Forum privé
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Nouvelle vie, nouveau départ, nouveau RP !

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16  Suivant
AuteurMessage
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Nouvelle vie, nouveau départ, nouveau RP !    Dim 17 Nov - 0:11

Near regardait du coin de l'oeil vers son frère qui commençait à tenter de le rassurer et de l'éclairer, et on peut dire que sa marchait car il pensait qu'il était le seul à penser comme lui, à ne pas réellement savoir ce qui l'attirait pour le moment.. Damon c'était donc poser les mêmes question que lui.

Near : Alors je suppose que je finirais pas le savoir tôt ou tard, les filles seront vraiment déçue si je suis plutôt pour les mecs, j'ai beaucoup de fan.

Il en ricanait sur le coup. Surtout lorsque son frère passait sa main dans ses cheveux, ce qui le décoiffait, il en passait aussi tôt sa main dans ceux-ci pour les remettre comme il faut.

Near : Merci, c'est pas un truc que j'aime parler avec les parents, c'est trop.. Bizarre.

Il le regardait bien sérieusement lorsqu'il parlait de Derek et de la raison qu'il n'était pas venu le chercher aujourd'hui.. Il aurait cru à plein de chose mais vraiment pas à ça, il en était plus que surpris.

Near : Je comprend pas.. Il y a quelques heures à peine il se souvenait de nous, il m'avait conduit à l'école au matin et maintenant il ne se souvient de rien ?

Il écoutait attentivement ses explications.

Near : Alors c'est Akio qui est derrière tout ça.. Pourquoi il fait ça, je comprend pas. Il est avec Vincent.

Ils arrivaient ensuite devant chez Gad, lorsqu'il lui faisait signe de sortir, il ouvrait la porte prenant son sac avec lui pour sortir.

Near : j'espère que les choses vont vite se régler..

J'étais revenu chez mon frère vu que tous mes affaires était là-bas, et je leur expliquait la situation, De plus Derek m'avait répondu à mon message et m'avait demandé à ce qu'on se voit, ce qui me rassurait se sera bien plus facile de tout lui expliquer à haute voix que par sms.

Je regardais Near, j'espère sincérement que Akio n'a pas profité de cette situation pour se faire Derek.. J'en détournais le regard, bien sûr que si il l'a fait, pourquoi il se gênerait.. Il est toujours accroc à Derek malgré qu'il était avec Vincent depuis tout ce temps, fait chier.

Gabriel : Rien d'utile, mais j'ai envoyé un message à Derek, il va venir ici... Il ne devrait plus tarder.

Lorsque la porte toquait, on se tournait tous vers celle-ci se doutant que c'était Derek, une fois ouverte celui-ci entrait se sentant sans doute perdu. Gad regardait Derek qui l'observait, il avait déjà peur d'en avoir un deuxième mais bien vite Takuma montrait qu'il était à lui.

Near redressait un sourcils alors qu'il le comparait à la femme de ménage.

Gabriel : C'est Near, et Damon.

Je le regardais s'asseoir sur le divan.

Gabriel : Alors se serait une fameuse comédie. Tout ce que je t'ai dis est la vérité.

Gad arrivait rapidement avec des boissons, il posait des verres à tout le monde, mettait des glaçons et demandait à tout le monde ce qu'ils voulaient boire. Il mettait même quelques petites choses à grignoter. Il finissait ensuite par s'asseoir à côté de Takuma nous regardant.

On regardait Takuma attrapait une photo souvenirs où on étaient tous réunis, Derek plissait les yeux puisque c'était belle et bien réel.

Gabriel : C'est tout ce qui te choque dans cette photo, que tu portes un costard.

Mon téléphone sonnait, j'en regardais vers Damon.

Gabriel : Je parie que ton téléphone est à plat.. C'est Maya.

Je répondais.

Maya : Est-ce que Damon est près de toi ?!

Gabriel : Oui il est près de moi, on est chez Gad, ne t'en fais pas il va bien.

Je fixais Derek tout le long.

Maya : Passe le moi ! C'est important !

Je lui tendais le téléphone.

Gabriel : Elle semble pas contente.

Une fois que Damon prenait le téléphone, il semblait déjà avoir des sueurs froides, il ne posait même pas son gsm à fond à son oreille, une fois qu'elle entendait le son de sa voix Maya se mettait à hurler.

Maya : Je suis ENCEINTE !! Ouiiiiiiiiiii !

Tout le monde arrivait à entendre ce qu'elle disait au bout du file, j'en redressais mes sourcils plus que surpris, j'ai bien entendu, encore enceinte ? Il n'y va pas de main forte, en tout cas Maya n'était pas en colère mais surtout hyper excité à l'idée d'avoir encore des petits boutchons à s'occuper.

Gabriel : Félicitation "papa".

Je regardais vers Derek.

Gabriel : Troisième fois grand-père sa te dit  ?

Je lui souriais, il semblait faire la grimace. Gad était partis chercher le champagne pour fêter ça, je m'asseyais à côté de Derek pour pouvoir lui parler, car je doute que Akio va le laisser très longtemps seul avec nous ici, va savoir s'il n'est pas occupé de le chercher, il l'appelait déjà sur son téléphone, je l'attrapais pour l'éteindre.

Gabriel : je doute que se soit Akio qui ait modifié tes souvenirs.. Mais tu sais sans doute de quoi est capable son frère. Ce matin tu t'étais à mes côtés, on avait disputé Near car il avait pris de la drogue à cause de Akio. Ensuite tu la conduis à l'école, et puis tu te souviens de quoi ? Où tu te trouvais lorsque tu t'ais réveillé ?

Réfléchis un peu Derek, même s'il nous croit, sa ne changera pas le fait qu'il ne se souvient plus de nous.. Mais au moins sa rendra les choses plus facile.


Akio avait ramené deux corps inconscient mais toujours en vie dans notre salon, mais voyant que Derek n'était plus là, il pétait déjà un câble et tapait sur tout ce qui était à sa porté. Il l'appelait à plusieurs reprise sur son téléphone mais cela faisait comme-ci il n'était pas disponible.

Akio : Et merde.

Il appelait donc son frère.

Akio : j'ai besoin de ton aide, Oué c'est à cause de Derek..

Il passait sa main dans ses cheveux.

Akio : J'aurais pas du le ramener chez lui avec cette imbécile de Gabriel qui arrive sans arrêt à ses fins, il est avec lui et il doit sans doute lui dire toute la vérité.. Derek n'est pas un idiot, il comprendra ce que tu lui as fait.

Il marchait tout en lui parlant au téléphone.

Akio : Si je le ramène chez toi, tu serais capable de recommencer, cette fois ci je ne ferais plus la même erreur et l’emmènerait loin d'eux.

Bien entendu son frère était encore bien trop faible pour utiliser à nouveau ce genre de sort bien que les souvenirs était moins intense que la première fois.

Akio : Ok j'ai compris, je me débrouille moi même.

Il lui raccrochait au nez énervé, et se téléportait afin de se rendre chez Gad où il devait se trouvait, il attrapait Derek par le bras pour le tirer vers lui.

Akio : Merci de me laisser en plan, et ce pour te retrouver près de ses vermines.

Je me levais en le regardant, j'envoyais rapidement mes ondes dans sa direction, ce qui fit lâcher Derek, il en posait ses mains sur ses oreilles en gémissant, je lui donnais en même temps à un coup de poing sur son visage ce qui le fit expulsé contre le mur.

Il retirait lentement ses mains de ses oreilles, ses yeux devenait noir, avec le même symbole que ceux de son frère. J'en plissais les yeux, mes ondes ne lui font plus rien ? ET c'est quoi ses yeux ? Il tendait la main vers moi, son bras devenait noir et on pouvait sentir comme de la chair brûlé, il envoyait son dragon qu'il avait créer autre fois contre Shelzia contre moi, je savais ce que cela provoquait, le dragon poussait un cris, cette fois-ci se n'était pas qu'une apparition de quelques secondes, celui semblait se libérer, il poussait des cris faisant apparaître des pattes sur le sol et semblait tirer de toute ses forces pour pouvoir apparaître.

Near : Qu'est-ce que c'est ?

Gabriel : Ne vous laisser pas toucher surtout.

ET merde.. c'est mal partis, une fois libéré, Une partie du Dragon restait lié au bras de Akio, il poussait un cris, tout aux alentours pourissait à vu d'oeil, l'odeur était horrible, comme si un mort était resté pendait des jours ici à pourrir.

Akio attrapait sa main libre vers le bras libre de Derek pour se téléporter avec lui, le Dragon disparu avec lui, c'était juste pour nous distraitre et le prendre avec lui ? L'endroit où il avait fait apparaître le dragon était saccagé, complètement noir.

Akio fut téléporté dans un endroit où on ignorait l'existence, il tombait à genoux tenant son bras de sa main gauche, il gémissait car la douleur était horrible, c'était surtout pour ça qu'il c'était rapidement téléporté. Contrôler ce Dragon était loin d'être facile, il n'arrivait plus à bouger son bras, il semblait morte et toujours aussi noir.

Même le fait d'être un vampire ne changeait rien, il regardait vers sa main tendait de bouger ses doigts mais il n'y arrivait plus

Akio : Merde.. Hum..

Il se relevait, gardant son bras le long de son bras, incapable de le bouger, il tournait le regard vers Derek.

Akio : Mon frère avait raison, mes pouvoirs se débloque grâce à toi.

Il cherchait son téléphone, et composait le numéro de son frère, sa main tremblait, il l'appelait ensuite.

Akio : Amène toi où on vivait autre fois. Faut que tu vois ça.

Il raccrochait et et lançait son téléphone contre la table, il regardait vers Derek.

Akio : Tu n'aurais pas du te rendre là-bas, tu ne t'imagines même pas si ce Dragon se serait libéré, sa aurait été le cahos.

Il en fit un sourire en coin.

Akio : Heureusement que j'ai réussi à le stopper car il semblait vouloir se libérer de ses entrailles, mais je ne suis pas encore assez près à le contrôler. Seul une seul personne de ma descendance à réussit à le contrôler, une seul, et semblerait que ce dons me revient.

Il se posait contre le mur ricanant.

Akio : Mais il est plus dure à contrôler que je ne l'imaginais


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Nouvelle vie, nouveau départ, nouveau RP !    Dim 17 Nov - 22:50

Near regardait du coin de l'oeil vers son frère qui commençait à tenter de le rassurer et de l'éclairer, et on peut dire que sa marchait car il pensait qu'il était le seul à penser comme lui, à ne pas réellement savoir ce qui l'attirait pour le moment.. Damon c'était donc poser les mêmes question que lui.

Near : Alors je suppose que je finirais pas le savoir tôt ou tard, les filles seront vraiment déçue si je suis plutôt pour les mecs, j'ai beaucoup de fan.

Il en ricanait sur le coup. Surtout lorsque son frère passait sa main dans ses cheveux, ce qui le décoiffait, il en passait aussi tôt sa main dans ceux-ci pour les remettre comme il faut.

Near : Merci, c'est pas un truc que j'aime parler avec les parents, c'est trop.. Bizarre.

Il le regardait bien sérieusement lorsqu'il parlait de Derek et de la raison qu'il n'était pas venu le chercher aujourd'hui.. Il aurait cru à plein de chose mais vraiment pas à ça, il en était plus que surpris.

Near : Je comprend pas.. Il y a quelques heures à peine il se souvenait de nous, il m'avait conduit à l'école au matin et maintenant il ne se souvient de rien ?

Il écoutait attentivement ses explications.

Near : Alors c'est Akio qui est derrière tout ça.. Pourquoi il fait ça, je comprend pas. Il est avec Vincent.

Ils arrivaient ensuite devant chez Gad, lorsqu'il lui faisait signe de sortir, il ouvrait la porte prenant son sac avec lui pour sortir.

Near : j'espère que les choses vont vite se régler..

J'étais revenu chez mon frère vu que tous mes affaires était là-bas, et je leur expliquait la situation, De plus Derek m'avait répondu à mon message et m'avait demandé à ce qu'on se voit, ce qui me rassurait se sera bien plus facile de tout lui expliquer à haute voix que par sms.

Je regardais Near, j'espère sincérement que Akio n'a pas profité de cette situation pour se faire Derek.. J'en détournais le regard, bien sûr que si il l'a fait, pourquoi il se gênerait.. Il est toujours accroc à Derek malgré qu'il était avec Vincent depuis tout ce temps, fait chier.

Gabriel : Rien d'utile, mais j'ai envoyé un message à Derek, il va venir ici... Il ne devrait plus tarder.

Lorsque la porte toquait, on se tournait tous vers celle-ci se doutant que c'était Derek, une fois ouverte celui-ci entrait se sentant sans doute perdu. Gad regardait Derek qui l'observait, il avait déjà peur d'en avoir un deuxième mais bien vite Takuma montrait qu'il était à lui.

Near redressait un sourcils alors qu'il le comparait à la femme de ménage.

Gabriel : C'est Near, et Damon.

Je le regardais s'asseoir sur le divan.

Gabriel : Alors se serait une fameuse comédie. Tout ce que je t'ai dis est la vérité.

Gad arrivait rapidement avec des boissons, il posait des verres à tout le monde, mettait des glaçons et demandait à tout le monde ce qu'ils voulaient boire. Il mettait même quelques petites choses à grignoter. Il finissait ensuite par s'asseoir à côté de Takuma nous regardant.

On regardait Takuma attrapait une photo souvenirs où on étaient tous réunis, Derek plissait les yeux puisque c'était belle et bien réel.

Gabriel : C'est tout ce qui te choque dans cette photo, que tu portes un costard.

Mon téléphone sonnait, j'en regardais vers Damon.

Gabriel : Je parie que ton téléphone est à plat.. C'est Maya.

Je répondais.

Maya : Est-ce que Damon est près de toi ?!

Gabriel : Oui il est près de moi, on est chez Gad, ne t'en fais pas il va bien.

Je fixais Derek tout le long.

Maya : Passe le moi ! C'est important !

Je lui tendais le téléphone.

Gabriel : Elle semble pas contente.

Une fois que Damon prenait le téléphone, il semblait déjà avoir des sueurs froides, il ne posait même pas son gsm à fond à son oreille, une fois qu'elle entendait le son de sa voix Maya se mettait à hurler.

Maya : Je suis ENCEINTE !! Ouiiiiiiiiiii !

Tout le monde arrivait à entendre ce qu'elle disait au bout du file, j'en redressais mes sourcils plus que surpris, j'ai bien entendu, encore enceinte ? Il n'y va pas de main forte, en tout cas Maya n'était pas en colère mais surtout hyper excité à l'idée d'avoir encore des petits boutchons à s'occuper.

Gabriel : Félicitation "papa".

Je regardais vers Derek.

Gabriel : Troisième fois grand-père sa te dit  ?

Je lui souriais, il semblait faire la grimace. Gad était partis chercher le champagne pour fêter ça, je m'asseyais à côté de Derek pour pouvoir lui parler, car je doute que Akio va le laisser très longtemps seul avec nous ici, va savoir s'il n'est pas occupé de le chercher, il l'appelait déjà sur son téléphone, je l'attrapais pour l'éteindre.

Gabriel : je doute que se soit Akio qui ait modifié tes souvenirs.. Mais tu sais sans doute de quoi est capable son frère. Ce matin tu t'étais à mes côtés, on avait disputé Near car il avait pris de la drogue à cause de Akio. Ensuite tu la conduis à l'école, et puis tu te souviens de quoi ? Où tu te trouvais lorsque tu t'ais réveillé ?

Réfléchis un peu Derek, même s'il nous croit, sa ne changera pas le fait qu'il ne se souvient plus de nous.. Mais au moins sa rendra les choses plus facile.


Akio avait ramené deux corps inconscient mais toujours en vie dans notre salon, mais voyant que Derek n'était plus là, il pétait déjà un câble et tapait sur tout ce qui était à sa porté. Il l'appelait à plusieurs reprise sur son téléphone mais cela faisait comme-ci il n'était pas disponible.

Akio : Et merde.

Il appelait donc son frère.

Akio : j'ai besoin de ton aide, Oué c'est à cause de Derek..

Il passait sa main dans ses cheveux.

Akio : J'aurais pas du le ramener chez lui avec cette imbécile de Gabriel qui arrive sans arrêt à ses fins, il est avec lui et il doit sans doute lui dire toute la vérité.. Derek n'est pas un idiot, il comprendra ce que tu lui as fait.

Il marchait tout en lui parlant au téléphone.

Akio : Si je le ramène chez toi, tu serais capable de recommencer, cette fois ci je ne ferais plus la même erreur et l’emmènerait loin d'eux.

Bien entendu son frère était encore bien trop faible pour utiliser à nouveau ce genre de sort bien que les souvenirs était moins intense que la première fois.

Akio : Ok j'ai compris, je me débrouille moi même.

Il lui raccrochait au nez énervé, et se téléportait afin de se rendre chez Gad où il devait se trouvait, il attrapait Derek par le bras pour le tirer vers lui.

Akio : Merci de me laisser en plan, et ce pour te retrouver près de ses vermines.

Je me levais en le regardant, j'envoyais rapidement mes ondes dans sa direction, ce qui fit lâcher Derek, il en posait ses mains sur ses oreilles en gémissant, je lui donnais en même temps à un coup de poing sur son visage ce qui le fit expulsé contre le mur.

Il retirait lentement ses mains de ses oreilles, ses yeux devenait noir, avec le même symbole que ceux de son frère. J'en plissais les yeux, mes ondes ne lui font plus rien ? ET c'est quoi ses yeux ? Il tendait la main vers moi, son bras devenait noir et on pouvait sentir comme de la chair brûlé, il envoyait son dragon qu'il avait créer autre fois contre Shelzia contre moi, je savais ce que cela provoquait, le dragon poussait un cris, cette fois-ci se n'était pas qu'une apparition de quelques secondes, celui semblait se libérer, il poussait des cris faisant apparaître des pattes sur le sol et semblait tirer de toute ses forces pour pouvoir apparaître.

Near : Qu'est-ce que c'est ?

Gabriel : Ne vous laisser pas toucher surtout.

ET merde.. c'est mal partis, une fois libéré, Une partie du Dragon restait lié au bras de Akio, il poussait un cris, tout aux alentours pourissait à vu d'oeil, l'odeur était horrible, comme si un mort était resté pendait des jours ici à pourrir.

Akio attrapait sa main libre vers le bras libre de Derek pour se téléporter avec lui, le Dragon disparu avec lui, c'était juste pour nous distraitre et le prendre avec lui ? L'endroit où il avait fait apparaître le dragon était saccagé, complètement noir.

Akio fut téléporté dans un endroit où on ignorait l'existence, il tombait à genoux tenant son bras de sa main gauche, il gémissait car la douleur était horrible, c'était surtout pour ça qu'il c'était rapidement téléporté. Contrôler ce Dragon était loin d'être facile, il n'arrivait plus à bouger son bras, il semblait morte et toujours aussi noir.

Même le fait d'être un vampire ne changeait rien, il regardait vers sa main tendait de bouger ses doigts mais il n'y arrivait plus

Akio : Merde.. Hum..

Il se relevait, gardant son bras le long de son bras, incapable de le bouger, il tournait le regard vers Derek.

Akio : Mon frère avait raison, mes pouvoirs se débloque grâce à toi.

Il cherchait son téléphone, et composait le numéro de son frère, sa main tremblait, il l'appelait ensuite.

Akio : Amène toi où on vivait autre fois. Faut que tu vois ça.

Il raccrochait et et lançait son téléphone contre la table, il regardait vers Derek.

Akio : Tu n'aurais pas du te rendre là-bas, tu ne t'imagines même pas si ce Dragon se serait libéré, sa aurait été le cahos.

Il en fit un sourire en coin.

Akio : Heureusement que j'ai réussi à le stopper car il semblait vouloir se libérer de ses entrailles, mais je ne suis pas encore assez près à le contrôler. Seul une seul personne de ma descendance à réussit à le contrôler, une seul, et semblerait que ce dons me revient.

Il se posait contre le mur ricanant.

Akio : Mais il est plus dure à contrôler que je ne l'imaginais
Spoiler:
 


***


tout le monde tentait de faire plaisir à tout le monde, même si pour ça cela devait dire qu'ils devront changer quelque de leurs habitudes.. Comme ne plus dormir dehors, même lorsqu'il fait plus froid ou qu'il pleut, cuire leurs nourritures et même la préparer.. Tyrak était près à changer ses quelques choses pour que les Kitsunes puissent vivre en toute liberté et aussi bien qu'ils vivaient avec Gala.

Mais cela ne changera pas ses idéos, jamais il ne vivra comme un vrai humain, il a été élevé comme tel et ne changera pas pour autant mêmes avec ses petits conforts en plus.

Nasir tentait de se faire beaucoup de mal en cuisinant du lapins pour tout le monde mais surtout pour montrer que même de cette façon, la nourriture est beaucoup plus mangeable.

Alors que le repas était près, Une des femmes de Tyrak arrivait avec son assiette, celui-ci tournait la tête vers elle, elle lui tendait son assiette pour qu'il la prenne, il fut bien obligé de prendre forme humaine tenant celle-ci entre ses mains, il baissait les yeux pour regarder le contenue.

Tyrak : Qu'est-ce que c'est.

Il en plissait les yeux sur le moment.

" Du lapin, C'est Nasir qui l'a préparé, c'est très bon, tu devrais goûter. Il l'a fait pour te faire plaisir. "

Il s'asseyait sur une chaise tout en soupirant et détournait le regard, il posait l'assiette sur la table, il s'apprêtait à utiliser ses doigts, mais elle lui tendait une fourchette, il en levait un regard dans sa direction.

Tyrak : Vous voulez que je devienne un humain.

" Non se n'est pas ce qu'on veut, mais peut-être qu'on pourrait s'adapter et vivre de deux manières différentes. "

Il attrapait la fourchette et commençait à goûter.


Pendant ce temps, Abnar était toujours sur l'emprise de Aphrodite, celle-ci souriait sentant la présence de Nasir débarquer. Elle en fit exprès de accentuer ses gémissements pour qu'il entende et se dirige jusque ici. Une fois que se fut le cas, elle en tournait le regard vers lui gardant un sourire satisfait.

Il prenait sa forme de Kitsune et y montrait déjà les crocs sous la colère, il courrait aussi tôt vers lui, lui attrapant son bras, elle fut forcé de se retirer de Abnar et en dehors du lit. Elle était couché à terre regardant dans sa direction alors qu'il s'approchait d'elle près à l'attaquer mais Délizia sachant ce qu'il risquerait l'arrêtait avant.

Aphrodite : Tu devrais l'écouter.

Elle fronçait les sourcils puisqu'il s'approchait malgré tout d'elle mais finissait par se retirer de lui partant en courant sans doute bien en colère et choqué par ce qu'il venait de voir.

Elle prenait la main de Déli qui lui tendait pour l'aider à se redresser, elle le regardait bien alors qu'elle lui demandait si elle allait bien.

Aphrodite : Depuis qu'il traîne avec les autres Kitsune, c'est devenu un fauve et oui je vais bien.

Elle écarquillait les yeux alors qu'elle lui donnait une gifle, elle la fusillait aussi tôt du regard.

Aphrodite : Comment as-tu osé ?!

Elle lui sautait dessus commençant à lui tirer les cheveux, celle-ci se débattait et se battait à son tour en s'en prenant à elle. Alors qu'elles se battaient comme deux furies, Abnar reprenait ses esprits, il se redressait en passant sa main sur son visage.

Abnar : Qu'est-ce qu'il sait passé..

Il baissait les yeux voyant qu'il ne portait pas ses vêtements, il en plissait déjà les yeux se rappelant de la venue de Aphrodite, d'ailleurs il repérait sa fille et celle-ci entrain de se battre.

Abnar : Arrêtez de vous battre.

Il attrapait son pantalon pour se réhabiller et se levait ensuite, il tendait la main pour les séparer tout les deux magiquement, Aphrodite et Déli étaient tout deux bien décoiffé.

Abnar : Qu'avez-vous fait.

Aphrodite : Vous avez aimé ça Abnar, comme jadis.

Abnar : Je vous ais refusé vos avances, je ne vous désire plus et ce depuis bien longtemps.

Il tournait le regard vers Déli, il arrivait à ressentir la présence de Nasir qui était passé il n'y a pas longtemps.

Abnar : Nasir..

Il se téléportait aussi tôt, Aphrodite bousculait Déli pour passer.

Aphrodite : J'ai fais ce qu'on m'avait demandé de faire, Zeus apprendra ce que vous m'avez fait, mais également ce que Nasir à fait.

Elle disparu en pétale de rose. Abnar réapparu devant Nasir, il s'approchait de lui.

Abnar : Nasir.. Je ne désirais pas ça, je lui ais refusé ses avances. Elle a utilisé un sort qui m'empêchait de faire quoi que se soit.

Il glissait ses doigts pour le toucher.

Abnar : Jamais je ne désire faire une chose qui pourrait te blesser et nous séparer.



Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 


Dernière édition par Gabriel Light le Lun 18 Nov - 1:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Nouvelle vie, nouveau départ, nouveau RP !    Dim 17 Nov - 22:56

Gabriel était à bout de nerf se qui était compréhensible vue la situation, Damon le regardait vers les cents pas ne comprenant non plus mon attitude soudaine.

Damon: je pense pas que Akio est capable de faire une tel chose même avec ses pouvoirs, non il a du demander à quelqu'un de son entourage.

Il regardait encore vers la fenêtre, moi je préférais les ignorer même si leurs réaction me faisais poser pas mal de question.

Damon: ok, je vais chercher Near et lui expliquerait la situation en attendant s'il te plait ne fais pas de bêtise, tente peut être de lui prouvé que t'es pas un inconnu pour lui. Connaissant papa il va comprendre que quelque chose ne tourne pas rond, on t'attendra chez Gad.

Il retournait vers sa voiture regardant une dernière fois vers son père avant de partir en direction du lycée. Je m'approchais de la fenêtre me rendant compte qu'ils étaient partit, j'en soupirais me tournant vers Akio.

Derek: c'est vrai, moi avoir des enfants...non déjà Ryou j'ai foiré avec lui alors franchement des mômes c'est pas pour moi.

Je riais l'écoutant même si j'ai quelque penser pour se type "Gabriel" pourquoi j'aurai enregistré le numéro d'un mec que je connais pas? Si j'aurais vraiment été jeté pour ne plus m'en souvenir, j'aurais quand même pas pu enregistré correctement un numéro à moins qu'il l'ai fait à ma place.

Derek: ton frère est toujours entrain de s'amuser Akio peut importe l'heure et puis depuis quand tu me demande mon avis? d'habitude c'est plutôt toi qui me montrer les coins branché.

Je prenais au même moment mon gsm ayant vu que j'avais reçu un message et le mettais en toute discrétion dans la poche arrière de mon jeans.

Derek: mais vu que tu me demande si aimablement, j'ai bien envie de me mettre quelque chose sous la dent..et si tu nous ramenais ici quelque chose à manger hum?

Je passais dans la cuisine regardant si Akio ne me suivait pas et lisait le message reçu, encore de se Gabriel. Il a des choses sur ma vie privé qu'un type que j'ai connu dans une soirée ne pouvait pas savoir je commence à douter sérieusement de mes souvenirs actuel. Non c'est impossible c'est un truc de fou! j'étais près à effacer le message, mais renonçait faut que j'en sache plus alors je lui répondrais.

" faut qu'on cause tous les deux, donne moi une adresse et je te rejoins"

J'envoyais le message remettant ensuite le gsm dans ma poche, Akio semble être partit chercher se que je lui ai demander c'est le meilleur moment pour m'éclipser. Je partais à mon tour attendant de recevoir une adresse, c'était rapide j'avais pas besoin d'attendre très longtemps. C'est côté des richard ça? peut importe, je sortais mes ailes y allant pas la voie des airs me rendant jusqu'à Gad.

Bien avant cela au lycée de Near, le poil de Benoit était ébouriffé ainsi eu sa queue qui bougeait lentement de gauche à droite. Near acceptait sa petite proposition de sortie, se qui faisait d'avantage grogné Benoit.
Damon semblait arriver jusqu'à temps pour laisser un peu Near respirer, c'est vrai qu'avec Nina et Benoit on peut pas dire qu'il a une minute à lui. Damon sortait de la voiture cherchant Near et lui fit un signe de la main l'ayant repéré.

Benoit: * au moins cette vipère arrêtera de le coller*

Il se remit sur ses quatre patte relevant la queue voyant Nina tenter de s'incrusté.

Benoit: * petite peste!!!*

Damon: euh bonjour..et bien je sais pas.

Il soupirait pensant que c'était la petite amie de son frère vue sa façon de le coller.

Damon: très bien monte.

Benoit courrait rapidement vers la voiture montant sur le toit s'y accrochant.

Benoit: tu va pas t'en tirer comme ça maudite peste!

Damon conduisait regardant de temps à autre vers le rétroviseur regardant Nina à l'arrière.

Damon: et bien enchanté Nina, moi c'est Damon.

Il regardait vers son frère du coin de l'oeil, cela le faisait sourire de le voir si ennuyer. Elle prétend qu'elle était sa petite amie, mais Near tentait de la remettre à sa place sans espoire.

Damon: c'est vrai quelque part tu ressemble à ma femme, toujours quelque chose à dire. j'ai jamais trouver l’interrupteur pour la faire taire et je crains ne jamais y arriver.

benoit toujours accroché au toit de la voiture se penchait pour regarder à travers les vitres de la voiture.

Benoit: * super elle est seule à l'arrière!"

Damon: bien c'est ici?

Il se garait sur le côté attendant que Nina descendre pour enfin pouvoir expliquer à son frère les détails de mon absence. Benoit repéra le baiser piégé de Nina vers Near, son poil gonflait à nouveau. Il attendait qu'elle sorte de la voiture, Benoit était déjà en position de bondir. Une fois dehors il saute dans ses cheveux attrapant ceux ci dans sa bouche les tirant ainsi qui enfoncer que la griffé.
Damon était déjà partit n'ayant pas vu la scène se passant derrière, Benoit sautait sur le sol bombant le torse que le ferai un chat se montrant agressif.

Benoit: fff!!!

Il partit ensuite sautant dans un buisson pour s'y cacher et prit une autre forme celle d'une corneille pour s'envoler.
Damon se moquait de son frère ayant l'impression de se rapellé de Maya dans ses première relation avec elle, il ne pouvait pas la supporter.

Damon: et cela t'ennuie qu'elle te colle? si tu sent qu'elle en fait trop avec toi faut directement lui dire, si il a bien une chose que j'ai apprise c'est pas jouer avec le sentiment des filles.

Par contre il était étonné que Benoit faisait également partie de la partie.

Damon: Benoit t'es sérieux? sa par contre désolé, mais je suis pas le mieux placer pour savoir quoi faire avec les mecs.

Il gardait le sourire malgré tout continuant de conduire.

Damon: tu finira pas le savoir, figure toi mine de rien j'ignorais se que je voulais à ton age. J'avais des parents homo et je pensais que je finirais par l'être également, jusqu'à que je me rende compte que je pensais plus au fille au garçon..et c'est comme ça que j'ai su.

Il passait sa main dans les cheveux de son frère le décoiffant.

Damon: si tu pense plus à l'un que l'autre alors tu dois testé, si tu sent que cela te conviens pas faut directement être clair et peut importe ton choix tu sera toujours mon tout petit frère.

Il ricanait avant de reprendre son sérieux, maintenant il allait devoir parler de chose plus délicate.

Damon: Derek n'est pas venu te chercher uniquement parce qu'il ne se souvient plus de toi, ni Gabriel, moi et personne d'autre d'ailleurs.

Il s'arrêtait étant devant chez Gad.

Damon: on ne sais pas trop se qu'il sait passé, après t'avoir déposer à l'école Derek n'est jamais rentrer durant plusieurs heures. Papa était inquiet et il avait de quoi, quand enfin il décida de refaire surface il était accompagné d'Akio considérant papa comme un étranger venu squatté chez lui.

Il fit un signe de la tête pour qu'il sorte.

Damon: on n'en sera peut être plus ensuite.

Ils rentraient tous deux chez Gad, Gabriel était la également.

Damon: alors tu as trouver quelque chose? j'ai expliquer à near la situation enfin en synthétisant.

C'est maintenant que moi j'arrivait après le message reçu de Gabriel avec l'adresse de cette maison, je toquais soupirant ayant besoin de savoir se qu'il se passait.

Takuma: sa doit être Derek.

Damon: ta réussit à le convaincre de venir?

Il allait directement ouvrir.

Damon: je le savais que tu finirais par nous croire.

Derek: oué ben on verra!

J'entrais regardant atour de moi, quel baraque de malade! je plissais les yeux repérant un autre Gabriel.

Derek: et celui la?

Takuma: a moi.

derek: ouf..j'avais déjà peur d'avoir plein de mec partout.

Je posais ensuite mes yeux sur Near le regardant de la tête au pied.

Derek: et ça c'est la femme de ménage?

Damon: idiot! c'set ton fils!

je retroussais le nez.

Derek: ah bon...c'est vraiment n'importe quoi, pourquoi je suis la sérieux.

Damon: peut être parce que ta compris qu'il a quelque chose qui cloche.

Je m'asseyais sur le divan posant mes pied sur la petite table.

Derek: alors expliquer moi autour d'un verre, car la j'ai surtout l'impression que c'est une comédie très bien monté.

Takuma s'avançait vers le meuble prenant un cadre avec une photo et la montrait, c'était ma tronche dessus avec d'autre personne, je reconnaissais Gabriel à côté de moi, ryou à l'arrière même Lucas est présent avec Lexi.

Takuma: cette preuve te suffit?

Derek: c'est quoi se bordel? je porte un costard!

damon: c'est à mon mariage du moins pour la deuxième tentative.

Derek: je me souviens d'aucun de vous.


****

Drake ne sera pas non plus en état pour prendre soin de ses femelles et ses enfants, il n'y a plus que Tyrak et son frère. A nouveau elles auront un meneur et d'autre kitsune vivant déjà la bas pour ne plus se sentir seul.

Nasir: tyrak ne laissera pas faire, faudra le forcer un peu la main, mais peut être sachant que c'est pour le bien de ses kitsune il fera une exception.

C'était difficile de savoir quel sera la réaction de Tyrak, il ne supporte pas les dieux alors de savoir l'un d'eux qui le dicte comment vivre. Abnar les téléportait donc tous jusque la sans exception, Tyrak fut le premier à s'avancer dans leurs direction Lucan ne tardait pas à en faire autant prenant forme humaine à son tour.

Lucan: est ce le reste des kitsune que tu m'as parlé Tyrak?

il regardait vers Nasir apprenant la mort de gala, plus d'une fois il avait parler de cette kitsune et se qu'elle aviat accomplit pour les siens.

Lucan: je suis navré qu'une tel kitsune perde la vie, elle fut un exemple pour beaucoup d'entre nous.

Nasir s'approchait de Tyrak fronçant les sourcils.

Nasir: tu devrais l'écouté Tyrak, tu as dit toi même qu'ils doivent être libre alors ne les forces pas à vivre à ta façon, c'est comme leurs privé de leurs choix et donc leurs liberté.

lucan: Je suis d'accord avec Nasir.

De toute manière Abnar avait prit sa décision, les lieux changeait faisant apparaître des maison s'accordant avec l’environnement dans la nature. Lucan était assez impressionné et s'approchait déjà de l'une d'elle posant sa main dessus.

Lucan: c'est assez joli.

Nasir sourit se tournant vers Abnar.

Nasir: je vais rester un peu ici pour être certain qu'ils trouvent tous bien une place et je te rejoindrais ensuite.

Il se doutait que Abnar avait besoin d'être seul pour faire le deuil de sa mère, un des petit kitsune levait la main demandant la parole. Nasir pouvait s'empêcher de ricaner n'ayant pas très envie lui non plus de devoir manger de cette façon. Lucan haussait les épaules étant lui d'accord pour s'adapté à un autre mode de vie.

Lucan: on peut peut être leurs laisser une chance et essayer de vivre à leurs façon.

son frère fini par accepté les conditions, au fond Lucan avait envie de tester de mode de vie et enfin il allait pouvoir y goutté.

Lucan: c'est dur à admettre mais je remercierais presque ton dieu pour se qu'il a fait.

Nasir: il ne faut pas oublier qu'il a une part de kitsune en lui, Abnar est différent des autres.

Lucan: ne commence à le croire en effet.

Nasir: j'ai une idée et si on préparait un quelque chose pour tyrak, peut être que ensuite il pourra plus se passer de la cuisine culinaire.

Il levait le doigt.

Nasir: mais avant pour ça il me faudrait mmmh je dirais trois lapins.

Lucan: j'y vais!

Impatient de goutter à se genre de cuisine Lucan se pressa d'aller chasser ses lapins, les femelles allait déjà chercher l'eau et les légumes pour la préparation. Nasir les aidait à les éplucher et les coupés, tous s'entraidait même les enfants partit dans les maisons cherchant les couvert adéquat.

" j'ai faim! j'ai faim!"

Nasir: un peu de patience.

Les légumes mijotait déjà dans une grosse marmite, Lucan revenait avec les lapins mort dans sa gueule et les déposait devant nasir.

Lucan: et voilà.

Nasir: euhh...moi d'habitude ils sont déjà en morceau.

" laissez moi faire, j'ai l'habitude"

Elle prenait les lapins qu'elle vida et dépeça avant de les découper pour y récupéré la chair, Nasir prit les morceaux qui plongeant dans la ragout.

Nasir: bien il suffit de patienté un quart d'heure ou deux pour le le lapin cuise.

Lucan: tu reste pas pour manger avec nous?

Nasir: non pas cette fois, je vais renter Abnar à besoin de moi en se moment.

Il se téléportait retournant chez Abnar regardant autour de lui.

Nasir: Abnar? je pense que c'est dans de bonne voix, Tyrak à fini pas accepté et c'est même prit une maison. Abnar?

Il entendait du bruit venant de la chambre et s'y avançait doucement reconnaissant des gémissements de femme. Il posait sa main sur la poignet et fini par ouvrir la porte, ses yeux s'écarquilla devant la scène. Mais la colère prenait rapidement le dessus, sa mâchoire se serra jusqu'à y apercevoir les crocs bien vite c'est la forme du kitsune grognant à la vue de aphrodite. Il courrait vers elle l'attrapant le bras entre ses crocs la retirant du lit, Aphodite tombait à terre. Nasir furieux fonçait sur elle près à attraper son visage, mais delizia entrait dans la chambre attrapant Nasir.

Delzia: non ne fait pas ça Nasir, Zeus te fera payer pour ton geste.

Les crocs de Nasir s'approchait de plus en plus du visage d'aphrodite mais au dernier moment il partit en courant hors de la maison retournant auprès des autres kitsune. Deli tendais la main vers Aphrodite l'aidant à se relever.

Delizia: est ce que ça va? et bien tant mieux.

elle lui mit une gifle qui la fit retomber à terre et sautait dessus se mettant à tirer ses cheveux.

Delizia: espèce de traîner! je vais te casser le nez!

Elles se battaient tous deux comme de vrai tigresse, s'arrachant les cheveux se griffant.

Delizia: espèce de mocheté! vais montrer à tous le monde que tes niches sont gonflé à la magie!


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Nouvelle vie, nouveau départ, nouveau RP !    Lun 18 Nov - 0:29

Bien sûr que me voir dans se costard me choc, j'ai l'air d'être assez heureux sur cette photo malgré tout. C'est dur à croire que tous se que je connais, mes souvenirs sont que mensonge et je crois pas que c'est une photo montage.

Damon: j'espère que tu nous crois à présent.

Derek: c'est dur à gober mais oui, pourquoi Akio à fait un truc pareil?

Damon: on pensais qeu c'était passer avec le temps, mais il semble toujours être bleu de toi.

Derek: faudra que je lui parle aussi.

Tous le monde se taisais entendant le gsm de gabriel sonner, Damon haussa les épaules.

Damon: non je l'ai éteins, je me doutais qu'elle ne cesserais de m'appelé pour un oui ou pour un non. Bon très bien passe la moi.

Elle semblait pas contente? Damon grimaçait ayant déjà peur de l'entendre lui crier dessus au téléphone.

Damon: écoute ma petite chatte...

Il reculait le téléphone fermant les yeux l'entendant crier.

Damon: quoi..enceinte?

Je pouvais m'empêcher de ricaner voyant sa tête, moi je pense que je mourrais sur le coup..quoi que. c'est vrai j'ai plusieurs enfant en réalité, sa aussi c'est dur à gober. Entendant le mot "grand père" je fusillais Gabriel, il se fou de ma gueule en plus!

Derek: dit encore que je suis un grand père et je te brise en morceau.

c'était cette fois ci le miens que j'entendais sonner, je le sortais de ma poche c'est Akio. Pas le temps de décrocher que Gabriel attrapait mon téléphone raccrochant.

Derek: hum...Near? c'est qui? ah lui la femme de ménage la bas.

mes derniers souvenir, c'est vrai que je m'étais réveiller dans cette pièce.

Derek: et bien j'ai déjà trouver ça étrange, je me suis réveiller sur une sorte de stèle que Gunji utilise pour ses incantations bizarre. Akio était présent dans la pièce avec une folle envie de moi, j'avais pas fait attention sur le moment mais il m'a lâcher que sa fait lontemps qu'il attendait ça et puis la stèle à servis d'une tout autre façon.

Takuma: vous avez...

J'haussais les épaules.

Derek: bah oué, pour moi c'était normal.

Takuma regardait la tête de Gabriel qui se décomposait, pas le temps de pété un cable que Akio arrivait le tirant le bras.

Derek: et j'ai eu raison de suivre mon intuition, on m'a comme raconté que tu as demander à ton frère de changer mes souvenirs...t'es vraiment un enfoiré quand tu t'y met Akio!

Qu'est ce qui lui arrive subitement? il semble souffrir, je regardais ensuite Gabriel devinant que cela venait de lui.

derek: t'es obliger de faire ça?

Je grimaçais et maintenant il le frappe, Akio va encore être de mauvaise humeur après ça et en effet ses yeux devenait complètement noir je m'en reculais.

Derek: akio? 

Takuma attrapant rapidement Gad contre lui voyant cette chose sortir du bras d'Akio, c'est dégueulasse c'est quoi cette chose? je mettais ma main sur mon nez ayant du mal à supporter cette odeur de pourriture.

Derek: Akio arrête merde! 

Ne pas le toucher? pourquoi que se passerait t'il si c'est le cas? on va devenir tout décomposé comme lui? alors c'est clair je préfère garder mes distance, mais Akio m'attrapait avant me téléportant avec lui.

Takuma: il est partit...j'ouvre les fenêtres l'odeur est insupportable.

Il s'avançait vers la fenêtre l'ouvrant et repéra Damon recroqueviller dans le coin de la pièce.

Takuma: Damon? ta été toucher par la créature?

Damon: va savoir combien elle va en avoir cette fois, trois..quatre? 

Takuma: tu 'es la depuis le début?

Damon: je vais être envahis de couche....

Takuma: je vois, je vais te laisser tranquille.

Il retournait près de Gad et lui chuchotait à l'oreille.

Takuma: je pense que Damon fait une début de dépression.

Damon: comme ci j'avais pas assez de cerne sous les yeux!

Pendant que mon fils était occuper à plus s'inquiété de ses futurs enfants que de mon cas, moi j'étais réapparu dans un lieu que je connaissais pas du tout.

Derek: ou m'as tu emmener Akio? et c'était quoi cette chose.

Je voyais l'état de son bras, putain mais qu'est ce que sait?

derek: ton bras...et qu'est ce que j'ai avoir la dedans? je t'ai pas demander de faire apparaître cette créature puante!

Gunji arrivait pas téléportation après l'appel de son frère devinant que c'était urgent, je le dévisageais sachant maintenant que c'était de sa faute si il a tout se bordel.

Derek: ta changer mes souvenir espèce d'enfoiré! pourquoi?

Gunji: pour mon frère.

Derek: et c'est ta seul excuse?

Gunji: j'ai nul besoin d'excuse Derek.

Il s'approchait de Akio regardant son bras de plus près.

Gunji: tu aurais plus perdre plus qu'une partie de ton bras Akio, sans une aide de contrôle la créature se nourrissait de toi pour ensuite se libéré.

Derek: il va rester avec un bras comme ça le restant de ses jours?

Gunji: bien sûr que non je vais réglé ça.

Derek: et bien ensuite rend moi mes véritable souvenir.

Gunji: hors de question.

Derek: oh mais monsieur n'a pas le choix.

Gunji: j'ai toujours le choix, maintenant tais toi j'ai besoin de me concentré.

Gunji faisais lévité le bras de son frère pour la maintenant à l'horizontal, claquant des doigts tout le haut de Akio diparu pour vérifié jusqu'à la tache noir avait atteins.

Gunji: bien..sa va être très douloureux Akio, tu es prêt?

Gunji posait ses doigts l'une contre l'autre faisant apparaître une étrange lueur noir et posait ensuite ses mains sur le bras de Akio, cela lui donnait le même effet que si il enfouissait sa mains dans de la braise. L'aura noir de Gunji brûlait la substance noir recouvrant le bras de son frère, la douleur était tel qui tentait de retirer son bras, Gunji en ferma plus fort son étreinte l'en empêchant.

Gunji: tiens encore quelque petite seconde.

Il le lâchait regardant les paumes de ses mains qui était brûlé lui aussi.

Gunji: il a tenter de me repousser également, heureusement qu'il n'a pas pu faire plus de dégât.

Derek: vous êtes cinglé.

Gunji: les conséquences de la magie noir, montre moi à nouveau ton bras je dois y poser des bandage et un sceau.

Il exécutait plaçant un bandage tous le long de son bras ensuite un papier avec le symbole.

Gunji: tu va devoir garder ça quelque temps, depuis le jours que tu as utiliser pour la première fois se pouvoir, j'ai fais des recherche. Si mal utilisé se pouvoir peut prendre le dessus sur toi et même te tuer, déjà regarde l'état de ton bras. se sceau que j'ai poser sur tes bandages va gravé un tatouage sur ton bras qui d'après mes recherche servira de "laisse" d'une certaine manière capable de contrôlé se dragon alors ne retire ses bandage sous aucun prétesque Akio, pas tant que je te le dise.

Derek: bon je me tire.

Gunji se tournait vers moi.

Gunji: et ou compte tu aller comme ça?

Derek: vu que je peux pas compté sur toi pour débloquer mes souvenirs, je vais me débrouillé par moi même.

Je m'en allais mais Gunji tendais la main vers moi me mettant un collier me reliant à ne chaîne invisible m'empêchant de sortir.

Derek: tu viens de me foutre un collier de chien?

Gunji: si tu veux....t'appartiens à mon frère t'ira nul part.

Derek: j'appartiens à personne! libère moi!


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Nouvelle vie, nouveau départ, nouveau RP !    Lun 18 Nov - 5:17

Oui il était enfin partis, je regardais Takuma qui ouvrait les fenêtre, il a raison, car l'odeur est toujours auss infecte.. Akio a vraiment la capacité de contrôler cette chose ? J'ai bien remarqué que son bras était devenu complètement noir. Je me fiche de ce qu'il peut lui arriver, tout ça n'arrange rien, je sais que Akio et Derek on couché ensemble et je vous dis pas dans quel état je suis en ce moment.. J'ai juste.. La haine et il est partis avec lui.

JE tournais le regard vers DAmon qui semblait déprimer à l'idée que Maya soit à nouveau enceinte, va savoir combien elle en aurait, au fond, il y a eu de la chance d'être tombé sur deux enfants, car comme elle l'avait dit sa grand-mère en avait eu six d'un seul coup.

Gabriel : Tu déprimes parce que tu vas avoir des enfants, moi je déprime surtout parce que ton père à coucher avec Akio, et qu'on a aucune solution de comment lui faire revenir ses souvenirs !

Je partais énervé, on a autre chose à faire que déprimer pour des couches, j'ai peut-être été un peu dure et sec avec lui sur le coup, mais je suis en colère.. Et quand je suis en colère je m'emporte et dit n'importe quoi. J'en passais ma main dans mes cheveux.

Gabriel : Désolé, je perd patience.. Et je suis dégoûté de ne pas avoir pu les arrêter.. Akio la reprit avec lui, va savoir où ils sont maintenant..

Near : Alors on doit le retrouver.

Je le regardais du coin de l'oeil.

Gabriel : Non toi tu vas rester ici, vous savez quoi, restez tous ici moi j'y vais.

J'utilisais ma rapidité pour partir, ils n'ont pas bougé d'un pouce lorsque Akio est venu, Takuma le soit disant Stygians qui a je ne sais quel âge n'a pas bouger le petit doigt, Damon était dans un coin parce que sa femme est enceinte, et maintenant j'ai perdu une nouvelle fois Derek.

Gad : Il est en colère..

Near : Se n'est pas de notre faute pour autant, il n'a pas agir ainsi.. Derek c'est désormais la vérité, il ne va plus se laisser faire.

Il détournait le regard.

Near : Il est partit sans savoir où aller, à moins qu'il ait utilisé ses ondes pour retrouver sa piste.. C'est possible. Mais si il a été retrouvé son frère, c'est tout de même risqué d'y aller seul.

Gad : Takuma tu devrais peut-être le suivre..

Il fit la petite moue car il ne voulait pas que je sois en dangers, mais ne voulait pas perdre non plus Takuma.

On toquait plusieurs fois à la porte.

Near : Il est peut-être revenu.

Il allait ouvrir, mais se n'était pas moi c'était Maya, elle arrivait comme une furie cherchant Damon, elle le fusillait du regard ensuite.

Maya : Tu m'as raccroché au nez !

Gad : C'est qu'on a eu quelque soucis avec Akio, il a invoqué une créature monstrueuse et dangereuse, un Dragon revenant comme ça.

Maya : Et c'est la seul excuse bidon que vous avez trouver ?! Un Dragon mort vivant ?!

C'est vrai que c'était dure à croire.

Maya : Tes pas content parce que je suis enceinte ?

Elle fit une mine de boudeuse et les oreilles baissé en arrière.  Elle lui tournait le dos et croisait les bras sur le coup.

Maya : Et bien monsieur n'a cas porter des préservartif s'il n'est pas content mais noooon ! Il n'aime pas alors il en met pas, ensuite il invente des histoires débiles parce qu'il me raccroche au nez ! Et bien je m'en fou, moi je suis trop heureuse !

Elle redressait ses oreilles attrapant les mains de Gad qui la regardait surpris.

Maya : Tu pourras être le parrains.

Elle sautait ensuite vers Takuma lui attrapant à son tour les mains.

Maya : Oh et toi aussi ! Il  y'en aura assez pour tout le monde !

Elle le lâchait glissant sa main sur son ventre le caressant.

Maya : Je sens qu'il y 'en aura humm... trois ou quatres, ou même cinq ! C'est mon instinct qui me le dit hihi.

Near : Se n'est pas qu'on est pas content pour vous mais.. Mon père est toujours partis et Derek est avec Akio..

Elle tournait le regard vers lui.

Maya : Qu'est-ce qu'il se passe encore avec les deux là ?

Gad : On te l'a dit.. Akio a pris Derek après avoir invoqué un dragon revenant. Il lui a effacé la mémoire, toute la partie où il vivait avec Gabriel.

Elle ouvrait grand la bouche.

Maya : c'était pas des excuses ?

Near : Non, tu ne sens pas encore cette horrible odeur ?

Maya : Je pensais que c'était Damon qui avait pété ! Sa sent jamais la rose après tout.

Elle en haussait les épaules, Gad se retenait de rire car se n'était pas le moment, mais tout de même.. LA tête qu'avait Damon en ce moment c'était dure de se retenir.

Maya : Redo est venu lui aussi, il avait entendu Near au téléphone, il avait envie de te voir après ce qu'il sait passé hier soir poru savoir comment tu allais.

Il tournait la tête vers lui à cette instant.

Near : Je t'ai envoyé un message pour dire que sa allait, mais je suis content de te voir, alors tu vas avoir des petits frères et soeurs ?

Il lui souriait, mais retirait se sourire pensant à moi et à Derek.

Near : On fait quoi alors ?

Gad : Takuma va rejoindre mon frère, pas vrai ?

Il le regardait en lui souriant.

Near : On va retourner chez moi alors, peut-être qu'ils sont retourné là-bas..

Il regardait Redo.

Near : Tu viens avec moi ?

Il partait aussi tôt jusque là, se n'était pas si loin que ça à pied, mais il courrait malgré tout. Une fois arrivé à l'intérieur, il repérait rapidement tout mes affaires qui avait disparu, il n'y avait aucun cadre de nous.

Near : Je comprend pas pourquoi Akio agis de cette façon, je pensais que sa se passait bien avec Vincent, sa fait des années qu'ils sont ensemble après tout.

Il ouvrait la porte de sa chambre, rien n'avait changé ici heureusement, mais il fut surpris de voir Nina entrain de regarder ses caleçon.

Near : Nina ?

Elle en lançait le caleçon et se retournait pour le regarder.

Nina : Haha salut..

Near : Je peux savoir ce que tu fais dans ma chambre..

Elle chipoter à sa jupe.

c'est que j'étais devant la porte d'entrée, je sonnais mais personne répondait, et puis j'ai juste légèrement poussé la porte, elle était ouverte.. ALors je susi rentré pour voir si tout allait et bien et puis..

Near : Sa va, je veux pas en savoir plus.

Il soupirait, il tendait la main vers Redo.

Near : je te présente Redo mon meilleur ami, Redo Nina, une amie de classe.

Elle tournait le regard vers lui, elle le regardait bien de bas en haut et finissait par s'approcher de Near pour lui prendre son bras, elle levait légèrement la tête pour le regarder avec un sourire.

Nina : Si je suis venu c'était pour savoir si sa te dérangeait que je passe la nuit ici.

Near : Ah.. Et bien..

Nina : OH Merci c'est super gentil ! Mais je te préviens..

Elle approchait ses lèvres de son oreille.

Nina : Je dors toute nue.

Elle ricanait tout en se retirant de lui, elle regardait vers REdo lui souriant et partait jusqu'à la cuisine. Near regardait vers lui.

Near : Si tu es intéressé elle est célibataire.



***

Lorsque son frère arrivait sur place, Akio le regardait bien alors que Derek s'énervait déjà sur lui pour ses souvenirs qu'il a effacé, il le laissait s'approcher de son bras afin de voir les dégâts que le Dragon avec causé.

Lorsqu'il lui expliquait le dangers s'il ne contrôlait pas le Dragon, Akio détournait le regard.

Akio : Je l'avais bien remarqué et senti, c'est pour ça que je suis partis avant que cela ne dégénère.

Il était soulagé de savoir son frère capable de réglé ça. Derek lui redemandait qu'il lui face revenir ses souvenirs mais bien entendu Gunji n'était pas emballé pour accepter son offre, surtout après tout le mal qu'il a fait pour réussir à les effacer.

Il baissait les yeux vers son bras qui se mit à éviter pour se retrouver tendu, il levait ensuite les yeux vers son frère afin de voir ce qu'il faisait. Tout le haut de Akio disparu, c'était pour s'assurer que Gunji efface bien tout la marque noir de son corps et qu'il n'oublie pas une partie.

Akio : Fait le, je suis prêt.

Il le regardait faire, lorsqu'il posait ses mains sur son bras, et qu'il sentait la douleur l'envahir, il détournait la tête gémissait en serrant bien sa mâchoire, il en transpirait et respirait comme un boeuf. Tellement que la douleur était intense, il tentait de se retirer de lui mais son frère le tenait bien pour éviter qu'il n'y parvienne.

Akio : Ah.. !

Lorsqu'il se retirait enfin de lui, Akio reprenait son souffle, il n'en pouvait plus, il regardait vers son frère du coin de l'oeil regardant vers le bout de ses doigts qui étaient endommagé.

Akio : Prochaine fois que j'utiliserais ce pouvoirs, je le maîtriserais.

Son bras était redevenu normale, mais on pouvait malgré tout voir beaucoup de sequelle et de cicatrise, il le levait avait difficulté, c'est comme-ci d'énorme poids se trouvait sur son bras. Il laissait son frère lui mettre tout ce bandage et ensuite placé ce Sceau.

Akio : Ok, j'y chipoterais pas.

Il baissait enfin son bras, il tournait le regard vers Derek qui disait s'en aller. Il fronçait les sourcils puisque maintenant tout ce qu'il lui préoccupait était ses souvenirs oubliés. Il regardait son frère qui lui mettait un collier autour du cou, ce qui l'empêchait de partir.

Akio : Oublie donc ses souvenirs Derek, oublie cette famille qui t'encombre, et oublie Gabriel.

Il s'avançait pour bien lui faire face.

Akio : Sinon, je les tuerais tous pour être sur que tu les oublies une bonne fois pour toute. J'utiliserais le pouvoir de ce Dragon afin de prendre leurs immortalité, et je leurs trancherais la gorge ensuite. Ils ne sont rien pour toi désormais, il n'y a que toi et moi.

Il lui prenait son menton en lui souriant.

Akio : On va passer de bon moment ensemble, comme toujours n'est-ce pas ?

Il approchait lentement son visage de lui, gardant son regard dans le sien et l'embrassait, mais finissait par se retirer de lui regardant vers son frère.

Akio : Ils doivent encore être occupé de me rechercher, du coup je vais tenter quelque chose.
[b]
[/b]
Il levait sa main gauche celle qui était en bonne état, il approchait de ses lèvres mordant sa paume pour se faire saigner, et la tendait ensuite, son sang commençait à éviter devenant noir.

Akio : Personne ne se mettra en travers de mon chemin, je ne te perdrais pas encore une fois Derek. C'est ça qui me pousse à agir de cette façon, tu vois, je fais ça pour nous.

Il souriait, le sang noir commençait à prendre forme créant une ombre, celui n'était pas beau à voir (comme dans game of thrones xD ) il poussait un cris mais avec un signe de la main de la part de Akio, celui-ci changeait de forme prenant l'apparence de Derek, il craquait sa nuque et souriait.

Akio : je vais leurs faire comprendre que tu es avec moi à présent.

L'ombre disparu aussi tôt pou réapparaître devant moi alors que j'arrivais tout doucement à retrouver la trace de Akio grâce à mes ondes. Je m'arrêtais voyant Derek au loin, il aurait réussi à s'échapper ? Je m'avançais rapidement vers lui.

Gabriel : Derek !

Celui-ci me regardait, il s'approchait de moi.

Gabriel : Allez on rentre et vite.

Ombre : Je n'ai pas l'intention de rentrer avec toi. Pourquoi le ferais-je ? Tu n'es rien pour moi après tout.

Je le regardais bien.

Gabriel : Qu'est-ce que Akio t'a encore bourré dans le crâne.

Il penchait son visage pour me regarder avec ce sourire.

Derek : Oh il n'a rien fait, c'est moi qui ait réalisé que je n'ai aucune envie de vivre à tes côtés, toi et tes gosses qui te suit partout.

Gabriel : mes gosses sont également les tiens.

Ombre : J'en ais rien à faire d'eux.

Il se redressait.

Gabriel : Tu n'es pas Derek, j'ai vécu assez longtemps avec lui pour le reconnaître, et tu n'es pas lui.

Il ricanait.

Ombre : Ah oui ?

Je fronçais les sourcils sur le moment.

Gabriel : Oui.

Il reprenait sa forme d'ombre mais changeait aussi tôt de forme pour prendre celle de Near.

Ombre : En courant après Derek, tu m'oublies, tu vas me laisser derrière comme tu as laissé Damon et Yuuki ?


Il changeait à nouveau de forme prenant l'apparence de Yuuki.

ombre: Si je suis morte c'est de ta faute, vous m'avez tout les deux oubliés ! Jamais je ne vous pardonnerais pour ça !

Ses petits tour de passe passe commence sérieusement à m'énerver. Je l'attrapais par la gorge, le visage de Yuuki souriait à cette instant.

Gabriel : Arrête de prendre la forme de ceux que j'aime espèce d'ordure.

ombre : C'est ça, tue moi encore une fois, c'est tout ce que tu sais faire, tu es vraiment un père indigne.

Elle criait, sa bouche s'ouvrait de façon annormal et effrayante, ses yeux devenait noir, qu'est-ce que c'est ce truc, de la magie noir, Gunji ou de Akio ? J'utilisais mes ondes pour faire exploser sa gorge, mais l'ombre se reformait pour prendre sa véritable apparence cette fois ci et l'enfonçait sa main dans mon torse, j'en gémissais.

L'ombre faisait des bruits strident, il avançait lentement sa main près de mon coeur, tentant de me l'arracher, s'il y arrive, je suis cuis, je tentais de me retirer de lui. Pour détruire une ombre, il faut retirer l'obscurité autour de nous.. Les nuages cachaient le soleil..


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Nouvelle vie, nouveau départ, nouveau RP !    Lun 18 Nov - 23:51

Damon ne répondait rien à la petite crise de colère contre lui, normal de perdre patience devant une tel situation. si on venait faire de même avec Maya, Damon réagirait tout aussi mal.

Damon: tu n'as pas à t'excuser, je réagirais de la même façon à ta place et je pense que tous le monde ici ferai de même.

Takuma: moi si on me vole mon bébé, je l'aurais mangé ainsi que l'autre responsable.

Damon fit la grimace.

Damon: bon ou presque comme tous le monde.

Gabriel partait seul de son côté refusant que les autres le suive, c'est que aucun d'eux n'était responsable de se qu'il m'arrivait, Gabriel réagit toujours attivement surtout lorsque la jalousie prend le dessus sur lui.

Damon: faut le comprendre malgré tout Near, c'est pas la première fois que Akio se met entre eux, mais il est vrai que tu n'étais pas encore née à cette époque.

Takuma fut plus qu'étonné que Gad demande qu'il aille rejoindre Gabriel.

Takuma: tu es sûr bébé? tu va te sentir tout perdu et te connaissant tu va creusé des faussé à force de tourné en rond.

On toquait à la porte, qui cela pouvait bien être encore? maya entrait comme une furie, Damon en devenait tout blanc sur le coup et tentait de se cacher derrière Near, mais pas de chance il est plus petit et se fit vite repéré.

Damon: non pas du tout ma petite chatte, il a pas de réseau ici et...sa coupé tout seul.

Gad prenait le relais expliquant la situation à maya qui n'en cru aucun mot.

Damon: mais c'est la vérité.

Damon se faisait tout petit devant elle se qui faisait sourire Takuma, les femmes surtout enceinte peuvent être de véritable tyran. Damon faisait aller ses mains devant Maya tentant de la calmé ne voulant pas fini sur le canapé cette nuit.

Damon: bien sûr que si je suis content! haha..

Il se forçait à sourire sur le coup, Takuma plissait les yeux le regardant. Damon le repéra et lui fit une grimace pour qu'il n'en dise pas un mot.

Redo: tu va avoir du à rattrapé le coup papa.

Damon: t'es la depuis quand toi?

Redo: depuis le début, mais tu tremblais tellement que tu n'as même pas fais attention à ma présence.

Damon: je ne tremble pas!

Redo: oui c'est évidant.

Il revenait à maya parlant des préservatif, il en regardait tous le monde sur le coup un peu gêner qu'elle parle de cela. redo ricanait se foutant de son père et en reçu rapidement une tape derrière la tête.

Damon: fou toi encore de moi et tu ne verra plus jamais ton pc! JAMAIS!

C'était au tour de Redo de bouder s'avançant vers Near haussant les épaules pendant que sa mère demandait déjà à tout le monde d'être parrain.

Redo: tu semble aller beaucoup mieux, ravis de le voir..évidemment que j'ai reçu ton message mais tu sais que je préfère le voir de mes propre yeux.

Ses parents continuant leurs petite histoire entre eux, Maya à le don de mettre Damon dans l'embarrant et ose dire que l'odeur qui régnait dans la pièce était du à lui.

Damon: maya!

il boudait de plus belle, Redo lui se retenait pas de rire mais s'arrêtait rapidement ayant le regard de damon dans sa direction.

Redo: oué ta raison on va voir par chez toi, je me sent en danger ici.

Ils partaient tout d'eux jusqu'à chez moi en courant, laissant son père se débrouillé avec Maya. 

Redo: je peux te dire que c'est la première fois que je te vois courir autant? 

Ils en arrivaient assez vite, redo levait les sourcils étonné que ce soit aussi vite au fond sans les affaires de Gabriel la maison est assez vide.

redo: ouf choqué, je comprend pas non plus Akio. Mais si il attendait cette occasion depuis des années on aurait du faire plus attention. Celui que je plein aussi c'est Vincent, il était dingue d'Akio je trouve ça injuste de sa part de lui avoir fait ça.

L'une de ses oreilles bougeait ayant entendu quelque chose à l'étage.

Redo: j'ai entendu un bruit à l'étage non?

Ils s'y rendaient lorsque Near ouvrait la porte Nina était prit sur le fait avec un caleçon à la main.

Redo: ohhh Near m'aurais tu fais des cachotterie?

Il faisait un signe de la main avec un grand sourire étant présenté.

Redo: salut Nina

Redo se grattait l'oreille regardant son comportement avec Near, directement la queue de redo prenait du volume montrant sa jalousie surtout entendant le mot "nue" Il ne disait rien jusqu'à qu'elle s'en aille jusque la cuisine il attrapait Near par ses vêtements.

Redo: évidemment que je suis intéresser! elle dort nue! t'es un salaud de m'avoir jamais parler de cette fille à ton meilleurs pote! notre amitié viens d'être rompue!

Il le lâchait gardant la queue dressé vers le haut.

Redo: tu va vraiment la faire dormir ici? n'oublie pas que sa peut être risqué avec tous se qu'il se passe.

On pouvait entendre des bruits venant de la cuisine.

Redo: on va peut être la rejoindre on ne sais jamais qu'elle te démonte ta cuisine.

Il attrapait son bras avant qu'il ne parte.

Redo: comme je suis ton meilleur pote, j'ai droit à te donner une petite critique. Ta été complètement idiot d'avoir accepté de prendre ses truc tu sais? promet moi de plus jamais y toucher ou je te démonte la tronche! voilà j'ai fais mon petit spitche on peut y aller.

Il mettait les mains dans les poches rejoignant Nina à la cuisine et fut supris de voir une autre personne qui l'accompagnait.

Benoit: t'es pire qu'une sangsue Nina et t'en a même le physique.

Redo: Benoit?

Benoit: ah bonsoir, désolé la porte était ouverte faudrait penser à la fermer à clé pour évité que des " petite vermines" s'y introduise.

Il s'approchait de near sortant le bracelet offert par Nina de sa poche.

Benoit: je suis venu te rendre ça, tu l'avais fait sans doute tomber sur le banc tout à l'heure.

Il prit sa main pour la poser sur celle ci, c'était surtout Benoit qui l'avais prit en douce pour trouver une question de venir jusqu'à chez lui.

Benoit: tout va bien? tu semble un peu pâle.

Il posait ses doigts sur sa joue sur le moment, redo plissait les yeux ne disant rien pour autant.

Benoit: et elle c'est quoi son excuse pour encore te coller? elle commence à m'énerver sérieusement.

Redo: je vois que tu en a cacher des choses à son pote haha..j'aurais eu des bonnes occasion de me marrer c'est pas cool Near.

Benoit se mit face à Nina.

Benoit: aller va t'en toi et tes grosse boucle! Near est avec moi maintenant! d'ailleurs on sais embrasser deux fois et toi juste un petit baiser merdique dans une voiture.

redo clignait des yeux regardant vers Near.


****

Je reconnais pas Akio, mes souvenirs sont peut être modifié mais se que je me rapelle est une tout autre personne que celle que j'ai en face de moi. Je tentais de retirer se collier qui me retiens ici, mais en vain.

Derek: tu serais prêt à tuer ma famille juste pour que je reste avec toi? mais bordel qu'est ce qui t'arrive t'es complètement fou.

Et c'est certain il mettra ses menaces à exécution si je fais pas se qu'il me demande, pourquoi j'ai peur qu'il arrive leurs arrive quelque chose? je me rappelle même pas d'eux et pourtant je ressent le besoin de les protégés.
Je sortais de ses pensées qui m'envahissais quand Akio prenait mon menton.

Derek: comme toujours? mes souvenirs sont faux donc mes moments passer avec toi Akio, et la franchement attacher comme un chien j'appelle pas ça du bon temps moi.

Il m'embrassait quand même je crois qu'il sans fou complètement de se que je veux ou non tant que AKio m'a avec lui.

Gunji: et que compte tu faire? j'ai hate de voir tes talents mon frère.

Derek: il est aussi fou que toi.

Gunji: déterminé serait un terme plus exact.

On regardait tous deux le sang de Akio viré au noir et prendre forme d'une ombre étrange et assez flippante.

Gunji: j'aurais du te rendre ton Derek depuis longtemps, tu augmente considérablement en puissance cela me plait.

Je pointais mon doigt vers cette chose qui prenait mon apparence.

Derek: non mais c'est une blague tu va faire quoi avec ça?

Gunji: à ton avis.

Derek: Akio je tente pas de me tirer alors laisse les autres tranquille.

L'ombre disparu j'en grimaçais reculant jusqu'au mur et me laisse tomber à terre regardant méchamment Akio.

Gunji: semblerait que tu n'es plus besoin de moi à présent, je vais te laisser si ta un problème appelle moi.

Il parlait tout en me regardant du coin de l'oeil avant de disparaître.

Derek: tout compte fais j'ai pas besoin de retrouver mes souvenirs pour savoir à quel point t'es devenu pathétique. Devoir utiliser se genre de procédé pour me garder auprès de toi pfff...c'est vraiment lamentable.

Je tournais la tête ne voulant pas le regarder, qu'est ce qu'il se passe en se moment avec cette ombre? il s'en ai pris à qui en premier? à mon avis Gabriel, il était le plus déterminé de la bande et je pense qui fera tous pour me retrouver. Je fermais les yeux sur l'instant et recevait quelque flash de mes première rencontre avec lui. 
Je r'ouvrais les yeux sur le coup est ce que je débloque mes souvenirs?

Derek: tout compte fais j'aurais peut être pas besoin d'attendre que tu me débloque mes souvenirs, sa me reviens tous seul. 

je souris sur le coup le regardait à nouveau.

Derek: et ceux que ton frère à construit eux disparaisse, il faudrait peut être prévenir Gunji que sa magie est pathétique..même si j'aurais pas rencontré Gabriel cela n'aurait pas duré si longtemps que ça.

J'en ricanais.

Derek: aurais t'il oublier qu'il avait affaire à un demi dieu? vous l'avez tous deux oublier semblerait t'il.

Je r'attrapais mon collier tirant à nouveau, cette fois je demandais à Kyubi de me donner ses pouvoirs pour m'y aider. Son aura m'entourait mais gardant malgré tout, tout contrôle de moi même. Le collier sur brisa je m'en remettait sur mes deux jambes et la seconde d’après face à Akio l'attrapant par le cou.

Derek: tu n'aura jamais le dessus sur moi Akio et tu va regretté de m'avoir menacer ainsi que ma famille. 

Je le lançais le faisant passer à travers le mur, je courrais ensuite vers celui ci tout en faisant apparaître mes ailes et m'en allait le plus rapidement possible. C'est vraiment par pur hasard et même chance que je voyais Gabriel vu du ciel. Cette ombre c'est celle d'Akio! merde! je descendais en piqué jusqu'à lui, je pourrais m'attaquer directement à lui...il faut que j'éclaire les lieux.

Derek: Gabriel!

je levais les yeux au ciel sur le moment, je sais pas si ça va marcher mais j'ai vraiment pas le choix sur le coup. Je concentrais mes vecteurs dans les paumes de mes mains ainsi que l'aura de Kyubi se qui créait deux sphère et les lançais en direction du soleil ou plus précisément des nuages. Faites se que sa marche! dépêche toi! sa explosait créant uen boule de feu assez impressionnante, les nuages son fait d'eau alors avec une température assez élevé cela devrait..je levais les yeux souriant puisque sa avait marcher les nuages se son évaporé avec la chaleur libérant les rayons du soleil.

Derek: Yes!

Je me tournais regardant vers l'ombres qui disparaissait à vu d'oeil, je pense que je suis arrivé au bon moment sans ça, il aurait plus de coeur. Je m'avançais vers lui mordant mon poignet et le lui présentait.

Derek: ta perdu pas mal de sang, je commence à me rappelé enfin de très peu...tu m'as capturé et envoyer chez Valas..tu me draguais déjà dès mon arrivé petit enfoiré.

Je souris sur le coup.

Derek: on devrais pas trainer dans le coin, je crois que j'ai mis en colère Akio.


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Nouvelle vie, nouveau départ, nouveau RP !    Mar 19 Nov - 6:06

Near clignait des yeux vers Redo qui attrapait ses vêtements lorsqu'il lui demandait s'il était intéressé, il en passait sa main derrière sa tête, se grattant sous ce qu'il lui disait.

Near : Désolé, mais se n'est pas trop tard, elle est toujours célibataire après tout alors notre amitié n'est pas encore rompu.

Il haussait les épaules lorsqu'il lui demandait si il allait vraiment la faire dormir ici.

Near : Et bien.. Je ne vais pas la laisser dans la rue. Tu peux toi aussi dormir ici si tu veux. Ainsi tu seras la pour la protéger.

Il lui fit un sourire à cette instant ainsi qu'un clin d'oeil pour lui faire comprendre qu'il aura plus de chance, bien que cela risque d'être compliqué si elle n'avait de yeux que pour Near. Il tournait la tête vers la porte entendant bien du bruit dans la cuisine, il craignait déjà qu'elle face des siennes.

Near : Oui, on y va.

Il marchait pour s'y rendre mais il lui attrapait la main pour qu'il s'arrête, il en tournait la tête vers lui sur le coup pour l'écouter.

Near : Oui je le sais, j'ai été idiot.. Sa n'arrivera plus c'est promis.

Il lui souriait, Redo était vraiment quelqu'un de bien que Near adorait. Ils finissaient par se rendre jusqu'à la cuisine tout les deux, Near plissait les yeux voyant Benoit se trouver également dans la cuisine.

Nina posait ses mains sur ses hanches en voyant Benoit et de ses paroles.

Nina : C'est toi la sensue ! Qu'est-ce que tu fais ici d'abord ?!

Near soupirait.

Near : En effet, on a la mauvaise manie de laisser la porte ouverte.

Il regardait bien Benoit venir jusqu'à lui pour lui tendre le bracelet que Nina lui avait offert, il était surpris qu'il l'ait perdu, Nina n'y croyait pas un mot et fusillait Benoit du regard car elle était sur que c'était lui qui lui avait retiré.. Near pensait également à cette option mais ne disait rien pour autant.

Near : oui, il c'est sans soute décroché, merci de l'avoir ramené.

Il levait les yeux vers lui alors qu'il lui demandait s'il allait bien, il glissait ses doigts contre sa joue sur le coup.

Near : Hum.. Oui je vais bien.. Quelque soucis avec mes parents..

Il plongeait son regard dans ceux de Benoit, mais finissait par détournait le regard entendant Redo parler et Nina devenait toute rouge de colère.

Nina : Et bah c'est réciproque ! Et j'avais juste envie de passer lui rendre visite, j'ai pas besoin d'excuse ou de voler des truc pour soit disant les ramener hum !

Near tournait le regard vers redo sous ses paroles.

Near : Je n'ai pas vraiment eu le temps de t'en parler.

Nina fusillait pas Benoit du regard lorsqu'il lui faisait face. Near clignait des yeux de ce que disait Benoit, à propos qu'ils étaient ensemble et qu'il l'avait embrassé de fois, ce qui était vrais mais à chaque fois c'était quand il ne s'y attendait pas.

Nina en ouvrait grand la bouche sur le coup.

Nina : Comment ?! Near aime pas les hommes ! Tout les mecs ne sont pas comme toi Benoit ! Je parie que tu l'as forcé comme tu fais à chaque fois que tu flashs sur un mec !

Elle croisait les bras détournant le regard.

Nina : Mais à chaque fois tu te fais remballer ensuite.

Elle ricanait.

Nina : Et se sera pareil avec Near, c'est un homme à femme et sa se voit.

Elle lui prenait le bras à cette instant.

Nina : Pas vrai ?

Il détournait le regard ne répondant pas.

Nina : Qui te plaît le plus, dit le au moins se sera claire, Moi.. Ou cette idiot.

Elle fusillait Benoit à cette instant. Faire un tel choix et surtout devant Redo qui devait sans doute penser depuis le début qu'il avait une attirance pour les filles était dure, il finissait par lâcher un soupire.

Near : J'en sais rien.

Il se retirait de Nina et partait dans le salon, elle le regardait bien s'en aller.

Nina : Comment ça t'en sais rien ?

Il s'asseyait dans le divan regardant vers eux.

Near : C'est simple, je ne sais pas si j'aime les femmes ou les hommes ou les deux.

Elle semblait surprise, elle marchait jusqu'à lui.

Nina : Alors je vais t'éclairer !

Elle glissait son pied à côté de sa cuisse afin qu'il puisse voir le long de sa jambe et la culotte qu'elle portait, il regardait bien sa jambe et ensuite sous sa jupe, il détournait le regard malgré tout.

Nina : Arrête de faire ton gêné. Ta pas envie de découvrir de quel penchant tu es ?

Elle retirait lentement sa culotte et lui faisait balancer à son nez, Elle se fichait un peu que Redo et Benoit soit là à regarder également la scène. De toute façon, où ils se trouvaient, ils ne pouvaient pas voir ce que voyait Near.

Nina : Alors ?

Elle lui faisait un sourire. Elle baissait les yeux vers son entre jambe pour voir si cela faisait effet, elle en bougeait son pied pour le toucher à cette instant, Near s'enfonçait dans le fond du divan sur le moment.

Il finissait par retirer son pied de lui.

Near : je préfère qu'on en reste là.

Elle se remettait comme il faut sur le coup, elle levait un sourcils.

Nina : Ok.

Elle se penchait pour lui chuchoter.

Nina : On testera ça au soir sous les couettes en tête à tête.

Elle lançait sa culotte à côté de lui et se rendait jusqu'à sa chambre.

Nina : Je vais prendre un bain !

Near la regardait partir,  il tournait le regard vers Redo et Benoit ensuite. Après la performance de Nina, il en était quelque peu mal à l'aise,  il détournait le regard et se levait.

Near : vous pouvez rester, je vais tenter d'appeler mon père ou mon frère pour savoir ce qu'ils e passe de leurs côté.

Il se rendait jusqu'au téléphone fixe et composait tout d'abord mon numéro mais bien entendu je ne répondais pas, il faisait donc son frère.

Near : Salut, juste pour te dire qu'il n'y a personne ici, est-ce que je dois revenir ou bien je reste ici si jamais ils ne reviendraient ? Ok.. Je vais rester ici alors. Mais tiens moi au courant, même si c'est en pleine nuit.. Bye.

Il décrochait, il se faisait déjà tard.

Near : Vous avez chacun une chambre, moi je suis crevé, je vais me coucher bonne nuit.

Il partait rapidement jusqu'à sa chambre ayant l'impression qu'on arrêtait pas de le regarder, surtout Redo qui devait être surpris que son meilleur ami ignorait de quel côté son coeur balançait entre les hommes ou les femmes.

Une fois dans sa chambre et la porte fermé, il se sentait mieux, il retirait son t-shirt et son pantalon et se laissait tomber sur le lit, sur le dos, il gardait les yeux ouverts fixant le plafond.

Near : * Je dois être bizarre. *

Il se tournait sur le côté. Il finissait par s'endormir. Nina avait attendu que tout le monde dorme, elle finissait avec un petit peignoir qu'elle avait trouvé, marcher sur la poitrine des pieds dans le couloir, elle ouvrait la porte d'une des chambres et entrain à l'intérieur la refermant tout doucement, elle se mettait à côté du lit.

Nina : Je suis là..

Elle retirait son peignoire où elle n'avait rien en dessous et grimpait sur lui et se penchait assez pour l'embrasser.

Nina : Hum.. J'ai pas arrêter de penser à ce moment..  

Elle bouchait bien ses fesses contre son short pour remuer son membre.. Elle glissait ses doigts contre sa joue, ensuite ses cheveux et sentis deux oreilles de chat, elle se redressait aussi tôt, allumant la petite lampe à côté et vit que c'était Redo, elle en entre ouvrait les lèvres.

Nina : Redo ?

Elle tournait le regard vers la porte, se rendant compte qu'elle c'était trompé de chambre, elle revenait vers lui ensuite, il semblait apprécier la vue malgré tout, elle en souriait.

Nina : * Il est beau aussi en faîte. *

Elle arrivait à sentir son érection contre ses fesses ce qui la ricaner.


***


Malgré que Derek lui demandait d'arrêter ses tentatives contre moi, il le faisait malgré tout car il était devenu tout simplement dans un état que personne ne pourrait l'arrêter.. Il désirait Derek depuis le moment où il était retourné dans mes bras, il a gardé cette colère et cette rage au fond de lui durant tout ce temps par respect pour lui, et a tenté de vivre avec Vincent mais ce manque était toujours là et maintenant qu'il peut le récupérer, il fera tout pour le garder. Il n'avait plus rien à perdre, c'est tout ce qu'il se disait.. Sans parler qu'il n'était plus le même homme depuis qu'il a revu son frère, son état c'était empiré d'année en année avec toute cette drogue qu'il prenait.

Etre accroc au sang et à la drogue n'est pas quelque chose de facile à contrôler, surtout pour un vampire. Dans ce genre d'état, il se moque des conséquence, il ne pense qu'à son but premier, avoir Derek rien que pour lui et que personne ne tente de l'en empêcher sinon il l'arrêtera point final.

Lorsque son frère disait s'en aller, il tournait son regard dans sa direction.

Akio : Oué ok.

Il regardait ensuite vers Derek, se n'était pas ce genre de parole qui allait calmer Akio bien au contraire, il tentait de fermer les yeux pour garder son calme et serrait ses doigts conter le tissu de son jeans.

Akio : Il y a pas si longtemps c'est moi qui te trouvait pathétique tu t'en souviens ?

Il rouvrait les yeux pour le regarder.

Akio : Je t'ai également promis que jamais je n'abandonnerais le fait de t'avoir rien que pour moi, je me battrais jusque bout et c'est ce que je suis entrain de faire, il m'a juste fallu le temps que je me réveille et que je réalise ce fait, je pensais que Vincent pourrait me convenir mais se n'est pas le cas.

Il glissait ses doigts serrant son t-shirt.

Akio : Il y a toujours ce manque, un manque encore plus fort que le sang, que cette putain de drogue. J'avais beau faire n'importe quoi, ce manque ne disparaissait jamais Derek.

Il retirait sa main pour la remettre le long de son corps, il regardait bien Derek qui fermait les yeux et semblait voir quelque chose. Il l'écoutait et plissait les yeux car il n'était pas censé retrouver ses souvenirs, surement pas aussi rapidement.

Akio : Impossible.

Il détournait le regard réfléchissant et écoutant ses paroles, il écarquillait les yeux lorsqu'il disait qu'il était un Demi-Dieu, c'était donc normal que la magie de Gunji perd aussi vite son effet.. Vu qu'il avait du sang de Dieu en lui, Akio revenait rapidement vers lui.

Il baissait les yeux puisqu'il attrapait son collier et utilisait la puissance de Kyubi pour le briser. Il apparu ensuite devant Akio l'attrapant par la gorge, il en gémissait gardant son regard vers le sien.

Akio : Derek...

Il le balançait contre le mur, il en passait à travers. Il avec pas mal de ses os fracturés, mais il se redressait malgré tout, sa jambe gauche était déboité, il la remettait donc comme il faut en gémissait.. Il se mettait à quatre patte tentant de se redresser tout serrant ses doigts sous le sol.

J'étais toujours sous l'emprise de cette Ombre créé par AKio, il tenait fermement mon coeur et tirait tout doucement pour me l'arracher, je n'arrêtais pas de gémir et d'envoyer mes ondes pour tenter de le tuer, mais il se reformait à chaque fois.

Gabriel : Aaah..

La douleur était intense, je levais les yeux voyant Derek voler, il est a réussi à revenir vers moi. Je ne voyais plus claire, tout devenait trouble, je sentais que j'allais partir bientôt, je fermais les yeux jusqu'à ce que je sente la douleur s'envoler.. Derek avait réussi à la faire disparaître.

Je me tenais contre lui, ouvrant les yeux, même sans ses souvenirs, il arrive à avoir assez de force pour revenir vers moi.. Rien et personne ne pourra nous séparer.. J'en souriais mordant dans son poignet qu'il me présentait pour m'abreuver se son sang et ainsi guérir..

Je finissais par retirer mes lèvres de son poignet.

Gabriel : Qu'est-ce que tu veux.. tes un vrai tombeur. Je suis content que tes souvenirs te reviens..

Je guérissais, j'arrivais à me remettre sur pied.

Gabriel : Et bien lui aussi m'a énervé.

Akio était toujours au sol, gémissait d'énervement, il en avait plus qu'assez de ne pas réussir à récupérer Derek, il avait beau faire tout ce qu'il pouvait, à chaque fois c'était moi le plus fort. Il se redressait et disparu pour réapparaître près de nous.

Akio : Gabriel, tu aurais du rester où tu étais, près de ton foutu anges ou au fin fond de l'Enfer !

Rien que de voir son visage, sa se voyait qu'il était à bout, il craquait, comme-ci son coeur n'était plus que de haine, serait-ce les conséquence d'utiliser trop de magie noir ? Il ne ressemble en rien au Akio que je me souviens, il arrivait toujours à garder son sang froid et sourire malgré que se n'allait pas.

La, il perdait le contrôle, la magie noir est également quelque chose de dure à contrôler et très néfaste, plus on l'utilise, plus on n'arrive plus à s'en séparer, et vu que Akio n'est pas doué pour contrôler un manque, comme le sang.. La drogue, cela lui était difficile de contrôler cette partie de lui.

Il avait des cernes noir sous les yeux, je regardais sa main, qui commençait à retirer son bandage malgré ce que lui avait dit son frère.

Akio : Si je ne peux pas avoir Derek, personne ne l'aura.

Il laissait tomber la bandage avec le sceau à terre, un tatouage entourait tout son bras, c'était un Dragon noir, il tendait sa main vers nous.

Gabriel : Il faut partir, il devient complètement fou.

Akio : Tu vas crever Gabriel !

La tatouage s'illuminaient, le Dragon sortait sous une forme au départ noir comme la toute première fois qu'il l'avait contrôlé pour sauver Derek. Il était gigantesque et prenait forme pour prendre sa véritable apparence, une fois que c'était le cas, il poussait un cris dans notre direction.

tout autour de nous commençait à pourrir, Il tapait sa patte conter le sol tout en criant une seconde fois, créant des dragons de toute petites tailles de la même apparence que sortaient du sol et se dirigeait dans notre direction en courant.

Gabriel : Si l'un d'entre eux nous touche on est foutu !

Je tendais les mains envoyant mes ondes pour en faire exploser, mais certains prenaient leurs envolent, ils étaient tous de même nombreux. Akio attrapait son bras qui restait tendu pour le contrôler, il tombait à genoux mais gardait bien les yeux ouverts désirant en finir.

Le dragon prenait une grande respiration et se mettait à cracher des flammes vertes dans notre direction, c'était un feu corrosif, acide et de plus prenant l'immortalité.. sans doute bien plus dangereux que un feu normal. Il semblait vouloir visé Derek, si il ne peut pas l'avoir, alors personne ne l'aura, voilà où il voulait en venir.




Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Nouvelle vie, nouveau départ, nouveau RP !    Mar 19 Nov - 23:46

C'est à peine si Redo ne rigolait pas de la petite chamaillerie entre Benoit et Nina, qui aurait imaginé que Near se trouverait coincé dans cette situation. 

Benoit: qu'est ce que tu peux savoir de se qu'il aime ou pas? t'es tellement collante que tu ne le laisse le choix en rien! 

Il levait les yeux trouvant sa voix agaçante.

Benoit: tu ne sais rien de moi miss bouclette! il me repousse pour faire genre devant leurs pote, mais t'inquiète beaucoup sont revenu me voir en privé si tu veux savoir.

Elle attrapait le bras de Near sur le moment, Benoit plissait légèrement les yeux. Near ne savait pas répondre à sa question, cela étonnait un peu Redo qui ne c'était jamais poser la question sur les penchant de son ami de toujours. 

Benoit: tu sais se qu'il te dit l'idiot!

sa y est ils obtenaient une réponse même si celle ci était loins d'être clair, Near ne savait tout simplement rien. Au fond Benoit était peut être un peu déçu ayant préféré qu'il le désigne, mais cela veux pas dire qu'il perdait espoir, il n'a pas choisi Nina non plus.

redo: pourquoi tu me l'as jamais dit? moi qui n'arrêtais pas de t'ennuyer avec les filles.

Il attrapait ses oreilles sur le coup clignant des yeux, mais Nina comptait forcer un peu la mains d'une certaine façon. Benoit s'avançait d'un pat mais fini par ne pas bouger de ça place lançant le regard le plus glacial possible en direction de Nina.

Redo: quel chance! moi aussi je veux savoir mes penchant!

Il penchait la tête de droite à gauche voulant voir la même chose que Near, mais d'ici rien d’intéressant à voir.

Benoit: tu rate s'en doute rien de beau Redo.

redo: je suis pas certain...

Near fini par faire stopper Nina avant que cela n'aille trop loin, Benoit en attrapait un sourire jusqu'au oreille alors que redo restait figé sur la petite culotte retiré. Near pensait que Redo pourrait le jugé après avoir appris que son ami ignorait ses penchant sexuel, mais il ne songeait même pas à sa, mais plutôt à se que aurait pu voir Near sous la jupe de Nina.

Benoit: je suis désolé Near, tu as des problèmes avec tes parents et on vient en plus t'ennuyer chez toi.

Il baissait les yeux sur le moment, au fond il allait peut être un peu trop vite avec lui. Il n'est pas différent de Nina à s'imposer ainsi.

Redo: chouette je peux vraiment pioncé ici! avec une fille qui retire ses culottes? haha! t'es un vrai pote Near et t'inquiète pour tes vieux, ils s'en sortent toujours non? d'après se que mon père m'a raconté.

Il se précipitait lui aussi vers l'une des chambres se mettant en caleçon se faufilant dans le lit.

Redo: * elle est entrain de prendre un bain! je parie qu'elle a de mignon petit téton rose*

Il ricanait tous en rougissant de ses pensées perverse qui lui traversait l'esprit. Tout le monde était à l'étage soit dans les chambre ou dans la salle de bain, Benoit restait dans le salon hésitant de retourner ou rester ici. Mais il fini par lever les yeux vers l'escalier menant à l'étage  et s'y rendait devant la porte de Near. N'osant pas tenter de l'ouvrir il préféra prendre la forme d'une petite souris afin de se glissé en dessous dans le petite espace. Reprenant forme humaine il s'avança vers le lit regardant quelque instant Near dormir.
A son tour il retirait son haut ensuite son pantalon se glissant sous les draps collant son torse contre le dos de Near.

Benoit: Peut être que c'est la seul façon de t'éclairé, je t'ai réveillé excuse moi...si tu souhaites que je m'en aille dit le et je partirais. 

Ses lèvres parcourait lobe de son oreille et sa main droite son torse.

Benoit: dit moi se que tu ressent a cette instant.

Il frottait l'un de ses tétons entre index et le majeur à plusieurs reprise jusqu'à le sentir durcir entre ses doigts.

Benoit: tu n'as pas à être gêner ou mal à l'aise, on est seul dans cette chambre et je ne ferais que tu toucher jusqu'à que tu me demande d'arrêter.

Il retira sa main de son torse la posant sur son entre jambe y allant pas par quatre chemin et caressa le tissus de son boxer.

Par manque de chance pour Nina, mais pour le bonheur de redo. la jeune fille se faufila dans sa chambre, le neko ne dormait pas encore ses oreille bougeait entendant le bruit de la porte. Comme tous félin Redo voyait bien dans l'obscurité et reconnu immédiatement Nina.

Redo: * wow! si je rêve ne me réveiller pas!*

Son visage devenait complètement rouge alors qu'elle retirait son peignoir, il en saignait presque du nez. Nina grimpait sur le lit se mettant à l'embrasser, sa queue de chat devenait toute raide et ébouriffé sur le coup n'en revenant pas de se qu'il lui arrivait. 

Redo: * je vais perdre mes neufs vie en un seul coup!*

Ses mains agrippait les couettes les serrant un maximum, sentir ses fesses contre son caleçon le donnait déjà pas mal d'effet. Nina se rendit compte de son erreur sentant des oreilles féline dans les cheveux de Redo, immédiatement elle alluma la lumière.

Redo: ahah..salut Nina.

Son regard se baissait vers sa poitrine rougissant  nouveau.

Redo: * des mignon petit téton rose! je le savais!*

Il tournait le regard sur le côté pour ne pas qu'elle s'imagine qu'il profite de la matté, même si c'est déjà fait.

Redo: je parie que tu pensais que t'étais dans la chambre de Near..hum j'aurais du dire directement que c'était moi désolé, Near il est trouve dans la chambre d'à côté.

il fermait les yeux baissant également les oreilles.

Redo: si tu pouvais arrêter de bouger...c'est...je vais..

On l'entendait ronronné, il en posait ses mains sur sa bouche trouvant ses ronronnements très gérant plus d'une fille c'est moquer de lui à cause de se problème.

redo: désolé...sa le fait tous seul quand je suis...content. Je déteste quand je fais ça, mais je peux pas m'en empêcher malgré tout, tu devrais peut être remettre ton peignoir.


****

Il me faisait sourire, je sais pas pourquoi mais mon coeur s'emballe quand je le regarde. Je me souviens que le début de notre rencontre et pourtant je crois que je suis déjà attiré par lui..sérieux je tomberais à nouveau amoureux? J'ai envie de savoir à présent se qu'il sais passer ensuite après notre premier rencontre, comme une série où on attend la suite avec impatience.

Derek: je comprend pas se qu'il arrive à akio, je sais que mes souvenir sont faux, mais il n'était pas comme ça j'en suis certain.

D’ailleurs le voilà qui revenait, il a facile à nous retrouver avec son pouvoir de téléportation alors même si on aurait fuit Akio aurait fini par nous retrouver. J'arrive pas à m'imaginer que ce soit Akio en face de moi, on dirait qu'un être à prit possession de lui.

Derek: Akio sa suffit, regarde toi bon sang!

Je me mettais face à Gabriel je dois le protégé, mais je ne veux pas venir à tuer Akio non plus. Il a besoin d'aide mais je sais pas comment mis prendre, sauver les deux dans l'acte actuel des choses j'ai l'impression que c'est presque impossible.

Derek: compterais tu me tuer Akio? c'est ta dernière option? mettre fin à ma vie? et ensuite que fera tu une fois que mon sang coulera sur tes mains?

Je baissais les yeux vers la bandage tombant au sol et le sceau poser par Gunji.

Derek: Il est trop tard pour partir Gabriel et de toute manière il nous retrouvera.

Sa y est il a fait appel à son pouvoir, je restais devant Gabriel levant les yeux vers se dragon la puanteur était toujours atroce même la nature elle même pourrissait autour de nous. Cette créature en créait de plus petite Gabriel utilisait ses ondes met moi mes vecteur pour les mettre en pièce même à deux c'était difficile.

Derek: je vais devoir encore utiliser Kyubi si on veut s'en sortir.

Je tournais le regard vers le dragon le plus imposant qui profitait de notre moment de distraction pour prendre une grande inspiration. J'attrapais Gabriel part sa veste et le lançait loin de la trajectoire des flammes, celle ci me recouvrait entièrement au moins qu'on pouvait plus me voir au travers elle. J'avais les yeux fermais mes mains devant mon visage et pourtant je ne sentais aucune douleur. 

Nomar: tu risque rien Derek.

Je reconnaissais cette fois, je retirais mes mains regardant devant moi. Mon père était intervenu sans doute ayant vu mon nom se rajouté à sa liste. Un bouclier de protection nous recouvrait on pouvait voir les flammes verte autour de nous.

Derek: pourquoi tu m'as aider?

Nomar: parce que tu es mon fils Derek, je sais se qu'il sait passer ses derniers temps ne t'en fais pas ta mémoire reviendra très rapidement.

Il fit un simple mouvement avec sa faux et les flammes disparu, je tournais le regard vers Gabriel montrant que j'allais bien. Nomar s'avançait lentement vers Akio ne regardant même pas la créature qui grognait à sa vue quand celle ci tentait d'attaquer mon père, il lui trancha la tête d'un simple geste de son arme. 

Nomar: je viens de r'allonger une vie alors toi qui à tenter à la vie de mon fils, tu va le remplacer.

Derek: non!

La pointe de sa faux s'arrêtait à quelque minimètre de son visage.

Nomar: Je dois remplacer la vie que j'ai r'allonger derek.

Derek: et bien cela sera pas la sienne! 

Nomar: il désirait ta mort.

Derek: je refuse que tu le tue.

Mon père gardait quelque instant Akio dans les yeux hésitant mais fini par éloigné sa faux posant son manche sur le sol.

Nomar: alors la personne qui a rendu fou se garçon.

Derek: Où veux tu en venir?

Nomar:  un poison de magie noir qui endommage le mental de celui qui l'ingère même pour un vampire

Nomar attrapait le bras de Akio regardant la marque poser.

Nomar: et ceci est un sceau volant les pouvoirs à son utilisateur.

derek: Sérieux Gunji aurait fais tous ça pour voler les pouvoirs de son frère?

Je le savais que c'était pas Akio que j'avais en face de moi, Gunji sortait de l'ombre n'ayant plus de raison de se caché, il semblait assez mécontant que les chose n'a pas été comme il le voulait.

Gunji: cela fait des années que je travail pour se projet, si j'avais su qu'un dieu viendrait se mêler de mes affaires.

Derek: tu as empoisé ton frère? 

Gunji: c'était facile suffisait de le convaincre de prendre de la drogue, une fois que c'était fais d'y mélanger le poison. J'avais tous penser, il n'avait que dieu que pour toi alors son obsession pour toi allait accentuer sa folie. Il utilisa ses pouvoirs pour se débarasser de ses rival et de toi par la même occasion. Je savais que changer tes souvenirs ne serais que temporaire, mais c'était la meilleur ouverture pour moi..malgré ses effort tu serais quand même retourner près de Gabriel et et la folie de mon frère serait au plus au point.

Il en ricanait.

Gunji: j'ai pu poser mon sceau et comme je l'avais deviné également il n'a pas tarder à enlever les bandages, j'ai directement sentit ses pouvoirs venir en moi.

Il retroussait sa manche montrant le même tatouage que celui de Akio.

Gunji: son pouvoir ne pouvant plus être contrôlé aurait fini par se retourner contre lui.

Derek: t'aurais tuer ton frère? il avait confiance en toi.

Gunji: je n'ai rien affaire de mon frère, tous se qu'il m'importe c'est le pouvoir et rien d'autre. Il n'est qu'un pion que je comptait me débarrasser, j'en pouvais plus de l'entendre gindre Derek par ci, Derek par la..

Une flamme noir apparu dans sa main formant un dragon qui entourait son bras lentement comme un serpent.

Nomar: seulement ta vie prendre court ici, je dois ramener une âme en échange de celle de mon fils..c'est les règles.

Gunji: à moins que tu tue quelque d'un en premier.

Il envoyait le dragon vers Akio qui gardait l’aspect de flamme noir ouvrant grand la gueule.

Nomar: pourtant ton nom est déjà sur ma liste et non celle de ton frère.

Il en relevait la tête vers Nomar et sentit un douleur dans sa poitrine, le dragon disparu en fumé avant même qu'il eu le temps d'atteindre sa cible. Baissant la tête il constata ma main enfoncer dans son thorax.

Derek: trop lent Gunji, ça c'est pour ton frère.

J'écrasais son coeur dans ma main lentement, il en crachait énormément de sang par la bouche et fini par écraser son coeur à l'intérieur de lui et retirait ma main. Son regard devenant vide et fini par tomber au sol, le tatouage sur le bras de Akio disparaissait ainsi que le poison de magie noir qui circulait dans son organisme. 

Nomar: j'en ai terminé ici.

Derek: c'est sympa d'être passer le vieux.

Nomar: surnomme moi encore ainsi et je prendrais ton âme avec moi.

Derek: très bien très bien, relax.

Nomar: je suis très...relax.

Il partait disparaissant dans une ombre, je regardais vers Akio m'approchant de lui. Je le regardais quelque instant les sourcils froncer.

Derek: tu n'est qu'un pauvre gamin pathétique!

Je lui mettais un coup de poing dans l'estomac.

Derek: sa c'est pour avoir essayer de ma carbonisé!

La seconde d'après je me prenais dans mes bras, je peux pas lui en vouloir c'était en rien de sa faute mais à cause de son frère.

Derek: Je suis désolé, c'est vrai j'ai choisi Gabriel et tu dois l'accepté, mais j'aurais pas du te mettre de côté pour autant..t'aurais jamais replongé et piégé par ton frère, maintenant je vais t'aider.

Je me rapelle de tout, le sceau c'est briser après la mort de Gunji.

Derek: et on va commencé par une petite cure de désintox, tu va venir quelque temps à la maison et ça même si je sent ton regard noir derrière moi Gabriel.

Je le lâchais posant mes mains sur ses épaules.

Derek: fini drogue et même l'alcool! tu va subir la cure de limonade que ma fille à tenter de me faire passer...je te préviens c'est horrible, mais faut bien que paye un peu pour tout ça. 

Je regardais vers le corps de Gunji.

Derek: faut qu'on rentre, tous le monde dois s'inquiété..et même vincent dois se faire du moreau pour toi, alors tu veux bien que je t'aide?


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 


Dernière édition par Derek Kijo le Mer 20 Nov - 5:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Nouvelle vie, nouveau départ, nouveau RP !    Mer 20 Nov - 5:21

Nina se trouvait toujours sur redo, elle le regardait bien tendis que lui rougissait et ne se gênait pas pour regarder sa poitrine et le reste de son corps dénudé, mais il finissait par détourner le regard sans doute craignait-il de recevoir une gifle de sa part.

Nina : Oui je pensais que c'était Near, mais semblerait que je me suis trompée.

Elle continuait malgré tout de bouger lentement ses fesses contre son caleçon tout en l'observant afin de voir comment il réagissait. Il en fermait les yeux et baissait rapidement les oreilles sur le coup, elle souriait.

Nina : Tu vas.. Quoi ?

Elle levait les sourcils lorsqu'il l'entendait ronronner, il semblait gêner qu'elle l'ait entendu et en posait ses mains devant sa bouche. Elle ne bougeait plus du cou l'écouter parler, elle approchait son visage du sien pour bien le regarder.

Nina : Lorsque tu es content, alors le fait que je sois nue et assise sur toi sa te rend content.

Elle glissait ses derrière derrière elle afin de tenir son sexe par dessus son caleçon et faisait des mouvements gardant son regard dans le sien.

Nina : Et si je fais ça, tu vas encore plus ronronner ? Je trouve ça super mignon moi.

Elle lui souriait.

Nina : Peut-être que je me suis trompé de copain, où Near était juste là pour qu'on puisse se connaître tout les deux.

Elle se retirait de lui et se faufiler sous les draps à côté de lui, elle se tournait pour bien le regarder.

Nina : Alors on sort ensemble c'est décidé, tes désormais mon petit ami.

Elle souriait mais finissait par ricaner.

Nina : Et bien quoi ? Ta copine ne te plaît pas, elle est pas assez sexy à ton goût que tu ne lui saute pas dessus ? Mais si tu ne veux faire que dormir alors tant pis, bonne nuit.

Elle se retournait pour se mettre dos à lui faisant exprès de coller ses fesses contre son érection, elle bougeait de temps à autre.

Nina : J'essaye de trouver comment me mettre, désolé si je bouge beaucoup je suis toujours ainsi avant de m'endormir.

Elle serrait son coussin contre elle gardant le sourire aimant ce petit jeu.




Near c'était endormis assez rapidement, sans doute à cause du manque de sommeil de la nuit dernière.. Il n'entendait même pas Benoit retirer ses vêtements pour ensuite se faufiler derrière lui.. Mais sentant son torse toucher son dos, là il se réveillait et ouvrait lentement les yeux.

Il tournait légèrement la tête pour le regarder alors qu'il lui parlait.. La seul façon de l'éclairer, il en avait déjà une légère boule à l'estomac rien que d'y penser.

Near : Si quelqu'un entre et nous surprend... Je ne sais pas si c'est une bonne idée..

C'était la seul chose qui lui venait à l'esprit sur le moment, se faire surprendre, il avait surtout peur de découvrir ce genre de chose venant d'un homme.

Mais lorsque Benoit commençait à passer ses lèvres contre lobe de son oreille pour l'embrasser, le titiller et le sucer de temps à autre, il en attrapait des frissons dans tous son corps. SAns parler qu'il pinçait légèrement ses tétons entre ses doigts.

Near : Hum.. Benoit..

Bien entendu qu'il était plus que mal à l'aise et gêné de ce qu'il était occupé de faire.

Near : On devrait arrêter là, je..

Il se taisait lorsqu'il lui disait ça, il en détournait le regard sur le coup. C'est vrai ils étaient tout les deux seuls, personne n'en sera rien si ils ne disent rien. Voilà qu'il abaissait rapidement sa main qui se trouvait sur son torse jusqu'à l'entre jambe de Near, celui-ci posait rapidement sa main sur la sienne tout en gémissait légèrement.

Il fermait les yeux sous ses caresses et montait rapidement en érection. Au fond de lui il en voulait plus mais finissait par se redresser et se lever pour se mettre en dehors du lit tout en regardant vers Benoit.

Near : Je peux pas faire ça.

Il regardait ailleurs.

Near : Tu t'ais trompé en ayant une attirance pour moi Benoit.. Il se passera rien. Je ne pense pas avoir les mêmes envies que toi.

Il semblait quelque peu perdu, surtout que tout ce qu'il venait de lui faire, lui avait plu, il se retournait aussi tôt alors qu'il voyait encore cette bosse sur son entre jambe.

Near : Je vais me débarbouiller, tu devrais retourner dans ta chambre ok ?

Il rentrait dans la salle de bain et fermait la porte derrière lui, il se posait contre celle-ci tout en levant la tête.

Near : * Qu'est-ce qu'il m'arrive.. ? *

Il se retirait de la porte et ouvrait l'eau du robinet afin de s'asperger le visage d'eau. Il posait sa main sur son torse, ressentant son coeur battre encore à la chamade de c'est quelques instants passé dans le lit avec Benoit qui ne faisait que le caresser.

Near : * Ce qu'il me faisait, au fond.. Sa me plaisait. Alors c'est ça, j'aurais réellement une attirance pour les mecs. *

Il en soupirait.

Near : * Est-ce que je suis déçu ? Non, je suis plutôt effrayé à l'idée je pense. *


****

Alors que akio était plus dans son état normal, Derek m'avait sauvé de ses flammes qui jaïssais de la gueule de ce Dragon. Je restais figé devant ses flammes car je savais que Derek se trouvait à l'intérieur, merde c'est pas possible !

Gabriel : Derek !

Je n'arrivais pas à voir à l'intérieur, j'ignorais donc que Nomar avait apparu pour sauver Derek. Au fond, même s'il était peu présent à ses côtés, Nomar le protégerait quoi qu'il arrive et ne désirait pas sa mort, dans un sens c'était sa façon de montrer qu'il tenait à lui.

Une fois que le dragon arrêtait de jaïr ses flammes, je le voyais sans aucune sequelle, j'en fus plus que soulagé et comprenait que c'était Nomar qui était intervenu. Akio restait figé sur place à cette instant, il regardait Nomar venir jusqu'à lui, il en reculait d'un pat tenant son bras qui lui faisait souffrir atrocement, mais pas que ça, tout son corps entier tremblait.

Akio : Ne t'approche pas de moi !

Le Dragon grognait dans sa direction, il l'attaquait aussi tôt, celui-ci lui tranchait la gorge avec une grande facilité. Je ne bougeais pas de ma place alors que Nomar disait vouloir compassé la vie qu'il a sauvé de Derek avec celle de Akio.

Mais Derek intervenait ne désirant pas qu'il en finisse avec lui, pourquoi est-ce qu'il désire encore le protéger après ce qu'il a fait ? Il n'est plus le Akio qu'il a connu.

Akio n'avait même plus la force de se défendre contre Nomar, il avait son regard dans le vide attendant juste qu'on en finisse. Je fronçais les sourcils lorsque nomar disait que quelqu'un l'avait rendu fou.. Gunji.. Je ne voyais que lui et c'était pourtant si évident quand on y regarde..

Akio : C'est des Connerie.

Il n'était plus dans son état normal, mais arrivait malgré tout à entendre ce qu'on disait, il gémissait alors que Nomar attrapait son bras.

Akio : Lâche moi  !

Il regardait le sceau qui entourait son bras, il n'y croyait pas un mot et les voyaient tous comme des ennemis qu'il devait tuer. Je m'approchais voyant Gunji débarquer, mais avec Nomar à nos côtés, on a aucun soucis à se faire contre lui.

Gabriel : On aurait du s'en rendre compte depuis tout ce temps, son état se dégradait de jours en jours à cause qu'il lui rendait visite.

Akio écoutais les paroles de son frère, les yeux virés vers le sol, il respirait rapidement et tournait lentement le regard vers son frère qui levait sa manche pour montrer le même tatouage qu'il portait, identique à celui de Akio.

Il avait donc prévu depuis le début d'empoisonner son frère car il savait qu'il possédait un pouvoir que lui ne possédait pas.. Tout ce qu'il l'intéressait c'était d'obtenir plus de puissance, un pouvoir tel que prendre l'immortalité était plaisant pour lui.. Akio s'imaginait pas une chose pareil, il pensait que son frère désirait tout simplement l'aider, et passer du temps avec lui.

Je n'aime pas Akio, mais je ne suis pas non plus au point cruelle de m'en foutre de ce que Gunji a pu lui faire.

Gabriel : Tes vraiment qu'une ordure.

Akio baissait la tête cachant ses mèches de cheveux devant ses yeux, lorsqu'il commençait à utiliser le dragon noir, Akio se sentait partir, c'était simplement le fait que Nomar le tenait le bras qu'il en restait debout.

Il ne bougeait pas alors que Gunji envoyait ce pouvoirs dans sa direction.

Gabriel : Derek arrête le.

Il n'avait pas le temps de s'en prendre à son frère que Derek se retrouvait devant lui sa main dans son torse, il serrait déjà son coeur entre sa main et le serrait, aussi tôt Gunji mourrait, le tatouage au bras de Akio disparaissait, il en reprenait ses esprits une fois son frère mort.

Il en reculait de quelques pat revenant à lui même, dans son état normal. Il était malgré tout bien faible et regardait vers son frère qui était mort. Nomar prenait son âme et finissait par disparaître, je regardais Derek s'approcher de Akio, celui-ci levait le regard vers lui sans dire un mot.

Il recevait son coup de poing dans son ventre, il en gémissait et détournait le regard sur le coup, il savait qu'il avait été un vrai idiot, et était mal d'avoir fait tout ça, et surtout d'avoir eu confiance en son frère en pensant qu'il désirait l'aider et tenir à lui, mais encore une fois tout ça n'était que mensonge, il pensait qu'il était différent.

Lorsque Derek le prenait dans ses bras, j'en fronçais les sourcils car ma jalousie prenait le dessus, Akio lui écarquillait les  yeux ne comprenant pas pourquoi il le prenait dans ses bras après tout ce qu'il avait fait, car il se souvenait de tous.

AKio : M'aider ? Pourquoi..

Il restait dans le bras de Derek le regard ailleurs, il l'écoutait. Sa ne me plaisait pas qu'il demande qu'il reste chez nous, bien sur je suis jaloux.. Mais je sais qu'il désire l'aider.

Gabriel : Je suppose que je vais le supporter.

J'en soupirais.

Gabriel : Mais si je te vois tenter quoi que se soit envers Derek, rien que le toucher, lui frôler les cheveux, tu dégageras de nos vies.

Il en levait le regard dans ma direction. Derek finissait par se retirer de lui en posant ses mains sur ses épaules, il le regardais bien.

Akio : Super de la limonade, je sens que je vais adorer ses jours qui vont arriver.

Il en redressait un sourcils sur le coup, c'est sur que sa n'allait pas être une partie de plaisir pour lui. Lorsque Derek regardait le corps de Gunji, Akio en fit tout autant.

Akio : Dire que j'ai fuis ma famille pendant tous ce temps, et que je me suis rendu vers eux bêtement en passant qu'ils auraient pu changer. J'ai été vraiment naïf.

Je vais devoir le supporter, Derek a fait son choix et à décider de l'aider donc bon.. Je suppose que je vais devoir mâcher sur ma chique durant ce lape de temps.. En espérant qu'il ne me provoque pas sinon je le mettrais moi même à la porte.

Akio : Vincent.. Après ce que je lui ais dit et fait je doute qu'il puisse s'inquiéter pour moi. J'ai fais des choses dégueulasse.

Gabriel : Lorsqu'il connaîtra la vérité, il pensera peut-être différemment et te pardonnera sans doute. Bien on y va, avant que je ne change d'avis. J'aime pas laissé Near tout seul.

Je me retournais pour rentrer, Akio tournait le regard vers son frère.

Akio : J'aimerais faire quelque avant tout.

Je tournais la tête pour le regarder.

Akio : C'est une ordure, mais sa reste mon frère. La magie noir la rendu complètement malade, à trop l'utiliser voilà ce qu'il arrive, lorsque j'étais gosse, il m'entraînait à ce que je ne ressente aucun sentiments, tout comme ma mère, car c'était quelque chose de faible pour eux. Je devais devenir comme eux, un être sans coeur qui ne désirant que se nourrir de la puissance afin de devenir un être des ténèbres. Le moyen de déclancher nos pouvoirs est normalement la première fois qu'on tue quelqu'un, ils m'ont forcé à le faire et rien ne c'est produit pour autant.

Il ricanait en y repensant.

Akio : C'est à ce moment là que ma mère m'a dit que je ne serais jamais son fils, qu'elle n'avait pas besoin d'une personne qui ne possédait aucun dons, qui était faible. Que je la dégoûtais et qu'elle préférait me voir disparaître que de me voir évoluer comme une personne "normale".

Je suis donc partis et je me suis débrouiller par moi même, je les ais toujours détesté, tu vois pourquoi je ne désirais jamais parlé d'eux malgré tes questions. Il reste néanmoins mon frère, je vais donc l'enterrer comme il l'a toujours souhaité.

Il s'approchait de son corps s'accroupillant.

Akio : Comme l'être des ténèbres qu'il était. L'enterrement de l'un d'entre nous est différent des autres, car nous ne pouvons pas nous retrouvez au Paradis, un être des ténèbres capable de tuer des archanges ne peux se retrouver aux mêmes endroit qu'eux, se serait complètement débile de leurs parts.

J'ignorais tout cette histoire, son passé, je dois dire qu'il a vécu une vie assez misérable durant son enfance. La mienne n'était pas de rose non plus, tout comme celle de Derek. C'est pour ça qu'il l'aurait craquer sur lui, Derek à tendance à être attiré par les personnes aux histoires compliqué, Lexi était dans le même cas que nous également. Battue par son père, et même violé à ce qu'il m'a dit, mais il n'en a pas parlé plus que ça et Lexi, je n'ai pas vraiment eu l'envie qu'elle me raconte son histoire.

De toute façon, il suffit de regarder le regard de quelqu'un pour savoir ce qu'il a traversé.. En tout cas pour moi c'est très claire.

Akio nous téléportait jusqu'à un lieu sacré, tout était noir et sombre, les flammes étaient bleu, il posait son frère contre une stelle et d'un geste de la main, ses vêtements disparaissaient, son corps se recouvrait d'un tatoauge même à son visage, il disait un sort, des flammes apparus sur tout le tatouage qui recouvraient son corps en forme de tribal, les flammes finissaient par recouvrir tout son corps, Akio reculait de quelque pat.

Sa mère arrivait ayant ressentis la perte de son fils, elle regardait vers Gunji, Akio la regardait du coin de l'oeil.

" Qu'as-tu fais ?! "

Akio : Tu sembles étonnée, pourquoi ? Sa aurais du être moi à sa place c'est ça ?

Elle fronçait bien les sourcils.

" Tu n'as jamais été mon fils, tu es une erreur de la nature, c'était à toi de disparaître et non ton frère."

Akio : Et bien il semblerait que le destin était en ma faveur, l'amitié, l'amour c'est loin d'être une faiblesse et en voici la preuve, c'est grâce à ça que je ne suis pas sur cette stèle à la place de mon frère. Adieu, je doute qu'on se revoit un jour.

Il lui fit un sourire, celle-ci ne disait plus un mot, Akio nous téléportait jusque chez nous, mais il n'y avait personne, Near était censé être ici ? Bien entendu on ignorait encore ce qu'il se passait du côté de Benoit qui se trouvait en ce moment à l'hôpital.

Akio : Je me ferais petit, je n'ai pas envie de vous gêner.

Gabriel : Tant que tu ne tentes plus rien avec Derek, tu peux rester comme je te l'ais dit tout à l'heure.

Je sortais mon téléphone, deux appels en absence.

Gabriel : Maya a tenter de nous contacter deux fois, il a du se passer encore quelque chose.

J'écoutais le message qu'elle m'avait laissé.

Gabriel : C'est Benoit, il est à l'hôpital.


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 


Dernière édition par Gabriel Light le Jeu 21 Nov - 0:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Nouvelle vie, nouveau départ, nouveau RP !    Mer 20 Nov - 23:50

Redo ne l'entendait pas rire comme l'a déjà fait pas mal des filles avant elle, alors lentement il retirait ses mains de sa bouche mais gardais les oreilles légèrement baisser contre ses cheveux.

Redo: hum..oui je suis assez content, je contrôle pas ses immonde ronronnement sa fait partie de moi.

La main de mina agrippant la boss du caleçon de redo, cela le crispa sur le coup, mais les ronronnements recommençait de plus belles sous ses caresses comme un chat qu'on lui caresserait le ventre.

Redo: tu ne dit pas ça pour plaisanté? tu trouve ça vraiment mignon? t'es bien la première qui me dit ça, sauf ma mère..mais sa compte pas vraiment.

Il clignait des yeux surpris, trompé de copain? 

Redo: où veux tu en venir?

Il enfonçait sa tête dans l'oreiller voilà qu'elle changeait d'avis et préférait avoir Redo comme petit ami, Nina ne lui demandait pas son avis évidemment même si elle est en position de force. Elle est nue sur lui la main poser sur son caleçon ou plus précisément sur la boss de son caleçon. 

Redo: et ben hum...Near ne te plait plus?

Elle se retirait pour se placer sous les draps à ses côtés, encore une fois il n'avait pas le temps d'en placer une. Bien sûr que si il la trouvait sexy et avait bien envie de sauter dessus, mais elle se tournait dos à lui.

Redo: mais si! t'es super canon!

Il retroussais la lèvre boudant sur le coup et se recouchait ne pouvant plus qu'admiré son dos, ses oreilles se redressait d'un coup sentant ses fesses se frotter contre son caleçon.

Redo: Ni..nina tu...qu'est ce que tu fais?

Il plissa les yeux chercher une position? il en croyait pas un mot alors à son tour il se tournait le sourire aux lèvre glissant sa queue féline entre les cuisse de nina la bougeant tout contre son sexe.

Redo: moi aussi faut le temps que je trouve ma positon, désolé si je prend de la place.

Il continuait à bouger sa queue et ça de plus en plus rapidement.

Redo: quel que chose ne va pas Nina? je t'entend faire d'étrange bruit derrière moi.

Mine de rien même des gémissements de fille lui faisait de l'effet, il ne mettait sa main dans son caleçon se caressant lui même.

Redo: oh et puis zut!

Il se retourna se collant contre elle, posant directement sa main entre ses cuisses frottant ses doigts contre son clitoris.

Redo: te plein pas si t'attrape un bleu au bas du dos, c'est toi qui l'a chercher!


Sa ne se passait pas aussi bien pour Benoit, pourtant sa avait bien démarrer et pouvait sentir durcir le sexe de Near dans sa main. Pour lui c'était tout gagné et pourtant Near se retirait brusquement et sortit du lit, Benoit se redressait pour s'asseoir sur le moment.

Benoit: qu'est ce que tu as?

Il fronçait les sourcils l'entendit dire qu'il pouvait pas faire ça, mais surtout de la suite de ses paroles. Son regard se baissait vers son entre jambes même dans l'obscurité c'était facile de voir son érection.

Benoit: ah oué pas les même envies?

Near se tournait sur le coup lui demandant de partir, Benoit baissais les yeux plus que déçu et sortit du lit ramassant ses vêtements. Son regard se tournait vers Near alors qu'il entrait dans la salle de bain.

Benoit: très bien alors je t'embêterais plus Near.

Il se r'habillait avant de sortir de la chambre et ne comptait pas simplement de prendre la chambre libre mais sortait de la maison afin de rentrer chez lui. Il gardait tête basse le long du chemin jusuq'à que quelque chose le frappe à la tête, il en tomba au sol.

" regardez moi qui est dehors à une heure si tardive?"

benoit était blessé à la tête mais encore conscient il tournait le regard vers celui qui l'a frappé reconnaissant un élève du lycée.

Benoit: t'es malade!

" moi le malade?"

Il lui donnait un coup de pied dans l'estomac forçant Benoit à se mettre sur le dos, l'ados pointait la batte vers son visage avec laquelle il l'avait frapper.

" c'est toi le malade! tu m'as ridiculisé devant mes potes se matin et crois moi tu va le regretté"

Benoit reçu un autre coup de la batte et un autre, ainsi de suite jusqu'à qu'un passant remarque la scène et arrive en courant.

"éh!!"

L'ados prenait les jambes à son coup, directement le passant se mettait à genoux regardant si Benoit était toujours en vie et appelait directement une ambulance qui arrivait plusieurs minute après. Benoit n'était pas un vampire et pouvait mourir facilement de se genre d'attaque, les ambulanciers l'emmenait rapidement jusqu'à l'hôpital le plus proche voyant l'état grave dans lequel il se trouvait.
Son père était le premier à être prévenu de la situation Izaya se précipita rapidement vers l'hôpital, mais les médecins refusait qu'il entre voir son fils étant en pleine opération.

Izaya: laissez moi voir mon fils!

Médecin: je suis désolé, mais Benoit à reçu de nombreux coup il a un poumons perforé et nous devons absolument l'opéré.

Izaya: est ce qu'il va s'en sortir.

Médecin: de l'opération oui, mais il a reçu un fameux coup à la tête et il est dans le coma pour le moment désolé, vous devez patienté.

Izaya était désespéré, il appelait Maya prévenant de se qu'il c'était passé pour ne pas être seul dans cette épreuve rapidement elle prévenait tous le monde ainsi qu'un coup de fils à Redo.
Entendant son téléphone sonner il se tournait retirant sa min de Nina.

Redo: merde! j'ai pas prévenu mes parents que je restais chez Near, ils vont me tuer.

Il se penchait pour attraper son téléphone de son pantalon.

Redo: c'est ma mère..

Il décrochait la queue presque entre les jambes.

Redo: maman écoute je vais tous t'expliquer....hein de quoi Benoit?

Il tournait la tête vers Nina choqué sur le moment et sortit du lit pour se r'habiller.

Redo: très bien je préviens Near et j'arrive.

Il raccrochait avant de se r'habillait rapidement.

Redo: benoit c'est vrai agresse dans la rue, il est à l'hôpital je dois y aller désolé.

Il sortit de la chambre frappant à cette de Near et entrain.

Redo: Near?

Voyant de la lumière dans la salle de bain il y entrait.

Redo: Near..Benoit est à l'hôpital, je pensais qu'il dormait ici? il..sais fait agressé dans la rue, ma mère m'a appelé affolé.


****

Sa y est je retrouve Akio et je compte bien le faire boire cette foutu limonade une petite punition pour tout se qu'il m'a fait enduré. Il se souvient de tous tout comme moi je me souviens des instants où je me souvenais plus de rien enfin de mon passé avec Gabriel. Je tournais mon regard vers lui à cette instant, il mord sur sa chique mais il aura dur à accepté la présence de Akio sachant qu'on a coucher ensemble il a peu. Aucun de nous était vraiment responsable, moi je me souvenais plus de lui et Akio était empoisonné par son frère.

Derek: c'était ta famille Akio même si elle est détraqué, je pense que je me serais trouver dans la même situation à ta place.

Ma mère malgré se qu'elle m'a fait à reprit contact avec moi il a quelque temps de cela, voulant se faire pardonner. J'avoue que j'ai hésité et pourtant parfois on va boire un verre ensemble, je devrais l'envoyer chier après tout elle a tenter de me tuer à ma naissance et pourtant j'ai besoin de la voir..il se peut qu'elle joue avec moi comme Gunji l'a fait avec son frère, mais franchement je m'en fou je prend le risque.

derek: Gabriel a raison, quand tu sera sortit de ta cure il faudra que t'es une discution avec lui. Vincent à l'esprit ouvert et comprendra ta situation, après sa sera à vous de décider de la suite mais déjà savoir qu'il te pardonnera crois moi c'est un poids en moins.

J'haussais les épaules tout en me tournant pour m'avancer vers Gabriel qui met déjà en garde Akio de pas toucher un seul de mes cheveux, je ricanais sur le coup.

Derek: qui sais à force de vous croiser vous deviendrez peut être pote.

je levais les yeux à cette instant.

Derek: enfin c'est beau de rêver.

Je revenais à Akio qui voulait s'occuper de son frère, je le comprend et j'aurais même pas apprécier qu'il laisse son frère pourrir la.

Derek: évidemment que tu peux t'occuper de lui, tu dois le faire même..prend ton temps pour ça mais ta intérêt à revenir après compris? sinon j'irais te chercher par la peau des fesses et te ferais boire de la limonade avec un entonnoir!

C'est vrai qu'il  m'a jamais vraiment parler de sa famille, mais je savais qu'il n'a pas eu une enfance heureuse et lui savait que c'était de même de mon côté. C'est peut être pour cela qu'on a fini par rester accrocher tous les deux, on se soutenait l'un et l'autre..c'était la même chose avec Gabriel, je l'ai sentit en lui que sa vie na pas été rose. 

Derek: va savoir nos mères sont peut être de mèche, la tienne te trouvais minable et la mienne j'étais qu'un parasite...oui elles doivent avoir beaucoup en commun.

Sauf que la mienne tente de se racheté, je pense pas que Akio à cette chance, mais peut importe moi je suis la et je compte plus le laisser de côté.

Derek: aller dépêche toi avant qu'il se décompose le temps qu'on finisse notre discution, je serais chez moi quand t'aura fini.

Akio partait emmenant son frère, je sais pas se qu'il compte faire comme sorte de rituel et je vais pas lui demander à moins qu'il désire m'en parler de son propre chef.

Derek: faudra ramené toutes tes affaires maintenant pfff, je demanderais à Ryou il est costaud après tout.

On rentrait à la maison assez presser de voir Near pour qu'il cesse de s'inquiété mais la maison était complètement vite. Je fronçais déjà les sourcils m'inquiétant, j'espère qu'il na pas voulu faire l'aventure tous seul et me chercher dans toute la ville.

Derek: Near devait être avec Redo non? j'espère qu'ils sont pas partit faire des conneries tous les deux! ou je tirerais sur leurs oreilles!

Je me tournais vers Akio qui était de retour et lui souris.

Derek: tu me gênais pas tant que tu squatte pas pendant des heures la salle de bain et ne pas toucher à mon bar bien entendu.

Gabriel faisait encore son petit spitch, il va devoir s'habituer au crise de jalousie de se grand garçon au cheveux bleu, pose même pas tes yeux sur mes fesses ou les couteaux de cuisine vont voler.

Derek: je pense qu'il a comprit Gabriel inutile de te répété.

Maya à appelé? surement pour savoir si jamais bien, du moins jusqu'à qu'il écoute le message qu'elle lui a laisser.

Derek: Benoit? le fils de Izaya..ah qu'est ce qu'il lui ai arriver? c'est grave?

Je sortais mon téléphone, ah oui moi aussi elle a essayer de m'appelé. J'écoutais à mon tour le message laisser, oui cela semble être grave.

Derek: on devrait y aller.

J'en soupirais sur le coup.

Derek: je suis fatigué, est ce que cette famille peut faire une pause de temps en temps? peut être que Near et Redo se sont déjà rendu jusque la ayant reçu un appel de Maya.

Je m'avançais vers le meuble cherchant mes clés de voiture, ah oui putain! Gunji la foutu en pièce pour me piégé j'en fusillais Akio du regard sur le coup.

Derek: tu me dois une Mercedes juste au cas où, ta plus qu'à nous téléporter jusqu'à l'hôpital.

Je posais ma main sur son épaule.

derek: et comme je dois te surveiller et bien tu viens avec nous.

Il voyait qu'il n'avait pas le choix, on se teleportait donc jusqu'à l'hôpital indiqué par maya dans son message. Dans la salle d'attente il avait tous le petit monde qui attendait, à voir leurs tête ils ont pas encore de nouvelle de Benoit.

Damon: vous êtes là..avec Akio?

Derek: tu risque rien, je t'expliquerais alors Benoit?

Damon: d'après le témoins il sait fais agressé quand il retournait chez lui, il est dans le coma et se fait opéré c'est tout se que je sais.

Je regardais izaya sur le coup qui était à bout, je comprend après tout c'est son fils unique.

Derek: on peut pas lui donner notre sang? il s'en remettrait.

Damon: avec le monde qu'il a..sa serait suspect, on pourra pas se faufilé en doute tout de suite.

Derek: mais attendre...

faut que je fasse attention à se que je dis, faut trouver le moyen d'entrer à l'intérieur.


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Nouvelle vie, nouveau départ, nouveau RP !    Jeu 21 Nov - 5:01

Nina était très sérieuse lorsqu'elle disait qu'elle trouvait ça plutôt mignon qu'il ronronne de cette façon, mais également elle trouvait ça assez sexy, sa prouvait qu'il appréciait ce qu'elle lui faisait et elle aimait ça.

Alors qu'elle c'était mis dos à lui pour le provoquer en quelques sortes en disant qu'elle ne lui plaisait pas, sa lui faisait bien sourire de l'entendre dire que si, qu'il la trouvait "canon". Elle faisait ensuite bien exprès de bouger son postérieur contre cette sacré bosse entre ses jambes, cela l'amusait de jouer avec lui de cette façon.

Elle s'arrêtait de bouger tournant légèrement la tête vers lui puisqu'il se retournait pour se mettre à dos, et donc bouger ses fesses ne lui fera plus d'effet, elle en boudait à son tour pensant qu'il n'aimait pas ce petit jeu, mais lorsqu'elle senti sa queue se mettre entre ses jambe et gigoter contre celle-ci, elle en souriait et gémissait surtout lorsqu'il augmentait la cadance.

Nina : Hummm.

Elle regardait devant elle, appréciant de plus en plus Redo.

Nina : oh.. Je vais très bien... Ne t'inquiète pas pour moi.

Sa ne durait pas très longtemps pour qu'il finisse par craquer et se retourner, elle en tournait sa tête vers lui pour le regarder et sentait sa main se glisser entre ses jambes pour caresser son clitoris, elle en descendait sa main contre la sienne appréciant ses caresses.

Nina : Ah.

Elle ricanait de son petit commentaire.

Nina : Hum oui.. Après je m'occuperais de lui.

Elle continuait de gémir sous ses caresses. C'est alors qu'elle s'apprêtait à craquer pour se mettre sur lui et coucher avec lui que son téléphone sonnait, elle en plissait les yeux en le fusillant du regard.

Nina : Roh, et tes obligé de répondre ? Moi non plus j'ai pas prévenu mes parents et alors.. ?

Elle se redressait pour le regarder alors qu'il se levait afin de chercher son téléphone qui se trouvait dans son pantalon.

Nina : Et bien répond.


Elle le regardait bien, il semblait paniqué de se faire engueulé, il finissait par décrocher, il s'apprêtait déjà à trouver les bons mots pour ne pas qu'elle soit fâché,  mais se n'était pas vraiment pour ça qu'elle lui téléphonait pour lui expliquer à propos de Benoit.

Lorsqu'il décrochait et commençait à lui dire pour Benoit, elle en levait ses sourcils tout de même étonné puisqu'il était censé dormir ici.

Nina : Il a encore fait ses mains baladeuse sur les culs des mecs et ils ont pas appréciés, c'est pas étonnant de sa part.

Elle levait les  yeux aux ciels, elle ne semblait pas vraiment l'aimé.

Nina : J'espère que c'est rien de grave quand même.

Elle n'était pas non plus un monstre a vouloir le malheur des gens, même si elle ne s'entendait pas vraiment avec.

Elle le regardait se rhabiller et le regardait partir sans plus rien dire, elle se laissait à nouveau tomber dans le lit.

Nina : Je vais quand même pas y aller, je le connais même pas.

Elle regardait l'heure qu'il était et lâchait un baillement de fatigue, elle se retournait et fermait les yeux pour s'endormir.



Near se sentait assez mal d'avoir repoussé ainsi Benoit, mais il avait assez peut de passé le cap, et surtout de ce qu'on penserait de lui.. Son frère avait déjà dit qu'il l'accepterait mais tout de même. Il détournait le regard s'apprêtant à sortir.

C'est là que Redo toquait à la porte et l'ouvrait, il tournait le regard derrière lui vu qu'il ne voyait plus Benoit, normal puisqu'il lui avait demander de s'en aller, il revenait donc vers Redo l'écoutant.

Lorsqu'il lui disait cette nouvelle, il en était plus qu'étonné et écarquillait les yeux sur le coup, il avait l'impression que c'était en partie de sa faute s'il se trouvait dans un tel état. Il n 'aurait pas du le repousser de cette façon, et il serait sans doute rester et n'aurait pas eu cette bagarre..

Near : C'est pas vrai..

Il détournait le regard.

Near : Je ne pensais pas qu'il partirait.. C'est de ma faute.. On va à l'hôpital.

Ils sortaient rapidement pour se rendre jusque là, il arrêtait un taxi et demandait qu'il les conduise jusque là. Il fouillait dans son porte feuille qui se trouvait dans sa poche, bien entendu il c'était rhabiller avant de venir.

Near : Ou j'ai tout juste assez sur moi.

Il en fallait du peu pour qu'on ne les rates pas.. Ils arrivaient tout les deux à l'hôpital, Near demandait à l'accueil pour savoir où il se trouvait, une se rendait jusque là mais ils ne pouvaient faire qu'attendre.. Izaya était au plus mal, Maya était auprès de lui lui serrant la main, elle fit un signe pour qu'ils viennent près d'elle.

Near : On est venu aussi vite qu'on pouvait.

Maya : C'est tellement cruelle d'en arriver à faire ça.

Il détournait le regard.

Near : Il devait dormir à la maison, mais je me suis..

Il n'allait tout de même pas dire la vérité.

Near : disputé avec lui, du coup il est partis.. Je suis désolé.

Maya : personne ne pouvait prévoir ça Near, se n'est pas de ta faute ok ?

Se n'était sans doute pas le moment de quereller son fils de ne pas lui avoir dit qu'il dormait chez lui, il échappait donc à son courroux pour cette fois. Elle restait près de son meilleur ami qui était en colère contre les personnes qui lui avait fait ça et avait peur pour son fils, ce qui était normal.

Maya : Tout va bien se passer tu verras, Benoit a une âme de combattant, il va s'en sortir.

Damon arrivait également, Maya lui faisait une tête triste pour montrer que sa n'allait pas.


J'étais aux côté de Derek qui avait également reçu le message de Maya, cela semblait assez grave, mais Maya à tendance à exagérer les choses.. Donc j'espère que sa ira malgré tout.

Gabriel : Oui veut mieux s'y rendre..

Moi aussi je suis fatigué, depuis tout à l'heure je cours partout, afin de récupérer Derek.. Mais bon, on n'a pas vraiment le choix, je doute que Benoit est fait exprès de se retrouver dans cette état. Je regardais Derek chercher après ses clés de voiture, mais évidemment, il ne l'avait plus, vu que Gunji s'en était débarrassé.

Akio : Désolé, et je doute avoir les moyens de t'offrir la même que tu avais en tout cas.

Gabriel : Tu n'auras cas demander à Lucas.. Bon va falloir trouver un autre moyen que de la voiture, pas le choix.

Je tournais le regard vers Derek qui demandait à Akio de nous téléporter, je suis assez jaloux de son pouvoir, sa pourrait être bien pratique enfin soit.

Akio : Super, je vais devoir me farcer l'hôpital, je déteste cette endroit.

Il soupirait mais n'ayant pas le choix ils nous téléportaient jusque là. Directement on pouvait voir toute la petite famille, et Izaya qui semblait être dans un sale état.. L'autre père qui sait prendre la forme d'une femme et d'un homme n'était pas présent.

Bien entendu lorsqu'on arrivait tout le monde nous regardait, ou plutôt regardait Akio qui était présent, sachant ce qu'il c'était produit il n'y a vraiment pas longtemps de ça. D'ailleurs Damon était le premier à nous poser la question, Akio en détournait le regard.

Derek disait rapidement qu'il n'y avait plus rien à craindre de lui, mais qu'on était pas là pour discuter de ça mais pour Benoit qui était dans un sale état.

Gabriel : Encore des gamins qui se croit tout permis, je leurs donnerais bien une bonne paire de claques pour qu'ils se retrouvent à leurs tout dans le même lit que Benoit, tsss.

Je dis ça, mais j'ai sans doute fait pire qu'eux lorsque j'avais leurs âges. Ouep, je travaillais pour Valas, hum.. Je distribuais des armes pour faire souffrir Derek et son frère à cette époque et j'ai fais bien pire, mais je suis plus ce gamin, maintenant voir une tel violence "gratuite" m’écœure.

Je pensais également à donner de notre sang pour qu'il puisse guérir plus rapidement, mais Damon à raison, ils sont occupé de le soigner, on ne peut déjà pas rentrer à l'intérieur, alors si on lui fait boire notre sang et qu'ensuite il se rétablit, ils vont rapidement se poser pas mal de question et se douter qui nous sommes.

Je regardais Derek, oui attendre et il pourrait mourir s'il ne tient pas l'opération.. Je détournais le regard réfléchissant.

Gabriel : Alors il faut trouver un autre moyen.

Near : L'un d'entre nous n'a cas porter des vêtements d'infirmier, ils ne verront pas la différence, ils sont tellement nombreux et puis avec leurs masque c'est dure pour eux de se reconnaître.

Gabriel : Et où allons nous trouver les vêtements, et qui va se lancer à le faire ?

Tout le monde me regardait, j'en levais un sourcils.

Gabriel : Pourquoi moi ?

Maya : Ta une tête à ça, et tu connais plus de truc que nous si jamais il te pose des questions.

J'en lâchais un soupir et regardait ensuite l'état de Izaya, j'ai pas vraiment le choix, je vais le faire, je sais ce que c'est que de perdre un enfant, je ne veux pas que cela lui arrive.

Gabriel : Ok, je vais le faire.

Je cherchais autour de moi, j'utilisais ma rapidité pour me retrouver dans une pièce où j'avais vu un infirmier entrer seul à l'intérieur, je l'attrapais par ses épaules.

Gabriel : Ne dis pas un mot, et retire juste tes vêtements de travail, une fois que c'est fait, tu retournes jusqu'à ton vestiaire, tu oublieras également que l'on sait vu.

Je le lâchais, il obéissait, j'attrapais sa longue veste blanche que j'enfilais, ainsi tout les gadget nécessaire et le masque devant mon nez et ma bouche, et cette horrible chapeau pour camfouler les cheveux. Je sortais fusillais du regard DErek pour qu'il n'émette aucun commentaire, le gars sortait et retournait comme je lui avais demander jusqu'à son casier.

Maya  : C'est moins sexy que la tenue pour les femmes, surtout celui que j'ai à la maison, hein oui Damon ?

Elle prenait Izaya contre elle.

Maya : Il va le sauver, tu n'as plus à t'en faire maintenant.

Je ne perdais pas de temps et entrait à l'intérieur, tout le monde était autour de son corps, son torse était ouvert tentant de le sauver car son poumon était gravement touché, je m'incrustais entre eux comme-ci de rien était.

Gabriel : On m'a envoyé ici, vous avez besoin d'une main en plus.

" SA ne sera pas de refus en effet.. Il fait une hémoragie, il est courageux, je connais d'autre qui aurait déjà baissé les bras. Allé courage petit. "

Il tendait la main afin que je lui donne quelque chose. Il me demandait l'objet qui portait un nom, sachant ce que c'était je lui donnais aussi tôt. Je regardais ensuite le sac de sang qui lui était relié car il avait sans doute perdu beaucoup de sang, il suffirait je lui injecte de mon sang discrètement à l'intérieur et ils ne verront que du feu..

J'attrapais une seringue et commençait à prélever de mon sang discrètement, ils étaient de toute façon bien trop occupé, j'injecté ensuite mon sang dans le sac et mettait la seringue dans ma poche, ils n'ont rien vu temps mieux.

" Regardez, la plait cicatrise d'elle même. "

" Qu'est-ce qu'il se passe. "

J'en souriais, ça marche, j'ai eu peur d'être arrivé trop tard.. Ils se retiraient de lui ne comprenant pas, il était sauvé.

Au bout d'un moment, je finissais par sortir, je retirais mon masque et cette horrible chose qui me recouvrait la tête ainsi que mes gants.

Gabriel : Il est sauvé, mais ils se posent des tas de question, on s'en moque, ils l'ont recousu et même ça à cicatrisé, vous auriez du voir leur tête.. Enfin, il est hors de dangers.

Near : Je suis soulagé.

Je tournais le regard vers izaya, lui aussi semblait apaisé.

Maya : Merci, tu l'as sans doute sauvé.

Gabriel : Oui, c'était tout juste.. Mais ils ne vont tout de même pas trouvé cela normal, ils vont sans doute enquêter et comprendre qu'il y a eu quelque chose de "magique" qui a causé cela.

Il faut vite que je me débarasse de tout ses affaires, je les mettais rapidement dans la poubelle et m'asseyait à côté de Derek lorsque je les voyais sortir.

" Il est saint et sauve, les infirmières sont occupé de le changer de chambre pour qu'elle soit propre lorsque vous le rendrez visite. Il ne devrait pas tarder à se réveiller.. quelqu'un va venir vers vous pour vous indiquez le chemin jusqu'à lui.  "

Il nous regardait un par un, et finissait par partir. Peu de temps après, une infirmière arrivait en nous souriant, elle nous montrait le chemin, Lucas arrivait justement à cette instant avec Ryou.

Lucas : Désolé pour le retard, comment il va ?

L'infirmière tournait la tête vers lui lorsqu'il posait cette question.

" Il va très bien, il est déjà réveillé. "

Elle regardait du coin de l'oeil vers Ryou, une fois qu'elle nous emmenait jusqu'à sa chambre, izaya était le premier à se rendre jusqu'à lui, Near le regardait au loin assez mal, car juste avant que cela lui arrive, c'était de sa faute s'il était partis.

Il aurait bien aimé lui parler, mais c'était avant tout à Izaya d'être présent pour lui. Akio lui n'entrait pas à l'intérieur, il restait assis posé contre l'appuie de fenêtre, son nez contre la fenêtre entre ouverte détestant les hôpitaux et l'odeur qui s'y trouvait. Sans parler du sang qui qui régnait partout, pour un droguer se n'était pas quelque chose de facile.

Lucas : Alors Akio, on est redevenu normal.

Il le regardait du coin de l'oeil, il regardait à nouveau par la fenêtre.

Akio : On peut dire ça oui, mais faut que je sortes de cette endroit horrible.

Lucas : Derek te surveille on dirait.


Il en regardait dans sa direction.


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Nouvelle vie, nouveau départ, nouveau RP !    Ven 22 Nov - 2:35

moi j'allais déjà passer au plan "je fonce dans le tas et on verra se qu'il se passera" mais Near préférait la manière douce s'infiltrant déguisé en infirmier. Très bien son plan est mieux que le miens et surtout beaucoup moins risqué. Reste plus qu'à trouver la bonne personne pour se travail, directement les regard se tournais vers Gabriel.

Derek: Maya à raison ta la tête de l'intello de service et puis songe qu'il a une vie en jeu.

Izaya relevait la tête le regardant avec des gros yeux de chaton, il fini par accepté je passais ma main dans ses cheveux sur le moment.

Derek: tu va assuré Gabriel.

Je m'asseyais sur l'une des chaises regardant de temps à autre vers Akio qui semblait pas à l'aise ici, désolé akio mais te laisser à la maison sans surveillance ne serait pas une bonne idée non plus, prend ton mal en patience.

Izaya: je me sentirais soulagé seulement une fois mon fils dans mes bras en bonne santé.

Derek: tu peux compté sur Gabriel, il va sauté Benoit.

Je levais les yeux vers Near, il est tout aussi mal à l'aise que Izaya est ce qu'il sait passer quelque chose? Redo s'approchait de lui l'écartant du groupe pour discuté.

Redo: je sais pas pourquoi tu prétend que c'est ta faute, mais personne n'aurait pu prédire qu'il allait se faire agressé dans la rue Near alors s'il te plait change de tête.

Gabriel revenait déguisé j'en pinçais mes lèvres tentant de ne pas rire, vu la tête qu'il me fait j'ai plutôt interet à ne pas ouvrir la bouche.

Damon: maya t'es obliger de crier à tous le monde les tenues que tu porte? mais pour répondre à ta question..oui en effet.

Derek: cela m'étonne pas de toi.

Damon: tu veux que je te le prête pour papa? les déguisements lui vont si bien.

Je ricanais sur le moment.

Derek: tu parie que j'arrive à lui faire enfilé?

Damon: tu devra prendre une photo comme preuve!

Derek: sa marche!

On se serra la main, redo se tournait vers nous dressant la queue de mécontentement.

Redo: vous croyez vraiment que c'est le moment de faire des petits pari!

Gabriel revenait vers nous Izaya se levait d'un coup le coeur battant chamade, Benoit était sauver grace à son intervention. 

Izaya: merci..merci infiniment Gabriel.

Des larmes de joie coulaient le long de son visage, cela me faisait sourire.

Derek: évidemment ils vont se douté que la magie est derrière tous ça, on aura sans doute droit à des milliers de question, mais tant que Benoit est sauvé on s'occupera du reste.

Redo donnait un coup de coude à Near le sourire aux lèvres.

Redo: tu vois pas besoin de t'inquiété comme ça, ton père à géré comme un pros.

L'un des médecins arrivait vers nous confirmant que Benoit était sortit d'affaire.

izaya: merci docteur, je peux aller le voir?

Il faisait signe de la tête attendant l'autre personne pour nous conduire jusqu'à sa chambre, au même moment lucas et Ryou arrivaient.

Derek: vous arrivez quand la guerre et terminé vous.

Ryou: j'ai pas eu le choix moi..

les yeux de Ryou se baissait vers la petite tenue de l’infirmière, non mais regarder moi se petit sourire pervers.

Ryou: heureusement qu'on a de jolie demoiselle comme guide dans ce grand hôpital.

Je plissais les yeux devant son numéro de dragueur, on suivait de prêt et remarquait que Ryou regardait surtout le mouvement des hanches de cette infirmière..je vous jure celui la. Benoit était allonger sur le lit, on restait un peu en retrait laissant Izaya le voir en premier. Directement il attrapait sa main la passant sur sa joue.

Izaya: ne me fais plus jamais une peur pareil Benoit!

Benoit: pourquoi je suis la?

Izaya: tu te souviens pas?

Il tournait la tête regardant le plafond sur le moment, réfléchissant au dernier événement et se rappela d'avoir été frapper par derrière.

Benoit: je rentrais à la maison, quelqu'un m'a frapper par derrière.

Il faudra peut être un peu de temps avant que sa mémoire lui revienne, surtout si il a reçu un sacré coup à la tête. Lucas parlait de Akio je l'en regardais sur le coup, faudrait pas que traine trop longtemps dans cette hôpital avec lui, il a déjà du mal le pauvre. 
Remarquant que je le surveillais je souris cachant quelque chose derrière mon dos.

Derek: évidemment je le perd pas devenu une seconde et si je remarque une petite faiblesse j'ai trouver ça dans le coin.

Je lui montrait se que je cachais derrière mon dos, une camisole de force j'en ricanais sur le coup.

Derek: je suis certain que cela t'ira comme un gant.

Damon: ta eu le temps de trouver ça ou toi? on est dans un hôpital pas chez les fou!

Derek: quel importance!?

Damon: et tu crois que Akio se laissera faire.

je plissais les yeux vers Akio.

Derek: il n'aura pas le choix!

Redo levant les yeux les écoutant parler puis tournait son regard vers Near qui regardant Benoit de lui, sur le coup il le poussa le forçant à entrer dans la chambre. benoit tournait son regard dans sa direction sur le coup.

Benoit: Near? pourquoi tu es la?

Izaya: tous le monde est la, on sais tous beaucoup inquiété tu sais.

Benoit: c'était inutile je vais très bien.

Izaya: parce que Gabriel ta donner discrètement son sang pour que tu guérisse Benoit sans ça, tu...

Benoit: fais plus cette tête papa, je vais bien. Qu'ils entrent tous, vous allez quand même pas rester dehors.

Redo arrivait en trottinant attrapant Near au passage pour le forcer à s'avancer.

Redo: tu nous a foutu une de ses frousses!

Benoit: désolé c'était surement pas mon intention.

Redo: et et Near qui a dépensé tous ses sous pour le taxi rien que pour te voir.

Il faisait un grand sourire sur le coup, Benoit regardait vers Near.

Benoit: c'est pour ça que tu fais une tête d'enterrement? t'es plus mignon quand tu souris.

J'entrais trainant Akio avec moi, j'ai réussis à lui foutre la camisole oui j'avais trop envie de lui foutre se truc.

Derek: Ravis de voir que t'es en pleine santé Benoit.

Benoit: merci, je dois surtout remercier Gabriel pour ça.

Damon: papa je peux savoir pourquoi ta quand même mis se truc à Akio? il n'a rien fait du tout!

Derek: je sais, mais c'est marrant et puis je dois lui faire subir le pire des tournants pendant un petit moment.

Damon: tu va le rendre à nouveau fou si sa continue, regarde sa tête!

Derek: c'est ça tête naturel ça et il est où Ryou?

Damon: je l'ai vu partir avec l'infirmière.

J'en levais les yeux tout en m'approchant de Benoit tirant akio avec moi.

Derek: tu te rapelle vraiment pas de se type qui ta agressé Benoit? j'aimerais lui rendre une petite visite.

Benoit: pas trop non, il faisait noir et il m'a frappé par derrière.

Il savait en réalité qui avait fait ça, mais préférait régler se problème lui même.

Derek: bon si ça te reviens dit le moi.

Benoit: pas de problème.

Il se redressais voulant sortir du lit.

Izaya: je peux savoir se que tu fais?

Benoit: je rentre.

izaya: pas question repose toi! 

Benoit: je vais bien.

Izaya: et puis ta plus tes vêtement.

Il baissait les yeux sur le moment et se rallongeait boudant.

Benoit: et bien rend les moi s'il te plait.

izaya: laisse moi d'abord demander si tu peux sortir et toi bouge pas de la.

Izaya sortait de la chambre cherchant un infirmier, le regard de benoit se posait encore sur Near.

Benoit: éh, c'est pas ta faute ok? c'est moi qui a décider de rentrer.

Derek: bien je vais rentrer avant que Akio craque, Near tu veux rester encore un peu ou tu rentre avec nous?

Benoit le regardait sur le coup.


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Nouvelle vie, nouveau départ, nouveau RP !    Ven 22 Nov - 5:07

Near était bien soulagé de savoir Benoit saint et sauve, il suivait son ami Redo qui l'écartait du groupe pour qu'ils puissent discuter entre eux, il l'observait donc alors qu'il se mettait à lui dire tout ça, il en détournait le regard soupirant.

Near : Je sais.. Désolé c'est juste que.. Il était passé dans ma chambre et je l'ai repoussé, c'est pourquoi il est partis et c'est retrouvé dans cette état ensuite.

tout le monde semblait épaté par ma performance et pourtant je n'ai pas fait grand chose que ça en vérité.. J'ai juste injecté mon sang dans sa poche de sang et voilà le travail. Mais je suppose que je l'ai sauvé, donc c'est pour ça que Izaya est si heureux, c'est normal.

Maya ne semblait pas gêner de dire les vêtements qu'elles porte en tête à tête avec Damon, et Derek avait de vilaine pensé alors qu'il en faisait des paris avec notre fils, il a de la chance que je n'étais pas là pour entendre ça.

Lorsque je revenais et que Izaya me remerciait je lui souriais.

Gabriel : C'était normal.

Je regardais Derek lorsqu'il disait tout ça.

Gabriel : On la chose la plus importante c'est qu'il est sauvé, le reste on s'en fou.

Near souriait en me regardant, il était vraiment soulagé que Benoit n'ait rien, qu'il soit sauvé car à moins avis, il s'en serait voulu.

Depuis que Theandras était partis chez les Dieux et n'était plus jamais revenu, Ryou avait finis par passer à autre chose et profitait à nouveau de la vie en se faisant tout les femmes qu'il pouvaient, des belles bien entendu comme cette jeune infirmière qui semblait bien lui plaire.

Tout le monde était en dehors de la chambre à écouter Benoit qui expliquait ce qu'il c'était passé, on préférait leurs laisser un peu d'intimité tout de même.

Akio remarquait ce petit sourire que lui faisait Derek, il en plissait les yeux sur le moment se demandant ce qu'il pouvait bien cacher derrière son dos. Moi je baissais les yeux voyant ce qu'il tenait j'en approchais mes lèvres près de son oreille.

Gabriel : C'est pourquoi faire ça, j'espère que tu n'as pas des idées à me l'enfiler car c'est non.

Mais son idée était plutôt de le mettre à Akio, je l'avais bien compris vu qu'il le regardait, je me redressais sur le moment.

Damon à raison, va savoir où il a pu le trouver.

Gabriel : Je préfère même pas me poser la question du comment il l'a trouvé.

J'en soupirais

Gabriel : Mais je vois déjà bien Akio portant ce truc, au moins je suis sur qu'il gardera ses mains dans ses poches.

Near était contre l'entré de la porte à observer Benoit, celui-ci finissait par le voir et se demandait pourquoi il était là, c'était pour assez évident et puis il n'était pas le seul à être là pour lui. Il en semblait étonné et demandait à ce que tout le monde rentre au lieu de rester dehors.

Aussi tôt dit aussi tôt fait, Redo entrait en tenant le bras de Near pour qu'il en face tout autant, il baissait aussi tôt la tête pour le regarder.

Il regardait Redo qui lui parlait du Taxi, il en détournait le regard.

Near : Se n'était pas grand chose..

Il revenait vers Benoit lorsqu'il lui disait cela.

Near : Je me suis inquiété, mais tu vas bien alors ça va, je suis.. Soulagé.

Derek entrait à son tour emmenant Akio avec lui qui boudait comme pas possible car Derek l'avait forcé à porter ce truc, j'en levais les yeux et me posait contre le mur, les bras croisé à regarder vers eux.

Gabriel : Ta pas à me remercier, tout le monde l'aurait fait.

Lorsque Damon parlait de Akio, celui-ci en fronçait les sourcils.

Akio : Ma tête naturel.. C'est ta façon de te venger de ce que je t'ai fais c'est ça.

Ryou partis avec l'infirmière ? Bah voyons sa ne m'étonne pas, il doit sans doute être occupé de la prendre contre un mur en ce moment même. Et en effet, ils était dans la réserve, celle-ci contre un mur et Ryou entrain de la prendre, elle en gémissait sur ses coup de reins.

Je regardais Derek qui lui demandait s'il ne se souvenait vraiment pas de la personne qui lui avait fait ça. Mais semblerait que non. Il ne voulait surtout pas le dire en réalité.. En tout cas, il était déjà paré pour rentrer chez lui, normal avec le sang de vampire, il n'a plus rien.

Effectivement, ils avaient du lui retirer ses vêtements, il ne portait plus que la petite tunique que tout les patients portent. On laissait Izaya Partir pour chercher après un infirmier afin de leur demander s'il pouvait déjà rentrer chez eux avec Benoit.

Near regardait Benoit qui lui disait cela, il s'en approchait.

Near : Si tu es partis c'est à cause de moi.

Il regardait vers Derek qui demandait si comptait rentrer en même temps que nous.

Near : Je vais rester un peu.

Il regardait vers Benoit à cette instant, j'attrapais le bras de Derek pour que Akio nous téléporte.

Gabriel : Ok, appelle nous quand tu veux rentrer, Akio te téléportera.

Akio : Est-ce que je suis votre moyen de transport ?

Gabriel : On a plus de voiture par ta faute, alors.. Oui.

Je regardais d'ailleurs vers Lucas autant en profiter qu'il soit là.

Gabriel : D'ailleurs sa serait sympa si tu nous en filait une, avec tes pouvoirs facile non ?

Akio nous téléportait ensuite.

Maya tapait sa main contre le torse de Damon.

Maya : Et bien nous aussi on va rentrer !

Elle regardait Redo ensuite.

Maya : Et toi aussi tu viens !

Elle disait aurevoir à tout le monde, et commençait à partir, elle trouvait izaya dans le couloir qui avait trouvé un infirmier, celui-ci se rendait jusqu'à la chambre de Benoit afin de voir s'il était apte à rentrer ou non.

Une fois dans la chambre il s'approchait de Benoit afin de l'examiné.

" Normalement avec ce qu'il vous ais arrivé, vous devriez rester un bon moment allongé ici et voilà que vous semblez apte à rentrer.. Cela reste tout de même bien étrange. "

Il se redressait.

" Vous pouvez partir, on dirait que vous êtes en pleine santé. "

Il restait perplexe malgré tout, Near l'aidait à ce qu'il se redresse malgré qu'il n'avait plus rien. Il rentrait avec lui et Izaya, il était à l'arrière de la voiture à côté de Benoit.

Pendant ce temps Lucas cherchait partout après Ryou pour rentrer à leur tour, il en soupirait et téléphonait même sur son téléphone portable.

Lucas : " Etant donné que tu sembles très occupé, je vais rentrer chez toi, ne te pleins pas que je ne t'ai pas attendu, amuse toi bien. "

Il raccrochait et se téléportait à son tour pour retrouver sa femme et sa fille.

Une fois qu'ils étaient rentré, Near regardait sa maison, c'était la première fois qu'il venait ici. Izaya partait pour qu'il soit seul, Near se posait contre le rebord de la table, les mains derrière pour tenir le rebord de celle-ci et gardait ses yeux dans les siens.

Near : Ecoute pour ce qu'il c'est passé tout à l'heure..

Il détournait le regard.

Near : Se n'est pas que ne me plaisait pas, car en réalité si mais.. je suppose que sa m'effraye un peu.

Il glissait sa main derrière sa tête se grattant les cheveux.

Near : C'est assez difficile à expliquer.

Il revenait vers lui.

Near : J'espère que sa ne vas pas laisser un froid entre nous.


Il lui souriait aussi tôt.


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Nouvelle vie, nouveau départ, nouveau RP !    Ven 22 Nov - 23:59

Near désirait rester un peu auprès de Benoit, j'en plissais un peu les yeux me demandant se qu'il avait entre ses deux la. Est ce que mon fils aurait la touche pour se Benoit? moi qui pensait qu'il était un fan des nana comme Redo. Peut importe c'est surement pas à moi de dire comment doit vivre mon fils, je souris posant ma main sur le haut de la tête de Akio toujours attaché dans la camisole et caressait ses cheveux comme un bon toutou.

Derek: j'aime prendre express Akio, sa me coûte moins cher en essence alors tant que j'ai pas récupéré ma belle voiture, je me servirais de toi "esclave"

J'adore la tête qu'il prend quand il râle, voilà le Akio que j'ai côtoyer pendant six années. On rentrait chez nous et toujours pas les affaires de Gabriel.

Derek: oué faudrait quand même rendre les affaire de Gabriel tu ne crois pas?

Ah oui je peux lui enlevé se truc à présent, je vais quand même pas lui laisser cette chose il pourra plus se toucher la queue le pauvre. Je vais quand même le garder dans un placard on ne sais jamais que le manque deviens trop important et puis si j'ai des envies d'attacher Gabriel sa peut être utile.

Derek: voilà retiré t'es content?

Je ricanais le rangeant dans le placard, bon j'essaye de détendre l'atmosphère mais avec ses deux la cela risque d'être difficile. Ils se déteste comme chien et chat, je suis déjà désespéré sans que je vais me retrouver au milieu de histoire.

Derek: bien, j'ai pas besoin de t'indiqué la chambre d'ami Akio, j'y pense avant est ce que ta pas un petit sort pour bloqué tes pouvoirs? humm non je doute, je vais faire des recherche la dessus.oh me fait pas cette tête, j'ai pas envie que tu profite que je pionce pour aller chercher se que tu sais!

Je croisais les bras plissant les yeux.

Derek: j'ai des petites connaissance, j'irais les voir demain! et oui plus de pouvoir tant que monsieur ne sera pas clean. On se passera de akio express tout compte fait...bon je vais pioncé sinon vais dormir sur le carrelage.

je montais jusqu'à ma chambre et commençait à me déshabiller avant de me faufiler dans le lit, je bougeais un peu et sentit quelque chose chose à côté de moi. C'est pas Gabriel il est encore au salon en se moment, je touchais avec le doigt discrètement...sa vie! qu'est ce que...sa s'agrippe à moi! Est ce que...c'est une poitrine que je sent contre mon torse? c'est quoi se délire!
Gabriel entrait dans la chambre allumant les lumières, c'est la que je vie cette gamine dans mon lit et en plus agrippé à moi.

Derek: c'est pas se que tu crois! elle était déjà la! et...déjà déshabiller aussi!

Elle commence à se réveiller, je clignais des yeux voyant qu'elle me regardait. 

Derek: salut.

Elle se mit à hurler tout en me poussant de mon propre lit, je me relevais rapidement la pointant du doigt.

Derek: je peux savoir se qu'une fille nue fou dans mon pieux!? regarde la tête de Gabriel maintenant! je vais passer un sale quart d'heure de ta faute! c'est un piège d'Akio c'est ça? il veux me faire payer pour la camisole...l'enfoiré.


Bien pendant que j'ai des petites histoires de fille nue dans mon lit, Near était toujours au côté de Benoit se faisait examiné par le médecin pour savoir si il était apte à sortir de l'hôpital ou non. Le regard de Benoit était toujours figé sur le visage de Near, appréciant qu'il sait tant inquiété pour lui mais se posait des questions malgré tout.

Benoit: vous voyez? j'ai une santé de faire alors je peux sortir?

Izaya: j'avais pris des vêtements avec moi en venant jusque l'hôpital.

Benoit: oui j'ai pas envie de sortir avec cette tenu ridicule.

Il les prenait souriant de l'autorisation du médecin, Near l'aidait à se redresser même si il n'avait rien Benoit en ricanait sur le coup.

Benoit: merci mais je vais très bien Near ne t'en fais pas.

Il se changeait avant de retourner à la voiture de son père pour le chemin du retour, tout le long du chemin Near restait silencieux évitant le regard de Benoit sans doute parce que celui ci ne faisait que le regarder avec un petit sourire.

Arriver à destination ils se dirigeait vers le salon, Izaya montait à l'étage devinant qu'ils avaient besoin de parler seul à seul. Enfin Near prit la parole devant surement attendre qu'ils soit seul.

Benoit: j'espère que tu va pas encore t'en vouloir pour se qu'il sait passé?

Non c'était l'histoire qu'il c'était passer dans la chambre.

Benoit: je vois..j'ai cru que je t'avais répugné, je suis idiot j'aurais du deviné que c'était pas le cas, mais j'ai tellement l'habitude qu'on me rejette par dégoût.

Il en haussait les épaules.

Benoit: alors c'est à moi de m'excuser, j'ai tendance à aller trop vite. 

Il s'approchait de lui levant son menton à l'aide d'un seul doigt.

Benoit: non aucun froid ne t'en fais pas, mais je comprend se que tu veux dire j'oublie que j'ai même moi passer par la.

son doigt se frottait contre sa lèvre.

Benoit: donc ta aimé ça? 

il approchait son visage sans pour autant le toucher.

Benoit: je peux recommencer si tu veux.

Il attrapait sa main l'emmenant jusqu'à sa chambre et le poussait sur son lit.

Benoit: tant fais pas ici personne ne peut savoir se qu'il se passe et mon père ne rentre jamais dans ma chambre sans prévenir.

Il s'avançait vers lui s'installant à genoux au dessus de lui.

Benoit: tu n'as pas à avoir peur Near, je vais pas te torturer promis. Si tu crains surtout que cela se sache avec moi tu n'as rien à craindre, se qui se passera dans cette chambre n'en sortira pas.

Il levait déjà son t-shirt afin d'y admiré son torse.

Benoit: je ferais uniquement comme tout à l'heure, te toucher..donc si tu souhaite que je fasse un pause tu le dis. 

Il se penchait vers son visage le sourire aux lèvres.

Benoit: et je suis déjà chez moi alors aucune crainte qu'on m'agresse en pleine rue cette fois.

Cette fois il passait à l'acte caressant d'abord ses deux tétons avec les doigts attendant de voir ses réactions avant d'en attraper un entre ses lèvres le pinçant. Sa main n'étant plus occuper se glissant entre ses jambes frottant son sexe à travers le tissue de son pantalon, mais bien vite sous le caleçon. Sentant que cela se durcissait déjà dans sa main, il craignait une nouvelle fois qu'il se retire comme tout à l'heure.

Benoit: tu as peur? attend je sais, je vais couper la lumière l'obscurité aide à se décontracté.

Il se redressais pour tirer la ficelle près de son lit, tout deux se trouvais dans le noir complet mais cela n'empêchait pas Benoit de s'y retrouver.

Benoit: relax ok?

il se reculait jusqu'à ses jambes baissant en premier son pantalon, sa main parcourait la bosse sur son caleçon avant de libéré son membre. Il le prit dan sa main caressant sa verge du pouce quelque seconde avant de le masturbé.

Benoit: c'est tout de même plus agréable quand c'est un autre qui s'en charge non? est ce que je suis la première personne qui te touche ici?

 Il sourit sur le coup.

Benoit: donc personne ne ta jamais sucé..super.

Il le prévenait pas et pénétra le membre de Near dans sa bouche commençant ses va et viens de sa tête.


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Nouvelle vie, nouveau départ, nouveau RP !    Sam 23 Nov - 1:10

Akio faisait des petits yeux cruelle vers Derek qui le traitais d'esclaves et de express Akio vu qu'on avait plus de voiture.

Akio : Attention que l'esclave ne se rebelle pas dans ce cas et tu peux me retirer ce truc sa serait super sympa et arrêter de me décoiffer par la même occasion

Il en haussait les sourcils et lui faisait une tête de boudeur attendant qu'il le détache. Moi je dois avouer que je n'aime le voir aussi proche de lui, lui sourires, lui caresses les cheveux, faire de l'humour avec lui.. Je suis jaloux oui.. Je sens que sa ne va décidemment pas être une partie de plaisir de rester avec lui

Akio : Ah oué.. les affaires de Gabriel.. J'avais presque oublié tient.

Il tirait sur sa main pour utiliser ses pouvoirs mais fusillait du regard Derek.

Akio : Si j'ai toujours ce truc, sa ne va pas être facile pour faire revenir ses affaires, et puis j'ai besoin de mes mains donc retire moi ce truc et pas dans deux ans.. Sa serait très aimable de ta part.

Il finissait enfin par le lui retirer, et le rangeait dans le placard, j'espère que tu n'as pas de mauvaise pensées avec Derek.

Akio tournait le regard vers Derek afin de l'écouter puisqu'il lui parlait.

Akio : Oui je connais le chemin jusqu'à la la chambre d'ami, ne t'en fais donc pas pour moi.

Il lui fit un sourire forcé, mais croisait les bras de ce qu'il disait ensuite avec ses pouvoirs.

Akio : Tu plaisantes là ?

Il en plissait les yeux et soupirait, il ne semblait pas envie de se séparer d'eux. Mais au fond Derek à raison, Akio n'hésiterais pas à utiliser ses pouvoirs lorsqu'il ne le surveillera pas pour amener de la drogue jusqu'à lui.

Akio : Tes vraiment cruelle quand tu t'y met Derek.

Gabriel : C'est comme ça, je pense que ta pas vraiment le choix.

Akio : Je l'avais bien remarqué.

Je regardais ensuite vers Derek qui allait pioncé, moi aussi je suis complètement claqué.

Gabriel : Ta raison, go dans la chambre je suis mort de fatigue avec toute ce qu'il sait passé aujourd'hui.. Tout ce que je veux tout de suite, c'est mon lit.

Je montais avec lui dans notre chambre, Akio restait un peu en bas, s'asseyant dans le divan. J'entrais à mon tour dans la chambre, je pensais pouvoir passer une bonne nuit mais lorsque je voyais Derek à moitié à poil et cette fille complètement nue qui s'accrochait au torse de Derek, j'en serrais les poings et avait un regard noir.

Nina : Humm.. Tes revenu..

Et en plus je doute qu'elle soit majeur. Je tournais le regard vers elle puisqu'elle commençait à se réveiller, elle frottait ses yeux avec sa main et regardait bien vers visage de Derek qui trouvait rien d'autre que de lui dire " salut ". Non au lieu de la repousser ou même de la recouvrir tient !

Elle se mettait à hurler tout en l'éjectant de notre propre lit, j'en relevais un sourcils, au moins semblerait que Derek ne mentait pas, il ne semble pas se connaître et il a de la chance, sinon c'est moi qui aurait utilisé la camisole sur lui voir pire encore.

Nina : Je comprend rien à ce que vous me racontez bande de.. De.. Pervers !

Elle tenait bien la couverture pour se cacher tout en nous fusillant du regard. Non mais elle s'incruste chez nous dans NOTRE lit et elle ose nous traiter de pervers.

Gabriel : C'est notre chambre, et à ce que je sache on habite ici.

Elle en ouvrait grand la bouche et nous pointait du doigt.

Nina : L'un de vous deux être le père de Near c'est ça ?

Gabriel : On l'est tout les deux.

Elle posait sa main devant sa bouche n'étant sans doute pas au courant.

Nina : Il a été adopté pas deux gay.. Roh le pauvre, je comprend pourquoi il soit perdu.

J'en fronçais les sourcils, non mais elle se prend pour qui. Je prenais son peignoir qui est.. le mien, elle a piqué mon peignoir ? Tant pis, j'en acheterais un autre, je l'attrapais tout en lui lançant et l'amenait jusqu'à la porte de notre chambre pour la faire sortir.

Gabriel : Tu connais la porte de sortie, bonne soirée.

Je fermais la porte derrière moi tout en fusillant Derek.

Gabriel : Je suis crevé, alors j'ai pas envie que cette gamine me prenne la tête, je veux juste retrouvé mon lit et dormir.

Je retirais mes vêtements et m'arrêtait devant ma place où je dors, j'en soupirais ne voulant pas dormir dedans.

Gabriel : Attend, change le lit avant, elle a dormi la dedans.

Ne me regarde pas comme ça Derek, c'est comme ça, bon allé je l'aide à défaire le lit mais toi tu le remet car je sais pas le faire. Une fois que c'était fait, malgré que le linge sale était au pied du lit, je m'allongeais dedans en lâchant un soupir de plaisir.

Gabriel : Enfin, je n'y croyais plus..

Je tournais la tête vers lui.

Gabriel : Near n'est toujours pas rentré, il n'a personne pour le ramener, je parie, je devrais peut-être laisser un message à Damon, mon frère ou Lucas pour qu'il aille le rechercher.. Oué je vais faire ça.

J'envoyais trois sms vite fait, il y 'en a bien un des trois qui est réveillé et voudra bien aller le chercher. Je recevais une réponse de Damon qui était " NON ", j'en plissais les yeux.

Gabriel : Sa doit être Maya.

Lucas lui ne me répondait pas, ce qui voulait dire non également, le seul qui était trop gentil c'était bien mon fère qui acceptait malgré qu'il était passé deux heures du matins.

Gabriel : Tu vas vraiment bloqué les pouvoirs de Akio donc ?

Je me retournais dans sa direction pour le regarder.

Gabriel : Je sais tu vas me dire que je suis un monstre, mais j'espère que ça va aller vite et qu'il va vite partir ensuite parce que je sens que sa va me sembler très long à devoir le supporter.

Je tendais la main près de l'interrpture de la table de nuit.

Gabriel : MAintenant que j'ai pu te dire ce que j'en pensais de tout ça, je peux dormir paisiblement.

Je m'approchais pour l'embrasser et éteignait la lampe.


Pendant ce temps Akio était toujours dans le fauteuil, la lampe était allumé et il assis bien au fond du divan tout en soupirant longuement.

Akio : Demain matin, tout sera terminé, alors autant que j'en profite.

Il tendait la main faisant apparaître tout d'abord un join qui allumait magiquement, il levant celle-ci vers le haut, le bras tendu.

Akio : Se sera la dernière fois que je vais pouvoir sentir ton joli goût en bouche ma beauté, alors va falloir que je te déguste à fond.

Il l'approchait de ses lèvres prenant une grande bouffée qu'il laissait un bon moment en lui pour ensuite la recraché.

Akio : Je sens que sa va terriblement me manqué.

Il se laissait tomber, pour être allongé sur le dos sur le canapé, tout en fumant et restait dans ses pensées. Il passait la nuit ainsi, sans arriver à fermer l'oeil, il fumait son join et ensuite prenait un peu de poudre en drogue il en effaçait toute les traces, se disant que sa allait être sa toute dernière soirée à prendre la drogue, il en profitait un maximum car il savait que ensuite, cela allait être dure d'arrêter, voir même atroce.



***

Near regardait à nouveau vers Benoit lorsqu'il lui parlait, le fait qu'il soit partis était tout simplement parce qu'il pensait qu'il l'avait rejeté et encore pire qu'il l'avait répugné, il avait sans doute prononcé des paroles sans vraiment l'y penser qui l'a fait pensé cela.

Near : C'était pas ça..

Il continuait de le regarder alors qu'il s'excusait, voilà qu'il s'approchait de lui en levant son menton avec son doigt pour qu'il le regarde bien.

Near : Temps mieux, parce que se n'est pas ce que je désirais.. Laisser un froid entre nous.

Il se taisait pour l'écouter parler et sentait son doigt caresser ses lèvres, la question qui lui posait le fit quelque peu sourire.

Near : Oui.. J'ai aimé.

Il fut surpris qu'il lui redemande de recommencer, surtout qu'il n'était pas seul, son père était présent. Il l'emmenait malgré tout jusqu'à sa chambre, Near le suivait n'ayant guère le choix, il le poussait ensuite dans son lit, il se retrouvait couché sur le dos, son regard restait plongé dans les siens.

Near : D'accord.

Il stressait un peu, il le regardait se mettre à genoux au dessus de lui, il tournait la tête sur le côté à propos que ce qu'il se passe ici n'en sort pas.

Near : Merci, même s'ils finiront pas le découvrir tôt ou tard, mes deux parents sont plutôt facile à deviner ce genre de chose.

Il le regardait lever son t-shirt et se laissait faire, il levait les bras pour qu'il puisse le retirer et se remettait ensuite comme il faut le regardant admirer son torse.

Near : Ok.

Il lui souriait pour montrer que sa allait, que c'était ce qu'il voulait. Il sentait aussi tot ses doigts toucher son torse, ses tétons, les pincer entre ses doigts, c'était ensuite ses lèvres qui se diriger jusqu'à ses tétons les pinçants entre ses lèvres, il entre ouvrait ses lèvres, il avait des frissons qui parcouraient tout son corps.

Il serrait les draps du lit alors qu'il avait sa main qui glissait jusqu'à son entre jambe caresser le tissu de son jeans, mais l'effet était déjà là malgré le tissu qui se trouvant entre. Il ne perdait pas plus de temps pour la passer sous son caleçon, il en lâchait quelque léger soupir de plaisir. Il tournait la tête sur le côté sous l'excitation qui lui montait déjà.

Il le regardait du coin de l'oeil alors qu'il lui posait cette question, il souriait puisqu'il pensait à tout pour faire en sorte qu'il soit détendu, il le laissait donc éteindre la lumière de sa chambre. Une fois que c'était fait, cela semblait être plus facile, il le regardait à nouveau dans les yeux l'entendant dire de se relaxer.

Near : Oui, ok.

Il prenait grande respiration et il en avait bien besoin puisque Benoit lui retirait son pantalon, il se redressait légèrement pour le regarder faire alors qu'il glissait sa main contre son caleçon où on pouvait voir une légère bosse, une fois qu'il sortait son sexe, celui-ci se mettait à le masturber, Near en ouvrait la bouche mais retenait le plus possible ses gémissements.

Il levait les yeux vers ceux de Benoit lorsqu'il lui posait cette question.

Near : Oui c'est beaucoup mieux en effet.. C'est la première fois oui, je n'ai eu aucune relation.. Sexuelle.

Il fit une tête de surpris lorsqu'il lui posait cette question.

Near : Eeh non..

Il en serrait d'avantage les draps du lit au moment où il mettait son sexe dans sa bouche, il respirait déjà plus rapidement et n'arrivait plus à retenir ses soupir de plaisir, se n'était pas aussi fort que moi mais on arrivait à les entendre.

Au bout de quelques minutes seulement, il sentait qu'il allait envoyer la sauce.

Near : Je vais..

Il se crispait au moment où il jouissait, il était mal à l'aise qu'il n'ait pas su se retirer à temps et de le voir ainsi lui faisait quelque peu bizarre.

Near : Désolé.

Il glissait ses doigts contre ses lèvres pour l'essuyer, il gardait ses yeux rivés dans les siens, ce qu'il venait de partager avec lui était génial, il avait vraiment bien apprécié, il s'approchait de lui glissait sa main derrière sa tête tenant ses cheveux entre ses doigts et l'embrassait aussi tôt, il décalait légèrement ses lèvres de siennes, sentant son souffle.

Near : C'était super. * Est-ce que je dois lui faire la même chose ? Bien sûr.. C'est la moindre des choses.. Hum.. *

Il baissait légèrement ses yeux sur l'entre jambe de Benoit, il avait envie de le faire, mais n'arrivait malgré tout pas à prendre le courage de le faire.

Near : * JE suis le fils de Derek Kijo et de Gabriel Light, deux gros dragueur à ce qu'ils m'ont raconté, et je n'arrive même pas à le faire, ils m'ont adopté ou quoi ? *


Il fermait les yeux prenant son courage à deux mains et glissait d'un coup rapide entre les jambes de Benoit, du bout des doigts il le passait contre le tissu de son jeans vu qu'il le portait encore, c'était autre chose que de devoir commencer à lui déboutonner, lui retirer et passer en dessous, il en levait les yeux vers les siens.

Il voulait également lui redonner l'appareil, lui donner du plaisir comme il lui avait fait. Il commençait donc à déboutonner son pantalon, sous le stresse qui se mêlait un peu les pinceaux mais finissait par y parvenir et glissait ses doigts contre son caleçon sentant son membre, il finissait par la passer sous celui-ci afin de l'attraper et le masturbait.

Near : * Tu vois, c'est pas si comliqué, il doit me prendre pour un gamin, un débutant.. Hum c'est ce que je suis au fond.. Je suis plus doué pour bosser les cours et être l'intello de service on dirait. * ça va ?

Il se demandait surtout si cela lui faisait du bien, comme il l'avait ressentis chez lui lorsqu'il le faisait. Il avait peur qu'il ne ressente rien.

***

Gad était dans le lit avec Takuma, il dormait paisiblement jusqu'à ce que son téléphone sonne, il en gémissait et se retournait dans tout les sens pour finir par attraper son téléphone qui était sur sa table de nuit à côté de lui, la lumière lui éblouissait les yeux et se concentrait donc pour lire son message. Takuma c'était bien entendu réveillé lui aussi.

Gad : Gabriel me demande pour aller chercher Near chez Izaya.

Il se redressait lentement ne pouvant jamais refusé quand on lui demande quelque chose, même si ce quelque chose est à deux heures du matins. Il me répondait qu'il n'y avait pas de problème et déposait son téléphone sur le lit pour commençait à s'habiller.

Gad : Ils ont plus de voiture.. C'est pas de leur faute.

Il se penchait pour l'embrasser.

Gad : Je vais faire vite, rendors toi.

Il s'habillait rapidement, une fois que c'était fait il descendait jusqu'en bas, ne voulant pas réveiller son chauffeur il prenait le volant, il détestait conduire mais n'avait guère le choix. Il commençait donc à allumer le contact et se rendait jusque chez Izaya.

Une fois qu'il y arrivait, il toquait à la porte c'était Izaya qui ouvrait, celui-ci n'étant plus avec je sais plus son nom, il habitait seul avec Benoit. Gad ne c'était pas pris la peine de se coiffer et était à moitié bien habillé, les boutons de sa chemise était tout de travers et ses cheveux en pétard.

Gad : Salut.. Je viens chercher Near.

Near qui était occupé de masturber Benoit s'arretait ayant entendu une voiture il s'arrêtait et se levait pour regarder à sa fenêtre, il reconnu Gad.

Near : Mince, on vient sans doute me chercher.

Il n'avait pas envie de partir, il pensait qu'on l'aurait oublié et qu'on l'aurait laissé dormir ici. Il remettait son pantalon comme il faut ainsi que son t-shirt, il descendait juste en haut des escalier pour regarder vers Gad qui en fit tout autant.

Near : Je suis désolé qu'ils t'ont envoyé à cette heure ci.. J'aurais du leurs envoyer un message pour dire que je passais la nuit ici, désolé de t'avoir réveillé en pleine nuit.

Il souriait voyant ses cheveux et sa chemise, surtout qu'elle était plus grande que lui, il c'était sans doute trompé et mis celui de Takuma.

Gad : Ah.. Et bien, je vais rentrer alors.

Il cherchait son téléphone pour prévenir Takuma, mais il l'avait oublié dans son lit, il en plissait les yeux.

Near : Encore désolé.

Gad : Se n'est pas grave, de toute façon, je n'arrivais pas à dormir.

Near avait du mal à y croire mais bon, il remontait jusqu'à la chambre de Benoit, il lui souriait et attrapait son téléphone pour nous laisser un message afin de dire qu'il dormait ici. Il s'asseyait à côté de Benoit ensuite.

Near : Sa te dérange pas que je dors avec toi.

Gad tournait le regard vers Izaya.

Gad : Bon et bien.. Je vais y aller, bonne nuit.

Il posait sa main devant sa bouche baillant.


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Nouvelle vie, nouveau départ, nouveau RP !    Sam 23 Nov - 23:03

C'est une adolescente, je la connais pas et vu la tête de Gabriel lui non plus. Alors c'est peut être une conquête de Near, il prétendait que c'était sa faute si Benoit étiat partit. Donc peut être que Benoit avait la touche pour mon fils mais il l'a surpris à poil dans le lit avec cette fille et est partit vexé. Je plissais les yeux tentant de mettre des hypothèses à toutes cette histoire, par contre pourquoi notre lit? 

Derek: c'est ça on est tout les deux le père de Near, c'est bizarre mais c'est comme ça.

Adopté par des parents gay? je déteste se mot! j'aime pas qu'on me considère comme un gay bordel! oui d'accord je couche avec un homme et eu des enfants avec! mais cela me fait pas de moi un "gay"!

Derek: attend comment ça notre fils se sent perdu?

J'ai d'autre hypothèse qui me vient à l'esprit! Near à tenter de coucher avec cette fille, Benoit les a surpris et à prit les jambes à son coup, Near c'est rendu compte que ses nichons le faisait pas bander! mais trop tard Benoit à eu son accident! il est rester à l’hôpital pour...pour voir si sa que le faisais plus d'effet! 
Je pourrais pas la questionner en tout cas Gabriel lui lançait son peignoir et la foutait dehors, je regardais à gauche et à droite quand il me fusillait du regard.

Derek: quoi? j'ai rien fais du tout.

bientôt il va me lacher que c'est ma faute si il a eu cette fille dans notre lit.

Derek: ta raison j'ai pas envie de me prendre la tête non plus, trop fatigué pour ça.

J'allais carrément sauter sous mes couettes, mais Gabriel m'arrêtait dans mon élan voulant changer le lit. J'en retroussais le nez n'ayant vraiment pas envie de faire ça maintenant, on s'en fou qu'elle a dormi dedans merde!

Derek: rhaa! t'es chiant!

pas le choix je retirais les draps pour les changer, bien c'est fait je sautais sous mes draps avant qu'il me demande de faire autre chose. Je fermais les yeux voulant dormir mais voilà qu'il se remettait à causer, il n'avait pas dit qu'il était crevé.

Derek: Near est un grand garçon Gabriel, mais fais comme tu veux maintenant chut!

je le laissais envoyer ses foutu message, mes sourcils se fronçait l'entendant encore causer. je vais l'assommer pour qu'il se taise!

Derek: mais oui, je pense l'avoir dit tout à l'heure! je connais quelqu'un pour bloquer ses pouvoirs maintenant bonne nuit!

Je tirais sur les couvertures recouvrant mon visage et les retirait aussi vite.

Derek: rhaa!!! oui tu es un monstre de pas me laisser dormir Gabriel! je sais très bien se que tu pense de Akio c'était même pas la peine de me le dire! 

Se qu'il avait sur le coeur, j'en levais les yeux sur le coup. C'était vraiment pas la peine je me doute qu'il n'est pas envie qu'il reste longtemps dans les parages. D'un côté je comprend avec tous les problèmes qu'on est eu dans notre couple avec Akio, mais je dois l'aider il l'a fait pour moi quand j'en avais le plus besoin.

Derek: oué aller bonne nuit.

Un petit bisous et puis dodo, la nuit était trop courte pour moi. Six heures j'ouvrais les yeux, noooonnn mais c'est trop tard une fois que j'ai les yeux ouvert impossible de me r'endormir. je me dressais donc tirant mes bras tout en baillant et sortait du lit.
J'espère que Akio n'a pas profité que je roupillais pour se tirer, d'ailleurs je me pressais de mettre un pantalon et descendait au salon. Il était coucher sur le divan alors qu'il avait une chambre libre pour lui. 

Derek: Akio?

Je cherchais déjà si il aurait pu prendre de la drogue, je parie qu'il a prit soin de tout faire disparaître mais je connais le coup du divan. Je me penchais vers lui le reniflant, il pu le joins ta oublier de changer des fringue Akio. Je lui donnais une tape sur la tête du coup, ah oui il est réveillé mais c'est pas grave.

Derek: j'espère que ta bien profité de ton dernier joins Akio car je peux t'assurer que c'était le dernier et va te laver tu pue!

Je chopais mon téléphone au passage cherchant son numéro dans mes contacts, j'espère qu'il a toujours le même numéro et même qu'il soit encore en vie. Je l'appelais tout en marchant jusqu'à la cuisine.

Derek: encore en vie Alec.


Alec: ta pas vu l'heure!

je décalais le téléphone de mon oreille, il me gueule dessus! oué c'est vrai il est super tôt.

Derek: arrêter de gueulé, j'ai plutôt un service à te demander.

Alec: VA MOURIR!

Il m e raccrochait au nez, j'en soupirais l'appelant à nouveau.

Derek: dois je te rappelé que tu m'en dois une.

Alec: merde! qu'est ce que tu veux?

Derek: j'ai besoin que tu bloque les pouvoirs d'un ami, je pense que c'est dans tes moyens.

Alec: tu m'emmerde pour une connerie pareil! tu sais que je serais obliger de rester dans le coin?

Derek: oué, t'inquiète pas j'ai de quoi te logué.

Alec: ok j'arrive.

Il te téléportait directement jusqu'à moi, je raccrochait sur le coup remettant mon téléphone dans ma poche.

Alec: sa fait un baille derek, toujours la même gueule.

Derek: toujours les même lunettes.

Il se servait de mon café que je venais de préparé.

Alec: alors c'est qui le mec dont je dois brider les pouvoirs?

Derek: il est partit se doucher, tu le verra après.

Alec: j'ai pas eu le temps de me douché alors, je vais me présenté.

Derek: tu va quand même pas...

partit, j'haussais les épaules me faisant une autre tasse de café. Alec lui se trouvait dans la salle de bain regardant vers la douche où se trouvait Akio en se moment. 

Alec: un putain d'être des ténèbre et il veux que je sali ma magie sur se type?

Il ouvrait grand la porte de la salle de bain pour que je puisse entendre depuis la cuisine.

Alec: un putain d'être des ténèbres Derek! même avec le bain douche il pue la magie noir!

Derek: et toi t'es un PUTAIN  de grossier! dois je te rappelé la dette que tu me dois?

Alec: putain de merde! 

Il refermait la porte regardant à nouveau vers Akio qui était sortit, le regardant de haut en bas Alec le dévisageait derrière ses lunettes.

Alec: ton petit air arrogant me fait déjà chier.

Il posait son doigt sur son torse semblant dessiné quelque chose, sur le coup rien ne s'y affaire mais lorsqu'il retirait son doigt une gravure violette apparu. 

Alec: voilà dit au revoir à tes petit pouvoir tête de gland.

Il le poussait hors de la salle de bain même si il était encore à poil.

Alec: merci pour la place.

Il refermait la porte derrière lui et prenait à son tour une douche, je montait à l'étage voulant donner une tasse de café à Gabriel et vu Akio à poil dans le couloir j'en plissais les yeux.

Derek: laisse moi deviné il ta foutu dehors...il ta déjà pose le signe tant mieux. Vais te chercher de quoi t'habiller avant que Gabriel te vois nu comme un ver. Mon cousin est vulgaire mais pas trop méchant..enfin...pas toujours.

Je levais le sourcils ne savant pas trop comment le décrire, soit il verra bien par lui même. j'entendais dans ma chambre posant le café sur la table de nuit.

Derek: aller debout marmotte mon cousin est déjà la.

Je fouillais dans affaire prenant une chemise noir ainsi qu'un jean, j'ai pas de vêtement gothique mais en attendant cela devrait faire l'affaire. Je sortais lançant les vêtements à Akio.

Derek: je pense que sa devrait t'aller.

Alec sortait de la salle de bain au même moment avec un simple essuie à la taille.

Alec: moi aussi j'ai besoin de fringue.

Derek: toi tu peux les faire apparaitre à ta guise!

Alec: j'utilise pas mes pouvoirs pour se genre de connerie.

Derek: ta pas vue comme t'es baraqué! j'ai rien à ta taille moi!

Alec: j'avais oublier comme t'étais rikiki.

Derek: le rikiki il te chie dessus!

Alec: et qui est impoli maintenant? putain de vampire.

Derek: et ben reste à poil!

Alec: pas de problème.

Il retirait sa serviette me la lançant à la tronche descendant au salon comme ci de rien était.

Derek: je me rappelle maintenant pourquoi j'avais plus contact avec se gars.

Spoiler:
 


****

C'est vrai que c'était rapide, mais Near la dit de lui même qu'il n'avait eu de relation sexuel au par avant alors quoi que de plus normal. Cela ne retirait pas le sourire de Benoit lorsqu'il se redressait, c'était pas vraiment une chose qu'il le dérangeait lui avait déjà eu quelque relation avant Near. Il le laissait malgré tout essayer le surpris qui coulait de ses lèvres et ricanait.

Benoit: ta pas à t'excuser cela ne me dérange pas.

Cette fois c'était Near qui prit l'initiative d'embrasser en premier, est ce qu'il serait moins gêner à présent? cela va finir par passer après avoir passer les cap, benoit se souvenait de sa première fois, il avait rencontré un homme avec de l'expérience qui est deux fois plus stressant se sentant "nul" à côté. Mais avec le temps le stress s'envole et tout se fait tous seul comme une routine quotidienne.

Benoit: ravis de savoir que sa ta plu.

Il baissait le regard au même moment que lui, c'était facile à deviner qu'il hésitait à lui rendre la pareil ou pas. Benoit comptait pas lui obliger ou le pousser à le faire, il attendait de voir quel décision il allait prendre.

Benoit: tu n'es pas obligé, on a tous le temps tu sais.

Near prit quand même courage même si le stress était fort présent, c'était dur de ne pas sourire en le voyant si stressé juste pour déboutonner un pantalon. 

Benoit: relax rien de dangereux sortira de la.

Il ricanait ayant subit la même phrase la premier fois avec et homme en question, sa y est il avait réussit à le défaire ses boutons rebelle. Benoit plaçait ses mains derrière lui restant assis, il ne quittait pas une seul seconde sa main qui commençait enfin à le masturbé. 

Benoit: ça va très bien à présent, toujours mieux que le faire soi même.

Celà devenait de plus en plus agréable ses doigts serrait la couverture, mais un bruit de voiture se garant interrompait tout.

Benoit: quoi?

Lui aussi regardait vers la fenêtre et reconnu Gad.

Benoit: pourquoi Gadriel vient te chercher?

Lui restait assis sur son lit boudant quelque peu ne désirant pas non plus voir Near retourner chez lui. Izaya ne dormait pas ne trouvant plus le sommeil depuis sa séparation, ouvrant la porte il fut surprit de voir Gad ici.

Izaya: il a eu un problème?

Il tournait la tête vers l'étage.

Izaya: Near c'est pour toi!

Il ricanait malgré tout de la façon qu'il était habillé pour venir ici.

Izaya: je parie que c'est ton frère qui ta envoyer ici, t'es trop gentil Gad. J'étais la si Near aurait désiré retourner je l'aurais reconduit chez lui.

De plus Near ne désirait pas rester Izaya en passais sa main derrière sa tête.

Izaya: en plus on te torture, Takuma ta pas accompagné? 

Vu sa fatigue il prit les clé de la voiture.

izaya: pas question que tu conduire comme ça, je vais te reconduire moi je suis loin d'être fatigué.

Il fermait la porte derrière lui et marchait vers la voiture.

Izaya: et j'ai envie de conduire cette petite merveille.

Il prit le volant attendant que Gad grimpe à son tour, sur le chemin du retour il pu s'empêcher de regarder de temps à autre vers Gad.

Izaya: tu change pas d'un pouce, est ce que t'es un vampire toi aussi? ou c'est Takuma qui use d'autre moyen pour te garder jeune? 

Il passait l'une de ses mains sur ses oreille, les pointes devenait blanche.

Izaya: moi je deviens un vieux matou.

Il se garait étant déjà arrivé à destination il retirait les clé pour les rendre à Gad.

Izaya: voilà au moins je suis sur que tu t'es pas endormi au volant, bonne nuit.

Il sortait retournant à pied jusqu'à chez lui

Benoit était satisfait de voir Near revenir dans sa chambre, il passait ses bras autour de lui passant passant sa tête par dessous son épaule regardant se qu'il écrivait.

Benoit: je suis au contraire très content que tu reste.

il le tirais contre lui pour le rallonger dans le lit à ses côtés, passant ses mains sous la couette il retirait une nouvelle fois son pantalon.

Benoit: tu n'aura pas besoin de ça.

Puis son t-shirt.

Benoit: ni de ça.

et passait au caleçon.

Benoit: et encore moins de ça.

Il se collait à lui embrassa sa nuque.

Benoit: je suis assez content que tu n'es pas choisi cette ennuyeuse Nina.

Il restait coller à lui et fini par fermer les yeux.

Benoit: prochaine étape on couchera ensemble.

Il ricanait sentant quelque chose contre lui.

Benoit: Monsieur serait t'il encore entrain de bander? 


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Nouvelle vie, nouveau départ, nouveau RP !    Dim 24 Nov - 3:07

Akio avait finis dans le divan au lieu du lit, il faisait semblant de dormir lorsqu'il vit Derek descendre, mais lorsqu'il se penchait, Akio en entre ouvrait l'oeil le regardant faire, il était occupé de le renifler et lui donnait ensuite une claque sur la tête, il s'en redressait sur le coup en frottant sa tête tout en le fusillant du regard.

Akio : C'est pour ça que j'en ais profiter de cette dernière soirée avec les seuls personne qui peuvent me comprendre, ils vont me manquer, j'en ais larmes à l'oeil rien que d'y penser.

Il en glissait son doigt sous son oeil faisant semblant d'avoir larmes à l'oeil. Il levait ensuite son bras pour renfiler ses vêtements vu qu'il disait qu'il puait.

Akio : Au contraire, je trouve que je sens merveilleusement bon, tu as des goût horrible Derek.

Il le regardait du coin de l'oeil prendre son téléphone pour appeler ce fameux Alec, qui était autre que son cousin, il soupirait et montait ensuite à l'étage afin de prendre sa douche, il retirait ses vêtements qu'il mettait dans la mane vu qu'il fallait les laver et entrer dans la douche.

Pendant que je continuais de dormir, Derek parlait à Alec au téléphone tentant de le convaincre et il finissait par y parvenir car il arrivait par téléportation jusqu'ici. Sa sera encore de la compagnie en plus à loger.

Alors que Akio prenait tranquillement sa douche, il se retournait voyant Alec entrer afin de voir de qui il s'agissait, il n'aimait déjà pas sa façon de le comparer, il sortait de la douche.

Akio : Alors c'est toi le cousin de Derek.

Il fronçait déjà les sourcils ne l'appréciant pas, c'était surtout sa façon de le regarder, il arrivait bien vite à le voir malgré ses lunettes qui cachait ses yeux.

Akio : Et bien c'est réciproque.

Il n'allait pas non plus se laisser faire contre lui.  Il baissait les yeux voyant son doigt toucher son torse et commençait à faire une sorte de symbole, une fois qu'il en retirait son doigt le tracé de son doigt apparaissait.

Il n'avait pas le temps de se sécher, ni même de prendre un essuie pour se couvrir puisqu'il le mettait à la porte, il en plissait les yeux sur le moment et regardait Derek arriver vers lui.

Akio : Oui il m'a foutu à la porte, et il ne doit pas s'éloigner de moi hum ? Super je sens qu'on va s'amuser.

Il en levait les sourcils et soupirait déjà d'avance, il baissait les yeux vers son torse pour regarder sa marque, il tendait la main voulant utiliser ses pouvoirs mais en vain, il en posait son dos contre le mur détournant le regard.

Akio : Ok je t'attend là.

Moi j'étais bien enfouis dans les couvertures, j'essayais de rattraper mes heures de sommeil, et ce type qui gueule comme un possédé ma réveiller.. Je suis de mauvaise humeur maintenant. Je levais un oeil vers Derek qui venait me poser mon café et tentait de me faire lever, je regardais du coin de l'oeil vers l'heure.. 6h43.. Il plaisante, je tirais sur les couvertures un bon coup pour cacher ma tête en dessous et me retournait.

Gabriel : HUm..

Voilà qu'il retournait près de Akio avec des vêtements, il les attrapais et les regarder en faisant la grimace.

Akio : Merci.

Il commençait à enfiler le bas pour commencer, il tournait la tête vers Alec qui ouvrait la porte à ce moment là, il en plissait déjà les yeux ne l'aimant pas. Il était tout de même surpris par la taille qu'il avait, et surtout ses mucles, il baissait un oeil vers son entre jambe au moment où il retirait son essuie autour de sa taille et descendait à poil dans le salon.

Akio : Et moi je comprend pourquoi tu ne me l'as jamais présenté.

Il enfilait sa chemise et descendait il voulait faire apparaître un paquet de cigarette mais avait sapé qu'il ne pouvait désormais plus le faire, il en soupirait fouillant dans la veste de Derek où il en trouvait, il cherchait ensuite le briquet et se l'allumait.

Akio : Ne me demande pas d'arrêter de fumer car c'est non, je crois que j'en aurais vachement besoin durant ses jours qui va arrivés.

Il lançait paquet sur la table et fumait tout en regardant du coin de l'oeil vers Alec qui était toujours nu dans le canapé.

Nina n'était pas sortie, elle avait tout simplement pris une autre chambre d'amis. Elle c'était déjà rhabillé remis les vêtements qu'elles portaient la vieille n'ayant d'autre sous la main, elle se grattait les cheveux tout en mettant la main devant la bouche pour bailler.

Nina : Vous en faîtes du bruit dès le matin.

Akio tournait le regard vers elle se demandant qui c'était.

Elle passait à côté d'eux sans remarqué que Alic était nu dans le divan, elle attrapait une tasse, comme-ci elle était chez elle et se servait une tasse de café, elle se retournait ensuite restant figé devant Alic, elle avait la bouche ouverte, continuant de verser le café, sa tasse en débordait.

Akio : Derek tu m'avais pas dit que t'avais une autre visite "imprévu".

J'avais finis par descendre, je m'arrêtais au milieux des escaliers, de mauvaise humeur, c'est à peine s'il n'y avait pas un nuage noir qui tournait autour de ma tête. Je fusillais tout d'abord Akio, super j'avais presque oublié que je vais devoir voir sa tête tout les matins, et ensuite Nina, elle est encore là celle-là ? Coller son corp nue contre mon Derek et en plus prendre mon lit et.. Et j'en plissais les  yeux vers Alic nu sur mon canapé.

Je fis demi-tour sur le coup.

Gabriel : Je retourne coucher.

Je fis volte face vers Derek, je lui faisais mon mauvais regard, avec plein de cerne sous les yeux oui je suis fâché ! Et en plus je suis fatigué aussi alors je te dis pas ma mauvaise humeur !

Gabriel : Pourquoi Akio porte tes vêtements, pourquoi la gamine nue dans notre lit est encore là et pourquoi y a un mec plus musclé que moi, NU dans mon divan !

Je l'en pointais du doigt sur le moment, ah oué je me souviens qu'il m'a dit que son cousin était encore là.

Gabriel : J'aurais besoin de plus qu'une tasse de café, tu aurais pu carrement me prendre le thermos et une montagne de glace.

Je fis demi tour pour descendre puisqu'il me bloquait le chemin, je fusillais du regard vers les trois là, je tirais le thermos que Nina tenait, elle a fait renversé du café partout, elle devrait être blonde et pas.. Rose.

Je posais le thermos contre la table et pointait du doigt vers Nina.

Gabriel : toi tes qui d'abord ? Et pourquoi tes ici ?!

Je pointais ensuite vers Akio.

Gabriel : Et toi, va falloir que tu prennes tes vêtements, pas envie que Derek te file tout ses vêtements et encore moins les miens !

Je pointais ensuite Alec du doigt.

Gabriel : Et toi.. habille toi merde ! J'ai pas envie de voir ça dès le matin ! Et lave mon divan, sérieux.. Heureusement que Near n'est pas là pour voir ça.

Je me retournais prenant une méga tasse, je dois me drogué au café sinon je serais toujours de mauvaise humeur, après uen gorgé je me sentais déjà.. "mieux".

Nina fit un petit signe tout en ricanant.

Nina : Near m'avait proposé de dormir ici, j'étais avec Redo mais il m'a laissé en plan donc voilà pourquoi je suis là.. Haha. Je m'appelle Nina, je suis dans la même classe que votre fils et désolé pour hier.. c'était un peu "gênant".

Elle regardait vers Derek sur le coup.

Gabriel : Enchanté, mais ils sont pas là, donc tu peux rentrer, je suppose que tu connais le chemin.

Elle fit une tête de boudeuse.

Nina : Tu me met à la porte à 7heure du matin ?

Gabriel : Je t'avais déjà mis à la porte à 2heure du matin mais semblerait que tu n'es pas compris le message.



***


Gad détournait le regard sous les paroles de Izaya, il est vrai qu'il était bien trop gentil et acceptait tout ce qu'on lui demandait de faire.

Surtout qu'au final il était venu pour rien car Near disait qu'il passait la nuit ici, aux côtés de Benoit. Il en passait sa main derrière la tête, s'il aurait su il serait resté dans son lit bien au chaud.

Gad : Bon et bien je suppose que je vais rentrer.

Il en soupirait.

Gad : Ah non, il n'est pas venu, je lui ais dit de continuer de dormir. On ne dirait pas comme ça, mais il est grincheux quand il n'a pas tous ses heures de sommeil.

Il en ricanait et regardait à nouveau vers Izaya. Il souriait puisqu'il désirait le reconduire jusque chez lui, d'un côté sa l'arrangeait bien car il détestait conduire, il avait toujours l'habitude d'avoir son chauffeur personnel.

Gad : Bon d'accord, sa tombe bien, moi qui déteste conduire.. Je cale toujours avec cette voiture, alors tout les gens klaxonne derrière moi haha..

Alors que Izaya prenait le volant, Gad s'installait à côté, il mettait sa ceinture et posait ensuite le coude contre le rebord de la fenêtre pour y poser sa tête, ses yeux se fermait tout seul de temps à autre, mais ne dormait pas, il écoutait ce que izaya lui disait lorsqu'il parlait.

Lorsqu'il lui disait qu'il ne changeait, pas il en tournait son regard vers lui c'est vrai que depuis leur première rencontre il avait changé comparé à lui.

Gad : Oui Takuma me donne de temps en temps son sang ce qui me permet de rester physiquement jeune. Et j'attrape moins les "maladies", je dois en boire au moins une fois par semaine et je dois dire que se n'est pas bon du tout mais je mord sur ma chique.. Je n'ai pas envie de devenir un vampire.. Sa ne m'intéresse pas du tout, mais je vieilli malgré tout même si je garde ce visage.

Il posait sa tête contre la vitre.

Gad : Je ne suis pas comme mon frère pour ça, je ne veux pas devenir une créature "immortel". Je me vois mal vivre éternellement. Mais Takuma ne voit pas les choses de cette manière.

Ils finissaient par arriver chez lui, il en souriait et sortait de la voiture, il regardait Izaya qui voulait retourné chez lui à pied, mais dans le noir, et il ne faisait pas chaud, de plus c'était tout de même loin. Il le rattrapait donc et lui prenait sa main.

Gad : Non tu rentres pas, tu vas dormir à la maison.

Il lui souriait.

Gad : J'insiste, c'est la moindre des choses, tu m'as ramener jusque chez moi, je ne vais pas te faire rentrer à cette heure là en plus c'est loin.

Il le tirait jusque chez lui, il l'emmenait jusqu'à une des chambres d'amis.

Gad : Voilà, dors bien et à demain.

Il le regardait bien et sortait de la chambre pour retrouver son lit, Il retirait ses vêtements et s'installait à nouveau dans son grand lit où ils avaient toute la place qu'ils désiraient. Il fermait les yeux et s'endormait aussi rapidement qu'il avait du se lever.


Near avait retrouvé les bras de Benoit, celui-ci était bien content qu'il passe la nuit avec lui. Benoit le tirait aussi tôt dans son lit pour qu'il se couche à ses côtés et commençait à le déshabiller une nouvelle fois.

Il en ricanait à chaque fois qu'il lui retirait quelque chose et se retrouvait nu, il se mettait ensuite sous les couvertures, il sentait Benoit se coller à lui et ses baisé qu'il faisait à sa nuque, il aimait ça il glissait ses mains sur son torse tout en appréciant ses baisé.

Near : Elle est pourtant jolie.

Il souriait voyant la mauvaise tête qu'il faisait. Lorsque Benoit fermait les yeux, Near en fit tout autant mais réouvrait rapidement les yeux de ce qu'il disait. "Coucher ensemble". Il s'en mordait la lèvre en ayant plein d'image en tête, il supposait déjà que se serait lui qui le prendrait, ce qui l'effrayait un peu en y pensant.

Il détournait le regard de ce qu'il disait et se retournait aussi tôt.

Near : Haha.. j'y peux rien, sa doit être toi qui me fait cette effet.. Mais il est tard.. j'arriverais pas à me réveiller si on continue. * Bien que sa ne me déplairait pas. *

Il fermait les yeux.

Near : Bonne nuit.


Le lendemain matin, Near c'était retourné son front posé contre celui de Benoit et tout bien serré contre lui. Il ouvrait lentement les yeux, ayant l'habitude de se lever tôt pour la fac, même les week end il se levait de bonne heure.

Near : Salut.

Il lui souriait puisqu'il semblait l'observer depuis un moment entrain de dormir. Il n'avait pas cessé de rêvé de lui entrain de parcourir tout son corps et passer à l'acte, ce qui expliquait l'érection qu'il avait dès le matin il se retournait pour se mettre sur le dos en passant une main dans ses cheveux.

Near : J'ai bien dormi, j'ai surtout fait un excellent rêve.

Il tournait la tête sur le côté pour le regarder en lui souriant.

Near : Oh mais tu étais dedans.

Il n'avait décidemment pas envie de se lever et de devoir retourner chez lui, loin de Benoit, il semblait être accroché à lui et à ses nouvelles choses qu'il lui avait fait découvert. Il avait envie d'en découvrir d'avantage.

Near : J'ai rêvé de la prochaine étape et plein d'autre chose qui était très plaisant.

Il semblait être moins gêné de parlé de ça avec lui désormais, il se sentait vraiment plus alaise à ses côtés.


Gad se réveillait également, il se redressait avec des petits yeux comme tout les matins, surtout qu'il n'avait pas beaucoup dormis. Il tournait le regard vers Takuma et souriait aussi tôt, il se blottissait dans ses bras caressant son torse et glissant une jambe entre la sienne sentant son membre contre sa cuisse.

Gad : J'espère que je ne t'ai pas réveillé de la nuit, j'ai essayé de faire le moins de bruit possible.. Ah et Izaya ma reconduit, je l'ai donc fait dormir ici.

Il lui donnait un baisé et reposait sa tête contre les oreiller gardant son regard dans les siens.

Gad : Near n'a pas voulu que je le ramène, j'ai donc été pour rien au final.. A mon avis, il doit se passer quelque chose entre Benoit et lui, c'est mignon tu ne trouves pas.

Il était tout excité rien que d'imaginer qu'ils pouvaient être ensemble et il savait que les premiers jours était les plus beaux, il se rappelait de la première fois où il avait rencontrer Takuma, il était tout gêné et n'arrêtait pas de rougir, bien que des fois, il arrivait toujours à le faire rougir.



Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 


Dernière édition par Gabriel Light le Dim 24 Nov - 23:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Nouvelle vie, nouveau départ, nouveau RP !    Dim 24 Nov - 23:15

J'espère que Alec ne va pas faire trop désordre, j'ai déjà peur de la réaction de Gabriel quand il va le rencontré. Son humeur était déjà très mauvaise, j'en soupirais à l'idée un Gabriel de mauvaise humeur fait le même effet qu'un tsunami.
Je descendais au salon regardant Alec à poil sur le divan, il a vraiment plus à muscle depuis la dernière fois et..ok il n'a pas que les muscles qui a prit du volume, faut dire que c'était qu'un ado la dernière fois qu'on c'est croisé.

Derek: t'inquiète je vais pas t'interdire tous Akio et puis je fume aussi je te rapelle, je vais d'ailleurs m'en prendre une.

J'attrapais mon paquet à mon tour m'allument un clope, je me tournais entendant quelqu'un descendre des escaliers je pensais voir Gabriel mais...cette fille, c'est celle d'hier soir qu'est ce qu'elle ou encore ici?

Derek: c'est toujours mouvementé chez les kijo ma petite.

En plus elle se permet de raler, Alec la suivait du regard ne bougeant pas d'un pouce malgré qu'une jeune fille était présence. Se mec à honte de rien, je pensais qu'il aurait changer depuis tout se temps mais en réalité il n'a pas changer d'un pouce.

Derek: je pensais pas qu'elle serait encore ici, figure toi que je l'ai trouver à poil dans mon lit! elle m'a explosé les tympan avec ses cris et ma jeté hors de mon propre lit.

J'en boudais encore y repensant, j'ai été oblige rde changer des les à cause des petite crise de Gabriel. J'entendant Alec ricané derrière moi, je pensais qu'il se foutait de ma gueule mais c'est la tête de cette fille qui le fait rire. 

Derek: bordel Alec habille toi! 

Alec: pourquoi? cela semble faire plaisir à cette jeune fille.

Oh merde voilà Gabriel! j'en avalais déjà ma salive voyant sa tête de mal levé, apercevant Alec à son tour il voulait remonté coucher. j'utilisais ma rapidité pour me mettre face à lui croisant les bras.

Derek: assez dormit et inutile de me lancer se regard.

Je tournais le regard me faisant gronder maintenant.

Derek: parce qu'il n'allait pas lui aussi se promené à poil Gabriel à moins que tu préférais cette option mais je doute et le musclé c'est mon cousin Alec.

Alec: cela semble pas être difficile d'être plus musclé que toi petit gars.

Je le fusillais du regard sur le moment pour dire " ta gueule" c'est vraiment pas le moment qu'il empire son humeur.

derek: le café est déjà prêt ta plus qu'à te servir, prend la plus grosse tasse surtout.

Je descendais les mains dans les poches, c'est une question de seconde avant qu'il pète un cable. 3..2...1 paf! il commençait par la fille la pointant du doigt, Akio passait en deuxième ensuite élève qui relevait lentement ses sourcils.

Alec: je viens de me faire engueulé par un mec avec une touffe de cheveux bleu?

derek: il s'apelle Gabriel et empire pas son humeur Alec.

Alec: encore un putain de vampire.

N'empêche au moins la petite crise de Gabriel avait fonctionné, il claquait des doigts faisant apparaître  des vêtements sur lui. 

Alec: et je laverais rien du tout, je suis pas crade petit gars.

Il s'avançait piquant carrément la tasse de café de Gabriel, oh la la..il arrivera jamais à changer d'humeur si Alec le provoque. Cette fille se présentait enfin, alors mes hypothèses d'hier était fausse c'était avec Redo qu'elle était? j'ai bien fait de changer les draps du lit tout compte fait et faudra que je lui cause à mon cher petit fils.

Derek: Gabriel laisse lui le temps de trouver quelqu'un pour venir la chercher au moins, imagine qu'il lui serait arriver quelque chose on aurait eu des problèmes et franchement je m'en passerais.

Alec: j'ai une question Derek.

Derek: quoi?

il pointait son doigt vers Gabriel.

alec: pourquoi cette emmerdeur vit chez toi?

Derek: c'est mon copain Alec.

Alec: ton pote?

Derek: non..pas un pote.

Il en recrachait tous son café sur Gabriel comprenant ou je voulais en venir.

Alec: quoi!!!! tu te fais un mec? toi Derek kijo! celui qui faisais des concours pour faire jouir trois filles en même temps?

Derek: oué...

Il éclatait de rire j'en attrapait une grosse veine sur le front, il s'arrêtait soudainement pointant du pouce Akio derrière lui.

Alec: et la tête de gland derrière moi, tu couche avec aussi?

Derek: humph! l'afferme Alec!

Alec: oui ou non!?

Derek: plus maintenant! va te faire foutre avec tes questions!

Il se remettait à rire, je vais le tuer! je le pointais du doigt.

Derek: arrête de rire ou des secrets vont être révélé!

Il arrêtait de rire prenant son sérieux.

Alec: tu me fais du putain de chantage?

Derek: exactement! alors l'afferme.

il remontait ses lunettes sur le nez.

Alec: et qui est se Near?

Derek: ah t'es chiant! c'est mon fils.

Alec: ah bah t'as quand même baiser des femmes.

Derek: non...c'est de Gabriel et moi.

Il restait silencieux sur le coup, en réalisé il se retiens de rire pour ne pas que je révèle ses petits secret.

Alec: Ah...je vais au toilette.

Je plissais les yeux le suivant du regard jusqu’au toilette, on pouvais l'entendre d'ici se marrer comme un imbécile.

Derek: je vais trouver quelqu'un d'autre! et puis qu'est ce qu'il fou Near!

Alec ouvrait la porte sur le moment faisant passer sa tête.

Alec: trop tard pour changer, j'ai déjà poser ma marque! 

Il regardait son doigt sur le moment.

Alec: j'ai du mettre une tonne de savon pour faire partir l'odeur horrible de la magie noir! beurk!

Derek: sa te va bien de dire ça pour quelqu'un qui la pratiquait quand il était gamin.

Alec: tais toi idiot! une erreur de jeunesse, j'ai pas envie de devenir comme Gunji.

Je regardais Akio sur le moment et revint vers Alec qui revenait dans notre direction sortant une clope à son tour.

Derek: Gunji?

Alec: mon pote d'enfance et alors? il est devenu détraqué à son de ses enfoirés de parent..c'était un bon gars. quoi? pourquoi vous me lancer se putain de regard? j'ai dit un pote! je couchais pas avec!

Derek: rhoo c'est pas ça le problème..laisse tomber.

Il levait les mains pigeant pas.

Alec: vous le connaissez c'est ça.

Je pointait du doigt vers Akio.

Derek: c'est son frère Gunji idiot! ta pas remarque la ressemblance.

Alec regardait Akio de la tête au pied sur le moment et s'approchait de lui s'abaissant pour regarder son visage et retirait ses lunettes sur le coup, plongeant ses yeux oranges vifs dans les siens.

Alec: oué il a un air...c'est que sa fait de nombreuse année que j'ai pas vu l'autre tête de gland, j'ai pas uen fabuleuse mémoire.

Il se redressait.

Alec: et qu'est ce qu'il devient? toujours aussi fou? il est mort c'est ça? à voir vos tête de con..pff je m'en doutais qu'il finirait pas y laisser sa peau..je lui avais dit, mais est ce qu'il m'a écouté? moi son pote nooon.

il remettait ses lunettes s'asseyant à nouveau sur le divan.


****

Benoit était réveiller depuis dix minutes environs, mais de crainte de réveiller Near à son tour il bougeait pas de position regardant son visage endormit. Il sourit voyant ses paumières s'ouvrir doucement.

Benoit: Hey salut, tu sais que tu remue quand tu es endormis et gémir aussi..je trouvais mignon, tu rêvais?

Il s'appuyait sur son coude se redressant assez pour regarder son visage.

Benoit: cela devait être un rêve agréable vu ta belle mine.

Il ricanait posant sa tête contre sa main.

Benoit: j'aime quand je suis dans les rêves agréable va si raconte moi, qu'est ce que j'ai bien pu faire pour te mettre tellement "en forme".

Il avait évidemment sentit son érection du matin, tout en écoutant son rêve Benoit se plaçait au dessus de Near posant ses lèvres à plusieurs endroit de son torse.

Benoit: j'ai hâte de faire en sorte que se rêve soit réalisé.

Il se redressait passant sa langue sur son doigt à plusieurs reprise l'imprégnant de sa salive.

Benoit: on va tester une nouvelle chose.

Il recula se mettant à genoux entre ses jambes, il attrapait l'une de ses cuisses la passant au dessus de son épaule afin de soulevé ses hanches. Levant les yeux dans sa direction il pénétra son doigt encore imprégné de salive en lui.

Benoit: alors c'est mieux que dans ton rêve?

Il le bougeait à l'intérieur de lui tout en continuant de regarder ses réactions, sans prévenir il y glissa un deuxième doigt. De son autre main inoccupé il s'occupa d’attraper le membre de Near le masturbant également de se côté la.

Benoit: t'aime ça?

Il bougeait plus le voyant jouir, il en riait retirant ses doigts les passant sur son sperme.

Benoit: je suppose que sa veux dire oui, allonge toi sur le ventre.

il passait ses doigts en bouche les suçant tout en le regardant exécutée sa demande, il se penchant prenant un tube sur sa table de nuit qui était autre que du lubrifiant pour facilité la pénétration.

Benoit: Détend toi

Il appliqua du liquide sur ses doigts et entra à nouveau ses doigts en lui pour l'appliqué.

Benoit: oui je sais c'est froid, mais ça va vite chauffé.

Il posait le tube à côté de lui et passait sa langue le long de sa colonne vertébral remontant jusqu'au omoplate.

Benoit: je vais y aller maintenant.

Il prenait son membre en main le dirigeait vers l'entrer de son orifices d'un simple mouvement du bassin il entrait en lui. C'était déjà plus facile avec le lubrifiant, mais y allait tout de même lentement sachant la douleur que cela provoque la première fois. Benoit embrassait tendrement sa nuque ne faisant plus aucun mouvement attendant que Near s'habitude à lui.

Benoit: ta les lames aux yeux? t'en fais pas la douleur passe avec le temps et c'est se qu'il fait le charme du moment..c'est unique.

Il embrassait sa joue bougeant les hanches, il faisait quelques pause quand il voyait le visage de Near grimacer. Avec les minutes ses expression changeait c'était comme une autorisation à benoit d'y aller plus vite dans ses mouvements.

Benoit: je vais te redresser ok?

Il tirait sur ses hanches le forçant à se mettre à quatre patte plus facile poru les mouvement plus rapide. Il gémissait à son aise n'ayant pas honte de les faire entendre, il se penchait collant son torse contre son dos embrassant son épaule à plusieurs reprise.

Takuma ouvrait lentement les yeux sentant son protégé se serrer à lui, il passait son bras autour de Gad.

Takuma: Quand tu es partit je ne me suis pas rendormit tant que tu n'étais pas rentrer à la maison, tu sais que je m'inquiète à chaque fois que tu t'absente.

Il enfouissait son visage dans ses cheveux reniflant son odeur.

Takuma: j'ai donc entendu la voix de Izaya, c'est gentil à lui de t'avoir ramené et à toi de l'avoir loger, tu as un coeur gros comme le monde et c'est se qu'il me fait t'aimer plus encore.

Il décalait son visage étonner d'apprendre que Near désirait rester auprès de Benoit.

Takuma: ah oui? je m'y attendais pas pour dire vrai, Near attirait déjà les filles avec sa belle bouille alors je m'étais imaginé qu'il était plus pour se penchant. 

Il ricanait sur le moment pensant à lui même.

Takuma: mais après tout c'est pas au physique qu'il faut se fier, j'attire l'attention des filles et je suis avec un homme qui veux de l'or.

Il se redressait restant assis.

Takuma: j'ai une séance photo dans deux heures, si je me décide pas à me préparer je vais me faire gronder par mon manager.

il en fit un mine toute triste.

Takuma: j'aurais tellement préféré rester allonger à tes côtés toutes la matiné, à t'embrasser dans le cou, sur les coins de tes délicieuse lèvres, t'es petit téton si mignon.

Il ricanait tout en attrapant son peignoir.

Takuma: mais le manager me fais peur quand il devient rouge de colère, j'ai pas envie de subir ça.

Il se levait sortant de la chambre, Izaya était déjà dans la cuisine assis à table tournant sa cuillère dans sa tasse à café, il avait mauvaise mine.

Takuma: bonjour Izaya.

Il redressait les oreilles regardant vers Takuma et se força à sourire.

Izaya: bonjour Takuma.

Takuma: merci d'avoir raccompagné Gad, il n'est pas très doué au volant.

Izaya: et la fatigue ne l'a surement pas aider.

Takuma: non en effet..tout va bien?

Izaya: oui pourquoi sa n'ira pas?

Takuma: parce que tu te force à sourire.

Izaya: oh, je suis pas encore tout à fait réveillé c'est tout.

Takuma fronçait un peu les sourcils l'observant le regard vide plonger dans sa tasse de café, il repartit jusqu'à la chambre où Gad se levait doucement. Il chercha de quoi s'habiller tout en discutant avec lui.

Takuma: j'ai l'impression que Izaya ne va pas très bien, il te semblait pas être étrange hier soir? je pense que tu devrais discuté avec lui.

Il partit dans la salle de bain se dépêchant de s'habiller avant qu'on ne vienne le chercher, Izaya restait silencieux buvant son café tranquillement, son regard se tournait vers Gad quand vins son tour d'arriver dans sa direction.

Izaya: bonjour, merci de m'avoir logé..je finis ça et je retourne chez moi avant que Benoit ne s'inquiète ne me voyant pas à la maison.

Takuma arrivait habillé prêt à partir s'approchant de Gad posant un baiser

Takuma: j'y vais, à se soir bébé. Aurevoir Izaya.

Izaya: au revoir.

Il lançait un dernier regard ver Gad et partit pour sa séance photo, izaya se décomposais presque devant sa tasse de café prenant même sa forme de chat noir la tête poser contre le rebord de la table.


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 


Dernière édition par Derek Kijo le Lun 25 Nov - 23:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Nouvelle vie, nouveau départ, nouveau RP !    Lun 25 Nov - 5:58

Je fusillais bien Alec du regard qui semblait se foutre de ma coupe de cheveux, il remettait enfin ses vêtements et bien se n'était pas trop tôt. Je commençais à me faire un café, il est pas sale, moué je suis pas sur moi.. Je le connais pas après tout ce type, sa à beau être le cousin de Derek j'aime pas qu'il frotte son cul nu sur  mon canapé.

Je regardais vers Derek qui était plus compatissant que moi vis-à-vis de Nina, j'en soupirais sur le coup et faisait un signe de la main.

Gabriel : Ok ta raison, en plus c'est une fille.

Elle posait ses mains sur ses hanches.

Nina : Et tu veux dire que les filles ne savent pas se défendre ?

Gabriel : Oui c'est tout à fait ça.

Elle en fit une mauvaise mine. Je buvais une gorgée de mon café et fusillait rapidement du regard Alec qui me pointait du doigt et demandait à Derek pourquoi je vivais ici, avec lui. Et en plus il me vole ma tasse de café, il m'emmerde déjà celui-là.. Je dirais même bien plus que Akio et oui c'est possible.

Il en recrachait tout le café qu'il avait en bouche sur moi, j'en tendais les mains et finissait par serrer les poings, je vais le tuer.

Gabriel : Trois filles en même temps ?

J'en relevais un sourcils, il m'a jamais parler de cette histoire. Le fait qu'il se foute de Derek m'énervait, qu'est-ce que sa peut lui faire humm. Akio tournait le regard vers Alec puisqu'il demandait s'il avait également couché avec lui et c'était le cas ce qui le fit encore plus rire.

Akio : Il en a pas marre.

Il en plissait les yeux lui aussi n'aimant pas qu'on se moque de lui, surtout sur son homosexualité, pusiqu'il n'accepte toujours pas qu'on dise qu'il ne soit pas hétéro. Il se fait des queues et des trou de bal, mais monsieur n'est pas gay.

Hum des secret dévoilé ? C'est intéressant tout ça, il se fou de nous, faut bien qu'on se foute de lui à son tour, accouche Derek et dit le nous ! Il s'arrêtait aussi tôt de rire et reprenait son sérieux, il changeait même de conversation parlant de Near.

Je fronçais les sourcils voyant la tête qu'il faisait sachant que Near était de lui et moi, il allait ensuite soit disant au toilette mais on pouvait l'entendre se plier de rire jusqu'ici, il m'énerve.

Gabriel : J'ai le droit de lui arracher la langue ?

Akio plissait les yeux

Akio : Mon odeur horrible t'emmerde.

Lorsque Derek disait qu'il avait fait de la magie noir également, il le pontait du doigt dans sa direction.

Akio : Ah ! Et tu parles de mon odeur !

Il croisait les bras aussi, mais lorsqu'il parlait de Gunji tout le monde fit une tête de surpris, bah oui, on se doutait pas qu'il connaissait le frère de Akio.

Lorsqu'il disait tout ça, Akio en plissait les yeux, bien entendu il finissait par comprendre qu'on le connaissait, Derek disait aussi tôt que c'était son frère, il s'en approchait de Akio pour bien l'inspecter et retirait même ses lunettes pour mieux le regarder.

Akio  : Mes parents ont fait de lui ce qu'il était devenu, ils ont tenté que je devienne comme lui également, c'est pourquoi je me suis barré.

Il soupirait de sa question.

Akio : Oué il est mort, à désirer de trop, on finis par y laisser la vie.

Gabriel : Il avait même tenté de tuer son frère pour avoir plus de puissance, c'était un malade voilà tout. a jouer avec le feu voilà ce qu'on y gagne ensuite.

On le regardait s'installer à nouveau dans le divan.

Nina : J'ai rien pigé à ce que vous raconter, pendant que vous bablutiez j'ai réussi à joindre Redo, il est là, bon bah je vous laisse bye bye.

Elle allait rapidement jusque dehors pour retrouver Redo, elle s'attendait à ce qu'il ait une belle voiture, mais c'était un scotter, elle marchait jusqu'à lui regardant l'engin. Elle l'avait forcé à ce qu'il vienne la chercher, déjà qu'elle ne lui avait pas demandé son avis pour qu'il sorte tout deux ensemble.

Nina : Alors on va chez toi ? Ou alors on peut se faire un boowling ou un ciné, mais c'est toi qui paye et oui c'est ça d'être un homme.

Elle grimpait derrière lui le tenant bien par la taille et approchait ses lèvres de son oreilles.

Nina : Si tu savais ce qu'il m'ait arrivé, J'étais encore nue dans le lit quand tout d'un coup Derek est venu s'allonger à côté de moi.

Elle ricanait et lui donnait une tape sur la tête.

Nina : Pourquoi tu dormais dans son lit aussi ! Je pensais que c'était une chambre d'ami. C'était super gênant hum.

Elle remettait ses mains sur ses hanches et descendait lentement jusqu'à son entre jambe.

Nina : Et avec tout ça on a toujours pas su coucher ensemble, je suis en manque moi ! Sa fait plusieurs mois je tente de séduire Near et tout ça pour rien parce qu'il aime les mecs, il aurait pu te présenter plus tôt.


On était maintenant entre hommes, c'était assez calme.. même trop calme à mon goût, j'en détournais le regard vers Derek, je sens qu'on va bien s'amuser. J'en soupirais, Akio tournait de temps à autre le regard vers Alec.

Akio : Bon fait quoi à part se regarder dans les blancs des yeux ?


***

Encore que Near venait de lui raconter en gros le rêve qu'il avait fait de lui, il le regardait se mettre sur lui avec un beau sourire. Ses baisé qu'il lui faisait contre son torse lui était déjà bien agréable, il en fermait les yeux appréciant ce moment avec lui.

Near : Et moi donc.

Il réouvrait les yeux puisqu'il s'arrêtait de l'embrasser mais léchait plutôt ses doigts afin qu'il se recouvre de sa salive. Lorsqu'il disait essayer une nouvelle chose, il de ce que c'était, il le laissait faire malgré tout se mettant à genoux entre ses jambes, il en soulevait l'une des jambes de Near pour la poser par dessus son épaule..

Au moment où il pénétrait un doigt en lui, il en gémissait. Se n'était pas désagréable du tout, surtout au moment où il commençait à bouger à l'intérieur, il entre ouvrait ses lèvres. Voilà qu'il en prévenait un deuxième, il en gémissait une nouvelle fois, il fallait que son corps s'habitue à ça mais la douleur passait rapidement pour arriver à l'exitation et le plaisir, surtout qu'il me masturbait en même temps.

Il en bougeait ses pieds et son corps sous le plaisir qui lui montait en flèche, et gémissait de temps à autre. Alors qu'il lui posait cette question, il n'avait pas eu le temps de lui répondre qu'il se crispait et gémissait jouissant de plus belle.

Il reprenait son souffle regardant Benoit retirer ses doigts de lui pour le glisser sur son sperme, il lui demandait ensuite de se mettre sur le ventre.

Near : D'accord.

Il obéissait, il savait qu'il allait passer à l'acte, mais il en avait envie malgré la petite crainte qu'il y avait au fond de lui. Il savait que Benoit ne ferait rien pour le faire du mal bien au contraire. Entendant qu'il prenait quelque chose, il tournait la tête pour voir ce que c'était, c'était autre que du lubrifiant. Le stresse lui montait aussi tôt.

Near : Je suis détendu.. Ou presque.

Alors qu'il pénétrait à nouveau ses doigts en lui pour lui appliquer le lubrifiant, il gémissait car c'était une étrange sensation mais ne ripostait pas pour autant. En effet, il sentait déjà le lubrifiant agir et chauffer à l'intérieur de lui, alors que Benoit lui léchait le long de son dos pour remonter  jusqu'à ses omoplate, il en serrait des les draps entre ses mains.

Near : Ou vas-y.

Il levait la tête au moment de la pénétration, il en avait la bouche ouverte gémissant, la douleur était la mais il l'avait préparé ce qui lui faisait moins mal que si l'aurait pénétré directement. Il en avait les larmes aux yeux mais Benoit arrivait à le détendre malgré tout avec ses baisé dans le cou.

Il frottait rapidement ses yeux lorsqu'il lui fit cette remarque.

Near : Oui c'est assez douloureux, mais ça va.. Tu peux continuer.

Il sentait qu'il bougeait, malgré tout la douleur était encore présente, ce qui le fit grimacer. Benoit l'avait bien remarqué, il faisait attention à chaque détail pour qu'il puisse apprécier ce moment et surtout ne rien regretter. Il y allait donc doucement, une fois que la douleur se dissipait, le plaisir commençait à arriver, il baissait il en serrant d'avantage les draps.

Benoit avait bien remarqué qu'il ne ressentait plus la douleur, c'est pourquoi il en accélérait ses coups de reins, Near en gémissait mais se pinçait les lèvres pour se retenir malgré tout. Il tournait la tête vers lui lorsqu'il disait qu'il allait le redresser, il en fit un signe de la tête et se laissait faire, se mettant à quatre patte.

Plus le temps passait et plus le plaisir montait en lui, entendant Benoit gémir il se laissait à son tour aller laissant entendre ses gémissement également. Il Bougeait ses hanches allant au même rythme que lui et baissait la tête vers le bas gardant la bouche entre ouverte afin de laisser échapper ses gémissement de plaisir.

Near : Ah.. Benoit.


Ils ne se doutaient pas que Maya avait réussi à convaincre à Damon de se rendre jusqu'ici se sentait assez mal de nous avoir refusé lorsque je lui avais demandé d'aller le chercher. Maya avait finis par céder ce matin, en se disant et si il lui était arrivé quelque chose, elle pouvait se montrer parano quand elle s'y mettait.

Elle avait donc réveillé dès le matin Damon pour qu'il aille vérifier si il allait bien. Elle sortait de la voiture se rendant jusqu'à la porte d'entré.

Maya : T'imagine s'il lui est arrivé quelque chose, Redo, et tes parents nous en voudront toute leurs vies !

Lors de sa première grosses avec Redo et Zara, elle avait une grossesse normale comme toute les femmes car elle n'était pas vampire et Damon n'avait pas eu besoin d'utiliser son côté ange déchus comme nous mais il aurait pu s'il le voulait. Maya ne voulait pas, désirant avoir son bébé comme toute les autres femmes.

Mais là c'était différent, étant vampire, les bébés qu'elles portaient grandissaient bien plus rapidement que la normal, elle avait donc déjà un petit ventre bien rond et devait se nourrir de sang plus souvent que d'habitude surtout qu'il n'était pas seul à en vouloir, va savoir combien d'enfant elle en avait cette fois ci, elle l'ignorait encore.

Elle ouvrait la porte, Izaya avait oublié de fermer la porte, elle entrait donc levant la tête, elle sentait la présence de Near dans la chambre, elle en fit un soupire de soulagement n'arrêtant pas de penser à lui de la nuit.

Maya : Il est toujours en vie ouf !

Elle faisait des petits yeux vers Damon qui semblait exaspéré par elle, evidemment, elle n'a pas arrêté de parler de Near depuis le matin, il avait finis par craquer et l'emmener jusqu'ici.

Maya : Bon, je vais le chercher !

Elle montait rapidement à l'étage et ouvrait la porte.

Maya : Near je suis..

Elle fit une tête bien surprise car justement où elle entrait Near jouissait une seconde fois et Benoit de même, il en tournait rapidement la tête vers Maya et se retirait aussi tôt de Benoit se recouvrant de la couverture, Maya refermait rapidement la porte derrière lui descendait pour rejoindre Damon.

Maya : En faîte il va.. Très bien !

Elle n'ont pas ne s'était jamais douté que Near pouvait être de se penchant là, puisqu'il n'arrêtait pas de parler de filles avec Redo et de les regarder, elle semblait quelque peu sous le choque.

Near : Est-ce que mes parents ont envoyé toute la famille pour venir me chercher ?

Il en passant sa main dans les cheveux soupirant.

Near : J'oserais plus jamais regarder Maya dans les yeux maintenant.

Il entendait un fracas et Maya crier, Near mettait rapidement son pantalon et descendait pour aller voir ce qu'il se passait. Ayant eu une énorme douleur, elle c'était écroulé sur la chaise de la table, celle-ci était tombé avec elle, elle était couché à terre, du sang coulait entre ses jambes on pouvait voir son ventre bouger.

Maya : Aah..

Elle en avait les larmes aux yeux et posait ses mains sur son ventre, les bébés ayant la force vampirique, lorsqu'ils donnaient un coup de pied ou autre, celà était plus que douloureux, elle avait des marques bleu à chaque fois.

Near s'approchait d'elle se mettait à genoux pour la regarder.

Near : Qu'est-ce qu'il lui arrive ?

Il regardait son ventre, faire un bébé vampire est déjà douloureux et pour une humaine, souvent elle en meurt, mais là elle n'en a pas qu'un seul mais peut-être deux, trois ou quatre va savoir.. Et plus ils grandissaient plus sa devenait sérieux.

Near : Il faut l'emmener à l'hôpital non ?

Il levait les yeux vers son frère, c'est vrai qu'ils ne s'occupaient de ce genre de chose, ils n'acceptaient tout simplement pas les êtres surnaturel.


***

Gad continuait de faire des grosses gâté à Takuma, il se serrait bien contre lui et levait la tête pour le regarder puisqu'ils se parlait. Il souriait sachant qu'il n'avait pas fermé l'oeil jusqu'à ce qu'il rentre, il trouvait cela vraiment mignon.

Gad : Oui c'est vrai... tout comme toi lorsque tu t'absentes, je m'inquiète toujours.

Il fermait les yeux alors qu'il enfouit son visage dans ses cheveux afin de respirer son odeur, il glissait bien ses mains sur son torse voulant sentir sa chaleur qu'il dégageait.

Gad : Je veux juste que tout le monde soit heureux, alors si je peux ne serait que les aider un peu alors.. Sa me fait toujours plaisir de pouvoir aider.

Il semblait ensuite surpris de savoir Near être dans les bras de Benoit, il faut dire que Gad lui aussi était assez surpris.. Il semblerait que tout le monde le soit, Near à bien caché son jeux à tout le monde mais il était tout simplement perdu et ignorait pour qu'elle penchant il était.

Gad : Moi non plus, mais se n'est pas parce qu'un homme attire beaucoup les femmes qu'ils ne peuvent pas aimer les hommes.. La preuve avec toi.

Il lui souriait. Il se redressait à son tour voyant Takuma le faire, il l'écoutait parler et se recouchait aussi tôt assez triste de le voir s'en aller.

Gad : Oh.. il faut que tu y ailles c'est ton travail..

Il aurait lui aussi préféré qu'il reste auprès de lui, il souriait de ses douces paroles cela lui faisait tellement plaisir qu'il en rougissait.

Gad : Rien que d'y penser, j'en ais des frissons partout haha. J'ai vraiment une chance en or de t'avoir rencontré tu le sais ça ?

Il le regardait enfiler son peignoir et se lever.

Gad : Etonant que quelqu'un te face peur, mais je dois avouer que la mienne me fait peur aussi. D'ailleurs elle pique une crise car je n'écris plus rien pour le moment, et que je ne veuille plus faire de tourné. Je me sens trop bien ici avec toi, j'ai pas envie de quitter cette petite bulle qui nous entoure.

Il se redressait pour ensuite le regarder partir, n'arrivant de toute façon plus à se rendormir, celui-ci se levait commençant à enfiler ses vêtements, se coiffer et tout ce qu'il s'en suivait.

Il tournait le regard vers Takuma qui revenait pour chercher des vêtements, il l'écoutait parler à propos de Izaya, il n'aimait pas qu'il puisse se sentir mal, c'était désormais un très bon ami avec qui il restait toujours attaché vu que c'était son tout premier amour.

Gad : Ah bon ?

Il réfléchissait quelque instant..

Gad : C'est vrai qu'il était un peu bizarre.. Il était tard et pourtant il n'était pas fatigué et ne dormait pas.. Je lui parlerais pour savoir ce qu'il a.

Il se rendait jusqu'à la cuisine regardant vers Izaya qu'il trouvait bien silencieux, il lui fit donc un sourire.

Gad : Bonjour, tu as bien dormis ?

Il montrait ses mains le voyant tout d'un coup pressé de rentrer chez lui.

Gad : Tu as tout ton temps, ne te presse pas.. J'ai envoyé un message à Near et a Benoit pour leur prévenir que tu dormais ici alors ils doivent être au courant ta pas à t'inquiéter.

Il tournait ensuite la tête vers Takuma qui était près, et il devait partir, il l'embrassait à son tour le regardant bien.

Gad : A se soir, travail bien.. Je t'aime.

Alors qu'il était partis, Gad tournait la tête vers Izaya qui avait pris la forme d'un chat et semblait déprimé encore plus, il s'asseyait aussi tôt à côté de lui glissait ses doigts sur sa tête pour le caresser.

Gad : Dit moi ce qu'il se passe..

Il le prenait aussi tôt pour le poser sur ses jambes, il avait toujours aimé quand il prenait cette forme la pour le serrer contre lui et lui faire plein de doudouce et il savait que Izaya aimait ça également. Cela lui faisait pensé à plein de souvenirs à ses côtés.

Il désirait juste qu'il se sente mieux car il n'aimait pas le voir ainsi, il continuait de le caresser tout en le regardant.

Gad : Il sait passé quelque chose ? Avec Benoit ou autre.. ? C'est peut-être parce que je n'ai pas encore travaillé sur les chansons que tu m'as donné ? Je suis désolé.

Il baissait les yeux.

Gad : On devrait peut-être.. profiter qu'on soit tout les deux pour y travailler ensemble si tu veux ?

Il caressait ses oreilles sachant que cette endroit lui plaisait beaucoup.

Gad : Et tu sais que tu peux me parler de tout ce que tu veux, je suis là pour t'écouter et pour te conseiller.. Je t'aime beaucoup, alors je ne veux pas te voir triste.





Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 


Dernière édition par Gabriel Light le Mar 26 Nov - 23:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Nouvelle vie, nouveau départ, nouveau RP !    Mar 26 Nov - 0:30

Alec semblait assez perplexe d'avoir apprit toutes ses nouvelles à propos de Gunji, cela fais presque bizarre de le voir silencieux tout d'un coup. Je tournais le regard vers Nina, ah oué elle est encore la celle la. 

Derek: de toute façon notre discutions ne te regardais pas et dit à redo que prochaine fois qu'il veux se faire une fille que se soit ailleurs que don mon lit.

On peut dire qu'elle avait quelque peu forcé redo à venir la chercher, il baîllait sur son scotter dormant encore il a pas très longtemps. Evidemment qu'il n'a pas encore son permis après tout il n'a pas encore l'age pour conduire une voiture.

Redo: tu peux être déterminé quand tu veux quelque chose Nina, j'ai pas pu revenir hier soir mes parents voulais que je rentre et quand ma mère donne un ordre on obéis point barre, même mon père ose pas faire le contraire.

Il tournait la tête vers elle levant les sourcils.

redo: sérieux c'était al chambre des vieux? merde..je pensais que c'était celle à côté! sa explique pourquoi j'ai trouvé des truc bizarre dans les tiroirs. Brrr quel horreur!

il ricanait malgré tout imaginant ma tête en découvrant Nina dans mon lit.

Redo: haha..ta pas eu de chance ma pauvre Nina, ta pas eu droit au cris de colère de Gabriel...il est jaloux maladif.

Il baissait la tête voyant sa main serrer son entre jambe.

Redo: on est pas encore certain que Near aime les mecs Nina et puis..j'ai promis de rentrer directement après t'avoir reconduit chez toi, sérieux ta pas prévenu tes parents ils doivent être mort d'inquiétude.

il tournait le regard vers elle tirant sa main.

Redo: est ce qu'il a sa qui compte? que tu puisse coucher avec un mec? ta quelque chose à prouver ou..c'est vrai que j'étais emballé hier soir, mais je sais rien de toi. on se rencontre et presque à se sauter dessus le même jour.

Il démarrait cette fois ci se dirigeant jusqu'à chez elle.

redo: je te ramène chez toi et inutile de râler derrière moi, j'ai pas le choix je dois rentrer.

Il se garait devant chez elle regardant la maison.

redo: joli maison et tu préfère dormir chez des inconnu plutôt que dans cette magnifique baraque? t'es étrange comme nana.


Chez nous l'ambiance était assez calme au moins on pouvait plus entendre Gabriel raler sur tout le monde, c'est Akio qui cassait le silence demandant se qu'on pouvait faire.

Derek: si tu pense déjà aller t'éclaté en boîte ou autre je te préviens c'est non Akio! je connais tes petites astuces pour filé en douce. Alors si on doit se regarder dans le blanc des yeux pour être certain que tu replonge alors la réponse est oui.

Alec: sérieux je pige pas..pourquoi il aurait envie de tuer son frère.

voilà qu'il se réveille lui.

derek: pourquoi tu tiens tant à parler de Gunji?

Alec: parce que c'est mon pote d'enfance pardi 

Derek: et bien il ne l'ai plus dans son état actuel.

Alec: te fou pas de lui! se que je veux dire il n'avait rien à gagné à tuant son frère, pas besoin de le tuer pour prendre ses pouvoirs c'est stupide.

Derek: pourtant je t'assure que si je l'aurais pas arrêter Akio serait pas la.

Alec: il avait un tout autre but.

Derek: a part augmenté sa puissance et rendre fou son frère?

Alec: le rendre fou?

Derek: oué mélangé un poison à sa drogue, afin d'avoir plus facile de piqué ses pouvoirs.

Alec: pfff, il a qu'un poison qui fait cette effet la et cela sert pas à voler un pouvoir mais l'emprunté ou le copié.

Il tournait  le regard vers Akio sur le moment réfléchissant.

Alec: est ce qu'il a utiliser un sceau hummm comment c'était déjà une sorte de tatouage qu'il aurait poser sur toi.

Je fronçais les sourcils repensant à cette marque poser sur son bras.

Derek: et cela signifierais?

Alec: comme je l'ai dit, copié un pouvoir ou l'emprunté tous dépendant les sceaux.

Derek: il a lancer un sort dans sa direction pour le tuer! c'est pas parce que vous étiez pote dans le temps que tu dois trouver des excuses pour le défendre.

Alec: je ne cherche pas à le défendre, mais comprendre..et à quoi ressemblait se méchant sort?

Derek: à un dragon noir..vraiment moche et puis on s'en fou non?

Alec se levait sur le coup retirant ses lunettes.

Alec: alors vous êtes des imbéciles, il a tenté de donner l’entièreté de ses pouvoirs à son frère! et vous l'avez empêcher de le faire en le tuant.

je regardais akio sur le coup ayant du mal à croire au parole de Alec, comment il peux savoir il n'était pas présent et puis Gunji avouait lui même vouloir les pouvoirs de son frère.

Derek: tu te goure Alec, lui même disait qu'il désirait les pouvoir de Akio.

Alec: sans doute parce qu'il était au courant de ses problèmes et devait rusé pour protégé son frère.

Derek: mais le protégé de qui? franchement je comprend rien.

Alec: mais leurs père banane!

il vient de me traité de banane? si il dit vrai alors j'ai tuer Gunji pour rien, on était tous sur qu'il ferait du mal à Akio.

Derek: je sais plus quoi penser.

Alec: et bien arrête de penser cela t’éviterais de faire des conneries à l'avenir.

Je suis plus quoi dire sur le coup, comment je pouvais savoir que depuis le début il faisait tous sa pour protégé son frère. Alec changeait de pièce sans doute en colère qu'on est venu à le tuer au final pour rien, non c'est moi qui l'est tuer en lui broyant le coeur.


****

Damon fut obliger très tôt le matin par abu de consciente venant de Maya d'aller voir si Near se porte en bonne santé. se fut pourtant elle a prit de mauvaise humeur le téléphone de Damon et refusé la demande de Gabriel.

Damon: tu devrais rester tranquillement à la maison dans ton état Maya, tu aurais pu simplement lui passer un coup de fil pour voir si tout allait bien mais non..fallait que tu le vois de tes propres yeux.

Arriver à destination Damon la quittait pas d'une semelle l'avancer de la grossesse était rapide, trop rapide. la laisser seul risquerait d'être dangereux alors Damon n'avait pas vraiment le choix que de l'accompagné. Maya ouvrait la porte de chez Izaya qui était ouverte, Damon entrait à son tour cherchant izaya.

Damon: Izaya semble pas être la.

Lui aussi levait les yeux sentant la présence de son frère ainsi que Benoit, il en soupirait le savant qu'il allait très bien.

Damon: qu'est ce que je t'avais dit, tu t'es fais du soucis pour rien Maya..aller rentrons à la maison ta besoin de t'allonger.

Elle voulait en plus monter le voir pour être certain, Damon en levait les yeux désespéré de sa tête de mule.

Damon: t'es pas croyable. 

Aucun des deux tourtereaux ne se doutait qu'ils avait de la visite et Benoit qui n'avait pas l'habitude de fermer sa porte à clé va lourdement le regretté. Juste au moment où Maya ouvrit la porte Benoit serrait les hanche de Near gémissant une bonne fois, au même moment ils tournaient leurs tête vers la porte.

Benoit: Maya?

Near sautait dans les draps pour se caché même si Maya était déjà sortit de la chambre

Damon: je te l'avais dit! tête de mule! pourquoi tu fais cette tête? ta vue un fantome ou quoi?

Benoit tendait la main vers son pantalon tout en regardant Near désespéré.

Benoit: il veux mieux avoir une famille qui s'inquiète pour toi que plutôt une qui en a rien affaire non?

Il remettait son pantalon gardant le sourire malgré tout.

Benoit: se fut direct comme révélation mais au moins t'aura pas besoin de lui annoncé de toi même.

Ils se taisaient tout deux entendant du vacarme en bas, Damon courrait vers sa femme paniqué de toute cette perte de sang.

Damon: maya! 

Il relevait sa blouse pour regarder son ventre, les bébé bougeaient à l'intérieur d'elle se qui la faisait atrocement souffrit. Benoit ainsi que Near arrivaient rapidement vers Maya.

Damon: sa va aller ma petite chatte, je suis la.

Il levait les yeux vers son frère.

Damon: c'est les enfants, ils grandissent trop vite..on peut pas appelé d'ambulance, ils verront se qu'elle est et la tuera ainsi que les enfants.

Benoit: tu veux la faire accouché dans mon salon?

Damon: ta une autre solution.

Benoit: non mais...tu sais comment t'y prendre.

Damon: non..pas de cette façon.

Benoit tournait en rond n'en revenant pas qu'un truc pareil lui arrive.

Benoit: alors appelé Takuma, il a déjà fait naître plus d'un enfant.

Damon: oué...je vais l'appelé.

Damon était tellement paniqué qu'il s'en mêlait les pinceaux dans son téléphone, Benoit lui prenait des mains.

Benoit: je m'en occupe! occupe toi de ta femme.

Takuma était occupé à se faire prendre en photo, son regard se tournait vers son téléphone qui vibrait.

manager: non pas bouger Takuma on a pas terminé!

Takuma: c'est peut être urgent.

Manager: juste une de tes fan qui te arcelle, je bouge pas!

Il y allait quand même désespoir de son manager, il était surprit de voir le nom de Damon pensant déjà que cela serait Gad au bout du fil. Il décrocha malgré tout retournant s'asseoir sur sa chaise.

Takuma: oui?

Benoit: c'est Benoit on aurait grandement besoin de toi chez mon père.

Takuma: Izaya à des problèmes?

Benoit: non maya, elle va surement accouché et perd beaucoup de sang..je te dit pas l'état de mon carrelage, soit elle souffre beaucoup sa fout les chton on dirait que les bébé vont sortir de son ventre! ramène tes fesses!

Damon: t'es rassurant toi!

Takuma: j'arrive! 

Il r'accrochait demandant pas l'avis de son manager et sortait rapidement tout en prenant sa forme de stygian pour arriver plus rapidement sur les lieux.

Benoit: il arrive, je vais chercher des essuies, je pense qu'on en aura besoin.

il se rendait rapidement jusqu'à la salle de bain prenant un max d'essuie, Takuma toquait à la porte et entrait rapidement sentant une forte odeur de sang. Il en plaçait sa main devant son nez tout en regardant maya.

Takuma: vous savez pas se que vous me demander.

Damon: c'est quoi le problème?

Takuma: je dois vous rappelé de quoi je me nourris? 

Damon: je sais Takuma, mais ma femme pourra pas rester comme ça.

Il s'avançait vers elle regardant son ventre et posait ses mains dessus.

Takuma: ils arriveront pas à sortir d'eux même, ils grandisse trop vite.

Damon: et qu'est ce que tu suggère?

Takuma: apporter moi un couteau.

Damon: tu veux découpé ma femme!?

Takuma: c'est ça ou ils vont déchiré le ventre de Maya, qu'est ce que tu préfère.

Benoit revenait avec les essuie.

damon: benoit ta de bon couteau.

Benoit: euhh oui dans la cuisine mais..

Damon: va m'en chercher un.

Il posait les essuie par terre et prit un couteau ne comprenant pas se qu'il comptait en faire et le donna à Takuma.

Damon: je peux pas l'endormir? ou lui briser la nuque pour qu'elle soit au moins inconsciente.

Takuma: non elle serait comme morte, les enfants sont encore relié à elle..cela pourrait être dangereux. Elle a déjà perdu beaucoup de sang Damon, je dois me dépêcher cela affecterait également les bébé.

Damon: très bien va si.

Il serrait la main de Maya, Benoit ouvrai grand les yeux voyant Takuma enfoncer la pointe du couteau dans son ventre, il en tombait en arrière inconscient. Damon fermait les yeux ne supportant pas voir sa femme souffrir.

Takuma: near prend un essuie, je vais sortir le premier vite elle cicatrise déjà.

Il sortait l'un des bébés qui pleurait déjà prenant sa première bouffé d'air, Near l’enveloppait dans les drape.

Takuma: il en a d'autres courage maya, je fais le plus vite possible.

Il était obliger de r'ouvrir le ventre qui cicatrisait et sortait le deuxième, Damon l’enveloppait à son tour pendant que Takuma sortait le troisième.

Damon: bon sang maya tu m'en a fais combien comme ça?

Takuma: voilà le dernier ou plutôt la dernière.

Il le prenait regardant la petite fille qui pleurait pas comme ses frères, le ventre de Maya cicatrisait. Takuma posait sa main sur l'enfant sentant pas son coeur battre, Damon voyant le regard de Takuma changer.

Damon: qu'est ce qui se passe?

Takuma: c'était la plus faible et..maya à  perdu beaucoup de sang.

Il posait ses deux fils sur des draps et prenait sa fille dans ses bras ne voulant pas y croire.

Takuma: désolé Damon, cela arrive dans de grosse porté, je suis désolé mais je dois sortir...c'est pas contre vous.

Il se levait sortant vite de la pièce directement il léchait ses mains remplit du sang de maya. Damon était déchiré et ne retenait pas ses larmes gardant sa fille dans ses bras. Benoit était revenu à lui regardant le coeur brisé Damon et maya.

Benoit: tu devrais peut être appelé tes parents Near, je pense qu'ils auront besoin de leurs soutien.


***

le regard se Izaya se tournait vers gad qui s'asseyait à ses côtés lui caressant sa tête du bout des doigts, ses yeux se fermait sur le moment.

Izaya: Je vais bien ta pas à t'inquiété.

Gad n'était pas dupe et prit Izaya sur ses jambes comme dans le temps, il en baissait les oreilles sur le coup cela faisait longtemps qu'on c'était pas occuper de lui.

Izaya: non j'ai aucun problème avec Benoit enfin sans compté son accident et encore moins le fait que t'es pas encore travaillé sur tes chansons, j'avoue même que cela me soulage car cela fait longtemps que j'ai plus écrits..j'ai plus d'inspiration.

Ses yeux se fermait à nouveau, il caressait à présent ses oreilles c'était trop dur de supporter ses souvenir passé et préférait sauter à terre reprenant forme humaine.

Izaya: je doute que cela plaise à Takuma que tu me caresse comme ça.

il haussait les épaules.

Izaya: peut être que je fais la crise de la quarantaine j'en sais rien.

il passais ma main sur son visage.

Izaya: c'est bête mais je me sent seul, il a Benoit pour l'instant mais lui aussi prend de l'age et un jour il partira de son côté.

Il se r'asseyait soupirant.

izaya: et moi je serais seul dans mon coin, autre fois j'avais Maya mais elle a sa famille à présent, c'est à peine si on me voit...oh je sais je devrais me trouver quelqu'un mais pourquoi? pour que à son tour il me mente? me trompe...nan franchement j'y crois plus à l'amour.

Il retroussait les nez.

izaya: je crois plus en rien, alors voilà pourquoi j'ai refusé de prendre ses truc pour rallongé ma vie, pourquoi pour rester deux fois plus longtemps seul dans mon coin? non plus vite je viellerais plus vite on oubliera se cher vieux matou et j'aurais plus de soucis à me faire.

Il tournait le regard dans sa direction ricanant.

izaya: ne me regarde pas comme ça Gadriel, je sais c'est stupide de penser comme ça mais dit moi quand est ce que la dernière fois j'ai eu droit à ta visite? maya cela fait exactement deux mois, j'ai juste eu un coup de téléphone pour prévenir qu'elle était nouveau enceinte.

Il se levait.

Izaya: désolé je pense pas que je pourrais t'aider pour tes chansons et espère que tu pourra me trouver un remplaçant..moi je pourrais plus écrire des chansons d'amour si je n'arrive plus à y croire. 

Il marchait vers la porte.

izaya: merci de m'avoir loger.

Il sortait tête baisser et commençait par partir.


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Nouvelle vie, nouveau départ, nouveau RP !    Mer 27 Nov - 6:05

Lorsque Redo parlait de ma réaction quand je l'ai découvert nue dans notre lit et dans les bras de Derek, elle en ricanait repensant à ce moment.

Nina : Oh t'inquiète, il a fait une gueule jusque partir et ma fichu à la porte.

mais alors qu'elle avait posé sa main sur son entre jambe, elle l'écoutait parler de Near et de ses attirances, ensuite qu'il devait directement et maintenant de ses parents, Nina s'en fichait et préférait parler d'autre chose.

Celui-ci retirait sa main de lui, elle le reposait sur lui pour se tenir et détournait rapidement le regard de ce qu'il lui disait.

Nina : Et bien c'est ce que les mecs recherches non ? Des filles facile qu'ils puissent avoir dès le premier jours. Je vois pas pourquoi sa te gêne.

Elle ne disait plus un mot tout le long puisqu'il lui ramenait chez elle, chose qu'elle ne voulait pas. Lorsqu'il était arrivé, elle retirait ses mains de lui, sa se voyait qu'elle était fâchée, elle se retirait de lui pour descendre de la moto et le regardait du coin de l'oeil lorsqu'il lui disait qu'elle avait une belle maison.

Nina : Oué, je préfère mille fois dormir n'importe où que cette foutue baraque, mais laisse tomber tu pourrais pas comprendre, après tout tes un enfant gâté qu'li suffit de demander à "papa et maman" pour avoir tout ce qu'il veut.

Elle partait aussi tôt sans lui dire aurevoir, quelqu'un regardait déjà par la fenêtre vers elle il fermait le rideau la voyant arriver. Une fois qu'elle entrait, elle fermait la porte derrière elle et détournait le regard regrettant déjà ses paroles qu'elle lui avait dit.

Elle montait rapidement aux escaliers sans prendre la peine de dire bonjour, elle montait rapidement jusqu'à sa chambre et fermait derrière elle. Elle lançait son sac à terre et ouvrait sa garde robe pour changer de vêtement car elle portait les mêmes depuis déjà deux jours, sauf ses culottes, elle en piquait dans les tiroir des gens.

Alors qu'elle était en sous vêtements, son demi frère arrivait dans sa chambre, elle se retournait pour le regarder.

Celik : T'étais passé où ?!

Elle enfilait rapidement une jupe, et un top.

Nina : Chez des amis, je viens juste chercher des affaires et je m'en vais.

Elle semblait assez stressée et faisait mettais des affaire de rechange dans son sac de cours. Il s'approchait d'elle l'attrapant la nuque ce qui la fit lâcher son sac, elle en tournait légèrement la regard vers lui.

Celik : J'ai comme une impression que tu essayes de m'éviter.

Nina : Laisse moi tranquille !

Elle se retournait lui donnant une gifle, il tournait lentement le regard vers elle, lui donnant à son tour une gifle ce qui la fait tomber à terre sous sa force. Il donnait un coup de pied dans son ventre, elle en toussait, elle rampait pour sans aller, celui-ci retirait déjà sa ceinture et déboutonnait son pantalon.

Celik : Tes qu'une pute, et je vais montrer ce qu'on fait aux filles de ton genre.. Mais avant je tu vas regretter de m'avoir gifler.

Il lui donnait un coup de sa ceinture sur son dos, elle en gémissait, il faisait de même cinq fois de suite jusqu'à ce qu'elle en attrape des marques sur son dos malgré le top qu'elle porte. Il la tirait ensuite par les cheveux la lançant dans son lit, il s'avançait vers elle retirant d'un coup sec sa culotte, elle pleurait tellement qu'elle avait mal surtout au moment où il la pénétrait.

Il fit de rapide coups de reins et ce pendant pas mal de temps jusqu'à ce qu'il jouisse en elle, il remettait ensuite son pantalon et s'en allait la laissant là. Elle serrait les draps entre ses mains le regardant partir.

La mère de Nina avait rencontré un autre homme avant qu'elle ne rencontre celui-ci, mais il était partis n'acceptant pas d'être père et les a donc laissé seul. Ensuite elle a rencontré un autre homme dont elle vit toujours avec, et celui-ci avait déjà un fils. Bien sûr ils ne sont pas au courant de ce qu'il fait subir à Nina. Celle-ci n'a jamais osé en parler étant trop humilié de tout ce qu'il lui avait déjà fait, se n'était pas la première fois qu'il la tapait mais la c'était le pire de tout, elle se redressait retirer son tope et se retournait pour se regarder au miroir, elle saignait à quelque endroit et avait des marques bleues, elle ne pourrait même plus aller à la piscine ou se déshabiller devant autres hommes car ils devineront tout de suite ce qu'on a pu lui faire, elle en pleurait à nouveau.

Elle attrapait une valise pour mettre tout ses affaires dedans en tremblant, elle tente toujours de rester forte et de montrer que tout allait bien malgré que se n'était pas le cas et voilà pourquoi elle faisait en sortes de ne jamais dormir chez elle même si pour ça elle devait coucher avec des mecs qu'elle connaissait à peine pour rester chez eux.

Une fois que son sac était fait et qu'elle était habillé chaudement, elle s'éclipsait par sa fenêtre pour ne pas se faire repérer par son demi frère. Elle courrait ensuite, une fois qu'elle fut assez éloigné elle marchait tout en reprenant son souffle, elle cherchait dans son téléphone chez qui elle pourrait héberger cette fois ci, une fois qu'elle en trouvait un, elle l'appelait.

Nina : " Salut.. C'est Nina.. Est-ce que je peux passer la nuit chez toi ? Merci, j'arrive. "

Elle raccrochait soulagé d'avoir trouver quelqu'un, elle commençait à se rendre jusque là, une fois arrivé, elle entrait sans toquer car il avait dit qu'il était seul. Elle fermait la porte derrière elle et déposait son sac tout en retirant ses chaussure à l'entrée, elle regardait vers Ryou.

Nina : Merci, bon je vais prendre une douche... Ah et évite de rentrer, je suis dans le rouge donc pas de chance.

Elle attrapait son sac et partait rapidement jusque là, c'était bien entendu une excuse pour éviter qu'il ne voit ce qu'elle a dans la dos, elle fermait la porte derrière elle, elle cachait même le trou de serrure en mettant un vêtement et retirait ensuite ses vêtements. Une fois qu'elle entrait dans la douche, elle grimaçait car l'eau chaude lui piquait avec ses blessures, elle en avait les larmes aux yeux.


***

Akio détournait les yeux car il était bien partant pour faire une petite soirée entre nous, mais Derek lui faisait déjà bien comprendre que cela n'allait pas être le cas. Il en soupirait tout en détournant le regard, car effectivement, il connaissait pas mal de monde qui aurait pu lui passer discrètement le nécessaire et aurait pris ça au toiette sans que Derek ne remarque quoi que se soit mais son plan tombait à l'eau.

On parlait de nouveau de Gunji, car après tout c'était l'ami de Alec et il semblait bien proche de lui c'est pourquoi il était dans un tel état.. Il ne comprenait pas et semblait énervé.

Je les écouter parler tout les deux, je croisais les bras m'approchant d'eux pour me mêler à cette petites conversation. Akio lui était assis sur le rebord du fauteuil fumant sa clope tout en nous regardant, il détournait le regard ne comprenant pas non plus pourquoi son frère avait tenter à sa vie après tout ce qu'il lui avait dit lorsqu'il allait le voir, c'est pourquoi il allait souvent le rendre visite, il c'était attaché à lui.

Gabriel : J'étais là également et j'ai vu la même chose que Derek, il allait le tuer.

Comment on aurait pu savoir que se n'était pas le cas ? Akio tournait le regard vers Alec, il se souvenait malgré dans quel état il se trouvait à ce moment là.

Gabriel : Tu es sur ? L'emprunté ou le copier ? Il ne semblait pas donner cette impression.

Je plissais les yeux lorsqu'il parlait du sceau, Akio posait sa main sur son bras.

Akio : Il m'a fait un sceau oui.

Derek répondait également du sceau que Akio portait à son bras. Il parlait ensuite de l'attaque qu'il avait porté vers Akio, un Dragon noir et sur le moment Derek avait du foncer dans sa direction pour le tuer aussi tôt.

On regardait Alec se lever il semblait énervé, Akio fronçait les sourcils découvrant la vérité.. Il ne savait plus quoi penser, lui aussi pensait que son frère l'avait mentis depuis le début.

Gabriel : On était pas censé le savoir Alec, aucun de nous deux n'a jamais pratiqué de magie noir et Akio est aussi nul que nous, ses pouvoirs ne se sont jamais réveillé jusqu'à il y a peu et encore, il ne maîtrise qu'un dragon puant, comment on aurait pu savoir ?!

Je me taisais à nouveau, il désirait le protéger ? Quelqu'un en voudrait à son Akio ? Je le regardais du coin de l'oeil mais revenait vers Alec qui précisait que c'était de son père qu'il tentait de le protéger.

Akio : C'est en partie à cause de lui que je me suis cassé de chez moi, ce type est complètement malade et je l’écœurais de ne pas être comme eux.. Bien pire que ma mère.

O
n avait vraiment tout vu de travers.. Alec n'en revenait pas que Gunji soit mort.. Pour rien, Akio ne savait non plus quoi penser de tout ça, il regardait juste Alec changeait de pièce, il écrasait sa Cigarette qui n'était même pas finie mais l'envie de fumer ne lui venait plus sur le coup.

Akio : Comment je n'ai pas pu remarqué..

Il en passait sa main sur son visage. Je m'approchais de Derek, il est hors de question qu'il se sente fautif !

Gabriel : Ne l'écoute pas, on aurait pas pu deviner ses intentions. Se n'est pas de notre faute, toi tu as juste tenté de protéger Akio rien de plus.

Je le lâchais regardant vers l'endroit où il était partis.

Gabriel : De toute façon on ne peut pas revenir en arrière.

AKio retirait sa main de son visage à cette instant.

Akio : La magie noir peut marcher.

Gabriel : Comment ça ?

Akio : Vous savez pourquoi les êtres des ténèbres sont les plus grands rivaux des archanges ? Car nous avons la possibilité d'utiliser une puissante magie noir qui est celui de détruire l'âme d'un ange contre la vie de l'un des notre. Et je le ferais sans hésiter pour mon frère sachant qu'il avait tenté de me sauver.

J'en soupirais c'est vraiment la pire idée qu'il soit.

Gabriel : Et tu devrais savoir que les Archanges vont être de très mauvais poils lorsqu'il l'apprendront.

Akio : J'en ais rien à faire, je prend le risque. On remettra la petite drogue plus tard, j'ai bien fait de brûler son corps comme un être des ténèbres sinon je n'aurais jamais pu le ramener.


***

Maya souffrait le martyre, elle n'arrêtait pas de gémir sous la douleur et les larmes coulaient d'eux même, heureusement qu'elle avait la présence de Damon à ses côtés. Near était à ses côtés n'en revenant pas de ce qu'il voyait lorsque Damon soulevait sa blouse, on pouvait voir les enfants bouger très fortement c'est ce qui la faisait souffrir, elle tournait la tête sur le côté n'en pouvant tout simplement plus.

Maya : Faîte que sa s'arrête..

Near tournait le regard vers Damon qui disait qu'on ne pouvait pas prévenir l'ambulance, car une fois qu'ils découvriront ce qu'ils sont, ils les tueront tous bébé ou non et Maya y compris.

Near : Alors qu'est-ce qu'on va faire..

Il n'en revenait pas qu'ils allaient devoir faire ça ici même, il en passait sa main dans ses cheveux plus que stressé.

Near : J'aurais du faire des études en médecin, j'aurais su quoi faire pour l'aider..

Il en pinçait la lèvre à cette instant. Il regardait aussi tôt vers Benoit qui décidait d'appeller Takuma à l'aide, lui qui avait déjà aider beaucoup de ses femmes à accoucher.

Near : Oui se n'est pas une mauvaise idée et puis on ne peut pas laisser Maya comme ça.. Il faut faire vite, elle souffre la pauvre et la laissé comme ça.. Sa peut-être dangereux pour elle mais aussi pour les vos bébés..

Damon sortait son téléphone, mais il était tellement paniqué qu'il n'arrivait plus à chercher son numéro, Benoit se sortait volontaire de le faire, pendant que lui s'occupait de Maya, elle avec ses doigts enfoncé dans le sol.

Après les explications très claires et non rassurante de Benoit, Takuma était forcé de venir les aider, Near se mettait à genoux près du visage de Maya, il passait sa main sur sa joue pour tenter de la réconforter.

Near : Il va bientôt arriver, tient le coup.

Il ne fallait à peine quelques minutes qui semblait des heures pour la pauvre Maya avant que Takuma n'arrive dans les lieux. Mais une fois qu'il entrait, l'odeur du sang de Maya lui était succulente à la bouche, lui qui se nourrissait de vampire.

Near : S'il te plaît Takuma..

Il finissait par s'avancer vers Maya et en posait sa main sur son ventre, elle tentait de respirer rapidement mais à chaque fois que l'un des enfants bouger, celle-ci la faisait souffrir.

Near avait déjà les yeux écarquilller d'entendre qu'il fallait ouvrir le ventre de Maya pour faire sortir les bébés, il regardait Benoit revenir avec des essuies pour que ensuite Damon lui demande un couteau, lui ignorant ce qu'il comptait faire avec lui en donnait un.

Il trouvait que l'idée de Damon était bien, de pouvoir au moins faire en sorte que Maya ne souffre plus, mais comme le disait Takuma, c'était trop dangereux pour les bébés, elle devait donc rester éveillé et souffrir d'avantage encore, il la regardait assez mal pour elle, il posait sa main sur sa main qui continuait de s'enfoncer dans le carrelage.

Lorsque Takuma commençait à pénétrer le couteau dans son ventre, Benoit en tombait dans les pommes, mais MAya hurlait de douleur, il devait faire vite car étant une vampire, elle guérissait de ses blessures, il en sortit le premier enfants qui était un garçon, C'est Near qui s'occupait de l'enrouler dans un essuie, il regardait vers Maya dont son ventre était déjà refermé.

Near : il y en a combien ?

Il voulait savoir surtout combien il allait devoir répéter l'opération, il en avait mal au coeur pour Maya. Celle-ci était à bout de souffle, elle n'avait même plus de larme pour pleurer sous la douleur, elle ne faisait que crier lorsqu'il réouvrait son ventre.

Une fois que Takuam arrivait au dernier bébé qui était la seul fille, Maya pouvait enfin souffler, elle en avait en tout quatre, mais une mauvaise surprise les attendait. Near regardait Takuma posait sa main sur la petite qui ne sentait pas son coeur battre, celle-ci n'avait pas eu de chance, elle était pas aussi forte que des trois frères et était la plus faibles des quatre.

Near tenait toujours le premier dans ses bras mais restait figé devant cette nouvelle. Maya toujours éveillé entendait la conversation, elle tournait lentement la tête vers Damon et leurs filles qu'il portait. Takuma ne pouvait pas rester plus longtemps à cause de tout ce sang, il préférait partir avant qu'il ne face quelque chose qu'il ne regretterait, Near le regardait partir.

Near : Merci Takuma..

Il revenait ensuite vers Maya qui en avait les larmes aux yeux. Tout ses blessures ce cicatrisait, elle arrivait lentement à se redresser pour se coller contre Damon et glissait ses mains contre le visage de sa fille, elle prenait l'essuie pour essuyer le reste du sang qu'elle avait pour qu'elle soit prorpre et pleurait ensuite tout contre elle et Damon.

Near tournait le regard vers Benoit, il attrapait son téléphone tout en se levant tenant toujours leurs enfants dans ses bras, il partait pour les laisser tranquille et me téléphonait.

Near : Salut papa..

Gabriel : Je peux savoir pourquoi tu n'es pas rentré ? On devra d'ailleurs avoir une conversation tout les deux.

Near : Je sais, mais se n'est pas pour ça que je t'appelle. C'est Maya et Damon, elle vient d'accoucher de façon assez.. Violente, ils ont perdu un de leurs enfants.. Vous devrez venir, ils sont vraiment mal.

Gabriel: Ok on arrive tout de suite.




Il raccrochait, il baissait les yeux vers le bébé qu'il tenait dans ses bras, ne connaissant pas encore son prénom, il s'asseyait dans le divan s'occupant de lui.

Near : ne t'en fais pas, ton papa et ta maman ne sont pas triste à cause de toi, toi aussi tu dois le sentir n'est-ce pas ? Tu viens de perdre ta petite soeur après tout.

Il glissait ses doigts vers ses joues vu qu'il avait des larmes, celui-ci continuait de pleurer. Near le serrait bien contre lui pour le réconforter.

Near : ça va aller.. Chut..



Chez nous je rangeais mon téléphone dans ma poche et tournait le regard vers Derek, on venait d'avoir une conversation sur les véritables attention de Gunji, Akio était assez mal de savoir qu'ils avaient tout faux et qu'ils l'avaient tué pour rien.. Mais cette fois ci on était face à un autre problème, qui pour moi était plus important et plus grave car il s'agissait de ma fmaille.

Gabriel : Derek, je suppose que tu as écouter la conversation.

Il avait toujours cette habitude là lorsque j'étais au téléphone, et vu la tête qu'il faisait il était bien entendu au courant de ce qu'il se passait, Akio avait fait de même et regardait vers  Derek.

Akio : Je peux venir avec vous ? Damon est un ami, j'aimerais donc être là.

Gabriel : Je pense que Damon et Maya préfère ne pas qu'il y ait foule, et puis tu dois rester avec Alec, donc reste ici. Tu le verras plus tard mais pas maintenant.

Il détournait le regard, moi je faisais signe à Derek qu'on y aille.

Gabriel : Ah oué la voiture.. Alec tu nous téléporte.

Une fois que c'était fait, on arrivait tout les deux et on voyait la scène, Damon à genoux tenant leurs fille qui ne respirait pas, et Maya était à moitié couché la tête posé sur les jambes de Damon, elle avait son nez enfoui contre son bébé et tenait sa petite main entre la sienne.

Je tournais le regard vers Derek en voyant ça, je m'approchais de mon fils en posant ma main sur son épaule.

Gabriel : Je suis désolé.

Elle avait ses petits yeux fermés et portait des petites oreilles de néko mais n'avait pas de queue. Les deux autres enfants continuaient de pleurer, l'un ne portait ni oreilles ni queue, l'autre avec seulement la queue et Near portait celui qui avait une queue et des oreilles.

Near : vous êtes là.

Je fis un signe de la tête tout en le regardant bien, ainsi que le bébé qu'il portait, je revenais vers Damon et Maya, il ne faut pas qu'il reste ainsi.

Gabriel : Je sais que c'est dure, vous venez de perdre votre fille qui avait encore toute la vie devant elle. Mais vous avez trois magnifique enfants qui attendent que vous les portiez dans vos bras, laisser moi la prendre.. On va s'occuper de la prendre, on va s'occuper d'elle.

Damon semblait me la donner, mais Maya n'arrivait pas à se séparer d'elle, mais je finissais par la prendre, je baissais les yeux pour la regarder, elle semble toute petite, très légère comparé à ses frères. Je regardais vers Derek et l'emmenait ensuite dans une autre pièce, je m'occupais de laver le reste du sang qu'elle avait pour qu'elle soit présentable, et ensuite je me dirigeais jusqu'au débarras où Izaya avait garder le berceau de Benoit. Il est encore en bon état, on voit qu'il n'arrête pas de s'en occuper malgré qu'il en a plus besoin, je la posais à l'intérieur du berceau et la mettait dans un nouveau essuie propre, juste sa petite tête dépassait. C'était un bon endroit pour la pleurer, je posais mes mains sur les barreaux tout en la regardant.

Gabriel : C'est triste, pourquoi la vie est aussi cruelle se n'était qu'un bébé.



***


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 


Dernière édition par Gabriel Light le Jeu 28 Nov - 6:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Nouvelle vie, nouveau départ, nouveau RP !    Jeu 28 Nov - 6:15

Damon gardait sa femme et leurs fille serrer contre lui, si il aurait su comment réagir plus rapidement il aurait pu sauver sa fille. C'était vraiment dur à encaisser d'un seul coup, il regardait son visage espérant voir ses paupières s'ouvrir. 
Near était au téléphone avec Gabriel, je pouvais entendre sa conversation j'en avais le coeur serrer pensant à se que Damon et Maya pouvait ressentir. Je me suis retrouver dans le même genre de cas avec Lexi, je savais pas comment m'y prendre à cette époque pour ouvrir le sceau et je l'ai perdu et à quelque minute près je perdais également Ryou.

Derek: on y va..ils auront plus que besoin de soutiens.

Akio voulait venir se que je comprenais mais Gabriel à raison je pense qu'il doit rester ici avec Alec pour le moment.

Derek: Tu ira le rendre visite plus tard akio, je te promet.

Je levais les yeux ah oué la voiture fait chier! Alec ne râlait pas sur le coup ayant également écouté la conversation et nous téléportait jusqu'à l'endroit désirer. Je restais presque figé de voir mon fils à genoux à terre tenant sa fille sans vie, ma petite fille. Il levait les yeux vers nous remplit de larmes, je me rapelle pas d'avoir déjà vu Damon dans un état pareil.

Damon: j'ai pas pu sauver ma fille...je suis rester sans avoir quoi faire.

Derek: on est paralisé dans ses cas la, tu aurais pas pu faire plus Damon.

Damon: c'est même pas moi qui est aider ma femme, Takuma est venu...on a perdu plusieurs grosse minute.

Je m'approchais de lui m'agenouillant pour qu'il me regared.

Derek: agir sans savoir et tu aurais pu commettre des erreurs, je suis désolé pour la petite Damon mais n'oubliez pas que vous avez trois autres enfants qui ont besoin de vous plus que jamais.

Il levait les yeux vers Gabriel hésitant à donner la petite mais fini par le faire au regret de Maya qui tentait de la garder auprès d'elle. Je levais les yeux vers Gabriel qui partait avec la petite, Benoit s'approchait de damon et maya avec les deux autres garçon leurs tendant.

Derek: vous êtes des parents hors du commun, cela va prendre du temps avant que la blessure cicatrice mais elle cicatrisera.

Je me redressais alors que damon et maya prenait leurs fils, j'allais rejoindre Gabriel dans l'autre pièce.

derek: Gabriel?

Je me collais à son dos passant mes bras autour de lui.

Derek: évidemment que c'est triste, mais on peut rien y faire.

Je la regardais, elle était si mignonne je caressais son petit visage déjà froid. c'est dur de savoir qu'elle n'a même pas eu le temps de voir le monde qui l'entoure. Benoit s'asseyait à côté de Near tenant le premier garçon sortit. Il sourit passant ses doigt sur le bout de ses oreilles les caressants avec douceur, cela semblait calmer ses pleures.

Benoit: il semble apprécier, mon père aussi apprécie ses câlins.

Damon portait celui sans queue et oreilles de chat et fini par se relever tout en aidant Maya à faire pareil et l'emmena jusqu'au canapé.

Damon: ils ont même pas encore de prénoms, tu as une idée.

Il la regardait espérant pouvoir lui changer les idées, au même moment Izaya entrait étonner de voir autant de monde chez lui.

Izaya: Maya? qu'est ce...

Il voyait tous le sang à terre ensuite les enfants dans ses bras.

Izaya: tu as déjà accoucher?

Il s'avançait vers elle avec le sourire mais le retira aussi vite voyant son visage. Il s'asseyait à côté d'elle caressant sa joue.

Izaya: qu'est ce qui se passe? 

Benoit: papa...

Il tournait la tête vers lui.

Benoit: la petite dernière..

Izaya: non.

c'était dur à dire même pour Benoit, mais Izaya comprit directement la situation et pris Maya contre lui.

izaya: je suis désolé...j'aurais du être la.

Damon: j'étais la et j'ai rien pu faire non plus Izaya, celui qui doit se reprocher le plus ici c'est moi.

De notre côté je finissais pas lacher Gabriel tournant la tête vers le salon ayant entendu la voix de Izaya.

Derek: il faut retourner avec les autres Gabriel, laisse moi prendre la petite je vais m'occuper d'elle.

Je le poussais pour le forcer à retourner au salon et soupirait prenant moi même la petite, je la tenais contre moi retournant auprès des autres. Directement Damon donnait son fils à Izaya et se levait regardant dans ma direction.

Damon: Où va tu avec elle?

Derek:  je m'en occupe, toi occupe toi de tes fils

J'ouvrais la porte d'entrer près à partir, mais Damon utilisait sa rapidité pour me faire face.

Damon: qu'est ce que tu compte faire avec ma fille?

Derek: se que tu ne serais pas capable de faire pour le moment.

Il attrapait mon bras m'empêchant de partir.

Damon: tu compte quand même pas t'en débarasser?

J'en fronçais les sourcils sur le moment.

Damon: c'est ma fille!

Derek: et tu comptes faire quoi? la gardé dans un cadre? réfléchit Damon elle est morte..tu peux pas la garder près de toi, je vais faire la même chose que j'ai du faire avec ma fille..lâche moi.

Il détournait le regard finissant pas me lacher, je partais rapidement avant qu'il n'est l'envie de vouloir la reprendre. Je sais se qu'on ressent dans ses cas la, on ferait tout pour garder sa famille auprès de soi même morte.

Izaya: Damon, je suis sûr que Derek sera faire se qu'il faut.

Il lui montrait son fils.

Izaya: et vous devez également faire se qu'il faut pour vos fils à présent.

Il revenait près de lui prenant son fils dans ses bras et regardait Maya.

Damon: rentrons à la maison..j'ai besoin de changer d'air.

Benoit regardait Near à cette instant.

Benoit: tu devrais aller avec eux, on se verra plus tard.

Damon en tout cas perdait pas de temps et retournait à sa voiture attachant celui qui avait dans ses bras dans le siège pour bébé et aidait Maya encore faible à s'asseoir sur le siège.

Damon: tiens le bien, j'irais chercher d'autre berceau pour nos fils.

Il levais les yeux vers Near.

Damon: tu viens? j'aurais besoin de toi pour tenir celui la à l'arrière...il faudrait vraiment des prénoms sinon je m'en sortirais pas.

Il s'asseyait au volant serrant celui ci n'arrivant même pas à demarrer la voiture.

Damon: il va falloir dire ça à redo et Zara..elle voulait une petite soeur.

Il posait son front sur le volant encore les yeux remplis de larmes et tournait le regard vers Gabriel.

Damon: prend le volant, je pourrais pas.

Il sortait prenant sa place à l'arrière attrapant la main de son visage la caressant du pouce.


****

Alec connaissait la plupart des magies venant des êtres des ténèbres ayant longtemps côtoyer Gunji dans leurs jeunesse dont celui de ramené l'un d'entre si grâce à l'âme d'un ange. Il profitait de notre absence pour en discuté avec Akio devant de toute façon rester proche du lui pour le sceau.

Alec: C'est vrai c'est l'un des particularité des êtres des ténèbre, mais pour le moment je te rapelle que t'es pas apte à tuer un ange j'ai bloqué tes pouvoirs

Il lui faisait face tout en remontait ses lunettes à son nez.

Alec: et dit moi combien d'ange à réussis à tuer jusqu'à aujourd'hui? hum..aucun n'est ce pas?

Il ricanait croisant les bras.

Alec: et même si tu réussissait tu pense réussir à ramené Gunji avec l'une de leurs âme? pense que se soit aussi facile que te gratté les couilles fiston?

Il se grattait les cheveux sur le coup réfléchissant, d'un côté cela lui déplairait pas de revoir son ami d'enfance, mais d'un autre jouer avec la magie noir peut mal tourné si c'est mal réalisé.

Alec: t'aura au moins besoin des conseils de ton frère pour bien faire.

Il levait son doigt pour qu'il ne l'interromps pas avant qu'il n'est fini.

Alec: je parle pas de faire revenir à la vie, c'est pas dans mes moyens par contre on peut faire revenir son esprit ici et l'enfermer dans un corps d’emprunt.

Il réfléchissait quelque instant.

Alec: il ne sera pas content, mais quel importance de l'entendre rager un petit peu et puis cela ne sera que temporaire et puis on ap as le choix on aura besoin de ses conseils.

Il marchait vers la porte l'ouvrant afin de sortir.

Alec: je vais chercher un réceptacle, toi bouge pas de la pigé? faut faire vite avant que Derek et sa petite femme repointe le bout de son nez.

Il partait finissant pas trouver un corps afin de recevoir l'esprit de Gunji, endormit Alec le plaça sur son épaule et revint jusqu'à chez moi. Akio attendait impatiemment dans le divan, Alec souriait déjà entrant et posait la fille sur le canapé.

Alec: oué je sais une fille..c'est pour lui faire une vilaine blague, j'avais une revenge à prendre.

Il tira la petite table du salon dessinant au feutre un symbole dessus et y allongea ensuite la fille dessus.

Alec: ok passe ta main, vous avez le même sang sa m'aidera à attirer son âme jusqu'ici.

Il attrapait sa main faisant apparaître un couteau et y entailla sa paume, faisant ensuite couler le sang entre les seins de l'adolescente se qui faisait encore une fois sourire Alec.

Alec: désolé, j'imagine déjà la réaction de Gunji..bon aller concentration.

Il lâchait sa main pointant son doigt vers le sang sans pour autant le toucher et commençait à dessiné des symboles. Le sang suivait les mouvements de son doigt dessinant la même chose.

Alec: voilà à présent on attend.

Il regardait la tête de Akio.

Alec: je suis maître dans les symboles, je commence à pas à parler une langue bizarre qui fait plus flippé. Je pratique plus de dix milles symboles différent donc par exemple celui que tu porte sur le torse qui bloque les pouvoirs, cela semble ringard et pourtant crois moi c'est très efficace.

Une ombres semblait bouger dans la pièce se rapprochant de la fille.

Alec: la preuve.

Il sourit voyant cette ombre entré dans le symbole, les yeux de la fille s'ouvrait directement.

Gunji: qu'est ce que fou la?

Alec: salut mon pote!

il tournait le regard vers Alec.

Gunji: sa y est je suis en enfer.

Alec: je suis pas mort mec et puis j'irais au paradis "moi"!

Gunji: avec toute les conneries que ta faites je doute!

il posait sa main sur sa gorge.

Gunji: pourquoi j'ai une voix de...

Il se redressais d'un coup sec baissant les yeux vers sa poitrine.

Gunji: putain! ALEC!

Alec était déjà plié de rire, Gunji le fusillait du regard l'attrapant par sa chemise.

Gunji: tu trouve ça drole tête de bite! fais moi sortir de la!

Alec: pas question et puis je t'avais promis de me venger, puis je te rappelé que tu m'as fait déguisé en fille quand on était gamin?

Gunji: je t'avais pas foutu une paire de niche moi!

Alec: et bien moi si.

Gunji: t'es qu'un enculé.

Il remarquait seulement la présence de son frère.

Gunji: tu m'as foutu la honte devant mon frère! merde!

Il parlait jusqu'au toilette refermant la porte derrière lui, Alec se penchait vers Akio.

alec: tu crois qu'il va jouer avec ses nouveau attribue?

Gunji ayant entendu r'ouvrait la porte.

Gunji: cette fille avait besoin de pissé! 

Il refermait la porte, Alec se remit à rire au éclat sur le moment.

Gunji: TA GUEULE ALEC!

Il s'arrêtait aussi tôt de rire le voyant ressortir rageant entre ses dents tout en remettant sa jupe comme il faut.

Gunji: j'arrive pas à croire qu'un truc comme ça m'arrive...

Il venait s'asseoir entre Alec et Akio, continuant de bouger dans dire un mot. Alec pouvait s'empêcher de continuer et caressait l'un de ses seins du bout des doigt.

alec: j'avais jamais remarquer comme tu étais sexy Gunji.

Il lui donnait directement une baffe sur le joue, Alec en dit plus un mot caressant sa joue endolori. 

Gunji: je suppose que si je suis la, c'est que tu connais la vérité Akio? je sais que tu va me détesté de ne t'avoir rien dit, mais il me surveillait depuis un très long moment déjà. 

Alec: pourquoi tu m'as pas appelé? 

Gunji: il t'aurait tuer en premier, il avait déjà réussit à t'éloigner je te rapelle.

Alec: j'étais qu'un gamin et il me foutait la pétoche, ton frère veux tuer un ange pour te ramené à la vie.

Gunji: idiot! tu ne sais même comment t'y prendre!

Alec: c'est pour ça que t'es la mon cher Gunji.

Gunji: c'est insensé! vous êtes tous deux des idiots.


****

Ryou avait bien reçu l'appel de Nina, comme il n'avait pas d'autre fille de prévu se soir la il accepta qu'il passe chez elle, ne se rappelant plus forcément de quel Nina il s'agissait et encore moins se qu'il se passait chez elle. Il a fallu d'ailleurs qu'il revoit son visage pour se rappelé d'elle, Ryou la laissa entrer sentant directement une odeur de sang sur elle.

Ryou: une douche? est ce que ça va?

Il plissa les yeux ayant remarquer ses yeux rouges, sur le moment Ryou ne disait rien mais il remarqua rapidement au dos de son top du sang sur le tissus.

Ryou: hé...

elle s'enfermait dans la salle de bain, il tentait d'ouvrir la porte mais elle ferma la clé.

Ryou: tu es sûr que tout va bien?

Il se baissait voulant regarder par le trou de la serrure mais même ça elle avait caché.

Ryou: tu tenterais pas de te caché? ouvre! 

Il força la porte même si il en cassait la serrure et s'approchait d'elle la tournant et vi les marque de son dos.

ryou: qui ta frapper?

Il attrapait son visage la forçant à le regarder.

Ryou: qui? si il a bien une chose que je déteste c'est qu'on lève les mains sur une femme.

Sur ses marque de son dos il avait comme un petit symbole surement la marque de la ceinture, sans lui demander son avis il fouillait dans son sac cherchant son portefeuille et trouva l'adresse de chez elle.

Ryou: toi tu reste ici c'est bien compris?

Il sortit de la pièce et même de la maison se rendant jusqu'à l'adresse de sa maison, il sonna à la porte c'était une femme qui ouvrait sans doute sa mère.

Ryou: vous êtes bien la mère de Nina? elle est chez moi en se moment surement pour trouver refuge après se qu'on lui a fait subir. cela vous préoccupe même pas qu'elle loge chez des étranger vous?

Il repéra un garçon qui tentait de se cacher, n'ayant pas de gêne Ryou entrait marchant jusqu'à sa direction directement il vit qu'il aviat une ceinture et repéra le même symbole que sur les blessure de Nina.

Ryou: c'est donc toi petite merde.

Il l'attrapait d'une main par ses vêtement le soulevant tout contre le mur.

Ryou: sa te plait de t'en prendre à une femme? espèce d'ordure! va si maintenant essaye de me frapper avec ta putain de ceinture sur moi! quoi ta peur? tu veux ta mère?

Il le jetait terre.

Ryou: et bien quoi? j'attend! non? je vais te le dire une fois, pose encore tes mains sur Nina et je serais moins clément la prochaine fois.

Il le laissait marchant vers la sortie.

Ryou: et vous la vieille occupé vous mieux de votre fille au lieu de vos ride.

Il sortait remontant sur sa moto retournant rapidement chez lui, Nina était assise sur le canapé semblant inquiète. De retour Ryou s'avançait vers elle soulevant son vêtement regardant à nouveau ses marques.

Ryou: est ce qu'il te frappe souvent se pauvre mec? 

Il caressait sa joue pouvant être doux malgré sa carrure imposante.

Ryou: il ta déjà fait quelque chose contre ta volonté? 

Il mordait son poignet lui montrant.

Ryou: lèche le sang, je sais c'est bizarre mais fait moi confiance la douleur disparaîtra...écoute si il lève encore les mains sur toi dit le moi directement et je viendrais t'aider Nina.


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 


Dernière édition par Derek Kijo le Sam 30 Nov - 5:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Nouvelle vie, nouveau départ, nouveau RP !    Jeu 28 Nov - 22:38

Maya et Damon était toujours dans un sale état, alors que je leurs avait pris leurs fille pour les emmener dans une autre pièce, Maya restait toujours collé à Damon détournant le regard des paroles de Derek, elle regardait vers ses deux autres filles qui était enfouis dans les couvertures à côtés d'eux.

Elle n'arrivait à répondre à rien lorsque Derek continuait de leurs parler, en disant qu'ils étaient tout deux des parents hors du commun, et que cette blessure finira par cicatriser avec le temps. Mais pour le moment elle était encore grande ouverte.

Moi je continuais toujours de regarder ma petite fille, je tournais légèrement le regard vers Derek. Il me serrait contre lui malgré que j'étais de dos, j'en glissais ma main contre la sienne.

Gabriel : Oui je sais..

Je laissais Derek faire, alors que Near était toujours assis dans le divan s'occupant du premier qui était sortis, le grand frère. Lorsque Benoit s'installait à côté de lui, il tournait légèrement le regard vers lui, il semblait savoir ce qu'il fallait faire pour que l'enfant cesse de pleurer. Il lui caressait ses oreilles celui-ci gardait les yeux fermer mais cessait rapidement de pleurer et s'endormait tout doucement.

Near : Tu sembles aimé les enfants, tu as réussi à arrêter qu'il ne pleure.

Il lui souriait. Pendant ce temps, Damon finissait par prendre l'un de ses fis, celui qui ne portait ni oreil ni queue contre lui, Il aidait sa femme à se relever, celle-ci prenait à son tour leurs dernier fils dans ses bras.

Elle s'installait jusqu'au canapé baissant les yeux vers celui qu'elle tenait lorsqu'il lui demandait s'il avait une aidé pour les prénoms.

Maya : Hum non...

Elle était bien trop préocupé pour réfléchir à quoi que se soit pour le moment, elle avait encore les larmes aux yeux tout en caressant les petites mains de son fils.

Elle levait les yeux vers izaya qui arrivait et était bien étonné de tout ce monde qui se trouvait chez lui. Elle se mordait la lèvre alors qu'il lui posait cette question, c'était évident qu'elle avait accouché puisqu'elle portiat un bébé dans ses bras, Damon de même ainsi que Near plus loin.

Lorsqu'il s'asseyait à côté d'elle, alors qu'il lui demandait ce qu'il lui arrivait,  elle entre ouvrait la bouche mais aucun mot n'en sortis. C'était Benoit qui lui faisait comprendre, c'était trop dure pour qu'elle retienne à nouveau ses larmes lorsqu'il comprit et la prenait dans ses bras. Elle enfouit son nez contre son épaule et pleurait.

Malgré qu'elle entendait Damon dire qu'il était le réponsable, elle n'arrivait pas à lui dire que c'était faux, elle avait trop mal pour dire quoi que se soit. Sa faisait vraiment bizarre de voir Maya dans cette état, car on l'a toujours vu souriante, avec un coeur d'or, toujours à rire comme une folle.

Derek désirait s'occuper de la petite,  je lui faisais confiance je sais qu'il sait ce qu'il faut faire.

Gabriel : Tu es sur ?

Il me forçait pour retourner dans le salon, je le regardais lui et la petite une dernière fois et partait auprès d'eux. Derek profitait de cette instant pour la prendre dans ses bras et tentait de partir mais Damon le repérait aussi tôt, vu que Derek ne lui répondait pas, il utilisait sa rapidité pour lui faire face.

Tout le monde les regardaient, Maya également les yeux écarquiller de savoir que sa fille allait s'en aller pour de bon.

L'entendre dire qu'elle était morte lui fit un pincement au coeur énorme, mais c'était la vérité, et elle devait déjà le savoir de toute manière..

Elle écoutait Izaya qui tentait de leurs faire remarquer la présence de leurs fils, qu'ils avaient besoin d'eux, Damon finissait par laisser Derek partir et retrouvait Maya désirant partir d'ici, elle se levait lentement car elle était toujours assez affaiblie.

Near ne savait pas quoi faire, il tenait toujours le bébé dans ses bras, il regardait Benoit lui dire qu'il devait les suivre, il en fit un signe de la tête et se levait ensuite.

Near : Oui j'y vais.

Il partait aussi tôt pour les rejoindre jusqu'à la voiture de Damon. Il avait mis le fils qu'il portait dans le berceau pour enfant derrière lui, Maya devait tenir celui qu'elle avait dans ses bras, Near arrivait ensuite.

Near : Oui je viens avec vous.

Il s'installait à l'arrière tenant bien le petit. C'est vrai qu'il serait temps de leur trouver des prénoms, Mais maya avait sa tête posé contre la vitre le regard dans le vide. Elle n'avait pas dit un mot depuis son accouchement.. Mais sa finira par passer, je l'espère.

Je m'installais à l'arrière à côté de Near qui était au milieu je me trouvais donc près de la porte, ej tournais le regard vers Damon qui disait qu'il allait devoir parler de ça à Redo et Zara et que celle-ci désirait une petite soeur, aussi tôt les larmes lui remontait, il n'arrivera jamais à conduire dans cette état.

Gabriel : Oui je vais conduire.

Maya avait le coeur gros surtout en voyant également Damon dans cette état, Elle serrait son fils qu'elle sentait son petit coeur battre tout contre elle. Je sortais et changeais de place avec mon fils, je commençais à démarrer la voiture et les ramenait jusque chez eux.

Pendant que je conduisais je réfléchissais à toute sortes de prénom.

Gabriel : Vous avez déjà des idées de prénoms ? Il y 'en a tellement, si j'aurais eu un autre fils j'aurais aimé l'appelé Delic, j'ai toujours aimé ce prénom. Mais je ne veux pas choisir à votre place, car après tout vous avez déjà trouvé..

Je tournais le regard vers Maya, elle restait encore muette, je tente de changer de conversation mais elle semble dans sa bulle.

Near : Je trouve que Delic c'est super.

Il levait les bras pour regarder celui qu'il tenait, celui qui ne portait qu'une queue de chat, il en souriait.

Near : Alors lui se sera Delic ! Et obligé je veux être le parrain.

J'en souriais, lui aussi essaye de leur changer les idées. On finissait par arriver, bien on a trouvé un prénom pour l'un d'entre eux. Je me demande ce que Derek fait, où emmène t-il la petite ? Je me garais à sa place près de leur maison, Zara regardait à la fenêtre souriant soualgé de voir ses parents.

Elle ouvrait la porte alors que Maya sortait avec son fils.

Zara : Wouah, il est mignon comme tout, alors combien j'ai eu frère et de soeur ?

Elle voyait bien au visage de sa mère que sa n'allait pas, elle se taisait donc. Maya passait à côté d'elle sans dire un mot, elle montait à l'étage où elle avait déjà préparé les chambre pour les petits, elle ignorait ce qu'elle allait avoir et avait donc fait une chambre pour ses filles et une autre pour ses fils, elle posait celui-ci dans un des berceau de la chambre et se rendait jusqu'à celle de sa fille qui était bien vide.

Zara tournait le regard vers Damon qui venait avec un autre et Near de même, elle n'osait pas poser la question à son père non plus vu qu'il semblait mal.. je m'approchais donc d'elle en posait sa main sur son épaule.

Gabriel : Ils ont perdu la dernière, ta petite soeur.

Elle en entre ouvrait la bouche n'en revenant pas.

Zara : Et moi qui les disputaient sur le messagerie pour savoir où ils étaient passé.. Je vais prévenir REdo..

Elle se rendait rapidement jusqu'à la chambre de redo qui semblait n'avoir pas entendu le fait qu'ils étaient arrivé avec son casque et la musique qu'il écoutait à ses oreilles, elle entrait dans sa chambre et retirait son casque.

Zara : Les parents sont là.. Maman a accouché, mais notre la petite dernière.. Notre petite soeur n'a pas survécu..

Elle sortait pour rejoindre Maya, celle-ci la regardait avec le coeur gros, elle la serrait dans ses bras.

Zara : Je suis désolé maman.. Mais je suis là. Allé vient, ne reste pas ici toute seul.

Elle l'emmenait jusqu'à sa chambre, et la faisait s'allonger dans son lit, elle se couchait à côté d'elle la serrait tout contre elle pour la réconforter comme il se doit, Maya tentait de fermer les yeux, mais la seul chose qu'elle voyait c'était tout ce qu'il c'était passé, l'accouchement qui lui était horriblement douloureux et le visage vide sa fille.

J'étais assis à côté de mon fils qui ne semblait plus lâcher Délic, je tournais le regard vers celui de Damon, celui était comme un petit humain, ni oreilles ni queue de chat.

Gabriel : Alors aucun prénom ne vient à ton esprit ? Parce que je doute que les surnommé " le premier, le deuxième et le troisième " leurs face plaisir. Lui était tout content de s'appeler Delic regarde le comme il est paisible maintenant.

Je souriais, ils sont tout les trois magnifique, j'entendais d'ailleurs le premier qui pleurait car Maya l'avait laissé seul dans son berceau.


***


Akio était donc obligé de rester chez nous, il était assis dans le canapé, la tête posé contre le divan fermant les yeux afin de réfléchir à une solution pour ramener son frère.. Maintenant qu'il savait la vérité, il était hors de question qu'il reste les bras croisé alors qu'il est mort pour rien.. Mort parce qu'il désirait tout simplement le protéger..

Il ouvrait tout doucement les  yeux regardant vers Alec qui s'approchait de lui, il semblait bien d'accord avec Akio et désirait l'aider à ce qu'il puisse le ramener en utiliser la magie noir. Mais se n'était pas une masse à faire et Akio n'avait jamais maîtriser ce genre de magie, il ne savait donc pas comment s'y prendre du tout.

Akio : Il suffirait que tu me les débloques juste le temps que je puisse le faire.

Il lui faisait également face l'écoutant, il en soupirait.

Akio : Oui.. je n'en ais jamais tué.. Mais je suis près à le faire, je ferais n'importe quoi pour le ramener.

Il fronçait les sourcils puisqu'il se moquait de lui.

Akio : Qu'est-ce que tu essayes de me dire, que je ne dois même pas essayer ? Que je dois laisser mon frère va savoir où par ma faute ? Il a tenté de m'aider, et voilà qu'il est mort.

Il se trompait sur le compte de Alec, en réalité il désirait tout simplement l'aider à ce qu'il ramène son frère, car celui-ci était son ami, il en souriait. S'il l'avait à ses côtés sa lui falicitera les choses, il comptait en plus ramener l'esprit de son frère et le mettre dans un autre corps.

Akio : Tu sais faire ça ? Alors fait le.

S'il pouvait faire revenir son frère, me^me s'il devait emprunté un corps pour cela, il serait vraiment plus facile de le ramener à la vie grâce à la magie noir. Car Gunji savait parfaitement comment s'y prendre, et pourrait donc l'expliquer à Akio.

Akio : Oué, je ne bouge pas d'ici, de toute façon où je pourrais aller.

Il en redressais un sourcils le regardant partir. Il regardait son torse vu que le ssymbole qu'il avait sur sont torse s'arrêtait de s'illuminer une fois qu'il se trouvait trop loin de lui. Il en fit un sourire en coin tendant la main, une seringue avec de la drogue s'y trouvait, sa main tremblait déjà sous le manque, il faisait vite et se piquait à son avant bras pour ensuite faire disparaître tout le contenu une fois que c'était fait, il en fermait les yeux se sentant mieux.

Il réouvrait les yeux regardant Alic revenir avec une fille par dessus son épaule, son tatouage réapparaissait une fois qu'il était à nouveau proche de lui.

Akio : Tu veux utiliser cette gamine comme réceptacle ? Tu es sérieux ?

Il haussait les épaules.

Akio : Il va rager, mais au fond sa va être plutôt marrant.

Il souriait déjà d'avance. Il le regardait donc commencer à créer le symbole sur notre table du salon.. Il tendait ensuite sa main au dessus du corps et se laissait couper pour y faire couler son sang, il attendait ensuite redressait un sourcils puisqu'il se mettait à ricaner tout seul. Il fit de même imaginant à son tour son frère dans la peau de cette fille.

Il croisait ensuite les bras attendant de le voir faire, il tournait le regard vers l'ombre qui arrivait jusqu'au corps de la file et rentrait à l'intérieur d'elle, aussi tôt il ouvrait les yeux et se redressait les regardant. Alors qu'il commençait déjà à parler avec Alec, il ne fallait pas très longtemps pour qu'il se rende compte que sa voix était quelque peu différent, il en souriait se retenant bien de rire.

Akio : Peut-être parce que tu es une gonzesse.

Lorsqu'il se rendait compte, il attrapait aussi toi Alec par son t-shirt et ils se disputaient tout les deux et Gunji finissait par se lever pour se rendre jusqu'au toilette, Akio le suivait du regard ainsi que Alec qui ne tenait pas sa langue dans sa poche, Akio en redressait un sourcils imaginant déjà bien son frère se toucher.

Akio : Qui sait.

Bien entendu Gunji entendait et en sortait pour crier bien fort, Akio en ricanait tout en détournant le regard, il attendait ce que celui sorte pour parler plus sérieusement du moyen de le faire revenir à la vie grâce à la magie noir.

Il regardait du coin de l'oeil vers son frère qui revenait, celui lui faisait bien bizarre de le voir dans la peau d'une femme, il devra mettre du temps à s'y faire.

Akio : Oui je connais la vérité, pourquoi je n'ai jamais ressenti le fait qu'il t'espionnait ?

Il se disait que s'il l'aurait découvert comme son frère l'avait découvert lui aussi, il aurait pu arrêter la mort de son frère comprenant où il voulait en venir en faisant tout ça. Il était tout simplement plus faible que son frère, ce qui expliquait pourquoi lui l'avait ressentis et lui non.

Il tournait le regard vers Alec qui finissait par lui dire pourquoi on l'avait ramené, Akio revenait vers lui.

Akio : Tu es là pour me montrer la voix, tu vas m'y aider car je ne laisserais pas mon frère entre quatre tombe alors qu'il tentait juste de me protéger.

Il détournait le regard.

Akio : Alors aide moi ou bien je me débrouillerais pas moi même à toi de voir. Car peu importe ta décision, je le ferais malgré tout. Mais il faut faire vite, car Derek a eu la brillante idée de me faire une petite cure d'alcool et de drogue, et me bloque mes pouvoirs.

Il
montrait vers Alec du pouce.

Akio : Avec lui, mais heureusement il approuve mes idées de te faire ramener.

Il croisait les bras soupirant.

Akio : Bien alors, on continue de t'admirer dans ce corps plutôt bien foutu, ou bien on te faire revenir dans ton vrai corps c'est comme tu veux.

Ce qu'il ne savait pas c'est que leur père avait écouter toute leurs petites conversation. Une créature faite que d'ombre qui était invisible rampait sur le plafond, il finissait par se dissiper en une ombre et entrait en Akio, Celui pris une grande respiration tout en ouvrant bien les yeux. Il passait sa main sur sa tête craquant sa nuque et regardait ensuite dans leur direction, il glissait sa langue contre ses lèvres.

Akio : Quelle retrouvaille, Gunji tu as quelque peux changer.

Il le regardai de bas en haut faisant un sourire en coin et tournait ensuite vers Alec.

Akio : Et.. Alec, j'ai toujours détesté ta famille.

Il fit un sourire forcé et regardait ensuite le sceau qu'il portait à son torse, il glissait ses doigts sur celui-ci et ricanait tout en penchant la tête.

Akio : J'ai entendu vos petites intentions, tuer un ange pour te faire ramener, Akio avait de grande ambition malgré qu'il n'y serait même pas parvenu, j'aurais eu deux fils au lieu d'un pour mort qu'elle tragédie.

Il croisait les bras.

Akio : Qu'elle déception, l'un de mes fils est aussi faible qu'une femme et l'autre tente de me trahir en me faisant des cachoteries. Mais je dois avouer que Akio m'a surprit au moment où il a commencé à découvrir un des pouvoirs que même moi je n'ai jamais réussi à maîtriser. Ta tâche était pourtant simple, me donner ce pouvoir et qu'as-tu fait ? L'idiot, tu t'ais bêtement fait tué par un Kijo.

Il s'asseyait sur le divan croisant une jambe.

Akio : Bien, tu as une excuse, il a du sang de Dieu en lui, c'est pourquoi je te pardonne. Tu vois je ne suis pas si cruelle que ça, je vais donc vous falicitez la tâche.

Il fit un grand sourire repensant sa langue entre ses lèvres bien lentement.

Akio : J'ai toujours adoré prendre la vie d'un de ses putains archanges de toute façon.

Malgré que Alec avait mis un sceau bloquant les pouvoirs de Akio, les siens ne l'était pas, et arrivait à les utiliser sans difficulté dans ce corps.

Akio : Première chose, ramener un ange jusqu'ici, facile.

Il tendait les mains, un jeune homme apparaissait au milieux de la pièce, il était était assis et reculait se demandant ce qu'il faisait ici, il les regardait tout les trois.

" Qui êtes-vous pourquoi je suis ici. "

Il dirigeait sa main vers lui, une ombre se dirigeait jusqu'à lui lui brisant son tibia, son os en ressortait, celui-ci hurlait tout en tenant sa jambe, l'ombre tenait ensuite sa tête commençait à le tordre très lentement il hurlait.

Akio : Et faire en sorte que son ange gardien se ramène jusqu'à nous.

Une femme arrivait aussi tôt levant la main, une lumière éblouissante faisait disaraître l'ombre, elle se dirigeait jusqu'à lui pour soigner sa blessure, Akio apparu derrière elle, elle en tournait la tête surprise alors que lui l'avait déjà attraper par la gorge tendant son bras libre. une lueur noir entourait ce bras créant une longue lame des ténèbres capable de tuer des archanges, il avait une longue lame noir qui faisait tout son bras et dépassait sa main.

" Vous êtes un être des ténèbres. "

Akio : Bien vu, et toi tu un vraiment une archange de bas étage, une novice.

Il en ricanait.

Akio : Et tu vas mourir.

Il enfonçait sa lame des ténèbres dans son coeur, elle en ouvrait les yeux, on pouvait voir que l'arme aspirait son âme dans son corps, l'ange disparu en poussière blanche, il baissait ensuite les yeux vers le gamin qui était la, on pouvait bien sur voir de la terreur dans son regard.

Il penchait la tête vers Gunji et Alec.

Akio : Maintenant plus qu'à utiliser la magie noir pour te ramener, ne me remercie pas surtout.

Tout en les regardant, il brisait la nuque du gamin n'ayant plus besoin de lui.


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 


Dernière édition par Gabriel Light le Sam 30 Nov - 23:14, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Nouvelle vie, nouveau départ, nouveau RP !    Sam 30 Nov - 6:12

C'était encore trop dur à digérer pour Damon, il se sent fautif comme ci c'était lui même qui avait mis faim au jour de sa fille. C'est très difficile et je sais plus que quiconque se qu'il peut ressentir, j'ai vécu la même situation avec Lexi. J'ai pas réussis à la sauver pour mon ignorance, cela donne le même effet que lui mettre une balle en pleine tête.
Damon n'arrivait même pas à répondre à son père, il se demandait plus ou j'avais emmener sa fille et regrettait de pas l'avoir embrasser une dernière fois avant de s'en aller. Il relevait la tête seulement quand Near levait son fils ayant trouver une prénom pour celui la.

Damon: Delic..oui pourquoi pas et évidemment que tu peux être le parrain, je te l'avais promis non?

depuis le rétroviseur il regardait Maya n'osant même plus lui parler, pour Damon il en était même plus digne. Ils arrivaient à destination Damon retirait son fils du berceau le prenant dans ses bras et sortait de la voiture. Il regardait Maya du coin de l'oeil ensuite leurs fille Zara qui sortait de la maison pour les accueillir. Damon baissait les yeux sur le moment tentant de trouver les mots pour lui expliquer qu'elle aura pas de petite soeur, Maya passait à côté d'elle sans dire un mot.

Damon: Maya...

Gabriel se chargeait de lui dire la vérité, c'était plus facile comme ça. Il entrait allant s'asseoir sur le canapé avec son fils coucher sur ses genoux. Maya était à l'étage dans la chambre vide qui devait être normalement pour leurs fille.

Redo ne se doutant même pas que ses parents qui étaient rentrer avec la musique aux oreilles, sursauta voyant sa soeur arriver de nul par.

Redo: t'es folle!

Ses oreilles se baissaient apprenant la nouvelle, il se redressait sortant de la chambre allant voir sa mère allonger près de Zara. Il s'avançait se penchant pour frotter son nez contre son oreille.

Redo: on est la maman, tu n'es pas toute seule.

Il lui donnait un baiser sur la joue et tournait la tête entendant des pleures dans la chambre enfant.

redo: j'y vais.

elle était pas en état pour le moment de s'occuper de ses petites frère, arrivant dans la chambre lui souriant ne voulant pas penser à sa petite soeur perdu mais ses nouveau petit frère.

redo: hé bien alors on veux déjà se faire remarquer avec une grosse colère?

Il était encore nu comme un ver, il fouilla dans les affaires des vêtements approprié et un pampers s'occupant lui même de son frère.

Redo: on a déjà plus chaud comme ça hein? alors je me présente moi c'est Redo ton grand frère, tu va voir je serais le plus cool contrairement à Zara ta grande soeur..elle n'arrête pas de raler pour à rien et ta plutôt interret à te dépêcher pour avoir la salle de bain, sinon t'es foutu mon vieux.

Il le prenait contre lui passant devant la chambre de sa mère.

Redo: sa c'est ta maman, elle est triste pour le moment mais tu verra quand elle ira mieux, elle ne fera que sourire et faire la fofolle, elle est cool aussi..et l'autre c'est la soeur, c'est elle que tu dois te méfié.

Il sourit descendant à l'étage regardant Delic ensuite l'autre sur les genoux de son père.

Redo: moi j'ai peut être ma petite idée sur les prénoms, donc celui la c'est Delic c'est ça? pas mal..alors le petite noir ici..hum Sai.

Damon: Sai? ou ta bien pu trouver se nom?

Redo: dans un manga et je le trouve cool se prénom.

Damon: et celui ci?

Redo: Kyle!

Damon: manga aussi?

Redo: non série.

Damon: humm.

Redo: trouve toi si ta une idée! 

Damon: non, c'est joli...Sai, Kyle et delic ou est ta mère?

Redo: dans la chambre avec Zara et vous comptez les laisser tout nu? ils vont se les gêlé!

Damon: oui..c'est vrai.

Redo: c'est bon passe le moi, je m'en charge.

Il donnait Sai à Gabriel et prenait Kyle dans ses bras.

redo: je sais que t'es triste pour ma petite soeur papa, mais il serait temps de te réveiller malgré tout..tu peux pas laisser de côté mes petites frère pour autant, ils ont besoin de toi.

Damon: je sais..désolé Redo.

Redo: c'est bon je suis le grand frère et je prend se rôle au sérieux.

Il montrait son pouce et regardait ensuite Near.

redo: tu me suit mon pote? on va pas laisser Delic avec le chiflo à l'air non plus.

à nouveau il remontait à l'étage posant Kyle sur une petite table lui mettant une couche et l'habillant.

Redo: tu semble déjà apprécier mon petit frère Near, dit moi...ta passer la nuit chez Benoit?

Il levait les yeux vers lui à cette instant.

redo: est ce que vous...

Il le pointait du doigt ricanant.

Redo: sérieux! j'en reviens pas..merde ta bien caché ton jeu toi! alors ta coucher avec? ouii tu rougis! c'était comment? aller raconte on est pote.


****

Gunji voulait croiser les bras mais baisser vite ses yeux vers sa poitrine qui le gênait, il en ralait à nouveau sur le coup.

Gunji: peut être que tu étais ma faiblesse Akio, je pouvais pas ressentir se que tu ressentait avec Derek, mais j'en avais nul besoin puisque tout se qu'il comptait pour moi c'était te protégé.

Alec: que c'est beau.

Gunji: ta gueule!

Alec: c'est pas beau des gros mot sortant de la bouche d'une fille.

Gunji le fusillait du regard sur le coup.

Alec: ok, j'ai rien dit.

Gunji soupirait désespéré et revenait à son frère.

Gunji: tu n'as pas assez fréquenté notre père pour ressentir sa présence, moi je connais son aura comme ci il s'agissait de la mienne.

 Alec: et moi tu ressentirait la mienne?

Gunji: c'est ton odeur naturel que je ressentirais partout alec.

Il en levait un bras pour se sentir.

Alec: c'est vrai, je sent incroyablement bon.

Il en levait les yeux sur le moment.

Gunji: je vais te montrer comme t'y prendre pour me ramené même si j'aime pas l'idée que tu prenne des risques AKio.  Tu as vraiment bloqué les pouvoirs de mon frère pour qu'il se drogue plus Alec?

Alec: baahh c'est que Derek a des arguments convainquant.

Gunji: tu te fais encore tenir par les couilles?

Alec: oui..et on s'y accroche.

Alec posait sa main sur Gunji ou plutôt l'un de ses seins il en plissait les yeux sur le coup près à le frapper.

Alec: regarde!

Il montrait une ombre s'approchant de Akio, mais avant qu'il puisse prévenir son frère l'ombre entrait en lui.

Gunji: c'est lui..

Alec: quoi? oh non.

Il posait son doigt sur la joue de Gunji.

Alec: tu disais que tu pouvais sentir sa présence!

Gunji: je suis pas dans mon vrai corps abrutit et c'est une sorte de projection astral sont corps est peut être à des dizaines kilomètre d'ici..je l'aurais sentir que trop tard. T'es au point effrayer pour t'emparer du corps de mon frère "père".

alec se taisait écoutant le père des deux frères s'adresser à lui, il en ricanait regardant ses ongles.

Alec: ah oué? moi aussi je détesterais une famille si je savais qu'elle sera capable de me botté l'arrière train.

Gunji lui donnait un coup de coude pour qu'il se taise.

Gunji: quel son tes intentions? pourquoi être d'ici?

Alec: tu devais donner le pouvoir de ton frère à cet idiot?

Gunji: c'était ma tache en effet, mais je comptais obéir à ses ordres absurde.

Il désirait l'aider à récupéré l'âme d'un ange? Gunji sentait le piège derrière tout ça même Alec connaissant cet homme doutait de ses intentions.

Gunji: pourquoi souhaiterais tu que je revienne? après tout tu sais très bien que je comptait pas te donner les pouvoirs de Akio..c'est pour ça que tu me faisais surveiller.

Gunji et Alec se regardaient au même moment, malgré tout il faisait apparaître un humain surement un protégé d'un archange et le tortura. Alec détournait le regard n'étant pas un sorcier faisant le mal autour de lui.

Alec: on ne sais pas quand Derek reviendra, faire ça ici et vous êtes un homme mort.

archange mordait à l’hameçon et tuer immédiatement avec l'arme aspirant son âme.

Alec: il a des commentaires pourris pour tuer ton père.

Gunji: sshh

Alec s'approchait se doutant le sort destiné à l'enfant.

Alec: c'est bon ta eu se que tu voulais laisse le...

Il tournait la tête fermant les yeux d'un simple geste il lui brisa la nuque, Gunji attrapait son bras le retenant de s'en prendre à lui.

Gunji: laisse tomber, n'oublie pas que c'est le corps de mon frère.

Alec: ah oui c'est vrai j'avais oublié à quel point il est lâche.

Gunji: j'ai dit laisser tomber Alec.

Alec: qu'il se tire! on a pas besoin de se minable ici!

Il attrapait ses lèvres entre ses doigts l'obligeant à se terre.

Gunji: tais toi.

Il se retirait de lui tout en remettant sa chemise comme il faut.

Alec: ta de la chance que je frappe pas les femmes!

Il partait dans l'autre pièce ne voulant pas sentir la présence de cet homme dans la même pièce que lui.

Gunji: qu'est ce que sa te rapportera de me faire revenir? je t'aiderais pas à voler les pouvoirs de Akio

Je rentrais chez moi à se moment la regardant vers la fille me doutant pas qu'il s'agissait de Gunji.

Derek: Akio tu ramène des meuf chez moi maintenant? ALEC!

Il apparu directement à côté de lui.

Derek: tu m'explique.

Alec: longue histoire.

derek: fais ma la version courte, j'ai pas le temps je suis couvert de terre et j'ai envie de me changer.

Alec: pourquoi t'es plein de terre?

Derke: longue histoire, alors explique.

Alec: on voulais faire revenir gunji, mais Akio connait pas le moyen..alors j'ai fais revenir son esprit dans cette fille et pas de chance leurs père à prit le corps de Akio...il a tuer un ange pour l'âme et un enfant pour se sentir un peu plus fort...parce que monsieur n'a que sa pour l'être, s'attaquer au gamin.

Je regardais vers Akio à cette instant.

Derek: le père?

Gunji: oui..

Derek: et Gunji?

Gunji: malheureusement, merci de m'avoir écrabouillé le coeur Derek, c'était..douloureux.

Derek: d'habitude je l'arrache et l'enfonce dans le fond de la gorge, t'aurais préféré? et vous la, cassez vous du corps d'Akio!


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Nouvelle vie, nouveau départ, nouveau RP !    Dim 1 Déc - 23:19

Near était bien content de pouvoir être le parrain et cela allait donc être de Delic, il lui souriait à cette instant plus que heureux.

Une fois qu'on était chez Damon, Maya partit rapidement s'isoler, sans doute elle à besoin d'être seul pour faire le point et reviendra aussi forte qu'avant. Zara s'occupait de sa mère, afin de la réconforter comme il se doit, Redo lui aussi avait été rendre visite à sa mère et était partit ensuite s'occuper de son petit frère.

Il l'habillait, Sai s'arrêtait aussi tôt de pleurer car on s'occupait de lui, il avait les yeux grand ouvert regardant vers Redo bougeant de temps à autre ses petites oreilles. Il ne le quittait pas du regard alors qu'il disait qui il était, ensuite sa maman et sa soeur, mais étant trop petit bien entendu il ne comprenait rien.

Lorsqu'il descendait, tout le monde le regardait, je souriais puisqu'il avait trouvé les prénoms pour tout le monde, sa sera beaucoup plus facile de les appeler par leur propre prénom que par le numéro 1, 2 et 3.

Near regardait son meilleur ami souriait des prénoms qu'il avait trouvé.

Near : Sai, Delic et Kyle.. Je trouve que les prénoms sont vraiment super.

Gabriel : Je trouve aussi.

Il prenait également part à les habillé, il me donnait Sai, je le prenais donc dans mes bras et l'écoutait parler à son père, oui je sais que cela doit être vraiment dure qu'ils ont perdu leurs filles mais il a raison. Malgré tout, cela leur prendra du temps, mais ils finiront pas aller de l'avant malgré la difficulté.

Near se levait pour aider Redo à habiller Delic et Kyle. Il le suivait donc et le regardait faire, il faisait de même pour Delic. Il souriait lorsqu'il disait qu'il semblait déjà aimer Delic.

Near : Oui, je suis son parrain, alors c'est normal que je l'aime déjà.

Il s'arrêtait de parler lorsqu'il lui posait cette question qui n'avait rien avoir, il ne savait pas vraiment quoi répondre et gardait les yeux baissé vers ce qu'il faisait.

Near : Hum oui.

Il levait malgré tout le regard vers lui sous cette question, il en détournait le regard rougissant, mais souriait malgré tout légèrement se rappelant de ce moment avec Benoit. Il n'avait pas besoin de lui répondre pour que Redo comprenne qu'ils avaient belle et bien couché ensemble.

Alors qu'il ricanait en le pointant du doigt, il semblait mal à l'aise.

Near : J'étais perdu, je pensais que j'aimais les filles, mais sans plus en réalité. Et puis lorsque Benoit à débarquer.. Je ne savais plus quoi penser du tout. Lorsqu'il m'a embrassé, j'ai ressentis quelque chose que je ne ressent pas avec les filles. Je sais, c'est bizarre.. Mais voilà.

Il soupirait et finissait par le regardait avec un joli sourire.

Near : Et pour répondre à ta question, c'était génial. Je comprend pourquoi tout le monde n'arrête pas de parler de ça, de sexe, c'est vraiment le pied.

Il ricanait mais reprenait bien vite son sérieux ayant finis d'habiller Delic il jouait avec ses petites mains.

Near : Et toi, il sait passé quelque chose avec Nina ?

Il Prenait Delic contre son torse le regardant bien tout en s'asseyait sur le rebord du la table.

Near : Elle est assez spécial, mais je pense qu'elle cache quelque chose de dure au fond d'elle. Elle a sans doute plein de soucis chez elle, car elle tente à chaque fois de ne pas passer la nuit là-bas.. et il semblerait que ses parents s'en moquent.

Il détournait le regard.

Near : Je ne les ais jamais vu, lorsque je tente de parler d'eux, elle change sans arrêt de sujet. Ce qui ma semblé étrange, c'est qu'un jour elle était arrivé au lycé avec un oeil au beurre noir, je lui ais demandé ce qu'il lui était arrivé, elle m'a juste dit qu'elle était tombé dans les escaliers.

Il regardait bien vers lui.

Near : Je doute que se soit le cas, mais elle ne semble pas vouloir qu'on l'aide. Bien, je vais voir Maya, je suis sur qu'elle a envie de tenir ses bébés dans ses bras, sa lui changera les idées.

Il lui souriait et se rendait jusqu'à sa chambre, Zara se redressait pour regarder vers lui, il s'approchait d'eux posait le petit Délic contre Maya, celle-ci levait les yeux vers lui et baissait ensuite les yeux vers son bébé, elle glissait son nez contre le sien et glissait sa main contre sa joue.

Near : Tu as trois magnifiques garçons et eux on une mère formidable. On leurs a déjà trouvé à tout les trois un prénoms. Lui c'est Delic, il y a également Sai et Kyle, j'espère que sa te convient, sinon tu peux toujours changer.


Maya : Delic.

Elle souriait en regardant vers son bébé, Zara se redressait regardant vers Near en lui souriant. C'est la première fois qu'elle reparlait après cette accident, et qu'elle souriait.

Moi j'étais toujours en bas aux côtés de Damon, je tenais Sai, il était trop mignon avec ses petites oreilles et sa queue noir, je regardais vers mon fils.

Gabriel : Tu n'as pas été de main forte en tout cas, tu t'ais bien lâché, quatres bébés d'un seul coup.

J'en souriais, sa ne sert à rien de décompter celle qui n'a pas eu de chance et qu'ils ont perdu, non c'était également leurs bébés, je pense qu'elle faut également lui trouvé un prénom malgré qu'elle ne soit pas là mais se n'est pas à moi à le faire.  

Je regardais l'heure, je n'ai toujours pas de nouvelle de Derek, je me demande s'il a finis de l'enterrer, et où est-il maintenant ?

Je regardais vers les escaliers, Maya finissait par descendre tenant Delic dans ses bras, elle regardait vers Damon s'installant à côté de lui, elle regardait Sai que je tenais et posait ensuite sa joue contre l'épaule de Damon.

Maya : Ils te ressemblent, ils seront aussi costaux que toi. Et Melinda doit déjà être avec Yuuki en ce moment, elle s'occupe d'elle j'en suis sur.

Je souriais.

Gabriel : Etant été un Archange, je peux de dire que c'est le cas. Elle vit dans un autre monde où elle se sentira bien, elle grandira là-bas et Yuuki prendra soit d'elle.

Maya me regardait rassurée, bien qu'elle aurait préféré s'occupait elle même de sa file, elle fermait les yeux toujours la tête posé contre l'épaule de Damon.

Maya : J'espère qu'on aura la chance de la voir un jour.

Je ne serais dire si c'est possible, j'en doute même, mais je ne disais rien. Lorsqu'on meurt, on peut choisir de rester dans ce monde, dans une autre phase où personne ne nous voit, lorsqu'on ne quitte pas ce monde il est capable de tant à autre se faire ressentir, où bien que les proches tentent d'être en contact avec lui et les faire ramener. Mais une fois qu'il franchisse le cap ils se retrouvent au Paradis ou au Enfer et ils ne sont plus capable de revenir.

Je regardais Near qui me fixait, et oui il faudra qu'on parle une fois qu'on sera à la maison avec Derek. Rien qu'en le regardant, je savais.. Oui je savais qu'il avait passé à l'acte avec Benoit. J'aurais aimé qu'il soit avec une jolie femme et qu'il ait à son tour des enfants, mais je dois accepter son choix, après tout comment pourrais-je ne p'as l'accepter alors que je suis moi même avec un homme du nom de Derek Kijo.

Je lui faisais un sourire, il semblait soulagé que je ne sois pas fâché.

Gabriel : On va devoir rentrer, à moins que vous préférez que l'on reste encore un peu plus longtemps  ?

Maya posait sa main sur la cuisse de Damon.

Maya : Sa ira, on va se débrouiller, et puis on est pas seul, il y a Zara et Redo.

Elle me souriait, un peu forcé mais c'était déjà ça, je me levais donc.

Gabriel : Alors on y va, si vous avez besoin de quoi que se soit, vous savez quoi faire.

Je m'apprêtais à partir avec Near.

Maya : Attend Gabriel.

Je la regardais à nouveau.

Maya : Tu nous diras où se trouve Melinda.

Gabriel : Oui bien sûr.

Maya : Merci.

Je lui souriais et partait ensuite avec Near et mince on est à pied, tant pis, sa fait du bien de marcher un peu, je marchais à ses côtés.

Gabriel : Alors tu l'aimes ? Benoit ?

Il détournait le regard encore gêné de parler de ça, sa lui faisait bizarre.

Near : Je ne dirais pas que c'est encore de l'amour. En faîte je ne sais même pas si on est vraiment ensemble.. On a juste passé la nuit ensemble.

Il chipotait avec le tissu de son jeans, je le regardais du coin de l'oeil.

Gabriel : Tant que tu es heureux c'est tout ce qui nous importe Near, peu importe avec qui tu es ok ? Ta pas avoir honte de ce que vous avez fait, et surtout du fait qu'il soit un homme. On ne contrôle pas ce genre de chose c'est tout.

J'en haussais les épaules.

Near : Mais toi et Derek, vous avez malgré tout une attirance pour les femmes.

Gabriel : C'est vrai, mais je préfère de loin les hommes et surtout Derek. Tes jeunes de toute façon, alors c'est normal que tu essayes de nouvelles expériences. Allez arrêtons de parler de ça.

J'en passais sa main sur sa tête ricanant.



***


En effet étant donné que Gunji n'était pas dans son véritable corps et n'était donc pas "en vie", il ne pouvait pas ressentir la présence de leur père dans les horizon, en tout cas beaucoup moins qu'autre fois, surtout que se n'était pas réellement son père qui se déplaçait, il utilisait de la magie noir et se trouvait bien loin d'ici malgré tout.

Il venait d'utiliser le corps de Akio afin de prendre l'âme d'un ange et avait tué par la même occasion un gamin innocent.

Il tournait le regard vers Alec qui semblait bien mécontent qu'il ait tué ce gamin, celui-ci n'avait tout simplement pas eu de chance. Lui fit un sourire en voyant la réaction qu'avait Alec, mais il s'en moquait totalement.

Akio : Tu as raison Gunji, dit lui de se taire sinon c'est moi qui le ferait.

Il croisait les bras l'observant changer de pièce. Il revenait ensuite vers son fils qui désirait savoir les réel motivation qui le poussait à le ramener à la vie.

Akio : Je n'ai plus besoin de ton aide Gunji, je n'ai jamais eu besoin de ton aide en réalité. Tu pensais que je m'en prenais à Akio mais c'était toi que je visais en réalité.

Il ricanait.

Akio : Je t'ais fait croire que c'était ton chez petit frère, je savais comment tu réagirais c'était tellement prévisible de ta part. Toi qui prétends ne ressentir aucun amour, qui n'a aucune faiblesse, mais ta faiblesse reste Akio, il est ta seul raison qui puisse vivre n'est-ce pas ?

Il levait les mains.

Akio : Tu voulais le protéger, et au moment où tu pensais que tout était perdu, tu lui as envoyé tes pouvoirs, mais Derek ta tué avant.

Il fit un sourire penchant la tête et recroisait les bras.

Akio : J'ai profité pour retourner le pouvoir afin qu'il vienne jusqu'à moi, merci mon fils pour tout ses merveilleux cadeaux, je suis désormais plus fort qu'avant grâce à toi et toi tu es devenu faible d'ailleurs l'aspect que tu portes te ressembles bien.

Il le regardait de bas en haut. Il n'avait pas finis de lui parler mais il tournait le regard vers Derek puisqu'il revenait chez lui.

Akio : Ne t'en fais pas pour ça Alec, je n'ai pas besoin de tuer un gamin pour montrer que je suis fort, haha.. C'était juste parce qu'il avait pissé dans son froc, il m'a agacé.

Il haussait les épaules. Il regardait bien le visage de Derek, alors qu'il lui demandait de laisser Akio, celui-ci s'avançait vers lui pour bien le regarder.

Akio : Je n'aime pas qu'on me dise quoi faire, mais si tu y tiens vraiment je vais le faire.

Il griffes noirs apparaissent, et il enfonçait lentement sur son torse.

Akio : Il suffit d'éliminer son corps et je disparaîtrais.

Il ricanait voyant sa tête et surtout qu'il faisait en sorte qu'il ne le face pas.

Akio : Tu ne sembles plus vouloir que je quitte ce corps à présent ? Tu ne sais pas ce que tu veux.

Il regardait bien en fronçant légèrement les sourcils.

Akio  : Tu peux me lâcher, je ne comptais pas tuer mon fils. Je tiens à ce qu'ils restent en vie, lui tout comme Gunji, ils sont bien plus utile vivant que mort. Les êtres des Ténèbres deviennent de plus en plus en voix d'extinction, alors se serait dommage que je les tue de mes propres mains.

Il retirait ses mains de son torse et s'en allait pour s'asseoir, il regardait vers Gunji.

Akio : Bien tout d'abord nous devons amener ton véritable corps pour commencer à te ramener à la vie. Mais avant, j'ai bien envie de me reposer, Akio tente de me rejeter de son corps, quel impoli il fait.

Il en posait sa main sur sa tête serrant ses cheveux et fermait les yeux. Après quelques secondes, il retirait sa main de sa tête rouvrant les yeux.

Akio : ça va mieux, où en étions-nous ? Ah oui, ton corps.

Il tendait la main le corps de Gunji apparaissait, celui-ci était toujours recouvert de flamme noir, mais il disparaissait, c'était un moyen de garder le corps intact, sans qu'il ne de se décompose. C'est une magie noir afin de préserver les corps et qu'un jour ceux-ci puisse revenir dans leurs propres corps.

Akio : Ah moins que tu préfères être dans un tout nouveau corps, comme celui d'une femme, tu sembles t'y plaire.

Il glissait sa langue contre ses lèvres et commençait le rituel, des flammes noirs apparaissaient autour du corps de Gunji qui planait. Ensuite la main de Akio se levait laissant l'âme de l'archange en sortir, les flammes noir se dirigeait aussi tôt vers cette âme, ils semblaient se nourrir d'elle et grossissait, on pouvait voir qu'ils aspiraient l'âme spectral de Gunji, il sortait du corps de la fille qui tombait à terre aussi tôt et se dirigeait vers les flammes qui était désormais assez grosse, une fois que c'était fait, le flamme remplaçait son coeur.

Akio : opération terminé, Gunji devrait bientôt revenir à lui.

Il regardait le bras droit de son fils avec intéret, on pouvait voir pas mal de cicatrise, c'était signe qu'il avait utiliser le pouvoir du Dragon, capable d'avaler l'immortalité, il en fit un sourire.

Akio : Bientôt ce pouvoir sera miens.

Il levait les yeux vers Derek.

Akio : Savais-tu qu'en restait aux côté de Akio, tu prenais le risque de devenir un simple humain, même le sang du Dieu qui coule dans tes veines disparaîtrais avec cette immense pouvoir. C'est le pouvoir d'un Dieu qui se trouve dans ses veines, un rareté des plus magnifique. N'importe qu'elle être des ténèbres désires ce pouvoir, il est dommage qu'il est trop faible pour le défendre, mais je le ferais à sa place.

Il se mettait bien au fond du siège.

Akio : Tu vois, tu n'es pas la seul arme capable de tuer un Dieu, il suffit de leur prendre cette grande immortalité et ils ne sont plus rien ensuite.

Il détournait le regard vers la fenêtre.

Akio : Bien il est temps que je vous laisse, mais on se reverra. J'ai d'autre chose à faire, c'était un ravis de vous avoir vu.

Il ricanai, aussi tôt l'ombre sortait du corps de Akio et disparaissait aussi rapidement. Akio clignait des yeux tout en plaçant sa main sur sa tête.

Akio : je suppose que c'était mon père, pourquoi c'est toujours moi qui en prend plein la tronche ?


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 


Dernière édition par Gabriel Light le Lun 2 Déc - 22:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nouvelle vie, nouveau départ, nouveau RP !    

Revenir en haut Aller en bas
 
Nouvelle vie, nouveau départ, nouveau RP !
Revenir en haut 
Page 15 sur 16Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16  Suivant
 Sujets similaires
-
» Félicitation pour ce nouveau départ
» Lien "Association Second Souffle, pour un nouveau départ"
» Le Nouveau swing de Tiger Woods
» nouvelle équipe, nouveaux partnaires, nouveau blog
» nouveau radar mobile

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le monde de minelia (forum devenu privé) :: Le continent de Grimdor :: Citée d'Hurleval :: Zone des habitations :: Les résidences-
Sauter vers:  

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit