baissant la tête, comment j'ai pu lui dire qu'il n'étais pas mieux que l'homme qui a tuer mes parents? c'est complètement faux, il n'a rien en commun avec se monstre. Je serrais mes cheveux ayant envie de me foutre des baffes, mon frère revenait avec Zankou je tournais mon regard dans leurs direction.

Zankou: ok et bien cela ne sais pas fini par des réconciliations comme je l'avais prévu.

Non ça va pas et je pense qu'il est facile de le lire sur mon visage à cette instant, mon frère qui va tenter de nous faire à manger. Il n'a jamais tenter de cuisiné seul, si c'est comme moi la première fois il risque de tout faire brûlé et on va se contenté de pizza commander. 

Zankou: super je mangerais une vache entière tellement que j'ai faim.

Il attendait avec impatience, je devrais aller voir mon frère pour l'aider à préparer à manger mais j'arrive pas à bouger de mon fauteuil. Je me sent minuscule à côté de Zankou, c'est quoi cette base? est ce qu'il va encore grandir comme ça? je tente de songer à autre chose même à la taille qu'à Zankou mais bien vite mes pensée retourne à Gabriel. Qu'est ce qu'il fais en se moment même? il est peut être retourner de sa petite fiancé, rien qu'à l'idée que cela peut être le cas j'ai envie de tout retourner. Mais mon frère arrivait avec un assiette d'omelette et de riz, je regardais la nourriture sans arriver à la toucher..j'ai pas faim en réalité.

Zankou: enfin! j'ai cru mourir avant l'age.

Il prenait un bouché mais restait figé sentant pratiquement que le gout du sel, ses yeux partait en direction de Reiji puis grimaçais.

Derek: c'est pas grave Reiji, la première fois j'avais tous fait brûlé tu te rapelle? de toute façon j'ai pas très faim.

Je posais l'assiette sur la table.

Zankou: c'est dégouttant? tu veux déjà faire un régime à ton dragon, quel maltraitance!

Il mangeait tous quand même et prit mon assiette mangeant ma part.

Zankou: tu as de la chance que je mourrais de faim! t'inquiète je vais le mettre en pièce si ce minable pointe à nouveau le bout de son nez.

Derek: oui mais reviendra t'il seul...

Zankou haussait les épaules semblant rien craindre du tout.

Zankou: je suis un dragon pas un chiot, je sais me défendre.

Derek: tes ancêtres ont fini par tomber sous ses chasseurs.

Il ne savait pas quoi répondre à sa, enfaîte Zankou ne savait pas grand chose de ses ancêtres et encore moins de la façon que les hunters ont réussit à les tuer.

Derek: Je sais que je peux compté sur toi reiji, j'ai encore du mal à me faire que t'es plus le petit garçon que je prenais dans mes bras.

Je me levais ayant pris une décision.

Derek: il faut que je m'absente, j'ai quelque chose à faire.

Je lui souriais sur le moment.

Derek: je pense que tu n'as plus besoin de nounou, par contre surveille Zankou...lui a besoin d'être surveillé.

Zankou: comment ça!

Il me suivait du regard jusqu'à que je sorte de l'appartement.

Zankou: j'ai pas besoin de nounou! écoute pas ton frère Reiji! et me lance pas se petit sourire.

Il prit mon ordinateur portable allant directement sur un site porno.

Zankou: et si on profitait qu'il se soit tirer pour faire venir des petites femelles comme celle la? si tu les veux pas, sa me tenterais bien...mon engin n'a pas encore servis et je jouerais bien avec si tu vois se que je veux dire.


Je me rendais jusqu'à chez Gabriel, je peux pas le laisser comme ça après avoir lâcher un truc aussi horrible. j'espère juste qu'il n'est pas avec cette fille dans son lit, bordel ne pense pas à ça Derek! je dois le voir faut que j'oublie ma fierté et m'excuse. Je m'arrêtais face à sa maison, rien est éclairé est ce qu'il est partit se coucher? Faut que j'arrive à sauter jusqu'à sa fenêtre, aller t'es un loup Derek! je sautais attrapant de justesse l'appuie de fenêtre et regardait discrètement à l'intérieur. Il dort et seul heureusement, je soulevais la fenêtre entrant dans sa chambre. voilà que j'entre chez par effraction, qu'est ce que je fais? je le réveille? 
Je retirais mes vêtement gardant quand même mon caleçon, oui sur le moment j'ai surtout l'air d'un pervers...mais il m'a dit que avec moi c’était différent des autres filles..j'ai besoin d'en savoir plus.

Il était dos à moi, je me faufilais sous les draps me collant à son dos. Je sent qu'il bouge je dois l'avoir réveiller.

Derek: j'ai mentis...tu n'as rien avoir avec se monstre de sorcier. Quand je suis en colère et frustré je dis des choses blessante mais j'en pense pas un mot.

Je fermais les yeux glissant ma main sur son torse pour le tenir contre moi.

Derek: tant que t'es pas encore marié j'aimerais...qu'on se revois ensuite je te laisserais tranquille. Je peux rester ici cette nuit? 


****

Sans que je le sache j'étais espionné et cela depuis pas mal de temps, le sorcier responsable de la mort de mes parents ne m'a jamais quitté des yeux. il sourit depuis son divan où il était installé et ricana d'une tel scène.

Ayato: on dirait que se cher Kijo s'amuse bien.

Il tournait le regard vers un autre divan se trouvant devant le feu de chemisé, il faisait disparaître mon image reflétant dans un sphère et se levait marchant vers se divan.

Ayato: ne t'en fais pas c'est qu'une question de temps.

Il s'asseyait sur l'accoudoir regardant vers un homme caché sous un cagoule noir ne voulant pas montrer son visage, seul laissait paraître des vielles main ridé poser ses jambes.

Ayato: on va faire lever se sort, tu as patienté un siècle je pense que tu peux encore patienté un peu.

Il se penchait tentant de regarder sous sa capuche.

Ayato: pourquoi tu te cache de moi? je pense que je m'y suit fait depuis le temps tu crois pas? 

Il levait les mains abandonnant.

Ayato: très bien comme tu veux, tu peux être grognon des fois. Est ce que tu commence à redouté la vision que tu as eu? tu pense que tu va rester comme ça pour l'éternité? 

Il en levait les yeux.

Ayato: alors je vais te répété se que je t'ai déjà dit des dizaines de fois, voir plus encore...jusqu'à aujourd'hui aucune de tes visions ne ta tromper et j'ai confiance en tes pouvoirs. C'est juste que ta aucune patience heureusement que je suis la pour ça, moi je suis patient tu devrais prendre exemple.

Il refaisait à nouveau apparaître une sphère me regardant.

Ayato: faudrait juste qu'il trouve se dragon, j'ai pas tuer ses maudits parents pour qu'il fasse mumuse avec se sorcier. Si il a toujours rien je regardais à nouveau l'année prochaine, tiens et si on allait voir du côté du petit frère.

Il fit un geste du doigt changeant d'imagine.

Ayato: ma magie me jouerais des tours, c'est pas un enfant que j'ai la...sa peut pas.

Il regardait de plus prêt ayant remarquer une marque sur la paume de sa main.

Ayato: j'y crois pas..c'était pas Derek mais son frère..regarde! ah non..désolé tu vois rien mon pauvre...soit pas vexé surtout. Je vais te décrire, un marche formant un cercle sur la main sa te parle? et oui! on avait tous faux c'était le petit frère le fruit de ta vision.

Il tapait dans ses mains voyant ensuite Zankou.

Ayato: sa y est! le voilà le dragon! il est magnifique...une seul goutte de sang et tadam! adieu la malédiction! tu vois qu'il fallait y croire à ta vision.

Il réfléchissait quelque instant.

Ayato: maintenant reste plus qu'à trouver comment lui tendre un piège, il a l'air d'être un costaud..si ta une idée je suis preneur, je suis peut être patient mais trouver des plans c'est autre chose.

Spoiler:
 


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1598
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Dim 29 Déc - 6:51

Reiji ricanait de la tête que lui faisait Zankou, il en détournait le regard sur le coup alors que Derek lui disait ne pas avoir faim et préférait déposé son assiette sur la table.

Reiji : Je tenterais de faire mieux la prochaine fois.

Il fut surpris qu'il mangeait tout malgré tout, il le regardait faire, il devait vraiment être bien affamé pour qu'il mange tout, et même l'assiette de Derek malgré qu'il y avait trop de sel. Reiji en souriait et mangeait également son assiette.

Il tournait le regard vers son frère qui disait qu'il pourrait s'y préparer avant de venir cette fois ci et accompagné, ce qui avait le dons d'inquiéter bien plus Reiji.

Reiji : Il faut tout de même faire attention.. S'ils ont déjà réussi à tuer les tiens, alors.. Je ne veux pas que cela t'arrive.

Il regardait ensuite vers son frère, il baissait les yeux regardant ses mains.

Reiji : Moi aussi j'ai du mal à m'y faire.

Il revenait vers lui alors qu'il se levait d'un seul coup.

Reiji : D'accord, oui je peux me débrouiller maintenant et je surveillerais Zankou.

Il lui souriait et le regardait sans aller, il regardait ensuite vers Zankou tout en continuant de sourire trouvant cela amusant.

Reiji : Haha, il plaisantait, bien on fait quoi ?

Il le regardait prendre l'ordinateur de Derek et clignait des yeux de ce qu'il tapait, il en devenait tout gêné de son idée.

Reiji : Et c'est que.. Je ne pense pas que Derek serait d'accord.

Il jouait avec le tissu de son jeans, il regardait ailleurs se sentait mal à l'aise de regarder ça et ricanait de ce qu'il disait.

Reiji : Et bien fait ce que tu veux, moi je suis fatigué donc.. je vais me coucher.

Il se levait tout rouge, il allait tout d'abord dans la cuisine pour se faire un verre d'eau, il finissait par se retourner pour regarder du coin de l'oeil vers Zankou.


Moi je continuais de dormir, je n'entendais même pas qu'il avait sauter jusqu'à ma fenêtre et l'avait ouverte, c'est seulement lorsqu'il se faufilait sous les draps pour se coller à moi que je me réveillais, j'en ouvrais lentement les yeux gémissant légèrement.

Je bougeais et sentait ses mains se poser sur mon torse pour me serrer contre lui.

Gabriel : Derek.. ?

Je l'écoutais et j'en souriais.

Gabriel : Oui je sais, mais tu avais toute les raisons d'être en colère.

Il veut qu'on continue de se voir, je me retournais à cette instant pour bien le regarder, je lui souriais.

Gabriel : Tu peux rester, oui..

Je restais un moment comme ça afin de le regarder, je suis vraiment nul.. Il m'aime comme un dingue sans doute, et il doit supporter le fait que je vais devoir me marier. Bien que je doute qu'il puisse le supporter réellement. Je glissais ma main contre la sienne pour la serrer entre la mienne.

C'est différent avec lui, qu'avec les autres femmes que j'ai eu avant lui. Pourquoi ? Est-ce que je me serais attaché à lui ? Je ne veux pas le voir en colère, ni blessé à cause de moi. Il préoccupe sans cesse mes pensées, serait-ce ça l'amour ?

Je serrais bien sa main et posait mon front contre le sien, fermant les yeux.

Gabriel : je suis content que tu sois passé.

Je souriais, j'arrive à sentir son souffle contre mes lèvres. Et nous sommes resté ainsi, dans cette position toute la nuit, sans rien faire. Je m'étais endormi dans ses bras, ma main serré entre la sienne, ma tête posé contre son front, j'étais bien et lui aussi je pense.. Je ne pensais à plus rien d'autre que lui, allongé à côté de moi, je préfère le savoir ici que me demander ce qu'il fait lorsqu'il est loin de moi.



***


Pendant ce temps, un homme attendait ce moment depuis longtemps et en avait même eu une vision, un Dragon finirait par sortir de sa coquille et que celui qu'il y parviendrait était un Kijo, ils pensaient donc tout les deux que c'était Derek vu que Reiji était bien trop petit pour maîtriser un Dragon.

Mais ils avaient tord et visait le mauvais Kijo, Ayato espionnait d'ailleurs Derek assez souvent afin de voir s'il était en possession d'un Dragon ou non ce qui n'était pas encore le cas.

Il portait une longue capuche afin de cacher son visage et son corps, celui-ci avait été il y a bien longtemps par une malédiction. Il ne pouvait plus utiliser de sortilège, sauf avoir de temps à autre des visions.

Teijo : Je ne comprend pas pourquoi c'est aussi long..

Il soupirait de ses remarques.

Teijo : J'en ais assez d'attendre plus..

Il serrait les doigts contre les accoudoirs de son siège fermant les yeux.

Teijo : Je me moque que tu t'y sois fait ou non, continue de l'espionner plutôt..

Il se taisait l'écoutant, il glissait ses doigts contre l'accoudoir.

Teijo : Mes visions se sont toujours révélé vrais.. Alors se Dragon viendra j'en suis certains.

Il le regardait recréer sa sphère afin d'espionner Derek, mais c'était toujours pareil, il était entrain de dormir près de moi et rien ne se passait comme il le désirait, ce qui avait le dons de l'agacer que rien ne se passait comme il le désirait.

Il ne lui répondait pas à ce qu'il disait, mais alors qu'il regardait du côté de Reiji, cela les surpirs vu qu'il avait bien changé et était devenu à présent, un adulte.

Teijo : Qu'est-ce qu'il se passe ?

Avec la malédiction, celui-ci avait perdu l'usage de ses yeux, il fut bien surpris et souriait de savoir que le Dragon était belle et bien présent, sa vision n'était donc pas fausse.

Il penchait légèrement le visage.

Teijo : Et bien, il suffit d'attendre le bon moment. Quand est-ce qu'un Dragon est vulnérable ?

Il caressait les accoudoirs de son siège.

Teijo : Lorsqu'il se retrouve dans un profond sommeil, ou bien, faufile toi entre les Hunters qui tenteront de s'attaquer à lui, fait n'importe quoi, tant que tu me ramène de son sang. Et dépêche toi, j'en ais plus qu'assez d'attendre, j'ai bien trop attendu déjà...

Il respirait rapidement ayant trop parlé, il ne faisait pas grand chose et pourtant cela l'épuisait déjà énormément.

Teijo : Fait vite..

son coeur battait encore, mais son corps était déjà mort, il était comme un vampire qui mourrait, qui n'avait plus plus de sous depuis des siècles.. A côté de lui se trouvai beaucoup de sac de sang, même quelques corps d'humains dont il avait essayé de se nourrir désespéremment, son corps avait soif mais celui d'un Dragon et rien d'autre, seul le sang d'un Dragon pourrait le sauver de cette malédiction qu'on lui avait jeté.


***

Le matin arrivait tout doucement, j'étais toujours blotti dans les bras de Derek, j'ouvrais les yeux pour le regarder, il avait déjà ses yeux ouverts, il me regardait dormir ? Je lui souriais.

Gabriel : Et bien.. je n'ai pas l'habitude qu'on me surveille jusqu'à ce que je me réveil.. Tu avais peur que je m'envole durant la nuit ?

Je gardais le sourire, je me redressais pour bien le regarder, je passais ma main sur mes yeux, tout en l'observant.

Gabriel : Mais je dois dire que j'aime qu'on s'occupe de ma petite personne comme tu le fais.

Je le poussais pour me retrouver sur lui, mon visage au dessus du sien je l'observais.

Gabriel : Je suis toujours de mauvaise humeur le matin, tant que je n'ais pas mon café. Mais semblerait qu'avec toi ça va.

je ricanais.

Gabriel : Tout est différent avec toi, je me demande pourquoi.

je baissais les yeux.

Gabriel : Et il fallait qu'on se rencontre aussi tardivement, juste au moment où ma "futur" fiancé ait atteint l'âge de se marié, je dois être maudit.


je me laissais tomber contre lui, posant ma tête contre son torse, je fermais les yeux.

Gabriel : Je pense que je me suis attaché à toi, qu'est-ce que tu m'as donc fait. Tu m'as jeté un sort ou quelque chose de ce genre.



Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1380
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Dim 29 Déc - 23:18

Il accepte que je puisse passer la nuit ici, je craignais qu'il me rejette après les mauvaises paroles que je lui ai dites tout à l'heure. Il comprend peut être que j'étais en colère, mais cela n'excuse pas de dire de tel chose. Il se retournait pour me faire face, je souriais passant mes doigts dans ses cheveux les caressants.

Derek: et moi je suis content que tu accepte que je reste.

Je fermais les yeux ne quittant pas l’étreinte de sa main contre la mienne, je suis bien comme ça et j'aimerais que le temps s'arrête. Je pouvais m'endormir paisiblement sachant qu'il m'en veux plus et de savoir qu'il est auprès de moi pour le moment. Je sais pas quand il va devoir épousé cette fille et je crains fortement se moment, cela voudra dire qu'on ne pourra plus se revoir. C'est peut être pas la meilleurs chose à faire de me torturer ainsi en venant le voir, il m'aime peut être pas mais je m'en moque tant que je peux encore profité de ses derniers instant avec lui.

Je r'ouvrais les yeux il faisait jours, déjà...la nuit est passer comme une flèche, Gabriel était encore la en face de moi endormit. Je le regardais n'osant pas bouger de peur qu'il se réveille, il est vraiment beau même dans son sommeil. Je restais comme ça un bon quart d'heure au moins jusqu'à qu'il ouvre les yeux, je souriais.

derek: Je voulais risqué de te réveiller et puis j'aime bien te regarder dormir, tu semble vulnérable sa me donne envie de te protégé.

Je ricanais alors que lui me poussait pour se redresser, je passais mon doigts sur son bras caressant sa peau.

Derek: Je te fais un effet apaisant, c'est bon signe. tu pourra plus te passer de ma présence au petit matin comme ça.

Je retirais mon sourire l'écoutant, c'est vrai cela fait déjà deux ans que je fantasmes sur lui. Si j'aurais eu un peu plus de courage pour lui parler.

Derek: peut être que les choses se serait passer autrement, que tout ses événements ne se serait pas produit, que je serais pas ici avec toi en se moment. Alors moi je regrette rien, même si cela risque de pas durer longtemps je préfère profité du peu qu'on peut encore se voir.

Je levais les yeux vers le plafond le laissant poser sa tête contre mon torse, mon estomac se contractait après ses mots. Il se serait attaché à moi, sa va être encore plus difficile à présent de me séparer de lui, de laisser cette fille l'éloigner loin de moi.

Derek: sa doit être mes hormones de loup, même toi tu y succombe et puis j'ai un charme fou peut de personne y résiste.

C'était à mon tour de le pousser me mettant sur lui.

Derek: on fais la grasse mat?

Je souriais avant de l'embrasser avec envie, je bougeais en même temps les hanches frottant mon caleçon contre le siens enfin surtout se qu'il se trouvait à l'intérieur.

Diva: Gabriel?

Je me redressais brusquement entendant l'appelle de sa mère, elle s'approchait de les escaliers regardant vers l'étage.

Diva: t'es encore dans ta chambre mon chéri? je monte.

Je me retirais aussi tôt de Gabriel attrapant mes vêtements à terre et regardais un endroit ou me cacher, je l'entendais toquer à la porte aussi tôt je me cachais sous le lit. 

Diva: tu dort encore à cette heure ci? 

Je posais ma main devant ma bouche étouffant ma respiration, j'adore j'ai l'air d'être un ados qui c'est faufilé dans la chambre d'une jeune fille. Je pouvais voir sa mère marcher jusqu'au fenêtre ouvrant les rideaux.

Diva: on va louer la salle pour le mariage ainsi voir l'église, on sait arranger avec Lola pour une date. On voulait t'en parler plus tôt mais avec les événements d'hier, on a d'ailleurs pas de nouvelle du hunter et tu nous as rien dit non plus sur ta fuite.

Elle soupirait s'asseyant sur le rebord du lit.

Diva: ton père veux bien oublier ta petite rebeillion pour se lycan, tant que tu oublie pas ton devoir. Tu te mariera avec Lola en fin de semaine mon chéris, je sais c'est plus tôt que prévu mais ton père que tout soit fait le plus rapidement possible.

Fin de semaine? si tôt, je pensais que cela ne se ferait pas avant quelque mois qu'on aurait le temps de...je serrais mes vêtements ayant envie de mourir sur l'instant pour ne plus ressentir ça.

Diva: bien prépare toi, Lola doit nous rejoindre pour visité un salle et tu dois être présent également.

elle se penchait embrassant le front de Gabriel avant de se lever.

Diva: ne traine pas.

Elle sortait de la chambre, je pouvais sortir de ma cachette. J'étais vraiment démoralisé sur le coup, je me r'habillais.

Derek: bien...je m'en vais, retour à la réalité...j'aurais peut être pas du venir tout compte fais. t'en fais pas je ferais attention de ne pas me faire voir par tes parents en repartant.

Je m'avançais vers la fenêtre l'ouvrant pour repartir par ou j'étais arriver.


*****

Teiji est toujours grincheux mais Ayato en avait l'habitude et passait au dessus de ça, il écoutait ses surjections afin de piéger le dragon. 

Ayato: les hunters? tu veux que je revienne avec le sang du dragon ou pas? j'ai ma tête dans leurs fichiers et j'aime ma tête.

Il perdait patience, Ayato soupirait tirant sur la ficelle de son peignoir le laissant tomber à terre.

Ayato: très bien mais je vais me changer, je vais pas y aller dans cette tenue.

Même nu il passait sous el nez de Teijo de toute façon il ne pouvait plus rien voir, il partait vers une autre pièce ouvrant ses armoires sortant une tenue noir avec un veste capuché. Habiller il revint vers l'autre pièce prenant un petit flacon dans un tiroir.

Ayato: Je ne reviendras pas ici avant que sa flacon soit remplis du sang de se dragon, prépare toi à un grand festin.

Il sortit ensuite du manoir regardant autour de lui.

Ayato: Aller Ayato, profite pour t'amuser un peu en remémorant de vieux souvenir à se pauvre petit Reiji.

Il se mit à courir son corps enveloppait de brume noir le cachant entièrement derrière celle ci. Ici il faisait encore nuit, j'étais toujours chez Gabriel allonger à ses côtés. Arrivant en ville Ayato s'arrêtait sur le toit d'un immeuble, en face se trouvait mon appartement. Zankou avait fini par s'endormir devant le pc. 

Ayato: peut être pas besoin d'Hunter tout compte fait.

Il s'apprêtait à sauter mais il repéra d'autre personne s'approchant du bâtiment. 

Ayato: et merde les hunters, moi qui espérait ne pas avoir à me frotter à eux.

Il s'asseyait préférant attendre avant de s'en mêler, Akira faisait un signe de la main montrant le champs libre et entrait dans l'immeuble.

Ayato: faite se que vous voulez du dragon, mais laisser moi une toute petite goutte de sang..c'est pas trop demander.

Akira: essaye de pas tout faire foiré Mike, comme la dernière en éternuant bêtement alors qu'une horde de loup se trouvait à cinq mètre de nous.

Il le fusillait du regard sur le moment et posait sa main sur sa bouche pour le faire taire, ils étaient en face de la porte de mon appartement. Akira crochetait la serrure silencieusement et ouvrait la lentement posant déjà ses mains sur ses dagues. Zankou continuait de dormir assit les bras croiser émettant par moment des ronflements.

Akira: allons si.

Ils entraient à l'intérieur utilisant son sharigan afin de voir dans l'osburité, même dans son sommeil Zankou sentit une odeur étrangère et se réveilla continuant néanmoins de garder les yeux fermer.

Ayato: aller aller, percer lui la peau! 

Zankou ouvrit brusquement les yeux qui reflétait dans l'obscurité et attrapait le cou de Mike.

Zankou: je me rappelle pas qu'on vous ai invité.

Il se mettait debout soulevant Mike avec lui ne touchant plus le sol.

Zankou: dégagé!

Il le lançait à terre se tournant ensuite vers Akira.

Zankou: encore toi.

Akira: mais cette fois bien préparer dragon.

Il sortit ses dague étant différente de la dernière fois, leurs lames était rouge et scintillait.

Zankou: pourquoi me traqué? je me rapelle pas vous avoir fais chier.

Akira: ta essayer de me tuer.

Zankou: ta essayer de tuer le frère de mon maître également.

Akira: c'est qu'un lycan.

Zankou: t'es qu'un petit mortel que je vais transformé en bouillit si il sort pas d'ici.

D'autre hunter entrait par les fenêtres les brisants, Zankou grognait avant de se tourner courant vers le mur. Avec sa force il passait à travers de celle ci comme ci il ne s'agissait que de bout de carton.

Akira: putain se type....

Akira courait passant à travers les trou déjà causer par zankou passant d’appartement en appartement jusqu'à qu'il arrivait au bout de l'immeuble. Il regardait tout d’abord vers le vide pensant qu'il aurait sauté, mais bien vite zankou s trouvant au dessus de lui l'attrapait par sa veste le lançant pour le faire tomber.

Ayato: bien...vulnérable quand il dort qu'il disait, tu parle! utilise les hunter qu'il disait aussi..oui bien se sont des incapables oui! moi je préfère utiliser la ruse.

Son regard se tournait vers la fenêtre de la chambre de Reiji.

Ayato: qu'est ce que ferais un dragon pour son maître bien aimer?

Akira tombant dans le vite de se rattrapait de juste utilisant ses armes pour les enfoncers dans la façade. encore une fois Zankou aviat disparu de son champs de vision.

Akira: mais qu'est ce que tu branle Mike!

Il tournait le regard entendant un battement d'aile, Zankou arrivait en dragon dans sa direction l'attrapant dans l'une de ses pattes s'envolant avec lui. 

Zankou: une petite balade sa te dit?

Akira: merde!

Il réussit à dégager une main enfonçant sa dague dans la patte de Zankou, qui le lachait tout en poussant un cris. Pendant se temps ayato attrapait Reiji posant sa main devant sa bouche le sourire aux lèvres.

Ayato: ssshhh, tout va bien on va voir ton petit dragon tu veux, j'ai une petite requête à lui faire alors tu va être gentil et obéir tranquillement.

Il le poussait le forçant à le suivre descendant de l'appartement jusqu'à la rue, Zankou ressentait la détresse de Reiji et volait dans sa direction se posant au sol reprenant forme humaine.

Zankou: je te conseil pas de lui faire la moindre égratignures.

Ayato:  rien de fâcheux ne lui arrivera mais à une conditions, t'es blesser à la main on dirait..quel chance.

Il lui lançait le flacon que Zankou attrapait directement.

Zankou: qu'est ce que tu veux que je foute avec ça.

Ayato: remplis le de ton sang.

Zankou: c'est tout?

Ayato: c'est tout.

Zankou: et si je refuse?

Ayato posait sa main sur le capot du voiture à côté de lui, un marque noir s'y déposait s'éloignant quelque peut l'endroit de la marque explosait. 

Ayato: je lui fais exploser le crane sa serait triste d'en arriver la juste pour quelque goutte de sang non?

Il posait déjà sa main sur la tête de Reiji, zankou ne discutait pas et ouvrait le flacon laissant tomber son sang à l'intérieur. 

Ayato: t'es devenu un beau garçon Reiji, tu ressemble beaucoup à ta maman.

Il reniflait ses cheveux tout en ricanant sadiquement.

Ayato: elle était si belle surtout la peur dans le regard pendant que ses poumons se remplissait d'eau, quand j'ai vu sa vie quitter son regard. 

Zankou: lache le maintenant!

Ayato: envoie le flacon et je le lâcherais.

Il le lançais, Ayato le poussait pour récupéré le flacon.

Ayato: enfin! maintenant on va évité de le faire tomber.

Akira arrivait au même moment derrière lui enfonçant sa dague dans son dos.

Akira: cela fait longtemps qu'on te cherche meurtrier.

Ayato: et c'est pas encore aujourd'hui que vous m'aurez "hunter"

Il utilisa une téléportation instantané, mais ne pouvait aller bien loin.

Akira: tuer le!

D'autre hunter se mit à le pourchasser, ils étaient bien trop nombreux même pour Ayato. L'un d'eux réussit à l'attraper le bras directement il posa sa main sur son visage y posant sa marque noir. 

Ayato: boum!

Sa tête explosait quelque seconde après.

Akira: ne le laissait pas vous toucher!

Le sorcier levant les mains faisant lévité plusieurs voiture autour de lui avant de les lancers en direction des hunters. Zankou prenant Reiji dans ses bras fuyait de son côté profitant que les hunters était ailleurs. Les voitures touchaient en même temps le sol créant ainsi une explosion, akira sortait de son abrit mais Ayato avait déjà réussit à fuir.

Akira: putain de merde! 


Ayato retournait jusqu'au manoir passant sa main derrière son dos blessé par la première attaque de Akira. Il entrait à l'intérieur sortant le flacon de sa veste et la déposait dans la main de Teijo.

Ayato: c'est faux, les dragons sont pas vulnérable quand il dorme en tout cas pas celui la. 

Il s'asseyait à terre contre le divan de Teijo. 

Ayato: mais au fond les hunters m'ont bien servis, ils ont des lames capable de découpé la cuirasse des dragons...et mon dos aussi par la même occasion.

Il fermait les yeux sur le moment.

Ayato: je suis un peu crevé, réveille moi quand tu sera plus fripé.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1598
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Lun 30 Déc - 2:40

J'étais toujours sur Derek, mon visage posé contre son torse, je souriais de ce qu'il disait, oui c'est vrai, sa savoir ce qu'il se serait passé si il aurait osé m'aborder, m'avoué ses sentiments.. J'aurais peut-être fuis va savoir. Je peux être un véritable salop quand je m'y met, j'ai déjà fait souffrir pas mal de fille parce qu'elle étaient folle amoureuse de moi, et moi je ne ressentais rien de tout ça.

Gabriel : Ta raison, ne changeons pas les choses dans ce cas.

J'ouvrais les yeux pour l'écouter alors que je venais de lui avouer que je m'étais attaché à lui, mes doigts se glissait entre les siens et je ricanais de ses paroles.

Gabriel : Je vais devoir faire attention à ses hormones dans ce cas, et je ne suis pas mal dans mon genre non plus.


Voilà qu'il me poussait afin de se mettre sur moi, je le regardais bien.

Gabriel : On fait déjà la grasse mat.

Bah oui, il est passé dix heures, Alors qu'il m'embrassait je glissais ma main dans ses cheveux, les serrant légèrement au moment où il frottait son caleçon contre le mien. Ma main libre se glissait dans son dos, j'ai envie de lui à présent mais la voix de ma mère faisait tout basculé.

J'en étais surpris, qu'est-ce qu'elle vient faire ici ? Je tournais le regard vers derek qui se levait cherchant où se cacher, il finissait par se mettre sous le lit, je me redressais alors qu'elle entrait dans ma chambre, je la regardais bien alors qu'elle entrait pour ouvrir mes rideaux de ma chambre, j'en faisais des petits  yeux.

Gabriel : J'aime faire mes grasses matinées lorsque je n'ai pas de boulot.

Je serrais mes mains sur les draps alors qu'elle parlait d'aller loué une salle pour le mariage, rien que de savoir que Derek était sous le lit à entendre la conversation, j'en avais mal au coeur. Je détournais le regard.

Gabriel : Et bien, vous vous arrangez tous sans m'en faire part, le mariage, la salle et maintenant la date.

Je passais ma main dans mes cheveux, voilà qu'elle me parle de cette hunter et de ce qu'il sait passé hier.

Gabriel : Il n'y a rien a dire la dessus.

Je n'ai pas envie qu'ils sachent qu'il n'a pas réussi à le tuer, sinon, mon père fera en sorte d'en engager plein d'autre jusqu'à ce qu'il soit sur de sa mort. Je retirais ensuite ma main de mon visage pour la regarder puisqu'elle s'installait sur le rebord de mon lit, là où Derek se trouvait quelque minutes plus tôt.

Gabriel : Fin de semaine ? Pourquoi précipité les choses, on ne se connait même pas.

Je grimaçais, c'est surtout que j'ai encore envie de passer du temps avec Derek, et pas devoir.. L'abandonner, je fermais les yeux et regardait ailleurs.

Gabriel : Evidemment, il est toujours aussi pressé.

Je soupirais.

Gabriel : Oui, je n'ai pas vraiment le choix de toute manière n'est-ce pas ?

Je la fusillais du regard alors qu'elle s'en allait me demandait de me dépêcher de me préparer, une fois qu'elle était partie, Derek sortait de sa cachette, je tournais mon regard vers lui.

Gabriel : Derek...

Une fois encore je le fais souffrir, alors qu'il s'apprêtait à s'en aller, je me levais attrapant sa main, je le serrais contre moi posant mon menton contre son épaule.

Gabriel : Même si je me marie avec elle, je ne l'aimerais pas, se ne sera juste que des bout de papier, et une bague mis sur chacun de nos doigt.. Elle ne sera rien pour moi. Alors.. Continuons de se voir, je te promet de ne jamais la toucher et que je ne coucherais pas avec elle même si elle le désire.

Je le retournais pour bien qu'il me regarde.

Gabriel : Elle vivra chez moi, mes les murs nous sépareront, ma porte bien fermé, et ma fenêtre grande ouverte pour t'accueillir.

J'attrapais son visage pour l'embrasser, je gardais mes lèvres froller les siennes.. Je ne veux pas le voir souffrir par ma faute.

Gabriel : Je dois y aller, tu devrais retrouver ton frère.. je n'ai pas confiance avec cette hunter d'hier soir..

Je le laissais partir, le regardant bien, je finissais par m'habiller rapidement car ils m'attendaient plus que moi. Je descendais regardant Lola qui discutait avec ma mère, elles semblent vraiment bien s'entendre. Elle me regardait ensuite en souriant se dirigeant vers moi.

Lola : Tu as bien dormi ?

Gabriel : Oui merci.. Bien allons-y.

Je sortais pour monter dans la voiture, Lola regardait vers ma mère assez déçue car j'étais toujours aussi distant. Elles finissaient par me rejoindre, heureusement mon père n'est pas venu. Je posais mon code contre le rebord de la vitre de la voiture afin d'y poser ma tête.

Lola : je suis vraiment excité à l'idée de voir toute ses salles, et de les imaginer déjà toutes décorés pour le mariage.. Pas toi Gabriel ?

Gabriel : Hum ? Oui.

Elle baissait les yeux, elle me regardait en me souriant, elle semble vraiment se donner du mal pour que je m'intéresse à elle.

Lola : Tu sais ce qu'on a dit ? Qu'on formait un très beau couple tout les deux.

Gabriel : Ah bon.

Lola : Oui, et j'ai déjà confectionné ma robe de marié.

Ah oui juste, elle est styliste.

Gabriel : ET bien j'ai hâte de pouvoir la voir.

Elle souriait, mes paroles semblaient lui avoir fait plaisir, je tournais légèrement le regard vers ma mère qui semblait montrer que je devais me montrer plus doux et tendre avec elle.

Lola : J'ai également hâte d'y être, et que tu me passes la bague aux doigts.

Je lui souriais et regardait à nouveau par la vitre, qu'est-ce que tu fais Derek ? Pourquoi je me pose à chaque fois cette question, il doit être rentré chez lui pour retrouver son frère. J'ai envie de le rejoindre.. On vient à peine de se quitter et voilà que je pense déjà à le retrouver.

On faisait beaucoup de salle différente, et sa m'ennuyait, elles sont pratiquement toutes les mêmes, je ne vois pas pourquoi ils ont si dure à en choisir une. Mais au bout d'une heure, elles avaient finis par en choisir une, tant mieux.

Lola : Dit est-ce que je peux te présenter à mes parents ? Ils désirent te rencontrer avant notre mariage.


Gabriel : Je ne sais pas, j'ai peut-être quelque chose de prévu..

Mince.. Elle me fait une tête vraiment démoralisant là.. Je regardais vers ma mère, elle semblait vouloir que j'y aille, j'en souriais donc.

Gabriel : Oui allons-y.


***


Alors que Ayato partait enfin pour obtenir le sang de Zankou, Teijo soupirait hâte de pouvoir enfin retrouver ses dons, sa vue, et être à nouveau apte à sortir de cette endroit. Il n'avait plus qu'à attendre qu'il revienne en espérant qu'il ne revienne pas les mains vide.

Reiji était partis dans sa chambre, laissant Zankou à ses... petites occupations. Il c'était endormis bien que son lit était désormais trop petit pour lui.

Ayato était déjà occupé d'observer Zankou entrain de dormir devant le pc. Alors qu'il allait passer à l'acte, les hunters intervenaient avant. Mike était près de Akira, il observait à l'intérieur et tournait le regard vers lui en retroussant le nez.

Mike : J'en peux rien si j'ai éternué, j'avais un rhume !

Alors qu'il allé s'énerver sur lui pour ses petits commentaires, Akira posait sa main devant sa bouche pour qu'il se taise, afin de ne pas réveiller Zankou qui dormait paisiblement. Il tapait sa main contre celle de Akira pour qu'il se retire de lui et regardait ensuite vers la fenêtre.

Il le suivait alors qu'il venait d'ouvrir la porte sans faire de bruit, ils rentraient tout les deux, il utilisait lui aussi son sharingan pour mieux voir dans le noir. Mike tenait la manche de son arme mais n'eu le temps de faire quoi que se soit puisque Zankou ouvrait aussi tôt les yeux, il s'apprêtait à reculer mais celui-ci l'attrapait par la gorge.

Alors qu'il se levait, Mike ne touchait plus le sol et n'arrivait même plus à respirer tellement qu'il le tenait fort, il serrait ses poignets entre ses mains tentant de se dégager de lui.

une fois qu'il le lançait à terre, il posait sa main sous sa gorge reprenant son souffle tout en le regardant du coin de l'oeil.

Mike : Pourquoi c'est toujours sur moi que sa tombe.. Hum..

Il toussait encore tout en les écoutant, Zankou se demandait pourquoi ils les traquaient, pour eux c'était évidant. Il se redressait tout en regardant les autres Hunters arriver à leurs tours près à se battre pour l'éliminer.

Zankou passait par un mur afin de s'enfuir, Akira courrait pour le suivre, Reiji n'entendait rien car il c'était endormis avec ses écouteurs et sa musique à fond afin de ne pas entendre les vidéos que Zankou avait fait exprès de mettre bien à fond pour qu'il entende les gémissements des femmes.

Mike suivait Akira, dont Zankou avait déjà balancé par le haut de l'immeuble, il s'arrêtait voyant le vide. Il baissait la tête le regardant accroché au mur grâce à ses dagues et bien sûr il l'engueulait.

Mike : Tais toi donc !

Il cherchait après Zankou.

Mike : Attention il a prit sa forme de Dragon !

Il fit une grimace puisqu'il arrivait malgré tout à prendre Akira dans sa patte. Les hunters n'étaient pas des simples humains, ils avaient toute sortes de dons et étaient tous bien entraîné. Il prenait son élan pour sauter jusqu'au la façacade en face et grimpait jusqu'en haut afin de se retrouver sur le toit. Il sautait ensuite de toit en toit pour suivre Zankou et Akira.

Il réussit à enfoncer la dague dans la patte de Zankou ce qu'il le fit lâcher, Mike rattrapait Akira au vol en plein saut, le tenant comme une femme, il le laissait ensuite tomber à terre.

Mike : Quoi, t'aurais préféré te prendre un plat ?

Pendant ce temps Ayato réveillait Reiji, il ouvrait grands les yeux ne reconnaissant pas cette homme et surtout il avait la main posé sur sa bouche pour éviter qu'il ne crie. directement dans ses pensées, il appelait Zankou.

Une fois qu'il retirait sa main de sa bouche, Reiji le regardait bien.

Reiji : Qu'est-ce que vous lui voulez..

Il fut forcé d'avancer et se retrouvait dans la rue, il levait les yeux voyant Zankou arriver tout en prenant sa forme humaine.

Il avait peur, et ne savait rien faire pour se défendre encore une fois. Il regardait la main de Zankou qui était effectivement blessé. Il désirait simplement qu'il remplis ce flacon de son sang, Reiji ne comprenait pas pourquoi, il regardait ensuite vers la voiture où il posait sa marque, celle-ci explosait ensuite.

Il respirait rapidement craignant qu'il ne face de même sur lui. Il regardait du coin de l'oeil vers Ayato qui parlait de sa mère.

Reiji : Vous la connaissiez ?

Il tentait de se retirer de lui au moment où il le reniflait. Il écarquillait ensuite les yeux de ce qu'il lui disait, il comprenait rapidement qu'il était le sorcier qui lui avait prit la vie, à elle ainsi qu'à son père, il en avait les larmes aux yeux.

Il tournait le regard vers Zankou avait remplis son flacon, et demandait à ce qu'il le relâche. Zankou lui lançait ensuite, Ayato le rattrapait tout en poussant Reiji, il se dirigeait jusqu'à Zankou et revenait vers ce sorcier.

Akira arrivait à cette instant. Il désirait en savoir plus sur ce sorcier mais Zankou l'attrapais, reprenant sa forme de Dragon pour s'enfuir d'ici, et loin de ses hunters qui possédaient l'arme de le tuer.

Mike restait auprès de Akira qui avait ordonné aux autres de le retrouver alors qu'il c'était téléporté, il était néanmoins blessé, il courait au côté de Akira qui était tout deux coéquipiers, lorsqu'il s'agit des missions simple, comme tuer un vampire muté ou un loups-garous, souvent les hunters pratique cela seul, mais si cela se complique il y a toujours un coéquipier pour s'entre aider.

Il fut bien surpris qu'il ait tué l'un des leurs aussi facilement, il faisait ensuite évité deux voitures qu'il lançait dans leurs direction. Mike ne fit un bond sur le côté pour l'éviter, ainsi que l'explosion qu'elle avait déclenché.

Il avait profité de ça pour s'enfuir, Mike en râlait.

Mike : Et merde ! Un dragon et un sorcier et on en a eu aucun des deux.

Il regardait les dégâts des lieux.

Mike : Et va falloir tout nettoyer avant que les civiles se réveille.

Le soleil allait bientôt arriver pour eux, Reiji était toujours sur le dos de Zankou, ils étaient bien en hauteur pour éviter qu'on ne les voient.. Il posait sa main devant sa bouche les larmes aux yeux, c'était rien le fait d'avoir rencontrer le sorcier qui avaient tué ses parents. Il n'était pas comme Derek, et était plus sensible que lui de ce côté là.


***


Teijo sentait Ayato revenir, il tournait lentement la tête vers lui.

Teiji : Je sens l'odeur du sang de ce Dragon.. Donne le moi.

Alors qu'il le posait dans sa main, Teijo l'ouvrait lentement car il n'avait plus aucune force, il buvait ensuite le contenu, il se sentait déjà que son corps commençait à revivre à nouveau. Il écoutait les paroles de Ayato.

Teijo : Bien sur qu'il ne sont pas vulnérable et ce même lorsqu'ils dorment.. C'était pour que tu y ailles et que tu ne dures pas des heures à réfléchir à un plan stupide.. Rien de mieux que de foncer dans le tas.

Sa voix changeait déjà, comme-ci elle muet pour redevenir comme avant. Alors que Ayato désirait faire une petite sieste, Teijo attendait impatiemment que son corps guérisse.

Il fallait néanmoins une bonne heure pour qu'il redevienne comme avant, il levait la main pour les regarder, il bougeait ses doigts et les serraient ensuite en souriant. Il retirait sa capuche, ses yeux étaient d'un bleu très claire, voir presque gris. Il avait de long cheveux blanc avec de légère mèche brune. Il se levait de son siège, tournant le regard vers Ayato.

Teijo : Voyons voir si mes dons me sont revenu.

Il s'approchait de lui tendait juste sa main dans sa direction, sa blessure guérissait à vu d'oeil, il retirait cette vieille cape qu'il n'avait plus besoin.

Teijo : Et sais-tu, la première chose que je vais faire ?

Il en souriait.

Teijo : me prendre une douche, je pense en avoir grand besoin.

Il ricanait retirant ses vêtements, il était très bien bâti, et avec une grande musculature, il marchait nue dans la pièce se rendant jusqu'à sa salle de bain, il se regardait durant un long moment devant le miroir glissait ses doigts pour retoucher son visage qui était à nouveau désirable.

Et se rendait ensuite jusqu'à la douche. Il en restait durant des heures, et finissait par sortir, d'un claquement de doigts, des vêtements apparaissaient sur son dos, il allait retrouver Ayato.

Teijo : Bien que dis-tu de sortir de ce trou à rat, je ne serais pas rester une minute de plus dans cette endroit.

Il disparu utilisant une téléportation. Il se retrouvait à la surface, aspirant l'air pour remplir ses poumons.

Teijo : L'air est devenu moins agréable à respirer qu'autre fois, mais se n'est rien.

Il glissait ses doigts contre ses lèvres caresser ses canines désirant goûter à du sang frais, il regardait donc autour de lui.

Teijo : Ayato, si tu serais resté enfermé durant un siècles, qu'aurais-tu aimé faire en premier dit moi.. ?

Il le regardait du coin de l'oeil avec un sourire.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1380
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Lun 30 Déc - 23:32

J'allais m'en aller avant qu'il m'attrape la main m'en empêchant pour se serrer contre moi, je baissais les yeux l'écoutant. J'ai l'impression qu'on joue les égoïstes, on va blesser cette fille qui semble pourtant beaucoup attacher à lui. J'aimerais pas qu'on face de même pour moi derrière mon dos et pourtant ses paroles me faisais plaisir.

Derek: je doute que tu restera longtemps sans la toucher Gabriel, surtout pour la nuit de noce. C'est se qu'on attend de toi non? avoir des petit Gabriel qui gambade partout.

Il me retournait, je le souriais malgré tout. 

Derek: t'es même pas encore marier que tu prévois déjà de la tromper.

Il m'embrassait j'en fermais les yeux sur l'instant.

Derek: très bien si tu le prend comme ça, je vais m'habituer à passer par cette fenêtre

Il a raison même si Zankou est la pour le protéger il va falloir faire très attention à présent, je caressais son visage avant de passer par le fenêtre.

Derek: bonne chance, faire se genre de truc avec les filles c'est pas de tout repos.

J'en ricanais avant de m'en aller, je me doutais pas que ses foutu hunter était déjà intervenu hier soir. Arrivant dans la rue tout était nickel comme ci il ne c'était rien passer, Akira et les autres ont bien pris soin de tout nettoyer après leurs passe. Pourtant je m'arrêtais à un endroit fixe arrivant à sentir une forte odeur de sang, l'endroit même où le corps du hunter tuer par Ayato se trouvait.

Akira: c'est le lycan que je t'ai parlé.

Ils étaient tous deux pas loin au café devant la vitre regardant dans ma direction.

Akira: j'aurais déjà sa tête si il était pas protégé par se dragon.

Son regard se tournait vers Mike qui n'était pas seulement son coéquipier mais surtout son frère, même si l'entente n'était pas toujours bonne.

Akira: et je veux d'ailleurs aucun commentaire à se sujet, tu as bien vu par toi même que se dragon est un coriace. C'est surtout se sorcier que j'ai envie de retrouver à présent, il a tué Crasus en lui explosant la face...comment je suis cencer annoncer ça à sa femme?  oh tu veux le faire Mike? avec plaisir, t'es gentil de te proposer.

Il sortait un petit ordinateur de poche sortant toute les info sur Ayato, il le tournait le montrant tous les informations sur lui.

Akira: sa fait plusieurs années que notre famille le traque, se type n'a aucun remord quand il tue et éprouve même beaucoup de plaisir..comme tous les détraquer de son espèce. On n'a jamais trouver ou il se cache et...

Il plissait les yeux remarquant que Mike l'écoutait même pas préférant regarder la jeune fille assise à la table d'a côté, il se penchait pour lui donner une claque sur la tête.

Akira: tu m'écoute idiot? comment je peux faire équipe avec un boulet pareil...et dire que t'es mon frère, maman ta bercer trop prêt du mur ou ta nourrit avec du lait périmé se qui a détruit tout neurone.

Il regardait  nouveau vers la fenêtre espérant me regarder mais j'étais déjà partit dans mon appart, personne..cette fois je m'inquiète ou sont t'il partit? Ils ont peut être eu des ennuies et se cache en se moment. Réfléchis si j'étais Reiji ou je me cacherait en se moment même? je repartais ayant une petite idée sur la question. Le premier endroit ou je me rendait était au cimetière et directement je le trouvais à côté de zankou près de la tombe de nos parents.

Derek: Reiji? qu'est ce qu'il sait passer.

Il semble effondrer, je m'avançais vers lui le prenant dans mes bras. Il pleure? pourquoi? 

Derek: dit moi Reiji, on ta fait du mal?

Zankou: on a été attaquer par les hunter hier, mais par seulement par ces types. Un sorcier c'est pointé désirant mon sang, j'ai été obligé de lui donner puisqu'il menaçait Reiji.

Je caressais les cheveux de mon frère, il a du avoir un peur bleu c'est peut être pour ça qu'il est choquer.

Zankou: c'est pas tout, Reiji pense que se sorcier est celui qui est responsable de la mort de vos vieux.

Derek: quoi? comment tu peux en être sûr, qu'est ce qu'il ta dit Reiji?

Je posais mes mains sur ses épaules voulant qu'il me réponde.

Derek: comment était t'il? tu as vu son visage?



****

Ayato r'ouvrit les yeux sentant sa blessure guérit d'elle même, levant la tête il remarqua Teijo remit sur pied et bien plus agréable à regarder qu'il a une heure à peine. 

Ayato: laisse moi deviner, me prendre dans tes bras et me faire un gros calin pour me remercier de t'avoir rendu ton physique de rêve?

Il haussait les épaules.

Ayato: oué la douche était ma deuxième option.

Il ricanait gardant les yeux lever vers lui, alors qu'il retirait sa vieille tunique maintenant il savait qu'il n'avait rien dessous depuis le début.

Ayato: hum impressionnant..tu voulais me rabaisser en montrant tes gros muscle?

Il regardait sous son t'-shirt sur l'instant.

Ayato: et bien ta réussis...j'aurais du prendre un goutte peut être que sa m'aurait donner plus de plus muscle aussi.

Il se redressait allant se changer pendant se temps et tournait en rond dans la pièce attendant que Teijo finisse son éternel douche. Il bougeait plus le voyant revenir vers lui.

Ayato: j'ai cru que tu t'étais noyer, je m'aurais sentit obligé de faire du bouche à bouche.

Il en levait les yeux s'imaginant la scène et ricanait tous seul, la seconde d'après ils étaient tous deux à la surface.

Ayato: se que je ferais et bien laisse moi réfléchir, j'irais dans des appartements de jeunes filles me faisant toutes les petites vierges du coin ensuite je pense que je mettrais tout en oeuvre pour retrouver celui qu'il m'a fait vivre un enfer et lui ferais subir le même sort.

Il en croisait les bras ricanant.

Ayato: et d'après mes sources, c'est pas un "il" mais un "elle". comment ta réussit à te faire avoir par une femme le sexe faible...

Il levait les mains.

Ayato: soit pas fâcher, je me tait..

Il partait devant ricanant à nouveau.

Ayato: n'empêche que c'était quand même une nana...ta fierté en a du prendre un coup, t'en fais pas je le dirais à personne sa sera notre petit secret. 

Il frottait ses mains l'une contre l'autre.

Ayato: de toute manière après toute ses années elle doit être morte cette conne, alors? je me doute bien que ta envie de te remplir le ventre alors...on va s'amuser? 


****

Gabriel est toujours aussi distant avec Lola se qui faisait soupiré sa mère, avant de le rejoindre dans l'auto elle posait sa main sur celle de Lola.

Diva: ne t'en fais pas avec le temps les choses s'amélioreront, les même événements se sont produit avec Stephan et maintenant on est inséparable. 

Elles se levèrent tous les deux s'installant dans l'auto, sa mère voyait directement que Gabriel était ailleurs malgré les tentatives de Lola. Pour elle son fils était amoureux d'une autre femme, ne doutant pas une seul seconde qu'il s'agissait surtout de moi.

Diva: Gabriel à hâte que se jour arrive n'est ce pas mon chéri?

Elle lui lançait un regard mendiant qu'il fasse un peu plus d'effort avec Lola, comme toute futur marié elles mirent beaucoup de temps pour se décider d'une salle parfaite, s'imaginant tous décorer, Lola et Gabriel faisant la première danse de la soirée comme la tradition l’exige. Contrairement à Gabriel, elles s'amusaient beaucoup.

Diva: c'est peut être la salle la plus cher, mais elle est parfaite tu ne trouve pas Lola? je vous imagine déjà tous les deux! n'est ce pas Gabriel?

Elle regardait dans sa direction, encore une fois il était ailleurs.

Diva: Gabriel? tu es vraiment tête en l'ai aujourd'hui.

Lola changeait de sujet lui demandant si il accepterait de rencontrer ses parents, Diva tapait deux fois dans ses mains appréciant l'idée.

Diva: bonne idée Lola, se sont des personnes charmante.

Voyant l'hésitation de Gabriel elle s'approchait de lui profitant pour lui pincer la cuisse.

Diva: fais un effort et accepte ou je te met un fessé devant ta futur fiancer.

elle reprit sourire vu qu'il finissait par accepté.

Diva: bien tu vois quand tu veux, sa doit être le stress Lola..haha son père était dans le même état quand il a du rencontré les miens...je pense que c'est ma mère qui le faisait le plus peur.

Elle riait avant de tirer sur la chemise de Gabriel pour le penchait à sa hauteur.

Diva: et réveille toi un peu, je sais pas à quel fille tu pense mais oublie la! Lola est très gentille elle fait beaucoup d'effort pour que tu la remarque...alors s'il te plait Gabriel bouge toi un peu ou je dirais tout à ton père! oui c'est une menace.

Elle le lâchait reprenant sourire mine de rien.

Diva: bien c'est décidé, Gabriel viendra chez toi se soir pour le souper qu'est ce que t'en dit? rien de mieux que discuté devant un bon repas. Bien sortons à présent faut que je téléphone à stephan pour le prévenir pour la salle.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1598
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Mar 31 Déc - 4:18

Ils avaient passez pas mal de temps à tout nettoyer derrière eux, Mike et Akira n'en avait pas dormis de la nuit, il se retrouvait au café en face de chez Derek. Il buvait un café bien fort pour tenter de rester éveillé, il avait son menton posé sur la paume de sa main à regard à travers la vitre.

Ils pouvaient voir derek revenir chez lui, il regardait du coin de l'oeil vers Akira lorsqu'il lui disait que c'était lui le lycan dont il lui avait parlé.

Mike : Hum, celui que tu n'as pas été capable de tuer.

Il ricanait pour se moquer de lui et regardait à nouveau dehors.

Mike : Oui bien sûr, toujours des excuses lorsque tu ne réussis pas une missions.

Il lui disait qu'il ne désirait entendre aucun commentaire, et pourtant Mike ne s'était pas lâché pour dire malgré tout ce qu'il pensait, il avait toujours une petite rivalié avec son frère. Même lorsqu'ils étaient plus jeune, Mike faisait tout pour se faire remarquer car ses parents étaient toujours en admiration que par Akira qui était déjà bien impressionnant à l'art du combat, il est également le plus jeune à avoir réussi à maîtriser le sharingan. Comparé à Mike qui a toujours du beaucoup s'entraîner pour être un Hunter, il a d'ailleurs du repasser trois fois son examen d'entrer.

Mike : Pourquoi c'est toujours à moi de faire les salles boulots, j'ai pas envie de la voir pleurer, en plus elle est enceinte...

Il en soupirait détournant le regard préférant regarder les jolies demoiselles qui venait de prendre la table juste à côté d'eux, elles avaient bien remarqué la présence des deux frères et elle en souriait à Mike remarquant qu'il la regardait.

Mais la claque de son frère lui fit remettre pied sur terre, il regardait à nouveau dans sa direction. Il frottait sa main sur sa tête, le regardant en boudant.

Mike : Bah peut-être que si t'arrêtait de me frapper, je ne perdrais pas mes neurones et..

Il plissait les yeux.

Mike : Et puis désolé si je ne suis pas comme toi à penser vinght-quatre heure sur vingt-quatre à chasser des type pour du frique, moi je pense également aux filles, tu devrais en faire autant.

Il en croisait les bras tout en soupirant.

Mike : Voilà de ta faute elle est partie.

Il regardait vers les toilettes, elle était devant la porte à le regarder toujours avec ce petit sourire, il en fit un sourire à son tour et s'étirait.

Mike : Bien, je vais pisser un coup haha..

Il se rendait rapidement au toilette, la fille posait sa main sur son torse.

" Salut toi. "

Il glissait déjà sa main sur sa cuisse sentant sa peau car elle portait une jupe, elle l'embrassait ensuite en posant une main derrière sa nuque, Mike la poussait jusqu'à une toilette où il refermait la porte derrière lui, mais c'est là qu'elle fit apparaître des yeux rouges et ouvrant la bouche montrant ses crocs, elle était assoiffé, il en fut surpris.

Mike : Un vampire ?!

Il attrapait son armes cacher dans sa botte mais il la faisait tomber le pot, il en plissait les yeux.

Mike : * Pourquoi sa n'arrive qu'à moi ce genre de merde ? *

Elle s'apprêtait à le mordre, il attrapait sa tête qu'il craquait, il savait que sa n'allait pas la tué, mais au moins, elle ne ferait rien. Il plongeait sa main dans les toilette pour récupérer son arme tout en soupirant, il enfonçait ensuite son arme en plein son corps, celui-ci était une arme contre les vampires et loups-garous à la fois, son corps devenait tout gris signe qu'elle était bien morte.

Il la regardait ensuite.

Mike : Faut que je brûle son corps maintenant.

Il passait ses mains dans ses cheveux car il savait pas comment il allait s'y prendre pour que personne ne le voit avec un cadavre.

Il ouvrait discrètement la porte, heureusement personne n'était rentré au toilette, il bloquait la porte pour que personne ne tente de rentrer dans celle-ci et allait retrouvé son frère, en sortant il croisait une femme qui le prenait pour un pervers puisqu'il sortait des toilettes des femmes.

Il allait retrouvé son frère en se penchant pour lui chuchoter.

Mike : Y a un cadavre d'une vampire dans les chiotte je fais quoi ?

Il levait les yeux vers Derek qui partait en courant, sans doute pour retrouver son frère.


Reiji avait demander à Zankou de l'emmener jusqu'au cimetière, il était devant la tombe de ses parents, il ne pleurait plus, mais était toujours aussi mal.. Il tournait le regard vers Derek alors qu'il arrivait jusqu'à lui.

Il en avait à nouveau les larmes aux yeux en le voyant, il se laissait prendre dans ses bras, pleurant à nouveau à présent.

Il n'arrivait même pas à lui expliquer ce qu'il c'était passé, c'était Zankou qui le faisait à sa place. Lorsqu'il lui disait à propos des hunters, mais également de sorcier, et qu'il était certainement celui qui avait tué ses parents, Derek posait ses mains sur ses épaules, afin qu'il lui explique plus en détail ce qu'il c'était passé et pourquoi il pensait que c'était lui.

Il en détournait le regard.

Reiji : C'était lui.. Il a parler de maman et puis il a également parler du moment où elle mourrait, alors qu'elle se noyait.. Je l'ai également vu utiliser les pouvoirs dont tu as parler.. Il faisait évité des voitures. C'était lui, j'en suis sur, il me l'a bien faire comprendre.

Il frottait ses yeux regardant à nouveau devant la tombe de sa mère, celui de son père se trouvait juste à côté.

Reiji : Je veux savoir pourquoi il a fait ça..

Il serrait les poings à cette instant.

Reiji : Mais également savoir pourquoi il avait tant besoin du sang de Zankou.


***

Lola était bien contente que l'idée de rencontrer ses parents plaisait à Diva, moi j'étais plus réservé à cette idée mais je n'ai pas le choix, on me l'a bien fait comprendre. Ma mère m'avait pincé la fesses en me demandant de faire un effort, je souriais donc à Lola acceptant se dîner.

Lola : Oui sa doit être ça, moi aussi la première fois que j'ai du vous rencontrer j'étais très stressée.

Elle souriait, moi je regardait vers ma mère. Papa avoir peur ? Pourquoi sa m'étonne, sans doute parce qu'il montre toujours qu'il est quelqu'un de dure. Enfin soit.. Je regardais Lola qui s'en allait pour de la salle, j'allais rejoindre la voiture moi aussi mais ma mère se mettait bien à ma hauteur pour me parler.

Elle en tirait ma chemise pour que je sois à sa hauteur, je la regardais bien l'écoutant, j'en détournais le regard de ce qu'elle me disait.

Gabriel : je fais déjà beaucoup d'effort, je doute de pouvoir faire mieux.

Je me retirais d'elle, Lola se retournait voyant qu'on ne la suivaient pas, elle souriait ensuite à ma mère qui parlait du dîner de se soir. Moi qui voulait retrouver Derek, c'est raté..

Elle pense déjà que je suis tombé amoureux d'une autre fille, si elle savait la vérité, je pense qu'elle me donnerait une bonne paire de claques et mon père.. Hum.. Je préfère même pas le savoir.

Lola : Oh oui c'est une bonne idée ! Un bon soupé entre famille, mes parents ont vraiment envie de le rencontrer, la dernière fois qu'il l'a vu, on étaient encore des enfants, tu t'en souviens Gabriel ?

Gabriel : Oui je m'en souviens.

Ils sortaient, je m'installais dans ma voiture, Lola à côté de moi, ma mère était dehors entrain d'appeler mon père pour prévenir de la situation. Lola posait sa main contre la mienne, je la regardais.

Lola : Tu sais, je comprend que tu ne m'aimes pas, mais je ferais tout pour ne pas être un fardeau pour toi, et pour que tu m'aimes. Comme tes parents le sont aujourd'hui..

Elle est vraiment gentille, belle, tout ce qu'un homme aimerait avoir, je lui souriais.. Je joue vraiment avec le feu. Je ne veux pas voir souffrir Derek, mais en faisant ça, je les ferais souffrir tout les deux.

Gabriel : je suis désolé d'être aussi froid.. Je ne m'attendais pas à que tout cela arrive aussi rapidement.

Lola : Oui je sais.. J'espère que tu ne m'en veux pas pour ça.. Nos parents sont tellement pressées, mais je dois dire que je le suis aussi, j'ai toujours rêvé de ce moment.

Elle me souriait à nouveau, je regardais ma mère entrer dans la voiture, Lola finissait par m'en lâcher la main.

Lola : Il va venir également ?

Bien sûr qu'il viendra, il pourra ainsi surveiller mes moins fait et geste pour s'assurer que je ne fais pas l'idiot et que je me comporte bien.

Ils attendent tous de moi qu'une fois marié, je leurs fait rapidement des petits enfants, une descendance, des nouveaux petits sorciers de haut rang pour agrandir notre famille. Je l'ai toujours su que ce jour arriverait.. C'est sans doute pour ça que j'ai toujours fait en sorte de ne jamais m'attacher à qui que se soit.

Et pourtant.. Il a fallu que cela arrive et avec une personne que je n'aurais jamais imaginé.. Derek Kijo. J'en prenais une grande respiration, mon regard à nouveau dans le vide.. Je suis vraiment foutu quoi que je puisse faire.

On finissait par rentrer chez mes parents afin de se préparer pour le soupé, j'ignorais pendant ce temps ce que pouvait faire Derek.. ET encore moins ce qu'ils leurs étaient arrivés. J'étais en costard cravate, toujours bien habillé pour ne pas changé.

Stephan arrivait dans ma chambre pour voir si j'étais bien "digne" d'être son fils.

Stephan : Tu vas bientôt avoir une femme à tes côtés et des enfants.

Gabriel : Et toi être grand-père et avoir des cheveux blancs.

Ouh, se n'était sans doute pas la meilleur chose à lui dire, je me retournais pour le regarder mettant ma cravate comme il faut.

Stephan : Très amusant. ne me déçoit pas Gabriel.

Il fit un léger sourire et s'en allait pour retrouver ma mère, j'en levais les yeux, évidemment, ne pas le décevoir, c'est ce que je tente de faire durant toute ses années en gagnant toujours plus. En me "prostituant" pour des contrats comme le dirait Derek. Si je n'aurais pas été fils unique, sa aurait sans doute plus simple et il m'aurait laissé un peu plus respirer.


***


Teijo était enfin libre de ses mouvements, libéré de cette malédiction et il comptait bien en profiter chaque instant.

Il c'était téléporté avec Ayato dans la ville, demandant ce qu'il aurait aimé faire s'il aurait été bloqué, comme lui durant plus d'un siècle à ne plus pouvoir faire quoi que se soit. Il avait son regard bien posé sur les siens écoutant ses petites idées.

Il en croisait les bras trouvant ses idées intéressantes et amusantes à la fois, mais surtout sa dernière phrases, se venger, oui c'est ce que Teijo désirait entendre, car c'était de loin, ce qu'il désirait le plus se venger.

Teijo : Je n'en doutais pas moins de toi Ayato. Et c'est exactement ce que je compte faire, tout d'abord, m'amuser et ensuite, je me vengerais.

Il plissait néanmoins les yeux de ses moqueries.

Teijo : Ne te méprend pas, cette femme n'est pas une femme ordinaire. Tu ne ferais pas le point contre elle, tu te ferais massacré en moins de quelques minutes.

Il s'approchait bien de lui à cette instant.

Teijo : Alors ne parle de pas de ma fierté, tu ne sais rien de ce que la fierté. Je n'ai pas l'intention de me mettre en colère maintenant, alors, allons nous amusez. Je meurs de soif.

Il partait de son côté tout en l'écoutant.

Teijo : Je doute qu'elle soit morte, elle est immortel après tout et oui, on y va.

Il se rendait jusque dans une boîte de nuit, où Ayato le conduisait, il lui faisait confiance pour l'emmener dans un endroit pour s'amuser. Lorsqu'il entrait il regardait autour de lui, il attrapait Ayato par le bras pour le tirer vers lui.

Teijo : Tu te fiches de moi ? Quel est cette endroit, on ne s'entend même plus parler.

Il finissait par le lâcher, c'était sans doute la raison pour laquelle il l'avait emmené ici, il faisait noir, seul les lumières éclairaient la pièce, la musique était fortes et tout le monde dansaient avec des inconnus sans se douter du dangers.

Il s'installait au bar aux côté de Ayato demandant à la serveuse de lui servir un verre, il prenait la même chose que Ayato, une fois qu'il commençait à lui servir, il attrapait son bras pour qu'elle reste là. Il utilisait une manipulation que beaucoup de vampire possèdent.

Teijo : Donne moi également, un verre de ton sang.

Elle exécutait, elle prenait un verre vide, où elle s'entaillait le poignet pour commencer à remplir le verre, personne ne faisait attention, une fois qu'il était bien remplis, elle lui donnait, il en fit un sourire dégustant se verre la en premier, il buvait tout d'une traite et s'en léchait même les lèvres à la fin.

Teijo : C'est donc dans ce genre d'endroit que tu te rendais. Je sens que j'ai beaucoup de chose à découvrir. Je n'ai pas seulement soif de sang, j'ai également soif d'autre chose tout aussi meilleurs.

Il pensait bien entendu de coucher avec l'une d'entre elle, même s'il devait les violer, il s'en moquait.



Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1380
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Mar 31 Déc - 22:58

Akira n'avait même pas fait attention que son frère était partit rejoindre la fille qu'il avait matter quelque instant plus tôt, il attendait surtout que je sorte de l'appartement afin de me suivre espérant que je le conduise jusqu'au dragon. Mais encore une fois Mike allait tout faire chambouler, il revenait après de lui prévenant qu'un cadavre vampire logeait dans les toilettes public.

Akira: quoi?!

C'est la qu'il me voyait partir en courant, il tapait sur la table furieux.

Akira: t'étais partit te la faire dans les chiottes espèce d'idiot! ta même pas sentit que c'était une...

Il regardais autour de lui devant faire attention à ne pas parler trop fort et se mit à chuchoté malgré sa colère.

Akira: une putain de suceuse de sang, est ce que ta oublié se qu'on ta appris? j'aurais pu suivre le lycan pour qu'il me mène au dragon et ta tout fais capoté.

Il n'avait pas trop le choix laisser un cadavre dans les toilette publique risquerait de faire scandale, Akira se levait se dirigeant jusque la faisant de rien quand la dame sortait en premier fusillant encore Mike. Il entrait ensuite ouvrant la porte regardant la fille morte, sortir par devant mènerait à un mouvement de panique.

Akira: ouvre la fenêtre la bas, on va la sortir par la ruelle et vérifie qu'il a personne.

Akira prenait la fille pendant se temps la jetant par la fenêtre où il passait ensuite.

Akira: aller ramène tes fesses, prend la et grimpe sur le toit et me fait pas cette tête la Mike. Si tu arrêterais de penser vingt-quatre heures sur vingt-quatre à ta queue et un peu plus à ton travail se genre de problème n'arriverait alors maintenant tu prend le cadavre et tu monte sur le toit.

Il regardait autour de lui avant de rejoindre son frère, cherchant autour de lui un endroit plus sûr pour brûler le corps, il pointait vers une direction.

Akira: la bas il a un entrepôt abandonné, on va la brûlé la bas.

Ils sautaient de toit en toit jusqu'à cette entreprot, regardant bien autour de lui il ouvrait rapidement faisant entrer Mike.

Akira: tu m'en fais vivre des situations impossible, ta de la chance d'être mon frangin sinon je t'aurais déjà tabasser.

Fouillant dans sa sacoche il sortit des allumettes qu'il lançait à Mike.

Akira: tiens brûle et grouille.

Le temps qu'il se retourne craignant que quelqu'un entre et les surprenne il levait les yeux voyant le toit prendre feu. lentement il se tournait vers Mike qui faisait mine de rien, sans le vouloir il avait laisser tomber l’allumette sur des planches de bois qui avait directement prit jusqu'au toit. Il s'approchait de son frère lui donnait une tape sur la tête.

Akira: t'es un idiot! je t'ai pas demander de toute faire cramé! grouille en sort avant que le feu fais évaporé le peu de cervelle qui te reste.

Ils sortirent rapidement s'éloignant le plus possible de l'entrepot.

Akira: au moins ils en déduiront à un accident ou un suicide, t'es vraiment une catastrophe ambulante, tu es un porteur de poisse.

Il soupirant préférant laisser tomber au moins il a eu aucun témoins et aucune d'eux est blessé.

Akira: maintenant j'ai perdu la trace de Derek Kijo et à moins qu'il soit aussi idiot que toi il reviendra jamais à l'appartement. On rentre sa ne sert plus à rien de rester ici, le feu va attiré du monde vaux mieux ne pas rester la.

Ils partaient ensuite jusqu'à chez eux n'ayant pas en plus dormit de la nuit, ouvrant la porte de chez lui un petit chat blanc courrait dans sa direction miaulant.

akira: salut Miki.

Il enlevait ses chaussures avant de le prendre dans ses bras.

Akira: il m'en a encore fait baver aujourd'hui, t'aura le droit de le griffé.

Se rendant à la cuisine il servait à manger à son chaton.

Akira: la boss est surement déjà au courant de notre échec hier, il a des chance qu'elle nous rend visite pour notre version des fait..on va encore recevoir un serment.


*****


Depuis toute ses années c'est mon frère qui a fait face à se monstre, cela aurait du être moi. Mon frère est trop sensible pour supporter se genre de choc, je me pose la même question depuis la mort de papa et maman, pourquoi? 

Derek: j'aimerais aussi comprendre Reiji, peut être que l'histoire avec Zankou à un lien j'en sais rien. Mais pour le moment on doit surtout penser à notre sécurité, si les hunter ont frapper une fois ils recommencerons. On peut plus retourner à l'appartement, peut être que Gabriel pourrait nous aider.

Zankou: je pensais que sa avait casser entre vous.

Derek: c'est compliquer, mais je vais aller le voir en espérant qu'il soit chez lui.

Zankou: et nous qu'est ce qu'on fait? 

je réfléchissais.

Derek: aller parc je vous y retrouverais, mais ne retourner plus à l'appartement.

Je prenais le visage de mon frère.

Derek: je retrouverais se type Reiji et il regrettera se qu'il a fait.

Je frottrais ses joues encore mouillé de ses larmes.

Derek: et verse pas tes larmes pour se type, il ne le mérite pas ok? faites attention à vous, je te fais confiance pour protégé mon frère Zankou.

Zankou: t'inquiète pas pour ça.

Derek: je fais vite.

Je partais retournant chez Gabriel, la voiture était la et il semble que j'ai vu des mouvements dans le salon. J'y regardais discrètement en tout cas gabriel n'est pas avec eux, j'en levais les yeux vers la fenêtre de sa chambre et y sautait tapant sur celle ci le voyant. Il m'ouvrait j'entrais rapidement le regardant de haut en bas.

Derek: tu t'habille classe pour ta petite fiancé?

j'en ricanais me foutant de lui.

Derek: t'avais raison de te méfier des hunters, ils ont frapper hier soir et pas seulement eux. Reiji à rencontré le sorcier qui a tuer mes parents, je peux plus retourner à l'appart alors je me disais peut être qu'un beau gosse plein de frique aurait des barrages un peu partout dans le pays et aiderais un pauvre petit louveteau dans mon genre à s'abriter.

Je lui faisais un grand sourire sur le moment.

Derek: je peux toujours me rouler par terre montrant mon petit ventre pour réussir à te convaincre, mais j'ai pas trop envie de déchirer mes vêtements..encore.

J'entendais que sa discutait au salon.

Derek: tu fais une tête d'enterrement on dirait que tu va bientôt vivre un cataclysme qu'est ce qui se passe? attend laisse moi deviné, tu va rencontrer ses vieux? la cravate veux tout dire, haha...pauvre petit sorcier.

j'attrapais son visage pour l'embrasser.

Derek: je t'aurais bien dit de fuguer avec moi, mais t'es trop gentleman pour ça.

J'ai pas envie de partir tout de suite, mais je suppose qu'il doit pas traîner tout le monde l'attend au salon.

Derek: bien, mon frère et Zankou m'attendent au parc et toi aussi on t'attend.

Je l'embrassais encore, qu'est ce que j'ai envie de lui retirer cette cravate.

Derek: tombe pas amoureux d'elle Gabriel, cette fille à tous pour plaire et je suis très jaloux.

Je souriais levant les yeux sur le moment.

Derek: je pourrais toujours l'assommé avant qu'elle arrive dans l'église, je lui piquerais sa robe et me faufilerait à sa place..

Je plissais les yeux.

Derek: nan oublie jamais je me déguiserais en fille! plutôt mourir.

Une serveuse entrait à l'instant pour prévenir l'impatience de stephan.

" monsieur votre père demande...."

je me décalais directement de Gabriel et merde manquait plus que ça.

Derek: je crois qu'il faut que j'y aille maintenant.

Je m'avançais vers la fenêtre pour sortir.

" attendez, il a des livreurs devant la maison"

Je regardais sur le moment, c'est vrai il semblerait que la mère de Gabriel discute avec eux je me serais fait repérer.

" monsieur vous devriez descendre avant que votre père perd patience, je vais m'occuper de Derek j'ai ma petite idée pour le faire sortir discrètement"

Derek: pourquoi tu m'aide?

" j'ai remarquée que monsieur est plus joyeux depuis que vous êtes entrer dans sa vie même si j'aurais préféré que vous craquer sur moi"

Elle poussait Gabriel pour le faire sortir de la chambre.

" aller aller faites moi confiance! souriez et éviter de rendre grincheux votre papa" je m'occupe de tout"

Elle m'attrapait la main m'emmenant dans la pièce des serveuses, elle me regardait de haut en bas moi je paniquais déjà de se qu'elle allait faire de moi. Elle prenait ensuite une tenue qu'elle me montrait j'en devenais tout blanc.

Derek: non..non non non, pas question.

" pas de gnangnan, il va falloir se fondre dans la masse jusqu'à qu'ils partent à leurs petite soirée. alors déshabille toi ou je m'en occupe."

Derek: plutôt mourir.

Elle faisait craquer ses doigts avant de s'occuper de mon cas, plusieurs minute après et elle descendait avec le sourire aux lèvres. Moi pas du tout! je suis déguiser en serveuse! j'ai une perruque blonde et une fausse poitrine! et pourquoi elle a des faux sein cacher dans ses tiroires? je tournais le regard vers un miroir sur le coup me matant...c'est vrai on y croirait avec le maquillage et tout! putain tuer moi!

" aller! un peu de courage, t'es un homme non?"

Derek: je commence à me poser la question.

" prend une voix féminine voyons"

Je raclais ma gorge tentant le coup.

Derek: j'ai envie de mourir.

" oui parfais, tu étais sans doute femme dans une autre vie maintenant op va approter le thé au salon, si on te pose la question t'es nouvelle ici."

Derek: enfaite tu t'amuse avec moi?

" je trouve ça existant!"

Derek: vipère.

" aller vite ou stephan va s'impatienté."

J'arrive pas à croire qu'un truc pareil m'arrive! je prenais une grande respiration et m'avançais vers le salon avec le plateau dans les mains. je tentais de sourire même si j'ai surtout envie de pleurer, je posais le plateau sur la petite table servant tout le monde. je lançais directement un regard vers Gabriel, j'ai deux fois plus envie de mourir! et je rêve ou son père me matte comme un sale pervers? 

Derek: Puis je prendre mon après midi monsieur?

Je faisais des petits yeux vers Gabriel, évidemment qu'il ma reconnu! aller accepte que je me tire d'ici! et fais un petit sourire et je te verse le thé sur la tête!


****

Ayato trouvait Teijo susceptible mais n'en disait pas plus ne voulant pas l'énerver, il ferait peut être pas le poids contre cette femme en question mais contre lui non plus. Il en haussait les épaules partant devant jusqu'à une boîte de nuit, il en frottait déjà ses mains impatient de s'amuser.

Ayato: enfin passer une soirée complète à s'éclater, tu m’appellerais plus par télépathie pour un oui ou pour un non.

Il entrait regardant en premier l'ambiance qui était bonne, encore une fois Teijo râlait à cause du bruit.

Ayato: tu aurais préféré que je t'amène dans une couvant peut être? es confiance Teijo ici les filles se déshabille à la demande et avec le bruit et la foule, les gens remarqueront rien.

Il ricanait s'asseyant au tabouret près du bar, Teijo perdait pas de temps réclamant le sang de la serveuse.

Ayato: tu vois, ici personne ne fait attention à rien à part se trouver un bon coup.

Il buvait déjà son verre cherchant une victime potentiel.

Ayato: oh il a pas que cette endroit, mais sinon oui ici j'aime assez venir ici enfin quand j'avais pas un râleur qui me bombardait la tête de " j'espère que tu cherche mon dragon Ayato?" ou " je doute que tu trouve un dragon dans la chatte de cette fille" 

Il le regardais du coin de l'oeil à cette instant.

Ayato: même pour quelqu'un qui était aveugle je trouve que tu voyais un peu trop quand tu voulais, mais pour esponner les kijo ça..impossible c'est bibi qui devais tous faire.

Bon il devrait se tête, un regard glacial se posait sur lui.

Ayato: oui je sais, ta pas envie de t’énerver mais te faire une petite poupée et bien..il a l'embarra du choix non? à moins que après toutes ses années t'es oublié comment on s'y prend et besoin des conseils de tonton Ayato.

Il en ricanait sur le tout mais arrêtait bien vite.

Ayato: booonn, je pense que je vais faire un tour de mon côté.

Il laissait Teijo au bar pendant qu'il cherchait une fille, de préférence plus jeune que lui et encore mieux si elle est vierge. Il en repéra d'ailleurs une complètement timide et mal à l'aise devant des garçons un peu trop collant, Ayato s'avançait vers elle en repoussant les mecs.

Ayato: dégager vous voyez pas que vous la mettez mal à l'aise? 

Il passait sa main autour de ses épaules partant avec la fille dans une autre pièce de la discothèque.

Ayato: c'est plus tranquille ici.

Directement il passait sa main sur sa bouche l'empêchant de crier et l'appuyait contre le mur.

Ayato: t'étonne pas de tomber sur un type comme moi ma jolie, regarde toi comme tu te fringue tu n'attendais que ça. Aller tourne toi!

Il déchirait son string sous la jupe.

Ayato: tu peux crier personnes peut t'entendre ici.

Il la tenait par les cheveux la tête appuyer contre le mur pendant qu'il défaisait sa ceinture.

Ayato: arrête de pleurer comme une gamine, tu aurais pu tomber sur un gros dégueulasse plein de gras dans le bide.

Il la pénétrait violemment sur le moment donnant deux coup de reins avant de s'arrêter remarquant qu'aucun sang coulait le long de ses cuisses.

Ayato: t'es pas vierge en faite?

Il serrait ses cheveux tirant dessus.

Ayato: en faite tu te faire passer pour une petite sainte ni touche, mais t'es une vrai salope.

Il passait son doigt sur sa gorge une ligne noir s'en suivait et la jeta à terre remettant son pantalon convenablement.

Ayato: alors tu va devoir me faire prendre mon pied d'une tout autre façon.

La marque noir explosait entaillant profondément sa gorge, elle avait le temps de suffoquer tout en perdant beaucoup de sang. Ayato s'agenouilla regardant son expression pendant qu'elle mourait.

Ayato: j'aime voir le visage des femmes quand la vie leurs quitte.

Il passait ses doigts sur sa lèvres caressant les sang qui en sortait jusqu'à qu'elle finisse par mourir, il se redressait retournant au bar.

Ayato: oui je suis frustré, je pensais avoir trouver un petit bijoux au lieux de ça c'est de la pur merde. 

Malgré la musique on entendait des cris ayant trouver le corps de la fille.

Ayato: je sais se que tu va dire, je me fais trop remarquer et je viens de gâcher ta petite soirée c'est ça? bon une balance pointe dans ma direction, je prend mes jambes à mon cou.

Il le laissait sortant de la boîte de nuit s'abritant sur le toit s'allongeant regardant vers le ciel.
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1598
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Mer 1 Jan - 5:31

Mike croisait les bras regardant bien Akira.

Mike : Bah oué j'étais partis me la faire, je vois pas le problème, elle me faisait du rentre dedans et elle était canon..

Il contrôlait sa colère pour ne pas crier tout haut, Mike lui faisait des petits yeux.

Mike : Bah non j'avais pas remarqué, j'ai surtout fait attention à la belle poitrine qu'elle avait.

Il montrait avec ses mains une belle paire de nichons, il tournait les yeux vu qu'il disait que de sa faute il n'avait pas su suivre la trace de Derek pour retrouver le Dragon en question.

Mike : Et tu aurais fait quoi hum ? Tu te serais encore une fois, fais massacré.

Une fois qu'il se levait pour se rendre jusqu'au toilette, Mike le suivait de près, lorsque la femme sortait reconnaissant Mike qui était sortis des toilette il lui fit un beau sourire. Ils rentraient ensuite à l'intérieur, Mike restait près de la porte pour la coincer afin d'être sur que personne ne rentre pendant que Akira s'occupait à sortir le corps de la vampire.

Mike : Ok.

Il se retirait de la porte et commençait à ouvrir la fenêtre qui menait à une ruelle, il jetait en premier le corps de la vampire, Akira passait ensuite, Mike fit de même. Il regardait vers son frère qui demandait à ce qu'il prenne son corps pour grimper jusqu'au toit, ce qu'il n'avait pas vraiment envie de faire, son frère l'engueulait ensuite.

Mike : Moué.. c'est plutôt toi qui n'est pas logique, y a des belles femmes qui te regarde et toi tu les nies, je me demande si des fois tu n'es pas gai d'ailleurs.

Il attrapait le cadavre le mettant au dessus de son épaule. Il grimpait rapidement pour se retrouver sur le toit, et attendait que son frère vienne à son tour.

Il regardait vers l'entrepot, il se mettait à courir toujours avec le cadavre sur son épaule. Une fois qu'ils étaient arrivé, ils pénétraient à l'intérieur, Mike posait le corps à terre.

Mike : Bah au moins tu t'amuses avec moi.

Il attrapait les allumette que lui lançait Akira en plein vole, alors qu'il regardait que personne n'entre, Mike l'allumait et le lançait vers son corps, il fit des grands yeux voyant le feu se propager très, très rapidement jusqu'au toit de l'entrepot, il ne fallait pas longtemps pour que le feu se propage tout doucement.

Mike : Oups.

Encore une fois il recevait un claque de son frère, il en passait sa main sur sa tête le fusillant du regard.

Mike : Rooh, j'ai pas fait exprès, et puis comme ça on est sur que son corps sera bien brûlé voilà !

Il courrait pour suivre son frère afin de sortir de là.

Mike : Bah tu vois, j'ai bien fait de tout faire cramer. Et c'est toi qui me porte la poisse humm...

Il s'arrêtait de courir une fois qu'ils étaient assez loin, Mike glissait ses mains dans ses poches le suivant, marchant derrière lui.

Mike : T'en a pas marre de me traiter d'idiot ? Oué on rentre, moi je suis mort, j'ai besoin de mes heures de sommeil.

Ils rentraient jusque chez eux, il regardait Akira prendre son chaton qu'il avait appelé Miki. Il retirait ses chaussures et se rendait jusqu'au divan qu'il se laissait tomber dessus pour se coucher, il posait ses mains derrière sa tête tout en soupirant.

Mike : Super.. Je sens que sa va encore être une partie de plaisir.. Elle va encore arriver avec sa belle poitrine en avant et ses joli sourcils froncé vers le bas en nous disant. " Vous me décevez et patati et patata. "

Ce qu'il ne savait pas c'est qu'elle était juste derrière lui.

Mike : Ah mon avis, elle doit être une vrai petite cochonne, mais surement qui aime les meufs, elle doit même faire l'homme haha.. Oué je la vois bien dans ce style là.

Il levait un oeil regardant vers Akira.

Mike : Bah quoi, pourquoi tu fais cette tête là en me regardant ? Toi aussi tu l'imagines c'est ça ?! Quoi.. ?

Il començait à comprendre.

Mike : Ne me dit pas qu'elle est derrière moi..

Il tournait lentement la tête et levait les yeux puisqu'elle était bien là, à le regarder, il en avalait sa salive.

Mike : Oooh.. Bonjour.

Il riait jaune sur le moment.

Elle serrait ses poings agacé par ce qu'il avait dit, elle finissait par lui donnait un coup de poing, il se retrouvait expulsé plus loin la tête enfoncé dans un mur. Il s'en retrouvait bien assommé, elle tournait ensuite le regard vers Akira.

Rine : Bien, alors dite moi ce qu'il sait passé. Vous étiez censé au départ éliminé un Lycan, et vous avez ensuite rencontré ce Dragon, de couleur noir.

Elle s'asseyait dans le divan croisant la jambe.

Rine : Je veux connaître tout dans les moindre détails.. On m'a également parlé de se sorcier qui a déjà fait beaucoup de victime.. Il a d'ailleurs encore comis un meurtre se soir. Je veux donc que vous l'éliminé en premier, le Dragon n'a pas encore commis de crime comme lui, nous nous en occuperons donc plus tard.

Elle croisait bien les bras alors que Mike était toujours dans le mur.

Rine : J'espère que tu ne me déceveras plus Akira.

Elle le regardait du coin de l'oeil à cette instant.



***


Reiji regardait bien Derek, il se posait beaucoup de question à propos de la mort de ses parents et de sorcier, il fermait les yeux au moment où Derek lui frottait ses joues encore remplis de ses larmes, il le regardait à nouveau.

Reiji : Je sais.. Mais lorsque j'ai compris qui il était.. ça va maintenant que tu es là. Va retrouver Gabriel, on t'attend, fait attention à toi.

Il regardait vers Zankou qui disait de ne pas s'inquiéter, qu'il le protégerait. Il regardait ensuite vers Derek qui s'en allait en courant pour se rendre jusque chez moi. Reiji s'avançait vers ZAnkou à cette instant le regardant bien.

Reiji : On ne peut plus prendre le risque que tu transformes, à moins que tu ais un moyens de te rendre invisible lorsque tu te transformes.. Sinon, on se ferait trop remarqué, et sa va attirer beaucoup d'ennuis, comme les hunters, j'ai pas envie qu'il t'arrive quoi que se soit.

Il détournait le regard.

Reiji : Ni à toi, ni à Derek, j'ai plus envie de perdre quelqu'un.

Il regardait vers les tombes de ses parents ensuite, il marchait pour s'en aller.

Reiji : Allons aux parcs à pied.

Il marchait pour se rendre jusque là.



Pendant ce temps, j'étais toujours dans ma chambre entrain d'arranger ma cravate, je tournais le regard voyant Derek venir par la fenêtre, je lui souriais alors qu'il parlait de ma tenue vestimentaire.

Gabriel : Tu n'as sans doute jamais remarqué, mais je suis souvent habillé comme ça. Sauf la cravate que je porte que pour les grandes occasion sinon..

Lorsque je bosse, je suis habillé comme ça, c'est quand je prend congé que je me met plus "alaise". Je l'écoutais ensuite lorsqu'il me parlait des Hunters et de ce qu'ils leurs étaient arrivé, j'en plissais les yeux à cette instant. J'étais bien surpris qu'il me parle également du sorcier qui avait tué ses parents, de plus, c'était Reiji qui l'avait rencontré, le pauvre.

Je souriais de sa demande, je mettais mes manches comme il faut tout en le regardant.

Gabriel : En effet, le beau gosse plein de frique que tu as devant toi à exactement ce que tu souhaites, qu'est-ce que tu es prêt à faire pour obtenir cette récompense ?

Je ricanais lorsqu'il disait de se tourner à terre.

Gabriel : C'est bon, à force de déchirer tes vêtements tu en seras à cours.

Je soupirais me rappelant que je devais bientôt descendre, car pour finir c'était les parents de Lola qui venait jusqu'ici pour dîner, vu la graaaande maison que j'ai, ils désiraient visiter la futur maison où allait vivre leurs filles.

Derek avait bien remarqué que j'étais pas très motivé et il devenait rapidement de quoi il s'agissait, j'en soupirais.

Gabriel : Et bien toi aussi tu arrives à lires dans les gens, oui, je dois rencontrer les parents de Lola. J'aurais préféré aller avec vous, après tout avec se sorcier qui est venu jusqu'à ton frère et les hunters.. Tout ça ne me dit rien qui vaille.

Je le laissais faire alors qu'il m'embrassait, je le regardais bien.

Gabriel : Et moi j'aurais bien accepté, mais je ne suis pas très pour les fugues.

Je riais.

Gabriel : Ou bien trop gentleman comme tu le dis c'est vrai.

Ils va repartir retrouver son frère au parc ? Je ne sais pas si j'arriverais à me libérer pour les rejoindre.

Gabriel : J'essayerais de venir au plus vite.

Il m'embrassait à nouveau, je l'écoutais ensuite, il a peur que je tombe amoureux d'elle hum ? Il est jaloux ? Et bien voyons.

Gabriel : Ah oui ? C'est intéressant ça, j'aime quoi soit jaloux pour moi. Comme deux filles qui se battent pour moi, sauf que là se serait un homme et une femme, sa peut être amusant.

Bien ok, j'ai quelques images de Derek qui se battait comme une fille, voir même avec une petite tenue et tout qui allait avec, je me retenais de rire. Mais alors qu'il parlait de l'assommer de porter la robe à sa place, je ne pouvais plus m'empêcher de rire, je le voyais déjà bien.

Gabriel : Tu serais pourtant tellement mignonne.

Il me lance un regard qui voulait tout dire, je tournais le regard vers la serveuse qui entrait dans ma chambre, elle ne sait pas frappé ? Maintenant elle sait que Derek est ici et va sans doute le dire à mon père.

Gabriel : Oui part, on en parlera ailleurs.

Alors qu'il allait s'en aller, la serveuse lui déconseillé de le faire. Elle avait bien fait de le retenir, car il se serait fait prendre, je la regardais à cette instant. J'étais bien surpris qu'elle commençait à dire cela, plus "heureux" depuis que j'ai rencontré Derek ? Je le regardais du coin de l'oeil à cette instant.. C'est vrai, elle n'a pas tord.

Elle me poussait ensuite pour que j'aille rejoindre mes parents, Lola et les siens, ils doivent s'impatienter et se demander quoi, elle a raison, veut mieux que j'aille les rejoindre avant qu'ils ne viennent voir ce que je fais et voit Derek.

Gabriel : Ok j'y vais, je vous fait confiance.

Je regardais du coin de l'oeil vers Derek avant de m'en aller.

Je finissais par faire face à mon père qui me regardait déjà les sourcils froncés, je m'avançais vers le père de Lola lui prenant la main.

Gabriel : Je suis enchanté de pouvoir enfin vous rencontrer.

" Moi de même, tu as bien changé. "

Je lui souriais et donnait ensuite la bise à la mère de Lola.

" Quel beau partis tu fais. "

Je regardais ensuite vers ce qui devait être le petit frère de Lola, il devait avoir seize ans, je lui prenais la main, il détournait le regard.

On finissait ensuite par s'asseoir à notre table où une autre serveuse nous servait à boire. Mon père était à côté de moi s'approchant de moi.

Stephan : je peux savoir pourquoi tu nous as fait autant attendre.

Je faisais semblant de rien, de toute façon, se n'est pas le moment de se quereller, on discutait, je répondais à leurs question quand ils m'en posaient. C'était l'heure de passer à table, les serveuse arrivait, je ne fis pas attention au départ que c'était Derek qui était déguisé ainsi.

Je levais ensuite le regard vers son visage, j'en relevais les sourcils reconnaissant parfaitement son visage.. Mais.. je rêve où mes pensées que j'avais sur lui déguisé en femme viennent de se réaliser ? Il me demandait de lui donner son après midi.

Mon père lui le regardait de bas en haut, je souriais ne pouvant pas m'en empêcher et bien ça Derek, je ne l'oublierait jamais de ma vie.

Gabriel : Bien sûr, Prenez même le temps de vous refaire une petite beauté avant de rentrer chez vous.

Rooh je suis méchant, mais c'était plus fort que moi, il a même mis de la poitrine, je me demande s'il porte une culotte en dentelle tient ou peut-être un string. Je posais ma main devant ma bouche m'empêcher de rire.

Lola posait sa main sur ma cuisse, je reprenais mon sérieux, elle est obligé de faire ça devant Derek ? Elle me regardait, j'en fis de même.

Lola : Que dirais-tu de sortir en tête à tête une fois le dîné finis ?

Gabriel : Je suis désolé, mais une prochaine fois, j'ai du travail à faire, je n'ai pas encore eu le temps de compléter mes dossier.

Lola : Oh oui c'est vrai, tu as beaucoup de travail, sa ne fait rien. On fera ça une prochaine fois.

Je lui souriais.

Gabriel : Oui.

Je regardais du coin de l'oeil vers Derek, tu n'as pas dit que tu voulais prendre ton après midi, alors pourquoi tu restes planté là ? Allez avant que mon père te reconnait à son tour. Il n'arrêtait pas de la regarder.

Stephan : Mon fils ta donné sa permission, alors pourquoi es-tu toujours ici, nous sommes entrain de discuter en famille.


Il fit un signe pour bien lui faire comprendre qu'il dégage de là..  Et oui Derek, mon père peut être un vrai salop quand il s'y met.  En tout cas, il m'aura bien fait rire dans cette petite tenue, qu'est-ce que j'aimerais prendre une photo, mais ils vont se demander pourquoi je fais ça.

Une fois que Derek était partis, on finissait la soirée tranquillement, ma mère n'arrêtait pas de parler de moi, de mon enfance et montrait même quelques photos qu'elle avait sur son téléphone, ce qui avait le dons de me gêner.

" Bien il est l'heure pour nous de rentrer. "

Ils se levaient, j'en fis de même leurs disant au revoir, Lola me souriait, elle se mettait sur la pointe des pieds pour me laisser un baisé et partait rapidement pour retourner chez elle. Je finissais par fermer la porte en soupirant.

Mes parents étaient également partis en même temps qu'eux, faut que je retrouve Derek sur le parc en espérant qu'ils m'ont attendu.. Je retirais ma cravate, attrapait une veste, mes clés et m'en allait pour les retrouver.



***


Il le regardait du coin de l'oeil vu qu'il disait que c'était un grand râleur à demander qu'il surveille sans arrêt Derek pour retrouver le Dragon, il en plissait les yeux.

Teijo : Si tu aurais été dans la même position que moi, je pense que tu en aurais fait tout autant. C'était un véritable supplice de vivre un jour de plus. Et on voit que tu as mal fait ton travail étant donné que j'aurais pu me débarrasser de cette malédiction bien avant, si tu aurais chercher plus haut que le bout de ton nez.

Il buvait tranquillement son verre.

Teijo : J'utilisais le seul dons qu'il me restait, capable de voir à travers tes yeux, car tu possèdes de mon sang en toi, c'est tout ce dont j'étais capable de faire. Je n'étais plus qu'une épave, voir pire encore.

Il plissait les yeux dans sa direction, lui envoyant un regard glacial qui voulait tout dire.

Teijo : Arrête de te plaindre.

Il posait ses doigts sur son front vu ses paroles qu'il lui lançait.

Teijo : Non, épargne moi ça, je ne désire pas t'entendre me donner de conseil dans se domaine.

Il le regardait du coin de l'oeil.

Teijo : c'est ça, va faire ton tour.

Il continuait de boire son petit verre. Pendant ce temps une jeune demoiselle était occupé sur la piste de danse, des hommes n'arrêtaient pas de tenter de danser avec elle, mais celle-ci était plus que mal à l'aise et désirait qu'ils la laissent tranquille.. Ceux-ci ne semblait pas très motivés pour arrêter.

C'est là que Ayato arrivait pour les pousser, elle le regardait à cette instant.

" Merci beaucoup. "

Elle se laissait traîner par lui pour se rendre dans un endroit tranquille, mais elle était loin de s'attendre à ce qu'il allait lui faire. Elle levait la tête pour le regarder.

" Merci encore, je serais me débrouiller maintenant. "

Elle écarquillait les yeux puisqu'il posait sa main devant sa bouche pour que ne crie pas, et fut appuyé contre le mur, elle le regardait du coin de l'oeil, elle tentait de crier mais sa main l'en empêchait. Elle fut retourné, sa joué était appuyé contre le mur et sentit qu'il lui déchirait son string.

" pitié ".


Elle pleurait complètement effrayé, alors qu'il commençait par retirer sa ceinture. Elle gémissait tout en pleurant au moment où il la pénétrait, il lui faisait horriblement mal, elle avait ses mains qui serrait contre les parois du mur.

Elle le regardait du coin de l'oeil alors qu'il posait cette question. Elle n'osait même pas répondre, il lui tirait les cheveux semblant en colère qu'elle ne soit pas vierge.

" Laissez moi.."

Elle ne savait pas du tout ce qu'il lui avait fait à ce moment là, il la jetait à terre, elle pleurait toujours sous le choque, elle tournait le regard pour le regarder.

" Ne le faîte pas de mal. "

Mais il le fit malgré tout, sa gorge s'ouvrait, son sang giclait de partout, elle suffoquait et se sentait partir, elle en tombait aussi tôt au sol.

Teijo le regardait revenir sachant déjà ce qu'il avait fait.

Teijo : Tu te fais déjà remarquer. "

Il détournait le regard.

Teijo : Frustré, tu ne sais pas ce que sait, moi j'ai des raison de l'être. Sa fait un siècle que j'ai été transformé en un tas de squelette qui ne savait même plus bouger de sa chaise. Alors cesse de te faire remarquer, je tiens à ne pas qu'on me remarque trop rapidement.

Il posait ses doigts sur son front entendant des cris, signe qu'ils avaient trouvé le cadavre de la fille.

Teijo : Oui, court vite avant que les hunters te retrouve.

Il se levait pour s'en aller à son tour. Il fut téléporté pour se retrouver accroupis à côté de Ayato, sur le toit juste à côté de lui.

Teijo : Ta cible c'est les petites pucelles, et tu n'arrives même pas encore à faire la différence entre celle qui le sont ou non, tu es décevant.

Il le regardait du coin de l'oeil.

Teijo : Et dit moi Ayato, les puceau t'intéresses également ?

Il regardait devant lui, on pouvait voir Lola se faire tirer par sa meilleur amie plus bas.

Maya : Allez Lola, tu vas bientôt te marier, alors il faut que tu en profites avant que ce jour arrive ! Danser un peu ne va pas te tuer !

Lola : Je n'aime pas tout ça, tu le sais bien.

Maya : Pourquoi, parce qu'il y a des gros pervers c'est ça ?

Elle en fit un air de dégoûté.

Lola : J'ai vraiment pas envie d'y aller, on peut pas passer une soirée chez toi plus tôt ?

Maya : Roh, tu pourras plus faire ça une fois que tu seras marié, tu crois qu'il va vouloir te partager ? Je parie qu'il est hyper jaloux !

Il détournait le regard.

Lola : Alors.. pas longtemps...

Elle levait les mains contente de l'avoir convaincue.

Maya : Oué super, on va bien s'amuser !

Teijo : Elles, elles sont toute les deux vierges tu vois ? Malgré que la neko semble paraître le contraire. Une neko qui possède un bracelet capable de cacher qui elle est, hum.

Il se redressait continuant de les regarder, celle-ci ne pouvaient pas rentrer vu qu'il y avait eu un meurtre.

Lola : C'est pas vrai.. qui a pu faire une chose aussi horrible.

Maya tenait bien son bras.

Maya : Je sais pas.. Mais veut mieux pas traîner ici, tout compte fait on va plutôt faire la soirée chez moi tu as raison.

Elles n'étaient plus du tout alaise, rien que de savoir qu'il pourrait avoir l'assassin n'importe et où, elles partaient rapidement.

Teijo : Bien et si on s'amusait ensemble, Ayato. Je te laisse choisir celle que tu désires.


Spoiler:
 


Spoiler:
 


Dernière édition par Gabriel Light le Mer 1 Jan - 23:56, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un peu de changement s'impose !
Revenir en haut 
Page 2 sur 18Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10 ... 18  Suivant
 Sujets similaires
-
» changement de plaquettes de frein
» Changement d'heure
» changement de pneu tubeless
» Changement de propriétaire de mon Mango ?
» Changement de Harnais.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le monde de minelia (forum devenu privé) :: Le continent de Grimdor :: Citée d'Hurleval :: Autres-
Sauter vers:  

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit