Forum privé
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 les années passent "encore"

Aller en bas 
AuteurMessage
Derek Kijo

avatar

Messages : 1372
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: les années passent "encore"   Ven 26 Avr - 22:03

Biens des années se sont passer et Delic ne sait jamais lasser de Valas et lui de Delic, Ils sont encore plus près que jamais. Personne n'arrive à comprendre comment Delic peut aimer temps se dieu, il a fallu beaucoup de temps avant que sa famille accepte leurs relation. Maintenant ils se voient tous assez fréquemment malgré que la tension est toujours au rendez vous entre Valas et Derek, mais quand on y pense avec qui derek ne se dispute pas? Teijo n'a plus jamais fait sa réapparition pourtant Shizuka crois toujours en son retour, elle a tenter de reprendre une vie normal, mais n'a plus jamais toucher un homme depuis. Du côté de Derek et bien..disons qu'il continue son train train quotidien et donc au côté de Gabriel, qui a du arrêter son métier de chanteur..oui chez les humain un chanteur qui ne vieilli pas peut s’avérer suspect, il continue malgré tout de chanter pour lui même et sa famille.
Du côté de Akira maintenant, il a pu retrouver ça liberté grâce au combat entre Barka et Mike. Il a réussit assez impressionner par le combat pour rendre la liberté à Akira ou alors pour l'avoir fait mourir de rire après que se cher Mike est perdu son pantalon en plein combat...nous le serrons sans doute jamais.

Allons un peut plus loin du côté de Zankou et toutes sa bande, se grand colosse au cheveux rouge vit toujours avec sa belle Khaleesi qu'il aime toujours autant comme un fou. De même pour Khal Drogo et sa belle Selena, ormi leurs déchirement lorsqu'ils ont du donner à leurs tour leurs fille à Neltarion. Depuis se jour Zankou se refuse d'avoir à nouveau des enfants de peur que ses filles finissent à nouveau entre les griffes de Neltarion.

Chez les dieux disons que c'est la routine également, Atori reste toujours auprès de Aphrodite au désespoir de ses deux fils qui n'arrivent toujours pas à faire confiance. Et pourtant ils ont maintenant un petite soeur que Aphrodite à eu naturellement sans que Atori n'est besoin de faire apparaître la marque sur le ventre de sa compagne qui se nomme Lucretia.


*****

Tout commence chez Valas et delic où un enfant au long cheveux noir corbeau attend au pied de la porte comme il le fait tous les jours à la même heure. Lorsque la porte s'ouvrit se jeune garçon sourit jusqu'au oreille sautant dans les bras de Delic.

delic: un jour tu va me casser le dos à me sauter dessus Agron.

Agron: j'aime pas quand tu part travailler papa.

Delic: et moi j'aime pas te laisser.

Agron: alors travaille plus!

Delic: est ce qu'on va tous les jours avoir la même conversation Agron? tu sais bien que je travail pour sauver des gens ou es Valas?

Agron: il râle dans le jardin parce que t'es en retard de trois minutes.

Delic: il peut être pire que toi quand il s'y met aussi lui.

Agron descendait de ses bras pour se rendre en premier jusqu'au jardin où Valas prenait soleil, Delic le rejoins retirant sa veste blanche.

delic: il parait que tu boude pour trois petite minutes.

Il ricanait s'asseyant à califourchon sur ses jambes tout en passant ses doigts sur ses lèvres.

Delic: qu'est ce que je pourrais bien faire pour redresser ses deux vilains sourcils?

Atori: j'en sais rien, mais ne faites rien devant moi par pitié.

Delic se retournait étonner de cette visite, Agron était content de voir son grand frère et courrait dan sa direction.

Atori: salut champion comment tu fais pour supporter leurs cochonnerie?

Agron: je regarde les filles nues à ma télévision!

Atori: bon plan.

Delic: tu quoi?

Atori: ma fille avait envie de vous rendre une petite visite.

Elle apparu au côté de son père à cette instant, elle était grande, blonde et jolie. Elle ressemblait beaucoup à Atori mais en version femme.

Spoiler:
 

Lucretia: Cette visite n'était pas prévue, mais j'espère que je vous dérange pas..j'avais vraiment besoin de changer d'air, je peux plus de mes frères qui tentent de me mater sous ma douche.

Elle se penchait pour embrasser la joue de Agron et passait ensuite à Delic tout en regardant valas du coin de l'oeil s'entant sa jalousie à plein nez.

Atori: Lucretia tu n'est pas venue pour faire éclater encore la rage de mon père.

Lucretia: j'aime tellement pourtant quand il fait aller sa grosse voix.

elle se redressait pour prendre une autre chaise, atori en fit autant de son côté ne désirant pas rester debout. Agron grimpait sur les genoux de Lucretia la regardant avec un grand sourire.

Atori: serais tu entrain de déshabiller ma fille du regard petit frère?

Agron: je suis déjà au sous vêtements.

Lucretia se mit à rire reconnaissant la perversité de Valas, Atori se levait à cette instant pour attraper Agron par l'oreille.

Agron: aie! papa! n'importe lequel!

Delic: évite d'arracher l'oreille de mon fils sa serait gentil.

A cet instant Agron prit la forme d'un homme adulte et entoura son bras autour de la gorge de Atori.

Agron: tu veux tu battre grand frère? aller viens maintenant que je suis de taille.

Agron pouvait prendre soit la forme d'un enfant ou d'un adulte de sa propre volonté, Delic soupirait de les voir se battre tous deux comme des enfants. Lucretia ricanait tapant dans les mains pour les encourager, elle changeait beaucoup dans son caractère soit elle jouait les allumeuses comme le ferait Aphrodite et par moment elle avait le même caractère qu'Atori.

Spoiler:
 


****

J'étais au volent de ma belle Mercedes noir pour me rendre jusque chez ma mère, j'y vais régulièrement pour prendre de ses nouvelles depuis que Teijo est devenu bargeo. Gabriel m'accompagnait bien évidemment, il me suit partout ou je vais c'est à peine si il m'accompagne pas au chiotte. Mais bon je me lacerais jamais de sa compagnie surtout à cet instant même..dans cette voiture pencher sur moi...oui j'ai jamais eu aussi dur d'être concentrer sur la route à conduire,mais le plus dur c'est d'atteindre le changement de vitesse.

Derek: hum...attention je change de vitesse.

Je passais mon bras au dessus de Gabriel tentant d'attraper la boite de vitesse et changea. pfff c'est vraiment plus dur que je le pensais, je reposais ma main sur les cheveux de Gabriel les caressant pendant qu'il continuait sa petite gaterie.

derek: Aller faut que je tienne jusqu'à chez ma mère...mais si tu continue ton petit truc avec ta langue je tiendrais pas jusqu'au prochain feux rouge!

Je serrais le volant fronçant les sourcils! il le fait exprès de faire mieux encore pour que je craque avant d'arriver! saligaud et comme par hasard il a un feu rouge! je m'arrêtais donc attendant qu'il passe au vert, en attendant je posais ma tête contre le dossier serrant la mâchoire lachant un gémissement de temps à autre. Je vais pas tenir, je serrais les cheveux de Gabriel et finir par jouir.

derek: merde!

Je le fusillait du regard quand il se redressait.

Derek: t'es content? ta tout fait pour que je rate mon pari que j'ai fais à moi même! il restait même pas un kilomètre! attend un peut quand on rentrera à la maison!

Je remettait mon manche en place regardant dans le rétroviseur des conducteurs derrière moi qui klaxonnait parce que c'était vert.

derek: c'est bon vos gueule!

je démarrais à nouveau boudant après Gabriel, Arriver chez ma mère je changeais de tête ne voulant pas lui montrer ma mauvaise humeur et surtout que je suis obliger de lui expliquer que Gabriel me faisait une pipe pour venir jusqu'à chez elle. j'entrais chez ma mère et cherchais après.

Derek: maman?

Shizuka: dans la cuisine.

Je la rejoignais et vis qu'elle regardait un plan sur la table.

Derek: qu'est ce que tu fais?

Shizuka: J'ai entendu dire qu'on avait vue Teijo dans la région de la citée de l'ombre.

Je levais les yeux, encore une fois elle passait son temps à rechercher Teijo.

derek: il ne reste jamais au même endroit maman, il fait tous pour pas qu'on le retrouve.

Shizuka: mais un jour j'arriverais à trouver sa cachette Derek, j'en suis sûr.

Derek: sa fait des années que tu dis la même chose maman.

Shizuka: j'abandonnerais pas.

Derek: ou est Galadriel?

Shizuka: elle va plus tarder, elle est partie faire deux trois courses.

Derek: range donc cette carte et parlons un peut d'autre chose tu veux?

Shizuka: je sais que ta toujours détesté teijo Derek, mais moi je l'aime tu comprend?

Derek: mais de son côté c'est plus le cas! sinon il serait déjà revenu pour te voir!

shizuka: tu baisserais les bras si c'était gabriel qui serait dans cette situation?

derek: non...

Shizuka: et je suis certain que toi non plus Gabriel tu n'abandonnerais pas Derek...j'entend Galadriel qui vient de rentrer

Derek: oué, peut être que ma soeur arriverait à te faire parler un peu d'autre chose!

Shizuka: et tu veux parler de quoi hein? de la pluie et du beau temps?

Derek: peut être de tes enfants et petit enfants que tu met de côtés pour ton obsession pour Teijo! ne t'étonne pas que ma haine envers lui augmente d'avantage.

Shizuka: ne dis pas de bêtise, je n'ai pas oublier ma famille!

Derek: ah oui? si ne venait pas moi même te rendre visite, je verrais sans doute jamais..dit moi quand est ce que pour la dernière fois tu as vue Lucas? Stephan ou même Delic..je parie que tu sais même plus à quoi ressemble son gamin et Khaleesi te souviens tu seulement de ton autre fille? elle aussi ne va pas bien depuis qu'elle a perdu sa fille Sawn.

Elle détournait le regard et je vis que ses larmes lui montait au yeux.

derek: pleure pas maman s'il te plait.

je sais que je suis trop dur quand je m'y met, mais j'essaye de la secouer un peu.

Derek: je suis désolé ok? arrête de pleurer maman, c'était pas mon but.

Shizuka: on a toujours pas de nouvelle de Shin non plus et c'était sans doute le seul à pouvoir sauver Teijo..


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1591
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 26
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: les années passent "encore"   Sam 27 Avr - 1:20

Valas était dehors, attendant Delic, il détestait qu'il s'en aille loin de lui, et n'hésitait pas de temps en temps espionner ce qu'il faisait en utilisant sa sphère. Depuis qu'il était avec lui, et avait eu un enfant tout les deux, celui-ci ne retournait pratiquement plus jamais chez les Dieux, il restait aux côtés de Delic, ne sachant plus se séparer de lui.

Il tournait le regard vers Delic qui arrivait, il en fronçait les sourcils montrant bien son mécontentement tu fais qu'il soit en retard .

Valas : Je peux savoir ce que tu faisais ?!

Il était jaloux et possessif a en tomber par terre, mais il ne pouvait pas changer ce qu'il était, cela a causé déjà pas mal de dispute entre eux, mais leur couple tient malgré tout. Valas arrive à se faire pardonner à chaque fois.

Il grommelait voyant qu'il se mettait à califourchon sur ses jambes, il restait de marbre et énervé malgré tout.

Valas : Trois petites minutes, pour moi sa a semblé une éternité ! On peut faire des tas de chose en trois minutes, comme relooké une femme.

Il gardait les sourcils aux plus bas, mais sentant ses doigts sur ses lèvres et ses douces paroles, le fit faire un léger sourire

Valas : Si tu veux me prendre par les sentiments alors il y a moyen que je te pardonne pour se retard.

Mais c'est là que son fils Atori apparu, il en levait les yeux au ciel.

Valas : Tu te venges pour toute les fois où j'ai apparu lorsque tu étais en pleine action ? Et bien Delic, nous devrons remettre ça à plus tard.

Il tournait ensuite le regard vers Atori, posant son bras sur le haut de la chaise. Il observait attentivement sa fille qu'il avait emmené avec elle.

Valas : Lucretia.. Comme va ta mère "Aphrodite".

Il n'en revenait toujours pas que Atori lui avait donné un troisième enfant et cette fois de son plein gré. Il la fusillait du regard, pas lorsqu'elle embrassait Argon mais plutôt quand elle donnait se baisé à Delic, il en serrant les doigt sur le bois de la chaise qui craquait sous sa force.

Valas : Tu aimes donc ma grosse voix ? Tu devrais faire attention, tu dois savoir à quel point j'ai fais souffrir ta très chère et tendre mère pendant des lustres. Alors évite de me provoquer comme elle le fait si bien avec ses airs de séductrice humph.

Il arquait un sourcils voyant son fils profiter de cette forme pour allez sur les jambes de Lucréatia et de la mater de plus belle. Valas lui ricanait devant cette scène, il laissait son fils agir à sa guise, mais Atori ne semblait guère d'accord et lui en attrapait son oreille.

Valas : Atori laisse le donc s'amuser un peu, si ta fille met de si fort décolleté et une si petite jupe c'est pour qu'on y regarde ses formes.

Il fit un sourire en coin lorsque son Agron prenait sa forme adulte, aussi tôt il passait son bras autour de la gorge de Atori, Valas en ricanait. Il tapait sa main sur la cuisse de Delic qui était toujours assis sur lui, il regardait attentivement vers ses deux fils.

Valas : Je me demande qui va vaincre qui.

Aphrodite apparu à cette instant, elle tournait le regard vers sa fille.

Aphrodite : J'aimerais être prévenue lorsque vous décidiez de partir ainsi.

Elle regardait Atori à cette instant qui se chamaillait avec son frère, Agron. Elle en soupirait, elle restait debout malgré tout à les regarder.

Valas : Tient Aphrodite, que viens-tu faire chez moi ?

Aphrodite : Valas, je venais voir ce que faisais ma fille et son père, à ce que je vois, il s'amuse.

Valas : Si tu les laissais un peu respirer.

Aphrodite : Tu devrais suivre tes propres conseil Valas.

Elle regardait vers Delic à cette instant, Valas haussait les épaules se fichant de ce qu'elle pouvait penser. Il tournait à nouveau le regard vers son fils. Tout deux avait fait la paix, mais sa ne voulait malgré tout pas dire qu'ils ne continuaient pas à se disputer, Valas et Aphrodite ne s'entendent plus aussi bien qu'à l'époque et chacun d'entre eux n'avait pas sa langue dans sa poche ce qui emettait souvent la tension entre eux deux. Mais il n'y avait malgré tout plus de vengeance entre eux.

Valas : Alors des nouvelles chez les Dieux ?

Aphrodite : Rien a part qu'on a apprit que Abnar était le fil de Persephone.

Valas : Non sérieux ?

Il se mettait à rire. APhrodite passait sa main dans ses cheveux et les mettait en arrière.

Aphrodite : Santo ne sait pas tenir sa langue, il semblerait qu'il en a parler autour de lui et désormais, tout les Dieux sont au courant. Plus beaucoup de personne ont confiance en lui, ils désirent qu'il quitte le trône.

Valas : Tout ça parce que sa mère est Persephone n'importe quoi !

Aphrodite : Elle est la femme de Tsukune, le Dieux des Enfers, ils pensent tous qu'il va nous trahir.

[color=#802e03]Valas : Que pense Abnar de tout ça ?

ff0a5c]]Aphrodite : Bien entendu, il se bat pour garder sa place au trône et leur montrer qu'ils peuvent avoir confiance en lui mais cela ne durera pas tès longtemps je le sens.

Elle haussait les épaules.

Valas : Et ils veulent qui sur le trône ?

Aphrodite : Ils vont sans doute faire en sorte que se soit Zeus qui reprenne la place, étant donné que Atori ne veut pas y retourner.

Elle le fusillait du regard à cette instant.

Valas : Mon Dieu, si c'est Zeus, je sens déjà le pire arriver !

Aphrodite : Je ferais en sorte de convaincre Abnar de choisir l'un de mes fils.

V
alas : Sa serait encore pire !

Elle le fusillait à son tour du regard.

Aphrodite : Tu vois quelqu'un d'autre peut-être ?! Toi ?! Ne m'en parle même pas, rien que d'y penser j'en ais des frissons partout.

Valas : Hum, des frissons partout, à se point là.

Il fit un sourire en coin, elle tournait les yeux.

Aphrodite : DEs frissons d'horreur Valas.

Il reprenait par la suite son sérieux pour regarder vers ses fils et souriait regardant Agron.

Valas : Agron prendra la place sur le trône.

Aphrodite : Il est bien trop jeune et inexpérimenté..

Il en fronçait les sourcils.

Valas : Alors laisse donc Zeus prendre la place au trône tant que tu y 'est ! Agron, qu'en penses-tu ?! Si j'arrive à convaincre Abnar, prendrais tu cette place ?!

Aphrodite : Je te souhaite bonne chance pour le convaincre.

Elle détournait le regard soupirant.

______________________


Et oui, je suis toujours avec Derek et heureusement pour le moment, rien ne s'acharne contre nous. ALors qu'on était dans la voiture, entrain de se rendre jusque chez sa mère, j'avais envie de le distraire un peu sachant qu'il n'aimait pas beaucoup conduire en voiture. Alors autant le motivé quelque peu !

J'étais penché en avant, entrain de lui faire une petite gâterie qui semblait bien lui plaire. Je fis un léger sourire en coin lorsqu'il me prévenait qu'il allait changer de vitesse, je tendait une main pour la poser sur sa cuisse afin de me maintenir, une fois que la vitesse fut changer, je continuais de le sucer, je sentais sa main passer sur mes cheveux, j'écoutais ce qu'il me disait et bien c'était une raison de plus pour moi de le sucer comme un Dieu afin qu'il ne gagne pas son petit pari.

Je faisais bien exprès de faire ce petit truc avec ma langue comme il le dit si bien, et faisait de plus rapide mouvement. Il ne fallait pas longtemps avant que Derek finisse par jouir, je me redressais aussi tôt avalant le tout et attrapait un mouchoire pour essuyer ma bouche. Je le regardais en même temps du coin de l'oeil, il semble pas content haha.

Gabriel : Il fallait bien un peu pimenter ton petit paris, j'y peux rien si je suis doué pour ça.

Je ricanais.

Gabriel : Oh qu'est-ce que tu vas faire une fois qu'on sera à la maison ? Je vais devoir cacher mes glaces. Bon, c'est vert, les gens commencent à s'impatienter.

je passais ma main sur sa cuisse.

Gabriel : Arrête de bouder.

Je souriais aimant le voir ainsi, je ne pourrais plus jamais me passer de lui, je l'aime de trop. J'aime tout de lui et même son mauvais caractère.
On finissait par arriver chez sa mère, je tournais le regard vers Derek qui changeait aussi tôt de tête et semblait arrêter de bouder, il ne veut pas montrer à sa mère qu'il est de mauvais humeur, surtout dans l'état qu'elle se trouve.

Je suivais Derek lorsqu'il se rendait jusqu'à Shizuka, je la regardais aussi tôt elle regardait après une carte, comme je le pensais, elle est toujours occupé de rechercher après TEijo, sa me fend le coeur de la voir ainsi.. Je comprend malgré tout qu'elle ne puisse pas passer à autre chose et qu'elle aime toujours autant Teijo, qu'elle désire le retrouver, parce que c'est exactement ce que je ferais si je serais à sa place, si je devais perdre Derek même si je suis bien content que se ne soit pas le cas.. nous avons déjà vécu plein de malheur, j'ai envie qu'on reste à ce bonheur sans plus que sa ne s'arrête cette fois ci.

Gabriel : Elle a raison Derek, si sa serait pour toi, je n'abandonnerais pas non plus.

Je soupirais ne sachant pas quoi dire de plus, je regardais donc vers la carte, des personnes on dit l'avoir vu à la citée de l'ombre, juste avant la citée de l'ombre il se trouvait à la ville de Mirage.. Il change souvent de place ne désirant pas se faire prendre.

Gabriel : Et que feras-tu une fois que tu le retrouveras ? Il n'est pas dans son état normal, il sans est déjà pris à Galadriel et Khaleesi, il veut mieux tout d'abord trouver une solution pour le rendre à nouveau bon avant de foncer tête baissé jusque là et qu'ils s'en prenne à nous par la suite tu ne crois pas ?

Je finissais par m'asseoir à côté d'elle posant ma main sur la sienne.

Gabriel : Je sais que tu l'aimes, mais garde espoir, je suis sur qu'il reviendra le Teijo que tu aimes temps. Il finira par te revenir.. j'en suis sur.

Je lui faisais un sourire. J'entendais également que Galadriel rentrait, Derek lui essayait de faire parler Shizuka d'autre chose que de TEijo, mais celle-ci ne voyait pas de quoi parler d'autre, aussi tôt, Derek commençait à lui dire la vérité en face, je le regardait bien et finissait par tourner mon regard vers Shizuka la regardant d'un air plutôt triste étant donné les circontence.. Derek y allait peut-être un peu fort, mais peut-être que ainsi, elle va se rendre compte qu'il y a malgré tout une vie derrière tout ce chagrain et la perte de Teijo, il est temps malgré tout qu'elle profite de sa famille. Je vis aussi tôt que Shizuka fondait en larmes sous ses paroles, se rendant compte que Derek avait raison..

Gabriel : Shin est fort, je suis sur qu'il ne lui ait rien arrivé de grave..

A ce moment là Galadriel arrivait, je levais les yeux retirant ma main de celle de Shizuka, elle est encore plus belle, elle est devenu bien plus une femme.

Galadriel : Maman.. Tu pleures ?

Elle tournait le regard vers Derek à cette instant, Elle finissait par s'approcher posait ses mains sur la table.

Galadriel : Cesse de pleurer, on va le retrouver...

Elle lui donnait un baisé sur son front, elle n'aimait pas voir sa mère dans cette état. Elle finissait par se retourner vers nous, nous souriant, elle est vraiment très douce et gentille.

Galadriel : Comment vous allez ?

Gabriel : Nous, on va très bien, et toi, toujours pas de petit copain ?

Elle ricanait et haussait les épaules.

Galadriel : Je ne cherche pas vraiment, je suis très bien sans en faîte.

Gabriel : C'est ce que tout le monde se dit, jusqu'à ce qu'il trouve la perle rare.

Je lui fis un clin d'oeil, elle gardait le sourire.

Gabriel : Des nouvelles de Delic ?

Galadriel : Il vit le parfait amour avec Valas, et leur enfant est plutôt impressionnant.

Gabriel : Oui, il parait qu'il peut prendre la forme d'un petit garçon et d'un adulte.

Galadriel : En effet c'est bien ça. D'ailleurs, quand je suis allé leur rendre visite, j'ai parlé de Teijo et de Shin, ils ont dit qu'il ne pouvait pas m'en parler, sinon il se mêlerait aux mortel, mais il m'a malgré tout dit que Shin était en vie, qu'il reprenait ses forces avant de réapparaître.

Elle fit un sourire regardant vers sa mère.

Galadriel : Kurama doit avoir abandonné ses recherches depuis tout ce temps, il doit pensé qu'il et mort, une fois que Shin sera remis de ses blessures, il reviendra, il viendra en aide à père.


Elle était toujours optimiste afin de retrouver son père, c'est là qu'une illusion de Teijo apparu dans la pièce, Galadriel se retournait surprise de sa présence alors qu'il tentait de se cacher durant tout ce temps d'eux.

Galadriel : Se n'est qu'une illusion.

Elle disait cela, parce qu'elle savait que sa mère tenterait de le prendre dans ses bras, Teijo regardait un peu tout le monde avant de prendre la parole, il se tournait vers Shizuka s'avançait vers celle-ci ignorant complètement les autres, il tendait la main pour la poser sur son visage.

Teijo : Ma très chère Shizuka, je suis tellement désolé de ne pas être venu plus tôt. Mais j'avais tellement de travail devant moi, mais également beaucoup de dangers, on souhaite ma mort.

Il fit un léger sourire, tournant lentement le regard vers sa fille.

Galadriel : N'oublie pas qu'il n'est plus le même.

Teijo : Je suis toujours "Teijo" et donc ton père, j'ai sauvé l'âme de Shin non ?

Galadriel : Il tente de nous manipuler, il a tenté de tuer l'enfant de Khaleesi, il m'a enfermé dans cette cuve.

Teijo : justement, si tu serais resté tranquille, ma "fille", j'aurais pu rester auprès de vous et rien n'aurais pu nous séparer ! Tu aurais du avoir confiance en ton propre père, je faisais ça pour le bien de tous.

Galadriel : Je ne te crois pas, Shin reviendra et il te rendra comme tu étais avant.

Il ignorait ses paroles, moi je tournais le regard vers Derek mais revenait malgré tout vers Teijo qui prenait la main de Shizuka, une illusion est capable de toucher des choses ? On dirait que lui y arrive. Il tenait regarder bien shizuka.

Teijo : C'est pour nous que je l'ai fais, si je me suis mis autant en dangers c'est uniquement pour nous protéger contre toute ses personnes qui tenteraient une nouvelle fois de s'en prendre à nous ! Tu dois me faire confiance.

Galadriel : Maman ne l'écoute pas..

Teijo : J'ai besoin d'une seul chose, et tout sera terminé, je reviendrais auprès de toi. J'ai besoin de notre fille, il ne lui arrivera rien, elle sera justement plus puissante que jamais, même Silas lui même ne pourra la vaincre, sa sera la meilleur expérience qu'il soit, bien plus que Takuma.

Galadriel : Tu es complètement malade..

Il gardait le sourire regardant vers sa fille, il semblait bien doué pour manipuler Shizuka.

Gabriel : Shizuka, écoute ta fille, La personne que tu as en face de toi n'es pas le Teijo que tu as connu.

Teijo : Je te conseil de te taire, ils tentent tous te manipuler pour nous séparer. Est-ce que ce tu veux, moi je ne cesse de penser à toi depuis tout ce temps.

Il glissait son visage proche du sien.

Teijo : J'ai besoin de toi, je ne peux revenir, sinon je vous mettais en dangers, mais une fois que j'aurais terminé, nous n'aurons plus rien à craindre.


______________________

Du côté de Neltarion, celui-ci avait eu les deux femmes que Aphrodite lui avait promis, Sawn celle de Zankou et de Khaleesi, mais également la fille de Selena et de Khal Drogo, ils avaient tout deux espérer que se ne serait pas une fille, mais sa fut le cas, sa été très dure pour eux deux, il n'avait même pas eu le temps de profiter des premiers jour de leur fille, ni de lui apprendre la voir cracher ses premières flammes, deux jour après, celle-ci fut téléporter à Neltarion pour qu'il devienne l'une des ses femmes.

Une fois que Sawn eu l'âge de porter des enfants, Neltarion n'a pas perdu de temps avec elle, très vite elle porté se progéniture en elle. Elle se disait qu'un jour elle reverrait ses parents, mais pour l'instant, elle n'en avait jamais eu encore l'occasion. Elle s'occupe beaucoup de sa nièce, Lindoreï, espérant que celle-ci pourrait elle aussi revoir ses parents. Mais étant donné qu'elle n'avait connu que ses vrais parents seulement durant deux jours, elle ne se souvenait plus d'eux et disait que c'était ici sa famille et son clan. C'était dure pour Sawn de lui faire comprendre que son véritable clan était ailleurs. Celle-ci avait le fort caractère de Zankou, mais avec malgré tout la grande sagesse de sa mère et savait comment elle devait se comporter en présence de Neltarion afin de ne pas subir sa colère. Il avait certes promis à Aphrodite de ne pas lui faire de mal et de bien se tenir avec les deux femmes qu'elle lui envoyait, mais sa n'empêchait de demander à quelqu'un d'autre de le faire, ainsi il ne rompait pas se promesse.

Lindoreï avait à peine seize ans et pourtant, elle avait l'âge requis pour avoir des enfants et devait donc subir de passer ses nuits avec Neltarion jusqu'à ce qu'elle lui engendre un enfant à son tour. Elles ne pouvaient pas voir d'autres mâles que lui, et des fois,il ne se gênait pas pour prendre ses deux femmes en même temps. Lindoreï était plus docile que Sawn.

Sawn avait déjà un enfant qui avait atteint l'âge adulte, lors de l'accouchement, celle-ci avait bien fallu perdre la vie en accouchant de lui. Les sages femmes ont du l'ouvrir pour sortir l'oeuf, parce que celui-ci était couvert d'épine, Sawn avait eu beaucoup de sequelles mais avec sa force mental celle-ci avait survécu, elle était aussi résistante que Zankou. Il prendra le nom de "Crixus", il avait grandit d'une façon surnaturelle et très rapide, bien plus rapide que Sawn qui avait grandis normalement, il avait déjà la taille d'un homme alors qu'il n'avait à peine que quinze ans, un an plus jeune que Lindoreï.

Crixius était quelqu'un de têtu, de colérique, et était sans doute un monstre qui aimait prendre la vie des gens pour se sentir puissant. Sous sa forme de Dragon, celui-ci était aussi imposant que Neltarion, il était noir avec des épines qui lui remplissait tout le long de son dos, et sa queue était également pourvu de ses épines.

Celui-ci partait souvent de son territoire pour découvrir le monde, il aimait désobéir aux ordres qu'on lui donnait, malgré que sa mère, Sawn refusait qu'il quitte leur territoire celui-ci faisait tout le contraire de ce qu'elle lui ordonnait de faire, il aimait lui tenir tête.

Il se trouvait par ailleurs chez le monde des humains, gardant sa forme humaine, il marchait tranquillement cherchant une femmes qui pourraient lui plaire, il respirait un bon coup ressentant une agréable odeur, aussi tôt il tournait le regard dans cette direction repérant une femme qui était séduisante, il en fit un sourire en coin désirant s'approcher d'elle mais c'est la qu'il la vit avec un petit garçon qui devait sans doute être son fils, il en fronçait les sourcils, il s'approchait malgré tout d'elle.

Crixius : Bien le bonjour.

Elle se retournait avec le sourire, en se doutant pas à qui elle avait affaire.

" Bonjour "

Il pointait le garçon du doigt.

Crixius : c'est ton gamin ?

Elle baissait les yeux vers son fils qu'elle tenait par ses épaules, elle lui sourit.

" Oui, il a six ans. "

Crixius : Qui est le heureux élu qui puisse obtenir une femme aussi ravissante ?

" Il est à la maison. "

Crixius : Quel chance il a, vous avez d'autre enfants ?

Elle commençait à le trouver un peu trop curieux à son goût, elle détournait le regard ayant bien envie de s'en aller.

" Désolé, il se fait tard, je vais renter chez moi.. Bonne journée. '

Il la regardait s'en aller avec son fils en main, avec le sourire aux lèvres il sautait pour réapparaître sur le toit d'une maison et la suivait de la haut sans qu'elle puisse le repérer, une fois qu'elle rentrait chez elle, Crixius sautait pour attérir sur le sol et regardait se mettait en face de la porte, il baissait la tête entendant leurs conversation, il finissait par ouvrir la porte et la refermait derrière lui, la femme se retournait en sursaut le reconnaissant.

" Vous ? Vous m'avez suivis ?! "

Il posait un doigt sur ses lèvres.

Crixius : Chut ne faîtes pas trop de bruit, les voisin risque d'entendre. "

Le mari se mettait aussi tôt face à lui pour lui donnait un coup de poing, mais il attrapait celui-ci avant et lui tordait le bras, son os en resortait, il en poussait un cris, sa femme mettait ses mains devant sa bouche choqué, son fils lui se mettait à pleurer, elle avait également une fille qui avait à peine atteind l'âge des quatorze ans.

" Maman qu'est-ce qu'il se passe ?! "

Elle vit aussi tôt que son père était à terre avec son bras cassé en deux et cette os qui ressortait de sa chaire, il saignait abondemment, elle en poussait un cris térrorisé.

Crixius : j'ai dis de l'affermer !

Il créait une boule de feu et la lançait sur le père, celui-ci tentait d'éteindre le feu d'une seul main mais les flammes se propageait sur tout son corps, tout son corps se retrouvait couvert de ses flammes, il poussait des cris de souffrance sous l'oeil de ses enfants et de sa femme, celle-ci attrapait une couverture et désirait courir jusqu'à lui pour le sauver, mais Crixius l'attrapait à ce moment la par le bras.

" lâchez moi ! "

Il fit un sourire la tirant jusqu'à lui et glissait sa langue le long de son cou.

Crixius : Quel délicieuse odeur, tu seras l'une de mes femmes, mais il va falloir que je tue la projéniture que tu as eu avec cette homme.

" Non pitié ! "

Le garçon était sous le choque et restait debout entrain de regarder son père sans rien faire, crixius fit apparaître sa queue de dragon et tapait le bout de sa queue sur lui, ses épines entraient facilement en lui et en passait de l'autre côté, il en ouvrait la bouche, crachant du sang, Crixius le lançait plus loin, sa soeur courrait jusqu'à lui, tandis que la mère pleurait de plus belles. Le petit garçon mourrait quelque minutes plus tard.

" Non.. se n'était qu'un enfant ! "

Crixius : Quel âge à ta fille ?

" Allez vous faire voir ! "

Il la retournait pour qu'il lui faire face.

Crixius : Si tu ne me réponds pas, je la tuerais également sous tes yeux.

Elle en détournait le regard vers sa fille.

" Elle a treize ans.. "

Crixius : Bien, je préfère ça ! Elle a déjà saigné ?

Elle tournait aussi tôt le regard vers lui.

Crixius : Si elle est apte à porter des enfants alors je la prendrais également comme femme, alors répond moi !

Elle lui crachait au visage, il fermait lentement les yeux et passait sa main pour essuyer sa salive, il les rouvrait par la suite et lui donnait une gifle qui la mettait à terre.

Crixius : Tu l'auras voulu !

La fille se mettait aussi tôt à courir en pleure, il apparaissait devant elle l'attrapant par la gorge et la soulevait vers le haut.

" Pitié ! Oui elle a déjà eu ses règles... pitié ne lui faîte pas de mal.. "

Il fit un sourire en coin et levait le visage pour regarder la fille qui n'arrivait plus à respirer, il finissait par la lâcher, elle en tombait à terre.

Crixius : Bien, tu vas comprendre qu'il veut mieux m'obéir que tenter de se rebeller contre moi femme, maintenant retournons chez moi, je sens déjà que ma mère doit me chercher partout.

Il les téléportait toute les deux jusqu'à chez lui, il avait sa propre demeure, il les tenait toute les deux par les bras et les dirigeait jusqu'à une pièce, il leur mettait deux collier noir autour du coup et les lançait à l'intérieur avec d'autre femme, certaine était attaché pendant plusieurs jour complètement nue, d'autre était libre, celle qui était libre était tout simplement docile et ceux qui ne l'était pas était attachée comme trois d'entre elle.

Crixius : Bien se sera à toi de choisir, si tu m'ais docile, tu pourras te promener dans me demeure à ta guise, si au contraire tu te rebelles comme ceux là, tu subiras le même châtiment, et si tu t'obstines tu mourras.

Sawn : Où étais-tu donc encore passé Crixius ?!

Il souriait et se tournait pour faire face à sa mère.

Crixius : Chercher de nouvelle femme.

Elle tournait le regard vers les deux nouvelles, elle fermait les yeux tentant de garder son calme, elle finissait par le regarder de nouveau.

Sawn : Tu crois que les femmes sont des jouets ?!

Crixius : Les femmes qui sont faible comme elle... Oui.

Il fit un sourire et passait à côté d'elle, il claquait des doigts pour que une de ses femmes vienne à lui.

Crixius : Sert nous quelque chose à boire, femme.

Il devait en possédé une dizaine à lui tout seul, Sawn le suivait du regard, toute ses femmes portait se collier noir autour du cou et était tatoué prouvant qu'elle lui appartenait et que si un autre Dragon tenteraient de se la faire, il aurait affaire à lui. Sawn finissait par s'asseoir levant les yeux vers la femme qui lui servaient leur verre. Une fois que les verres étaient servis, elle s'en allait, Sawn fixait Crixius qui buvait tranquillement son verre.

Sawn : Tu vas en choisir deux ou trois d'entre elle Crixius et laisser les autres sans aller.

Crixius : Pourquoi je ferais une chose aussi débile, père désire que notre clan augmente rapidement, la seul manière c'est d'engendrer de nouveaux dragon et il faut que se soit les meilleurs, alors je baise le plus de femmes possible pour qu'elle porte rapidement mes enfants.

Sawn : Tu penses que c'est en "baisant" des femmes qui ne possèdent aucun pouvoir tel que les humains que tu vas obtenir des Dragons supérieur aux ordres ?!

Il détournait le regard à cette instant et se mettait bien au fond de son siège, il fit un sourire.

Crixius : En effet je n'y avais pas penser, bien je me débarrasserais des humaines que j'ai récolté et je garderais ceux qui savent manié des pouvoirs.

Il haussait les épaules.

Sawn : Il est temps que tu cesses de te comporter tel qu'elle Crixius !

Il soupirait la regardant bien.

Crixius : quoi encore ?!

Elle se levait posant ses deux mains sur la table.

Sawn : Tu es mon fils et je ne veux pas que tu ressembles à ton père !

Crixius : Ouuh, je ne penses pas que ses paroles lui feront plaisir.

Elle détournait le regard agacée.

Sawn : il sait très bien ce que je pense de lui de toute manière, si tu ne changes pas, alors tu pourras m'oublier.

Crixius : Dois-je être triste ?

Elle le fixait bien ne sachant plus quoi faire de lui.

Sawn : Tu te fiches donc de me perdre ou non ?

Il posait une main sur sa poitrine.

Crixius : Oh mais tu te trompes, si je devais te perdre j'en serais très malheureux.

Il retirait sa main ricanant et penchait la tête sur le côté.

Crixius : C'était du sarcasme bien entendu, je continuerais à vivre ma vie pleinement, à baisé des femmes, et ainsi de suite. Je ne vais pas te pleurer durant tout mon existence non plus.

Elle se mettait en face de lui et lui donnait une gifle, il se levait par la suite.

Crixius : C'est parce que tu es ma mère que je ne te redonnes pas cette gifle en retour, mais recommence encore une fois et cette fois ci, je n'hésiterais plus une seul seconde !

Sawn : Tes encore pire que ton père.

Crixius : Est-ce un compliment ?

Sawn le regardait une dernière fois et partait en poussant un cris de rage, lui ricanait voyant sa mère dans un tel état, sa l'amusait en réalité de la mettre à bout. Elle marchait rapidement dans dehors, les Dragons sur son chemin la laissait passer, elle repérait au loin Neltarion, elle en faisait demi-tour n'ayant pas envie de le croiser alors qu'elle était déjà de très mauvaise humeur.

Crixius suivait les conseil de sa mère et se débarrassait des femmes qui ne possédait aucun pouvoir en les écorgeant les unes après les autres, les nouvelles dont il venait de prendre et leur faisait subir le même sort, il ne lui restait désormais plus que cinq femmes.

Crixius : Cela fait du ménage ainsi.

Il haussait les épaules, il sortait de la pièce qui c'était retrouvé ensanglanté.

Crixius : Nettoyer moi donc tout ça, et débarrasser vous des corps.

Ses femmes étaient écoeuré devant une telle scène, certaine d'entre elles étaient leur amies, mais craignant la colère de Crixius elles exécutaient ses ordres malgré elles.

Spoiler:
 



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1372
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: les années passent "encore"   Sam 27 Avr - 22:34

Les deux frères continuait de se chamailler tout en ricanant essayant de mettre l'autre à terre, Atori n'avait même pas fait attention à l'arriver d'Aphrodite jusqu'à qu'il entende sa voix. Il se redressait remettant ses vêtement et cheveux convenablement.

Atori: et bien Aphrodite, tu avais peur que je viennes contempler les petites femmes mortels?

Lucretia: commence pas papa.

Il haussait les épaules.

Atori: je vois pas pourquoi je devrais dire tous les endroits ou je me rend, tu les fais toi peut être?

Lucretia: papa!

Il croisait les bras regardant vers sa fille et ne dit plus rien.

Agron: j'adore les tentions dans cette famille, c'est divertissant.

Delic: Les encourages pas Agron.

Agron: haha!

Aphrodite parlait de la rumeur qui se rependait comme la peste à l'Olymphe, en faite c'était la véritable raison de la visite d'Atori. Il voulait en parler avec son père, mais il fut pas assez rapide.

Lucretia: moi je vois pas du tout se que sa change qu'il soit le fils de Perséphone ou non! c'est pas pour autant qu'on devrait perdre confiance en lui.

Atori: je suis d'accord avec toi Lucretia, mais c'est très dur à digéré pour les autres d'avoir appris cette nouvelle. Je soutiendrais toujours Abnar, mais se qui m'effraie le plus c'est de savoir que cette rumeur descende jusqu'aux oreilles de Tsukune.

Lucretia: tu pense qu'il ferait quoi?

Atori: Tsukune est imprévisible, je peux pas te dire..mais surement rien de bon.

Agron: sa deviendrait mauvais pour nous si Zeus venait à reprendre sa place, il porte pas notre famille dans son coeur.

Atori: qu'il tente de toucher à ma famille et il aura de bonne raison de chier dans son froque.

Lucretia: ne dit pas de bêtise, tu aurais tous les autres dieux sur le dos. Ta déjà mis beaucoup de temps à te faire respecté, c'est pas le moment de tous gacher.

Atori ignorait le mauvais regard d'Aphrodite, il ne voulait pas reprendre le trône. C'était bien trop de responsabilité et préfère garder sa liberté.
Delic ne se mêlait pas à la conversation, c'était un problème de dieux et non d'un petit mortel comme lui, mais lorsque Valas parlait que Agron prenne sa place il se levait.

delic: pas question! pour que je vois plus mon fils? et puis quoi encore! change d'idée Valas car c'est non!

Agron: attention un petit mortel qui se révolte.

Delic: non, non et non!

Agron: de toute façon Aphrodite à raison, je suis bien trop jeune pour jouer se rôle.

Il prit la forme d'une enfant et grimpait dans les bras de Delic qui le serrait comme ci il avait peur qu'il s'envole.

Atori: alors il faudra essayer de faire comprendre aux autres de garder Abnar.

Limeria: les autres ne sont que des faux-cul! ils acclamaient Abnar pour ses louanges et à cause de la mauvaises de mon frère...tous ses efforts sont mis à la poubelles.

Elle se téléportait pour éviter de montrer sa colère, Atori soupirait reconnaissant bien son caractère à cette instant.

Atori: elle finira pas se calmer.

***

Liméria arrivait jusqu'au grand salon ou se trouvait ses deux frères, Eros se levait voyant la colère de sa petite soeur.

Eros: Liméria...

elle le giflait en premier, celui ci tenait sa joue étonner d'un tel geste.

Liméria: retire toi de mon chemin ou t'en aura un deuxième!

Eros la laissait passer, elle s'avançait vers Santa commençant à taper sur ses bras à coup de poing.

Liméria: tous se qu'il arrive est de ta faute espèce de langue de vipère.

Elle cessait de le frapper pour le fusiller d'un mauvais regard.

Liméria: si Abnar est dans une mauvaise position c'est de ta faute! non c'est de votre faute! tu sais bien que Santo ne sais pas tenir un secret et tu lui as quand même dit Eros!

Liméria ayant bien le caractère mélangé de Atori et Aphrodite, elle se génait pas pour entrer ses doigts dans la bouche de Santo attrapant sa langue et la tirait.

Liméria: peut être que je devrais te la couper pour te punir grand frère.

Eros: Liméria arrête, c'est moi qui va supporter la mauvaise humeur de Santo ensuite.

Liméria: j'en ai rien à faire! il te suffira de lui offrit ton cul et il remuera la queue tous content!

Elle lâchait la langue de Santo frotta ses doigts sur son t-shirt avant de partir, eros soupirait regardant son frère.

Eros: t'es content? ta mis notre soeur en colère et j'ai pu lire dans son coeur pourquoi tant de colère...semblerait que Abnar ne la laisse pas indiffente.

Eros laissait son frère pour se téléporter sur terre auprès de son père et sa mère.

Atori: Eros? que vient tu faire ici?

Eros: dire que notre charmante soeur à menacer Santo de lui couper la langue et ma giflé...je suis descendu parce que j'ai aucune envie d'entendre mon frère râler pendant des heures, déjà que les cris de Liméria sont désagréable.

Atori: elle prend la situation très à coeur.

Eros: pas étonnant vue que Abnar la fait mouillé.

Atori: eros! arrête de jouer les fouines regarde ou sa nous a amené!

Eros: c'est santo qui à jouer les grande langue partout, j'y peux rien si il ne sait pas garder un secret.

Atori: tu savais comment était Santo, mais sa ta pas empêcher de lui divulgué l'information donc tu es tous aussi coupable que lui.

Eros: oh..et tu va me fessé? à moins que Valas préfère le faire à ta place, il aime ça non?

*****

Je sais plus quoi faire avec ma mère, je restais silencieux ne disant plus rien. J'ai déjà fait pleurer ma mère et franchement c'est un truc que je supporte pas. J'ai juste envie de la bouger pour qu'elle se ressaisisse un peut, mais elle aime trop Teijo pour abandonner. Je déteste se type! comment il ose faire souffrir ma mère! j'ai bien envie de le tuer pour ça!

Shizuka: Désolé Galadriel...c'est juste derek qui est vilain avec moi.

Je levais les yeux vers elle à cette instant.

Derek: bah c'est ça fait moi passer pour le méchant!

shizuka: t'es méchant!

Elle sourit en coin frottant ses yeux, Gabriel tentait de changer de conversation en parlant de Delic. J'arrive toujours pas à croire qu'il est encore avec Valas et de plus eu un môme de lui volontairement. Je comprend pas se gamin, se type est une ordure..

Derek: impressionnant? c'est juste le moment de Valas point barre, il est doit être toucher que lui.

Shizuka: derek!

Derek: quoi? tous les deux sont toucher! de vrai cinglé.

Shizuka: n'oublie pas que l'un de tes fils est un dieu.

Derek: je te rappelle également que j'ai jamais voulu de celui la.

Shizuka: rhoo! de toute façon une fois que ta une idée en tête...

Derek: oué je tiens beaucoup de ma mère pour ça.

Elle croisait les bras sachant que je faisais allusion à sa détermination à retrouver Teijo.

Derek: en tous cas j'espère que Shin va se grouillé pour se repointé, il a déjà rendu la "bonté" à Teijo alors il pourra très bien recommencer, mais pour ça il faudrait qu'il se décide à descendre de son petit nuage.

Shizuka: je suis sûr qu'il reviendra, on a toujours pu compté sur la loyauté de Shin.

Ma mère se levait brusquement voyant Teijo apparaître, je me levais à mon tour près à lui foutre mon point sur le figure. Ma mère était près à sauter dans ses bras jusqu'à que Galadriel précise que sa n'est qu'une illusion.

Shizuka: Teijo...

Derek: t'approche pas de ma mère Teijo!

je serrais les poings c'est à peine si il m'écoutait, ma mère fermait les yeux l'instant où Teijo posait sa main sur son visage.

Shizuka: pourquoi me revenir seulement maintenant?

Derek: évidemment qu'on veux ta mort! moi pas exemple j'ai bien envie de te rentrer un baton dans le cul et l'enfoncer jusqu'au cerveau!

Vient pas me dire que ma mère va croire à ses conneries! elle est tellement amoureuse qu'elle n'arrive pas à voir le mensonge à la réalité. Je veux pas qu'il entraîne ma mère dans ses conneries!

Derek: maman ouvre les yeux! c'est un fou furieux! tu veux qu'il fasse la même chose à ma soeur qu'il a fait à Takuma? ou à moi?

Ma mère ne savait plus qui écouté, mais à cet isntant elle fut tirer par l'arrière l'éloignant de teijo. Ma mère tournait la tête et moi de même étonner de qui je voyais.

Derek: Damon?

Damon: papa je préfère...Teijo espèce de vieux prêtre cinglé, cela faisait très très longtemps.

Shizuka: qu'est ce que tu fais chez moi?

Damon: ta fille ne me connait pas et pas mal chance je l'ai piégé un jour, je me suis fait passer pour une livreur et elle m'a invité à entrer...c'est pas de chance. Sourit Shizuka, je t'ai empêcher de faire une très grosse bêtise! n'écoute pas se vieux crapaud, il se moque bien de toi Shizuka...revenir jouer les bon petit compagnon ne l’intéresse pas.

Shizuka: qu'est ce que tu sais toi!?

Damon: moi aussi je voyage beaucoup, j'aime la variété du sang mais surtout je suivais en douce se papy au long cheveux.

Damon sourit passant son visage dans les cheveux de SHizuka tout en regardant vers Teijo.

Damon: aller dégage vieux prêtre, elle refuse ta petite proposition et moi je m'occuperais bien d'elle comme dans le passer ou tu étais tout aussi givré...avec un homme comme moi dans ses bras elle t'oubliera vite je peux te l'assurer.


****


Neltarion arrivait à sentir jusqu'ici la mauvaise humeur de Sawn, lorsqu'elle tentait de l'éviter celui ci tournait lentement son regardant dans sa direction. Il fit apparaître que ses ailes et fit un bon pour atterrir juste devant elle, ses ailes entrait en lui et levait la tête pour montrer sa supériorité.

Neltarion: Ton soudain changement de direction ma fait presque comprendre que tu tentait de m'éviter.

Il prit son visage dans sa main pour l'obliger à le regarder.

Neltarion: mais j'ai du me tromper, tu ne ferais pas une tel chose n'est pas Sawn?

Il la lâchait ricanant.

Neltarion: dit moi plutôt pourquoi je ressent tant de colère? est ce encore notre fils qui fait des siennes.

Il tournait la tête fronçant les sourcils sentant une forte odeur de sang.

Neltarion: retourner dans notre chambre c'est un ordre, je m'occupe de l'éducation de notre fils.

Il laissait Sawn marchant jusque les appartements de Crixus ou l'odeur du sang se faisait d'avantage plus fort encore. Il entrait grimaçant d'une tel puanteur, son regard croisait en premier son fils, mais se rendit jusque l'autre pièce ou ses dernière femmes s'ettoyait le sang.

Neltarion: tu transforme MA maison en bain de sang.

Il refermait la porte et revenait vers son fils.

Neltarion: je comprend maintenant la colère de Sawn, je t'ai autorisé à prendre autant de femmes qui te plaira mais pour ensuite faire un carnage dans ma propre maison!

L'odeur du sang l’écœurait de plus en plus.

Neltarion: que tous ça soit vite nettoyer! ou c'est ton sang qu'il faudra éponger!

Il s'avançait rapidement vers la sortie.

Neltarion: cette discutions n'est pas terminer rejoins moi dehors! cette odeur me donne la nausée.

Il s'empressa de sortir du manoir pour prendre une grand bouffée d'air et attendait son fils pour finir la discutions qu'ils ont commencer.

Neltarion: beaucoup de nos frères nous quittes à cause de la crainte qu'ils ont d'être tuer de tes mains! tu dois les faires obéir et non les tuer par simple crises! Si les rang de Zankou devienne plus élever que les notre nous sommes foutu tu comprend.

Il s'avançait vers lui le regardant bien dans les yeux.

Neltarion: j'étais exactement comme toi à ton age Crixus, je massacrais toutes personnes, tous dragons, toutes race pour une simple regard qui me déplaisait et tu sais ou sa ma amené? enfermer dans une montagne glacé endormit durant de nombreux siècle.

Il 'attrapait par l'arrière de sa tête serrant bien ses cheveux.

Neltarion: alors si tu veux pas subir le même sort crixus, sert les crocs et utilise d'autre méthode pour te faire respecté hors que la mort...ou c'est toi que tu condamnera. La prochaine fois que je vois une tel chose chez moi, je te montrerais personnellement comment moi je me fais respecté.

Il fini par le lâcher tout ne le poussant.

Neltarion: j'espère que le message est bien passer, j'aimerais pas à me répété.

Il fini par s'en aller pour rejoindre Sawn jusqu'à sa chambre ou il ouvrit en premier la fenêtre pour l'odeur du sang s'y échappe.

Neltarion: Crixus me ferait presque perdre les écailles! c'est encore un gamin stupide qui joue avec le feu, mais lorsqu'il finira pas se brûlé il sera trop tard.

Il tournait le regard vers elle à cette instant.

Neltarion: cesse de me dévisager Sawn ou je serais obliger de demander à un de mes serviteurs de venir te gifler.

Il soupirait s'approchait d'elle passant sa main dans ses cheveux.

Neltarion: pourquoi ne prend tu pas exemple si Lindorei, elle est bien plus sage que toi...sa pourrait t'éviter tant de maltraitance, tu serais plus heureuse...aller dit moi se que tu désire, j'aimerais une fois que tu me souris pour changer un peut.


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1591
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 26
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: les années passent "encore"   Dim 28 Avr - 4:40

Valas écoutait la conversation, il soupirait étant donné que Delic ne désirait pas que leur enfant soit un jour sur le trône, il haussait les épaules.

Valas : Bien, bien ! Tss..

Il détournais le regard agacé, il revenait malgré tout vers Atori et Lucretia par la suite.

Valas : En effet, si Tsukune apprend cette petite nouvelle, je crains le pire pour notre très chère Persephone.

Aphrodite : Il est imprégnée d'elle, il ne lui fera rien.

Valas : Et bien dans ce cas, il fera en sorte dévacuer sa haine sur Zeus en personne.

Il tournait le regard vers Agron, en effet, cela ne prévoyait rien de bon si Zeus prenait la place au trône, il s'en prendrait aussi tôt à Atori, les jumeaux, Agron et Lucréatia qui portes tous les gênes de Atori. Aphrodite tournait le regard vers Atori à cette instant, elle n'avait pas besoin de lui dire sa façon de penser, étant donné que c'était sa fille qui le faisait à sa place.

Tout le monde regardait Lucretia qui était hors d'elle, tout le monde savait l'attirance qu'elle éprouvait pour Abnar. Valas souriait de plus belle lorsqu'elle se téléportait après sa petite crise de colère, il ricanait.

Valas : Bien sur qu'elle se calmera, une fois qu'elle se jetera au cou de son tendre Abnar et qu'il la fera jouir elle sera calmer.

Aphrodite : Tais toi donc.

Elle levait les yeux agacé par ses commentaires.

Valas : Bah quoi, je me demande si Abnar l'a déjà baisé d'ailleurs.

Aphrodite : Il ne connait pas l'attirance qu'éprouve Lucrétia pour lui.

Valas : Oh, bah qu'elle utilise tes procédés, elle se faufile dans sa chambre, elle retire sa petite robe et op, Abnar lui sautera dessus directement.

Aphrodite : Pouvons-nous parler d'autre chose.

***

Santo était dans la même chambre de Eros, il était posé contre son armoire et regardait Lucretia venir jusqu'à eux, il fit un sourire.

Santo : Lucretia, tu te joins à nous, haha.

Il levait un sourcils voyant qu'elle giflait son frère.

Santo : On dirait que non.

Il fronçait les sourcils lorsqu'elle commençait à taper sur son bras, il ne bougeait pas de sa place et la regardait bien, il fit une grimace agacé.

Santo : Qu'est-ce que tu as ?!

Il lui attrapait le bras pour qu'elle cesse de le frapper.

Santo : Maintenant tu arrêtes c'est clair ?!

Il la regardait bien dans les yeux lorsqu'il lui expliquait sa colère.

Santo : Tout ça pour La petite histoire entre Abnar et la découverte de sa mère ?! Mais qu'est-ce qu'on s'en fou ! Je te conseil de te calmer maintenant Lucretia !

Il fronçait d'avantage les sourcils lorsque sa soeur enfilait des doigts dans sa bouche pour lui attraper sa langue, il avait bien envie de la remettre à sa place mais se retenait de plus belle. Une fois qu'il finissait par se retirer de lui, Santo marchait jusqu'à elle désirait lui donner une bonne leçon.

Santo : J'en ais rien à foutre de Abnar, qu'il crève donc des mains de Tsukune !

Elle se téléportait par la suite, Santo les sourcils toujours au plus bas, il regardait en direction de son frère.

Santo : Mais j'en ais rien à faire qu'elle l'aime ! Eros où est-ce que tu vas !

Il grognait puisqu'il se téléportait à son tour, il attrapait tout ce qu'il trouvait et le tapait au pur, bien que c'était dans la chambre de son frère qu'il se trouvait.

Aphrodite regardait vers son fils qui arrivait. Elle écoutait la conversation, elle en soupirait longuement.

Aphrodite : Atori à raison, il aurait préféré que tu ne dises rien à ton frère. Mais se n'est pas pour autant qu'il faut mettre toute la faute sur lui. Le plus responsable des deux et bien Santo.

Valas : Alors c'est à lui que je lui donnerais une bonne fessé, il va s''en mordre les doigts.

Elle tournait le regard vers lui à cette instant.

Aphrodite : Tu ne touches pas mon fils.

Valas lâchait Delic, qu'il faisait en sorte qu'il se retire de lui, il se téléportait ensuite vers Eros avec un sourire en coin.

Valas : Je te conseil de ne pas me provoquer de ce côté là, même si ta mère est là pour vous défendre, je n'hésiterais pas à vous donner une bonne leçon à tout les deux. Si les Dieux se retrouvent dans cette situation, c'est uniquement de votre faute à tout les deux.

Aphrodite désirait remettre Valas en place, n'aimant pas qu'on parle ainsi à ses enfants.

Valas : Si tout le conseil n'a plus confiance en Abnar, il sera forcé de quitter le trône, et Zeus reprendra celle-ci. Il vous bannira tous de l'Olympe, toi, ton frère, ta soeur et Atori. Vous serrez forcé de vivre sur Terre comme des petits mortel. Moi, au fond, je m'en moque, étant donné que je vie ici, mais vous, qui aimez tant ce monde et ses petites Déesses à moitié à poil seriez bien triste.

Il finissait par retourner près de Delic le prenant dans ses bras.

Valas : J'espère pour vous que Abnar tiendra le coup et ne se laissera pas faire, en tout cas, Zeus doit être impatient qu'il finisse par laisser son trône.

***

Pendant ce temps, Abnar était dans sa chambre, allongé sur son lit, il avait sa main posé sur son front agacé de la situation. Il ne savait plus quoi faire pour changer cette situation et faire en sorte que tout les Dieux récupère sa confiance, que jamais il ne viendrait à les trahir. Il pensait que cela passerait petit à petit, mais rien n'a changé au contraire, cela ne faisait qu'aller de pire en pire.

Il tournait le regard voyant son père, Zeus venir jusqu'à lui. Il se redressait aussi tôt pour se mettre debout et lui faire face.

Abnar : Père.

Zeus : Abnar, comment te sens-tu.

Abnar : Très bien.

Zeus : Ah bon, j'aurais pensé que se serait le contraire. J'entend beaucoup de Dieu qui souhaite te voir partir du trône.

Il soupirait à cette instant.

Abnar : Je ne compte pas baisser les bras si c'est cela que vous espérez.

Zeus : Si tu continues à tenir, alors que pratiquement tout les Dieux eux-même désire te voir partir, tu vas subir leur colère, est-ce que tu souhaites.

Abnar : j'aimerais que vous partez de ma demeure.

Il en souriait.

Zeus : Je finirais pas récupérer le trône et se n'est qu'une question de temps mon fils.

Il posait sa main sur son épaule.

Zeus : Je te réserverais la meilleur place au conseil.

Il ne répondait pas et le laissait s'en aller, il détournait le regard agacé.

____________________


Teijo tournait lentement le regard vers Derek de ses paroles, il fit un léger sourire en coin.

Teijo : C'est sans doute toi, Derek, qui préférait sentir se baton glisser entre tes fesses non ?

Il retournait le visage vers Shizuka par la suite.

Teijo : Alors Shizuka ?! Vas-tu laisser Derek t'influencer, il me déteste et tu le sais, il n'a jamais désiré nous voir ensemble. Il es temps que tu le laisses de côté et qu'on continue notre vie.

Galadriel : Maman..

Je tournais le regard vers Derek qui tentait de donner raison à Shizuka, celle-ci était complètement perdue. Elle ne savait plus ce qu'elle devait faire. C'est la qu'on vit Damon apparaître, Galadriel tournait le regard vers lui, tout comme Teijo par la suite.

Teijo : En effet.. Damon.

Galadriel se souvenait bien de son visage, elle lui avait ouvert la porte pensant que c'était un livreur de pizza, elle le regardait bien n'en revenant pas qu'elle c'était faite piégé aussi facilement, elle tournait le regard vers sa mère. Mais elle revenait bien vite vers ce Damon en question.

Galadriel : Qu'est-ce que vous voulez ?

Teijo fronçait les sourcils agacés, il aurait pu réussir à manipuler Shizuka s'il ne serait pas intervenu.

Teijo : Et que pensais-tu faire en me suivant.

Cela ne lui faisait rien du tout lorsque Damon touchait Shizuka, étant donné qu'il ne ressentait plus rien pour lui. Galadriel elle n'aimait pas qu'il touche sa mère ainsi, surtout après ses paroles qu'il venait de lâcher.

Teijo : Je te laisse le temps d'y réfléchir Shizuka, penses bien à nous, tu sais que je ne ferais aucun mal à notre fille.

Il regardait une dernière fois Derek et fit disparaître son illusion, Galadriel se mettait ensuite entre sa mère et Damon, elle prenait la main de Shizuka tout en regardant vers lui.

Galadriel : Ne parlez pas d'elle comme-ci elle vous appartenait.

Gabriel : Il a réussi à faire partir Teijo, je pense que c'est ce qu'il désirait faire.

Elle tournait le regard dans ma direction, et regardant de nouveau vers Damon.

Galadriel : Vu comment il la dévorait du regard.. j'en doute qu'il ne pensais pas un mot de ce qu'il a dit.



Le vrai Teijo était dans un endroit caché, il arrivait à changer d'endroit en incantant un sort et toute sa demeure se téléportait avec lui, il passait sa main sur son visage agacé de ne pas pu obtenir e qu'il désirait.

Teijo : Je vais devoir me passer d'elle.

Il descendait jusqu'à l'endroit où il travaillait une femme était à l'intérieur,elle avait des long cheveux blanc, et des yeux bleu, elle ressemblant à deux gouttes d'eau à Takuma sauf qu'elle était une femme.

Teijo : Espérons que l'un d'entre eux tiendra le coup.

La pièce était immense, il devait y avoir des centaines de cuve avec la même femme dans chacune d'entre elle. Il fermait les yeux désirant que l'une d'entre elle reste en vie, si il aurait pu avoir sa fille Galadriel, cela lui aurait facilité la tâche. Il fit un signe de la main mettant une machine en route, à l'intérieur se trouvait un liquide qui pénétrait chaque tuyau et une certaine dose entrain dans chaque corps.

Il regardait tout d'abord la première cuve, elle finissait rapidement pas perdre la vie, Teijo fermait les yeux et regardait tout les autres, toute mourraient les unes après les autres, toute, sauf une qui semblait combattre. Il s'avançait lentement vers celle-ci, il posait sa main sur la vitre.

Teijo : C'est ça..


Peu de temps après, celle-ci ouvrait les yeux, Teijo avait le sourire aux lèvres, elle bougeait lentement les doigts et les dirigeait le bout de ses doigts sur ceux de Teijo de l'autre côté de la cuve. Ses yeux brillaient par la suite, les vitre de la cuve explosait, tout le liquide coulait aussi tôt. Elle sortait tirant sur les liens qui l'attachait.

Teijo : Je suis ton créateur.

Elle continuait de marcher mais s'arrêter tournant le visage vers lui.

Teijo : Tu me dois obéissance.

Il attrapait le bracelet qu'elle portait autour de son poignet afin de voir qu'elle était son prénom qu'il lui avait choisis.

Teijo : Takira.

Il approchait son visage du sien et lui maintenant par les épaules.

Teijo : j'espère que tu seras meilleur que mon ancienne création, bien, la première chose que tu vas faire, c'est de te rendre en personne rechercher ton frère, il est grand temps que je rectifie mes erreurs que j'ai commise avec lui. Qu'il m'obéisse autant que tu le feras, tu me le ramènes vivant.

Takira : Je le ferais.

Teijo : Prend d'abord une douche, et habille toi.

Elle tournait le regard et se mettait à marcher, malgré que c'était la première fois pour elle qu'elle ouvrait les yeux, elle savait déjà tout de ce monde. Elle savait également où se trouvait la salle de bain, une fois qu'elle prit sa douche, et qu'elle fut habillée, elle fit apparaître deux grandes ailes de dragon et pris son envole afin de se rendre jusqu'à Takuma en personne, ses yeux bleu s'illuminait cherchant sa trace dans les airs.

Teijo : Elle semble déjà partie, bien.

Il s'installait dans le divan avec le sourire, il tendait la main et fit apparaître la même sphère qu'utilise les Dieux afin de voir son travail.

Celle-ci une fois qu'elle le trouvait, se posait au sol, elle marchait jusqu'à lui, tendant la paume de sa main dans sa direction, ses yeux s'illuminaient une nouvelle fois, une boule tel qu'un Bijuu créerait commençait à apparaître, se n'était qu'une boule de la taille d'une cerise et pourtant, sa puissance était immense. Elle l'envoyait dans sa direction, visant un endroit qu'il ne le tuerait pas pour autant.




_______________________


Sawn s'arrêtait aussi tôt sa route lorsque Neltarion apparu juste devant elle, elle le regardait bien à cette instant, elle finissait par soupirer de ce qu'il lui disait et détournait aussi tôt le regard préférant finir rapidement avec cette discussion.

Mais elle fut bien obligée de le regarder étant donné qu'il lui attrapait son visage entre ses mains, elle gardait les sourcils baissé toujours aussi mécontente.

Sawn : Bien sûr que non, comment oserais-je venir à t'éviter ? Peux-tu me lâcher maintenant ?

Une fois qu'il lui lâchait son visage, elle détournait à nouveau le regard, elle finissait par revenir vers lui lorsqu'il se mettait à se demander ce qu'elle avait.

Sawn : En effet c'est notre fils, il est dépourvu de sentiments, il ressemble plus à un monstre sans coeur, je me demande même s'il en porte un.

Elle tournait la tête sentant la même odeur que Neltarion, elle en soupirait puisqu'elle savait qu'il s'agissait de Crixius. Elle revenait vers Neltarion, écoutant ses paroles.

Sawn : Il t'écoute plus qu'il ne m'écoute, alors j'espère que tu arriveras à faire en sorte qu'il cesse de se comporter comme un idiot.

Elle finissait par partir pour se rendre jusqu'à ses appartements, pendant ce temps, Crixius tournait aussi tôt le regard vers son père, il fit un sourire comme-ci de rien était.

Crixius : Père, que me veut cette visite ?

Il le suivait du regard puisqu'il se rendait jusqu'à la pièce où il avait tuer pas mal de ses femmes, d'ailleurs ceux qu'il avait laissé en vie était entrain d'éponger et de laver tout le sang. Il finissait par se lever entendant les paroles de son père, il comprit qu'il était mécontent.

Crixius : Je suis tout simplement les conseils que m'a donné ma mère.

Il haussait les épaules. Il le regardait s'approcher de lui, il fit un léger sourire en coin.

Crixius : Ses femmes n'était que des humaines, elles étaient bien trop faible et n'étaient donc pas digne d'être à mes côtés. Je ne désire pas avoir des enfants faible comme elles, c'est mère qui m'a fait comprendre de mon erreur en choisissant des femmes de la sorte.

Lui, l'odeur du sang ne le dérangeait pas plus que ça, comparé à son père. Il finissait par le suivre étant donné qu'il ne semblait pas vouloir discuter avec lui dans cette pièce ou l'odeur du sang y était. Il finissait donc par sortir dehors et croisait les bras une fois qu'il le rejoignait, il le regardait attentivement.

Il levait les yeux écoutant les quelques paroles de son père, mais il finissait par le regarder une nouvelle fois et l'écoutait malgré tout.

Crixius : Se ne sont pas mes frères, Se sont des Dragons inférieur, s'il me regarde de travers ou qu'il regarde l'une de mes femmes alors il mérite qu'il crève de mes mains. Alors tu crains Zankou ? Je n'ai pas peur de lui, ni de ses petits Dragons qui le suivent, je les massacrerais tous.

Il ne bougeait pas de sa place, même lorsque son père lui faisant bien face.

Crixius : Je connais cette partie de l'histoire, pas besoin de me le répéter à chaque fois que tu n'apprécies pas mon comportement. Je ne suis pas toi, et donc, je ne finirais pas six pied sous terre.

Il fronçait les sourcils puisque son père l'attrapait par ses cheveux, il le fusillait du regard n'aimant pas son geste mais ne disait rien.

Crixius : Hum..

Il finissait par reculer lorsqu'il le lâchait, il était en colère, et avait bien envie de défouler sa colère sur quelqu'un, mais détournait le regard et serrait les poings pour contenir cette colère en lui. Une fois que son père était partis, il rentrait de nouveau chez lui et s'avançait rapidement jusqu'où il avait fait son petit massacre, il entrait à l'intérieur regardant toute la pièce, il restait encore un peu de sang, que ses femmes tentait de nettoyer au plus vite. Mais les corps était encore là, il tendait les mains lançant des boules de feu sur les corps pour qu'il brûle, il les attrapait et les laissait en suite par la fenêtre pour s'en débarrasser.

Il tournait le regard vers l'une de ses femmes qui chuchotait à une autre, il se dirigeait aussi tôt vers elle et l'attrapait par la gorge pour ensuite la pousser contre le mur, elle en lâchait son éponge.

Crixius : Quand je demande de nettoyer se n'est pas pour que vous discutiez entre vous !

" Je suis désolée.. "

Crixius : Tu es désolé ?

Il se mettait à rire et la lançait plus loin, toute les autres femmes s'arrêtaient aussi tôt. Il se mettait à crier.

Crixius : Qu'est-ce que vous attendez ?! Nettoyer !

Elles se remettaient aussi tôt au travail, il finissait par se téléportait, prenant sa forme de Dragon tout en poussant un cris en même temps, il se secouait et s'envolait rapidement, il poussait les Dragons qui étaient sur son chemin et quittait le territoire.

Sawn faisait les cents pat dans sa chambre, mais elle finissait par s'arrêter voyant Neltarion revenir jusqu'à elle.

Sawn : En effet, et j'espère qu'il se brûlera bien assez tôt pour qu'il se rende compte qu'il n'est pas "invincible", il te ressemble comme deux gouttes d'eau .

Elle le dévisageait à cette instant, elle levait les yeux aux ciel de ses commentaires mais elle ne disait rien. Elle regardait Neltarion s'approcher de lui, et se laissait toucher les cheveux. Elle ne le quittait pas des yeux lorsqu'il commençait à lui parler.

Sawn : Je ne suis pas Lindoreï voilà tout. La seul chose qui peut me rendre heureuse, tu ne voudrais jamais que je le face, alors à quoi bon que je te le demande.

Elle se retirait de lui soupirant, et s'installait sur le bord du lit, elle finissait par tourner le regard vers lui.

Sawn : Laisse moi aller rendre visite à mon père et à ma mère, et là, je te serais reconnaissante.

Lindoreï frappait à la porte à cette instant, elle entrait, Sawn se levait à cette instant. Celle-ci ressemblait déjà à une belle femme malgré son jeune âge. Elle avait de long cheveux brun très foncé, exactement de la même couleur que sa mère, Selena et avait également des yeux brun.

Lindoreï : C'était juste pour vous prévenir que Crixius a encore quitté notre territoire.

Sawn tournait le regard vers Neltarion à cette instant.

Sawn : J'ai besoin d'air, alors acceptes-tu que je rendes visite à mes parents ou non ? Si ta réponse est oui, j'aimerais que Lindoreï m'accompagne afin qu'elle puisse rencontrer les siens également.

Elle tournait le regard vers Sawn à cette instant.

Lindoreï : Je n'ai pas besoin de les voir.

Elle tournait le regard vers elle à cette instant.

Sawn : Nous savons très bien que tu ne penses pas tes paroles, tu en meurs d'envie, tu veux tout simplement ne pas le décevoir.

Lindoreï : J'accepte tout simplement ma vie ici, tu devrais faire de même. A quoi te servirais-tu de leur rendre visite, à par leur briser leur coeur une fois que tu devras les quitter par la suite.

Elle détournait le regard, mais revenait ensuite vers Neltarion croisant les bras.

Sawn : Je n'ai pas changé d'avis, je désire les rencontrer, et qu'elle m'accompagne, une fois que se sera le cas, je reviendrais, et je serais aussi obéissante que tu le désires.

Elle s'approchait de lui collant son corps contre le sien et glissait ses doigts sur son visage, elle gardait ses yeux dans les siens. Lindoreï l'observait sans intervenir, elle les laissait tout deux discuter.

Sawn : Cela me rendrait très heureuse si tu acceptais.

Elle lui laissait un baisé.


Pendant ce temps Crixius avait encore une fois quitter le Territoire, celui-ci ne pouvait pas tenir en place. Il se rendait jusqu'au Territoire de Zankou, mais camouflait sa présence, il apparaissait le plus loin de son territoire, où il n'y avait pratiquement personne, il attérissait par la suite. Posant son museau contre le sol reniflant les quelques odeurs qu'il s'y trouvait. Il finissait par redresser son cou et marchait lentement, c'est là qu'un dragon apparu devant lui et atterissait juste devant lui, il tendait ses ailes afin de lui montrer qu'il n'était pas le bien venu ici.

" Fils de Neltarion ! Es-tu suicidaire pour venir ici seul ?! Que souhaites-tu ?! "

Il était bien plus imposant que lui, en réalité, celui-ci n'était qu'un éclaireur.

Crixius : je venais juste rendre visite à mon "oncle".

" Il ne désire pas te voir, repars d'où tu viens. "

Il ouvrit aussi tôt la gueule pour l'attrapait son museau entre celle-ci, l'autre Dragon tentait de se débattre et de cracher des flammes mais ayant le museau fermé par la force de la mâchoire de Crixius, il n'y arrivait pas et il n'y avait que de la fumé qui en sortis. Il se débattait et utilisait ses pattes avant pour le griffer, il tentait même de toucher l'un des yeux de Crixius. Mais Crixius était bien plus rapide, il tirait un bon cou, ce qui le fit tomber à terre, il en lâchait son museau et posait sa patte sur sa gorge appuyant fortement, il penchait son museau vers le sien.

Crixius : Ne me donne plus jamais d'ordre.

Khaleesi apparaissait à cette instant, elle tendait la main, elle lui envoyait un sort qui le rendait aussi tôt sur sa forme humaine, il baissait les yeux se regardant plutôt surpris, il fit un sourire regardant vers Khaleesi par la suite, il reculait pour se retirer du Dragon éclaireur, celui-ci étiat fortement blessé à son museau. Khaleesi en tendait sa main dans sa direction soignant ses blessures, il se redressait aussi tôt grognant en direction de Crixius.

Crixius : Khaleesi, comment allez-vous ?

Il fit un léger sourire en coin, il levait les mains.

Crixius : Me préférez-vous sous cette forme, il est vrai que je suis plutôt belle homme.

Khaleesi : Que viens-tu faire ici ?

Crixius : Je veux montrer à mon père que même à moi tout seul, je peux massacrer avec facilité les meilleurs Dragon de Zankou.

Khaleesi : Tu cherches donc la Guerre, et tu penses y arriver à toi tout seul, tu es vraiment ignorant.

Il s'approchait d'elle à ce moment là.

Crixius : Je souhaite me battre, donnez moi votre meilleur Dragon.

Khaleesi : Tu veux avoir à faire à Zankou ?

Il avait bien envie de lui donner une bonne correction, mai se retenait et préférait ricaner.

Crixius : Je vais éviter de me battre avec Zankou pour le moment, mais qui c'est.. Un jour peut-être.

Khaleesi : Même contre mon fils, tu ne ferais pas le poids.

Crixius : Khal Drogo, hum oui, sa fille est a en tomber par terre.

Elle fronçait les sourcils à cette instant.

Crixius : Qu'est-ce qu'il se passe, j'ai touché un point sensible ? Je suis le fils de votre très chère et tendre fille, n'êtes vous pas contente de me rencontrer ?

Khaleesi : Je sais qui tu es, pourquoi serais-je contente de te rencontrer, alors que tu viens ici pour les hostilités.

Il ricanait une nouvelle fois.

" Je vais prévenir Zankou. "

Khaleesi tournait le regard vers son éclaireur.

Khaleesi : Il est déjà au courant de son arrivé, je lui ais envoyé un message téléphatique, il est n'est pas très content.

Crixius fronçait les sourcils.

Crixius : Si j'arrive à éliminer votre meilleur Guerrier, je me permettrais de choisir l'une de vos femelles pour qu'elle devienne une de mes femmes.

Selena arrivait sur le dos de Khal, elle sautait à terre alors qu'il était en plein vol, elle regardait Crixius de bas en haut, c'était la première fois qu'il le voyait.

Crixius : Selena c'est ça ? C'est fou comme tu ressembles à ta fille.

Elle tournait le regard vers Khal à cette instant, il fit un sourire en coin voyant Khal à son tour.

Crixius : Je ne désire pas me battre contre toi, pas tout de suite en tout cas.

Selena posait sa main sur l'épaule de Khaleesi.

Selena : Je suis sur que Zack le vaincra au combat.

Elle s'avançait pour faire face à Crixius, celui-ci la dévisageait.

Selena : Si il te met à terre, tu fera sen sorte que je puisse voir ma fille.

Crixius : D'accord, bien ou est donc ce "Zack" C'est quoi se prénom d'ailleurs ?

Un énorme Dragon le plus ancien de tous le clan, à part Zankou bien entendu, arrivait, il était imposant et avec une grande carapace. Il poussait un cris vers Crixius, celui-ci ricanait devant un tel spectacle. Il tournait le regard vers Khaleesi gardant le sourire aux lèvres.

Crixius : Et pas de magie hum ?

Il prenait à son tour sa forme de Dragon, Selena reculait d'un pat pour retrouver les bras de Khal Drogo, elle levait les yeux regardant cette forme qui était terrifiante, malgré son jeune âge, il était aussi imposant que Neltarion. Il portait six yeux en tout et il portait non seulement un carapace, mais portait également des épines, certaines étaient petites, d'autre plus grande, surtout à la base de tout le long de son dos et du bout de sa queue.

Selena : J'ai confiance en Zack, il va le vaincre.

Khaleesi elle en doutait, elle détournait le regard n'appréciant pas du tout que Selena ait pu prendre cette décision sans lui donner son avis. Mais désormais, si Zack renoncerait à se battre, cela ferait de lui un lâche et plus jamais il n'aurait du respect de ses frères et soeurs. Tout le monde reculait pour laisser de la place afin qu'ils se battent.

Zack commençait par lui lancer une boule de feu, Crixius déployait ses ailes et les mettaient devant lui pour se protéger, Zack en profitait pour foncer sur lui en lui donnait un coup de tête pour tenter de le faire tomber. Mais Crixius ne reculait de qu'un pat, et profitait plutôt qu'il soit aussi proche de lui pour lui donnait un coup de morsure sur le bas de sa mâchoire, Zack pris son envole à temps avant qu'il ne reçoit cette attaque, Crixius levait lentement la tête pour le regarder, il s'envolait à son tour, se sera désormais un combat dans les airs qui se préparait. Zack repliait ses ailes sur son dos pour aller raidement dans sa direction, il tendait ses pattes pour l'attraper la gorge, Crixius donnait aussi tôt un coup puissant à l'aide de sa queue ce qui enfonçait ses épines dans son ventre, Zack en poussait un cris.

Crixius : Aller montre moi ce que tu veux !

Zack ouvrait grand sa queule et allongeait son cou pour lui attapper son aile pour tenter de lui tordre, mais se fut un actes qui allait le mettre définitivement à terre, le cou allongé, il enfonçait ses crocs dans le point le plus sensible sous sa gorge, il l'attrapait à cette endroit et tenait son cou de ses deux pattes pour l'aider à le lui briser. Il le tenait toujours et le plaquait au sol, il gardait ses pattes sur sa gorge et dressait bien la tête pour montrer sa supériorité, sa mâchoire était rempli du sang de sa victime.

Les fammes de Zack pleurait sa mort, Selena était stupéfaite et n'en revenait pas.

Crixius : Bien je désire la femme qu'il convoitait la plus !



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1372
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: les années passent "encore"   Dim 28 Avr - 22:02

Eros n'était pas effrayer par les menaces de Valas, il restait le regard figé dans le siens lorsque celui ci lui fait face. Il sait qu'il ne lui fera pas de mal, Atori ne le permettrait pas et risque d’enclencher de nouveau conflits avec Aphrodite.

Atori: arrêter de vous chamailler tous les deux, j'ai l'impression de voir deux enfants.

Agron: c'est quand même malheureux, il suffit d'une simple rumeur pour gâcher des années de services. Je ne connais pas Zeus, mais je tiens pas malgré tout à me retrouver face à se type.

Eros: il n'est pas d'agréable compagnie, je compte pas rester les bras croiser en tous cas. J'ai pas l'intention de quitter ma place à l'olymphe, si il faut que je me batte alors je le ferais.

Il se téléportait, Atori agacé par toute cette histoire passait sa main dans ses cheveux.

Atori: si vraiment Abnar perd le trône alors la je ferais en sorte de prendre ça place, mais ne cris pas victoire trop vite Aphrodite. Sa ne serait que temporaire le temps que je règle cette histoire afin de la rendre à nouveau à Abnar.

Persephone: je ravis de voir tant d'attachement à mon fils Abnar.

Elle apparu derrière eux et s'avançait regardant chacun à leurs tours dévisageant Aphrodite au passage.

Delic: qui est ce?

Il levait les yeux vers Valas à cette instant, mais revins vite à cette femme.

Persephone: La déesse des enfers petit homme et toi je suppose que tu es le nouveau jouet de Valas dont on entend tant parler.

Delic: je ne suis pas son jouet!

Elle sourit ne s'éternisant pas sur se sujet, Agron toujours de son apparence d'enfant s'avançait vers Persephone la regardant de haut en bas.

Agron: c'est donc elle la fameuse persephone? oué elle est pas mal du tout, elle a une belle paire de..

Avant qu'il n'eu le temps d'en dire plus, Persephone lui donna un coup sur la tête.

Atori: si tu disais plutôt pourquoi cette visite?

Persephone: j'ai besoin de l'un d'entre vous pour m'emmener jusqu'à l’olympe.

Atori: pourquoi?

Persephone: m'adresser en personne au conseil et lui expliquer de haute voix se qu'il sait passer avec Abnar. Zeus ne mérite pas de reprendre sa place, il est devenu aveugle par la peur qui le ronge et sa soif de pouvoir.

Agron: Zeus qui a les boules?

Persephone: oui...j'ai entendu mon mari parler de cela il a peu, il semblerait que Zeus lui a déjà parler de ses véritables intention autre fois.

Atori: venez au fait.

Persephone: il ne désire pas seulement reprendre son trône, mais se débarrasser de ses éventuel ennemis.

Atori: vous nous apprenez rien Persephone, on se doute déjà qu'il nous bannira.

Persephone: vous bannir? haha...non il désire votre mort.

Agron: impossible qu'il arrive jusqu'à se but.

Persephone: bien sûr que si, il lui suffira de s'en prendre à la source.


Atori: Derek..

Persephone: tous à fait, une fois tomber tous les autres tomberons avec lui et tu ne fera pas exception Atori même en tant que dieu.

Delic levait les yeux vers Valas craignant de mourir de cette façon, Atori tournait en rond tentant de trouver une solution à se problème.

Persephone: emmenez moi à l’Olympe pour que je puisse retourner la situation.

Atori n'avait rien à perdre, il allait surement se faire disputé par Abnar, mais c'était un risque à prendre. Il s'avançait vers elle, Persephone agrippait son bras tout en regardant avec le sourire Aphrodite avant d'être téléporter.

Delic: c'est vraiment possible Valas? que je meurs si Derek venait à se faire tuer?

Agron prenait à nouveau l'apparence d'un homme s'avançant vers son père.

Agron: Je ne laisserais pas faire ça même si pour ça je dois tuer Zeus de mes propres mains.

Delic: ne dit pas cela, tu serais puni si tu agissais de cette façon.

Agron: quel importance si c'est pour sauver tous les autres!


****

Persephone arrivait dans le grand salon ou tous les dieux étaient rassembler pour discuté entre eux, tous se tus une fois la déesse des enfers présente. Gardant son calme celle ci s'avançait au cente de la pièce, des critiques commençait à se faire entendre. Lucretia arrivait s'avançant vers son père ne comprenant pas pourquoi elle se trouvait ici.

Lucretia: papa pourquoi Persephone se trouve ici?

Atori: elle va tenter de convaincre ses imbéciles de leurs erreur.

Lucretia: j'espère vraiment que cela les réveillera.

Persephone: Je sais que vous apprécier pas ma présence ici, mais...

" retourne en enfer traîtresse!"

Lucretia s'avançait les sourcils froncer.

Lucretia: fermez la bande d'idiot et écouter au moins ce que persephone à nous dire!

" pourquoi on écouterais les paroles d'une traîtresse?"

Lucretia: une traîtresse? et en quoi elle a pu vous trahir? est ce que l'un d'entre vous peut même répondre à cette question?

" c'est la femme de Hadès!"

Lucretia: est ce la ça seule faute? d'avoir été obliger de suivre Hadès jusqu'au enfer et devenir sa femme? je vous rappelle qu'elle n'a pas eu le choix! et jamais depuis lors elle n'a comploté contre nous...peut on en dire autant de Zeus? je vous rapelle qu'il vous avait trahis pour comploté contre mon père. Alors maintenant vous allez fermer vos gueules et écouter se qu'elle a dire!

Atori souriait fier du caractère de sa fille, de quelque paroles de sa part et elle a réussit à faire taire tous les dieux présent. Eros était également la en compagnie de son frère celui ci donnait un coup de coude et approchait de son oreille pour le chuchoté.

Eros: c'est qu'elle a un sacré caractère notre soeur même toi, tu n'aurais pas réussi un tel exploits mon frère.

Il ricanait regardant à nouveau Persephone qui était sur le point de parler.

Persephone: merci jeune fille, je vais vous expliquer la vérité. Vous n'avez entendu qu'une rumeur qui a du sûrement se modifier d'oreille à oreille. Il est vrai que Abnar est bel et bien mon fils, mais ne le condamné pas trop vite. Avant même que Tsukune ne sois bannis de l'Olympe pour s'occuper des enfers, j'avais une relation avec Zeus. J'aimais cette homme pour se qu'il était autre fois, je lui montrait cette amour à chaque fois qu'il m'était possible de le faire.

Elle baissait le regard quelque instant.

Persephone: mais les choses ont mal tourner, Hadès à perdu la raison et Zeus devait agir...mon mari était banni, mais un contrat c'était créer. Il s'occuperait des enfers comme convenu, mais en échange d'avoir une déesse à ses côtés. Tsukune a eu vent de ma relation avec Zeus par la même déesse qui m'a imprégné de lui. Quelle aubaine pour elle, plus aucune concurrence pour courtisé le dieu qui détiens le trône..mais je suis pas le pour ses querelles passer.

Elle reprit une grande respiration et continuait.

Persephone: je portais déjà Abnar dans mon ventre se jour la, mais par se contrat je fus obliger de suivre Tsukune jusqu'au enfer. Mon combat commençait, mon ventre grossissait et ma crainte avec elle. Je devais cacher en permanence cette grossesse de peur que mon mari l'apprenne et m'ouvre le ventre pour me prendre mon fils. J'ai du accoucher seul dans cette endroit hostile et confier Abnar à Zeus.

Elle serrait ses mains contre sa poitrine repensant encore à cette instant qui fut très dur pour elle.

Persephone: je vous en pris ne punissait pas Abnar pour nos propre erreur, c'est quelqu'un de très loyal qui ne vous a jamais tromper et qui se bat pour garder sa place sans faire de coup bas...vous pouvez avoir confiance en lui, puis je vous rappelé que Nomar également est mon fils, mais également celui de Tsukune. Pourtant vous l'avez accepté parmi sachant très bien d'ou il venait pourquoi il en serait différent pour Abnar? merci de m'avoir écouter.

Persephone se retirait tous le monde se mis à chuchoté entre eux. Nomar ayant écouter le discour de sa mère s'approcha d'elle.

Nomar: tu as pris beaucoup de risque en venant jusqu'ici.

Persephone: c'était un risque à prendre, j'ai pas été une mère pour Abnar alors je désirais faire quelque chose pour lui pour le protégé.

Nomar: Zeus va être furieux de ton intervention.

Persephone: je me moque de se que peux penser Zeus, il m'a déjà fait assez de mal en m'envoyant en enfer.

Nomar: vous avez été très convaincante, je suis sûr que cela fera bouger beaucoup de monde et même Abnar était présent pour vous écouter.

Elle se tournait voyant en effet Abnar qui était présent, il avait surement entendu vent que Perséphone se trouvait ici.

Persephone: je sais Abnar..je devrais pas être ici, je vais rapidement retourner en enfer avant que mon mari se rendre compte de mon absence.


*****

Damon avait malgré tous réussit à faire partir Teijo, il lâchait Shizuka voyant sa fille s'interposer. Un sourire en coins se dessinait sur le coin de ses lèvres.

damon: Je reconnais bien la fille de Shizuka, plein de caractère près à sortir les griffes à la première occasion.

derek: laisse tomber Damon.

Damon: pourquoi? j'ai rien à cacher, évidemment que je dévore ta mère du regard jeune fille. Malgré les années Shizuka a toujours de magnifique jambes que j'adorais mordiller à l'époque.

Je fronçais les sourcils n'appréciant pas non plus qu'il parle de ma mère de cette façon et surtout que j'ai eu une horrible image en tête entre lui et ma mère.

Derek: maintenant ferme la ou je te fou dehors à coup de pied au cul!

Damon: c'est une façon de parler à son père?

Derek: t'es mon père quand sa t'arrange bien!

Damon: si ça peut m'éviter d'avoir des coup de pied au cul de ta part alors oui.

Ma mère revenait à elle et attrapait Damon par la ceinture qui portait autour du cou.

Shizuka: qu'est ce que tu fou chez moi espèce de vieille sangsue?

Damon: t'empêcher de faire une connerie ma belle.

Shizuka: je suis plus ta belle Damon! et si tu parle encore une fois de mes jambes mon genoux atterrira sur ton entre jambe!

Damon: oouuh, j'aimerais pas que cela arrive...c'est que beaucoup de femme tiens à se que je possède entre mes jambes.

Il tira lentement sur sa ceinture pour la retirer de la main de Shizuka et s'installait tranquillement à une chaise.

Shizuka: qu''est ce que tu sais de teijo?

Damon: que c'est un prêtre complètement maboule.

Shizuka: Damon!

Damon: bien bien surtout ne mord pas! j'ai peut être bien trouver sa petite cachette.

Shizuka: ou ça?

damon: et même si tu le savais Shizuka qu'est ce que tu ferais? aller jusque la bas avec un beau décolleté espérant qu'il craque? s'il te plait arrête d'espérer...j'ai voulu te montrer qu'il se fou de ta gueule et t'es tellement aveugle que ta encore rien vue.

Shizuka: tu te trompe, je suis sûr que...

damon: qu'il ressent encore quelque chose? arrête! je t'ai presque peloté devant lui et il est rester de marbre, alors que je te rappelle que dans le passer. Il a presque fait une chasse à l'homme pour me mettre en pièce, tout ça parce que j'avais mis enceinte. Il a été même jusqu'à couper tous sentiment ne pouvant plus supporter le sentiment de ton absence, alors à moins d'un miracle de dieux ta plus aucune chance de retrouver ton petit prêtre.

Derek: c'est dur de dire ça maman, mais Damon dit juste.

Damon sourit levant la main vers moi.

Damon: tu vois? même Derek approuve se que je dis.

Derek: ne prend pas la grosse tête pour autant.

Damon: il a plus aucun espoir ma chère Shizuka, tout se que tu peux encore lui offrir c'est une mord rapide...

Shin: cela t'arrangerais bien n'est ce pas Damon? tu aurais à nouveau le champs libre pour courtiser Shizuka.

damon: humph..je me disais bien que sa sentait la bestiole dans le coin.

Shin: on pourrait parler de nos puanteur pendant des heures, mais on a pas de temps à perdre.

Derek: Shin...t'es sérieusement en retard.

Shin: j'étais sérieusement blessé aussi, j'ai été obliger de me cacher chez les dieux pour soigner mes plaie et récupéré mes forces. J'aurais aimer revenir plus tôt, mais le temps passe pas de la même façon la haut.

derek: Teijo pète encore ses cables il est grand temps que tu arrange les choses, c'est pour te sauver qu'il est redevenu comme ça.

Shin: et je compte bien le réprimandé pour ton geste une fois que j'aurais purifié son âme.

Damon: cela n'effacera pas les crimes qui a commis durant toutes ses années, il s'en mordra les doigts une fois revenu à la raison..tous se qu'il a tenter de faire contre sa petite famille.

Shin: c'est un prit qu'il devrait payer en effet, cela le fera réfléchir pour la prochaine fois.

Ma mère plongeait dans les bras de Shin pleurant une nouvelle fois soulager de la la présence de Shin, lui savait pas quoi faire et gardait les oreilles bien dressé vers le haut rougissant.

Sans se douter les intentions de Teijo, Takuma marchait tranquillement dans la rue cherchant une nouvelle femme pour assouvir ses pulsions sanguinaire. Il s'arrêtait voyant une femme atterrir non loins de lui, son apparence physique lui faisait déjà comprendre qu'il s'agissait d'une fille de Teijo ou une nouvelle création.

Takuma: qu'est ce qu'il essaye donc de faire avec une femme?

Il plissait les yeux puisqu'elle levait la main dans sa direction, près à riposté il fit apparaître lentement les longues griffes blanche de Lycan.

Takuma: je te le conseil pas.

Elle envoyait malgré tout son attaque, Takuma ne tentait pas d'esquiver son attaque et la recevait dans sa jambe se qui lui fit beaucoup de dégats.

Takuma: tu essaye de tenter quoi?

Son sang tomber à terre se mit à remonter le long de sa jambe permettant ainsi de la réparer, il se remit à marcher plus rapidement dans sa direction. Il utilisa sa rapidité au dernier moment pour se placer derrière elle et enfonça ses griffes dans son doigt afin de tenir sa colonne vertébral entre ses doigts.

Takuma: je sais que c'est mon père qui ta envoyer alors dit moi se qu'il me veux, avant que j'arrache chaque partie de toi pour les lui renvoyer.


******

Neltarion se doutait bien que c'était se genre de souhait qu'elle aurait demander, il en baissait les sourcils mais avant qu'il n'eu le temps de répondre Lindorei entrait dans la chambre.

Neltarion: Crixus qui quitte le territoire sans même mon accord? se gamin ne pose que des problème!

Il tournait dans toute la chambre n'arrivant pas à retenir sa colère, qu'est ce qu'il essayait encore de prouver? il s'arrêtait regardant vers Sawn qui insistait pour voir ses parents.

Neltarion: pourquoi j'accepterais? pour mieux me trahir?

Il sourit vue que Lindorei n'avait pas la même façon de penser que Sawn.

Neltarion: tu as entendu? elle ne désire pas les voir, tu devrais prendre un peu plus exemple sur elle.

Elle tentait de la convaincre malgré tout se qui plaisait pas à Neltarion, il n'aimerait pas qu'elle arrive à retourner Lindorei contre lui ou la faire penser comme elle.

Neltarion: cesse de l'influencé Sawn! elle ne désire pas penser comme toi et je la préfère largement ainsi!

Il levait la tête bien haute baissant le regard vers Sawn qui s'approchait de lui.

neltarion: tu tente de me convaincre par la séduction maintenant?

Il caressait sa joue du bout des doigts et approchait lentement son visage du siens.

Neltarion: me prendrait tu pour un idiot Sawn? tu ne deviendra jamais obéissante car tu es aussi indomptable que tes parents. Jamais je te laisserais les voir car se sont MES ENNEMIS!

Il attrapait son visage sans pour autant à le serrer sachant qu'il ne pouvait la blessé.

Neltarion: je sais très bien que sa ne serait pas seulement pour revoir ton petit papa et ta petite maman..il est hors de question que tu tente de me planter un couteau dans le dos Sawn! tu restera ici et ça le restant de tes jours!

Il la lâchait passant à côté d'elle pour attraper la main de lindorei et sortit de la chambre.

Neltarion: je n’arrivais jamais à rien avec cette femelle! heureusement que tu prend pas exemple sur elle.

Il la poussait contre le mur collant son corps contre le siens.

Neltarion: Tu es sans doute ma femelle la plus fidèle Lindorei..

Il sourit posant plusieurs baiser sur sa nuque et plaçait ses mains derrière elle pinçant ses fesses.

Neltarion: tu mérite mieux mes faveurs, dit moi quel est ton désire et je le réaliserait.

Il repassait l'une des ses mains devant elle et la glissait dans son pantalon pour la caresser.


****

Khal arrivait avec Selena sur son dos, celle ci descendit la première sautant de son dos. Il atterrissait peut de temps après s'approchant de sa mère gardant sa forme actuel si jamais il devait venir à se battre.

Khal: tu ne désire pas te battre contre moi? craindrais tu que je te mette à terre?

Selena désirait que Zack combatte crixius en échange d'une rencontre avec leurs fille, Khal enfonçait ses griffes dans le sol à cet instant désirant plus que tout voir sa fille.

Khal: met en pièce cette ordure Zack!

Khal toujours sous sa forme de dragon asseyait au côté de sa mère pour la protégé et entoura sa patte autour de Selena, la tirant vers lui.

Khal: zack est un très bon combattant.

malgré leurs confiance Zack fut malgré tout vaincu par Crixius, Khal montrait les crocs et lâcha Selena pour courir vers Crixius et l'attrapa par la nuque le soulevant dans les air pour l'éloigner du corps de Zack.

Khal: Je me demande comment ton père va t’accueillir lorsqu'il se rendra compte que son cher et tendre fils rentrera à la maison après avoir été mis à terre par l'un des fils de Zankou.

Il fonçait à nouveau dans sa direction s'attaquant à Crixius poussant des grognements qui résonnait dans les lieux.

Drogon: Khal!

Drogon arrivait à toutes à lurre replissant les ailes pour venir en aide à son frère, il se posa à terre battant encore des ailes pour se maintenant dresser et poussa des flammes en direction de Crixius brûlant une partie de son ailes.

Khal: te mêle pas de se combat Drogon! c'est à moi de le mettre à terre! tu risquerais de te blesser!

Drogon n'était pas encore un grand dragon, il avait du mal à grandir convenablement, mais sa puissance de feu surpassait même celui de son frère. Il prit forme humaine pour s'avançait vers sa mère et levait les yeux voyant une ombre qui recouvrait les yeux.

Drogon: père...

Khal reculait immédiatement surtout que la patte immense de zankou se posa sur le dos de Crixius le forçant à rester coucher sur le sol.

Zankou: cherche tu la mort misérable insecte!

Khal: laissez finir se combat père.

Zankou: silence jeune idiot!

Khal se reculait prenant forme humaine et passait sa main sur ses écorchures et regardait en direction de sa mère.

Zankou: tu ose pénétré dans mon territoire pour te permettre de tuer mes dragons et prendre leurs femmes? je devrais t'arracher les deux ailes pour que tu rampe le restant de tes jours comme un vulgaire lézard.

Il appuyait sur son dos pour l'écraser un peu.

Zankou: qu'est ce que tu voulais prouver? que t'était un grand dragon? tu es encore un gamin ignorant que je pourrais écraser facilement sous mon poids!

Il retira malgré tout sa patte de lui et pris forme humain et s'approchait à nouveau de lui l'attrapant d'une main à la base du cou le maintenant.

Zankou: même sou cette forme il me serait facile de séparer cette horrible tête du reste du corps! tu vois "petit" t'es encore qu'un gamin qui essaye de jouer au grand...RETOURNE CHEZ PAPA!



Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1591
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 26
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: les années passent "encore"   Lun 29 Avr - 5:22

Cela arrangerait fortement Aphrodite si Atori prenait la place de Abnar, elle prendrait une grande position chez les Dieux, il est vrai qu'elle aurait pu obtenir beaucoup si elle aurait courtisé Abnar au lieu de Atori, mais pourtant, il y avait cette petite étincelle qu'elle préférait chez Atori, sans parler qu'il était le père de ses enfants.

Elle souriait donc lorsque Atori disait prendre sa place si jamais il devait vraiment la perdre, et cela faisait bien entendu plaisir à celle-ci.

Aphrodite : Tout le monde apprécie beaucoup Abnar, mais il te préférait malgré tout à la place du trône. Je ne comprend pas pourquoi tu ne désires pas la récupérer maintenant que tu ne dois plus sacrifier pour celle dont tu étais imprégné.

Elle soupirait puisqu'il c'était retiré du trône autre fois, afin de rester plus longtemps avec Heley et avoir un enfant avec elle à cette époque. D'ailleurs celle-ci allait beaucoup mieux, elle avait d'ailleurs trouver quelqu'un de très gentil, fidèle, tout pour la rendre parfaitement heureuse, elle n'oubliait certes jamais son premier amour qu'elle a eu pour un Dieu, mais elle a passé définitivement à autre chose et ne parlait plus de lui.

Tout le monde se retournait pour faire face à Persephone qui apparaissait devant eux. Valas retroussait le nez n'aimant pas qu'on parle ainsi de Delic.

Valas : Vous pouvez parler, vous êtes le jouet de ce très chère Dieu des Enfers durant des siècles.

Aphrodite soupirait du comportement de Agron, Valas lui s'amusait de ce qu'il disait, mais il en recevait par la suite un coup sur la tête par elle même.

Valas : Toute pareil, on les complimentes et voilà comme elle nous remercie, sa doit être pour ça que je me fais des mec maintenant, ils sont moins capricieux.

Aphrodite : Evite nous les détail Valas, on se moque de tes choix sexuelle.

Valas : Surtout que c'est en partie de ta faute, toi qui pensais que je serais écoeuré en me faisait imprégné d'un homme, haha.. Un trou reste un trou.

Elle levait les yeux au ciel n'ayant guère envie de s'attarder sur ce sujet là. Ils reprenaient leur sérieux lorsque Persephone avouait ses intentions, Valas en redressait un sourcils

Valas : Tu veux te rendre à l'Olympe, je crois pas que cela va faire plaisir à tout le monde.

Tout le monde écoutait ce que Persephone savait à propos des intentions de Zeus s'il prenait la place du trône. Valas détournait le regard étant donné qu'il était celui qui avait créé la race de Derek, il savait que cela était tout a fait possible, si un jour Derek venait à périr, tout les autres ange déchus mourront avec lui. Il tournait le regard vers Delic à cette instant qui lui posait cette question, étant donné qu'il pouvait lui aussi mourir si Derek mourrait.

Valas : C'est la vérité.. Si Derek meurt, vous tous mourrez également. Abnar a accepté de vous faire entré au Paradis ou au Enfer vous, autre fois, lorsque Zeus détenait encore le trône, il n'a jamais accepté cette faveur, s'il venait à reprendre la place, non seulement il tuera Derek, mais vous ne trouverez jamais la paix puisqu'il refusera après votre mort d'entrer au Paradis ou au Enfer.

Il soupirait longuement.

Valas : Mais je suis connecté à Derek, si il est en dangers, je le ressentirais aussi tôt et lui viendrait en aide, même si je devais franchir les lois, j'en ais rien à faire, je ne le laisserais jamais mourir.

Aphrodite : Emmène là Atori, nous n'avons pas d'autre initiative de toute manière.. Alors si elle peut arriver à les convaincre, qu'elle le face.

Elle regardait Atori à cette instant, et surtout le sourire que lui faisait Persephone alors qu'elle s'agrippait à son bras, elle en fronçait les sourcils mécontente et complètement jalouse.

Valas : Attention tu risques d'attraper des rides à force de te mettre en colère

Aphrodite : Alors tu devrais déjà ramper au sol, entrain de t'étouffer sous tes rides depuis tout ce temps Valas.

Valas : Je suis censé rire ?

Aphrodite : Bien, je me rend jusque là afin de voir ce qu'il va se passer.

Elle se téléportait par la suite. Valas lui préférait rester ici, il tendait la main et fit apparaître une sphère pour observer à partir d'ici, mais également pour que Delic et Agron puisse voir eux aussi. Il les écoutaient, ils semblaient tout deux inquiet désormais.

Valas : Je vous ais dit que je protégerais coûte que coûte Derek, alors personne ne va mourir.

Il tournait le regard vers Agron à cette instant.

Valas : Tu n'auras pas besoin de te mêler de ça, si quelqu'un doit tuer Zeus se sera moi et non toi. Je ne possède plus mon coeur et cette fois ci, je l'ai caché dans un endroit ou personne ne peut s'y rendre, je n'ai pas été aussi bête que la première fois.

Il pointait par la suite du doigt vers la sphère.

Valas : Maintenant taisez-vous et écouter ce qu'elle va dire.


****

Arrivé chez les Dieux, tout le monde ressentait rapidement la présence de Persephone dans les lieux, et cela ne plaisait guère à tout le monde. Abnar ressentait également la présence de sa mère, il en sortait de ses appartements et restait au loin pour voir ce qu'elle désirait faire.

Zeus s'approchait d'avantage voyant Persephone présente dans les lieux, il fronçait déjà les sourcils puisqu'elle était accompagné de Atori et ses enfants. Mais il souriait au début puisque aucun Dieu ne désiraient entendre ce qu'elle avait a dire, et il savait qu'elle voulait faire en sorte que tout le monde garde confiance en Abnar pour que celui-ci garde sa place au trône.

Il écoutait par la suite Lucrétia qui les calmaient tous, Zeus regardait tout les autres Dieux après les paroles qu'elle venait de prononcer, tout le monde se taisaient sur le coup, il détournait le regard vers Persephone sans dire un mot malgré tout. Abnar observait lui aussi Lucrétia qui semblait désirer le défendre, elle était l'un des quelques Dieux qui acceptait sa présence sur le trône, avec bien entendu Atori et le reste de sa famille. Il ne connaissait par contre pas, les sentiments qu'éprouvait Lucrétia envers lui.

Santo tournait le regard vers Eros qui apparaissait à côté de lui, il croisait les bras de ce qu'il lui disait et ricanait.

Santo : Bien sûr que si, mais je n'en avais pas envie c'est tout..

Tout le monde se taisait lorsque Persephone commençait à raconter toute ses choses, Abnar se posait contre le mur gardant le regard dans sa direction, il fit un sourire en coin appréciant beaucoup toute ses paroles. Il regardait de temps à autre vers les autres Dieux pour voir ce leur réaction.

Abnar ne détestait pas sa mère, il ne lui en voulait pas que tout le monde n'avait plus confiance en lui à cause de cette nouvelle qui a débarqué. Mais il ne voulait pas perdre sa place au trône, et se battait durant toute ses années pour continuer d'y prendre place, mais désormais, lorsqu'il se rend au conseil, il n'y trouve plus personne, et tout le monde l'évitait, il ne pouvait plus continuer ainsi.

Il savait désormais toute l'histoire, ce qui le touchait beaucoup, sa mère l'avait protégeait coûte que coûte afin que Tsukune ne lui prenne pas la vie. Rien n'était de sa faute, il s'en voulait désormais pour son comportement lorsqu'il a apprit la nouvelle de sa bouche, il aurait du être plus compréhensible avec elle.

Après son discours, tout les dieux chuchotaient entre eux, ils semblaient tous entrain de se poser des questions désormais. Abnar s'approchait de sa mère, il regardait du coin de l'oeil son frère qui lui prévenait de son arrivé.

Abnar : Tu es la bienvenue ici mère.

Il s'approchait d'elle attrapant son visage entre ses mains et lui donnait un baisé sur son front, il décalait son visage pour la regarder.

Abnar : Je te remercie pour ce que tu viens de faire.

Il lâchait son visage et se retournait vers Lucrétia, il lui sourit et inclinait la tête pour la remercier à son tour.

Abnar : Je vous remercie de l'avoir écouter, j'espère que ses sages paroles vous feront réfléchir et vous redonnerons confiance en moi, et sachez que je ne vous en veux pas. Il est temps désormais d'avancer, nous avons perdu beaucoup de temps, nous devons nous faire mutuellement confiance et avancer de la sorte, si nous nous éparpillons, cela sera plus dure de contenir la paix sur tout les mondes.

Santo : tous les mondes ? Il n'en existe que deux, celle des Dieux et la Terre, les autres planètes sont invivable.

Abnar : Etant donné qu'il n'y avait plus de conseil, j'ai eu beaucoup de temps devant moi, j'ai eu la visite d'un des premier Dieu qui nous ont créé nous ainsi que ce monde, ils ont créé une autre planète qui ressemble à la Terre, j'y ais créé la toute première espèce, celle-ci est dépourvu de magie. Si un jour Silas, Kurama, Elijah ou d'autre personne de ce type qui viendrait à tenter malheur sur Terre, ils seront tout de suite envoyé dans cette planète où tout leurs pouvoirs seront éteins à jamais.

Santo : Je n'ai jamais vu les premier Dieu et toi ?

Il tournait le regard vers son frère et ensuite vers sa mère.

Abnar : Vous êtes la bienvenue à l'Olympe, les portes vous serons ouverte. Je sais malgré tout qu'il vous sera difficile de nous rejoindre à cause d' Hadès. J'irais lui rendre visite, afin que toute cette Guerre entre lui et le reste des Dieux cesse une bonne fois pour toute.

Il tournait le regard vers Atori, s'approchant de lui et de sa fille qui l'accompagnait.

Abnar : Je sais que je pourrais toujours avoir confiance en vous et à votre famille, cela me fait extrêmement plaisir... Malgré que j'ai du enfermer votre père, et également vous par la suite, je pensais après ça, que vous m'en voudrez pour ce geste que j'ai du faire.

***

Valas avait vu toute la scène, il passait ses doigts dans ses cheveux étant assis sur son siège.

Valas : Une autre planète, sérieux ? Hum.. Je me demande ce qu'on les premier Dieux dans la tête, pourquoi Abnar a eu l'occasion de les rencontrer, à part Zeus, aucun autre Dieu on pu les rencontrer.

Il fit un signe de la main ce qui fit disparaître la sphère.

Valas : Soit, tout c'est arrangé, et temps mieux, en tout cas, j'ai adoré voir la gueule enterré de Zeus haha.

Il apparaissait à ce moment là.

Zeus : Tu devrais te regarder dans une glace et tu verrais que ta "gueule" et tout le temps ainsi.

Il tournait la tête vers lui et soupirait à cette instant.

Valas : Oh non pas lui, pourquoi est-ce qu'il a fallu que cela tombe sur moi.

Zeus : Mon fils, Abnar, est tellement ignorant, il ne se rend même pas compte des erreurs qu'il commet.

Valas : Bah je préfère ses erreurs à lui que les tiennes.

Zeus : Je connais parfaitement Les Dieux suprêmes, s'ils ont décidé de créer une autre Planète, c'est qu'ils se sont lassé de la Terre.

Il le regardait du coin de l'oeil à cette instant.

Valas : Pourquoi tu viens me dire ça à moi ?

Zeus : Parce que les autres sont trop occupé à jouir de retrouver à nouveau Abnar.

Il tournait les yeux à cette instant.

Zeus : Prend ses paroles et fais en ce que tu veux, je m'en vais désormais.

Il disparaissait, Valas fronçait aussi tôt les sourcils, il tournait le regard vers Delic et son fils.

Valas : Ils se lasseraient de la Terre.. Qu'est-ce que sa veut dire... Je n'ai pas le choix, je me rend à L'Olympe, Agron, tu restes ici avec Delic c'est un ordre.

Il se téléportait et apparaissait devant Abnar, il l'attrapait par son bras et se téléportait avec lui dans ses appartements, Abnar se retirait de lui se demandant ce qu'il lui voulait.

Abnar : Pourquoi m'avoir téléporté ?

Valas : Ils t'ont demandé de t'occuper de cette nouvelle planète qu'ils ont créé pourquoi ?!

Abnar : Ils ne m'ont pas dit le pourquoi, mais je ne vois pas le problème la dedans, j'aurais juste plus de travail mais sa ne me pose aucun problème.

Valas : Montre moi cette planète.

Il fronçait le sourcils ne comprenant décidemment pas ses intentions,il tendait la main faisant apparaître une sphère qui montrait cette toute nouvelle planète, il la montait tout d'abord de haut, se n'était qu'une forêt, avec bien une vaste étendue d'eau, cela ressemblait à la Terre bien avant que les humains n'apparaissent et viennent construire tout leur bâtiemnt et détruire de grande zone de végétation. C'était un endroit très beau à voir, on pouvait voir par la suite un petit village qui c'était formé, des homme-félin était la toute première espèce qui vivait sur cette planète, il existait également toute sorte d'animaux afin qu'il puisse y vivre pleinement.

Valas : Qui a eu l'idée de ses choses poilues ?

Abnar : Ce sont eux, mais ils m'appartiennent et je dois m'en occuper.

Valas : Je penses qu'ils vont se débarrasser de la Terre.

Abnar : Bien sur que non, pourquoi penses-tu qu'ils feront une chose pareil après tout ce qu'ils ont fait pour la préserver. Tu devrais avoir confiance en eux, en tes créateurs.

Il fronçait les sourcils n'étant pas aussi que Abnar.


____________

Galadriel regardait bien Damon et l'écoutait attentivement, elle avait bien entendu compris qu'il avait eu une relation avec sa mère à une époque et cette époque était au moment où Teijo avait perdu toute trace de sentiment, plus ou moins comme maintenant.

Galadriel : Tu sembles ne jamais l'avoir oublié.. C'est étrange, par contre elle, ne m'a jamais parler une seul fois de toi.

Elle haussait les épaules. Galadriel finissait par reculer laissant sa mère s'occuper de ça, elle tournait de temps en temps le regard vers moi et Derek. Mais elle finissait tout comme moi, de regarder vers Shizuka et Damon écoutant leur petite conversation.

Gabriel : tu as trouvé où il se trouve ?

Gabriel : Pourquoi lui dire que tu connais l'endroit où il se trouve, tu sais très bien quel sera ses intentions.. Shizuka, si tu y vas, c'est exactement ce que Teijo attendra de toi, il faut que tu comprennes qu'il n'est pas celui que tu aimerais qu'il soit..

Galadriel :On ne peut malgré tout pas rester les bras croisé.. Si Shin serait là.. Il serait quoi faire.

tout comme Derek j'approuvais les paroles que venait de dire Damon. Gabriel tournait rapidement le regard vers damon, elle tournait ensuite le regard vers sa mère.

Galadriel : Jamais on ne le tuera, il reste mon père et on arrivera à le sauver.

C'est là qu'elle vit Shin apparaître, elle était soulagé à un point.. Ellle en avait les larmes aux yeux, heureuse tout d'abord de l e savoir en vie, mais savait également qu'il leur viendra en aide.

Galadriel : Shin..

Elle écoutait ses paroles, elle souriait de plus belle voyant que sa mère reprenait espoir et reprenait aussi tôt Shin dans ses bras. Je souriais également à ce moment là, je tournais le regard vers DErek et m'approchait ensuite de Damon.

Gabriel : Bien, tu peux nous dire l'endroit où il se trouve maintenant.

Galadriel fouillait dans sa mémoire en utilisant ses pouvoirs, elle savait désormais où il se trouvait et envoyait les images à Shin.

Galadriel : Ne perdons pas une minute dans ce cas.

Gabriel : N'oublions pas qu'il peut avoir des visions.. Il va peut-être deviné tes intentions.

***

La création de Teijo était toujours en face de Takuma, sous l'ordre de le ramener à son maître vivant. Elle venait de lui envoyer une boule mauve, mais celui-ci n'avait même pas prit la peine d'éviter l'attaque et le recevait de plein fouet sur sa jambe droite, tout le tissu de son pantalon fut évaporé et sa jambes était gravement blessé et brûlé, mais ses blessures cicatrisaient très rapidement.

Elle ne répondait pas à sa question, et s'apprêtait à envoyer une nouvelle charge. Mais celui-ci utilisait sa rapidité pour se retrouver derrière elle, elle en fit disparaître sa boule mauve à cette instant et tournait la tête vers lui. Etant donné qu'elle venait de sortir de sa cuve, il fallait le temps qu'elle maîtrise entièrement son corps et ses pouvoirs.

Elle ne ressentait pas la douleur tout comme Takuma, elle ne gémissait pas lorsqu'il enfonçait sa main dans son dos pour attraper sa colonne vertébrale, elle gardait le visage tourner vers lui pour l'écouter.

Takira : Il désire que je te ramène vivant afin que tu l'obéisse.

Sa peau se déchirait lentement à l'endroit où Takuma avait enfoncé sa main, des écailles apparaissaient ceux-ci était blanc avec des reflet un peu cyan dedans. Ses Ailes de Dragon apparaissaient en premier et faisait en sorte d'éjecter Takuma plus loin, il se mettait à quatre patte, elle commençait à se transformer, de la même façon que Takuam lorsqu'il prend sa forme de Stygian sauf qu'elle était une dragon blanc au reflet cyan, elle avait des gênes de Dragon mais également de Stygian en elle.

Lorsque Teijo à pris la vie de l'enfant de Khaleesi, celui-ci avait pris ses gênes et les transmettait aussi tôt à ses création.

Elle battait aussi tôt des ailes et se dirigeait tout droit dans sa direction, elle l'attrapait par son bras et le soulevait dans les airs volant déjà jusqu'à Teijo.


____________


Sawn rugissait de l'intérieur étant donné qu'elle ne pouvait pas donner raison à Neltarion, Etant donné qu'il refusait une seconde fois malgré qu'elle tentait la séduction pour le convaincre, elle désirait se retirer de lui mais celui-ci l'attraper par le visage, elle le fusillait donc du regard, Lindoreï les observait en silence.

Sawn : Si tu arrives à me supporter durant tout ce temps, c'est que tu apprécies le fait que je sois aussi "indomptable" ou bien c'est que tu es tout simplement sadique et que tu adores ça.

Elle fronçait le sourcils n'appréciant pas du tout le fait qu'il refuse sans cesse qu'elle aille rendre visite à ses parents.Alors qu'il finissait par la lâcher pour s'en aller avec Lindoreï, elle attrapait un vase et le lançait dans sa direction, mais juste avant la porte se refermait.

Sawn : Tu ne peux pas imaginer à quel point j'adorerais t'enfoncer ce couteau dans le dos !

Elle hurlait de colère et tournait sur elle même, elle finissait par s'asseoir sur le lit passant ses mains dans ses cheveux et prenait une grande respiration, elle ne pouvait même pas utiliser sa télépathie pour parler avec eux. Neltarion l'avait coupé de son ancien clan, elle ne pouvait que le faire dans se clan ci.

Elle s'avançait vers la fenêtre et sautait pour quitter la chambre, elle prenait sa forme de Dragon et volait jusqu'à Onyx, le tout premier Dragon qui avait rejoins les rends de Neltarion. C'est lui qui l'avait aidé à se libérer, et celui lui était fidèle depuis le jour où il l'avait sauvé. Sawn prenait sa forme humaine et camouflait sa présence pour que personne ne découvre qu'elle était venu ici. Elle marchait jusqu'à Onyx, celui-ci se tournait pour la regarder.

Onyx : Sawn, tu ne devrais pas être là..

Elle s'approchait de lui, attrapant son visage entre ses mains et l'embrassait avec fougue, Onyx glissait ses mains derrière sa tête pour l'embrasser à son tour, il la poussait contre le mur, ils retiraient rapidement leur vêtements, Onyx l'attrapait par les hanche spour la soulever et l'allonger jusqu'à son lit où il se mettait ensuite au dessus d'elle.

Onyx : Il faut que tu cesses de venir à chaque fois que Neltarion te contrarie..

Sawn : C'est toi que j'aime et non lui.

Onyx : S'il le découvre..

Elle attrapait son visage et lui donnait un baisé.

Sawn : Il ne l'a jamais su jusqu'ici, tu n'as rien à craindre. Je te veux en moi, fais moi l'amour.

Elle se remettait à l'embrasser avec fougue par la suite et lui caressait son membre pour le motiver, ne pouvant pas refuser ses avances, Onyx la pénétrait aussi tôt et lui faisait l'amour comme elle l'aimait.

***

Durant ce Temps Lindoreï appréciait comparé à Sawn, la présence ce Neltarion. Celle-ci marchait à ses côtés, gardant sa main dans la sienne et l'écoutait.

Lindoreï : C'est ici notre famille désormais, je ne comprend pas pourquoi elle s'attache autant à son ancien clan.

Elle fut bien surprise lorsque Neltarion la poussait contre le mur, elle levait bien les yeux pour le regarder à cette instant. Sentir son corps aussi près du sien lui faisait déjà beaucoup d'effet, elle l'écoutait tout et lui souriait de ce qu'il lui disait.

Lindoreï : Jamais je ne regretterais d'être à vos côtés, je vous admire.

Elle penchait sa tête sur le côté savourant ses baisés qu'il lui faisait, elle passait à son tour ses ses mains derrière son dos et gémissait légèrement lorsqu'il lui pinçait ses fesses. Elle l'écoutait une nouvelle fois, elle souriait et approchait son visage du sien, lui donnant un baisé, elle se décalait par la suite pour le regarder.

Lindoreï : Tout ce que je veux, c'est être à tes côtés et avoir un enfant de toi.

Elle sentis aussi tôt sa main passer dans son pantalon, entre son entre jambe, elle en ouvrait la bouche ressentant l'excitation monter en flèche. Elle montait ses mains derrière sa nuque et faisait aller son bassin appréciant ses caresses. Elle ne pouvait retenir de léger gémissement de temps à autre.

Lindoreï : Est-ce raisonnable.. Nous ne savons pas où est partis votre fils..

Elle n'avait pourtant pas envie qu'il s'arrête. ELle posait bien sa tête contre le mur et levait celle-ci ressentant de plus en plus le plaisir qu'il lui faisait, elle avait très envie de lui maintenant. Elle passait ses mains sur son torse qu'elle caressait, mais descendait rapidement jusqu'à son entre jambe qu'elle caressait du bout des doigts, elle sentait son érection, elle déboutonnait aussi tôt son pantalon et fit sortir son sexe qu'elle masturbait par la suite d'une main.

Un serviteur arrivait à cette instant, il se mettait à genoux, une main posé à terre et baissait la tête au plus bas.

" Maître.. "

Lindoreï retirait sa main du sexe de Neltarion sur le moment.

" Je pense que cette nouvelle va vous déplaire.. Vous m'avez ordonné de surveiller et de suivre Sawn, elle a quitté sa chambre et c'est rendue.. Dans la demeure d'un Dragon Male, Onyx, elle avait camouflé sa présence durant tout le trajet afin de ne pas être repéré. "

Lindoreï tournait aussi tôt le regard vers Neltarion.

Lindoreï : Est-elle.. infidèle envers vous ? Et avec Onyx.. Je pensais qu'il vous étais fidèle, depuis combien de temps cela dure..

Elle détournait le regard.

" Il y a également autre chose.. "

Elle levait les yeux vers lui à nouveau.

" Quelqu'un prétend que votre fille Crixius.. Se trouve dans le territoire ennemis. "

Lindoreï : Il va se faire tuer..


***

Crixius posait toujours une patte sur le cou de Zack et levait bien haut la tête attendant qu'on lui donne ce qu'il leur avait demandé. Selena n'en revenait toujours pas, et khaleesi était belle et bien en colère d'avoir perdu son meilleur dragon, et surtout elle n'avait pas apprécié que Selena accepte de les faire combattre.

Celle-ci se retournait rapidement vers Khal qui se dirigeait tout droit vers Crixius, celui-ci le regardait attentivement venir jusqu'à lui. Il fut forcé de se retirer du corps de Zack.

Crixius : Cela ne se produira pas !

Il ne se laissait pas faire contre Khal et se battait contre celui-ci avec férocité, jusqu'à ce qu'il entende Drogon crier au loin. Il poussait un rugissement sentant les flammes lui brûler ses ailes, il les repliait à cette instant et s'apprêtait à faire de même, il inspirait profondemment désirant cracher ses flammes sur lui.

Mais c'est la que Zankou attérissait sur lui, en posant sa main sur son dos, sur ses ailes qui était replié ce qui l'empêchait de ses blesser sur ses longues épines qui se trouvait tout le long de son dos. Il se retrouvait à terre sous la pression impressionnnante de Zankou, il en grognait à ce moment là.

Lorsque Khal reprenait forme humaine, Selena se dirigeait vers lui rapidement, elle regardait tout les blessures qu'il avait subit durant ce combat. Crixius était également blessé un peu partout, il valait mieux qu'il parte en retraite maintenant que Zankou était présent.

Crixius : Je désire mon bien ! Donnez moi cette femme ou je vous massacrerais tous.

Alors que Zankou appuyait plus fortement, il poussait un grognement, les os de ses ailes craquaient sous la pression de Zankou.

Crixius : Que vous n'êtes rien, que vos Dragons son faible !

Il continuait de grogner, d'avantage en colère qu'il le traite ainsi de gamin. Il restait couché malgré qu'il se retirait de lui, il était épuisé malgré qu'il tentait de ne rien faire paraître, il ne sait même pas s'il allait arriver à reprendre son envol, ses ailes était fortement abîmé. Il redressait la tête voyant Zankou arriver sous sa forme humaine, mais malgré tout, il l'attrapait tout de même par la gorge.

Il finissait par se retirer de lui reculant de quelque pat, il poussait un cris et déployait ses ailes à cette instant, il poussait sur ses pattes pour reprendre s'envoler rapidement, le territoire de Zankou se trouvait en haut d'une colline, il se laissait donc emporter par le vent et planait, ses ailes lui faisait souffrir, une de ses ailes était gravement brûlé, l'autre saignait abondemment sous l'attaque de Zack, mais elle était également fracturé par Zankou, n'en pouvait plus il plongeait vers le sol, heureusement, il y avait un lac, il se laissait tomber dedans et deployait ses ailes, l'eau froide lui faisait un bien fou, il fermait les yeux à cette instant et restait un moment ainsi.

Il finissait par sortir de l'eau et reprenait forme humaine, il tombait à genou posant sa main sur son bras gauche, il était le feu de Drogon avait atteind une partie de son épaule, il avait également des sequelles partout sur son corps.

Crixius : * Femme, vient à moi. *

Désirant garder sa fierté, il ne voulait pas appeler l'aide à son père, ni à sa mère, il préférait appeler l'une de ses femmes, une seul était une Dragonne alors c'était elle qu'il appelait. Il tombait par la suite sur le sol, complètement épuisé. Sa femme finissait par arriver sous sa forme de Dragon, Crixius était inconscient, elle l'attrapait dans sa patte, et s'envolait pour retourner chez eux.

Avant qu'ils n'arrivent, Crixius se revenait à lui.

Crixius : Emmène moi dans ma demeure.

[b" Votre père voudra surement vous voir en premier lieux." [/b]

Crixius : Obéis !

Elle ne répondait pas et lui obéissait, une fois qu'il fut arrivé, elle le déposait tout doucement à terre et reprenait sa forme humaine, elle s'approchait de lui pour l'aider à se lever, il la poussait.

Crixius : J'ai pas besoin d'aide !

Il boitait malgré tout jusqu'à sa chambre et se laissait tombé dans le lit.

" Est-ce que je peux faire quelque chose pour vous aider.. "

Crixius : Oh non tu vas me regarder entrain de souffrir ! Bien sûr idiote ! Aide moi à retirer mes vêtements et laver tout se sang ! Les blessures finiront pas cicatriser d'elle même.

Elle s'approchait de lui et tentait en premier lieu de retirer sa veste, mais celle-ci était incorporé dans sa chair où il y avait sa brulure.

Crixius : Arrache d'un coup sec.

Il poussait un gémissement lorsqu'elle le faisait, elle commençait ensuite déboutonner son pantalon et lui retirait, elle le mettait à terre et désirait faire de même pour son boxer, il levait les yeux à cette instant vers elle.

Crixius : Je pense pas être blessé à ce niveau là, pas besoin de le retirer.

" Hum oui d'accord. "

Elle prenait ses vêtements, ne servant plus à rien puisqu'il était abîmé, elle les mettait à la poubelle et revenait avec un sceau d'eau et un gant de toilette, elle passait délicatement pour laver son corps qui était remplis de sang, il fermait les yeux la laissant faire.

Crixius : Personne ne doit savoir dans quel état je me suis retrouvé.

" Votre père est déjà au courant que vous êtes allé au territoire de Zankou. "

Il rouvrait les yeux et l'attrapait par la gorge, elle gémissait.

Crixius : Comment le sait-il ?

" On ta suivit, mais il n'a pas eu besoin de te suivre très longtemps, il a comprit où tu te rendais.. "

Il la lâchait.

Crixius : Il mourra de mes mains, je déteste les petits chiens. Mais père sera content d'apprendre que j'ai tué le meilleur Guerrier de Zankou.

" Vous êtes impressionnant. "

Il levait les yeux vers elle.

Crixius : Dommage que je suis dans un piteux état, sinon je t'aurais bien baisé sous tes paroles, j'adore qu'on me dise ce genre de chose, je veux l'entendre plus souvent !

Elle fit un sourire en coin.

" Impressionnant et très courageux. "

Il l'attrapait le bras d'une main et la tirait vers lui.

Crixius : Allé retirer cette petite culotte que tu portes et fait moi l'amour, dépêche toi. "

Elle lui obéissait, elle retirait sa culotte, portant une robe, elle n'avait pas besoin de la retirer, elle abaissait son boxer, se positionnait au dessus de se faisait ensuite pénétré, il en laissait échapper un gémissement. C'est elle qui faisait tout le travail, Crixius se laissait faire mais sentant malgré tout d'énorme douleur partout sur son corps, mais il sentait également le plaisir qui montait en lui.

Khaleesi s'approchait du corps de Zack, Sa femme pleurait sur sa dépouille, les trois autres étaient tout aussi malheureuse qu'elle, mais c'est celle-ci qui avait bien plus de chagrain malgré tout. Khaleesi utilisait ses pouvoirs pour qu'il reprenne la forme humaine, et soignait ses blessures pour qu'il soit meilleur à regarder, sa femme levait ses yeux humidifié vers elle.

" Merci.. "

Elle baissait les yeux, passant ses doigts sur le visage de son homme.

" Pourquoi l'avoir laissé partir.. Pourquoi ne pas l'avoir tué pour venger sa mort.. "

Khaleesi : C'est le fils de Sawn.

" C'est un monstre ! "

Khaleesi tournait le regard vers Zankou ne sachant pas quoi faire cette fois ci, elle ne trouvait aucun mot. S'ils l'auraient tué, ils auraient peut-être perdu l'amour de leur fille à jamais étant donné que Crixius reste malgré tout son fils. Mais ils auraient également eu une Guerre avec Neltarion.







[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1372
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: les années passent "encore"   Lun 29 Avr - 21:41

Persephone se préparait à partir, mais Abnar attrapait son visage pour embrasser son front. Elle fut assez surprise sur le moment, mais le sourire lui monta vite aux lèvre. Elle attrapait les mains de Abnar dans les siennes les caressant ayant tant envie depuis toutes ses années de passer un moment avec son fils.

Persephone: Mon coeur sortirait presque de ma poitrine d'entendre de tel paroles venir de toi, je ne fais que dire la vérité Abnar tu n'as pas besoin de me remercier pour cela. Maintenant c'est au autres d'en faire se qu'ils veulent.

Lucrétia regardait vers Abnar avec interêt et se mis à rougir voyant qu'il lui faisait signe de la tête pour la remercier. Atori ricanait la regardant du coin de l'oeil se qu'il lui fit recevoir un coup de coude venant de sa fille.

Atori: aie...

Atori reprit son sérieux écoutant Abnar à propos de ses deux mondes, lui même n'était pas au courant de cette histoire. Persephone baissait les yeux sachant qu'elle devait partir à présent, elle va surement subir la colère de Tsukune.

Persephone: Alors je viendrais te voir à chaque fois qu'il me sera possible Abnar, mais je doute que mon mari accepte toutes trêve ou il pourrait jouer avec cela pour mieux vous piégé.

Nomar: père est bien trop têtu et rancunier pour cela, ne fait pas l'erreur de lui faire confiance surtout..maintenant excusez moi mais je sent le regard de ma femme porter sur moi, elle doit m'attendre.

Il se tournait pour rejoindre Théandras qui était accompagné de leurs fille, Persephone n'acceptait toujours pas le fait que son fils partage sa vie avec une demi-déesse. Abnar rejoignait Atori ainsi que Liméria qui tentait de se retenir de rougir.

Liméria: Vous pouvez toujours comptez sur moi euhh je veux dire sur nous et mon père ne vous en veux pas du tout n'est pas papa?

Elle lui donnait un coup de coude dans l'estomac, il en grimaçait à cet instant.

Atori: c'est un passé déjà oublier Abnar, je vous en attire aucune querelle.

Il regardait sa fille du coin de l'oeil qui avait le regard pétillant envers Abnar, c'est la que Valas arrivait l'attrapant par le bras pour se téléporter avec lui. Liméria restait quelque instant la bouche entre ouverte, mais un veine apparu rapidement sur son front.

Liméria: Valas espèce de!!!

Atori se plaçait vite derrière elle passant ses bras sous les épaules pour l'empêcher de bouger, elle faisait aller ses bras dans tout les sens ainsi que ses jambes.

Liméria: lâche moi! je vais apprendre à valas les bonne manière.

Eros: ah! il va surtout te coucher sur ses jambes pour te mettre de bonne fessé, qui sait il le fera peut être devant Abnar et il verra tes grosse fesses. Soit il tombera sous le charme ou alors il partira en courant! hahaha!

La tête de Liméria se tournait doucement en direction de Eros, lui lançant un regard démoniaque.

Eros: euh..me regarde pas comme ça c'était une..

Il se levait rapidement se mettait à courir, Atori baissait le regard et vis que Liméria avait réussit à s'échapper et couru après eros.

Liméria: tu va voir si j'ai des grosses fesses! arrête de courir espèce de lâche!

Eros faisait apparaître ses ailes espérant s'enfuir par la voie des ailes, mais Liméria l'attrapa par cheville et le tira vers lui pour le foutre à terre, posant son pied sur son dos et se mit à lui arracher à grande vitesse plusieurs plume de ses ailes.

Eros: AAAAAAAAAAaaaah!

Atori: Liméria! sa suffit lâche ton frère.

Elle obéis, mais continuait à le fusiller du regard, Eros retournait rapidement près de son frère pour y retrouver refuge.

Eros: cette fille est complètement cinglé! non mais regarde mon aile!

Persephone après avoir regarder une tel scène ave cle sourire retournait jusqu'au enfer ayant déjà rester bien trop de temps à l’Olympe. Liméria tentait de retrouver Abnar pour être sur que Valas ne l'ennuie pas trop, les retrouvant elle écouta la conversation avec l'autre monde.

Liméria: et qu'est ce qui te fait croire une tel chose Valas?

Elle s'approcha d'eux regardant vers valas.

Liméria: c'est pas ton genre d'avoir se genre d'idée tous seul surtout que tu reste plus souvent sur terre avec Delic que ici, à moins que une personne ta mis cette idée la derrière la tête.

elle regardait Abnar avec le sourire.

Liméria: je voulais pas écouter votre conversation, mais je voulais être sûr que Valas ne vous ennuie pas de trop. on connais tous les mauvaises manière de cette grande brute.


******

Neltarion était toujours en conversation rapproché avec Lindorei, il ne cessait ses caresse tout en la regardant droit dans les yeux.

Neltarion: il n'est pas au point idiot pour faire des bêtises, je ne m'inquiète pas pour Crixius.

Il releva la tête fermant les yeux un moment appréciant à son tour les caresses de sa compagne, mais fut obliger de les r'ouvrir les yeux couper dans son élan.

Neltarion: j'espère que tu me dérange pour une bonne raison ou tu en payera le prix.

Il tournait le regard vers lui écoutant ses paroles, il remettant son pantalon correctement n'en revenant pas de se qu'il venait d'entendre.

Neltarion: es tu sur de tes paroles! Onyx est un de mes dragons les plus fiable comment ose t'il me trahir!

Il tournait la têtev ers Lindorei hors de lui.

Neltarion: silence je ne veux pas t'entendre!

Il revenait vers son dragon vue qu'il avait autre chose encore.

Neltarion: n'as tu donc que des mauvaises nouvelle à m'annoncer!

Cette nouvelle ne le réjouissait pas non plus.

Neltarion: au fond mon fils est un idiot! autant que sa mère! qu'il assume ses actes maintenant! si il meurt pour sa bêtise sa lui servira de leçon pour sa prochaine vie!

Il s'avançait vers le messager l'attrapant par les cheveux pour le soulever jusqu'à ça autour.

Neltarion: amène moi Onyx et Sawn jusqu'à mon trône! MAINTENANT!

Il le poussait pour qu'il obéisse au plus vite, lui attrapant Lindorei pour qu'il la suite jusqu'à la grande salle ou demeurait son trône. Il s'installait attendant la venue de onyx et Sawn, il se levait lorsqu'ils furent tous deux emmener de force.

Neltarion: tu étais sans doute la dernière personne que j'aurais imaginer qu'il me fasse un coup bas Onyx.

Il s'avançait vers Oxy le regarde mauvais et lui faisait face.

Neltarion: tu sais se que j'ai l'habitude de faire au dragon qui trahis? je les tue, mais...

Il tournait le regard vers Sawn.

Neltarion: j'ai une dette éternelle envers toi, tu m'as réveiller de mon sommeil alors tu ne recevra pas la mort comme châtiment.

il se tournait pour retourner vers son trône le sourire en coin.

Neltarion: castré le..il n'aura plus le loisir d'engendré une progéniture.

Il se r'asseyait tranquillement regardant la crainte dans les yeux de Onyx.

Neltarion: et forcer Sawn à regarder le châtiment.

****

Zankou levait les yeux regardant Crixius prendre la fuite, Zack ne comprenait pas non plus pourquoi son père le laissait partir. Il s'approchait de son père l'attrapant par le bras afin qu'il le regarde.

Khal: t'aurais du le tuer! il a tuer l'un de nos dragons!

Zankou: je me souviens pas avoir ordonner se combat! vous avez pris des décision avant même que je sois présent!

Il levait les yeux vers Selena à cette instant.

Zankou: Tu te prend pour une reine parce que t'es la femme de mon fils? plus jamais tu désire d'un combat! Zack serait encore des nôtres!

Khal: elle a cru bien faire!

Zankou: cesse de prendre sa défense! elle a commis une erreur et bien maintenant qu'elle l'assume!

Drogon: père crier ne r'amènera pas Zack.

Zankou: non c'est certain, mais j'ai besoin de ça pour évacuer ma colère.

Zankou s'approchait des femmes de Zack.

Zankou: je comprend votre colère, mais si j'aurais tuer Crixius. Neltarion serait venu avec sa harde et beaucoup d'entre nous périrait, vous avez encore vos enfants et je suis certain que vous n'aimeriez pas qu'ils finissent eux aussi comme leurs père.

Il tournait la tête vers sa harde.

Zankou: nous allons préparer les funérailles se soir pour Zack en brûlant son corps comme tous bon guerrier qui se respect.

Il s'avançait ensuite vers Khaleesi passant sa main sur son visage.

zankou: toute guerre à une fin Khaleesi, je ferais en sorte de la gagné et on récupérera notre fille ainsi que notre petite fille. Je te le promet, car j'aimerais pouvoir revoir un jour un vrai sourire sur son visage.

Il fermait les yeux embrassant son front.

Khal: il faudrait pour ça agrandir nos rang, laisse moi la charge de trouver d'autres dragon qui viendrait à notre aide.

Zankou: pense tu qu'il sera si facile que cela de trouver des dragons? ils sont aussi rare que les pierres précieuse.

Drogon: mais c'est en creusant qu'on les trouve et non en restant enfuis dans notre chateau, laissez moi accompagné mon frère, j'aimerais me rendre utile.

Il regardait vers Khaleesi à cette instant et fini par acquiessé.

Zankou: très bien, je doute que cette mission soit une réussite, mais tu as raison Drogon c'est pas en restant ici à attendre que les choses bougerons...partez une fois que vous serez prêt.

Khal: merci père..


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1591
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 26
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: les années passent "encore"   Mar 30 Avr - 3:13

Santo regardait du coin de l'oeil ce qu'il se passait entre son frère et sa soeur, il en redressait un sourcils étant donné que Eros la provoquait, chose qu'il aurait évité lorsque c'elle est en colère.

Il plissait les yeux le voyant partir en courant pour s'enfuir, mais Lucretia courrait après et finissait par rapidement le rattraper et lui faire subir son chatiment. Santo en passait sa main sur son visage, exaspéré de cette scène, heureusement pour lui, Atori lui venait en aide en faisant en sorte que Lucretia le libère.

Celui-ci regardait par la suite son frère revenir vers lui.

Santo : Pauvre de toi, c'est une vrai garce en effet.

Il regardait son aile ou une partie était tout déplumé, il lui manquait pas mal de plume, il se mordait la lèvre pour éviter de dire chose qui n'était pas facile.

Santo : Désolé, c'était tellement dure de me retenir.

Il ricanait encore.

Pendant ce temps, Abnar et Valas se tournait vers Lucretia qui venait jusqu'ici, Valas plissait les yeux la regardant, il savait qu'elle était folle de Abnar et ce depuis un long moment déjà, Abnar lui sourit.

Valas : Qu'est-ce que tu fais ici hum ? J'étais entrain de parler SEUL à SEUL avec lui.

Abnar : Sa ne me dérange pas qu'elle soit présente Valas, et puis, notre conversation était terminé non ?

Il regardait du coin de l'oeil vers Abnar mais revenait aussi tôt vers Lucretia écoutant ses paroles.

Valas : En effet, c'est Zeus lui même qui venu à moi pour me mettre au courant.

Abnar : Mon père, je vois.. C'est n'est pas avec lui qu'il a eu cette entretient avec les Dieux suprêmes, comment pourrait-il deviner ses intentions.

Valas : Il prétend les connaître bien mieux que n'importe qui.

Abnar : Tu n'as pas à t'en faire Valas.

Il se tournait ensuite vers Lucretia, Valas levait les mains soupirant.

Valas : C'était juste pour te prévenir de rester sur tes gardes, on ne sait jamais.. Bien ! Je vais vous laissez.

Il se téléportait aussi tôt, Abnar se trouvait seul chez lui, avec Lucretia, celui-ci l'observait, il s'approchait d'elle glissant sa main sur son visage.

Abnar : Vous semblez avoir beaucoup d'intérêt pour moi, vous n'arrêtez pas de me protéger.

Il penchait légèrement sa tête afin de l'observer, il n'avait jamais fait attention à quel point elle le dévorait du regard, il se rendait seulement compte maintenant, il savait qu'elle était la fille de Aphrodite et de Atori, et n'était pas du tout indifférent par son charme et sa beauté. Il approchait aussi tôt ses lèvres des siennes pour l'embrasser ayant bien deviné que c'est ce qu'elle désirait.

Il décalait quelque instant ses lèvres d'elle, une main était posé sur le bas de son dos tandis que l'autre était posé sur son visage qu'il caressait de son pouce.

Abnar : Vous êtes très attirante Lucretia, depuis combien de temps me désirez-vous ?

Il l'observait avec intérêt.

Abnar : Avec tout ce qu'il c'est passé, je n'ai pas eu beaucoup de temps devant moi, je suis navré de voir ses signes seulement maintenant. Mais vous me plaisez beaucoup.

Il approchait à nouveau ses lèvres des siennes pour l'embrasser tendrement, digne du Dieu qu'il était, il ne se précipitait pas comme l'aurait fait Valas. Il descendait sa main qui était sur son visage jusqu'à son chemisier où il déboutonnait ses boutons lentement. Il la fit téléporter ensuite jusqu'à sa chambre mais faisait une petite pause la regardant une nouvelle fois.

Abnar : C'est-ce que vous désirez ?

Il penchait sa tête pour l'embrasser dans son cou en même temps. Il retirait sa blouse et passait ses mains sur ses épaules afin de retirer ses bretelles de son soutien-gorge. Une fois qui'l venait de retire celui-ci, Abnar passait ses mains sur sa poitrine qu'il malaxait avec douceur tout en y envoyant son aura, il pinçait de temps à autre ses tétons.

Il descendait ses mains jusqu'à son bassin afin de lui retirer son bas, il attrapait en même temps son string qu'il fit descendre. Il se reculait pour la contempler complètement nue.

Abnar : Vous êtes merveilleuse.

Il lui fit un sourire et retirait son blouson pour se retrouver torse nue devant elle, il déboutonnait déjà son pantalon et s'avançait de nouveau vers elle, il la prenait contre elle et la fit couché sur le lit tout en lui laissant des baisé un peu partout sur son corps, il passait sa main sur son entre jambe pour lui caresser son clitoris et passait déjà un doigt en elle, il n'hésitait pas à lui envoyer son aura.

Valas lui réapparu chez lui, il cherchait Delic et le trouvait dans la cuisine entrain de préparer à manger, il revint vers lui et l'enlaçait tout contre lui.

Valas : tu m'as tellement manqué...

Il l'embrassait dans son cou avec un sourire.

Valas : Où est passé Agron ?


Aphrodite s'approchait de Valas, cherchant après sa fille.

Aphrodite : où est passé Lucretia ?

Santo ricanant arrivant vers elle, elle se retournait pour le regarder.

Aphrodite : Pourquoi ris-tu ?

Il haussait les épaules gardant toujours le sourire.

Santo : Et bien, étant donné que Valas est retourné chez lui, à mon avis Lucretia à déjà écarter les cuisses pour Abnar.

Il ricanait à cette instant, Aphrodite soupirant.

Aphrodite : Et bien elle est assez grande pour choisir avec qui elle veut se donner.

Santo : En effet toi tu n'as pas hésiter, tu t'ais donné pratiquement à tout les Dieux.

Aphrodite : Tais-toi donc.. Abnar dois-être plus que ravis, depuis le temps qu'i me désire, celui-ci obtient l'amour de ma fille. J'espère pour lui qu'il ne jouera pas avec elle.

Santo : Tu connais les Dieux, ils ne sont pas si différent des mortels pour ça, quand il s'agit de la baise, il se fiche que l'autre peut ressentir quelque chose ou non. Abnar n'est pas différent, et puis, sa fait combien de temps qu'une femme ne la plus touché hum ?

Aphrodite : Je l'ignore et je m'en moque !

_________________


Lindoreï se taisait lorsqu'elle se faisait réprimandé par Neltarion, celui qui venait lui donner tout ses renseignements restait toujours dans la même position, il levait légèrement la tête pour regarder son maître et se doutait que celui-ci serait en colère.

" C'est la pure vérité.. "

Il baissait de nouveau la tête lorsqu'il lui transmettait son nouveau message, ce qui ne faisait qu'augmenter la colère de Neltarion. Lindoreï le regardait afin de savoir ce qu'il comptait faire à présent, celui-ci s'avançait vers son messager pour lui attraper les cheveux afin qu'il se redresse, celui-ci grimaçait mais ne disait rien, n'ayant guère envie de recevoir son courroux.

" Oui votre majesté "

Une fois qu'il le libérait en le poussant, il se mettait à courir, se trouvant à l'extérieur il prit sa forme de Dragon pour se rendre jusque chez Onyx. Lindoreï se laissait prendre par Neltario et le suivait jusqu'à la grande sale, elle restait muette ne voulant pas subir d'avantage sa colère qui était déjà au maximum.

Sawn et Onyx se redressait d'un coup sec voyant le messager venir à eux.

" Rhabillez-vous, et suivez moi, Neltarion est au courant de votre trahison. "

Sawn tournait aussi tôt le regard vers Onyx, elle entre ouvrait la bouche n'en revenant pas. Onyx fermait les yeux à cette instant, il finissait par remettre ses vêtements Sawn fit de même mais s'approchait de lui avant tout en lui tenant les mains.

Sawn : je ferais en sorte qu'il ne te face rien !

Onyx : Je ne crois pas qu'il va t'écouter Sawn.. Je m'en doutais que sa finirais ainsi, je n'aurais jamais du..

Elle posait sa main devant sa bouche.

Sawn : C'est toi que j'aime, et non ce monstre. Est-ce de ma faute si j'éprouve des sentiments pour toi ?

Il retirait sa main de lui et soupirait.

Onyx : Je t'aime aussi Sawn, mais tu restes la femme de Neltarion, il va me tuer pour ce que j'ai fais.

Elle baissait les yeux, elle finissait par se retourner vers le messager en fronçant les sourcils.

Swan : Je devrais vous tuer pour m'avoir trahis.

" J'obéis à Neltarion. "

Swan : Mais je suis également votre rêne.

" Et Neltarion est mon rois avant tout, suivez-moi, ou je devrais vous amenez de force. "

Le messager du les forcer à se rendre jusqu'à la salle où les attendait Neltarion, Lindoreï bougeait de sa chaise voyant Sawn arriver avec Onyx, elle tournait le regard vers Neltarion à cette instant, mais revenait malgré tout vers elle.

Celle-ci fusillait du regard Neltarion, Onyx restait aux côté de Swan, il tentait de maîtriser sa peur.

Onyx : Neltarion je..

Il se taisait lorsqu'il se mit à parler. Il le regardait venir jusqu'à lui, il savait parfaitement qu'il tuait ceux qui le trahis, il pensait donc mourir de ses mains.

Swan : Ne le tue pas !

Elle serrait les poings regardant vers Neltarion à cette instant, celui-ci la regardait et fut au début soulagé de ses paroles et Onyx aussi.

Onyx : Merci.. De ne pas venir à me tuer..

Alors qu'il retournait sur son trône, il n'avait pas tout de suite réalisé ses paroles, il tournait le regard vers Swan, celle-ci ouvrait la bouche ayant bien entendu.

swan : Tu ne vas pas faire ça !

Les gardes qui se trouvait dans la salle arrivait vers Onyx , un d'entre eux l'attrapait pour éviter qu'il bouge, un autre se trouvant en face de lui, il se débattait aussi tôt regardant vers Neltarion.

Onyx : Non ! Ne faîte pas ça !

Swan toujours mécontente tournait le regard vers Neltarion, aussi tôt un garde la tenait fermement. Celui-ci qui se trouvait devant Onyx abaissait son pantalon, il ne portait rien en dessous étant donné qu'il devait rapidement se rhabiller.

Onyx : non !

Lindoreï détournait le regard ne voulant pas voir ça. Il sortait son couteau et commençait à les lui couper, Onyx hurlait de douleur, Swan se débattait à son tour. Une fois que se fut terminé, le garde le lâchait, Onyx tombait à genou continuant de gémir, Swan fut libéré, elle se dirigeait aussi tôt vers lui, à genou et posait ses mains sur lui.

Swan : Je suis désolé.. Tout ça c'est de ma faute.

Onyx gardait la tête basse, malgré qu'il tentait de se montrer dure, il avait malgré tout les larmes aux yeux. Il était humilié, mais ressentait une douleur inimaginable. Swan tournait le regard vers Neltarion à cette instant.

Les deux gardes attrapaient chacun un bras de Onyx afin de l'emmener jusqu'à une cellule pour l'emprisonner, il avait du mal à tenir sur ses jambes, mais ceux-ci l'obligeait à le faire avancer. Swan se redressait, des servantes venaient rapidement pour nettoyer les dégâts.

Elle détournait le regard.

Swan : Tu n'es qu'un monstre !


Le messager de Neltarion arrivait, il se mettait à genoux devant lui, à côté de Swan, celle-ci tournait le regard vers lui.

" Maître, votre fils est revenu, il était dans un piteux état. C'est l'une de ses femmes qui est allé le chercher. "

***

Lorsque Zankou parlait du combat, elle détournait le regard vers le corps de Zack, Zankou bien entendu lui avouait son mécontentement envers elle pour cette décision, Khal tentait de la défendre. Selena revenait vers Zankou par la suite.

Selena : Si Zack gagnait il aurait fait en sorte qu'on puisse voir notre fille. Je pensais sincèrement qu'il aurait pu le vaincre.. Je n'aurais pas du, je suis désolé.

Les femmes de Zack était toujours choqué et en larmes de la perte de leur mari. Celle qui était à sa dépouille levait les yeux vers Zankou écoutant ses paroles, les larmes revenaient à elle sous ses paroles. Elle baissait de nouveau les yeux caressant le visage de son homme qui devenait de plus en plus froid.

" Nous vengerons ta mort.. Je te le promet. "

Elle finissait par se redresser et reculait de quelque pat pour retourner près des autres, elle serrait ses vêtements malgré tout.

Khaleesi tournait le regard vers Zankou afin d'écouter ce qu'il disait à son clan. Elle le regardait venir jusqu'à lui et l'écoutait, il est vrai que depuis qu'elle avait perdu sa fille, Khaleesi n'avait plus goût à la vie.

Khaleesi : Cela fait bien trop longtemps qu'elle se trouve avec lui, elle va penser qu'on l'a abandonner alors que je lui ais promis autre fois, qu'on ferais tout pour qu'elle nous revienne. Elle nous a peut-être déjà oublié à l'heure qu'il est.

Elle détournait le regard et se retirait de Zankou pour s'en aller. Selena savait exactement ce qu'elle pouvait ressentir étant donné qu'elle avait perdu son bébé à peine deux jours après sa naissance. Elle tournait le regard vers Khal qui demandait à ce qu'on agrandisse leur rang en trouvant de nouveau Dragon.

Zankou acceptait qu'ils partent à la recherche de nouveau Dragon, Selena s'approchait aussi tôt de Khal attrapant sa main.

Selena : Je sais que vous allez en trouver, reviens moi vite.

Elle lui laissait un baisé, s'il aurait pu prendre la forme d'un Dragon, elle l'aurait accompagné mais malgré toute les tentatives c'était à chaque fois un échec.

Selena : Prenez ma soeur avec vous, je me sentirais en quelques sortes à vos côtés ainsi.

Elle tournait le regard vers sa soeur à cette instant, elle s'avançait vers elle.

Leïla : Je me ferais un plaisir de vous accompagner.

Elle fit un sourire à Khal et tournait ensuite vers Drogon.

Selena : Surveille bien ton grand fère, j'aimerais le récupérer en un seul morceau.

Elle reculait pour les laisser partir. Leïla prenait déjà sa forme de Dragon et battait des ailes pour prendre de l'altitude, une fois que Drogon fit de même ainsi que Khal, elle les suivait. Selena levait les yeux vers le haut, afin de les regarder partir avec le sourire aux lèvres, elle était plus que confiante et savait qu'ils allaient réussir.

Au bout de déjà quelque heures de vol, Leïla suivait Khal de prêt.

Leïla : As-tu déjà une idée d'où nous allons nous rendre pour trouver d'autre Dragon ?

Elle accélérait sa vitesse pour se retrouver à côté de lui.

Leïla : Comment vas-tu les convaincre de nous rejoindre, souvent les Dragon solitaire ne désire pas rentrer dans un clan..



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1372
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: les années passent "encore"   Mar 30 Avr - 22:48

Lucrétia plissait les yeux ne se laissant pas intimidé par Valas malgré qu'il élevait la voix, elle reprit un grand sourire vue que Abnar prenait sa défense. Elle croisait les bras regardant vers Valas avec beaucoup de fierter.

Lucrétia: ta entendu? je ne dérange PAS!

Elle les laissait malgré tout finir leurs conversation, est ce que Zeus disait la vérité? ou c'était encore une nouvelle ruse de sa part? après tout il fera tout pour récupéré le trône.

Lucrétia: Ne tremble donc pas autant Valas, je suis sûr que Abnar sais se qu'il fait..Zeus ferait n'importe quoi pour récupéré sa place après tout.

Elle sourit après qu'il soit partit et se tournait vers Abnar.

Lucrétia: est ce qu'e votre père irait jusqu'à mentir? il doit vraiment être déses...

Elle rougis vue que celui ci posait sa main sur sa joue, ses paroles n'arrangeait pas son cas.

Lucrétia: C'est parce que beaucoup était contre vous, je désirais juste que vous ayez mon soutient et...oui.

Elle détournait baissais les yeux un peu gêner maintenant qu'il a deviner les choses, mais elle releva rapidement les yeux sentant ses lèvres se poser sur les sienne. A cette instant son coeur pouvait sortir de sa poitrine tellement qu'il battait la chamade depuis le temps qu'elle attendait cette instant. Elle posait ses deux mains sur son torse caressant le tissus.

Lucrétia: vos compliments me touche, cela fait très longtemps que je vous désire.

Elle posait sa main sur la sienne fermant les yeux espérant que cela n'était pas un de ses rêves.

Lucrétia: Vous avez eu beaucoup de problème ses derniers temps, je ne voulais pas vous ennuyer avec mes petites amourettes.

Elle ferma les yeux cette fois savourant ses lèvres douce, une fois dans sa chambre elle r'ouvrit les yeux souriant de sa question.

Lucrétia: je suis toute à vue Abnar.

Elle levait la tête le laissant lui baiser le cou et la déshabiller même sous l'effet de simple baiser son corps s'envahissait de vague de frisson. C'était mieux encore que dans ses rêves, cette fois c'était réelle. Il continuait de la déshabiller avec beaucoup de sensualité et de tendresse même nue devant lui elle était à l'aise et en confiance.

Lucrétia: vos compliments me font rougir.

Elle lâchait à plusieurs reprise des soupirs de plaisir rien que du fait qu'il caresse sa poitrine, elle passait ensuite ses bras autour lui pour le laisser l'allonger sur le lit. Lucrétia le contemplait comme elle n'avait jamais contempler un autre homme devant lui et passait sa main sur son torse.

Lucrétia: vous êtes magnifique Abnar.

Elle laissa tomber sa main afin de serrer les draps de satin, ses baiser, ses caresses, son aura...elle avait l'impression de devenir folle. L'attente était une vrai torture, elle redressait la tête dirigeant sa main droite jusqu'à son pantalon passant sa main sur son érection déjà bien présente.

Lucrétia: je vous en moi Abnar, maintenant.

Elle écartait bien ses jambes posant sa tête sur l'oreiller à le contempler, ses bras l'enlaçait et gémis sentant qu'il s'enfonçait en elle. Ses mains glissait le long de son dos doucement jusqu'à ses fesses qu'elle pinçait.

Lucrétia: vous êtes bien plus musclé que vous paressez à première vue.

Elle lui sourit gémissant de temps à autre de ses coups de reins donner, plusieurs grosse minutes plus tard, elle posait ses mains sur ses épaules le poussant pour l'allonger à côté d'elle.

Lucrétia: laissez moi un peu faire.

Elle se plaça sur lui ne quittant pas son regard une seule seconde attrapant son membre pour se pénétré, elle gémis à nouveau bougeant les hanches rapidement.

Du côté de Eros, il boudait dans son coin faisant la mauvaise tête. Déjà qu'il a été mal traité par sa soeur, il fallait en plsu que son frère se moque de lui. Il regardait vers sa mère venir à elle et grimaçait lorsqu'elle demandait après Lucrétia.

Eros: elle est peut être entrain d'arracher les plumes de quelqu'un d'autre cette folle.

Il levait les yeux l'imaginant avec Abnar.

Eros: et bien je le pleins avec une sauvage pareil!

Il ricanait posant ses coudes sur ses genoux.

Eros: je vous rappelle mère que c'est vous qu'il a toujours désirer, santo à raison il est pas different des autres dieux et mortel qui recherche une petite chatte humide pour se vider...mais au fond il vous regarde à travers elle.

Il s'appuyait à nouveau contre le fond du divan.

Eros: Une fois qu'il en aura fini avec elle, il passera à autre chose et espère vous voir arriver à votre tour dans son lit.

Atori: tu te trompe eros.

Atori s'approcha ayant écouter la conversation.

Eros: ah oué et qu'est ce qui te fait croire ça?

Atori: Abnar n'est pas le genre d'homme à prendre et jeter une femme comme ci c'était qu'un jouet sexuel, il est bien plus sage que cela.

Eros: j'y crois pas un mot, on dit que Abnar ressemble beaucoup à Zeus lorsqu'il était un jeune dieux et je te rapelle qu'il a prit Persephone et la jeter..méfie toi "papa" il pourrait envoyer Lucrétia en enfer une fois qu'il se sera lasser d'elle.

Il se levait après ça pour s'en aller, Atori retroussait le nez n'appréciant pas ça façon de parler.

Atori: Eros peut avoir une langue de vipère quand il s'y met, il oublie que c'est de ça soeur dont il parle? Prochaine choix qu'il se permet de parler de la sorte, j'hésiterais pas à le corriger.

Il regardait vers Aphrodite à cet instant ensuite vers Santo pour s'en aller, il esperrait malgré tout que Abnar ne jouera pas avec les sentiments de sa fille, car son souverain ou pas il n'hésitera pas à jouer son rôle de père et dire le fond de sa penser à Abnar.


****

Neltarion restait de marbre malgré la peur se dégageant de Onxy et la colère de Sawn, il ne quitta pas la scène des yeux et souris lorsque sa sentence s'executa.

Neltarion: que cela serve d'exemple aux autres, dorénavant tous dragon désobéissant subira cette punition. Je suis sûr que cela fera réfléchir plus d'un.

Il grimaçait sentant l'odeur du sang qui lui montait à plein nez.

Neltarion: dépêcher vous de nettoyer ça et emmenez Onyx dans une cellule, il réfléchira à son acte.

Il se levait regardant en direction de Sawn qui le traitait de monstre, il s'approchait d'elle lentement.

Neltarion: regarde autour de toi Sawn, se monde est remplis de monstre...c'est en agissant de cette façon que tu survis, c'est la peur et la crainte qui te fait respect.

Il attrapait son visage mais regardant en direction du messager qu'il le prévenait pour son fils.

Neltarion: tu mérite tous autant une punition Sawn, ne t’imagine pas que tu restera impuni. Tu désire revoir tes parents n'est ce pas? ne vais faire en sorte de te ramener leurs tête que enfoncerait au bout d'une pic.

Il sourit caressant sa joue.

Neltarion: je les installerait dans ta chambre pour que chaque soir tu puisse t'endormir en contemplant leurs visage mort.

Il ricanait passant à côté d'elle et rejoins les appartement de son fils, il se gênait pas pour entrer et vis qu'il était occuper avec sa dragonne.

Neltarion: pour un qui sait fait ridiculisé après de Zankou, tu as encore la forme.

Il s'avançait vers la fille l'attrapant par la nuque et serra de plus en plus.

Neltarion: tu préfère baiser mon fils que me prévenir de la situation! tu veux pas mieux qu'une chienne!

Il passait ses doigts devant sa gorge faisant apparaître ses griffes de dragon et très lentement il faisait le tour laissant le sang se répandre sur Crixius. Il fini par la pousser sur le côté pour la laisser tomber du lit et lança un regard mauvais à Crixius.

Neltarion: je trouve que tu n'est pas encore assez blesser! Zankou à fait preuve de clémence envers toi, peut être avec une aile ou un bras en moins tu aurais compris à quel point TU ES IDIOT!

Ses yeux vert s'illuminait sous l'effet de la colère.

Neltarion: tu t'es fait ridiculisé devant mon ennemis! j'étais déjà hors de moi ayant appris me MA FEMME couchait avec le meilleurs de mes dragons et maintenant j'apprend que tu essaye de jouer les hero dans le camps ennemi! regarde toi! tu t'es fait massacré! tu es faible!


****

la cérémonie pour la perte de Zack se fut plein de chagrin, la nuit était la et les lieux était éclairer par le grand feu qui brûlait le cadavre de Zack. Zankou était assis sur un tronc d'arbre regardant dans cette direction, ses femmes pleurent encore sa mort.

Raynor: Tes fils trouveront une armée Zankou et tu te débarrassera une bonne fois pour toute de tes ennemis.

Zankou: t'es la depuis quand?

Raynor: quelque minute, mais t'était dans tes pensées...si j'étais Neltarion tu aurais même pas sentir ma présence.

Zankou: Neltarion pue la mort, j'aurais sentir sa présence.

Raynor: je prend ça pour un compliment, cela veux dire que j'ai une odeur agréable.

Il regardait son frère au coin de l'oeil à cet instant.

Raynor: il a bien plus de dragon qui se cache que tu ne le pense.

Zankou: ta des dons de voyance maintenant?

Raynor: non, mais je sais bien plus de choses que toi.

Zankou qui aurait cru..

raynor: quoi?

Zankou: qu'on aurait encore un jour une conversation normal sans tentet de s'entretuer.

Raynor sourit à cette instant regardant à son tour vers le feu.

Raynor: c'est parce que nous cherchons plus ni l'un ni l'autre le pouvoir zankou, c'était la seule chose qui nous faisais se détester.

Zankou: et que recherche tu à présent?

raynor: se que tu as trouver toi.

Il regardant en direction de Khaleesi qui consolait les veufes, Zankou se levait à cette instant fusillant son frère du regard.

Zankou: tu veux piquer ma femme?

raynor riait au éclat.

Raynor: non grand idiot! juste retrouver ma famille.

zankou se rasseyait grognant entre ses dents.

Zankou: j'ai faillit se casser la gueule raynor...disons que ta déjà retrouver ton frère c'est un bon début non?

Raynor: oui..un très bon début.

Zankou tapait dans le dos de Raynor se qui le faisait tousser.

Raynor: retiens ta force bordel! mes poumons ont faillit ressortir par ma bouche!

Zankou: Khaleesi! vient un peu près de moi ma douce.

raynor: ma douce..ha ha.

Zankou: ta gueule!

Il la faisait s'asseoir sur ses jambes et prit sa main pour l'embrasser.

Zankou: mon frère est jalou de notre petite couple.

Raynor: je n'ai jamais rien dit de tel!

zankou: si il est jaloux.

Raynor: Zankou! recherchais tu à nouveau des querelles?

Zankou: j'ai la plus belle femme au monde, tous les hommes sont jaloux de moi même mon frère regard sa tête.

raynor: arrête Zankou! ou je te ferais brûlé en même temps que ton dragon.

Zankou: tu vois? il veux me tuer pour mieux t'avoir.

raynor plissait les yeux et se leva pour s'en aller grommelant entre ses dents se qui fit ricanait Zankou et attrapa le visage de Khaleesi.

Zankou: nos fils reviendront bientôt et avec une nouvelle armée, nous pourrons aller chercher notre fille...je suis sûr et même certain qu'elle se souvient encore de toi et t'attend.


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1591
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 26
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: les années passent "encore"   Mer 1 Mai - 5:50

Bien entendu Abnar appréciait beaucoup les compliments que lui disait Lucretia, il fermait lentement les yeux il sentait sa main se placer sur son entre jambe afin de caresser son érection, il continuait en même temps ses caresses qu'il lui faisait mais finissait par réouvrir les yeux lorsqu'elle lui disait ses paroles, il en souriait à ce moment là.

Abnar : Si c'est demandé si gentiment.

Il la regardait écarter les cuisses, il se mettait bien au dessus d'elle et la pénétrait aussi tôt, ses mains étaient placé de chaque côté d'elle. Il sentait ses mains si douce caresser le long de son dos pour ensuite les placer sur ses fesses qu'elle pinçait du bout des doigts, Abnar en gémis tout en continuant de faire des coups de reins.

Abnar : Tout les Dieux sont musclés, se n'est pas très difficile.

Il glissait ses lèvres dans son cou pour l'embrasser tendrement en même temps qu'il bougeait ses hanches.

Après un moment dans la même position, Lucrétia décidait de changer de position, elle le poussait sur le côté, il fut donc allongé sur le dos, il la regardait avec intérêt lorsqu'elle se mettait au dessus de lui pour ensuite recommencer à faire l'amour. Il en posait ses mains sur ses hanches et remontait tout doucement le long de son corps.

Abnar : Tu es très séduisante.

Il lui sourit à cette instant, il bougeait de temps en temps ses reins au dessous d'elle, il finissait par poser sa tête au fond de l'oreiller et éméttait un plus grand gémissement que les autres jouissant en elle. Il passait ses mains derrière son dos pour qu'elle se couche carrément sur lui, il observait son visage avec intérêt et caressait ses cheveux du bout des doigts.

Abnar : Tu ressembles beaucoup à ton père, Atori. Il doit être fière d'avoir une fille tel que toi.

Il la poussait en douceur pour qu'elle se couche juste à côté de lui, il restait allongé sur le dos, mais tournait le visage vers elle sans se rendre compte qu'il venait de lui engendré un enfant en elle. Atori avait raison à propos de lui, Abnar était un Dieu très sage, il n'était pas comme Santo/Valas qui aimait coucher avec tout les Déesses possible, lui, cela ne l'intéressait pas. Il avait toujours désiré une seul Déesse et depuis tout ce temps c'était Aphrodite, mais n'ayant jamais rien eu avec elle, il a bien entendu prit une autre Déesse, mais sachant que Lucretia l'aimait, lui faisait beaucoup d'effet, de plus, elle était la fille de Aphrodite, celle qui désirait.

Il la regardait bien sérieusement à cette instant.

Abnar : Si tu le souhaites, tu peux devenir ma femme.

Il finissait par se redresser par la suite, remettant son boxer.

Abnar : Je n'aimerais pas précipiter les choses, peut-être devrons-nous attendre de faire plus ample connaissance.

Il se levait par la suite et claquait des doigts pour qu'il fut aussi tôt rhabiller, il se retournait afin de la regarder.

Abnar : J'ai désormais un peu plus de temps devant moi, je penses qu'avec les paroles de ma mère, ils vont avoir de nouveau avoir confiance en moi.

Il en passait sa main dans ses cheveux soulagé d'une certaine manière.

Abnar : Mais j'ai encore plein de chose à faire, je suis désolé, j'essayerais d'être plus disponible pour qu'on puisse passer du temps ensemble.

Il lui fit un sourire, il finissait par revenir vers elle et se penchait pour lui laisser une baisé, il baissait les yeux vers son ventre son sourire devenait bien plus radieux ressentant un petit être en elle, il en levait les yeux pour la contempler.

Abnar : Surtout que maintenant nous allons avoir un enfant.

Il posait sa main sur son ventre.

Abnar : je peux le ressentir, il n'est pas plus grand qu'un grain de sable et pourtant, il est belle et bien là. Je suis plus que ravis, tu feras une mère formidable.

Il se redressait, il avait déjà eu un enfant, Theandras, mais elle avait désormais sa propre famille à gérer, obtenir un second enfant était pour lui formidable. Il finissait par disparaître, pour réapparaître dans le monde séparé des Dieux d'où se trouvait les deux Dieux suprêmes, une femme et un homme étaient assis l'un à côté de l'autre.

Seul Abnar qui détenait le trône des Dieux, savait comment venir à eux, il se mettait à genoux face à eux.

Casildus : Que désires-tu Abnar ?

Il levait la tête vers le Dieu du nom de Casildus.

Abnar : Quelques questions n'arrêtent pas de me hanter l'esprit.. Depuis que un de mes conseillers m'a parler tout à l'heure.

La Déesse fronçait les sourcils et se levait pour se mettre en face de lui.

Galéria : Met toi debout.

Il lui obéissait.

Galéria : Zeus crois que nous allons détruire la Terre simplement par lacement n'est-ce pas, c'est le pourquoi de cette visite.

Abnar : En effet.. Je ne devrais certes pas douter de vous, j'en suis désolé.

La Déesse tournait la tête vers Casildus.

Casildus : Zeus a en quelque sortes raison, si nous avons créé ce nouveau monde, c'est pour que certaines de ses espèces soit préservé, nous allons ensuite renouveler la Terre en détruisant tout ce qui a été bâti.

Abnar n'en revenait pas de ce qu'il venait d'entendre.

Abnar : Pourquoi ne m'en avoir pas parlé ?

Casildus : Penses-tu que nous devons obtenir ton accord ?

Abnar : Non mais..

Casildus : Pas de mais Abnar, bien si c'est tout ce que tu avais à demandé, tu peux t'en aller et continuer ton devoir.

Abnar : J'ai encore des questions..

Galéria : Nous t'écoutons.

Abnar : Quel espèce comptez-vous garder ?

Galéria : Les dragons, ils sont si peu et pourtant si beau.. Ainsi qu'une part de chaque race créé par les Dieux eux-mêmes.

Abnar : Ce qui veut dire que vous allez tuer une bonne partie des mortels vivant sur cette Terre.

Galéria : Il est temps de redonner une nouvelle vie à cette Terre qui se décompose de plus en plus à cause des mauvaise intentions des mortels, ils vont ainsi comprendre qu'il ne faut pas jouer trop avec le feu.

Abnar : Que puis-je faire pour que vous changer d'avis.

Casildus : Tu désires tant protéger les mortels, alors que dans plusieurs années, ils seront aussi nombreux mais avec une Terre tout aussi belle qu'autre fois.

Abnar : Je suis le chef des Dieux, mon devoir est de protéger ce monde et ses habitants.. Alors si je peux les protéger tout en faisant ce que vous désiriez.

Casildus levant la main agacé.

Casildus : Fait donc, mais si cela ne nous convient pas, nous interviendrons nous même.

Abnar se penchait à cette instant, il se téléportait ensuite jusqu'à ses appartements, il détournait le regard n'en revenant toujours pas que son père avait raison à leur sujets, ils c'étaient bien lassé de ce monde, et de ceux qui y habitaient.

Zeus apparaissait à cette instant.

Zeus : Que t'arrive t-il, on dirait que tu as vu un mort.

Abnar : C'est presque ça.. Je dirais même pire.. Vous aviez raison.

Zeus : De quoi parles-tu ?

Abnar : La conversation que vous aviez eu avec Valas, les Dieus suprêmes désire renouvler la Terre en détruisant tout son contenu et une bonne partie de ses habitants..

Zeus : Je m'en doutais.

Il soupirait.

Abnar : Je vais devoir faire des choses que je vais regretter par la suite, mais si sa peut épargner des morts inutiles... Alors tant pis, je le ferais.

Zeus : Que vas-tu faire ?

Il levait la tête pour le regarder et disparaissait de nouveau, Zeus en fronçait les sourcils.


___________


Swan gardait son regard glacé dans ceux de Neltarion, même lorsque celui-ci venait jusqu'à elle.

Swan : Il y a également, l'amour des personnes en qui tu tiens qui te fait garder tes forces, et moi il m'en faut beaucoup pour que j'arrive à continuer d'être à tes côtés.

chaque soir, Swan s'endort en répétant chacun des prénoms de sa famille, Zankou, Khaleesi, Khal, elle les répète encore et encore afin de ne pas les oublier, elle tente également de revoir leur visage, mais ils commencent tout doucement à s'effacer, autre fois elle se rappelait encore de leur odeur, mais désormais, elle ne se souvient que de leur prénom, et vaguement de leur visage, mais elle se souvient plus que tout de leur amour qu'ils lui portaient et c'est cette amour qu'elle désire tant retrouver. Même avec son propre fils, elle n'a pas autant d'amour, elle pensait que le temps passerait plus vite avec un enfant, mais cette enfant est devenu le même monstre que son père.

Elle sentait aussi tôt qu'il attrapait son visage, elle en fronçait les sourcils continuant malgré tout te le regarder.

Swan : Il faut déjà que tu arrives à les tuer pour ça, peut-être qu'ils me feront le plaisir de me ramener la tienne de tête.

Elle tournait quelque instant le regard vers Lindoreï qui était debout derrière eux à les regarder sans dire un mot, elle revenait par la suite vers Neltarion.

Swan : Mais la tienne je la brûlerais de mes mains pour ne plus revoir ce visage qui n'arrête pas de me hanter jour après jour.

Elle se retournait par la suite pour le regarder partir, il se rendait jusqu'au appartements de son fils, une fois qu'il fut partit, elle levait la tête vers le haut et fermait les yeux n'arrivant pas à retirer ses horribles images de sa tête, elle ne désirait pas que Onyx en paye le prix à cause d'elle, elle s'en voulait terriblement.

Lindoreï : Pourquoi avoir trompé Neltarion ? Tu aurais du savoir qu'il finirait pas te surprendre et ce que cela aurait impliqué..

Elle se tournait pour la regarder.

Swan : Pourquoi l'avoir fait ? Peut-être parce que moi je ne l'aime pas, je partage son lit seulement parce qu'il m'y force rien de plus. Je ne sais pas comment tu peux arriver à apprécier un type pareil..

Lindoreï : se n'est pas si difficile, si tu lui montre que tu lui ais obéissante, il ne te ferais jamais subir autant de souffrance. C'est un puissant Dragon, tu devrais être heureuse d'avoir eu la chance d'être tomber sur lui.

Swan : Moi je trouve au contraire que la mal chance est tombé sur nous, tu ne te rends pas compte à quel point ce type est un véritable monstre. Lorsque notre clan viendra combattre celle de Neltarion de quel côté seras-tu.

Lindoreï : Ma famille est ici, auprès de Neltarion, et je lui donnerais des enfants, alors, je me battrais à ses côtés.

Swan : Arriveras-tu à tuer ta mère et ton père ?

Elle détournait le regard.

Lindoreï : Je ne sais même pas à quoi ils peuvent ressembler, comment ferais-je la différence.

Elle posait sa main sur son coeur.

Swan : Tu le ressentiras aussi tôt, parce qu'ils sont une part de toi. Ils n'ont jamais voulu que tu te retrouves ici, comme les miens ne l'ont jamais désiré non plus. Il serait tant que tu oeuvres les yeux, tu n'es plus une gamine, tu es une femme.

Elle se retournait partant afin de retrouver elle aussi son fils, Lindoreï gardait le regard ailleurs ne sachant pas quoi penser de cette conversation.

***

Crixius était toujours allongé sur le dos, il n'arrivait plus à bouger son bras gauche à cause qu'il était fortement brûlé, mais il posait sa main droite sur le corps de sa femme qui continuait de lui faire l'amour, en bougeant de plus en plus ses hanches et gémissait de plus belle.

Crixius : plus vite !

Elle accélérait le rythme, il allait bientôt jouir mais son père s'interposait à ce moment là, sa femme fut surprise et le craignait déjà.

Crixius : Père.

Il grimaçait puisqu'il aurait préféré qu'il ne le voit pas dans cette état, et encore moins entendre ses paroles. Il poussait sa Dragonne pour qu'elle se retire. Mais elle n'en avait pas le temps puisque Neltarion s'avançait vers elle et l'attrapait par la nuque elle paniquait déjà, Crixius fronçait les sourcils regardant son père.

" Il ne désirait pas que je vous prévienne.. "

Elle poussait un cris lorsqu'il l'égorgeait. Le sang giclait sur Crixius, Une fois que Neltarion la lâchait, elle tombait sur le côté, elle mourrait rapidement, Crixius se redressait en grimaçant, il passait était recouvert de son sang sur son torse et un peu sur son visage, il levait les yeux vers son père.

Crixius : idiot ?! J'ai tué leur meilleur Guerrier ! Et je peux vous dire qu'ils ne sont pas très nombreux, pourquoi ne pas tous les mettre à terre !

Il serrait les poings entendant la suite des paroles de son père, il avait bien envie de se lever, mais il était encore à bout de force.

Crixius : Ils étaient trois contre moi ! Deux des fils de Zankou et lui même, mais j'ai malgré tout réussi à obtenir la chose que je désirais, ils ne m'oublieront pas de si tôt après la perte de le plus puissant Dragon, je ne suis pas faible !

Sa mère arrivait à ce moment là, elle tournait le regard vers la femme que Neltarion avait tué, elle en levait les yeux vers lui à cette instant, elle se mettait par la suite à côté de son fils l'inspectant rapidement.

Swan : Tu es dans un piteux état. Pourquoi t'être rendu la-bas ?!

Il fit un sourire la regardant.

Crixius : Pour évaluer ma force.

Swan : Et que penses-tu de ta force, certainement très base vu qu'il a fallu que cette Dragonne viennes te rechercher.

Il finissait par se lever malgré qu'il avait du mal à tenir sur ses jambes, il attrapait sa mère par la gorge.

Crixius : Je ne suis pas faible !

Il penchait sa tête et fermait les yeux pour se calmer, il la lâchait.

Crixius : Qu'es devenu l'homme que tu as baisé.

Elle détournait le regard à ce moment là, il regardait vers son père.

Crixius : J'aimerais le tuer de mes mains, ainsi sa me défoulera et je prouverais que je ne suis pas un faible.

Sawn : Tu ne feras rien, il a déjà subit les maltraitance de ton père.

Crixius : J'en ais rien à faire, il mérite de crever

Il la poussait et passait son chemin pour quitter sa chambre, elle détournait le regard et fit volte face vers Neltarion.

Sawn : Au fond, je devrais remercier notre fils, en se rendant dans le territoire de mon père, il a ouvert les hostilité qui avait été rompu autre fois grâce à cette Déesse. Zankou viendra bientôt venger la mort de son Dragon.

elle s'approchait de lui passant sa main sur son visage avec un léger sourire.

Sawn : J'aimerais être la première personne à te voir te faire tuer de ses mains.

Elle se retirait de lui par la suite.

Sawn : Si tu commences à tuer toute tes Dragonnes juste parce que tu es en colère, tu vas finir par les faire déserter et elle finiront pas rejoindre Zankou qui eux, prends soient des siens. Ceux qui restes dans ton clan on la peur au ventre, ils restent simplement parce qu'ils craignent que tu viennes à les tuer, les plus courageux se trouve déjà dans l'armée de mon père.


Elle fit un léger sourire.

Sawn : De plus, la Déesse est de notre côté, elle fera tout pour que tu ne viennes pas à tuer ma famille, que comptes-tu faire contre elle ?



____________


Du côté de Khal, Drogon et Leïla, ils avaient parcouru de bonne distance mais n'avaient toujours pas trouvé un seul Dragon, ceux-ci peut sentir la présence d'un autre Dragon à plusieurs kilomètre à la ronde même si il ne fait pas partie du clan, sauf, s'ils cachent sa présence ce qui pourrait compliquer la tâche.

Ils commençaient à être fatigué, cela faisait plusieurs heures qu'ils volaient sans s'arrêter, Leïla tournait le regard Drogon qui avait de plus en plus de mal à suivre.

Leïla : Nous devrions faire une pause.

C'est là qu'elle ressenti la présence d'un Dragon, il cherchait aussi tôt après, il se trouvait dans une demeure et semblait être seul.

Leïla : Enfin nous en rencontrons un..

Il plongeait dans cette direction, elle aurait préféré trouver directement un autre clan mais sa l'encourageait malgré tout de trouver quelque chose au bout de toute ses heures. Elle atterissait la première, toujours sou sa forme de Dragon elle reniflait, elle ressentait aussi tôt que le Dragon n'était pas seul mais était également accompagné par des sorciers.

Un dragon portant un collier autour du coup fonçait dans sa direction, elle tournait la tête à cette instant.

Leïla : Nous ne cherchons pas les hostilités.

Il s'arrêtait à cette instant plongeant son regard dans les siens, il tournait le regard vers Khal et Drogon par la suite.

" Alors que faîtes-vous ici, et pourquoi sous cette forme ?! "

Elle prenait aussi tôt sa forme humaine, Leïla regardait vers les deux frères pour qu'il face de même, une fois que se fut le cas, le Dragon faisait de même, il avait des cheveux noir et des yeux bleus, il ressemblait beaucoup à Raynor, on aurait pu croire qu'il était l'un de ses fils tout comme Mike.

Leïla : Nous recherchons d'autre dragon pour augmenter nos rangs, vous serez bien traité avec Zankou comme chef.

" Même si je le voudrais, je ne peux pas. "

Il haussait les épaules.

Leïla : pourquoi ?

" Ses sorciers me tient prisionniers, ils me prennent pour leur gros toutou qui les protèges, ils ont utilisés un sort contre moi, je suis enchaîne ici par des chaînes magiques. "

Leïla cherchait après ses chaînes.

Leïla : Je ne les vois pas.

" Ils ne sont pas visible, mais il sont belle et bien là. "

Leïla : Dans ce cas, nous allons te libérer.

Elle tournait le regard vers Khal et se rendait jusqu'à la porte, elle l'ouvrait, elle était prête à tuer ses sorciers qui détient l'un de ses frères, mais lorsqu'elle vit cette femme entouré d'une petite fille et d'un petit garçon, apeuré au coin de la pièce, elle en fut surprise. Elle finissait malgré tout par s'approcher d'eux.

Leïla : Ce Dragon ne vous appartient pas, nous ne sommes pas des chiens bon à dresser.

" C'est mon mari qui a eu l'idée.. Pitié nous tuer pas.. "

Elle soupirait.

Leïla : Libérer le et vous n'aurez rien à craindre de nous.

Elle serrait fort un cristal dans sa main, Leïla s'approchait d'elle, elle attapait sa main qu'elle lui forçait de l'ouvrir et pris ce cristal qui brillait.

Leïla : qu'est-ce que c'est ?

" Il contrôle le Dragon.. "

Elle le serrait dans sa main et le brisait. Elle finissait par faire demi tour, une fois dehors elle le regarder.

Leïla : Quel est ton nom ?

Tyrion : Tyrion.

Leïla : Tu nous dois une faveur, nous t'avons libérer, rejoins-nous.

Il s'approchait d'eux.

Tyrion : je vous remercie, mais, j'appartiens déjà à un clan.

Elle fit un sourire se tournant vers Khal à cette instant.

Leïla : Emmène nous jusqu'à ton clan se sera pour nous remercier de ta liberté.

Tyrion : Bien, si c'est ce que vous voulez.

Il reprit sa forme de Dragon et s'envolait aussi tôt, Leïla gardait le sourire puisqu'il venait de trouver un autre clan, il ne savait pas encore quel était leur nombre, mais ils avaient eu beaucoup de chance de rencontrer Tyrion.

Au bout d'une bonne heure de vole, Tyrion tournait la tête pour les regarder.

Tyrion : Suivez moi bien.

Une casacde se trouvait juste en face d'eux, elle était immense, il augmentait sa vitesse et pénétrait à l'intérieur, Leïla hésitait quelque instant mais fit de même, il fut bien trempé mais c'était en réalité un passage secret qui les conduisait vers une grotte d'une beauté exeptionnel, il y avait des cristaux qui décorait tout les murs, et celle-ci était immense, c'était aussi grand que le territoire de Zankou, en réalité, leur territoire se trouvait à l'intérieur d'une montagne.

Tyrion volait jusqu'à un palais construit sous le cristal eux même, il prit sa forme humaine, Leïla en fit autant, une femme était assise sur un trône également fait de cristal mauve, elle avait de long cheveux noir et des yeux gris, elle s'avançait rapidement jusqu'à Tyrion et le prenait dans ses bras.

Calinda : Je pensais ne plus jamais te revoir..

Tyrion : Je vais bien mère, et ce, grâce à eux.

Elle détachait son étreinte de lui pour regarder ses trois visiteurs.

Calinda : je vous remercie infiniment.

Tyrion se retournait pour leur faire face.

Tyrion : C'est ma mère, mais également la reîne de notre clan.

Leïla : C'est une Dragonne qui règne ce clan ?

Calinda : En effet, ne me sous estimez pas jeune Dragonne.

Elle fit un sourire.



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1372
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: les années passent "encore"   Mer 1 Mai - 22:59

Lucretia avait enfin pu jouir avec Abnar, elle sourit le souffle encore rapide. Elle fini par s'allonger sur lui posant ses doigts sur son torse et autour de l'une de ses tétons. L'entendant parler de sa ressemblance avec son père, elle ricana levant la tête vers lui.

Lucrétia: j'espère que tu n'as pas accepté que je me donne à toi pour ma ressemblance avec Atori, c'est ma mère qui risque d'être jalouse.

Elle continuait de ricanait se s'allongea à côté de lui, posant son coude sur l'oreiller afin d'y poser sa tête. Elle restait la à le regarder avec le sourire, depuis toute petite elle est émerveiller par se dieu. Elle ouvrait grand les yeux tentant de se rendre compte de se qu'il venait de lui proposer.

Lucrétia: votre femme?

Elle levait les yeux le voyant se redresser elle faisait de même, mais restait malgré tout assis sur le lit.

Lucréatia: pour ma part, je vous connais déjà beaucoup...j'ai déjà plus d'une fois assommé mon père et ma mère de question. Je pense que c'est surtout à vous de me connaitre d'avantage.

Elle sourit tirant ses jambes contre elle continuant de le regarder.

Lucréatia: Persephone à trouver les mots juste, je suis certain qu'à présent vous n'avez plus à vous en faire pour le trône...sauf bien sûr zeus qui risque encore de mettre la pression.

Il devait malgré tout retourner à ses obligations, Lucréatia retirait son sourire mais comprenait malgré tout. Ses devoir passer avant tout et elle ne pouvait pas rester éternellement à ses côtés risquant d'être un fardeau.

Lucrétia: Vous n'avez pas à vous en faire pour cela, nous avons toute la vie devant nous pour apprendre à mieux se connaitre.

Elle se penchait pour ramasser ses vêtements et leva à nouveau les yeux vers lui et sourit à nouveau lorsqu'il lui donna un baiser.

Lucrétia: pourquoi un tel sourire tout d'un coup?

Elle entre ouvrait la bouche n'en revenant pas de cette révélation, elle venait à peine de se donner à lui qu'elle se retrouvait déjà enceinte. Elle plaçait à son tour sa main sur son ventre restant quelque grosse seconde sa cette même position.

Lucrétia: moi enceinte de Abnar...

Elle fini par se rhabiller et se téléporta jusqu'à sa mère et son père ayant encore dur à avaler cette nouvelle.

Atori: Lucrétia tout va bien?

Lucrétia: oui j'étais..avec Abnar.

Atori: je l'avais bien compris.

Lucrétia: et..

Atori: et?

Il plissait les yeux voyant tête que faisait sa fille.

Atori: Il ta pas fait de mal?

elle secoua la tête.

Lucrétia: bien sûr que non, il m'a demander pour que je deviennes sa femme.

Atori: déjà une tel demande?

Lucrétia: c'est pas tout.

Atori: parle donc.

Lucrétia: il m'a dit que j'étais déjà enceinte de lui.

Atori se recula jusqu'à atteindre une chaise ou il s'y installait.

Atori: Il découvre les sentiments de ma fille! couche avec et la met enceinte par la même occasion! il a prit carrément le gros lot!

Lucrétia: papa...je sais que Abnar est l'homme qui me faut.

Atori: je doute pas une seconde de toi Lucrétia, mais je trouve que les choses ont été bien trop vite. Je vais parler à Abnar!!

Lucrétia: non papa!

Il se téléporta malgré tout juste en face de sa parle et s'apprêtait à frapper, mais entendit qu'il était en conversation avec Zeus. Il écouta tout la conversation et détournait le regard n'en revenant pas d'apprendre une tel nouvelle. Il se téléporta une nouvelle fois jusqu'à Valas toujours coller à Delic.

Atori: je viens d'apprendre que les premiers dieux désire faire un grand nettoyage de cette planète, j'ai épier une conversation entre Zeus et Abnar.

Delic: comment ça un grand nettoyage?

Atori: tous se que tu connais sera détruit et une bonne partie de la population, si mon père Derek n'est pas choisi dans le lot...on mourra tous.

***

Neltarion faisait les cents pat dans le chambre de Crixius hors de lui ayant presque l'envie dei lever la main sur son fils.

Neltarion: tuer leurs meilleurs dragon? et tu te sent fier d'avoir réussit à tel exploit?

Il s'approchait de lui se penchant pour attraper son visage.

Neltarion: silence! il ne peut avoir qu'un faible pour foncer tête baiser dans le territoire de son ennemis et seul!

Il le lâchait se tournant vers Sawn qui entrait à son tour.

Neltarion: j'étais en pleine conversation avec notre fils Sawn? que fait tu la? tu espérait avoir ma tête toi même peut être?

Il fronçait les sourcils les écoutant tous deux se chamailler, mais lorsque Crixius attrapant sa mère par la gorgne celui ci s'avançait d'un pat.

Neltarion: lâche la immédiatement! ne la punis pas pour tes erreurs Crixius! j'ai encore besoin de cette femelle malgré qu'elle me rend complètement fou!

Il plissa les yeux vue qu'il changeait de conversation pour parler de la trahison de Onyx.

Neltarion: c'est une histoire qui ne te concerne pas!

voilà qu'il désirait lui même de la sentence pour Onyx, évidemment Sawn y était contre mais Crixius n'en faisait qu'à sa tête.

Neltarion: Crixius!!!

Il voulait le suivre, mais Sawn se mit devant lui pour le provoquer à propos de Zankou.

Neltarion: si il m'attaquerait maintenant, il n'aurait pas l'avantage Sawn...ils tomberont face à moi et j'aurais aucune pitié.

Il lui lançait un sourire narquois.

Neltarion: ne t'avais je pas promis la tête de tes parents dans ta chambre, je suis sûr qu'ils serviraient de garniture.

Il se tournait pour s'avancer vers la porte près à sourtir, mais écoutait ses dernières paroles.

Neltarion: tu oublie une chose ma très chère femme, les dieux ne peuvent pas se mêler au mortel...sinon elle n'aurait jamais trouver le moyen de te donner à moi pour sauver ta petite famille sinon elle m'aurait déjà tuer.

Il sourit et fini par sortir pour rapidement rattraper crixius qui se trouvait déjà dans les cachots, avant même qu'il n'eu le temps d'attaquer Onyx il l'attrapait par le bras.

Neltarion: ça suffit maintenant! Je te rapelle qu'ici c'est MOI qui donne les ordres Crixius! et je t'ordonne de t'arrêter! Onyx a déjà été punis et je pense qu'il aurait encore préféré la mort, mais j'ai besoin de mes dragons pour défendre mon territoire.

Il le lâchait pour regarder en direction de Onyx qui était encore mal après le châtiment qu'il avait subit.

Neltarion:tu as attisé la colère de Zankou et le connaissant il ne restera pas inactif, si tu commence à tuer mes dragons avec quoi je pourrais me défendre? montre moi que tu n'es pas un idiot et éloigne toi de lui.

Il attendait qu'il s'en aille et attrapait les barreau ou était enfermer Onyx.

Neltarion: tu es dans un triste état mon ami, mais tu comprend que je n'avais pas le choix..pourquoi avoir fait une chose aussi bête? les dragonnes que je t'ai donner ne te suffisait pas? fallait en plus que tu vole la mienne!

Il serrait les barreaux encore hors de lui.

Neltarion: maintenant je suis rassurer, tu aura plus l'occasion d'en toucher une seule.

Il se tournait vers l'un des gardes.

Neltarion: aller chercher une guérisseuse, qu'il crève pas bêtement de cette façon.

Il regardait une dernière fois vers Onyx.

Neltarion: avec un peu de chance tu sera le premier à perde le vie en face de Zankou et son clan...maintenant que tu n'es plus que la moitié d'un homme qu'est ce qu'on pourrait faire de toi.

Il riait se moquant de lui et sortit des cachot.


****

contrairement à Khal qui n'a pas diminué sa cadence de vol, Drogon était exténué et avait déjà du mal à rattraper les autres. Leila lui en faisait part et il tourna la tête voyant son frère au loin.

Khal: oui, il est vrai que nous volons depuis des heures, mon frères n'a pas l'habitude.

Lui aussi sentit la présence d'un dragon, il ne crus qu'il en trouvait jamais. Il suivit Leila plongeant en piquer, drogon fit de même malgré qu'il n'avait pas sentit la même présence.

drogon: que se passe t'il?

Khal: la présence d'un dragon, tu ne le sent pas?

Drogon: bien sûr que si.

En réalité c'était pas le cas, Drogon n'avait pas seulement des problèmes pour grandir comme les autres dragon, mais en plus il était couper de certain de leurs instinct. Il suivit Khal ainsi que Leila sans dire un mot, khal prit forme humaine ne désirant pas provoquer le dragon qu'il avait en face de lui, Drogon fit de même à son tour.

Khal: si nous te libérons de ta prison, écoutera tu notre proposition,

drogon courrait vers Leila.

Drogon: nous ne sommes pas obliger de faire couler le sang Leila.

il tournait le regard vers la femme et les enfants avec pitié.

Drogon: il ne vous arrivera rien

Khal: les dragons sont pas des bêtes pour être enchaîné Drogon.

Drogon: nous ne sommes pas des monstres non plus Khal, tuer ses personnes nous mettra au même niveau que Neltarion.

Khal: tu as raison, j'ai l'impression d'entendre notre mère.

Leila s'occupa d'elle même de libéré les liens de Tyrion, Drogon sourit regardant en direction de la famille et revint vers l'homme au cheveux noir. Khal détournait le regard puisqu'il était déjà dans un clan, Drogon s'approchait de son frère.

Drogon: c'est une chance pour nous Khal, on pourrait tenter de convaincre le chef de nous rejoindre.

Tyrion acceptait de les ammené jusque la? Ils reprit tous leurs forme de dragon le suivant de très près jusqu'à cette grotte cacher.

Khal: c'est une très bonne cachette, il a peut de chance d'avoir de mauvais visiteur.

Drogon: et c'est magnifique également, faudrait penser à parler à père de se genre de décoration.

Khal: je doute que se soit dans ses gout.

Khal levait les sourcils voyant que c'était une femme qui reignait sur le trône.

khal: voilà quelque chose qui n'est pas fréquent.

drogon: je te rapelle que mère passe plus de temps à donner de ordres à Zankou, que lui en donner.

Khal: c'est vrai...

Khal s'avança jusqu'à Calinda s'inclinant pour montrer son respect.

Khal: nous volions depuis de longue heures à la recherche de nos frères, on a eu la chance de tomber sur votre fils et nous à amenez jusqu'à vous. Nous avons besoin de votre aide, de nombreux dragons sont en danger de mort...à cause de Neltarion. On ne demande pas à se que vous rejoigné notre clan et obéis à notre chef, mais une alliance pourrait se faire.

Drogon: il a également ma soeur ainsi que la fille de Khal.

Khal: vous devez connaitre Neltarion par réputation, c'est une bête qui n'a même pas de respect pour ses propres frères. Mon père qui est également chef de notre clan trouvera la récompence idéal pour vous remercier d'une tel aide. Si nous rassemblons une assez grande armée nous arriverons à mettre à terre Neltarion.


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1591
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 26
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: les années passent "encore"   Jeu 2 Mai - 3:29

Aphrodite tournait le regard vers sa fille qui arrivait jusqu'à eux, elle semblait sous le choque, elle la regardait attentivement se demandant ce qu'elle avait tout d'un coup. Elle s'avançait pour se mettre à côté de Atori et faire face à sa fille.

Aphrodite : Si Abnar t'a fait du mal, tu dois nous le dire et je le ferais payé de mes propres mains.

Mais elle en doutait qu'il pourrait en arriver à cette extrémité, et heureusement se n'était pas le cas. Elle fut surprise par cette nouvelle, la femme de Abnar, elle en tournait le regard vers Atori mais revenait très rapidement vers sa fille.

Aphrodite : N'est-ce pas prématuré ?

Elle se taisait étant donné que se n'était pas tout. Elle attendait donc d'entendre la suite, elle baissait aussi tôt les yeux vers son ventre à cette instant.

Aphrodite : Il t'a mise enceinte.. Dès le premier jour ?

Elle tournait le regard vers Atori qui avait du mal à réaliser cette nouvelle, il s'asseyait rapidement à une chaise. Aphrodite baissait les yeux ayant du mal à accepter également cette histoire, mais elle laissait tout d'abord Atori parler.

Elle posait sa main sur l"épaule de sa fille, lorsque Atori disait aller parler à abnar.

Aphrodite : Laisse le faire, il s vont juste discuter, ils ne va pas lui hôter la vie.

Une fois qu'il fut téléporter, Aphrodite attrapait la main de sa fille pour la tirer jusqu'à elle et l'enlaçait.

Aphrodite : J'aurais préféré qu'il attende un peu, mais s'il ta donné cette enfant c'est qu'il te désire et que tu le désirais.

Il décalait son visage d'elle par la suite afin de bien la regarder.

Aphrodite : Je sais ce que je dis, puisque je suis passé par beaucoup de Dieux différents avant que je ne trouve le bon.

Elle ricanait à cette instant.

Aphrodite : Bien qu'il y ait eu quelque petits complication entre lui et moi au début, mais c'est du passé.

***

Delic qui était occupé d'être sur son ordinateur, Valas était derrière lui passant son visage à côté du sien, il regardait ce qu'il faisait, jusqu'à ce que Atori vienne jusqu'à eux.

Il se retournait pour le regarder assez surpris, Valas serrait déjà les poings de cette nouvelle, Zeus avait donc raison.

Valas : Un nettoyage complet hum...

Il détournait le regard n'appréciant pas du tout ça, il relevait les yeux par la suite vers Delic mais ensuite vers son fils qui lui répondait à sa question.

Valas : Je vais leur montrer que je ne suis pas d'accord sur leur façon de penser !

Il grognait déjà entre ses dents hors de lui, c'est la qu'il ressentit Abnar présent sur Terre, il tournait le regard vers Delic en le pointant du doigt.

Valas : Toi tu restes ici et tu bouges pas !

Il se téléportait ensuite derrière Abnar qui se trouvait en haut d'une colline, il pouvait voir de là, le paysage de la citée d'Hurleval.

Abnar : Je suppose que tu es déjà au courant.

Valas : Atori t'a entendu parler avec Zeus.

Abnar : Certainement pour me gronder du fait que j'ai mis enceinte sa fille.

Valas : Ta fais quoi ?!

Abnar : Tient, il ne t'en as pas fait part.

Valas : Tu n'as pas perdu une minute !

Abnar : Je n'ai pas le temps de discuter avec toi Valas.

Il passait sa main sur son visage soupirant longuement, il ne savait pas comment faire en sorte de sauver tout ce monde des idées des deux Dieux suprêmes.

Abnar : Je dois tenter de refaire une petite beauté à ce monde, si j'y arrive, personne ne devra mourir des mains des Dieux suprêmes..

Valas : Et si tu n'y arrives pas.

Abnar : S'ils n'apprécie toujours pas la Terre même avec mon intervention.. J'ai bien peur qu'ils vont le régler de leurs mains, mais beaucoup en périrons.

Il se mettait en face de lui à cette instant, l'attrapant par son col.

Valas : Et bien tu as intérêt de réussir !

Il se téléportait pour revenir vers Delic, il l'attrapait par la main désirant le protéger.

Valas : où est passé notre fils ! AGNOR ! Je vais vous emmener chez les Dieux, si jamais sa tourne mal, vous y serez à l'abris.. Je vais également chercher Derek ensuite, juste au cas où !

Pendant ce temps, Abnar se mettait accroupis posant sa main sur le sol, il caressait la terre, une germe poussait aussi tôt, il levait les yeux vers la ville par la suite, il tapait ses deux mains l'une contre l'autre, tout les habitations se mettaient à vibrer, il utilisait ses pouvoirs pour envelopper chaque être vivant d'un bouclier afin de les protéger, leur habitations se détruisaient les un après les autres, et finissait en poussière, les gens pris de panique poussaient des cris de terreur. Hurleval venait de disparaître en même pas cinq minutes, alors qu'il avait fu présente durant des siècles.

Abnar regardait cette ville détruite de ses mains, d'ailleurs Derek et moi étions chez nous, nous avons fait une drôle de tête en voyant notre maison se détruire toute seul et que nous étions protéger par ce bouclier, on avait du mal à comprendre ce qu'il c'était produit, toute notre famille vivaient égelement dans cette ville sauf Stephan et Hatchi qui était partis la ville Mirage.

Gabriel : Derek.. Qu'est-ce qu'il vient de se passer.. Il n'y a plus rien !

Aussi tôt sur leur pieds poussait de l'herbe, des fleurs, et des arbres commençait à apparaître, il grandissaient très rapidement. Une fois que se fut terminé, Abnar se redressait, il se téléportait devant faire de même pour toute les autres villes et du côté des démons, il aura sans doute beaucoup de travail.


_____________

Crixius c'était déjà rendu jusqu'à la prison où était emprisonné Onyx, il était très souffrant et pale comme un mort, il était assis appuyé contre le mur la tête basse.

Le fil de Neltarion se dirigeait rapidement jusqu'à lui, ouvrait la grille, il fit apparaître une lame qu'il pointait sous sa gorge, les sourcils au plus bas, il désirait réellement tuer cette ignorant qui a touché sa mère, il n'appréciait pas du tout cette trahison. Onyx levait les yeux pour le regarder à cette instant.

Crixius : Tu vas mourir pour l'acte que tu as fais.

Onyx : Tue moi, je préfère mourir de toute manière.

C'est là que Neltarion arrivait, Onyx fermait les yeux à cette instant, il aurait préféré que Crixius le finisse ainsi il arrêterait de souffrir. Crixius tournait légèrement le regard vers son père gardant malgré tout la lame pointé sous la gorge de Onyx

Crixius : Il mérite de crever, il vous a trahis une fois, il recommencera sans hésiter !

Il grognait entre ses dents puisqu'il fut obligé de le laisser en vie, il en fit disparaître aussi tôt son épée en soupirant, il fit volte face pour regarder son père.

Crixius : Ils sont moins nombreux que nous et nous possédons des Dragon bien plus puissant que les leurs, ils sont faible, je ne crains pas de leur arrivé, haha, qu'ils viennent seulement, je les tuerais tous et prendrait leur femelle pour toute les baisé une par une.

Il finissait par quitter la prison en fermant bien la porte derrière lui, il fixait son père quelque instant et finissait par s'en aller hors de lui. Onyx détournait le regard, n'ayant pas la force de regarder Neltarion dans les yeux. Mais l'entendant parler, il le regardait malgré tout.

Onyx : Votre femme est tombée amoureuse de moi, tout comme je l'aime également, toute les femmes que vous m'avez donné ne pourront me donner cette amour.

Autant provoquer maintenant qu'il était au courant de leur relation.

Onyx : Vous finirez pas tomber Neltarion, j'espère que Zankou vous mettra à Terre et que Swan trouvera sa liberté, j'ai fais une erreur en vous libérant jadis.

Le soldats allaient aussi tôt chercher une guérisseuse pour le soigner, Onyx regardait le soldat partir mais revenait une nouvelle fois vers Neltarion. Il ne répondait malgré tout pas à ses paroles, il le regardait s'en aller. Une fois qu'il fut partis, une guérisseuse venait jusqu'à lui afin de le soigner.


_____________

Calinda regardait attentivement ses visiteurs, elle détournait le regard de LEïla pour regarder vers Khal qui prenait la parole. Elle l'écoutait attentivement et réfléchissait ses quelques paroles, elle tournait le regard vers Tyrion qui l'observait.

Tyrion : Qu'en pensez-vous mère ?

Elle tournait par la suite le regard vers Drogon qui parlait de sa soeur et de la fille de Khal qui était prisionniers, elle revenait une nouvelle fois vers Khal qui reprenait la parole.

Calinda : En effet, j'ai entendu beaucoup de ce Neltarion. Vous en parlez beaucoup de mal, mais n'est-ce pas lui qui a sauver beaucoup de Dragon, nous avons bien fallu périr mais il a arrêté de périple destin.

Tyrion : Sa n'empêche pas le fait qu'il reste un monstre mère, moi en tout cas Khal, je suis avec vous.

Elle tournait le regard vers son fils

Calinda : Bien, si mon fils désire être à votre côté, alors mon clan le sera également, j'accepte votre alliance Khal Drogo, fils de Zankou. Venez avec moi.

Elle sortait de son palais, elle appelait aussi tôt par télépathie toute sa trompe qui venait jusqu'à elle, ils étaient une centaine.

Calinda : Mes frères, mes soeurs, nous avons la visite des fils lui même de Zankou et de Khaleesi, ils sont venu jusqu'à nous pour nous demander notre aide et ainsi, créer une alliance. J'ai accepté son offre, nous allons nous battre à leur côté contre Neltarion

Beaucoup chuchotait entre eux connaissant tous se nom. Elle se tournait pour regarder Khal.

Calinda : Je connais un clan qui vit dans les Terres glacés, nous avons un lien parenté, je suis certaine que j'arriverais à les mettre à notre cause.

Leïla : Alors nous nous y rendrons.

Tyrion : Il veut mieux se séparer, chacun ira dans une direction, ainsi, nous trouverons plus rapidement d'autre Dragon afin de créer également une alliance.

Leïla : En effet, cela sera plus rapide ainsi.

Elle tournait le regard vers Khal, il était celui qui devait prendre la décision. Aussi tôt Calinda ordonnait par télépathie à sa troupe de se séparer en quatre, un se rendrait au nord, un autre à l'est, le suivant à l'ouest et le dernier groupe celui de Khal se rendrait au Sud jusqu'à l'endroit où se trouvait les Dragon de glace que connaissait Calinda.

Celle-ci sortait de chez elle, une elle prenait aussi tôt sa forme de Dragon qui était magnifique, elle avait des cristaux mauve qui brillait de plus belle. Elle volait aux côté de Khal et de son fils, Leïla était à côté de Drogon.

Leïla : Neltarion va s'en mordre les doigts lorsque nous arriverons avec tout ses Dragons, nous allons reprendre la fille de ma soeur ainsi que ta soeur.


___________
Le messager de Neltarion, aurait préféré être autre chose ce son messager avec toute ses mauvaises nouvelles qu'il doit à chaque fois lui avouer. Se n'était pas chose facile, puisque tout le monde sait comment réagit Neltarion lorsqu'il et en colère, il s'en prend à tout le monde afin de se calmer et cette nouvelle qu'il a découvert ne risquerait une nouvelle fois pas lui faire grand plaisir.

Il arrivait jusqu'à sa chambre, où il c'était rendu, il frappait à sa porte, qu'il finissait par ouvrir, il se mettait une nouvelle fois à genou et baissait la tête pour montrer son respect.

" Maître.. J'ai appris que les fils de Zankou sont partis à la recherche d'une alliance avec d'autre clan.. Leur nombre à augmenter, ils sont de plus en plus nombreux, beaucoup de Dragon les rejoins.. ils sont deux plus nombreux que nous.. "

Lindoreï se redressait étant donné qu'il venait de passé la nuit ensemble, elle tournait le regard vers Neltarion tenant la couverture pour se recouvrir, elle était très inquiète après cette nouvelle.

Lindoreï : Ils vont bientôt venir nous faire la Guerre.. Si votre fils n'aurait pas été jusqu'à eux pour les provoquer.. Ils ne seraient pas venu à cette initiative..

Crixius était posé contre la porte ayant entendu la nouvelle, il se rendait aussi tôt jusqu'à ses appartements, ses blessures était cicatrisé, il arrivait à bouger de nouveau son bras brûlé, mais il avait malgré tout gardé quelques marques de cette brûlure. Il commençait à enfiler son armure magique qui prendraient forme même lorsqu'il sera sous sa forme de Dragon, ce qui protégerait tout son cou et les parties où il n'était pas protéger par sa puissante carapace ainsi que ses épines.

Sa mère arrivait à cette instant, elle fut surprise de le voir habillé ainsi.

Swan : Comptes-tu te battre ?

Crixius : Zankou va bientôt venir nous attaquer.

Swan : Tu en es sur ?

Crixius : J'ai entendu le messager de père, ils ont fait des alliances, ils sont bien plus nombreux que nous.

Elle souriait à cette instant, il en fronçait les sourcils s'avançant vers elle.

Crixius : Tu sembles ravie de cette nouvelle.

Swan : En effet, je suis pressée de revoir ma famille et de retrouver mon véritable clan.

Crixius : Tu es la femme de Neltarion.

Swan : Parce que j'ai été obligé, et toi tu es mon fils, alors je te protégerais quoi qu'il arrive malgré que je suis souvent déçue par tes paroles et tes actes.

Crixius : Que c'est touchant, moi je me ferais une joie de tuer ta "famille" que tu tiens temps.

Il passait à côté d'elle quittant la pièce, Swan baissait les yeux à cette instant, elle ne savait pas quoi faire entre protéger son fils et sa famille.



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1372
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: les années passent "encore"   Jeu 2 Mai - 22:22

Delic éteignait son ordinateur assez paniquer par cette nouvelle, qu'est ce qu'ils allaient tous devenir si tout se qu'il a connu jusqu'ici allait disparaître? il se rendait jusqu'à la fenêtre regardant dans la rue, les discutaient, marchaient, riaient sans même se douter se qu'ils les attendaient.

Atori: Je pense que Abnar fera tout se qu'il peut pour sauver un maximum de vie, mais je doute que les dieux suprême seront aussi clément si ils sont pas combler.

Delic faisait signe de la tête lorsque Valas l'ordonna de ne pas bouger de la, de toute façon pour aller ou? qu'est ce qu'il pourrait faire? Atori se téléportait ayant passer le message et retournait sur l'Olympe ou Lucrétia était toujours accompagné de sa mère.

Lucrétia: ne me dit pas que ta fait scandale auprès de Abnar papa.

Atori: j'en ai pas eu l'occasion, je l'ai surpris en discutions avec Zeus et j'ai appris des chose assez déplaisant.

Lucrétia: ou tu veux en venir?

Atori: toutes les villes vont être raser et si cela ne convient pas encore aux dieux suprême de nombreuse vie vont être surpprimé.

Lucrétia: pourquoi désirer une chose pareil? ils sont resté les yeux fermer pendant que la terre mourait petit à petit sous cette pollution et maintenant qu'il se désirent à bouger c'et en détruisant tous?

Atori: on ne pourra rien faire contre leurs décision.

Sur terre valas se précipita sur Delic pour le protégé après avoir entendu son nom, Agron apparu devant eux une serviette autour de la taille étant entrain de prendre sa douche.

Agron: je peux savoir pourquoi tu cris comme ça?

Il levait les yeux sentant la maison vibré un bouclier les entourait afin de les protégé.

Agron: qu'est ce que c'est que se délire? Valas qu'est ce que ta encore fait?

Delic: c'est pas lui Agron.

Delic se serrait contre Valas voyant tout disparaître, d'alleurs chez Gabriel et moi c'était exactement pareil. J'étais tranquille sur mon canapé à regarder la tv et voilà que tout disparu j'étais tout aussi perdu que Gabriel et ne savait quoi lui répondre.

Derek: je n'en sais rien Gabriel, mais j'ai encore la télécommande.

Il me restait plus que la télécommande de la tv dans ma main, mais celle ci fini par disparaître en poussière à son tour.

Derek: j'ai rien dit.

je passais ma main sur le bouclier qui fini par disparaître une fois la ville raser, j'attrapais la main de Gabriel commençant à marcher dans cette grande étendu d'arme, de petite fleur et tout le tralala. La population était tout aussi perdu que nous et d'autre pleurait pour leurs bien perdu.

Derek: je déteste la broussailles...ou est ma ville, mes boîtes de nuit, les clopes, le scotch!

je tournais le regard vers gabriel.

Derek: allons voir si notre famille se porte bien.

Je faisais apparaître mes ailes, tous les humain se tournait dans ma direction. mais après avoir vue une ville entière partir en centre, je pense que je pourrais pas plus les choquer qu'ils ne le sont déjà. Je pris mon envole voulant chercher après Lucas et les autres, mais en plein vole je prit une balle dans les côtes j'en tombait la tête la première. C'est à cette instant que je remerciais le ciel de ne pas être tomber sur du betons.

Derek: quel est l'enfoiré qui ma plombé?

" c'est l'ange de l'apocalypse! faut le tuer avant qu'il nous tue tous"

j'en levais les sourcils écoutant se cinglé, grimaçant j'enfonçait mes doigts dans ma plait cherchant après la balle pour la retirer.

Derek: l'ange de l'apocalypse du grand n'importe quoi! arrête de pointé ton arme sur moi ou je te jure que je te l'arrache des mains et te fait un deuxième trou de balle.

Mes yeux viraient au rouge, les mains du type commençait à tremblé et un deuxième coup de feu résonna. je me tournais vue que cela venait de quelqu'un d'autre, un autre homme venait de tuer celui qui venait de me tirer dessus.

" il provoquait les dieux! j'étais obliger de le tuer! pour notre survis à tous"

Sa y est, les gens deviennes complètement maboule. je me dépêchais de me lever pour rejoindre Gabriel et regardait tous se monde qui commençait à se battre en eux.

derek: il ma traité d'ange d'apocalypse, on se casse avant de se faire troué le cuir à nouveau.

Brook: Derek!

Je me tournais souriant de savoir déjà Brook seins et sauf et suivis de Liméria et Mike, mais lui c'est pas si grave.

Brook: c'est quoi tous ça? notre maison à disparu comme tout le reste et...on m'a traîté de chien du diable, tout ça parce que j'ai une queue et des oreilles d'animal! ses abrutis sont même pas foutu de faire la difference entre une queue de renard et de clébard! heureusement Mike lui a donner une bonne leçon.

Derek: on ma bien tirer dessus et comparer à une ange de l'apocalypse.

Akira: cela te décrit parfaitement.

Je plissais les yeux regardant vers Akira accompagné de son fils Ren.

derek: ah...t'es encore vivant.

Akira: je vois que toi aussi...pour l'instant.

brook: c'est pas le moment de vous chamailler tout les deux! on a de plus grand problème vous croyez pas?

Derek: faut que je retrouve Lucas.

Brook: je l'ai vu, il va bien ne t'en fait pas.

Derek: bien me reste à trouver Tyler, qui est surement avec son maître adorer.


****


Khal, Drogon et Leila avaient rassembler bien plus de dragons qu'il ne l'aurait imaginer. Ils n'avaient pas seulement convaincu la mère de Tyrion à nous rejoindre, mais aussi d'autre clan venant des quatre coins des continents. Il était l'heure pour eux de rentrer, Zankou sentant la présence de beaucoup de dragon sortit du manoir ordonnant ses dragons de se préparer à l'attaque pensnat que c'était Neltarion et ses troupes qui arrivait.

Zankou: préparer vous à combattre, pour vos maison, vos familles et pour vos vie!

" mon seigneur c'est Khal qui est premier ligne"

Zankou: Khal?

Il plissait les yeux pour mieux voir de loin et se mit à ricaner, tous les dragons criait de joie de voir autant de leurs frères leurs venir prêter mains.

raynor: toi qui pensait qu'il ne réussirait pas.

Zankou: bien sûr que si! j'avais confiance en mon fils.

Il plissait les yeux le regardant s'avancer vers Khal qui se posait à terre et repris forme humaine, il le prit dans ses bras fier de lui.

Khal: père..il a du monde, c'est gênant.

Il le lâchait immédiatement toussant mine de rien.

Zankou: ta raison, une bonne tape sur l'épaule suffira.

Khal: oui je...

Il fermait les yeux à l'instant ou il tapait sur son épaule ne sentant pas sa force pour ne pas changer, Zankou s'avançait vers les autre clan avec le sourire.

Zankou: je m'appelle Zankou maître de ses lieux à qui j'ai l'honneur?

Drogon s'avançait avec un grand sourire.

Drogon: laissez moi les présenter, voici la Clindra la maitresse du clan de la caverne au milles cristaux.

Zankou inclinait la tête pour la saluer, Drogn passait au chef suivant pour tous les presenter.

Drogon: Hyverius chef du clan du nord, Nordzormu des grand désert et pour finir malygos des terres de feu.

Zankou: Malygos premier fils exilé de Neltarion?

Malygos: c'est exacte, il n'aurait jamais penser que j'aurais réussit à vivre dans cette endroit aride ou il m'a envoyer, mais j'ai trouver des alliers précieux pour un jour arriver à vaincre mon monstre de père. Alors lorsque j'ai eu la visite de l'un de vos fils Zankou, j'ai vue à cette instant la chance de mettre fin à son règne.

Zankou: j'en serais ravis de réalisé votre rêve.

Khal: nous allons donc nous préparer à nous battre, car je serais pas étonner que Neltarion soit déjà au courant de nos manoeuvre.

Zankou: cela fait l'ombre d'aucune doute en effet, Armée vous de vos armures de combat!

Tous ses dragons se mirent à courir jusqu'à l'armurerie ou ils se préparaient, Zankou sourit les voyant plus sûr d'eux depuis la venu de leurs nouveau frères.

Zankou prit sa forme de dragon se trouvant le plus imposant d'entre tous, Raynor se téléportait au bout de son museau pour se faire voir.

Raynor: tu n'as pas d'armure mon frère?

Zankou: on n'a pas le mode xxxxxxl.

Raynor: je m'en doutais tu n'as pas peur de finir en lambeau?

Zankou: Neltarion ne possédera pas non plus d'armure, notre cuirasse est plus résistant que le plus dur des aciers. Les armures sont fait pour les dragons plus jeune ou leurs cuirasse sont moins résistance et non plus moi.

Raynor: comme tu veux mon frère, je me batterais à tes côtés car il n'y a que moi qui peux te tuer! je laisserais personne d'autre cette gloire.

Drogon voulait également se battre, mais Zankou posait sa patte devant lui l'empêchant d'aller jusque l'armurerie.

Zankou: toi tu restera ici Drogon, les femmes et les enfants ont besoin de protection.

Drogon: pourquoi? je veux également me battre.

Zankou: c'est mon dernier mot Drogon.

Il fronçait les sourcils passant son chemin, Khal voulait le consoler mais il l'ignorait et rentrait au palais.

Khal: pourquoi l'empêcher de se battre père?

Zankou: son handicape le tuerais...c'est un homme et pourtant sous sa forme de dragon il est à peine plus grand qu'un dragon ados.

Khal: pourtant son souffle de feu est bien plus puissant que le miens.

Zankou: mais cela ne suffira pas pour rester en vie! c'est discutions est terminer partons.


****

Neltarion et ses troupes se préparait également au combat, il obligea tout le monde même les femmes et les enfants à se battre. Tous le monde était dehors sous leurs forme de Dragon même Nletarion, il s'avançait vers Onyx et l'attrapa par la gorge.

Neltarion: je te conseil de ne pas me décevoir cette fois ou je broierais ton crâne entre mes griffes!

Il le lâchait se tournant vers l'horizon écartant ses ailes pour prendre en premier son envole, les reste de son clan le suivant de près. C'était de même du côté de Zankou, il se rapprochait de plus en plsu jusqu'à se voir de loin. Les deux clan s'arrêtant faisant du surplace.

Zankou: éviter de faire trop de victime, je préfère encore faire des prisonniers plutôt que répondre le sang..ses pauvres dragon sont terrorisé par Neltarion, ils sont pas la par choix.

Khal: c'est enflure fait même combattre des enfants.

Zankou: alors faisant se qu'il faut pour briser leurs chaise.

Khal: lindorei..c'est elle! j'en suis sûr!

Zankou: et Sawn.

Neltarion: tuer les tous sans exception ou c'est vous que je tuerais!

Neltarion fonçait en premier suivis rapidement de crixius, Zankou poussait un cris volant également volant dans sa direction et les deux grand dragon se percuta s'attaquant mutuellement tous en continuant de battre des ailes pour se maintenant dans les air.


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1591
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 26
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: les années passent "encore"   Ven 3 Mai - 5:20

Valas croisait les bras voyant Agron arriver avec seulement une serviette autour de sa taille, il en levait les yeux au ciel mais finissait par le regarder sérieusement par la suite, puisqu'il se demandait ce qu'il avait.

Valas : Nous devons quitter ce monde, c'est trop dangereux.

Il regardait autour de lui, il se doutait que c'était Abnar qui commençait à détruire toute cette ville, tel que les Dieux suprêmes désiraient de la nouveautés. Sa demeure venait de disparaître, il en fronçait les sourcils hors de lui, il se retournait pour chercher Abnar des yeux, mais celui-ci c'était déjà volatilisé .

Valas : Il aurait pu laisser ma demeure intact, je suis tout de même un Dieu, et un Dieu à doit posséder une demeure digne de lui humph !

Il revenait vers Agron par la suite qui se demandait quoi.

Valas : Si tu ne prendrais pas des heures pour prendre ta douche, peut-être que tu serais un peu plus renseigner Agron ! Pire qu'une gonzesse.

Il soupirait longuement.

Valas : J'y suis pour rien, c'est Abnar qui fait ça.. Il tente de faire plaisir au Dieux suprêmes et si sa leur plaise pas, ils vont arranger leur Terre comme eux le désire et ce qui veut dire, beaucoup de massacre.

Il attrapait aussi tôt la main de Delic.

Valas : Voilà pourquoi je vais vous emmener dans un lieux sur, vous deux, ainsi que Derek et son très et chère Gabriel sinon il serait prêt à se suicider à un arbre s'il ne l'a pas prêt de lui.

Il fit un signe de la main vers son fils afin qu'il soit à nouveau habillé.

Pendant ce temps, moi j'avais encore du mal à réalisé ce qu'il venait de se passer, je m'approchais rapidement de Derek et baissait les yeux vers la télécommande qu'il avait toujours, mais elle finissait par disparaître.. On venait de tout perdre, tout nos vêtements, mes glaces, et même la voiture de DErek, tout avait complètement disparu, il n'y avait plus rien.. Nos boucliers avait disparu, je regardais vers les autres personnes, ils ne savaient pas quoi faire et restait un moment sur place complètement perdu.

Gabriel : Oui allons les voir.

Je le regardais faire apparaître ses ailes, j'en allais faire autant mais ce coup de fusil m'arrêtait, je regardait rapidement le coupable, heureusement que Derek n'était pas un humain qui aurait pu mourir par ce coup de feu Je me dirigeais rapidement vers lui

Gabriel : Derek sa va ?

Je levais la tête sous ses paroles, ils a perdu la tête..

Gabriel : Ils sont paniqué, se n'est pas tout les jours que ce genre de phénomène se produit.. Ne vient pas à le tuer Derek.

Il arrivait tout seul à retirer cette balle, moi je tournais de nouveau le regard vers celui qui lui avait fait ça afin de surveiller qu'il ne retente tout de même pas de recommencer. C'est là qu'un second coup de feu se fit entendre, se n'était pas celui qui avait déjà tiré sur Derek, je regardait un autre qui venait de le tuer celui qui avait blessé Derek, tout le monde se mettait à crier et courir craignant pour leur vie.. Il devenait tous complètement fou, certains venait à se battre entre eux et même jusqu'à s'entre tuer.

Gabriel : Oui partons.. Ils deviennent fou.

C'est là qu'on vit Brook venir jusqu'à nous, heureusement elle n'a rien ! Mike et Liméria l'accompagnait.

Mike : Oué bah il méritait une bonne leçon de traiter ma femme de cette façon ! En plus j'étais sur le pot et je me suis retrouvé le cul à l'air parce que tout avait disparu ! Mais qu'est-ce qu'il ce passe ?!

Gabriel : Je n'en sais rien.. Peut-être devrons nous trouver notre famille avant tout, parce que tout le monde ici devient.. Dingue, ensuite nous nous rendrons jusque chez Valas, lui sera sans doute ce qu'il se passe..

Je regardais Atori venir par la suite, Mike croisait les bras en le regardant.

Mike : Avoue que c'est toi qui a péter un bon coup et a tout fait valsé !

C'est là que Tyler arrivait avec Sébastien, il avait utiliser ses sens pour nous retrouver ce qui n'était pas facile vu toute cette population, il passait sa main sur son visage rassurer de notre présence, il restait malgré tout bien près de Sébastien, parce que depuis tout ce temps, ils étaient tout les deux ensemble.

Tyler : Vous êtes là, c'était dure de vous retrouver.

Gabriel : De votre côté aussi il n'y a plus rien..?

Tyler : Tout as disparu.

Gabriel : Allons voir Valas.

Je fis apparaître mes ailes, et volait rapidement pour éviter qu'on me tire dessus comme pour Derek, Tyler attrapait Sébastien dans ses bras lui souriant, il était un lycan, mais dépourvu d'aile malgré tout et se déplacer sous la forme d'un gros loup pourraient effrayer une bonne partie de la civilisation et se faire tirer dessus à son tour.

Il me suivait donc, je me retrouvais à l'ancienne demeure de Valas, celui-ci était encore la, mais il allait s'apprêter à partir.

Gabriel :Valas.

Il se tournait à cette instant.

Valas : J'allais justement venir à vous !

Gabriel : Ah oui ? On peut savoir ce qu'il se passe.

Valas : Abnar à fait disparaître la ville, et il compte le faire avec toute les autres.

Il haussait les épaules comme-ci c'était normal.

Gabriel : Mais pourquoi ? Que va t-on devenir, et ou allons nous vivre ?

Valas : Pour l'instant.. A terre, ensuite, faîte en sorte de ne pas refaire la même bêtise qu'autre fois, vous avez énervé les Dieux suprêmes, il s'ennuie de la Terre qu'il chérissait temps autre fois, ils sont prêt à tout détruire, et vous également, bon ils comptent garder qu'une tiers partie de certaine race.

Gabriel : c'est pas vrai..

Valas : C'est pourquoi Derek et toi, vous allez m'accompagner.

Gabriel : Seulement nous deux ?

Valas : Oui, Si Derek meurt, vous mourrez tous et étant donné que Derek ne va pas vouloir te quitter je préfère t'emmener aussi.

Gabriel : Mais le reste de ma famille.

Valas : Je ne peux pas emmener tout le monde non plus tant que tu y es !

Gabriel : Je ne vais pas les laisser.

Valas : Mais t'auras pas le choix, je te rappel que je suis un Dieu et quand je décide quelque chose, personne ne peut m'y empêcher je suis très TETU.

Il grimaçait et levait les mains vers le haut pour aussi tôt les téléporter. Le paysage changeait autour de nous, nous nous retrouvons dans une forêt, celle-ci était impressionnante, il y avait des fleurs aussi haute que moi, je levais la tête, les arbres semblaient interminable. Heureusement il faisait jour, on pouvait donc voir, parce que je penses qu'on se croirait dans un film d'horreur si il aurait fait noir.

Gabriel : Où sommes-nous ?

Valas : Je désirais vous emmener jusqu'à l'Olympe, mais je me suis rendu compte que se ne serait pas une si bonne idée, alors je vous ais emmener sur ce nouveau monde, on risque de rencontrer de la mauvaise compagnie par contre bon..

Il tendait la main afin de faire apparaître une demeure.

Gabriel : Que voulais-tu dire par "mauvaise compagnie".

Il ouvrait la porte pour rentrer dans la demeure qu'il venait de faire apparaître.

Valas : Juste des gros chat.

Il tenait fermement la main de Delic pour le faire entrer, je tournais le regard vers Derek.

***

Une fois que Abnar avait terminé de démolir toute les villes, pour créer des paysages plus digne, il rentrait chez les Dieux tout de même épuisé par toute cette puissance qu'il a du utilisé. Il vit au loin Atori, accompagné de Lucretia et de Aphrodite, il s'approchait d'eux à ce moment là.

Abnar : J'ai terminé, je suppose que tout le monde doit être au courant de ce que j'ai du faire.

Il soupirait tournant le regard vers Lucretia.

Abnar : J'espère que cela suffira au Dieux suprêmes... mais je ne serais faire plus malheureusement..

Aphrodite : Tu tu vas laisser ses pauvres mortels vivre sans un toit sur leur tête ?

Abnar : Je vais me régler de ce problèmes, mais cette fois ci, en faisant en sorte que cela reste beau à regarder et qu'il ne détruise pas la terre en poluant.

Aphrodite : Valas est partis avec Derek et Delic dans ce nouvelle endroit que tu nous as parlé il y a peu de temps.

Abnar : Il désire simplement les protéger, mais si les Dieux suprême désire prendre leur vie, il pourra aller où il le voudra, cela ne changerait rien malheureusement.

Il se mettait à côté de Lucretia passant sa main sur la sienne pour la lui prendre.

Abnar : je suppose que vous êtes au courant.

Aphrodite : En effet, si tu n'aurais la place sur le trône, je t'aurais déjà donné une bonne gifle.

Il fit un sourire.

Abnar : Je te reconnais bien là, mais je prendrais bien soin de votre fille et de son futur enfant

____________


Tout les clans c'était réunis afin d'accepter cette Alliance avec Zankou et ainsi de se battre à ses côtés contre Zankou. Ils désiraient tous mettre à terre Neltarion, et étaient prêt à tout pour y arriver, les Dragonnes les plus téméraires et doué dans le combat pouvaient les accompagner, mais les autres devaient resté avec les enfants.

Selena souriait de plus belle de retrouver Khal et de savoir qu'ils avaient réussi, il s'approchait de lui, une fois que Zankou lui avait montrer qu'il était fière de son fils, celle-ci passait ses bras autour de sa nuque et l'embrassait.

Selena : J'en étais sur que tu y arriverais, on va récupérer notre fille, je veux venir avec toi.

Sa soeur s'approchait à cette instant.

Leïla : Tu ne peux pas te transformer, sa sera trop dangereux pour toi Selena.

Elle se retirait de Khal à cette instant, tournant le regard vers sa soeur.

Selena : Je veux voir ma fille, quel mère serais-je si je resterais ici ?

Elle détournait le regard soupirant.

Selena : Bien, alors tu viendras sur moi, nous ne ferons plus qu'une.

Elle souriait à sa soeur, elle tournait ensuite le regard vers Khal.

Selena : Nous allons gagner cette Guerre grâce à vous.

Khaleesi avait elle aussi le sourire aux lèvres voyant tout ses Dragons présents sur ses Terres, elle n'aurait jamais imaginé qu'ils arriveraient à ramener autant de Dragon, elle ne pensait pas qu'il en restant autant également. Il y avait de tout les sortes, ceux qui vivait à la cascade au cristaux avec des reflets lumineux de couleurs bleus/mauves qui s'illuminaient lorsqu'il faisait sombre, mais portaient également beaucoup de cristaux, plus un dragon en avait, plus il montrait sa supériorité.

Les Dragons du Déserts ne portaient pas beaucoup de vêtements, des habits très léger, ils étaient également bronzé, leur forme de Dragon étaient tous de couleur sable ce qui les montraient dure à trouver, ils sont doué pour le camouflage et arrive à prendre l'apparence d'un rocher.

Les Dragon du nord sont des Dragons qui vivent dans un endroit enneigé, ils avaient de long cheveux, les mâles également, aucun d'entre eux ne pouvait couper leur cheveux. Se sont tous des Dragons qui ne ressentent pas le froid, il sont de couleur cyan ou blanc, leur feu n'est pas de couleur rouge mais de couleur bleu, il est tellement froid qu'il est aussi efficace que des flammes normal.

Les Dragon des Terres du feu sont des barbares, il aiment la violence et savent se battre. Ils ont une grande croyance pour le Dieu du feu, et arrive à apporte une grande importance pour le feu, certains disent, qu'ils arrivent à renaître à partir de ses flammes, tel qu'un phoenix. Sous leur forme de Dragon, ils sont souvent dans les tons noir, et rouge foncés, ils entoure leur corps d'une file armure de flamme.

Khaleesi marchait pour se retrouver à côté de Zankou, ils allaient fait se battre et récupérer sa fille qu'elle a perdu. La femme de Zack était également là, désirant venger la perte de son mari, les autres femmes préférait rester pour s'occuper de leur enfant.

Khaleesi : Votre rêve est également le notre, il détient ma fille ainsi que celle de mon fils. Ceux qui se mettrons en travers de notre chemin mourrons, mais nous essayeront de comme être le moins de meurtre possible, si nous pouvons les libérer de Neltarion, nous le ferons.

Elle tournait le regard vers ZAnkou.

Khaleesi : Ma priorité est tout d'abord de sauver Swan et Lindoreï.

Elle tournait par la suite son regard vers son fils.

Khaleesi : En effet, il doit déjà être au courant, ils doivent déjà se préparer à notre rencontre.


Sous les ordres de Zankou, tout le monde se précipitait à l'armurerie pour se préparer au combat. Certains d'entre n'en avait guère besoin, et le clan du Désert ne désirait pas porter ses bouts de métal sur eux qui disent, ne pas leur d'être une grande utilité étant donné qu'il avait une armure aussi dure que de la roc.

Une fois que tout le monde fus préparé, les chef prenaient en premier leur envol, les chefs de chaque clan se trouvant devant, volant aux côtés de Zankou, Khaleesi volait sur sa propre monture également tout devant. Les autres suivaient leurs chefs, et ils se dirigeaient donc tout droit vers le territoire de Neltarion.

Bien entendu Dragon devait être vexé par les ordres que lui avait donné son père, au lieux de se battre, il devait resté ici, à protéger les femmes et les enfants mais également les surveiller. Une femme allait jusqu'à lui à cette instant.

" Si vous désirez vous battre, alors allez y. Pourquoi obéir aux ordres de votre père ? "

Elle s'avançait de lui avec le sourire aux lèvres et approchait son visage du sien.

" Après tout, vous savez vous battre, et les Dragon tel que vous ne devrait pas rester en retrait. Prouvez donc à votre père qu'il a tord, que vous avez assez de force. Une fois que vous prouverez votre valeur, il sera fière de vous. "

Il finissait par passer son chemin, mais s'arrêtait malgré tout quelque instant.

" Ceux qui sont ici sont seulement des femmes des enfants, je ne pense pas que tu es l'un d'entre en eux. "

Elle se tournait pour le regard et le regardait bien de bas en haut.

" Tu es un homme non ? Du moins je le pense. "

Elle lui sourit.

***

Du côté de Neltarion, tout ses Dragon c'était préparé à l'éventuel combat, ils restaient sous leur forme humaine et au sol attendant que le combat commencent. Toute le clan de Neltarion s'y trouvaient et même des enfants ou des femmes enceinte, ils étaient obligé de se battre sous les ordres de Neltarion.

Crixius était le premier dans les rangs, il attendait ce combat avec impatience et en avait du mal à rester sur place, il avait le sourire aux lèvres désirant se battre rapidement. Il tournait le regard vers Neltarion qui arrivait sur place et se dirigeait tout droit vers Onyx qui était également présent.

celui-ci était guéris de ses blessures, grâce au Guérisseuse, il était de nouveau en pleine forme, du moins physiquement, mais mentalement c'était tout autre chose. Il regardait Neltarion approcher avec crainte et se laissant prendre par la gorge écoutant ses ordres.

Onyx : Oui Neltarion..

Il tournait le regard par la suite, voyant Sawn arriver aux côté de Lindoreï qui était comme les autres sous une armure et devaient également se battre aux côtés de Neltarion. Lindoreï était prête à se battre pour sa cause, Sawn elle, n'avait ni envie de se battre contre son propre clan qu'elle portait tout de même dans son coeur, mais ne désirait pas non plus se battre contre le clan de son père. Elle regardait quelque instant vers onyx, heureuse de voir qu'il allait bien, mais ne voulant pas qu'il soit encore une fois pris de la colère de Neltarion à cause de son attirance pour lui, elle regardant droit devant elle.

Elle était pressée de voir son père arriver, Lindoreï elle avait sa main mouate, elle était stressée de cette Guerre qui se préparait. C'est là qu'ils voyait à l'horizon le clan de Zankou voler dans leur direction, elle fit un sourire.

Sawn : Ils sont nombreux.

Lindoreï regardait tout ses Dragons surprise et inquiète.

Lindoreï Neltarion est puissant.. il les mettrons à terre..

Sawn tournait le regard vers sa soeur à cette instant, elle espérait justement que Neltarion se face battre par son père. Elle revenait vers eux, et souris repérant facilement Zankou qui était le plus imposant de tous, elle cherchant ensuite sa mère du regard qu'elle repérait sur sa monture, celle d'un griffon blanc, et ensuite elle vit plus loin son frère Khal.

Sawn : tu vois le Dragon la-bas ? C'est ton père.

Lindoreï suivait du regard Sawn et repérait le Dragon qu'elle lui montrait, elle en entre ouvrait la bouche, à côté se trouvait une Dragonne portant sa mère sur son dos, elle avait entendu parlé d'elle de la bouche de Neltarion, qu'elle était faible, car elle ne pouvait se transformer, elle savait donc que sa ne pouvait qu'être sa mère.

Elle n'avait pas le temps de réaliser quoi que se soit que Crixius poussait un cris de rage et prit ensuite sa forme de Dragon pour voler jusqu'à eux et se battre, aussi tôt, tout le monde fit de même, Lindoreï avançait d'un pat désirant faire de même mais Sawn attrapait sa main.

Sawn : Nous laissons tout d'abord une partie du clan combattre avant de nous y rendre.

Lindoreï : Pourquoi ?

Sawn : C'est le plan de Neltarion, se sont des pions, les faibles en première ligne, ils vont se croire supérieur, ensuite il désire envoyer les plus fort.

Elle tournait le regard vers Neltarion à cette instant.

Lindoreï : et Crixius ?

Sawn : Il ne tient pas en place, mais je sais qu'i ne mourra pas.

Malgré tout Neltarion devait se battre face à Zankou qui avait foncé tout droit sur lui. Khaleesi se déposait juste devant Sawn, celle-ci levait les yeux vers elle, elle descendait de son griffon qui avait du mal à tenir en place à cause de tout ses Dragons. Elle s'approchait de sa fille la serrant dans ses bras.

Khaleesi : Sawn..

Sawn lâchait la main de sa soeur pour l'enlacer à son tour.

Sawn : Vous ne devez pas baisser votre garde.. Pas avant que Neltarion ne soit à terre.

Lindoreï levait les yeux vers Neltarion, elle ne désirait pas le voir mourir, elle vit ensuite la soeur de Selena se posait à côté d'elle, elle levait les yeux vers sa mère qui la regardait avec le sourire.

Selena : Tu es magnifique, ton père sera fière de voir comme tu es devenue, mais il est occupé de se battre.

Khaleesi retirait son étreinte de sa fille mais elle gardait sa main entre la sienne, et tournait le regard vers Selena.

Khaleesi : Attention !

Un autre Dragon plongeait dans leur direction, Leïla levait la tête, sa soeur tendait ses mains maniant les flammes pour le lançait dans sa direction, tandis que Leïla déployait ses ailes pour prendre son envole, mais le Dragon continuant de plonger rapidement dans sa direction et la saisissaient par la gorge il attérissait en même temps tout en utilisant ses pattes de devant pour saisir sa tête et la tapait à terre, il tirait un bon cou avec sa puissante mâchoire ce qui la tuait sur le coup.

Selena : Non !

Lindoreï écarquillait les yeux regardant vers de Dragon qui désirait protéger ses reines, il redressait la tête regardant vers Khaleesi, elle tendait la main ses crétures sortirent de nul part, tous sautèrent sur le dragon, ils étaient tellement nombreux qu'on ne pouvait même plus voir les écailles du dragon qui était ensouvlis par ses créatures, il fut dévoré vivant malgré sa force carapace.

Elle s'approchait ensuite de Selena, et fit un signe pour faire réapparaître sa soeur sous sa forme humaine, celle-ci la prenait dans ses bras pleurant à chaude larmes sa mort.

Sawn levait les yeux regardant tout les combats, il y avait déjà beaucoup de mort, et des enfants avec, elle reperait aussi tôt Khal qui se battait contre Crixius, elle en posait une main sur son coeur ne désirant qu'aucun d'entre eux ne meurt.

Sawn : Est-il possible d'arrêter ceci ?

Lindoreï : Je ne vais pas rester les bras croisé pendant que Neltarion risque de perdre la vie.

Elle se pris sa forme de Dragon et se dirigeait tout droit vers Zankou pour l'aider, Sawn n'en revenait pas, elle préférait se battre contre sa propre famille.

Du côtés de Crixius, il se battait avec férocité contre Khal, désirant se venger de cette humiliation.

Crixius : Tu vas périr sous les yeux de ta très et tendre fille, ainsi que devant ta femme !




[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1372
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: les années passent "encore"   Ven 3 Mai - 22:03

Agron faisait apparaître des vêtements sur lui tout en levant les yeux des commentaires de son père, il est vrai qu'il dure longtemps sous sa douche tout simplement parce qu'il aime prendre soin de son corps. Delic regardant le paysage autour de lui, pensant à sa famille qui devait être surement quelque part. Il espérait que rien de fâcheux ne leurs était arriver malgré qu'ils ne les voyait plus beaucoup.

Agron: ta pas vue la longueur de mes cheveux? tu pense qui me suffit de dix misérable minute pour prendre soin d'eux?

Il soupirait longuement sachant que c'était pas le moment de parler de ça.

Agron: les dieux suprême..bande d'enfoiré. C'est ça qu'ils veulent? de la verdure partout? ils s'attendent à se que les humains vivent dans des grottes et mette des palme à la tazan?

Delic: on aura beau raler autant qu'on veux Agron, cela est fait...il est vrai que les humains et leurs technologie ont été beaucoup trop loin.

Agron: et bien ses dieux n'avaient qu'à stopper leurs soif de connaissance, mais il préférait à rester dans leurs coin à se gratter les fesses.

Il levait les mains laissant tomber et allait s'appuyer contre un arbre.

Delic: et veux tu nous emmener Valas? chez les dieux?

Agron: comme ci cela allait changer quelque chose.

De notre côté c'était toujours la panique, les gens étaient désespéré d'avoir perdu tout leurs bien et je les comprend et je les comprendre, sa me tue aussi d'avoir perdu ma baraque. Je levais les yeux des commentaire de Mike, celui la ne changera donc jamais...

Derek: on s'en fou que t'était sur le pot Mike! épargne nous se genre de cliché.

Je me tournait entendant la voix de Tyler et bien lui aussi va bien se qui me r'assure et évidemment encore accompagné de son blondinet.

derek: Tyler, bien de savoir tout le monde en plein de forme nous enlève un poids.

Sébastien: Tout se que mes grand parent on battit se son envoler en l'espace de quelque seconde.

Derek: maintenant tu es aussi pauvre que nous, quel effet cela fait?

Sébastien: j'ai encore Tyler alors je suis le plus riche d'entre tous.

derek: comme c'est mignon.


espèce de blond snoob, j'arrive pas à se saquer celui la. Peut être parce qu'il pu le chien ou alors qu'il asservissait mon fils. Je pense que c'est un peut un mélange des deux lorsqu'on y pense, sa me réjouis pas de revoir la tronche de Valas, mais il faut bien des explications à tout cela. On ne rendait jusque la, bien que c'était plus aussi évidant de retrouver son chemin.

Derek: tiens Valas comme je suis content de te revoir...hum..non j'y arrive pas, enfait rien que voir ta tronche me donne envie de me pendre à cet arbre.

Agron: tu veux que je t’apporte les cordes Derek?

Delic: c'est pas le moment de vous disputé.

C'est donc ça qu'il sait passer, des dieux ont en eu raz le cul de notre petite ville et nous même et veux de débarasser de nous comme des gamins lasser d'un jouet..je reconnais bien les dieux.

Derek: quoi? tu veux m'emmener? va te faire foutre je reste ici!

J'attrapais le bras de gabriel, il est pas question que je sois encore séparer de lui, mais il précisa qu'il emmènerait également Gabriel. Je me tournais vers les autres, eux par contre n'auront pas cette chance.

Delic: C'est pour te protéger Derek.

Derek: arrête petit, c'est surtout pour te protégé toi...je sais très bien me protégé tous seul.

Agron: je pourrais jamais supporter se type arrogant.

Malgré que Gabriel et moi désirons pas le suivre, il nous téléportait quand même. Je me tournais et fit un frontal avec une grosse fleur.

Derek: tu nous a réduis à la taille d'une fourmis Valas?

Agron: tu nous amener ou exactement?

Je fronçais les sourcils, comment ça un nouveau monde? pourquoi faire! il est la tête creuse ou quoi!

Derek: ramène nous sur terre bordel!

Agron: ferme la ou je te fais bouffer cette fleur!


Delic: Agron arrête maintenant!

Agron: moi d'arrêter? tu plaisante!

Delic: non tait toi.

je faisais un mauvais sourire à Agron à cette instant et suivait Valas jusqu'à la maison n'ayant pas vraiment le choix et surtout n'ayant pas trop envie de croiser ses gros matou dont il parlait.

derek: et maintenant Valas, nous emmener ci pour soit disant me protégé alors qu'on risque d'avoir des gros chat cul! très malin Valas.

Agron regardait vers son père ayant envie de m'égorgée, mais je sais qu'il n'en fera rien.

Agron: ta vraiment supporter se mec?

Derek: je l'ai bien supporter lui et il est bien pire que moi.

J'attrapais la main de Gabriel pour partir de mon côté de la maison et plus voir leurs tronche.

Delic: je sent que cela va être compliquer de nous entendre, tu es sûr que c'était une bonne idée de l'emmener avec nous? après tout il a toujours su se débrouiller jusqu'à maintenant.

***

Après notre disparition les autres ne savait plus quoi faire, Sébastien restait proche de Tyler regardant vers la foule paniquer et d'autre prier espérant garder la vie sauf. C'est la qu'ils entendu des bruit de sabot, Sébastien regardait vers l'horizon et se rendit compte que c'était pas des cheveux mais des grand cerf et d'autres des sorte de bouc avec de longue cornes.

Sébastien: qui sont ses gens?

Brook: des elfes...

Sébastien: t'es sérieuse?

Brook: bah regarde leurs oreilles!

Sébastien: effectivement.

Tous les humains redevenaient calme regardant vers ses elfes qui s'approchait de plus en plus, celui en premier ligne chevauchant un grand cerf blanc garnis d'une armure vert cristalisé levant la main faisant arrêter ses troupes. Celui ci s'avançait seul vers les humains émerveiller.

Cenarius: les dieux ont enfin entendu nos prières depuis bien trop longtemps vous tuer notre mère avec "vos pollutions"

Il descendait de sa monture qui se mit à tranquillement brouté l'herbe, silencieux il s'avança se mêlant à la population. Il faisait au moins le double de taille aussi grand que pourrait l'être un dieu.

Cenarius: voilà se qui arrive à ceux qui met en colère les dieux, mais vous êtes encore la..peut être feront t'il preuve de clémence. Notre oracle nous a envoyer un message disant que nous elfe devons vous montrer le chemin à suivre.

" on a plus de maison"

Cenarius: nous allons vous aider à reconstruire des habitation, mais tout en gardant un paysage comme celui ci. Terminer les routes, le bétons et tout se qui tue le paysage et notre terre mère. Vous avez une chance de vous racheté alors saisissez la!

Sébastien: vous voulez qu'on vive dans des arbres?

Cenarius: nous ne vivons pas dans des arbres loup, nous avons également des habitations.

Comment avait t'il deviner qu'il était un loup alors qu'il était sous forme humaine, il regardait Tyler à cet instant, mais leva à nouveau les yeux vers Cenarius. Lui repéra directement Mike et Akira et sourit s'approchant d'eux se souvenant très bien de leurs visage.

Cenarius: je pensais pas un jour vous revoir et sans vous taper dessus.

Akira: pourtant l'envie de lui faire manger l'herbe est très tentant.

Cenarius: et Athéna?

l'expression sur le visage de Akira faisait bien comprendre la nouvelle.

Cenarius: je suis désolé Akira...

Brook: il est peut être grand, mais il a une beau derrière.

Cenarius se retournait à cet instant regardant vers Brook avec un sourire charmeuse.

cenarius: agréable compliment, mais j'ai déjà six femmes ma chère..je doute qu'elles seraient ravis que je r'approche une autre femme à la maison.

Brook: Six femmes!?

les autres elfes venu pour enseigner à respecté la nature au humain se metta déjà au travail, rassemblant les matérieux nécessaire pour recréer la ville comme pour celle des elfes.

Sébastien: vous avez également perdu votre village?

Cenarius: non elle est rester intacte, nous avons toujours respecté le désir des yeux et ça depuis l'aube de notre créations. Contrairement aux autres villes toucher par la colère des dieux est rester intacte..nous voulons plus que vous commettez une deuxième erreur, c'est pour ça que nous sommes la.

Spoiler:
 


****


La bataille faisait rage entre les clans, beaucoup de dragon était tomber en premier les femmes et enfants du clan de Neltarius. Celui ci ne s'en préoccupait, il n'était que des pions bon qu'au sacrifice. les deux grand dragon s'attaquait avec acharnement

Neltarion: c'est aujourd'hui que tu tombera Zankou.

Zankou: je doute beaucoup Neltarion, tu sais très bien que tu n'as aucune chance! tu es vaincu rend toi et peut être que je serais clément!

Neltarion: plutôt mourir!

Zankou: cela sera un honneur d’exécuté ta dernière volonté!

Il était de même du côté de Khal et crixius aucun des deux ne baissait les bras.

Khal: ton père et toi n'avez aucune chance, qu'est ce que tu fera une fois qu'on aura la victoire? moi je te propose de rester pour le restant de tes jours enfermer dans une petite cage.

Il refermait aussi tôt sa machoire sur l'une de ses cornes le tenant fermement et plongea jusqu'à terre plaquant celui ci contre le sol.

Khal: tu ne me tuera pas Crixius tout comme moi je te ôtera pas la vie malgré que la mort tu l'as mérite amplement.

Il leva les yeux vers Sawn l’apercevant au loin.

Khal: ma soeur te regarde, elle s'inquiète pour toi...

Il continuait de le maintenant au sol et levait les yeux vers d'autre dragon qui descendait pour lui porter secours.

Khal: ne le tuer pas, mais empêcher le de bouger et de mordre.

les autres attachait chacune de ses pattes, ailes, mâchoire pour l'empêcher de bouger.

Khal: tu es mon prisonnier mon cher Crixius.

Il fini par le lâcher levant les yeux au ciel pour regarder son père, alors qu'il était sur le point de porter un bon coup à Neltarion, Lindorei intervenait pour lui porter secours. Se qui réussit a faire distraire assez longtemps Zankou pour que Nletarion attrape l'une des ses cornes par la mâchoire et la tordait jusqu'à qu'elle se brise.

Neltarion: c'est toi qui a perdu Zankou:

Il attrapait la corne briser de Zankou dans sa patte et l'enfonçait dans son thorax, il en poussait un grand gémissement.

Khal: père!

Il vola jusqu'à lui, mais Neltarion montait de plus en plus la corne qui ouvrit tout le long du thorax. Zankou tombait la tête la première jusqu'à s'écraser sur le sol.

Neltarion: tu n'es plus rien Zankou!

C'est la que Drogon arrivait crachant de puissante flamme au coin de la tête de Neltarion, celui ci hurlait de douleur sentant sa peau brûlé. Il tentait d'attraper Drogon dans sa mâchoir, mais celui ci était de bien plus petite taille et bien plus rapide. il était facile pour lui exciquer l'attaque de Neltarion.

Neltarion: misérable vermine! tu payera pour ton geste!

Neltarion inspirait profondément et ouvrit la gueule près à cracher son feu, mais à se même instant Drogon lança une boule de feu pile poil dans la gueule de Neltarion. Son feu ainsi que celui de Neltarion se mélangèrent pour ensuite créer une explosion à l’intérieur du corps du grand dragon. Celui ci tombait à son tour violemment contre le sol, de la fumé noir sortit de sa gueule. Tout les dragons sans exception se posait au sol ayant vue le grand Neltarion tomber.

Khal: père!

Il prit forme humaine et courrait vers Zankou qui respirait bruyamment par la douleur causé par la blessure.

Raynor: éloigne toi et laisse moi regarder cette blessure.

Raynor descendait du dragon qui chevauchait et s'empressa de rejoindre son frère, on pouvait voir à l'oeil nu tout le feu et la lave. celle ci commençait déjà à s'echapper par sa blessure et même de sa gueule.

Raynor: Tu va devoir tenir le coup mon frère.

Zankou: j'aimerais....t'y voir. J'arrive pas...à reprendre forme humaine.

Raynor: n'essaye pas! tu partirais en poussière, l'essence du dragon que ta voler était entrain de s'écchaper...on va devoir refermer toutes tes plaie.

Zankou: ta des pansement sur toi?

Raynor ricanait.

Raynor: je pense qu'on aura besoin de chose bien plus solide que de simplement pansement mon frère, toi qui ne trouvait pas d'amure à ta taille, je vais moi même t'en fabriquer un.

Il tournait le regard vers Khaleesi qui s'inquiété pour son mari.

Raynor: comme je l'ai dit, je serais le seul à tuer Zankou de mes mains...je le sauverais Khaleesi.

Drogon: si je serais arriver plus tôt...


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1591
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 26
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: les années passent "encore"   Sam 4 Mai - 1:06

Valas nous ignorait et rentrait dans la demeure qu'il venait de se faire construire, celui-ci était bien entendu meublé, c'était exactement comme son ancienne demeure où il vivait avant que tout ne fut détruit des mains de Abnar.

Valas : Je vais pas vous ramener tout de suite, alors cesse de m'énerver Derek !

Alors qu'il était bien installé dans lit de ses divan, il posait un bras par dessus celui-ci et se tournait pour regarder vers DErek, moi je me trouvais à ses côtés ne sachant pas quoi faire, nous sommes bloqué dans un nouveau monde que nous ne connaissons pas, il peut être différent du notre, nous ne savons pas ce qu'il a ressort, alors, il veut mieux rester ici avec Valas.

Valas : Ta peur des minous Derek ?

Il en ricanait.

Gabriel : Sa ne doit pas être des minous très amical.

Valas : Je suis là, rien ne vous arrivera ok ? Je ne vous ais pas envoyé à la mort bien au contraire, j'ai bien l'intention de garder Derek en vie et non en état de cadavre... Hum.. Bien qu'il le soit déjà.

Gabriel : Alors vous pensez réellement que notre monde est en dangers.

Valas :Hum, étant donné que les humains ne peuvent pas changer, je suppose que oui, se n'est qu'une question de temps, si votre monde arrangé par Abnar ne leur convient pas, ils fera leur ménage eux même et gardera qu'une tiers partie des races, vous, je n'ai pas demandé l'accord pour vous créer, alors je doute qu'ils apprécient votre race.

Gabriel : Alors, il faut également aider le reste de notre famille.

Valas : Derek restera en vie c'est le principal, je ne vais pas commencez à emmenez tout le monde, je vais en devenir fou.. Un seul Derek me suffit, si je devais supporter toute sa famille, je ne vous dit pas la migraine que je vais attraper !

Je n'en revenais pas, agacé, je préférais sortir d'ici.

Valas : Ne t'éloigne pas de trop surtout !

Je me mettais juste contre le mur baissant la tête, jusqu'à ce que j'entende un bruit, je regardais autour de moi, mais je ne voyais rien.

Gabriel : Sa doit être un gros lapin.

J'utilisais malgré tout mes sens et je repérais quelque chose, je voyait au loin une fourrure de couleur grise qui bougeait tout doucement, je tentais d'utiliser ma rapidité pour rentrer, mais je n'y arrivais pas, bien entendu Valas avait oublié de nous prévenir que dans ce monde, aucune magie n'était possible.

Je vis ensuite cette petite boule de poil sortir des fougères, c'était en effet un humain moitié félin, mais il semblerait que se n'était qu'un enfant, il était si mignon ! On aurait une petite panthère grise, elle avec pourtant des cornes et quatre oreilles en tout. Elle se mettait debout me renfilant, elle devait avoir une tête en moins que moins, les enfants étaient déjà grand, alors je ne préférais par rencontrer ses parents.

" Qu'est-ce que c'est. "

SA voit était grave, mais on pouvait malgré tout entendre que c'était une voix féminine.

Gabriel : Tu parles.. Notre langue.

Elle levait la tête pour regarder mon visage, il attrapait ma main, ses griffes me piquaient mais elle ne les sortaient pas donc sa allait.

" et sa n'a pas de poil. "

Elle approchait son visage de ma main pour me renifler, elle passait ensuite sa langue le long de mon bras.

" Sa doit être comestible. "

j'en retirais ma main d'elle à cette instant.

Gabriel : Non pas comestible ! Je suis maigrichon, il n'y a aura rien à manger la dessous. Et j'ai un goût horrible, je ne me suis pas lavé depuis plusieurs jours.

Elle penchait la tête tentant de comprendre ce que je disais.

" Je vais te montrer à mes parents, ils vont être fière de ma découverte ! "

Elle m'attrapait par le bras pour me tirer, mais quel force elle avait ! Et moi je n'en avais plus du tout. Valas sortis à cette instant, il l'attrapait par la nuque tirant sur sa peau, cela ne lui faisait pas de mal, mais sa l'immobilisait, elle en poussait un cris.

Valas : Voilà donc ses horribles "Charrs" que Abnar a créer, il a des goûts horribles.

Entendant les cris appel de son enfants, une femelle ayant une tête en plus que Derek arrivait, elle avait la même couleur de fourrure que l'enfant, gris, avec quelque tâche plus foncé, tel qu'une panthère, elle avec des cornes qui allaient vers l'arrière de couleur noir et des yeux vert, ainsi que quatre oreille. Elle portais des tas de bijou et une petite tenue en cuir pour se couvrir.

Valas : Regarde ta mère est là, retourne dans près d'elle et évite de revenir.

Il la lançait, elle en retombait sur ses pattes et courrait derrière les jambes de sa mère, celle-ci tendait déjà une main sur sa hache qu'elle avait accroché à sa ceinture.

Valas : Disons à tout votre clan, personne ne doit venir près de ma demeure, je suis un Dieu, alors prenez garde.

Je regardais ses félins, c'est impressionnant, je me demande à quoi peu ressembler les mâles, ils doivent être encore plus grand que les femelles et plus.. Effrayant aussi. Je me demande ce qu'il est le mieux, des "Charrs" comme vient de le dire Valas, ou les "démons". Certains démons sont ideux.

La femelle n'aimant pas qu'on s'en prenne à son petit, se mettait à courir à deux pattes dans notre direction, elle sortait sa hache et tentait de me donner un coup avec, j'eu le temps de me retirer mais je fus malgré tout coupé au niveau de l'épaule, Valas se mettait entre moi et elle, à côté de la demeure de Valas se trouvait une rivière, Valas levait cette eau vers le ciel qui prenait la forme d'un serpent et se dirigeait tout droit vers elle mais s'arrêtait juste à rat.

C'est la première fois qu'elle vit ce genre de magie, elle préférait prendre la fuite avec son enfant pour prévenir le reste de son clan. Valas levait les yeux au ciel et fit disparaître son pouvoir, la glace reprenait la forme de l'eau pour reoturenr dans la rivière.

Valas : Je ne peux pas les tuer, mais je peu les effrayer.


________________

Tyler se trouvait toujours accompagné de Sébastien, il venait de nous voir téléporter et avait donc bien compris que Valas nous avait emmené autre par de ce monde, il ne savait pas quoi faire, et ignorait comment s'y rendre également. Il devait donc s'occuper de lui et de sa famille, il faudra donc commencer à bâtir quelque chose avec les moyens qu'ils avaient pour ne pas dormir dehors.

Mike attrapait deux petits bouts de boit à terre.

Mike : T'en fais pas Liméria, papa est super doué, il va te faire une superbe cabane !

Tyler : Avec ses deux petits bouts de bois ?

Il le pointait avec ceux-ci.

Mike : Tu serais surpris de quoi je suis capable de faire avec ses deux mains Tyler ! Tu peux demander à Brook, haha.

Il penchait la tête lui souriant.

Tyler : Mais je n'en doute pas.

C'est la qu'ils voyaient au loin un groupe d'elfe arriver montant des cerfs comme monture, Tyler se mettait bien à côté de Sébastien et regarder ses elfes, c'était la première fois qu'il en voyait mais il savait qu'il n'étaient pas maléfique.

Tyler pourquoi sont-ils ici ?

Mike était dans son coin entrain de planter les deux bouts de bois dans le sol et tentait de les faire tenir, il finissait par tournait la tête montrant de la main son chef d'oeuvre.

Mike : Tadam !

Ce qu'il avait fait était tout de traviole et finissait par un coup de vent de tomber en miette.

Mike : Bon ok je suis nul.

Il levait les yeux vers les elfes par la suite, il faisait des petits yeux pour tenter de voir plus loin et voir ce qui c'étaient, il tournait le regard vers Brook par la suite qui disait que c'était des elfes.

Mike : Qu'est-ce qui viennent faire ici ?

tout le monde écoutaient Cenarius qui étaient en face d'eux.

Mike : Voilà un putain d'écolo super..

Il fit un soupir tout en croisant les bras.

Tyler : Il a raison, les humains en veulent toujours plus, s'en se préoccuper de la nature.

Il fut assez surpris d'entendre que les elfes étaient ici pour reconstruire leurs village, mais de façon tel qu'eux, sans pollution et en préservant la beauté du monde.

Mike : Alors les Dieux on raser toute la ville sauf la votre, quel bande de raciste.

Tyler : Mike..

Bien entendu Mike avait oublié qu'il avait déjà rencontré Cenarius autre fois, c'est lorsqu'il parlait à Akira qu'il plissait les yeux.

Mike : Oh attend ! Mais oui il me semblait bien que ta tête me disait vaguement quelque chose, avec des cheveux vert là !

Il tapait son poing dans sa main.

Mike : Zankou avait piqué ton corps avec cette folle furieuse de Laure !

Il se mettait à ricaner.

Mike : C'est que le temps passe, et ta changé, c'est peut-être.. hum, ta les cheveux plus long non ? Et ton look est différent, oh et puis sa doit aussi l'effet d'être sur ce grand Cerf. D'ailleurs, pourquoi vous grimper sur des Cerfs ? On se croirait dans Bambi.

Il fronçait rapidement les sourcils lorsque Brook lui disait qu'il avait de belle fesse.

Mike : Les miennes sont beaucoup plus belle et plus ferme !

Il ouvrait la bouche lorsqu'il lui disait combien de femme il possédait.

Mike : Mais tes un pervers en faîte !

Il le regardait bien de haut en bas.

Mike : Tout ça pour que tu n'es pas de ménage à faire, ni de cuisine à préparer, les elfes sont des machos. Moi avec une Brook j'ai assez, je ne préfère pas imaginer en avoir six comme elle.

Il la regardait avec un sourire amusée voyant la tête qu'elle faisait.

Mike : Mais jamais je ne la remplacerais.

Tyler : Tu peux êtres.. Touchant quand tu le veux Mike.

Mike : Je suis toujours Romantique voyons.

Il en levait un sourcils ne croyant pas vraiment, il finissait tous pas reprendre leur sérieux puisqu'il s'agissait tout de même de bâtir leurs nouvelles villes et donc leur nouvelle maison où ils allaient y vivre.

Tyler :Je penses que nous allons suivre vos conseils dans ce cas, si nous pouvons faire plaisir au Dieux et pouvoir continuer notre vie sans qu'ils nous arrivent malheur alors je suis pour.

Mike : Tant que se sera pas comme dans l'ancien temps, qu'il faut sortir dehors pour aller pisser, obligé d'avoir une étable pour avec des cheveux étant donné que je suppose que la voiture c'est terminé ! J'ai une tête d'un fermier ?

Tyler : Tu n'as pas besoin de voiture de toute manière, tu sais te téléporter.

Mike : je vois pas ce que sa change, j'aimais ma voiture.

Tyler : Soit tu acceptes cette nouvelle vie ou soit tu subis la colère des Dieux ce qui veut dire la mort, que préfères-tu ?

Il tournait les yeux n'ayant pas vraiment le choix.

Mike : La nouvelle vie, avec des petits papillons, un joli arc-en-ciel et façon Pis and love ! Ouéé mec.

Il ricanait.

Tyler : Ne refait plus jamais ça s'il te plaît.

Mike : Ouééé mec ?

Tyler : Pitié, pourquoi est-ce qu'il fait partie de ma famille.

Il fit un léger sourire en regardant vers Sébastien.


______________


Crixius continuait de se battre avec férocité contre Khal, il utilisait toute la force qu'il avait, bien qu'il était très puissant, mais il est lent. Il levait ses yeux vers Khal qui attrapait l'une de ses cornes dans sa gueule, il tentait de se retirer de lui et poussait un rugissement d'énervement puisqu'il fut forcé de plonger vers le sol avec lui, il l'entaînait et fracasser la tête la première, ses cornes étaient enfoncé sous la terre.

Une fois ressaisi du choc, Crixius levait les yeux vers Khal qui lui parlait, il tirait sur sa tête pour se libérer.

Crixius : Tu ne me tueras pas ?!

Effectivement Sawn serrait les poings voyant que Khal avait réussi à mettre son fils à terre, elle ne désirait pas non plus perdre son frère, mais Crixius restait néanmoins son fils et ne voulait pas le perdre également. Elle tournait le regard vers Khal qui la regardait.

Lorsqu'il parlait à crixius de sa mère, il tournait le regard vers elle.

Crixius : je vois, tu ne me tue pas seulement parce que je suis son fils et donc ton neveu. Sache que moi, je n'aurais pas hésité une seul seconde à t'arracher tes boyaux de ton corps.

Il grognait voyant que d'autre arrivait, ses cornes étaient toujours coincé sous terre, il poussait des flammes hors de lui lorsqu'ils commençait à l'attacher pour l'emprisonné,il tirait un bon coup et finissait par retirer ses cornes qui étaient enfuis dans le sol, mais restait néanmoins pris au piège.

Crixius : Tu crois que je vais rester ton prisonniers très longtemps ? Tsss, la bonne blague !

Voyant que Khal regardait vers le haut, il fit de même et regardait lui aussi Neltarion se battre contre Zankou, Lindoreï s'empressait de lui venir en aide ce qui fut distraire Zankou assez longtemps pour que Neltarion le mette à terre, il réussi à briser un bout de sa corne pour ensuite lui enfoncer profondémment dans son thorax.

Khaleesi : Zankou !

Sawn s'avançait à cette instant ne désirant pas qu'il meurt.

Crixius lui riait.

Crixius : Et un de moins, notre clan est bien meilleur que la votre, la preuve, vous êtes obligé de vous allier avec plein d'autre horde pour nous faire la Guerre, vous êtes des lâches.

Heureusement que Drogon arrivait à temps pour s'en prendre à Neltarion, il arrivait à le brûler avec ses flammes, Sawn et Khaleesi courrait rapidement jusqu'à Zankou.

Sawn levait malgré tout les yeux pour regarder son jeune frère qui se battait avec Neltarion, elle comptait bien lui venir en aide, surtout en voyant Qu'il se préparait à cracher des flammes sur lui, mais c'est là qu'il lui envoyait cette boule de feu, ce qui fit une explosion et mettait à terre une bonne fois pour toute Neltarion.

Crixius suivait du regard son père qui tombait au sol, il avait été vaincu, il n'en revenait tout simplement pas qu'il sait fait battre pas un si petit Dragon. Khaleesi avait déjà les larmes aux yeux voyant dans quel état se trouvait Zankou.

Khaleesi : Je t'interdis de mourir.

Elle laissait RAynor l'inspecter, elle passait déjà sa main dans ses cheveux plus que inquiète de le perde, elle finissait par regarder Raynor qui tentait de l'a rassurer.

Khaleesi : Fait ce qu'il faut, tant que tu le ramènes en vie.

Elle tournait le regard vers Zankou à cette instant, Sawn s'approchait pour se mettre à côté de sa mère, elle regardait l'oeil de Zankou puisqu'il était immense sous cette forme.

Sawn : Vous avez tenu votre promesse, je savais que vous viendrez me libérer, merci. T'en fais pas mère, père est costaud et bien trop têtu pour mourir.

Elle fit un sourire, restant toujours aussi forte, khaleesi prenait la main de sa fille, contente de l'avoir retrouvé, mais avait peur de perdre une autre personne qu'elle aimait. Elle tournait le regard vers Drogon à cette instant.

Khaleesi : Tu es arrivé à temps Drogon, tu as sauvé ton père et tu as mis à Terre Neltarion.

Sawn : C'est dommage qu'il y ait autant de mort.

Elle s'avançait vers Crixius par la suite qui était attaché.

Sawn : Tu vois, tu n'es pas invincible Crixius, Khal aurait pu te tuer, il est temps que tu grandisses et que tu arrêtes de ne penser qu'à toi.

Crixius : Ne me parlez pas, espèce de traîtresse, si je serais libre, je vous ferez payer de cette trahison !

Elle soupirait, Khaleesi le fit redevenir sous sa forme humaine, il debout, bien attaché et ne pouvait toujours pas bouger d'un poil. Sawn s'approchait de lui en posant sa main sur son visage.

Sawn : je suis ta mère, j'ai bien fallu mourir pour te donner la vie, tu tentes de te forger cette carapace qui bloque tout amour pour ressembler à ton père, mais il était un monstre et regarde ce que sa lui a réussi. Personne ne l'aimait, tout le monde le craignait, tout les clan se sont battu aujourd'hui pour le voir mort.

Crixius : Et je le vengerais !

Elle retirais aussi tôt sa main de lui.

Sawn : Si tu ne changes pas Crixius, je ne pourrais rien faire pour toi.

Crixius : Je comptes pas changer pour vous, "mère".

Elle tournait le regard vers son frère, elle s'avançait vers lui avec le sourire et l'enlaçait heureuse de le retrouver.

Sawn : Merci de ne pas l'avoir tué.

Crixius tournait le regard vers sa mère hors de lui, il tirait sur ses liens mais sans parvenir à s'en détacher. Sawn se décalait de lui avec le sourire.

Sawn : Lindoreï aimait Neltarion, ils l'ont eu plus jeune que moi, alors, ils ont réussi à la manipuler ce qu'ils ont tenté de faire avec moi, mais cela n'a pas marché. Il faudra lui laisser un peu de temps pour diriger et comprendre qu'elle se trouvait du mauvais côté.

Celle-ci était à genou devant la dépouille de Neltarion lui caressant le visage.

C'est la qu'elle vit au loin le corps de Onyx, elle en écarquillait les yeux et se mettait à courir jusqu'à lui, il gémissait de douleur, celle-ci posait rapidement sa main sur sa blessure pour empêcher que plus de sang ne coule, mais Onyx retirait sa main.

Onyx : Laisse.. moi.

Sawn avait aussi tôt les larmes aux yeux.

Sawn : JE ne veux pas que tu meurs.

Onyx : C'est.. Mieux. Ainsi.

Il fermait les yeux désirant mourir, les larmes de Sawn coulaient aussi tôt.

Sawn : Non.. Onyx, ma mère va te soigner.

Khaleesi arrivait aussi tôt, elle se mettait à genoux prêt à le soigner.

Onyx : Je veux.. hum.. mourir Sawn, laisse moi.

Khaleesi tournait le regard vers sa fille, celle-ci était perdue sous ses paroles.

Onyx : Je t'en prie..

Sawn : D'accord.

Elle se penchait pour l'embrasser le front, Crixius souriait étant donné que c'était lui qui avait foncé rapidement vers lui pour lui enfoncer l'une de ses épines de sa queue, Onyx finissait par avoir le regard dans le vie, il venait d'y laisser sa vie. Sawn poussait un cris de rage et s'en allait, Khaleesi se redressait pour la regarder.

Elle marchait regardant tout les morts, elle connaissaient beaucoup d'entre eux, et surtout les enfants qui n'aurait jamais du mourir si tôt, elle passait ses mains sur ses bras devenant mal de voir autant de vie perdue.

Selena se rendait jusqu'à sa fille.

Selena : Lindoreï..

Lindoreï : Vous l'avez tué..

Elle levait les yeux pour regarder sa mère.

Selena : Il était mon père Lindoreï, ce qu'il veut dire ton grand-père, ce qu'il faisait n'était pas normal.

Lindoreï : Entre Dragon c'est quelque chose de normal d'avoir pour femme une personne de sa famille, certains d'entre eux, épouse même leur soeur ou leur frère.

Selena : Nous ne sommes pas ton ennemis, tu es ma fille, je t'en prie vient avec nous.

Elle lui tendait la main, celle-ci baissait les yeux vers sa main.

Lindoreï : Je ne lui ais même pas lui donner un enfant, il m'aimait et je l'aimais.

Elle tournait le regard vers Khal, elle finissait par remettre sa main le long de son corps.



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1372
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: les années passent "encore"   Sam 4 Mai - 22:03

On se retrouve dans un endroit qu'on connait pas, où il n'y pas de clope pour moi passer mes nerfs, d'alcool pour oublier que je dois supporter Valas et tout ça pour me garder en vie? j'ai surtout l'envie de me pendre la à cette instant et ou est passer Gabriel? Je cherchais dans la maison, mais fini par sortir dehors c'est la que je le vis se faire emporter par une sorte de gros matou?

Derek: c'est ça les gros chat?

Valas sortait attrapant cet animal par la peau du coup, j'aime pas comme il crie cela risque d'attirer l'intention. Je m'avançais rapidement vers Gabriel le tirant contre moi.

Derek: Commence pas part t'attirer des ennuies Gabriel.

Agron sortit à son tour de la maison retroussant le nez regardant dans ma direction, on va vraiment pas être copain tout les deux, je lui rendais donc le même regard. La mère de la petite panthère arrivait, ils sont déjà plus gros que je le pensais.

Agron: c'est ça les créatures qui vis dans se monde? des grosses peluches...je crois pas que je resterais très longtemps ici.

Après que le mère c'est enfuis avec son enfant, les mâles de leurs troupe ont déjà été prévenu de la situation. l'un d'eux sans qu'on le sache entrait à l'intérieur de la maison et attrapa Delic alors qu'il cherchait de quoi faire à manger dans le frigo. Il était directement ligoté et recouverts la bouche d'un tissous pour l'empêcher de crier et l'emmena avec lui. Nous dehors on c'était même pas douter de se qu'il c'était passer, j'ai plus de pouvoir je pouvais donc pas entendre se qu'il se passait à l'intérieur.

Derek: on n'est cencer rester combien de temps ici? tu pense que si ses dieux dont tu nous a parler à envie de se débarrasser de moi ne viendront pas ici pour ça?

Je levais les yeux aux ciel.

Derek: est ce que cela t'arrive de te servir de ta tête au lieux de ta queue.

Je rentrais avec Gabriel à l'intérieur de la maison, Agron s'approchait de son père.

Agron: au fond il a raison, si les dieux suprême décide de tuer Derek pour supprimé la race. Ils le feront et même si on décide de le cacher dans le trou du cul du diable.

Je sortais regardant vers Valas.

Derek: Delic est plus la et il a des traces félins, t'aurais peut être pas du effrayer cette grosse minette.

l'un des charrs emmenait sur son épaule Delic jusqu'à son village, les villageois s'approchait pour reniflé Delic par curiosité. Delic était paniquer et regardait autour de lui, ils étaient très nombreux et les mâles charrs était plutôt effrayant.

"attacher le au poteau"

" oui tribun"


Il posait Delic contre le poteau l'attachant à celui ci et retira le tissus de sa bouche.

delic: ne me tuer pas.

Tribin: nous te tuerons pas si tu ne représente pas une menace, mais l'une d'entre nous vous a vue utiliser les pouvoirs mystérieux

Delic: cela venait de Valas et non de moi.

Tribun: es tu capable d'en faire autant?

Delic: non.

Il partait pour discuté avec d'autre mâles de sa troupe pour son cas, Delic essayait en attendant de se dégager de ses liens, mais n'ayant plus aucun pouvoir il ne pouvait bouger d'un pouce. Attendant qu'il prenne une décision une de leurs femelle revenait de la chasse blesser à la cuisse, les autres femelles faisait déjà chauffé une barre de métal près à cicatrisé la plaie de cette manière.

Delic: non attendez! il ne faut pas faire commencer.

tribun: comment tu peux savoir comment procédé peau nue?

Delic: je m’appelle Delic et j'étais médecin la d'ou je viens, il faut recoudre la plaie.

Il plissa les yeux hésitant, mais faisait un signe de la tête pour qu'on le détache et l’amenait de force jusqu'à la Charrs blessé.

" Il pourrait tenter de prendre ma vie tribin"

Tribun: si il tente quoi que se soit il aura le temps de voir sa tête tomber sur le sol.


Delic: il me faut du fils et une aiguille et de quoi désinfecté.

Le Charrs faisait un signe de la tête pour apporter se qu'il avait demander, Delic commençait par raser les poils autour de la plait et la recousu. Tout les charrs regardait son intervention, ils ne connaissait pas grand chose de la médecine.

Delic: Voilà, le fils s'enlèvera naturellement.

" c'est moins douloureux que le feu."

Beaucoup de Charrs commençait à faire la queues pour être soigné à son tour, il voyait maintenant Delic comme un don du ciel.

Delic: poussait pas..je vais vous aider, mais me marcher pas dessus surtout.


****

sur terre les choses avançait à leurs rythme, les elfes étaient de bon bâtisseur et les humains voulant retrouver un toit les aidait du mieux qu'il pouvait. Cenarius regardait l'avancer des travaux tout en écoutant Mike, il pouvait s'empêcher de ricaner des bêtises qu'il pouvait lâcher parfois.

Cenarius: toi non plus tu n'as pas changer Mike, toujours aussi...hum comment dire.

Akira: idiot! le mot appropié est idiot.

cenarius: je voulais pas en arriver à dire ça mais..

Akira: mais tu le pense, tous le monde le pense.

Brook: oué ben c'est mon idiot à moi!

Akira: on veux surtout pas t'en privé.

Cenarius: Nos grand cerf sont bien plus robuste que n'importe quel cheval, ils sont utile pour se repéré dans les bois les plus dance et de plus se sont d'agréable compagnon.

Brook: moi je les trouve magnifique, ne l'écoutez pas il est juste jaloux.

Cenarius: je ne suis pas non plus un pervers, les femmes sont la richesse de se monde. J'ai bien compris que tu aimais cette demoiselle, pour toi elle n'a pas de prix n'est ce pas? et bien pour nous c'est pareil, plus tu as de femme plus riche tu es.

Brook: elles ne sont pas jalouse entre elles?

cenarius: non pourquoi elles le seraient? je les aimes toutes et les contentes toutes;

Brook: ne prend JAMAIS exemple sur lui Mike!

Elle le fusillait du regard surtout des commentaires qu'il pouvait lâcher, cenarius partit rejoindre les autres les aider pendant que Mike discutait avec Tyler. Akira avait fait de même ne voulant pas rester les bras croiser ainsi que son fils, quelque instant plus tard Ren revenait après de Mike.

Ren: j'ai un message venant de mon père, il a dit "Mike bouge toi le cul pour nous aider à rebatir la ville ou je viens te chercher par la peau des fesses espèce de gros fainéant inutile!"

Après avoir livré son message ren repartit auprès de son père qui regardant en direction de Mike tapant son poing contre sa main. Sébastien se tournait vers tyler tenant son visage entre ses mains.

Sébastien: nous aussi on devrait s'y mettre, j'ai jamais fait de bricolage, mais je suis sûr que tu m'apprendra.

Il posait un baiser sur ses lèvres et rejoignait les autres, quelqu'un d'autre arrivait à son tour. Kurama souriait voyant l'entièreté de la ville ayant été détuite.

Kurama: il serait tellement facile de tuer ses incapable un par un.

Silas: et pourquoi ne pas le faire?

Kurama: et tu reconstruira la ville toi même? et puis détruire toutes espèce humaine nous servirait à rien, qui s'inclinera à nos pied si il n'y a plus personne?

Silas: je suis bien content malgré tout ne plus sentir l'odeur horrible de cette ville et se bruit insupportable.

Kurama: je t'avoue être d'accord avec toi pour se point la.

Silas:: je ne trouve pas Derek.

Kurama: pour le tuer? te fait t'il si peur que cela Silas?

Silas: il m'a déjà enfermer une fois, je tiens pas às e qu'il recommence.

kurama: idiot de serpent! je t'ai déjà dit que si tu tuait Derek, c'est les dieux que tu aurais sur le dos..Valas nous tuera!

Silas détournait le regard.

Kurama: combien de fois dois je répété? si il pouvait encore te mettre à terre ne pense tu pas qu'il l'aurait déjà fait depuis longtemps! maintenant silence ou tu va nous faire remarquer!

Kurama s'avançait se mêlant à la population, Silas le suivait peu de temps après. Cacher derrière un arbre Shizuka avait aussi tôt repéré Silas ainsi que Kurama.

Shizuka: manquait plus qu'eux.

Shizuka rejoignais Shin qui aidait lui aussi à reconstruire la ville.

Shizuka: shin! J'ai vue Kurama accompagné de Silas.

Shin: je suis plus une menace pour eux, mais il pourrait très bien s'en prendre à des innocent.

Depuis le retour de Shin, il avait réglé le problème de Teijo en lui donnant l’entièreté de ses pouvoirs et donc tous se qui était pur en lui pour laver son âme. Shin n'avait plus aucune pouvoir et n'avait plus rien d'un Kitsune non plus, il n'était plus qu'une humain complètement banal.

Shin: mais va malgré tout prévenir Teijo, je l'ai vue se cacher un peu plus loin assis sur son rocher pour ne pas travailler.

Shizuka rejoignait rapidement Teijo et plissa les yeux voyant en effet qu'il esquivait le travail.

Shizuka: je peux savoir se que tu fais? tous le monde doit mettre du siens Teijo et tu fais pas exception! pff..j'ai vue Kurama et Silas, c'était pour te prévenir.


*****

Tout était bien fini malgré les nombreux mort et Zankou gravement blessé par Neltarion. Raynor utilisait sa magie pour empêcher que l'essence du dragon sorte du thorx de Zankou.

Raynor: nous devrions nous dépêcher.

Zankou baissa le regard vers Khaleesi n'aimant pas la voir aussi inquiète.

Zankou: j'ai pas l'intention de mourir Khaleesi, je compte bien fêter cette victoire et m'excusez auprès de mon fils pour l'avoir sous estimé.

Drogon: inutile père, je sais à quel point vous détesté vous excusez.

Zankou: ta raison, mais je suis malgré tout fier de toi. Faire exploser Neltarion de l'intérieur était très ingénieux..

Drogon: enfaite j'avais visé l'une des ses ailes, mais le principal c'est que cela à fonctionné.


Zankou ricanait sur le moment, mais fini par gémir étatn très douleur.

Raynor: cette fois ci je le téléporte, il a beaucoup de travail pour le remettre sur pied.

Raynor posait la mains sur le museau de Zankou et se téléportait avec lui jusqu'à un endroit tranquille, Khal s'avançait vers sa fille voyant que mêms a mère arrivait pas à la raisonner.

Khal: Lindorei je t'en prie, Neltarion n'aimait personne à part lui même.

Il posait sa main sur le visage de sa fille.

Khal: nous on t'aime vraiment, je t'en pris laisse nous te montrer se que c'est vraiment d'aimer ma fille.

Il la prenait dans ses bras la serrant fort tellement heureux de la retrouver, drogon s'approchait de Crixus toujours attacher et s'agenouillait pour le regarder.

Drogon: tu aura plus le privilège de faire du mal à qui que se soit Crixus, enfermez donc se dragon dans une cage.

D'autre dragons arrivait attrapant crixus dans leurs patte et s'envolait avec pour le ramené au manoir de Zankou et qu'il y soit enfermer. Il alla jusqu'à sa soeur Sawn triste de la perte de son amis, il ne comprenait pas pourquoi il désirait tant mourir alors que sa mère aurait pu le soigné.

Drogon: je suis désolé pour ton ami grande soeur, pourquoi tenait t'il en a mourir alors que tu semblais tellement attacher à lui?

Il approchait ses lèvres de la joue de sa soeur et y posa un baiser.

drogon: maintenant il a plus en s'en faire pour Neltarion, il est mort..on rentre à la maison grande soeur?

Il tournait la tête regardant les morts

drogon: nous avons beaucoup de frères perdu, rentrons pour leurs donner un dernier hommage.

Il prit la main de sa soeur et la ramena après de sa mère, Khal arrivait tenant également lindorei par la main.

Khal: sa va être dur de faire oublier Neltarion à ma fille..elle semble ne pas avoir confiance en nous.

drogon: Neltarion lui a retourner le cerveau depuis qu'elle est petite, il faudra du temps mais je suis sûr qu'elle finira par l'oublier. C'est nous sa véritable famille, Lindorei..je t'assure qu'on te donnera bien plus que Neltarion ne ta jamais donner durant toute ta vie.

Les dragon prenait les morts les emmenant jusqu'à chez Zankou, seul neltarion restait la méritant de pourrir ici sans aucun hommage. Une fois tous partie, les paupière de Neltarion s'ouvrait lentement. Il reprit forme humaine gémissant en posant sa main sur son thorax.

Neltarion: gamin de merde!

Il crachait beaucoup de sang, l'un de ses poumons était gravement endommagé. il tentait malgré tout de se mettre à genoux, il respirait avec difficulté mais donnait tous se qu'il avait pour rester en vie. Il ne pouvait désormais plus cracher de feu, Drogon avait trop endommagé son poumons de feu. Il hurlait de rage n’acceptant pas d'avoir été mis a terre par un dragon aussi petit que drogon. Une partie de son visage était en plus brûlé par son feu, il se levait marchant vers la rivière le plus proche et regardait son reflet.

Neltarion: je vous tuerais tous!

Il tapait ses poings dans l'eau dégouté par son propre reflet, mais surtout par son echec. Tous ses dragons avait rejoins le clan de Zankou après sa mise à terre et son fils était capturé par ceux ci.


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: les années passent "encore"   

Revenir en haut Aller en bas
 
les années passent "encore"
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mettre les années dans les messages ?
» la recrue de l'année dans la NHL?
» Matériel pour un poulain de l'année!
» Nostalgie année 80
» année au 13 lunes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le monde de minelia (forum devenu privé) :: Le continent de Grimdor :: Citée d'Hurleval :: Zone des habitations :: Les résidences-
Sauter vers:  

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com