Forum privé
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 On ne vois plus le temps passer!

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Gabriel Light

avatar

Messages : 1591
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 26
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: On ne vois plus le temps passer!   Mer 10 Avr - 21:49

J'étais toujours couché dans le divan dos à la porte, mais je me tournais légèrement le voyant sortir, il était complètement nu et je doute qu'il va craquer aussi vite, il va plutôt jouer avec moi, il déteste perdre et sa je le sais très bien.

Je le voyais se diriger jusqu'au congélateur, il a trouvé ma cachette de glace personnelle non ! Se n'est pas du jeu, il c'est vraiment comment me faire craquer..

Gabriel : Derek.. Tu es cruelle et sadique.

Hum ? Il retourne dans la chambre et avec mon pot de glace ? Je le suivais bien du regard essayant de résister à mon tour et l'écoutait bien en même temps, il veut se regarder un film pornographie ? Il plaisante j'espère ? Il est vraiment trop fort, comment suis-je censé rivaliser contre ça hum ? Je clignais des yeux voyant qu'il refermait la porte derrière lui et mettait aussi tôt le DvD, je suis sur qu'il a fait exprès de mettre le son à fond pour me provoquer d'avantage.. Heureusement que je n'ai pas de voisin, j'ai une maison à l'écart de tout les autres avec un énorme jardin tout autour de celle-ci, quand on a de l'argent autant en profiter.

Je soupirais et finissait par me lever, j'ouvrais légèrement la porte agitant mon t-shirt blanc comme signe de défaite.

Gabriel : Tu as gagné.

Je finissais par entrer sautant dans le lit, j'attrapais son pot de glace et retirait sa cuillière de sa bouche pour prendre une bouchée. Je tournais le regard vers le film qu'il avait mis en retroussant un sourcils, elle était occupé de masturber le type avec ses seins aussi énorme qu'un pastèque.

Gabriel : Sa t'excite de voir ça ?

Ils sont aussi énorme que ceux de Myu et de Ruky.. Je remettais la cuillière dans le pot de glace, je le retirais aussi tôt, plaçant mon doigt sur le rebord de la cuilière et tenait bien la manche de celui-ci, je visais vers Derek et lui lançait la glace qu'il y avait dessus, il en recevait sur sa joue, je me mettais à rire.

Gabriel : Oups..

Je fis un sourire en quoi posant la glace à côté de nous et le chevauchait, je léchais la glace sur sa joue qui fondait rapidement, je devais donc me dépêcher afin que sa ne tombe pas sur les couvertures. Je ricanais puisque sa joue était toute mouillé à cause de la glace qui avait fondu mais également de ma salive.

Gabriel : Je préfère que c'est à moi que tu imagines et non ses femmes virtuelles, je suis jaloux.

Rien que le fais de le voir ainsi tout nu, et que je m'amuse avec lui avec la glace, sans parler que j'ai plein de vilaine pensée et cette fille en arrière fond quand entend gémir ainsi que le mec, j'en avais déjà une légère érection.

Gabriel : Donc, je ne sais pas si je te ferais cette meilleur pipe au monde, tu as été vilain avec moi.

J'enfonçais la cuillère dans la glace prenait un gros morceau et le posait sur son torse, je glissais mes lèvres et prenait le bout de glace qui fondait lentement pour l'étaler partout et ensuite je finissais par lécher pour tout ramasser avant que sa ne coule sur les couvertures.

Gabriel : Rien de te faire ça.. Sa me rend fou.

Je levais le regard pour le regarder glissant déjà ma main sur son entre jambe pour lui sentir son érection.

Gabriel : Et à toi aussi on dirait, on devrait refaire un enfant qu'est-ce que tu en dis.

Je me mettais à rire voyant la tête qu'il avait.

Gabriel : Je plaisantes, tu aurais du voir la tête que tu avais.

Une fois que j'avais terminé de lécher presque tout la glace sur son torse, je remettais la cuillère dans le pot de glace qui fondait de plus en plus et en mettait sur tout le long de sexe.

Gabriel : Il est bien garnis comme ça.

Je souriais, je me retournais restant toujours a califourchon sur son torse, j'étais dos à lui mais face à son sexe, pour éviter que le glace ne tombe, je la mettais rapidement en bouche et suçais tout le contenu. Je finissais par attraper son membre d'une main afin de le masturber et suçais en même temps.


Heley était toujours sur la terrasse, elle tournait le regard vers voyant Atori venir près d'elle, elle tentait d'accepter beaucoup de chose, mais voir Santo et Aphrodite le même jour était beaucoup pour elle, elle avait dure d'avaler tout ça. Elle détournait le regard puisqu'il parlait d'elle et de sa gifle qu'elle lui avait fait, elle baissait les yeux.

Heley : C'est sortis tout seul, j'en avais envie depuis le jour où..

Elle fit un léger soupir.

Heley : Sa a fait un bien fou, mais j'étais ensuite morte de peur.

Elle tournait de nouveau le regard pour le regarder lorsqu'il caressait sa joue.

Heley : Je ne suis pas vraiment en colère contre toi Atori, je suis en colère contre cette Déesse, contre ses enfants.. Qui malgré que tu ne veuilles pas l'admettre sont également les tiens.Je suis en colère aussi contre ton père, et je suis en colère contre moi même. Bon.. Je suis aussi un peu en colère contre toi c'est vrai..

Elle fermait les yeux à son tour lorsqu'il lui donnait se baisé sur son front. Il allait devoir partir pour voir ce qu'il en était à propos de Valas, elle ne voulait pas qu'il s'en aille.. Elle tournait le regard pour le regarder, avant qu'il ne s'en aille elle se levait.

Heley : Atori attend.. Je t'aime.

Elle le regardait bien jusqu'à ce qu'il finisse par se téléporter, elle se rasseyait par la suite détournant le regard jusqu'à ce que Eros apparaissait devant elle. Elle se mettait bien au fond de sa chaise puisqu'elle le reconnaissait, il ressemblait beaucoup à son frère Santo. Elle avait déjà peur qu'il lui face du mal, mais il la rassurait en quelque sorte à se sujet.

Elle l'écoutait sans avoir le courage de lui répondre, elle baissait les yeux vers cette lueur mauve qu'il avait fait apparaître, celle-ci disparu aussi tôt, elle relevait les yeux afin de le regarder. Elle écarquillait les yeux lorsqu'il lui disait avoir retirer l'imprégnation qu'il avait pour elle, les larmes montaient aussi tôt.

Heley : Non..

Elle avait vraiment envie de fondre en larme, parce qu'elle avait certainement perdu Atori pour toujours, elle serrait sa robe qui était encore recouvert de son sang. Elle senti par la suite la présence de Delic, elle n'arrivait même pas à dire quoi que se soit tellement qu'elle était sous le choque.

Une fois qu'il avait terminé ce qu'il avait à dire, il disparaissait, elle se recroquevillait sur elle même n'en pouvant plus, elle fondait en larme serrant sa robe entre ses doigts, elle pensait aussi tôt à Atori qui devait sans doute ne plus rien ressentir pour elle..


Pendant ce temps Abnar se levait voyant Atori venir jusqu'à lui, il s'en doutait qu'il n'allait pas tarder à venir.

Abnar : En effet sa fait longtemps.

Il savait qu'il n'était pas là pour le revoir mais pour parler de Valas, il posait sa main sur sa table soupirant.

Abnar : J'ai du l'enfermer tout comme à l'a fait à Hadès au par avant, il faut que tu comprennes que je n'avais plus le choix Atori, il a commis beaucoup de faute et on a souvent fermer les yeux, mais la, il a tué cinq hommes se n'est pas rien, je ne peux pas revenir sur ma décision, je suis navré.

Il plissait les yeux voyant qu'il venait de passer sa main sur son coeur, tout le monde pouvait ressentir lorsqu'un Dieu était imprégné ou non, et Atori ne l'était plus et Abnar l'avait très bien senti. Il voulait lui en parler, mais il parlait avant, il fut surpris par sa demande.

Abnar : En effet, je ne peux refuser.. Et étant donné qu'on ta retiré de ton imprégnation, je ne peux que accepter te demande. Il serait grand temps que vous fassiez la paix entre ton père, toi et Aphrodite ainsi que ses enfants.

Il commençait à se diriger jusqu'à le lieux où était enchaîné Valas, il ouvrait la porte, celui-ci levait la tête pour regarder Abnar et Atori qui était là.

Valas : Atori, qu'est-ce que tu fais ici ?

Ses chaînes ne sont pas de simple chaîne, elle bloque tout les pouvoirs d'un Dieu, l'empêchant donc d'être en contact avec l'Olympe mais également la Terre, il ne pouvait également pas se libérer ni utiliser aucun autre de ses pouvoirs, il ne pouvait donc pas savoir qu'il n'était plus imprégné de Heley.

Abnar : Atori souhaite subir ta punition à sa place.

Il tournait le regard vers lui fronçant les sourcils.

Valas : C'est bon, tu n'as pas besoin de faire ça, et puis je connais les lois, ceux qui son imprégné ne peuvent pas prendre partis.

Abnar : On lui a retiré son imprégnation.

Valas : Quoi ?

Il tendait la main pour libérer Valas, il s'étirait chacun son tout ses bras et se mettait en face de Abnar.

Valas : Je peux me racheter d'une autre façon, ne faîtes pas ça Abnar.

Abnar : Je suis navré mais je ne peux pas.

Il tendait les mains les chaînes attrapait aussi tôt Atori pour le mettre dans la même position que Valas, il regardait son fils mécontent.

Valas : Atori tu n'avais pas besoin de faire ça.

Abnar : Nous devons sortir.

Il regardait bien vers son fils reculant de plusieurs pat pour sortir, Abnar refermait aussi tôt la porte derrière lui, il passait sa main sur son visage fermant les yeux.

Abnar : Comme je l'ai dis à Atori juste avant, il est grand temps que vous fassiez la paix.

Valas : Avec Aphrodite ? Tu plaisantes..

Abnar : Cette Guerre entre Dieu est absurde et vous le savez.

Valas : Après tout ce qu'elle a fait ?!

Abnar : Vous avez massacré sa famille qu'elle avait eu avec son imprégné.

Valas : ELle me faisait du chantage, personne ne me fait du chantage.

Abnar : Pensez-y Valas, à cause de cette Guerre, c'est Atori qui en souffre le prix désormais.

Il se téléportait par la suite, Valas s'appuyait contre le mur mécontent, il posait la main sur la porte qui enfermait Atori.

Valas : Je suis vraiment désolé..

Il fermait les yeux se sentant désormais coupable, il finissait par se téléporter afin de se retrouvant en face de Aphrodite qui se bossait les cheveux, elle tournait le regard vers Valas.

Aphrodite : Je te pensais enfermé.

Valas : Atori à pris la sentence à ma place.

Aphrodite : Tu es venu jusqu'à moi pour me dire ça ?

Il se mettait derrière glissant ses doigts pour mettre ses cheveux sur le côté, il approchait son visage pour le mettre à côté du sien.

Valas : Pourquoi as-tu retiré son imprégnation.

Elle ne bougeait pas ne montrant aucune crainte.

Aphrodite : Se n'est pas moi, mais mon fils Eros, et il a bien fait, elle n'aurait jamais du levé la main sur un Dieu.

Valas : En effet, je ne l'aurais pas accepté non plus, mais c'est de Atori qu'il s'agit, et je ne supporte pas qu'il paye mes fautes à ma place.

Elle se redressait, Valas faisait de même, elle se mettait en face de lui pour bien le regarder.

Aphrodite : Que veux-tu, je doute que tu veuilles simplement discuter avec moi.

Valas : En effet. Abnar ma conseillé de faire la paix avec toi.

Aphrodite : Penses-tu que je vais accepter ça ?

Valas : sans doute que non, pourquoi tu as choisis Atori et pas un autre Dieu, je me souviens qu'autre fois tu désirais avoir ses enfants avec moi.

Aphrodite : En effet, mais Atori était un meilleur partis, il possède des pouvoirs incroyable bien plus que toi. Et j'ai changé d'avis à ton sujet le jour ou tu t'ais montré tellement possessif que tu as tué toute ma famille.

Valas : Je n'aime pas partager.

Aphrodite : Mais c'est de l'histoire ancienne.

Valas : Oui.. Très ancienne.

Il attrapait son visage pour l'embrasser, elle se retirait de lui l'attrapant par la gorge.

Aphrodite : Ne recommence plus.

Il fit un sourire entourant ses bras d'elle et l'embrasant de nouveau, le baisé devenait de plus en plus fougue, elle passait déjà une main sur ses fesses et l'autre sur sa cuisse pour soulever sa jambe, il se téléportait avec elle dans son lit et se mettait au dessus d'elle. Il attrapait ses mains et les attacher magiquement au barreau du lit.

Il avait déjà sa main entre ses jambes pour lui caresser à cette endroit et lui envoyait son aura. Elle levait le visage et souriait de plus belle.

Aphrodite : Toujours aussi direct.. Oublierais-tu ton très chère Delic ?

Il levait le visage pour la regarder à cette instant, fermant les yeux voyant le visage de Delic, il finissait par se retirer d'elle plaçant sa main sur son visage, elle l'observait.

Valas : Comment un Dieu peu tomber amoureux ?

Aphrodite : Je te l'ai déjà expliqué, Les Demi-Dieu en sont capable, parce qu'ils ont un côté humain en eux, tu as été un moment donné un humain Valas.

Il se retournait pour la regarder, il tendait la main pour la détacher, elle se redressait avec le sourire.

Valas : Redonne l'imprégnation à Atori.

Aphrodite : Pourquoi le ferais-je ?

Valas : Je te donnerais en échange tout ce que tu souhaites.

Aphrodite : ET si tu ne peux pas me donner ce que je souhaites ?

Valas : Dit moi ce que tu veux et on verra par la suite.

Aphrodite : CE que je veux.. Tu me l'as pris il y a bien longtemps.

Il détournait les yeux.

Valas : Se n'était qu'un humain.

Aphrodite : Et mes enfants étaient des Demi-Dieu.

Valas : Je ne les ais pas tous tué.

Aphrodite : En effet tu m'en as laissé un seul que je ne vois pratiquement jamais parce qu'il a beaucoup de chose à faire pour moi.

Valas : Ton très chère Cupidon.

Aphrodite : J'aurais aimé que c'est toi qui paye et non Atori.

Valas : J'ai déjà payé pour ce que j'ai fais à ta petite famille il y a bien longtemps déjà.

Aphrodite : Se n'était pas assez.

Il soupirait passant sa main dans ses cheveux.

Valas : Dit moi quelque chose que je suis capable de faire.

Santo apparaissait à ce moment là, il fronçait les sourcils regardant vers Valas, celui-ci tournait le regard vers lui.

Santo : Que faîtes vous dans la chambre de ma mère ?!

Valas : On discutait.

Santo : N'as tu pas écouter mes menaces de tout à l'heure ?!

Aphrodite levait la main pour qu'il cesse, elle se levait pour faire face à Valas.

Aphrodite : Ce fut un agréable moment, mais maintenant j'aimerais que tu partes, va donc retrouver Delic et surveille le bien, se serait triste qu'il lui arrive malheur.

Valas : Alors pas de paix si j'ai bien compris.

Aphrodite : Non pas de paix.

Il regardait vers Santo et disparaissait aussi tôt pour réapparaître auprès de Delic, il regardait Heley qui était en pleure, il passait la main sur la tête de Delic tout en regardant vers elle.

Valas : Tu es donc déjà au courant ?

Heley : Il ne reviendra plus..

Valas : Il a pris la sentence à ma place.

Elle redressait la tête pour le regarder.

Valas : Et il n'est plus imprégné de toi.

Elle détournait le regard.

Valas : Je ne peux rien faire, Delic on s'en va.

Il le prenait contre lui et se téléporter jusque chez lui, il tournait en rond les bras croisé et était très contrarié.

Valas : Il faut que je trouve un moyen pour le libérer.. Tout sa c'est de ma faute et merde ! L'imprégnation se n''est pas si grave que ça, mais là, il va rester je ne sais combien de temps enfermé et enchaîné, je suis à peine rester quelque heures et j'en étais déjà fou !

Il s'arrêtait pour regarder vers Delic.

Valas : Qu'est-ce que tu as ? Serais-tu triste pour Heley ? Elle finira pas passer à autre chose, il le faudra bien parce qu'il ne pense déjà plus à elle.

Il haussait les épaules sachant très bien ce qu'était une imprégnation.



Khaleesi tentait de se montrer forte devant Zankou, mais il arrivait à la soutenir malgré tout, mais tout finissait vraiment bien parce que grâce à sa soeur Galadriel, elle avait réussi à récupérer son bébé, elle en était très heureuse et sa se voyait que Zankou l'était également. Galadriel ne voulait pas voir son père mourir malgré tout, elle savait qu'il y aurait certainement un moyen pour lui venir en aide.

Galadriel : Merci Zankou.

Khaleesi souriait voyant sa dragonne pousser un cris pour montrer qu'elle était là

Khaleesi : J'ai l'impression qu'elle a déjà grandis.

Elle laissait Zankou le poser sur son épaule, elle tournait le regard pour la regarder.

Khaleesi : Ah oui ? J'aurais bien aimée voir ça

Sous les ordres de son père, Sawn inspirait profondément et cracher ses petites flammes, Khaleesi souriait plus que heureuse de la voir arriver à un tel succès.

Khaleesi : Bravo, maman est fière de toi.

Elle passait sa main pour la caresser, elle baissait la tête au plus bas pour la laisser faire. Khaleesi et Galadriel tournait le regard pour regarder Zankou qui brûlait les matériaux de Teijo, une fois qu'il en avait terminé, elle s'approchait de lui afin de l'enlacer.

Khaleesi : On devait rentré, Khal ne doit pas être au courant qu'on est partis et avec ce qui se passe il veut mieux resté présent sur nos Terre sinon les Dragons seront mécontent.

Galadriel : ET pour Teijo ?

Elle tournait le regard vers sa soeur à cette instant.

Khaleesi : je suis désolé Gala mais.. Il ne désire pas être sauvé et j'ai beaucoup de responsabilité à présent, j'ai fallu perdre mon enfant aujourd'hui à cause de notre père, s'il ne veut pas être sauver, alors je ne peux rien faire pour lui.

Galadriel : Je comprend.

En détournait le regard mais ne disait rien pour autant, elle ne voulait pas se disputer avec sa soeur.

Khaleesi : Tu ne devrais pas te lancer la dedans toute seul.

Elle levait le regard vers sa soeur à cette instant.

Galadriel : Je ne vais pas l'abandonner.

Khaleesi : Tu penses que c'est ce que je fais ? Que je l'abandonne ?

Galadriel : Je comprend tes responsabilité Khaleesi, je comprend que tu as eu peur de perdre l'enfant que tu portes, mais tu préfères de loin ta nouvelle famille que la notre.

Elle se retirait de Zankou et s'approchait d'elle posait une main sur le visage de sa soeur.

Khaleesi : C'est faut et tu le sais.

Elle soupirait détournant le regard vers Zankou quelque instant.

Galadriel : Vous devriez rentrer, je vais voir notre mère.

Elle se retirait d'elle et se téléportait jusqu'à la chambre de sa mère, elle s'approchait d'elle et l'enlaçait aussi tôt. Khaleesi détournait le regard tentant de réfléchir le choix le plus sage à faire. Elle tendait la main une créature sortait d'un bout de verre brisé, elle posait sa main sur le haut de sa tête.

Khaleesi : Reste auprès d'eux.

La créature courrait montant les marches et passait à travers la porte pour rejoindre sa soeur ainsi que sa mère, ainsi elle pourra toujours rester en contact avec eux si jamais cela tourne mal. Elle se retournait pour regarder vers Zankou attrapant sa main contre la sienne.

Khaleeis : Rentrons, j'espère que je ne regretterais pas mon choix.

Elle posait sa main libre sur son ventre désirant le protéger plus que tous


Selena continuait de se rhabiller elle avait enfilé son string ainsi que son short et commençait à mettre ses chaussure, mais elle s'arrêtait pour écouter Khal, elle détournait le regard ne sachant plus quoi faire entre les ordres que lui avait donné son père et ce qu'elle désirait elle, elle n'avait aucune envie de son bébé lui appartienne et qu'il soit malheureux par la suite.. Elle pensait également que se serait très facile de jouer la comédie et de mentir sans arrêter, mais en faîte, c'est plus dure qu'elle le croyait surtout qu'elle appréciait déjà beaucoup Khal, il était séduisant et gentil avec elle, personne ne l'a jamais été lorsqu'elle était encore dans le clan de son père.

Selena : Je préfère aller dans ma chambre malgré tous.

Elle attrapait son haut mais il lui attrapait la main à ce moment la ce qui fit lâcher, elle tournait le regard pour bien le regarder droit dans les yeux.

Selena : Non tu ne m'a rien qui ma contrariée Khal..

Elle soupirait, retirant ses chaussure et se couchait à côté de lui posant son coude sur le matelas et posait sa tête pour le regarder sans rien dire pendant un long moment. Elle avait l'impression d'être enfermé à double au tour, et qu'il n'y avait aucun moyen de s'échapper de se foutoir, elle savait que si elle lui disait toute la vérité, elle se ferait tué par Zankou ou même par Khal.. Et elle sortirait vivante, c'est son père qui la tuerait sans doute.

Selena : Les Dragonnes ont beaucoup de chance de t'avoir, tu es très séduisant.

Elle baissait les yeux les Dragons avaient toute sorte de faculté en plus que n'ont les humains ou même les sorciers, ils peuvent rapidement ressentir les battements de coeur, le sien battait bien plus rapidement que d'habitude et pourtant elle c'était entraîné à mentir sans que celui-ci ne vienne à savoir qu'elle ment à écouter ses battements.

Selena : Je t'ai mentis.

Elle levait les yeux afin de le regarder.

Selena : A propos des viols, c'étaient faux, il m'a menacé de le faire mais j'ai réussi à prendre mes jambes à mon cou.

Elle avait eu envie de lui dire toute la vérité, mais seul se bout de mensonge était partis, elle continuait de le regarder bien sérieusement, tant qu'elle ne portait pas d'enfant, elle n'avait rien à craindre. Elle posait son doigt entre ses deux sourcils.

Selena : Tu es fâché, tu fronces les sourcils.

Elle lui souriait.

Selena : Je me disais que si je me faisais passer une femme en "détresse", il accepterait plus facilement que je rejoigne son clan. Je ne pensais pas vraiment à Zankou, mais plutôt à Khaleesi. Je n'aurais jamais imaginée que se soit toi qui vienne convaincre ton père que je reste.

Elle glissait son doigt tout le long de son nez et caressait par la suite ses lèvres.

Selena : Tu désires avoir des enfants ? Tu semblais en tout cas être plutôt doué, tu te débrouillais bien avec ta petite soeur. Je doute que sa face plaisir à ton père si un jour c'est moi qui porterait tes enfants, je suis la fille de Neltarion après tout..


Tyler aidait à porter Sébastien jusque dehors, il tournait le regard pour le regarder, c'était étrange, il ressentait quelque chose de différent en lui, de plus, après ses paroles, il remarquait que sa blessure ne cicatrisait pas alors qu'il lui avait donné de son sang. Il l'aidait malgré tout à sortir de là, afin d'éviter de faire face à une meute de loups-garous.

Il vit Benoit qui les attendait encore dehors, il se dirigeait jusqu'à lui.

Tyler : Non mon sang ne semble pas agir, je ne comprend pas.. C'est la première fois que cela arrive. Sais-tu ce qu'il se passe ?

Il tournait le regard vers Sébastien lorsqu'il demandait qui il était.

Tyler : C'est mon père.. Benoit, je t'en ais parlé tu t'en souviens ?

Oui il a raison, il ne valait mieux pas rester ici plus longtemps, Tyler prenait Sébastien dans ses bras et utilisait sa rapidité de vampire afin de retourner jusqu'à sa demeure, il levait de tmeps en temps les yeux afin de repérer son père qui le suivait sous sa forme de corbeau.

Il finissait par atteindre sa demeure, tout le monde était déjà la, à l'attendre et son père y compris, celui-ci semblait très inquiet. Tyler inclinait la tête respectueusement comme signe de respect. Il laissait Sébastien à terre tout en le tenant pour qu'il garde l"équilibre.

Lorsqu'il lui demandait de l'emmener jusqu'à sa chambre, celui-ci l'aidait aussi tôt à l'y conduire, une ofis qu'il y était, il fermait la porte derrière lui et se retournait pour le regarder. Il regardait BEnoit qui était déjà là, il s'approchait du lit afin de regarder Sébastien qui semblait au plus mal.. Il tournait le regard vers son père.

Tyler : Une morsure de loups-garous ?

Il s'approchait d'avantage pour regarder à son tour, il détournait le regard sachant très bien ce que cela impliquait.. Il paniquait aussi tôt après les paroles de Benoit, il lui demandait aussi tôt de sortir, celui-ci obéissait.. Tyler le regardait bien dans les yeux.

Tyler : Il dit vrai.. C'est bien une morsure de loups-garous.. Ils peuvent prendre forme humain, les loups-garous ne se transforme que lorsqu'il y a les pleines lunes, leur transformation et longue et.. Douloureuse. Les lycans eux peuvent se transformer quand il le désire, il ne subisse aucune douleur lors de la transformation. Peut-être était-ce un lycan, mais je resterais à tes côtés pour que tu surmontes ça, je ne t'abandonnerais pas une seul seconde.

Il tentait de lui sourire pour le rassurer.

Tyler : Je vais chercher quelque chose de froid pour la poser sur ta blessure, elle ne disparaîtra seulement lorsque tu tes sera transformer.

Il se rendait jusqu'à la salle de bain, prenait un gant de toilette et le trempait à l'eau froide, il le tordait et revenait avec le posant délictement sur la blessure de Sébastien, il frottait en même temps le sang qu'il avait sur son torse. Il tournait quelque instant le regard pour le regarder, il ne semblait pas en très grande forme ce qui était normal.

Tyler : Il y a quelque chose que je ne t'ai pas dit. La femme que j'ai rencontré, était une lycan, c'est pour ça que j'en connais beaucoup à se sujet.

Il se mettait en face de lui, attrapant son menton pour qu'il le regarde .

Tyler : Sa va aller, la première transformation est la plus douloureuse, plus tu te transformer et moins tu auras mal.. Tu es fiévreux, ton organisme est entrain de changer c'est normal que tu passe ton temps à avoir chaud, froid.. Sa finira par se stabilisé.. Les vampires on le sang froid, mes les loups-garous on le sang chaud. Moi je suis un ange déchus, alors mon sang est à température normal.

Il lâchait son menton se remettant à passait le gant de toilette autour de sa blessure et y allait bien doucement afin d'éviter de lui faire de mal.





[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1372
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: On ne vois plus le temps passer!   Ven 12 Avr - 1:19

Je me rappelle pas avoir déjà se porno maintenant que j'y regarde plus attentivement, est ce que Gabriel aurait acheté celui la en douce? après tout il n'a pas souvent coucher avec des femmes, mais attend une seconde..a t'il déjà coucher avec une femme? mince je lui ai jamais poser la question! Je tournais le regard vers la porte voyant qu'il agitait son t-shirt en guise de paix se qui me faisait rire.

Derek: c'est bon entre et viens donc goûté cette glace si délicieuse.

Je lui donnait le pot de glace, j'espère qu'il n'a pas renoncer juste pour bouffer sa glace. Est ce que sa m'excite de voir ça? j'haussais les épaules regardant vers la télévision.

Derek: disons que se faire agité le dard par une grosse poitrine, c'est le rêve de tous homme est ce que toi seulement tu..

Je plissais les yeux recevant de la glace sur la joue, il me catapulte maintenant?

Derek: t'es fier? il va falloir ramasser maintenant.

J’asseyais de me retenir de sourire, mais c'est pas évidant surtout lorsqu'on est entrain de lécher sa joue. Cette fois il a l'air d'un vrai petit chiot au fond j'aime bien qu'il me lèche comme ça, je levais à nouveau les yeux vers la télévision, il est jaloux d'un simple film porno, mais avec Gabriel il serait capable d'être jaloux d'un pot de fleur si je venais à la regarder trop longtemps.

derek: Ses femme virtuelles ne t'arrive pas à la cheville Gabriel, elles ne peuvent pas sortir de l'écran et me faire autant de bien que toi. Quoi que si j'arrive à rester assez longtemps à regarder sa grosse paire de niche peut être qu'elle arrivera à me faire jouir sans même qu'elle est besoin de me toucher...à moins qu'un beau jeune homme devant moi me fasse la meilleurs pipe au monde.

je lui faisais un bête sourire, voilà qu'il recommence avec sa glace. Je souris car c'est pas pour me déplaire, je fermais les yeux sentant le froid de la glace fondre sur mon torse. Un mélange de froid du à la glace et de chaud venant de la langue de Gabriel.

Derek: hum Gabriel rapelle moi de t'acheté plus de glace pour les prochaines fois, j'aime être transformé en cornet.

Je relevais la tête brusquement entendant le mot "enfant" je volais sur mon petit nuage en coton et voilà qu'il m'attrape pour me refaire descendre sur terre.

Derek: c'est pas drole Gabriel, tu serais capable d'être sérieux. Toi quand tu as un bébé dans les mains tu es irrécupérable! si je te laisserais faire il aurait des môme partout entrain de courir dans la maison.

Je me redressais à l'aide de mes coudes sentant le froid sur ma queue.

Derek: ta envie d'un calipo maintenant?

Je me recouchait entrouvrant les lèvres, oh bordel que c'est bon. je pouvais même pas voir se qu'il me faisait, je pouvais que contemplé son dos. Je passais d'ailleurs ma main dessus caressant le long de sa colonne vertébral du bout, je descendais encore et encore jusqu'à faufilé un doigt entre ses fesses.

Derek: aller je dois pas être le seul à profité.

J'attrapais ses hanche pour le pousser sur le côté et me plaçait sur le flan pour qu'il puisse continuer. Inutile de vous expliquer la position du 69, je pense que vous êtes assez cultivé pour savoir se que c'est. Moi non plus je suis pas si mal pour les pipes, j'attrapais son manche que je léchais à plusieurs reprise avant de le mettre entièrement en bouche. je continuais de balader mes doigts entre ses fesses, les pénétrant les sortant à plusieurs reprise comme on le ferais pour une petite chatte humides d'une nana.

Derek: hum..

Désolé j'ai la bouche plaine, mais la traduction veux dire " je vais lacher la sauce" je respirais plus rapidement sentant le plaisir monter en flèche, Gabriel c'était déjà envoyer tant qu'à lui. Malgré qu'autre fois je supportais pas ça, maintenant avalé ne me déplaisait pas. Inutile de vous rappelé à cause de qui, une fois que je mettais également lacher de mon côté je me r'allongeait sur le dos passant ma langue sur le coin de mes lèvres.

Derek: viens sur moi, j'ai envie de te voir.

Je souris attrapant sa main pour vite qu'il s’asseyait sur moi, je tenais mon membre pour bien le pénétré à se moment la. Je me redressais pour m'asseoir plaçant mes deux mains sur ses fesses pour le faire bouger, j'aime bien voir les expression sur son visage quand il a du plaisir.

Derek: hum à chaque fois que je te regarde quand on fait l'amour sa me donne envie de te dévorer tout entier.

je regardais vers sa nuque à se moment, oh je sais tu va encore te plaindre mais tu sais que je peux pas résister c'est un petit plaisir à moi que j'ai en plus. Je le mordais donc à la nuque, j'attrapais son sexe à se moment. Si seulement j'étais capable de faire comme les dieux et t'envoyer un aura, tu ne ressentirais même pas ma morsure.


****

Atori n'était plus imprégné de Heley alors pour lu il n'avait plus rien à perdre et préférait libérer son père qui lui avait Delic. C'était étrange malgré tout, il n'avait que Heley dans sa tête et maintenant c'était le vide complet.

Atori: jamais je ne pourrais pardonner cette femme sa tromperie! le pire c'est qu'on ne la punis même pas pour ça. Je ne suis jamais revenu à l’olympe parce que je vous en voulais tous pour ça, vous l'avez repris au conseil comme ci de rien était.

Il détournait le regard tenant de retenir sa colère.

Atori: j'avais un grand respect pour toi Abnar, je te pensais différent de ton père...maintenant sa n'a plus d'important réalise ma demande c'est tout.

Il le suivait restant silencieux jusqu'à la pièce ou son père était enfermer, il regardait attentivement sachant maintenant sa sera lui qui sera enfermer dans cette pièce.

Atori: et bien papa, c'est bien la première fois que tu te retrouve attacher, j'aurais peut être du ramener Derek il se serait bien venger.

Il s'avançait vers son père tentant de sourire.

Atori: j'étais pas obliger de le faire, mais je l'ai fait...tout le monde ne te déteste pas et puis tu aurais vue la tête de delic te voyant pas revenir.

C'est Abnar qui annonça la nouvelle pour l’imprégnation, Atori se contenta de regarder son père sans rien dire et pris sa place sur les chaînes.

Atori: ne me regarde pas comme ça papa, j'ai plus rien à perdre à présent...moi non plus on ne m'aime pas beaucoup et je connais beaucoup de dieu qui vont sortir les champagnes après ça. Évite de faire d'autre connerie à présent, mais si il venait à réalisé de nouvelle Abnar j'y prend également toutes les responsabilité une nouvelle fois...même si je dois pourrir ici jusqu'à la fin du monde.

Il fit un sourire en coin jusqu'à que les porte se referme, il ne quittait pas les yeux de son père jusqu'à ne voir que l'obscurité. Depuis sa chambre Eros sentit la présence de valas, il se redressait de son lit brisant la sphère qui avait entre les mains. Il savait qu'il était dans la chambre de sa mère, il le croyait lui aussi enfermer par Abnar alors que faisait t'il la? Il fini par se rendre jusque la, son frère était également présent mais Valas était déjà partit.

Eros: il n'a pas poser la main sur vous j'espère?

Il regardait son frère du coin de l'oeil tout en s'avançant vers sa mère.

Eros: je sais se que vous aller me dire pourquoi j'ai retirer l’imprégnation de Atori? cette garce le méritait et je ferais en sorte qu'elle ne tombe plus jamais amoureuse de qui que se soit d'autre, elle restera le restant de séjours à pleurer père sans jamais le voir revenir.

Il tentait la main caressant les long cheveux noir de sa mère.

Eros: vous êtes décoiffé pourquoi? qu'est ce que Valas en tenter de vous faire?

Il baissait le regard voyant que même ses vêtements était plié et même son rouge à lèvres débordait de ses lèvres, Eros fronçait les sourcils.

Eros: il a poser les mains sur vous?

Il se tournait sortant immédiatement de sa chambre allant jusque la sienne s'asseyant sur son lit, il fit apparaître une nouvelle fois sa sphère mais pour espionner Valas cette fois. Il était réapparu chez Atori ou delic était à côté de Heley tentant de la consôlé.

Delic: heley ne pleure pas s'il te plait..

Il se pinçait les lèvres ne sachant quoi dire, il se tournait voyant Valas apparaître. Un grand sourire de soulagement apparu sur le visage de Delic et s'avançait vers lui.

Delic: j'ai eu peur que les choses se passe mal.

Son sourire s'effaça bien vite, il avait été tellement puni pour cette histoire. Il baissa la tête n'osant plus croiser leurs regard. Si Atori aurait pas pris la sentence au à la place de Valas, il ne l'aurait peut être plus jamais revenu. Valas ne pouvant plus rien faire pour Heley se décida de les téléporter tout deux jusqu'à chez eux. Delic ne bougeait pas de sa place voyant Valas en colère, il se pinçait les lèvres se sentant coupable de toute la situation.

Delic: je suis désolé...

Il secoua la tête, c'était pas seulement pour Heley qu'il était triste.

Delic: c'est de ma faute si tout ça c'est produit...

Il tirait sur le bout de sa blouse osant à peine lever les yeux pour affronté son regard.

Delic: si je me serais pas bêtement enfuis de chez moi, jamais ses hommes m'auraient intercepté et...tu n'aurais pas eu besoin de t'en mêler.

Il levait quelque instant les yeux pour le regarder.

Delic: je comprendrais si tu me déteste, c'est donc de ma faute si tu t'es retrouver enfermer et maintenant Atori.

Il avait peur qu'il ne rejette maintenant et l'abandonne comme l'a fait ses parents, à cette idée il ne pouvait empêcher les larmes couler le long de ses joues. Il fond vite en larmes lorsque ses émotions prennent le dessus, pratiquement un clone de Gabriel.

***

Zankou était partit avec Khaleesi jusqu'à chez eux, il prit sa femme dans ses bras voulant pas qu'elle se fatigue d'avantage et la porta jusqu'à leur lit ou il l'allongeait. Il posa Sawn à côté avant de s'asseoir passant ses doigts sur sa joue.

Zankou: dorénavant je te laisserais plus jamais prendre des risque inutile..même si pour ça je dois t'attache à moi pour ne pas que tu t'éloigne.

Il sourit voyant Sawn tenter de consolé sa mère.

Zankou: t'en fais pas pour ta soeur, vous tenez tous deux de votre mère, vous êtes forte.

Il repensait à se qu'à tenter de faire Teijo, il a presque tuer leurs enfant ne sachant pas que Galadriel à sacrifié une chose pour lui rendre la vie. Il arrivait toujours pas à digéré se qu'il avait fait, mais à promis de ne pas le tuer.

Zankou: maintenant repose toi Khaleesi, je vais voir Khal pour lui expliquer la situation. Ne quitte pas cette chambre compris? Sawn surveille ta mère je compte sur toi.

Il sourit embrassant Khaleesi et donnait une caresse sur la tête de sa fille avant de sortir de la chambre. Khal toujours accompagné de Selena sourit voyant qu'il avait réussi à la convaincre de rester avec lui.

Khal: oui, c'est vrai j'avoue que même moi quand je me regarde dans le miroir c'est à peine si je tomberais pas amoureux de moi même.

Il ricanait passant un doigt sur le cou descendant passant entre sa poitrine.

Khal: mentis? à quel propos?

Elle n'avait pas été violé? il fronçait les sourcils retirant sa main d'elle, il n’appréciait pas les mensonge surtout de tels.

Khal: j'ai de bonne raison d'être fâché Selena, si tu nous a mentit un fois tu pourrais très bien recommencer, voir peut être que tu nous cache encore d'autre chose.

Il attrapait sa main pour qu'elle cesse de le caresser le visage.

Khal: tu n'avais pas besoin de mentir Selena! je déteste les menteuses..pourquoi je voudrais des enfants avec une femme qui ment? pour engendré d'autre menteur?

Il baissa les yeux facher qu'il n'ai même pas remarquer qu'elle lui mentait à se propos, il craignait maintenant qu'elle lui mente encore.

Khal: ta peut être raison tu devrais retourner dans ta chambre.

c'est à se moment la que zankou ouvrait la porte, il serrait la clinche tellement fort sur se qu'il voyait qu'elle se plia.

Zankou: tu profite pendant que ta mère perdait presque le bébé pour baiser cette garce!

Khal se redressait d'un coup

Khal: perdre le bébé! de quoi parle tu? qu'est ce qu'il est arriver à mère?

Zankou s'en allait sans même lui répondre hors de lui.

Khal se levait rapidement remettant son pantalon et courrait pour rattraper son père.

Khal: répond moi bon sang!

Zankou: qu'est ce que sa peut te faire? t'as bien mieux à faire maintenant que te soucier de ta mère ou ton petit frère.

Khal s'arrêtait fronçant les sourcils et pris sa forme de dragon pour foncer droit sur Zankou, celui ci se tournait rapidement attrapant la mâchoir de Khal.

Zankou: me provoquerait tu en duel mon Khal drogo? tu pourrais en perdre tes ailes alors fait très attention, ta mère m'en voudrais si il t'arrive malheur.

Khal s'agitait tentant de dégager sa mâchoire de l'emprise de son père, il était bien trop jeune encore pour rivalisé avec Zankou. Son père fini par le lâcher continuant sa marche retournant jusqu'à sa chambre. Khal reprit forme humaine frottant sa mâchoire encore endolorie par la force de son père, malgré tout il entra dans la chambre s’approchant de Khaleesi.

Zankou: sort d'ici avant que je te mette une raclé.

Khal: non!

Zankou: me force pas à être violent devant ta soeur!

Khal: si tu veux me faire sortir alors il le faudra pourtant.

zankou se mit face à lui plantant son regard dans ceux de Khal

Zankou: va donc baiser ta putain!

Khal: elle s'appelle Selena et c'est pas une putain! maintenant cesse de crier tu va faire peur à Sawn avec ta grosse voix!

Zankou: tu sais se qu'elle te dit ma grosse voix!


***

Sébastien passait sa main sur sa blessure écoutant Tyler, il était effrayé ne voulant pas devenir une créature dangereux pouvant s'en prendre à sa famille. De plus il risque de beaucoup souffrir, il serrait les drap de son lit détournant le regard.

Sébastien: qu'est ce que j'ai fais pour qu'il m'en veuille?

Il le regardait à nouveau même dans cette situation il désirait rester avec lui, il se forçait à sourire même si il avait la peur au ventre.

sébastien: je peux vraiment toujours compté sur toi, excuse moi d'être partit tout à l'heure sans prévenir, mais faire du cheval me permet de réfléchir.

Il le suivait du regard, il est vrai qu'il est dans un sale état à cause de sa blessure. Il attendait donc qu'il revienne avec de quoi le nettoyer, il passait ses doigts sur sa blessure à se moment la pouvant sentir la marque des dents.

Sébastien: j'espère bien que sa va partir, j'ai pas envie d'avoir cette marque le restant de mes jours on va croire que j'ai un penchant pour le sadomasochisme.

Il se laissait nettoyer sa blessure, d'un côté sa lui faisait. Sébastien transpirait beaucoup, il aviat à nouveau très chaud et l'eau froide lui faisait du bien.

Sébastien: C'était une lycan? elle te mordait toi aussi? brrr comment ta fait pour rester avec elle? on m'a mordu une fois et franchement sa ma suffit..j'ai l'impression de crever maintenant.

Il clignait des yeux lorsqu'il attrapa son menton, il s'enfonçait dans son oreille de le voir s'approcher de lui. Il sentit une odeur chez lui différente, il n'y avait jamais prêter attention jusqu'à présent.

Sébastien: tu me dit pas tout pas vrai? si a une autre difference entre lycan et loup-garou. Cette différence la je la sais Tyler, un lycan se transforme lorsqu'il le souhaite et à un parfais contrôle de sois, pas les loup-garou. Je risque de m'en prendre à tous le monde je le sais sans même que j'ai le souvenir de l'avoir fait..mais tu veux malgré tous rester avec moi alors que je pourrais te faire de mal.

Il 'attrapait sa main pour qu'il cesse de frotter sa blessure.

Sébastien: je veux faire de mal à personne, s'il te plait ne dit rien à personne et surtout pas à mon père.


Il serrait d'avantage sa main dans la sienne.

Sébastien: j'ai une vieille cave qui ne sert plus, je m'y cachait quand j'étais môme lorsque je faisais des bêtises pour pas recevoir une fessé. Jamais personne ne s'y rend, tu m'enfermerais la dedans et faudra que tu trouve les chaînes les plus solide pour m'y attacher.

Il grimaçait bougeant les épaules ayant mal à ses muscles.

Sébastien: je veux pas avoir du sang sur les mains, pas questions que je devienne un meurtrier.

il fermait les yeux sentant la fatigue à présent même si il se doute qu'il ne passera pas une bonne nuit.

Sébastien: reste avec moi cette nuit, j'ai pas envie d'être seul..c'est demain la pleine lune alors ne t'en fais pas je vais pas te manger.

Il l'attrapait par se cravate le tirait d'un coup pour le placer à côté de lui, il n'avait pas fait attention que sa force était également entrer de monter. Il regardait sa main serrant la chemise de Tyler comme pour me maintenant au lit ne voulant pas qu'il parte.

Sébastien: je suis partit tout à l'heure parce que j'ai paniqué.

Il gardait les yeux fermer tout en continuant de parler.

Sébastien: je t'ai fais espérer quand je t'ai demander de prendre un bain avec moi, je suis désolé...mais j'avais beaucoup apprécier que tu prenne ma défense, personne ne l'avait fait jusque la.

Il prenait de grande respiration, son odorat se développait rapidement. L'odeur de Tyler se faisait de plus en plus présence, il s'approchait son visage de plus en plus jusqu'à presque coller son nez à son cou.

Sébastien: et tu m'as sortit de se vieux chalet, tu ne cesse de me surprendre.

Il continuait de respirer son odeur comme un nouveau parfum inconnu et désirable, il entrouvait les lèvres le souffle plus haletant encore. Ne résistant plus à la tentation, il laissa échappé sa langue qui se glissa le long de sa nuque. Il r'ouvrit les yeux se rendant compte de se qu'il faisait et se décalla aussi tôt de lui.

sébastien: excuse moi je..je sais pas se qui m'a prit.

Il se tournait se mettant dos à lui, il avait l'impression d'être encore plus fiévreux. Il serrait les cuisses cherchant le draps pour de recouvrir, il profitait pour passer sa main entre ses jambes se rendant compte qu'il avait une érection. Il en grimaçait espérant que tyler ne s'en n'était pas rendu compte et tout ça rien qu'à sentir son odeur?

Sébastien: * sa y est voilà que je me comporte déjà comme une bête!*


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1591
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 26
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: On ne vois plus le temps passer!   Ven 12 Avr - 3:52

Je continuais de sucer Derek de plus en plus sensuellement, et le masturbait en même temps afin de faire la meilleur pire qu'il est pu avoir comme je lui avais clairement affirmé tout à l'heure.

Je sentais en même temps ses mains glisser tout le long de mon dos et pénétrer un doit en moi, j'en gémissait tout en serrait l'étreinte de son sexe entre ma main, je faisais es mouvements plus rapide avec ma bouche et caressait le bout de son sexe avec ma langue. Je sentais par la suite qu'il attrapait mes hanches, j'avais bien compris son intention et lorsqu'il commençait le plaisir montait bien rapidement, j'en gémissais bien qu'il était cacher étant donné que ma bouche était bien pleine.

J'entendais son Hum.. Mais moi je m'étais déjà lâché avant lui, et je sentais que lui le faisait aussi tôt par la suite, tout comme lui j'avalais le contenu. Je me retirais de son sexe continuait de le masturber et gémissait de plus belle.

Gabriel : Ah Derke.. Qu'est-ce que c'est bon..

Lorsqu'il me demandait que je me mette sur lui afin qu'il me voit, j'obéissais, je me mettais à califourchon sur lui et je l'aidais à ce qu'il me pénètre. Je bougeais mes reins et sentait qu'il faisait de même pour lui, il m'aidait même à ce que je bouge, je gémissais de plus en plus.

Gabriel : J'aime quand tu me dis ça.. Hum..

Je glissais mes mains derrière son dos puisqu'il se redressait, je continuais de bouger les hanches tout en sentait qu'il enfonçait ses crocs dans ma nuque, je serrais ses cheveux et tirait sur ceux -ci gémissait.

Gabriel : Derek ! Ah..

Il veut jouer à se jeux là hum ? Je penchais à mon tour la tête et enfonçait mes crocs dans sa nuque et bien voilà, moi aussi je peux me venger en faisant ça maintenant. Je continuais de bouger mes reins tout en buvant son sang, et je jouissais une seconde fois en échapper un léger gémissement.

Je retirais mes crocs de lui, léchant son sang qu'il avait sur son cou.

Gabriel : Tu vois, c'est toi qui me rend fou Derek.. Personne ne pourrait me donner plus de plaisir que toi.

J'attrapais l'essuie qu'on garde près du lit pour essuyer mon sperme qu'il avait sur son torse, je le tapais ensuite à terre.

Gabriel : On va devoir prendre une douche maintenant et se laver mutuellement pour retirer tout se sang. SA va encore être dure de ne pas faire l'amour sous la douche.

Je souriais et ricanait même, je prenais son visage et l'embrassait.

Gabriel : Tyler n'est toujours pas rentré, je commence à m'inquiéter Derek.

_________

Aphrodite et Santo tournait le regard vers Eros qui venait d'entrer dans la chambre, il semblait se poser des questions et avait sans doute senti Valas pénétrer dans sa chambre, elle regardait son fils venir jusqu'à elle avec un sourire.

Aphrodite : On c'était pourtant mis d'accord qu'aucun de vous deux ne faisait rien sans me le dire avant. Mais tu as eu raison, sa lui apprendra d'avoir aussi levé la main sur une Déesse.

Elle le laissait caresser une mèche de ses cheveux tout en le regardant, Santo s'approchait à côté de son frère.

Aphrodite : Il désirait discuter avec moi, il faut dire qu'il n'était pas très doué pour coiffer quelqu'un.

Elle n'avait pas envie qu'il découvre ce qu'il s'apprêtait à faire, mais Eros l'avait démasqué et Santo redressait un sourcils n'étant pas stupide no plus.

Aphrodite : Il m'a embrassé, mais se n'est pas vraiment étonnant, personne ne peut résister à mon charme.

Celui-ci semblait contrarié, elle le suivait du regard.

Aphrodite : Où vas-tu ?!

Santo : Vous vous apprêtez à couchiez avec cette ordure ?

Aphrodite :Ne soit pas grossier, je déteste les gens grossiers et tu le sais.

Il haussait les épaules.

Santo : Pourtant Valas est quelqu'un de grossier, et Atori l'est également, et je suis comme ça, je ne vois pas pourquoi je devrais changer.

Aphrodite : Bien soit !

Il s'approchait de sa mère attrapant son menton, celle-ci le regardait bien sans rien dire.

Santo : Que je ne vous surprenne pas à coucher avec ce type.

Aphrodite : Sa n'arrivera pas.

Santo : Vous l'avez embrasser.

Il passait un doit sur ses lèvres pour frotter son rouge à lèvre qui dépassait.

Aphrodite : Il m'a embrassé, je lui ais juste rendu se baiser.

Elle fit un sourire, Santo levait bien les yeux vers sa mère, il se retirait d'elle partant tout aussi contrarié, elle soupirait et détournait le regard. Santo rejoignait la chambre de son frère et s'asseyait dans le lit observait cette sphère.

Santo : Atori à décidé de remplacer Valas, j'aurais préféré voir Valas mais bon.

Il penchait la tête regardant Heley et regardait ensuite la petite conversation entre Delic et ValaS.

_______

Valas c'était téléporté avec Delic jusqu'à sa demeure sur Terre, il était encore en colère que Atori paye pour sa place, mais également de tout ce qu'il a pu se passer. Il tournait le regard vers Delic lorsqu'il lui demandait pardon, il redressait un sourcils se demandant pourquoi il s'excusait.

Valas : Pourquoi t'excuses-tu ?!

Il l'écoutait bien à cette instant, il s'approchait de lui.

Valas : écoute moi bien, se n'est nullement de ta faute mais de la mienne, je n'aurais pas du m'emporter et tuer ses gosses, j'aurais du leur donner une bonne raclé mais les laisser en vie.

Il fronçait les sourcils entendant la suite de ce qu'il lui disait, il finissait par s'asseoir à côté de lui, il le soulevait afin qu'il s'assit sur ses jambes, il posait ses bras de chaque côté de ses épaules mais finissait par prendre son menton afin qu'il le regarde.

Valas : Je ne te déteste pas, je ne pourrais jamais te détester alors cesse de dire des idiotie, et arrête de pleurer.

Il passait ses doigts sur ses larmes pour les essuyer.

Valas : Tu es à moi Delic, et je ne compte pas te laisser partir tant est-ce clair ?! Atori à perdu l'imprégnation, il n'avait donc rien à perdre à être enfermé, mais je ferais en sorte que Abnar soit indulgent envers lui, je ferais le nécessaire. Atori était autre fois le chef des Dieux, il avait réussi à faire ses preuves et beaucoup de Dieu l'appréciait je suis sur de convaincre le conseil de le libérer.

Il fermait les yeux sentant qu'on l'espionnait, il fit apparaître un clone dans la chambre de Eros à ce moment la croisant les bas regardant vers la sphère.

Valas : Vous n'avez pas autre chose à faire que de m'espionner ?

Santo se redressait regardant dans sa direction les sourcils froncés.

Santo : Tu as touché notre mère, tu ne sembles pas prendre nos menaces au sérieux.

Valas : Elle ne mourrait d'envie elle aussi, si je ne me serais pas arrêté, je serrais déjà entrain de m'envoyer en l'air avec elle.

Il haussait les épaules.

Valas : A toujours aimé les Dieu bien viril comme moi, ou Atori, quoi que.. Elle aime tous se les faire, je me demande si elle n'a pas couché avec son propre père d'ailleurs, sa serait tellement elle de faire ça.

Il ricanait, Santo s'approchait mécontent.

Valas : Oh Zen ! Je ne suis pas ici pour qu'on se face des menaces mutuellement et qu'on se batte ok ?! Et je ne suis pas la non plus pour vous demandez de rendre l'imprégnation de Atori. Je n'aime pas qu'on m'espionne, vous risquerez de vous sentir humilié lorsque vous me verrez en pleine action.

Il ricanait.

Santo : Ta pas a t'en faire la dessus, on a aucune raison de se sentir humilié.

Valas : Hum.. Sans doute. Bon, il semblerait que vous ne m'aimez pas beaucoup.

Santo : En effet.

Valas : Pour quel raison hum ?

Santo : Tu as menacé bien trop de fois Aphrodite, tu as tenté de tué la race qu'elle vient de créer.

Valas : Je te coupe deux petite minutes, elle avait en possession mon corps et j'y tiens beaucoup, elle n'était pas très décidée à me le rendre, il fallait bien que je la pousse un peu, mais j'aurais été stupide si j'aurais tué l'un de ses précieux Dragon étant donné qu'elle se serait venger ensuite sa la race que j'ai créé.

Santo : J'en ais rien à faire !

Valas : Et Aphrodite ma menacé bien avant que je ne la menace.

Santo : Tu as tué son imprégné.

Valas : Si je ne l'aurais pas fait, jamais elle n'aurait baisé Atori et j'amais vous n'auriez été ici présent.

Santo tournait le regard vers son frère à cette instant.

_______


Khaleesi fut surprise lorsque ZAnkou la prenait dans ses bras, elle passait donc ses bras autour de son cou tout en le regardant bien avec un léger sourire et se laissait transporter jusqu'à son lit, lorsque Zankou avait décidé quelque chose, il était dure de lui faire changer d'avis, elle restait donc couchée posant sa mains sur ventre arrondi soulagé de savoir son enfant en vie.

Sawn sautait sur le lit et se mettait à côté du visage de sa mère, lui faisait des caresses avec le bout de son museau afin de la consoler sentait qu'elle n'allait pas aussi bien que d'habitude.

Khaleesi : Je vais mieux Zankou, je ne vais pas rester le reste de mes journée allongé dans un lit.

Elle passait sa main autour de Sawn pour la serrer contre elle et lui faisait un baisé très tendre. Elle tournait ensuite le regarder pour revenir vers Zankou.

Khaleesi : Ouije sais que je n'ai pas à m'en faire pour elle..

Elle se mettait sur le côté restant malgré tout couchée afin de regarder Sawn qui était elle aussi couchée en boule sur son oreiller, elle levait la tête pour regarder vers son père qui lui parler, une fois qu'il s'en allait, elle déposait sa tête et fermait les yeux pour s'endormir. Khaleesi souriait tout en l'observant.

Khaleesi : tu es magnifique, tu deviendras la plus belle des Dragonnes qu'il soit. Tu deviendras une puissante reine, et tu feras des enfants merveilleux.

Elle n'était guère fatiguée et préférait observer son enfant et caresser son ventre qui était déjà bien dure.

Pendant ce temps, Selena, si Khal était déjà en colère rien contre ça, alors qu'est-ce que se sera quand il apprendra que son père l'a envoyé ici dans le seul but qu'elle tombe enceinte et surtout, qu'elle ait une femelle pour procréer la même race qu'eux.

Il finissait par lui attraper la main pour qu'elle cesse de le caresser, elle le regardait bien sérieusement écoutant ce qu'il lui disait, elle détournait quelque instant le regard.

Selena : Tu es très en colère pour ce bout de mensonge si je comprend bien.

Elle le regardait de nouveau retirant sa main de lui lorsqu'il lui demandait de retourner jusqu'à sa chambre, elle s'allongeait sur le dos mettant ses mains au dessus de sa tête, et le tournait vers lui.

Selena : Bien si tu veux que je parte, alors je m'en vais.

Elle tournait le regard vers la porte voyant Zankou rentrer, elle se redressait surprise et remettait aussi tôt son haut, elle regardait en même temps dans sa direction puisqu'il semblait hors de lui. Elle n'aimait pas qu'elle se face insulté de la sorte mais préférait ne rajouter aucun commentaire et laissait Khal gérer. Mais il semblerait qu'ils ont eu des problème en tout cas, Khal se levait rapidement après ça pour savoir ce qu'il c'était passé.

Elle remettait ses chaussure et une fois bien habillé elle se dirigeait vers la porte d'entrée regardant dans leur direction, Khal poursuivait son père afin de savoir ce qu'il c'était passé. Elle finissait par retourner dans sa chambre, la fermant bien derrière elle, elle fermait les yeux désirant communiqué par télépathie avec son père.

Selena : " Je ne peux plus continuer.. "

Elle ouvrait les yeux détournant le regard sachant très bien que Neltarion allait être plus qu'en colère..

Quand à Khaleesi, elle se redressait entendant un vacarne dans les couloirs, elle entendait Zankoue et Khal se disputer, Sawn baillait et se réveillait à son tour à cause du bruit, une fois que Zankoue et son fils entrait dans la chambre, elle les regardait l'un après l'autre.

Khaleesi : Pourquoi vous disputez-vous ?

Elle les écoutiat l'un après l'autre qui ne semblait même pas l'entendre, elle finissait par se lever.

Khaleesi : Sa suffit maintenant !

Elle tournait le regard vers Khal.

Khaleesi : Tu as couché avec elle ? Nous n'avons pas encore confiance en elle, tu aurais du attendre qu'elle face ses preuve.

Elle tournait ensuite le regard vers Zankou.

Khaleesi : Et de toute façon se ne sont pas nos affaire, Khal est assez grand pour faire ce qu'il veut, il faut que tu lui face confiance.

Sawn poussait un cris, elle s'installait sur le rebord du lit, celle-ci se mettait sur ses jambes, elle regardait ensuite vers Khal.

Khaleesi : J'ai fallu perdre l'enfant, mais tu n'as rien à craindre, il va bien, Galadriel l'a sauvé.


______


Tyler le regardait bien, il est vrai qu'il ne lui avait pas tout dit... Il est vrai que si c'est un loups-garou qui l'a mordu, il ne pourra pas contrôler ses mouvements et deviendra incontrôlable lorsqu'il se transformera, il en détournait le regard mais revenait vers lui, lui souriant pour tenter de le rassurer.

Tyler : Je serais présent, je ferais en sorte que tu en face aucun mal à qui que se soit.. Avoir un côté vampire est également pas toujours facile à contrôler, sauf lorsqu'on l'est depuis notre naissance.. Et encore des fois, l'odeur du sang est dure à contrôler, je peux gérer cette pulsion en moi, je suis donc la meilleur personne pour t'aider.

Il baissait les yeux continuait d'essuyer sa blessure jusqu'à ce qu'il lui attrape celle-ci, il relevait les yeux vers les siens.

Tyler : Alors si sa peut te rassurer, je t’emmener ais jusqu'à cette cave et je t'enchaînerais comme tu me le demanderas de faire. JE ferais en sorte que tu ne face de mal à personne Sébastien, j'ai des pouvoirs plutôt efficace, je t'en ais déjà parlé non ? Je peux aspirer la force vitale, si je vois que tu deviens trop incontrôlable, je t'arrêterais avant.

Il fut surpris lorsqu'il lui demandait qu'il reste avec lui cette nuit, il fit un sourire.

Tyler : Vous êtes mon maître, alors je ne peux refuser, je resterais avec toi cette nuit.

Il fut surpris lorsqu'il tirait aussi fort sur sa cravatte, il avait déjà bien plus de force qu'avant et fut couché à côté de lui dans le lit. Il posait sa main sur la sienne qui tenait fermement son chemisier.

Tyler : Je ne vais pas m'en aller.

Il se taisait lorsqu'il commençait à lui parler, il gardait son sérieux malgré ses paroles.

Tyler : Se n'est rien.

Il ne disait rien lorsqu'il approchait de plus en plus son visage de sa nuque, il savait que s'il aurait été un vampire, il l'aurait déjà mordu et s'aurait laissé faire, il sait également que les loups-garous n'ait pas indifférent avec le sang, mais sont bien plus brutal et féroce que les vampires. Tyler fermait les yeux lorsqu'il passait sa langue sur son cou léchant tout le long, il avait très envie de lui faire l'amour, mais il ne voulait pas profiter de son état actuelle.

Il ouvrait de nouveau les yeux le voyant se retirer de lui, il se mettait même dos à lui certainement mal à l'aise de ce qu'il venait de faire, Tyler se redressait tout en le regardant bien, il avait bien remarqué qu'il avait caché son entre jambe sous une couverture, il se doutait donc dans quel état il pouvait être.

Tyler : C'est normal, tes sens sont décuplé, tout tes sens.. L'excitation est également dedans, ce qui explique ta situation actuelle.

Il passait sa main qui était dans la couveture entrain de toucher son érection.

Tyler : Je peux t'aider à te soulager de ce côté là, mais seulement si tu m'ordonnes de le faire, je ne veux pas abuser de toi à cause dans l'état que tu te trouve.. Je ne coucherais pas avec toi cette nuit, mais j'aimerais un jour qu'on le face malgré tout, je suis déjà fou de toi.

Il fit un sourire collant son contre contre le sien passant ses bras autour de lui afin de l'enlacer et le serrer contre lui.

Tyler : Mon très chère maître.. Je suis bien content que Lucas m'ait parlé de cette emploi.







[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1372
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: On ne vois plus le temps passer!   Ven 12 Avr - 23:16

Oui maintenant il peut se venger autant de fois qu'il le désire en me mordant à son tour, mais je suis pas aussi douillet que lui alors sa me dérange pas. Bien on avait tous deux fini, je m'étendais sur le lit prenant de grande respiration.

Derek: mais j'espère bien que personne te donnerais pas autant de plaisir que moi, sa signifierait que tu me trompe et donc que je sois obliger de tuer cette personne et toi ensuite.

Je souriais le laissant essayer mon torse après tout c'est lui qui m'a tacher, je me redressais ensuite tendant mes bras pour m'étirer. Vaudrait mieux aller prendre une bonne douche, j'ai été tartiner à la glace et je colle de partout.

Derek: Tyler, oui c'est vrai que la ça commence à faire long..ou est ton téléphone?

Je l'attrapais sur la table de nuit et plissait les yeux voyant qu'il était plat.

Derek: il aurait du mal à nous joindre si tu recharge pas ton téléphone Gabriel!

Je le levais cherchant la prise pour le brancher et regardait Gabriel du coin de l'oeil lui montrant qu'il avait reçu un message vocal.

derek: tête de linotte!

Je lui donnait pendant que moi j'allais déjà faire couler l'eau de la douche, j'y entrait déjà savonnant mes cheveux.

Derek: alors qu'est ce qu'il dit? il a été embaucher? ou alors il déprime dans un bar?


****

Eros était coucher sur le lit tenant la sphère permettant d'espionner du côté de Valas, il se couchait sur le flanc s'appuyant sur son coude pour y poser sa tête. Il regardait quelque instant vers son frère qui entrait dans sa chambre, il ne dit rien le laissant s'asseoir sur le rebord du lit. Il soupirait écoutant son frère lâchant la sphère la laissant lévité toute seule il fit apparaître une pomme bien rouge dans sa main.

Eros: Au fond c'est pas si mal que se soit lui qui est enfermer, il a présent aucun risque qu'il retire la divinité à notre mère.

Il dirigeait sa pomme vers ses lèvres, mais Valas apparu avant même qu'il n'eu le temps de la croquer. Il sourit malgré tous levant les yeux dans sa direction.

Eros: et vous n'avez rien d'autre à faire qu'envoyer des clones dans ma chambre?

Il croquait dans sa pomme tout en l'observant, par contre il appréciait moins la façon qu'il parlait de sa mère.

Eros: Jamais elle ne vous aurait laisser faire, elle vous méprise du plus profond de son être. Elle jouait juste avec vous pour avoir plus facile à vous briser ensuite.

Il sourit attrapant son doigt dans la sphère qui se mis à planer dans toutes la chambre.

Eros: c'est bête parce que moi espionner c'est mon passe temps favori.

Il fit apparaître plusieurs sphère de différent lieux et personnes les faisant à leurs tour voler dans la chambre.

Eros: Je suis un dieu et je fais donc se que je désire et si mon désire est de t'espionner alors je le ferais.

Il écoutait tranquillement la conversation entre son frère et lui, d'un côté il savait que Valas avait raison si Aphrodite n'aurait pas coucher avec Atori et le tromper jamais il serait la tous deux. Il se redressais faisant apparaître une autre sphère qu'il observait avec sourire.

eros: tu sais que je peux espionner des lieux qui ne devrait pourtant pas être venu.

Il présentait la sphère ou Atori était enfermer.

Eros: sans tes bêtises lui non plus serait pas enfermer à ta place.

Il continuait de sourire envoyant la sphère en direction de Valas, celle ci tapait contre son torse avant de s'immobilisé.

Eros: tu engendre que des problèmes Valas même à la rare personne qui tiens à toi, notre père va pourrir pendant des siècles dans sa prison jusqu'à qu'il finisse par perdre la raison comme tsukune...même un dieu deviens fous à rester enfermer dans un endroit sombre et humide. Il se rappellera pourtant comment il sait retrouver coincé la dedans et à cause de qui et désirera une vengeance.

Il se mit à ricaner mordant à nouveau dans sa pomme.

Eros: j'ai hâte de voir père prendre ta divinité, je serais pas loin pour t'arracher la vie.

Il le regardait sérieusement, mais se redressant jetant sa pomme derrière lui.

Eros: ou peut être que je serais pas assez patient et aurait envie de retirer ta divinité la tout de suite, j'ai beaucoup de point commun avec père.

Il sourit montrant ses crocs mais fini par lever les deux.

Eros: Zen Valas, me fusille pas du regard comme ça c’était une vilaine plaisanterie. Je ne mord pas dans n'importe quoi ne t'en fais pas et j'ai aucune envie d'être enfermer comme père.

Il fit disparaître toutes ses sphères sauf une où on pouvait voir Delic.

Eros: ne touche plus jamais à notre mère Valas ou je pourrais rendre visite à se mignon petit lapin.

Il passait son doigt sur la sphère qui montrait Delic souriant gardant le regard lever vers Valas.

Eros: tu devrais faire attention à se que tu fais avec lui, il peut facilement lire dans la tête des gens...si tu veux pas qu'il finisse par te haïr évite de sauter dans les bras d'autres femme maintenant hors de ma chambre!

Il lançait la sphère dans sa direction qui explosa faisant disparaître le clone de Valas.

Eros: Je crois qu'il me déteste aussi maintenant, mais je peux pas m'empêcher de le provoquer lui et son petit air arrogant.

Il regardait Santo du coin de l'oeil.

Eros: tu me fais penser à lui d'ailleurs quand tu fais les grand fier Santo.

Il s'allongeait sur son lit passant ses mains derrière sa tête.


***

Delic s'asseyait sur les genoux de valas levant les yeux vers lui, il était d'un côté soulager de savoir qu'il ne le détestait pas. Il souriait cessant de pleurer comme il l'a demander, il posait sa main sur la sienne qui essayait ses larmes.

delic: Je ne dirais plus d'idiotie à présent, j'ai juste peur que tu finisse par plus avoir envie de moi.

Il faufilait son visage dans son cou fermant les yeux écoutant ses paroles sans l’interrompre.

Delic: je souhaite de tous coeur que Atori soit vite libérer, tu l'aime beaucoup pas vrai?

Il r'ouvrit doucement les yeux fronçant les sourcils ayant l'impression de sentir le parfum d'une femme sur lui, sa l'intriguait. doucement il levait ses bras pour l'entourer, il savait qu'il n'avait pas le droit d'utiliser ses pouvoirs sans autorisation, mais sentir se parfum sur lui faisait monter sa jalousie. Autre fois c'était seulement dans les rêves qu'il pouvait pénétrer, maintenant c'est également dans la tête des gens. Voulant entrer dans sa tête il vit se que faisait son clone, il serrait son étreinte sur lui écoutant toutes la conversation.
Il en avait largement entendu, il se décalait de Valas le regardant tentant de ne rien faire apparaître sur le moment, c'est la qu'il vit un peu de rouge à lèvres sur les lèvres.

delic: je vais sortir un peu le chien.

Il se retira de ses genoux marchant vite, Oxy le suivait aussi tôt et sortit de la maison. Il marchait dans la rue au côté de son chien ne faisant pas attention ou il allait. Il devait pourtant se douter que Valas ne se gênerait pas d'aller voir ailleurs, c'est un dieu et il a le droit de faire se qu'il veux. Son coeur se serrait malgré tout, comment il pourrait être à la hauteur d'une femme? non c'est impossible. Il restait très longtemps assis sur un muret, les heures passait comme des flèches mais ne s'en rendit même pas compte même Oxy fini par s'endormir au pied de Delic.


***

Khal et Zankou continuaient tous deux à se disputé, jusqu'à que Khaleesi crie une bonne fois pour qu'il arrête, il se tournait tous deux en même temps vers elle.

Khal: Elle n'est pas mauvaise et puis j'ai juste coucher avec elle, je ne lui ai pas donner le trône ou je sais quoi encore qui demande de la responsabilité.

zankou: et si elle est enceinte Khal! la c'est une responsabilité.

Khal: elle est pas enceinte!

Zankou: que je lui fasse confiance Khaleesi? c'est pas encore un homme mais un ados qui fait n'importe quoi! la preuve dès le premier jours il baise avec la fille de Neltarion!

Khal: maintenant sa suffit, sa sert à rien de mettre mère en stress! elle est enceinte ne l'oublie pas.

Zankou: c'est toi qui la met en stress avec tes conneries!

Khal: c'est toi qui crie pour rien!

Zankou: je ne crie pas!

Khal: non tu gueule c'est pire!

Khal se penchait pour regarder sa petite soeur.

Khal: pas vrai que le grand méchant papa fait plein de bruit? il empêche la petite Swan de faire dodo.

Zankou: arrête de remonter sa soeur contre moi!

Khal: et voilà il crie encore, il te fait peur avec sa grosse voix pas vrai Swan?

Il recevait une tape de Zankou derrière la tête.

Khal: regarde comme il est méchant!

Il en recevait une deuxième.

Khal: ça va je dit plus rien!

Zankou: hors de ma chambre maintenant avant que je te lance par la fenêtre.

Il obéis se frottant derrière la tête et sortit de la chambre, Zankou soupirait s'asseyant sur le rebord du lit attrapant Swan la posant sur ses jambes.

Zankou: voilà qu'il va me faire passer pour un tyran au yeux de Sawn.

Il se couchait au côté de Khaleesi passant sa main sur son ventre arrondi souriant en coin.

Zankou: encore un fils donc c'est moi qui aurait l'honneur de choisir son prénom..donc Drogon ça devrait être pas mal.

Il la regardait du coin de l'oeil à se moment pour avoir son avis malgré tout la dessus, pendant que Khal lui retournait jusqu'à sa chambre. Il s'arrêtait entendant une autre voix avec elle.

Nelatrion: qu'est ce que je viens d'entendre Selena? tu ne veux plus continuer?

Il s'avançait vers elle ayant bien envie de la corriger, mais n'étant une simple illusion il ne pouvait la toucher.

Neltarion: tu devrais faire attention à tes paroles ma très chère fille, n'oublie pas que sa dernière chance de prouver que tu mes sert à quelque chose! ramène moi se que je t'ai demander ou je te considérerais une bonne fois comme inutile.

il tournait autour d'elle fronçant les sourcils.

Neltarion: ne me dit pas que tu as de l'infection pour le fils de Zankou! et bien peut importe tant que tu le baise autant de fois que possible et me ramener cette dragon comme convenu..échoue et je ramènerais tous mes dragons et ensuite Selena, je les tuerais tous et toi tu sera la première sur la longue liste.

Khal reculait n'en croyant pas ses oreilles, il ne voulait pas malgré tout prévenir son père il la tuerais sans aucune hésitation. Il ne savait quoi faire, elle était venu uniquement pour qu'il puisse la mettre en ceinte et ensuite envoyer l'oeil à Neltarion. Pourtant il devrait tous dire à son père, il doit être préparer si jamais Neltarion venait vraiment avec son armée de dragon. Il s'éloignait de la chambre ne voulant pas être surpris par Selena si elle sait qu'il a tout entendu, il revenait jusqu'à la chambre de ses parents, mais n'arrivait pas à ouvrir pour autant..qu'est ce qu'il devait faire?
Non il ne voulait pas dire tout de suite à son père se qu'il avait entendu, il revenait jusqu'à sa chambre et toquait bien avant d'entrer se qui fit disparaître Neltarion.

Khal: Selena...tu devrais t'en aller.

Il regardait autour de lui vérifiant si Neltarion n'était plus dans les parages.

Khal: fuis très loin d'ici Selena, je sais tout à présent...je compte bien prévenir mon père et il va désirer te tuer à la première occasion, mais je veux pas que cela arrive alors fuis loin d'ici.

Il baissait son regard vers son ventre espérant qu'elle n'était pas enceinte.

Khal: et dire que je te faisais confiance...mon père avait raison depuis le début à ton sujet, tu n'es qu'une pauvre traîtresse! je devrais te tuer de mes mains! va t'en!

Il avait la gorge serré, il aurait aimer que jamais sa ne c'était produit.


***

Sébastien rougissait tournant légèrement le regard vers Tyler qui c'était redresser pour le regarder, il lui faisait bien comprendre qu'il avait bien remarqué qu'il avait une érection et ne savait plus ou se mettre. Pourquoi est ce que ses sens lui font effet rien qu'en sentant son odeur à lui? il pinçait ses lèvres fermant les yeux sentant qu'il se collait à lui.

sébastien: non inutile tout..tout va bien ça va passer tout seul.

Il respirait vite malgré tout tentant de sa calmer, il ouvrit subitement grand les yeux entendant les mots prononcer par Tyler.

Sébastien: coucher un jour avec moi? Tyler..

Il sentait son étreinte se serrer contre lui, il finissait par se détendre passant ses bras sur les siens.

Sébastien: Merci d'être la Tyler

Il sourit fermant les yeux pour tenter de dormir, la nuit n'as pas été si terrible que cela. Il n'était pas seul pour la surmonter, le lendemains il r'ouvrit lentement les yeux. Il se sentait beaucoup mieux qu'à la veille, baissant le regard il remarquait qu'il était encore dans les bras de Tyler. Doucement tentant de ne pas le réveiller, il retirait ses bras de lui et se tournait pour le regarder. Il sourit le regardant quelque instant dormir, il avait presque oublier de sa douleur de la nuit passer. Par contre il reconnaissait rapidement les changement, son ouïe, son odorat tous était perturber. Encore une fois c'était l'odeur de Tyler qui surpassait les autres, il se penchait pour sentir ses cheveux. Mais fini par se dresser sortant du lit s'avançant jusqu'à la salle de bain et s'arrêtait brusquement devant le miroir se regardant.

Sébastien: j'y crois pas...

Son corps était bien plus musclé, lui qui n'avait autre fois pas un gramme de muscle. Il enfilait une chemise passait de l'eau sur son visage. En sortant de la chambre une femme de chambre était entrer et lâchait les draps voyant Sébastien la chemise grande ouverte et Tyler coucher dans le lit.

" excusez moi"

elle sortait aussi vite, Sébastien se pressa pour la rattraper par le bras celle ci gémissait de douleur.

Sébastien: c'est pas du tout se que vous croyez!

" lachez moi monsieur vous me faites mal"

Il la lâchait et vis les marque de ses doigts marquer sur sa peau, celle ci s'empressa de partir. Il regardait sa main c'était pas rendu compte qu'il avait serrer si fort, levant les yeux la regardant à nouveau il avait une envie au fond de lui de courir après elle, mais n'en fit rien. Il revint dans la chambre regardant vers Tyler.

Sébastien: j'ai quelque peu changer je crois...je me retrouve avec le corps d'un athlète et maintenant j'ai envie de courir avec cette domestique comme un chat après une petite souris.

Il s'avançait vers lui se penchant pour le regarder.

sébastien: et pourquoi tu sent si bon? j'ai une faim de loup..on n'y va?

Il se redressait le regardant tout en fermant sa chemise.


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1591
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 26
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: On ne vois plus le temps passer!   Sam 13 Avr - 2:48

Je faisais des petits yeux, oui c'est vrai, il a raison, je le regardais bien ricanant.

Gabriel : Alors tu le tuerais et me tuerais par la suite ?

Je fis un sourire tout en le regardant bien.

Gabriel : Et bien moi aussi dans ce cas, si un jour tu venais à me tromper.

Je posais mes mains sur chacune de mes hanches, il ne semble pas me prendre au sérieux.

Gabriel : Je peux être un méchant Ange déchus si je le veux Derek, attention prend garde à ma colère et surtout à ma jalousie.

Hum ? Mon téléphone ? Je lui donnais, je clignais des yeux lorsqu'il me disait qu'il était à plat.

Gabriel : Oups..

Je souriais tout en le regardant brancher mon Gsm, il l'allumait aussi tôt et effectivement, il nous avait laissé un message, je le prenais et écoutait son message, j'étais au début très content pour lui mais une fois que j'apprenais qu'il allait vivre la bas.. Je ne sais pas comment j'étais censé réagir à cette nouvelle.

Je m'approchais donc de DErek qui était partis prendre sa douche, je déposais le téléphone sur la table de nuit et le rejoignais.

Gabriel : Il a dit qu'il avait été embauché..

J'entrais dans la douche avec lui et me posait contre le mur le regardant se laver les cheveux.

Gabriel : Il doit vivre la-bas, Sébastien désire qu'il vivent chez lui pour être sur qu'il soit à sa disposition jour et nuit.

Je soupirais.

Gabriel : Pourquoi nos enfants grandisse aussi vite, je ne vois vraiment pas le temps passer..

_____

Santo se taisait laissant désormais son frère parler, il croisait les bras regardant en direction de Valas, qui celui-ci regardait vers Eros, il plissait les yeux le voyant faire apparaître toute sorte de sphère, il en tournait les yeux agacé par son comportement.

Valas : En gros tes un voyeur qui préfère se prendre du plaisir en regardant tes maudites sphère au lieux de passer à l'action, as-tu seulement baisé une femme hum ? Ah moins que tu préfère les mecs, mais je ne vais rien te dire la dessus étant donné que je ne suis guère mieux, se n'est pas de ma faute, mais plutôt celle de votre mère, mais un trou et un trou après tout.

Il fit un sourire en coin.

Santo : Nous crois-tu pour des mômes Valas ? Nous avons sans doute couchée avec bien plus de femme que tu n'as pu le faire.

Valas : Oh sans j'en doute, j'ai déjà baisé toute les Déesse ici présente et pratiquement tout les demi-Déesse, bon sauf quelque une, parce qu'il y a en tellement.

Santo s'approchait de lui, se mettant bien en face de celui-ci n'appréciant pas sa façon de parler ainsi que son arrogance, qui pourtant lui ressemblait. Valas tournait de nouveau le regard vers Eros par la suite, il y avait encore des sphère partout dans la pièce. Il grimaçait sachant qu'il avait raison à propos de Atori, la sentence qu'il va subir et loin d'être une petite, et c'est lui qui aurait du la subir et non son fils.

Valas : Je ne lui ais pas demandé de subir cette sentence à ma place, et il n'aura pas assez le temps de devenir aussi timbré qu'est devenu Tsukune, je le libérerais bien avant cela.

Il tournait le regard vers la pomme qu'il jetait, il revenait ensuite vers lui. Il fronçait les sourcils regardant ses crocs, Santo se mettait bien à côté de lui, montrant à son tour ses crocs.

Santo : A moins que se soit moi qui craque avant.

Il ricanait par la suite, Valas haussait les épaules.

Valas : Et bien je trouve que c'était plutôt une mauvaise plaisanterie

Il fronçait les sourcils voyant toute les sphères disparaître sauf celle de Delic et lui, il regardait vers cette sphère tout en écoutant les propos de Eros.

Valas : Je déteste les menaces.

Santo : Moi j'adore menacer, alors ne t'approche plus de notre mère, ou tu le payeras chère.

Valas : Je ne toucherais pas à votre mère, je n'ai plus aucune raison de la toucher de toute manière, sauf peut-être pour lui donner du plaisir.

Il ricanait et fit un sourire malçin. Il avait plus du tout pensé au pouvoirs qu'était capable de faire Delic, il levait les yeux au ciel soupirant.

Valas : Super.. Merci du conseil.

Il regardait bien vers Eros avec un sourire en coin pour le narguer jusqu'à ce qu'il fit exploser son clone avec la sphère, Santo gardait toujours les bras croisé, il était bien grognon maintenant. Il tournait le regard vers son frère.

Santo : Moi je me moque qu'il puisse me détester, parce que je le déteste tout autant et j'ai bien envie de lui donner une bonne leçon.

Il le fusillait du regard lorsqu'il disait qu'il lui ressemblait, il le regardait s'allonger sur le lit et se mettait à quatre patte au dessus de celui-ci, son visage était juste en face du sien le regardant les sourcils au plus bas.

Santo : Ne dit jamais que je ressemble à ce Dieu ! Si je lui ressemblerais je t'attacherais pour t'éviter de boucher et te baiserait brutalement pour te punir de ce que tu as osé dire.

Il fit un sourire en coin.

Santo : Bon la Déesse Athéna nous attend dans sa chambre, tu veux toujours y aller ou pas.


Valas semblait un peu absent mais une fois le clone tué, celui-ci regardait bien vers Delic qui l'enlaçait bien contre lui, il le prenait également bien contre lui ayant très envie de lui retirer tout ses vêtements et de le baisé sur ce divan.

Mais celui-ci se retirait soudainement de lui, il levait un sourcils le regardant bien, il avait bien compris qu'il avait sans doute utiliser ses pouvoirs pour voir au fond de lui, il ne voulait malgré tout faire semblant de rien, et se mettait au fond du divan tout en l'observant.

Valas : Bien vas donc le promener, je t'attend.

Une fois qu'il le regardait partir, il fermait les yeux afin de sentir s'il on l'espionnait encore une fois, se ne fut pas le cas. Il sortait donc d'un vase son coeur qui battait, il se téléportait pour l'emmener jusqu'à l'ancienne crypte de Silas, il tendait la main faisant apparaître une seconde boîte où il déposait son coeur et le scellait, bien entendu il faisait en sorte que seul lui connait cette combinaison et ne ferait pas l'erreur de mettre le prénom de Delic ou encore de Derek, mais quelque chose de bien compliqué que lui seul pouvait connaître.

Il reculait par la suite, sortant de le crypte et scellait la porte d'entrée à son tour avec un autre code bien différent, une fois qu'il était sur de sa cachette, il se téléportait à nouveau chez lui, il grimaçait puisque Delic n'était toujours pas là.

Valas : Il est long pour faire une promenade avec son toutou.

Ne voulant pas effrayé les humains, il préférait ne pas utiliser de téléportation et marchait jusqu'à lui sachant où il se trouvait, il le regardait bien de loin et finissait par s'approchait de lui, il attrapant son menton pour qu'il le regarde.

Valas : Je ne l'ai pas baisé, Et si tu ne peux le supporter que je baise d'autre personne, alors je ne le ferais pas, je ne baiserais que toi. Cela te vas comme ça ?

Il attrapait par la suite sa main pour le tirer afin de le ramener chez lui.

Valas : Maintenant sa suffit ton petit boudage et on rentre.

Il le tirait de force n'étant pas quelqu'un de très romantique et attentionné, il tournait légèrement la tête pour le regarder, tout le monde les regardait, mais Valas s'en fichait totalement. Une fois qu'il arrivait chez lui, il le poussait à l'intérieur et laissait Oxy entrer également, il fermait la porte derrière lui et attrapait Delic par ses hanches pour le soulever comme-ci il ne pesait rien du tout. Il le faisait s'asseoir sur le rebord de la table et se mettait ensuite à genoux devant lui pour lui retirer ses chaussures.

Valas : Maintenant on va prendre un bain tout les deux. J'ai eu une dure journée, j'ai besoin de me détendre.

Il levait lentement les yeux vers lui.

Valas : J'essaye que tu ne me détestes pas Delic et tu ne sais à quel point c'est difficile, c'est encore nouveau pour moi, je suis un Dieu égoïste qui ne pense qu'à lui. Et même lorsque j'étais avec Derek je couchais avec d'autre que lui, il s'en moquait, mais toi tu ne le supporte pas je l'ai bien compris, alors je ferais un effort et je ne baisserais personne d'autre que toi.

Il fronçait les sourcils.

Valas : Tout comme toi tu ne baiserais aucun autre que moi et tu as intérêt d'ailleurs.

Il se redressait retirant son t-shirt et déboutonnait son pantalon pour ensuite tirait dessus afin de lui retirer. Il l'attrapait comme un sac à patate et lui donnait une bonne fessée sur ses fesses où il portait encore un caleçon.

Valas : Au bain maintenant !

______

Khaleesi soupirait du comportement de Zankou ainsi que de Khal, il les regardait tout les deux se disputer, elle croisait les bras regardant bien vers son fils.

Khaleesi : Je suppose que tu ne t'ai pas protégé, alors imagine toi une seul seconde Khal Drogo qu'elle aurait pu tomber enceinte de toi, que penses-tu qu'il saurait passé par la suite ? Elle vient de débarquer, nous n'avons pas sa confiance, avoir un enfant de toi signifie qu'elle est tienne est qu'elle deviendra un jour une reine, tu seras libre de choisir un autre territoire afin d'y développer ton propre clan. Elle est la fille de Neltarion, et Zankou à raison, tu as été idiot et j'espère pour toi qu'elle ne nous a pas menti sinon nous seront perdu. Je t'ai donné ma confiance en acceptant que tu la surveilles de prêt, ne fait pas de bêtise Khal.

Elle finissait par s'asseoir sur le rebord du lit détournant le regard.

Khaleesi : Je suis enceinte serte mais sa ne veut pas dire que je suis inapte à quoi que se soit, arrêtez donc de me prendre pour une femme fait en sucre.. Et le seul stress qui pourrait m'envahir se n'est pas de vous voir vous crier dessus l'un à l'autre comme des enfants, mais plutôt de voir une troupe de Neltarion nous mettre à terre, et de voir mes enfants périr sous mes yeux.

Elle fermait les yeux.

Khaleesi : Jamais je ne laisserais cela se produire.

Elle finissait par rouvrir les yeux, ils semblaient malgré tout, tout les deux en colère, Sawn avait la tête bien redresser n'arrivant décidément pas à dormir à cause de se rafus. Elle penchait légèrement la tête regardant son grand frère lui parler.

Elle poussait un petit cris de sa remarque et léchait le bout de son nez, Khaleesi fit un sourire, et tournait le regard vers Zankou qui lui donnait une claque. Sawn poussait un cris se relevait sur ses pattes lorsque Zankou lui donnait des tapes sur la tête, elle tirait sur le bout du tissu de son pantalon pour protéger son frère mais elle jouait bien entendu.

Khaleesi regardait son fils s'en aller, elle tournait par la suite le regard vers Zankou qui s'installait à ses côtés prenant Sawn pour le mettre sur ses jambes. Khaleesi finissait par s'allonger dans le lit tout en regardant vers Zankou.

Khaleesi : Aucun de tes enfants ne te verront comme un tyran Zankou.

Elle glissait sa main sur la sienne lorsqu'il la posait sur son ventre elle souriait de sa reflexion et tournait la tête sur le côté pour le regarder dans les yeux.

Khaleesi : Le prochain se sera une fille.. Et je trouve que ce prénom lui ira à merveille, quand dis-tu Sawn ?

Celle-ci était toujours couchée sur le ventre de son père elle tournait plusieurs fois en rond pour ensuite se coucher, elle poussait un petit grognement pour répondre à sa mère et finissait par lâcher un long baillement.

Khaleesi : Nous allons avoir beaucoup d'enfant à nous en occuper, tu as déjà du mal à gérer Khal Drogo alors t'imagines-tu lorsque Sawn pourra prendre la forme humaine, ainsi que Drogon, et bien d'autre par la suite.

Elle se mettait sur le côté glissant sa main sur son visage.

Khaleesi : Je pensais regretter mon choix il y a quinze ans en venant jusqu'à toi, mais en faîte, j'ai fais le meilleur choix qu'il soit, je n'aurais pu trouver un homme plus exemplaire que toi.

Elle se penchait pour lui donner un baisé.

Khaleesi : Ne soit pas trop dure avec Khal, il faut qu'il apprenne de ses erreurs. Je parie qu'il est ton reflet craché lorsque tu avais son âge.

Elle baissait les yeux entendant Sawn ronfler, à chaque fois qu'elle inspirait des petites flammes en sortait.
Pendant ce temps, Selena était toujours dans sa chambre, elle avait envoyé un message télépathique à son faire disant clairement qu'elle ne pouvait plus continuer à jouer cette comédie.

Celui-ci bien entendu fit apparaître une illusion par la suite, elle se levait afin de bien le regarder.

Selena : Vous avez bien entendu, je ne souhaite pas continuer.

Lorsque celui-ci s'avançait vers elle, elle ne bougeait pas sachant très bien qu'une simple illusion ne pouvait rien lui faire.

Selena : Je me fiche de vous être utile ou non, je ne désire plus faire ce que vous souhaitez de moi, il en est hors de question.

Elle le suivait du regard lorsqu'il lui tournait autour, elle détournait les yeux tout écoutant ses paroles.

Selena : Il est la première personne qui a tenté de me protéger à plusieurs reprise, ce que vous père, ne ferez jamais. Lui est un véritable Dragon comparé à vous, il ne maltraitera jamais les siens comme vous le faîte, vous faîte peur à tout le monde, même à vos femmes.

Elle se taisait une seconde fois écoutant la suite de ce qu'il disait. Elle ne savait plus quoi faire après la menace qu'il venait de faire, elle était piégé entre deux chois, quoi qu'elle choisira elle perdra malgré tout. Elle fermait les yeux une fois que l'illusion de son père disparu, elle s'asseyant sur le rebord de son lit et posait ses mains sur ses genoux tentant de réfléchir. Elle ne savait bien entendu pas du tout que Khal avait pu entendre cette conversation.

Après un long moment, elle ne savait toujours pas quoi faire et c'est là que Khal apparu, elle tournait le regard vers lui à cette instant, elle se levait et le regardait bien. Elle fut bien surprise de ce qu'il lui disait, elle s'approchait de lui à cette instant.

Selena : M'en aller.. Je vois tu es toujours en colère contre moi.

Elle ne se doutait pas une seul seconde qu'il était au courant, mais la façon qu'il fouillait sa chambre, comme pour chercher quelqu'un, elle commençait à se poser des questions, avait-il entendu sa conversation avec son père ? Elle écoutait par la suite ce qu'il lui disait.

Selena : Je vois..

Elle détournait le regard.

Selena : J'aurais beau fuir, Zankou finira par me retrouver, je ne peux me transformer alors il sera facile pour lui de me rattraper.

Elle revenait vers lui malgré tout, elle s'approchait de lui posant une main sur son visage malgré sa colère, elle lui donnait un dernier baisé.

Selena : J'aurais préféré qu'on se rencontre dans d'autre circontance. Je suis désolé Khal Drogo..

Elle retirait sa main de son visage et sortait rapidement de sa chambre, une fois qu'elle fut sortie, elle se mettait à courir pour s'enfuir, n'ayant aucun endroit où aller et retournait jusqu'à c'est terre, elle envoyait un message télépathique à l'une de ses soeurs afin de lui venir en aide et de venir la rechercher. Celle-ci ne perdait pas une minute, elle prenait sa forme de dragonne et s'envolait jusqu'à elle.

Khaleesi qui était toujours couchée sur le lit fermait les yeux ressenvant une vision, elle finissait par les réouvrir tournant le regard vers Zankou.

Khaleesi : j'ai vu.. Selena tenir un oeuf de Dragon entre ses mains, elle est certainement enceinte de Khal..

Elle se redressait détournant le regard, elle attrapait la main de Zankou voyant qu'il était en colère et désirait certainement encore une fois se disputer avec son fils.

Khaleesi : Laisse moi lui parler, reste avec Sawn.

Elle ouvrait la porte de sa chambre, c'est la qu'elle vit Khal juste en face de la porte, certainement craignait t-il de leur dire ce qu'il savait.

Khaleesi : Khal, j'allais justement venir te voir, j'ai eu une vision.

Elle fronçait les sourcils.

Khaleesi : Tu l'as mise enceinte Khal, alors maintenant tu peux parler de responsabilité.


______

Tyler continuait de serrer Sébastien tout contre lui et fermait déjà les yeux, il était toujours habillé, il n'avait même pas pris le peine d'enlever ses chaussures, il était bien ainsi son corps collé contre celui de son maître. Il souriait de ce qu'il lui disait et sentait également qu'il semblait déjà plus détendu.

Tyler : Il n'y a pas de quoi.

Il continuait de sourire tout en gardant les yeux fermé, il finissait tout doucement par s'endormir à ses côtés.

Il ne se réveillait pas en même temps que Sébastien, il n'avait même pas senti que celui-ci se retirait de lui. Tyler avait légèrement sa bouche entre ouverte, il dormait paisiblement sans émettre aucun son sauf son souffle.
Tyler ne se réveillait qu'au moment où il entendait sébastien crier " Ce n'est pas ce que vous croyez", il se redressait rapidement passant sa main dans ses cheveux, il baissait les yeux voyant que Sébastien n'était plus dans le temps rapidement il utilisait ses dons pour savoir où il se trouvait, il était pas loin dans le couloir, ce qu'il le rassurait.

Il baissait les yeux tentant de mettre ses vêtements comme il faut ne voulant pas qu'ils soient trop chiffonné. Il levait ensuite la tête voyant Sébastien revenir jusqu'à la chambre, il lui sourit.

Il l'inspectait lorsqu'il disait qu'il avait changé et effectivement Tyler s'apercevait rapidement de son torse bien plus musclé, il en était bien plus séduisant ainsi, il continuait de lui sourire et se levait pour marcher jusqu'à lui.

Tyler : c'est normal cela arrivent à tout les loups-garous/Lycans lors de leur transformation, leur corps changent, tu as une belle carrure.. Pour ce qui est d'avoir eu très envie de courir après cette ta domestique, c'est.. Egalement normal, c'est dans ta nature, tu es un chasseur et elle est ta proi, c'est exactement pareil pour les Vampires de ce côté la.

Il passait sa main derrière sa tête ricanant lorsqu'il lui posait cette question.

Tyler : C'est une bonne question, heureusement que tu ne dis pas l'inverse, si tu trouverais que je sens mauvais je me sentirais frustré haha..

Il penchait légèrement sa tête continuant de sourire.

Tyler : Bien allons manger dans ce cas, je vais vous préparer un bon petit déjeuné.

Il marchait le premier pour se rendre jusqu'à sa grande cuisine et commençait à lui préparer des pancakes, il en faisait un bon nombre et finissait par laisser couler du sirop d'érable dessus. Il prenait l'assiette et le mettant au milieux de la table, il prenait deux couverts et servait l'assiette de Sébastien par la suite.

Tyler : Désires-tu quelque chose d'autre ? Du thé ? Du café ? Il faut que tu te force à manger de la nourriture humaine, cela ne va pas te sembler très bon au début, parce que ton corps à très envie de que tu te nourrisse d'autre chose et tu vois sans doute de quoi je veux parler..

Il mettait ses mains derrière son dos restant debout à côté de sa table.

Tyler : Que c'est-il passé tout à l'heure avec votre domestique ? J'étais encore endormis, je ne sais donc pas ce qu'il c'est passé.. Elle semblait effrayé. Avez-vous passez une bonne nuit ? Pour ma part sa fut le cas, j'ai adoré cette nuit à vos côtés.

Il lui souriait.



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1372
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: On ne vois plus le temps passer!   Dim 14 Avr - 1:02

Eros avait l'habitude des petites crises de mauvaise humeur de son frère, sa ne le touchait plus. Il sourit sachant qu'il n’appréciait pas qu'il le compare à Valas et pourtant, il faut dire qu'il a beaucoup de point commun avec lui. Il regardait en direction de son frère se contentant de garder son léger sourire lorsqu'il se plaça au dessus de lui.

Eros: Bien sûr que si tu lui ressemble, tu tiens beaucoup de père et lui tiens beaucoup de Valas..se qui en déduis que tu as des points commun avec lui.

Il passait ses mains sur son col pour le remettre convenablement.

Eros: et je suis sûr que tu as déjà beaucoup penser à bâillonner pour que je me taise.

Il détournait le regard pensant à Athéna, il est vrai qu'elle les attendait dans sa chambre.

Eros: avec tous ça je l'avait presque oublier.

il regardait à nouveau son frère souriant.

Eros: évidemment qu'il faut y aller, avoir ses déesses dans notre poche est un très bon point pour nous.

Il poussait son frère pour qu'il puisse se relever et s'avançait vers les portes pour sortir, tout en marchant gardait les mains dans ses poches de pantalon.

Eros: Aller mon frère, bombe le torse, contracte les muscles et fait nous ton plus beau regard.

Il ricanait tous en regardant vers la porte de la chambre de Athéna qui se rapprochait.

Eros: et on ose prétende que Athéna et la déesse de la sagesse, je la trouve pas si sage que ça moi.

Il toquait à la porte avant d'entrer, il sourit la voyant allonger sur son grand lit de satin retirant chaque pétale d'une rose.

Eros: on vous a fait attendre Athéna, veuillez nous excusez mais on eu quelque problème familiale.

Il s'approchait du lit passant sa main le long des draps de satin avant de se mettre à genoux en califourchon.

Eros: votre père Zeus risque de pas beaucoup apprécier notre présence ici, il apprécie déjà pas notre père et j'ai bien peur qu'il ressent le même sentiment pour nous.

Il sourit commençant doucement à déboutonné sa chemise dénudant son torse

Eros: sa sera notre petit secret...bien alors qu'est ce que deux dieux beau comme nous pourrait bien faire pour combler la magnifique déesse que vous êtes.

Il gardait le sourire et attrapait les mains d'Athéna pour les placers sur son torse.


****

Delic prenait une grande respiration voulant se décider à se lever et entrer, mais les mouvements ne suivait pas pour autant. Il pouvait s'empêcher de penser qu'il ne pourrait jamais être à la hauteur d'une femme surtout d'une déesse, il sursauta poussant presque un cris sentant qu'on attrapait son menton.

delic: valas..

Il détournait le regard ne sachant pas comment réagir à ses paroles.

Delic: tu me dis ça d'une façon comme ci..je te mettais un fusil sous la tempe.

Il pourrait un cris lorsqu’il tira pour le ramené à la maison, il y allait pas doucement au point que delic avait du mal à suivre sa cadence.

Delic: je fais pas de boudage...

Il regardait en même temps autour de lui, tous le monde s'arrêtait pour les regarder. Parce contre il ne pense pas que c'est seulement parce que un homme le tire de cette façon dans la rue, mais surtout pour contempler Valas et son physique exceptionnel. Sa lui faisait d'ailleurs repenser qu'est ce qu'un homme ou plutôt un dieu comme lui fait avec un garçon aussi ordinaire et banal .
Une fois revenu chez Valas, delic restait figer devant la porte d'entrer jusqu'à qu'il l'attrape par les hanches et le fasse s'asseoir sur la table.

Delic: Un bain...d'accord.

Il tentait de regarder si il était en colère contre lui pour cette absence, sa lui faisait malgré tout bizarre qu'il soit à genoux devant lui pour lui retirer ses chaussures.

Delic: te détesté? pourquoi tu pense que je pourrais te détesté? tu devrais pas penser ça de toi, tu n'es pas aussi égoïste que tu le prétend. Tu m'es venu en aide quand j'en avait besoin au point de risquer une sanction en tuant ses voyou, tu...aurais pu avoir bien mieux que moi et pourtant t'es la. Je crois aps que tu sois vraiment égoïste du moins pas pour tout.

Il détournait le regard lorsqu'il parlait à nouveau de derek.

Delic: je te l'ai déjà dit que j'étais pas Derek, contrairement à lui je me fou pas de toi..oui sa m'a fait mal de sentit le parfum de cette femme sur toi et..se rouge à lèvres encore tacher sur tes lèvres.

Il haussait les épaules.

Delic: je suis jaloux c'est tout.

Il soulevait les hanches pour l'aider à retirer son pantalon et ouvrit grand les yeux lorsqu'il l'attrapait sur son épaule.

Delic: je peux marcher!

Il criait recevant la fessé.

delic: aie!

Il s'accrochait à ses vêtements de peur de tomber, c'est que Valas est grand et il ressentait quelque vertige. La salle de bain était très grande et luxueuse, c'est à peine si cette pièce fait pas la maison au complète de Shizuka. Ils se retrouvait tous deux dans le bain, Delic passait ses mains dans la mousse et fini par s'avancer doucement vers Valas levant les yeux vers lui. Il n'avait jamais eu vraiment le temps de regarder son corps dévêtu.

Delic: est ce que tu pense encore à Derek?

Il baissait les yeux à cette instant.

Delic: je dis ça parce que..sa fait la deuxième fois que tu parle de lui.

Il tentais la main pour posant contre son torse musclé, c'est dur de résister à la tentation. Il a le corps vraiment bien dessiné qui donne envie de toucher


***

Voilà maintenant que Zankou ne pouvait plus bouger avec Sawn coucher sur son ventre, il fermait donc un peu les yeux la laissant dormir un peu.

Zankou: il est vrai que les crises d'ados j'ai du mal à gérer, mais si les enfants me fatigue de trop je sais que je peux toujours compté sur ma femme pour ça.

Il r'ouvrit les yeux les tournant vers elle à se moment la.

Zankou: je suis un homme exemplaire, tu hésitais à venir à moi uniquement à cause des horreurs que ton père à pu dire à mon sujet..bon j'avoue que je lui loin d'être un ange, mais je me comporte mieux avec ma femme et mes gosses que mon frère pas exemple.

Il ricanait à se moment la.

Zankou: Je suis dur avec Khal uniquement parce qu'il faut être ferme, si on laisse trop faire les mômes ils finissent par être pourri gâté et je veux pas d'un fils pourri gâté. Khal pourrait peut être un jour me succédé même si je suis pas pressé de crevé, il doit donc pouvoir faire les meilleurs choix.

Il soupirait tout en passant son doigt sur l'arrière de la tête de Sawn la caressant dans son sommeil.

Zankou: et j'étais loin d'être comme Khal à son age, je passais mon temps à me battre, à tuer voulant devenir absolument plus fort que mon frère. J'étais pas aussi doué en magie que lui, alors je ne pouvais compté que tu ma force physique.

Il appuyait sur ses coudes comprenant que Khaleesi avait une vision.

Zankou: tu as vu quelque chose Khaleesi?

Il fronçait les sourcils écoutant ses paroles.

Zankou: QUOI!

Encore une fois une fois Sawn sortit de son sommeil en sursaut, il voulu se lever pour passer sa colère sur son fils mais Khaleesi l'en empêchait.
Khal après avoir conseillé Selena de fuir, il se rendait jusqu'à la chambre de ses parents, mais j'arrivait pas pour autant à entrer et leurs dire se qu'il avait entendu. Pour fallait t'il qu'elle soit la fille de Neltarion? La porte de la chambre s'ouvrit, il restait sans voix n'arrivant pas dire les choses.

Khal: me voir? ah je...quel vision?

Zankou: toi viens ici! je dois foutre la raclé du siècle!

Khal baissait la tête n'en revenant pas de se qu'il entendait, maintenant c'est sûr il n'arrivera pas à dire la vérité à ses parents, il reculait de plusieurs pat.

Khal: faut que je la vois..

Zankou: non Khal! on a des choses à se dire!

Mais il partait en courant afin de rattraper selena, une fois dehors il prit sa forme de dragon pour avoir plus de chance de la rattraper. Bien vite il la vis entrain de courir, juste au moment ou il atterrissait un autre dragon arrivait poussant des cris, Khal fit de même dépliant les ailes pour se montrer plus menaçant ignorant qu'il s'agissait simplement de la soeur de Selena.
Il attrapait Selena dans sa patte désirant la protéger surtout maintenant qu'il sait qu'elle porte son bébé.

Khal: touche à ma femme dragonne et je te brise les ailes.


***

Sébastien arrivait pas encore à se mettre dans la tête qu'il n'était plus humain, que sa vie ne sera plus jamais pareil à partit de maintenant. Il passait sa main à l'endroit ou il a été mordu, oui la blessure avec complètement disparu et pourtant il avait encore une étrange sensation comme ci il pouvait encore sentir la morsure.

Sébastien: je n'ai aucune envie de voir mes domestique comme des proies, je lui ai déjà foutu une peur tout à l'heure et sa ma suffit..si je commence à courir en plus après.

Sa lui faisait tous aussi étrange de lui parler de tous ça et pourtant c'est surement l'unique personne ou il pourra se permettre de dire le fond de sa penser la dessus.

Sébastien: bien alors je t'attendrais dans le salle à manger.

Il se rendait donc jusqu'à table posant ses mains l'une contre l'autre attendant d'être servis. Plusieurs serveuse qui faisait le ménage se tournait souvent pour le dévisager sans d'autre l'autre servante qui à jouer les commère. Tyler revenait avec son assiette, il regardait son plat sans vraiment quoi en penser alors pourtant qu'il a toujours adorer les pancakes depuis qu'il est petit.

Sébastien: non merci j'ai besoin de rien d'autre.

Il attrapait sa fourchette mangeant une première bouché et en effet Tyler avait bel et bien raison, sa lui semblait pas aussi bon qu'autre fois. Son corps ne demandait pas se genre d'aliment et faisait beaucoup d'effort pour continuer de manger.

Sébastien: Est ce que si je continue à me forcer de manger se genre d'aliment est ce que..les chances que je m'attaque à d'autre personne diminuerais?

Il prenait bien attention à se qu'il ne parle pas trop fort pour que les autres n'entende pas leurs conversation. Il relevait la tête vers tyler qui lui demanda pour la serveuse de tout à l'heure, il soupirait posant ses couverts.

Sébastien: elle est entrer dans la chambre et lorsqu'elle ta vue, elle s'imaginait déjà...enfin j'ai tenter de la rattraper pour lui expliquer, mais quand j'ai attraper son bras j'ai pas sentis ma force. Elle avait carrément ma main marquer sur sa peau, si j'aurais serrer plus fort son bras il aurait été briser à coup sur.

Il le regardait à nouveau.

Sébastien: tu dois faire sans doute attention constamment à contrôlé sa force, maintenant que j'y pense tu aurais pu m'écraser facilement quand..tu m'as serrer dans tes bras cette nuit.

Il sourit d'ailleurs en y repensant.

Sébastien: la nuit à été longue, mais j'étais pas seul alors elle n'a pas sembler si pénible que ça. Au départ j'avais peur que tu me laisse seul, mais ensuite c'était à croire que c'était toi qui était effrayer à l'idée que je m'en aille.

Il le regardait sérieusement à se moment la.

Sébastien: tu m'as pas lâcher de toute la nuit.

Il se relevait posant ses mains sur les épaules de Tyler le poussant pour qu'il s’assoit à sa place.

Sébastien: mange! moi je pourrais jamais finir et tu dois être affamer..et c'est un ordre mon cher Tyler.

Il se mit derrière lui le regardant attentivement, il posait en premier ses mains sur le dossier de la chaise, mais celle ci fini par les poser sur ses épaules.

Sébastien: quand tu aura fini, tu sortira la voiture j'ai besoin de prendre l'air et m'éloigner un peu de cette maison.

Il levait les yeux vers les servantes qui passait à plusieurs reprise à croire qu'elles faisaient exprès afin de regarder Sébastien.

Sébastien: et surtout m'éloigner de ses mauvais regard. J'aimerais trouver ceux qui m'ont fait ça, cet homme était pas seul..j'y ai songer de la nuit, il n'arrêtait pas de se plaindre que son maître était en retard..c'était un complot et je vois savoir qui.


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1591
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 26
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: On ne vois plus le temps passer!   Dim 14 Avr - 4:56

Santo était toujours au dessus de son frère et grommelait déjà de ses remarques, il le regardait remettre son col comme il faut.

Santo : Et je te ferais remarquer que tu es aussi son fils, tu tiens donc également de Valas !

Il fit une grimace par la suite.

Santo : En effet se serait tentant de te ligoter !

Il finissait par se redresser puisqu'il disait qu'il était préférable en effet d'y aller, il en levait les épaules ricanant.

Santo : Je m'en doutais que tu dirais ça.

Son frère le poussait pour qu'il se retire d'avantage de lui, ce qu'il faisait, il se remettait debout tout en le suivant du regard et l'écoutait avec un sourire en coin.

Santo : J'ai pas besoin de fair toute ses choses pour qu'elle soit excité de moi Eros hum.

Il le suivait et tournait le regard dans sa direction.

Santo : Se n'est pas parce qu'on l'a nomme la Déesse de la Sagesse qu'elle n'a pas le droit de baisé pour autant.

Il finissait par entrer dans sa chambre, Athéna était couchée dans son lit, elle arrachait pétale par pétale d'une rose, elle tournait le regard vers eux avec le sourire aux lèvres. Elle était très belle, elle avait de long cheveux blond et des yeux bleu turquoise.

Athéna : Tant que vous êtes présent, cela me va.

Santo fermait la porte derrière lui et se retournait voyant déjà son frère à califourchon sur elle, elle lui souriait, elle observait avec intérêt son torse.

Athéna : Zeus déteste votre père parce qu'il était effrayé par lui, Atori est un excellent Dieu tout comme vous l'êtes, il méritait sa place au trône, je l'ai toujours approuvé. Et s'il ne vous aime pas non plus, c'est parce que vous possédez le même pouvoir "effrayé" que possède Atori.

Elle levait les yeux pour regarder son visage, Santo s'approchait à son tour ayant déjà retirer tout son haut pour se retrouver torse nu, il avait également retirer ses chaussures et se trouvait à côté de son frère.

Athéna laissait Eros lui attrapait ses mains afin de caresser le long de son torse, elle en souriait.

Athéna : Mes intentions sont simple.

Elle se redressait pour l'embrasser, il ne fallait pas plus pour Santo de réveiller ses sens, il se mettait derrière commençait à l'embrasser dans le cou et passait ses mains tout le long de son corps jusqu'à ses fesses. Il levait tout doucement sa robe et caresser ses cuisses, il lui envoyait déjà son aura en elle, elle commençait déjà à déboutonner le pantalon de Eros et envoyait son aura en lui ainsi qu'en Santo.

Celui-ci passait le long de son doigt sur sa culotte en dentelle tout en collant bien son corps contre le sien et lui faisait sentir son érection sur le bas de son doigt.

Athéna : hum..

Elle se retrouvait entre ses deux sublimes Dieux, Santo ne perdait pas plus de temsp, il fit disparaître sa culotte, abaissait son pantalon et la pénétrait aussi tôt par derrière, elle retirait ses lèvres de celle de Eros à cette instant pour gémir. Santo passait ses mains sous sa robe et remontait jusqu'à sa poitrine qu'il malaxait tout en donnant de fort coup de reins.

_________


Valas portait toujours delic par dessus son épaule, il le tenait bien afin d'éviter de le faire tomber, une fois qu'ils arrivaient dans le salle de bain, celui-ci claquait des doigts et le bain qui était ressemblait plutôt à une piscine se remplissait d'eau chaude et rempli de mousse. Ses vêtements disparaissait par la même occasion, Valas entrain dedans et y déposait Delic également nu.

Valas passait ses bras sur le rebord de la baignoire et commençait à se détendre, il regardait vers Delic qui celui-ci jouait avec la mousse mais finissait par venir jusqu'à lui. Il penchait la tête lorsqu'il lui posait cette question, il se demandait s'il était sérieux ou non mais il semblerait que oui.

Valas : Pourquoi tu me demandes ça ?

Il soupirait de ce qu'il finissait par dire. Il baissait légèrement le regard voyant ses petits mains se poser sur son torse, il attrapait ceux-ci entre les siens et tirait dessus pour qu'il se rapproche fort prêt de lui, il remettait ses mains sur son torse bougeant ceux-ci à sa place pour qu'il puisse caresser tout son torse.

valas : Je ne pense plus à Derek, je pense à toi maintenant. Derek est du passé, alors tu n'as pas à être jaloux de lui, ni des autre Déesse ou de qui que se soit Delic ! Je ne suis pas n'importe quel Dieux, je ne suis pas non plus imprégné de toi, je ressens un vrai amour, et c'est mille fois mieux qu'une imprégnation sa je peux l'assurer, c'est.. Bien plus réelle.

Il aurait bien voulu lui faire sentir son coeur battre mais se n'était plus le cas, il n'était plus dans son corps.

Valas : Je suis fou de toi et je veux que tu sois fou de moi également.

Il dirigeait lentement ses mains sous l'eau pour qu'il touche son érection.

Valas : Regarde comme tu me fais bander, se n'est pas une Déesse, se n'est pas Derek, mais c'est toi qui me fait cette effet là.

Il finissait par lâcher ses mains afin de passer celle-ci derrière son dos et le tirait vers lui, il l'attrapait par les hanches et le faisait s'asseoir au dessus de lui tout en lui envoyant déjà son aura. Il le soulevait légèrement tout en ayant une main sous l'eau pour tenir son sexe et le pénétrer. D'une seul main sur sa hanche, il l'aidait à bouger, il donnait quelque coups de reins, mais sous l'eau c'était plus lent. Il approchait ses lèvres de son cou afin de l'embrasser.

Valas : Aah Delic.. Je suis complètement fou de toi.

De sa main libre il le masturbait en même temps que de bouger ses reins.

_______

Khaleesi restait devant son fils et observait ce qu'il comptait faire maintenant qu'il avait apprit la vision qu'elle avait reçu, il allait devenir père, il devait se montrer tel qu'elle et protéger sa famille plus que tout, c'est ce que Khaleesi désirait qu'il face..

Malgré que Zankou hurlait pour qu'il reste, celui-ci se mettait à courir pour retrouver Selena, Khaleesi tournait le regard vers Zankou.

Khaleesi : Selena fera bientôt partie de notre famille désormais Zankou, nous devons accepter ses choix. S'il l'aurait abandonné à son sort, pour moi il aurait été un lâche, et j'aurais eu honte de lui. Mais il agit comme un homme, comme un vrai Dragon, alors ne soit pas en colère.

Elle s'approchait de lui Sawn était réveillé et était descendu du torse de son père et voulait courir pour sortir de la chambre et retrouver son frère, Khaleesi l'attrapait et la soulevait à ce moment là.

Khaleesi : Ou crois-tu aller hum ?

Elle poussait un petit cris.

Khaleesi : il est tard alors au dodo.

Elle se levait, ouvrait la porte de leur chambre, juste à côté se trouvait sa chambre, elle le mettait dans son berceau ce qui l'empêchait de partir. Elle revenait auprès de Zankou, et se mettait à califourchon pour ensuite s'asseoir sur son torse, elle baissait le visage afin de le contempler.

Khaleesi : Tu as raison, je ne veux pas d'enfant gâté, mais Khal ne sera jamais ce genre de personne, il est déjà un homme courageux, qui pense à sa famille bien plus qu'à lui. Il est puissant comme tu l'es, mais a également ma sagesse, il ne fera jamais preuve d'égoïsme. Et avoir une aussi grande responsabilité que d'avoir un enfant le ferait encore plus grandir.

Elle se penchait pour lui laisser des baisé le long de son torse et passait ensuite à son cou.

Khaleesi : J'aurais malgré tout préféré qu'il choisisse une autre femme que la fille de Neltarion, mais ne pouvons pas le forcer à choisir pour lui et il est vrai qu'elle est très belle..


Selena continuait de courir pour s'éloigner du clan de Zankou, elle se rendait au lieu de rendez-vous pour retrouver sa soeur, elle pouvait le voir au loin sous sa forme de Dragon, elle se déposait en poussant un cris et déployait ses ailes puisqu'à ce même moment Khal faisait son apparition.

Selena tournait le regard vers lui n'en revenant pas et se demandait ce qu'il faisait ici, elle se retirait de Khal et posait une main sur sa patte pour qu'il l'écoute.

Selena : Elle ne me fera rien, il s'agit de ma soeur.

Elle tournait le regard à cette instant vers elle qui montrait les crocs.

Selena : Prend ta forme humaine.

Elle hésitait quelque seconde regardant vers Khal, sous forme humaine elle était plus vulnérable, mais obéissait à sa soeur malgré tout. Selena tournait ensuite le regard vers Khal qui semblait rassuré de savoir qu'elle ne lui voulait aucun mal.

Selena : elle va m'emmener avec elle.. Pourquoi m'as-tu appelé comme ta femme ?

Elle détournait le regard.

Selena : Il est préférable que je m'en aille, si je retourne auprès de Neltarion il me tuera sans doute de lui avoir désobéi.

Elle le regardait de nouveau sa soeur restait près auprès d'elle n'ayant aucune confiance au fils de Zankou.

" Partons Selena. "

Elle tournait le regard vers elle mais revenait vers Khal en lui faisant un léger sourire.

Selena : dit moi pourquoi tu es venu ?

" Il veut sans doute de tuer de ses propres mains, il est le fils de Zankou, ne lui fais pas confiance, partons maintenant Selena avant que d'autre ne vienne. "

Elle restait malgré tout désirant savoir, et elle savait qu'il ne lui ferait aucun mal.

_______


Tyler le regardait bien lorqu'il lui posait cette question, il aimerait lui répondre à toute les questions qu'il se posait.. Mais il y a certaine chose qu'il ignorait, et étant donné que la femme dont il est sortis était une lycan de naissance, elle n'avait pas du tout les mêmes besoins que les personne ayant été humains et subisse des transformations, mais elle m'en a parlé et aurait voulu le transformer, malheureusement pour elle, celui-ci étant un Ange dechus, il était impossible qu'elle le transforme.. Et il ne pouvait lui poser aucune question, seul elle désirait si oui ou non elle voulait lui faire la discussion.

Tyler : Je l'ignore malheureusement, mais je sais que plus les années passeront, plus tu arriveras à te contrôler.. En faîte, cela dépend de ton caractère.. Soit tu vas devenir un chasseur ou l'inverse, il faut que tu sois fort et je t'y aiderais.

Il écoutait attentivement ce qu'il c'était passé, alors qu'il était encore entrain de dormir. Il gardait son sérieux malgré ce qu'il lui disait, il avait toujours ses mains derrière le dos et restait bien droit.

Tyler : Il te faudra également du temps à contrôler ta nouvelle force c'est normal.. Tout comme ton odorat, ta vue, ton ouïe qui est bien plus développé désormais.

Il se taisait pour qu'il lui laisse de nouveau la parole.

Tyler : J'aurais pu en effet, mais je ne désire pas te briser les os.

Il souriait à cette instant.

Tyler : J'ai trouvé cette nuit très adorable également, cela m'a plut de pouvoir te maintenir dans mes bras, ainsi, je te sentais en sécurité et pouvait te protéger.

Il penchait sa tête sur le côté ricanant.

Tyler : Il est vrai que je n'avais pas envie de te voir t'en aller.

Il fut surpris lorsque Sébastien se redresser pour le forcer à s'asseoir et qu'il mange à son tour, il lui montrait ses mains pour refuser.

Tyler : Je ne peux pas manger en même temps que toi Sébastien.

Il se taisait lorsqu'il lui disait que c'était un ordre, il prenait donc ses couverts et commençait à manger les pancakes tout en l'écoutant.

Tyler : Bien.

Il sentait également que les servantes étaient sous tension, elle faisait en sorte d'écouter leur conversations, elle parlaient entre elle, elles pensait déjà qu'il y avait eu quelque chose cette nuit entre Sébastien et lui, cela le faisait sourire. Il s'arrêtait de manger lorsqu'il lui disait ce qu'il c'était passé.

Tyler : Alors c'était belle et bien une meute.. Ils vont tenter de t'appeler pour que tu faces désormais partie de cette meute.. Si tu les rejoins, tu devras obéissance à l'alpha. Nous allons retrouver leur trace, je vous y aiderais bien entendu, mais cela risque d'être dangereux, je ne sais pas si c'est une bonne idée que vous retourniez dans le lieux où ils vous ont enfermé..

N'ayant plus faim, il se levait et se mettait en face de Sébastien.

Tyler : Je resterais auprès de vous, je ne désire pas qu'il vous arrive quoi que se soit.. Je pense que s'y rendre en voiture est trop voyant.

Il lui attrapait ses épaules des deux mains et se téléportait avec lui jusqu'à cette endroit en question, il restait bien auprès de lui et tentait d'utiliser ses sens pour retrouver une piste il tournait ensuite le regard vers Sébastien.

Tyler : La meilleur façon, c'est d'utiliser tes sens pour retrouver cette meute, je sais que tu peux y arriver.






[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1372
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: On ne vois plus le temps passer!   Dim 14 Avr - 23:36

Eros sourit se doutant que c'était pour cette raison que Zeus n'apprécie pas leurs présence dans l'Olympe et ça depuis leurs arriver. Il tournait son regard vers son frère qui se plaça à côté de lui, mais revins rapidement à Aphrodite.

Eros: et il risque de nous détesté d'avantage nous voyant dans la chambre de sa fille.

Elle se redressait pour l'embrasser, leurs langue s’entre-touchèrent créant une valse rythmé. Il gardait un oeil ouvert pour observer son frère qui se plaçait derrière n'ayant plus la patience de tenir d'avantage. Celle retirait ses lèvres de celle de Eros pour gémir, il comprit aussi tôt que son frère était passer à l'action. Cela arrive assez fréquemment que les dieux préfèrent coucher à plusieurs, leurs aura envoyer s'accumule amplifient d'avantage le plaisir donner.

Eros: bien moi aussi je vais passer à l'acte.

Baissant à son tour son pantalon, il prit Athéna par les cuisse qu'il entoura ses jambes autour de sa taille pour facilité la pénétration ainsi que celle de son frère et envoya à son tour son aura dans le corps de la déesse mais également à son frère.

Eros: j'espère qu'on aura également votre soutiens à présent Athéna et peut être bien qu'on pourra encore se voir.

Il sourit en coin la regardant gémir des puissant coup de reins des deux frères, les heures passait comme des flèches. les positions également. Santo se retrouvait allonger sur le lit, Athéna bougeait les hanches sur lui et cette fois c'est Eros qui s'occupait de l'arrière. Il décidait de finir et se retira d'elle se masturbant pour se faire jouir, il laissa échapper un soupir de plaisir quand se fut le cas. Tout se sperme coulait sur le bas du dos d'Athéna. Il ricana et fini par s'allonger à côté de son frère le regard du coin de l'oeil.

Eros: fait toi jouir Santo, il semblerait que la belle déesse est increvable..cent ans après on sera encore la et on a des choses à faire.

Il regardait vers Athéna lui souriant.

Eros: Mais on se verra à encore Athéna n'ayez aucune crainte.

Il se redressait afin de se r'habiller.

Eros: n'oubliez pas qu'on compte sur vous pour le conseil, on aimerait pouvoir y participé également..mère semble pas motiver à nous y faire entrer alors je suis sûr que vous mettrez vos talant à l'oeuvre pour convaincre votre frère Abnar sinon...je crains que vous vous passiez de jumeau.

Il s'avançait vers la porte.

Eros: à bientôt Athéna.

Il sortit en premier de la chambre et son regard croisait celui de Zeus qui passait justement par la. Eros avançait le sourire aux lèvres continuant à boutonner sa chemise.

Eros: vous avez une fille très accueillante Zeus.

Peut de temps après c'est son Santo qui sortit de la chambre, eros se tournait pour le regarder et revins à zeus.

Eros: très très accueillante.

Il ricanait et continuait sa route.


***

Delic relevait les yeux vers Valas qui attrapait sa main, il pu s'empêcher de sourire et rougir en même temps. Valas a un tel regard séducteur qu'il est difficile de ne pas rester indifférent, il regardait quelque instant vers sa main qu'il fit bouger de lui même pour caresser son torse.

Delic: si...si l'amour normal est bien mieux que l’imprégnation pourquoi ne pas faire de même pour les autres dieux? tu es un témoins direct de la différence et au moins..sa pourrait éviter à des personnes comme Heley de souffrir.

Peut être que son coeur n'était plus dans se corps, mais celui Delic était bien la et battait la chamade. Cela ne devait pas être fréquent d'entendre de tel mots sortir de la bouche de valas, Delic repris sourire plus confiant désormais. Il baissait le regard sentant en effet son érection, une fois encore ses joues rosis.

Delic: Je suis désolé..je ne douterais plus à présent.

Il souriait se rendant compte que encore une fois il s'excusait, c'était un tique de devoir toujours s'excusez même pour à rien. Valas l'attrapait par ses hanche le faisant s'asseoir sur lui, Delic se laissait entraîner et passait ses bras autour de sa nuque.

Delic: Toi non plus tu dois plus douté Valas, je te détesterais jamais..moi aussi je suis fou de toi.

Il gémissait déjà de l'aura qui parcourait son corps et surtout le moment de la pénétration, il fermait les yeux levant la tête de ses agréables baiser.

Delic: hum..Valas.

Lentement il r'ouvrit les yeux pour le regarder et au même moment ou il commençait à la masturber, il l'embrassa avec passion au début, mais passa vite à la fougue tout en bougeant les hanches plus rapidement encore. Il se décala baissant la tête sentant qu'il allait déjà jouir d'une seconde à l'autre, il n'était pas encore assez expérimenté pour se retenir plus longtemps.

Delic: Aah..

Il posait sa tête sur son épaule serrant son étreinte au moment ou il fini par jouir, sa devait surement être bien rapide pour Valas. Rougissant il le regardait tout en se retirant de lui.

Delic: j'aimerais...essayer quelque chose enfin..tu m'as déjà dit une fois que tu voulais me "baiser" avec ma bouche alors...

Il tapait sa main sur le rebord de la baignoire voulant qu'il s'y assois, il était un peu gêner mais voulait absolument s'affranchir pour lui. Une fois valas bien installer sur le rebord de la baignoire Delic s'agenouillait devant lui, regardant vers son membre encore bien motivé. Bien il reste plus qu'à mettre en pratique se qu'il a déjà vue sur le net, il prit le membre de Valas dans sa main pour ensuite dirigeait ses lèvres tout contre les frôlant au début lentement pour ensuite y passer la langue comme lorsqu'on ferais pour ramasser la première couche de crème sur une glace. Il levait les yeux vers Valas juste au moment où il pénétra son sexe dans sa bouche.

Delic " il a un fameux machin, j'ai encore du mal que tous ça arrive à entrer dans mon...soit"

Il gardait les yeux lever vers Valas tout en faisant des mouvements de va et viens, il baissait bien vite les yeux se sentant gêner de le voir l'observer, mais continua malgré tout. Il arrêta tout mouvement sentant un liquide chaud envahir sa bouche, cela débordait même coulant le coin de ses lèvres. Il ne grimaçait pas et avalait tout le contenu. Il se retirais passant sa mains sur sa bouche tout en sortant du bain passant une serviette sur sa taille.

Delic: J'ai penser pour Atori, si on peut échanger sa place pour une sentence est ce qu'on peut l'échanger pour autre chose? je veux dire..un service ou un présent ayant assez de valeur pour une libération. Il suffirait de savoir une chose que Abnar désirerait plus qu'une autre et jouer avec ça, peut être que pourrait libéré Atori.

Il se tournait pour regarder vers Valas.

Delic: c'est peut être idiot se que je dis...je connais pas vos lois peut être que sa ne se fait pas.


****

Zankou râlait toujours allonger sur son lit, il n'en revenait pas de se qu'il venait d'entendre, il tournait le regard vers Khaleesi retroussant le nez.

Zankou: si je suis en colère Khaleesi et je serais encore en colère jusqu'à que je décide de ne plus l'être! tu trouve ça agir comme un homme de foutre la fille de ton ennemis enceinte toi? non moi j'ai surtout l'impression de voir un adolescent qui baise la première venu sans foutre de capote et puis bonjour les emmerde!

Il regardait à nouveau devant lui vers son plafond.

Zankou: cette fille ne fera jamais partie de ma famille! j'aurais jamais du autorisé qu'elle reste!

Il marmottait entre ses dents attendant qu'elle mette Sawn coucher et revienne pour continuer la discutions, il ne bougeait pas la laissant se mettre à califourchon sur lui.

Zankou: tss! et si elle avait fait exprès de coucher avec lui? une fois un môme dans son bidons il lui sera plus facile d'être accepté ici! c'est peut être ça qu'elle cherchait à faire! va savoir! c'est la fille de Neltarion merde! on sais rien d'elle!

Il plissait les yeux puisqu'elle lui donnait des baisers sur son torse et le cou.

Zankou: essaye pas de m'avoir avec tes petits bisous Khaleesi, je suis toujours fâché.

Il soupirait n'arrivant jamais à être facher très longtemps avec elle, il passait le bout de ses doigts sur sa joue.

Zankou: bien ta gagné, j'arrive décidément jamais à bout de toi..je donnerais sa chance à cette fille, si Khal tiens à elle alors faudra bien que je me fasse une raison. Elle aura interêt à faire ses preuves car je donne difficilement ma confiance et si elle nous trahis en quoi que se soit et fait du mal à notre famille...je ne donnerais pas de seconde chance khaleesi.

Il l'attrapait par le hanche pour la mettre coucher.

Zankou: maintenant repose toi maintenant, tu dois pas trop te fatigué avec toute ses choses pas tant qu'une petit dragon squatte ton ventre.

Il se baissait jusque la embrassant son rond arrondit.


***

Khal continuait de grogner à la vue de cette dragonne jusqu'à que Selena précise que c'était sa soeur, il restait méfiant malgré tout. Selena lui demandait de prendre forme humaine, après quelque instant d'hésitaion elle obéisait. Khal replissait les ailes baissant la tête pour être à niveau de Selena.

Khal: j'aurais jamais du te demander de partir Selena.

Il enfonçait ses griffes dans le sol lorsqu'elle parlait de Neltarion.

Khal: jamais ne le laisserais te toucher Selena!

Khal poussait un rugissement vers la soeur de Selena n'appréciant pas qu'elle parle de lui de la sorte.

Khal: comment ose tu dire que je tuerais la mère de mon enfant! cesse de dire de tel chose ou je te brise la mâchoire!

Il regardait à nouveau vers Selena et fini par prendre humaine lui aussi pour pouvoir prendre ses mains.

Khal: je n'ai rien dit à mes parents selena, je veux que tu reste auprès de moi. Tu n'es plus obligé de partir, je veux que tu sois ma femme désormais.

Il lâchait une de ses mains pour la poser sur son ventre.

Khal: on est une famille désormais.

Il levait les yeux vers sa soeur.

Khal: as tu confiance en elle? ne va t'elle pas tout raconté à ton père?

Il s'approchait d'elle posant sa main sur son visage.

Khal: il faut quand même que mon père sache que Neltarion pourrait nous attaquer, on pourrait lui dire que tu as eu des informations d'une personne de son clan..qui ne suit pas les idées de ton père, sans pour autant qu'il sache que tu as tenter de me piégé.

Il posait son front contre le siens.

Khal: Selena ne me ment plus jamais à présent, tu n'as plus besoin de suivre les ordres de ton père..tu es avec moi désormais.


***

Il pensait que c'était pas une bonne idée de revenir sur les lieux, mais Sébastien voulait comprendre pourquoi on s'en était pris à lui. est ce que c'était pour son argent? mais pourquoi vouloir également le transformé? il voulait vraiment savoir qui était responsable de tout ça, le cerveau de l'opération. A cause d'eux Sébastien ne pourrait plus vivre normalement, plus le temps passait plus la peur qui montait au ventre.

Sébastien: je veux savoir Tyler alors emmène moi la bas ou j'irais seul.

Il le regardait se lever et lui faire face, Sébastien sourit content qu'il accepte de venir avec lui.

Sébastien: bien merci Tyler, je suis content que tu accepte de m'y accompagné.

La seconde d'après il fut téléporter jusqu'à chalet ou il a été enfermer, il baissait le regard vers l'endroit ou il fut attaché.

Sébastien: utiliser mes sens? donc en gros tu veux dire me mette à renifler partout...très élégant.

Il se mit à marcher dans le chalet regardant partout, il est vrai qu'il sentait de nombreuse odeur.

Sébastien: c'est dur de s'y retrouver dans toutes..ses odeurs, j'aurais jamais imaginer qu'il en ai temps.

Il s'avançait vers le divan il s'avançait vers celui ci remarquant des odeurs de plusieurs personnes.

Sébastien: il avait des personnes assissent ici et c'est ressent, je crois qu'il avait une femme la..et un homme ici que j'ai l'impression de connaitre.

Il levait les yeux vers Tyler.

Sébastien: et ne me demande pas comment je le sais, je le sais pas moi même.

Il attrapait une long cheveux qui se trouvait sur le divan et le montrait à Tyler.

Sébastien: en tous cas cette femme semble avoir de long cheveux couleur cuivré.

Il s'approchait de tyler tenant toujours le cheveux dans la main et le donnait à Tyler avant de s'avancer vers porte qu'il ouvrit.

benoit: je m'en doutais que vous reviendriez.

benoit entrait mine de rien et allait s'asseoir sur le divan.

Sébastien: c'était vous l'autre personne, je me disais bien que je reconnaissais cette odeur.

Benoit: j'ai une odeur qu'on oublie pas.

Sébastien: pourquoi être venu ici.

Benoit: venu discuté avec une bonne amie.

Il tournait son regard vers tyler à se moment la.

Sébastien: qui? et pourquoi?

Benoit: je pense que Tyler sais de qui il s'agit et pourquoi et bien c'est encore lié à Tyler.

Sébastien se tournait vers lui à cette instant ne comprenant pas.

Benoit: elle semble pas trop aimer que tu pourrais être heureux avec quelqu'un Tyler.

Sébastien: est ce que c'est la femme dont tu m'as parler Tyler?

Benoit: ding! ding! le bond à enfin compris.

Sébastien: et qu'est ce que vous avez avoir dans l'histoire?

Benoit: je l'ai dit, c'est une amie..je la connais depuis pas mal de temps. Elle essaye encore me me plonger dessus pour me griffé le dos mais...moi et les petites chattes. Ta envie de la revoir Tyler? parce qu'elle n'est pas loin, elle vous attendait tous deux avec impatiences.


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1591
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 26
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: On ne vois plus le temps passer!   Lun 15 Avr - 4:57

Athéna se prenait déjà du plaisir avec Santo, mais lorsque Eros se mettait à son tour à passer à l'action, cela était encore plus alléchant pour elle. Elle passait ses mains autour de lui caressant le dos de Eros étant donné que c'était lui qui se trouvait devant elle. Elle gémissait de plus belle étant donné qu'elle était sous l'aura des deux jumeaux en même temps, Santo ressentait également l'aura de son frère, il en faisait autant pour lui, il accélérait d'avantage ses coups de reins de façon plutôt violente tout en la tenant par ses hanches.

Elle regardait bien dans les yeux de Eros lorsqu'il lui parlait, elle lui souriait.

Athéna : Je parlerais de vous.. A mon frère.

Santo passait ses lèvres contre son cou ayant bien envie d'enfoncer ses crocs dans sa nuque, il levait les yeux pour regarder vers son frère, il était préférable qu'il se contrôle, il faisait juste que laisser quelques baisé.

Ils étaient en tout cas increvable et pouvait continuer ainsi pendant des heures et des heures s'ils le voulaient.. Ils changeaient de position encore et encore pour accentué leur plaisir à chacun. Au bout d'un moment, SAnto était allongé sur le dos sur le lit de Athéna, celle-ci était sur lui bougeant les hanche au dessus de lui, Santo n'hésitait pas à bouger de temps en temps de son côté également. Eros était derrière elle, la prenant par derrière en même temps. Elle gémissait de plus belle et n'avait guère envie que cela se termine, mais Eros pensait autrement, tout le plaisir a une fin.

Santo tournait le regard pour regarder son frère s'allonger à côté de lui, Athéna continuait de bouger au dessus de lui. Athéna souriait de la remarque de Eros.

Santo : Ok on va en finir alors.

Il attrapait Athéna par les hanches et utilisait la même rapidité que les vampire pour qu'elle se retrouve à genou, il était debout et l'attrapait derrière la tête mettant son sexe dans sa bouche, il faisait de rapide mouvement en elle et finissait par jouir en gémissant.

Santo : Aah.. Quelle belle bouche.

Il finissait par se retirer d'elle, tout comme son frère il commençait à se rhabiller, Athéna passait sa main sur sa bouche souriant en regardant les deux jumeaux s'en aller.

Athéna : Vous serez reçu au conseil, Abnar ne peut rien me refuser.

Elle suivait du regard ERos qui partait le premier, Zeus qui passait par là le regardait d'un mauvais regard.

Zeus : Que faisais-tu dans la chambre de ma fille Eros ?!

Il fronçait les sourcils écoutant sa petite remarque, il tournait rapidement le regard vers la porte puisque Santo sortait à son tour, torse nu, il tenait son haut du bout de la main et le passait par dessus son épaule tout en regardant vers Zeus avec un sourire en coin.

Celui-ci revenait vers Eros refaisant sa remarque, Eros s'en allait, Santo désirait le suivre mais Zeus se mettait en travers de sa route.

Zeus : Ne vous approchez pas de Athéna est-ce clair ?

Santo penchait la tête

Santo : On va se gêner.

Il passait à côté de lui, le poussant en même temps et suivait par la suite son frère tout en remettait son haut. Athéna était partis prendre une douche, Zeus entrait dans sa chambre à cette instant toujours en colère, il frappait à la porte de sa salle de bain.

Athéna : Vous avez oublié quelque chose ?

Zeus : C'est moi !

Elle éteignait aussi tôt la douche, mettait un essuie autour d'elle et ouvrait la porte afin de le regarder.

Athéna : Que faîtes vous là père ?

Il l'attrapait par le bras.

Zeus : Es-tu devenu folle ?! coucher avec les deux jumeaux de Atori ?!

Athéna : Lâchez moi.

Il lui obéissait, elle passait à coté de lui et s'installait devant son miroir pour commencer à brosser ses cheveux.

Athéna : Je ne vois pas ce qui vous dérange avec quel Dieu ou même quel humain je couche ou non.

Zeus : TEs autres conquête m'importe peu, mais pas ceux-là !

Elle tournait le regard vers lui à cette instant.

Athéna : Aurais-tu peur d'eux, comme tu craignais Atori ? Vas-tu encore une vois nous trahir en complotant avec ton frère Tsukune ?

Zeus : Tu devrais les craindre également, je t'interdis de les revoir, et si je complotais avec Tsukune, c'est pour une bonne raison, éliminer Atori, il n'est pas digne d'être un Dieu et je suis bien content de le savoir enfermé.

Athéna : Si c'est tout ce que tu avais à me dire, j'aimerais bien rendre visite à mon frère pour lui parler d'eux, il est temps qu'ils viennent participe au conseil.

Zeus : Quoi ?!

Elle se levait, fit un geste de la main, elle fut aussi tôt habillée, elle se téléportait laissant son père ainsi. Abnar se levait voyant sa soeur apparaître chez lui, il lui souriait.

Abnar : Je suis content de te voir Athéna.

Elle s'avançait vers lui avec le sourire.

Athéna : J'aimerais te parler.

A
bnar : je t'écoute.

Il fit signe de s'asseoir, elle s'asseyait donc juste devant lui et le regardait bien.

Athéna : J'aimerais que tu prenne Eros et Santo au conseil.

Abnar : Pourquoi veux-tu qu'il y participe, ils sont encore jeune.

Athéna : Se sont deux puissant Dieux, de plus, ils sont les fils de Atori et de Aphrodite, ils pourront être très utile et avoir des idées utiles. Atori a été un excellent chef des Dieux il fut un temps, ils sont ses fils et je pense qu'il veut mieux les avoir à nos côté que en tant qu'ennemis.

Abnar : Oui tu as raison.

Athéna : Il parait que Atori à décidé de prendre la sentence de Valas à sa place.

Abnar : En effet.

Athéna : Pourquoi ne pas avoir tout simplement redonné vie à ses humains qu'il a tué.

Abnar : Tsukune serait mécontent de perdre cinq âmes, il déteste quand on prend partis de la mort.

Athéna : En effet, mais ceux-ci n'aurait jamais du mourir, du moins pas tout de suite.

Abnar : Il cherche déjà un moyen de tous nous détruire, alors il veut mieux de le contrarié.

Athéna : Soit, tu iras prévenir de ta décision aux deux jumeaux ?

Abnar : Oui j'irais.

Athéna : bien.

Elle souriait et se levait.

Athéna : Je vais te laisser dans ce cas.

Elle se téléportait, Abnar prenait son verre et buvait celui-ci, Zeus apparaissait.

Zeus : Athéna est passé ?!

Il tournait le regard vers lui.

Abnar : Oui, elle vient de partir à l'instant.

Zeus : Dit moi que tu as refusé l'idée d'inviter Eros et Santo au conseil !

Il se levait pour lui faire face.

Abnar : je pense que c'est une bonne idée.

Zeus : C'est une MAUVAISE idée Abnar !

Abnar : Ils ont droit d'avoir une place au conseil.

Zeus : Il devrait être banni de l'Olympe ou être enfermé avec Atori.

Abnar : ils n'ont rien fait pour obtenir une tel sentence.

Zeus : Ils sont dangereux, tout comme Atori l'était.

Abnar : Atori a toujours été de notre côté, il est temps que vous réalisez votre faute père. C'est un bon Dieu, sans doute meilleur que moi, il arrive à prendre les meilleur décision, je ne suis pas sur de faire le poids contre lui.

Zeus : ET bien non, vu quel décision de vient de prendre ! Tu es trop jeune pour prendre la place du trône.

il se taisait et regardait bien vers son père, il finissait par poser son verre soupirant.

Abnar : Je ne changerais pas d'avis la dessus..

Zeus mécontent se téléportait, Abnar faisait par la suite de même se trouvant en face de Eros ainsi que Santo, Santo d'ailleurs souriait et croisait les bras regardant vers lui.

Abnar : J'ai beaucoup réfléchis, et il est temps que vous prenez place au conseil avec nous, vous nous serez d'une grande utilité.

Santo tournait le regard vers Eros avec un sourire en coin, il regardait par la suite vers Abnar.

Santo : C'est une excellente nouvelle.

______

Valas continuait de bouger ses hanches sous lui et lui envoyait également son aura et la masturbait en même temps, et en très peu de temps celui-ci finissait par jouir, Valas en ricanait tout en passait sa main le long de son dos.

Valas : Aah Délic, tu as en finis, mais moi c'est loin d'être le cas, donc je ne vais pas m'arrêter là.

Il le regardait bien, et fronçait les sourcils quand il se retirait de lui.

Valas : Que fais-tu ?!

Il l'écoutait attentivement, et fit un sourire en coin de sa demande, il en fut un peu surpris.

Valas : En effet j'ai dit ça.

Il se redressait et s'asseyait sur le rebord de la baignoire, il écartait légèrement les jambes tout en l'observant avec intérêt. Lorsque Delic commençait à le laisser, Valas passait sa main derrière sa tête laissant échapper un soupir.

Valas : hum.. Delic.

Il fermait les yeux et laissait échapper un gémissement jouissant dans sa bouche, il rouvrait rapidement les yeux voulant voir sa réaction. Il souriait étant donné qu'il venait d'avaler tout le contenu.

Valas : tu es doué avec ta langue, on ne dirait pas que c'est ta première fois.

Il le regardait sortir du bain, il fit de même et passait à son tour une serviette blanche autour de sa taille. Il l'écoutait avec beaucoup d'attention, il se posait contre l'armoire réfléchissant à ce qu'il venait de lui dire.

Valas : C'est une excellente idée

Il s'avançait vers lui, l'attrapant par les hanches et le soulevait pour le poussait contre l'armoire il le tenait par ses fesses pour le maintenir et qu'il soit à sa hauteur.

Valas : C'est loin d'être idiot.

Il l'embrassait à cette instant mais finissait par décaler son visage de lui.

Valas : Je pourrais te baisé encore et encore, mais je vais m'arrêter là, il faut que je libère Atori.

Il le remettait sur le sol, posant sa main au dessus de sa tête.

Valas : Je ne veux pas que tu sortes d'ici, tu m'attends c'est compris ?! J'essayerais de faire vite.

Il fut aussi tôt rhabillé et se téléportait. Valas réapparaissit à l'Olympe, il tendait la main faisant apparaître une sphère pour espionner Eros et Santo, il redressait un sourcils puisque Abnar discutait avec eux, il venait de les inviter faire place au conseil.

Valas : Et bien.. C'est du rapide ça.

Il éclatait la sphère, au moins ils seront occupé, il pourra parler tranquillement avec Aphrodite, il apparaissait devant elle, celle-ci tournait le regard vers lui.

Aphrodite : qui y a t-il encore Valas ?!

Il posait ses mains sur la table et se penchait pour la regarder.

Valas : Est-ce que Abnar est imprégné ?

Aphrodite : Non.

Valas : Qu'attends-tu pour le faire ?

Aphrodite : Il l'a déjà été autre fois.

Valas : Et ? on sait très bien que tu peux le refaire imprégné de quelqu'un

Aphrodite : En effet, pourquoi sa t'intéresse ?!

Valas : J'ai juste besoin qu'il le soit c'est tout, alors tu peux le faire oui ou merde ?!

Elle le fusillait du regard.

Aphrodite : Tu vas lui faire du chantage pour qu'il libère Atori en échange c'est ça ?

Il se taisait.

Aphrodite : Alors non je ne le ferais pas.

Valas : Quel chieuse tu fais !

il tapait son point sur la table, ne pouvant pas la toucher, il préférait se téléporter. Aphrodite souriait à cette instant, elle se téléportait pour réapparaître devant l'endroit où Atori était enfermé, elle regardait si personne ne la regardait, une fois qu'elle était sur que se n'était pas le cas, elle entrait à l'intérieur, elle levait la main pour illuminer la pièce, elle s'approchait de Atori posant une main sur son visage.

Aphrodite : Dans quel triste état tu te trouve Atori.

Elle lui souriait.

Aphrodite : Tout ceci pour sauver Valas.

Elle retirait sa main de son visage.

Aphrodite : Je peux faire en sorte de te sortir de là, mais un service contre un autre.

Elle soulevait son visage lui donnait un baisé tout d'abord sur le coin de ses lèvre.

Aphrodite : Tu seras à moi.

Elle lui donnait un baisé sur ses lèvres cette fois ci et reculait tout en le regardant.

Aphrodite : dit moi ta réponse maintenant, vite, je n'aimerais pas qu'on me repère, il est interdis que tu ais de la visite alors ?

______

Il est vrai qu'il y avait de bonne raison d'être en colère, mais Khaleesi tentait de protéger Khal, il en effet été stupide de ne pas se protéger surtout qu'elle venait à peine d'arriver, et qu'elle est la fille de Neltarion, elle n'avait pas plus confiance en elle tout comme Zankou.

Elle était toujours à califourchon sur lui tentant de le calmer avec ses baisé un peu partout, mais elle l'écoutait malgré tout.

Khaleesi : Je comprend que tu sois en colère, je crains également qu'elle se joue de lui et qu'elle tente de nous trahir, mais si c'est le cas, elle le payerait sa c'est certains. Je déteste qu'on se joue de nous et surtout qu'on le face avec l'un de mes enfants.


Elle continuait de l'embrasser, elle souriait de sa remarque.

Khaleesi : Tu aimes mes petits bisous, n'essayes pas de le cacher.

Elle continuait lentement tout en levant les yeux pour le regarder. Elle finissait par se redresser avec un sourire puisqu'elle avait réussi à le convaincre d'essayer de l'accepter.

Khaleesi : Si elle nous trahis, elle le payera de sa vie.

Elle fut aussi tôt recouchée, elle le regardait bien avec un sourire.

Khaleesi : Oui tu as raison.

Elle posait sa main derrière sa tête lorsqu'il lui donnait se baisé sur son ventre, elle ressenti aussi tôt une douleur dans le bas de son ventre.

Khaleesi : hum..

Elle retirait ses mains de Zankou pour le poser sur son ventre, elle gémissait et se rendait bien compte que c'était les symptome qui montrait que son oeuf était prêt à sortir.

Khaleesi : Non c'est trop tôt..

Vraiment trop tôt, il aurait fallu attendre encore au moins un bon mois avant qu'il ne soit prêt, elle craignait pour sa vie. Une servante arrivait ayant senti ce qu'il se passait, elle préparait aussi tôt Khaleesi, elle gémissait. Les jambes écarter, elle commençait donc à pousser, la servante voyait le bout de l'oeuf elle l'attrapait, c'était beaucoup moins douloureux que pour la fois de Khal et de Sawn, l'oeuf était bien plus petit.

Une fois que ce fut, terminé, la servante l'avait le petit oeuf rouge et le donnait à Khaleesi. Elle le tenait bien dans ses mains tout en reprenant son souffle, elle sentait le coeur de son enfant battre à l'intérieur ce qui l'a rassurait mais se n'était malgré tout pas normal, se n'était pas la taille d'un oeuf normal.

Khaleesi : Drogon...

Elle tournait le regard vers Zankou. Elle se fichait de la taille de cette oeuf, elle savait une chose, son bébé vivait malgré tout à l'intérieur.


Selena continuait de bien regarder en direction de Khal, elle ne comprenait pas son soudain changement d'humour, il lui avait demandé de partir sachant qu'elle avait tenté de le tromper, et maintenant il ne désirait pas qu'elle s'en aille et venait de l'appeler "sa femme".

La soeur de Selena reculait d'un pat voyant Khal se mettre en colère, elle tournait le regard vers sa soeur par la suite attendant de savoir ce qu'elle désirait faire. Elle pouvait mieux voir la réaction de Khal maintenant qu'il avait reprit forme humaine, elle le regardait bien baissant les yeux voyant qu'il lui prenait ses mains, elle relevait le visage pour lui faire face.

Selena : Ta femme.. Khal tu sais ce que je m'apprêtais à faire et pourtant tu..

Elle baissait le regard voyant qu'il posait une de ses mains sur son ventre, elle fut surprise de ce qu'il lui disait, elle l'observait avec un sourire. Sa soeur était également surprise de découvre cette nouvelle, lorsque Khal demandait si elle avait confiance en elle, elle tournait le regard pour la regarder.

Selena : C'est la seul donc je peux avoir confiance, elle ne dira rien.

" Selena.. Neltarion sera en colère si tu le trahis. Il va vouloir te tuer.. "

Elle revenait vers Khal gardant le sourire, le fait de savoir qu'elle portait son enfant la faisait plaisir, elle sentait sa main sur son visage, elle en serrait celle qui tenait sa main.

Selena : Oui ils doivent savoir, déjà que le clan de mon père sont bien plus nombreux que le votre.. S'il les prend par surprise vous serez perdu.

Elle passait une main derrière sa tête lorsqu'il posait son front contre le sien, elle l'enlaçait par la suite.

selena : Le clan de mon père était ma seul famille Khal, je désirais qu'il m'accepte et j'étais prête à tout pour ça.. Mais je me suis bien vite rendu compte que je m'étais déjà attaché à toi.

Elle décalait son visage du sien.

selena : Je ne te mentirais plus jamais désormais, je me battrais à vos côté contre mon père.

Elle lui sourit et l'embrassait, sa soeur détournait le regard. Selena finissait par se retirer de Khal pour se dirigeait jusqu'à elle, elle savait qu'après ce qu'elle venait de voir, normalement, elle devait directement mettre au courant Neltarion et que si elle ne le faisait pas, et qu'il serait au courant qu'elle a gardé le silence, elle mourrait de ses mains pour trahison. Elle attrapait le visage de sa soeur pour qu'elle le regarde.

Selena : Reste avec moi.

" Il nous tuera toute les deux. "

Selena : tu me fais confiance ?

Elle détournait le regard vers Khal.

" Oui. "

Selena : Nous allons vaincre le clan de notre père.

Elle revenait vers sa soeur à cette instant.

" Comment peux-tu en être aussi sur, nous savons qu'ils a perdu ses meilleurs Dragon. "

Selena : Ils ont également une Déesse à leur côté que Neltarion ne possède pas, ils ont une reine avec des pouvoirs étonnant, ils ont également Zankou qui possède des pouvoirs sans doute bien plus puissant que ceux de notre père.

" Bien.. Je me battrais à tes côtés. "

Elle souriait et retournait vers Khal, sa soeur la suivait tout en regardant vers dans sa direction.

Selena : Il faut les prévenir maintenant, Neltarion n'est pas quelqu'un de patient.


______

Ils se trouvaient au chalet où Sébastien fut prisionnié et transformé, il le regardait marcher tentant de suivre ses conseils et flairer quelque chose.

Tyler : Tu as des nouveaux dons, et le flaire est également un excellent dons, tu pourrais trouver une piste et trouver qui ta fait ça Sébastien, j'aurais aimé pouvoir avec ce dons.

Il lui fit un sourire et continuait de l'observer, il se dirigeait jusqu'à ce divan il semblerait qu'il y ait trouvé quelque chose, Tyler s'avançait jusqu'à lui.

Tyler : Une femme et un homme.. Tu reconnais donc l'une des odeurs ?

Il lui souriait.

Tyler : Tu le sais parce qu'ils ont laissé leur odeur.

Il baissait les yeux vers ce cheveux qu'il venait de trouver, de long cheveux couleur cuivré.. Tyler semblait septique, il prenait ce cheveux dans la paume de sa main et le regardait de prêt. Il savait tout de suite de qui il s'agissait, il en entre ouvrait la bouche, se rendant compte de ce qu'il était arrivé à Sébastien était entièrement de sa faute.

C'est là que Benoit fit son apparition, Tyler tournait le regard vers son père à cette instant.

Tyler : Alors c'est bien elle..

Son père répondait à sa question, il tournait le regard vers Sébastien qui se posait des questions maintenant et lorsqu'il lui posait cette question, Tyler inclinait la tête pour dire oui.

Tyler : Oui..

Il tournait le regard vers son père, ne sachant pas du tout qu'il pouvait la connaître.

Tyler : Elle est ici ?

Il tournait le regard tentant d'utiliser ses sens pour la trouver, elle senti effectivement sa présence, il attrapait la main de Sébastien pour s'en aller en se téléportant, mais elle apparaissait avant attrapant la main de Tyler en y enfonçant ses griffes dans sa peau, elle plantait ses yeux dans les siens, Tyler écarquillait les yeux la regardant.

Regina : N'es-tu pas content de me revoir mon petit toutou ?

Elle fit un sourire lâchant sa main.

Regina : On va voir si tu es toujours obéissant, met toi à genoux.

Tyler obéissait et baissait la tête, elle posait sa main sur le haut de sa tête avec le sourire, elle tournait ensuite le regard vers Sébastien.

Regina : Tu pensais arriver à m'oublier facilement en te faisant cette homme Tyler ?

Tyler : Vous ne vouliez plu de moi.

Regina : En effet, mais sa ne voulait pas pour autant dire que je t'autorisais à m'oublier et sortir avec d'autre personne.

Elle se retirait de lui et s'installait à côté de Benoit croisant une jambe, elle regardait Tyler qui restait toujours dans la même position.

Regina : Que penses-tu de ton fils dans cette position ? Je l'ai bien dressé, vient ici chien.

Tyler se levait et se mettait en face d'elle, elle retirait son pied de son haut talon et le levait vers lui.

Regina : Baise moi les pieds.

Tyler attrapait le talon de son pied et donnait un baisé sur le bout de son orteil, elle lui donnait aussi tôt un coup au visage, Tyler regardait vers Sébastien à cette instant.

Regina : Depuis quand es-tu si impolis Tyler ? Quel est ce regard, je veux te voir sourire, recommence.

Il la regardait de nouveau, lui souriant et l'embrassait une nouvelle fois.

Regina : Que penses-tu de ta nouvelle maîtresse Sébastien ? C'est moi qui t'ai transformé, tu vas devoir m'obéir à tout temps désormais tout comme Tyler le fait si bien.


Tyler gardait son pied entre ses mains mais décalait son visage, il tournait le regard vers son père qui semblait amusée de la situation. Elle tournait le regard vers Benoit au même moment avec le sourire.

Reigna : Je vais faire plaisir à mon très chère ami "Benoit", Tyler mon chien, je veux que tu suces Sébastien devant nous.

Tyler tournait le regard vers Sébasiten à cette instant, il ne voulait pas le forcer à faire ce genre de chose, il regardait vers Regina faisant son faux sourire qu'il fait si bien.

Tyler : je préférais vous faire plaisir à vous.

Regina : Arrête de mentir, me prendrais-tu pour une idiote ?! Dépêche toi.

Elle croisait les bras remettait son pieds dans sa chausure, Tyler s'approchait de Sébastien, il lui prenait la main tout en le regardant bien dans les yeux, il le forçait à se mettre devant le fauteuil où était assis Benoit et Regina, il gardait les yeux rivés dans les siens.

Regina : Allé met toi à genoux chien, et suce le pour ton père, une fois qu'il sera prêt, je le testerais devant toi et ton père en fera autant, bien qu'il aurait préféré un homme plus jeune, tu as des goûts décevant.


Elle fit un sourire, Tyler gardait le sourire mais détournait le regard.



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1372
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: On ne vois plus le temps passer!   Lun 15 Avr - 21:51

Après avoir un peu provoquer Zeus, Eros passait son chemin pour retourner jusqu'à sa chambre, mais s'arrêta voyant que Zeus empêchait son frère de parler. C'était uniquement pour lui donner une avertissement, évidemment ses paroles était loin d'atteindre Santo. Eros se remit à marcher avec un sourire amusée, à partir d'aujourd'hui Zeus aurait une raison de plus de les détester tous les deux.

Eros: j'ai crue qu'il allait te sauter au cou Santo.

Il ricanait haussant les épaules.

Eros: de quoi il se plein, on sais bien occuper de sa petite fille chérie.

De retour dans sa chambre Eros prit directement le grand canapé, il s'installa confortablement posant ses pied sur la petite table en face.

Eros: il a plus qu'à attendre maintenant, j'espère pour elle qu'Athéna va réussir à convaincre son frère. Car si j'apprend que je l'ai baiser pour rien, elle risque de se retrouver du jour au lendemain imprégné d'un vieux bouc.

En attendant d'avoir des nouvelles, Eros prit soin de faire apparaître un bon verre de cocktail qui buvait tranquillement. Lorsque Abnar vint à leurs rendre visite il posa celui ci sur la table et se levait le sourire aux lèvres.

Eros: que nous vaux l'honneur de cette visite Abnar?

Il sourit d'avantage triomphant, c'était une très bonne chose qu'ils peuvent tous deux participé au conseil. Il détournant le regard quelque instant vers son frère pour revenir aussi vite à Abnar.

Eros: Nous sommes honoré Abnar, j'ai d'ailleurs déjà quelque idées que j'aimerais faire part au conseil alors vivement la prochaine réunion.

Il détournait soudainement le regard ne sentant plus sa mère dans sa chambre, son sourire s'effaça surtout qu'il n'arrivait même plus à la localisé.

Eros: excusez moi Abnar j'ai quelque chose à faire, encore merci pour cette honneur.

Il sortit de la chambre pour vite rejoindre celle de sa mère, entrant il regarda autour de lui fronçant les sourcils. Il a peut de temps Valas se trouvait ici, il pouvait ressentir encore sa présence dans les lieux. Il n'arrivait toujours pas à localisé sa mère et craignait que se soit Valas qui s'en ai prit à elle ne sachant pas qu'elle se trouvait avec Atori à se moment même.
Il se téléporta jusqu'à Delic qui était entrain de se préparer de quoi manger en attendant le retour de Valas. Tenant un plat dans ses mains il se tournait et vis vol face avec Eros, celui ci sous la surprise lâcha le plat qui tomba à terre.

Eros: ravis de te revoir mon lapin.

delic: que voulez vous?

Eros: que ton dieu cesse de tourner autour de ma mère.

Delic: quoi?

Eros: je vais devoir lui envoyer un message plus sévère cette fois ci.

Il se tourna vers une chaise s'approchant de celle ci la brisant pour y récupéré un pieu, delic sous la panique tentait de prendre ses jambes à son cou. Eros le rattrapait facilement et enfonçait le pieux entre ses omoplates pour qu'il ne puisse pas le retirer de lui même.

Eros: j'espère beaucoup que Valas n'a pas toucher à ma mère aussi non la prochaine fois que je te rendrais visite mon lapin, je risque d'atteindre par erreur ce si mignon petit coeur.

Il fini par le lâcher Delic en tombait par terre passant ses mains derrière le dos tentant de retirer le pieux qui le brûlait de l'intérieur. Eros gardait tête baisser pour le regarder, il soupirait n'aimant pas agir aussi violemment et préfère être plus propre. Sa main était couvert du sang de se garçon se qui était loins d'être propre.

Eros: j'ai rien contre toi mon lapin, mais tu es le talon d’Achille de Valas.

Delic: Valas..sera furieux pour ça.

Eros: parce que j'ai abîmé son jouet? oh oui sans doute, mais je le suis d'avantage quand on touche à ma mère.

Delic: Il m'a promis que...

Eros: quoi être fidèle? Valas est loin de l'être comme tous les dieux d'ailleurs...au bout d'un moment il désirera plus qu'un petit lapin comme toi, il a des désirs...bien faut que j'y aille avant d'avoir une mauvaise visite. Bouge pas de trop tu risque de perdre d'avantage de sang à bientôt mon lapin.

Il disparu laissant Delic sur le sol, il osait à peine bouger de peur que la douleur soit plus grande encore. Seul son chien Oxy vint dans sa direction léchant sa joue essayant ses larmes. Il tournait autour de Delic ne sachant pas quoi faire pour aider son maître et fini par se coucher à côté de lui.

delic: Valas..

pendant se temps dans la prison ou se trouvait Atori, celui ci gardait les yeux fermer ne s'attendant pas à une visite. Sentant une main poser sur son visage il leva les yeux un peu éblouis par cette lumière que dégageait la déesse.

Atori: toi..qu'est ce que tu veux?

Il fronçait les sourcils ne comprenait pas pourquoi elle désirait l'aider, mais évidemment tout à un prix surtout avec Aphrodite.

Atori: je suis ici de ma propre volonté, pourquoi maintenant je ferais tous pour en sortir? de toute manière même si je désirais sortir de se trou à rat, je vois pas comment tu le pourrais.

Il détournait la tête lorsqu'elle posait un baiser du coin des lèvres.

Atori: à toi? c'est ça que tu veux? que je sois à ton service pour baiser quand tu en aura envie.

Il retroussait le nez puisqu'elle l'embrassait à nouveau.

Atori: tu pense pouvoir m'atteindre parce que je suis plus imprégné Aphrodite? tu pense que c'est pour autant que j'arriverais à te supporter? tu m'as piégé et ça je compte pas l'oublier de si tôt.

Il tournait le regard vers la porte, d'un côté sa l'arrangerait de pouvoir sortir de cette prison.

Atori: Comment tu t'y prendrais pour me sortir d'ici? tu va baiser Abnar jusqu'à que tu le convins? je te préviens Aphrodite si j'accepte ta proposition c'est pas pour autant que je serais ton petit chiens qui te lèche les doigts. J'aurais encore mon propre libre arbitre, mais je viendrais combler ta petite chatte humide et uniquement ça.

Il ricanait tentant de s'avancer vers elle, mais les chaînes l'empêchait d'avancer.

Atori: c'est les jumeau qui vont être ravis de ton intervention, qu'est ce qu'ils vont penser de tous ça à ton avis "Aphrodite"

****

Khaleesi arrivait toujours à trouver le moyen de calmer la mauvaise humeur de Zankou peut importe la situation, elle avait le don de l'apaiser. Il fermait les yeux restant allonger à ses côtés glissant ses doigts dans ses long cheveux blond, tournant ses mèches entre ses doigts. Il sentit le sommeil le guetter, mais entendant sa femmes soudainement gémir ses yeux s'ouvrait à nouveau.

Zankou: Khaleesi?

Il se redressa comprenant qu'elle souffrait.

Zankou: Tout va bien se passer ma douce. SERVANTE! VITE!

Il tenait la main de sa femme restant à ses côtés alors que la servante arrivait en courant sous les cris paniquer de Zankou, elle aidait rapidement Khaleesi à sortir l'oeuf. Cela fut bien rapide par rapport à Khal et Sawn autre fois, Zankou fronçait les sourcils voyant l'oeuf que la servante tendait.

Zankou: merci vous pouvez nous laisser.

La servante s'inclinait et les laissa seul tous les deux, Zankou passait sa main sur l'oeuf trouvant ça également étrange que l'oeuf soit de plus petite taille. Il sentit malgré tout que la coquille était résistante, il tentait de ne pas trop s'inquiété et souris à Khaleesi.

zankou: Drogon est en bonne santé, il est déjà arriver que des oeufs soit plus petit que les autres sans pour autant que le dragonnet soit malade ou déformé.

Il embrassait le front de Khaleesi, mais se retirait rapidement entendant des craquements.

Zankou: il n'est pas...déjà entrain d'éclore?

Il se redressait par contre cela n'était jamais arriver, il devait rester plusieurs semaines avant que celui ci éclose. Pourtant il était vraiment entrain d'éclore, on pouvait entendre des petits cris de celui ci faisant des efforts pour briser sa coquille. Un trou se fit à l'oeuf et celui ci passait doucement la tête timidement découvrant le monde extérieur, Zankou fini par briser le rester de la coquille pour l'obliger à sortir et surtout voir si il n'avait rien de difforme.

Zankou: Drogon sort de la.

Il sourit voyant qu'il semblait être en bonne santé, il continuait de pousser des petit cris attrapant un morceau de sa coquille dans sa gueule le secouant de gauche à droite.

Zankou: il semble aller très bien Khaleesi, il ressemble beaucoup à sa soeur hormis la couleur.

Il était quand même étonner de cette éclosion rapide, est ce peut être du à la magie de Galadriel ou celle de Teijo? il l'ignorait mais compte bien surveiller son fils de près. Drogon s'avançait doucement appuyer sur ses ailes comme le fait Sawn et s'approchait de sa mère, reniflant tout en même temps pour reconnaître son odeur.

Zankou: je vais chercher Sawn pour qu'elle voit son petit frère.

Il se levait allant la chercher dans son berceau doucement il la prenait dans ses mains et la ramenait sur leurs lit. Elle était déjà plus grosse de Drogon au moins le double de sa taille.

Zankou: C'est ton petit frère Sawn dit lui bonjour.

Drogon lui avait peur de voir Sawn arriver et courrait se cacher près de sa mère poussant des cris.

Spoiler:
 


*****

Khal sentait qu'il allait devoir supporter les crises de colère de son père en entrant, mais est prêt à les assumés. Maintenant il doit protégé non seulement sa famille, mais également la nouvelle qu'il est entrain de construire. reste plus que le problème avec Neltarion et cela reste une très grande menace pour leurs harde.

Khal: nous trouverons le moyens de mettre une bonne fois pour toute Neltarion à terre, je ne le laisserais pas te toucher Selena.

il levait les yeux vers sa soeur, mais revins vers Selena écoutant ses paroles.

Khal: maintenant c'est nous ta famille selena et ta soeur peut nous rejoindre si elle le désire, si tu as confiance en elle alors moi aussi.

Selena tentait également de convaincre sa soeur de rejoindre la harde de Zankou, elle hésita au départ mais fini par accepté. Khal se décalait de Selena pour reprendre forme de dragon et se coucha continuant à l'écouter.

Khal: il est vrai qu'une déesse tiens beaucoup à notre nouvelle race de dragon, on est à présent les seuls à pouvoir non seulement se reproduire avec des dragons, mais aussi d'autre races. Nous sommes l'espoir que les dragons ne s'éteinte pas définitivement, jamais elle ne permettra qu'on disparaisse.

Il attendait que Selena grimpe sur son dos et repris son envole retournant jusqu'au manoir, directement plusieurs sentinelle de la garde de Zankou tournait autour de la soeur.

Khal: laissez la! elle est avec moi.

Après des derniers rugissement ceux ci fit demi tour retournant jusqu'au manoir, Khal se posait à terre s'abaissant pour faire descendre Selena et repris forme humaine.

Khal: ça va être un très mauvais moment à passer, mais faut aller voir mon père.

Il fit signe de la tête également à la soeur de les suivre et entra dans le manoir s'avançant jusqu'à la chambre de ses parent. Il toqua et Zankou autorisa qu'il entre, Khal ouvrit la porte et vis directement se petit dragon près de sa mère.

Khal: c'est...

Zankou: Drogon, ton frère Khal.

Khal: comment?

Zankou: trop long à expliquer dit moi plutôt qui est cette dragonne.

Khal: la soeur de Selena.

zankou se levait directement fronçant les sourcils.

Zankou: encore une fille à Neltarion! qu'est ce que tu as dans la tête Khal! ai je vraiment un idiot de fils?!

Khal: elle est venu nous avertir d'un danger père alors au lieux de crier laisser moi parler!

zankou tournait quelque instant le regard vers Khaleesi et croisait les bras l'écoutant.

Khal: Neltarion risque d'arriver avec sa harde nous attaquer, nous devons nous apprêtez à un combat éventuel.

Zankou: qui te fait croire que cette dragonne nous tant pas un piège?

Khal: devons nous attendre de savoir si c'est le cas? il veux mieux s'apprêtez et ne surtout pas rester le bras croiser.


****

Sébastien avait encore du mal à comprendre se qu'il se passait, mais Tyler semblait pas tranquille. Il voulait lui attraper la main pour rapidement s'en aller, mais cette femme arrivait. Benoit prit le sourire et les regardait tout les tout en passant ses doigts dans ses cheveux.

Benoit: Regina, j'ai cru quelque instant que tu serais en retard.

Sébastien ne regardait que Tyler, c'était elle la femme qui l'avait mal traiter dans son enfance. Il ne savait pas comment réagir, ses poings se serrait voyant qu'il se mit à genoux devant elle sous ses ordres.

sébastien: Tyler...

Benoit ricanait tournant son regard vers Regina.

Benoit: tu as un don remarquable pour la diciplice, c'est pour ça que je t'ai demander de l'éduquer un peu.

Sébastien ouvrit grand les yeux entendant cela, c'est son propre père qui aurait manigancer tous ça? pourquoi? Sébastien ne comprenant pas du tout. c'est cette femme également qui l'a transformé, Tyler lui avait préciser que c'était une Lycans donc il l'a forcément.

Sébastien: vous avez donc mentis, j'ai pas été mordu par un loup-garou.

Benoit: bien sûr que non, je voulais juste te faire paniquer un peu. Les loup-garou ne vivent jamais en meute, ils sont bien trop instable pour cela et tu n'aurais jamais subis qu'une simple morsure...il a très peut de chance de survivre à l'attaque d'un loup garou.

Il fermait les yeux rassurer d'un côté sachant qu'il ne souffrira pas lors de sa transformation, il les r'ouvrit regardant vers Tyler qui subissait encore la méchanceté de Regina. Benoit ricanait regardant vers son fils qui baisait le pied de cette femme juste parce qu'elle lui en donnait l'ordre.

Sébastien: Tyler tu n'es pas obliger de l'écouter!

Il tournait son regard vers Regina puisqu'il s'adressait à lui maintenant.

Sébastien: j'ai pas l'intention de vous obéir pour quoi que se soit.

Benoit: pense être assez fort pour te rebeller contre ta maîtresse? elle ta mordu et donc c'est elle qui ta donner cette nouvelle vie. Regina est ta créatrice, elle pourra te manipulé comme un pantin.

Sébastien: je m'en moque.

Benoit ricanait s'appuyant sur le dossier du divan tout en tournant son regard vers Regina qui exprima son nouveau caprice. Cela faisait d'avantage sourire Benoit entrelaçant ses doigts l'un contre l'autre il attendait avec impatience que Tyler excecute ses ordres.

Sébastien: vous voulez qui quoi?

Il regardait Tyler pour voir si il comptait obéir une nouvelle fois, il tentait d'exquiver la demande au début, mais Regina était tenace et comptait bien faire tout pour obtenir se qu'elle souhaite.

Sébastien: Tyler tu n'es pas à l'écouter!

Il grimaçait puisqu'il le forçait malgré tout à s'asseoir, il gardait son regard planter dans le siens.

Sébastien: je t'ai déjà dit que je n'aimais pas les faux sourire, j'en vois assez constamment autour de moi...aurais tu oublier que c'est pour moi maintenant?

Benoit: il t'écoutera pas, c'est un petit chien qui obéis gentiment aux ordres qu'on lui donne.

Il se penchait pour bien regarder Tyler.

Benoit: n'est pas Tyler? il suffit de quelque mot pour que tu retourne ta veste, t'es exactement comme Gabriel..tu lui ressemble tellement.

Il se r'appuyait contre le divan croisant les jambes.

Benoit: et bien qu'est ce que tu attend, Regina ta donner un ordre non?

Sébastien: ne l'écoute pas Tyler.

C'est la comme tout bon films que je fais mon apparition, j'entrais dans ce chalet qui puais le chien quel horreur.

Derek: c'est donc la que tu te cache Tyler!

Benoit: Derek...

Derek: Benoit...sa pue pas seulement le chien, mais il a un petit arrière gout de merde.

benoit: cela seulement depuis que tu es entrer.

Je fronçait les sourcils m'avançant vers tous se petit monde, j'avais un petit appareil que je tapais dans mon autre main tout en avançant.

derek: alors Tyler, je déteste ta sale manie de disparaître sans prévenir. Ton père est moi on voulait passer se matin pour te félicité pour ton job, mais quand on est arriver dans cette énorme palace, il n'avait pas de Tyler et évidemment personne ne savait ou tu étais passer. Gabriel se faisait déjà des cheveux blanc et tu sais bien qu'il est casse couilles quand il panique! les servants la bas cacottes entre elles disant que tu couche avec ton patron! et ben c'est du beau.

Sébastien: comment vous nous avez retrouver?

Je montrait l'apparail dans mes mains.

Derek: pour une fois je remercie Gabriel et sa protection exagéré, il a mis une petite pupuce dans le téléphone de Tyler et grace au satélite qui est dans l'espace, il m'était facile de le repéré.

Benoit se mis à applaudir, je m'inclinais évidemment fier de moi.

Derek: je déteste toujours autant ta gueule Benoit.

Benoit: moi il a pas seulement ta gueule que je supporte pas.

Derek: faudra qu'on discute beaucoup mon cher Tyler, moi je vois des chiens comme une boule de poil et une langue pendant et non comme mon fils!

Benoit: oh, c'est que tu es depuis un moment en plus.

derek: et oui Benoit, tu vois moi aussi je peux jouer les fouines quand sa m'arrange.

Benoit: tu me fais plus penser à un cafard pour ma part.

Derek: écouté la comme elle est drole, prend garde à ne pas te casser un ongle Benoit. Je m'occuperais bien de toi, mais avant je vais arracher la langue de cette femme qui traine mon fils comme un clébard.


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1591
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 26
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: On ne vois plus le temps passer!   Mar 16 Avr - 7:14

Aphrodite regardait bien sérieusement vers Atori attendant qu'il réponde à son offre, elle penchait la tête le regardant avec un sourire amusée.

Aphrodite : Je t'ai piégé en effet, mais il faudra me le pardonner si tu veux un jour sortir de cette endroit, à moins que tu préfères rester ici et finir comme Tsukune par la suite c'est comme tu veux Atori.

Elle fit un sourire faisant semblant qu'elle allait s'en aller jusqu'à ce qu'il lui demande comment elle comptait faire pour le faire sortir de cette endroit. Elle se retournait donc une nouvelle fois dans sa direction pour bien le regarder avec un regard bien sur d'elle.

Aphrodite : Non je ne baiserais pas Abnar, je vais l'imprégné d'une femme en échange et me servir de ça pour lui faire un petit chantage et te faire sortir de cette endroit. C'est l'idée de Valas, tu peux le remercier, c'est lui qui m'a donné cette petite idée.

Elle s'avançait vers lui le regardant bien de bas en haut et le regardait de nouveau son visage qu'elle trouvait très séducteur.

Aphrodite : Tu auras ton libre arbitre en effet, mais lorsque j'aurais envie de passer du temps avec toi, tu accepteras ce fait. J'aimerais également que tu faces connaissance de Eros et de Santo, ils sont tes fils après tout, ils te détestent, mais ils finiront par t'accepter.

Elle ne bougeait pas de sa place lorsqu'il tentait de s'avancer vers elle, elle l'observait bien.

Aphrodite : Je ne sais pas ce qu'ils vont en penser, mais ils l'accepteront, ils n'auront pas le choix de toute façon.

Il attrapait une mèche de ses cheveux les caressant du bout des doigts et glissait ses lèvres à son oreille.

Aphrodite : Je vais te libérer, on se reverra très bientôt, patiente encore un peu mon beau Dieu.

Elle se décalait de lui l'observant, elle se téléportait juste devant lui pour ensuite apparaître devant Abnar qui avait rendu visite à Eros et Santo, ceux-ci semblait bien content qu'ils sont tout deux pris au conseil grâce au petit service de Athéna.

Abnar tournait le visage vers elle.

Abnar : Aphrodite, et bien, j'ai eu la visite de beaucoup de monde aujourd'hui.

Aphrodite : J'ai une proposition très intéressante à te faire.

Elle posait sa main sur son torse et le poussait qu'il s'asseoir sur sa chaise, elle s'asseyait à califourchon sur ses jambes, il en fit un sourire en coin tout en l'observant bien.

Abnar : JE t'écoute, mais il y a une autre chose sais-tu.

Aphrodite : Tes jambes son plus confortable que cette chaise.

Elle glissait ses mains sur son chemisier et le remettait comme il faut, Abnar la regardait en détail.

Aphrodite : Que dis-tu d'être à nouveau imprégné de quelque Abnar ?

Il fut surpris par cette demande, il se mettait bien au fond de son siège à cette instant.

Abnar : Je pensais qu'un Dieu ne pouvait être imprégné qu'une seul fois.

Aphrodite : Je peux faire une exeption pour toi, mais.. En retour j'aimerias que tu faces quelque chose pour moi.

Il pensait déjà qu'elle désirait qu'il lui face l'amour à cette instant, il en glissait ses mains sur ses hanches.

Abnar : Tu n'as pas besoin de me faire imprégné pour que j'accepte tes demandes Aphrodite.

Elle levait un sourcils puisqu'il jouait déjà les mains baladeuse, elle attrapait ses mains les plaquant au dessus de sa tête et approchait son visage du sien.

Aphrodite : En effet, mais je ne veux pas de sexe avec toi.

Il fronçait les sourcils.

Abnar : Alors que veux-tu ?

Aphrodite : Je veux que tu libères Atori.

Il se téléportait pour se retirer d'elle et se retrouvait debout derrière elle les bras croisé, Aphrodite tournait lentement la tête vers lui.

Abnar : Tu veux me faire imprégné et en échange ça, que je libère Atori ? Pourquoi ?

Elle se remettait debout, se mettant bien en face de lui.

Aphrodite : Je n'aime pas le savoir enfermé.

Elle haussait les épaules.

Aphrodite : Cela restera entre nous Abnar.

Abnar : Que penseront tout les membres du conseils et les autres Dieux que je libère sans que la sentence et été jusqu'au bout ? Je ne peux accepter ton offre Aphrodite.

Aphrodite : Ne me force pas à me montrer plus convaincante Abnar.

Abnar : Que ferais-tu ?

Aphrodite : Je te forcerais à être imprégné, et te ferais souffrir comme j'ai fais souffrir Valas, je peux me montrer très cruelle lorsqu'on ne me donne pas ce que je souhaite, et mes fils de même.

Il soupirait détournant le regard sachant très bien ce qu'on ressentait lorsqu'on était imprégné, il avait eu beaucoup de mal lors de la première perte de son imprégnée.

Abnar : Je veux choisir celle dont je vais m'imprégner.

Aphrodite : Bien entendu.

Abnar : Bien, alors j'accepte, mon père sera très mécontent.

Aphrodite : Zeus est toujours mécontent de toute façon.


abnar : Tu peux t'en aller maintenant.

Aphrodite : Je veux que tu le libères maintenant.

Abnar : Je dois prévenir tout d'abord les Dieux de ce que je m'apprête à faire et trouver une raison à cette libération soudaine.

Aphrodite : Tout de suite Abnar.

Il la regardait d'un air mécontent.

Abnar : Bien, j'y vais maintenant.

Il était en colère, il se téléportait devant l'endroit où était enfermé Atori, Aphrodite était bien content elle, elle souriait de plus belle et se téléportait jusqu'à sa chambre, elle avait bien senti que ses fils étaient venu ici, elle fit apparaître sa sphère rose pour voir ce qu'il faisait, c'est là qu'elle vit entrain de torturer le petit Delic, elle en levait les yeux.

Aphrodite : Ils sont trop bien protecteur envers moi.

SAnto arrivait les bras croisé.

Santo : Peut-être parce que tu es notre mère, Pourquoi Valas était venu te rendre visite.

Elle tournait le regard vers lui à cette instant.

Aphrodite : Pour me demander à ce que j'imprègne Abnar.

Santo : Pourquoi veut-il qu'il soit imprégné ?

Aphrodite : Pour libérer Atori.

Santo : Haha, comme-ci tu allais accepter une chose pareil, il est très bien où il est !

Aphrodite : Je l'ai fais, et j'ai moi même fait en sorte que Abnar le libère.

Il fronçait les sourcils et s'approchait bien de sa mère à cette instant.

santo : Que dis-tu ?!

Aphrodite : J'ai entendu dire que vous étiez tout deux pris aux conseils, comment avez-vous vu réussi a y entrer

Santo : Tu changes de sujet maintenant ?!

Aphrodite : Répond moi.

Santo : On a baisé Athéna pour qu'elle en parle à Abnar et sa a marché.

Aphrodite : Athéna ? qui l'aurait cru.

Il fit un sourire

Santo : Pourquoi veux-tu libérer Atori ?!

Aphrodite : Parce que je l'aime bien.

Il fit un sourire.

Santo : Après tout ce qu'il t'a fait ?!

Aphrodite : Il ne m'a rien fait, c'est moi qui lui ait fait pas mal de tord.

Santo : Il désire ta mort !

Elle se levait pour se mettre en face de lui.

Aphrodite : Silence maintenant, je fais mes propres choix, retourne dans ta chambre maintenant.

Santo : Tu as perdu la tête !

Elle le regardait bien, lui n'avait guère l'envi de partir et s'asseyait sur la chaise croisant les bras la fusillant du regard.

Santo : Je compte pas partir, j'attend de voir la tête que fera Eros lorsqu'il apprendra à quel point tu as été stupide !

Aphrodite : Ne me parles pas sur se tons.

Elle se retournait détournant le regard.

Santo : Je ne te laisserais pas seul avec ce Dieu.

Aphrodite : Et pourtant tu le feras, je n'ai pas envie de coucher avec lui sous tes yeux.

Santo : Coucher avec lui ?!

Aphrodite : Et bien oui, il est bien bâti de ce côté là.

Elle ricnait s'asseyait à son tour sur une chaise devant lui.

Abnar entrait, il tendait les mains illuminant la pièce et regardait bien vers Atori s'approchait de lui, il tendait les mains, il fut aussi tôt libérer des chaînes qui le tenait.

Abnar : Tu es libres Atori.

Il détournait le regard.

Abnar : Tu pourras remercier Aphrodite, elle est ses chantages, je n'avais rien contre toi, ni contre Valas, mais je n'avais pas le choix et je risque d'avoir des problème maintenant en venant te libérer

Il fermait les yeux, se disant que la menace de Aphrodite était bien pire une fois qu'elle l'aurait imprégné.

Abnar : Tu peux partir.

_____

Valas avait ressenti le mal être de Delic, il n'était pas au courant que Aphrodite avait elle même convainc Abnar de libérer son fils, il cherchait encore un moyen de chanter Abnar pour le sortir de là.. Mais lorsqu'il ressenti l'appel de détresse de Delic, il se téléportait aussi tôt jusqu'à lui.

Il se trouvait chez lui, et ressentis une forte odeur de son sang, il courrait vers lui le voyant à terre, il se mettait à genoux regardait ce qu'il avait.

Valas : Qui a osé te faire une chose pareil !!!

Il était hors de lui et bouillonait.

Valas : Je vais te retirer.

Il lui envoyait son aura pour éviter qu'il souffre d'avantage, il attrapait le bout du bois et tirait un bon coup lui retirant, il retirait aussi tôt son aura puisqu'il fut retiré. Il soignait rapidement sa blessure, bien qu'il aurait pu cicatriser tout seul, mais au moins c'était plus rapide.

Il l'aidait à se redressait et posait ses mains sur ses épaules les sourcils au plus bas. Il utilisait ses dons pour découvrir tout ce qu'il c'était passé, il détournait le regard hors de lui de savoir que c'était Eros qui était encore derrière tout ça

Valas : Quel ordure !

Il tentait de se calmer et regardait de nouveau vers DElic.

Valas : Je suis allé rendre visite à Aphrodite, pour face en sorte qu'elle imprègne Abnar de quelqu'un, afin que je puisse le chanter par la suite afin qu'il sorte Atori.

Il soupirait n'appréciant pas du tout que Eros ait pu s'en prendre à lui.

Valas : Je ne l'ai pas touché, j'ai été tenté, mais je savais qu'ils s'en prendraient à toi si sa aurait été le cas.

Il le regardait bien par la suite

Valas : Je vais le tuer pour ce qu'il a osé te faire !

Il se retirait de lui passant ses mains dans ses cheveux, il avait bien envie d'aller lui rendre une visite maintenant, il se retournait pour lui faire face.

Valas : Et n'écoute pas ses conneries ! Je n'avais aucune intentions de coucher avec APhrodite, je sais me tenir ! Atori à réussi pendant des années en se contentant de Heley, alors je ne vois pas pourquoi se serait différent pour moi !

Il attrapait son poignet pour le tirer vers lui afin qu'il s'asseoit sur sa jambe, ses vêtements était remplis de son sang et le parquet aussi, il tendait la main faisant disparaître se sang, ainsi que sur ses vêtements qui redevenait aussi tôt propre.

Valas : Tu dois me faire confiance, maintenant, il faut que je dise deux mots à cette ordure après ce qu'il a osé faire !


_______

Khaleesi gardait son oeuf dans ses bras, elle le regardait le laissant caresser l'oeuf,elle fut rassurée de l'entendre dire qu'il n'était pas le premier oeuf à avoir cette petite taille, mais que le Dragon était malgré tout en bonne santé, elle en fit un sourire lorsqu'il lui donnait un baisé sur son front, elle avait envie de se reposer un peu mais entendait tout comme Zankou l'oeuf faire quelque craquement, c'était juste impossible qui éclos aussi vite.

Khaleesi : Non, se n'est pas normal..

Elle avait toujours l'oeuf entre ses mains, elle sentait effectivement que le bébé tentait de sortir.. Elle était terrifié qu'il ne soit pas normal, déformé ou malade. Elle regardait bien vers son oeuf impatiente malgré tout qu'il en sorte, on pouvait l'entendre crier, il semblait faire beaucoup d'effort pour briser sa coquille de l'intérieur, c'était le seul moyen de briser un oeuf de Dragon.

Elle tournait le regard vers le trou qu'il venait de faire, Khaleesi souriait voyant le bout de sa tête, il ne semblait guère pressée de sortir de son oeuf.

Khaleesi : Allez mon bébé vient nous voir.

Zankou préférait briser lui même le reste de la coquille pour s'assurer que son fils allait bien, une fois qu'il fut sortis, Khaleesi était plus que soulagé de voir qu'il était en pleine forme. Elle l'inspectait jouant avec le bout de son oeuf, elle tournait le regard vers Zankou qui lui parlait par la suite.

Khaleesi : Temps mieux.. Je suis soulagé de le savoir en bonne santé, j'ai eu peur... Qu'il soit malade ou autre.

Elle tendait sa main vers Drogon pour qu'il puisse sentir son odeur, elle disait oui de la tête à Zankou pour qu'il aille chercher Sawn.

Khaleesi : Bonjour mon bébé, je suis ta maman, et celui qui vient de partir c'est ton papa.

Elle passait le bout de son doigt sur son museau. Sawn était contente de pouvoir sortir de son berceau, lorsque Zankou la déposait sur le lit, elle se mettait à courir jusqu'à sa mère, c'est la qu'elle vit Drogon, elle courrait vers lui poussant un cris tout en déployant ses ailes.

Khaleesi : Tu vas doucement Sawn avec ton petit frère.

Sawn regardait Drogon partir se cacher près de sa mère, celle-ci ricanait elle baissait les yeux pour le regarder.

Khaleesi : Tu n'as pas a avoir peur d'elle, c'est ta soeur.

Elle marchait doucement vers lui penchant la tête, elle posait le bout de son museau contre le sien, elle redressait par la suite sa petite tête et crachait des flammes comme pour lui montrer de quoi elle était capable de faire, elle bombait le torse fière d'elle.

Khaleesi : On ne crache pas de feu sans avoir une bonne raison Sawn.

Elle baissait la tête, mais levait les yeux vers sa mère ne voulant pas se faire engueulé, elle lui faisait les yeux doux et courrait vers Zankou par la suite par la suite.

Pendant ce temps, du côté de Selena, elle était bien contente que sa soeur accepte de l'accompagner, elle tournait le regard vers Khal qui venait de prendre sa forme de Dragon, il était couchée, Selena s'approchait de lui et grimpait sur son dos avec falicité, sa soeur reprenait à son tour sa forme de Dragon.

Selena : Alors nous avons bien plus de chance de contré l'attaque de Neltarion.

" Nous ne devons malgré tout pas faire confiance au Dieu, nous ne pouvons pas être sur qu'ils vont nous venir en aide ".

Selena : Tu as entendu Khal non ?

" je sais également qu'ils ne peuvent s'impliquer dans notre monde, ils ont des lois. "

Selena : Comment connais-tu aussi bien les Dieux.

" Je le sais c'est tout. "

Khal finissait par prendre son envole, sa soeur le suivait de prêt, elle tournait le regard vers les Dragons qui tournait autour d'elle, l'empêchant d'allé plus loin et été prêt à l'arrêter, elle poussait un cris comme signe de menace. Mais Khal arrangeait bien vite la situation, ils la laissaient aussi tôt tranquille.

Une fois qu'ils attérissaient Selena sautait à terre, elle suivait Khal de prêt et savait qu'elle subirait encore une fois la mauvaise humeur de Zankou, ainsi que lorsqu'il apprendra que sa soeur désire également de vivre parmis eux.

Selena : Ta mère arrive à le calmer, les femmes on cette effet sur les hommes.

Elle fit un sourire le regardant du coin de l'oeil. Il finissait par entrer, Khaleesi lui fit un sourire puisqu'il pouvait voir son nouveau petit frère, bien entendu il fut bien surpris vu que c'était fort tôt pour une naissance. ELle n'avait pas le temps de parler avec Khal de son frère, que Zankou semblait déjà de mauvaise humeur, elle tournait le regard vers la soeur de Selena, celle-ci restait à côté d'elle.

Khaleesi : Laisse le parler Zankou.

Elle l'écoutait attentivement, elle regardait de temps en temps vers Selena ainsi que sa soeur.

Khaleesi : Il a raison, si elle dit vrai, il veut mieux se préparer et vite... Et nous sommes loin de l'être. Je n'ai pas envie qu'il arrive quoi que se soit à notre clan.

De plus elle était encore un peu faible à cause de l'accouchement, si Neltarion attaquerait maintenant, se serait le pire de tout, elle fermait les yeux et les rouvrait pour regarder vers Selena et sa soeur.

Khaleesi : Nous pouvons compter sur vous ?

Selena : Nous nous battrons à vos côtés.

" Oui.. "

Khaleesi : Avez-vous une idée précise de quand il viendra nous attaquer ?

" Non, mais sa ne serait tardé quand il apprendra que.. "

Elle détournait le regard.

" De ma trahison envers lui en quittant son clan pour rejoindre le votre. "

Khaleesi : Et vous avez fait un bon choix, vous n'allez pas le regretter, nous allons les vaincre.

" Il possède de puissant Dragon. "

Khaleesi : SA ne nous fait pas peur.

Elle fit un sourire.

Khaleesi : Je peux utiliser les même pouvoirs que Jadis ma mère à utiliser, créer une armée de créature.

" J'ai en ais entendu parlé, il compte s'en prendre en vous la première, et vos créature ne possède pas d'aile."

Khaleesi : Il ne connait pas toute mes créatures, je suis capable de plein de chose étant également la fille d'un prêtre.

Selena : Il désire éliminer tout vos enfants, du moins les hommes mais il compte prendre Sawn avec lui pour se reproduire avec lui et procréer la même race que la votre.

Khaleesi fronçait les sourcils, SAwn tournait la tête ayant entendu qu'on prononçait son prénom.

Khaleesi : Je ne le permettrais pas.

Elle posait par la suite sa main sur son ventre.

Selena : Il désire également obtenir mon enfant si elle est une femelle.

Elle tournait le regard vers Khal ne disant rien devant Zankou, mais la vision qu'elle avait eu tout à l'heure, elle savait ce qu'il en était du pourquoi elle fut envoyé ici.

Khaleesi : Avez-vous d'autre renseignement à nous donner à propos de Neltarion ?

" Il me semble avoir tout dit. "

Elle tenait Drogon pour le mettre sur son ventre et le caressait tout le long de son dos.

Khaleesi : Bien, Khal, prévient tout la horde de se préparer à la Guerre, qu'ils mette leur armure et surveilles qu'ils n'approchent pas, je veux qu'un groupe de Dragon aille chacun son tour faire la garde, ils ne faut pas qu'il nous surprenne par surprise. Nous devons être prêt à chaque moment.

Elle tournait ensuite le regard vers Selena.

Khaleesi : Tu resteras chez Khal, ta soeur nous sera utile, si elle désire se battre à nos côté elle le fera mais toi non.

Selena : Pourquoi ne puis-je pas me battre également.

Khaleesi : Tu ne peux te transformer, et tu portes l'enfant de Khal, Khal ne pourra se battre comme il le faut, il ne fera que tu surveiller sans arrêt pour s'assurer que tu n'es rien.

Elle tournait le regard vers Khal, elle regardait ailleurs par la suite mécontente de devoir resté à rien faire.

Selena : Je sais me battre mais sans me transformer.

Khaleesi : Que sais-tu faire.

Selena : Je maîtrise l’élément du feu à la perfection.

Khaleesi : Comme tout les Dragons, et sans ailes tu ne pourras malgré tout pas les atteindre.

Selena : Je veux me battre.

Elle tournait le regard vers Khal pour qu'il la tienne et qu'elle arrête de lui répondre.

______

Tyler restait figé un moment sous le regard de Sébastien et de ce qu'il lui disait, il s'arrêtait aussi tôt de sourire et détournait le regard, il aurait vraiment préféré que rien de tout soit ne soit arrivé, s'il était désormais transformé, c'était uniquement par sa faute, il ne pouvait pas oublié ce qu'il c'était passé durant toute ses années passé auprès de Regina.

Il revenait vers Sébastien par la suite tout en écoutant les paroles que lui disait son père, Benoit.

Tyler : Regina n'est plus ma maîtresse, pourquoi devrais-je à nouveau lui obéir, j'appartiens désormais à Sébastien.

Il regardait vers Benoit à cette instant.

Tyler : Et père, vous n'êtes pas mieux non plus de ce côté là.

Il lui fit se sourire forcé que Regina aimait temps, celle-ci fronçait les sourcils mécontente de savoir qu'il lui désobéissait. Elle s'enfonçait bien dans son siège regardant Tyler d'un regard mauvais.

Regina : Alors mon fidèle chien préfère servir un autre que moi ? Je suis déçue Tyler, tès déçue, lorsque son chien retrouve son ancienne maîtresse, il devrait être content et remuer la queue lorsqu'il la vois, toi tu préfères remuer la queue pour cette homme.

Elle croisait les bras.

Regina : Aurais-tu donc oublié toute ses années passé à mes côtés, j'ai fais de toi un vrai homme.

En tout cas, jamais Tyler n'aurait pensé que c'était son père qui avait désiré tout ça, qu'il rencontre cette femme. Il tournait bien le regard vers elle lorsqu'elle lui parlait, il ne savait plus quoi faire entre lui obéir ou écouter Sébastien qui est son maître désormais. Mais il craignait qu'il s'en prenne à lui s'il n'exécutait pas ses ordres.

Tyler : Jamais je n'oublierais ses années à vos cotés, vous avez fait de moi un chien bien obéissant en effet.

Il fut surpris de voir Derek faire son apparition, il en avait une boule à la gorge craignant qu'il ait pu entendre la conversation.

Tyler : Père..

Il l'écoutait attentivement, il tentait de le regarder fixement et bien sérieusement, ne montrant aucune émotion, mais cela lui allait loin qu'il l'ait vu dans cette situation de chien, de soumission et ainsi de suite. Il aurait préféré que jamais il ne soit au courant, peur qu'il soit bien déçu de son fils.

Tyler : Je suis désolé, il y a eu quelques complications.. Et nous ne couchons pas ensemble.

il regardait vers Sébastien à cette instant, Regina regardait bien Derek mécontente. Il n'en revenait pas que son téléphoné avait été pucé pour qu'ils puissent le retrouver facilement, ils auraient pu découvrir de nombreuse fois cette histoire qu'il avait eu avec Regina, mais il était plutôt soulagé d'un côté, Derek pourra leur venir en aide désormais.

Il détournait le regard lorsqu'il parlait de lui et des chiens.

Tyler : Père je..

Regina retroussait un sourcils de ses paroles, elle se levait à cette instant tournant autour de Tyler tout en faisant bien face à Derek.

Regina : Ton fils a toujours été très obéissant envers moi, il fut le meilleur chien que j'ai eu. Il doit tenir de toi sans doute, ou bien de ton gentil Gabriel qui te suis comme un toutou fidèle.

Elle souriait, Tyler ne bougeait pas de sa place.

ET commençait tout doucement à se transformer, ses mains devenait poilue et des griffes apparaissait sur le bout de ses doigts, elle attrapait Tyler par la gorge y enfonçant ses griffes et le tirait vers elle.

Regina : Tyler mon bébé, débarrasse donc nous de ton père.

Il penchait la tête pour la regarder à cette instant, il regardait ensuite vers Derek, il fermait les yeux utilisant ses pouvoirs pour aussi tôt aspirer la force vitale de Regina, elle gémissait, elle finissait par se retirer de Tyler ce qui coupait le contact, elle tournait le regard vers lui les sourcils au plus bas.

Regina : Comment as-tu osé.

Tyler : Je ne vous appartiens plus.

Elle criais de rage et se transformait aussi tôt sous sa forme de Lycan, elle montrait ses crocs dans sa direction, et tournait ensuite le regard vers Sébastien lui ordonnant de se transformer. Comparé au loups-garous qui savent se tenir sur leur deux pattes et ressemblait plutôt à des hommes loups, les lycans ressemblaient à des loups mais géants et féroces.

Elle se mettait à courir vers Derek enfonçant ses crocs dans son mollet et tirait un bon coups dessus pour la lui briser, il se mettait au dessus lui grognant et bavant juste au dessus de son visage.

Regina : Sébastien, occupe toi donc de Tyler, fait lui payer pour son geste c'est un ordre.

Elle regardait du coin de l'oeil dans sa direction, il ne pouvait désobéir à ses ordres malgré lui. Tyler tournait le regard vers Sébastien à cette instant, il fit apparaître ses ailes d'anges déchus, voulant aider son père, il utilisant sa rapidité pour attraper Regina en en tournant ses mains autour de son thorax, elle bougeait dans tout les sens poussant des rugissement, il serrait de plus en plus pour lui briser les os à son tour.




[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1372
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: On ne vois plus le temps passer!   Mer 17 Avr - 0:21

Atori gardait toujours les yeux virer vers ceux d'Aphrodite, décidément elle arrive toujours à obtenir se qu'elle souhaite grâce à ses nombreux chantage. Il ne doutait donc pas qu'elle allait réussir à convaincre Abnar d'une façon ou d'une autre à le faire sortir d'ici.

Atori: je doute que ses mômes me supporterons, mais si tu veux je m'en moque tant que tu me fais sortir de se trou à rat. Je suis peut être plus patient que mon père, mais pas encore assez pour supporter de rester ici plus longtemps.

Elle fini par se décider à s'en aller, il baissait la tête à nouveau fermant les yeux patientant encore. Pendant que Atori patientait dans sa cellule, Eros revint de sa petite entrevu avec Delic. Se matérialisant dans la salle de bain il passait sa main tacher de sang sous l'eau, il sentit la présence de sa mère qui était revenu. Il se rendit donc rapidement jusque la et entra dans sa chambre, Santo se trouvait également la assis sur une chaise.

Eros: vous avez le don de disparaître sans prévenir mère, sa en est très agaçant.

Il remarquait que Sans était en colère, directement il pensait à Valas. Voulant savoir pourquoi de tel tête d'enterrement, il se permettait de lire dans les pensées de son frère. Il c'était donc pris à delic pour rien, Valas n'était donc pas responsable de sa disparition soudaine.

Eros: j'espère que c'est une mauvaise plaisanterie? aimez vous jouer avec le feux mère? cela vous excite donc?

N'ayant pas d'autre chaise pour faire face à sa mère, il s'asseyait comme ci de rien n'était sur les jambes de Santo.

Eros: Vous avez bien d'autre dieu que vous pouvez baiser comme bon vous semble, mais cela ne vous satisfait pas, il vous faut Atori!

Il était vraiment contrarié, il détournait le regard mais impossible de sa calmer. Atori est imprévisible comme l'est valas et sous un coup de tête il pourrait très bien lui prendre la vie.

Eros: Et puis faite se que vous voulez, si il lui vient à l'idée de vous mordre pendant qu'il vous baise venez pas pleurer que vous veniez à vieillir comme une mortel.

Il se levait n'arrivant pas à y croire, il attrapait la main de son frère pour le forcer à sortir d'ici.

Eros: notre mère est une idiote!

Il le regardait du coin de l'oeil tous en continuant de marcher.

Eros: et têtue aussi! je sais de qui tu tiens ton entêtement maintenant.

Il retournait jusqu'à ses appartements, ayant besoin de se calmer il fit apparaître une demi-déesse et s'asseyait sur le rebord du lit.

" qu'est ce que je peux faire pour vous?"

Eros: calmez ma colère.

Elle sourit se mettant à genoux en face de lui défaisant déjà son pantalon, Eros relevait les yeux vers son frère.

Eros: A cause de se bêtise je mes suis pris au jouet de Valas, je risque d'avoir sa visite et je m'en passerais.

Il baissait quelque seconde le regard vers la fille passant sa main derrière sa tête.

Eros: D'un autre côté j'admire mère pour son dons de convaincre les gens, elle a même Abnar dans sa poche se qui est une bonne chose.

Il ricanait regardant la tête de son frère.

eros: et bien mon frère ta du mal à tenir en place, est ce que sa t'excite tellement de me voir me faire sucer ou t'es juste jaloux? si c'est ça invoque donc en une, les demi-déesse c'est pas ça qui manque ici.

Il fermait les yeux prenant une grande respiration sentant le plaisir monter seconde en seconde.

Eros: celle la est douée avec sa langue si tu la veux juste après qu'elle est fini.


*****

Valas arrivait directement après l'appelle de Delic, il fut plus que soulagé de ne plus avoir ce pieu enfoncer entre les omoplates. Si Eros l'aurait voulu, sa aurait été très facile pour lui de le tuer avec facilité. Il se relevait à l'aide de Valas et levait les yeux pour le regarder.

Delic: Eros..a pensé que tu t'étais encore pris à Aphrodite.

Il détournait le regard ayant plus l'impression d'être une source à problème pour lui, il doit constamment lui venir en aide. Valas était en colère et haussait beaucoup la voix et savait maintenant que lorsqu'il était dans cette état il serait près à tous.

Delic: non ne le tue pas! sa ne servirait à rien et puis je suis pas mort.

Sa devait surement lui entrer pas une oreille et aussi vite ressortir par l'autre, il ne savait pas trop quoi dire pour la suite de ses paroles et repensant à se que Eros lui avait dit. Il est vrai que Valas à toujours eu des besoins tous particulier que lui n'avait pas encore assouvis.

Delic: Valas...

Il l'attrapait par le poignet le forçant à s'asseoir sur ses jambes et retira le sang sur le parquet ainsi que sur ses vêtements. delic sourit posant sa main sur sa bouche pour qu'il se taise et le laisse un peut parler.

Delic: Je te fait confiance Valas et peut importe se que pourrait me dire eros la dessus, par contre je ne veux pas que tu aille le voir.

Il retirait sa main de sa bouche baissant les yeux.

delic: Si tu venais encore à faire une faute, tu pourrais être enfermer et le sacrifice d'Atori n'aura servis à rien.

Il relevait les yeux le regardant à nouveau.

Delic: tu rentrerais dans leurs jeux si tu répond à leurs provocations, il le mieux à faire c'est de les ignorer.

Il posait ses deux mains sur son visage lui souriant.

Delic: tu es plus fort que leurs bêtise.

Atori: je vais finir par me demander qui dresse qui.

Il s'avançait vers son père à l'étonnement de Delic.

Delic: vous êtes sortit.

Atori: oui grâce à la bonne idée de mon père.

Delic sourit regardant vers Valas.

Atori: mais Aphrodite à été plus rapide que toi et bien sûr les chantages et encore les chantages.

Il haussait les épaules.

Atori: je dois juste le baiser de tant à autre, mais au moins je suis plus se trou humide..je vais juste devoir en supporter un autre et ses mômes.

Delic se retirait des jambes de valas allant préparer de quoi boire les laissant tous deux discutés.

Atori: delic à raison tu sais, laisse couler se qu'il sait passer. Tu lui ferais que plus plaisir en te vengeant, c'est se qu'il cherche que tu commette une erreur. Je compte pas à chaque fois prendre ta place, je ne le ferais d'ailleurs plus...je comprend pourquoi Tsukune est devenu fou la dedans.

Atori s'installait à la table pendant que Delic revenait leurs servant de quoi boire.

Atori: pendant le cours intant ou Abnar est venu me libéré, j'ai lu dans ses pensées et j'ai découvert à donner son accord pour que Eros et Santo participe au conseil alors méfie toi de leurs manigance.

Delic: maintenant que..tu va être plus souvent avec Aphrodite est ce que tu pense qu'il serait possible de lui demander de faire oublier à Heley l'amour qu'elle ressent pour toi.

Il s'enfonçait dans sa chaise regardant vers delic.

Atori: Heley..je l'avais presque oublier.

Delic: tu ressent peut être plus rien pour elle, mais elle n'en ai pas pour autant responsable et ne mérite pas de souffrir.

Atori: Elle m'a fait poireauté pendant des années alors je pense qu'elle peux souffrir quelque temps.

Delic fronçait les sourcils n'appréciant pas sa façon de parler de Heley.

Atori: serais tu entrain de me lancer un mauvais regard mon garçon?

Delic: il semblerait oui.

Atori ricanait regardant vers valas puis revins vers lui.

Atori: très bien entre deux coup de reins, je lui en parlerais, mais je te promet rien..Aphrodite est têtue.

Il tournait le regard vers son père.

Atori: à force de rester avec toi, il attrape du tempérament pour une petit bout d'homme.

Delic: je suis pas si petit que ça, c'est vous qui êtes grand.

Atori: si tu es petit et maigrichon

Delic retroussait le nez et quittait la pièce.

delic: si j'avais sue j'aurais cracher dans ton verre.

Atori relevait les sourcils à se moment la.

Atori: tu ne le tiens pas si bien en laisse celui la, tu agis pas de la même façon que lorsque tu t'accrochais à derek...aurais tu changer tes fantasmes? oh, tu préfère laisser à Delic le contrôle? étonnant venant de toi.


***

Le petit Drogon faisait connaissance de sa petite soeur et tentait depuis qu'elle lui a montrer son feu de faire la même chose, mais seul de la fumé sortait de sa gueule. Il était trop petit pour comprendre les problèmes de guerre de ses parents et poussait des cris battant des ailes pour qu'on fasse plus attention à lui.

Zankou: Bien si ma femme pense qu'on doit vous faire confiance soit! mais je vous préviens toutes les deux je ne donne jamais de deuxième chance.

Khal: Tu n'aura pas besoin à le faire, j'ai confiance en Selena.

Zankou: je l'espère bien pour toi Khal, si elle te déçois elle souffrira avant que mourir.

Il regardait dans sa direction, Khal savait que son père était très sérieux. La seul chose qu'il ne supporte pas c'est bien la trahison. Zankou s'avançait vers Khaleesi passant ses bras autour d'elle aimant sa façon de diriger.

Zankou: tu es une véritable reine Kheleesi.

Drogon continuait de pousser des cris s'osant pas sauter du lit pour les rejoindres, Zankou se tournait ayant assez de ses cris.

Zankou: Drogon cesse de crier!

Il baissait la tête au plus bat frôlant presque le sol et alla vite se cacher derrière sa soeur.

Khal: ma mère à raison Selena, je te préfère savoir en sécurité qu'au combat. De plus n'oublie pas que tu attend notre enfant, un mauvais coup et tu pourrais le perdre.

Il prit ses mains ne voulant pas qu'elle se sente vexé.

Khal: n'oublie pas que ton père te veux toi et le bébé, tu dois rester cacher pour ne pas qu'il t'emmène. Je vais prévenir les dragons de se préparer à un éventuel combat.

Il embrassait Selena avant de partir prévenir les autres.

Zankou: Khaleesi, toi aussi au début je préfère que tu te cache avec Sawn et Drogon...tu fera apparaître tes créatures, mais toi tu te battra pas.

Il posait un doigt sur sa bouche pour l'empêcher de parler.

Zankou: c'est une ordre ma douce, si je venais à te perdre le reste n'aurait plus aucune importance pour moi. J'ai besoin de toi pour élévé nos enfants, sans toi je risque de tordre le cou à Khal..tu es mon calmant et j'ai besoin de toi alors obéis sans discuté je t'en pris.

Raynor: que c'est romantique.

Il se tournait étonné de voir son frère ici.

Zankou: que viens tu faire ici Raynor.

Raynor: quelque chose que je suis étonné moi même, j'ai besoin de ton aide mon frère.

Il regardait vers Khaleesi n'étant pas sur d'avoir bien entendu.

Zankou: toi demander mon aide?

Raynor: Elijah sa te parle?

Il grimaçait.

raynor: oh que oui sa te parle et bien il est de retour, ainsi que silas et...leurs maître.

Zankou: Kyubi?

raynor: aujourd'hui il se fait appelé Kurama, mais oui se maître la.

Zankou: j'ai d'autre problème à gêrer.

Raynor: Neltarion? je me suis déjà occuper de ça?

Zankou: comment?

Raynor: il va dormir un bon bout de temps.

Zankou: tu dois être vraiment désespéré pour en venir à ça.

Raynor: le mot est faible, se Elijah qui à pris le corps de Shiki me tiens par le bout de la bite et c'était pas qu'une façon de parler.

Zankou plissait les yeux ayant une série de frisson le long du corps.

Raynor: ne dit rien, faut trouver le moyens de les renvoyer dans leurs tombe! si pas..pitié tue moi, mange moi..fait se que tu veux. Il détiens mon armée de sorcier et moi y compris, déjà la si il apprend que je suis venu te voir. refuse de m'aider et je réveille ton Neltarion et je te laisserais avec tes problèmes.


***

J'étais vraiment hors de moi! comment on peut utiliser mon fils comme un vulgaire cabot? et lui pourquoi c'est t'il laisser faire bêtement? qu'est ce qui lui est passer par la tête bon sang! Benoit se levait allant se mettre dans le coin d'une pièce croisant les bras sans rien dire.

derek: il n'a pas de père je.. Tyler! as tu si peut confiance en nous pour pas nous partager tes problèmes? tu pense qu'on te comprendrait pas?

je tournais le regard vers cette femme que je déteste déjà c'est certain.

Derek: ne parlez pas de Gabriel de cette façon! celui dont il tiens réellement pour ça c'est Benoit!

Celui ci fronçait les sourcils.

Benoit: je vois pas de quoi tu parle!

Derek: oh si tu vois très bien de quoi je parle!

Je revenais vers la femme qui 'attrapait la gorge de mon fils avec ces sales griffes.

Derek: je te conseil de le lâcher ou je t'arrache la tête et t'aura plus jamais l'occasion de sourire.

Je regardais vers Tyler voulant voir se qu'il allait faire après son ordre donner, je souris pusqu'il lui prenait sa force vital. Il était vraiment temps que tu ouvre les yeux mon pauvre Tyler. Benoit lui sa lui faisait sourire, mais n'intervenait par pour autant et restait dans son coin à observer.

derek: oh, tu l'as mis en colère Tyler.

Elle prenait la forme d'un gros toutou, j'en ricanais sur le moment.

Derek: et bien qu'est ce qui va remuer la queue maintenant?

Sébastien se mit à gémir, je le regardait et vis qu'il se transformait. Par contre lui est toujours asservis et sa risque de pas être aussi facile qu'avec Tyler. Sans que j'ai eu le temps de comprendre se qu'il se passe, cette garce m'attrapait j'en gémissait pusqu'elle arriver à me briser l'os. Je me retrouvais à terre et attrapait les poils de cette louve pour l'empêcher de me mordre.

Derek: dégage toi et ta mauvaise haleine! putain c'est qu'elle me bave sur la gueule!

benoit: hahaha!

derek: ferme la toi!

Sébastien ne pouvant faire autrement que obéir à son alpha montrait les crocs tout en s'avançant vers Tyler.

Benoit; tue Regina et il sera délivrer de son obéissance envers elle.

voyant que Tyler s'en prenait à Regian, Sébastien n'avait autre choix que lui venir en aide, il courrait vers Tyler attrapant l'une de ses ailes entre ses crocs et secoua la tête pour la lui briser. C'est la que Benoit décidait d'intervenir, il sortait de sa veste une seringue qu'il injectait immédiatement dans la nuque de Sébastien se qui le fit écroulé à terre.

Benoit: une plante pas très apprécier par les lycan, désolé Regina mais en réalité je t'ai jamais apprécier. Tue la Tyler après j'aimerais qu'on discute tous les deux et seul.

Derek: Non c'est bon, je vais la finir moi même! je vais lui faire regretté de m'avoir baver dessus.

j'attrapais la lycan par la gorge la foutant à terre, utilisant mes vecteur comme une lame je coupais la tête de cette cruche.

Derek: je l'avais dit espèce de garce.

benoit: tu emploie toujours des méthodes moyennageuse.

Derek: tu veux reparle de ton coupe gorge?

Il haussait les épaules s'approchant de Tyler lui attrapant la main, pour le faire sortir.

Derek: fait quelque chose à Tyler et c'est toi qui se retrouvera sans tête.

Benoit: sa serait triste j'ai une si joli tête.

Il sortait donc avec Tyler et marchait à ses côtés.

Benoit: tu en a mis du temps pour te décider à te rebeller Tyler, j'avais pas mis tant de temps moi. Derek à raison, j'étais comme toi quand j'étais môme, enfin presque...je me comparait pas à une vulgaire toutou.

Il regardait autour de lui n'aimant pas devoir parler de cette histoire.

Benoit: J'étais un rebelle même si je n'avais que six ans, je passais mon temps à voyager de famille d’accueil à un autre parce que personne ne voulait de moi. Du moins jusqu'au jours ou cette putain de famille me prenne à leurs tours, j'ai fait comme avec tous les autres et me rebellait. J'ai bien vite été remis a ma place, on peut dire que cet homme savait donner des coup. Ma "mère " adoptive était pas si nul que ça non plus, j'ai fini par le calmer c'est certain..

Il ricanait malgré tout continuant de regarder Tyler.

Benoit: je pensais que c'était normal au début, c'était une façon d'éduquer quand on aimait...mais on peut pas supporter ça très longtemps. Frapper c'était encore rien comparer à leurs petit fantasme, il adorait jouer avec les enfants pendant que sa femme filmait tous.

Il sortait le poignard de son pantalon et caressa la lame.

Benoit: un jour j'ai trouver ça dans l'un de leurs tiroir, je l'ai cacher et le soir je me suis rendu dans leurs chambre et m'en suis servis pour leurs trancher leurs gorge...je me suis jamais sentit aussi libre après ça. Je me suis jamais plus séparer de se poignard, il me rapelle à chaque fois que je le tiens qu'on ne peux compté que sur soi.

Il posait le bout de la lame sur le gorge de Tyler sans pour autant le blesser.

Benoit: J'ai vu que tu était quelqu'un d’influençable Tyler, si j'ai fais en sorte que cette femme se trouve c'était pour ton bien. Je voulais que tu t'endurcie et finisse par toi même reprendre ta liberter comme je l'ai fait, bien que tu n'as pas été jusqu'à la tuer de tes propres main. Je crois pas que je suis un monstre juste parce que j'aime tuer, ton cher papa Derek qui joue les saints aujourd'hui à tuer bien plus de personne que moi même..on ne l'appelait pas le bouché pour rien.

Il se décalait de lui tournant les talons pour s'en aller.

Benoit: reste libre Tyler ou les autres continuerons à te baiser bien profond et t'en fais pas pour ton sébastien, il va vite s'en remettre.


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1591
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 26
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: On ne vois plus le temps passer!   Mer 17 Avr - 6:38

Aphrodite tournait le regard voyant son autre fils apparaître, il ne se gênait pas pour s'asseoir sur les jambes de son frère jumeaux, celui-ci grommelait entre ses dents et croisait les bras tout en détournant le regard vers sa mère. Celle-ci le regardait avec un léger sourire, elle l'écoutait tout en restant bien au fond de son siège, une jambe sur l'autre.

Aphrodite : Oui je trouve sa excitant de jouer avec le feu en effet.

Elle continuait de sourire.

Aphrodite : Atori a quelque chose que les autres Dieu ne possède pas, il est dangereux, et j'aime les Dieux dangereux.

Santo : Bah voyons ! Bientôt elle va se faire Tsukune.

Aphrodite : C'est déjà fait.

Santo : Mais qui n'a du donc pas baisé ?!

Elle posait son doigt sur ses lèvres réfléchissant.

Santo : C'est bon ne dite rien !

Elle penchait légèrement la tête écoutant Eros.

Aphrodite : S'il venait à tenter de m'aspirer ma divinité et me tuer par la suite, je compte sur vous deux pour venger ma mort, mais je ne pense pas que Atori soit stupide. Vous pouvez à vous deux le battre en aspirant à votre tour sa divinité, je ne crains pas du tout Atori, je sais que je possèdes deux fils au pouvoirs aussi impressionnant que Atori.

Elle souriait ayant bien confiance en elle. Santo se laissait prendre la main par Eros qui l'emmenait hors de sa chambre, Aphrodite les suivait du regard, elle souriait tout en les regardant s'éloigner, Santo le suivait détournant les yeux.

Santo : Je ne suis pas têtu !

Une fois qu'il se retrouvait dans sa chambre, Santo restait de bout croisant les bras et regardait cette Demi-Déesse qu'il faisait apparaître. Lorsqu'elle se mettait à genoux devant son frère pour lui faire une gâterie, il en avait des envie à son tour.

Malgré que Son frère lui parlait, il ne quittait pas la bouche de la fille qui le suçait.

Santo : Ta été aussi idiot que notre mère que veux-tu, toi aussi tu tiens d'elle après tout.

Il haussait les épaules ricanant.

Santo : En effet elle est doué de ce côté là, mais elle utilise également ce qu'elle a entre les jambes pour séduire tout les Dieux et les avoir dans sa poche.

Il redressait le regard pour le regarder lorsqu'il lui faisait cette remarque, il finissait par marcher à côté de lui et déboutonnait son pantalon pour sortir son érection, il s'asseyait ensuite à côté de son frère se masturbant.

Santo : Je la veux maintenant.

Il l'attrapait derrière sa tête et la tirait jusqu'à lui pour qu'elle le suce à son tour alors que Eros n'avait pas terminé avec elle, il savourait se moment et bougeait sa tête rapidement en la tenant par ses cheveux, il était beaucoup moins tendre que son frère de ce côté là.

Santo : En effet elle est plutôt doué avec sa langue.

Il le regardait du coin de l'oeil.

Santo : Qu'est-ce qu'il t'arrive, oh je te l'ai piqué avant que tu ne puisses jouir oups.

Il fit un sourire en coin, attrapant le sexe de son frère entre sa main et le masturbait tout envoyant son aura en lui.

Santo : J'ai une idée, on va se partager cette petite demoiselle.

Il retirait sa main du membre de son frère et soulevait la Demi-Déesse, il lui retirait sa robe et la mettait à quatre patte, il s'asseyait au fond du lit pour que son dos soit contre le dossier du lit, il attrapait la tête de celle-ci pour qu'elle continuait de le sucer tandis que son cul était en évidence pour que son frère la prenne par là.

Santo : Ah c'est ça petit chienne.

Il bougeait de temps en temps ses hanches.

_______

Valas était toujours aussi mécontent de ce que Eros avait osé faire, bien que Delic tentait de le calmer comme il pouvait, celui-ci ne désirait rien entendre.

Valas : Eros mérité que je lui face payer pour ce qu'il a osé te faire ! Je ne pense plus qu'à lui arracher sa misérable petite tête et la foutre à manger au chiens des enfers de Tsukune !

Il grognait entre ses dents, mais tournait le regard vers Delic malgré tout qui mettait sa main devant sa bouche, il redressait un sourcils étonné qu'il ose le faire taire ainsi. Il l'écoutait attentivement sans dire un mot.

Il ne savait désormais plus quoi penser, il est vrai que Delic avait raison, s'il venait à détruire Eros, il serait de nouveau sous une punition et bien pire que de tuer cinq humains, il tentait de se calmer et faire disparaître tout cette colère et cette frustration.

Valas : Les ignorer.. Il s'en prenne à toi et je dois les ignorer.

Il serrait les poings mécontent.

Valas : Cela risque d'être dure pour moi, mais je vais suivre tes conseils malgré tout.

Il soupirait longuement. Alors que Delic avec ses deux mains posé sur chacune de ses joues, il tournait le regard vers Atori qui venait d'apparaître, il redressait un sourcils se demandant ce qu'il faisait ici.

Valas : Abnar ta libéré ?!

Il fronçait les sourcils lorsqu'il disait que c'était Aphrodite qui l'avait libérer grâce à l'idée qu'il avait eu, il passait sa main sur son visage continuant de regarder vers son fils.

Valas : Et je suppose qu'elle ta fait du chantage en échange, que t'a t-elle demandée ?!

Il retirait sa main l'écoutant.

Valas : Et bien se n'est pas si terrible que ça, elle est plutôt bonne au lit après tout, autant que tu profites de sa petite chatte, met pitié ne refait pas des mômes avec elle ! Elle aurait pu demander pire comme chantage tu as eu de la chance.

Il laissait Delic partir, il se mettait bien au fond du divan regardant toujours Atori.

Valas : Je ne t'ai jamais demandé de prendre ma place Atori, mais je te remercie de l'avoir fait, cela prouve à quel point je peux compter sur toi. Mais je vais suivre vos conseils, et je n'irais pas rendre visite à Eros.. Mais s'il recommence, je ne sais pas si j'arriverais à faire comme-ci de rien était.

Il se redressait d'un coup lorsqu'il lui faisait par de cette nouvelle.

Valas : Abnar les a invité à rejoindre le conseil, mais a t-il perdu la tête humph !

Il tournait par la suite le regard vers Delic qui demandait que Aphrodite face quelque chose pour Heley. Ils les laissaient tout deux discuter d'elle, il croisait les bras se remettait bien au fond de son fauteuil poussant un léger soupiremment.

Valas : Parles donc d'elle à Aphrodite qu'est-ce que tu as à perdre.

Il ricanait puisque Delic semblait être plus sur de lui et dire ce qu'il pensait, ce qui amusait bien entendu Valas.

Valas : En effet Aphrodite est la Déesse sans doute la plus têtue qui soit ! Et après la gifle qu'elle lui a donné, je doute qu'elle désire qu'elle puisse vivre une vie parfaitement heureuse avec un autre homme que Atori.

Il croisait les bras regardant Atori avec le sourire.

Valas : En tout cas Lucas toi te détester d'avantage, ainsi que sa soeur et eeh.. toute sa famille en faîte et Derek avec. Tu as également eu un côté humain en toi autre fois, alors il y a des possibilité que tu ressentes les mêmes sentiments que j'ai.

Il souriait en y pensant.

Valas : Mais il semblerait que se ne soit pas le cas, en tout cas, pas pour cette petite renarde.

Il haussait les épaules de ce Atori lui disait.

Valas : Et bien il devient juste plus mur et plus sur de lui, et tant mieux.

Il regardait vers Delic lorsqu'il parlait.

Valas : Atori à raison, tu es petit et maigrichon, mais j'aime ça, au moins je peux te retourner très facilement de position haha.

Il regardait Delic partir alors que celui-ci venait de dire de tel parole, il tournait le regard vers Atori croisant les bras et retrousait le nez.

Valas : Mes fantasmes son toujours les même Atori, je ne veux juste pas l'effrayer et qu'il me déteste, tu vois, je suis également tes conseils parfois.

Il finissait par se relever, fermant les yeux il voyait soudainement ce qu'il se passait du côté de Zankou et les autres, il ricanait passant sa main dans ses cheveux.

Valas : Et bien il semblerait qu'une Guerre se prépare.

Il souriait.

Valas : Tu sais, tu devrais rendre visite à Aphrodite, elle désirait sans doute que tu lui rendes visite après ta sortie, tu lui dois un remerciement après tout.

Il posait sa main sur son épaule.

Valas : Amuse toi bien surtout, je te dois beaucoup pour ce que tu as fais, si tu désire un service, n'hésite pas à me le demander, je le ferais sans hésiter.

________

Selena détournait le regard puisque Khal lui demandait également qu'elle ne s'engage pas au combat pour éviter que l'enfant soit touché, ou encore que Neltarion la prenne pour obtenir cette enfant rien pour lui. Elle finissait par soupirer.

Selena : Bien d'accord, je resterais en retrait.

Elle l'embrassait également et le regardait partir, sa soeur l'observait sans rien dire, c'était bien la première fois qu'elle voyait celle-ci faire ce qu'un homme lui demande de faire, elle devait sans doute être vraiment tombé sous son charme.

Khaleesi regardait également son fils s'en aller, elle tournait par la suite le regard vers Zankou.

Khaleesi : Ne pas me battre ? Zankou, il est hors de question que je ne face rien pendant que notre clan se fait massacrer..

Elle désirait en dire d'avantage mais Zankou posait son doigt sur sa bouche afin qu'elle se taise, elle le regardait bien dans les yeux écoutant la suite de ce qu'il avait à dire. Elle soupirait étant donné qu'elle n'avait plus vraiment le choix, elle détournait le regard vers Raynor qui venait d'apparaître.

Khaleesi : Raynor, ton frère c'est donc lui dont tu m'en avais parlé.

Elle regardait de nouveau vers Raynor à cette instant. Selena regardait bien vers Raynor écoutant leur conversation, sa soeur fit un sourire le trouvant à son goût, elle le regardait bien de bas en haut et profitait qu'il soit en pleine conversation pour observer attentivement son fessier. Selena l'avait bien vu, elle lui donnait un coup de coude et levait les yeux en l'air.

Khaleesi : Elijah, le frère de Silas, ma soeur m'a parlé de leur libération.

Elle fut surprise d'entendre qu'il c'était déjà occupé de Neltarion, elle se redressait pour bien le regarder, ils étaient donc débarrassé de lui, Selena fut également surprise qu'on puisse arrêter Neltarion aussi facilement que ça.

Selena : Vous êtes gay ?

Elle en redressait un sourcils, sa soeur elle semblait aussi tôt déçue, elle se disait au fond elle qu'elle gâchis.

Khaleesi : Il n'a surtout pas le choix.

Il fit un sourire en coin regardant Raynor, l'imaginant entrain de se faire violé par un autre homme, qui n'est autre que Shiki, du moins son physique et une partie de lui était Shiki.

Khaleesi : Tu demandes donc à Zankou de te venir en aide pour que Elijah cesse de te prendre de force.

Elle tournait le regard vers Zankou, mais revenait vers lui, elle prenait ses deux Dragon sur chacun de ses épaules, elle se levait par la suite se mettant face à Raynor, étant la femme de Zankou, elle avait son mot à dire.

Khaleesi : Bien nous acceptons de te venir en aide, mais en retour, il n'y aura plus de Guerre entre vous, si nous avons besoin à notre tour de tes services, tu le feras sans hésiter.

Elle regardait vers Zankou à cette instant.

Khaleeis : Raynor peut toujours nous être utile lorsqu'il sera l'heure de se battre contre Neltarion.

Elle revenait vers RAynor par la suite, Sawn poussait un cris vers Raynor, elle prenait une bonne partie de l'épaule de sa mère, elle se tenait bien pour éviter de ne pas tombe, elle était loin avoir la taille comme Drogon qui pouvait dormir tranquille sur son épaule.

Khaleesi : Il possède une puissante armée de sorcier désormais, et Silas, Elijah sont tout deux puissant, ils sont également accompagné de Kurama qui l'est encore plus.

Elle détournait le regard réfléchissant à un moyen, elle envoyait un message télépatique à Khal pour lui prévenir d'annuler ses ordres, et lui expliquait également la situation. C'est la que Shiki apparu devant eux, Khaleesi tournait aussi tôt le regard vers elle surprise de sa présence.

Il tournait le regard vers RAynor à cette instant tout en passant sa langue contre ses lèvres.

Shiki : Raynor, quel surprise, que fais-tu ici en compagnie de Zankou.

Il tournait le regard vers Khaleesi portant ses dragons, il en ricanait.

Shiki : Et elle sa doit être la mère dragon.

Khaleesi : Quittez cette endroit, vous n'êtes pas le bienvenu ici.

Shiki : Ah oui, pourquoi ça ?

Il s'avançait lentement vers elle, mais bien entendu Zankou se mêlait à la partie, il se mettait bien en face de lui.

Shiki : Je vous déconseille de tenter quoi que se soit contre nous, ou vous le payerez chère.

Il tournait le regard vers Raynor.

Shiki : Et toi tu vas regretter d'avoir tenter une alliance.

Sawn lançait des flammes tout droit sur lui, il tournait évitant l'attaque avec un ricanement, il tournait lentement le regard vers elle.

Shiki : Que crois t-elle faire avec ses petites flammes de pacotille ?

C'est là qu'il recevait des flammes bien plus puissante sur lui, il fit un bon sur le côté, tout son haut était brûlé, il passait sa main sur celui-ci l'arrachant et se retrouvait aussi tôt torse nu.

Shiki : qui a osé ?

Il tournait aussi tôt le regard vers Selena dont les paumes de ses mains étaient encore recouvert de ses flammes.

Shiki : Fille de Neltarion.

Il la regardait bien de bas en haut et tournait ensuite le regard vers sa soeur qui lui ressemblait beaucoup, également de long cheveux de la même couleur, et les yeux également identique, juste le visage était quelque peu différent et elle ne portait aucun tatouage ni piercings sur elle.

Shiki : Je n'ai pas le temps de m'occuper de vous, mon maître n'es pas quelqu'un de très patient, bien Raynor nous rentrons.

Khaleesi se mettait en travers de sa route, Silas tournait le regard vers elle ainsi que Zankou qui était à ses côtés.

Shiki : Vous aurez plus d'ennuis que la Guerre que prépare Neltarion si vous vous mettez contre moi sa je vous le garantis !

Il tournait le regard vers Raynor.

Shiki : Lorsqu'on se reverra, se sera pour combattre, dite adieu à tout vos Dragon parce qu'ils vont tous mourir un par un, profitons bien du temps qu'il vous reste pour trouver un excellent plan pour nous abattre tout les trois ainsi que mes sorciers et les Stygians de mon frère.

Il se téléportait pour réapparaître derrière Raynor, il collait corps contre lui, il passait sa langue le long de son cou et passait sa main sur son entre jambe.

Shiki : A bientôt.

Il disparaissait cette fois ci pour du bon, Khaleesi détournait le regard.

Khaleesi : Il va revenir avec ses sorciers et des stygians, nous devons réfléchir à un plan pour les éliminer.

Selena : Où est passé Sawn ?

Khaleesi tournait sur elle même cherchant après elle, Shiki avait profité de leur distraction lorsqu'il léchait le cou de Raynor pour la prendre avec lui, Khaleesi était aussi tôt hors d'elle et complètement paniquée.

Khaleesi : Il va regretter son geste.

" Nous la reverrons sans doute pas vivante, je ne vois pas pour qu'elle raison il la teindrait en vie.. c'est un avertissement qu'il vous donne. "

Khaleesi : Nous allons pas attendre qu'ils viennent jusqu'à nous, nous allons nous rendre personnellement jusqu'à eux, se sera un effet de surprise, nous allons récupérer ma fille, je sais qu'elle est encore en vie.

Elle regardait la soeur de Selena agacé par ce qu'elle venait de sous entendre.

" J'espère que vous la reverrez vivante, je ne voulais pas vous contrariez. "

Elle se téléportait, il était désormais hors de question qu'elle reste les bras croisé, il s'agissait de sa fille, Zankou n'arriverait certainement pas à la convaincre cette fois ci. Elle déposait Drogon dans un deuxième berceau à côté de sa soeur, elle se penchait pour l'embrasser

Khaleesi : Tu vas devoir rester ici, Selena restera à tes côtés.

Elle reculait de quelque pat, tendant ses deux mains, elle créait un bouclier dans tout la chambre, Selena apparaissait par la suite.

Khaleesi : Tu resteras ici, je veux que tu le surveilles, il ne doit pas quitter cette pièce, il sera en sécurité ici.

Selena : Bien..

Elle se téléportait une nouvelle fois apparaissant dehors devant tout son clan, elle tendait la main, un cercle lumineux fit son apparition, une créature volatile apparaissait, elle était tout comme ses autres créature blanche.

Elle sautait sur son dos, celle-ci prenait son envole.

___________

Tyler ne savait plus du tout de quel côté était son père Benoit, alors qu'il tenait toujours la louve par le thorax serrant en la serrant fermement, il tournait le regard vers Sébastien qui avait déjà pris sa forme de loup et commençait à s'en prendre en lui, en lui attrapant son aile, il gémissait tentant de se retirer de lui, heureusement, Benoit s'en occupait en lui enfonçant cette seringue en lui.

Tyler : Non, ne lui fait pas de mal.

Il l'écoutait à cette instant, il comprit que cela devait être le même genre de plante que la verveine pour les Vampires, il finirait donc par s'en remettre, cela soulageait Tyler.
Regine se debatait dans tout les sens alors que Tyler la tenait toujours, elle agitait ses pattes et tentait de le mordre, Tyler ne pouvait malgré tout pas la tuer, pas qu'il en était incapable, mais il ne désirait pas le faire se rappelant toute ses années passé à ses côtés. Heureusement Derek disait le faire lui même, il finissait donc par la lâcher, il détournait le regard vers son aile qui était cassé et cela lui faisait très mal.

Regina gémissait lorsque Derek l'attrapait par la gorge pour ensuite la mettre à terre, mais sa mort fut plutôt rapide étant donné qu'il venait de lui arraché la tête, Tyler tournait le regard vers elle ne sachant pas quoi penser de sa mort. Aussi tôt, Benoit l'attrapait pour l'emmener avec lui dehors, il marchait donc au côté de Benoit le regardait de temps en temps du coin de l'oeil, il n'arrivait pas à faire disparaître ses ailes, tant que celle-ci ne se répare pas.

Tyler : Que veux-tu dire, tu étais comme "moi".

Il le regardait bien et écoutait sa petite histoire, il n'en revenait pas, il baissait les yeux vers la lame qu'il sortis et comprit directement où il voulait en venir, il revenait vers le visage de son père afin d'écouter la fin malgré tout.

Tyler : Tu devrais malgré tout t'allié à quelque personne au lieu de faire en sorte qu'il te déteste, avoir que des ennemis autour de soi n'est pas une bonne chose.

Il fut surpris lorsqu'il plaçait sa lame sous sa gorge, il ne le quittait malgré tout pas des yeux.

Tyler : Des fois je me demande dans quel camps tu te trouve père. Je connais le passé de mon père Derek, je sais qu'il a commis des fautes dans sa jeunesse, mais il a réussi à changer grâce à Gabriel, tu devrais en faire autant. Tu aimerais que je devienne comme toi, mais sa n'est pas le cas, je n'ai pas ressenti le même plaisir que toi lorsque j'ai retiré la vie de cette homme, j'étais plutôt apeuré et je m'en voulais terriblement, si je pouvais revenir en arrière, je ne l'aurais jamais tué.

Il fermait les yeux le voyant s'en aller.

Tyler : J'essayerais, Sébastien est loin d'être comme cette femme, il ne me considère pas comme elle l'a fait avec moi. Mais pour moi, je resterais toujours ce chien qui obéit à son maître, c'est ce que tu désirais lorsque tu as fait en sorte que je rencontre cette femme, en effet tu m'as beaucoup aidé papa.

Il se retournait n'arrivant pas à accepter qu'un père puisse en arriver à faire ça pour soit disant dire que c'était pour son bien. Il retournait à l'intérieur pour retrouver Sébastien, il était toujours à terre, mais avait repris sa forme humaine, il s'accroupissait et le prenait dans ses bras, il tournait le regard vers son père DErek par la suite.

Tyler : Je sais.. Nous devons discuter.

Il lui fit un sourire forcé, c'est la que j'arrivais enfin ! Je croisais les bras regardant vers Derek.

Gabriel : Tu étais partis sans moi Derek !

Je tournais par la suite le regard vers Tyler, je souriais puisqu'il allait bien, mais il avait du sang, il n'avait même plus fait attention à son aile qui était désormais guérris, il les fit disparaître aussi tôt.

Tyler : Je vais bien.

Gabriel : mais qu'est-ce qu'il c'est passé Tyler ? Je me suis inquiété comme un fou.

Il tournait le regard vers Derek.

Tyler : Rentrons chez Sébastien, de toute façon, je pense que nous devons discuter.

Il se téléportait aussi tôt, je tournais le regard vers Derek, il semblait être au courant de quelque chose que moi je ne le suis pas. Je m'approchais donc de lui, lui prenant la main, c'est la que je vis cette louve la tête découpé, j'en fis un regard de dégoût.

Gabriel : Tu vas m'expliquer ce qu'il c'est passé pour finir ?



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1372
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: On ne vois plus le temps passer!   Mer 17 Avr - 23:44

Eros penchait la tête en arrière sentant le plaisir montrer à grand pat, il écoutait malgré tout les paroles de son frère. Il sourit car il est vrai que le véritable don de Aphrodite est surtout se qu'elle a entre les jambes, il haussait les épaules rebaissant la tête pour le regarder à nouveau.

Eros: hum...mais on arrive également à obtenir beaucoup de chose grâce à nos engin et si je dois également me foutre à quatre patte comme une femme pour obtenir se que je souhaite, j'hésiterais pas une seule seconde.

Il fronçait les sourcils suivant son frère du regard, il déboutonnait son pantalon s'asseyant à côté de lui. Il sourit le regardant se masturber, mais se sourire s'effaça vue qu'il demanda ça déesse.

Eros: Non Santo, elle n'a pas fini.

Il n'en faisait qu'à sa tête, il lui ôta la fille malgré tout pour se la procuré. Eros le regardait d'un mauvais oeil ne supportant pas qu'il lui fasse des coup pareil.

Eros: Oups? c'est tout se que ta à dire? oups?

il baissa aussi tôt son regard vers son membre qu'il attrapa dans sa main pour le masturber, Eros fermait les yeux à cet instant soupirant de plaisir de cette aura qui l'envoyait.

Eros: Il t'arrive d'avoir des idées?

Il se doutait que sa allait être en rapport avec cette demi-déesse, quand il s'agit de cul à toute les illuminations possible. Eros restait assis à le regarder faire et fini par s'avancer sur son lit attrapant la déesse par les hanches et la pénétra d'un coup sec commençant à donner ses coups de reins.

Eros: Nous avons déjà Abnar dans notre poche, mais il serait bien pratique qu'on arrive enfin d'avoir Zeuse également.

Il lâchait un gémissement avant de continuer.

Eros: le seul problème c'est qu'il crève de trouille devant nous, faudrait que je trouve le moyens de l'amadoué..trouver sa petite faiblesse.

Il sourit voyant son frère qu'il était sur le point de jouir, il attrapait la fille à se moment pour la retirer de lui.

Eros: c'est bon rhabille toi et va t'en.

Elle obéis directement renfilant sa robe et s'en alla, c'était au tour de Santo de ne pas être content. Eros ricanait s'avançant vers son frère.

Eros: tu m'as empêcher de jouir une fois, il est normal que je te rende l'appareil non? oh me fait pas se vilain regard, tu m'as cherché.

Il passait son doigt le long de sa verge tout en envoyant son aura à cet endroit.

Eros: je vais aller rendre visite à Zeus et tenter de tirer le drapeau blanc avec lui.

Il attrapait le sexe de son frère fermement dans sa main tout en faisant des mouvements.

Eros: juste après t'avoir fait jouir, j'ai pas envie qu'on se quitte après une dispute.

Il continuait à agiter sa main jusqu'à que celui ci jouisse, il ricanait attrapant le t-shirt de son frère pour essayer sa main et se retira du lit.

Eros: bien je te laisse donc.

Sortant de sa chambre il se rendit jusqu'au grand bureau de Zeus, il toqua à la porte avant de entrer. Eros pouvait s'empêcher de sourire voyant la tête qu'il faisait, il s'avançait vers son bureau.

Eros: je suis juste venu discuté avec vous Zeus, on est partit d'un très mauvais pied d'ailleurs maintenant que j'y pense vous nous détestez mon frère et moi depuis notre naissance.

Il posait son doigt sur son bureau et le caressant tout en le contournant pour le rejoindre.

Eros: On aimerait beaucoup tirer le drapeau blanc, on a jamais rien eu contre vous..je dirais même plus qu'on est de votre côté.

Zeus restait assis sur sa chaise, eros lui faisait face et s'asseyait sur le rebord de son bureau.

Eros: Nous avons des ennemis en commun alors au lieu de nous chercher querelle on devrait plutôt faire alliance. Que puis je faire pour donner confiance en moi? Peut importe se que vous me demandez, cela ne sortira pas de se bureau, j'en donne ma parole.


*****

Delic restait dans l'autre pièce boudant tout en se regardant même Valas le trouvait maigrichon même si il prétend apprécier ça. Atori restait toujours face à son père le sourire aux lèvres et riait l'écoutant.

Atori: et bien pour les rares fois où tu m'écoute, je pense pas que Delic serait le genre de personne à te détester..se qui étonnant, on a tellement l'habitude de voir des personnes qui nous haie qu'on sais plus quoi penser de ceux qui nous apprécie.

Il pourrait tous en regardant autour de lui.

Atori: Au fond ta de la chance d'avoir trouver ton petit maigrichon...

Delic: je t'entend d'ici je te signal!

Atori ricanait regardant en direction de la voix de Delic, mais revins vers son père fronçant les sourcils.

Atori: tiens, maintenant tu me conseil d'aller voir Aphrodite pour que je la baise un coup en guise de remerciement.

Il leva les yeux puisqu'il se levait.

Atori: et je peux savoir de quel guerre tu parle? on a pas besoin de se préccupé de ça, si cela devient trop important Abnar la stoppera. Il n'est pas comme Zeus qui restait assis sur son trône se tournant les pouces, si je lui ai donner ma place c'est pas pour rien.

Il baissait les yeux vers sa main qui posait sur son épaule.

Atori: Je n'ai pas pris ta place dans le trou pour que tu me sois reconnaissant, tu sais juste que une autre personne ne te déteste pas..même si parfois ta jouer les enculé avec moi.

Il sourit à cette instant.

Atori: mais je penserais malgré tout à se que tu m'as dit, si un jour j'ai besoin de quelqu'un pour me gratté le dos je penserais à toi.

Il se levait à son tour.

Atori: bien à mon tour d'écouter tes conseils, je vais voir Aphrodites. Amuse toi bien avec ton petit maigrichon.

Il se téléportait Delic arrivait les bras croiser.

Delic: J'ai une taille NORMAL pour un homme, j'y peux rien si vous les dieux vous avez une taille de géant et les muscle qui va avec. Bien, le maigrichon va te laisser t'amuser tout seul, moi je vais faire un tour! Oxy tu viens?

Atori arrivait jusqu'à Olympe juste en face de la porte de la chambre d'Aphrodite, il levait les yeux quelque instant et fini par entrer.

Atori: j'ai l'impression que tu passe plus de temps devant ton miroir que n'importe ou ailleurs.

il ferma la porte derrière lui s'avançant dans sa direction la regardant depuis le miroir.

Atori: sais tu que tes petits dragons on des problèmes? bien sûr tu dois déjà être au courant n'est pas?

Il passait ses mains sur ses épaules les massant et dirigeait l'une de ses mains vers son cou qu'il caressa à son tour.

Atori: je suppose que tu attend des remerciement pour m'avoir aider, est ce que je dois craindre que tes..nos enfants viennent pour tenter de me tuer?


****

raynor tournait son regard vers Selena qui lui demanda si il était gay, il plongeant son regard glacer dans le siens. Il avait bien envie de la gifler à cette instant pour lui faire ravaler ses mots, mais se retins pour ne pas mettre en colère son frère.

Raynor: dois je te baisser ta culotte et te baiser pour te démontrer le contraire?

Il regarda cette fois Khaleesi plissant les yeux.

Raynor: Zankou demande à ta femme qu'elle n'imagine pas n'importe quoi à mon propos.

Zankou: ma femme à beaucoup d'imagination.

Raynor: j'en doute pas, mais j'ai pas été violé! j'en lui ai jamais donner l'occasion, il n'a eu que la chance de toucher ma queue!

Zankou: si tu aurais subit une tel humiliation tu te serais donner toi même la mort.

Raynor: c'est évidant! tu en aurais fait autant mon frère.

Zankou: j'avoue, mais moi j'ai juste une magnifique femme qui me tiens par le bout de la queue.

Il ricanait se moquant malgré tout de son frère se qui plaisait pas à raynor, celui ci tournait le regard vers Khaleesi qui s'approcha de lui. Zankou la laissait parler à sa place étant une parfaite reine, raynor lui n'était pas vraiment du même avis et ne supportait pas qu'une femme se sente égal à un homme.

Raynor: Très bien Khaleesi, j'accepte les conditions..une fois que mes problèmes seront terminer je vous aiderais pour se Neltarion. Il est peut être très anciens et ses flammes très dangereuse, mais il ne pratique pas aussi bien la magie que moi...il m'a déjà été facile de l'endormir.

raynor regardait vers ses deux dragons poser sur les épaules de Khaleesi, cette mère dragons avait un don pour manipulé les dragons et même Zankou lui même à du mal à aller contre sa femme. Raynor plissait les yeux se rappelant pourtant comment son frère était autres fois avec ses femmes, toujours froid comme lui même l'ai.

Raynor: vous avez un dons étonnant jeune fille, si vous le désirez Khaleesi il aurait moyen que vous obteniez l'armée la plus puissance qu'il soit..les dragons n'égalerait pas une armée de sorciers.

Il se tournait entendant la voix de Shiki, il en retroussait le nez n'étant pas ravis de le voix.

Raynor: Shiki moi qui pensait que ses hommes que je t'avaient envoyer te retarderais assez longtemps...je vois que j'aurais du t'en envoyer d'avantage.

Zankou: c'est lui Elijah? il est moins impressionnant que dans mes souvenirs, mais il a toujours cette sale manie avec sa langue.

Il l’imitait à cette instant faisant de même avec la sienne, raynor restait silencieux fixant bien en direction de Shiki. Maintenant qu'il a découvert ses intentions il sera plus dur de le contré, Zankou appréciait pas sa façon de regarder sa femme et se plaça devant elle voyant qu'il marchait dans sa direction.

Zankou: garde tes distances Elijah.

La petite Sawn voulait également protégé sa mère et cracha ses flammes dans sa direction, Drogon voulait faire de même, mais seul de la fumé en sortait. Cela faisait sourire Zankou de voir sa fille protégé sa mère de la sorte même si shiki détourna son attaque facilement. La soeur de Selena en profita pour l'attaquer à son tour, raynor sourit à cet instant.

Raynor: depuis quand tu protège pas tes arrières Shiki?

Shiki désirait entrer et ordonnait Raynor de le suivre, celui ci reculait d'un pat. Ayant promis d'aider son frère Zankou se plaça en face de lui et de même pour Khaleesi.

zankou: Mon frère ira nulle part.

Cela ne plaisait pas du tout à Shiki qui les menaçait déjà d'une guerre, il se téléportait pour se trouver juste derrière Raynor qui ouvrit grand les yeux sentant sa langue parcourir sa nuque et sa main sur poser sur son entre jambe. Une fois partit pour de bon, Raynor passait sa main sur son cou s'esseyant avec dégout.

Zankou: il a peut être pas réussit à t'enculé mon frère, mais j'ai quelque soupçon malgré tout...il t'a malgré tout obliger à faire des choses dégoûtante.

Il ricanait se qui mettait en colère Raynor.

Raynor: cesse de rire bêtement!

Ils se tournaient tous deux vers Khaleesi voyant que en effet Sawn avait disparu, Zankou regardait dans toutes la pièce inquiet pour sa fille.

Zankou: l'ordure il va payer se geste!

Il fut le premier à sortir hors du manoir, Raynor le suivit regardant vers son frère qui pris sa forme de dragon. Il était obliger de lever la tête poru regarder celui ci qui était immense, Khaleesi les rejoignais plus tard faisant apparaitre de quoi prendre les air elle aussi.

Raynor: si vous agissez s'en réfléchir il vous aura tous, il a pris votre fille pour vous attirez et vous tomber dans le panneau.

Zankou: tu peux rester ici, si tu es tellement effrayer mon frère.

Il fermait les yeux et fini par faire un bond pour atteindre la tête de Zankou.

Raynor: vol qu'est ce que tu attend? on va perdre Khaleesi de vue.

Zankou prit son envole à son tour suivant Khaleesi de près. Silas attendait son frère dans ses appartements sachant très bien ou il c'était rendu, celui revenait avec la jeune dragonne.

Silas: Shiki, tu as agis toujours sans réfléchir sans en fait un de tes défauts et maintenant tu remène des dragons avec toi? c'est la fille de Zankou n'est pas? lorsque notre maître serra ça...

Kurama: il le sait déjà.

Silas regardait vers son frère et fini par se dégager laissant place à Kurama.

Kurama: à quoi pensais tu? tu va faire venir Zankou jusqu'ici ALORS QUE SES REJETONS SONT PROTÉGÉ PAR UNE DEESSE!

il attrapait son visage à cet instant.

Kurama: chercher tu notre mort? tous ça parce que tu es frustrer que ton petit Raynor t'es laisser tomber une fois de plus.

Il lâchait son visage regardant vers Swan qui se débattait.

Kurama: j'avais quelque chose d'important à faire, retrouver Shin et le finir, mais maintenant je vais devoir réparer tes bêtises.

Il prit la petite dragonne faisant attention à ne pas la blessé et quitta la pièce, Silas soupirait s'appuyant contre le mur.

Silas: Des mecs dans le même genre de Raynor tu peux en avoir autant que tu veux, laisse tomber se sorcier...c'est mieux laisser tomber un homme plutôt que maître en rogne notre maître tu crois pas? voler la gamine de Zankou, est ce que ton cerveau se serait ramollis depuis tout ses millénaire? j'appelle pas faire preuve de discrétion.


*****

benoit continuait de s'en aller écoutant malgré tout les paroles de Tyler, il s'arrêtait retroussant le nez n'appréciant pas se qu'il lui répondait et se tourna une dernière fois.

benoit: Je suis dans mon propre camps Tyler, je n'ai pas besoin qu'on me dise quoi faire moi. Si tu es encore se petit chien aujourd'hui Tyler c'est uniquement parce que tu es faible. C'était à toi de t'endurcir, tu ne pas fait alors c'est certain..tu es loins d'être comme moi. Gabriel pensait lui aussi qu'il était incapable de faire de mal à qui que se soit...tous des hypocrite.

Il repartait prenant la forme d'un corbeau pour s'éloigner par la voie des airs, j'avais entendu toutes la conversation. j'avais bien envie de choper Benoit pour lui arracher les ailes. Je fronçais les sourcils regardant vers Tyler, j'étais en colère contre lui c'est certain.

derek: oh oui Tyler, nous avons beaucoup de chose à nous dire.

Gabriel arrivait enfin, je levais les sourcils voilà qu'il me gronde maintenant.

Derek: tu étais trop long Gabriel pour que je t'attende.

Sébastien ouvrit lentement les yeux regardant vers le visage de Tyler, mais ne pouvait toujours pas bouger à cause du produit qui parcourait son corps. Tyler fini par se téléporter, je me tournais vers gabriel qui ne comprenait pas se qu'il se passait.

Derek: je sais maintenant pourquoi Tyler était si mystérieux, tu sais quand il s'absentait pendant des heures pour ne revenir que les soirs c'était pour voir une femme..ça j'étais au courant avec la puce que ta foutu dans son téléphone, je voyais pas ou était le mal, mais j'ignorais par contre se que cette femme lui faisait.

Je regardait vers cette louve enfin les deux parties d'elle.

Derek: elle faisait du mal à notre fils, mais maintenant elle risque de plus causer de problème...allons voir Tyler.

Je le téléportait lui et moi jusqu'à Tyler qui restait proche de Sébastien, doucement il se remettait du produit injecté par benoit.

Sébastien: excuse moi de m'en être pris à toi Tyler, tu sais que je voulais pas te faire de mal.

Maintenant il n'avait plus à se soucier de Regina, elle ne pourra plus lui donner d'ordre.

Derek: maintenant Tyler, tu va expliquer àn ton père et moi la raison pour laquelle tu nous a pas demander de l'aide. Tu comprend que je suis en colère contre toi?

Sébastien: c'est vrai c'es tellement facile de dire à ses parents qu'on se fait maltraité par une femme.

Je tournais mon regard vers lui à cette instant.

Derek: c'est pas à toi que je m'adresse blondis.

Sébastien: bondi?

Derek: Tu pense vraiment que j'aurais été incapable de comprendre? tu oublie que j'ai été abusé par cet enfoiré de Valas? je pense savoir se que sa fait de se retrouver à quatre patte!

Sébastien ouvrit grand les yeux n'en revenant pas de se qu'il venait d'entendre, je plissais les yeux n'aimant pas sa tête en se moment.

Derek: ta pas des truc de loup à faire? comme aller pisser sur les arbres pour marquer ton territoire.

Sébastien: ton père est très charmant Tyler, est ce que tu tenterais de me faire partir de ma propre maison?

J'haussais les épaules.

derek: et cela ne semble pas marcher.

Sébastien: je crains que non.


Il m'énerve déjà celui la avec ses grand air snob.

Derek: je sais que j'étais contre que tu devienne un tueur, mais il est parfois necessaire de tuer pour protégé sa propre vie Tyler. Gabriel ne dit rien je te vois venir!

Sébastien: vous demander à votre fils de tuer?

Derek: t'es encore la toi? je te signale que si j'aurais pas arracher la tête de cette bonne femme, c'est la votre qui serait surement tomber et toi mon cher Sébastien il aurait eu des chance que tu aurais bouffer mon fils.


Sébastien: j'aurais jamais fait ça!

Derek: ah non? si Benoit ne serait pas intervenu, c'est se qu'il serait passer. Parce qu'à moins d'avoir énormément de volonté on ne peut désobéir à son alpha, comme on ne peux aller contre un hypnose de vampire.


Sébastien détournait le regard ne voulant pas me répondre, il a fait bien puis que de toute façon c'est moi qui est raison.


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1591
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 26
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: On ne vois plus le temps passer!   Jeu 18 Avr - 3:28

Alors que Santo ce prenait beaucoup de plaisir de ce que la Demi-Déesse lui faisait, il écoutait en même temps son frère qui lui était en même temps occupé de la prendre par derrière, il caressait les cheveux de la Déesse avec un sourire tout en gémissant de temps en temps.

Santo : En effet se serait une idée alléchante, mais je doute que Zeus veuille s'allié à nous, surtout après notre partie de jambe en l'air avec sa fille haha..

Il redressait un sourcils lorsqu'il parlait d'une faiblesse que pourrait avoir Zeus.

Santo : tout le monde à des faiblesses, et souvent c'est..

Il posait sa main sur son coeur ricanant.

Santo : "l'amouuur" haha belle connerie, si un jour tu m'imprègnes de quelqu'un, je te tabasse mon frère.

Il fit un sourire en coin à cette instant et gémissait de plus belle, il baissait les yeux pour voir ce que faisait la Demi-Déesse. Il levait la tête s'apprêtant à jouir, mais c'est à ce moment là que Eros faisait en sorte que celle-ci s'en aille avant qu'il n'ait pus jouir. Santo fusillait du regard son frère, il était plus que mécontent.

Santo : Je suis le seul d'entre nous deux qui peut être sadique Eros.

Il baissait un oeil vers ses doigts qui touchait le long de son sexe, il fermait quelque instant les yeux sentant l'aura qu'il lui envoyait, le plaisir remontait déjà, il levait les yeux pour regarder vers son frère à cette instant.

Santo : Et bien.. Je te souhaite bonne chance.

Il entre ouvrait la bouche lorsqu'il commençait à le masturber, il ne fallait pas très longtemps avant que celui-ci ne vienne à jouir.

Santo : Aaah..

Il redressait un sourcils voyant que Eros s'essuyait la main sur son t-shirt, celui-ci était bien entendu sale, il se redressait remettant son sexe dans son pantlaon.

Santo : tu étais obligé de t'essuyer les mains sur mon t-shirt Eros ?!

Il le regardait s'en aller, et en plus il l'ignorer, il en tournait les yeux mécontent. Il retirait son t-shirt et le tapait sur le lit de son frère. Il se rendait ensuite dans sa garde robe ne se gênant pas pour se servir.

Santo : Bien que vais-je pouvoir faire pendant que mon très chère frère face copain copain avec Zeus hum ?

Zeus était assis sur son siege, réfléchissant quelque instant tout un buvant une verre de coupe, il tournait le regard voyant Eros venir chez lui, il l'observant d'un air mauvais, il le regardait d'approcher jusqu'à son bureau sans dire un mot.

Zeus : Tu souhaites discuter avec moi ? Pourquoi ?! Et en effet.. Depuis que je sais qui est votre père et je sais très bien de quoi vous êtes capable.

Il ne le quittait pas du regard lorsqu'il s'approchait pour se poser sur le bord de son bureau juste en face de lui.

Zeus : Vous êtes de mon côté ? Mais qui me fait croire que vous n'allez pas retourner votre veste, et nous prendre notre divinité, vos pouvoirs sont bien trop dangereux pour nous.

Il posait ses coudes sur les accoudoir de son siège et tenait ses mains l'une contre l'autre tout en l'observant très sérieusement, il détournait le regard réfléchissant à sa proposition, il finissait par s'approchait de lui.

Zeus : tout ce que je veux hum ?

Il fit un sourire.

Zeus : Prenez la divinité de Atori pour qu'il devienne qu'un vulgaire humain, ainsi je me sentirais plus en sécurité chez les Dieux, et je ferais en sorte que toi et ton frère soyez en haut de liste du conseil. Nous ferons également partie d'une grande alliance, mais ça pour, il me faut votre confiance avant tout.

Il se remettait au fond de son siège par la suite observant Eros.

Zeus : Alors peux-tu faire ce que je viens te demander ? Valas sera très mécontent de perdre son fils, il tentera sans doute de se venger, mais il est grand temps que certains Dieux disparaisse, surtout s'ils ne sont pas digne d'en être. Valas n'a jamais été un bon Dieu, j'aurais préféré jamais ne le résusciter.

Il prenait une grande respiration.

Zeus : Si Atori disparaît, Valas engendra une Guerre, son père le Dieu de la Guerre suivra ses paroles, et cela risque très mal de passer par la suite chez les Dieux. Mais j'arriverais à calmer leur colère et leur prouver que Atori peut devenir une source d'ennuis pour tout les Dieux.

Il fit un sourire en coin regardant bien vers Eros.

Zeus : Pensais-tu que j'allais te demander de m'imprégné de quelqu'un lorsque tu m'as demandé ce que je désirais ? Je n'ai nullement besoin de ça.

Il se levait passant à côté de lui, il tendait la main pour reprendre sa coupe de vin qu'il buvait.

Zeus : Abnar est mon fils, et j'ai confiance en lui, mais il n'est digne de régner sur le trône, je suis le seul Dieux capable de choisir les bon chois à prendre, ce monde va tout droit à la catastrophe. Bientôt, il disparaîtra si nous continuons à jouer ainsi.

Il tournait le regard vers Eros.

Zeus : Une Guerre se prépare, Silas, Elijah et leur maître "Kurama" est de nouveau en liberté. Je pense que cette Guerre ne ferait aucun tord, ils sont beaucoup trop nombreux, il est temps que la moitié de leur espèce disparaisse pour en procréer de nouvelle.

________

Valas continuait de regarder vers Atori avec un léger sourire, il haussait les épaules de sa question.

Valas : Et bien, peut-être que oui, Abnar m'a conseillé de faire la "paix" avec Aphrodite et tes fils, alors tu vois, j'essaye tant bien que de mal de suivre ses conseil mais il faut dire que c'est plutôt dure ! Ils sont aussi têtu l'un que l'autre, un peu comme toi d'ailleurs et Aphrodite c'est encore pire.

Il levait les yeux en l'air.

Valas : Je parle bien entendu d'une Guerre entre les Dragons de Zankou et Khaleesi contre Silas, Elijah et Kurama.. Sans parler de Neltarion mais ils ont le temps, il se retrouve quelque peu endormis en ce moment.

Il croisait les braS.

Valas : En effet nous n 'avons pas besoin de se préoccuper de cette Guerre, laissons donc Abnar se débrouiller de ça

Il levait un sourcils après ses paroles, il s'en décalait de lui.

Valas : J'ai joué les enculé avec toi ? Et bien, je l'ignorais.

Il se mit à rire, il arrêtait bien vite de rire de ce qu'il venait de dire, il levait un sourcils le regardant bien.

valas : Pour te gratter le dos ? Tu ne veux pas que je te gratte les couilles tant que t'y es ?!

Il le regardait se lever par la suite, il allait donc rendre visite à Aphrodite, il fit un sourire en coin lorsqu'il parlait de Delic. Une fois qu'il se téléportait, il tournait aussi tôt le regard vers lui, celui-ci semblait mécontent et disait déjà ce qu'il pensait à sujet du "maigrichon".

Valas : Faire un tour, la dernière fois que tu as dit ça, tu n'es pas revenu pendant des heures entière.

Il croisait à son tour les bras se mettant devant la porte pour l'empêcher de passer, il baissait les yeux pour le regarder avec un sourire en coin.

Valas : Alors prouve moi que tu n'es pas un maigrichon, montre moi que tu es un homme fort et viril.

Il le provoquait d'avantage l'attrapant par ses hanches pour le tirer vers lui, il lui retirait son t-shirt et passait le bout de ses doigts sur son torse.

Valas : Tu vois, tu as un torse aussi plat que femme, bon sauf les seins que tu n'as pas.

Il se mettait à ricaner.

Valas : Ne sois pas vexé Delic, mais c'est la vérité, il serait temps que tu ais quelque forme.

Il lui envoyait un aura sur tout son corps, très rapidement son corps changeait, il attrapait de léger bec toraux et pas mal de muscle, en à peine peu de temps, il avait attrapé une belle carrure. Il fit un sourire en coin l'observant.

Valas : Maintenant tu n'es plus un maigrichon, tu me fais bander Delic.

Il lui fit un sourire en coin tout en le dévorant du regard.

________

Aphrodite était encore devant son miroir, elle levait les yeux vers son miroir voyant Atori qui venait d'apparaître auprès d'elle, elle en souriait.

Aphrodite : Tu devrais me connaître d'avantage que ça Atori, je préfère envoyer mes clones que me déplacer personnellement.

Elle le laissait venir jusqu'à elle tout en l'observant à travers son miroir.

Aphrodite : Je suis au courant en effet, beaucoup d'entre eux vont perdre la vie s'ils continuent de se diriger droit dans la gueule du loup.. Mais je ne peux intervenir si se n'est pas un Dieu qui s'en prend à eux. Je risque de passer devant toute ses lois qui disent clairement, de ne pas intervenir auprès des querelles des mortels.

Elle soupirait agacée ne désirant nullement perdre sa nouvelle race qui commençait seulement à se créer. Elle fermait quelque instant les yeux savourant ses massages qu'il lui faisait. Elle finissait rouvrir les yeux tout doucement pour écouter Atori tout en l'observant à travers le miroir.

Aphrodite : Tu n'as pas à me remercier Atori, après tout ce que je t'ai fais avec mes chantages et t'ais forcé à te donner à moi pour obtenir des enfants de toi, si tu me remercierais, tu ne les penserais sans doute pas.

Elle fit un sourire, finissant par se lever, elle se mettait en face de lui l'observant bien.

Aphrodite : Ils n'en feront rien, ils savent m'obéir malgré qu'ils sont très têtu. Ils sont très intelligent, ils se mettent tout les Dieux à leurs poches, un par un. Ils savent déjà comment s'y prendre pour obtenir la grace des Dieux.

Elle passait sa main sur son visage.

Aphrodite : Une fois que nous aurons fait l'amour, je ne veux pas que tu t'en ailles directement, je désire que tu restes à mes côtés.

Elle l'embrassait par la suite avec fougue, elle collait bien son corps contre le sien retirant rapidement son haut, elle faisait ensuite de même de son côtés, et le poussait jusqu'à son lit pour qu'il s'y asseoit, elles se plaçait à califourchons sur ses jambes déboutonnant son pantalon et sortait déjà son sexe tout en y envoyant son aura, c'était sans doute le plus fort aura d'entre tous les Dieux, c'est également elle qui a apprit à utiliser cette aura la première comme moyen de donner du plaisir.

Elle passait ses lèvres à son cou pour l'embrasser tout le long continuant de le masturber.

Aphrodite : Eprouves-tu toujours autant de haine envers moi Atori ?

Elle arrêtait ce qu'elle lui faisait, et décalait son visage pour le regarder afin d'obtenir une réponse de sa part.

_______

La créature que venait d'invoquer Khaleesi était un grand griffon blanc, mais quelque peu différent malgré tout.

Spoiler:
 

Elle faisait en sorte que sa créature tourne sur elle même regardant vers en direction de Raynor qui disait qu'ils allaient tout droit dans le panneaux en se rendant jusqu'à eux. Celle-ci laissait Zankou discuter avec lui n'ayant pas de temps à perdre, elle ordonnait à sa créature de prendre son envole, elle était aussi rapide qu'un dragon, aussi tôt qu'elle prit son envole, tout ses Dragons prit leur formes et la suivirent de prêt.

Il était hors de question pour elle de rester assis sagement alors que sa fille n'était plus là. La soeur de Selena volait à leur côté également.

________

Elijah revenait par la suite tenant Sawn par la cou, elle se débattait dans tout les sens en poussant des cris, elle tentait de cracher ses flammes mais Elijah la tenait par le cou en sorte qu'elle ne puisse y arriver. Il tournait le regard vers son frère toujours aussi mécontent.

Elijah : En effet c'est leur fille et tu n'es guère mieux mon frère, à la première libération tu prévois déjà de faire une Guerre.

Il tournait le regard vers son maître par la suite.

ELijah : Je connais les dieux, ils ne peuvent intervenir seulement si cela devient au point d'en détruire la Terre et tout les personnes qui il habite, ce que j'ai bien fallu faire ainsi que Silas. Nous n'allons pas en venir jusque là.


Il soupirait puisque son maître était mécontent.

elijah : Je doute que cette Déesse va aller contre les lois pour préserver sa petite race, se n'est pas moi qui ait désiré en arrivé là, c'est eux ! Raynor complotait avec eux pour nous faire disparaître à nouveau, il fallait que je leur en empêche.

Il se taisait aussi tôt lorsque Kurama attrapait son visage, il grimaçait. Il détournait le regard se léchant sa lèvre avec sa langue tout en regardant vers son maître du coin de l'oeil.

Elija h: Comment comptez-vous réparer mes "bêtises".

Il le laissait prendre Sawn par la suite et le regardait s'en aller avec elle, celle-ci continuait de se débattre et de pousser des cris t'entent d'appeler désespérément sa mère, son père et son frère à l'aide.

Une fois qu'il fut partis, celui-ci tournait le regard vers son frère afin d'écouter ses paroles.

Elijah : Sauf que Shiki désire Raynor et personne d'autre.

Il soupirait de ses remarques, et passait sa main sur son visage grognant entre ses dents.

Elijah : En effet.. Il semble bien mécontent. Bien, il faudra bien que je me face à l'idée de laisser tomber se sorcier.

Il retirait lentement sa main de son visage afin de le regarder et s'approchait bien assez près de lui pour le dévisager.

Elijah : Qu'étais-je censé faire ?!

Il approchait bien son visage du sien.

Elijah : Il prévoyait déjà un plan pour nous mettre à terre, j'ai pris leur enfant pour éviter qu'ils tentent quoi que se soit contre nous !

Il se retirait de lui glissant ses mains dans ses poches et se laissait tomber dans le fauteuil et posait ses pieds sur la table juste en face.

Elijah : Que compte t-il faire avec la Dragonne.

Il glissait une main dans son pantalon pour se caresser, il fermait les yeux se détendant.

Elijah : J'aimerais bien baisé cette Khaleesi devant les yeux de Zankou tient, elle est plutôt bien foutue.

Il tournait le regard vers son frère.

Elijah : DE plus, c'est une fille de se prêtre et de ta fameuse Shizuka, d'ailleurs, elle a encore une autre fille du nom de "Galadriel", je devrais me le faire également.

Il fit un sourire en coin, il n'était nullement inquiet de savoir que la troupe de Zankou arrivait jusqu'à lui.

________

Le clan de Khaleesi arrivait tout droit dans leur direction elle levait la main pour les arrêter, elle faisant tourner son griffon pour les regarder, ils étaient encore loin de les atteindre, mais ils fallaient éviter qu'il les repère.

Khaleesi : Nous ne devons pas nous faire repérer, nous devons les prendre par surprise.

La soeur de Selena volait sur place devant elle.

" Nous sommes des Dragons, nous sommes de plus nombreux, alors il sera difficile de se montrer discret, nous sommes visible à des kilomètres de là.. "

Elle tournait le regard vers elle.

Khaleesi : Sous estimes-tu ta reine ?

" Bien sur que non. "

Elle tendait les mains vers eux, elle fit en sorte qu'ils deviennent tous invisible pour les yeux de tous, même leur odeur était camouflé.

Khaleesi : Lorsque nous serons arriver, vous attendrez que j'invoque mes créatures pour lancer une première attaque, une fois qu'une bonne partie de leur sorcier seront éliminé, vous attaquerez de plein vol, ne vous posez pas à terre, vous serrez plus vulnérable.

Elle se remettait aussi tôt à foncer dans leur direction, Elle tournait le regard vers Khal.

Khaleesi : Tu seras leur chef, tu leur donnerais les ordres pendant que j'irais chercher Sawn.

______

Je regardais bien vers Derek lorsqu'il m'apprenait le grand secret que notre fils cachait durant toute ses années j'en fus bien surpris de l'apprendre, pourquoi nous avoir cacher ce genre de chose..

Gabriel : Nous aurons pu lui venir en aide, pourquoi ne nous a t-il donc rien dit..

Je baissais les yeux vers la louve décapité, c'était donc elle cette femme.. ? On se téléportait tout les deux jusqu'à chez Sébastien, Tyler était à ses côtés désirant à ses côtés si jamais il aurait besoin de quoi que se soit. Une fois que nous arrivons, il levait les yeux vers nous pour nous regarder, moi, je n'en revenais pas que Tyler a pu être maltraité par cette femme, il aurait pu nous le dire pour qu'on lui vienne en aide..

Il tournait malgré tout le regard vers Sébastien.

Tyler : Se n'était pas de ta faute Sébastien, tu n'as pas à t'excusé de ça.

Il se retournait par la suite pour faire face à son père qui désirait des explications. Il baissait les yeux entendant Sébastien riposter à son tour, sans doute pour le défendre. Tyler se taisait les laissant parler, il levait les yeux vers lui malgré tout lorsqu'il parlait de Valas, il finissait par s'avancer vers lui, moi je le regardais d'un air plutôt triste.

Tyler : Sébastien est chez lui, il connaît déjà tout l'histoire, il peut donc rester ici, je n'ai rien à lui cacher.

Gabriel : Tu parles de cette histoire à quelqu'un que tu connais à peine, mais à nous, tu n'as pas réussi.. ?

Il me regardait mais se taisait une nouvelle fois puisque Derek reprenait la parole, disant que si c'était nécessaire il fallait venir a tuer quelqu'un pour se défendre, je tournais le regard vers lui, lui faisait des mauvais yeux.

Gabriel : Derek..

Je me taisais puisqu'il me coupait la parole. Alors qu'il se disputait avec Sébastien, Tyler posait sa main sur son visage, il finissait par détourner le regard.

Tyler : Justement si tu es également passé par là, tu devrais savoir qu'au début qu'on commence à faire ce genre de chose, tu te dis au fond de toi que c'est mal, qu'il faut tout faire pour que cela s'arrête, mais par la suite, tu te laisse faire et finis par trouver que cela est tout à fait normal.

Il le regardait bien à cette instant.

Tyler : Au bout d'un moment tu finis par abandonner et te laisser entièrement à cette personne. C'est ce que tu as fais avec Valas et c'est exactement ce que j'a fais avec cette femme.

Gabriel : Valas tenait Derek enfermé, il était bien plus puissant que lui, il ne pouvait s'échapper, sinon il l'aurait fait depuis bien longtemps. Cette femme, tu aurais pu l'arrêter Tyler, tu en avait la force.

Tyler : Tu as raison, sans doute est-ce parce que je me sentais seul et que j'avais besoin de me sentir aimé, je pensais que c'était de l'amour. Qu'elle s'intéressait à moi, et au bout d'un moment, j'aimais la servir, j'aimais me sentir utile à quelque chose, j'aimais être comparé à un chien et a force j'ai finis par le croire, je n'étais qu'un chien bon à servir son maître.

Je n'en revenais pas de ce qu'il disait.. Il était si malheureux et je ne m'en suis jamais rendu compte, ses faux sourire, je l'avais bien remarqué, pourquoi n'ais-je jamais réalisé dans ce cas.. J'étais bien plus préoccupé à l'histoire entre Derek et moi que m'intéresser à mes fils.. Combien de temps je n'ai plus vu Lucas et Stephan ?

Gabriel : Tu n'es pas un chien Tyler.. Tu es un homme, tu as ton propre libre arbitre, jamais je ne veux que tu te compares à tel..

T
yler : Je l'ai compris depuis que Sébastien m'a ouvert les yeux, vous n'avez pas à vous en faire pour moi, je continuerais de travailler pour Sébastien, je vais donc vivre à ses côtés. Vous pouvez rentrer, vous avez sans doute des beaucoup de chose à faire.

Je tournais le regard vers Derek à cette instant.

Gabriel : Peut-être que servir quelqu'un, n'es pas le métier qu'il te faut.

Je le regardais de nouveau, il en faisait de même.

Gabriel : Tu es intelligent, tu pourrais créer ton entreprise, j'ai les moyens nécessaire pour t'aider à te lancer. Je ne veux pas que tu te sentes rabaisser encore une fois et utiliser le thermes " un chien qui sert son maître".

Tyler : Servir Sébastien est la seul chose que je désire faire.

Je tournais le regard vers Sébastien à cette instant.

Gabriel : Cela ne t'empêcherais pas de le revoir si c'est ce que tu souhaites Tyler, mais je ne veux pas que tu travailles pour lui.

J
e levais la main vers Sébastien à cette instant.

Gabriel : Se n'est pas contre vous, je pense qu'après ce que Tyler à vécu, il veut mieux qu'il ne continue pas dans cette voix là..

Tyler : Père je t'en prie, ne me force pas à faire quelque chose que je ne veux pas.

Je m'avançais vers lui à cette instant.

Gabriel : Qu'est-ce qui te plaît dans son métier, dit moi les bonnes raisons et alors, je te laisserais travailler ici.

Tyler : C'est la seul chose dont je suis capable de faire, et que j'apprécie de faire.

Gabriel : C'est faux Tyler, se n'est pas la seule chose que tu es capable de faire, tu vois, j'avais raison, tu te sens inférieur aux autres, tu n'as pas du tout confiance en toi, tu es capable de faire des choses plus que tu ne le crois.






[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1372
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: On ne vois plus le temps passer!   Ven 19 Avr - 0:17

Zeus recevait avec froideur Eros, mais il passait bien au dessus de ça. Il comptait bien mettre tout les deux dans sa poche et celui la y compris. Encore une fois c'est ses pouvoirs qui lui pose problème, il prétend être le dieu qui mérite le trône, mais il crins des jeune dieux juste pour ses pouvoirs.

Eros: ils ne faut pas nous voir comme une menace, tant qu'on ne tente pas de nous tuer je vois pas pourquoi on en ferait autant Zeus.

Il sourit attendant qu'il lui face par de son souhait, mais se sourire s'effaça ne s'attendant pas à une tel demande. Il détourna le regard sachant très bien qu'il ne pourrait prendre la divinité de son père, ça mère viendrait à énormément lui en vouloir.

Eros: Craignez vous autant mon père que cela Zeus? si il en voudrait à votre divinité ou à celle des autres pourquoi ne l'a t'il pas fait depuis longtemps.

Il continuait à écouté malgré tout se qu'il avait à dire, il avait plus l'impression que zeus se moquait de lui plutôt que tirer le drapeau blanc avec eux. Même si il venait à prendre la divinité de son père, beaucoup de conséquence y viendrons. Comme en effet Valas qui n'hésitera pas à venger Atori, il pourrait très bien avoir ses parents dans sa poche qui sont eux même de puissant dieux. Abnar également se rangeait du côté de Atori. Il baissait le regard n'appréciant pas cette conversation avec Zeus qui se passe pas du tout comme il l'aurait souhaité au fond, il l’enverrait à la mort si il obéissait.

Eros: A quoi me servirait d'être en haut de la liste du conseil, si j'ai une épée de Damoclès au dessus de la tête en permanence? oh oui je déteste mon père, mais j'aime malgré tout ma propre vie Zeus et j'aimerais pas qu'elle s'éteigne pour de mauvais choix.

Il croisait les bras regardant bien zeus dans les yeux et ricanait de la suite de ses paroles haussant les épaules.

Eros: Pas besoin d'être imprégné? moi je trouve que c'est bien le contraire Zeus, cela vous ferais le plus grand bien..vous êtes si crispé. Sa fait combien de temps que vous avez plus baiser? a voir combien vous êtes tendu surement très longtemps. Vous avez surement plus autant la côte depuis que mon père vous a voler le trône, sa doit être frustrant.

Il se retirait de son bureau sachant que cette discution ne mène nul part.

Eros: Faut croire que vous avez pas autant confiance en votre fils que cela, pour dire de tel chose derrière son dos. Beaucoup de dieux dit du bien de lui au contraire, ils se sentent mieux depuis que c'est Abnar qui dirige tous, mais sa l'était d'avantage lorsque c'était mon père qui dirigeait.

Il sourit s'avançant vers Zeus lui prenant sa coupe de vin et buvait le continu avant de lui rendre.

Eros: je pense que je peux rien faire pour vous, moi qui espérait qu'on puisse s'entendre..mais sa risque d'être impossible au mon grand regret. Je peux être ami avec un dieu qui tente de m'envoyer à la mort, je comprend maintenant pourquoi tous le monde est ravis de ne plus vous voir régné. Un dieu qui vois les guerre comme une bonne chose, n'est pas un bon dieu.

Il tourna les talons s'avançant vers la porte attrapant la poignet.

Eros: vous devriez vraiment vous envoyer en l'air, sa vous ferait un bien fou.

Il sortait par la suite et retroussa le nez, décidément il devait détester Zeus bien plus qu'il déteste son père ou valas. Il se rendit jusqu'au grand salon ou plusieurs dieux et déesses se rendit pour se détendre et discuté entre eux. Il s'installant dans l'un des grand divan fermant les yeux et sentit Atori dans la chambre de sa mère, cela le mettait d'avantage en colère, mais savait que cela aurait fini par arriver.

Eros: pourquoi rien ne se passe comme je le souhaite?

Il tournait son regard vers des déesses ricanant, c'est la qui vis son frère faire mumuse avec elle. Il plissa les yeux se relevant pour marcher dans sa direction et s'asseyait sur les genoux de son frère passant ses bras autour de son cou.

Eros: je vois que monsieur s'amuse bien en mon absence, quel jolie compagnie que tu as la. Si vous voulez bien m'excusez mes dames, mais j'aimerais discuté avec mon cher frère.

Il appuyait sur le nez de Santo tout en regardant vers les déesses qui s'en allait obéissant, il revins à son frère restant assis sur ses jambes.

Eros: Tu avais prévue de les baisers toutes mon frère?

Il passait sa main sur son entre jambe le serrant.

Eros: oh oui c'est se que tu prévoyais, moi aussi je suis sadique surtout quand je suis en rogne.

Il détournait le regard.

Eros: Zeus est vraiment une plaie, je lui aurais donner la femme qui désirait, j'aurais même donner mon cul si c'est ça l'aurait fait bander! mais non monsieur Zeus est bien plus exigent que ça.

Il le regardait à nouveau avec un sourire.

Eros: je t'aurais bien raconté notre entre vus, mais j'ai donner parole que rien ne sortirait de son bureau...faudra que tu me torture pour que je parle.

Il ricanait se retirant de ses jambes pour s'asseoir à côté de lui.

Eros: mère est avec Atori en se moment, elle a enfin eux se qu'elle désirait depuis tout se temps.

Il soupirait retroussant le nez.

Eros: rien que savoir qu'elle est avec lui, j'en suis d'avantage en rogne!


******


Delic marchait vers la porte voulant sortir, mais Valas l'en empêchant se plaçant devant celle ci. Il levait les yeux fronçant les sourcils n'aimant pas qu'on se moque que de lui.

Delic: ah oui? et bien cette fois je m'absenterais deux fois plus encore.

Il plissait les yeux puisque encore une fois il se moquait de lui.

Delic: je ne montrerais rien du tout et arrête de te moquer.

Il tapait ses poings sur son torse quand il l'attrapait par les hanches le tirant vers lui.

delic: non!

Avec sa force de poulet il ne pouvait l'empêcher de retirer son t-shirt, il rougissait gêner à présent de se montrer. Il tapait sur son doigt pour qu'il cesse de le toucher, oh que oui il était vexé et avait bien envie de partir jusque sa chambre pleurant comme une fillette, mais se retins ne voulant pas qu'il se moque d’avantage de lui.

Delic: que j'ai quelque forme? pourquoi tu veux me faire pousser une paire de seins pour que sa donne bien avec le reste de mon corps? humph!

Il continuait de le bouder jusqu'à que cette aura parcourait son corps, son souffle se coupait sur le moment. Il baissait le regard vers son torse les yeux grand ouvert, c'était vraiment lui ça? il passait ses mains sur son corps pour être certain que c'était réel.

Delic: tu pouvais faire ça depuis le début?!

Il était loin d'être aussi musclé que l'ai Valas évidemment non, cela ne lui irait pas. Mais un corps bien dessiné, assez agréable à regarder. Delic reprit le sourire oubliant sa petite grise de boudage, il levait les yeux vers le pantalon de Valas l'entendant dire qu'il le faisait bander.

Delic: Je pourrais bander pour moi même si je me regardait assez longtemps dans le miroir.

Il ricanait levant les yeux pour le regarder et fini par s'appuyer tout contre lui posant sa tête contre son torse.

delic: c'est bon je te boude plus.

Il se mettait sur la pointe des pied pour l'embrasser et le regardait à nouveau.

Delic: tu sera toujours me retourner dans tous les sens, tu sais..

Il tournait le regard rougissant un peu.

Delic: je te détesterais pas même si tu me fait des truc que tu aime..tant que j'ai pas trop mal.


***

Atori continuait de la regarder depuis son miroir et fini par retirer ses mains d'elle.

Atori: ta sans doute raison même si je te remercie, je risque de ne pas en penser un mot.

Il la regardait se lever parlant de ses enfants.

Atori: mettre les dieux dans leurs poche hein? sa me fait étrangement penser à un procédé que tu applique toi même, je vois que tu leurs à donner la meilleurs des éducations à prendre.

Il ne bougeait pas d'un pouce malgré qu'elle touchait son visage, il avait promis de la comblé en échange de sa liberté et Atori n'avait qu'une parole.

Atori: rester? pourquoi? tu veux qu'on se fasse des calins dans le lit? dormis côté à côté comme un parfait petit couple.

Il ne dit plus rien étant embrasser par celle ci, il n'avait pas besoin de se retenir avec elle comme il devait le faire avec Heley. Il l'aidait à retirer son haut et continua à l'embrasser jusqu'à que celle lit l'oblige à s'asseoir sur le lit. Elle lui envoya son aura se qu'il commençait déjà à faire monter son excitation, il était bien plus fort que celui de n'importe qui.

Atori: c'est surtout grace à ton aura que les dieux donnerait le divinité pour t'avoir dans leurs lit.

Il fermait les yeux la tenant par les hanches appréciant ses caresses, elle était également douer de ses mains et savait comment faire plaisir à un homme. Il caressait ses hanches descendant jusqu'à ses fesses qu'il pinçait, sentant qu'elle s'arrêtait brusquement il décala son visage pour la regarder.

Atori: Tu ma fait beaucoup de coup bas Aphrodite, ta même jouer avec mon père un peu trop souvent à mon goût..ah oui je sais que tu lui en veux pour se qu'il ta fait, mais sa remonte à si longtemps et pourtant tu joue toujours avec lui.

Il la tenait fermement par les hanches la poussant sur le lit se retrouvant au dessus d'elle.

Atori: et je sais que c'est même toi qui l'a dénoncer lorsqu'il a tuer ses cinq mortel, Abnar ne passe pas son temps à regarder se que nous faisons toi par contre..tu prend toute bonne occasion, se que tu ignorais c'est que je prendrais ça place.

Il remontait sa robe jusqu'à ses hanches et n'avais même pas besoin de retirer son sous vêtement vue qu'elle en portait pas à cet instant. Il la pénétrait brutalement n'y allant pas doucement sur ses coup de reins.

Atori: tant que tu continuerais à faire tes maudits chantage et à t'en prendre à mon père..oui Aprhodite je continuerais de te haïr.

Il plaçait ses mains de chaque côté d'elle continuant ses mouvements.

Atori: je vais simplement te donner satisfaction comme je l'ai promis, mais ensuite je m'en irais.

Il l'attrapait pour la tourner la forçant à se mettre à quatre patte et la pénétra à nouveau, n'y allant pas doucement. Il attrapait une partie de sa robe qu'il déchira pour avoir sa poitrine libéré et passait ses mains dessus pour les malaxé.

Atori: si tu veux un jour qu'on s'entende Aphrodite, il faudra cesser tes coup bas..et tenir les jumeaux en laisse, se qu'il a fait à Delic...j'apprécie pas trop qu'on s'en prenne à se que mon père tiens à coeur.

Il se penchait collant son corps contre son dos et attrapant ses cheveux le tirant pour lever son visage.

Atori: Empêche les d'agir stupidement Aphrodite ou je pourrais prendre mon role de papa très a coeur et je doute que ma méthode d'éducation te plaise.

Il la lâchait se redressait pour l'attraper par le hanche et continuait ses mouvement rapide.


****

Silas restait dans la pièce avec son frère, cela pouvait avoir de très gros inconvénient que son frère change de corps de cette façon, il peut avoir des personnalités différente à chaque fois se qui assez désagréable.

Silas: et bien désiré se Raynor et uniquement lui pourrait nous causer des ennuies, regarde en voulant aller le récupéré tu t'es pointé avec le rejetons de Zankou! tu sais que notre maître n'as pas encore retrouver l'étendue de ses pouvoir et toi tu lui cause des ennuis.

Il détournait le regard n'aimant jouer les conseillé pour son frère, il plissa les yeux le voyant s'approcher fort près de lui.

Silas: je te rappelle que si Raynor complotait avec son frère c'est uniquement de ta faute mon cher frère! tu l'as mis à bout avec tes nombreuses tentative de viol. J'en ai les écailles qui frissonne rien que d'y penser!

Il le regardait à nouveau haussant les épaules.

Silas: j'en sais rien se qu'il compte faire avec cette dragonne et je compte pas lui poser la question! il fait se qu'il veux et si il veux nous en faire part alors il viendra lui même nous le dire.

Il levait les yeux voila qu'il changeait de conversation en parlant de baise.

Silas: oui tiens bonne idée, baise donc cette mère des dragons comme ça on aura d'avantage de problème avec Zankou!

Il le regardait bien sérieusement lorsqu'il précisa que c'était la fille de Shizuka, il n'avait jamais vue Khaleesi et savait seulement que c'était la femme de Zankou. Il n'était pas au courant qu'elle était la fille de Shizuka et s'avançait vers la fenêtre au cas ou il l’apercevrait.

Silas: c'était donc elle alors celle que j'ai tenter de tuer lorsqu'elle était encore dans le ventre de sa mère, elle est vivante qu'elle surprise et de plus elle n'a pas hésité à en faire une autre.

Il sourit sadiquement passant sa longue langue du coin de ses lèvres.

Silas: si tu touche à l'une de ses filles mon frère je te fou dans la fosse au serpent.

Il le regardait du coin de l'oeil à se moment la, mais revins à regarder par la fenêtre.

Silas: je me demande se que deviens ma belle Shizuka. le maître est dehors avec la dragonne, il semble attendre quelque chose ou quelqu'un.

Kurama était en effet sortit levant les yeux au ciel tenant toujours Sawn qui continuait de crier, Zankou et les autres se rapprochait de plus en plus du grand temple noir de Kurama. Il pouvait facilement retrouver un dragon de sa harde surtout ci celui ci est de son propre sang.

Zankou: prend garde malgré tout Khaleesi, ne les sous estime pas...leurs pouvoir magique est bien plus dévellopé que les tiens. Tu es peut être la fille de Teijo, mais n'oublie pas que déjà rien que se Silas fut longtemps le maître de ton père et de plus c'est lui qui a réussis à le corrompre.

Khal: d'ailleurs est ce que tu pense qu'il serait passible de le faire oublier à retirer se côté de lui?

Raynor: vous arrivez jamais à convaincre Silas, à moins de donner Shizuka en échange peut être que cela l'encouragerait.

Zankou: c'est la mère de ma femme dont tu parle!

Raynor: je sais, mais il désire cette femme depuis qu'il la sortit des bras de Tsukune.

Khal tournait la tête continuant de voler droit devant lui.

Khal: grand mère vient des enfer?

Raynor: tu crois que la plus part des démonistes viennent d'où gamin? elle était principalement une des concubine de Tsukune..une femme bien foutu que j'avoue avoir apprécier de baiser à mon tour.

Zankou: Raynor tais toi ou je te laisse tomber dans le vide.

raynor: je risque de tomber de haut en effet, mais cessons se bavardage nous arrivons près de temps de Kurama et...il est déjà au courant de notre venu.

Khal: Sawn!

Kurama avait les yeux qui illuminait dans l'obscurité, il pouvait voir à travers la barrière d'invisibilité de Khaleesi, il ricanait baissant les yeux vers Sawn.

Kurama: ta maman est la, elle est doué mais pas autant que moi.

Il relevait les yeux.

Kurama: Inutile de vous cacher! je suis pas la pour chercher hostilité! venez mère des dragons que je vous rendre votre bien!

Zankou se posait faisant trembler la terre sous son poids imposant.

Kurama: va donc rejoindre ta mère gamine.

Il lâchait la jeune dragon qui s'empressa de courir vers Khaleesi, Kurama sourit marchant dans leurs direction levant les yeux vers raynor.

Kurama; comme je l'ai dis je suis pas la pour chercher querelle au dragons, je punirais mon élève d'avoir agis sans même m'en avoir parler avant.

Il sourit bougeant sa queue de renard de gauche à droite.

Kurama: par contre...

Il fit un geste rapide en direction de raynor celui ci fut téléporter jusqu'à Kurama allonger à terre.

Kurama: je déteste qu'on conspire derrière mon dos.

Il posait son pied sur son cou l'empêchant de respirer.

Raynor: je n'ai jamais été de votre côté.

Kurama appuyait d'avantage, Zankou repris forme humaine avançant dan sa direction.

Zankou: retire ses sales pattes de mon frère.

Kurama: Zankou qui crains pour la vie de son frère maintenant? que c'est touchant...et dire qu'il a quelque années de cela vous faisiez tous pour vous entre tuer.


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1591
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 26
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: On ne vois plus le temps passer!   Ven 19 Avr - 2:38

Zeus : Je suis crispé c'est ce qu tu penses ? Je suis l'un des premiers Dieux qui ait pu exister, tu me dois le respect. Et je ne répondrais nullement à cette question, et je n'ai pas besoin du trône pour avoir des femmes à mes pieds.

il fronçait les sourcils n'appréciant qu'il dise que Abnar et encore Atori dirige bien mieux l'Olympe que lui autre fois.

Zeus :Se monde devient chaotique, Si nous continue ainsi, tout le monde vont finir par s'entretuer, et c'est exactement ce qu'il se passe en ce moment même, voilà pour la Guerre existe, et je pense que le Dieux de la Guerre a été créé pour ça, alors si les Dieux arrête Cette Guerre à chaque fois, cela risque de très mal finir soit en sur.

Il croisait les bras.

Zeus : J'ai pas mal d'expérience et je sais donc ce que je dis. Et je suis sur que de ce point vu là, le Dieu de la Guerre pensera exactement comme moi.

Il continuait de regarder Eros qui attrapait sa coupe de vin pour le boire.

Zeus : Je pense également que tu ne peux rien faire pour moi "Eros".

Il le regardait sans aller et fronçait les sourcils de ce qu'il lui disait, il ne lui répondait pas. Il détournait le regard une fois qu'il fut partis, il grimaçait plus que mécontent.

******

du côté de Santo, celui-ci s'occupait comme il le pouvait, il était bien entouré autour de cinq Déesse, lui était assis et profitait bien d'être aussi fort entouré par d'aussi belle Déesse l'une comme l'autre. Il n'avait même pas vu que son frère était dans la même pièce, il tendait la main vers la cuisse d'une des Déesse et remontait celle-ci pour caresser son entre jambe.

Santo : Je pense que nous pourront s'amuser à beaucoup de choses, je suis prêt à toute vous combler.

Les Déesse se misent à ricaner sous ses paroles, elles semblaient toute partante, Santo souriait de plus belle, il tournait le regard voyant son frère arriver pour ensuite s'installer sur ses jambes, il avait même passer ses bras autour de son cou. Santo tournait le regard dans sa direction à cette instant.

Santo : En effet j'ai une bonne compagnie.

Il continuait de sourire, mais il retirait bien vite son sourire voyant qu'il les faisait tout fuir, les Déesses s'en allaient toute lorsque Eros leur en donnait l'ordre.

Santo : Mais pourquoi tu as fais ça !

Il retroussait le nez de nouveau de mauvais humeur, il le fusillait du regard sous cette question, comme pour lui dire, n'était-ce pas évident ? Il baissait les yeux sentant qu'il passait sa main sur son entre jambe, bien entendu il était en érection et son frère pouvait le ressentir, il relevait les yeux pour regarder son frère.

Santo : Bien entendu que je comptais toute les baiser jusqu'à ce que tu viennes tout foirer... Quel gâchis. Et bien moi aussi je suis en rogne maintenant, alors attend toi à ce que je sois très, très sadique envers toi mon frère.

Il finissait par se taire afin de l'écouter concernant son entre vue avec Zeus.

Santo : Donner ton cul à Zeus.. Un vieu machin, beurk, moi je n'en aurais jamais arrivé jusque là en tout cas. Qu'est-ce qu'il désirait hum ?

Il croisait les bras détournant le regard puisqu'il ne désirait rien lui dire.

Santo : Super ! Tu fais partie ses magnifiques Déesse pour discuter avec moi, mais tu ne peux même pas m'en parler !

Il continuait de le regarder.

Santo : TE torturer, attention Eros, ne me provoque pas, tu sais très bien que j'en serais capable pour que tu me dises quoi, je suis curieux et j'ai très envie de savoir !

Eros finissait par se retirer de lui, Santo se tournait pour le regarder.

Santo : Oui je l'ai également ressenti, elle doit être entrain de le baisé, il doit être doué pour qu'elle le désire autant. SA m'agace aussi de la savoir avec lui, mais on en peut pas la faire changer d'avis, elle est bien trop têtue et ne me dit pas que je tiens également ça d'elle hum.



Il attrapait son frère par son bras et se téléportait dans sa chambre, il le poussait contre le mur avec un sourire en coin.

Santo : Tu m'as dit que je devais te torturer pour que tu parles ? Et bien c'est ce que je vais faire.

Il tendait les mains sur le côté des fils apparaissait sur le bout de ses doigts, de couleur doré, il en tournait tout les bras de son frère et s'enfonçait par la suite dans le mur, il faisait de même avec ses jambes pour le maintenir bloqué contre ce mur.

Il se retirait de lui par la suite ricanant le regardant bien de bas en haut.

Santo : Tu n'auras guère besoin de ses vêtements.

Il fit un geste de la main et ceux-ci disparaissait.

Santo : Bien, maintenant c'est partis pour te faire souffrir mentalement mon frère, quand tu n'en pourras plus, dit le moi.

Il riait aux éclats, les cinq Déesse dont il parlait tout à l'heure arrivait toute étaient nues, Santo en attrapait passant déjà ses mains sur ses fesses.

Santo : Je vais être comblé, toute ses magnifique Déesse et leurs Aura rien que pour moi. Chauffer donc mon frère, envoyer lui votre aura en lui, mais ne toucher pas à son membre.

Celle-ci se mettait à ricaner, elles envoyaient aussi tôt toute leur aura dans le corps de Eros mais également de SAnto, celui-ci retirait déjà ses vêtements, quatre d'entre elles se reléchaient entre eux juste devant lui, Santo prenait celle qui restait, il l'attrapait par les hanches pour le souelver et la posait contre le mur juste à côté de son frère, il la pénétrait aussi tôt.

Santo : Qu'est-ce que c'est bon.


Avoir un aura d'une Dieu était déjà bon, mais en avoir cinq d'un seul coup c'était juste.. Il n'y avait aucun mot pour l'expliquer, Santo n'arrêtait pas de gémir de plus belle, il faisait de rapide coups de reins.

Santo : Bordel de merde !

_____________

Valas continuait de contempler la nouvelle apparence qu'il venait de donner à Delic, il n'arrêtait pas de sourire le trouvant plus que sexy désormais.

VAlas : En effet, je pouvais faire ça depuis le début.
Au fond Zeus savait que Eros n'accepterait pas de faire ce qu'il demande, et c'était son but, pour bien lui faire comprendre qu'il ne désire aucune alliance avec lui, se n'est pas avec un peu de sexe que cela marchera, Zeus n'est pas du tout quelqu'un de facile à acheter.

Il posait ses mains sur ses hanches, se mettant à rire aux éclats de ce qu'il venait de lui dire.

Valas : Bander pour toi même.. Haha.. Elle est bonne celle-là.

C'est la première fois que quelqu'un l'avait fait ainsi, il finissait par bien vite reprendre son sérieux pour le regarder, il était fou amoureux de lui, et il était sur que lui ne le détestait pas et le désirais tout comme lui, sa lui plaisait de savoir qu'il ne devait pas le forcer comme il devait le faire avec Derek autre fois.

Il posait sa main derrière sa tête lorsqu'il celui-ci la posait sur son torse, il baissait les yeux l'observant et l'écoutait.

Valas : J'espère bien que tu ne me boudes plus, je déteste quand on me boude, je t'aurais donné la fessé si tu aurais continuer de me bouder.

Il fit un sourire en coin à cette instant. Il baissait doucement la tête pour l'aider à ce qu'il l'embrasse.

Valas : Oh que oui je serais toujours te retourner dans tout les sens, tu es aussi léger qu'une plume.

Il fut surpris par la suite de sa phrase, il ne fallait pas en dire d'avantage à Valas pour le réveiller. Il le prenait tout contre lui et se téléportait avec lui jusqu'à sa chambre, il se plaçait au dessus de lui l'observant avec intérêt.

Valas : Pas trop mal hum ?

Il l'attrapait par les hanches pour le tirait vers lui, il était à genoux juste au dessus de lui.

Valas : Je vais te baiser d'une façon que personne n'arrivera à le faire, la façon d'un Dieu aussi malade que moi.

Il ricanait à cette instant, il glissait ses doigts autour de son nombril. il finissait par passer des mains autour de lui pour le serrer contre lui et le redresser, il se retrouvait tout deux sur leurs genoux. Il glissait ses mains le long de son corps pour ensuite attrapait chacune de ses mains qu'il soulevait vers le haut, de la glace apparu à cette instant autour de chacun de ses poignets pour les attacher l'un à l'autre, et une ficelle de glace montait jusqu'au plafond pour le tenir attacher.

Valas : Sa te fait mal ?

La glace qu'utilisait Valas était tellement froid que sa en brûlait la peau, mais Valas envoyait en même temps son aura autour de ses poignets et parcourait par la suite tout le long de son corps pour qu'il n'e souffre pas de trop, et lui donner en même temps du plaisir.

Valas : Sa m'excite de te voir ainsi attaché.

Il tendait la main afin de faire disparaître le reste de ses vêtements pour qu'il se retrouve nu, il fit de même pour lui, il glissait ses lèvres contre les siennes et levait les yeux vers les siens, d'un claquement de doigt, un bandeau noir entourait ceux-ci l'empêchait de voir. Il collait son corps contre lui, lui faisant sentir son érection contre le bas de son ventre, il plaçait ses mains derrière son dos caressant tout le long jusqu'à descendre à ses fesses et y pénétrait rapidement deux doigts en lui.

Valas : Delic.. Tu me rends complètement fou, tu te rends compte ? Tu arrives à rendre fou un Dieu.

Il fit un sourire en coin à cette instant.

Valas : Le fait que tu ne puisses pas voir ce que je vais te faire, sa m'excite d'avantage.

Il se levait sur le lit, attrapant les hanches de Delic, toujours les mains attaché vers le haut, il attrapait ses jambes et les écartaient pour ensuite le pénétrer d'un coup sec, il sortait très lentement de lui, et le pénétrait à nouveau d'un coup sec, il recommençait se rythme encore et encore. Plus Delic tirait sur ses poignets, plus celà lui faisait mal malgré l'aura de Valas.

Valas finissait par se retirer de lui et ne le touchait plus pendant un petit temps, il c'était même retiré du lit tournant autour de Delic pour l'observait dans cette position. Il finissait par réapparaître derrière lui, lui donnait une claque sur ses fesses, il l'attrapait rapidement par les hanches et le pénétrait rapidement, cette fois ci, il lui donnait de rapide coups de reins les un après les autres tout en redonnant de temps en temps une claque sur ses fesses.

Valas : Aaah...

Il finissait par descendre ses mains afin de le maintenir à partir de ses cuisses, il les serrait fermement jusqu'à ce qu'il en attrape des bleus, heureusement qu'il n'était pas humain, sinon il en aurait des trace pendant un long moments.

Valas : C'est ça hurle pour moi Delic..

Il passait par la suite une main devant lui pour attraper son sexe et le masturbait rapidement.

___________

Aphrodite continuait de bien regarder Atori, il est vrai que beaucoup de Dieu désire coucher avec elle grâce à sa façon de donner un maximum de plaisir, elle savait qu'elle n'aurait pas tout de suite Atori dans sa poche, qu'il faudrait sans doute un long moment avant qu'il vienne à la pardonner pour tout ses petits chantages, elle souriait malgré tout regardant son beau visage.

Alors qu'elle lui donnait beaucoup de plaisir rien qu'en le masturbant et en lui donnant son aura en lui, celle-ci sentait également les caresses qu'il lui faisait, mais elle finissait par s'arrêter afin qu'il lui donne une réponse, elle le regardait bien sérieusement.

Aphrodite : Si je prenais la vie de tout ce qui te son chère, finirais-tu par ma pardonner seulement parce que se serait du "passé" ? Je déteste Valas, et je ne veux tout simplement pas qu'il soit heureux.

Elle gardait le sourire lorsqu'il l'attrapait par les hanches pour la faire coucher et ensuite se mettre par dessus elle. Elle le regardait bien dans les yeux lorsqu'il continuait de lui parleR.

Aphrodite : Oui, en effet c'est moi qui lui en ais parlé. Je n'aurais pas pensé que tu te sacriferais pour le sauver, et j'aurais préféré que tu ne le face pas, il est temps qu'il paye pour tout ses crimes, c'était en quelque sorte, le moyen dont j'aurais pu peut-être accepté tout ce qu'il m'a fait.

Il glissait ses mains derrière son dos, le caressant tout le long et passait par la suite sur ses fesses pour les lui caresser. Elle fermait les yeux tout en gémissant légèrement lorsqu'il le pénétrait, elle finissait bien vite par réouvrir les yeux, le savourant du regard, elle continuait en même temps de lui envoyer son aura.

Aphrodite : Etre une Déesse est loin d'être facile, nous devons plaire à tout le monde, nous devons faire les meilleurs choix.. FAire attention à ne pas transgresser une loi, c'est ennuyant, alors les chantages est la seul chose qui m'amuse.

Elle entourait ses jambes autour de sa taille et gémissait de temps à autre des coups de reins qu'il lui faisait. Elle levait les yeux vers les siens lorsqu'il disait qu'il partirait une fois qu'il lui aurait donné toute satisfaction, elle ne lui répondait pas.

Elle se laissait retourner pour se retrouver à quatre patte, elle serrait les draps de son lit lorsqu'il se remettait à la pénétrer, ses mouvements était déjà bien rapide et Aphrodite ressentait le plaisir monter en flèche. Elle se fichiat de la robe qu'il venait de déchirer, elle trouvait ses caresses bien agréable. Elle écoutait en même temps ce qu'il lui disait, elle gémissait, elle ne lui répondait pas, jusqu'à ce qu'il collait son corps contre le long de son dos et tirait sur ses cheveux pour qu'elle le regarde.

Aphrodite : Et bien, je tenterais d'arrêter mes coups bas comme tu le dis si bien Atori... Hum.. MAis par contre.. Si tu touches à mes enfants.. Tu le payeras.

Elle lui fit un sourire en coin, elle finissait par se redresser, se retrouvant sur ses genoux, elle passait ses mains derrière elle pour se tenir à Atori derrière son cou, elle faisait de rapide mouvement avec ses reins et augmentait son aura en lui.

Aphrodite : Au fond, tu vas apprécier de pouvoir passer d'agréable.. Moment avec moi. Ah..

Elle levait la tête entre ouvrant la bouche et finissait par jouir, elle se retournait l'attrapant posant ses mains derrière son dos pour le serrer contre elle.

Aphrodite : Je vais te faire découvrir un plaisir dont tu ne ressentira jamais avec une autre femme.

Elle fit un sourire en coin de se remettant à quatre patte, elle mettait son sexe en bouche, elle jouait bien avec sa langue et suçait de plus belle pour le faire jouir de cette façon. Au bout d'un moment, celui-ci finissait par jouir, elle avalait le tout et se remettait sur ses genoux essuyant le coin de sa bouche avec un sourire.

Elle passait ses doigts le long de son torse, suivant son tatouage.

Aphrodite : Je vais les surveiller de plus près désormais, Eros n'aurait jamais du s'en prendre à ce gosse. Mais ils sont tellement protecteur envers moi, après tout, tu ferais exactement eux pour ton père, la preuve, tu t'ais sacrifié pour lui.

Elle levait les yeux pour regarder son visage.

Aphrodite : Bien, je suppose que tu vas t'en aller maintenant que j'ai eu toute ma satisfaction.

Elle finissait par se lever hors du lit, se dirigeant jusqu'à sa garde robe, elle en sortis une belle robe, elle l'enfilait s'en prendre la peine d'enfiler des sous-vêtements.

Aphrodite : De toute façon, j'ai quelque d'important à faire. Il veut mieux que j'aille me montrer à cette prétendue Guerre, peut-être cela les feras éviter de tenter quoi que se soit en me voyant sans que je vienne à intervenir malgré tout.

Elle se retournait pour le regarder, elle remettait ses cheveux comme il faut.

Aphrodite : Je pensais que tu me parlerais de Heley entre deux coups de reins, mais tu ne l'as pas fait.

elle souriait ayant bien observer leurs discussion.

Aphrodite : Elle m'a giflé, alors il est hors de question que je lui donne ma bénédiction, elle mérite ce qu'elle subit en ce moment même, et je penses que mes fils pensent pareil que moi.

Elle s'approchait une dernière fois de lui, lui laissant un baisé sur le coin de ses lèvres.

Aphrodite : Nous nous reverrons bientôt, tu diras à Valas que j'accepterais peut-être la paix qu'il ma proposé.

Elle se téléportait par la suite, mais elle se téléportait tout d'abord pour rendre visite à ses fils et leur dire cette fois ci, qu'elle s'en allait avant qu'il ne refasse encore une bêtise.

__________

Aphrodite réapparaissait dans la chambre de ses fils, elle croisait les bras les voyant entrain de s'amuser, Santo semblait se prendre pas mal de plaisir, il gémissait de plus belle, elle tournait le regard ensuite vers Eros qui était attaché et lui ne semblait pas être comblé.

Aphrodite : Quel est donc votre jeu hum ?

Santo tournait le regard voyant sa mère, il continuait malgré tout ses coups de reins et de gémir.

Santo : Tient.. Mère.. Comment se fut cette.. petite baise avec.. Notre père ?!

Aphrodite : Il m'a fait jouir de plus belle, pourquoi as-tu attaché Eros ?

Il tournait la tête vers son frère à cette instant ricanant.

SAnto : Il m'a demandé.. De le faire souffrir pour qu'il me parle.. Alors c'est ce que je fais.

Aphrodite : hors de ma vue.

Elle parlait aux Déesse, elle se téléportait aussi tôt malgré tout mécontente désirant obtenir elles aussi leur satisfaction, Santo lui continuait ses coups de reins sur celle qu'il tenait et finissait par laisser échapper un grand gémissement lorsqu'il jouissait, il c'était bien retiré d'elle avant, celle-ci se téléportait aussi tôt. Santo se tournait pour regarder vers sa mère.

Santo : Pourquoi vous les avez faîte partir ?! On s'amusait.

Elle s'approchait de Eros tendant la main vers lui pour le détacher.

Aphrodite : C'est ignoble de faire souffrir ton frère de la sorte, je devrais te faire la même chose pour que tu saches à quel point c'est frustrant.

Santo : C'était le but.

Elle revenait vers Eros par la suite.

Aphrodite : Donne lui satisfaction maintenant.

Santo tournait le regard vers son frère, il détournait le regard ensuite vers sa mère.

Santo : faîte le dans ce cas, vous êtes bien plus doué en la matière que moi.

Elle se retournait pour le regarder, elle finissait par s'approchait de Eros, attrapant son membre dans sa main et commençait à le masturber, elle lui envoyait son aura en même temps, SAnto observait sa mère, il se mettait derrière elle glissait ses mains sur ses cuisses et remontait doucement.

Aphrodite : Je dois m'en aller, je suis venu vous prévenir.

Santo se retirait d'elle.

Santo : Et où ça ?!

Aphrodite : Je n'ai pas envie que mes Dragons soit blessé, il est préférable que je me montre afin qu'ils ne tentent pas quoi que se soit contre eux.

Elle regardait Eros droit dans les yeux, elle se retirait de lui.

Aphrodite : Tu n'auras cas le terminer, et ne profite pas de mon absence pour le torturer encore une fois de la sorte.

Elle lui donnait un baisé sur les coins de ses lèvres et se téléportait. Santo tournait le regard vers son frère s'approchant de lui, il collait contre corps contre le sien posant ses mains sur chacun de lui.

Santo : Alors tu me dis ce que Zeus ta demandé ?


Pour les Dieux, c'était tout à fait normal de coucher avec leurs enfants, ou encore mieux, entre frères et soeur, pour ne pas que le sang soit corrompu, les Dieux sont obligé de se reproduire entre eux. Sont qui sont impur son appelé des Demi-Dieux.

__________

En effet à chaque fois que Elijah change de corps, on ne sait jamais comment il sera, il change aussi tôt de personnalité. Il était toujours bien au fond du divan, regardant du coin de l'oeil vers son frère, il ricanait finissant par retirer sa main de son pantalon, il essuyait sa main sur le fauteuil.

Shiki : Tu ignorais que Khaleesi, la mère des Dragons était la fille de Shizuka ? Et oui elle en a une autre, elles sont toute les deux très belle et très sexy d'ailleurs.

Il passsait sa langue contre ses lèvres.

Shiki : Tu as essayé de la tuer alors qu'elle n'était même pas encore né ? Je te reconnais bien la mon frère.

Il ricanait, mais il finissait par froncer les sourcils et le regardait bien.

Shiki : Pourquoi, tu les eux toute les deux rien que pour toi c'est ça ?

Il
se redressait, posant ses coudes sur ses jambes, il regardait Silas regardait par la fenêtre, il semblait pressée de voir à quoi elle ressemblait sans doute.

Shiki : je ne sais pas ce qu'est devenu Shizuka, je sais qu'elle a perdu Teijo depuis qu'il est devenu "malfaisant". Elle doit être triste, seul et en manque d'homme.

Il fit un sourire en coin.

Shiki : Accompagné de sa fille chérie qui tente de la réconforter et de la protéger si son fou de père reviendrait pour les blesser.

Il finissait par se lever, se mettant à côté de son frère pour regarder à son tour à travers la fenêtre, il observait leur maître, qui tenait toujours le Dragonne, il attendait sans doute qu'ils arrivent.

Shiki : Ils vont bientôt arriver, c'est sans doute eux qu'il attend, les dragons sa devraient se voir de loin, ils semblent plutôt lent pour venir.


Khaleesi continuait de voler jusqu'au temple de Kurama, elle regardait toujours devant elle tout en écoutant malgré tout les paroles de son homme. Elle détournait le regard sachant très bien que Silas, était plus doué qu'elle pou ce qui est question de la magie que peut utiliser un prêtre et donc Kurama l'était encore plus, par contre elle ne connaissait pas l’entier-té des pouvoirs de Elijah, mais il devait être également puissant pour que Raynor leur demande de l'aide.

Elle tournait le regard vers Raynor à cette instant.

Khaleesi : Jamais je ne donnerais ma mère en échange.

Elle tournait le regard vers RAynr continuant de l'écouter.

Khaleesi : Si tu continues de parler de ma mère de la sorte, je suivrais tes conseil et te donnerais à Elijah, peut-être qu'il accepterait lui de convaincre son frère en retour.

Elle le regardait d'un mauvais oeil, elle revenait devant elle baissant les yeux voyant Kurama à terre avec sa fille qu'il tenait, elle en fronçait les sourcils hors d'elle. Etant donné que Kurama faisait bien comprendre qu'ils pouvaient les voir, Khaleesi coupait le sort et attérissait rapidement, elle descendait de son griffon, elle s'abaisaient afin d'attraper Sawn qui sautant dans ses bras, elle était encore choqué et criait, Khaleesi la tenait bien contre elle passait ses doigts le long de son dos pour la calmer.

Elle tournait le regard vers Kurama qui s'en prenait à Raynor par la suite. Elle se retournait donnant Sawn à Khal, elle marchait ensuite pour se retrouver aux côté de Zankou, elle regardait Kurama par la suite.

Khaleesi : Pourquoi détenir Raynor, vous devriez tenir vos élèves, si vous ne désirez pas être en Guerre avec nous comme vous nous l'avez confirmer, je vous conseil de le laisser.

Elle senti aussi tôt le présence de Elijah, elle tournait le regard vers la fenêtre les voyant tout les deux.

Elijah : Oh, nous sommes observé haha..

Il se léchait la lèvre à cette instant tout en les regardant.

Elijah : Ils ont emmené tout leur clan avec eux, est-ce raisonnable de laissé leur territoire complètement vide ?

Il regardait son frère du coin de l'oeil.

Elijah : Alors que Neltarion est réveillé et doit être très mécontent que Raynor ait pu l'endormir, il pensait qu'il allait resté endormis pendant longtemps haha ? Il a bien trop confiance en lui et à ses pouvoirs, mais j'aime le voir à terre, sa me donne des petits envies.

Il ricanait de plus belle.

ELijah : Bon et bien en attendant que notre maître règle ça, je vais me servir un verre, désires-tu quelque chose à boire ?

Il se dirigeait jusqu'au bar, prenant une bouteille et se servait un verre.

Khaleesi détournait le regard de la fenêtre pour continuer de regarder en direction de Kurama, elle l'avait rencontré lorsqu'il était jeune.

Khaleesi : Que désires-tu Kurama, maintenant que tu es de nouveau libre, tu n'es pas encore entièrement rétabli, je suppose que c'est pour ça que tu ne cherches aucune hostilités. Une fois que tu seras en pleine forme, que désires-tu faire hum ?

Elle le regardait bien dans les yeux.




[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1372
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: On ne vois plus le temps passer!   Ven 19 Avr - 22:52

Eros gardait les sourcils froncer rien que songer encore à son entre vue avec Zeus, il tournait malgré tout le regard vers son frère qui ralait pour ces petites déesse qu'il a fait fuir. Malgré sa mauvais humeur à lui aussi il pouvait s'empêcher de ricaner de se qu'il lui dit à propos de son cul et Zeus.

Eros: Pour un vieux machin comme tu dit, il est encore bien conservé et rare sont les personnes qui ont le privilège de partager son lit...j'en ferais pas non plus partit.

Il sourit ne disant toujours rien à propos de cette visite à Zeus, sa éveillait évidemment le curiosité de son frère. L'instant d'après il l'attrapait par le bras le téléportant jusqu'à sa chambre, il fronçait les sourcils le regardant bien.

Eros: me torturer? c'était une image Santo! je te demandais de réellement à en venir à le faire.

Il retroussait le nez regardant vers ses bras qui attachait au mur ainsi que ses jambes.

Eros: Santo cesse tes bêtises et détache moi!

Il rageait voilà qu'il fit disparaître à présent ses vêtements, il fusillait son frère du regard et vit les déesses de tout à l'heure entrer.

Eros: Je ne te dirais rien mon frère! je suis pas un petit mortel qui succomberait à tes tortures sadique.

Il appuyait sa tête contre le mur fermant les yeux, l'aura de ses déesses l'envahissait il était presque impossible de rien faire paraître. Les déesses se faisait du bien juste devant son nez, eros était déjà bien motivé même si il ne pouvait en rien profité. Il tournait la tête vers son frère qui faisait l'amour à l'une d'elle juste à côté de lui.

Eros: tu te rend seulement compte que je me vengerais mon cher frère?

Quelque grosse minute plus tard Aphrodite faisait son apparition, Eros faisait la mauvaise tête pour faire comprendre que son frère lui avait encore fait des siennes.

eros: mon idiot de frère prend tout à pied de la lettre! si je lui dit qu'il faudra qu'il me coupe la bite pour me faire parler, il serait capable de le faire!

Il grimaçait regardant vers son frère qui finissait avec la déesse alors que les autres disparaissait à la demande de leurs mère.

Eros: on s'amusait qu'il dit! parle pour toi Santo!

Eros sourit vue que sa mère demandait à Santo de le satisfaire à présent, mais celui ci préférait qu'elle le fasse à sa place. Eros en plissait les yeux le regardant, cela lui donnait plus envie de se venger. Il lâcha malgré tout un grand soupir de plaisir appréciant malgré tout les caresses de sa mère.

Eros: hum..je n'aime pas savoir Atori si proche de vous, je suppose que vous le savez déjà.

Eros fronçait à nouveau les sourcils regardant vers sa mère, il n'était pas savoir qu'elle parte hors de l'Olympe.

Eros: vous pourriez très bien envoyer un de vos clones comme vous avez l'habitude de faire et vous risquez d'avoir une sanction si vous vous mêlez des histoires des mortels.

Il soupirait puisqu'elle en faisait qu'à sa tête comme d'habitude, elle disparu Eros en levait les yeux au ciel et revint à son frère qui se colla à lui.

Eros: décidément tu as vraiment envie de savoir se que se vieux fou désire?

Il plissa les yeux le sourire narquois désirant toujours une vengeance, posa à son tour ses mains sur son frère il en faisait téléporter celui ci sur le lit et claquait des doigts faisant apparaitre des files de couleurs mauve pour l'attacher solidement à celui ci. Chaque poignets était attacher solidement de chaque côté du lit.

Eros: bien je vais te le dire Santo puisque tu y tiens temps.

Il s'approchait du lit ricanant voyant la tête de son frère en se moment, il montait sur le lit s'asseyant sur son frère au niveau de son membre et passait lentement ses doigts le long de son torse.

Eros: il voulait que je prenne la divinité de père pour se sentir plus en sûreté

Il concentrait uniquement son aura du bout de son doigt et tournait celui ci autour des tétons de Santo.

Eros: il veut absolument récupéré son trône, il pense que avec Abnar on cours au chaos.

Il sourit commençant à se frotter contre l'engin de Santo.

Eros: il me prend pour un idiot, si je venais à faire se qu'il ma demander j'aurais immédiatement Valas sur le dos et même notre mère qui tiens temps à la présence de notre père.

Une fois qu'il sentait que son frère était à nouveau en érection il se décala pour se mettre à genoux entre ses jambes et passa doucement tout en le regardant deux doigts dans sa bouche qu'il humidifia bien avec sa langue. Tout en ricanant il les pénétra en son frère toujours avec l'aura qui dégageait de ceux ci et bougeait gracieusement ses doigts en lui.

Eros: En gros une fois qu'il aura le moyen de ses débarrasser de ses concourants il le fera, tous ça pour récupéré son précieux trône. voilà c'est un peu le résumé de notre entrevue alors content mon frère? apprécie tu mes petites tortures?

Il retira ses doigts et sourit faisant apparaître un vibromasseur dans sa main.

Eros: les mortels aiment se genre de jouet, j'ai déjà tester moi même et c'est assez agréable.. bien sûr je l'ai un peu amélioré, il est imbibé de mon aura.

Il lécha celui ci avant de l'allumé, il mettait directement le volume au maximum et le pénétra très lentement à l'intérieur de son frère.

Eros: tu réfléchira à deux fois la prochaine fois que l'envie de me "torturer" te viendrais encore.

il se penchait sur lui posant son sexe contre le siens et attrapait les deux dans sa mains les masturbant en même temps.


*****

Atori continuait ses mouvements rapide avec Aphrodite, il passait malgré tout un très agréable moment avec elle malgré sa rancoeur. Elle était la première à jouir, il la lâcha baissant son regard vers elle puisqu'elle se mis à quatre patte le suçant pour le faire jouir à son tour.

Atori: Je n'ai pas l'intention de leurs faire du mal Aphrodite, mais tiens les mieux en laisse dorénavant.

Il gémit serrant la mâchoire jouissant dans sa bouche, il s'assit sur son lit la regardant prenant de grande respiration pour reprendre son souffle.

Atori: J'ai aucune raison de rester alors oui je vais m'en aller.

Il la suivait du regard jusqu'à sa garde de robe ou elle se rendait pour changer de tenu, il restait assis sur le lit à la contempler.

Atori: Il vaudrait mieux pour toi que t'ai pas à intervenir Aphrodrite, sinon c'est toi qui risquerait de te retrouver à ma place dans se cachot et tu te doute que je viendras pas à faire les même chantage que toi.

Il détournait le regard ayant complètement oublier de lui demander pour Heley, il n'avait d'ailleurs pas penser à elle une seule seconde.

Atori: hum..de toute façon j'avais déjà deviner ta réponse, j'aimerais malgré tout à l'avenir que tu cesse de m'espionner Aphrodite tu risquerais de me surprendre avec d'autre femmes que toi.

il sourit la regardant s'approcher de lui pour l'embrasser du coin des lèvres.

Atori: je lui dirais en espérant que sa reste toujours d'actualité.

Une fois qu'elle disparu il se laissait tomber en arrière sur le lit passant ses mains derrière sa tête, se donnant courage d'aller voir son père pour donner des nouvelles.


***

Il ne fallait pas en dire plus avec Valas, aussi tôt après les paroles de Delic il le prit pour l'emmener jusque leur chambre. Allonger sur le lit les yeux grand ouvert à le regarder, il ne s'attendait pas à qu'il en veuille directement, mais quoi de plus étonnant venant de cet homme. Il se laissait prendre pour finir à genoux devant lui.

Delic: Comme personne n'arriverait à le faire? c'est certain Valas vue que personne d'autre me touchera. N'oublie pas que je suis uniquement à toi et j'aime mon dieux complètement malade.

Il le laissait entièrement faire, il avait accepté de rentrer dans ses fantasmes voulant tous faire pour le faire plaisir. Il levait la tête regardant vers ses mains qu'il dressait vers le haut, il pu s'empêcher malgré tout de grimacer de cette glace qui entourait ses poignets.

Delic: ça va...c'est très froid c'est tout.

Sa lui brûlait malgré tout la peau, mais ne dit rien pour autant. Il fit disparaître leurs vêtements, Delic gardait les yeux ouvert même losqu'il l'embrassa, c'est à se moment qu'il décida de lui bander les yeux.

Delic: sa va me faire bizarre de ne pas te voir.

Il se mordait la lèvre inférieur, il ne s'imaginait de jouer le jeux de Valas lui ferait se genre d'effet et en oubliait presque la douleur de ses poignets. ses lèvres restant entre ouvert, il avait très envie qu'il le touche, le sentir en lui maintenant. mais Valas retardait un peu la chose en faisant sentir son érection sur le bas de son ventre.

Delic: Valas s'il te plait.

Il relevait la tête sentant a présent qu'il caressait le long de son dos et poussait un gémissement deux doigts entra dans son intimité, son corps se tendit sur le moment en désirant plus encore.

delic: je vais pouvoir me venté d'avoir rendu fou le grand Valas.

Il sourit sur le moment complètement aveugle cause du bandeau sur les yeux, il sentait qu'il l'attrapait se laissant faire une fois de plus. cela avait un côté érotique du fait d'être complètement à sa mercis, mais aussi effrayant de ne pas savoir se qu'il le réservait. ses deux sentiments se mélangèrent se qui amplifiait son plaisir, se laissait écarter les cuisses et releva la tête vers l'arrière lorsqu'il le pénétra d'un coup sec.

delic: Aaah...

Il ne pensait pas qu'il aimerait autant les petits jeux de Valas contrairement à se que Derek lui avait expliquer le jours de la naissance de Sawn. Il poussait un gémissement à chaque pénétration et d'un coup, Valas se retira de lui, il tourna la tête se demandant ou il était passer. Il en voulait plus encore, le fait qu'il ne le touchait plus était une sorte de torture.

delic: Vala s'il te plait.

Il ne pouvait même pas voir ou il était et encore moins se qu'il préparait, il poussait un cris lorsqu'il subit la fessé surtout du à la surprise. Il le pénétra à nouveau y allant bien plus rapidement dans ses mouvements, se qui fit gémir Delic de plus belle et poussa un cris à chaque fessé qu'il lui donnait.
Il serrait mes poings commençant à saigner des poignets de la glace qui lui écorchait la peau, malgré tout il ne pensait même pas à la douleur tellement que le plaisir prenait au dessus de ça.

Delic: valas...je tiens plus.

Atori apparu dans la chambre jusqu'au moment ou Delic se lâchait jouissant poussant un long gémissement, Atori levait haut les sourcils devant un tel spectacle.

Atori: on dirait que c'est à mon tour de te surprendre en pleine action. Sache que Aphrodite accepte de tirer le drapeau blanc avec toi, mais on en reparlera lorsque t'aura fini de faire joujou.

Il ricanait sortant de la chambre pour l'attendre dans le salon, Delic rougissait devant aussi rouge qu'une tomate gêner d'avoir été surpris dans cette position.

delic: est ce que les dieux ne connaissent pas les portes? détache moi maintenant que j'aille me cacher sous les couettes pour avoir été surpris dans cette position gênante.

Il tournait la tête voulant regarder Valas malgré qu'il avait toujours le bandeau sous les yeux, il grimaçait sentant maintenant la douleur au niveau de ses poignets.

délic: détache moi vite ça me fait mal!


****

Silas tournait le regard vers son frère qui retira sa main de son pantalon, il plissa les yeux vue qu'il s'essuyait sur le divan, mais il ne dit rien regardant à nouveau dehors les yeux fixé sur Khaleesi.

Silas: elle ressemble fortement à sa mère, mais..trop lumineuse malgré tout. J'aime le côté sombre de Shizuka, ses long cheveux noir corbeau, ses yeux clair, sa peau, ses lèvres pulpeuse...

Il fermait les yeux se rappelant ses agréables moment avec elle.

Silas: Teijo ne mérite pas une tel merveille, maintenant qu'il ne veux plus d'elle je compte bien récupéré se qu'il m'appartiens. J'ai pas risquer ma vie en la volant à Tsukune pour devoir la partagé avec un maudit prêtre! je devrais même massacré ton précieux Raynor pour me l'avoir prise également.

Il tournait le regard vers son frère qui vint le rejoindre pour regarder à son tour par la fenêtre.

Silas: je me moque complètement des petits dragon de Zankou ou de Neltarion.

Il levait les yeux vue qu'il fantasmait encore sur Raynor.

Silas: oublie donc se sorcier, il voulait nous trahir Elijah! le maître devrais presser sa gorge jusqu'à que sa tête soit séparer du reste du corps!

Il se tournait pour le regarder lorsqu'il se serva un verre.

silas: Raynor à des enfants qui lui ressemble beaucoup physiquement, va donc passer tes petites envie avec eux..et éviter prochaine fois de te toucher à bite à côté de moi! sinon la prochaine fois j'enfoncerais mes canines dans ta nuque mon frère, mon venin paralysera tes petites pulsion et crois moi mon frère..plus jamais tu ne bandera.

Il s'avançait vers la porte pour sortir de la pièce.

Silas: je te vois bien devoir demander au maître de te guérir en lui supplier pour que tu puisse bander à nouveau.

Il sourit finissant par sortir de la pièce marchant dans les long couloir du temple pendant que Kurama regardait apprécier Khaleesi. Pour une femme celle ci était bien courageuse de parler à Kurama de la sorte peut être qu'elle se sentait protégé par son beau dragon.

Kurama: Chère Khaleesi, vous devriez pas être aussi sûr de vous. Je ne désire pas une guerre avec vos dragons uniquement parce que j'ai rien contre eux, mais si cela venait à arriver croyez moi que vous serrez le premier à le savoir ma chère.

Il baissait les yeux vers Raynor grimaçant ayant bien envie de le tuer.

Kurama: pourquoi je devrais le lâcher vue qu'il complotait contre moi?

Zankou: je commençais par détruire se si beau temple d'un simple rugissement.

Kurama levait les sourcils observant zankou.

Kurama: et moi je le rebatirait d'un simple claquement de doigt, attention Zankou je désire pas une guerre contre votre race mais..si je me sent provoquer à nouveau je risque de changer mes opignon.

Il retirait son pied de Raynor qui se téléporta aussi tôt au côté de son frère passant sa main sur sa gorge.

Kurama: je vais être clément pour cette fois, mais pendant que vous êtes ici à me faire perdre mon temps...votre territoire est dévaster par le clan de Neltarion.

Khal: que dites vous!?

Kurama: j'ignorais que les dragons étaient sourd.

Raynor: j'ai endormis Neltarion!

Kurama: il a déjà été endormit une fois par un dieu, alors pense tu qu'un petit sort d'un sorcier comme toi ferait effet longtemps?


Khal: Selena!

Khal tenant toujours sa soeur dans sa patte fut le premier à partir à toute vitesse, Zankou se tournait les sourcils baisser au plus bas n'en revenant pas d'avoir laisser son territoire sans protection.

Zankou: Drogon...

Il se souvenait qu'il l'avait laisser avec Selena, Neltarion risquerait de lui prendre la vie juste parce que c'est son fils. Zankou prit sa forme de dragon et volant à son tour pour retourner jusqu'à chez lui, tout les autres dragon le suivaient immédiatement.

Kurama: mes projets Khaleesi, retrouver Shin et mettre fin à sa vie...il sa cache quelque part tentant de se remettre des es blessures que je lui ai déjà causer, mais je le retrouverait et lui arracherait ses neuf misérable queues. Ensuite je tuerais tous les autres Kistune impure qui ne mérite pas de côtoyer se monde et lorsque j'aurais récupéré mes pouvoirs dans son entièreté..je mettrais à genoux toutes les races à mes pied.

raynor: pense tu seulement que les dieux te laisserons faire Kurama?

Kurama: se monde à besoin de guerre de temps à l'autre, c'est ainsi..faut supprimé les faibles et nourrir le dieux de la mort, c'est un équilibre naturel qui faut maintenir. Tu as déjà toi même créer une guerre autre fois avec ton frère, est ce que tu as vue un dieu s'en mêler?


Raynor n'en voulait entendre d'avantage et se téléporter afin de s'éloigner un maximum de se Kitsune.


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1591
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 26
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: On ne vois plus le temps passer!   Sam 20 Avr - 0:42

Alors que Aphrodite venait de s'en aller, Santo était fort proche de son frère et désirait savoir le petit entretien qu'il avait eu avec Zeus, il était bien curieux et voulait absolument découvrir ce que Zeus désirait.

Santo : En enfin, j'ai très envie de le savoir.

Il baissait les yeux vers les mains de son frère, et fut aussi tôt téléporté dans le lit, il n'avait guère le temps de se redresser que Eros faisait apparaître des fils d'aura mauve afin de l'attacher. Santo levait les yeux tirant sur ses mains, mais seul Eros pouvait faire disparaître ses fils comme pour les siens également, il baissait les yeux pour regarder le visage de son frère.

Santo : Hum oui dit moi.. J'attend.

Il le regardait venir jusqu'à lui, plissant les sourcils, celui-ci s'asseyant au niveau de son sexe, il baissait les yeux suivant ses doigts qui parcourait son torse.

Santo : Est-il fou ?!

Il senti aussi tôt qu'il lui envoyait son aura tout doucement, ses tétons durcissaient lorsqu'il jouait avec en utilisant son aura, il gardait les sourcils froncé regardant le visage de son frère. Il senti aussi tôt celui-ci remuer contre son engin, il tentait de ne rien faire apparaître mais cela lui faisait malgré tout déjà de l'effet et commençait à être de nouveau en érection.

Santo : En effet, il lui a perdu une case ! Je peux savoir ce que tu fou.

Il grimaçait, celui-ci finissait par se retirer de lui mais se mettait entre ses jambes cette fois -ci, il le regardait mettre deux doigts dans sa bouche pour les humidifié et ensuite les pénétré en lui, il poussait un léger gémissement à cette instant.

Santo : Et bien je ne pense pas que tu devrais tenir ta promesse.. En gardant cette conversation rien que pour toi. Et non, je déteste tes tortures Eros.

Il redressait la tête lorsqu'il retirait ses doigts pour faire apparaître ce vibomasseur, il le fusillait du regard à cette instant.

Santo : Tu ne vas pas oser ?

Il l'écoutait attentivement lorsqu'il parlait de ce vibromasseur, il serrait déjà les poings avant qu'il ne vienne à le pénétrer avec. Il regardait Eros lécher celui-ci pour ensuite l'allumer, i faisait de rapide mouvement, il se crispait lorsqu'il le pénétrait avec, il gémissait mais gardait les yeux bien ouvert regardant son frère.

Santo : je vais me RE venger Eros, et je serais encore plus sadique après ça.

Il respirait déjà plus rapidement sentant le vibromasseur à l'intérieur de lui, il levait la tête ressentant le plaisir, il gardait les points serré, ses jambes était bien tendue, il baissait légèrement le regard pour regarder son frère le masturber ainsi que lui même.

Santo : Ah... Fait chier..

Il se mordait la lèvre, il avait très envie de rentrer d'un un trou bien humide, il fermait les yeux respirant de plus en plus rapidement sous la torture de son frère.

Santo : Eros..

Il levait ses hanches n'en pouvant plus, il rouvrait les yeux à cette instant pour regarder son frère.

Santo : Si j'arriverais à me libérer.. je te prendrais sauvagement par derrière, tout en gardant ce vibro dans mon cul jusqu'à ce que je jouisse en toi... Ah.. Et ensuite je foutrais ce vibromasseur dans ta bouche pour que tu le suce !

Il grimaçait, il fit néanmoins un sourire en coin regardant vers son frère.

Santo : Ne pense pas que tu sois meilleur que moi pour la torture... Humph...

Il baissait les yeux pour regarder vers le sexe de son frère.

Santo : Et toi aussi.. tu meurs d'envie de jouir, tu te fais une torture à toi même, je pour te sucer la bite si tu me laissais faire.

Il ricanait.

____________

Malgré que Valas entendait Delic lui dire qu'il n'en pouvait plus, Valas continuait de bouger rapidement ses reins et claquait bien à chaque fois. Il pressait ses cuisses jusqu'à ce qu'il en attrape des bleu, mais finissait par le reprendre par les hanches et donnait à plusieurs reprise des fessée de plus en plus puissante jusqu'à ce qu'il en attrape à son tour des marques bleu sous la force qu'il donnait.

Valas : Tiens encore un peu, ou tu seras punis !

C'est la qu'il vit Atori apparaître dans sa chambre, et c'est également à ce moment là que Atori fit son apparition dans sa chambre, il le regardait comme-ci de rien était malgré tout et continuait même ses mouvements.

Valas : Tu peux nous rejoindre si tu es jaloux, quoi que... Non.

Il redressait un sourcils de surprise tout, il diminuait sa visite des coups de reins.

Valas : Elle ta dit ça, qu'est-ce que tu as bien pu lui faire pour qu'elle accepte ?!

Il le regardait partir avec un sourire satisfait. Valas passait ses bras tout autour du corps de Delic et collait son corps contre le sien.

Valas : Atori a déjà vu pire comme position gênante, et moi je ne trouve pas que s'en est une, te voir attaché ainsi, c'est hyper sexy.

Il glissait ses lèvres le long de son cou restant en lui malgré tout.

Valas : Tu as jouis, je t'avais demandé de ne pas jouir trop vite.. Tu seras punis pour ça.

Il se décalait puisqu'il lui demandait de le détacher, parce que cela lui faisait mal, Valas levait les yeux à cette instant et vit qu'il saignait beaucoup, son sang coulait le long de ses bras. Il fit disparaître la glace afin de le libérer, un le prenait tout contre lui et l'allongeait sur le lit, il se mettait au dessus de lui passant sa main sur son visage.

Valas : J'y été un peu fort.

Il retirait à ce moment son bandeau, il se redressait pour le contempler, il avait des bleu partout, et ses poignet étaient ensanglanté, mes il cicatrisait déjà de ses blessures et lentement les marques disparaissaient, Valas passant sa main le long de son torse, il jouait avec son sperme qui se trouvait sur le haut de son ventre.

Valas : Je n'ai pas eu le chance de jouir, mais étant donné que Atori m'attend.. Je vais devoir reporté ça. Va prendre une douche.

Il approchait ses lèvres des siennes pour l'embrasser.

Valas : Tu as été fantastique, j'espère ne pas t'avoir effrayé, parce que c'est la seul chose qui me donne réellement du plaisir.

Il fit un sourire en coin à cette instant, il glissait ses doigts dans sa bouche pour qu'il lave ses doigts et se retirait ensuite de lui, se rhabillant, il sortait ensuite de sa chambre pour rejoindre Atori jusqu'au salon, il s'asseyant sur le divan juste en face de lui tout en croisant les bras.

Valas : De ta faute je n'ai pas pu aller jusqu'au bout..

Il détournait le regard.

Valas : Alors Aphrodite accepte qu'on face "la paix".

Il regardait de nouveau vers son fils se penchant en avant en posant ses coude sur ses jambes.

Valas : Pourquoi ais-je du mal à y croire ? Qu'est-ce que tu as fais pour qu'elle accepte, t'a t-elle encore fait du chantage ? Si c'est le cas, je veux que tu refuses.

Il grimaçait regardant bien le visage de son fils, il baissait les yeux espionnant discrètement Delic afin de voir comme il allait, il espérait de ne pas avoir été trop loin avec lui. Cela faisait bien longtemps qu'il n'avait plus fait ce genre de fantasme, il avait sans doute été un peu loin pour une première fois.

Valas : Comment fais-tu pour coucher avec des femmes sans ce petit "plus".

Il levait les yeux vers lui.

Valas : Hum soit, tu n'es pas ici pour me parler de tes rapports sexuelles haha, alors tu as eu la visite de tes fils ?


___________


Shiki regardait son frère en redressant un sourcils de la façon qu'il parlait de Shizuka, il posait sa main sur son ventre et se mit à rire aux éclats.

Shiki : Ses lèvres pulpeuse, tu parles de ceux entre ses jambes ? oh ne me regarde pas comme ça, je parie que tu as une érection rien qu'en parlant d'elle.

Il fit un sourire en coin reprenant son sérieux. Il s'approchait de lui, posait ses mains sur ses genoux et se penchait afin de regader l'entre jambe de son frère.

Shiki : Avoue que tu bandes !

Il se redressait ricanant à nouveau, il levait les mains vers le haut.

shiki : Pas touche à Raynor, sinon je ferais de même pour ta petite Shizuka, je lui presserais mon pieds sous sa gorge et la séparerait de son corps comme tu l'as si bien mentionné avec mon sorcier.

Il gardait le sourire buvant son verre.

Shiki : En effet, il a des garçons qui lui ressemble vachement,Comme Mike par exemple. Mais Shizuka à des enfants également qui lui ressemble, il suffirait qu'elle se teigne les cheveux en noir et le tour est joué mon très chère frère.

Il se posait contre le mur regardant bien vers lui, il l'écoutait tout en se léchant les lèvres.

Shiki : Sa te gêne maintenant que je me touche à coté de toi ? Je vois pas pourquoi, c'est quelque chose de tout à fait naturel. Santé mon frère.

Il levait son verre vers lui et buvait d'un coup sec le restant.

Shiki : Tu serais prêt à me faire ça, et bien dans ce cas, je serrais obligé de quitter ce corps et d'en prendre un autre.. Oh, j'ai déjà une idée du quel prendre.

Il fit un grand sourire sadique.

Shiki : Mais où vas-tu mon frère, t'aurais-je énervé ?

Il le regardait partir à cette instant. Il haussait les épaules marchant de nouveau vers la fenêtre pour regarder ce qu'il se passait dehors, il posait son coude contre le rebord de la fenêtre, il claquait des doigts pour que son verre se remplissait une nouvelle fois, il tournait le contenu et buvait lentement.

Khaleesi quand a elle, regardait toujours Kurama très sérieusement.

Khaleesi : tu ne devrais également pas avoir trop confiance en toi Kurama, tu n'es pas invincible, personne ne l'est, tu as une faiblesse comme tout le monde.

Elle baissait les yeux voyant qu'il finissait par retirer son pied du cou de Raynor, Shiki en souriait appréciant de le savoir en vie, si son maître aurait voulu qu'il meurt il n'aurait pas pu intervenir de toute façon.

Khaleesi : Que dis-tu ?!

E
lle tournait le regard vers Raynor à ce moment là, les sourcils au plus bas, directement elle pensait à son fils Drogon qui était seul avec Selena. Elle tournait le regard vers son fils qui s'empressait de s'en aller, il partait avec Sawn dans sa patte. Zankou finissait par s'en aller également et tout le clan le suivit par la suite, elle détournait le regard se disant que s'il arrivait quelque chose à son fils mais également à la femme de son fils et de leur futur enfants, tout serait entièrement de sa faute, mais même si elle aurait laissé des Dragon en plus, Neltarion les aurait facilement mis à terre.

Elle relevait les yeux pour regarder Kurama à cette instant.

Khaleesi : Alors c'est sa tes intentions tuer ton propre père, et tuer les Kitsune que tu dis impure.

Elle tournait le regard vers Raynor à cette instant, elle revenait vers Kurama par la suite attendant sa réponse.

Khaleesi : Parfois, il faut également supprimé les plus fort, les Dieux aiment la simplicité, sinon ils n'auront pas créé les humains en premiers ceux qui ne possède aucun pouvoir magique, ni transformation quelconque.

Aphrodite était présente, mais elle ne se montrait pas, elle surveillait ce qu'il se passait de loin, mais voyant que rien ne se passait contre ses Dragons, elle n'avait aucune raison de s'en mêler, sauf, du côté de Neltarion. Elle disparaissait donc de cette endroit pour réapparaître avant tout les autres Dragon de Zankou, elle levait la tête haute regardant en direction de Neltarion, Selena avait Drogon dans ses bras, elle avait créer une barrière de flammes pour se protéger ayant senti la présence de son père et de tout les autres Dragons.

Selena : T'en fais, pas j'ai promis de te protéger et c'est ce que je compte faire..

Elle le tenait le posait sur son épaule et donnait un coup de coude sur la fenêtre, elle sautait et attérisait sur le sol, elle se mit à courir, elle fermait les yeux tentant encore de prendre sa forme de Dragon sans aucun succès, c'est la que Aphrodite appariassait devant elle, elle s'arrêtait de courir et reculait d'un pat.

Selena : Qui êtes-vous ?! Vous n'êtes pas une Dragonne qui sert Neltarion.

Aphrodite : En effet, je suis la Déesse Aphrodite.

Elle fut surprise, mais soulagée.

Selena : Celle qui désire préserver notre race.

Aphrodite: Pas la tienne, mais celle que tu portes dans ton ventre et également le Dragon que tu tentes de protéger.

Selena : Alors arrêter Neltarion et tout ses Dragons qui le suivent, ils sont occupé de détruire le territoire de Zankou.

Aphrodite : Je ne peux pas me mêler au Mortel.

Selena : Alors pourquoi êtes-vous ici ?!

Elle tournait le regard vers Neltarion à cette instant, Selena se retournait pour le regarder.

Selena : Zankou n'est pas ici, n'étiez-vous pas censé être entrain de dormir ?

Aphrodite marchait regardant bien Neltarion de bas en haut.

Aphrodite : Que désirez-vous.

Selena : Il veut des femelles de la même race que Zankou afin de se reproduire avec.

APhrodite : Je vous en donnerait.

Elle tournait rapidement le regard vers elle.

Aphrodite : A une condition, que vous en prenez soin et que vous seul et votre descendance se reproduise avec eux.

Selena : Mais vous n'y pensez pas !

Elle tendait la main vers elle.

Aphrodite : Tu t'adresses à une Déesse.

Selena : Vous êtes censé protéger cette race que vous avez créé.

Aphrodite : En effet, et c'est ce que je fais, je ne vois pas le mal à ce que quelque un d'entre eux se retrouve dans le clan de Neltarion, il est un puissant Dragon et fera une bonne descendence, et je désire que ma race grandisse rapidement.

Elle revenait vers Neltarion se mettant bien en face de lui.

Aphrodite : Vous ne tuerez aucun des Dragon que Zankou a créé, combien de femelle désirez-vous ?

Selena ne savait pas quoi faire, elle ne pouvait pas se mettre en travers d'une Déesse, elle savait qu'elle prendrait sans doute Sawn et le bébé dans son ventre, elle ne voulait pas qu'il se retrouve avec son père.



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1372
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: On ne vois plus le temps passer!   Sam 20 Avr - 5:23

Eros s'amusait comme un petit fou avec son frère surtout de ses réactions, il a un caractère bien trempé et le voir s'énerver même contre lui l'amusait. On pouvait entendre les vibrations du vibro fonctionner, Eros avait un sourire jusqu'au oreille. Personne n'aurait oser en arrivant la avec Santo, mais Eros à quelque privilège que les autres n'ont pas même si il doit subir ses grognements.

Eros: Je devrais le dire à mère tu crois ou à Abnar? qu'est ce que sa changerait? Zeus reste malgré tout quelqu'un d'important et on peut rien faire contre lui et si mère apprend que Zeus désire prendre la divinité de son précieux Atori..tu l'as connais ses cheveux se dresseront sur sa tête.

Il continuait de faire aller sa main rapidement les masturbant tous les deux, il ricanait de ses paroles et alla mordiller l'un de ses tétons avant de le regarder à nouveau.

Eros: mais j'ai pas l'intention de te libéré tous de suite mon cher frère chéris, je ne subirais pas ta vengeance et encore moins à devoir sucer se vibromasseur.

Il avait malgré tout du mal à tenir en place, il se redressait retirant sa main pour l'empêcher de jouir tous de suite.

Eros: t'en fais donc pas pour moi, je suis résistant et peut rester des heures à jouer sans jouir et toi mon frère combien de temps tu peux tenir avant de me supplier de te faire jouir?

Il se penchait un peut vers l'arrière tendant le bras afin d'attraper le vibro qu'il sortait et entrait à plusieurs reprise afin de monter d'avantage le plaisir chez Santo.

Eros: J'ai une manière bien différente de torturer, mais tout aussi sadique tu ne trouve pas? regarde toi, je pourrais faire se que je souhaite de ton beau corps, tu es à ma mercis.

Il sortait le vibromasseur et le posait contre le membre de son frère pour qu'il y ressente les vibrations et les tournoiement de ceux ci. Il attendait plusieurs seconde tout en le frôlant de haut en bas et fini pour sourire sadiquement tout en se redressant.

Eros: tu voulais me le faire sucer tout à l'heure?

Il dirigeait l'engin en direction des lèvres de Santo frottant le bout contre ceux ci avant de le forcer à le mettre en bouche, il se mit a rire voyant la tête qu'il faisait. Il levait les yeux vers l'horloge au dessus du lit et retira le vibro de sa bouche.

Eros: voilà c'est le temps que tu m'as "torturer" en m'attachant au mur, je me suis venger et je suis bien content.

Il retirait de lui et claquait des doigts pour le détacher.

Eros: mère ta bien préciser que t'avais plus le droit de me torturer alors oublie ta petite vengeance mon frère. alors qu'est ce que ça fait de se retrouver attacher? ta apprécier?


****


Delic respirait très rapidement étant à bout de souffle, il aurait jamais imaginer que faire l'amour de cette façon ou "baiser" comme Valas aime temps le dire serait si fatiguant. Il était d'ailleurs toujours en lui et collait bien son corps contre le sien lui rappelant qu'il n'avait pas eu le droit de jouir et en sera donc puni pour la cause.

Delic: si tu m'aurais pas fait temps de bien, j'aurais pas joui...c'est donc en partie de ta faute.

Il grimaçait à nouveau n'en pouvant plus de sentir cette douleur au poignet, Valas fini par le détacher et heureusement que celui ci le tenait sous la fatigue il se serait directement écrouler. en tout cas cela lui faisait un bien fou d'être détacher, il laissait Valas l'allonger sur le lit et sourit l'écoutant.

Delic: non ça va, j'avais même pas fait attention que j'avais mal avant que Atori fasse éruption dans la chambre...je vais bien.

Il clignait des yeux deux fois lorsqu'il lui retira son bandeau, il sourit d'avantage voyant le visage de Valas. Il relevait la te^te sentant qu'il posait son doigt sur son ventre jouant avec son sperme.

delic: ta pas pu? j'ai peut être pas été à la hauteur alors.

Il se mordait la lèvre à cette idée ou c'est surtout lui qui a jouis bien trop vite, mais il n'aurait pas pu se retenir d'avantage c'était bien trop dur. Il cessa de se mordre la lèvre puisque valas lui donna un baiser, encore une fois il avait peur qu'il le déteste comme Derek le détestait.

Delic: Non j'ai pas été effrayer, bon je l'étais un peu au début mais j'avais confiance en toi...et tant que je te fais plaisir à toi le reste m'importe peut.

Il suçait ses doigts sans discuté sachant très bien se qu'il devait faire, une fois qu'il s'en allait il parait jusque la salle de bain préférant dormir, mais prit une douche comme valas lui avait demander.
Atori attendait sagement dans le divan et sourit voyant enfin son père arriver, il ricanait de ses paroles et haussa les épaules.

Atori: pauvre de toi, je suis un monstre de d'avoir interrompu...mais vue que toi aussi tu m'as déjà fait le coup, je te dirais..bien fait.

Il s'enfonçait bien dans le divan regardant la décoration autour de lui.

Atori: oui c'est se qu'elle m'a dit une fois qu'on avait fini de baiser et c'est plutôt moi qui lui ai fait du chantage cette fois.

Il se penchait posant ses coudes sur ses genoux le sourire en coin.

Atori: Elle attendait bien plus de moi qu'une partie de baise de temps en temps, mais plus de l'infection de ma part alors tant qu'elle continuera à t'emmerder, je lui ai bien dit que sa risquait pas d'arriver.

Il ricanait à cette instant.

Atori: De se petit "plus" aaah tu veux parler de ton fantasme? ta façon de baiser n'est pas forcément pour plaire à tous le monde, j'aime pouvoir baiser brutalement mais...les truc comme j'ai pu voir dans cette chambres, non sa m’intéresse pas vraiment.

Il passait sa main sur son menton imaginant de devoir attacher Aphrodite.

Atori: mais toi si t'aime bien et bien tant mieux, à entendre le peux que j'ai entendu..Delic semblait pas se plaindre non plus. Il est tout se que tu attendais mon cher papa, tu dois être tout content et amoureux en plus de cela et lui aussi est fou de toi.

Il prit un grand soupir levant les yeux au ciel.

Atori: j'ai pas eu droit à la visite de ses deux mômes et heureusement car j'aurais pas aimer voir leurs têtes quand je chevauchait leurs mère, déjà qu'ils ne même pas beaucoup tout les deux alors si en plus ils devaient me surprendre à la faire gémir.

Delic ayant fini sa douche fini par descendre avec seulement sur lui un t-shirt et un short, il regardait du coin de l'oeil atori rougissant un peu et s'empressait de passer dans l'autre pièce pour aller se servir quelque chose à broire.

Atori: haha, il semble déjà remis de ses émotions, c'est que ta pas été si terrible que cela. Toi qui t'inquiétait tellement qu'il finisse par te détester.

delic revenait avec son verre d'eau et s'avançait vers Valas se penchant pour l'embrasser passionnément.

delic: aucune chance que je te déteste, je vais me coucher je suis fatiguer tu me rejoins quand t'en a fini.

cela faisait sourire Atori qui suivait Delic du regard pendant que celui ci remontait coucher.

Atori: t'aurais plus à t'en faire pour les jumeau également, Aphrodite les tiendras bien en laisse dorénavant ils s'en prendrons plus à Delic et si ils l'un d'eux venait encore à s'approcher trop près de lui. Je m'occuperais moi même une bonne fois pour toute de leurs éducation.

****

Kurama gardait le sourire face à Khaleesi, elle avait beaucoup de cran pour une simple femme se qui plaisait bien à Kurama, si celle ci aurait été une Kitsune de sang pur il n'aurait pas hésiter une seule seconde à la prendre à ses côtés. Il ne restait plus que Kalhessi dans les environs tous les autres était partit inquiet pour les femelles et les quelque mâles rester dans le territoire de Zankou.

Kurama: Mon père comme vous dites n'a pas hésiter à me tuer lors de me première réincarnation, alors que j'étais sans défence à peine née...j'aurais aucune pitié lorsque j'aurais retrouver ça trace.

Il ricanait tournant légèrement le regard vers Shiki qui continuait à les observer depuis la fenêtre.

Kurama: vous devriez vous dépêcher Kalheesi, vous préféré perdre votre temps à me poser des question alors que votre "clan" est en danger? ainsi que votre fils?

Il se tourna marchant tranquillement jusqu'à son temple tout en regardant en direction de Shiki le regard mauvais et fini par entrer et le rejoins jusqu'à lui.

Kurama: tu te rend compte le temps que tu m'as fait perdre?

Il s'avançant dans sa direction balançant de gauche à droite sa langue queue de renard et fini par l'attraper par la gorge.

Kurama: je devrais t'enfermer à nouveau dans cette dague minable et t'enterré la ou personne ne pourrais te libérer.

Silas: mais vous risquer de perdre un sorcier très précieux maître.

Kurama: c'est uniquement pourquoi je le fais pas.

Il le lâchait prenant une grande respiration pour se calmer.

Kurama: toujours pas retrouver la trace de Shin?

Silas: non maître, j'ai envoyer mes serpents au quatre coin du monde et rien..il a comme disparu de la circulation. Êtes vous sur ne l'avoir pas mis en pièce lors de votre dernière rencontre?

Kurama: j'en suis certain! je l'ai juste fortement blessé!

silas: il n'est donc plus une menace pour vous, alors pourquoi ne pas passez à autre chose?

Il se retournait s'avançant vers Silas et lui donna une gifle.

Kurama: jamais je n'abandonnerais! c'est son père qui m'a tuer la dernière fois! et Shin c'est très bien comment s'y prendre pour m'avoir à nouveau, mais il n'en aura pas l'occasion si je le retrouve avant qu'il ne se rétablisse! alors que fait tu encore la Silas!

Il se téléportait immédiatement ne voulant pas l'énerver d'avantage, il tournait le regard vers Shiki.

Kurama: et toi fait encore des tiennes et je t'assure que je me passerais de toi.

Il fini par quitté la pièce retournant à ses appartements.

Depuis le territoire de Zankou, les troupes de Neltarion avait bel et bien attaquer. les mâles plus agée s'en prenait au femelle les violant en guise de récompense. Neltarion ayant pris forme humaine s'avançant en direction de Selena dont il avait sentit la présence. Drogon dans ses bras apeuré criait après sa mère et son père poussant de petit cris de détresse, il se calmait un peu lorsque Aphrodite discuta avec Selena.

Neltarion: Je comprend que ma présence ne te réjouis pas ma fille, surtout après la trahison que tu m'as faites. J'ai dormis en effet, mais c'était juste une petite sieste..à quoi pensait donc se sorcier? il m'en faut beaucoup plus pour m'avoir.

Il levait les yeux vers la déesse sachant qu'il ne pourrait rien faire si elle venait à protégé Selena. Il sourit puisque sa fille répondait à sa place, mais surtout que la déesse lui donnerait se qu'il désire.

Neltarion: vous serez prête à me donner se que je veux déesse?

Il s'approchait de Aphrodite lui faisant face ignorant les paroles de Selena.

Neltarion: J'accepte vos conditions, elles seront mieux traité que mes femelles actuelle je vous en donne ma parole.

Il tournait les yeux dans une direction sentant Zankou et le reste de sa harde approcher.

Neltarion: mais il faudra faire vite, je vais bientôt avoir de la visite indésirable.

Il regardait vers Selena se léchant la lèvre.

Neltarion: c'est l'enfant qu'elle porte est une femelle alors je veux celle la et la fille de Zankou...sa devrait suffire pour l'instant.

Il ricanait regardant le jeune Drogon qui grognait en direction de Neltarion, mais vu qu'il n'avait pas le droit de tuer les rejetons de Zankou il préférait l'ignoré.

Neltarion: j'espère obtenir très bientôt se qu'il me revient de droit déesse ou je reviendrais à nouveau et c'est la progéniture de Zankou que je massacrerais en premier.

Il se tournait courant vers ses dragon et pris forme poussant un cris puissant pour ordonné à ses dragons de rebroussé chemin. Neltarion et Zankou se croisaient tous deux et s'envoyait chacun à leurs tour une boule de feu qui explosa dans les airs, mais Neltarion continuait son chemin s'éloignant rapidement. Zankou se posa tournant la tête dans sa direction ne comprenant pas pourquoi il s'en allait sans se battre, il regardait autour de lui beaucoup de dragon était blessé, amis aucune tuer. Il n'était pas tuer inutilement des dragons même si ceux ci viens d'un autre clan.

Khal: selena!

Khal se posait à son tour courant vers Selena la prenant dans ses bras content que elle et son frère ne soit pas blessé.

Khal: j'ai cru que j'allais te perdre..

Zankou: Aphrodite...que faites vous la?


*****

la seul cachette que Kurama n'ira jamais vérifié est le paradis, shin sous forme de renard de taille moyenne se trouvait un peu plus loin de l'olympe dans les grand jardin. étant autre fois une créature qui vivait dans les environ il avait les moyens de revenir même si il ne pouvait plus franchir les portes de l'olympe. Il était coucher à côté d'un arbres blessé fortement au niveau des côtes, Kurama n'a pas fait les chose à moitié et ses blessures ne pouvait être guérite par magie. Shin tentait aussi bien que mal de se redressait et s'avançait en boitant vers la rivière afin de boire un peu, il savait que c'était tous aussi dangereux de rester ici que sur terre. Il n'avait pourtant pas le choix, si il voulait pouvoir aider ses propres il devait rapidement récupéré des forces.


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1591
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 26
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: On ne vois plus le temps passer!   Dim 21 Avr - 2:39

Santo avait déjà pas mal de plaisir, il baissait les yeux voyant que son frère arrêtait aussi tôt de le masturber alors qu'il aurait pu jouir, il avait malgré tout, toujours ce vibromasseur en lui. Il regardait bien son frère toujours aussi mécontent.

Santo : je peux tenir plus longtemps que toi, jamais je ne viendrais à te supplier !

Il fut surprit lorsqu'il attrapait tout d'un coup ce vibromasseur pour le retirer et le renfoncer, il en tournait la tête sur le côté et serrait ses poings. Sa respiration était rapide, il regardait le visage de son frère du coin de l'oeil.

Santo : Quand je serais libéré, tu seras à ton tour à ma merci.

Il senti enfin qu'il le sortait de lui, mais celui-ci le posait contre son membre, il grognait sentant le plaisir encore une fois, il ressentait les forte vibration contre son sexe. Il écoutait les paroles de son frère à cette instant, il en fronçait les soucils rapidement.

Santo : Ta pas intérêt de faire ça Eros !

Mais il le faisait malgré tout, il fermait bien sa bouche mais celui-ci le forçait il fut bien obligé de mettre le vibro dans sa bouche il le fusillait du regard à cette instant. Mais Eros finissait par s'arrêter là, il retirait aussi tôt le vibro de sa bouche et une fois qu'il claquait des doigts pour le détacher, Santo frottait sa bouche rapidement.

Il se redressait tout en observant bien son frère, il en ricanait de ses propos.

Santo : Pourquoi, si je recommence tu vas le dire à notre mère comme on le faisait quand on était enfant ? Je préfère que se soit moi qui attache, mais tu t'ais bien débrouillé, tu m'as donné pas mal de plaisir, et j'ai bien fallu jouir mais tu n'as pas été jusqu'au bout, c'était le but, ta petite vengeance est réussi.

Il se téléportait derrière lui, l'attrapant dans ses bras et posait ses lèvres contre sa nuque.

Santo : nos petites tortures sont finis mon frère, maintenant il est temps de se reconscillier, tu n'as pas encore jouis et moi j'en ais une nouvelle fois très envie avec tout ce que tu m'as fais alors..

I
l retirait une main de son étreinte pour attraper son sexe afin de s'aider à pénétrer son frère, une fois que c'était fait il glissait cette main jusqu'à son sexe pour le masturber tout en y envoyant son aura et faisait déjà pas mal de coup de reins tout en gémissant à chaque fois.

Il le poussait tout doucement pour qu'il se retrouve à quatre patte sur son lit pour avoir plus facile à bouger, il l'attrapait par ses hanches et faisait rapidement des coups de reins, il continuait en même temps de le masturber d'une main.

Santo : Je vais pas tarder.. JE vais éviter de jouir en toi.

Abnar frappait à la porte à cette instant, Santo tournait le regard surpris, il se retirait de son frère et claquait des doigts pour qu'il se retrouve habillé, il tournait les yeux agacé d'avoir encore été coupé alors qu'il allait jouir, il marchait jusqu'à la porte pour l'ouvrir, Abnar tournait le regard vers eux en faisant un sourire.

Abnar : Je suis navré de vous déranger.

Santo tournait le regard vers son frère se demandant s'il savait ce qu'ils faisaient, il revenait vers lui croisant les bras.

Santo : On ne faisait que discuter.

Il entrait dans la chambre regardant vers Eros.

Abnar : Vous avez de drôle de façon de discuter,et de drôle de discussion, je ne voulais pas jouer les fouineur, mais vous n'étiez pas très discret.

Santo : Vous êtes venu pour nous dire ça ?! Qu'est-ce que vous foutez ici ?!

Il se retournait pour le regarder.

Abnar : Je devais vous parler, vous faîtes partie du conseil non ?

Santo soupirait.

Santo : Oui en effet, alors parlez..

Abnar désirait s'asseoir sur le lit, il attrapait le vibromasseur du bout des doigts en redressant les sourcils et avec un léger sourire, SAnto s'avançait rapidement vers lui et le lui reprenait d'un coup sec, il le mettait dans le tiroir et le refermait aussi tôt.

Santo : Allons au salon !

Il tournait le regard vers Eros et marchait rapidement par la suite jusqu'au salon, il s'installait sur le divan passant sa main sur son visage agacé. Abnar les suivait et s'asseyait de façon très snoob. Comparé à Santo qui lui était plus alaise.

Abnar : Votre mère Aphrodite aime jouer avec le feu, elle m'a fait du chantage afin que je libère Atori de sa prison, que vont penser les Dieux de moi désormais.

Santo : Je ne vois en quoi est-ce notre problème.

Il me regardait très sérieusement.

Abnar : Et bien, il s'agit de votre mère, j'aimerais choisir les meilleurs choix qu'il soit pour être digne de ce trône. Mais je dois avouer que des fois, se n'est guère facile.

Il tournait ensuite le regard vers Eros.

Abnar : Elle compte m'imprégné de quelqu'un, c'est avec cela qu'elle comptait sur son chantage, je n'ai pas le temps devant moi pour être imprégné d'une personne, si je le suis, je ne ferais pas mon devoir comme il soit, je sais que toi Eros, tu possèdes les mêmes pouvoirs que ta mère Aphrodite.

Santo tournait le regard vers son frère à cette instant.

Abnar : J'aimerais ne pas être imprégné, convainc ta mère et si elle le fait, retire moi cette imprégnation. J'ai fais beaucoup d'erreur lors de ma dernière imprégnation que je regrette amèrement, et je sais que j'abandonnerais toute mes responsabilité pour mon imprégnée.

Santo : Vous ne connaissez pas notre mère, quand elle décide quelque chose, personne ne pourrait changer son avis.

Il revenait vers Santo à cette instant.

Abnar : Alors si c'est le cas, autant que je redonne ma place à mon père Zeus.

Il grimaçait à cette instant.

Abnar : Atori ne voudra pas la reprendre, je ne vois personne d'autre capable de diriger le trône.

Santo : C'est tout ce que tu avais à nous dire ?

Il se levait à cette instant.

Abnar : En effet, c'est tout.

Santo : Bien alors, on va y réfléchir.

Il ouvrait la porte pour lui montrer qu'il s'en aille, Abnar restait un moment n'en revenant pas qu'il osait le mettre dehors, mais Santo était de mauvaise humeur depuis qu'il n'avait pas pu arriver à ses fins une seconde fois.

Abnar : Je vois, je pensais que nous nous nous entendrons bien depuis que je vous ais donné une place au conseil.

Santo : Oh mais nous sommes amis, sortez maintenant.

Abnar se levait regardait vers Santo, celui-ci avait les sourcils froncés. Il marchait lentement jusqu'à ce qu'il arrive à côté de lui, il tournait le regard pour le regarder.

Abnar : J'attend votre réponse dans ce cas.

Il sortait par la suite, SAnto lui fermait la porte au nez, Abnar tournait le regard vers la porte à cette instant, il finissait par se téléporter pour s'en aller. Santo tournait le regard vers son frère, les bras croisé.

Santo : Quoi ?!


__________

Valas écoutait bien son fils, il levait un sourcils de ce qu'il lui disait, plutôt surpris.

Valas : Aphrodite veut de l'affection ? Elle doit vraiment se faire chier pour avoir besoin de l'affection, hum.. Il y au n temps, elle adorait l'affection que je lui portais en la chevauchant aussi haha.

Il se mettait bien au fond de son siège.

Valas : En effet j'adore ça, et comparé ce que tout le monde crois, tel père tel fils, se n'est pas toujours vrai, en tout cas pas question "Sexe" tu en ais la preuve.

Il ricanait de plus belle.

Vala : Pour l'instant oui Delic me supporte, et sa ma surprend moi même. J'ai l'habitude d'être détesté alors de savoir que quelqu'un comme lui arrive à m'aimer.

Il fit un sourire en coin.

Valas : Bon je baise comme un Dieu alors sa peut faire balance aussi.

Il passait ses doigts sous son menton tout en l'observant.

Valas : Je vois déjà bien leur tête, mais ils devraient s'y faire, Aphrodite baise tout le monde après tout, je suis sur qu'elle est déjà entrain de baiser un autre Dieu en ce moment même.

Il tournait le regard voyant Delic passait à toute vitesse pour se rendre jusqu'à la cuisine, il redressait un sourcils regardant de nouveau vers Atori.

Valas : Encore heureux qu'il est un Ange déchus, il est plus résistant ainsi.

Il revenait vers Delic qui s'approchait de lui avec son verre d'eau, il se laissait embrasser par celui-ci, une fois qu'il se décalait de lui, il en fit uns sourire en coin en l'écoutant.

Valas : Bien, va donc te reposer tu en as bien besoin, allez dépêche toi !

Il le suivait du regard lorsqu'il s'en allait dans sa chambre, il revenait ensuite vers Atori croisant les bras, ainsi qu'une jambe.

Valas : Et bien j'espère qu'elle les tiendra en laisse ses deux mômes, parce que j'ai pu passer une fois qur leur stupidité, mais une seconde cela risque d'être dure !


Il se penchait en avant pour faire apparaître un verre sur sa table et fit de même pour Atori, il l'attrapait et buvait tout le contenu.

Valas : Atori qui va jouer les papa, fait comme moi, regarde comment tu es devenu, j'ai plutôt bien réussi mon coup.

Il fit un sourire.

Valas : Tient, aurons-nous de la visite ?

Il tournait le regard vers la porte, il se levait déposant son verre, une patte de la taille de celle d'un Dragon tel que Zankou écrasait une partie de la maison de Valas, il reconnaissait aussi tôt de qui il s'agissait c'était Mike qui avait fait apparaître la main de son Bijuu, la moitié de la demeure de Valas était détruit à cause de son attaque, Mike fit disparaître sa main Bijuu et s'avançait rapidement vers eux attrapant Atori par sa chemise, Valas fronçait les sourcils mécontent.

Mike : Espèce de salopard de Dieu de merde !

Il le poussait et s'apprêtait à lui donner un coup de poing mais Valas attrapait son bras à cette instant, il le tordait, Mike gémissait, il tournait le regard pour le regarder à cette instant, Valas le poussait pour qu'il se retrouve à genou et tordait toujours lentement son bras jusqu'à ce qu'on entende son os se brisé, Mike en poussait un cris.

Valas : Tu oses détruire ma demeure, et maintenant tu t'en prend à mon fils, à un Dieu ?! Désires-tu mourir ?!

Mike grognait entre ses dents.

Valas : Tu penses que ce Biju à l'intérieur de toi peut vaincre un Dieu ?! Se sont les Dieux au même qui l'ont créé, idiot.

Il lui lâchait le bras et lui donnait un coup de pied ce qui le propulsait, il passait à travers un mur et se retrouvait dehors faisant des roulades sur le sol pendant un long moment. Valas tournait le regard vers Aori levant les yeux au ciel, il fit un signe de la main pour que sa demeure soit réparé et redevienne comme avant, il levait la tête vers les escaliers puisque Delic c'était réveillé bien entendu à cause du bruit.

Valas : Retourne dormir !

Il se téléportait ensuite pour se retrouver devant Mike, il se mettait accroupis pour le regard, il le retournait pour le remettre sur le dos.

Valas : Pourquoi tant de colère hum ?!

Il crachait du sang, mais ses blessures s'imprégné de la lueur noir du bijuu pour guérir.

Mike : J'avais prévenu à ton "fils" que votre putain d'imprégnation n'était pas de l'amour.

Il soupirait.

Valas : Tu viens te jeter dans la gueule du loup juste pour ça ?!

Mike se redressait pour ensuite se remettre de bout, Valas faisait de même continuant de le regarder avec mépris, il tournait le regard vers Atori.

Mike : Quand on est allé la voir, elle était assise sur une chaise, sa peau blanche et froide, elle était occupé de se vider de son sang !

Valas : C'est pathétique.

Il ricanait.

Valas : Elle est en vie ?

Mike tournait le regard vers Valas.

Mike : On l'a sauvé.

Valas : Bien alors je ne vois pas où est le problème.

Il l'attrapait par la gorge.

Valas : Ne t'avise plus de venir jouer les petit héro en tentant de massacrer ma demeure et t'en prendre à nous petit sorcier, si Delic aurait été touché par tes stupidité, j'aurais fais de même avec ta femme sous tes yeux et ta fille !

Il le poussait et commençait à retourner chez lui regardant vers Atori.

Mike : Vous êtes que des putains d'égoïste de merde ! Vous vous fichez bien de ce qu'ils peut nous arriver, Heley n'est-elle pas la race que tu as créé Valas ?! N'es-tu pas censé la protéger !

Valas : Une de moins je vois pas ce que sa chance, si elle veut tant mourir c'est qu'elle est faible, alors elle n'est pas digne d'être un ange déchus, qu'elle meurt, je m'en moque complètement. Et oui ta raison, on est égoïste, tout les Dieux le sont, et les mortel le sont tout autant que nous.

Il rentrait chez lui levant les yeux voyant que Delic était toujours là.

Valas : Je t'avais dit de retourner te coucher !



__________________


Selena ne pouvait rien faire contre la décision de la Déesse, elle écoutait bien leur conversation, lorsque son père, Neltarion lui disait qu'il désirait l'enfant qu'elle portait si jamais se serait une femelle, elle en posait la main sur son ventre à cette instant, mais il désirait également la fille de Zankou, elle tournait le regard vers Aphrodite par la suite, celle-ci restait bien en face de Neltarion le sourire aux lèvres.

Aphrodite : Bien vous aurez ce que vous souhaitez, si l'enfant qu'elle porte est un mâle, la prochaine femelle sera également à vous.

Elle tournait le regard vers le ciel sentant en effet Zankou et son clan revenir, elle revenait vers lui par la suite.

Aphrodite : Les Dieux tiennent toujours leurs promesses, et j'espère que se sera réciproque de votre côté ou vous le regretterez amèrement Neltarion.

Elle le regardait reprendre sa forme de Dagon et s'en aller par la suite, avec ses Dragons qui étaient capable de voler car certains d'entre eux étaient blessé. Selena regardait avec un regard mauvais vers Aphrodite, elle levait les yeux voyant par la suite Neltarion et Zankou se lancer une boule de feu, mais celui-ci partait malgré tout, Zankou finissait par attérir se posant bien entendu des questions. Lorsque Khal attérissait à son tour tout en reprenant forme humaine, Selena l'enlaçait.

Selena : Nous n'avons rien..

Elle gardait les yeux ouvert regardant Aphrodite, celle-ci tournait le regard vers Zankou.

Aphrodite : Je suis venu protéger ma race.

Selena se retirait de Khal, les sourcils au plus bas.

Selena : Protéger sa race.. De belles paroles, elle a surtout fait du chantage en se servant des Dragons comme objets !

Elle se retournait pour la regarder.

Aphrodite : Prend garde à tes paroles.

Elle se retournait vers Zankou.

Aphrodite : Neltarion désire deux de vos femelles, j'ai accepté son offre, il en prendra soin et fera un excellent partis pour eux.

Khaleesi apparaissait par la suite en se téléportant, elle ne pouvait pas téléporter tout le monde, mais comme elle était seul celui lui était plus facile, elle tournait le regard vers Zankou mais ensuite vers Aphrodite, elle sentait Neltarion qui s'en allait. Aphrodite souriait la voyant apparaître, elle la regardait attentivement.

Aphrodite : Je vous laisse le temps pour dire vos adieu à votre fille Sawn avant que je ne l'envois à Neltarion, pour le deuxième je devrais attendre, si Selena attend une femelle elle appartiendra à Neltarion.

Selena : Je ne lui laisserais jamais mon enfant.

Aphrodite : Mais vous n'avez guère le choix, c'est ça ou il détruit votre race, ce que je ne désire pas.

E
lle tournait le regard vers Zankou.

Aphrodite : Vous avez un soucis Zankou ? Désirez-vous vous en prendre à une Déesse ? Je vous conseil de vous retenir, vous, ainsi que votre fils, je peux sentir son sang bouillir sur place.

Elle tournait ensuite la tête vers Khaleesi qui était elle aussi mécontente.

Aphrodite : Et vous Khaleesi, se n'est pas digne d'une femme, vous devrez agir avec sagesse et comprendre ma décision.

Khaleesi :Je préfère me battre que donnez ma fille.

Aphrodite : Vous battre ? J'ai pu voir ce qu'il allait en arriver si vous en arriver à cette Guerre. Drogon mourra le premier, lorsque vous verrez cela, votre fils Khal, foncera la tête baissé jusqu'à Neltarion qui lui tranchera la tête sous vos yeux. Il arrivera à ses fin en prenant de force votre fille, et Selena attendant que son enfant grossisse et ensuite, une fois que son oeuf sera hors d'elle, il lui fera payer sa trahison et elle mourra de ses blessures. C'est ce que vous désirez ? Parce que moi, il en est hors de question.

Khaleesi détournait le regard.

Aphrodite : Votre famille sera saint et sauf, vos filles le seront également sauf qu'elles seront loin de vous, elle appartiendront à Neltarion, elles leurs donneront naissance d'autre Dragon et votre famille s'agrandira, je ne vois pas le mal la dedans. Je vous laisse quelques minutes pour dire vos Adieux à votre Fille Sawn, ensuite je la téléporterais jusqu'à lui.

Elle se téléportait par la suite. Khaleesi, tournait le regard vers Zankou, elle s'approchait de sa fille qui était à terre, elle avait la taille d'un petit chien, il se mettait à genoux, Sawn posait sa tête sur les jambes de sa mère levant les yeux pour le regarder, elle sentait qu'elle était triste. Khaleesi posait sa main sur son museau pour la caresser.

Khaleesi : Il faudra que tu sois forte Sawn.. Je te promet que je trouverais une solution pour qu'on continue à se voir, jamais je ne laisserais mon bébé tout seul..

Sawn faisait un petit cris, Khaleesi détournait le regard, elle tentait d'être forte mais elle n'avait pas le choix. Si elle faisait cette Guerre, elle allait tout perdre comme lui avait dit Aphrodite. Selena regardait Khal, il devait à son tour dire ses Adieu à sa soeur, elle posait sa main sur son ventre priant les Dieux que se soit un mâle et non une femelle.

Après que tout le monde venait à dire ses Adieux, on pouvait voir une larme couler sur les écailles de Sawn qui semblait comprendre qu'elle ne reverra pendant pas un long moment sa famille, elle fut aussi tôt téléporter loin d'eux, Khaleesi posait ses mains sur le sol, elle se levait et commençait à s'en aller.

Sawn réapparaissait dans les appartements de Neltarion, elle tournait sur elle même cherchant après sa mère, elle poussait des cris d'appel pour les appeler.

Spoiler:
 


_______________


Alors que Khaleesi était partie après les quelque remarques de Kurama, Silas avait bien vu qu'il la regardait d'un mauvais oeil, il le suivait du regard jusqu'à ce qu'il rentre.

Shiki : Je pensais bien faire.

Il ne bougeait pas de sa place et se laissait aussi tôt prendre la gorge, il ne le quittait pas des yeux, il vit ensuite Silas venir.

Shiki : Je trouverais toujours une solution pour me libérer une nouvelle fois, même si je dois attendre encore des millénaire d'année. Et seul un Dieu est capable de m'enfermer dans cette foutue dague maître.

Il tournait le regard vers Silas, il finissait par le lâcher, il passait sa langue sur ses lèvres et suivait son frère et son maître. Il ricanait lorsqu'il giflait son frère.

Shiki : Vous finirez par le retrouver, il ne peut pas se cacher éternellement.

Il se taisait puisque son maître était bien tendu à cause de ce qu'il c'était passé qui était bien entendu de sa faute, celui-ci était bien en colère contre lui. Il tournait le regard vers son frère qu'il se téléportait aussi tôt pour retrouver Shin, il tournait le regard vers son maître désirant trouver un moyen pour le détendre afin qu'il se calme et en quelque sorte se faire pardonner de ses erreurs.

Shiki : Bien, je tenterais de ne plus vous décevoir maître.

Il le regardait sans aller tout en passant sa langue sur ses lèvres. Il tendait la main un nuage noir sortait de lui et disparaissait à travers la fenêtre, il se dirigeait rapidement jusqu'à une direction.

Après à peine quelque minutes, Elijah avait trouvé ce qu'il cherchait, il le nuage sombre venait de pénétrer dans le corps de sa victime et il arrivait à contrôler, c'était une femme, une Kitsune, elle apparaissait dans la chambre de son maître Kurama. Elle balançait ses queues tout en s'approchant de lui, elle retirait lentement ses vêtements qu'elle laissaient tomber au sol pour se retrouver nue devant lui.

Maître Elijah m'envois pour se pardonner des erreurs qu'il a commise. Il espère que cela vous fera plaisir.

Etant sous l'emprise et les ordres de ELijah, celle-ci avait une marque qui avait apparu sur le bas de son dos, elle glissait ses mains sur le torse de Kurama ne le quittant pas des yeux.


__________________


Pendant ce temps Zeus avait ressenti la présence de Shin dans son domaine, il n'avait pas traverser les portes de L'Olympe il se trouvait à l'extérieur de ses murs, mais il était malgré tout chez lui au Paradis et sans aucune raison ce qui ne lui plaisait pas étant donné que seul quelque Kitsune était accepté et ceux-ci étaient très loyal et serviable.

Il apparaissait devant lui marchant, il baissait les yeux pour l'inspecter et savait ce qu'il c'était passé avec son fils Kurama.

Zeus : Shin, j'ai beaucoup entendu parlé de toi, et je t'ai également observé.

Il restait debout, baissant juste la tête pour le regarder.

Zeus : Ce qui est sur c'est qu'il ne pourra nullement te retrouver ici, je pensais qu'aucun Kitsune vivant sur la Terre pouvait se rappeler du sort capable de se téléporter jusqu'ici. Mais cela ne veut pas dire que vous êtes capable d'entrer dans l'Olympe, vous ne pouvez que vous promener librement à l'extérieur.

Il croisait les bras.

Zeus : Vous aurez du tuer ce prêtre et rien de ceci ne serait arrivé, mais était sans doute votre Destin, Kurama est sans apparu pour une bonne raison. Je ne peux te renvoyer sur Terre, c'est Abnar désormais qui dois choisir étant donné qu'il détient le trône.


Il s'abaissait se mettant accroupis et posait ses bras sur ses jambes, il observait ses blessures.

Zeus : De vilaine blessure, il te faudra beaucoup de temps pour guérir. Kurama a belle et bien fallu te mettre à terre, je pourrais facilement te guérir, mais pourquoi le ferais-je ?




[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1372
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: On ne vois plus le temps passer!   Dim 21 Avr - 7:02

Il était bien faire de lui se cher Eros, il tournait le regard vers son frère qui le félicitait même pour ses petits jeux de torture. Il n'y avait jamais eu de véritable dispute entre eux, Ils s'amusent en réalité de leurs querelles pour ensuite rapidement se réconcilié.

Eros: j'hésiterais pas une seule seconde à te dénoncer à mère, j'aime qu'elle te gronde pour ensuite te voir faire la tête.

Il se redressait sentant son frère se matérialisé derrière lui, il sourit lâchant ses vêtements ayant bien compris qu'il n'en n'aura pas besoin tout de suite. Il tournait la tête afin de le regarder du coin de l'oeil le sourire aux lèvres.

Eros: C'est le moment que je préfère quand on se réconcillie.

Il levait la tête vers le haut ouvrant la bouche échappant un soupir le sentant entrer en lui, Il caressa le bras de son frère qui caressait son membre jusqu'à sa main pour l'aider à faire des mouvements plus rapide encore.

Eros: Ha Santo, est ce que je t'ai déjà dit à quel point j'aime sentir ta queue en moi.

Il se laissait pousser jusqu'au lit se mettant en position quatre patte pour facilité son frère, il gémit à chaque coup de reins donner et suivis les mouvements de son frère. Il serrait les draps du lit ne cachant pas le plaisir qu'il ressentait en étouffant ses gémissement.

Eros: non, jouis en moi j'ai envie de te sentir.

Il tournait la tête vers la porte entendant toquer et se retira de son frère s'habillant à son tour et se retira du lit passant sa main sur ses cheveux tentant de se montrer présentable.

Eros: Abnar? je m'attendais pas à cette visite.

Il sourit n'étant pas du tout mal à l'aise même si il Abnar à bien comprit se qu'il se tramais ici. Par contre son frère était entrain de bouillir sur place.

Eros: j'avoue n'avoir jamais été quelqu'un de très discret et Santo calme toi, n'oublie pas à qui tu parle.

Il regardait vers son frère tentant de lui faire comprendre de se calmer, mais dans l'état ou il est sa sera bien difficile de calmer sa mauvaise humeur. Il ne pouvait malgré tout s'empêcher de pouffer de rire voyant Abnar prendre le vibro.

Eros: Oh Santo, que fais tu donc avec se genre d'appareille dans ta chambre?

Il adorait voir son frère tant mal à l'aise, c'était encore plus amusant que le torturer. Il les suivis tout d'eux s'installant dans le divan voulant savoir malgré tout se que Abnar désirait leurs dire.

Eros: Le chantage est l'arme la plus puissante de notre mère même si j'aurais apprécier qu'elle se retienne pour cette fois.

Il fronçait les sourcils regardant vers Santo qui était toujours désagréable avec Abnar, mais ne dit rien continuant d'écouter celui ci.

Eros: Jusqu'à présent personne ne sait plein de vos choix Abnar et beaucoup de dieu appréciait Atori, j'ai entendu d'ailleurs que beaucoup d'entre eux était ravis que vous le libériez...j'en faisais évidemment pas partit et votre père non plus.

Il croisait les jambes posant sa main sur son genoux, faisant signe de la tête admettant d'avoir les mêmes pouvoirs que sa mère, mais c'était un secret pour personne.

Eros: Vous êtes surement l'un des premiers qui me demande de supprimé une imprégnation délibérément, les autres serait presque à me supplier de leurs en donner une..ma mère risquerait de très mal le prendre si j'acceptais votre demande.

eros n'avait aucune envie que Zeus reprenne sa place sur le trône, il ferait tous pour s'en prendre à eux les premiers étant les enfants de Atori. Il regardait vers son frère à cet instant surtout qu'il n'hésitait pas à le mettre de hors.

Eros: Santo...

Eros désespéré par le comportement de son frère posait son visage sur sa main, il avait mis le rois des dieux dehors comme ci il s'agissait d'un insecte qu'on devait vite se débarrasser.

Eros: aurais tu oublier mon cher frère qu'on tente de bien se faire voir par tout le monde et toi...tu fou presque des coups de pied au cul à Abnar pour le faire sortir?

Il se levait s'avançant vers son frère.

Eros: je vais finir cette conversation avec Abnar, toi trouve toi quelqu'un pour te faire jouir et rendre ta bonne humeur.

Il se téléportait jusque devant la porte de chez Abnar et toquait avant d'entrer, il soupirait regardant dans sa direction repensant au comportement de son frère.

Eros: je suis venu m'excusez pour mon frère, il est assez de mauvaise humeur...se qui arrive souvent je l'admet. Il ressemble beaucoup à Valas et j'ai pas besoin de vous expliquer quel caractère à se dieu, pas chance moi j'ai hériter celui de ma mère.

Il s'avançait jusqu'à son bureau restant debout face à celui ci.

Eros: je comprend tous à fait pourquoi vous ne souhaitez pas être imprégné à nouveau et pour prouvez notre bien entente, j'accepte de vous aider si ma mère vous imprègne d'une personne.

Il regardait autour de lui soupirant.

Eros: j'ai quelque chose d'autre à vous dire également et c'est à propos de votre père. Je dois rompre une promesse de silence mais je pense que je ne peux garder cela pour moi. j'étais été le voir plus tôt dans la journée espérant tirer le drapeau blanc et il m'a demander en échange de cela que je prenne la divinité de mon père.

Il regardait bien Abnar à cet instant.

Eros: il pense également que vous n'avez rien à faire sur le trône, il pense que si vous continuez à rester le chaos suivra bientôt...j'ai bien peur que Zeus devient aveugle par sa colère, il n'a pas hésiter à donner des informations à Hadès..va savoir se qu'il pourrait préparer d'autre pour la suite..il veut son trône Abnar et il n'a que cette idée en tête.

Il fini par s'asseoir sur le siège se trouvant devant son bureau.

Eros: Il ne faut pas qu'il le récupère ou j'ai bien peur qu'il fasse de très mauvais choix pour se venger de ceux qu'ils l'ont mis de côté...et je vous assure que se petit jouet vibrant que vous avez trouver tout à l'heure appartiens à mon frère et non à moi après totu on était dans sa chambre.

Il fit un sourire en coin à cet instant pour détendre l'atmosphère.


****

Atori était toujours entrain de discuté avec Valas pendant que Delic s'endormait tranquillement dans la chambre, il se penchait attrapant l'un des verres que Valas fini apparaître sur la petite table devant eux.

Atori: si tu crois que j'avais toujours facile à te supporter quand j'étais môme, je ne parle pas seulement de ton foutu caractère, mais aussi à toutes ses nuits blanche que tu m'as fait passer pendant que tu baisais ses demoiselles dans la chambre d'à côté.

Il tournait le regard ayant également sentit la présence de quelqu'un, il posait son verre se levant regardant vers la porte. Une patte géante s'écrasa sur la façade, Atori plissa les yeux reconnaissant parfaitement l'aura de bijuu enfermer en Mike.

Atori: que viens tu faire la?

Il fronçait les sourcils le voyant s'approcher de lui et l'attraper par la chemise pour l'insulté, il ne bougeait pas d'un pouce comprenant pourquoi il était dans un état pareil.

Atori: tu devrais t'en aller Mike.

Il voulu le frapper mais Valas intervenait pour l'en empêcher n'hésitant pas à lui briser l'os, devant un tel vacarme Delic sortait du lit en sursaut. Il avait été à deux doigt de se faire écraser en même temps qu'une partie de la maison, il couru jusqu'en haut des escaliers et fut surpris de voir Mike.

Delic: Mike?

Delic reculait d'un pat puisque Valas hurlait presque qu'il retourne dormir, mais il pouvait pas faire comme ci de rien était et lorsque Valas se téléporta tout près de Mike. Delic descendit des escaliers en courant s'approchant pour mieux voir, Atori tournait les yeux vers lui à cette instant mais ne dit rien regardant lui aussi en direction de Mike et Valas. Atori se décidait à s'avancer en direction de Mike, il n'aurait pas cru que Heley viendra à mettre fin à sa vie à cause de se qu'il sait passer.

Atori: vous priez chaque jour que cette imprégnation cesse en elle et moi et maintenant que tu sais fait, tu détruis des maison...J'irais voir Heley pour discuté avec elle si il le faut, mais cela changera rien au fait que tout ceci est terminé Mike.

Atori se tournait regardant à l'intérieur de la maison, delic avait ses mains poser sur son t-shirt le serrant voyant enfin le véritable visage de Valas. Lorsque celui ci criait encore dessus, il s'en allait remontant à l'étage, pas pour se recoucher mais s'habiller.

Atori: retourne chez toi maintenant Mike, ta famille t'attend.

Il se tournait s'avançant vers son père le regardant du coin de l'oeil.

Atori: Tu aurais mieux fait de tenir ta langue, tu as effrayé ton petit protégé.

Il se téléportait pendant que Delic redescendait à l'étage mettant une veste sur lui et passait à côté de Valas sans le regarder. Evidemment il l'empêchait de partir, il gardait tête baisser.

Delic: Je vais voir Heley parce que moi je me moi je me moque pas qu'elle meurt ou non.

Il finissait pas lever les yeux vers lui quelque larmes s'y échappait.

Delic: J'étais également désirer mourir à plusieurs reprise et c'est Teijo qui me sauvait, tu vois moi aussi je suis faible. Lâche moi maintenant!

Il tirait sur son bras pour le faire lâcher

Delic: je comprenais pas au début pour quoi tout le monde te détestait autant, maintenant je sais...je vais pas rester ici, je vais rentrer chez moi.

pendant se temps Atori apparu tout près de Heley, Brook se levait étant à son chevet.

Brook: qu'est ce que vous faites ici!?

Atori: ton cher copain à mis le zouc chez Valas c'était pas très malin de sa part.

Brook: si vous avez fait du mal à Mike!

Atori: il n'a rien, il va surement pas tarder d'ailleurs...laisse moi avec Heley on doit discuté tous les deux.

Elle n'appréciait pas l'idée de le laisser seul avec sa soeur, mais sortit malgré tout de la chambre. Atori s'asseyait sur la chaise à côté du lit regardant Heley.

Atori: tu semble surpris de me voir, je t'avouerais que si j'aurais pas appris par mike que tu as tenté à ta vie...je serais pas la aujourd'hui.

Il soupirait.

Atori: Heley, je sais que c'est dure pour toi, mais faudra m'oublier. je veux pas pour autant que tu meurt aussi stupidement pour une dieu égoïste comme moi. Je ferais en sorte de la convaincre que tu m'oublie, mais ne commet plus de tel bêtise, pas pour quelqu'un comme moi.


****

Zankou s'approchait de Aphrodite ayant presque envie de frapper dessus se refusant de donner sa fille à Neltarion.

Zankou: comment oser vous! ma fille n'est pas une marchandise qu'on peut donner!

Evidemment qu'il bouillait sur place c'était évidant, Khal tenant Selena contre elle posant sa main sur son ventre ne voulant pas non plus qu'on prenne son enfant. Il regardait à nouveau vers Aphrodite écoutant sa prédiction, si ils n'obéissaient tranquillement et provoque cette guerre beaucoup mourons. Drogon, Khal, Selena mourront. Zankou fermait les yeux sachant qu'il n'avait pas le choix.

Zankou: Un jour je vous ferais payer pour cela Aphrodite, déesse ou non.

Il s'avançait vers sa femme posant ses mains sur ses épaules alors qu'elle disait au revoir à Sawn, Khal arrivait également caressant sa petite soeur.

Khal: pleure pas Sawn, tu es forte petite soeur et puis je suis sûr qu'on se reverra.

Zankou ne disait rien restant fort malgré cette séparation, mais savoir sa fille entre les mains de Neltarion lui allait loin malgré tout. Elle fut téléporter, Zankou se tournait tentant d'étouffer sa colère. Il devait rester fort pour son clan, il partait de son côté allant vers les dragons blessé par la troupe de Neltarion afin de les aider. Khal soupirait s'avançant vers sa mère avant qu'elle ne parte.

Khal: maman, je suis sûr que tout va bien se passer..Sawn tiens de papa et toi, elle est très forte.

Depuis les appartements de Neltarion celui ci sourit voyant ce petit dragon apparaître sur le sol, il s'avançait vers elle baissant les yeux pour la regarder.

Neltarion: papa et maman ne sont plus la maintenant, alors cesse de crier ils ne pourront t'entendre.

Il s'accroupit le sourire aux lèvres.

Neltarion: tu va vivre avec moi et je suis certain que tu sera une sage petite dragonne, j'ai pas le droit de te faire du mal, mais je pourrais demander à l'un de mes mâles pour le faire à ma place alors reste tranquille.

Il l'attrapait dans sa main sans lui faire du mal et la regardait du plus près.

Netralion: hum, tu sera une bonne femelle tant mieux j'aime pas les faibles. Dragonne!

Une servante arrivait rapidement s'inclinant devant lui.

neltarion: occupé vous de cette gamine jusqu'à sa maturité, qu'elle ne manque de rien je la veux en pleine santé quand elel serait apte à se reproduire.

" oui mon seigneur"

Elle s'avançant pour prendre Sawn dans ses bras et partit jusqu'à sa nouvelle chambre


****

Shin était allongé dans l'herbe les yeux fermer tentant de se reposer malgré la blessure qui le faisait souffrir, entendant des bruit de pat il relevait la tête regardant vers zeus et montrait les crocs poussant des grognements d'animal.

Shin: Zeus..

Il l'écoutait malgré tout sans l’interrompre, il savait qu'il aurait surement eu la visite d'un dieu, mais il n'aurait pas imaginer que sa aurait été Zeus en personne.

Shin: c'est mon père qui m'a apprit se sort en cas de nécessité, j'aurais jamais cru en avoir besoin jusqu'à maintenant...je n'avais pas le choix sinon jamais je serais ici à vous parlez.

Il tournait le regard vers le palais de l'olympe et revins à Zeus.

Shin: je l'avais pas l'intention de toute manière d'entrer dans un tel lieux, je préfère encore croupir dans l'herbe.

Shin se remettait à grogner n'appréciant pas ses paroles.

Shin: j'ai un peu plus de restait pour la vie que vous Zeus, se prêtre dont vous parler était mon élève, mais aussi mon ami..savez vous même se que se mot signifie?

Il reposait sa tête sur le sol étant épuisé, mais tourna malgré tout son regard dans sa direction.

Shin: le monde se porte bien mieux depuis que vous régnez plus Zeus, il a moins de guerre, de mort, de souffrance...moi qui pensait que c'était votre faire le pire d'entre vous, au fond vous vous ressemblez beaucoup.

Il relevait la tête voyant qu'il s'accroupissait pour regarder sa blessure.

Shin: je n'ai pas besoin de votre aide, cela prendra du temps mais je me remettrais de ses blessures.

Il reprit une forme humaine et posant sa main contre sa plaie qui le faisait souffrir.

Keisuke: moi je vous aiderais.

Un jeune blond avec un chat sur son épaule s'avançait vers Shin s'abaissant pour mieux voir l'état de sa blessure, lorsqu'il approchait sa main Shin se recula ne voulant pas être toucher.

Keisuke: vous n'avez rien à craindre de moi, je suis pas un dieu.

Shin: vous êtes quoi?

Keisuke: un ange, mon travail est de m'occuper des créatures vivant dans cette forêt.

Il regardait vers zeus à cette instant.

Keisuke: c'est vous qui m'avez charger de cette tache il a longtemps même si cette créature viens d'ailleurs, je soignerais ses plaies.

Le chat sur son épaule regardait Keisuke.

" il a beaucoup de monde ses temps ci dans le coin, regarde se maudit renard à mis du sang partout! et puis il a cette reine des enfers près des portes!"

Keisuke: chut, il a des choses qui ne se dit pas vilain bavard.

Il posait sa main sur la blessure de Shin qui se laissait faire cette fois et se faisait soigner par l'ange. plus loin devant les grande porte séparant l'Olympe au jardin d'Eden, Persephone attendait la regardant autour d'elle de peur d'être vue. Les portes s'ouvrit Nomar s'avança vers sa mère.

Nomar: vous devriez arrêter de venir jusqu'ici.

persephone: je ne peux peut être pas entrer dans l'Olympe mais aucune lois ne m'interdis d'attendre devant les portes. J'ai plus beaucoup l'occasion de te voir Nomar, tu passe en coup de vent au enfer pour poster les âmes sans même prendre la peine de venir me voir.

Nomar: je n'ai plus rien à faire la bas, je continue mon travail car c'est mon travail...mais je pourrais plus jamais regarder père en face.

Persephone: et moi dois je également être punie?

Nomar: vous le serez si il apprend que vous êtes ici alors cessez de venir me voir.

Persephone: tous cela c'est à cause de cette maudite demi-déesse.

Nomar: elle s'appelle Théandras et elle n'est en rien responsable.

Persephone: elle m'a prit mon fils.

Il soupirait se tournant pour renter à nouveau, les portes se fermaient derrière lui.

Persephone: Nomar! tu ose me fermer les portes au nez!

les portes se refermait, hors d'elle Persephone attrapa une pierre à terre et la lançait contre celle ci.

Spoiler:
 


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1591
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 26
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: On ne vois plus le temps passer!   Lun 22 Avr - 4:12

Santo croisait les bras regardant vers son frère, il était de mauvaise humeur, alors il n'avait nullement l'envie de discuter avec qui que se soit et que se soit Abnar, Zeus, ou n'importe qui d'autre, il aurait fait exactement pareil.

Santo : Mais je me fais bien voir, j'ai écouté ce qu'il avait à dire.

Il haussait les épaules mécontent et passait à côté de son frère tout en l'écoutant, il finissait par se retourner pour bien le regarder. Celui-ci finissait par s'avancer vers lui, il le regardait bien de bas en haut.

Santo : Va donc le trouver, qui sait peut-être qu'il aimerait ton cul lui comparé à son père. Ah et oui, je compte bien trouver quelqu'un pour terminer ce que tu n'as pas pu faire.

Il le regardait se téléporter.

Du côté de Abnar, celui-ci n'avait guère apprécier le comportement de Santo, il tournait le regard voyant Eros venir jusqu'à lui.

Abnar : En effet Santo ressemble étrangement à Valas, cela ne doit pas être facile tout les jours de le supporter.

Il le regardait se mettre en face de lui, il sourit.

Abnar : Je suis ravis de l'entendre Eros.

Il fut bien surpris de ce qu'il disait par la suite, Abnar en fronçait les sourcils, lui qui arrivait toujours à maintenir sa colère, la se fut assez dure de la contenir. Il détournait le regard, glissant ses doigts sur son front.

Abnar : Zeus n'a jamais apprécié la présence de Atori, il le trouve dangereux.

Il tournait de nouveau le regard vers lui, finissant par faire apparaître son siège derrière lui et s'y installait, il posait ses coudes sur les accoudoirs de ceux-ci tout en l'observant. Se n'est pas le fait de savoir que son père avait demander à Eros de prendre la divinité de Atori qui le mettait en colère, mais plutôt de ce qu'il pensait de lui même.

Abnar : Zeus dirait n'importe quoi pour récupérer sa place sur le trône, j'ai pourtant accepter beaucoup de chose de sa part, il nous a trahis jadis en complotant avec Tsukune, je ne l'ai pourtant pas punis pour ça.

Il levait la main vers lui.

Abnar : Merci de m'avoir fait part de ses informations, je vais le surveiller de très près.. Il n'a aucune confiance en moi ? Et bien certes, je n'aurais pas confiance en lui non plus désormais.

Il finissait par poser ses coudes sur le bord de son bureau et prenait ses mains l'une contre l'autre tout en observant Eros

Abnar : En effet, je pense tout comme toi, je ne lui donnerais jamais ma place sa c'est certains.

Il levait un sourcils de ce qu'il venait de dire, ils parlaient de chose très sérieuse, mais Abnar comprit bien vite qu'il tentait de détendre l'atmosphère, il en ricanait.

Abnar : Ce jouet vibrant était imprégné de ton aura, je pense dont qu'il t'appartient.

Il continuait de sourire.

Abnar : Votre frère ne semble pas penser comme vous, vous êtes né jumeaux, pour un Dieu c'est la première fois que cela se produit. Certe vous vous ressemblez beaucoup, mais question caractère c'est tout différent.

Il tournait le regard ressentant Zeus se rendre à l'extérieur de l'Olympe, il allait donc voir ce qu'il se passait pour qu'il se rende à l'extérieur, il vit aussi tôt ce Kitsune qui n'était autre que Shin. Il senti par la suite la présence de Persephone dans les lieux. Il revenait malgré tout vers Eros, se levant, il se mettait à côté de lui et baissait la tête pour le regarder vu qu'il se trouvait assis.

Abnar : J'apprécie ta sincérité et d'avoir rompu la promesse avec mon père pour me dire ce qu'il en est. Il n'en sera rien, je peux te l'assurer.

Il fit un sourire en coin le regardant.

Abnar : Je vais réfléchir à ce que je peux en tirer des informations que tu m'as confié. Je vais devoir te laisser désormais, mon père fait encore des siennes, nous avons quelques invités en dehors de l'Olympe.

Il disparaissait par la suite. Santo ouvrait la porte à cette instant, les mains dans les poches, il regardait son frère qui était toujours assis, il le regardait du coin de l'oeil.

Santo : Je suis de nouveau de bonne humeur, j'étais venu pour "m'excuser". Mais il semblerait que je sois arrivé trop tard, se n 'est pas de chance.

Il regardait partout voulant voir où Abnar vivait, il ne se gênait pas pour fouiller chacune des pièces et trouvait par la suite sa chambre, son lit était immense.

Santo : Et bien, il ne doit pas se faire chier dans se lit.

Il ricanait et fouillait chaque recoins de la chambre désirant trouver un petit quelque chose, il trouvait un string sous le lit, il le levait vers le haut en posant une mains sur sa hanche regardant vers son frère en ricnaant.

Santo : Garderait-il des souvenirs ?

Il faisait directement en sorte de sentir de qui sa provenait, il plissait les yeux puisque c'était de leur mère.

Santo : Notre mère passe de Dieux en Dieux.

Il mettait aussi tôt le string dans sa poche en arrière et continuait de fouiller pour trouver d'autre chose.

Santo : Et toi mon frère, tu as eu le droit de voir sa bite divine ?

Il ricanait.

_______________

Valas tournait le regard vers son fils qui lui disait ses paroles, il cherchait aussi tôt Delic avec ses sens. Il ne protestait pas lorsque Atori s'en allait, il vit par la suite Delic prendre sa veste et désirait sans aller, Valas lui bloquait le passage en le regardant les sourcils baissés.

Valas : Delic ne fait pas l'idiot et reste ici !

Mike levait les yeux toujours aussi mécontent, il aimait Brook, il aimait également leur fille, il appréciait Heley et désirait la protéger parce qu'elle est la soeur de Brook, il lui avait prévenu de nombreuse de fois de ce qu'il pensait des imprégnations, mais celle-ci était aveugle et ne voulait rien entendre. Maintenant, elle ne supportait pas du tout la perte de Atori, Aphrodite avait accentué l'amour qu'elle portait envers lui, elle ne voulait aucun autre homme.

Valas quand à lui continuait de regarder Delic, pour la première fois, il ressentait une peur immense, il avait peur de le perdre. Il fut surpris lorsqu'il levait la tête vers lui et qu'il vit qu'il pleurait, il ne le quittait malgré tout pas des yeux.

Valas : Tu désirais mourir ?!

Il finissait par le lâcher puisqu'il désirait se retirer de lui, il tournait le regard vers lui, le suivant bien du regard.

Valas : Delic ne t'en va pas comme ça !

Mike finissait par se lever, il marchait jusqu'à Delic passant sa main sur son épaule, il levait les yeux vers Valas pour bien le regarder, celui-ci faisait de même de son côté.

Mike : On s'en va.

Valas : Mike ne te mêle pas de notre conversation ! Nous n'avons pas finis !

Il utilisait tendait la main, un portail apparaissait devant eux, il le pénétrait avec Delic, Valas regardait le portail disparaître par la suite, il fit apparaître une boule d'aura dans sa main et la lançait avait beaucoup de force dans le ciel, celle-ci montait à une forte altitude et avec une vitesse impressionnante, elle finissait par redescendre rapidement, formant une météorite qui atterissait dans la mer heureusement pour lui, si sa aurait fait des victimes, Abnar en aurait été mécontent.

Il passait sa main sur son visage poussant un cris de rage et rentrait chez lui, il claquait la porte et se posait contre le mur.

Valas : Delic..

******

Pendant ce temps, Heley était allongé dans le lit, elle était dans sa bulle. Malgré que sa soeur était là, elle ne parlait pratiquement plus. Elle tournait le regard lorsque Atori apparaissait, elle désirait se redresser, mais étant encore affaiblie, elle finissait par retomber couchée sur le lit.

Elle tournait la tête vers lui, Brook avait finis les laisser seul, celle-ci espérait qu'il revienne pour de bon à ses côtés, mais voyant le visage qu'elle avait, elle comprit tout de suite que c'était plutôt des paroles d'adieu.

Heley : Alors tu es ici par pitié..

Elle détournait le regard, regardant vers le plafond tout en écoutant ses paroles, elle était sous les couvertures, sous ses paroles, elle finissait par craquer et éclatait en sanglot. Elle se mettait dos à lui serrant son oreiller.

Heley : Alors on a bien fait de ne jamais fait d'enfant.. Tu l'aurais abandonné comme tu m'abandonnes en ce moment même, j'ai été idiote de croire toute tes paroles.

Elle continuait de pleurer, elle finissait par attraper son oreiller et lui lançait.

Heley : SA t'aurait bien fait plaisir que je meurs, tu ne t'aurais pas senti obligé de venir ici..

Elle détournait le regard tentant de retenir ses larmes, c'est là que Mike arrivait avec Delic par un portail, ils apparaissaient dans le salon où se trouvait Brook et sa fille.

Mike : J'ai été les voir pour dire ce que je pensais d'eux ! Atori ne devrait pas tarder à venir..

Il tournait le regard vers la chambre sentant sa présence, il marchait aussi tôt, mais sa fille lui prenait la main pour l'en empêcher.

Liméria : Faut les laisser parler.

Mike : tu es trop petite pour savoir ce qui est bon ou non Liméria, Atori se fiche complètement de ce qu'elle peut ressentir désormais, il va plus la blesser qu'autre chose.

Liméria : Maman hein oui que je raison.

Elle tournait le regard vers Brook à cette instant, Mike soupirait tournant le regard vers elle, il posait sa main au dessus de sa tête pour la caresser.

Mike : Bien on va les laisser.

Il finissait par s'asseoir dans le divan, posant sa tête vers le haut du fauteuil et levait son visage vers le haut tout en fermant les yeux.

Mike : Elle finira par passer à autre chose.. Je sais ce que c'est que d'aimer quelqu'un sans pour autant que cette amour soit réciproque.

Il levait un oeil pour regarder vers Brook.

Mike : Mais heureusement j'ai trouvé une femme formidable par la suite, alors tu vois, je suis sur qu'elle finira par trouver un homme digne d'elle et non un Dieu égoïste.

Il tournait ensuite le regard vers Delic, il pensait à Athéna lorsqu'il parlait d'un amour inaccepcible, il pensait par la suite à Akira, se demandant ce qu'il était devenu tout les deux. Ils ne c'étaient plus vu depuis un long moment, il aimerait bien le retrouver afin de lui montrer la fille qu'il a eu. Il eu un sourire se rappelant de toute ses disputes qu'il avait eu avec lui.

Mike : Toi aussi Delic.. je te conseil d'oublier Valas, ou tu finiras par souffrir autant que Heley.

Valas apparu à cette instant.

Valas : Ne met pas Delic contre moi Mike, je te conseil de faire attention à tes paroles !

Il le regardait d'un air menaçant, il se dirigeait aussi tôt vers Delic l'attrapant par le bras n'y allant pas en douceur avec lui.

Valas : Vient avec moi.

Mike se levait pour le regarder, Liméria se cachait derrière sa mère. Valas le tirait pour monter à l'étage étant donné qu'il désirait rester ici, il ne voulait pas l'obliger à partir.

Mike : tu vas où là ?

Valas ne répondit pas, il entrait dans la première pièce qu'il croisait, et c'était la salle de jeux de Liméria, il s'en moquait et le poussait contre le mur, il posait ses mains de chaque côté de lui et collait bien son corps contre le sien, il glissait son visage dans ses cheveux pour sentir son odeur.

Valas : Je suis désolé.. J'ai besoin de toi à mes côtés Delic.. Ne me laisse pas.

Il posait serrait ses bras autour de lui et le soulevait, il mettait ses jambes autour de sa taille pour qu'il se tienne à lui, ensuite il remontait ses mains sur son visage, il était désormais à sa hauteur et l'embrassait par la suite.

Valas : Je suis fou de toi, si tu me viens à me détester, je ne sais pas ce que je ferais.

Il gardait une main sur son visage, et glissait l'autre derrière lui entrain dans son pantalon pour caresser l'une de ses fesses.

Valas : Tu es à moi Delic, ton cul, tes lèvres, ton torse, ta bite, tout ça c'est à moi.

_____________


Zeus levait les yeux vers Shin sous ses paroles.

Zeus : Les Dieux n'ont pas d'amis, donc non, je ne sais sans doute pas ce que sa peut signifier en effet.

Il regardait de nouveau ses blessures, mais fronçait les sourcils des paroles qu'il osait lui dire, il levait lentement les yeux vers les siens à cette instant.

Zeus : prend garde à tes paroles petit Kitsune, je n'étais pas venu pour de tuer, mais si tu commence à devenir arrogant, je n'hésiterais pas une seul minute à le faire. Et moi je trouve justement que depuis que je ne règne plus sur le trône, il y a bien plus de Guerre, de mort et de souffrance. J'arrivais à tenir TOUT les dieux correctement mais également ce monde. Regarde désormais, il y a une cette Guerre avec Silas, il est de nouveau libre, avec Elijah et Kurama qu'on appelait autre fois "kyubi". C'est moi qui avait enfermé ELijah dans cette dague, je préservais mieux que quiconque ce monde, sans intervenir trop souvent.

Il se redressait tournant le regard vers cette Ange qui arrivait, il restait bien sa place regardant Keisuke faire sans dire un seul mot, mais son regard voulait tout dire.

Zeus : En effet, je t'ais ordonné autre fois de cette mission.

Il levait lentement les yeux vers le chat qui se mettait à parler, il fronçait les sourcils lorsqu'il entendait que Perspehone était ici même, il tournait aussi tôt le regard sentant effectivement sa présence dans les lieux, il en fit un sourire en coin.

Zeus : Bien, je vais te laisser avec ce Kitsune.

Il se téléportait derrière Persephone qui venait de lancer une Pierre sur les portes mécontente que Nomar la laisse ainsi.

Zeus : Persephone, cela fait longtemps que nous ne sommes plus vu.

Une fois qu'elle se retournait pour lui faire face, il souriait, prenant une mèche de ses cheveux qu'il caressait du bout des doigts.

Zeus : Vous êtes toujours aussi ravissante, j'espère que mon frère ne vous rend pas la vie dure.

Il retirait ses doigts de ses cheveux, mais ne la quittait pas des yeux pour autant.

Zeus : Il doit être en ce moment fou de rage de savoir que vous n'êtes plus en Enfer. Tu es ici pour voir Nomar ? Ton fils est très fidèle, il vit plus de temps ici qu'en Enfer désormais, là où pourtant, il a toujours vécu. Mais cela doit être normal, Tsukune a toujours des manières bien à lui, il a perdu son fils lorsqu'il a tenté de tuer le sien. Ils ne savent même pas qu'il a son propre frère ici, très proche de lui, Abnar a cesser de me poser des questions sur sa mère.

Il levait les yeux vers les portes à cette instant.

Zeus : Je me souviens encore du jour où j'ai laissé mon frère choisir une Déesse pour l'accompagner en Enfer, c'était dans le contrat, jamais je n'aurais imaginé qu'il te choisirait toi, il devait sans doute savoir que nous avions une aventure. Il désirait se venger de la bannir de cette endroit et de l'enfermer dans ce lieux infecte.

Il gardait le sourire continuant de le conempler.

Zeus : Ne souhaites-tu pas rencontrer ton fils Abnar, tu devrais être fière de sa performance, il détient le trône désormais.

Il levait les yeux au ciel.

Zeus : Mais il vaudrait sans doute mieux que retournes en Enfer, S'il te sait ici, il risque de ne pas apprécier.



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1372
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: On ne vois plus le temps passer!   Lun 22 Avr - 23:22

Abnar, lui est maintenant reconnaissant de lui avoir divulgué de tel information. Eros prit sourire voyant la colère que Abnar tente pourtant de contenir. Il haussait les épaules et les mains étant démasquer pour le "jouet vibrant"

Eros: haha..je suis démasqué.

Il reprit son sérieux vue qu'il parlait de Santo et sa difference avec lui, cela serait très ennuyeux que son frère est le même caractère que lui. Eros s’ennuierait de leurs petite querelles et les crises de nerfs de son frère.

Eros: J'aime mon frère comme il est, je suis habitué à son caractère. Il est comme un animal sauvage imprévisible, mais tout animal peut être dressé reste juste a trouver le bon appat...je sais comment m'y prendre avec lui.

Il suivit Abnar du regard jusqu'à qu'il se stop à côté de lui, eros se levait.

Eros: j'espère que cette entrevue restera entre nous, Zeus ne m'apprécie pas beaucoup et si il venait à savoir que j'ai rompu ma promesse...

Il tournait son regard vers la fenêtre l'entend dire que Zeus faisait encore des siennes.

Eros: alors je vais pas vous retenir plus longtemps.

Il disparu, Eros avait le sourire jusqu'au oreille et se tourna vers la porte voyant son frère entrer à cette instant précise. Il ricana l'entend dire qu'il était de bonne humeur, il s'avançait vers lui plissant les yeux.

Eros: toi t'excuser? j'y crois rien! avoue que tu écoutais au porte mon frère.

Il croisait les bras le voyant fouillé dans les affaires de Abnar, il le suivait jusqu'à sa chambre.

Eros: il le sera que ta fouillé dans ses affaires Santo et ne sera pas content.

Il était par contre surpris de voir son frère sortir un string sous le lit et évidemment celui ci provenait de leurs mère.

Eros: je parie surtout que c'est mère qui a fait exprès de lui laisser, pour lui faire espéré un retour futur ou tout simplement un oublis sous la précipitation.

Il approchait de son frère l'attrapant le bras le tirant pour l'obliger de le suivre.

Eros: non j'ai pas eu cette chance de voir " sa bite divine" il doit sans doute préféré les strings de mère. Aller cette de fouillé dans ses affaires et sortons d'ici, il ne va pas apprécier qu'on reste dans ses appartements.

Il le lâchait une fois sortit de chez Abnar et marchait tranquillement au côté de son frère plissant les yeux remarquant le string dans sa poche arrière.

Eros: tu lui as piquer son beau souvenir? si il vient se plein auprès de moi, je t'accuserais sans aucune hésitation.

Il s'arrêtait voyant sa mère au loin, il sourit courant dans sa direction.

Eros: vous nous avez pas prévenu de votre retour, alors cette petite balade sur terre vous a plus?


****


Le coeur de Delic était serré, c'était pas facile de lui dire qu'il désirait partir puisqu'au fond de lui c'était pas le cas, mais avoir entendu sa conversation avec Mike l'avait effrayé. Si il se moquait bien de savoir se qu'il pourrait arriver à Heley et même menacer la famille de Mike. Il ne savait plus quoi penser de lui, au fond peut être que les autres n'avaient pas tord à son sujet. Il devrait pas rester avec quelqu'un avec si peut de respect pour la vie humaine. Il tournait la tête vers Mike sentant sa main se poser sur son épaule, ses yeux se remplissait à nouveau de larmes.

Delic: oui..

Il regardait une dernière fois vers Valas avant d'emprunté le portail créer par Mike, il regardait la maison ou il se trouvait en se moment.

Brook: Mike!

elle s'avançait rapidement vers Mike donnant une claque sur chaque joue.

Brook: ne t'en va plus JAMAIS s'en prévenir! ses maudits dieux auraient pu te jouer! espèce d'idiot! idiot! idiot.

Elle était rouge de colère, mais repris son sérieux lorsqu'il lui parla d'Atori.

Brook: Atori est déjà ici avec Heley.

Delic restait silencieux se faisant presque invisible, il ne pouvait s'empêcher de penser à valas. Brook souriait à sa fille qui était bien mature malgré ses dix ans.

Brook: ta fille à raison Mike, laisse les discutés même si Atori coupe définitivement les pont avec elle, c'est mieux ainsi. Elle ne restera plus la à attendre désespérément son retour, elle passera à autre chose du moins le l'espère.

Elle caressait les cheveux de sa fille l'écoutait et plissait les yeux n'aimant pas qu'il parle de son ancien amour.

Brook: oui comme tu l'as si bien dit, c'est MOI maintenant ton seul et unique amour! hum!

Delic levait la tête sortant de sa rêverie entendant son prénom, il détournait le regard sachant que Mike avait raison. Il devait oublier Valas, avoir une relation avec un dieu finira mal. Cela est arriver avec Derek, Heley alors avec lui ne fera pas de différence.

delic: je sais Mike.

C'est la que Valas apparu, Delic recula jusqu'à toucher le mur derrière lui.

Brook: qu'est ce que vous faites la vous? laissez se gamin tranquille!

Il faisait la sourde oreille et attrapait Delic n'y allant pas doucement.

Delic: non Valas! je veux pas..tu me fais mal lâche moi.

Il le suivait n'ayant pas le choix jusqu'à une pièce remplis de jouet, i levait les yeux étant pousser contre le mur.

Delic: Valas je...

Il gardait les yeux ouvert étant mal à l'aise de l'entendre s'excuser, il se mordait la lèvre ne sachant plus quoi faire. Il le soulevait encore une fois comme ci il s'agissait d'une brindille, pour se tenir à lui il ceinturait ses jambes autour de sa taille. Ses yeux brillait encore de larmes qu'il tentait de ne pas faire couler, il fermait les yeux à l'instant ou il l'embrassait et les r'ouvrait pour le regarder.

Delic: J'arrive pas à te détester Valas, mais tu m’effraie par moment..surtout tout à l'heure t'ayant entendu dire de tel chose.

Il rougissait sentant qu'il enfilait sa main dans son pantalon caressant l'une de ses fesses.

Delic: je suis fâcher contre toi et toi tu me tripote.

Il le fusillait du regard, voilà maintenant qu'il s’approprie l'entièreté de son corps.

Delic: ma bite n'appartient qu'à moi!

Il soupirait enfouissant son visage dans son cou.

Delic: Je vais devoir te surveillé en permanence maintenant pour ne plus que tu fasse de bêtise.

Il décala son visage afin de le regarder avec un léger sourire.

Delic: D'ailleurs je vais créer une liste de règle, la première c'est de ne pas tuer des personnes innocente juste sur une crise de colère, la deuxième.

Il regardait la pièce autour de lui.

Delic: de ne pas me tripoté dans une salle de jeux d'une gamine de dix ans.

Il ricanait attrapant le visage de valas des deux mains.

Delic: prouve moi que les autres on tord que je peux être heureux avec toi...j'ai pas envie de finir comme Atori et Heley.

Il fini par l'embrasser, sa aurait vraiment été dur de rester loin de lui plus longtemps. Il est rester quelque minute loin de lui et c'était déjà de trop, il comprenait se que pouvait ressentir Heley.

Depuis la chambre ou se trouvait Heley, Atori avait ressentit la présence de son père dans la maison. Il avait comprit qu'il tentait de se réconscillié avec Delic, c'était moins facile pour lui de son côté avec Heley.

Atori: Abandonné l'enfant? Non jamais j'aurais commis un tel acte, pense tu que je sois si cruelle pour en venir à cette extrémité? de toute façon tu n'as plus jamais désirer en avoir un avec moi, alors tu n'as pas à te soucié de se problème la.

Il détournait le regard n'aimant pas non plus la voir dans un tel état, il ne l'aurait jamais crue qu'elle viendrait à désiré sa mort à cause de son absence et accusait déjà Aphrodite.

Atori: Heley...

Il était interrompu par un oreiller qu''elle lui envoyait au visage, il soupirait désespéré ne sachant plus quoi faire d'elle.

Atori: c'est se que tu pense? à t'entendre j'ai l'impression d'être le diable en personne..j'ai des émotions malgré se que toi et les autres semblaient croire. Je ne ressent plus rien pour toi c'est vrai, mais c'est pas pour autant que je ne souhaite pas que tu vive heureuse Heley.

Il se levait de sa chaise se penchant vers elle pour embrasser son front.

Atori: je ferais en sorte que tu m'oublie, que tu tombe amoureuse à nouveau et fonde la famille que tu mérite tant..ne fait plus de bêtise jusque la je t'en prie.

Il se redressait la regardant une dernière fois avant de se téléporter jusqu'à l'olympe et s'avançait vers Aphrodite en compagnie de ses fils.

Atori: faut qu'on discute tous les deux.

Eros retroussait le nez regardant vers son père qui s'éloignait avec sa mère.

Atori: tu as amplifié les sentiments de Heley avoue! elle a tenté mettre fin à sa vie avec tes bêtises! j'ai aucuen envie d'avoir son sang sur les mains! maintenant tu va m'écouter attentivement et arrête de faire des gamineries Aphrodite! retire cette amour qu'elle me porte! tu lui en veux de t'avoir giflé? mais cette gifle était largement mérité et tu le sais! maintenant fait se que je te dis ou tu trouvera un autre partenaire pour ton manque d'affection.

Il n'attendait pas de recevoir une réponse de sa part et s'éloignait d'elle.

***

Un jeune garçon au cheveux noir levait les yeux vers la porte fermer de la maison de Mike, il regardait à nouveau son papier qu'il tenait dans ses mains pour être sûr de ne pas c'être tromper. Après une grande respiration il attrapait la poignée l'ouvrit pour entrer, il regardait timidement à l'intérieur.

Brook: qui es tu toi?

Il restait silencieux levant les yeux vers Brook, mais voyant Mike assis se le fauteuil correspondant à la description il s'avançait vers lui.

Ren: c'est vous Mike?

Il montait sur ses genoux plissant bien les yeux approchant son visage pour le regarder de plus près.

Ren: Je vous cherche partout depuis très longtemps, je m'appelle Ren et mon papa m'a dit que vous étiez son ami et qu'il avait confiance en vous.

Brook: qui est ton papa?

Ren: Akira.

Brook regardait vers Mike à cet instant se rappelant de plusieurs conversation d'un Akira qui considérait comme un frère.

ren: vous allez aider mon papa alors?

Brook: calme toi et explique se qu'il sait passer.

Il serrait la chemise de Mike tentant de ne pas pleurer.

Ren: Il a voulu protégé maman contre des démons et..il a pas réussit et il l'ont emmené avec lui, j'ai entendu qu'il parlait de l'arène de sang. Je ne sais pas plus, j'ai du fuir..j'ai été obliger d'abandonné papa.

Il passait ses mains sur ses joues frottant les larmes qui coulaient.

Ren: il m'a souvent parler de toi Mike, que t'étais quelqu'un de gentil à qui il avait piquer maman et que t'était un peu bête, mais que malgré tout il avait confiance en toi.

Brook: l'arène de sang? cela ne me dit rien du tout et toi Mike ça te dit quelque chose?

****

Keisuke avait trouver le bon moyen d'éloigner Zeus pour permettre de soigné tranquillement Shin, il sourit une fois celui ci partit et retira sa main la blessure étant guérie.

Shin: il faut que je retourne sur terre pour aider mes ami.

Keisuke: non pas tout de suite Kistune, votre plaie est peut être refermer, mais vos force son encore trop diminué. Retourner sur terre et Kurama vous retrouvera avec facilité et achèvera son travail.

Shin: je ne peux pas attendre si longtemps, mon élève à saccrifié une partie de moi pour me sauver..il est corrompu à cause de mes erreurs, je dois les réparer avant que malgré lui il fasse du mal à sa famille.

Keisuke: je comprend votre inquiétude, mais foncer tête baisser vous condamnera.

" laisse le se tuer si ça l'amuse! ta bien vue la tête qu'à fait Zeus, il ne veux pas de se Kitsune ici"

Il tournait le regard vers le chat sur son épaules.

Keisuke: tu es une mauvaise langue, Zeus n'a plus son mot à dire à présent. seul Abnar peut me donner les ordres, jusqu'à présent je dois protégé les créature du jardin d'Eden et c'est se que je fais...je n'enfrin aucune lois.

" oh et puis fait se que tu veux ange idiot, mais que sa me retombe pas dessus"

keisuke: ne l'écoutait pas, c'est une chat mal lécher.

Shin: comment rapidement récupéré mes forces.

keisuke: il a quelque herbe unique ici, je vais vous préparé une lotion qui accélera votre guérison..cependant trouver vous des alliés dans votre quête, parler seul et cela vous coûtera la vie.

Shin: qui? qui m'aiderais?

Keisuke: commencer par sauver votre amis Teijo et le reste viendra.

Shin s'allongeait à nouveau dans l'herbe et ferma les yeux afin de se reposer pendant que Persephone s'énervait encore contre cette porte fermer, mais lorsqu'elle se retourna pour rentrer au enfer, elle fit vol face avec Zeus.

Persephone: Zeus...

Elle ne s'attendait pas à le voir ici, elle restait malgré tout bien droite les mains tendu le long de son corps.

persephone: la dernière fois c'est lorsque que tu complotais avec mon mari contre se Atori.

Elle baissait les yeux vers sa mèche de cheveux que Zeus attrapa.

Persephone: la vie dure? nous parlons de Hadès...alors oui il me mène la vie dur, mais je devrais pas me plaindre, se n'est rien comparer à se qu'il fait subir à d'autre que moi.

Elle détournait le regard sachant très bien comment allait accueillir Tsukune lorsqu'elle rentrera, mais heureusement pour elle qu'il était imprégné, sa l'empêchait qu'il ne lui fasse trop de mal à part subir ses colères dévastatrice.

Persephone: je me sent très seule depuis que mon fils n'est plus la, j'espérais pouvoir le convaincre de rentrer à la maison, que son père et lui fasse la paix mais..faut croire que c'est trop demander.

Elle entre ouvrait les lèvres l'entendant parler de Abnar, elle ne l'avait plus vu depuis sa naissance ou elle l'avait confié à Zeus.

Persephone: il est mieux qu'il ne sache rien, qu'est ce qu'il penserait de mio...sa mère qui l'a abandonné même si c'est pas se que je désirais.

Elle ferma les yeux se rappelant se jour, sans doute le pire moment de son existence.

Persephone: je ne l’oublierais jamais Zeus, surtout comme tu es rester la à me regarder me faire emmené sans bouger le petit doigt tout ça pour un maudit contrat à la noix!

elle se tournait pour lui tourner le dos.

persephone: se qui a été plus horrible c'est de cacher ma grossesse, utiliser en permanence la magie pour l'empêcher de voir mon ventre qui s'arrondissait de jour en jour.

Il tournait le regard pour voir son visage à cet instant.

Persephone: Je repense encore à se qu'il aurait pu arriver si Tsukune l'aurait découvert, il m'aurait sans doute ouvert le ventre pour m'arracher le bébé...et même si je voyais Abnar qu'est ce que je pourrais dire? coucou c'est moi ta mère j'ai du t'abandonné à la naissance pour éviter que mon mari te jette dans les flammes.

Elle passait à côté de lui et resta figé voyant un autre dieu les observant, elle comprit directement qu'il s'agissait d'Abnar.

Persephone: Abnar..tu..es la depuis longtemps?


Spoiler:
 

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1591
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 26
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: On ne vois plus le temps passer!   Mar 23 Avr - 5:11

Santo faisait des petits yeux innocent vers son frère, posant sa main sur son torse, il ricanait.

Santo : Moi ? Ecouter aux portes ? Je ne serais jamais d'une tel chose voyons.. !

Il ricanait par la suite, il finissait malgré lui, d'arrêter de fouiller dans tout les affaires de Abnar sous les remarques de son frère.

Santo : N'empêche qu'il ne pourra plus sentir son odeur avant de dormir, parce que je lui reprend ! J'en étais sur qu'il n'était qu'un vieux pervers.

Il grimaçait lorsque son frère l'attrapait par le bras, il fut forcer de le suivre et donc de quitter les appartements de Abnar, il tournait le regard afin de le regarder, toujours avec le string de sa mère dans sa poche arrière qui dépassait légèrement.

Une le lâchait une fois qu'il fut sortis, il marchait à côté de celui-ci et tournait légèrement le regard afin de le regarder lorsqu'il parlait de se string.

Santo : Bien tu n'auras cas lui dire, je m'en moque. Sa ne lui appartient pas de toute façon, à moins qu'il aime porter ce genre de sous-vêtements mais j'en doute.

Il tournait le regard voyant sa mère non loin d'eux, Santo regardait Eros courir jusqu'à elle, lui marchait tranquillement. Celle-ci se retournait afin de les regarder tout les deux.

Aphrodite : J'allais vous prévenir.. Et bien, mis à part que Zankou m'a menacé ma mort, on peut dire que sa été oui.

Elle levait la main voyant déjà leur regarder s'assombrir.

Aphrodite : Il était en colère et je le comprend, je ne pouvais pas m'interposer dans un combat, j'ai du donc faire ce que je sais mieux le faire.. Le chantage.

Santo : Qu'avez-vous fait comme chantage ?!

Aphrodite : Neltarion désirait deux femelles de me race, j'ai donc du lui donner la fille de Zankou et bientôt une autre mais il faudra attendre qu'elle vienne au monde pour ça.

Santo : Ils ont du donc se séparer de leur fille.

Aphrodite : En effet, mais au moins aucun d'entre eux ne sont mort. Et vous, qu'avez fait durant mon absence.

Il sortait le string de sa poche et lui balançait au nez, Aphrodite fronçait les sourcils, l'arrachant de ses mains.

Santo : On était dans les appartement de Abnar.

Aphrodite : Que voulait-il ?!

Santo : Ne pas être imprégné de quelqu'un.

Elle tournait le regard vers Eros à cette instant, étant donné que lui seul était capable des même pouvoirs qu'elle, elle s'approchait de lui afin de bien le regarder.

Aphrodite : tu n'as pas accepté ?

Santo : Et bien si, il l'a fait.

Elle tournait le regard vers Santo et revenait par la suite vers Eros.

Aphrodite : L'imprégnation d'un Dieu, est la seul chose avec la qu'elle on peut jouer comme il se doit, évite de faire des promesses à quelqu'un si tu ne peux la tenir.

Santo : Oh mais mère, tu as bien d'autre chantage sous ta main que les imprégnation, tu utilises bien ce que tu as entre les jambes pour convaincre les hommes, la preuve, qu'est-ce que Abnar foutait avec ce string sous son lit ?

Elle se redressait soupirant, elle en fit disparaître le sous-vêtement.

Aphrodite : C'est il y a fort bien longtemps, c'était pour le provoquer, je sais qu'il meurt d'envie de passer une nuit avec moi, je lui ais donc laissé un cadeau, mais il n'a jamais eu la chance de m'avoir une seul nuit et il en meurt d'envie.


Santo : Et bien tu vois, c'est ce que je disais, pas besoin d'imprégnation.

Il détournait le regard à cette instant, elle attrapait son visage.

Aphrodite : Malgré tout, nous avons toujours besoin de plusieurs plan, plan A le cul, et si sa ne l'atteins pas, on utilise le Plan B, ses sentiments ainsi que ses faiblesses.

Il attrapait la main de sa mère pour qu'elle le lâche.

Santo : Explique donc ça à Eros, moi je préfère utiliser la manière forte que d'utiliser des petits chantages, c'est beaucoup trop long et ennuyant !

___________


Valas tenait toujours Delic contre lui, il caressait tendrement sa fesse, alors qu'il venait de lui laisser un baisé, celui-ci le regardait bien dans les yeux par la suite. Il fit un sourire en coin puisqu'il lui avouait qu'il ne pouvait le détester.

Valas : Lorsque je suis en colère, je dis des choses que je ne pense pas forcément.

Il ricanait par la suite continuant malgré tout ses caresses, il en pinçait sa fesses.

Valas : J'aime te tripoter, tu as des fesses si douces, comment résister.

Il reprenait son sérieux par la suite, retirant sa main de son pantalon, il passait un doigt sur son entre jambe caressant de haut en bas.

Valas : Elle t'appartient certes, mais elle est malgré tout à moi.

Il le prenait de nouveau comme il faut lorsqu'il enfouit son visage dans son cou, Valas en fermait les yeux l'enlaçant fortement contre lui.

Valas : Bien, alors surveille moi sa me va, pour ça, il ne faudra plus que tu me quittes d'une semelle.

Il fit un sourire en écoutant ses petites règles.

Valas : La première règle.. Semble raisonnable.

Il écoutait ensuite la deuxième, il en ricanait.. tout en tournant le regard pour regarder la pièce.

Valas : J'ai pris la première pièce, j'aurais préféré te téléporter avec moi jusque chez nous, mais tu désires rester auprès de Heley, alors..

Il fut surpris lorsqu'il attrapait son visage des deux mains, mais il le regardait bien dans les yeux malgré tout.

Valas : Je peux t'assurer que jamais je ne te laisserais tomber, Je ne suis pas n'importe quel dieux, je suis Valas.

Il gardait le sourire.

Valas : Je peux ressentir l'amour tel que tu le ressens en ce moment, Atori finira par connaître ça, mais malheureusement pour Heley se ne sera pas d'elle.

Il l'embrassait à son tour, glissant une main derrière sa tête, il passait bien sa langue pour caresser la sienne, il fit disparaître le pantalon de Delic et abaissait légèrement le sien, il le pénétrait aussi tôt et passait ses lèvres vers son oreille.

Valas : je sais, j'ai désobéi à la règle numéro deux, mais je suis connu pour désobéir au lois.

Il le maintenant bien contre le mur est commençait à bouger rapidement ses reins, cette fois ci, il ne lui envoyait pas son aura désirant qu'il dure plus longtemps.

Heley était toujours en pleure, elle baissait la tête n'arrivant pas à regader Atori en face, sa lui faisait bien trop mal. Elle écoutait malgré tout ses paroles tout en serrant les couvertures.

Heley : Comment tu peux croire que je ne désirais plus avoir un enfant avec toi..

Elle détournait le regard, n'arrivant décidément pas à arrêter ses larmes, elle continuait de l'écouter, mais n'arrivait plus rien à lui répondre, elle préférait garder le silence. Elle ne bougeait pas de sa place, même lorsqu'il se penchait pour l'embrasser son front.

Elle levait légèrement le regard vers lui, lorsqu'il s'apprêtait à s'en aller, une fois qu'il fut partis, elle se recroquevillait sur elle même et se remettait à pleurer. Son coeur était brisé, elle savait qu'elle finirait par passer à autre chose, du moins, elle l'espérait, parce que pour le moment, elle était au plus mal, elle ne mangeait plus, elle désirait se laisser mourir n'ayant plus l'envie de vivre dans cette souffrance. Aphrodite avait bien entendu amplifié les sentiments qu'elle éprouvait en son égard, ce qui l'a mettait dans un tel état.

_______________


Au paradis, Aphrodite continuait de parler à ses enfants, jusqu'à ce qu'elle vit Atori au loin, il semblait de mauvais humeur, elle le regardait venir vers lui.

Aphrodite : Ne faîtes rien de stupide.

Elle parlait à ses enfants à cette instant, Santo fusillait du regard son père n'appréciant pas de la voir avec sa mère.

Lorsque Atori venait jusqu'à elle, disant qu'ils devaient discuter, elle le suivait aussi tôt marchant gracieusement à ses côtés et tournait légèrement le regard vers lui lorsqu'il commençait à lui parler, elle ne semblait guère apprécier cette conversation, surtout qu'elle n'avait pas le temps de placer un mot. Même lorsqu'il en avait terminé, il s'en allait aussi tôt, elle s'arrêtait à ce moment là regardant dans sa direction.

Elle détournait quelque instant le regard, elle retournait par la suite vers ses enfants.

Santo : qu'est-ce qu'il voulait ?!

Aphrodite : Que je retire l'amour que porte Heley envers lui.

Santo : Il te donne des ordres maintenant ?!

Elle soupirait.

Aphrodite : Je désirais lui faire payer de son geste, mais je n'aurais jamais imaginé qu'elle tenterait de mettre fins à sa vie, les humains peuvent être si faible.

Elle levait les yeux au ciel agacée.

Aphrodite : Je n'ai pas le choix, je vais faire ce qu'il m'a demandé.

Santo : Pourquoi, pour le garder dans ton lit ?! Tu te laisses embobiner par lui, tu peux te trouver plein d'autre Dieu qui soit aussi doué à la baise que lui.

Aphrodite : Décidement Santo, tu ne comprends rien. Je ne le fais pas seulement pour lui, mais si cette humaine meurt, se sera uniquement de ma faute, j'ai exagéré en amplifiant autant cette amour.

Elle créait sa sphère devant eux, Heley apparaissait, elle la regardait d'un air agacée, elle posait le bout de son doigt vers elle, et coupait aussi tôt une partie de l'amour qu'elle éprouvait pour Atori, mais pas entièrement, l'amour devait s'en aller petit à petit, mais ainsi elle pourra passer à autre chose rapidement.

Aphrodite : Et voilà.

Elle pressait la sphère qui éclatait, elle fit volte face pour s'en aller.

Aphrodite : Avant de comme être des actes, je veux que vous me prévenez avant, je ne désires pas que vous fassions des choses stupides comme Eros tu l'as fait en t'en prenant à Delic, j'ai du réparer tes erreurs en faisant la paix une bonne fois pour toute avec Valas.

Santo : Tu as fais quoi ?!

Elle se téléportait par la suite, il en tournait le regard vers son frère.

Santo : je ne comprend plus sa façon de penser !

Elle apparaissait dans la chambre de Atori par la suite, elle marchait jusqu'à lui et glissait ses doigts pour l'enlacer vu qu'il se trouvait dos à elle.

Aphrodite : J'ai fais ce que tu m'as demandé, l'amour qu'éprouve Heley pour toi finira pas s'estomper petit à petit.

Elle faisait en sorte qu'il se retourne pour lui faire face, elle le regardait bien dans les yeux.

Aphrodite : C'est sans doute la première fois qu'un Dieu m'ait parlé sur ce tons, à part Valas bien entendu. Tu tiens beaucoup de lui.

Elle baissait les yeux caressant son torse.

Aphrodite : Il a du être surpris lorsque tu lui as annoncé que j'acceptais cette "paix" qu'il désirait.

Elle relevait les yeux vers les siens.

Aphrodite : J'espère ne pas regretter mon choix, Valas est tellement imprévisible, et toi aussi d'ailleurs.

Elle se décalait de lui, retirant sa robe, elle se retrouvait aussi tôt nue devant lui, mais toujours de dos et se dirigeait jusqu'à la salle de bain.

Aphrodite : Je vais prendre une douche.

___________


Mike tournait rapidement le regard voyant ce gamin entrer chez lui, il se redressait à cette instant se demandant pourquoi il entrait chez lui ainsi.

Il arquait un sourcils voyant que celui-ci grimpait sur ses jambes pour le regarder de plus près, Mike en reculait sa tête à ce moment là, Liméria elle ricanait.

Mike : Eeeh oué c'est moi Mike, pourquoi tu me cherchais ?

Il détournait le regard quelqu'un instant cherchant après de qui il parlait, il revenait par la suite vers lui. Il tournait le regard vers Brook qui lui posait cette question, Mike revenait rapidement vers lui, bien surpris d'entendre le prénom "Akira". Il n'en revenait pas d'avoir affaire à son enfant juste sous son nez.

Mike : Akira t'a envoyé.. ? Pourquoi, il doit être encore dans de beau draps pour envoyer son enfant jusqu'à moi.

Il se taisait voyant qu'il semblait apeuré, il en serrait sa chemise tentant de retenir ses larmes, il l'écoutait bien malgré tout.

Mike : L'arène du sang..

Il grimaçait.

Mike : Sa va aller, on va le retrouver ok ? Ne pleure plus, tu dois être fort.

Il continuait de l'écouter, il fit un petit sourire de ce que Akira disait de lui, mais retirait doucement son sourire et faisait des petits yeux lorsqu'il disait qu'il avait dit qu'il était bête. Il voyait déjà bien Akira dire sa à son enfant de façon naturel et très sérieusement, dans sa tête, Mike soulevait le poing en poussant un cris de rage. * AKIRA !!! * Mais il contenait cette pensée pour faire un sourire un peu bête.

Mike : en effet, j'ai sauvé de nombreuse fois ton père, autre fois il était lâche, alors j'ai du le sauver à plusieurs reprise, ralala.. Grâce à moi, j'ai réussi à le changer et fait de lui un vrai homme !

Il ne voulait surtout pas que sa fille et sa femme sache qu'en réalité c'était lui le lâche autre fois et que Akira n'arrêtait pas de se foutre de sa gueule à se sujet. Il tournait par la suite le regard vers sa femme qui se posait cette question.

Mike : L'arène du sang, c'est un endroit que les démons organise pour se battre en eux... Se sont des combat à mort, il n'y a un seul survivant et c'est assez.. Barbare. Il doit sans doute avoir emmené Akira la-bas pour qu'il se batte afin de le tuer.

Il réfléchissait à ce qu'il venait de dire, il baissait les yeux vers Ren, il avait oublié que c'était un enfant et surtout qu'il était très inquiet pour son père.

Mike : Mais ne t'en fais pas Ren, ton papa est très fort, tout comme je le suis. Il va leur foutre une bonne raclé à ses idiot ! Il faut que tu ais confiance en lui d'accord ? Tu vas rester ici, avec Brook et ma fille, je vais te le ramener ton papa ainsi que ta maman.

Il fit un sourire, il le soulevait et le déposait à terre.

Mike : Liméria je veux que tu restes bien auprès de lui, ne le laisse pas tout seul.

Liméria : Oui papa.

Il s'approchait ensuite de Brook, posant ses mains sur ses hanches et lui donnait un baisé.

Mike : Je serrais prudent, je ne peux pas le laisser ainsi, il a confiance en moi. Je ferais vite.

Il se téléportait par la suite et se rendait jusqu'au Territoire des Démons, mais plus spécifiquement, dans l'arène du Sang, il y avait plein de démon autour, certains avec des têtes horribles, mais beaucoup d'entre eux pouvait prendre une forme humaine.

Il utilisait ses sens magique afin de le repérer, il se retrouvait sur l'arène elle même avec cinq démons contre lui, Mike sautait aussi tôt pour le rejoindre dans l'arène, il voulait faire une entrée fracassante, mais lors de sa téléportation il atterrissait dans une flaque de sang et tombait la tête la première au pied de Akira.

Les démons se regardait l'un l'autre, mike levait la main.

Mike : Je vais bien..

Il finissait par se redresser, frottant son visage, il tournait le regard vers Akira.

Mike : SA fait un bail, ta pas changé d'un poil, toujours aussi arrogant à ce que je vois.

" Vous croyez que c'est l'heure de discuter ?! On va vous buter tout les deux ! "

Mike tournait le regard vers lui, il utilisait son aura de Bijuu qui sortait aussi tôt de son corps et se dirigeait vers les autres qu'il restait, Akira avait déjà massacrer trois d'entre eux qui était déjà au sol. Les filets d'aura noir s'enfonçait dans le thorax et les soulevait vers le haut, du sang noir en tombait sur chacun des démons.

Mike : Comment tu as pu laisser ses démons te prendre aussi facilement toi et ta femme ? Tu sais où elle est ?


Les démons qui regardait en dehors de l'arène étaient mécontent, Mike retirait ses fils, les démons tombaient un par un sur le sol.

___________________

Zeus savait au fond la réponse de Persephone, il savait également qu'elle aurait préféré pouvoir le voir, mais c'était bien trop dangereux avec Hadèse, elle ne pouvait de plus, pas le garder, elle a du se séparer de lui dès sa naissance et le confié à Zeus.

Zeus : En effet, se n'est pas ce que tu désirais, tu n'avais guère le choix, c'était la meilleur chose que tu ais pu faire pour lui, tu l'as sauvé, mon frère l'aurait tué c'est certains.

Il soupirait de ce qu'elle disait à propos du contrat.

Zeus : Hadès est le Dieu le plus doué en ce qui concerne les contrat, sa n'a pas été facile de le bannir et de l'enfermer au Enfer, il était devenu fou et désirait détruire toute existence sur la Terre pour nous faire payer. C'est grâce à ce contrat qu'on a réussi à le convaincre de diriger les Enfers, il m'a bien entendu pris au dépourvu, une fois signé je ne pouvais revenir en arrière.

Il la regardait bien dans les yeux restant sérieux.

Zeus : Oui, s'il l'aurait découvert, il aurait certainement tout fait pour le tuer, voilà pourquoi je le répète, Abnar ne te détestera jamais, car tu lui as sauvé sa vie.

Il n'avait pas du tout sentis la présence de Abnar, il avait pu entendre parfaitement toute leur conversation, et il n'en revenait pas de cette découverte, une fois que Persephone se rendait compte de sa présence, celui-ci marchait jusqu'à eux, il fixait sa mère, Zeus le regardait tout aussi surpris.

Zeus : Tu me surveilles maintenant ?

Abnar : Il faut bien que quelqu'un le face, étant donné comment du agis, tu n'arrêtes pas de me cacher des choses. Pourquoi m'avoir caché que Persephone était ma mère ?

Il tournait le regard vers Persephone à cette instant. Malgré les circonstance, Abnar arrivait toujours à faire preuve de calme.

Zeus : C'est pourtant évident, sa aurait pu être dangereux pour elle mais également pour toi si quelqu'un le découvre.

Il tournait le regard vers lui à cette instant.

Abnar : Penses-tu que je suis idiot au point de dire cette information à tout le conseil et tout les Dieux ? J'aurais pu garder cette information pour moi.

Zeus : Hum sans doute, de toute manière maintenant tu le sais, alors sa ne sert à rien de parler du passé.

Il revenait vers sa mère par la suite.

Abnar : Lorsque Hadès m'a enfermé en Enfer parce que je désirais sauver ma fille, pourquoi n'ais-tu jamais venu me rendre visite et tenter de me libérer, tu aurais pu le faire, mais tu ne l'as jamais fait. Au lieux de ça, c'est un humain qui l'a fait, il a eu bien plus de courage que toi. Il aurait pu perdre la vie face à Hadès, comparé à toi qui ne peux mourir.

Zeus : Cesse d'être désobligeant avec elle.

Abnar : Comment suis-je censer prendre cette nouvelle ? Elle est venu ici pour Nomar, elle a prit le risque malgré qu'elle sait qu'une fois rentré en Enfer, elle subira la colère de Hadès. Ce qu'elle n'aura jamais fais pour moi.

Zeus : Abnar sa suffit.

Il posait sa main sur son visage.

Abnar : Je tente de rester calme, mais comment je pourrais-je. Elle ma certes sauvé étant enfant, mais désormais je n'ai plus besoin d'être sauvé.


Il retirait sa main de son visage pour la regarder une nouvelle fois.

Abnar : Les Dieux ne peuvent s'entre tuer, je n'ai donc aucune raison de le craindre, alors qu'elle est l'excuse, ne me dite pas que c'est pour me protéger que jamais durant tout ce temps, vous n'avez l'intention de me voir et de m'avouer la vérité.

Zeus l'attrapait par son bras pour qu'il cesse.

Zeus : Penses-tu que c'est facile ?! Je te signal que mon frère à plus de ressources que tu ne pourrais le croire ! Les dieux ne peuvent s'entre tuer ? Alors pourquoi a t-il réussi à tuer Valas, pourquoi Atori est apparu avec ce pouvoir ultime capable de nous anéantir ! Ce monde ne tourne plus normalement, il y a tellement de possibilité de tuer un Dieu désormais, tu sembles te sentir puissant depuis que tu détiens le trône mais il n'en ais rien !

Abnar regardait vers son père attentivement, il fronçait malgré tout les sourcils mécontent.

Abnar : Et toi depuis que tu ne détiens plus le trône, tu as apeuré par tout. Tu vois le dangers partout, cela devient très agaçant. Bien, j'ai d'autre chose plus importantes à régler.

Il se retirait de son père, regardait par la suite vers Persephone quelque instant.



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: On ne vois plus le temps passer!   

Revenir en haut Aller en bas
 
On ne vois plus le temps passer!
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» combien de temps pour passer le permis e
» Il est temps de passer à autre chose !
» Passer cap 5c/6a rapidement
» Le temps de passer le flambeau....
» Serveur de données hydrométriques en temps réel :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le monde de minelia (forum devenu privé) :: Le continent de Grimdor :: Citée d'Hurleval :: Zone des habitations :: Les résidences-
Sauter vers:  

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit