Forum privé
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 On ne vois plus le temps passer!

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: On ne vois plus le temps passer!   Mar 23 Avr - 21:01

Santo fini par dire à sa mère la raison de l'entretiens avec Abnar et donc au sujet de l’imprégnation, cela va surement déplaire à sa mère et Eros fusillait son frère du regard n'aimant pas qu'il parle à sa place. Il tapait sur son bras pour qu'il cesse fronçant les sourcils.

Eros: je le savait que t'avais écouter au porte Santo!

Il croisait les bras continuant de fusiller son frère puis vins à écouter sa mère.

Eros: Abnar m'a parler que si il venait à être impregné il s'occupera moins des affaires importante et risquait de rendre sa place à Zeus..je ne veux pas que cela arrive et je gagne sa confiance en agissant ainsi et divulgué d'autre information qui lui sont utile.

Eros était assez surpris d'apprendre qu'elle n'avait jamais coucher avec Abnar, elle c'était donc pas fait tous les dieux?

Eros: Pourquoi tu couche pas avec lui? je sais..t'aime pas ses cornes qu'il a sur la tête? moi je les trouve plutôt mignonne.

Les frères ont droit souvent au même conseil de leurs mère, encore et encore lorsqu'ils font des bêtises ou autres.

Eros: je sais exactement comment mettre les dieux dans ma poche mère, par contre c'est plutôt à Santo que vous devez faire la morale. Il utilise ses poings plutôt que sa tête, je vais surement me le répété, mais il ressemble à deux gouttes d'eau à Valas.

Il le regardait du coin de l'oeil à cet instant.

Eros: Il pourrait aussi finir par être enchaîné dans le cachot comme lui, mais heureusement qu'il a un frère intelligent qui le protège de ses bêtises.

Il restait silencieux à la venue de Atori, cela ne lui plaisait pas non plus de le savoir avec sa mère.

Eros: Je comprend pas se qu'elle tiens tant à lui, elle serait prêt à déplacer des montagnes juste pour pouvoir l'avoir dans son lit.

Il regardait vers son frère à cet instant et regardait sa mère revenir, il écoutait tout en levant les yeux au ciel.

Eros: tous ça pour une petite renarde, qu'est ce que sa peut faire qu'elle est malheureuse ou non? il n'est plus imprégné il se fou pas mal d'elle à présent.

Il soupirait sachant au fond qu'elle avait raison, si Heley aurait réussit à perdre la vie toutes les fautes aurait été reporter sur Aphrodite.

Eros: Ta raison fait le donc, sinon il continuera à t'emmerder avec ça..pour une petite mortel, au fond c'est pas si étonnant. Père est un batard, fils d'un mortel..il est normal qu'il ressente certain remord, il a ses propres faiblesse.

Eros baissait les yeux sachant très bien qu'il avait fait une erreur en s'en prenant à Delic.

Eros: cela ne serait pas arriver si vous nous cachiez pas des choses mère!

La paix avec Valas? il en fut tout aussi étonné, elle ne cessait que de le critiqué derrière son dos. Il plissa les yeux se demandant si c'était pas encore une intervention de son père, il ne dit rien regardant sa mère partit.

Eros: pas moi moment moi non plus Santo, mais elle a beau changer pour son précieux Atori c'est pas pour autant que moi je le supporterais.

Eros fini par partir de son côté jusqu'à sa chambre ou il fit apparaître plusieurs sphère pour espionner du monde et calmer sa colère. Il sourit voyant des dieux se faire du bien entre eux, tournant sont regard vers une autre sphère il vit Abnar en présence de Zeus et Persephone. Il tentait la main afin d'attraper cette sphère et écoutait la conversation.

Eros: Voilà des informations très intéressante.

En ayant entendu assez il éclat cette sphère avant qu'ils se rendent compte d'être espionner, il se levait rejoignant rapidement son frère dans sa chambre.

Eros: tu va jamais croire mon frère de se que je viens d'apprendre.

Il montait sur son lit le sourire jusqu'au oreille et s'asseyait sur son frère.

Eros: on n'a jamais su qu'il était véritablement la mère de Abnar et bien moi maintenant je le sais.

Il se penchait approchant fortement son visage du siens.

Eros: ses renseignement son précieuse, j'aurais droit à quoi si je te le dis?

Il ricanait passant son doigt sur le torse de son frère.

Eros: C'est Persephone..ne fais pas cette tête la, j'ai écouter leurs conversation. Zeus se tapait cette déesse avant qu'elle fut donner à Hadès et elle attendait déjà son rejeton...j'en ai pas écouter plus, je voulais pas me faire repéré.

*****

Atori était occuper de chercher de quoi se changer dans son armoire lorsqu'il sentit l'éteinte de Aphrodite, il ne bougeait pas écoutant se qu'elle avait à dire. Atori était satisfait de savoir qu'elle avait fait se qu'il avait demander, il se tourna pour lui faire face.

Atori: bien c'est mieux ainsi, je suis étonné que tu es accepté si vite..tu progresse ma chère Aphrodite.

Il haussait les épaules l'écoutant.

Atori: et cela te plait? faut pas s'étonné de mon caractère, je suis le fils de Valas non? et faut dire que mon autre père Derek n'est pas des plus tendre non plus lorsqu'il désire quelque chose.

Plissant les yeux, il attrapait ses mains pour qu'elle cesse de caresser son torse.

Atori: évidemment qu'il a été étonner, c'est à peine si il a cru à mes paroles. Il songeait déjà que tu me faisait du chantage en échange de cette paix. Maintenant il te reste plus qu'à respecté cette accord, si j'apprend que tu le fait encore du mal par n'importe quel moyen.

Il lâchait ses mains le regardant retirer sa robe, ses yeux se baissaient naturellement vers ses jambes, ses fesses.

Atori: tu es tout aussi imprévisible Aphrodite, sauf se qu'il concerne tes envies...je me doutais que tu finirais pas ôté cette robe.

Il sourit la regardant partir jusqu'à la salle de bain.

Atori: n'as tu donc pas une douche chez toi Aphrodite?

il retira sa veste tout en s'avançant vers la salle de bain et fis de même pour le reste de ses vêtements, il la rejoins se collant à son dos.

Atori: Je t'apprécie plus lorsque tu es gentille et fait se que je te demande..peut être que je pourrais apprécier cette facette de toi.

Il décalait ses cheveux afin de poser ses lèvres sur sa nuque qu'il embrassa une fois.

Atori: maintenant reste à savoir si tu continuera dans cette voie.

Il la tourna attrapant son menton la regardant quelque instant avant de se mettre à l'embrassant avec fougue, il la poussait en même temps la coinçant contre le mur soulevant l'une de jambe et la pénétra d'un coup sec. Il commençant à envoyer son aura donnant en même temps des coups de reins rapide.

Atori: faudra un jour que tu m'expliquer pourquoi tu tiens temps à se que je te baise.

Il se retira d'elle afin de le la retourner et la força à se baisser afin de la pénétré à nouveau tout en la tenant par le hanche.

Atori: Tu pourrais gagné d'avantage en charmant plutôt Abnar que moi, c'est lui qui détiens le trône non?


***

Delic baissa les yeux lorsqu'il lui rappela qu'il désirait rester auprès d'Heley, il caressait les cheveux de Valas le regardant à nouveau.

Delic: j'étais juste inquiet pour elle et c'était pas rester définitivement ici que j'avais en tête, mais retourner chez ma grand mère..elle aussi à des problèmes.

Il fini par sourire passant ses bras autour de sa nuque.

Delic: maintenant je veux bien rentrer avec toi, mais je compte malgré tout aider Shizuka...je lui dois bien ça.

Il baissa la tête sentant soudainement un cours en d'air et plissa les yeux voyant qu'il n'avait plus de pantalon.

Delic: valas!

Il gémit serrant son étreinte autour de sa nuque lorsqu'il le pénétrait, il le fusillait malgré tout du regard puisqu'il se moquait de lui. Même sans aura le plaisir était la, il craignait d'être entendu par les autres encore au salon. Qu'est ce qu'il penserait de lui si il entendait qu'il est occuper avec Valas dans une salle de jeux d'une gamine.

Delic: téléporte nous chez toi.

Il posait son front contre son épaule ayant de plus en plus difficile de retenir ses gémissements même si Valas aimait pouvoir les entendre il était hors de questions de lui donner se plaisir. il se mit à mordre dans sa nuque sans pour autant arriver à percer sa peau, c'était plus pour étouffer ses gémissements. Sans se douter se qu'il se passait à l'étage Brook écoutait le coeur se brisant en pièce le problème de se petit garçon.

Brook: Pauvre bout de chou..

Ren continuait de frotter ses larmes écoutant Mike.

Ren: papa un lâche? c'est pas se qu'il ma dit à moi! il m'a dit que sans lui t'aurais encore rien dans le pantalon.

Brook: tiens, tiens...je me demande qui ment dans l'histoire.

Mike faisait mine de rien et changeait même de conversation, Brook se mit à faire des grand yeux pour que Mike se taise. Dire de tel chose devant Ren pourrait le choquer. Mike tentait de se rattrapé, Ren sourit faisant signe de la tête et reprit courage.

Ren: oui c'est vrai! mon papa c'est le plus fort au monde!

Brook se forçait à sourire malgré qu'elle était très inquiété, maintenant Mike allait se mettre dans les ennuies et même si il était fort grâce au bijuu, il n'était pas pour autant invincible.

Brook: je t'en pris fait attention à toi, si tu me laisse seule avec notre fille je te jure que je te retrouverais et te tuerais une deuxième fois!

Mike fini par s'en aller, Brook sourit aux enfant.

Brook: et si vous allez jouer à la salle de jeux? non entendez.

Elle se appela que Valas et Delic étaient monter.

Brook: il fait bon aller jouer dehors plutôt.

ren: d'accord!

Ren prit la main de Liméria et courrait dehors prenant en premier la balançoire. Brook plissait les yeux montant doucement à l'étage et dressa les oreilles entendant des bruits dans la salle de jeux de sa fille.

Brook: bande de cochon! attendez un peu!

Elle redescendait prenant un sceau qu'elle remplit d'eau glacer et remontait à l'étage se gênant pas pour ouvrir grand la porte et jetta le contenu du sceau.

Brook: sa rafraîchira vos ardeurs! aller faire vos cochonnerie ailleurs qu'ici! prochaine fois je remplirais le sceau de scorpions!

Elle referma la porte et descendit grognant entre ses dents, Delic cligna des yeux trempé jusqu'au os tentant de comprendre se qu'il venait de se passer. Il fini par taper ses poings sur le torse de valas.

Delic: c'est de ta faute! maintenant elle va me prendre pour un pervers!


*****

Akira était bel et bien dans cette arène, les cris des démons résonnait dans les lieux réclamant du sang. Torse nue et l'épée à la main, Akira se ne laissait pas abattre. C'était pas premier combat qu'il du mener pour satisfaire le public, il comptait rester en vie jusqu'au bout voulant retrouver son fils.

Akira: préparez vous à crever!

Il leva les yeux voyant quelqu'un sauter dans l'arène, il sourit reconnaissant Mike, mais se sourire s'effaça le voyant s’étaler à ses pied. Il leva les yeux désespéré de voir qu'il était toujours aussi con que dans ses souvenirs.

Akira: Mike...je vois que ta pas changer non plus, toujours aussi idiot.

Il sourit content de le revoir malgré tout, il reprit son sérieux regardant vers ses démons qui perdait patience.

Akira: on va faire couler le sang de ses horribles démons et ensuite on pourra discuté.

Il courra se battant avec trois démons, enfonçant son épée dans leurs poitrine, découpant leurs tête. Il se tourna pour regarder vers Mike haussant les épaules.

Akira: c'est pas se genre de petite merde de démon qui m'en emmené Mike qu'est ce que tu crois?

Il fermait les yeux lorsqu'il lui demandait pour Athéna

Akira: j'ai pas réussis à la sauver.

Il se tournait levant les yeux vers le maître de ses lieux, un masque représentant un démon cachait son vrai visage.

Akira: c'est celui la qui m'a amené ici, si tu es venu jusqu'à moi c'est que mon fils va bien...je craignais l'avoir perdu lui aussi.

" J'ignorais que t'avais l'un des démons bijuu comme amis proche"

L'homme au masque c'était lever afin de s'adresser à eux, aussi tôt le public devins silencieux. celui ci sautait dans l'arène Akira serra le manche de son épée ayant bien envie de la planter dans la gorge de cet homme.

Akira: pauvre merde, tu payerais pour se que ta fait à ma femme.

" c'était qu'une femme et elles sont tous faible et inutile...regarde tu n'as pas eu besoin d'elle pour rester en vie jusqu'à présent."

Akira criait fonçant dans sa direction tentant de lui porter un coup d'épée, mais celui ci attrapait sa lame avant qu'elle ne touche son masque.

" je t'ai déjà foueté pour ta bestialité veux tu subir à nouveau se sort?"

Akira comptait pas se laisser marcher sur les pied, il sauta tapant son pied sur le visage de cet homme masque. Le masque volant dans les airs pour atterrir dans le sable. L'homme lâcha l'épée d'Akira recula de deux pat, de long cheveux rouge se libéra et tombait le long de son dos.

Akira: Zankou?

Barka: Zankou? vous connaissez donc mon cousin, je suis Barka.

Une tunique recouvrait son corps, il leva la main attrapant celui ci pour la retirer. il était recouvert d'une armure rouge, Akira regardait en direction de Mike à cet instant pour ensuite revenir à Barka.

Barka: J'ignore si je dois te tuer pour que tu puisse rejoindre ta femme ou te libérer pour que tu rejoigne ton fils. Dit à ton ami qu'il n'utilise pas son bijuu contre moi ou je me sentirais obliger de sortir le miens.

Spoiler:
 

*****

Pesephone ne savait pas comment réagir, il avait garder le secret depuis tant d'aller et maintenant Abnar les a surpris discutant de cela. Elle baissait la tête chippotant au tissus de sa tunique ne sachant pas quoi faire, maintenant il sait la vérité, mais comment allait t'il le prendre.

Persephone: Abnar si on a souhaité garder le secret c'était pour te préserver.

Elle se rappelait les moments ou il avait été piégé par Tsukune, elle secoua la tête ne voulant pas croire qu'elle désirait le laisser tomber.

Persephone: Je ne l'ai pas su directement, Tsukune ne parle jamais de rien avec moi..je l'ai découvert lorsqu'il parlait de ses projets avec Nomar, il allait te tuer Abnar..je l'ai encouragé de ne pas prendre cette décision en l'embobinant, c'est vrai que j'aurais pu te rendre visite, mais il aurait su...

c'était dur de lui faire comprendre les choses surtout qu'il venait à peine d'apprendre la nouvelle, c'était un choque pour lui et elle comprenait.

Persephone: Oui c'est vrai je suis venu voir Nomar, mais si je serais venu te voir toi..tous les autres dieux auraient eu des soupçons et risque de perdre la confiance qu'ils ont en toi..je suis la reine des enfers, traînez avec moi n'est surement pas bon pour tes affaires.

Elle savait qu'un jour la vérité éclaterait et elle l'avait toujours redouté, dans sa tête elle avait imaginé bien des façons que cela se produirait..maintenant que sa se passait réellement rien n'allait comme dans ses rêves.

Persephone: tu as le droit de me détesté Abnar, j'ai l'habitude d'être détester de toute manière...faut que je rentre à présent.

Elle s'avançait malgré tout vers son fils passant le bout de ses doigts sur ses cornes et souris se rappelant à quel point elles étaient petite à sa naissance.

Persephone: je suis fier de voir se que tu es devenu mon fils, ne te laisse pas trop marcher sur les pied par ton père sinon je reviendrais pour lui botté le fesse.

Elle lui donnait un baiser sur la joue et se tournait vers Zeus avec un léger sourire et fini par disparaître pour réaparaitre dans sa chambre au enfer, elle s’allongeait sur le lit passant son bras sur ses yeux tentant de retenir ses larmes maintenant qu'elle sait que Abnar connait la vérité, elle ressentait d'avantage le besoin de le serrer dans ses bras et le connaitre d'avantage.

Persephone: mon fils..

elle se rappelait de cous instant où elle tenait Abnar bébé dans ses bras, ses grand yeux la regardant avant qu'elle ne le donne à Zeus.


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: On ne vois plus le temps passer!   Mer 24 Avr - 4:24

Aphrodite se trouvait nue et marchait jusqu'à la salle de bain de Atori, elle haussait les épaules sous ses quelques paroles.

Aphrodite : Parce que je sais que c'est sous cette forme que tu me préfères, sans mes vêtements qui cachent mes belles formes.

Elle continuait de marcher jusque sa salle de bain, elle y entrait.

Aphrodite : Je préfère la tienne.

Elle entrait ensuite dans sa douche qui était bien assez grande pour deux personnes, elle attachait rapidement ses cheveux mais cela ne gâchait pas malgré tout sa beautés. L'eau coulait déjà sur son corps, elle gardait le sourire sachant très bien que Atori finirait par le rejoindre et se fut bien vite le cas, il avait lui aussi retiré ses vêtements et se collait aussi tôt son corps contre le sien.

Aphrodite : Pensais-tu que j'étais un monstre ? Je sais me montrer douce parfois. L'ennuis d'un Dieu peut le rendre cruelle, dans ces cas là, il ferait n'importe quoi pour se retirer de cette ennuis.

Elle se laissait pencher la visage et fermait les yeux sentant ses baisé sur sa nuque.

Aphrodite : Tu serais bien, au fond, tu ne me connais pas.

Elle se laissait retourner et le regardait avec un regard très séducteur. Elle passait aussi tôt ses mains derrière sa tête pour l'embrasser avec autant de fougue que lui. Elle fut aussi tôt poussée contre le mur, elle passait sa jambe autour de sa taille pour l'aider, et senti aussi tôt sa pénétration, elle en gémissait sur le coup. Lorsqu'elle senti l'aura de Atori en elle, elle envoyait aussi tôt le sien en lui pour lui donner bien plus de plaisir. Elle descendait ses mains le long de son corps et ne retenait pas ses gémissements.

Elle le regardait bien à cette instant.

Aphrodite : Dois-je avoir une raison.. A par le fait que tu sois doté d'une merveille de la nature ?

Elle ricanait, et se laissait retourner, elle était complètement à lui, normalement, Aphrodite, préfère diriger les hommes mais avec lui, c'était tout le contraire, c'est lui qui maintenait la cadence. Elle posait ses mains sur le mur pour se tenir, et bougeait également ses hanches de son côté tout en gémissant de plus belle. Elle écoutait malgré tout ce qu'il lui disait.

Aphrodite : en effet.. c'est lui qui détient le trône..

Elle baissait la tête n'arrêtant pas de gémir.

Aphrodite : Mais j'ai déjà tout ce qu'il faut.. Je n'a donc pas besoin de Abnar et de son trône.

Elle continuait ses mouvements des hanches, l'eau de la douche tombait sur son dos, au bout d'un moment, celle-ci finissait par jouir sous le plaisir que lui donnait Atori. Elle sentit par la suite que Atori face de même mais bien évidemment il se retirait d'elle avant de jouir à son tour.

Elle finissait par se retourner, malgré qu'il venait de faire l'amour, elle n'était pas épuisé comme pourrait l'être facilement les humains. Elle attrapait le gant de toilette de Atori, elle le savonnait et commençait à le laver le torse.

Aphrodite : Tu m'as donné ce qu'aucun Dieu n'a réussi à me donner.

Elle souriait à cette instant.

Aphrodite : Deux fils magnifiques, je te dois donc beaucoup, j'ai eu beau coucher avec de nombreux de Dieu, aucun d'entre eux n'avait réussi à me donner d'enfant.

Elle levait les yeux pour le contempler à cette instant.


________



Valas : Je vois, il est vrai que Shizuka se retrouve dans un piteux état depuis que Teijo est devenu maléfique, encore une fois. Et il prépare quelque chose, je te préviens, je ne peux intervenir dans le ton monde, je ne pourrais donc pas les aider.

Il posait son front contre le sien, et commençait à faire des mouvements avec ses reins malgré que Delic semblait mécontent au début.

Valas : Tu veux que je nous téléporte, sa te fait stresser de savoir qu'on peut se faire surprendre ? SA monte l'adréaline, tu en auras bien plus de plaisir tu verras.

Il fit un sourire en coin accélérant ses mouvements, il passait ses lèvres sur son cou pour l'embrasser en même temps.

Valas : Je n'aurais même pas besoin de mon aura pour te faire jouir comme un fou.

Il n'écoutait pas la conversation qui se passait en bas, il maintenant bien les hanches de Délic et tout en bougeant ses reins il bougeait ceux de Delic.

Valas : Hum.. J'adore te baiser.

Il tournait rapidement le regard vers la porte voyant Brook entrer et leur jeter un sceau d'eau, il plissait les yeux à ce moment là arrêtant ses mouvements, il la fusillait bien du regard. Après sa petite crise de nerfs, celle-ci claquait la porte, Valas tournait le regard vers Delic qui était aussi trempé que lui.

Valas : Mais tu es un pervers.

Il ricanait mais finissait par se téléporter avec lui, il se retrouvait dans sa chambre et se mettait au dessus de lui le pénétrait de nouveau, il faisait déjà de rapide mouvement, il passait ses doigts sur son t-shirt qui était encore trempé, on pouvait en voir à travers.

Valas : Tu es sexy quand tu es trempé, tes tétons pointes sa m'excite d'avantage.

Il descendait sa main jusqu'au bas de son ventre où il avait son érection, il attrapait son sexe et commençait à faire de rapide mouvement avec sa main tout en lui donnait des coups de reins. Au bout d'un moment, Valas entrait bien en lui et jouissait, il sentait aussi tôt que Delic fit de même de son côté il en souriait satisfait.

Valas : C'est bien, je suis fière de toi, tu as réussi à attendre longtemps avant de jouir. Au fond peut-être que je ne devrais pas t'envoyer mon aura, ainsi tu dures bien plus longtemps.

Il ricanait, il retirait son t-shirt mais relevait son pantalon malgré tout, il s'allongeait à côté de lui.

Valas : retire ton haut, après une baise, j'aime voir la personne nu à côté de moi.

Il restait bien couchée et l'observait avec intérêt.


___________


Ils c'étaient débarrassé de tout les Démons dans l'arène, Mike continuait donc de regarder vers Atori afin d'entendre sa réponse à propos de Athéna, il supposait évidemment qu'il était toujours avec elle et que l'enfant qu'il avait était d'elle. Son visage se crispait lorsqu'il lui annonçait cette terrible nouvelle.

Mike : Elle est morte..

Il détournait le regard encore sous le choque. Il suivait le regard de Atori qui se dirigeait tout droit vers le maître des lieux, celui-ci portait un masque pour cacher son visage.

Mike : Ton fils va très bien, il te ressemble comme deux gouttes d'eau, il a réussi à me trouver, combien de temps te trouves-tu ici ? Si j'aurais su bien plus tôt.. J'aurais peut-être pu la sauver..

Il fut surpris de l'entendre parler.

Mike : Et bien tu aurais du te renseigner avant de t'en prendre à lui, maintenant tu vas en payer le prix sale ordure !

Il ne bougeait pas d'un pouce lorsqu'il sautait dans l'arène, autre fois il aurait tenté de se cacher derrière Akira, mais il n'était plus un lâche, il n'avait nullement peur. Il avait autre fois une armée de sorcier sous ses ordres, il est le fils de RAynor, ce qui fait de lui, un grand sorcier et possède de plus une arme ultime, celle d'un Bijuu.

Mike : Tu dois vraiment être un machot pour penser que les femmes sont faibles et inutile, si tu verrais la mienne, tu ravalerais deux fois ta langue dans ta bouche !

Il tournait rapidement le regard vers Akira qui fonçait dans sa direction, mais Barka attrapait aussi tôt son coup. Il arrivait malgré tout à lui donner un coup, ce qui éjectait le masque qu'il portait pour montrer son véritable visage, il avait de long cheveux rouge, il ressemblait beaucoup à Zankou, alors il était normal que Akira le confonde.

Mike : Le cousin de Zankou, il m'a jamais parlé de toi, c'est que tu ne devais pas être très intéressant.

Il gardait bien les yeux rivés vers lui.

Mike : Alors tu devrais connaître mon père, Raynor le frère de Zankou.

Il baissait les yeux regardant l'armure qu'il portait lorsqu'il retirait sa tunique, il relevait les yeux vers lui puisqu'il se remettait à parler.

Mike : Alors je vais t'aider à répondre à ta question, libère le !

Il fronçait les sourcils de ce qu'il apprenait, il savait qu'il n'était pas le seul sorcier possédant un bijuu dans son corps, mais il n'en avait jamais rencontré malgré tout.

Mike : Tu possèdes donc toi aussi un Bijuu, as-tu réussi à t'entendre avec lui ? Au début, il m'en faisait voir de tout les colères.

Il fit un sourire en coin.

Mike : * Tu l'as déjà vu auparavant ? *

Bijuu : * Crois-tu que les Bijuu faisaient la fête entre eux ?! Nous protégeons chacun un continent de ce monde, c'est à quoi nous servons autre fois jusqu'à ce qu'on nous enferme et nous scelle dans le corps d'un humain que les Dieux on créé. *

Mike : * J'ignorais cette partie de l'histoire. *

Bijuu : * Tu ne m'as jamais posé la question, les Bijuus on été créé bien avant votre espèce, je change de corps en corps jusqu'à ce que je sois tombé sur toi, je n'ai pas eu de chance. *

Mike en attrapait une veine sur le front de sa remarque.

Mike : * Pas de chance ?! Mais malgré tout tu sembles m'apprécier puisque tu acceptes de te lié à moi sans ronchonner. *

Bijuu : * J'ai certainement eu pitié de toi. *

Il fit une plus vilaine grimace.

Mike : * Pitié hein ?! Moi je suis libre des mes mouvements, toi tes juste bon à regarder à travers ma tête, tes bloqué dans mon corps, c'est moi qui devrais avoir pitié de toi humph *

Bijuu : * Haha, tu pourrais faire en sorte de me desceller, mais avoue que sans moi, tu ne serais rien petit humain. *

Mike : * Tu crois qu'en voyant un monstre aussi gigantesque que toi serait quelque chose de normal ?! Je préfère encore te savoir dans mon corps que te voir piétiner tout ce qui se trouve sous tes pieds ! *

Bijuu : * Les bijuu possèdent beaucoup de pouvoirs, tu n'utilises qu'une petite partie, je serais certainement capable de prendre votre forme. *

Mike : Tes sérieux ?! Soit, c'est pas le moment de faire causette avec toi ! *

Le visage de Mike n'arrêtait pas de changer de forme, mais il reprenait son sérieux une fois cette conversation terminé, il croisait les bras regardant vers Barka.

Mike : Bon alors tu le laisse en liberté, ou je serais dans l'obligation de te foutre une raclé.



_________


Abnar écoutait bien les explications de sa mère, il tentait de rester calme et respirait lentement, mais malgré tout, Zeus regardait bien dans sa direction lorsqu'elle disait qu'elle avait l'habitude que tout le monde la déteste et finissait par s'en aller. Abnar détournait le regard et s'apprêtait à partir

Zeus : Que comptes-tu faire maintenant que tu sais qui est ta mère ?

Il se tournait à cette instant pour le regarder.

Abnar : Suis-je censé faire quelque chose ?

Zeus : A toi de me le dire.

Abnar : Etant donné qu'elle peut subir la colère de Hadès, je vais éviter de tenter quoi que se soit.

Zeus : En effet oui, es-tu en colère ou déçu de cette nouvelle.

Il soupirait et finissait par hausser les épaules.

Abnar : Je n'en sais strictement rien, je m'attendais à tout sauf à elle. Tu cachais bien ton jeu père.

Il le regardait bien à cette instant et se dirigeait vers les portes de l'Olympe qui s'ouvrit, Zeus marchait à ses côtés.

Zeus : Ne vient pas à la détester, elle n'a jamais voulu en arriver là.

Abnar : je ne la déteste pas malgré ce que tu peux le croire.

Zeus : Alors il faudra le lui dire à elle.

Abnar : Quand devrais-je le lui dire ? Etant donné que je n'aurais jamais l'occasion de la rencontrer, mais si un jour je la croise, alors certes je le lui dirais.

Zeus : J'ai eu la chance d'avoir un fils tel que toi.

Abnar : Pourtant ce fils détient le trône que tu désires tant.

Zeus : En effet.

Il s'arrêtait de marcher et tournait le regard vers lui.

Abnar : Tu désires le récupérer ?

Zeus : Oui.

Abnar : Penses-tu que je ne suis pas assez bien pour diriger tout les Dieux ?

Zeus : Il était encore trop tôt pour te mettre sur le trône.

Abnar : Je fais en sorte que ce monde se porte à merveille, que les Dieux ne chevauche par les lois et tout marche pour le mieux, alors je penses que je m'en sors très bien. Tout le monde aime me savoir sur le trône.

Zeus : Ils aimaient aussi au début lorsque je régnais sur ce trône, j'étais comme toi cette époque, mais j'étais bien trop jeune, et j'ai fait beaucoup d'erreur. Tu es entrain de les commettre.

Abnar : Ou veux-tu en venir ?

Zeus : Il faut que tu tiennes les Dieux en laisse, Tu ne dois avoir confiance en personne à part en toi, et tu ne dois surtout pas prouver de l'amour pour ceux qui vivent sur cette Terre.

Abnar : C'est ce que les Dieux sont supposer faire, aimer cette Terre non ?

Zeus : Sa te ferais agir de façon stupide, à chaque petite tension, tu viendras à les venir en aide, quelque chose que tu ne dois pas faire. Les Dieux ne doivent pas se mêler à eux.

Abnar : Même si une grosse partie d'entre eux peuvent en perdre la vie.

Zeus : Oui, ils sont nombreux, et ils finiront pas se repeuplé.

Abnar : Se n'est plus tient qui tiens les rênes désormais père, j'agirais comme bon me semble.

Il partait aussi tôt hors de sa vue, Zeus le suivait du regard mécontent.


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: On ne vois plus le temps passer!   Mer 24 Avr - 21:28


Atori avait dur à reconnaître Aphrodite, tout se qu'il comptait pour elle c'était le pouvoir et Abnar aurait très bien pu lui donner se qu'elle souhaite. Aujourd'hui c'est plus se qu'elle veux, il en fronçait les sourcils continuant de donner ses coups de reins se demandant si elle était sérieuse ou une nouvelle façon de jouer la comédie.

Atori: tu as tout se qu'il te faut hein?

Sentant qu'il allait jouir il se retira à temps serrant la mâchoire lorsqu'il se lâchait.

Atori: et c'est quoi que tu détiens qu'il te ferait oublier ta soif de pouvoir? moi c'est ça? je vois pas se que je pourrais t'offrir plus que Abnar.

Il baissait les yeux vers sa main qui lavait son torse, il la laissait faire sans broncher et fut malgré tout étonner de l'entendre dire que c'était qu'une question d'enfant.

Atori: Je te rapelle que tu m'as piégé pour les avoir Aphrodite sans cela Eros et Santo ne seraient pas de se monde.

Elle attrapait sa main pour qu'elle arrête de le laver et la regardait droit dans les yeux.

Atori: si aucun d'entre eux n'a réussit à te mettre enceinte c'est peut être parce que ils en voulaient pas avec toi Aphrodite. Moi je l'ai désirer et uniquement parce que j'ai crue à se temps la que tu étais Heley, si tu aurais moins jouer avec eux peut être que aujourd'hui t'aurais également eu un môme avec l'une d'entre eux.

Il la lâchait prenant une grande respiration.

Atori: Essaye d'être un peu plus bonne avec les autres et cessez de jouer avec leurs sentiments comme tu as si l'habitude de le faire. Tu es réputé pour être la pire garce ici, mais j'ai l'impression que c'est un genre que tu te donne. Cette déesse la ne m’intéresse pas, je dirais même que je la déteste alors reste toi même Aphrodite et peut être que je finirais pas t'aimer.

Il sortit de la douche attrapant un serviette qu'il passa autour de sa taille, il la regardait du coin de l'oeil avant de se rendre jusqu'à son salon jusqu'à une corbeille de fruit y attrapant une pomme qui croqua.


****

Delic était encore gêner d'avoir été surpris en pleine action avec Valas et maintenant il se retrouve tremper de la tête au pied, il commençait à avoir froid. Il plissait les yeux du commentaire de Valas, tout en fusillant du regard il tentait de se dégager de lui.

Delic: je suis PAS un pervers! c'est pas moi qui est venu pour faire des cochonnerie dans un salle de jeux d'une gamine! c'est toi le pervers et tu m'influence!

Il se décida quand même à se téléporter jusqu'à sa chambre, Delic se trouvait allonger sur le matelas.

Delic: et c'est maintenant qu'on sait fait voir que tu te décide à nous téléporter? moi l'adrénaline j'aime pas ça.

Il poussai un gémissement tout en passant ses mains autour de lui lorsqu'il le pénétrait à nouveau, il gémissait à chaque coup de reins donner par Valas. Il ouvrit grand les yeux de se qu'il disait à propos de ses tétons et baissais la tête afin de regarder par lui même.

Delic: Arrête de dire des truc comme ça, t'aime bien me voir rougir?

Il enfonçait sa tête dans l'oreiller puisqu'il lui donnait d'avantage de plaisir en caressant son membre, Delic caressait le long du dos de Valas sentant chaque muscle et continua à descendre jusqu'à passait ses mains sur ses fesses. Il fini par les serrer à l'instant même ou il jouissait, reprenant son souffle il laissait les mains tomber sur le matelas. Il tourna son regard fronçant un peu les sourcils de ses commentaires.

Delic: j'ai manque juste un peu d'entrainement, tout le monde ne peux pas être agée de plusieurs millénaires et être un expert en sexe.

Il retroussa la lèvre faisant mine de bouder même si il fini par sourire, écoutant la demande de Valas il leva les yeux au ciel, mais retira son haut le jetant à côté du lit.

Delic: et plus de commentaire sur mes tétons.

Il se rallongeait posant ses bras autour pour les cacher.

delic: demain je devais m'absenté.

Il ricanait voyant les sourcils de vals se baisser.

Delic: juste pour aller au cours, j'ai envie de devenir médecin et j'ai déjà raté trois de cours..pour rattraper ça.

Il souriait d'avantage tournant la tête vers lui.

Delic: Me fait pas cette tête la, tu me fais pas peur tu sais..et puis tu veux quand même pas m'enfermer ici pour toujours? juste pour satisfaire les désirs d'un dieu accro au sexe et ne plus avoir de vie derrière.

Il se coucha sur le côté pour mieux le regarder.

delic: et bien pas question demain j'irais à mes cours car je rêve de devenir médecin et tu pourra me mouillé pour jouer avec mes tétons qui pointe quand je rentrerais le soir sir tu veux.

Il ricanait se faufilant sous les couvertures et se colla à valas.

Delic: de toute façon ta rien à craindre, c'est pas comme ci l'école était remplis de mignonne petite infermière...oh attend?

Il se tournait regardant vers le plafond comme pour réfléchir.

delic: en faite si, c'est remplis de jolie petite infirmière en uniforme qui craque sur les petite gueule d'ange dans mon genre.

Il se mit à rire se moquant un peu de valas avant t'attraper son visage pour poser un baiser.

Delic: ne fait pas ton grincheux, tu vois pas que je dis ça pour te taquiner?

Il se r'allongeait convenablement souriant encore.

Delic: mais elles sont quand même très mignonne avec leurs petite jupette.

Il se remettait encore à ricaner ayant du mal à se ravoir, c'était tellement facile de rendre Valas jaloux..au fond Delic aimait ça, sa lui permettait de se rappelé qu'il comptait aux yeux de quelqu'un.


****

Barka restait calme malgré l'arrogance de Mike, il s'avançait un peu plus d'eux mais gardait une distance respectable ne désirant pas que Akira tente une nouvelle fois de l'attaquer.

Barka: Si il ne sait pas donner la peine de parler de moi c'est pas parce que je suis inintéressant mais plutôt qu'il ne me connait pas, mais tout le monde connais Zankou..même si j'ai eu le loisir de le rencontrer en personne.

Il releva la tête entendant le nom de Raynor.

Barka: lui par contre j'ai pu le rencontrer durant mon existence, Raynor..il a tenter à plusieurs reprise de me tuer pour voler mon bijuu. Donc tu 'es son fils, il est vrai que je peux reconnaître le regard de ton père dans tes yeux...je suis étonner que tu sois encore en vie alors qu'il souhaitait tellement obtenir également un bijuu.

Il ricanait passant sa main dans ses cheveux.

Barka: à moins qu'il a fini par renoncer à se projet..

Akira: ferme la! je compte pas partir sans avoir venger ma femme!

Barka: tu as déjà tenter de me tuer une fois je te rappelle "humain" que pense tu pouvoir faire cette fois? avec l'aide de ton ami peut être? te sent tu plus fort à ses côtés?

Akira agacer fonçait à nouveau vers lui tentant de lui porter plusieurs coup d'épée, mais Barka les esquivait tous sans même riposter laissant la chance à Akira de le toucher même une fois.

Barka: tu as peut être réussit à tuer mes démons, mais face à moi un humain comme toi ne peux rien faire.

Akira criait tout en tapant de son épée se rappelant que cet homme avait pris la vie de sa femme, le publique se remis à crier voulant que Barka tue Akira.

Barka: tu entend Akira? le publique réclame ton sang.

Il fit apparaître une dague rouge et entailla l'épaule d'Akira sans même que celui ci est le temps de riposter.

Barka: ah tiens, ton amis a enfin fini de discuté avec son bijuu...c'est une faiblesse, tu ne fais pas attention à se qu'il est autour de toi pendant que tu discute avec lui. J'aurais pu facilement te trencher la tête si l'envie me serait venu "ôte de bijuu"

Il recula de deux pat concentrant son aura rouge autour de ses mains qui pris la forme de deux grosses patte de félin, des rayure noir y était également dessiné.

Barak: un bijuu n'est pas fait pour être ami avec son ôte, seulement à le servir comme moi j'ai asservis le miens. Montre moi se que ton bijuu est capable de faire, facine moi et Akira sera libre.


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: On ne vois plus le temps passer!   Jeu 25 Avr - 6:03

APhrodite continuait de lui laver le torse tout en l'écoutant, elle gardait malgré tout le sourire aux lèvres. Mais lorsqu'il attrapait sa main, celle-ci levait les yeux pour le regarder, il écoutait ce qu'il lui disait elle en approchait son visage du sien.

Aphrodite : Je joue avec eux, parce qu'ils en font autant avec moi, tout les Dieux sont ainsi, tu devrais le savoir puisque tu en es devenu un.

Une fois qu'elle lâchait sa main elle déposait le gant, elle détournait le regard quelque instant, mais le regardait malgré tout du coin de l'oeil par la suite.

Aphrodite : Bonne avec les autres hum..

Elle ricanait.

Aphrodite : Tout ce qu'ils attendent de moi c'est que je satisfais leurs petits fantasmes. Mais tu devrais m'être redevable grâce à moi tu n'as pas fait la bêtise d'avoir cette enfant avec cette humaine, tu l'aurais bien regretter aujourd'hui...

Elle le regardait sortir de la douche, elle se retournait par la suite réfléchissant à ses paroles, elle finissait par couper le contact de l'eau, et sortis à son tour de sa douche, elle s'essuyait et fit apparaître une nouvelle robe, elle détachait ses cheveux qui était toujours aussi soyeux. Elle retrouvait par la suite Atori qui portait toujours son essuie autour de sa taille occupé de manger une pomme, elle croisait les bras en le regardant.

Aphrodite : Il semblerait que les rôles sont inversé désormais. C'est toi qui fait les chantages, comme je le disais, tout les Dieux sont pratiquement pareil. Ils finissent tous par en arriver là.

Elle fit un sourire s'approchant de lui.

Aphrodite : Nous savons très bien tout les deux, que se ne sont que des paroles, j'aurais beau être la gentille petite Déesse que tu attends, ou la sale garce qui adore jouer, tu ne pourras jamais m'aimer malgré tout.

Elle se mettait bien en face de lui le regardant, elle attrapait sa pomme qu'elle croquait dedans.

Aphrodite : Hum délicieux.

Elle lui fit un sourire et partait avec jusqu'à son fauteuil où elle s'y installait comme-ci elle était chez elle, elle croisait une jambe tout en tournant la pomme qu'elle tenait en main, elle regardait du coin de l'oeil vers Atori.

Aphrodite : Mais peut-être que tu as raison, je vais suivre tes conseils, je vais devenir moi même et arrêter de jouer avec les sentiments. Je vais laisser la nature décider par elle même, je ne donnerais d'imprégnation que si les Dieux me le demande et qu'ils le désirent.

Elle mordait une nouvelle fois dans la pomme.

Aphrodite : Lorsque j'ai échangé l'amour que portais Valas à Derek, avec ce gamin, je pensais qu'il ne le supporterais pas vu qu'il ressemblait à Gabriel. Mais au fond, il semblerait que j'ai bien fait, ils sont fait l'un pour l'autre, c'est touchant.

Elle fit un sourire en coin.

Aphrodite : Au fond il a de la chance, aucun Dieu ne pourront ressentir l'amour comme il le ressent en ce moment, j'ai tenté de créer l'imprégnation mais c'est loin de ressembler à cette amour, Valas te l'a certainement dit.


_______________

Valas : En effet j'adore te voir rougir, et la première fois qu'on c'est vous, tu étais encore plus timide et coincé, regarde maintenant, tu arrives à me tenir tête haha.

I
l se mettait bien sur le côté pour bien le regarder avec un sourire.

Valas : Et bien c'est moi qui t'entraînerait dans ce cas, tu vas en baver, je vais te baisé plusieurs fois par jour s'il le faut. Tu as eu de la chance de tomber sur un excellent maître tel que moi.

Il ricanait, il le regardait malgré tout retirer son t-shirt et l'observait avec intérêt, il regardait ses petits tétons lorsqu'il en fit la remarque, mais il les cachait aussi tôt en croisant les bras. Valas en levait les yeux afin de le regarder.

Valas : T'absenter ? Comment sa tu vas t'absenter ?!

Il fronçait déjà les sourcils ne voulant qu'il n'aille nul part. Il ne voulait pas qu'il s'en aille, même pour ses cours, il le regardait bien et lui faisait un regard menaçant pour lui faire comprendre qu'il était hors de question qu'il le quitte des yeux.

Valas : Et bien si, j'y pensais justement ! Je vais t'accrocher au lit ainsi tu n'iras nul part !

Delic avait déjà bien plus de caractère depuis qu'il était avec Valas, celui-ci finissait par se redresser, restant assis à côté de lui, il détournait le regard ne voulant pas qu'il aille à ses cours, il en boudait presque, mais était surtout en colère.

Valas : Alors comme ça je ne te fais pas peur, tu devrais pourtant, je suis un Dieu, et tu serais étonné de quoi je suis capable de faire lorsque je suis en colère hum..

Il tournait légèrement le regard, le regardant du coin de l'oeil lorsqu'il parlait de le mouiller et ainsi de suite, il fit un sourire en coin, il claquait des doigts pour retirer au moins son pantalon afin d'être plus alaise lorsqu'il se couchera, il se mettait comme Delic sous les couverture et se tournait vers lui posant un coude sur le matelas et déposait sa tête sur sa main.

Il faisait des petits yeux lorsque Delic commençait à le provoquer et le rendre jaloux, et bien entendu Valas tombait en plein dedans.

Valas : Tu n'iras pas à tes cours Delic et c'est un ordre !

Il ronchonnait et ses sourcils étaient au plus bas, rien que de penser que des femmes pouvaient autour de lui le mettait hors de lui, il était quelqu'un de jaloux, mais également de très possessif. Il ne bougeait pas lorsqu'il attrapait son visage pour l'embrasser, il en restait de marbre et ne rigolait pas du tout avec ça.

Valas : Et bien arrête de me taquiner, je déteste ça !

Il finissait par se redresser et se mettait au dessus de lui lorsqu'il recommençait, il utilisait ses pouvoirs pour attacher les poignet de Delic au barreau du lit.

Valas : Si tu veux y aller, alors vas-y, mais je viendrais avec toi et je te surveillerais tout le long. Si quelqu'un s'approche trop près de toi, je lui ferais bien comprendre de se casser rapidement. Que se soit des femmes ou des hommes !

Il baissait les yeux pour regarder son corps.

Valas : Maintenant je vais te punir de m'avoir provoquer ainsi, de me rendre jaloux, tu m'as mis en colère, alors il faut que je face sortir cette colère c'est de ta faute !

Il tendait la main afin que les liens qui l'attache le force à se retourner sur le ventre, il se mettait à genoux juste devant ses fesses et passer une main sur l'une d'entre elle.

Valas : A chaque fois que tu vas crier je veux que tu cries mon prénom, et qu'ensuite tu me dises pardon.

Il se penchait pour lui lécher l'oreille et lui chuchoter.

Valas : J'ai vécu assez d'année avec un homme qui aimait un autre, alors rien que de t'imaginer avec un autre ou que ses "infirmières" de tourne autour me rend complètement fou.

Il se redressait claquant un bon cou sur ses fesses, il avait mis son aura sur toute sa paume pour lui donner en même temps du plaisir malgré tout.

Il tournait le regard vers lui pour voir comment il réagissait.

Valas : Encore.

Il claquait une nouvelle fois, on pouvait entendre un bon "CLAQUE" tellement qu'il y allait fort. Sa fesses devenait déjà rouge, il passait à l'autre redonnant une nouvelle claque sur sa fesses. Et il en refit une deuxième par la suite comme pour l'autre, il massait ensuite ses fesses avec la main rempli de son aura pour calmer la douleur.

Valas : Je pourrais encore te prendre et te baiser, mais je penses que je vais te laisser sinon tu n'arriveras plus à te lever pour aller à tes "cours" de médecine. Alors qu'est-ce que tu as ressentis ?

Il tendait la main pour le retourner de nouveau, et retirait ses liens par la suite. Il se couchait par la suite à côté de lui et passait ses mains autour de lui pour l'enlacer.

Valas : Qu'est-ce que je ferais sans toi, tu me rend complètement fou.

Il retirait son étreinte pour regarder son visage, il passait ses doigts sur son visage.

Valas : Je ferais n'importe quoi pour te garder rien que pour moi, parce que tu es miens maintenant. A moi et à personne d'autre.


_________


Mike : Raynor voulait piquer un Bijuu ?

Il en levait un sourcils surpris de le savoir, s'il désirait tant autre fois de l'avoir auprès de lui c'était sans doute pour l'atteindre plus facilement, il en détournait le regard se doutant que son père était un enfoiré c'est ce qu'il pensait et il ne changerait certainement pas d'avis la dessus. Il avait bien plus de respect pour Zankou que pour son propre père.

Mike : J'en sais rien s'il a changer son petit projet, et j'en ais rien à faire, faut dire qu'on est loin de s’apprécier. Et de toute façon, je ne suis pas venu ici pour faire la causette avec toi, alors laisse Akira partir et continue donc tes petites combats, mais sans nous !

Il tournait le regard vers Akira qui s'énervait aussi tôt, il pensait à la mort de Athéna et désirait réclamer la vengeance, Mike le comprenait tout a fait, si sa aurait été à sa place il aurait réagit comme lui et désirerait sa mort.

Mike : Je te conseil de la fermer ! Akira a pas besoin de moi pour te buter !

Il ne faisait rien au début et le laissait sa battre avec se démon, mais aucune de ses attaques ne le touchait. Il fronçait les sourcils tournant le regard vers le publique qui se mettait à crier. Et juste après Barka enfonçait la dague dans l'épaule de Akira, Mike s'avançait d'un pat et serrait les poings mécontent.

Mike : Je pourrais continuer de faire causette avec Bijuu et te foutre une bonne raclé en même temps.

Il le regardait attentivement lorsqu'il commençait à faire apparaître son aura du Bijuu pour former deux pattes de félin.

Mike : Tu asservis les Bijuu et bah voyons.. Tu veux du spectacle alors soit je vais te le donner.

Il tendait les bras faisant apparaître l'aura de son bijuu qui était noir comparé à lui, il formait une patte de sa créature et la dirigeait tout droit dans sa direction, celle-ci était pourvue d'énorme griffe, il pouvait facilement allongé son bras à sa guise puisque cette patte n'était fait qu'à partir de la lueur noir et donc l'aura du bijuu.

Mike : Mais je doute que te faciner est mon seul objectif, je vengerais la mort de Athéna, mais je te laisserais en vie pour que Akira prenne ta vie !

Il tendait son autre bras et fit de même en créait à son tour la même patte, tandis qu'il claquait l'autre, il dirigeait son autre bras bijuu vers lui sachant qu'il allait arriver à esquiver le coup, il profiter qu'il évite cette attaque pour l'attraper dans son autre main. En réalité, Mike ne faisait que le distraire parce que pendant ce temps, il avait fait apparaître sa queue bijuu qui était entré dans le sol, il y envoyait des fils d'aura un peu partout sous ses pieds et une fois qu'il retombait à terre, ses fils sortis du sol partout autour de lui et se dirigeait rapidement vers le ciel. beaucoup d'entre eux étaient proche de lui et se dirigeait dans sa direction pour tout comme les démons qu'il avait massacré, les enfoncer en lui.

Bijuu : * Se n'est pas en utiliser aussi peu de mes pouvoirs que tu arriveras à le vaincre. *

Il fit une grimace continuant malgré tout, sa queue était toujours sous terre, mais les fils d'aura continuait de l'attaquer ainsi que ses bras.


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: On ne vois plus le temps passer!   

Revenir en haut Aller en bas
 
On ne vois plus le temps passer!
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le monde de minelia (forum devenu privé) :: Le continent de Grimdor :: Citée d'Hurleval :: Zone des habitations :: Les résidences-
Sauter vers:  

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com