Forum privé
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Nouvelle vie, nouveau départ, nouveau RP !

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15, 16  Suivant
AuteurMessage
Derek Kijo

avatar

Messages : 1372
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Nouvelle vie, nouveau départ, nouveau RP !    Ven 1 Nov - 23:53

C'était pas le genre à mordre sur sa chique et laisser passer les piques qu'on lui lance, il n'est pas du genre à venir au poing facilement comme moi je le ferais, mais c'est pas pour ça qu'il se laissera marcher sur les pied.

Vincent: je peux pas rester sans rien dire, je suis comme ça. De toute façon il restera pas longtemps, une fois que les problèmes avec Derek sont arranger il repart n'est ce pas?

Il prenait une tasse versant du café pour la lui tendre ensuite.

Vincent: j'espère bien que Derek va pas tarder, même si je doute qu'il est très envie de me voir.

Il en tournait le regard pensant à la façon que je l'avais parler la dernière fois, assez sèchement faisant clairement comprendre qu'il était de trop.

Vincent: évidemment que je suis doué en plein de chose, sa serait le comble que tu t'interesse à moi que pour mon café.

Sur le moment il n'avait pas d'idée mal placé mais compris vite ou Akio voulait en venir, il en plissait les yeux écoutant ses petits commentaires et rougis quelque peu.

Vincent: Tu tenterais pas de me mettre mal à l'aise par hasar? tu sais très bien que j'ai jamais fais tous ça, mais ta raison c'est pas toujours les même qui doit bosser..d'ailleurs maintenant qu'on en parle demain je te passe une loque et tu prendra les poussières. Pas toujours les même qui bosse après tout.

Bah voyons Akio faisait mine de ne rien avoir entendu et se contenta d'un baiser avant de rejoindre son frère. Gunji sourit le regardant du coin de l'oeil avant de claqué des doigts faisant réapparaître le canapé.

Gunji: ta petite femme c'est plains de son canapé perdu?

C'est vrai la sang pur sur le moment il en avait presque oublier le pourquoi il était la, son regard plongeait dans le vide la localisant.

Gunji: qu'elle coïncidence elle se déplace.

Il se levait le sourire aux lèvres, c'est au même moment que je toquais à la porte et entrait regardant directement vers Akio.

Derek: Ta avancer Akio?

Gunji: voilà donc Derek Kijo.

C'est qui celui la? humm mèches blanches, petit air prétentieux? un deuxième Akio? 

Derek: ravis que tu connaisse mon nom, mais je peux également connaitre le tiens?

Gunji: Je suis Gunji, déçu que mon frère n'est jamais parler de moi.

Derek: il parle jamais de rien quand il s'agit de lui et sa petite famille, sinon à part ça la sang pur? sa commence à devenir urgent, Gabriel à littéralement pété un fusible.

Gunji: très bien je me met au boulot donc.

Il se téléportait menant jusqu'à Shelzia qui se trouvait sans que je le sache tout près de chez moi sans doute pour Gabriel. Il la repéra sur un toit, il en retira son cache oeil faisant apparaître le même symbole que la dernière fois pour faire apparaître la marque sur sa nuque. Se téléportant à nouveau l'oeil du symbole uniquement ouvert il lui fit face.

Gunji: sang pur, on m'a demander de te capturé et enfermer pour un très longue période. Comme j'aime bien mon frère j'ai accepté sa requête.

Il posait ses doigts de façon à créer un symbole.

Gunji: ne fuyez pas c'est inutile je vous ai déjà piégé depuis un moment.

Le pentagramme de son oeil se mit à briller tout en tournant dans le sens des aiguilles d'une montre.

Gunji: chaîne des ténèbres.

Des chaînes noir sortait de sa nuque se mettant à entourer les bras et jambes de Shelzia, celle ci se prolongeait se dirigeait vers la main de Gunji qu'il attrapait.

Gunji: désolé madame, cela n'est pas très galent de vous laisser aucune chance de vous défendre, mais j'aime pas prendre des risques inutile.

Il la tirait grâce à la chaîne noir qui la reliait et immobilisait la trainant par terre.

Gunji: et encore plus navré de vous traiter de cette façon.

Il la téléportait jusqu'à chez Vincent, je m'en levais reconnaissant cette maudite sang pur qui était pas contente du tout.

Gunji: tu vois c'était inutile de se presser Akio.

Derek: tu n'as même pas durer cinq minutes.

Gunji: c'est vrai je me suis ramolli, prochaine fois je reviendra en deux minutes.

Il se fou de ma gueule comme il est la?

Gunji: alors je vais arrêter son coeur et on en reparlera plus.

Derek: attend!

Je m'approchais d'elle m'agenouillant afin de la regarder.

Derek: dit moi avant comment soulagé Gabriel sale chienne.

Elle ne dira rien bien évidemment, je tournais le regard vers une chaise d'ont j'arrachait l'un des pieds. Vincent en posait ses mains sur ses joues devenant tout blanc, je faisais même pas attention à lui.

Gunji: un simple bout de bois la tuera pas Derek Kijo.

Derek: c'est pas mon intention.

J'enfonçais le pieux dans sa cuisse.

Derek: comment!?

Je tournais lentement le bois dans sa chaire désirant qu'elle souffre comme elle fait souffrir Gabriel.

Derek: j'ai tous mon temps pauvre garce.

Gunji: pas vraiment, plus le temps passe plus mon sceau s'affaiblira et les liens qui la retiens disparaîtrons avec lui.

Derek: je peux pas m'en débarrasser avant de savoir comment guérir Gabriel.

Gunji: c'est simple suffit qu'il s'abreuve de son sang.

Je me redressais sur le coup.

Derek: pourquoi ne pas l'avoir dit tout de suite!

Gunji: personne ne ma poser la question.

Vincent: * comment je vais rattraper le sang sur le tapis!*

Derek: donner moi un flacon ou n'importe quoi!

Vincent fouillait dans ses armoires et me donnait un petit flacon au bouchon, je l'attrapais sans même lever les yeux pour le regarder. Je perçais la peau de sa nuque avec le pieux et y posait le flacon laissant son sang le remplir.

Derek: après ça fais en se que tu veux.

Gunji: elle est plus forte que je l'imaginais.

Derek: comment ça?

Gunji: Mon sceau s'affaibli déjà.

Je pouvais en effet voir les chaînes commencer à se fissurer, merde je refermais vite le flacon me reculant.

Derek: qu'est ce que t'attend fais se que tu dois faire.

Gunji: non c'est trop tard, il me fait un certain temps pour les incantations et puis mon sceau à déjà disparu.

Son oeil redevenait entièrement noir, je me reculais rapidement voyant les chaîne disparaître. Gunji avait un petit sourire en coin, je parie qu'il a fait exprès de la libéré mais pourquoi? Je lançais le flacon vers Vincent qui manquait de le faire tomber mais le rattrapais.

Derek: va vite apporter ça à Lucas!

J'attrapais vite Shelzia par les cheveux et la lançais par la fenêtre.

Derek: bouge ton cul Vincent!

Vincent: ah oui!

Il sortait par l'arrière de la maison utilisant sa rapidité, je me rendais rapidement dehors jusqu'à Shelzia je dois l'empêcher de suivre Vincent.

Derek: Tu ira nul part.

Gunji s'avançait vers la fenêtre me regardant attentivement.

Gunji: voyons voir de quoi il est capable se fameux Derek kijo.

Il tendait la main vers son frère utilisant l'un de ses pouvoirs de cloué ses pied au sol, comme ci la gravité devenait plus importante l'empêchant de faire un pat devant l'autre.

Gunji: ne t'en mêle pas compris? 


***

Gabriel se réveillait plus vite que prévu, Damon restait après de lui pensant qu'il ne risquait rien attacher et de plus avec la verveine. 

Damon: papa je t'en pris ressaisis toi!

Il reculait, sil Gabriel n'aurait pas été attacher il n'aura pas hésité à foncer dessus pour planter ses crocs dans leurs nuque.

Damon: t'es sûr que tes chaînes sont solide Lucas.

Voilà qu'il les supplie de les tuer.

Damon: dit pas une connerie pareil, on va pas te tuer bat toi bon sang!

Damon s'avançait de deux pat tout en restant à une distance raisonnable.

Damon: Derek va revenir et avec la solution avec le problème j'en suis certain, alors essaye de tenir le coup jusque la.

Il relevait les yeux vers les chaînes qui fondait.

Damon: c'est quoi cette connerie?

Cette fois Damon craignait que les choses se corses et se recula jusqu'à Lucas, c'est qu'une question de seconde jusqu'à qu'il se libère.

Damon: t'es fou je vais pas fuir la queue entre les jambes.

Pourtant il pourra pas faire plus, Gabriel réussit à se libéré et brisa la nuque de Damon sans qu'il puisse le temps de réagir et fuis de la maison. C'est à peine dix minutes plus tard alors que Lucas était remonter au salon allongeant Damon dans le divant que Vincent arrivait avec la fiole.

Vincent: pfff..une seconde que je récupère.

Il tendait le flacon à Lucas.

Vincent: Derek m'envoie pour te donner ça, il faut le donner à Gabriel c'est le sang de la fille.

Il regardait Damon fronçant les sourcils.

Vincent: Gabriel est plus la c'est ça? merde..je suis loin d'être assez rapide.

Gabriel se trouvait chez Stephan en se moment même, il se levait de son canapé regardant dans la direction de son fils.

Stephan: bordel Gabriel qu'est ce qu'elle ta fais?

Sa femme n'était pas présence heureusement, cela aurait pu lui risqué beaucoup. Il ne bougeait pas attendant de voir se qu'il comptait faire, c'est à peine si on pouvait reconnaître Gabriel dans cette état. Lorsqu'il s’apprêtait à se percer le coeur avec le pieux, Stephan levait la main utilisant ses propres ondes mettant en miette le pieux.

Stephan: je te donnerais pas se plaisir Shelzia.

De l'eau sortant du robinet de la cuisine de dirigeait comme un serpent vers Gabriel l'entourant entièrement le maintenant ligoté. Chaque tentative de ses ondes pour le détruire et l'eau se reconstituait de lui même.

Stephan: je suis plus expérimenté que toi Gabriel même pour les ondes alors inutile de tenter quoi que se soit.

Il tournait le regard vers la fenêtre cherchant après Shelzia.

Stephan: elle est dans le coin? j'ne suis sûr qu'elle utilise tes yeux pour voir la scène à sa manière..et bien je vais te dire Shelzia t'es vraiment pithoyable utiliser mon fils espérant te venger. Je regrette pas t'avoir lâcher comme une merde, tu n'es même pas capable de venir toi même en face de moi pour régler ton problème.

Il ordonnait à l'eau de le tirer afin qu'il en perde l'équilibre et valse vers l'arrière, Stephan s'avançait vers la porte d'entrer Gabriel fut obliger de suivre à cause de l'eau contrôlé par son père.

Stephan: Je vais commencer par te ramené chez Derek, je pense qu'il doit s'inquiété.

Les gens s'arrêtaient dans la rue regardant Gabriel se faire traîner par Stephan.

Stephan: et j'aimerais reglé mes comptes avec cette garce.

Il sourit, Gabriel tentait encore et encore d'utiliser ses ondes, mais l'eau se reconstituais aussi vite et de plus Stephan repoussait ses ondes avec les siens. Il arrivait devant chez moi, il toquait tranquillement comme ci il s'agissait d'une simple visite. 

Vincent: je vais voir.

Damon: fais gaffe.

Vincent: je doute que se soit shelzia qui se mettrait à toquer au porte.

Il ouvrait surprit de voir Stephan en plus avec Gabriel.

Damon se redressait lentement passant sa mains sur sa nuque encore endolori.

Damon: stephan qu'est ce que...

Stephan: ton cher père à voulu se percer le coeur chez moi, Shelzia est vraiment déterminé, mais je vous le ramène.

Vincent: lucas la fiole.

Stephan: quel fiole?

Vincent: du sang de Shelzia, Derek à su en prélevé avant qu'elle réussisse à se libéré..ils sont entrain de se battre, je suis inquiet.

Stephan: alors il a des chance qu'elle revienne pour fini se qu'elle a commencer, en espérant que Derek la tue avant.

Vincent: non la tuer tuerais Gabriel.

Stephan: quoi? qui vous a raconté un truc pareil, c'est qu'un mensonge Shelzia n'est pas la première de la ligné, les autres vampire risque rien.

Damon: tu es sur de ça?

Stephan: certain, elle me la dit elle même quand je la baisais à l'époque...un mensonge afin de les protégé.

Damon regardait Lucas sur le moment, enfin un bonne nouvelle.

Vincent: je vais tous de suite les prévenir.

Il repartait utilisant sa rapidité retournant jusqu'à chez lui.

Stephan: bon vous donnez la fiole à Gabriel, il est horrible avec cette tête.


***

Rick n'avait pas l'intention de déclenché une guerre et pourtant c'était mal partit voyant comment les choses tournait. Derrick regardait dans une autre direction l'écoutant, il prêtant qu'il punira sa soeur et pourtant il en doutait quelque peu, elle trouvera quelque chose à dire pour faire changer d'avis leurs père.

Derrick: oué oué on verra quand sa se fera.

La direction changeait de torture pour en venir à la discussion qu'il avait eu avec Nicolas, malgré le problème avec Cole il avait prit le temps d'écouter.

Derrick: ah..et qu'est ce que ta entendu?

Il faisait mine de rien se reprocher, même si il l'attrapait le menton Derrick ne détournait pas le regard de son père.

Derrick: moi attiré par Nicolas? il m'a poser cette question parce que Shelzia à encore raconté des conneries pour foutre la merde pour pas changer, viens pas me dire que tu crois à ses conneries toi aussi?

Il prit une grande respiration, heureusement il changeait de sujet de conversation.

Derrick: partir? t'es pas sérieux? tu me foutrais dehors? 

Il en boudait d'avantage.

Derrick: parce que ailleurs je serais à l'abris peut être? si il veux ma peau peut importe l'endroit il me retrouvera et c'est surement pas chez Nicolas que je serais à l'abris. je l'exposerais au danger c'est tout, il a vu son visage tout à l'heure il ira la bas en premier.

De toute façon il n'avait plus le choix, les mains dans les poches il s'avançait vers la sortie.

Derrick: c'est bon je me tire, au fond t'en a marre de m'avoir dans les pattes et voilà la meilleurs façon de se débarrasser de moi.

Il sortait claquant la porte derrière lui.

Derrick: * une de mes amandes..comme ci j'allais pointé chez une nana que j'ai vu une fois dans ma vie! c'est à peine si je me rappelle de leurs prénom.*

Il était quand même pas rassuré de marcher seul dans la rue, il c'était déjà fait attaquer par cole une fois. Tout en marchant son regard partait dans tous les recoins se sentant observer.

Tyrion: qu'est ce que fais une petite souris tous seul?

Derrick se tournait cherchant après la voix, mais ne vit rien.

Derrick: c'est quoi cette connerie?

En se retournant il tapait son front contre le front de Tyrion et en tombais assis à terre.

Tyrion: tu t'es pas fais mal petit?

Derrick se relevait utilisant sa rapidité.

Tyrion: un petit vampire, encore plus intéressante je pense que tu pourrais peut être plaire à mon frère.

Derrick: t'approche pas de moi gros dégueulasse!
 
Derrick disparu grâce à sa vitesse vampirique, cela faisait sourire Tyrion qui tournait simplement la tête regardant derrière lui.

Tyrion: pourquoi pas une petite partie de chasse pour s'ouvrir l'appétit.

Derrick se cachait derrière une ruelle regardant par celle ci espérant ne pas avoir été suivis.

Tyrion: trouvé.

Derrick se retournait surpris.

Tyrion: ta fini de courir?

Il partit à nouveau se qui fit ricané Tyrion, suffisait simplement au demi dieu de se téléporter jusqu'à lui à chaque reprise. Quand il en eu assez il l'attrapait par la ceinture de son pantalon le soulevant.

Derrick: lachez moi vieux débris, mon père te mettra en pièce.

Tyrion: oh et qui est ton père?

Derrick: le premier vampire! 

Tyrion: et le mien un dieu pédophile, ta l'air d'un petit gamin je suis sûr que tu serais à son goût..mais j'en ferais rien, il est pas très tendre.

Il se téléportais avec lui jusqu'à une autre maison.

Tyrion: c'est la maison de ma mère alors casse rien ou c'est l'une de tes jambes que je briserais compris?

Derrick: lache moi!

Tyrion: pas tout de suite, je vais te présenté à mon frère si tu lui plait pas tu pourra partir, dans le cas contraire...tu restera un peu avec nous.

Il se trimbalait avec Derrick le tenant toujours par la ceinture dans la maison cherchant après Ren.

Tyrion: Ren j'ai un petit cadeau pour toi, t'es core fourré ou? tu voulais un peu de changement alors pourquoi testé les gouts de notre père qui sais...Ren?

Derrick: c'est triste il est pas la..alors lâche moi!

Tyrion: sshh ou je te baillonne et crois moi j'aime ça.

Derrick: * c'est qui se type!?*


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 


Dernière édition par Derek Kijo le Sam 2 Nov - 5:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1591
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 26
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Nouvelle vie, nouveau départ, nouveau RP !    Sam 2 Nov - 5:16

Akio attendait que son frère lui dise quoi à propos de Shelzia, il le regardait se concentré et lui dire que justement celle-ci se déplaçait, il en souriait bien satisfait. 

Akio : Et bien, tu vas pouvoir l'arrêter dans ce cas. 

Il tournait bien vite le regard vers la porte puisque derek faisait son apparition, il revenait vers son frère à cette instant. 

Akio : Oui, on va pouvoir commencer maintenant qu'elle est seul. 

Gunji semblait apprécier le fait que Derek soit présent. Il devait bien rapidement comprendre qu'il était le frère de Akio vu les ressemblance qu'ils avaient tout les deux. Akio n'aimait pas parlé de lui et surtout de sa famille voilà pourquoi Derek nen savait rien de ce côté là. 

Akio : Tu étais pareil de ce côté la Derek. 

Il fit un sourire en coin assez forcé puisqu'il n'avait plus de compte à lui rendre après tout. Il détournait le regard lorsqu'il parlait de moi et que je pétait un câble. 

Akio : C'est pas comme ci c'était la première fois après tout, tu dois commencer à avoir l'habitude de son changement "d'humeur". 

Il laissait son frère s'occuper de Shelzia et se téléportait donc. Akio observait du coin de l'oeil vers Derek à cette instant. 

Akio : Et bien plus qu'à attendre, tu veux boire un coup en attendant. 

Il disait cela pour rire bien entendu, car se n'était surement pas le bon moment pour boire un verre.


Pendant ce temps ,Shelzia était toujours sur le toi d'un immeuble surveillant la demeure de Derek, elle passait sa main sur sa nuque car la marque de Gunji la gênait, elle se retournait ensuite le voyant se téléporter en face d'elle. 

Shelzia : Ah oui ? Et bien essaye donc. 

Elle s'apprêtait à partir, mais il créait déjà un symbole avec son doigt, elle fronçait les sourcils lorsqu'il disait l'avoir déjà piégé depuis déjà un long moment. 

Shelzia : impossible. 

Une fois qu'il avait prononcer cette phrase, des chaînes sortait de sa nuque et la piégait complètement elle n'était pas du tout contente, il la téléportait ensuite avec lui jusque chez Vincent, celle-ci était à terre avec ses chaînes qui l'empêchait de faire un seul mouvement, elle tentait de les briser mais en vain. 

Shelzia : Vous allez le payer pour ça ! 


Akio tournait le regard vers son frère et baissait ensuite le regard vers Shelzia. 

Akio : C'était rapide. 

Lorsque Derek disait d'attendre, Akio regardait vers lui, Shelzia en faisait tout autant. Elle suivait son regard alors qu'il s'agenouillait pour lui faire face. 

Shelzia : Je lui ais déjà donné la solution. 

Elle le regardait faire alors qu'il brisait un pied d'une chaise, elle gémissait sentant la pointe s'enfoncer dans sa cuisse mais ne disait rien. Elle ne lui répondait pas même si elle devait passer par la souffrance, elle écoutait ce que disait Gunji, se n'était donc qu'une question de temps avant qu'elle ne soit libéré. 

Elle grimaçait puisque Gunji connaissait le moyen pour que je sois libre, je devais tout simplement m'abreuver de son sang. 

Akio : Si tu le savais autant le dire, sa nous aurait fait perdre moins de temps. 

Il laissait Vincent attraper une fiole, Derek perçait aussi tôt sa nuque pour y verser de son sang dans la fiole. Les chaînes commençait à disparaître, Shelzia retrouvait rapidement sa liberté et utilisait sa rapidité pour rattraper Vincent mais Derek l'en empêchait, il l'attrapait par ses cheveux pour le balancer par la fenêtre. 

Elle se relevait rapidement en grimaçant, Vincent était déjà loin et Derek allait bien l'empêcher d'agir. Elle le regardait avec mécontentement. 

Shelzia : Je vais séparer ta tête de ton corps Derek Kijo, tu commences sérieusement à m'agacer. 

Elle utilisait sa rapidité pour aller vers lui, elle attrapait sa tête par l'arrière et le tapait deux fois contre la façade de Vincent. Akio allait se rendre jusqu'à lui pour l'aider mais son frère l'en empêchait, il le regardait bien à cette instant. 

Akio : Qu'est-ce que tu fais Gunji ?!

Il ne voulait pas qu'il s'en mêle, il ne comprenait pas pourquoi. Akio a été toujours beaucoup plus faible que son frère, et même tout les personnes de sa famille, ses pouvoirs avait toujours pris beaucoup trop de temps à se réveiller, ses parents craignait d'ailleurs qu'il ne soit pas comme eux, qu'il ne possède pas les pouvoirs héréditaires des êtres des ténèbres. Seul son frère l'avait aidé, car les autres le voyait comme un être faible. 

Shelzia lançait Derek plus loin, elle attrapait une barre en métal et utilisait à nouveau sa vitesse pour se retrouvait proche de lui, elle lui donnait un coup de pied pour qu'il se retrouve sur le ventre et enfonçait d'un coup sec la barre au milieux de son dos, il passait de l'autre côté et s'enfonçait même dans la route.

Shelzia : Qu'est-ce qu'il t'arrives, tu n'étais pas censé avoir tué un Dieu ? 

Akio : Et merde ! Derek ! 

Il tentait de bouger, mais n'y arrivait décidement, il tendait la main celle-ci devenait tout noir créant une leur noir qui formait la tête d'un Dragon aux yeux mauves, il tendait la main vers elle, puisqu'il ne pouvait pas bouger, il allait s'en prendre à elle d'où il se trouvait. 

Akio ne savait même pas ce qu'il allait tenter, c'était la peur de voir Derek mourir par cette femme qui le poussait à utiliser des pouvoirs dont il n'avait jamais utiliser autre fois. Le Dragon poussait un cris tout en se dirigeant vers elle, shelzia se retournait à cette instant, elle le recevait de plein fouet, le dragon entrait dans son corps, le corps de Shelzia tremblait sous l'impacte, mais une fois que c'était terminé, c'était comme-ci cela n'avait rien changé. 

Elle se penchait en reprenant une respiration rapide. 

Shelzia : Raté.. 

Akio voyant que cela n'avait pas fonctionné, il pensait que c'était encore ses pouvoirs qui n'avait pas fonctionné, il fit apparâitre un arc des ténèbres et lançait une flèche dans sa direction, elle souriait se laissant prendre par cette flèche à l'épaule, elle l'arrachait d'un coup nette, mais fronçait les sourcils baissant les yeux vers cette blessure, c'est là qu'elle remarquait que celle-ci ne guérissait pas. 

Shelzia : Qu'est-ce que.. 

Elle posait sa main sur sa blessure car cela lui faisait mal et elle perdait du sang, elle se sentait soudainement différente, plus faible, plus lente, Akio avait utilisé un pouvoir rare, il lui avait pris tout ses pouvoirs et sa immortalité qu'il avait enfermé dans ce Dragon pour ensuite disparaître dans le néant avec ses dons. 

Elle se mettait rapidement à courir pour s'enfuir car dans cette état actuelle elle était devenu facile à tuer, mais elle ne courrait plus que comme une humaine désormais. Derek semblait avoir du mal à se libérer et atteindre la barre en fer pour le plus grand plaisir de Shelzia qui prenait des endroits où il y avait une foule pas possible afin qu'on ait plus dure à la repérer. 

Akio : Libère moi maintenant Gunji, c'était toi plan depuis le début ? voir Derek combattre ? Tu m'as pourtant dit que tu m'aiderais. 

Il tournait le regard voyant Vincent revenir à lui. 

Akio : Tu as libré la fiole ? 

Bien entendu il était étonné d'apprendre qu'ils pouvaient depuis tout ce temps tuer Shelzia, une fois que son frère le libérait, il se rendait rapidement jusqu'à Derek pour lui retirer la barre. 

Akio : On pouvait la tuer, cette information était fausse... Mais elle est redevenue humaine à présent, Gabriel est libéré et elle ne pourra plus rien faire. Je ne sais pas comment je me suis pris pour arriver à faire ça mais peu importe. 

Il le regardait du coin de l'oeil. 

Akio : Tu dois être content hum ? 

Alors qu'il se redressait, Akio enfonçait à nouveau la barre dans son torse. 

Akio : Sa c'est pour t'être foutu de moi. Ne crois pas que je t'ai pardonné et que je vais gentiment être copain avec toi, tu as perdu ma confiance. Je t'ai aidé par respect pour toi et ce toute les années qu'on a passé ensemble rien de plus. 

Il partait ensuite pour rejoindre Vincent.

***

Je m'apprêtais donc à enfoncer le pieux en plein coeur mais mon père m'arrêtait avant que je ne le face en détruisant ce pieux en question à l'aide de ses ondes. Je fronçais les sourcils, puisque je n'avais plus de pieu, j'utilisais ma main pour m'arracher le coeur moi même, Shelzia m'avait demandé de me tuer et j'étais forcé de le faire, surtout que mon état me rendait complètement malade. 

Mais mon père utilisait son pouvoir de l'eau pour me mettre sous l'étreinte de son dragon d'eau, je grognais entre mes dents sur le moment. 

Gabriel : Laisse moi !!

J'utilisais mes ondes pour détruire l'eau qui m'entourait, mais elle se reformait aussi tôt. J'écoutais à moitié ce qu'il me disait. En effet Shelzia était capable de lire en moi et de voir la scène sans se déplacer, elle arrivait à me contrôler, à me donner des ordres à distances et même me faire voir des visions d'elle. 

Mon père comptait me ramener chez moi, il utilisait encore ses pouvoirs ce qui m'obligeait bien entendu à suivre le mouvement, malgré que je n'arrêtais pas d'utiliser mes ondes mais cela ne me menait à rien car le dragon d'eau se reformait sans arrêt. 

Tout le monde nous regardait, bien entendu, se n'était pas courant de voir quelqu'un entourait d'un dragon d'eau avec des veines noir partout se faire emmener de force. 

Une fois qu'on arrivait jusque chez moi, c'est Vincent qui ouvrait, Lucas était soulagé de me revoir car Derek lui en aurait voulu de ne pas avoir réussi à me retenir. Il tenait la fiole et attendait que Stephan entre, et les écoutaient parlé tout les deux puisque stephan se posait des questions à propos de cette fiole vu qu'il n'était pas au courant. 

C'est d'ailleurs grâce à Stephan qu'on pouvait apprendre que le fait de tuer Shelzia ne tuerait pas les autres Vampires c'était un mensonge tout simplement pour protéger les progénitures de Rick. 

Lucas : Bien je vais donner le sang de Shelzia à Gabriel. 

Il s'approchait de moi, je bougeais ma tête pour l'en empêcher, mais l'étreinte du dragon d'eau me bloquait la tête, Lucas me faisait boire tout le contenu, mes veines noirs disparaissaient bien rapidement, mes yeux redevenaient normal et je reprenais enfin le contrôle de moi même. 

Lucas : Tu peux le lâcher maintenant, il va mieux. 

Une fois que c'était fais je glissais ma main sur ma tête tout en les regardant. 

Gabriel : J'ai un de ses mal de crâne.. Où est Derek, et pourquoi vous me regardez tous comme ça.. 

Lucas : Derek affronte Shelzia, il a réussi à te sauver en te faisant boire son sang. 

Gabriel : ET il est encore là bas ? 

Lucas : Oui. 

Merde, il faut que j'aille le retrouver, lui dire que je vais bien et surtout l'aider.. Shelzia est quand même la fille d'un original, elle doit être forte tout de même. Faut toujours que tu faces tout, tout seul Derek ! 

Gabriel : Je vais le retrouver. 

Lucas : Je viens avec toi. 

Je m'approchais de Damon me rappelant quelques images, je lui ais brisé la nuque. 

Gabriel : Désolé pour.. HUm tout à l'heure, j'étais pas dans mon état normal. 

Luca s: On l'avait bien remarqué. 

Gabriel : Je ne me souviens que de quelques trucs mais pas tout, j'espère que je n'ai pas été une vrai ordure tout de même et que je n'ai blessé personne. 

Lucas : Tu n'en a pas eu le temps. Bien, je nous téléporte jusque chez Akio dans ce cas, Derek se trouve là-bas. 

Gabriel : Oui go.. 

Ils nous téléportait donc jusque là...



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 



Dernière édition par Gabriel Light le Dim 3 Nov - 0:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1372
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Nouvelle vie, nouveau départ, nouveau RP !    Sam 2 Nov - 23:31

je sais pas dans quoi je me suis fourré, mais je dois le retenir le temps que Vincent apporte la fiole. Si il a bien une chose qu'il commence à m'agacé c'est toi maudite merdeuse et je tiens trop à ma tête pour que tu me l'arrache.
Elle disparu, ses mouvements sont bien plus rapide que les miens avant que j'ai le temps de réalisé cette garce m'attrapait la tête la tapant deux fois contre le mur, je peux vous dire que j'étais sonné. Elle me lançait ensuite j'en retombais violemment sur la route, faut que je me ressaisis et la tiens ici le plus longtemps possible. 

Derek: c'est tout? il m'en faudra bien plus si tu veux te débarrasser de moi.

Je posais mes mains sur le béton pour me redresser, mais je sentit une énorme douleur dans le dos me traversant littéralement jusqu'au béton de la route. J'en hurlais sous la douleurs sur le moment, du sang ressortait de ma bouche, merde je suis cloué comme un vulgaire papillon.

Derek: ta gueule!

Pas question que je me serve de se pouvoir! mais la je suis à sa merci, non je peux pas l'utiliser j'en risquerais de blessé tout le monde inconsciemment.  Gunji fronçais les sourcils regardant toujours dans ma direction, n'écoutant pas son frère se plaindre derrière  lui.

Gunji: je suis déçu de ses performances, les échos que j'ai reçu venant de lui son un peu trop pousser.

Il se tournait regardant vers son frère.

Gunji: qu'est ce que tu tente de faire Akio?

son frère était plus qu'étonner du pouvoir qu'il arrivait à incanté, une pouvoir rare et difficile à maîtrisé. Il se reculait attendant de voir se que cela donnait, la tête de dragon parcourait son chemin jusqu'à Shelzia pénétrant en elle.

Gunji: elle n'est plus une menace.

Malgré se qu'elle pensait Akio avait bien réussit son coup, je tournais le regard ne voyant pas se qu'il se passait mais en tout cas se qui est sûr c'est que j'ai encore ma tête. Levant les yeux je vis juste une flèche passer à tout à Lure et je la reconnais c'est l'une des armes que Akio arrive à invoquer. pourquoi pense t'il qu'il arrivera à l'avoir avec ça? Je sentais une odeur de sang humaine, ne me dit pas que..qu'est ce qu'il sais passer? 

Gunji: une insignifiance humaine.

Une humaine? donc je me trompe pas, comment est ce possible? je passais mes mains derrière mon dos tentant d'attraper la barre, mais elle l'a bien placer à une endroit pour que je suis passe l'atteindre.

Derek: putain!

Gunji baissa sa main libérant son frère de son emprise, il le regarda du coin de l'oeil.

Gunji: cesse de gindre regarde se que tu as réussit à faire, par peur de perdre ton précieux Derek tu réveille tes pouvoirs caché en toi..le dragon des ténèbres n'est pas un pouvoir facile d'acces même pour moi.

Vincent arrivait seulement complètement exténuée.

vincent: pffiou oui...j'ai donner la fiole, plus jamais je jouerais les coursier. J'ai également une autre nouvelle, Stephan le père de Gabriel était présent et il prétend que cette rhumeur en tuant la sang pur et ses créations meurs avec elle, son fause.

Gunji: voilà une chose que j'ignorais moi même et dire qu'il suffisait simplement de la mettre en morceau depuis le début..c'est bête.

Vincent fusillait Gunji du regard pendant que Akio me rejoignait m'aider à retirer cette barre de métal. Enfin!

Derek: t'es pas sérieux? alors je vais prendre un plaisir à la retrouver et lui enfoncer cette barre dans l'estomac.

Je me redressais mais gémis une nouvelle fois, qu'est ce qu'il fabrique putain!

Derek: t'es malade pourquoi tu me plante?!

Je baissais les yeux sous ses paroles, je sais qu'il m'en veux énormément et il n'était même pas obliger de m'aider. Je tirais sur la barre la jetant à terre tout en le regarder s'éloigner, rejoindre "vincent" 

Derek: moi j'aurais toujours confiance en toi quoi qu'il arrive, sauf quand t'aura une barre de fer en main.

Je m'en allais de mon côté, je dois retrouver Gabriel. 

Vincent: Akio t'étais vraiment obliger de le poignardé avec se truc? éh m'ignore pas je te parle! il a des pratiques moins barbares pour réglé ses problèmes.

Gunji: elle est ennuyeuse ta copine.

Vincent: t'es encore la toi?

Gunji: oui mais plus pour longtemps, j'ai utiliser le mauvais procédé pour t’entraîner Akio. Tu es différent du reste de notre famille, oublie tout se que je t'ai enseigné. Toi tu dois utiliser les sentiments pour progressé, ne me demande pas comment car moi je ressens rien. Peut être en continuant de protégé ta petite copine et tes amis...va savoir. Je suis jaloux, se pouvoir que ta utiliser je tente de la maitrisé depuis pas mal d'année.

Il haussait les épaules tout en se retournant.

Gunji: trouve la clé de tes pouvoirs Akio et tu deviendras plus puissant que moi.

Il se téléportait après ses derniers mots, Vincent se grattait le cheveux relevant les sourcils.

Vincent: j'ai rien compris! n'empêche comment je vais r'avoir le sang sur mon tapis! 

la seconde il avait un sceau et une brosse dans les mains, se mettant à genoux à l'endroit ou le tapis était imprégné de sang et se mis à frotté comme un possédé.

Vincent: prochaine fois qu'ils voudront se battre, sa sera ailleurs que chez moi! 


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1591
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 26
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Nouvelle vie, nouveau départ, nouveau RP !    Dim 3 Nov - 4:48

Gunji semblait surpris par la performance de son frère Akio, surtout après ce qu'il venait de contrôler sans vraiment qu'il le veuille.. Il craignait tout simplement de perdre Derek et ses pouvoirs se son réveillé d'un seul coup désirant le protéger. 

Akio après avoir sauvé Derek lui replantait à  nouveau la barre dans son torse, après lui avoir dit ce qu'il avait à dire, il le lâchait et retournait auprès de Vincent écoutant ses paroles que lui continuera d'avoir confiance en lui, ce qui le fit détourner le regard. 

Il levait ensuite les yeux vers Vincent qui lui posait cette question, il soupirait n'ayant pas envie de répondre. 

Akio : Il ne peut pas mourir, alors autant utiliser se genre de procéder pour se faire comprendre. 

Il regardait du coin de l'oeil vers son frère. 

Akio : Alors tu vas repartir. 

Il lui faisait face lorsqu'il commençait à lui parler de tout ça, de l'entraînement qu'il avait eu autre fois avec lui, que se n'était pas le bon procédé, Akio n'avait pas envie d'être différent de lui, il aurait préféré être comme son frère ainsi tout serait bien plus facile et moins douloureux. 

Akio : Je comprend pas non plus comment j'ai pu maîtriser cette technique, je suppose que les sentiments que j'éprouve ne sont pas si faible que ça lorsqu'il s'agit de protéger quelqu'un. 

Il levait les yeux aux ciels. 

Akio : Si j'aurais cru un jour que c'était ça la clé pour que je devienne enfin quelqu'un.. 

Il fit un sourire en coin. 

Akio : Et bien, je ferais en sortes de devenir plus puissant que toi mon frère, je ferais en sortes d'être le plus puissant des êtres des ténèbres et là, toute ma famille s'en mordra bien les doigts de m'avoir pris pour le vilain petit canard comme on dit si bien. 

Il le regardait se téléporter, il gardait le sourire mais reprenait bien vite ses esprits lorsque Vincent lui parlait. 

Akio : Le sang ? 

Il le regardait prendre une loque pour commencer à frotter le sang au sol, il se mettait à côté de lui pour s'accroupir à côté de lui et le regarder faire. 

Akio : Tu sais j'ai d'autre idée qui me vienne en tête que de frotter ta carpette. 

Il l'attrapait pour le poser au sol et se mettait au dessus de lui à même le sol 

Akio : Avant l'entraînement, on va tout d'abord penser au plaisir, après tout, j'aurais pu te perdre aujourd'hui. Tu as fais du bon boulot et moi également, alors autant qu'on soit récompensé d'avoir été aussi "gentil". 

Il souriait glissant ses doigts sous son t-shirt. 

Akio : Et puis as encore besoin d'entraînement n'est-ce pas ? J'ai toujours cette envie de sentir tes lèvres et ta langue se poser contre ma bite. 

Il ricanait légèrement voyant la tête qu'il faisait. 

Akio : Tu veux que je commence le premier c'est ça ? Alors c'est partis. 

Il se redressait pour se mettre à genoux juste en dessous de son entre jambe et commençait à déboutonner son pantalon et l'abaissait ainsi que son caleçon, il frottait sa main contre son membre pour le motiver un peu et se penchait ensuite glissant sa langue le long de sa verge, il l'attrapait d'une main et la mettait aussi tôt en bouche faisant déjà quelque mouvements. 

De notre côté, Lucas nous avait déjà téléporté afin que je retrouve Derek, j'entrais aussi tôt chez Akio n'ayant pas vu que Derek était dehors entrain de se rendre jusque chez nous pour me retrouver, on fit volte face devant la scène entre Akio et Vincent, Lucas fit une grimace et posait sa main devant ses yeux, il fit de même devant les yeux de Damon. 

Akio se redressait en redressant un sourcils vers nous. 

Akio : Derek est pas là, il est déjà partis, alors si vous voulez bien repartir en fermant la porte derrière vous. 

Moué.. Ok ! je repartais aussi rapidement que j'étais venu. 

Akio : Ils ne savent décidemment pas toquer ! Bien où on était.. C'est à ton tour maintenant. 

Je marchais rapidement utilisant mes ondes pour retrouver sa trace, une fois que je l'avais repérer, j'utilisais ma rapidité pour me rendre jusqu'à lui et l'enlaçait aussi tôt contre moi. 

Gabriel : Arrête donc de te battre pour tout le monde comme ça.. Tu n'es pas un Dieu, Elle aurait pu te tuer.. 

Je le retournais pour qu'il me regarde, mais qu'est-ce que sa me fait plaisir qu'il ait fait tout ça pour moi, je l'embrassais aussi tôt tout en caressant ses cheveux. 

Gabriel : Merci Derek.. Je sais que je pourrais toujours compter sur toi. Dit moi ce qu'il sait passé, tu l'as tué ? 

Qu'est-ce que je ferais sans lui ? N'importe qui serait plus que heureux de l'avoir à ses côtés. Mais il est à moi et à personne d'autre.. Je repensais aux paroles de notre fille, j'en souriais et approchais mes lèvres des siennes. 

Gabriel : Et si on referais un enfant Derek, en honneur à notre fille. 

Lucas : Il a dit quoi là ? 

Il regardait vers Damon à cette instant, il avait bien compris il en souriait à cette instant revenant vers Derek. 



Shelzia était redevenue humaine, et de plus elle était blessée, elle était contre un mur tentant de s'en remettre mais elle perdait de plus en plus de sang et devenait bien vite faible. Elle marchait malgré tout, tout en grimaçant car un pat de plus devenait à chaque fois un combat. 

Elle cherchait dans son sac après son téléphone et soupirait. 

Shelzia : Pourquoi est-ce que je ne prend jamais ce téléphone ! 

Elle lançait son sac et finissait par attraper un jeune qui envoyait sans doute un message, il levait les yeux vers elle surpris. 

Shelzia : Donne moi ça. 

Elle lui arrachait des mains. 

" Vous êtes blessé madame, il faudrait appelé l'ambulance ! "

Elle ne l'écoutait pas et composait ne numéro de son frère, mais bien entendu il ne répondait pas, elle fit une grimace de colère, et composait le numéro de son père qui ne semblait pas non plus apte à répondre au téléphone. 

Shelzia : Personne ne connais donc le téléphone dans cette famille ! 

Elle appelait le dernier recours car elle n'avait personne d'autre, il s'agissait donc de Nicolas, par miracle celui-ci répondait. 

Shelzia : C'est moi, il faut que tu viennes me chercher. 

Elle regardait où elle se trouvait. 

Shelzia : dans la discothèque où on c'est rencontré, dépêche toi ! 

Elle redonnait le téléphone au gamin et partait rapidement jusque là, elle finissait par épuisement se laissait tomber contre le mur de cette discothèque, elle tombait ensuite à terre ayant perdu trop de sang, elle perdait l'inconsciente.


***

Ren et son frère Tyrion n'avait pas changé, ils aimaient toujours jouer à ce petit jeu de ramener des hommes pour pouvoir profiter d'eux et leurs forcer la main comme ils avaient autre fois avec Mike et Akira jusqu'à ce que son père vienne le délivrer de leurs emprises. 

Depuis Ren était mécontent d'avoir perdu son précieux jouets, il était devenu de plus en plus difficile que son frère Tyrion trouve un homme qui pourrait lui plaire. 

Alors que son frère ramenait ce Derrick en question, il l'entendait crier son prénom et le chercher partout, il était à l'extérieur entrain de se relaxer dans leur jaccouzi, il se levait mettant une serviette autour de sa taille car il était nu et se dirigeait jusqu'à son frère qui continuait de le traîner derrière lui afin de le chercher après et de lui montrer ce cadeau. 


Ren : Je suis là. 

Il s'arrêtait face à son frère et tournait le regard vers Derrick lorsqu'il parlait de lui, il regardait bien tout son corps à cette instant afin de voir si il lui plaisait ou non. 

Ren : Moui, il est pas mal. Mais il est trop habillé pour que je puisse regarder tout en détail.. 

Il fit un signe de la main pour que ses vêtements disparaisse, il regardait attentivement son torse et ensuite ce qu'il avait entre ses jambes. Il s'approchait de lui le sourire aux lèvres, il semblait bien lui plaire pour qu'il soit aussi content. 

Ren : oui il me plaît bien celui-là. 

Il tournait le regard vers son frère qui tentait à chaque fois de faire tout pour lui faire plaisir, et s'approchait de lui glissant ses lèvres contre les siennes. 

Ren : Merci, sa me fait plaisir que tu penses sans cesse à moi. Tu te fais beaucoup de mal pour me faire plaisir. 

Il lui laissait un baisé et revenait vers son jouet du jour, il attrapait Derrick par la main pour le tirer vers lui, il le regardait bien dans les yeux. 


Ren : Alors, par où je vais commencer, il faut déjà que je déballe mon cadeau et que je découvre tout ses gadget. 

Il posait le bout de ses doigts contre son sexe et lui envoyait son aura pour qu'il soit en érection. Une fois que c'était le cas, il baissait les yeux pour le regarder et relevait ensuite son regard vers le sien. 

Ren : En plus, c'est un vampire sa me plaît encore plus, il va pouvoir utiliser cette rapidité pour nous satisfaire. 

Il tournait autour de lui et fit apparaître un vibromasseur, il l'attrapait par l'arrière de ses cheveux et glissait le bout du vibro entre ses lèvres pour le forcer à ce qu'il le mette en bouche. 

Ren : Fait pas ton timide, il faut d'abord tester de quoi tu es capables avant tout. 

il aimait beaucoup que son frère puisse le regarder faire tout ça, sa l'excitait que d'avanage, il mettait deux doigts dans sa bouche pour les recouvrir de sa salive et  glissait ensuite un doigt en Derrick à cette instant faisant des mouvements déjà rapide et mettait un doigt en plus ensuite.

Ren : Tu sembles aimer ça, mais tu n'as encore rien vu. Je veux jouer avec lui le plus longtemps possible Tyrion, alors pas d'aura cette fois ci. 

Il fit un sourire, cela faisait bien longtemps qu'il ne s'amusait pas autant. Il finissait par retirer le vibro de sa bouche et retirait ses doigts de lui également. Il lançait le vibro à son frère n'en ayant plus besoin et fit apparaître un lit dans la pièce pour éviter de devoir les téléporter, il le poussait sur celui-ci et grimpait sur lui pour l'empêcher de bouger, il tendait les bras pour commencer à le menoter au barreaux du lit, il lui mettait un bandeau autour de ses yeux pour qu'il ne puisse rien voir. Il sortait également son mp3 où il lui enfilait ses écouteurs à ses oreilles et bien a fond afin qu'il perte tout ses sens. 

Ren : Je m'amuse déjà. 

Il attrapait un produit et commençait à remplir son corps de cette huile chauffante, il l'étalait tout d'abord sur tout son torse. 

Ren : Sa me chauffe déjà les mains rien que de l'étaler, j'adore.. Voyons voir comment il va réagir à cette endroit. 

Il en mettait à son érection, il en mettait pas mal sur ses deux doigts et pénétrait pour en mettre à l'intérieur de lui. 

Ren : Il semble avoir du mal à tenir en place maintenant. 

Il tournait le regard vers son frère. 

Ren : Tu as une autre idée ou bien on peut y aller, car j'avoue avoir du mal à tenir. 

Il retirait sa serviette autour de sa taille, il attrapait la ceinture de son frère et commençait à le déshabiller, laissant Derrick se demander quoi car plus personne ne le touchait et le produit continuait à faire de plus en plus son effet sur tout son corps. 

Il tapait son doigt contre l'érection de son frère en souriant. 

Ren : Toi aussi tu sembles du mal à tenir plus longtemps. 

Il attrapait le sexe de son frère et léchait tout le long et suçait le bout. il finissait par se retirer de lui, et grimpait sur le corps de Derrick, il attrapait son sexe pour se pénétrer. 

Ren : Aah.. Sa chauffe à l'intérieur de moi. 

Il commençait à faire ses mouvements, il attrapait le bandeau autour des yeux de Derrick pour le lui retirer afin de voir quel expression il avait.



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1372
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Nouvelle vie, nouveau départ, nouveau RP !    Lun 4 Nov - 0:04

Vincent continuait à frotter son tapis comme ci la tache était un énemis plus redoutable encore que shelzia. 

Vincent: une autre idée hein? je doute que c'est un moyen plus radical de faire partir cette tache.

Akio l'attrapait le couchant à terre, il levait les yeux vers les siens sachant très bien ou il voulait en venir avec tous ça. Se matin il lui avait demander de lui faire une gatterie dans la cuisine, Vincent rougissait quelque peu surtout qu'il n'allait pas quatre chemin pour demander se qu'il veut.

Vincent: t'es obligé d'être vulgaire en me demandant ça? arrête de ricané comme une hyène.

Il voulait commencer? surement pour le mettre dans l'ambiance, Vincent relevait la tête le regardant baisser son pantalon. Il en échappa quelque soupir de satisfaction alors que la main se Akio se frottait contre son entre jambe. Vincent reposa sa tête sur le sol et la releva vers l'arrière sentant la langue humide d'Akio se frotter le long de sa verge, il vit la porte d'entrer s'ouvrir. 

Damon: charmant...heureusement que c'est pas mon père qu'on découvre à se place

Le visage de Vincent devenait complètement rouge, il se redressait en un clin d'oeil et son pantalon avec. damon relevait les sourcils voyant la main de Lucas se poser devant ses yeux.

Damon: j'ai déjà vu pire Lucas..mais merci de ton intention.

Ils ressortaient aussi vite, le visage de Vincent restait rouge Akio semblait pas si gêner que ça d'avoir été prit sur le fait et veux même remettre le couvert.

Vincent: t'es vraiment gêner de rien toi, tu vois pas que je tente de me remettre de mes émotions?

Il plissait les yeux.

Vincent: oh me lance pas se petit regard Akio comme pour dire " tu va te dépêcher ou je te la fourre moi même dans ta bouche" 

Il faisait la moue quelque instant mais fini par se résignait en se mettant à genoux entre ses jambes défaisant sa ceinture.

vincent: et puis ta triché, ta profité de la situation pour t'arrêter mais crois moi que je me vengeait..sourit pas! 

Il sortait simplement son membre et se penchait frôlant en premier les lèvres le long de sa verge remontant jusqu'à l’extrémité.

vincent: surveille la porte que plus personne entre! 

sa langue s'enroulaient autour de son gland la caressant à plusieurs reprise avant de mettre tout en bouche bougeant la tête d'avant en arrière , il faisait de son mieux voulant surtout mieux faire que moi espérant ainsi que Akio finisse par m'oublier complètement.

Moi je marchais dans la rue supportant les regard des passants, ma chemise est troué et recouverte de sang c'est sur que je passerais pas inaperçu. Je bougeais plus sentant qu'on m'enlaçait par derrière j'en tournais la tête.

Derek: Gabriel!

Bordel que j'étais soulagé de le voir, je souriais en plus il me gronde.

Derek: tu es entrain de me dire que je devais rester le cul assis sur le canapé à regarder la tv pendant que tu te transformait en zombi vampire?

Je me tournais continuant de sourire, il m'embrassait j'en fis autant et comme ci cela faisait des siècles que je l'avais plus fais.

Derek: tu va peut être faire une drole de tête, mais c'est surtout Akio que tu dois remercier. Je me suis retrouvé épinglé comme un vulgaire insecte de collection et je sais pas se qu'il a foutu, j'ai rien pu voir mais..cette sale pétasse n'est plus qu'une vulgaire humaine.

Damon: elle est encore dans la nature?

Derek: l'air empestait de son sang, je doute qu'elle puisse aller bien loin.

Damon: elle n'est plus une menace pour vous, alors je vais renter avant que ma femme se desséché de ses larmes.

Je lui souriant et entendit des mots qui fait peur venant de Gabriel, d'ailleurs j'en tomberais presque sur le cul.

Derek: quoi qu'est ce que ta dit la?

Damon: oh non...encore des problèmes ça.

Derek: ssh! Toi Gabriel Light me demande un autre enfant.

j'attrapais son visage le regardant dans chaque recoins.

Derek: t'es encore possédé par cette vipère! Gabriel ne te laisse pas faire reviens!

Je le lâchais ricanant, peut être se trouver si proche de la mort la fait réfléchir

Damon: je veux pas en voir plus, ciao les vieux.

Il partait retrouver Maya et ses enfants, j'approchais mes lèvres de son oreille lui chuchotant ne voulant pas que mon frère l'entende.

Derek: Très bien j'accepte à condition que c'est moi qui le porte.

Cela allait surement l'étonné, mais je voulais lui prouver qu'il était loin d'être inférieur à Akio même si pour ça je dois me donner à se niveau la, pour lui je ferais tous les truc impossible...enfin façon de parler évidemment.

****

Nicolas était dans sa discothèque regardant dans les réserves les nouvelles commande de boisson qu'il devait faire. Il s'arrêta entendant son téléphone portable sonner, il le sortit et sourit voyant de qui il s'agissait.

Nicolas: je lui manque déjà on dirait.

Il décrochait posant son gsm à son oreille.

Nicolas: ici mec tombeur et sexy, je vous écoute.

Directement sa voix l'interpellait se doutant qu'il c’était passer quelque chose de grave.

Nicolas: venir te chercher pourquoi qu'est ce qu'il se passe?

Il sortait de ses réserves revenant à la salle s'asseyant sur un tabouret.

Nicolas: euhh très bien pour la discothèque, je te signal que...

Elle raccrochait avant.

Nicolas: que je suis propriétaire de cette discothèque.

Il soupirait se sortant une clope.

Nicolas: au fond j'aurais pas à venir la chercher c'est elle qui viendra à moi.

Alors que Shelzia était en route pour la discothèque c'est une toute autre personne qui la trouva en premier, le sourire aux lèvres il la suivait jusqu'à la façade de la discothèque ou elle s'écroula au bord de l'inconsciente. Il s'agenouilla face à elle relevant son visage pour l'aider à le le regarder droit dans les yeux.

Cole: si c'est pas mon jour de chance? je cherche un fils et c'est la fille qui me tombe sur la main et de plus...

Il passait son nez contre sa nuque humant son odeur.

Cole: avec une bonne odeur humaine.

Il déchira son vêtement au niveau de sa blessure.

Cole: quel vilaine plaie, cela doit être très douloureux.

Il y passa sa langue récupérant un maximum de sang.

Cole: quel délice, j'en ai l'eau à la bouche. Ma pauvre nièce je peux pas te laisser dans un tel état, j'ai une idée qui me vient en tête. Je ne peux rêver que meilleurs vengeance contre mon frère, il faut bien que je remplace les loup qu'il a massacré.

Il mordait son épaule lui injectant son venin.

Cole: je sais sa fait mal, mais patience cela n'ai que passagère. Je pense que ton ami à sentit ta présence, mais on se reverra rapidement ma belle. Une fois la transmutation terminé, je reviendrais te voir et te baisera encore et encore jusqu'à que tu porte ma progéniture dans ton ventre..ton père sera ravis d'être grand père.

Nicolas sortait de la discothèque Cole avait déjà disparu.

Nicolas: mais qu'est ce qui se passe?

Il prit Shelzia dans ses bras l'emmenant à l'intérieur la posant sur l'un des canapés.

Nicolas: pourquoi je ressent un sang humain? 

Il mordait son poignet la forçant à boire son sang afin qu'elle se rétablisse.

Nicolas: je vais appelé ton frère.

Il composait son numéro, mais tombait directement sur sa boîte vocal.

Nicolas: et merde, je parie qu'il me fait encore la gueule.

Il revenait près d'elle regardant sa blessure.

Nicolas: c'est moche à avoir mais sa commence à cicatrisé, repose toi pour le moment j'ouvrirais pas se soir et ensuite tu m'expliquera se qu'il sait passé.


****

Tyrion entendait son frère arriver et lui sourit espérant que cette fois son cadeau lui fasse plaisir, tentant toujours Derrick il le faisait avancer vers son frère pour qu'il puisse le regarder de plus près.

Derrick: Trop habillé? touche à mes fringues je te..

Il cligna deux fois des paupières puisqu'il était nu comme un ver d'un simple mouvement de sa mains. Il voulu caresser son sexe des deux mains mais tyrion lui tenait les deux bras l'empêchant d'agir.

Tyrion: tu souris, est ce que je dois prendre ça pour une victoire?

Derrick: je peux pas en dire autant moi! rend mes vêtements, ils m'ont couté la peau des fesses!

Il ignorait les cris de Derrick ne regardant que son frère qui s'approchait de lui pour le remercier.

Tyrion: je commençais à être découragé, j'aime pas voir mon frère s'ennuyer à mourir.

Derrick: * je rêve ou il vient de foutre un pop à son frère?*

Tyrion lâchait sa main, Derrick aurait bien prit ses jambes à son cou mais Ren ne perdait pas de temps pour l'attraper à son tour.

Derrick: non mais vous êtes sérieux? j'ai l'air d'être un jouet? et puis arrête de mater ma bite comme ci t'allais la bouffer.

Ren posait ses doigts dessus envoyant son aura, Derrick ressentit directement ses ondes de plaisir l'envahir.

Derrick: aah..c'est quoi se truc.

Tyrion: je suis rassuré, j'avais peur qu'il ne soit pas à la hauteur entre les jambes..mais après tout un vampire est cencer être parfait en tout n'est ce pas?

Derrick: t'es jaloux?

Tyrion ricanait de voir se gamin ne pas avoir sa langue dans sa poche, Ren tournait autour de Derrick qu posait ses mains sur son membre en erection.

Tyrion: il semble pas très alaise ton nouveau jouet, faudrait le détendre un peu Ren.

Derrick: inutile!

sans qu'il le voit Ren faisait apparaître un vibromasseur dans sa main, tirant les cheveux de Derrick sans doute pour maintenant sa tête et pointait le vibro contre ses lèvres. Derrick ouvrit grand les yeux voyant cette chose forcer ses lèvres et pénétrant dans sa bouche.

Derrick: hum!! *dite moi que se truc à jamais été utiliser!"*

Tyrion regardait son frère s'amuser sans s'en mêler, humidifiant ses doigts de sa salive ceux ci se glissant entre les fesses de Derrick pénétrant en lui. Sur le moment il en poussait un gémissement étouffé par l'engin en bouche.

Tyrion: tu as raison Ren, je pense qu'il apprécie vue la salive coulant le long de ses lèvres.

Derrick avait bien envie de lui gueulé dessus que c'était surtout à cause de se truc qui lui remplis la bouche.

Tyrion: très bien comme tu veux Ren, pas d'aura cette fois ci.

Il se décida enfin de retirer se truc de sa bouche qu'il lançait à son frère, il le rattrapait d'une mains pendant que Derrick frottait sa bouche un peu dégoutté d'avoir eu se truc en bouche. Un lit apparu de la même facilité que ses vêtements disparu, Tyrion s'approchait se plaçant à côté du lit continuant de regarder son frère avec intention.

Derrick: c'est bon on assez rigolé maintenant arrêter votre délire la!

Tyrion: je lis en toi une certaine envie que tu tente de refoulé.

Derrick: moi je lis en toi un vrai taré.

Tyrion: un père taré ne peux qu’engendré des tarés.

Ren se préoccupait même pas de leurs discutions et attachait les poignets de Derrick et lui posa un bandeau.

Derrick: * oh non ils vont me torturé!*

Il lui posait même des écouteurs pour qu'il ne puisse plus entendre, ses mains étaient immobilisé, il ne voit plus et maintenant il ne voyait plus rien. 

Tyrion: j'aime te voir si joyeux Ren.

Derrick: qu'est ce que vous allez me faire?

Il serrait les poings sentant un liquide chaud parcourir son torse, les effets étaient immédiat ses tétons durcissait rapidement.

Derrick: mmmh...

ses jambes se repliait et ses orteils s’accrochait au drap à l’instant même ou Ren appliquait le produit sur son membre  et gémir lorsque c'était à l'intérieur de lui.

Derrick: merde...

Son corps réagissait de lui même sans qu'il arrive à le contrôlé.

Tyrion: c'est ton cadeau, tu en fais se que tu veux Ren et moi je suivrais si cela est ton bon plaisir. Imagine que c'est ta journée ou ta le droit de faire se qu'il te plait, j'apprécie rien que te regarder t'occuper de lui.

Derrick tournait la tête se demandant pourquoi il ne se passait plus rien, ne rien voir ni entendre lui donnait certaine crainte. Tyrion s'avançait vers son frère tirer par sa ceinture qui se dépêcha de retirer, déjà en érection depuis une minute ou deux.

Tyrion: je te l'ai dit, j'apprécie rien qu'en te regardant faire. 

Il baissait les yeux laissant son frère s'amuser avec son sexe avant de se décidé à grimper sur Derrick qui sursauta presque surprit.

Derrick: qu'est ce que tu va faire?

Pas besoin de voir ou entendre pour savoir se qu'il se passait, les lèvres s'ouvraient doucement et puis il vit le visage de Ren le bandeau retirer.

Tyrion: je l'avais dit, il aime ça.

Lui retirais les écouteurs pour qu'il puisse les entendre à présent, Derrick gémit ne pouvant se retenir.

Tyrion: on dirait qu'il va déjà se lâcher Ren, ton cul semble lui plaire.

Tyrion s'asseyait sur le rebord du lit attrapant le tube appliquant à son tour de la lotions sur ses doigt pour ensuite attraper le membre de son frère caressant uniquement son gland.

Derrick: vous êtes répugnant, vous êtes frères.

Tyrion: je n'aime pas faire comme les autres et puis, tous le monde devrais donner sa vie et son corps pour ceux qu'on aime. J'aime mon frère et j'hésite pas à donner ma bite si cela peut lui donner le sourire tout comme moi la sienne me fais sourire.

Il se penchait à cette instant gobant entièrement le membre Ren, Derrick jouissait au même instant se qui fit arrêter Tyrion et tourna la tête dans sa direction.

Tyrion: je te l'avais dit qu'il allait jouis, il manque d'entrainement c'est qu'un gamin après tout.

Prenant son temps Tryion retira sa veste ensuite le reste de ses vêtements.

Derrick: laissez moi partir.

Tyrion: tu en a pas envie, sinon t'aurais déjà tirer sur tes menottes pour t'enfuir. T'es un vampire de bête menottes ne t'aurait pas retenir et pourtant ta rien tenter.

Il levait la tête regardant ses menottes tirant à peine ceux ci se pliait sous sa force, c'est vrai il aurait pu les briser depuis le début.

Tyrion: tu vois...cela dois faire longtemps que tu attend cette occasion, je parie que t'es le genre de petit fils à papa qui n'a jamais oser dire qu'il avait envie de bite.

Derrick restait muait ne sachant quoi répondre

Tyrion: j'ai vu juste comme d'habitude, papa n'est pas la gamin..alors mon frère voulait sentir les coups de reins d un vampire alors donne lui satisfaction.

Derrick: aussi non quoi?

Tyrion: aussi non tu va voir le mauvais côté "taré" que je cache en moi. Aller Ren met toi à quatre patte.

Lui se mettait devant lui enfilant sa queue dans sa bouche tout en serrant ses cheveux, Derrick tira facilement sur ses menottes se libérant de ses liens. Il regardait quelque instant vers la porte de la sortie ensuite Ren.

Tyrion: alors? ton choix?

Derrick: * en réalité j'ai pas le choix*

Il se mit derrière lui le tenant par ses hanches le pénétrant.

Tyrion: sache décision aller montre moise qu'un vampire peu faire.

Il obéit utilisant directement sa rapidité au maximum, Tyrion baissait les yeux le regardant faire tout en se retirant de Ren pour mieux voir de côté.

Tyrion: interessant.

Il faisait apparaître la caméra pour filmé la scène.

Tyrion: cela te plait Ren?


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 


Dernière édition par Derek Kijo le Lun 4 Nov - 5:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1591
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 26
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Nouvelle vie, nouveau départ, nouveau RP !    Lun 4 Nov - 0:56

Bien entendu Shelzia ignorait que cette discothèque appartenait à Nicolas, sur le moment elle s'en moquait tant qu'elle le récupère et qu'il la sauve c'est tout ce qu'elle lui importait. Elle aimait trop as vie pour pouvoir mourir ainsi. 

Elle sentait quelque tenir son visage, elle pensait que c'était Nicolas et se forçait à ouvrir les yeux mais qu'elle fut pas sa surprise lorsqu'elle vit le visage de Cole en face d'elle. Elle tentait de se retirer, mais elle n'en avait plus la force, du fait qu'elle était humaine mais également qu'elle était blessée, elle grimaçait à cause de la douleur à son épaule. 

Elle se taisait alors qu'il lui parlait, il approchait son visage vers sa nuque pour respirer son odeur, elle détournait le regard sachant que désormais elle était devenu une proie très facile pour lui. 

Shelzia : Ne me touche pas.. 

Mais il lui déchirait malgré tout une partie de ses vêtements où elle avait cette blessure à son épaule, elle serrait les poings alors qu'il léchait à cette partie. Mais l'idée qu'il avait prévu après ça était mille fois pire qu'une simple langue caresser sa blessure. 

Elle entre ouvrait la bouche à cette instant, levant la main pour le poser sur l'épaule de Cole tentant de le repousser, mais il réussit facilement à enfoncer ses crocs dans sa blessure lui injectant son venin en elle. 

Shelzia : Humm.. 

Elle gémissait tellement que la douleur était intense, elle serrait le t-shirt de Cole entre ses doigts tout en l'écoutant. Ses idées la dégoûtait, l'idée qu'il puisse enfiler sa queue en elle et avoir des enfants de lui ne lui donnait certainement pas envie de le revoir de si tôt. 

Il finissait par partir puisque Nicolas arrivait vers elle, elle se laissait porté dans ses bras. 


Shelzia : Emmène moi ailleurs..  

Elle toussait, le venin de Cole agissait dans son organsime, mais on voyait surtout à niveau de sa blessure, car se n'était vraiment pas joli à voir. Alors qu'il l'emmenait à l'intérieur pour le poser sur le canapé, elle tentait de se redresser mais en vain. 

Shelzia : Hum... Parce que j'en suis devenu un.. Ou presque. 

Elle se laissait faire alors qu'il lui donnait son poignet, elle buvait plusieurs gorgé, et retirait ses lèvres de lui ensuite. 

Shelzia : Il ne fera rien pour m'aider de toute façon.. Alors laisse tomber. 

Sa blessure se refermait mais l'état restait tel qu'elle, car le venin de Cole était toujours là et le sang de vampire ne pouvait pas le retirer. Elle levait un sourcils tout en l'écoutant, elle regardait autour d'elle se rappelant bien de l'intérieur de la discothèque. 

Shelzia : Alors cette discothèque t'appartient.. 

Elle ricanait. 

Shelzia : J'aurais droit à des verres gratuit dans ce cas. 

Elle posait sa main sur sa blessure et se redressait pour s'asseoir comme il faut. 

Shelzia : Je me battais contre Derek Kijo, j'allais le vaincre mais cette être des ténèbres à utiliser une attaque qui est sortis de nulle part contre moi, un pouvoir dont je n'en avais jamais vu de tel.. Il a pris mon côté vampirique et l'a fait disparaître.. Il m'a fait de moi une humaine. 

Elle posait sa tête contre le haut du divan tout le regardant du coin de l'oeil. 

Shelzia : je pensais que se serait la pire chose qui puisse m'arriver, jusqu'à ce que mon oncle " Cole " me trouve avant toi, et m'injecte son foutu venin, je vais devenir une bête monstrueuse qu'il prendra plaisir à me prendre jusqu'à ce que je porte son enfants dans mon ventre. 

Elle attrapait son t-shirt pour qu'il reste auprès d'elle. 

Shelzia : Ne le dit à personne, si mon père te demande si tu m'as vu, ou mon frère, tu ne leurs dira rien. S'ils découvrent ce que je vais devenir, ils me tueront à coup sur. Déjà que Derrick désirait le faire bien avant, maintenant il aura tout les droit de le faire. 

Elle le lâchait ensuite, sa blessure et le venin de Cole venait de disparaître de son épaule, cela voulait dire qu'il se propageait déjà à l'intérieur d'elle. Elle fermait les yeux respirant rapidement, et tentait de se reposer un peu.


***


Akio et Vincent venait de se faire prendre au fait, alors que Akio était occupé de lui faire une gâterie.. Lui s'en moquait qu'on puisse l'avoir vu, mais Vincent semblait quelque peu gêné comparé à lui. Il restait debout les mains posé sur ses hanches à l'attendre, il le regardait bien d'un air de dire, tu vas te dépêcher oui ?

Akio : Quel émotion ? Du fait que je te donnais du plaisir où que Damon et Lucas a vu ta queue en érection ? Ou peut-être les deux ? 

Il ricanait. Il redressait un un sourcils de ce qu'il lui disait et fit un sourire. 

Akio : C'était tout fait ce que je pensais c'est vrai.. Bien.. Alors tu vas la mettre en bouche où je dois attendre encore attendre longtemps ? 

Il fit un sourire en coin le voyant se mettre à genoux devant lui et bien entendu il ne gardait pas sa langue dans sa poche. 

Akio : Ah ? Tu voulais que je continue malgré qu'ils soient venu nous "interrompre". Je vois, tu es un petits pervers qui aime quand des gens le regarde. 

Lorsque Vincent déboutonnait juste assez son pantalon pour en sortir son sexe, et qu'il commençait à chipoter avec de sa main et ensuite de ses lèvres et sa langue, il en relevait légèrement la tête sous le plaisir et glissait sa main derrière ses cheveux pour qu'il continue. 

Akio : T'inquiète, je surveille de près cette maudite porte. 

Il serrait sa mâchoire ressentant le plaisir monter rapidement de sa petite gâterie qu'il lui faisait, il en serrait ses cheveux entre ses mains. Il finissait par se retirer de lui et le redressait afin de coller corps bien contre le sien. 

Akio : C'était très bien. 

Il retirait à nouveau son pantalon et son caleçon, et le retournait pour le pénétrer à même debout. Il utilisait sa rapidité pour qu'il se retrouvait les mains sur le divan mais, lui tenait bien ses hanches pour commencer à faire des mouvements. 

Akio : Après tu me prendras à ton tour, chose que tu n'as encore jamais fait. 

Il fit un sourire, au bout d'un moment il se retirait de lui pour le pousser afin qu'il s'asseoit sur le divan. Il retirait entièrement son pantalon et son boxer et grimpait sur sur lui, il commençait à se pénétrer et y faisait déjà des mouvements tout en le regardant bien dans les yeux. 




J'étais bien soulagé de savoir que Shelzia était devenu humaine et n'était donc plus une menace pour nous.. Il est vrai que j'ai vu beaucoup de chose lorsque je pétais un câble.. Plein de chose me sont venu à l'esprit et l'envie de retrouver les bras de Derek, sa chaleurs de ses mains, la douceur de ses lèvres et pouvoir recréé une nouvelle vie m'avait traversé l'esprit.. 

Il semblait être plus que étonné de ce que je venais de lui dire, ou plutôt de lui avouer.. Oui Derek, j'en ais envie mais je ne peux pas faire ça si toi ne le désire pas.. 

Je tournais le regard vers Damon qui me taquinait à propos de ça, sa ne m'étonne pas de lui ça. Lucas arrivait vers lui en mettant sa main sur son épaule. 

Lucas : Et bien je pense qu'il veut mieux qu'ils soient seul tout les deux pour discuter, on retourne près de nos femme et nos enfants. 

Il souriait à son frère, et se téléportait avec Damon, moi je revenais vers Derek lui montrant bien que j'étais sérieux. Je finissais par détourner le regard de sa réplique. 


Gabriel : J'ai du dire quelque chose de ce genre, Bon laisse tomber oublie ce que j'ai dis, c'était sur le moment de nos retrouvailles et tout.. L'émotion et hum.. 

Je tentais de trouver une excuse, car la j'ai l'impression qu'il en reste sur le cul et je tiens à ma petite fierté, me faire rejeter se serait vraiment.. Hum.. Je plissais les yeux de sa remarque. 

Gabriel : Si c'est pour te foutre de moi, je préfère encore rentrer. 

Il ricane en plus, j'en regardais ailleurs, mais tout le monde nous regarde, est-ce qu'ils ont entendu ma demande, je revenais vers Derek qui approchait ses lèvres de mon oreille pour me chuchoter avec que je sois le seul à entendre, j'en souriais. 

Gabriel : Toi ? Tu es sérieux ? 

Maintenant c'est moi qui suis sur le cul. Je le regardais bien, j'ai l'impression qu'il fait ça pour me prouver quelque chose, parce qu'il se sent en quelque sortes coupable de ce qu'il a fait avec Akio, chose qu'il ne m'a jamais laissé la chance de faire sauf une fois et encore c'était sous la contrainte. 

Je l'attrapais par le bras utilisant la rapidité pour nous retrouver chez nous où je le poussais contre un mur. 

Gabriel : Dit moi que c'est parce que tu le désires, et non parce que tu veux me prouver que je ne suis pas inférieur à Akio, je veux que se soit toi qui le veux. 

J'approchais mon visage proche du sien, j'en meurs d'envie, de pouvoir coucher avec lui également de cette manière, de partager plus de chose dans notre relation. J'aimerais que se soit dans les deux sens, que chacun partage le corps à l'autre. Il n'a jamais voulu autre fois, sa me faisait bizarre qu'il accepte à présent. 

Gabriel : Toi aussi aurais-tu eu une vision lorsque tu as cru que tu allais mourir et me perdre ? 

Je craquais, je glissais mes lèvres contre sa nuque pour déjà l'embrasser avec envie, je déboutonnais son pantalon et utilisait ma rapidité pour le pousser de mur en mur jusqu'à atteindre notre chambre. Je le couchais dans notre lit et m'asseyait sur lui à califourchon, je retirais ensuite mon t-shirt. 

Gabriel : Tu es sur de vouloir faire ça ? 

Je le regardais bien à cette instant. Est-ce que tu préfères avoir un garçon ou une fille ? Une fille sa me ferait repenser à Yuuki, un garçon.. J'espère qu'il ne sera pas aussi têtu que Derek et Damon. Hum.. Moi aussi je le suis ce qui risque d'être plutôt compliqué.



***


Ren était toujours sur Derrick entrain de faire des mouvements, il souriait puisqu'on pouvait l'entendre gémir de plaisir. Il regardait son frère attraper la lotion pour en mettre sur ses doigts et commençait à en mettre sur le sexe de son frère, ce qui le faisait gémir,  il fit un sourire entendant la remarque de Derrick sur le moment. 

Son frère lui répondait très calmement, il était tout a fait d'accord avec ses paroles. 

Ren : Mon frère est la chose la plus précieuse, et j'aime nos moments quelque peu intime, je ne vois pas où cela pose problème, après tout on ne fait que se donner du plaisir l'un l'autre c'est mieux que ton pères et tes stupides oncles qui désirent s'entre tuer. 

Il continuait de sourire aimant ce que faisait son frère, et surtout à l'instant où il mettait son sexe dans sa bouche, il en gémissait. 

Ren : Comme dit Aphrodite, faîte l'amour pas la Guerre. 

C'est à ce même instant que Derrick jouissait, Ren s'arrêtait tout mouvement à cette instant en regardant bien dans sa direction. 

Ren : Oui, il fallait sans douter, mais nous on en a pas terminé pour autant. 


Il laissait son frère se déshabiller il restait toujours dans sa même position regardant vers Derrick qui demandait à ce qu'on le laisse partir. Il adorait lorsque son frère disait les quatre vérités sur les gens que l'on croisait, et celui semblait bien aimé que deux hommes s'occupe de sa personne malgré qu'il tente de faire son air de chien battu. 

Il attendait ce moment depuis bien longtemps, car il aime les hommes mais n'a jamais eu le courage de l'avouer à lui même craignant la réaction de son père voilà tout. Il se rendait bien vite compte par lui même que Tyion disait juste, il aurait pu se libérer de ses menottes depuis pas mal de temps s'il le désirait réellement. 

Il ricanait de ce que disait son frère, et adorait observer l'expression de Derrick qui n'arrivait à rien répondre car son frère avait tout juste. 

Ren : Nous sommes que nous trois, on réalise nos petits fantasmes et si tu coopères bien on fera également les tiens. Tu vois c'est pas si terrible que ça quand on y regarde de plus près, et ton père ne sera au courant de rien, alors je ne vois pas pourquoi tu paniques tant. 


Il tournait à nouveau vers son frère. 

Ren : Hum j'adore quand tu montre ton mauvais côté, c'est excitant.. 

Lorsqu'il lui ordonnait de se mettre à quatre patte, Ren exécutait, il se retirait de Derrick pour se mettre à quatre patte dans le lit le visage levé vers celui de son frère. Il baissait bien vite les yeux vers l'érection de son frère qu'il présentait devant sa bouche, il ouvrait rapidemenet celle-ci pour l'englobé, il faisait des mouvements et son frère en fit tout autant. 

Il détournait le regard entendant Derrick se libéré de ses menottes, il semblait quelque peu hésiter mais finissait par le pénétrer, il en savourait cette instant. Ren ouvrait la bouche lorsqu'il commençait à utiliser sa rapidité vampirique pour lui donner des coups de reins, il n'hésitait pas à gémir montrant le plaisir qu'il lui faisait. 

De plus Tyrion se retirait de son frère ce qui laissait encore plus de gémissement, il se mettait sur le côté pour mieux voir la scène et sortait sa petite caméra. 

Ren : Hum... Oui.. 

Il il se redressait restant à genoux et glissait une main sur le visage de DErrick, il l'embrassait tout en glissant bien sa langue contre la sienne, il gémissait de temps à autre des coups de reins qu'il continuait de lui faire, de sa main libre il se masturbait. 

Il retirait ses lèvres de lui levant le visage. 

Ren : Je vais pas tarder.. Aah.. 

Il jouissait sous un long soupire de plaisir, il se retournait pour faire face à Derrick afin de bien le regarder. 

Ren : J'adore, je veux le garder. 

Il regardait vers son frère à cette instant. Il glissait ses doigts sur son propre sperme qui se trouve sur son ventre et le glissait contre les lèvres de Derrick. 

Ren : C'est à ton tour Tyrion, tu es le seul à ne pas avoir jouis et puis je suis sur que tu arriveras à le faire rejouire une seconde fois, qu'est-ce que tu en dis ? 

Il penchait légèrement la tête en le regardant. 

Ren : Mais lui préfère te prendre que d'être pris, c'est à mon tout de filmer. 

Il se retirait du lit tout en attrapant sa serviette afin de s'essuyer et de mettre autour de sa taille. Il se mettait derrière la caméra faisant un zoom sur la bite de son frère et ensuite sur celle de Derrick tout en ricanant, il n'avait pas l'habitude de manié la caméra c'était toujours son frère qui aimait jouer avec ça. Il dézommait ensuite. 

Ren : On peut faire venir un autre jouet si tu veux Derrick, ainsi mon frère te prendra et tu prendra un autre. 

Valas apparu à cette instant. 

Valas : J'ai des choses à vous.. 

Il plissait les yeux voyant la scène, Ren tournait le regard vers lui. 

Ren : Roh, il vient de tout gâcher notre scène porno. 

Valas : Je peux savoir ce que vous faîtes avec le fils de Rick. 

Ren : Il est à moi maintenant, et puis son père la rejeté en lui demandant de s'en aller loin de lui, il s'en moque pas mal de lui. Et puis Derrick adore nos petits jeux qu'on fait ensemble. 

Valas s'approchait de Derrick afin d'attraper son visage, il se mettait à ricaner tout en le lâchant, il tournait ensuite le regard vers Tyrion. 

Valas : Vous m'avez bien eu lorsque vous avez prétendu dire que votre mère était morte. 

Ren en lâchait la caméra et semblait perplexe. 

Ren : Parce qu'elle l'est. 


Valas : Elle n'est pas morte ! 

Ren : On a entendu son coeur arrêter de battre. 

Valas : Et bien semblerait qu'il c'est remis à rebattre. 

Il en tournait le regard vers son frère sur le moment.



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 



Dernière édition par Gabriel Light le Lun 4 Nov - 23:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1372
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Nouvelle vie, nouveau départ, nouveau RP !    Lun 4 Nov - 23:03

Il semble pas en revenir de que j'ai dis et cela se comprend après toute les fois que je l'ai repousser, mais c'est pas croyable comme la vie peut être bref. En tout cas je m'amuse de la tête qu'il fait en se moment, il m'attrapait brusquement le bras utilisant sa rapidité pour rentrer chez nous, c'est à peine si j'ai eu le temps de mettre un pied devant l'autre.

Derek: t'es pressé du coup?

Bon il avait un peu de ça, je veux pas qu'il se compare à AKio comme il me l'avait dit quand je lui ai avoué se que j'avais fais avec lui. Non au fond il n'a pas que ça, j'en souris posant ma main dans ses cheveux les caressants.

Derek: j'en ai envie Gabriel, ta raison peut être que j'ai mon illumination..dommage qu'il a fallu que tu te retrouve dans cet état pour m'en rendre compte...mine de rien je suis pas toujours très futé.

Sa y est il craque, je ricanais sentant ses lèvres parcourir ma nuque. Du coup il a envie de moi comme ci on avait jamais coucher ensemble, bon..faut dire que cela arrive pas souvent de cette manière alors on peut dire que c'est une première. A peine qu'il commençait à déboutonner mon pantalon qu'il me faisait presque tout les mur avant que j’atterrisse sur mon lit, je crois que mon estomac se trouve encore au salon.

Derek: ta la pêche dit moi, est ce que c'est le sang de Shelzia qui fait cette effet la?

Et il me pose encore la question, j'en soupirais avant dépasser mes mains le long de son torse.

Derek: oh non tiens ta raison...j'ai changé d'avis.

Je posais mon doigt contre ma lèvre faisant mine de réfléchir.

Derek: je crois que mon envie est passé..je crois que j'aurais plus envie si Akio prenait ta place.

je tournais le regard vers lui pour voir sa tête, ouh la il fait presque aussi peur que lorsqu'il était maboule avec Shelzia. je ricanais tout en me redressant pour m'asseoir passant mes mains sur le bas de son dos.

Derek: j'adore te rendre jaloux et toi t'es encore plus bête pour tomber dans le panneau.

J'embrassais le coin de ses lèvres avant de retirer à mon tour ma chemise troué..hum faut que je la jette. 

Derek: ta encore une forte odeur de sang sur toi, tu me tente c'est pas gentil.

Tiens sa me rappelle quelque chose, je souris avant de lui mordre l'épaule droite. Oui je sais Gabriel je t'ai pas prévenu et bien je garde mes sales habitude, je buvais pas grand chose juste histoire d'avoir le gout du sang en bouche. Je me rallongeais le regardant avec le sourire.

Derek: aller c'est toi le meneur aujourd'hui alors j'ai encore mon pantalon la.

Je mettais mes mains derrière la tête l'observant, au fond pour le moment je m'amuse de le voir comme ça comme un enfant près à déballer son cadeau. Je serais moins amuser le trou de bal remplis mais..n'y pensons pas sinon je vais me défiler. enfaite je crois se qu'il m'inquiète le plus c'est surtout subir les douleurs quand la marque sera au complet au moment de sortir l'enfant..quel horreur.

Derek: je pourrais décidément jamais me passer de toi Gabriel, je sais pas quel genre de sort tu m'as lancer, mais je serais près à tout pour toi.

je ricanais.

Derek: même à te donner mon cul.

J'étais nu face à lui et Gabriel tout autant de moi, j'attrapais ses bras le tirant vers moi. 

Derek: embrasse moi.

Il exécutait nos langue se caressait mes mains serrait ses cheveux surtout que sa y est, il entrait en moi. Je tournais la tête sur le côté, j'aurais du me coucher sur le ventre comme ça il aurait pas vu ma tête. 

Derek: hum..

Serre les dents Derek! il serait trop content d'entendre un petit gémissement, il me lâchera " ta vu Derek ta aimé ça, on recommence quand? " et j'en passe...


***

Il savait pas si il faisait sa bien à part sentir ses doigts serrer ses cheveux, il est aussi difficile d'entendre de vrai gémissement chez Akio que chez moi. Vincent donnait malgré tout du coeur à la tache et subitement akio se retirait se redressant, il en fit autant passant sa mains sur sa bouche.

Vincent: Bien, ah oui tu trouve?

Il baissait la tête regardant son pantalon et son caleçon tomber jusqu'à ses cheveux.

Vincent: pourquoi tu me les enlève encore?

Akio le retournait le pénétrant directement, Il gémit sur le moment et se retrouvait la seconde d'après les mains poser sur le divan. Tête baisser il suivait le rythme donner par Akio gémissent coup de reins donner.

Vincent: Hein? 

Il avait bien entendu? après ça sera son tour? il ne lui avait jamais demander jusqu'à présent on peut pas dire qu'il se connaisse depuis des mois, mais il se rappelle qu'i lui avait dit qu'avec lui il aura enfin du changement comparer à moi. Alors pour vincent les rôles ne seront pas échanger. Akio le faisait s'asseoir sur le divan, il le regardait sans rien dire retirer son pantalon.

Vincent: euh..

Il serrait le cuir du divan continuant de regarder Akio qui grimpait sur lui se pénétrant lui même. 

Vincent: Aaah..

C'était une toute autre sensation tout aussi agréable mais différente, cela pouvait facilement se lire sur le visage de Vincent et ses long soupir qui c'échappait de sa bouche.

Vincent: Akio

Il se laissait emporter serrant Akio contre lui, l 'aidant à bouger au début Vincent fini par le pousser contre le divan l'allongeant bougeant lui même les hanches de plus en plus rapidement. Il descendait sa main caressant le sexe d'Akio tout en gardant son allure et fini par se retirer jouissant sur le bas de son ventre.  

VIncent: j'aime bien se rôle la aussi.

Il s'asseyait appuyant sa tête contre le dossier.

Vincent: je suis vidé.

Tifa: petit MORVEUX!!!

Les yeux de vincent s'ouvrait grand sur le moment, voyant sa mère à la porte d'entrer. D'une vitesse folle il remit son pantalon, sa mère avait déjà le fusil à pompe en main visant Akio.

Tifa: je vais t'explosé le boules!

Vincent courait rapidement attrapant le fusil de sa mère, mais celle ci tira trouant le canapé à quelque centimètre du visage d'Akio. Vincent les larmes aux yeux s'avançait vers son fauteuil le regardant le trou.

Vincent: mon beau canapé!

Tifa: bon sang j'ai perdu la main! bouge pas blanc bec!

Elle rechargeait, cette fois vincent réussit à lui retirer l'arme des mains et la poussa jusque la cuisine.

Vincent: viens je te sert un café!

Elle s'asseyant à table buvant calmement son café.

Tifa: j'aurais du frapper, j'ai pas l'habitude que t'es de la compagnie.

Vincent: et moi faut que je pense à verrouillé la porte.

Tifa: donc comme ça tu couche avec se gamin, t'aurais pu trouver mieux.

Vincent: j'aime beaucoup Akio et tu l'aimerais aussi si tu apprenais à le connaitre et c'est pas en essayant de lui tirer dessus que tu arrivera.

Tifa: je vais faire un effort.

Vincent: merci maman.


***

Derrick tournait le regard vers la caméra quelque instant, autant ignoré leurs petit jeux. Si il veut sortir d'ici il va devoir Ren se lasse de lui, tout à l'heure il avait beau utiliser sa rapidité Tyrion se téléportait toujours au l'endroit où il se trouvait donc fuir ne servirait à rien. Ren redressait se mettant à genoux tournant la tête vers lui, pour l'embrasser. Derrick le laissait faire sentant sa langue venir toucher la sienne. 

Tyrion: vraiment une excellente angle de vue.

Au fond cela faisait combien de temps que Derrick attendait une occasion pareil? qu'il cachait se côté de lui, bien sûr il aurait préféré que cela se face autrement et surtout avec une autre personne, mais il y avait avait plus personne pour le jurer, ni sa soeur, ni son père.  Ren prévenait qu'il allait se lâcher, après les dernier coup de reins rapide il jouissait. Derrick se retirait de lui s'asseyant sur le lit reprenant son souffle.

Tyrion: le contraire m'aurais étonner Ren, très bien si cela te fais plaisir on le garde.

Derrick: chouette j'ai été adopté...

Tyrion: tu fais la tête? après cette agréable moment passer avec mon frère? peut être que je devrais vraiment te mettre un colier et électrique pour t'envoyer un décharge à toutes tes mauvaise paroles.

Derrick: sa ira merci.

Tyrion: bien.

Derrick sentait le doigt de Ren poser sur les lèvres n'ayant pas fait attention qu'il s'amusait avec son sperme, c'est quand il sentit le gout qu'il pensais rapidement les draps sur sa bouche tout en le fusillant du regard.

Tyrion: oui, je parie qu'il a un cul bien serré.

Derrick: ben moi non plus j'aime pas être pris! alors pas touche.

Tyrion: pourtant tu réagissais bien au doigt de mon frère tout à l'heure.

Derrick: il a une différence assez marquante.

Tyrion ricanait tout en se plaçant derrière Derrick, l'attrapant par les cheveux il poussa sur sa tête le forçant à s'abaisser.

Tyrion: fais attention avec la caméra Ren, ne la casse pas.

Derrick serra les draps n'ayant même pas assez de force pour se redresser.

Derrick: *putain mais c'est quoi cette force de malade? c'est qui ses types?*

Tyrion allait prendre Derrick jusqu'à que Valas apparu dans la pièce, Tyrion retroussa le nez lâchant Derrick qui se recouvra tout de suite d'un couverture.

Tyrion: qu'est ce que tu viens foutre ici?

Il remettait son pantalon attrapant la camera à son frère la remettant en place.

Tyrion: c'est pour ça que t'es la? tu t'inquiétais pour se gamin? je doute, il est à mon frère alors t'avise pas de poser tes mains sur lui.

Derrick: * bientôt ils vont me marquer au fer rouge*

Pourquoi parlais t'il de leurs mère? Tyrion fronçait les sourcils faisant apparaître les vêtement de Derrick qui lui lança.

Tyrion: tu divague Valas, on était présent quand elle a donner son dernier souffle.

Derrick se rhabillait les regardant chacun à leurs tour ne comprenant pas leurs histoire.

Tyrion: tu semble si sur de toi alors prouve le, ramène notre mère vivant en face de nous. et puis même si c'est vrai qu'elle serait réellement vivant et en pleine santé en quoi cela te perturberais à se que je sache t'en a jamais rien eu à foutre d'elle. Tu l'a juste baiser pour faire croire au autres que t'aimais pas les petit cul de gamin, attend c'était qui à l'époque à oui..Nasir.

Derrick: * super celui la aussi c'est un taré* booonn je vais vous laisser discuté tranquillement.

Tyrion tendait le bras tirant Derrick par le cole jusqu'à lui.

Tyrion: et tu compte aller où comme ça?

Derrick: je vais pissé!

Tyrion: et depuis quand les vampires doivent aller au toilette?

Derrick: shit.

Il le lançait à Ren continuant de regarder son père.

Derrick: vous êtes collant!

Tyrion: alors? ou est t'elle? si ta rien d'autre à foutre tu peux t'en aller Valas.

Il tournait les talons changeant de pièce.

Tyrion: r'habille toi Ren et surveille se gamin, j'ai pas envie devoir courir après.

Derrick: pfff, de toute façon pour aller où? sortir et me faire bouffer par mon oncle, je préfère encore rester ici et me faire bouffé par deux frères zarbi.


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1591
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 26
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Nouvelle vie, nouveau départ, nouveau RP !    Mar 5 Nov - 5:17

Bien sur que j'étais pressée de le mettre dans notre lit, je l'avais emmené jusqu'à notre chambre avec une grande rapidité, et oui j'ai envie de lui maintenant qu'il a dit qu'il voulait bien que je passe par là. Je sentais ses mains glisser contre mon torse, sa me donnait quelques frissons et alors que je lui redemandais s'il était sur, je me redressais d'un coup de sa réponse, il a changé d'avis ? Moué, il me fait une blague. 

Gabriel : ah oui ? 

Je lui souriais faisant semblant de tomber dans le panneaux sur le moment, lui faisait semblant de réfléchir en posant son doigt contre ses lèvres, qu'est-ce que tu es sexy comme ça Derek. 

Mais lorsqu'il parlait de Akio, j'en froncé les sourcils, il est obligé de me parlé de lui dans ce genre de moment ?! Voilà qu'il se mettait à ricaner, je le regardais toujours d'un mauvais oeil. 

Gabriel : Se n'est pas drôle, tu comptes me comparé toujours à Akio, je peux faire de même avec Shiro y a pas de soucis. 

Hum.. Moué il a raison, je tombe toujours en plein dedans. Je suis jaloux, j'y peux rien, j'en détournais le regard presque à bouder. 

Gabriel : J'étais pas tombé dans le panneaux, moi aussi je jouais le jeu. 

Je le regardais à nouveau puisqu'il m'embrassait, je le regardais retirer se chemise et de sa petite phrase qu'il me lâchait j'en souriais. 

Gabriel  : Je me venge de la dernière fois 

Il ne me prévenait même pas et me mordait à mon épaule, j'en gémissais. 

Gabriel : Tu aurais pu prévenir. 

Voilà qu'il se rallongeait et me disait que c'était à moi de faire tout le boulot, j'en relevais un sourcils ricanant. Il se pleins qu'il porte toujours son pantalon et bien plus qu'à lui enlever.. Je lui retirais donc son pantalon et son caleçon et faisait de même avec le miens pour qu'on se retrouve nue tout les deux. 

Je me penchais ensuite glissant mes lèvres contre son torse pour l'embrasser un peu partout, je glissais également l'une de mes mains contre son sexe que je prenais et commençait à le masturber. 

Je levais les yeux l'entendant parler, et bien se serait une déclaration d'amour que tu me lances là Derek ? 

Gabriel : Tout comme je serais près à tout pour toi. 

Je ricanais à mon tour de sa remarque. 

Gabriel : Dans ce cas vite que je me le face. 

Il tirait ensuite sur mes bras, je me retrouvais au dessus de lui et l'embrassait à mon tour, l'envie montait, ma main était toujours entrain de le masturber tandis que l'autre tenait mon érection pour le mettre à l'entrée de son orifice. 

Je passais bien ma langue contre la sienne et commençait à le pénétrer en même temps, Derek en détournait le regard, je me redressais pour le regarder à cette instant. 

Gabriel : Tu me fais craquer même comme ça.. 

Je glissais mes mains pour tenir ses cuisses et commençait à bouger lentement pour commencer, je posais mes lèvres contre sa gorge pour l'embrasser, tout en entre ouvrant les lèvres pour laisser échapper d'agréable soupir de plaisir. 

Au bout d'un moment sa glissait tout seul, je tapais donc bien mes coups de reins en lui, je ne retenais plus mes gémissements. 

Gabriel : Ah Derek.. 

Je tenais bien ses cuisses que je redressais et me redressais légèrement pour avoir un meilleur appuie et y faire de plus rapide coup de reins, sans parler de mon côté vampirique que j'utilisais. 

Gabriel : Je vais pas tarder.. HUm.. 

Je finissais par me mettre bien au fond de lui, il avait déjà fait apparaître ses ailes, je me lâchais tout en gémissant une bonne fois. Je m'arrêtais, je me laissais tomber contre lui, j'avais peur que cela ne lui avait pas plus, jusqu'à ce que je ressente qu'il avait lui aussi jouis, j'en souriais. 

Je glissais mes lèvres vers siennes pour l'embrasser et me mettais sur le côté, je tournais le regard vers son ventre, il avait une marque, je glissais le bout de mes doigts contre celle-ci. Est-ce que se sera un garçon ou une fille ? Je sais qu'il va souffrir, il va devoir se desceller tout seul en plus de ça et ensuite je vais devoir sortir cette oeuf de lui. 


Gabriel  : Tu veux du sang ? Je sais que à ce moment là on en meurs d'envie.. Je vais prendre le nécessaire juste au cas où. 

Je l'embrassais une dernière fois, j'enfilais mon caleçon et allait en bas pour aller chercher des sacs de sang, il en reste plus qu'un.. Oui évidemment j'ai tout pris lorsque je faisais mes crises. Je revenais malgré tout avec le seul qui restait, je le posais sur la table de nuit, la marque a déjà grandis. Je m'asseyais sur le bord du lit afin de le regarder. 

Gabriel : Je parie que se sera un garçon, qu'il sera aussi têtu que son père. Ta déjà une idée d'un prénom ? 

Je glissais mon doigt suivant le tatouage qui s'agrandissait à vu d'oeil, je tentais de le détendre car a mon avis il commence déjà a avoir des crampes et pas mal de douleur. 

Gabriel : Je pense qu'on y réfléchira après. 

Il gémis déjà, donc je doute qu'il ait l'envie de réfléchir à ça maintenant. Je lui ouvrais son sac de sang et lui tendait pour qu'il s'y abreuve sa l'aidera. Je regardais en même temps sa marque, celle-ci se complétait et un petit trou se formait montrant qu'il était temps de le desceller. 

Gabriel : Vas-y, ouvre.. 

Je retirais son sac de sang que je posais à nouveau sur la table de nuit, il finissait par ouvrir malgré la douleur qui l'envahissait. Je me mettais debout, glissant mes mains dans le trou noir afin d'attraper l'oeuf où se contenait notre enfant. Je lui retirais rapidement afin qu'il cesse de souffrir, le trou se refermait aussi tôt, je glissais le bout de mes doigts contre l'oeuf qui commençait à se briser petit à petit et disparaître en poussière, l'enfant s'y cachait en dessous, c'était un garçon, j'en étais sur, j'ai eu cette impression, il pleurait montrant qu'il était en pleine forme. 

Je m'asseyais sur le bord du lit pour le montrer à Derek, cette fois ci je ferais un bon père et toi aussi Derek, on a des choses à se rattraper. 

Gabriel : Maintenant on peut réfléchir après un prénom, et pour une fois il porte mes  yeux, il va faire craquer tout le monde avec ça. 

Je faisais un sourire en coin.


***

Vincent bien surpris que Akio désire le laisser le prendre à son tour, il l'avait fait s'asseoir sur le divan pour s'installer juste au dessus et se pénétrer ensuite, il faisait déjà quelques mouvements tout en gardant son regard dans le sien, il avait ses mains posé sur ses épaules. 

Akio : Quoi ? T'aime pas ça ? 

Il fit un petit ricanement alors qu'il laissait échapper quelques soupirs. 

Akio : Et bien on dirait que tu aimes, j'ai dis que sa fera du bien du changements mais sa ne veut pas dire que je je ne te laisserais pas passer par là à ton tour, chacun doit donner le même équivalent de plaisir c'est ce que je pense. Derek était un idiot de penser le contraire. 

Il ne voulait voir que les mauvais côtés de Derek, sa l'aidait tout simplement a avancer. Il finissait par se terre tout en baissant les yeux alors qu'il continuait de bouger ses hanches, il gardait la mâchoire serré tout le long. Mais il finissait par relever les yeux lorsqu'il prononçait son prénom. 

Il se laissait serré aussi tôt, ce qui montrait que Vincent commençait à être bien plus alaise avec lui. Il l'aidait même à bouger mais au bout d'un moment, il finissait par le pousser sur le divan pour se mettre au dessus de lui, il bougeait à son tour ses coups de reins, Akio en serrait le tissu du divan sur le moment surtout que Vincent passait sa main sur le sexe de Akio. 

Il se crispait au moment où il jouissait, Vincent faisait quelques coups de reins en plus et finissait par se retirer de lui pour jouir à son tour, il tournait la tête dans sa direction alors qu'il s'allongeait à côté de lui.

Akio : Tu m'étonnes que tu aimes ce rôle. 

Il fit apparaître une serviette pour s'essuyer le bas du ventre et le fit disparaître ensuite, il fit apparaître une cigarette qu'il allumait pour fumer, il aimait fumer après le sexe. 

Akio : Et moi donc. 

Il se redressait légèrement entendant la voix de sa mère 


Akio : oh non pas elle. 

Il écarquillait les yeux lorsqu'elle tirait et il en avait fallu de peu pour qu'il reçoive tout sur la tronche.  Il plissait les yeux voyant Vincent revenir pour son canapé. 

Akio : Oh t'inquiète, je te trouverais un autre, merci de t'inquiéter pour ma personne. Arrête plutôt ta folle de mère tu veux ?

Il réussit à temps de l'arrêter, Akio en passant sa main dans ses cheveux tout en la suivant du regard, il cherchait après un cendrier mais bien entendu Vincent ne fumait pas et n'en avait donc pas, il en fit en apparaître un pour poser sa cigarette et se rhabillait tranquillement tout en écoutant leurs petites conversation. 

Une fois qu'il était habillé, il reprenait sa cigarette et arrivait vers la cuisine en levant les mains. 

Akio : Je ne suis qu'un pauvre beau gosse sans défense, alors évites de me flinguer. 

Il fit un petit sourire. 

Akio : Pourquoi tout le monde pense que je suis un gamin ? J'ai déjà 24ans maintenant et oué Derek était un vieux gougard lorsqu'il m'a rencontré, c'est pas de ma faute si je suis irrésistible, même les mecs craque à mes pieds. 

Il en haussait les épaules et finissait par s'asseoir devant la mère de Vincent afin de la regarder. 

Akio : tu vuex une cigarette ? Oué désolé je tutois, mais moi le vouvoyement c'est pas mon truc.. humm.. tu n'as pas une tête de fumeuse mais qui sait, peut-être qu'on a des points en commun. 

Il prenait une bouffée de cigarette et regardait du coin de l'oeil vers Vincent. 

Akio : J'ai pas l'intention de le faire souffrir si c'est de cas que tu t'inquiètes, bien au contraire, je lui donne toute satisfaction.. Il voit le monde d'un tout autre angle avec moi.

Il regardait du coin de l'oeil vers Vincent avec un léger sourire. 

Akio : N'est-ce pas ? 

Il ricanait tout en écrasant sa cigarette dans le cendrier, il allait se chercher une tasse de café. 

Akio : Je vais me servir puisque monsieur en offre à sa mère mais pas à celui qui vit avec lui. 

Il se servait donc une tasse, il buvait une gorgé en faisait une légère grimace, il fit apparaître une gourde où se trouvait de l'alcool pour en rajouter dans sa tasse, il buvait une nouvelle gorgée et en souriait car il trouvait cela bien meilleur, il se retournait et se posait ensuite contre l'évier tout en les regardant. 

Akio : Alors madame Kijo.. Vous faîtes quoi dans la vie ? Autant qu'on apprenne à s'entendre, je n'ai pas vraiment envie de me ramasser des balles dans tout le corps à chaque fois que vous vous pointez ici. 

Il continuait de la regarder tout en buvant une gorgée.


***


Ren souriait bien content que son frère accepte qu'il puisse garder Derrick, alors qu'il en avait finis avec lui, c'était au tour de son frère, Ren s'amusait avec la caméra et bien entendu Tyrion lui disait de faire attention de ne pas le casser car se n'était pas dans ses habitudes de se trouver derrière cette caméra. 

Il le prenait bien entre ses mains afin de filmer avec une meilleur vue, il souriait puisqu'il s'approchait déjà de Derrick malgré qu'il lui disait qu'il n'aimait pas être pris. Il n'aura guère le choix de passer par les deux captes, Ren préférait être pris comparé à son frère. 

Ren : Il adorait mes doigts. 

Mais il est vrai qu'il y avait une légère différence, son frère le forçait à ce qu'il se baisse près à le pénétrer, Ren en fit un zoom à cette endroit, voulant bien filmer la pénétration mais Valas venait tout interrompre pour prétendre que leur mère était toujours belle et bien en vie. 

Il laissait son frère se rhabiller pour ensuite lui reprendre la caméra et la poser, Valas les regardait bien restant bien sérieux. 


Valas : qu'est-ce que je m'en fiche du mioche de Rick, et ce que je viens de vous dire est la vérité, pourquoi mentirais-je. 

Ren regardait son frère lui parler, il revenait ensuite vers Valas qui ricanait de ses paroles tout en croisant bien les bras. 

Valas : Oué à l'époque je me faisais le cul de Nasir, maintenant il est devenu un chieur qui ce croit tout permis parce qu'il ouvre ses cuisses à Abnar. Quel changement de situation n'est-ce pas ? 

Il ricanait à nouveau. 

Valas : Et ta mère n'était qu'une putain de plus que je me faisais, car j'avais ma petite fierté et ma réputation qui jouait à cette époque. Mais désormais je m'en moque complètement. 

Ren : Ne la compare pas une putain de bas d'étage. 

Il tournait son regard vers Ren. 

Valas : Mais s'en était une pourtant, et elle était plutôt douée. 

Il se taisait lorsque Derrick tentait de se faire la belle, bien entendu Tyrion l'empêchait d'aller plus loin, pour soit disant aller pisser. Lorsque tyrion le lançait à son frère, celui-ci l'attrapait pour le tenir contre lui. 

Ren : Bien. 

Il regardait Derrick lorsqu'il parlait, Valas lui suivait Tyrion car Ren n'était pour lui que le petit lambin qui suivait et obéissait son frère comme un bon petit toutou et Tyrion lui donnait des petits cadeaux lorsqu'il était bien obéissant. 

Ren détournait le regard agacé, il remettait ses vêtements et approchait bien son visage du sien. 

Ren : Ta raison, si tu sors d'ici tu te feras pourchasser par ton oncle. Alors pour sauver ta peau, je te conseil de rester auprès de lui et de ne pas tenter de t'enfuir. Parce que tu n'auras pas ce que cette enflure à ton cul mais deux demi-dieux également. 

Il finissait par retrouver son frère. 

Ren : Je suppose que tu vas faire profil bas... Si tu es bien obéissant cette maison sera également la tienne, du moins presque. Bien suis moi. 

Il allait retrouver son frère qui discutait avec Valas, il désirait être là, car il s'agissait également de sa mère. 

Valas : Bien si tu désires une preuve alors la voici. 

Il tentait la main faisant apparaître une image de leurs mère, celle-ci était enfermé, elle était sale, et recroquevillé sur elle même. Ren fit un pat vers Valas voyant l'état de sa mère, car il l'avait bien reconnu c'était bien elle. 


Ren : Pouruquoi se trouve t-elle dans un tel état et enfermé ?!

Valas : L'homme qui vous a fait croire à sa mort semble être intéressé par elle. Sans doute pour se venger de moi et du fait que je l'ai fait souffrir lorsqu'il était enfermé. Il croit sans doute que je lui accorte de l'importance parce qu'elle avait deux mômes idiot de moi ? 

Il haussait les  épaules. 

Valas : Va savoir.. 

Ren : Alors il crèvera. 

Il ricanait. 

Valas : Ton petit clébart peut-être être amusant quand il montre les crocs, quoi ? Tu ne rierais pas si tu voyais un petit chiwawa de grogner dessus ? Moi je mettrais mon pied dessus pour l'écraser. 

Ren n'appréciait pas les moqueries de son père. 


Valas : bien, vous devez vous demander quel est mon intérêt dans tout ça ? C'est juste par "occupation". Je suis un peu sur les nerfs ses derniers temps, à cause de ce maudit Abnar qui me prend tout mes petites conquêtes, alors il faut bien que je passe mon temps autrement aussi non je risque de faire des choses que je regretterais. Comme arracher le sale petit sourire de ce Nasir en question. Soit ! Allez donc la sauver, j'ai hâte de voir ça. 

Il disparu aussi tôt. 

Ren : On va y aller ?

Il regardait son frère à cette instant. Valas réapparu à l'endroit où leur mère était enfermé, il fit face à cette homme qui la détenait prisionner. 

Valas : Ils ne devraient pas tarder, fait leur subir le pire courroux et tu seras récompenser. Fait en sorte qu'ils voient le visage de leurs mères avant de leurs être arracher devant eux. 

Il fit un sourire en coin. 

Valas : Et enfermes les ensuite comme les batars qu'ils sont, ils ne méritent qu'être traité comme tel. 

Il disparu à nouveau.



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1372
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Nouvelle vie, nouveau départ, nouveau RP !    Mar 5 Nov - 23:39

J'aurais jamais imaginé que cela serait si difficile de ne pas gémir, ah mon avis ma respiration et ma tête me trahis. Une de mes mains tenait l'oreiller et l'autre le bras de Gabriel jusqu'à qu'il se redresse un peu pour trouver meilleurs appuie, la mes mains s’agrippait au couverture fermement.

Derek: hum..

Je faisais déjà apparaître mes ailes de peur d'oublier, ma tête se relevait sous ses coup de reins vampirique. J'ai pu retenir mes gémissements quand il a commencer, sa y est c'est foutu il va profité de ça pour dire "ça ta plus Derek on pourra recommencer demain?" shit..à moins qu'il est rien entendu avec ses propres gémissements, il cris tellement fort..oui il a rien entendu. Par contre...je vais me lâcher, en voilà une preuve suffisante pour lui, pas besoin de m'entendre gémir pour ça. 
Il me prévenait qu'il n'allait pas tarder aussi, comme c'est romantique on va jouir ensemble. 

Derek: aller va si met la dose.

Je serrais les dents étouffant un maximum mon gémissement et jouissais, Gabriel s'écroulait sur moi il est au courant qu'il est lourd? Je regardais son petit sourire, bon ok il a comprit que j'ai jouis et alors? Je pu m'empêcher de sourire malgré tout surtout avec son petit bisous avant de se bouger, j'ai eu l'impression qu'il me disait " c'est bien Derek, tu t'es fais enculer comme un grand"

Derek: super maintenant je vais devoir supporter d'horrible douleur inhumain.

Je sent déjà l'enfant se nourrir de moi pour se développer, je faisais un signe de la tête acceptant pour le sang, après tout je vais en avoir besoin. Un petit baiser au passage pour m'encourager et dieu sais que j'en aurais besoin.

Derek: putain je me rappelle maintenant pourquoi j'avais dit que plus jamais j'en aurais.

Des crampes me venait de temps en autre déjà ça c'était dur, mais alors qu'est ce que sa va être quand le sceau sera complet. Plus les secondes passait, plus les douleurs étaient présence et plus vifs. Gabriel revenait avec le sang le posant sur la table de nuit, il me fait la causette pourquoi? pour me détressé? me faire oublier la douleur et pourtant elle passe bien au dessus de tout.

Derek: sur le moment c'est pas au prénom que je pense.

Bordel sa fait mal! je suais sur le coup, pas possible de serrer les dents et retenir mes gémissements. Un homme devrait pas à supporter se genre de douleur! mais non fallait que je puisse faire pondre des mômes à tous le monde et à moi même.
Je regardais le sang, j'ai soif! Gabriel le compris et l'ouvrait pour moi. Je buvais rapidement serrant le sac pour que le liquide arrive plus vite. 
Gabriel me prévenait qu'il était temps de l'ouvrir, je cessais de boire regardant la marque. Je prenais de grande respiration posant mes doigts à un endroit bien précis du sceau et tournais comme on le ferais pour un verrous.

Derek: voilà..à toi de faire le reste..moi je serais pas.

Je reposais ma tête contre l'oreiller presser qu'il le retire vite.

Derek: dépêche toi j'ai l'impression de crever.

Il entrait ses mains dans le sceau, sa me fait toujours bizarre de voir ça. A croire qu'il m'a ouvert le ventre pour y sortir mes entrailles. Je voyais la sphère noir contenant l'enfant sortir, le sceau se refermait et disparaître, la douleur avec.

Derek: sa fait du bien quand sa s'arrête.

Je fermais les yeux quelque instant pour m'en remettre, mais j'entendis les pleures. Je voulais le voir, Gabriel me le montrait s'asseyant sur le rebord du lit. C'est dans ses moments la que je regrette pas d'avoir souffert.

Derek: attend tu veux dire que mon regard n'est pas sexy peut être? j'en ai fais craquer plus d'un avec mon regard.

Je me redressais regardant l'enfant plus attentivement.

Derek: Near...

J'haussais les épaules.

Derek: j'ai dis le premier prénom qui me passait par la tête, si t'aime pas fais marcher tes neurones et trouve en un.

Il nous souriait, j'attrapais sa toute petite main entre des doigts.

Derek: je pense que ta pas le choix, Near semble lui plaire.

J'attrapais mon gsm le pointant vers Near.

Derek: continue à sourire petit bout, que je te montre à la famille.

Je prenais une photo le sourire aux lèvre et tout fier, j'envoyais la photo à tous le monde.

Derek: si on préviens pas tout le monde on aura droit à grognement.

Je voyais le numéro de Vincent, j'hésitais quelque instant..je dois arrêter de lui en vouloir, je lui envoyais également plus un petit message lui demandant d'être parrain de l'enfant. J'avais pas le temps de refermer mon gsm que Ryou arrivait avec Lucas, lexi et..même la petite. 

Ryou: je t'avais dit Lucas qu'il fallait attendre un peu avant de se pointé.

J’attrapais vite les draps pour me recouvrir.

Derek: non mais ta une mauvaise manie Lucas d’apparaître comme ça! 

Ryou: t'en fais pas, elle est tellement petite qu'on a rien vu.

je le fusillais du regard.

Ryou: alors c'est vrai, c'est toi qu'à jouer les maman..hahah!

Derek: ta gueule!

Ryou: ssh, tu va déjà apprendre les mauvaises manières à mon petit frère.

Derek: dégager dans le salon que je puisse moins m'habiller!

Ryou se mettait à genoux devant Komori l'air triste.

Ryou: je sais que tu es choquer d'avoir vu se petit asticot, mais ça va aller...tu t'en remettra.

Je lui lançais le sac de sang sur la figure, il en était recouvert.

Derek: attend que je foute la fessé devant elle! au salon j'ai dis.

Ryou: quel caractère, c'est sent doute les hormones de la mère après l'accouchement qui lui travail..ou alors il a ses règles.

Je le foudroyais du regard, celui la! enfin il se décidait à descendre, je m'habillais avant de les rejoindre au salon. Mes yeux se posait déjà sur Near qui portait un pyjama en forme de panda.

Derek: qui à déjà déguisé mon fils?

Je fusillais lexi sur le coup.

Derek: a peine né que tu le rend déjà ridicule Lexi et toi tu l'as laisser faire Gabriel? pourquoi t'es toujours en caleçon! donne Near et va t’habiller! 

Je prenais Near qui semble toujours souriant, tu sourira moins quand tu verra la famille de fou qu'on a.

Ryou: je comprend toujours pas pourquoi vous vouliez un autre enfant à votre age...

Derek: je me rapelle pas t'avoir invité toi!

Ryou: non d'ailleurs POURQUOI j'ai pas eu droit au message?

Derek: ah ton avis!

Ryou: père indigne.


****

Akio arrivait dans la cuisine la cigarette à la main, Tifa le regardais du coin de l'oeil prenant sur elle. 

Tifa: Vincent ma confisqué mon arme de toute façon, alors je te flinguerais plus tard.

Elle le pointait du doigt.

Tifa: et puis quand je suis rentrer, tu semblais pas si "sans défense" que ça!

Vincent: ta quand même prit le temps de regarder!?

Tifa: bien sûr, je devais au moins m'assurer qu'il avait "l'arme" qu'il faut pour mon fils.

vincent passait sa main sur son visage désespéré des commentaire de sa mère, comprenant parfaitement ses allusion. Il écarta les doigts regardant vers Akio, c'est à peine si des décharge ne sortait pas de ses yeux.

Vincent: couguar?? puis je te rappelé que j'ai le même age que Derek!

Sa mère riait sur le coup.

Tifa: ah ah ah! justement t'es qu'un petit jeuno Akio et bien pervers alors pour te faire des mec plus vieux. J'ai également un certain age et je suis encore bien entretenu, je fais encore fureur auprès des hommes.

Elle attrapait sa poitrine entre ses mains appuyant ses doigts de temps à autre.

Vincent: maman!

Tifa: ta raison tutoie moi, je me sent comme un vieille dame avec les "vous" et non merci, j'ai arrêter de fumé depuis la naissance de Vincent.

Vincent les regardait l'un après l'autre, autant les laisser discuté tant que cela vient pas au coup. Ses joues rosis au commentaire de Akio, sa mère levait le sourcils tout en regardant vincent.

Vincent: t'es vraiment obliger de parler de ça avec ma mère?

Tifa: et pourquoi pas? je me souviens encore la première fois que ta queue c'est redresser devant une pub de bain douche.

Vincent: dit pas ça!

Tifa: une simple nana qui se mousse les niches et Vincent se met au garde à vous.

Vincent: j'étais un gamin!

Elle ricanait revenant à Akio.

Tifa: je t'ai surpris à poil avec mon fils, j'ai pris un peu la mouche c'est vrai..je suis flic et toi que fais tu dans la vie? ahh oui c'est vrai un être des ténèbres et sa gagne son pain? bien sûre que non, c'est juste un loisir de tuer autrui. Tu vois pas besoin de te connaitre je sais déjà tous de toi.

Vincent: tu m'a promis de faire un effort.

Tifa: c'est le cas, je discute avec lui.

Il soupirait et sentit son téléphone vibré dans sa poche, il se sortit surpris de voir mon nom s'afficher. Son regard se tournait vers Akio sur le moment, il ouvrit mon message encore plus surprit de voir la photo de Near. Ses yeux pétillait voyant cette petite bouille de bébé surtout que je suis demandait d'être le parrain de l'enfant.

Tifa: je peux savoir pourquoi tu fais cette tête Vincent? 

Je lui montrait la photo.

Tifa: un bébé? me dit pas que ta un enfant cacher Vincent!

Vincent: mais non! c'est de Derek?

Tifa: Derek?

Vincent: oui et il me demande d'être le parrain, c'est génial! j'accepte! faudra que j'aille le voir.

Elle vit la tête d'Akio changer sur le coup, elle en plissa les yeux pointant un pistolet contre la narine d'Akio qu'elle titilla avec.

tifa: est ce que sa serait pas un expression de jalousie que j'ai percer la?

Vincent: d'ou tu sort ça?


Tifa: dans mon décolleté.

Vincent: donne moi ça!

Il lui prit des mains, elle en croisait les bras sous sa poitrine.

Tifa: tu me confisque tous mes joujou, je ta rapelle que je suis flic!

Vincent: j'ai jamais vu des policier avec des fusils à pompe et ses  fusil la.

Tifa: c'est pas un fusil, mais un pistolet..

Vincent: quel importance!?

Il préférait laisser tomber, Vincent se demandait se que pouvait penser AKio en se moment d'apprendre que j'avais eu un nouveau fils avec Gabriel. Il regardait à nouveau la photo de Near ne sachant pas trop quoi dire sur le coup sachant très bien au fond que Akio avait toujours de réelle sentiment pour moi.

Tifa: alors qu'est ce que t'attend Vincent? tu veux pas aller le voir se môme? 

Vincent: hum oui

Tifa: je vais rester avec ton petit chéris.

Il plissait les yeux.

Tifa: je te promet qu'il restera entier.

Vincent: ok...je fais vite Akio à tout à l'heure.

Il partait Tifa souriait posant son poing contre sa joue.

Tifa: t'es en colère? tu n'es plus obliger de te retenir, Vincent est partit et c'est évidant de lire dans tes yeux. Derek agrandit sa petite famille et c'est pas avec toi, cela te ronge de l'intérieur. j'ai connu ça également, tout compte fais passe moi une clope.

Elle en pris une qu'elle s'empressa d'allumé.

Tifa: j'ai jouer les remplaçantes pendant plusieurs longue année alors que je sais très bien qu'il a toujours aimer une autre, j'ai quand même eu Lucas et ensuite Vincent avec se pauvre type..sa nana est revenu, il a pas perdu de temps temps pour je jeté comme un logue puante. Franchement te casse pas la tête pour se genre de type gamin, il n'en valent pas la peine.


****

Tyrion se tournait face à son père attendant la preuve réel que leurs mère est bel et bien envie, créant une sphère Valas montrait la preuve en image. Il s'approchait regardant de plus prêt, c'était elle dans un sale était mais il reconnaîtrait sa mère peut importe la situation.

Tyrion: qui à osé?

Il levait les yeux vers son père écoutant ses explications, Tyrion était hors de lui et tournait dans la pièce n'arrivant pas à croire qu'il fut berné si facilement. A cause de cette erreur leurs mère à souffert pendant des années.

Tyrion: moi je préfère rire en écrasant sous mon talon un plus gros gabarit Valas, mais il est vrai que tu te sent glorieux qu'en t'en prenant au faible toi.

Il écoutait à peine les plaintes de Valas, les pensées de Tyrion n'allait que pour sa mère emprisonner en se moment même. Il sentait mal tous ça, quelque chose le gênait. Il doute que leurs père viendrait ici juste par ennuie.

Tyrion: je me moque de tes problèmes Valas ou se que tu veux faire subir à se nasir ou autres personnes, si tu as plus rien d'autre à dire tu peux t'en aller merci pour l'info.

Il attendait qu'il parte et regardait son frère.

Tyrion: même si sa pue le piège à plein nez on a pas le choix que d'y aller et dire qu'elle était vivante depuis toute se temps..alors qu'on pensait qu'à s'amusait notre mère souffrait attendant qu'on vienne la sauver.

Il fermait les yeux sur le moment.

Tyrion: je pense avoir reconnu sur l'image qu'il nous a montrer les cellules de l'ancienne prison de valas. Se type retiens maman la bas j'en suis certain, cela semble presque trop facile alors une fois sur place fait très attention Ren.

Derrick: et moi je fais quoi?

Tyrion: tu reste ici et que je constate pas que t'es plus présent dans cette maison à mon retour.

il en leva les yeux.

Derrick: comme ci j'avais le choix de toute façon.

Il changeait de pièce, Tyrion posait sa main sur l'épaule de son frère se téléportant jusqu'à l'ancienne demeure de Valas. A l'intérieur de la maison beaucoup était saccagé soit par le temps ou des vandale. 

Tyrion: faut aller jusqu'au cellule, reste près de moi surtout.

Il s'avançait lentement tout en regardant atour de lui n'étant pas serein, pour le moment personne dans les environs. Arriver jusqu'à les cellules il regardait dans chacune d'elle pour enfin trouver la bonne.

Tyrion: c'est elle!

Utilisant ses pouvoirs contre les barreaux ceux ci fut découpé comme ci une lame les découpais, il entrait s'agenouillant devant elle.

Tyrion: maman on est la maintenant.

Il prit doucement son visage la levant.

Tyrion: c'est nous..je suis tellement désolé si j'avais su.

Il frottait sa joue de son pouce avant de la prendre dans ses bras, il entendit un bruit.

Tyrion: sort donc de ta cachette maudit lâche que je te faille payer ton geste.


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 


Dernière édition par Derek Kijo le Mer 6 Nov - 5:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1591
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 26
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Nouvelle vie, nouveau départ, nouveau RP !    Mer 6 Nov - 5:13

Je montrais donc le petit bout à Derek, je ricanais de ce sa remarque, et bien quoi Damon et Yuuki avait ses yeux faut bien que un des trois possède mes beau yeux bleu, tout les femmes aimes les hommes aux yeux bleu. 

Gabriel : moué, et bien tu verras qu'avec ses superbe yeux il va en faire craquer bien plus que toi. 

Je tapais ma main sur la petite main de mon fils. 


Gabriel : Hein oui petit bonhomme ? 

Je continuais de sourire. Je tournais le regard vers Derek qui disait un prénom,Near ? Il veut l'appeller Near ? 

Gabriel : J'ai jamais dit que je n'aimais pas. 

Je regardais Derek attraper la petite main de Near, celui-ci nous souriait, est-ce que son prénom lui plairait ? J'en souriais à cette instant. Je regardais Derek pointait son gsm vers Near, il veut prendre une petite photo souvenir ? 

Gabriel : Tu vas leurs envoyer maintenant ? 

Bon fait comme tu veux, mais moi j'aurais attendu au moins qu'on soit habillé car ils vont débarqué bien rapidement.. A peine envoyé voilà déjà que Lucas pointait le bout de son nez, j'en plissais les yeux puisque les sourcils de Lucas se redressait en voyant Derek nu, il se recouvrait bien vite. 

Komura posait ses mains devant sa bouche en riant, Lexi elle s'en fichait c'était surtout voir Near qui la mettait dans tout ses états. 

Lucas : Tu connais Lexi, elle voulait venir tout de suite. 

Tellement petite ? Elle n'est pas si petite que ça je peux le confirmer. Lexi se rendait déjà près de Near jouait avec ses petits doigts. 

Lucas : Bien on descend en bas le temps que tu te changes. 

Lexi me prenait Near que j'avais dans mes bras, voilà elle ne va plus le lâcher maintenant, j'en regardait vers Derek du coin de l'oeil, je comptais rester pour m'habiller également mais ils étaient tellement pressé de descendre pour s'occuper de Near qu'ils m'embraquaient avec eux. 

Bien entendu on avait trop aux moqueries de Ryou, mais se n'était pas nouveaux. On était donc en bas, Lexi sortait de son sac un petit pyjamas, j'en plissais les yeux. 

Gabriel : Tu as pris des vêtements ? 

Lexi : Bah oui ! Je savais que vous n'avez rien, et on va pas le laisser nu comme un verre, il va attraper froid. 

Et elle était obligé de prendre un déguisement de panda noir et blanc ? Lexi le soulevait en hors, elle était toute amoureuse de lui, tu vois, je te l'avais dit Derek, se sont ses yeux bleus qui font craquer toute les femmes. 

Lexi : Il est trop mignon !!!

 On se tournait vers Derek qui arrivait et fusillait déjà Lexi de l'avoir "déguisé". 

Lexi : Bah quoi ! Il est chou comme tout comme ça ! 

Gabriel : J'ai pas vraiment eu le choix, oué je vais m'habiller. Eviter de vous sauter dessus durant ce lape de temps. 

Je montais à l'étage, à peine monter je l'entendais se quereller avec Ryou, rah ses deux là, je vous jure ....!! Lexi posait Near dans la fauteuil et sortait son appareil photo afin de faire plein de cliché de lui. 


Lucas : Lexi.. 

Lexi : Quoi ! Je prends des photos souvenirs car vu qu'il a deux pères, eux ne pensent jamais à en faire ! Regarde pour Ryou, je n'ai aucune photo de lui lorsqu'il est bébé, ni Damon d'ailleurs ! 

C'est à ce moment là que je descendais, elle a pas tord, on a jamais pris la peine de prendre des photos, même Yuuki.. 


Gabriel : Tu nous enverrais les photos. 


Lexi : Bien sur ! 

C'est moi ou je deviens de plus en plus sentimental moi ? J'en détournais le regard pour aller chercher de quoi boire un verre. Near faisait des boules avec sa salive pour s'amuser, Lexi s'approchait avec une petite sacoche de bébé, qu'elle s'en servait autre fois pour Komura mais qui était tout de même un peu plus grande maintenant, mais grandissant comme un humain, elle n'avait que un an et demi, elle tenait la main de Lucas restant silencieuse car elle était plutôt timide. 

Elle sortait un petit bavoir pour le passer sur ses lèvres. 

Lexi : Alors on fait des petite bulles, on fait des petites bubulles ?

Elle lui parle comme à un petit chien, j'en regardais du coin de l'oeil vers Derek qui semblait désespéré par Lexi. 

Maya arrivait en criant. 

Maya : Bonjouuur ! 

Et voilà une autre hystérique qui va craquer devant Near, Damon tenait les deux berceaux, elle se dirigeait comme une flèche jusqu'à Near à côté de Lexi afin de le cacholé comme elle, elle balançait sa queue de droite à gauche. 

Gabriel : Il faudra aller le sauver de leurs griffes. 

je te laisse faire Derek, tes plus doué que moi. 

Maya : Oh Damon, il est trop mignon vient voiiir ! Sa me donne envie d'avoir à nouveau des petits boutchon ! 

J'en redressais un sourcils, elle vient à peine d'en faire deux et elle en veut encore ? Est-ce que Damon arrivera à suivre ? Regardez moi sa tête, il semble exténué, il a encore plus de cerne que dans son habitude.



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1372
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Nouvelle vie, nouveau départ, nouveau RP !    Mer 6 Nov - 6:40

Les années ont passé, à croire que maintenant plus rien ne pouvait nous atteindre dans nos vie. Near grandissait plus vite que la normal comme il c'était passer pour Damon et Yuuki avant lui, il a fallut un certain temps d’adaptation avant qu'il puisse avoir une vie équilibré. C'était un beau jeune homme, j'étais fier de mon fils et j'espère de la ou est ma fille elle est heureuse d'avoir une petit frère aussi craquant que lui. Gabriel et moi même avons décider de plus faire deux fois la même erreur et profitons bien de notre fils. 
J'ai complètement oublier ma rancœur avec mon frère Vincent, Akio est complètement sortit de mes pensées même si j'ai pas oublié se qu'il a fait pour moi durant six années. Je ne le vois que très rarement malgré tout, il vit toujours avec Vincent et c'est surement grâce à lui que j'ai pas perdu contacte sinon monsieur serait trop buté pour montrer le bout de son nez.

Enfin soit, aujourd'hui c'était l'anniversaire de Near et comme choix il désirait aller à piscine..oui je sais c'est stupide, mais il tenait à s'y prendre pour le plus grand toboggan de glissade se qui m'a pousser à accepté c'est que juste à côté il a les sources chaude. On est pas les seul à s'y rendre, Damon et ses enfants étaient de la partie. Zara était une très belle jeune fille et Redo..comme son père un dragueur fini. Damon à finit par transformé Maya pour l'avoir pour l'éternité à ses côtés, enfin rien à dire de notre vie..enfin elle est paisible. 

Redo: regardez moi donc tout ses filles avec leurs petite bikini!

Damon: calme tes ardeur redo ou tu te retrouvera encore les joues enflé.

Je ricanais.

Derek: les joues enflé pourquoi?

Damon: la dernière fois il a poser ses mains au fesse de deux jumelle, les deux lui ont mis la mains au joue.

J'éclatais de rire.

Redo: c'est pas drôle, je suis sûr qu'elle avait du sang de tigresse dans les veines.

Derek: toutes les fesses se genre en tigresse quand on leurs touche le cul, du moins en publique mais en réalité elles aiment ça.

redo: oui je le savais!

Il leva la tête apercevant Near tout en haut du toboggan hésitant à se lancer, je le voyais aussi qu'est ce qu'il fabrique? il est venu ici exprès pour ça et voilà qu'il trouve pas le courage de plonger. 

Redo: vais le voir!

derek: Redo ne le...

il était déjà partit.

Derek: force pas..hum celui aussi speed que sa mère.

damon: comprend ma souffrance.

Redo se trouvait au dessus dépensant tous monde qui ralait que Near reste bloquer, il attrapait sa main.

Redo: je vais t'aider à te laser mon pote mater ça les filles!

il tirait Near avec lui sur le toboggan plongeant à vive allure, il retira doucement son sourire voyant à la vitesse qu'il allait et surtout la longueur que faisais se toboggan plus d'un kilomètre de long tournant dans toute la salle.

Redo: Near tu m'avais pas dit que c'était si énorme!

Il s’accrochait à lui comme à une boué.

Redo: Nyaaaaaaa! vais mourir!

je passais ma main sur mon visage les voyant tous les deux partir dans tous les sens gueulant à la mort.

Derek: ta femme ferais une crise cardiaque si elle verrait son fils faire le fou.

Damon: c'est bon elle est avec Zara dans la piscine.

La descende était interminable voilà que Redo se trouvait assis sur Near à croire que c'était une luge.

Redo: Fais que sa s'arrête Near!

Il voyait enfin le bout tout deux tombait à l'eau, Redo se trouvait sur le ventre flottant à la surface sa queue chat sortant de l'eau. Il se redressait d'un coup secouant la tête ensuite ses oreilles. 

Redo: ouaaahh génial! on remet Near? Near?

Il ricanait le trouvant au fond de l'eau ko, il l'attrapait par le bras le remontant à sa surface et lui donna un coup de coude.

Redo: dit sa serait pas ton short de bain qui flotte la bas?

Il éclat de rire pour ensuite faire un vol face avec sa soeur, elle semblait pas contente après qu'il l'est mouillé avec son plongeant.

Redo: quoi qu'est ce que j'ai fais?


***

Nasir attendait que Abnar retourne à ses occupations pour s'éclipser avec le sourire, il se téléportait jusqu'à une grande plaine sur terre sous sa forme de renard. Deli avait remarque ses longues absence en journée et avait décider de le suivre discrètement. Caché dans une buisson seul le haut de sa tête dépassait regardant en direction de Nasir qui semblait chercher quelqu'un. 

Delizia: qui tu attend comme ça Nasir?

Une autre bête sautait sur Nasir par surprise le faisant tomber à terre attrapant son oreille dans sa gueule la tirant. Nasir tentait de se débattre le poussant avec ses quatre patte jusqu'à qu'il réussisse à s'en dégager.

Lucan: tu t'es encore fais avoir comme un bleu Nasir.

Nasir: ou peut être que je t'ai laisser m'avoir?

Lucan: prouve le!

Lucan se battait avec lui mais surtout pour jouer, Deli plissa les yeux continuant de les observer tous les deux. Nasir se mettait à courir pour tenter de le semé, mais d'un simple bon Lucan retombait toujours dessus le faisant tomber, il se redressait à chaque fois courant à nouveau.

Lucan: un vrai petit kitsune de salon.

Nasir: c'est faux!

Lucan: ah oué?

Il sautait à nouveau dessus près d'une descendre où Nasir la dégringolait tout en reprenant forme humaine, il tombait sur le dos clignant des yeux.

Nasir: j'ai cru mourir.

Lucan glissait la pente sur ses quatre patte et repris forme humaine regardant Nasir.

Lucan: tu vois? un Kitsune de salon, on a peine couru que tu souffle déjà comme un buffle. 

Nasir: te moque pas Lucan, j'ai pas l'habitude de se genre d’exercice.

Lucan: sa se vois.

Il s'asseyait à côté de lui regardant l'horizon.

Lucan: si tu viendra plus souvent je t'apprendrais à devenir un vrai Kitsune.

Nasir: je suis un vrai Kitsune!

Lucan: non juste un petit animal domestiqué par un dieu.

Nasir se redressait fronçant les sourcils.

Nasir: Abnar prend soin de moi.

Lucan: oui, comme lorsqu'un humain déguise son chihuahua.

Il retroussait la lèvre.

Nasir: tu me compare à un petit chien?

Deli se rapprochait à nouveau de la pente rampant sur lèvre continuant de les observer.

Delizia: * j'en suis sûr qu'il a une relation avec se type! oh c'est pas bien d'espionner Delizia...mais c'est excitant!*

Lucan poussait Nasir par les épaules l'allongeant dans l'herbe se mettant au dessus de lui, Deli posait directement ses mains sur sa bouche sur le moment.

Lucan: se que je veux dire c'est que t'es pas fait pour rester dans une maison Nasir, t'es un kitsune ta place est ici pas dans un salon à attendre que ton dieu revienne pour s'occuper de toi.

nasir: je suis la non?

Lucan: une fois par semaine et encore, quand l'autre fille te casse pas les oreilles.

Delizia: * éééhh! c'est de moi qu'il parle la?*

Lucan: je parie que ta pas encore avoué à ton dieu que tu viens me voir.

Nasir détournait le regard sur le moment.

Nasir: non, il veut pas que je sorte de peur qu'il m'arrive quelque chose.

Lucan: comme je te l'ai dit, il te garde comme objet de luxe.

Nasir: non tu te trompe, c'est pas le genre de Abnar.

Lucan: alors dit lui et on verra si il te laisse encore sortir. Non? pourquoi t'ose pas lui en parler?

Delizia: papa

Elle tentait de chuchoté tout en appelant Abnar, quand il apparu elle attrapait rapidement sa main le faisant baisser pour ne pas qu'il se fasse repéré.

Delizia: sshhh, j'ai trouvé pourquoi Nasir joue les cachetiez et revient avec des vêtements sale. regarde en bas discrètement.

Lucan se trouvait toujours sur Nasir discutant avec lui.

Lucan: reste cette fois, tu verra que tu sera plus heureux en tant que Kitsune à mes côtés.

Il approchait son visage de Nasir mais celui ci se retira se relevant.

Nasir: faut que je rentre, à la prochaine.

Il se téléporta retournant sur l'olympe, Lucan se remit debout tournant la tête du haut de la pente.

Lucan: vous avez fini? je sais que vous êtes caché "dieu" votre odeur empeste mes narines.

Delizia: il dit que je pue la?

Lucan: même Nasir n'a même aps réussi à vous percer à jour la preuve que vous l'avez fait devenir un vrai petit chien.

Il reprit forme humaine partant en courant s’enfouissant dans la forêt.

Delizia: espèce de..sale boule de poil! tu vois? toi qui me croyais pas, je le savais que Nasir cachait quelque chose!

Spoiler:
 


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 


Dernière édition par Derek Kijo le Jeu 7 Nov - 0:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1591
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 26
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Nouvelle vie, nouveau départ, nouveau RP !    Mer 6 Nov - 23:33

En effet après la naissance de Near, les jours sont devenu beaucoup plus facile et paisible. Nous n'avions eu d'original sur le cul, de Dieu qui sont là pour nous faire chier.. Ou autres ennemis quelconque.. Nous vivions notre vie, nous profitions de l'amour qu'on apportait à notre famille et surtout à Near car tout comme Damon et Yuuki, il grandissait à une vitesse impressionnante.. On voulait rien manqué, ne plus faire les mêmes erreurs qu'autre fois. Nous voulions être la pour lui, et lui montrait toute l'importance qu'il occupe, notre amour et ainsi de suite.. 

Aujourd'hui c'était déjà son anniversaire, il avait la taille d'un jeune homme et nous étions bien faire de lui. Il était beau gosse, très intelligent et avait savait déjà ce qu'il désirait faire de sa vie. Il faisait des hautes études et travaillait dure, enfin plus ou moins, car il avait la même faculté que moi, celle de retenir tout ce qu'il lit une seul fois, il mémorise très rapidement ce qui fait de lui le meilleur élève de sa classe. Il a d'ailleurs eu une bourse et a sauter deux annés. C'était donc sa dernière année avant de commencer à vivre dans le métier. Il comptait créer la plus grosse entreprise qu'il soit. 

ALors que n'importe quel jeune aurait préféré faire une fête pour son anniversaire, lui désirait aller à cette piscine extérieur où se trouvait le plus grands des tobogans qui attirait beaucoup de touriste. Nous lui avait donc fait plaisir et nous nous sommes rendu, heureusement, il faisait super bon, le soleil était avec nous. 

Je tournait le regard vers Redo qui craquait déjà devant toute ses filles en bikini, sa soeur était à côté de Maya entre de bronzé portant toute les deux des grosses lunettes pour se cacher du soleil. 

Zara : Au moins sa lui redonnera les idées en place. 

Maya était devenue une vampire, transformé par Damon car ils avaient tout deux peur qu'il se passe quelque chose qui pourrait les séparer. La vie est tellement courte, elle avait eu dure à accepter qu'il le face, mais elle finit par le faire, par amour pour lui et pour ses enfants. 

Lorsqu'ils expliquaient l'histoire de ses deux jumelles, je ricanais et regardait du coin de l'oeil vers Derek. 

Gabriel : Ne lui donne pas de mauvaises pensées Derek, il va remettre ça et se retrouver avec deux belles pommettes roses ensuite. 

Zara se redressait pour se remettre de la crème solaire sur son corps, c'est vrai qu'elle est devenu très jolie, il y a d'ailleurs quelques mecs qui la regardent de loin. Lorsqu'on parlait de Near, je levais le regard vers tout en haut du toboggan, il se trouvait la haut, n'osant pas se lancer. 

Redo partait à sa rencontre sans laisser Derek lui finir sa phrase, j'en soupirais. 

Gabriel : Je sens qu'on va les entendre hurler. 

Maya : Tu veux une claque Damon ! Dit que je suis insupportable et ton fils aussi ! 

Zara était déjà plus calme comme Damon comparé à son frère qui ne tenait pas en place. Near restait bloqué malgré qu'il entendait les remarques des autres qui attendaient derrière lui, il en détournait le regard mal à l'aise. 

Il tournait le regard vers Redo en clignant des yeux de ce qu'il disait, alors qu'il lui attrapait la main. 

Near : Attend je.. 

Il écarquillait les yeux puisqu'il se jetait dans le toboggan avec lui. Les filles ricanaient, mais Near ne semblait pas emballé de rire sur le coup, le toboggan allait à une grande vitesse. 

Near : Tu m'as pas laissé le temps de te le dire ! 

Voilà que Redo se tenait fortement à lui, Near tentait de se retirer de lui. 

Near : Qu'est-ce que tu fais ?!

Il gueulait à son tour puisque de sa faute ils allaient dans tout les sens, il se tenait à son tour à lui. J'en plissais les yeux tout en regardant Derek qui passait sa main sur son visage, tout le monde riait en les entendant crier comme des filles et les voir aller dans tout les sens. 

Gabriel : Ils se donnent en spectacle. 

Zara et Maya était partie dans la picine où s'arrêtait le toboggan, celle-ci n'osait pas rentrer à l'intérieur car l'eau était bien trop froide, tandis que Maya était déjà à l'intérieur. 

Maya  : Aller rentre, tu vas voir, elle est bonne ! 

Elle glissait un bout de pied et en avait un frissons. 

Zara : je vais plutôt me mettre sur le bord. 

elle s'asseyait donc sur le bord en mettant seulement ses jambes dans l'eau, elle levait la tête entendant les cris de son frère et de Near. 

Zara : Qu'elle honte, se n'est pas mon frère. 

Redo était maintenant assis sur Near, il n'arrivait même plus à le retirer car il perdait tout ses moyens. Lorsqu'il arrivait au bout, ils faisaient un long plongeons dans l'eau, Zara écarquillaient les yeux car la fin du toboggan était dans la pisicine où elle se trouvait, elle recevait toute l'eau sur elle lorsqu'ils tombaient dans l'eau, elle était donc toute mouillée. 

Elle avait ses oreilles baissé en arrière fusillant son frère, Near sortait à son tour de l'eau en prenant une grande respiration, Maya se mettait à rire puisqu'il avait perdu son short, heureusement que l'eau était assez profonde pour cacher se petit détail, mais on pouvait malgré tout voir légèrement sous l'eau. 

Lorsque Redo lui fit signe qu'il avait perdu son caleçon, il en devenait rouge et mettait rapidement ses mains entre ses jambes, il marchait dans l'eau où ils avaient pied pour rattraper son short et s'abaissait au fond de l'eau pour le remettre. 

Lorsque Redo se rendait compte de la mauvaise humeur de sa soeur, celui-ci lui demandait ce qu'il avait fait pour mériter son regard noir. Elle l'aspergeait d'eau avec sa main. 

Zara : Je suis trempée de ta faute ! 

Maya : On est là pour se mouillée Zara, arrête de faire ta boudeuse. 

Elle détournait la tête boudant son frère. 


Zara : Si tu crois avoir attiré l'attention des filles c'est le cas, mais elles rient plus de ta performance et de tes cris de fille qu'autre chose. 

Elle se retirait de l'eau. 

Maya : Où vas-tu ? 

Zara : Me sécher et me chercher une glace. 

Elle retournait près de nous pour prendre un essuie qu'elle mettait autour de sa taille et prenait le porte feuille de son père afin de s'acheter la glace sans lui demander son avis, elle marchait jusque là ensuite. 

Maya attrapait la main de son fils. 

Maya : Aller on y va tout les deux ! 

Near ricanait parce que sa mère le tirait de force pour retourner jusqu'en haut du toboggan, lorsqu'elle se trouvait tout en haut, elle faisait de grand signe à Damon. 

Gabriel : Voilà qu'elle va se lancer à son tour, tu devrais la rejoindre. 

Je ricanais, elle sauter dedans avec son fils c'était repartis pour des cris, on pouvait entendre Maya à des kilomètre à la ronde, mais elle semblait s'amuser, elle avait les mains levé vers le haut. Near revenait près de nous en ricanait. 

Near : Ils me font rire. 


Gabriel : Sa tu peux le dire, tu étais également illarant, surtout lorsque tu as remarqué que tu avais perdu ton short. 

Il en passait sa main derrière sa tête ricanant. 

Near : Où est Zara ? 

Gabriel :PArtis se chercher une glace. 

Je regardais au stand, elle n'était plus là. 

Gabriel : Elle doit être partie au toilette sans doute. 

Near : Je vais aller voir. 

Il se rendait jusqu'au toilette pour aller voir si elle était là, il n'osait pas entrer puisque c'était pour les femmes, il restait près de la porte regardait légèrement à l'intérieur. 


Near : Zara ? 

En faîte celle-ci après avoir manger sa glace, était partie toute seul jusqu'au sauna car elle en avait marre de rester ici, mais elle ne nous avait pas prévenu. Near revenait vers nous assez inquiet de ne pas savoir où elle était, après tout ce qui nous est déjà arrivé, on pouvait croire à n'importe quoi. 

Near : Elle n'est pas là, et son sac est ici, elle n'a donc pas son téléphone sur elle. 

Maya revenait en riant jusqu'à Damon, elle sautait dans ses bras. 

Maya : Tu viendras avec moi la prochaine fois hum ?!

Gabriel : Tu n'as pas vu Zara ? 

Elle se retirait des bras de Damon lorsque je lui posais cette question; 

Maya : Non pourquoi ?!

Gabriel : Elle était partie chercher une glace, et on ne la retrouve plus. 

Maya : Oh ! Pourquoi tu n'as pas été avec elle ! Il y a des milliers de pervers ici ! 

Elle fusillait du regard Damon. 

Gabriel : Du calme, il se peut qu'elle n'ait rien. On va la retrouver, on se sépare, on se retrouve ici au bout de vingt minutes pour voir si quelqu'un la retrouvé. Vient Derek, on va se côté. 

Near partait avec Redo et Maya avec Damon, elle avait déjà larmes à l'oeil de peur qu'il lui soit arrivé quelque chose, elle n'arrêtait pas de hurler après son prénom. Near marchait avec Redo qui semblait être un peu inquiet pour sa soeur. 

Near : Peut-être qu'elle est sortie jusqu'au source chaude ? On devrait aller voir non ? 

Il détournait le regard.  

Near : Mais on ne peut pas entrer du côté des femmes.. 



****


Abnar ignorait ce que faisait Nasir ses derniers temps lorsqu'il devait s'absenter, alors qu'il était en pleine occupation il entendit l'appelle de sa fille ce qui le fit interrompre sa réunion importante et se téléportait juste à côté de sa fille qui lui tirait rapidement le bras pour qu'il s'abaisse afin de ne pas se faire repérer par Nasir et Lucan. 

Abnar : Qu'est-ce qu'il se passe Déli ? j'étais dans une réunion importante.. 

Il se taisait lorsqu'elle commençait à lui parler de Nasir, il regardait devant lui, et fut bien surpris de voir Nasir ici mais surtout de voir cette autre Kitsune être juste au dessus de lui, il en perdait le contrôle de soit et fronçait quelque peut les sourcils. 

Abnar : Mais pourquoi vient-il voir ce Kitsune sans m'en faire part.

Il tentait de rester calme, mais une grande pulsion montait en lui, surtout sous les paroles de Lucan et du fait qu'il approchait bien trop près son visage de celui-ci de Nasir pour tenter de l'embrasser. Heureusement celui-ci se retirait avant. 

Naisr se téléportant afin de retourner chez lui, Lucas se remettait debout en regardant dans leur direction. Abnar se redressait puisqu'il savait qu'ils  étaient là, cela ne servait plus à rien de se cacher. 

Abnar : tu te trompes sur mes intentions vis-à-vis de Nasir. 

Il n'avait pas le temps de lui parler plus longtemps car il reprenait sa forme de Kitsune pour s'en aller dans la forêt, il détournait le regard ne comprenant décidément pas tout ses mensonges. Depuis combien de temps va t-il le voir en cachette ? Avait-il une relation avec lui ? Ils semblaient en tout cas tout les deux bien proche. 

Il regardait vers sa fille qui lui parlait de Nasir et du fait qu'il cachait bien quelque chose. 

Abnar : Tu avais sans doute raison, je suis navré de ne pas t'avoir cru. 

Il réfléchissait. 

Abnar : Je vais aller lui parler. 

Il n'avait même plus le coeur de retourner à sa réunion, il se fera sans doute disputé par son père, mais il s'en fichait. 

Il se téléportait pour retrouver Nasir qui semblait prendre une douche pour se nettoyer. Abnar rentrait sans prévenir, il prenait ses vêtements qui était recouvert d'herbe, il approchait ceux-ci de son nez arrivant à sentir l'odeur de Lucan sur ceux-ci. 

Il s'approchait de lui alors qu'il était dans son bain et lui montrait ses vêtements. 

Abnar : Nous devons parler Nasir. 

Il déposait ses affaires sur un meuble et croisait les bras. 

Abnar : Pourquoi me caches-tu que tu vois ce Kitsune. Je t'ai vu alors que tu étais avec lui, ne pense pas que je t'espionne, c'est Déli qui m'a appelé pour me le montrer. 

Il attrapait une serviette pour lui tendre afin qu'il sorte de son bain et qu'il se couvre.  

Abnar : As-tu une relation avec lui ? 

Il tentait de rester calme, mais au fond, il était jaloux. 

Abnar : Tu semblais très proche avec lui tout à l'heure, voilà pourquoi je me pose la question. 

Il glissait sa main sur son visage. 

Abnar : Je ne veux pas que tu y retournes et ni que tu le revois.. 

Il s'en allait aussi tôt, quittant la salle de bain, il se rendait jusqu'au salon où il s'installait sur le divan, le regardait ailleurs, il savait bien que Nasir allait se manifester. Mais cela ne lui plaisait tout simplement pas que la personne avec qui il partage maintenant plusieurs année puisse lui cacher des choses pour voir un autre homme, et puis se rapprochement qu'il avait.. Il était tout simplement jaloux ce qui était normal même pour un Dieu de sa trempe.

Une femme arrivait par téléportaiton, elle était très belle et sexy, elle s'approchait de Abnar en s'inclinant et lui souriant. 

" Maître Abnar, votre père est mécontent que vous soyez partis sans prévenir de la réunion. "

Abnar : Ma fille m'avait appelé. 

" Et pourtant je vous retrouve assis dans votre divan."

Elle souriait, celle-ci semblait tenter de le séduire. 

Abnar : En effet, j'avais besoin de... De rester seul avec Nasir quelque instant. 

" Je comprend, que dois-je dire à votre père ? "

Abnar : La vérité.

Il haussait les épaules s'en fichant. 

" Si vous avez besoin de moi, vous savez où me trouver maître Abnar. "

Elle s'inclinait à nouveau devant lui et lui souriait pour ensuite disparaître. Abnar regardait du coin de l'oeil vers Nasir. 

Abnar : J'aurais pu comprendre et accepter le fait que tu désires voir d'autre de ton espèce. Mais pas que tu me mentes et me le cache, surtout que je te surprend couché et lui juste au dessus de toi. Ne t'ais-tu pas rendu compte l'attirance qu'il éprouve pour toi ? C'est pourtant tellement évident. 

Il soupirait. 

Abnar : Depuis combien de temps vas-tu le voir ?



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 



Dernière édition par Gabriel Light le Jeu 7 Nov - 5:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1372
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Nouvelle vie, nouveau départ, nouveau RP !    Jeu 7 Nov - 4:46

Redo mettait sa main dans son short de main se grattant laissant sa soeur lui faire la moral pour quelque éclaboussure. Elle a beau être plus calme que son frère, Zara garde un caractère plus fort comme Damon et râle pour pas grand chose.

Redo: se qu'il compte c'est qu'elles m'ont remarqué et puis t'aura dur à attiré les mec toi si tu passe ton temps à faire cette tête.

Damon: redo arrête de mettre ta soeur dans cette état.

Redo: elle est tout le temps dans cette état! il faudrait qu'un mec lui caresse la queue et peut être qu'elle se décoincera.

Damon: éh Zara c'est mon porte feuille ça!

Derek: les femmes toujours des voleuses de bourse.

Damon: je te fais pas dire.

Redo s'avançait du bord pour sortir de l'eau, du moins jusqu'à que sa mère l'attrape pour le toboggan.

Redo: euhh..je peux pas je..j'ai froid et j'ai plein de noeud à ma queue faut..maman arrête de me tirer! Papa dit quelque chose!

Damon: débrouille toi avec ta mère.

Je levais les yeux voyant Redo se débattre pour pas être entraîné, mais avec Maya c'était foutu d'avance. je ricanais entendant encore leurs cris tous les deux, Near s'approchait de nous je gardais mon sourire.

Derek: l'avantage c'est que tous le monde c'est que t'es bien armée maintenant.

Je faisais un clin d'oeil à mon fils avant de regarder vers le stand à mon tour, oui semblerait que Zara est disparu. Damon cherchait déjà tous autour de lui cherchant sa fille, Near se dirigeait vers les toilettes publique pour vérifié si elle n'était pas de se côté. Maya revenait avec redo sautant dasn les bras de Damon.

Damon: pas question que j'aille dans se truc.

Tous le monde semblait déjà inquiet pour Zara, moi je pense surtout qu'elle est partit bouder ailleurs. 

Derek: Gabriel a raison, on se fait de soucis pour rien. On va faire comme il a dit et se disperser, je te suit Gabriel.

Redo partit avec Near plaçant les mains derrière la tête tout en le regardant.

Redo: suffit que ma soeur disparaisse deux minutes et voilà qu'on la considère déjà comme disparu, elle abuse celle la qu'est ce qu'elle ferait pas pour se faire remarquer.

Il pouvait quand même s'empêcher de regarder chaque personnes présence afin d'espérer l’apercevoir.

Redo: source chaude? ah oué par con se que tu dit la..cela lui ressemblerait bien de se prélasser tranquillement pendant qu'on se chie dessus à la chercher.

Il réfléchissait quelque instant.

Redo: et bien le côté des nana est juste à côté de celui des hommes non? et je suis assez bon grimpeur.

Il rougissait tout en ricanant imaginant déjà se qu'il allait découvrir et attrapait la main de Near courant pour s'y rendre rapidement.

Redo: perdons pas de temps!

Entendant dans les cabines commune, redo retirait son short pas gêner de se mettre nu devant Near et mis un essuie blanc autour de la taille.

Redo: aller grouille retire moi ça et rejoins moi à l'intérieur ok?

Lui avançait déjà le premier avant de rentrer dans l'eau, il retira sa serviette la plaçant sur ses épaules pour ne pas la mouillé. Le sourire aux lèvres il leva les yeux vers le mur séparant les sources filles et garçon. Near arrivait enfin à son tour, il fit un geste de la tête montrant le mur.

Redo: sa va être facile à grimpé se mur, t'en fais pas je jette juste un coup d'oeil pour Zara et puis je descend. héhé matte l'artiste.

Il s'avançait vers le mur enfonçant ses griffes dans la pierre et se mit à escalader jusqu'au haut doucement il passa sa tête tout en balançant sa queue de droite à gauche. 

Redo: huhu, plein de petit tétons partout!

Il en changeait vite de couleur le visage rosis mattant tous les jolies filles parlant entre elles. Il dressa les oreilles repérant sa soeur, il pointait du doigt dans sa direction.

Redo: Zara on te cherchait partout espèce d'idiote! tu....ops.

Toute les filles se retournait dans sa direction et se mirent à crier tout en jetant toues sorte d'objet dans sa direction, il en recevra un sur le front se qui' le fit tomber en arrière dans l'eau.

Redo: aaiiie...je voie encore des petit tétons tourner autour de ma tête, trop bien.

Benoit: le dernier qui avait tenter le même projet c'est retrouver avec un fracture du crane, tu es eu de la chance..les femmes peuvent être de vrai furie.

Redo se redressait tout en frottant son front.

Redo: je suis plus coriasse qu'elles l'imagine.

Benoit: j'en doute pas un grand gaillard comme toi.

Redo: bizarre ta tête me dit quelque, on sait déjà causer?

Benoit: évidemment que tu te souviens pas de moi et j'ai changer ma couleur de cheveux et cela fais si longtemps, mais moi je t'ai reconnu Redo.

Redo: humm éclaire moi avant que cela me rend complètement fou.

Benoit: benoit le fils de izaya.

Redo ouvrit grand la bouche le pointant du doigt.

Redo: oh mais ouiii! ses yeux rose! bordel ta changer mec, t'étais tout petit et grassouillet la dernière fois que je t'ai vu!

Benoit: pas l'époque que je préférais.

Il tournait le regard vers Near.

Benoit: toi c'est Near c'est ça? fils de Derek et gabriel..hum plutôt mignon.

Redo: mouais, aller viens on sort avant de cuir comme un homard, on va dire au vieux qu'on a trouver la fugueuse.

Benoit: je vous accompagne.

Il se relevait se montrant entièrement.

Benoit: je remettrais un bonjour à tous le monde, cela fais si longtemps.

Ils sortaient tous les trois de l'eau allant jusqu'au vestiaire, Benoit n'était pas discret n'hésitant pas à les regarder tous deux dans tous les angles.

Redo: je me sent observé pas toi Near?

Cela faisait ricaner Benoit, qui continuait de les suivres jusqu'au lieu de rendez vous tout les autres était de retour.

Damon: alors Redo?

Redo: c'est bon, elle est au source chaude pas de panique.

Damon: qu'elle idiote elle aurait pu nous prévenir, sa mère a faillit me tordre le cou. Tu vois qu'il avait pas besoin de s'inquiété Maya! 

Derek: se qui compte c'est qu'elle va bien.

Redo: ah oué et on a trouver sur la route Benoit, vous savez l'ancien petit gros...

Benoit: j'étais pas si gros que ça, un peu gourmand c'est tout.

Derek: Benoit? ouf c'est vrai que ta changer, t'es devenu un beau jeune homme.

Benoit: me fais pas rougir Derek.

Il vient de me faire un sourire de drague la? je connais cette tactique, je l'utilise également! même encore aujourd'hui en toute discrétion de Gabriel bien évidemment.

Spoiler:
 

****

Nasir se frottait le visage effaçant la saleté, il retirait ses mains se tournant vers la porte qui s'ouvrit.

Nasir: Abnar? t'es déjà rentré?

Son regard se baissait vers les vêtements qu'il lui présentait, il comprit qu'il était au courant de ses petite escapade.

Nasir: Delizia, elle devrait plutôt se mêler de ses affaires.

Il se levait attrapant la serviette qu'il lui tendait la mit autour de la taille.

Nasir: bien sûre  que non j'ai pas de relation avec lui, qu'est ce qui te fais penser un truc pareil?

C'est vrai qu'avec la pose de tout à l'heure il avait de quoi avoir des doutes, il relevait le visage sentant sa main parcourir la sienne. Voilà se qu'il redoutait le plus, il lui interdisait de sortir à nouveau d'ici et encore moins revoir Lucan. Delizia était la à écouter et entendant son père sortir de la salle de bain, elle fit un bon pour se rendre jusqu'à la cuisine et épier à nouveau. 
Nasir ne voulait pas que la discutions se termine comme ça, il sortit à son tour mais bougeait plus de place voyant cette autre déesse apparaître. Il la fusillait du regard voyant bien son petit jeux mais n'interrompu pas pour autant leurs conversation.

Nasir: tu va encore avoir des problèmes avec Zeus..

Il s'approchait écoutant ses paroles et soupirait.

Nasir: j'avais des raisons de ne t'avoir rien dit Abnar, tu désirais déjà pas que je sorte de peur qu'il m'arrive quelque chose alors comment aurais tu réagis d'apprendre que Lucan tente de me faire retrouver mes instincts de Kitsune. 

Il détournait le regard posant sa main sur l'un de ses bleus.

Nasir: tu te serais bien trop inquiet au moins d'être déconcentré sur ton travail, j'aurais eu droit au critique de Zeus et je m'en passerais volontiers.

Il venait s'asseoir à côté de lui.

Nasir: J'ai remarquer en effet qu'il commençait à être de plus en plus proche de moi, mais il m'aide à retrouver mon endurance, mon agilité, montrer comment me battre. Je peux pas toujours t'appelé pour me venir en aide, je désirais juste pouvoir me défendre tous seul.

Il chipotait à sa serviette tout en continuant.

Nasir: cela doit faire un mois ou peut être un peu moins, je sais pas trop. Je comprend que tu sois en colère que je t'ai cacher ça, mais toi aussi tu me cache les endroit ou tu te rend ou les personnes que tu vois.

Il le regardait à cette instant.

Nasir: plus d'une femme te drague et cela semble évidant comme cette déesse qui se penche espérant que tu admire son décolleté. T'ai je déjà reprocher ça? et elle n'est surement pas la seul même cupidon essaye d'attirer ton attention depuis des années, je t'ai jamais rien reprocher même si ma jalousie est présente.

il se remit debout.

Nasir: parce que j'ai confiance en toi, mais semblerait que cela ne soit pas réciproque et tu préfère me garder ici enfermer à devoir attendre toute la journée en espérant te voir avant la tomber de la nuit.

Il changeait de pièce se rendant jusqu'à la chambre prenant des affaire pour s'habiller, Deli sortait de sa cachette posant ses mains sur ses hanches.

Delizia: te laisse pas dire surtout! il sait très bien que ta pas le choix, ta du travail! il crois que tu glande de tes journées peut être. Toi tu fais pas de roulé boulé dans les prairies? non tu travail dur pour que se monde tourne rond! 

Nasir revenait habillé fusillant du regard Delizia.

Nasir: j'ai jamais critiqué son travail!

Delizia: non juste le fait qu'il soit pas présent pour s'occuper de ta petite personnes, alors on va voir ailleurs.

Nasir: je n'ai aucune relation avec Lucan!

Delizia: pourtant il n'a fallu que quelque centimètre pour que ses lèvres touche les tiennes.

Nasir: notre discutions te regarde pas Deli.

Delizia: c'est mon père alors si sa me regarde!

Nasir: t'aurais pas à te mêler de tous si tu te trouverais enfin à homme à sauter.

Elle s'approchait de lui le giflant sur le moment Nasir prit forme bestiale mordant la main de deli.

Delzia: il m'a mordu! 

Il se téléportait après ça retournant dans les grandes prairie retrouver Lucan, Deli regardait son père assez surpris de son geste.

Delizia: à force de fréquenté se Kitsune, ton petit Nasir retrouve ses instinct sauvage. bon d'accord je l'ai gilfé, mais il n'avait pas à me parler sur se tons...qu'il se méfie papa, si Zeus après son geste, mais t'en fais pas je lui dirais rien mais tente au moins de le résonner avant que cela se reproduise.


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1591
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 26
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Nouvelle vie, nouveau départ, nouveau RP !    Ven 8 Nov - 2:07

Near tournait le regard vers Redo qui était exaspéré par sa soeur, mais malgré qu'il tentait de montrer qu'il n'était pas stressé, au fond de lui il était malgré tout inquiet pour elle et ça, Near arrivait à le voir ce qui lui fit sourire. Ils se querellait de temps à autre, mais au fond, ils s'aimaient tout les deux. 

Il lui disait qu'elle serait peut-être au source chaude, mais comment voir si elle s'y trouvait s'ils ne pouvaient pas voir puisque les hommes et les femmes étaient séparé par un mur de pierre. Il relevait un sourcils de ce qu'il disait, qu'il allait grimper au mur. 

Near : Tu es sérieux ? Si tu te fais repéré.. 

Il levait les yeux puisqu'il semblait bien décidé. 

Near : Fait comme tu veux après tout.. Hum.. C'est pour une bonne raison. 

Il courait ensuite pour se rendre jusque là, Near fit de même pour pouvoir le suivre. Il ricanait puisqu'il semblait bien motivé de se rendre jusqu'au source chaude pour grimper à sa fameux mur et sans doute voir bien autre chose que sa soeur. 

Ils se trouvaient dans les cabines, Near tournait le regard vers Redo qui ne se gênait pas du tout pour se déshabiller devant lui, alors qu'il partait déjà, il retirait rapidement son short pour prendre la serviette et la mettre autour de sa taille et le rejoignait jusqu'au source, il regardait soulagé de voir qu'il n'y avait qu'une seul personne, car REdo comptait bien se faire remarquer. 

Il entrait dans l'eau, il retirait son essuie pour mettre également autour de ses épaules et s'abaissait ensuite dans l'eau tout en tournant le regard vers REdo qui commençait déjà à grimper au mur. 

Near : Oui, dépêche toi.. 

Une fois qu'il était bien tout en haut, il arrivait à voir ce qu'il se passait du côté des femmes, sa soeur s'y trouvait, elle avait les yeux fermé et se relaxait bien dans l'eau chaude. Mais lorsqu'elle entendait son frère crier son prénom, elle ouvrait aussi tôt les yeux et le regardait avec un regard de fureur, elle se levait aussi tôt hors d'elle qu'il puisse l'épier ainsi, elle attrapait un savon pour lui lancer sur sa tête. 

Zara : Espèce de pervers !!!

Near relevait un sourcils le regardant tomber dans l'eau, il s'approchait rapidement de lui. 

Near : Tu es encore vivant ? 

Il regardait du coin de l'oeil vers Benoit sans le reconnaître. 

Near : Tu as surtout de la chance qu'elles n'avaient pas des armes aux lieux de savon. 

Lorsque Redo disait que sa tête lui disait quelque chose, il le regardait d'avantage. Il ne se souvenait pas de lui, car après tout la dernière fois qu'il l'ait vu, il était encore tout petit. 

Near : Izaya.. Ah oui je vois, Maya parle sans cesse de lui. Enchanté.. ET hum.. Merci. * Je suppose *

Il le trouvait mignon, il le regardait du coin de l'oeil à cette instant. Il commençait à sortir de la source, une fois en dehors il remettait son essuie autour de sa taille. 

Near : Oui ils doivent s'inquiéter.

Il marchait à côté de Redo, Benoit se trouvait derrière eux, et effectivement, il se sentait tout comme redo bien observé. Il était bien content de porter cette serviette, bien qu'il ait sans doute bien regarde au moment où ils s'étaient tout deux retirer de l'eau, ou encore lorsque Redo grimpait à se mur. 

Near : Moui. 

Une fois qu'il remettait son short de bain, ils allaient retrouvé tout le mondes, on les attendait tout les deux puisqu'ils manquaient plus qu'eux au point de rendez-vous. Maya tenait déjà fermement le bras de Damon, en pleine panique. 

Elle posait sa main sur sa poitrine ne faisant un grand soupir de soulagement lorsque Redo disait qu'elle était aux sources chaudes. 

Maya : J'ai cru mourir de peur ! 

Gabriel :Plus de peur que de mal. 

Hum Benoit ? Oui je me souviens de lui, j'étais surpris par son physique, il avait vraiment bien changé, il était plutôt beau garçon. 

Gabriel : Tu es venu tout seul, tes parents ne sont pas avec toi ? 

Near : Il était tout seul au source. 

Il regardait du coin de l'oeil vers Benoit à cette instant. 

Gad : LIGHT ! pas de transformation ici ! C'est interdis ! 

Light avait déjà sauter dans l'eau en stygian tellement qu'il était excité comme une puce. Tout le monde le regardait, il portait encore son short sous cette forme. Il sortait ensuite de l'eau se secouant, lorsque Takuma lui fit se regard qui voulait dire, "obéis ! " Il reprenait sa forme humaine. 


Light : Désolé c'était plus fort que moi. 

Il tournait le regard vers nous, il en souriait marchant rapidement jusqu'à nous. Il ressemblait beaucoup à Takuma, cheveux blanc et yeux bleu, Gad le regardait se demandant où il allait et fut surpris de nous voir.. Qu'elle coïncidence. Tout le monde n'arrêtait pas de regarder vers Takuma, les filles fantasmaient devant lui. 

Light : Salut ! Je savais pas que vous étiez là ! 

Gabriel : Et bien nous sommes là, c'est pour l'anniversaire de Near. 

Il le regardait à cette instant. 

Light : Bon anniversaire. 

Near : Merci.

Gad s'approchait, il enlaçait Near et le regardait ensuite. 

Gad : Joyeux anniversaire, j'ai ton cadeau, je te le donnerais après. On pourrait se retrouver chez Derek tous ensemble ensuite ? Tu vas fêter ton anniversaire en faisant une petite soirée non ? 

Near : ET bien c'est que.. 

Gabriel : Il ne voulait pas qu'on lui prépare de soirée cette année, il dit ne pas aimer vraiment ça. 

Near : J'ai pas mal de chose à faire, je dois encore travailler. 

Gad : Le travail passe après, c'est un jour spécial, tu ne vas pas le passer dans tes bouquins, il faut que tu en profites et que tu t'amuses. 

Gabriel : C'est ce que Derek lui a dit, mais il est aussi têtu que lui donc. 

Light : Tu l'es aussi à ce que m'a dit Gad. 

Je fusillais mon frère à cette instant, il tapait ses deux doigts l'un contre l'autre. 

Gad : Et puis j'ai envie de passer du temps avec mon neveu ! On se voit pas souvent, alors une petite soirée pour s'amuser, sa ne fait pas de tord bien au contraire.. S'il te plaît. 

Near : Bon d'accord pour la soirée. 

Light faisant un grand sourire. 


Light : Il y a de l'alcool ? 


Gad : Pas d'alcool pour toi. 

Il croisait les braS. 

Light : J'ai assez l'âge pour boire maintenant. 

Gad : Tu as seize ans, il en faut dix huit. 

Light : Plus personne n'obéis à ce genre de règle stupide. 

Gad : Il a raison, Near est obligé de boire un verre se soir, et il est beaucoup moins âgé que lui donc.. Et puis comme tu l'as dit mon frère, c'est une "occasion spéciale. " Qu'il faut fêter. 

Zara : Bien alors on rentre ? La piscine sa m'endors. 


Maya : Oh toi ma fille ! Plus jamais tu t'en vas s'en dire où tu te rends ! Je me suis fait un sang d'encre !!!

 Elle tendait sa main. 


Maya : ET rend le porte-feuille de ton père ! 

Elle lui donnait son porte feuille, elle fouillait dedans pour regarder combien il restait. 

Maya : Ooh, tu peux m'acheter aussi une glace avant de rentrer ! Qui en veut une ? 

Gabriel : Mon fils qui paye ? Pourquoi rater une tel occasion, prend en pour tout le monde. 

Elle trotinait jusque là, Damon s'en fait la moue haha.. Et oui assume d'avoir une femme comme Maya, au moins il ne doit pas s'ennuyer. Une fois qu'on avaient terminé notre glace, on se rhabillaient et tout le monde s'attendait à la sortie. 

Gabriel : Tu es invité Benoit pour la soirée, demande donc à tes parents s'ils veulent venir. Tu veux passer chez nous ? Sa nous dérange pas. 

Cela ne dérangeait plus du tout Gad de le revoir, car maintenant il était bien heureux avec Takuma. J'entrais dans la voiture, Damon prenait la sienne et Gad, Light et Takuma se rendait dans leurs.. Wouah mais c'est quoi cette voiture stylé ?! Moué Gad est super riche, alors sa m'étonne pas qu'il offre plein de petit cadeau à son chéri. Lucas peut avoir autant de fric qu'il le veut et lui, il nous offre rien du tout. Monsieur dit qu'il n'aime pas utiliser ses pouvoirs trop souvent, moi je n'hésiterais pas.. Plus besoin de travailler. Ils nous suivaient de près pour rentrer chez nous. Une fois qu'on arrivait, tout le monde entraient à l'intérieur, je soupirais pusiqu'il fallait préparer tout pour la soirée. 

Gabriel : Qu'est-ce que j'envie le pouvoir de Lucas dans ses moments là, op on claque des doigts le ménage se fait, op on claque des doigts plein de bouteille d'alcool partout. 

Near : Tu deviendrais gros et gras car tu bougerais plus de ton fauteuil, tu ne ferais que "claquer des doigts. "

Gabriel : Moué pas faut. 

Je ricanais.


***

Abnar était toujours assis sur son divan, regardant vers Nasir tentant toujours de se contrôler, de garder son calme malgré la circontance et malgré la jalousie.. Lorsqu'il disait qu'il avait des raison, Abnar le regardait bien. 

Abnar : Alors explique moi donc ses bonnes raisons. 

Il réfléchissait à ses paroles, et tentait de penser à sa façon de réagir, Nasir avait sans doute raison. Abnar aurait dit qu'il était trop dangereux pour lui de sortir pour retrouver ce Kitsune qui ne connaissait à peine. 

Abnar : Alors c'est pour cela que tu le vois ? Pour retrouver tes instincs de Kitsune ? 

Il baissait les yeux vers le bleu qu'il avait. 


Abnar : Et tu reviens avec tout ses bleu sur toi, lorsque je me demandais où tu t'étais fait ça, tu me mentais à chaque fois. 

Il le suivait du regard alors qu'il s'installait à côté de lui. 

Abnar : Tu n'as pas besoin de tout ça, de te battre et autre. Tu es avec moi, je te protégerais quoi qu'il arrive et tu le sais très bien. 

Se défendre tout seul ? Il détournait quelque instant le regard ne comprenant pas ses choix. Il le laissait malgré tout s'exprimer. 

Abnar : Depuis déjà tout ce temps.. 

Il se posait bien contre le divan et finissait par tourner le regard pour bien le regarder et l'écouter. 

Abnar : Je n'ai rien à caché, si tu veux savoir avec qui je traîne et où je vais, il suffit de me le demander. Aujourd'hui j'étais à une réunion où tout les dieux était assemblé, hier nous étions sur terre pour nous occuper de l'environnement des nymphe et des satyre, j'étais accompagné de la Déesse de la nature. Je peux continuer comme ça autant de temps que tu le désires, je ne te cache et je ne te cacherais jamais rien. 

Il se taisait à nouveau alors qu'il parlait des Déesse qui le draguait, il en soupirait. 

Abnar : Tu ne m'as jamais reproché ce fait c'est vrai. 


Il le regardait se remettre debout. 

Abnar : Bien sûr que sa l'est Nasir, j'ai confiance en toi. Je désire juste te protéger du dangers qui cours à l'extérieur de ses murs. Le monde des Dieux est vaste et il existe beaucoup plus de créature que sur le monde où tu as vécu. Je n'ai également pas confiance en ce Kitsune qui semble désirer se rapprocher de toi, il était près à t'embrasser tout à l'heure, il avait son corps collé contre le sien, comment devais-je réagir avec le fait que tu m'ais mentis ? 

Il restait calme et n’élevait pas la voix. 

Abnar : Je tente de venir auprès de toi le plus souvent possible et si je ne le voulais, je resterais tout le temps avec toi et tu le sais. 

Il le laissait partir, il détournait le regard mais levait rapidement les  yeux vers sa fille qui était présente, il l'écoutait parler.  

Abnar : Déli, pourquoi es-tu ici. 

Nasir revenait entendant les paroles de Délizia, ils ne sont jamais entendu ses deux là et voilà qu'ils se mettaient à se disputer tout les deux. 

Abnar : Nasir prend gardes à tes paroles. 

Délizia se rendait jusqu'à lui pour le gifler, Abnar se levait après ça. 

Abnar : Déizia !

Nasir prenait sa forme de kitsune pour lui mordre la main, chose qui n'aurait jamais fait autre fois et celui-ci se téléportait ensuite, il tournait le regard vers sa fille. 

Abnar : tu n'as pas à le gifler Déli.

Il l'écoutait parler. Il savait ce que cela pouvait coûter à Nasir si Zeus apprenne qu'il est venu à gifler sa petite fille. 

Abnar : J'espère bien que tu ne lui en feras pas part.. J'irais lui parler afin qu'il vienne s'excuser auprès de toi et je te promet que cela ne se produira plus. 

Il la regardait une dernière fois avant de se téléporter pour retrouver Nasir. Celui semblait chercher après Lucan, il s'avançait vers lui avant. 

Abnar : Nasir nous devons parler. 

Il s'approchait de lui pour lui faire face. 

Abnar : Délizia n'avait pas à te gifler, cela n'arrivera plus. Mais tu  n'avais pas le droit non plus à la mordre.

Il soupirait. 

Abnar : Ecoute, si tu désires retrouver Lucan, alors je t'y autorise.. Si c'est réellement ce que tu souhaites car je ne veux pas que tu penses que je t'enferme.. je désire simplement ta protection. Mais s'il t'arrive quoi que se soit, que tu ais dans une mauvaise posture, appel moi directement, ses forêts sont dangereuse et tu as raison, je vais m'inquiéter pour toi à te savoir sans cesse en dangers.. Mais c'est parce que je tiens à toi tout simplement. 

Il posait sa main sur sa joue, approchant son visage proche du sien. 

Abnar : Comme toi tu t'inquiète à chaque fois que je m'en vais pour accomplir mon devoir. Je pense pouvoir faire face à ça, je te fais confiance mais ne me cache plus rien et ne me ment plus c'est tout ce que je te demande. 

Il l'embrassait quelque instant pour ensuite se retirer de lui. 

Abnar : Et je veux que tu faces bien attention à toi, j'aimerais rencontrer se Lucan en question. Il s'est défilé trop rapidement tout à l'heure pour que je lui parle. 

Il tournait le regard vers lui puisqu'il semblait écouter leurs conversation, il en fit disparaître l'arbre derrière lequel il se cachait. 

Abnar : J'arrive également à ressentir ta présence. 

Il fit réapparaître l'arbre ensuite et le regardait s'approcher. 

Abnar : Je ne sais pas pourquoi tu méprise autant les Dieux, mais moi je n'ai aucun problème avec toi à par le fait que tu ais tenter de te rapprocher bien trop près de lui. D'ailleurs ne t'avise pas de recommencer, il est avec moi. 

Il regardait à nouveau vers Naisr. 

Abna r: Il faut que je parte, que je retrouve Zeus pour continuer la réunion. Tu restes donc à avec lui, je préfère savoir où tu te trouves que le contraire. A tout à l'heure, fait attention à toi. 

Il l'embrassait à nouveau, faisant bien exprès de faire durer se baisé pour montrer en quelques sortes à Lucan qui était à lui. Il se téléportait en plein milieux du baisé ensuite. Le frère de Lucan arrivait à son tour, il regardait vers son frère en grognant entre ses dents. 

Tyrak : Il va pouvoir rester plus longtemps maintenant qu'il a l'accord de son "Dieu". 

Il regardait vers Nasir à cette instant. 

Tyrak : Parce qu'on a encore beaucoup de travail à faire avec lui, et cela risque d'être bien compliqué de lui faire revenir tout son instinct de Kitsune surtout qu'il se laisse toujours amadoué par les Dieux. 

Il fit demi-tour. 

Tyrak : Ils ne connaissent rien de cette forêt, prétendre qu'elle est dangereuse, qu'elle excuse pour te garder comme un petit chiot à enfermer chez lui. 

Il chuchotait à son frère. 

Tyrak : Je pensais que tu allais arriver à faire en sortes qu'il se rende compte de la vie misérable qu'il a et de la vie qu'il l'attend à nos côtés, cela fait déjà un mois et il est toujours aussi attaché à ce Dieu. 

Il partait devant.



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 



Dernière édition par Gabriel Light le Ven 8 Nov - 6:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1372
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Nouvelle vie, nouveau départ, nouveau RP !    Ven 8 Nov - 6:02

Benoit haussait les épaules gardant un petit sourire.

Benoit: je doute que mes parents serait venu "ensemble" à la piscine et puis j'étais plus seul longtemps j'ai rapidement eu une bonne compagnie.

Redo regardait à gauche et à droite comme pour éviter son regard dévoreur, il est complètement different du Benoit que j'avais connu lorsqu'il était bambin. Il regarde Redo et mon fils comme harpie près à plonger sur sa proie. Entendant Gad crier au loin tous le monde se tournait dans sa direction, tiens tiens quel coincidence à croire que toutes la famille à décider de venir à la piscine le même jour et je suppose que se gros chaton est Light. Takuma arrivait toujours aussi gracieux celui là même quand il fusille son fils le forçant à obéir.

Takuma: et bien retiens toi Light, est ce que j'agis de cette façon moi?

Non mais regarder moi toutes ses nana qui mouille les cuisses pour lui, même moi je n'attire pas autant de regard et lui semble complètement s'en moquer.

Takuma: bonne anniversaire Near, tu es devenu un beau jeune homme, tu dois faire fureur.

Damon: il perdrait directement la vedette face à toi Takuma, je me sent petit.

Derek: relève la tête mon fils et ta dignité?

Damon: puff, je peux plus plaire autant au fille ou ma femme me plantera ses griffes.

Pas faux, je peux en dire autant de Gabriel à vrai dire. Croisant les bras j'écoutais Near qui désirait toujours pas qu'on fête son anniversaire, j'ai déjà tenter de le convaincre le faire avec la famille, mais c'est vrai il est aussi têtu que moi...je fusillais Gabriel du regard, comment ça comme moi? il est pas mieux!

Derek: et toc! sa t'apprendra à me mettre tous sur le dos, les paroles de ton frère son sage Gabriel.

Gad fais sa technique des yeux tous brillant pour le convaincre, j'aurais du l'appelé plus tôt les yeux de chiens battu de Gad sont abattable.

Derek: bien sûr qu'il a de l'alcool sinon je participerais pas à ma propre soirée!

Damon: bah voyons...

Derek: c'est vrai monsieur ne peut plus boire avec sa cher et tendre épouse.

Damon: non et elle pourtant se gêne pas.

Redo: youhouu! vodka powa!

Damon se tournait vers sa fille fronçant les sourcils bien qu'il n'est pas le temps d'avoir son mot a dire avec ça femme.

Damon: et surtout qu'elle a presque faillit me casser le bras à me le serrer comme une dingue! je me souviendrait de ça Zara.

Il voulu reprendre son porte feuille à sa fille, mais maya l'attrapait avant lui fouillant déjà dedans. Je ricanais voyant la tête de mon fils quand elle désirait s'acheté une glace et bien plus de Gabriel qui remettait une couche.

Damon: je vous déteste.

Derek: faut être rapide comme l'éclair Damon, moi crois moi que Gabriel a jamais le temps de me le piquer.

Damon: tu me parlera de ta technique.

Derek: sans problème.

Tous le monde mangeais sa crème tranquillement même moi j'ai profité de la situation m'amusant de la tête boudeuse de mon fils. Benoit lui s'amusait surtout nous regarder lécher les glaces, inutile de lire dans ses penser pour savoir à quoi il songeait surtout. 

Benoit: j'accepte l'invitation avec un grand plaisir, mais je doute que mes parents s'invite à cette fête. Cela fais presque deux mois qu'ils se sont séparer après que Izaya est découvert mon autre père dans les bras d'un autre homme.

Il haussait les épaules.

Benoit: se type c'est retrouver au urgence le visage remplis de coup de griffe.

J'ignorais que ses parents se sont séparé, ils semblaient beaucoup s'aimer pourtant. Chacun prenait sa voiture, j'étais presque surpris sur le moment où j'aperçue Benoit se changer en corbeau, mais c'est vrai déjà petit il changeait de forme selon son humeur ne contrôlant rien. on prenait la route rentrons chez nous, Benoit se trouvait déjà devant l'entrer le sourire aux lèvres. Evidemment plus facile en vole, pas de bouchons, de feu rouge et tout se qu'il fais chier. J'ouvrais la porte.

Derek: entre je t'en pris.

Benoit: merci.

Il faisait un petit sourire à  Near avant de rentrer, je m'occupais déjà des préparatifs ricanant des commentaire de Gabriel.

Derek: dans se genre d'occasion il est vrai que cela serait plus simple, mais c'est pas le cas alors bouge tes fesses Gabriel.

Je donnais une claque dessus pour le faire avancer, benoit s'approchait attrapant les verres pour les mettre à table nous aidant.

derek: tu es notre invité Benoit, assied toi on s'occupe de tout.

Benoit: cela me fais plaisir et j'aime avoir les mains occupé.

Pourquoi je vois tous d'un autre angle dans ses paroles? je doute qu'il aime s'occuper les mains en plaçant des verres à table. 

Takuma: Gad à téléphoner à un traiteur pour apporter la nourriture croyez pas inutile de préparer quoi que se soit, bébé à tentante à en faire trop.

Ah? il a commander à manger? j'entendais d'ailleurs sonner à la porte, l'ouvrant des serveurs entrait avec des sac de nourriture préparant tous à table même du champagne hors de prix.

Derek: en effet, il a un banquet pour au moins 25 personnes.

Takuma: j'ai eu beau lui rappelé le nombre il en a fait qu'à sa tête.

Derek: il a peut être pas que son frère qui est têtu au fond, mais merci Gad pour se geste.

Je servais le champagne dans des coupes en donnant un à tous le monde, j'en levais mon verre.

Derek: ah mon fils déjà bientôt à l'age de la retraite.

Damon: si c'est le cas toi déjà une momie desséché.

Je le fusillais du regard, attrapant des confétie apporter également par Gad les fourrant dans la bouche de damon.

Derek: ça c'est pour la momie desséché!

Damon: humph!!

Benoit ricanait nous regardant tous les deux et leva à son tour son verre.

Benoit: que sa réussite soi grand et le plaisir emplie sa longue vie.

Redo: oué ben le temps que vous babluté moi j'ai déjà fini mon verre!

Derek: tu sera soûle le premier.

Damon passait plus de temps à cracher tous les confétie que j'ai fourré dans sa bouche qu'autre chose.

redo: je gère, ma soeur tiens moins l'alcool que moi et de même pour ma mère.

Damon: oué je confirme..

Benoit: on a droit à rien se privé se soir et on dit que l'alcool efface toutes timidité et permet de dévoilé des secrets caché. 

Il tournait le regard vers Near le sourire mesquin.

redo: j'ai aucun secrets.

Damon: comme les films porno sur son histoire de pc?

Redo: quoi!! tu fouille mon pc maintenant?

Damon: un père fouille toujorus dans tous.

Redo: surtout pour les matté à ton tour!

Damon: mon plus grand fantasme est ta mère, rien ne pourra passer au dessus de ça.

redo: c'est à d'autre.

Takuma: moi c'est de voir Gad rougir quand je le drague.

Derek: tu le drague encore alors que vous êtes déjà ensemble?

Takuma: bien sûr, tous comme au premier jour..cela fonctionne encore très bien.

Redo: ben moi mon fantasme c'est...

Damon: aucune envie de le savoir!

Il boudait sur le coup et pas question que je révèle mon fantasme, non mais c'est quoi cette discutions?

Derek: il a des mômes ici, cesser vos discutions de pervers!

Damon: écouter le vieux croûtons, c'est vrai vu ton age le viagra est d'actualité.

J'attrapais le sac de confetti, Damon allait directement se cacher derrière Maya.

Derek: lache tu te cache derrière une femme.

Damon: ma petite chatte, fantasme de mes nuits protège moi de sa sadique.


*****

Nasir cherchait Lucan dans les grand prairie la où il l'avait laisser tout à l'heure, mais c’est Abnar qui vint à lui. Directement Nasir baissait les yeux comme un chien ayant fait une bêtise et c'est le cas, jamais il aurait du lever la mains sur Delizia et encore moins la mordre.

Nasir: Je voulais pas la mordre, je sais pas se qu'il m'a pris...c'est quand elle m'a giflé, ça ma mit en colère, je regrette.

Il fut étonné qu'à présent il accepte de le laisser retrouver Lucas alors que dans la salle de bain quelque minute plus tôt il refusait qu'il le revoit.

Nasir: Lucan prend garde à se qu'il m'arrive rien, j'espère ne jamais à t'avoir à t'appelé. je pense que Zeus t'en veux déjà assez comme ça d'avoir fait faux-bons à la réunion une fois de plus à cause de moi.

Il reprit sourire oubliant complètement leurs petite dispute.

Nasir: je tiens énormément à toi aussi Abnar, personne ne te remplacement dans mon coeur tu le sais.

Lucan avait sentit la présence de Nasir dans les environs, il revenait d'un pas pressé mais se stoppa voyant qu'il était accompagné par se dieu se cachant derrière un arbre écoutant leurs conversation.

Nasir: plus jamais je te cacherais quoi que se soit.

Nasir se sentait apaiser à présent n'ayant plus à faire de cachotterie à Abnar et encore moins devoir lui mentir n'aimant pas à devoir le faire. Il se laissait embrasser avec le sourire ravis de cette réconciliation.

Nasir: je doute que Lucan ai envie de discuté avec toi, il n'aime pas beaucoup les dieux.

Il se tournait semblerait qu'il soit déjà présent, l'arbre disparu Lucan en fut le premier surpris.

Lucan: Tss, voilà se que je déteste chez vous les "dieux" il suffira d'une seul envie pour que cette forêt toute entière disparaisse. 

Nasir: Lucan s'il te plait.

Il s'approchait quelque peu d'eux sans pour autant trop s'approcher de Abnar.

Lucan: je n'ai aucun ordre à recevoir de toi, je suis pas ta chose et ferais donc se qu'il me semble.

Nasir soupirait du comportement de Lucan envers Abnar, il le regardait à nouveau prévenant qu'il allait s'en aller.

Nasir: et bien je te souhaite bon courage avec ton père, je pense qu'il en sera plus éprouvant de supporter ses froncement de sourcils que moi et mes exercices. 

Encore une fois il l'embrassait plus longtemps, Lucan en regardait ailleurs agacé. Abnar se téléportait en plein baiser, Nasir en levait les yeux sur le coup.

Nasir: je déteste quand il fait ça.

Lucan: c'est pas ça que je déteste le plus pour ma part.

Nasir: écoute Lucan..

Tyrak arrivait se qui coupait Nasir dans ses paroles, Lucan tournait le regard dans sa direction.

Lucan: cela peut être bon pour nous Tyrak.

Nasir fronçait les sourcils n'aimant pas que son frère parle de sa personne comme ci il n'était pas présent.

Nasir: je me laisse pas amadoué!

Il était agacé des paroles de Tyrak, son frère lui restait calme regardant son frère étant du même avis que lui malgré tout. Pas mal de Kitsune se sont retrouver domestiqué comme Nasir et seul certain ont retrouver leurs véritable instinct. 

Lucan: soit patient mon frère, un mois n'est encore rien. Je te rapelle qu'il a passer sa vie au côté des dieux, il faudra bien plus de temps qu'un simple mois.

Il tournait la tête vers Nasir.

Lucan: on court.

Nasir acquiesça avant de prendre sa forme bestial, Lucan en faisant autant se mettant à courir dans les grandes pleine passant à côté de son frère.

Lucan: et bien Tyrak, trop fatigué?

Nasir passait à côté à son tour le regardant du coin de l'oeil au passage, il ne tardait pas à les rejoindre. Nasir sentait la fatigue plus vite que les deux autres malgré qu'il tentait de tenir bon, il se trouvait à la traîne.

Lucan: déjà fatigué Nasir? cela fait seulement dix minutes qu'on cours?

Nasir: non ça va..

Il voyait qu'ils se rapprochait d'un précipice mais Lucan continuait de courir et fit un bon pour se retrouver de l'autre côté, il se retournait vers Nasir attendant qu'il saute à son tour. Nasir plissait les yeux continuant de courir s'en s'arrêter et sauta pour tenter d'atteindre de l'autre côté, mais son saut était trop cours et ses pattes arrière tombait dans le vide. Heureusement ses pattes avant s'accrochait encore au rebord, Lucan s'approchait directement de lui l'attrapant par la peau du cou l'aidant à se redresser.

Nasir: merci Lucan, j'ai cru que j'allais y rester.

Lucan: on dirait que tu saute avec des poids accroché au cou et l’élégance d'un crapaud.

Nasir: tu aurais pu trouver autre chose qu'un vieux crapaud.

Lucan: c'est pourtant la vérité, tu es un kitsune Nasir. Tu devrais pouvoir bondir comme une gazelle et avec l'élégance d'un cygne. Se petit bon était rien du tout, même un enfant en aurait été capable.

Les oreilles de Nasir se couchait vers l'arrière.

Lucan: et cesse de faire cette tête!

Nasir: quelle tête?

Lucan: me faire cette air de chien battu, te foutre la queue entre les jambes! bordel Nasir t'es pas un toutou!

Nasir: désolé.

Il soupirait longuement.

Lucan: écoute, le problème c'est que tu utilise pas ton aura comme il le faudrait. Je ne fais pas de tel bon juste par la force de mes pattes, nous ne sommes pas de simple animaux.

Nasir: tu m'as déjà expliqué ça, mais le problème c'est que je sais pas comment m'y prendre.

Lucan: tu dois concentré ton aura dans tes pattes et l’éjecté au moment du bond, cela te permettra d'effectué des saut plus important.

nasir regardait ses pattes concentrant son aura comme Lucan enseignait, tout en faisant un bond vers l'avant il expédia cette aura contre le sol. Il en fut projeté à plusieur dizaine de mètre vers le haut, Lucan en retroussait une babine sentant que l'atterissage sera douloureux et en effet il retombait violement sur le dos.

Lucan: outch..

Il courrait dans sa direction vérifiant qu'il n'avait rien de cacher.

Lucan: t'es vivant?

Nasir: non...

Lucan: c'est bon ta trouver le truc, c'est juste que t'en a utiliser trop d'un coup..tu te retrouverait à court d'énergie trop rapidement et complètement casser aussi. Bien faisons une pause et allons chasser, ses exercices mon ouvert l'appétit.

Nasir: chasser? 

Lucan: oui chasser.

Il repérant directement un lièvre sortant d'un terrier.

Lucan: regarde.

Nasir: ah non pauvre petite bête.

Lucan: c'est de la nourriture Nasir, Tyrak va te montrer comme s'y prendre.

Lucan faisait un signe de la tête.

Nasir: je mangerais pas ça.

Lucan: tu préfère brouté de l'herbe?

Nasir: non plutôt me contenté d'un ragoût fraîchement préparer.

Lucan: bon sang Nasir et si te venait à te retrouver seul dans la foret sans personne pour t'aider, tu crois qu'on va gentiment t'apporter le diner? non tu dois chasser et tuer pour vivre.

Nasir: je serais jamais seul, Abnar est la pour me protéger...il se fait tard il faut que je rendre.

Tyrack revenait avec le lièvre dans sa gueule, Nasir reprit forme humaine avant de se téléporter.

Lucan: je sais ne dit rien Tyrack, mais je perd pas espoir. Se qui est plus difficile c'est qu'il oublie complètement l'amour pour se dieu.
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1591
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 26
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Nouvelle vie, nouveau départ, nouveau RP !    Sam 9 Nov - 0:54

On était donc tous chez moi, Derek préparait déjà tout le nécessaire pour la petite soirée qui s'annonçait, moi j'envoyais déjà mon message à tout le monde car on est pas assez nombreux et plus on est, mieux c'est.

Je soupirais déjà puisque Derek me forçait la main pour que je me bouge et l'aide à préparer tout le nécessaire. Sa m'ennuie déjà amplement, mon frère nous aidait également, quoi de plus normal avec lui, il aide pour tout tellement qu'il est trop gentil. Mais bon, au moins sa fait moins de boulot pour moi.

Je regardais du coin de l'oeil vers Benoit qui nous aidait aussi, et bien, même Damon préfère rester son cul assis dans le divan, Near, bon c'est son annif, donc c'est pas à lui de bosser aujourd'hui. ET comme Derek, les paroles que disait Benoit me faisait penser à autre chose que des verres, enfin soit, je ne fis aucun commentaire, juste un petit regard qui voulait tout dire.. Je suis sur que c'est un vrai pervers celui-là. Et il semble intéressé par Near et Redo, humm.. Sa me plaît pas.

Je tournais le regard vers Takuma qui disait que Gad avait déjà fait appel à un traiteur pour nous apporter tout le nécessaire, de quoi manger et boire, je le regardais celui-ci rougissait des paroles de Takuma, il en haussait les épaules.

Gad : Je me disais que sa serait plus facile, vu que se n'était pas prévu, et puis c'est moi qui l'ai en quelque sortes poussé à faire cette soirée d'anniversaire alors.. Fallait bien que je me charge de quelque chose.

Vraiment trop gentil, il pense à tout.

Gabriel : Merci, c'est gentil, mais j'espère que tu n'en as pas trop fait.

Le traiteur était justement là, il arrivait avec une montagne de nourriture sans doute hors de prix, il y avait de tous, même des desserts et des boissons à volonté, j'en reviens pas.. C'est vraiment un richard celui-là.

Gabriel : Tu en as trop fait.

Gad : je savais pas vraiment quoi prendre, alors j'ai pris tout ce qu'il y avait.

Gabriel : On ne sera jamais tout manger, tu sais qu'il y a des gens qui meurs de faim.

Gad : J'ai fais une association pour ses personnes, je leurs donne de quoi se nourrir, boire et même de quoi s'abriter.

Il est vraiment trop bon, a t-il un seul défaut ? Il clignait des yeux lorsque Derek disait que je n'étais pas le seul à être têtu, que lui aussi.

Gad : Je suis désolé.

Pourquoi il est désolé ? D'être têtu ? Rah celui-là je vous jure, il s'excuse pour n'importe quoi. Tout le monde prenait un verre de champagne, on le levais tous à la santé de Near, celui-ci souriait.

Near : Merci à vous tous, sa me fait plaisir.

Il buvait une gorgée du champagne, Maya était tout excité et avait bu son verre d'une traite. Sa m'étonne pas qu'elle soit ivre avant Damon.

tout le monde ricanait lorsque Derek mettait des confettis dans la bouche de Damon. Near regardait Benoit qui lui disait de tel parole, il lui souriait sur le moment, il en rebuvait une gorgée de son verre, Maya levait son verre vers le haut regardant le cul de celui-ci parce qu'il était vide.

Maya :Y a un trou dedans ! J'ai soif !

Elle tendait le verre vers moi pour que je le remplisse à nouveau, ce que je faisais.. Et bien semblerait que Redo aussi ait son verre vide, je le remplissais à son tour.

Gabriel : Bande d'alcoolique.

Gad avec seulement un verre avec déjà les joues qui était rose sous l'effet de l'alcool, lui il ne tient vraiment pas..

Maya : Comment ça ! Je tiens très bien l'alcool !

Elle fit une tête de boudeuse à Damon. Alors qu'elle avait déjà vidé son verre, elle le changeait discrètement avec celui de Damon. Near fut surpris par les paroles de Benoit, il savait que c'était lui qu'il visait puisqu'il le regardait en disant cela.

Il tournait le regard vers Redo qui disait ne rien cacher et voilà qu'on allait tout découvrir de la petite vie privé de REdo et de ses films porno dans ses historique. Tout les ado font ça, j'ai passé par là moi aussi c'est quelques choses de normal. Mais Maya semblait choqué par cette découverte.

Maya : Et pourquoi je ne suis pas au courant !

Elle fusillait du regard vers Damon alors que son fils disait que c'était pour les regarder à son tour.

Maya : Attention à ce que tu vas répondre.

Mais elle souriait en attrapant son bras de sa réponse. Elle en posait sa joue contre son bras la frottant à plusieurs reprise.

MAya : Oh moi aussi tes mon seul fantasme !

Gad tournait le regard vers Takuma lorsqu'il parlait de son fantasme, il en rougissait sur le coup. Et bien, si Derek me draguait encore, je me poserais des questions. Je ricanais lorsque Redo comptait parler de son fantasme mais que son père le coupait avant, encore heureux.

Je levais les sourcils lorsque Damon que Derek devait mettre du viagra, ouh, il va pas être content et sa va encore se virer en dispute tout ça haha. Alors que Derek attrapait déjà le sac de confiti, Damon se cachait rapidement derrière Maya, celle-ci le regardait mais revenait vers Derek.

Maya : Je te protégerais contre quiconque qui ose s'en prendre à toi mon chéri !

Halala ses deux là, ils vont vraiment bien ensemble.

Lucas : Et là, on boit déjà sans nous ?

Voilà que le reste de la troupe arrive, j'en fis un sourire en coin.

Gabriel : Fallait arriver plus tôt.

Je fis un signe à Near qu'il prépare leurs verre, il y avait Lucas, Lexi et leurs fille, Lexi courrait vers Maya frottant son nez contre le sienne, celle-ci fit de même, sans doute un bonjour entre fille, étrange mais bon.

Near arrivait vers Lucas en lui tendant son verre.

Lucas : Joyeux anniversaire Near.

Near : Merci c'est gentil.

Il lui souriait, il tendait le verre à Komura qui était devenue tres jolie, Lucas tendait la main.

Lucas : Pas d'alcool pour elle.

Regardez le père stricte.

Komura : Un coca sa me convient.. Merci. Ah et.. Bon anniversaire.

Near : Merci, je vais t'apporter ça.

Il se dirigeait vers Lexi qui prenait son verre, elle tapait celui -ci contre le sien.

Lexi : Bon annif, attend je te débarrasse de le verre en trop ! Tu essayais déjà de soûler ma fille hein !

Gabriel : Un seul verre ne l'aurait pas tué.

Soit, on va pas se quereller, se sont leurs manières de l'élever, c'est pas ma fille après tout. Maya prenait le verre entre trop avec un grand sourire car l'autre était déjà vide, elle était déjà bien pompette surtout qu'il n'avait encore rien mangé.

Lexi s'asseyait à côté d'elle, elles arrêtaient pas de parler de truc de femme. Lucas avait également transformé Lexi pour vivre à ses côtés éternellement. En faîte, on a tous une famille de vampire quand on regarde. Sauf Gad, d'ailleurs Takuma aurait-il envie de le transformer  ? En Stygian j'en doute, mais on pourrait le transformer en vampire. MAis Il est beaucoup trop bon pour l'accepter, malgré tout, il risque tellement de chose sous cette forme.

Vincent arrivait à son tour, accompagné de Akio, il n'avait pas envie de venir, mais Vincent lui avait quelque peut forcé la main pour venir. Il n'avait jamais pardonné entièrement à Derek, il lui parlait que très rarement.

Je tournais mon regard dans sa direction, il se dirigeait vers Damon s'asseyant à côté de lui car il s'entendait bien avec lui, il n'a même pas pris la peine de souhaiter un bon annif à Near sérieux. J'en plissais les yeux, il m'énerve, il pense qu'à sa petite gueule et rien d'autre. Mais je ne vais pas me disputer, alors je ne disais rien mais je n'en pensais pas moins malgré tout.

Tout le monde semblait s'amuser et passait une bonne soirée, et plus le temps passait plus tout le monde commençait à être légèrement ivre. Maya était la première, elle n'arrêtait pas de renverser partout son verre car elle se balançait dans tout les sens et dansait avec Lexi sur la chaise tout en chantant comme une folle avec un micro dans leurs mains, oui, elle avait mis la console où le jeu étaient de chanter, et je peux vous dire que mes oreilles souffraient.

Zara était avec Komura entrain de discuter entre elle, elle était également très pompette comparé à Komura qui ricanait de la voir dans cette état.

Gad n'avait bu que deux verre et était déjà soûl, il avait les joues roses et c'était endormi la tête sur les jambes de Takuma. Lucas était avec Ryou et Damon, je viens seulement de me rendre compte compte que Akio n'était pas là.

Gabriel : J'arrive.

Je posais ma main sur la cuisse de Derek à cette instant, je me levais pour chercher après, je le repérais dans la salle de bain entrain de prendre de la coque sur l'un de nos miroir, j'en fronçais les sourcils m'approchant de lui, je tirais sur son bras, il se retournait pour me regarder.

Gabriel : Ne prend pas ce genre de merde chez moi.

Akio : Je vois pas ce que sa peut te faire, puisque je comptais nettoyer après.

Il me poussait pour passer à côté de moi, je le suivais du regard, il frottait son nez et regardait Vincent qui discutait avec Derek. Je quittais la salle de bain pour le regarder, vincent disait qu'il n'en prenait plus, mais en réalité se n'est pas le cas. Depuis un moment Akio revoyait son frère et ils en prenaient pas mal ensemble. La drogue même sur un vampire était dure à s'arrêter, comme la cigarette ou le sang. Mais cela n'était pas néfaste pour comparé aux humains.

Gabriel : Bien on va donner les cadeaux maintenant.

Tout les cadeaux était sur une table, il y en avait vraiment beaucoup, il a de la chance d'avoir une famille remplis de frique. Near en souriait commençant à tout déballer, il avait droit à une nouvelle console et plein de jeux qui allait avec. A du parfum, des vêtements, un nouveau téléphone, des chaussures hors de prix, et plein d'autre chose de grande marque.

Near : Merci tout le monde sa me fait plaisir.

je m'avançais vers lui.

Gabriel : Le cadeau de Derek et moi.

I
l nous souriait et l'ouvrait, c'était un ordinateur portable, sa fait longtemps qu'il avait dit qu'il en avait besoin pour l'école et tout, il en avait un grand sourire aux lèvres.

Gabriel : On a prix le plus performant qu'il y avait.

Near : Merci, sa me touche beaucoup.

Il posait tout ses affaires sur la table et nous enlaçait, il donnait la bise à tout le monde ensuite. La fête reprenait ensuite de plus belle. Near se rendait jusqu'à la salle de bain, laissant la porte entre ouverte car il était assez ivre et n'avait pas eu la force de la fermer entièrement. Il commençait à pisser et tentait de viser juste surtout. Il tournait le regard vers le miroir que Akio utilisait, il en restait encore de la poudre.

Il remettait son pantalon comme il faut et s'approchait de celui-ci en glissant son doigt contre la poudre et le mettait ensuite en bouche.

Near : * De la drogue ? Qui en prend.. ? *

Akio arrivait le voyant faire.

Akio : Pas touche gamin.

Il lui arrachait le miroir de ses mains, on pouvait voir à ses yeux qu'il était bien défoncé. il reniflait le reste de la poudre.

Near : Tu ne devrais pas en prendre.

Akio : Pourquoi tu te préoccupes de moi, c'est comme ça qu'on s'amuse. Tu devrais en faire autant, après tout c'est "ton annif".


Near : Il y a d'autre moyen de s'amuser.

Akio : Qu'est-ce que t'en sais, tu n'as même pas essayé.


Il sortait de sa poche un petit sac où il vidait la drogue sur le miroir, il lui tendait de quoi le renifler.

Akio : Essayes, c'est ton cadeau d'annif.

Il baissait les yeux vers le tube.

Near : Non merci.

Akio : Si tu crois que ton père est pas passez par là, il adorait ça. Et regarde, il en est pas mort, il le ferait s'il n'avait pas Gabriel.

Near : * Mon père en prenait ? *

Il divisait la poudre pour qu'il en prenne moins.

Akio : Juste ça, vas-y, essayes.

Il finissait par attrapait le tube et le glissait dans l'entré de sa narine, il aspirait le contenu, il lâchait le tube et toussait à plusieurs reprise, Akio en ricanait.

Akio : C'est la première sa fait ça à tout le monde, l'effet va vite arriver.

en effet la drogue marchait rapidement, et plus l'alcool, il était encore plus défoncé, il lui tendait à nouveau un tube.

Akio : Prend le reste maintenant.

Near ricanait et le prenait, il prenait le reste, Akio en souriait et fit disparaître le Miroir pour ne laisser plus aucune trace. Akio en tapait sa main dans son dos.

Akio: Tu me plaît gamin.

Near sortait ne marchant plus droit, il voyait tout bouger autour de lui, Akio passait à côté de lui, il arrivait à mieux se maîtriser que lui puisqu'il en prenait bien plus souvent que lui, hors Near c'était sa première fois.

Il en bousculait Benoit ce qui fit renverser son verre sur sa chemise.

Near : Oups..

Il frottait sa main vers la tache mais frottait tout sauf ça. Moi je n'avais pas fait attention à son état. J'étais trop occupé à tenir Maya vers la sortie parce qu'elle se sentait pas bien, elle en vomissait je lui tenais ses cheveux.

Gabriel : Tu as trop bu.

Maya : Mais non !

Elle revomissait.

Maya : Ou peut-être un peu..

Gabriel : Je vais te coucher dans notre lit.

Maya : Mais la soirée est pas encore terminée !

Gabriel : Tes plus en état pour le moment.

Elle me pointait du doigt.

Maya : Surveille mes enfants !

Gabriel : Oui t'en fais pas.

Elle montait à l'étage.

Maya : ET apporte mon un sceau.

Oula.. J'ai pas envie retrouver ma chambre remplis de vomis, non merci, je fis un signe à Damon pour qu'il s'occupe d'elle, c'est sa femme après tout !


***

Tyrak avait son caractère, il était près à n'importe quoi pour protéger ses frères Kitsune, mais les autres espèce il s'en moquait carrément et comme son frère Lucan, il détestait les Dieux par dessus tout.

Tyrak : Bien sur que si tu te laisse amadoué, mais sans t'en rendre compte car tu tes bien trop attaché à ce Dieu.

Il regardait du coin de l'oeil vers son frère lorsqu'il lui répondait.

Tyrak : ET j'espère que cela sera le plus rapide possible, je n'aime pas que les Dieux vienne empiété sur notre territoire. Ils n'en ont pas le droit cette forêt est notre. C'est le seul endroit qui nous appartient et à cause de lui, ce Dieu est venu et nous a provoqué.

Il marchait pour s'en aller, il tournait la tête voyant son frère le dépasser en courant et lui laissait ce petit message au passage, il en ricanait tout en montrant bien les crocs. Nasir fit de même le dépasser, il a bien vu qu'il le regarder, il se mettait à courir à son tour avec une grande rapidité ce qui rattrapait Nasir et ensuite son frère Lucan.

Au bout de dix minutes de courses, Nasir se retrouvait à la traîne, sans doute à bout de souffle. Il tentait de faire croire que tout allait bien, mais ils n'étaient pas dupe. Alors qu'ils se rapprochaient du précipite, Lucan sautait le premier, Tyrak le suivait, il se retournait pour regarder Nasir qui hésitait et finissait par sauter. Il avait bien fallu tomber, il laissait son frère se charger de l'aider à se remonter la falaise.

Tyrak : Je trouve que le crapaud te va très bien.

Il n'avait pas tard, même les jeunes Kitsune était capable de bondir facilement. Ils se seraient sans doute bien moquer de la performance de Nasir. Il laissait son frère se charger de son comportement, Tyrak levait les yeux.

Tirak : Oué, un vrai toutou bien dressé.

Il finissait par s'asseoir car il se doutait que cela allait être long, surtout le fait qu'il maîtrise correctement son aura.

Tirak : Normalement apprendre à maîtriser ton aura c'est quelque chose que tu fais dès la naissance, tu n'as juste pas eu de bol d'être tomber sur des Dieux qui ne t'ont rien montré de tout ça. Ils t'ont juste mis le collier autour de cou et attaché à une laisse pour mieux te tenir près d'eux.

Il se taisait lorsqu'il tentait l'expérience, il fit un énorme bond, mais la chute était horrible, il en fit des rouler bouler, Tirak riait de plus belle.

Tirak : Sa c'était hilarant.

Il se redressait lorsqu'il parlait de faire une pause et de manger.

Tirak : Super, je crève la dalle.

Il suivait le regard de son frère puisqu'il avait repéré un lièvre. Il levait les yeux une nouvelle fois des paroles de Nasir et partait le chasser, il ignorait leurs discussion et se concentrait sur la prois. Il s'abaissait le plus bas possible, ne respirant pratiquement plus afin de ne faire aucun bruit, il levait lentement la patte pour la reposer en douceur, une fois qu'il était assez près, il bondissait rapidement en utilisant assez d'aura dans ses pattes et l'attrapait dans sa gueule pour ensuite lui tordre le cou.

Il revenait avec le lièvre dans sa gueule jusqu'à eux regardant Nasir qui semblait être dégoûté de se nourrir de ça, il en reprenait forme humaine pour ensuite se téléporter. Tyrak en lâchait le lièvre à terre tout en soupirant.

Tyrak : Cela va être bien plus compliquer que je l'imaginais.

Il posait sa patte sur le lièvre et baissait la tête arrachant sa peau, il en avait les babines qui se recouvrait de sang.

Tyrak : Alors peut-être faut-il faire en sorte qu'il soit déçu de ce Dieu, qu'il découvre quelque chose d'horrible à son sujet, ou qu'il tombe sous ton charme mon frère. Tu sembles avoir une certaine attirance pour lui après tout

Il attrapait à morceau de chère qu'il englobait ensuite.

Tyrak : Une seul Déesse aime ma présence, la déesse Aphrodite. Bien que je n'aime pas devoir la revoir, mais je peux prévoir un petit plan pour que Nasir entre au moment où celle-ci est prête à se faire Abnar. Je doute qu'il aura encore des coeurs à ses yeux devant lui après ça.

Il était près à tout pour parvenir à ses fins.


Il fallut un moment avant que Abnar revienne jusque chez lui, il souriait sentant la présence de Nasir chez lui. Il s'approchait de lui en glissant sa main dans ses cheveux, sans doute avait-il déjà peur qu'il en soit pas là lorsqu'il rentrait.

Abnar : Tu m'as manqué, comment c'est passé ta journée, et l'entraînement pour ton instinct Kitsune ?

Il glissait ses doigts contre ses lèvres.

Abnar, je n'ai cessé de penser au moment où je pourrais rentrer et retrouver tes bras, ta chaleur, tes lèvres douces.. Tu sais ce qui me ferait plaisir ? Que tu nous prépare un bon souper, j'aime goûter à tout ce que tu me prépares.

Il se penchait pour l'embrasser.

Il se rendait jusqu'à la cuisine où il buvait une gorgée d'eau, les Dieux n'ont pas besoin de sustenter, mais Abnar aimait ça, sentir tout les goût différents, mais également faire comme Nasir.

Abnar : Mon père m'a montrer son mécontentement, mais cela est vite passé. Demain, je pense avoir une journée libre, j'ai demandé à ce qu'il ne prépare rien pour que je puisse rester auprès de toi.

Il se posait contre un meuble pour le regarder.

Abnar : J'espère que tu es content, tu as une idée de ce que tu aimerais faire demain ? Dit moi n'importe quoi et je le ferais.



Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1372
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Nouvelle vie, nouveau départ, nouveau RP !    Dim 10 Nov - 1:18

Mon frère arrivait à son tour se plaignant qu'on à commencer à boire sans lui, j'en ricanais sur le moment tout en m'approchant de lui.

Derek: fallait pas être en retard, laisse moi deviné je parie que c'est les filles qui sont rester une éternité pour se préparer.

Ryou: comme d'habitude, surtout ma mère..sert moi un verre plutôt, je me dessèche.

Je le fusillais du regard sur le moment, il est de mauvaise humeur ou quoi? soit j'ai promis à Near de pas me chamaillé et c'est dur. c'est Near qui apportait les verres, Lucas refusait déjà que sa fille boive un coup avec nous, cela m'étonne pas de lui.

Derek: je peux te donner un conseil mon frère, lui prive pas de trop sinon elle se relâchera tous d'un seul coup et tu t'en mordra les doigts crois moi.

ryou: écouté moi se petit papa model, lui qui a passer son temps à jouer les délinquants au lieu de s'occuper de son premier fils!

Désolé Near mais le craques, je lui faisais face sortant des éclairs des yeux.

Derek: je peux toujours commencer la où j'ai échoué autre fois, en te mettant de bonne paire de fessé! aller Ryou abaisse ton pantalon et couche toi sur mes jambe que je te donne une bonne fessé.

Ryou: tu dis d'une façon très pervers, cela me donne des frissons dans le dos.

Derek: raconte pas de connerie! 

Vincent: éh la, a peine on arrive que sa se dispute déjà?

Derek: mon fils me rendra fou.

Je tapais ma main sur celle de mon frère.

Derek: content que t'es pu venir.

je regardais Akio qui semblait moins motivé.

Derek: toi aussi Akio même si je risque de voir ta tête boudé toute la soirée.

La soirée se passait bien pour moi, tous le monde semblait s'amuser au premier coup d'oeil. Par contre on voit tout doucement la dégradation chez certaine personne comme Maya par exemple, on peut dire qu'elle fait rire du monde avec Lexi et leurs chant. Damon grimaçait regardant sa femme c'est vrai qu'elle est pas doué pour chanté, même si cela semble pas réveillé Gad malgré tout. Takuma caressait doucement ses cheveux osant pas bouger d'un pouce de peur de le réveiller.
Redo applaudissait sa mère malgré tout, est ce qu'il entend seulement comme elle chante faux? non il est trop entamé lui aussi pour se rendre compte.

Je discutais avec Vincent de tous et n'importe quoi, en tous cas il évite de me parler de Akio soit pour ne pas me mettre mal à l'aise ou alors surtout parce que Gabriel est à côté de moi. D'ailleurs je tournais la tête vers lui sentant sa main se poser sur ma cuisse.

Derek: ok.

Je me doutais pas que c'était pour trouver Akio et encore moins se qu'il faisait dans la salle de bain. Je pouvais même pas dire d'écouter se qu'il se passait en se moment même, déjà parce que je parlais tranquillement avec mon frère et deuxièmement la musique va trop fort pour que je suis entendre quoi que se soit. 
Je stoppas ma conversation avec Vincent uniquement à son retour pour ouvrir les cadeaux de Near, regarder le moi un an de plus et pourtant on dirait encore un enfant quand il découvre ses cadeaux.

Vincent: on peut dire qu'il est gaté.

Derek: un peu trop je dirais.

Vincent: on n'est jamais trop gâté, à moins que t'es jaloux Derek?

Derek: dit pas de connerie.

C'était au tour du notre de cadeau, à mon avis cela va lui plaire et il a plutôt interêt d'ailleurs au prix qu'on l'a payé. 

Derek: oh ne me remercie pas Near, moi je voulais t'offrir une poupée gonflable.

Vincent: que t'es bête quand tu t'y met.

Je riais sur le coup, Benoit se faisait discret à cette soirée préférant regarder tout le monde s'amuser que s'amuser lui même. Son regard se tournait vers Near entrant dans salle de bain et peut de temps ensuite Akio. Curieux il s'approchait regardant discrètement se qu'il se passait à l'intérieur et surtout prenait sur le fais Akio incitant Near à prendre de la coque pour s'amuser. Benoit partait vite retrouvant sa place se servant un autre verre faisant mine de n'avoir rien vu. 

Quelque instant après Near sortait avant plus grande difficulté que lorsqu'il était entrer, il en fonçait même su benoit renversant le verre fraîchement servis sur sa chemise.

Benoit: OH la! et bien Near on ne tiens plus debout? 

Il le tenait contre lui ne voulant pas qu'il tomber et passaiti son bras autour de ses épaules l'aidant à tenir sur ses jambes.

Benoit: je pense que la soirée est terminé pour toi, je vais te monter dans ta chambre ok?

C'était déjà difficile de le faire lever un pied devant l'autre, il pu s'empêcher de lancer un mauvais oeil à Akio au passage avant de rejoindre les escaliers. je le repérais sur le coup j'avais déjà peur qu'il profite de l'état de mon fils pour profité de l'occasion.

Derek: benoit tu va ou comme ça?

Benoit: le monté coucher, je pense qu'il a assez abusé pour se soir. Ne t'en fais pas Derek, je suis pas le genre de personne à profité d'une personne ivre pour l'incité à faire des choses.

Il regardait Akio sur le moment, je fis de même plissant les yeux. 

Benoit: aller Near courage et évite de nous faire tomber dans les escaliers d'accord?

Pourquoi j'ai la sensation qu'il voulait surtout adresser se message à Akio?

Vincent: pourquoi tu fais cette tête Derek?

Derek: excuse moi deux minutes.

Je m'avançais vers Akio attrapant son visage regardant attentivement ses yeux, ses pupilles sont dilaté, je le savais!

Derek: on doit causer tous les deux.

J'attrapais sa veste l'obligeant à se lever.

Derek: et je te laisse pas le choix.

Je le poussais jusqu'à dehors.

Vincent: Derek? 

Je fermais la porte derrière moi et lâchait Akio tout en le poussant.

Derek: ne me lance pas se putain de regard! Tu viens chez moi pour prendre de la coque? 

Je pointais le doigt en direction de la chambre de mon fils.

Derek: dit moi que j'ai mal compris! ta quand même pas osé en donner à mon fils!

Damon qui était rester au côté de maya entendit mes cris venant de l'extérieur et s'approchait de la fenêtre regardant dans notre direction nous écoutant. Vincent sur le moment se doutant pas de quoi on parlait s’avançait vers la chaîne hi-fi voulant changer de musique mais coupa le son malgré lui.

Vincent: oups pardon.

Alors qu'il allait r'appuyer pour remettre la musique, il entendit également le son de ma voix se qui coupa son geste. Tous le monde pouvait à présent entendre notre conversation on peut pas dire que je parlais à voix basse, j'étais hors de moi.

Derek: qu'est ce qui se te passe par la tête merde! je pensais que t'avais enfin grandit, que t'avais enfin arrêter avec ses merdes! est ce que seulement Vincent est au courant? évidemment que non t'es trop lâche pour lui faire face, tu préfère encore entraîné les autres dans ta déchéance.

Redo se sentait désoulé sur le coup et regardait vers Vincent qui semblait plus que mal à l'aise. Seul Takuma réagissait, il posait doucement Gad sur le canapé et se dirigeait vers la sortie regardant dans ma direction.

Takuma: Derek..tous le monde vous entend.

Je regardais à l'intérieur de la maison sur le coup, c'est vrai il fait horriblement calme. Je voyais vincent restant figé sur place et ensuite sortir à son tour passant à côté de Akio sans même le regarder et s'en allait.

Derek: Vincent!

Il me répondait pas et continuait de s'en aller. 
Benoit se trouvait enfin dans la chambre de Near, il l'allongeait sur le lit l'aidant à retirer son t-shirt.

Benoit: aller lève les mains vers le haut, un petit effort.

Il ricanait réussissant enfin.

Benoit: Near, ne prend plus jamais de cette saloperie. Cela détruisant ta vie crois moi, peut être que cela ne te tuera jamais mais tu risque d'y prendre goût et plus jamais t'en passer. Tu préférera cette poudre à ta famille..c'est vraiment se que tu veux?

Il posait sa main sur sa joue.

Benoit: dans ton état actuel sa sert à rien de te faire la moral, tes parents le feront à ma place demain..ils sont déjà au courant il semblerait.

Il se pencha posant ses lèvres contre les siennes.

Benoit: tu me plait, si c'est réciproque tu m'appelle ok?

Il posait sa carte avec son numéro sur la table de nuit.

Benoit: je te ferais découvrir des sensations inimaginable, mais pour le moment repose toi.

Il sortait de sa chambre et retournant au salon, l'ambiance est subitement lourde. Il passait à côté de Gabriel le regardant du coin de l'oeil.

Benoit: attend demain pour les petites leçon de toute façon je doute qu'il puisse être en état d'écouter quoi que se soit.

Il partait rentrant chez lui, d'ailleurs tous le monde faisait pareil.

Redo: Gabriel tu me donnera des nouvelles de Near demain?

Damon: redo on y va, j'ai pas envie que ta mère vomisse dans ma voiture.

Redo: oui j'arrive.

Damon: soit pas trop dur avec Near papa.

Il parlait à son tour.


***

Lucan s'asseyait regardant le lièvre fraîchement tuer par son frère Tyrak, peut être qu'il n'avait pas tord allait t'il devoir utiliser se genre de ruse pour décrocher Nasir de son dieu?

Lucan: je n'aime pas devoir utiliser se genre de procédé mais peut être qu'on a pas le choix, mais je doute que mes jeux de séduction fonctionne sur Nasir. C'est vrai il me plait peut être parce que j'étais comme lui avant que tu t'occupe de moi.

Il se redressait tout en étirant ses pattes arrière chacune à leurs tour.

Lucan: j'ignorais par contre que tu avais encore des contacts avec cette déesse, mais ton idée est bonne.  Je ta laisse donc une entrevue avec Aphrodite en attendant moi...

Il lui chipait son lièvre et se mettait à courir.

Lucan: je te pique ton casse croûte!

Il ricanait continuant de courir regardant de temps en temps derrière lui voyant son frère tenter de le rattraper. Tyrak réussit à attrapait l'une des pattes du lièvre, tous deux tirait de son côté finissant par rompre la proie en deux. Lucan ricanait engloutissant sa moitié, une pensée le hanta soudainement.

Lucan: est ce que sa t'ai déjà arriver de penser de vivre autrement?

Il tournait la tête le regardant.

Lucan: je veux dire comme les humains, ne pas à devoir chasser espérant avoir une proie pour se remplir le ventre, d'avoir toujours un toit au dessus de la tête sans risqué d'être trempé en cas d'averse ou risquer d'avoir froid les nuits.

Il reprenait forme humaine sur le coup regardant ses mains.

Lucan: je sais se que tu va me dire, je devrais pas avoir se genre de pensée pourtant depuis que Nasir me fait par parfois de sa vie avec son dieu..il m'arrive de rêver de mes nuits de se genre de vie.

Il soupirait/

Lucan: oublie ça, fais se qu'il faut avec la déesse. Je vais tenter de trouver un gibier plus imposant celui ci était bien maigre.

Il reprit forme et partit chasser.

Nasir attendait le retour d'Abnar avec impatience déjà content qu'il ne soit pas renter avant lui. Pourtant de pas grande chose, trente minutes d'attente à peine, Abnar s'empressa de retrouver nasir.

Nasir: je craignais être rentrer trop tard et te faire attendre, j'étais soulage que c'était pas le cas. On peut dire que cela était éprouvant, j'ai appris à faire des saut plus important et il parait que j'ai la grâce d'un vieux crapaud.

Il en levait les yeux au ciel sur le coup.

Nasir: Tyrak c'est pas gêner pour se moquer de moi une fois de plus, mais je suppose que c'est ça façon de faire pour m'encouragé à m'amélioré..enfin je crois.

Les mots tendre de Abnar le faisais oublier les bleus subit lors de sa chute

Nasir: après de tel mot je peux que accepté ta demande.

Après le baiser Nasir se rendait à la cuisine regardant le frigo réfléchissant quel plat préparer.

Nasir: Zeus est toujours mécontent quand il s'agit de moi, je crois que jamais il arrivera à m'accepté et j'ai toujours dit qu'il te donnait toujours deux fois plus de travail pour tenter de t'éloigné de moi.

Il prenait de la viande ainsi que des légumes préparant déjà sur la table travail.

Nasir: sérieux? il ta laisser la journée de demain, c'est étonnant de sa part.

Il sourit le regardant.

Nasir: bien sûr que je suis content et je pense avoir une petite idée, lors de ma derrière visite au repaire kitsune, j'ai eu un message de Gala...elle presque gronder à ta place disant que tu n'allais jamais lui rendre visite, je pense que cela lui ferais plaisir qu'on passe lui dire bonjour demain.

Il continuait de préparer son ragoût et fit également chauffé du riz.

Nasir: oh à mon arrivé, j'ai voulu aller m'excuser de mon comportement auprès de Deli, mais elle n'était la, donc si elle tente de dire que c'est moi qui est pas fais l'effort de venir à elle, tu sera que c'est faux.

Quelque minutes plus tard il servait le repas dans les assiettes et se mit à table.

Nasir: j'espère que cela te plaira.

Lui mangeait avec bon plaisir en tous cas tout en pensant à la journée de demain, après avoir rendu visite à la mère de Abnar que pourrait t'il bien faire? peut être lui faire découvrir d'autre chose, comme une fête foraine par exemple. Abnar aime découvrir de nouvelle chose et peut être se confondre avec les humains virent comme eux pourrait peut être un atout.

nasir: j'ai une autre idée à faire demain, mais c'est une surprise et tente pas de triché en lisant dans ma tête hein?

Il le pointait de sa fourchette sur le moment et se remit à manger, il était déjà excité à cette idée. 
Le lendemain se fut lui le premier debout sans doute excité à l'idée de passer sa journée avec Abnar. Il revenait avec un plateau servant le petit déjeuné au lit et le posait au côté de Abnar.

Nasir: tu avais du sommeil à rattraper il semblerait, ton père t'en demande trop, t'es peut être un dieu mais il a des limites.

Il se penchait pour l'embrasser sur le coup.

Nasir: je t'attend au salon.

Nasir était de très bonne humeur sur le coup, ravis de pouvoir passer sa journée avec Abnar. Depuis que Zeus est revenu sur le trône cela fait longtemps que cela ne sais plus produit. Après que Abnar est fini de manger et se vêtir il revint après de Nasir lui prêt depuis un moment déjà. Tous deux se téléportait jusqu'à la grotte cacher des Kitsune, directement la bonne humeur de Nasir disparu, tous autour des des dizaine de cadavre de Kitsune était éparpiller un peu partout.

Nasir: non...

C'était était à moitié brûlé d'autre juste la nuque briser, semblerait que seul des males était mort. Il courrait vers la chambre de Gala, en premier il trouvait Drake le protecteur de Gala son corps était mutilé de toute part, celui ci ouvrait lentement les yeux malgré à bout de force.

Nasir: Drake..qu'est ce qui sait passé?

Drake: des démons..ont débarder de nul part, dame Gala a...mit en sureté les femelles et les enfants.

Nasir: Où? 

Drake: derrière la bibliothèque, caché...elle a refusé de se caché elle aussi.

Nasir: gala? ou est t'elle?

Par ses dernière force il tourna la tête vers la salle de bain. Naisr se redressait regardant vers Abnar quelque instant puis s'avançait vers la porte déjà entre ouverte et la poussa lentement. Il détournait directement le regard la retrouvant pendu à une corde, c'était sans doute Abnar qui était le plus choqué de retrouver sa mère dans cette état. 
Les larmes coulaient abondamment le long du visage de Nasir, mais partit directement à la bibliothèque, derrière celui ci se trouvait une cachette. Les femelles grognaient déjà pour défendre leurs petit, nasir prenait forme animal pour les mette en confiance.

Nasir: tous va bien, il a plus rien a craindre.

" ou sont les autres, mon mari?"

Il baissait la tête, elles comprenait se silence et se mettaient à pleurer à leurs tour.


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1591
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 26
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Nouvelle vie, nouveau départ, nouveau RP !    Lun 11 Nov - 23:17

Near se sentait vraiment pas bien sur le coup, heureusement que Benoit le tenait contre lui car sinon, il en tomberait car il ne tenait pas beaucoup l'équilibre. Il savait que c'était idiot de se laisser influencé comme ça et prendre ce genre de chose.

Akio lui était sortis de la salle de bain, regardant du coin de l'oeil vers Near. Benoit en passait même son bras autour de son épaule pour l'aider à le maintenir et surtout l'emmener jusqu'à sa chambre.

Near : Hum.. Ok

Il s'agrippait bien au bras de Benoit alors qu'il tentait de l'emmener jusqu'à sa chambre, mais il ne voyait même plus était le sol sous ses pieds, ce qui n'était pas chose facile de faire un pat devant l'autre.

Akio avait bien senti le mauvais regard que lui lançait Benoit, mais il n'en fit rien juste un petite sourire en coin forcé dans sa direction. Tout le monde semblait regarder dans la leur direction, et moi de même, j'en plissais les yeux, où il compte aller comme ça avec Near. D'ailleurs c'est seulement maintenant que je remarquais son état.

Les paroles de Benoit voulait tout dire, surtout qu'il visait Akio, lui c'était repris à ses occupation, il buvait un verre de scotch. Near se laissait vraiment allé, c'est seulement parce que Benoit le tenait qu'il restait encore debout, il arrivait à l'emmener jusqu'à sa chambre malgré tout.

Je regardais Derek se diriger jusqu'à Akio pour attraper son visage, celui-ci le regardait bien, il avait bien vite compris qu'il était défoncé en voyant ses yeux dilaté.

Akio : Roh lâche moi Derek tu veux.

Mais il le forçait à l'emmener dehors en le tenant bien par sa veste, Akio n'eut pas vraiment le choix que de le suivre.

Akio : C'est bon Vincent, reste là.

Une fois qu'il fermait la porte derrière eux, Derek le poussait, il en reculait de quelque pat, il n'était vraiment pas en état de combattre sous cette état, ou bien au contraire pourrait devenir violent. On en sait pas comment quelqu'un qui a prit de la drogue peut réagir.

Il fronçait les sourcils ne le regardant bien, il ricanait de ses paroles et en croisait les bras.

Akio : Et alors qu'est-ce que sa peut te faire, c'est pas comme-ci tu n'en as jamais pris. Tu sais ce que c'est, une soirée sans ça, c'est une soirée perdue.

Il levait un oeil vers la chambre de Near, il en montrait ses mains.

Akio : Je lui ais proposé, après tout c'était son annif non ? Il était assez grand pour me dire non mais il était curieux.

Il baissait les mains, je me concentrais également sur la discussion entre Derek et Akio, j'en serrais les poings plus qu'en colère, comment il a pu en donner à Near ! ET lui pourquoi il a accepté comme un idiot.

Vincent arrêter la musique sans vraiment le vouloir mais entendant la dispute, il en restait figé et tout le monde arrivait à écouter ce qu'ils se disaient.

Akio écoutait bien Derek qui criait, lui non plus  ne se gênait pas de crier aussi fort que lui, ne se laissant certainement pas faire par lui.

Akio : Ce que je dis ou non à Vincent ne te regarde pas, Oh et excuse moi de t'avoir entraîné toi aussi dans ma déchéance. Après tout c'est tout ce que je te servais, penser à autre chose qu'à cette idiot. Lâche moi maintenant tu me soûles Derek.

Il tournait le regard vers la porte lorsque Takuma sortait pour lui dire que tout le monde entendait, Akio pensait tout de suite à Vincent. Il en regardait dans sa direction, puisqu'il ne bougeait pas de sa place. Il finissait par sortir passant à côté de Akio en l'ignorant, il le suivait du regard en plissant les yeux.

Akio : C'est ce que tu cherchais, foutre la merde entre nous bravo, ta réussi. Maintenant, va donc faire la morale à ton "fils". Moi je ne lui ais fait que lui faire mon petit cadeau, c'est lui qui l'a accepté.

Il partait pour retrouver Vincent. Espèce d'ordure, que je ne le revois pas sinon je n'hésiterais pas à lui taper mon poing dans sa gueule.

Near était couché dans son lit, il avait la tête tourné sur le côté et fermait les yeux car les garder ouvert était bien pire, Benoit tentait de lui retirer son t-shirt ce qui n'était pas chose facile, Car Near ne l'aidait même pas, mais il finissait par y arriver malgré tout.

Il tentait d'écouter ce que disait Benoit, mais le lendemain, il aurait sans doute déjà tout oublié.

Near : Hum.. non..

Alors qu'il posait sa mains sur sa joue, Near en entre ouvrait les yeux pour le regarder.

Near : Merde.

C'est tout ce qu'il sortait de sa bouche lorsque Benoit lui avouait qu'on était au courant. Il gardait les yeux légèrement ouvert et ne bougeait pas alors qu'il se penchait pour l'embrasser.

Near : Ok...

Il tournait la tête vers la carte de Benoit qu'il posait sur sa table de nuit, il finissait par fermer les yeux pour s'endormir rapidement. Je regardais Benoit sortir de sa chambre et passer à côté de moi, je comptais monter dans sa chambre pour lui dire ma façon de penser, mais Benoit me le déconseillait, je le regardais bien à cette instant.

Oui veut mieux attendre demain il a raison.. Mais je ne le laisserais pas passer ça. Je ne veux pas qu'il devienne ce genre d'homme, comme Akio. Avec tout ça, la soirée était terminé, tout le monde disait aurevoir à tout le monde et s'en allait. Je regardais Redo qui disait de me donner des nouvelles de Near demain, il s'inquiète pour lui ce qui est normal, ils sont toujours fourré ensemble.

Gabriel : Oui t'en fais pas.

Je plissais les yeux vers Damon alors qu'il me disait ça.

Gabriel : Je ferais ce qu'il faut c'est tout.

On était seul avec Derek, avec tout ce bordel, je passais ma main sur mon visage et la retirait ensuite pour le regardeR.

Gabriel  : Comment sa a pu arriver ! J'ai vu Akio plus tôt entrain de se droguer dans les toilettes, je lui ais dit qu'il ne reprenne plus de cette merde chez moi ! Et voilà qu'il en offre à Near ! Je te jure, qu'il n'a pas intérêt de remettre un pied ici !

Il détournait le regard vers la porte de la chambre de Near.

Gabriel : ET lui il en entendra parler demain !  Il n'avait pas accepter tout ce qu'on lui propose non plus ! Je le croyais plus intelligent que ça merde.. !

Je suis en colère oui !

Pendant ce temps Akio rattrapait Vincent, il attrapait son bras pour qu'il se retourne. Ils ne possédaient pas de voiture, vu que c'est Akio qui les emmenaient partout par voix de téléportation.

Akio : Tu comptes aller jusque où comme ça ? J'aurais du t'en parler, mais tu n'aurais pas pu comprendre ce que je traverse.

Il le lâchait en soupirant et détournait le regard.

Akio : Ecoute on en parlera demain ok.. J'arriverais mieux à trouver les mots que maintenant. ET pour Near, je vois pas pourquoi tu le monde pète un câble pour ça. C'est un gosse, ses potes lui auront aussi proposer et il aurait finis par essayer tout au tard de toute façon. Tout les gamin font ça, je vois pas pour problème pour un petit de drogue.

Se n'était sans doute pas les bonnes choses à dire, mais Akio sous cette état ne réfléchis pas vraiment. Vincent semblait toujours en colère, Akio le regardait bien il l'attrapait la tête, ne sentant pas sa force il devait sans doute lui faire mal.

Akio : Tu n'as pas à me dévisager, ou à être en colère contre moi. Tes avec moi, et je t'interdis de me laisser tomber pour une connerie pareil.

Il finissait par le lâcher, il fit un signe de la main ne désirant pas entendre plus, ni l'entendre crier et encore moi faire quelque chose qu'il pourrait regretter ensuite. Alors il le téléportait seul jusqu'à son studio.

Lui se rendait jusque chez son frère, bien entendu il était encore accompagné, il passait à côté de la fille glissait ses doigt contre le long de son dos et passait ensuite à côté de son frère pour bien le regarder.

Akio : Cette soirée ma sembler interminable. La soirée était amusante seulement au moment où j'en ais filé au petit Near, mais Derek ne semblait guère très content lorsqu'il l'a découvert.. ET ensuite Vincent l'a appris, alors tu vois le genre. Maintenant sa m'a rendu de mauvaise humeur, super.

Il en levait les yeux aux ciels, il regardait vers la table du salon vu qu'ils étaient dans le divan, il y avait des seringues et un élastique, il en glissant le bout des doigts sur celui-ci.

Akio : Toi tu semblais bien plus t'amuser comparé à moi.

Une fille s'approchait de lui, aussi déchiré qu'eux, elle glissait ses mains sur l'entre jambe de Akio.

" Tu veux que je te détente un peu bébé ? "

Elle se mettait à genoux tout en déboutonnant son pantalon, elle sortait son sexe pour commencer à lui faire une gâterie, Akio en attrapait sa tête en soupirant de plaisir. Il attrapait un emballe non entamé qu'il ouvrait, il mettait un élastique autour de son bras et commençait à enfoncer la seringue dans son bras pour se mettre dans l'ambiance à nouveau.

Il souriait car cela lui soulageait. Depuis qu'il avait retrouvé son frère Akio lui rendait souvent visite, au début il refusait, mais au bout d'un moment il avait finis par retomber la dedans et n'arrivait plus à s'arrêter désormais. Il sortait à chaque fois le retrouver lorsque Vincent dormais, où partait travailler.  Il l'avait déjà trompé plusieurs fois avec les conquêtes de son frère. Il faisait seulement ça, lorsqu'il était défoncé comme maintenant.

Il levait la tête en arrière tout en serrant les cheveux de la fille qui lui faisait la gâterie entre ses mains et faisait lui même des mouvements avec ses hanches.

AKio : Je crois.. Que je vais passer la nuit ici. J'irais le voir demain matin, il finira pas me pardonner, il peut pas se passer de moi de toute façon.

Il en souriait Tout en attrapant la fille pour l'allonger sur le divan, il mettait de la poudre partout sur son corps.

Akio : On fait un jeu ? Celui qui aspire tout le plus rapidement possible à gagner.

Il y avait deux ligne de poudre qui traverser tout son corps, il se préparait déjà tout en ricanant.

Akio : Je compte jusque trois.. 1.. 2..

Il commençait déjà, la fille rigolais, Akio finissait par arriver le premier jusqu'au bout puisqu'il avait commencer avant son frère, il en passait sa main sur son nez ricanant, il donnait un coup d'épaule à son frère.

Akio : Semblerait que le petite frère soit plus doué pour ça que toi.

Il en saignait du nez signe qu'il en avait trop prix, mais étant vampire cela se soignait rapidement, il en frottait son nez pour retirer le sang. Akio s'asseyait tout en posant sa tête contre le haut du divan, il était plus que défoncé à présent.

La fille grimpait sur lui pour se pénétrer et faisait déjà de rapide mouvement, Akio posait ses mains sur ses fesses et tapait à plusieurs reprise sur celle-ci.

Akio : Je me rappel ce que tu m'as dit.. Que mon pouvoir devait ne se réveillerait que seulement en protégeant les personnes que j'aime.. Je pense que la seul personne que j'ai aimé était ce connard de Derek.

Il fronçait les sourcils en pensant à Vincent.

Akio : Il n'est pas comme lui, mais je ne désire malgré tout pas qu'il s'éloigne de moi.

Il poussait la fille pour qu'elle se retire de lui.

Akio : Vais me coucher.

" Bah déjà ? "

Il passait à côté d'elle et se laissait tomber dans son lit où il dormait lorsqu'il était dans cette état.


Le lendemain matin, Near ouvrait les yeux, il se redressait, tout c'était déjà dissipé grâce à son sang vampirique qui détruisait tout ça de son organisme, même les maux de tête et autre. Il passait juste sa main sur sa tête et dans ses cheveux, il regardait où il se trouvait.

Near : * COmment je suis arrivé jusqu'ici.. *

Il écarquillait les yeux se rappelant du fait que Akio lui avait proposé cette poudre et qu'il avait accepté, ensuite Benoit qui l'avait aidé, et du fait qu'on était au courant. Il en grimaçait, il se sentait vraiment mal.

Il se rhabillait et n'osait pas sortir de la chambre de peur de nous affronter.. Mais finissait par le faire, déjà de l'étage, je lui lançais un mauvais regard et DErek aussi sans doute, on attendait que ça, qu'il franchisse la porte.

Il descendait tout en nous regardant.

Near : Je suis désolé..

Gabriel : ET bien tu peux l'être ! Est-ce que tu te rends compte à quel point tu as été un idiot ?! On te propose de la merde et toi tu plonges en plein dedans et tu acceptes !

Il détournait le regard.

Near : Je sais pas ce qu'il m'a prit..

Gabriel : ET c'est tout ce que tu trouves comme excuse ? J'aurais espéré que tu nous dise qu'il t'avais forcé à le faire !

Near : Non.. Il m'en a proposé, il m'a dit que tout le monde passait par là, que Derek l'avait également fait, que je devais au moins essayé et.. Je ne sais pas pourquoi je l'ai fais.. Je suis désolé.

Gabriel : Akio est une ordure de première, lorsque tu t'ai retrouvé seul avec lui, il fallait partir directement.

Near : Je ne recommencerais plus..

Gabriel : J'espère bien, pour la peine, tu n'utiliseras pas ton cadeau pendant au moins un mois.

Near : D'accord..

Il gardait les yeux baissé, il semblait vraiment avoir honte de lui. Il repensait aux paroles de Benoit, qui lui disait qu'il lui plaisait, qu'il lui avait laissé son numéro de téléphone, et qu'avec lui, il pourrait vivre des choses extraordinaire.

Il prenait le risque de nous regarder, j'étais toujours en colère.


Akio c'était réveillé, il tournait la tête pour regarder l'heure, il était déjà midi, il se redressait.

Akio : Merde.

Il claquait des doigts pour qu'il soit habillé et qu'il se retrouve dans un bon état, il regardait son frère et son bordel, il n'avait pas le temps de lui dire qu'il s'en allait. Il se téléportait pour se retrouver au studio de Vincent.

Il fit un sourire en le regardant, il s'approchait de lui ,collant son torse contre son dos et lui faisait des petits baisé sur sa nuque. Il tentait d'éviter ce qu'il c'est passé hier, il en glissait ses mains contre son torse.

Akio : Salut toi.. Tu sais que tu m'excites le matin.

Il savait bien que sa ne sera pas aussi facile pour le réconquérir après ce qu'il sait passé, mais autant qu'il essaye d'utiliser son charme pour l'amadoué.


***


Alors que Tyrak  grignotait se lièvre, il redressait la tête puisque Lucan lui volait et courrait avec sa proie qu'il avait lui même chasser. Il courrait à sa poursuite pour le rattraper, il finissait par arriver à attraper la patte du lièvre, tout deux tiraient et le lièvre fut coupé en deux, il mangeait sa partie et levait ensuite les yeux vers lui car celui-ci semblait se poser pas mal de question depuis qu'il avait rencontré Nasir.

Il fut surpris de l'entendre lui poser cette question et il en soupirait tout en détournant le regard.

Tyrak : C'est la première fois que tu me poses cette question et je vais t'y répondre si tu y tiens temps.  Je me posais les mêmes questions que toi autre fois, je me demandais ce que cela ferait de vivre en tant que "humain". Je n'ai pas voulu écouter ma mère qui ne tentait que me protéger de cette vie misérable. Je me suis rendu sous forme humaine jusqu'à eux, ils m'ont fait vivre une véritable torture, je n'étais qu'un gamin à cette époque, ma mère a été tué à cause de moi, car elle a tenté de me sauver, que je retrouve à nouveau ma liberté, et non enfermé derrière une cage. Je me suis promis que jamais je ne réfléchirais plus de penser une autre vie que celle que ma mère m'a toujours enseigné, je suis un Kitsune et non un humain et toi aussi Lucan.

Il grognait alors qu'il reprenait forme humaine.

Tirak : Alors certes je préfère être sous la pluie, devoir me débrouiller par moi même pour me nourrir que de devoir vivre comme eux. Alors non, tu ne devrais pas a avoir ce genre de pensée !

Il enfonçait ses griffes dans le sol.

Tyrak : C'est nous qui sommes censé faire en sortes que Nasir ouvre les yeux, afin qu'ils vivent comme nous, comme le Kitsune qu'il est. Mais il semblerait que cela face inverse pour toi, c'est lui qui te donne envie de le rejoindre et de marcher à ses côtés et devenir le toutou d'autre personne.

Il le regarder soupirer, il n'aimait pas qu'il remette en cause de ce qu'il lui avait enseigné.

Tyrak : Oué, tu as raison, je préfère oublié ça. Bien, j'irais donc la voir.

Il le regardait s'en aller, un Kitsune arrivait.

Tyrak : Surveille le, il semblerait que Nasir soit plus coriace que prévu, il est entrain de lui retourné le cerveaux.

" Bien Tyrak. "

Il partait en courant. Lui partait de son côté vers les Dieux, il se rendait jusqu'à la porte de Aphrodite, il prenait sa forme humaine et entrait à l'intérieur. Celle-ci était allongé dans un canapé entrain de manger des raisins un par un.

Aphrodite : Que me veut cette honneur.

il s'approchait d'elle.

Tyrak : Je désire que tu faces quelque chose pour moi.

Elle se redressait et posait sa grappe de raisin sur une petite table, elle le regardait bien.

Aphrodite : Et qu'est-ce que c'est cette "chose"  ?

Tyrak : Je désire que Nasir s'en aille des bras de Abnar.

Elle en fit un sourire tout en glissant ses doigts contre ses lèvres.

Aphrodite : Pour qu'il aille retrouver plus facilement ta petite meute c'est ça ?

Tyrak : Oui c'est ça.

Aphrodite : Et qu'est-ce que j'ai avoir la dedans ?

Il levait les yeux puisqu'elle posait des questions pour lui futile.

Tyrak : tu sais parfaitement quoi faire, il suffit qu'il te voit sur le point de coucher avec lui et le tour est joué.

Aphrodite : Abnar ne désire plus m'ouvrir les cuisses depuis qu'il a Nasir.

Tyrak : Fait en sorte que se soit le cas, même si pour ça tu dois l'attacher et le forcer.

Aphrodite : Et qu'est-ce que j'aurais en retour ?

Il s'approchait d'elle, attrapait son visage entre ses mains et baissait ensuite le visage jusqu'à sa poitrine qu'il mordait entre ses crocs. Celle-ci gémissait tout en tirant ses cheveux.

Tyrak : Je te baiserais comme un animal que je suis.

APhrodite : J'accepte.

Il la poussait pour qu'elle se retrouve à quatre patte, il en détournait le regard dé dégoût de devoir se reproduire avec une Déesse mais c'était pour une bonne cause. Il la pénétrait déjà tout en mordant sa nuque pour éviter qu'elle bouche et faisait déjà de rapide coup de reins, celle-ci gémissait, il lui attrapait donc sa bouche entre sa main pour qu'elle se taise.


Abnar écoutait l'idée de Naisr de ce qu'ils pourrait faire demain, il en souriait de ce qu'il lui proposait de faire, il était assis sur la table, le coude posé sur celle-ci et son visage posé contre sa main à l'observer préparer le soupé et l'écoutait en même temps.

Abnar : Alors on ira lui rendre visite.

Il était assez content de savoir qu'il avait pris la peine de chercher Déli pour s'excuser de l'avoir mordu, il en souriait.

Abnar : Tu n'es pas le seul à devoir t'excuser, elle aussi car elle n'avait pas le droit de te gifler. Mais sa me fait plaisir que tu l'ais fais.

Il se mettait comme il faut lorsqu'il apportait les assiettes, il prenait une première cuilière, c'était vraiment délicieux comme toujours. Lorsqu'il disait avoir une autre idée pour demain, mais qu'il ne devait pas lire dans sa tête pour savoir ce que c'était, Abnar en ricanait amusé

Abnar : Bien, je n'en ferais rien afin de garder la surprise. Mais maintenant, je suis pressé de savoir de quoi il s'agit.

Après avoir soupé, ils allaient tout les deux se coucher, le lendemain, Nasir revenait avec un plateau pour lui apporter le petit déjeuné au  lit, il ouvrait les yeux pour le regarder et se redressait.

Abnar : Tu es un ange. Mon père en fait toujours de trop que veux-tu.. On ne le changera plus.

Il l'embrassait à son tour tout en gardant le sourire commençant à manger ce qu'il lui avait apporté.

Abnar : Bien j'arrive.

Une fois qu'il avait tout manger, il redescendait avec le plateau qu'il posait sur l'évier. Une fois qu'ils étaient tout les deux près, Abnar se téléportait avec Nasir jusque là. Mais ils ne s'attendaient pas du tout à retrouver un tel massacre. Il en regardait tout autour de lui, n'arrivant pas à le croire.

Abnar : Il n'y a que des mâles.. Les enfants et les femelles doivent se cacher quelque part..

Il suivait Nasir sur le moment,Il se rendait jusqu'à la chambre de Gala, celle-ci ne s'y trouvait plus et Drake était en piteux état. Abnar s'approchait de Drake, il posait sa main sur sa tête lui envoyant son aura, celui-ci n'était pas seulement pour donner du plaisir, mais également pour soigner ou moyen de se défendre, il soignait donc les blessure de Drake.

Abnar : Je te laisse, je vais rejoindre Nasir.

il trouvait rapidement l'endroit où ils c'étaient caché, tout les enfants sortaient ainsi que les femelles complètement paniquées, lorsqu'elles demandaient pour leurs maris, et que Nasir leurs avouaient la triste vérité, celles-ci fondaient en larmes, ainsi que leurs enfants, certains étaient trop jeune pour comprendre.

Abnar : Je suis navré pour vos maris.. J'ignorais qu'une telle chose se produisait ici, sinon je serais venu aussi rapidement que possible.

Il cherchait après sa mère, la voyant il finissait par se rendre jusqu'à elle glissant une main sur son visage.

Abnar : Je craignais qu'il vous soit arrivé quelque chose.

Il retirait sa main d'elle.

Abnar : Drake a dit que c'était démon la cause de tout ce massacre, je vais devoir parler de ce qu'il sait passé ici aux autres Dieux. Je vais vous téléporter jusqu'à un endroit sur, à l'intérieur où vivent les Dieux.. Je sais qu'aucun Kitsune ne désire se rendre à nouveau auprès des Dieux mais c'est mieux cela qu'ils reviennent pour finir le travail.

Il la regardait bien.

Abnar : Je ne vous laisse guère le choix de toute manière

Il les téléportaient tous jusqu'auprès des Dieux. Tout Kitsune semblaient ne pas savoir où ils se trouvaient, d'autre le savaient et n'appréciaient pas de se retrouver à nouveau ici de peur de perdre leurs libertés.

Abnar : Vous n'êtes pas obligé de vivre ici, il existe une forêt où se trouve d'autre Kitsune, des Kitsunes vivant comme tel. Mais ceux qui désire un toit son les bienvenu, et je vous promet qu'aucun Dieu ne vous prendra.


Il tournait le regard vers Nasir.

Abnar : Reste ici, occupe toi d'eux, je vais dire ce qu'il sait passé auprès de mon père, il se chargera de ça.

Il l'embrassait et se téléportait.

Tyrak en avait finis avec Aphrodite, celle-ci tentait de s'en remettre, elle ricanait ayant bien apprécié cette façon sauvage de faire l'amour.

Aphrodite : Tes femelles doivent être remplis de joie quand tu passes par là.

Tyrak : Je n'ai aucune envie de parler de mes femelles à une Déesse. Faîte ce vos part du marché, je m'en vais désormais.

Il repris sa forme de Kitsune et courrait pour partir, il ressentait rapidement toute ses Kitsunes, il trotinait jusque là se demandant pourquoi un tel rassemblement c'est là qu'il lest voyait, il n'y avait que des femelles et des enfants, certaine étaient sous leurs formes bestial et d'autre sous forme humaine.

Il s'approchait de Nasir à cette instant qui s'occupait d'eux.

Tyrak : Que font tout ses Kitsune ici ?

Il regardait vers eux.

Tyrak : Ils sont tous apeuré, je suis près à me charger d'eux, ne les laisse pas aux Dieux, ils les prendront tous comme des toutou et finiront comme toi. Toute leur vie auprès d'eux, laisse moi me présenter.

Il regardait les enfants, ils étaient tous différent, ce qui prouvait qu'il n'y avait pas de chef dans leurs meutes, que chaque femelle avait le droit de choisir le mâle qui lui plaisaient le plus. Tyrak laissait une femelle à chaque male une fois qu'il donne une preuve qu'il est assez mure pour en obtenir une et se reproduire, mais toute les autres étaient les siennes. Si des femelles le suis, il laissera celles qui ont déjà des enfants et ne les prendra pas, sauf si elles le désirent, mais les autres seront siennes.

Tyrak : Je m'appelle Tyrak , je vous conseil de me suivre, je vous protégerait vous et vos enfants. Restez ici et devenez les toutou des Dieux, faîtes votre choix, moi je l'ai fais depuis bien longtemps.

Il ne disait rien de plus et courrait pour repartir chez lui près de sa meute, certaines regardaient vers Gala, ne supportant pas la présence des Dieux le suivaient, d'autre désirant protéger leurs enfants faisaient de même car celui-ci semblait être sur de lui, fort, s'il était le chef c'était pour une bonne raison.

Après avoir prévenu Zeus, Abnar revenait auprès de Nasir, il remarquait que le nombre avait bien diminué.

Abnar : Certaines sont partis on dirait.




[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 



Dernière édition par Gabriel Light le Mar 12 Nov - 7:31, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1372
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Nouvelle vie, nouveau départ, nouveau RP !    Mar 12 Nov - 5:02

C'est tellement facile de lire la rancoeur dans son regard, comment peut ont en vouloir à quelqu'un aussi longtemps? Pourtant il a Vincent qui est à ses cotées mais à croire que cela lui suffit pas.

Derek: moi foutre la merde Akio? crois moi ta pas besoin de moi pour ça, tu t'es enfoncé tout seul sans aucune aide.

Peut être que c'est à ton tour d'avoir besoin d'aide,  tu te dégrade de jour en jour. Je le regardais s'en aller et fini par rentrer à l'intérieur regardant Gabriel.

Derek: t'es sérieux? tu l'as vu en prendre? pourquoi ne m'avoir rien dit la dessus? j'aurais intervenu avant que cela se produire.

je soupirais serrant les cheveux.

derek: peut importe le mal est fait à présent, on pourra tourner la situation dans tous les sens cela changera pas les fait. On aura une discutions avec Near demain, il faut surtout pas qu'il y retouche. Même pour un vampire on vient vite indépendant de ses saloperies, j'en sais quelque chose.

Je crois pas que je pourrais dormir tous de suite, je commençais donc à rangez la maison.

Derek: va te coucher Gabriel, je te rejoins j'ai besoin de réfléchir.

Pendant que je rangeais ma maison pour garder mon calme, Vincent lui marchait toujours pour retourner chez lui. Akio apparu après de lui l'attrapant pour le stopper net, il se tourna pour le regarder hors de lui.

Vincent: ou tu crois que je vais? chez moi évidement! et ta raison je ne comprend pas et je pourrais jamais comprendre si tu te donne pas la peine de m'expliquer!

Il tirait sur son bras le forçant à le faire lâcher prise.

Vincent: comment ta pu oser donner cette saloperie à mon filleul? ta pas idée comme tu me déçois.

Il se mit à ricaner mes jaunes de ses explications pathétique.

Vincent: malgré se que tu crois, non tous les gamins ne touche pas ses drogues Akio, mais c'est certain que toi t'en faisais pas partie, de ceux qui on du bon sens.

Akio semblait perdre son sang froid et attrapa brutalement la tête de vincent, il tenait ses poignets tentant de le faire lâcher prise.

Vincent: lâche moi!

Il n'en revenait pas de tel mots sortir de sa bouche, sur le coup il ne trouvait aucune réplique à répondre et il en aura pas le temps. Akio ne voulant plus rien entendre de lui le téléporta jusqu'au studio et partit chez son frère. 
Gunji avait commencer sa propre fête, toujours accompagné de ravissante jeunes filles complètement nue.

Gunji: et bien petit frère, tu n'avais pas une autre fête? a voir ta tête l'ambiance était pas au rendez vous, pourtant il avait Derek...ahh j'ai compris tu t'es disputé avec c'est ça?

Il ricanait penchant la tête en arrière.

Gunji: pour les peu de fois que tu le vois, t'arrive encore à l'avoir sur le dos.

Gunji s'en fichait complètement qu'il se serve dans sa drogue et dans ses femmes, après tout c'était la pour ça.

Gunji: ton petit vincent? il serait en colère contre toi? oh pas besoin de lire dans ta tête pour deviné, il a découvert tes petite soirée avec moi c'est ça? et pour pas fini sur le canapé tu viens squatté chez moi.

Il en riait d'avantage.

Gunji: je parie que ta bêtement pris de la poudre chez Derek, cela explique que tu te trouve ici..quel impatient tu fais, ta pas pu tenir une soirée sans en prendre?

Il sourit de son petit jeux et s'avançait vers la fille prenant un tube.

Gunji: facile j'attend ton top départ.

Il plissa les yeux voyant qu'il commençait le premier, il aspira la poudre mains du coup moins rapidement. mauvais perdant il retroussa le lui donnant rendant le coup à son frère.

Gunji: tu as gagné uniquement pas tricherie! maintenant arrête d'en prendre ou tu en fera une overdose petit frère, tu prendrais des heures à t'en remettre même pour un vampire.

Akio changea brusquement de conversation parlant de se pouvoir endormit en lui.

Gunji: ou veux tu en venir?

Il plissa les yeux.

Gunji: aaahh je vois, tu 'es toujours amoureux de Derek n'est ce pas? malgré toutes ses années et le petit vincent à tes côtés. sa compagnie t'es agréable uniquement parce que son physique te fais penser à Derek petit frère.

Il fit un sourire en coin.

Gunji: cela te ferais plaisir de le récupéré?

Aucune réponse il c'était déjà endormit sur le lit, il fit un geste de la main ordonnant les filles de s'éloigner de lui et se leva marchant vers sa bibliothèque et sortit un livre noir, l'ouvrant il chercha une page en particulier.

Gunji: oui je me doutais que j'avais se sort...modifier les souvenirs passé, cela va être très amusant.

il tournait la tête vers Akio toujours endormit dans son lit et ricanait avant de refermer le livre. Gunji ne comptait pas le prévenir de ses petits projet tous de suite. Lui aussi rejoignait sa chambre pour s'y reposer.

Je pensais que rangez la maison m'aiderais à trouver le sommeil, mais pas du tout. Trop de pensez m’envahissait la tête et j'ai passer une nuit blanche complètement. Au moins Gabriel sera content il n'y aura rien à rangez pour lui demain, il se levait ah oui il est déjà sept heure. C'est étonnant qu'il soit debout à cette heure ci, mais peut être que c'est son besoin de gronder Near. 

Derek: Bonjour Gabriel, la nuit ta pas réussit non plus. 

Sa y est j'entendais les bruits de pat à l'étage, sa y est Near est réveillé et va subir son jugement. Je levais les yeux vers les escaliers qui séparait l'étage du salon, directement notre fils aviat droit à nos mauvais regard.

Derek: je pensais que tu étais assez mur pour refusé Near, est ce que je dois encore t'éduquer comme je le ferais à un enfant? tu te rend compte qu'on avait confiance en toi, maintenant j'aurais plus l'esprit tranquille et pourrais plus m'empêcher de douté de toi.

évidemment je me doutais que Akio ferais allusion à mon passé pour réussit à le convaincre.

Derek: et c'est pour cela que tu as accepté? parce que moi j'ai fais cette erreur dans le passer? ta pas idée comme je regrette t'avoir pris ses merdes Near. Ses drogues te change et te rendre mauvais, pour avoir une bouché de ses truc tu sera capable de trahirs ta propre famille voir les tuer si cela te permettrait d'en obtenir plus.

J'espérais que cela le convaincrait de plus y toucher à nouveau.

Derek: Même si la drogue risque pas de te tuer, tu peux malgré tout en devenir vite indépendant alors si Akio vient encore te voir préviens moi mais ne soit plus tenter par se genre de chose.

Je m'avançais vers lui posant mes mains sur ses épaules, j'aime pas le voir avec cette tête la.

Derek: ne parlons plus de ça d'accord? et je tenterais de convaincre ton père d'allégé sa punition.

Je ricanais sentant son regard sur moi.

Derek: au moins c'est plus toi qui a droit à son regard glacial, aller prend ton déjeuné Near et change de tête on va pas te tuer non plus tant que ta compris la leçon.

Je partais me chercher un café, comme j'ai pas fermer l'oeil la caféine est plus que nécessaire.

Derek: oh j'y pense, envoie un message Redo pour lui dire que tu vas bien. Il était très inquiet pour toi hier, oui..désolé à cause de ma grosse voix tous le monde à eu droit à ma petite engueulade avec Akio.

J'haussais les épaules.

Derek: désolé, j'aurais du y faire plus intention tout le monde est au courant à présent. Tu va être en retard au court si tu te dépêche pas, j'irais te conduire.

Je baillais tout en m'avançant vers le meuble ou était poser mes clé de voiture et sortait me rendant déjà à l'intérieur, je baillais à nouveau. Je ressent seulement la fatigue, je fermais les yeux sur le coup jusqu'à que j'entende la portière. 

Derek: ta rien oublié? ok go.

Je démarrais me dirigeant vers le lycée, mon fils restait silencieux le long du trajet.

Derek: tous le monde fais des erreurs Near et tu fais pas exeption à la règle, tant que tu as compris ton erreur c'est tout se qu'il importe. Cela ne sert à rien de faire cette petite mine toute la journée, alors sourit mon fils.

Je me garais arriver sur place.

Derek: rentre directement après les cours ok? d'ailleurs je viendrais te cherche aussi.

Je lui fis un signe de la main avant de repartir, quelqu'un remarqua son arriver et s'avançait dans sa direction.

Benoit: tiens je pensais pas que tu viendra aujourd'hui.

Il ricanait.

Benoit: tu semble surpris de me voir, pourtant on est dans le même lycée tous les deux. 

Il haussait les épaules.

Benoit: évidemment dans une classe plus bas que toi, j'ai pas ta grosse tête.

Il pointait son doigt vers un bâtiment.

Benoit: je suis dans les sections artistique, j'aimerais devenir styliste..j'apprend plus lentement mais je suis déterminé.

Il penchait la tête sur le côté gardant le sourire aux lèvres.

Benoit: tu as une petite mine, est ce à cause de se qu'il sais passer hier? t'en fais pas, je suis pas du genre à parler de ses choses autour de moi. Cela restera bien entre nous tu peux compté sur moi, je sais se que les rumeurs peuvent provoquer. 

Il regardait d'ailleurs un groupe de jeune riant de Benoit.

Benoit: je vais également évité de parler avec toi en publique, sinon ta réputation risque d'en prendre un coup également. Je dîne sur les toits des ateliers de dessins, si le coeur t'en dit de me rejoindre..t'es le bien venu.

Il s’éloignait passant à côté du groupe de jeune et pinçait les fesses de l'un d'eux.

" me touche pas tapette!"

Benoit: c'est pas se que disait dans les vestiaires lors de notre derrière rencontre.

"il est sérieux la?"

" l'écoute pas il dit n'importe quoi!"

Benoit riait aimant amené des conflits et partit pour ses cours.


Vincent était occupé à faire la vaisselle quand akio était de retour, il cessa tous mouvement sentant Akio se coller contre son dos. Il se tournait même pas pour le regarder le laissant faire au début. Dans son n'eau il chercha une fourchette parmi ses autres couvert.

Vincent: ah oui? alors comme ça je t'excite se matin?

Il attrapait la fourchette enfonçant dans la main de Akio pour le faire lâcher et se tournait pour lui faire face.

Vincent: j'en reviens pas que tu fais comme ci il c'était rien passer.

Il jetais l'essuie à terre avant de marcher jusqu'au salon.

Vincent: malgré se que t’imagine je suis pas ta priorité.

Il prenait une valise qui lui la lançait.

Vincent: je me doutais que tu rentrerais pas hier soir, comme toute les fois ou tu disparaissait en pleine nuit. Alors j'ai profité pour rassemblé tes affaires et les foutres dans cette valise..oh ne me remercie pas c'est un plaisir.

Il détournait le regard sur le coup.

vincent: j'ai fermé les yeux trop longtemps, j'espérais que tu change à nouveau avec le temps..mais cette fois tu ta essayer d'embarquer Near dans tes histoire et sa je peux pas rester aveugle.

Il allait jusqu'à la porte l'ouvrant.

Vincent: je veux plus te voir chez moi AKio, va t'en.

Il baissait les yeux ne voulant surtout pas le regarder, c'était déjà assez du comme ça pour lui..même si il tentait de se montrer fort les larmes lui montait yeux, toujours du sang même après les années passer en tant que vampire se problème n'a jamais évolué.


****

Nasir n'avait qu'une idée en tête sur l'instant venger les siens, comment une chose pareil avait pu arriver? Il n'y a qu'une seule entrer et protégé par une sortilège d'invisibilité. Abnar vint à lui accompagné de Drake remit de ses blessures.

Nasir: Il faut découvrir se qu'il sait passé Abnar, on ne peut pas laisser une tel chose passé sans réagir.

Gala: Abnar!

Elle s'approchait de lui fermant les yeux de sa main se posant sur sa joue.

Gala: je vais bien mais physiquement uniquement, je croyais que cette endroit nous protégerait.

Drake: personne ne pouvait prévoir se qu'il se passerait madame.

Voyant Drake saint et sauf elle s'avançait vers lui l'attrapant contre elle le câlinant.

Gala: Drake..j'ai cru que...

Drake: votre fils m'a guérit de mes blessures à temps.

Certaine Kitsune était pas ravis de devoir se rendre chez les dieux, mais Abnar leurs laissait pas le choix et les téléportait tous.

Gala: ne vous en faites pas, personnes ne vous obligera à faire quoi que se soit contre volonté, je ne le permettrais pas et mon fils non plus.

Nasir se tournait vers Abnar lui demandant de surveiller les siens, il acquiesça de la tête avec un petit sourire forcer.

Nasir: j'espère que Zeus trouvera le coupable.

Abnar l'embrassait avant de partir, Nasir se rendait ensuite vers un jeune kitsune qui réclamait son père et le prit dans ses bras le caressant pour le réconforté. Par grand étonnant Kylak arrivait sur les lieux sans doute sentit la présente de tant des siens réunit.

Nasir: Kylak mais..qu'est que tu fais ici?

Il regardait vers les kitsune le regard attristé.

Nasir: leurs repère ont été saccagé pas des démons, seul les femelles et les enfants mis à l'abris on survécu au massacre.

Il reposait le petit qui rejoignait rapidement sa mère.

nasir: tu te trompe Tyrak, aucun d'entre eux ne servira les dieux et cesse de me comparé à un toutou!

Gala: laisse leurs le choix Nasir, c'est à elle de décider leurs chemin. Si elles désire suivre se kitsune alors il faut les laisser partir.

Nasir: oui vous avez raison.

Gala souriait aux femelles qui regardait, jamais elle n'en voudra à ses kitsune de choisir un autre chemin. 

Gala: je sais que tu ne supporte pas les dieux Drake, peut être que tu devrais les suivre toi aussi.

Drake: ma vie est à vos côtés malade même si c'est devoir supporter la présence des dieux.

Abnar revenait remarquant directement le manque de Kitsune.

Nasir: Le frère de Lucan est venu encourageant ses femelles de le suivre, je comprend pas se qu'il faisait dans les environs, mais peut importe.

Gala: qu'à dit Zeus? cherchera t'il les coupable?

Drake: pourquoi le ferait t'il..il nous a toujours voulu d'être partit.

Gala: oui c'est juste Drake, mais il a le sens de l'honneur et je suis certaine qu'il fera sont possible pour que cela ne se reproduise plus.

Nasir: peut être on pourrait l'aidée.

Gala: comment?

Nasir: je sais pas un indice, une chose que vous auriez pu remarquer.

Gala réfléchissait au événement.

Gala: cela c'est passer si vite, une bonne vingtaine de démons sont passer par la porte tuant les kitsune sans poser de question. Drake à donner l'alarme et rassembler les femmes et les enfants vers la cachette, moi y comprise malgré que je voulais défendre les miens.

Drake: je ne voulais pas risquer de vous perdre.

Nasir: mais malgré tout j'ai vu qu'il n'avait que des males comme victime.

Drake: évidemment puisqu'on ta dit que je les ai mis en sûreté.

Nasir: oui peut être, mais également que ses démons sont arrivé par surprise et s'attaquant directement au kitsune, les femmes n'étaient encore en sûreté à se moment la.

Drake: ou veux tu en venir?

Nasir: peut être que ses démons avait une cible en particulier.

Drake: uniquement les mâles en particulier? pourquoi?

Nasir: j'en sais rien.

Gala: nous avons rien fais de mal pour mérité ça.

Nasir: le mieux cela serait de retrouver l'un de ses démons et le questionné.

Drake: ils étaient nombreux Nasir.

Nasir: mais tu en a vu, tu t'es même battu avec eux n'est ce pas? 

Drake: oui peut être, mais comment les retrouver? aux enfers? je mettais jamais les pattes la bas!

Nasir: tu veux pas venger les tiens tombé?

Il tournait la tête réfléchissant.

Drake: très bien, si cela peut aider à retrouver le responsable de se massacre.

Gala: alors je t'accompagne!

Drake: hors de question, rester ici avec les autres.

Gala: nasir prendra soin d'elles et leurs petit, je veux affronté le regard de celui qui a oser s'en prendre eux miens! de toute façon ne vous laisse pas le choix!


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1591
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 26
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Nouvelle vie, nouveau départ, nouveau RP !    Mar 12 Nov - 23:42

Near était vraiment mal de la bêtise qu'il avait pu faire, il détournait le regard ressentant mon mauvais regard, mais il regardait vers son père quand c'était à son tour de lui dire sa façon de penser et le fait qu'il en avait pris autre fois avec Akio.

Near : J'ai été idiot.. Jamais je n'en reprendrais.. Je ne veux pas blesser ma famille, je suis vraiment désolé.

Je tournais le regard vers Derek pour l'écouter également.

Near : Oui, je vous le dirais.. Et je ne me laisserais plus influencé c'est promis.

Il regardait s'approcher de lui pour poser ses mains sur ses épaules, je vous dis pas la tête d'enterrement qu'il fait.

Near : J'attendrais autant temps qu'il le faut, je sais que je suis en erreur alors..

Gabriel : On verra pour la punition, mais pour le moment je tiens ce que j'ai dis.

Il finissait par s'asseoir sur la table pour commencer à prendre son déjeuné, car il avait école aujourd'hui. Il levait les yeux vers Derek lorsqu'il parlait de Redo, directement Near attrapait son téléphone dans son sac et lui envoyait un message.

" Salut, t'inquiète je vais bien.. On se voit tout à l'heure, après que j'ai finis les cours ? Comme je peux pas sortir, sa serait sympa que tu passes. Bye. "

Il continuait de manger et se levait ensuite puisqu'il était l'heure de partir jusqu'à son lycée s'il ne voulait pas être en retard.

Near : D'accord.

Gabriel : Tu rentres directement après que tes cours soit terminé.

Oui je suis encore stricte mais c'est normal non ?

Near : Oui.

Derek était déjà partis, Near finissait de préparer son sac, il enfilait sa veste et le rejoingnait, il tournait le regard vers son père puisqu'il remarquait qu'il était fatigué.

Near : Non j'ai tout.

Il regardait dehors ne disant aucun mot, encore mal à l'aise et honteux de lui de ce qu'il avait fait. Il écoutait son père qui tentait de le rebooster un peu.

Near : Je me sens juste.. Idiot c'est tout. Je sais que vous êtes tout les deux déçu de moi, je ne voulais pas ça.. Je veux que vous soyez fier de moi mais j'ai tout gâché.. Et je m'en veux.

Une fois arrivé, il ouvrait la porte pour sortir, il regardait vers Derek.

Near : Oui, et d'accord.

Il se rendait jusqu'à son lycée, faisant également un signe à son père, il marchait tout en soupirant. Il tournait rapidement le regard vers Benoit qui arrivait dans sa direction, directement les images de la nuit dernière lui revenait.

Near : Benoit ?

Il ignorait qu'il était dans le même lycée que lui, il ne l'avait jamais vu.

Near : Je ne savais pas que tu étais dans le même lycée, je ne t'avais jamais vu.

Il regardait vers le bâtiment qu'il lui montrait.

Near : Styliste, c'est un très beau métier.

Il le regardait à nouveau ensuite.

Near : Oui et je n'en suis pas fière.. Merci de garder sa pour toi, je n'ai pas envie que tout le monde soit au courant.. Surtout les professeur, enfin soit.. j'aimerais penser à autre chose que à ça, je me sens ridicule.


Il regardait vers le groupe que Benoit regardait.

Near : Pourquoi ils rient de toi ? Je me fiche de ma réputation, on ne peut pas dire que j'ai beaucoup de pote ici de toute façon.

Tout le monde était jaloux de Near d'avoir passer autant d'année car il était plus intelligent que lui, eux se défonçait pour apprendre rapidement et étudier, alors que Near n'avait qu'à ouvrir le livre, lire et tout retenait rapidement sa tête ce qui avait le dons de les agacer.

Il lui souriait tout en le regardant partir, il vit le petit geste qu'il faisait à l'un des mecs du groupe, tout le monde pensait qu'il avait eu quelque chose ensemble ce qui créait une dispute, c'était évident que c'était faux mais que Benoit avait fait ça pour qu'il y ait de la tension entre eux.

Near était à ses cours, assis sur une chaise avec ses cahiers sur le banc, c'était à peine s'il écoutait le professeur, alors que d'habitude il était toujours concentré et prenait quelques notes. Il avait son coude posé sur la table et son menton posé dans sa main, il regardait dehors, il pouvait voir la section artistique dehors entrain de peindre le paysage, il en vit Benoit, il l'observait, il était en retrait, tout le monde ne semblait pas l'apprécier.

Une fille s'approchait de lui, elle était amoureuse de lui en cachette depuis pas mal de temps maintenant.

" Tu sembles être dans ta bulle aujourd'hui. "

Il sortait de sa rêverie et regardait vers elle.

Near : J'ai eu une dure soirée hier.

" Ah oui, parce que c'était ton anniversaire c'est ça ? bon anniversaire d'ailleurs j'ai un cadeau pour toi. "

Near : * Comment elle sait que c'était mon anniversaire, je ne l'ai dis à personne ? * Merci c'est gentil.

Elle lui tendait une boîte il regardait  l'intérieur, c'était un bracelet qui avait sans doute du coûter chère, il le mettait.

Near : J'aime beaucoup merci.

Elle posait ses mains l'un contre l'autre toute heureuse que cela lui plaise.

" Je suis contente que tu l'aimes ! J'ai tellement eu dure à me décider ! "

Il la regardait.

Near : Tu n'étais pas obligé tu sais.

" Sa me fait plaisir, tu voudrais boire un verre après les cours ? "

Il détournait le regard.

Near : Désolé mais.. je dois rentrer directement après les cours.

" On peut manger ensemble ce midi alors. "

Near : Oui pourquoi pas.

Elle en souriait d'avantage, il en regardait à nouveau vers Benoit qui lui avait également proposé.

Near : Sa te dérange si on se rejoins un amis pour manger ?

" Non tant que tu es là sa me va. "

Il lui souriait. Une fois que la sonnerie allait, Near rangeait ses affaires et allait se chercher de quoi manger à la cantine, ainsi que Nina, il se rendait ensuite jusqu'au toi de la section artisitique ou Benoit se trouvait.

Near s'installait devant lui, Nina semblait surprise que se soit lui que Near désirait rejoindre mais elle s'installait malgré tout à côté de lui regardant étrangement vers Benoit.

Near : Benoit je te présente Nina, une amie de ma classe.

Elle s'empressa de prendra Near contre elle.

Nina : En faîte on est plus que ami, je suis sa petite copine.

Il la regardait du coin de l'oeil surpris. Elle souriait et commençait à manger, Il en était un peu mal à l'aise sur le coup.



***


Akio était toujours son torse posé contre le dos de Vincent, il espérait qu'il passe à autre chose, qu'il oublie ce petit accident qu'il sait passé hier soir, alors que Akio pensait qu'il craquait à ses avances, celui-ci enfonçait sa fourchette dans sa main ce qui fit le lâcher de lui et gémissait tout en l'arrachant d'un coup sec.

Akio : Qu'est-ce qu'il te prend ?!

Il le regardait bien à cette instant, ne quittant pas son regard du sien. Il le regardait jeter l'essuie à terre et se rendre au salon, il le suivait de près.

Akio : Je peux savoir ce que tu me fais là ? C'est bon, j'ai juste sniffé une fois et j'en ais proposé à Near, je vois pas pourquoi tout le monde se met dans ses états juste pour un peu de drogue.

Il en levait les yeux agacé. Il baissait ensuite les  yeux vers la valise que Vincent lui présentait, Akio levait lentement les yeux vers lui.

Akio : Tu me fou à la porte ?

Il n'en revenait pas, il en ricanait pensant qu'il plaisantait.

Akio : Je passais des soirées chez mon frère, je vois pas le mal la dedans, faut dire qu'on vit déjà comme des Vieux. A 23h op déjà dodo, moi j'aime bien m'amusé et semblerait que se soit pas ton cas, j'y peux rien. Et pour Near, vous commencez à me gonfler avec ça, c'est plus un gosse, c'est lui qui prend ses décision, je lui ais pas foutu la poudre à son nez et l'ait forcé à l'aspirer.

Il le regardait ouvrir la porte pour qu'il s'en aille.

Akio : Tu veux plus me voir.

Il ricanait attrapant sa valise et se mettait bien en face de lui. Celui-ci gardait les yeux baissé.

Akio : Tu as toujours mon numéro si je te manque de trop, ne te pleins pas que j'aille voir ailleurs durant ce temps.

Il s'en allait énervé, il se téléportait jusque chez son frère en tapant sa valise contre le mur, tout ses vêtements s'éparpillaient partout.

Akio : Il a osé me foutre à la porte, c'est une blague ?

Il s'asseyait à côté de lui en soupirant.

Akio : Tout ça parce que comparé à lui, je sais comment m'amuser, et que j'ai donné un peu de quoi s'amuser au gosse. Ils me font tous chier.

Sa main tremblait, à cause de la colère qui l'envahissait, l'envie lui montait, il attrapait une des femmes de son frère, il passait ses cheveux sur le côté et la mordait pour s'abreuver de son sang, de plus elle c'était drogué ce qui faisait pas mal d'effet à Akio, il en fermait les yeux.

Au bout d'un moment, il finissait par la pousser pour qu'elle s'assseoit à côté de lui, il lui donnait un peu de son sang pour qu'elle guérisse de la blessure qu'il lui avait fait. Il attrapait une seringue de son frère et redressait sa manche, il enourlait un élastique autour de son bras qu'il tenait dans sa bouche et commençait à enfoncer l'aiguille, il fermait les yeux ressentant la drogue faire effet.

Akio : Je vais devoir rester quelque temps chez toi.

Il jetait la seringue à terre et posait sa tête contre le divan.

Mère de Akio (oublié son nom) : il n'est même pas 9heure du matin qu'il se drogue déjà.

Akio : J'ai eu une matinée pourrie, Vincent m'a fait chié et ma mis dehors, alors comprend ma souffrance. C'est le seul moyen pour que je reste "Zeeeen".

Il en haussait les épaules.


***

Malgré que Drake n'appréciait pas les Dieux, celui-ci ne désirait pas quitter Gala, Abnar se demandait d'ailleurs si c'était plus qu'une raison de protection, ou s'il pouvait avoir des sentiments pour sa mère. Si c'était le cas, cela ne l'étonnerait pas du tout.

Abnar écoutait Gala qui se demandait si Zeus ferait le nécessaire et ensuite le commentaire que lui faisait DRake. Il approuvait tout à fait les paroles de sa mère, il connaissait fortement son père, malgré qu'il était stricte, qu'il voulait que se soit comme ça et pas autrement, il était raisonnable et était près avait le sens de l'honneur.

Abnar : Elle dit vrai, mon père ne laissera pas passer ça.

Il tournait le regard vers Nasir qui semblait avoir une idée à propos du fait que l'on pourrait aider Zeus à arrêter ses démons, et venger leurs morts.

Abnar : Tu as une idée, on t'écoute.

Il regardait vers Gala qui tentait de trouver la moindre piste, le moindre indice, elle devait donc revenir en arrière et penser à cette attaque.

En effet il n'y avait que des mâles, les démons aurait pu s'en prendre aux enfants et aux femelles au moment où de l'attaque, juste avant qu'ils ne soient envoyé se cacher.. Mais aucun d'entre eux n'ont été touché..

Les démons étaient donc envoyé par quelqu'un et avait une cible bien précise.

Abnar : Pour en savoir plus, il suffirait se rendre où se trouve les démons en questions et savoir pour qui ils travaillent.

En tout cas Nasir arrivait à convaincre Drake de partir à la recherche des démons et ce qui voulait donc dire, se rendre jusqu'à leur repère. Certains vivent en Enfer, où Tsukune les mènent, mais il n'est pas le seul à les diriger, il y avait plusieurs petits clans, avec plusieurs petits chefs.. Certains démons trouvant leur liberté se rendent ailleurs qu'au Enfers, comme les terre foudroyé qui existe sur Terre. Ils peuvent également venir de là-bas.

Abnar : Bien dans ce cas je viens avec vous, Nasir il faut quelqu'un qui reste ici et puis je serais trop inquiet si tu nous accompagnes.

Il l'embrassait tout en lui souriant, il regardait ensuite vers Drake et vers sa mère.

Abnar : Je vais tout d'abord rendre visite à Tsukune, je suis certains qu'il est au courant de quelque chose. Allons-y.

Il se téléportait avec eux jusqu'en enfer, dans le palais de Tsukune, il lui faisait face, celui-ci était entrain de manger tranquillement, il s'arrêtait les voyant arriver, il en posait sa fourchette, Persephone se trouvait à ses côtés.

Tsukune : Pourquoi viens-tu me déranger et accompagné par des Kitsune Abnar ?! Je n'aime déjà pas ta présence car tu as ouvert les cuisses de MA Femme pour lui engendré un enfant !

Abnar : Encore tant de haine pour une histoire qui date ?

Tsukune : Je suis très rancunier.

Il posait s'avançait et posait ses mains sur sa table.

Abnar : Dit moi, une bande de démon est venu s'attaquer à tout les mâles de Kitsune, sais-tu quelque chose à propos de ça.

Tsukune : Pourquoi te dirais-je quoi que se soit, même si je savais quelque chose la dessus.

il se remettait à manger tranquillement.

Abnar : Car, si tu ne me dis rien, je dirais à mon père que tu es derrière tout ça.

Tsukune : Dois-je être effrayé ?

Il se levait pour se mettre devant lui.

Tsukune : Je ne suis pas responsable, tu devrais plutôt enquêter du côté de l'un de mes fils. Maintenant dégage d'ici, ta vu m'insupporte et tes kitsune avec.

Il retournait pour s'asseoir à côté de sa femme, Abnar faisait signe de partir, il regardait du coin de l'oeil vers Persephone.

Tsukune : Ne me regarde pas comme ça, je ne lui ais pas dit de qui il s'agissait, et puis, Zankou n'a cas se démmerder, voilà ce que sa fait d'agir sans réfléchir tout ça parce que l'un d'entre eux à ouvert les cuisses de sa femme.

Il réfléchissait puisque Abnar avait fait de même et il avait péter une crise bien pire qu'une attaque de démon.

Tsukune : En faîte il a tout a fait raison, il aurait du même faire pire que ça.

Il se remettait à manger tranquillement. Abnar quittait la pièce, il réfléchissait puisque c'était l'un des fils de Tsukune qui était responsable de tout ça

Abnar : Je ne comprend pas dans quel but ils peuvent faire ça.

Il soupirait.

Abnar : Bien commençons pas Nomar, il doit savoir quelque chose et il a le sens de la justice..

Il se téléportait jusqu'à lui, il téléportait toujours Drake et Gala avec lui.

Abnar : Nomar.


Il lui faisait un signe de la tête.

Abnar : J'espère que se n'est pas toi qui a causé un tel massacre en envoyant une troupe de démon, mon respect pour toi s'envolera aussi tôt. Si tu sais qui sait, je te conseil de m'en faire part.



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 



Dernière édition par Gabriel Light le Mer 13 Nov - 4:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1372
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Nouvelle vie, nouveau départ, nouveau RP !    Mer 13 Nov - 3:58

Benoit c'était installé dehors avec les autres élèves de sa classe pour peindre un paysage de son choix, c'était pas dans la tasse de thé de Benoit préférant s'orienté dans la création de nouveau model de vêtement . Mais n'ayant pas le choix que de suivre le programme des cours pour réussir, il s'installa face au bâtiment levant les yeux vers les fenêtre et repéra Near regardant dans sa direction. Cela le faisait sourire et décida de peindre se choix de paysage avec la légère silhouette de near au loin. A la fin du cours il leva une dernière fois les yeux vers Near et repéra cette fille discutant avec lui.

Prof: Benoit tu rêve?

Benoit: oh oui désolé.

Prof: j'ai dis de remballer on terminera se projet au prochain cours, va manger.

Il prenait ses affaires levant les yeux à nouveau vers la classe mais ne les apercevais plus , il soupirait avant de retourner au atelier posant ses affaires et montait sur le toit. Il n'emportais qu'avec lui son dîner et un carnet de croquis. 

Benoit: * il viendra jamais*

Sur le coup il ne trouvait pas d'appétit et préférait griffoné dans son cahier même l'inspiration ne lui vint pas, mais il se tournait entendant la porte s'ouvrir. Apercevant Near, Benoit retrouva le sourire du moins jusqu'à que Nina entrait à son tour, directement il reconnu la fille qu'il avait apperçu depuis la vitrine.

Benoit: ah, tu as amené de la compagnie.

Il se força à sourire tout en refermant son carnet, son regard croisait celui de Nina qui le dévisageait. Near la présenta comme une amie de classe, sur le moment Benoit avait un petit soulagement jusqu'à qu'elle l'attrape contre lui le contredisant.

Benoit: sa petite amie? je vois...et bien enchanté Nina, moi c'est Benoit mais je pense que tu le sais déjà n'est ce pas?

Il était frustré et lorsqu'il est dans cette état il peut être capable de craché du venin comme il l'a déjà fait avec tout autre personne qu'il le critique.

Benoit: depuis quand tu es sa petite amie? enfin je demande ça parce que il m'a pas parler de toi hier. Oh, d'ailleurs j'y pense..t'étais pas présente à sa fête? en tout cas moi j'étais présent et je t'ai pas vu dans les parages.

Il posait son carnet sur la table prenant son diner mangeant à son tour le sourire aux lèvres.

Benoit: mais je suppose que t'avais une bonne raison, à moins qu'il est tout simplement oublier de t'envoyer une lettre d'invitation.

Elle semblait en colère c'est tout ta fais se qu'il désirait, pour lui elle avait chercher ses provocations. Son regard se posait sur le bracelet de Near qui n'étais pas la tout à l'heure, il passait le bout de ses doigts dessus.

Benoit: très joli, un cadeau de ta copine je suppose? c'est évidant cela ne peut être que le goût d'une femme..moi aussi je lui ai donner mon côté mais hier noir, n'est ce pas Near?

Il plissait les yeux souriant d'avantage faisant surtout allusion au baiser.


****

A l'entendre de se drogué et incité les autres à se drogué à leurs tours semblait être quelque chose de normal. Cela n'aidait pas vincent à revenir sur sa décision, Akio ricanait pensant que c'était une plaisanterie, mais Vincent était tout à fait sérieux et gardait la porte ouverte attendant qu'il sorte. 

Vincent: et bien t'ira te drogué comme il te plaira désormais, mais loin de moi et ma famille.

Il releva lentement les yeux l'entendant parler d’infidélité.

Vincent: comme ci sa aurait été la premier fois pour toi, va t'en.

Akio sortait la porte se refermait violemment derrière lui. Gunji sourit sentant l'arriver de son frère et tourna la tête dans sa direction.

Gunji: déjà de retour petit frère, tu semble bien en colère qu'est ce qui t'arrive?

Il riait du malheur de son frère.

Gunji: il ta foutu à la porte? et bien franchement je commençait à me demander si il le ferait un jour.

C'étais facile malgré tout de voir la colère en Akio et se défoulait même sur l'une des filles.

Gunji: ne me l’abîme pas trop, franchement je suis pas étonner Akio. Tu pensais que tu allais pouvoir jouer se rôle combien de temps? je suis même étonné qu'il ne t'ai pas foutu à la porte plus tôt..il devait tenir à toi.

Il se droguait déjà, mais Gunji n'étais pas la pour le critiqué ou comment dire de vivre sa vie. Son regard se tournait vers sa mère qui elle lançait déjà une pire à Akio.

Gunji: ah oui, maman est venu nous rendre visite. Tu peux rester autant de temps que tu souhaite AKio et tu le sais très bien, par contre suit moi j'ai quelque chose pour toi.

Il partait devant marchant jusqu'à une autre pièce, allumé par des bougies noir et une simple table ou j'étais allongé dessus inconscient.

Gunji: pas besoin de vincent, je vais te faire récupéré celui ci.

Il s'avançait vers moi tapant sur ma joue tout en ricanant.

Gunji: je l'ai chopé après qu'il est déposé son fils à l'école, je pense qu'il m'en voudra beaucoup pour sa voiture. On peut dire que Derek n'est pas très prudent, il a pas mal d’ennemi et pourtant il reste confiant.

Il levait les yeux vers le pentagramme dessus sur son plafond, celui ci brillait attendant d'être servis.

Gunji: oh ne me lance pas se regard Akio, je vais pas le tuer..par contre changer se souvenir passé.

Il se plaça près de ma tête retirant son cache oeil le jetant à terre.

Gunji: cela va me prendre du temps alors évité de m'interrompre.

Le livre noir poser sur le meuble se mit à l'évité et s'ouvrir à l'emplacement du sort, Gunji ferma un oeil gardant celui complètement noir ouvert. Le symbole dessiné sur le livre apparu sur son oeil, c'est la qu'il plaça ses doigt au niveau de mes tempes et cherchait dans ma mémoire. Loin dans le passé à plusieurs années ça, jusqu'à ma première rencontre avec Gabriel. Il changeait son image pour remplaçant par celle d'akio afin que je m'imagine que ma première rencontre se fut avec Akio et non Gabriel, que ce soit son frère qui m'ai envoyer jusqu'à Valas.

Gunji avait beaucoup de boulot pour que tout soit cohérent, il y passait des heures entière à tous modifié.
Cela était plus épuisant qu'il l'imaginait, de la sueur coulait déjà le long de son front. Je pouvais même pas me réveillé, il a prit soin de placer un sort lorsqu'il m'a capturé pour que je ne puisse être réveiller  jusqu'à l'enlèvement de se sort ainsi que Kyubi pour qu'il ne s'interpose pas.

cela vait prit du temps et beaucoup d'énergie, Gunji posait le genoux à terre complètement vidé de ses forces, son regard se tournait vers Akio qui arrivait.

Gunji : j'ai terminé, je l'ai créer de nouveaux souvenir et scellé les anciens..le visage de gabriel ainsi que celui de ses enfants lui sera inconnu, hormis le tiens. Je n'ai pas fais ça pour que tu puisse vivre ta petite histoire avec lui, mais si se mec est la seul personne pouvant débloquer tes pouvoirs alors soit..

Il ramassait son cache oeil le remettant en place.

Gunji: je vais pioncé...j'ai plus une pète d'énergie.

Même se rendre jusqu'à sa chambre était un véritable parcours du combattant, moi j'ouvrais lentement les yeux et me redressait me doutant pas de se qu'il c'était produit.

Derek: et merde c'est quoi cette pièce glauque? 

Je descendais de cette table grimaçant.

Derek: j'étais prêt à être sacrifié ou quoi?

je repérais Akio et plissa les yeux.

Derek: c'est quoi ton nouveau petit jeux? sa t'excite de me voir sur une stèle avec ses bougies horrible? 

Je m'avançais vers lui ricanant de sa tête.

Derek: qu'est ce que ta? ah j'ai pigé..c'était un rituel pour me faire bander comme un âne?

J'attrapais sa main la plaçant sur mon entre jambe approchant mon visage du sien.

Derek: idiot, ta pas besoin de ça pour me faire bander.

Je passais ma langue sur ses lèvres avant de la glisser entre pour l'embrasser


****

C'était donc auprès de Tsukune que Abnar décidait de rendre visite en premier, ils lui firent rapidement face. Drake redressait déjà ses plumes se montrant plus menaçant, la main de Gala se posa sur le haut de sa tête afin qu'il garde son calme.

Persephone: Abnar quel surprise, enfin un peu d'animation j'ai faillit m'endormir dans mon assiette.

La déesse leva les yeux de la réaction de Tsukune qui n'était pas étonnante.

Persephone: buté aurait été un terme plus correct.

Mine de rien Persephone ainsi que Tsukune était au courant de cette histoire de massacre, mais voulant protégé son fils elle préféra garder le silence.

Persephone: tu irai jusqu'à te plaindre après de Zeus sans aucune preuve Abnar? je doute..cela te ressemble pas.

Elle tournait le regard vers son mari, celui ci prévenait déjà qu'il s'agissait de l'un de ses fils. Ne pouvant rien avoir de plus de Tsukune, Abnar prenait congé et quitta la pièce toujours accompagner de sa mère ainsi de Drake.

Persephone: je te regarde comme cela me conviendra! tu as presque tendu ton vilain doigt vers Zankou!

Elle piquait sa fourchette dans son morceau de viande comme ci il s'agissait de la tête de Tsukune.

persephone: AH! juste parce qu'on à ouvert les cuisses de sa femme? cela te va bien de dire ça! puis je te rappelé de la façon stupide que toi ta réagis? 

Elle plissa les yeux attrapant un petit pois qu'elle lançait sur Tsukune.

Pesephone: tu peux dire des conneries des fois! bien sûr que non qu'il aura pas du agir de cette façon! les kitsune bon sang! Zeus va le faire regretté pour se geste!

Elle se levait quittant la pièce à son tour rejoignant sa chambre, Nomar ayant sentit la présence de Abnar entre ses murs l'attendait impatiemment devant une fenêtre où il regardait l’horizon.

Nomar: je t'attendais Abnar.

Il se tournait regardant dans sa direction.

Nomar: et accompagné, par contre ça je m'y attendait pas.

Gala: et bien pourtant je suis bien présente et près à sortir les griffes si on répond pas au question de mon garçon.

nomar ricanait avant de revenir à Abnar qui allait droit au but.

Nomar: pense tu réellement que j'ai quelque chose avoir avec ça? qu'est ce que j'aurais à y gagné? à part leurs âmes peut être

Drake grognait à sa vue.

Nomar: je ne prend les vies que lorsqu'il est l'heure pour moi d'aller les chercher Abnar, je ne fais jamais justice moi même.

Drake: pourtant cela ne vous gêne pas pour rallonger la vie de votre fils.

Nomar: cela est une tout autre histoire et à se que je sache ne te concerne en rien Kitsune.

Gala: savez vous qui est le coupable?

Nomar: bien sûr.

Gala: qui bon sang?

Nomar: c'est à se moment que vous me sortez les griffes très cher? je ne vous dirais pas son nom et pourtant , je vais malgré tout vous mettre sur la piste. Réfléchissez quelque instant, qui serai capable hormis mon père d'avoir le pouvoir de donner des ordres à une horde de démon?

Gala regardait vers son fils à cette instant, il semblerait qu'ils pensent tous deux à la même chose.

Gala: Zankou? mais pourquoi?

Nomar: peut être que son honneur en a pris un coup comme autre fois pour mère, leurs caractère est tellement identique.

Gala: l'un d'un notre aurait eu une aventure avec Khaleesi.

Nomar levait les sourcils ainsi que ses deux mains.

Drake: est ce une raison pour massacré tant des autres?

Nomar: assez pour mon frère.

Zankou: et je recommencerai sautant de fois qu'il me plaira si nécessaire.

Gala se tournait ayant enfin en face la personne responsable.

Gala: comment avez vous osé!

Zankou: ne t'adresse pas à moi petite chienne, ah oui c'est vrai..c'est ta petite maman Abnar.

Il ricanait se moquant de lui.

Zankou: et qu'est ce qu'il va faire maintenant le dieu? me punir? aller viens Abnar j'attend de voir ça. C'est vrai maintenant que j'y pense, il n'est rien sans son père pour le couvé.

Nomar fermait les yeux sachant se qu'il allait se produire.

Gala: ne lui parlez pas sur se ton!

Zankou agacé fit une simple rotation de la main, se qui tourna la tête de Gala assez pour lui briser la nuque, elle s'en écroula à terre.

Zankou: je lui avais dit de l'affermer.

Il ricanait avant de quitté la pièce tranquillement, Drake se précipita vers gala frottant son museau contre sa joue.

Drake: non...s'il vous plait me laissez pas.

Nomar: je ne prend les vie que lorsqu'il est l'heure pour moi de les prendre.

Il dirigeait sa faux vers elle, mais Drake attrapait le manche entre sa gueule grognant.

Nomar: préférais tu que son âme soit échoué pour l'éternité Kitsune?

Drake fermait les yeux ne pouvant s'empêcher de faire couler ses larmes, mais lâchait l'arme de Nomar sautant par la fenêtre partant en courant.


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1591
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 26
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Nouvelle vie, nouveau départ, nouveau RP !    Mer 13 Nov - 23:24

Lorsque Gunji lui disait qu'il avait quelque chose pour lui, il se demandait de quoi il parlait, il en tournait la tête sur le côté pour bien le regarder sur le moment.

Akio : et qu'est-ce que c'est ? C'est pas tous les jours que tu m'offres des cadeaux.

Il se levait donc pour le suivre, une pièce sans doute où il faisait toute ses incantation et autres, car l'ambiance était quelques peu morbide, il n'y avait que quelques bougies pour éclairer la pièce. Il en plissait les yeux lorsqu'il voyait Derek allongé sur une table au milieux de la pièce.

Akio : Pourquoi Derek est ici ? Qu'est-ce que tu comptes lui faire ?

Il s'approchait du corps de Derek et levait les yeux vers son frère lorsqu'il lui disait cela.

Akio : Et comment tu comptes y parvenir ?

Il était tout de même surpris qu'il ait réussi à l'avoir aussi facilement.. Après tout Derek était tout de même puissant. Mais il en souriait sur le moment, si son frère pouvait faire en sorte qu'il m'oublie complètement moi et nos enfants, pour se consacré rien qu'à lui, se serait juste le top.

Akio : Alors fait le, change ses souvenirs.

Il croisait les bras.

Akio : Je ne compte pas t'interrompre, je te regarde faire.

Il fit apparaître une chaise et s'installait pour le regarder faire. Alors qu'il commençait Akio restait bien sâgement sur son siège à le regarder faire et plus le temps passait, plus il ne tenait pas en place et faisait les cents pat dans toute la pièce.

C'était au bout de deux longues heures que l'incantation était enfin terminé, Akio se rapprochait du corps de derek et levait les yeux vers son frère qui semblait bien crevé sur le coup. Il en tombait à genoux, tellement qu'il était vidé de ses forces.

Akio : ça va ?

Il l'écoutait bien, il regardait vers le visage de Derek sur le moment. Tout ses souvenirs avec moi et nos enfants était scellé, Akio en souriait appréciant beaucoup ce que son frère à fait pour lui. Il allait enfin avoir Derek rien pour lui.

Akio : Je ferais en sortes de débloquer mes pouvoirs pour ce que tu viens de faire.

Il le regardait reprendre son cache oeil et partir jusqu'à sa chambre pour se reposer. Une fois qu'il était seul avec Derek, Akio regardait bien son corps mais ensuite son visage il en souriait d'avance de savoir qu'il pourrait à nouveau faire tout ce qu'il veut de lui comme autre fois.

Il regardait bien Derek qui commençait à ouvrir les yeux. Il ne disait rien le laissant se redresser et descendre de la table, celui-ci finissait par le repérer, Akio en souriait de ses paroles.

Akio : Bander comme un âne, hum oui c'était en quelques sortes cette petite idée qui me traversait la tête.

Il le laissait prendre sa main pour la glisser entre ses jambes, il le regardait et l'écoutait avec le sourire. Il approchait aussi tôt son corps contre le sien, l'envie lui montait déjà de se le faire.

Akio : En effet.

Il laissait Derek glisser sa langue contre ses lèvres, il finissait par craquer mettant sa main libre derrière sa tête pour l'embrasser avec fougue et envie. Il en claquait des doigts pour que leurs vêtements disparaissait rapidement et qu'il se retrouve nu, Akio attrapait son sexe entre sa main pour la masturber et utilisait ensuite sa rapidité pour qu'il se recouche sur la table et lui au dessus.

Akio : Sa fait longtemps que j'attend cette instant.

Il réfléchissait, Derek ne devait sans doute pas comprendre.. Akio devait donc faire attention  ce qu'il disait. Il se penchait pour avoir son visage ne face du sien.

Akio : J'ai pas arrêter de te regarder pioncé, sa m'a donné de sacré petite pensée perverse, l'attente était insoutenable.

Il tenait toujours le sexe de Derek et levait les hanches, juste assez pour se faire pénétrer, il fit déjà de rapide mouvement ne quittant pas le regard de Derek. Il se penchait pour l'embrasser tout en caressant son torse, il voulait tout redécouvrir de son corps, le moindre petit détail.

Au bout d'un moment, il finissait par jouir sous le plaisir qu'il venait de faire tout les deux, et Derek ne tardait pas lui non plus.

Akio se retirait donc de lui, il fit apparaître un mouchoir en papier pour s'essuyer et claquait à nouveau des doigts afin que leurs vêtements réapparaissent

Akio : Bien il est temps de rentrer chez nous, mais il semblerait qu'il y ait des incrusteur chez nous, il va falloir les faire bouger.

Il parlait bien évidemment de moi et de Near qui habitait chez Derek. Il se téléportait avec Derek jusque là, il ouvrait la porte, je pensais que c'était Derek, je tournais donc le regard vers celle-ci.

Gabriel : Tu en as mis du temps pour revenir, je t'ai téléphoné plusieurs..

Je fronçais les sourcils voyant le visage de Akio, et Derek était avec lui.

Gabriel : Pourquoi tu l'as ramené ici.

Akio tendait la main vers moi.

Akio : J'en ais plus qu'assez que tu viens sans cesse squatter chez nous. Maintenant tu dégages d'ici, retrouve donc ton Shiro et laisse nous en paix.

Je fronçais les sourcils et m'avançait vers lui de ses paroles, mais il me téléporter moi et tout les affaires qui m'appartenait, je me retrouvais chez mon frère avec tout mes affaires éparpiller dans tout la pièce.

Gabriel : Qu'est-ce que ?!

Gad : Gabriel ?!

Takuma était sur le point de se le faire, j'en passais ma main sur mon visage et détournait le regard. Gad tapait sur le torse de Takuma pour qu'il se retire de lui et se rhabillait rapidement plus que gêné, il en rougissait d'ailleurs.

Gad : Pourquoi tu es ici ? Avec tout ses affaires.. ?

Gabriel : Akio me fait royalement chié, je vais le retrouver et lui faire comprendre sa douleur.

Je sortais rapidement de chez mon frère utilisant ma rapidité pour retourner chez moi, mais alors que je tentais d'ouvrir, c'était fermé, quel enfoiré ! J'utilisais mes ondes pour briser la serrure, mais je n'y arrivait pas, comme-ci il avait utiliser un sort de protection autour de toute la maison. J'attrapais une pierre pour taper sur la fenêtre, mais comme je le pensais, une sorte de bouclier entourait celle-ci m'empêchant de rentrer.

Gabriel : Derek !

Akio était assis sur le divan tournant le regard vers la fenêtre.

Akio : Quel collant celui-là. Tu te rappelles à une soirée, on était défoncé, et il n'arrêtait pas de te mater sans cesse, tu as eu le malheur de lui parler et depuis il est fou de toi, il n'arrête de pas de te courir après. Haha.. C'est tellement pathétique.

Il en levait les yeux aux ciels.

Akio : Pire qu'un harceleur vu qu'il s'incruste chez nous pendant qu'on s'en va.

Gabriel : DEREK !

Akio : Il finira bien partir, ignorons le.


J'attrapais mon téléphone pour commencer à composer son numéro et l'appelait, Akio levait un sourcils entendant le gsm de Derek sonner.

Akio : Il a même ton numéro et bien.. Il commence à bien m'énerver celui-là, je devrais peut-être lui enfoncé un pieu en plein coeur pour lui faire comprendre de nous laisser tranquille.

J'arrive même pas à entendre de quoi ils parlent, et vu qu'il me raccroche au nez, je sonnais à Damon pour lui faire de ce qu'il se passait ici.


***

Near était assez mal à l'aise qu'ils se disputent tout les deux comme ça, et surtout que Nina prétendait qu'ils étaient ensemble alors que se n'était pas vraiment le cas. Celle-ci avait son caractère et n'aimait pas Benoit comme tout les autres car tout le monde savait son attirance sexuelle et il ne se cachait pour le montrer d'ailleurs, surtout lorsqu'il est attiré par quelqu'un.. Bien qu'il n'ait aucune signe qu'il soit homo, il fonce tête baissé pour obtenir ce qu'il souhaite.

Voilà pourquoi tout les garçons de l'école l'évitent et qu'il n'a guère beaucoup d'amis. Enfin soit, Near se fichait de toute ses rhumeurs.. Izaya était un amis de la famille, et le meilleur amis de Maya, Benoit était son fils, et donc Near se devait de bien s'entendre avec lui.

Lorsque Benoit se présentait à Nina, celle-ci le regardait du coin de l'oeil.

Nina : Oué je sais qui tu es.

Lorsqu'elle parlait de la soirée d'anniversaire de Near, celle-ci posait ses mains sur la table et se redressait en colère.

Nina : Near savait que j'avais quelque d'important de prévu hier soir c'est pour ça qu'il ne m'a pas invité sinon il l'aurait fait !

Near regardait ailleurs.

Near : Evitez de vous disputer..

Elle se rasseyait sur le coup toujours aussi mécontente. Ils baissaient tout deux le regard vers la main de Benoit qui se glissait sur le bracelet qu'elle lui avait offert, Nina en fit un sourire forcé tandis que les paroles de Benoit faisait rappeler à Near le baisé qu'il lui avait laissé hier soir.

Near : Hum oui en effet..

Il le regardait du coin de l'oeil à cette instant et retirait son bras de Nina par la suite, il la regardait bien à cette instant.

Near : Ecoute Nina, on est simplement amis, on est pas ensemble.

Elle faisait la moue.

Nina : Pourquoi tu dis ça ! Arrête de faire ton gêné devant cette idiot.

Near : Cette idiot est mon ami.

La sonnerie allait aussi tôt, il soupirait tout en se levant.

Near : Les cours recommence.

Nina : Mince j'ai oublié mes fardes dans le casier !

Elle courrait rapidement pour chercher ses cours suivant, Near soupirait d'elle, puisqu'elle était plutôt sur d'elle et une fois qu'elle désirait quelque chose ou quelqu'un, elle n'y allait pas de main forte.. Sans doute une fille très gâté, qui sait qu'elle est jolie et doit attirer sans doute beaucoup de mec.

Il regardait vers Benoit avant de partir.

Near : Désolé pour ça, bien.. J'y vais.

Il s'apprêtait à quitter la pièce mais s'arrêtait devant l'entrée.

Near : Pour le baisé hier soir.. Se n'était rien n'est-ce pas ?

Il se retournait pour le regarder


***

Nomar savait évidemment qui était le coupable, mais il ne semblait guère vouloir trahir l'un de ses frères.. Bien entendu lorsqu'il faisait ses petites nuances, tout de suite Abnar comprenait de qui il s'agissait, Zankou.. C'était pour évident.. Si se n'était pas Tsukune sa n'aurait pu être que lui.

Il s'en était pris à tout ses mâles parce que l'un d'entre eux avait couché avec Khaleesi, il en détournait le regardant le voyant arriver.

Abnar : Zankou, te rends-tu compte de ton acte.

Bien entendu Gala n'avait pas sa langue dans sa poche et lui faisait face, en colère d'avoir perdu beaucoup des siens.

Abnar : Tu sais que ce que tu as commis est impardonnable, alors oui j'en ferais part à mon père que c'est toi qui a donné l'odre aux démons de comme être tous ses meurtres. Et je me fiche ce que tu peux penser de moi Zankou.

Il tournait le regard vers sa mère qui tentait de le défendre c'est là que Zankou lui brisait la nuque, Abnar en restait sur place juste.. choqué par ce qu'il venait d'arriver. Il n'entendait même plus les paroles de ZAnkou, il se dirigeait vers sa mère rapidement glissant sa main sur son visage, elle avait perdu la vie, c'était trop tard pour la soigner.

Il tournait le regard vers Drake qui venait de perdre une personne qui lui était chère tout comme Abnar. Il était dure pour lui de garder son calme dans de tel circonstance.. Il levait ensuite les yeux vers Nomar qui s'apprêtait à prendre son âme, mais Drake tentait de lui en empêcher.

Abnar : il faut que tu te laisses faire Drake..

Il s'en allait rapidement, se n'était pas bon de le laisser seul dans cette endroit mais il vallait mieux qu'il reste un peu seul..

Il levait ensuite le regard vers Nomar qui faisait son travail.

Abnar : Tu le savais et tu ne m'en as pas fat part.. j'aurais pu l'arrêter.

Il prenait le corps de sa mère dans ses bras car il était hors de question qu'il laisse son corps ici. Il regardait bien vers Nomar.

Abnar : Je reviendrais bien pour Zankou, et crois moi qu'il subira le pire des châtiments, bien pire qu'à bu subir Valas.

Il disparu par téléportation. Il faisait face à Nasir qui s'occupait des jeunes Kitsune, il le regardait vraiment mal, même pour un Dieu Abnar ressentait une énorme tristesse de la perte de sa mère mais il tentait de maîtriser ses émotions, car les Dieux ne pouvait pas s'emporter.

Abnar : C'est Zankou qui est derrière tout ça.. Il l'a tué.

Zeus se téléportait ressentant la tristesse de son fils, il baissait rapidement le corps vers celui de Gala, il s'en approchait d'elle glissant le bout de ses doigts sur sa joue.

Zeus : Zankou vient de comme être une erreur fondamentale, il le payera. Fils de Tsukune ou non, les lois reste les mêmes !

Il disparaissait sous une foudre montrant sa colère, Abnar détournait le corps, il déposait sa mère sur une pierre, il tendait la main, tout devenait de glace afin de conserver son corps dans le froid et qu'il ne se décompose pas, tout des fleurs de toutes les couleurs poussaient ensuite tout autour de son corps, on pouvait encore voir son beau visage malgré la glace qui la recouvrait.

Il passait sa main sur celle-ci.

Abnar : J'aurais du prendre du temps pour lui rendre visite plus souvent..

Il regardait vers les autres Kitsune qui semblaient vraiment désorientés d'avoir perdu Gala.

Abnar : Il faudra quelqu'un pour veiller sur eux, ils viennent de perdre beaucoup de mâles, et maintenant leurs chefs.. Ils ont besoin de toi Nasir.



Zeus réapparaissait face à Tsukune en balayant toute la table où il se trouvait, Tsukune levait lentement les yeux tenant toujours son verre d'alcool qu'il avait réussi à sauver. Il restait assis sur son siège regardant bien vers son frère.

Tsukune : Et bien, je vais voir toute la famille, le fils, la mère et maintenant le père, tu sembles mécontent, se n'est pas toi qui dit que les Dieux doivent maîtriser leurs émotions mon frère ?

Il lui faisait face, Tsukune se levait aussi tôt.

Zeus : Zankou va perdre cette trop grande liberté que tu lui donnes, il vient de transgresser les pires des lois !

Tsukune : Pour quelque peu Kitsune ? Ou bien pour ton ancienne femme que tu aimais temps ?

Il en ricanait tout en buvant une gorgée, Zeus en attrapait son verre pour le taper contre le mur, Tsukune en fronçait les sourcils sur le coups.

Zeus : Les Kitsunes sont des êtres rares et précieux, ils ne sont pas beaucoup et ils vient d'en détruire une quinzaine juste par jalousie !

Tsukune : ET c'est à moi que tu viens dire tout ça, je n'y suis pour rien pour une fois.

Zeus : Je m'attendais à ce que tu viennes te mettre entre mon chemin.

Tsukune : Juste une chose, que comptes-tu faire, l'enfermer à jamais en Enfer ? C'est chez lui ici, alors cela ne lui fera rien, l'enfermer sur terre comme Valas ? Il s'en moquera également.

Il haussait les épaules.

Tsukune : Il n'existe aucune "punition" pour Zankou voilà tout.

Zeus : Ne t'en fais pas, j'ai déjà ma petite idée.

Il disparu, il détournait le regard.

Tsukune : T'en fais pas Persephone, Zeus ne peux tuer des Dieux de toute façon.

Zeus apparaissait derrière Zankou, il envoyait sa foudre dans sa direction ce qui le faisait propulser contre le mur et l'empêcher de bouger car une grosse foudre lui transperçait le torax. Il s'approchait de lui pour lui faire face.

Zeus : Je te prive de toute liberté, de tout tes biens, tu n'auras plus femmes ni enfants, tu n'auraus plus rien, tu seras un Dieu que l'on oubliera. Tu es destiné à vivre dans les gouffres, et personne ne viendra pour te sauver.

Il approchait bien son visage du sien.

Zeus : Tu aurais du réfléchir à deux fois avant d'agir de cette façon, je suis Zeus, les panthéons sont à mes côtés comparés à vous, j'ai drois à tout les titres, à tous les droits, et ils sont également mécontents de toi.

Le paysage changeait tout autour d'eux, cela ressemblait réellement à un gouffre, la température était horrible, la lave giclaient dans tout les sens, c'était cent fois pire que les enfers. Des créatures somnolant se réveillaient ressentant la présence des Dieux, ils en grognaient mort de faims.

Zeus : Voici où tu vas vivre durant le ta longue existence.

Il levait les mains des chaînes attrapait les bras et les chevilles de Zankou l'empêchant de bouger, il aspirait son énergie vitale ce qui l'empêchait d'utiliser ses pouvoirs.

Zeus : Ton père ne sera même pas où tu te trouves, et je n'en ferais part à personne. Adieu Zankou, se fut un plaisir de te rendre visite.

Il disparu, les créatures sortaient de l'ombre, il s'approchait de Zankou, c'était des créatures qui ne se nourissaient que du sang des Dieux, ils se jetaient tous sur Zankou, ils avaient de quoi se nourrir pendants tout le reste de leurs existence pusique un Dieu ne pouvait mourir. C'était des félins à moitié laves, personne n'avait réussi à les contrôler, ils étaient très dangereux et immortel, impossible à tuer, voilà pourquoi ils se trouvaient enfermé dans les gouffres.



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 



Dernière édition par Gabriel Light le Jeu 14 Nov - 23:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1372
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Nouvelle vie, nouveau départ, nouveau RP !    Jeu 14 Nov - 23:27

Et bien Akio à vraiment envie de moi, je sais pas se qu'il a prit pour être dans cette état, mais je veux la même chose! Je baissais les yeux quelque instant me retrouvant sans mes vêtements, j'en ricanais jusqu'à qu'il me foute encore sur cette table. Je fermais les yeux profitant de sa main caressant mon entre jambe, j'ouvrais les yeux de ses paroles.

Derek: Longtemps? comment ça? encore hier on c'est envoyé en l'air.

Je relevais le sourcils, il était au moins chouté pour avoir oublié? non quand même pas. Il tentait de se rattraper, sur le moment je ne voyait que du feu. J'en riais avant de poser ses mains sur ses hanches les caressants.

Derek: sa t'excite de me voir pioncer maintenant? pourquoi pas, après tout je canon peut importe la situation et bien va si alors défoule toi.

Inutile de lui demander deux fois, je baissais les yeux le regardant se pénétré lui même. Je me mordais la lèvre relevant les yeux vers les siens.

Derek: t'es vraiment en manque toi.

On dirait qu'il se contente d'une drogue qu'il n'a plus eu depuis des années, sa façon de bouger vite et me caresser le torse, de m'embrasser.  Je caressais son dos soupirant à chaque sensation plus forte que d'autres. Sa y est je vais jouir, je serrais mes doigts contre lui lorsque se fut le cas. Il en chopait des bleu sur le coup mais vite disparu par la cicatrisation rapide.

Derek: je crois que je vais apprécier cette pièce tout compte fait, enfaite qu'est ce qu'on fou chez ton frère?

Je me retirait de la table regardant mes vêtements réapparaître sur moi.

Derek: oué rentrons, avant que ton frère râle pour se qu'on dans sa pièce glauque, attend..comment ça? il a des gens chez nous? tu plaisante? et c'est maintenant que tu me le dit?

Il nous téléportait face à ma piaule, entendant je vis Gabriel ne reconnaissant pas du tout le visage.

Derek: putain c'est que ta raison, c'est qui celui la?

AKio s'en dabarassait j'en levais mains n'en revenant pas.

Derek: depuis quand il est ici? et il a eu le temps de foutre ses affaires chez moi? faudra que je change la serrure et acheté un chien féroce pour qu'il le bouffe si il pointe à nouveau le bout de son nez chez moi. 

J'allais me servis un verre de scotch au moins il n'a pas bu mes bouteilles. Chez Gad, Gabriel réapparu avec toutes ses affaires. Takuma était sur Gad embrassa sa nuque près à passer à l'action, mais entendant la voix de Gabriel, il relevait la tête regardant dans sa direction.

Takuma: tss..

Il se retirait de gad un peu facher d'être interrompu, n'ayant pas envie de se r'habiller il prit la forme du stygian posant sa tête sur ses pattes.

Takuma: encore des problèmes avec Akio? c'est lui qui ta envoyé ici?

Pas vraiment le temps d'avoir des réponses, il repartait directement revenant jusqu'à chez moi. J'étais assis au côté de Akio buvant mon scotch, j'entendais prononcer mon prénom venant de l'extérieur. Voyant à nouveau se type par la fenêtre j'en fronçais les sourcils ne comprenant pas pourquoi il tenait t'en à rentrer.

Derek: mais qu'est ce qu'il me veux ?

Moi je lui ai déjà parler? j'avais beau réfléchir je m'en souvenais pas.

Derek: je devais être vraiment déchiré car franchement j'ai aucun souvenir de se type.

Faire comme ci de rien était et bien cela ne sera pas évidant si il n'arrête pas me crier après moi comme ça, j'en ai déjà eu des filles collante mais la cela dépasse tout. Mon téléphone sonnait, sérieux c'est lui? je prenais mon téléphone regardant, Gabriel? j'ai même enregistré son numéro? je regardais à cette instant vers la fenêtre mais raccrochait malgré tout.

Derek: non inutile de se salir les mains pour un désespéré, faut simplement lui mettre les points sur les i. 

J'attrapais le visage d'Akio l'embrassant avec fougue, Damon décrocha à l'apelle de son père. Il avait du mal à comprendre Gabriel, mais sentant que c'était urgent arriva jusqu'à chez moi.

Damon: alors c'est quoi cette histoire, je dois avoué que j'ai mal compris.

A son tour il regardait vers la tête et fit presque une bouche jusqu'à par terre.

Damon: mais il est devenu fou?

Lui aussi tentait d'entrer mais en vain, il revenait à la fenêtre regardant à nouveau ne comprenant pas se qu'il m'arrivait.

Derek: il a ramené du monde on dirait, c'est bon je vais demander leurs problème.

Moi je pouvais sortir, j'en avais marre de voir des gens regarder par ma fenêtre.

Derek: je commence sérieux en avoir marre de voir des singes regarder chez moi, dégagé avant que je vous foute une raclé.

Damon: non mais ton cerveau à fondu ou quoi? qu'est ce que tu fou avec Akio?

Derek: c'est quoi cette question de merde? c'est mon mec je fais se que je veux avec et puis t'es qui toi?

Damon: comment ça je suis qui? 

Il regardait Gabriel.

Damon: il a vraiment son cerveau qui a fondu.

Derek: mon cerveau va très et bien et puis répond à ma question.

Damon: je sui ton fils espèce d'âne!

Derek: ahah...encore un allumé!

Damon regardait à l'intérieur de la maison vers Akio.

Damon: je peux savoir se que ta fais à mon père AKio? pourquoi tu fais ça?

Je le regardais à mon tour.

Derek: et celui la tu le connais?

Damon: mais tu te souviens même pas de nous? 

Derek: jamais vu ta tête, maintenant lâcher moi les baskets!

Je refermais la porte à leurs nez, j'ai jamais vu leurs tête et pourtant ils semblaient très sérieux. Sa m'intrigue mine de rien, pourquoi un tel mensonge? qu'est ce que cela leurs rapporterais?


***

Les piques de Benoit faisait réagir Nina qui perdait son sang froid, c'était le but. Il était à la fois soulagé et satisfait que Near mette les points sur les i avec Nina. Ils étaient pas en couple se qui redonnait une chance à Benoit, il hésitait pas à montrer un sourire moqueur à Nina afin de la nargué.

Benoit: c'est pas beau de forcé la main au gens Nina.

Maintenant il sait que Near se souvient l'instant du baiser, pourtant Benoit en avait douter vu l'état qu'il se trouvait. Il allait se défendre contre Nina et sa critique, mais Near prit parole avant lui.

Benoit: et oui c'est moi l'ami idiot.

Il ricanait le prenant pas mal au contraire, enfin quelqu'un le considérait comme un ami. C'était déjà pas mal pour lui après tout après du stade ami, il a "petit ami" voilà un stade que Benoit comptait bien atteindre.

Benoit: c'est la première fois que la pause de midi me semble aussi courte.

Il se levait à son tour prenant ses affaires, Nina partit la premier ayant oublier les siens au casier.

Benoit: tu n'as pas à t'excuser, cela fais longtemps que j'ai pas été accomagné pour l'heure de pause.

Il suivait Near jusqu'à la porte, mais posa une question avant de la franchir.

Benoit: Rien? je ne fais jamais les choses pour rien. J'ai dis que tu me plaisais et c'est la vérité, je suis pas du genre à caché se que je suis et encore moins que se que ressent. C'est peut être un défaut, j'en suis même presque sur sinon j'aurais pas à devoir rester seul..mais je suis comme ça.

Il ouvrit lui même la porte.

Benoit: si je t'ai mis à mal à l'aise alors je m'excuse, c'est vrai j'aurais pas du profité de ton état pour t'embrasser hier soir...c'est pas honnête et j'en ai aucun mérite.

Il attrapa donc son visage l'embrassant quelque instant avant de se décalé.

Benoit: c'est bien mieux comme ça, on va être en retard au cours.

Il sortit le premier rejoignant ses prochains cours laissant Near sur se baiser, Benoit fut assez impatient que les cours se termine. Tournoyant son crayon entre ses doigts, ses yeux restait braqué sur l’horloge de la claque. Enfin la dernière sonnerie de la journée retentit, Benoit se levait le premier sortant rapidement de la classe. 
Il chercha après Near et le vit semblant chercher quelqu'un dans le parking, Benoit le rejoins le sourire radieux.

Benoit: tu attend quelqu'un?

Near semblait mal à l'aise sans doute à cause du baiser.

Benoit: et bien je vais attendre avec toi, il devrait pas tarder.

il prit son poignet l’emmenant jusqu'au banc le plus prêt pour s'y asseoir.

Benoit: si ton père ne serait pas venu te chercher, je t'aurais reconduis...à cheval par exemple.

Il en ricanait sur le coup et entendu la voix agaçante de Nina au loin appelant Near.

Benoit: chier celle la.

La seconde d'après avant que Nina repère Near, benoit disparu enfin pas tout à fait il était coucher sur les genoux de Near sous la forme d'un chat noir. Nina s'approchait benoit sifflait tout en gonflant son poil.

Benoit: * c'est ça apprendre et tu gouttera de mes griffes*

l'avantage c'est que Nina ne connait pas le don de Benoit, il continuait de grogné et tentait même de la griffé donnant plusieurs coup de patte quand il la trouvait trop prêt.

Benoit: fff!!!


****

Il se doutait bien que Abnar allait lui en vouloir d'avoir garder le silence pour sa mère, mais il n'a été contre aucune loie.

Nomar: je sais que c'est ta mère Abnar et que cela te touche, mais te prévenir l'heure de sa mort t'aurait arranger de quel manière? son heure était la même si tu l'aurais sauvé, elle serait morte plus tard dans d'autre circonstance et tu le sais.

Son âme était inspiré dans la faux, Abnar prit le corps de sa mère dans ses bras promenant une punition à son frère.

Nomar: Je le sais Abnar, mon frère doit répondre de ses erreurs. Mais n'oublie pas que c'est pas à toi de faire justice  mais à ton père.

Il se tournait regardant à nouveau vers l'horizon, Abnar repartit chez lui où Nasir s'occupait avec le sourire les petits Kitsune jusqu'à retour de Abnar.

Nasir: Abnar? alors ta trouvé le...

Il avait l'impression que son coeur se déchirait à la vue du corps de Gala, c'était une mère pour tous les kitsune depuis qu'ils se sont échappé de l'olympe, Gala à toujours veillé sur eux comme une mère sur ses enfants.

Nasir: je suis désolé Abnar...

Que dire quand de tel circonstance, Zeus avait ressentit la peine de son fils et apparu dans les lieux regardant immédiatement Gala.  Nasir se reculait prêt des autres kitsune se doutant que cela n'allait pas le laisser de glace non plus. Zeus disparu aussi rapidement qu'il est venu.

Nasir: c'est la première fois que je vois Zeus dans cette état.

Malgré qu'il n'a cessé de la rejeté depuis le retour de Gala, il semblerait que malgré tout zeus ne l'avait pas oublié, maintenant il était trop tard pour les moindre remord. Nasir ne bougeait pas de place regardant Abnar enfermer sa mère dans un cercueil de glace. Entendant ses mots il s’approchait de lui prenant sa main entre les siennes.

Nasir: tu pouvais pas deviné qu'une tel chose allait se produire.

Il est vrai que les femelles Kitsune ne savait plus comment agir, qu'allait t'elle devenir sans Gala pour les guidé?

Nasir: moi Abnar tu n'y pense pas, je suis loin d'être un meneur je pourrais pas prendre les bonne décision.

Il regardait dans leurs direction.

Nasir: Drake aurait pu prendre la relève, mais ou est t'il? lui aussi à subit la colère de Zankou? peut être que je devrais les conduire à Tyrak, elles seront bien traité j'en suis sûr mais moi..non j'a pas les compétences pour et cela voudrais dire que je devrais m'éloigné de toi, c'est hors de question.


Persephone ressentit la présence de Zeus et sa colère, elle en sortit rapidement de sa chambre rejoignant Tsukune craignant déjà de l'avenir de son fils.

Persephone: zeus...

Elle n'osait même pas intervenir pouvant lire une colère noir dans ses yeux, cela ne pouvait être seulement pour les kitsune autre chose c'est produit pour le mettre dans cette état. Il menaçait son fils, elle n'était pas aussi sereine que pourrait l'être Tsukune en se moment même.

Persephone: si quelque chose arrive à mon fils Zeus...

Elle sait qu'il avait commis une faute grave, mais malgré tout c'était son fils et tenait à lui. Zeus partit prévenant Tsukune de ne pas s'en mêler.

Persephone: ne pas m'en faire? bien sûr que si que j'en mais fais Tsukune, il ne peux peut être pas le tuer mais va savoir si il peux pas faire pire que ça. zankou est un idiot d'avoir réagis sans réfléchir tout ça pour une petite idiote!

Elle tournait en rond dans la pièce cherchant une solution.

Raynor: je ne vois pas pourquoi vous vous metez dans cette état, il sera sans doute chatié et il l'aura mérité.

Persepohe: oh silence raynor, tu a toujours craché du venin contre ton frère!

Raynor: pour des attitudes comme celle ci.

Persephone: je pense t'avoir demander le silence! 

Raynor: usé le carrelage n'aidera pas Zankou mère.

Persephone: Tsukune dit lui de foutre le camp avant que je le face moi même!

Raynor levait les yeux et quitta la pièce de son propre grès.

Persephone: humph! Zeus qui perd la boule pour une kitsune! juste parce qu'elle lui a ouvert les cuisses! ta vue sa tête on aurait dit...un fou furieux! oh non ou plutôt toi dans tes petites crise de folie! alors va savoir se qu'il va faire à mon fils! et ne me regarde pas avec ses yeux la tsukune!

Zeus était face à Zankou celui ci avait à peine le temps de se retrouner qu'il était projeté contre le mur de la pièce transpercé d'un foudre, cela l'empêchait pas de sourire.

Zankou: enfin on peut voir ton vrai visage Zeus, sera tu en colère pour ta petite chienne? elle aura dur à te remuer la queue maintenant.

Il reprit une expression noir posant ses deux mains sur la foudre tentant de l’ôter.

Zankou: je n'a pas besoin d'être sauvé et te menace ne m'impressionne guère Zeus.

le paysage changeait autour de lui, il ne connaissait pas cette endroit même pour zankou la chaleur des lieux l'envahissait rapidement.

Zankou: tu m'offre des vacances sous les tropique zeus? fallait pas? et j'ai même droit à des bébête de compagnie.

Il comptait garder son sang froid malgré la situation, Zeus fit apparaît des chaines à ses poignet et ses chevilles aspirant son énergie vitale.

Zankou: oh tous les panthéons ne sont pas avec toi, détrompe toi.

Il ricanait.

Zankou: tu aura plus de chienne à baiser non plus Zeus, juste ta main pour te satisfaire.

Zeus fini par quitté les lieux, les créatures sortirent de l'ombre plongeant sur Zankou se nourrissant de lui. Il se débattait par ses propre moyen, donnant comme un coup de tête à l'une des créature. Il tira sur l'une des chaîne forçant la créature à mordre le métal, la créature semblait absorbé également le pouvoir de ses chaines qui se brisa sous ses crocs. zankou sourit profitant de l'instant pour tirer dessus et brisa les chaîne de son bras droit. Il se débrouilla pour en retiré l'armue de son bras pour permettre celui ci de prendre sa forme démoniaque.

Zankou: minou minou vient voir papa.

Il attrapait l'une des créatures par la gorge.

Zankou: maintenant on va voir qui est le patron! 

Pendant que Zankou se battait d'un main avec ses créatures, persephone finissait par craqué et se téléporta jusqu'à Zeus.

Pesephone: je sent plus la présence de mon fils ou l'as tu envoyé Zeus! rend le moi!


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 


Dernière édition par Derek Kijo le Ven 15 Nov - 6:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1591
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 26
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Nouvelle vie, nouveau départ, nouveau RP !    Ven 15 Nov - 5:53

J'étais toujours derrière la porte et je me rendais jusqu'à la fenêtre afin de les regarder tout les deux, qu'est-ce qu'il se passe.. On dirait que Derek ne se souvient même plus de ma tête. Tout ça commence sérieusement à m'énerver.. Je venais d'appeler Damon en essayant de lui faire comprendre ce qu'il se passait mais il avait du mal à piger on dirait..

Soit, il venait voir de lui même, alors qu'il arrivait je continuais de fusiller Akio du regard, espèce d'ordure qu'est-ce que tu as encore mijoté ?!

Gabriel : J'ai moi même du mal à comprendre si tu veux savoir !

J'écarquillais les yeux alors que Damon embrassait sous notre nez Akio, j'en serrais les poings, j'ai juste envie de hurler là.. Akio tournait le regard dans ma direction pour bien me provoquer en plus de ça.

Gabriel : Oui il est vraiment devenu fou, et l'autre, il va avoir mon poings dans sa figure !

Akio se retirait de Derek qui regardait vers nous, il semblait agacé qu'on soit deux à présent, je le suivais du regard alors qu'il sortait pour nous faire face, Akio restait debout, posé contre le mur pour nous regarder et nous écouter.

je me mettais à ricaner, moi j'avoue que je riais jaune sur le coup.

Gabriel : Tout te fou de moi Derek ? Cette maison est également la mienne puisque qu'on vit ensemble ! Non mais il t'a lavé le cerveau ma parole !

Je me taisais laissant Damon lui parler également. Lui aussi se demandait ce qu'il faisait avec Akio, mais il ne semblait vraiment pas nous reconnaître.

Gabriel : Ton mec ? Si c'est une mauvaise plaisanterie, elle n'est vraiment pas drôle Derek.

Je suis à bout.. MAis c'est normal non ?! Même lorsque Damon lui disait qu'il était son fils, il n'en croyait pas un mot, et je le vois bien qu'il ne plaisante pas.. Il ne joue absolument pas la comédie c'est ça qu'il me faisait peur..

Je tournais le regard vers Akio qui s'approchait mais ne sortait pas. Akio et Damon s'entendait bien ensemble, il le regardait bien alors qu'il lui demandait pourquoi il faisait ça, il s'approchait d'avantage mais ne sortait pas malgré tout.

Akio : Derek est avec moi maintenant, alors il serait temps pour vous de l'accepter.

Il continuait de jouer le jeu, même si pour ça il devait perdre l'amitié de Damon, il s'en moquait. Il posait une dernière fois la question à Derek, afin de savoir s'il le reconnaissait ou non, mais la réponse de Derek était claire..

Il rentrait après ça, nous laissant dans le vent.. J'en passais ma main dans mes cheveux et tournait sur moi même, comment.. Comment Akio est parvenu à faire ça ?

Gabriel : Je vais trouver une solution.. Faut que.. Je réfléchisse.

Je serrais mes cheveux,  j'ai juste envie de crier, de péter un plomb.. De fracasser la tronche de Akio.. OH oui sa ferait un bien fou. Je tentais de prendre sur moi, retirant ma main de mes cheveux et faisait face à Damon.

Gabriel : Ecoute, ton frère doit attendre que Derek vienne le chercher, ses cours son terminé.. Mais je doute qu'il se souvient également de lui.. Alors tu pourrais aller le chercher  ? Explique lui la situation, sa ne sert à rien de lui mentir.. Conduit le juste chez mon frère, je sens que je vais devoir loger là durant que ce problème s'arrange et je compte bien que se soit rapide ! Je n'ai pas envie de partager mon mec à cette enflure.

JE soupirais.

Gabriel : Merci, j'y vais.

Je regardais un dernière fois par la fenêtre et utilisait ma rapidité vampirique pour m'en aller. Je me rendais jusqu'à une grande bibliothèque pour les sorciers, j'attrapais tout les livres qui pourrait me renseigner sur changer les souvenirs passé ou un truc du genre.. Je les lisais rapidement afin de savoir le moyens de réparer ça..

Pendant ce temps Akio regardait Derek, il semblait se poser des questions à propos de nous malgré tout. Il s'approchait de lui attrapant sa main pour qu'il se retourne et le poussait légèrement contre le coin de la table.

Akio : Ce type est tellement accroc à toi qu'il tente d'inventer des bobard pour te retourner le cerveau.

Il ricanait tout en sortant une clope, qu'il allumait magiquement et fumait.

Akio : Et t'aurais même un gosse ? Haha, la bonne blague. Derek kijo être papa et changer des couches, il me semble t'avoir entendu dire que tu ne désirais pas d'enfants non ?

Il s'asseyait sur le divan et croisait une jambe.

Akio : Bien, j'ai pas envie de parler d'eux tout le long de la soirée.. Tu as une idée de ce qu'on pourrait faire ? J'en ais bien une, mais je n'aimerais pas abusé de ce corps sexy que j'ai devant moi.

Il en fit un ricanement.

Akio : Mon frère doit sans doute s'amuser à cette heure ci, on peut lui rendre une petite visite, ou bien rester ici, ou bien sortir.

Il en levait les mains montrant que cela important peu.

Akio : Comme tu veux, c'est toi qui décide après tout.

Il reprenait sa cigarette ne le quittant pas du regard tout en fumant.


Moi je restais pendants des heures et des heures dans cette foutue bibliothèque, je posais mes mains dans mes cheveux ne sachant pas quoi faire.. Tout les livres ne disent pas comment annuler ça.. Il explique plus le fonctionnement qu'autre chose..

Ah qui je pourrais demander.. Quelqu'un qui a vécu longtemps, qui arrive facilement à décrire tout ça, peut-être Takuma.. je l'ai vu tantôt mais je n'ai même pas pris la peine de leurs expliquer ce qu'il se passait.. En plus je les interrompus, il ne doit pas être très content. Surtout avec tous mes affaires qui traînes.

Je prenais mon téléphone pour regarder l'heure.. Near doit être chez eux.. Je commençais à envoyer un message à Derek.. Si je l'appel, il va me raccrocher, alors un sms, il pourra toujours lire mon message.

" Salut... Je sais ce que tu peux pense et surtout ce que Akio prétends que je suis mais juste.. Lis ce message jusqu'au bout..  On se connaît depuis bien plus longtemps que tu ne connais Akio. On est des âmes soeurs, je connais tout de toi, tu t'appelles Derek Kijo, ton père ce nomme Nomar, c'est un Dieu, plus exactement le Dieu de la mort. Autre fois il contrôlait ton corps pour te protéger, il nous a forcé à avoir notre premier enfant "Damon", celui que tu as vu tout à l'heure. Oui, je sais c'est spécial.. Mais c'est la vérité, lorsque tu fais apparaître tes aîles d'ange déchus, tu as une capacité de fécondé n'importe qu'elle être, qu'il soit homme ou femme.. Une marque apparaît sur le bas de son ventre et grandis à une vitesse folle, une fois ouverte, le bébé sort recouvert d'une sphère noir.. Nous avons également eu Yuuki, qui est décédé à cause d'une vampire Original et ensuite notre dernier Near. Tu as également un fils, Ryou que tu as eu avec Lexi, tu as un frère Lucas dont vous vous entendez comme jamais. Tu as un frère jumeaux, du nom de Vincent. Ta mère ta toujours rejeté durant toute ton enfance, elle a même tenté à ta vie.. Tu vois Derek, toute ses choses je les sais, mais ce que je sais le plus c'est que tu m'aimes et que je t'aime également. Alors bas-toi, tu es plus fort que se sort qu'on t'a jeté.. Sans doute Akio et son frère qui t'a effacer des souvenirs, les notre et qu'il les a remplacer, réfléchis un peu et tu verras que mon histoire est plus que cohérente.. "

J'hésitais quelque instant, mais je n'ai plus rien à perdre, je lui envoyais. Je laissais les livres là et me rendait jusque chez mon frère d'un pat lent, j'arrêtais pas de penser, de tenir fermement mon téléphone en main attendant qu'il me réponde.. Lit le message et répond moi Derek..


***

Il est vrai que cette pause midi avait sembler très rapide, Near restait près de la porte regardant vers Benoit attendant qu'il réponde à cette question. Il se demandait si se baiser signifiait quelque chose pour lui où s'il avait fait juste "comme ça".

C'est vrai que avant de l'embrasser ou après il ne sait plus vraiment, Benoit lui avait dit qu'il lui plaisait et il lui avait par ailleurs laissé sa carte avec son numéro, il le regardait bien dans les yeux alors qu'il s'approchait de lui.

Near : Tu n'as pas à avoir honte de ce que tu es.. Se sont ses eux les idiots qui s'éloigne de toi pour si peu. Au moins, tu sais faire la différence entre tes amis ou non, sa ne sert à rien de rester avec des personnes qui n'en valent pas la peine.

Il détournait le regard, il soupirait puisqu'il était un peu dans le même cas que lui. Vu qu'il a deux parents qui sont homos, sans parler son oncle donc lorsque les personnes avec qui il traîne veut qu'il parle de lui, tout de suite lorsqu'ils connaissent la vérité, leurs regards changent. Il reconnaît ainsi les vrais des faux, rien qu'avec ce simple regard ou du fait qu'ils reviennent s'asseoir à côté de toi ou non.

Mais en tout cas Benoit avait été bien claire avec lui, ce qu'il avait fait n'était pas rien pour lui. Ce qui voulait dire qu'il pourrait avoir une attirance pour Near, il ne savait pas trop quoi penser de tout ça. Certains disent que le fait d'avoir deux parents gay fera de lui un gay également, mais c'était surtout pour se moquer de lui.

Il revenait vers Benoit qui ouvrait la porte, il s'excusait de l'avoir embrassé dans son état, Near entre ouvrait les lèvres pour lui répondre mais il s'en approchait aussi tôt son visage du sien pour l'embrasser, il en gardait les yeux bien grands ouverts. Benoit tenait son visage, mais de toute façon Near sous le coup n'aurait pas bouger.

Il le laissait partir devant pour aller à ses cours, il finissait par se dépêcher à son tour le suivant au début, mais il finissait par changer de direction car il n'avait pas cours au même endroit que lui. Il s'installait à sa place, Nina lui faisait un signe, elle était assise avec des amies. Near préférait rester seul de toute façon lorsqu'il était en classe, il préférait rester concentré.

Mais là, il n'arrêtait pas de grifoner dans son cahier, il n'avait pas la tête à suivre les cours aujourd'hui avec tout ce qu'il c'était passé.. Mais surtout Benoit qui n'arrêtait pas de lui traverser l'esprit et du fait qu'il l'avait embrassé.. Il n'avait jamais passé à l'acte, jamais ressentis le plaisir et donc il était encore puceau.

Alors que les cours était terminé, Near rangeait ses affaires et se rendait jusqu'au pariking, Derek avait dit qu'il viendrait le chercher et lorsque c'était le cas, il était là à l'avance pour l'attendre, mais là, il ne trouvait la voiture nul part.

Near : * Il n'est pas encore là ? *

Il sortait son téléphone, il le téléphoner mais il ne répondait pas, il raccrochait donc et levait ensuite les yeux voyant Benoit arriver. Bien entendu qu'il était mal à l'aise maintenant qu'il sait qu'il est attiré par lui et de plus il l'a embrassé deux fois.

Near : Oui Derek, il devrait déjà être là c'est bizarre, il ne devrait pas tarder.

I le regardait alors qu'il lui disait qu'il allait attendre avec lui.

Near : Ok.

Il se laissait tirer jusqu'au banc et finissait par s'asseoir.

Near : Ah, tu as une voiture ?

Il comprenait seulement après, c'est vrai que Benoit est capable de se métarmophosé. Il regardait vers Nina qui arrivait vers lui, Benoit en prenait la forme d'un chat pour éviter qu'elle ne le reconnaisse étant donné que personne ne connaît ses dons, Near baissait les  yeux le regardant se coucher sur ses jambes il le laissait faire.

Nina souriait en regardant Near, elle tendait la main pour caresser Benoit.

Nina : Qu'il est mignon ce chat.

Il criait de surprise alors qu'il tentait de l'attaquer.

Nina : Quel sale bête !

Elle s'asseyait à côté de Near en gardant sa tête sur le côté pour le regarder.

Nina : Dis tu voudrais bien faire une sortie avec moi ? Un cinéma.. Ou bien une journée shopping.. Ou encore passer chez toi ?

Near : Je hum.. Je pense que je suis libre oui.

Elle en faisait un grand sourire toute contente, Near détournait le regard puisqu'il était mal à l'aise, surtout que Benoit était là. En réalité, il ne savait pas vraiment de quel attirance il pouvait être. Il se posait de plus en plus la question.

Lorsqu'il vit la voiture de Damon et qu'il sortait pour lui faire signe, d'un côté il était soulagé de pouvoir respiré, et d'un autre, il se demandait ce qu'il se passait de notre côté pour qu'on ne puisse pas venir le chercher. Il attrapait Benoit pour le poser sur le banc.

Near : Bien je dois y aller.

Nina : Oh attend !

Elle courrait vers Damon en lui souriant.

Nina : Bonjour ! J'ai râté mon bus.. Est-ce que sa vous dérangerais de me reconduire ?

Near regardait vers elle, elle ne semblait vraiment gênée de rien, elle lui attrapait le bras tout en posant sa tête contre son épaule.

Nina : Au moins je pourrais profitée plus longtemps ses câlins.

Near regardait du coin de l'oeil vers Damon et finissait par monter dans la voiture, il regardait du coin de l'oeil vers Benoit qui avait le poil tout gonflé, sans doute de la colère et de la jalousie à la fois. Near c'était assis devant à côté de Damon qui conduisait, il n'avait pas envie que Nina l'étouffe à l'arrière, d'ailleurs celle-ci boudait.

Mais elle finissait par se pencher pour leurs parler.

Nina : Vous êtes qui pour Near au  juste ?

Near : C'est mon frère.

Elle faisait une bouche en forme de rond.

Nina : Ouah, c'est vrai que vous vous ressemblez.. Un peu. Je suis sa petite amie, moi c'est Nina.

Il détournait le regard vers la fenêtre puisqu'elle recommençait.

Near : En faîte on est juste ami.

Nina : Oui mais on sera bientôt ensemble, c'est qu'une question de temps.

Elle lui montrait son doigt bien confiante, et se remettait au fond de son siège.

Near : Pourquoi Derek n'est pas venu me chercher ?

Nina : Oui j'aurais bien aimé le rencontré, bien que c'est cool de pouvoir rencontrer son frère aussi.

Near : Elle ressemble un peu à Maya tu trouves pas.

Nina : C'est qui Maya ?

Near : Ma belle soeur.

Nina : Oh ! Elle doit être belle. Pourquoi est-ce que je lui ressemble ?

Near : Tu parles beaucoup comme elle, je dirais même un peu plus.

Elle faisait la moue ne sachant pas si c'était une bonne chose ou non que de parler de trop.

Nina : On est arrivé, merci beaucoup !

Elle se penchait pour donné une bise sur la joue à Damon, Near tendait sa joue mais elle faisait une esquive pour pouvoir lui donner la bise sur la bouche, elle en ricanait et sortait pour rentrer chez elle. Alors que Damon redémarrait, Near le regardait du coin de l'oeil.

Near : Elle n'arrête pas de me coller après et Benoit aussi maintenant.

Il soupirait tout en posait sa tête contre la vitre.

Near : Et moi, je ne sais décidément pas ce que je veux.

Il tournait la tête pour le regarder.

Near : Alors tu sembles être inquiet depuis tout à l'heure, avec Nina ta pas pu me dire ce qu'il se passait.. Je t'écoute ?



***

Abnar pensait que c'était ce que désirait Nasir, pouvoir s'occuper de tous ses Kitsunes car il désirait en devenir un, alors il était près a accepter le fait qu'il doive s'éloigner de lui, tant qu'il soit heureux.. Mais il n'aurait pas laissé tomber pour autant leurs amours et aurait continué de lui rendre visite malgré tout.

Mais le fait que Nasir lui dise toute ses choses, qu'il ne pourrait pas être un meneur pour eux, et qu'il ne pouvait pas s'éloigner de lui le touchait beaucoup.

Lorsqu'il parlait de Drake, il en plissait les yeux puisqu'il était partis vas savoir où en Enfer, Abnar devra le retrouver pour le ramener.

Abnar : Lorsqu'il a vu la dépouille de ma mère, il a été beaucoup infecté et est partis dans les Enfers.. sans doute avait-il besoin d'être seul. J'irais le retrouver pour le ramener, je pense qu'il pourrait aider beaucoup d'entre eux.

Il gardait sa main dans celle de Nasir, il tournait le regard vers la visage de Gala qui semblait apaisé.

Abnar : Alors pour le moment, il veut mieux les emmenés jusqu'à lui tu as raison, le temps que Drake reprenne ses esprits et revienne, il en décidera lui même de ce qu'il compte faire à présent. Il est resté pratiquement toute sa vie aux côté de Gala, la perdre doit être un terrible choque pour lui.. Il faut lui laisser le temps, mais pas dans cette endroit, c'est bien trop dangereux.

Il soupirait se retournant pour regarder vers les Kitsunes, ils semblaient tous perdus, les plus jeunes avaient du mal à comprendre ce qu'il se passait.

Abnar : Vous venez de perdre beaucoup des votre.. Des maris, des amis, des pères, vos frères.. Et maintenant celle qui vous suiviez, la personne en qui vous faisiez le plus confiance. Je ferais en sortes que vous ne perdiez plus personne, pour le moment, je vous suggère de vous rendre jusqu'à Tyrak. Vous serez heureux là-bas, il prendra sois de vous, vous rencontrez d'autre Kitsune. Il est vrai que vous n'allez pas vivre comme vous avez vécu, mais je veillerais à ce que vous avez tous le nécessaire pour rebâtir votre nouvelle vie, et que vous soyez heureux. C'est une promesse que je m'engage à accomplir, pour la mémoire de ma mère Gala.

Il se taisait tournant le regard vers Nasir.

Abnar : Tyrak sera sans doute mécontent de ce que je prévois.. En acceptant tout ses nouveaux Kitsune cela voudra dire qu'il devra changer lui aussi ses principes. Ils n'ont pas vécu comme eux, sans toit au dessus de leurs tête. Je ferais en sortes qu'ils ont tous de quoi s'abriter, sans détruire la nature. Il devra faire avec c'est ainsi.


Il levait les mains pour tous les téléporter jusqu'au territoire de Tyrak, tout les anciens Kitsune qui le suivaient depuis longtemps restaient en retrait voyant un Dieu arriver chez eux, les mâles se mettaient en face de leurs femelles les protégeant, Tyrak s'avançait pour lui faire face prenant sa forme humaine devant lui.

Derrière Abnar se trouvait tout le restes des Kitsune.

Abnar : Ils viennent de perdre leurs meneuses.

Tyrak : j'en suis désolé pour eux.

Abnar : Je sais que tu veilleras tous sur eux, et qu'ils seront heureux à vos côtés.

Tyrak : C'est bien mon intention, tous les Kitsunes devraient vivre libre.

Il regardait vers Nasir à cette instant mais revenait rapidement vers Abnar.

Abnar : Ils ont eux d'autre habitudes que les votre, ne penses-tu pas qu'ils ont besoin de confort ?

Tyrak : Nous vivons bien ainsi.

Abnar : Ils ont beaucoup perdu, avoir leurs propre maison à chacun leurs redonnerons un peu d'espoir.

Tyrak : Ne te mêle pas de..

Il ne l'écoutait pas et tendait la main faisant apparaître assez de demeure pour tous les Kitsune, ceux-ci était fait avec tout ce que la nature leurs donnaient ici, Tyrak en tournait le regard pour regarder ce qu'il venait de faire.

Abnar : Ils vivent autrement que toi Tyrak, je pense qu'ils t'apprendront des tas de choses, si vous avez la possibilité de vous changer en humain c'est pour une bonne cause. Vous êtes des Kitsune mais également des humains, vous n'êtes pas que des animaux, vous n'avez donc pas à vivre comme tel.

Il s'avançait agacé par ses paroles.

Tyrak : Je sais mieux que toi ce que je suis "Abnar", maintenant va t-en de chez moi.

Il le regardait bien dans les yeux, Abnar en fit autant et finissait par s'approcher de Nasir.

Abnar : Je rentre, tu peux rester ici si tu le veux, t'en que tu me retrouves ensuite sa me va.

Il attrapait son menton pour l'embrasser. Il se téléportait, il avait sans doute besoin d'être seul pour la perte de sa mère, tenir ses émotions n'étaient pas chose facile, mais sa fierté fait qu'il ne pouvait pas pleurer ou montrer sa tristesse surtout devant des personnes.

Tyrak détournait le regard et regardait ensuite vers tous les nouveaux Kitsune.

Tyrak : Vous êtes tous les bienvenus ici, c'est chez vous à présent, alors faîte comme chez vous.

Un petit qui avait sa forme humaine levait la main, Tyrak baissait les yeux pour le regarder.

Tyrak : Oui ?

" Est-ce qu'on doit manger cru comme vous ? "

Effectivement certains avait attrapé une proie et la manger ainsi. Eux, faisaient cuire leurs viande, il préparait des repas comme les humains, mais faisaient tout eux même. La mère l'attrapait par ses épaules pour le tirer vers elle afin qu'il se taise, se n'était pas le moment de se faire remarquer.

Tyrak tournait le regard vers Lucan et revenait vers lui.

Tyrak : Vous avez appris à vivre d'une autre façon que la notre, je suis près à apprendre votre façon de vivre si vous metiez du votre également à vivre comme nous.

Il prit sa forme de Kitsune et s'en allait, il pris la première demeure qu'il trouvait, il renfilait partout pour regarder l'intérieur, il y avait un grand lit, une table, de quoi cuisiner, mais c'était loin être une maison comme les humains, il n'y avait pas de douche ni de bain, tout les Kitsune avait droit à un grand lac avec une cascade non loin d'ici. Mais au moins lorsqu'il fera froid, où qu'il pleuvera, ils auront de quoi s'abritter, sans parler d'un bon lit où passer la nuit. A cause du froid, les jeunes Kitsune perdaient beaucoup la vie, où les personnes les plus faibles.

Abnar était de retour à chez lui, il posait sa main sur son visage tentant de garder son calme, c'est là que Aphrodite arrivait. Elle lui souriait, Abnar retirait sa main de son visage pour la regarder, il reprenait rapidement son sang froid.

Abnar : Aphrodite.


Aphrodite : Abnar.

Abnar : Que viens-tu faire ici ?

Aphrodite : Dois-je nécessairement avoir une raison pour venir te voir ?

Il la regardait bien sans dire un mot, elle s'avançait vers lui ricanant.

Aphrodite : Bon d'accord, il y a belle et bien une raison..

Elle glissait ses mains sur son torse approchant son visage du sien pour l'embrasser mais Abnar se retirait d'elle pour l'en empêcher.

Abnar : Tu sais très bien que tu n'auras rien de moi.

Aphrodite : je suis certains que Nasir ne te comble pas aussi bien que moi.

Abnar : je n'ai aucune envie de discuter pour le moment, laisse moi seul.

I
l se retournait, Aphrodite l'attrapait par la nuque et se téléportait avec lui jusqu'à sa chambre, Abnar était allongé sur le dos, Aphrodite avec sa paume tendue vers lui avec de la poudre rose, elle souflait sur le visage de Abnar qui en respirait sans le vouloir.

Ses yeux changeait rapidement, Aphrodite en souriant de plus belle.

Aphrodite : Dit que tu as envie de moi.

Abnar : J'ai envie de toi.

Aphrodite : Alors qu'attends-tu donc ?

Il glissait ses mains sur ses hanches et les passaient ensuite sur sa poitrine, Aphrodite l'embrassait aussi tôt avec fougue, elle devait aller vite car son pouvoir n'agissaient pas longtemps avec les Dieux. Elle espérait que Nasir arrive rapidement en pleine acte.

Elle retirait rapidement ses vêtements et retirait juste assez le bas de Abnar pour avoir son sexe et se pénétrer, elle faisait déjà de rapide mouvement de hanche tout en lui envoyant son aura en lui, elle gémissait de plus belle, Abnar n'émettait aucun son toujours sous l'emprise du pouvoir de Aphrodite.



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 



Dernière édition par Gabriel Light le Sam 16 Nov - 1:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1372
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Nouvelle vie, nouveau départ, nouveau RP !    Sam 16 Nov - 1:04

Gabriel était à bout de nerf se qui était  compréhensible vue la situation, Damon le regardait vers les cents pas ne comprenant non plus mon attitude soudaine.

Damon: je pense pas que Akio est capable de faire une tel chose même avec ses pouvoirs, non il a du demander à quelqu'un de son entourage.

Il regardait encore vers la fenêtre, moi je préférais les ignorer même si leurs réaction me faisais poser pas mal de question.

Damon: ok, je vais chercher Near et lui expliquerait la situation en attendant s'il te plait ne fais pas de bêtise, tente peut être de lui prouvé que t'es pas un inconnu pour lui. Connaissant papa il va comprendre que quelque chose ne tourne pas rond, on t'attendra chez Gad.

Il retournait vers sa voiture regardant une dernière fois vers son père avant de partir en direction du lycée. Je m'approchais de la fenêtre me rendant compte qu'ils étaient partit, j'en soupirais me tournant vers Akio.

Derek: c'est vrai, moi avoir des enfants...non déjà Ryou j'ai foiré avec lui alors franchement des mômes c'est pas pour moi.

Je riais l'écoutant même si j'ai quelque penser pour se type "Gabriel" pourquoi j'aurai enregistré le numéro d'un mec que je connais pas? Si j'aurais vraiment été jeté pour ne plus m'en souvenir, j'aurais quand même pas pu enregistré correctement un numéro à moins qu'il l'ai fait à ma place.

Derek: ton frère est toujours entrain de s'amuser Akio peut importe l'heure et puis depuis quand tu me demande mon avis? d'habitude c'est plutôt toi qui me montrer les coins branché.

Je prenais au même moment mon gsm ayant vu que j'avais reçu un message et le mettais en toute discrétion dans la poche arrière de mon jeans.

Derek: mais vu que tu me demande si aimablement, j'ai bien envie de me mettre quelque chose sous la dent..et si tu nous ramenais ici quelque chose à manger hum? 

Je passais dans la cuisine regardant si Akio ne me suivait pas et lisait le message reçu, encore de se Gabriel. Il a des choses sur ma vie privé qu'un type que j'ai connu dans une soirée ne pouvait pas savoir je commence à douter sérieusement de mes souvenirs actuel. Non c'est impossible c'est un truc de fou! j'étais près à effacer le message, mais renonçait faut que j'en sache plus alors je lui répondrais.

" faut qu'on cause tous les deux, donne moi une adresse et je te rejoins"

J'envoyais le message remettant ensuite le gsm dans ma poche, Akio semble être partit chercher se que je lui ai demander c'est le meilleur moment pour m'éclipser. Je partais à mon tour attendant de recevoir une adresse, c'était rapide j'avais pas besoin d'attendre très longtemps. C'est côté des richard ça? peut importe, je sortais mes ailes y allant pas la voie des airs me rendant jusqu'à Gad.

Bien avant cela au lycée de Near, le poil de Benoit était ébouriffé ainsi eu sa queue qui bougeait lentement de gauche à droite. Near acceptait sa petite proposition de sortie, se qui faisait d'avantage grogné Benoit. 
Damon semblait arriver jusqu'à temps pour laisser un peu Near respirer, c'est vrai qu'avec Nina et Benoit on peut pas dire qu'il a une minute à lui. Damon sortait de la voiture cherchant Near et lui fit un signe de la main l'ayant repéré.

Benoit: * au moins cette vipère arrêtera de le coller*

Il se remit sur ses quatre patte relevant la queue voyant Nina tenter de s'incrusté.

Benoit: * petite peste!!!*

Damon: euh bonjour..et bien je sais pas.

Il soupirait pensant que c'était la petite amie de son frère vue sa façon de le coller.

Damon: très bien monte.

Benoit courrait rapidement vers la voiture montant sur le toit s'y accrochant.

Benoit: tu va pas t'en tirer comme ça maudite peste!

Damon conduisait regardant de temps à autre vers le rétroviseur regardant Nina à l'arrière.

Damon: et bien enchanté Nina, moi c'est Damon.

Il regardait vers son frère du coin de l'oeil, cela le faisait sourire de le voir si ennuyer. Elle prétend qu'elle était sa petite amie, mais Near tentait de la remettre à sa place sans espoire.

Damon: c'est vrai quelque part tu ressemble à ma femme, toujours quelque chose à dire. j'ai jamais trouver l’interrupteur pour la faire taire et je crains ne jamais y arriver.

benoit toujours accroché au toit de la voiture se penchait pour regarder à travers les vitres de la voiture.

Benoit: * super elle est seule à l'arrière!"

Damon: bien c'est ici?

Il se garait sur le côté attendant que Nina descendre pour enfin pouvoir expliquer à son frère les détails de mon absence. Benoit repéra le baiser piégé de Nina vers Near, son poil gonflait à nouveau. Il attendait qu'elle sorte de la voiture, Benoit était déjà en position de bondir. Une fois dehors il saute dans ses cheveux attrapant ceux ci dans sa bouche les tirant ainsi qui enfoncer que la griffé. 
Damon était déjà partit n'ayant pas vu la scène se passant derrière, Benoit sautait sur le sol bombant le torse que le ferai un chat se montrant agressif.

Benoit: fff!!!

Il partit ensuite sautant dans un buisson pour s'y cacher et prit une autre forme celle d'une corneille pour s'envoler. 
Damon se moquait de son frère ayant l'impression de se rapellé de Maya dans ses première relation avec elle, il ne pouvait pas la supporter.

Damon: et cela t'ennuie qu'elle te colle? si tu sent qu'elle en fait trop avec toi faut directement lui dire, si il a bien une chose que j'ai apprise c'est pas jouer avec le sentiment des filles.

Par contre il était étonné que Benoit faisait également partie de la partie.

Damon: Benoit t'es sérieux? sa par contre désolé, mais je suis pas le mieux placer pour savoir quoi faire avec les mecs.

Il gardait le sourire malgré tout continuant de conduire.

Damon: tu finira pas le savoir, figure toi mine de rien j'ignorais se que je voulais à ton age. J'avais des parents homo et je pensais que je finirais par l'être également, jusqu'à que je me rende compte que je pensais plus au fille au garçon..et c'est comme ça que j'ai su.

Il passait sa main dans les cheveux de son frère le décoiffant.

Damon: si tu pense plus à l'un que l'autre alors tu dois testé, si tu sent que cela te conviens pas faut directement être clair et peut importe ton choix tu sera toujours mon tout petit frère.

Il ricanait avant de reprendre son sérieux, maintenant il allait devoir parler de chose plus délicate.

Damon: Derek n'est pas venu te chercher uniquement parce qu'il ne se souvient plus de toi, ni Gabriel, moi et personne d'autre d'ailleurs.

Il s'arrêtait étant devant chez Gad.

Damon: on ne sais pas trop se qu'il sait passé, après t'avoir déposer à l'école Derek n'est jamais rentrer durant plusieurs heures. Papa était inquiet et il avait de quoi, quand enfin il décida de refaire surface il était accompagné d'Akio considérant papa comme un étranger venu squatté chez lui.

Il fit un signe de la tête pour qu'il sorte.

Damon: on n'en sera peut être plus ensuite.

Ils rentraient tous deux chez Gad, Gabriel était la également.

Damon: alors tu as trouver quelque chose? j'ai expliquer à near la situation enfin en synthétisant.

C'est maintenant que moi j'arrivait après le message reçu de Gabriel avec l'adresse de cette maison, je toquais soupirant ayant besoin de savoir se qu'il se passait.

Takuma: sa doit être Derek.

Damon: ta réussit à le convaincre de venir?

Il allait directement ouvrir.

Damon: je le savais que tu finirais par nous croire.

Derek: oué ben on verra!

J'entrais regardant atour de moi, quel baraque de malade! je plissais les yeux repérant un autre Gabriel.

Derek: et celui la? 

Takuma: a moi.

derek: ouf..j'avais déjà peur d'avoir plein de mec partout.

Je posais ensuite mes yeux sur Near le regardant de la tête au pied.

Derek: et ça c'est la femme de ménage?

Damon: idiot! c'set ton fils!

je retroussais le nez.

Derek: ah bon...c'est vraiment n'importe quoi, pourquoi je suis la sérieux.

Damon: peut être parce que ta compris qu'il a quelque chose qui cloche.

Je m'asseyais sur le divan posant mes pied sur la petite table.

Derek: alors expliquer moi autour d'un verre, car la j'ai surtout l'impression que c'est une comédie très bien monté.

Takuma s'avançait vers le meuble prenant un cadre avec une photo et la montrait, c'était ma tronche dessus avec d'autre personne, je reconnaissais Gabriel à côté de moi, ryou à l'arrière même Lucas est présent avec Lexi.

Takuma: cette preuve te suffit?

Derek: c'est quoi se bordel? je porte un costard! 

damon: c'est à mon mariage du moins pour la deuxième tentative.

Derek: je me souviens d'aucun de vous.


****

Drake ne sera pas non plus en état pour prendre soin de ses femelles et ses enfants, il n'y a plus que Tyrak et son frère. A nouveau elles auront un meneur et d'autre kitsune vivant déjà la bas pour ne plus se sentir seul. 

Nasir: tyrak ne laissera pas faire, faudra le forcer un peu la main, mais peut être sachant que c'est pour le bien de ses kitsune il fera une exception. 

C'était difficile de savoir quel sera la réaction de Tyrak, il ne supporte pas les dieux alors de savoir l'un d'eux qui le dicte comment vivre. Abnar les téléportait donc tous jusque la sans exception, Tyrak fut le premier à s'avancer dans leurs direction Lucan ne tardait pas à en faire autant prenant forme humaine à son tour.

Lucan: est ce le reste des kitsune que tu m'as parlé Tyrak?

il regardait vers Nasir apprenant la mort de gala, plus d'une fois il avait parler de cette kitsune et se qu'elle aviat accomplit pour les siens.

Lucan: je suis navré qu'une tel kitsune perde la vie, elle fut un exemple pour beaucoup d'entre nous.

Nasir s'approchait de Tyrak fronçant les sourcils.

Nasir: tu devrais l'écouté Tyrak, tu as dit toi même qu'ils doivent être libre alors ne les forces pas à vivre à ta façon, c'est comme leurs privé de leurs choix et donc leurs liberté.

lucan: Je suis d'accord avec Nasir.

De toute manière Abnar avait prit sa décision, les lieux changeait faisant apparaître des maison s'accordant avec l’environnement dans la nature. Lucan était assez impressionné et s'approchait déjà de l'une d'elle posant sa main dessus.

Lucan: c'est assez joli.

Nasir sourit se tournant vers Abnar.

Nasir: je vais rester un peu ici pour être certain qu'ils trouvent tous bien une place et je te rejoindrais ensuite.

Il se doutait que Abnar avait besoin d'être seul pour faire le deuil de sa mère, un des petit kitsune levait la main demandant la parole. Nasir pouvait s'empêcher de ricaner n'ayant pas très envie lui non plus de devoir manger de cette façon. Lucan haussait les épaules étant lui d'accord pour s'adapté à un autre mode de vie.

Lucan: on peut peut être leurs laisser une chance et essayer de vivre à leurs façon.

son frère fini par accepté les conditions, au fond Lucan avait envie de tester de mode de vie et enfin il allait pouvoir y goutté.

Lucan: c'est dur à admettre mais je remercierais presque ton dieu pour se qu'il a fait.

Nasir: il ne faut pas oublier qu'il a une part de kitsune en lui, Abnar est différent des autres.

Lucan: ne commence à le croire en effet.

Nasir: j'ai une idée et si on préparait un quelque chose pour tyrak, peut être que ensuite il pourra plus se passer de la cuisine culinaire.

Il levait le doigt.

Nasir: mais avant pour ça il me faudrait mmmh je dirais trois lapins.

Lucan: j'y vais!

Impatient de goutter à se genre de cuisine Lucan se pressa d'aller chasser ses lapins, les femelles allait déjà chercher l'eau et les légumes pour la préparation. Nasir les aidait à les éplucher et les coupés, tous s'entraidait même les enfants partit dans les maisons cherchant les couvert adéquat.

" j'ai faim! j'ai faim!"

Nasir: un peu de patience.

Les légumes mijotait déjà dans une grosse marmite, Lucan revenait avec les lapins mort dans sa gueule et les déposait devant nasir.

Lucan: et voilà.

Nasir: euhh...moi d'habitude ils sont déjà en morceau.

" laissez moi faire, j'ai l'habitude"

Elle prenait les lapins qu'elle vida et dépeça avant de les découper pour y récupéré la chair, Nasir prit les morceaux qui plongeant dans la ragout.

Nasir: bien il suffit de patienté un quart d'heure ou deux pour le le lapin cuise.

Lucan: tu reste pas pour manger avec nous?

Nasir: non pas cette fois, je vais renter Abnar à besoin de moi en se moment.

Il se téléportait retournant chez Abnar regardant autour de lui.

Nasir: Abnar? je pense que c'est dans de bonne voix, Tyrak à fini pas accepté et c'est même prit une maison. Abnar?

Il entendait du bruit venant de la chambre et s'y avançait doucement reconnaissant des gémissements de femme. Il posait sa main sur la poignet et fini par ouvrir la porte, ses yeux s'écarquilla devant la scène. Mais la colère prenait rapidement le dessus, sa mâchoire se serra jusqu'à y apercevoir les crocs bien vite c'est la forme du kitsune grognant à la vue de aphrodite. Il courrait vers elle l'attrapant le bras entre ses crocs la retirant du lit, Aphodite tombait à terre. Nasir furieux fonçait sur elle près à attraper son visage, mais delizia entrait dans la chambre attrapant Nasir.

Delzia: non ne fait pas ça Nasir, Zeus te fera payer pour ton geste.

Les crocs de Nasir s'approchait de plus en plus du visage d'aphrodite mais au dernier moment il partit en courant hors de la maison retournant auprès des autres kitsune. Deli tendais la main vers Aphrodite l'aidant à se relever.

Delizia: est ce que ça va? et bien tant mieux.

elle lui mit une gifle qui la fit retomber à terre et sautait dessus se mettant à tirer ses cheveux.

Delizia: espèce de traîner! je vais te casser le nez!


Elles se battaient tous deux comme de vrai tigresse, s'arrachant les cheveux se griffant.


Delizia: espèce de mocheté! vais montrer à tous le monde que tes niches sont gonflé à la magie!


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 


Dernière édition par Derek Kijo le Dim 17 Nov - 1:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nouvelle vie, nouveau départ, nouveau RP !    

Revenir en haut Aller en bas
 
Nouvelle vie, nouveau départ, nouveau RP !
Revenir en haut 
Page 14 sur 16Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15, 16  Suivant
 Sujets similaires
-
» Félicitation pour ce nouveau départ
» Lien "Association Second Souffle, pour un nouveau départ"
» Le Nouveau swing de Tiger Woods
» nouvelle équipe, nouveaux partnaires, nouveau blog
» nouveau radar mobile

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le monde de minelia (forum devenu privé) :: Le continent de Grimdor :: Citée d'Hurleval :: Zone des habitations :: Les résidences-
Sauter vers:  

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit