Forum privé
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Cinq ans passé pour la famille kijo

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Cinq ans passé pour la famille kijo   Lun 25 Mar - 1:43

Atori tournait légèrement la tête derrière lui voyant Mike arriver, il plissait les yeux voyant sa tenue actuel et remarqua immédiatement Heley qui le regardait également.

Brook: De toute façon Mike qu'on est de la visite ou non, c'est pas à cet heure ci qu'on se lève! prochaine fois je viendrais avec un sceau d'eau.

Atori continuait de l'observer du coin de l'oeil surtout lorsqu'il prononça le mot "bébé" il plissa les yeux voyant qu'il l'observait lui même d'un air bizarre.

Atori: tu me pleins..

Il l'écoutait malgré tout regardant de temps à autre vers Heley pour voir sa réaction, elle semblait encore plus hésitant à présent.

Brook: l'écoute pas Heley! Mike est également un gamin quand il s'y met, il me fatigue tellement qu'il marre aussi de dire "j'ai mal à la tête Mike pas aujourd'hui"

Elle ricanait le regardant à cet instant, Atori posait un bras sur le haut du divan le regardant toujours.

Atori: sa m'étonne pas vraiment.

Après sa petite blague du mode d'emplois, Atori remuait sur le divan se mettant bien droit tentant de ne pas se lever pour arracher sa langue.

Atori: Je fais surement bien plus de bien à ma femme que toi à la tienne Mike, j'ai nullement besoin de mode d'emplois je t'assure.

Brook: Comment ça?

Elle le regardait cruellement à se moment la, mais tourna le regard vers sa soeur qui désirait lui parler seule à seule. Elle en sourit, sa lui faisait plaisir de savoir que sa soeur se confiait toujours à elle dans les cas dur. Atori semblait pas vraiment satisfait, il retroussait le nez regardant Heley.

Atori: tu veux me laisser seul avec Mike?

Il se levait finissant pas excepté mais à contre coeur, après tout c'est lui qui à voulu venir jusqu'ici poru que Heley puisse parler avec sa soeur. les sourcils toujours baisser il marchait au côté de Mike montrant bien sa mauvaise humeur malgré tout. Ses yeux se plissa l'entend lui faire la causette, il se doutait que sa n'allait pas être une route silencieuse.

Atori: je vois..donc Brook me critique derrière mon dos, sais tu se que c'est de trôner chez les dieux? ah non c'est vrai tu ne sais pas, t'en fais pas partit.

Il le regardait du coin de l'oeil continuant de marcher.

Atori: J'ai justement pensé qu'elle est un enfant parce qu'elle se sentait seul durant mes absences, j'en ai assez de le voir se recroqueviller sur elle même attendant mon retour.

Il s'arrêtait de marcher pour lui faire face.

Atori: j'ai déjà beaucoup de responsabilité et je sais donc se que c'est, Heley est forte et je sais...je suis même sur qu'elle s'occupera parfaitement de l'enfant pendant mon absence. Tu as peut être peur toi d'aller jusque la avec Brook, mais moi je suis pas comme toi et penser qu'à m'amuser à tout bout de champs. Je suis près à donner la famille que Heley rêve et toi Mike? est ce que tu sais au moins de quoi ta femme rêve?

Il sourit se remettant à marcher droit devant lui.

Atori: je doute que se soit te voir rentrer tout les soirs bourré de tes petites soirée et encore moins de voir son copain se faire draguer par toutes les nana du coin et oui Mike, Brook parle également à sa soeur de son couple.

Brook cherchait déjà se qu'elle allait dire à sa soeur à propos du bébé, elle regardait sa tasse de café tournant sa cuillère dans celle ci.

Brook: Si tu te sent pas prêtre à élevé un enfant il ne faut surtout pas se précipité, t'es encore jeune Heley et c'est normal que l'idée de franchir un grand pat peut être effrayant.

elle se levait afin de s'asseoir au côté de sa soeur attrapant ses mains avec le sourire.

Brook: tu te doutais bien qu'en te mettant avec Atori rien ne sera facile tout les jours, j'aurais vraiment préféré que tu te mette avec un homme plus présent...j'aime savoir que ma soeur soit heureuse et pas t'entendre pleurer au téléphone parce que Atori est encore absent.

Elle prit une grande respiration.

Brook: mais tu l'aime et je le comprend, d'un côté se serait pas une mauvaise idée d'avoir un enfant avec lui peut être que sa l'encouragerait d'être plus présent pour toi et le bébé...mais si il reste toujours autant de temps chez les dieux alors sa sera très compliquer.

Elle lâchait ses mains se grattant derrière l'oreille.

Brook: je suis désolé Heley, sa t'aide pas beaucoup se que je dis. c'est assez difficile avec un homme tel que Atori, je crois que je serais aussi perdu que toi. Peut être au fond c'est se qu'il te faut, sa t'occupera et puis je suis la moi. Si tu prenais la décision d'avoir un bébé, je veux que tu m'appelle pour venir t'aider et...surtout que je sois marraine.

Elle se pinçait les lèvres ayant les larmes aux yeux.

Brook: je suis heureuse avec Mike même si il a ses défauts. Il me fait beaucoup rire et mes journées sont animé avec lui mais...il est un peu trop fêtard par moment, c'est plus trop mon truc les boîtes de nuit surtout depuis la dernière fois que j'ai été avec lui.

Elle attrapait le coussin la serrant contre elle.

Brook: quand il a bu il se rend plus vraiment compte de se qu'il fait, il laisse ses blondasse se coller à lui. Humph, il a dormis la semaine dans le canapé. J'étais hors de moi ta même pas idée, tu va me dire "faut pas être jalouse Brook, Mike t'aime" Moué, mais je doute que tu sourie si tu verrais une blonde au nibard en silicone se frotté la chatte contre la jambe de ton mec.

Elle soupirait se couchant la tête poser sur le jambe de sa soeur.

Brook: on dit que les femmes sont compliquer, mais j'ai l'impression que les hommes sont pires que nous.

Elle tournait la tête pour regarder sa soeur.

Brook: je suis nul, tu es venu pour me demander des conseilles et c'est moi qui déprime sur tes jambes. n'oublie pas de penser à moi comme marraine si tu te décidait d'avoir un petit bébé tout mignon.

Elle se redressait pour la regarder sérieusement.

Brook: Heley, si ta la chance d'avoir un bébé hésite pas....moi j'aurais jamais cette chance.

Les larmes coulaient le long de ses joues.

Brook: tu l'as entendu par toi même, il n'en veux pas. Je vais finir par croire que tout se qu'il l’intéresse chez moi c'est mon cul et encore quand c'est pas celui de la blondasse..hmph! j'ai envie de lui arracher les cheveux à celle la.

****

Shin c'était isolé repensant à son passer, assis près d'une statue de renard qui garnissait l'entrer du temple. Il n'avait même aps fait attention que Keiko arrivait tenant la main de Kurama, celui ci s'asseyait près de l'entrer jouant avec les pétale de fleur qu'il arrachait.

Shin: Keiko, oui tout va bien t'en fais pas.

Il tournait le regard vers l'horizon se sentant un peu mal à l'aise, il la regardait à nouveau puisqu'elle lui faisait face. Il se redressait regardant quelque seconde vers Kurama qui continuait de jouer avec les fleurs pour s'occuper. Il attrapa Keiko qu'il serra contre lui tenant de sourire malgré son passé qu'il le hantait.

Shin: des superstition ridicule, les Kitsune de couleurs étaient soit disant des mauvais présage par mon clan...c'est ridicule, je voulais juste pas t'inquiété c'est tout. Notre fils n'est rien de tout ça, il remplis notre vie de bonheur. Pardon de t'avoir inquiété, tout va bien d'accord?

Il ne voulait pas lui dire la vérité, c'était au dessus de ses forces.

Shin: aller vient on rentre, c'est qu'il fait pas chaud j'aimerais pas que t'attrape froid.

Il s'avançait vers Kurama qui attrapait dans ses bras, celui ci lui souris.

Shin: tu as massacré les fleurs de maman, ta pas peur qu'elle te dire encore l'oreille?

Kurama: j'ai retirer les pétales pour en mettre partout! comme ça plein de couleur et je peux faire des dessins.

Shin: des dessins?

Kurama: oui, c'est la maîtresse qui à montrer ça, tu les colle sur une feuille blanche pour faire des dessins.

Shin: aahh bonne idée, mais je pense que maman préfère voir les pétales sur ses fleurs. On va utiliser les veilles méthode avec les crayons de couleurs d'accord?

Kurama: d'accord.

Il rentrait une nouvelle fois à l'intérieur, Teijo en avait terminer avec le sort malgré tout il les voyait tous avec la même apparence. Shizuka semblait mal à l'aise en regardant Shin, elle s'imaginait les pires scène après qu'elle l'est couper dans sa discutions.
Delic avait à peine prononcer quelque mot depuis sont arriver, il n'arrêtait pas de penser à ses parents qui lui manquait et ne comprenait toujours pas pourquoi il devait vivre chez sa grand mère.

Kurama: je peux jouer avec le petit garçon papa?

Shin: oui bien sûr.

Il le posait, celui ci courrait vers Delic qui était assis dans le divan.

Kurama: c'est comment que tu t’appelle?

Delic: Delic...

Kurama: moi Kurama, ta des pouvoirs?

Delic: hum ouii..

Kurama: c'est quoi? je parie que je suis plus fort que toi.

Delic: peux lire dans les rêves, mais je peux pas les utiliser sans permission.

Kurama: lire dans les rêves...pff c'est nul, sa sert pas à grand chose ça. Regarde se que je peux faire moi!

Il tournait son regard vers un objet de décoration dans le salon et il se mis soudainement à fondre, Shin fronçant les sourcils.

Shin: Kurama! qu'est ce que je t'ai déjà dit?

Kurama: ne pas faire fondre les objets de la maison et ni ceux de dehors.

shin: alors pourquoi le fais tu?

Kurama: c'était juste pour lui montrer!

Shin: va dans ta chambre Kurama.

Kurama: pourquoi?

SHin: pour avoir désobéis.

Il grognait, mais obéis et disparu jusqu'à sa chambre, Shin soupirait tournant le regard vers Teijo.

Shin: désolé, les enfants font des bêtises et malheureusement le miens fait pas exception, surtout quand ont a des enfants avec des pouvoirs.

Shizuka: heureusement Khaleesi n'a encore jamais rien fait fronde jusqu'à présent, je dois juste me débrouiller pour rattraper tous se qu'elle fait lévité jusqu'au plafond et maintenant avec le petit Delic je vais devoir faire attention à quoi je rêve.

Elle ricanait tentant de reprendre une bonne humeur avec Shin et oublier se qu'elle avait entendu lors de sa conversation avec lui.

Delic: oui elle rêve de petite graine.

Shin: rêver de graine?

Delic repris un grand sourire jusqu’au oreille alors que Shizuka était assez gêner et se raclait la gorge heureusement tout en posant sa main sur la bouche de delic, Shin semblait pas comprendre.

Shizuka: ahah..c'est rien, il m'arrive de rêver de jardinage. Bien merci pour l'aide que tu nous à apporter Shin, on va rentrer maintenant? vue que je vais devoir déménager, j'aimerais vite faire les agences. Une belle maison avec piscine sa serait vraiment sympa et un jacuzzi pour que Teijo me fasse des bon massage.

Shin: connaissant Teijo sa serait pas plutôt l'inverse?

Shizuka: mais je l'ai bien dressé mon homme, il obéis à mes moindre désir...sinon il sera privé des siens.

shin en ricana sur le moment.

Shin: les femmes et leurs chantage, je te comprend Teijo la mienne fait pareil, mais je râle pour faire la vaisselle...je déteste faire la vaisselle. Il serait peut être pas prudent de rentrer tout de suite Shizuka, Zankou fait peut être surveiller votre maison...rester ici le temps de trouver une autre maison, je vous oblige pas bien évidemment c'est une proposition.

Delic: dit oui mami, c'est beau ici! c'est super grand pour jouer dehors! hein oui Khaleesi!?

Shizuka: tes grand yeux bleu sont une arme redoutable Delic, très bien entendu! aller zou aller jouer alors.

Delic attrapait la main de Khaleesi et la tira jusque dehors.


***

Ok, il est pas content du tout de ma petite crise, est ce que le vrai valas serait remonter à la surface? Moi qui pensait qu'après sa prise de conscience qu'il était amoureux de moi, qu'il changerait juste un petit peu. Le voir brûlé les draps que je venais de lui lancer me prouver tout le contraire, j'en relevais les sourcils.

Derek: c'est comme ça que tu nettoie des draps toi? la machine à laver sa te dit rien?

Je connais cette expression, je tournais mon regard vers Gabriel à cet instant et lorsque je voulu regarder Valas à nouveau il était plus. Je tournais a tête voyant qu'il était derrière moi et sa langue qui se frottait contre ma nuque.

derek: Et bien d'éxecite toi, je t'ai dit que j'avais pas...

Il me poussait contre le mur à cette instant.

Derek: pas envie..

J'avais envie de me tourner pour l'arrêter, j'aime pas qu'il fasse ça devant Gabriel. Je l'entendais d'ailleurs s’énerver derrière moi, mais si je me débat je risque d'excité d'avantage Valas. Je me pinçais les lèvres baissant la tête, son aura me parcourait le corps montant mon excitation en flèche.

Derek: hum...

Je serrais les cuisses, il avait sa main enfuis dans mon pantalon, mon souffle était rapide, mais je me retenais malgré tout de gémir.

derek: arrête de me poignardé le dos avec ton engin Valas.

Il s'arrêtait pour me pousser dans la chambre, je le regardais pensant qu'il c'était calmer. Je m'avançais vers Gabriel, mais me tournais brusquement l'entendant m'ordonner de le déshabiller.

Derek: quoi? à quoi tu joue encore?

Un nouveau jeu? hum, il veux surtout m'humilié devant Gabriel et l'humilié lui aussi par la même occasion. Je sais que je vais devoir l'obéir et Gabriel va devoir faire de même, Gabriel lui refusait et sa va foutre en rogne Valas.

Derek: Gabriel..

Je suivais Valas du regard qui était évidemment entrain de râler, il mettait déjà en garde gabriel de ses "punition" et franchement j'aimerais qu'il en arrive pas à cet extrémité surtout pas avec lui. J'ai déjà encore du mal à supporter certaine de ses "punitions" alors Gabriel qui est douillet.

Derek: c'est bon Valas lâche il a compris.

Je passais ma main sur mon visage écoutant Valas répété les même ordres que tous à l'heure, sa sera la dernière fois qu'il se répète alors je m'approchais de lui, déboutonnant sa chemise tout en approchant mes lèvres de son oreille afin de lui chuchotté.

Derek: fait se qu'il te demande..

Je me décalait pour le regarder dans les yeux tout en utilisant mon hypnose.

Derek: et apprécie se moment.

Je le faisais en tout discrétion pour pas que Valas s'en rende compte, sa me plait pas d'en venir à l'hypnotisé et il m'en voudra peut être une fois que sa sera terminé, mais c'est pour son bien et j'espère qu'il s'en rendra compte. Je finissais par le déshabiller regardant Valas du coin de l'oeil et jeta ses vêtements à terre.

Derek: j'ignorais se que sa t'excitait également regarder les autres Valas, mais tant que tu peux donner des ordres je suppose que tout t'excite...alors la suite? tu va nous demander de faire une pirouette?

Je baissais les yeux quelque instant vers Gabriel qui était à genoux devant obéis par mon hypnose, il attendrait les prochaine instruction. Je passais ma main sur le haut de sa tête caressant ses cheveux, je suis tellement désolé Gabriel...toi qui rêve d'une vie simple, moi j'ai toujours tendance à te la compliquer.

****

Ouranos après avoir visité un peu le monde changer depuis son emprisonnement il revins jusqu'à Aphrodite, la regardant les bras croisé.

Ouranos: J'avais des choses à visité Aphrodite, si tu t'ennuie pourquoi ne pas t'amuser avec les hommes, c'est se que tu préfère non?

Il la suivait du regard l'écoutant se plaindre à propos d'Atori.

Ouranos: C'est Zeus qui a été stupide de laisser sa place à se bâtard, j'aurais jamais penser qu'il aurait été au point lâche juste parce que se Atori peut absorbé la divinité et toi ma fille? as tu peur?

Il sourit en coin, mais se sourire s'effaça aussi vite l'entendant parler d’imprégnation.

Ouranos: imprégner d'une mortel? moi? aurais tu perdu la raison ma fille?

Elle n'en faisait qu'à sa tête malgré tout, Ouranos posait sa main sur sont thorax par ou la lumière à pénétré.

ouranos: c'est donc ça...une imprégnation de ta petite invention? quel idée folle Aphrodite!

Il fermait les yeux malgré tout pouvant s'empêcher de penser à Heley.

Ouranos: Je ne laisserais pas se bâtard toucher à ma fille surtout que j'ai une dette envers toi, je vais m'absenté, mais j'ai une chose à te demander avant tout...Chronos, l'as tu imprégné également? si pas fait le! n'importe qui sa met égal! je lui laisserais le temps de faire ses amourettes et ensuite, je me vengerais en arrachant la vie de son imprégné sous ses yeux.

Il sourit attrapant le menton de sa fille.

Ouranos: tu es surement la première à savoir à quel point c'est douloureux n'est pas? tu as été stupide, tu n'aurais pas du tomber aussi bas en t’imprégnant toi aussi...regarde à quel point sa te rendu faible et maintenant par ta faute je vais être affaibli également, vilaine, vilaine petit fille.

Il se téléportait par la suite, observer depuis un toit Heley en discutions avec sa soeur, il voulait en savoir un peu plus sur elle, sur se qu'elle aime et désire avant de se présenté en personne.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Cinq ans passé pour la famille kijo   Lun 25 Mar - 4:34

Mike haussait les épaules lorsqu'il lui demandait si il savait ce que c'était que de trôner chez les Dieux, bien entendu que non, mais il fit un sourire en coin le regardant.

Mike : Peut-être pas chez les Dieux, mais autre fois, j'avais des tas de Sorcier à m'occuper, je piquais les sorciers de Raynor pour qu'il m'obéisse moi, donc, au fond, j'avais pas mal de responsabilité autre fois moi aussi. Surtout que certains d'entre eux était des criminels, des psychopathes, des violeurs, et ainsi de suite. C'était pas facile de tous les faire obéir et de les maintenir à leur place, mais c'est du passé, je ne suis plus rien de tout ça.

Il plissait les yeux le regardant bien, il s'arrêtait ricanant, il le pointait quelque instant du doigt.

Mike : Je crois que.. Tu ne m'aimes pas beaucoup pas vrai ?

Il ricanait se remettant à marcher malgré tout. Il s'arrêtait de nouveau à marcher puisque Atori s'arrêtait pour lui parler, il se retournait pour bien le regarder et l'écouter. Il détournait quelque instant le regard réfléchissant à ce qu'il venait de dire, il croisait les bras

Mike : Ce que dont Brook rêve ? Il m'a moi, c'est déjà pas assez ?

Il levait un sourcils. Il tournait le regard pour le suivre, et le suivait à nouveau, il grimaçait de ce qu'il lui disait.

Mike : Je vois, elle parle à sa soeur qui te parle ensuite, les filles.. Sa fait que cinq ans qu'on est ensemble, cinq ans c'est rien étant donné qu'on peut vivre éternellement, j'ai encore envie de m'amuser, et j'ai pas envie de faire des gosses maintenant.

Il tournait le regard vers lui.

Mike : Et sa ne veut pas dire que je ne l'aime pas et que je n veux pas qu'elle puisse vivre ses rêves. Pourquoi, Heley ta dit que sa soeur voulait un môme ?!


Il entrait dans un magasin où il prenait des bouteilles et un paquet de cigarette, il payait à la caisse et sortait avec des sacs.

Mike : Bon, on peut rentrer, elles doivent avoir finis de discuter tout les deux. Ta pas eu tes oreilles qui siffle, parce qu'on avis, elles doivent parler de nous deux.

Heley regardait bien sa soeur, ayant vraiment besoin de ses conseils, elle baissait les yeux quelque instant l'écoutant.

Heley : Oui je trouve aussi que c'est effrayant.. Mais l'idée d'avoir un bébé, notre bébé.. Sa me donne vraiment envie, j'ai peur que Atori me demande ça, juste parce qu'il ne veut pas que je sois toute seule que je me morfonde quand il n'est pas là.


Il baissait les yeux, du moins, jusqu'à ce que Brook vienne s'asseoir à côté d'elle, elle la regardait bien à ce moment là. Elle l'écoutait attentivement sans l'interrompre, elle lui souriait lorsqu'elle se grattait la tête en s'excusant de ne pas pouvoir l'aidé d'avantage.

Heley : Au contraire Brook, sa m'aide tout ce que tu me dis, merci beaucoup. Si j'ai un bébé, bien entendu que tu seras la marraine, tu seras même la première au courant. Je t'aime, je ne sais pas ce que je ferais sans toi.

Elle l'enlaçait à se moment là, fermant les yeux. Mais se retirait tout doucement de son étreinte la voyant dans quel état elle était, elle attrapait à son tour une de ses mains.

Heley : Peut-être que tu devrais avoir une grande discussion avec lui, parler sa fait toujours du bien, et c'est la seul manière pour arranger les choses correctement, il faut que tu lui expliques ce que tu attends de lui, de votre relation.. Il n'est plus un gamin, un ado qui passe toute ses soirées à faire la fête.. Il a une femme magnifique qu'il devrait s'en occuper, j'ai pas envie qu'il te rend malheureuse.

Elle lui faisait un doux sourire.

Heley : Je comprend ce que tu ressens..

Elle tournait le regard vers la fenêtre.

Heley : Lorsque j'ai entendu l'histoire entre Aphrodite et lui, j'étais très jalouse.. Et pourtant il ne c'était rien passé, alors si j'aurais Atori avec elle, entrelacé l'un contre l'eau, j'aurais réagit comme toi je suppose.

Elle revenait vers elle.

Heley : Oui tu as raison, je pense que se sont les hommes les plus compliqué.

Elle ricanait à ce moment là, elle passait sa main dans ses cheveux, appréciant ce moment avec sa soeur, cela faisait longtemps.

Heley : J'aime bien moi aussi te réconforter, tu me manques beaucoup..

Elle fut surprise par cette révélation, elle se mettait bien en face d'elle.

Heley : Oh.. Tu veux un bébé ? Mike ne pense peut-être pas ce qu'il a dit, peut-être que si tu lui en parles, il va changer d'avis, je suis sur que tu l'auras ce bébé, et que tu seras une maman fantastique, et tu penseras également à moi pour être la marraine. Et si Mike s'intéresse qu'à ton cul, il va le payer d'avoir fait souffrir ma soeur, mais sa fait cinq ans que vous êtes ensemble.. Donc, je ne pense pas qu'il n'y a que ça qu'il intéresse chez toi.

Elle lui donnait une bise sur sa joue.

Heley : Garde confiance d'accord ?

Elle ne se doutait pas que Ouranos était occupé de l'espionner, encore moins que Aphrodite avait fait en sorte qu'il soit imprégné d'elle. Mike revenait avec Atori chez lui, il fit un signe déposait son sac sur la petite table.

Mike : Alors vous avez discuté ?

Heley : Oui, sa nous a fait du bien à toute les deux.

Elle levait le regard vers Atori à ce moment là, lui souriant.

Heley : ET vous ?

Mike : On peut dire ça, on s'entend à merveille !

Il ricanait, il sortait deux bouteille du sac, et déposait son paquet de cigarette dans un tiroir.

Mike : Alors vous avez parlé seulement du bébé ou de moi aussi ?

Il fit un sourire, s'approchant de Brook pour lui donné un baisé, il glissait sa mains derrière sa tête.

Mike : Il faudra qu'on parle je pense.

Heley tournait le regard vers sa soeur lui souriant, elle finissait par se lever levant les yeux vers Atori.

Heley : On va vous laisser, vous avez des choses à vous dire.

Elle prenait la main de Atori par la suite.

Heley : Et nous aussi, merci Brook, sa m'a fait du bien de te parler.

Elle finissait par sortir avec Atori, elle se blottissait contre lui, continuant de marcher, elle levait légèrement la tête pour le regarder.

Heley : Alors vous avez parlé de quoi ?

Elle se mordait légèrement la lèvre se demandant ce qu'il avait bien pu parler tout les deux, elle finissait par s'asseoir au parc, il faisait bon, autant profité du bon temps, elle prenait sa main la posant sur sa cuisse et regardait droit devant elle tentant de trouver quelque chose à lui dire, elle tournait le regard pour le regarder.

Heley : Je serait ravie d'avoir un bébé avec toi Atori, il fallait le temps que je m'en rende compte, mais j'ai vraiment envie de venir mère.

Elle lui souriait, l'embrassant aussi tôt en passant ses mains derrière sa tête. elle l'enlaçait par la suite, le serrant tout contre elle, sa tête posé sur son épaule.

Heley : Je t'aime, et sa me fait plaisir que tu veuilles un enfant avec moi, je suis tellement heureuse.. J'ai déjà envie de serrer notre bébé dans mes bras.

Chez Brook, Mike s'asseyait à côté d'elle, glissant un bras au dessus le divan et la regardait droit dans les yeux.

Mike : Il parait que tu te pleins de moi à ta souer.. Je sais, j'ai été idiot de boire autant, et de danser avec cette cruche, mais tu sais bien que c'est toi ma femme et je ne la changerais pour rien au monde. Dit moi ce que tu as, j'essayerais de changer, si tu me demandes de plus sortir alors.. Je sortirais plus.

Il haussait les épaules à ce moment là.

Mike : J'ai pas envie qu'on se prenne la tête pour ça, alors tant pis pour les soirées, façon, une fois que je suis ivre, je fais n'importe quoi.

Il se rappelait de ce qu'on frère lui avait dit, il en avait des frissons partout à ce moment là.

Mike : Mais j'ai pas envie de ressembler à un Vieux couple qui font rien de leur journée à part dormir dans le divan ou regarder la télé.




Keïko restait en face de Shin désirant savoir ce qu'il se passait, il finissait par l'attraper tout contre elle, elle glissait ses mains autour de lui tout en le regardant bien dans les yeux.

Keïko : Des mauvais présages ?

Elle baissait les yeux, mais revenait vers lui lui souriant.

Keïko : D'accord, merci de m'avoir dit la vérité et de me dire ce qui te tracassait, je ne pense pas non plus que notre fils soit comme ça, allé on arrête de penser à ça.

Elle lui souriait à ce moment là, tournant le regard vers Kurama.

Keïko : Oui on va rentrer, il fait frisquet, je n'ai pas envie que Kurama tombe malade.

Elle souriait voyant que son fils désirait s'amuser.

Keïko : Se n'est pas grave pour mes fleurs, je peux toujours en planter de nouveau, mais évite de trop utiliser mes fleurs pour dessiner.

Elle ricanait et finissait par rentrer à l'intérieur, elle regardait Kurama allé vers Delic qui était assis tout seul. Khaleesi elle, était assise dans un coin de la pièce, elle semblait parler a quelque chose, et semblait se cacher pour le faire. Mais Teijo était bien trop occupé à parler avec Shizuka de ce qu'il allait se passer par la suite. Il tournait le regard vers Kurama voyant qu'il utiliser ses pouvoirs pour faire fondre un objet, Shin l'avait également vu et l'engueulait pour ça.

Kahleesi se levait, elle avait fait apparaître une petite créature blanche, elle ressemblait étrangement à celle de Shizuka, sauf que les siennes était du côté du bien, et beaucoup moins effrayante, elles étaient plus gracieuse, celle qu'elle avait fait apparaître était un jeune, elle venait de le faire disparaître ayant entendu Shin l'engueulait d'avoir utiliser ses pouvoirs, elle posait ses mains derrière son dos faisant comme-ci de rien était ne voulant pas se faire engueulé à son tour.

Teijo : Oui, mais il faudra s'attendre à ce qu'elle appelle ses créatures un moment où un autre, on l'a vu faire lorsqu'elle venait tout droit du futur, et sa risque d'être... Ennuyeux, je n'ai pas envie de voir des créatures partout dans la maison.

Il soupirait.

Teijo : Le jardinage hum ?

Il ricanait regardant vers Shizuka, lorsqu'elle parlait d'une maison et de ses envie la dessus, il souriait, sauf lorsque Shin faisait cette petite remarque, il le regardait du coin de l'oeil.

Teijjo : Je suis un homme soumis, elle me force à faire des tas de chose.

Il fit un sourire à ce moment là s'attendant à recevoir une correction de Shizuka. Keïko posait ses mains sur ses hanches lorsque Shin lui parlait de la vaisselle.

Keïko : Si tu rouspètes je te demanderais bien plus que de faire la vaisselle, comme nettoyer toute la maison, repasser, faire à manger et ainsi de suite.

Elle lui passait la langue tout en riant.

Teijo : Je pense qu'il a raison, il veut mieux rester ici le temps de trouver une maison, sa serait une erreur de retourner dans l'ancienne pour le moment.

Khaleesi se laissait prendre la main de Delic et courrait avec lui, une fois dehors, elle lui lâchait la main, elle tirait une fleur et la lui tendait.

Khaleesi : c'est pour toi, elle est bleu comme tes cheveux et tes yeux.

Elle lui faisait un tendre sourire.

Khaleesi : Tu veux que je te montre quelque chose, mais faut pas le dire aux parents d'accord ?

Elle tendait la main, une petite lumière apparaissait dans sa paume et une petite créature la même que tout à l'heure apparaissait dans sa main, elle était petit et elle arrivait à le tenir d'une seul main.

Khaleesi : Elle va grandir et devenir plus grande que papa ! C'est elle qui me l'a dit, j'arrive à parler avec, tu veux la tenir ?

Elle lui prenait sa main et lui donnait la créature, elle courrait grimpant sur son bras pour arriver jusqu'à son épaule.

Khaleesi : Je t'aime bien, Tyler t'aimerais bien aussi, il est super sympa.





Je ne voulais pas faire ça.. entrer dans le jeu de Valas.. Et sa me faisait mal, parce que Derek semblait vouloir lui obéir, je ne sais pas ce qu'il a pu lui faire subir durant ses cinq années... Mais.. Je ne veux obéir aux ordres de Valas, c'est trop dure.. Se dire qu'il se prend plaisir à faire ça, c'est loin de me donner envie, je veux enfin pouvoir vivre une relation avec Derek, et lui, il vient tout gâcher encore une fois, je fermais les yeux sentant Derek retirait ma veste... Je finissais par les réouvir l'entendant chuchoter. Je lui montrais bien du regard que je n'en avais pas envie, et c'est là qu'il venait à m'hypnotiser, tout changeait, je me sentais obligé d'obéir à tout ce qu'allait m'ordonner de faire Valas et, j'en appréciais le moment, j'en souriais même.

Valas ne s'en était pas rendu compte, il était toujours assis sur le lit nous regardant faire, je me retrouvais nu devant Derek, Valas me regardait du coin de l'oeil afin de m'observer attentivement, je finissais par me mettre à genoux devant Derek. Valas tournait le regard vers Derek lorsqu'il lui parlait.

Valas : Et bien étant donné que je dois te partager avec quelqu'un autre, autant qu'on y passe tout de suite, et qu'on s'amuse.

Il levait les mains comme-ci c'était amusant et en souriait même, il recroisait les bras par la suite.

Valas : Pas de pirouette non, tu vas plutôt le baisé par la bouche, mais ne jouis pas. Allé Gabriel, retirer donc le pantalon de Derek.

Il gardait le sourire, moi j'exécutais toujours sou l'emprise de l'hypnose, je retirais le pantalon de Derek ainsi que son boxer et comme il le désirait, je commençais à faire la gâterie à Derek, Valas finissait par se lever, se mettait derrière Derek, glissait ses doigts dans ses cheveux, il passait une main tout le long de son dos pour ensuite la passer sur l'une de ses fesses.

Valas : Ah Derek.. C'est tout de même excitant non ? Deux hommes pour toi tout seul, et l un d'entre eux est un Dieux.

Il sortait son sexe de son pantalon sans pour autant le retirer et le pénétrait tout en le tenant bien contre lui, moi je continuais ce que je faisais, en faisant des mouvements rapide. Valas faisait déjà des coups de reins, ma pas aussi brutal que d'habitude, il y allait doucement et assez tendre au début, étant donné qu'il avait été obéissant. Il lui envoyait son aura par la même occasion pour lui donner d'avantage de plaisir, il passait ses lèvres sur son oreille, lui mordillant son lobe.

Valas : Ne jouis pas surtout.

Il commençait à accélérer ses coups de reins tout en sentant l'odeur de Derek, il finissait par se retirer de lui.

Valas : Sa suffit Gabriel, met toi à quatre patte sur le lit.

Je me redressais et marchait jusqu'au lit je me mettais à quatre patte, il tournait le regard vers Derek par la suite.

Valas : Je vais le baiser maintenant.

Il se mettait derrière moi attrapant mes cheveux pour que je lève mon visage, il tournait lentement le visage vers Derek pour le regarder. Il voulait surtout le rendre jaloux pour lui montrer ce que sa faisait.

Valas : J'ai besoin de sexe pour me changer les idées après ce qu'il vient de se passer chez les Dieux.

Il attrapait mes hanches, et me pénétrait d'un coup sec, j'en gémissais, il commençait à bouger les reins tout en envoyant son aura en moi.

Valas : Ouranos qui a été libéré.. La trahison d'Aphrodite.. Cette histoire avec mon coeur.. Sans parler que Atori est dans la merde jusqu'au coup, à cause de cette tout se merdier !

Il me serrait plus fort, fronçant les sourcils.

Valas : Et l'homme que j'aime, aime quelqu'un d'autre que je suis entrain de baisé !

Il se retirait de moi, me poussant pour que je sois allongé sur le dos, il se plaçait au dessus de moi, m'attrapant le visage, il tournait le regard vers Derek le regard mauvais.

Valas : Je tente de voir ce qu'il a mieux que moi, mais franchement à par une gueule d'ange, je vois pas ! Même côté sexe, je suis bien mieux que lui.

Il soupirait lentement, gardant les sourcils froncés.

Valas : Tu sais pas à quel point ce que je suis entrain de faire est exceptionnel, approche Derek.

Il l'attrapait par la bras pour qu'il approche, je le regardais bien sans dire un mot. Il était toujours à genoux entre mes jambes, il attrapait Derek contre lui, commençant à l'embrasser, attrapant son sexe entre ses mains.

Valas : Je serais souvent absent, mais je reviendrais de temps à autre pour qu'on repasse des petits soirées ainsi. On se baisera chacun à son tour.

Il le poussait pour qu'il se retrouve au dessus de moi.

Valas : Tu peux le baiser, on va se refaire la même position qu'autre fois, toi sur lui, moi sur toi et ensuite je m'en irais.

Il le pénétrait une nouvelle fois utilisant son aura sur moi et sur lui, au bout d'un moment, je finissais par jouir. Une fois qu'on en avait finis, Valas était couché à côté de Derek passant une main sur son front.

Valas : Essaye de trouve une meilleur cachette, Je ne crois pas que se soit une très bonne cachette. Etant donné que Ouranos est dehors, j'ai pas envie de prendre de risque.

Il retirait sa main pour le regardait du coin de l'oeil.

Valas : Pourquoi on entendant plus Gabriel causé depuis tout à l'heure, normalement, il a toujours un petit truc à dire, et la plus rien, est-ce que je lui aurais rendu muet ?

Il ricanait se redressait, claquant des doigts il se retrouvait avec ses vêtements.

Valas : Faut que je sache où il se trouve, ainsi que Aphrodite, veut mieux que je découvre ses intentions maintenant qu'on la banni du Paradis, elle risque d'être pas très contente.. Et va sans doute s'en prendre à lui.

Il finissait par disparaître, je tournais le regard vers Derek glissant sa main contre la sienne.

Gabriel : Enfin en tête à tête.

Je lui souriais

Gabriel : Mais j'ai bien apprécié se moment, je sais que c'est fou mais.. C'est la vérité, se n'était pas si mal que ça mais la tout de suite, j'ai très envie de m'abreuver, j'ai soif, ma gorge est sèche.

J'en fermais les yeux.

Gabriel : Je devrais demander à Lucas de me donner des sacs de sang.




Aphrodite regardait bien vers son peur écoutant ses petits remarques, elle posait ses mains sur ses hanches ne le quittant pas du regard.

Aphrodite : Je ne penses pas que tu sois la personne avec qui j'ai envie de parler de mes histoires avec les hommes, et je préfère les Dieux, je ne vais pas donner mon corps à n'importe qui après tout.

Elle haussait les épaules se retournant, elle gardait la tête haute lorsqu'elle parlait de Atori et de ses pouvoirs.

Aphordite : Je n'avais aucune crainte de lui, jusqu'à ce que j'apprenne qu'il est capable de prendre la divinité de quelqu'un pour la donner à un autre, et je n'ai pas envie qu'il le face avec moi.

Elle se retournait pour le regarder de nouveau, et lorsqu'elle venait de l'imprégné de Helley, elle le regardait bien afin de voir sa réaction.

Aphrodite : Tu trouves que j'ai eu une idée folle ? Moi je ne trouve pas, Les Dieux s’ennuient à mourir, il leur faut bien une occupation.

Elle fit un sourire lorsqu'il lui disait qu'il ferait en sorte qu'il ne lui arrive rien, elle en était quelque peut rassuré. Elle reprenait son sérieux lorsqu'il lui posait cette question.

Aphrodite : Non, je ne l'ai pas encore imprégné de qui que se soit, je ne voulais pas qu'il ressentent ce genre de chose après la trahison qu'il ta faite, il mérite de payer pour ce qu'il a fait, et une imprégnation c'est trop précieux pour qu'il puisse en savourer le goût.

Elle fut surprise par sa demande. Elle détournait quelque instant les yeux sachant ce que sa faisait que de perdre son imprégné sous ses yeux. Elle le regardait de nouveau étant donné qu'il lui prenait son menton.

Aphrodite : Si c'est ce que tu veux que je face, alors je le ferais va t-en maintenant.

Elle se retirait de lui le regardant s'en aller par téléportation, elle réfléchissait quelque instant mais souriait malgré tout, elle se téléportait jusqu'à sa chambre, retirant son bikini qu'elle portait et enfilait une robe où on pouvait bien voir toute ses formes. Elle se téléportait par la suite.

Elle se retrouvait dans la chambre de Zankou, il était allongé dans son lit, à se reposer. Elle retirait ses chaussures et se glissais sous la couette pour se retrouvé couché à côté de lui, elle passait doucement un doigt sur ses lèvres lui envoyant son aura, elle souriait puisque aussi tôt il ouvrait les yeux.

Aphrodite : Zankou, alors on fait une petite sieste ?

Elle se positionnait au dessus de lui glissant ses mains sur son torse bien musclé, elle entre ouvrait les lèvres ne le quittant par du regard

Aphrodite : Je sais ce que tu désires faire, créé une nouvelle sorte de Dragon, et je trouve que c'est une brillante idée. Je suis même prête à t'y aider, tu ne devrais te méfier de Teijo malgré tout, il a pas mal de personne qu'il peut l'aider, Et il a trouvé un moyen à ce que tu ne revois plus sa tendre et chère fille, Khaleesi.

Elle passait sa langue contre ses lèvres serrant ses cuisses contre ses hanches.

Aphrodite : ils ont changé d'apparence, tu ne la retrouveras plus, a moins que je te vienne ne aide.

Elle lui faisait un sourire.





Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Cinq ans passé pour la famille kijo   Mar 26 Mar - 1:59

Atori était assez impatient de retourner auprès de Heley, il trouvait Mike un peu trop de bonne humeur à son goût. Il après l'impression d'avoir affaire à un adolescent, d'ailleurs à cet penser Atori plissa les yeux se disant qu'il allait devoir s'habitué à se genre de comportement voir même pire encore si il venait à avoir un enfant.

Atori: je te déteste pas, mais je dirais pas non plus que je t'aime...je te supporte c'est déjà pas mal.

Il tentait vraiment comme il pouvait de s'interesser à leurs discution même si sa principal penser était de retrouver Heley espérant qu'elle est convaincu d'avoir un enfant avec lui.

Atori: et puis j'en sais rien Mike! parle avec elle au lieux de me poser plein de question! évidemment que Brook parle de toi à sa soeur et évidemment qu'elle fait de même de mon côté. C'est un truc de soeurs je suppose, j'en sais rien moi je suis fils unique...ta un frère toi peut être que tu fais de même.

Il le regardait du coin de l'oeil à se moment.

Atori: ah oué ton frère est avec un mec, sa doit pas être palpitant d'avoir des conversations de son couple. Surtout ne me dit rien à se sujet, j'en vois déjà assez comme ça avec mes pères! ils peuvent être ennuyeux par moment.

Enfin un sourire sur le visage d'Atori, il lui proposait de rentrer.

Atori: Oué ben j'espère bien qu'elles en ont fini car j'en avais assez de marcher dans la rue avec ta..."si agréable compagnie"

Pendant leurs retour jusqu'à la maison Brook sourit appréciant ses conversations avec sa soeur, se qui l'avait beaucoup manquer. Sa l’attristait malgré tout de plus avoir la chance de la voir aussi souvent qu'autre fois, mais il fallait s'y attendre après tout chacune à fait sa vie de son côté.

Brook: t'es vraiment la meilleurs soeur au monde, sa ma fait beaucoup de bien de te voir aujourd'hui. Je pense pas que Mike aurait d'envie de franchir un tel pat pour le moment, mais je garde espoir. J'aimerais qu'on se vois plus souvent Heley pour qu'on puisse discuté comme aujourd'hui.

Elle le serrait dans ses bras, mais se retira de son étreinte voyant Mike et Atori revenir de leurs petit tour.

Brook: ah vous revoilà, des bouteilles...c'était ça tes courses? des bouteilles et des clope.

Elle plissa les yeux sur le moment, mais repris sourire se laissant embrasser. Elle se mordait la lèvre l'entendant dire qu'ils devaient tous deux discuté, elle en tournait la tête vers sa soeur grimaçant.

Atori: Bien, j'espère bien que tu as tout dis à ta soeur.

Il s'approchait d'elle pour lui chuchotté.

Atori: car c'est la dernière fois que tu me laisse seul avec Mike, j'ai failli l'étranglé à deux reprise.

Il sourit malgré tout tenant sa main pour la tirer jusque la sortie.

Brook: qu'est ce que tu as dit encore pour mettre Atori dans cet état? sa devait pas être gai de discuté avec se type la non? on doit presque tirer un poil de son cul pour avoir un sourire de sa part.

Elle ricana regardant vers Mike qui s'asseyait à côté d'elle, mais changeait vite de tête puisqu'il voulait discuté.

Brook: Mike...je veux pas t'empêcher de t'amuser sa serait égoïste de te demander un truc pareil, mais t'es obliger de boire jusqu'à en rouler sous la table et surtout...laisser les blondasse bourrer de silicone se frotter contre toi.

Elle grimaçait s'imaginant griffer l'entièreté du visage de cette fille.

Brook: je veux pas non plus qu'on fasse comme les vieux débris à rien foutre, d'ailleurs on deviendra jamais vieux! et je me pleind pas à ma soeur comme tu dis.

Elle levait les yeux.

Brook: bon peut être un peu quand tu fais vraiment n'importe quoi, mais parfois toi aussi je te rapelle que tu te pleins de moi à ton frère.

Elle plissa les yeux.

brook: oui il est venu me le dire l'autre jour, que soit disant j'avais un trop mauvais caractère! limite que je te battais.

Elle en faisait une tête de boudeuse à cet instant, mais repris vite sourire s'asseyant sur ses jambe à califourchon passant ses bras autour de sa nuque.

Brook: mais faudra bien te faire à l'idée qu'une jour, j'aurais envie d'être maman donc..je te laisse déjà te préparer mentalement et si tu refuse je me sentirais obliger de t'attacher au lit et te violé. Tu aura de bonne raison de te plaindre que je suis une vilaine fille avec toi.

Cole: il me le répète déjà assez souvent.

Brook en sursautait et se retourna vers Cole clignant des yeux.

Brook: sa fait combien de temps que tu es la?

Cole: deux minutes au moins, j'ai vu Atori et Heley sortir et je suis rentrer. j'ai toquer, mais vous étiez trop concentré à parler de "bébé" mon dieu Mike en père..hum non j'imagine pas. Trouve toi un autre capable au moins d'allumer un lave vaisselle sans faire brûlé la cuisine.

Brook: oh, tu veux un bébé avec moi Cole?

Cole: hum...j'attache mon frère et on monte tout de suite.

Ils ricanaient tous deux même si sa semblait moins amuser Mike.

Brook; alors qu'est ce que tu fais ici?

Cole: je m'ennuyais alors j'avais envie d'ennuyer mon frère également.

brook: et Avner?

Il haussait les épaules piquant un bouteille à Mike pour ensuite se r'asseoir.

Brook: quoi ça va toujours pas?

Cole: depuis qu'il est humain et "plus imprégné" non pas vraiment, ça empire je dirais...il s'accrochait à moi uniquement grâce à l’imprégnation des dieux. Il devait remettre ses idées en place qu'il prétendait, oué sa fait cinq ans qu'il les remet ses idées.

Brook: Désolé Cole.

Il haussait à nouveau les épaules buvant directement à la bouteille.

Cole: je parie qu'il ne sait pas rendu compte que je suis partit, mais maintenant que tu m'as proposé de faire un bébé avec toi, je me sent beaucoup mieux.

Atori continuait de marcher au côté d'Heley la tenant bien contre elle sans se douter également que Ouranos les espionnait au loins.

Atori: oh, on a pas parler de grand chose en faite. Il comprenait pas pourquoi je voulais un bébé avec toi alors que...je suis jamais la et moi je lui ai dit que je comprend pas pourquoi il reste avec Brook si c'est pour sortir pratiquement tous les soirs, boire et se faire draguer par les autres filles.

Il sourit en coin la regardant jusqu'à s'asseoir sur le banc dans le parc, il restait tout deux quelque isntant silencieux regardant les gens passer dans le parc. Atori regardait principalement vers une famille jouant au ballon avec leurs fils. Il tournait rapidement le regard vers heley étonnant de se qu'il venait d'entendre.

Atori: tu as accepte finalement? tu veux bien me donner un enfant?

Il sourit la prenant contre elle l'embrassant, il ne regrettait plus d'avoir du supporter Mike pour la laisser discuté avec sa soeur.

Atori: Je suppose que je dois remercier Brook pour t'avoir donner le courage, je sais pas se qu'elle ta dit pour que tu accepte, mais les discutions entre soeurs sa doit être magique.

Il fermait les yeux posant à son tour son front contre son épaule.

Atori: je vais donner mon trône à Abnar, mon père va m'en vouloir mais...maintenant que tu as accepté de fonder une famille avec moi Heley, je veux rester à tes côtés sans plus avoir à me soucier des histoires des dieux.

Il serra son étreinte sur elle.

Atori: je veux pas faire la même erreur que Valas, sa m'avait tuer d'être séparer de Derek...j'étais bébé mais je m'en souviens encore, je veux pas que notre enfant subisse mes absences. Je vais m'absenté une derrière fois Heley, mais je te jure que sa sera la dernière fois.

Il la regardait à nouveau avec le sourire la reposant sur le banc.

Atori: rentre à la maison et attend moi la bas, quand je serais de retour sa sera pour de bon.

Il se téléportait et au même moment Ouranos se matérialisa devant Heley.

Ouranos: Je crains qu'il ne vous retrouve pas à la maison à son retour.

Il l'attrapait se téléportant avec elle jusqu'à un vieux manoir sans fenêtre éclairé par uniqument des centaines de bougies.

ouranos: n'ayez pas peur je vous ferais aucun mal, je suis Ouranos le père de Aphrodite. Je suppose que vous connaissez, elle est très facher sur Atori et ma imprégné de vous.

Il pensait la tête la regardant bien de la tête au pied.

Ouranos: vous êtes donc à moi maintenant, de toute façon Atori n'est pas digne de confiance. Avoir un enfant avec un homme qui n'a pas hésiter à vous tromper pendant que vous l'attendiez sagement à la maison.

Il sourit s'approchant d'elle.

ouranos: oui Heley, ma fille m'a avouer sa petite aventure avec Atori. Moi je vous serez fidèle jusqu'à la fin des temps.

***

Shin et les autres rigolait entre eux pendant que le petit Delic rougis recevant une fleur de Khaleesi. Il la prit la regardant la regardant de ses grand yeux bleu.

Delic: elle est très jolie merci beaucoup.

Kurama les regardait tout les deux depuis la fenêtre de sa chambre retroussant le nez n'aimant pas être enfermer. Delic gardait le sourire attachant la fleur sur sa veste, Oxy était assis au pied de Delic les regardant tout deux balançant sa queue de gauche à droite.

Delic: D'ailleurs je dirais rien du tout promis et Oxy non plus ne dira rien pas vrai Oxy?

Il répondait en aboyant à deux reprise, Delic était épater par cette petite créature que Khaleesi invoquait.

Delic: ouhaaa, c'est tout mignon et sa va vraiment devenir plus grand que monsieur Teijo? c'est cool! il mord pas hein?

Il se laissait faire même si il était un peu craintif, ses yeux se fermait lorsque la petite créature grimpait le long de son bras jusqu'à son épaule. oxy aboyait à plusieurs reprise tournant tout autour de Delic craignant que cette créature s'en prenne à son jeune maître.

delic: Assis Oxy, il est pas méchant regard.

Il touchait le bout de son museau du bout du doigt pour ensuite regarder à nouveau vers Khaleesi.

delic: je t'aime bien aussi, t'es très gentille. Tyler c'est le garçon qui était avec toi au parc? il avait l'air gentil...ma maman m'avait dit que je pouvais pas être ami avec vous, mais j'aimerais quand même qu'on soit amis d'accord?

Kurama: et elle est ou ta maman?

Kurama était sortit de sa chambre malgré sa punition s'avançant vers Delic.

delic: je...je sais pas.

Kurama: elle veux peut être plus de toi et ton papa est pas la non plus, lui non plus veux plus de toi.

Il baissa les yeux serrant les lèvres se retenant de pleurer.

Delic: c'est pas vrai.

Kurama: alors ou ils sont?

Il ne savait pas quoi répondre ne le savant pas lui même, Kurama s'avançait avec le sourire vers Khalessi prenant sa main.

Kurama: je suis plus fort que lui, si t'es copine seulement avec moi je te monterais tout mes pouvoirs. Lui il est nul et en plus il a plus de parents.

Delic: c'est pas vrai.

Il se tournait vers lui croisant les bras?

Kurama: si c'est vrai! orphelin! orphelin!

Delic sautait dessus commençant à lui tirer les cheveux, Kurama lui le mordait grognant comme un animal. Sous la colère les yeux de Delic viraient au rouge et mordis à ton tour Kurama mais à la nuque comme il avait souvent vue son père faire.

Kurama: AAAAHH! MAMAN!


***

Je sais tu va m'en vouloir de t'avoir hypnotisé Gabriel, mais c'était vraiment pour ton bien. Il aurait pas hésiter une seul seconde de te punir sévèrement surtout avec toi. Je levais les yeux le laissant retirer mon pantalon, je fermais les yeux posant ma main derrière sa tête le laissant me faire une gâterie comme Valas l'avait demander.

Derek: ne jouis pas qu'il dit! facile dire.

Je tournais le regard vers Valas qui se levait pour me rejoindre, j'en serrais la mâchoire ne bougeant pas malgré tout

Derek: se que je trouve trouve existant c'est pas être pris en sandwich, mais plutôt deux belle nana qui frotte leurs poitrine sur mon visage pendant qu'elle se relèche..sa c'est excitant valas. Oh non j'ai mieux, Gabriel sous la douche se touchant pensant à moi. Voilà se qu'il m'existe, mais le fait d'avoir un dieux derrière moi entrain de me reniflé les cheveux m'excite moins.

Je souris voulant encore une fois l'énerver, je peux pas m'en empêcher. Je gémis le sentant pénétrer en moi, j'en serrais les cheveux de gabriel qui s'arrêtait pas de me sucer pour autant grâce à mon hypnose. Je gémis à chaque mouvement qu'il faisait derrière moi, il m'interdisait de jouir encore une fois. Il voyait que j'étais sur le point d'y arriver c'est pour ça qu'il me rapelle à l'ordre. mes muscles se contractait, mais au même moment il se retira de moi et faisait arrêter Gabriel au même moment.

Derek: t'es lourd quand tu fais ça.

C'est frustrant d'être couper quelque seconde à peine ou t'allais jouir, qu'est ce qu'il va faire maintenant? je regardais Gabriel qui attendait sur le lit à quatre patte, il va quand même pas...je détournais le regard le voyant se mettre derrière lui. Je serrais les poing entendant Gabriel gémis, il le fait exprès pour m'atteindre. J'arrivais pas à les regarder, j'ai envie de sauter sur Valas pour l'étrangler.

Derek: si il te faut à chaque fois du sexe quand tu as des problèmes valas alors tu ne ferais plus que ça 24h sur 24.

J'évitais toujours de les regarder l'écoutant se plaindre quand même, l'entendant prononcer cette phrase " Et l'homme que j'aime, aime quelqu'un d'autre " J'aperçu directement une vulnérabilité chez lui, j'étais son plus gros poing faible. D'un côté je comprend qu'il soit aussi en colère, je l'étais tout autant lorsque Gabriel avait rejoins Benoit. Il voulait que je le rejoigne, j'en retroussais le nez tournant le regard.

derek: non j'ai aucune envie de...

Il m'attrapait le bras me tirant vers lui et m'embrassait avant de me pousser contre Gabriel, il se laissait toujours faire semblant apprécier se moment. Il le sera plus lorsque je retirerais son hypnose, j'obéis pénétrant Gabriel et Valas fit de même chez moi. On restait un bon moment comme ça jusqu'à qu'on jouisse chacun à son tour, je posais mon front quelque instant contre le torse de Gabriel mais tourna la tête vers Valas.

Derek: Je le cacherais ailleurs si sa peut te faire plaisir, mais qui te fait croire que c'est directement à ton coeur qu'il va s'attaquer? maintenant que Aphrodite connait ton vrai point faible.

Je parlais évidemment de moi, à la place de Aphrodite c'est comme ça que je procéderais pour me venger. J'espère malgré tout que aucun d'entre eux n'y pensera, je regardais Gabriel lorsqu'il parla de lui.

Derek: oué, c'est ça tu a réussis à le faire taire..bravo Valas quel dominant tu fais.

Je le laissais finir son blabla jusqu'à qu'il disparaître, enfin! j'en soupirais soulager. Je me redressais pour m'asseoir tournant le regard vers Gabriel.

Derek: écoute...tu as apprécier uniquement parce que je t'ai hypnotisé Gabriel, je vais te retirer ton hypnose et ensuite tu pourra me crier dessus, me faire la tête et tout se que tu veux, mais n'oublie pas que c'était pour ton bien que je l'ai fait.

Je le regardais droit dans les yeux pour l'hypnotisé à nouveau ou plutôt lui retirer l'ancien.

Derek: Oublie l'hypnose de tout à l'heure et redeviens entièrement toi.

Je fermais les yeux pour regarder droit devant moi.

Derek: pas besoin de demander à Lucas pour le sang, il suffira dans piquer à la clinique tout près. on va pas à chaque fois déranger Lucas pour se genre de chose, il a bien d'autre chose à faire.

Je me levais pour aller jusqu'à la salle de bain ayant vraiment besoin d'une douche.

Derek: Soit pas trop en colère contre moi Gabriel, si je t'ai hypnotisé c'est pour une bonne raison, il aurait pas hésiter à te punir comme il l'a dit et avec toi comme il te porte pas dans son coeur croit pas qu'il aurait pas été en douceur.

J'allumais l'eau chaude restant plusieurs grosse minute sous la douche, benoit revenait avec Tyler dans les bras.

Benoit: dommage la journée c'est passer beaucoup trop vite, mais je promet de me libérer au plus vite pour qu'on puisse recommencer.

Il le posait regardant autour de lui nous voyant pas, il plissait les yeux marchant jusque la chambre et s'appuyait contre l'encadrement de le porte.

Benoit: pas changer de place depuis que je suis partit et bien Gabriel sa change de ta vie calme et sans histoire que tu prétendais vouloir et bien sa me fait plaisir que ta vie soit toujours aussi compliquer.

je sortais de la douche à se moment la entourant mes hanches d'une serviette.

Derek: et si t'allais cracher ton venin ailleurs?

Benoit: aussi non quoi? tu va lâcher ton bulldog sur moi? pourtant si je me souviens bien c'est lui qui tiens la laisse. evitez de faire des truc dégueulasse devant mon fils sinon la prochaine fois je le ramènerais pas.

Derek: tu devrais te méfier Benoit ou c'est toi qui ne verra plus Tyler.

Benoit: autre fois j'aurais pu prendre tes paroles au sérieux, mais maintenant quand je te regard tu me fais pitié. T'es plus qu'un jouet sexuel pour ton dieu et rien d'autre.

***

Zankou avait besoin de calme et de repos, allonger dans son grand lit il ne s'attendait pas à avoir une visite et encore moins celle d'une déesse. Ses sourcils se fronça sentant une étrange sensation, doucement il ouvrit les yeux les tournant vers Aphrodite.

Zankou: Quoi? qu'est ce que tu vous la toi? qu'est ce que j'avais l'air de faire avant que tu me réveille? je faisais la dance du ventre?

Il retroussa le nez ne comprenant pas se qu'elle lui voulait, levant les yeux il ne dit rien pour le moment même si celle ci se positionna sur lui caressant son torse.

Zankou: je ne crains pas Teijo et sa magie! qu'il vient avec ses petits copain et je les massacrerais tous!

Il grommelait tout en attrapant les hanches d'Aphrodite pour la retourner et se positionnait au dessus d'elle.

Zankou: je laisserais pas se vieux prêtre m'empêcher d'avoir sa fille, qu'il utilise toutes la magie qu'il souhaite! moi aussi j'ai des connaissances et PERSONNE m'empêchera d'arriver à mes fins!

Il la regardait attentivement lorsqu'elle lui proposait son aide.

Zankou: m'aider pourquoi? et puis t'es qui? tu te pointe dans ma chambre à frotter ta chaque mouillé sur moi et me propose de m'aider..t'es encore une petite allumeuse qui ferai n'importe quoi pour m'avoir dans son pieux.

Il se retirais d'elle sortant du lit, il était nu, mais sa le gênait pas pour autant de marcher jusqu'à son meuble pour en sortir un bouteille d'alcool.

Zankou: idiot de prêtre, qu'est ce que sa peut lui foutre que j'ai envie de baiser sa fille, elle serai adulte qu'est ce que sa peut lui foutre bordel! il croit qu'il va la garder pucelle toutes sa vie? pfft!

Il arrachait le bouchon avec ses doigts buvant la moitié du contenu de la bouteille.

Zankou: Aller parle femme, qu'est ce que tu pourrais faire pour m'aider? de toute façon pour l'instant Khaleesi est trop petite, qu'il la cache je l'aurais plus tard.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Cinq ans passé pour la famille kijo   Mar 26 Mar - 6:53

Alors que Mike et Brook était en pleine discussion, il se tournait vu que Cole était la depuis un bout de temps, lui qui appraissiait la petite conversation qu'il avait avec sa femme, enfin, sauf le fait que maintenant il était sur qu'elle désirait avoir un enfant.

Mike : Cole ? Qu'est-ce que tu fais ici, tu ne connais pas les portes ?

Il faisait des petits yeux lorsqu'il disait qu'il avait toqué, il n'avait même pas entendu.

Mike : Arrête de dire des conneries, je sais très bien comment on allume un lave vaisselle.. ! Humph..

Il tournait rapidement le regard vers Brook la regardant d'un mauvais oeil, il tournait de nouveau la tête vers Cole par la suite.

Mike : Non mais sa va pas ! Et puis toi t'aime les mecs non ?! Tu risques de plus avoir l'habitude, tu vas tromper d'entré ! Humph..

Il fit une grimace légèrement dégoûté ayant des images. Il se taisait par la suite se rendant compte que sa n'allait pas avec lui.

Mike : Bah c'est qu'il en valait pas la peine, faut pas te tracasser avec ça ! Trouve toi cette fois ci, une femme avec des gros nibards et tu verras, tu te sentiras bien mieux après avoir ta tête entre ceux-ci et retrouver une bonne petit chatte.

Il se mettait à rire prenant Brook par ses hanches.

Mike : Y a rien de mieux, mais celle-ci, elle est déjà à moi alors pas touche et ne parle plus de bébé avec elle humph.

Il se posait bien au fond du divan, retirant Brook de ses jambes et se levait, il passait son bras autour de l'épaule de son frère le regardant bien.

Mike : Tu vas vite en trouver une à ton goût, on cas allé faire une petite soirée se soir, qu'est-ce que t'en dis ?!

Heley était si heureuse tout d'un coup, rien que le fait de penser qu'elle aurait un bébé avec Atori, sa la rendait folle de joie, elle restait blotti dans ses bras, savourant son baisé qu'elle lui redonnait avec tendresse. Elle décalait son visage de lui afin de le regarder avec un sourire.

Heley : Oui Brook arrive toujours à avoir les paroles nécessaire, c'est une soeur en or. Je ne sais pas ce que je ferais sans elle, mais sans toi non plus.

Elle lui souriait deux nouveaux, Elle glissait ses mains derrière son dos afin l'enlacer, elle était si bien dans ses bras qu'elle n'avait plus envie de bouger. Elle ouvrait lentement les yeux lorsqu'il commençait à lui dire qu'il comptait donner le trône à Abnar, elle en avait les larmes aux yeux tellement qu'elle était heureuse d'apprendre qu'il serait près à faire ça pour elle.

Heley : Atori.. Tu ne peux pas savoir comme sa me fait plaisir, j'avais peur de devoir faire sa toute seul.

Elle serrait également son étreinte.

Heley : D'accord.. J'ai hâte que tu reviennes.

Elle se réinstallait sur le banc, le regardant bien avec un beau sourire.

Heley : Oui, je t'attendrais, et une fois que tu seras rentra, il faudra travailler pour avoir un bébé.

Il ricanait à cette instant, elle lui donnait un dernier baisé et le regardait se téléporter, elle n'avait pas le temps de se remettre de ses émotions que Ouranos apparaissait juste devant elle, juste après que Atori soit partis. Elle, se redressait se demandant qui il pouvait être.

Heley : Quoi ?!.. Qui êtes-vous ?

Elle criait lorsqu'il l'attrapait, elle se débattait, mais elle fut malgré tout téléporté jusqu'à un endroit qu'elle ne connaissait pas, elle regardait autour d'elle, il n'y avait aucune fenêtre, seul la pièce était éclairé par des bougies.

Elle tournait le regard vers Ouranos, reculant de plusieurs pat. Elle détournait le regard, lorsqu'il lui parlait de Aphrodite, elle le regardait de nouveau par la suite.

Heley : Laissez moi partir..

Elle avait très peur, surtout la façon dont il la regardait.

Heley : Je suis déjà à Atori..

Elle fut bien surprise lorsqu'il lui disait cela, elle posait sa main devant sa bouche n'en revenant pas, les larmes montaient soudainement, elle se retournait ne voulant pas qu'il l'a regarde dans cette état.

Heley : Taisez-vous.. Atori ne me ferait jamais une chose pareil..C'est impossible vous mentez...

Elle glissait ses doigts dans le tissu de sa robe, elle tournait le regard voyant qu'il s'approchait d'elle, elle tendait la main lui envoyant de la poussière d'or dans son visage pour le regarde aveugle quelque instant, elle se mettait aussi tôt à courir, sortant de la pièce afin de trouver une sortie, mais tout les pièce étaient identique, sans aucune fenêtre et des bougies... Elle finissait pas fermer une porte derrière elle et se cachait derrière le lit se recroquevillant, elle passait ses mains dans son visage tentant d'arrêter de pleurer.

Heley : Atori...

Elle tournait le visage, ses oreilles bien redressé entendant des bruits de pat, c'était loin d'être la meilleur cachette, mais il n'y avait aucun meuble dans la chambre, sauf un lit et une table de nuit où se trouvait une petite bougie.

Sa ne devait pas se passer comme ça, elle devait rentrer chez elle, attendant patiemment que Atori rentre une bonne fois pour toute, afin qu'il ne la quitte plus, ils devaient faire tout les deux un bébé, et vivre une belle vie ensemble... Elle se posait désormais des questions, est-ce qu'il disait la vérité, est-ce que Atori l'avait trompé avec cette Déesse, des larmes revenait, elle posait sa main devant sa bouche ne voulant pas y croire. Mais d'un côté, elle se rappelait de leurs conversation, elle commençait à se rendre compte que c'était sans doute la vérité..


Aphrodite était toujours assise sur Zankou, caressant son torse tout en le regardant avec un sourire. Elle sentait qu'il l'attrapait par ses hanches, elle se laissait faire lorsqu'il la retournait pour se mettre au dessus d'elle, elle glissait ses mains au dessus de sa tête, jouant avec le tissu de ses oreilles tout en le regardannt avec un sourire séductrice.

Aphrodite : Oh je n'en doute pas, je connais parfaitement le fameux Zankou dont tout le monde parle, vous êtes célèbre ainsi que votre frère.

Elle redressait légèrement un sourcils lorsqu'il lui disait qu'elle frottait sa chatte mouillée sur lui. Elle se mettait par la suite à ricaner.

Aphrodite : Si tu savais à qui tu t'adresses, tu ravalerais les mots que tu viens de prononcer.

Elle tournait lentement le visage le regardant se retirer du lit, elle regardait chaque détail de son corps étant donné qu'il était nu, elle finissait par se redresser, se mettant debout, hors du lit. Elle l'écoutait et le regardait faire sans rien dire

Elle s'avançait vers lui et le regardait bien dans les yeux, elle avait sa taille.

Aphrodite : Alors je vais répondre à ta question de tout à l'heure, je suis la Déesse Aphrodite. Pourquoi je souhaite t'aider ?

Elle fit un sourire en coin à cette instant.

Aphrodite : C'est mon père Ouranos qui a créé les premier Dragons, je désire donc que cette race reste toujours intact, et j'aime beaucoup l'idée d'une nouvelle race de Dragon, je compte donc t'aider.

Elle baissait les yeux regardant vers son entre jambe avec un sourire, elle finissait par revenir vers son visage.

Aphrodite : Je peux faire en sorte que sa croissance augmente très rapidement, ainsi vous n'aurez pas à attendre trop longtemps, ils ont utilisé un sortilège qui empêche les personnes de voir leur apparence, je ferais en sorte que vous poussiez les reconnaître et ils n'en seront rien.

Elle se décalait de lui.

Aphrodite : Cette nouvelle race m'appartiendra et étant donné que j'ai été banni de l'olympe, je n'ai plus à craindre de transgresser les règles.

Elle s'asseyait sur le rebord du lit créant une boule lumineuse qui permettait de voir Teijo et sa petite famille, on les voyaient sous leurs autre apparence.

Aphrodite : Les voici sous leur autre apparence.

Elle fit un signe de la main, leurs ancienne apparence revenaient aussi tôt.

Aphrodite : et maintenant vous serez capable de les revoir sous leur apparence normale.

Elle glissait un doigt sur le visage de Khaleesi, une lueur rose en sortait de son doigt, on pouvait le voir apparaître à l'intérieur de la sphère et entrer dans son corps. Elle en posait sa main sur sa cuisse, levant les yeux vers Zankou.

Aphrodite : C'est fait, maintenant elle va grandir très.. très rapidement jusqu'à ce qu'elle commence à avoir ses règles, sa croissance s'arrêtera aussi tôt

Elle était en réalité qu'un clone, la vrai avait suivis son père et avait également écouter la conversation de Atori, elle apparaissait dans la chambre de Atori, elle ouvrait sa garde robe et attrapait une robe, celle de Heley. Elle souriait et fouillait dans ses affaires pour prendre choisir l'une d'entre elle, elle finissait par sortir une petite nuisette plutôt sexy, elle fit disparaître ses vêtements et enfilait celle-ci.

Elle marchait jusqu'au miroir et se regardait en se tournant sur elle même, tout en se tournant elle utilisait un pouvoir pour changer d'apparence, elle ressemblait à deux gouttes d'eau à Heley. Elle glissait ses doigts attrapant sa queue de renard.

Aphrodite : C'est la première fois que je porte une queue, se n'est pas désagréable.

Elle lâchait sa queue, glissant ses doigt sur sa gorge n'avait pas encore la même voix qu'elle, elle remédiait à ça tout de suite.

Aphrodite : Hum, c'est beaucoup mieux.

Elle avait également changé son odeur en celle de Heley, elle était tout elle, elle finissait par s'asseoir dans le lit attendant patiemment le retour de Atori, elle souriait ayant déjà très envie de jouer avec lui, et avait très envie de voir sa tête lorsqu'il découvrira que se n'est pas Heley qu'il a mise enceinte mais Aphrodite.


Khalessi penchait la tête en souriant, sa petite créature jouait avec les mèche des cheveux de Delic et tirait dessus avec sa gueule. Elle baissait les yeux vers Oxy qui n'arrêtait pas de aboyer, elle ne semblait pas apprécier la petite créature sur son épaule, mais elle finissait par se calmer.

Khaleesi : Oui c'est lui, ah bon ? Pourquoi ils ne veulent pas que tu sois amis avec nous ? Oui, j'adorerais être ton amie.

Elle souriait.

Khaleesi : en plus t'habite à la maison, c'est amusant non ? on pourra tout le temps jouer ensemble.

elle tournait le regard voyant Kurama arriver, elle tournait le regard vers Delic parce qu'il semblait triste lorsqu'il lui posait cette question.

Khaleesi : Tais toi Kurama, c'est pas gentil ce que tu lui dis !

Elle tournait le regard vers lui voyant qu'il lui attrapait par la main, elle tentait de se retirer de lui, la créature sur l'épaule de Delic poussait un grognement.

Khaleesi : Je veux pas être amie avec toi, tes méchant.

Elle reculait d'un pat voyant qu'il se disputait, sa créature sautait et disparu aussi tôt.

Khaleesi : arrêtez.. !

Keïko entendant son fils crier se mettait à courir, elle arrivait en courant jusqu'à eux, elle séparait aussi tôt Delic de Kurama, elle se mettait à l'hauteur de son fils posant ses mains sur ses épaules.

Keïko : Tu vas bien ?

Elle passait sa main sur son cou vu qu'il saignait encore, elle tournait le regard vers Delic fronçant les sourcils.

Keïko : Vas tout de suite au coin, tu es punis !

Khaleesi : C'est pas de sa faute, Kurama a été méchant avec lui.

Keïko : Se n'est pas pour autant qu'il faut en arriver à le blesser, je suis très en colère Delic ! Je vais prévenir Shizuka de ce que tu viens de faire !

Khaleesi tournait le regard vers Delic, elle l'attrapait par la main pour l'encourager, mais, elle avait des soudaine crampe partout dans son corps, elle se mettait en boule, Keïko en lâchait Kurama pour aller vers elle.

Keïko : Khaleesi ? Tu as mal quelque part ?

Elle disait oui de la tête.

Keïko : Dit moi où ?

Khaleesi: Partout..

KEïko : D'accord, sa va aller t'inquiète pas sa va aller.

Elle caressait sa tête et la prenait dans ses bas, elle tournait le regard vers Delic.

Keïko : Et vous deux, vous me suivez.

Elle tenait Khaleesi dans ses bras qui pleurait, elle marchait pour se rendre jusque Shizuka et Teijo, voyant leurs filles dans cette état, il allait rapidement voir ce qu'elle avait.

Teijo : Pourquoi elle pleure ?

Keïko : Elle dit qu'elle a mal partout, je vais la mettre dans notre lit.

Elle marchait jusqu'à sa chambre et l'installait dans le lit, elle l'allongeait et mettait une couverture sur elle, elle était recroquevillé sur elle même, et pleurait, Teijo s'asseyait sur le bord du lit glissait ses doigt sur son visage, il finissait par mettre sa main au dessus d'elle, utilisant une lumière blanche afin de voir son mal et de soigner sa douleur, il fronçait les sourcils retirant par la suite sa main, il tournait le regard vers Shizuka

Teijo : Elle n'a aucune blessure, mais sa croissance est monté en flèche, elle c'est décuplé voir plus.. Son corps n'est pas habitué à un tel changement, ce qui lui cause des douleurs.

Keiko : Je vais apporter quelque chose à boire, est-ce que vous pouvez également vous occuper de mon fils, Delic l'a mordu, ils se sont disputé.

Il tournait le regard vers Delic à ce moment.

Teijo : Delic ? Pourquoi avoir fait ça ?!

Il faisait signe à kurama qu'il s'approche, il soignait aussi tôt sa blessure. Keïko revenait avec un verre d'eau et le posait sur la table de nuit.

Keïko : Vous ne trouvez pas que ses cheveux on poussé ?

Teijo se redressait regardant sa fille, il fronçait d'avantage les sourcils.

Teijo : Elle grandit à vu d'oeil..

KEïko : Comment sa se fait ?

Teijo : Je ne vois que Zankou pour en arriver à faire ça.

KEïko : Je vais appeler Shin !

Elle courrait pour aller le trouver, elle attrapait sa main lorsqu'elle le trouviat.

KEïko : Il faut que tu viennes, il se passe quelque chose avec Khaleesi, se n'est pas normal..

Elle l'emmenait jusqu'à elle, elle n'arrêtait pas de pleurer et serrait les draps.


Je regardais toujours vers Gabriel, je me redressais afin que je sois assis tout en regardant vers Derek qui m'observait, une fois qu'il coupait mon hypnose, j'écarquillais les yeux détournant le regard, je n'en revenais pas qu'il avait osé en arriver là...

Gabriel : Derek..

Je détournais le regard, il changeait aussi tôt de conversation, il parlait du sang, je gardais la tête tourné me rendant compte de ce qu'il c'était passé, je me suis laissé faire.. Valas a eu ce qu'il désirait, je gardait le regard détourné n'arrivant pas à regarder Derek.. Je ne lui répondait même pas..

Je tournais le regard vers lui puisqu'il se rendait jusqu'à la salle de bain pour se prendre une douche, je l'écoutais dire.

Gabriel : Tu n'avais malgré tout pas le droit d'en arriver là Derek..

Je le laissais partir sous la douche, j'enfilais aussi tôt un boxer, je tournais le regard vers le lit me rappelant de tout ce que j'ai fais avec Valas et Derek.. Je revenais vers la porte voyant Benoit entrer, je ne l'avais même pas entendu rentrer à la maison avec Tyler, je me levais attrapant mon jeans pour le remettre rapidement.

Gabriel : Content que tu apprécies mon malheur, mais je suis heureux avec Derek.

Je tournais le regard vers Derek qui sortait de la douche, je revenais vers Benoit par la suite.

Gabriel : Benoit arrête.. Tu ne voudrais pas que Tyler apprenne qui tu es réellement, alors maintenant va t-en.

Tyler arrivait à ce moment sautant dans mes bras, je l'attrapais et m'asseyait sur le lit.

Tyler : Papa, je me suis trop amusé aujourd'hui ! On a été à un parc d'attraction, c'était génial ! Faudra y aller une fois tous ensemble !

Gabriel : Content que tu ais passé une bonne journée Tyler.


Je lui souriais et tournait le regard vers Benoit.

Tyler : Je pourrais dormir chez papa Benoit ?

Je fus surpris par cette question, j'en entre ouvrait la bouche à ce moment là et tournait le regard vers Derek, je revenais ensuite vers Benoit ne sachant pas quoi répondre.

Gabriel : Je ne sais pas Tyler, on en parlera plus tard d'accord ?

Tyler : Quand ça ?

Gabriel : PAs maintenant.

Tyler : Hum d'accord.

Il se levait et allait dans sa chambre, il s'asseyait sur son lit. Moi je regardais à nouveau vers Benoit, je m'approchais de lui posant une main contre le mur tout en le regardant.

Gabriel : Tyler est également ton enfant, alors je ne t'empêcherais pas de le voir, tant que tu ne lui fais aucun mal.. Je suis désolé de ce qu'il c'est passé entre nous, tu peux me détester, mais n'essaye pas de nous prendre Tyler à cause de cette haine que tu as envers moi. Je l'aime, et je ferais tout pour qu'il soit heureux, malgré que j'ai été complètement idiot avec lui durant ses cinq dernière année..

J'en soupirais.

Gabriel : J'aimerais parler avec Derek maintenant si tu veux bien.. Tu peux repasser demain pour venir passer du temps avec Tyler, sa lui ferait plaisir.

Je le regardais bien, et une fois qu'il était partis, je me retournais pour regarder vers Derek, me posant contre le mur.

Gabriel : Je ne comprend toujours pas pourquoi tu as fait ça.. En faîte si.. Je sais que tu pensais me protéger de la "punition" de Valas si je ne lui obéissais pas, mais.. Pour moi ce qu'on a fait, c'est pire que l'une des punitions qu'il aurait pu me faire.. Ne m'hypnose plus jamais Derek.

Je m'approchais de lui glissant mes mains autour de lui afin de l'enlacer.

Gabriel : Je t'aime.. Et je ne veux te partager avec personne d'autre, comment faire pour qu'il nous laisse tranquille.. Je ne veux pas vivre tout les trois.. C'est trop dure..

Je le serrais d'avantage, j'ai terriblement envie de sang, j'ouvrais les yeux regardant sa nuque, mais je fermais les yeux me retenant.

Gabriel :On devrait passer du temps avec Tyler, je ne veux pas qu'il pense qu'on ne l'aime pas.

Je me décalais de lui pour le regarder.




Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Cinq ans passé pour la famille kijo   Mer 27 Mar - 1:10

Cole était presque entrain de démoralisé sur place pensant à Avner, pour une fois qu'il était bien avec quelqu'un voilà que celui ci ne veux plus de lui. Il n'avait plus que son frère à présent, il buvait à nouveau à la bouteille levant les yeux vers lui.

cole: pfff, tu me prend pour un idiot ou quoi? je sais faire la difference entre une petite chatte et un cul!

Brook faisait une tête triste pour Cole, sa lui allait loin de le voir aussi déprimé lui qui est d'habitude remplis d'énergie comme son frère.

Brook: Mike à raison tu sais, si il ne fait plus attention à toi c'est qu'il en vallait pas la peine..les dieux et leurs impregnation c'est une véritable comédie. Il suffit qu'elle soit briser pour envoyer les autres dans la merde, c'est se qui m'effraye le plus pour ma soeur.

Cole: Ha oué Heley et son Dieu Atori.

Brook: oui..si on venait à retirer l’imprégnation, je crois pas qu'elle s'en remettra.

Cole: mais elle a une soeur sur qui compté.

Brook: toi aussi.

Il plissa les yeux.

Cole: J'ai un frère cacher?

Brook: je parle de Mike voyons.

Il ricanait, pour baisser à nouveau les yeux vers sa bouteille. Il les releva à nouveau pour regarder vers son frère posant son bras sur ses épaules.

Cole: je te reconnait bien la, mais j'accepte.

Brook: et bien pour un qui prétendait ne plus sortir! mais bon c'est pour le moral de Cole alors très bien. Par contre j'ai des truc à faire alors je ne viens pas, euhh Cole?

Cole: Hum?

Brook: si il se laisse encore frotté par une blondasse au autre pétasse, casse lui la tronche pour moi!

Il regardait vers son frère avec le sourire en coin.

Cole: avec plaisir.

Il se levait sortant un paquet de cigarette de sa porte.

cole: ah j'ai trouver ou tu cachet tes clopes merci.

Il prenait la bouteille avec lui et sortit de la maison, jusqu'à la boîte ou Mike avait l'habitude d'aller entrant à l'intérieur Cole leva un sourcil tournant le regard vers son frère.

Cole: c'est ici que tu passe tes soirées? je comprend pourquoi Brook m'a demander que je te surveille.

Il avait des filles en mini short dansant sur le bar et d'autre sur scène tournant autour de barre de métal, Cole s'avançait vers le bar s'installant sur un tabouret pour commander son verre, la fille bougeait dans tous les sens non loins de lui et s'approchait de plus en plus ayant aperçu Cole.

Cole: je me sent observer.

Elle descendait pour venir s'asseoir sur les jambes de Cole continuant à bouger dans tout les sens, il tournait le regard vers Mike.

Cole: c'est toujours comme ça ici?

Il regardait la fille fronçant les sourcils.

Cole: aller bouge, tu m'empêcher de prendre mon verre!

Elle semblait pas contente, mais s'en alla malgré tout. Il prit son verre qui buva d'une trait et fit signe au serveur pour lui en servir un autre.

Cole: Aller cul sec mon frère, montre moi comment tu t'amuse.

Benoit: il a bien des façons de s'amuser, tout dépend de celle que tu préfère. Laisse moi deviner peine de coeur?

Benoit sourit le regardant tout en tournant ses glaçons dans son verre, après avoir quitter la maison de Gabriel il sait directement arrêter ici pour picoler.

Cole: comment tu sais?

Benoit: disons que j'ai de l'expérience en la matière, le fait que tu prend même pas le temps de savouré ton verre fait penser que tu veux vite te soûler pour oublier et que tu repousse une jolie demoiselle qui se frottait goulûment contre toi, veux dire que tu es amoureux. Mais comme tu es ici cela signifie qu'elle veux plus de toi.

Cole: toucher et c'est il pas elle.

Benoit: oh...

Cole: quoi oh?

Benoit: juste oh..un oh tout à fait inoffensif et celui qui me fusille du regard c'est ?

Il tournait la tête vers Mike.

Cole: Mon frère et après quelque verre tu deviendra son meilleur amis tant fait pas.

Benoit:ah oui je me souviens de lui, l'ami de Akira, laisse moi deviner, il sais rendu compte que c'était pas de Athéna qu'il était tomber amoureux mais de se pauvre petit Akira.

Cole éclata de rire sur le moment, mais secoua la tête de gauche à droite.

Benoit: dommage.

Cole: dommage?

Benoit: oui, il est vraiment bien foutu sa aurait été intéressant qu'il s’intéresse au garçon, moi aussi j'ai une peine de coeur alors je vous paye un verre.

Il fit signe au serveur qu'il leurs offre un verre, Cole sourit finissant le siens pour attraper celui offert par Benoit.

Benoit: je suis sûr que cette soirée va être pimenté.

***

Zankou avait quand même du mal à croire qu'il avait en face de lui Aphrodite elle même, il restait malgré tout très calme continuant de boire écoutant se qu'elle avait à dire.

Zankou: oué, j'ai déjà entendu parler de Ouranos, il était pas censer être mort celui la? tuer par son rejeton.

Voyant qu'elle regardait vers son entre jambe, il fronça les sourcils descendant sa bouteille jusque la pour se la cacher.

Zankou: que je puisse voir sa vrai apparence d'accord, mais la à la faire pousser rapidement...je sais pas, j'ai aucune envie qu'elle est un corps de femme, mais une mentalité d'une gamine de cinq ans.

Il se tournait marchant jusqu'une chaise ou était plier son pantalon, il l'enfila la regardant du coin de l'oeil voyant qu'elle faisait apparaître une boule lumineuse.

zankou: c'est eux?

Le pantalon enfilé il s'approchait grimaçant de ses paroles.

Zankou: quoi? ma race t'appartenir? et puis quoi encore? je serais la propriété de PERSONNE! alors oublie ça immédiatement déesse.

Il craignait malgré tout pour cette croissance rapide, restant silencieux il contempla se qu'il se passait de leurs côté. Ses sourcils se baissaient au plus bas voyant Khaleesi se tordre de douleurs.

Zankou: qu'est ce qui lui arrive? c'est toi qui a fait ça?

Sa le rendait furieux de la voir souffrir de la sorte, il attrapait la gorge de Aphrodite.

Zankou: cesse immédiatement! j'attendrais sa maturité, je veux pas qu'elle souffre!

***

Keiko s'appara les deux garçons, Kurama pleurait se collant à sa mère. Delic pleurait également se faisant crier dessus par Keiko.

Kurama: il a voulu me tuer maman!

Delic était trop intimidé pour se défendre, il gardait tête baisser serrant son t-shirt. Il releva la tête entendant Khaleesi se plaindre de douleur, Kurama avait le regard mauvais envers Delic. Obéissant tous deux ils suivirent Keiko jusqu'à l'intérieur.

Shizuka: Khaleesi, qu'est ce qu'elle a?

Elle suivait Keiko jusque la chambre s'asseyant à côté de Teijo espérant que ses pouvoirs de soin la soulagera.

Shizuka: pourquoi ça la soulage pas?

Elle tourna le regard vers Delic surpris de se qu'elle venait d'entendre, lui baissais à nouveau la tête n'arrivant pas à répondre à la question de Teijo et se remis à pleurer. Shizuka s'approchait de lui s'agenouillant pour le regarder.

Shizuka: Delic, il faut que tu dise pourquoi ta mordu Kurama.

Delic: est ce que c'est vrai que mes parents veux plus de moi?

Shizuka ne savait pas quoi répondre, elle se contenta de le serrer dans ses bras. Il pleurait contre son épaule, elle regardait Kurama du coin de l'oeil.

Shizuka: Kurama est ce que tu as dit des choses méchantes à Delic?

Il baissait ses oreilles vers l'arrière de sa tête.

Kurama: c'est vrai! c'est un orphelin et il est nul!

Shizuka: c'est pas des choses qui se dit Kurama! et toi Delic je veux plus que tu mordre qui que se soit promis?

delic: promis.

Shizuka: bien.

keiko revenait avec Shin qui s'approchait immédiatement de Khaleesi, posant ses mains au dessus d'elle il tentait d'arrêter le processus, mais il en reçu immédiatement une décharge qui lui brûla les mains.

Shin: c'est pas Zankou qui est responsable, il n'est pas aussi doué en magie ou alors quelqu'un lui a aider..quelqu'un de plus puissant que moi.

Il regardait ses mains brûler à plusieurs endroit, Delic montait sur le lit se mettant à genoux à côté de Khaleesi la regardant avec beaucoup de peine. Il posait ses mains sur elle et une lueur bleu clair entoura son corps.

Shizuka: que fais tu Delic?

Delic: c'est mon amie, je veux pas qu'elle est mal.

Shin était surpris de voir Khaleesi qui semblait plus souffrir, malgré que sa croissance augmentait encore à vue d'oeil.

Shin: il n'est pas capable de lire que dans les rêves on dirait.

Shizuka sourit s'asseyant sur le lit et caressant les cheveux de sa fille.

Shizuka: pourquoi lui faire une chose pareil? elle a le droit de grandir comme les autres enfants.

Les larmes coulaient le long de ses joues, regardant sa fille grandir à vue d'oeil. elle était déjà malgré tout soulagé de savoir qu'elle ne souffrait plus et tout ça grâce à Delic.

Shizuka: merci Delic, tu es très gentil.

Il sourit levant les yeux vers elle continuant à soulager la douleur de khaleesi. Il se sentait enfin utile à quelque chose et était assez fier.

delic: moi aussi j'aimerais déjà être très grand, c'est pas drôle d'être petit.

Shizuka: mais tu grandira toi aussi Delic, mais un petit peu tout les jours..pas aussi vite.

Delic: et pourquoi elle grandit aussi vite?

Shizuka: quelqu'un de méchant la force.

Delic: pleure pas mamie..

Shizuka était obliger de retirer les vêtements de Khaleesi devenant trop serrer pour elle, Shin détournait le regard vue qu'elle attrapait rapidement un corps de femme, Delic rougis ne retirant pas ses mains la soulageant toujours de la douleur.

Kurama: elle va mourir?

Shin: bien sûr que non Kurama.

kurama: alors pourquoi vous faites cette tête, moi je retourne jouer.

Il s'en allait sous le regard de Shin qui ne dit rien, les yeux de Delic viraient au rouge sentant une forte odeur de sang.

delic: elle saigne!

Shizuka cherchait rapidement après une blessure quelconque, mais voyant qu'elle avait ses règles, elle la recouvrait rapidement d'une couverture. Delic cessa son pouvoir sur le moment levant les yeux vers Shizuka.

Delic: c'est fini.

Shizuka: quoi?

Delic: elle a plus mal maintenant.

***

Atori après avoir donner sa place à Abnar sur le trôle et subit les crises de colère de son père, il revint chez lui cherchant après Heley jusqu'à la retrouver dans la chambre. Il se faisait avoir par la ruse d'Aphrodite, il s'approchait d'elle la contemplant.

Atori: voilà c'est fait, j'ai plus à me soucier du trône à présent. Je me consacrerait uniquement à nous et notre enfant futur.

Il se pencha pour l'embrasser.

Atori: Tu es magnifique dans cette tenue, tenterais vous de me séduire mademoiselle Heley?

Il sourit la prenant contre elle pour l'allonger sur le lit l'embrassant à nouveau avec fougue tout en longeant sa cuisse de caresse.

Atori: Heley...tu me rend fou.

Il embrassait le bas de son cou tout en retirant doucement sa nuisette.

Atori: Si Abnar n'était pas un dieu très sérieux, je crois qu'il m'aurait sauter au coup lorsque je lui est annoncer que je lui laissais ma place.

Il embrassait ses seins tout en les caressant avant de se remettre à parler.

Atori: je peux pas dire autant de mon père, il était furieux..enfin tu vois le genre de Valas. Il suffit de le laisser grogner et l'ignorer, je suis partit avant même qu'il n'est eu le temps de finir, il doit bouillir la haut.

Il descendait jusqu'à son ventre ou il embrassa son nombril, pour se dresser ensuite afin de retirer sa veste qu'il jeta terre.

Atori: je le pleins malgré tout, il est amoureux de Derek et il est obliger de supporter de le voir aimer un autre, moi l'idée de te partager...je crois que je le supporterais pas.

Il se replaçait sur elle passant sa main entre ses jambes la caressant à l'aide de deux doigts.

Atori: mais j'ai de la chance, toi tu n'aime que moi.

***

Benoit s'en allait après la demande de Gabriel désirant discuté avec moi, il avait plein de rancoeur et sa se voyait à sa façon de se comporter avec Gabriel. Si il avait pas Tyler je crois que je lui aurais arracher la tête à se type la! Bon maintenant je vais recevoir un sacré savon pour mon hypnose de tout à l'heure.

Derek: Tu ne sais rien jusqu'ou il peux aller Gabriel, surtout que toi il te déteste...je me suis déjà retrouver avec la colonne vertébral briser à cause d'une de ses crises de colère. J'avais vraiment aucune envie que tu subisse se genre de "punition" toi aussi.

Evidemment il ne l'avait pas fait exprès se jour la, j'avais tenter de lui foutre un truc dans le derrière cet nuit la...il avait pas trop apprécier et il n'avait pas sentis sa force non plus.

Derek: Je t'hypnotiserait plus, mais lorsqu'il jouerais encore ses petits jeux avec nous...obéis tout simplement Gabriel.

Je détournais le regard me sentait assez mal de devoir lui dire se genre de chose, je me sent tellement rabaisser et faible sur le coup.

Derek: tu dois me prendre pour un lâche maintenant.

Je le laissais malgré tout contre moi fermant les yeux.

derek: Je sais que c'est difficile, faut pas croire que je me suis pas laisser donner facilement au début à se type, mais...après deux ans j'ai compris qu'il vallait mieux faire se qu'il demande et il peut montrer des bon côtés.

Je le lâchait pensant à Tyler.

Derek: oué allons le voir, si au moins lui peux être heureux sa me fera déjà beaucoup plaisir et Gabriel..demain j'irais faire un tour dans les hôpitaux pour te ramener de quoi manger. C'est pas que j'aime pas que tu me dévore du regard, mais..faudrait mieux pas monter le mauvais exemple à notre fils.

Je souris sortant de la chambre pour aller jusqu'à celle de Tyler ou j'entrer.

Derek: c'était si bien se parc d'attraction? j'étais un peu plus vieux que toi la fois ou j'y est été avec ma mère.

Je m'asseyais à côté de lui le regardant jouer à sa console.

Derek: la prochaine fois on ira tout les trois même si j'entend déjà ton père crier comme une fille dans les manège rapide.

J'en ricanais attrapant la manette de jeux pour jouer avec lui.

Derek: tu semble douer, montre moi un peu se que tu sais faire.

Je plissais les yeux appuyant sur toute les touches, j'avais pas le temps de dire ouf que j'étais déjà Ko.

Derek: tss! je t'ai laisser gagné pour te laisser de l'avance! on recommence!

Je m’énervais de plus en plus, impossible de la battre! se jeux est pourri!

Derek: humph! j'ai même pas le temps de te toucher! ta un truc pour tricher! c'est ça un! recommence!

J'en ai marre! il me bat tout le temps! un geek! je me couchait sur son lit tournant le dos pour bouder dans mon coin.

Derek: je me rappelle pourquoi je détestais les jeux video!

***

Ouranos continua de s'approcher d'elle jusqu'à qu'elle se retourne pour lui envoyer une sorte de poussière de paillette dns les yeux, il passait sa main sur ceux ci avant de les r'ouvrir voyant qu'elle était plus la.

Ouranos: on peut pas s'echaper de se manoir Heley, parce qu'il a aucune sortie.

Il sourit marchant tranquillement dans les couloirs, la repérant avec facilité.

Ouranos: Heley ma douce..je vous ai dit que je vous ferais aucun mal.

Il ouvrit lentement la porte ou elle c'était réfugier et la referma derrière lui.

Ouranos: suis je si effrayant? il est vrai que j'ai déjà fait beaucoup de mauvaise chose, mais...j'ai également de bon côté.

Il s'avançait vers elle s'agenouillant pour la regarder.

Ouranos: vous êtes belle même triste Heley, ne pensez plus à Atori croyez moi il en veux pas la peine.

Il prit son visage pour la forcer à le regarder.

Ouranos: Ne pensez plus à lui, je veux être votre unique centre d'interêt Heley. Je compte pas vous faire de mal, mais si j'ai pas se que je veux, j'hésiterais pas à faire du mal autour de vous.

Il passait ses doigts sur ses larmes.

Ouranos: et j'ai pu constater que vous aimez beaucoup votre soeur n'est pas? je suis certain que vous n'aimeriez pas qu'il lui arrive malheur.

Il l’attrapait par les bras pour la relever et l'asseoir sur le lit, il s'y installait à ses côtés passant son bras autour d'elle.

Ouranos: Atori ne pense déjà plus à vous, il est en se moment même dans les bras de ma fille...vous voyez, il en veux vraiment pas la peine. Je suis un dieu fidèle Heley, jamais je regardais une autre que vous, jamais je ne vous mentirais.

Il fit apparaître un miroir ou il reflettait se qu'il se passait avec Atori, mais montrant la véritable apparence de Aphrodite.

Ouranos: vous voyez, je ne vous ment pas...

Il fit aussi tôt disparaître le miroir.

ouranos: ne pleurez pas, il ne mérite pas vos larmes.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Cinq ans passé pour la famille kijo   Mer 27 Mar - 8:10

Mike grimaçait lorsque Brook lui disait cela, il en passait sa main derrière sa tête ricanant.

Mike : Bah oui j'ai dis ça mais.. Cole a besoin de changer les idées, alors je suis obligé de lui rendre se service Brook haha...

Il faisait un sourire puisqu'elle finissait par accepter qu'il aille s'amuser avec son frère, il glissait ses mains dans ses poches regardant bien vers Brook.

Mike : Et qu'est-ce que tu dois faire hum ?

Il relevait un sourcils lorsque Brook lui disait à propos de la blondasse, il tournait le regard vers son frère qui acceptait de le tabasser si ce genre de chose venait à se produire.

Mike : Eh ! Ne parlez pas comme-ci je n'étais pas présent humph.. Et aucune Blondassee ne me frotterait ses gros nibards ou quoi que se soit d'autre sur moi, ok ?!

On finissait par se rendre jusqu'à la soirée où j'allais sans cesse, Cela faisait une semaine que Mike n'y avait plus mis les pieds, mais l'ambiance était toujours présente, il posait ses mains sur ses hanches avec un grand sourire regardant vers son frère, il tapait sur son dos.

Mike : Oh arrête un peu ! On va bien se marre tu vas voir, tu vas a-d-o-r-e-r ! Tu ne vas même plus penser à ton petit Avner. Et pas besoin de me surveiller puisque je te dis qu'il ne va rien de se passer, on va boire, danser et s'amuser c'est tout ! Enfin toi, tu peux faire tout ce que tu veux, étant donné que tu es célibataire, mais moi, je ferais rien de tout ça allé dépêche toi de entrer, je meurs de soif !

Il entrait et marchait jusqu'au bar évitant toute cette foule, il s'asseyait à côté de Son frère qui se prenait déjà un verre, il tournait le regard voyant cette fille commencer à boucher son cul sur lui, et se mettait même a califourchon, tout en bougeant ses fesses contre lui.

Mike : Haha, ta vu ça ! Elle semble t'apprécier.

Il plissait les yeux voyant qu'il la repoussait pour boire son verre, Mike en redressait un sourcils.

Mike : Mais qu'est-ce que tu faiiiis ?! Elle était super canon ! Quel gâchis tu fais Cole.


Il regardait vers son frère qui buvait d'un coup sec ce qui contenait dans son verre, pour ensuite se faire resservir. Il haussait les épaules et faisait de même avec son verre puisqu'il le provoquait à boire cul sec, il tapait son verre contre la table et faisait signe au barman qu'il peut le resservir.

Mike : Ne joue pas à ce petit jeu là avec moi Cole, je suis plus fort que toi la dessus haha !

Il tournait le regard vers Benoit, faisant une grimace puisqu'il savait de qui il s'agissait.

Mike : Oh non pas lui.

Il posait son code contre la table et posait sa tête sur sa main, les écoutant discuter, il tournait le regard d'ennuis, il finissait par fusiller du regard vers Benoit ayant assez qu'il face la discussion avec son frère.

Mike : Benoit, devenir mon meilleur ami ? La bonne blague.. Même ivre mort sa n'arrivera pas ! Et en plus il se souvient même pas de moi tsss.. Je sais que tu tavaillais pour mon père RAYNOR, alors ton vieux cerveaux arrive à s'en rappeler ?!

Il tournait une nouvelle fois le regard puisqu'il finissait par s'en souvenir, il détournait le regard lorsqu'il parlait de Akira et de Athéna, il buvait son verre.

Mike : Moué c'est du passé, et maintenant je m'en fou, temps mieux pour Akira, j'espère pour lui qui est heureux et plein de petit enfant, youpie ! Moi j'ai une femme super bonne qui m'attend patiemment à la maison, et qui est folle de moi.

Il attrapait un autre verre, écoutant les paroles de Benoit, il eu des frissons d'horreur lorsqu'il lui disait cela, que c'était dommage qu'il ne soit pas intéressé par les hommes.

Mike : STOP ! Arrête ça tout de suite, je ne veux même pas que tu m'imagines entrain d'être HOMO, c'est juste répugnant, même dégueulasse ! J'ai les femmes et j'en suis bien heureux, merci les DIEUX de m'avoir fait cette honneur, j'adore les gros seins et chattes en chaleur !

Il levait son verre vers le haut et buvait rapidement. Il faisait un sourire lorsque Benoit leur offrait un verre.

Mike : Quoi que, on va peut-être bien s'entendre tout compte fait, si tu nous payes tout le temps des verres sa me va !

Après une ou deux heures plus tard, Mike était complètement ivre, il avait du mal à tenir sur sa chaise, il s'agrippait bien à la table tout en regardant vers Cole et Benoit riant au éclats.

Mike : Oh ! J'ai une Blague ! Vous allez adoooorer... Qu'est-ce est rouge.. Eeh.. Ou vert ? Merde je sais plus ! S'en fou ! Façon, elle a jamais fait rire personne ! Tu bois pas ? Attend vais t'aider.

Il attrapait le verre de Cole et le buvait d'un coup sec, il finissait par se lever mais trébuchait et retombait sur Benoit.

Mike : Ne profite pas de la situation pour me prendre dans tes bras espèce de gay.. Ou je crois que j'ai trop bu moi.. Haha..

Il posait ses mains sur son torse pour se redresser et approchait son visage de lui avec un sourire en coin.

Mike : En fille tu aurais été sexy tu sais, dommage que ta pas une poitrine humph.

Il tapait son poing sur la table.

Mike : On va aller danser, en ait marre de vous entendre déprimer sur vos déception amoureuse ! Voit pas ce qu'il y a de bien à avoir un truc entre les fesses ! Alléééé venez !


Il tentait de marcher droit jusqu'à la piste de danse.


APhrodite qui avait pris l'apparence de Heley attendait impatiemment le retour de Atori, elle tournait le regard le voyant arrivé et le regardait avec un sourire.

Aphrodite: Sa me fait tellement plaisir de savoir que tu seras à la maison tout le temps, merci d'avoir fait ça pour moi..

Elle connaissait le caractère de Heley et jouait donc la comédie avec perfection pour qu'il complètement dans le panneaux en pensant qu'il s'agissait bien de sa petite femme imprégné. Elle le regardait s'approcher de lui et se laissait embrasser, elle souriait étant donné qu'il ne se rendait pas compte que se n'était pas elle, son plan marchait à la perfection.

Aphrodite : Je tente toujours de te séduire.

Elle fit un léger sourire en coin, elle glissait ses mains derrière son dos lorsqu'il l'attrapait pour l'allonger sur le lit, elle se mettait à son tour à l'embrasser avec fougue, glissant bien sa langue pour caresser la sienne et levant pliant sa jambe, tandis que l'autre était bien allongé.

Aphrodite : Ah Atori..

Elle l'aidait à retirer sa nuisette, elle l'écoutait en même temps lorsqu'il parlait de Abnar, elle fit un léger sourire.

Aphrodite : Il a toujours voulu avoir la place du trône c'est normal qu'il soit content..

Elle ouvrait la bouche lorsqu'il commençait à embrasser sa poitrine, elle baissait les yeux pour le regarder étant donné qu'il se remettait à lui parler.

Aphrodite : Oui je l'imagine bien dans quel état il devait être..

Elle fermait les yeux appréciant ses baisés, elle finissait par les rouvrir le regardant retirer sa veste pour ensuite la jeter à terre, elle admirait son torse, ainsi que son tatouage qu'il avait. Elle ne l'avait pas bien regarder la dernière fois, mais la, étant donné qu'il prenait bien son temps, elle pouvait l'admirer avec bien plus d'intérêt.

Aphrodite : Je suis toute à toi et rien qu'à toi.. Mais c'est pareil pour Derek et Gabriel, ils s'aiment tout les deux et Valas fait également tout pour les séparer. * Valas ne mérite que de souffrir, se n'est qu'une ordure. *


Elle fit un sourire continuant de l'admirer, lorsque Atori se remettait au dessus d'elle, elle glissait ses mains derrière son dos caressant le long de celui-ci, elle gémissait lorsqu'il commençait à caresser son entre jambe de deux doigts.

Aphrodite : Ah.. Atori..

Elle attrapait son visage pour se remettre à l'embrasser avec fougue, glissant ses doigts sur son visage. Elle passait une main caressant son torse et la descendue jusuqu'à le jeans qu'il portait encore, elle défaisait sa braillette l'abaissait un peu pour finir par sortir son sexe et commençait déjà à le masturber.

Aphrodite : Tu me rend folle toi aussi.. Hum...

Elle suçait sa lèvre inférieur, et l'embrassait de temps à autre, elle passait à son cou, glissant son nez contre lobe de son oreille, pinçait ses lèvres sur celle-ci, et finissait par embrasser tendrement son cou.

Aphrodite : * Se n'est pas facile de se faire passer pour cette fille * Comment je pourrais aimer quelqu'un d'autre.. Fait moi l'amour..

Elle posait sa tête sur l'oreiller le regardant avec envie et se mordait légèrement la lèvre inférieur des caresses qui lui faisait, elle levait ses hanches pour toucher son sexe.

Aphrodite : Atori...

Elle glissaint ses main derrière sa tête pour le faire revenir tout contre elle et se remettre à l'embrasser.

Aprhodite : Tu prend ton autre apparence.. Celle de l'ange déchus, j'ai hâte d'avoir notre enfant dans mon ventre, tu me rends tellement heureuse.

Elle posait son front contre le sien, fermant les yeux gémissant de temps à autre.


Pendant ce temps, le clone de Aphrodite était toujours auprès de Zankou, assise sur son lit regardant la sphère qui montrait Khaleesi et les personnes qui l'accompagnait, elle souffrait de sa croissance qui montait en flèche à cause de celle-ci.

Elle tournait le regard vers Zankou à ce moment la gardant le sourire plutôt amusée de la situation.

Aphrodite : Ait confiance, je suis une Déesse, je suis capable de chose qui tu ignores complètement. Khaleesi deviendra physiquement mais également mentalement une belle et jeune femme.

Elle tournait lentement le regard lorsque Zankou ne semblait guère apprécier l'idée que sa race pourrait lui appartenir.

Aphrodite : Ais-je demandé ton avis mon chéri ? Je suis une Déesse, je fais donc ce que je veux.

Elle lui fit un clin d'oeil à ce moment là. Elle reprenait son sérieux regardant attentivement vers sa sphère, Elle levait les yeux vers Zankou qui était mécontent de la voir autant souffrir, il finissait par l'attraper par la gorge, Aphrodite levait les yeux vers les siens, gardant le sourire.

Aphrodite : Tu deviens lassant.

Elle l'attrapait par la poignet et le plaquait contre le lit où elle se retrouvait au dessus de lui l'attrapant à son tour par la gorge.

Aphrodite : Qu'est-ce que sa te fait qu'une femme te mette à terre ? Moi je trouve sa excitant.

Elle tournait le regard vers la sphère pour regarder la suite.

Aphrodite : Tu vois, il n'y a rien à craindre, ce jeune garçon arrive à arrêter qu'elle en souffre, arrête donc de t'inquiéter.

Elle approchait son visage gardant sa main sur sa gorge.

Aphrodite : Tu n'auras plus besoin d'attendre, elle sera tienne, elle baissait les yeux ressentant le plaisir que lui faisait Atori à son vrai corps, elle entre ouvrait la bouche quelque instant. Elle relevait les yeux vers Zankou, se mettant à l'embrasser, tout en l'embrassant, elle lui envoyait son aura par la bouche.

Elle tournait le regard pour regarder vers la sphère de temps à autre voulant suivre le processus.


Teijo tournait le regard voyant Shin arriver, il tentait de venir en aide à Khaleesi, mais celui-ci fut aussi tôt brûlé par une très forte magie, il fronçait les sourcils se rendant bien compte que Zankou ne serait pas capable d'une magie aussi grande.

Teijo : Mais pourquoi quelqu'un veut-il aider Zankou en accélérant la croissance de Khaleesi, c'est absurde !

Il passait sa main sur son visage tentant de garder son calme, il finissait par lever les yeux vers Delic qui utilisait un sort qui l'empêchait aussi tôt de souffrir, Khaleesi reprenait sa respiration se sentant soudainement beaucoup mieux, elle cessait de pleurer et fermait les yeux se reposant de toute cette douleur qu'elle avait subit.

Son corps quand à lui, n'arrêtait pas de changer, de grandir, elle devenait de plus en plus une femme. Il regardait Shizuka s'asseoir sur le rebord du lit caressant les cheveux de leurs filles, Teijo détournait le regard n'appréciant pas qu'on face sa à sa fille, on la privait de son enfance.. Il n'aimait pas non plus voir sa femme pleurer.

Il écoutait ce que Delic disait et laissait Shizuka lui répondre, lui était trop hors de lui pour ça. Il regardait vers sa fille qui ne ressemblait même plus à la fille de 5ans. Elle avait déjà des formes, ses vêtements qui était trop petit, Shizuka était obligé de les lui déchirer, il détournait à son tour le regard devant le corps de sa fille qui était bien évidemment devenu le corps d'une femme.

Ne pouvant rien faire, ils devaient juste attendre qu'elle s'arrête de grandir.. Il tournait le regard vers Kurama lorsqu'il lui posait cette question, il fut assez surpris par son comportement, il regardait vers Shin à ce moment se rendant compte qu'il serait sans doute un Kitsune noir maléfique comme ses ancêtre les craignaient.

Teijo tournait rapidement le regard vers Delic dont ses yeux viraient au rouge, il baissait les yeux vers sa fille comprenant qu'elle avait atteint l'âge d'avoir des enfants, elle avait simplement ses règles mais aucune blessure grave, il serrait les poings.

Teijo : C'est à coup sur Zankou qui a désirer faire ça, il a fait appel à quelqu'un je ne vois que ça, il doit avoir un sorcier encore plus puissant qu'un Kitsune à ses côtés, je le hais !

La croissance de khaleesi redevenait à son état normal, elle respirait normalement, son coeur battait à un rythme régulier, elle ouvrait les yeux lentement comme-ci elle se réveillait depuis des années. Elle tournait le regard vers sa mère qui pleurait encore.

Khaleesi : Mère ? Pourquoi pleures-tu ?

Teijo : Khaleesi.. Comment te sens-tu ?!

Elle se redressait faisant un sourire à Delic à côté de lui, elle tenait la couverture du lit contre elle étant donné qu'elle était nue, elle regardait vers son père à ce moment là.

Khaleesi : Je vais bien, pourquoi j'irais mal ?

Teijo : Regarde toi.. Tu as.. Changé.

Keïko allait chercher un miroir pour le lui donner, elle gardait une main sur le draps pour rester couverte, de l'autre elle tenait le miroir afin de se regarder.

Khaleesi : Je suis toujours la même, je ne vois pas pourquoi vous vous inquiétez tous, je vais très bien je vous assure, arrêtez de faire cette là.

Elle déposait le miroir se mettant à sourire pour les rassurer.

Teijo : Il va regretter pour son geste, sa je vous le garantis.

Il se téléportait à ce moment là, Kahleesi tournait le regard surpris qu'il soit autant en colère. Elle tournait le regard vers sa mère.

Khaleesi : Qu'est-ce qu'il lui arrive ? Je devrais me mettre quelque chose sur le dos..

Elle se levait, souriant au petit Delic, elle c'était recouvert des draps du lit tout autour d'elle.

Keïko : Je vais te chercher des vêtements..

Elle n'en revenait toujours pas de ce qu'il venait de se produire, elle courrait pour aller chercher des vêtements à sa taille. Elle finissait par revenir avec une tenue qui lui irait à merveille, Khaleesi les prenait lui souriant afin de lui montrer sa gratitude.

Khaleesi : Merci Keïko.

Elle entait dans la salle de bain, elle prenait une douche étant donné qu'elle c'était tâché les jambes à cause de ses règles, une fois qu'elle fut propre, elle finissait par s'essuyer et enfiler les vêtements que Keïko lui avait apportée. Ceux-ci lui allait à merveille, le tissu était très fin de couleurs blanche, seul quelque lanières était dorée. Elle mettait également des boules d'oreille qui allait avec sa tenue, et un diadème.

Elle se regardait dans le miroir s'admirant, elle savait en réalité qu'elle avait complètement changé, elle se souvenait de la souffrance qu'elle avait enduré, de sa croissance qui avait augmenté, mais elle ne voulait pas qu'ils s'inquiète tous en pensant qu'elle souffrirait de ce qu'il venait de lui arriver, elle ne voulait pas les voir dans cette état à cause d'elle, elle fermait les yeux posant ses mains contre le rebord de l'évier.

Elle tournait le regard, à ce moment la Aphrodite apparaissait à côté d'elle, elle fit volte face pour la regarder.

Khaleesi : Qui êtes-vous ?

Aphrodite : Je suis aphrodite mais chut..

Elle glissait un doigt sur ses lèvres.

Aphrodite : Il ne faudrait pas que ta petite famille nous entende.

Khaleesi : Que voulez-vous ?

Aphrodite : Tu vas bientôt rejoindre Zankou, tu vas dire à ta petite famille que tu vas devoir t'en aller, que c'est ce que tu souhaites, que tu désires vivre à ses côtés et fonder une famille auprès de lui.

Elle la regardait bien de bas en haut, Khaleesi elle restait immobile ne bougeant pas de sa place.

Khaleesi : Pourquoi je vous obéirerais ?

Elle attrapait une mèche de ses cheveux à ce moment la, touchant leur texture, elle haussait les épaules.

Aphrodite : Parce que sinon, je ferais en sorte que ta famille souffre, que Shizuka trompe une nouvelle fois ton père, pour que lui soit remplis de haine et de colère pour ensuite redevenir l'ancien Prêtre qu'il a été, tu vois, tu as tout les raison d'accepter gentiment mon offre.

Elle s'évaporer aussi tôt, Khaleesi détournait le regard.

Le clone en compagnie de Aphrodite était toujours au dessus de Zankou, elle avait arrêté de l'embrasser afin qu'il puisse regarder lui aussi la spectacle, elle finissait par se retirer de lui.

Aphrodite : Et voilà, c'était très divertissant, étant donné que je suis banni de l'olympe je m'ennuie, il faut donc bien que je m'occupe comme je peux, mais la, je suis très occupée, je vais donc devoir te laisser, tu seras te débrouiller par toi même pour le reste, je te fais confiance.

Se clone là disparaissait à son tour.

Khaleesi finissait par sortir de la salle de bain, regardant directement vers sa mère, elle s'avançait vers elle, l'enlaçant tout contre elle.

Khaleesi : Ne soit pas triste je t'en prie, je vais bien.

Elle glissait ses doigts dans ses cheveux pour la rassurer.

Khaleesi : Dit à père de ne rien faire, il ne faut pas qu'il pense par à la haine, ainsi que la vengeance, sa pourrait le corrompre..

Elle se décalait d'elle, posait ses main sur ses épaules.

Khaleesi : Je dois m'en aller, mais on se reverra aussi souvent que possible, je t'en fais la promesse. Je t'en prie, ne pleure pas, sa serait trop dure aussi non..

Elle glissait ses doigts sur sa joue frottant ses larmes.

Khaleesi : On ne peut rien faire, il faut que j'aille à sa rencontre, mais il n'aura pas le dernier mot, il me laissera vous voir, se sera ça ou rien.

Elle posait un baisé sur son front, elle tournait ensuite le regard vers Delic, elle s'avançait vers lui l'embrassant à son tour sur sa joue.

Khaleesi : Je t'aime beaucoup Delic, on se reverra également très vite, merci pour tout.

Elle se redressait, détournait le regard vers Shin, ensuite vers Keiko, Teijo n'étant pas là, elle se téléportait pour le rejoindre, elle attrapait sa main étant donné.

Khaleesi : Je t'en prie, ne te venge pas sur Zankou, sa ne servirait à rien, ne lui donne pas se plaisir, reste auprès de maman, occupe toi de Delic, et fait moi une petite soeur ou un petit frère, je ne veux pas être votre seul fille.

Elle lui fit un sourire.

Teijo : Pourquoi ais-je l'impression que se sont des paroles d'adieu ?!

Khaleesi : Je vais le retrouver.

Teijo : Quoi ?! Pourquoi ?!

Khaleesi : Sa serait trop dure et trop long à t'expliquer, mais il faut que je le face, se n'est pas un Adieu, on se reverra.

Teijo : Tu fais exactement ce qu'il veut que tu faces Khaleesi.

Khaleesi : Fais moi confiance d'accord ? Zankou ne me mênera pas au bout du nez, après tout, j'ai eu le caractère de ma mère

Elle lui sourit, lui n'arrivait pas à sourire.

Khaleesi : Je t'aime, on se reverra très bientôt, prend soin de maman.


Elle se téléportait par la suite, réapparaissant devant l'endroit où vivait Zankou, elle ne savait pas réellement comment elle savait où il vivait, sans doute Aphrodite qui lui a donné les moyens nécessaire afin d'y parvenir jusqu'à lui. Elle s'avançait d'un pat vers la porte, glissant ses doigts sur la clinche, elle fermait les yeux inspirant lentement, et finissait par ouvrir lentement la porte, une fois la porte ouverte, elle regardait en direction de Zankou.

Khaleesi : Je suis là, c'est ce que vous vouliez.

Elle s'avançait pour entrer à l'intérieur de chez lui, mais restait devant la porte gardant les yeux rivés sur lui, elle se rappelait parfaitement de ses rêves qu'elle avait eu de lui et de l'oeuf de dragon qu'il tenait dans ses mains.

Khaleesi : J'accepte de vivre a vos côtés, mais en retour, vous me laisserez voir ma famille et je ferais ce que je désire, je ne vous appartiens pas, je garde ma liberté.



Lorsque Ouranos entait dans la pièce, elle baissait les yeux afin d'écouter ce qu'il disait.

Heley : Si vous avez réellement des bons côtés, alors laissez moi m'en aller et retrouver Atori..

Elle levait le visage afin de le regarder pusqu'il se retrouvait devant elle, agenouillé, elle tentait de reprendre son calme, elle ne voulait pas croire de sa bouche que Atori ait pu la tromper avec Aphrodite, mais elle désirait malgré tout avoir une conversation avec Atori à propos de ça. Elle espérait au fond d'elle que se n'était que des mensonges, mais elle avait peur qu'il dise la vérité..

Heley : Je l'aime, je ne pourrais jamais l'oublier.

Elle détournait le regard pour éviter de le regarder, mais celui-ci lui prenait le visage l'y forçant. Elle se taisait l'écoutant, son coeur se serrait lorsqu'il la menaçait de faire du mal autour d'elle si elle ne faisait pas ce qu'il désirait d'elle, qu'elle soit sienne. Elle fermait les yeux lorsqu'il passait ses doigts sur ses larmes, mais elle finissait bien vite par les rouvrir afin de le regarder.

Heley : Non.. Ne faîte aucun mal à ma soeur..

Elle compris qu'elle était obligé, il ferait en sorte de s'en prendre à sa soeur si se n'était pas le cas, et elle ne voulait pas que cela se produise, elle était terrifié à cette idée.. Elle se laissait faire lorsqu'il la redressait et la mettre sur le lit, elle s'asseyait baissant les yeux tout en sentant qu'il passait un bras autour d'elle, elle tournait lentement le visage vers lui alors qu'il parlait encore de Atori.

Heley : Non.. je sais que se n'est pas vrai.. On c'est dit qu'on s'attendrait à la maison, lorsqu'il va voir que je ne suis pas là, il va me chercher après, il va me retrouver. Je suis également quelqu'un de fidèle.. J'aime Atori.

Elle tournait le regard vers le miroir qu'il fit apparaître, elle écarquillait les yeux devant un tel spectacle, c'était bien Atori qui était occupé de donner plaisir à Aphrodite dans leur lit, elle gémissait et se remettait à pleurer, elle finissait par détourner le regard ne voulant pas en voir d'avantage.

Heley : Non..

Il fit aussi tôt disparaître le miroir, elle continuait de pleurer malgré ses paroles.

Heley : Pourquoi il me fait ça..

Elle avait tellement envie de voir sa soeur à cette instant, de lui dire ce qu'elle vient d'apprendre et surtout de voir, elle avait envie de le serrer tout contre elle, de pleurer dans ses bras.. Qu'elle la réconforte, elle détournait le regard puisque Ouranos était toujours auprès d'elle, il venait juste parlé d'avoir un enfant tout les deux, Atori semblait si heureux, elle était perdue et ne comprenait pas pourquoi il lui faisait ça.

Au bout d'un moment elle finissait par se calmer, elle se rappelait des menaces qu'il avait fait si il n'avait pas ce qu'il désirait d'elle, il s'en prendrait à sa soeur, elle frottait ses larmes et tournait le regard vers lui.

Heley : Alors.. Je t'appartiens..

Elle détournait le regard pensant sans doute que c'est ce que Aphrodite désirait, qu'elle a fait en sorte que Ouranos lui soit imprégné pour qu'elle soit avec elle, et qu'elle, a retiré l'imprégnation de Atori pour qu'il soit avec celle-ci, elle aurait alors préféré qu'elle lui retire tout cette amour qu'elle avait encore pour lui, parce qu'elle souffrait atrocement, elle était perdue et ne savait pas quoi faire.. Elle devait faire en sorte de sauver sa soeur c'est tout ce qui lui restait, c'est ce qu'elle pensait ayant perdu Atori..

Heley : * Mon père avait raison, une fois l'imprégnation coupé, il se moque bien de nous.. *

Elle avait encore envie de se remettre à pleurer, mais elle se retenait ne voulant pas que Ouranos s'impatiente et s'énerve, et qu'il exécute ses menaces, elle baisait les quelques instant les yeux mais finissait par le regarder.

Heley : Que veux-tu faire maintenant.

Elle disait ça, mais elle n'approuvait pas du tout de devoir se forcer à être à lui, elle ne désirait pas de lui, elle ne l'aimait pas, elle ne le connaissait même pas et elle avait peur de lui.

Elle devait jouer la comédie pour sauver sa soeur.. Elle levait sa main pour la poser sur son visage.

Heley : Tu es très beau..

Elle tentait de lui sourire.

Heley : J'aimerais te présenter à ma famille avant tout..

Elle se disait que se serait un bon moyen de quitter cette endroit, et de faire comprendre à sa famille dans qu'elle mauvaise posture elle se trouvait, elle savait que son père connaissait le moyen de retirer une imprégnation et il le ferait sans hésiter lorsqu'il comprendra dans quel embarras elle se trouve à l'heure actuelle.


Je continuais de serrer Derek tout contre moi, fermant les yeux, je l'aime, pourquoi ne nous laisse t-il pas respirer un petit peu ? Pourquoi est-ce si dure de vouloir vivre à ses côtés ?

Gabriel : Je comprend pourquoi tu l'as fait Derek.. Tu ne voulais pas qu'il me face du mal.. Mais.. C'est tellement dure et sa me fait tellement mal qu'on puisse se laisser faire ainsi, laisser simplement Valas gagner la partie.. Il t'aime, et il ne baissera pas les bras pour être à tes côtés, même si pour ça il doit me supporter.. Il l'a bien prouvé il y a peu de temps..

Je décalais mon visage de lui pour le regarder.

Gabriel : Ne dit pas ça Derek.. Tu n'es pas lâche.. Tu as juste baissé les bras et je le comprend d'accord ? On ne peut rien faire contre un Dieu.. Ils sont trop fort.

Je le regardais fermer les yeux, il a tellement souffert et sa se voit.

Gabriel : Tu étais tout seul durant toute ses années, il ta fait souffrir, mais on est tout les deux maintenant.. Alors, on est plus fort, on arrivera à surmonter ça, ensemble. Valas ne sera pas toujours présent, comme maintenant, et là, on pourra en profiter pleinement d'être rien que tout les deux, une fois qu'il sera la, on se soutiendra mutuellement. Je t'aime Derek, et je ne baisserais plus les bras, je serais toujours la à tes côtés malgré ce qu'il compte nous faire.

Je lui fis un sourire.. On finissait par retirer notre étreinte et s'en aller rejoindre Tyler qui était dans sa chambre occupé à jouer à la console tout seul. Il tournait le regard vers Derek qui allait près de lui, il mettait son jeux sur pause afin de le regarder et d'écouter ce qu'il lui disait, il lui fit aussi tôt un sourire.

Tyler : Oué c'était génial, on c'est bien amusé.

Je me posais contre la porte les regardant tout les deux. Tyler regardait Derek s'asseoir à côté de lui, il finissait par rejouer à son jeux tout en l'écoutant parler.

Tyler : Oh oui se serait génial, j'aimerais bien y aller aussi avec vous.

Gabriel : Je ne crie pas comme une fillette, il exagère.

Je ricanais. Lui tournait le regard vers Derek qui voulait jouer avec lui, il l'aidait à mettre la manette en route et la lui donnait pour qu'il rejoigne la partie.

Tyler : Je suis hyper fort, ta aucune chance !

Il commençait à appuyer sur tout les boutons de sa manette et il souriait, sa se voyait qu'il s'amusait, sa me faisait chaud au couer de les voir ainsi autant s'amuser.. Derke n'arrêtait pas de perdre, je ne sais pas si c'est parce qu'il n'est vraiment pas doué ou parce qu'il le faisait exprès mai en tout cas cela faisait très plaisir à Tyler de le massacrer à plusieurs reprise.

Tyler : Je t'ai battu plein de fois d'affiler, je suis trop fort et tes nul !

Il riait tout en regardant vers Derek qui était mauvais perdant.

Tyler : Je veux bien t'apprendre un de ses jours, tu verras, c'est pas si dure que ça.

Il souriait et mettait le jeux sur pause, il se tournait pour regarder vers Derek.

Tyler : Dit, c'est vrai qu'il y a un méchant monsieur qui ta kidnappé ?

Je fus surpris par cette question, je m'avançais posant une main sur son épaule.. Il ne faut pas qu'il soit au courant de tout ça, après tout Valas compte habiter ici.. ALors s'il découvre la vérité, il va avoir peur de lui.

Gabriel : Tyler ne parlons pas de ça d'accord ?

Tyler : Hum d'accord.

Il haussait les épaules.

Tyler : Pourquoi vous êtes fâché après Papa Benoit ?

[
color=#0091ff]Gabriel : Et bien.. C'est une longue histoire, j'étais beaucoup plus amoureux de ton papa Derek que ton papa Benoit.
[/color]
Il passait sa main sur son menton tentant de comprendre.

Tyler : Et pourquoi j'ai trois papa, tout mes amis à l'école ils ont une maman et un papa, et moi j'en ais trois...

Gabriel : On en a déjà parlé Tyler, tu comprendras mieux quand tu seras plus grand.

Tyler : ET quand est-ce que je serais plus grand ?

Je ricanais, les enfants pose tellement de question, des fois, on ne sait plus quoi répondre, je tournais le regard vers Derek le suppliant de m'aider.

Gabriel : Il faut laisser ton corps grandir, et une fois que tu seras aussi grand que nous, alors tu seras un adulte, mais tu as le temps.

Tyler : J'aimerais être aussi grand que papa Derek, parce que toi tes trop petit et puis trop maigrichon aussi.

Je levais un sourcils, je me mettais à le chatouiller, il bougeait dans tout les sens tout en riant en éclat.

Gabriel : Je suis petit et maigrichon, alors si tu veux devenir très grand et musclé, va falloir manger plein de légume !

Tyler : Hahah arrête!!!

Je finissais par arrêter, il se redressait essuyant ses larmes.

Tyler : Et j'aurais des long cheveux comme lui !

Gabriel : Si tu veux, alors faudra plus les couper.

Il se mettait à bailler.

Gabriel : Ah on a sommeil, allez met ton pyjammas, lave toi les dents et au lit petit monstre.

Tyler : Suis pas fatigué !

Gabriel : Pourquoi tu bailles alors ? Allez file.

Je lui souriais, il sautait du lit et enfilait retirait ses vêtements qu'il tapait à terre, il enfilait son pyjammas, dans la chambre, il marchait jusqu'à la salle de bain pour se brosser les dents et finissait par entrer dans son lit par la suite regardant vers Derek.

Tyler : Tu vas rester ici, tu vas plus partir hein ?




Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Cinq ans passé pour la famille kijo   Jeu 28 Mar - 4:23

benoit riait au éclat du comportement de mike qui n'avait pas du tout changer malgré ses années, il savait également qu'il ne valait pas mieux s'en faire un ennemie à cause du démon enfermer en lui. Il sourit en coin tentant de faire profil bain pour le moment, Cole regardait droit devant les écoutant sans vraiment écouter. Il songeait à Avner qui était sans doute encore chez eux, mais à faire quoi? est ce qu'il s'inquiète pour lui? a t'il seulement fait attention à son absence?

les heures passait comme des flèches, mais les verres également Cole faisait déjà des petit cercle sur son tabouret. Benoit semblait avoir encore toute sa tête, contrerement à Mike qui n'arrivait même plus à mettre le pied devant l'autre.

Cole: tu fais trooop de bruit Mike! je suis concentré.

Benoit: concentré à quoi?

Cole: j'essaye vois tu, de faire lévité cette bouteille la bas.

Il pointait vers la bouteille pour la montrer.

Benoit: oh, tu as déjà fait voler les objets jusqu'à présent?

Cole: nooonn, mais je suis concentré.

Il tapait son épaule ricanant.

Benoit: alors bonne chance.

Il s'avançait vers Mike ensuite voyant qu'il tentait de se lever.

Benoit: je pense pas que tu devrais...

Il lui tombait dessus, Benoit en levait le sourcils profitant de se petit instant pour tournoyer ses index sur ses fesses.

Benoit: oh, j'oserais jamais profité de la situation, c'est pas mon genre.

Il gardait le sourire baissant les yeux vers ses mains qui posait sur lui pour se dresser, il 'approchait également son visage du siens.

Benoit: je suis sexy tout court Mike, ferme les yeux et tu verra que je suis bien plus doué qu'une femme.

Cole: Attend! je vais pas danser maintenant! regarde! elle a bouger! la bouteille j'en suis sûr!

Benoit tirait sur la main de Cole pour le forcer à rejoindre son frère sur la piste de danse.

Cole: qu'est ce qu'il fait Mike la?

Benoit: il danse.

Cole: oh...je pensais qu'on lui faisait un exorcisme.

Il en ricanait, Benoit s'approchait de Mike attrapant son visage entre ses mains.

Benoit: j'ai une idée, on va jouer à un petit jeux venez! c'est encore mieux que danser.

Il les tirait tout leurs deux, les emmenant jusqu'à une pièce isolé avec des divan de cuir et fit venir trois femme avec lui.

benoit: Asseyez vous, on va jouer au jeux du ruban.

les filles que Benoit avaient soigneusement hypnotisé s'approchait de Mike et Cole bandant leurs yeux.

Benoit: et on triche pas. Vous aviez remarquer qu'il avait une blonde, une brune et une rousse. Elle vous embrassera chacune à leurs tours, vous choisirez celle qui embrasse le mieux ensuite vous devriez deviner de laquel il s'agissait.

Cole: et qu'est ce qu'on y gagne la dedans?

Benoit: C'est simple, si vous trouvez la bonne vous auriez droit à une petite gaterie de sa part et! je m'assure personnellement à vous payer vos verres "tous" vos verres le restant de la soirée.

Cole: tous les verres qu'on veux?

Benoit: Oui bien sûr.

Cole: je prendrais alors les plus cher.

Benoit: faudra d'abord trouver la bonne fille pour ça.

Cole: on commence quand?

Benoit: pas vous deux en même temps sinon sa serait trop facile, Mike passera en premier pensant se temps on va t'emmené à la pièce à côté Cole.

Cole: pff toujours mon frère en premier!

L'une des filles l'aidait à se rendre jusqu'à la pièce à côté, pensant se temps Benoit se léchait déjà les lèvres.

Benoit: t'es près MIke? je vais t'envoyer la première, tu peux pas utiliser tes mains juste la bouche et la langue. Aller détend toi, viens pas me dire que le grand Mike à la trouille? non, c'est surement pas ton genre après tout c'est que pour rigolé, n'est ce pas?

Il fit signe à la blonde de passer en première, elle s'assit en califourchon sur ses jambes et l'embrassa avec fougue, la rousse fit pareil à son tour, mais avant que la brune ne s'avance Benoit l'en empêcher y allant à sa place. Le sourire en coin il l'embrassa à son tour se retenant de de rire, profité des hétéro c'est sans doute l'une des choses qui préfère. Il se retira de lui se reculant se léchant encore la lèvre inférieur.

Benoit: alors la quel préfère tu? la premier, la deuxième ou la troisième? et à ton avis c'était la rousse? la blonde ou la brune...aller Mike si tu trouve c'était la quel celle que tu préfère tu gagne le jackpot! garde bien le bandeau surtout sinon le jeux sera fini et tu aura perdu d'office.

Il se r'avançait nouveau vers lui se penchant pour y passer les mains le long de ses cuisses approchant son visage de son entre jambe, il attrapa sa braguette avec les dents qui descendit doucement. C'est la que Cole arrivait ouvrant grand les yeux n'en revenant pas de se qu'il voyait.

Cole: qu'est ce que tu fou putain Mike!

benoit retroussait le nez mécontent d'être interrompu, il se relevais passant lentement sa main derrière son dos.

Cole: t'étais sur le mpoint de sucer mon frère?

Benoit: je pensais que tu devais entendre dans la pièce d'a côté?

Cole: faut croire que j'en avait marre d'attendre, éloigne toi de mon frère sangsue.

Benoit s'approchait de lui, le regard mauvais.

Benoit: je déteste qu'on gâche mes petites soirée vous avez perdu tous les deux.

Il sortait aussi tôt son poignard la passant avec rapidité sous la gorge de Cole, pour ensuite s'en aller rapidement. Cole tombait à terre posant sa main sur sa gorge qui saignait abondamment, il était incapable de cicatrisé ou se soigner.

***

Atori embrassait à plusieurs reprise se qu'il croyait être Heley, ils se donnaient tous deux du plaisir. Il claquait des doigts faisant disparaître leurs vêtements, tournant son regard vers elle il fit apparaitre ses ailes d'ange à sa demande.

Atori: A vos ordres mademoiselle Heley.

Il la pénétra doucement tendant ses grandes ailes noir au lueur doré à la lumière, bougeant les reins à un rythme régulier il envoyant son aura par la même occasion. Il y allait plus rapidement tentant malgré tout de ne pas y aller violemment avec elle.

Atori: Heley, ma vie semble tellement plus simple avec toi.

Il passait ses bras autour d'elle la soulevant l'obligeant à s'asseoir sur lui, il continuait ses mouvements malgré tout. Il se rendait pas compte de l'énorme erreur qu'il allait sur le point de commettre, sentant le plaisir monter, il en posa son front sur son épaule respirant rapidement.

Atori: hum..

Ses ailes se raidit à l'instant même ou il jouissait, entrouvrant les lèvres il les frôla le long de la nuque d'Heley.

Atori: Il va falloir pense à un prénom maintenant pour notre bébé.

Il se décala d'elle afin de la regarder tout en passant sa main sur la marque apparu sur son ventre.

Atori: également penser à lui faire une chambre, les vêtements..hum, je pense que je vais te faire confiance la dessus.

Depuis le paradis tout les dieux pouvait ressentir lorsqu'un futur nouveau né va bientôt voir le jour, impossible pour une déesse de cacher sa grossesse. Nomar se leva enfilant quelque chose sur le dos et rejoignis les autres dieux ayant toujours du mal à se faire à cet clarté.

Nomar: Vous avez sentit comme moi?

Tous les dieux étaient déjà rassemblé discutant déjà de la situation.

Nomar: il vient d'aphrodite j'en suis certain...ou est Atori? pourquoi est ce Abnar qui est assis à sa place? est ce qu'on aurait oublier de me divulgué quelque information.

Il en détournait le regard.

Nomar: comment je peux vous faire confiance si on me cache des choses, si vous vouliez pas de moi ici je retourne immédiatement en enfer!

Sodom: Sooo!!

Nomar tendait sa main pour que la petite boule de poil s'y pose.

Nomar: que se passe t'il Sodom?

Il fit tous des gestes poussant des petits cris.

Nomar: Il explique que Heley à disparu de la circulation, je lui ai demander de suivre Aphrodite...elle utilise des clones, mais Sodom est capable d'en faire autant. Elle a été voir une fois Zankou pour une histoire de nouvelle race ensuite...elle sait rendu chez Atori y prenant l’apparence de heley.

il regardait vers Valas à cet instant.

Nomar: On sais maintenant pourquoi on a sentit un futur dieu, Aphrodite porte l'enfant de ton fils Valas.

***

Shin fermait les yeux tentant de chercher dans ses souvenir le moindre sorcier assez puissant pour arriver à un tel résultat. Il en avait que très peu, Raynor, mais celui ci n'aurait pu brûler ses mains lorsqu'il a tenter de rompre le sort. Silas en aurait été capable, mais celui ci est à nouveau enfermer dans la crypte.

Shin: garde ton sang froid Teijo, ne laisse pas la colère prendre de dessus. Je n'arrive pas à trouver un sorcier capable de faire ça, c'est peut être pas un sorcier. J'ignore beaucoup sur les dragons, mais certain d'entre eux sont capable de magie alors peut être que il a fait appel à l'un d'entre eux.

Il ne savait pas du tout, les dragons les plus ancien serait capable d'être aussi puissant voir plus qu'un Kistune tout dépend de leurs ancienneté. Les dragons et les Kitsuné sont des créature céleste creer par les dieux, l'un servait comme animal de compagnie alors que les autres comme fier monture uniquement destiné au dieu.

Shizuka: on..dirait qu'elle a fini sa croissance, j'ai peur qu'il vienne me la prendre.

Elle se tournait vers sa fille voyant qu'elle ouvrait les yeux, ses larmes coulaient à nouveau de plus belle.

Shizuka: Khaleesi! bon bébé.

Tous se qu'il comptait pour l'instant de voir qu'elle allait très bien, elle était exactement comme dans ses souvenirs lorsqu'elle l'avait vue arriver dans le futur. Est ce que a cet époque elle savait déjà se qu'il c'était passer? elle semblait heureuse à apparence. Elle sortait de ses penser voyant Teijo hors de lui, il tendait la main voulant attraper la sienne.

Shizuka: je t'en pris Teijo calme toi.

Elle fermait les yeux puisqu'il se téléporta.

Shin: il n'est pas partit bien loin ne t'en fais pas Shizuka, je l'empêche de se téléporter au loin.

Shizuka: merci Shin.

Elle laissait sa fille se rendre jusque la salle de bain pour s'habiller, Shizuka tournait en rond dans la chambre impatiente qu'elle sorte. les larmes coulaient toujours le long de ses joues complètement stressé de se qu'il pourrait lui arriver.

Shizuka: et si Zankou arrivait à prendre ma fille! qu'est ce que je vais faire.

Shin: Khaleesi est forte Shizuka, elle te la bien prouver lors de la grand bataille avec Silas.

Shizuka: j'arrête pas d'y penser d’ailleurs, est ce que la même chose lui était arriver? est ce que Zankou a réussis à la prendre de force?

SHin: on ne le saura jamais SHizuka, mais même si c'était le cas elle n'aurait rien pu te révélé..changer le futur sa peut être dangereux.

Shizuka: on aurait pu empêcher ça!

Shin: l'empêcher ou peut être l'empirer.

Shizuka: elle avait l'air d'être...heureuse, je me souviens de son sourire.

Shin: peut être qu'elle l'étais vraiment Shizuka.

Delic: est ce que Khaleesi va partir?

Elle sortait de la salle de bain à se moment la, elle serrait ses mains contre sa poitrine ayant l'impression que son coeur allait y sortir.

Shizuka: quoi? pourquoi Khaleesi, non reste près de moi. C'est impossible que je pleure pas, je peux pas faire comme ci tout allait bien alors que c'est pas la cas.

Delic pleurait à son tour ne voulant pas qu'elle s'en aille, il baissa les yeux après son baiser sur sa joue.

Delic: part pas s'il te plait Khaleesi, ta dit qu'on serait amis.

Il s'en roulait en boule dans le lit vue qu'elle disparu, Shizuka s'avançait rapidement vers lui l'attrapant dans ses bras pouvant s'empêcher de pleurer avec lui.

Shizuka: Chut, elle a promis qu'elle reviendra Delic. elle tiendra sa promesse j'en suis certaine, viens on va voir Teijo d'accord.

Elle se mit à chercher après lui dans tout le palais pour enfin le retrouver isolé dans une pièce, à la voir Shizuka pouvait s'empêcher de pleurer encore s'approchant de lui posant sa tête sur son épaule continuant de serrer Delic dans ses bras.

shizuka: ne me laisse plus seule Teijo, j'ai besoin de toi.

***

Zankou tournait en rond dans son salon après que Aphrodite se soit matérialisé, il se demandait se qu'il allait faire. Attendre un peu ou aller la chercher de lui même? fallait t'il qu'il prenne des dragons avec lui au cas ou les choses tournerait mal? Il s'arrêtait entendant la porte s'ouvrit.

Zankou: je veux pas être déranger pour le moment.

Il se tournait vers Khaleesi ayant reconnu sa voix, il était assez étonner qu'elle soit venu d'elle même jusqu'à lui.

Zankou: oui, c'est se que je désire en effet.

Il s'avançait vers elle les sourcils froncer malgré tout gardant toutes fierté, il la contemplant tournant autour de celle ci.

Zankou: serais tu entrain de parler affaire avec moi Khaleesi?

Il sourit en coin s'arrêtant pour lui faire face.

Zankou: alors très bien, mais sache une chose avant tout. Je suis pas responsable de cette poussé soudaine, cette déesse à agis sans même que je donne mon accord.

Il passait ses doigts dans ses long cheveux blond.

Zankou: j'aurais été patient même si pour ça j'aurais du attendre des années, sans se garçon tu aurais souffert d'avantage et j'en étais hors de moi.

Il croisait les bras le regard sérieux.

Zankou: très bien tu pourra voir ta famille si tu le souhaite, tu n'es pas ma prisonnière Khaleesi. Cependant je devrais être avertis à chaque sortie et une dragonne de compagnie te suivra ou que tu aille et prendra soin de toi.

Il marchait vers la cheminé qu'il alluma en y lançant une boule de feu.

Zankou: il a malgré tout des règles à respecté, la première est la plus importante d'entre toutes est la fidélité Il a rien de plus dangereux que de ma trahir Khaleesi, ne t'approche pas d'un autre homme que moi sinon je le tuerais sous tes yeux.

Il se tournait afin de la regarder.

zankou: on a du dire beaucoup de mal de moi, tout n'est peut être pas faux..mais malgré tout je prend soin des choses que je désire. Je te désire depuis le jour ou je t'ai vue venir du futur, je savais déjà à cet époque que tu arriverais à me donner une bel descendance.

Il revenait vers elle lui tournant autour pour se coller à son dos.

Zankou: et tu es d'une beauté si rare, ne me crains pas Khalessi je ne suis quand même pas si effrayant que ça.

Il attrapait son visage caressant sa joue de son pouce.

Zankou: lorsque tu aura fini de saigné Khaleesi, je viendrais te voir dans ta chambre et tu te donnera à moi. KALZI!

Une femme arrivait d'une autre pièce se penchant pour se saluer.

Zankou: suidonC Khaleesi euqsuj as erbmahc.

Elle fit signe de la tête.

Zankou: t'en fais pas elle parle un peu la langue commune, si elle te convient pas préviens moi aussi tôt.

Kalzi: par ici je vous prie.

Elle emmenait Khaleesi jusqu'à ses appartement ou elle entra avec elle.

Kalzi: si vous avoir besoin de n'importe quoi, vous pas hésitez à me dire.

Elle avait de long cheveux brun attacher en queue de cheval, ses yeux en revanche était de mélange de jeune et d'oranger et une pupille fine comme la plus part des dragons. Elle lui présentait une chaise afin qu'elle s'y installe pour commencer à coiffé ses cheveux.

Kalzi: maître à beaucoup parler de vous, tant le temps..beaucoup dragonne jalouse

Elle sourit la regardant depuis le miroir.

Kalzi: vous avoir beaucoup chance Khaleesi, maître Zankou puissant et très bon avec nous...mieux que notre ancien mâitre Neltarion. Lui être très dur avec Dragonnes, alors beaucoup partir pour rejoindre Zankou. Désolé pour mon accents, j'ai pris langue commune très vite pour vous. Beaucoup de dragons ici ne parle pas la langue commune seulement dragoniens, Zankou m'a appris et je dois vous servir de traductrice.

Elle posait la brosse sur la table de nuit et lui fait face pour la regarder.

Kalzi: vous êtes triste Khaleesi? plus voir votre famille? nous aussi être votre famille maintenant, vous êtes la femme de Zankou. On a besoin de vous, on peut pas donner de bébé dragon au maître, mais vous pouvez Khaleesi.

***

Je me dressais l'entendant me poser la question que mon "kidnappeur" je savais pas trop quoi répondre, je peux pas lui dire la vérité il est bien trop jeune pour comprendre ça.

Derek: oui ton père à raison, on va éviter de parler du kidnappeur et puis maintenant je suis la c'est se qu'il compte.

Sa y est on va avoir droit au mille question, est ce que tous les enfants sont pareil, Lucas faisait le même et même Stephan. Je laissais gabriel répondre il semblait bien s'en sortir même si à la fin il me lançait un regard qui me faisait comprendre "au secours!"

Derek: écoute Tyler, lorsque tu commencera a avoir des poils au menton promis jurer je t'expliquerais tout, mais en attendant tu devrais déjà être au lit depuis longtemps.

Je pouvais m'empêcher de ricaner, il se moque de Gabriel maintenant.

Derek: ta raison, il est maigrichon et je dois te dire un secret, c'est pas les légumes qui te ferons avoir des muscles. C'est faux! ma mère m'a raconter la même bêtise, si tu veux des muscles faudra faire beaucoup de sport, ton père en fait jamais et voilà pourquoi il est tout maigre.

J'attrapais par contre ma tresse quand il parlait de ceux ci, pendant qu'il était partit dans la salle de bain pour se brosser les dents, moi je cherchais des ciseaux et coupa une bonne fois ma tresse. Je souris voyant Tyler revenir.

Derek: oui cette fois je reste et Tyler, ne te laisse pas pousser les cheveux ok? c'est pas si cool que ça en faite. On va garder tous les deux les cheveux cours désormais, comme les vrai mecs.

je me penchais pour l'embrasser sur le front.

Derek: maintenant dodo, demains on fera plein de truc tout les trois.

Je poussais Gabriel pour qu'il sorte de la chambre avec le sourire et éteignait la lumière de sa chambre avant de refermer la porte. Je serrais la tresse que j'avais encore dans la main, il va me tuer pour ça mais peut importe j'en avais marre d'être tenu en laisse.

Derek: tu pourra me couper les cheveux convenablement Gabriel, j'ai couper ça comme un barbare ça doit être horrible à voir.

Je jetais ma tresse dans la poubelle avant de m'asseoir sur une chaise.

Derek: tu m'en veux encore de t'avoir hypnotisé avoue le.

Je souris malgré tout penchant la tête sur le côté afin d'y exposer ma nuque.

Derek: et bien mord moi pour te venger, j'ai pas encore eu le temps d'en chiper à la clinique alors faudra te contenté de ça pour l'instant et pas question que tu mord Tyler et tu n'est toujours pas pour chasser les innocents si?

Je faisais signe qu'il approche et le tirait vers moi pour le faire s'asseoir sur mes jambes.

derek: je te laisse boire le miens, si tu fais de même, t'es pas le seul à avoir la gorge sèche.

Je souris en coin et ouvrait assez sa chemise afin de mordre dans le bas de sa nuque. faudra après ça que je trouve une bonne cachette pour le coeur de valas comme il me la demander, si il voit que je l'ai toujours pas fait il va m'en taper sur les doigts. Je retirais mes crocs pour pas trop m'abreuver de lui sinon il aura toujours aussi soif, déjà la il arrive encore à en mettre partout.

Derek: quel fauve quand tu te nourris Gabriel, si Tyler sort de sa chambre il va encore partir en courant..cet fois on est habiller sa sera moins choquant.

J'attrapais son visage pour y lécher le sang qui avait un peu partout.

Derek: tu as l'air d'être une tout autre personne comme ça ou est passer la gueule d'ange derrière tout se sang?

j'en riais tout en passant mes doigts sur ses lèvres.

Derek: j'aimerais vraiment que Benoit ne voie plus Tyler en réalité, je le connais..il va lui bourrer le crane de connerie pour le retourner contre nous. Je te l'ai déjà dit Benoit est un manipulateur, j'aimerais pas que notre fils finisse par penser comme lui et le retrouver à couper les gorges par le plaisir ou violé les père de famille devant sa femme et ses mômes.

Je détournais le regard repensant à se passer la.

Derek: imagine qu'il oblige Tyler à regarder ça! je serais plus tranquille si je savais Benoit six pied sous terre.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Cinq ans passé pour la famille kijo   Jeu 28 Mar - 8:43

Mike était sur scène entrain de danser comme un fou, il ne savait pratiquement plus ce qu'il faisait à cause de tout l'alcool qu'il avait bu. Il n'avait même pas vu Benoit arriver jusqu'à ce qu'il lui prenne son visage entre ses mains, il se concentrait pour le regarder.

Mike : Cool, j'adore les jeux !

Il suivait Benoit jusqu'à cette pièce isolé, Mike tournait le regard vers les trois femmes qui étaient présente, il montrait ses mains.

Mike : Ah non.. Pas des femmes.. J'ai promis à Brook !

Il finissait malgré tout par s'asseoir sur le divan passant sa main sur son visage se sentant un peu mal, il avait la tête qui tournait, mais il reprenait conscience lorsque Benoit expliquait les règles du jeux, il fit un sourire narquois.

Mike : C'est trop facile ton jeux Benoit !

Il fermait les yeux laissant les femmes lui bander les yeux, il entendant les bruit de pat, son frère se rendait dans une autre pièce, Mike restait assis attendant. Il frottait ses mains l'une contre l'autre avec un sourire amusée.

Mike : Je suis toujours prêt oui ! Si on peut avoir des verres gratos sa me va..

Il remuait sur le divan, faisant une grimace.

Mike : Si Brook sait ça, elle va me tuer.. Je devrais tout compte fait pas faire ce jeu mais si c'est pour rigoler alors elle comprendra.

Il haussait les épaules. Il sentit que l'un d'entre une se mettait sur ses jambes, il se laissait embrasser et glissait ses mains sur elle pour la sentir, il faisait de même avec l'autre. Il attendait par la suite la troisième sans se douter que c'était Benoit qui changeait de place avec elle, il glissait ses mains sur ses hanches tout en se laissant embrasser.

Mike : Je dirais la troisième et je suis sur que c'est le brune, alors j'ai gagné ?

Il se mit à rire.

Mike : A moi les verres gratos !

Il levait un sourcils sentant une main lui caresser les cuisses, il se crispait mais n'avait même plus la tête à bouger.

Mike : Eeeh.. Pas besoin de la gâterie.. Je veux juste les verres ok ?

Il fit une grimace puisqu'il sentait qu'il descendait sa braguette, lorsqu'il entendait la voix de son frère, il retirait aussi tôt son bandeau sur ses yeux, il avait les yeux écarquiller se rendant compte que c'était Benoit qui tentait de lui faire cette gâterie.

Mike : Il voulait me SUCER ?!

il frottait son entre jambe à plusieurs reprise et refermait sa braguette. Il fut bien surpris en voyant Benoit sortir un poignard et écorcher son frère avec, il se redressait rapidement, aussi tôt il se dessoûla, il passait sa main sur son cou, il saignait abondamment.

Mike : Et Merde, Cole sa va aller ok ?!

Il fermait les yeux afin de contacter son Bijuu

Mike : * Il faut le sauver ! *

Bijuu : Tu n'es ni un sorcier capable de soigner les gens, ni un vampire dotant du sang pour guérir. *

Mike : * Si c'est pour me dire des choses que je sais déjà, j'en ais rien à foutre, je sais que tu peux être capable de le soigner, tu cicatrises bien mes blessures ! *

Bijuu : * Il y a aura des conséquence. *

Mike : * Les conséquence, on verra sa plus tard, la il va mourir si tu fais rien ! *

La main de Mike se levait, prenant l'apparence de la patte du Bijuu, il entrait dans la blessure de Cole, lui donnant un peu de son aura noir à l'intérieur de lui, son sang qui coulait de sa blessure se mettait à bouillir et disparaissait en fumée, la blessure cicatrisait aussi tôt, le lien de coupa entre Cole et Mike par la suite.

Mike : Cole ?! Cole tu m'entends ?!

Bijuu : * Il a une part de moi dans son corps, il détient quelqu'un de nos pouvoirs désormais. *

Mike : Temps qu'il est en vie sa m'importe peu !

Il le prenait dans ses bras et se téléporter pour rentrer chez lui, il déposait Cole sur le canapé.

Mike : Brook ! Surveille Cole d'accord ? Il c'est passé quelque chose de grave, il a perdu beaucoup de sang.. Je reviens tout de suite, je t'aime.

Il l'embrassait rapidement et se téléporter une nouvelle fois, il apparaissait derrière Benoit qui partait rapidement, il tendait la main, des lueur noir sortait de sa peau et prenait place sur tout son bras pour former la main de Bijuu en lui, il tendait aussi tôt dans sa direction l'attrapant et le plaquait au sol, il sautait pour se retrouver au dessus de lui, sa main libre il attrapait son poignard et le passait sous sa gorge.

Mike : Tu croyais t'en sortir comme ça hein Benoit ?! Ta bien fallu tuer mon frère, tu vas regretter ton geste sa je te le garantis et ton jeux était à CHIER !

Il enfonçait doucement la lame sous sa gorge, la main du Bijju était toujours présente et tapait sa main contre le sol.


Aphrodite gardait le sourire très amusée de la situation, elle avait hâte de voir sa tête lorsqu'il va se rendre compte qui elle est réellement et qu'il lui a donné un enfant. Il fit disparaître ses vêtements, elle glissait ses doigts sur son visage le contemplant de plus belle, surtout lorsqu'il fit apparaître ses ailes, celle-ci ne pouvait apparaître ceux de Heley étant donné qu'elle n'était pas un Ange déchus, mais elle savait qu'il en suffisait qu'un seul se mettent sous cette forme pour que cela marche.

Elle ouvrait la bouche savourant lorsqu'il l'a pénétrait.

Aphrodite : * Il y va déjà plus en douceur que la dernière fois. *

Elle gémissait sentant son aura,ainsi que ses coups de reins et le plus montait très rapidement, elle glissait ses doigts dans ses cheveux n'arrêtant pas de gémir.

Aphrodite : Aaah.. Atori, J'aime passer du temps avec toi..

Elle se laissait soulever, passant ses bras autour de son cou, et bougeait à son tour ses hanches, elle allait au même rythme que lui, elle préférait ne pas envoyer son aura afin de ne pas se faire démasquer jusqu'à la fin. Lorsque Atori posait son front contre son épaule, celle-ci lui donnait des baisé dans son cou tout en continuant de faire des mouvements.

Le plaisir montant en flèche, surtout avec l'aura de Atori, Celle-ci finissait par jouir en poussant un long gémissement, elle sentit aussi tôt que Atori la suivait en jouissant en elle à son tour. Elle faisait rapidement un sourire satisfait.

Aphrodite : Hum.. Oui, il lui faudra un prénom digne de lui..

Elle regardait son visage avec un sourire lorsqu'il se décalait de lui pour regarder la marque qu'elle portait à son ventre, elle laissait sa main toucher son ventre, elle glissait à son tour sa main contre la sienne, levant les yeux pour le regarder.

Aphrodite : T'en fais pas pour ça, j'ai déjà tout prévu.

Elle attrapait bien sa main entre la sienne, et reprenait sa forme normal, elle souriait tout en le regardant bien.

Aphrodite : J'ai passé un agréable moment en ta compagnie Atori, notre enfant sera plus que ravis, il sera un merveilleux Dieu avec des pouvoirs plus qu'étonnant j'en suis certaine.

Elle finissait par lâcher sa main et se levait toujours nue, elle glissait sa main sur son ventre, touchant la marque qu'elle avait.

Aphrodite : Tu fais une drôle de tête, tu sembles.. Contrarié ? Que t'arrive t-il, tu préfères peut-être que je reprenne cette forme ?

Elle prenait l'apparence de Heley, tout en marchant vers lui avec un sourire.

Aphrodite : L'enfant que je porte a bien plus de chance d'être dans mon ventre que dans celui de ta petite Heley Atori, il va devenir un personnage très important, il va devenir un Dieu, et je ferais en sorte qu'il prenne le trône.

Elle reprenait sa forme normal.

Aphrodite : Tu dois te demander où est Heley en ce moment ? Ne t'en fais pas, je ne lui ais rien fait, elle est en pleine forme, elle est en ce moment même avec Ouranos, c'est normal après tout, elle lui appartient étant donné qu'il est imprégné d'elle.

Elle haussait les épaules comme-ci c'était normal.

Aphrodite : il ne fallait pas me menacer, tu souhaites prendre ma divinité Atori ? Tu tuerais également un bébé ?

Elle posait ses mains sur son ventre, la marque grandissait à vu d'oeil.

Aphrodite : J'ai hâte de voir le bout de son nez, tout le monde à l'Olympe doit déjà être au courant qu'un nouveau Dieu va faire son apparition.


Elle se posait contre le mur le regardant bien.

Aphrodite : allé arrête de faire cette tête, j'avoue m'être servis de toi pour avoir cette enfant, mais je désirais le meilleur père qu'il soit avec des pouvoirs épatant, et toi, tu possèdes des dons unique. Je vais m'en aller avant que tu ne me sautes dessus pour passer ta colère, merci pour tes services sa fut un plaisir.

Elle fit un dernier sourire, avant de se téléportait elle désirait lui dire une dernière chose.

Aphrodite : Ah et... Encore une fois, je ne suis pas la traîtresse, vous devriez faire attention, vous avez bannis la mauvaise personne, le traître court toujours.

Elle se téléportait par la suite.


Abnar avait désormais pris la place au trône, il était d'ailleurs assis sur celui-ci regardant vers le conseil. Il avait ressentis tout comme les autres Dieux, que l'une des Déesse venait d'avoir un enfant, et que celui-ci serait un Dieu de pur Sang.

Ayant sentis l'arrivée de Nomar, Abnar se levait et allait le rejoindre, il le regardait bien, Theandras était auprès de lui, des Demi-Dieux travaillant pour elle s'occupait de leurs enfant.

Abnar : Nomar.

Il penchait la tête pour le saluer, il écoutait attentivement tout ce qu'il disait, celui-ci semblait perdu ne comprenant pas pourquoi Atori n'était pas ici et pourquoi c'est lui qui était à la place du trone au lieux de lui.

Il fronçait les sourcils apprenant la disparition de Heley, et ce que Aphrodite a pu faire, il réfléchissait quelque instant.

Abnar : Atori m'a donné la place du Trône, il désirait faire un enfant à Heley et voulait l'élever comme il se doit. Nous ne vous cachions rien Nomar, ceci est la pure vérité.

Il tournait le regard vers les autres Dieux et revenait ensuite vers Nomar une nouvelle fois.

Abnar : Il est malheureusement trop tard pour prévenir Atori, Aprhodite est une Déesse très rusée, il n'aurait jamais pu découvrir que c'était elle et non Heley.

Il prenait une grande respiration.

Abnar : Aphrodite porte donc effectivement l'enfant de Atori.

Valas : Mais quel idiot !

Il se levait mécontent, il tapait son poing contre la chaise fait de pierre du conseil qui éclatait.

Valas : En plus de donner sa place au trône, voilà qu'il fait des mômes à cette Déesse, mon fils est un idiot !

Abnar : Valas, ses paroles ne sont pas toléré, de plus, Atori n'était au courant de rien des manigance de Aphrodite. Vous devrez rendre visite à votre fils, je vais rendre visite personnellement à Aphrodite afin d'arrêter sa vengeance une bonne fois pour toute.

Valas : Oué..

Il se téléportait retrouvant Atori chez lui, il était hors de lui et tout dans la pièce était saccagé, il croisait les bras en le regardant.

Valas : Tout le monde est au courant, Abnar va la punir pour son geste, je peux toujours tué l'enfant qu'elle porte et tout sera réglé, on fera en sorte qu'elle ne parle pas, et Heley ne sera au courant de rien de cette histoire.

Il tournait le regard.

Valas : Il faut qu'on aille la récupérer, elle est encore avec Ouranos, et va savoir ce qu'il compte lui faire, si tu veux calmer ta colère, alors tu n'auras qu'à la calmer sur ce Dieux. Tu n'y es pour rien, tu n'aurais pas pu prévoir ses intentions, ni savoir qu'il s'agissait d'elle et non de Heley.

Abnar quand à lui apparaissait devant Aphrodite, elle souriait le voyant apparaître.

Aphrodite : Abnar, celui qui détient le trône, se n'est pas que ta visite me déplaise.. Mais, j'aimerais être seul.

Elle glissait ses mains sur son ventre, elle était bien entendu habillé, mais on pouvait malgré tout voir les marques qui avait grandis.

Abnar : Ce que tu as fais, était purement égoïste, tu sais bien plus que nous que Atori est imprégné de quelqu'un et pourtant tu t'ais joué de lui en prenant l'apparence de celle-ci.

Elle haussait un sourcils.

Aphrodite : Et alors, tout les Dieux l'ont déjà fait, malgré leur imprégnation, cela ne leur gêne pas pour autant pour coucher avec d'autre Dieu afin d'obtenir un Dieu de sang pur et non un Demi-Dieu. Je n'ai rien fait de mal à ce que je sache.

Abnar : Atori n'aurait jamais fait cela si il aurait été au courant de ton identité.

Aphrodite : Je ne vois toujours pas le problème. Maintenant que j'ai eu ce que je désirais, je le laisserais en paix, je ne l'approcherais même plus.

Elle fit un sourire, Abnar s'avançait plus près d'elle.

Abnar : Si c'est la vérité, alors, retirer l'imprégnation de Ouranos, laissez Heley revenir à Atori.

Aphrodite : Vous vous rendez compte de ce que vous me demandez de faire ? Ouranos sera très mécontent, vous savez aussi bien que moi ce qu'est une imprégnation.

Abnar : Vous ne l'aurez cas lui changer son imprégnation.

Aphrodite : Oh, oui.. Tiens.. Pourquoi pas Theandras ? Ou bien, sa fille ? Qu'est-ce que vous en dîtes ?

Abnar : Aphrodite, ne me poussez pas à bout, où je serais dans l'obligation de vous punir pour vos actes.

Aphrodite : Et qu''est-ce que vous allez faire au juste hum ? Me bannir, oh mais je suis déjà banni alors que je n'ai rien fait ! Quel autre punition comptez-vous me faire au juste ? Peut-être serez-vous tentez de m'attacher et me donnez des fessez, Valas adore ça lui.

Abnar : Cette conversation ne mène nul part.

Il se retournait soupirant.

Aphrodite : Vous avez raison Abnar, alors allez-vous en, j'ai besoin d'air.

Il se remettait face à elle pour la regarder, baissant les yeux pour regarder son ventre, il les relevait par la suite vers son visage.

Abnar : Vous savez que vous avez besoin de Atori pour mettre cette enfant au monde.

Elle détournait le regard ne disant rien.

Abnar : Oui vous le saviez, vous pensez sincèrement qu'il va le faire ?

Aphrodite : Je trouverais un moyen, je trouve toujours après tout, ne vous en faîte pas pour nous, on est plus puissant que vous ne le croyez.

Abnar : Pourquoi avez-vous rendu visite à Zankou ?

Aphrodite : Tiens.. Changement de sujet tout d'un coup. Vous m'espionnez ?

Abnar : Répondez simplement à ma question.

Aphrodite : Je l'aidais à régler quelque petit soucis, se sera tout ?

Abnar : Non, retirez l'imprégnation de Ouranos et maintenant, je veux vous voir le faire.

Elle détournait le regard, s'asseyant sur son divan, elle fit un signe de la main et aussi tôt, l'imprégnation de Ouranos s'envolait.

APhrodite : Autre chose ?

Abnar : Vous dites ne pas être la traîtresse, mais tout le monde sait que c'est vous et personne d'autre qui l'est, pourquoi vous obstinez-vous à cacher que c'est vous.

Aphrodite : Peut-être parce que.. Se n'est pas moi.

Abnar : Et qui sa serait selon vous ?

Aphrodite : Il y a plein de personne qui craignait Atori, et pleins d'autre qui ont de bonne raison de le détester, vous devriez faire attention, parce que le traître court toujours, et il se trouve bien plus proche que vous ne le pensez.

Abnar : Un nom.

Aphrodite : Mais j'ignore qui sa peut-être et je m'en moque, se n'est pas mon problème, j'ai été banni je vous le rappelle. Et de toute façon, je sais comme tout le monde que vous pensez que je suis cette traîtresse.

Abnar : C'est en effet le cas, je crois bien que se soit vous.

Aphrodite : Bien. Se n'est pas que votre vue me déplaît Abnar, mais j'aimerais être seul maintenant, retournons donc sur votre trône.

Abnar : C'est ce que je comptais faire.

Il la regardait du coin de l'oeil et s'éclipsait, elle détournait le regard mécontente.


Khalessi le regardait bien, même lorsqu'il tournait autour d'elle, elle le suivait du regard, une fois qu'il se mettait en face de lui, elle restait à sa place le regardant attentivement.

Khaleesi : En effet c'est ce que je suis entrain de faire.

Elle écoutait ses paroles, elle fut surprise qu'il ne soit pas derrière tout ça, elle avait d'ailleurs du mal à le croire sur parole.

Khaleesi : Une Déesse ?

Elle tournait le regard vers sa main qui touchait ses cheveux, elle le laissait faire tout en revenant vers son visage.

Khaleesi : vous vous souciez donc de moi.

Elle ne pensait pas que cette rencontre se passerait ainsi, elle était assez surprise qu'il accepte aussi facilement ses demandes, elle pensait devoir se battre pour le forcer à le faire. Sans parler qu'il semblait être réellement intéressée par elle, ainsi que sa santée.

Khaleesi : Une Dragonne ? Bien si c'est la seul chose que je dois accepter alors cela me va.

Elle n'aurait jamais pensée que cela se passerait ainsi, mais elle c'était sans doute trompé à son sujet. Elle gardait malgré tout une certaine distance et restait sur ses gardes. Elle le suivait du regard, le regardant faire apparaître une boule de feu afin d'allumer la cheminée. Elle l'écoutait attentivement lorsqu'il parlait des règles a réspecter, elle se doutait qu'il allait lui parler de la fidélité.

Khaleesi : Bien.

En réalité, ses parents ne leur avaient dit aucun mal de lui, c'est surtout voyant leur visage, celle de son père rempli de colère contre Zankou, et sa mère qui était bouleversé, elle ne savait rien de ce qu'a pu faire Zankou autre fois, mais maintenant, elle se doutait qu'il était loin d'être bon. Déjà rien qu'à regarder son visage, ses yeux ressemblaient à ceux d'un démon et pourtant, il était malgré tout plutôt séduisant.

Khaleesi : Mes parents m'ont parlé de cette Guerre qui a eu lieu effectivement.. Ils m'ont également parlé que j'étais venu leur prêter main forte, mais ils n'ont jamais désiré me parler de toi malgré les rêves que je faisais, donc, non, je ne sais rien de ce que tu as pu faire mais il semblerait que tu as du faire pas mal de chose horrible étant donné que tu l'admets toi même.

Elle tournait le regardant sentit qu'il se mettait derrière elle et se collait contre celle-ci, elle revenait droit devant elle sans bouger. Elle baissait les yeux entendant sa voix, elle tentant de se montrer forte, mais c'était en réalité dure pour elle.

Khaleesi : En faîte si, mais je suppose que vous aimez ça, avoir un côté effrayant.

Elle relevait son visage lorsqu'il l'attrapait pour caresser sa joue, elle détournait le regard sous ses paroles et ne lui répondait pas. Elle regardait Kalzi venir jusqu'à eux, c'était une très belle femme. Elle ne comprenait pas les paroles que lui disait Zankou, elle tournait le regard pour le regarder à ce moment là, mais revenait vers Kalzi qui l'emmenait jusqu'à l'endroit où elle allait vivre, elle était désorienté mais restait forte malgré tout, elle tournait le regard vers sa servante.

Khaleesi : Bien, merci.

Lorsqu'elle lui installait une chaise, elle s'y installait se regardant vers le miroir qui était juste en face d'elle, elle pensait à sa mère ainsi qu'à son père, et au petit Delic, elle fermait les yeux se laissant brosser les cheveux, elle avait tellement d'émotion, c'était dure de les contrôler, elle finissait par rouvir les yeux ne voulant pas montrer sa vulnérabilité.

Khaleesi : Cela fait si longtemps que ça qu'il m'attend ?

Elle réfléchissait quelque instant, cela faisait cinq ans que la Guerre avait eu lieux, il a donc attendu durant tout ses années, il aurait pu encore attendre bien plus longtemps avant qu'elle ne grandisse jusqu'à cette taille là.

Khaleesi : Votre accent ne me dérange pas du tout Kalzi, vous faîtes de votre mieux, je ferais en sorte d'apprendre votre langue à mon tour pour vous remerciez de cette hospitalité.

Elle détournait le regard lorsqu'elle déposait sa brosse sur la table, elle levait ensuite les yeux pour la regarder, elle fut touchée par ses paroles, elle baissait les yeux malgré tout.

Khaleesi : Effectivement, je suis triste pour ma famille, mais je les reverrais..

Elle relevait les yeux vers elle par la suite.

Khaleesi : Je ferais en sorte de ne pas vous décevoir, mais il me faudra du temps de m'adapter à cette nouvelle vie.

Elle finissait par se relever afin de regarder vers sa servante.

Khaleesi : J'aimerais être seul quelque instant, j'ai besoin de réfléchir, ne vous inquiétez pas, je ne partirais pas, je suis venu de mon plein grès, je ne compte donc pas fuir. Je dirais également à Zankou que vous êtes parfaite...

Elle marchait dans ses appartements, observant chacune des pièces qui était immenses les unes comme les autres, elle finissait par arriver jusqu'à la chambre, le lit était impressionnant.. Elle fermait la porte derrière elle et se posait contre celle-ci, elle levait la tête pensant à sa famille qui devait être dans tout ses états.

Elle finissait par marcher au milieux de la pièce, tendant la main elle fit apparaître sa créature, la même que celle qui avait grimpé sur l'épaule de Delic, mais celui-ci était bien plus grand désormais, il avait la hauteur de sa taille.

Khaleesi : J'aimerais que tu faces quelque chose pour moi.

Il poussait un grognement, celle-ci posait sa main sur sa tête fermant les yeux, il disparaissait par la suite en fumée.


Spoiler:
 

La créature apparaissait aux côté de Teijo qui accompagnait Shizuka, Teijo reculait d'un pat tenant bien sa femme par la main.

Teijo : Il ressemble.. A l'une des créature que Khaleesi avait invoqué lors de cette Guerre.

La bête baissa la tête, signe qu'il ne lui ferait rien, de la fumée l'entourait, il changeait aussi tôt de forme pour prendre l'apparence de Khaleesi, Teijo avançait d'un pat.

Teijo : Khaleesi !

Khaleesi : Je sais que vous désirez tout les deux me prendre dans vos bras, mais, se n'est qu'un message que je vais vous faire passer, je ne suis pas réellement devant vous, j'aimerais que vous m'écoutiez. Je vais vivre auprès de Zankou désormais, vous n'avez aucune crainte à vous faire, il ne me fera aucun mal et ma autorisé à vous voir quand je le désirerais. Il ne me tient pas prisonnière, il tient juste à ce que je devienne sa femme, et la futur mère de ses enfants. Je pense que ce message va vous rassurer, il est court mais de toute manière, nous nous reverrons très bientôt. Je vous laisse Stygian auprès de Delic, il sera un bon compagnon pour lui et le protégera du dangers, je vous aimes.

Elle se retrouvait en fumée, et reprenait la forme de la créature du nom de Stygian, il regardait quelque instant vers Teijo et Shizuka et partait en courant pour rejoindre la chambre de Delic, il regardait vers Oxy qui lui aboyait dessus.

Teijo : Est-ce que se message te rassure ? Parce que moi pas vraiment.. Zankou la désire juste pour avoir des enfants avec elle, c'est tout ce qu'il lui importe, il se fiche de son bonheur, je désire la voir heureuse et non forcé à vivre avec lui..

Il tournait le regard vers Shizuka.

Teijo : Elle a dit qu'elle viendrait bientôt, alors on pourra discuter avec elle, on trouvera sans doute un moyen de la faire revenir, et d'arrêter Zankou.

Il haussait les épaules.

Teijo : Je peux toujours recommencer le sortilège, nous refaire changer d'apparence, si cela n'a pas marcher, c'est à cause du puissant sorcier qu'il a avec lui, alors, il suffit que je jette un sort encore plus puissant, je trouverais un moyen..



Je tournais le regard vers Derek qui coupait sa tresse d'un trait, j'en fus surpris, mais d'un autre côté, je dois l'avouer, que je le préfère avec ses cheveux court.. Alors au fond, temps mieux qu'il l'a coupé, bien qu'il l'a fait assez vite et bref, il fallait pas mal rattraper sa coupe maintenant.

Gabriel : Je suis loin d'être un bon coiffeur, j'appellerais le miens pour qui vienne te les couper, je pense que sa vaudrait mieux.

Tyler : D'accord, je garderais les cheveux court alors !

Derek désirait laisser Tyler dormir, je suivais Derek hors de la chambre étant donné qu'il me poussait pour que j'en sorte, de toute manière il est tard.

Tyler : Bonne nuit.

Il se faufilait dans les draps et s'endormait très rapidement, moi je suivais Derek qui avait jeter sa tresse à la poubelle, on se rendait jusqu'au salon, je le regardais s'asseoir sur une chaise et l'observait.

Gabriel : Je t'en veux.. Encore.. Un tout petit peu mais je comprend pourquoi tu l'as fait..

J'haussais les épaules.

Gabriel : Je suis surtout en colère contre moi même, je ne veux coucher que avec toi et rien que toi, et.. Tu sais que je suis quelqu'un de très jaloux.. Valas à coucher avec toi juste devant mes yeux.. ET je l'ai laissait également couché avec moi, je ne veux pas de ça, je veux juste être à toi et que toi tu sois à moi, je ne veux pas de Valas..

Je regardait vers sa nuque, il semblerait qu'il désire que je m'abreuve de lui et c'était plutôt dure à résister.

Gabriel : Je ne mordrais jamais Tyler, jamais je ne ferais ça... Et non.. Je ne veux pas m'en prendre à des personnes innocentes.. Je n'ai pas envie de m'abreuver du tout..

Mais c'est trop dure.. Je m'approchais de lui puisqu'il me faisait signe de venir à lui, je m'asseyais sur ses jambes le regardant bien dans les yeux, mais de temps en temps, je regardais vers sa nuque. Je grimaçais puisqu'il voulait boire mon sang, sa fait mal, je suis toujours aussi douillet.. Je le regardais ouvrir ma chemise et peu de temps après il me mordait sur le bas de ma nuque j'en gémissais.

Gabriel : Sa fait mal tu sais..

Je finissais par le mordre à son tour, je gardais les yeux ouvert, le serrant tout contre moi, le sang de Derek.. Il est bon.. Mais une partie de moi n'ai jamais rassasié à cent pour cent.

Je finissais par retirer mes crocs de lui lorsqu'il me parlait, c'est vrai que j'en ais encore mis partout, je frottait son t-shirt, il était encore rempli de son sang.

Gabriel : Désolé..

Je le regardais lécher le sang près de mes lèvres, qu'est-ce qu'il es beau, il n'a pas changé, il est toujours le Derek sexy que j'ai connu.

Gabriel : Comment j'ai pu faire pour vivre aussi longtemps sans toi Derek..

Je fis un sourire de ce qu'il me disait.

Gabriel : Oh, malgré tout se sang, j'ai toujours un petit fond d'angélique en moi Derek, la preuve.

Je fis apparaître mes ailes, celle-ci était blanche avec des reflet bleuté dedans.

Gabriel : Tu vois ? Je suis un ange avec un appétit de loup.

J'approchais mon visage de son cou léchant le sang qu'il avait encore sa blessure était déjà fermé.

Je reculais afin de le regarder, sentant ses doigts glisser sur mes lèvres, et voilà qu'il me parle de Benoit, tout se passait bien, j'aurais préféré qu'il évite de me parler de lui..

Gabriel : Tyler semble l'apprécier pourtant.. Mais j'ai peur moi aussi Derek, j'aimerais également qu'il ne le voit plus, mais il est également son père.

Je haussais les épaules.

Gabriel : Tyler se pose déjà des tas de question et je le comprend, j'ai moi même du mal à comprendre comment sa a pu être possible que toi Benoit et toi puisse être les deux père de Tyler. Et je ne veux surtout pas qu'il devienne comme lui, enfin comme il était, Benoit n'est plus cette homme, il a changé j'en suis sur, il n'a plus tué un homme depuis des années..

Je détournais le regard.

Gabriel : tu penses qu'il est redevenu comme avant à cause que je l'ai fais souffrir ?

Je m'en veux déjà terriblement, mais alors si je sais qu'il est redevenu un tueur par ma faute.. Je m'en voudrais que d'avantage.

Aphrodite : Désolé de vous déranger pendant votre... Dîner, mais j'ai besoin des service de Derek.

Elle fit un sourire, je me redressais à ce moment là surpris.Je tournais le regard vers Derek , Elle s'avançait vers lui, glissant un doigt sur sa nuque pour prendre de son sang qu'il restait et le posait dans sa bouche, le suçant tout en le regardant bien. Elle finissait par retirer son doigt et posait sa main sur sa hanche, elle gllissait son autre main sur son ventre.

APhrodite : Tu es le premier Ange déchus que Valas à créer, tu seras donc capable de m'aider.

Elle s'asseyait dans le divan levant son haut pour montrer son ventre et donc cette marque qu'elle portait, elle porte une enfant et la marque.. ? Cela veut dire que son enfant sera un moitié Dieux et ange déchus lui aussi ?

Aphrodite : Fait moi sortir cette enfant de moi, la marque est complète, je ne peux pas le sortir moi même, et Atori ne voudra pas le faire, donc je sais que toi Derek, tu en es capable.

Gabriel : C'est Atori le père ?!

Aphrodite : oui, mais il je l'ai dupé, j'ai pris l'apparence de Heley pour ça. Je n'ai guère le temps de discutez avec vous.

Gabriel : Pourquoi est-ce que Derek vous aiderais.

Aphrodite : Parce que je suis une Déesse et parce que je suis celle qui est capable que vous soyez tout les deux heureux, Je ferais en sorte que Valas aime une autre personne et vous serez tout les deux tranquille. Maintenant, Derek, sort l'enfant de moi.

Gabriel : Seul Atori peut en être capable, il est le seul à pouvoir le faire..

Malgré tout son offre était très tentante.. On pourrait enfin vivre tranquillement.. Derek et moi..

Aphrodite : C'est faux, étant donné que Derek est tout le premier Ange déchus créé par Valas, il est capable de trouver la clé de chaque marque.

Je tournais le regard vers Derek à ce moment là.



Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Cinq ans passé pour la famille kijo   Ven 29 Mar - 1:37

benoit ne faisait pas les chose à moitié, il savait parfaitement comment entailler une gorge pour que celle ci saigne abondamment et que se sa victime meurt rapidement vidé de son sang. cole gardait malgré tout les yeux virer vers son frère qui essayer de l'aider pendant que le sang qui se répondait rapidement sur le sol.

Cole: Mike...laisse...tomber.

Il fermait les yeux tombant dans l'inconscience ne se doutant pas que Mike utiliser le pouvoir du bijou pour le sauver, une fois ramené chez lui Brook arrivait en courant entendant Mike criait après elle.

Brook: qu'est ce qui se passe Mike?

Elle s'approchait de Cole passant sa main dans ses cheveux, il était recouvert de sang et blanc comme un linge.

Brook: attend ou va tu? MIKE!

Mike était malgré tout partit, elle posait sa main sur la joue de Cole qui était glacé. Elle préférait appelé directement l'ambulance, si il a vraiment perdu beaucoup de sang. Elle laissait un mot à Mike lorsqu'il rentrera et éviter qu'il s'inquiète. D'urgence Cole était emmené à l’hôpital ou il subissait des transfusion, la bas Brook était bombarder de question sur l'état critique de Cole. Comment avait t'il perdu autant de sang alors qu'aucune blessure était visible. Elle ne savait quoi répondre surtout qu'elle ne savait rien, elle restait à son chevet attendant son réveille et le retour de Mike.

Brook: ne fait pas de bêtise Mike.

Benoit le sourire aux lèvres marchait tranquillement dans la rue jusqu'à que Mike apparaisse, il en levait les sourcils se mettant à courir mais Mike l'attrapait bien rapidement avec sa main de bijuu qu'il fit apparaitre. Il grimaçait étant plaqué contre le sol, mais ricanait malgré tout ensuite regardant Mike dans les yeux.

Benoit: et bien qu'est ce qui te met dans cet état Mike?

Il regardait son poignard qui plaça sous sa gorge.

Benoit: faillit? donc sa signifie qu'il est encore en vie, les choses se finisse bien tout compte fait.

Il attrapait son poignet sentant la lame s'enfoncer doucement dans sa gorge.

Benoit: hum..a chier? ta malgré tout choisi la troisième, j'embrasse très bien je l'ai toujours su.

Il grimaçait d'avantage, énerver Mike n'était pas vraiment la meilleurs des solutions. Il n'avait pas d'autre solution, il tapait son genoux entre ses jambes pour lui faire bien mal. Utilisant sa rapidité il se relevait sortant le poignard de sa con gémissant une bonne fois.

Benoit: Je pleins ta copine malgré tout, elle reste avec toi alors que tu préfère t'amuser et embrasser les autres nana et "mec" pour des verres gratos.

Il prit rapidement la forme d'un aigle prenant de plus en plus d'altitude, puis soudaine il descendit en piquer attrapant Mike entre ses serres et s'envola avec avant de le lâcher pour le faire tomber la tête la première. Il s'éloigna après sa ne voulant pas subir d'avantage du bijuu en lui, il n'a aucune chance si il lui viendrait l'idée de prendre la forme complètement de celle ci.

A l’hôpital Brook était toujours au côté de Cole qui ne c'était pas réveiller depuis tout à l'heure, elle s'inquiétait également pour Mike n'ayant pas de nouvelle de lui depuis un moment. Cole ouvrait lentement les yeux les tournant vers Brook.

Cole: on est où?

Brook relevait la tête clignant les yeux.

Brook: Cole est ce que ça va?

Cole: on est où? sa pue ici.

Brook: à l'hopital Cole.

Il se relevait brusquement, Brook le poussait pour qu'il se recouche.

Brook: qu'est ce que tu fou! tu dois rester coucher ta perdu beaucoup de sang.

Cole: m'en fou!!! lache moi je reste pas ici!

brook: non reste coucher! Mike va pas tarder!

Cole: m'en fou! ses sadique vont me troué la peau avec leurs maudite seringue!

Brook: ta peur des piqûre toi? t'es pas un gamin! couche toi je te dit!

Ils arrivaient d'ailleurs voyant que Cole s’agitait.

Cole: Les voilà! laisse moi partir!

Il arrivait à s'éclipser et courrait en short dans les couloir, brook courrait après comme une flèche et sautait à son dos pour le rattraper. Quelque instant d'après elle revint avec lui dans la chambre complètement ligoté de la tête au pied.

Cole: nooonn! t'es de leurs côté Brook! traîtresse!

Il s’agitait dans tout les sens comme un asticots, Brook continuait la te tirer et le lançait sur le lit et s'attachait à celui ci.

Brook: maintenant tiens toi tranquille! explique moi se qu'il sait passer maintenant!

Cole: m'en souviens plus tiens! demande à Mike!

Brook: docteur! je crois que Cole aurait besoin d'une petite prise de sang.

Ses cheveux s'héssirait sur le moment.

Cole: j'ai été égorgé par une tapette sa te va? je crois que c'est Mike qui m'a sauver, mais je suis tomber dans les vapes avant de savoir comment.

***

Atori se reculait d'un coup voyant Aphrodite reprendre sa véritable apparence, sur le moment il était principalement choquer et ne réagis pas. Mais son visage passait rapidement par la colère, ses mains se refermait ayant envie de frapper tout se qui bouge.

Atori: tu as osé me duper!

Sa colère ne faisait que monter d'avantage, comment il avait pu se faire avoir aussi facilement? il n'avait rien vue venir. De plus elle le narquait en reprenait la forme de Heley, il en retournait le lit sous un coup de rage.

Atori: je devrais te tuer sur le champs Aphrodite! je suis certain que beaucoup de déesse serait ravis de prendre ta place.

Il baissait les yeux vers la marque de son ventre qui grandissait à vue d'oeil, il n'arrivait pas encore à croire qu'il avait mis enceinte cette femme.

Atori: Ou est ma femme!? ou est t'elle!?

Si c'est Ouranos qui la détiens il pouvait se permettre de tuer Aphrodite ou retirer sa divinité maintenant, il risquerait de venger sa fille en s'en prenant à Heley.

Atori: Dégage de ma vue Aphrodite avant que je t'arrache la tête, tu sais pas à quel point sa me fera du bien de te voir partir en poussière avec se moment.

Ses yeux n'étaient plus bleu, mais doré brillant sous la colère. Elle arrivait encore à lui lancer des pique, il se tournait vers la table de nuit qu'il attrapa pour le lui lançait, mais celle ci disparu avant.

Atori: putain de traîné!

Il chopait tout se qu'il était sur son chemin et le détruit ayant besoin de défouler sa colère même les mur de la chambre ne résistait pas. Valas apparu il s'arrêtait aussi tôt détournant le regard s'attendant déjà à des critiques de sa part.

Atori: si t'es venu pour me critiquer tu peux retourner d'ou tu viens.

Il se tournait dos à lui posant ses mains sur le mur enfonçant ses doigts dans celui ci.

Atori: je me fou que tout le monde soit déjà au courant! C'est Ouranos qui à ma femme! et je suis presque certain qu'elle est déjà au courant, il l'a imprégné d'elle...il lui a surement tout dit pour qu'elle me déteste.

Il se tournait les sourcils baisser au plus bas.

Atori: comment veux tu que je la retrouve? j'arrive même pas à la localisé! sinon j'aurais compris depuis le début que c'était cette putain qui avait pris la place d'Heley!

Ouranos après que Aphrodite est retirer l’imprégnation sous les ordres de Abnar, celui ci apparu sur le toit tenant par la queue Heley qui lança dans le vide. Atori ouvrit grand les yeux l'ayant vue passer par la fenêtre il se téléporta directement à côté d'elle, mais avant même qu'il n'eu le temps de s'approcher d'elle Ouranos sautait du toit enfonçant son sabre dans le corps de Heley.

Ouranos: Elle était très ennuyeuse, je vais devoir disputé ma fille pour m'voir imprégné de cette idiote. Qu'est ce qui se passe? ah, oui toi t'es encore imprégné d'elle!

Il se mit à rire contrairement à Atori qui était d'avantage enrager et fonçait sur lui le tapant au visage pour l'éloigner de heley. Ouranos gardait le sourire malgré tout, il l'attrapait par la cheville le plaquant au sol et se plaçait sur lui le bombardant de coup au visage. Il s'arrêtant s'appercevant qu'il tapais plus que de la roche, il regardait atour de lui cherchant Ouranos.

Atori: Où est t'il?

Le sol tremblait brusquement, le sol craquelait et d'énorme pointe en sortit. Atori fit un bon en arrière levant les yeux vers ses choses qui sortait de plus en plus du sol. Une énorme patte doté de cinq grand griffe se leva dans les air pour se poser sur le sol aidant le reste du corps à sortir de tête, les yeux rouge de la bête se riva sur Atori.

Ouranos: Aller bâtard, montre un peu de quoi tu es capable!

Il poussa un cris strident tout en dirigeant ses griffes vers Atori qu'il attrapait avant que ceux ci le percute.

Ouranos: haha! tu pourra pas m'inspiré mes pouvoirs, cette bête me sert de bouclier à la fois! qu'est ce que tu en pense d'ailleurs? je suis pas douer pour créer de magnifique titan! aller Ator! tue moi! aller! aller!

Il appuyait de plus en plus sur ses griffes tentant d'atteindre atori qui avait de plus en plus de mal à le repousser. Nomar apparu ayant sentit une grande menace depuis le paradis, Ouranos tournait son regard dans sa direction.

Ouranos: tssa! tu as besoin de l'aide Atori? je me doutais que tu n'étais rien.

Nomar: Je suis pas le seul à vouloir te voir disparaître une bonne fois pour toute Ouranos.

Tous les autres dieu apparu à leurs tour, Ouranos grognait redressant la tête de la bête vers tous les dieux. Ouranos hors de lui attrapait Atori entre ses griffe et le tapait contre plusieurs maison avant de la lacher, Nomar faisant apparaître des ailes de brume atterris sur la tête de la créature y plantant la lame dans celle ci.

ouranos: personne ne peux me détruire, je suis un dieu primordial!

Il utilisa sa queue afin de repousser Nomar, mais il avait malgré tout réussis à percer l'armure.

Nomar: Atori, la tête!

Atori sortit des débris faisant apparaître ses ailes d'ange déchut et vola en direction d'Ouranos, celui ci tentait de l'en empêcher dirigeant sa mâchoire dans sa direction et refermait sa gueule sur Atori qu'il avala ensuite.

Ouranos: ha ha! et maintenant qu'aller vous vous faire dieux? Qu'est ce...

Il se mettait à pousser des hurlements gigotant dans tous les sens et puis soudain Atori sortait même par le thorax de la bête grimaçant.

Atori: c'est vraiment dégueulasse!

Ouranos sortit également par cette même blessure et la bête disparu, il était fous de rage et passait sa main sur son cou où des marques de morsure était visible.

Ouranos: espèce de!

Atori: tu réfléchira à deux fois avant de me bouffer sans ça je t'aurais jamais trouver.

Il trouvait son sabre qu'il avait laisser tomber la et s'approchait de lui, ouranos reculait mais Atori utilisait sa rapidité pour l'enfoncer le sabre dans sa cuisse du sang y coulait.

Atori: qu'est ce que ça fait d'être mortel? est ce que tu souffre?

Il tournait la larme Ouranos gémis.

Atori: as oui en effet, c'est désagréable hein?

Il le laissait comme ça, regardant vers les autres dieux.

Atori: faite en se que vous voulez je m'en fou!

Nomar: j'ai de la place sur ma liste d'âme à récolté, enfin c'est Abnar de décider maintenant.

Atori s'approchait de Heley la prenant dans ses bras utilisant ses pouvoirs de soin afin de la guérir.

***

Sous la demande de Khaleesi, Kalzi sortit de la chambre c'est quelque gros minute plus tard que Zankou la rejoins.

Zankou: viens avoir moi Khaleesi, les autres dragons aimeraient faire ta connaissance.

Il s'approchait d'elle attrapant sa main afin de l'emmené avec lui ne sachant pas qu'elle avait envoyer une créature pour discuté avec ses parents. Il l'emmenait jusqu'en dehors de la demeure ou un grand feu était allumer, il la faisait s'asseoir sur une bûche près du feu. Une bonne trentaine de personne étaient présente, il avait de la musique des personnes dansaient et d'autres s'affrontait.

Zankou: c'est mon clan, tous des dragons évidemment.

Il la regardait passant sa mains sur sa cuisse la serrant.

Zankou: Kalzi m'a rapporter que tu aimerais apprendre la langue dragonienne? c'est très difficile tu sais, mais si tu le souhaite alors je t'apprendre et Kalzi en fera autant.

Il décalait ses cheveux pour permettre d'embrasser son épaule ensuite sa nuque. Il se retira voyant des jeune dragon s'approcher de Khaleesi, il était encore petit et n'avait que quelque jours à peine et ne pouvait donc encore prendre forme humaine.

Zankou: is suov al erdrom ej suov esarcé!

Ils baissent leurs tête regardant vers Zankou et se cachait entre les jambe de Khaleesi.

Zankou: c'est les enfants de Kalzi, trois pères different. Kalzi!

elle arrivait en courant attrapant ses trois petit.

Kazi: pardons Kalsi, ils voulaient vous rencontrer..les jeune dragons son très curieux. J'espère qui vous ont pas déranger.

Zankou: tu apprendra à Khaleesi tous sur les jaunes dragons également, un jour elle aussi en aura.

Kalzi: oui maître, maintenant va donc nourrir tes dragons et chercher de quo manger à Khaleesi.

Elle fit signe de la tête et s'éclipsa, Zankou regardait à nouveau devant lui regardant les mâles se battre en eux pour des femelles.

***

Je caressait le bas du dos de Gabriel et ainsi que ses ailes qui avait fait appraitre pour me rapellé son côté angélique comme il disait, je croyais pas trop moi que Benoit avait réellement changer même si il était avec Gabriel toutes ses années.

Derek: je pense que tu n'as rien avoir la dedans Gabriel, se n'est pas ta faute si benoit se montre different. Je suis même certain que toute ses années il n'avait pas réelleemnt changer, il ta fait croire que c'était le cas pour pas que tu fuis mais.

J'attrapais son visage le caressant.

derek: Benoit à toujours été comme ça, que tu m'as choisis ou non n'aurait rien changer. On peut pas le changer comme toi rien ne pourra te changer, toujours le petit gueule d'ange douillet accro au glace.

je souris sur le moment, mais tourna rapidement la tête vers Aphrodite qui apparu, qu'est ce qu'elle fou ici celle la. Je me levais la regardant écoutant se qu'elle voulait, j'ouvris grand les yeux n'en croyant pas mes oreilles et regardait vers cette marque.

Derek: Oh non! encore être grand père! vous voulez me tuer!

est ce que c'est la seul chose qui m'atteins de savoir que je vais encore être grand père! non j'imagine Atori dans quel état il doit être, être tromper de cette façon et Heley? est t'elle au courant.

Derek: Gabriel à raison, je pense pas que je suis capable de le faire..débrouille toi pour convaincre Atori.

Je passais ma main dans mes cheveux mal couper, elle dit peut être vrai après tout et si j'y arrive elle fera en sorte que Valas aime quelqu'un d'autre. Je regardais vers Gabriel à cet instant, mais fini par m'approcher de Aphrodite.

Derek: très bien je vais essayer, mais promettez alors que valas tomber amoureux de quelqu'un d'autre et nous foute la main.

J'espère vraiment que c'est pas encore un piège de sa part.

Derek: allongez vous sur le canapé.

Je regardais sa marque réfléchissatn comment je devais m'y prendre.

Derek: faites pas qu'il soit amoureux de Gabriel hein! ni de...mes fils ou...ma mère, Teijo sa pourrait être marrant..non oublier sa blesserait ma mère. bon aller j'y vais sinon demain on est encore la,

je passais ma main sur la marque tentant de savoir ou placer mes doigt, oui elle a raison j'en suis capable quelque chose en moi me dit comment faire. Je tournais les yeux vers elle à cet instant et plaçait mes doigts à des endroit bien précis et tournait. Un trou noir se créa, pfff voilà que je vais encore devoir jouer les sage femme! je comprenait également que je devrais faire sortir l'enfant par moi même, je plongeais mes mains dans le trou.

derek: putain vous êtes pas chiante vous! il en a deux!

Je tirais doucement le premier et faisait signe à Gabriel de m'aider.

derek: Gabriel prend, j'ai pas quatre bras.

j'entrais à nouveau mes mains attrapant l'autre et le sortit, deux mec..je suis encore deux fois plus grand père.

derek: n'oublier pas votre promesse.

Je suis donnait l'enfant que je tenais et croisait les bras.

Derek: pourquoi avoir fait ça à Atori? il va vouloir votre mort je le connais.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Cinq ans passé pour la famille kijo   Ven 29 Mar - 6:24

Mike était toujours en colère contre Benoit, il serrait d'avantage le manche du poignard de Benoit pour l'enfoncer sous sa gorge. Il baissait le regard vers sa main qui tenait son poignet, malgré qu'il utilisait sa force de vampire pour le retirer de lui, Mike était bien plus fort que lui grâce à la force du Bijuu et enfonçait la lame d'avantage dans sa gorge.

Mike : L'afferme ! J'ais soûl et quand je suis soûl, j'ai des goûts horrible !

Il grimaçait lorsque Benoit donnait un coup de genoux dans son entre jambe, il poussait un cris de colère regardant vers Benoit.

Mike : Benoit.. Si tu savais à quel point je te déteste !

Il le suivait du regard grimaçant, il commençait à se redresser le regardant.

Mike : Je t'en merde !

Il tendait sa main de Bijuu pour le diriger vers lui, mais prenant la forme d'un aigle, il évitait son attaque, c'est le sol qui recevait tout les dégâts à sa place. Mike levait les yeux tentant de le suivre du regard. Le voyant arriver vers lui, il tentait de se protéger et de l'attraper par la même occasion avec son bras Bijuu mais Benoit l'attrapait avant.

Mike : Tu crois faire quoi là ?!

Il finissait par le lâcher bien vite avant qu'il n'ait le temps de l'attaquer, Mike tombait la tête la première sur le sol ce qui le rendait inconscient, le Bijuu commençait à prendre sa place durant son inconscience ne voulant pas que son corps soit sans défense. tout son corps était recouvert de cette lueur noir, les yeux du Bijuu apparaissait regardant vers Benoit qui s'en aller. Mike était sous la forme du mini Bijuu, il avait une longue queue, des ailes des quatre pattes, il avait également des cornes, mais c'était toujours sous la lueur noir qui l'entourait.

Bijuu : * Il est partis, il est temps de te réveiller maintenant idiot. *

La lueur entrait rapidement dans son corps, Mike revenait à lui, il passait sa main sur sa tête grimaçant.

Mike : Humph .. Laisse moi dormir !

Il finissait par se redresser d'un coup sec regardant autour de lui, il tapait son poing à terre.

Mike : Fait chier !

Il se levait frottant ses vêtements, et se téléportait jusqu'à Brook qui se trouvait à l'hôpital, il faisait des petits yeux voyant Cole ligoté.

Mike : Tu ressembles à une grosse larve.

Il fit un sourire s'avançant vers lui.

Mike : Content que tu t'ais retapé, ne me fait plus une frayeur pareil !

il tournait le regard vers Brook par la suite lui souriait, il l'enlaçait tout contre elle glissant ses mains sur ses fesses.

Mike : Cette fois ci c'est terminé, plus d'alcool, plus de fête, plus rien. Et j'envisage bien d'avoir un enfant avec toi madame Kijo. Mais pas tout de suite hein !

Il tournait le regard vers la porte d'entrée voyant Avner s'y trouvé, il regardait vers Cole d'un regard triste. Il marchait vers lui se mettant à genoux à côté de lui et prenait sa main baissant la tête.

Avner : J'ai eu peur qu'il te sois arrivé quelque chose.. Lorsqu'on m'a dit que tu avais perdu beaucoup de sang.. J'ai cru le pire.. Et c'est la que je me suis rendu compte que.. Imprégnation ou non, je tenais à toi. Je suis désolé Cole.. J'ai été stupide.

Mike : Et c'est maintenant que ton petit cervellet se réveil et se dit, oh merde je tiens à Cole ! Sa fait cinq ans que tu le laisse poiroté dans son jus à dire que tu avais besoin de réfléchir, bah fallait le faire avant ! HUMPH

Il avait les larmes aux yeux.

Avner : Je sais, je ne mérite pas d'obtenir son amour, je tenais malgré tout à le revoir et m'excuser pour mon comportement ignoble.


Valas regrettait bien vers son fils qui était au plus mal après ce qu'il c'était passé avec Aphrodite et lui, il croisait les bras ne sachant pas quoi faire pour lui venir en aide, le mal était déjà fait, s'il aurait su, il serait venu bien plus tôt pour l'arrêter.

Valas : Elle finira par comprendre Valas, tu n'as jamais voulu en arrivé là, Aphrodite ta bien berné. Se n'est pas de ta faute.

Il se grattait la tête, il était bien énervé, mais Valas était également agacée, il tentait de réfléchir afin de retrouver la trace de Heley.

Valas : On va la retrouver ok ?!

Il grimaçait, n'aimant pas ne pouvoir rien faire ainsi, c'est la qu'il vit à la fenêtre Heley tomber du toit, il arquait un sourcil à ce moment là. Atori qui l'avait vu, apparaîssait dehors, auprès d'elle.

Heley tournait le regard vers Atori qui était proche d'elle, mais elle gémissait sentant la lame du sabre de Ouranos entré dans son corps, elle en avait les larmes aux yeux tellement que cela lui faisait mal. Valas apparu à son tour, regardant vers Atori et Ouranos.

Valas observait bien son fils se battre contre Ouranos, alors qu'il était sur lui à lui donné des coups de poings, celui-ci disparu aussi tôt. Valas tentait tout comme Atori de chercher après lui.

Valas : REste sur tes gardes surtout, il peut apparaître n'importe où ! Et la première occasion se trouve, mord le et aspire sa divinité !

Il reculait d'un pat voyant ce qu'il se passait par la suite et ocmprenait bien vite ce que Ouranos s'apprêtait à faire, il faisait apparaître l'un de ses titan ce qui était mauvais signe.

Valas : Ouranos, tu penses t'en sortir comme ça ?! Atori n'est pas ton seul ennemis, en faîte, tout les Dieux sont tes ennemis.

C'est à ce moment là qu'il vit Nomar apparaître à son tour, avec tout les autres Dieux, Abnar était également présent, il devait protéger la Terre, et ce Titan ainsi que Ouranos était trop dangereux. Valas marchait pour se retrouver au côté de Abnar.

Valas : Sa me plaît toujours pas que tu ais pris la place de Atori.

Abnar : Je ne m'en doute pas.

Valas : Mais au moins toi tu te bouges le cul comparé à ton père.

Abnar haussait les épaules.

Abnar : Il prenait malgré tout de bonne décision, il préservait ce qui lui était chère en respectant les lois.

Valas : Moué.. c'est pas trop le moment de discuter de toute manière, on va se débarrasser une bonne fois de ce Dieux.

Cronos : Nous allons le renfermer au Tartare.

Il tournait le regard vers lui à ce moment là, les sourcils froncés.

Cronos : Nous ne pouvons pas le tuer malgré ses intentions, il reste un grand Dieu.

Valas revenait vers le combat voyant que se Titan que Ouranos contrôlait avec attraper Atori et le balançait dans les maisons qu'il détruisait au passage, il grommelait, il savait malgré tout que se n'était pas ça qui allait arrêter son fils.

Il regardait bien la scène entre Ouranos, Atori et Nomar, il s'entraider à merveille, les autres Dieux ici présent n'était pas obligé de leurs venir en aide pour l'arrêter, certains soignait les humains qui était blessé à cause du Titan.

Mais Valas était surpris de voir que Atori fut avalé par ce Titan, il tendait la main créait une boule d'eau s'apprêtant à intervenir mais aussi tôt Atori sortis de son corps de l'intérieur. Il avait réussi à retrouver Ouranos et prendre sa divinité, Valas fit disparaître son attaque, posant ses deux mains sur ses hanches il se mettait soudainement à rire.

Valas : On fait moins le malin maintenant, hein Ouranos.

Il s'approchait de lui, le regardant attraper son sabre pour ensuite l'enfoncer dans sa cuisse, il saignait, tel qu'un humain, il avait perdu sa divinité. Abnar levait la tête faisant signe aux autres Dieux qu'ils pouvaient remonter à l'Olympe, il n'y avait plus aucun dangers ici, il marchait pour regarder Ouranos qui était encore à terre.

Abnar : Merci Atori de l'avoir mis à terre.

Cronos regardait son père qui n'était plus qu'un humain, Abnar tendait la main vers lui, de l'élèctricité sortait de son bras formant une lame.

Abnar : Nous allons en finir.

Chronos attrapait celle-ci pour l'arrêter.

Chronos : Ne le tuer pas.

Abnar : Il a commis d'horrible crime, il a désobéi à bien trop de loin dans le passé et continue malgré, il a fait apparaître un Titan ce qui aurait pu causer d'énorme dégât dans ce monde.

Cronos, il ne n'a plus qu'une divinité en lui, il n'y a plus de dangers à se faire désormais, et si vous le tuer, tout les titans et autre qu'il a créé vont disparaître à leur tour.

Abnar : Une raison de plus.

Il approchait sa lame sous sa gorge, Chronos l'arrêtait une nouvelle fois.

Cronos : Je n'ai aucune envie de disparaître également.

Il tournait le regard vers lui à cette instant.

Cronos : Je suis le tout premier Titan, je disparaîtrais si vous le tuer.

Abnar : Bien.. nous le tuerons pas, on va l'enfermer mais cette fois ci à l'Olympe pour éviter que sa libération se reproduise.

Il attrapait Ouranos et se téléportait, Cronos le suivait.

Valas s'approchait de Atori le regardant s'occuper de Heley. Celle-ci regardait bien vers lui, elle se retrouvait dans ses bras, elle regardait bien son visage encore les larmes aux yeux, elle détournait le regard le coeur serré.

Heley : Comment tu as pu me faire ça..

Valas : Il n'y ait pour rien.

Elle regardait vers Valas à ce moment là.

Heley : Il n'y est pour rien.. Je l'ai vu de mes propres yeux !

Valas soupirait, évidemment Ouranos avait fait en sorte de lui montrer la scène.

Valas : Bien, je pense que vous devriez discuter de ça seul à seul, je vais vous laisser. Il se téléportait, Heley gardait le regard tourné pour ne pas regarder vers Atori, une fois qu'elle fut soigné, elle désirait se retirer de lui.

Heley : Je peux marcher..

Elle se retirait de ses bras et entrait chez elle, elle regardait tout le désordre que Atori avait causé, ainsi que les murs qui était fissuré. Elle finissait par tourner le regard vers lui les sourcils froncés.

Heley : il m'a montré, alors ne ment pas..

Elle détournait le regard posant sa main devant sa bouche se mettant à pleurer.

Heley : Comment tu as pu me faire ça..

Elle se mettait dos à lui pour ne plus le regarder, c'était trop dure pour elle.

Heley : Tout le monde avait raison à ton sujet, j'aurais du les écouter.. Comment j'ai pu croire à tout tes mensonges, tu me dégoûtes..

Elle continuait de pleurer encore sous le choque de ce qu'elle avait pu voir, elle se sentait trahie.


Khaleesi tournait le regard voyant Zankou apparaissait auprès d'elle, elle s'avançait vers lui puisqu'il lui le demandait, elle devait donc se montrer devant tout les Dragons qui lui obéissaient. Elle le laissait lui prendre sa main et le suivait, une fois qu'elle fut en dehors de sa demeure, elle observait se grand feu et tout les personnes qui s'y trouvait, il y avait quelque Dragons sous sa véritable forme et non humaine, d'autre était sous forme humaine bien entendu.

Elle observait l'assemblée tout en marchant aux côté de Zankou, elle s'installait sur la bûche, elle observait tout ses dragons, certains dansaient entre eux, d'autre se combattaient, elle tournait le regard vers Zankou lorsqu'il lui parlait.

Khaleesi : Neltarion n'est pas en colère d'avoir perdu toute ses Dragons ?

Elle baissait les yeux vers sa main qui se glissait sur sa cuisse et il la pressait, elle relevait les yeux pour le regarder.

Khaleesi : Si je vais vivre auprès de vous, et que je vais côtoyer des Dragons, il veut mieux que j'apprenne votre langue.

Elle fermait les yeux lorsqu'il passait sa main pour décaler ses cheveux et pour lui donner des baisés, elle en avait des frissons. Elle regardait vers ses dragons arriver dans sa direction, ce qui fit arrêter Zankou par la même occasion. Elle souriait les trouvant très mignon, elle tendait la main afin de les caresser, elle entendait Zankou parler sous cette autre langue dont elle ne comprenait pas encore.

Elle fit un sourire les voyant se faufiler entre ses jambes, elle les caressait du bout des doigts.

Khaleesi : Je vois..

Elle relevait la tête regardant Kalzi arriver afin de reprendre ses enfants, elle gardait le sourire.

Khaleesi : non ils ne m'ont pas dérangé, ils sont adorable.

Elle regardait du coin de l'oeil vers Zankou, elle se taisait regardant de nouveau vers Kalzi qui lorsque Zankou demandait qu'elle s'en aille obéissait aussi tôt. Elle regardait dans la même direction que Zankou, vers les mâles qui se battaient entre eux, se disputant une femelle.

Khaleesi : Les hommes possèdent tout les droits ici ? Le gagnant aura droit à choisir les femmes qu'ils désirent ? N'est-ce pas un peu.. Bestial.. ?

Elle tournait le regard vers lui à cette instant. Etant donné qu'elle allait vivre ici, aux côté de tout ses Dragons, et aux côtés de Zankou, elle doit apprendre à les connaître, elle doit également se montrer tel qu'une Reine dont ils attend d'elle. Elle doit également connaître d'avantage Zankou, elle le regardait bien, sa vu n'était pas du tout déplaisante, elle le trouvait très beau, lui semblait également apprécier son physique, Evidemment, sinon il ne l'aurait pas choisis elle et non une autre.


Aphrodite regardait attentivement vers Derek attendant qu'il se décide à venir lui faire sortir son enfant, il finissait par accepter son offre, elle en fit un sourire et moi j'en fus soulagé.. J'espère qu'il y arrivera parce que si c'est le cas, elle a promis qu'elle ferait en sorte que Valas aime quelqu'un d'autre que Derek... Ce qui voudra dire qu'on pourra être enfin tranquille.

Je suivais Derek puisqu'il désirait tenter le coup, je me mettais à côté de lui alors que Aphrodite s'allongeait dans le divan tournant le regard vers Derek.

Aphrodite : J'espère que tu sais ce que tu fais.

Elle levait les yeux ricanant de ce qu'il lui disait.

Aphrodite : Bien, se ne sera aucune des personnes dont tu viens de mentionné.

Je restais muet, laissant Derek se concentrer.. Mais je le regardait faire, DErek arrivait à ouvrir la marque, le trou noir apparu. Aphrodite ne ressentait aucune douleur, comparé aux humains qui souffre de contraction et autres douleurs, elle baissait les yeux vers Derek qui plongeait ses mains dans le trou pour y faire sortir un premier Dieu, elle fut surprise d'entendre qu'elle portait des jumeaux.

Aphrodite : C'est la première fois que cela se produit..

Je prenais le premier enfants pour aider Derek, je baissais les yeux pour le regarder, il était magnifique, on voyait déjà qu'il était un Dieu, ses cheveux était étincelant. Derek sortait le deuxième, aussitôt la marque disparaissait ainsi que le trou noir, elle se redressait prenant son enfant que Derek tenait.

Aphrodite : Je tiens toujours mes promesses, vous ne verrez sans doute plus Valas.

Elle fit un sourire en coin, faisant apparaître un clone pour prendre son deuxième enfant que je tenais.

La vrai tournait le regard vers Derek après cette question, elle gardait le sourire malgré tout.

Aphrodite : Pourquoi ais-je fait ça ? C'est simple, Atori est un Dieu impressionnant, je n'aurais jamais envisagé ça lorsqu'il n'était qu'un simple Demi-Dieux, mais maintenant qu'il est un Dieu à par entière... Soit.. Il possède des pouvoirs impressionnant, et je mes enfants seront sans doute aussi exeptionnelle que lui, je ne désirais pas avoir de simple Dieux comme descendance.

Elle souriait encore de plus belle.

Aphrodite : Maintenant pour que je face la promesse, je dois trouver le coeur de Valas, il l'a scellé quelque part et sans ça, je ne pourrais pas changer l'amour qu'il porte pour toi.

Gabriel : JE vais le chercher.

Elle tournait le regard vers moi à cette instant, moi je tournais le regard vers Derek.

Gabriel : Si c'est le seul moyen, alors autant qu'on le face, je n'ai pas envie de continuer ma vie à te partager avec Valas.

Je haussais les épaules et utilisait ma rapidité pour chercher le coeur de Valas dans cette boîte et revenir pour la donner à Aphrodite, Celle-ci créait un second clone pour donner son enfant à celle-ci. Elle s'avançait vers moi, prenant la boîte et la déposait sur la table regardant celle-ci, elle glissait ses doigts sur l'ouverture où Valas l'avait scellé.

APhrodite : Je ne peux pas l'ouvrir.

Gabriel : Pourquoi.

Aphrodite : Valas est sans doute le seul à connaître la combinaison, il va falloir qu'il l'ouvre pour que je puisse agir.

Elle tournait le regard vers Derek, moi je détournais le regard agacé.. Il y a toujours quelque chose qu'il ne va pas...

Gabriel : C'est comme un code ?

Aphrodite : En quelque sorte oui.

Gabriel : Alors, essayez "Derek".

Je levais un sourcils regardant vers Derek à cette instant. Aphrodite se retournait vers la boîte, elle posait un doigt sur le centre de l'ouverture, des cignes apparaissait sur la boîte, la boîte s'ouvrait aussi tôt.

Gabriel : C'était tellement évident..

Elle prenait le coeur de Derek entre ses mains avec un sourire, elle changeait aussi tôt l'amour qu'il avait pour Derek pour le changer à une autre personne, elle tournait le regard vers Derek par la suite.

Aphrodite : C'est fait.

Ses clones disparaissait avec ses enfants et disparaissait à son tour, je souriais enfin.. On va pouvoir être tranquille.. Mais c'est la que je vis qu'elle avait emporté le coeur de Valas avec elle, je marchais vers la boîte regardant à l'intérieur, je tournais ensuite le regard vers Derek.

Gabriel : Elle l'a prit..

Je sens que quand Valas va apprendre ça.. Il sera très, très en colère. De plus il n'aime plus Derek, alors que va t-il lui faire .. ?


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cinq ans passé pour la famille kijo   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cinq ans passé pour la famille kijo
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le monde de minelia (forum devenu privé) :: Le continent de Grimdor :: Citée d'Hurleval :: Autres-
Sauter vers:  

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit