Forum privé
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Cinq ans passé pour la famille kijo

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Cinq ans passé pour la famille kijo   Jeu 14 Mar - 5:32

Cinq année est déjà passé, Heley était partie de chez elle afin de vivre avec Atori, mais elle désirait malgré tout garder le contact avec sa famille et ne voulait pas vivre au Paradis, parce que se n'était tout simplement pas chez elle, elle désirait rester sur Terre. Mais malgré tout, elle a pris beaucoup de temps avant de revenir rendre visite à ses parents ainsi que sa soeur, sa fut dure de faire le premier pat après tout ce qu'il c'était passé, elle savait que Lucas n'avait toujours pas compris la décision de sa fille, et Missa semblait mieux le prendre mais malgré tout déçue de l'avoir perdue.

De mon côté, je n'ai plus revu Benoit depuis, Lucas m'a aidé à remonté la pente, me disant que j'avais un fils dont je devais m'occuper, je n'ai jamais revu Derek non plus, Lucas m'a pas parlé de ce que Valas lui faisait subir pour ne pas que je déprime encore plus. Heureusement que Lucas était là, sinon je ne ferais rien de mes journées, mais je tente malgré tout de montrer que je suis heureux pour Tyler et pour Lucas.. Il m'a expliqué ce qu'il c'est passé avec Heley et Atori, il ne la voit pas souvent, de plus, Mike est resté en ville, afin de voir Brook, il s'y attendait également étant donné que dans le futur ils étaient ensemble.

Mais le pire était à venir.. Hatchiko et Stephan continuant de vivre ensemble on eu tout les deux un enfant ensemble, je ne l'ai appris que lorsque leurs enfant avec atteins l'âge de deux ans, ils désiraient sans doute nous le cacher mais c'est Lucas qui a été lui rendre visite qui l'a découvert le premier, il nous ensuite parlé de ça. Je pense même que je suis tombé bien bas lorsqu'il m'a dit cette.. Nouvelle, et cette fois ci, je ferais tout pour leur délivrer de cette malédiction, ils ne peuvent pas continuer ainsi... Lucas m'a clairement dit qu'il m'y aiderait.

Tyler est très intelligent pour son age, à chaque fois que je le vois, j'ai l'impression de voir Derek, il lui ressemblait beaucoup lorsqu'il était un enfant, il y a juste son oeil gauche qui est comme ceux de Benoit, la même couleur, je ne sais même pas s'il vit encore chez lui, s'il a réussi à me pardonner, s'il à lu entièrement ma chanson, s'il désire me revoir non.. Je ne devrais même pas y penser, je lui ais déjà fait bien trop de mal. Mais le pire, c'est que je pense sans cesse à Derek, c'est de lui que je rêve et non de Benoit, je me rend compte que je ne tenais pas à lui aussi fort que ça, après quelques mois et j'avais déjà passé à autre chose, je vis toujours dans cette hôtel, je ne chante plus depuis ses cinq dernière année, et sa ne plaît pas à mes fans d'ailleurs. Mais je n'ai plus d'inspiration pour quoi que se soit, comment pourrais-je écrire de nouvelle chanson, elle parle tous d'amour, et je n'ai plus rien de tout ça sauf pour ma famille.

Tyler : Papa, on va au parc ?! Il y mamy qui a dit qu'elle y serait avec Calisi !

Je revenais à la réalité sous la voix de mon fils, je baissais les yeux pour le regarder à cette instant, il avait ses mains posé sur le fauteuil, entre mes jambes et me regardait avec ses grands yeux de couleurs différentes. Je lui fis un sourire et passait sa main au dessus de sa tête.

Gabriel :Oui on va y aller.

Tyler : Tu devrais te raser, tes pas joli comme ça

J'en redressais les sourcils mais ricanait.

Gabriel : D'accord, papa va se raser.

Tyler : Vais préparer mon sac.

Il se mettait à courir dans la chambre, il sortait un sac et s'accroupiait pour y mettre des jouets dedans, je le regardais avec un sourire, je me dirigeais jusqu'à la salle de bain me regardant, je ne me suis pas rasé depuis au moins une semaine. Je commençais donc à le faire, une fois que j'avais terminé, je revenais vers Tyler.

Gabriel : Et voilà, papa est tout sexy maintenant.

Tyler : Pas autant que moi.

Il passait ses mains devant sa bouche riant, j'en souriais également le serrant contre moi.

Gabriel : Tes le plus sexy de tous.

Je lui prenais la main pour qu'on aille jusqu'au parc, mais à peine je marchais un pat qu'il nous téléportait tout les deux jusque là, je regardais autour de moi et baissait la tête vers Tyler.

Gabriel : Qu'est-ce que je t'ai déjà dit à propos de tes pouvoirs Tyler ?

Il mettait ses mains derrière son dos, et tapait son pied à plusieurs reprise sur le sol.

Tyler : Ne pas les utiliser dans des lieux public..

Gabriel : Oui, et ici nous sommes dans un endroit où il y a beaucoup de monde.

Tyler : Pardon.. J'étais.. pressée de voir mamy shizuka et Calissi..

Gabriel : Allé se n'est pas grave, regarde mamy est assis la bas sur la banc, avec papy Teijo.

Il se mettait à courir jusqu'à Shizuka sautant dans ses bras, il posait sa tête entre sa poitrine frottant bien dessus.

Tyler : Mamy !

Je marchais pour les rejoindre, Teijo tournait le regard vers moi.

Teijo : Alors on sort de sa tanière.

J'haussais les épaules.

Gabriel : Tyler avait envie de vous voir, où est votre fille ?

Il pointait du doigt, elle était occupée de descendre du tobogan et courait vers nous, elle était très mignonne.

Calisi : Est-ce que tyler peux venir jouer avec moi ?

Gabriel : Oui bien sûr.

Elle l'attrapait par la main et le tirait.

Calisi : vais te montrer ma cachette mais c'est top secret alors faut que tu gardes sa pour toi ! Sinon, tu seras plus mon ami.

Elle s'arrêtait devant un long tuyaux bleu, elle s'asseyait dessus tout en le regardant.

Calissi : Tu dois promettre de tenir le secret, et se sera notre cachette à tout les deux.

Tyler : d'accord, je le promet !

Elle souriait et se mettait à quatre patte pour marcher dans le tuyau, elle s'arrêtait au bout d'un moment dans la main, un portail se créait, elle y pénétrer, ils se trouvaient tout les deux dans petit endroit, il y avait une mare, un et un grand arbre avec toute des fleurs rose.

Calissi : Voilà !

Tyler : Wouaaah.

Calissi : Mais faut que t'en parle à personne.

Tyler : Promis.

Je regardais bien vers le tuyau où ils étaient partis tout les deux, je tournais par la suite le regard vers Shizuka

Gabriel : Alors.. Des nouvelles de Derek ?

Teijo : Non, on ne sait toujours pas où il est..

En réalité, tout le monde était au courant qu'il était prisonniers de Valas durant tout ce temps chez les Dieux, mais ils ne préféraient pas m'en parler de peur que je le prenne mal et.. A mon avis sa sera le cas.


Heley était souvent toute seul chez son nouveau chez elle, sa lui faisait bizarre d'avoir quitter sa famille, mais après cinq année, elle s'y était habitué et avait déjà était les voir. Bien que c'était assez tendu... Atori était souvent chez les Dieux, il avait certainement pas mal de chose à faire, elle était donc toute seul et décidait d'aller rendre visite à sa soeur, ainsi qu'à sa mère et son père. Elle enfilait une veste sur elle, en cinq ans, elle avait déjà plus muri, elle avait également changé un peu physiquement, elle pris un peu de poitrine, elle était également plus féminine, plus "femme".

Elle fermait la porte derrière elle et marchait jusque chez ses parents, elle pourrait se téléporter, mais elle avait envie de marcher un peu de prendre l'air. Elle marchait sur ses hauts-talons, elle savait également que Brook est avec Mike, elle en était très contente pour elle, elle est d'ailleurs partie de chez elle pour vivre avec lui, mais deux ans après elle et Lucas l'avait mieux prit que pour Heley.

Elle finissait par arriver devant la porte de chez ses parents, elle frappait sur celle-ci, Lucas l'ouvrait, il lui souriait.

Lucas : Vas y entre, pourquoi tu ne t'ais pas téléporté directement, tu sais très bien que tu es la bienvenue ici.

Heley : J'avais juste envie de marcher un peu.

Lucas : Je vois, Brook est ici avec Mike, tu as bien fait de venir.

Elle souriait, sa faisait un moment qu'elle n'avait plus vu sa soeur, elle entrait, donnait une bise à Lucas, elle serrait sa mère contre elle l'embrassant également, et regardait par la suite vers sa soeur avec le sourire. Elle marchait jusqu'à elle l'enlaçant.

Heley : J'espère que tu es heureuses avec Mike.

Mike : Bien sûr qu'elle l'est, je suis un homme parfait et j'en prend soin.

Elle se retirait d'elle tournant le regard vers Mike avec un sourire, elle penchait la tête souriant.

Heley : Je l'espère bien.

Mike : C'est plutôt à toi de te demander ça, et ton Dieu.

Elle redressait la tête le regardant plus sérieusement.

Heley : Il me rend également très heureuse.

Mike : Temps mieux, je penses que c'est ce que tout le monde désire entendre, tu es souvent le sujet de conversation.

Elle détournait le regard par la suite.

Lucas : Hum.. Tu désires quelque chose à boire ?

Heley : Non merci.

Lucas : Tu pourras parler à Atori, qu'il demande une bonne fois pour toute à Valas de laisser Derek tranquille ?!

Elle se retournait pour le regarder.

Heley : Je lui en ais déjà parlé.

Lucas : Alors pourquoi Derek n'est toujours pas ici ?! Atori a t-il peur de son père ?

Heley : Je lui en reparlerais.

Lucas : Pourquoi il n'est pas venu avec toi ?

Heley : Il est occupé.

Lucas : Je vois.

Heley : Il a beaucoup de responsabilité maintenant qu'il est a pris le trône.

Lucas : Il n'a donc plus le temps pour être avec toi.

Heley : Si papa, je le vois souvent.

Lucas : Temps mieux, si tu heureuse ainsi c'est le principal.

Elle lui faisait un sourire, elle passait ses mains derrière sa robe et s'asseyait à côté de sa soeur, Mike glissait sa man sur le genoux de Brook.

Heley : Comment va Papy Gabriel ?

Lucas : Il pourrait aller mieux, il aurait mieux si il sait que Benoit à pu passer à autre chose et le pardonne pour tout ça, il vivrait également mieux si Derek serait là, je n'aime pas devoir lui mentir ainsi...

Heley : Je te promet d'avoir une bonne conversation à propos de Derek avec Atori.

Lucas : Oui s'il te plaît, sa me fait déjà assez mal de savoir que Derek est entrain de vivre une véritable torture pendant c'est cinq dernière année sans qu'on puisse l'y aider... Il va croire qu'on l'a abandonné..

Elle baissait les yeux.

Heley : Se n'est pas le cas.

Lucas : Tu connais Derek, et dans des moments pareil, on pourrait croire n'importe quoi.

Heley : A chaque fois Atori change de sujet.. * Il a la fâcheuse habitue de changer nos conversation en sexe.. Et ça marche toujours. *

Elle relevait la tête par la suite.

Heley : Mais cette fois ci, je vais lui dire clairement ce que j'en pense.

Mike : Oué, fronce bien des petits sourcils, tu baisses tes oreilles en arrière et tu ébouriffies ta queue pour montrer que tu n'es pas contente haha, ainsi c'est clair qu'il t'écoutera, il faut t'énerver de temps en temps ma petite Heley. Moi Brook, elle m'en fait voir tout les jours, et elle me dit clairement ce qu'elle pense, ainsi je sais quand elle est en colère ou non.

Il fit un sourire regardant vers Brook.

Mike : Regarde quand elle me fait se regard, sa veut dire tais toi ou je te mord.

Heley : Brook adore mordre, elle a déjà menacé de mordre à un endroit précis à Atori.

Elle fit un sourire, elle finissait par se lever.

Heley : Je vais voir si Atori est rentré, il n'aime pas que je parte lorsqu'il n'est pas là, et je n'ai pas laissé de mot.

Lucas : Bien, on était content de ta visite, revient plus souvent Heley.

Heley : Oui c'est promis, cette fois ci je vais me téléporter.

Lucas : N'oublie de parler de Derek

Elle fit un signe de la tête et se téléportait, Atori était là, elle le regardait bien sérieusement.

Heley : Tu es la depuis longtemps ? J'ai été rendre visite à mes parents, ma soeur était également là, accompagné de Mike. Dit.. Il faut que je te parle de Derek, tu pourrais dire à Valas de le laisser tranquille ?

Pendant ce temps Hatchiko avec Delic sur ses jambes, ils avaient eu tout deux un enfant, elle en était fière et l'aimait beaucoup, mais elle n'osait pas le montrer à sa famille, Stephan ne voulait pas le faire d'ailleurs, jusqu'à ce qu'il est c'est trois ans, ils l'avaient gardé en secret, mais Lucas a finis par le découvrir et l'a dit à tout le monde, ils ne voient pratiquement plus personne de leur famille, et ils préfèrent ne pas les voir.

Hatchiko : Alors mon bébé, tu veux faire quoi aujourd'hui ?

Elle tournait le regard vers Stephan avec un sourire.



Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Cinq ans passé pour la famille kijo   Jeu 14 Mar - 23:38

Shizuka était assis sur le banc de la plaine de jeu prenant quelque photo de sa fille au côté de Teijo, son regard se tournait vers Tyler qui arrivait en courant dans sa direction. Elle souriait tentant les bras lorsque celui ci y sautait, elle le serrait fort content de le revoir.

Shizuka: Je suis contente que t'es réussis à convaincre ton papa de sortir, qu'est ce que t'es beau.

Elle fit des petit yeux regardant Teijo lorsqu'il lui faisait sa petite pique à Gabriel, elle s'approchait discrètement de son oreille à se moment la.

Shizuka: tu peux causer toi, j'ai presque du te tirer hors de ton divan pour que tu nous accompagne au parc!

elle prit d'autre photos de Tyler et Calisi se tenant la main courant vers les tuyaux, elle baissait son appareil tournant son regard vers Gabriel l'air triste. Elle était tout autant au courant pour moi retenu de force chez les dieux par Valas, sa lui plaisait pas de devoir le cacher à Gabriel, mais il se trouvait déjà dans un mauvais état et lui dire la vérité empirait les choses.

Shizuka: je suis sûr qu'il va bien Gabriel, tu connais Derek...il disparaît de la circulation sans donner de nouvelle et il réapparaît sans même qu'on s'y attende tout ça en lâchant une de ses vannes et je suis certain que la première sera pour Teijo.

Elle se levait de son banc se demandant pourquoi elle ne voyait pas les enfants en sortir, se mettant à quatre patte dans le sable, elle passait sa tête dans le tuyaux.

Shizuka: vous faites pas des cochonneries vous deux au moins? Calisi? Tyler? mais ou ils sont passé ses deux petit voyou!

Elle se redressait frottant sa jupe et la remettait en place, se retournant elle vit tous des pères qui gardaient également leurs enfants squatté dans sa direction. Ils avaient gentiment profité de la vue lorsque Shizuka était à quatre patte dans le sable.

Shizuka: aller maté vos femmes plutôt!

Elle grommelait entre ses dents allant se rasseoir à côté de Teijo.

Shizuka: à croire qu'ils ont jamais vue de femme de leurs vie! bande de d'excité. Calisi à encore utiliser ses pouvoirs pour disparaître Teijo, ta intérêt à la gronder ou tu aura du pain et de l'eau pour le souper.

Elle reprenait son sérieux regardant vers Gabriel.

Shizuka: Gabriel tu devrais pas te renfermer dans ton cocon comme tu le fais, pense un peu à Tyler. Tu crois que sa lui fait plaisir de voir son père malheureux? regarde le groupe de père la bas on pas essayer de regarder sous ma jupe, peut être qu'ils serait intérêt par un bel homme comme toi.

Elle regardait vers les hommes et se mis à grimacer.

Shizuka: bon d'accord peut être pas le pelé et...le gros...hum bon d'accord il a peut être pas se qu'il te faut ici, mais...

Elle tapait son coude contre le bras de Teijo pour qu'il essaye de dire quelque chose.

***

Brook entendait la voix de sa soeur, elle s'en releva d'un coup contente de pouvoir la revoir. Elle se précipitait dans ses bras souriant, mais fini par la lacher tournant le regard vers Mike.

Brook: Un homme parfait? tu crois pas que tu exagère Mike?

Elle gardait sourire malgré tout se r'asseyant à côté de lui, encore une fois elle était le sujet de conversation. C'est souvent le cas d'ailleurs, sa tourne autour Heley, Atori, Derek et Gabriel. Il est rare qu'ils arrivent à parler d'autre chose.

Brook: papa arrête avec tes questions, tu veux qu'elle reparte aussi vite qu'elle est arriver?

Elle lui faisait la mauvaise tête pour lui faire comprendre qu'il arrête avec ses défiler de question, a chaque fois qu'elle leurs rend visite c'est pareil. Lucas n'a jamais vraiment accepté qu'elle parte avec Atori, il aime sa fille c'est normal qu'il s'inquiète pour elle.

Brook: tu me fait pas tans d'histoire avec Mike, bon faut dire que je l'ai bien dressé celui la.

elle en montrait tout sa fierté à cette instant, Brook reprenait son sérieux maintenant le sujet reviens vers Derek. Encore une fois il tente de convaincre Heley de parler à Atori pour faire revenir Derek, mais à chaque fois c'est la même histoire beaucoup de promesse, mais rien ne bouge. Brook regardait Mike lorsqu'il prit la parole, elle plissait les yeux puisqu'il la faisant passez pour une tiran.

Brook: je t'en fais voir tous les jours hein?

Elle n'arrivait pas à retenir son sérieux entendant sa soeur, elle se mit à rire repensant à se jours.

Brook: ah oui je me souviens, j'aurais peut être du le faire d'ailleurs.

Heley décidait de s'en aller, Brook repris un air triste mais la laissait partir.

Brook: je sais pas pourquoi tu persiste papa, sa fait cinq ans qu'elle est censer parler de Derek à Atori...il se moque de se que peut ressentir Derek, c'est son père, mais il préfère le voir souffrir dans les bras de Valas plutôt que le décevoir...je comprend pas comment ma soeur peut aimer un type pareil!

Elle fini par fini par montrer le poing s’énervait!

Brook: avec moi sa irait pas comme ça! je lui tiendrais le bout de sa queue de dieu jusqu'à qu'il fasse revenir grand père!

Elle râlait encore lâchant des mots incompréhensible, sa queue était tout ébouriffer et balançait de droite à gauche sur le visage de Mike.

Missa: calme toi Brook, je sais que tu es en colère, mais s'énerver ne le fera pas revenir.

Brook: dommage sinon sa fait bien longtemps qu'il serait revenu.


****

Atori n'appréciait déjà pas de se retrouver seul chez lui, ses mains poser sur la table il attendait le retour de Heley. Son regard se tournait vers elle alors qu'elle arrivait par téléportation, il se redressait croisant les bras.

atori: je suis la assez longtemps pour voir que tu n'étais pas à la maison.

Il tournait son regard lorsqu'elle lui parlait encore de Derek, il s'avançait vers elle passant ses mains sur son visage tentant une fois de plus de changer de conversation.

Atori: Sa me dérange pas que tu rende visite à tes parents, mais laisse moi au moins un mot. tu sais que j'apprécie pas que tu me prévienne pas lorsque tu sort. J'ai déjà beaucoup de travail la haut, c'est normal que j'aime avoir ma femme auprès de moi quand je rentre.

Il retirait son sourire, elle insistait avec Derek se qu'il l'énervait. il reculait faisant un tour sur lui même tout en passant sa main sur son visage.

Atori: c'est toujours pareil, quand tu va rendre visite à ton père j'ai toujours droit à la même chanson! Derek appartiens à mon père, comme toi tu m'appartiens Heley. Il va bien, il est en bonne santé et a tout se qu'il souhaite! sa leurs suffit pas?

Il fermait les yeux tentant de se calmer.

Atori: me regarde pas avec ses yeux la Heley...bon très bien! je vais le redescendre sur terre, mais...parce qu'il a un mais, sa risque d'être seulement temporaire. Je vais rassemblé le conseil, pour rélger plusieurs problème, j'y inviterais mon père. Je profiterais de cette occasion pour r'envoyer Derek, peut être un mois...je serais donc également absent Heley.

Il s'asseyait à la table.

Atori: c'est se que tu voulais, que je laisse derek respirer et bien voilà...maintenant tu te plaindre que tu me vois plus, mais si Valas s'en rend compte heley, il sera très en colère.

Il fermait les yeux et les r'ouvris.

Atori: je viens de ressemblé tous le monde dans la salle du conseil, ils m'attendent. Je r'enverrais à se moment la Derek sur terre et je sais déjà ou l'y envoyer. Tu pourra profité de mon absence pour prévenir ton papa que ta enfin réussis à me convaincre.

Il se relevais s'approchant d'elle malgré tout pour l'embrasser.

Atori: si il a vraiment quelque chose d'urgent, appelle moi et je quitterais le conseil pour toi...seulement si c'est urgent Heley.

Il se téléportait après ses paroles, r'envoyant Derek par la même occasion sur terre. Stephan regardait la télévision tranquillement jusqu'à que hatchi demande quoi faire avec Delic.

Delic: au parc maman s'il te plait.

Stephan: il a trop de monde au parc, j'aime pas.

Delic: il a toujours trop de monde partout...

Il faisant la mauvaise tête à son père qui soupirait éteignant la télévision.

Stephan: entendu, je dois aller m'occuper de papier dans un agence du coin de toute façon.

Delic: ouiiiii merci papa.

Content il descendait des genoux de Hatchi courant pour mettre ses petite baskets.

Stephan: oublie pas ton manteau delic.

delic: j'ai jamais froid papa

Stephan: je sais! mais on c'était déjà expliquer la dessus.

Delic: d'accord.

Ils se dirigeaient donc tout les trois jusqu'au parc et donc la plaine de jeux sans se douter qu'il risquerait d'y faire une rencontre. Stephan s'arrêta à un batiment pour remplir certain papier, il embrassait Hatchi puis son fils avant d'y entrer.

Delic: vite maman! vite! j'ai envie d'aller sur le toboggan!

Il lâchait la main de sa mère pour courir vers le premier toboggan, il avait Gabriel les autres tout près sans même savoir qui c'était ne les ayant jamais vu.

Delic: maman tu me regarde!

Il descendait de celui ci et pile à se moment la, une lumière apparu faisant faire apparaître une silouhette. Delic encore assis levait les yeux éblouis par cette lumière. C'était autre que moi, j'étais vêtu d'une longue tunique noir et argenté laissant entre voir mes jambes, pied nu garnis de bracelet au cheville ainsi que le long de mes bras, bague et tout les bling bling que Valas me forçait à me mettre. j'avais également de très long cheveux toujours nouée en tresse longeant le long de ma colonne vertébral.

Delic: ouuhhaaa un prince.

Je me tournais entendant une voix d'enfant, Shizuka se levait d'un coup sec m’apercevant au loin. Je savais pas se que je foutais la, j'étais dans le jardin avec tout les autres imprégnés des dieux et maintenant je me retrouve...dans une plaine de jeu.

Shizuka: Teijo! dit moi que je suis pas entrain de rêver!

elle attendait pas sa réponse qu'elle courrait dans ma direction sautant dans mes bras, je l'avais pas vue venir. est ce encore une ruse de Valas pour me torturer mentalement, une illusion de sa part? sa me semblait si vrai, je serrais ma mère qui pleurait sur mon épaule.

Derek: maman...est ce que je rêve?

Elle me pinçait la cuisse.

derek: aie! pourquoi tu me me pince!

Shizuka: sa répond à ta question.

Je souris, elle attrapait ma tresse la dévisageant du regard.

Shizuka: ta des long cheveux maintenant? pourquoi une tresse derek?

derek: sa s'enroule plus facilement autour du poignet.

Elle le lâchait comme ci elle avait affaire à un serpent venimeux ayant bien compris ou je voulais en venir. Je levais les yeux grimaçant voyant Teijo, mais lorsque je le vis lui mon souffle se coupa. Je détournais le regard ne comprenant toujours pas se que je faisais la et Gabriel est la...c'est surement pas valas qui m'a ramené c'est impossible.

Shizuka: il ta enfin libérer.

derek: non c'est surement pas lui.

Je regardais à nouveau vers Gabriel, il semblait sous le choc. Je m'avançais dans leurs direction voulant le voir de plus près. Je lui faisais face le regardant de haut en bas.

Derek: ta pris un coup de vieux, mais pas autant que Teijo.

Delic curieux s'approchait de Gabriel en premier intrigué.

Delic: vous ressemblez à mon papa.

Derek: je pensais que t'avais un nouveau gamin, c'est pas le tiens? on dirait toi en miniature.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Cinq ans passé pour la famille kijo   Ven 15 Mar - 7:20

Heley regardais vers Atori sérieusement, encore une fois il tentait de changer de conversation, elle baissait les yeux l'écoutant sans rien dire, elle relevait les yeux pour le regarder voyant qu'il s'avançait vers elle caressant son visage.

Heley : Je sais Atori, désolée, la prochaine fois je te laisserais un mot mais... J'aimerais qu'on revienne au sujet de Derek s'il te plaît.

Bien entendu elle savait qu'il n'aimait pas parler de lui, lorsqu'elle parlait de quelque qui ne l'intéressait, sa l'énervait toujours. Elle l'écoutait tout en haussant les épaules.

Heley : Non, il n'appartient plus à Valas étant donné qu'il n'en ait plus imprégné.. Non tu sais très bien que sa ne nous suffis pas, il fait partie de ma famille, alors j'aimerais qu'il nous revienne, je t'en prie Atori..

Elle plissait une oreille en arrière tout en le regardant, lui faisant les yeux doux. Elle faisait un grand sourire lorsqu'il finissait par accepter de redescendre Derek sur Terre. Mais elle retirait lentement son sourire lorsqu'il commençait à continuer.

Heley : * Un mois.. Seulement un mois... *

Elle en détournait le regard, surtout lorsqu'elle apprenait qu'il serait donc absent durant se mois.

Heley : Alors je ne te verrais pas durant tout ce temps..

Elle le regardait de nouveau, il s'asseyait sur le rebord de la table, sa ne lui plaisait pas de ne plus pouvoir le voir, déjà qu'il devait souvent partir, la sa va être encore pire, elle fermait les yeux quelque instant pensant à Derek, elle lui devait bien ça. Elle en rouvrait les yeux pour le regarder.

Heley : J'aurais préféré savoir qu'il revienne pour toujours... Mais.. C'est déjà ça.. Merci Atori.

Elle était malgré tout très déçue.

Heley : Alors tu t'en vas déjà maintenant ?

Elle détournait le regard, fronçant légèrement les sourcils. Lorsqu'il s'approchait enfin d'elle, elle glissait ses doigt derrière sa tête et l'embrassait à son tour, elle gardait les yeux ouvert pour le regarder .

Heley : D'accord, tu vas me manquer.. Mais merci, essaye de parler à Valas... qu'il laisse Derek tranquille, s'il te plaît, on a besoin de lui ici.

Il se téléportait sans lui répondre, elle baissait ses mains à cette instant, plutôt mal. Elle ne le verrait désormais plus durant un mois entier. Elle en avait les larmes aux yeux, mais finissait par se téléporter pour revenir chez son père, Celui-ci se redressait la regardant.

Mike : Déjà de retour, c'était rapide.

Heley : Il va faire revenir Derek..

Lucas : Vraiment ?

Heley : Oui mais...

Lucas : Mais quoi ?!

Heley : Que temporairement, pendant un mois, le temps qu'il règle quelque chose chez les Dieux, il va occuper Valas, mais s'il découvre que Derek ne soit plus là, il va être en colère.

Lucas : Que pendant un mois ? Atori ce fiche t-il de nous ?!

Heley : Papa, il fait de son mieux.

Lucas : Bon, où est Derek ?

Heley : Je ne sais pas, il ne m'a pas dit où il l'avait téléporté.

Il fermait les yeux utilisant ses pouvoirs pour le repérer, il finissait par les rouvrir.

Lucas : Avec Gabriel, Shizuka, Teijo, au Parc.

Il souriait heureux de savoir que Derek était ici, il marchait jusqu'à Heley glissant une main sur sa tête.

Lucas : Merci Heley.

Heley : Je n'ai pas fait grand chose, c'est Atori qui l'a fait, remercie le.

Il se taisait à cette instant, il se tournait vers Missa.

Lucas : On va faire une fête pour l'accueillir comme il se doit.

Mike : J'adore les fête !



Pendant ce temps du côté de Hatchiko, celle-ci avait toujours DElic sur ses jambes, elle souriait lorsqu'il demandait à allé au parc, elle tournait le regard vers Stephan attendant sa réponse. Ils n'aiment pas se rendre dans des lieux public. Elle souriait puisqu'il finissait par accepter.

Elle regardait son petit garçon courir rapidement pour se préparer, elle se levait à son tour pour faire de même, elle se rendait jusqu'à la salle de bain rapidement pour enfiler un jeans au lieux de sa petite robe, et mettait un top ainsi qu'une veste en cuir, elle mettait un foulard autour de son cou, ainsi Stephan n'aura pas à rouspété.

Elle sortait de la salle de bain, prenant son sac à main qu'elle mettait sur son épaule.

Hatchi : On peut y aller.

Elle en gardait le sourire, tenant la main de Stephan, ainsi que celle de DElic de l'autre côté, une fois qu'ils arrivaient près du parc, elle s'arrêtait devant l'immeuble dont Stephan devait y déposer des documents, elle lui donnait un baisé.

Elle tournait par la suite le regard vers Delic qui était tellement pressé de se rendre jusqu'au parc qu'il en lâchait sa main et courrait, celle-ci se mettait à son tour de courir.

Hatchi : Delic ! On ne traverse pas la route comme ça !

Elle finissait par arriver au parc, elle regardait Delic le sourire aux lèvre, elle n'avait pas fait attention à nous au début, elle regardait vers son fils.

Hatchi : Oui je te regarde vas-y montre moi.

Elle tournait par la suite le regard ressentant leur présence elle en fut surprise, Teijo restait assis levant un sourcils.

Teijo : Et bien, il y a une réunion de famille on dirait, où est Stephan ?

Hatchi : Il est occupé.

Elle semblait mal à l'aise, je plissais les yeux vers Delic ayant bien compris que c'était leur enfant, il faut vraiment que je leur retire cette malédiction. SA ne peut plus durer ainsi.. J'avais déjà dure à digérer le fait qu'ils soient ensemble, qu'ils puissent avoir une relation.. Sexuelle, mais avoir un enfant.. C'est encore pire que tout.. Heureusement, Delic ne semble pas être au courant que Stephan est censé être son grand père, il est déjà le père de Hatchiko, ils ont eu un enfant ensemble, j'avais vraiment du mal à digérer ça..

C'est là que Derek apparaissait, j'en écarquilait les yeux n'en revenant pas, je restais là sans bouger, Teijo appelait aussi tôt Calissi pour qu'elle revienne, elle réapparaissait dans le tuyau avec Tyler, elle marchait à quatre patte passant sa tête pour regarder vers ses parents.

Calissi : Il se passe quelque chose !

Tyler : Quoi ?

Elle sortait et tenait la main de Tyler regardant vers Derek.

Calissi : Il fait peur..

Tyler : Vais te protéger !

Elle souriait, Derek était de dos, ils ne voyaient donc pas son visage.

Teijo : Non tu ne rêves pas Shizuka, Derek est bien présent, et a un look plutôt étrange d'ailleurs

Il fit un sourire en coin voyant Shizuka l'enlacer, elle était déjà assez mal de l'avoir perdu, mais il craignait déjà que se ne soit pas pour très longtemps et si c'est le cas, Valas va redescendre tôt ou tard.. Moi j'avais l'impression de rêvé, je ne savais pas quoi dire, ni bouger de ma place, j'étais juste.. figé.

Tyler tirait Calissi de la main et levait la tête regardant vers Derek, il plongeait ses grand yeux de couleur différent vers le visage de Derek.

J'avais ma gorge qui se nouait lorsqu'il parlait de sa tresse, j'avais également bien compris où il voulait en venir.. Il parlait de Valas.. J'en avais le regard triste..

Je le regardais venir jusqu'à moi, je le regardais bien dans les yeux, lui semblait m'inspecter, j'en fis un sourire de ce qu'il me disaiat, j'en haussais les épaules.

Gabriel : Heureusement que Teijo ma mis un sort pour arrêter que je vieillisse physiquement...

Teijo : Etant donné qu'il ne veut pas qu'on le transforme.

J'en détournais le regard quelque instant, je revenais vers Derek l'admirant, Il a changé en quelque sorte, il a des long cheveux, porte des vêtements qui ne lui ressemble pas, des bijoux.. Depuis cinq ans.. Il est avec Valas, je commençais à comprendre, il est avec lui chez les Dieux, pourquoi personne ne m'a rien dit, tout le monde me disait qu'il avait besoin d'air, je n'aurais jamais cru qu'il serait au Paradis pour allé prendre l'air... Valas lui a t-il fait du mal ?

Je baissais les yeux vers Delic qui arrivait à ce moment là, j'en plissais les yeux le regardant bien.

Gabriel : Non se n'est pas le miens.. C'est le fils de.. Stephan et Hatchi.

Je levais le visage la voyant au loin, elle marchait rapidement pour prendre la main de Delic et regardait dans notre direction, si Stephan sait qu'ils sont tous ici, il risque d'être de très mauvais humeur sachant très bien qu'ils tenteront de faire la morale, et il n'avait pas non plus envie de voir se regard qu'on avait en ce moment même, un regard de... dégoût.

Hatchi : Salut, il s'appelle Delic.

Elle se mettait accroupis pour être à la hauteur de Delic.

Hatchi : Eux se sont tes Grand-père, il y a également ton arrière grand mère qui est là.

Elle se redressait par la suite regardant vers moi quelque instant et ensuite vers Derek.

Hatchi : Vous ne semblez pas très ravi de me voir.

Elle posait ses mains sur les oreilles de Stephan pour ne pas qu'il entende et leurs chuchotait.

Hatchi : Je me fiche de ce que vous pensez de moi et de Stephan, ainsi que de notre enfant, n'essayez pas de faire quoi que se soit pour nous séparer, on s'aime, on aime notre enfant, c'est tout ce qui importe, ne brisez pas ça.

Gabriel : Hatchi... Tout ce qu'il est arrivé entre vous deux.. Se n'est pas humain...

Elle fronçait les sourcils à ce moment là, sous la colère elle criait.

Hatchi : Mais on est pas des humains.

Elle retirait ses mains de Delic et le prenait par sa main s'apprêtant à s'en aller.

Hatchi : Vient Delic, on va retrouver papa.

Elle commençait à partir, mais s'arrêtait pour se retourner une dernière fois

Hatchi : Occupez vous de votre vie, et non de la notre, de toute façon on a pas besoin de vous. On très heureux comme on est.

Elle finissait par s'en aller entrant dans la bâtiment où était Stephan, elle s'asseyait sur une chaise d'attente, attendant qu'il ait finis, elle asseyait DElic à côté d'elle et passait ses mains sur son visage fermant quelque instant les yeux.

Hatchi : Je suis désolé Delic, tout ceci n'est pas de ta faute.

Elle retirait ses mains pour le regarder.

Hatchi : Maman et papa ne s'entend pas très bien avec eux, tu comprends ?

Tyler tournait le regard vers Delic qui partait, il attrapait par la suite la manche de Derek afin de mieux le regarder.

Gabriel : Tyler, c'est.. Ton autre papa.

Tyler : Il a la classe ! Je veux me faire pousser les cheveux comme lui !

J'en ricanais à ce moment là, mais reprenait aussi tôt mon sérieux me rappelant de ce qu'il avait dit avec sa tresse, je détournais le regard par la suite.

Gabriel : Alors, tu es avec Valas durant tout ce temps, et au Paradis.. Sa doit être génial au point d'en délaisser sa famille.

J'avais une quelque rancoeur au fond de moi, pourquoi est-ce que je lui en veux, c'est à cause de moi qu'il est partis, qu'est-ce que je croyais ? qu'une fois qu'il aurait su que c'était finis entre Benoit et moi, qu'il allait revenir dans mes bras ? Et que j'allais recommencer à vivre un parfait amour à ses côtés ? Non.. Je suis un idiot.. J'ai malgré tout l'impression d'avoir été trahis, personne ne m'a dit la vérité, moi j'espérais malgré tout le revoir, je n'ai pensé qu'à lui et au lieux de ça, il était avec Valas.. Je gardais la tête sur le côté n'ayant plus le courage de le regarder.

Mon Gsm sonnait, ouf, sa me fera une excuse pour parler d'autre chose et d'éviter de le regarder.. Je le sortais de ma poche, c'est Lucas, je décroche.

Gabriel : Lucas ?

Lucas : Derek est avec toi ?

Je tournais le regard vers Derek à ce moment là.

Gabriel : Oui il est là.

Lucas : Venez chez moi alors, venez tous.

Gabriel : D'accord.. Je transmet le message.

Lucas : à toute de suite !

Il raccrochait, je remettais mon téléphone dans ma poche haussant les épaules.

Gabriel : Lucas nous attend chez lui, il sait que Derek est revenu.

Je regardais quelque instant vers Derek mais mon regard allait ailleurs par la suite, je regard Tyler, lui était hypnotisé par Derek.

Tyler : Allé les jeunes, je vous téléporte tous, a mon avis, Lucas a une surprise pour nous.

Il fit un sourire en coin et tout le monde fut téléporté chez Lucas, Toute la maison était décoré, une grand affiche collé sur le plafond était marqué "Bievenue Derek", Il y avait un buffé rempli de nourriture, il y avait beaucoup de choix, il y avait également à l'opposé, toute sorte de boisson différent, ainsi qu'une petite cuve où il y avait du sang.

Enfin tout était parfait pour passer un agréable moment, Tyler se mettait à jouer avec Calissi avec des ballon qu'il y avait un peu partout.

Lucas s'approchait de Derek et l'enlaçait, il tapait sur son dos avec un sourire

Lucas : Bienvenue à la maison.. Tu nous as manqué..

Il se décalait afin de le regarder.

Lucas : Sympa.. ton look.

Il tentait de sourire, mais savait que Valas le tenait prisionné, moi j'attrapais une bouteille que je versais déjà dans un verre et m'asseyait sur la table par la suite buvant celui-ci.

Lucas : Sa fait cinq ans qu'on tourne en rond pour trouver une solution afin de te ramener ici, heureusement que Heley à enfin réussi à convaincre Atori.

Gabriel : Pourquoi personne ne m'a dit la vérité hum ?

Lucas se tournait vers lui.

Lucas : Tu étais déjà dans un état pitoyable Gabriel, alors si on t'aurait dit que Valas tenait Derek prisionnier chez les Dieux.

Gabriel : On est ici pour s'amuser, on va changer de sujet, mais je suis content de te savoir en pleine forme Derek, vraiment.

Je baissais les yeux regardant vers mon verre.

Gabriel : Tu nous avais tous manqué.

Je rebuvais une grosse gorgée, au moins l'alcool sa me détend, et j'en ais bien besoin, je déposais une nouvelle fois le verre sur la table.

Pendant ce temps Valas était assis sur l'une des chaises du conseil, Atori était sur la plus grande, lui était assis à sa droite et Avner à sa gauche.

Valas : Pourquoi cette réunion Atori, tu semblais bien pressé.

Avner posait ses mains l'une contre l'autre gardant son sérieux.

Abner : Nous avons plein de chose à nous dire.

Valas : Comme quoi, que tu as des soucis avec les femmes, mais sa c'est normal Abnar.

Abnar : Je n'ai aucun soucis la dessus, moi je n'ai pas besoin de les attacher ou de lui mettre la laisse de peur qu'il s'enfuis.

Valas : Bah voyons, elle devrait pourtant prendre leur jambes à leur cou et vite venir dans mes bras.

Il tapait son poing contre le table

Abnar : Nous ne sommes pas ici pour parler de chose inutile Valas.

Valas : Ouuuh, j'ai énervé monsieur le conseiller de Atori.

Il fermait les yeux tentant de rester calme, il finissait par les rouvrir par la suite.

Abnar : Nous devons toujours arranger les choses sur la grande trahison qu'a tenté de nous faire Tsukune, le Dieu des enfers !

Valas : Ouep, il m'a foutu une bonne raclé.

Abnar : Il a tenté de profiter de cette Guerre pour tous nous atteindre et nous détruire, il a d'ailleurs réussi avec un Dieu.

Valas fit un signe.

Valas : C'est moi ! Mais comme tu vois, je suis là, alors affaire suivante ! J'ai pas que sa à faire, y a Derek qui m'attend.

Abnar : Parlons de ça Valas, tu ne possèdes plus de coeur et n'est donc pas imprégné pourquoi le gardé ici.

Valas : Parce qu'il est a moi !

Abnar : Il ne n'est plus depuis que tu ne possèdes plus aucune imprégnation.

Valas : J'en ais rien à foutre de l'imprégnation.

Abnar : Alors voilà ce que je suggère Atori.. Pour Tsukune, ne feront en sorte qu'il ne sorte pas des Enfers, seul Nomar le pourra, lui sera enfermé et scellé dans cette endroit, il ne faudrait pas qu'il retente une seconde fois nous trahir comme il l'a fait.. Pour Derek, on le renvois sur Terre, il n'a plus aucune raison de rester ici étant donné qu'il n'y a aucun Dieu qui s'en ait imprégné, il n'appartient donc à personne.

Valas tournait la tête vers lui les sourcils froncé.

Valas : Il m'appartient es-tu sourd espèce vieux sénile ?!

Persephone : Abnar à raison, je ne peux plus rien faire pour toi Valas, étant donné que tu n'as plus de coeur, tu ne pourras plus jamais avoir d'imprégnation.

Il tournait le regard vers Persephone.

Valas : Comme je l'ai dis.. J'en ais rien à foutre de cette imprégnation, et je n'en ais pas besoin, et impérgnation ou non, Derek restera ici il-est-à-moi.

Abnar : Atori qu'en penses-tu ? C'est à lui de décider après tout.

Valas tournait rapidement le visage vers Atori.

Valas : Il penses exactement comme moi c'est évident ! Derek restera ici.




Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Cinq ans passé pour la famille kijo   Ven 15 Mar - 23:34

Le fils de Stephan et Hatchiko? c'est une plaisanterie? pourquoi n'ont t'ils pas couper cette malédiction entre eux avant qu'ils ont un môme? Je levais les yeux vers Hatchi qui arrivait, je fronçais les sourcils la regardant. Delic les regardait chacun à leurs tours ne comprenant pas pourquoi ils regardent tous sa mère de cette façon.

Delic: tu les connais maman?

Elle se baissait lui expliquant, delic nous regardait tous passant du regard surpris au grand sourire. Seule Shizuka lui souriait tout en faisant un petit signe de la main.

Delic: mes copains me croirons jamais que j'ai une mamie qui est pas toute fripé.

Il leva les yeux vers sa mère qui bouchait ses oreilles, je fronçais d'avantage les sourcils écoutant ses paroles. Non, mais elle s'entend? est ce que se rend compte seulement qu'elle baise son père! mon fils! j'en retroussais le nez regardant à nouveau vers Delic plein de dégoût.

Derek: Gabriel à raison Hatchi...tu n'es peut être pas humain, mais t'es pas une bête non plus.

Elle était vexé et s'en allait, delic se retournait regardant vers nous ne comprenant pas pourquoi ils devaient déjà partir.

Delic: mais maman!

Il boudait s'asseyant sur le chaise voulant retourner au parc.

delic: pourquoi je les ai jamais vue avant? moi je me suis pas disputé avec eu.

Stephan: qu'est ce que vous faites la?

Delic: ta mentis papa, ta dis que j'avais pas de papi et mamie.

Il regardait directement Hatchi la foudroyant du regard.

Stephan: c'est quoi cette histoire!

Delic: elle sait disputé avec eux! maintenant je peux plus aller jouer!

Stephan: tais toi Delic! c'est à ta mère que je parle!

Il baissait la tête les larmes montant aux yeux et se mis à pleurer ne comprenant pas pourquoi il lui criait dessus.

Stephan: Delic arrête de chialé!

delic: maman!

Il plongeait dans les bras de sa mère continuant de pleurer, toujours dehors je baissais les yeux vers Tyler que j'avais évidemment reconnu et je suppose que la petite blonde c'est ma soeur. Je souris passant sa main dans les cheveux blanc de mon fils.

Derek: tes cheveux sont très bien comme ils sont crois moi, les long cheveux c'est une plaie. Tu passe des heures à démêlé les noeud.

je relevais la tête étonner d'entendre un pique venant de Gabriel, lui aussi à changer d'une certaine manière. Il m'en veux sa se vois, autre fois rien qu'à me revoir après tout se temps il aurait déjà fondu en larmes et sauter dans mes bras...et c'est pas le cas.

Derek: c'est vraiment se que tu pense Gabriel?

J'aurais pas droit à plus d'explication, son téléphone se mis à sonner je regardais à nouveau vers tyler qui clignait à peine des yeux me fixant.

Derek: t'es devenu un beau jeune homme Tyler et ma petite soeur une belle demoiselle.

Je regardais vers Teijo pendant que gabriel était à sa discutions téléphonique.

Derek: je vois pas beaucoup de tes trais, sans doute que ma mère à fait tout le boulot pendant que tu roupillait.

Shizuka: Derek!

Je ricanais regardant à nouveau vers Gabriel, invité chez Lucas hein? sa me fait bizarre de me dire que je vais revoir tout le monde. Je me laissais téléporter chez eux, la pancarte me sauter en premier aux yeux. Lucas était le premier à me prendre dans ses bras et me critiquait à sa façon pour ma tenue.

Derek: et je t'assure que j'ai choisis le plus stylé, la haut il en a des rigolos.

Je suis entrain de rêver ou Gabriel viens de prendre une bouteille pour se servir un verre! depuis quand il bois lui?

Derek: cinq ans, seulement cinq ans...j'ai l'impression d'avoir passer un demi siècle la haut, je suis content d'être la. J'ai imaginer un tel moment de nombreuse fois, mais j'aurais jamais pense à la pancarte...c'est oué pourquoi pas.

Gabriel était donc pas au courant que j'étais chez les dieux? pourquoi ne lui avoir rien dit? ah je vois il leurs à fait le coup de la dépressions. Je m'avançais vers Gabriel posant mes mains sur la table regardant vers son verre qui se vidait un peut trop vite à mon gout.

Derek: tu bois maintenant? toi qui ne supportait pas d’ingurgité une seule goutte d'alcool on dirait que sa va beaucoup mieux. Malgré se que tu semble penser Gabriel, j'ai jamais eu envie d'abandonner ma famille, j'ai pas eu le choix.

J'attrapais la bouteille pour pas qu'il se la vide tout seul.

Derek: mais c'est autant changer de sujet j'aimerais pas gâcher la fête en expliquant chaque détail de ses si merveilleux moment passer au paradis.

Je posait la bouteille un peu plus loin de Gabriel pour qu'elle soit hors de porter.

Derek: avant de commencer la fête, je me permet Lucas si tu veux bien. je vais t'emprunté de quoi m'habiller, la haut sa cloche pas mais ici j'ai l'impression d'être déguiser pour le carnaval.

Je montais à l'étage Brook sifflait pour monter la belle ambiance.

Brook: et bien, c'est peut être une bonne chose de savoir qu'il est toujours aussi grincheux.

Shizuka: je connais derek, c'est ça façon de cacher qu'il est effrayer.

Quelque minute plus tard, je descendais rejoindre les autres avec l'une des tenue de Lucas. Sa me fait presque bizarre de porter une chemise et...un caleçon, ben oui avec Valas il est inutile d'en porter, c'est plus une perte de temps à enlever qu'autre chose.

Brook: ben c'est mieux! manquerais plus qu'à couper ses cheveux!

Derek: hum...laisser mes cheveux la ou ils sont.

Je plissais les yeux voyant le verre de Gabriel de nouveau plein! il veux quand même pas se souler celui la? je me servais un verre également de toute façon autant profité. Je m'approchais de Heley restant à côté d'elle.

Derek: Je suppose que je devrais te remercier, pour la x ième tentative ta fini par le convaincre, mais pour combien de temps?

Je la regardais.

Derek: Atori est souvent venu me voir et ma raconté que plus d'une fois tu tentais de le convaincre que valas me laisser tranquille et il a essayer plusieurs fois, mais Valas piquait des colères à chaque fois...et tu sais pourquoi il a arrêté au fil du temps? parce que c'est sur moi qu'il apaisait sa colère.

Je lui souris et fini par l'éloigné d'elle pour rejoindre Tyler qui s'amusait, s'asseyait sur le divan lui souriant faisant signe d'approcher. Je l'attrapais pour le faire asseoir sur mes genoux levant les yeux de temps en autres vers Gabriel qui ne pouvait lui aussi s'empêcher de me regarder.

derek: sa fait longtemps que j'ai envie de te revoir, la dernière fois que je t'ai vue t'étais qu'un bébé minuscule. je peux te poser des questions Tyler? est ce que ton papa assis la bas à nous regarder, bois souvent tous seul?

Lucas m'a dit qu'il était déjà dans un état pitoyable et maintenant que je le vois boire alors qu'il ne touchait jamais à l'alcool m'inquiétait. Il sais déjà retrouver dans quel état devant Tyler?

***

Atori tapait ses doigts contre la table, à chaque fois c'était pareil entre Abnar et Valas. Des chamailleries, ces deux la ne pouvait s'entendre.

Atori: arrêtez tous les deux, nous ne sommes pas ici pour vous entendre encore vous disputez comme des enfants.

Ils les laissaient malgré tout continuer jusqu'à que Abnar lui donne son avis sur Tsukune et Derek, Atori s'enfonçait dans le fond de son siège tournant le regard vers son père quelque instant.

Atori: en effet c'est moi qui décide et voilà je que j'en pense.

Il regardait tout d'abord vers Abnar.

Atori: ton idée est bonne pour Tsukune, mais cela risque de lui déplaire fortement. Se plan pourrait se retourner contre nous, Tsukune ne pourrait plus quitter les enfers, mais ses serviteurs si. Rien ne pourrait l'empêcher d'envoyer ses démons sur terre et provoquer une guerre. j'ai une autre idée, tu me dira Abnar si elle te convient ou pas. Mettons Nomar de notre côté, il a une dent contre son père depuis le jours ou il a tenter de tuer ta fille Abnar.

Il regardait vers les autres membres du conseil.

Atori: Si nous arrivons à mettre Nomar dans notre poche, on pourrait avoir toutes les informations sur les plan futur de Tsukune. Il devinera qu'il a un espion, mais jamais que la source viens de son propre fils.

Il regardait maintenant vers Valas pour régler la question avec Derek, d'un geste de la main il attacha les poignet et chevilles de valas.

Atori: se qu'il converse Derek, je l'ai déjà envoyer sur terre.

Il montait aussi tôt en colère, il avait bien fait de l'avoir attacher.

Atori: temporairement alors calme toi! j'ai autorisé que les imprégnés des dieux vivent ici, mais pas les autres. Je t'ai laisser Derek uniquement parce que tu es mon père, tu veux récupéré derek alors il te faudra récupéré ton imprégnation et se qui signifie ton coeur.

C'était la première fois depuis qu'il est monter sur le trône qu'il allait contre les désires de Valas.

Atori: tant que tu ne récupérera pas ton coeur, Derek restera sur terre avec sa famille...tu es mon père, mais Derek l'ai aussi ne l'oublie pas. J'ai pris ma décision à se propos et elle est irrévocable.

Il le détachait malgré tout.

Atori: je sais que tu aime Derek même sans coeur tu arrive quand même à l'aimer sinon tu ferais pas autant de crise pour le garder ici, mais sa suffit pas pour garder un mortel ici...tu veux le récupéré alors fait se que je te dis, sinon il restera sur terre.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Cinq ans passé pour la famille kijo   Sam 16 Mar - 4:03

Hatchi était toujours assise attendant que Stephan revienne, elle regardait Delic après ce qu'il venait de dire.. Elle détournait le regard.

Hatchi : C'est plus compliqué que ça Delic...

Elle levait la tête vers Stephan qui arrivait enfin, elle aurait préféré le lui dire elle même ce qu'il c'était passé, mais Delic ayant la langue trop pendue, lui disait clairement. Elle soupirait quelque instant, tout en regardant vers Stephan qui rien qu'avec ça, était déjà en colère.

Hatchi : Ils étaient au parc Stephan.

Elle haussait les épaules en disant ça, elle prenait Delic contre elle qui se mettait à pleurer parce que Stephan venait de l'engueuler.

Hatchi : Stephan, il n'y ait pour rien d'accord ?


Elle glissait ses mains dans ses cheveux pour le calmer, elle regardait par la suite vers Stephan, regardant si personne ne l'écoutait au alentours, mais ils étaient seul.

Hatchi : Il y avait Gabriel et Derek qui étaient là... On en parlera quand on sera en tête à tête.

Elle montrait Delic à ce moment là qui était toujours dan ses bras, elle ne désirait pas qu'ils entendent leurs conversation, elle baissait la tête pour regarder vers Delic à ce moment là.

Hatchi : On va rentrer à la maison mon bébé, et tu auras une bonne glace d'accord ? Arrête de pleurer maintenant.

Elle profitait qu'il n'y avait personne pour se téléporter chez eux, elle donnait un cornet de glace à Delic, il allait ensuite dans le jardin, Hatchi se posait contre le coin de la table sur la terrasse regardant vers Stephan, elle croisait les bras encore en colère.

Hatchi : Gabriel m'a dit que ce qu'on faisait n'était pas "humain", moi je lui ais répondu, qu'on de toute manière nous ne l'étions pas, Derek " tu n'es pas humain, mais tu n'es pas une bête non plus".

Elle détournait le regard pour regarder Delic manger sa glace plus loin.

Hatchi : J'en ais rien à faire de ce qu'il pense, mais sa m'énerve que Delic ne puisse pas avoir une enfance normal.. C'est vrai.. On est obligé de le cacher, et il commence à poser tellement de question de sa famille.. Surtout que maintenant qu'il vient d'en rencontrer une partie.. Je ne sais pas quoi faire Stephan.

Elle soupirait.

Hatchi : De toute manière à part Shizuka, tout le monde le dévisageait, le regardait avec dégoût, se n'est qu'un enfant, je déteste la façon qu'ils ont regardé notre fils, moi sa ne m'atteint,ils peuvent dire tout ce qu'ils veulent à propos de moi, mais pas à Delic, il n'a rien demander lui.

Elle levait le regard vers Stephan par la suite.

Hatchi : Ils vont bientôt tenter de nous retirer la malédiction Stephan, Derek était là, je me souviens de la vision, il tenait Delic par la main et il avait cette âge. Ils pensent sans doute qu'en faisant cela, ils vont nous aider, mais au lieux de ça, ils vont briser notre famille et je ne veux pas te perdre ni perdre Delic.. Je suis prêt à me battre s'il le faut pour préserver ça..



Pendant ce temps à chez Lucas, je déposais mon verre sur la table regardant Derek venir jusqu'à moi, je levais les yeux pour le regarder.

Gabriel : Je finis par m'habituer à l'alcool c'est tout, je tiens mieux qu'avant. Tout est une question d'habitude après tout.

J'haussais les épaules lorsque je lui répondais ça, je le regardais de nouveau mais baissais les yeux vers mon verre.

Gabriel Je n'ai pas voulu dire ça... J'ai toujours pensé que tu étais partis avec Valas parce que tu le voulais, que tu en avais marre de cette vie, de moi et d'avoir été un idiot à faire souffrir tout le monde. J'ai toujours pensé que tu allais revenir, mais au bout de cinq ans, j'ai finis par abandonner cette idée, je me suis dit, que tu préférais être au côté de Valas que de retrouver ta famille.

Je fronçais les sourcils, en faîte, je suis en colère contre moi même.

Gabriel : Mais tout ça c'était avant que je n'apprenne que en réalité c'est Valas qui ta prit de force chez les Dieux.

Je finissais par me taire puisqu'il attrapait la bouteille que j'avais pris, je le regardais du coin de l'oeil, hum oui, la fête..

Gabriel : Oui, tu as raison.

Il finissait par poser la bouteille loin de moi, il pense que je suis trop fainéant pour me lever de ma chaise et la reprendre ? Je regard Derek qui s'en allait près de Lucas, ils étaient trop loin pour que j'entende leurs conversation, je finissais donc mon verre regardant vers Tyler qui jouait toujours au ballon avec Calissi.

Lucas : Oui vas-y je t'en prie, va dans ma chambre et prend mes affaires, je pense qu'il devrait t'aller.

Tout le monde suivait Derek du regard lorsqu'il montait en haut pour se changer, je me levais pour prendre la bouteille et me réinstallais sur ma chaise et me faisait de nouveau un verre.

Mike : Derek Kijo effrayé ? Et bien qui l'aurait cru.. Mais après tout, moi aussi je flipperais si un Dieu qui fait deux fois ma taille en largeur et en longueur tenter de me prendre par derrière sans que je ne m'y attende !

Je tournais le regard vers Mike à ce moment là, je baissais les yeux le coeur serré, j'en ais vraiment assez, peut-on arrêté de parler de Valas pendant une journée entière dans cette famille... Voilà pourquoi je préfère rester seul chez moi, au moins, personne ne m'en parle.

Heley était à côté de sa soeur, elle regardait Derek arriver vers elle, elle lui fit un sourire, mais retirait son sourire entendant ses paroles.

Heley : Atori va faire de son mieux pour que Valas te laisse tranquille.. Mais il a dit que tu seras ici pendant un mois.

Elle restait figé lorsqu'il lui disait tout ça, elle pensait que Atori changeait sans cesse de conversation parce qu'il ne désirait pas faire descendre Derek sur Terre.. Elle a toujours pensé que Atori avait plus de puissance que tout les Dieux réunis, même face à son père, mais maintenant elle se rend compte à quel point elle à cause d'elle, elle avait fait souffrir Derek que d'avantage en mettant Valas en colère.

Heley : Je suis désolé Derek.. Je voulais juste..

Elle détournait le regard.

Heley : Qu'il te laisse tranquille et que tu reviennes, tout le monde a besoin de toi ici..

Elle relevait les yeux vers lui.

Heley : Je ne voulais pas que Valas te face du mal à cause de moi, je pensais bien faire, je pensais que Atori serait la seul personne capable de faire en sorte que Valas te laisse une bonne fois pour toute tranquille.

Elle retournait près de sa soeur puisque Derek finissait par s'en aller pour aller près de Tyler qui joueait toujours au ballon, elle se sentait soudainement seul, elle se demandait ce qu'il pouvait bien se passer du côté de Atori, elle avait très envie qu'il soit présent.

Moi tout en buvant de temps en temps mon verre, je regardais souvent vers Derek, il allait près de Tyler. Il s'arrêtait de jouer avec Calissi pour regarder vers Derek, il lâchait le ballon et s'avançait vers lui, se laissant se mettre sur ses genoux, il tournait la tête vers lui afin de le regarder.

Tyler tournait vers moi, je détournais le regard me sentant observer, qu'est-ce qu'il lui dis ?

Il revenait vers Derek.

Tyler : Il m'a souvent parlé de toi, il a dit que j'avais trois papa, et que d'eux d'entre eux sont partis pour toujours, que je ne les reverrais sans doute plus jamais, mais tu es là.

Il fit un sourire, il disait oui de la tête lorsqu'il lui demandait de lui poser des questions

Tyler : Oui sa lui arrive souvent.. Il est triste c'est pour ça, alors quand il va pas bien, il bois ou il mange des glaces, sa j'aime bien, parce qu'il m'autorise à manger autant de glace que je veux !

Il baissait quelque instant les yeux.

Tyler : Il aime pas passer du temps avec moi, il veut toujours resté à la maison, j'ai l'impression qu'il m'aime pas...

Il gardait la tête basse.

Tyler : J'ai trois papa,et aucun des trois ne m'aime bien, sa doit être à cause des mes yeux, tout le monde se moque de moi à cause de ça.

Lucas s'approchait de moi, il s'asseyait juste en face de moi, je levais les yeux pour le regarder.

Lucas : Arrête de boire Gabriel.

Gabriel : Tout le monde bois ici, je fais pareil c'est tout.

Lucas : Tu sais très bien de quoi je parle.

Je détournais le regard vers Derek.

Gabriel : Pourquoi personne n'a été capable de me dire la vérité, ne me dit pas que c'est à cause de mon "état" pitoyable Lucas. J'ai toujours pensé que Derek nous avais abandonné en allant dans les bras de Valas, je me suis dit que je devais commencer à le détester, à me convaincre qu'il ne reviendra jamais. Si j'aurais su que c'était ce.. Valas qui l'avait pris de force...

Lucas : Tu aurais été encore plus mal.

Je tournais le regard vers lui les larmes aux yeux.

Gabriel : Se me fait encore plus mal de savoir que tout le monde m'a caché la vérité, tu viens bien garder Tyler, je préfère rentrer chez moi.

Je me levais.

Lucas : Ne part pas Gabriel, Derek est enfin revenu.

Je passais à côté de lui préférant m'en aller, sa me fait trop mal de rester ici.. Avec tout les personnes qui m'ont mentis depuis cinq ans.. En plus voir Derek.. Sa.. Sa me fait trop mal aussi.. Je marchais rapidement pour retourner chez moi, je sortais mon téléphone pour appeler les gens qui travaille pour moi, je suis riche, je ne fais même plus attention à ce que je fais de mon argent.

Gabriel : Venez me chercher chez mon fils Lucas.

Je raccrochais, je m'asseyais sur le rebord de la chaussé attendant que mon chauffeur vienne avec ma limousine, je passais mes mains dans mes cheveux, c'est de trop pour moi..

Tyler tournait la tête le regard triste m'ayant vu partir, Lucas regardait vers Derek à ce moment là.



Tout le monde se taisait lorsque Atori se mettait à parler, ils écoutaient attentivement ses paroles. Au fil du temps, ils ont commencé à accepter le fait qu'il ait prit le trône, mais certains d'entre n'osait pas lui tenir tête de peur qu'il subisse le même sort que Persephone.

Abnar : Je n'y avais pas songé... Mais c'est vrai que votre plan est meilleur que la mienne.

Zeus se levait pour prendre la parole.

Zeus : Pouvons-nous réellement faire confiance en Nomar ? Il est le fils de Tsukune après tout, il a également vécu tout sa vie en Enfer, il doit approuver tout les idées de son père.

Il se rasseyait par la suite Abnar regardait vers son père réfléchissant.

Abnar : Depuis qu'il a l'imprégnation et qu'il cottoie ma fille, Nomar ne pense plus comme Tsukune. La preuve, il a laissé le choix à ma fille de le suivre ou qu'elle reprenne sa liberté. Tsukune lui, n'aurait jamais agit de la sorte.

Il fermait les yeux réfléchissant si c'était la bonne solution ou non, une fois qu'il était sur de lui, il les rouvrait.

Abnar : Je pense que nous pouvons faire confiance en Nomar, comme l'a dit Atori, il déteste son père depuis le jour où il a tenté de tuer ma fille, il tient à elle plus qu'autre chose, il fera donc ce que nous désirons de lui. Le problème est donc réglé de ce côté là.

Il tournait le regard vers Atori, Valas croisait les bras sans rien dire ayant bien confiance en lui et en Atori. Alors qu'il allait réglé le problème entre Derek et lui, il fronçait rapidement les sourcils voyant que Atori l'attachait, il tournait le regard vers lui.

Valas : Non mais tu fais quoi là Atori ?!

Il écarquillait les yeux lorsqu'il lui disait qu'il avait déjà renvoyé Derek sur terre, il tentait de se débattre hors de lui.

Valas : Tes sérieux là,DEREK EST A MOI !

Il finissait par se taire écoutant les paroles de son fils, il grognait entre ses dents malgré tout. Il fronçait les sourcils lorsqu'il parlait de récupérer son coeur

Valas : Tu crois que un coeur sa se reconstitue comme ça, en claquant des doigts ?!

Abnar souriait content de la décision de Atori. Valas lui était toujours mécontent... Il gardait les sourcils froncés, une fois que Atori le détachait, il tournait le regard vers lui se levant.

Valas : Comment veux-tu que je récupère mon coeur, Tsukune l'a détruit de ses mains, si il existe encore, alors il faudra sans doute que je me rende jusqu'en Enfer pour lui botter le cul afin qu'il le face réapparaître et me le redonne, tu crois sincèrement que cette... Ordure va me rendre gentiment mon coeur juste parce que je lui demande ?!

Il tapait son poing contre la table.

Valas : Il va sans doute faire du chantage en échange, et je te préviens, si peu importe ce qu'il demandera j'accepterais son accord, c'est ce que tu voulais, que je récupère mon coeur, alors tu ne te pleindras pas des conséquences que sa va mener.

Il regardait vers les membres.

Valas : C'était pour ça ce conseil que tu as créé aussi prématurément, pour que je viennes et que tu renvois Derek sur Terre. Et bien le CONSEIL est terminé ! Je me casse !

Il se téléportait. Abnar baissait les yeux les mains toujours l'une contre l'autre, il tournait le regard vers Atori.

Abnar : Vous avez pris la bonne décision Atori.

Bien que ce que Valas lui avait dit à propos de chantage que pourrait faire Tsukune le dérangeait.. Il a sans doute raison, seul lui pourrait être capable de lui rendre le coeur qui lui a arracher des mains. Tout le monde se levait en s'inclinant devant Atori pour quitter le conseil qui était terminé

Persephone profitait de l'absence de Atori qui était toujours occupé au conseil pour se rendre jusqu'à sa chambre, elle retirait sa longue robe à terre pour se retrouver complètement nue et s'allongeait sur son lit, elle était sur le côté, la coude posé sur le lit et sa tête posée sur sa main, elle regardait vers la porte attendant que Atori vienne.





Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Cinq ans passé pour la famille kijo   Sam 16 Mar - 7:31

delic frottait ses yeux regardant sa mère, glace était un mot magique il cessa aussi tôt de pleurer pour sourire. Stephan tentait de garder son calme tant que leurs fils pouvait écouter, une fois rentrer chez eux delic couru jusqu'au jardin afin de savourer sa glace.

Stephan: Leurs paroles ne doivent pas t'atteindre Hatchi, ils sont jaloux de la vie qu'ils ont pas pu avoir tous les deux.

Il était tout aussi énerver, lui aussi regardait vers Delic lorsqu'elle parlait de lui.

Stephan: on savait bien qu'il finissait par poser des questions Hatchiko, il grandit et vois ses camarades qui parle de leurs grand père et grand mère, de parrain, marraine..lui n'a rien de tous ça, normal qui pose des questions.

Il passait sa main dans ses cheveux.

Stephan: sa me plait pas plus que toi de devoir le cacher, mais maintenant de toutes façon ils sont au courant, ils ont vue Delic et lui aussi les a vu maintenant...et tu le connais, il va pas arrêter de nous casser les pied pour les revoir et on lui répondrais quoi? non tu peux pas les voir parce que tes grand parents te vois comme une bête de foire. "pourquoi papa" oh c'est simple mon fils, ta mère est également ma fille et donc ta soeur.

Il tapait dans un vase qui tombait à terre, il prit une grande inspiration s'appuyant contre le mur.

Stephan: J'irais voir mes parents moi même, je vais leurs dire droit dans les yeux que si il brise ma famille, je les tuerais tous! et crois moi Hatchi je le ferais...

delic revenait avec sa glace terminer et vis les morceaux de vase casser au sol.

Delic: c'est pas moi qui l'est cassé!

Stephan: je sais ne t'en fais pas fiston, c'est papa qui l'a fait tomber. d'ailleurs t'approche pas tu pourrais te couper.

Delic: D'accord...papa?

Il ramassait les bout de verre tout en levant les yeux vers Delic.

Stephan: hum?

Delic: Au parc il avait un garçon et une fille aussi, je pourrais retourner jouer avec eux?

Stephan: c'est pas possible Delic.

Delic: pourquoi je pourrais avoir des copains! à l'école on se moque de moi parce que je suis petit.

Stephan: tu aura d'autre copains, mais pas ceux la.

Delic: pourquoi!?

Stephan: parce que je l'ai dit c'est tout! va dans ta chambre maintenant.

Delic: je te déteste!

Stephan relevait la tête regardant Delic monter les escaliers pour rejoindre sa chambre.

Stephan: Delic!

Il restait assis à terre attrapant un bout de verre qu'il serra dans sa main jusqu'à entailler sa peau.

Stephan: ta entendu il me déteste juste parce que je l'empêche d'aller jouer et qu'est ce que sa va être si il apprend la vérité?

***

j'écoutais attentivement Tyler, je comprend donc qu'il n'a pas eu de nouvelle de Benoit non plus. Pourquoi Benoit n'a plus donner signe de vie? il était ravis à l'idée d'avoir Tyler, hum peut être qu'il a été toucher dans son amour propre et en voyant Tyler il se rapelle de se qu'il sait passer.

derek: oui je suis la, donc ton papa c'est trompé.

Je lui souris, mais se sourire s'effaça puisqu'il me confirmait que sa lui arrivait souvent de boire quand il était triste, se qu'il explique qu'il s'y est habité. Je regardais Gabriel d'un mauvais oeil à se moment la, dans quel état Tyler l'a déjà retrouver?

Derek: Ah, toi aussi tu es un amateur de glace?

Je repris sourire passant ma main dans ses cheveux le décoiffant.

Derek: Qu'il ne t'aime pas? qu'est ce que tu raconte Tyler bien sûr qu'il t'aime.

Encore une fois je lançais un mauvais regard vers Gabriel, si notre fils devait venir à penser ça que son propre père ne l'aimerait pas. Mais je pris Tyler dans mes bras le serrant fort, il pensait exactement la même chose de moi.

derek: Tu te trompe Tyler, je t'aime très fort...j'étais prisonnier d'un grand monsieur, c'est pour ça que j'étais pas la. Aller montre moi donc ses yeux, qu'est ce qu'il va pas chez eux.

Je le reculais pour le regarder bien sérieusement et fini par lui sourire.

Derek: je vois pas se qu'il cloche! ta la classe et encore bien plus qu'avec ma tresse, je sais pourquoi tes camarade te taquine! t'es tellement cool avec tes beau yeux qu'ils sont jaloux.

J'écoutais sans rien faire paraître la discutions entre Lucas et Gabriel, lorsqu'il fini par s'en aller je retroussais le nez voyant la tête déçu de Tyler.

derek: écoute moi, je vais le ramené ici d'accord? même si pour ça que je dois le trimbaler comme un sac à patate.

Je tapais mon poing contre le siens comme le ferais deux bon amis.

derek: je te promet mon pote, aller va jouer avec ma petite soeur elle semble s'ennuyer.

Je le laissais jouer, je regardais vers Lucas avant de sortir à mon tour pour ramener Gabriel. Je le voyais à se moment la monter dans la limousine, j'utilisais aussi tôt ma rapidité pour monter au volant sans que Gabriel ne se l’aperçois. Je m'éloignais mais pas pour le reconstruire jusqu'à chez lui, mais un coin isolé à l'abris de tout regard. Je me garais et sortit de la voiture pour rejoindre Gabriel derrière.

Derek: maintenant tu va gentiment m'écouter Gabriel Light! j'ai entendu se que tu as dit à Lucas, tu croyais donc que c'était moi qui vous avais abandonner? qui t'avais abandonner. Tu joue les martyre, mais j'ai l'impression que ta la mémoire courte.

Je l'attrapais par son haut le poussant contre le siège.

derek: c'est toi qui m'a abandonner pour jouer les amourettes avec Benoit pas moi et il ta fallu quinze année pour comprendre que t'avais fait le mauvais choix! je l'ai appris alors qu'il m'avait déjà piéger dans son lit.

Je le lâchait me reculant appuyant ma tête contre la vitre regardant dehors.

derek: je pensais que tu étais bien plus fort que ça, tu étais pas dans une prison de luxe toi et t'avais Tyler pour tenir bon, alors que moi j'avais personne...et ta quand même réussis à rentrer dans la tête de se gamin que ses pères le détestait. Il devrait se sentir aimer et toi Gabriel, tu préfère te lamenté sur toi même.

Je tournais le regard vers lui.

derek: maintenant je suis la et t'arrive encore à fuir pour te lamenté, je vais te ramené à cette petite fête gabriel, tu prendra ton fils dans tes bras et lui dira à quel point tu l'aime ta compris?

J'utilisais ma rapidité pour l'allonger sur le divan me plaçant au dessus de lui.

Derek: mais avant, je vais t'embrasser Gabriel.

Je souris en coin l'embrassant aussi tôt avec fougue, j'avais l'estomac noué malgré tout...si Valas vois se que je suis entrain de faire, mais j'en avais tellement envie depuis tout se temps. Je décalais mon visage mais pour embrasser sa nuque.

Derek: je dois te ramené maintenant...tu sent si bon, j'avais oublier à quel point ton odeur me faisait tourner la tête.

Je fermais les yeux tentant de me retenir, je pensais à Valas qui pourrait être entrain de m'observer, il pourrait arriver d'un moment à l'autre. Je réussis à me relever et me r'asseyait prenant une grande respiration comme ci je venais de réussir un exploits.

Derek: Heley m'a dit que je pourrais sans doute rester que un moi ici, après je vais devoir repartir à nouveau...je dois t'avouer une chose, valas n'est pas si terrible qu'on pourrait le penser. Bon oui c'est une brute surtout quand il est en colère, mais à force d'avoir du le cotoyer j'ai découvert qu'il agissait comme ça parce qu'il tenait vraiment à moi et...d'une certaine manière je me suis attacher à lui.

Je tournais mon regard vers lui à cet instant.

derek: pas de la façon que tu crois Gabriel, je suis pas amoureux de lui. C'est justement se qu'il le rend régulièrement fou furieux, il est jaloux de toi parce qu'il arrive pas à être à ton niveau pour ça. C'est la première fois pour lui qui'l se sent inférieur à un mortel, je t'ai jamais oublier...et si on nous attendrais pas à cette fête, si j'avais pas promis à Tyler de te ramener vite. Je serais sans doute déjà entrain de te faire l'amour dans cette limousine.


***

Après avoir terminer la discussion avec tsukune et mis d'accord, c'était au tour de Valas. Il était d'ailleurs furieux que Atori est prit les devant, il devait se sentir trahi par son propre fils. Mais il avait changer les lois permettant uniquement au personne imprégné de venir ici et non les autres, si il veux continuer à se faire respecté il n'a pas le droit de faire exception même pour son père.

atori: Je t'ai jamais dit que tu devais venir à aller jusqu'en enfer, si tu me laisserais le temps de t'expliquer.

Il fermait les yeux lorsqu'il tapa son poing contre la table le laissant parler, il se doutait de cette réaction de sa part. Cela tourne toujours comme ça avec Valas lorsqu'il s'agit de Derek.

Atori: je devais malgré tout ressemblé le conseil, mais il est vrai que j'ai trouver que se moyen pour que tu lache la laisse. j'aimerais encore discuté de se problème avec toi, je vais pas faire de bêtise avec Tsukune.

Il baissa la tête pinçant les lèvres, il allait devoir attendre que valas se calme un peu avant de continuer cette conversation.

Atori: j'espère bien Abnar, je m'attendais à cette réaction de sa part...j'irais lui parler plus tard vous pouvez disposez.

Il attendait qu'il le téléporte tous pour se relever repensant encore à la colère de son père, il quittait enfin la pièce marchant pour rejoindre sa chambre et c'est en ouvrant la porte qu'il vit Aphrodite.

Atori: j'ai l'impression que tu t'es trompé de chambre Aphrodite.

Il fermait la porte malgré tout derrière lui, l’observant.

atori: dois je encore refuser tes avances? j'ai déjà une femme, j'ai l'impression que tu l'as oublier alors je me permet de te le rappelé encore une fois de plus.

Il attrapait sa robe qu'il lui tendait pour qu'elle la remette.

Atori: j'ai des choses à régler alors j'ai pas le temps de pour toi et ta petite chattes en chaleur, va donc voir Zeus je suis certain qu'il appréciera te voir nue sur son lit.



Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Cinq ans passé pour la famille kijo   Sam 16 Mar - 10:38

Hatchi écoutait Stephan, elle baissait yeux, elle n'aurait jamais cru que sa serait aussi compliqué.. En réalité si, elle l'a toujours su, mais elle tentait de passer au delà de tout ses problème, de voir Stephan comme son amant au lieux de le voir comme son père, mais maintenant qu'ils ont un enfant, sa devient de plus en plus compliqué, elle relevait les yeux vers lui voyant qu'il s'énervait jusqu'à en taper sa main sur le vase qui se brisait.

Hatchi : Stephan..

Elle le regardait bien sérieusement lorsqu'il lui disait cela.

Hatchi : Alors je viendrais avec toi lorsque tu leurs parleras, parce que je compte bien me battre moi aussi pour garder mon homme que j'aime, et mon bébé. Mais je ne pense pas que les tuer.. serait une bonne chose, pense à Delic.

Elle tournait le regard voyant qu'il arrivait, il ne pouvait donc plus parler librement. Elle tournait le regard vers Stephan lorsqu'il lui posait cette question, il a envie de jouer avec Calissi et Tyler, c'est normal, ils ont tout les deux son âge. Une fois de plus, il ne va pas comprendre pourquoi il venait de lui interdire de les rencontrer.

Elle fut surprise lorsque Delic lui disait qu'il le détestait, elle tournait le regard vers lui, elle finissait par regardait de nouveau vers Stephan. Hatchi s'avançait vers lui, se mettait accroupis pour être à sa hauteur, elle prenait sa main, elle ouvrait chacun de ses doigts étant donné qu'il serrait son poing, il était rempli de sang, elle retirait les bouts de verre dans sa peau

Hatchi : Il ne te déteste pas Stephan.. Il ne comprend juste pas pourquoi on ne veut pas qu'il s'approche de sa famille, ainsi que de se faire ami avec Calissi et Tyler.. C'est un enfant, il dit des choses qu'il ne pense pas.

Une fois qu'elle avait retiré tout les bout de verre, elle approchait la main de Stephan jusqu'à sa bouche, passant sa langue pour lécher le sang qu'il y avait, elle levait les yeux pour le regarder arrêtant.

Hatchi : Il est encore trop jeune pour comprendre ce genre de chose, il ne faut rien lui dire pour le moment, mais un jour, il faudra bien le lui dire, et on le fera ensemble.

Elle serrait sa main qui avait déjà cicatriser entre la sienne, et approchait l'autre sur son visage, elle approchait le sien de lui pour lui donner un baisé.

Hatchi : Je t'aime, tout comme j'aime notre fils, et je n'ai pas honte de nous c'est tout ce qu'il importe,on se fiche de ce que peux penser les autres. Je vais allé parler à Delic.

Elle lui redonnait un baisé et finissait par se retirer de lui le regardant quelque instant, elle marchait ensuite pour monter les escaliers et frappait à la porte de Delic. Elle finissait par entrer, il était entrain de bouder sur le lit, elle s'asseyait sur le lit et le regardait.

Hatchi : Tu sais, se n'est pas contre toi qu'on ne veut pas que tu sois ami avec eux..

Il tentait de trouver les mots juste..

Hatchi : Il ne faut pas que tu sois en colère contre nous, on essaye de faire tout le possible pour qu'on soit heureux, et les personnes que tu as vu au parc, ils vont tenter de nous séparer, tu n'aimerais pas qu'on soit séparer si ?

Elle glissait ses doigt sur son visage.

Hatchi : Moi je t'aime de tout mon coeur comme j'aime ton papa. C'est pour ça que je n'étais pas contente de les voir, ils désirent prendre les personnes que j'aime le plus au monde. Tu comprends ce que j'essaye de te dire ?

Elle inspirait profondément.

Hatchi : Et les deux enfants que tu as vu, ils n'ont rien avoir avec tout ça.. Mais.. Il ne veut mieux pas que tu sois amis avec eux, ne t'en fais pas, tu en trouveras d'autre des copains, tu verras.


Tyler écoutait bien Derek, il gardait la tête basse malgré tout, mais ce qu'il lui disait le rassurait un peu, il le regardait du coin de l'oeil.

Tyler : C'est vrai ? Pourquoi le grand monsieur te tenait prisionner.. C'est pas gentil..

Il se laissait faire lorsqu'il voulait regarder ses yeux, il le regardait bien dans les siens sans bouger ni dire quelque chose, jusqu'à ce que Derek se mette à lui parler. Il commençait à sourire tout content qu'il ne le trouve pas bizarre à cause de ses yeux.

Tyler Je suis cool, comme toi ?!

Mais il finissait par retirer son sourire puisque j'étais partis.

Tyler : D'accord !

Il ricanait lorsqu'il tapait son poing contre celui de Derek. Il sautait sur ses pieds pour allé jour avec Calissi.

Pendant ce temps, la limousine venait d'arriver, je n'avais même pas vu que Derek avait utilisé sa rapidité pour monter au volant, j'entrais dans les sièges arrière, et il y avait une séparation entre moi et le chauffeur qui conduisait, on ne pouvait pas pas se voir, ni se parler, je posais mon coude sur le haut du fauteuil et posait mon visage sur ma main fermant les yeux.

Au bout d'un moment, je finissais par les rouvrir, les vitre était tinté, je pouvais donc voir à l'extérieur mais personne ne pouvait voir à l'intérieur. Je fronçais les sourcils voyant que se n'était pas du tout le chemin pour aller chez moi, j'appuyais sur un bouton pour parler au chauffeur.

Gabriel : Vous vous êtes trompé de chemin, vous manqué le tournant..

Je me redressais remarquant qu'il allait vraiment n'importe et où. La limousine finissait par se garer dans un endroit où il n'y avait personne, je commençais à me demander quoi, jusqu'à ce que la portière s'ouvrait, je fus surpris de voir Derek entrer.

Gabriel : C'est toi qui conduisait, mais tu as fait quoi de mon chauffeur ?

Je me taisais aussi tôt lorsqu'il se mettait à me parler. Je détournais le regard de ce qu'il me disait mais l'écoutait malgré tout. Je joue les martyre... Oui il a raison, sans doute a t-il raison, je sais très bien qu'il a raison, c'est moi qui l'ai abandonner le premier..

Je le regardais de nouveau sans rien dire pour le moment lorsqu'il m'attrapait par la chemise pour me pousser contre mon siège. Je baissais les yeux, je suis vraiment un idiot, je me déteste, j'ai envie de me donner des coups à moi même pour tenter de me faire ouvrir les yeux.

Gabriel : Je pensais juste que.. En choisissant Benoit sa éviterait de nous faire souffrir plus qu'on ne souffrait déjà, je ne voulais plus que tu te jettes dans la gueule du loup pour moi, combien de fois tu as sacrifié ta vie pour moi ? J'ai cru te perdre tellement de fois, je ne voulais plus que tu te sacrifies encore une fois à cause de moi.


Je me remettais comme il faut une fois qu'il me lâchait.

Gabriel : Je suis loin d'être fort, je suis faible Derek..

Je fus surpris par ses paroles.. Moi j'étais entouré, Lucas venait souvent pour me rebooster, j'avais également Tyler,ainsi que toute ma famille Derek lui était tout seul.. J'en entre ouvrait la bouche me rendant compte à quel point je me dégoûtait encore plus.

Gabriel : Je lui ais juste dit qu'il ne verrait peut-être pas ses deux autres père, il fallait bien que je lui dise quelque chose, je pensais que tu étais partis Derek de ton plein grès, et non que Valas t'avait emmené de force avec lui.. De toute façon, sa ne change rien..

Je passais une main sur mon visage, serrant mes cheveux, je suis complètement perdu encore une fois.

Gabriel : J'aime Tyler.. Je ne veux pas qu'il soit malheureux à cause de mon comportement égoïste, tu as raison, je suis lamentable.


Je fermais les yeux, j'ai envie de pleurer.. Tellement que j'ai honte de moi..

Gabriel : J'avais besoin de réfléchir.. Je ne pensais ne plus jamais te revoir.. TE revoir, c'est comme recevoir une décharge en plein mon coeur, je ne sais plus quoi penser.

Je le regardais du coin de l'oeil gardant ma main sur mon visage.

Gabriel : D'accord.. Retournons à cette fête alors.

Je retirais ma main voyant qu'il utilisait sa rapidité pour me mette coucher sur les siège, il se retrouvait au dessus de moi, je le regardais bien dans les yeux surpris. Lorsqu'il se mettait à m'embrasser, il fallait le temps que je me remette et me rende compte de ce qu'il se passait. Je finissais par passer mes doigts dans ses cheveux, je fermais les yeux et me mettait à l'embrasser à mon tour, glissant ma langue pour caresser la sienne, je repliais une jambe pour le maintenir contre moi.

Il finissait par passer ses lèvres à mon cou, j'en gardais les yeux fermés savourant chacun de ses doux baisés, j'en avais tellement rêvé.. Est-ce que je rêve d'ailleurs ?

Gabriel : Derek..

J'ouvrais lentement mes yeux pour le regarder.Mon coeur battait à la chamade, je ne veux plus qu'il s'en aille, je le veux rien que moi. Je restais couché voyant qu'il se redressait, j'en fus plus que déçu, je le regardais restant toujours dans la même position et écoutait ce qu'il me disait. Je serrais un poing lorsqu'il me disait ça.. Un mois.. Seulement un mois.. J'en tournais le regard sur le côté.

Gabriel : Je vois.

Je disais d'un ton sec.. Je finissais par me redressait afin t'écouter ce qu'il avait à me dire. Ce qu'il me disait me faisait mal à un point.. Je n'arrivais pas à le regarder dans les yeux. Il sait pourtant à quel point je suis jaloux.. Mais il a le droit de me rendre jaloux, de me faire mal, de briser mon coeur, le serre tout doucement, après tout, j'ai fais bien pire avec lui moi..

Gabriel : Je n'aurais jamais cru que tu aimerais ce genre de personne, mais.. Tant mieux si tu aimes cette vie là.

Je n'arrivais toujours pas à le regarder.. Qu'est-ce que je suis censé lui dire ? En réalité, j'ai envie de le prendre contre moi, de l'embrasser partout sur son corps, de lui faire l'amour.. Et de lui dire, je t'aime Derek Kijo, je t'aime tellement.. Lui dire je t'aime de toute les façons possibles..

Je plissais les yeux lorqu'il me disait qu'il n'était pas amoureux de lui, pour moi sa ne change pas grand chose.. Il ne l'aime pas, mais apprécie d'être avec lui, de passer ses nuits avec lui et mêmes ses journées, de coucher avec lui, sans parler qu'il m'a avoué que ce qu'on faisait ensemble n'était rien comparé à ce qu'il faisait avec Valas. Je suis loin d'être à la hauteur..

Gabriel : Valas jaloux de moi.. Je ne vois pas pourquoi, il a réussi à obtenir tout ce qu'il veut après tout, moi je n'ai plus rien à part bien entendu nos enfants.

Je serrais le tissu de mon pantalon, il ne m'a jamais oublié ? J'ai vraiment dure à contenir mes larmes.. Pourquoi est-ce que fait si mal d'entendre ça de sa bouche.

Gabriel : Moi non plus Derek..

Je desserais le tissu de mon jeans lorsqu'il me disait qu'il aurait bien voulu me faire l'amour dans cette limousine, je tournais lentement le visage vers lui pour le regarder. Il n'a pas changé, c'est toujours le visage que je vois dans mes rêves, il est tellement beau.. Je l'aime tant.

Gabriel : C'est à cause de cette promesse que tu as fait à Tyler ou bien à cause de Valas, après tout, il pourrait être entrain de nous espionner.

Je détournais de nouveau le regard.

Gabriel : Je préfère qu'on ne face plus rien, je ne veux pas qu'il te face du mal parce qu'on s'embrasse ou encore pire qu'on face l'amour... De toute manière, sa ne ferais qu'empirer les choses, bien que j'ai très envie de le faire, pouvoir te retoucher tout ton corps, sentir tes lèvres sur moi.. Tout ça m'a manqué.

Rien que d'y penser j'en avais le souffle coupé.

Gabriel : Valas n'abandonnera jamais, on ne peux pas prévoir de se rapprocher, sa ferait trop mal ensuite lorsqu'on devra se quitter.

Je me rend compte à quel point j'ai une soudaine envie de retourner sur scène et de me mettre à chanter, c'est le seul moment, le seul endroit où j'arrive à me vider complètement la tête, où je suis dans ma bulle et je ne pense plus à rien sauf à la chanson.. J'aime chanter, je veux recommencer, peut-être que sa m'aiderait..

Gabriel : Et même si Valas finis par avoir une étincelle et te laisser tranquille... Je doute qu'on pourra oublier tout ce qu'il c'est passé entre nous.

Je finissais par posait ma tête contre la vitre regardant vers l'horizon.

Gabriel : On devrait retourner à la fête, sinon Tyler va penser que tu as échouer.


Aphrodite attendait patiemment Atori dans sa chambre, complètement nue, lorsqu'il ouvrait la porte, elle fit un sourire et le regardant d'un air séducteur. Il glissait ses doigts sur les draps en satin tout en regardant sa direction.

Aphrodite : Et bien.. C'est ta chambre, donc non, je ne me suis pas trompée de chambre.

Elle souriait le regardant fermer la porte, elle se redressait lentement afin de s'asseoir, elle croisait une jambe et posait ses mains derrière elle continuant de l'observer.

Aphrodite : Oui je le sais, je te signal que c'est moi qui t'ais mis cette imprégnation, je sais donc tout d'elle et de vos histoires d'amour A-t-o-r-i.

Elle baissait les yeux voyant qu'il tenait sa robe pour qu'elle la remette, et ne le prenais pas et se levait pour se trouver face à lui, elle le regardait bien dans les yeux.

Aphrodite : Moi et ma petite chatte en chaleur compte bien resté ici, et Zeus n'est pas aussi séduisant que tu l'es, j'aime bien changer de temps en temps, toi tu es bien plus dans mes cordes.

Elle prenait sa robe et qu'elle laissait une nouvelle fois tomber à terre, elle glissait ses doigt derrière Atori, les glissant tout le long de son dos pour ensuite caresser ses fesses qu'elle pinçait légèrement, elle approchait son visage du sien.

Aphrodite : Comparé aux autres, je ne te crains pas du tout, tu sais pourquoi ? Je sais que tu n'oserais pas prendre ma divinité, parce que sans moi, il n'y aurait plus d'amour ni d'imprégnation, ce qui veut dire.. Que le monde serait que de haine, de colère et de tristesse, Ils finiront pas tous s'entre tuer, ils n'auront plus d'amour propre et se suicideront, le monde est voué à disparaître sans moi. Tu perdrais également ta chère et tendre Heley.

Elle l'observait tout en parlant, sans pour autant le toucher, sauf ses mains qui remontait à son dos.

Aphrodite : Alors.. Lorsque je viendrais dans cette chambre, je veux que tu t'occupes de moi personnellement, mais je m'occuperais également de toi.. Parce que aussi non, je ferais en sorte que Heley tombe amoureuse d'un autre homme que toi et ne ressent plus d'amour pour toi.

Elle souriait à ce moment là

Aphrodite : Et puis, elle ne sera au courant de rien.

Elle finissait par se retirer de lui, elle attrapait sa robe pour commencer à la remettre.

Aphrodite : A toi de voir, si je quitte ta chambre, je mettrais mes menaces à exécution

Une fois qu'elle avait remis sa robe, elle marchait lentement vers la porte, elle finissait par attraper la clinche de celle-ci.



Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Cinq ans passé pour la famille kijo   Dim 17 Mar - 0:25

Il restait quelque instant le regard baisser vers sa main, mais lorsque Hatchi s'approchait pour la lui prendre il la regardait la laissant faire. N'étant pas insensible à la douleur, il grimaçait pour chaque morceau de verre retirer de sa paume.

Stephan: il ne les pense peut être pas maintenant hatchi, mais si mes parents arrivent à leurs fin...j'ai peur qu'on ai le même regard sur Delic qu'eux avait. Il se demandera pourquoi et il finira par apprendre la vérité et la il me détestera vraiment.

Il fermait les yeux lorsqu'elle lécha le sang de sa main.

Stephan: j'espère qu'ils couperont jamais cette malédiction et j'espère que notre fils ne grandira jamais...comme ça on aurais pas besoin de tout lui expliquer.

Il r'ouvrait les yeux la regardant.

Stephan: Je t'aime aussi Hatchi et moi non plus je n'ai pas honte, du moins pour l'instant...mais si ils y arrivent...

Il préférait pas imaginer cette famille briser, il la regardait partir jusqu'à l'étage rejoignant delic. Il profitait de cette instant pour se téléporter. Delic levait les yeux entendant sa mère toquer, il en croisait les bras baissant la tête toujours pas content.

Delic: vous voulez pas que j'ai de copains!

Il levait malgré tout la tête pour regarder sa mère, il ne comprenait pas pourquoi ses personnes tentait de les séparer.

Delic: non je veux pas qu'ils nous séparent! pourquoi ils veulent faire ça? on a rien fait nous.

Il se couchait posant sa tête sur les cuisses de sa mère reniflant tentant comme il pouvait de ne pas pleurer.

Delic: ils avaient pas l'air méchant pourtant...mais je veux pas qu'il me séparent de vous, je serais trop triste. Est ce que...je dois dire pardon à papa? je le déteste pas c'est pas vrai.

Il frottait son visage contre ses cuisses.

delic: mais à l'école personne veux être mon ami maman, personne me choisi en gym et ils rient parce que je suis le plus petit de la classe.

Stephan réapparu dans la porte de la chambre de Delic, cachant quelque chose derrière son dos il entra se donnant un air en colère. delic se redressa baissant les yeux peur de subir la colère de son père.

Stephan: venez ici jeune homme.

Il s'avançait vers son tripotant son t-shirt n'osant pas lever les yeux.

Stephan: vous n'avez rien à me dire?

Delic: hum....si...pardon papa.

Il s'accroupis devant lui fronçant les sourcils.

Stephan: j'ai l'impression que tu as dit quelque chose, mais j'ai pas entendu.

delic sautait au cou de son père l'enlaçant, Stephan en souris.

Delic: pardon papa!

C'est la qu'il vit une grande boîte avec un ruban rouge cacher derrière son dos.

Delic: c'est quoi?

Stephan sourit d'avantage posant la boîte par terre.

Stephan: c'est pour toi Delic, papa doit s'excuser aussi d'avoir crier alors que c'était pas ta faute.

Delic presser de voir se que sa contenait retirait rapidement le ruban et souleva le couvercle, une petite tête de poil noir et blanc en sortit.

Delic: un petit chien!

delic l'attrapait pour le sortir, le chiot lui lécha directement la joue il en éclata de rire.

Spoiler:
 

Stephan: ton nouvel ami te plait?

Delic: ouiii! merci papa!


*****

Il est en colère de se que je lui ai dit à propos de Valas sa se vois, mais je devais lui dire, lui cacher la vérité n'aurait servis à rien. Est ce que Valas est entrain de m'espionner, oui sans doute et il doit faire les cents pat en colère..je vois déjà sa main qui le démanche.

Derek: Tu te trompe Gabriel, tu pense que tu n'as rien? ta mon coeur et tu trouve que c'est rien?

Je m'avançais vers lui à nouveau posant ma main sur sa cuisse la serrant.

Derek: Valas n'est pas la, alors cesse de penser à lui. Tu crois pas être à nouveau si proche sans même pouvoir se toucher serait encore plus douloureux? en tous cas pour moi oui, même si je devais à partir Gabriel. Je préfère partir sachant que j'ai pu t'embrasser autant de fois que je le pouvais, sur chaque parti de ton corps et te faire l'amour tout en essayant de pas réveiller le petit Tyler.

Je ricanais attrapant son menton pour qu'il me regarde.

Derek: Tu pense que sa sera plus jamais pareil qu'avant? moi je pense que sa sera bien mieux qu'avant, on ne fera plus jamais les même erreurs...tu pensais qu'on était pas fait pour être ensemble à cause des dieu, mais moi sa ma prouver au contraire qu'on était bien plus fort qu'eux.

Je posais mon front contre le siens.

derek: même des dieu n'a pas réussis à briser se que je ressent pour toi, tu m'aime aussi Gabriel...tu vois tu es fort malgré se que tu pense.

Je l'embrassais à nouveau, mais me retirais vite fermant les yeux levant les mains.

Derek: on y va! sinon vais vraiment arracher tes vêtements.

Je sortais pour me remettre au volant et nous reconduisait jusqu'à chez Lucas, entrant j'ouvrais grand les yeux voyant Brook danser sur la table bougeant dans tous les sens avec ma mère. Elles avaient tous deux les joues rose pompette, je fusillais Teijo du regard pointant ma mère du doigt.

Derek: tu as laisser ma mère se mettre dans cette état! espèce de vieux...

Shizuka: derek!!! mon bébé!

J'ouvrais grand les yeux puisqu'elle sautait carrément dans ma direction, je fus étaler à terre elle frottait sa joue contre la mienne.

Shizuka: mon petit bébé! bouhhhhh, tu m'as manquer! ne par plluuusss! maman est trop triste.

Je la poussais pour qu'elle s'écarte de moi.

Derek: de l'air! de l'air!

Brook: attention j'arrive!

Shizuka se décalait c'est maintenant Brook qui s'écrasait sur moi, ma mère applaudissait la félicitant pour son plongeant.

Derek: hmphh!

Brook tapait sur ma joue riant comme une dingue.

Brook: hahahhaah! alors papy! qu'est ce que tu as fais avec Gabriel qui ta mis autant de temps hein?

Je relevais la tête la fusillant du regard.

Derek: m'appelle pas papy!

elle posait ses deux mains sur mes joues pour les pincer tout en les tournant dans tous les sens.

Brook: papy! papy! papy!

Je craquais et l'attrapait la posant sur mon épaule et montait à l'étage jusque la salle de bain ou je la tapais dans la baignoire et ouvrait l'arriver d'eau froide. On entendait son crie jusqu'au salon je redescendais les mains dans les poche.

Derek: tu veux prendre une bain glacé maman?

Elle sautait dans les bras de Teijo entourant ses bras et jambes autour de lui.

Derek: c'est bien se qu'il me semblait.

Je souris attrapant une bouteille de champagne buvant une gorgée, je regardais vers Gabriel. J'ai bien envie de le prendre aussi sur mon épaule mais pour l'emmené jusqu'à une chambre. Je me demande quand même se qu'à fait Atori pour convaincre valas de me laisser revenir, non c'est impossible de le convaincre il a du trouver une astuce. J'ai l'impression qu'il va apparaître d'un moment à l'autre furieux, je regardais à nouveau ma mère qui était entrain de faire des mamour à Teijo profitant d'être dans ses bras. j'en crachais presque le champagne que j'étais entrain d'avaler.

derek: maman arrête ça! il a des gosses bordel!

Shizuka: vais faire un petit frère à calissi!!!

Je l'attrapais par la ceinture de son jeans et montait à l'étage avec elle.

Shizuka: où tu m'emmène!

Derek: rejoindre Brook!

Shizuka: noooonn! au secour! Teijo!

On pouvait entendre à nouveau un cris, je descendais frottant mes mains l'une contre l'autre . Je ricanais jusqu'à qu'elles arrivent toutes les deux par derrière renversant un sceau d'eau froide sur la tête.

***

Atori gardait bien son sérieux, c'était pas la première fois qu'elle joue ses plan de drague, mais jusqu'à maintenant jamais elle n'avait été jusqu'à le menacer avec Heley. Il était pas content, mais ne dit rien de peur qu'elle mettait vraiment ses menaces à exécution. Il fermait les yeux gardant son calme magré qu'elle lui pinçait les fesses.

Atori: Aphrodite, je n'apprécie pas beaucoup que tu me menace comme tu le fais...aurais tu oublier qui je suis.

Il se doutait bien qu'elle n'était pas effrayer par lui, il est vrai que si il lui arrivait quelque chose il aurait beaucoup de conséquence.

Atori: je connais les conséquences Aphrodite inutile de perdre ton temps à me les rappelé.

Cette fois il ne pourra plus la rejeté comme les autres fois, il pensait à Heley qui devait sans doute l'attendre. elle ne le sera sans doute pas c'est vrai, mais lui le sera et lorsqu'il regardera Heley il se rappellera qu'il l'aura tromper.

Atori: tu joue à une jeu dangereux Aphrodite.

Il serrait les poing la regardant marcher vers la porte, mais au moment ou elle prit la poignet il s'avança vers elle posant sa main sur son épaule.

Atori: attend....entendu Aphrodite, mais si Heley l'apprend d'une manière ou d'une autre...tu me verra sous un nouveau visage.

Il souleva ses bretelles pour enlever sa robe de lui même.

Atori: j'ai des choses à régler alors ne perdons pas de temps.

Il l'attrapait par les hanches pour la soulever jusqu'au lit, la couchant il faisait disparaître ses vêtements. Il passait ses jambes au dessus de ses épaules la pénétrant d'un coup brutal en colère de son chantage, il y allait directement sans passer par les préliminaire. Il tenait ses hanches fermement durant ses coup de reins rapide et brutal, sa dirait plus d'une heure dans cette même positon, lorsqu'il sentait qu'il allait jouir. Il la retourna pour la mettre à quatre patte, il était hors de question pour lui de jouir en elle.

Atori: j'espère que madame est contente? je vais en finir avec toi.

Il la pénétra à nouveau mais par son anus y allant toujours aussi brutalement et fini par éjaculer s'enfonçant entièrement en elle. Il se retira se relevant faisant réapparaître ses vêtements, lui lançant un dernier regard il sortit la laissant la sur son lit. Il marchait rapidement attirant le regard des autres dieu et demi-dieu, sa se voyait sur son visage qu'il était hors de lui. Il retrouvait son père qui était encore lui aussi hors de lui, il était à la boule pour espionner. Tout d'un coup la colère de Atori se dissipa, il s'approchait de lui regardant vers la sphère.

Atori: il te manque déjà? c'est pas pour te blessé que j'ai pris cette décision...c'est les lois Valas, comment on pourrais me respecté entièrement si je fais des exceptions pour mon père? je peux pas avoir de préférence.

c'est surement pas ça qu'il calmera sa colère, il a sans doute vue des choses qui l'ont déplus.

Atori: j'ai pas eu le temps de te le dire, tu es partit bien trop vite, mais je compte bien t'aider à récupéré ton coeur et donc Derek avec.

Il regardait à nouveau la sphère voyant que son père semblait bien s'amuser avec sa famille.

Atori: sa lui fait du bien de trouver les siens Valas, es tu en colère parce que Gabriel est également présent? Il l'aime toujours et de le savoir te rend jaloux. Aime tu derek à se point? je pourrais demander à Aphrodite qu'il t'aime toi aussi tout autant qu'il aime Gabriel.

Sa faisiat sourire Atori de s'imaginer Valas amoureux.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Cinq ans passé pour la famille kijo   Dim 17 Mar - 5:40

Hatchi serrait bien Delic tout contre elle, elle ne désirait pas le perdre et n'aimait pas le voir ainsi, elle aimerait lui dire la vérité, mais il était trop jeune pour accepter ce genre de chose et même de comprendre...

Elle se rappelait de ce que lui avait dit Stephan tout à l'heure.. " je n'ai pas honte, du moins pour l'instant...mais si ils y arrivent... * Elle fermait les yeux, c'est exactement ce qu'elle a peur.. Elle sait ce qu'il se produira si la malédiction leur sera retiré.. Il aura honte de ce qu'il a fait, mais elle aussi le sera.. Ils ne voudront plus se revoir, Et il regarde Delic avec dégoût tout comme elle n'arrivera plus à le regarder dans les yeux, elle ne voulait pas que cela se produise, elle en avait soudainement les larmes aux yeux. Jusqu'à ce qu'elle entende la voix de Delic, elle en caressait ses cheveux.

Hatchi : C'est qu'ils n'en valent pas la peine que tu sois amis avec eux, tu verras quand tu seras grand Delic, tu les dépassera d'une tête, t'en fais pas d'accord ? Ton papa est grand après tout et moi je ne suis pas minuscule.. Alors tu seras très grands et puis même si tu ne l'es pas, tu seras malgré tout le plus beau homme du monde.

Elle tournait le visage vers Stephan qui arrivait. Elle laissait Delic aller vers lui, elle lui faisait signe qu'il ne soit pas trop brutal avec lui. Elle souriait malgré tout les regardant tout les deux.

Elle se redressait voyant la boîte, elle sentit qu'il y avait quelque chose de vivant à l'intérieur, elle souriait puisqu'il lui offrait un chien, Stephan pouvait se montrer si doux quand il le voulait. Elle marchait vers Stephan glissant sa main autour de lui le serrant contre lui.

Hatchi : Tu es adorable.

Elle souriait regardant Delic qui se faisait bombardé de bisous par son chien.

Hatchi : Il faudra bien t'en occuper Delic, le promener, le faire obéir, je ne veux pas qu'il face ses besoins partout dans la maison compris ? Et il faudra lui trouver un joli prénom.

Elle penchait la tête gardant le sourire, elle aimait le voir ainsi, heureux.

Hatchi : Allé va t'amuser avec lui dans la pelouse.

Elle le regardait courir avec son nouveau chien, Hatchi se tournait vers Stephan se mettant en face de lui, glissant ses mains dans ses poches arrière pour sentir ses fesses en même temps.

Hatchi : C'est un cadeau magnifique que tu lui as fait.

Elle l'embrassais avec passion, elle glissait ses lèvres sur son cou

Hatchi : J'en suis presque jalouse.

Elle ricanait continuant ses petits baisés qui était très tendre.

Hatchi : On devrait allé près de lui.. Bien que j'ai très envie de te faire l'amour la tout de suite..



J'étais bien surpris de tout ce que me disais Derek, il a tellement mûris je trouve... Certainement parce qu'il a vécu tellement chose, mais peut-être que c'est Valas qui l'a rendu ainsi. Je le regardais bien, il vient de me dire que j'avais son coeur, qu'est-ce que j'ai une terrible envie de le serrer contre moi.

Je baissais les yeux vers sa main qui serrait ma cuisse, je glissais une main pour caresser la sienne qui tenait toujours ma cuisse.

Gabriel : Oui tu as raison, mais malgré tout j'ai peur d'en souffrir que d'avantage par la suite, un mois c'est tellement cours..

Il me fait tellement d'effet.. J'ai une boule au ventre, j'ai envie qu'il me touche partout, je serrais sa main baissant légèrement les yeux, jusqu'à ce qu'il me prenne le menton pour que je le regarde. Ses paroles me réchauffait le coeur.. Derek.. Je n'arrivais plus à me contrôler, les larmes inondaient mes yeux.

Gabriel : Derek..

Lorsqu'il posait son front contre le miens, je tenais toujours sa main sur ma cuisse, tandis que l'autre glissait derrière sa tête.

Gabriel : Oui je t'aime.. Et je ne veux plus que tu partes.. J'ai tellement besoin de toi.

Mon souffle était haletant, lorsqu'il m'embrassait je faisais de main, glissant ma main contre son visage,je le caressait tout en l'embrassant passionnément. A cette instant, je ne pensais plus qu'à lui, qu'à ce qu'on faisait, rien que nous deux.. Valas venait de disparaître de mes pensées.. jusqu'à ce qu'il arrête, je me décalais de lui et le regardait de nouveau.

Gabriel : Oui, il veut mieux qu'on face une pause.. Il faut que je m'en remette.

Une fois qu'il sortait, je me posais contre le siège fermant les yeux, je posais mes doigts contre mes lèvres ayant encore la sensation qu'il m'embrasse, j'ai l'impression de rêver.. Je souriais. Une fois qu'on était arrivé, je sortais de la limousine et entrais à l'intérieur avec Derek, je regardais un peu tout le monde, Brook et Shizuka dansait sur les tables, on dirait qu'elles ont pas mal bus.. J'en ricanais. Mais je m'approchais rapidement de Tyler qui me regardait avec un grand sourire bien content que je sois revenu.

Il s'approchait de moi et levait la tête pour me regarder.

Gabriel : Je suis désolé Tyler, je te promet de faire des efforts, je vais changer.. J'ai pas mal de chose à me rattraper, tu veux bien me pardonner ?

Tyler : Tu vas arrêter de boire.. ?

Gabriel : Oui, et on va passer beaucoup plus de temps ensemble.

Tyler : C'est vrai ?! On pourra allé à un parc d'attraction ?! Ou au zoo.. ?

Gabriel : On fera tout ce que tu as envie de faire.

Je lui fis un sourire glissant ma main sur sa tête.

Gabriel : Je t'aime très fort.

Il souriait, et se serrait tout contre moi, j'en posais ma main derrière son dos le serrait également. Je tournais le regard vers Derek, Lucas semblait content que tout soit réglé. Heley était assis sur une chaise, regardant sa soeur qui avait quelque peu trop bus, elle souriait voyant que Shizuka enlaçait Derek c'était assez marrant à voir en effet.

Teijo lui était également assis à côté de Heley, il tournait son verre regardant avec un sourcils redressé vers Shizuka. Il se disait, que Derek se débrouille avec sa mère, il en fit un sourire en coin, croisant les bras tenant toujours son verre.

Mike lui revenait des toilettes, il se tenait à chaque meuble étant dans un piteux état aussi.

Mike : Que sa fait du bien de se vider ! Maintenant plus qu'à se remplir de nouveau, j'ai SOIF !

Il tendait la main, il utilisait ses pouvoirs pour attraper son verre et le faire venir jusqu'à lui, il buvait rapidement le contenu et tournait le regard vers Derek et Brook. Il clignait des yeux voyant qu'il venait de prendre Brook comme un sac à patate pour ensuite la mettre dans le bain et l'asperger d'eau glacé, il revenait par la suite.

Mike : Tu sais que c'est à moi qu'elle fera subit sa colère, tu n'as donc aucune compassion.

Il ricanait. Moi je continuais de jouer avec Tyler, avec son ballon, je regardais du coin de l'oeil vers Derek quelque instant parce qu'il me regardait. J'en recevais le ballon sur le visage, j'en riais. Mais je regardais par la suite vers Shizuka qui était occupé d'embrasser Teijo, lui se laissait faire, posant ses mains sur ses hanches. J'occupais les enfants pour ne pas qu'ils voient ça.

Teijo : Derek je ne te conseille pas, elle va faire apparaître son rouleau à pâtisserie.

Il haussait les épaules avec un sourire puisqu'il faisait de même avec elle, qu'avec Brook. Tout le monde finissait par regarder vers eux, amusée, moi également, je ricanais surtout lorsque Shizuka et Brook revenait avec un sceau d'eau froide qu'elles renversaient sur lui.

Teijo : Haha, c'était d'un comique.

Mike le pointait du doigt riant également.

Mike : Fallait pas la chercher, je t'avais prévenu vieux !

Lucas s'approchait de moi, posant une main sur mon épaule, je tournais le regard vers lui toujours aussi souriant.

Lucas : Derek est fort, il revient à peine et tu retrouves déjà le sourire.

Gabriel : Je suis désolé..

Lucas : C'est bon, t'inquiète.. Je suis content c'est tout, et tu ne trouves pas que la soirée manque quelque chose ?

Je regardais autour de moi.

Gabriel : Tout es super Lucas.

Lucas : Non, il manque vraiment quelque chose, alors vient avec moi.

Je me demandais de quoi il parlait, je le suivais donc, il tirait des rideaux, une scène apparu, avec un micro et tout ce qu'il fallait, il veut que je chante ?

Lucas : Ton fils ne t'a jamais entendu chanter, je pense qu'il serait fière de toi et de ta voix, alors vas-y chante, et puis tu sais que c'est de cette façon que tu t'éclates et que tu t'exprimes.

Gabriel : Je ne vois pas ce que je peux chanter.

Lucas : Oh si tu le sais, allé !

Il se reculait commençant à applaudir

Lucas : Gabriel ! Gabriel !

Il m'encourageait, j'en ricanais et tournant le regard vers Derek, je soupirais finissant par marcher jusqu'au micro, je tenais celui-ci regardant vers eux, Tyler aussi me regardait. Je finissais par sourire, je finissais par me lancer, je chantais cette musique que j'avais tant envie que Derek l'entende.. La musique Pardonne-moi, que j'ai également laissé les paroles à Benoit.. J'aimerais également m'excuser, il a fait tant de chose pour moi, et moi.. Je l'ai fais tellement souffrir.






Elle haussait les épaules ricanant.

Aphrodite : J'aime les jeux dangereux, je trouve sa excitant pas toi ?

Alors qu'elle tenait la clinche de la porte qu'elle ouvrait doucement, elle souriait puisque Atori se trouvait derrière elle, la main posé sur son épaule, elle tournait légèrement le regard pour le regard toujours avec se sourire qui montrait qu'elle avait gagné. Elle penchait légèrement la tête gardant les yeux rivés sur les siens, elle se mordait sa lèvre inférieure amusée

Aphrodite : J'aimerais voir tout tes visages Atori, celui me plaît déjà, la "frustration".

Une fois qu'il retirait sa robe, elle levait chacune de ses jambes, gracieusement, pour la retirer d'elle, elle relevait les yeux vers lui.

Aphrodite : Bien, alors commençons.

Elle glissait ses mieux derrière lui, touchant ses muscles à son dos, mais lorsqu'il la déposait sur le lit, elle finissait par retirer ses mains de lui, elle le laissait faire lorsqu'il passait ses jambes au dessus de ses épaules, elle ouvrait la bouche lorsqu'il commençait à la pénétrer, elle se mettait à ricaner tout en le regardant.

Aphrodite : frustré.. Et en colère.

Elle passait sa langue sur ses lèvres. Elle glissait ses mains au dessus de sa tête gémissant des coups de reins qu'il lui faisait, elle ne faisait aucun effort pour l'aider, elle préférait le voir en action. Elle avait bien envie que ce petit moment dure longtemps, au bout d'une heure, celui-ci finissait par changer soudainement de position, elle se mettait donc à quatre patte, tournant le regard vers lui, elle gémissait légèrement lorsqu'il la pénétrait par derrière.

Aphrodite : Tes aussi dure que ton père.. Je suis plus que contente oui.

Elle bougeait à son tour ses hanches pour qu'il en finisse, mais s'arrêtait lorsqu'il jouissait en elle, elle se mettait à genoux le regardant, il avait déjà remis ses vêtements et s'apprêtait à partir. Lorsqu'il la regardait, elle lui fit un petit signe avec sourire, après ça, il disparaissait. Elle détournait le regard attrapant sa robe et l'enfilait. Elle marchait dans sa chambre regardant ses meubles, elle ne se gênait pas pour fouiller dans ses affaires, elle trouvait dans un des tiroir la photo de Heley, elle l'observait attentivement.

Elle finissais par la lancer, elle glissait ses doigts sur le lit pour ensuite sortir de sa chambre, elle comptait pas ne pas arrêter son petit chantage avec lui, c'était loin d'être terminée. Elle s'en allait la tête haute..

Valas était encore hors de lui, directement il c'était rendu jusqu'au lieux où se trouve la boule pour espionner chez les êtres humains, il avait fait apparaître un fauteuil bien confortable et était resté la des heures et des heures à regarder Derek et tout ses moindre fait et geste et ce qu'il faisait le rendait hors de lui.

Il tournait le regard vers Atori le sentant arrivé.

Valas : Se n'est pas le moment de me mettre d'avantage en colère que je ne le suis déjà Atori ! Si c'est pour me faire des leçons de morale sur ton choix merdique, je préfère que tu t'en ailles !

Il retournait la tête vers la sphère mais écoutait malgré tout ce que lui disais son fils, il tournait aussi tôt le regard vers lui.

Valas : Tient donc et comment compte tu t'y prendre hum ?! Tu crois qu'en faisait cette foutu alliance avec Nomar tu arriverais à faire en sorte qu'il me le reprenne.

Il serrait le haussier de son fauteuil écoutant la suite de ses paroles.

Valas : Oui s'amuse bien trop à mon goût en effet.. OUI je suis en colère parce qu'il est présent, je suis en colère parce qu'il l'a embrasser ! Je suis même fou furieux parce qu'il profite de mon absence pour le séduire et pour lui dire qu'il souhaiterait lui faire l'amour ! Quand je vais le retrouver, il va payer pour me mettre autant en colère sa tu peux me le rassurer !

Il se levait, son fauteuil se recouvrait de glace et éclatait par la suite, il s'approchait de Atori le regardant bien dans les yeux.

Valas : Aphrodite, dit lui plutôt qu'elle arrête de me provoquer, je sais que c'est elle qui s'amuse avec moi, elle veut seulement se venger en faisant en sorte que Derek me passe sous les doigts, mais il est-à-moi et je me fiche si je dois le prendre de force ou non, je compte bien récupérer Derek.

Il passait à côté de Atori le bousculant toujours furieux contre lui.

Valas : Occupe toi de celle que tu t'ais imprégné au lieux de te préoccuper de moi , et tu sais autant que moi que ses lois sont ridicule, Si je ne peux pas l'avoir ici, alors j'irais sur Terre et ne vient pas pleurnicher après qu'il y ait un massacre !

Il se téléportait aussi tôt.



Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Cinq ans passé pour la famille kijo   Dim 17 Mar - 23:46

Delic prit son petit chien dans ses bras pour se rendre rapidement dans le jardin afin de jouer avec son nouvel ami, Stephan en avait le sourire en coin voyant son fils sourire à nouveau. Il se tournait par la suite vers hatchi reprenant son sérieux.

Stephan: C'est juste que j'aime pas voir mon fils malheureux c'est tout et il ne pourra plus se plaindre qu'il n'aura pas d'ami.

Il gardait ses yeux ouvert l'observant quand elle l'embrassait.

Stephan: Jalouse toi? ne me dit pas que tu veux que je t'offre un chiot toi aussi.

Il levait la tête fermant les yeux savourant ses queqlues instant avec elle.

Stephan: tu peux être une allumeuse quand tu t'y met Hatchi, attend un peu quand delic sera coucher.

Il ricanait à son tour passant à côté d'elle tout en lui donnant un tape sur les fesses et rejoins son fils se coulant dans la pelouse avec son chien.

stephan: tu va être encore sale Delic, c'est ta mère qui va encore râler quand elle fera la lessive.

Delic: C'est Oxy qui me fait tomber.

Stephan: Oxy?

Delic: oui Oxy! il pourra dormir dans ma chambre?

Stephan en grimaçais à cette idée n'étant pas tout à fait d'accord.

delic: s'il te plait papa! il va avoir peur tout seul.

Stephan: bien! cette nuit seulement et pas dans ton lit! j'aimerais pas qu'il fasse des crasse.

Delic: d'accord merci papa!

Stephan: aller maintenant on rentre, il commence à faire noir et tu dois encore prendre ton bain.

Delic: pfff, nooon obliger?

Stephan: bien sûr obliger! et si tu râle je rend le chien à la boutique.

Il ricanait le voyant partir comme une flèche pour aller se laver.

Stephan: j'aurais du penser au coup du chien plutôt.

Il repris son sérieux levant les yeux au ciel, il alla s'asseoir sur la balançoire de son fils repensant à cette malédiction. Elle pourrait être briser à tout moment, il devrait intervenir au plus vite pour les empêcher. Il voyait la lumière de la salle de bain depuis le jardin, Hatchi était surement occuper à laver Delic. Il se leva donc et se téléporta jusqu'à chez son frère voulant mettre les choses au point.

****

Ma mère et Brook éclataient de rire derrière moi, je riais pas autant. Je tournais le regard boudant tout en passant ma main sur mon visage. Me voilà trompé jusqu'au os, mon regard devenait cruelle entendant Teijo! lui il a signer son arrêt de mort! oh et Mike aussi! attendez vous deux vous perdez rien pour attendre.

Derek: Ha Ha...très drôle! mort de rire.

J'attrapais ma longue tresse et la tordais pour retirer une maximum d'eau et me dirigeait vers une des bouteille de champagne encore pleine. Je souris posant mon pouce vers le houblon secouant la bouteille.

Derek: j'ai pas encore lever mon verre pour vous remercier de cette belle soirée, alors merci à vous tous et à mon retour pour le mois.

Je dirigeais la bouteille vers Teijo retirant mon pouce, tout le champagne bien secouer fut propulser sur son visage. Shizuka posait sa main sur sa bouche tentant de se retenir de rire comme elle pouvait.

derek: santé!

Ma tête se tournais lentement en direction de Mike les yeux plisser, je posais la bouteille pour en reprendre une autre et la secoua à son tour.

Derek: Mike! j'aimerais t'offrir un verre à toi aussi.

Il tentais de m'échapper, mais je couru rapidement après. Pas de chance pour lui il a déjà bien bu et pas moi! c'était trop facile de le rattraper, un petit croche pied et il était écrouler à terre.

Derek: à nous deux, alors qui ris maintenant hum?

Je le retournais et m'asseyais sur son torse pour être sur qu'il ne bouge pas, doucement je dirigeais la bouteille vers lui menaçant de retirer mon doigt et op! je le retirais un de plus qu'il a pris une douche de champagne.

Derek: mais de rien Mike.

Je me relevais regardant vers Gabriel qui s'avançait vers le micro, j'en souris m'asseyant à une chaise. Sa fait longtemps que j'ai pas entendu sa belle voix, ma mère était occupé à essuyer le visage de Teijo qui boudait, c'est pas grave sa lui passera. Je croisais les bras écoutant Gabriel chanter, il a toujours pas changer pour ses chansons. Les autres qu'il avait écrire était pour moi lorsque encore une fois on a été séparer par plusieurs circonstance, j'ai envie de le prendre dans mes bras. non retiens toi Derek laisse le au moins finir sa chanson.
J'applaudissais comme tout le monde d'ailleurs quand il eu fini, je me levais pour aller l'embrasser, mais c'est la que Stephan apparu.

Derek: Stephan?

J'aime pas l'expression sur son visage, il va faire une connerie.

Stephan: et bien on fait la fête sans même m'invité? ah oui c'est vrai je suis devenu le vilain petit canard.

Derek: tu t'es mis à l'écart tout seul il me semble.

Stephan: évidemment, j'ai jamais apprécier qu'on me dévisage...sa me donne envie de faire tomber quelque tête.

Il faisait apparaître ses file au bout de ses doigts qui se mit à tournoyer autour de lui.

Stephan: Abandonner l'idée de couper la malédiction ou je vais devoir vous tuer.

Derek: aurais tu perdu la raison?

Stephan: oh, oui sans doute! tu va finir par avoir l'habitude maintenant d'avoir honte de tes fils. Je ne serais que le troisième si mes calculs son bon, t'en fais pas il te reste le parfais Lucas et le petit dernier.

Il dirigea ses fils vers Shizuka qui tourna autour de son cou, il tira une seul fois pour la faire tomber à terre.

Stephan: désolé grand mère, mais j'ai perdu la raison c'est Derek qui la dit.

Shizuka: Stephan.

Derek: laisse ma mère Stephan!

Stephan: laissez ma famille tranquille!

Derek: tu sais très bien que tu peux pas continuer comme ça! c'est ta fille merde!

Stephan fermait les yeux bougeant légèrement l'un de ses doigts fermant d'avantage le fil autour du cou de ma mère, se qui entailla légèrement la peau.

Stephan: me forcez pas à la tuer devant sa fille, il me suffirait de baisser se petit doigt et op c'est terminer.

***

c'était pas évidemment de parler à vals surtout quand il se retrouve dans cet état de colère, il n'en faisait qu'à sa tête et avait beau dire tout se qu'il voulait, il restait focalisé sur Derek.

Atori: tu parle comme ci tu l'avais déjà perdu, je lui ai donner qu'un mois.

Il regardais à nouveau vers la sphère, il était pas étonner que son père est déjà embrasser Gabriel, mais pour valas c'était comme si il assistait à la fin du monde.

Atori: Arrête de t'en prendre à lui sans cesse.

Il ne bougeait pas le regardant se lever de son fauteuil qu'il fit briser en éclat, se sourcils se baissaient malgré tout l'écoutant parler d'aphrodite.

Atori: se venger? de quoi?

Il aimerait bien savoir de quoi il parlait à cet instant, elle lui aurait fait le même coup avec lui? Il retroussait le nez étant bousculé, mais ne dit rien et se tourna malgré tout pour le regarder.

Atori: je t'interdis de tuer qui que se soit Valas! ne m'oblige pas à...

Il fermait les yeux puisqu'il c'était téléporter, il tapait sa main contre un pilier et pris une grande respiration pour se calmer. Il devait se rendre aussi sur tête pour empêcher son père de faire des bêtise, il se téléporta donc à son tour juste derrière Stephan qui menaçait encore ma mère. Stephan n'avait pas le temps de se retourner que Atori lui brisait la nuque pour qu'il se tienne tranquille quelque temps.

Atori: j'arrive à pique on dirait.

Derek: t'étais obliger de lui briser la nuque.

Il haussait les épaules.

Atori: sa à marcher en tout cas.

Les liens de Stephan disparu, ma mère passait ses mains autour de son cou toussant. Atori regardait quelque instant vers Heley, mais vins rapidement vers moi.

Atori: tu aurais pu te retenir Derek, il est furieux.

Mon souffle se coupait sur le coup, je regardais vers Gabriel à cet instant.

Derek: il va venir?

Atori: oh que lui, j'ai utiliser mes pouvoirs pour que sa téléportation se fasse ailleurs, il va être d'avantage en pétard contre moi lorsque ses pied va patoger dans le marécage, mais bon j'ai l'habitude.Pourquoi Stephan voulait tuer Shizuka? qu'est ce que tu as encore fait pour le foutre en colère.

derek: briser sa malédiction.

Atori: ah ça..c'est vrai il joue avec les cuisses de sa fille, bien tu veux que je l'enlève.

Derek: Quoi! tu pouvais le faire depuis le début!

Atori: ben oui...

Derek: pourquoi tu l'as pas fait!

Il levait les mains regardant vers tous le monde.

Atori: personne ne me l'as demander.

Il baissait les bras tendant la paume de sa main vers Stephan ne faisant rien tout de suite.

Atori: vous vous rendez compte comme l'enfant va souffrir?

Derek: fait le!

Il haussait les épaules obéissant, son regard se tournait vers gabriel pendant qu'il coupait la malédiction de Stephan.

Atori: qu'est que tu trouve de plus intéressant chez lui qu'à Valas?

Derek: qu'est ce que tu trouve de plus intéressant chez Heley que chez Aphrodite?

Il relevait la tête me regardant, je savais que Aphrodite l'a déjà allumé à plusieurs reprise, c'est lui même qui me l'a dit, par contre j'ignorais évidemment qu'il avait fini par céder. La malédiction entre Stephan et hatchi était bel et bien couper, Atori restait la pour empêcher Valas de faire des victime.

Atori: Valas...tiens ta fais un petit détour? sa fait déjà quelque minute que je suis la.

Je me tournais lentement l'estomac noué, levant les yeux vers lui...j'aime pas son expression.

Derek: Lucas r'envoie tous monde chez eux!


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Cinq ans passé pour la famille kijo   Lun 18 Mar - 6:38

J'étais toujours occupée de chanter, sa me faisait d'ailleurs du bien de me remettre à chanter, sa fait cinq ans que j'ai arrêté, enfin sauf lorsque je chante sous ma douche mais c'est différent.. J'aime la sensation qu'on me regarde et que je me dévoile devant tout le monde, c'est encore meilleur que de parler à un psy pour moi.. Je me demande comment j'ai réussi à arrêter jusqu'à aujourd'hui.. Mais je compte bien rattraper le temps perdu, et puis, il faut bien que j'encaisse de nouveau de l'argent, bien que j'en reçois des tonnes par heures avec tout les disques que je vends.

Une fois que j'avais terminé ma chanson, je reprenais mon souffle, tout le monde m'applaudissait, même Tyler le faisait, j'en souriais. Je regardais ensuite vers Derek qui utilisait sa rapidité pour m'attraper contre lui et m'embrasser, j'en glissais une main derrière sa tête pour l'embrasser à mon tour.. Oh Derek qu'est-ce que je t'aime, qu'est-ce que je te veux rien que pour moi.. Ne pars plus..

Je me retirais de Derek surpris de voir Stephan être présent à la fête.

Lucas : Tu ne comprends sans doute pas maintenant, mais une fois que la malédiction sera brisé tu nous remercieras de l'avoir fait Stephan..

J'écarquillais les yeux vu qu'il utilisait ses pouvoirs.

Gabriel : Tu ne vas pas utiliser tes pouvoirs contre nous Stephan, nous sommes ta famille.. On veut juste ton bien.

Lucas Stephan..

Tyler prenait la main de Calissi et se mettait devant elle pour la protéger, elle se cachait derrière lui. Elle tournait rapidement la tête vers sa mère, puisque Stephan utilisait ses fils pour l'attraper par la gorge, elle en tombait en avant, Teijo se levait tournant le regard vers Stephan.

Teijo : Je te conseil de la lâcher gamin.

Khaleesi pleurait après elle.

Khaleesi : Maman !

Encore une fois je ne peux rien faire, je regardais la scène sans bouger de ma place...

Gabriel : Stephan je t'en prie..

Khaleesi continuait de pleurer, Teijo lui était entrain de bouillir sur place, il s'apprêtait à utiliser ses pouvoirs pour l'arrêter, mais il n'osait pas étant donné qu'il sufissait plus qu'à Stephan de baisser son doigt pour lui trancher la gorge..

Heley appelait après Atori, Mike lui était occupé de prendre une douche et donc avec l'eau qui coulait il n'entendait rien de ce qu'il se passait en bas.

C'est là que Atori apparaissait derrière Stephan, Heley le regardait bien à ce moment la plus que rassurée, je fus surpris qu'il lui brise la nuque, je marchais rapidement vers mon fils caressant son visage. Se n'est pas de sa faute.. Moi aussi j'aurais fait n'importe quoi pour avoir Derek, je n'avais peur de rien ni de personne, maintenant je tiens toujours à lui mais c'est malgré tout différent, sinon sil y aurait encore la malédiction, jamais je n'aurais eu ses coups de faiblesses, je ne l'aurais jamais quitté.

Teijo marchait vers Shizuka l'aidant à sa redresser, Khaleesi courrait dans ses bras ayant eu terriblement peur pour sa mère.

Lorsque Atori regardait vers elle, elle lui fit un sourire. Je me redressais pour me mettre à côté de Derek, et regardait vers lui lorsqu'il parlait à Derek.. Il parle de Valas.. Il est furieux, il nous a donc espionné, je commençais à craindre qu'il s'en prenne à Derke, je le regardais d'ailleurs.

Il pouvait l'enlever depuis le début ?

Gabriel : Tu aurais pu nous dire que tu savais retirer ce genre de chose et on te l'aurais demandé.. Maintenant ils ont eu un enfant ensemble.

J'en soupirais. Delic va souffrir ? Il n'y ait pour rien après tout, je doute que Hatchiko va le laisser tomber, après tout c'est malgré tout sa mère.. Et Stephan que va t-il faire après ça, je réfléchissais au conséquence, mais Derek lui disait qu'il le face, de toute façon il faut leur retirer cette malédiction, c'est la meilleur chose à faire.

Il coupait donc cette malédiction, et voilà tout est terminé.. Je fus surpris par cette question, je regardais vers Atori à ce moment là.

Heley qui était présente, était à son tour surprise par ce que venait de dire Derek, Aphrodite, c'est la Déesse de l'amour ? et Atori semblait avec eu une petit réaction de "mal à l'aise" tout d'un coup. mais il l'avait bien caché, je devais sans doute être le seul à l'avoir remarqué. Heley, elle n'était pas au courant de ce qu'il faisait chez les Dieux, ni que Aphrodite lui tournait autour depuis qu'il avait le trône et encore moins qu'elle avait fait des chantages et qu'elle avait réussi à avoir Atori pour qu'il couche avec elle.

C'est là que Valas apparaissait, il penchait la tête regardant vers Atori mécontent.

Valas : Tu commences à devenir très ennuyant Atori, tu m'envois patoger dans de la flote et maintenant tu suis tout mes faits et gestes, aurais-tu peur que je m'en prenne à ta petite famille ?

Il en ricanait tendant les mains.

Valas : Je ne vais pas les toucher rassure toi.

Il croisait aussi tôt les bras regardant cruellement vers Derek lui montrant bien qu'il était très en colère, moi j'étais mal à l'aise, il me faisait peur,mais je ne voulais pas qu'il face du mal à Derek et qu'il me le reprenne.

Lucas tentait de renvoyer tout le monde chez eux comme il lui avait demander, il y arrivait une partie, mais claquait des doigts pour empêcher qu'une partie ne s'éclipse. Seul Teijo, Shizuka, Mike et Brook était partie le reste étaient encore là.

Valas : N'arrêtez pas cette fête pour moi, j'adore les fêtes !

Il glissait son doigt sur ses lèvres tout en regardant vers Derek.

Valas : Alors, tu t'amuses bien Derek ? Tu aimes quand je suis furieux hum ? Parce que la, je peux t'assurer que je le suis ! Et tu ne m'as jamais vu aussi en furieux Derek !

Il tendait les mains légèrement au dessus de son bassin, le sol devenait de glace, des hommes fait des glaces commençait à se former.

Valas : Je ne vais pas les toucher, ses mes pouvoirs qui vont le faire à ma place.

Il ricanait. Lucas regardait autour de lui, il attrapait la main de Missa pour la tirer près de lui, il faisait apparaître une épée de feu et brisait un homme de glace en deux, mais celui-ci se reconstituait aussi tôt. Heley regardait vers son père et sa mère qui était entouré de ses choses, elle rien ne l'attaquait, Valas ne pouvait pas s'en prendre à elle étant donné qu'elle était imprégné par son fils.

Valas : On va voir si cette très chère Aphrodite va faire lorsque je tuerais "l'âme soeur" de Derek, je tuerais chaque personne dont il tombera amoureux c'est aussi simple que ça, alors tu veux jouer, on va jouer !

Je clignais des yeux, il veut me tuer.. Non.. Alors Aphrodite est avec nous, c'est elle qui fait qu'on s'aime autant ? Je reculais d'un pat regardant vers tout ses hommes de glace, un d'entre eux envoyait sa lame de glace sur mon, je me tournais pour l'éviter mais sa raflait mon épaule et j'en fus ouvert.

Valas s'approchait de Derek l'attrapant contre lui pour l'empêcher en même temps d'aller aider Gabriel, il glissait ses lèvres vers sa nuque

Valas : Je suis très, très déçu Derek.. Sans parler que je suis furieux mais sa tu le sais déjà ! ALors ta punition sera tout différente, tu vas regarder ton très chère Gabriel mourir sous tes yeux, regarde le !

Il plaquait chaque mains sur son visage pour le maintenir et le tournait vers moi, il l'empêchait d'aller m'aider.

Valas : Tu es à moi, combien de fois faudra t-il que je le répète, et je ne laisserais personne et encore moins un humains être plus fort que moi dans se domaine.

Il regardait vers Atori qui l'empêchait d'aller à ses fins, il en fronçait les sourcils mécontent.

Valas : Atori, ne me fait pas regretter de t'avoir sauvé et fait de toi un Dieu à par entière !

Aphrodite apparaissait à ce moment là le sourire aux lèvres à côté de Atori, elle glissait ses doigts sur son épaule. Elle finissait par se décaler de lui regardant vers Valas, elle tendait la main, celui-ci se retrouvait plaquer contre le mur loin de Derek, ma blessure guérissait rapidement ainsi que ceux de Lucas et de Missa, les hommes de glace disparaissait en pétale de rose.

Valas : Aphrodite espèce de..

Heley la regardait bien, elle était vraiment très belle, elle se rappelait bien évidemment de ce qu'avait dit Derek à propos d'elle, elle se sentait vraiment inférieur à elle. Elle se demandait soudainement ce que faisait Atori avec elle, non, elle ne voulait pas penser ainsi, elle lui faisait confiance..

Aphrodite : As-tu déjà oublié que les Dieux ne peuvent pas se mêler à la vie des mortels V-a-l-a-s.

Valas : J'en ais rien à faire de ses lois !

Il apparaissait devant elle l'attrapant par la gorge et approchait son visage du sien.

Valas : Tu veux les garder en vies, alors arrête de me provoquer, Derek m'appartient.

Elle disparaissait de la même façon qu'elle avait fait disparaître ses hommes de glace, en pétale, Valas tournait le regard vu qu'elle réapparaissait à côté de Heley, elle lui prenait une mèche de cheveux avec un sourire.

Aphrodite : Elle est mignonne, j'ai fais un excellent choix pour toi Atori.

Elle la regardait du coin de l'oeil surprise.

Valas : J'étais occupé de te parler !

Elle tournait le regard vers lui.

Aphrodite : Oui mais tu m'ennuies terriblement, je n'ai pas envie de perdre mon temps à te faire la discussion.

Valas serrait les poings.

Valas : Ne me cherche pas, tu sais ce que je suis près à faire.

Elle haussait les épaules.

Aphrodite : Je n'ai plus rien à perdre, l'as-tu déjà oublié ? Maintenant c'est toi qui en payera le prix.

Elle lui fit un sourire, et tournait le regard vers Atori.

Aphrodite : N'oublie pas ce que je t'ai dis tout à l'heure, j'aimerais bien qu'on en discute une nouvelle fois tout à l'heure, c'est.. très important.

Elle fit un sourire, elle avait bien codé ses paroles afin que Heley ne se doute pas de leur petit marché, mais elle aimait le provoquer de la sorte.

Valas fronçait les sourcils.

Valas : C'est quoi ses histoires ?! Quel discussion tu as eu avec elle Atori ?!

Aphrodite : Tu es bien trop curieux, c'est entre Atori et moi.

Heley tournait le regard vers Atori à ce moment là, elle ne voulait faire confiance en Atori, mais elle commençait à avoir peur qu'il y ait quelque chose entre Aphrodite et lui. Valas grognait entre ses dents mécontent, sa mauvaise humeur était de plus en plus pire qu'avant, moi je ne quittais pas Derek des yeux, enfin de temps en temps je regardais vers la Déesse.

Aphrodite : Je te conseil de laisser Derek tranquille, je préfère le voir avec mon très chère Gabriel que avec toi.

Valas : J'en ais rien à faire de ce que tu préfères ou non, fallait pas me foutre ton imprégnation et sa ne se serait pas produit.

Aphrodite : C'était pour que tu voir souffrir comme tu m'as fait souffrir.

Elle souriait à cette instant, elle regardait vers Derek par la suite .

Aphrodite : D'ailleurs je vais intensifier leur amour.

Valas avançait d'un pat vers elle, mais c'était déjà trop tard, je baissais les yeux ayant ressenti cette nouvelle sensation.

Valas : tu cherches vraiment la Guerre entre nous.

Aphrodite : Sa l'était déjà depuis un moment non ? Bon j'ai des choses à faire, Atori, j'ai hâte de te voir, tu préfères qu'on se vois dans ma chambre ou la tienne ? Ou bien dans la salle du conseil.. A moins que tu préfères te voir dans la demeure où tu vis ici ? C'est très important, il faut qu'on parle. Ah et une dernière chose, je veux que Valas soit enfermé au Paradis comme Zeus l'avait fait autre fois, étant donné qu'il n'a plus de coeur ni d'imprégnation, il n'a aucune raison qui justifie le fait qu'il soit ici, sans parler qu'il a tenter de tuer des mortels, il faut qu'il soit punis.


Elle ne quittait pas Atori des yeux et disparaissait par la suite, Valas toujours les poings serré regardait vers Atori.

Valas : Faut qu'on parle.

Il se téléportait avec lui jusque chez lui pour être seul.

Valas : C'est quoi cette histoire, tu l'envoyais toujours boulé, je peux savoir POURQUOI, elle te parle ainsi, elle est-ce ta fait du chantage, qu'est-ce qu'elle menace de faire.

Il fronçait les sourcils.

Valas : Elle s'en prend à toi à cause de moi hum.. Je pensais que nos histoires étaient réglé depuis un long moments, mais on dirait qu'elle est très rancunière. Pitié ne me dit pas que tu l'as baisé !

Il le regardait bien sans rien dire les bras croisé.

Heley, elle était toujours chez son père, elle s'asseyait sur une chaise détournant le regard, qu'est-ce que tout ça voulait dire.. Lucas s'approchait de sa fille passant sa main dans ses cheveux.

Lucas : S'il te fait du mal, Dieu ou pas il va le payer chère.

Heley : Papa.. Je lui fais confiance.

Lucas : Peut-être mais moi je ne lui fais pas confiance.

Heley : Il a beaucoup de responsabilité c'est tout, c'est normal qu'il dois parler à tout les dieux présent, se n'est pas pour autant qu'il se passe quelque chose entre eux.

Elle haussait les épaules tentant de s'en convaincre, elle avait très envie d'en parler à Atori et qu'il la rassure à se niveau là, mais il était partis avec Valas.

Moi j'étais soulagé de savoir que tout c'était bien finis, enfin entre guimets.. Et peut-être que grâce à Aphrodite, Derek et moi seront tranquille de lui ? Je l'espère sincèrement, je m'approchais de Derek le prenais tout contre moi, je l'aime dix fois plus qu'autre fois, je sais qu'il est l'homme de ma vie.

Gabriel : Derek.. J'ai eu tellement peur de te perdre.. Je ne veux pas que Valas te reprenne..

Je regardais Stephan qui commençait à se réveiller, dans quel état il va être ?



Hatchi avait finis de donner le bain à Delic, elle était dans sa chambre pour le mettre coucher, Oxy était également là, couché à côté de son lit. Elle glissait ses doigts dans ses cheveux et lui donnait un baisé sur son front, Stephan était partis depuis un moment, elle se demandait où il était, mais elle ne s'inquiétait pas, se n'est pas la première fois qu'il faisait ça, partir pour ensuite revenir quelque heures après.

Hatchi : Dort bien mon bébé, fait de joli rêve.

Elle glissait son nez contre le sien.

Hatchi : Je t'...

Elle se décalait, écarquillant les yeux sentant la malédiction se briser, elle entre ouvrait la bouche, ses yeux se remplissaient de larmes, elle se redressait regardant vers Delic avec dégoût, elle posait une main devant sa bouche n'en revenant pas de ce qu'ils avaient pu faire.

Hatchi : * Non.. Non... Qu'est-ce qu'on a fait. *

Elle se téléportait laissant Delic seul dans la maison. Elle se retrouvait plus loin, posant ses mains contre un arbre, elle baissait la tête tentant de s'en remettre, se rappelant de tout ce qu'elle avait fait avec Stephan, sa première fois avec lui, et même toute les fois d'après qu'ils ont couché ensemble, ses crises de jalousies, le fait qu'il a tenté de l'enfermer pour l'avoir rien que pour lui, l'enfant qu'ils ont eu ensemble.. Comment avait-elle pu faire toute ses choses à son propre père, elle avait soudainement des envies de vomir.

Hatchi : Mon Dieu..

Elle se posait contre l'arbre fermant les yeux, mais à chaque fois elle voyait le visage de Stephan, elle les rouvraient, elle le voyait plus que comme un père désormais, et tout ce qu'ils ont fait ensemble l'écoeurait, voir même elle en était dégoûté, elle ne désirait plus voir Delic, elle n'arrivait pas à faire semblant de faire comme-ci de rien était. Elle baissait les yeux sachant que c'était Gabriel et Derek et même Lucas désirait leur retirer cette malédiction, elle en était au fond soulagé, mais elle n'arriverait sans doute jamais à s'en remettre, elle était perdue et ne savait plus quoi faire, elle avait envie de partir loin d'ici.

Elle se retrouvait chez Shizuka par téléportation, elle était en pleure, Teijo tournait le regard vers elle.

Teijo : La malédiction a été brisé et on dirait que sa a bien fonctionné.

Elle passait ses mains pour essuyer ses larmes et s'approchait de Shizuka.

Hatchi : Je sais que je dois vous dégoûter pour ce que j'ai pu faire.. Je me dégoûte moi même.. Je ne sais plus quoi faire.. J'aimerais.. Que tu prends Delic sous ton toit, je n'aurais jamais fait une chose pareil si j'aurais été dans mon état normal mais.. Je ne peux plus m'en occuper, je ne serais pas.. C'est trop dure. Je sais qu'il n'a rien demandé.. Je ne peux tout simplement plus le voir, je vais me rappeler dans cesse de cette histoire et j'ai envie d'oublier tout ça, je vais m'en aller, je crois que c'est la meilleur chose à faire. Si tu ne veux pas de Delic, alors, trouve lui une famille qui le rendra heureux.


Teijo : Alors tu vas fuir ?

Hatchi : Shizuka a une dette envers moi, c'est à cause d'elle, si elle n'aurait pas créé cette malédiction, jamais je n'aurais été subit par cette malédiction, mais je ne lui en veux pas et oui je vais fuir, je préfère m'éloigner, parce qu'il y a trop de souvenir dans cette ville.

Teijo tournait le regard vers Shizuka.

Hatchi : Où est Steph..

Elle détournait le regard.

Hatchi : mon père.

Teijo : Chez Lucas.

Hatchi : Bien.. De toute façon, je ne préfère pas le voir..

Teijo : Vous devriez avoir une discussion tu le sais ça.

Hatchi : Sans doute.. Mais sa serait trop dure, c'est trop tôt, je préfère prendre du recule avant tout.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Cinq ans passé pour la famille kijo   Lun 18 Mar - 23:42

Atori regardait Valas sans le quitté des yeux, c'est pas que la perte de Gabriel le toucherait, mais il tiens à se qu'il ne tue personne pour ne pas enfreindre les lois. Il aimerait pas à venir à punir son père sévèrement pour ses actes, moi j'étais vraiment mal à l'aise.

Atori: peut importe si tu me trouve ennuyeux ou non, je prendrais garde pas e que tu ne comète pas de faute.

Oui il est furieux et il est inutile qu'il me le rapelle je le vois très bien à son expression de visage, je tournais mon regard vers Gabriel plus qu'inquiet pour lui. Je crois pas une seconde Valas qu'il ne lui fera rien, quand il est en colère comme il l'est maintenant il serait capable de tout, Atori est sur ses gardes sachant très bien qu'il ne laisserait pas passer se qu'il a vue depuis la sphère. On regardait tous vers ses hommes de glaces que Valas créait, je m'en doutais qu'il ne resterais pas sans rien faire.

Atori: Que fais tu? je te donnerais pas deux avertissements.

Même Lucas et Missa se faisaient attaquer et Gabriel, il va le tuerons je peux pas le laisser faire ça!

Derek: Valas arrête! c'est bon je m'approcherais plus de Gabriel mais laisse le!

Je me tournais vers lui sentant qu'il a été blessé, je marchais vite vers lui pour le protégé mais Valas m'attrapait contre lui. Je fermais quelque instant les yeux sentant ses lèvres contre ma nuque, j'étais hors de moi car c'était pas faute si il en venait à s'en prendre à lui. J'aurais du m'approcher de Gabriel sachant très bien que sa l'aurait mis en colère.

Derek: Je t'en pris Valas.

Il m'attrapait mon visage pour me forcer à le voir mourir sous mes yeux, je tentais de retirer ses mains de mon visage, mais impossible.

derek: Atori! bouge bordel!

Celui ci tournait le regard vers l'homme de glace qui s'en prenait à Gabriel et d'un mouvement de ses doigts il éclata en millier de morceau. Quelque seconde d'après c'est aphrodite qui apparu, qu'est ce qu'elle vient faire ici celle la? Atori regardait quelque instant vers heley ayant un certain malaise de peur qu'elle apprenne la vérité.

Atori: Que viens tu faire ici Aphrodite, je contrôlais la situation.

Il était loin d'être ravis de la voir, moi assez malgré tout. Elle a réussit à expulsé Valas loin de moi, je souris car c'est pas souvent qu'il est bousculé de cette façon surtout par une femme. Atori gardait les sourcils froncer surtout lorsqu'elle était aussi proche de Heley.

Atori: éloigne toi d'elle Aphrodite.

la tension est vraiment au plus haut, je tournais le regard vers Gabriel de temps à autre vérifiant que rien ne lui arrive. Atori fermait les yeux lorsqu'elle lui parla de cette discutions qu'ils ont eu tous deux, cette façon qu'elle avait de lui dire ça j'en trouvais ça assez louche, mais je doutais sur le moment qu'il irait jusqu'à tromper Heley.

Atori: Je vois

Il ne savait que répondre d'autre sur le moment, son père semblait déjà en colère ayant certain doute.

Atori: j'ai pas l'intention de parler de nos affaires ici Valas, se sont des affaires de dieux et non de mortel.

Qu'est ce qui souhaite cacher pour qu'on ne puisse entendre? d'habitude lorsque valas me laissait un peu respirer il me parlait de tout et de rien de leurs truc de conseil pour demander mon avis sur certaine chose et la il voudrait pas qu'on entende? je regardais vers Heley, j'espère vraiment qu'il ne fait pas de connerie sachant très bien que Aphrodite tournait autour.
Atori lui se demandait surtout c'était quoi l'histoire qu'il avait eu entre Valas et aphrodite, il compte bien demander à son père.
Oh la elle veut intensifié l'amour entre Gabriel et moi? c'est Valas qui ne va pas être content, Atori croisait les bras puisqu'elle m'était ses menaces à exécution.

Atori: tu n'avais pas dit il a peut qu'il ne fallait pas se mêler des mortels? mais aphrodite en jouant les cupidons c'est pas exactement se que tu fais?

Qu'est ce que j'ai envie de courir vers Gabriel pour le prendre dans mes bras, le serré, l'embrasser. Atori serra la mâchoire écoutant Aphrodite, il ne répondait à ses demandes. Le coups de se voir dans les chambres devenaient de plus en plus évidant, c'était la première fois que l'envie de frapper une femme lui venait.

Atori: J'ai presque eu l'impression quelque instant Aphrodite que tu me donnais des ordres, mais j'ai du me tromper..on ne peux pas me donner d'ordre. Alors comme toi non plus tu n'as rien à affaire ici, tu va rentrer au paradis immédiatement, on se verra plus tard.

Il l'a foudroyait du regard voulant qu'elle parte, une fois que c'était le cas il tournait le regard vers son père qui désirait lui parler. Il se laissait donc téléporter désirant de toute façon avoir une discutions avec lui. Soupirant déjà de tout lui dire, il s'asseyait à une chaise faisant apparaître dans sa main un verre de scotch.

Atori: Oui cette garce me fait du chantage, si je ne fais pas se qu'elle demande elle va faire tomber Heley amoureux d'un autre homme.

Il serra son verre dans sa main qui éclat.

Atori: et j'ai aucune envie de faire comme toi et l'attacher pour la forcer à coucher avec moi, j'aime savoir qu'elle m'aime et n'aime que moi.

Il restait quelque instant silencieux lorsqu'il lui demandait si il avait coucher avec elle, sa répondait évidemment déjà à sa question.

Atori: oui avant que je vienne te voir près de ta petit sphère entrain de bouillir sur ton fauteuil.

Il se relevait marchant vers son père.

Atori: à moi de poser les questions, c'est quoi ses histoires entre vous? pourquoi cette querelle. Je veux tous savoir ou je vais écouter Aphrodite et t'empêcher de quitter le paradis, je te laisserais regarder Derek depuis ta sphère pendant qu'il couche avec Gabriel.

Il levait les sourcils attendant impatiemment le fin mot de l'histoire.

***

Delic était coucher dans son lit le sourire aux lèvres regardant sa mère, se doutant pas une seconde que sa vie allait se chamboulé. Il baillait serrant sa couette contre lui regardant toujours vers sa mère.

Delic: Demain on pourra aller au parc encore maman? pour promenez Oxy.

Il tournait la tête à se moment vers son chien qui dormait à côté de son lit, lorsqu'il regardait sa mère à nouveau son sourire s'effaça voyant ses larmes au yeux.

Delic: pourquoi tu pleure maman? si tu veux pas y aller c'est pas grave faut pas être triste.

Il se redressait voyant qu'elle disparu comme ça.

Delic: maman?

Il poussait ses couettes se levant du lit, il prit Oxy dans ses bras sortant de sa chambre cherchant après sa mère.

Delic: maman!

Il cherchait dans toute la maison ne comprenant pas pourquoi il avait personne.

Delic: papa!? j'ai peur...

Des larmes coulaient le long de ses joues, son chiot couinait le regardant sentant sa peine et sa peur. Shizuka venait à peine de monter sa fille coucher et revenait vers Teijo, c'est la que Hatchi apparue.

Shizuka: Hatchi...

Son coeur se serra déjà devinant à son visage se qu'il se passait, elle était plus que surprise de sa demande. Elle est entrain de rejeté son propre enfant? elle regardait vers Teijo à cet instant ne sachant pas quoi répondre.

Shizuka: tu va quand même pas l'abandonner! c'est ton fils Hatchi!

Elle avait les larmes au yeux repensant au visage de se petit garçon, voilà que maintenant elle se sentait fautif, elle savait que c'était sa faute si cette malédiction était née.

Shizuka: j'ignorais que sa prendrais se genre d’ampleur sinon jamais j'aurais...

elle l'avait fait pour protégé son fils sans se douter que sa pourrait toucher d'autre après, elle fronçait les sourcils regardant à nouveau Hatchi.

Shizuka: ou est Delic? ne me dit pas que tu l'as laisser seul?

Cette fois elle était en colère, comment on peut laisser un enfant seul dans une maison?

Shizuka: Tu punis se gamin de se que vous avez fait tout les deux? Il n'est pas responsable! mais tu permet de l'abandonner malgré tout...j'aurais jamais cru ça de toi hatchiko.

Elle se dirigeait vers son porte manteau pour enfiler sa veste.

Shizuka: tu veux fuir et bien va si fuis, mais lorsque que je reviendrais ici je te conseil de ne plus être dans les parages. Je vais m'occuper de Delic parce que c'est vrai que je suis en partie responsable, mais on vous aviez mis au courant de cette malédiction, sa ne vous a pas empêcher de faire un enfant malgré tout. Alors Hatchi c'est moi aussi qui vous est mis un fusils sur la tempe pour que tu écarte les cuisses à ton père?

Elle te téléportait après ses dernière paroles jusqu'à la maison de Stephan, elle regardait autour d'elle cherchant après Delic.

Shizuka: Delic? c'est ta mamie n'est pas peur.

Elle entendait pleurer elle courrait rapidement et le vis assis dans un coin de la pièce serrant son chien. elle s'accroupit devant lui tenant de sourire pour le rassurer.

Shizuka: Salut, je sais qu'on se connait pas, mais je suis la pour t'aider d'accord?

Delic: Où est papa et maman?

Shizuka: hum, ils ont du s'absenté pour quelque vacance, ta maman est venu me voir pour me demander de m'occuper de toi.

delic: Pourquoi? je veux maman.

Shizuka: je sais...mais tu va dormir chez mamie Shizuka pendant que les choses d'arrange d'accord qui est ton ami?

Delic: Oxy...c'est papa qui me l'a donner.

Shizula: c'est gentil ça * c'est Teijo qui va être content, lui qui adore les bêtes* alors vous dormirez tous les deux chez mamie.

Elle le prenait dans ses bras, celui ci se remettait à pleurer contre son épaule.

shizuka: chut, je sais...sa va aller, mamie va bien s'occuper de toi.

Elle se téléportait à nouveau, son regard tournait vers Teijo à cette instant et vérifiait que Hatchi n'était plus la. delic c'était endormis dans ses bras épuisé d'avoir autant pleurer, elle montait jusqu'à sa chambre voulant qu'il ne soit pas seul pour cette nuit. elle enfilait une nuisette et se coucha installant Delic au milieu du lit, elle ne le regardait pas comme un enfant conçu par père et sa fille, mais plutôt comme une enfant triste abandonner par sa mère. Teijo arrivait elle le regardait avec tristesse, le chien était assis à sa place le regardant avec la langue pendue.

Shizuka: hum, oui j'ai du prendre le chien avec...fait pas cette tête, il ne va pas de mordre il est trop petit pour ça.

elle le poussait pour qu'il descende du lit malgré.

Shizuka: allez zou! c'set la place de mon homme canaille.

Lorsqu'il se coucha, elle reprenait un air triste caressant les cheveux du petit Delic endormit.

Shizuka: j'arrive pas à croire qu'elle l'ai abandonner comme ça, j'aimerais qu'on le garde avec nous. je veux pas qu'il sois dans un foyer d’accueil, va savoir sur quoi il pourrait tomber et puis je suis sa grand mère malgré tout..je veux le protégé.

elle ricanait voyant le chien remonter sur le lit se couchant sur le torse de Teijo pour dormir.

***

Après que Valas soit partit avec Atori, j'attrapais Gabriel contre moi le serrant fort comme ci j'avais peur qu'il s'envole soudainement.

Derek: c'est moi qui est eu peur qu'il t'arrive quelque chose, si il avait réussis à te tuer sous mes yeux je...je préfère pas y penser.

J'attrapais son menton pour l'embrasser, je devrais pas surtout après se que Valas à tenter de faire, mais je pouvais pas m'en empêcher. Je m'arrêtais entendant Stephan gémir, il se réveillait doucement il r'ouvrait les yeux se redressant mes restait assis.

Derek: Stephan...

Il secouait la tête restant tête basse, il se rendait compte de tout se qu'il avait fait. Je lâchais Gabriel pour m'avancer vers lui voulant poser ma main sur son épaule, mais si il recula.

Stephan: non! me touche pas...ne vous approchez de pas de moi.

Derek: stephan je comprend ton état, mais c'était pas ta faute.

Stephan: pas ma faute! j'ai...c'était ma fille bordel!

Je fermais les yeux, comment on peut trouver des mots à de tel circonstance?

Derek: Gabriel et moi on est les premiers à savoir se que cette malédiction est capable de faire, tu pourrais pas aller contre.

Stephan: non tu sais pas! Gabriel n'étais ton fils! alors tu sais rien.

Derek: peut être, mais j'aurais fait n'importe quoi malgré tout pour l'avoir même tuer chaque personne sur mon chemin si sa me semblait nécessaire...alors c'est vrai moi les choses était différente, mais je sais malgré tout que tu n'aurais rien pu faire pour empêcher ça.

Il leva les yeux vers moi pour me regarder, ceux ci était rouge mais je gardais malgré tout mon sérieux.

Stephan: qu'elle ne s'approche plus de moi et encore moi Delic ou je ferais se qu'on fait à des bêtes déformer, je le noie.

Je fronçais les sourcils.

Derek: que je t'entende plus dire de tel chose!

Stephan: je te jure que je tuerais se gosse!

Le pire c'est que je vois qu'il est sérieux, il est dégoûter au point qu'il n'hésiterais pas à tuer son propre enfant. Je tournais le regard vers Lucas ne sachant pas quoi faire sur le moment, il faut empêcher que Stephan s'approche de Delic.

Stephan: ne lance pas se regard à Lucas, je te dégoûte hein? tu crois que moi je me dégoûte pas!

Derek: se qui m'attriste c'est que tu veuille venir à tuer ton fils alors qu'il n'est pas responsable!

Stephan: ne dit pas que c'est mon fils! j'ai pas de fils! j'ai pas de fille! est ce que c'est compris!? j'arracherais la langue au premier qui me dira encore que cette abomination est mon fils!

Derek: j'espère que tu ne pense pas à ses paroles que c'est à cause du choc.

Il se relevait ricanant.

Stephan: à cause du choc..pourtant je t'assure que je me sentais mieux si je savais que se môme ne respire plus. Je devrais réparer mes erreurs et me débarrasser de lui serait déjà un bon avancement et puis je m'occuperais d'Hatchi.

Je m'avançais vers lui le frappant au visage, Stephan en était plus que mécontent.

Derek: je t'interdis de les toucher Stephan ou t'aura à faire à moi.

Je le regardais droit dans les yeux arrivant à utiliser mon hypnose sur lui.

Derek: tu va tout simplement oublier tout ça, se que ta fais avec Hatchi et Delic..reprendre une vie normal.

Il clignait des yeux et se retournait s'en allant sans rien dire.

derek: je...je savais pas quoi faire sur le moment, je voulais pas qu'il vienne à tuer Hatchi et Delic...je sais qu'il aurait été capable de le faire.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Cinq ans passé pour la famille kijo   Mar 19 Mar - 1:49

Valas restait bien sérieux face à Atori, il croisait les bras détournant le regard ricanant de ce que Aotri lui disait ou plutôt lui avouait.

Valas : Bien joué Atori, moi qui pensait que tu n'aurais jamais eu le cran de coucher avec une autre personne que Heley.. On dirait que j'ai eu tord.

Il revenait vers lui

Valas : Alors c'était comment ?!

Il reprenait son sérieux par la suite et haussait les épaules.

Valas : j'espère pour toi que ta petite Heley n'en sera rien, bien que la, elle doit se poser des tas de questions. Et même si Derek m'aimerait comme un fou je l'attacherais quand même parce que j'adore ça, donc tu vois sa change pas grand chose pour moi.


Il retroussait le nez puisqu'il lui posait à son tour des questions, il soupirait longuement.

Valas : Tu sais qu'elle va continuer de jouer avec toi, de te faire des chantages à tout bout de chant, tu n'es pas près en avoir finis avec elle Atori. Surtout que tu détiens le trône, elle va te demander toute sorte de chose, comme me bannir de la Terre, tu seras forcé de le faire parce qu'elle sait qu'une imprégnation est le seul faiblesse des Dieux, elle joue sur ça.

Il tentait effectivement de changer de conversation, il regardait autour de lui regardant le grand salon de Atori.

Valas : Tu veux vraiment savoir ?

Il fit un sourire en coin le regardant de nouveau.

Valas : J'ai tué la personne dont elle était imprégné, ainsi que toute sa petite famille qu'elle avait conçu avec lui.

Il levait les mains.

Valas : Elle me faisait du chantage tout comme toi, mais moi je déteste qu'on me face du chantage et je me fiche des conséquence qu'il y a par la suite.


Il glissait ses mains dans ses poches regardant vers lui afin de savoir ce qu'il pense.

Valas : Aphrodite veut conquire tout les Dieux, même si elle doit en arriver à faire ça pour y parvenir, sa doit sans doute par ennuis. Moi je baise qui je veux, mais certainement pas à cause de petit chantage, elle me déteste après ce que j'ai fais, alors, elle c'est vengé, elle a fait en sorte que je m'imprègne de Derek et joue avec ça, même sans imprégnation et sans coeur, elle arrive encore à ce que je sois terriblement attaché à lui, pour mieux me faire souffrir avec ce petit Gabriel, donc si je le tue, je serais tranquille.

Il fronçait les sourcils regardant vers Atori.

Valas : Tu es mon fils, et elle va tout faire pour te faire souffrir à cause de ce que j'ai fais, mais je vais m'occuper de son cas, et je ferais en sorte que Heley ne découvre rien.

Il tapait sa main sur son épaule et approchait son visage de lui.

Valas : Je vais remontrer au Paradis, tu vas faire semblant que tu m'as banni comme elle te l'a demandé, mais avant, je vais revoir Derek une dernière fois pour lui dire m'a fond de ma pensé, je ne toucherais pas à sa famille, bien que j'ai TRES envie de trancher la gorge de Gabriel.

Il se téléportait, il se trouvait dans la véranda de chez Lucas, Heley était assise regardant vers la fenêtre, il croisait les bras la regardant.

Valas : Ah quoi tu penses.

Elle tournait le regard vers lui.

Heley : Qu'est-ce que sa voulait dire..

Valas : Hum ?

Heley : Cette histoire.. Entre Aphrodite et Atori..

Il haussait les épaules.

Valas : Elle a une touche pour Atori, quoi de plus normal, toute les Déesse craque sur lui.

Elle détournait le regard, encore moins rassuré par ses paroles.

Valas : Atori l'a toujours envoyé baladé, il ne l'intéresse pas, c'est toi qu'il veut, tu lui appartiens, tu es celle dont il c'est imprégné.

Heley : Vous étiez imprégné de Derek, vous lui étiez fidèle ?

Il passait son doigt sur son nez à ce moment là.

Valas : Bah.. Non, mais Atori voit les choses autrement. Je te conseil d'aller lui parler.

Heley : Je pense qu'il est occupé, il devait allé lui parler non ?

Valas : Alors on est jalouse hum ?

Elle ne répondait pas.

Valas : Ta raison, elle est bien plus belle que toi, elle a une plus grosse poitrine et des jambes divines, sans parler qu'elle doit avoir bien plus d'expérience dans se domaine là.

Elle tournait rapidement le regard vers lui, les oreilles dressés en arrière.

Heley : Pourquoi vous me parlez ?!

Valas : Je veux connaître l'imprégné de mon fils.

Heley : Je n'ai pas envie d'apprendre à vous connaître moi.. Laissez Derek tranquille, vous êtes un monstre, vous avez tenté de tuer ma famille juste parce que vous n'arrivez pas à comprendre qu'il s'en fiche de vous.

Valas : Ne me provoque pas, c'est bien parce que tu es à mon fils, sinon je t'aurais déjà donné deux baffle pour m'avoir parlé ainsi, Derek est à moi, comme toi tu es à Atori, alors je te conseil, même si tu tombes un jour amoureux d'un autre homme de lui rester fidèle.

Heley : Quoi ?! J'aime Atori, jamais je ne ferais une chose pareil, vous êtes jaloux de lui parce que comparé à moi Derek ne vous a jamais aimé, il aime Gabriel.

Valas : J'espère bien pour toi, parce qu'il serait près à faire n'importe quoi pour te garder rien que pour lui, et oui je suis très très jaloux. Va lui parler, tu as encore le temps avant qu'il ne remonte au Paradis, et puis... Tu pourrais le rejoindre, habiter avec lui chez les Dieux, tu le verrais ainsi plus souvent, pense-y.

Il ricanait et disparaissait, elle ne comprenait pas pourquoi il lui avait fait conversation, elle soupirait finissant par se téléporter pour se retrouver chez elle, chez Atori. Elle s'avançait vers la table de la salle à manger regardant vers lui.

Heley : Atori.. Tu sais, je te fais confiance, jamais je n'ai douté de toi, mais avoue que cette histoire est.. Bizarre.

Elle posait une main sur le coin de la table, se penchant dessus elle continuait de le regarder.

Heley : Valas est venu me parler, je n'ai toujours pas compris pourquoi.. Il m'a dit qu'elle avait des "vues" sur toi, mais qu'elle ne t'intéressait pas.

Elle lui fit un sourire s'approchant de lui, elle glissait ses mains entre les siennes et posait son visage sur son torse fermant les yeux.

Heley : Je t'appartiens, mais.. Toi tu es à moi aussi, je ne veux te partager à personne. Je t'aime.

Elle levait le visage vers lui pour le regarder.

Heley : Tu dois partir.. Elle a dit qu'elle devait te parler de quelque chose, sa devait être important. Ah et.. Je suis désolé.. Je pensais que tu n'essayais pas de convaincre ton père à propos de Derek, il m'a raconté que tu essayais à chaque fois, mais que Valas se mettait en colère et s'en prenait à Derek par la suite..

Elle reposait sa tête contre son torse.

Heley : Je pleins Derek ainsi que Gabriel d'ailleurs.. Ils s'aiment et ils ne peuvent même pas vivre ensemble, moi je serais malade si un autre Dieu tenterait de m'empêcher de te revoir.



Chez les Dieux Aphrodite était dans la chambre de Atori, elle commençait à perdre patience, elle commençait donc à marcher jusqu'à la grand salle de bain qui était relié à sa chambre, c'était pratiquement une maison à lui tout seul. Elle retirait sa robe et passait sous la douche.

Aphrodite : Je te conseil de te dépêcher Atori, j'aime pas qu'on ma face attendre.

Elle glissait son doigt sur la vitre remplie de buée , faisant un A. Elle approchait lentement ses lèvres de celle-ci pour y donner un baisé, les traces des lèvres y restait.

Elle était dos commençait à rincer ses cheveux, la vire s'ouvrait à ce moment là, elle tournait le regard, Valas l'attrapait par la gorge la plaquant contre le mur, il était lui aussi nu, il penchait la tête pour le regarder d'un regard mauvais.

Valas : Tu vas laisser gentiment Atori tranquille et arrêter de lui faire des chantages ta compris ?

Elle attrapait son poignet commençant à le tordre tout doucement, elle approchait son visage du sien.

Aphrodite : Aussi non quoi ?

Il la plaquait plus fort contre le mur.

Aphrodite : Tu m'as fais comprendre une chose, ne jamais s'attacher à quelqu'un.

Elle baissait les yeux pour le regarder dans tout les coins, elle relevait les yeux avec un sourire.

Aphrodite : Tu comptes rester la encore longtemps ?

Il se retirait d'elle à se moment là.

Valas : Ne me provoque pas.

Aphrodite : Tu ne m'effraies pas.

Valas : Mais tu devrais.

Elle lui fit un sourire, celui-ci disparaissait, elle restait contre le mur détournant le regard, elle sortait de la douche, attrapant le peignoir de Atori pour l'enfiler. Elle marchait jusqu'au salon afin de s'y installer au dessus de la petite table, elle fit apparaître une sphère rose, elle pouvait la faire apparaître où elle le désirait et n'était pas obligé de se rendre à la salle pour surveiller les mortels comparé à d'autre Dieux, étant la Déesse de l'amour, elle pouvait s'en servir n'importe et où. Elle regardait Atori parler avec Heley, elle posait son doigt lentement sur la sphère.

Aphrodite : Je vois..

Elle fit apparaître un homme dans la pièce, c'était autre que Cupidon, elle tournait le regard vers lui.

Aphrodite : Je veux que tu me trouves un homme pour moi

Cupidon : Bien.

Il disparaissait, elle relevait le visage n'ayant pas apprécié la petite visite de Valas, elle attrapait la Sphère, et la faisait exploser.



En enfer, Theandras était couchée au côté de Nomar, elle glissait ses doigts sur son torse, elle n'aimait pas resté dans cette endroit, mais elle désirait resté n'importe où serait Nomar. Ils étaient tout les deux nue, seul la couverture les recouvraient.

Theandras : Je me demande comment tu fais pour supporter ton père, heureusement que je suis une Demi-Déesse, sinon j'aurais sans cesse d'affreuse migraine de l'entendre hurler sans cesse.

Elle posait délicatement ses lèvres sur son torse, levant les yeux pour le regarder continuant de glisser ses doigts sur sa peau.

Theandras : J'espère qu'il ne sera pas trop dure avec notre enfant.

Elle glissait ses doigts pour tenir sa main, la déposait sur son ventre bien arrondis, on pouvait sentir le bébé bouger à l'intérieur.

Theandras : Je me demande on aura un fils ou une fille, mais peu importe, que se soit l'un ou l'autre, j'ai hâte de pouvoir le tenir dans mes bras.

Elle glissait par la suite sa main sur son visage.

Theandras : Il faut que tu ailles récolter les âmes pour ton père, sinon, il va arriver en criant pour ne pas changer.. Allé.. Vas-y.

Elle s'approchait de son visage pour l'embrasser.

Theandras : Dépêche toi de me revenir.

Elle fit un sourire, une fois qu'il fut partis, elle serrait son coussin et glissait sa main libre sur son ventre, elle allait accouchée d'un moment où un autre.

Elle finissait par se lever, mettant une longue robe, elle sortait de la chambre, mais se tenait fermement contre le mur ouvrant la bouche.

Theandras : Hum..

Une des servante de Tsukune arrivait à ce moment là, posant une main sur son épaule.

" Vous allez bien madame ? "

Theandras : Le bébé..

" Nomar en sera plus que ravis.

Elle l'a téléporté dans son lit, et commençait à l'aider à accoucher, rapidement la nouvelle venait jusqu'aux oreilles de Tsukune qui était accompagné de Persephone, il tournait le regard vers elle, elle n'appréciait toujours pas Theandras.

Tsukune : Reste là, je vais votre mon petit fils.

Il désirait que se soit un garçon, il parlait toujours de l'enfant de son fils par "il", pour lui il était hors de question que se soit une fille. Il se téléportait dans la chambre, croisant les bras et fit une grimace puisqu'elle hurlait.

Tsukune : Quel vacarne, alors il vient ?!

" Le bébé est bientôt là".

La servante tenait le bébé dans ses bras, elle la recouvrait d'une serviette.

" C'est une fille".

Les yeux de Tsukune se plissait, il s'approchait du bébé retirant l'essuie pour regarder de lui, même, il tournait le regard vers Theandras.

Tsukune : Une fille ?!

Theandras : Qu'est-ce que sa change.. Donnez la moi s'il vous plaît..

Tsukune : Bien, alors, elle sera mienne, elle pourra toujours servir, elle portera mes enfants.

Elle se redressait fronçant les sourcils.

Theandras : Hors de question.

Tsukune : donnez la moi.

La servante ne savait pas quoi faire, mais sous les ordres de Tsukune, ayant peur qu'il lui face du mal, elle lui donnait le bébé, Tsukune commençait à partir avec, Theandras hurlait, elle se tenait contre le rebord du lit pour se redresser malgré qu'elle était encore faible, elle attrapait le bras de Tsukune.

Theandras : Rendez la moi espèce de monstre !

Tsukune : Si tu ne veux pas me l'a donné, alors elle n'appartiendra à personne.

Il fit un sourire, son bras de démon apparaissait, l'enfant brûlait et disparaissait en poussière, il levait les bras ricanant.

Tsukune : Prochaine fois fait nous un garçon idiote !

Elle avait les yeux écarquiller, la servante était partie, Tsukune se téléportait, elle en tombait à genoux.

Theandras : Non.. Non.. !


Pendant ce temps, Nomar qui état sur Terre, Abnar apparaissait devant lui l'observant récolter les âmes des personnes qui étaient sur le point de mourir. Il s'approchait de lui, l'observant attentivement.

Abnar : Nomar, j'aimerais te parler.

Il croisait les bras.

Abnar : Comment va Theandras ? J'ai appris qu'elle allait bientôt être mère, j'en suis ravis, j'espère que je pourrais voir l'enfant ? Mais je ne suis pas venu pour parler de ça.

Il le regardait bien sérieusement.

Abnar : Tu dois sans doute déjà savoir ce qu'à tenté de faire Tsukune, il a désiré tous nous trahir en profitant de cette Guerre pour qu'on devienne faible et se débarrasser de nous un par un afin de gouverner à lui seul la Terre. Il tentera sans doute de recommencer, nous avons besoin de quelqu'un qui puisse nous dire tout ses agissements, qu'il nous dise tout ses moins fait et gestes afin que cette situation en recommence plus, et c'est toi Nomar, la personne qu'on pensait.


Il remettait ses mains le long de son corps.

Abnar : Nous voulons que tu deviennes notre espion, que tu nous dises tout les intentions de Nomar. Bien entendu seul le conseil est au courant, cela sera donc bien gardé et Tsukune ne l'apprendra pas. Tu auras également des récompenses la dessus, tu peux tout nous demander en échange, tu auras également une place au conseil. Je te laisse le temps d'y réfléchir, penses-y.

Il disparaissait par la suite retournant au Paradis.


Shizuka était en colère et ne comprenait pas comment Hatchiko pouvait abandonner ainsi son fils, elle écoutait ses paroles sans rien dire jusqu'à ce que la goutte déborde le vase.

Hatchi : Se n'est pas parce qu'on nous met au courant de cette malédiction qu'on aurait pu arrêter ! Et tu le sais très bien ! On se fichait de tout ce que tout le monde pouvait penser, on se fichait de l'énorme erreur qu'on faisait, on était comme des bêtes et on ne pensait qu'à nous, on a fait une énorme erreurs mais jamais je n'aurais voulu en arriver ça si j'aurais eu le choix !

Elle avec les sourcils froncés regardant bien vers elle.

Hatchi : Vous ne savez même pas une seul seconde ce qu'on a pu ressentir sous cette malédiction, vous l'avez créé certes mais vous ne savez rien ! Et pour répondre à votre petite question oui c'était comme me mettre un fusil sous ma tempe en me forçant de coucher avec lui, en m'obliger de l'aimer, en m’obliger de vivre avec lui, en m'obligeant de concevoir cette enfant ! Se n'est pas moi, qui l'ait voulu c'est CETTE malédiction que vous avez Créé ! Tout ça c'est de votre faute !

Teijo plissait les yeux mais ne se mêlait malgré tout pas à leurs conversation. Elle se taisait la regardant partir sans rien dire, elle tournait le regard vers Teijo qui la regardait de marbre.

Hatchi :Ne me regardez pas comme ça, vous n'êtes pas le meilleur à me donner des leçons, moi je n'ai pas eu le choix et vous ?

Elle se téléportait par la suite. Teijo grommelait, il croisait les bras attendant que Shizuka revienne avec Delic, une fois que c'était le cas, il se levait lorsqu'elle revenait avec Delic dans ses bras, il c'était endormis. Il lui faisait signe de la tête disant qu'elle n'était plus ici. Il la rejoignait dans la chambre et fit une grimace voyant que Oxy était couché sur le lit, il retroussait le nez.

Teijo : C'est quoi ça ?

Il soupirait n'aimant pas les animaux.

Teijo : Je n'ai pas peur de ses bêtes là, je ne les aimes pas, ils sont trop collant et j'aime pas les choses trop collante.

Il haussait les épaules, et finissait par se coucher puisqu'elle avait fait descendre le chien du lit, il tournait le regard regardant vers Delic, mais relevait les yeux vers Shizuka.

Teijo : Khalessi sera contente, elle n'arrête pas de parler d'un petit frère depuis la soirée, c'est de ta faute d'ailleurs c'est toi qui en a parlé. Il peut resté ici, j'espère qu'il ne sera pas turbulent, qu'il sera calme et ne fera pas trop de bruit, j'aime bien le calme.

Il faisait des petits yeux voyant Oxy sauter sur son torse.

Teijo : Tu vois, c'est bête là sont beaucoup trop collante !

Il tournait le regard vers la porte voyant Khalessi debout devant l'entrée.

Teijo : Tu ne devrais pas dormir ?

Khalessi : J'ai fais un cauchemars..

Teijo : Tu sais bien que les cauchemars se n'est pas réel, alors tu n'as pas a avoir peur, retourne dormir maintenant.

Il n'était toujours pas doué avec les enfants.. Elle courrait pour sauter dans le lit, serrant sa mère, c'est là qu'elle vit Delic.

Khalessi : J'ai un petit frère ?!

Teijo : Tu crois que sa se fait ainsi ? En vingt minutes ? Sa met beaucoup plus de temps que ça.

Khalessi : Oui, je sais comment on fait des bébés !


Il faisait des petits yeux à ce moment là.

Khalessi : C'est Tati Missa qui me l'a expliqué, elle a dit que tu devais faire apparaître une petite graine et la faire manger à maman, et qu'une fois qu'elle l'avait avalé, qu'elle commençait à grossir, grossir pour faire apparaître un bébé dans son ventre ! Et qu'ensuite, il fallait attendre qu'il grandisse.

Elle haussait les épaules, comme-ci c'était très simple.

Teijo : Je vois...

Khalessi : J'ai entendu que sa criait fort en bas, et j'ai tout écouté..

Teijo : On n'écoute pas au porte, tu vas être punie.

Elle commençait à avoir les larmes aux yeux et se serrait contre Shizuka.

Khalessi : mais j'étais pas à une porte, j'étais en haut des escaliers.. Alors je peux..

Il passait sa main sur son visage, il poussait Oxy qui était toujours couché sur lui, mais il ressautait à chaque fois pour se recoucher à nouveau sur lui.

Teijo : Je préfère dormir dans le divan, il n'y a plus de place dans le lit humph.

il se levait se frottait le torse mécontent.

Teijo : C'était quoi ton cauchemars ?

Elle frissonait rien que d'y penser.

Khalessi : Il y avait un homme qui faisait peur, il était énorme, avec des yeux méchant, et des cheveux tout rouge !




Je serrais également Derek tout contre moi, mais on finissait par se retirer de l'un de l'autre voyant Stephan commencer à se réveiller, je me mettais à côté de Derek afin de le regarder, bien entendu il semblait mal.. Je comprend.. Je le regardais d'un regard triste. Moi et Derek sommes les deux personnes capable de comprendre ce qu'ils ont pu ressentir, mais eux c'était encore pire que nous deux.. C'était sa fille après tout.

Gabriel : Stephan.. Avec la malédiction, on ferait des choses qu'en réalité on ne ferait jamais, se n'était pas votre faute, se n'était la faute à personne. On aurait du la couper bien plus tôt, mais on ne savait pas comment s'y prendre, si on aurait su que Atori était capable de le faire, on le lui aurait demandé plus tôt que ça déjà...

Je tournais le regard écoutant Derek parler à son tour, oui, on on sait ce qu'il a pu ressentir.. Je tournais le regard, Stephan était hors de lui, certainement en colère contre lui même.

Je me taisais laissant Derek lui parler.. Je doute qu'il arrive à accepter ce qu'il sait passé.. Mais jamais je n'aurais pensé que sa irait jusque là, il désire tuer sa fille Hatchiko ainsi que son fils Delic, je pensais qu'il disait ça parce qu'il était hors de lui, dégoûté, perdu, qu'il ne pensait pas ce qu'il disait, mais j'arrivais à voir qu'il approuvait ses pensées et était capable de le faire s'il les voyait tout les deux, il les tuerait.

Gabriel : Stephan tu ne peux pas dire ça.. Se n'était pas de ta faute, mais se n'était également pas celle de Hatchi, et encore moins de Délic, tu ne peux pas en arriver à cette extrémité, Hatchi doit souffrir en ce moment tout comme toi.. Delic n'était qu'un petit garçon qui n'a rien demandé de tout ça.. Pense a lui..

Sa ne servait à rien, il n'avait qu'une idée en tête, on pouvait lui dire tout ce qu'on voulait, il ne changerait pas d'avis, je n'en revenais pas.. Tant de haine.. Lucas regardait également son frère avec dégoût.

Lucas : Je sais que tout ça c'est à cause de cette maudite Malédiction, mais moi, jamais je ne ferais de mal à l'un de mes enfants malgré tout. Tu n'as pas le droit d'en arriver là Stephan.

tout le monde se taisait après ses paroles.. Il ne voulait rien entendre et encore moins qu'on dise qu'il a un fils.. Je fermais les yeux ne sachant pas quoi faire.. Il faut l'empêcher de faire une terrible erreur.. Derek finissait par le frapper à bout, il commençait ensuite à l'hypnotiser, je m'avançais d'un pat mais Lucas me retenait.

Lucas : C'est la meilleur chose à faire.

Oui.. Il a raison.. Je regardais bien vers Derek à cette instant. Stephan commençait à s'en aller aussi tôt.

Lucas : C'était la meilleur chose à faire, on devrait également faire de même avec Hatchi.. Elle doit être avec Delic, il veut mieux qu'on aille voir ce qu'il en est, je doute qu'elle pensera comme Stephan, je ne pense pas qu'elle lui fera du mal.

Gabriel : Autant aller vérifier, l'enfant n'y est pour rien.. Et Hatchi doit être aussi en état de choc..

Lucas : Restez là, je vais aller vérifier par moi même, je vous dirais quoi, enfin je dirais quoi à Derek par télépathie et il t'en fera part. Il se téléportait aussi tôt.

Je tournais le regard vers Derek attrapant sa main, je dirigeais mes lèvres l'embrassant.

Gabriel : Quel journée..

Je levais les yeux pour le regarder.

Gabriel : Il y a peut-être eu.. Deux bonnes nouvelles de cette journée.. Que tu sois là près de moi mais aussi.. On sait que Aphrodite est avec nous, c'est une bonne chose non ? Je pensais que tout les Dieux était contre notre amour mais.. Elle l'est elle, et elle est la Déesse de l'amour alors.. C'est qu'au fond, on est fait pour être ensemble.

Je lui souriais, m'approchant de lui pour l'embrasser, au fond.. J'ai bien compris plus ou moins la querelle des Dieux, elle a fait que Derek et moi s'aime pour se "venger" de Valas et de le voir souffrir. Mais.. Se ne sont pas nos histoire, je m'en moque, tant que je peux avoir Derek rien que pour moi et l'aimer c'est tout ce qui compte pour moi.

Lucas envoyait par la suite un message télépathie à Derek, moi je ne pouvais pas l'entendre étant donné que je n'étais plus un ange déchus.

" Lucas : Hatchi est partie, elle a laissé Delic avec Shizuka, ils vont s'occuper de lui. Je ne sais pas où elle se trouve, elle m'empêche de la repérer. "

Je regardais bien vers Derek me demandant ce qu'il se disait.

Gabriel : Qu'est-ce qu'il se passe Derek ?


Des fois je me demande si on a fait un bon choix en leur coupant la malédiction.. Atori à raison.. En faisant cela on ferait souffrir Delic.. Mais Hatchi et Stephan souffre également..


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Cinq ans passé pour la famille kijo   Mar 19 Mar - 9:28

Atori repensait à nouveau à se chantage avec Aphrodite, il va donc jouer avec lui? rien que d'y penser sa colère refaisait surface, il devait trouver une solution avant qu'elle ne le manipule de trop. Il croisait les bras malgré qu'il tentait de changer de conversation pour ne pas lui expliquer sa querelle entre lui et la deesse, Atori voulait vraiment connaitre la vérité.

Atori: si tu me disais enfin se qu'il en ai au lieu de changer de conversation, peut être que j'aurais une chance qu'elle arrête se petit jeux avec moi.

Il le suivait du regard écoutant afin cette fameuse vérité, sa l'étonnait pas de son père se genre de comportement.

Atori: tu crois pas que tu mérite sa colère? je comprend mieux maintenant pourquoi tant de haine.

Il devait vraiment trouver une solution pour mettre à terme à ses chamaillerie, si il venait à perdre heley il pourrait lui aussi faire des choses qu'il regretterait.

Atori: je vois, donc si tu es encore si collant avec Derek c'est à cause d'elle...c'est bizarre, elle ne pourrait avoir le contrôle sur les sentiments sans coeur à moins que.

Il tournait le regard réfléchissant, à moins qu'elle est de mèche avec Tsukune. Il espérait que c'était pas le cas, elle est membre du conseil et risquerait de dévoilé tout ses plans à Tsukune.

Atori: j'espère bien que tu va arranger les choses, car si Heley venait à ne plus vouloir de moi...j'utilisais mes propres pratique et je doute que se soit conforme au lois et retiens toi de toucher à Gabriel ou je ferais pas semblant de te punir papa"

Il sourit et retira son sourire une fois qu'il disparu, il avait vraiment pas envie de rejoindre Aphrodite pour sa soit disant discutions. Il alla à la salle à manger s'asseyant à une chaise réfléchissant quelque instant, quelque minute plus tard c'est Heley qui arrivait.

Atori: Heley, désolé j'aurais du te dire que j'étais à la maison.

Il s'appuya contre le dossier tentant de rester naturel pendant qu'elle lui parlait de confiance.

Atori: il est vrai qu'elle me tourne autour je te le cache pas et c'est pas la première déesse qui me fait se genre d'avance, c'est uniquement parce que j'ai le trône Heley. Jamais avant aucune d'elle ne m'aurait même regarder, j'étais que le petit batard demi-dieu de mon père.

Il prenait une mèche de ses cheveux le caressant tout le long.

Atori: oui je suis à toi aussi Heley, tu es la seule qui compte à mes yeux. J’espère que mon père ne ta pas trop ennuyer sinon je vais le retrouver pour le botter l'arrière train.

Il passait ses bras autour d'elle tournant le regard alors qu'elle lui disait tout ça, sa le mettait assez mal à l'aise sachant se qu'il avait fait.

Atori: elle attendra, tu es bien plus importante qu'une conversation avec elle.

Il attrapait son menton pour lever son visage et déposa un baiser, puis un autre jusqu'à qu'il devienne fougueux. Il ne pensait même plus que Aphrodite pouvait l'attendre et se moquait pas mal, il se décalait d'elle le sourire en coin.

Atori: alors ma petite femme va t'elle me préparer une de ses spécialité? tu as manger au moins? faut que tu mange...aller femme! au fourno!

Il tapait sur ses fesses pour la faire avancer.

***

Nomar avait les yeux fermer jusqu'à qu'il entende la voix de sa compagne, il tourna les yeux vers elle souriant de ses critiques à propros de mon père.

Nomar: et encore tu le côtoie pas depuis si longtemps que moi, qui sais un jour tu va me supplier de te r'envoyer chez ton père.

Il passait l'une de ses mains derrière sa tête alors que l'autre caressait l'épaule de Théandras.

Nomar: je lui conseille pas de faire du mal à notre enfant, il a déjà tenter de t'enlever à moi...je ne pourrais accepté une deuxième trahison de sa part.

Il se laissait prendre sa main qu'elle posa sur son ventre, le fait de sentir son enfant en elle le faisait sourire d'avantage.

Nomar: je suis pas comme mon père et est une focalisation sur les garçons, je me moque de son sexe ma chère.

Il était moins enthousiaste par contre devoir faire son travail, mais sous les encouragement de sa femme il se levait encore nu et tout en marchant ses vêtements réapparu sur lui pour ensuite se téléporter. Il se doutait pas à cet instant que Theandras allait accoucher durant son absence, étant invisible aux yeux des mortels il fauchait les âmes mourante les aspirant dans la lame de sa faux. Il se tourna étonner de la visite de Abnar, posant le manche de son arme au sol l'utilisant comme appuis il écouta ses paroles.

Nomar: elle désirait monter chez vous avec l'enfant dans les bras pour vous en faire la surpris, mais il semblerait que vous étiez déjà au courant.

Il écoutait le pourquoi il était venu, il était assez surpris de cette demande. Il devait avoir vraimetn confiance en lui, pourtant il pourrait très bien aller reporter cela à son père.

Nomar: pourquoi le ferais je? cela pourrait être très dangereux si père venait à apprendre se que vous venez de me divulgué, je resterais néanmoins muet comme une tombe et réfléchirais à votre proposition. Après tout j'ai une dette envers vous, sans votre intervention j'aurais plus Théandras à mes côté et cet enfant qu'elle porte.

Une fois disparu Nomar continua son cota d'âme avant de revenir jusqu'à sa chambre au enfer, il fit disparaître sa faux voyant Theandras à genoux au sol.

Nomar: quel t'il arriver?

Il s'accroupis l'attrapant contre lui, c'est la qu'il vit l'enfant n'était plus la.

Nomar: ou...ou est notre enfant? Theandras!

Persephone: ton enfant n'est plus de se monde Nomar, c'était une fille...ton père...

Nomar: IL N'A PAS OSE!

Persephone: si Nomar, il a fait le même qu'avec ta petite soeur.

Persephone n'aimait pas non plus Theandras, mais pourtant pour cette fois elle comprenait son chagrin. Les yeux de Nomar devenait plus oranger sous la colère, il prit Theandras dans ses bras se téléportant jusqu'au paradis tout le monde s'étonnait de la venu de Nomar ici et restait silencieux l'observant s'avancer jusque Abnar.

Nomar: gardez la ici dorénavant...empêchez la de revenir à moi.

Il donnait Theandras à son père, pendant se temps en enfer Persephone se permettait d'entrer dans la chambre de Tsukune avec toutes ses succube.

Persephone: dégager!

Il en faisait brûler une vivante qui était trop lente à son goût.

Persephone: vous n'aviez aucun droit de prendre la vie de cet enfant! elle ne vous appartenait pas! C'était le rejetons de notre fils et non le vôtre!

Elle était en colère n'hésitant pas à lui tenir tête se rappelant de sa ville qu'il avait arracher de ses bras et pris la vie de la même façon que l'enfant de Theandras.
Nomar était tous au paradis regardant Theandras tentant de retenir sa peine et sa colère comme il le pouvait.

Nomar: mon père tente de créer un poison mortel il possède le coeur de l'un d'entre vous et grâce à celui il trouvera le moyen d’empoisonner tout dieu de l'intérieur, le faisant mourir à petit feu en endommageant le coeur.

Il passait ses doigts sur la joue de Theandras les passant sur ses larmes.

Nomar: je vais cherchez se coeur et vous le ramenez, je demande pas à se que je puisse venir à vos petites réunions, mais rendez le bébé de Theandras...si il doit avoir des répercutions pour ses actes alors tenez moi directement responsable.

Il se téléporta immédiatement après ses paroles allant jusqu'à une salle priver de son père ou il renfermait au milieu de la pièce dans un cristal noir le coeur de Valas intact. Il le prit tuant tout les gardes autour de lui, les faisant mourir sans même avoir besoin de les toucher. Se téléportant à nouveau il présenta le cristal renfermant le coeur à Abnar.

Nomar: j'espère que ceci prouvera ma loyauté envers vous.

****

Elle ricanait de la petite crise de boudage de Teijo le trouvant plutôt amusant.

Shizuka: tu n'aime se qui te colle? je me souviens pas t'avoir entendu te plaindre quand c'est moi qui te colle.

Elle fit une grand sourire jusqu'au oreille tournant une mèche de ses cheveux entre son doigt, elle relevait la tête regardant vers sa fille qui était la.

Shizuka: et ben alors ma puce qu'est ce qui t'arrive?

elle faisait une tête toute triste puisque sa fille avait fait un cauchemard.

Shizuka: écoute pas ton père, il est grincheux vient près de moi ma puce.

Elle serrait Khalessi contre elle, Delic bougeait un peu dans son sommeil sans pour autant se réveillé.

Shizuka: non ma puce c'est pas ton petit frère, mais il va vivre avec nous.

Elle posait ses doigt sur sa bouche trouvant ça mignon sa manière qu'elle expliquait comment faire les enfants.

Shizuka: tu es brillante ma fille, j'ai hâte que ton papa m'offre une graine.

elle serrait sa fille caressant ses cheveux alors que Teijo la grondait à nouveau, elle pouvait s'empêcher de pouffer de rire de sa réponse.

Shizuka; aller sa suffit Khalessi ton père est entrain de perde patience, voilà maintenant il va roupillez dans le divan...dit pas de bêtise Teijo! le lit a au moins de la place pour six personnes! recouche toi avant que j'attrape la première chose que j'ai en vue pour te reforcer à te coucher.

Elle attrapait Oxy par le peau du cou pour le coucher sur le tapis à côté du lit, elle faisait aller son doigt de droite à gauche pour l’interdire de remonter.

Shizuka: il était si horrible se monsieur au cheveux rouge...au cheveux rouge?

Elle se tournait regardant vers sa fille.

Shizuka: les yeux rouge feu avec un tatouage sur le visage?

Elle levait les yeux vers Teijo quelque instant pour revenir vers sa fille.

Shizuka: qu'est ce qu'il faisait se monsieur dans ton rêve? il te faisait du mal?

Elle comprenait qu'elle avait des sortes de vision comme Teijo, mais à partir de ses rêves. Elle ne voyait pas pourquoi elle rêverait de Zankou alors qu'elle ne la jamais rencontrer avant ça.

***

j'aurais malgré tout préféré ne pas en venir à effacer sa mémoire, lui faire oublier sa fille et le reste, mais on avait vraiment pas le choix. Stephan aurait fini par les tuer comme il le menaçait de le faire, quand il est dans cet était il serait capable de tout.

derek: je ne pense pas non plus que Hatchi ferait de mal à cet enfant, mais ne tentons pas de diable non plus. Si tu peux me la ramenez ainsi que delic si il est encore avec elle, je me chargerait de l'hypnotisé et Delic...on trouvera bien une solution.

Je tournais le regard vers Tyler, j'avais presque oublier qu'il était encore al, amis celui ci c'est endormis sur le canapé. je me dis d'ailleurs que c'était une chance, entendre de tel paroles venant de son oncle l'aurait sans doute choquer. Je souris regardant ensuite Gabriel prendre ma main pour l'embrasser, je m'avançait vers lui pour le serrer contre moi.

Derek: Oui peut être que cette déesse est avec nous, mais on ne peut pas faire confiance au dieu pour autant. Ils sont comme des animaux et donc imprévisible, ils peuvent penser d'une façon un jour et penser autrement le lendemain. valas ne nous laissera pas tranquille par contre, tu as déjà vue de quoi il était capable aujourd'hui.

Gabriel tentait de voir le bon côté des choses alors que moi les mauvais, je peux pas m'en empêcher passer cinq année avec les dieux m'a fait comprendre de quoi il était capable. J'ai peur d'être encore obliger de quitter ma famille, je fermais les yeux glissant sa main sur sa nuque l'embrassant jusqu'à que je recevoir le message téléphatique de Lucas.

Derek: * Si Delic est en sécurité c'est une bonne chose, ma mère prendra soin de lui je le sais. On s'occupera de Hatchi plus tard, si elle a besoin d'oublier elle viendra d'elle même à nous. De toute façon on a pas besoin de craindre que Stephan s'en prenne à elle dorénavant*[/b]

Je passais ma main sur la joue de Gabriel avec le sourire.

[b]Derek: Delic est avec ma mère, mais Hatchi est introuvable...je m'inquiéte pas pour elle, Hatchi ne fera pas de bêtise, elle a besoin de recul et je pense que sa lui fera du bien.


Je l'embrassais encore et encore avec de plus en plus d'envie.

derek: faut mettre Tyler coucher...il a l'air de dormir bien profondément.

Je reculais vers Tyler tout en tirant Gabriel avec moi pour continuer à l'embrasser, je posais juste une mains sur Tyler pour le téléporter avec nous. Lui était coucher dans son lit et nous directement dans la chambre de Gabriel, j'attrapais ses cuisses pour le soulever le maintenant contre moi pour ainsi utiliser ma rapidité et l'allongeait sur le draps.

Derek: Gabriel ton odeur me rend fou.

Je déboutonnais deux boutons de sa chemise, mais te tenant pour faire le reste je tirais de chaque côté arrachant tout pour l'ouvrir. J'embrassais aussi tôt le bas de son cou descendant jusqu'à son torse passant ma langue le léchant jusqu'à atteindre un téton que je pinçais entre mes lèvres et suçais jusqu'à qu'il durcisse. je relevais la tête pour le regarder caressant son autre tétons le frôlant entre mon index et mon majeur.

derek: hummm, t'es à croquer quand t'es exciter.

Je passais ma main dans son pantalon et sous son caleçon le caressant continuant de le regarder pour voir ses expressions de plaisir, je respirais moi même plus rapidement ayant envie de le le prendre la tout de suite.

derek: essaye de pas réveiller Tyler sinon on sera obliger d'arrêter, c'est pas se que tu veux?

Je souris retirant ma main pour l'attraper par les hanches et le retourner le couchant sur le ventre. je passais chacune de mes jambes à côté des siennes restant à genoux tirant doucement sur son pantalon pour le baisser assez pour avoir se que je voulais. Je mis à quatre patte au dessus de lui gardant sourire alors que je frollait mes lèvres le long de son dos. Sans prévenir je pénétrais deux doigt en lui et au même moment j'enfonçais mes crocs dans son omoplates. J'entrais et sortais mes doigts à plusieurs reprise avalant deux gorgés de son sang, je retirais mes crocs mais laissait mes doigt et y glissait même un troisième.

Derek: qu'est ce que je vais pouvoir bien faire de toi Gabriel?

Je tournais le regard sur le moment me rendant compte que je venais de prononcer les même paroles que Valas utilisait avec moi. je bougeais plus se le moment, mais clignais des yeux me réveillant retirant mes doigts.

Derek: retourne toi j'ai envie de te voir.

Je me remettais sur lui tout en retirant mon pantalon et le siens pour enfin le pénétré, je le regardais droit dans les yeux quelque instant mais fini par l'embrasser pour l'empêcher de trop gémir.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Cinq ans passé pour la famille kijo   Mer 20 Mar - 1:18

Heley souriait lorsque Atori la prenait dans ses bras et qu'il lui disait qu'elle était bien plus importante que ce que Aphrodite avait à lui dire, elle glissait ses doigts derrière sa tête et l'embrassait à son tour. Leur baisé devenait plus fougue, elle en collait bien son corps contre le sien du moins, jusqu'à ce qu'il se retire d'elle, elle l'observait toujours avec un sourire aux lèvres.

Heley : Je n'ai pas vraiment eu le temps de manger, avec tout ce qu'il sait passé. Mais oui je serais ravie de te préparer quelque chose.

Femme ?! Elle retirait ses mains de lui surprise, surtout lorsqu'il lui donnait une fessée, elle en glissait sa queue entre ses jambes et poussait un cris de surprise, elle ricanait par la suite amusée.

Heley : D'accord, d'accord, je n'aimerais pas que monsieur s'impatiente.

Elle souriait et marchait jusqu'à la cuisine, elle se lavait les mains, et commençait à préparer un repas, quelque chose qui allait vite, parce qu'elle avait envie de passer du temps avec lui, profiter qu'il soit présent. Elle faisait donc une omelette avec plein de légume différent et une petite sauce qui allait avec. Elle tournait de temps en temps le regard vers Atori qui l'observait.

Une fois qu'elle avait terminé, elle s'approchait avec l'assiette vers Atori, elle attrapait avec sa fourchette un morceau et s'avançait vers lui pour lui faire goûter en lui donnant à manger.

Heley : Ouvre la bouche.

Elle passait sa fourchette dans sa bouche et la retirait ensuite le regardant déguster, elle approchait ses lèvres pour l'embrasser.

Heley : Je pensais que tu devais t'absenter pendant trois mois.. Je n'aurais pas su attendre aussi longtemps.

Elle s'asseyait sur ses jambes prenant la fourchette et goûtait à son tour.

Heley : Peut-être que je devrais venir avec toi, lorsque tu auras beaucoup de travail, je pourrais venir habité avez toi au Paradis. Et une fois que tu auras finis, on reviendra ici.

Elle le regardait bien sérieusement avec le sourire. Elle tournait la tête vers la porte entendant la sonnette, elle se levait pour aller voir qui c'était, c'était un homme dont elle n'avait jamais vu auparavant, elle l'observait bien se demandant ce qu'il lui voulait.

" Je sais que vous ne m'avez jamais vu, mais moi je vous observe très souvent, je vous trouve magnifique, je vous aime, sa doit être un signe des Dieux. "

Il approchait sa main vers elle, Heley reculait d'un pat.

Heley : Je ne suis pas intéressé.

" J'ai tout mon temps, vous finirez pas m'aimer "

Elle entre ouvrait la bouche mal à l'aise, c'était sans doute un message que voulait faire passer Aphrodite à Atori. Heley elle, ne se doutait pas que sa pouvait provenir d'elle, bien au contraire.

Heley : Je suis déjà avec quelqu'un, vous devriez mieux vous en aller.

Il tournait le regard vers Atori.

" Je suis au courant, mais sa ne durera pas. "

En réalité c'était Aphrodite qui le contrôlait, il posait une main sur le coin de la porte regardant toujours vers Atori, il attrapait Heley par la nuque et l'embrassait, elle se retirait de lui et fermait rapidement la porte.

Heley : Il est fou..



Aphrodite était toujours assise sur le lit, elle souriait de sa petite scène qu'elle venait de faire, sa sphère réapparaissait à ce moment là, afin de voir la réaction de Atori.

Aphrodite : J'espère que le message était assez claire pour lui.

Elle glissait un doigt sur sa lèvre réfléchissant, elle avait soudainement une meilleur idée et en avait un sourire amusée, elle savait qu'un mortel ne ferait nullement le poids contre un Dieu, elle fermait les yeux créant un clone ne voulant pas quitter la chambre de Atori si jamais il venait à venir.

Son clone était vêtu d'une robe élégante, elle marchait dans le cours des Dieu cherchant la personne digne du nom. Un Dieu n'était pas encore imprégné. Mais elle ne trouvait aucun Dieu de se nom, il fallait un être puissant, qui ne craigne pas des pouvoirs divin de Atori sachant que lui pouvait aspirer la divinité d'un Dieu, elle devait chercher l'un d'entre eux pour qui il pourrait y avoir d'horrible conséquence s'il venait en arriver à cette extrémité, elle sourit, ayant une soudaine idée.

Aphrodite : Pourquoi n'y ais-je pas pensé plus tôt...

Elle se téléportait à nouveau.


Abnar était confiant, persuadé que Nomar ne leur trahirait et même s'il refusait son offre, il ne dirait rien à son père à propos de leur conversation, du moins, il l'espérait, mais il espérait également qu'il accepte son offre.

Theandras était toujours à genoux en pleure, elle n'avait même pas eu le temps de serre son enfant contre elle, lui trouver un prénom, tout avait été bien trop vite. Elle baissait la tête sentant Nomar arrivé auprès d'elle, elle n'arrivait pas à lui répondre toujours choquée par ce qu'il venait d'arriver.

Alors qu'il la serrait contre elle, il avait bien entendu posé sa main sur son ventre et avait ressenti que le bébé ne s'y trouvait plus. Elle n'arrivait pas à lui répondre, elle était remplie de tristesse, de haine et de colère, elle n'arrêtait pas de laisser couler ses larmes.

C'est Persephone qui venait à lui dire la vérité, que c'était son père qui lui avait hôter la vie.

Theandras fut aussi tôt téléporté au Paradis, Abnar fut bien surpris, il s'approchait d'elle posant sa main sur son visage et tournait le regard vers Nomar.

Abnar : Que c'est-il passé ?!

Il prenait sa fille contre elle, elle tournait le regard vers Nomar toujours les larmes aux yeux. Elle cessait petit à petit, d'arrêter de pleurer, elle était hors d'elle.

Tsukune avait fait apparaître un plateau, où se trouvait tout de sorte de pion, en réalité, il préparait un plan et il était sur de lui, il levait le regard, faisant un signe afin de faire disparaître, il regardait vers sa femme.

Tsukune: Qui a t-il, je t'ai demandé de ne jamais venir ici sauf si je te l'autorisais.

Il fronçait les sourcils de ce qu'elle commençait à lui dire. Il se levait aussi tôt.

Tsukune : Les règles son pareil, même pour les enfants de Nomar, les filles sont inutile et faible, je désire une descendance que de Dieu et non de "Déesse".

Il descendait des escaliers qui menait à son trônes et se mettait en face d'elle.

Tsukune : Si Nomar à quelque chose à me dire la dessus, qu'il vienne de lui même, je n'ai aucune leçon à recevoir de toi. C'est moi qui prend toute les décisions.


Valas était présent regardant attentivement vers Nomar, il croisait les bras mais serrait les poings lorsqu'il parlait du coeur qu'il détenait, il plissait les yeux n'appréciant pas cette nouvelle, Aphrodite avait également fait apparaître un autre clone désirant entendre cette conversation ayant ressenti la présence de Nomar dans les lieux.

Theandras s'arrêtait quelque instant de pleurer regardant vers Nomar qui leur disait le plan de son père, elle savait que c'était dangereux de le trahir, elle fermait les yeux sentant son doigt glisser sur sa peau, elle les rouvrait afin d'écouter ses paroles.

Abnar : Merci de nous dire tout ses intentions Nomar, vous ferons le nécessaire pour votre enfant..

Alors que Nomar partait, Valas grognais entre ses dents, il devait faire confiance a un autre Dieu pour qu'il ramène son coeur, il n'avait confiance en personne sauf en Atori.

Valas : Tu devrais le savoir, pour faire réapparaître un Dieu mort, il faut sacrifier un autre, comme pour moi, à moi que vous allez le faire réapparaître sous forme de "mortel".

Abnar : Nomar c'est porté volontaire pour..

Theandras : Non !

Elle se retirait des bras de son père.

Theandras : Je ne veux pas le perdre non plus.

Ils se taisaient regardant Nomar revenir avec le coeur en question, Valas s'approchait, glissant ses doigts sur son propre coeur qui battait encore, il se sentait déjà mieux de le savoir ici. Abnar regardait le cristal où se trouvait le coeur de Valas à l'intérieur, il fit un signe de la main montrant à Valas qu'il n'y touche pas, il en fronçait les sourcils.

Abnar : Merci Nomar, je vais vérifier qu'il ne soit pas déjà contaminé par se poison.

Valas : C'est MON coeur, j'en ais marre qu'on me balade ainsi, alors file le moi je vais regarder moi même !

Il attrapait le cristal d'un coup sec, et se téléportait, Abnar soupirait. Il tournait de nouveau le visage vers Nomar.

Abnar : Nous te remercions, cela aurait pu causer notre perte. Afin que votre enfant revienne sous forme de Déesse, nous devons sacrifier une vie, Zeus l'a fait auparavant, il a fait revenir Valas sous forme humaine, il a donc sacrifié un mortel pour lui, mais il a du sacrifier deux pouvoir divin de deux demi-Dieu pour qu'il redevienne un Dieu, Theandras ne désire pas que tu perdes la vie ou ta divinité.

Zeus : Je peux m'en charger une seconde fois, je suis le seul capable de le faire comme il le faut.

Il tendait la main, Theandras fermait les yeux elle préférait voir un mortel disparaître afin de récupérer son bébé, elle se fichait des conséquences. Un berceau apparaissait, avec le bébé à l'intérieur, sous forme humaine, elle s'approchait glissant ses doigts sur ses petits mains, les larmes se remettaient à couler.

Theandras : Merci..

Zeus : Je vais trouver deux Demi-Dieu qui sont inutile, ils ne mourront pas, comme pour les autres auparavant, il perdront la mémoire.

Il disparu par la suite. Elle tournait le regard vers Nomar.

Theandras : Je préfère que tu n'y retournes pas.. Si ton père apprend ce que tu as fait.. C'est trop dangereux, reste ici, avec moi, avec nous.

Elle montrait leur enfant à ce moment là.

Valas réapparaissait dans sa chambre, posant le bol de cristal, où se trouvait son coeur sur un meuble, il posait son index dessus brisant le cristal, il attrapait son coeur entre ses mains et s'asseyait sur une chaise. Il ressentait le fait qu'il tienne son coeur, il en fermait les yeux.

Valas : Aphrodite.. Est-elle complice avec Tsukune.

Il ouvrait les yeux, commençant à se poser des questions, mais il n'avait aucune preuve qui pourrait la trahir. Le coeur n'avait aucun signe de poison, Valas fit apparaître un coffre et le déposait avec précaution à l'intérieur, il le refermait et le scellait.


Teijo levait un sourcils lorsque Shizuka disait qu'elle avait hâte qu'il lui offre une graine, il fit un soupir. Jusqu'à ce que Shizuka parle de cette homme au cheveux rouge, soudainement il pensait à Zankou. Il se rasseyait sur le coin du lit regardant vers sa fille

Khaleesi haussait les épaules lorsqu'elle lui demandait ça.

Khaleesi : Oui, comment tu sais ? Toi aussi tu a rêvé de lui ?!

Elle posait son doigt sur sa bouche réfléchissant.

Khalessi : Non il m'a pas fait de mal, il tenait un oeuf, il était beau, et il me regardait comme-ci il me arrivait à me voir. Sa me faisait peur !

Teijo : Un oeuf.. ? Comment était cette oeuf ?

Khaleesi : Je sais plus moi ! Je suis fatiguée.

Elle s'allongeait à côté de Delic et s'endormait, Teijo finissait par se coucher il regardait vers Shizuka.

Teijo : Se n'était peut-être qu'un rêve.

Mais il en doutait, pourquoi sa fille rêvait elle de Zankou ? Pourquoi portait il un oeuf ? Il passait sa main sur son visage tentant d'utiliser ses pouvoirs afin de voir dans l'avenir. Mais il n'arrivait pas à voir ce qu'il désirait juste quelque petit passage

Teijo : On devrait dormir nous aussi on tentera d'en découvrir plus demain.

Il fermait les yeux, mais fit apparaître une illusion qui semblait plus que réel devant Zankou, il le regardait bien.

Teijo : Pourquoi ma fille Khaleesi a rêvé de toi de la nuit ? Qu'est-ce que sa signifie.. ?

Il retroussait le nez mécontent. Il poussait la chaise pour s'y asseoir ne le quittant pas des yeux.

Teijo : Tu tenais un oeuf dans tes mains,




Delic est donc avec Shizuka, ce qui veut dire que Hatchi la abandonné, j'en étais triste, est-ce qu'on a réellement fait le bon choix ? On a brisé cette famille, mais.. Sa ne pouvait plus duré.. C'était mal ce qu'ils faisaient, mais ils ne s'en rendaient pas compte, c'est à cause de cette malédiction.. Delic sera malheureux de perdre ses parents.. Mais il sera heureux malgré tout avec Shizuka j'en suis sur.

Gabriel : Oui je pense que tu as raison.. Hatchi est forte.. Elle a juste besoin de se remettre de ses émotions..

Je tournais le regard vers Tyler qui dormait paisiblement dans le divan, je souriais puisque j'étais toujours collé contre Derek.

Gabriel : Oui.. On devrait le mettre au lit..

Il continuait de m'embrasser, j'en faisais de même ayant très envie de lui, je le suivais tout en l'embrassant en même temps, on se trouvait à côté de Tyler, il se téléportait avec lui, l'envoyant dans son lit et nous dans ma chambre.

Je gémissais lorsqu'il m'attrapait par les cuisses et me poussait en utilisant sa rapidité pour me coucher sur le lit, il se retrouvait au dessus de moi, je glissais mes mains derrière son dos ouvrant la bouche.

Gabriel : Derek, ton odeur n'est pas mal non plus.

Je souriais, je sais que c'est le fait que je sois humains qui l'attire. Je baissais les yeux voyant qu'il n'avait pas la patiente de défaire bouton par bouton, il finissait par tout arracher d'un coup. Je fermais les yeux sentant ses baisé sur mon corps, et lorsqu'il me pinçait le téton, j'en avais des frissons partout, et même jusqu'à mon entre jambe.

Gabriel : Ah..

j'en ouvrais de nouveau les yeux afin de l'admirer. Il se mettait ensuite à glisser sa main sous mon pantalon ainsi que mon boxer pour commencer à me caresser mon sexe, je le serrais tout contre moi, gémissant déjà.. Je sentais son érection touchait ma cuisse.

Gabriel : tu sais bien que je n'arrive pas.. à me retenir.

Je souriais, je fus surpris qu'il me retourne, il peut me faire n'importe quoi avec sa force comparé à moi, je suis une petite souris innocente et lui c'est le gros matou qui me contrôle, et me tient fermement par la queue.. Et j'aime qu'il me tienne ainsi.

Je restais couché sur le ventre glissant mes doigts sur mes couettes, je sentais qu'il était au dessus de moi à quatre patte, mais je ne pouvais pas voir ce qu'il faisait, c'est la que je sentis qu'il pénétrait deux doigts en moi, j'en fit un gémissement.

Gabriel : AH !

Je criais surtout lorsque je sentais qu'il me mordais mon homoplate, c'était douloureux au début, mais après la douleur passait. Je sentais surtout la sensation de ses doigts qui bougeait, je gémissais de plus belle. J'écoutais ses paroles, je serrais les draps à ce moment là.

Gabriel : Fait moi l'amour.. Maintenant.

Pourquoi il ne bouge plus d'un coup, je m'arrêtais de gémir à ce moment là, tournant le regard pour essayer de le regarder, lorsqu'il me demandait de me retourner, j'obéissais et me retournait lentement, je le regardais droit dans les yeux.

Je l'aidais à retirer mon pantalon, moi j'étais nu, Derek portait encore son chemisier qui est d'ailleurs celui de Lucas. Je glissais de nouveau mes mains sur lui lorsqu'il me pénétrait.

Gabriel : Hum..

Le plaisir était déjà là, sa fait si longtemps que j'attendais ça.. Je glissais mes doigts dans ses cheveux lorsqu'il commençait à m'embrasser, je gémissais mais le bruit était dissipé du fait qu'il m'embrasse. J'écartais bien mes cuisses, mes yeux s'ouvrait lentement, j'avais l'impression de voir une ombre dans le coin de la chambre, Valas ? Je commençais à écarquiller les yeux et passait ma main sur le visage de Derek pour qu'il s'arrête.

La silouhette avait disparu, je ne suis pas fou, je l'ai vu.. Derek se demandait quoi, je revenais vers lui, j'ai du rêvé..

Gabriel : C'est rien.. Je peux me mettre sur toi ?

C'est la que Valas apparaissait derrière Derek il l'attrapait de choque côté de ses côtés les brisant tellement qu'il le serrait fort et le pénétrait brutalement, il couchait son torse tout le long de son dos, me regardant d'un air mauvais. Je n'avais donc pas rêvé ? Non.. J'étais bloqué, je ne savais pas bouger.

Valas : Vous voulez qu'on s'amuse, alors c'est partis, Aphrodite ne sait pas de quoi je suis capable, vous serez tout les deux à moi dans ce cas.

Gabriel : Qu.. quoi ?!

Il faisait déjà des coup de reins violent sur Derek.

Valas : je ne peux plus te tuer, alors il fallait bien que je trouve un autre moyen, Je ne peux rien faire contre Aphrodite pour l'amour que Derek te porte.

Il fit un sourire en coin, moi j'étais vraiment mal, je tournais le regard vers Derek.. Non.. J'en avais les larmes aux yeux.

Gabriel : Laisse nous..

Valas retirait une main de ses côtes et attrapait sa tresses pour qu'il redresse sa tête, il envoyait déjà son aura en lui, il glissait ses lèvres sur son cou.

Valas : Allé Derek, qu'est-ce que tu attends, baise le donc, il commence à se déchauffer.

Il tendait une main attrapant mon sexe me masturbant et m'envoyant à mon tour son aura en moi, j'en serrais les draps à ce moment là gémissant, je tournais le regard sur le côté, n'en revenant pas, j'avais les yeux écarquiller, c'est ça que ressent Derek avec ce Dieu..

Valas : au faîte Derek.. Il sait passé des tas de chose durant tes petits moments avec "Gabriel". J'ai récupéré mon coeur.

Il fit un sourire tirant toujours sur sa tresse de sa main libre.

Valas : On en parlera après.. Il fait pas mal de bruit, je devrais peut-être le rendre muet.

Quoi ?! Je me mordais la lèvre tentant de me taire, mais c'est dure, je n'osais même pas le regarder, j'étais bien trop mal..



Pendant ce temps, Tsukune avait sentis ce qu'il se passait, il se téléportait laissant Persephone seul. Il marchait rapidement dans la pièce où il détenait le coeur de Valas, il fronçait les sourcils étant donné qu'il n'était plus là, il en lançait une boule de flamme contre le mur.

Tsukune : Merde !

Il détournait le regard, tout son plan venait de partir en fumé.. Il réfléchissait quelque instant, et se téléportait, il apparaissait devant Aphrodite ayant ressentis sa présence au Tartare.

Tsukune : Qu'est-ce que tu fou ici, c'est toi qui a piqué le coeur ?! Espèce de traîtresse ?!

Il l'attrapait par la gorge, elle levait un sourcils le regardant.

Aphrodite : Non, où est votre fils hum ?

Il lâchait sa main à ce moment là, les sourcils baissé au plus bas.

Tsukune : C'est lui ?!

Aphrodite : Et oui, il a dit à tout les dieux du conseil tes petites intentions, Valas à récupéré son coeur et ils ont remis à la vie leur enfant que tu as tué.

Il détournait le regard mécontent.

Tsukune : Je vois.

Aphrodite : Fallait passer à l'attaque plus tôt que ça, au lieux d'attendre encore et encore.

Tsukune : Qu'est-ce que tu fou là ?

Aphrodite : Je viens rendre visite à mon père.

Tsukune : Ouranos est enfermé.

Aphrodite : Je vais le libérer.

Tsukune : Pourquoi faire ?!

Aphrodite : C'est mon affaire par la tienne.

Il lançait une boule de feu sur elle, celle-ci s'évaporait étant donné que se n'étai qu'un clone.

Tsukune : Si c'est mon affaire, idiote.

Il baissait les yeux puisque Ouranos ne se trouvait plus enfermé, il retroussait le nez étant donné qu'elle l'avait déjà libéré depuis longtemps, il passait sa main sur son visage.

Tsukune : Super..






Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Cinq ans passé pour la famille kijo   Mer 20 Mar - 4:46

Atori regardait avec le sourire Heley partir vers la cuisine, il en posait son coude sur la table pour y poser la tête al regardant tout le long préparer de quoi manger.

Atori: tu sais se qu'il serait agréable pour la prochaine fois, que tu ne porte qu'un petit tablier sur toi. Certaine femme pratique se genre de procédé pour satisfaire les hommes il parait.

Il sourit d'avantage appréciant l'idée.

Atori: oh oui, je te ferais l'amour pendant que tu cuisine des petit plat. Crois tu que tu y arrivais? sa pourrait être un défis intéressant.

Il se redressa puisqu'elle revenait avec le plat, obéissant il ouvrit la bouche mangeant la première bouchée.

Atori: excellent comme toujours, les choses se sont pas passer comme je l'imaginais...tu devrais être contente à moins que t'aurais préféré rester seule, mais j'en doute.

Il retira son sourire appréciant moins l'idée qu'elle vienne vivre la haut, surtout avec Aphrodite dans les parages.

Atori: non, je te préfère savoir ici plutôt qu'au paradis. Tu t’ennuierais trop Heley et n'oublie pas que le temps est different d'un monde à l'autre, tu manquerais trop à ta famille et j'en ai assez des crises de ton paternelle. Imagine une seconde quelque chose se passe chez tes parents ou ta soeur, exemple que Brook est enceinte. Elle aurait aucun moyen de te le faire savoir, tu t'en voudrais..alors je suis obliger de refuser Heley désolé.

c'est la meilleurs excuse qu'il avait trouver sur le moment, si Aphrodite n'aurait pas jouer ses chantages avec lui il aurait accepté directement et en aurait même été ravis. Son regard se tournait vers la porte entendant la sonnette, ses sourcils se baissait appréciant pas d'être déranger.

Atori: qui est ce?

Il bougeait pas de sa chaise, mais regardait malgré tout vers la porte d'entrer pouvant parfaitement voir la d'ou il était. Ses doigts s'enfonçait dans la table écoutant les paroles de cet homme "signe des dieux" directement il fit le rapprochement avec Aphrodite, elle doit être en colère qu'il n'est pas venu comme elle l'avait demander. Il serrait la mâchoire ayant bien envie de désintégré se garçon, il se levait d'un coup sec lorsqu'il l'embrassa.

Atori: ferme cette porte Heley!

Il s'avançait vers elle fermant la porte à clé.

Atori: on m'appelle la haut pour une affaire urgente je dois m'absenté, j'en aurais pas pour longtemps...toi mange et n'ouvre à PERSONNE compris?

Il baissait les yeux la regardant hors de lui.

Atori: oui je suis hors de moi, tu aurais du lui fermer la porte au nez dès qu'il ta fait ses première avance! est ce que sa te plait d'être draguer par un autre que moi?

Il tournait la tête retroussant le nez.

Atori: il faut que j'y aille, ouvre à PERSONNE! et je t'interdis de quitter cette maison même si il a le feu chez tes parents! BOUGE PAS D'ICI!

Il attrapait son menton pour qu'elle lève son visage.

Atori: n'oublie pas que tu es à MOI et personne d'autre.

Il se téléportait juste après ça devant Aphrodite, il s'avançait vers elle montrant toute sa colère attrapant son visage fermement dans ses mains.

Atori: ne t'avise plus jamais à recommence Aphrodite, tu ignore de quoi je suis capable de faire surtout quand je suis en colère.

Il la lâchait le regard toujours noir.

Atori: oh, je sais tu n'as pas peur de moi. je ne peux pas te tuer car sans amour le monde serait voué au chaos? oh, mais Aphrodite...ma chère Aphrodite, j'asprire la divinité, mais je peux aussi la transférer. Je suis certaine que beaucoup de femme aussi belle que toi pourrait jouer les déesse de l'amour à ta place.

Il s'asseyait sur son lit posant ses bras sur ses jambes.

Atori: tu ne deviendrais plus qu'une pauvre mortel, je m'amuserais à te regarder vieillir, quel horreur sa serait n'est pas? une tel beauté disparu, tu serais te regarder dans une glace après ça?

Il sourit en coin.

Atori: je comprend maintenant pourquoi mon père à massacrer ta petite famille, tu es une vrai chieuse Aphrodite! ne tente plus rien contre ma femme ou je planterais mes crocs dans cette jolie gorge.

****

Nomar tournait son regard vers Valas qui s'énervait à propos de son coeur, il ne dit rien le laissant le reprendre de toute façon il n'avait aucune risque. Tsukune travaillait sur poison et n'avait pas encore passer au teste sur le coeur et n'avait rien à craindre à se sujet la. Une fois parti avec son coeur Nomar regardait à nouveau vers Abnar.

Nomar: aucun crainte pour le poison, mon père n'avait pas encore eu le temps de le tester, il est extrêmement dur de trouver un poison efficace contre les dieux...il est peut être même impossible.

Il écoutait Abnar jusqu'au bout, il aurait été près à donner sa vie pour sa fille, mais Théandras ne le désirait pas et la regardait à se moment précis.

Nomar: j'ignorais qu'on pouvait utiliser ses procédé, je suis étonné de vous...je doute que se son conforme au lois, sans doute votre nouveau souverains qui les à changer? mais soit, je ne vais pas me plaindre si sa peut faire revenir ma fille.

Il relevait la tête tentant de ne pas sourire pour regarder tout son sérieux voyant le berceau apparaître avec le bébé à l'intérieur.

Nomar: je vous remercierais jamais assez pour se geste Zeus même si je sais que vous me porter pas dans votre coeur.

Il s'approchait de Theandras levant les yeux vers les autres dieux qui l'observait.

Nomar: je pense pas que je sois vraiment le bien venu ici Theandras, je suis pas de votre monde..je suis des enfers, je suis comme une tache sur une page blanche.

Il passait ses doigts sur sa joue continuant de l'admirer.

Nomar: comme toi tu n'étais pas fait pour vivre au enfer avec moi, mon père ne pourra me tuer même si il le désirerait au plus profond de son âme et puis j'ai accepté de surveillé mon père, je ne pourrais le faire d'ici.

Il embrassait sa chevelure fermant les yeux quelque instant et se rappela soudainement d'une chose, il s'en tournait vers Abnar.

Nomar: j'ai oublier de vous communiquer une chose importante, vous avez un traître parmi vous...je ne peux dire qui sais malheureusement. Je n'avais pas le droit de le déranger quand il recevait cette personne, mais je sais que c'est l'un de vous.

Il fronçait ses sourcils regardant le monde autour de lui.

Nomar: surement quelqu'un de haut placer peut etre même qui fait partit du conseil, méfiez vous...parlez uniquement avec Atori ou Zeus, chaque paroles prononcer au conseil risquerait de tomber entre les mains de mon père.

Les autres dieux se mirent à chuchoté entre eux, certain ne croyait pas au parole de Nomar et le critiquait derrière son dos. cela ne le touchait pas et continuait de regarder sérieusement Abnar.

****

Shizuka était presque blanche à écouter sa fille, elle avait déjà peur qu'il s'en prenne à elle même si elle ne comprenait pas cette histoire d'oeuf. Sa fille en avait assez de ses questions et se couchait pour dormir, Shizuka avait les yeux grand ouvert vers Teijo.

Shizuka: tu va pas me faire gober que c'est qu'un rêve Teijo, il aurait fallu qu'elle le rencontre au moins une fois pour rêver de lui..un oeuf? pourquoi? il veut lui offrir un oeuf? sa me semble pas vraiment logique.

Elle se tracassait n'arrêtant pas d'y penser, elle tendais la bras serrant à la fois Delic et Khalessi contre elle. Sous les conseil de Teijo elle tentait de fermer les yeux pour dormir elle aussi, mais pouvait s'empêcher de repenser à cette histoire.
zankou depuis son manoir attendait assis patiemment sur un fauteuil rouge et ancien couvert de joyaux, doucement son regard se levait vers teijo.

Zankou: quel surprise, le grand prêtre dans ma demeure.

Il tapait ses doigt ses doigt sur ses accoudoir.

Zankou: Khaleesi, très jolie prénom...cela signifie reine n'est pas? beaucoup de femme rêve de moi Teijo alors sois plus précis.

Il gardait le sourire se frottant le menton comme pour réfléchir.

Zankou: Oh, oui je me souviens maintenant...cette magnifique femme venu du futur pour vous sauver de cette guerre. Oui Teijo j'étais présent se jour la, j'en ai pas l'air comme ça mais je peux me faire tout petit quand je le veux.

Il appuyait son coude sur l'accoudoir souriant en coin à Teijo.

Zankou: Tu as une fille qui va devenir incroyablement belle Teijo pas étonnant venant de Shizuka, je vais t'expliquer une chose chez les dragon. Je suppose que tu le sais qu'ils ne peuvent être féconder qu'entre dragon dont même si un humain, un elfe ou autre a des envie de faire des cabriole avec un dragon, impossible d'avoir de rejeton.

Il sourit de plus belle continuant.

Zankou: je suis pas née en tant que dragon, je ne peux donc avoir des mômes avec une dragonne...j'aime essayer mais...sa suffit pas d'essayer. Par contre ta belle blonde de fille, elle pourrait.

Il levait les mains satisfait.

Zankou: je vais créer grâce à elle une nouvelle race de dragon qui pourrait se reproduire avec n'importe qu’elle autre race, c'est pas merveilleux? oh t'as pas l'air ravis...pourquoi parce que c'st ta fille? tu voulais pas être grand père d'un beau dragon Teijo?

Il repris son sérieux fronçant les sourcils.

zankou: ta fille me plait Teijo et je la désire peut importe que tu me dévisage comme ça ou non, je viendrais la voir quand elle poussera un peut plus.

Il passait la langue sur ses lèvres d'envie et énerver d'avantage son futur beau père.

***

Je continuais toujours de lui faire l'amour tout en l'embrassant poru qu'il évite de gémir de trop, je décalais mon visage sentant qu'il désirait que je m'arrête. Je le regardais fixement arrêtant tout mouvement puis regardait dans la même direction que lui, mais je ne voyais rien.

Derek: qu'est ce qui a?

je le regardais à nouveau, il m'a fait peur pendant une seconde j'ai cru que c'était Tyler qui c'était faufiler dans la chambre parce qu'on l'avait reveiller. Je souris puisqu'il me demandait de se mettre sur moi, je me redressait à peine que je sentait des mains m’agripper par le côte, j'en gémis de douleur sur le moment les sentant se briser sous la force de Valas. Je tournais le regard le voyant, mon estomac se nouais et gémis une deuxième fois le sentant entrer en moi.

Derek: Valas..

Quoi? il veut que Gabriel lui appartienne également? pourquoi! je baissais la tête gémissant, j'étais plus que mal à l'aise de gémir à cause de valas qui bougeait rapidement derrière moi. Je suis quand même étonner qu'il en vienne jusque la avec Gabriel, j'osais pas le regarder d'ailleurs me sentant humilier d'être pris de force juste au dessus de lui.

Derek: Arrête...

Je r'ouvrais les yeux lorsqu'il tira sur ma tresse, il me demande de continuer avec Gabriel? je sais pas comment réagir c'est la première fois qu'il me fait se genre de chose. Je tentais de regarder se qu'il faisait à Gabriel pour qu'il se mette à gémir à son tour, il le...je serrais les dents obéissant donc bougeant les hanches à la même cadence que Valas avec Gabriel.

Derek: ah oui? ta récupéré ton coeur...et bien j'en ai rien à faire! ta que le bouffer.

Je serrais les drap n'en pouvant plus, d'un côté Gabriel et de l'autre Valas avec en plus son aura...je vais déjà jouir, mes muscles se contractait jusqu'à que je finisse par me lacher j'en gémissais d'avantage. J'avais envie de serrer Gabriel dans mes bras pour m'excusez de tout ça, je veux pas qu'il subisse ses choses avec Valas...pourquoi lui? en plus il est humain il ne supportera pas tous, je préfère mille fois qu'il les fasse à moi, j'ai l'habitude.

Derek: Laisse Gabriel Valas, je ferais que se que tu veux, mais lui laisse le.

***


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Cinq ans passé pour la famille kijo   Mer 20 Mar - 7:17

Heley tournait le regard vers Atori qui fermait la porte à clé, il y avait une si bonne humeur entre eux, et maintenant tout venait d'être gâché à cause de cette homme qu'elle ne connaissait même pas, elle détournait le regard puisqu'il lui parlait de façon agressif.

Heley : Oui d'accord.. Tu reviendrais au soir ?

Elle relevait les yeux pour le regarder, il étiat en colère, elle ne voulait pas qu'il le soit.

Heley : Ne soit pas fâché je t'en prie..

Elle fut surprise par ses paroles, elle le regardait bien sérieusement à ce moment là.

Heley : Non.. Bien sûr que non.. Pourquoi est-ce que tu penses que j'aime ça ? Je n'aime que toi, je n'arrête pas de te le répéter, arrête de douter de moi.


Elle détournait à son tour le regard n'aimant pas de se disputer avec lui. Il lui répétait de rester ici, de n'ouvrir à personne, comme-ci il avait peur de la perdre. Qu'elle lui passe entre les doigts, elle ne répondait pas et ne le regardait plus. Jusqu'à ce qu'il lui attrape le visage pour le lever vers lui.

Heley : Bien sur que je suis à toi.. Je n'arrête pas de te le répéter..

Il finissait par se téléportait, elle restait un moment dans cette position, elle commençait à avoir les larmes aux yeux, elle s'asseyait à sa place regardant vers l'assiette qu'elle avait préparé, c'était froid maintenant.Elle mangé une bouchée, mais n'avait décidemment plus faim, elle attrapait l'assiette, ouvrait le poubelle et jetait tout dedans, elle posait l'assiette sur l'évier. Elle posait ses mains contre le meuble de la cuisine.

Elle se mettait par la suite à pleurer ne comprenant pas ses sautes d'humeurs.. Bon, il y avait un homme qui l'avait dragué, mais elle n'y était pour rien, elle finissait par prendre un essuie pour essuyer ses larmes, elle allait jusqu'à leur chambre, retirait sa robe et la rangeait, elle enfilait sa nuisette très courte comme Atori aime temps et se faufilait dans le lit, elle avait pris en même temps un chemisier blanc, classique qu'il portait lorsqu'il restait dans ce monde, il y avait encore son odeur, elle se couchait dans le lit et le serrait tout contre elle pour ensuite fermé les yeux, elle avait impression qu'il était à côté d'elle, mais lorsqu'elle rouvrait les yeux, il n'était pas là.

Heley : Atori..


Pendant ce temps, Aphrodite se redressait voyant que Atori apparaissait elle fit un sourire le regardant bien, elle caressait ses longs cheveux tout en l'observant.

Aphrodite : Mon message est bien passée on dirait, tu en as mis du temps à venir.

Elle fut surprise voyant qu'il l'attrapait par son visage, elle ne bougeait pas gardant les yeux rivés sur les siens.

Aphrodite : Et tu comptes me faire quoi ? Ton père et toi avait des sale manie... Vous êtes tout les deux des brutes.

Elle passait sa main sur son visage, lorsqu'il finissait enfin par la lâcher, elle levait à nouveaux les yeux vers lui pour l'écouter. Elle écarquillait les yeux lorsqu'il lui apprenait ça, elle détournait le regard ne sachant pas cette partie de ses pouvoirs, elle se mordait la lèvre étant dans une impasse.

Aphrodite : Je vois..

Elle tournait le regard afin de le regarder et écouter la suite de ses paroles. Elle avait perdu son chantage avec lui désormais, elle en était mécontente n'aimant pas perdre. Elle redressait bien la tête, voulant garder malgré tout sa fierté, et tentait de rester calme lorsqu'il lui parlait des personnes que Valas à tuer de ses mains.

Aphrodite : Alors si tu savais depuis le début que tu pouvais prendre ma divinité pour l'a mettre à quelqu'un d'autre, pourquoi m'as-tu malgré tout fait ce que je désirais de toi.

Elle en tournait lentement le visage vers le sien pour le regarder.

Aphrodite : Tu n'étais pas obligé de le faire, tu aurais pu me dire ce que tu viens de me dire maintenant, mais tu n'as rien fait.

Elle fit un sourire en coin à ce moment là.

Aphrodite : Est-ce que Heley te donne tout ce que tu veux de ce côté là ? Je suppose que tu dois y aller doucement avec elle, si tu te la joues trop brute comme tu m'as baisé, elle risque de prendre ses jambes à son cou.

Elle se mettait à genoux posant ses deux mains sur ses cuisses et tirait lentement sur la ficelle du peignoires qu'elle avait encore sur elle, sa cachait encore un peu son corps mais on pouvait en voir d'avantage.

Aphrodite : J'ai baisé plein de fois avec ton père, j'en ais donc l'habitude, tu peux y aller vachement avec moi, je ne partirais pas, et Heley n'en sera jamais rien, sa sera entre nous deux.


Elle retirait lentement le peignoire autour d'elle le dévorant du regard, prenant la ficelle du paignoire et le mettait autour du cou de Atori pour le tirer vers elle.

Aphrodite : Tu en meurs d'envie, montre moi à quel point tu es fâché, fait moi subir ta colère.

Elle levait un sourcils et ricanait, tenant toujours les ficelles, elle envoyait son aura rose jusqu'à lui pour lui donner du plaisir comme le fond les Dieux.

Aphrodite : Sa non plus elle n'est pas capable de faire.


Theandras aurait préféré que Nomar reste auprès d'elle, auprès de leurs enfants, mais il ne pouvait pas rester ici, Abnar lui avait promis une place au conseil ce qui est toujours dans ses cordes mais vivre ici est moins facile.. C'est Atori qui peut prendre la décision lui seul.

Zeus : Tant que tu tiens ta promesse Nomar, sinon je redonnerais à la vie à cette humain que j'ai du sacrifier et l'enfant disparaîtra à nouveau.

Theandras : Comment pouvez-vous faire du chantage à propos de la vie et de la mort c'est ignoble.

Zeus : Vous l'avez fait aussi ma chère, votre enfant était normalement mort.

Elle baissait les yeux, et tournait lentement le visage vers Nomar.

Theandras : J'aurais préféré que tout ceci se passe autrement.

Elle glissait ses doigts entre les sien qui touchait son visage, elle le regardait toujours retirant ses doigts des siens.

Theandras : Bien.. Mais fait attention à toi et revient lorsque tu es sur que tu ne risques rien.

Elle fermait les yeux appréciant son baisé, les Dieux les observaient avec silence, jusqu'à ce que Nomar parle de cette trahison de l'un d'entre eux.

Abnar fronçait les sourcils, ainsi que Zeus n'appréciant pas l'idée.

Zeus : Je vois Tsukune avait donc l'idée avant nous en utilisant des espions mais depuis combien de temps cela dure.. Une fois que je trouverais le traître, il aura affaire à moi !

Abnar : En réalité.. Il aura affaire à Atori.

Il grommelait n'ayant plus l'habitude d'avoir perdu son trône. Le clone de Aphrodite qui se trouvait toujours présent, gardait la tête haute sans rien dire, elle ne pourra plus suivre le conseil, et ne pourra donc plus donner des renseignement à Tsukune. Elle fit disparaître son Clone, la vrai qui était toujours en compagnie de Atori détournait le regard.

Aphrodite : Tu comptes fait, je n'en ais plus envie.

Elle se redressait, une robe apparaissait sur elle, elle passait ses cheveux pour les remettre comme il faut par dessus et tournait le regard vers Atori.

Aphrodite : Nomar accepte d'être votre espion pour dire tout les renseignement nécessaire des intentions de Tsukune. Il a également récupéré le coeur de votre père, il a également dit qu'il y avait un traître parmi-nous et il fait partie du conseil.

Elle penchait la tête pour l'observer.

Aphrodite : Vous êtes trop souvent avec Heley, sur Terre, vous avez des responsabilité, tout le monde a besoin de vous ici, pourquoi ne pas la faire venir ici. Auriez-vous peur que je lui dise ce que nous avons fait ou bien auriez-vous peur de ne plus pouvoir le faire étant donné qu'elle sera tout le temps au aguet ?

Elle lui fit un sourire.


Teijo quand a lui était toujours devant Zankou désirant découvrir tout cette histoire, le rêve que avait eu Khaleesi et ainsi de suite, Zankou semblait savoir de quoi il s'agissait était donné qu'il ne semblait guère surpris par ce qu"il venait de lui dire.

Il l'écoutait donc lorsqu'il se mettait à parler, il fronçait lentement les sourcils n'appréciant de moins en moins sa réponse.

Teijo : Oui cela signifie Reine.

Après lui avoir clairement raconté en détail son rêve, il croisait les bras afin d'écouter de nouveau sa réponse.

Teijo : Quoi ? Tu étais présent lorsqu'il y avait cette Guerre ? Avais-tu trop peur pour nous venir en aide ?

Il retroussait le nez.

Teijo : En effet elle sera très belle, qu'essayes-tu me dire Zankou, que ma fille t'intéresse ?!

Il fut surpris par la suite de ses paroles.

Teijo : Tu plaisantes là ?!

Il n'appréciait pas du tout cette idée.

Teijo : Une nouvelle race de Dragon.. Tu sembles déjà avoir planifié tout tes plans en avance, mais.. trouve toi une autre femme parce que Khaleesi ne sera pas à toi.

Il le regardait d'un mauvais oeil, il serrait les poings étant donné qu'il semblait vraiment vouloir Khaleesi et non une autre femme et il savait à quel point Zankou était têtu lorsqu'il avait déjà pris une décision la dessus.

Teijo : Et si elle ne désire pas de toi, tu comptes la forcer comme Valas force Derek à être avec lui, je doute que Shizuka sera très ravie d'apprendre tes intentions.

Il préférait attendre le matin afin de raconter ce qu'il savait à Shizuka à propos de leur fille et des intentions de Zankou, il avait le temps de réfléchir à une solution afin de l'arrêter étant donné qu'elle n'avait que cinq ans.

Teijo : Soit bien patient dans ce cas, je compte bien faire en sorte que tu n'obtiennes pas ce que tu souhaites et j'ais le temps de réfléchir jusque là.

Il se levait par la suite.

Teijo : j'ai pleins d'atout sous ma manche, il y a bien d'autre femme alors choisis ton une autre parce que tu n'auras pas Khaleesi Zankou.


Valas lui était toujours au dessus de Derek, augmentant la vitesse de ses coups de reins et utilisait également sa puissance pour lui donner bien plus d'effet, il lui envoyait son aura mais continuait également de l'envoyer en moi, je ne teindrais pas longtemps, ici.. C'est..

Il levait un sourcils lorsqu'il parlait de son coeur.

valas : Le bouffer ? Non merci, mais j'aimerais bien goutter le tiens.

Il glissait ses doigts sur son torse, caressant sensuellement, je le regardais du coin de l'oeil.. Pourquoi fait-il ça, Derek..

Je sentis aussi tôt que Derek jouissais, j'en fermais les yeux faisant de même de mon côté.. Valas en ricanait retirant sa main de moi et se retirait de Derek par la suite. Je gardais les yeux fermé reprenant mon souffle, Valas se retirait rapidement de Derek le poussant pour qu'il soit couché à côté de moi, j'attrapais la couverture pour me recouvrir, mais Valas l'arrachait de mes mains.

Valas : Ne te cache pas.

Gabriel : Qu'est-ce que tu veux..

Valas : Et bien étant donné que Aphrodite vous a encore amplifié votre amour pour me faire chier et bien je vais la faire chier à mon tour en faisant en sorte que son petit plan foire. Vous êtes tout les deux à moi, je pensais que c'était pourtant claire lorsque je l'avais dit la première fois.

Il haussait les épaules, je détournais une nouvelle fois le regard, il m'attrapait le visage brutalement pour que je sois obligé de le regarder, il tournait afin de regarder vers Derek.

Valas : Ce que je veux ? Tout ce que je t'ai demandé de faire c'est de ne plus pensé à lui, de ne plus l'aimé, de ne penser qu'à moi, mais il semblerait que tu étais occupé de le baisé, alors tu vois, non... Tu ne feras pas ce que je veux ! Mais se n'est pas grave Derek, je te pardonne, je vous pardonnes tout les deux.

Il regardait de nouveau vers moi serrant plus fermement mon visage, sa me faisait mal, j'en gémissais.

Valas : Mais avant, il y a quelque chose que je vais faire.

Il attrapait la main de Derek, de sa main libre il fit apparaître un morceau de glace afin de lui entailler la main pour qu'il saigne, il plaçait aussi tôt la main sur ma bouche et me forçait à boire son sang en tenant ma tête de sa main libre.

Gabriel : Hum !

Une fois que c'était fait, il lâchait la main de Derek et me brisait la nuque, il frottait ses mains l'un contre l'autre regardant vers Derek.

Valas : J'aurais trop peur de le casser après

Il haussait les épaules comme pour se faire pardonner.

Valas : Me regarde pas comme ça, ta toujours voulu le retransformer depuis qu'il est devenu humain, et j'ai pas envie qu'il me face une crise cardiaque avec tout ce que je vais lui faire.

Il approchait son visage du sien, attrapant son menton, il passait sa langue pour lécher ses lèvres et le regardait attentivement.

Valas : Tu devrais me remercier, j'accepte beaucoup de chose et c'est pour toi que je le fais, j'accepte que tu ais une relation avec Gabriel, mais, j'en ferais également partie. Se sera toi moi et lui, ou rien du tout.



Alors que Nomar était revenu en Enfer, Tsukune se téléportait devant lui, il penchait la tête pour le regarder croisant les bras.

Tsukune : où était ? Attend je devine.... Tu es en colère contre moi parce que j'ai maladroitement tué cette enfant, c'était une fille, elle je veux que ma descendance ne soit que des Dieux.

Il retroussait le nez ne désirant rien faire paraître qu'il était au courant de sa trahison bien qu'il était hors de lui.

Tsukune : Sais-tu que mon plan vient d'être voué à l'échec ? Un traître vient de s'emparer du coeur de Valas, es-tu au courant de quelque chose la dessus ?!

Il passait à côté de lui marchant dans la pièce.

Tsukune : De toute manière j'ai d'autre plan, je viens de libérer Ouranos, sa risque d'être plutôt amusant tu ne trouves pas ?



Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Cinq ans passé pour la famille kijo   Jeu 21 Mar - 0:39

Atori espérait que sa petite menace ferait effet, mais il ne s'attendait pas contre à une tel réponse. Il en détournait le regard sachant qu'elle avait raison, il aurait très bien pu le menacer bien avant, mais au lieux de ça il l'avait prise malgré tout.

Atori: Silence je veux plus entendre un mot sortir de ta bouche.

Il retroussait le nez sachant qu'elle allait jouer avec ça désormais, il la regardait à nouveau plein de mépris lorsqu'elle parlait de sa relation avec heley.

Atori: cela ne te regarde pas Aprhodite! occupe toi de tes affaires!

Il la regardait malgré tout du coin de l'oeil alors que retirait lentement son peignoirs pour le provoquer, il plissait les yeux.

Atori: J'aime mes relations avec Heley, alors tais toi au lieu de parler de chose dont tu ignore.

Il était agacé qu'elle joue comme ça avec lui, mais ne détournait pas le regard d'elle pour autant. Malgré la querelle entre son père et elle, ils ont malgré tout coucher ensemble à plusieurs reprise, il en plissa d'avantage les yeux. Il baissa la tête vers la ficelle de son peignoir qu'elle entoura autour de son cou pour le tirer vers elle.

Atori: Aphrodite, j'ai pas l'intention de...

Il ferma les yeux prenant une grande respiration sentant son aura parcourir son corps, c'était plus en plus difficile de résister à la tentation. Il tentait de penser à Heley qui l'attendait chez eux, mais l'aura de Aphrodite arrivait à passer au dessus de ça. Il s'avançait d'avantage d'elle tendant la main étant sur le point de céder, mais c'est au même moment qu'elle lâchait qu'elle n'avait plus envie sa main se baissa aussi tôt.

Atori: quoi?

Il la suivait du regard ne comprenant pas se soudain changement de comportement.

Atori: Je suis étonné qu'il est accepté aussi rapidement, mais c'est pas pour m'en plaindre. t'amuse tu souvent à éparpiller tes clones un peu partout Aphrodite? Pendant que tu es ici à jouer les allumeuse tu te balade par d'autre endroit avec tes clones.

Il appréciait pas ses dernières paroles et s'avançait vers elle l'attrapant une nouvelle fois par la gorge.

Atori: je mène ma vie comme je l'entend, j'ai charger Abnar de prendre les décision à ma place lorsque je suis absent et je lui fais entièrement confiance. Critique moi ou mêle toi encore une fois de ma vie Aphrodite et je tenterais de convaincre le conseil que c'est toi la traîtresse, tu subira le pire des châtiments que je prendrais un plaisir à exécuté même si on trouve le vrai coupable, sa sera sans importance. On t'oubliera vite Aphrodite, je peux te l'assurer.

Il la lâcha faisant signe de la tête qu'elle sorte de sa chambre, il se téléportait lui même revenant parmi les autres dieu.

Atori: Inutile de m'expliquer j'ai déjà appris tout se qu'il faut, je ne supporte pas de savoir un traître parmi nous.

Il regardait chaque dieu chacun à leurs tour avant de regarder en direction de Theandras.

Atori: ravis de vous revoir parmi nous, j'en avais assez d'entendre Abnar parler sans cesse de toi...un père très inquiet.

Il levait le sourcils regardant en direction de Abnar à cet instant. Nomar donnait un dernier baiser à Theandras, il s'inclinait devant Atori par la suite.

Atori: attend Nomar, si il a vraiment un traître parmi nous méfie toi. Il a peut être déjà rapporter se qui vient de se passer ici.

Nomar: j'y prendrais garde merci.

Il se téléportait Atori regardait vers l'enfant qui se plaignait gigotant dans tout les sens.

Atori: est ce qu'on va devoir supporter des pleure d'enfant?

Il plissa les yeux car à cette instant même la fille de Theandras se mit à hurler, il en passait sa main sur son visage.

Atori: elle tiens déjà de son arrière grand-père, des hurlements insupportable! pas vrai zeus?

Il se tourna ricanant comme pour s'en aller, mais fit un vol face avec un autre dieu qui ne connaissait pas.

Atori: qui êtes vous?

Ouranos: j'allais vous posez la même question, vous avez une étrange odeur sur vous...un bâtard?

Atori: présentez vous!

Ouranos: Sa veux le trône et sa ne sais rien, je me donnerais pas la peine de me présenté à un sale dieu bâtard.

Il passait à côté de lui regardant vers les autres dieu avec le sourire.

Ouranos: Zeus sa fait longtemps, laisse moi donc me souvenir de la dernière fois...ah oui c'est avant qu'on m'enferme au Tartare et oui je suis toujours en vie dommage. tu n'as pas changer toujours le front plissé, j'ai l'impression pas être le bien venu...oh ou est mon cher fils Chronos, je dois le remercier de ses agréable vacance au enfer.

Spoiler:
 

*****

Nomar réapparu au enfer marchant dans ses appartements, mais s'arrêtant voyant son père apparaître. ses poings se serrait malgré qu'il faisait tous pour rien laisser paraître, il était hors de lui.

Nomar: j'emmenais ma femme loin de vous.

Il tapait le manche de sa faux contre le sol se qui résonna dans toute la pièce.

Nomar: maladroitement!? Je me moque pas mal de vos idées, c'était ma fille et j'étais le seul à décider de sa vie! faites se que vous voulez des enfants de mère, mais ne touchez plus au miens.

Il serrait son manche pour se retenir d'enfoncer la lame de sa faux dans le crane de son père.

Nomar: J'ignore qui pourrait être le traître, peut être quelqu'un qui vous méprise...la liste est si longue.

Il le suivait du regard lorsqu'il passa à côté, mais se retourna brusquement pour lui faire face n'en revenant pas d'entendre cette nouvelle.

Nomar: vous avez fait quoi? avez vous perdu la raison!? si Chronos la enfermé c'était pour une bonne raison!

Sa colère montait d'avantage et fini par ceder à celle ci, il fonçait dans sa direction dirigeant sa faux vers sa gorge voulant la lui trancher. Evidemment il l'interceptait Nomar en serrais le manche des deux mains utilisant sa forme pour tenter de faire avancer le bout de sa lame vers sa nuque.

Nomar: de toutes les vies que j'ai prise, c'est la votre que j'aimerais obtenir le plus au monde père.

Persephone: Nomar sa suffit!

Il tournait le regard vers sa mère et fini disparaître sa faux l'obéissant, il se redressa regardant vers son père la tête haute.

Persephone: Qu'est ce qui te prend Nomar? as tu oublier qui est en face de toi?

Nomar: oui un traître.

persephone: Nomar!

Il s'en alla quittant la pièce, Persephone regardait Tsukune du coin de l'oeil.

Persephone: je suis pas étonner de sa réaction, j'ai eu également très envie de arracher la tête le jours ou vous avez pris la vie de notre fille.

elle tourna les talons pour quitter la pièce à son tour.

Persephone: un jour vous trouvez plus fort que vous et j'espère de tout coeur que se soit une femme qui arrive à vous vaincre.

Elle ricanait le regardant du coin de l'oeil et quittait la pièce.

***

Sa faisait surtout rire Zankou des réaction que pouvait avoir Teijo, il ne l'aurait jamais imaginer aussi protecteur pour sa fille sachant se qu'il avait fait avec Takuma.

Zankou: On arrive décidément pas à s'y faire, Teijo autrefois le prêtre sans âme qui s'inquiète pour sa fille, regardez donc moi cet expression de colère sur ton visage.

Il se mit à rire entre ses dents.

Zankou: attention à ton coeur Teijo, j'aimerais pas que mon futur beau père face un crise cardiaque.

Il gardait un sourire léger plein de provocation.

Zankou: moi avec peur Teijo, qu'est ce que tu raconte! vous aviez la situation bien en mains alors pourquoi je serais intervenu? et puis j'étais trop occuper de contemplé ta fille..hum je frissonne rien que de penser à elle.

Il se levait s'avançant vers Teijo.

zankou: je me doute que Shizuka sera pas contente, mais peut importe j'ai déjà vue plus d'une fois ses crises de colère. Je la vois déjà me menacer d'un couteau de me castré. Elle s'y fera comme toi tu t'y fera, je ne renoncerais pas Teijo prend tout le temps que tu souhaite pour trouver une solution. Je sais que tu peux être lent, mais heureusement comme tu l'as dit toi même ta le temps.

Il penchait la tête ne craignant pas ses menaces.

Zankou: retourne donc voir ta petite famille Teijo, garde bien au chaud Khaleesi pour moi et si possible la garder vierge jusqu'à que je lève moi même sa jupe. J'aime bien l'idée de savoir qu'une femme m'aurait à jamais dans sa peau, aller vieux prêtre la discutions est terminer.

Il claquait des doigts pour faire disparaître l'illusion de Teijo, Delic était réveiller à genoux à côté de Teijo le regardant avec ses grand yeux bleu malgré qu'il était encore en plein milieu de la nuit.

Delic: Je dois faire pipi et j'arrive pas à réveiller la madame.

Shizuka dormait profondément la jambe au dessus de la couette serrant Oxy contre elle qui était presque enfouis entre sa poitrine, seul sa tête en dépassait. Delic secouait l'épaule de Teijo pour l'obliger à bouger se tortillant n'en pouvant plus.

Delic: viite! j'ai peur du noir moi.

Il sautait hors du lit tenant posant ses deux mains entre ses jambes le regardant.

delic: Monsieur vite!

Il sourit voyant qu'il se décidait enfin, il le suivait jusqu'au toilette, il se tournait rougissant.

Delic: je peux pas faire si vous regardez.

Il s'assis levant les yeux vers Teijo qui c'était retourner.

Delic: c'était le monsieur au cheveux rouge? je l'ai vue quand j'essayais de vous réveiller. Vous tournez pas hein! pourquoi il veux la petite fille? et c'est quoi vierge?

Il tirait la chasse et remontait le pantalon de son pyjama.

Delic: papa dit que je peux lire dans les rêves et plein d'autre truc, c'est pour ça que je pouvais jamais dormir avec eux...la madame faisait des rêves bizarre...elle criait pour avoir une graine!

Il grimaçait à l'idée.

Delic: et je crois pas que c'était pour pousser des fleurs, les adultes font des truc bizarre..veux jamais être grand moi.

Il retournait jusque la chambre regardant toujours Teijo avec ses grand yeux bleu et une sourire jusqu'au oreille.

Delic: Le monsieur au cheveux rouge va faire des petit dragon avec Khalessi? elle a de la chance! moi aussi j'aimerais un dragon!

Même coucher dans le lit il pouvait s'empêcher de poser des questions à Teijo qui semblait en avoir assez.

Delic: il va donner une graine à Khaleesi?

Shizuka: hurrggmp, oh oui une graine.

Elle se mettait sur le dos tenant toujours Oxy contre sa poitrine, celui ci bougeait dans tout les sens essayant de se libérer. Shizuka retroussait le nez et tapait sa main contre le visage de Teijo tout en marmonnant entre ses dents.

Shizuka: arrête de me tripoté! il a les enfants qui vont voir!

Elle se tournait dos à lui, Oxy profitait pour se libérer et alla se coucher à nouveau sur le torse de Teijo. Delic ne dit plus rien cachant à moitié son visage sous la couette et ferma les yeux tentant de dormir.

***

valas me poussait sur le côté, je tournais le regard vers Gabriel m'en voulant de se qu'il lui arrive. Si je me serais retenu d'être revenu vers lui, jamais il devrait subir ça aussi de son côté. Je veux pas qu'il subisse la même chose que moi, il est pas assez fort pour ça.

derek: Tu me pardonne? j'ai au contraire l'impression que tu me puni d'avantage.

Je veux pas qu'il soit aussi brute avec Gabriel, rien que le voir tenir son visage de cette façon. Prend en toi à moi plutôt valas! mais pas à Gabriel, je peux pourtant rien faire, je suis pas assez fort pour le l'en empêcher.

Derek: Ne lui fait pas mal Valas, je te rappelle qu'il est humain lui!

C'est d'ailleurs quelque chose qu'il compte remédier rapidement, j'ouvrais grand les yeux lorsqu'il m'attrapait ma main pour l'entailler.

Derek: Non! non Valas!

Je tirais sur ma main pour l'en empêcher mais encore une fois il est trop fort, je suis redevenu sa petite souris, son jouet qu'il pouvait manipuler comme il le voulait. Je fermais les yeux, il le faisait quoi que je pouvait en penser. Je pouvais m'empêcher de regarder cruellement Valas n'appréciant pas ses méthodes.

Derek: oui peut être que c'est vrai, j'y pensais, mais contrairement à toi je l'aurais pas fait contre sa volonté.

D'un côté je savais qu'il n'avait pas tord, restant humain il n'aurait pas supporter la brutalité de Valas. rien qu'à me tenir tout à l'heure il m'a briser les côtes, je peux cicatrisé mais Gabriel en tant qu'humain aurait été casser de partout. Je regardais Gabriel inconscient, j'ai envie de poser ma tête sur son torse pour attendre son réveille. Je le regardais à nouveau lorsqu'il m'attrapait par le menton, je ne bougeais pas sentant sa langue passer sur mes lèvres.

Derek: Tu fais ça pour moi? j'y crois pas ta surtout envie de m'humilier devant lui, c'est nouveau? tu te rend compte que sa t'excite d'avantage? m'humilier devant toi seulement te suffit plus?

Je glissais ma main le long de son torse jusqu'à son entre jambe passant ma main le long de son érection.

derek: oui c'est bien se que je pensais, il suffit que j'en parle pour que sa t'excite. Quel excellent idée que tu as eu, comme ça je pourrais te montrer à quel point je prend mon pied avec Gabriel...je jouirais pour et non pour toi.

Je souris le regardant toujours dans les yeux.

Derek: Tu dis que ta récupéré ton coeur, mais je l'entend pas battre...tu l'as cacher? ta peur que je te le brise, oh c'est vrai en aimant Gabriel et non toi j'ai du déjà te le briser. Tu déteste toujours autant Gabriel et jaloux de lui, tu pense me le faire regretté en le baisant lui aussi? peut être qu'au contraire que je vais kiffé de nos petites sauterie à trois.

Je souris même si au contraire sa me tuais de savoir qu'il lui fera la même chose qu'à moi, je veux pas qu'il le touche surtout pas lui.

Derek: T'aime quand on te résiste Valas et avec Gabriel tu obtiendra pas ça.

Je serrais légèrement le bout de son sexe souriant d'avantage.

Derek: tu n'arrivera jamais à goutter mon coeur, car c'est la seul chose qui ne t'appartient pas...il est tout à Gabriel et seulement à lui.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Cinq ans passé pour la famille kijo   Jeu 21 Mar - 5:25

En tout cas, si Aphrodite n'aurait pas continué son petit, elle aurait eu Atori assez facilement, elle en sourit en y pensant. Elle haussait les épaules lorsqu'il lui posait cette question à propos de ses clones, elle tournait le regard afin de le regarder

Aphrodite : Au moins, je peux faire des tas de chose à la fois, je suis peut-être une allumeuse, mais tu étais près à me refaire l'amour et ce, sans chantage.

Elle fit un sourire.

Aphrodite : C'est qu'au fond, je te plais bien.

Elle fut surprise lorsqu'il l'attrapait par la gorge, elle le regardait bien dans les yeux restant sur ses gardes maintenant qu'elle savait qu'il pouvait prendre sa divinité pour la mettre à quelqu'un d'autre. Lorsqu'il finissait par la lâcher, elle passait une main sur sa gorge;

Aphrodite : Ah ça j'en doute Atori.

Elle lui fit un sourire en coin.

Aphrodite : Beaucoup de personne vont s'ennuyer de moi, et je pense que tu devrais éviter de me menacer de la sorte, étant donné que tu es un Demi-Dieu tu ne connais pas tout nos petits secrets.

Elle le regardait partir, elle détournait le regard n'appréciant pas qu'il lui tienne tête ainsi. Elle finissait par se téléporter pour se retrouver auprès de tout les autres Dieux, seul Valas n'était pas présent.

Theandras n'était pas au courant de ce qu'il c'était passé ici, elle ignorait que c'était Atori qui avait pris la place du trône, elle tournait le regard vers lui le regardant.

Theandras : Merci..

Abnar : Il est normal d'être inquiet pour sa descendance.

Theandras : Il y a des choses que j'ignore depuis la dernière fois que l'ont sait parlé ?

Abnar : Je t'expliquerais tout ce que tu désires savoir plus tard.

Theandras tournait le regard vers Nomar lui rendant son baisé, il le regardait s'en aller. mais elle était très inquiète malgré tout.. Une fois qu'il fut partir, elle tournait le regard vers Atori qui parlait de son enfant. Zeus grimaçait de la remarque qu'il venait de faire.

Zeus : Je ne vois pas de quoi tu parles !

Il croisait les bras le regardant impassible.. Theandras prenait son enfant dans ses bras passant et tentait de la calmer. Tout le monde se tournait voyant Ouranos, les Ancien Dieux le reconnaissait aussi tôt, Aphordite restait en retrait étant donné qu'elle était celle qui l'avait libéré et qu'il était son père, elle savait que Tsukune allait dire qu'il était celui qui la libéré du Tartare à Nomar et qu'il viendrait tout raconter ici, elle espérait malgré tout que Ouranos ne vienne pas tout raconter maladroitement.

Chronos faisait partie des Dieux présent, il s'avançait reconnaissant son père, étant donné que c'est lui même qui l'avait enfermé.

Chronos : Comment ?!

Zeus : Ne l'avais-tu pas tuer ?!

Il le foudroyait du regard, Chronos détournait le regard vers ceux de Ouranos. Il serrait les poings lorsqu'il lui faisait cette remarque.. Des vacances en Enfer, il s'approchait de lui à ce moment là.

Chronos : Alors laissez moi vous renvoyer en Enfer pour prolongez vos "vacance" comme vous dites si bien ! Vous étiez enfermé, qui vous a libéré ?!

Zeus : Alors c'était un mensonge lorsque vous disiez lui avoir pris la vie.

Il tournait le regard vers Zeus mais ne répondait pas et revenait vers son père, il retroussait le nez.

Chronos : Il n'était pas censé sortir de là. Adèse était le seul au courant, alors c'est lui, je n'aurais jamais du lui faire confiance.

Aphrodite souriait, s'approchant de Atori glissant ses doigts sur son épaule.

Aphrodite : Est-ce que tu penses qu'il sera au goût de Heley ?

Elle levait les yeux afin de le regarder.

Aphrodite : Je t'avais prévenu, je déteste qu'on me menace.

Elle le poussait et marchait pour se retrouver à côté de son père, elle levait bien haut la tête.

Aphrodite : Il est le seul Dieux ici, digne à prendre la place du Trhones, quelqu'un désire se mesurer à lui ?

Zeus : Je ne laisserais pas faire une chose pareil !

Il fit apparaître deux foudres dans chacune de ses mains et les envoyaient tout droit sur lui.

Sur terre l'orage était là, les nuages était noir, il y avait une forte pluit et des éclairs qui tombaient à plusieurs reprise.

Heley se réveillait en sursaut, elle marchait vers la fenêtre afin de regarder dehors, l'orage était très impressionnant, tout le monde courrait pour se mettre rapidement à l'abri. Elle se demandait si il y avait des soucis du côté de Atori, il lui avait parlé une fois que le temps dépendait des Dieux, s'ils sont de bonne humeur ou de mauvaise humeur cela dépendait. Elle commençait à devenir inquiète craignant que Atori soit encore en colère de ce qu'il c'était passé tout à l'heure.

Heley : J'en ais marre de rester ici..

Elle tournait le regard, il était huit heure, d'ennuis elle c'était endormie pendant plus de deux heures, elle tournait en rond dans la maison et finissait par se rhabiller, enfilant une nouvelle robe. Elle se rappelait de ce que lui avait dit Atori.. Reste ici et n'ouvre à personne, elle soupirait fermant les yeux.

Heley : Si je pars il sera encore plus en colère..

Elle finissait par s'asseoir, croisant les bras sur la table et enfouis son visage.

Heley : Il est tellement..

Il avait le regard ailleurs.. Elle se demandait ce qu'il faisait, mais elle ne voulait pas le mettre en colère plus qu'il ne l'était en lui désobéissant.


Teijo était hors de lui sachant les intentions de ZAnkou en égard de sa fille, il retroussait le nez regardant Zankou se lever pour lui faire face, il ne bougeait pas de sa place.

Teijo : Et bien elle devrait mettre ses menaces à exécution, comme sa votre but disparaîtra aussi tôt.

Il fronçait d'avantage les sourcils lorsqu'il lui demandait de garder Khaleesi bien au chaud et vierge pour lui.

Teijo : Zankou je vais te ..

Il disparu aussi tôt vu qu'il venait de faire disparaître son illusion, dans son lit Teijo ouvrait rapidement les yeux serrait les draps du lit. Il tournait lentement la tête regardant vers Delic qui était à côté de lui le regardant depuis tout à l'heure.

Teijo : Quoi ?

Il regardait vers Shizuka du coin de l'oeil et levait les yeux au ciel, il revenait vers Delic.

Teijo : Tu ne sais pas y aller tout seul ?

Il soupirait longuement étant donné qu'il voulait absolument qu'il l'accompagne, il finissait donc par se lever en boudant.

Teijo : Oui oui, je viens.

Il l'emmenait donc jusqu'au toilette et croisait les bras le regardant, il retroussait le nez lorsqu'il lui disait cela et se tournait rapidement pour ne pas le regarder. Il était tenté de tourné la tête lorsqu'il lui parlait de Zankou, mais regardait de nouveau devant lui écoutant ce qu'il disait.


Teijo : Comment tu sais tout ça ?!

Il était surpris par ses pouvoirs dont il parlait

Teijo : Impressionnant cela peut-être utile comme pouvoir, mais il faut savoir s'en servir comme il faut et se n'est pas bien d'entrer dans les rêves sans y être autorisé, tu ne recommenceras plus d'accord ?

Il passait sa main sur son visage lorsqu'il parlait de shizuka et de sa graine.

Teijo : Il ne faut pas l'écouter, elle demande toujours après des tas de graine de toute manière.

Il se rendait de nouveau jusqu'à son lit, s'asseyait sur le rebord.

Teijo : Bon maintenant plus de question.

Il grommelait puisqu'il en posait encore.

Teijo : Tu ne dirais pas ça quand tu seras grand au contraire, tu voudra planter plein de graine toi aussi, maintenant chut.

Il se couchait et fermait les yeux, mais faisait des petits yeux l'entendant parler encore.

Teijo : Moi j'aime pas les dragons !

Il grimaçait et ne répondait pas, il tournait le regard vers Shizuka qui semblait s'exciter dans tout les sens, il en plaignait le pauvre chien qu'elle tenait, il se dit heureusement que se n'était pas lui à la place du chien.. Quoi que...

N'arrivant plus à trouver le sommeil, Teijo se remettait debout, laissant Oxy prendre sa place du lit, il tournait le regard vers Khaleesi qui dormait paisiblement, il passait sa main sur son visage réfléchissant à un moyen d'arrêter Zankou, il pensait soudainement à quelque chose.

Teijo : * On va voir si je suis lent.. *

Mais il devait en parler tout d'abord avec Shizuka, il descendait donc et attendait que le jour se lève, dehors, il y avait toujours un orage, il était d'ailleurs étonné qu'ils n'étaient pas réveillé avec tout ce boucan.

Khaleesi descendait à ce moment là, elle baillait regardant vers son père.

Teijo : Tu es réveillé ? Tu as encore fait un cauchemars ?

Il fronçait les sourcils à ce moment là.

Khaleesi : Non.. C'est l'orage.

Elle marchait jusqu'à lui et s'asseyait sur ses genoux.

Teijo : Retourne dormir.

Khaleesi : Tes fâché ?

Teijo : Oui.

Khaleesi : à cause de moi ?

Teijo : Non.

Khaleesi : Ouf.

Elle essuyait ses yeux et baillait une seconde fois.

Khaleesi : Je retourne faire dodo.

Teijo : Oui.

Elle se téléportait, il soupirait et croisait les bras détournant le regard, ne pouvant plus attendre, il fit apparaître Shizuka ici et la réveillait.

Teijo : Je dois te parler.

Il était cinq heure du matin, mais il ne pouvait plus attendre.

Teijo : J'ai été parlé à Zankou... Il désire avoir Khaleesi comme femme et l'utiliser pour créer une nouvelle race, étant donné qu'il ne peut se reproduire avec d'autre Dragonne, il compte le faire avec elle.

Il passait sa mains sur son visage.

Teijo : Il attend malgré tout qu'elle soit devenu une femme avant d'aller jusqu'à elle, bien entendu je ne compte pas le laisser faire, mais le temps que je trouve une solution, je compte arrêter le temps pour elle, elle ne grandira donc plus, elle restera une petite fille de cinq ans et on aura tout notre temps pour l'arrêter.

Il n'appréciait pas l'idée d'en arriver la mais il n'avait pas d'autre idée en tête afin de trouver un plan, le temps passe bien trop vite.

Teijo : Qu'en penses-tu ? Hatchiko est capable de le faire, après tout elle a déjà accéléré le temps pour qu'elle grandisse de plusieurs mois dans ton ventre lorsque vous étiez tout les deux dans un états critique, je pense qu'elle sera capable également d'arrêter qu'elle grandisse.

Il n'avait pas envie de manier ses pouvoirs, surtout qu'il ne savait plus vraiment ce qu'était d'utiliser le pouvoir de l'ombre ou de la lumière, il ne voulait pas redevenir le prêtre qu'il était.


Le visage de Valas s'assombrissait de plus belle lorsque Derek lui disait tout ça, sa l'excitait de l'humilier ? Il détournait le regard à ce moment là réfléchissant, il finissait par sourire, maintenant qu'il y pensait, oui il avait raison,il revenait vers Derek sentant sa main le long de son torse et avait déjà des tas d'idée de ce qu'il pourrait lui faire avec moi.

Valas : Derek ne me provoque pas.

Il gardait son regard droit dans les siens malgré qu'il touchait son sexe. Il fronçait lentement les sourcils de ce qu'il venait de dire.

Valas : Jouir pour lui au lieux que pour moi ? C'est pour moi que tu as jouis, je t'ai donné un coup de pousse, parce qu'après ses longues années passé à mes côtés, tu crois sincèrement qu'il arriverait à te redonner le même plaisir que moi je te donne ?! Ne m'énerve pas Derek !

Il relevait un sourcils l'écoutant sans rien dire, jusqu'à ce qu'il commence à perdre patience

Valas : Je te conseil de réfléchir avant de parler, c'est toi qui me pousse à en arriver à cette extrémité ! Je n'ai pas remis mon coeur, parce que de toute manière sa ne change rien qu'il soit en moi ou bien caché, si d'une chose.. Personne ne peut me tuer, il faudra qu'il trouve où se cache mon coeur. Oui je déteste Gabriel, non je ne suis pas jaloux.

Il retroussait le nez ne désirant pas l'admettre. Il levait les épaules de sa remarques.

Valas : Au contraire, lorsque je vais te baisé à côté de lui, il va tout faire pour m'en empêcher et sa, sa s'appelle de la résistance, tu ne me feras pas changer d'avis, ma décision est déjà prise mais je le fais pour toi, j'étais sincère tout à l'heure.

Il fit un sourire lorsqu'il serrait son sexe, mais retirait lentement son sourire de ce qu'il venait de prononcer, il attrapait sa main et se mettait au dessus plaquant ses mains au dessus de lui.

Valas : Oui c'est vrai, je le sais très bien.

Il glissait sa main libre sur son torse. Il se redressait ressentant un appel chez les Dieux, cela semblait être important, il se passait quelque chose et c'était une très mauvaise nouvelle, il détournait le regard à ce moment là ferment les yeux.

Valas : Il faut.. que je parte.

Il regardait de nouveau vers Derek attrapant sa tresse pour l'embrasser avec fougue, glissant bien sans langue contre la sienne, il finissait par se décaler de lui pour le regarder restant muet, il ne voulait rien faire paraître mais sa phrase l'avait secoué, et pour la toute première fois, il se sentait vulnérable et faible.

Il finissait par se téléporter... Au bout d'un moment, je reprenais une grande respiration et revenait à moi, je me redressais tout en reprenant mon souffle.

Gabriel : Derek ?!

Je tournais le regard vers lui à ce moment là, je le prenais tout contre moi et le serrais fort .

Gabriel : Il est partis..

J'en étais plus que soulagé..


En Enfer.. Tsukune regardait toujours vers son fils le regard mauvais, il haussait les épaules n'approuvant guère non plus qu'il soit libéré, mais il jouait le jeu ne voulant pas avouer qui était la personne qui l'avait libéré en réalité, étant donné qu'elle était celle qui lui disait tout ce qu'il se passait au conseil.

Tsukune : Mon plan A a disparu en fumé, mais j'ai un plan B

Il lui fit un sourire en coin à ce moment là. Il fronçait les sourcils lorsqu'il envoyait sa faux dans sa direction, il l'attrapait de sa main afin de l'arrêter.

Tsukune : Faut frapper avec plus de force si tu désires m'atteindre "fils".

Il tournait le regard vers la pointe de la lame de sa faux étant donné qu'il poussait d'avantage, il revenait vers son fils, faisant apparaître sa main démoniaque, il créait une boule de feu près à s'en prendre à son propre fils s'il le fallait, mais Persephone arrivait à ce moment précis pour l'arrêter.

Tsukune en craquait sa nuque et fit disparaître sa boule de flamme.

Tsukune : C'est moi le traître ? Moi je n'ai pas été divulgué mes plans au Dieux ! Dégage de ma vue, et ne tente même pas de revenir, sinon, je te fais brûler vif ! Ou Mieux, je t'enferme au Tartare où se trouvait autre fois Ouranos !

Il était en colère, il le regardait partir une fois que se fut le cas, il tournait le regard vers sa femme.

Tsukune : Quoi ?!

Il tournait le regard agacé.

Tsukune : Qu'est-ce qu'une Déesse comme toi me ferais hum ?

Il ricanait la regardant partir.

Tsukune : Bah voyons, j'ai hâte de voir ça.

Une fois qu'il se retrouvait seul, il lançait des boule de feu partout dans la pièce laissant des traces noirs à chaque impact.






Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Cinq ans passé pour la famille kijo   Ven 22 Mar - 1:40

Ouranos se tournait vers Chronos qui s'avançait, Cela faisait sourire le dieu qui reconnaissait son fils malgré toutes ses années enfermer.

Ouranos: Zeus dit vrai mentir c'est pas bien mon fils, est ce que je t'ai pas appris les bonne manière?

Il posait sa main sur son coeur faisant mine que ses paroles l'avait toucher.

Ouranos: Je viens à peine d'arriver que tu veux déjà que je m'en aille, oh...tu me blesse Chronos et dire que c'est moi qui t'es donner la vie et toi tout se que tu fais en remerciement, c'est m'enfermer dans un prison ou je pouvais même pas me gratter les couilles.

Il lui lançait un regard noir à cet instant, mais repris vite le sourire haussant les épaules.

Ouranos: C'est bon détendez vous, je suis pas la pour créer la fin du monde. Allons Chronos si tu es bien gentil je pourrais peut être te pardonner.

Il regardait vers sa fille venant vers lui, il ne dit rien levant la tête appréciant l'idée de trôné sur tout les dieux.

Ouranos: l'idée ne te plait pas Zeus? pourtant je suis plus vieux que toi, je suis le dieu primordial l'aurais tu oublier?

Il fit apparaître un sabre noir coupant chacun des éclairs de Zeus en deux avec grande rapidité et précision. Atori était en colère ayant bien compris ou Aphrodite voulait en venir avec Heley, ne voulant pas que cela arrive il s'avançait créant une boule d'énergie doré qu'il envoya à son tour en direction de Ouranos, qu'il la dévia en plaçant sa lame devant son visage celle ci explosa plus loin.

Ouranos: bien, puisque d'après les sources c'est toi qui possède le trônes c'est plutôt toi que je devrais affronter. Atori ci c'est ça? le suceur de divinité, alors qu'est ce que petit bâtard est capable de faire? mais avant...

Il tendait le bras vers Zeus entourant ses bras de roche et de lave qui se solidifia.

Ouranos: tiens toi un peu tranquille "Zeus"

Atori: Ne crois pas pouvoir t'en sortir comme ça.

Ouranos: j'y compte bien pourtant, tu n'es qu'un bâtard...à mon époque on préférait se débarrasser des vermines comme toi, mais c'est peut être pour ça qu'on m'aimait pas beaucoup.

Atori fronçait les sourcils pendant que Ouranos sourit et fini par concentré son aura dans chacune de ses mains se qui se prolongeait le long de ses bras. Ouranos se contentait de regarder voulant voir de quoi il était capable. Atori projetait se flux d'énergie dans sa direction éblouissant les lieux, une autre explosion se fut plus important.

Ouranos: pas mal, mais pas encore suffisant pour me réduire en poussière.

Atori tournait lentement la tête entendant sa voix dans son dos, il grimaçait sentant la lame de son sabre lui traverser le dos pour en ressortir par le thorax.

Ouranos: est ce que tu ressent la douleur comme un mortel?

Il tournait lentement la lame à l'intérieur de lui, se qui fit gémir Atori.

Ouranos: ah oui...tu es comme ses mortels, faible, éphémère..fragile. Pourquoi garder quelqu'un comme toi pour gouverné les autres?

Atori attrapait la lame sur sabre fermement dans ses mains pour l'empêcher qu'il ne la lui retire, celui ci devenait doré concentré par son aura se qui se propageait jusqu’au manche ensuite la main d'Ouranos.

Ouranos: que crois tu faire?

Atori: je répond à ta question.

Ouranos: Tu...ose aspirer mes pouvoirs!?

Il tentait de lâcher son arme, mais l'aura de Atori le recouvrant l'en empêchait.

Ouranos: je croyais que tu étais obliger de mordre pour ça!

Atori: pour la divinité oui, mais pas pour les pouvoirs...je crois qu'on ta pas tout préciser.

Il tournait son regard vers Aphrodite à cet instant et fis apparaître un autre sabre dans l'autre main non prise par l'aura de Atori et la dirigeait rapidement vers nuque désirant la lui trancher. C'est la que Nomar apparu stoppant sa tentative bloquant sa lame avec celle de sa faux.

Ouranos: Le dieu de la mort.

Nomar: Je préfère Nomar si ta te dérange pas, je pensais faire par au autre de ton retour, mais vue que t'es déjà présent.

Il sentait encore qu'il se faisait aspiré les pouvoir par Atori, il tirait donc sur son sabre pour la lui ôté se qui entaillait en plus les mains d'Atori qui tentait de la maintenir. Ouranos devait en même temps repousser la faux de Nomar, il fermait les yeux quelque instant.

Ouranos: Sa suffit.

Il propulsa son aura hors de lui se qui projeta Nomar ainsi que Atori, le dieu de la mort se servis de son arme planta la lame dans le sol pour stopper sa course et retomber sur ses jambes, Atori fit de même mais en utilisant ses doigts. Il se redressa posant sa main sur sa blessure, du sang en sortit mais celui n’était pas rouge, mais doré et brillant.

Nomar: je suis pas seulement venu pour prévenir l'arriver de Ouranos, mais également pour pointé du doigt le traître ou plutôt la traîtresse que vous rechercher.

Une petite boule de poil noir apparu sur l'épaule de Nomar, aux yeux oranger et ailé. Il sourit grattant derrière son oreille le regardant.

Nomar: Voici Sodom mon petit compagnon, très efficace malgré sa taille. Il est léger comme une plume, n'a pas d'odeur et peut se rendre invicible. sans même que père s'en apperçois il était sur son épaule depuis un petit temps, lorsqu'il semble voir quelque chose d'importent il me le transmet.

Il tournait son regard vers Aphrodite.

Nomar: je l'ai récupéré lors de ma dispute avec mon père tout à l'heure, Tsukune me prétendait que c'était lui qui avait libérer Ouranos, mais c'est faux...N'est ce pas Aphrodite?

Atori tournait son regard vers elle à cette instant.

Atori: espèce de chienne! c'était donc toi depuis le début!


****

Shizuka était profondément endormir ne c'étant donc pas douter se qu'il c'était passer pednant son sommeil, de son lit elel était téléporter jusqu'au salon ou elle marmonnait encore se retournant tendant le bras cherchant après la couette.

Shizuka: hum! Teijo tu prend toute la couette!

Elle ouvrait lentement les yeux étend réveiller par lui, elle se redressait se grattant les cheveux le regardant mal réveiller.

Shizuka: quoi...pourquoi je suis la? Parler? maintenant hmph...ta surtout une envie! mais pas maintenant! j'ai encore sommeil.

Elle se recouchait, mais se redressait d'un coup net entendant "Zankou"

Shizuka: comment ça ta parler avec Zankou? où? quand? comment ça il la veux comme femme!? c'est lui qui te la dit!

Elle se levait regardant Teijo droit dans les yeux étant bien réveiller maintenant.

Shizuka: mais se type à un sacré toupet! il croit qu'il va pouvoir prendre ma fille comme ça! pour...avec des petit dragon! ah non! pas question!

Elle faisait apparaître un gros couteau à viande dan sa main.

Shizuka: qu'il vienne seulement et je les lui coupe!

Elle agitait le couteau dans tout les sens jusqu'à entendre l'idée de Teijo.

Shizuka: arrêter le temps pour Khaleesi, Teijo...je crois pas que en arriver à cet extremité l'aiderais, elle va bien finir par se rendre compte qu'elle ne grandira pas. Elle verra Delic et ses amies grandir alors qu'elle ne changera pas 'un pouce.

Elle plantait son couteau dans la table énerver.

Shizuka: elle risque de nous en vouloir pour ça, non...Désolé Teijo, mais je refuse de lui faire un truc pareil et de plus on sais pas ou est Hatchiko et pour le moment je veux pas la voir, je serais capable de lui arracher les cheveux.

elle soupirait s'approchant de lui posant son front contre son torse.

Shizuka: je sais que tu veux protégé Khaleesi, mais on trouvera bien un autre moyen.

Elle levait les yeux lui souriant caressant sa joue du bout des doigts.

Shizuka: on la protégera tout les deux et notre fille nous a déjà bien prouver qu'elle sera forte elle aussi, elle se laisserais pas faire aussi facilement même par une brute comme Zankou. Aller souris moi un peu, arrête de bouder comme ça.

elle passait deux doigts de chaque côté de ses lèvres les levant pour le forcer sourire, elle ricanait voyant la tête qu'il avait.

Shizuka: oh oui quel sourire, vraiment très sexy.

elle le lâchait se retirant de lui se tournant pour se rendre jusque la cuisine.

Shizuka: bien puisque je suis lever autant faire le café.

Elle le préparait, mais pouvait s'empêcher de repenser à Zankou. Elle craignait malgré tout qu'il arrive à l'obtenir, qu'il le force à avoir des rapports avec lui. Elle ne fit même pas attention que la bouilloire débordait, elle en gémit sur le moment de l'eau bouillante qui tombait sur doigts se qui la faisait directement sortir de ses pensées.

Shizuka: merde!

elle mit son doigt en bouche continuant à préparer le café, du coin de l'oeil elle regardait Teijo.

Shizuka: c'est rien j'ai été distraire, il est pas encore fini patente un peu.

elle baissait la tête restant dos à Teijo regardant son doigt rouge légèrement brûlé, des larmes coulaient le long de ses joues n'arrivant pas à être forte. Elle avait déjà faillit perdre sa fille à cause de Silas, elle avait peur que sa recommence.

Shizuka: je veux pas qu'il prenne notre petit fille

***

Bien sûr que si qu'il est jaloux, ça se voir comme le nez au beau milieu de la figure, mais je me contentait de sourire en coin. Peut être qu'au fond j'aime bien le provoquer, j'ai toujours aimer de provoquer tout le monde, mais c'est tellement facile avec lui il arrive à me tenir tête se qui me permet de le provoquer plus encore...même si je souris moins quand il me "punis"

Derek: c'est donc pour moi que tu fais tout ça? devoir subir Gabriel rien que pour moi ça me touche.

Je ricanais sur le moment, je grimaçais par contre lorsqu'il passait mes mains au dessus de la tête, sa me tordais un peut les poignets. Je sentais sa main caresser mon torse, j'en prenais juste une grande respiration mais ne dit rien jusqu'à que je vois qu'il semblait avoir ressentit quelque chose.

Derek: partir? dommage, je vais être seul avec Gabriel.

Je gémis sur le moment ou il tirait à nouveau sur ma tresse, moi je la vois plus comme une laisse que de véritable cheveux. Je gardais les yeux ouvert lorsqu'il m'embrassait, je le contentais malgré tout frottant ma langue contre la sienne...par habitude sans doute. Je pinçais mes lèvres appuyant ma tête sur l'oreiller lorsqu'il disparu. Je tournais la tête brusquement entend Gabriel qui prenait une bouffé d'air, je souris.

derek: oui, je suis la Gabriel.

J'ouvrais grand les yeux lorsqu'il me serra, humph! c'est qu'il sert.

Derek: oui...il est partit.. Gabriel, t'es plus fort maintenant! tu veux me briser?

Je ricanais le regardant posant mes deux mains sur ses joues.

derek: je suis désolé Gabriel..je voulais pas qu'on arrive à ça, mais Valas est vraiment imprévisible..j'arrive jamais à savoir se qu'il pense.

Je posais ma tête contre son torse le caressant du bout des doigts.

derek: tu désirais pas redevenir comme moi pas vrai? tu dois en avoir marre de moi, je reviens et c'est pour faire revenir les problème avec moi...je porte la poisse.

Je me redressais pour le regarder souriant.

Derek: je t'ennuie avec mes bavardage alors que tu doit être assoiffé maintenant, je t'ai mordu sans ton autorisation tout à l'heure, je sais que t'aime pas ça..mord moi Gabriel et je te laisse libre choix de l'endroit, hum sauf ma queue bien évidemment.

je me recouchais à côté de lui montrant que j'étais tout à lui, au fond j'ai pris trop l'habitude avec Valas d'être soumis. Je le sais pourtant que j'ai pas besoin d'être comme ça avec Gabriel, mais même cinq ans avec Valas c'est comme une éternité.

Derek: Aller, ne me dit pas que ta oublier comment on s'y prend à moins que tu cherche le meilleurs endroit pour mordre...la cuisse c'est le meilleurs endroit pour bien pomper le sang, je sais de quoi je parle.

Je ricanais le regardant du coin de l'oeil, pendant se temps dans la chambre de Tyler un visiteur est venu le regarder dormir. La fenêtre était entre ouverte un passage assez grand pour un chat noir agile, mais celui ci pris une autre forme et s'installait sur le rebord du lit caressant les cheveux de Tyler.

Benoit: J'aurais du te garder avec moi et non te laisser avec Gabriel, qui préfère se lamenté plutôt que s'occuper de toi.

Il se penchait l'embrassant le front.

Benoit: J'aime mon fils et si j'ai pas trancher la gorge de ton père pendant son sommeil, c'est justement parce que je t'aime.

Il se redressait entendant notre conversation depuis la chambre, il en avait le regard plus noir.

Benoit: si je vois qu'il te fait pleurer encore une fois Tyler, je t'emmènerais avec moi loin de ses égoïstes.

Il sourit voyant qu'il ouvrait les yeux, le regard de Benoit devenait plus tendre.

Benoit: Chut, n'est pas peur...je suis le troisième, de papa je veux dire.

Il le prit contre lui pour le serrer dans ses bras.

Benoit: ton papa n'est q'un menteur tu sais, il a dit que tu me verrai jamais...quel vilain menteur, je viens tout les soir te regarder dormir maintenant t'es assez grand pour que je puisse me montrer.

Il le lâchait pour le regarder.

Benoit: tu m'as déjà vue plusieurs fois Tyler même si c'était pas sous cette forme, tu te rappelle de se petit chat noir qui était la à t'observer par la fenêtre..c'était moi depuis tout se temps, tu m'avais bien fait rire quand ta essayer de convaincre ton père de m'adopter, mais monsieur était trop occuper de boire pour t'écouter.

Il posait sa main sur son visage pour y cacher son oeil jaune et ne voir que l'autre.

Benoit: je viendrais encore te voir, je vais même te donner ceci.

Il retira sa main afin de lui tendre un téléphone portable.

Benoit: mon numéro est déjà enregistrer à l'intérieur, si un jour tu va mal Tyler appelle moi et je viendra tout de suite. Ah oui tu veux bien donner ça à ton père Gabriel.

Il lui tendait un bout de papier avec les paroles de la chanson "pardonne moi"

Benoit: tu lui dira que j'en veux pas de sa chanson. Vite va lui donner maintenant, je suis sûr qu'il sera content de recevoir se papier.

Il sourit sachant se qu'il se passait dans la chambre à côté.

Benoit: et si Gabriel a envie de venir de venir me parler, je serais devant l'hotel...à bientôt mon fils.

Il prit la forme d'un chat noir et sauta par la fenêtre.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Cinq ans passé pour la famille kijo   Ven 22 Mar - 4:52

Zeus grimaçait puisqu'il venait de briser ses foudres d'un coup de son sabre noir, Aphrodite restait à côté de son père ayant bien envie qu'il prenne la place de Atori, elle fit un sourire amusée voyant la tête qu'il avait sachant qu'il allait tout perdre, le trône et surtout, Heley, elle avait bien l'intention de faire en sorte qu'il soit imprégné d'elle.

Elle restait en retrait lorsqu'il se battait tous contre lui, elle grimaçait, ils étaient peut-être trop nombreux qu'on un seul Dieux bien que celui-ci est plus que puissant. Mais Atori avait pas mal d'atout sou sa manche.

Zeus recréait déjà des foudres, mais Ournos l'emprisonnait aussi tôt, il n'arrivait plus à bouger de sa place, ses bras était prisionnier ainsi que ses jambes, il regardait vers lui d'un regard mauvais.

Zeus : Comment oses-tu ?!

Chronos s'avançait content bien remettre son père à l'endroit où il est censé être, au fond des enfers et bien enfermé, mais Atori semblait vouloir s'en occuper, il restais donc à sa place, il lui avait bien fait comprendre qu'il ne désirait pas qu'il s'en mêle.

Tout le monde se taisait lorque Ournos arrivait à lui enfoncer la lame en lui, Aphrodite en avait le sourire aux lèvres, elle regardait bien vers le visage de Atori.

Valas arrivait par téléportation à ce moment là, il fronçait les sourcils voyant ce qu'il se passait.

Valas : Non mais qu'est-ce qu'il se passe ici ?!

Il regardait vers Zeus, ensuite son fils qui attrapait la lame et aspirait les pouvoirs de Ouranos, il fronçait les sourcils.

Valas : C'est..

Chronos : Ournos, oui c'est bien lui.

Valas : Je vois !

Il retroussait le nez, il faisait malgré tout un sourire en coin sachant ce que Atori faisait. Aphrodite n'était également pas au courant qu'il pouvait aspirer les pouvoirs de cette façon, elle reculait d'un pat surprise.

Elle tournait par la suite le regard vers Nomar qui apparaissait arrêtant Atori, elle regardait la scène sans rien dire, heureusement Ouranos arrivait à sortir de ce pétrin... Aphrodite tournait le regard vers son père qui était indemne, mais elle tournait bien vite le regard vers Nomar qui parlait de la personne qui a trahis le conseil.

Elle tentait de rester calme et sans montrer rien paraître, mais elle plissait les yeux voyant la créature qu'il venait de faire apparaître, elle écoutait ses paroles le regard mauvais, elle le regardait bien lorsqu'il la regardait et mentionnait son nom, elle levait bien la tête.

Aphrodite : Je l'ai peut-être libéré, mais se ne fait pas de moi une traîtresse.

Elle tournait lentement le visage vers Atori.

Aphrodite : Est-ce que je ressemble à une "chienne", ne m'insulte pas Atori, quel language pour un Dieu.

Valas s'avançait, elle tournait le regard vers lui.

Valas : J'en étais sur que tu étais la traîtresse ! Comme manipuler mon coeur, c'est Tsukune qui le possédait, tu es la seul capable de faire ça, alors si sa fait du toi une traîtresse, et tu seras banni de l'olympe pour ça, tu vivras comme une mortel, comme on a banni Atori autre fois alors qu'il n'avait rien fait !

Aphrodite s'approchait de lui à ce moment là.

Aphrodite : Je n'ai même plus besoin de manipuler ton coeur, Zeus ta réssussité en tant qu'humain, même si il ta redonné de la divinité en toi, sa ne change pas le fait que tu ressent la même chose qu'eux, l'amour, et tu éprouves cette amour pour Derek, je n'ai pas eu besoin de le faire, tu l'as fais tout seul.

Valas : Arrête de dire des conneries !

Aphrodite : Et pourtant c'est la vérité.

Elle haussait les épaules et tournait le regard vers Nomar.

Aphrodite : Je ne me suis rendu qu'une seul fois au enfer, pour libéré Ouranos.

Zeus : Comment pouvons-nous te croire ?!

Elle tournait le regard vers lui à ce moment là. Chronos utilisait ses pouvoirs pour le libérer, il glissait ses mains sur ses poignets.

Zeus : Aphrodite, Déesse de l'amour, en libérant Ouranos cela est déjà une trahison, et si Nomar nous fait part que tu es la personne qui dit tout ce qu'il se passe au conseil, alors je le crois.

Elle fronçait les sourcils.

Aphrodite : Vous faîtes une énorme erreur.

Elle tournait le regard vers Atori, elle finissait par se téléporter pour s'en aller ne désirant pas subir sa colère en lui prenant sa divinité. Elle était obligé de quitter le Paradis, elle se retrouvait dans notre monde désormais, tournant le regard autour d'elle, elle portait toujours une petite tenue qui lui allait très bien au Paradis, mais ici.. tout le monde la regardait du coin de l'oeil, elle se pinçait la lèvre, elle regardait vers l'orage c'était dissipé depuis un moment faisant place au soleil.

Elle marchait regardant vers la demeure où vivait Atori et Heley, elle marchait rapidement pour aller jusqu'à elle, tentant la main, la porte s'ouvrait toute seul, Heley était occupé de dormir assise sur une chaise et la tête posait sur ses bas et donc sur la table.

Aphrodite : Tu as beaucoup de chance tu sais, j'ai voulu faire plaisir à Atori, une imprégnation se n'est pas rien, mais..

Elle glissait ses doigts dans ses cheveux.

Aphrodite : Lui ne m'aime pas beaucoup on dirait.. Alors tu sais ce qu'on va faire.

Heley bougeait lentement une oreille commençant à se réveiller.

Aphrodite : J'aimerais beaucoup te retirer tout l'amour que tu lui portes..et te faire aimer quelqu'un d'autre, mais si je le fais, il sera très, très en colère, et fera en sorte d'exécuter ses menaces, je n'ai pas envie de perdre ma divinité.

Elle souriait malgré tout.

Aphrodite : Bon courage pour le supporter ma belle

Elle se téléportait à nouveau, Heley ouvrait lentement les yeux, elle tournait le regard.

Heley : Atori c'est toi ?

Elle cherchait sa présence, elle baissait les yeux ayant envie envie de pleurer, elle enfouis son visage et se mettait à sangloter.

Valas venait d'avoir pris un choc, il tournait le regard vers Atori, il avait bien la situation en main, il se téléportait donc jusqu'à sa chambre, regardant la boite où se trouvait son coeur bien scellé, il posait ses doigt dessus fermant les yeux se rendant compte qu'il était amoureux de Derek, pas à cause d'une imprégnation, Il a un côté humain en lui ce qui lui permettait de ressentir l'amour, il aimait donc Derek et se n'était pas Aphrodite la cause de ça..

Il baissait la tête grimaçant, se disant qu'il était seul avec moi en ce moment, mais il ne voulait pas vérifier ce que nous faisions.


Teijo regardait bien vers Shizuka, s'attendant à ce qu'elle n'appréciait guère ce qu'il venait de lui avouer, si lui même avait du mal à accepter les paroles que lui a dit zankou, alors pour Shizuka cela devait pire encore..

Il fermait les yeux lorsqu'il l'entendait dire tout ça écoutant son avis la dessus, il finissait par les rouvrir pour la regarder, il haussait les épaules.

Teijo : Tu as raison, c'est une mauvaise idée.. Je tentais juste de trouver une solution.

Il soupirait baissant légèrement la tête et la relevait ensuite pour la regarder. Il la voyait s'approchait, il glissait ses doigts derrière sa tête la caressant tendrement.

Teijo : Un autre moyen.. Oui je l'espère, mais se n'est pas n'importe qui, c'est Zankou.

Il continnuait de lui caresser la tête tendrement.

Teijo : Et je ne suis plus le prêtre que j'étais Shizuka.. J'espère tout comme toi que Khaleesi ne se laisserait pas faire contre lui, qu'elle lui bottera les fesses à la première occasion.

Il détournait le regard, toujours en colère, il ne voulait pas que sa fille aille dans les bras de Zankou, il espérait qu'il n'obtienne pas ce qu'il désire. Il tournait par la suite le regard vers Shizuka qui glissait ses doigts sur le coin de ses lèvres pour faire en sorte qu'il sourit, il fit un sourire plutôt forcé.

Teijo : moi sexy que toi.

Il la regardait se lever pour faire du café, Teijo restait un moment là à la contempler, jusqu'à ce qu'elle se brûle, il se levait, elle fondait par la suite en larme, il la prenait tout contre elle.

Teijo : Shizuka.. Ne pleure pas.. ELle n'a que cinq ans, on a encore le temps.. je vais chercher un moyen.. Je ne sais pas quoi comment.. mais.. Je vais trouver..

Il disait cela, sans savoir comment y parvenir, il fermait les yeux se sentant impuissant.

Teijo : Montre ta main.

Il lui prenait sa man où elle c'était brûlé, il glissait celle-ci entre la sienne, une lumière l'enveloppait pour la soigner.

Teijo : Je ne suis plus capable de faire grand chose, je ne suis sais plus le bon ou le mauvais quand je manipule mes pouvoirs, mais sa je sais qu'il est bon.. Je vais demander à Shin de nous aider, il aura peut-être la solution..

Il prenait sa main, la dirigeant jusqu'à ses lèvres pour l'embrasser.

Teijo : Delic est au courant.. Il est capable de lire dans les rêves, il a mentionné que tu désirais une nouvelle graine.

Il redressait un sourcils glissant sa main libre sur son visage afin d'essuyer ses larmes.

Teijo : Alors une fois qu'on aura été voir Shin, et qu'il nous dira une bonne nouvelle pour notre fille, je te donnerais la meilleur graine qu'il soit.

Il attrapait son menton pour l'embrasser.


Je serrais fortement Derek, j'en avais oublié que j'étais plus costaud maintenant que je suis redevenu un ange déchus.. J'avais presque oublié cette sensation dont je me suis battu durant des années pour le contrôler, cette soif.. Je fermais les yeux dé-serrant doucement mon entrainte, je dois tout recommencer depuis le début et sa me faisait peur, c'était déjà assez difficile et Benoit était la pour m'aider, une me donnait un peu de son sang chaque jour, mais.. Il n'est plus la et de toute manière il n'est plus humain.

Je regardais le visage de Derek, sentant ses mains posé sur mon visage.. oh Derek.. Qu'est-ce que je t'aime.. Je tentais de penser qu'à lui, qu'à ses douce paroles, et le fait qu'il m'aime et que je l'aime terriblement et pourtant, une partie de moi me hurlait "du sang !"

Gabriel : Je n'ai pas envie de parler de Valas.. Ne me parle pas de lui, je t'en prie.

Je détournais le regard, fronçant les sourcils, je déteste ce Dieu.. Je fus surpris qu'il pose son visage sur mon torse, je le tenais tout contre moi fermant les yeux, tentant de me maîtriser, mais c'est.. tellement dure.. Je me mordais la lèvre, mes canines étaient déjà présente et elles me gênaient...

Gabriel : Se n'est pas toi, C'est Valas, c'est lui seul qui est la cause de tout nos problèmes.

Il finis par se redresser, il se doutait que j'étais assoiffé et m'en faisait d'ailleurs part, je détournais le regard.. Sa ne me plaît pas de recommencer à devoir reboire du sang.. Je déteste ça. C'est pourquoi je craignais qu'on me retransforme.. Mais je ricanais, il faut toujours qu'il mette une petite touche d'humour dans tout ce qu'il dit.

Gabriel : Pourtant sa doit avoir bon goût.

J'observais Derek s'allonger à côté de moi, il attendait que je me lance, je regardais tout son corps, mais détournais le regard, il semble si.. Faible comme ça, il a changé, oui.. et à cause du temps qu'il a passé avec Valas..

Je posais mes mains sur le lit, et me penchait tout doucement de lui, de toute façon c'était trop dure de résister, mes yeux viraient au rouge et j'enfonçait mes crocs dans sa cuisse comme il me l'avait précisé, je levait les yeux afin de le regarder en même temps que je m'abreuvait de lui, et j'en mettais vraiment partout, je fermais les yeux n'appréciant toujours pas de faire ça.

Je me redressais pour le regarder, glissant une main sur son visage, j'avais son sang qui coulait le long de ma gorge, je me rapprochait de lui l'embrassant afin qu'il goutte de son sang.

Gabriel : Ah Derek..

J'étais excité, son sang à un goût exquise mais pas autant que le goût du sang humain.. Le léchait le sang qu'il restait sur ses lèvres et glissait mes lèvre jusqu'à sa nuque pour une nouvelle fois le mordre, mes mains étaient posé de chaque côté de lui.


Pendant ce temps, Tyler était toujours occupé de dormir, mais il commençait tout doucement à se réveiller et vit le visage de Benoit, il sursautait à ce moment là surpris, et s'apprêtait même à crier mais se taisait lorsque Benoit lui disait qu'il était son troisième papa.

Il glissait ses mains pour le serrer contre lui à son tour le sourire aux lèvres.

Tyler : J'ai beaucoup de chance.. J'ai rencontré tout mes papas..

Il en avait soudainement les larmes aux yeux se rendant compte que tout ce que je lui avais dit n'était que des mensonges. MAis il pleurait c'est surtout de ce que venait de lui dire Benoit, le fait de savoir qu'il venait le voir tout les soir lui faisait extrêmement plaisir, il pensait qu'ils ne l'aimaient pas.

Tyler : Je pensais que vous aviez trop honte de moi.. Que vous m'aimiez pas, pourquoi il m'a menti.

Il reniflait parce qu'il avait la goutte au nez, et frottait ses larmes. Il écoutait attentivement Benoit et ouvrait la bouche surpris de ce qu'il venait de lui avouer.

Tyler : Alors le petit chat noir c'était toi !

Il le regardait bien dans les yeux le sourire aux lèvres, il regardait chaque traits de son visage. Il boudait d'ailleurs se rappelant qu'il tentait de me convaincre de l'adopter.

Tyler : Oui mais il voulait pas.. Il me dit toujours non..

Il laissait Benoit faire lorsqu'il y posait sa main sur son oeil, il ne savait pas pourquoi il faisait ça, il continuait de le regarder, glissant sa petite main sur celle de son père. Il baissait les yeux lorsqu'il lui tendait un téléphone portable, il faisait un grand sourire et le prenait tout contre lui.

Tyler : Wouaah, un GSM rien que pour moi !

Il relevait son oeil vers les siens et se rendait compte qu'il avait son oeil gauche exactement identique que lui, tandis que son oeil jaune était celui de Gabriel, mais il ne réfléchissant pas vraiment et écoutait ce que Benoit avait à lui dire.

Tyler : Je pourrais t'appeler tout les jours ?

Il attrapait la feuille où il y avait les paroles PArdonne moi dessus, il baissait les yeux tentant de déchiffrer ce qu'il était marqué, mais ne sachant pas encore lire, il y renonçait, il savait pourtant que c'était mon écriture.

Tyler : D'accord je vais aller lui donner !

Il finissait par se lever afin de me le donner tout de suite, il tournait le regards vers Benoit, faisant une tête triste puisqu'il allait partir.

Tyler : J'avais encore envie de te parler.. Tu va revenir bientôt dit ?!

Il le regardait partir lui faisant un signe de la main et courrait rapidement dans ma chambre pour me dire ce qu'il venait de lui arriver, il ouvrait rapidement la porte.

Tyler : PAPA !!

Il s'arrêtait lâchant la feuille à terre, il avait les yeux écarquiller, J'étais encore au dessus de Derek, nu et lui aussi, le lit était recouvert de sang, je l'avais mordu à sa cuisse et sa nuque, j'étais également recouvert, je tournais le regard vers Tyler surpris, j'en ouvrais la bouche, mes yeux étaient encore rouge, je tendais la main.

Gabriel : Tyler attend.

Il se mettait à courir pour s'en aller. Je me redressais, utilisant ma rapidité pour enfiler mes vêtements, j'attrapais le drap de lit essuyant mon sang sur mon visage rapidement.

Gabriel : Je vais le chercher..

Je marchais rapidement, j'attrapais la lettre qu'il avait fait tomber à l'entrée, mes paroles pardonne moi ? Pourquoi l'avait-il sur lui ? Je lisais la fin, je me souviens.. Au fond il était marqué.

" Benoit, Pardonne-moi pour tout, je t'ai réellement aimé, je ne voulais pas te blesser.. Ses paroles sont également pour toi, je le pense sincèrement.. "

Je fermais les yeux comprenant que Benoit lui avait donné cette lettre en main propre, il est donc venu voir Tyler, j'utilisais ma rapidité pour le retrouver, mais je sais qu'il arrive déjà à se téléporter.. Où peut-il bien être.

Gabriel : Tyler.. Parle moi.

Je cherchais après lui, Je finissais par le retrouver, il pleurait sur un banc, je m'approchais de lui et m'asseyais à côté de lui, il levait le regard pour me regarder c'est là que je vis qu'il était au téléphone, je plissais les yeux.

Gabriel : Où as-tu eu ce téléphone Tyler ?

Il me montrait le téléphone à ce moment là.

Tyler : C'est papa qu'il me l'a donné ! Ta pas arrêté de me mentir.. Ta dit que je le verrais jamais.. Qu'il ne voulait pas me revoir, qu'ils étaient partis loin !

Il se remettait à pleurer.

Tyler : Tes un menteur, et je te déteste ! ET tes un monstre ! Je veux plus te revoir.

J'en avais les yeux écarquiller.

Tyler : ET puis je sais ta menti, c'est impossible d'avoir trois papa, tout le monde me le répète à l'école, toi tes pas mon papa, mes deux papa c'est ce que tu m'as en avais jamais parlé !

Il tournait le regard ne me regardant plus, ses paroles me faisait mal, je ne savais même pas quoi lui répondre.

Tyler : Tes un menteur...

Je glissais une main sur mon visage, je regardais discrètement vers le téléphone, il était bien en ligne avec Benoit.. Je détournais le regard tentant ma main vers lui, je raccrochais.. Se n'est pas le moment qu'il entende tout ça.. Et sa me faisait déjà assez bizarre de savoir qu'il était derrière la ligne.

Gabriel : Laisse moi t'expliquer d'accord ?

Il baissait la tête cachant à quel point je l'avais déçu et qu'il était triste.

Gabriel : Tu sais, ton papa Derek et ton papa Benoit sont tout les deux des anges déchus, comme toi ? Tu sais également que les anges déchus on besoin... de se nourrir d'une autre façon que les personnes normal

Il disait oui de la tête, oui.. Je lui en donne parce qu'il en a besoin au moins une fois par semaine.

Gabriel : Je suis devenu également un ange déchus, je suis comme toi.. Papa est plus fort maintenant, c'est pour ça que tu m'as vu voir boire le sang de ton papa Derek tout à l'heure.

Tyler : Ah...

Gabriel : Oui.. Et je suis ton papa Tyler, je ne t'ai pas menti, tu as trois papa, je sais que c'est compliqué pour toi de comprendre.. Mais.. Je te promet que se n'est pas un mensonge.

Il levait la tête pour me regarder, posant une main sur son oeil gauche.

Tyler : C'est la même oeil que Papa Benoit.

Il glissait ensuite sa main vers la droite.

Tyler : ET celui-là c'est le même que Papa Derek.

Il tirait ensuite une mèche de ses cheveux.

Tyler : Sa aussi c'est de papa Derek.

Gabriel : Oui et tu es le plus beau des petits garçons.

Tyler : tu m'as quand même mentis.. !

Il haussait les épaules boudant toujours.

Gabriel : Je suis désolé.. J'étais triste, j'étais perdu, je ne savais pas comment t'expliquer la vérité, j'ai été un lâche en te disant des mensonges, tu m'en veux beaucoup ?

Tyler : Hum.. Oui un petit peu..

Gabriel : Qu'est-ce que ton papa t'a dit, tu l'as vu n'est-ce pas ?

Tyler : Oui.. Il m'a donné un téléphone ! Et Il m'a demandé de te donner la lettre.. Que j'ai laissé tomber à terre.

Je la sortais de ma poche et la lui montrait.

Gabriel : Celle-là ?

Tyler : Oui, il a dit qu'il n'en voulait pas. Et il a dit que si tu voulais lui parler, qu'il était à l'hôtel.

Il est à l'hôtel ?! Je tournais le regard assez surpris, il est donc revenu.. Que va en penser Derek ? Il va peut-être le croiser ?

Tyler : Je veux le voir.

Gabriel : Je ne vais pas t'en empêcher Tyler, c'est également ton papa, tu as le droit de le voir tout comme tu as le droit de voir Derek.

Tyler : On peut y aller maintenant ?

Je réfléchissais, je devrais en parler à Derek avant..

Tyler : S'il te plaît !

Gabriel : Papa Derek nous attend tu sais, on devrait lui en parler avant.

Il boudait.

Tyler : C'est toujours la même chose, tu veux jamais faire quelque chose avec moi.

Gabriel : Si Tyler, on va aller le voir, mais on va d'abord voir ton autre papa.

Tyler : D'accord.

J'attrapais sa main, sa fait longtemps que je n'ai plus fait ça, je fermais les yeux et me téléportais jusqu'à ma chambre, Tyler levait le regard pour regarder vers Derek, moi je le regardais également.

Gabriel : Derek.. Benoit est venu le voir, il est devant l'hôtel.

Il s'avançait vers lui, lui attrapant la main la tirant.

Tyler : Vient on va le voir !








Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Cinq ans passé pour la famille kijo   Sam 23 Mar - 1:06

Ouranos restait muet mais souriant, malgré que sa fille semblait avoir des problèmes il ne s'en mêlait pas pour lui venir en aide. Son regard restait figer sur Atori et sa blessure qui se refermait d'elle même, c'est la qu'il levait son sabre afin d'y regarder la lame. Il restait encore de cet étrange sang doré sortit du corps d'Atori, il y passa son doigt le rapprochant de son nez afin de le reniflé, un dieu n'est pas censer saigner, mais se sang est étrange et attire sa curiosité.

Atori: Tout est dans ton désavantage Aphrodite, du fait que tu es libéré Ouranos je te chasse du paradis sur le champs! lorsque j'aurais des preuves solide que tu donnait des informations à Hadès, je reviens te voir et la sanction serait bien plus lourde qu'un simple bannissement.

Ouranos: tant de chichi juste pour si peut, je suis son père il est normal qu'elle met venu en aide même si elle en a pris du temps pour se décider, mais comme dirais les mortels il vaux mieux tard que jamais.

Atori grimaçait gardant un oeil sur lui, mais pouvait s'empêcher d'écouter la conversation entre Aphrodite et son père.

atori: cesse de le tourmenté Aphrodite et quitte les lieux tout de suite avant que c'est moi qui t'y force!

Elle fini par s'en aller, Ouranos ricanait tournant autour de tout le monde.

Ouranos: Un dieu ayant des sentiments de mortels, décidément beaucoup de choses on changer depuis mon départ. Zeus qui obéis bien sagement à un petit bâtard, un dieu qui saigne et d'autre qui éprouve de l'amour.

Atori: silence!

Ouranos: Je me tait pour l'instant, mais je reviendrais bientôt. Je suis le seul à mériter cette place sur le trône et je compte bien l'obtenir.

Il sourit avant de se dématérialisé, Atori soupirait tournant son regard vers son père qui faisait une drôle de tête. Il aimerait bien retourner sur terre pour retrouver Heley, mais pas avant d'avoir une discutions avec Valas. Il se téléportait à son tour jusqu'à la chambre baissant le regard vers lui et le coffre.

Atori: j'aurais jamais cru te voir un jour avec une tête pareil, c'est à cause de Aphrodite et se qu'elle a dit? moi j'étais pas du tout étonné, c'était évidant que tu pinçais pour Derek.

Il sourit malgré que Valas semblait moins réjouis.

Atori: Tu devrais mieux cacher se coffre que dans ta chambre, c'est vrai qu'on peut pas te tuer, mais si il tombe entre de mauvaise main...pourquoi tu va pas le retrouver?

Il ricanait à cet instant.

Atori: ah oui c'est vrai il est avec Gabriel.

Il pouvait s'empêcher de sourire voyant la tête qu'il faisait.

Atori: Tu m'en veux n'est pas? de l'avoir renvoyer sur terre sans ça il serait encore ici avec toi.

Il s'asseyait sur le rebord de son lit baissant les yeux.

Atori: derek est déjà venu me parler à plusieurs reprise quand tu t'absentais.

Il relevait à nouveau les yeux pour le regarder.

Atori: Et ma avoué qu'il te détestait pas, qu'il aimait même ta présente. Je crois d'ailleurs que se jour la si c'était pas déjà assis j'en serais tomber le cul à terre. Je ne dit pas qu'il t'aime, mais c'est déjà bon à savoir qu'il te déteste plus.

Il se relevait le regardant un dernière fois avant de s'en aller.

Atori: Derek aime te provoqué car tu répond trop facilement à ses provocations, ne te sent pas inférieur à Gabriel..c'est pas digne du grand Valas.

Il ricanait avant de se téléporter jusqu'à chez lui ou il regarda heley allonger sur son lit, il se mit en caleçon et s'allongea à ses côtés.

Atori: Heley?

Il caressait son visage la contemplant.

Atori: pardonne moi de mettre fâcher hier soir, c'était pas ta faute je le sais mais...j'étais un dieu jaloux.

Il s'approchait d'elle posant son front contre le siens et ferma les yeux.

Atori: il a eu pas mal de problème la haut, Aphrodite nous à trahis en libérant un dieu enfermé depuis longtemps et..j'ai du l'affronter, j'aurais préféré rentrer et dormir à tes côtés.

Il r'ouvrit les yeux la regardant.

Atori: sa serait à ton tour d'être en colère et je comprendrais pourquoi.

Il la tira contre lui l'enlaçant.

atori: Tu met précieuse tu sais et j'ai l'impression de te perdre avec mes absences à répétition. Mais je veux pas que tu vienne vivre la haut avec moi, tu te sentirais rapidement très seul comme Derek l'était...ici tu peux aller voir ta famille quand tu le souhaite.

Il enfuit son visage dans ses cheveux fermant les yeux.

Atori: est ce que...tu te sentirais moins seule lors de mes absences si tu aurais un enfant à t'occuper?

Il r'ouvrit les yeux afin de la regarder.

Atori: est ce que tu veux un bébé avec moi Heley? je te laisse y penser, mais ne dit rien à ton père tout de suite sinon je vais devoir encore supporter ses cris.

****

Shizuka gardait tête baissé jusqu'à que Teijo la prit contre lui, elle enfouis son visage dans son cou arrivant pas à stopper ses larmes.

Shizuka: peut pas m'arrêter de pleurer!

Elle en pleurait d'avantage ne sachant pas quoi faire pour sa fille, elle relevait malgré tout la tête pour le regarder lorsqu'il attrapait sa main pour la soigné.

Shizuka: Teijo tu n'as pas à avoir peur d'utiliser tes pouvoirs, tant que tu le fais pour protéger ceux que tu aime je vois pas en quoi c'est mal.

Elle prenait un peu sourire le laissant embrasser sa main.

Shizuka: Tu ne reviendra pas l'homme que tu étais, mais si tu préfère qu'on aille voir Shin alors on ira le voir et peut être lui pourrait également t'aider à voir le bon du mauvais dans tes pouvoirs. Il t'a déjà aider une fois après tout et je serais la moi aussi.

Elle devenait soudainement rouge comme une tomate l'entendant parler de Delic et la petite graine, elle ne savait plus ou se mettre.

Shizuka: le petit voyou! c'est la dernière fois qu'il dort dans ma chambre...il risque d'être chamboulé si il s’incruste toujours dans mes rêves.

Elle le regardait dans les yeux les joues encore rosis repensant que le petit Delic avait regarder dans ses rêves et maintenant teijo c'est pour "la graine"

Shizuka: alors allons au plus vite voir Shin!

elle ricanait avant de l'embrasser à son tour, elle s'arrêtait entendant un aboiement derrière eux. delic les regardait tout deux avec un grand sourire tenant Oxy dans ses bras.

Shizuka: Delic tu es déjà levé?

Il faisait signe de la tête gardant un grand sourire jusqu'au oreille, il s'approchait de Shizuka tirant sur sa nuisette pout qu'elle s'abaisse et lui chuchota à l'oreille.

Delic: il ta donnait la petite graine?

Elle revivait au rouge se redressait rapidement.

Shizuka: oublie cette histoire Delic! d'ailleurs se mot est devenu tabou!

Delic: ha..

Shizuka: oui, hum...tu as l'habitude de manger quoi le matin?

Delic: sa dépend...

Shizuka: sa dépend?

Delic: oui...

Il n'osait pas répondre semblant gêné.

Shizuka: du sang c'est ça?

Il faisait signe de la tête.

Shizuka: ta pas besoin d'être gêner pour ça tu sais, tu en prend souvent?

Delic: oui, papa dit que c'est la seul chose qui me rendra fort.

Shizuka: je vois...mais tu peux manger aussi le reste alors tu fera un cure de céréale.

Elle posait la boîte qu'elle avait l'habitude de donner à sa fille sur la table, Delic faisait une drôle de tête sur le moment regardant en direction de la boîte.

Shizuka: ici on a pas de sang dans nos frigos alors faudra de contenté de sa en attendant.

Il faisait la moue, mais tira la boîte de céréale vers lui.

delic: oui madame...

Shizuka: Madame? moi c'est mamie pas madame.

Delic: mamie...et Oxy?

Elle baissait les yeux vers lui se grattant les cheveux.

Shizuka: ah oui Oxy ben...hum.

Elle ouvrait son frigo ne voyant que l'haché qu'elle avait sortit hier, elle haussait les épaules en mettant un peu dans une assiette qu'elle donnait au chien. Depuis la chambre ou Khaleesi dormait encore Zankou apparu le sourire aux lèvres et s'asseyait sur le rebord du lit caressant ses long cheveux blond.

Zankou: il me serait si facile de t'emmener avec moi, vieux prêtre tu semble pas me prendre au sérieux...comme je te l'ai dit tu es lent.

Il recula sa main voyant qu'elle ouvrait les yeux, elle semblait effrayer par lui.

Zankou: aurais tu peur de moi jeune fille? faudra pourtant bientôt te faire à ma présence, un jour je t’emmènerais avec moi Khaleesi...ma reine.

Il leva les sourcils l'entendant crier, il en retroussa le nez.

Zankou: mais pour l'instant tu es trop bruyante.

Shizuka entendait aussi tôt l'appelle de sa fille, elle se téléporta jusque sa chambre et vis Zankou.

Shizuka: Zankou! t'approche pas d'elle.

Il penchait la tête ricanant en attrapant Khaleesi contre lui, Teijo était lui aussi et pour le narquer il lécha la joue de sa fille.

Zankou: n'oublie pas de la garder bien au chaud pour moi "prêtre"

Il disparu juste après ça, Shizuka courrait vers sa fille la serrant dans ses bras.

Shizuka: chut..il est partit ma puce.

elle se tournait vers Teijo.

Shizuka: on va chez Shin maintenant!

Elle téléporta elle même tout le monde jusque la, Delic clignait des yeux n'ayant pas compris se qu'il c'était passer. Il se retrouvait dans un autre salon, Shin arrivait sous forme humaine normal avec seulement une serviette autour de la taille.

Shin: Shizuka...Teijo? je m'attendais pas à votre visite.

Kurama: papa ta piquer la serviette donne!

Un petit garçon pas plus agé de trois ans arrivait en courant nue comme un verre arrachant la serviette à shin et partit avec en courant riant. Shizuka ouvrit grand les yeux baissant doucement le regard, elle restait bouche bée n'en croyant pas les yeux. Elle finissait malgré tout à poser sa main devant ses yeux détournant la tête.

Shizuka: et bien...qui aurait cru.

Shin: haha...désolé, je donnais le bain à mon fils et c'est une petite canaille.

Il attrapait un livre pour se cacher.

Shizuka: tu aura besoin d'un livre plus grand shin.

Il baissait la tête regardant et ricanait en attrapant un autre.

shin: ha ha..désolé.

***

Je baissais les sourcils voyant qu'il détournait son regard après ma proposition, mais sa ne dirait qu'un instant. je relevais la tête pour le regarder faire, je grimaçais malgré tout sentant ses crocs s'enfoncer dans ma chair.

Derek: Gabriel...

Je reposais ma tête sur l'oreille fermant les yeux posant ma main sur sa tête serrant ses cheveux, je r'ouvrais les yeux le regardant à nouveau avec un léger sourire voyant dans l'état qu'il c'était.

derek: et bien on vois que ta perdu l'habitude, t'en a mis partout.

Je ne dis rien le voyant s'approcher de moi pour m'embrasser, je passais mes bras autour de lui alors que le gout de mon propre sang envahissait ma bouche. J'ai changer c'est vrai, j'étais toujours le premier à me retrouver sur Gabriel, le mordre à sur chaque partie de son corps et la...je me laissais entièrement faire par lui. Je regardais son visage ensanglanté et ses yeux écarlate, c'était étrange de le voir dans cet état. C'est peut être d'un côté son côté obscure, je souriais entrouvrant la bouche alros qu'il me mordait une nouvelle fois à la nuque.

Derek: j'aime bien cette petite facette de toi

Je glissais mes mains le long de son dos, mais tournait rapidement le regard vers la porte voyant Tyler y entrer.

Derek: Gabriel arrête!

Merde il prend ses jambe à son cou, je regardais à nouveau vers Gabriel c'est vrai que voir dans quel était il est et moi également sa ne pouvait qu'effrayer un enfant de cinq ans. Je me redressais regardant l'état des draps, il en avait vraiment partout, je fis un signe de la tête laissant Gabriel courir après Tyler. Moi je me levais attrapant mon caleçon pour l'enfiler et marchait jusqu'à la salle de bain. Me voyant dans le miroir je voyais que j'étais vraiment pas mieux.

Derek: et bien tu m'as foutu dans un état Gabriel.

J'avais du sang plein la nuque et le torse, sans parler de ma cuisine. J'attrapais un gans humide me dépêchant de frotter tout ça. Benoit tant qu'à lui était en ligne avec Tyler souriant malgré que lui était terrorisé. Il cessa de parler entendant la voix de Gabriel, il écouta la conversation souriant d'avantage jusqu'à qu'il finisse par raccrocher.
Benoit remis son téléphone dans la poche de sa veste et attendait impatiemment que Gabriel vienne jusqu'à lui car il savait qu'il viendrait après le petit message de Tyler.
Moi je m'étais r'habiller, Gabriel et Tyler réapparu dans la chambre. Je sais pas quel conversation il avait eu tout deux, mais mon regard se tournait vers le lit que j'avais pas eu le temps de changer.

Derek: Benoit ici?

J'appréciais vraiment pas l'idée qu'il soit dans le coin contrairement à Tyler qui me tirait la main pour aller le voir.

derek: Tyler je...va si toi, mais moi je peux pas.

il semblait déçu par ce que je venais de dire.

Derek: écoute, je suis pas copain avec Benoit..on s'aime pas beaucoup tout les deux tu comprend?

Benoit: de toute façon c'est moi qui est venu.

Je relevais la tête grimaçant de devoir revoir sa tronche.

Benoit: sa me semblait trop long à mon goût, donc je me suis invité à cet petite sauterie.

Il regardait vers le lit levant un sourcils.

Benoit: mais heureusement que je suis pas arriver quelque minute plus tôt. Vous avez une drôle de façon de montrer le bon exemple à Tyler, sa pourrait l'incité à faire la même chose.

Derek: ça va bien à quelqu'un qui couche avec des adolescents mineur.

Il en ricanait s'approcha de moi me regardant droit dans les yeux.

Benoit: peut être mais moi je me fais pas surprendre, tu devrais apprendre à fermer les portes à clé Derek.

Il baissa le regard vers Tyler qu'il prit dans ses bras.

Benoit: tu t'es déjà fait la main avec le téléphone Tyler, mon cadeau te plait?

Il se tournait vers Gabriel le renard noir, mais repris sourire regardant à nouveau vers Tyler.

Benoit: Papa aimerait bien parler avec Gabriel, tu veux bien aller dans ta chambre je vais arriver très vite promis et ensuite on passera la journée ensemble, mais seulement si tu va m'attendre dans ta chambre et regarde un peu la télévision.

Il le posait regardant vers Gabriel, une fois qu'il se trouvait dans sa chambre et pouvait entendre la télévision Benoit utilisait sa rapidité poru faire face à Gabriel enfonçant son poignard dans l'estomac.

Benoit: écoute moi bien Gabriel, prochaine fois que je vois Tyler être malheureux à cause de tes conneries je l’emmènerais avec moi et pour de bon.

Je m'approchais rapidement de lui, mais Benoit retirait son poignard du ventre de Gabriel l'utilisant contre moi le passant sur mon visage se qui atteignait mes yeux. J'en reculais posant ma main dessus saignant abondamment.

Benoit: toi te mêle pas de la conversation!

Il se tournait à nouveau vers Gabriel posant sa lame contre sa joue.

Benoit: Si je t'ai pas tuer pendant que tu étais encore humain, c'est uniquement pour Tyler car je te jure Gabriel que j'ai souvent imaginer que je te tranchais la gorge.

Il se décalait de lui tout en léchant sa lame ensanglanté.

Benoit: je vais voir Tyler maintenant, je vais passer ma journée avec lui et le ramènerais se soir pour le souper.

Il rangeait son poignard dans sa bottine et sortait de la chambre allant retrouver Tyler, il le prit dans ses bras s'en allant avec lui.

Benoit: ton papa veux bien qu'on passe toute la journée ensemble dit moi un peu se qu'on va faire? avec moi on fera tout se que tu veux.

Je grimaçais ayant bien reconnu le Benoit que j'avais du supporter pendant des années alors que je travaillais encore pour Raynor, je retirais ma main de mon visage ayant bien cicatrisé.

Derek: t'en fais pas pour Tyler il ne lui fera rien, par contre maintenant il te déteste autant qu'il me déteste..et si tu veux pas te faire poignardé à nouveau reste à une certaine distance que lui.

Je passais ma main sur mon visage retirant le plus de sang possible.

Derek: il m'a crever les yeux se con! sa fait un mal de chien, ça va toi?


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Cinq ans passé pour la famille kijo   Sam 23 Mar - 6:16

Valas avait du mal à comprendre tout ce qu'il lui arrivait, il pensait que tout était du à Aphrodite mais après ce qu'elle lui a dit, il ne savait plus quoi penser, il détournait le regard voyant Atori arriver dans sa chambre et se redressait bien voulant garder sa fierté et ne rien montrer paraître de ce qu'il ressentait au fond de lui, il fronçait lentement les sourcils de ce qu'il lui disait.

Valas : Que je "pinçais" pour Derek ? Tu es resté bien trop longtemps avec les mortels, tu commences à reprendre leur langage.

Il retroussait le nez étant donné que lui aussi était loin de parler comme un Dieu, avec un langage bien snob, il haussait les épaules.

Valas : Se n'est pas de l'imprégnation que je ressens désormais, c'est un sentiment tout autre, et se n'est pas normal, aucun Dieu ne devrait ressentir ce que les mortels ressentent !

Il grimaçait, tournant le regard vers la boîte qui contenait le coeur.

Valas : Je cherche après une cachette, mais faut dire qu'ici, aucune cachette n'est bonne de toute manière.

Il le regardait du coin de l'oeil.

Valas : Tu plaisantes ou tu tentes à ce que je m'énerve ?!

Il savait très bien que Derek était avec moi, il fermait les yeux à ce moment là parce que rien que de penser ça, sa le bouffait de l'intérieur. Il rouvrait lentement les yeux afin de regarder de nouveau vers Atori.

Valas : Oui je t'en veux ! Mais d'un autre non.

Il haussait une nouvelle fois les épaules et se mettait dos contre le mur détournant le regard.

Valas : L'imprégnation et l'amour est différent, pas de grand chose en réalité, mais il y a quelque chose en plus de l'amour, dont tu n'auras jamais avec une imprégnation, c'est difficile à expliquer et j'ai pas envie d'en parler avec toi de toute façon !

Il grommelait, il tournait le regard, observant Atori qui s'asseyait sur son lit pour ensuite lui dire ça, il en relevait un sourcils surpris.

Valas : Il "aime" ma présence, haha bien sûr.. mais il préfère malgré tout que je sois loin de lui lorsqu'il y a son petit Gabriel qui est là !

Il le suivait du regard sans rien dire, il croisait les bras détournant le regard par la suite.

Valas : PAs digne du grand Valas hum.. Je ne suis plus le même Dieu qu'autre fois hélas.

Il passait sa main sur son visage ne se comprenant plus lui même, il finissait par craquer et tapait son poing dans le mur, ce qui fit un exploser,il y avait un trou qui montrait la pièce d'a côté. Il se rappelait de ce que Derek lui avait dit, que son corps était à lui mais pas son coeur, qu'il m'était déjà réservé, jamais il ne pourrait l'aimer comme il m'aime moi.


Heley avait finalement décidée de retourner dans le lit, elle était allongé et endormie, elle ouvrait tout doucement les yeux et souris voyant le visage de Atori à côté d'elle, elle glissait ses mains pour tenir la sienne.

Heley : J'aime bien que tu sois jaloux, sa prouve que tu tiens à moi, j'avais surtout peur que tu sois fâché contre moi.


Elle baissait les yeux sentant son front contre le sien, elle glissait ses pieds jusqu'au siens, elle fermait à son tour les yeux encore un peu fatiguée. Mais elle rouvrait les yeux pour le regarder lorsqu'il lui avouait ce qu'il c'était passé chez les Dieux.

Heley : Et tu as réussi à le renfermer ? Il est dangereux ? Je suis contente que ne te sois rien arrivé.. J'aurais été malheureuse si sa aurait été le cas..

Elle se serrait bien contre lui, elle mettait une main derrière son dos et l'autre tenait toujours sa main fermement ne désirant plus qu'il s'en aille.

Heley : Je ne suis pas en colère... Je suis contente que tu sois près de moi, mais j'ai peur que tu doives t'en aller encore.. Je me sens si seul...

Elle baissait les yeux, les larmes aux yeux.

Heley : J'aime ma famille plus que tous.. Mais.. Se n'est pas la même chose, je veux juste être auprès de toi, qu'on puisse faire des choses ensemble.. Je sais que tu as beaucoup de responsabilité maintenant, que tu as plein de chose à faire, j'aimerais juste passer plus de temps avec toi..

Elle avait toujours les larmes aux yeux, elle se décalait de lui lorsqu'il lui demandait si elle se sentirait moins seul avec un enfant, elle ne savait pas quoi répondre.

Heley : Tu veux un bébé ?

Elle n'en revenait toujours pas, elle finissait par détourner le regard réfléchissant. Elle se mettait assise sur son torse glissant ses mains sur son visage pour l'embrasser tendrement, elle le redressait ensuite pour bien le regarder dans les yeux.

Heley : Je n'y avais pas vraiment réfléchis.. J'adorerais avoir un bébé de toi, sa me rendrait très heureuse, mais je ne pense pas qu'on devrait faire ça maintenant..

Elle baissait les yeux à ce moment là.

Heley : Je suis loin d'être encore prête pour devenir maman.. Je suis trop jeune, et sa me fait assez peur.. Et puis.. Je ne pourrais pas l'élever toute seul, j'aimerais que tu sois là. Laisse moi le temps d'y réfléchir, j'aimerais également en parler avec ma soeur.

Elle glissait son nez contre le sien, et finissait par l'embrasser. Elle commençait à se poser des questions, désire t-il un bébé avec elle parce qu'il veut fonder une famille, devenir père, ou bien il lui proposait cela pour qu'elle se sente moins seul parce qu'il n'était pratiquement pas là pour elle, elle s'arrêtait de l'embrasser.

Lorsqu'il revient, ils parlent un peu ensemble, mais sa finis toujours par le sexe, peu de temps après il faut qu'il reparte.. Elle le regardait dans les yeux restant muette pendant un moment.

Heley : Tu vas partir.. Bientôt ?




Teijo observait bien sa femme, il la trouvait magnifique et tellement forte..

Teijo : Je veux voir Shin pour qu'il aide notre fille, qu'il nous conseil quoi faire, ensuite on parlera de mes pouvoirs, c'est Khaleesi qui passe avant tout.

Il sourit puisqu'après sa proposition, elle désirait vite aller retrouver Shin.

Teijo : Aah Shizuka, qu'est-ce que je vais faire de toi ?

Il sourit et l'embrassait, il tournait bien vite le regard vers Delic et Oxy.

Teijo : Tu es bien matinal jeune homme.

Il regardait l'heure, il était déjà sept heure.. Il ne c'est pas rendu compte que leurs conversation avait duré aussi longtemps.

Il comprenait bien vite que Delic mentionnait le sang, il devait sans doute être habitué à en boire tout les matins avec son père.. Qui approuve de boire du sang, il a également fait en sorte que Hatchi en boive, tout comme Delic.

Teijo : Le sang n'est pas la seul chose qui te rendra fort, c'est dans la tête, seulement dans la tête d'accord ?

Il laissait Shizuka faire, elle était bien plus doué que lui pour s'occuper des enfants, il s'asseyait à table se servant un café qu'elle venait de préparer, il grimaçait étant donné qu'il était fort.

Pendant ce temps, dans la chambre des parents, Khaleesi dormait toujours, une jambe au dessus de la couverture comme sa mère.

Sentant quelqu'un lui caresser les cheveux, cela la réveillait, elle se retournait et vit le visage de Zankou, elle en sursautait étant donné que c'était lui qu'elle avait vu dans son rêve. L'entendant dire de tel parole, cela l'effrayait de plus belle.

Khaleesi : MAMAN !!!

Teijo tournait le regard vers Shizuka à ce moment là.

Teijo : Toi tu restes ici !

Il se téléportait à son tour pour se retrouver à côté de Shizuka, il fronçait les sourcils voyant Zankou tenir sa fille contre lui, elle se mettait à pleurer ayant très peur, surtout lorsqu'il lui léchait la joue, elle n'osait pas bouger.

Teijo : Zankou.. Ne la touche pas.

Il finissait par s'en aller, il inspirait soulagé, Khaleesi courrait dans les bras de sa mère.

Khaleesi : Maman !

Teijo : Oui allons-y.

Tout le monde fut aussi tôt téléporté jusque chez Shin, Teijo redressait un sourcils étant donné que Shin ne portait qu'une serviette.

Teijo : On voit ça...

Il tournait le regard voyant un jeune garçon courir tout nu et tirait sur la serviette de Shin, Il attrapait Khaleesi et mettait sa main devant ses yeux pour l'empêcher de voir, elle posait ses mains sur les siennes tentant d'écarter ses doigts afin de voir.

Keïko arrivait à ce moment là, elle était habillée, elle hérissait sa queue voyant qu'il était nu devant TEijo, Shizuka et Delic.

Keïko : Shin va t'habiller ! ET toi aussi Kurama !

Elle tapait sa main sur la fesses de Shin pour qu'il se dépêche, elle passait sa main derrière sa tête regardant vers Teijo et compagnie.

Keïko : Désolée, on attendait pas de la visite..

Teijo : Pas de soucis..

Keïko : Venez vous asseoir, je vais vous servir quelque chose à boire le temps que Shin et Kurama finisse de s'habiller

Il la suivaient jusqu'à la cuisine, elle servait à tout le monde quelque chose à boire et finissait par s'asseoir, Teijo fit de même, Khaleesi jouait avec Delic ayant déjà passé à autre chose concernant Zankou, bien qu'elle y pensait toujours.

Keïko : Votre fille est très jolie, et le petit garçon ?

Teijo : Delic, le fils de Stephan et de Hatchiko.

Keïko : Ah.. Hatchiko... Hum, se n'était déjà pas sa fille ?

Teijo : Si c'est une longue histoire.

Elle tournait le regard voyant Shin arriver.

Keïko : Kurama vient ici.

Elle lui attrapait son oreille sans pour autant lui faire mal

Keïko : On ne tire pas sur les essuies, encore moins devant des gens, excuses toi maintenant et dire leur bonjour.

Elle le lâchait, regardant bien qu'il face ce qu'il lui avait demandé.

Teijo : On est venu parce qu'on... A quelque soucis Shin.

Il soupirait passant sa main sur son visage.

Teijo : Zankou désire notre fille.. Il la veut comme femme, et également qu'elle porte ses futurs enfants.. Où plutôt des nouvelles sorte de.. Dragons.. Il veut créer sa propre race et désire le faire avec Khaleesi.

Il tournait le regard vers elle à ce moment là, qui continuait de jouer avec Delic et son chien.

Teijo : Il a dit qu'il attendrait qu'elle devienne une femme avant de venir la chercher.. As-tu une idée pour l'en empêcher, parce qu'il est hors de question que cela se produise.

Il avait l'impression de revenir en arrière sauf que c'était Lucas pour protéger Heley du Dieu qui était imprégné d'elle, qui était donc Atori..

Keïko : Pourquoi il y a tous des cinglés qui veulent s'en prendre à notre famille, il ne savent pas changé pour une fois.

Elle soupirait, et tournait par la suite le regard vers Shin.

Keïko : Mais la se n'est pas un Dieu, alors.. Il y a peut-être la possibilité de la protéger.. Mais cette endroit n'est plus caché, autre fois personne ne connaissait l'existence sauf les Kitsune et les hybride, mais maintenant, depuis la Guerre... Elle ne sera pas en sécurité ici..

Teijo : Je pensais plutôt à utiliser un sort, ou quelque de ce type..


Tyler lâchait la main de Derek lorsqu'il refusait d'y aller, il détournait le regard boudant.

Tyler : C'est toujours la même chose..

Je baissais les yeux pour le regarder, je tournais le regard par la suite vers Derek qui lui disait cela, cette histoire me rend mal à l'aise.. Comment expliquer à un enfant la vérité ?

De toute manière c'était Benoit qui venait jusqu'à nous, je le regardais bien surpris, Tyler lui était content de le voir et souriait. Il écoutait malgré tout la conversation et tentait de comprendre.

Gabriel : On pourrait éviter de parler de tout ça.. Devant Tyler ?

Tyler finissait par aller dans les bras de Benoit lorsque celui-ci le prenait contre lui, il souriait.

Tyler : Oui, j'aime bien le téléphone, il est super génial merci.

je regardais bien vers Benoit sans rien dire, je regardais légèrement vers Derek, il ne semblait pas ravis du tout...

Tyler : D'accord, vais aller dans ma chambre.

Une fois qu'il était à terre, il courrait pour aller jusqu'à sa chambre, on se retrouvait tout les trois en tête à tête, mais la première chose que Benoit faisait, c'était d'utiliser sa rapidité pour me poignarder dans le ventre, j'en gémissais sur le coup, heureusement que je ne suis plus un humain.. Enfin.. Derek m'aurait donné son sang pour que je guérisse..

Je levais lentement le regard vers Benoit, je vois, c'est sa manière de dire qu'il me déteste.. Je tournais le regard vers Dereke le voyant s'approcher mais Benoit retirait le couteau de mon ventre, ce qui me faisait gémir une seconde fois et le blessait à ses yeux.

Gabriel : Arrête Benoit !

Je tournais le regard vers la lame qu'il posait sur ma joue, je revenais par la suite vers lui.

Gabriel : Je comprend que tu me détestes Benoit, je t'ai fais souffrir, et je le regrette mais ne redevient pas cette homme.

Il finissait enfin par se retirer de moi, je le regardais bien, je désirais l'arrêter ne voulant pas que Tyler passe une journée avec lui, j'avais bien trop peur de ce qu'il pourrait faire, où qu'il ne me le ramène jamais.

Gabriel : Benoit !

Lorsqu'il ouvait la porte pour lui dire ça à Tyler, celui-ci courrait dans ses bras tout content.

Tyler : C'est vrai ?! Alors j'aimerais bien aller à un parc d'attraction.

Ils étaient partis, j'étais plus que inquiet... Je tournais le regard vers Derek et marchait vers lui afin de voir s'il allait bien, mais oui, étant donné qu'il cicatrisait.

Gabriel : Je l'avais bien remarqué qu'il me détestait..

Je détournais le regard, en plus je viens tout juste d'être tansformé, tout mes sens sont décuplé, je passais ma main sur mon visage tentant de me calmer, il a dit qu'il ne ferait rien à Tyler.. C'était déjà rassurant.. Du moins je crois.. Je finissais par attraper un essuie que pour l'aider à essuyer son sang sur son visage, ma blessure à mon ventre avait également cicatrisé, mais mon t-shirt était rempli de mon sang.

Je finissais par décaler l'essuie du visage de Derek pour le regarder.

Gabriel : Tout sa c'est de ma faute, je me suis servi de Benoit parce que je pensais que sa serait plus simple ainsi, mais j'ai fais semblant pendant tout ce temps de me dire que je l'aimais plus que toi.. L'amour que j'avais pour lui, n'était rien comparé à ce que je ressentais pour toi, j'ai honte de moi, je me suis servi de lui.

Je détournais le regard.

Gabriel : Alors il a de bonne raison de me déteste, de me haïr et de vouloir me trancher la gorge.

Je revenais vers lui pour le regarder.

Gabriel : Mais, je ne le laisserais pas faire, j'ai trop à perdre maintenant, et j'ai des choses à me faire rattraper.. Tyler.. Je me suis comporté comme un idiot durant tout ce temps avec lui, j'ai honte de moi... Mais également, toi.

Je glissais ma main sur son visage l'embrassant.

Gabriel : Plus jamais je ne veux te perdre.. Je t'aime de trop, et je me battrais cette fois ci pour te garder, même si je dois me battre contre Benoit, même si je dois me battre contre un Dieu.. Je ferais n'importe quoi.


Valas apparaissait à ce moment là, tenant une boîte dans ses mains, j'en retirais ma main de Derek le regardant bien, il nous regardait sans rien dire.

Valas : Alors Gabriel, tu te sens moins.. "faible".

Gabriel : Hum.. Oui

Bien que je n'aime pas devoir me battre contre cette soif de sang.. Je baissais les yeux vers la boîte, qu'est-ce qu'il y a, à l'intérieur, je relevais les yeux vers Valas par la suite, il regardait vers Derek, j'attrapais aussi tôt sa main. Valas tentait de maîtriser sa colère, il redressait la tête regardant toujours vers Derek.

Valas : Il faut que je te parle

Il me regardait comme pour dire que je m'en aille, mais je ne compte pas m'en partir, j'en serrais d'avantage la main de Derek.

Valas : Je vois.. Je vais devoir parler devant lui, pas grave.

Il déposais la boîte sur la table et attrapait la main de Derek, d'un geste rapide, il le serrait contre lui, j'en lâchais sa main sur le coup. Il posait glissait ses doigts dans ses cheveux et sentait son odeur.

Valas : Il sait passé un truc de ouf chez les Dieux..

mon coeur se serrait, le voir serrer Derek ainsi contre lui, je suis jaloux.. Arrête de le toucher.. Je détournais le regard, je lui ais dit que je me battrais mais comme suis-je censé faire face à un Dieu ? Je dois rester fort, oui c'est ça..

Il se décalait de Derek, le poussant contre la table.

Valas : J'aimerais que tu gardes quelque chose pour moi, que tu le gardes en sécurité.

Il montrait la boîte de la tête.

Valas : Il y a mon coeur à l'intérieur, il n'est pas en sécurité au Paradis, ici, sur Terre, c'est une excellente cachette, je te confie mon coeur Derek, alors fait en ce que tu veux.

Il le regardait bien sérieusement, fronçant légèrement les sourcils.

Gabriel : Pourquoi le lui donner ?

Il tournait le regard ayant presque oublié ma présence on dirait.

Valas : Parce que j'ai confiance en lui, et parce qu'il est à lui maintenant.

Il revenait vers Derek.

Valas : je ne vais plus te ramener avec moi chez les Dieux.

Il se retirait de lui croisant les bras tout en haussant les épaules, sa me faisait bien plaisir d'entendre ça, et pourtant, j'étais toujours.. Aussi mal à l'aise.. Sa ne voulait pas dire qu'il allait le laisser tranquille, il fit un sourire en coin.

Valas : je pensais que c'était Aphrodite qui faisait tout pour que je sois attiré par toi Derek, l'imprégnation était d'elle, mais la, elle n'y est pour rien, je suis revenu en tant qu'humain, et j'arrive à ressentir les mêmes sentiments que vous, je dois dire que, j'en ais pas l'habitude et sa me dépasse.

Il retroussait le nez, il attrapait rapidement son visage pour qu'il s'approche du sien.

Valas : MAis sa ne change pas le fait que tu sois à moi Derek, et je n'ai pas changé d'avis, je suis prêt à te partager avec Gabriel ! Même si je n'apprécie pas l'idée !

Il grommelait, je détournais le regard, et voilà le Valas dominant sa faisait longtemps.. Il lâchait le visage de Derek par la suite.

Valas : Je vais habité ici, avec vous.

Gabriel : Quoi ?!

Il apparaissait devant moi à ce moment là, attrapant mon visage et penchait légèrement la tête me regardant fixement.

Valas : Tu as bien compris, je ne te laisserais pas Derek pour toi tout seul, il est également à moi, et sa ne me plaît pas plus que toi de devoir te supporter, j'ai toujours très envie de t'arracher le coeur et de te le faire bouffer.

Il finissait par me lâcher, me tapotant la tête, il m'attrapait le poignet et me poussait à côté de Derek, il penchait la tête nous regardant l'un après l'autre.

Valas : Bien.. J'ai du temps devant moi.. Qu'est-ce que je vais bien pouvoir faire de vous deux ?

Il glissait sa langue contre ses lèvres.

Valas : J'ai vu que Benoit est venu ici, il va regretter pour son geste.

Il s'approchait lentement vers nous, on pouvait voir de l'eau sortir de son bras droit, et tombait au sol, formant rapidement un clone de lui même, le vrai s'approchait de Derek et l'autre de moi.



Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: Cinq ans passé pour la famille kijo   Dim 24 Mar - 1:40

Atori avait dit ça sur le moment sans réellement réfléchir à la question, peut être qu'elle serait plus heureuse avec un enfant à s'occuper. Il détourait le regard sur le moment voyant que sa la préoccupait beaucoup maintenant il se disait de plus que peut être elle n'en voulait pas avec lui et si Aphrodite avait malgré tout mis ses menaces à exécution?

Atori: c'est une proposition comme ça Heley, si tu ne veux pas je vais pas t'y obliger.

Il posait ses mains sur ses hanches les regardant la laissant l'embrasser un cours instant. Sur le moment il pouvait s'empêcher de repenser à se que son père lui avait dit peut de temps au par avant, à propos de l’imprégnation et l'amour des mortels. Il n'avait pas compris, c'est plus ou moins la même chose mais quelque chose dont il ne pouvait d'écrire existait en plus à l'amour des mortels. Il passait ses doigts sur les bras de heley tentant de comprendre.

Atori: tu as tout ton temps pour y penser Heley, on à toute l'éternité devant nous. Parle en a ta soeur si ça peut t'aider, je sais que vous êtes très complice tout les deux.

Il passait ses mains autour d'elle souriant l'embrassant à nouveau, il caressait le long de son dos, mais r'ouvrit les yeux lorsqu'elle se redressa se demandant se qu'elle avait tout d'un coup.

Atori: partir? pas pour l'instant Heley pourquoi tu veux déjà te débarrasser de moi?

Il ricanait l'attrapant pour se placer au dessus d'elle posant un baiser du coin de ses lèvres.

Atori: je resterais avec toi toute la journée je te le promet, on pourrait sortir tout les deux et si tu veux on pourra voir ta soeur même si je trouve Mike un étrange comme garçon.

Il se redressait pour sortir du lit cherchant dans sa garde de robe une nouvelle veste à mettre.

Atori: ou on pourrait faire autre chose si tu préfère, comme rester tout les deux ici à papoté, mais je sais que sa fait longtemps qu'on a plus fait quelque chose ensemble alors...

Tout en envilant un pantalon il la regardait du coin de l'oeil se demandant quel genre de sentiment qu'elle pouvait ressentir en plus que lui avec l’imprégnation. Il avait rien affaire depuis que Valas avait mentionné cela il en débordait de curiosité.

Atori: heley, je partirais pas tout de suite je laisse Abnar s'occuper des paperasse, je sais qu'il aime s'occuper de tout alors autant le laisser faire.

Il prit sa main la tirant hors de la maison marchant tranquillement à ses côtés entrelaçant ses doigts dans les siens. Il pouvait s'empêcher de regarder un peu autour de lui de crainte que Ouranos soit dans les parages ou Aphrodite, beaucoup de femmes se tournaient pour admirer Atori, mais c'est à peine si lui y faisait attention.

Atori: Qu'est ce qui te fait peur?

Il la regardait à nouveau souriant malgré tout.

Atori: d'hésiter pour avoir un enfant avec moi, tu dis que tu pense ne pas être prête pour ça. Je pense au contraire que tu l'es, c'est plutôt moi qui risque de pas être à la hauteur. C'était censer être l'inverse quand on y pense, je vois le tableau. "Atori j'ai terriblement envie d'avoir un enfant avec toi" et moi je t'aurais répondu "non Heley, les enfants posent des tas de problème! sa pleurer, sa crie, sa chie, je suis pas fait pour être père"

Il ricanait la tirant vers lui continuant de marcher.

Atori: tu as hériter de la douceur de ta mère Heley, je doute pas une seul seconde que tu serais une mère parfaite...moi par contre, je ressemble trop à mon père. J'ai eu droit à ses crises de colère toute mon enfance, je tente de faire croire le contraire, mais en réalité...je suis exactement comme lui.

Ils avaient pas vue le temps passer à discuté, Atori soupirait se trouvant déjà devant la porte de chez Brook. Il n'avait me^me pas le temps de toquer que Brook ouvrait grand la porte sautant presque sur sa soeur.

Brook: Heley! je suis trop contente! entre! ah oui toi aussi Atori tu peux entrer.

Atori: ravis...*je me souviens pourquoi je viens rarement avec elle rendre visite à sa famille.*

Il entrait à son tour fermant la porte derrière regrettant déjà d'être venu, il s'installait en premier dans le divan.

Brook: Mike roupille encore, je vais le reveiller tout de suite!

Elle sourit s'approchant des escaliers.

Brook: MIIIIIIIIKE!

Atori en levait les sourcils et tourna son regard vers Heley.

Atori: si un jour de me réveille comme ça je te bâillonne.

Brook: je peux vous servis quelque chose?

Atori: Wisky.

Brook: à neuf heure du matin?

Atori: d'accord alors scotch.

Elle plissait les yeux s'approchant de sa soeur pour lui chuchoté.

Atori: j'ai entendu.

Elle ricanant lui servant malgré tout son scotch et du café sur la petite table, elle approchait sa tache de café près à le boire

Brook: Alors que me veux l'honneur de cette visite.

Atori: Heley veux parler de bébé avec toi.

elle en crachait tout le café sur le moment.

Brook: quoi? avec Atori!

Il en lui lançait un regard cruelle avec la grosse veine sur le front.

Atori: non du facteur! bien entendu de moi idiote!


****

Shin ricanait encore tenant son livre pour se cacher, jusqu'à que Keiko arrive pour le réprimandé. Il se faisait tout petit regardant sa femme et s'en allait après un petit cris lorsqu'il reçu une tappe sur les fesses.

Shin: oui madame.

Shizuka pouvait s'empêcher de ricaner regardant vers Teijo s'imaginant lui donner une tape sur les fesses, allant s'installer autour de la table Shin revint et habiller cette fois. Kurama arrivait lui aussi faisant déjà une mauvaise tête voyant sa mère arriver pour lui tirer l'oreille.

Kurama: aie! papa!

Shin: ta mère à raison Kurama, aller.

Il en faisait une mauvaise tête regardant vers Teijo et les autres.

Kurama: Bonjour..

Shin: et?

Kurama: Dé-so-lé.

Il pointait malgré tout son doigt en direction de Shin.

Kurama: mais c'est papa qui me l'avait voler en premier!

Shin: va jouer Kurama.

Kurama: ggrroaw!

Shin: et grogne pas!

Shizuka sourit trouvant le petit Kurama très mignon, par contre elle trouvait cela étrange de voir se petit garçon au cheveux noir et au yeux jaunes. Elle laissait Teijo expliquer la situation à propos de leurs fille, elle la regardait jouer avec Delic à cet instant.

Shin: Il doit bien avoir une raison pour qu'il désire Khaleesi à une autre.

Il la regardait à son tour à cet instant.

Shin: Je comprend ta détresse Teijo, je réagirais de la même manière si c'était ma fille.

Il tournait le regard vers lui fronçant légèrement les sourcils.

Shin: pourquoi n'utilise tu pas tes pouvoirs?

Shizuka détournait le regard à cet instant.

Shin: tu as peur de les utiliser c'est ça?

Il soupirait n'étant pas si surpris que cela en réalité.

Shin: Je vais t'aider Teijo, mais il ne faudra pas toujours compté sur moi. J'ai peut être une idée pour Khaleesi, en changeant son apparence.

Shizuka: tu veux changer la tête de ma fille! pas question!

Shin: Pas comme tu peux le penser Shizuka, vous la verrez toujours comme elle est, quand elle se regardera dans le miroir elle ne verra même pas la différence non plus.

Shizuka: ou tu veux en venir alors?

Shin: les personne étrangère uniquement la verrons d'une apparence différente ainsi que son odeur, sa serait juste comme une sorte de déguisement que seul les autres pourrons voir.

Shizuka; j'espère que sa suffira pour tromper Zankou.

Shin: Teijo fait apparaître son livre.

Shizuka était assez surpris de sa demande, mais n'en dit rien. Shin attrapait le livre de Teijo contenant tout ses sortilèges qu'il avait appris durant toutes ses années. Shin y posait sa main et celui ci s'ouvrait, on pouvait reconnaître certaine page avec l'écrite de Teijo alors que d'autre était celle de Shin. Plusieurs lettre se décolla du papier et se mit à tournoyer autour de Shin.
Delic cessa de jouer avec Khaleesi à cet instant pour regarder émerveiller la magie de Shin à l'oeuvre, Kurama s'approchait de Delic tout fier de son père.

Kurama: mon papa c'et le plus fort du monde entier.

Delic baissa la tête pouvant s'empêcher de penser à ses parents qui lui manquait, Shin créa un autre livre a la couverture noir et y insérait les incantations à l'intérieur de celui ci. Une fois terminer il poussait les deux livres vers Teijo.

Shin: Voilà, j'ai séparer la mauvaise magie à la bonne. Ré étudie tout le contenu comme pour la première fois Teijo, n'est plus peur d'utiliser tes pouvoirs.

Shizuka regardait vers le livre à la couverture noir devinant donc qu'il s'agissait de magie noir risquant de faire changer Teijo à nouveau.

Shizuka: pourquoi ne pas tout simplement brûler se livre la.

Shin: parce qu'il doit trouver un juste milieu, Shizuka ne prend pas mal se que je vais te dire mais...tu es une démoniste et tout tes pouvoirs son que magie noir.

Elle reculait au fond de sa chaise.

Shizuka: et..tu pense que je pourrais être néfaste pour Teijo?

Shin: heureusement que tu utilise tes pouvoirs que très rarement, car sa encouragerait l'autre Teijo de refaire surface.

Elle en avait le souffle couper et se rappela de se qu'il c'était passer avec Derek.

Shin: t'en fais pas Shizuka, je n'ai pas dit tout ça pour t'effrayer. Sa se vois que Teijo est heureux avec toi et tant que c'est le cas il a aucune chance que cela se produise.

Shizuka: j'espère bien sinon je serais obliger de botter l'arrière train de Teijo!

Il ricanait sur le moment et se leva regardant vers Khaleesi.

Shin: bien je vais m'occuper de votre fille.

SHizuka: Shin?

Shin: hum?

Shizuka: les Kitsune sont blanc à l'origine, comment ça se fait que Kurama est une queue noir? même Keiko est brune alors...

Il semblait mal l'aise de sa question, mais fini par se r'asseoir cherchant par ou commencer.

Shin: Keiko tu veux bien t'occuper des enfants dans le salon?

Il la regardait sérieusement voulant qu'elle n'écoute pas la conversation, Shizuka regrettait presque d'être aussi curieuse voyant la tête sérieuse que faisait Shin à cet instant.

Shin: tu as raison Shizuka à l'origine tous les Kitsune sont blanc c'est signe de pureté du coeur, mais il a parfois des exceptions. Mon arrière grand père était un Kitsune noir et il était maléfique, il a en eu d'autre après lui, des Kitsune roux et autre. Mais ils suivaient tous les idée de mon arrière grand père, mon clan à fin par tous les tuer.

Shizuka n'en revenait pas de se qu'elle entendait et pouvait s'empêcher de regarder le petit Kurama qui semblait pourtant un garçon très gentil.

Shin: On considérait les Kitsune de couleur comme maléfique et les miens les abattait à la naissance.

Shizuka: mais c'est horrible de faire un truc pareil!

Shin se pinçait les lèvres à cet instant.

Shin: c'est principalement comme ça que mon clan à inventé le sacrifice de nos apprentis, d'un côté sa purifiait le monde, mais aussi nous même. J'ai jamais été pour ses procédés je trouvais ça tellement barbare.

Il tournait son regard vers Teijo à cet instant.

Shin: pourtant quand ma femme est tomber enceinte j'ai malgré tout accepté de prendre Teijo comme élève.

Shizuka: ta femme?

Shin: j'ai plusieurs millénaire d'existence Shizuka et j'avais une autre vie avant celle ci.

Shizuka: est ce que Keiko est...

Shin: pas au courant non, surtout que je suis pas fier de mon passé. Comme vous la savez j'ai jamais pu en venir à tuer Teijo c'était au dessus de mes forces et ma femme à accoucher...

Shizuka: je crois que j'ai pas envie de savoir la suive.

Elle se levait et quittait la pièce pour rejoindre les autres, Shin gardait les yeux baisser vers ses mains, mais fini par se lever.

Shin: utilise le sort de la 21 ème page, il changera l'apparence de Khaleesi au yeux des autres, n'est pas peur d'utiliser tes pouvoirs Teijo tant que c'est pour protégé ta famille ta rien à crainte.

Il sortit dehors ayant besoin de prendre l'air.


***

J'étais malgré tout inquiet pour Tyler, je fermais les yeux laissant Gabriel essayer mon visage. je le regardais à nouveau l'écoutant parler, il a perdu l'habitude pour contrôlé ses émotions qui c'était décuplé. J'espère qu'il n'aura pas l'idée en tête d'utiliser encore un homme pour s'abreuvé de son sang chaque jour, à savoir comment sa c'était terminer avec Benoit.

Derek: Gabriel...tu n'as pas à te sentir fautif, Benoit à toujours été comme ça. C'est un manipulateur, tu voulais qu'il soit bon pour toi alors il a jouer le jeux juste pour t'avoir. Mais l'homme que tu as vue la à cet instant est le vrai Benoit et c'est pas de ta faute si il agis de cette manière.

Je soupirais passant ma main dans mes cheveux.

Derek: Benoit déteste tous le monde, il n'aime se sa personne..j'étais déjà étonner qu'il reste avec toi durant toutes ses années. Il aime les hommes, mais les déteste à la fois...

Je n'avais pas vraiment envie de parler de lui même si je sais que Benoit à eu une enfance très difficile, j'ai pas l'intention de le faire passer pour la victime dans cette histoire.

Derek: Maintenant je suis la Gabriel et on rattrapera tout le temps perdu Tyler, toi et moi ensemble.

Je souris posant ma main sur la sienne qui était poser sur mon visage, j'ai envie de le prendre et le coucher à nouveau sur le lit..non retiens toi derek, ta même pas encore eu le temps de changer les draps.

Derek: te battre contre un dieu? tu pense à Valas? attend bouge pas que j'aille te chercher le gant de boxe.

Je retirais mon sourire le voyant arriver justement, je pensais qu'il mettrais plus de temps la haut et pas qu'il reviendra aussi vite. C'est quoi cette boîte qu'il tiens? j'espère qu'il cache pas la tête de quelqu'un à l'intérieur.

Derek: Parler de quoi?

Je sentais la main de Gabriel serrer la mienne, hum il a oublier encore une fois qu'il était plus fort qu'avant. Gabriel n'avait pas l'intention de partir malgré le regard de Valas qui voulait tout dire, il posait cette étrange boîte sur la table pour me tirer ensuite contre lui.

Derek: est ce que tu serais entrain de me reniflé la?

Je posais mes mains sur son torse tentant de le repousser un peu et levait la tête.

Derek: un truc de ouf? c'est ça que tu veux me parler? d'un truc de ouf?

Qu'est ce qu'il a? il a l'air bizarre tout d'un coup, je grimaçais lorsqu'il me poussa contre la table. je regardais vers la boîte fronçant les sourcils, il veux que je garde ça?

Derek: il a quoi la dedans?

Son coeur? il est sérieux? je le regardais à nouveau plus que étonné, pourquoi il me dit un truc pareil? que j'en fasse se que je veux. Ou est ce qu'il veux en venir avec tous ça, je pourrais en profiter pour le détruire si l'envie me venait.

Derek: tu me fais confiance?

C'est pas Valas! c'est pas son genre d'agir comme ça! qui que tu sois sort de se corps! C'est quand même bizarre, je lui ai dit avant qu'il parte que mon coeur appartenait à Gabriel et maintenant il revient en me donnant le siens...c'est qu'il est presque flippant.

Derek: attend est ce que tu essaye de me dire que t'es vraiment..amoureux? toi Valas? amoureux de moi?

C'est sûr maintenant se type n'est pas valas! un sorte de parasite se balade dans son cerveau et bouffe ses neurones! Je levais le visage lorsqu'il m'attrapait par celui ci, je suis appartient toujours? j'en levais les sourcils..bon ben le vrai valas est de retour.

derek: je me doutais que le vrai Valas n'était pas loin, me vois toujours comme un jouet..tu veux bien lacher mon visage?

Pif il lâche mon visage pour attraper celui de gabriel, qui doit être d'ailleurs au bord de l'explosion de jalousie. Sérieux j'arrive toujours pas à croire se qu'il m'a lâcher, il est amoureux de moi? Valas amoureux? je regardais vers la boîte à cet instant, dur à imaginer qu'il a le coeur d'un dieu la dedans.

Derek: oué ben j'y tiens au coeur de Gabriel aussi alors laisse le bien ou il est et ou veux tu que je cache ça? sous le lit? dans le tiroir de mes chaussette peut être?

Je tournais le regard vers Gabriel qui poussait vers moi, oh j'aime pas cette phrase que je connais pas coeur et encore moins se regard.

derek: oh non, Valas j'ai pas la tête à ça!

je plissais les yeux puisqu'il faisait apparaître un clone.

Derek: éloigne ton...clone aqueux de Gabriel!je sais pas si ta vue l'état des drap, mais j'ai perdu pas mal de sang, je suis donc affamé, benoit ma mis les nerfs! tu viens avec ta boîte lâchant que t'es tout love de moi...non, non et non! j'ai pas envie la!

Je le poussais passant à côté marmonnant des truc entre mes dents, j'attrapais la boîte sur la table ouvrant l'armoire avec les t-shirt et l'enfermait à l'intérieur.

Derek: voilà cacher..

Je lui fit un sourire allant jusqu'au lit attrapant tout les drap encore humide de sang les regardant tous deux du coin de l'oeil.

Derek: Quoi? faut que je m'occupe quand j'ai les nerfs! et sa commence à refoulé le sang dans toute la chambre! sa pue! ta faute Gabriel ta été comme un barbare avec moi.

Je sortais de la chambre m'asseyant sur une chaise laissant les draps à terre prenant une grande respiration. Quel misère, Valas qui va habité ici et Gabriel qui va être dans les environs aussi. J'ai eu des habitudes avec Valas que je risque d'avoir dur à changer déjà tout à l'heure, je me suis laisser complètement faire par Gabriel comme ci...j'étais tout à lui, Gabriel nest pas comme Valas pourtant...sa ne l'a pas gêner de me mordre deux fois de suite malgré tout. Rhaa je sais plus quoi penser! je crains déjà le pire de se qu'il pourrait se passer de vivre tout les trois, surtout avec Valas qui pourra s'empêcher de faire son chef et rappelé à chaque fois qu'il peux à Gabriel que je lui appartiens! NOON, je suis con! je les ai laisser tout les deux dans la chambre seul! pas Gabriel!

Je me relevais courant jusque la chambre ouvrant la porte d'un coup sec.

derek: vous comptez rester la dedans toutes la journées!? tu veux vraiment vivre ici avec nous Valas hum?

Je lui lançais les draps remplis de sang à la figure.

Derek: alors on se partage les corvés! c'est comme ça c'est la règle, commence déjà par nettoyer ça tiens! c'est ta faute après tout, ta transformé Gabriel! il m'a pompé le sang et tu nettoie! hum!


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Cinq ans passé pour la famille kijo   Dim 24 Mar - 7:47

Heley aimait beaucoup être en compagnie de Atori, elle désirerait qu'ils restent ainsi des jours entiers sans que personne ne viennent les déranger, être dans leur bulle, sans que Atori ne doive partir encore et encore parce qu'il détient le trône désormais.

Heley : Non, bien sûr que non, je n'ai justement pas envie que tu t'en ailles..

Elle lui souriait et le laissait se mettre en dessous de lui, elle le regardait bien dans les yeux, savourant chaque détail de son visage qu'elle trouvait très beau.

Heley : Oui, on peut faire ça.

Elle souriait, elle savait qu'au fond, il préférait rester seul avec elle, mais s'il voulait l'accompagner voir sa soeur c'était pour lui faire plaisir et sa marchait, elle continuait de sourire très heureuse de sa proposition.

Heley : Mike à un fort caractère mais il n'est pas méchant.

Elle se redressait à son tour afin de le regarder, il n'avait qu'un caleçon, elle se mordait légèrement la lèvre regardant la vue qu'elle avait.

Heley : Alors on va faire un tour, et ensuite, on reviendra ici pour papoter.

Elle penchait légèrement la tête gardant le sourire aux lèvres. Elle le regardait de nouveau, bien sérieusement, soulagé d'entendre qu'il allait laisser Abnar s'occuper de ses affaires, qu'il pourrait rester ici, auprès d'elle, un long moment.

Heley : Je suis contente que tu ne t'en ailles pas tout de suite, j'ai très envie de passer du temps avec toi.

Elle était déjà habillé, une fois que Atori était habillé, et ce qu'il portait était toujours aussi sexy, Heley le contemplait, elle sentait déjà toute les femmes tourner le regard vers lui, elle attrapait bien sa main lorsqu'il marchait dehors, en ville pour aller jusqu'à sa soeur, elle ne quittait pas sa main de la sienne afin de montrer qu'il était à lui.

C'était le silence, elle levait la tête pour le regarder remarquant qu'il semblait chercher quelque chose ou quelqu'un, mais au bout d'un moment, Atori lui posait cette question, elle avait remarq

Heley : De quoi tu parles ?

Elle fut surprise de l'entendre reparler d'avoir un enfant ensemble, elle tournait le regard devant elle à ce moment là réfléchissant.

Heley : J'ai très envie d'avoir un enfant et surtout avec toi Atori, mais je ne sais pas si..

Elle haussait les épaules.

Heley : Si je suis prête

Elle retournait la tête vers lui écoutant son petit sptich, ce qui l'a faisait plutôt rire.

Heley : Moi je pense que tu ferais un père formidable..

Elle se blottissait dans ses bras, continuant malgré tout de marcher, elle continuait d'écouter ce qu'il disait, levant la tête pour le regarder avec un sourire tout ce qu'il lui disait, la rassurait en quelque sorte, elle regardait de nouveau devant elle par la suite.

Heley : Non.. Tu n'es pas comme Valas, tu ne m'as pas pris de force, tu as été doux et gentil avec moi et même très attentionné, tu es loin d'être une brute, et tu ne me kidnappe pas pour m'emmener chez les Dieux ! Tu es loin d'être comme lui, tu es même complètement différent.. Et je t'aime comme ça.

Sa lui avait fait beaucoup de bien de pouvoir discuter un peu avec lui, parce que sa faisait longtemps qu'il n'avait pas pu discuter. Mais ils arrivaient déjà devant chez sa soeur Brook, elle était tout de même contente de la revoir.

Heley : Brook, tu as à l'air en pleine forme, je suis contente moi aussi.

Elle lui souriait, elle tournait vers Atori, Brook n'a pas changé. Ils finissaient par entrer, elle s'asseyait dans le divan à côté de Atori, glissant toujours une main dans la sienne, elle regardait sa soeur. Alors que Brook allait réveillait Mike, elle regardait vers Atori qui semblait déjà regretter d'être venu, elle fut surprise d'entendre Brook hurler après Mike, elle en ricanait.

Heley : Tu ferais ça, non, moi je préfère te réveiller tout en douceur.

Elle fit un sourire regardant Brook revenir. Alors que Brook lui demandait ce qu'ils désiraient boire, Atori désirait déjà de l'alcool fort, elle en fit un sourire en coin, montrant à sa soeur qu'elle aille lui servir ce qu'il lui avait demandé.

Heley : Moi se sera un café s'il te plaît.

Elle prenait la tasse que sa soeur lui avait servis, elle buvait une gorgée et levait le regard vers sa soeur lorsqu'elle lui posait cette question, elle n'avait pas le temps de lui répondre que Atori lui lâchait sa, elle en détournait le regard mal à l'aise, surtout voyant la réaction de Brook, elle en crachait ce qu'elle avait en bouche.

Elle retirait sa main de celle de Atori afin de prendre sa tasse des deux mains, et le déposer sur la petite table du salon.

Heley : Hum oui..

Elle était gênée, elle aurait préféré en réalité, parler seul à seul avec sa soeur à propos de ce que Atori lui avait proposé, elle tournait le regard vers Atori mais revenait vers sa soeur afin de voir ce qu'elle en pensait, elle semblait.. sous le choque.

Mike arrivait à ce moment là avec seulement un pantalon qu'il avait enfilé vite fait et ses cheveux encore en bataille. Il avait sa main dans son pantalon, mais la retirait voyant qu'il y avait sa soeur et Atori.

Mike : Ah je m'attendais pas à ce qu'il y ait quelqu'un aussi tôt.

Il marchait jusqu'à la cuisine, Heley tournait le regard pour l'observer, il était torse nu, et son pantalon était fort bas, ce qui était plutôt sexy. Il passait sa tête sous l'évier pour se rincer le visage et mouiller un peu ses cheveux pour les mettre comme il faut, il revenait par la suite vers nous, Heley détournait le regard pour regarder vers sa soeur ne voulant pas que Atori crois qu'elle le regarde de trop.

Mike : Alors j'ai entendu le mot bébé.

Il levait un sourcils regardant vers Atori.

Mike : Elle est enceinte c'est ça ? Je te pleins, c'est un peu tôt non ? un gosse sa cause plein de soucis.

Heley : Plein de soucis ?

Il haussait les épaules, s'asseyait dans le divan à côté de Brook, il glissait sa main sur sa cuisse regardant vers Heley.

Mike : Oui, c'est bruyant, et t'aura plus d'attention pour que que pour Atori, toute les mères sont comme ça, tu seras tellement crevé à la fin de tes journées, que tu trouveras à chaque fois l'excuse " pas maintenant Atori, j'ai mal à la tête".

Il imitait sa voix à ce moment là.

Heley : Je ne suis pas enceinte.

Elle semblait encore plus gênée depuis que Mike était là et lui disait tout ça, il levait un sourcils se redressant .

Mike : Ah ? Pourquoi vous parlez de ça alors ?

Heley : On réfléchissait à cette idée, de faire un enfant.

Mike semblait surpris, il tournait le regard vers Atori, lui semblait mécontent de sa réaction.

Mike : Bah.. Hum.. Vous faîtes ce que vous voulez, tant que c'est pas le miens, vous avez besoin de notre accord pour le faire ? Vous voulez un mode d'emploi ?

Il ricanait

Heley regardait bien Mike sans rire, elle fit juste un sourire forcé.

Heley : En faîte, j'aimerais en parler avec ma soeur. Sa ne vous déranges pas d'aller.. Faire un tour ?

Elle regardait Atori du coin de l'oeil, il ne semblait pas ravis à cette idée, elle glissait sa main sur la sienne à ce moment là.

Heley : S'il te plaît ?

Mike : Bon, façon fallait que je face une petite course, je vais me chercher une veste.

Il se téléportait, enfilait un chemise blanche, et portait toujours le même pantalon qui lui descendait bien bas, ce qui était sexy. Il glissait ses mains dans ses poches tournant le regard vers Atori.

Mike : Tu as du mal à te décrocher d'elle on dirait.

Il en fit un sourire en coin et sortait par la suite, Atori le suivait il semblait forcé, Mike sortait une cigarette, il claquait des doigts et celle-ci s'allumait.

Mike : Pourquoi tu veux un gosses ? C'est ce que les Dieux te demandent de faire, où c'est toi qui le veux. Brook me parle assez souvent de sa soeur, et donc de toi y compris, sa ne lui plaît pas que tu l'as laisse en plan tout le temps, tes pas mal absent après tout.. Et tu veux quand même un gosse avec elle, c'est pour ça que je suis assez surpris.

Il haussait les épaules et jetait déjà sa cigarette à terre.

Mike : Un gosse sa s'élève à deux, pas tout seul, c'est beaucoup de responsabilité, c'est pourquoi je préfère éviter d'en faire.

Heley regardait vers sa soeur se sentait déjà mieux une fois seul avec elle.

Heley : Il m'a proposé sa ce matin, si je désirais avec un bébé avec lui bien entendu.. Mais, je ne savais pas quoi lui répondre.

Elle se posait bien au fond du divan, glissant ses doigts pour caresser le tissu du coussin.

Heley : Sa me ferait très plaisir d'avoir un enfant avec lui, de devenir maman, mais peut-être que c'est un peu précipiter ? Et j'ai un peu peur aussi, si on a un enfant, j'aurais besoin de lui, j'ai peur qu'il ne soit pas assez là pour m'aider.

Elle le regardait de nouveau pour regarder sa soeur.

Heley : Tu penses que je devrais attendre ? J'ai besoin de conseil et tu arrives toujours à m'en donner.

Elle lui souriait à ce moment là.

Heley : Et de ton côté, Mike et toi, vous semblez être heureux tout les deux, je suis contente pour toi.



Teijo regardait bien vers Shin qui se demandait pourquoi Zankou avait déjà choisi Khaleesi et non une autre, il détournait le regard.

Teijo : Il dit qu'il l'a vu lorsqu'elle est venu du futur, et qu'elle lui plaît.

Il haussait les épaules n'avalant toujours pas les paroles de Zankou en égard de sa fille. Il le regardait bien sérieusement lorsqu'il lui posait cette question, il soupirait longuement.

Teijo : C'est en quelque sorte ça oui, je ne désire pas redevenir le prêtre que j'étais, j'utilisais tout de sorte de sortilège et souvent ils étaient maléfique.

Il comprenait tout à fait qu'il ne fallait pas tout le temps le déranger.

Teijo : Merci d'accepter de nous venir en aide Shin, quel est ton idée ?

Il plissait les yeux lorsqu'il parlait de changer l'apparence de sa fille, il regardait Shizuka à ce moment là, celle-ci ne semblait guère accepter. Il revenait ves Shin afin de l'écouter plus précisemment, mais il avait bien compris de quel sort il parlait et de ce que cela impliquait, il l'avait déjà manié autre fois.

Teijo : J'espère également que cela marchera contre Zankou, mais je suis plutôt optimiste pour cette idée, je te remercie Shin.

Il tendait la main et fit apparaître son livre lorsque Shin le lui demandait, il lui tendait pour le lui donner. Il le regardait faire sans intervenir. Khaleesi s'arrêtait elle aussi de jouer afin de regarder Shin faire, elle avait la bouche grande ouverte en admiration devant cette magie.

Deux livres apparaissaient par la suite, l'un était noir et l'autre était blanc. Il avait donc très bien compris que toute les incantion bienfaillante se trouvait dans le blanc et maléfique dans le noir, il les prenait tout les deux.

Teijo : Bien, je manierais de nouveau mes pouvoirs, sa me rassure de savoir le bien du mal.

Il détournait le regard lorsqu'il parlait avec Shizuka, Keïko elle écoutait mais n'intervenait pas étant donné qu'elle ne comprenait pas grand chose la dedans. Il regardait bien vers Shin, ne désirant pas qu'il face peur à Shizuka à propos de cette histoire. Mais heureusement il finissait par se rattraper, parlant de l'amour qu'il avait pour elle et du fait qu'il était heureux, il fit un sourire en coin vers Shizuka qui disait cette phrase.

Teijo : Botter mon arrière train, alors je vais rester très sage, je n'aimerais pas que tu exécutes tes menaces

Shizuka désirait poser une question à Shin, il fut surpris par sa demande, il tournait le regard vers kumra à cette instant, il est vrai qu'il n'avait jamais vu de Kitsune blanc à par lui, mais il avait étudié beaucoup d'histoire, et savait de quoi il s'agissait, mais il ne connaissait que les base de l'histoire.

Keïko tournait le regard vers Shin qui lui demandait de s'en aller, de toute façon elle n'avait pas vraiment envie d'entendre la suite de la conversation, elle avait déjà du mal à comprendre et ne se sentait pas à sa place.

Keïko : Comme tu veux.

Elle se levait pour aller jusqu'au enfant, elle jouait avec eux. Teijo écoutait la conversation sans rien dire, écoutant ce que Shin disait, il tournait de temps en temps le regard pour regarder la réaction de Shizuka. Et regardait de temps à autre vers Kurama.

Il était également au courant qu'il avait une autre femme avant Keïko, ce qui est normal, et sa ne le choquait pas, il avait d'ailleurs eu également d'autre enfant.

Shin n'avait pas le temps d'en raconter d'avantage que Shizuka le coupait, elle ne désirait pas en savoir plus, Teijo par contre aurait aimé savoir tout l'histoire, il n'était pas au courant de tout, il regardait Shizuka s'en aller et revenait ensuite vers Shin qui changeait de sujet pour parler du sort à utiliser pour protéger Khaleesi de Zankou.

Teijo : Bien je l'utiliserais, et je n'aurais plus peur désormais.

Il le regardait s'en aller, il plissait les yeux l'observant désirant savoir la suite, mais le laissait tranquille pour l'instant et marchait jusque Khaleesi, il posait sa main au dessus de sa tête, elle levait les yeux pour me regarder

Khaleesi : Papa !

Teijo : Vient, on va aller voir maman, Delic tu peux venir également.

Il faisait un signe à Keïko montrant que sa allait maintenant, elle prenait la main de Kurama pour les laisser seul et cherchait après Shin, il le trouvait plus loin, il semblait, absent, elle en lâchait la main de Kurama marchant vers lui.

Keïko : Shin sa va ?

Elle se mettait en face de lui pour le regarder.

Keïko : Pourquoi tu m'as demandé de m'en aller alors qu'on parlait de notre fils, qu'est-ce que sa change qu'il soit noir, blanc, brun, ou n'importe qu'elle couleur ?!

Elle croisait les bras détournant le regard.

Keïko : Et maintenant tu sembles ailleurs, perdu dans tes pensées, inquiet.. Pourquoi ?

Teijo marchait jusqu'à Shizuka, il faisait asseoir Khaleesi et Delic à côté de l'un de l'autre sur une chaise, il attrapait la main de Shizuka et tirait dessus.

Teijo : Arrête de penser à ce qu'à dit Shin d'accord ? Je vais faire l'incantation, mais je pensais que se serait mieux de le faire à nous tous et non seulement à Khaleesi.

Il chuchotait pour ne pas que les enfants entendent.

Teijo : après tout Zankou n'est pas un idiot, il va finir par comprendre que la seul fille malgré son apparence changé, sera Khaleesi étant donné qu'elle restera auprès de nous sans arrêt.. Mais si on change toute nos apparence, il ne nous reconnaîtra pas non plus, on va d'ailleurs également changé de maison.

Il passait glissait son pouce sur le haut de sa main.

Teijo : Seul la famille pourra nous reconnaître, mais se n'est pas non plus une très bonne idée de les revoir trop souvent, il pourrait comprendre qu'on a un lien avec eux aussi non, il faudra rester vigilent. Comme Shin l'a expliqué, chacun d'entre nous, nous verra dans notre vrai apparence. Alors ferme les yeux et pense à quelqu'un dans ta tête, une femme que tu voudrais ressembler.

Une fois qu'elle le faisait, il lâchait sa main tendait la main vers son livre qu'il tenait et celui-ci s'envolait et s'ouvrait, les page tournaient jusqu'à la page 21.

Khaleesi : Tu fais quoi papa ?

Teijo : Quelque chose qui est très important, alors vous devez restez bien assis sur votre siège et ne pas m'interrompre surtout d'accord ?

Il la regardait du coin de l'oeil, montrant bien qu'il était sérieux, elle faisait oui de la tête. Il revenait vers son livre et commençait son incantation par la suite. Une fois qu'il avait terminé, il faisait pour lui même et se retournait ensuite vers les enfants.

Teijo : Tu fais la même chose pour les enfants cette fois ci.

Il parlait à Shizuka, il préférait que se soit elle qui choisisse l'apparence des enfants, une fois que les incantation étaient terminé, il soupirait.

Teijo : Et voilà c'est terminé...

Il fit disparaître son livre.

Khaleesi : On peut rentrer à la maison alors ? J'aimerais bien resté ici.

Teijo : On peut rester encore un peu, enfin Si maman est d'accord.


Valas levait un sourcils lorsque Derek lui disait non.

Valas : Pas la tête à ça ?

Il le regardait avec un sourire amusée, il tournait lentement la tête vers les draps lorsqu'il parlait de ça. Moi je détournais le regard vu que c'était moi qui avait fait ça, qui avait mordu deux fois d'affilé Derek. Valas lui écoutait attentivement Derek sans l'interrompre, il en fit disparaître son clone levant les épaules.

Valas : Alors tu refuses c'est bien ça ?

Il gardait le sourire appréciant qu'il se rebelle ainsi, moi je restais dans la chambre regardant le visage de Valas, je n'appréciais pas la façon qu'il avait de le regarder. Mais au moins Valas c'est arrêté, sa me soulageait, parce que je n'ai aucune envie de faire quoi que se soit avec lui et encore moins le voir faire des choses à Derek..

Il suivait du regard Derek qui le bousculait pour passer, il levait un sourcils voyant où il cachait son coeur.

Valas : Dans ton armoire ?

Il grimaçait se doutant que se soit une très bonne cachette, je regardais également Derek, il semblait possédé, c'était effrayant. Il va changer les draps maintenant ?

Gabriel : Eeh.. Désolé..

Valas me regardait du coin de l'oei, ,il revenait vers Derek par la suite le regardant sortir de la chambre avec les draps, la porte se refermait, je me retrouvais seul avec Valas, il me regardait et s'asseyait sur le lit.

Valas : Il va bien falloir que tu me supportes tu sais, je dois également faire des efforts de mon côté pour te supporter.

Gabriel : Derek n'a aucune envie que vous restiez ici, alors si vous êtes réellement "amoureux" de lui, laissez le tranquille une bonne fois pour toute.

Il fronçait les sourcils en me regardant, il ne semblait pas avoir apprécier mes paroles.

Valas : Se n'est pas toi qui me diras quoi faire, c'est déjà un grand effort pour moi d'accepter cette petite histoire à trois, je pourrais très bien le reprendre et m'en aller loin d'ici avec lui.

Gabriel : Vous ne pensez qu'à vous, vous êtes un être égoïste.

Il haussait les épaules

Valas : je suis un Dieu, je fais tout ce que je veux.

Gabriel : Mais au fond, même les Dieux ne son pas invincible, on vous a déjà tué une fois, et votre coeur se trouve dans l'armoire de Derek, il me serait facile de..

Il se mettait à ricaner.

Valas : Tu penses pouvoir me tuer ? Ne me fait pas rire, Même si tu sais où se trouve mon coeur, se n'est pas un mortel qui arrivera à me tuer, de plus, j'ai scellé la boîte.

On tournait la tête voyant Derek entrer dans la chambre, Valas haussait un sourcils le regardant.

Valas : J'en ais bien l'intention oui.

Il fermait les yeux lorsqu'il lui lançait les draps, moi j'en ricanais, il retirait lentement le draps de son visage regardant vers Derek les sourcils froncés.

Valas : Derek... Est-ce que tu me donnes des ordres là ?

Il fit brûlé les draps et redressait frottant ses vêtements.

Valas : Je préfère que se soit moi qui donne les ordres.

Il penchait la tête avec le sourire, il se téléportait derrière Derek glissant sa langue sur sa nuque, j'en détournais le regard..

Valas : Mais sa m'excite malgré tout.

Il glissait ses mains sur ses hanches et le poussait contre le mur pour qu'il soit collé contre celui-ci, je me levais.

Gabriel : Sa suffit.

Il tournait le regard dans ma direction.

Valas : On est jaloux ?

Je détournais le regard à ce moment là, il passait sa main sur le bas de son ventre et lui envoyait son aura, il glissait par la suite lentement sa main dans son pantalon pour sentir son érection, il frottait également le sien contre le bas de son dos.

Valas : Hum Derek.. Que vais donc faire de toi ? Ne me dit pas non, sinon sa va m'excité encore plus et je vais devoir t'attacher.

Gabriel : Non..

Valas : T'en fais donc pas, je vais également m'occuper de ta personne, d'ailleurs j'ai une petite idée, on va s'amuser.

Il se retirait de Derek le poussant dans la chambre et fermait la porte derrière lui.

Valas : Vas-y Derek, déshabille donc ton Gabriel.

Quoi ? Je le regardais bien à ce moment là surpris.

Valas : Allé va le déshabille le ! Entre vous deux, je suppose que c'est Gabriel qui fait le soumis hum ?

Gabriel : Soumis.. ?

Valas : Bien, à mon avis oui, alors une fois qu'il t'a déshabillé, tu te met à genoux devant Derek.

Gabriel : J'ai pas envie de jouer à ton petit jeux...

Il grommelait entre ses dents, il tournait le regard vers Derek à ce moment là mais revenait vers moi, me tournant autour, je le suivais du regard.

Valas : Derek au courant de ma façon de faire, mais toi non, alors je vais t'expliquer.. J'aime donner les ordres, tout contrôler.. Mais si tu n'obéis pas, alors il faudra que je te punisse.

Gabriel : Me.. punir ?

Je regardais vers Derek à ce moment là.

Il m'attrapait par la nuque avec le sourire et approchait son visage de moi.

Valas : Oui te punir, devant les yeux de Derek, et je ferais punirais également Derek devant toi s'il ne m'obéit pas, mais de façon sexuelle, ce qui est excitant.

Gabriel : Tu es malade..

Il tirait sur ma nuque à ce moment la pour baisser ma tête en arrière, j'en grimaçais.

Valas : Ne dis plus ça.

Il se décalait par la suite regardant vers Derek avec un sourire en coin, il s'asseyait sur le lit posant ses mains sur ses cuisses.

Valas : Alors on reprend.. Derek déshabille Gabriel, une fois que c'est fait Gabriel met toi à genoux devant lui.

Je regardait vers Derek à ce moment là, est-ce que c'est vraiment de l'amour ça ? Donner des ordres.. Sa ne me plaît pas du tout, je regardais vers la porte de la chambre, mais revenait vers Derek malgré tout.




Sans que le sache Atori, Aphrodite l'espionnait sans pour autant se manifester, elle utilisait Heley afin de voir et t'entendre leur petite conversation. Elle, avait "emprunté" une demeure de l'un des mortels, elle était assise sur la terasse, sur un transat, devant se trouvait une piscine, elle tentait de se comporter comme une humaine et était en bikini savourant le soleil caresser son corps, mais elle s'ennuyait déjà fortement, heureusement qu'elle pouvait espionné Atori.

Aphrodite : Un bébé.. Tu penses vivre ta petite vie comme-ci rien ne s'était passé, me traiter de traîtresse et ensuite me bannir des Dieux, tu penses que je vais te laisser respirer tranquillement.

Elle se redressait attrapant une mèche de ses cheveux, elle tournait le regard voyant que le voisin la regardait à travers sa fenêtre, elle lui fit un petit signe, il en bavait presque.

Aphrodite : Quel idiot..

Elle rentrait à l'intérieur, et vit Ouranos qui était ici.

Aphrodite : A tient te voilà enfin.. Je m'ennuie, alors j'ai besoin de m'occuper.

Elle s'asseyait sur le bord de la table, posant ses mains sur celle-ci pour se maintenir et croisait une jambe le regardant bien attentivement.

Aphrodite : De quel droit il me banni celui-là, monsieur à le trône à cause de son père et voilà qu'il se prend la grosse tête. Mais je ne vais pas me laisser faire, je suis Aphrodite la fille de "Ouranos" après tout.

Elle levait un sourcils le regardant.

Aphrodite : Je vais donc t'imprégné de la fille dont je l'ai imprégné.

Elle haussait les épaules comme-ci c'était normal, elle souriait même amusée.

Aphrodite : Je t'ai sortis de ton trou, tu me dois bien un petit service, on va également le faire dégager du trône.

Elle tendait une main vers son père, une lumière rosé entrait rapidement dans son corps, elle glissait son doigt contre sa lèvre.

Aphrodite : Et voilà une bonne chose de faîte.. Il va être très... très en colère, mais se n'est pas grave, parce qu'il m'a également mis en colère, c'est une petite vengeance. Par contre maintenant il va vouloir prendre ma divinité, faudra que tu l'arrête, j'aime être ce que je suis, et je n'ai pas envie d'être qu'une "mortelle".

Elle sautait pour être à terre et marchait vers lui.

Aphrodite : Tu as très envie de rencontrer Helley n'est-ce pas ? C'est ça une imprégnation, tu n'en avais jamais vu auparavant, c'est donc normal que sa te face bizarre.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cinq ans passé pour la famille kijo   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cinq ans passé pour la famille kijo
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Logement autour de Lyon pour une famille de 5
» camping car pour grande famille
» SERIE NOIRE POUR LA FAMILLE CRAEYE
» Premier test de la gopro HD2 version ski piste & famille
» les 35 propositions de RACINET

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le monde de minelia (forum devenu privé) :: Le continent de Grimdor :: Citée d'Hurleval :: Autres-
Sauter vers:  

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit