Forum privé
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un peu de changement s'impose !

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 12 ... 18  Suivant
AuteurMessage
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Mar 25 Fév - 5:44

Zankou ne semblait pas du tout content de ce qu'avait fait Reiji en son absence.. Il en brisait d'ailleurs la table en deux sur le coup. Il ne semblait pas apprécier le petit contrat qu'il avait passé avec Ren, c'est sur qu'il n'allait pas le laisser tranquille à présent, reiji n'était plus libre de son propre corps, il allait devoir le partager avec ce vampire.

Il baissait les yeux à cette instant puisqu'il se faisait quereller par Zankou, et on peut dire qu'il le montrait bien qu'il  n'était pas content de lui.

Reiji : J'étais vraiment perdu.. Je ne savais plus quoi faire, alors j'ai accepter son offre..

Il reculait restait sur sa chaise malgré tout voyant la table exploser sous sa force. Il relevait les yeux vers Zankou, il disait qu'il ne dirait rien à Derek, sa le rassurait déjà car il savait qu'il l'engueulerait bien plus, bien que Zankou n'y allait pas par quatre chemin lui non plus.

Reiji : Je sais que je n'aurais pas pu oublier comme ça Cenarius.. Sinon je n'aurais pas accepté. Je.. Je suis désolé, je sais que tu es déçu de moi, mais je ne suis pas aussi fort que toi.

Il n'avait pas du tout pensé à ça, au fait qu'il profitait tout simplement du fait qu'il était un dragonnier et d'en profiter de cette occasion pour avaler ses pouvoirs tout en même temps que son sang.

Reiji : Je n'y avais pas songé, pardon.

Il était vraiment mal à l'aise sur le coup, il c'était fait avoir mais il ne pouvait malgré tout plus reculer en arrière.

Reiji : Mais peut-être que se n'est pas ses intentions, il semblait réellement vouloir m'aider.

Il tentait de lui sourire un peu pour qu'il cesse d'être en colère contre lui. Mais Zankou n'était pas dupe et l'avait bien compris.. C'est le cris de Kerrigan qui le fit rapidement bouger de son siège pour voir ce qu'elle avait. Reiji le suivait également, ils retrouvaient tout les deux KErrigan complètement paniquer et mal d'avoir perdu son enfant.

Elle s'arrêtait en voyant Zankou se mettre juste devant elle, elle tournait le regard vers Atori se collait à lui de peur qu'on le prenne à son tour, il expliquait la situation à Zankou, reiji en avait une boule au ventre rien qu'à l'idée qu'on venait de kidnapper l'un de ses enfants, alors qu'il venait tout juste de les avoir.

Reiji : Qui a pu faire une chose pareil.

Kerrigan : Zankou, retrouve le, je t'en prie...

Zankou semblait fou de rage, il prit sa forme de Dragon pour retrouver son fils. Kerrigan reprit sa forme humaine tout en prenant bien Atori dans ses bras et rentrait chez moi en fermant bien les portes, elle devait faire confiance à Zankou pour retrouver leurs fils et lui ramener, en attendant, elle devait surveiller Atori afin qu'il ne lui arrive pas la même chose.

Kerrigan : Il va retrouver ton frère et le ramener.. Je l'ignore, mais il le payera de sa vie.

Reiji : C'était Alaric, le frère de Gabriel, celui qui a tué sa mère.. Je ne vois pas pourquoi il ferait ça.. A moins que c'est quelqu'un qui le lui a demandé.

Kerrigan : Ils mourront tous. Je sais que tu es lié à Zankou, et que tu peux donc voir tout ce qu'il peut voir, est-ce que tu pourras me dire s'il le retrouve.

Elle avait du mal à rester sur place, elle avait également envie de partir à la recherche de Tyrak, mais elle devait surveiller Atori et ne pas le laisser seul.

Reiji : Oui, je le ferais, et je te le dirais directement.. MAis je suis sur qu'il le retrouvera.


Pendant ce temps, Alaric c'était fait téléporté par Teijo, celui-ci travaillait pour lui pour une seul raison, afin de protéger les enfants qu'il gardait à ses côtés contre les hunters et autres sorciers.. Il devait donc sa rallié à sa cause et suivre ses ordres, il étaient tout simplement une arme qui servait se prêtre.

Celui-ci respectait beaucoup Thorn, et suivait ses principes, il préférait être dans son camps qu'être son ennemis, car celui-ci était plus fort que lui malgré qu'il fallait déjà beaucoup pour le dépasser. Il avait donc envoyer Ayato distraire Derek et nous autres pour ne pas que Alaric doivent s'occuper de trop de monde à la fois pour kidnapper l'un des dragonnets, celui-ci qui semblait plus robuste.

Il ne semblait pas content du tout, il se taisait lorsque Teijo disait s'il désirait rencontrer son grand père, il levait les yeux le voyant arriver vers lui.Alaric n'avait donc plus à s'en faire et en lâchait donc Tyrak à terre, Teijo fit en sorte qu'il reprenne sa forme humaine tout comme l'était Thorn, il restait debout les bras le long de son corps et regardait attentivement vers son grand père qui marchait jusqu'à lui.

Tyrak : Je m'appelle Tyrak, pas.. rejeton.

Il ne le quittait pas des yeux alors qu'il s'accroupissait pour être à sa hauteur.

Tyrak : Non, je vous connais pas. Et oui, je suis aussi courageux que mon papa !

Il ne savait pas ce qu'il voulait dire, par s'il était un traître.. Il ne répondait donc pas à cette question. Teijo restait assis dans son divan à écouter leurs conversations et à attendre qu'il arrive à manipuler. Voilà pourquoi il fallait le prendre très jeune, car plus ils grandissent, plus il est difficile de les manipuler et les corrompre.

Tyrak : Pourquoi ils ont fait ça ?

Sur le coup, il ne comprenait pas, car ses parents avaient toujours dit qu'ils désiraient protéger leurs races et faire en sorte qu'un jour, ils soient aussi nombreux qu'avant. Il baissait les yeux alors qu'il parlait du Dragonnier de Zankou.

Tyrak : Reiji rend faible papa.. Oui maman dit que sa viendra avec le temps, que je serais bientôt lié avec un Dragonnier et que c'était à moi de choisir, que je le savais au fond de mon coeur.

Il penchait la tête.

Tyrak : Mais je sais pas trop, moi je vois rien du tout et je ressens rien. J'ai le choix ? Quel choix ?


Il le regardait s'installer dans le divan, il regardait du coin de l'oeil vers Teijo qui les regardait sans dire un mot, il revenait de nouveau vers Thorn ensuite.

Tyrak : Oui j'aimerais bien.

Il retroussait la lèvre tout en pointant du doigt vers Teijo.

Tyrak : Me lié avec lui ? Mais il est vieux.

Teijo glissait ses doigts sur sa tempe sous ce qu'il venait de dire, il gardait le sourire malgré tout. Il baissait les yeux sur tout ce qu'il disait, pour protéger sa famille, son petit frère, sa mère et son père, il ne voulait pas qu'il leurs arrivent quoi que se soit.

Tyrak : Non.. je veux pas que sa arrive..

Il tournait le regard vers Teijo. Il marchait jusqu'à lui, il hésitait mais finissait par poser sa main sur celle de Teijo, aussi tôt il se liait à lui, Teijo fermait les yeux le ressentant aussi tôt, il les rouvrait aussi tôt.

Teijo : Tu as fais ce qu'il fallait.

Tyrak : Papa sera fière de moi.

Teijo : Je n'en doute pas une seul seconde.

Il se redressait ensuite, regardant vers Thorn.

Teijo : Je le sens venir jusqu'ici, les Dragons doivent être capable de ressentir l'odeur de leurs progéniture à des kilomètre à la ronde.

Tyrak : Papa va pas être content que je sois partis loin sans leurs prévenir. La dernière fois que je l'ai fais, il ma crié dessus.

Teijo : Il faudra que tu lui expliques qu'à présent, tu devras rester à nos côtés, après tout, je suis ton Dragonnier, mais surtout, nous devons réalisé le rêve tout Dragon. Celui de voir votre espèce revivre et seul toi.

Il posait son doigt sur son torse à cette instant.

Teijo : Seul toi peut le faire, avec l'aide de Thorn. Tu rester avec nous pour ça, et ainsi, tu pourras protéger ta famille.

Il disait oui de la tête.

Tyrak : Oui, d'accord.

Teijo : Ton père n'en sera pas d'accord, il n'acceptera pas ton choix courageux, car il aura peur pour toi, mais tu dois lui montrer que tu es fort, et ne surtout pas renoncer.. Sinon, au fond de lui, il sera très déçu de toi.

Tyrak : Et qu'est-ce que je dois faire ?

Teijo : Nous devons attendre que tu grandisses, et faire de toi un vrai dragon, aussi puissant que ton grand père et ton père. Dit moi, ta mère est une Dragonne de la glace et on père maîtrise bien plus la force et le feu, de qui tiens-tu ?

Il semblait réfléchir.

Tyrak : J'ai les yeux de maman.

Il en levait les yeux aux ciels, il posait sa main sur sa tête.

Teijo : Laisse moi regarder.

Il rentrait dans sa tête, c'était bien plus facile pour lui puisqu'à présent il était lié avec lui. Il réouvrait les yeux une fois que c'était terminé et regardait vers Thorn.

Teijo : Il possède la même puissant que Zankou, mais possède malgré tout les dons de sa mère également, il va pouvoir combiner les deux, mais pas en même temps et il lui faudra également du temps. Il sera un dragon très puissant, comme tu t'y attendais.

Tyrak : Tout le monde aura peur de moi.

Teijo : Sa tu peux le dire.

Il en fit un sourire en coin.

Alaric : vous êtes entrain de retourner le cerveau de ce gamin ? Pourquoi faire.

Il le fusillait du regard et d'un geste de la main, il le téléportait loin d'ici.

Teijo : J'en ais finis avec toi pour le moment.

Il fit apparaître un plateau avec toute sortes de nourriture pour appâté encore pus Tyrak, celui-ci fit un grand sourire appréciant tout ce qu'il se trouvait, il commençait déjà à manger.

Teijo : Il faut que tu grandisses vite et que tu deviennes rapidement fort. Tu auras tout ce que tu désireras, mais tu devras alléchance à Thorn, après tout, il est plus ancien que toi, tu lui doit donc le respect tu comprends  ?

Tyrak : Hum oui, comme pour papa et maman.

Teijo : Oui.. Tout à fait.


Il tournait le regard, ressentant Zankou être de plus en plus proche d'ici.



***


cela faisait déjà un petit moment qu'ils étaient occupé avec Ayato, Tout la meute était à bout de souffle avec le pouvoir qu'avait Ayato sa rendait les choses bien compliqué, il était vraiment puissant même à plusieurs contre un, il n'y avait rien à faire.. Personne n'arrivait à le toucher ne serait que de lui faire une petite égratignure. 

Il ne se gênait pas pour provoquer Derek, de la mort de ses parents puisque c'était lui l'assassin.. Et il était normal que sa mette Derek en colère, celui-ci fonçait à nouveau dans sa direction mécontent, mais Ayato le faisait à nouveau valser plus loin en utilisant ses pouvoirs. 

Il en était épuisé, il n'arriverait à rien malheureusement.. Je ne savais rien faire non plus, j'avais déjà également essayé d'envoyer mes ondes jusqu'à lui, mais à chaque fois ils se retourne contre moi avec ses pouvoirs. 

Il semblait préoccuper, j'ai remarqué que depuis tout à l'heure il ne cesse de regarder vers sa montre.. au fond, s'il est ici c'est pour un but bien précis.. Je levais à mon tour les yeux vers le ciel, voyant Zankou passer rapidement, il semble hors de lui, qu'est-ce que.. Ils nous auraient tout simplement distrait ? Pourquoi ? Quel était leurs intentions au final ? J'espère qu'il n'ait rien arrivé à Reiji. 

de plus, c'était également un mensonge en ce qui concernait Hurleval, il n'y allait avoir aucune explosion. 

Stephan : Je déteste ce type. 

Gabriel : Et moi donc.. 

Il s'en allait, mais pour éviter qu'on le suive, il envoyait quelqu'un s'occuper de nous, lorsqu'il disait Lucian, je pensais directement à celui qui était resté enfermé à mes côtés et que j'avais aidé à libéré.. Et c'était belle et bien lui, je le regardais très surpris de le revoir.Il a réussi à échapper aux Hunters. 

Gabriel : Laisse le tranquille Lucian ! 

 Il le tenait bien fermement contre le sol, je fronçais les sourcils de ce qu'il lui disait, dire qu'au départ je pensais qu'il était sympa, au fond, il avait de bonne raison d'être en prison. Et j'ai eu de la chance qu'il ne m'ait rien fait.

Il lui brise les côtes, j'en serrais les poings n'aimant pas de voir quelqu'un lui faire du mal. 

Gabriel : J'ai dis de le laisser ! 

Je tournais le regard vers Sarah qui lui jetait une pierre, mais il a la peau aussi dure que la roche et est capable de bien d'autre chose. Je doute que se cailloux lui ait fait quoi que se soit, juste atténué sa colère. 

Je levais les yeux voyant Zankou arriver sur lui tout en prenant sa forme humaine, il le maltraitait comme il le pouvait pour qu'il répondre à ses questions et ainsi qu'il lui dise des renseignements sur l'endroit où ils avait emmené Tyrak. 

Les Dragons peuvent ressentir l'essence de leurs progéniture à des kilomètres, ce qu'il veut donc dire qu'il est bien loin pour qu'il ne puisse pas le ressentir d'ici. Il continuait de tenter d'avoir des réponses de la part de Lucian, mais celui-ci ne ressentait aucun des coups que lui faisait Zankou. 

C'est au moment où il l'attrapait par sa queue qu'il en tombait la tête la première, j'en fit un petit regard sur le moment, il ne ressent aucune douleur, mais si on touche à sa queue c'est finis de lui, c'était assez.. Pathétique tout de même. Il répondait aussi tôt à tout ce que Zankou désirait savoir.. Mais il ignorait malgré tout l'endroit exacte d'où ils se trouvaient. Ce qui était déjà pas mal c'est qu'il lui avait donné une piste, on savait donc que c'était Teijo qui l'avait.. Mais pourquoi faire ?

Je le regardais sans aller mais avant cela, il demandait qu'il retourne auprès de Reiji pour le protéger lui ainsi que le reste de sa famille. J'espère qu'il le retrouvera et qu'il arrivera à la ramener.. Je regardais quelque instant vers Derek alors qu'il s'apprêtait à partir, il finissait par y aller, moi je détournais le regard à cette instant.

Stephan : Arrête de faire l'idiot et suis le.

Gabriel : Pourquoi tu veux que je face ça, toi qui ne désirait pas me voir avec lui.

Stephan : Et bien, semblerait que j'ai changé d'opinion sur Derek.

Il rentrait à nouveau à l'intérieur.

Gabriel : Et même si je voudrais faire ça, j'ai plus de voiture à présent.

Il chuchotait à l'oreille de Sarah, celle-ci semblait chercher partout, en réalité, il lui avait demandé de lui donner ses clés de sa voiture, qu'il n'avait plus utiliser depuis un long moment. Et me les lançait ensuite. Je les rattrapais au vol tout en les regardant.

Stephan : Cadeau, sa fait longtemps que je ne t'en ais plus fait pas vrai ?

Je le regardais à nouveau rentrer chez lui, j'en fis un sourire et montait dans la voiture, je me dirigeais jusque chez moi et donc où se trouvait Derek. Je m'arrêtais devant, il doit déjà être arrivé depuis un moment. Je coupais le contact et restait un moment là avant de finir de sortir, j'entrais à l'intérieur et vit Derek au loin, Kerrigan semble paniqué elle s'occupait de Atori, Reiji était près de Derek me faisant un signe de la tête que j'étais là. Je m'approchais d'eux.

Gabriel : Ecoute je..

Je soupirais.

Gabriel : Sans doute sous le coup de la colère, j'ai été idiot.. On en parlera plus tard ?

Reiji recevait un message, il en retirait son téléphone de sa poche et regardait, je le regardais discrètement et je remarquais qu'il semblait mal à l'aise, c'était Ren qui lui demandait de passer chez lui. Il répondait un "ok" et remettait son téléphone dans sa poche.

Reiji : Je dois.. M'en aller.

Gabriel : Où ça ?

Reiji : Un ami à besoin de moi, Il y a quelque soucis donc voilà.

Il me ment, j'arrive à le voir, il regardait vers Derek.

Reiji : Désolé de vous lâcher comme ça.. Mais je reviens rapidement !

Il courrait pour s'en aller, je le suivais du regard.

Gabriel : Il vient de mentir, et il semblait ne pas avoir le choix, j'espère qu'il ne fait rien d'idiot.

Je revenais vers Derek, il semble en colère contre moi, ce qui est compréhensible, mais à la base c'était censé être moi qui était fâché.

Gabriel : Je doute que se soit le bon moment d'en parler, mais vu la tête que tu fais en ce moment.. je sais pas ce qu'il m'a prit de foncer tête baissé au point de vouloir retourner à hurleval.. Enfin d'un côté je sais pourquoi. Je n'aime pas cette ville, tout est dangereux ici, il y a des malades dans chaque coin de rue, et toute ma vie se trouvait à Hurleval, je dois avoir comme "Cenarius", un coup de blouse, bien que c'est moins pire que lui.

Je regardais vers Kerrigan.

Gabriel : Et avec tout ce qu'il vient de se passer, je me rend compte que j'ai vraiment pas envie de te perdre.

Je revenais dans sa direction.

Gabriel : J'espère que tu ne m'en veux pas de trop. Qu'est-ce qu'on peut faire pour leurs venir en aide, sa me tue de devoir rester ici à rien faire, juste.. Attendre en espérant que Zankou y parvienne tout seul. Peut-être qu'on devrait suivre discrètement ton frère, afin de voir ce qu'il manigance..


***


Akio pensait toujours que c'était Derek en face de lui et non Ren, il s'y mettait donc de tout son coeur avec lui. D'ailleurs, Ren s'en apercevait bien rapidement qu'il s'y mettait plus à fond que lors des autres fois avec lui.

Au début, il ne faisait pas réellement attention aux paroles qu'il pouvait lui dire, mais il est vrai que se n'était pas du tout le genre de Derek.

Il ressentait bien le plaisir qui montait, il ouvrait bien les yeux pour l'écouter, il plissait les yeux de ce qu'il venait de dire, Ren n'était pas du tout quelqu'un sur lequel on pouvait le prendre de ce côté là. Il finissait d'ailleurs par l'attraper pour le retourner, se retrouvant au dessus de lui il continuait de faire des mouvements. Il entre ouvrait les yeux regardant presque en dévorant du regard Ren, et y glissait une main derrière sa tête.

Akio : SA fait longtemps que j'attend cette instant.

Il fit un sourire, c'est sur que Akio était toujours fou amoureux de Derek, et ce depuis le premier jour qu'il l'avait rencontré.. Au fond, il n'avait jamais accepté qu'il soit partis de sa bande, et qu'il ne faisait plus rien pour se revoir, c'était encore bien pire lorsqu'il a finis avec moi.

Il ignorait que pendant ce petit débats, Ren était occupé de réfléchir à tout ça, à l'histoire de Reiji et des Dragons qui étaient de retour.. Il devrait donc faire en sorte que se soit lui qu'il vienne jusqu'à celui et ce, seul. Sinon il ne pourra jamais l'avoir pour lui tout seul c'était certains.. Zankou ne lui laissera jamais l'occasion.

Sous l'excitation qui était de plus en plus voyant, surtout avec l'accélération que faisait Ren à ce moment là. Il entre ouvrait les lèvres, laissant apparaître ses canines ayant une envie folle de le mordre, mais il se retenait lors de ses paroles.

Akio : Bien, je vais me retenir dans ce cas, dommage.

Il plissait les yeux puisqu'il finissait par se retirer de lui, Akio s'en redressait le regardant partir, il continuait de plisser les yeux. Il commençait  se poser des questions, surtout qu'il craquait sa nuque, il savait très bien que Derek n'avait pas se tique mais Ren quand à lui oui.

Akio : Vas-y, je te rejoins.

Il se redressait baissant les yeux vers le pantalon à terre, qui appartenait à Ren, il fouillait dans ses poches et y trouvait son porte feuille, c'était bien tout ses papiers qui se trouvait dedans, il en serrait son pantalon et le tapait dans le fauteuil tout en levant le regard vers l'étage.

Akio : * Et il me prend pour un idiot. *

Il finissait par monter malgré tout pour le rejoindre le regardant, il voyait toujours Derek ce qui l'agaçait car il savait qu'en réalité c'était Ren et qu'il avait sans doute utiliser une hypnose contre lui.

Akio : Oué, j'avais super soif, alors j'ai vite bu un coup, mais je suis là, je t'ai manqué à ce point là ?

Il s'approchait de lui, les sourcils fronçait qu'il parle de moi, maintenant qu'il savait que c'était Ren, il n'avait plus l'intention de se faire avoir.

Akio : On peut dire ça oui, Dit moi.. Qu'elle est le jour de ton anniversaire ?

Il lui faisait face.

Akio : Semblerait que tu l'ignores, évidemment.. Vu que tu n'es pas Derek.. Putain Ren sa t'amuse de m'hypnotiser ?!


Il détournait le regard bien mécontent.

Akio : Laisse tomber, demande donc à ton petit Reiji de s'occuper de toi, moi je vais prendre ma douche.

Il utilisait sa rapidité vampirique pour s'en aller, pour éviter qu'il ne lui donne d'autre ordre ou qu'il l'hypnotise avant.

Reiji avait son téléphone en main et se trouvait devant le bar, il hésitait une nouvelle fois d'entrer, mais finissait par lever la tête tout en soupirant.

Reiji : Aller.. un peu de courage.. * Façon, je suis obligé de le faire.. Je lui donne ce qu'il veut, mon sang et ensuite je retourne. *

Il fermait les yeux voyant ce que voyait Zankou et celui-ci avait retrouver la trace de son fils. Il en souriait soulagé à l'idée et entrait ensuite dans le bar. Il écarquillait les yeux devant un tel.. Bordel, éviemment Akio n'avait pas encore rangé.

Il regardait autour de lui et ne trouvait personne, il finissait par utiliser ses sens et le trouvait à l'étage.

Reiji : * Je suppose que je dois le rejoindre ? *

Il entrait dans la pièce à côté et montait à l'étage, il entendait la douche, mais savait que se n'était pas Ren, mais Akio. Il en plissait d'ailleurs les yeux, n'ayant pas du tout apprécier ce qu'il avait fait.

Il toquait à la porte de la chambre de Ren.

Reiji : C'est moi.

Il l'ouvrait ensuite et écarquillait les yeux car il était encore nu, et en pleine érection. Il baissait le regard à cette endroit et posait aussi rapidement sa main devant ses yeux pour ne pas en voir d'avantage.

Reiji : Déso.. Désolé ! Je devrais passer plus tard.

Il allait sortir vraiment gêné de ce qu'il venait de voir à l'instant.


Spoiler:
 


Spoiler:
 


Dernière édition par Gabriel Light le Mer 26 Fév - 5:34, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Mer 26 Fév - 1:19

La manipulation de Thorn semblait fonctionner, Tyrak hésitait un petit moment mais l'envie de protégé ses parents et son frère le poussait à se lier avec Teijo. Tout se passait comme ils avaient prévu, Tyrak posait sa main sur celle du prêtre créant le liens entre eux. 

Thorn: Sage décision Tyrak grâce à toi bientôt les dragons gouvernerons à nouveau dan ses terres.

La puissance de teijo augmentera en même temps que la croissance de tyrak et grace au lien, Thorn aura la possibilité d'ouvrir les portes du passé faisant revenir tous dragons mort depuis des siècles. rien avoir avec la tentative de teijo dans le passer, ceux ci seront en chaire et en os.

Thorn: Oui tous le monde aura peur de toi, c'est comme ça que tu te fera respecté dans se monde Tyrak. ne laisse jamais un mortel t'intidimé ou se croire au dessus de toi, nous dragons sont les seules maîtres de se monde même si pour cela tu dois utiliser la force pour les mettre à tes pied.

Il fronçait les sourcils en colère rien du fait que de parler d'eux.

Thorn: eux n'hésiterons pas à t'éliminé à la première occasion n'oublie jamais ça.

Son regarde se tournait lentement vers Alaric toujours présent.

Thorn: qu'est ce que tu fais encore la? 

Aussi tôt il regardait vers Teijo voulant qu'il le fasse disparaître de sa vue.

Thorn: Ton papa va bientôt arrivé, n'oublie pas tous se que ton dragonnier ta dit. Il voudra que tu rentre avec lui, mais tu dois rester au côté de ton dragonnier. Ton papa ne risque de ne pas être content au début, mais lorsqu'on réussira notre quête tu sera comme un hero à ses yeux.

Il lui faisait une petit sourire mesquin, soudainement Ayato entrait dans la pièce fermant bien la porte derrière lui et attrapait même un meuble pour bloquer la porte. Il se retournait dans leurs direction complètement essoufflé.

Ayato: j'ai un dragon fou furieux aux fesses!

La porte ainsi que le meuble explosait au coup de poing de zankou, Ayato en fit un vol planer dans les airs avant de retomber a plat sur le sol. Il se redressait d'un coup pointant son doigt en direction de Teijo le fusillant des yeux.

Ayato: j'en ai marre de prendre le coup! prochaine fois c'es toi qui va retarder les imbéciles et moi qui reste assis tranquille sur le canapé!

Zankou regardait autour de lui avant d'entrer attrapant Tyrak dans ses bras.

Zankou: tu n'as rien? 

Thorn: pourquoi on lui ferait du mal?

Il reconnaissait cette voix son regard se tournait en direction de son père.

Zankou: ta réussit à sortir de la prison de glace?

Thorn: oui et pas grâce à toi, mais je devrais pas t'en tenir rigueur. J'ai été vulnérable et grace à ta dragonne et toi j'ai été projeté pendant se laps temps.

Zankou: on fera pas deux fois la même erreurs, viens Tyrak sa pue le vieux ici.

Ayato: je me sent pas concerné.

Il allait sortit même Thorn se plaçait devant la porte ou du moins se qu'il en restait.

Thorn: ou compte tu aller comme ça Zankou?

Zankou: loin de ta vieille carcasse.

Thorn: je doute que se soit le souhait de Tyrak.

Zankou: bien sûr que si, il rentre avec moi.

Thorn: je pense qu'il préfère rester avec son dragonnier n'est ce pas Tyrak?

Zankou: son dragonnier?

Il regardait vers son fils sur l'instant ensuite vers Ayato, qui levait vite les mains secouant la tête de gauche à droite avant de pointé son doigt vers son père.

Zankou: se vieux fossile! tu plaisante Tyrak! pourquoi ta fait une chose pareil! qu'est ce qui t'es passer par la tête!? qu'est ce qu'on a bien pu te raconté pour que tu vienne faire une bêtise pareil!

Thorn: il a comprit ou était son devoir Zankou, ensemble nous réaliserons notre rêve.

Zankou: je te laisserais pas mon gamin.

Thorn: tu vois c'est comme on t'avais prévenu Tyrak, il veux te ramené mais c'est uniquement parce qu'il est inquiet pour toi..mais au fond de lui il serait fier si tu arrive à ramené les dragons.

Zankou: quel plans idiot ta encore en tête?

il ne répondait pas se contentant de lui sourire.

Zankou: de toute façon je lui laisse pas le choix, maman et ton frère t'attende à la maison.

Thorn ne devait pas laisser Zankou emmené le petit alors il courrait dans sa direction l'attrapant par les cheveux l'obligeant à lacher tyrak qui tombait à terre, tout en passant par la fenêtre il se transformait s'écrasant de tout son poids contre le sol gardant Zankou sous la patte de son aile.

Thorn: tu n'ira nul par avec Tyrak! repart chez toi, aucun autre dragon ne doit mourir, mais si tu persiste je serais prêt à sacrifié l'un d'eux si cela aide à en sauver des milliers d'autres!

Zankou se transformait à son tour obligeant Thorn à se reculer de quelque pat.

Zankou: il faudra pour cela que t'arrive à me tuer.

ils se mirent à rugir aussi bien que l'un et l'autre et se fonçait dedans se battant sauvagement.


****

J'étais déjà arrivé à la maison installer dans le divan faisant mon dépressif, il a des chances que je revois plus Gabriel avant un long moment. Il est peut être déjà en route pour Hurleval, j'ai l'impression de me retrouver dans la même galère que mon frère. Mon mec préfère une ville plutôt que de rester avec moi, je replissais mes jambes contre moi gardant les yeux baisser.

Atori: maman, papa revient bientôt?

Je relevais la tête regardant dans sa direction, ensuite vers Gabriel qui entrait. j'étais assez surpris sur le coup, je m'attendais vraiment pas à le revoir. Je peux pas m'empêcher d'être en colère contre lui, même si à la base c'est de ma faute si on est venu à se disputé. 

Derek: sous le coup de la colère hein? et bien t'étais pas à partir très loin pour une simple petite crise de colère.

En reparler plus tard? j'en détournais le regard montrant que j'étais furieux. Reiji recevait un message qui me faisait le regarder, sa tête à changer tout d'un coup et il trouve des excuses pour s'éclipser. Evidemment qu'il ment mon frère n'a jamais su mentir, il tiens ça de papa qui n'arrivait jamais non plus.

Derek: un ami? il a également un ami qui se bat pour récupéré son fils tu te rappelle? 

Il partait malgré tout promettant de revenir rapidement, j'en retroussais le nez n'aimant pas ça, qu'est ce qu'il casse celui la?

Derek: je connais mon frère Gabriel, j'ai remarquer qu'il ment.

Ben oui je suis toujours fâcher! ravis que tu l'es remarquer Gabriel. Sa y est il me faisait son petite spitch et puis qu'est ce qu'elle a ma tête? mouais c'est vrai quand je rale j'y vais pas par quatre chemins.

Derek: j'ai peut être eu tord de t'avoir cacher pour ton père et Akio, malgré que c'était juste pour prendre des nouvelles de lui et non m'envoyer en l'air. Mais tu n'es pas tous innocent dans l'histoire, toi aussi tu m'as cacher des choses Gabriel. Jamais tu m'as partagé cette forte envie de retourner à Hurleval. Tu m'as fais croire depuis tous se temps que tous allait très bien alors que c'était pas le cas.

j'en serrais mon jean, qu'est ce que j'aurais fais si tu étais vraiment partit sérieux? j'en serais devenu fou!

Derek: en tout cas je suis ravis que tu t'es rendu compte que j'avais encore un peu de valeur, bien plus que ta précieuse ville...même si pour cela il a fallut que j'en prenne plein la gueule par ses types.

Suivre mon frère, c'est vrai j'aimerais savoir pour quoi il est si cachottier. Je me levais regardant vers Gabriel quelque instant.

Derek: je vais le suivre, c'est mon frère c'est à moi de régler ça. toi reste ici au cas ou quelque d'autre viendrait à s'en prendre à Atori, avec tes ondes tu repérerais plus rapidement un intrus.

C'est surtout que je suis encore en colère, j'ai besoin de réfléchir à tous ça. Je sortais de la maison levant les yeux vers le ciel avant de prendre la piste de mon frère. Il a changé d'avis uniquement parce qu'on sais fait attaquer, sans cela il serait peut être déjà partit pour Hurleval à l'heure qui l'est. Il ne m'aurait même pas prévenu de son départ si Stephan ne m'avait pas prévenu de la situation. 

Pendant que j'étais sur le trajet Akio avait comprit la ruse venant de Ren et confirma ses soupçon en lui posant une question qu'il ne pouvait pas répondre.

Ren: bien jouer, qu'est ce qu'il m'a trahis? ma façon de te baiser? largement supérieur à Derek..oui c'est s'en doute ça. En tout cas maintenant je sais que tu t'es bien foutu de moi les autres fois, tu suce bien mieux une fois que tu vois la gueule de Derek.

Il partait avant de subir une tout autre hypnose, Ren ricanait c'étant bien amusé néanmoins même si cela à été de courte duré. Il levait les yeux vers la porte de sa chambre entendant une tout autre personne chez lui, se doutant que cela ne pouvait être que Reiji il restait sur son lit tel quel et celui ci rentrait le découvrant complètement nu sur son lit.

Ren: salut reiji.

Il ricanait avant de se lever utilisant sa rapidité attrapant son bras.

Ren: c'est bon reste, c'est moi qui t'es demander de venir c'est juste que je m'y attendait pas que tu vienne aussi rapidement.

Il se collait à son tour chuchotant à son oreille.

Ren: t'étais pressé de me revoir? que je puisse planté mes canines en toi, lécher le sang sur ta peau.

Il passait sa main sous son t-shirt caressant son torse.

Ren: aller reprenons où on c'était arrêté la dernière fois.

En une seconde à peine Reiji était allongé sur le lit, Ren retirait déjà le pantalon que reiji portait fleurant à nouveau ses lèvres contre l'une de ses cuisses.

ren: cette fois pas d'enfant, de dragon ou autre viendra nous déranger.

Il ne perdait pas de cette fois pour planter ses canines dans sa chair, son regard restait tourner en direction du visage de reiji désirant voir ses réactions. Il se décalait passant ses doigts sur les marques laisser.

Ren: tu semble mal à l'aise, est ce que c'est moi qui te met dans cette état? 

Avec un petit sourire, ren passait à présent ses doigts sur son entre jambe.

Ren: est ce que cela t'excite de servir de casse-croûte? ou c'est juste l'effet de me voir complètement nu? à moins que les deux se combines bien.

Il continuait de passer ses doigts de haut en bas sur son caleçon afin de monter davantage son excitation et le mettre à bout.
J'étais arrivé face à se bar, on dirait qu'une tornade est passer à l'intérieur. La porte était ouverte alors j'entrais, Reiji est passer par le je peux sentir encore son odeur. Directement la première chose que je pouvais voir c'est les vêtements étendu par terre. 

Derek: on dirait les vêtements de..Akio.

C'est certain c'est le siens, il portait les mêmes lorsque je l'ai vu à la maison et c'est tout à fait son style vestimentaire. Alors je suppose que les autres sont ceux se l'autre vampire? pourquoi tu es venu ici Reiji? pourquoi revoir se type? je lâchais les vêtements d'un seul coup ayant une vilaine pensées me traverser l'esprit.

Derek: non! ne me dit pas que t'es venu pour une partouze Reiji! non avec Akio c'est pas possible! et puis je vois pas ses vêtement à lui traîner par terre.

Je voyais des escaliers je m'y rendait montant à l'étage, sur la pointe des pied ne voulant pas me faire prendre surtout que les vampire on une très bonne ouïe. J'ai déjà peur d'entendre les gémissements de mon frère sérieux, arrête de dire n'importe quoi Derek! c'est impossible avec akio! ils se déteste tous les deux, je posais mon oreille sur une porte entendant la douche! est ce qu'il est la dedans? avec....tant pis j'ouvrais brusquement pointant mon doigt vers la douche.

Derek: je sais que t'es la reiji sort immédiatement de.....

Je plissais les yeux regardant mieux. 

Derek: Akio?

j'en levais les yeux et merde boulette...mais j'ai pas oublier le sale coup qu'il m'a fait alors je le fusillait à nouveau du regard.

Derek: ne crois pas t'en sortir comme ça! tu m'as hypnotisé comme un sale violeur dégueulasse et tenter de tuer Gabriel, je sais pas se qu'il me retiens de pas t'enfoncer le savon dans le fond de la gorge Akio!

J'attrapais un essuie lui lançant au visage.

Derek: je croyais que t'étais mon pote! mais maintenant j'ai surtout envie de te tordre le coup! ou est mon frère? je sais qu'il est ici! aller accouche! tant que tu y es tu va m'expliquer pourquoi il vient en douce.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Mer 26 Fév - 23:34

En effet, la manipulation de Thorn avait marché comme sur des roulettes ainsi que Teijo par la suite, mais en même temps, il n'est pas difficile de corrompre un enfant. Il semblait faire ce qui était juste et surtout pour pouvoir revoir dans ce monde d'autre Dragon tout comme lui, et ainsi avoir la fierté de son père.

Il ne réalisait pas du tout que ses parents auraient pu être contre cette idée, mais à présent il était déjà trop tard, il c'était lié à Teijo, chose qu'il n'aurait pas du faire, mais il pensait tout simplement bien faire.

Tyrak : Mais il finira pas être content une fois que j'aurais ramener plein de dragon ! Pas vrai ?

Teijo : Oui tu as tout compris, je suis déjà bien fière de toi Tyrak.

Il fit un sourire, et tournait ensuite la tête voyant Ayato entrer, il semblait être bien stressé, après tout, il venait de se faire poursuivre par Zankou, se n'était pas rien. Teijo le regardait du coin de l'oeil alors qu'il tentait de bloquer la porte, comme-ci sa allait le retenir.

Il finissait d'ailleurs pour l'ouvrir, Ayato en fut expulsé sur le coup.

Teijo : Tu es plus doué pour aller dans le terrain que moi, alors cesse de râler Ayato tu veux ?

Il regardait Zankou entrer rapidement à l'intérieur, repérant son fils, il le prenait contre lui, il en levait les yeux pour le regarder.

Tyrak : Oui, je vais bien.

Il revenait ensuite vers Thorn. Teijo souriait, car il se doutait qu'il y allait avoir pas mal d'action mouvementé une fois que zankou va découvrir leurs intentions et surtout ce qu'avait fait son fils. Il se laissait traîner par son père alors qu'il désirait partir, mais finissait par tirait sur sa main.

Tyrak : Je dois rester ici.

Thorn se mettait en face de Zankou pour l'empêcher de partir. Teijo se doutait qu'une fois qu'il apprendrait cette triste vérité, il en serait plus que mécontent.

Teijo : En effet, je suis devenu son Dragonnier, il a fait le bon choix.

Tyrak se mordait la lèvre car il se faisait engueulé par son père, mais il finissait par le regardant droit dans les yeux semblant avoir bien fait.

Tyrak : C'est pour sauver les Dragons papa ! Et Aussi pour vous protéger, et pour que tu sois fière de moi ensuite !

Il regardait vers Thorn, sa le rassurait qu'il soit de son côté, mais il avait malgré toute une petite boule au ventre que son père soit en colère contre lui et qu'il l'engueule. Teijo savait parfaitement quel était les plans de Thorn, et il les approuvait, il souriait lui aussi.

Zankou ne comptait pas laisser son enfant ici, ce qui était normal, il le poussait donc à rentrer avec lui, Thorn ne devant pas lui laisser le choix, se battait aussi tôt contre lui. Tyrak reculait de quelques pats voyant la scène.

Tyrak : faite pas de mal à mon papa !

Teijo se trouvait derrière lui, posant ses mains sur ses épaules.

Teijo : Ne t'en fait pas, c'est comme ça qu'ils se mettent d'accord entre Dragons, c'est comme un.. Petit jeu, je suppose que tu t'ais déjà bagarré avec ton frère non ?

Tyrak : Oui.. et je gagne tout le temps et lui arrête pas de pleurer près de maman et je me fais engueulé à chaque fois.

Il ricanait.

Teijo : Sa prouve ta superiorité. Tu n'es pas curieux de savoir qui est supérieur entre ton grand-père et ton père ?


Tyrak : C'est papa qui va gagner.

Teijo : Vient avec moi, nous devons accomplir notre devoir.

Il devait profiter que Thorn s'occupe de Zankou pour réaliser leurs petits projets. Il lui prenait la main, regardait du coin de l'oeil vers Ayato.

Teijo : S'il tente d'entrer, repousse le le plus longtemps possible tu as compris ?

Tyrak regardait derrière lui pour regarder vers son père, tout en gardant sa main dans celle de Teijo le suivant. Il se retrouvait dans une autre pièce, complètement vide, il n'y avait aucun mobilier sauf quelques lampes pour éclairer la pièce.

Il lâchait la main de Tyrak et tendait la main pour créer un symbole au milieux de la pièce qui s'illuminait. Il le poussait ensuite pour qu'il se mette au centre.

Teijo : Tu ne bouges pas de là tu as compris ? Prend ta forme de Dragon.

Il se mettait en face de lui, faisant apparaître un pilier avec un livre qui était ouvert à une page précise, il en glissait ses doigts sur celui-ci. Tyrak avait repris sa forme de Dragon comme il lui avait demandé, et regardait tout autour de lui, commençant à avoir peur.

Tyrak : Qu'est-ce qu'il va se passer ?

Teijo : Tu ne dois pas parler durant l'incantation d'accord ?

Tyrak : J'ai peut-être changé d'avis..

Il levait les yeux vers lui.

Teijo : Tu ne veux pas sauver les Dragons ? Ni que ton père soit fière de toi ?

Tyrak : Si mais..

Teijo : Alors fait ce que je te dis, tout se passera bien.

Il commençait l'incantation, cela allait prendre un long moment, il draînait la puissance de Tyrak en lui pour augmenter sa puissance, celui-ci le ressentait et se sentait de plus en plus faible, il tentait de se retirer mais un sort l'empêchait de bouger.

Tyrak : Teijo j'ai mal !

Il pleurait, des cris de Dragons se retentissait appelant à l'aide de son père et de sa mère. Teijo n'entendait rien, car il ne devait pas se déconcentrer et continuait.

Une ombre commençait à sortir du corps de Teijo, rampant jusqu'à Tyrak, celui-ci criait encore plus, il enfonçait sa main dans le thorax et le retirait d'un coup sec, il se sentait partir et tombait au sol, son sang coulait tout le long et formait le symbole créé par Teijo, l'ombre disparu aussi tôt. Teijo continuait, il venait de tuer le fils de Zankou, mais avec l'incantation et le sacrifice de ce Dragon, il allait pouvoir ressusciter tout les autres et lui également.


***


Bon c'est assez compréhensible que Derek soit très en colère contre moi, en tout cas, il n'avait pas besoin de moi pour comprendre que son frère venait de nous mentir. Et après avoir dit mon petit spitch, Derek répliquer dessus, après tout il n'a pas sa langue dans sa poche, et quand il a quelque chose à dire, il le dit que sa plaise ou non.

Gabriel : Cela ne semblait pas te déranger de vivre ici, alors je ne voulais pas t'ennuyer avec ça. Surtout que c'est pratiquement impossible dit retourner.

J'en détournais le regard.

Gabriel : Je dois être comme mon père de ce côté là, être déçu de tout ce que j'ai perdu là-bas. Enfin soit..

Je revenais vers lui.

Gabriel : Je suis désolé ok ? J'ai tendance à pété les plombs de temps en temps. Sans doute après que j'ai fallu mourir tout à l'heure, je me suis rendu compte de ce que je loupais, dans ma vie d'autre fois et tout ce que j'avais, ici dans cette ville, je n'ai rien du tout, à part toi bien entendu.

Il veut mieux qu'on change de conversation pour éviter que sa ne dégénère, et je parlais donc de son frère et du fait qu'on devrait le suivre. Mais bien entendu, il me faisait comprendre qu'il était mieux que je reste ici pour surveiller Atori et qu'il irait seul, c'est surtout qu'il préfère être loin de moi pour réfléchir.

Gabriel : Bien comme tu veux Derek.

Je le regardais partir et allait donc près de Kerrigan et Atori, j'espère quand même que reiji ne fait rien de stupide.


Du côté de chez Ren, Akio avait bien compris qu'il ne s'agissait pas de Derek mais de Ren, il préférait partir rapidement de son côté pour ne pas qu'il tente à nouveau de l'hypnotiser à faire quoi que se soit.

Reiji quand à lui était dans la chambre de Ren, qu l'attendait dans le lit complètement nu, ce qui avait le dons de le gêné, il allait partir mais il utilisait sa rapidité pour l'en empêcher en l'attrapant par le bras. Il le regardait du coin de l'oeil de ce qu'il lui disait.

Reiji : J'aurais du prévenir que j'arrivais, c'est parce que je devais me dépêcher.. J'ai des soucis alors je devais faire vite..

Il baissait rapidement les yeux sentant qu'il se collait à lui, et arrivait à sentir son érection contre sa hanche ce qui le perturbait quelque peu, de plus, la sensation qu'il lui chuchotait à son oreille lui donnait quelques frissons. Ce qu'il disait était un peu sensuelle, il relevait les yeux sentant sa main se glisser sous son t-shirt caressant son torse.

Il ne fallait pas plus longtemps pour que Ren, utilise sa rapidité vampirique pour le mettre couché sur son lit et lui retirer son pantalon, il en redressait la tête à cette instant pour le regarder. Ren ne perdait cette fois ci pas le temps, et lui enfonçait ses canines dans sa cuisse, il en gémissait à cause que c'était douloureux.

Une fois que c'était terminé, Ren s'en redressait glissant ses doigts sur ses marques, Reiji était redressé sur ses avant bras pour l'observer.

Reiji : Je dois rentrer à présent..

I
l détournait quelque peu le regard de cette question qu'il lui posait.

Reiji : Et bien.. C'est que je..

il n'avait fait avec personne qu'avec Cenarius, et encore ses derniers, ils ne faisaient plus rien ensemble à cause du mal être de celui-ci. Il entre ouvrait les lèvres lorsqu'il passait ses doigts sur son entre jambe, il en serrait les draps du lit à cette instant. Ren avait le dons de poser des questions qui gênait Reiji et dont, il avait du mal à répondre.

Reiji : Je devrais m'en aller.

Et pourtant il restait là, sous les caresses de Ren, il ne fallait pas très longtemps pour que l'excitation monte et qu'il ait à son tour une érection. Il s'en redressait sur le moment plaçant ses mains sur cette partie.

Reiji : je ne peux pas faire ça, pas de cette façon.. Tu ne m'aimes pas, je ne suis juste qu'un "casse-croûte" pour toi.

Il détournait le regard, il se rendait compte qu'il avait une attirance envers lui et savait qu'il ne devrait pas, mais c'était pas aussi facile que ça de se contrôler de ce côté là.

Reiji : j'ai fais ce que tu attendais de moi, il faut que j'y aille, mon dragon à des ennuis.

Il restait figé regardant dans les yeux de Zankou, ses yeux devenait tel que ceux de Zankou, il vit qu'il était en difficulté, qu'il se battait avec Thorn, il comprit donc qu'il avait réussi à se libérer. Il semblait chercher en même temps où était partis son fils Tyrak, il ne le voyait plus et désirait le retrouver, mais avec Thorn et Ayato en plus, c'était bien difficile.

Reiji en passait sa main dans ses cheveux revenant à lui.

Reiji : C'est pas vrai..

Il attrapait son pantalon.

Reiji : Désolé, je dois vraiment y aller, il a besoin de moi.

Il était vraiment inquiet pour Zankou, et pour Tyrak, il n'avait vécu que quelques jours seulement, se serait vraiment horrible qu'ils le perdent maintenant. Il ne pouvait pas rester là, alors qu'il avait besoin de lui.

Une fois son pantalon remit, il ouvrait la fenêtre de la chambre et sautait par là, il attérrissait sans aucune égratinure et se mettait à courir sachant parfaitement la position d'où se trouvait Zankou, c'était assez loin, alors il pensait très fort qu'il désirait aller plus vite pour le retrouver, c'est là que quelque chose se passait en lui, sa marque brillait sur sa main et lui piquait, il la regardait, il avait des ailes qui apparaissait dans son dos, comme fait Zankou lorsqu'il est sous sa forme humaine. C'était la première fois qu'il arrivait à faire cela, mais il n'avait pas le temps de réaliser, il les utilisaient pour s'envoler rapidement et les retrouver, c'est sur que cela allait bien plus vite qu'à pied.

Pauvre Derek qui venait d'arriver, mais il venait de louper de peu Derek, et Ren devait sans doute être bien énervé d'avoir eu à moitié ce qu'il désirait de Reiji. Il avait eu le plus important et donc son sang, mais il aurait aimé bien autre chose.

Akio était sous sa douche, il tournait le regard vers la porte voyant Derek lui pointé du doigt, il en plissait les yeux sortant de la douche pour bien le regarder, il croyait encore que c'était REn devant lui.

Akio : Sa ne marche plus avec moi Ren, alors arrête de jouer la comédie tu veux.

Il plissait les yeux voyant la façon qu'il avait de le regarder, c'était bien les maniques de Derek qu'il avait devant lui, il commençait à se demander si c'était bien lui. Et vu ce qu'il disait ensuite, sa ne faisait aucun doute que c'était belle et bien lui qu'il avait en face de lui, il en fit un sourire en coin tout en penchant légèrement la tête.

Akio : J'allais pas te violer, je t'ai juste "insiter" à le faire, et tu semblais bien emballé. Pour ce qui est de tuer Gabriel hummm.. Moui, la j'avoue ne pas avoir d'excuse. Mais il m'agaçait, et il m'agace toujours d'ailleurs.

Il lui lançait un visage en plein sur son visage, il le retirait tout en le mettant autour de sa taille.

Akio : ton pote ?

Il ricanait à cette instant.

Akio : Un pote n'agit pas comme tu l'as fait, tu t'en fiches pas mal de moi et de "notre amitié", alors arrête de me prendre pour un con tu veux ?

Il utilisait sa rapidité pour se retrouver en face de lui, le regardant bien dans les yeux.

Akio : Reiji, oui il est ici, il est avec Ren entrain de lui donner son sang, car après tout.. Il ne lui appartient plus. Son sang est à Ren à présent, car il a fait un pacte avec lui. Qui sait, peut-être qu'il est entrain de le baiser à l'heure qu'on parle.

Il le poussait d'un coup sec contre le mur, glissant ses lèvres contre sa nuque, l'ouvrant pour montrer ses canines en évidence, ainsi que ses yeux qui devenait rouge et brillant.

Akio : Qu'est-ce qu'il se passe Derek ? Ton frère n'a plus besoin de toi, il est assez grand pour baiser qui il veut et agir il le veut, de toute façon.. Tu ne peux plus rien faire, il ne peut plus revenir en arrière et doit accepter le marché avec Ren, tout comme moi je l'ai fais et je lui dois obéissance.

Il passait sa langue contre sa langue contre sa peau tout en le tenant fermement pour éviter qu'il ne bouge.

Akio : Maintenant, je vais faire ce que je n'ai pas pu faire avec toi.

Il passait sa main entre ses jambes, tout en ne le quittant pas du regard.

Akio : Je peux t'hypnotiser si tu tentes de me repousser, et je te ferais oublier l'existence de Gabriel. Je pourrais même te faire croire que c'est lui qui a tué tes parents, tu le tuerais de tes propres mains, qu'est-ce que t'en dis hum ? .

Il souriait rien que d'imaginer la scène.

Akio : Maintenant, j'ai une folle envie de boire ton sang.

Il ouvrait bien la bouche près à le mordre.



Spoiler:
 


Spoiler:
 


Dernière édition par Gabriel Light le Jeu 27 Fév - 23:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Jeu 27 Fév - 23:22

Thorn s'occupait toujours de Zankou afin de le distraire le plus rapidement possible afin Teijo est le temps de finir son rituel. Mais il sentit son fils partir, Zankou tournait directement la tête vers la maison laissant son père un ouverture et enfonça l'une de griffe dans on thorax l'entaillant tous le long.

Thorn: il faut parfois faire un sacrifice pour pouvoir en sauver des milliers d'autres Zankou!

Malgré sa blessure Zankou se tournait vers le manoir marchant dans sa direction, directement Ayato était paniquer ne savant pas quoi faire pour le retenir.

Ayato: le retenir qu'il a dit! il n'a pas vu sa taille!

Il voyait la patte de Zankou arriver dans sa direction, Ayato tentait utiliser ses pouvoirs pour le repousser comme il l'avait toujours fait, mais zankou est bien trop lourd pour Ayato et la griffes de Zankou lui traversa le corps. Il l’éjecta derrière lui tout en regardant à l'intérieur du manoir cherchant Tyrak, thorn lui regardant Ayato tomber non loin de lui sans même bouger pour l'aider de toute façon il n'avait plus rien a faire et il n'était qu'un pion de plus dans ses projets.

Zankou: Tyrak!

Il se reculait tapant sa queue contre la battisse détruisant toutes la partie du haut du manoir, son regard se baissa vers un passage dans le cave. Obliger de prendre forme humaine pour y passer, il courrait dans les couloirs sa main poser sur sa blessure au thorax et arrivait jusqu'à la salle ou se trouvait Teijo et son fils.

Zankou: qu'as tu fais?

Zankou s'agenouillait prenant son fils dans les bras tout en levant lentement le regard vers Teijo qui semblait avoir terminé ses incantations.

Zankou: je vais te tuer!

Mais le sol tremblait avant qu'il ne puisse exécutée ses menaces, Zankou reculait gardant la dépouille de son fils dans ses bras. Le sol se fissurait à l'endroit où le sang de tyrak faisait un signe, une chose en sortit une sorte de grande porte avec un dragon de pierre a son sommet. 
Ne sachant pas de quoi il s'agissait Zankou préférait s'éloigner sortant de se qu'il restait du manoir, Thorn avait le sourire aux lèvres levant les yeux vers se portail devenant de plus en plus immense.

Thorn: Sa y est, à nouveau les nôtres gouverneront à nouveau sur son monde.

Il regardait vers Zankou mais celui ci repartait désirant rentrer chez lui, il ne savait pas comment il allait apprendre la nouvelle à Kerrigan, qu'il avait échouer. Pendant se temps le portail de la porte s'ouvrait, Thorn s'avançait d'un pat attendant.

Thorn: aller venez!

un premier dragon apparu de taille moyenne cuirasse beige et plusieurs tache violette recouvrait son corps, marchant sur ses avant bras ailé. Il reniflait autour de lui avant de sortir de la porte suivit de beaucoup d'autres dragons de diverse taille.

" il était était dit que se jour viendrait, il était dit qu'un dragon ancien au coeur de noir s’allierait avec un prêtre, sacrifie un enfant nouveau née faisant ouvrir la grande porte dragonique. "

le premier dragon beige ayant passer la porte s'avançait vers Thorn.

" il était également dit que si ce jour viendrait, le dragon au coeur noir serrait punis pour se crime odieux par notre propre soin."

Thorn: moi punis? c'est grâce à moi qui vous êtes de retour dans se monde!

" aucun d'entre nous devrait sacrifié un dragon nouveau née, vous êtes tomber plus bas que ses montres qui ont mis fin à notre vie"

Thorn regardait tous autour de lui, les dragons le regardant avec mépris.

" mettez fin à sa misérable vie!"

Thorn: non!

Thorn poussait ses flammes dans leurs direction, l'un des dragon ayant un pouvoir d'eau éteignait ses flammes avec grande facilité. Avant d'être attaque de toutes part par les dragons avant de mourir sous ses blessures, tous les dragons laissait la carcasse de Thorn sur place finissant par tous s'éparpiller dans la nature.

Zankou était toujours en marche pour retourner chez lui, mais fini par s'asseoir au pied d'un arbre pour se reposer. La blessure à son torse n'était pas mortelle mais malgré tous très douloureuse et pouvait empirer si elle n'était pas soigné vite.
Une silhouette féminine s'avançait vers lui, mais Zankou était tellement exténué que sa vue était brumeuse et s'évanouissait avant d'en voir plus.

Alexatrasza: vous en faites pas, je vais soigné vos plait.

C'est quelque heures plus tard que Zankou reprenait connaissance, il avait changer de lieux et un bandage entourait autour de sa cage thoracique.

Zankou: Tyrak!

la première chose qui cherchait était son fils, la dragonne s'avançait vers lui.

Alexstrasza: vous vous sentez mieux?

Zankou: ou est mon fils?

Alexstrasza: j'ai pu refermer sa plaie également, mais je ne peux rendre la vie.

Zankou: ou est t'il?

elle baissait les yeux se tournant pour l'indiquer l'endroit, il était poser une pierre en boule comme ci il dormait tranquillement. Zankou détournait le regard ne sachant pas quoi faire, comment il pourrait rentrer? il a promis à Kerrigan de lui ramené leurs fils et non à l'état de cadavre.

Zankou: je pourrais plus jamais rentrer chez moi.

Alexstrasza: si vous devez, votre compagne doit pouvoir dire ses adieux.

Zankou: j'étais censer le sauver.

Alexstrasza: on ne peux pas sauver tous le monde, je n'ai pu sauver ma famille non plus dans le passer ainsi que sauver ma propre vie. Cela n'aurait jamais du arriver, mais on ne peux changer le passer.

Zankou: vous êtes pourtant la, vous faites partie du passer.

Alexstrasza: au sacrifice de votre fils, ne faites pas la même erreur que votre père.

Il reprenait Tyrak repartant chez lui ayant la force de voler à nouveau .


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Ven 28 Fév - 5:48

Teijo venait de terminer, il avait du pour ça sacrifier la vie de Tyrak, pour ainsi faire revenir tous les autres Dragons à la vie. Et c'était vraiment tout juste à temps car Zankou malgré la blessure que lui avait causé Thorn, avait réussi à se rendre jusque là, brisant pratiquement tout le manoir de Teijo pour retrouver son fils, comme c'était à la cave que le rituel se passait, il était obligé de prendre forme humaine pour ensuite retrouver son fils sans vie. 

Il levait les yeux fermant son livre tout en l'observant. 

Teijo : Sa vie à permis de faire revenir tout vos ancêtre, les Dragons sont sauvés, tu devrais être fière de lui. 

Il lui souriait. Il fronçait les sourcils le voyant venir jusqu'à lui, mais à cette instant tout commençait à trembler autour de lui, il se téléportait donc, récupérant le corps de Ayato pour se retéléporter à nouveau assez loin de tout ça. 

Il était bien loin au dessus d'un immeuble où ils étaient en sécurité pour voir la scène en toute tranquilité. Mais il devait avant tout s'occuper de l'état de Ayato, il le posait à terre, tout en se mettant à sa hauteur et commençait à passer sa main sur sa blessure, utilisant un sort pour le guérir. 

Un portail commençait à se crier, Thorn semblait être bien satisfait, car ainsi, il ne sera plus seul, tout les dragons reviendra de la mort et cette fois ci, en chair et en os et donc bien vivant, pas comme la première tentative de Teijo.. de plus, ils seront libre et ne devront pas obéir aux ordres de ce prêtre. 

Zankou s'était éloigné, avec le corps de son fils dans ses bras. Il semblait à bout, comment allait-il annoncer la mort de Tyrak à Kerrigan ? Qui elle l'attend avec impatiente... Le premier dragon sortait du portail, bien vite les autres le suivait, il commençait à décrire la prophétie, celle où se jour viendrait, où le sacrifice d'un jeune dragon en sauverait des milliers. 

Cela ne plaisait pas aux Dragons ce que Thorn à fait, sacrifier un dragonnet qui avait encore toute la vie devant lui, c'était le pire crime qu'il soit.. Teijo souriait devant un tel spectacle. 

teijo : Et bien.. Il semblerait que tout se retourne contre Thorn, lui qui désirant tant les voir revenir. Voilà qu'il se fait prendre à son propre jeu. Dommage, je l'aimais bien, je n'ai fais que obéir à ses demandes, sinon se serait moi qui me retrouverait à la place du dragonnet. 

Il haussait les épaules, tournant le regard vers Ayato. 

Teijo : Je pense que s'ils retrouvent ma trace, ils me feront subir le même châtiment que Thorn, alors, veut mieux partir d'ici. 

Il posait sa main sur l'épaule de son fils, alors qu'il allait se téléporter, mais c'est là que Reiji attérissait repliant ses ailes derrière son dos. 

Reiji : Vous ne partirez pas, vous avez tué l'enfant de Zankou et ça, je ne peux le pardonner ! 

Il se redressait ricanant. 

Teijo : Et que crois-tu faire contre moi, petit dragonnier ? 

Sa main devenait de feu, Teijo baissait le regard vers celle-ci. 

Teijo : Tu veux m'enflammer ? Ridicule.. 

Mais il ne l'attaquait pas, il visait le ciel créant des flammes qu'on pouvait voir à des kilomètre à la ronde, c'était surtout pour prévenir aux Dragons qu'ils se trouvaient ici, aussi tôt on pouvait les voir arriver. 

Teijo : Tu ne m'auras pas, personne ne peux me tuer ! Je suis immortel. 

Il allait se téléporter avec Ayato, mais un dragon l'attrapait dans sa gueule avant ça. Enfermant rapidement sa mâchoire contre son corps, on aurait pu croire qu'il avait été tué sur le coup mais son corps disparaissait en cendre. 

Klaus : Raté. 


Reiji : Il a utilisé une incantion, j'ai vu ses lèvres bougé.. ET Ayato a également disparu avec lui. 

Il se secouait bien agacé. 

Klaus : Je déteste les prêtres et leurs magies. 


Reiji : Où est Zankou. 


Il tournait le regard vers une direction. 


Klaus : Partis par là, avec son fils, je sais ce que c'est que de perdre un enfant, lors de la bataille, j'ai perdu tout les miens, je le ais vu et entendu mourir sous mes  yeux sans que je ne puisse faire quoi que se soit. 

Il baissait les yeux vraiment triste pour lui, déjà pour lui sa lui faisait du mal, alors il ne voulait pas s'imaginer être à la place de zankou ni même Kerrigan. 

Reiji : Merci pour votre aide, je vais le retrouver. 

Klaus : Oui, il doit avoir besoin du soutien de son dragonnier. 

Il s'envolait pour le retrouver. Il arrivait jusqu'à lui, près d'un arbre et d'une femme très belle, celle-ci avait soigné la blessure de Zankou et également celle de tyrak, bien que sa ne le fera pas revenir à la vie pour autant. 

Reiji :Zankou.. 

Il avait eu une discussion avec Alexstrasza, car il hésitait de rentrer à présent chez lui, vu qu'il avait échoué, qu'il n'avait pas pu sauver Tyrak. Et tenir sa promesse envers Kerrigan.. Mais comme le disait Alexstrasza, il était préférable pour kerrigan qu'elle puisse faire ses adieux à son enfant, que de ne pas savoir. 

Il accélérait la vitesse, pour le rattraper puisqu'il avait reprit sa route avec Tyrak, afin de retourner chez lui, suivant les conseils qu'elle lui avait donné. 

Une fois qu'il l'avait rattrapé, il volait à ses côtés, bien, qu'il n'était pas encore comme lui, habitué de voler et était un peu gauche. Lui aussi avec gardé sa forme humaine pour pouvoir tenir plus facilement le corps de Tyrak dans ses bras. 

Reiji : Je suis vraiment désolé.. Il ne méritait pas ça, c'est tellement cruel.. Thorn l'a payé de sa vie, mais Teijo en encore réussi à fuir. 

Après un long moment de silence, ils arrivaient jusque chez moi, où on les attendait. Je tournais le regard les repérant le premier grâce à mes ondes. 

Gabriel : ils sont là. 

J'avais également ressentis le corps sans vie deTyrak, Kerrigan n'y ayant pas fait attention. Courrait rapidement jusqu'à la porte, qu'elle ouvrait d'un coup sec pour les retrouver. Elle souriait à Zankou et baissait ensuite son regard vers son fils inerte. 

Elle glissait sa main vers lui, et c'est là qu'elle comprit, il était mort. 

Kerrigan : Non.. 

Elle relevait le regard vers Zankou à cette instant, les larmes aux yeux, elle prenait son fils à son tour dans ses bras et poussait un cris tout en se transformant pour s'en aller avec sa dépouille. Elle prenait le soin de ne pas abîmer son corps, le gardant dans ses pattes avant. On pouvait l'entendre pleurer sous sa forme de Dragonne malgré tout. 

Je prenais Atori contre moi pour qu'il reste ici. Comment annoncer également à un enfant qu'il ne verra plus son grand frère ?


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Sam 1 Mar - 0:08

Reiji avait beau dire qu'il désirait partir à présent, ren pouvait continuer tranquillement de caresser son caleçon du bout des doigts jusqu'à qu'il finisse en érection que la, il se redressait y posant ses deux mains.

Ren: On est pas obligé d'aimer pour se faire du bien reiji et puis t'es le premier à savoir que l'amour ne fait que du mal au final.

Il se redressait également lui faisant bien face.

ren: et je suis certain que tu en as envie tout autant que moi, alors pourquoi ne pas simplement te laisser aller?

Encore une fois son dragon venait tous faire foiré, ren ne pouvait s'empêcher de montrer son mécontentement en retroussant le nez.

Ren: ton dragon...encore?

ren regardait vers le pantalon que reiji reprenait rapidement pour l'enfiler, Ren serrait ses draps de lit tentant de garder son calme le plus longtemps possible.

Ren: très bien je peux pas te forcer à rester, malgré que cela aurait été tentant on se retrouvera une fois que les ennuies de ton dragon seront terminé.

Il se levait le regardant sauter par la fenêtre, Ren craquait sa nuque avant de s'avancer vers sa garde de robe y prenait un peignoir qui enfilait sur lui.

Ren: C'est la deuxième fois qu'on me fait se coup la! 

Il tapait son poing contre le mur le fissurant sur le coup.

Ren: je déteste qu'on se foute de moi!

Il entendait ma voix, il reprit sourire sortant discrètement de sa chambre écoutant notre conversation depuis la salle de bain. 
Je comprend qu'il m'en veux de mon attitude envers lui depuis que j'ai commencé à fréquente Gabriel, mais cela n'excuse pas qu'il le punit pour cela. Qu'il me le fasse payer oui, mais pas Gabriel alors qu'il n'a rien fait pour ça.

Derek: Gabriel t'agace uniquement parce que t'es jaloux de lui Akio, c'est vrai j'ai très mal agis il a un an, mais c'est pas la première fois qu'on avait se genre de prise de tête...c'est bon je préfère laisser tomber je dois retrouver mon frère.

j'allais partir, mais Akio utilisait sa rapidité pour me faire face j'en fronçais les sourcils craignant le pire.

Derek: arrête de raconté des salades, personnes à propriété sur le sang de Akio et encore moins se type pas tant que je serais en vie! tout comme toi, tu ne lui appartiens pas..mais si cela te plait de jouer son petit chien c'est ton problème.

J'avais surement pas envie de m'imaginer mon frère avec se gars en question, encore une fois j'essayait de sortir de cette salle de bain. Il me poussait contre le mur, je m'en doutais les choses vont très mal tourner.

Derek: ne fais rien que tu pourrais regretter Akio.

Est ce qu'il aurait des envies de me mordre la? bon sang Akio regarde toi on dirait un monstre avec tes yeux rouges! j'aimerais pouvoir me dire que c'est pas Akio que j'ai en face de moi, que je dois me défendre même si pour cela je dois venir à le blesser. 
Je fermais les yeux sur l'instant n'y arrivant pas malgré tout, je connais Akio depuis qu'on est gosse. C'est vrai il a mal tourner et a former une bande, à commencer à se drogué mais on est malgré tous toujours rester ensemble.
Je sortais de mes pensées à l'instant même où je sentais sa langue passer sur ma nuque. 

Derek: C'est donc ça ta solution? me prendre de force? qu'est ce que cela t'apportera à part mon mépris? tu n'auras jamais se que je donne à Gabriel Akio.

J'attrapais sa main qu'il avait poser sur mon pantalon la retirant directement.

Derek: tu m'auras pas deux fois avec se petit tour de passe passe Akio, j'ai pris les devants n'ayant pas l'intention de me faire avoir une seconde fois. Très facile de trouver de la verveine dans cette ville, suffis d'aller dans le supermarché du coin. Je compte en prendre dans mon café chaque maintenant.

Cette fois il était décider à mordre, je me transformait directement le poussant à terre mes deux pattes avant poser sur son torse.

Derek: je peux te présenté ma crocs également, les dégâts en seront que plus important.

Je montrais les crocs tout en les rapprochant de son visage, jusqu'à qu'une aiguille me perce la peau y injectant un liquide.

Ren: je crois qu'on va dans le même supermarché, il y vente également la plante contre les animaux de ton espèce.

Je suis complètement vidé de mes forces, je reprenais même forme humaine n'ayant plus la force nécessaire de maintenir ma transformation.

Ren: je comprend pourquoi Akio est tout fou de toi, t'es vraiment bien fou.

Il attrapait mon visage pour mieux me regarder.

Ren: Akio à raison au moins sur une chose, le sang de ton frère m'appartiens désormais c'était la condition pour notre petit marché et bientôt son corps également sera à moi.

Derek: je t’interdit de toucher mon frère!

Ren: je pense pas que tu sois en position de me donner des ordres et tu va subitement disparaitre..c'est triste.

Il va me tuer?

Ren: emmène le à la cave Akio, qu'il en sorte jamais.

Derek: Gabriel me retrouvera facilement ou même ma meute.

Ren: j'en doute, j'ai prévu cette cave pour se genre d'occasion. J'ai déjà retenu des gars plus coriace que toi, aller Akio fait se que je te dis et pense à brûlé se qu'il reste de ses vêtements faut aucune preuve de son passage ici.

Lui retournait à sa chambre, je regardais Akio du coin de l'oeil sur l'instant tentant toujours de me relever. Faut vraiment que je me tire d'ici, j'aurais du laisser Gabriel venir avec moi, mais j'en ai fait qu'à ma tête pour ne pas changer.

Derek: t'es pas obligé de lui obéir Akio.


****  

Ayato était sauvé de justesse par Teiji, il reprenait conaissant se redressait d'un coup sec regardant directement son torse tirant sur ses vêtements déchiré.

Ayato: Pourquoi c'est toujours moi qui reçois les coups hein? quand on me plante pas un couteau dans le dos, me mordre l'oreille, c'est carrément une faire un trou aussi gros que ta tête dans le corps! j'ai vraiment failli y passer se coup ci! éh tu m'écoute?

Il tournait la tête vers Thorn du moins son cadavre.

Ayato: tu l'aimais bien? et bien pas moi! il s'y croyait trop celui la!

Il se mettait debout frottant ses vêtements bien qu'ils était foutu.

Ayato: super ton idée, faire revenir des dragons pour risquer qu'ils nous tue ensuite...à moins avis à être rester tous sec pendant plusieurs année à rétrécis la taille de ton cerveau Teijo.

Il levait la tête vers Reiji qui arrivait.

Ayato: super! voilà on est repéré! je te préviens c'est toi qui prend les coups cette fois!

Il croisait les bras regardant vers Reiji.

Ayato: oh mais c'est que le petit dragonnier, il est aussi inoffensif qu'un chaton.

Il laissait quand même son père s'occuper de ça, surtout que ses attentions n'était pas de s'attaquer directement à lui mais plutôt appelé un autre dragon à la rescousse.

Ayato: alors qu'est ce que tu compte faire maintenant? 

Teijo se faisait attraper par un dragon, Ayato grimaçait ravis de pas se retrouver à la place. Puis il disparu en même temps que son père dans une pièce sombre éclairé par des bougies.

Ayato: tu nous as emmené où? encore une déco complètement zarbi et pas un seul livres étonnant.

En se tournant il était face à un type attacher de toute part contre le mur.

Ayato: wow! flippant le gars.

Il regardait vers Teijo sur l'instant.

Ayato: c'est pas toi qui nous a emmené ici? tu fais une tête bizarre.

Raynor: non c'est moi.

L'homme r'ouvrit les yeux les levants dans leurs direction, Ayato se reculait se cachant prêtre derrière son père.

Ayato: elle est ou la porte de sortie!

Raynor: Sceller par les membres du conseil, tous les membres.

Ayato: chouette et comment on sort?

Raynor: on ne peux pas sortir.

Ayato: on est bien rentrer pourtant.

Raynor: j'ai mis cent ans à trouver cette faille.

Ayato: sa explique l'odeur....super! on va se trouver tous sécher ici! 

Raynor: il l'afferme jamais celui la? Et bien Teijo, tu n'es pas content de retrouver ton père? 

Ayato: ton père?  sérieux? ah oui, maintenant qu'on regarde les yeux et....il a plus vieux que toi Teijo? je suis choqué.

Raynor: libère moi ou tu seras voué à rester ici pour le restant de tes jours.


****

Zankou accompagné de Reiji le long du trajet était arriver à destination, il n'avait pas eu le temps d'entrer que Kerrigan surgit directement pensant revoir son fils en pleine forme.

Zankou: Kerrigan...

Il avait pensée à toute les façons possible pour lui annoncer cette horrible nouvelle, mais sur l'instant aucun son sortait de sa bouche. Kerrigan comprit rapidement la situation et partit en hurlent de douleur avec Tyrak dans ses bras.

Atori: pourquoi maman à crier?

Il s'avançait voulant aller la voir, mais Gabriel l'attrapait l'en empêchant. Sur l'instant Atori ne comprenait pas et regardait Gabriel se questionnant.

Atori: je sent l'odeur de papa, il est revenu. Il a surement retrouver Tyrak, pourquoi je peux pas y aller?

Il réussissait à se dégager de lui et se mit à courir vers le salon regardant vers Zankou avec un grand sourire.

Atori: papa!

Il s'accrochait à la jambe de son père content de le revoir.

Atori: ta retrouver mon frère? elle est où maman? je l'ai entendu crier.

Zankou: elle est avec ton frère.

Il regardait dehors a cette instant le sourire aux lèvres insouciant de se qu'il se passait.

Atori: ils sont partit jouer sans moi?

Zankou: Non Atori, j'ai pas réussis à sauver ton frère...tu ne pourra plus jouer avec Tyrak désormais.

Il levait les yeux serrant le tissus du pantalon de Zankou, commençant à comprendre où il voulait en venir.

Zankou: tu comprend?

Il secouait la tête faisant mine que non, mais ne voulait surtout pas admettre la vérité. Il baissait de plus en plus la tête lâchant son pantalon allant vite se réfugier dans les bras de reiji.

Atori: je veux maman!

il finissait par pleurer dans ses bras cachant son visage dans les vêtements de Reiji.

Alexstrasza: ta maman à besoin d'un peu de temps mon garçon.

Zankou: qu'est ce que vous foutez la?

Alexstrazsa: je vous ai suivis.

Zankou: j'ai remarquer mais pourquoi? 

Alexstrasza: pour vous empêcher de faire des bêtises, comme retrouver l'assassin de votre fils.

Zankou: c'est bien se que je compte faire.

Alexstrasza: et bien je vous le déconseille, pour l'instant du moins.

Zankou: c'st surement pas vous qui aller me l'empêcher.

Alexstrasza: je suis bien plus ancienne que vous et donc plus forte, et j'ai également de l'expérience. Agir tête baisser c'est signé votre arrêt de mort, il faut tous d'abord se préparer soigneusement.

Il se tournait malgré tout marchant vers la sortie.

Alaxstrasza: votre famille à déjà perdu un être précieux, désirez vous qu'ils pleurent un deuxième?

Il regardait quelque instant vers Atori avant de sortir malgré tout pour prendre l'air.

Alexstrasza: c'est bon il fera rien de stupide.

Atori: vous êtes qui?

Il la regardait du coin de l'oeil avec ses grand yeux trempé de larmes, elle lui sourit passant sa main dans ses cheveux.

Alexstrasza: je m'appelle Alexstrasza, mais tu peux m'appelé Alex c'est plus facile et toi mon mignon?

Atori: Atori...

Alexstrasza: salut atori ne t'en fais pas je vais tenter de regler les choses d'accord? beaucoup de dragons sont de retour et certain avec des pouvoirs très spéciaux. Je tenterais de faire revenir ton frère pour qu'il puisse jouer à nouveau avec toi.

Atori: promis? 

Alexstrasza: oui promis.

Atori: vous voulez être ma petite copine?

Elle se mit à rire sur l'instant.

Alexstrasza: t'es vraiment mignon toi, grandit encore un peu et peut être que je te répondrais oui.

Atori: cool! mon frère sera super jaloux!

Elle ricanait à nouveau 

Alextrasza: je vais aller parler à ta maman maintenant.

Elle sortit prenant sa forme dragonique volant vers Kerrigan se posant à ses côtés.

Alexstrasza: je comprend votre profonde tristesse, étant mère d'un nombres incalculable d'enfants, je sais se que sa fait d'en prendre un...moi qui les as tous vu mourir sous mes yeux. Mais surtout n'en voulez pas à Zankou pour cette tragédie, il a donner pratiquement sa vie pour sauver votre petit.

elle regardait le petit cadavre.

Alexstrasza: emprisonner le dans la glace, conserver le corps intact..les dragons de retour je pourrais trouver un amis qui fera revenir votre petit.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Lun 3 Mar - 5:42

Akio était toujours face à Derek, près à enfoncé ses canines dans sa nuque et déguster son sang, il est claire qu'il n'était plus celui d'autre fois dont il s'entendait très bien avec Derek.. une part de lui avait changé  avec le temps, l'éloignement de Derek vis-à-vis de lui, et à présent il était devenu un vampire, sa personnalité en prenait à nouveau un coup.

Akio : Et pourtant si, après que reiji et accepter son offre, il était déjà trop tard. Il était prit dans le contrat qu'ils ont fait. C'est l'un des pouvoirs que possède Ren. Je n'ai donc pas le choix que de lui obéir à tout ce qu'il me demande.

Il faisait ensuite apparaître ses yeux rouge, et la bouche bien grand ouverte pour le mordre, mais derek ne comptait pas se laisser faire comme ça. Il se transformait sous sa forme de loup et le poussait loin de lui, Akio en fut éjecté plus loin, il se redressait le regardant bien.

Akio : Evidemment, tu n'es pas quelqu'un de stupide, c'était logique que tu ailles te renseigner sur les faiblesses des vampires.

Il en ricanait, tout en faisant disparaître ses yeux rouges. Il fronçait les sourcils, puisqu'il le menaçait de ses crocs à son tour.. C'est là que Ren s'en mêlait et lui enfonçait un aiguille dans sa peau, pour lui injecté un neutralisant contre les loups-garous/lycans qui est aussi efficace que pour les vampires.

Cela faisait rapidement l'effet sur lui, il perdait toute sa force et reprenait aussi tôt son apparence humaine, Akio baissait les yeux pour le regarder alors qu'il était bien vulnérable comme ça. Il relevait le regard vers Ren tout en frottant ses vêtements.

Akio : J'avais pas besoin de ton aide, je me débrouillais bien tout seul.

Il plissait les yeux de ses commentaires envers lui. Mais ne répliquait pas pour autant, il le regardait attraper son visage pour bien qu'il le regarde et lui parlait ensuite du contrat avec reiji.. Que son sang lui appartenait mais également son corps très bientôt.

Akio : Disparaître ? Tu comptes faire quoi, je tiens à le garder en vie si possible.

Il croisait les bras à cette instant, n'ayant aucune envie que Ren face quoi que se soit contre Derek. Mais il préférait l'emmener à la cave, avec les autres, il en détournait le regard, il aurait préféré ne pas à avoir en arriver là.

Mais comme il l'avait dit plus haut, il était lié d'un contrat avec Ren, et était obligé d'obéir à chacun de ses ordres, que cela lui plaise ou non.

Akio : Bien, comme tu veux.

Il revenait vers Derek le regard mauvais puisqu'il reparlait de moi, que j'allais finir par le retrouver. Une fois que Ren s'en allait pour s'occuper d'autre chose, Akio se mettait accroupis pour regarder dans la direction de Derek.

Akio : J'ai l'impression que tu as mal à comprendre, je suis obligé de lui obéir c'est comme ça.

Il l'attrapait pour le mettre debout et le forcer à le suivre, il marchait, mais avant de quitter la pièce, il regroupait ses vêtements et sortait son briquet de sa poche, l'allumant, il le lançait ensuite sur ses fringues pour les brûler.

Commme c'était au milieux de la pièce, le feu ne risquait pas de se propagé. Il emmenait ensuite Derek jusqu'à la cave en question, le traînait jusque là.

Akio : Il va trouver tes failles, et un moyen pour avoir un contrat avec toi, va savoir ce qu'il a en tête.. Et si tu n'acceptes pas ses contrats, alors tu resteras avec les autres à pourrir. Mais t'en fais pas, je vais m'occuper de toi personnellement, je tiens pas à ce que tu sois mal traité ici.

Une fois arrivé à la cave, qui était bien caché de toute la maison, il l'attachait à des chaînes, ses bras levé vers le haut relié à des chaines bien solide, la pièce envoyait de temps à autre les plantes toxiques contre les vampires et loups-garous poru qu'il reste dans cette état de "faible". ET qu'il ne puisse pas s'échapper de là.

Ils étaient tous nu, les murs était bien épais, avec aucune fenêtre, ils auraient beau crier, personne ne les pourraient les entendre, ni même faire sortir leurs odeurs de là. Et mes ondes ne pourrait pas non plus entrer à l'intérieur..

Il reculait de quelque pat pour bien le regarder.

Akio : Quel position, sa me donne quelque envie.. après tout.. Autant profiter de la situation qu'est-ce que tu en dis ?

Il se mettait à genou devant lui, attrapant son membre tout en levant le regard dans sa direction, il voulait jouer avec lui et commençait à lécher toute sa verge de sa langue.

Enzo : Tient, le larbin de Ren.

Il s'arrêtait sur ce qu'il faisait pour tourner lentement le regard vers lui, il était juste à côté de Derek. Il se levait pour se mettre en face de lui, l'attrapant son visage.

Akio : Moi au moins, je suis pas cloué ici depuis des années.

Enzo : Je préfère ça, que lui lécher les pieds à vie, ta perdu ce qu'il est le plus précieux, la liberté.

Il ricanait.

Akio : Et c'est une liberté de rester ici peut-être ?

Il lui craquait sa nuque vu qu'il avait affaire à un vampire, il était donc inconscient, il regardait vers les autres qui gardait la tête baissé vers le bas, préférant ne rien dire. Il revenait vers Derek le regardant bien dans les yeux.

Akio : Alors où on étais-je.. Ah oui.

Il se remettait dans la même position, englobant cette fois ci tout son membre dans sa bouche, commençant à faire des va et vient, il ne le quittait pas du regard et continuait ce petit jeu là pendant un petit moment.. Il glissait même sa main derrière lui pour pénétrer un doigt en  lui, et ensuite deux.

Une fois qu'il jouissait dans sa bouche, il se redressait jouant avec son sperme dans sa bouche tout en lui montrant, il le forçait à l'embrasser. Il glissait sa langue contre sa nuque tournant tout autour de lui pour se retrouver derrière lui, il glissait ses mains contre ses tétons pour les pincer d'un main, et de l'autre il déboutonnait son pantalon sortant son sexe.

Akio : J'ai été obligé de te foutre ici, mais je n'ai pas l'intention que tu te retrouves avec un contrat avec lui. J'irais donc faire un petit tour tout à l'heure, et prévenir ton frère d'où tu te trouves, il te sortira de ce trou mais avant..

Ren lui avait juste ordonné de l'emmener jusqu'ici, il était malgré tout libre d'aller prévenir d'où il se trouvait, car il ne lui avait rien ordonné la dessus. Il faisait réapparaître son regard rouge, et tout en enfonçait ses crocs dans sa nuque pour s'abreuver de son sang, il le pénétrait au même moment, le tenant bien par les hanches pour lui faire de rapide coups reins, et au bout d'un moment, il utilisait mêmes son côté vamirique.

Il retirait ses crocs de lui une fois qu'il en avait assez, tout en se reléchant ses lèvres remplis de son sang, il gémissait en même temps.

Akio : dommage que ton sang est corrompu par ce côté lycan en toi.

Il finissait ses quelques coups de reins vampirique pour ensuite s'enfoncer en lui et jouir. Il se retirait de lui tout en remettant son pantalon comme il faut, il souriait car il avait enfin eu ce qu'il désirait, bien que Derek n'était pas consentant.

Akio : Bien, je vais faire ça, ils n'auront cas se débrouiller pour te sortir de là ensuite.

Il continuait de le regarder réfléchissant.

Akio : Je parie que directement tu seras sortis d'ici, tu fonceras dans les bras de Gabriel.. Tsss, au fond, je devrais plutôt de te laisser pourrir ici.


***


Après que le Dragon attrapait Teijo dans sa gueule, celui-ci disparaissait en cendre et fut téléporté dans un endroit dont il n'aurait pas imaginé y mettre les pieds. Il tournait le regard vers Ayato car il avait également été téléporté à ses côtés.

Bien entendu, il lui posait directement la question d'où il les avaient emmené, mais pour la première fois, Teijo ignorait ce qu'il c'était passé.. Lorsqu'il a senti le Dragon l'attraper, il a rapidement dit une incantation de téléportation, mais il n'avait pas prévu qu'il se retrouverait ici.

Teijo : je l'ignore, mais je compte bien le découvrir.

Il suivait le regard de son fils qui se dirigeait tout droit vers cette homme qui était attaché contre le mur, il semblerait que cela fait bien longtemps qu'il se retrouvait enfermé ici.

Teijo : Non, je ne nous ais pas emmené jusqu'ici.

Il plissait les yeux entendant cette homme parler, c'était donc lui qui avait déjoué l'incantation de Teijo pour qu'ils se retrouvent téléporté jusqu'à lui. Il regardait du coin de l'oeil vers Ayato qui se cachait derrière lui, il en levait les yeux aux ciels.

Teijo : Au lieu de rester derrière moi, trouve le moyen de sortir d'ici.

Il cherchait, mais ne trouvait aucune porte de sortie, Raynor précisait donc qu'il était impossible de s'en aller disait, c'était donc une pièce créer par les membres du conseils, et ils se retrouvaient à leurs tour enfermé ici, Teijo regardait bien la pièce cherchant une faille.

Teijo : Pourquoi nous avoir emmené jusqu'à toi, je déteste être enfermé.

Il plissait les yeux à cette instant, d'entendre tout les caprices de Ayato, c'était Raynor qui s'énervait le premier pour qu'il se taise, ensuite il se présentait, Teijo l'avait reconnu, ce depuis le début.

Ayato semblait bien surpris, il levait la main vers lui pour qu'il se taise. Il s'approchait ensuite de son père alors qu'il demandait à ce qu'il le délivre pour qu'ils puissent sortir d'ici.

Teijo : Alors, tu as déchouer mon incantation et ma téléporté jusqu'à toi pour que je te libère.

Il soupirait de toute façon il n'avait guère d'autre choix, il n'avait pas l'envie de rester enfermé ici, eux qui avait tant fuit le conseils.

Teijo : Bien, je vais le faire.

Il commençait donc à créer une petite incantation, tout en tendant la main vers celui-ci, un petit éclair se dirigeait tout droit sur lui, se divisant en plusieurs pour détruire toutes ses chaînes qui le tenait attaché contre ce mur, il fut aussi tôt libérer.

Teijo : On doit faire vite à présent, ils doivent déjà avoir ressentis que tu m'as emmené jusqu'ici, et que tu es libéré.

Il se décalait de lui le regardant bien, espérant ne pas avoir fait une terrible erreur en le libérant.

Teijo : J'aurais à présent, le conseil, les hunters et tous les dragons à dos et bien d'autre personnes, je pense être la personne la plus détesté et la plus recherché.. Bien plus que toi Ayato.


Il passait sa main dans ses cheveux, souriant malgré tout.

Teijo : Quoi que, je pense que Raynor le sera encore bien plus que moi à présent.


***


Atori ne comprenait pas vraiment ce qu'il se passait, ce qui était normal, se n'était qu'un enfant, il désirait retrouver sa mère mais également son petit frère.. Il ignorait qu'il n'était plus de ce monde à présent.

Il se demandait pourquoi je ne le laissais pas aller les retrouver, je baissais les yeux vers lui, comment lui dire une tel chose ? J'en entrouvais les lèvres sur le moment, mais rien ne sortait.. J'avais la gorge noué, j'étais vraiment triste pour eux.

Gabriel : Ta maman.. Et ton papa sont très triste et..

Il se dégageait rapidement de moi pour courir afin de les retrouver malgré tout, j'en soupirais tout en marchant pour les rejoindre, je regardais Zankou qui semblait déboussolée de ce qu'il venait de leurs arriver, la perte de Tyrak, alors qu'il n'était âgé que de deux jours à peine.

Je l'écoutais alors qu'il posait toute ses questions à Zankou, il ignorait tout, comment il pourrait imaginer qu'une chose pareil se soit passé ? Je tournais le regard vers Reiji qui était à ses côtés, également triste pour eux.

Ce qui se voyait dans ce que disait Zankou et son expression.. C'est qu'il se sentait responsable de la mort de Tyrak, pour lui, il n'avait pas réussi à le sauver. Je baissais les yeux vers Atori, alors que zankou tentait de lui faire comprendre les choses.. Il semblait avoir compris, bien qu'il semblait ne pas vouloir y croire, le pauvre..

Il partait des jambes de son père, pour aller jusqu'à reiji, il le tenait bien contre lui, le regard triste.

Reiji : Ta maman reviendra, il faut lui laisser du temps.. Chut ça va aller..

Il le prenait dans ses bras, caressant son dos alors qu'il pleurait, il tournait le regard ensuite vers Alexstrasza qui les avaient suivis, moi je ne l'avais encore jamais vu auparavant, mais vu son apparence, elle ressemble un peu à une dragonne, même sous cette forme physique.. Que sait-il donc passé ? Qui avait Tyrak ? Pourquoi l'ont-il tué ? J'ignorais tout ce qu'il c'était passé et je me posais des tas de question, se n'était pas le moment de leurs demander des explications.. ET Derek qui n'est toujours pas là, alors que Reiji est ici.. mais qu'est-ce qu'il fait ?

Elle l'avait donc suivis pour éviter qu'il ne vienne à tenter de tuer le restant de celui qui a causé la mort de son fils. Elle allait donc le surveiller et faire en sorte qu'il en vienne pas à faire quelque chose d'idiot, qui pourrait causé sa perte.

Il s'en allait s'en doute ayant du mal à accepter tout ça, ce qui est comprhénesible et préférait donc prendre l'air. Je le regardais partir, Reiji également tenant toujours Atori dans ses bras, on revenait ensuite vers elle.

Reiji : Je l'espère..

Il baissait les yeux vers Atori qui posait cette question, alors que ses yeux étaient encore recouvert de larmes. Elle s'approchait de lui, lui caressant la tête et lui répondait en même temps à sa question.

Reiji : Vous serez capable de le ramener ?

Il en souriait se sentant soulagé à cette idée, qu'elle puisse faire revenir Tyrak serait la meilleur chose pour tout le monde, il était bien trop jeune pour mourir maintenant, alors qu'un Dragon à toute sa vie devant lui, étant donné qu'ils sont immortel.

Atori semblait aussi tôt plus rassurer à cette idée, de pouvoir retrouver son frère. Il lui demandait ensuite s'il désirait sortir avec elle, ce qui faisait ricaner Reiji, moi je souriais, mais restait inquiet malgré tout, où est passé Derek ? Il devait suivre Reiji, et pourtant il est ici..

Une fois que je voyais Alexstrasza partir pour rejoindre Kerrigan. Moi je m'avançais vers Reiji, qui posait Atori à terre, lui tenant toujours la main pour qu'il reste près de nous.

Gabriel : Tu as vu Derek ?

Reiji : Derek ? Non, il était pas avec toi ?

Je soupirais à cette instant.

Gabriel : Et bien non.. On a compris que tu nous avait menti tout à l'heure, et que tu nous caches quelques choses, alors Derek ta suivis.

Il semblait surpris et hésitant.

Gabriel : Mais tu es là, et lui n'est toujours pas revenu, alors je m'inquiète.

Reiji : je vais aller vérifier. Occupe toi de Atori tu veux bien et annonce la bonne nouvelle à Zankou, sa va le soulager d'apprendre qu'elle va faire en sorte de le ramener.

Je tenais à mon tour la main de Atori, mais l'attrapait son bras avant qu'il ne parte.

Gabriel : Où es-tu allé ?

Reiji : Je.. Je ne peux pas le dire.

Il retournait donc jusque là sans que je sache c'est où, j'hésitais à le suivre, étant inquiet. Mais je ne pouvais pas laisser Atori tout seul, je baissais les yeux vers lui à cette instant.

Gabriel : Vient on va retrouver ton père.

Je marchais avec lui, me dirigeant jusqu'à Zanko qui était assis plus loin, je lâchais Atori pour qu'il court jusqu'à lui. Je me mettais à côté de lui ensuite, je n'ai jamais eu de très grandes discussion avec lui, bien qu'on avait vécu sur le même toi.

Gabriel : Alexstrasza est capable de le ramener, elle nous l'a promit. Tyrak reviendra Zankou.


Kerrigan était toujours au plus mal, ne désirant plus lâcher son fils tout serré contre elle, elle pleurait sa perte. Jusqu'à ce que Alexstrasza vienne à sa rencontre, elle redressait sa tête pour la  regarder au début méfiante pensant à un ennemis et désirait protéger le corps de son enfant.

Mais elle se rendit bien vite compte qu'elle ne désirait rien contre elle, elle se calmait donc l'écoutant, elle baissait le regard vers le corps de Tyrak sous ses paroles.

Kerrigan : Je n'en veux pas à Zankou.. Je sais qu'il a fait le maximum.

Elle relevait le regard vers elle, l'espoir revivait en elle à  l'idée qu'elle puisse le ranimer.

Kerrigan : J'espère que vous dîtes vrai, et que se ne sont pas des paroles en l'air pour me remonter le morale.. Car je le prendrais très mal si se n'est pas le cas.

Elle frottait son museau contre le corps de son enfant, et finissait par reculer de lui, soufflant un souffle de glace, de la glace recouvrait tout son corps et le protégerait ainsi.. Il ne périra pas et restera intacte.

Kerrigan : Ce que vous faîtes est merveilleux pour nous, je veux récupérer mon fils. Je suis prête à faire n'importe quoi, alors si vous avez de mon aide pour y parvenir, je le ferais.

Elle avait du mal à quitter le corps de son fils, mais elle devait rejoindre Zankou car il devait croire qu'elle lui en voulait. Elle finissait donc par s'envoler, le retrouvant avec Atori, elle reprenait aussi tôt sa forme humaine et le prenait dans ses bras, ainsi que Atori.

Kerrigan : Il nous reviendra, et on le vengera ensuite. On tuera tout ceux qui on osé le toucher.

Elle décalait son visage pour le regarder à cette instant.


Spoiler:
 


Spoiler:
 


Dernière édition par Gabriel Light le Mar 4 Mar - 5:49, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Lun 3 Mar - 23:59

J'ai beau dire se que je veux, je n'arriverais pas à faire changer d'avis Akio. Il a peut être rellement pas d'autre choix que de l'obéir, mais si vraiment le cas alors il est plus stupide que je l'imaginais. En venir à cette extrémité, servir un pauvre type dans son genre. Sur ce il me descendait à cette cave, directement je regardais les autres prisonniers. Je peux pas laisser mon frère trainer avec se vampire, si il venait à finir ici lui aussi..Reiji quel bêtise tu as fait!

Derek: tu es vraiment devenu quelqu'un de pathétique Akio, je ne pensais pas que tu tomberais si bas.

Faire un contrat avec moi? il peut toujours courir, jamais je jouerais les larbins comme le fait Akio en se moment ou servir à tout autre chose. Je levais les yeux vers les chaînes auxquels il m'attachait, elle bien plus solide que des chaînes normal. Je tirais un peu dessus analysant déjà tout moyen de pouvoir m’échapper.

Derek: et tu compte me laisser comme ça? j'ai l'air d'un sac de frappe!

Je plissais les yeux à sa façon de me regarder et il me confirmait mes craintes, il va profité de la situation? t'es vraiment devenu un salaud.

Derek: N'y pense même pas!

Il va vraiment le faire, je baissais les yeux le voyant se mettre à genoux face à moi. J'en tirais d'avantage sur mes bras voulant me libéré de ses chaînes. Il jouait avec moi, j'en détournait le regard serrant les points. Akio fut une première fois interrompu par le type se trouvant à côté de moi, j'avais même pas fait attention à sa présence.
Je profitais qu'ils discute pour chercher à nouveau une faille pour m'échapper, mais ces chaînes semble être carrément souder bien soigneusement. De plus je suis fortement affaibli même si je donne tous se que j'ai, je pourrais pas briser ses liens.

j'entendais un craquement et regardait directement vers le type, il devait être un vampires sinon jamais Akio n'aurait brisé sa nuque. Sa na pas d'importe cela ne me sortira pas de se merdier et dire que cela n'aurait pas arriver si j'aurais laisser Gabriel m'accompagner au lieu de faire mon boudeur borné.

Derek: fait pas ça AKio...

Il ne compte pas laisser tomber, jamais j'aurais songer qu'il ira jusque la pour m'avoir. Je détournais la tête alors qu'il se mettait à nouveau à genoux continuant où il c'était arrêter. Je voulais pas lui donner satisfaction et lâcher le moindre gémissement, mais c'était plus difficile au fur et mesure. 

Derek: hmm..

J'allais jusqu'à me mordre le lèvre a sang, tout en regardant dans une tout autre direction n'ayant pas envie de le regarder faire et encore moins qu'il me lâche son petit regard satisfait. Je pouvais tenter d'étouffer mes gémissements, mais je peux pas tout empêcher. Je serrais les chaînes entre mes doigts fermant les yeux, je pouvais sentir ses doigts entrer en moi se qui m'aidait pas du tout et fini par jouir.
Akio se redressait face à moi, je le regardais plein de reproche et de colère. Lui s'amusait comme un chat avec une souris prit au piège. Je tentais de faire un pat en arrière devinant ses intentions, mais les chaînes m'empêcher de reculer d'avantage.

Derek: ne t'approche pas de moi.

Je reculais la tête ne voulant pas qu'il me touche, mais m'obligeait malgré tout à l'embrasser. j'en grimaçais plein de dégoût avant de cracher à terre tout en le fusillant du regard ensuite.
Je le suivais du regard jusqu'à que je ne puisse plus le voir derrière moi, je regardais le mur en face l'écoutant au même instant.

Derek: j'ai pas besoin de toi pour refuser toute proposition de se type, je ne suis pas comme toi.

Je tournais un peut la tête tentant de le regarder derrière moi, il va malgré tout prévenir mon frère? j'ai du mal à y croire à son histoire. Tu crois même me faire sortir d'ici, je pourrais oublier se que tu as fait Akio? pour moi tu es mort à présent, l'Akio que j'ai connu est mort à Hurleval et celui que j'ai derrière moi n'es qu'un usurpateur que je compte bien élimine.
Je sentais ses crocs s'enfoncer dans ma nuque et pas seulement ça, sur le coup je gémissais n'ayant pas sur me retenir. 
Je baissais la tête au plus bas plissant les yeux n'ayant jamais sentit un chose pareil, il faut dire que j'ai jamais été prit par un vampire non plus. 

Derek: dommage que mon sang ne t'ai pas étouffé.

Du sang coulait le long de mes bras à force de tirer, ma peau se déchirait autour de mes poignets mais c'est pas se qui me préoccupait le plus. De la sueur coulait de mon front, mes cheveux collait à mon visage je tournais le regard sentant qu'il se lâchait en moi. Si ses chaîne ne me maintenait pas debout je serait déjà tomber à terre à l'heure qui l'ai. 

Derek: tu me répugne vraiment Akio.

Il change soudainement d'avis, de crainte que je retourne dans les bras de Gabriel il préfèrerait encore que je reste pourrir ici sur le coup je lui crachait au visage.

Derek: oui je retournerais dans ses bras et lui dirait à quel point je l'aime, des mots qui ne sortiront jamais de ma bouche pour toi.

Avant que sa dégènère Ren ouvrit la porte de la cave.

Ren: Akio remonte! j'ai besoin que t'aille faire quelque course pour moi.

Il refermait la porte j'en souriait faisant un signe de la tête qu'il dégage.

Derek: aller ton maître t’appelle Akio et oublie pas de remuer la queue.

Ren: maintenant Akio!

je le regardais partir avant de regarder à nouveau autour de moi cherchant un solution, Ren lui avait un tout autre plan, mais pour cela il fallait éloigner un peu Akio. Il lui donnait une liste de chose à aller chercher.

Ren: j'ai besoin que tu me ramène tous ça, pour changer se que tu m'as casser dans mon bar. Prend ma voiture mais que je repère pas la moindre griffe comprit?

Ren attendait qu'il soit partit avant de prendre son téléphone appelant une connaissance.

Ren: oui c'est moi, j'ai la marchandise que vous désirez. Oui c'est une bel bête sinon je vous dérangerais pas...très bien je vous attend.

Il avait fait appel à un démon qui achète des lycans en tout genre pour s'en servir comme monture de guerre. Je croyais être dans le pire endroit, mais je vais bientôt connaitre pire endroit, Ren ouvrit la porte au démon en question le conduisant à la cave directement.

Derek: libère moi.

Ren: l'afferme.

Il me détachait les bras j'en tombais directement à genoux, le type me regarde comme ci j'étais rien qu'un bon investissement. Je le voyais sortir une autre seringue, je suis déjà affaiblis alors qu'est ce qu'il compte faire avec ça? Je voulais me reculer mais il m'attrapait par les cheveux m'injectant cette chose. Directement je sentais mon corps brûlé en entier, se produit me forçait à me transformer même si j'en avais pas la force.

Ren: d'après mes informations, il a un peu plus d'un an qu'il est transformé alors il a de grande chose que sa croissance de loup se développe encore.

La première chose que le démon faisait c'est m'examiné, les crocs, les pattes afin de s'assuré de la marchandise, je pouvais que le regarder sans même bouger. Pas une fois j'ai entendu sa voix, il fit juste un signe de la tête à Ren acceptant le marcher. Il lui donnait une valise remplis de billet avant d'attacher mes pattes avant et arrière me tirant par celle ci jusqu'à une camionnette ou il m'enferma à l'arrière.

Derek: Où est ce que vous m'emmenez! 

Il ne répondait pas, je crois qu'il a quelqu'un d'autre avec lui...dans quel pétrins je me suis fourré encore.



****

En effet pas d'autre choix que de libérer Raynor de ses liens ou lui aussi restera à jamais enfermer dans cette prison ainsi que Ayato. Lui tapais son doigt partout sur les murs tentant de trouver une porte cacher ou quelque chose de se genre.

Ayato: il doit bien avoir une sortie à se merdier! 

Raynor: aucune, ses murs ont été battu pour que je ne puisse en sortir.

Ayato: je peux tenter de les faire exploser.

Raynor: bonne idée, fait donc que je te vois explosé à leur place.

il en releva les sourcils se reculant du mur croisant les bras boudant.

Raynor: donc tu n'as pas d'autre choix Teijo et je pense que tu l'as très bien compris.

Un petit sourire se dessinait aux coins de ses lèvres, il allait être enfin libérer après deux siècle d'emprisonnement. Son regard se baissait vers les chaînes réagissant à la magie de Teijo qui finirent par se briser le libérant. 

Ayato: je sais pas pourquoi, mais je le sent pas le truc.

Raynor se levait lentement tout en faisant apparaître des vêtements de cuir noir sur lui, il s'approchait de Teijo le regardant du coin de l'oeil.

Raynor: bien sûr qu'ils sont déjà au courant, il se peux même qu'ils nous attende derrière ses murs, mais c'est cela qui est amusant.

Ayato bombait le torse des commentaires de son père.

Ayato: oh, mais je n'ai pas une si mauvaise réputation! j'ai la côte aurpès de certaine personne.

Raynor préférait ignoré Ayato et attrapait le menton de Teijo.

Raynor: il est préférable d'avoir ses larves comme ennemis que moi, ta mère en serait un témoin potentiel, mais je doute qu'elle puisse confirmé mes dires.

Il le lachait pour tendre son bras vers le mur.

Raynor: soit, j'ai horreur de parler du passer...tu devrais reculer jeune homme.

Il en avait même pas le temps, le mur explosait faisant valser Ayato. Il se relevait directement montrant le poing énerver.

Ayato: tu as failli me tuer!

Raynor: je t'avais dit de reculer non?

Ayato: j'ai eu le temps!

Raynor: tu aurais du le noyer à la naissance Teijo

Ayato frottait ses vêtements tous en marmonnant des insultes entre ses dents.

Raynor: j'entend tous gamin.

Il s'arrêtait aussi tôt fusillant Teijo du regard et comme Raynor l'avait prévu le comité d'ailleurs était déjà présent. Il marchait tranquillement dans leurs direction utilisant une téléportation pour faire face au premier sorcier sa main poser sur sa tête.

Raynor: un de moins.

Sur sang commençait à couler de la bouche du sorcier ainsi que ses yeux et ses oreilles, avant de s'effondrer sur le sol.

Ayato: j'ai rien compris à se qu'il vient de se passer.

Raynor: j'ai fais exploser ses organes de l'intérieur ignorant.

Ayato retroussait le nez regardant vers son père.

Ayato: je comprend maintenant pourquoi tu m'as jamais parler de lui! quel plaie!

Raynor levait les yeux avant de claquer des doigts, Ayato tentait à nouveau de parler mais aucun son sortait de sa bouche. Il en clignait des yeux faisant des grand geste devant Teijo râlant comme il pouvait.

Raynor: je t'apprécie mieux comme ça.

Les autres sorcier du conseil ne perdait pas de temps et attaquait à leurs tour Raynor avec leurs magie propre. Celui ci clignait simplement des yeux avant de tendre ses mains dans leurs direction, un pique sortait du sol pour chaque sorcier les transperçant les un après les autres.

Raynor: c'est plus la même génération, jadis on m'avait donner plus de difficulté. 

Il restait plus qu'une femme tombant à genoux devant tous ses camarades mort avec grande facilité. Raynor s'avançait vers elle s'agenouillant pour lui faire face.

Raynor: j'aimerais que tu envoie un petit message pour moi à ton supérieur, tu sera très gentille.

Elle faisait signe de la tête acceptant ne désirant pas finir comme les autres, Raynor sourit posant son doigt commençant dessiné un symbole qui brûlait au passage la peau de sa victime comme du fer chauffé à blanc. Elle hurlait sous l'effet de la torture mais ne pouvait bouger un petit doigt malgré ses tentative.

Raynor: quel gentille fille.

" laisser moi partir à présent"

Son regard se posait sur sa nuque, ne c'était plus abreuvé depuis des siècles il y planta directement ses canines la vidant complètement de son sang. Même morte son cadavre se redressait marchant dans une direction.

Raynor: je pense qu'il aura mon message.

Raynor se tournait faisant un signe de la tête à Teijo qui le suivre, Ayato le suivait faisant des signes dans tous les sens voulant se faire comprendre.

Raynor: navré mais je comprend pas.

Il s'en serrait les cheveux ne supportant déjà pas Raynor, ils finirent tous les trois par se téléporter retournant au manoir. 

Raynor: pourquoi ma maison est une ruine?

Il regardait Teijo d'un oeil mauvais avant d'utiliser ses pouvoirs pour tous reconstruire.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Mer 5 Mar - 6:03

Akio venait de profiter de la situation et du moment de faiblesse de Derek pour le violer de force. Derek était bien dégoûté de lui à présent. Alors qu'il le regardait bien avec un sourire de satisfaction, d'avoir enfin eu ce qu'il désirait, bien que celui-ci ne soit pas consentant.

Il fronçait bien les sourcils alors qu'il venait tout juste de changer d'avis, du fait qu'il ne préviendrait pas de sa présence ici, pour éviter qu'il ne retourne dans mes bras.  Et Derek disait clairement qu'il le ferait, ce qui avait le dons de mettre en pétard Akio.

Akio : Et bien tu resteras à pourrir ici dans ce cas, et je viendras te prendre autant de fois que je le désirerais jusqu'à ce que tu comprennes que ton corps est à moi.

Il levait le regard vers le haut des escaliers entendant la voix de Ren, lui donnant des ordres, il était bien obligé de faire ce qu'il demandait, il regardait malgré tout une dernière fois vers Derek. Sous ses petites piques qu'il venait de lui lancer, il avait bien envie de rester près de lui, mais Ren criait qu'il devait venir et maintenant.

Akio : Je reviendrais après.

Il glissait ses mains dans ses poches, montant pour retrouver Ren.

Akio : C'est quoi ses "petites" courses ?

Il tendait la main pour attraper la liste dont il avait besoin, il en plissait les yeux lisant tout ce qu'il y avait sur le papiers.

Akio : Ok, je vais aller chercher tout ça.

Il attrapait ses clés, et sortait, il montait dans la voiture de Ren démarrant le contact avec un sourire aux lèvres, il attrapait même ses lunettes de soleil qui pendait et les enfilaients.

Akio : Et bien entendu, il me donne pas de frique.

Il en soupirait sur le coup, il se rendait jusqu’un hyper marché commençant à enfiler tout ce que Ren avait marqué sur la liste dans une caddie. Il allait prendre un sacré bout de temps avec tout cette liste, c'était surtout une ruse pour que Ren ait le temps de faire son petit trok avec Derek et ce démon.

C'est au même moment que Enzo reprenait conscience, il levait le regard regardant la scène qu'il se passait sans dire un mot malgré tout. Une fois qu'il l'avait forcé à prendre sa forme de lycan, le démon l'emmenait avec lui.

Après que j'avais dit à Reiji que son frère l'avait suivis en cachette, il était inquiet se demandant où il était passé. Il retournait donc sur ses pats, frappant rapidement à la porte de chez Ren, il soupirait malgré tout.

Reiji : * Il va penser que je ne sais plus me passer de lui.. En plus, à chaque fois il désire aller plus loin avec moi, et je m'en vais. Est-ce que j'ai réellement envie d'aller plus loin avec lui ? *

Il détournait le regard y réfléchissant.

Reiji : * De plus, à chaque fois qu'il me touche, qu'il désire aller plus loin, je n'arrive pas à refuser et je me laisse faire. Zankou à raison, il à un maître soumis.. Le plus important pour l'instant c'est de retrouver Derek !  Donc, je ne laisserais pas faire quoi que se soit, bien qu'il soit très beau, qu'il a un torse de rêve, des yeux séduisant et.. Chut, il faut que je me calme là.. *

Il frottait ses mains dans ses cheveux repensant à son corps nu et surtout, ce qu'il avait vu entre ses jambes.

Reiji : * Je suis un vrai pervers, pourquoi je pense à ça, dans un moment pareil ?! *

Une fois qu'il lui ouvrait, il reprenait bien vite son sérieux, entrant à l'intérieur.

Reiji : je suis revenu, parce que j'ai appris que Derek m'avait suivis, alors je me demandais s'il était passé par ici.

Il utilisait ses sens dragonnier, et arrivait à sentir sa présence ici, du moins il savait qu'il était passé par ici, mais ne se doutait pas de ce qu'il s'était réellement passé.

Reiji : Il est venu ici, il est repartit ensuite ?

Il regardait en direction de Ren à cette instant. Bien entendu, Ren n'allait pas lui avouer ce qu'il avait fait. Il souriait, soulagé de savoir que son frère était sans doute rentré.

Reiji : * On s'est peut-être croisé sans se voir.. Je vais envoyer un message à Gabriel pour savoir s'il est à la maison. * Merci, ah et désolé pour.. Tout à l'heure, d'être partis aussi rapidement. Mais, on a eu beaucoup de soucis, Zankou a perdu un de ses petits à cause de se prêtre.. Enfin, c'est une longue histoire..

Tout en lui racontant cela, il venait de m'envoyer un message, il glissait son téléphone dans sa poche, le regardant du coin de l'oeil, assez gêné de ce qu'ils avaient fait tout à l'heure.

Reiji : Tient.. Akio n'est pas là. Tant que je suis là, peut-être que tu voudrais profiter pour boire mon sang ?

Il était surprit qu'il lui propose de lui même, malgré que Zankou était contre cette idée, il était pourtant dévoué à Ren, tout son sang lui appartenait à présent.

Lorsque je recevais le message de Reiji, je plissais les yeux, il était bien chez Ren.. Donc, il aurait du croisé Reiji, et savoir qu'il était rentré, alors pourquoi il n'est toujours pas revenu ? Après que j'avais laissé Atori avec Zankou, j'avais pris ma voiture pour suivre Reiji, mais j'étais resté dans ma voiture et c'est là que je recevais ce message.

Je m'abaissais voyant une autre voiture se garer tout près, je reconnaissais Akio, lui n'avait pas fait attention à moi, il se garait tout près pour avoir plus facile à ranger toute les courses.. Reiji voit Akio ? C'est ça son secret ? Non, j'en doute. Akio c'est fait transformé par ce vampire, ne me dit pas qu'il a fait quelque chose d'idiot, où qu'il est tombé amoureux de lui. Reiji à tendance à avoir rapidement un coup de foudre et peut importe qui il est.. Comme Cenarius, mais lui n'était pas méchant.. Par contre Ren..

Je sortais de ma voiture, attrapant Akio pour le pousser contre le garage, il fronçait déjà les sourcils en me voyant.

Akio : Tient.. C'est toi. Tu cherches quelque chose.. Ou quelqu'un peut-être ? Lâche moi, où je t'achève pour de bon cette fois ci.

Il faisait apparaître ses yeux de vampire, je me dégageais de lui, mais restait bien sur mes gardes, je sais qu'il est rapide et puissant à présent.

Gabriel : Tes paroles veulent bien dire que tu as croisé Derek, alors où est-il ?

Il haussait les épaules.

Akio : Il a peut-être plus envie de voir ta gueule, c'est triste.

Il allait s'apprêtait à me foncer dessus, mais j'allais plus rapidement que lui et envoyait mes ondes qui le faisait souffrir atrocement, il passait ses mains sur sa tête gémissant tout en tombant à genoux.

Gabriel : Je répète la question, où est-il ?

Akio : Je t'en merde.

J'en tournais les yeux, il sait quelque chose c'est sur, je le faisais bien plus souffrir, je tendais mon autre main pour attraper un bout de métal que je contrôlais grâce à mes ondes et l'enfonçait dans sa cuisse.

Gabriel : Répond.


Il est voué à Ren, il se laisserait souffrir autant de fois qu'il le faut et se laisserait même mourir pour ne pas le trahir, et de plus, il ne voudra rien me dire pour ne pas que je puisse le retrouver. Je retirais la barre de sa jambe et la lançait plus loin.

Je m'avançais ensuite vers lui posant ma main sur sa tête tirant ses cheveux pour qu'il me regarde.

Gabriel : Tu l'as vu, il est partis ou il est encore ici ?

Il me regardait bien sans dire un mot, il faisait juste un léger sourire. Sa voulait tout dire, il est encore ici, je le laissais à terre, gardant mes ondes en lui pour qu'il ne puisse bouger. J'entrais par derrière pour ne pas me faire repérer par Ren. De toute façon, il semble bien occuper par Reiji, il faudra vraiment qu'on l'empêche de le revoir..

Je cherchais partout après, mais je ne le retrouvais nul part. Akio malgré la douleurs horrible que je lui faisais, il saignait de ses oreilles, un peu de sa bouche, mais il marchait se tenant contre le mur tout en crachant du sang de temps à autre, il finissait par être à bout et tombait à terre.

J'utilisais mes ondes pour chercher la moindre trace, je finissais par trouver quelque chose d'étrange, comme une porte caché, un endroit secret.. Je bougeais un meuble et finissais par trouver la cave, j'y allais rapidement pensant qu'il serait là, mais je vis quelque chose dont je ne m'y attendait pas du tout.. des personnes attaché à des chaînes complètement nu, je m'avançais vers celles où Derek était attaché, les chaînes bougeaient encore, je glissais ma main sur celles-ci pour les tenir, je tournais ensuite le regard vers Enzo.

Enzo : Ils l'ont déjà emmené..

Gabriel : Derek était ici ?!

Enzo : Oué.. je pense que c'était comme ça qu'il l'appelait. C'est un lycan.

c'est lui !

Gabriel : Qui l'a emmené ?!

Je m'approchais de lui.

Enzo : Libère moi, et je te le dirais.

Je regardais ses chaines, je les briser avec mes pouvoirs, il tombait dans mes bras.

Gabriel : Dit le moi maintenant.

Mais il enfonçait ses crocs dans ma nuque, j'en gémissais.. C'est un vampire. Je tentais de me retirer de lui, il finissait par se décaler de moi une fois qu'il avait terminé et qu'il était plus "en forme".

Il frottait sa bouche tout en me regardant.

Enzo : Un démon, il recherche des lycans comme monture, et ton pote semblait lui convenir.

C'est pas vrai..

Enzo : Faut que je me tire d'ici, si tu m'aides, je t'aiderais à le retrouver, après tout, je t'en dois une.


Je regardais les autres qui étaient attaché, je tendais la mains pour tous les libérer.

Gabriel : On se dépêche.

Je courrais pour vite remonter et sortir d'ici, je dois emmener Reiji avec moi, ce type est un malade ! Hors de question que je le laisse seul avec lui.



Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Mer 5 Mar - 22:44

Ren était entrait de ranger sa valise contenant l'argent dans un coffre fort cacher derrière un tableau lorsque Reiji frappa à la porte. Il en fronçait les sourcils se demandant qui cela pourrait être, Akio ne se donnerait pas la peine de toquer à la porte. Il s'y rendait donc assez surpris de voir Reiji à nouveau ici, mais le faisait sourire malgré tout.

Ren: t'es revenu juste pour ton frère? moi qui croyais que je te manquais...je suis déçu.

Il le laissait entrer regardant si personne d'autre l'avait suivis. Ren aurait bien mentit disant qu'il ne m'avait pas croisé, mais malheureusement les sens de reiji lui montrait le contraire. 

Ren: c'est vrai il est passer peut de temps après que tu sois partit, il n'était pas très content de voir ma tronche.

Il haussait les épaules faisant mine de rien.

Ren: je lui ai dit que t'étais partit, après qu'il est vérifié si je mentais pas il est partit aussi vite qu'il est venu..en me menaçant quelque peu, mais j'ai l'habitude.

Il l'écoutait tout en fronçant les sourcils de le voir sortir son téléphone portable.

Ren: se n'est rien, j'ai tendance à y aller un peu vite...qu'est ce que tu fais?

Reiji changeait aussi vite de conversation, lui proposant un peu de sang se qui surpris immédiatement ren.

Ren: Akio est partit faire quelque course, je pensais pas tu me ferais se genre de proposition. Est ce que cela te plait mes baiser vampirique?

Il n'allait surement pas refuser cette offre, Ren s'avançait vers lui posant ses doigts sur sa nuque les glissants le long.

Ren: mais au fond il a rien de surprenant, ton sang est à moi désormais il est normal que tu meurs envie de me le donner.

Ses lèvres s'approchait de sa nuque.

Ren: et comme on ne refuse pas une tel invitation.

Il le mordait donc à cette instant pendant que dehors Gabriel s'occupait de faire parler Akio, ren allait commencer à se douter de quelque chose lorsque une autre odeur de sang se fit sentir. Il s'en décalait de Reiji s'avançant vers la fenêtre.

Ren: tu m'as ramené un visiteur Reiji?

Il tournait la tête le regardant d'un air mauvais.

Ren: Akio est inconscient devant ma maison et à voir le sang sorti de ses oreilles je présume qu'il a eu affaire au sorcier d'onde...je n'aime pas qu'on se joue de moi.

Directement il pensait à ses prisonniers à la cave, Akio ne l'aurait jamais trahis il en aurait été incapable, mais pour être certain il partit vers l'autre pièce et vi la cachette découverte. 

Ren: semblerait que les chose prennent une très mauvaise tournure.

Tous les prisonniers remontait ainsi que Gabriel accompagné de Enzo.

Ren: voilà qui est fâcheux, ta libérer mes précieux jouait...Enzo? tu t'es fais un nouvel ami?

Il utilisait sa rapidité pour se mettre derrière Reiji le tenait contre lui.

Ren: il me faudrait que quelque seconde pour lui arracher le coeur et se serait grandement mérité, tous cela pour un lycan...une bête répugnante remplis de poil.

Il entendait quelqu'un derrière lui, n'ayant même pas le temps d’esquivé Ren était prit par la gorge par Zankou et soulevé vers le haut.

Zankou: personne ne menace mon jeune maître.

Ren: décidément t'es toujours dans mes pattes toi.

Zankou: où est Derek?

Ren ne répondait pas se qui forçait Zankou à serrer d'avantage sa gorge, Ren en crachait du sang sous la pression.

Ren: vendu.

Zankou: mais encore?

Ren: au démons de kor'kron qui se trouve au refuge du néant..j'en sais pas plus.

Zankou: bien, encore une petite chose...libère reiji de ton emprise.

Ren: non.

Zankou levait les yeux agacé et attrapait à côté de lui un objet en bois qui brisait pour le transformé en pieux et l'enfonçait aussi tôt dans le ventre de ren qui gémissait de douleur.

Zankou: je suis pas de bonne humeur alors fait se que je te dis!

Ren: ok! je dois retirer mon hypnose sur lui, mais retire moi se truc!

Il lui retirait le posant ensuite face à Reiji le tenant malgré tous toujours par les cheveux ne voulant pas qu'il prenne ses jambes à son coup.

Ren: crois moi que j’oublierais jamais ça.

Zankou: ta gueule et fait se que je t'ai demander suceur de cadavre!

Ren: j'ai pas seulement sucer ça il a peut de temps.

Il serrait d'avantage ses cheveux.

ren: c'est bon! fait chier!

Ren n'aurait pas penser que cela aurait fini comme ça, mais préférant sa vie qu'à un simple pacte il préférait le rompre.

Ren: notre petite contrat prend fin maintenant tout comme mon hypnose pour le départ de ton elfe.

Il tapait sur la main de Zankou afin de le faire lâcher.

Ren: voilà c'est bon! fou tes mains écailleuses ailleurs!

Zankou: mes mains écailleuses?

Il lui donnait une simple gifle Ren en tombait évanouie sur le coup.

Zankou: sa t'empêchera de dire des conneries!

Il pointait ensuite son doigt vers le visage de reiji.

Zankou: toi si l'envie de faire des pactes stupide te venait encore! préviens moi que je t'attache à une chaise! mon maître est un inconscient! et puis c'est quoi tout ses mecs à poil la? c'est la révolution ou quoi? aller vous habiller! j'ai pas besoin de voir ça.

Atori: papa!

Il ouvrit grand les yeux voyant son petit arrivé levant les mains.

Zankou: qu'est ce que tu fais la! je t'ai demander de rester près de ta mère.

Il tapait ses doigts l'un contre l'autre faisant son petit malheureux.

Atori: mais j'ai réussis à voler tous seul jusqu'ici..

Zankou: ta volé? avec tes petites ailes rikiki?

Il acquiesçait tous content.

Zankou: nous en discuterons plus tard....on a un loup à retrouver.

Atori: je peux venir aussi?

Zankou: pas question, Reiji prend Atori et rapporte le à la maison. J'imagine l'état de sa mère en se moment, j'ai pas envie que d'autre accident n'arrive.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Jeu 6 Mar - 6:02

Reiji était rassuré de savoir que Derek était repartis, qu'il ne le soit rien arrivé. Mais moi, je savais que se n'était pas le cas, je ne sais pas ce qu'il lui ont fait, mais ils l'avait emprisonné dans cette cage avec les autres, et rien que cette idée me répugne. Enzo m'avait clairement dit qu'il se trouvait ici, et qu'un démon l'avait acheté pour en faire sa monture de guerre, l'obligeant à prendre sa forme de lycan.. Va savoir où il se trouve à présent, j'en étais vraiment inquiet, c'est dans ce genre de moment que je me rend compte que je ne veux pas le perdre. Il est vrai que des fois je me pose des questions sur la relation que j'ai avec lui, ce qu'il aurait pu se passer dans ma vie si je ne lui aurais jamais adresser la parole.

Enzo : Me faudrait des fringues avant tout.

Gabriel : J'ai pas vraiment le temps de faire du shooping.

Il fit un petit relèvement des sourcils en me regardant.

Enzo : Tu préfères que je t'aide dans ce look peut-être ?

Je le regardais de bas en haut et soupirait en glissant ma main sur mon front.

Gabriel : Ok.. On va te trouver des vêtements avant.

Reiji avait donc proposé son sang à Ren, il ne savait pas vraiment pourquoi il l'avait fait, c'était comme.. ci il se sentait obligé de le lui proposé. Celui-ci en souriait de sa proposition, et ne comptait pas refuser la dessus, il s'approchait aussi tôt de lui, passant ses doigts sur sa nuque, il le regardait bien assez gêné.

Il fermait les yeux et gémissait au moment où il le mordait, Ren finissait par se retirer de lui sentant la présence de quelqu'un et surtout le sang de Akio à cause de mes ondes.

Reiji : Un visiteur ? Non, je suis venu seul.

Il le regardait tout en posant sa main sur l'endroit où il l'avait mordu. Il comprit bien vite que la façon dont il avait de le regarder, c'était un regard mauvais, qui voulait bien dire qu'il était mécontent. Lorsqu'il parlait d'un sorcier avec des ondes, il se doutait que c'était moi.

Reiji : Il devait être inquiet pour Derek, et m'a suivit.

Alors qu'on remontait, on fit face à Ren, j'en plissais les yeux à cette instant le regardant bien, Reiji l'avait suivis, et était bien surpris par ce qu'il voyait.

Gabriel : Des jouets ? Se ne sont pas tes jouets, se sont des êtres vivants, on devrait t'enfermer.

Enzo : Il est bien plus souriant et amusant que toi, je le préfère de loin.

Je tendais la main dans sa direction, mais il utilisait sa rapidité pour attraper Reiji en otage, j'en fronçais les sourcils sur le moment.

Reiji  : Qu'est-ce que tu fais Ren ?!

Gabriel : se n'est pas qu'un lycan bien au contraire. Alors lâche Reiji, c'est un conseil que je te donne.

Je disais cela, parce que j'avais parfaitement vu Zankou qui se trouvait derrière lui, et bien mécontent qu'on menace son maître. Il finissait par l'entendre, mais c'était déjà trop tard, Zankou l'attrapait par la gorge, Reiji se retirait aussi tôt regardant dans sa direction tout en reculant de quelque pat.

Zankou utilisait ses moyens de brutes afin de le faire parler, et de nous dire où se trouvait exactement Derek. Il finissait par lui dire tout ce qu'il savait, Zankou profitait de ce moment pour annuler le contrat qu'il avait passé avec Reiji, il en détournait le regard se sentant honteux de lui. Moi je le regardais du coin de l'oeil, il avait donc fait un contrat avec lui, sans doute son sang contre oublier l'amour pour Cenarius.

Une fois qu'il acceptait, il s'approchait de Reiji, qui le regardait bien dans les yeux, aussi tôt le contrat disparaissait, il baissait les yeux car la douleur vis-à-vis de Cenarius lui revenait. Après avoir dit à Zankou, qu'il se retire de lui avec ses "mains écailleuse". Celui-ci lui donnait une gifle qui le fit tomber à terre.. Ren en était encore moins content, il n'avait sans doute pas l'habitude qu'on lui parle de cette façon, et encore moins qu'on le maltraite, c'était plutôt l'inverse.

Reiji levait le regard vers Zankou qui le pointait tu doigt et l'engueulait qu'il ne tente même pas recommencer à faire ce genre de chose, il était vraiment honteux sur le coup.

Reiji : Désolé, je sais que je n'aurais pas du.. Mais, je me disais que se serait plus facile comme ça.

Enzo redressait un sourcils de le voir s'exciter sur tout le monde, et même maintenant des hommes ici nu, il passait ses doigts sur ses tempes.

Enzo : Il me donne la migraine à force de crier.

Gabriel : Tais toi si tu ne veux pas qu'il se rabat sur toi, il ne veut mieux pas le contrarié quand il est de mauvaise humeur.. Et même de bonne humeur en faîte.

Enzo : Ah oué ? je ne l'avais pas remarqué. Bien, je vais me chercher des vêtements, si je me souviens bien, Ren fait la même taille que moi, quel chance.

Il le regardait,d'un regard assez mauvais et utilisait sa rapidité pour se retrouver dans sa chambre, il lui piquait des fringues et revenait aussi vite qu'il était partit.

Enzo : Je t'avais prévenu que je finirais pas sortir de ce trou un jour ou l'autre, qui aurait cru que mon meilleur pote m'aurais trahis.

Il était meilleur ami et bien, je ne suis pas si déçu que ça, de ne pas en avoir tout compte fait. Pour qu'il m'enferme dans sa cave, et m'attaché complètement nu.. non merci. Je regardais ensuite vers Atori qui avait suivis son père.

C'est sur que se n'était pas une bonne idée de laisser Atori venir à le recherche de Derek. Kerrigan a déjà perdu un de ses petits alors deux.. En tout cas, Zankou semble aller mieux, sans doute depuis que Alexstrasza à promis qu'elle le ramnerait.

Reiji : Oui, je vais le ramener.

Il souriait à Atori, le prenant dans ses bras.

Reiji : Aller, on va retrouver ta maman.

Il regardait du coin de l'oeil vers ren, se sentant mal qu'il ait agit de la sorte, car il avait eu un petit coup de coeur pour lui. Il finissait par partir avec Atori, moi je m'approchais de Zankou.

Gabriel : Tu sais où cela se trouve ? Je t'accompagne.

Enzo croisait les bras.

Enzo : Je viens aussi, vous m'avez aider, alors je me dois de vous aider à votre tour.

Après ses quelques paroles, on avait de la chance que Zankou soit là et il savait où se trouvait l'endroit où ils avaient emmené Derek.. Il nous emmenait donc jusque là en vol. L'endroit était vraiment lucubre.

Gabriel : Derek se trouverait ici ?

Enzo : Veut mieux vite le retrouver ton pote, avant qu'on ne le retrouve en petit morceau si tu veux mon avis.

Je le regardais du coin de l'oeil, j'aurais préféré qu'il s'avise de ne pas dire de tel chose, je commence vraiment à m'inquiéter. On était toujours sur le dos de Zankou qui planait cherchant après une piste.

Je posais mes mains l'une contre l'autre et fermait les yeux.

Gabriel : Je vais envoyer mes ondes un peu partout.

Enzo : Tant que tu ne vise pas ma tête, j'aime pas trop.. Les ondes, sa bousille les neurones.

Je ne répondais pas à ce qu'il me disait, j'ai l'impression qu'il a tendance à parler beaucoup pour ne rien dire. Tout le monde repérait le dragons dans les lieux et se demandait ce qu'il faisait ici, avant cette endroit était habité par beaucoup de Dragons d'une certaine race, mais depuis leurs disparitions, ils étaient à présent habité par les démons en tout genre.

Gabriel : Au nord ouest, je ressens beaucoup d'agitation, sans doute une ville, peut-être qu'il se trouve là-bas.


Enzo : Et bien c'est partis dans ce cas.

Gabriel : Attend, arrête toi.

Enzo : Pourquoi ?

Je regardais en bas, il y avait une meute de lycan qui courrait, la meute de Derek ! Ils ont sans doute ressentis la détresse de Derek et vienne le sauver.

Gabriel : C'est sa meute.

Enzo : Sa sera plus facile ainsi, ils vont nous conduire jusqu'à lui.

Gabriel : Ashio !

Il s'arrêtait de courir se tournant vers moi.

Ashio  : On est sur la trace de Derek.

Gabriel : Moi aussi, je pense qu'on devrait vous suivre. Ils utilises les lycans comme monture, alors je pense qu'ils seront bien content de vous voir venir jusqu'à eux.

Ashio : Je n'ai pas peur de ses démons.

Sa ne m'étonne pas de lui, toujours à se montrer courageux.


***


Teijo regardait en direction de Ayato qui cherchait désespérément après une faille pour sortir de cette endroit, mais Raynor lui disait clairement qu'il n'y avait aucun moyen, car cette endroit était prévu qu'il n'en sorte jamais et que personne ne puisse également y pénétrer.. ET même en utilisant la magie, comme l'explosion, cela se retournera aussi tôt contre sois.

Il avait donc bien compris qu'il n'aurait guère le choix que de l'aider à le libérer afin de sortir de cette endroit. Bien que, cela ne lui plaise pas qu'on lui donne des ordres et qu'on le mette dans une tel situation. Il aurait préféré ne pas retrouver la trace de son père, et continuer sa petite vie tranquillement sans à l'avoir dans les pattes pour qu'il lui dise quoi faire.

Mais à présent, il devra rester à ses côtés et ce, que cela lui plaise ou non. Il était bien plus fort que lui, et, c'est lui qui lui avait tout apprit, qui l'a digéré dans ce côté sombre du prêtre.. Il existe différent type pour les prêtre, ceux qui manie la magie blanche et l'autre la magie noir. Il est évident que Teijo utilise la noir, bien qu'il arrive à utiliser la blanche pour ses propres ambition.

Comme il le disait, Raynor approuvait ses propos en disant qu'effectivement, ils devaient déjà être au courant de ce qu'il se passait à l'intérieur et du fait qu'ils allaient se libérer dans peu de temps. Il tournait le regard vers un endroit alors qu'il disait qu'ils devaient déjà derrières ses murs à les attendre.

Teijo : Je déteste me battre par mes propres moyens, j'espère donc que tu feras en sortes que je n'ai aucune égratignure.

Il se tut au moment où son père l'attrapait le menton pour lui dire de tel paroles.

Teijo : En effet, il serait judicieux de ne pas t'avoir comme ennemis, c'est pourquoi, je t'ai libéré sans broncher.

Le voyant tendre le bras, il reculait se doutant de ce qu'il allait se produire. Comparé à Ayato, qui Raynor lui avait prévenu, mais il n'avait pas vraiment eu le temps d'éxécuter. Il fut aussi tôt propulser plus loin.

Teijo : Il faut toujours que tu te faces remarquer Ayato.

Il soupirait de ses petits commentaires et ensuite de ceux de Raynor, il préférait ne rien dire et les laisser se quereller entre eux.

Lui faisait face aux personnes qui les attendaient dehors, il ne perdait pas de temps pour se téléporter, pour ensuite réapparaître en face de l'un d'entre eux, sa main poser sur le haut de sa tête celui-ci pissait le sang et tombait au sol ensuite.

Il tournait le regard vers Ayato qui se demandait ce qu'il c"était passé, il avait eu ses pouvoirs surtout de Raynor et non de Teijo lui même, car il n'avait pas vraiment le don de faire exploser les choses comme lui.

Raynor semblait être dépassé par tout ce qu'il pouvait sortir de la bouche de Ayato et préférait utiliser un sort pour l'empêcher de prononcer une seul autres paroles.

Teijo : j'aurais du penser à utiliser se sort plutôt.

Il relevait les yeux voyant que les autres du conseils tentaient d'arrêter Raynor, Teijo restait sans intervenir, comme il l'avait dit tout à l'heure, il n'aimait pas passer à l'action, il préférait utiliser Ayato ou d'autre personnes.

Mais il ne fallait pas très longtemps pour Raynor pour tous les éliminer les uns après les autres, se n'était pas très  étonné, il allait falloir quelqu'un de très fort et très expérimenté pour parvenir à le renfermer à nouveau.

Teijo : Ils ne sont plus ce qu'ils étaient c'est certains, mais ils existent malgré tout des perles de rare quelques part dans ce monde et je suis à leurs recherches.

Il se taisait puisqu'il semblait bien occupé, par la dernière qu'il restait, n'ayant pas encore bu quoi que se soit depuis qu'il était enfermé, il enfonçait ses crocs dans sa nuque s'y abreuvant, il avait tenu de lui son côté vampirique.

Malgré sa mort, Raynor utilisait ses pouvoirs pour qu'elle envoit bien le message à ses supérieurs de sa part.

Teijo : A présent, on aura tout le monde sur notre dos, mais je suppose que c'était ton plan.

Il tournait du coin de l'oeil le regard vers Ayato qui tentait despérement de parler mais, avec le sort de Raynor, il n'y arrivait toujours pas et celui-ci se fichait bien de lui. Ils se téléportaient ensuite tout les trois jusqu'au manoir où vivait Teijo, tout était bien entendu détruit.

Teijo : J'ai eu quelques visites très mouvementés.

Il le laissait faire, au moins il n'aurait pas à se charger non plus de ça et temps mieux. Une fois que c'était terminé, il préférait également téléporté le manoir dans un autre endroit car tout le monde savait où il vivait à présent, et il n'aime pas avoir de la visite imprévu.

Une fois qu'il l'avait fait, tendait la main vers Ayato pour couper le sort que lui avait fait Raynor.

Teijo : Je sais qu'il peut être ennuyant lorsqu'il s'y met, mais le voir faire des mimes m'énerve encore plus.

Il croisait les bras ensuite tout en regardant vers son père.

Teijo : J'ai toujours cru qu'ils t'avaient tuer, que tu avais disparu de cette terre. Mais malgré tout, te voir encore en vie ne m'étonne pas du tout. Après tout, je ne compte pas mourir de si tôt non plus et certainement pas par la main de quelqu'un.

Teijo trouverait toujours un moyen pour échapper à la potence, ou à la mort de quelconque façon. Il devait également tenir ça de sa famille, car ils sont très résistant pour ce qui est de jouer avec l'immortalité.

Il fit apparaître un verre qu'il tournait jouant avec les glaçons tout en gardant son regard dans ceux de son père.

Teijo : Alors que comptes-tu faire à présent que tu as retrouver ta liberté ? Je dois dire que lorsque sa été mon cas, je ne savais pas par où commencer.

Il buvait une gorgé et repensait à ce petit moment avec Lola et Maya.

Teijo : J'ai tout d'abord goûté à une jeune pucelle aux lèvres bien rosées. Tout comme Ayato, n'est-ce pas ? Je me demande ce qu'elles deviennent à présent d'ailleurs.

Il glissait ses lèvres contre le bord de son verre, et utilisait ses pouvoirs pour voir ce qu'elles étaient devenue toute les deux, Lola sortait tout doucement de sa dépression, mais était encore très mal, ses parents l'aidaient du mieux qu'ils pouvaient pour la remettre dans le bon chemins. Mais il était à présent impossible de lui trouvé un partis, elle devra trouvé par elle même un homme qui l'accepterait tel qu'elle est.

Maya elle avait reprit du poile de la bête, elle était forte alors elle n'allait pas déprimer comme sa meilleur amie, qu'elle allait voir régulièrement. Mais elle avait également beaucoup de responsabilité à présent, elle avait deux enfants un garçons et une fille, des jumeaux, normale étant donné qu'elle avait des gênes de hyride en elle, ils font souvent plus qu'un bébé, sa peut arriver jusqu'en avoir quatre d'un seul coup.

Ceux-ci avait presque deux ans déjà, il en plissait les yeux revenant de sa petite vision et ricanait tout en posant son verre contre le table, il glissait ses doigts sur son front ne sachant pas s'il devait réellement rire ou non.

Teijo : Il se pourrait que je sois à nouveau père malgré moi, voilà ce que je déteste chez les femmes.

Il tournait le coin de l'oeil vers Ayato à cette instant. C'était évident que les enfants de Maya était du à son viole, ils étaient de lui.

Teijo : Il va falloir que je m'occupe de faire d'eux de véritable sorcier, sinon, autant qu'ils meurent ils ne seront d'aucune utilité.

Il craquait sa nuque.

Teijo : Bien, Ayato va mes les chercher tu veux.

Il avait l'habitude de lui donner des ordres et de lui quoi faire lorsqu'il en a besoin, que se soit des choses futiles ou non, et n'écoutait même plus le fait qu'ils râlaient ou non.

Teijo : Amène la mère par la même occasion, je n'ai aucune envie d'entendre ses enfants hurler, et encore moins de m'occuper d'eux.

Il fit un signe de la main.

Teijo : Vas-y à présent.

Il le téléporté aussi tôt, il passait sa main dans ses cheveux regardant vers Raynor.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Ven 7 Mar - 23:02

Maintenant qu'ils savent l'endroit où on m'a emmené, Gabriel était assez impatient de se mettre en marche seul reiji rentrait avec Atori. Heureusement Kerrigan lui avait parler de se territoire des démons et autre créatures malfaisante, malgré qu'il n'y avait jamais mis les pied il sait parfaitement comment s'y rendre.

Zankou: bien on a assez perdu de temps comme ça, j'aimerais rentrer avant le retour de Alexstrasza et mon fils en pleine forme.

Il sortait de la maison regardant d'un mauvais oeil Akio toujours allonger à terre, il changeait de forme ensuite laissant Gabrile et Enzo grimper sur son dos avant de prendre leurs envole. Il fallut deux heures environs avant d'arriver à destination, mais rapidement on repéra le paysage changer devenant lugubre.

Zankou: c'est l'endroit indiqué par se vampire, maintenant reste à espérer qu'il nous ai pas mentit. Bien ta une idée Gabriel? j'ai pas trop envie de rester dans le coin, de plus qu'on nous a surement déjà repéré...je suis assez visible même vu du ciel.

Il s'arrêtait faisant du surplace laissant les pouvoirs de Gabriel agir avant de regarder vers le nord ouest.

Zankou: très bien on va commencer par cette piste.

Il se remettait en route jusqu'à que Gabriel lui ldemande de s'arrêter brusquement.

Zankou: qu'est ce qu'il se passe? ta pas le mal de l'air au moins? si tu me vomi dessus t'es mort!

Lui aussi regardait en dessous de lui, ma meute avait ressentit mes problèmes et était venu jusqu'ici pour me sauver. j'aurais préféré qu'ils ne viennent pas sachant que c'était un piège qu'ils tendaient au meute de lycan.
Zankou descendait se dirigeant vers eux se posant sur le sol.

Zankou: tu es courageux petit louveteau, mais agir avec imprudence te mènera à ta perte. Si tu souhaites un jour mener la meute, tu dois agir avec intelligence et ruse.

Il regardait en direction du nord à cette instant.

Zankou: descendez de mon dos, on va continuer à pied. Si ces démons me repère ils pourraient fuir ou s'en prendre à Derek..va savoir se qu'ils ont derrière la tête.

Il reprit donc forme humaine, au même instant l'une des louves arrivait dans sa direction le regardant de haut en bas.

" j'ai peut être une idée, pourquoi le dragon se s’infiltrait pas parmi eux?

Zankou: moi? pourquoi?

" tu peux faire penser à un démon."

Zankou: comment ça! 

" tu as un regard démoniaque qui fait froid dans le dos"

Zankou regardait tous le monde à cette instant avant de s'arrêter à Gabriel croisant les bras.

Zankou: je ressemble à un démon? non! ne répond pas! 

Il soupirait d'ennui.

Zankou: très bien je passe devant! mais je suis sûr que se plan est stupide!

Il partait devant prenant un peu d'avance sur les autres, gabriel avait vu juste du premier coup les démons se trouvaient biens au nord Ouest ainsi que les lycans qu'ils domestiquait. Zankou grimaçait voyant qu'ils étaient des milliers et pratiquement tous accompagner d'une monture. 

Zankou: ça va pas être du gateau.

démon: qu'est ce que tu fou la?

Il se tournait sur le coup.

Démon: Ah désolé, je pensais avoir affaire à un espion.

Zankou: * il croit vraiment que je suis un démon cet enfoiré! * C'est avec se genre d'erreur qu'on se retrouve avec un couteau entre les omoplates.

Démon: sa restera entre nous, t'es à pied? ou est ta monture.

Zankou: cette sale bête à tenter de me mordre, j'ai du régler son compte.

Démon: encore un collier défectueux? viens on va te trouver un remplaçant.

Sur le coup Zankou regardait le collier sur le lycan qu'il chevauchait en se moment même, commençant à comprendre comment il arrivait à domestiqué les lycans. ne le laissant pas retourner auprès des autres, Zankou l'attrapait le faisant tomber de sa monture avant de lui briser la nuque. Gabriel et les autres s'approchaient, Zankou montait sur le lycan qui ne bougeait pas d'un pouce attendant les ordres.

Zankou: il a parler de collier, semblerait qu'ils utilise ses truc pour rentre ses loups complètement...idiot.

Il est vrai que le lycan semblait plus avoir une intelligence humaine, mais ressemblait à un simple loup basique.

Zankou: je vais tenter de repérer Derek et je viendrais vous informé, rester ici entendant..ils sont beaucoup trop nombreux.

Il partit aussi tôt à ma recherche, directement à mon avis on m'avait installer se collier autour du coup. Je ne pouvais plus pensée normalement tout se qu'il comptait était de satisfaire mon maître, il était d'ailleurs sur mon dos regardant vers son armée de démon. On peut dire que j'avais pas eu de chance, mon chevaucheur était le chef de toutes cette troupe.

Azael: A cette allure on arrivera facilement à conquérir chaque recoins de cette terre et toute les autres.

Je me mettais à grogner regardant dans une direction, le démon baissait les yeux vers moi à cette instant.

Azael: qu'est ce qui se passe Iros?

On a même jusqu'à prendre mon identité, j'ai été renommé c'est à peine si j'ai souvenir de mon ancienne vie...se collier me vole tout petit à petit. Zankou passait devant nous regardant dans notre direction, Azael plissait les yeux ne se rappelant pas de son visage. Zankou m'avait reconnu malgré les nombreuses plaque d'armure me recouvrant montrant le haut rand de son chevaucheur.

Azael: un visiteur Iros?

Je continuais de grogner Azael faisait mine de rien jusqu'à que Zankou face demi tour pour prévenir les autres.

Azael: allons accueillir nos invités.

Il tapait ses talons pour me faire avancer, je suivais la piste de zankou comme un chemin tout tracé.

Zankou: j'ai trouvé Derek.

Azael: Derek? quelqu'un que je connais?

Son regard se tournait vers les autres ainsi que ma meute présent.

Azael: quel jolie présent, moi qui pensait déjà vous crucifier. Je vais peut être tout compte fait vous donner une petite chance de repartir en un seul morceau.

Zankou: je pense pas qu'on te rendra cette politesse ou peut être si tu nous rend Derek.

Il me regardait à cette instant et se mis à ricaner.

Azael: c'est donc lui se fameux Derek? vous vous êtes jeter dans la gueule du loup pour récupéré votre ami? il m'appartiens à présent et se nomme à partir d'aujourd'hui Iros.

Zankou: sa pue la merde se prénom!

Asael: se qui pu réellement la merde, c'est de croire que je vais gentiment capitulé.

Il claquait des doigts une bonne dizaine de démon arrivait derrière lui avec leurs montures.


****

Ayato récupérait sa voix grâce à l'intervention de Teijo, son père fronçait les sourcils dans sa direction à cette instant.

Raynor: très bien comme tu veux, mais qu'il tienne sa langue avant de l'envie de la lui arracher ne se face plus présente.

Ayato: je me suis fait un grand ami.

Raynor se contentait de lui lancer un mauvais regard avant que Teijo s'adresse à lui, il en ricanait croisant les jambes.

Raynor: si cela t'étonne pas de me voir en vie, pourquoi n'avait pas approfondi tes recherches pour me retrouver?

Il en faisait un petit sourire en coin continuant.

raynor: à moins que ma disparition t'arrangeais?

Ayato: * cela m'étonnerait pas, c'est un vrai chieur se type*

Raynor le regardait du coin de l'oeil cette instant, Ayato regardait de gauche à droite se demandant se qu'il avait à le regarder comme ça.

Ayato: j'ai rien dit!

Raynor: Teijo, précise à ton fils que je peux lire dans son esprit..alors qu'il y fasse attention.

Ayato: tu devrais toquer avant de rentrer dans ma tête! on sais jamais se qu'on peux y trouver.

D'ailleurs il faisait bien exprès de penser à plains de chose varié même parfois ridicule, sur le coup agacé Raynor préférait couper se pouvoir temporairement.

Raynor: je dois dire que j'ai souvent songer à se que je pourrais faire une fois libre, mais maintenant que je suis la...j'ignore par ou commencer.

Ayato: un bain?

Raynor: comment tu as tenu jusqu'à présent sans tuer se gamin? il est aussi pesant qu'une femme en pleine crise.

Ayato préférait se terre se contentant de bouder dans son coin, il aurait bien préféré continuer sa petite routine avec son père et se passer de l'arriver de Raynor. 

Raynor: goutter à une pucelle? je vois...c'est pas la première chose auquel j'aurais songer personnellement, c'est tellement facile de violé une femme. 

Il tournait son regard vers Ayato à cette instant.

Raynor: c'est pour les faibles se sachant pas courtisé.

Il revenait vers son fils laissant Ayato bouillir sur place.

Raynor: mais je suppose qu'après tant d'année, tu n'avais guère l'envie d'utiliser tes charmes se que je peux comprendre.

Il se tut repérant les signes d'une vision chez Teijo.

Raynor: qu'as tu vu?

Il s'attendait à tous autre choses qu'une banalité pareil, son regard se levait vers le ciel.

Raynor: encore des petits bâtard Teijo? celui la te suffisait pas?

Ayato les regardait chacun à leurs tour avant de pointé son doigt vers Teijo en premier lieux.

Ayato: je te rapelle que le "malgré toi" ta bien aider! sans moi tu serais encore à l'état de momie.

Il passait ensuite à Raynor.

Ayato: et si j'aurais pas aider le vieux, toi l'ancêtre tu serais toujours coulé à ton mur! alors fuck vous deux!

Raynro fermant lentemnet les yeux avant des les r'ouvrir.

Raynor: et tu veux en remmener d'autre des comme ça?

Ayato: de toute façon hors de question que j'aille les chercher!

il tournait la tête fermant les yeux.

Ayato: je reste ici!

Mais lorsque il r'ouvrait un oeil, le décors autour de lui avait changer. Teijo l'avait téléporter de force jusqu'à chez Maya, il grognait tout en serrant les poings.

Ayato: tu m'emmerde Teijo! 

N'ayant pas le choix Ayato fouillait la maison, entendant rire dans le jardin il regardait discrètement par la porte. Maya jouait avec ses enfants au ballon, il se rapellait de la neko et surtout quand elle lui a sauté dessus pour lui mordre l'oreille afin de protégé son amie.

Ayato: pourquoi il a fallu que le vieux lui fasse pondre des mômes! 

Il sortait attrapant en premier garçon par ses vêtements.

Takuma: maman!

Ayato: cela fait longtemps...on m'a demander de venir vous chercher, d'après le vieux ses petites choses sont ses gosses.

Il soupirait à cette instant.

Ayato: aller suivez moi sans faire d'histoire, tu aimerais pas qu'il arrive malheurs à ton gamin? si? approcher et pas de bêtises.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Dim 9 Mar - 6:19

Il fallait tout d'abord réfléchir à un plan judicieux et non foncer tête baissé dans l'inconnu.. La meute c'était donc arrêter voyant que Ashio se dirigeait vers nous, ils en fit tout autant suivant Velik leurs alpha. Il regardait bien Zankou et nous autres sachant qu'on était de leurs côtés et les amis de Derek.

Ashio : Je suis les ordres, et puis, on ne peut pas laisser de côté l'un des notre, Derek fait partie de notre famille.

Velik s'approcher à cette instant.

Velik : Et nous nous battrons pour le ramener, c'est ainsi qu'on fonctionne. Mais si vous avez une idée, nous sommes preneur.

Je réfléchissais, du moins, jusqu'à ce que cette louve vienne vers nous, regardant Zankou et proposant cette idée qui n'était pas mal du tout, je le regardais du coin de l'oeil, il est vrai qu'il ressemble à un fameux démon.. Ils pourraient facilement y croire et se mêler à eux.

Zankou semblait ne pas apprécier qu'on le confonde à un démon, ils 'approchait donc de moi me posant cette question, si je le vexe, il va m'en retourné une ?

Gabriel : Oui, tu ressembles pas mal à un démon en apparence.. Je pense que se plan pourrait très bien fonctionné et cela sera plus sur.

Bon, autant dire la vérité. C'est pour sauver Derek après tout, alors j'espère qu'il voudra bien le faire même s'il avait demandé que je n'y réponde pas. Ouf.. Il accepte de le faire, c'est une bonne chose c'est certains, Derek tient le coup...

On devait donc lui faire confiance, on s'installait sur les rocher qu'ils s'y trouvait afin de l'attendre, la meute restait sur leurs formes de lycans afin de rester en position de force qu'en humain ils étaient plus fragile.

Ashio était assis près de moi, même sous cette forme, je pouvais voir qu'il était inquiet pour Derek.

Gabriel : Il est costaud, je suis sur qu'il va bien.

Ashio : C'est surtout que.. J'ai un mauvais présentiment, comme-ci quelque chose de terrible allait se produire..

Il baissait ses oreilles en arrières.

Ashio : Sans doute un instinct

Et bien j'espère que son instinct est faut, je n'ai pas envie qu'il arrive quoi que se soit de se style.. Je tente de positivé, je détournais le regard vers l'endroit où était partis Zankou, sa fait un moment qu'il est partis.. je me concentrais pour utiliser mes ondes afin de savoir ce qu'il se passait, si c'était fort agité ou non, mais semblerait qu'ils ne font que discuté pour le moment.

Zankou finissait par comprendre comment il contrôlait les lycans, c'était grâce à ses colliers qu'ils leurs installaient. Il tuait donc le démon et montait sur le lycan afin de voir par lui même. Il finissait par se rendre jusqu'à l'endroit où ils étaient tous rassembler.

Le pire de tout, le chef avait pris comme monture Derek, cela n'allait pas arranger les choses bien au contraire.

Un démon qui était juste en dessous du chef, calmait sa monture qui grognait en direction de celle de Zankou car son odeur ne lui disait rien. Mais il le tenait bien fermement pour qu'il se calme et regardait bien dans sa direction alors qu'il semblait avoir repéré Derek.

On avait finis par s'avancer pour voir de plus près ce qui allait se passer, et pour intervenir au cas où cela tournerait mal.

Velik : Ne bouger pas de votre place jusqu'à mon ordre.

Ils ne bougeait donc pas de leurs places, mais grognaient déjà n'appréciant pas du tout les démons. Moi j'étais sur le dos de Ashio, car à pied j'aurais du mal à suivre le mouvement, Enzo n'était pas très alaise, mais avait également grimper sur le dos de l'un des leurs.

Enzo : Devoir m'allié avec des toutous, qui l'aurait cru.

Celle qu'il montait était une femelle, qui grognait à sa vue.

" Si tu crois que sa me plaît de côtoyer un cadavre. "

Il levait les mains.

Enzo : On est quitte.

Il ricanait restant tout a fait relaxe malgré la situation.

Gabriel : Il parle de crucifier Zankou, mais qu'il ne le fera pas grâce au cadeau présenté, ils parlent de vous. Faîte donc bien attention.

Je fronçais les sourcils, ils leurs ont même changé de prénom.. Iros.. Derek ne semble pas réagir et obéit à tout ce qu'il lui dit. Il faut vraiment que je l'aide et lui retire se foutu collier autour du cou. Voyant qu'il ordonnait à ses démons d'en tourner Zankou, je ne prévoyais rien de bon.

Gabriel : Allons-y !

Je regardais vers Velik à cette instant.

Velik : Oui, mais ne tuer par les lycans, simplement les démons !

Gabriel : Je m'occupe de regarder à leurs colliers.

Il hurlait et se mettait à courir, toute sa meute le suivaient, je me tenais bien à Ashio qui était bien rapide mais restait derrière Velik qui devait lancer la bataille le premier. Il sautait sur le lieutenant qui soutenait le chef, il lui attrapait le bras évitant les crocs de sa monture.

Lorkan : Tu aurais été une monture envié par beaucoup de démon, mais nous tuons l'alpha lorsqu'il s'agit d'une meute.

Il semblait ne pas souffrir du fait que Velik lui arrachait presque le bras entre ses crocs, il levait les yeux alors que tout ses lycans se battaient contre les démons, Lorkan attrapait avec le bras qui était dans la gueule de Velik sa gorge pour ne pas qu'il s'en aille, il fit ensuite apparaître rapidement une arme de son autre main et l'enfonçait dans son épaule.

Il le lâchait ensuite reculant ayant été fortement touché, Ashio tournait la tête vers lui.

Ashio : Velik !

Lorkan disait quelque chose en démon, tout les démons se rassemblait autour de Velik enfonçant ses armes dans son corps, ils étaient tellement tous regroupé et archarnés sur lui qu'on ne le voyait plus. On pouvait juste voir les démons lever leurs armes et l'a renfoncer à plusieurs reprise sur Velik et du sang se propageait.

Je m'aggrpais à Ashio qui courrait et sautait sur l'un d'entre eux, l'éjectant de la monture et tentait de dégager tous ses démons, mais c'était déjà trop tard, avec tout ça c'était impossible qu'il soit encore en vie...

Lorkan : N'abîmer pas les nouvelles montures ! ET enfermer les femelles pour la reproduction ! Tuer le vampire et le sorcier et ceux qui sont trop faible !

Il tournait sur lui même avec sa monture pour parler à tous les démons. Enzo avait quitter le dos de la lycan pour se battre seul, moi je levais la main vers des habitations, je faisais venir à moins tout des piquets de métal, ils se dirigeaient avec une grande vitesse jusqu'au démons, j'en perçais quelque un avec ça.

je faisais cela pour aider Ashio et surtout le sauver des démons, il arrivait jusqu'au corps de son alpha qui avait sa langue qui pendouillait, les yeux écarquiller, il ne ressemblait plus à grand chose ses orgames sortait de son corps, les démons n'y avaient vraiment pas été de main forte avec lui, j'en détournais le regard dégoûté.

Ashio : C'est horrible..

Il avait les larmes aux yeux et on pouvait le voir malgré cette forme qu'il pleurait. Toute la meute était déstabilisé par la mort de leurs alphas qui avaient toujours pris soin d'eux. C'était ce que les démons recherchaient en tuant à chaque fois leurs alphas lorsqu'il s'agit d'une meute.

Gabriel : Je sais que c'est dure.. Mais reste sur tes gardes Ashio, je ne veux pas qu'il t'arrive quoi que se soit également.

Il relevait les yeux vers les démons qui s'approchait de lui, ils semblaient regarder si il ferait une bonne monture un fois qu'il serait à la taille adulte. Moi je tournais le regard vers Derek, je me penchais pour parler à Ashio.

Gabriel : Il faut que tu sauves le reste de ta meute, c'est ce que Velik aurait voulu. Il a tué votre chef, alors faisons de même au leur.

Il tournait le regard vers lui.

Ashio : Je suis pas assez fort.

Gabriel : Je m'occupe de ça.

Je me redressais à cette instant.

Gabriel : Zankou, reprend ta forme de Dragon, et aides les autres sans blesser les lycans, n'utilises pas tes flammes.

Ashio se mettait aussi tôt à courir en direction du chef, je tendais mes deux mains vers le bas, il y avait des barres de ferre inscrusté dans le sol, sans doute qu'il y a une grotte plus loin où il possède des cristaux, ceux-ci se soulevait vers le haut se dirigeant tout droit vers le démon qui utilisait Derek comme monture.

Gabriel : Tu vas me le rendre démon.


***


Malgré que Ayato ne désirait pas obéir aux ordres, mais Teijo ne lui laissait pas le choix et d'un signe de la main il l'avait téléporté jusqu'à elles.

Maya était dehors, ignorant de la présence de Ayato. Elle savait que ses enfants venait de Teijo, mais elle n'avait su que trop tard de cette grossesse, elle avait eu dure à l'accepter mais avait finis par le faire et les aimer de tout son coeur.

Elle tentait d'ignorer qui était le père, et chérissait ses enfants comme une mère le ferait. Elle jouait avec eux avec un ballon riant de plus belle, ils avaient tout les deux des cheveux blancs qu'ils tenaient de Teijo et des yeux bleu.

Takuma était plus distant avec les autres enfants, comparé à Shin qui aimait beaucoup jouer avec eux. Il était également plus calme et faisait moins de bêtise.

Elle tournait rapidement le regard vers Ayato qui attrapait Takuma, elle se retournait bien surprise et choqué, elle le reconnaissait, et craignait qu'il face quoi que se soit à son fils. Shin se mettait près de sa mère, qu'elle tenait contre elle de peur qu'il s'en prenne à lui aussi.

Maya : Ne lui fait pas de mal !

Elle fronçait les sourcils de ce qu'il disait.

Maya : Oui, je me souviens de toi, t'étais avec ce type au long cheveux blanc, et je t'ai mordu ton oreille, j'aurais du l'arracher.

Elle l'écoutait et baissait ensuite les yeux vers Takuma, de peur qu'il lui arrive quelque chose, elle s'approchait de lui lentement, tenant la main de Shin qui la suivait.

Maya : Voilà, ton te suit alors lui fait pas de mal.

Teijo suivait ce qu'il se passait tout en restant aux côtés de son père, il croisait les bras le regardant bien.

Teijo : Pour répondre à ta question de tout à l'heure.. C'est simple, j'ignorais réellement si tu étais toujours en vie ou non, et vu l'endroit où tu te trouvais, il était impossible pour moi de recevoir des visions de toi. Il y avait donc effectivement des possibilité que tu ais réussi à vivre tout comme le contraire.

Il haussait les épaules.

Teijo : J'ai été prisonnier par une malédiction pendant plus d'un siècle, j'ignorais donc où ils auraient pu te mettre. Et j'avais pas mal de chose à faire qui a pris pas mal de mon temps, tout simplement.

Il regardait ailleurs.

Teijo : Mais peu importe les raisons après tout, tu es désormais libéré.

Ayant finis avec son verre, il le faisait disparaître.

Teijo : Bien, ils vont arriver, moi ce que j'aime beaucoup faire, c'est manipuler les enfants pour qu'il devienne de véritable tueur, tel les armes que j'attends. Ayato est puissant très puissant malgré qu'il râle et parle beaucoup. Il m'a beaucoup aidé et comme je n'aime pas me salir les mains.

Il fit un sourire.

Teijo : Mais s'ils ne possèdent aucun de nos pouvoirs hériditaires, alors ils n'en valent pas la peine.

Il fit téléporté Ayato avec Maya et les enfants, elle fronçait rapidement les sourcils le reconnaissant parfaitement. Lui observait surtout les deux enfants qui était les siens, il s'avançait lentement vers eux, Shin restait collé à sa mère ,alors que Takuma, c'était toujours Ayato qui le tenait

Maya : Ne le touche pas avec tes sales pattes.

Il levait les yeux vers elle à cette instant.

Teijo : Ravis de te revoir.

Maya : Et bien, se n'est pas mon cas !

Teijo : Toujours avec un fort caractère.

Elle regardait du coin de l'oeil vers Raynor, il se mettait accroupis face à Takuma elle en serrait les poings à cette instant.

Teijo : Tu sais qui je suis petit ?

Maya : Ne lui répond pas, Takuma, c'est un méchant.

Shin : Un méchant ? Comme dans les films d'horreur..

Il les ignorait.

Teijo : Je suis votre "papa".

Shin : Mais t'avais dit qu'il était partit pour toujours.

Elle baissait les yeux vers lui, mais revenait vers Takuma le méprisant de tout son être.

Takuma : Et je vais faire de vous des sorciers plus puissant que jamais.

Shin : Maman ne veut pas qu'on utilise nos pouvoirs.

Il se redressait croisant les bras.

Teijo : Et bien moi, je vous l'autorise.

Il levait la tête vers sa mère à cette instant, elle tenait bien la main de Shin dans la sienne et ne le quittait pas du regard.

Maya : Tu veux qu'ils deviennent les mêmes monstre que ton fils, je ne te laisserais pas faire.

Il s'approchait d'elle à cette instant, elle en reculait d'un pat mais il l'attrapait son visage d'une main, plongeant son regard dans le sien, utilisant une incantation. Elle était voué à lui obéir, à accepter tout de lui, tel sa marionnette mais restait consciente malgré tout de tout ce qu'elle faisait.

Teijo : Bien, Ayato vas vous montrer votre nouvelle maison, vous allez vivre avec moi à présent, ainsi que votre mère et je vous entraînerais tout les deux.


Il croisait à nouveau les bras.

Teijo : Je sais que tu n'apprécies pas les gosses, moi non plus, je déteste les entendre crier, pleurer et autres.. Mais c'est à cette âge qu'on peut mieux rentrer dans leurs tête, les manipuler et changer leurs visions des choses de ce monde. Je les ferais devenirs des hommes qui ne ressentiront aucune douleurs physique, qui ne ressentiront aucunes émotions, ils seront aussi puissant que je le désirerais.

Il penchait la tête pour le regarder à cette instant.

Teijo : Comme tu m'as éduquer.


Spoiler:
 


Spoiler:
 


Dernière édition par Gabriel Light le Lun 10 Mar - 5:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Dim 9 Mar - 22:59

Zankou était rapidement entourer d'une bonne dizaine de démon, cela serait facile pour lui de changer de forme et tous brûlé en quelque seconde, mais sachant que ses lycans n'était pas responsable de leur soumission il préférait attendre le feu vert de Gabriel. Celui ci arrivait accompagné de ma meute, je restait imperturbable attendant simplement les ordres de mon maître.

Zankou: ben il était temps! j'ai cru que tu préférais attendre que je me face embroché Gabriel.

Azeal ricanait mordorant de m'éloigner préférant laisser faire ses sbires et son lieutenant faire tous le travail. Zankou comptait bien se battre également descendant du lycan il attrapait le premier objet imposant à terre l'utilisant pour fracasser le crane de démon un peu trop proche.

Zankou: dégagez avec vos tête dégueulasse! et on ose dire que je ressemble à ça?

Entendant les gémissements de Velik, Zankou se dirigeait rapidement vers les démons malgré qu'il était déjà trop tard pour se chef de meute. Les lycans étaient directement perdu n'ayant plus de chef pour les guider. Azael levait la main droite vers le haut attirant l'attention de ses démons.

Azeal: ils sont déstabilisé profité en rapidement! dépêchez vous tas de fainéant! ne les abîmés pas ou vous en goutterez au fouet!

Zankou se tournait vers gabriel qui lui demandait de prendre sa forme de dragon, il en sourit sautant tout en changeant de forme. Azael leva directement les yeux dans sa direction retroussant le nez, c'était bien plus facile pour lui de mettre les démons à terre. Il en attrapait plusieurs dans ses pattes avant de les jeter dans le vide.

Azeal: qu'est ce que vous attendez! aller chercher les flèches noir! foutez moi à terre de dragon!

Directement  une autre troupe de démon arrivait avec une arbalète géante aussi grande que sa flèche et tirait à vu. Je grognais prévenant de l'arriver de Gabriel dans notre direction, Azael faisait apparaître son épée.

Azael: c'est cela viens donc le reprendre "sorcier"

Une lueur entourait la lame de son épée et fit un simple geste vers les projectiles envoyer par Gabriel, la lueur se répandais coupant en deux tous objets sur sa trajectoire. 

Azeal: je serais ravis de donner tes restes à ma monture sorcier.

Il me talonnais mordorant de courir dans leurs direction.

Azeal: à moins que je laisse mon ami te tuer à ma place! voilà la dernière image que tu verra avant de rejoindre l'autre monde! ton ami précieux te dévorer vivant! Tue le Iros!

Azeal sautait de moi continuant sa course à pied, je sautais sur Gabriel le faisant tomber du dos de Ashio. Azeal tapait son épée contre l'une des pattes de Ashio le blessant juste pour le faire trébuché, il en ricanait tournant autour.

Azeal: un loup bien minuscule, mais tu peux être utilise j'ai des enfants démon dans mon clan.

Moi j'empêchais Gabriel de se relever approchant mes crocs de son visage, mais je sentis son odeur et me couchait sur lui léchant sa joue. Azeal repéra mon petit manège et oubliait Ashio pour regarder dans ma direction.

Azeal: que fais tu Iros! tue le!

Je regardais dans sa direction n'obéissant pas à cette ordre.

Azeal: tu n'es pas qu'un simple ami, mais son imprégné?

Il sifflait attirant l'intention de son lieutenant.

Azeal: tu moi cette imprégné! je veux pas d'une monture gaga!

Il n'aura pas le temps d'agir, Zankou l'attrapait dans sa mâchoire le découpant en deux sur le coup. Azeal levait les yeux vers Zankou se dirigeant vers l’arbalète poussant les démons .

Azeal: laisser moi faire bande de sous merde!

Il visait bien avant de tirer sa flèche Zankou la recevait en pleine articulation de l'aile l'empêchant de bouger e tombait à pique contre le sol.

Azeal: dois je tous faire à votre place? bougez vous le cul! à moins que vous désirez que je vous corrige! tuez moi se sorcier MAINTENANT!

Je montrais les crocs grognant n'appréciant pas qu'on s'approche de mon imprégné, l'un des démons étant trop proche je sautais dessus l'attrapant au visage secouant ma tête jusqu'à que celle ci s'arrache.
Je reculais me plaçant à côté de Gabriel regardant chacun à leurs tour les démons m'assurant qu'il ne s'approche pas trop prêt.

Démon: immobilisé le bordel!

Azeal: tant pis! tuez les tous les deux! je m'en trouverais un autres, on a perdu assez de temps comme ça.

L'un des démons me tirait une flèche à ma patte arrière, j'en gémissais mais restait debout prêt à donner ma vie pour sauver mon imprégné. je poussais un long hurlement tous les lycans du camp tournait la tête dans ma direction dressant leurs oreilles.

Azeal: qu'est ce qu'il fait?

Démon: général semblerait que nos montes deviennent incontrôlable!

Il regardait autour de lui à l'instant ses démon n'arrivaient plus à faire obéir leurs monture qui s'agitait dans tous les sens faisant tomber leurs cavaliers avant de courir dans ma direction.

Azeal: tuer rapidement le sorcier! on peut pas contrôlé les liens d’imprégnation! par le diable on est plus nombreux! vous allez me tuer sur putain de sorcier!

Il n'y avait plus d'alpha pour tous ses lycans emprisonner, afin de protégé Gabriel j'ai fais en sorte de le devenir les obligeants à protégé Gabriel à leurs tours. Il m'as peut être fait devenir un vulgaire loup avec se collier, mais je suis intelligent de nature et j'ai élaboré un plan à ma manière.

Je grattais le sol ordonnant aux lycans d'attaquer les démons, maintenant c'est nous qui sommes plus nombreux. Il a bien plus de lycans dans se camps que de démon, Azael voyait bien la tournure que prenait les événements et se reculait afin de battre en retraite.


****

Facile d'obtenir se qu'on veux d'une mère avec son enfant comme otage, Maya venait jusqu'à Ayato tenant la main du petit Shin et Teijo s'occupait du reste pour téléporter la petite bande.

Ayato: voilà plus facile que je l'imaginais, tu compte vraiment garder ses mômes? 

Takuma: tu va me lâcher?

Il en levait les yeux le lâchant, Takuma tombait sur ses fesses avant de se relever regardant Ayato d'un air mauvais.

Raynor: voilà encore une femme qui fait beaucoup de bruit, trop de bruit Teijo.

Ayato: après on dit que c'est moi qui râle tous le temps?

Il sentait le regard de Raynor sur lui, mais préférait regarder dans une autre direction l'ignorant complètement. Teijo s'avançait vers Takuma s'accroupissant à sa hauteur afin de le regarder.

Takuma: un méchant? j'ai pas peur de lui moi, je suis pas comme Shin qui fait des cauchemars tout le temps.

Entendant le mot "papa", Takuma le regardait de haut en bas ensuite sa mère n'y croyant pas trop.

Takuma: ben je m'en moque, je veux rentrer maman.

Ayato fusillait Maya avant de replacer ses cheveux derrière ses oreilles.

Ayato: je suis pas un monstre idiote! j'ai une vision du monde différente des autres c'est tout! et tu te sent humaine peut être avec tes attributs animal? 

Il ricanait avant de recevoir un coup de pied de Takuma.

Ayato: espèce de sale petit...

Takuma: parle pas de maman comme ça! 

Il levait les yeux vers Teijo étant obligé de leurs faire visité.

Ayato: pourquoi pas attendre qu'ils soient adulte? cela me donnerais moins envie de les tuer.

Takuma: de toute façon je veux pas rester!

Il s'approchait de sa mère attrapant sa main tirant dessus.

Takuma: on rentre maman! j'aime pas ses gens la.

Ayato s'approchait de son père.

Ayato: si toi non plus tu les supporte pas alors pourquoi les garder! fou les dehors!

Les manipulés évidemment, comme un animal qu'on doit éduquer on doit le faire au plus jeune age. 

Ayato: tu veux les transformés en monstre? tu vois peut être un peu trop haut le vieux, se genre de "chose" même toi tu pourrais pas les contrôlés.

Raynor: pour une fois je suis d'accord avec le gamin, qu'est ce qui te fais croire que tu pourra arriver à un tel résultat Teijo? 

Takuma et Shin ne comprenait pas leurs discutions étant bien trop jeune pour comprendre, Ayato lui avait surtout peur d'être remplacer par ses nouveaux venu. Si Teijo arrivait réellement à ses fins alors il en viendrait à être inutile et se doute que son père le jettera sans aucun remord. Ayato pensait déjà à se débarrasser de ses enfants, Raynor apercevait directement ses intentions.

Raynor * A ta place je me tiendrais tranquille gamin*

Ayato: * occuper vous de vos affaires et arrêter d'entrer dans ma tête*

Ayato partait de son côté refusant d'obéir à son père cette fois.

Ayato: si tu veux leurs faire visité fait le toi même! ses tes enfants pas les miens.

Raynor ricanait croisant les jambes.

Raynor: ton fils ressent déjà de la jalousie au point de se révoltée contre toi.

Il se levait regardant en direction des enfants.

Raynor: je te laisse à tes projets, j'en ai également à réalisé..

il se téléportait laissant Teijo avec les enfants et Ayato qui boudait dans une autre pièce.

Takuma: moi je rentre, vous êtes vieux et une drole d'odeur! 

Il tirait sur la main de sa mère la traînant jusqu'à la sortie, Takuma se mettait sur la pointe des pied pour ouvrir la porte.

Takuma: maman pourquoi tu m'aide pas? je suis trop petit.

Ayato s'approchait faisant un simple mouvement du doigt ouvrait la porte pour lui.

Takuma: et ta vu Shin! j'ai pu faire ouvrir la porte par la pensée! 

Il continuait de tirer sur la main de sa mère l’entraînant hors du manoir, directement Takuma reconnaissait rien des environs.

Ayato: * c'est ça cassez vous et faites vous bouffer par une grosse bête tant que vous y êtes!*

Il se tournait faisant un vol face avec Teijo, Ayato ricanait faisait un bête sourire.

Ayato: Tiens..Teijo, justement j'allais t'appelé pour te dire que les gosses se faisait la belle...haha....ok je les ramènes!

Il se tournait utilisant simplement son pouvoir pour les attirer vers lui et refermait la porte derrière eux.

Takuma: qu'est ce que t'as fait Shin! 

Ayato: c'est moi petit idiot! interdiction de sortie.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Mar 11 Mar - 5:56

Une fois que Zankou avait reprit sa forme de Dragon, comme je lui avais demander de faire, il était dans notre avantage, car il attrapait tout les démons dans ses pattes pour les éjecter plus loin ensuite sans toucher les lycans pour autant.

Le chef, demandait aussi tôt à ses démons qu'ils aillent chercher les arcs et les flèches exprès contre les Dragons, bien qu'ils ne les avaient plus sortis depuis leurs disparitions et ils n'en avaient plus créé également.

Certains d'entre eux étaient donc occupé de viser vers Zankou pour le toucher à l'aide de ses précieuses flèches, mais c'était loin d'être facile.. Ils avaient également appelé des renforts. Moi j'étais toujours sur le dos de Ashio, courant droit sur le chef utilisant mes pouvoirs contre lui pour tout d'abord, le faire retirer du dos de Derek, et ensuite j'aviserais pour lui retirer se collier..

Je fronçais les sourcils voyant l'arme qui détenait briller d'une lueur rouge, d'un simple geste, il brisait tout ce qu'ils venait dans sa direction.

Ashio : Il a dévié toute tes attaques avec cette arme !

Gabriel : J'ai vu..

Et il veut que Derek me mange ? Je préfère qu'il me mange d'une toute autre façon, et non de celle-là.

Gabriel : Je ne te laisserais pas l'occasion, je vais ramener Derek en lui ôtant cette horrible collier.

On arrivait très proche d'eux, mais à cette instant il se retirait du dos de Derek et lui me sautait dessus, j'en tombais du dos de Ashio et tombait violemment sur le dos contre le sol, avec Derek sur moi qui tentait de me mordre, je le tenais par ses poils pour éviter qu'il n'y parvienne.

Gabriel : C'est moi Derek !

Alors que Ashio remarquait ce qu'il venait d'arriver et qu'il tournait la tête vers moi, Azeal tapait son épée contre l'une de ses pattes ce qui le blessait, il en fit un rouler bouler et se retrouvait contre le sol. Il se redressait lentement la patte relevé car il était blessé, il baissait la tête vers le bas grognant dans sa direction.

Moi j'étais toujours occupé avec Derek tentant de le contrôler, mais il se retirait subitement de moi pour se coucher juste à côté, il semblait bien content de me voir, je me redressais sur mes coudes pour le regarder à cette instant, il m'aurait reconnu ? Je souriais puisqu'il me léchait la joue, je glissais mes mains pour le caresser.

Gabriel : Tu me reconnais, c'est déjà ça.

Je regardais du coin de l'oeil vers Azeal qui l'ordonnait de me tuer, mais Derek n'en fit rien. Le Lieutenant sortait sa grosse arme suivant les ordres de son chef, il laissait tomber ses occupations pour se diriger jusqu'à moi.

Mais il n'avait guère le temps de faire un pat de plus que Zankou passait par là, l'attrapant dans sa gueule et le relâchait une fois qu'il était découpé en deux. Cela avait le dons de mettre en colère Azael, car la situation était de moins en moins en sa faveur.

Il désirait tuer rapidement Zankou pour l'empêcher de tuer plus de ses démons, il attrapait lui même l'une des armes contre les Dragons et le tirait dessus, il arrivait à le toucher, je regardais bien dans sa direction, il l'avait touché et il tombait du ciel.

Gabriel : Ashio va le voir !

Ashio : Oui j'y vais !

Ses blessures avaient eu le temps de cicatriser, il courrait donc jusqu'à Zankou pour l'aider. Moi je me redressais posant la main sur Derek, je regardais ce qu'il se passait de notre côté.. On pouvait voir qu'il attrapait les lycans, les attachant par les pattes pour les empêcher de bouger et leurs injectait un venin qui les immobilisaient.

Mais beaucoup d'entre eux étaient toujours debout et se battait contre les démons bien qu'ils étaient perdu de ne plus avoir leurs alphas qui avaient sacrifiés beaucoup de chose pour eux, pour leurs offrir une vie normal et les protéger durant toute ses années pour qu'ils puissent vivre paisiblement.

sous les énervement de leurs chefs, les démons se dirigeaient vers moi, je risque d'avoir dure à me battre contre eux tous, mais Derek grognait déjà sur eux. Une fois que l'un d'entre eux était bien trop près de nous, Derek sautait sur lui, lui arrachant la tête. J'étais bien surpris de voir qu'on lui lançait une flèche sur sa cuisse, et malgré tout, il restait debout désirant me protéger. Il se mettait ensuite à pousser un long hurlement, je voyais ensuite tout les lycans, se redresser à cette instant.

Voyant les montures des démons s'emballer, je comprenais et j'en souriais.. Derek est devenu l'alpha et tous les lycans l'ont ressentis et désire se battre à ses côtés. Ils n'avaient plus de raisons d'obéir aux démons, c'est pour cette raisons que lorsqu'ils trouvent une meute de lycan, ils sont obligé de tuer leurs alphas.

Tous les lycans étant à présent de notre côté, s'en prenaient aux démons, ils se retrouvaient dans une mauvaise posture, Azael l'avait très bien comprit et préférait prendre la fuite. Une fois que les démons étaient éliminés et que d'autres avaient pris la fuite, tout les lycans se dirigeaient près de Derek, ceux possédant encore leurs colliers agissaient comme des vrais loups, les autres disaient leurs adieux à Velik.

Moi j'étais soulagé que tout se soit bien passé, sauf pour Velik bien entendu.. Ils avaient également libéré les lycans que les démons avaient réussi à emprisonnés, mais certains étaient toujours sous l'effet de la plante qu'ils leurs avaient injectés et donc, inconscient.

J'attrapais le collier de Derek le lui retirant, je le regardais bien ensuite.

Gabriel : Comment tu te sens ?

Je tendais la main vers tout les autres colliers, ils tombaient tous à terre sous mon pouvoirs, ils se ressaisissaient aussi tôt. Je tournais ensuite le regard derrière moi, me rappelant de Zankou qui était tombé.

Gabriel : Il faut retrouver Zankou, il a été touché.

Je me rendais rapidement jusque là, je retrouvais Ashio qui ne savait pas quoi faire, la flèche était encore planté en lui.

Ashio : Je n'ose pas la lui retirer.

Gabriel : Laisse moi faire.

Je tendais ma main, d'un coup sec je la lui ôtais avec mes pouvoirs. Il saignait beaucoup, je cherchais autour de moi, où est le vampire, il a survécu ?

Gabriel : Enzo ?!

Il arrivait avec sa rapidité.

Enzo : C'est sur, je déteste les démons.

Il disait cela tout en redressant un sourcils regardant vers Zankou à terre.

Enzo : Qui peut croire qu'on puisse arriver à tuer une tête bête.

Gabriel : Il ne va pas mourir, ton sang va soigner sa blessure. Zankou, reprend ta forme humaine.

Une fois qu'il le faisait, Enzo mordait dans sa main et le lui fit boire son sang. J'espérais que cela marche, Ashio regardait vers Derek, il prit sa forme humaine le serrant tout contre lui pleurant à chaude larme.

Ashio : Velik est mort..

Il savait qu'à présent que Derek était redevenu comme avant et qu'il était devenu l'alpha. Il était encore tout nu, mais il s'en fichait, se n'est encore qu'un enfant après tout. Et pour son âge il est vraiment très courageux, je n'étais pas comme lui à son âge, près à me battre, à sacrifier ma vie pour protéger les autres, bien au contraire, je ne pensais qu'à moi, je détestais partager.



Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Mer 12 Mar - 0:30

La plus part des démons fullaient après la révolte de leurs montures tant qu'aux autres se faisait massacré sur place, Gabriel retirait mon collier j'en secouait la tête avant de baisser les oreilles.

Derek: je me sent ridiculement rabaisser.

Je regardais autour de moi, c'est dur à expliquer mais j'avais l'impression de me réveiller après un rêve. Mes souvenirs sont assez vague mais j'en sais assez pour savoir se qu'il c'est passer. J'ai été retenir prisonnier dans une cave, abusé par se qui était autre fois mon ami ensuite emmené par un démon pour servir de simple monture.

Derek: Zankou touché? par quoi?

Comme je l'ai dit mes souvenir son assez vague, je voyais le monde d'une tout autre façon. Je le suivais jusqu'à Zankou allonger sur le sol, il tournait le regard dans notre direction avant de grogner.

Zankou: je t'ai dit petit loup que c'était qu'une petite piqûre de guêpe pour moi.

Piqûre de guêpe? si j'ai un dard de cette dimension que me perce la peau, il me resterait plus grande chose de moi. En tout cas Ashio est ici, ma meute est venu jusqu'à moi pour me secourir? Je tournais la tête cherchant les autres ainsi que Velik.

Zankou: oh, tu sais que tu fais Gabriel au moins?

Il poussait un cris avant de reposer sa tête sur le sol.

Zankou: tu connais pas la délicatesse toi.

Enzo arrivait encore en un seul morceau, je plissais les yeux le reconnaissant se type! c'est le vampire qui était attacher juste à côté de moi à la cave. Qu'est ce qu'il fou ici? je regardais Gabriel sur l'instant me demandant si c'était pas lui qui l’avait libéré. Est ce qu'il a vu Akio? est t'il au courant de se qu'il sait passer? c'est peut être pas le moment de lui demander.

Zankou: éh! j'ai pas l'intention de mourir vampire!

Cela ne le réjouissais pas trop de devoir boire du sang de vampire pour guérir de sa plaie, mais ayant envie de revoir Kerrigan, Atori et bientôt le retour de son autre fils il reprit forme humaine. Avec la grimace il s’exécutait avant de vite se reculer passant sa main devant sa bouche l'air dégouter.

Zankou: sache que ta un gout répugnant.

Bon j'aimerais bien qu'on me détache ses pièces d'armure, je me sent vraiment lourd! j'ai l'impression de partir tout droit vers un bal costumé. 

Derek: Ashio qu'est ce tu...

Sous forme humaine me serrait contre lui, qu'est ce qu'il se passe? il m'annonçait la nouvelle se qui me laissait pas indifférent. Je me sent bien plus lourd encore et pas seulement à cause de l'armure que je porte, Velik est venu jusqu'ici pour me sauver et c'est lui qui en a payer le prix. 
J'en fermais les yeux sur l'instant, cela ne serait jamais arriver si j'aurais pas été têtu et laisser Gabriel m'accompagner pour suivre Reiji.

Derek: je suis désolé...

Je r'ouvrais les yeux regardant vers tous les lycans qui arrivaient dans notre direction, ils sont nombreux. Qu'est ce que je vais faire? je me rapelle d'avoir demander leurs aide pour protégé Gabriel en me faisant chef de meute...je peux pas jouer se rôle, je suis loin d'avoir les compétences.

Derek: commençons déjà par rentrer..tous.

Zankou: hé...je peux pas prendre tous ça sur mon dos moi.

Derek: reprend Gabriel....Enzo avec toi, je vais ramené la meute jusqu'à un endroit sécurisé.

Je me décalais de Ashio pour le regarder.

Derek: Velik serait vraiment fier de toi.

Je baissais les yeux avant de regarder à nouveau vers Gabriel.

Derek: j'aimerais qu'on discute de quelque chose une fois rentrer.

Je partais le premier tout les lycans me suivaient ainsi que Ashio, je peux pas garder ça pour moi. Je dois tout dire à Gabriel à propos de Akio, je sais que lui cacher des choses même si c'est pour son bien n'est pas la meilleurs des idée. 
Je levais les yeux regardant Zankou passer au dessus de nous, évidemment il est bien plus rapide que nous.

De retour à la citée, la première chose que je faisais c'était installé les lycans dans la grotte emménage par Velik. Je demandais à Ashio de s'occuper d'eux pendant mon absence, je sais qu'il en sera capable. Velik a prit soin de le former comme il faut pour qu'un jour il le succède au role d'alpha.
Moi je rentrais à la maison une boule à l'estomac à devoir discuté avec Gabriel, il m'attendait assis sur le canapé.

Derek: une petite seconde je vais me mettre quelque chose sur le dos avant tous, tu semble stressé...c'est moi qui devrais l'être, je compte pas te plaquer si c'est ça qui t'effraie...je reviens.

Je montais vite à l'étage changeant de forme et m'habillant, je passais de l'eau sur mon visage me donnant du courage avant de retourner au salon.

Derek: première merci d'avoir affronté une horde de démon juste pour me sauver.

Je m'asseyais à côté de lui.

Derek: a cause de moi on a perdu Velik, inutile de me dire que c'était pas ma faute..c'est le cas, si j'aurais pas été têtu...je t'aurais laisser m'accompagné pour Reiji et rien de tout ça se serait passer.

je regarde mes mains, j'arrive même pas à lever les yeux pour le regarder.

Derek: tu sais qu'il avait Akio dans se bar? tu l'as sans doute croiser d'ailleurs..pfff.

Je passais ma main dans mes cheveux, qu'est ce que c'est difficile à expliquer.

Derek: j'ai été affaibli incapable de me défendre et se vampire à demander à Akio de me descendre à une cave et m'a attacher les poignets.

Je serrais les doigts l'un contre l'autre.

Derek: et profité de la situation pour obtenir se qu'il voulait de moi. Je me suis promis de plus jamais rien te cacher Gabriel même si la vérité est dur à dire...j'ai pas l'habitude d'avouer se genre d'humiliation qu'on me fait subir, mais ne dit rien à Reiji la dessus.

Je prenais courage de relever la tête pour le regarder.

Derek: reste avec moi malgré tout, je supporterais pas que tu me quitte pour ça et pas besoin d'aller tuer cette idiot...il n'en veux pas la peine même pour se qu'il a fait.

Zankou: pourtant tu devrais tuer cette enfoiré.

Je faisais des grand yeux le regardant sur le coup, qu'est ce qu'il fait la!

Derek: tu n'as pas remarquer que c'était une conversation privé!!!

Zankou: bah j'étais entrain de manger dans la cuisine et j'ai entendu, tu t'es fais violé c'est pas si..honteux....enfin moi il aurait pas réussit.

Derek: manquait plus que ça...ta fini? au revoir Zankou!

Zankou: et puis kerrigan était avec moi, elle a entendu aussi et Atori, mais il a pas compris lui.

J'étais tous rouge de gêne sur le coup.

Derek: va manger!

Zankou: ça va, ça va..m'en fais.

Il repartait à la cuisine.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Mer 12 Mar - 5:50

Je venais donc de retire l'arme qu'était planté en Zankou, malgré qu'il se montrait dure, je sais que cela aurait pu le tuer, et au moins grâce au sang d'Enzo il sera saint et sauf, je préfère lui ramener vivant à sa femme et son fils qui l'attend que leur annoncer une nouvelle fois, qu'il est mort.. Ils ont déjà eu très mal avec la mort de Tyrak.. Bien qu'il devrait être ramené à la vie, je l'espère.

Gabriel : Je préférais que se soit rapide, que lentement et que tu souffres encore plus.

J'en haussais les épaules. Enzo croisait les bras et ricanait de ce qu'il lui disait à propos de son sang, qui était de mauvais goût.

Enzo : Oh mais de rien, c'était avec plaisir voyons.

Il disait ça de façon ironique bien sur, car il lui avait tout de même sauver la mise à l'aide de son sang et lui arrivait encore à râler. Mais bon, c'est Zankou, on ne va plus le changer.

Je tournais le regard vers Ashio qui serrait Derek contre lui sous sa forme humaine, pleurant à chaude larmes, tout en lui annonçant la perte de Velik. Il semblait choqué et triste à la fois qu'il soit mort, et bien entendu, il allait se sentir responsable de sa mort, car ils venaient pour le sauver.

Il semblait être perdu, et avoir oublié toute la partie où il avait ce collier autour du coup,mais pour le reste, il s'en souvenait.

Ashio finissait par se décaler de lui, reniflant son nez et frottait ses larmes. Tout les lycans arrivaient vers nous, attendant de savoir ce qu'ils devaient faire à présent. La meute avaient bien grandis avec tout les autres en plus. Il finissait par demander à ce que Zankou nous ramène, du moins Enzo et moi sur son dos, eux retourneront sous leurs formes de Lycan.

Enzo m'aidait à grimper sur le dos de Zankou, mais rien que la phrase que m'avait dite Derek avant de partir.. " Faudra qu'on parle une fois rentré".. Je n'arrête pas d'y penser, et de m'imaginer toutes genre de scénarios possible. Et la pire d'entre toute.. Je préfère qu'on arrête là.

Enzo : Arrête de flipper comme ça tu veux.

Gabriel : Comment tu peux savoir que je flippe ou non.

Enzo : Il suffit que te regarder la tête que tu fais.

Je soupirais.

Gabriel : Tu comptes faire quoi à présent ?

Enzo : Et bien.. Etant donné que je t'ai rendu la petite dette que je te devais en me libérant.. Je suppose que je vais recommencer ma vie avant qu'il ne me la prenne.

Gabriel : D'accord, si tu ne sais pas où aller, tient mon numéro de téléphone.

je lui donnais un bout de papier, il se retournait pour la prendre, mais à cette instant, il le lâchait et il s'envolait.

Enzo : Oups, y a un peu de vent.

J'en détournais le regard, oui, veut mieux que je lui redonne plus tard si je ne veux pas que tout le monde se retrouve avec un morceau de papier avec mon numéro de téléphone dessus. Je pense que Derek ne sera pas content que des inconnus m'appelles, enfin du moins, s'il ne m'annonce pas qu'il me quitte.

On arrivait bien avant la meute, de plus Derek les ramenaient à l'endroit où ils vivaient avec Velik. Ashio était chargé de s'occuper d'eux, tel qu'un alpha remplaçant durant l'absence de Derek. Il fut ému qu'il le choisisse lui et pas un autre, bien que certains le trouvait bien trop jeune pour avoir le respect de tout le monde. Beaucoup le connaissait et l'apprécier d'autre sans plus et cela compliquera les choses, mais il ne comptait pas se laisser faire.

Nous on était déjà à la maison, et c'est à peine si je ne tournais pas en rond à attendre que Derek revienne.. J'étais vraiment inquiet, qu'est-ce qu'il doit m'annoncer ? Enzo était repartis quand à lui.. Il avait mon numéro, il nous a bien aider après tout et il est sympa, j'espère qu'on le recroisera.

Je tournais rapidement le regard vers la porte voyant enfin Derek montrer le bout de son nez. Je ne disais pas un mot, assez mal qu'il m'annonce cela, c'est à cette instant que je me rend compte à quel point je tiens à lui et que j'ai vraiment été idiot d'agir de cette façon.. A vouloir m'enfuir comme un lâche.

Gabriel : Oui va t'habiller..

Il voyait bien que j'étais stressé et me retirait donc un poids en moins, il ne va pas me quitter.. Mais cela semble malgré tout très sérieux et il était également paniqué sa se voyait.

Gabriel : Bien, je t'attend dans le salon.

Je m'y rendais, et m'installait dans le divan, les mains posé sur mon jeans, j'attendais avec impatiente que Derek revienne pour qu'il me dise ce qu'il se trame.. Je le regardais bien alors qu'il arrivait vers moi, il semblait ne pas savoir par où commencer, je restais silencieux le regardant, attendant qu'il me dise quoi, sans le brusquer.

Gabriel : C'était normal, tu en aurais fait autant.

J'en étais sur, il pense que Velik a été tué par sa faute, j'en entre ouvrais déjà les lèvres pour lui dit que se n'était pas sa faute mais il m'arrêtait continuant.

Gabriel : Tu ne pouvais pas prévoir ce qu'il allait t'arriver, et j'aurais te suivre malgré que tu m'avais ordonné de rester ici.

lorsqu'il parlait d'Akio, je m'en mettais au fond du divan, je me souviens de lui oui.

Gabriel : Oui je l'ai croisé.. Je l'ai quelques peu.. Torturé pour éviter qu'il tente à nouveau de me tuer, et surtout qu'il me dise si tu étais toujours à l'intérieur ou non..

Je me taisais le voyant passer sa main dans ses cheveux, est-ce qu'il sait passé quelque chose avec lui ? C'est ça qu'il essaye de me dire ? Mon coeur battait à la chamade à cette idée, j'avais peur qu'il m'avait trompé avec lui, j'en serrais déjà le jeans entre mes mains et regardait droit devant moi.

Il a été affaibli et emmener de force jusqu'à cette cave que j'ai découvert comme Enzo et tous les autres qui était attaché.. Alors je ne pense pas que se soit encore ça, non, il aurait pas pu me tromper avec lui, j'en étais soulagé. Je le regardais à nouveau, je commençais à avoir néanmoins l'idée me traverser l'esprit. J'écarquillais les yeux lorsqu'il finissait par me l'avouer, Akio a abusé de lui, de son état de faiblesse pour.. Je sentais mon coeur se serrer, j'étais en colère, pas contre Derek mais contre Akio.

Une fois qu'il avait terminé, il relevait la tête pour me regarder, j'en fis tout autant. Il a peur, il a peur qu'après ça, je décide de m'en aller. Comment pourrais-je faire ça ?

Gabriel : J'aurais du l'éliminer quand j'avais l'occasion, mais j'ai eu pitié de lui. Alors que lui ne se serait pas gêné pour me tuer.. Tsss..

J'étais dégoûté qu'il ait pu abusé de Derek, qu'il ait pu le toucher.. Je ne veux que personne d'autre que moi le touche, je le veux rien que pour moi. Je dois sans doute être possessif, c'est d'ailleurs la première fois que je ressens de la jalousie, ma crise de l'autre fois se n'était que de la pure jalousie, j'étais terrifié de l'aimer autant, terrifié qu'il puisse aimer quelqu'un d'autre que moi. Lorsque j'ai vu tout ses messages qu'il avait envoyé à Akio, je me suis imaginer des tas de chose, je deviens parano aussi sans doute, à me poser milles et unes questions lorsqu'il n'est plus près de moi, lorsqu'il s'en va et que je ne peux pas l'avoir à l'oeil, le surveiller.. Savoir ce qu'l fait.. Je suis devenu raide dingue de ce mec tout simplement.

Gabriel : Et bien sûr que je vais rester avec toi.

Je levais les yeux vers Zankou qui débarquait ayant entendu toute notre conversation, avec Kerrigan et Atori. Je doute que Derek désirait qu'ils l'entendent, déjà qu'il avait eu dure à me le dire rien qu'à moi alors.. Je le regardais du coin de l'oeil, oui vu sa tête il aurait préféré qu'ils ne savent rien.

Gabriel : Zankou, on a pas besoin de tes commentaires.

Kerrigan : Je t'avais dit de ne pas écouter, mais c'est plus fort que toi !

Elle disait cela, mais elle avait finis par être curiose elle aussi et écouter à son tour. Je me tournais vers Derek posant ma main sur la sienne.

Gabriel : je t'aime, et je ne cesserais de t'aimer. C'est avec tout ce qu'il vient de nous arriver que je me rend compte que je ne te l'ai jamais dit assez.. Je ne veux pas te perdre Derek. Et Akio est une vrai pourriture, je le déteste encore plus à présent, parce qu'il a touché à la personne auquel je tiens le plus dans ce monde.


Je posais ma main sur son visage et l'embrassait tendrement.

Reiji : Bonjour tout le monde, j'ai une surprise !

Il tenait Tyrak dans ses bras qu'il posait à terre, celui-ci se mettait à courir tout content jusqu'au bras de sa mère, elle l'attrapait pleurant à chaude larmes.

Kerrigan : Tu es vivant !

Tyrak : tu es fières de moi hein ?

Il ne le quittait plus de ses bras, lui regardait vers Zankou avec un sourire.

Tyrak : J'ai ramener tout les Dragons, comme vous le vouliez, on est plus tout seul à présent ! J'ai fais ça pour que vous soyez fière de moi !

Kerrigan : Bien sûr qu'on est fière de toi, mais tu ne dois pas faire confiance à des personnes que tu ne connais pas, c'est dangereux !

Elle le posait sur la chaise pour pouvoir le regarder, il fit une mauvaise mine et regardait ailleurs, elle lui attrapait le visage pour qu'il la regarde.

Kerrigan : Est-ce que tu sais ce qu'il t'ai arrivé, je veux que tu me promettes que tu ne recommenceras jamais une chose pareil.

Tyrak : Oui c'est promis, mais voulait que papa soit content de moi.

Il haussait les épaules tout penaux, elle en fit un sourpir regardant vers Zankou à cette instant.

Kerrigan : Tout ce qu'il importe c'est que tu es ici à présent.

Elle lui donnait un baisé sur le front.

Tyrak : Je peux aller jouer avec Atori ?

Kerrigan : Oui vas-y.

Elle le laissait, lui sautait et courrait pour retrouver son frère dans le jardin. Elle souriait tout en s'approchant de Zankou jouant avec ses vêtements tout en levant les yeux pour le regarder.

Kerrigan : Le principal c'est qu'il soit de nouveau auprès de nous, il faudrait remercier Alexstrasza pour cela.


On avait regardé la scène, ils ont retrouvé Tyrak, tant mieux. Reiji s'approchait de Derek l'attrapant dans ses bras.

Reiji : J'ai vu ce qu'il t'ont fait, je suis vraiment désolé.. C'est de ma faute, je n'aurais pas du accepter le contrat avec Ren, j'ai été idiot.. Je vous ais mis en dangers par ma faute.

Il se décalait de lui ensuite, le regard ailleurs n'osant même pas regarder son frère, se sentant honteux.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Jeu 13 Mar - 23:19

J'ai pas envie qu'on en vienne à tuer Akio, cela servirait à quoi? juste à se rabaisser plus bas que lui encore. J'essaye de m'imaginer à la place de Gabriel, si je découvrais une tel chose est ce que j'arriverais encore à l'aimer? évidemment que oui, c'est pas comme ci il l'aurait fait de sa propre volonté. Mais tout le monde ne pense pas comme moi, Gabriel ne pense pas comme moi alors va savoir comment il va agir après ça. Il était déjà presque partit dans une autre ville, juste parce que j'avais demander des nouvelles à Akio depuis l'accident à Hurleval alors maintenant que...

Je regardais sa main se poser sur la mienne, j'en relevais les yeux pour le regarder à cette instant. Gabriel n'est pas du genre à facilement se dévoilé comme ça, alors entendre ses mots sortir de sa bouche était pour moi comme toucher le gros lot.

Derek: ne parlons plus de Akio, tu m'as dit tout se que j'avais besoin d'entendre.

Il m'embrassait tendrement ma main se glissait dans ses cheveux rendant se baiser jusqu'à que Reiji arrivait avec Tyrak et en vie. Zankou arrivait regardant vers son fils dans les bras de sa mère, directement il pensait à Alexstrasza en regardant par le fenêtre. Il aurait aimé la remercier directement pour se geste, il revenait à Tyrak l'entendant demander si il était fier de lui.
Comment le gronder après ça? même Zankou en était incapable, il soupirait s'approchant d'eux.

Zankou: tu as été tres courageux Tyrak, on est très fier de toi. Mais ta mère à raison, faire confiance aux inconnu était également très imprudent. Prochaine fois qu'un inconnu de propose quoi que se soit, viens d'abord en parler à ta mère ou à moi..ok?

Il se tournait le regardant partir jusqu'à Atori dans le jardin, celui ci se transformait pour se battre avec lui content de le revoir.

Zankou: Oui, même si de simple remerciement ne suffira pas pour la remercier de se qu'elle a fait pour nous.

Il caressait ses cheveux continuant toujours de regarder dans le jardin, a croire que enfin les choses se passe bien pour nous. Je suis de retour à la maison, Gabriel restera avec moi désormais et zankou retrouve son fils en vie. Reiji m'attrapait dans ses bras, j'en souriais content qu'il soit avec nous aussi celui la.

Derek: bien sûr que ta été idiot reiji, on ne peux pas oublier la peine de perdre quelqu'un avec un tour de passe passe. 

J'attrapais son visage pour qu'il me regarde.

Derek: c'est en apprenant se genre de chose qu'on fini par devenir adulte, tu étais bien trop petit quand on a perdu nos parents pour t'en souvenir mais j'ai eu très dur à m'en remettre et pourtant cela à fait de moi l'homme que je suis.

Je passais mon bras autour de sa nuque le tirant vers moi avec le sourire.

Derek: mais j'ai fais beaucoup d'erreur dans ma vie également et j'ai appris de mes erreurs comme toi tu va apprendre des tiennes Reiji. Se qu'il compte c'est que tous le monde va bien, mais évite de faire des pactes avec le premiers vampires venu ou je serais obliger de prendre mon role de grand frère très au sérieux et te donner une fessé.

Je ricanais avant de le lâcher.

Derek: oublions ça.

Je fermais les yeux m'appuyant contre le divan derrière moi après se jour, notre vie reprenait son cours normal. J'avais difficile au début surtout pour passer une nuit sans faire des cauchemars, je suis peut être dur, mais j'ai des limites comme tout le monde. 
J'ai également eu très difficile avant de pouvoir à nouveau une relations sexuel avec Gabriel, j'avais l'impression à chaque fois de revoir Akio reposer les mains sur moi. Mais avec le temps et beaucoup de patience les choses se sont arrangé.

Le temps passait comme une flèche, Gabriel a fini par réalisé son hôpital ou il est venu le gérant avec son père. D'ailleurs en parlant de lui, il va beaucoup mieux et cela grâce à Sarah qui a fini par le rebooster et l'encourager à prendre de l'avant. Il était prévu qu'elle ne l'aide que dans se domaine mais avec le temps ils se sont attacher l'un à autre. se qui a fini par donner une petite fille, Valeria.
je me rappelle encore le jour où Sarah est venu l'annoncer à Gabriel, le pauvre est tombé dans les pommes d'apprendre qu'il allait avoir une petite soeur. Peut de temps après la naissance de la petite, Stephan à épousé Sarah..j'ai été assez étonner surtout que c'est moi qu'il a demander pour être le témoins. Oui l'homme qui a tenter un jour de m'ouvrir l'a gorge m'a fait une tel demande, j'ai été aussi choqué que si il m'aurait demander à moi même en mariage...enfin soit.

Sa fait déjà un baille, aujourd'hui Valeria à cinq années se sont écoulé depuis se jour, je travail toujours comme secrétaire " très bien payé" pour gabriel. J'ai droit à des ordres de tous genre surtout en privé dans son bureau, mais aussi par Stephan qui n'est pas de tout repos. Tien j'oubliais de parlé de ma meute, c'est Ashio à présent qui l'a gère comme il l’avait toujours rêver et je dois dire qu'il sent sort très bien, voir même mieux encore que Velik avant lui.

Derek: Gabriel, n'oublie pas que ta un rendez vous à treize heure pour...ah désolé, je savais pas que tu avais un rendez vous.

Sarah se retournait me faisant des grand signe de la main.

Sarah: coucou c'est moi!

Derek: ah c'est toi, je pensais pourtant t'avoir dit qu'on venait pas comme ça pour rendre visite sarah même si on est la femme du patron.

Sarah: tu es méchant derek et puis je viens pour moi.

Elle se levait montrant son ventre bien rebondit.

Derek: Sarah, on a des spécialiste pour ça...Gabriel travail pas dans se domaine.

Sarah: hum! il a accepté! j'ai pas confiance à l'autre docteur, je sais qu'il a de vilaine pensée à mon égard et puis c'est Stephan qui a insisté.

Derek: c'est surtout stephan qui n'a pas confiance au docteur avoue, il peut être sacrément jaloux quand il s'y met.

Sarah: oui c'est vrai, tu sais comment il est.

Derek: peut importe si Gabriel accepte alors c'est son problème.

Je regardais dans mes dossiers jusqu'à que Valeria me saute dessus me faisant tomber en arrière, noooonn mes fiches! je venais de les finir mon classement!

Valeria: Dereeek! alors c'est quand que tu quitte Gabriel pour sortir avec moi? 

A quinze ans et elle est déjà aussi excitée que sa mère, depuis toute petite elle se focalise sur moi.

Valeria: mais surtout ne dit rien à mon frère hien! sa serait notre petit secret! oh ouiiii! voyons nous en cachette!

Derek: valeria, je te signal que Gabriel est dans cette pièce.

Elle tournait la tête regardant vers son bureau et se mis à ricaner tout en se redressant.

Valeria: ahahah, mais c'était pour rire bien évidemment!

Sarah: oui c'était amusant ma puce!

Moi je vais moins m'amuser à devoir tous reclassé! regarder moi ça! toute mes feuilles se balade dans la pièce. Je redressais mes lunettes commençant par tous ramasser ralant entre mes dents.

Valeria: alors maman, c'est pour quand le petit frère?

sarah: oh, ton frère dit que sa sera pour très bientôt.

Valeria: génial.

Elle m'attrapait les mains faisant à nouveau tomber tous mes papiers, reste calme Derek! c'est la soeur de Gabriel...la fille de ton patron, zeeeenn.

Valeria: et nous c'est quand qu'on fait un bébé!

Elle est pas possible, cette fille n'abandonnera jamais.

Derek: jamais.

Elle me lachait tout en ayant les larmes aux yeux.

Valeria: je le savais tu me déteste!

Elle partait tout en pleurant, a chaque fois c'est pareil..mais elle revient toujours la charge.

Valeria: PAPAAA!!

et voilà ensuite elle va se plaindre à son père comme j'ai été méchant et tout le tralala, je voyais Sarah partir pour la rejoindre..et sa mère n'est pas mieux.

Derek: elles vont me rendre fou.

je pouvais maintenant ramasser mes dossiers que je posais sur le bureau de Gabriel tout en les triant à nouveau.

Derek: voilà, c'est les dossiers pour les patients de cette semaine..tu va vraiment t'occuper de l'accouchement de sarah? on a des sages femmes pour ça Gabriel, ne vient pas me dire qu'il est même jaloux des femmes! ne dit pas oui à toutes ses demandes bon sang.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Ven 14 Mar - 7:37

Oui c'est sur, je ne suis pas quelqu'un qui m'ouvre, et je n'ai dis.. Peut-être qu'une fois à Derek que je l'aimais et je pense que c'est quelque chose qu'il à besoin d'entendre de temps à autre. Ce que je lui disais semblait lui faire plaisir en tout cas. 

Nos tendre petits moments ensembles se finissait bien vite à l'arrivé de Reiji qui ramenait le petit tyrak, les scènes étaient bien émouvante de voir Kerrigan et Zankou le retrouver, car il avait été tué par se prêtre, je suis content pour eux et pour le petit, il avait encore plein de moment à vivre et oui étant donné que les dragons ne meurent pas de vieillesse. 

Tyrak semblait avoir compris le message de ses parents, plus ou moins,il est encore trop jeune, ils devront donc attendre qu'il grandisse un peut plus pour lui faire comprendre la gravité de son geste qu'il a fait, bien qu'il a sauvé tout les Dragons et qu'ils n'étaient à présent.. grâce à lui, plus en voix de disparition. Ils sont à présent, bien nombreux dans le continent, aux malheurs de certains comme les Hunters et le conseils, mais les Dragons c'étaient promis de rester loin de la ville d'Hurleval. 

Reiji regardait à nouveau Derek alors qu'il se sentait honteux de lui, mais il finissait par se mettre à sa place, et le rassurer un peu en disant qu'il était normal de faire des erreurs, que c'était de cette façon qu'on forgeait son caractère et qu'on devenait un homme. 

Reiji : Tu es sur ? Parce que pour l'instant, j'ai surtout l'impression d'avoir agis de façon immature. 

Il se laissait tirer par son frère qui passait son bras autour de son cou pour le tirer jusqu'à lui, et lui souriait. Il ricanait malgré tout de ses paroles qui lui faisait assez rire, sa lui remontait le morale, il détournait le regard pensant à Ren. 


Reiji : Je tombe sous le charme des hommes impossible, Cenarius, et lui. J'aime les complication on dirait. 

Je m'en doutais, au fond, il était attiré par Ren. Il suffit qu'il regarde un homme qu'il n'a jamais vu  pour en tomber sous son charme et presque en tomber amoureux. Hum.. Ils ne sont pas si différent tout compte fait, Derek également est tombé amoureux de moi sans me connaître durant toute une année, et n'a pas osé m'adresser la parole, enfin, juste pour me demander mes commandes. Dire que je n'avais jamais fait attention à ça, faudra qu'on surveille les fréquentation de Reiji à présent, qu'il craque pas sur n'importe qui à nouveau. 

Reiji : Oui d'accord, merci, je sais que je peux toujours compter sur toi, tu sais toujours quoi dire pour me rebouster. 

Gabriel : C'est ça d'avoir un frère, je dis ça, mais le miens n'est pas très top à ce niveau là. 

Rien que de parler de lui sa m'agace, il a tué ma mère et ça, je ne lui pardonnerais jamais. 

Il est vrai, que depuis tout ce qu'il venait de nous arriver, plus rien ne se produissait, comme-ci on nous laissait un peu respirer et franchement... Sa nous faisaient du bien, on en avait grandement besoin. 

J'ai donc réussi mes examens, et j'ai eu rapidement mon diplôme pour être chirurgien et médecin en tout genre. Je voulais être qualifié de partout, que se soit pour un problème de coeur, un cancers, un accouchement.. J'avais tout les qualifications requises et ils étaient bien surpris par mon savoir-faire. 

J'ai donc finis par ouvrir mon propre hôpital dans cette ville même et tout près de chez nous, il a fallu attendre que tout soit construit et conforme mais une fois que tout était terminé, cela a été vite pour qu'il se lance, mon père qui est le gérant et s'occupe de tout ce qui est admnifistratif et bien fait ça, il est doué pour ça.. Et sa l'a aidé à se remotiver également pour la suite, il n'était plus enfuis dans sa déprime, rester chez lui à boire de l'alcool. 

A présent il était avec Sarah, et il ne s'en cachait pas.. Il avait fallut du temps avant qu'il n'accepte cette relation et surtout qu'il se montre en publique avec elle, il semblait trahir sa femme.. Sarah avait donc pris sur elle et fit en sorte qu'il se sente prêt. 

Derek est mon secrétaire personnel, je lui demande toute sorte de tâche que se soit professionnel.. Ou de relation privé, et oui, quand j'ai besoin qu'il me détente car sa été une journée pourrie, j'aime qu'il vienne à mon bureau pour me cajoler un peu. Enfin tout marche très bien pour l'instant, on vit une très belle vie.. Bien que des fois on m'appelle en pleine nuit d'urgence car ils ont besoin de mes conseils , et lorsque c'est vraiment très urgent, qu'il en dépend de la vie, alors je mords sur ma chique et j'y vais. 

Ah oui, j'ai à présent une petite soeur, mon père n'y a pas été par quatre chemin, elle est adorable heureusement. Bien qu'elle essaye de voler mon homme, mais sinon tout va bien. J'étais d'ailleurs occupé dans mon bureau avec Sarah pour regarder où elle en était avec sa grossesse. Je levais ensuite les yeux voyant derek entrer. 

Gabriel : Oui je n'ai pas oublié, mais quelqu'un va me remplacer, j'ai d'autre chose à faire. 

Il n'avait pas reconnu Sarah tout de suite, c'est lorsqu'elle se retournait lui faisant un signe qu'il la vit. Je posais mon coude sur mon bureau, afin d'y poser mon menton dans ma main les regardant tout les deux. 

Gabriel : Je n'avais rien à faire, donc sa ne me dérange pas. Je ne travail pas particulièrement la dedans c'est vrai, mais je suis tout de même qualifié alors bon.. 

En effet, connaissait mon père, c'était bien Stephan qui préférait que se soit moi qui m'occupe de voir si le bébé est en pleine forme. Je regardais ensuite les dossiers qu'il avait en main, je me remettais donc comme il faut. 

Gabriel : Se sont les dossiers que j'attendais ? 

Aussi tôt, Valéria sautait sur Derek qui en fit tomber tout les papiers, le pauvre, sa dut lui prendre du tout pour tout classer comme il faut. Je les écoutais, du moins surtout ma soeur qui faisait des petites avance à Derek pour ne pas changer, afin qu'il finisse avec elle, est-ce qu'elle sait que je suis là et que j'entend tout ? 

J'en soupirais lorsque Derek lui en fit la remarque. 


Gabriel : Je vais commencer à me montrer jaloux de toi si sa continue. 

Derek finissait par tout ramasser, alors que valéria demandait pour notre petit frère, je leurs souriais. 

Gabriel : oui, il peut venir à tout bout de champs, alors je te conseil de retourner rapidement chez toi pour te reposer. Tu n'as personne pour te ramener ? 

Je me taisais voyant que valéria attrapait les mains de Derek ce qui en fit à nouveau lâcher tous ses feuilles, je crois qu'il commence à être sérieusement à bout le pauvre. Après cette question, Derek lui répondait sèchement, elle en partait en courant en larme, Sarah essayait de la rejoindre. 

Gabriel : Ne te presse pas comme ça, c'est mauvais pour le.. 

Je soupirais puisqu'elle était tout de même partie. Je buvais mon café tout en regard avec un sourire moqueur vers derek qui encore une fois, devait ramasser tout le dossier et les remettre en ordre. Je haussais les épaules de sa question. 

Gabriel : Tu sais bien comment il est..  Tant que sa ne va pas contre mes autres patients sa me va. Et puis il s'agit de mon petit frère, alors il faut bien que je m'assure qu'il nous vienne en pleine santé. 

Je me levais de mon siège pour me mettre devant lui, m'asseyant sur le bord du bureau, j'attrapais le bord de son cole de sa veste pour le tirer vers moi. 

Gabriel : Je dirais bien de fermer la porte de ce bureau pour profiter de ce beau corps sexy que j'ai en face de moi mais.. 

Je penchais légèrement la tête. 

Gabriel : Un patient m'attend. 

Je me redressais, l'embrassant, je remettais son cole comme il faut tout en lui souriant. 

Gabriel : Tant pis, on se rattrapera plus tard. 

Je passais à côté de lui tout en lui donnant une claque sur ses fesses. Je sortais de mon bureau avec mon gobelet de café que je terminais, je jetais à la poubelle enfilait ma veste blanche et me rendait jusqu'à lui avec mon carnet. 

Gabriel : Monsieur Keleric, comme vous sentez-vous après cette opération ? 

Je notais en même temps sur mes feuilles ce qu'il me disait de son état. Pendant ce temps, quelqu'un frappait à la porte de mon bureau, où Derek était occupé de ranger un peu, car je suis désordonné. Il frappait comme-ci c'était urgent, qu'il était pressé. 

Il finissait par entrer de lui même, les mains tremblantes, des cernes sous les yeux, il était vraiment en piteux état, il avait une main posé dans ses cheveux les tirants presque. 

" Aidez moi ! Je.. Je n'y arrive plus.. "

Il se posait contre le mur. 

" J'ai rendez-vous.. Avez.. Le docteur Light. "

Bien entendu, j'avais demandé à ce qu'on me remplace, se n'était donc pas ici qu'il devait se rendre. Il regardait vers Derek, s'avançait vers lui pour l'attraper par ses vêtements, ses  yeux devenait rouge sang, avec d'horribe veines noir sous les yeux. 

" Il est le seul qui peut m'aider ! Où est-il ?! C'est urgent ! Je dois le voir tout de suite ! "

Les veines descendait jusqu'à son cou et à son torse au niveau de son coeur qui s'emballait très rapidement, il en lâchait derek tombant à genou, se tirant les cheveux. 

" Nooon ! "

Il baissait sa tête au plus bas, criant comme un malade. Son bras se tordait d'un seul coup, et ensuite c'était sa colonne vertébral, c'était vraiment horrible à voir. Il en tombait à terre, moi entendant le vacarne, j'arrivais le regardant, je levais les yeux vers Derek et m'approchait ensuite de lui. 

Gabriel : Je suis Le docteur Light, laisser moi vous.. 

Il m'attrapait par la gorge, penchant sa tête sur le côté. 

" Il est trop tard pour moi.. Tuer moi !  "

J'attrapais une seringue contenant de la verveine et l'enfonçait dans son cou la lui injectant, il se retirait de moi hurlant comme un fou furieux, il se grattait à sang au niveau de la piqure, arrachant presque sa peau. C'est ça d'ouvrir un hôpital dans cette ville, on y rencontre des personnes aux pouvoirs étranges ce qui complique le travail. 

Gabriel : Il devrait se retrouver inconscient, pourquoi sa ne fonctionne pas ? 

Il a le regard un vampire, par contre il a des crocs partout, pas comme les vampires qui n'ont que deux canines.. La verveine à fonctionné car sa le démange mais sa devrait le mettre k.o normalement. 

Il se posait à quatre patte, une queue de reptile apparaissait, sa peau devenait toute grise et des sortes de picots sortait tout le long de sa colonne vertébral, des longues griffes apparaissait également, on aurait dit un croisement en tout genre, du vampire, du loups-garous, et d'autre chose que j'ignore. 

Gabriel : Je pense qu'il a été le cobaye d'expérience en tout genre, on lui a transmit toute sorte de gêne que sont corps n'ait plus apte à contrôler. 

Je tendais la main vers lui. 

Gabriel : Désolé, mais je suis obligé. 

Je lui envoyais mes ondes en lui pour l'arrêter, il en tombait à terre cette fois ci bien inconscient, avec la verveine sa empêchera son côté vampire de se regénérer, je m'approchais de lui, lui injectait également la plante contre les loups-garous au cas où. 

Gabriel :Aide moi à l'emmener jusqu'à une chambre. 

Mais à peine j'arrivais jusqu'à lui pour le transporter, qu'il se désechait à vu d'oeil, son corps mourrait à petit feu, c'était trop tard.

Gabriel : Qui peut faire une chose pareil. 

Je passais ma main sur mon visage, je n'ai pas réussi à le sauver.. C'est comme un échec pour moi et je déteste ça. 

Gabriel : Au moins il ne souffre plus. 

Je le regardais bien, je notais l'heure du décès et le donnait à Derek pour qu'il s'occupe de ça. 


Gabriel : J'ai eu un message de Reiji, il a finis le travail plus tôt, il va donc voir Zankou et Kerrigan et leurs enfants. Bon.. je vais demander à ce qu'on l'emmène à la morgue pour en savoir d'avantage sur son état. 


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Ven 14 Mar - 23:27

Au fond Gabriel, tu es surtout impatient de voir ton petit frère pointé le bout de son nez que sa propre mère. Sa fait un moment que tu m'en parle, d'avoir un petit frère et de lui apprendre tous se que tu sais. J'en souriais continuant de ranger mes dossiers avant de les empiler sur son bureau, il n'a plus qu'à s'occuper du reste.

Derek: ne t'en fais pas, ton frère sera en bonne santé après tout il est entre de bonne main.

Je relevais les yeux voyant qu'il se levait pour s'asseoir sur le coin de son bureau, directement je plissais les yeux reconnaissant se petit regard. Je ne disais rien laissant voir se qu'il comptait faire de ma pauvre personne, il m'attrapait par le col me tirant vers lui.

derek: mais? qu'est ce qui t'empêche de profité de se beau corps?

Je relevais les yeux avec un sourire, un patient..salaud, il se venge parce que je lui fais le même coup une fois hormis que c'était sa montagne de dossier.

Derek: vilain docteur

En plus il me donne une claque sur les fesses, tu perd rien pour attendre Gabriel. Bien du coup il me laisse avec son bureau bien bordélique. Je m'asseyais sur sa chaise regardant se foutoir, quand j'ouvrais un tiroir j'en levais les yeux voyant que c'était pas mieux la dedans. Sans moi je crois qu'il serais déjà mort étouffé dans son propre bordel.
Je rangeais donc avant de lever les yeux vers la porte du bureau, quelqu'un y toquait et semblait même très presser.

Derek: veuillez patienté à la salle d'attende merci.

Il a des gens qui sont vraiment sans gêne, il rentrait quand même je m'en relevais fronçant les sourcils.

Derek: je vous ai demander de patienté monsieur, le docteur est avec un autre patient.

Oula ça va pas du tout lui, je m'approchais directement tentant de le calmer.

Derek: commencé par vous calmé monsieur.

Il m'attrapait par les vêtements, ses yeux! mais qu'est ce qu'il arrive à se type la? 

Derek: je vais chercher quelqu'un, le docteur Light est occuper avec un autre patient.

Mais il voulait vraiment que Gabriel, j'ai pas le choix je vais devoir aller le chercher cela semble très grave.

Derek: Gabriel! viens vite!

Je sais qu'il pourra m'entendre, il viendra directement si je l'appelle comme ça alors qu'il est avec un client c'est que c'était grave. Je m’accroupissais posant ma main sur l'épaule de cet homme, son état empire seconde en seconde.

Derek: le docteur va arriver, prenez de grande respiration.

Il crie pratiquement, qu'est ce qu'il le ronge comme ça? ouf Gabriel arrivait, je me relevais le regardant un peu paniqué.

Derek: Gabriel t'es la, je commençais à désespéré.

je me reculai le laissant faire, j'espère qu'il arrivera à soigné se gars mais j'ai tout de même un mauvais présentement. Une odeur étrange de dégage de cette homme, je dirais même plusieurs odeur en même temps c'est difficile à décrire. Il attrapait subitement Gabriel par la gorge le suppliant de le tuer, pensant qu'il s'agissait d'un simple vampire Gabriel utilisait l'une de ses seringues qu'il porte toujours sur lui, mais on dirait que la situation empire.

Derek: je ressent en lui plus qu'une odeur de vampire, un croisement c'est possible? je peux aussi sentir une odeur de loup.

Je reculais regardant se spectacle dégouttant, il change de forme...il a plus que des gêne de loup, c'est quoi se truc?

Derek: Gabriel il faut que tu le mette k.o avec tes ondes! 

 Même ça cela semblait pas faire grand chose, je l'aidais vite pour le transporté jusqu'à une chambre, mais jamais il l'atteindra en vie. Son corps mourrait jusqu'à mourir complètement, on en a déjà vu des truc inimaginable dans cette hôpital, mais la je dois dire que c'est pire que tout.

derek: je sais pas se qu'il lui ai arriver, mais j'avoue que j'ai vraiment flippé.

je regardais encore le corps se cet homme, si il a vraiment été un cobaye d'un malade qu'est ce qu'il avait à y gagné de mélanger tant d'espèce différente? c'est impossible qu'un organisme supporte de tel mélange. 

Derek: Reiji? ah oui c'est juste, il m'avait déjà prévenu hier qu'il finirait plus tôt le travail..mais pas qu'il irait directement voir Zankou, enfin soit au moins je sais où il est.

Je continuais de regarder le cadavre avant qu'il soit descendu à la morgue.

Derek: Gabriel regarde, des cicatrices..se mec devait être humain avant de subir ses mutations et les sembles assez récente et d'autre plus ancienne.

mouef, je vais laisser tous ses analyses à des compétents, moi je préfère rester dans mes compétences.

Derek: ok, je te laisse gérer ça..n'oublie pas que ta d'autre patient et vivant.

je regardais une dernière fois le corps avant de sortir de la chambre retournant au bureau, j'en reviens pas qu'un truc pareil met arrivé. Tout en rangeant je sentait mon torse piquer un peu, j'y avait pas fait tous de suite intention mais je remarquais vite le tissus déchirer. C'est surement quand le type m'a attraper par mes vêtements et il m'a griffé en même temps super.

Derek: j'ai plus qu'à aller me changer.

Valeria: oh Derek c'est toi, je pensais trouver Gabriel.

Derek: il est occupé pour le moment, tu as besoin de quelque chose.

Valeria: des personnes de sont plainte du bruit et papa, ma demander de venir voir se qu'il se passait.

Derek: c'était un patient, c'est compliqué mais je pense que Gabriel s'occupera de tout lui expliquer.

valeria: hum Derek...

Je la regardais sur l'instant, pourquoi elle est mal à l'aise tout d'un coup? qu'est ce qu'elle va encore me demander.

Valeria: tu me trouve pas trop ennuyeuse j'espère, à force de trop insister...

Derek: j'ai l'habitude Valeria et non je te trouve pas ennuyeuse, mais je suis avec Gabriel et puis je suis "vieux"

Valeria: oui je sais bien et je te trouve pas vieux.

Je ricanais tout en regardant à nouveau ma chemise.

Valeria: oh t'es blessé!

Derek: hein? ah non mais t'en fais pas c'est pas grave.

Malgré tout elle venait jusqu'à moi tout en déboutonnant ma chemise.

Derek: qu'est ce que tu fais? je t'ai dit que c'était pas grave.

Valeria: si regarde il a du sang!

Excuse pour me dénudé surtout! je frottait à l'endroit de la tache montrant que j'avais rien.

Derek: tu vois? c'est déjà cicatrisé, tu veux bien me rendre ma chemise?

Elle le tenait tout contre elle tout en reculant.

Valeria: quel chemise?

Elle partait vite en courant me piquant ma chemise, j'en revenais pas. Maintenant je sais pourquoi il arrive que je vois disparaître mes affaires surtout mes caleçon. J'étais pris d'un malaise subitement, je prenais le temps de me tenir au bureau pour ne pas tomber.

Derek: j'ai trop bossé moi.

Je retirais mes lunettes pour les poser sur le bureau frottant un peu mon visage. C'est bon je me sentais mieux, je me redressais donc m'avançant vers le porte mentant prenant une autre blouse blanche à Gabriel le mettant avant de subir un autre malaise plus intence encore.

Derek: Gabriel...

Je me tenais au mur m'avançant jusqu'au miroir me regardant, j'ai les même veine noir autour des yeux que se type qui est mort...qu'est ce que sa veux dire? sa disparaissait aussi vite que c'est venu, mais je m'écroulais en même temps.

Valéria: Derek...désolé, papa m'a ordonner de te rendre ta...Derek!

Elle lachait ma chemise avant de courir dans ma direction, me secouant comme un cocotier.

Valéria: Derek! derek! derek!

Elle me lachait subitement se mettant à courir vers la porte.

Valéria: grande frère!!! Derek est mort!

Je suis pas mort...directement elle panique pour rien, quoi que à me secouer comme elle l'a fait, elle m'a presque achevé.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Sam 15 Mar - 4:47

Derek semblait perturbé depuis ce qu'il venait d'arrivé avec cette homme, et je dois dire que moi aussi, je n'avais encore jamais rien vu de tel.. Il semblerait qu'il était un humain et qu'on avait fait des expériences sur lui, lui injectant toutes sortes de gênes, c'était assez dure à s'y imaginer, qui peut avoir un esprit aussi tordu pour arriver à faire ça à des personnes qui n'ont rien demander.... Le pauvre, il a du souffrir atrocement.

Je regardais bien vers Derek, je sais que sa n'avais rien avoir avec ce qu'il venait de se passer, mais je devais tout de même lui prévenir pour Reiji, car c'était lui qui allait le rechercher à son boulot étant donné qu'il ne possède toujours pas le permis et ne semble pas le vouloir et oui, pourquoi se casser la tête avec une voiture, lorsqu'on a un dragon ?

Je baissais les yeux lorsqu'il me montrait les cicatrices qu'il avait sur son corps, en effet je suis d'accord avec lui, si c'était un vampire au départ, ou même un loups-garous, il n'aurait pas eu de traces sur son corps.

Gabriel : Sa aurait pu être un humain oui, ou un sorcier.. Mais si c'est un humain alors il a du souffrir atrocement, bien plus que si sa aurait été un sorcier. Je le pleins.. Je vais l'emmener vers plus d'analyse pour en savoir d'avantage.. On en sait jamais, s'il y 'en a d'autre qui arrive dans ce même état, j'aimerais trouver le moyen de les sauver avant qu'il ne leurs arrivent la même chose qu'à celui-là.


Je le regardais du coin de l'oeil.

Gabriel : Bien j'y vais.

J'avais appelé des personnes pour m'aider, il posait le cadavre sur un "lit à roulette" (sait plus le nom que sa porte..) Ils l'emmenaient jusqu'à la morgue, où ils laveront tout son corps pour en découvrir d'avantage.

Moi j'allais retrouver mes patients qui m'attendaient, j'étais pensif malgré tout avec ce qu'il venait d'arriver. On devrait sans doute prévenir les autorités de ce qu'il vient de se passer, afin qu'il trouve le moyen d'arrêter le malade qui a fait ça.

Je levais les yeux à la fenêtre voyant un jeune dragon tentant de se poser sur l'appuie de fenêtre, mais n'ayant pas assez d'espace pour lui, il continuait de battre des ailes. J'en soupirais ouvrant la fenêtre.

Gabriel : Se n'est pas un reposoir pour Dragon.

Velina  : Tes méchant avoir moi Gabriel, je vais le dire à mon grand frère !

Ah, je l'avais pas reconnu, c'est la deuxième porté de Kerrigan et Zankou, leurs seul filles qu'ils ont eu, et ils sont très.. Voir même trop protecteur. En tout cas, elle a déjà bien grandis depuis la dernière fois.

" Dîtes, c'est à moi que vous devez vous occuper et non de se Dragon.. J'ai mal lorsque je respire. "


Je le regardais.

Gabriel : Oui j'arrive tout de suite, Bon Velina, retourne près de tes parents, j'espère que tu n'as pas encore fait une fugue, tu sais très bien qu'ils sont très inquiet ensuite.

Tyrak : Velina revient tout de suite où je m'énerve !

Velina : Oh non, il ma repéré !

Elle entrait par la fenêtre et tombait la tête la première en avant, j'en faisait des petits yeux, mon patient semblait en avoir peur et se mettait bien au fond du lit tout en la pointant du doigt.

" Faîte sortir cette chose ! "

Elle reprenait sa forme humaine et courrait pour sortir de la chambre et courrait donc les longs des couloirs pour éviter que son frère ne le retrouve.

Gabriel : On ne cours pas dans un hôpital..

Rien à faire, elle est vraiment têtue et n'obéis jamais, je me demande de qui elle tient ça.. Zankou sans doute. J'allais fermer la fenêtre, mais Tyrak fit un vol planer tout en reprenant sa forme humaine, il pénétrait dans la pièce frottant ses vêtements.

Tyrak : Elle est partie par où ?

Gabriel  : A gauche.

Tyrak : Merci, je vais lui donner une bonne correction.

Il marchait pour la retrouver, moi je revenais mon patient tout en soupirant.

Gabriel : Désolé, c'est ça d'avoir un beau-frère Dragonnier.

J'étais loin de me douter que pendant ce temps, Derek était en mauvaise mine. Qu'il avait été blessé par le type et que cela l'avait infecté. C'était Tyrak qui cherchait après sa soeur, mais ayant tellement d'odeur différente sans parler du sang, il était difficile même pour un dragon de s'y retrouver.

Il fit face à Derek et Valéria qui venait de passer à côté de lui en courant pour me retrouver et me prévenir de la situation. Il s'approchait de lui, s'accroupissant tout en levant son t-shirt pour regarder sa blessure. Il levait le regarder, attrapant son visage pour le regarder à son tour.

Tyrak : Qu'est-ce qu'il t'arrive ?

J'arrivais en courant jusqu'à lui après la cris de détresse de ma soeur, j'étais paniqué car elle m'avait dit qu'il était mort.

Tyrak : Il est encore en vie, mais quelque chose change en lui.

Il passait légèrement sa langue qu'il glissait contre ses lèvres, tel les serpents sentant une odeur.

Tyrak : Il a été blessé, et semblerait que le virus se propage en lui, qu'est-ce qu'il lui est arrivé, qui lui a fait ça?

Je me mettais à genoux à côté de lui regardant sa blessure et écarquillait aussi tôt les yeux.

Gabriel : Un patient.. Il est mort, mais il l'a sans doute griffé sans le vouloir.. C'est pas vrai. Aide moi à la porter jusqu'à une chambre tu veux ?

Tyrak : Pas de soucis.

Il prenait aussi tôt Derek dans ses bras et l'emmenait jusqu'à une chambre, je m'occupais déjà de sa blessure, et tentait de calmer sa fièvre car il était en sueur. Je dois aller voir rapidement à la morgue afin de trouver comment le soigner. Je n'ai pas envie qu'il se retrouve dans le même état que cette homme.

Pendant ce temps là d'ailleurs,  la morgue, ils s'occupaient d'occulté son corps. mais aussi tôt, il se redressait, ses yeux était noir et sa peau encire grise, il attrapait la tête de l'homme qui s'occupait de lui, enfonçant ses crocs, tellement qu'il y allait sauvagement et finissait par lui arracher la tête d'un coup sec.

Il regardait ensuite autour de lui, son corps restait légèrement grisé et marrons, ses veines noir sous ses yeux s'était transformé en tatouage noir. Il avait ses os et des picots qui sortait sur tout son dos, ainsi qu'une longue queue de reptile. Il se levait marchant lentement pour remonter, il semblait arriver à présent à contrôler son corps.

Je descendais jusqu'à la morgue mais je m'arrêtais face à lui n'en revenant pas qu'il soit là, devant mes yeux.

Gabriel : Qu'est-ce que..

Il penchait légèrement la tête en me regardant.

Maro : Salut docteur.

Je reculais.

Gabriel : Qui ta fait ça, je sais qu'on s'est servis de toi contre ton grès, qu'on a fait d'horrible expérience sur toi.. Je peux t'aider.

Maro : Sa ne sera plus nécessaire, j'étais pour qu'il me face tout ça. J'en avais assez d'être faible, et de toute manière, j'allais mourir, alors mourir en souffrant ou non, qu'elle différence, la mort reste la même.

Il s'approchait de moi.

Maro : De plus, ses expériences ont marché, je ne ressens plus aucune douleurs, je me sens.. Libéré.

Gabriel : Tu as infecté Derek.

Maro : Oui, c'est ma mission, poser mes marques à le plus de monde possible, afin de voir s'ils survivront à leurs tours.

Gabriel : Une marque.. ?

Il fit un sourire n'en disant pas plus. Tyrak trouvant que je durais longtemps arriver, il fronçait les sourcils voyant Maro.

Tyrak : C'est quoi ce truc ?

Gabriel : Celui dont je te parlais, qui a infecté Derek.

Maro : Se n'est pas une infection, c'est un cadeau de mon maître. Il possèdera la même marque que moi, s'il survit, il sera que plus puissant.

Tyrak : Et aussi moche ?

Il disparu de nos vue, pour réapparaître à côté de Tyrak, il le regardait du coin de l'oeil.

Maro : La beauté, qu'est-ce que la beauté dans ce monde obscure ?

Gabriel : Qui est celui qui ta fait ça ?

Il me regardait.

Maro : Il se nomme Teijo.

Encore lui ?! C'est pas vrai.. Il est vraiment partout celui-là.. Mais que recherche t-il à la fin ?!

Spoiler:
 


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Sam 15 Mar - 22:46

Je me sentais vraiment pas bien pas besoin de faire de grand diagnostique pour comprendre que cela venait de la blessure que ma fait se type. A peine une petite égratignure et j'ai l'impression que je vais crevé. Gabriel arrivait après les appel de panique de sa soeur, bien sur que non je suis pas mort mais si j'ai la même chose que se malade, cela ne sera plus tarder.

J'arrivais à entendre des voix autour de moi, c'était flou mais je reconnaissais la voix de Gabriel. J'ouvrais lentement les yeux mais complètement n'y arrivant pas. Le blanc de mes yeux était gorgé de sang et des veines noir autour de mes yeux apparaissait de temps en autre.

Valeria: dit moi que c'est juste une vilaine grippe Gabriel, Derek va s'en sortir hein?

J'attrapais de la fièvre à présent, moi qui n'a plus été malade depuis des années grâce à mes gênes de lycan. Afin que je ne finisse pas comme l'autre gars, Gabriel n'avait pas le choix et devait trouver un remède contre se qui me ronge et pour cela il devait aller voir le cadavre à la morgue. 
Valeria restait avec moi à me serrer la main attendant le retour de Gabriel, se qu'il savait pas se que Maro était revenu à lui et l'attendait à la morgue. 

Derek: Gabriel...

Valeria: ne t'en fais pas, il va vite revenir Derek.

cela commençait à être long, Tyrak allait le retrouver croisant à son tour Maro. Zankou avait également envoyer Atori pour retrouver sa petite soeur, qui a des tendances fugueuse. reiji était venu avec lui pour l'accompagné. Atori n’était plus le petit dragon qui se cachait derrière sa mère, il est devenu aussi grand que son père et autant imposant.

Atori: Tyrak et Velina sont passer ici, pour pourra profité pour faire un coucou à ton frère.

Marchant dans les couloirs Atori levait aussi tôt la main faisant arrêter Reiji, il sentait l'odeur de son frère proche mais aussi qu'il discutait avec un autre homme.  Faisant un signe de la main à reiji lui demandant de pas bouger, Atori s'avançait lentement pour regarder discrètement se qu'ils e passait.

Atori: * c'est quoi se truc dégueulasse?*

Il comprit que Gabriel et sont frère avait des ennuies, alors Atori intervenait attrapant Maro par la queue le projetant contre un mur.

Atori: décidément on peut pas te laisser seul sans que tu t'attire des ennuis Tyrak.

Il ricanait avant de se tourner vers Mora qui se redressait.

Atori: vous allez me dire pourquoi il a un alligator dans cette hopital? tu fais dans les animaux Gabriel, c'est nouveau.

Il se tournait entendant le cris d'une fille, c'était Valeria qui arrivait en courant dans leurs direction. 

Valeria: Gabriel! Derek est...

Elle n'avait pas le temps de finir sa phrase que je l'attrapais enfonçant mes crocs dans sa gorge, je me rendais compte de mes actes a temps et la lâchait directement. J'ai voulu boire son sang? pourquoi? je suis pas un vampire...
Je m'agenouillais vite arrachant un bout de mes vêtements l'appuya contre sa nuque, son coeur bat encore je l'entend. 

Derek: je suis désolé Valeria.

Atori: Derek?

Je relevais la tête me rendant compte que tous le monde était la même Gabriel et c'est quoi cette chose avec eux? on dirait le type qui ma griffé. Les douleurs revenait j'en lâchais Valeria me reculant pour m'éloigné d'elle.

Derek: qu'est ce que tu m'as fais ordure?

Atori: reiji va vite chercher Valeria et fais attention ton frère n'est pas dans son état normal.

Je posais ma main sur mon visage regardant entre mes doigts vers reiji qui s'approchait pour Valeria, ma respiration devenait plus forte. Atori comprenait se qu'il allait se passer et courrait rapidement vers moi au même moment ou j'étais prêt à sauter sur mon propre faire, il m’éjectait d'une simple pousser.

Atori: mais qu'set ce qu'il t'arrive Derek?

Je retombais sur mes pied et fonçait à nouveau, cette fois en utilisant une vitesse vampirique. Atori surpris levait les sourcils mais m'arrêtait à temps une nouvelle fois en me tapant sur la tête pour m'assommé.

Atori: quelqu'un va m'expliquer se qu'il se passe? pourquoi Derek tente de bouffer tous le monde?! et puis il est passer où l'alligator? 

Valeria: il a essayé de me tuer...Derek a essayer de me tuer.

Elle reprenait conscience mais complètement choquer.

Atori: Gabriel je pense que tu devrais attacher Derek au cas ou et si possible soigné sa démence.

C'est atori qui me portait sur son épaule pour emmenée à une chambre.

Atori: Tyrak prend Valeria, je peux pas prendre les deux.

C'est sûr il n'avait plus rien du petit Atori d'autre fois, il est aussi autoritaire que son père. ON remontait à l'étage jusqu'à la chambre ou cette fois j'étais soigneusement attacher au lit. Je reprenais conscience tirait sur mes mains sentant que j'étais attacher.

Derek: Gabriel pourquoi je suis attaché au lit? et pourquoi tu le monde me regarde comme ci j'étais fou?

Atori: ta essayer de tuer Valeria.

J'en ricanais avant de comprendre qu'il était sérieux.

Derek: tu te fou de moi? pourquoi j'aurais fais ça?

Atori: pour la bouffé peut être? même reiji a faillit y passer.

Je regardais vers Reiji à cette instant, à voir sa tête cela ne peut être vrai. Oui je me souviens maintenant, je pensais que c'était qu'un cauchemars horrible..

Derek: tu m'as frappé.

Atori: mais tu l'avais mérité.

Derek: détachez moi, je vais mieux maintenant.

Atori: hors de question.

je regardais vers Gabriel du coup.

Derek: détache moi Gabriel.

Il semblait pas vouloir non plus, se qu'il m'énervait j'en tirais d'avantage sur mes bras montrant mon mécontentement à nouveau des veines noir contournait mes yeux.

Derek: JE T AI DIT DE ME DÉTACHER!


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Dim 16 Mar - 3:21

On savait donc que celui qui a fait des expériences sur cette homme, était autre que Teijo, ce fameux prêtre qui n'arrête pas de faire des siennes.. Pourquoi il approuve à présent ce qu'il lui a fait, alors qu'il était presque entrain de hurler à l'ingonie tout à l'heure. Ce que je sais, de ce que j'ai pu comprendre, c'est qu'il était soit gravement malade lorsqu'il était humain, et qu'il allait mourir de toute façon.. C'est pourquoi il aurait accepter qu'on lui face toute ses choses, des choses vraiment inhumain, il suffit de voir à quoi il ressemble aujourd'hui. 

Tyrak avait sa lèvre retroussé devant Moru, le trouvant horriblement moche. Comme Atori avait suivit son frère, pour retrouver sa soeur qui à l'habitude de fuguer depuis qu'elle est capable de voler, Reiji les avait suivis. 

Reiji : Oui il va être content. 

Alors qu'il marchait, il s'arrêtait subitement voyant que Atori lui fit un signe de la main pour qu'il ne bouge pas. 

Reiji : Qu'est-ce qu'il se passe ? 

Il ne bougeait pas de sa place, Atori regardait ce qu'il se passait, il repérait rapidement Moru. Il l'attrapait aussi tôt par la queue pour le lancer plus loin. 

Gabriel : Eviter de tout détruire si c'est possible, mon père va rager aussi non. 

Tyrak tournait le regard vers son frère croisant les bras. 

Tyrak : Se n'est pas ma faute, et j'ai perdu Valina. 

Moi je soupirais tout en passant ma main dans mes cheveux et détournait le regard vers l'endroit où il l'avait lancé. 

Gabriel : C'est un patient, il était humain avant, mais il semblerait que Teijo l'a utilisé comme cobaye et voilà le résultat.. Il était mort, mais il a reprit vie et il semble pouvoir contrôler tout ça. 

Tyrak : Tsss.. Teijo est un bel enfoiré. 

Il se rappelait bien évidement du fais qu'il l'avait manipulé, et le pire de tout, c'est qu'il était toujours son Dragonnier, bien qu'il ne l'avait plus revu depuis ce jour. Mais lorsqu'un Dragon se lie avec quelqu'un, il est impossible de s'en défaire. 

Je tournais bien vite le regard car Valéria arrivait jusque moi, c'est pas vrai, il faut vraiment que je trouve l'antidote. J'écarquillais les yeux voyant Derek se retrouver derrière elle, l'attrapait pour ensuite enfoncer ses crocs en elle. 

Gabriel : Derek sa suffit ! 

Il finissait aussi tôt par la lâcher, il perd le contrôle de lui même, et finira pas être dans le même état que Maro qui est un raccourcis de kimimaro son véritable prénom. Il posait un tissu pour arrêter qu'elle ne saigne. 

Maro se redressait de tout ses débrits regardant vers Derek qu'il avait contaminé. Je regardais Derek lui poser cette question, sa me fait vraiment mal de le voir dans cette état.. Je ne veux pas qu'il lui arrive la même chose, je dois le sauver. 

Maro : Je t'ai offert une nouvelle vie, un cadeau précieux. Profite de cette générosité, tu me remercieras plus tard. 

Il reprenait tout doucement son apparence humaine. Reiji allait chercher rapidement Valéria pour éviter que derek ne recommence, il regardait son frère vraiment mal de le voir ainsi. Tout comme moi.. Il prenait Valéria contre lui, il avait bien vu le regard que lui lançait son frère, et Atori l'avait également ressentis, il l'en empêchait donc de lui faire quoi que se soit. 

Il ne s'arrêtait pas là, Derek refonçait une seconde fois, avec son côté vampirique, Atori n'avait pas d'autre choix que de l'assommer pour qu'il cesse. Lorsqu'il parlait de "l'alligator", je cherchais après et vit qu'il avait disparu. Il a profité qu'on est occupé sur derek pour s'en aller, c'est pas vrai.. Je revenais vers Atori. 

Gabriel : Pour faire simple, l'alligator que tu surnommes à infecté Derek, il va devenir comme lui si je ne trouve pas un moyen et il va passer par la mort pour ça.. 

Reiji tenait toujours Valéria qui se réveillait. 

Reiji : Non, il ne voulait pas te faire du mal Valéria.. Il n'est pas dans son état normal tu comprends ?

Atori prenait Derek par dessus son épaule pour l'emmener jusqu'à ma chambre et cette fois ci il m'attachait, je m'y rendrais également, le regardant bien. Il reprenait bien vite connaissance et me regardait, je m'approchais de lui. 

Il se demande quoi et ne se souvient de rien il semblerait.. 

Gabriel : Désolé, mais tu t'en prends à tout le monde.. il veut mieux que tu restes attaché. 

On lui expliquait la situation,il semblait se resouvenir de tout.. Il me demandait ensuite de le détacher, je disais non de la tête, ce qui l'énervait, des veines noir apparaissait aussi tôt sous ses yeux et hurlait pour que je le détache. 

Gabriel : Je sais que se n'est pas toi derek, je vais trouver une solution. 

Tyrak posait sa main sur son torse pour l'empêcher de bouger, utilisant sa puissance dragonique. Moi je sortais une seringue et faisait un pélèvement sanguin. 

Gabriel : Je vais tenter de trouver un remède, surveiller le. 

Je partais, reiji me rattrapait aussi tôt. 

reiji : Je veux t'aider. 

Gabriel : Je doute que tu puisses m'aider.. 

Reiji : En attendant que tu cherches un remède, je me suis dit que je pourrais directement aller jusqu'à retrouver Teijo pour qu'il l'aide. 

J'en fronçais les sourcils. 

 Gabriel : C'est trop dangereux, de plus, jamais il ne t'aidera. C'est lui même qui a changé cette homme en ce monstre. 

Reiji : Je ne compte pas lui demander, mais lui forcer la main. 

Gabriel : Il est puissant, et il n'est pas seul, il y a son fils Ayato. 

bien entendu, j'ignorais d'autant plus qu'il était à présent couvé par son père, sans parler de ses deux autres enfants avec Maya. 

Gabriel : Parles-en à Zankou, on verra ce qu'il en dit, mais moi je trouve cela trop risqué. Je dois y aller. 

Je ne dois pas traîner, j'allais jusqu'à un labo, pour commencer à faire des recherches afin de trouver un antidote. Il va me falloir beaucoup d'heure de travail.. Mais je dois y arriver. Reiji retournait jusqu'à la chambre de son frère. 

Reiji : Je vais te sortir de là, c'est promis. 

Il regardait vers Atori. 

Reiji : Ramène moi auprès de Zankou. 

Tyrak : Pourquoi, tu comptes faire quoi ? 

Il détournait le regard. 

Reiji : Se rendre voir en personne Teijo. 

Tyrak : Quoi tes pas sérieux reiji ?! 

Reiji : Si Gabriel n'arrive pas à faire l'antidote ?! Il faut que je tente quelque chose moi aussi.. !

Tyrak : Alors je viens avec. 

Reiji : Non, il est encore ton dragonnier, tu ne pourrais pas t'en prendre à lui.. 

Il serrait les poings mécontent. 

Reiji : Et puis Zankou sera avec moi, toi reste ici pour surveiller Derek ok ? Et retrouve ta petite soeur. Elle était dehors entrain de jouer à la pleine de jeu avec d'autre enfant de son âge. Il regardait ensuite vers Atori. 

Reiji : Si tu ne veux pas m'y emmener, alors j'irais moi même, je peux invoquer des ailes. 

Il en haussait les épaules. 

Tyrak : Quel tête de mule quand il s'y met. 

Il s'asseyait sur une chaise à côté de Derek et regardait par la fenêtre, il arrivait à voir sa soeur d'où il était. 

tyrak : Et puis j'ai retrouvé Vanila, elle s'amuse, tu rassureras donc les vieux en disant qu'elle va bien, qu'on la retrouvé.

Reiji partait donc avec Atori pour retrouver Zankou, une fois qu'il était sur place. Il allait le retrouver. 

Kerrigan : vous n'êtes pas revenu avec Vanila ? 

Reiji : Elle va bien, elle joue, Tyrak la surveille. Zankou, il faut que je te parle. Je suppose que tu as pu voir tout ce qu'il c'était passé lorsque j'étais là-bas.. Et tu te doutes également de mes intentions. 

Il le regardait bien. 

Reiji : Je ne sais pas pourquoi, mais je sens que Gabriel n'y arrivera.. qu'il n'arrivera pas à temps à sauver Derek. Je suis sur, que le seul remède c'est Teijo qui est en est capable.. Alors à moins que vous avez une autre solution pour sauver mon frère je.. 

Il baissait la tête, complètement paniqué de perdre Derek, qu'il ne soit plus jamais comme avant.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Dim 16 Mar - 23:51

Il refuse de me détacher, j'en grognais comme le ferais un loup avant de reposer ma tête sur l'oreiller. Qu'est ce qu'il va foutre avec sa seringue maintenant? j'ai l'air d'un de ses patients, je comptais pas le laisser faire et bougeait pour l'empêcher de me piquer, mais c'est pas sans compté sur Tyrak qui utilisait sa forme me forçant à rester tranquille.

Derek: Pose tes mains ailleurs maudit dragon!

Sentant l'aiguille s'enfoncer dans ma peau, j'en lançais un regard mauvais vers Gabriel. Reiji voulait se rendre utile lui aussi au point de se mettre en danger en allant directement jusqu'à Teijo.

Derek: quel bonne idée Reiji, cela fait longtemps que ta pas fait de connerie..et tu compte le forcer comment? en fronçant les sourcils et lui expliquant à quel point il est vilain?

Atori: silence Derek ou je t'assomme à nouveau.

Je ricanais écoutant mon frère qui désirait m'aider.

Derek: j'ai pas besoin d'aide Reiji, je vais très bien.

Atori: ah oui c'est évidant, tu t'es regarder dans le miroir?

Derek: je t'ai rien demander la grande blonde.

Il plissait les yeux me regardant.

Atori: hum...tu es sûr de se que tu veux Reiji? je t’emmènerais à papa t'inquiète pas, mais je doute qu'il soit emballer par toute cette histoire.

Derek: c'est ça reiji, ta raison va donc te faire tuer! j'aurais plus à jouer les baby sitter.

Cette fois ci Atori en avait assez et attrapait un bout de tissus qui me mettait dans la bouche pour me faire taire.

Atori: silence! tu aura interêt à t'excuser une fois qu'on t'aura sortir de la. Bon on y va Reiji, mon père doit déjà s'attendre à ta visite.

Eux parlait jusqu'à chez Zankou, j'en profitais pour cracher le bout de tissus de ma bouche regardant Tyrak du coin de l'oeil.
Zankou tournait en rond dans la maison attendant la venu de Reiji, quand il arrivait celui ci retroussait déjà le nez pas vraiment emballer par son idée.

Zankou: oui j'ai sentis ta peur alors j'ai regarder se qu'il se passait de ton côté, mais aller voir se prêtre Reiji...c'est juste pour aller te faire tuer.

Atori: est ce que tu en ferais pas autant pour l'un de nous papa? tu as bien prêtre donner ta vie autre fois pour sauver Tyrak.

Zankou: oui et tu te rappelle comment ça c'est terminé? ton frère était mort et je le serais surement sans l'intervention d'Alexstrasza.

Atori: c'est pour cela que je viendrais avec vous.

Zankou: super comme ci voir une fois un fils mourir suffisait pas, voilà un deuxième qui veux risquer sa vie.

Atori: je suis plus un gamin pleurnichard.

Zankou: non juste un grand inconscient! et tu n'es pas mieux Reiji!  j'ai pas d'autre idée, car j'ignore complètement  se qui se passe chez Derek. Je pense pas que foncer la tête dans première soit une solution non plus.

Atori: Zankou qui utilise sa tête au lieu de ses muscles, c'est nouveau.

Zankou: faut croire que ta mère ma bien éduquer, de plus on ne sait pas ou il se cache.

Atori: Tyrak est relier à lui non? 

Zankou tournait autour de la table tout en passant sa mains sur son visage.

Zankou: c'est peut être se qu'il cherche, utiliser Derek afin de nous attirer jusqu'à lui...qui te fait croire que c'est pas piège?

Atori: si ta peur alors j'irais moi même avec Reiji.

Sur le coup Zankou l'attrapait le bras.

Zankou: j'ai surement pas peur de se prêtre Atori.

Atori: alors pourquoi on est toujours pas en route? tu préfère attendre que Derek meurt? qu'est ce que pensera reiji de toi après ça?

Atori savait trouver les mots pour convaincre son père.

Zankou: rhaaa! je te préviens Atori si on crève, tu le payera cher dans l'autre monde.

Atori: alors j'ai plutôt intérêt à rester en vie.

Zankou: alors qu'est ce que vous attendez? on y va!

Zankou sortait tapant presque du pied n'étant pas content, cela faisait ricanait son fils qui donnait un baiser à sa mère.

Atori: t'en fais pas maman, je prendrais soin de papa.

Zankou: j'ai pas besoin d'être surveiller! 

Il sourait passant son bras autour des épaules de reiji, Zankou était déjà sous sa forme de dragon et avait à peine de la place dans la rue.

zankou: c'est petit ici...

Atori: c'est toi qui est trop gros.

zankou: silence, on ne sais toujours pas ou trouver se prêtre.

Atori: il faudra retourner à l'hopital pour demander à tyrak on a pas le choix.

Zankou: je vais pouvoir disputé ma fille comme ça.

Pendant qu'ils étaient sur le trajet, moi je commençais à avoir de forte douleur partit. Je m'agitais dans tous les sens gémissant sur les douleurs plus intense. J'en tirais plus fortement sur mes poignets au point que les liens finissait par se déchirer sous ma force. Je tombais du lit marchant à quatre pattes à terre avant d'attraper mes cheveux.

Derek: Appel Gabriel! j'en peux plus de cette douleur! j'ai l'impression que ma tête va explosé! 

Certaine partie de mon corps changeait prenant la forme du loup pour disparaître et ainsi de suivre, jusqu'à que à mon tour ma peau virait au gris toujours en prenant certaine aspect du loup, un tatouage noir apparu sur mon ventre avant que mon coeur lâche.

Sarah: c'est quoi se ravis? on entendu crier jusqu'au bureau de stephan et il est pas content.

Elle tenait son ventre tous en marchant et me regardais à terre.

Sarah: Derek? mais que fais tu à terre...Derek

Elle posait sa main sur sa bouche.

Sarah: quel horreur, il n'est quand même pas...

Sous le choc elle perdait les eaux, elle en baissais lentement les yeux.

Sarah: le bébé, il arrive! Stephan..Gabriel!


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   Lun 17 Mar - 5:51

Une fois que Reiji faisait face à Zankou et tentait de lui le convaincre de s'y rendre, Zankou ne semblait pas emballé et s'attendait à ce qu'il lui face les yeux doux. Il lui faisait bien comprendre au début que le réponse était négative, que c'était bien trop dangereux pour lui.

Reiji : Mais je dois faire quelque chose pour sauver mon frère !

Il tournait ensuite le regard vers Atori qui tentait à son tour de donner raison à Reiji. Il les écoutait tout les deux espérant qu'il finisse par accepter.

Cela ne plaisait pas non plus à Kerrigan, que Zankou doive se rendre jusqu'à ce prêtre et de plus son fils également, elle n'acceptait pas le fait qu'il soit à présent adulte, elle désirait encore le couver.

Kerrigan : C'est trop dangereux, vous savez pourtant qu'il est puissant, pourquoi vous rendre en plein dangers.. C'est pour vous faire tuer !

Reiji : Si on y va pas, c'est mon frère qui le sera, alors qu'est-ce qu'on est censé faire ?

Il détournait le regard.

Reiji : On perd du temps à discuter.

Kerrigan : Zankou à raison, vous ignorer où ils se trouvent.

Il en levant le regard sachant très bien que c'était la vérité, il regardait ensuite vers Atori souriant de son idée, c'est vrai que Tyrak est lié à lui, et pourra le retrouver très facilement.

Reiji : Oui, il nous guidera jusqu'à lui.

Il revenait vers Zankou qui semblait ne pas du tout apprécier cette idée, et en tournait autour de la table en se grattant les cheveux. Kerrigan espérait qu'il trouve une autre idée, elle ne désirait tout simplement pas voir les personnes auquel elle tient le plus se mettre en dangers comme ça.

Reiji : Je ne sais pas si c'est un piège.. Je ne pense pas qu'il contrôle cette homme, je pense que Derek était tout simplement là, au mauvais moment..

Il se tut, car Atori semblait provoquer son père, disant que se n'était pas grave s'il avait peur, qu'il aurait tout seul avec lui. Il baissait les yeux le laissant faire avec Zankou, et cela semblait fonctionner, il souriait car Zankou finissait par accepter.

Reiji : Merci Zankou, je te revaudrais ça.

Kerrigan elle était vraiment mal, la main posé devant sa bouche regardant Zankou partir, elle retirait sa main de sa bouche voyant Atori venir vers elle lui donnant un baisé.

Kerrigan : Faîte bien attention surtout..

Reiji suivait Atori, le regardait du coin de l'oeil, il lui souriait, comme pour lui dire merci d'avoir réussi à le convaincre. Une fois que Zankou prenait sa forme de Dragon, Reiji grimpait sur son dos en sautant, il était bien agile et maîtrisait parfaitement son côté Dragonnier en lui.

Reiji : Oui, retournons rapidement à l'hôpital.. On aurait du demander qu'il vienne avec nous tout compte fait, on perd du temps..

Durant tout ce temps, Tyrak était encore assis sur une chaise, à côté du lit de Derek, regardant par la fenêtre pour regarder vers sa soeur qui n'arrêtait pas de jouer. Mais elle avait finit par prendre sa forme de Dragon ce qui avait effrayer les autres enfants et qui étaient partis en courant. Elle jouait toute seul sur la balançoire.

Il tournait le regard vers Derek qui semblait péter soudainement un câble.

Tyrak : Qu'est-ce que ta encore ?!

Il fronçait les sourcils voyant qu'il semblait souffrir et arrivait à se libérer de ses liens, il s'en levait sur le coup, il le regardait se retrouver à quatre patte, il tentait de l'aider.

Tyrak : Ok, je vais l'appeler, mais bouge pas d'ici !

Il hésitait tout de même de le laisser seul, il le regardait avant de partir et grimaçait voyant ce qu'il lui arrivait à son corps. Il courrait rapidement pour me retrouver, moi j'étais toujours occupé à tenter de trouver un antidote.

Tyrak : Derek va pas bien du tout ! Ta fini ?

Gabriel : je pense que je vais y arriver dans peu de temps..

Tyrak : Oué, mais le soucis c'est qu'il n'a plus de temps devant lui.

J'en arrêtais tout ce que je faisais et remontait pour le retrouver, mon coeur battait à la chamade, j'entendais Sarah me crier après, j'accèlerais donc le pat, je baissais les yeux voyant qu'elle avait perdu les eaux, mais ensuite, le corps inerte de Derek, j'en restais figé sur le coup.

Tyrak : Elle va accouché, faut que tu l'aide gabriel.

Mon corps n'arrivait plus à bouger, il en grimaçait et prenait Sarah pour l'aider à l'installer sur le lit, Stephan arrivait à son tour en courant, me regardant ainsi que Derek à terre et retrouvait sa femme lui tenant la main.

Stephan : Qu'est-ce qu'il se passe ici ?!

Je m'avançais lentement vers Derek, me laissant tomber à genoux pour le retourner afin de voir son visage, il est devenu comme l'autre Maru.. Il est mort, mes yeux s'envahissaient de larmes.

Gabriel : Non, tu devais encore tenir le coup Derek..

Tyrak : Gabriel, elle a besoin de toi et ton petit frère aussi.

Je tenais la main de Derek, c'est à peine si je le reconnais, je n'ai pas réussi à le sauver.. Je.. Je posais ma tête contre son torse serrant sa chemise, je me mettais à pleurer. Tyrak grimaçait me voyant dans cette état, il levait les yeux aux ciels.

Tyrak : Super, je suppose que je vais le faire moi même.

Stephan : Hors de question.

Il redressait un sourcils vers lui.

Tyrak : Vous avez une meilleur solution.

Stephan : Je vais le faire, et tu tiens sa main !

Je finissais par me lever frottant mes yeux, j'enfilais mes gants et me mettait en face de Sarah.

Gabriel : C'est bon..

Tyrak : Tu es sur que tu vas y arriver ?

Je ne disais rien, et aidait donc Sarah à accoucher. Reiji arrivait à cette instant pour retrouver Tyrak, il le regardait assez pressée.

Reiji : On a besoin de toi pour..

Il s'arrêtait sur son élan voyant le corps de son frère à terre, il courrait jusqu'à lui pour le tenir contre lui, moi je tenais le bébé dans mes bras que je recouvrais d'un essuie, je regardais vers Reiji à cette instant.

Stephan : Je suis désolé pour Derek Gabriel..

Il prenait son fils dans ses bras, s'asseyant sur le bord du lit pour le montrer à sa femme, moi je retirais mes gants remplis de sang, que je mettais à la poubelle.

Gabriel : Je n'ai pas réussi à le sauver..

Reiji : On y va.

Il se levait frottant ses yeux regardant vers Tyrak.

Reiji : Emmène nous jusqu'à Teijo.

Tyrak : Vous êtes sérieux ?!

Il regardait vers son père et son frère, il soupirait ensuite passant à côté d'eux.

Tyrak : Comme vous voulez.

Je rattrapais Reiji l'attrapant par le bras.

Gabriel : C'est du suicide, ce type est un malade. Derek va finir par se réveiller, comme Maro j'en suis sur..

Reiji : Et si se n'est pas le cas ? Je suis sur que Teijo est capable de le faire revenir à la vie, il a bien réussi à faire revenir toute la race des Dragons alors.. Et puis, même si Derek revenait, il ne sera jamais plus comme avant.

Gabriel : Je trouverais le moyen de le soigner.

Reiji : Excuse moi mais, j'ai déjà pris ma décision.

Il se retirait de moi s'en allant avec Zankou, Atori et Tyrak. Je me remettais près de Derek, glissant ses cheveux entre mes doigts.

Gabriel : Revient Derek.. Ne me laisse pas.

Valina courrait jusqu'à son père, le repérant dehors avec ses frères et Reiji.

Valina : Papa, qu'est-ce que tu fais ici ?

Elle faisait sa petite malheureuse en posant ses mains derrière son dos et se balançant d'avant en arrière pour éviter qu'il ne l'engueule de sa petite fugue.

Tyrak : Toi tu vas rester près de Gabriel ! Ou non.. Si Derek se réveille va savoir ce qu'il va faire hum..

Valina : Je peux rentrer à la maison.

Tyrak : Toute seul ? Hors de question.

Elle retroussait sa lèvre.

Valina : Suis plus une enfant.

Tyrak : Oh que si tu en es une.

Reiji : S'il vous plaît, on a déjà assez perdu du temps comme ça...

Il détournait le regard n'arrêtant pas de revoir le visage inerte de son frère.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un peu de changement s'impose !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un peu de changement s'impose !
Revenir en haut 
Page 6 sur 18Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 12 ... 18  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le monde de minelia (forum devenu privé) :: Le continent de Grimdor :: Citée d'Hurleval :: Autres-
Sauter vers:  

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com