Forum privé
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 quinze ans de passé

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: quinze ans de passé   Jeu 7 Fév - 23:22

J'ai toujours désiré être en contact avec mes enfants.. Mais c'était bien plus dure que je ne le pensais, ils n'avaient pas du tout compris ma décision et m'en voulait beaucoup, sa me faisait tellement mal de savoir que mes propre enfant me déteste.. J'ai beaucoup de mal au début de continuer à vivre après ce que j'ai fais à Derek.. J'ai tenté de lui téléphoner une fois, mais je me suis retrouvé sur son répondeur, j'ai finis par laisser tomber, sa ferait trop de mal si on se revoyait, je pense que c'est mieux ainsi.. Ainsi, aucun de nous deux ne sera encore blessé, les Dieux on eu ce qu'ils voulaient après tout..

Je vis depuis ses quinze année avec Benoit, je me suis beaucoup attaché à lui, et malgré que je tentais de ne rien paraître bien que Lucas l'avait compris, j'étais tombé amoureux de lui. Il tout fait pour que je sois heureux à ses côtés, et je le suis, je n'ai jamais désiré qu'on ait des enfants, de toute façon Benoit non plus ne le désire pas du moins c'est ce qu'il m'a dit.

Benoit désire toujours que je chante, alors il est désormais mon manager, étant donné que je ne vois plus Lucas.. Si on c'est bien entendu revu plusieurs fois durant ses quinze année, il vient de temps en temps, c'est le seul d'ailleurs. Stephan est partis avec Hachiko, je ne sais même pas où il est partis, lui, je ne l'ai vu qu'une seul fois, mais je pense qu'il a fait ça pour protéger sa fille, après ce qu'il sait passé, il ne veut plus que cela se reproduise.

Lucas vient avec ses deux filles, elles sont devenu toute deux très belle mais elles sont toute les deux différentes malgré qu'elles sont jumelles, il y a tout de même pas mal de ressemblance. Je suis content de les voir de temps à autre, mais sa me fait assez mal lorsqu'il vient, parce qu'il me parle souvent de Derek, de ce qu'il fait.. Il n'a pas trouver quelqu'un pour vivre avec lui, il s'envoit en l'air et passe directement à autre chose, j'aimerais vraiment qu'il soit heureux..

J'ai donc continuer ma vie à faire des musiques, mais je fais moins de concert qu'avant, parce que je me dis.. Que Derek pourrait me regarder à télévision, et que sa lui ferait mal de me revoir, je n'ose pas non plus le revoir, sa m'effraie, je ne sais pas comment je me comporterais, Benoit le sait, une partie de mon coeur lui était réservé, parce que je l'aime toujours malgré tout.

J'étais assis sur la petite table, des papiers en face de moi et je tenais un bique, je tapais la pointe sur le bloc soupirant, j'en passais ma main libre dans mes cheveux, se n'est pas toujours facile de trouver des textes, sa fait un moment que j'avais écris les paroles du titre "Pardonne-moi", mais je ne l'ai jamais montré à personne, ni même à Benoit, je n'ose pas la chanter, C'est moi qui ait décidé de quitter Derek pour vivre avec Benoit, c'est injuste de ma part de chanter cette chanson.

Je fouillais dans le bloc et retrouvait ce texte en question, je le lisais mais le recachais voyant Benoit arriver.

Gabriel : Salut.. Je ne suis pas du tout inspiré, je pense que je vais remettre ça à plus tard.

Je déposais mon bique et levait la tête pour le regarder avec un sourire.

Gabriel : Lucas ne t'a pas appelé ? Il m'a dit qu'il allait passé avec sa femme et ses filles, mais je n'ai toujours pas de nouvelle.

A ce moment là, j'entendais la sonnette de la maison, je me levais souriant.

Gabriel : Sa doit être lui.

Je mettais mes mains sur les hanches de Benoit et l'embrassait tendrement.

Gabriel : Tu prépares du café ? Je vais ouvrir.

Je passais à côté de lui, et ouvrait la porte, c'était effectivement Lucas qui était la avec ses filles et sa femme, j'avais des petits coeurs dans les yeux les voyant toute les deux elles sont magnifiques. Brook était plus franche et direct, Heley était plus réservée et timide, deux caractère complètement opposé de l'un de l'autre.

Gabriel : Sa me fait plaisir de vous voir, entrez.

Je leurs disais bonjour à tout les quatres, on finissait par s'installer dans le salon, les deux jumelles à côté de l'un de l'autre, je les regardais avec le sourire.

Lucas : Alors comment sa se passe de ton côté ?

Je le regardais à cette instant.

Gabriel : Tout se passe bien, Benoit tente de me bouger pour que j'écrive une nouvelle chanson mais je ne suis.. Pas très inspiré haha..

Lucas : Ah je vois.

Il tendait la main faisant apparaître des feuilles et un texte, il regardait de plus près.

Lucas : Et c'est quoi ça ?

Il se mettait à lire à haute voix, j'en avais le souffle coupé à ce moment là.

"Si t'avais attendu, Si t'avais pris le temps
Si tu n'avais pas tout voulu, maintenant
Si tu m'avais gouté, Comme un fruit défendu,
Juste avec le coeur en secret
Comme quand rien n'est dû
On aurait gravé chaque jour
Au creux des lignes de nos mains,
Plus qu'hier encore et toujours
Et bien moins que demain "


Je me levais attrapant le texte, je détournais le regard.

Gabriel : Hum.. Se n'est pas encore terminé mais je ne pense pas que je vais chanter ça, c'est..

Il se levait fronçant les sourcils mais on ne pouvait le voir étant donné qu'il portait ses lunettes.

Lucas : Tu parles de toi dans ses paroles non ? De toi et de ce que tu as fais à Derek pas vrai ?!

Heley jouait avec ses vêtements mal à l'aise.

Heley : Papa.. s'il te plaît.. On n'est pas venu pour vous entendre vous disputez encore de Derek...

Je détournais le regard, je vis Benoit qui était là, j'en chiffonnais mes feuilles.

Lucas : Sa fait quinze ans, ta décidé de le quitter pour Benoit alors il est tant que tu assumes se choix.

Il se finissait par se rasseoir et attrapait la main de sa femme afin de se calmer, je tournais le regard pour le regarder.

Gabriel : J'assume entièrement mon choix Lucas.

Lucas : Alors c'est quoi cette chanson hum ?

Je baissais le regard vers le texte, j'en soupirais.

Gabriel : Sa fait très longtemps que je l'ai écris.

Lucas : Et pourtant tu le gardes toujours, au fond ta bien envie que Derek écoute cette chansons, parce que tu culpabilises et t'a envie de te sentir un peu moins mal si Derek te pardonne.

Je détournais le regard, à chaque fois c'est la même histoire, Lucas n'a toujours pas digéré, il tente de ne rien faire paraître mais.. Il est du côté de Derek. Il sa toujours désiré qu'on reste ensemble pour l'éternité..


Pendant ce temps, une des conquête de Derek se baladait toute nue dans son appartement, elle avait croisée Lucas en route qui était venu prévenir son père qu'il allait me rendre visite. Mais il était tombée sur elle, et vu sa courte tenue, il a préféré faire bref en lui disant et partir par la suite. Elle arrivait vers Derek qui était couchée sur le lit, elle rampait jusqu'à lui tirant lentement les couverture pour regarder son corps nu.

" j'ai un message de la part de ton fils "

Elle souriait, sa mère était une humaine et son père un sorcier, mais elle ne possède qu'une seul pouvoir de son père, elle est donc plus humaine qu'autre chose, elle approchait ses lèvres de son cou l'embrassant.

" Il a dit qu'il allait partir voir Gabriel.. Tu as un petit creux ? Je sais que le matin tu adores ça. "

Elle avait des morsures un peu partout sur son corps. Elle levait son visage pour le regarder, elle lui souriait.

" J'ai compris, tu préfères que je changes d'apparence, qu'est-ce que tu préfères aujourd'hui.. Tu veux encore celui-là ?"

Elle prenait l'apparence de Gabriel à ce moment là et continuait de l'observer.

" Je vois pas ce que tu lui trouves, mais si ta plaît, alors sa me va. "


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: quinze ans de passé   Ven 8 Fév - 8:52

Benoit arrivait tout en passant un essuie dans ses cheveux qui venait à peine d'être laver, baissant le regard vers son bloc il vit qu'il n'avait rien écrit depuis qu'il était partit se doucher. Il soupirait sa faisait plusieurs jours qu'il n'écrivait plus, il posa l'essuie sur une chaise se dirigeant vers le miroir pour se contemplé pendant qu'il attachait ses cheveux.

Benoit: sa fait plusieurs jours que tu remet ça à plus tard Gabriel, si tu y met pas une peu plus du tiens je vais devoir sévir.

Il sourit le regardant depuis son miroir, mais lorsqu'il lui parlait de Lucas il se tourna reprenant un air sérieux.

Benoit: m'appelé moi? Gabriel, Lucas ne m'appelle jamais et tu le sais très bien. Tu aurais quand même pu me prévenir, tu sais comment ça se fini à chaque fois que Lucas vient nous rendre visite. hum, ta de la chance que j'adore mes petites chouchoute.

La sonnette se fit entendre à se moment la, il tournait son regard soupirant craigant déjà de retomber à nouveau sur les même conversation. Il se força malgré tout à sourire à Gabriel après tout c'était son fils et ne pouvait pas faire des manières. Il posa un baiser et continua de sourire jusqu'à qu'il parte dans l'autre pièce pour ouvrir à Lucas, Benoit prépara le café comme il avait demander c'est au moment de revenir il entendu Lucas lire les paroles de la chanson.

Missa: Lucas arrête s'il te plait, tu avais promis de bien te tenir aujourd'hui.

Brook: ééhh salut Benoit!

Il s'avançait tentant de rien faire paraître posant le café sur la petite table, il tourna le regard vers Lucas qui continuait malgré tout de parler de Derek comme ci il était invisible.

Missa: bonjour Benoit, désolé pour ça...

Benoit: j'ai l'habitude avec ton mari Missa, à croire qu'il a pas assez d'ambiance chez lui, il préfère venir foutre la merde chez les autres.

Il préférait quitter la pièce, Brook tournait le regard vers sa soeur et ensuite son père fronçant les sourcils et allait jusqu'à lui pincer la cuisse.

Brook: t'es vraiment méchant papa tu sais ça? c'est pas parce que t'aime pas Benoit que tu es obliger d'être comme ça! moi je l'aime bien il me fait de belle robe!

Elle boudait baissant ses petites oreilles vers l'arrière de sa tête

Brook: et puis en plus c'est même pas tes affaires.

Missa était plus douce et savait se que Lucas pensait de tout cela, il serait sa main entre les siennes lui souriant pour tenter de le calmer.

Missa: s'il te plait mon chéris calme toi, rien ne s'arrangera en montant le tons et ta fille à raison tu sais, ses histoire ne nous regarde pas. laisse ton père un peu souffler, il va vraiment penser qu'on ne vient que pour se disputé.

Brook: moi je dis que plus papa devient vieux, plus il ressemble à Derek! pas vrai Heley?


elle lui tapait du coude pour qu'il réponde et fini par le lever attrapant la main de sa soeur pour qu'elle la suivre.

Missa: vous allez ou vous deux?

Brook: ben voir Benoit!

Elle se gênait pas pour monter à l'étage en traînant sa soeur avec elle, une porte était entre ouverte elle y regardait discrètement avant d'entrer à pat de loup. Benoit était assis à son bureau dessinant des nouvelle tenu pour se calmer, il sourit ne faisant plus un geste.

Benoit: et bien Brook depuis quand on entre sans toquer?

Brook: bah ta entendu? j'ai pourtant pas fait de bruit.

Benoit: j'ai ouïe fine.

Brook: t'es triste à cause de se que papa à dit?

Benoit: non, je suis triste que Gabriel me cache des choses, mais parlons d'autre chose...tu es venue voir si j'avais fini vos nouvelles tenues c'est ça?

Toutes joyeuses sa queue balançait de droite à gauche.

Brook: ta fini?

Il sourit se levant pour entrer dans son atelier de travail ou il confectionne ses oeuvres, il montrait deux mannequin ou était exposé leurs vêtements terminer.

Brook: oooouuaaahh! la mienne c'est la je parie! trop beau!!! je peux essayer? mes copines vont être jalouse!

elle se déshabillait déjà, Benoit en faisait une drole de tête la regardant se mettre en sous vêtements.

Benoit: t'a oublier que je suis un garçon.

Brook: bah toi t'es pas pareil, t'aime pas les filles de toute façon..alors c'est pas grave.

Benoit: oui c'est vrai, mais si ton père te verrait comme ça, il va encore rider le front à force de baisser ses sourcils.

Brook: oui, il t'aime pas beaucoup...il dit tout le temps que ta voler son père!

Elle regardait vers sa soeur tout en enfilant sa robe.

Brook: bah quoi c'est vrai!

Benoit partait à se moment la descendant jusqu'au salon pour se mettre face à Lucas.

Benoit: c'est donc se que tu pense Lucas? que j'ai voler ton petit papa et ben laisse moi te dire une chose, Gabriel est venu vivre avec moi de sa propre volonté, je lui ai pas mis le couteau à la gorge! derek aurait très bien pu se battre pour l'empêcher de partir, mais il a rien fait! maintenant il est avec moi et on est très heureux comme ça. si ça te plait pas rien ne t'empêche de partir!

Il commençait à s'en aller mais se tournait une dernière fois.

Benoit: et une dernière chose, cette cravate ne va pas du tout avec tes chaussures!

Il sortait allant marcher dehors afin de se calmer, Missa avait sa main poser sur sa bouche étonner que Benoit se soit énerver pendant que Brook passait sa tête pour regarder vers dans le salon se faisant toute petite.

Missa: je t'avais pourtant dit de mettre la cravate noir mon chéris.


***

Durant se temps j'étais couché sous mes couettes fumant une cigarette regardant vers la fille que j'avais invité chez moi. Elle se baladait nue dans mon appartement et faut dire que je l'étais tout autant, je bougeais pas la regardant s'approcher de moi.

Derek: ta vue Lucas? qu'est ce qu'il voulait encore celui la.

J'écrasais mon mégot dans le cendrier, levant les yeux du fait qu'elle m'embrassait dans le cou.

Derek: arrête et dit moi plutôt se qu'il t'a dit à la fin.

Pff encore pour me dire qu'il voit Gabriel, pourquoi il tient toujours à me mettre au courant la dessus. Oh, c'est vrai il espère faire rappelé à Gabriel l'amour qu'il avait pour moi, bel connerie si c'était la cas il aurait pas rejoins se foutu Benoit!

derek: pour le moment j'ai pas très envie de te mordre.

Elle comprit ou je voulais en venir, si je l'ai fait venir ici c'est pas pour la voir se balader nue dans mon appart, mais uniquement pour son pouvoir. Je levais ma main voyant le visage de Gabriel apparaître, je caressais ses cheveux jusqu'à qu'elle se remettait à parler. Je fronçais les sourcils l'attrapant par la gorge et me positionna rapidement au dessus d'elle.

derek: écoute moi bien je te paye pas pour que tu l'ouvre, alors tu va gentiment me donner se que je veux et la mettre en veilleuse ta compris?

Je la mordais à la nuque l'instant d'après, le sang coulait sur mon oreiller, je me retirais d'elle après m'être rassasier. j'avais beau la mordre autant de fois que je le désirais, il avait rien à faire on peut pas changer le goût du sang et elle a beau prendre son apparence, c'était pas le sang de Gabriel et ni son odeur. Je m'asseyais sur le rebord du lit attrapant mon pantalon pour y sortir mon portefeuille, je lui lançais l'argent restant dos à elle.

Derek: c'est bon casse toi, je te rappelle...faut que je sorte j'ai quelque chose à faire.

Je me levais ramassant mes vêtements qui traînait un peu partout, je ramassais son string lui lançant.

Derek: prochaine fois te donne pas la peine de venir avec des vêtements léger, de toute façon je prendrais pas le temps de les admiré. Je coucherais jamais avec toi sous ta vraiment forme, habille toi normalement.

Je finissait de m'habiller attrapait les clé de ma moto et attendait qu'elle finisse de faire pareil pour la faire sortir. Derek c'est pas la première pute ayant se pouvoir de métamorphose que je paye pour avoir la même ressemblance que Gabriel, mais j'arrive jamais à obtenir vraiment se que je veux. Je change régulièrement et celle ci n'était que la xème que je me fais.
Une fois que c'était enfin décider à sortir je montais sur ma moto, la regardant du coin de l'oeil et fini par m'en aller, en réalité j'allais jusqu'à chez Benoit. du moins pour observer de loin, j'espérais à chaque fois que Lucas va le rendre visite que je vois Gabriel sortir avec ses valises pour le quitté.
Lucas le sait que je suis toujours la, c'est d'ailleurs pour ça qu'il me préviens à chaque fois avant d'aller le voir.

Cette fois c'est Benoit que je vois marchant sur le trottoirs, j'avais bien envie de rouler à toute vitesse pour le rentrer dedans. mais je restais au loin sur ma moto cacher derrière mon casque noir, Benoit semblait en colère qu'est ce qui me fait penser ça? il est entrain de tourner en rond dans la pelouse d'un voisin arrachant à chaque passage les feuilles d'un arbre.
est ce qu'ils se sont tous les deux disputés? non sa serait trop beau c'est surtout Lucas qui l'a encore mis la pressions...c'est stupide qu'est ce que j'espère? pourquoi j'arrive pas à passer à autre chose? Gabriel la bien fait lui, il ne pense surement plus à moi...j'aimerais bien que quelqu'un m'hypnose pour me faire oublier pour de bon.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: quinze ans de passé   Ven 8 Fév - 22:28

Lucas disait à sa femme qu'il n'allait pas parler de Derek cette fois ci, mais c'était plus fort que lui, sa fille avait tout à fait raison, se n'était pas ses histoires mais d'un côté il 'avait l'impression que j'avais fait se choix par facilité et il ne l'avait jamais accepté.. Il a également l'impression que tout était de la faute de Benoit qu'il m'avait en quelque sorte prit de force, je tournais le regard vers Benoit, une fois de plus, je l'ai blessé.. Encore à cause de Derek.

Gabriel : Benoit attend.

Mais il s'en allait, j'en tournais le regard vers Lucas, Helley détournait le regard vers sa soeur lui faisant signe qu'elle face quelque chose.

Gabriel : Lucas.. J'aimerais que tu arrêtes de t'en prendre à Benoit, Est-ce que tu pourras un jour accepté mon choix ?

Lucas soupirait, il tournait le regard vers sa fille qui lui pinçait la cuisse, il en surstautait et détournait el regard sur ses paroles.

Lucas : Je sais que vous l'aimez bien.. Mais pour ma part, il ne fera jamais partie de ma famille, mes deux père sont Derek et Gabriel.

Moi qui pensait qu'il était bien plus mature que moi.. Je commence à me poser des questions, j'ai l'impression d'avoir affaire à un gosse. Je ne comprend vraiment pas pourquoi il réagit ainsi.. Je finissais par m'asseoir le regardant déposant les paroles que j'avais écris sur la petite table.

Heureusement, Brook s'en allait à l'étage pour retrouver Benoit avec sa soeur, au moins, on sera entre adulte.

Gabriel : Je n'ai jamais demandé que Benoit remplace Derek.

Lucas : Désolé, je ne sais pas pourquoi j'ai dis ça, je sais très bien..

Gabriel : J'aimerais que tu acceptes mon choix Lucas, pas que tu l'approuves.. Seulement que tu l'acceptes.

Il soupirait regardant vers sa femme mais revenait vers moi.

Lucas : Je vais essayer.

Gabriel : Sa fait quinze ans que tu me dis ça..

Lucas : Peut-être parce que à chaque fois que je vais voir Derek, je le vois entrain de se morfondre.

Je détournais le regard lorsqu'il me disait cela.

Gabriel : Se n'est pas son genre pourtant, il devrait passer à autre chose... comme je l'ai fais.

Lucas : Alors dit le lui toi même.

Je le regardais de nouveau, la conversation était redevenu calme mais on parlait toujours et encore de Derek.

Gabriel : Ecoute Lucas.. J'aimerais qu'on parle d'autre chose.

Lucas : Comme tu veux.

Helley était dans la chambre de Benoit, toujours accompagnée de sa soeur, elle observait Benoit qui semblait un peu triste. Elle penchait légèrement la tête l'écoutant, elle regardait ensuite sa soeur parler de la robe qu'il était occupée de travailler, elle en fit un sourire elle aussi pressée de voir à quoi elle ressemblait.

Elle suivait rapidement sa soeur et se dirigeait jusqu'à sa robe la touchant afin de la regarder de plus près.

Heley : Merci beaucoup Benoit, je la trouve très belle.

Elle tournait le regard vers sa soeur, qui elle n'hésitait pas une seul seconde à se déshabiller devant Benoit, Helley était bien plus réservée et pudique, elle tournait de nouveau la tête vers sa robe à ce moment là. Elle ne disait rien, jusqu'à ce que sa soeur dise pourquoi Lucas lui en veut autant

Heley : Je ne sais pas si tu avais le droit de lui dire ça Brook.. Papa va être fâché maintenant.

Elle regardait du coin de l'oeil vers Benoit qui partait après ce qu'il venait d'entendre, Heley profitait qu'elle soit seul avec sa soeur pour retirer la robe qu'elle portait afin d'enfiler la nouvelle que lui avait fait Benoit, elle se regardait devant le miroir tournant sur elle même et regardait vers sa soeur par la suite. Elle chipotait une mèche de ses long cheveux tout en regardant vers sa soeur.

Heley : Ils vont encore se disputer.. Si sa continue papa ne voudra même plus venir. T'aurais pas du lui dire ça, sa va juste envenimer les choses.

Elle se retournait et se posait contre le miroir et tournait le regard vers la fenêtre, elle pouvait entendre que Benoit s'énervait sur Lucas et entendait par la suite la porte se refermer.

Heley : tu vois.. Qu 'est-ce que je t'avais dit..

Lucas se levait voyant Benoit arriver en face de lui, il ne disait pas un mot entendant ses paroles, il tournait par la suite le regard vers lui le voyant partir et quitter la maison, moi je m'étais également mis debout le regard ailleurs après ce que je venais d'entendre.

Gabriel : Benoit à raison.. C'est moi qui ait choisis ça, je t'aime beaucoup Lucas, tu es mon fils.. Alors je t'en prie, si tu m'aimes tu devrais accepter mes choix bien que sa te face mal. J'aime Benoit, et si tu ne désires pas nous avoir ensemble alors.. ne vient plus.

Je finissais par quitter la place à mon tour afin de rejoindre Benoit, je m'approchais de lui sans avoir remarqué que Derek était là, étant donné qu'il portait ce casque, je ne pouvais de toute façon pas le reconnaître, je m'approchais de Benoit, l'attrapant par ses mains pour qu'il se retourne en face de moi.

Gabriel : Je suis désolé pour tout ça Benoit..

Lucas était assez surpris, il tournait lentement le regard vers Missa qui parlait de sa cravate, il la retirait et la tapait sur le fauteuil.

Lucas : Celui-là...

Il levait le regard vers Brook, il soupirait passant sa main dans ses cheveux.

Lucas : Pas besoin de te faire toute petite Brook, je ne t'en veux pas.. Bon, je pense qu'il est temps d'aller m'excuser.

Il retirait sa main et regardait vers la fenêtre, il savait que Derek était là, alors s'il allait s'excuser devant Benoit, il l'entendrait et il prendrait peut-être sa pour une trahison, il en laissait tomber ses bras.

Lucas : C'est juste que j'aimerais tout arranger..Entre mes deux pères, je sais qu'ils s'aiment encore tout les deux.. Mais se ne sont pas mes histoires, alors il faut que je cesse.

Il dit ça, mais lorsque il voit dans quel état est Derek, sa l'énerve beaucoup et je sais qu'il m'en veut malgré tout. J'étais toujours auprès de Benoit, je pense que je dois lui donner des explications.

Gabriel : Ce que Lucas à lit tout à l'heure, se sont des paroles que j'ai écrite c'est vrai.. Mais c'était le premier jour où je t'ai rejoins et que j'ai quitté Derek.. Je me sentais mal et j'ai commencé à écrire, je pense que Lucas à un côté raison, je me sens mal d'avoir quitté Derek de cette façon.. Mais c'est du passé, alors..

J'avais l'impression de me sentir observé, je tournais le regard vers Derek sans savoir que c'était lui en réalité, je revenais vers Benoit.

Gabriel : On devrait rentrer maintenant.

Je tournais de nouveau le regard vers ce motard, j'avais une sensation étrange, comme-ci il je le connaissais. Mon coeur se mettait à battre plus rapidement, arrivant à sentir son odeur jusqu'ici, cette fois ci j'étais sur, c'était bien Derek. Je détournais le regard, que faisait-il ici ? Est-ce qu'il désire me voir.. Ou bien.. Je n'arrive même plus à penser correctement, Benoit se demandait quoi d'ailleurs.

Gabriel : Je.. Je te rejoins, j'ai.. Quelque chose à faire.

Je dis ça, mais, une fois que Benoit rentrait, je restais là sans bouger, je n'osais pas marcher jusqu'à lui.. Pour lui dire quoi ? C'est déjà trop dure ainsi, alors en face de lui sa serait encore pire. Je finissais par me retourner et rentrait rapidement chez moi, je me mettais contre la porte posant ma main devant ma bouche, j'en avais les larmes aux yeux.

Heley qui était partie au toilette, arrivait dans le couloir où je me trouvais, elle me voyait et s'approchait de moi.

Heley : Qu'est-ce qu'il se passe ?

Je frottais mes yeux et me mettait à lui sourire.

Gabriel : Rien du tout, j'ai eu de la poussière dans mes yeux.

Heley : Ah bon.

Elle me regardait quelque instant et finissait par m'enlacer.

Heley : Ta le droit d'être triste tu sais..

J'en fus surpris, je passais ma main dans ses cheveux, elle finissait par se retirer de moi et retourner auprès de Lucas, je baissais le regard quelque instant mais finissais par les rejoindre.

Lucas : Tu en as mis du temps, je tenais à m'excuser pour tout ça.

Gabriel : C'est à Benoit que tu dois dire ça pas à moi Lucas.

Lucas : Oui je compte bien le faire.

Je lui souriais et finissait par m'asseoir, j'attrapais mon verre, il était foncé on ne pouvait donc pas voir ce qu'il s'y trouvait dedans, mais c'était du sang, je ne voulais pas que les filles voyent ça.

Lucas : tu l'as vu c'est ça ?

J'en avalais de travers.

Gabriel : De quoi tu parles.

Lucas : De Derek... Désolé je ne devrais plus parler de lui, mais à chaque fois que je viens, il vient lui aussi.

Je tournais le regard, je ne le savais même pas, je viens juste de m'en rendre compte.

Gabriel : Pourquoi tu me dis ça ?

Lucas : Pour que tu le saches c'est tout, bon je vais voir Benoit.

Je le regardais se lever pour ensuite se diriger jusqu'à la pièce où se trouvait Benoit, il s'avançait jusqu'à lui retirant ses lunettes quelque instant afin qu'il le regarde dans les yeux et qu'il montre qu'il ne se cache pas derrière ses lunettes.

Lucas : Je tiens à m'excuser, c'était injuste de ma part de t'en vouloir, alors voilà, je m'excuse.

Heley se levait, elle regardait par la fenêtre, Derek semblait avoir changé de place, mais elle savait qu'il était toujours dans le coin. Elle glissait son doigt sur la fenêtre, elle aimerait trouver elle aussi l'amour, mais quelque chose de simple pas aussi compliqué que moi, mais d'un côté sa lui faisait peur, parce qu'elle ne voulait pas souffrir et souvent l'amour sa fini mal. Elle n'est pas comme sa soeur qui change souvent de copain, elle, elle n'en a jamais eu malgré que beaucoup de garçon s'intéressait à elle.

Heley : Des fois je ne comprend pas les adultes.. Ils ne savent vraiment pas ce qu'ils veulent.

Je tournais le regard dans sa direction.

Gabriel : Qu'est-ce que tu veux dire ?

Heley : Ils font tout pour être heureux, mais sans vraiment l'être, il choisisse les chemins les plus éclairés et les moins dangereux et pourtant ce chemin est beaucoup plus long, il ne trouvera peut-être jamais l'arrivée..

Des fois, elle est un peu dans son monde, je suis sur qu'elle pourrait devenir une chanteuse, elle a une très belle voix et je l'ai déjà vu écrire des poèmes très beau.. Mais sa timidité est un problème. Je ne disais rien, regardant vers sa soeur Brook,je dois avouer que ses paroles me faisait penser à moi et au choix que j'avais fais en quittant Derek pour aller avec Benoit, est-ce que c'est ce qu'elle tentait de me dire ? Je dois avouer quej 'écoutais la conversation entre Benoit et Lucas, il c'est excusé auprès de lui, temps mieux. J'espère que sa ira mieux maintenant.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: quinze ans de passé   Dim 10 Fév - 0:02

La petite Brook se sentait assez mal après avoir dit se que son père pensait de Benoit, elle a tendance à parler sans penser au conséquence. elle souhaitait pas que les choses empire entre eux, alors que les choses étaient déjà pas mal tendue. Missa soupirait de la situation qu'elle avait du mal à supporter, elle ne supportait pas les confies et avec ses histoires elle devait le supporter en permanence.

Missa: tu dois faire un effort Lucas sinon tu risque de perdre ton père à cause de ton entêtement. Tu n'es plus un enfant mon chéris, je comprend que cette situation avec Derek t'attriste, mais nos filles ont raison. tu dois laisser tes parents se débrouiller par eux même et si tu pense vraiment que tes parents devraient être ensemble alors soit patient et peut être que les choses s'arrangerons.

Elle faisait se qu'elle pouvait pour aider Lucas même si c'était pas toujours facile avec son entêtement, Brook baissait les oreilles voyant son père s'approcher de lui et s'attendait vraiment pas se faire gronder, mais fut étonner que c'était loin d'être le cas.

Brook: désolé papa, j'ai parler sans réfléchir encore une fois.

elle sourit malgré tout soulager de ne pas se faire gronder, Lucas n'en avait pas l'air mais avec ses filles il pouvait être très autoritaire principalement avec Brook qui était plus agité que Helley. Elle trottinait jusque sa mère s'asseyant à côté d'elle avec le sourire.

Missa: tu sais as qui tu me fait penser des fois Brook?

Brook: non à qui?

Missa: ta tante Myu.

Brook: A bon pourquoi?

Missa: pour ta franchise, c'est bon de dire se qu'on pense, mais parfois il faudrait un peu réfléchir il pourrait y avoir de mauvaise conséquence.

Brook: je sais...mais si je dois réfléchir à tous se que je dois dire alors, je ne parlerais plus jamais!

Missa ricana tout en caressant les long cheveux de sa fille pendant que Benoit continuer à rager dans le jardin du voisin, sentant Gabriel arriver il restait dos à lui jusqu'à que celui ci le retourner afin de lui parler. J'en serrais mon guidon de ma moto ne supportant pas de les voirs ensemble, j'avais envie de débarrasser et percuté visuellement Benoit et rouler dessus à plusieurs reprise, mais je ne bougeait pas les regardant.

Benoit: Je comprend pas pourquoi tu ne m'as rien dit à propos de cette chanson gabriel, tu pense que je suis pas apte à comprendre?

Il regardait dans une autre direction tentant de se calmer ne faisant pas attention non plus que j'étais présent.

Benoit: je t'en veux pas d'avoir écrit cette chanson, je t'en veux uniquement de me l'avoir cacher comme ci c'était une chose interdite...je sais que c'est ta méthode pour écrire Gabriel, ne me cache plus se genre de chose, j'ai eu presque l'impression que tu faisais pas confiance.


Il tournait la tête regardant dans la même direction que lui et donc vers moi, il marchait pour entrer ne comprenant pas pourquoi il réagissait comme ça.

Benoit: pourquoi tu stresse comme ça?

Il haussait les épaules n'en demandant pas plus et entrait à l'intérieur se dirigeant directement dans la cuisine ne regardant pas en direction du salon ou se trouvait Lucas.
Je continuait de regarder Gabriel qui restait planter la à me regarder, je fis rugir ma moto à plusieurs reprise. Je pensais qu'il viendrait au moins me voir puisqu'il sait rendu enfin compte que j'étais la, mais non il fuyait en rentrer chez lui. Voilà que je l’effraye maintenant, je démarrais passant à toute allure dans sa rue. Je partais pas pour autant, je garais ma moto plus loin et retirait mon casque. je sautais sur le toit d'une maison puis une autre jusqu'à atteindre la sienne et m'y asseyait fermant les yeux me concentrant pour entendre à l'intérieur.

Benoit était occuper de couper des légumes dans la cuisine pour le souper de se soir, il s'arrêtait entendant Lucas entrer.

Benoit: C'est vraiment prudent d'entrer? alors que j'utilise un couteau de cuisine et très très coupant.

Il tapait son couteau sur son légume qui se coupait avec facilité, il se tournait malgré tout afin d'écouter les excuses de Lucas.

Benoit: hum...tu as peur que ton père ne désire plus que tu vienne que j'ai le droit de recevoir des excuses du grand Lucas?

Il se tournait continuant à couper ses légumes.

Benoit: j'accepte malgré tout tes excuses malgré que tu n'en pense pas un mot, soit soulagé je dirais à ton père que tu as été très gentils et tu pourra encore revenir le voir.

Sa fait tellement longtemps que Lucas se dispute à propos de Derek qu'il ne croyait pas trop que sa allait se terminer comme ça et ne croyait pas non plus aux excuses de Lucas.

Benoit: de devrais rejoindre ta femme et tes filles maintenant Lucas, je ne sais pas seulement manier un couteau seulement pour trancher les carottes.

Il se tournait pour le regarder à se moment la et c'est la qu'il vit la petite Brook cacher derrière son père le regardant d'un drole d'air.

Brook: qu'est ce que tu voulais dire par la Benoit?

Il était un peut mal à l'aise que Brook est pu entendre, ni elle, ni sa soeur était évidemment au courant du passé meurtrier de Benoit.

Benoit: rien t'en fais pas, j'ai entendu cette phrase dans un film et j'ai toujours eu envie de la sortir...je taquinait ton père.

Brook: tu devrais regarder des films d'amour plutôt Benoit.

Benoit: c'est noté.

Elle s'en alla rejoindre sa soeur ricanant des paroles qu'elle venait de prononcer à Gabriel peut de temps avant qu'elle n'arrive.

Brook: tu peux être parfois bizarre Helley quand tu t'y met, moi je trouve qu'il a bien fait de choisir Benoit car en ayant déjà vue plusieurs fois Derek...comment dire je le trouve assez bizarre et en plus quand je le critique parfois, il me lance des regard froid qui le place le sang...je l'aime pas beaucoup même si c'est mon grand père.

J'arrivais à entendre depuis mon toit et grimaçait des paroles de Brook même si j'en était pas étonner, cette gamine à pratiquement le même caractère de Myu et on peut dire que notre relation ne sais toujours pas amélioré avec elle.

Derek: petite peste...

Brook: j'ai déjà entendu une conversation entre mon père et Derek et j'ai entendu dire qu'il payait des métamorphose pour ses petits plaisir se qui arrive fréquemment et devine en qui il demande de prendre l'apparence?

Missa: Brook s'il te plait tait toi maintenant.

Brook: toi!

Missa: Brook!

J'étais entrain de bouillir sur le toit cette gamine est parfois insupportable, elle se permet maintenant d'écouter au porte! qu'est ce qui va penser maintenant Gabriel? il va croire que je suis au point désespéré pour demander à des femmes de prendre son apparence pour prendre mon plaisir...il aurait pas tord de penser ça, j'arrive pas à passer à autre chose comme lui l'a si bien fait.
Je fronçais les sourcils sentant la présence de quelqu'un d'autre à présent, je me pensait pour regarder qui se trouvait devant l'entrer.

Derek: Atori?

Il marchait vers la fenêtre ou se trouvait Helly et lui souriant passant ses doigts sur la vitre.

Brook: c'est qui celui la?

Missa: Atori?

Brook: tu le connais maman?

Missa: c'est le fils de Derek.

Brook: j'ai un autre oncle et on me l'as jamais dit!? ta honte de ton fils grand père pour que tu nous ai jamais parler de lui! il est immense en plus!

Atori: Gabriel n'est pas mon père petite.

Brook se retournait tout en sursaut, il se trouvait à présent face à elle. Brook leva lentement les yeux pour enfin arriver jusqu'à son regard.

Brook: il fait encore plus grand de plus près, j'atteins à peine la haute de son nombril c'est quoi se géant!

il se tournait vers Helly tendant sa main pour attraper une mèche de ses cheveux.

Atori: je suis ravis de pouvoir enfin te revoir ma chère Helley, tu es devenu une ravissante jeune femme...je suis un veinard.

Missa: Lucas!


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: quinze ans de passé   Dim 10 Fév - 6:07

Lucas était toujours à la cuisine regardant ce que faisait Benoit, il venait de s'excuser auprès de lui mais celui-ci ne semblait guère croire à ses paroles.

Lucas : Malgré ce que tu penses Benoit, je te dis la vérité, mais je ne m'excuserais pas une seconde fois. Je ne tenterais plus de faire revenir Gabriel à Derek, ma famille ont raison, se ne sont pas mes affaires, mais Derek finira par venir lé récupérer alors attend toi à ça, parce que tu sais autant que moi que Gabriel l'aime toujours, oui il t'aime toi aussi mais sa n'arrivera jamais à la hauteur de l'amour qu'il a pour Derek. Ils sont fait pour être ensemble et c'est ce que je pense.

Il souriait remettant ses lunettes sur ses yeux.

Lucas : je ne parlerais plus de Derek, je viendrais en tant que fils qui vient rendre visite à son père, mais également parce que Brook et Heley vous adore tout les deux. Et, je n'ai pas peur de toi ni de ton couteau de cuisine, j'ai plein d'atout sous ma manche, tu ne fais pas le point face à moi Benoit.

Il se taisait voyant Brook arriver, Mais Benoit ne l'avait pas entendu et continuait de parler, elles ne savent rien de son passé bien entendu.

Lucas se taisait voyant qu'il se rendait compte qu'elle avait entendu ce qu'il avait dit, heureusement pour lui il arrivait à rattraper le coup. Il fit un sourire à sa fille puisqu'elle retournait vers sa soeur, Lucas regardait de nouveau vers Benoit par la suite.

Lucas : Nous ne seront sans doute jamais de bon ami, mais je vais faire des efforts de mon côté, alors autant que tu en faces également, tu as besoin d'aide pour la cuisine, je suis moi aussi plutôt doué en couteau de cuisine, j'ai une bonne poignée.

Il s'approchait de lui tendant la main vers tout les légumes qu'ils devaient découpé, ses yeux viraient à l'orange, et aussi tout, tout les légumes étaient tous coupé en rondelle et mis dans un plat.

Lucas : Bien plus rapide que toi, tu vois.

Heley qui avait toujours les doigt posé sur la fenêtre, tournait légèrement le regard voyant sa soeur arrivée et lui dire tout ça, elle baissait quelque instant les yeux ne voulant pas me mettre mal à l'aise, mais elle tentait malgré tout de comprendre ce que pouvait ressentir Derek, je sais malgré tout qu'elle aime beaucoup benoit, il est très gentil avec toute les deux.

Heley : Oui je sais bien mais.. je te trouve encore plus bizarre de dire ce genre de chose vis-à-vis de notre grand-père.

Elle retirait sa main de la fenêtre mais restait toujours à regarder les horizons d'un regard triste, elle est vraiment très gentille et n'aime pas qu'on critique les personnes sans les apprendre à les connaître avant.

Heley : Je pense que Derek est quelqu'un de bien, mais il a juste souvent un mauvais caractère.. C'est tout.

Je souriais la regardant, elles sont vraiment toute les deux différentes, chacune à son opinion et son propre caractère, sa me fait penser à Myu et Ruky..

Gabriel : C'est vrai, Derek est une personne avec un bon coeur, bien qu'il peut se montrer entêté des fois.

Elle levait les yeux voyant un homme se trouver juste en face d'elle, derière la fenêtre, Heley en fus surprise et fit un surstaut, elle le regardait bien se demandant qui il était, bien entendu elle ne se rappelait pas de lui, moi je tournais le regard vers elle ayant entendu son petit cris de surprise.

Gabriel : C'est Atori..

Que vient-il faire ici ? Je doute que se soit une visite pour savoir comment nous allons.. Je craignais déjà le pire. Il finissait par se téléporter dans la pièce, Heley se retournait et levait la tête afin de le regarder, ses oreilles était bien tendue, moi je le regardais également.

Gabel : Brook il veut mieux que tu te taise devant lui..

Il ne regardait que Heley, je fronçais les sourcils voyant qu'il attrapait une mèche de ses cheveux, elle se demandait quoi également, mais lorsqu'il lui disait cela, je commençais à comprendre.

Gabriel :Ne me dis pas que..

Heley restait fixé sur son visage se demandant encore ce qu'il lui voulait.

heley : Qui.. Qui êtes-vous.. ?

Elle tournait le regard vers sa mère qui criait son père, ce qui voulait dire que cette homme était dangereux, elle se retirait de lui et se mettait à courir vers Lucas qui arrivait en se téléportant après avoir entendu l'appel à l'aide de sa femme, Heley se mettait derrière lui, tenant ses vêtement et regardait toujours vers Atori.

Lucas : Qu'est-ce que tu fais-là ?

Gabriel : La personne qui s'est imprégné de Heley.. Sa doit être lui.

Il serrait les poings.

Lucas : Heley tu te rappelles de notre conversation ?

Heley : Oui..

Lucas : Alors c'est maintenant.

Heley : Mais..

Lucas : J'ai dis maintenant Heley !

Elle tournait le regard vers sa soeur et revenait vers Atori par la suite, elle se téléportait. Je ne sais pas où elle était partie, Lucas ne m'en avait jamais parlé, mais il avait certainement prévu un plan de secours au cas où cette évènement arriverait.

Lucas : Tu ne l'auras jamais.

Seul Missa et Lucas était au courant d'où elle était partie, étant donnée que Brook avait une grande langue, ils ne lui en avaient pas parlé.

En réalité Heley c'était téléporté dans l'endroit où vivent les Kitsune et les hybide du genre néko et autres.. L'endroit le plus caché, et même des Dieux, elle courrait vers Shin le serrait contre lui et se mettait à pleurer.

Keiko arrivait vers elle, si ce genre d'évènement se produirait, ils savaient ce que cela voudrait dire, Lucas et Missa leur en avait parlé.

Keïko : SA va aller Heley, il ne te trouvera pas ici, tu es en sécurité.

Elle continuait de serrer Shin et tournait lentement le visage vers elle frontant ses yeux.

Heley : ET si il me trouve..

Keiko : Tant que tu restes ici sa ira.. Personne ne connait cette endroit.

Heley : Même pas un Dieu..

Elle détournait le regard n'en était pas si sur que ça, elle regardait vers Shin quelque instant mais revenait vers elle.

Keiko : Je ne pense pas non, nous avons jamais eu de visite d'un Dieu ici.

Heley : Alors.. Sa se peut que je ne reverrais plus mes parents ni ma soeur.

Elle passait une main dans ses cheveux, Heley finissait par la serrer à son tour posant sa tête contre elle.

Keiko : On savait que ce jour arriverais.. Une fois que tes parents ne se sentiront pas suivis par lui, alors ils viendront te rendre visite.

Heley : Oui.. Il n'avait pas l'air si méchant..

Keiko : A quoi ressemblait ce Dieu ?

Heley : Ils le connaisseint, ils l'ont appelé "Atori".

Elle tournait le regard vers Shin, il aurait très bien pu la prendre lorsqu'elle était bébé, mais il a préféré attendre que son corps se transforment pour qu'elle devienne plus une femme, elle n'a que quinze ans, il en avait sans doute assez d'attendre plus longtemps.

Pendant ce temps Lucas restait toujours en position de défense face à Atori, il restait devant sa femme et sa fille Brook.

Lucas : Brook, rejoins Benoit.

Il regardait bien vers Atori, moi je courrais jusqu'à ma chambre, je fouillais mes tiroirs, j'avais caché un bien si ce genre d'évènement se reproduirait, j'avais un double fond dans mon tiroir, j'avais caché durant ses quinze année, la bague de Hatchiko, je l'avais trouvé, Tsukune n'avait sans doute plus besoin de cette arme et lui avait renvoyé mais heureusement je l'avais trouvé avant, je tenais la bague dans la paume de main, les yeux du dragon s'ouvrait m'observant, si je ne suis pas assez puissant et que je la met, elle risque de me tuer, mais si je ne fais rien.. Je doute que Atori ne fera rien contre nous, il fera sans doute tout pour avoir Heley rien que pour lui, je sais ce qu'un Dieu est près à faire pour la personne dont il s'est imprégné.. Je repensais à Derek à ce moment là.

Lucas ne m'avait même pas vu partir, il était bien plus préoccupé à observer Atori.

Lucas : Si tu es venu pour avoir ma fille, retourne d'où tu viens, parce que tu ne l'auras jamais et je ne te dirais jamais où elle se trouve.



Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: quinze ans de passé   Dim 10 Fév - 23:59

La tension entre Benoit et Lucas était assez bouillante, il tentait malgré tout de garder son calme même si l'envie d'utiliser son couteau était assez forte. Il le regardait approcher voyant se qu'il faisait avec les légumes, il ricana malgré tout se tournant face à Lucas dirigeant la pointe de son couteau vers le pantalon de celui ci.

Benoit: tout n'est pas une question de rapidité, mais de savoir faire...tu serais bien étonné de savoir de quoi je suis capable ne me sous estime pas.

Il cessa de le menacer de son couteau, il ne devait pas oublier que c'était le fils de Gabriel et si il ne voulait pas se disputer à cause de son fils il devait se tenir à carreau. Il lança donc son couteau derrière lui qui se remit directement dans son étuis avec les autres couteau de cuisine.

Benoit: tu as raison on devrais essayer de s'entendre, au moins faire semblant pour Gabriel...mais tu sais se que je pense de toi réellement, je m'agace autant que ton père.

Il se taisait entendant la voix de Missa qui l'appelait, Lucas partit immédiatement Benoit marchait jusque la porte afin d'écouter sans pour autant s'y rendre lui aussi.
Atori dirigeant la mèche de cheveux de Heley afin de la renifler, il en prit le sourire et fini par se tourner vers Lucas.

Atori: Lucas cela faisait longtemps pourquoi se regard?

Il fronçait les sourcils et se tournait vers Heley, obliger par son père celle ci se téléportait. Atori retroussait le nez comprenant qu'il l'avait fait emmené dans un endroit sûr, il n'arrivait plus à la localisé. Il prit une grande respiration tentant malgré tout de garder son calme et remis sa veste correctement.

Atori: pourquoi me voir comme un ennemi Lucas? tu réagis comme ci j'étais venu pour la dévoré. C'est comme ça que tu te comporte avec ton petit frère c'est pas très gentil.

Brook ne comprenait pas, sa soeur avait disparu et n'as pas été mis au courant de toute ses histoires.

Brook: pourquoi ta fait partir Helley papa? cet homme lui veux du mal c'est ça?

Atori: A cause de mon père j'ai mauvaise réputation, j'étais pas venu l'enlevé idiot de frère!

Missa: si se que tu dit est vrai alors laisse la tranquille.

Atori: je voulais juste la rencontré, je ne vois pas en quoi c'est mal maintenant arrêter de me regarder comme ci j'étais un monstre sa commence à m'agacer.

Il baissa le regarder vers Brook quelque instant se s'accroupis le sourire aux lèvres, il fit signe du doigt pour qu'elle approche. Celle ci n'avait pas le choix et se mis à approcher de lui dérapant sur le sol, courbant ses oreilles vers l'arrière, elle râla.

Brook: mais laissez moi espèce de gros plein de soupe!

Une fois assez proche il attrapa son visage afin de la regarder droit dans les yeux.

Missa: laissez la!

Atori: ta soeur dois déjà te manquez pas vrai?

Brook: qu'est ce que sa peux vous faire? et lâchez mon visage vous faites mal!

Atori: ou est ta soeur Brook?

Brook: j'en sais rien moi!

Atori: ma raconte pas de connerie! c'est ta jumelle et ta du sang de Kitsune tu peux sentir sa présence même si elle se retrouverais au fin fond de l'espace! alors je reformule ma question ou es t'elle?

Elle ne répondit pas, mais les yeux de Atori virait du bleu au jaune continuant de fixer la petite Brook qui tentait de cacher sa peur. Atori concentré voyait le lieux autour de lui changer, les paysages défilait montrant le chemin jusqu'à Helley. Il sourit voyant le repaire cacher des Kitsune et la petite Helley dans les bras de sa grand mère. Avant même qu'il puisse en voir plus il recevait une tasse de café sur le visage qui explosa à l'impact. Ses yeux redevins bleu glacé, il se redressait tournant le regard vers Missa.

Atori: non merci je n'aime pas beaucoup le café.

Missa: ne touchez plus au visage de ma fille!

Atori: elle est pourtant si gentille, elle m'a montrer le chemin jusqu'à sa soeur.

Brook: j'ai rien fait!

Atori: pas consciemment jeune fille.


J'étais toujours sur mon toit, mais j'avais malgré tout entendu la conversation. Je savais que Atori allait finir par se manifesté, je sautais jusque la fenêtre de la chambre ou je vis Gabriel fouiller dans ses affaires pour y trouver la bague de Hatchiko. Je me téléportais à l'intérieur poussant rapidement Gabriel contre le mur et appuyait mon corps contre son dos.

Derek: Chut.

Je tendais ma main vers une radio poser sur son meuble allumant la radio afin que les autres en bas ne puisse pas m'entendre. J'avais un petit sourire narquois, je posais ma main sur son épaule et descendait lentement le long de son bras jusqu'à sa main qui maintenait fermement la bague.

Derek: inutile d'arriver à cet extrémité, Atori ne ferais rien à la petite Helley.

Je la lui repris et la lançait loin de nous, je me décalais pas malgré tout et frôlait mon visage dans ses cheveux reniflant son odeur. Je peux enfin sentir la véritable odeur de Gabriel, sa faisait si longtemps et pourtant je ne l'ai pas oublier.

Derek: pourquoi respire tu aussi rapidement? c'est de la peur ou...je t'excite?

Je ricanais me moquant un peu de lui, mais fini par me reculer le regardant droit dans les yeux.

Derek: pourquoi tu m'as fuis comme la peste tout à l'heure? tu as peur de m'affronté? d'un côté ta bien raison, je t'aurais pris sur mon destrier et emmené très très loin d'ici.

A nouveau me m'approchait de lui, je m'amusais de le voir si mal à l'aise et le fait qu'on pourrait nous surprendre montait mon niveau d'adrénaline et sa me plaisait d'avantage. Utilisant ma rapidité j'y attrapait ses deux mains les plaçant au dessus de sa tête et y approchait mon visage du sien assez proche pour qu'il puissance sentir mon souffre sur ses lèvres.

Derek: Tu n'as aucune inquiétude à te faire pour Atori, il n'a pas les même intentions que Valas...par contre tu devrais t'inquiété pour toi, car moi je pourrais être une plus grande menace...rhoo, est ce que je serais au point crapuleux pour te forcer?

Je mordillais sa lèvres inférieur avant de lui répodnre.

derek: oh oui je le suis et je sais que tu kifferais ça.

la porte de la chambre s'ouvrait, mais avant même que Benoit regardant dans la pièce me vois je m'éclipsais.

Benoit: à tu es la! qu'est ce que tu fou?

Il s'avançait éteignant la radio.

Benoit: tu crois vraiment que c'est le moment d'écouter de la musique? Atori à retrouver la trace de Heley grâce à Brook. Est ce que ça va?

Il s'approchait de lui passant sa main sur son visage.

Benoit: si tu serais pas un vampire, on pourrait presque croire que t'es fiévreux...tu t'inquiète pour Heley c'est ça? t'inquiète donc pas je ne pense pas que Atori veux lui faire du mal, aller viens reste pas dans ton coin.

Il lui posa un baiser et fit un grimace le regardant de haut en bas.

benoit: ta changer de parfum? bizarre c'est pas un parfum qui te ressemble...peut importe on y va?

Il sortait de la chambre descendant à l'étage rejoignant les autres, Atori c'était installe dans le divan croisant les bras regardant vers Lucas.

Atori: arrête de me regarder comme ça! j'ai pas l'intention de forcer quoi que se soit avec Heley! je ne suis pas Valas, je l’emmènerais pas je sais ou pour la prendre de force...je veux la connaitre et qu'elle me connaisse, si elle veux pas de moi alors je partirais pour toujours de sa vie.

Missa: et même si se que vous dites est vrai, elle n'a que quinze ans.

Atori: et alors? arrête moi si je me trompe mais pour une Kitsune les femmes sont déjà mature à l'age de quatorze ans non?

Missa tournait le regard car dans le monde des Kitsune c'était leurs façon de vivre en effet et ne savais pas quoi répondre.

****

Shin se doutait qu'à la venu de Heley c'est que le dieu en question c'était manifester, il serait fort sa petite fille contre lui tentant de la calmer.

Shin: Sssh, ça va aller Heley ici rien ne peux t'arriver je te le promet.

Il regardait vers sa femme inquiet malgré tout, il aurait préféré que se jour n'arrive jamais.

Shin: bien sûr que si tu reverais tes parents ne dit pas de bêtise, c'est juste que sa sera pas tout de suite. Je vais tout faire pour arranger les choses Heley, tu sais bien que je ferais n'importe quoi pour toi.

Il n'aurait pas contre jamais crus que sa serait Atori, il est vrai qu'il aurait pu déjà l'enlevé pendant qu'elle était faible et bébé, mais il en a rien fait. Alors qu'il pensait justement à lui celui ci apparu, Shin ouvrant grand les yeux n'en revenant pas.

Shin: comment?

Atori avait créer un double de lui, sans que Lucas et les autres s'en ai rendu compte.

Atori: la petite Brook..les jumeaux ont des liens assez étonnant surtout chez les Kitsune.

Shin ferma les yeux n'ayant plus songer qu'il aurait pus se servir de sa soeur pour retrouver ça trace.

Shin: ne l’emmène pas Atori.

Atori: j'en ai pas l'intention, pourquoi vous pensez tous que j'ai l'intention d'enlever Heley? parce que mon père à fait de même avec Derek? je lui ferais rien, j'ai juste envie de la connaitre simplement.

Il regardait vers Heley avec le sourire ayant encore l'envie de sentir l'odeur sur ses cheveux, mais restait à l'écart d'elle pour ne pas l'effrayer.

Atori: Heley je comprend que tu es peur de moi, tes parents t'on s'en doute expliquer se que mon père à fait...l'histoire de l’imprégnation et tout le reste, mais...je ne ferais rien contre ta volonté. si tu veux que je parte alors je m'en irais.

Il regarda à nouveau vers Shin.

Atori: r'envoie la chez elle Shin, l'éloigné de sa famille c'est comme réagir de la même façon que Valas lorsqu'il a emmené Derek loins de la sienne...c'est pas se que je souhaite.

Shin: comment je pourrais te faire confiance Atori après se que tu as commis dans le passé.

Atori: je peux pas changer mes fautes pas c'est vrai, mais si j'avais réellement de mauvaise intention Shin..rien ne m'aurais empêcher de te tuer maintenant et prendre Heley pour l'emmené avec moi. je n'ai rien fait de cela, c'est pas dans mon objectif. Comme je te l'ai dit je veux seulement la connaitre d'avantage, Heley? r'envoie la chez elle.

Shin: que désire tu Heley? je peux te r'envoyer chez toi...je pense pas que Atori nous mente, mais je te surveillerait de près.

il fermait ses mains l'une contre l'autre, une lumière éblouissante apparu et lorsqu'il tendit sa main dans sa direction une petite boule de poile enrouler sur lui même apparu dans sa main.

Spoiler:
 

Shin: elle s'appelle Perle et c'est une renarde de glace, elle te protégerait et lorsque qu'elle sentira que tu es en danger, elle me le fera savoir aussi tôt.

Celle ci se mit à voler autour de Heley poussant des petits cris comme ci elle était heureuse de la rencontrer.

Shin: je vais te renvoyer chez toi maintenant, tu expliquera la situation à ton papa, j'ai pas envie qu'il vienne me crier dessus.

Il fini par la téléporter pour la renvoyer chez Gabriel, le clone d'Atori disparaissait après elle. Shin tournait le regard vers keiko tout de même inquiet.

Shin: j'espère que je n'ai pas fait une bêtise, mais de toute façon il a trouver se lieux...on n'aurait pas pu la cacher.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: quinze ans de passé   Lun 11 Fév - 7:13

Je regardais toujours la bague et hésitait de la porter, c'est trop dangereux et je sais à quel point on peut en devenir accro.. Mais Atori va être près à tout pour avoir Heley, comme l'a fait son père Valas..

Je tournais le regard ayant senti la présence de quelqu'un mais je n'eut pas le temps de le regarder qu'il me poussait contre le mur, je serrais la bague afin de la cacher honteux d'avoir été tenté de la mettre mais aussi, peur qu'on la prenne et l'utilise.

Je relâchais la pression de ma main comprenant qu'il s'agissait de Derek, j'en fus bien entendu surpris et très mal à l'aise. Je serrais la main sentant qu'il tentait de prendre la bague, je baissais le regard afin de regarder sa main qui allait vers la mienne, il finissait par prendre la bague et la jeter plus loin, j'en détournais légèrement le regard l'écoutant.

J'étais plus que mal à l'aise, après tout c'est moi qui l'ai quitté et on a plus eu de nouvelle depuis ce jour.. Mais également à propos de ce que m'avait dit Brook, Derek engage des femmes pour qu'elle prenne mon apparence...

Je levais légèrement la tête, lorsqu'il me posait cette question, j'en fus encore plus mal, ma gorge était noué et il est vrai que ma respiration était bien plus rapide, le fait qu'il soit aussi proche de moi..

Gabriel : Derek..

Il finissait par se décaler, je me retournais restant contre le mur, je le regardais bien mais finissait par détourner le regard.

Gabriel : Après ce qu'il sait passé, j'avais assez peur de revenir vers toi, je comprendrais que tu me détestes et parler de ça, sa nous ferait encore plus mal qu'autre chose alors..

Il m'aurait prit avec lui, j'en fus assez surpris tout de même de sa façon de réagir, j'aurais imaginé qu'il m'en voudrait beaucoup de l'avoir quitté et surtout pour aller vers Benoit, mais au lieu de ça, on dirait que sa lui fait plaisir de me revoir. Je pense que je lui ais surtout beaucoup manqué, mais il m'a manqué à un point qu'il ne pourrait pas imaginé lui aussi.

J'étais toujours aussi mal à l'aise, j'avais d'ailleurs du mal à trouver les mots afin de lui parler.. Je fus malgré tout très surpris lorsqu'il utilisait sa rapidité pour se replacer contre moi et tenir mes deux mains au dessus de ma tête, lorsqu'il approchait ses lèvres des miennes, j'en ouvrais légèrement la bouche et le regardait de nouveau.

Gabriel : Derek..

Je ne comprenais pas vraiment ce qu'il se passait, j'ai l'impression qu'il n'a plus couché et qu'il est en manque depuis ses quinzaine dernière année, mais le fait qu'il soit aussi proche de moi, m'excitait je dois l'avouer, j'aime toujours Derek, bien que je tente de le cacher à Benoit durant tout ce temps.. je ne savais pas comment réagir face à lui.. Je sais que se n'est pas bien, qu'il faut que je le retire de moi, parce que si Benoit rentre.. Je.. Je pensais à autre chose lorsqu'il se remettait à parler.

Gabriel : Je vois..

Hum ? C'est à moi que je devrais m'inquiéter, il serait capable de me forcer à.. Bien sûr qu'il en serait capable, tu le connais non Gabriel ? J'en détournais le regard à cette instant.

Gabriel : On ne devrait pas faire ça Derek..

Je revenais vers lui sentant qu'il mordillait ma lèvre, j'en serrais les poings ayant du mal à retenir mes émotions. Je m'apprêtais à lui répondre, sous ses dernières paroles, mais il disparaissait, je me remettais comme il faut voyant Benoit entrer, j'étais encore... surpris de ce qu'il venait de se passer, j'avais du mal à penser autre chose qu'à ce qu'il venait de se passer avec Derek, mon coeur était encore tout chamboulée et j'avais encore des tas de frissons dans tout mon corps. Je regardais malgré tout vers Benoit.

Je tournais lentement la tête vers la radio et écoutait ce que disait Benoit.

Gabriel : Hum oui... Je vais bien, désolé j'avais besoin d'être seul pour réfléchir.

Je reprenais mon sérieux et tournait le regard vers la fenêtre, où était parti Derek ? Est-ce qu'il est toujours là, à nous écouter ?

Gabriel : Que compte faire Lucas alors.. Je pense que Atori ne fera aucun mal à Heley, je comprend qu'il veuille la protéger, mais s'il est imprégné d'elle, on n'a pas de raison de s'inquiéter, il n'en fera rien..

Je dis ça, parce que c'est Derek qui me l'a dit, mais jusqu'où était-il près à aller pour l'obtenir, s'il venait à le prendre avec lui.

Je revenais vers Benoit qui s'approchait de moi, posant sa main sur mon visage, j'en était toujours autant mal était toujours dans le même état.. J'en toussais de ce que me disais Benoit.

Gabriel : Ah.. Ah bon.. Oui c'est ça je m'inquiète pour elle..

Je gardais les yeux ouverts lorsqu'il me laisser un baisé, voilà qu'il me parlait de mon parfum bien entendu je me doutais bien que celui qu'il sentait était celui de Derek. Je lui répondais juste par un sourire et finissait par le rejoindre, je marchais derrière lui la tête baissée, restant dans mes pensées et réfléchissait à ce qu'il venait de se passer entre Derek et moi..

Lucas était toujours en froid avec Atori, depuis qu'il sait que Heley avait été imprégné, il a tout fait pour la protéger, bien plus elle que sa soeur, d'ailleurs il y a eu beaucoup de scène de jalousie. Lorsqu'elle fut assez grande et apte à comprendre, Lucas avait tout expliqué à sa fille de sa situation.. Ce genre de chose la punie durant ses quinze dernière année, elle ne pouvait pas sortir toute seul, elle devait toujours être accompagnée, elle ne pouvait pas faire grand chose, Lucas voulait l'a protéger, tout parents aurait réagit ainsi pour sauver ses enfants de quelqu'un, surtout ce qu'on a vécu lorsque Valas désirait récupérer Derek et l'obtenir rien que pour lui, c'est à cause de lui qu'on avait peur que se jour arriverait.

Lucas : Tu bluffes.. Je sais ce que un Dieu est capable de faire afin d'obtenir la personne dont il s'est imprégné, en plus c'est de ton père qu'il s'agit, tu es son fils, et tu lui ressembles étrangement. Je n'ai pas confiance en toi, je trouverais la même Pierre qui a coupé l'imprégnation de ton père.

J'écoutais leurs conversation sans rien dire, j'étais toujours autant dans la lune pourtant il s'agit de ma petite fille, alors.. Je devrais être plus concentré.

Lucas tournait le regard vers sa femme lorsqu'elle prenait la parole, il revenait vers Atori retroussant le nez et serraient les poings de sa réponse, c'était peut-être la vérité mais pour Lucas, sa fille était encore son bébé.

Lucas : Elle n'est pas seulement une Kitsune, elle a également mes gênes, et donc, elle n'est pas encore mure à mon goût.

Il détournait le regard par la suite.

Lucas : Et je doute qu'elle va vous tomber dans les bras, elle a peur de vous après tout les histoires que je lui ais raconté de cette imprégnation.

Du côté de Heley, elle était toujours dans les bras de sa grand-mère, mais se décalait afin de les écouter, elle c'était beaucoup calmée désormais et se demandait ce qu'il se passait du côté de ses parents, mais elle tournait le regard voyant Atori arriver en face d'elle, elle en serrait la robe de Keiko, celle-ci la mettait derrière elle et regardait bien en direction de ce Demi-Dieu, se demandant comment avait-il pu faire pour arriver jusqu'ici, Heley observait Atori malgré tout.

Keiko : Tu as utilisé Brook pour trouver cette endroit..

Heley écoutait ce qu'il se disait, elle se demandait pourquoi un homme aussi beau la désirait-elle autant. Heley fut plus rassurée des paroles que lui disait Atori, elle retirait ses mains de la robe de sa grand-mère et continuait de l'observer, surtout lorsqu'il se mettait à lui parler.

Heley : Hum oui ils m'en ont parlé, ils ont dit que tu étais dangereux comme le Dieu Valas.. Mais tu n'as pas l'air d'être méchant..

Elle se retirait de Keiko, celle-ci penchait la tête pour la regarder. Ses oreilles était penchée en arrière, assez intimidée face à lui.

Keiko : Shin à raison.. On ne devait pas te faire confiance. Il s'agit de notre petite fille, on fera tout pour la protéger.

Heley baissait les yeux écoutant ses paroles, toute ses années son père le coupé du monde comparée à Brook à cause de cette imprégnation, et pourtant, ils ne savaient même pas de qui il s'agissait, elle se rendait compte que peut-être que.. Ses parents se trompait sur les intentions de ce Dieu, il ne semblait pas lui vouloir du mal, ni même la séparer de sa famille.

Elle en relevait la tête pour le regarder de nouveau, les laissant discuter entre eux, jusqu'à ce que Shin finisse par lui demander ce qu'elle désirait, elle ouvrait la bouche ne sachant pas quoi dire.

Heley : Je.. Je veux rester près de ma soeur.. Mon père et ma mère.

Elle fut surprise voyant cette petite boule de poil apparaître, elle en souriait admirée par cette créature qui était très mignonne, elle levait les yeux vers Shin.

Heley : Elle est magnifique.. Merci.

Elle faisait un signe de la tête en direction de Shin, aussi tôt elle fut téléporter jusque chez elle, avec son nouveau compagnon Perle. Atori disparaissait aussi tôt, Keiko tournait le regard vers son mari.

Keiko : Est-ce que c'était la bonne décision.. ?

Elle écoutait ses parole et baissait légèrement le regard.

Keiko : Oui tu as raison.. On aurait rien pu faire d'autre, j'espère qu'il nous disait la vérité, qu'il ne ferait rien contre elle..

Lorsque Heley réapparaissait, Lucas en fut surpris.

Lucas : Heley.. Pourquoi tu es revenue ?

Elle détournait le regard, elle avait Perle dans ses mains et la caressait du bout des doigt.

Heley : Il a dit qu'il ne me ferait pas de mal, et il ne compte pas me séparer de vous alors..

Lucas tournait rapidement le regard vers Atori.

Lucas :Tu as été jusqu'à elle.

Il ne savait plus quoi faire, il ne pouvait pas laisser sa fille seul à seul avec cette homme, c'est-ce qu'il se disait, il avait bien trop peur de ce qu'il pourrait lui faire, et se doutait ses intentions, après tout sa reste un homme.

Lucas : Bien tu désires l'apprendre à la connaître, mais je resterais sans cesse auprès de ma fille, hors de question que tu soit seul avec elle c'est ma condition.

Heley ne disait rien, elle sans allait jusquà la cuisine, Lucas tournait le regard vers elle.

Lucas : Où vas-tu ?!

Elle s'arrêtait.

Heley : Je me servir un verre d'eau.

Lucas : Hum.. je vais le faire.

Il tendait la main dans sa direction, un verre d'eau apparu, elle détournait le regard et lui arrachait le verre des mains, elle sans que désormais, elle sera encore plus couvée par son père maintenant, qu'elle ne pourra même plus se laver ou aller au toilette sans qu'il soit à côté de la porte..

Elle tournait discrètement le regard vers Atori l'admirant, mais détournait rapidement le regard lorsqu'elle vu qu'il la regarder, elle était impressionné devant lui.

Gabriel : Lucas, tu ne pourras pas la surveiller vingt quatre heure sur vingt-quatre non,

Lucas : Bien sûr que si je serais..

Je soupirais de sa réponse

Gabriel : Ce que je tente de te dire c'est que.. tu devrais la laisser respirer, sinon elle finira pas te détester.

Il croisait les bras regardant vers Atori.

Lucas : Elle me détestera mais elle se rendra compte que j'ai fais ça pour son bien.

Heley : vous pouvez arrêtez de parlez de moi comme-ci je n'étais pas là..

Elle attrapait la main de sa soeur.

Heley : Je ne suis pas toute seul, je suis avec Brook, donc pas besoin de t'inquiéter tu vois..

Elle montait les escalier pour aller jusqu'à la chambre où Benoit faisait c'est création de robe, elle s'asseyait sur le lit plus que mal à l'aise de cette situation, elle levait le regard vers sa soeur.

Heley : Je ne comprend pas pourquoi c'est de moi qu'il s'est imprégnée.. Entre nous deux, tu es celle qui est la plus jolie après tout..

Elle détournait le regard à cette instant, elle jouait avec le drap de la couverture du lit. Mais voyant Perle jouet avec ses doigts qui bougeait, elle en souriait et s'amusait avec elle.

Heley : Il me rend mal à l'aise.. Il est très beau.. Mais, je n'arrive même pas à le regarder dans les yeux alors.. J'arriverais encore moins à mettre un mot après l'autre, qu'est-ce que tu ferais à ma place..

Elle levait le regard vers sa soeur, elle sait qu'elle, était loin d'être timide et intimidée si sa aurait été son cas, elle aurait bien aimée lui ressemblée en tout, elle sans inférieur sa soeur Brook.

De mon côté, j'étais toujours dans mes pensées de ce qui c'était passé, si sa continue Benoit va se rendre compte qu'il y a quelque chose de bizarre chez moi.. Qu'il sait passé quelque chose. Mais.. Je lui ais promis que je ne lui cacherais plus rien, alors je devrais lui parler de la visite de Derek.. Oui c'est ce que je vais faire.

Gabriel : Je reviens, il faut que je parle à Benoit en tête à tête.

Lucas, c'était assis juste en face de Atori afin de le garder à l'oeil, sa ne lui plaisait déjà pas de laisser sa fille toute seul, mais.. Elle était avec Brook alors..

Je partais avec Benoit jusqu'à une pièce à côté pour qu'on soit seul, je me mettais dos à lui mais finissait par le regarder.

Gabriel : Derek est venu me voir..

Je baissais le regard encore tout chamboulé.

Gabriel : C'était une rencontre assez.. Etrange, je n'ai pas vraiment tout compris.. Mais je ne veux rien te cacher Benoit, alors je te le dis.

Je ne veux rien lui cacher c'est ce que je dis mais.. Est-ce que j'ai vais lui dire ce qu'il c'est passé, j'en détournais le regard n'osant pas.

Gabriel : il ne sait rien passé, on a juste discuté, il était là et il a vu Atori, alors il c'est inquiété, mais il sait qu'il ne fera rien contre Heley, c'est ce qu'il m'a dit.

Lucas baissait le regard, il avait écouter la discussion, il se levait rapidement tournant le regard vers sa femme.

Lucas : Tu veux bien le surveiller, je reviens.

Il se volatilisait afin de se retrouver nez à nez avec Derek, il était toujours proche de ma maison.

Lucas : Alors, tu as enfin pris ton courage à deux mains et tu as été le voir.. ?

Il fit un sourire en coin, voyant la tête qu'il faisait, c'est que cette rencontre c'était plutôt bien passé.

Lucas : Raconte moi ce qu'il sait passé, qu'est-ce que tu attends ?! Je sais que vous vous aimez toujours, et Benoit n'est pas la personne qui rendra heureux Gabriel j'en suis sur. Tu es celui dont il rêve, alors bat toi pour le récupérer, vous êtes plus fort que ça non.. Sa fait quinze ans que je te le dis, et sa fait quinze ans que tu fais le dure oreille, pourquoi tu bouges seulement maintenant.. SA va être encore plus dure de le récupérer maintenant.

Il en fit un soupir.. Il passait sa main dans ses cheveux.

Lucas : En plus c'est Atori qui est imprégné de Heley.. SA n'aurait pas plus être pire..J'aurais encore préféré que se soit une Déesse.. C'est vrai, au moins je n'aurais pas eu de soucis à me craindre la dessus, et je vos mal une déesse utiliser des... Objets humph soit ! C'est ton fils, ce qui veut aussi dire qu'ils font partie de la même famille !

Il retirait sa main de son visage soupirant une nouvelle fois.

Lucas : Enfin soit.. Tu compte faire quoi maintenant.




Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: quinze ans de passé   Lun 11 Fév - 23:31

Lucas était vraiment étonné que Atori est pu la retrouver avec tant de facilité et Missa également d'ailleurs, elle pensait que sa fille serait en sécurité auprès de son père, mais elle c'était trompé. Atori est plus malin qu'il ne l'y parait, qui aurait penser utiliser sa soeur jumelle pour retrouver sa trace? même Missa n'aurait jamais songer à utiliser cette méthode.

Atori: je suis plein de ressource Lucas et tu vois, je l'ai pas enlevé pour autant alors si tu pouvais arrêter de me regarder comme ci j'étais un enleveur d'enfant sa serait gentil de ta part.

c'est peut être encore trop lui demander pour le moment, Benoit arrivant dans le salon s'appuyait contre le mur croisant les bras. Il pu s'empêcher de tant à autre de regarder en direction de Gabriel, il le trouvait bizarre depuis la chambre.

Atori: peur que je reste seul avec elle? de quoi à tu peur au juste? que je lui retire déjà sa belle robe?

Brook ouvrait légèrement la bouche imaginant sa soeur se faire déshabiller par cette homme, Atori tournait le regard vers elle à se moment comme ci il avait comprit à quoi elle pensait. Elle regardait directement dans une autre direction se balançant d'avant en arrière mine de rien.

Atori: comme je te l'ai dit Lucas, j'ai pas l'intention de faire quoi que se soit contre sa volonté

Voilà qu'il venait d'avantage sévère avec elle au point il ne voulait même pas qu'elle aille elle même se chercher un verre d'eau. Son attitude ne plaisait pas à Atori, mais il ne répondit à son mécontentement que par des yeux plisser par contre Benoit n'avait pas sa langue dans sa poche.

Benoit: tu ne veux pas non plus lui mettre une laisse Lucas tant que tu y es? c'est ta fille et non un petit chien qui doit te suivre partout ou tu va.

Brook regardait sa soeur avec tristesse, elle c'était déjà pleins du comportement de son père autre fois et voilà que les choses empire depuis l'arriver d'Atori. Même Gabriel tente de résonner Lucas, mais sans résultat c'est Heley qui fini par montrer qu'elle en avait assez. Tout le monde tournait le regard vers elle, Brook la suivit sans discuté jusque la chambre.

Benoit: bravo le super papa, tu es vraiment doué pour t'occuper de jeune ados. Tu sais comment ça se termine se genre d'histoire en principe? elle en aura tellement marre qu'elle prendra ses clic et ses clac et fuguera, c'est vraiment se que tu souhaite?

Brook s'asseyait sur le lit regardant sa soeur avec un petit sourire

Brook: moi la plus jolie? tu plaisante j'espère Heley, tu es super craquante! un peu trop timide je peux pas le cacher tu ressemble beaucoup à grand père shin, mais...plus jolie que moi ça j'en doute. J'ai l'air d'une peste quand on me regard, mais toi tu serai la petite femme parfaite.

elle baissait les yeux vers cette petite créature toute mignonne qui jouait avec Heley, mais lorsqu'elle lui demandait conseil elle sourit s’agitant presque heureuse que sa soeur se face draguer par un si bel homme.

Brook: mais fonce Heley! comme tu l'as toi même dit ce mec est super sexy! il est très grand c'est vrai...il va devoir te porter pour t'embrasser, mais franchement si tu veux mon conseil tente le coup. Tu t'en fou de se que peux dire papa, fonce ma belle!

elle leva les deux mains comme pour l'arrêter.

Brook: attention! je ne dis pas que tu dois directement coucher avec lui! ne me méprend pas surtout, mais il veux apprendre à te connaitre alors fait de même. Essaye de connaitre ses véritables intention, qu'est ce qui serait pas à t'apporter et tout le tralala pour que tu sois heureuse...bon à mon avis un dieu ou demi-dieu je sais pas trop, dois s'en doute pouvoir tout t'offrir! MAIS ATTENTION! ne le laisse surtout pas t'acheté avec des belles choses.

Elle attrapait ses mains le serrant fort sans pour autant être brutal.

Brook: par contre si tu vois que c'est un sadique envoie le balader! si tu veux le voir un conseil ne dit rien à papa et maman, surtout papa....tu le connais il serait capable de t'attacher sur une chaise pour pas te perdre de vue.

Elle lâchait ses mains baissant la tête.

Brook: je dois t'avouer une chose Heley, je suis parfois jalouse de toi...à croire que papa te préfère, j'ai beau faire des bêtises et me faire remarquer il ne voit que toi. Je sort en cachette de la nuit et il le sait, mais il ne me fait pas autant de cinéma qu'à toi....je me sent un peu inférieur et invisible contrairement à toi.

Elle gonflait ses joues faisant la moue.

Brook: moi aussi j'ai envie qu'un dieu s'imprègne de moi, peut être que papa faisait un peu plus attention à moi. Mais se que soit un mec super canon! les cheveux noir de préférence et les yeux super bleu! ou vert j'aime aussi...qu'il soit pas trop malin, j'aime être plus intelligente que les garçons et aussi qu'il a le sens de l'humeur...oh et qu'il est un corps super sexy!

Elle se mit à rire attrapant sa soeur contre elle.

Brook: d'accord j'avoue que je suis très exigeante, mais sache ma soeurette adoré que si tu veux me parler hésite pas à venir me voir d'accord? et surtout si tu fais enfin retourner dans tout les sens, tu vois ou je veux en venir surtout hésite pas à me raconté! je veux TOUT les détails.

Depuis le salon Atori plissait les yeux en ayant assez d'être observer comme un animal étrange. Benoit tournait le regard vers Gabriel qui désirait le parler en privé, il en baissa les sourcils le suivant sans discuté.

Benoit: tu va enfin me dire pourquoi tu es étrange depuis tout à l'heure.

Il voulait préféré tout entendre sauf ça, on pouvait voir que sa lui faisait pas plaisir.

Benoit: c'était donc ça...je me doutais que tu porterais pas un parfum aussi horrible! pourquoi il est venu!

Il avait du mal à imaginer que c'était uniquement pour Atori qu'il était passé.

Benoit: Il était donc la même avant la venu de Atori, pourquoi? tu l'avais déjà croisé avant ça? tu le revois c'est ça?

Il voulait croire à Gabriel, mais il se rapelle dans l'état qu'il c'était trouver lorsqu'il la retrouver dans la chambre, il ne dit rien s'approchant de lui le poussant contre le frigo.

Benoit: N'oublie pas que t'es avoir moi maintenant Gabriel, je te l'aurait bien rappelé ici et maintenant sur la table de la cuisine mais...ta de la chance on a du monde à la maison et comme tu crie assez fort.

Il se décala de lui le regardant malgré tout du coin de l'oeil.

Benoit: Je suis pas quelqu'un de jaloux Gabriel, mais si je sais que tu le revois encore...mes mauvaise habitude rien de reprendre le dessus.

Il reprit sourire même si il était à moitié sincère.

Benoit: je vais devoir poser des pièges anti-Derek dans toute la maison maintenant, j'en reviens pas qu'il est oser se pointé chez moi celui la! je suis content malgré tout que tu m'es dit la vérité, mais tu mérite malgré tout que je te punisse! tu suera pour de bonne raison Gabriel Light.

Il tourna les talons rejoignant les autres dans le salon, il remarqua directement que Lucas n'était plus la.

Benoit: ou est passé ton ami Missa?

Missa: aucune idée, il sait éclipsé d'un coup.

Benoit: Surement falicité son "papa"

Missa: comment ça?

Benoit: rien et Atori ou il est passé?

Elle se tournait imméditament et vis qu'il avait effectivement disparu, elle se mettait à tourner autour de la table paniquant.

Missa: Lucas va me gronder!

benoit: il te suffira de mettre la queue entre les jambes, baissait les oreilles et faire des grand yeux tout brillant et il va craquer ma belle.

Missa: très drole Benoit.


J'étais appuyer contre un arbre me doutant que Lucas allait fini par me rejoindre, je souris d'avantage le regardant et avait même presque envie de rire.

Derek: mon courage à deux mains? qui te fais croire que je n'avais pas se courage? c'est pas moi qui à pris mes jambes à mon cou tout à l'heure c'est lui.

Cette fois il se mit à rire voyant comment Lucas se comportait, à croire que c'est lui le plus ravis des deux.

Derek: si je te dis que je l'ai presque fait bander rien qu'en lui mordant la lèvre sa te suffit comme explication?

Je me décalais de mon arbre marchant vers lui reprenant mon sérieux, sortant mon paquet de clope je m'approchait de lui.

Derek: j'ai pas attendu toutes ses années dans avoir une bonne raison Lucas, j'ai même bien fait. Je l'ai jamais vue aussi existé même lorsqu'on était encore ensemble, sa ma amusé et beaucoup.

J'allumais ma clope et pris une bonne bouffé avant de continuer à parler.

Derek: c'est justement parce que j'ai pris autant de temps avant de me manifesté que sa fait plus facile à le récupéré Lucas, il me l'a prouver tout à l'heure...il avait très envie que j'arrache sa chemise.

Ah oui Atori, faut bien que je lui dise que j'étais au courant de cette histoire...bon je me lance.

derek: j'étais au courant, enfin depuis très peu seulement. Atori c'était pointé chez moi sans donner la peine de passer un coup de fil, il a pu voir à quel point je pouvais être souple quand je veux...soit se con ma surpris en pleine action et tout sa pour me dire que c'était pour me prévenir que c'était lui qui c'était imprégné d'Heley.

Je pris une nouvelle bouffé de ma cigarette comme pour reprendre mon souffle.

Derek: j'ai passé mes nerfs sur lui à se moment la, j'avais crue un instant voir Valas. Mais j'ai bien vite changer d'avis, il est pas comme lui à se niveau la malgré se que tu pense. C'est vrai que sa chose c'est mon fils et donc l'oncle de Heley, mais il sont bien plus étranger qu'on pourrait le croire et pour un dieu ils sont pas la même notion de la famille que nous. Il ne fera rien qu'il puisse blessé Heley Lucas, c'est dur à croire mais je suis sur que ta rien a craindre.

Je finissais ma cigarette et la jeta à terre l'écrasant avec mon talon.

Derek: pour se qui est de gabriel, je vais le laisser mariné dans son jus pour le moment. Je le connais très bien et il ne va pas arrêter de penser à se qu'il sait passé. Il va pas en dormir de la nuit ayant ces images qui tourneront en boucle dans sa tête, il va se dire qu'il faut qu'il mettre interme avec moi "pensant à Benoit" c'est qui viendra me voir et la...je m'occuperais du reste.

je souris me voyant déjà triomphant, je sais que je vais l'avoir rien qu'à moi et je compte bien lui faire passé un moment inoubliable. Au point qu'il en redemandera encore et encore et le fait que je vais ça dans le dos de Benoit me fais d'avantage d'effet, au fond j'aime m’approprier se qu'il m'appartient pas.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: quinze ans de passé   Mar 12 Fév - 6:25

Heley continuait de jouer avec Perle et finissait par la caresser, elle levait sa tête vers sa soeur qui avait toujours le dons de la consoler quand elle n'allait pas bien, et de la rebooster, elle lui souriait de ses paroles qu'elle lui disait.

Heley : Pourtant tout les garçons de tourne autour.. Alors.. On va dire qu'on est tout les deux jolies.

Elle gardait le sourire, elle fut tout de même surprise de ce qu'elle lui disait à propos d'Atori, elle rougissait légèrement détournant le regard.

Heley : Tu es sûr.. Je ne le connais même pas et c'est un Dieu.. Moi je suis juste une fille banale trop timide, je suis loin d'être à la hauteur.

Elle rougissait encore plus lorsque sa soeur parlait de coucher avec lui, elle ne savait plus où se mettre.

Heley : Je ne vais pas coucher avec lui le premier jour de toute façon Brook.. Ni même demain, ni même après demain d'ailleurs..

Elle finissait par arrêter de rougir regardant attentivement sa soeur, elle n'avait pas penser à ça mais c'est vrai, un Dieu-Demi-Dieu pourrait lui offrir des tas de chose, elle chipotait avec ses doigts réfléchissant à tout ça.

Heley : Je ne vais pas profiter de lui non plus, je ne suis pas comme ça. Il va penser que je ne resterais que près de lui, juste pour les cadeaux qu'il a à m'offrir.

Elle laissait sa soeur prendre ses mains et faisait des petits yeux dans sa direction lorsqu'elle lui disait cela.Elle fut surprise de ce qu'elle lui disait, elle approchait son visage d'elle.

heley : Tu crois qu'il est sadique ?!

Elle reculait par la suite baissant le regard.

Heley : Oui je sais ça.. Mais il va me suivre n'importe où j'irais.

Elle levait de nouveau la tête pour regarder sa soeur, elle n'aurait jamais imaginée que sa soeur pouvait être jalouse d'elle, parce qu'elle l'était elle aussi.

Heley : Ah bon, je ne savais pas.. Moi aussi j'étais jalouse de toi, parce que justement toi tu avais bien plus de liberté que moi.. Tu avais beau faire tout ce que tu voulais, il ne te disait rien, que moi je voulais partir une journée à la mer, j'ai jamais pu y aller sans qu'il ne vienne avec moi.. Alors.. Je n'ai jamais eu beaucoup d'ami à part les tiens, c'est peut-être à cause de ça que je me suis renfermé et que je suis aussi timide.. j'aurais préféré être toi.

Elle prenait Prune dans ses mains et le posait sur ses jambes afin de la caresser tout en écoutant sa soeur.

Heley : Même si un Dieu ne s'imprègne pas de toi, je suis sur que tu trouveras quelqu'un de bien, de toute façon tu n'auras pas dure à trouver un très beau garçon comme avec le style qui te plaît.

Elle se mettait elle aussi à rire avec sa soeur et passait ses mains derrière elle, Prune était légèrement écrasée entre eux deux, jusqu'à ce qu'il finisse par se retirer. Elle se remettait à rougisser de ce qu'elle venait de lui dire

Heley : Hum oui d'accord, je te dirais tout.. Mais pas tout en détail non plus, sa me met déjà mal à l'aise rien que d'y penser.






Je venais de dire la vérité à Benoit à propos de Derek, qu'il était venu jusqu'à moi.. Mais je ne lui ais réellement dit ce qu'il c'était passé, Derke m'a pratiquement sauté dessus, j'en étais assez mal à l'aise depuis tantôt d'ailleurs.

Lorsque Benoit me posait toute cette question, je le regardais bien sérieusement.

Gabriel : Bien sûr que non, je ne l'ai jamais revu depuis le jour où je suis partis avec toi Benoit.. Je pensais qu'on se faisait confiance non ?

Je fus surpris qu'il me pousse soudainement contre le frigo, je ne bougeais malgré tout pat d'où j'étais le regardant attentivement. Je sais comment est Benoit, est si il me dit ça, c'est qu'il a peur que je retourne auprès de Derek, il me veut rien que pour lui, j'en fis un sourire le regardant bien.

Gabriel : Même si Derek aurait tenté quelque chose, j'aurais refusé de toute manière, parce que je garde le même avis, Derek et moi c'est belle et bien terminé et tu es également rien cas moi.

Je continuais de lui sourire.

Gabriel : Et oui dommage qu'il y ait des gens, mais on devrait faire attention à ce qu'on dit, ils ont la faculté de nous entendre ne l'oublie pas.

Je le regardais se retirer de moi, j'écoutais ce qu'il me disait et je dois dire que cela ne me plaisait pas vraiment.

Gabriel : S'il vient me voir, il viendra mais se n'est pas pour autant qu'il se passera quelque chose pour autant, je t'ai choisis toi Benoit, je ne reviendrais pas sur ma décision.. J'ai vécu quinze merveilleuse année à tes côtés et je t'en remercie pour ça, tes quelqu'un de formidable et je le pense, je t'aime beaucoup.

Je ricanais tout de même de ce qu'il me disait.. Des pièges anti-Derek hein ? J'en détournais le regard, je savais que je finirais par le revoir tôt ou tard et je le craignais un peu aussi.. Mais je n'arrête pas de penser à son corps qui était contre le mien, ses lèvres toucher les miennes, je revenais à moi regardant de nouveau vers Benoit. Je lui souriais puisqu'il disait qu'il était content que je lui ais dis la vérité, oui je pense que sa aurait mal placé de ma part de le lui avoir caché.. ET puis, il aurait finis par le découvrir, et sa aurait été bien plus pire.

Gabriel : J'aime ça quand tu me punis mon très chère Benoit garay.

Il finissait par quitter la pièce pour rejoindre les autres, je finissais par le suivre, Lucas était partis, je me doutais bien qu'il nous avait écouter, est-ce que Benoit aurait raison, il est partis voir Derek ? Je détournais le regard vers la fenêtre, je me demandais où il se trouvait.

Missa n'avait même pas fait attention du fait que Atori c'était éclipsé, certainement pour voir Heley en tête à tête, Missa craignait le colère de Lucas après ça, mais il n'est pas non plus quelqu'un de méchant, il aime bien se montrer tel qu'elle mais en réalité, Lucas est vraiment comme moi, très gentil, il pardonne vite tout à tout le monde.

Heley finissait par quitter sa chambre, lorsqu'elle ouvrait sa porte, elle vit Atori regarder par la fenêtre pas loin de sa porte, elle prenait le courage à deux mains et marchait pour aller vers lui.

Heley : Tu.. Tu nous a écouté ?

elle rougissait encore plus se rappelant de tout la conversation avec sa soeur, c'était plutôt gênant et en plus elle lui avait dit que Atori était quelqu'un de très beau, et sans parler des rapports sexuelles que Brook lui avait parlé et ainsi de suite.

Elle détournait le regard n'osant pas trop le regard dans les yeux, de plus, il était très grand.

Heley : Je veux bien apprendre à te connaître, mais.. Faut pas que mon père le sache.

Elle le regardait du coin de l'oeil afin de voir sa réaction, elle le trouvait vraiment très séduisant, elle ne se rendait pas vraiment compte que c'était elle qui l'intéressait et pas quelqu'un d'autre.

Heley : C'est quoi exactement une imprégnation.. C'est comme.. Un coup de foudre ?


Lucas était bien content que son père ait venu me voir, et espérait bien que c'était dans la bonne vois, il le regardait avec un sourire afin de l'écouter, il levait un sourcils de ce qu'il disait, il ne pensait pas que se serait à ce point là.

Lucas : Bander juste en.. Lui mordant la lèvre, et bien, je n'aurais pas imaginé à ce point là mais temps mieux, je n'aime pas le savoir avec.. Benoit.

Derek semblait en tout cas très confiant, Lucas en croisait ses bras l"écouter dire.

Lucas : Ne soit pas si sur que toi tout de même, tu connais comment est Gabriel, il c'est beaucoup attaché à Benoit, il l'aime aussi bien que se ne soit rien comparé à toi mais.. Il ne voudra pas lui faire de mal, je pense que sa risque d'être plus compliqué que ça pour le récupérer Derek mais j'espère que tu as raisons, qu'il va te tomber rapidement dans les bras.

Il souriait.

Lucas : Je veux que vous soyez de nous réunis et que vous soyez tout deux heureux, c'est ce que je veux.

Il fut surpris que Atori soit venu jusqu'à Derek afin de lui dire la vérité sur Heley, il remettait ses bras le long de son corps et serrait les poings, il ne supportait pas le fait qu'il se soit imprégné de sa fille, il désirait encore la voir longtemps à ses côtés, savoir qu'elle pourrait tomber dans ses bras lui faisait peur, peur de la perdre.

Lucas : Peut-être qu'il n'a pas les mêmes intentions que Valas.. Mais sa reste un Dieu, ils sont tous égoïste et ne pense qu'à eux, Atori ne fait pas exception.. Je n'ai pas confiance en lui, depuis le jour où il a tenté de me tuer pour ne pas que je retire cette imprégnation que portait Valas sur toi.

Il regardait attentivement vers Derek.

Lucas : Même si j'accepte le fait qu'il "tente" d'apprendre à connaître ma fille, je resterais sur ses chevets afin qu'il ne lui face aucun mal, et je compte bien retrouver cette Pierre pour lui briser cette imprégnation, j'ai réussi une fois, je compte bien recommencer pour ma fille. Parce que pour moi, l'imprégnation n'est pas de l'amour, non.. Se n'est pas ça l'amour, sa ressemble plutôt à une malédiction.

Il écoutait le petit plan de son père, il soupirait d'ailleurs.

Lucas : J'espère pour toi que sa va se passer comme tu le dis, mais s'il n'en fait rien, tu vas revenir à la charge ? Fait tout de même attention, Benoit va tout faire pour le garder, et va savoir jusqu'où il va aller, bon je devrais y retourner, ils vont se demander où je suis passer aussi non.. Et puis, on ne sait jamais avec Atori.

Il passait sa main sur l'épaule de son père.

Lucas : Si tu as besoin d'aide je suis là ne l'oublie pas, allez je te laisse.

Il se téléportait pour réapparaître dans la salon, il vit aussi tôt que Atori n'était plus là.

Lucas : Où est passé Atori ?

Il tournait par ailleurs le regarde vers Missa

Lucas : Missa.. Je t'avais demandé de le surveiller.

Il levait la tête sentant sa présence avec sa fille.

Lucas : Hum..

Gabriel : Tu sais, tu devrais avoir confiance en ta fille Lucas, il ne va rien se passer, ils vont juste discuter et puis tu seras le sentir, si tu juges qu'ils vont trop loin alors interviens, mais discuter.. Cela n'est rien de mal tu sais.

Lucas : Bon.. D'accord.

Il se laissait tomber dans le fauteuil, attrapant la main de sa femme, il fermait les yeux afin d'écouter leurs conversation.

Gabriel : Je n'ai pas dit non plus de les écouter.

Lucas : Il faut bien que je me concentre si jamais sa va trop loin et si Atori joue les mains baladeuse sur ma fille.

J'en ricanais, est-ce que j'étais comme ça moi aussi ? Je suppose qu'on laisse plus de libre arbitre à un garçon qu'à une fille, c'est plus sensible après tout.

Je tournais quelque instant le regard vers Benoit mais finissait par regarder de nouveau vers Lucas, utilisant mes faculté pour parler avec lui par pensée afin que personne ne nous entende.

* Gabriel : Où étais-tu passé *

Lucas en ouvrait les yeux me regardant.

*Lucas : Avez Derek *

J'en étais sur..

*Gabriel : Ah.. Qu'est-ce qu'il t'a dit ? *

*Lucas : Oh.. Que tu as bien fallu bander rien que lorsqu'il ta mordu ta lèvre. *

J'en faisais des petits yeux lorsqu'il me disait cela et finissait par détourner le regard.

* Gabriel : Sa ne m'étonne pas de Derek ça.. *

* Lucas : Et il disait la vérité ? *

J'en avais ma gorge noué et ne répondait pas bandant un moment

*Gabriel : Bien sur que non.. Sa m'a fait plaisir de le voir, mais sa ne change pas au choix que j'ai fais, je suis avec Benoit maintenant. *

* Lucas : Oui bien entendu. *

Je finissais par m'assoier à côté de Benoit, posant ma main sur sa cuisse.

Gabriel : Alors vous compter avoir d'autre enfant ?

Lucas fut surpris par sa réponse, il tournait le regard vers Missa et revenait vers moi faisant un sourire en coin.

Lucas : Peut-être bien, on verra, on a encore bien le temps pour ça de toute manière étant donné qu'on peut vivre éternellement.. Mais pas pour le moment, j'ai déjà deux merveilleuse filles et je dois quoi m'occuper.

Il tournait par la suite le regard vers Benoit.

Lucas : Et vous.. Vous comptez avoir un "enfant" ensemble.

Gabriel : On en a déjà parlé et non, nous n'en souhaitons pas.

Lucas : Ah bon. * Temps mieux.. *

*Gabriel : Derek est toujours ici ? *

Lucas souriait de ma question.

*Lucas : Pourquoi tu veux savoir ça ? Tu as envie de le revoir ? *

*Gabriel : Hum.. Non, j'aimerais juste qu'il soit heureux et qu'il passe définitivement à autre chose.. *

*Lucas : Alors, je pense que vous aurez besoin d'une bonne conversation entre vous deux, entre adulte. Lui dire clairement ta façon de pensée, je t'ai déjà donné son adresse après tout, je vois pas pourquoi tu as peur de lui rendre visite, il a besoin d'explication, tu lui dois bien ça non ? *

J'avais toujours la main posé sur la cuisse de Benoit, je baissais légèrement le regard.

* Gabriel : Oui. Je vais y réfléchir. *

Lucas était plutôt fière de lui, Il aidait dans le plan de son père c'était son but.

Lucas : Bon, on va vous laissez nous.

Je levais bien la tête pour le regarder.

Gabriel : Ah bon ? Vous ne mangez pas ici ? vous pouvez passez la nuit ici, sa ferait plaisir aux enfants.

Lucas : Je ne voudrais pas vous dérangez plus longtemps, et puis les filles vont encore à l'école.

Gabriel : Elles savent se téléporter pour s'y rendre non ?

Lucas tournait le regard vers Benoit, se doutant qu'il préférait qu'il parte.

Lucas : Missa qu'en dis-tu ?


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: quinze ans de passé   Mer 13 Fév - 1:01


Brook s'amusait assez bien de la situation, c'était une grande première qu'un garçon s’intéresse à sa soeur du moins de cette façon et semblerait que elle ne reste pas indifférente non plus. Sans sa soeur sa vie ne serait sans doute pas aussi palpitante, Heley était à la fois sa soeur jumelle, mais également sa meilleurs amie et personne ne pourra remplacer ça. Riant elles se câlinaient tout les deux l'une contre l'autre, la petite regarde dans les bras de Heley levait la tête poussant un petit cris.

Brook: A première vue il semble pas sadique, commence pas à stressé pour rien Heley, mais méfie toi quand même de toute façon tu as mon numéro de portable...si il a des gestes déplacer j'arrive rapidement et lui mordrais la ou sa fait mal.

Elle se mettait à rire posant ses doigts sur sa bouche.

Brook que se soit une dieu ou non cet endroit reste toujours la partie la plus sensible, elle se levait pour sortir de la chambre et vis également Atori qui était la. Elle plissa les yeux lançant un regard noir gonflant les poils de sa queue comme un chat en colère.

Brook: tu nous espionne!

Atori: je voulais entendre la bel voix de Heley, pas vous espionner.

Brook: écouter sa voix c'est espionner!

Atori: ne me mord pas surtout.

Ses joues rougis et gonflait sous la colère, elle pointait son doigt dans sa direction.

Brook: tu vois que t'écoutait et puis sa se passera de cette façon si tu fais quelque chose de travers à ma soeur je te préviens! bon je vous laisse tout les deux! oublie pas se que je t'ai dit le géant.

Elle se tournait levant la queue vers le haut montrant son caractère et descendit à l'étage, Atori sourit baissant les yeux vers Heley.

Atori: je te dirais tout se que tu veux savoir sur moi Heley, je n'ai rien à cacher.

Il savait que son père écoutait en bas et comme sa première demande était que son père ne sache pas se qu'il se passe entre eux, il utilisa ses pouvoirs pour couper tout son. Lucas ne pourra pas entendre leurs conversion il baissa à nouveau les yeux la regardant avec un sourire satisfait.

Atori: l’imprégnation c'est...assez difficile à décrire, c'est comme expliquer se qu'est l'amour, la douleur. On sais se que c'est mais l'expliquer est encore autre chose. C'est un peu comme un coup de foudre, mais je dirais encore plus fort encore. Chaque penser ne va que pour la personne qu'on s’imprègne, on veux être constamment à ses côtés, on désire sans cesse le toucher..on veux se l'approprier.

Il s'accroupit afin qu'elle ne doivent plsu lever la tête pour le regarder.

Atori: et sa peux rendre un dieu fou également, c'est se qui est arriver à mon père. Tu connais l'histoire n'est ce pas? à cause de se qui reliait Derek et Gabriel, il n'avait pas le droit de s'en mêler. Ne pas avoir se qu'il désire le plus au monde lui a fait perdre la raison d'une certaine façon, c'est la raison qu'il l'a pousser à réagir comme ça.

Il tendait la main attrapant une mèche de ses cheveux la caressant du pouce.

Atori: je veux pas que tu sois effrayer par cette histoire Heley, la dernière chose que je penserais c'est de te faire souffrir de n'importe quel façon. Je te l'ai dit, si tu ne désire pas me voir dans les parages dit le moi et je disparaîtrais de ta vie.

Il fini par porter cette mèche de cheveux à ses lèvres fermant les yeux.

Atori: je suis tout de même content que tu es accepté de venir me parler, tu peux pas savoir se que sa me fait...j'aime ton odeur.

Il r'ouvrait les yeux afin de la regarder, il sentit qu'elle était mal à l'aise et n'avais pas l'habitude de se genre de contact.

Atori: Je sais que tu n'as jamais eu se genre de contact approcher avec un homme et je peux te cacher que j'en suis assez satisfait. Maintenant que tu 'es au courant pour moi, j'aimerais tant que tu me rejette pas être le seul homme à avoir le droit de t'approcher...je tiens de mon père et suis un dieu jaloux.

Il lâchait ses cheveux et se redressait baissant les yeux continuant de la contemplé.

Atori: pourrais je te rejoindre à "ton école"? je veux être sûr que personne d'autre t'approche...tant fais pas je t'empêcherais pas de vivre, mais je tiens à se qu'aucun homme te touche. D'ailleurs je vais même peut être m'inscrire dans la même classe que toi, qu'en dis tu? je vais pouvoir te contemplé pendant que tu travail.

Il sourit la voyant aussi gêner, il s'approchait d'elle se penchant afin de froler ses lèvres contre l'une de oreilles d'animal.

Atori: tu es encore plus radieuse lorsque tu rougis, décidément je raffole de ton odeur Heley. Un mélange à la fois doux et sucré...j'ai hâte qu'on face d'avantage connaissance. es tu toujours d'accord ou j'ai été trop vite avec toi? je voudrais pas t'effrayer.


****

Je continuais ma conversation avec mon fils, oui il est vrai que j'étais plus que sûr que moi. Je le serais pas si Gabriel n'avait pas réagis de cette façon tout à l'heure, il n'a même pas tenté de me repousser. C'est certain je l'ai pas laisser sans effet, si Benoit ne serait pas entrer dans la pièce j'aurais sens doute été plus loin. C'est dur à croire, mais je suis content qu'il soit entrer, j'ai laisser Gabriel sous sa faim. Il va me revenir affamer presque à me supplier de combler son vide.

Derek: je suis très sûr de moi Lucas, c'est beau être ton père tu ne le connais pas autant que moi je le connais...lorsqu'il désire quelque chose venant de moi, il halète, détourner le regard et serre les poings.

Je souriais satisfait repensant à la scène de tout à l'heure, la tête qu'il avait fait lorsque je lui est mordu la lèvres. Je redescendu sur terre regardant à nouveau mon fils, il n'en a pas l'air comme ça, mais il est aussi papapoule que Gabriel...voir d'avantage avec Heley.

Derek: Lucas, je comprend que tu t'inquiète pour Heley surtout avec se qu'il sais passé de mon côté, mais tu as déjà facilement trouver la pierre...je crois pas que les dragons feront deux fois la même erreur, tu n'as plus de livre pour trouver l'endroit ou elle est cacher.

Je soupirais regardant à l'heure de ma montre, je suis sérieusement en retard pour le travail! heureusement que c'est moi le patron et fait mes propres horaire.

Derek: Je néanmoins d'accord avec toi, l’imprégnation chez ses dieux c'est...un mensonge, c'est faux, c'est pas réelle. Il a suffit que cette imprégnation disparaisse et c'est fini comme ci jamais rien n'avait exister. Valas avait fait tous pour m'avoir au point d'aller contre leurs précieuse lois, pourquoi? pour ensuite désirer me descendre. Ne fait rien pour retirer cette imprégnation Lucas, Atori pourrait réagir avec colère et j'ai aucune envie que Heley ou toi subisse cette colère.

Je vais lui expliquer leurs façon "baiser" je l'ai jamais dit à personne même pas à Gabriel, pourquoi? avouer qu'il m'avait fait gémir presque aussi que Gabriel le faisiat pour moi? et tout ça pendant plusieurs heures d'affiler? oh que non j'ai pas l'intention de le dire à qui que se soit.

Derek: oué aller dépêche toi va rejoindre les autres, moi faut que je file au bureau. Si jamais Gabriel a des envies de me voir n'oublie pas de lui donner l'adresse ou je travail même si je pense que c'est déjà fait...j'ai hâte de lui montrer mon bureau.

Je levais les sourcils souriant et fini par tourner les talons pour retrouver ma moto, Benoit était assis dans le divan face à Missa qui avait déjà peur d'affronter Lucas. Celui ci arrivait remarquant directement l'absence d'Atori, elle baissa les oreilles tripotant sa blouse.

Missa: désolé mon chéris, j'ai juste tourner le regard quelque instant et voilà...

Benoit restait silencieux tournant le regard vers Gabriel qui s'assied à côté de lui, il ne remarqu'à pas tout de suite que son fils et lui communiquait entre eux. C'est lorsqu'il posa sa main sur sa cuisse qu'il le regarda correctement et vis ses expression changer de tant à autre, il vérifia chez Lucas également et malgré qu'il est cacher derrière ses lunettes noir il compris.

Benoit: je te rapelle Gabriel que c'es toi qui a pris cette décision d'enfant et non moi, tu désire pas en avoir d'autre, mais je comprend pourquoi...vue ceux que ta eu avec Derek, je me doute que tu sois effrayer.

Il ne regardait pas Gabriel, mais fixait Lucas en clignant à peine les yeux.

Brook: vous allez pas recommencer à vous disputer?

Benoit: désolé, Brook moi c'est pas mon intention.

Il avait presque oublier la présence de Brook qui avait laisser seule sa soeur avec Atori à l'étage, Benoit fini par fusiller Gabriel du regard qui proposait que Lucas.

Brook: oh oui! et si il faut je veux bien dormir sur le divan, je laisserais Atori dormir avec Heley.

Elle passait la langue tout en regardant vers son père, Missa fusilla sa fille montrant que c'était pas le moment de le taquiner à se sujet la.

Missa: je pense que la tension était assez grande, j'ai bien peur que si on accepte l'invitation que cela continuer ses longues discutions sur vous savez qui.

Benoit: je suis d'accord avec toi Missa, mais pour ma part j'ai jamais eu l'intention d'avoir se genre de discutions...pleins toi plutôt à ton mari.

Missa: bien, désolé Gabriel...mais je suis pas du genre à jouer avec le feu, j'ai peur que le dîner se finisse par des couteaux qui vol, on va rentrer.

Brook: mais maman!

Missa: Brook va chercher ta soeur s'il te plait.

Brook: d'accord maman.

Elle boudait, mais obéissait allant jusqu'au escalier et cria après ça soeur.

Brook: Heley on doit y aller! arrête tes mamours avec le géant!

Benoit tournait quelque instant le regard vers Gabriel voulant lui faire comprendre qu'il était en colère contre lui, il se leva marchant vers Brook et embrassant son front, il fit de même à Heley pour ensuite rejoindre sa chambre. Atori c'était déjà éclipsé impatient de retrouver la petite Heley très bientôt.

Missa: désolé Gabriel prochaine fois sa sera à toi de venir à la maison et bien sûr Benoit le bienvenu, n'est ce pas mon chéris.

Elle plissa les yeux en le regardant, Brook attrapa la main de sa mère attention d'être téléporter jusque la maison. Benoit attendait que Lucas et les autres soit partit pour rejoindre à nouveau Gabriel, les sourcils baisser au plus bas.

Benoit: qu'est ce que t'avais à dire à Lucas que je pouvais pas entendre? et n'essaye pas de nier, je sais que vous communiquer par télépathie tout à l'heure, il a des signes qui trompe pas. C'est à propos de Derek c'est ça? et de sa visite?

Il tournait la tête attrapant la pince attachant ses cheveux la retirant.

Benoit: la prochaine que tu sais que tu aura la visite de Lucas, dit le moi Gabriel que j'attache une corde à la cheville relier à une pierre et m'enfoncer au fond du lac!

il commençait à monter des escaliers, mais s'arrêta brusquement.

Benoit: oh, j'oubliais! j'espère que le canapé est confortable parce que c'est que tu va passer la nuit!

Il repartait jusque sa chambre claquant bien la porte derrière lui pour ensuite s'écrouler dans son lit serrant son oreiller.

Benoit: mince il est à peine 19h! vais pas me coucher maintenant humph...

Il se redressait sortant de sa chambre descendant à nouveau toujours aussi facher.

Benoit: hum!

Allant jusque la cuisine il sortit un gros pot de glace au chocolat, pris une cuillère, s'asseyait à la table mangenant directement dans le pot.

Benoit: ta faute je mange de la glace pour calmer mes nerfs! je vais grossir! et devenir un boudin! je te déteste!me regarde pas comme ça! tu aura pas la glace, elle est pour moi!


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: quinze ans de passé   Mer 13 Fév - 6:49

Heley devenait toute rouge, du fait que Atori avait écouté leur conversation, elle trouvait cela très gênant, elle détournait le regard n'osant même plus le regarder sur le coup. Brook elle, n'hésitait pas à dire ce qu'elle pensait, elle l'a regardait d'ailleurs partir, elle se retrouvait toute seul face à lui. Brook est très protectrice envers sa soeur, mais cette fois si, elle devra se débrouiller par elle même.. Heley levait le regard pour le regardant discrètement.

Elle détournait légèrement le regard écoutant ses explications.. De ce que voulait dire l'imprégnation, elle encore du mal à croire que c'était d'elle dont il c'était imprégner surtout après ses explication. Elle hochait légèrement la tête réfléchissant.

Heley : Je vois..

Elle levait de nouveau la tête pour le regarder, du moins jusqu'à ce qu'il finisse par s'accroupier pour être à sa hauteur, elle baissait la tête pour le regarder, elle le trouvait très beau sa c'est certains, elle avait surtout l'impression de rêver.

Heley : Oui.. On m'a expliqué jusqu'où il a fait pour avoir DErek rien que pour lui.. Mais une fois cette imprégnation retiré, il a tenté de l'envoyer à la mort.. Hum..

Elle le regardait prendre une mèche de ses cheveux, son coeur battait déjà plus rapidement rien que le fait qu'il face ça, elle l'observait avec intérêt, elle était très impressionné par lui.

Elle ouvrait légèrement la bouche le regardant faire lorsqu'il passait ses cheveux jusqu'à ses lèvres, elle avait vraiment l'impression de rêver. Et le fait qu'il lui dise tout ça, et face sa, l'a rendait mal à l'aise, elle en détournait le regard, ses oreilles se couchaient vers l'arrière.

Lorsqu'elle entendit de nouveau sa voix, elle se retournait vers afin de le regarder et de l'écouter.

Heley : Oui.. D'accord, de toute façon, je n'ai pas vraiment beaucoup d'ami... Et les copains de ma soeur ne m'intéresse pas, ils ne pensent qu'à une seul chose..

Elle rougissait surprise de ce qu'elle venait de dire, elle le regardait du coin de l'oeil malgré tout. Après tout, va savoir, elle se disait que lui aussi pensait peut-être à ça. Elle repensait d'ailleurs à la conversation qu'elle avait eu avec sa soeur, elle se demandait s'il était.. Sadique, elle en détournait de nouveau le regard imaginant des choses qu'elle aurait préféré éviter.

Elle sentait qu'il finissait par lâcher la mèche de ses cheveux pour ensuite se redresser, elle restait à regarder un point de la pièce où ils se trouvaient tout en l'écoutant, elle levait la tête surprise de cette demande.

Heley : Tu veux.. Aller avec moi à l'école.. Tu n'es pas obligé de faire ça tu sais, c'est pas si amusant que ça d'y aller. Si je pouvais, je n'irais plus, et puis.. Tu ne pourras pas aller à la même classe que moi, tu es trop âgée.

Elle était vraiment gênée, rien que le fait de s'imaginer dans la même classe que lui, toute les filles de la classes vont fondre devant lui c'est sur, qui pourrait croire que c'est elle qui l'intéresse. Elle souriait des compliment qu'il lui faisait, elle le regardait de nouveau.

Heley : C'est la première fois qu'un homme me dit toute ses choses.. Hum, oui je veux bien continuer à te voir, mais avec mon père..

Elle regardait ailleurs, d'ailleurs surpris qu'il ne soit pas encore venu la chercher. C'est à ce moment la qu'elle entendis Brook crier pour qu'ils s'en aille. Elle levait le regard vers lui.

Heley : Je dois y aller..

Brook le surnommait le "géant", mais d'un côté elle n'avait pas tord, comparé à elle, Atori avec au moins deux tête en plus. Elle allait encore grandir, elle n'avait que quinze ans après tout et était donc encore en pleine croissance, mais sa lui faisait malgré tout bizarre.

D'ailleurs de mon côté, j'avais bien remarqué que Benoit était fâché contre moi, est-ce qu'il c'est rendu compte que je parlais en pensé avec Lucas.. Il va directement pensé que je lui cache des choses.. Hum.. C'est ce que je fais, je suis idiot. Il faut que je lui parle, je parle de Benoit mais.. Aussi de Derek, de dire clairement les choses pour que se soit claire entre nous, il y a quinze ans, j'aurais du être plus explicif, avoir un vrai conversation avec lui..

Mais il doit être également en colère que j'ai proposé à Lucas te dormir ici, j'ai bien compris qu'il ne le supporte pas, et de plus, il me parlait d'enfant, que c'était moi qui avait refusé.. Est-ce qu'il en désire réellement ? je devrais lui parler également, mais je ne sais pas si je suis prêt pour ça, avoir un enfant autre qu'avec Derek.

Enfin soit, ils préféraient sans aller, je me levais d'ailleurs pour le dire au revoir, Lucas faisait mine de rien mais n'en pensait pas moins. Il tournait le regard vers les escaliers voyant descendre Heley, il s'approchait d'elle attrapant sa main.

Lucas : Comment sa se fait que je ne pouvais pas vous entendre hum ?

Heley : On a juste discuté papa.

Lucas : Sa devait très privé si il a fait en sorte que je n'entende rien, il a posé ses mains sur toi ?

Heley : Je t'assure que non, bon on y va..

Elle se retirait de lui, elle me disait au revoir ainsi qu'à Benoit et finissait par rejoindre sa soeur afin de lui raconter ce qu'il c'était passé, Lucas tournait le regard vers elle n'aimant pas ça du tout, il finissait malgré tout par les rejoindre et s'en aller avec sa femme et ses enfants pour rentrer chez eux, pas besoin de voiture, ils suffit qu'il se téléporte et le tour était joué.

Une fois rentrée chez elle, Heley allait dans la chambre de sa soeur, elle se mettait à genou sur son lit et la regardait.

Heley : Il y avait encore une tension entre eux.. Sa en devient pesant.. Tu sais.. Atori a dit qu'il allait s'inscrire pour être à la même classe que nous, tu crois qu'il disais la vérité ?

Elle souriait, elle semblait toute heureuse, c'était la première fois qu'elle se faisait séduire ainsi.

Heley : Je dois avouer que.. Je suis déjà pressée de le revoir, mais avec papa, je doute qu'on se verra souvent, c'est assez compliqué..

Elle passait sa main dans ses cheveux se grattant la tête, elle finissait par se lever, en faisant une tête paniquée.

Heley : J'ai complètement oublié de finir mon devoir pour demain, il faut que je me dépêche de tout finir.

Elle sortait rapidement de sa chambre et se rendant à la sienne qui était juste à côté, elle retirait ses chaussures pour être plus alaise et attachait ses cheveux à la vite fait pour en faire une queue. Elle se rendait jusqu'à son lit sortant un caillier de son sac et le tapait sur son lit, elle se couchait et retournait sa main, la tendant, de la lumière blanche commençait à apparaître un bique apparaissait, elle a eu le dons de son père, mais elle a également quelque pouvoir de sa mère. Heley posait la pointe du bic entre ses lèvres réfléchissant, mais elle était loin d'être concentrée, elle n'arrêtait pas de pensée à Atori, elle l'écrivait d'ailleurs sur le coin de sa page.


De mon côté, je me retrouvais seul avec Benoit, et il montrait bien à quel point il était fâché, je me redressais pour le regarder.

Gabriel : Dit moi ce qu'il y a.

Il finissait par dire ce qu'il pensait, j'en détournais le regard me doutant que c'était opur cette raison qu'il m'en voulait, j'aurais du être plus discret.. Pourquoi ? Il a le droit de le savoir lui aussi.

Gabriel : Ecoute Benoit laisse moi au moins t'expliquer.

Mais il ne voulait rien entendre, il veut vraiment me faire dormir sur le divan ? Je restais la à le regarder faire sa petite crise de colère, je me laisser tomber sur le fauteuil et regardait vers l'heure, il n'est que 19heure, il ne compte quand même pas dormir à cette heure ci.. Alors que je pensais à ça, il finissait par descendre, j'en souriais.

Je me levais marchant vers lui, je glissais mes mains sur ses hanches, il était dos à moi.

Gabriel : Laisse moi t'expliquer d'accord ? Après tu pourras juger si tu es fâché contre moi ou non, et.. Je dormirait sur le divan.

Je faisais en sorte qu'il se retourne afin de le regarder.

Gabriel : J'ai parlé avec lui pas pensée parce que je ne voulais pas parler de ça devant Brook, Missa.. Je voulais juste savoir si cela faisait longtemps que Derek venait ici mais aussi s'il lui avait parlé c'est tout.

Je m'appuyais contre le rebord de la table le regardant bien.

Gabriel : Je compte aller le voir, mais pas pour les raisons que tu penses, je me rend bien compte que.. nous n'avons pas eu une conversation correct à propos de notre rupture, je pense que je n'ai pas été assez claire avec lui ce jour là, j'ai été égoïste.. j'aurais du lui dire clairement les choses au lieux de partir comme un voleur ainsi.

Il ne semblait pas très rassuré par ce que je lui disais, je pense qu'il bouillonne encore plus, j'en soupirais.

Gabriel : Je vais le voir pour lui dire clairement que ses finis entre nous, que c'est toi que j'ai choisis et que j'aime, que je suis heureux avec toi et que je ne compte pas refaire machine arrière.. Que tu es l'homme de ma vie et qu'il est grand temps qu'il passe à autre chose.

Je m'approchais de lui attrapant ses mains.

Gabriel : ET une fois que je reviendrais, tu pourras me prendre sauvagement contre la table.

J'approchais mes lèvres pour l'embrasser tendrement.

Gabriel : J'ai hâte d'y être.

Je me décalais de lui le regardant bien dans les yeux.

Gabriel : Sa sera rapide, je reviendrais pour qu'on prenne un bain ensemble d'accord ? Attend moi surtout, j'ai très envie de t'aider à te frotter ton dos.

Je passais mon doigt dans la glace et la passais dans ma bouche tout en le regardant, je lui fis un sourire, et finissait par me téléporter, je me retrouvais devant l'endroit où Derek travaillait, C'est Lucas qui m'a dit son adresse, où il habitait mais également l'endroit où il travail, je n'ai pourtant jamais mis les pieds au par avant, je regardais autour de moi et vit le bureau de Derek, je marchais afin de m'y rendre, je toquais à sa porte mais celle-ci était déjà entre ouverte, j'entrais donc et le vit assis sur sa chaise, portant des lunettes à travailler sur un dossier, je fermais la porte et marchait vers lui.

Je ne me doutais pas ses intentions, ni de sa conversations avec Lucas, ni même qu'il avait prévu un petit plan et pourtant, malgré ce qu'il pensait, je n'ai pas entendu plusieurs jour avant de venir à lui.

Gabriel : Derek, j'aimerais qu'on parle. Je pense que je n'aurais du parler plus tôt, mais.. Je n'ai pas osé, enfin soit.

je m'approchais de son bureau le regardant attentivement, je repensais aussi tôt à cette scène de toute à l'heure.

Gabriel : J'aime Benoit, et j'aime cette vie que j'ai avec lui Derek.. Tu devrais passé à autre chose, trouver une femme ou un homme peu importe avec qui tu pourras avoir les mêmes sentiments que tu as pu avoir avec moi.

Je détournais le regard.

Gabriel : Brook m'a dit que tu payais des femmes pour... Qu'elle prennent mon apparence..

Je revenais vers lui lorsque je vis une personne qui me ressemblait physiquement, c'était vraiment moi, j'en fut surpris mais choqué en même temps, j'avais bien compris ce qu'elle lui faisait, elle se redressait et reprenait sa forme normal tournant le regard vers moi.

" Il est venu pour s'amuser avec nous, sa fera un supplément si c'est ça. "

Je n 'en revenais pas, je me retournais quittant la pièce. Je n'aurais jamais du venir, c'était idiot mais au moins j'ai pu lui dire ce que je voulais, qu'il passe à autre chose ..


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: quinze ans de passé   Jeu 14 Fév - 0:30

La première chose que Brook fit en rentrant chez elle c'est monter dans sa chambre s'asseoir sur son lit attrapant son ordinateur portable tchatant avec ses amies. Elle leva les yeux vers sa porte souriant de la visite de sa soeur, elle avait plein de question à lui poser. refermant son pc, elle s'avançait vers elle excité à l'idée qu'elle lui raconte tout.

Brook: alors raconte! qu'est ce qu'il ta raconté? il t'a embrassé? dit moi tout!

Elle donnait un air étonner s'imaginant le grand Atori assis à l'un des bureaux de la classe, mais se mis rapidement à taper des mains.

Brook: mais je trouve ça génial Heley! tu va pouvoir le voir tout les jours! ouiiiii, je suis sûr que tu va adorer l'école si il ne t'a pas raconté de salade!

Elle posa ses deux mains sur sa joues, les révélations de sa soeur l’excitait elle aussi.

Brook: il te plait c'est ça! ohhh depuis le temps que j'attend qu'un garçon te met le grappin dessus, qui aurait crue que sa serait celui la.

Elle fit une tête de boudeuse entendant le mot "papa" et fit aller son poing dans tout les sens comme pour l'encourager.

Brook: si tu te soucis toujours de papa tu deviendra une vieille fille Heley! ignore le et fonce dans le tas! mais je le surveille quand même du coin de l'oeil, on ne sais jamais si c'est vraiment un sadique...on ne sais jamais. Si il veux aller trop vite avec toi, beaucoup trop vite hésite pas de te servir de tes crocs!

Elle cligna des yeux voyant qu'elle se redressait brusquement, mais pris vite un air suspect posant son doigt sur sa bouche.

Brook: le coup du devoir hein? oui oui oui...avoue que tu va surtout te brookisé dans ta chambre en pensant à A. T. O. R. I.

Elle se mit à rire la voyant partir en courant, elle se réinstalla dans on lit ouvrant à nouveau son portable, Missa depuis la cuisine préparant une tasse de café se retournait vers Lucas qui semblait regarder le mur, elle plissa les yeux tapant la tasse de café devant lui afin de le réveillé.

Missa: toi t'étais encore entrain d'écouter les filles pas vrai? arrête de les espionner Lucas, elles vont finir par en avoir assez.

Elle faisait mine de pas se mêler de l'intimité de ses filles, mais fini par se retourner posant ses mains sur la table.

Missa: qu'est ce qu'elles se disaient? elles parlaient de Atori c'est ça? ils ont discuté de quoi tout à l'heure? il l'a pas embrasser? il l'a rien fait de déplacer! qu'est ce que t'attend parle!


******

Benoit boudait toujours en mangeant lentement quelque cuillerée de sa glace au chocolat, tournant le regard il sentit Gabriel l'attrapant par les hanches, mais ne se retournait pas pour autant montrant qu'il était fâché contre lui.

Benoit: je suis fâché et tu dormira dans le divan, mais essaye toujours on ne sais jamais...

Il se retournait pour le regarder un peu forcer par lui, il tenait toujours son pot de glace contre lui comme un trésors qu'il ne désirait pas partager.

Benoit: ah oué, il est donc souvent venu ici? il est vraiment désespéré se type la...il ta peut être espionner sous ta douche! tu oublie parfois de fermer les volets! rien qu'à cette idée j'en boue! regarde j'en fais fondre la glace!

Il serra son pot écoutant la suite, il grimaçait cette idée de lui rendre visite ne lui plaisait pas beaucoup même voir pas du tout. Benoit en plongeait sa cuillère dans la glace en retirant un gros morceau qui mis directement en bouche.

Benoit: humpph!!!

La glace lui permettait au moins d'éviter d'injurié, il finit par poser le pot sur la table si il doit prendre une boucher à chaque fois que sa colère monte il finira rapidement par vidé le pot au complet.

Benoit: je ne lui fais pas confiance Gabriel, si il se sent rejeté va savoir comment il va le prendre...Derek est imprévisible et on ne sais jamais comment il va tourner, c'est ça qui est plus dangereux chez lui.

Il n'avait pas envie qu'il y aille, mais au fond il savait qu'il avait raison. Il devait mettre à terme à tous ça une bonne fois pour toute, il ne supporterait pas à l'idée qu'il entre à nouveau chez lui sans prévenir. Il soupira fermant les yeux jusqu'à qu'il lui attrape les mains.

Benoit: je préfère te prendre brutalement contre le divan, tu sais celui la bas ou tu va passe la nuit.

Il tenta de garder un air boudeur même si un léger sourire le trahissait, il tenta de garder son sérieux même après le petit baiser. Posa sa main sur sa hanche il fini par sourire s'imaginant déjà dans le bains avec lui.

Benoit: c'est pas mon dos que j'aimerais que tu aide à frotter Gabriel, ne tarde pas...sinon tu verra comment je suis quand je suis très en colère.

Il lança un regard cruelle attrapant rapidement le pot de glace ou il venait de tremper son doigt.

Benoit: ma glace! pas touche!

Il retira son sourire le voyant disparaître, il remit le pot dans le congélateur et montait dans sa chambre afin de travailler sur de nouvel robe pour patienté.

****

Mon bureau était un peu éloigné de la réception ou travail ma secrétaire, évidemment vue que Gabriel est arriver par téléportation elle n'a pas pu me prévenir de son arriver. Je n'ai pas besoin de fermer la porte non plus, mon bureau est éloigné de tout les autres et je sais que même si je commettait un meurtre ici personne ne pourrait l'entendre.
J'avais mon nez plonger dans mes documents et une main placer sous le bureau, je relevais la tête presque en sursaut voyant Gabriel. Je pouvais cacher que j'étais surpris, je savais qu'il finirait pas venir, mais pas directement le premier jour.

Derek: Gabriel? tu es venu me rendre visite plus vite que je le pensais et par téléportation vue que ta échapper à ma secrétaire.

Je me doutais qu'il viendrait pour se genre de discutions, je m'y était préparer même si encore une fois je pensais pas que sa serait aussi rapidement.

Derek: Passé à autre chose Gabriel...tu devrais pas écouter se propre conseil? vue l'a façon que ta réagis tout à l'heure, je t'ai pas laisser indifférent .

La par contre il passait à une discutions à une autre qui me mettait assez mal à l'aise surtout lorsque cette femme qui avait pris l’apparence de Gabriel se redressait. Je grimaçais voyant la tête que faisait Gabriel à cet instant, moi aussi je suis rester sur ma faim tout à l'heure et avait besoin de relâcher tout ça. J'aurais jamais appelé cette pute si j'avais su qu'il pointait le bout de son nez, je rangeais rapidement la bête mais ne prenait pas le temps de refermer ma braguette.

Derek: Gabriel une minute! j'ai pas fini cette discutions avec toi!

J'utilisais ma rapidité pour l'attraper le bras et l'empêchait de partir, je tournais rapidement la tête vers la fille faisant signe de la tête qu'elle s'en aille et vite. Pas besoin de parole et elle comprit rapidement que je voulais plus la voir pour le moment, elle s'en allait et l'instant d'après je fermais la porte à clé.

Derek: viens par la.

Je le tirais jusque mon bureau appuyant sur l'appareil afin de parler à ma secrétaire.

derek: Mademoiselle Steel, annulé mon rendez vous et que personne ne me dérange.

"très bien monsieur"

Je retirais mon doigt de l'appareil me tournant vers Gabriel avec un léger sourire, je m'asseyais sur mon siège en cuir noir et le tira le força à s'asseoir sur me genoux. Dos à moi, je frottais mon nez contre son dos fermant les yeux le maintenant toujours pour l'empêcher de partir.

Derek: comme tu peux l'avoir constaté moi, je en peux pas oublier quelqu'un que j'aime aussi facilement que toi.

Je tirais sur sa hanche pour appuyer ses fesses contre mon pantalon, lui faisant sentir mon érection.

Derek: tu sent l'effet que tu me donne Gabriel?

Se petit jeu avec lui m'amusait beaucoup et m'excitait à la fois, j'aime avoir le contrôle et c'est se qui m'a motivé à avoir se boulot. Je suis devenu un chef d'entreprise, l'ai le contrôle sur tout mes employer et j'aime cette sensation de dominance sur tout le monde. J'écartais les jambes forçant à Gabriel de faire de même tout en l'appuyant contre moi, je passais sa main sous sa blouse caressant son ventre remontant jusqu'à son torse.

Derek: je vais enfin pouvoir m'amuser avec le vrai...depuis le temps que j'attend ça! alors comment te sens tu en se moment Gabriel?

Continuant toujours de caresser son torse de la main gauche, la main droite tant à elle caressant sa cuisse jusqu'à son entre-jambe que je serais dans ma main.

derek: oh, mais ça répond à ma question! tu es en forme Gabriel et j'ai l'impression que sa s'améliore en plus.

Voyant qu'il essayait de se retirer de moi, j'en fronçais les sourcils et lui pinçait l'un de ses tétons le forçant à rester immobile.

Derek: ne bouge pas ou je serais sévère! je suis un patron tyrannique et me force donc pas à l'être également avec toi.

Je repris le sourire me mettant à présent à déboutonner son pantalon pour y glisser ma main baladeuse, je caressais membre déjà en érection, mon souffle en devenait déjà haletant montrant l'envie de le prendre immédiatement me montait. Je voulais malgré tout retarder un peu se moment, pour continuer de torturer Gabriel, mais de plaisir.

Derek: tu es parti comme une fusé lorsque ta vue cette pute me sucer...est ce que c'était un soupçon de jalousie Gabriel?

Je sortais son membre enfin de le masturber avec beaucoup de rapidité dans mes gestes, toujours de l'autre mains je caressais son torse et ses tétons, mais fini par attraper sa blouse et la lui retirait avec agilité et la lançait à terre. Je voulais au moins le faire jouer une fois avant de passer à l'action, je continuais mes mouvements rapide de la main, j'écoutant gémir malgré qu'il tentait de les dissimulé Il a toujours été nul pour étouffé ses gémissement et j'ai l'impression que sa à pas changer.

Derek: et bien Gabriel est ce que je te donnerais beaucoup de plaisir par hasard? oublie pas que chez moi c'est donnant-donnant, si je te fais jouir mon chou faudra que rendre la pareil.

Il est vrai que de toute façon je lui ai même pas donner le choix, il est venu pour "tenter" de rompre définitivement les pont avec moi et de mon côté je le masturbe de force. C'est ça qui est à la fois amusant et excitant, j'ai un total contrôle sur lui. J'arrêtais mes mouvements voyant qu'il se tendait gémissant, je souris vue qu'il venait de jouir, ma main venait en subir les conséquences.

Derek: et bien c'est parfait Gabriel.

J'entrais mes deux dans sans sa bouche les frottant contre sa langue.

Derek: qu'est ce qui se passe? t'apprécie pas le gout que tu as?

Je ricanais les retirant pour y attraper des deux mains son pantalon que je baissais jusqu'au cheville, je maintenant ferment ses hanches l'empêchant de bouger.

Derek: bouge pas j'ai dit!

Je retroussais le nez le poussant contre mon bureau le forçant à poser ses mains sur celui ci, je me relevais de mon siège utilisant ma rapidité, l'attrapait d'une main par les cheveux ses serrant pour l'immobilisé, sortait mon sexe le pénétrant d'un coup sec et commença aussi tôt mes coup de reins.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: quinze ans de passé   Jeu 14 Fév - 5:16

Lucas avait effectivement écouter la conversation de ses deux filles, et Missa l'avait bien entendu remarqué, il la regardait bien retirant ses lunettes, il ne les mettait pas lorsqu'il était chez lui et les posait donc sur la table, il regardait sa femme d'un sourire de ce qu'elle disait.

Lucas : Je préfère les espionner comme tu dis, qu'elles face des bêtises, à moins que tu veux que tes filles se retrouve avec un homme dans leurs lit, moi je n'en ais pas envie, en tout cas, pas de tout de suite.

Il finissait par sourire puisqu'elle se demandait finalement ce qu'il se disait, il la prenait contre lui posant des baisés dans son cou.

Lucas : Petite curieuse, tu peux bien parlé de moi..

Il finissait par sourire.

Lucas : Tout à l'heure.. Je n'ai pas pu entendre ce qu'ils se disaient, Atori avait fait en sorte que je ne puisse rien entendre.. Mais c'est parce que Heley ne souhaite pas que je sois au courant de quoi que se soit, d'ailleurs il va falloir que j'ai une discussion avec elle. Pour la conversation qu'il y a eu avec sa soeur..

Il la regardait bien.

Lucas : Il semblerait que Brook pousse sa soeur pour qu'elle continue de voir Atori et elle ne semble pas être insensible à son charme.. Ce qui n'est pas bon, de plus, il lui a dit qu'il allait s'inscrire dans la même classe qu'elle.. Il rigole là ? Si c'est ça, je la changerais d'école.


Il soupirait ne supportant pas l'idée qu'il puisse passer toute ses journées avec elle, de plus, à l'école, Lucas ne pourra pas les surveiller.

Lucas : On devrait lui parler, Lui dire ce qu'on en pense.. Elle va peut-être me trouver collant, mais je fais ça pour son bien.

Après ça, Lucas montait afin de rejoindre jusqu'à la chambre de Helley, il frappait à sa porte, Heley se redressait mettant sa robe comme il faut, pensant que c'était Atori, mais ressenti aussi tôt l'odeur de son père.

Heley : Papa.. ?

Il entrait et marchait jusqu'à elle.

Heley : Je suis occupée.. Je dois finir un devoir.

Il baissait le regard voyant sa page blanche.

Lucas : Tu veux que je t'aide ?

Heley : Tu n'es pas venu pour ça.. Tu es venu pour me parler de Atori.

Il s'asseyait à côté d'elle et la regardait bien.

Lucas : tu sais déjà ce que je pense de tout ça..

Heley : Oui.. Mais il n'est pas comme Valas, il ne fera pas toute ses histoires que tu m'as raconté.. Il me l'a dit.

Lucas : Sa n'empêche pas le fait qu'il soit imprégné de toi, une fois que j'aurais coupé se lien, parce que je compte bien le faire, il se fichera de toi, il ne faut pas que tu tombes amoureuse de ce Dieu, tu dois trouver une personne comme nous, qu'il tombera lui aussi amoureux de toi.

Elle en détournait le regard.

Heley : Je lui ais dit que j'acceptais d'apprendre à le connaître.

Lucas : Et bien tu lui diras que tu as changé d'avis.

Heley : J'ai vraiment envie de le connaître papa..

Lucas : Ecoute Heley.. Tu trouveras l'amour, mais pas avec lui d'accord ?

Elle ne disait rien.

Lucas : Regarde moi.

Elle détournait le regard, Lucas finissait par se lever regardant vers sa fille.

Lucas : je fais sa pour ton bien, je ne veux pas que tu sois blessé par ce Dieu.

Heley : Tu as surtout peur que je m'en aille avec lui.

Il soupirait et finissait par s'en aller, Heley, se levait et fermait sa porte, elle détournait le regard les larmes aux yeux.

Je continuais de m'en aller après ce que je venais de voir, ce que disais Brook était belle et bien vrai et j'ai pu le voir de mes propres yeux.. La femme avait compris avec un simple regard de Derek qu'elle devait sans aller ce qu'elle faisait aussi tôt Derek lui me rattrapait afin de m'empêcher que je m'en aille, je tournais le regard pour le regarder désirant partir

Gabriel : Je pense que je t'ai tout dit Derek.

Alors que la femme s'en allait, Derek fermait la porte de son bureau, il me tenait fermement afin de m'empêcher de partir, je tournais le regard, baissant les yeux vers le téléphone puisqu'il envoyait un appel à sa secrétaire afin que personne ne le dérange.

Gabriel : Laisse tomber Derek, je vais m'en aller.

Je fus surpris qu'il s'asseyait et me tirait afin que je m'assois sur ses jambes, je tentais de me redresser mais il me maintenait contre lui. Je baissais les yeux de ce qu'il me disait, je serrais les poings ne sachant pas quoi faire.

Gabriel : Derek..

Il appuyait mes fesses contre lui, bien entendu je sentais son érection, j'en baissais légèrement la tête cachant mes yeux sous ma mèche. Je pensais à Benoit, qui m'attend.. Je sentais par la suite ses mains passer sous ma blouse, j'en avais des frissons partout, et en plus je sentais toujours son membre..

Gabriel : Laisse moi partir Derek.

Je levais la tête sentant sa main passer sur mon entre jambe pour ensuite serrer mon membre, je respirais déjà plus rapidement, mais j'avais la gorge noué me sentant très mal à l'aise. Sa suffit.. Il s'amuse avec moi, et veut me rendre mal, est-ce qu'il désire se venger en me faisant ça ? Je tentais de me retirer une nouvelle fois, mais il me tenait fermement.

Gabriel : Arrête Derek.

Je grimaçais pusiqu'il me pinçait le téton, j'en retombais assis sur lui, et détournait le regard sous ses paroles. Je baissais légèrement le regardant voyant qu'il déboutonnait mon pantalon pour ensuite prendre mon membre et le masturber, j'en ouvrais la bouge et serrer les appuie de la chaise.

Gabriel : Pourquoi tu fais ça.. Je voulais juste avoir une conversation avec toi Derek.. Dire clairement que nous deux c'est terminé.. Hum.. Je suis avec Benoit.

J'écoutais ses paroles à propos de cette prostitué qui prend mon apparence.

Gabriel : Je ne comprend juste pas pourquoi tu les payes pour qu'elle prenne.. Mon apparence.

Je serrais d'avantage les appuies de la chaise lorsqu'il finissait par sortir mon sexe afin de me masturber plus rapidement, j'en ouvrais la bouge et tentait de me dégager de lui.. C'est pas vrai, je n'aurais jamais du venir ici.

Je me mordais la lèvre pour éviter qu'il m'entende gémir, je mordait tellement que j'en saignais d'ailleurs, mais je ne pouvais plus retenir et sa finissait par s'entendre, je sentais une réplique de la par de Derek.. Je détournais le regard de ses paroles.

Gabriel : Je ne t'ai rien demandé, je ne te ferais rien..

Je fermais les yeux parce que je sentais que j'allais jouir, il ne faut que je me retienne sinon c'est sur Derek va être bien content.. J'en enfonçais mes doigts dans la mousse des appuies de la chaise, je n'arrivais plus à me retenir et finissait par me lâcher, j'en gardais la bouche ouverte sur le moment.

J'en écarquillais les yeux sentant le doigt de Derek entrer dans ma bouche, j'en toussais de ce qu'il me faisait, c'était bien entendu dégoûtant. Je tournais le regard pour le regarder, il retirait mon pantalon ! J'avais bien compris son intentions, je tentais de l'en empêcher, mes face à lui, je suis trop faible. Il me poussait contre le rebord de son bureau, mes mains tenait celui-ci.

Gabriel : Non Derek !

Je tentais de me retirer, Je levais la tête puisqu'il m'attrapait fermement par les cheveux et finissait par me pénétrer, j'en baissais la tête gémissant sur le coup, il faisait des bouger ses reins, je serrais fermement son bureau entre mes mains ce qui le pliait.

Gabriel : Pourquoi tu fais ça.. ME forcer à coucher avec toi.. Si tu penses me récupérer comme ça..

Je détournais le regard ayant déjà de plus en plus de plaisir à ce qu'il me faisait, et il y allait encore plus fort et plus rapidement après mes paroles. J'en gémissais, j'avais envie de baisser la tête, mais Derek la maintenait, je pouvais sentir son souffle sur mon cou.

Je tentais de le regarder du coin de l'oeil et c'est la que je vis qu'il avait pris son autre forme, qu'il avait fait sortir ses ailes, je sais ce que cela signifiait, j'en avais une boule au ventre à cette instant.

Gabriel : Derek non.. Tu peux pas faire ça.

Mais il le faisait quand même, sans demander mon avis.. Je n'en revenais pas, depuis combien de temps était-il aussi désespéré pour en arriver là, pour me forcer à coucher avec lui et me forcer à faire un enfant avec moi, il fait ça, se disant que après sa je reviendrais près de lui.

Je fermais les yeux, mon corps tremblait, rien que de penser que Benoit doit m'attendre tranquillement, je ne pourrais plus le regarder dans les yeux après ça, j'en détournais le regard. Après un moment, Derek finissait par jouir à l'intérieur de moi, ma gorge se nouait l'ayant bien ressentit, je baissais le regard afin de regarder la marque qui est censé apparaître.

Derek me lâchait enfin, il avait eu ce qu'il voulait, je me retirais de lui me posant contre le rebord du bureau et le regardait n'en revenant pas de ce qu'il avait fait. Je remettais rapidement mon pantalon et c'est la que je vis, qu'aucune marque n'était apparu, comment ? Normalement, lorsque l'un d'entre nous prendre cette forme, on est censé avoir une marque prouvant qu'on porte son enfant mais la rien du tout, je levais le regard vers Derek qui semblait déçu.

Gabriel : Et qu'est-ce que tu aurais fait si tu aurais réussi, sa me donne encore moins envie de revenir à toi Derek.. Tu me déçois.

J'étais vraiment choqué et hors de moi, je passais ma main sur mon visage très mal, j'en avais les larmes aux yeux, mon coeur était comme.. Compressé.

Gabriel : Oui je t'aime toujours, c'est ce que tu désirais entendre ? Mais sa ne veut pas dire que je vais revenir à toi, surtout pas après ce que tu viens de faire. Je ne veux plus te revoir, nous ne pouvons pas être ensemble... C'est impossible.. Je m'en vais maintenant.

Je tentais de me téléporter, mais j'avais trop d'émotion en même temps qui m'avait anhéanti, j'avais déjà tenter de le faire tout à l'heure, mais impossible.. Je marchais jusqu'à la porte, tendais la paume de ma main, utilisant mes ondes pour faire exploser la serrure, je partais rapidement par la suite.

Je marchais rapidement, une fois que je m'étais bien éloigné de lui, je me retournais, je ne voyais plus l'endroit où il travaillait, je passais mes mains sur mes bras, détournant le regard, que vais-je dire à Benoit.. Je finissais par respirer, tentant de reprendre mon sang-froid.

Une fois que j'avais repris mon calme, j'arrivais à me téléporter, j'étais de nouveau chez moi, chez Benoit.. Je tentais de le repérer, il était dans son bain, j'avais promis que je serais là pour le prendre avec lui.. Sa fait combien de temps que je suis resté avec Derek ? Je montais à l'étage afin de le rejoindre, j'ouvrais lentement la porte et le vis. L'eau était au rebord de la baignoire et c'était rempli de mousse, je marchais jusqu'à lui retirant mes vêtements et entrait pour me retrouver juste devant, je le serrais contre moi, le serrant fort.

Gabriel : Je n'aurais jamais du y aller, je voulais tout régler pour que se soit claire et que je puisse enfin passer à autre chose et lui aussi mais..

Je me décalais de lui regardant le visage de Benoit.

Gabriel : sa ne s'est pas passé comme je l'imaginais.. Je suis content d'être de nouveau auprès de toi, tu m'as manqué.

C'était trop dur, je n'arrivais pas à lui dire ce qu'il c'était passé.. Je le serrais de nouveau contre moi, glissant mes mains le long de son dos ,je posais mes lèvres sur sa nuque fermant les yeux. Mais lorsque je fermais les yeux je revoyais la scène avec Derek, je les rouvrais donc rapidement.

Je glissais mes lèvres afin d'embrasser Benoit, mais le regardait par la suite attrapant l'éponge et lui l'avait le torse.

Gabriel : Je n'ai pas reconnu Derek, il a vraiment changé.. J'ai plus envie de parler de lui, j'ai besoin de me changer les idées, j'ai plus envie qu'il hante mes pensées, je veux que se sois toi... Je ne veux plus en entendre parler.





Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: quinze ans de passé   Jeu 14 Fév - 23:57

Brook ne pouvait s'empêcher d'écouter la conversation dans la chambre de sa soeur ayant entendu son père y entrer, elle posait son oreille contre son mur afin d'écouter. Encore une fois il l'empêchait de faire se qu'elle désirait, elle se sentait un peu fautive sur le coup. Elle aurait du penser à mettre un fond de musique pour empêcher son père d'écouter, mais n'y avait pas penser. Une fois son père partit elle attrapait son téléphone portable et écrivait un message à sa soeur.

"N'écoute pas papa Heley, mène la vie comme tu l'entend. C'est en faisant des erreurs qu'on apprend à vivre, j'espère malgré tout que s'en ai pas une avec Atori! car dieu ou pas dieu moi vais lui mordre son kiki si il te fait du mal =p
Ne pleure pas sinon vais pleurer aussi (T.T) je t'adore!
Ps: pense à effacer le message <3"


elle envoyait son message, au moins de cette façon son père ne pouvait entendre leur conversation. elle revenait à ses occupations pendant que Atori ayant ressentit la peine de Heley se matérialisa dans sa chambre, il s'approchait d'elle voyant qu'elle lisait un message.

Atori: elle tiens vraiment à me la mordre décidément, je vais devoir me méfier.

Il posa son doigt sur sa bouche le sourire en coin.

Atori: ton père peut pas nous entendre encore une fois tu risque rien.

Il fronça les sourcils voyant des yeux humidifié.

Atori: j'ai ressentis ta peine, tu as pleurer?

Il fermait quelque instant les yeux allant s'asseoir sur le rebord de son lit la quittant pas du regard.

Atori: j'arrive pas à comprendre cet instinct paternel qui pousse ton père à t'empêcher de faire se qu'il te plait, peut être parce que le miens n'a jamais agis de cette façon.

Il tournait le regard vers une photo sur sa table de nuit représentant elle et sa famille.

Atori: peut être que si il savait que je te laissais tranquille, que je disparaîtrait de ta vie...il te laisserais enfin tranquille. Je suis prêt à renoncer à toi si sa peut t'aider à ne plus être triste Heley, sa sera très dur pour moi peut être, mais sa n'a que peut d'importe si je sais que toi t'es malheureuse.

Brook: elle serait surtout heureuse de te voir tout nu!

Il tournait la tête vers le mur, brook faisait les petites fouine en écoutant la conversation. Atori empêchait que son père entendre tout, mais n'avait pas penser à faire de même pour la chambre voisine. Il sourit en coin regardant vers Heley qui semblait bien gêner.

Atori: Si c'était la vérité, je le ferais sans hésiter.

Brook: elle veux! elle me l'a dit tout à l'heure.

Derrière son mur Brook sautillait sur place en tapant dans les mains et fini par envoyer un autre message à sa soeur.

" Dit que tu veux le voir à poil et met la webcam pour que je vois ça!"

Atori voyait à quel point elle était mal à l'aise, il se levait s'approchant d'elle attrapant son menton afin de lever son visage pour qu'elle le regarde.

Atori: T'es vraiment mignonne quand tu es gêner Heley, mais tu n'as pas besoin d'être mal à l'aise avec moi. Je pensais se que je t'ai dit tout à l'heure, j'irais la où tu irais même jusqu'à ton école si il le faut...j'ai un peu de mal à comprendre les mortels alors peut être que si je me mêlais un peu plus à eux sa m'aiderais à les comprendre et donc te connaître mieux par la même occasion.

Il l'a lâchait se tournant vers le livre poser sur son lit, il le prenait souriant la regardant à nouveau.

Atori: occuperais je tes penser? souhaite tu que je m'en aille Heley? j'ai déjà fait éruption dans ta chambre, je suppose que se genre de chose ne se fait pas chez vous...j'aimerais savoir se que tu pense, je peux normalement enter dans la tête de n'importe qui, mais je tiens pas à agir de cette façon avec toi....alors je t'en pris si tu veux plus me voir dit le moi de haute voix.

****

Qu'il me rappelle qu'il n'était plus à moi, qu'il me désirait plus me faisait rager, j'en serrais d'avantage les cheveux allant plus brutalement dans mes coups de reins. Je collais mon corps contre le siens dirigeant mes lèvres vers sa nuque, l'envie de plonger mes crocs dans sa gorge était vraiment tentant. Pourtant j'en faisais rien, j'agis presque de la même façon que lorsque je baise une de ses putes qui prend son apparence. J'y vais brutalement comme je le fais avec Gabriel en se moment, au fond que je suis en colère contre lui, en colère qu'il met laisser tomber de cette façon.

Derek: Je te l'ai dit, j'aime avoir le contrôle Gabriel...

Je changeais doucement de forme, mais ailes se tendait sentant le plaisir monter. J'avais beau prétendre aimer avoir le contrôle, mais la je le perdait tout au contraire. Je suis tellement hors de moi que je réfléchissais pas à mes actes, dans un dernier mouvement je m'enfonçait entièrement en lui éjaculant. Je le lâchait me retirant de lui, baissant les yeux vers son ventre je pensais voir cette marque apparaître. Mais rien, pourquoi rien n’apparaissait? j'en serrais les poings.

Derek: pourquoi ça à pas marcher?

Je fermais les yeux à peine quelque seconde, lorsque je les r'ouvrait à nouveau j'étais comme choquer. Comme ci je me rendais seulement compte de se que je venais de faire, tournant le regard vers le bureau ensuite la chaise je vis les marque des main de Gabriel.

Derek: Gabriel je...

j'aurais plus regarder Gabriel dans les yeux surtout entendant ses paroles, m'enfoncer un pieux dans le coeur reviendrais au même. Cette fois il m'a dit au et fort qu'il ne voulait plus de moi, je gardais tête basse jusqu'à qu'il s'en aille. C'était pas censer se passer comme ça, je voulais qu'il vient mais pas pour en venir à cette extrémité. Je me tournais vers les vitres donnant sur la rue, il faisait nuit et l'éclairage de la pièce reflétait mon reflet dans la vitre. J'ai l'impression que mon propre reflet se rit de moi, je fini par exploser attrapant la chaise je la fis voler par la fenêtre.
Je fini par me téléporter jusqu'à chez Lucas, Missa en fit un bon me voyant apparaître dans la cuisine.

Missa: Derek...qu'est ce qui se passe?

Je m’asseyais passant mes deux mains dans mes cheveux les serrant, je levais les yeux vers Lucas mais les rabaissait rapidement.

Derek: j'ai violé Gabriel.

Missa en avalait son café de travers sur le moment, elle toussait à plusieurs reprise.

Missa: ta fait quoi?

Derek: ta bien entendu Missa et j'ai...pris mon autre forme en même temps.

Missa: pourquoi ta fait une chose pareil?

Derek: j'en sais rien

Missa soupirant se tournant, elle leva son regard vers un miroir de la cuisine regardant derek à partir de celui ci. Doucement elle baissa sa tête de café voyant le regard de derek se tournait vers se miroir comme pour se regarder lui même. Elle se tournait pour regarder Derek, mais celui ci avait toujours tête baisser, elle revint directement vers le miroir. Elle s'avançait doucement puisque le reflet de Derek ne correspondait pas à la réalité, celui ci regardait toujours dans l'autre direction.

Missa: lu....lucas, un truc qui cloche la.

Elle se tournait vers Lucas puis revins rapidement vers le miroir, mais celui ci se trouvait à nouveau dans la même position que moi. Je relevais la tête regardant vers Missa me demandant pourquoi elle faisait un tel cirque.

Derek: on dirait que ta vue un fantome.

Missa: ton reflet était pas pareil.

J'en levais le sourcils tournant le regard vers Lucas.

Derek: ta femme bois trop de café Lucas.

Missa: je suis pas folle! je te dis que ton reflet dans le miroir te regardais d'un drôle d'air.

Pourtant moi je la regardais comme ci elle était folle, elle était déterminer et retirait même son miroir du mur pour la poser devant moi, je me regardais.

Derek: oh mon dieu Missa! il me regarde!

Elle me donnait un coup derrière la tête, c'est la première fois qu'elle me tape celle la.

Derek: ta mis du wisky dans ton café Missa? t'es bizarre se soir.

Missa: moi qui est bizarre? c'est pas moi qui est violé Gabriel!

Elle posa sa mains sur sa bouche regrettant ses paroles, je me levais quittant la table. Missa tournait son regard vers le miroir, je me trouvais plus devant et pourtant mon reflet était toujours présent. Missa devenait toute blanche fixant se miroir, elle le regardait lui sourire et passer sa langue sur ses lèvres. Tremblant elle levait le doigt vers le miroir.

Missa: lu...lulucaass!

Elle tombait en arrière s’épanouissant, toujours la tasse dans la main son café volant dans les air pour atterrir sur mon visage. Je pinçait les lèvres, fronçait les sourcils et une grosse veine apparu sur mon front.

Derek: le café était bouillant Missa! je sais que j'ai fais une bel connerie avec Gabriel, mais c'était pas une raison de m'ébouillanté! et qu'est ce qu'elle a ta femme avec se putain de miroir de merde!

Je l'attrapais me regardant, je voyais rien de particulier jusqu'à que je vis mes propre yeux devenir rouge...je clignais des yeux car j'ai pourtant rien demander, mon reflet me souriait maintenant. Sa me faisait rappelé tout à l'heure dans mon bureau ou j'avais l'impression que mon propre reflet me souriait.

" Ravage tout. Anéantis ce monde qui cause ta douleur. Abandonne toi à moi, tout entier... Et en échange, je te délivrerais à jamais de tes souffrances."

J'entendais cette voix, ces paroles, j'en lâchais le miroir qui se brisa en mille éclat. Ses paroles je les avait entendu il a quinze ans, au moment ou se dieu Nomar me séparait de mon autre moi...pourquoi je l'ai à nouveau entendu? J'étais paniquer, j'en tournais les talons pour vite sortir de cette maison pour prendre l'air.

****


Benoit en avait assez d'attendre, son sang bouillait de jalousie à l'idée qu'il était avec Derek. Il avait décider de prendre son bain seul, profitant de l'eau chaude il ferma les yeux s’endormissent presque. Il n'avait pas entendu Gabriel entrer dans la salle de bain, c'est lorsqu'il entra dans la baignoire que Benoit sursauta. Il fronçait directement les sourcils voulant râler du temps qu'il avait mis.

Benoit: je peux savoir pourquoi tu...

Il ne dit plus rien lorsque celui ci le pris dans ses bras, voyant qu'il se sentait mal il n'osa plus passer sa colère sur lui. Il ne pensait qu'à le consoler et passait ses bras autour de lui le serrant fort à son tour.

Benoit: Qu'est ce qui sais passé Gabriel? il ta pas fait de mal j'espère?

Il ne s'imaginait pas évidemment se qui aurait pu se passé, il n'osait pas insister non plus. Pour lui Derek avait juste très mal pris d'être rejeté par gabriel, il voyait déjà des table retourner, des vitres cassé, mais pas au poins d'avoir été pris de force.

Benoit: t'es avec moi maintenant Gabriel tout ira bien, tu m'as manquer aussi énormément...ne part plus.

Il entre mêlait ses doigts dans ses cheveux, les caressa en même temps. Il se décalla afin de regarder son visage, il vit que ses yeux étaient rouge preuve qu'il avait pleurer. Il attrapa sa main pour qu'il cesse de frotter son torse.

Benoit: très bien, moi sa me convient parfaitement. A partir de maintenant le nom de "Derek" sera un mot tabou, un nom maudit qu'on ne pourra prononcer sans subir de grave conséquence.

Il sourit attrapant les bras de Gabriel afin de le tirer vers lui, glissant ses mains jusqu'à ses cuisse il les caressa avant d'enrouler ses jambes autour de sa taille.

Benoit: J'ai toujours les bonne recettes pour faire changer les idées, c'est moi qui hanterais jours et nuits tes pensées...tu es à moi Gabriel.

Il souleva ses hanches le plaçant au dessus de son membre, comme un bon scout Benoit est toujours prêt pour se genre d'action. Il faisait baisser Gabriel le pénétrant doucement, il frôlait eu même moment ses lèvres contre son torse le léchant de tant à autre. Il s'appuyait contre la baignoire levant les yeux voulant voir chaque expression de Gabriel.

Benoit: hum Gabriel, j'aime bien te regarder quand tu prendre du plaisir.

Il bougeait les hanches à un rythme régulier tout en faisant bouger celle de Gabriel en même temps, Il releva son visage vers celui ci de Gabriel pour l'embrasser langoureusement, profondément et fit exprès de passer sa propre langue sur l'une des canines de Gabriel pour se faire saigner.

Benoit: hum..

Benoit gémissait malgré que ceux ci était étouffer par les baiser de Gabriel, il en oubliait complètement que quelque minute plus tôt il était en colère contre lui.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: quinze ans de passé   Ven 15 Fév - 6:11

Heley en avait vraiment assez, elle laissait échapper ses larmes et gardait la tête basse, jusqu'à ce que reçoit le message de sa soeur, elle prenait son téléphone portable et lisait son message, ce qui l'a faisait sourire, elle en frottait ses larmes. Brook avait le don de remonter son morale lorsqu'elle n'allait pas bien. Elle levait la tête surprise de voir Atori arriver.

Il avait lu le message de sa soeur, elle était assez gênée mais contente de le voir.. Elle avait malgré tout peur que son père sache qu'il soit là, elle se ferait encore gronder par lui. Mais elle fut soulagée lorsqu'il lui disait que son père ne pouvait pas entendre cette conversation ni savoir qu'il était ici même.

Heley : D'accord.

Elle levait le regard vers lui, mais le détournait lorsqu'il lui posait cette question.

Heely : Oui..

Elle le regardait de nouveau le voyant s'asseoir sur son lit, elle l'écoutait restant dans la même position, à genoux.

Heley : * Il est toujours aussi beau.. * Des fois j'aimerais bien qu'il me laisse tranquille... Mais je sais qu'il fait sa pour me protéger..

Elle tournait le regard vers la photo qu'il regardait et écoutait ses paroles, elle avait son coeur qui se serrait de ce qu'il lui disait, elle le regardait de nouveau n'avait pas du tout envie qu'il s'en aille.. Elle désirait vraiment continuer de le voir. Elle fit un regard surpris entendant la voix de sa soeur, elle tournait le regard vers le mur et compris qu'elle était occupée d'écouter leurs conversation, elle en rougissait et revenait aussi tôt vers Atori.

Heley : Hum.. Non.. Enfin...

Elle tournait le regard vers son téléphone qui se remettait à sonner, elle savait que c'était sa soeur, elle ouvrait et regarder le message, elle le refermait aussi tôt encore plus gênée. Elle sentit par la suite que Atori attrapait son visage pour qu'elle le regarde, ce qu'elle faisait, elle l'observait avec intérêt et écoutait ses paroles.

Il finissait par la lâcher et attrapait son livre, elle se rappelait qu'elle avait griffoner son prénom sur la page, elle en rougissait puisqu'il l'avait remarqué.

Heley : Oui.. Je veux continuer à te voir..

Elle le regardait à cette instant montant qu'elle était très sérieuse, mais finissait par détourner le regard découragé.

Heley : Mais il faudra sans cesse se cacher derrière le dos de mon père.. Se n'est pas ce que je veux.. Je.. Je veux juste être à tes côtés c'est tout et qu'il accepte ça.

Elle se rendait seulement compte de ce qu'elle venait de dire à haute voix, elle en levait la tête pour le regarder et levait les mains vers lui.

Heley : Bien entendu, il faut apprendre à se connaître avant..

Elle baissait ses mains afin de l'admirer, elle s'attachait déjà beaucoup à lui.

Heley : Où est-ce que tu vis ? Je veux bien que tu viennes à l'école avec moi, mais tu n'es pas obligé si tu n'en as pas envie, je ne voudrais pas que tu te sentes obligé de le faire juste.. Pour moi.

Elle lui fit un léger sourire. Lucas quand a lui était assis près de sa femme serrant sa main contre lui.

Lucas : Tu sais j'ai beaucoup réfléchis.. Je veux juste que mes deux filles soient heureuse.. Et je doute qu'elle le sera avec un Demi-Dieu.. Il est peut-être différente de Valas, il a peut-être d'autre idée en tête que son père à fait à Derek.. Mais sa ne change pas le fait qu'elle finira par être malheureuse.. Je vais engager un homme pour séduire Heley ainsi elle n'aura pas à souffrir de ce Demi-Dieu.

Il regardait bien sa femme afin d'avoir son avis la dessus. Il finissait par se taire voyant Derek arriver chez eux, il devait donc mettre cette conversation à plus tard. Il regardait bien vers son père remarquant rapidement qu'il n'allait pas bien, il se levait afin de le regarder et de savoir ce qu'il n'allait pas.

Lucas : Qu'est-ce qu'il t'arrive ?

Il levait un sourcils n'en revenant pas de ce qu'il venait de dire.. Il venait de lui avouer qu'il m'avait violé.

Lucas : Tu as fais quoi ?!

Il posait sa main sur la table, le regardant d'un air bien triste, il savait que nous nous aimions encore, et il aurait tout fait pour qu'on se retrouve à nouveau ensemble.. Il avait fait donc en sorte de m'envoyer jusqu'à Derek, parce que c'était son pan pour me reconquérir, mais il n'aurait jamais pensé que Derek aurait été aussi loin, et pourtant, il n'arrivait pas à lui en vouloir.

Lucas : C'était sans doute un accident Derek.. Tu le désirais et lui te repoussais et tu as sans doute fait sa.. Sans réfléchir.. Je sais que tu ne lui ferais aucun mal.. Il doit beaucoup t'en vouloir maintenant, sa va être d'avantage plus dur désormais.

Il soupirait, il tournait le regard vers sa femme qui semblait avoir vu quelque chose dans le miroir, Lucas regardait à cette instant mais ne voyait que le reflet de son père.

Lucas : Je ne vois rien d'innormal sur ce miroir Missa..

Pourtant il connaissait sa femme, jamais elle ne mentirait sur ce genre de chose, il n'en voyait d'ailleurs pas intérêt de faire ça.

Il revenait malgré tout vers son père inquiet, en plus de l'avoir violé, il avait tenté de lui donner un enfant de lui.. C'est sur, Lucas se disait qu'il faudra beaucoup de patiente désormais avant que je ne puisse lui pardonner pour son geste mais il gardait malgré tout l'espoir.

Lucas : Tu comptes faire quoi maintenant .. ?


Une nouvelle fois Missa agissait bizarrement avec ce miroir, elle le décrochait même et le mettait en face de Derek, lui bien entendu se moquait d'elle. Lucas s'approchait à son tour du miroir afin de regarder de plus près, il était juste à côté de son père et voyait la même chose que lui et rine ne se passait.. Il tournait le regard vers Missa.

Lucas : Elle a sans doute vu quelque chose pour agir ainsi Derek... Regarde une nouvelle fois..

Mais il se retirait, Lucas tournait le regard pour le regarder, jusqu'à ce sa femme criait après, il en tournait le regard vers le miroir afin de regarder et la.. Il voyait ce que sa femme a pu voir, il y avait encore l'image de Derek sur le miroir, il en avait les yeux écarquiller surpris.

Lucas : Derek !

D'ailleurs Missa en tombait dans les pommes et en lançait sa tasse sur Derek, il finissait par reprendre le miroir et vu par lui même ce que Missa voyait depuis tout à l'heure, il en lâchait le miroir, Lucas s'approchait de lui posant une main sur son épaule.

Lucas : Je pense que.. Se n'était pas vraiment toi qui a violé Gabriel.. Je pense que c'est ton autre toi, il est toujours en toi... Il a juste eu du mal à se réveiller, mais il est toujours la, il faut que tu l'expliques à Gabriel.

Il fermait les yeux pour tenter de communiquer avec son père.


J'avais vraiment pas l'impression que cette homme était Derek.. Je serrais fort Benoit contre moi tentant de penser à autre chose, j'étais vraiment très mal, mon coeur venait de se déchirer en deux, je me disais qu'heureusement que j'avais Benoit qui était là pour me réconforter.

Je ne désirais plus entendre parlé de Derek, c'était terminé, après ce qu'il m'avait fait je.. C'est triste de se dire qu'on a vécu toute ses merveilleuse années pour finir ainsi mais.. Il n'avait pas à me faire ça, à me forcer de coucher avec lui à me.. Violer et en plus tenter d'avoir un enfant avec moi de cette manière..

Je sentais bien le corps de Benoit nu contre moi, ses mains passait dans mes cheveux, je n'avais plus envie de le lâcher, je glissais mes mains le long de son dos appréciant ses moments avec lui. Alors que je lui caressais son torse et que Benoit m'attrapait la main, je m'arrêtais et le regardait, il a sans doute remarqué que j'avais pleuré.

Gabriel : Merci Benoit.. Tu arrives à trouver les mots pour me réconforter.

Je me laissais faire lorsqu'il commençait à caresser mes cuisses et passer ses jambes autour de oi, j'avais bien compris ses intentions, je l'aidais d'ailleurs à me positionné au dessus de son membre et finissait par me laisser pénétrer, je passais mes mains derrière sa tête commençant à approcher mes lèvres vers son cou afin de l'embrasser tendrement, je fermais les yeux ressentant le plaisir, c'était autre chose que ce que Derek m'a fait subir, je n'arrêtais pas d'y penser le coeur encore serré.

Je finissais par me retirer de lui et levait le visage ouvrant la bouche par le plaisir qu'il me donnait, je l'aidais à bouger mes hanches de haut en bas, avec l'eau, c'était une sensation tout autre, mais encore plus fatiguant et pourtant je ne m'arrêtais pas.. Je sentais ses caresses qu'il me faisait à mon torse, ainsi que ses baisés ce qui était très agréable d'ailleurs.

Gabriel : Je t'aime..

JE le regardais à ce moment là, je lui rendais son baisé et sentis qu'il faisait exprès de se couper la langue, j'en glissais la mienne afin de lécher son sang. Je tenais bien le visage de Benoit finissant par retirer mes lèvres de siennes, je posais délicatement mon frond contre le sien émettant des gémissements de plaisir, je me tenais bien contre lui afin de continuer de bouger mon bassin.

Cela faisait au moins dix minutes qu'on faisait l'amour dans cette position, l'eau était devenu glacial, j'en avais des frissons et mes tétons étaient bien durcis montrant que j'avais froid, et pourtant, on continuait de faire l'amour jusqu'à ce que Benoit finisse par jouir à l'intérieur de moi, j'avais les yeux fermer, mais je les ouvris et c'est la que je sentis que j'avais fait sortir mes ailes, j'avais pris mon autre apparence, j'en fus très surpris parce que je ne m'en suis même pas rendu compte que je l'avais fait.. Je me retirais de Benoit m'appuyant contre le rebord de la baignoire reprenant mon souffle, je baissais les yeux la marque était apparu sur mon ventre, ce qui siginifait que j'attendais un enfant. Pourquoi sa n'avait pas fonctionné avec derek ? Peut-être faut-il qu'on soit amoureux l'un de l'autre pour que sa marche.. Non.. Parce que je sais que Derek m'aime et au fond de moi, je l'aime encore. D'un côté temps mieux, Benoit ne l'aurait pas supporter.. Je levais le regard vers Benoit qui avait bien compris ce que cela signifiait, je passais ma main sur la marque.

Gabriel : Je l'ai fais sans m'en rendre compte, je suis désolé.. Tu ne désirais peut-être pas devenir père..

Attrapant froid, je finissais par sortir, faisant disparaître mes ailes. Je prenais un essuie et commençait à m'essuyer, j'en donnais un à Benoit le regardant du coin de l'oeil.

Gabriel : Sa me fait plaisir d'avoir cette enfant avec toi Benoit.

Une fois que j'étais bien sec, je commençais à mettre mes vêtements, je ressentis quelque chose d'étrange ce passer en moins, comme ci j'étais faible. Je sortais de la cuisine me tenant au mur et me dirigeait jusqu'à la cuisine, j'ouvrais le frigo et y sorti un sac de sang que je m'empressais de boire en entier. Je baisais la tête tentant de reprendre mon souffle, sa fait toujours sa.. Je commence à en avoir l'habitude c'est le deuxième enfant que je porte.

SA allait mieux depuis que j'avais bu se sac de sang, je me redressais passant ma main sur mon front, je tournais le regard et marchait jusqu'à la table, je m'installais sur une chaise et commençait à noter des paroles, sa sortait tout seul dans mon esprit. Je levais le regard vers Benoit, lui tendant les paroles avec un sourire, je me redressais.

Gabriel : J'ai eu tout de suite une inspiration, sa doit être grâce à toi et à nos ébats dans la baignoire.

Je me mettais à ricaner, mais baissais la tête me maintenant à la table ressentant une nouvelle fois des maux de tête et la tête qui tournait.

Gabriel : Je.. Je vais m'allonger un peu.

Je me retirais de la table tentant d'aller jusqu'au divan, j'avais de terrible perdre d'équilibre, je me sentais vraiment pas bien, je finissais par atteindre jusqu'au divan me laissant tomber et m'allongeait, mes yeux de vampire apparaissaient.

Gabriel : J'ai besoin.. De sang Benoit, vite..

Je passais ma main sur mon front et de ma main livre, je soulevais mon t-shirt, la marque grandissait petit à petit et à vu d'oeil ! Quand à moi je me sentais de plus en plus faible, j'avais l'impression d'avoir perdu mes pouvoirs, je tendais la main vers le haut tentant de faire apparaître mes ondes, mais ceux-ci avait disparu, je ne maniais plus rien, ni même mon pouvoir pour soigner.

Gabriel : Quelque chose ne vas pas..

Benoit m'avait ramené du sang, j'attrapais le sac des deux mains commençant à m'en abreuver, je laissais par la suite tomber le sac sur le côté et fermait les yeux tentant de me reposer, mais aussi tôt j'avais une étrange douleur, je commençais à tousser, me mettant sur le côté, je recrachais tout le sang que je venais de boire. J'ouvrais grand les yeux, je passais mes mains sur mes canines qui disparaissais, je n'avais plus ce côté vampire en moins.. Comme-ci l'enfant qui était en moins aspirait tout mon énergie, tout mes pouvoirs, tout mes facultés.. Je devenais un simple humain.

Qu'est-ce qu'il arrivera une fois qu'il aura aspiré tout mon immortalité et que je deviendrai un humain ? Il va également continuer d'aspirer mon énergie jusqu'à me tuer ? J'en avais peur, je tournais le regard vers Benoit montrant mon inquiétude.

Gabriel : Il aspire toute mon énergie pour s'en nourrir..

Je respirais de plus en plus faiblement, cela faisait une bonne heure que j'ingonisais, je devenais très pale, une fois que l'enfant avec fait de moi un humain à part entière, il finissait le reste de mon énergie, mon coeur s'arrêtait lentement, je tenais fermement la main de Benoit mais finissait par la lâcher. Mon haut était retiré afin de voir correctement la marque grandir, il était à son terme et attendait de pouvoir sortir de moi... Mais étant donné que mon corps était mort, le bébé commençait à mourir à son tour, la marque faisait le chemin inverse commençant à s'effacer très lentement.

Lucas tentait toujours de communiquer avec lui, mais il ne sentait plus sa présence, comme-ci il n'était plus de se monde, comme-ci il était.. Mort. Il ouvrait les yeux posant sa main sur sa bouche.

Lucas : Il.. Il est mort

Il tournait le regard vers Derek à cette instant, il retirait sa main et se téléportait afin de se rendre jusque chez Benoit. Il courrait sentant la présence de Benoit jusqu'au salon, c'est là qu'il vit mon corps inerte, il courrait à côté de Benoit et touchait mon corps qui était glacé.

Lucas : C'est pas possible.. Non... Qu'est-ce qu'il sait passé ?!

Il regardait la marque qu'il avait, il réfléchissait, Derek lui avait dit qu'il avait fait apparaître ses ailes lorsqu'il avait couché avec lui, il était le seul à pouvoir faire sortir l'enfant !

Lucas : DEREK !

Il se mettait à crier tellement fort, il mordait sa main et tentait de donner de son sang, mais je n'avais rien étant donné que j'étais belle et bien mort, il tournait le regard vers la marque qui disparaissait petit à petit.

Lucas : Il faut faire sortir le bébé, sinon il a mourir..


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: quinze ans de passé   Sam 16 Fév - 0:06

Atori était satisfait il venait d'entendre se qu'il souhaitait, il avait envie de la prendre dans ses bras pour la coucher sur son lit, mais aller trop rapidement avec elle l’effraierais à coup sur. Il ne peut pas faire avec elle se qu'il aurait fait avec bien d'autre femmes, il se contenta à nouveau de lui caresser ses long cheveux soyeux.

Atori: c'est tout se que je désirais entendre, mais je crains que pour le moment ton père m'accepte pas. Il faudra du temps beaucoup de temps surtout à cause de mes erreurs passé.

Il petite ricanement discret se faisait entendre venant d'Atori, il 'attrapait l'une de ses mains qu'il apportait jusqu'à ses lèvres baisant le bout de ses doigts.

Atori: Je désire également être à tes côtés en permanence au point que j'ai pas hésité à entrer dans ta chambre sans permission, je suis incorrigible, j'ai pourtant pas été éduquer de cette façon. J'irais partout ou tu te rendre Heley même si pour ça je dois également fréquenté ton école.

Il ferma les yeux passant la main douce d'Heley sur sa joue.

Atori: je vis par ci par la, depuis que j'ai plus la permission de retourner au paradis j'ai pas vraiment de domicile fixe, mais avec mes dons je vis toujours dans le confort. Pourtant j'arrive pas à m'installer définitivement quelque part, surtout depuis que j'ai poser les yeux sur toi. Je me sent bien qu'une fois je suis auprès de toi, je comprend maintenant pourquoi mon père réagissait de la sorte autre fois.

Il fini par lâcher sa main et lui souris.

Atori: je vais te laisser, je sent qu'il a quelque soucis du côté de mon père et tu as besoin de repos également. Je voudrais pas te fatigué alors que tu dois te lever tôt demain, on se retrouva à ton école, j'ai hâte de t'admiré en plein travail.

Il se baissa tout en attrapant son menton il aurait bien désirer pouvoir goutter à ses lèvres, mais se contenta pour cette première fois d'une baiser sur le front.

Atori: Bonne nuit ma douce.

Il se dématérialisa après ses dernière paroles, l'instant d'après Brook entra dans la chambre de sa soeur comme une furie attrapant ses deux mains.

Brook: se garçon est d'une galanterie! tu en a de la chance et ooohh mais tu rougis! toi tu tombe amoureuse, je suis pas fan des blond, mais je dois avoué que si un garçon me parle de la même façon qu'il ta parler....oh j'en mouillerais ma culotte! d'ailleurs fait voir si tu mouille!

Elle riait levant sa jupe pour regarder, jouant avec sa soeur quelque instant pour essayer de voir sa culotte elle fini par s'asseoir sur son lit.

Brook: tu va faire beaucoup de jalouse à l'école, j'ai du mal à imaginé Atori dans notre classe. En tout cas il a raison! enfile ton pyjama et au dodo soeurette! faudrait pas que tu te retrouve avec des cernes demain! c'est pas sexy. Aller je vais aller dormir aussi, fait pas trop de rêve érotique! bisous.

Elle sortait de sa chambre afin de rejoindre la sienne sautillant jusque la.


benoit gémissait de plus belle, le plaisir montait de plus en plus. Les yeux ouvert contrairement à Gabriel il remarqua directement ses ailes apparaître à son dos, il aurait très bien pu le prévenir, mais j'en fait rien. Il continua malgré que pourtant Gabriel lui avait dit plus d'une fois qu'il ne désirait pas d'enfant. c'était peut être égoïste de la part de Benoit, mais il voulait une famille avec Gabriel, une famille que lui n'avait jamais eu dans son enfance.

Benoit: Gabriel, je vais jouir.

Il serrait ses hanche poussant un tout dernier gémissement, Il laissa Gabriel se retirer de lui. Il ne put s'empêcher de sourire voyant cette marque apparaître sur son ventre, évidemment qu'il savait se que sa signifiait. Lui son coeur battait la chamade à l'idée d'être père, mais d'un autre cela l'effrayait. Lui qui ne se rappelle même pas de son père ou très peu comment il pourrait s'y prendre pour élevé le siens?

Benoit: c'est plutôt moi qui devrait être désolé Gabriel, je l'avais remarquer que tes ailes étaient sortit, mais je t'ai rien dit.

Il lui en voudrait peut être pour ça, il restait silencieux le regardant sortir de la baignoire. Il voulait essayer de voir si il était en colère pour ça, bien vite il faisait comprendre que c'était loins d'être le cas. Il sortit de la baignoire à son tour attrapant la serviette qui lui tendait.

Benoit: sa me rassure et réjouis que tu me dis ça, depuis le temps que j'attend de tel parole. Tu n'avais jamais voulu avant, je me demande se qui t'a fait changer d'avis.

Il prenait soin de se sécher ainsi que ses cheveux pendant que Gabriel quittait la salle de bain, quelque minute plus tard il le rejoindre. Il sourit le voyant écrire, s'approchant il prit le papier qui lui tendait ricanant de ses paroles.

Benoit: Alors faudra faire ça plus souvent, si sa t'inspire moi sa m'arrange.

Il retira bien vite son sourire, il posa le papier sur la table inquiet pour Gabriel.

Benoit: Gabriel? qu'est ce que je peux faire?

Après sa demande il couru très rapidement jusque la cave afin de chercher les sac de sang de réserve et revint rapidement vers lui.

benoit: rassure moi que ça va aller après ça? je suis entrain de crevé de trouille la!

Benoit stressait tellement qu'il avait l'impression qu'il allait faire une crise d'une seconde à l'autre, il recula regardant par terre le sang qu'il venait de recracher.

Benoit: Qu'est ce qui se passe Gabriel?

Il se mit à genoux à côté de lui attrapant sa main, ses yeux se remplissait de larmes sans pouvoir se contrôlé. Il était perdu, Gabriel allait de plus en plus mal et ne savait pas quoi faire pour lui venir en aide. Il serra sa main sentant que son côté vampire avait disparu, c'était plus qu'un humain qu'il avait en face de lui.

Benoit: Reste près de moi Gabriel.

Son état ne faisait que empirer soudain Gabriel lâchait sa main, il en avait le souffle couper voyant la peau de Gabriel être aussi pâle.

Benoit: non...

Il posait aussi tôt sa main sur la marque, mais rien ne se passait. Il lui avait pourtant expliquer qu'une fois le processus terminer, il devait poser sa main sur la marque et tourner comme pour ouvrir un portail. Il le faisait à plusieurs reprise mais rien ne se passait. Les lames coulaient le long de ses joues, il fini par attraper le visage de Gabriel.

Benoit: me quitte pas Gabriel! dit quelque chose je t'en prie.

Il se tournait voyant Lucas apparaître, c'était la première fois qu'il était aussi content de le voir et espérait que lui saurait quoi faire pour sauver gabriel.

Benoit: Je sais pas...le bébé à pomper toute son énergie, il a recracher le sang..il est redevenu humain et maintenant...j'arrive pas à faire sortir l'enfant pourquoi?

Il fronçait les sourcils ne comprenant pas pourquoi il appelait Derek.

Benoit: qu'est ce qui a avoir la dedans lui?

J'apparu immédiatement après l'appelle de Lucas, je serais venu de toute façon...il m'a lâcher que Gabriel était mort j'y croyais pas. Je restais figer voyant son corps inerte, je finissais par bouger courant vers lui posant ma main sur son ventre, mais rien ne se passait non plus.

Derek: J'arrive pas à l'ouvrir...

Benoit: qu'est ce que tu raconte? évidemment que sa marche pas avec toi puisque c'est avec moi qu'il a coucher!

Derek: ta coucher avec lui?

Benoit: tu crois qu'on fait quoi depuis quinze ans!

Derek: je te parle aujourd'hui! se soir

Benoit: oui et il a fait apparaître ses ailes et tout le tralala...alors pourquoi j'y arrive pas!

Derek: pourquoi sa avait pas apparu avec moi?

Benoit: de quoi tu parle?

j'envoyais mon énergie dans le corps de Gabriel pour nourrir le bébé, au moins la marque grandissait à nouveau. Je pouvais m'empêcher de regarder le visage de Gabriel, j’espérais le sauver en même temps. Je veux pas qu'il meurt, pas après se que j'ai fais. Benoit me fixait comme choquer, il avait bien compris se que j'avais tenter de dire.

Atori: toucher la marque en même temps.

Je tournais la tête fronçant les sourcils comprenant pas se qu'il foutait la celui la.

Derek: Qu'est ce que tu fais la? et de quoi tu parle?

Atori: J'ai sentit ta détresse et suis directement intervenu, je sais tu va m'en vouloir mais je me suis permis de lire dans ta tête pa...hum Derek et je crois avoir se qu'il se passe. Gabriel a tellement été choquer de se que tu lui a fait, que inconsciemment il a retarder l'arriver de cette marque et puis il a fait apparaître se propre ailes avec Benoit. Un mélange c'est produit entre vos deux "semence", ton espère est encore un très grand mystère Derek.

C'est dégueulasse! ma semence mélanger avec celle de Benoit! de quoi faire des cauchemars, mais pas le temps de penser à la tête qu'aura se bébé, je posais ma mains sur la marque et tournait la tête vers Benoit/

Derek: réveille toi bordel! pose ta mains toi aussi!

Il secoua la tête et posa à son tour sa main sur la marque qui s'illuminait, on tournait notre mains en même temps vers la gauche et la retira. Un trou noir apparu et le bébé en sortit, Benoit semblait encore choquer je m'occupais donc à faire sortir l'enfant. Une étrange lueur rosé l'entourait, comme un cocon ou une coquille, mais au contacte de la paumes de ma main celle disparu. je tenais l'enfant au cheveux blanc dans mes mains.

Atori: bien je peux m'occuper de Gabriel à présent.

Derek: qu'est ce que tu compte faire?

Atori: le sauver, je te signale que la il est mort.

Derek: tu n'as pourtant pas le droit pourquoi tu prendrais se risque?

Atori: les autres dieu on trop peur de moi pour me faire quoi que se soit.

Il s'approchait du corps de Gabriel et posait sa main sur son front lui envoyant une aura lumineuse, la peau de Gabriel repris directement des couleurs et je pouvais entendre son coeur battre à nouveau. Le bébé ouvrit les yeux au même moment, un noeud se fit dans ma gorge apercevant qu'il avait un oeil jaune ainsi qu'un rose. Benoit le remarquait également s'en alla jusqu'à cuisine, je tapais moi sur la joue de Gabriel pour qu'ils e réveille.

derek: éh! la belle au bois dormant! réveille toi.

Je m'arrêtais entendant des rires, je me tournais vers Lucas fronçant les sourcils. Il semble pas avoir entendu et Atori non plus. Je me redressais donnant l'enfant à Lucas, je pouvais entendre à nouveau ses ricanement.

derek: vous entendez?

Atori: Quoi?

J'essayais de suivre ses ricanements qui devenait de plus en plus fort au fur et a mesure que je m'avançais, je fini par me tourner faisant vol face à une grand miroir et mon propre reflet.

" sa fait longtemps Derek, attend que je me souvienne de la dernière fois..se maudit Nomar qui a voulu me faire taire, il a réussit d'ailleurs du moins jusqu'à aujourd'hui"

Derek: qu'est ce que tu veux?

" un peu plus de liberté, j'ai dormis un peu trop longtemps à mon goût."

Derek: je pensais mettre débarrasser de toi

Il se mit à rire.

" non, on se débarrasser pas de moi comme ça..."

Atori: a qui parle tu?

" c'est vrai, tu n'es pas seul...alors Gabriel a apprécier ta petite prouesse?"

Atori s'approchait regardant dans le miroir, mon autre moi le regardait également avec un sourire amusée.

Atori: il est donc revenu? Nomar a pas bien fait son travail.

" de quoi il se mêle celui la?"

Derek: tu explique ça comment?

Atori: que tu m’impressionne de plus en plus...Nomar à déchirer une petite partie de ton âme et une âme ne cicatrise pas comme une plaie...toi ta réussis.

derek: j'aurais préféré que se soit pas le cas.

" tu va encore devoir me supporter, que c'est triste..pourtant on s'amusait si bien dans le passé! mon grand frère me manque, c'est lui qui m'a créer après tout"

Je tapais mon poing dans le miroir pour le faire taire.

Atori: pour le moment il ne peut qu'utiliser ses miroir pour montrer qu'il est la, contrôlé tes émotions à l’extrême mais un jour il trouvera le moyen de prendre contrôle de ton corps entièrement.

Je restais la regardant Gabriel du coin de l'oeil qui avait repris conaissance, il avait sans doute écouter la conversation. Atori rejoignait Lucas lui faisant face.

Atori: je sais que tu ne m'aime pas surtout maintenant, mais je renoncerais pas à Heley pour autant...tu sais il existe une pierre pour retirer mon imprégnation, mais comme toute chose dans se monde il a un équilibre...oui Lucas il en existe une autre, mais pour remettre se qui a été retirer. Tente quoi que se soit et je remettrais cette imprégnation....tente quoi que se soit Lucas et je remettrais également celle de Valas.

Derek: tu te fou de ma gueule!!!!

Il disparu après ses paroles, je fusillais Lucas du regard sur le moment! pas question de devoir encore supporter Valas!

Derek: n'y pense même pas Lucas!


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: quinze ans de passé   Sam 16 Fév - 6:04

Atori était vraiment très tendre avec Heley, ce qui lui plaisait beaucoup, elle commençait déjà à tomber tout doucement amoureuse de lui. Elle se doutait bien qu'il devait avoir l'habitude avec les femmes, comparée à elle qui n'a jamais embrassé une seul fois un garçon et donc encore moins eu des rapports sexuelles avec l'un d'entre eux.. Elle était donc assez mal à l 'aise qu'il s'intéresse tant à elle mais sa lui faisait très plaisir elle ne pouvait pas le cacher.

Elle le laissait prendre sa main et avait des frissons rien que de sentir ses lèvre se poser sur le dos de sa main, il avait vraiment des lèvres très douce, c'est normal se disait-elle.. C'est un Demi-Dieu. Elle aimerait également toucher ses cheveux qui semblait encore plus doux que les siens mais elle n'en faisait rien et restait la à ne pas bouger, à se laisser faire et a écouter ce qu'il disait et sa la rendait déjà très heureuse.

Heley : Se n'est pas grave.. Sa m'a fait plaisir de te voir se soir.

Elle détournait le regard rougissant légèrement, elle le regardait de nouveau malgré tout, elle avait déjà complètement oublié que sa soeur pouvait écouter aux portes ou plutôt que les murs avaient des oreilles.

Voilà qu'il passait sa main sur sa joue, sa peau était très douce aussi, il elle pouvait ressentir sa chaleur, elle fut surprise qu'il n'avait pas d'habitation fixe.

Heley : Ah bon.. Mon père expliquer qu'un Dieu c'était imprégné de moi lorsque j'avais douze ans, mais il m'a dit que c'était déjà lorsque je n'étais qu'un bébé.. Alors depuis tout ce temps, vous m'observiez ? Pourquoi n'être pas venu avant ?

D'un côté elle aurait préféré le connaître bien avant, mais d'un autre elle comprenait, sa serait étrange de voir un homme aussi beau que lui, se balader avec une fillette, elle détournait le regard quelque instant, maintenant qu'elle avait quinze ans Heley était devenue une femme, étant donné qu'elle avait une part d'elle qui était Kitsune, elle était en âge pour être une adulte et pouvait choisir sa vie comme elle l'attendait.

Lorsqu'il lui disait qu'il devait sans aller, elle était déçue, elle aurait préféré continuer de le voir et de lui parler, sa lui faisait du bien et très plaisir.

Heley : Se n'est rien de grave au moins ?

Elle baissait légèrement le regard souriant.

Heley : Oui, alors à demain, passe une bonne nuit.

Lorsqu'il finissait par partir, elle tournait le regard voyant sa soeur arriver par surprise. Celle-ci l'attrapait ses deux mains, elle souriait de ce qu'elle disait.

Heley : Hum oui.. Je pense que je tombe amoureuse de lui, mais est-ce que c'est raisonnable... C'est un Demi-Dieu et.. Hum quoi ?

Elle redressait ses oreilles surprise de ce qu'elle venait de dire.

Heley : Brook c'est dégoûtant, bien sur que non..

Elle se mettait à rire voyant que sa soeur tentait de vérifier par elle même, elle en tombait sur le dos bougeant ses jambes, puisqu'elle l'a chatouillait en même temps.

Heley : Pitié arrête Brook.

Elle finissait par s'arrêter, Heley reprenait son souffle restant sur le dos quelque instant, elle écoutait ce que disait sa soeur.

Heley : Oui, j'ai encore du mal à imaginer qu'il va venir demain.. Oui veut mieux dormir avant que maman nous entende, à demain Brook.

Elle la regardait partir avec le sourire, elle retirait sa robe et mettait son pyjamas, elle se faufilait sous les draps et fermait les yeux, elle serrait bien son coussin contre elle pensant à Atori.

Lucas avait lui aussi du mal à comprendre une fois que Derek venait d'arriver, il regardait son père.. Alors il l'a fait et pourtant rien n 'était apparu ? Il tournait le regard vers Benoit ne comprenant pourquoi pas il n'y arrivait pas.. Heureusement que Derek donnait de son énergie à l'enfant sinon il allait mourir avec moi.. D'ailleurs Lucas regardait mon visage, il n'en revenait pas que j'étais belle et bien mort..

Lucas : Pourquoi personne de vous deux n'arrive à faire sortir le bébé ?! Qui est le père pour finir, je commence à ne plus rien comprendre.

Benoit était lui aussi perdu, ce qui est normal, il n'était pas au courant de cette histoire.. Je n'ai pas osé lui en parler, c'était trop dure, j'avais moi même du mal à y croire et à l'accepter.

Lucas tournait le regard vers Atori qui venait d'arriver, il semblait surprit de ce qu'il disait, il tournait le regard vers ma marque attendant de voir ce qui allait se passer. Il était également écoeurer en quelque sorte d'apprendre ce qu'il c'était passé.

Lucas : C'est possible de faire un truc pareil..

Il tournait le regard vers Benoit qui venait bien entendu de comprendre ce qu'il c'était passé, Il avait compris que Derek avec couché avec Benoit, mais il ne savait pas tout, il doit pensé que j'étais consentant, il doit se sentir trahis..

Il les regardait faire, Derek sortir lui même l'enfant du corps de Gabriel, il tournait le regard vers mon visage afin de voir si j'allais me réveiller.

Lucas : Bon maintenant arrête de faire la sieste Gabriel...

Il tournait le regard vers Atori qu'il allait me faire revenir à la vie, il en fut soulagé ne désirant pas me perdre et il se fichait qu'il allait être puni ou non. Alors que je venais de reprendre vie, j'étais toujours inconscient, mon corps était vidé de toute énergie il fallait donc le temps que je revienne à moi. Lucas tournait le regard vers le bébé qui ouvrait à son tour les yeux et se mettait à regarder Derek de ses deux yeux de couleurs complètement différent, un de son oeil était identique à celui de Derek et l'autre celui de Benoit.

Lucas tournait le regard vers Benoit qui s'en allait frustré.

Lucas : Tes obligé de lui donner des gifles pour le réveiller Derek ?

Il fut surpris que tout d'un coup il se retournait vers lui, il prenait le bébé dans ses bras sans rien dire, moi je commençais à ouvrir les yeux, au début je voyais trouble mais finissait par voir ce qu'il se passait. Je tournais lentement le regard vers eux, je fus bien surpris de voir Derek.. Mais où est Benoit ? Et pourquoi Derek était ici, accompagné de Lucas et de Atori ? Je vis le bébé que portait Lucas, j'avais tout de suite compris que c'était notre enfant, à moi et Benoit, j'en souriais.

Lucas : J'entend rien du tout..

J'écoutais ce qu'il se disait et tentait de comprendre de quoi ils parlaient, j'avais tout suivis et avait compris.. Il possédait encore cette autre personnalité en lui, Lucas en fut lui aussi surpris tenant bien mon enfant dans ses bras, celui-ci bougeait les bras et commençait à gémir.

Alors.. Serait le mauvais côté de Derek qui m'a fait ça tout à l'heure.. J'en détournais le regard voyant que Derek venait de me regarder. Lucas lui ne bougeait pas voyant Atori se mettre en face de lui, il ne portait pas ses lunettes les ayant oublié chez lui, il fronçait les sourcils écoutant ses paroles sans rien dire.. Jusqu'à ce qu'il finisse par se téléporter, il en détournait le regard mécontent.

Lucas : C'est bon Derek.. Je ne vais pas lui retirer cette imprégnation.. J'ai d'autre atout dans mes manches, il n'aura pas ma fille.

Il tournait le regard par la suite vers moi, il s'avançait vers moi.

Lucas : Ah tu es réveillé, tu nous as foutu une sacré trouille tu sais.

Je me redressais posant ma main sur le coussin du fauteuil pour avoir un appui, il me tendait l'enfant je le prenais et le regardait surpris des yeux qu'il avait.

Lucas : Derek et Benoit son également son père, j'ai du mal à comprendre moi même, alors je vais vous laissez vous expliquer tout les trois, moi j'ai quelque chose à faire, ah et.. Félicitation, je reviendrais avec ma famille pour qu'ils le voient.

J'attrapais un essuie pour l'entourer afin qu'il n'attrape pas froid.

Gabriel : D'accord..

Il se téléportait par la suite, je tournais le regard vers Derek et me levait quittant la pièce, l'évitant ne désirant pas lui parler. Nomarlement, j'arrive très facilement à pardonner, mais trop vite d'ailleurs.. Mais là, j'ai du mal.. Je regardais Benoit qui était appuyé contre la table de la cuisine, je m'approchais de lui le regard triste.

Gabriel : Benoit, je suis désolé.

Je tournais le regard voulant vérifier que Derek nous laisse seul, mais de toute manière il peut écouter notre conversation alors à quoi bon.. Je m'approchais de Benoit et me mettait à côté de lui, lui montrant notre enfant.

Gabriel : Je ne sais pas comment cela a pu arriver.. Mais c'est notre enfant pas le sien, c'est techniquement impossible que deux personnes soit.. le père..

Je détournais le regard vers le bébé voyant l'oeil identique de Derek, j'en avais une sueur froide et me rappelait aussi tôt de ce qu'il m'avait fait, j'en détournais le regard.

Gabriel : Derek.. Ou plutôt l'autre personnalité de Derek m'a violé. Je t'ai dis la vérité, je voulais lui parler,lui dire clairement qu'il devait passer à autre chose, mais.. Les choses ne se sont pas passé comme je le désirais.

Je levais le regard vers Benoit, je sentais Derek qui m'observait, j'étais dos à lui. Je tendais le bébé vers lui.

Gabriel : Tu es également le père et c'est avec toi que je veux l'élever, ne me laisse pas tomber maintenant, parce que, j'ai besoin de toi.

Ses paroles doivent certainement faire du mal à Derek mais, il devait s'y attendre..

Gabriel : Prend le.

Une fois qu'il l'avait pris, je passais ma main sur sa main et me retournais pour aller jusqu'à Derek, je me mettais en face de lui le regardant bien.

Gabriel : Est-ce que c'était toi ou ta double personnalité Derek, il faut que je le sache... Tu sais a quel point tu m'as blessé, je..

Je détournais le regard encore sous le choque.

Gabriel : Je n'aurais jamais pensé que tu en arriverais là.. Et je ne veux pas qu'on se déteste, qu'on se dispute sans arrêt, je veux me rappeler des beau moments qu'on a passé ensemble, et pourtant je vois également les mauvais et celui-là est le pire de tous.

Je revenais vers lui le regardant.

Gabriel : J'ai choisis de vivre avec Benoit, il faut que tu passes à autre chose, et si on continue de se voir.. Sa sera trop dure, alors.. Je préfère qu'on ne se voit plus. Lucas va peut-être me détester pour ça et me dire que je choisis la facilité, peut-être que oui.. Mais j'en ais assez de me battre, et je veux être heureux, mais que toi tu le sois aussi. Si on aurait continué de vivre ensemble, on aurait pas pu trouver se bonheur bien qu'on s'aimait, parce qu'on est pas destiné à être ensemble, on dit que l'amour est plus fort que tout, qu'il dépasse tout mais non, il ne dépassera jamais le pouvoir des Dieux et je ne désire pas qu'à cause de notre égoïsme à vouloir resté sans cesse ensemble, brise notre famille.

Je levais légèrement les yeux en l'air.

Gabriel : Mais se n'est pas la seul raison.. Tu avais raison il y a quinze ans.. J'étais également tombé amoureux de Benoit.

Je le regardais de nouveau à cette instant, mon coeur se contractait et ma gorge était noué tellement que c'était dure de lui dire tout ça.. De m'être un terme une bonne fois pour toute entre lui et moi. Je lui faisais un sourire malgré tout.

Gabriel : Mais je ne t'oublierais jamais, c'est impossible, ses années passé avec toi était merveilleuse, tu fais toujours une place dans mon coeur.

Je finissais par me retourner.

Gabriel : Mais C'est Benoit que j'ai choisis.

Je baissais le regard, mais le levait afin de regarder en direction de Benoit.

Gabriel : Au revoir Derek.

Lucas ne s'était pas téléporté jusque chez lui, il ne désirait pas voir sa fille dans les bras de Atori, ni même d'un autre Dieu, il voulait qu'elle trouve le bonheur et pour lui se n'était pas avec Atori qu'elle pourrait l'être mais avec quelqu'un de normal, d'humain qui pouvait ressentir les même sentiments qu'elle.

Il allait donc voir un garçon du même âge de Heley, il connaissait ses parents étant donné qu'il avait de bonne connaissance lorsqu'il était mon manageur. Il regardait ce garçon blond, et savait que se serait le style de Heley.

Lucas : J'ai besoin de tes services, tu veux bien qu'on aille discuter ?

Il allait tout deux s'asseoir il s'asseyait sur un banc montrant une photo de Heley.

Lucas : Tu l'as trouvé comment ? C'est ma fille, elle s'appelle Heley.. Et j'aimerais beaucoup tu la séduises, par contre, tu n'as pas intérêt de la faire souffrir sinon tu le regrettera jeune homme.

Il posait un bras sur l'appuie du banc.

Lucas : Je veux la protéger d'un gars, et je préférais mille fois la voir avec toi qu'avec lui, alors qu'en dis-tu ? Il faudra que tu t'inscrives à la même école qu'elle et et donc à la même classe pour la voir le plus possible,allez, je te fais confiance, je vais te laisser, ma femme m'attend.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: quinze ans de passé   Sam 16 Fév - 23:55

Lucas était partit pour nous laisser nous expliquer, je devrais m'en aller moi aussi mais quelque chose m'en empêchait. Je suis pourtant pas le bien venu ici, Gabriel ne m'a même pas lancer une regard lorsqu'il rejoins Benoit dans la cuisine. J'avais besoin de me faire pardonner pour se que je lui ai fait, à cause de ma bêtise il aurait très bien pu perdre la vie se soir. Demander pardon est quelque chose dont j'ai vraiment difficile et même si j'y arriverais...un pardon ne sera pas suffisant loin de la.
Benoit levait lentement la tête vers Gabriel qui s'approchait de lui avec le bébé, les larmes coulaient abondamment le long de son visage.

Benoit: Gabriel...

Il connaissait le fin fond de l'histoire, d'un côté il était soulager que c'était pas de sa propre volonté qu'il avait coucher avec Derek, mais d'un autre sa le rendait malade de savoir que sa s'était passer comme ça. J'étais malade moi aussi à entendre leurs conversation, mon coeur se contractait de plus en plus...j'ai mal à un point inimaginable, mon coeur va vraiment supporter une tel pression? j'ai l'impression qu'il va eclaté d'un moment à l'autre.

Benoit: J'ai tellement eu peur de te perdre se soir Gabriel, que j'en oublierais presque se qui sais passer, mais tu aurais du me dire tout de suite la vérité...j'aurais préféré ne pas l'apprendre comme ça.

Il leva ses mains vers l'enfant hésitant, mais fini par le prendre dans ses bras le serrant délicatement contre sa poitrine.

benoit: tu as peur que c'est moi qui t'abandonne alors que c'est toi qui a bien failli m'abandonner...t'en a un de ses culot monsieur Gabriel. fait moi encore un truc pareil et c'est moi qui t'enverrait dans l'autre monde.

Mon sang bouillait de jalousie, est ce que j'espérais une autre réponse de sa part? bien sûr que non surement pas après se que j'ai fais. Il revenait vers moi, mon estomac se contractait autant que mon coeur l'était déjà. Si c'était ma double personnalité ou moi? j'ouvrais la bouche comme pour répondre, mais rien ne sortait tout simplement parce que je ne savais pas..je me rappelle parfaitement se que j'ai fais, chaque seconde et pourtant rien qu'à l'idée que j'ai pu faire un truc pareil m'écoeurait...

Derek: je sais pas...

C'est surement pas la réponse qu'il aurait espérer, mais je pouvais mentir non plus. C'est sûr que mon autre moi y a participé, mais avec de la volonté j'aurais pu m'arrêter. J'ai rien fait se me rend donc fautif, mes mains devenait moite stressé comme je l'ai jamais été au par avant. Je sais d'avance se qu'il va se passer, se qu'il va me dire. Je l'écoutais tout le long sans rien dire, peut être parce que je savais pas quoi dire...moi qui à toujours des répliques, la c'était comme ci on m'avait cousu les lèvres pour que je ne prononce aucune paroles.
Benoit arrivait avec l'enfant dans ses bras, je ne le regardais même pas. J'arrivais pas à détourner mon regard de Gabriel, c'est à peine si je clignais des yeux.
Lorsqu'il fini par me tourner le dos, je baissais la tête cachant mon visage derrière mes mèches. Benoit semblait surpris lorsqu'il remarqua que les larmes coulaient le long de mes jours.

Derek: adieux.

Lui me disais au revoir alors qu'il m'a dit qu'il ne voulait plus qu'on se soit, moi j'allais au fond des choses et lui prononçait mes adieux. Je me téléportais après cela, l'enfant dans les bras de Benoit se mit à gémir gigotant dans tout les sens. Il s'approchait de Gabriel le regard toujours dans la direction ou je me trouvais avant de me téléporter.

Benoit: c'est une première...

Il tournait le regard vers Gabriel haussant les épaules.

Benoit: c'est la première fois que je vois Derek pleurer et sa fait une drôle d'impression.

Le bébé se mit à pleurer, Benoit commençant à paniquer le rendit à Gabriel comme ci c'était une bombe près à exploser à tout moment.

Benoit: je te préviens je suis pas douer du tout avec les enfants, faudra que tu m’apprenne le métier Gabriel.

Il posa sa main sur la joue de Gabriel prenant un air triste et le caressa.

Benoit: tu aimais encore Derek pas vrai? tu sais sa fait bien longtemps que je le sais, j'ai trouver ton album photo dans la garde de robe..je t'ai déjà supris à les regarder. Donne toi du temps Gabriel et Derek finira par trouver le bonheur lui aussi, pour l'instant faudrait calmer notre fils...ses cris me bousille déjà les tympans et je crois que c'est que le début.


Les heures défilait à toute à l'heure, il était une heures du matin. Je sortais d'un bar ou j'avais passer mon temps à picoler, comme beaucoup d'autre je tendais de faire taire mon chagrin dans l'alcool...mais j'avais toujours aussi mal. Je sais pas comment je me suis rendu jusque la, mais je me trouvais devant la maison de ma mère. Il m'a fallu 10 bonne minute pour que j'arrive jusqu'à sa porte alors, traverser la rue était comme un parcours du combattant. j'ouvrais lentement comme d'habitude ma mère oublie de fermer la porte à clé. Pas moyen de trouver la lampe alors je marchais dans le noir, je m'arrêtais plissant les yeux entendant des petit bruit suspect.

Derek: ma mère entrain de gémir c'est dégueulasse!

Je m'avançait, mais trébuchait sur un tabouret su rle chemin. Je restais étaler sur le sol attrapant le tapis tout près de moi le serrant fort.

derek: t'es doux toi...

Ma mère depuis sa chambre tournait la tête entend un vacarme, elle se retirait de Teijo qui semblait pas ravis de cette interruption. Elle attrapait son peignoir se recouvrant rapidement, attrapant le bras de Teijo elle le tirait pour qu'il se lève.

Shizuka: lève toi! c'est peut être un cambrioleur! va voir! aller! j'ai peur moi.

la grande démoniste qui aurait peur d'un petit voleur, elle poussait Teijo le forçant à avancer restant malgré tout cacher derrière. Arrivant jusqu'au salon elle entendait mes gémissements pendant que je continuais à câliner se tapis.

Shizuka: je vous conseil de vite partir! j'ai un prêtre et je suis prête à m'en servir!

Elle tendait le bras pour allumer la lampe, je gémis de cette lumière aveuglante et glissait ma tête sous le tapis.

Shizuka: Derek! mais qu'est ce que tu fais la?

Derek: humph! éteins la lampe et j'ai pas peur de ton prêtre déjà.

Shizuka: t'es saoul Derek.

Derek: un peu.

Shizuka: aller lève toi bon sang! et lache mon tapis.

Derek: naaaann, je l'aime bien.

Elle m'attrapait par la ceinture de mon pantalon me traînant jusqu'au divan, j'en lâchait pas mon tapis pour autant. Elle l’attrapait pour me le faire lâcher, je résistais un peu, mais j'ai pas beaucoup de force dans mon était et fini par le lâcher.

Derek: t'es méchante tu sais?

Shizuka: pourquoi tu t'es mis dans cette était Derek?

Derek: Gabriel veux plus de moi.

Shizuka: sa fait déjà quinze ans que vous êtes plus ensemble Derek, c'est pas nouveau.

derek: mais naaann, la c'est pire encore. Il me déteste maintenant.

Shizuka: écoute Derek, je suis fatigué...alors dort la et on en reparlera demain.

Derek: t'étais pourtant pas entrain de dormir.

j'en levais plusieurs fois les sourcils la regardant, elle en rougis gêner que je l'ai entendu, mais elle était pas discrète non plus.

Derek: qui aurait cru que Teijo pourrait faire gémir une femme, tu remonte dans mon estime vieux machin...il a pris un excitant pour bander, vieux comme il est.

Shizuka: Derek! il a surement pas besoin de ça et j'ai pas envie de parler de ça avec toi.

Je me redressais avec un petit sourire moqueur et utilisait ma rapidité pour faire face à Teijo et me collait même à lui pour trouver un appuis.

Derek: essaye de me faire gémir aussi Teijo!

Ma mère ouvrit grand le bouche, si sa mâchoire n'était pas bien attacher elle traînerait surement à terre en se moment. J'étais complètement ivre pour agir de cette façon, voilà que j'essayais d'embrasser Teijo. J'entourais même mes jambes autour de lui pour essayer de l'embrasser, ma mère pouvait s'empêcher de rire et allait jusqu'à chercher son téléphone pour filmer la scène.

Shizuka: quand Derek va voir ça demain!


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: quinze ans de passé   Dim 17 Fév - 4:45

J'étais toujours dos à Derek, les yeux baissé, sa me faisait moi aussi mal de lui avoir dit toute ses choses, mais il a dit lui même, il ne sait même pas si c'était lui ou sa double personnalité qui m'a fait ça, ce qui veut dire qu'il y avait une partie de lui qui désirait me faire ça.. Alors.. Comment suis-je censé faire face à ça, il m'a terriblement blessé et je n'arrive pas à digérer ce qu'il c'est passé.. Mais je ne désire pas non plus qu'on se déteste l'un à l'autre, parce que se n'est malgré tout pas le cas, le fais qu'il me dise Adieu me faisait extrêmement de mal.. Et la, je me souvenais de tout ses années passé à ses côtés, des moments inoubliable, j'effaçais tout les mauvais moments pour me rappeler que des meilleurs.. Gardant la tête basse, j'en fis un léger sourire.. Je ne t'oublierais jamais Derek, merci pour tout ce que tu m'as apporter.

Je ne sentais par la suite plus la présence de Derek, j'en levais le regard vers Benoit afin de le regarder étant donné qu'il était en face de moi, je le regardais attentivement et le laissait s'approcher tout en écoutant, je fus surpris de ce qu'il me disait, Derek... Pleurait, j'en détournais le regard également très triste, je me sentais si mal.. Est-ce que j'ai été trop dure avec lui ?

Gabriel : Qu'aurais pu-je faire d'autre, je veux juste qu'il soit heureux et en continuant à vivre ainsi.. Jamais il ne le sera..

Une fois que notre enfant se mettait à pleurer, Benoit me le donnait, je commençais à le bercer afin qu'il se calme et tournait par la suite le regard vers Benoit.

Gabriel : Tout s'apprend, et ça, sa s'apprend tout seul je t'assure.

Il avait bien senti que j'étais mal, il en posait sa mains sur mon visage je le regardais d'un air triste, surtout de ce qu'il me disait.

Gabriel : Oui c'est vrai.. Mais c'est avec toi que je veux partager ma vie, je tiens encore à Derek, pas celui qui.. M'a pris de force, mais celui dont j'ai passé tout ce temps avec. Je veux juste qu'il trouve le bonheur, comme moi je l'ai trouvé c'est tout.

Je baissais les yeux vers notre enfant.

Gabriel : Maintenant il va falloir lui trouvé un prénom, Tyler qu'en dis-tu ? Si tu as une idée, une préférence, tu me le dis, c'est moi qui ait choisis les deux prénoms pour Lucas et Stephan, alors se n'était qu'une idée.

Je lui fis un sourire, baissant de nouveau vers notre enfant, je posais son petit ventre contre mon torse et caresse lentement son dos.

Gabriel : Il a froid, on va devoir lui trouver des vêtements et acheter des couches, il doit également avoir faim, je vais m'occuper de ça, mais vu l'heure qu'il est, tout les magasins seront fermé.. Se n'est pas grave je vais me débrouiller, il doit avoir sommeil de toute manière, il va vite s'endormir.

Je l'emmenais jusqu'à la salle de bain, m'occupant comme je pouvais de lui trouver une couche à mettre, j'avais mis une serviette blanche et j'avais attacher avec des élastique, se n'était pas grandiose mais c'était déjà mieux que rien.

Je finissais par retourner dans notre chambre, je le déposais au milieux du lit, étant donné qu'on a aucun accessoire pour lui, il va falloir dormir avec lui dans le lit et faire attention. Je commençais à me déshabiller pour m'enfiler un short, je suis exténué.. Je me mettais sous les couverture et passait la couverture sur Tyler afin de le protéger du froid, je tournais le regard vers Benoit.

Gabriel : Il est tard, veut mieux dormir

Une fois qu'il se couchait auprès de moi, je souriais, j'ai tout pour être heureux, un homme qui m'aime, notre enfant.. Je finissais par fermer les yeux et m'endormis rapidement.


Teijo était bien entendu très occupée avec Shizuka, celle-ci était sur lui mais il tournait le regard ayant lui aussi entendu un bruit, il fermait les yeux soupirant sachant de qui il s'agissait, il retirait ses mains des hanches de celle-ci, rouvrant les yeux pour la regarder.

Teijo : Tu n'as rien à craindre..

Il se levait malgré tout, enfilant son peignoir mais il était légèrement ouvert et on pouvait voir son torse qui était très musclé. Shizuka restait derrière lui le suivait de près, il finissait par arriver dans la même pièce que Derek, Shizuka allumait la lampe.

Teijo : tu vois, je t'avais bien dit que tu n'avais rien à craindre, se n'est que Derek.. Et en plus, il est soûle.

Ne désirant pas se mêler de cette histoire,il laissait Shizuka laisser discuter avec lui, il tentait depuis qui il était avec elle, de ne plus utiliser ses dons de voyance. Il ne l'utilisait qu'en cas d'extrême urgence et la c'était loin d'être le cas.

Il ne bougeait pas est resté la à les écouter sans rien dire, mais il finissait par soupirer.

Teijo : Ecoute Derek, se n'est pas en buvant que tu sa va s'arranger.

Il levait un sourcils le voyant venir vers lui et il le trouvait bien trop près, il levait un sourcils restant son regard plongé dans le sien.

Teijo : Derek, tu peux toujours rêver.

Il levait la tête évitant ses essai pour l'embrasser, il regardait du coin de l'oeil Shizuka qui elle trouvait la scène marrante et profitait pour la filmer, lui posait une main sur le torse de Derek pour le repousser.

Teijo : Bien maintenant sa suffit.

Il tendait sa main libre sur le visage de Derek, une lumière blanche se dirigeait vers lui, il le rattrapait dans ses bras.

Teijo : Je l'ai endormis, je crois qu'il a besoin de sommeil et nous aussi, je suis exténué.

Il lui fit un sourire en coin et déposait Derek sur le canapé, Il remontait par la suite dans sa chambre avec Shizuka avec de s'endormir.

Très vite le matin venait, Heley était déjà réveillé, elle avait mis son costume de lycéenne, elle avait laissé ses cheveux détaché, elle sortait de sa chambre avec son cartable, elle était très stressée étant donné que Atori lui a dit qu'il serait la, à son école, dans la même classe qu'elle.. Elle en avait des bouffées de chaleur.

Elle s'asseyait à table de la salle à mangé, le petit déjeuné tait déjà servis, elle chipotait avec son fourchette sans avaler une seul boucher, Lucas le regardait se demandant ce qu'elle avait à ne pas avoir d'appétit.

Lucas : Tu n'as pas faim Heley ?

Heley : J'ai mal au ventre.

Lucas, essaye quand même de manger quelque chose, se n'est pas bon d'aller en cours sans rien dans le ventre.

Elle levait le regard vers lui.

Heley : Pour nous sa change pas grand chose qu'on mange ou non, vous ce qu'on est non ?

Lucas : Hum..

Elle n'avait pas faut, elle ne pouvait pas mourir, elle ne pouvait pas tomber malade non plus, et même si elle ne buverait plus ni mangerait, elle resterait en vie, bien qu'elle serait faible au point de ne plus pouvoir bouger.

Lucas : Mais malgré tout, il faut que tu manges.

Elle Attrapait son sac, prenant un muffing.

Heley : Je le mangerais en route, je vais être en retard.

Lucas : Tu n'attends pas Brook, elle est occupée de se préparer.

Heley : Elle me rattrapera en route.

Elle finissait par sortir, elle marchait sans rien dire, elle mordait un morceau de son muffing, elle pouvait se téléporter, mais elle ne devait pas le faire trop près du lycée, mais la elle préférait marcher afin de réfléchir, elle n'arrêtait pas d'être nerveuse à l'idée de revoir Atori, elle en avait le sourire se rappelant de ses paroles hier soir.


De mon côté, je m'étais réveillé bien tôt, alors que j'aime faire mes journée grâce matinée, mais Tyler n'arrêtait pas de pleurer, je me redressais la tête en pétard, je le prenais sur mes jambes tentant de le calmer, il doit avoir faim, je n'ai rien su lui donner à manger tout à l'heure.. Maintenant que j'y pense, il a avalé de mon énergie lorsqu'il était à l'intérieur de moi, tendais la main afin de la regarder.

Gabriel : Chut..

Il y a quelque chose de très différent en moi, je tendais la main vers ma bouche, j'ouvrais celui-ci tentant de faire apparaître mes crocs, mais sa ne venait pas.. Je.. Je ne ressens même plus la soif du sang ! Je détournais le regard ne comprenant pas, je tendais de nouveau d'utiliser mes pouvoirs de base, mais plus rien ne me venait.

Gabriel : Benoit.. Je.. Je n'y arrive plus.

Je me levais tenant toujours Tyler contre moi, j'étais complètement perdu tout d'un coup, je baissais le regard lentement vers notre bébé.

Gabriel : Je n'ai plus aucun pouvoir, je ne suis même plus un ange déchus, ni.. Même un sorcier, je suis devenu un humain..

Je tournais le regard vers Benoit, je me sens si faible tout d'un coup, j'ai l'impression qu'on m'enfonce une épée en plein le cours, j'ai toujours vécu en tant que sorcier.. J'ai travaillé tellement dure pour être capable de tel chose et la..

Tyler continuait de pleurer, se n'est pas le moment de m'occuper de moi, il faut qu'on s'occupe de lui, je tendais la main vers Benoit.

Gabriel : Mort moi.

Il me regardait d'un drôle d'air.

Gabriel : Je suis sérieux.. Le temps qu'on aille chercher de la nourriture normal, on peut donné un peut de mon sang pour qu'il soit satisfait.. Il est affamé le pauvre et il a fait dans sa couche aussi.



Teijo se réveillait par la suite, il descendait les escaliers, il c'était déjà habillé, il tournait le regard vers le fauteuil, Derek s'y trouvait encore, il commençait seulement à se réveiller.

Teijo : Alors, sa va mieux, tu as très mauvaise mine.. Peut-être parce que tu tes soûlé.. Aaah Derek, je sais ce que c'est de souffrir ainsi, j'ai ressenti la même chose que toi lorsque j'ai perdu l'amour de ta mère pour la première fois, et regarde où j'en étais arrivé. Mais.. Tu ne dois pas faire la même chose que moi, c'était une terrible erreur de ma part, si tu le souhaites, je peux lire dans ton avenir afin de voir ce que les choses pour toi vont évoluer ?



Il s'approchait de Derek.

Teijo : Mais sa risque d'être mauvais ou bon, cela dépend... Alors qu'en dis-tu ? Sinon, je n'en ferais rien si tu préfères ne rien découvrir de ton avenir.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: quinze ans de passé   Dim 17 Fév - 7:50

Benoit alla se coucher avec Gabriel et leurs fils Tyler coucher entre les deux, la nuit fut très courte pour tout le monde. Les pleures d'un bébé fit sursauter benoit, lui qui a toujours connu la tranquillité les pleures de son fils lui fit comme une corne de guerre dans l'oreille. Les cheveux complètement en pétard il tourna le regard vers Gabriel plissant les yeux.

Benoit: humph... faudrait expliquer à notre fils qu'il commence à pleurer vers environ huit heures et non...pfff six heures et demi.

La première chose qu'il attrapait c'était sa brosse sur sa table de nuit et passait celle ci dans ses cheveux avant de les attacher.

Benoit: qu'est ce que tu n'arrive plus?

cette fois Benoit était bel et bien réveiller apprendre que Gabriel n'était plus qu'une humain lui faisait comme un électrochoc, maintenant qu'il en parlait c'est vrai que sib odeur était complètement différente. Il clignait des yeux revenant à Tyler qui continuait de pleurer, Benoit n'avait rien du tout ici pour le bébé lorsque Gabriel était partit pour vivre avec lui, ils ont forcément pas songer à emmener avec eux les anciens affaire de ses fils.

benoit: je vais me préparer pour aller à la boutique même si je doute que se soit ouvert à cette heure ci.

Il regardait vers sa main qui lui tendait surpris de se qu'il lui demandait.

benoit: Ok, ta raison...bien.

Il mordait donc dans sa main comme il l'avait demander, un peu de sang toucher son palais cela suffisait pour avoir une réaction. Ses yeux viraient au rouge, il avait oublier que le sang humain était le plus irrésistible d'entre tous. Il le lâchait immédiatement marchant vite jusque la salle de bain, posant ses deux mains sur le lavabo passant de l'eau sur son visage. Après avoir prit une grande respiration il réussit à se calmer, ses yeux redevenait rose. Écoutant bien il se rendit compte que le bébé ne pleurait plus, il se changea donc et revins à la chambre souriant.

Benoit: je crois que sa va être le moment que je préfère lorsqu'il se calme.

Il se penchait souriant pour regarder l'enfant, mais se recula rapidement grimaçant remarquant l'odeur.

Benoit: Pfffioou, la voisine est entrer de l’hôpital il a pas longtemps avec son bébé. Je vais passer pour voir si elle peut pas nous prêté une couche en attendant d'aller faire les courses.

Il baissa son regard vers sa main qui saignait encore et prit un morceau de tissus la posant sur la plaie.

Benoit: n'oublie pas que tu cicatrise plus Gabriel, soigne moi donc ça. L'odeur est bien trop agréable pour moi et de plus tu risque d'en mettre partout sur le bébé, je reviens.

Il lui donna un baiser ainsi que sur le front de Tyler et sortit pour rendre visite à sa voisine, quelque minute plus tard il revint d'un air embêter tendant la couche à Gabriel.

Benoit: c'est la première fois que je me suis sentit aussi mal à l'aise, je lui ai dit que c'était pour mon fils...elle m'a déjà regarder d'un drôle sachant que j'étais gay. Elle sais mis à me poser des questions, sur son age par exemple. Comment je pouvais dire qu'il était conçu et née le même soir? Je me suis défiler rapidement...ta jamais eu se problème toi?

voulant voir comment Gabriel allait procéder pour mettre la couche, il se plaça derrière lui collant son corps au dos de Gabriel. Il sourit posant quelque baiser sur lobe de son oreille continuant à observer apprenant les ficelles du métier.

Benoit: J'ai fais un horrible cauchemars cette nuit, Derek était revenu pour me prendre mon fils et toi, tu m'as quitter pour le rejoindre.

Il tourna son regard vers lui à cette instant.

benoit: mais les pleures du petit Tyler m'a rappelé que c'était qu'une vilain cauchemars, la prochaine fois c'est moi qui changerais sa couche...faudra bien que je m'y mette même si sa pue!

C'est lui qui pris son fils dans ces bras le sourire au lèvres et se tourna brusquement vers Gabriel.

Benoit: j'ai une idée pour ma nouvelle collection! des vêtements pour bébé! ohhh oui, j'ai plein d'idée de croquis! t'es une vrai source d'inspiration mon petit Tyler. Mais avant tout, en route pour les courses!

Ils prirent tout deux la voiture faisant route jusqu'au magasin le plus proche, Benoit fut obliger de s'arrêter ayant quelqu'un planter au beau milieu de la rue.

Benoit: qu'est ce qu'il fou celui la? il veux se suicider!

Ouvrant la vitre de sa voiture il y passa sa tête les sourcils froncer.

Benoit: tu va te bouger de la gamin?

Celui ci se tourna doucement faisant face à la voiture, Benoit s'appuyait contre son dossier assez surpris.

Benoit: C'est Cole le môme de Raynor, qu'est ce qu'il fou la?

Ils sentirent la terre trembler brusquement, les mains de Cole s'éloignait de plus en plus l'un de l'autre. Des fissures sur la route apparu, Benoit sortait rapidement de la voiture et pris Gabriel dans ses bras tenant toujours le petit Tyler et éloignait le plus possible. Raynor se matérialisa au côté de Cole posant sa main sur son épaule et chuchota à son oreille.

Raynor: Il va bientôt arriver continue jusqu'à la fin même si pour ça tu dois y mettre ta propre vie! ta compris?

Cole: oui.

Il sourit se décalant de lui, Zankou arrivant en courant semblant être en colère.

raynor: Cole maintenant!

Sous l'ordre de Raynor, Cole tapait ses mains l'une contre l'autre. le sol se fissurait d'avantage et se souleva dans les airs. Zankou s'arrêta brusquement et lança plusieurs boule de feu en direction de Cole, celui ci protégeait soulevant plus de roche pour se creer un bouclier.

Raynor: t'es beaucoup trop lent Cole! dépêche toi.

Zankou espèce de!

Raynor: si tu crois que je te laisserais le trouver en premier mon frère.

Éloigner de tout cela, Benoit regardait se combat serrant Gabriel et son fils contre lui.

Benoit: qu'est ce qu'ils foutent? et depuis quand Cole travail pour Raynor.

la roche se soulevait au pied de Zankou, le faisant perdre l'équilibre et tombait au sol continuant de monter dans le ciel. Benoit leva la tête afin de regarder et fut à la fois faciner et surpris par le pouvoir de Cole. Il rassemblait de la roche dans un même endroit créant une sphère qu'il prenait à chaque seconde plus s'ampleur.

Raynor: fatigue et je me chargerais moi même de me débarrasser de toi Cole, continue! encore plus de roche! elle doit être assez grosse pour que Zankou en sorte jamais!

Cole poussait un cris d'effort et tapais à nouveau ses mains l'une contre l'autre, d'avantage de roche montait vers cette sphère même les bâtiments proche partait en morceau. Cole saignait du nez mais continuait malgré tant d’efforts, Benoit lâchant gabriel prenait vite sa forme d'aigle et se baissant pour y faire grimpé Gabriel.

Benoit: dépêche toi il es trop dangereux de rester à terre pour le moment.


****

A plusieurs Kilomètre de la en toute ignorance de qu'il pouvait se passait le jeune Sébastien pris le chemin souvent emprunté par Heley, le jeune homme devait un grand service à Lucas et a accepté de lui venir en aide. Il couru vers Heley faisant des grand signe.

Sébastien: excusez moi!

Il arrivait à côté d'elle posant ses mains sur ses genoux reprenant son souffle.

Sébastien: Tu es du lycée Kyoko n'est ce pas? j'ai remarquer l'uniforme, je dois m'y rendre également mais je sais pas quel chemin prendre.

Il se redressait lui faisant face avec son plus beau sourire prenant son rôle au sérieux.

Sébastien: je suis nouveau dans le coin et me suis inscris hier, est ce que sa te dérangerais de me montrer le chemin.

Il lui tendait la main afin de se présenté.

Sébastien: au faite je m’appelle Sébastien Valmore, je suis content d'être tomber sur une si jolie fille pour me servir de guilde.

Spoiler:
 

Brook: Heley!!!

Il se tournait souriant voyant Brook arriver en courant comme une furie, faisant face à sa soeur elle gonflait les joues devant rouge de colère.

Brook: tu m'as pas entendu Heley! t'étais trop pressé de voir Atori pour attendre ta soeur!

Sébastien: la soeur de Heley, j'ai l'impression d'avoir affaire au yin et au yang, c'est assez impressionnant. Bonjour je m'appelle Sébastien, je suis nouveau au lycée, Heley me montre gentiment le chemin de l'école.

Brook: a tiens tien, encore une blond au yeux bleu comme tu les aimes Heley.... décidément t'en a de la chance!

Sébastien; je suis ravis d'entendre que je suis le style de Heley.

Brook: j'en connais un qui va être jaloux!

Sébastien: déjà un petit copain?

Brook: tout dépend se que ma chère soeur choisira hahah!

Il gardait un sourire charmeur et regarda sa montre.

Sébastien: on va être en retard, on pourra peut être se voir pour leurs du dîner? si vous êtes d'accord.

Brook: on est d'accord pas vrai Heley!? aller vite sinon on va être en retard!

Ils se mirent tout les trois à courir jusqu'au lycée, arriver Sébastien partait de son côté pour se rendre au bureau du directeur. Brook avait bien remarquer que Heley cherchait discrètement Atori se qui la faisait rire, arriver en classe la prof était sur le point de donner son corps jusqu'à que le directeur toque et entre dans leurs classe. Brook tournait le regard vers sa soeur avec un grand sourire lui tapant avec l'épaule.

Brook: je parie qu'il va avoir un petit nouveau ou plutôt un grand nouveau.

prof: il semblerait que nous allons commencer le cours par des présentations, entrez je vous pris.

Sébastien entrait le premier, les filles se mirent à chuchoté entre elle, mais c'est vers Heley qui pointait principalement son regard.

Brook: je crois qu'il a déjà la touche après toi Heley, quel succès tu as.

Sébastien: bonjours je m'appelle Sébastien Valmore j'ai quinze ans et je suis ravis de vous rencontrez.

Atori entrait à son tour les mains dans ses poches la chemise de l'uniforme complètement ouvert laissant voir son torse, la prof levait les yeux la bouche grande ouverte et se mis à rougir comme une lycéenne.

Atori: je suis Atori c'est tout se que vous avez besoin de savoir.

Prof: t...très..très bien allez vous asseoir.

Toute la classe était bouche-bé devant Atori, la classe restait silencieux le regardant aller s'asseoir au fond de la classe. Seul Brook cassait se silence se levant regardant toutes les filles d'un regard noir.

Brook: Laissez tomber les filles! il a déjà des vue sur ma soeur! aller essayer votre bave!

Prof: Brook assied toi!

Atori regardait toujours en direction de Heley malgré qu'il se trouvait assis loin d'ou elle était installer, Sébastien avait pris plus vite la place le plus près set se penchait discrètement afin de lui chuchoté.

Sébastien: merci de m'avoir aider tout à l'heure, je suis content qu'on soit dans la même classe.

atori le fusillait du regard jaloux qu'un autre garçon lui face la conversation.

Brook: je ressent un aura noir dans le fond de la classe, une aura de jalousie.

Prof: Brook! encore une remarque et tu ira au bureau du directeur!

Brook: tout le monde parle et c'est moi qui prend!

Prof: il a que toi que j'entend pourtant.

Elle en devenait rouge de colère et se mis à mâchouillé son crayon.


*****


Je me réveillais grimaçant, j'ai l'impression qu'un troupeau de buffle met passer dessus. Je me souviens presque pas de se que j'ai fais après le bas. Tournant le regard je vis que j'étais chez ma mère, je comprenais pas du tout se que je foutais ici. Plissant les yeux je tournais doucement la tête vers Teijo, oh non pas lui qu'est ce qu'il me veux.

Derek: Hmph...

C'est tout se que j'avais envie de lui répondre pour le moment, attend qu'est ce qu'il me raconte la? il est entrain de me parler d'amour? non je crois que j'ai la nausée...Je restais coucher regardant toujours dans sa direction, des cernes sous les cernes. sa me fait plus que bizarre de l'entendre me parler de cette façon, c'est vraiment Teijo que j'ai en face de moi.

Derek: pourquoi tu me dis tout ça? on est pas censer se détester tout les deux? j'en ai pourtant un vague souvenir.

Je me redressais gémissant, je passais ma main sur mon visage de ses paroles. J'ai encore du mal à supporter qu'il est avec ma mère et en plus il me le rappelle.

derek: pas faire la même chose que toi Teijo, c'est un peu trop tard pour me dire ça...les erreurs je les ai déjà commise hier.

Je retirais ma main de mon visage gardant tête baisser.

Derek: inutile de connaitre mon avenir, je sais très bien comment les choses vont évolué pour moi et pas dans le bon sens.

Shizuka: qu'est ce que tu veux dire par la Derek.

Je tournais le regard vers ma mère soupirant m’étalant à nouveau dans le divan.

Derek: depuis combien de temps t'es la?

Shizuka: je me lève toujours avant Teijo.

Elle s'approchait, je me mettais dos à eux.

Shizuka: quel erreur à tu commise Derek?

Je prenais du temps avant de répondre vraiment honte d'avouer surtout devant ma mère.

Derek: j'a violé Derek...et l'ai forcer à avoir un môme avec moi. Alors Teijo tu crois vraiment que j'ai besoin de connaitre mon avenir pour savoir qu'il est pourri?

Shizuka: oh, mais derek pourquoi avoir fait ça?

Je répondais pas, tout simplement parce que je sais pas quoi répondre à se sujet la.

Derek: il est revenu.

Shizuka: qui est revenu derek?

Derek: mon autre moi

Elle baissait la tête quelque instant et fini par me caresser les cheveux.

derek: je pensais que Nomar m'avait définitivement débarrasser de lui.

Shizuka: on peut pas se barrasser de ça, juste le faire taire.

Je me tournais pour al regarder, elle me regardait d'un air désolé comme ci elle avait quelque chose à se reprocher.

Derek: qu'est ce qui a?

Shizuka: j'ai quelque chose à t'avouer et à Teijo aussi.

Je me redressais la regardant, quand elle prenait cette air la c'est que c'était pas rien, elle semblait avoir du à se lancer.

shizuka: avant même que Teijo travaillait pour raynor, moi je fréquentait un autre homme de temps en temps...le père de Zwei.

Derek: ta jamais voulu me dire qui c'était.

elle regardait quelque instant Teijo puis revins vers moi.

Shizuka: c'était l'être le plus odieux que j'ai jamais rencontrer, il m'effrayait beaucoup. J'osais rien lui refuser de peur de se qu'il pouvait me faire, c'est la que pour la première fois j'ai rencontrer Teijo. Le père de Zwei est Selas le prêtre noir qui a changer ta personnalité Teijo ou plutôt la doublé.

Derek: quoi? lui aussi à une double personnalité?

Shizuka: c'est Selas qui a avancer cette méthode Derek. Selas à tenter de faire croire qu'il voulait la mort de Teijo pendant qu'une nouvel trahisons pourrait effacer entièrement son bon côté.

Elle regardait Teijo à se moment la.

Shizuka: tu n'as pas vaincu Selas Teijo, il est toujours en vie quelque part. Tu l'as quand même beaucoup affaiblis et il ne s'y attendait pas, Raynor à profité de cette faiblesse pour l'enfermer à double tour. Se que raynor s'avait pas c'est qu'il a enfermer avec lui quelque chose qui lui appartenait à lui et son frère.

Elle baissa la tête honteuse d'elle de se qu'elle allait raconté par la suite.

Shizua: raynor voulait que je continue malgré tout l'oeuvre de Selas, te briser une bonne fois pour toute Teijo. Sachant que tu étais amoureux de moi, il m'a forcer à te séduire. J'étais égoïste à cette époque et ne pensait qu'au pouvoir, j'ai obéis sans réfléchir. Je t'ai fais croire que je t'aimais aussi pour ensuite te briser le coeur avec damon, c'est comme ça t'es venu à renfermer tout sentiment.

Derek: et comment je me suis retrouver avec se même problème?

Shizuka: Zwei...c'est le fils de Selas et sais comment procédé. Il voulait me faire payer de mettre plus occuper de toi que de lui, j'ai tenter d'utiliser le seul moyen que j'avais en tête pour te faire revenir Derek. C'est pas les ancêtres qui t'on lancer la malédiction avec Gabriel...c'est moi.

J'arrivais pas à croire se que j'entendais, tout ça à commencer à cause de ma propre mère?

Shizuka: c'était pas Gabriel que je visais au début, mais je suis pas très douer pour lancer des sort et il a un peu ricocher...je suis vraiment désolé Derek, j'espère que vous me pardonnez tous les deux pour mes erreurs.

Je me relevais hors de moi.

Derek: qu'est ce que tu croyais faire maman?

Shizuka: seul les sentiments les plus positif peux faire taire la mauvaise personnalité et l'amour est le plus fort d'entre tous, je voulais que ton bien...

derek: ah oui bravo, je me suis jamais senti aussi bien maman.

Shizuka: Derek écoute...

Derek: non je crois que je t'ai assez écouter comme ça.

Je voulais partir, mais elle m'attrapait le bras pour m'en empêcher.

Shizuka: écoute moi derek, reste pas seul...

derek: trop tard, je suis seul.

Je me dégageais d'elle, et sortit prendre l'air.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: quinze ans de passé   Lun 18 Fév - 6:39

Je continuais de regarder vers Benoit, il fallait bien que Tyler soit nourris un peu sinon il n'arrêtera pas de parler, je fermais les yeux et grimaçait lorsqu'il mordait ma main, c'est douloureux.. Je rouvrais les yeux, étant donné que j'étais devenu de nouveau humain, mon sang devait être délicieux pour Benoit et je le voyais bien qu'il avait dure à résister.

Gabriel : Désolée Benoit de te faire subir ça, je sais que c'est dure de s'arrêter dans ses cas là, est-ce que sa va ?

Je le regardais partir, il va sans doute tenter de se calmer et de se contrôler un peu, je passais ma main au dessus de la petite bouche de Tyler, je passais mon doigt, mon sang coulait jusque la, lui il tétait afin de s'abreuver de mon sang.

Je regardais Benoit revenir, je le regardais bien inquiet, oui se n'est pas bête.. Elle pourrait nous donner un pampers sa serait déjà ça au moins. Je le regardais venir vers moi, commençant à mettre un bout de tissu sur ma blessure, j'en grimaçais pare que sa me faisait mal.

Gabriel : Oui, je ne peux même plus cicatriser, sa me fait bizarre.. Je ne peux d'ailleurs même plus faire apparaître mes pouvoirs pour soigner mes blessures, je me sens encore plus faible qu'avant.. Je n'étais déjà pas d'une grande aide, lorsqu'il arrivait quelque chose, mais là, je serais sans cesse une nuisance pour tout le monde..

Je lui donnais un baisé et le regardait partir, je faisais un noeud avec le tissu pour empêcher que je mette du sang partout, je me rendais jusqu'à la salle de bain avec Tyler, je le déposais dans un endroit afin que j'ai un oeil sur lui. Je commençais à retirer le tissu et passais ma main sous l'eau foudre, sa me piquait, j'en gémissait, je suis toujours aussi douillet.. J'arrêtais l'eau, je prenais du désinfectant et mettait un bandage autour de ma main. Je finissais par reprendre Tyler dans mes bras, et attendait que Benoit revienne pour le changer.

Une fois qu'il revenait, je le regardais avec un sourire, il avait eu une couche, je me levais donc, retirant la couche de Tyler, j'avais déjà pris un essuie mouillée pour lui essuyer les fesses, je jetais ce qui était sale dans la poubelle, je sentais le corps de Benoit se trouver derrière moi et me serrer, j'en souriais.

Gabriel : Sa été toujours quelque chose qu'on ne parlait pas, de leurs naissance, sauf à des personnes qui étaient apte à comprendre, il ne veut mieux rien lui dire.. Mais c'est vraiment que j'étais toujours aussi mal à l'aise lorsqu'une personne me demandait ce genre de chose.. Tu n'as cas dire que tu l'as adopté, des gens ainsi ne comprendrait pas que deux hommes puissent avoir un enfant, j'ai eu moi même du mal à m'avouer que sa pouvait être le cas, mais j'en suis très heureux.

Je souriais sentait ses quelques baisé tout en m'admirant changer la couche de notre enfant, je venais d'avoir finis, je penchais la tête pour le regarder.

Gabriel : Prochaine fois se sera à toi de le faire dans ce cas, t'en fais pas je serrais la pour t'aider, c'est très facile.

Je me retournais afin de le regarder lorsqu'il me parlait de se cauchemards, j'en glissais mes mains derrière lui, lui caressant tendrement ses fesses.

Gabriel : C'était juste un cauchemards Benoit.. Et on avait dit qu'on ne parler plus de lui tu t'en souviens ? C'est désormais, un mot tabou.

Je passais mes lèvres contre les siennes pour l'embrasser. Je prenais Tyler dans mes bras, il fallait qu'on aille faire des courses pour lui, alors autant y aller bien que je n'aime pas ça. Je le suivais donc jusqu'à sa voiture, il prenait le volant, je m'asseyais à côté, j'avais mis un essuie autour de Tyler afin qu'il n'attrape pas froid.

Gabriel : Oui c'est une très bonne idée pour ta nouvelle collection, Tyler à hâte de pouvoir les essayer sur lui d'ailleurs.

Je me penchais pour regarder vers Tyler avec le sourire, et je jouais avec ses petits mains.

Gabriel : Hien oui Tyler.

On continuait de rouler, jusqu'à ce qu'on voyait un homme au plein milieux de la route, je me demandais bien ce qu'il se passait.

Gabriel : Qu'est-ce qu'il lui arrive ? Je vais lui demander attend..

J'allais ouvrir la portière, mais je m'arrêtais voyant qu'il avait des fissures qui commençait à apparaître, ainsi qu'un lourd tremblement de terre.

Gabriel : Benoit !

Oui je reconnaissais bien Cole, et Il y avait Raynor tout près de lui, sa ne prévoyait rien de bon tout ça, je finissais par sortir de la voiture et suivait en courant vers Benoit afin que Tyler qui était dans mes bras, il se mettait soudainement à pleurer, je me serrais contre Benoit regardant ce qu'il se passait, j'en fus surpris par ce que je voyais..

Cole semblai servir Raynor pour se battre contre Zankou, il semblait désirer quelque chose et l'obtenir avant Zankou.

Gabriel : C'est trop dangereux ici Benoit, il veut mieux s'en aller.

L'enfant continuait de pleurer avec tout le bruit qu'il entendait, je le prenais contre moi frottant son dos pour tenter de le calmer, je reculais tout en regardant ce qu'il se passait, je tentais de comprendre, Cole portait un étrange collier autour de son cou, il avait créer une sphère et emprisonné Zankou à l'intérieur, c'était vraiment.. Impressionnant.

Gabriel : Benoit on s'en va..

Benoit prenait la forme d'un aigle, je me mettais sur lui tenant bien tyler contre moi ayant peur qu'il tombe, et d'une seul main je me tenais au plume de Benoit tout en tournant le regard pour regarder ce qu'il se passait vu du ciel.

Gabriel : Tout ça, sa ne prévoit rien de bon.. Pourquoi Raynor se sert de Cole pour s'en prendre à Zankou.

Je tentais d'utiliser mes ondes, mais c'était impossible, j'ai encore du mal à m'y habitué, de toute façon qu'est-ce que j'aurais pu faire ? Face à Raynor.. Face à Zankou et à Cole, ils sont tous les trois très puissant.

On restant dans les airs pour regarder la scène, et on était plus en sécurité ici que à terre.. Je penchais la tête voyant une personne apparaître, elle me disait quelque chose.. J'en avait les yeux écarquiller me rendant compte que c'était Hatchiko.

Gabriel : Non, qu'est-ce qu'elle fait là ?!

Elle était entre les deux combat, elle avait changé, elle était beaucoup plus "femme" qu'avant, depuis ses quinze année, elle et son père on été dans un endroit, d'ailleurs je ne sais même pas ses où, je ne les avais pas revu depuis, ils ne m'ont donné aucuns signe de vie et j'en étais très triste, mais même Lucas n'avait plus eu de trace d'eux, comme-ci, ils ne désiraient pas qu'on les retrouve.

Mais depuis ses quinze année, Hatchiko avait un terrible secret, où elle vit avec Stephan, lors des présentation avec les personnes qui les entouraient, ils ne disaient pas qu'il était père et fille, mais un couple, à cause de cette malédiction, ils font en sorte d'oublier se lien parenté pour être ensemble, bien entendu je n'avais aucune idée de tout ça.

Hatchiko : Vous ne toucherez pas à Zankou.

Elle tendait la main, tout les personnes qui courraient dans tout les sens pour fuir se stoppait, comme-ci tout était figé, et c'était ainsi pour toute la ville, même les oiseau qui fuillait restait immobile mais ne tombait pas du ciel pour autant, il restait dans la même position, elle faisait cela pour les protéger, ils ne pouvaient rien leur arriver.

Elle tournais sa main par la suite vers Cole, arrêtant le temps pour lui également, il restait figé dans le temps.

Elle baissait la main afin de regarder vers Raynor.

Hatchiko : Je peux retirer tout ce que vous avez construis et pour laqu'elle vous vous battez, vous savez ce que je suis capable de faire, je vous conseil donc de partir.

Elle fronçait les sourcils le regardant bien, elle désirait protéger Zankou, parce qu'il l'avait venu en aide il y a quinze ans.

Gabriel : Je n'arrive pas à le croire.. Pourquoi je ne suis pas également figé par le temps ?

Je baissais la tête, Tyler non plus ne l'était pas, ni même benoit.

Heley continuait de marcher tranquillement, elle était en même temps très pressée d'être arrivée à son école pour voir Atori, mais de l'autre, elle n'était pas du tout pressée parce qu'elle avait une boule au ventre rien qu'à cette idée. Elle marchait donc par rapidement, ni lentement, mais d'un pat normal, elle tournait le regard s'arrêtant voyant que derrière elle, un garçon de son âge lui faisait des signes afin qu'elle s'arrête, Heley ne bougeait donc pas et le regardait arriver en courant. Il finissait par se plier en deux afin de reprendre son souffle, elle penchait légèrement sa tête se demandant ce qu'il désirait.

Heley : Ah oui je suis au lycée Kyoko.. Tu es nouveau ?

Elle le regardait et souriait, il semblait être très gentil, mais elle était loin de se douter qu'il faisait tout ça, juste parce que son père le lui avait demandé.

Heley : Oui bien sûr, je veux bien qu'on y aille ensemble.

Elle baissait le regard vers sa main qu'il tendait vers elle, elle l'attrapait et levait la tête afin de le regarder attentivement, elle penchait la tête lui souriant.

Heley : Enchanté, moi c'est Heley..

Elle rougissait aussi tôt de ce qu'il venait de dire, il la trouvait jolie, elle finissait par lâcher sa main détournant légèrement le regard, heureusement, sa soeur venait à sa rescousse ou plutôt, l'engueulé qu'elle était partie sans elle, elle la regardait d'un air désolée qu'elle ne l'ait pas attendue.

Heley : Désolée, c'est juste que..

Elle tournait le regard vers Sébastion continuant de lui sourire.

Heley : Oui.. Qui aurait cru qu'on est des soeurs jumelles..

Elle rougissait rapidement lorsqu'il parlait que lui aussi était blond au yeux bleu, tout comme Atori. Elle ne savait plus où se mettre de la conversation qui commençait à se prendre, elle regardait vers Sébastien sous cette question.

Heley : Non.. Je n'ai pas de copain.

Elle regardait sa soeur d'un mauvais oeil de ce qu'elle disait, elle revenait vers Sébastien, elle se remettait donc à marcher.

Heley : Oui sa me va aussi pour le dîner..

Ils marchaient rapidement jusqu'au lycée, jamais elle n'aurait imaginé que celui-ci se retrouverait dans la même classe qu'elle, elle était installé sur son banc, chipotant à son livre, elle en pliait les bout des pages tellement qu'elle était nerveuse.

Heley : * Sa se peut qu'il ne viendra pas de toute manière, allé respire et calme toi.. *

Elle fermait les yeux tentant de se calmer, jusqu'à ce que son professeur présente deux nouveaux élèves, elle ouvrait les yeux, son stresse recommençait de plus belle, elle fut surprise de voir Sébastien arriver, c'était vrai une grande coïncidence, voyant qu'il regardait dans sa direction, elle lui fit un sourire, mais lorsque Atori arrivait, elle devenait toute rouge de timidité, elle avait soudainement des chaleurs, elle serrait son livre et son coeur battait à la chamade.

Heley : * Il.. Il est venu.. Et, il est en tenue de lycéen.. *

Bon, une tenue de lycéen.. Plutôt sexy, on pouvait voir un beau de son torse d'ailleurs. En plus sa soeur qui faisait des siennes, elle avait envie de se cacher dans un trou de souris.. Elle écoutait leur présentation chacun à leur tour, Sébastien prenait la place la plus près d'elle, Atori était tout dans le fond, elle n'osait pas se retourner, elle n'osait pas bouger tout cour d'ailleurs, elle se sentait observé de plus belle.

Elle tournait rapidement le coeur vers sa soeur qui était à côté d'elle de ce qu'elle disait à propos d'Atori.

Heley ; Brook..

Elle tournait sa tête de l'autre côté puisque Sébastien lui parlait, elle lui fit un léger sourire.

Heley : Oui moi aussi.

Sa soeur se faisait toujours remarqué, Heley était pressé que les cours s'arrête tellement qu'elle était mal à l'aise, elle jouait avec ses pieds tout en griffonnant sa feuille de papier..

Une fois que la sonnerie commençait à aller, disant qu'il était l'heure de la récréation, Heley commençait à ranger ses affaires dans son sac, elle se levait, elle ne savait pas trop quoi faire mais restait debout et finissait par se retourner pour regarder vers Atori, elle baissait légèrement les yeux mais finissait par s'approcher de lui.

Heley : Bonjour.

Elle levait la tête afin de le regarder, ses oreilles était penchée en arrière signe qu'elle était gênée.

Heley : Je ne pensais pas que vous viendrez.. Mais sa me fait plaisir.

Elle lui fit un sourire, elle détournait le regard puisque sa soeur l'attendait.

Heley : Je suis désolée.. Ma soeur m'attend, si vous voulez.. vous pouvez manger avec nous.. Enfin.. Je ne sais pas si..

Elle avait peur que quelqu'un les entendent, elle chuchotait donc.

Heley : Si les Dieu mangent quelque chose...

Elle passait sa main sur son collier qu'elle portait, jouant avec celui-ci encore gênée.

Teijo fut bien surpris d'apprendre que Derek avait violé Gabriel, il marchait jusqu'au canapé s'asseyant pour se retrouver juste en face de lui et l'observer.

Teijo : C'est Certains que maintenant, il doit te détester.

Bon, il n'était pas très doué pour consoler quelqu'un, il disait ce qu'il pensait sans vraiment avoir de Tacte, mais ressentant plus de sentiment qu'avant malgré tout, comparé à avant, qu'il ne ressentait rien du tout. C'est donc Shin, son maître qui l'a sauvé de ça.

Il fronçait quelque instant les sourcils lorsqu'il parlait de son autre lui, il comprit qu'il parlait de sa double personnalité.

Teijo : Shizuka à raison malheureusement.. C'est pratiquement impossible, du moins presque impossible de faire taire sa double personnalité.

Il tournait le regard vers Shizuka qui disait avoir quelque chose à leur avouer à tout les deux. Il fut bien surpris d'apprendre ça, il savait qui était Silas.. Il en détournait le regard quelque instant continuant malgré tout d'écouter la conversation.

Il revenait par la suite vers elle afin de la regarder.

Teijo : Il est encore en vie depuis tout ce temps ?

Il compris donc.. Raynor l'a enfermé, il savait qu'il ne faisait pas les choses à moitié, personne ne pourrait le réveiller à par lui.. Il doit l'avoir mis d'un lieu que seul lui connait l'existence.. Il restait très calme malgré ce qu'il apprenait, il restait toujours là, à observer Shizuka, il baissait quelque instant les yeux tout de même.

Teijo : Je vois..

Il finissait par regarder vers Derek.

Teijo : C'est le passé Shizuka, ce qui est fait est fait, maintenant il faut vivre le moment présent.

Il tournait le regard vers Derek qui ne semblait pas penser pareil que lui.

Teijo : Derek, elle a fait ça pour ton bien.

Il finissait par s'en aller, il tournait le regard ver Shizuka, il se levait s'approchant d'elle caressant son visage.

Teijo : Si tu es auprès de moi maintenant, se n'est pas parce qu'on te le demande n'est-ce pas ?

Zwei avait entendu toute la petite conversation, voyant Derek sortir, il apparaissait devant lui faisant un grand sourire, il faisait en sorte que Teijo et Shizuka ne ressente pas sa présence. Il posait sa main sur le torse de Derek et approchait lentement son visage vers lui.

Zwei : Mon très chère petit frère, tu as enfin apprit la vérité, c'est à cause de cette pétasse qu'elle a fait à ce que tu vives un véritable enfer, l'amour.. se n'est qu'une faiblesse, un moyen pour t'empoisonner le coeur ! Regarde ce qu'ils ont fait de toi ! Maintenant, tout est terminé alors il est temps que tu redeviennes le véritable Derek, celui dont tout le monde à peur pour ses actes passés.

Il commençait à serrer sa chemise entre sa main, les sourcils au plus bas.

Zwei : Tu n'as plus personne à part moi, toute les personnes qui t'entoure ne sont que des traîtres, remplis ton coeur de haine et tu verras que c'est bien plus facile ainsi.

Il fit un sourire narquois.

Zwei : Je suis près à te réapprendre les bases.

Il se retirait de lui, tendait le bras faisant apparaître une femme qui était entaillé à son épaule et complètement effrayée, elle était sous la malédiction de Zwei et avait déjà fortement souffert et violé à plusieurs reprise par Takuma, elle avait d'ailleurs du mal à tenir sur ses jambes, elle avait du sang partout sur ses vêtements, mais à chaque fois, Zwei la cicatrisait des blessures pour mieux recommencer.

Zwei : Approche !

Elle avait tellement peur de lui désobéir une seconde fois et qu'elle la face souffrir, qu'elle marchait avec difficulté jusqu'à lui, elle n'avait plus de force et tombait, Zwei l'attrapait par les cheveux pour la retenir fermement et la plaquait contre Derek.

Zwei : Tue la, tu verras, te sa te fera un bien fou.

Il tournait autour de lui les yeux remplis de haine.

Zwei : Vas-y Derek, n'hésite pas ! Regarde ce que t'a fais Gabriel, il ta complètement rejeté pour un autre, se n'est qu'une ordure et quand tu sera près, et tu le seras soit en sur, tu te vengeras de lui ! MAintenant Derek, tue la ! tue là, tue là !!!

"Pitié.. "

Zwei tentait de faire revenir l'autre personnalité de Derek, et qu'il s'imprègne totalement de son corps comme autre fois. Désormais qu'il n'avait plus l'amour de Gabriel pour le sauvé, il était une proie très facile et sa facilitait la tâche de Zwei qui désirait réobtenir son frère à ses côtés.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: quinze ans de passé   Mar 19 Fév - 0:49

Cole avait réussit à faire emprisonner Zakou dans la sphère, mais continuait malgré tout à monter des roches pour faire grossir d'avantage cette sphère. Raynor souriait satisfait de l'oeuvre, mais se sourire disparu à l'arriver de Hatchiko. Il s'avança de deux pat dans sa direction regardant autour de lui il vit qu'elle avait figer le temps, se tournant vers Cole il retroussa le nez puisqu'elle c'était également permis de faire de même avec lui.

Raynor: je n'aurais jamais imaginer te revoir une jour jeune fille.

Il se tourna pour lui faire face, il prit plusieurs grande respiration ayant du mal à garder son calme. Il marcha vers Hatchiko, Raynor pinça les lèvres presque l'envie d'hurler de colère.

Raynor: oui je sais de quoi tu es capable gamine, mais toi par contre tu es très loin de connaitre mes capacités, mais que vois je? pas de bague à ses jolies doigts... décidément les femmes sont toujours aussi idiote!

Il s'arrêta se taisant levant les yeux vers la sphère, ses sourcils baissaient lentement et une puissant grognement se fit entendre.

Raynor: Zankou.

La sphère se mis à se fissurer à un certain endroit, puis éclatait pour y faire sortir la tête et le buste de zankou sous sa forme de dragon. Raynor claquait sa langue contre son palais mécontent, la sphère de Cole n'était pas assez résistante, il aurait du aller plus loins, mais à cause de Hatchiko il n'a pu terminer.

Raynor: regarde se que tu as fait jeune écervellé!

Benoit regardais en spectateur tout comme Gabriel faisant du surplace en plein vol.

Benoit: je ne comprend pas se qu'ils tentent de faire tout les deux et encore moins se qu'essaye de faire Hatchi, elle est loin d'être de taille contre Raynor! il est en colère sa se vois sur son expression de visage, il n'est plus qu'une bombe à retardement.

Il tournait la tête regardant du coin de l'oeil Gabriel et Tyler qui continuait de pleurer.

Benoit: je veux pas que tu t'imagine que j'abandonne Hatchi, mais je dois vous protéger tout deux.

Il se mit à fuir loin de se combat, il vola à plusieurs kilomètre loin de tout ça et fini par se poser tout près d'une hôtel reprenant vite forme humaine avant d'attirer toute l'intention. Écoutant autour de lui, les gens parlaient que de tremblement de terre uniquement, il semblerait qu'ils ne soit pas plus au courant.

Benoit: prend une chambre, je vais chercher des affaires pour le bébé...je reviens vite d'accord?

Il partit de son côté, du côté de Raynor et Zankou la tension était toujours haute. Zankou rugissait tentant de libérer le reste de son corps de la sphère, Raynor je se recula jusqu'à Cole passant sa main devant son visage lui retirant l'emprise qu'avait hatchiko sur lui.

Raynor: je laisserais pas une femme gâcher se que j'ai entrepris, te tuer me ne fera ni chaud ni froid alors je te laisse une dernière chance de rentrer chez toi.

Le regard de Cole était vide, ses pupilles était mate et sans vie. Raynor approcha son visage de son oreille afin de lui chuchoté.

raynor: continue de faire grandir la sphère même si pour ça tu dois raser entièrement cette ville, je m'occupe de la fille.

Il s'éloigna de lui s'approchant de Hatchiko, Cole leva les mains brisant d'autre bâtiment afin de faire monter d'avantage de roche vers la sphère. zankou tentait d’utiliser de boule de feu explosif pour en détruire la plus part.

Raynor: tu es encore la jeune fille, j'ai pas l'habitude de donner une deuxième chance et c'est pas aujourd'hui que ça va commencer. Qu'est ce que je vais bien pouvoir faire de toi? il serait bien dommage d'abimer un si jolie corps, alors je vais lentement arrêter ton coeur, sa te fait comme fin?

Il se dématérialisa pour réaparaitre devant elle, la main enfoncer dans sa poitrine sans pour autant causer la moindre blessure, souriant il agrippait son coeur à l'intérieur de sa main et le serra doucement.

Raynor: qu'est ce que espérait tu en venant ici? car tu ne trouvera que la mort...

Il tournant regardant à côter d'elle le sourire aux lèvres.

Raynor: sa tombe bien, ta mère a beaucoup de chose à te dire.

Il serrait d'avantage pendant que Cole continuait, mais celui comment à faiblir. Ses jambes tremblait ainsi que ses bras, son souffle était haletant. Sentant sa faiblesse Raynor se tournait gardant néanmoins sa main dans la poitrine de Hatchi relâchant l'étreinte à sa coeur.

Raynor: t'arrête pas Cole! je t'ai dit que tu devais continuer même si tu devais y perdre la vie! qu'est ce que tu n'as pas compris dans mes paroles!?

Malgré la colère de raynor, Cole faiblissait de plus en plus. Certain rocher tombaient violemment au sol, Raynor grognait entre ses dents, il en retira sa main de Hatchi, mais lui donna immédiatement une gifle l'éloignant de lui et s'approchait de Cole.

Raynor: tu es vraiment incompétent Cole! je devrais te donner une leçon comme n'importe quel maître ferais à son chien!

Il posa sa main sur sa nuque, lui transférant son aura afin de donner plus d'énergie à Cole et qu'il continue.

Raynor: on aura pas une deuxième chance! ses pouvoirs sont à moi!


*****

Atori ne s'imaginait pas que les cours pouvait être aussi ennuyeux, il ne comprenait pas se que les mortels pouvait trouver à suivre se genre d'éducation. Heureusement le temps lui semblait moins long en observant Heley, à sa façon de se concentrer d'agir en classe même si il ne pouvait l'admirer seulement de dos. Une sonnerie le sortait de sa rêverie, fronçant les sourcils il regardait autour de lui se demandant pourquoi un tel son. Tout le monde se levait alors il prit exemple et fit pareil, regardant à nouveau vers Heley il attendait de voir se qu'elle comptait faire.

Atori: bonjour Heley.

Il sourit appréciant afin d'entendre sa voix depuis ses quelque heure de silence.

Atori: je tiens mes promesses Heley, je t'ai dit que j'irais partout ou tu te rendra, tu as accepté alors je suis la.

La voyant toujours gênée à sa présence, il leva la main glissant ses doigts derrière l'une de ses oreilles afin de la redresser.

Atori: les lycéens se tutoie non? détend toi Heley même si je te trouve très mignonne quand tu rougis j'aimerais que tu sois aussi à l'aise avec moi qu'avec se jeune garçon qui ta fais la conversation.

Il regarda également vers Brook qui montrait son pouce à sa soeur, Sébastien était appuyer contre le mur écoutant malgré tout la conversation.

Atori: je serais ravis me rejoindre à vous et oui nous mangeons même si c'est pas une nécessité, nous apprécions malgré tout la nourriture.

Il lui fit un clin d'oeil et sortit de la classe, il tourna directement son regard vers Sébastien qui lui se contentait de lui sourire.

Sébastien: bonjour.

Il ne répondit pas, la jalousie l'en empêchait. Brook s'amusait quand à elle de la situation et attrapait le bras de sa soeur la tirant vers elle.

Brook: semblerait que ses deux garçons te cours après Heley, t'en a de la chance...alors on va essayer de regarder le pour et contre de chaque! alors Atori et un dieu, tu peux avoir tout se que tu veux et personne n'oserais te marcher sur les pied, mais il est super grand et à moins qu'il te porte ou tu te trimbale avec un tabouret c'est pas facile pour l'embrasser! passons à Sébastiens, c'est pas un dieu, mais d'après mes sources et oui je me suis déjà renseigné! hihi. Il est très riche, tu pourra donc avoir se que tu veux aussi et il est au moins pas trop grand et pas trop vieux non plus.

Elle posait son doigt sur sa bouche réfléchissant.

Brook: quel dur choix ma petite Heley! j'ai une idée prend toi les deux! hahahaha!

Atori suivait les écoutants retroussant le nez, Sébastien lui gardait se sourire angélique sur son visage. Brook marcha jusqu'à des banc ou elles avaient l'habitude de s'installer pour manger, cette fois Atori s'empressait de s'asseoir tout près d'Heley regardant Sébastien du coin de l'oeil.

Brook: oooouuuhh, deux garçons qui se battent pour ma soeur! comme dans les fils d'amour!

Atori: Il a juste une difference.

Brook: ah oui? laquel?

Atori: je suis bien plus fort.

Sébastien: c'est pas les muscles qui séduit principalement les femmes et je compte bien jouer mes atouts pour séduire heley.

Il la regardait toujours avec son sourire, Atori lui maintenant comme il pouvait sa jalousie. C'est à se moment précis qu'une balle de basket arrivait droit dans sa direction, il l'arrêtais d'une main et regardait en direction de celui qu'il l'avait lancer.

" et le nouveau, ici on aime pas trop les caïdes..alors à ta place je me tiendrais bien à carreaux"

Brook: oh dégager les mecs, je vous conseil de pas trop l'asticoté.

" c'est plutôt à lui de faire attention, il viens à peine de se pointé qu'il se permet déjà de traîner avec les filles et sa veux pour toi aussi le gringallait à côté."

Sébastien retirait son sourire, ils étaient tous une bande et il était loin d'être un bagarreur.

Atori: vous devriez retourner à vos occupations "petit"

" Attend, mes potes et moi on a pas très bien compris répète un peu"

Il se levait bombant le torse tenant toujours la balle dans sa main.

Atori: j'ai dit va jouer gamin, tiens ta baballe.

Il tendait la balle de basket dans sa direction et fis une pichenette de ses doigts la lui renvoyer. la balle partit à toute à l'heure jusqu'à percuter le garçon qui fut expulser cinq mètres plus loin. Brook ouvrait grand les yeux et s'approchait de Atori tirant sur son bras pour le faire baisser et lui chuchotta.

Brook: ééhh hulk! n'oublie pas que se sont des humains bon sang de bois! tu pourrais les tuer avec se genre de connerie!

Atori: c'est qui Hulk?

Sébastien ainsi que les autres élèves de la cours dévisageait Atori comme si il avait affaire à une bête de foire, lui tourna son regard vers Heley.

Atori: je voulais pas attirer l'intention, souhaite tu que je parte après ça? il suffit que tu me le dise Heley et je partirais de ta vie.

Sébastien comprenait maintenant pourquoi Lucas désirait pas que sa fille fréquente Atori, il pourrait être un danger pour elle. Si il contrôle pas sa force elle pourrait très devenir la balle qui viens d’éjecté avec tant de violence.

Sébastien: comment vous pourriez prendre soin d'une femme si vous êtes déjà si brute juste avec une balle? une femme à besoin de se sentir protéger par une homme.

Atori: je protégerais Heley!

Sébastien: j'en doute pas, mais qui la protégera de vous?

Il releva la tête fronçant les sourcils ne sachant pas quoi répondre, Sébastien s'approchait d'Heley souriant.

sébastien: excuse moi Heley, je voulais pas parler pour toi, mais...tu me plait déjà beaucoup et j'ai réagis d'instinct pour te protéger.


****

Shizuka se sentait mal, sa fait longtemps qu'elle voulait tout avouer, mais peut être qu'elle avait agis bien trop tard. Les larmes coulaient abondamment le long de ses jours par crainte de me perdre à nouveau. La main de Teijo vint se poser sur sa joue, elle leva la tête afin de le regarder. Son coeur se serra d'avantage l'écoutant, elle fini par plonger son visage dans ses vêtement les serrant des deux mains.

Shizuka: Bien sûr que non Teijo, je t'aime...je t'aime vraiment. Pardonne moi.

Elle serrait d'avantage le tissus de ses vêtements mais fini par se retirer de lui remettant ses vêtements convenablement.

Shizuka: désolé, je t'ai mouillé avec mes pleurnicherie.

elle frottait ses larmes regardant vers la porte hésitant de sortir pour venir me chercher ou non.

Shizuka: je sais pas si je dois le laisser un peu seul ou le forcer à revenir et l'attacher à une chaise pour l'empêcher de faire des bêtises.

Elle regardait à nouveau vers Teijo se forçant à sourire et attrapa son visage dans ses mains.

Shizuka: je te ferais plus jamais de peine, je te le jure Teijo...fait moi confiance.


J'avais du mal à digéré se que je venais d'apprendre, c'est ma mère qui est responsable de tout ça. J'ai beaucoup souffert juste par ce qu'elle sait mêler de ma vie, je baissais le regard me disant que d'un autre sans ça...je n'aurais jamais eu ses bon souvenir avec Gabriel, j'aurais pas Lucas, Stephan et mes petites filles. Je relevais les yeux les écarquillant voyant Zwei apparaître, quel coincidence après avoir entendu la vérité chez ça mère voilà que son frère apparait.

Derek: qu'est ce que tu fais la? j'ai pas envie de te voir laisse moi!

je bougeais pas d'un pouce malgré qu'il s'approchait de moi, je baissais quelque instant à peine le regard vers sa main qui se posait sur mon torse.

Derek: ta toujours eu la fâcheuse habitude d'écouter au porte Zwei!

Je détournais le regard, il me refaisait penser à tous se que m'a mère ma dit...je ne pensais qu'au mauvais côté. Zwei est doué pour manipulé les gens surtout dans me mauvais sens, je le sais et pourtant je tombais la tête la première dans le piège.

Derek: qui te fait croire que j'ai envie de redevenir cet homme Zwei?

Je fermais les yeux, c'est vrai je suis seul à présent...tout le monde ma laisser tomber, j'arrêtais pas de repenser au pire moment de ma vie...j'avais l'impression à cette instant que tout le monde me détestait.

Derek: tais toi Zwei! pourquoi je devrais te faire confiance à toi hein?

Mon souffle était rapide comme ci je venais de courir un marathon, réapprendre les bases? ou est ce qu'il veux en venir? je fronçais les sourcils voyant cette fille qu'il fit apparaitre, l'odeur du sang sur elle fit réveiller mes instincts, mais yeux viraient au rouge sans que je puisse les contrôlés. D'ailleurs je crois que je contrôle plus rien, je suis une dynamique qu'on a déjà allumé la mèche et doucement parcours son chemin près à exploser.

Derek: Laisse tomber..je ferais rien à cette fille.

Il la lançait vers moi, je la tenais par ses bras ne regardant que fille. C'est à peine si je respirais pour ne pas sentir se sang, j'entendais la voix de Zwei tourner autour de moi. Je fermais les yeux lorsqu'il me parla à nouveau de Gabriel, je le voyais encore me disant ses paroles...qu'il ne voulait plus me voir, qu'il était avec Benoit. Tout ça se répétait en boucle dans ma tête, j'en serrais la machoire et fini par crier tout en lançant la fille loin de moi.

Derek: non!

Je me mettais à courir rapidement, malgré tout j'avais été tellement violent en repoussant la fille que lorsqu'elle percuta la face d'une maison, sa tête pris tout le chaque. Le sang se répandit sur toute la façade et tua la fille sur le coup, je continuais à courir, je m'arrêtais près d'une fontaine me mettant à genoux plongeant mes mains afin de trempé ensuite mon visage.

" tu souffrira en permanence Derek, personne ne se soucis de toi"

Je baissais mes mains regardant mon propre reflet.

" tu vivra éternellement derek, supportera tu de souffrir pour l'éternité"

Je secouais la tête fermant les yeux, je voulais pas souffrir d'avantage.

" laisse moi t'aider et je te promet que plus jamais tu ne ressentira quoi que se soit"

Je me laissais entraîner, tout était noir à présent autour de moi. J'avais l'impression de tomber dans un profond sommeil, sa y est...je ne sent plus rien, ne se souffre plus...sa fait du bien.

"monsieur? monsieur est ce que ça va?"

je r'ouvrais les yeux, mon regard était plus sombre...non c'était pas mon regard, c'était pas moi. J'attrapais la tête de se passant qui pensait que vouloir m'aider, je tournais sa tête jusqu'à lui briser la nuque et me relevait.

Derek: ça va beaucoup mieux maintenant merci.

Je passais ma main sur ma nuque la craquant et pris une grande respiration.

Derek: enfin...et bien Zwei à la place de me regarder de loin qu'est ce que t'attend pour venir me voir. sa fait si longtemps ta pas envie de faire un calin à ton petit frère?

Je me tournais, il était en face de moi je souris en coin avant de lui planter mon poing dans l’estomac.

Derek: sa c'est pour avoir mis trop de temps à faire revenir.

Je lui donnais ensuite un coup de genoux dans ses bijoux de famille.

Derek: et ça c'est pour m'avoir remplacer par Takuma.

Je me tournais vers la fontaine regardant mon reflet grimaçant.

Derek: quel look pourris, j'aimais mes piercing bordel! et c'est quoi aussi se look Zwei? au moins l'avantage c'est que je suis plus sexy que toi maintenant.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: quinze ans de passé   Mar 19 Fév - 5:24

Hatchiko gardait la tête haute montrant qu'il ne faisait pas peur, malgré tout, il est vrai qu'elle ne connaissait pas ce quoi il était capable de faire. Elle fronçait les sourcils regardant sa main puisque effectivement, elle ne portait plus sa bague, et depuis qu'elle ne l'avait plus, elle n'arrêtait pas d'y penser sans cesse, elle le regardait de nouveau après ça.

Hatchiko : Je n'ai pas besoin de cette arme.

Elle disait cela, mais serrait les poings étant donné qu'elle en avait terriblement envie de la récupérer. Elle avait d'ailleurs tenté de revenir en arrière, jusqu'au moment où elle portait encore cette bague afin de la récupérer à son doigt, mais ses pouvoirs ne marchait pas contre cette arme fait par un Dieu.

Elle levait la tête vers la sphère en question et souriait voyant que Zankou c'était transformé sous son autre forme pour se libérer, elle revenait vers Raynor par la suite.

Moi je continuais de regarder la scène du dos de Benoit, je m'accrochais de nouveau à lui puisqu'il se mettait à bouger, je regardais vers Hatchiko peur qu'il lui arrive quelque chose.

Gabriel : Oui mais..

Je baissais les yeux pour regarder vers Tyler, je ne veux pas qu'il lui arrive quelque chose, je ne veux pas non plus que Benoit soit blessé, mais Hatchiko est tout de même ma petite fille, et pourquoi se mêle t-elle à ça.. C'est trop dangereux.

Benoit finissait par descendre en douceur, et reprenait sa forme humaine, Tyler continuait de pleurer, mais était tout de même un peu calmé, il commençait à s'arrêter lentement à pleurer. Je tournais le regard vers Benoit qui s'en allait afin d'aller chercher ce qu'il fallait pour notre enfant.

Gabriel : D'accord mais fait attention à toi, et reviens nous vite.

Je marchais à l'hôtel, et prenait une chambre comme me l'avait demandé Benoit, je me rendais jusqu'à ma chambre posant Tyler sur le lit et me couchait à côté de lui, je passais ma main sur son petit ventre afin de jouer avec lui.

Gabriel : Papa va bientôt arriver.

Je restais très inquiet malgré tout, ayant bien peur de ce qu'il pourrait lui arriver, et même à Hatchi.. Et que faisait Derek en ce moment ? Je l'ai terriblement blessé, j'en baissais les yeux vers les yeux de Tyler, il avait un oeil qui était identique à celui de Derek sa me faisait penser à lui.

Gabriel : Derek..

Je fermais les yeux.

Zwei : Ne mentionne pas son nom.

J'ouvrais rapidement les yeux surpris, je me redressais et regardait vers lui, c'est.. Zwei..

Gabriel : Qu'est-ce que tu fais là..

Zwei : Mon corps n'est pas ici, ceci n'est qu'un clone, mais sa ne fait rien, je n'ai guère besoin de mon véritable corps.

Gabriel : Tu n'as pas répondu à ma question.

Tyler commençait à gémir se demandant ce qu'il se passait, Zwei tournait le regard vers lui avec un grand sourire narquois.

Zwei : J'ai fais revenir la véritable personnalité de Derek, et je devais te remercier, tu m'as facilité la tâche.

Je détournais le regard réfléchissant à ce qu'il venait de dire, non.. Je restait toujours dans la même position afin de regarder Tyler près de moi.

Gabriel : Pourquoi tiens-tu autant à ce que Derek devienne ainsi ?

Zwei : Parce que je veux qu'il soit comme moi bien entendu !

Gabriel : Je ne te laisserais pas faire une chose pareil.

Zwei : ah oui ? Et comment comptes-tu t'y prendre, étant donné que tu l'as abandonné, et que tu es n'est qu'un qu'un faible petit humain, je pourrais t'éliminer de façon tellement différente, sa me serait tellement facile !

Gabriel : Tu veux m'éliminer, parce que tu as peur que je sauve Derek.

Zwei : Derek n'a nullement le besoin d'être sauvé ! Il est ce qu'il est, ta juste tenté de changer ce qu'il est c'est tout.

Gabriel : Et j'avais réussi.

Zwei : Non pas entièrement, tu l'as bien vu par toi même, lorsqu'il ta violé et encore se n'était rien comparé à ce qu'il désirait te faire, mais rassure toi, cette fois ci, il va se venger de ce que tu lui as fait subir, tu voulais que je réponde à ta question, je viens te chercher afin que Derek te face subir ce qu'il désirait depuis tout ce temps au fond de lui.

Gabriel : Il ne me fera pas de mal.

Zwei : C'est ce que tu crois ?! Et bien nous verrons ça "Gabriel".

Il se téléportait juste en face de moi m'attrapant par la gorge et me redressait, je passais mes mains sur ses poignet, je n'arrivais plus à respirer.

Gabriel : Non.. Tyler..

Zwei : Dit lui au revoir.

Je tournais le regard vers mon bébé, celui-ci se mettait à pleurer en s'agitant.. Benoit.. Il finissait par se téléporter avec moi.

De retour du côté de Raynor, Hatchiko tournait le regard vers ce qu'il faisait, il était très en colère qu'à cause d'elle, Zankou arrivait de plus en plus à sortir de cette sphère, et il désirait lui même récupérer les pouvoirs ainsi s'approprier ceux de Zankou en même temps. Celui-ci arrivait à remettre Cole en action, il lui ordonnait juste après cela de recommencer où il c'était arrêter, même s'il devait en mourir pour cela.

Raynor finissait par s'approcher d'elle, celle-ci ne bougeait pas, les sourcils au plus bas, elle l'écoutait.

Hatchiko : Tu ne m'effraie pas et je ne compte pas m'en aller malgré tes menaces..

Elle clignait des yeux voyant qu'il avait disparu, elle cherchait après, mais juste une seconde plus tard il se trouvait en face d'elle enfonçant sa main dans sa poitrine et serrant son coeur, elle en trouvait la bouche tout en le regardant bien droit dans les yeux.

Hatchiko : Tu ne te rend même pas compte de ce que tu vas commettre !

Elle baissait la tête lorsqu'il serrait son coeur gémissant de plus belle sous la douleur. Elle fronçait les sourcils lorsqu'il parlait de sa mère, la colère commençait à monter en elle.

Elle sentait qu'il finissait par relâcher son étreinte, et se retirait d'elle pour aller jusqu'à Cole le forçant à aller encore plus loin, elle posait sa main sur son coeur et levait la tête pour le regarder, elle tournait le regard vers la sphère où ils détenaient Zankou. Elle revenait vers Raynor, reprenant lentement son souffle.

Hatchiko : Tu vas faire une énorme erreur, es-tu prêt à libérer un être qui pourrait nous détruire tous ?

Elle fermait les yeux pouvant voir ce qu'il allait se passer dans le futur, elle était comme en transe.

Hatchiko : Alors que c'est toi même qui l'a enfermer..

Elle revenait à elle le regardant de nouveau avec un sourire en coin.

Hatchiko : Et tu vas vite faire moins le malin, tu devrais faire attention lorsque tu contrôles quelqu'un, qu'il ne soit pas imprégné par un Dieu.

A cette instant Avner fit son apparition, le coeur serré il regardait dans quel était se trouvait Cole.

Avner : Cole que vous est-il arrivé, je suis navré de m'être absenté durant tout ce temps, mais il c'est passé des choses terrible chez les Dieux, vous saignez du nez, vous allez mourir si vous continuez et si vous mourez, je n'aurais plus de raison de vivre, j'ai besoin de vous dans ma vie Cole.

Il tournait le regard se rendant compte qu'il n'était pas seul, il reconnu Raynor.

Avner : Je suis enchanté de vous revoir, je suis Avner, pourriez-vous retirer l'emprise que vous lui faîte s'il vous plaît, j'en serrais très reconnaissant.

Il lui fit un doux sourire, Hatchiko levait un sourcils, pourquoi était-il aussi poli avec ce qui devrait être son ennemi.

Hatchiko : Vous devez l'arrêter !

Il tournait le visage vers Hatchiko par la suite, s'inclinant respectueusement.

Avner : Je suis également enchanté de faire votre connaissance, vous êtes une amie à Cole ? Je suis navré, mais je vous ferez des compliments plus tard de lui avoir venu en aide, je dois tout d'abord l'aidé.

Il se redressait gardant le sourire, il apparaissait à côté de Cole tendait la main vers le collier qu'il portait, une lumière apparu sous la paume de ses mains, le collier s'ouvrait et tombait, il l'attrapait avant que celui-ci ne tombe, il prenait de sa main libre Cole tout contre lui posant le regardant les larmes aux yeux.

Avner : Ne me faîte plus une frayeur pareil, j'ai bien cru vous perdre à jamais, j'en aurait atrocement souffert si sa aurait été le cas. Je en désire plus que cela recommence, je n'aurais jamais du vous quitter, sa ma boulversé de ne plus pouvoir vous revoir, ni vous toucher, ni vous parler, il y avait un énorme vide dans mon coeur mais cela me soulage de pouvoir vous serrer dans mes bras, j'aimerais.. Vous demandez quelque chose.. Pouvez-nous couchez une nouvelle fois ensemble, j'ai un terrible manque mais je n'aimerais pas abusé de vous alors que vous avez perdu beaucoup de votre sang et affligé par une faiblesse, je suis prêt à attendre.

Il lui souriait, Hatchiko gardait un sourcils levé, il se tournait vers Raynor, tout en tenant Cole contre lui, il se téléportait en face de RAynor lui tendant le collier.

Avner : Je suis navré, mais je n'aime pas ce genre de cadeau, je vous le redonne donc.

Il levait la tête vers la sphère en question, il commençait à comprendre ce qu'il se passait.

Avner : Est-ce un dragon que je vois sortir de cette étrange sphère fait de pierre ?

Hatchiko : Il est temps que vous vous en rendiez compte..

Il passait sa main grattant ses cheveux ricanant.

Avner : Je suis navré, j'étais tellement préoccupé par le danger de perdre Cole, que je n'avais pas réellement vu ce qu'il se passait ici.


Heley redressait ses oreilles lorsqu'elle sentit ses doigts les lui caresser afin de les redresser, elle l'observait bien tout en écoutant ses paroles, il est vrai qu'elle était moins gênée devant Sébastien que face à Atori, peut-être serait le fait qu'il soit bien plus âgé qu'elle ?

Elle se demandait si il serait jaloux qu'elle ait parlé avec Sébastien, elle se rappelait de ce qu'il lui avait, qu'elle n'approche pas un autre homme que lui, parce qu'il était quelque peu jaloux, elle détournait quelque instant le regard..

Heley : Désolée, je vais te tutoyer maintenant..

Elle le regardait de nouveau lui faisant un doux sourire, surtout lorsqu'il acceptait de manger avec eux et qu'il lui face ainsi un clin d'oeil, elle en avait son coeur qui se contractait, elle reprenait son souffle et tournait le regard vers Brook qui lui montrait son pouce, elle ricanait quelque instant.

Elle regardait Atori passer à côté de Sébastien, il ne semblait pas l'apprécier, elle se demandait si c'était à cause qu'il lui avait parlé, est-ce que sa soeur a raison à se propos ? Il serait lui aussi intéressé par elle, pourquoi maintenant ? Juste au moment où Atori vient à elle lui avouant ses sentiments, mais Heley n'avait pas envie d'aller trop vite.

Elle suivait par la suite sa soeur pour aller manger ensemble, elle écoutait ce qu'elle disait, elle n'hésitait pas à élever la voix, Elle détournait quelque instant le regard, Atori et sébastien était derrière elles et pouvait très bien entendre ce qu'elle venait de dire.

Heley : Brook..

Elle finissait par s'asseoir sur la table, elle tournait la tête voyant Atori s'asseoir à côté d'elle, elle lui souriait. Elle sortait ce qu'elle avait cuisiné hier soir pour dîner ici, il y avait un peu de tout, elle commençait à en prendre une bouché, repensant ce qu'avait dit Brook, les point négatif et positif..

Et Atori qui a dit qu'il était bien plus fort que Sébastien, oui c'est vrai, après tout c'est un Dieu, personne à part elle et sa soeur n'était au courant, mais elle préférait garder cela en secret. et Sébastien qui lui a dit clairement qu'il comptait la séduire, elle était encore plus mal à l'aise maintenant.

Elle tournait rapidement la tête voyant que Atori rattrapait une balle facilement, elle s'arrêtait donc de manger se retournant pour regarder les élèves arriver, il ne semblait pas apprécier le fait que deux nouvelles élèves soit auprès d'elle dès le premier jour.

Elle tournait le regard vers sa soeur, la suppliant du regard qu'elle les face partir de peur que sa tourne mal, mais elle revenait vers Atori qui se levait et projetait la balle en utilisant sa force, elle en fut surprise. Elle regardait Atori qui lui demandait si elle désirait qu'elle parte, elle baissait le regard mais gardait ses oreilles dressé pour écouter Sébastien, elle levait rapidement le regard vers lui les oreilles couché vers le bas.

Une fois qu'ils avait dit tout ce qu'il passait de Atori, Sébastien s'approchait d'elle, elle le regardait bien.

Heley : Mon père ta parlé ? J'ai compris, il t'a demandé de me surveiller pour éviter que je le revois.

Elle passait à côté de lui toujours aussi mécontente, mais s'arrêtait afin de le regarder du coin de l'oeil.

Heley : Tu diras à mon père ce que tu as vu dans ce cas et que je compte bien le revoir malgré que cela ne lui plaise pas.

Elle détournait le regard et s'en allait sans récupérer ses affaires, elle était blessé mais également en colère. Elle c'était rendue jusqu'au toilette des filles, elle était posée conter le mur les larmes aux yeux, passant sa main sur son chemisier la serrant.

DEs larmes coulaient le long de ses joues, elle avait l'impression de se sentir trahie, elle n'aurait pas pensé que son père irait jusqu'à demandé à un garçon de son âge de l'espionner, bien que se n'était pas vraiment de sa qu'il s'agissait. Elle lâchait son chemiser et frottait ses larmes, elle marchait jusqu'au miroir et aspergeait son visage d'eau.

Heley sortait de la pièce, cherchant Atori du regard, lorsqu'elle le vit elle s'avançait vers lui.

Heley : On peut s'en aller, je veux partir d'ici s'il te plaît.. Emmène moi chez-toi...

Elle vit sa soeur d'au loin qui la regardait, elle devait sans doute chercher partout après elle, elle lui fit un sourire pour montrer que sa allait. Elle voulait aller à un endroit où elle était sur que son pèree ne l'observait pas, elle sait qu'il désirait la protéger, mais sa lui faisait mal qu'il aille jusque là.

Alors que Derek prétendait ne rien faire à cette fille, Zwei faisait un sourire voyant qu'il la tapait loin d'elle, avec sa force, il l'envoyait valser plus loin et celle-ci tapait sa tête violemment contre le mur, elle en fut tué sur le coup, Zwei se mettait à applaudir ricanant de plus belle tout en regardant Derek partir en courant.

Zwei : Félicitation petit frère.. Tu peux fuir, mais tu ne fuiras pas ce que tu es !

Il mettait lentement ses mains dans ses poches regardant la direction où il était partir, il se téléportait pour le retrouver et marchait lentement jusqu'à lui le fixant attentivement du regard, il semblait communiqué avec son autre lui, celui dont Zwei désire faire revenir, qui est pour lui, le véritable Derek.

Il restait en retrait pour le moment, désirant laissé son autre lui la manipuler, en réalité c'était l'intervention de Zwei, il utilisait les pouvoirs que lui a transmi son père afin de réveiller la double personnalité de Derek.

Une fois qu'il était revenu à lui, Zwei s'avançait levant les bras.

Zwei : Il était tant que tu reviennes.

Il baissait ses mains sentant aussi tôt qu'il lui donnait un sacré coup de poing dans son estomac, il en reculait sur le coup mais gardait le sourire. Mais retirait bien vite se sourire après ce coup entre ses jambes, il avait l'habitude se souffrir, étant donné le pouvoir qu'il a, mais il déteste qu'on touche à cette partie, il levait le regard vers Derek mécontent.

Zwei : C'était un coup bas sa Derek..

Une fois que la douleur était partie, il se redressait pour le regarder attentivement, il passait sa main sur son masque lorsqu'il lui parlait de ça.

Zwei : C'est vrai que j'ai quelque peu changé depuis, mais ce masque cache quelque chose de bien précieux, et je me fiche qu'on soit plus beau que moi, je suis loin d'être quelqu'un charme les jolie fille Derek, moi, je les viole contre leur grès et elle les font souffrir atrocement, j'adore ça.

Il retirait sa main la glissant dans sa poche regardant toujours vers lui.

Zwei : Pour ce qui est de Takuma, il faudra t'y habituer, il est comme nous et tu serais bien surpris jusqu'où il peu aller, on a les même tripe.

Il s'approchait lentement de Derek.

Zwei : Mais je veux que tu me trouves avant tout que tu es bien le Derek que j'ai connu, alors, on va faire un petit test, oh pas ici, il y a trop de monde.

Il se tournait se téléportant mais avant de se téléporter il lui disait ceci.

Zwei : Suis moi.

Il se téléportait dans un endroit où Takuma et lui faisait ses petits jeux avec les femmes qu'ils emmenaient, on pouvait sentir l'odeur du sang et de cadavre, il en fit un grimace.

Zwei : Takuma, je pensais que tu aurais nettoyer toute cette merde, nous avons de la visite.

Il tendait ma main, tout le sang dans les alentours commençait à voler, Zwei aspirait celui-ci, tout le sang disparaissait et tout semblait propre sans aucune trace, sauf de deux cadavre, deux femmes dont leurs corps était remplis de blessure de peu profonde à très profonde, des jambes cassé, voir même plus, elles étaient vraiment dans un mauvais état.

Zwei utilisait ses pouvoirs, un trou noir apparaissait, aspirant aussi tôt les deux cadavre, il fermait la main fermant le trou noir.

Zwei : ET voilà..

Il tournait lentement le regard vers Derek avec un sourire en coin.

Zwei : Tu dois vouloir t'amuser, après tout ce temps que tu es enfermé, tu désires te venger ?

Il marchait pour se mettre face à lui.

Zwei : Tu vas pouvoir faire tout ce que tu désires à Gabriel, pour payer ce qu'il t'a fait, et en même temps, je veux que tu me prouves que son.. "amour", n'est plus rien pour toi, parce que c'est sa ta faiblesse et je compte bien lui mettre un terme.

Une fois que Zwei c'était téléporté, Teijo qui était toujours au côté de Shizuka baissait le regard ayant tout de suite ressenti ce qu'il c'était passé, il ne pensait pas que Zwe serait aussi puissant pour empêcher même un prêtre tel que lui, de voir ce qu'il se passait, il levait lentement le regard vers Shizuka.

Teijo : Zwei est venu jusqu'à Derek, profitant de sa faiblesse et à fait revenir son autre personnalité, Derek a laisser tomber, il ne s'est pas battu longtemps et c'est laissé manipulé. Il est redevenu comme avant... Ils sont partis, mais je ne peux pas dire où ils se trouvent en ce moment, Zwei est plus fort que je en l'imaginait, il arrive même à moi à faire en sorte que je ne vois rien de ce qu'il se passe.

Il en fermait les yeux.

Teijo : Il est bien plus puissant qu'autre fois, il est plus puissant que moi désormais, il a eu des pouvoirs du Dieu de l'enfer lui même, il est devenu encore plus incontrôlable..

Pendant ce temps, Zwei me faisait apparaître avec son clone qui me tenait toujours par la gorge, je tournais le regard vers Derek à ce moment là, Zwei faisait disparaître son clone tendait la main vers moi, je passais mes mains sous ma gorge afin de reprendre mon souffle.

Zwei : Voilà, défoule toi sur lui.

Je me redressais afin de regarder vers Derek.

Gabriel : Derek, est-ce qu'il m'a dit la vérité..

Zwei croisait les bras hâte voir ce qu'il allait se passer.

Gabriel : Laisse moi partir, Tyler est tout seul..


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Kijo

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 28
Localisation : Bande de curieux

MessageSujet: Re: quinze ans de passé   Mer 20 Fév - 2:29

Benoit revenait de ses courses allant jusque la chambre, il fronçait les sourcils entendant les pleures de tyler. Entrant il ne vit déjà pas Gabriel, le bébé était seul hurlant de toute ses forces. Lâchant son sac il couru vers lui pour le prendre dans ses bras.

Benoit: chut...Gabriel? pourquoi t'as laisser Tyler tout seul? Gabriel!

Il cherchait partout dans la chambre, la salle de bain, mais rien. Benoit paniquait de plus en plus, la première penser qu'il lui était venu c'était qu'il avait fini par retrouver Derek. Il secoua la tête, non il aurait jamais laisser seul Taylor.

Benoit: on va retrouver papa, calme toi je suis la.

Il commençait avant tout de s'occuper de Tyler, lui donner à manger, le laver ensuite l'habiller avant de se mettre à chercher partout Gabriel dans l'hôtel. Benoit demander à chaque client, chaque personnel mais personne le la vue.

Benoit: ou est ce que tu es passé bon sang?

Il savait qu'il c'était passer quelque, il n'avait que Derek en tête. Il serait revenu pour récupéré Gabriel? il baissait la tête revenu dans sa chambre assis sur son lit, il se disait que derek avait peut être perdu tout contrôle...mais si c'est vraiment le cas, il craignait pour la vie de Gabriel. Il allait devoir demander de l'aide, il fermait les yeux quelque instant et fini par se redresser prenant ses affaire d'un main toujours en tenant Tyler de l'autre.

Benoit: Sa me réjouis pas, mais il va falloir demander à ton "grand frère" Lucas de nous aider.

Ne pouvant pas prendre sa forme de vol à cause de Tyler, il pris un taxi jusqu'à chez lui. Arriver à destination il pris une grande respiration avant de toquer à la porte. C'est Missa qui ouvrit, elle fit un air surpris de voir Benoit.

Missa: Benoit?

Benoit: j'ai un problème...

Elle le laissait entrer ayant bien compris que c'était urgent, Benoit allant jusqu'à Lucas qui regardait la télévision.

Benoit: crois moi que je serais pas ici si c'était pas urgent Lucas, mais Gabriel à disparu...et j'ai bien peur que se soit Derek qui est derrière tous ça.

Missa: qu'est ce qui te fait dire ça?

Benoit: je me suis absenté le temps de chercher des affaires pour Tyler et lorsque que je suis revenu, gabriel avait disparu...mon fils était seul à pleurer, c'est pas Gabriel qui serait partit volontairement en laissant seul un bébé.

Missa tournait son regard inquiet vers Lucas.

Missa: mais pourquoi accusé Derek? je sais qu'il a commis une erreur, mais enlever Gabriel et laisser le bébé....j'ai du mal à y croire.

Benoit: Il a bien violé Gabriel et après se que Gabriel lui a dit...

Il soupirait se dirigeant vers le divan y posant Tyler sur un coussin.

Benoit: Gabriel à rompu une bonne fois avec Derek, il ne voulait plus le voir...et c'est la que pour la toute première fois dans ma vie, j'ai vus Derek pleurer. Je suis certain qu'il est arriver quelque chose à Gabriel, tyler pleurait d'une façon inexplicable. J'ai vraiment besoin de ton aide Lucas, pas pour moi, mais pour Gabriel et Tyler.

*****

Raynor gardait les yeux au ciel regardant Zankou se débattre comme il le pouvait de cette sphère que Cole continuait à faire grossir de plus en plus. Tournant son regard vers Hatchiko il plissa les yeux se demandant ou est ce qu'elle voulait en venir.

Raynor: n'essaye pas de jouer avec moi fillette ou l'a prochaine fois je sortais le coeur de cette jolie poitrine.

Il tentait de l'ignorer levant à nouveau les yeux, mais après sa dernière fois il se décala de Cole s'avançant de deux pat vers Hatchi.

Raynor: qu'est ce que tu essaye de me dire! que sais tu?

Il ne vit qu'une personne qu'il avait enfermer et apte à tous les détruites, mais disait t'elle la vérité? ou avait t'elle utiliser ses pouvoirs afin de voir un moment précis dans son passé et tenter de jouer avec ça?

Raynor: je n'en crois rien! Silas et MES pouvoirs ne peuvent pas être enfermer au même endroit! c'est impossible! je l'aurais sus!

Pourtant Silas est très intelligent, il aurait peut être été mis au courant des pouvoirs enlever par leurs mère et les volés pour qu'une jours il vienne lui même le libérer...il fermait les yeux ne voulant pas y croire, sa serait une trop grande coïncidence.

Raynor: bien essayer gamine, mais sa ne prend pas avec moi! Cole continue!

Fronçant de nouveau les sourcils il comprit que c'était de Avner dont elle parlait, à l'instant même il apparu. Il savait que la il était pas à la hauteur, mais réfléchissant à nouveau il se demandait si elle lui avait pas mentit tout à l'heure. Elle a vue l'arriver de Avner, est ce qu'elle prédit également le réveille de Silas ou est ce une ruse pour mieux le duper?
Cole ne semblait pas entendre ni voir Avner et continuait d'obéir au ordres de Raynor, mais alors qu'il lui ôta le collier celui ci cligna des yeux, ses pupilles redevins noir et sous la fatigue s’écroula. Avner l'attrapait le maintenant contre lui pour ne pas qu'il tomber.

Cole: Avner? qu'est ce que tu fais la? pourquoi tu pleure encore..

Il ne se souvenait de rien avec Raynor, juste le moment ou il l'avait rendu visite désirant se venger de Mike. pour lui c'était de sa faute si Avner était partit, il lui en voulait au point d'accepté de servir raynor. Il le regardait tentant de cacher la joie qu'il éprouvait de le revoir écoutant son petit serment.

Cole: arrête de me vouvoyez! je te l'ai déjà dit bon sang.

Cole devenait rouge à la fois gênez et en colère qu'il lui demande de coucher à nouveau avec lui devant tout le monde, il le regardait le fusillant du regard.

Cole: j'ai pas perdu plein de sang au point d'en crever, c'est qu'une saignement de nez...pourquoi je saigne du nez d’ailleurs!? deuxièmement je suis encore TRES en colère contre toi! tu m'as lâcher que tu voulais devenir une femme, tu es partit pendant des années sans même me dire quoi! et maintenant tu viens de lâcher que tu voulais coucher avec moi devant tout le monde! tu perd rien pour attendre dieu de pacotille!

Il marmonnait des choses incompréhensible entre ses dents tout en posant son front contre son épaule, celui ci se téléportait près de Raynor le regard froid et prit le collier pour ensuite le jeté à terre.

Raynor: tu l'as cassé en le retirant! qu'est ce que tu veux que j'en fasse!? ta bien de la chance demi-dieu, quelque minute plus tard et tu aurais retrouver qu'une cadavre froid comme petit copain.

Il leva à nouveau les yeux vers Zankou lorsqu'il parla de lui, la sphère se mis à se briser de part et d'autre. Il avait plus personne pour le maintenant et fini par éclater. Zankou tombait la te^te la première et pour pas détruire d'avantage les environs il reprit forme humaine s'écrasant violemment contre le sol.

Zankou: RAYNOR!!!

Celui ci observait n'émettant aucune expression, Zankou se relevait fusillant du regard Raynor marchant dans sa direction mais un gros rocher lui tomba sur la tête et se fissura en deux avant de tomber sur le sol. Il en cria de colère shootant dans chaque rocher avant de se remettre à marcher rapidement vers Raynor.

Zankou: je vais aussi te faire tomber des rocher sur le coin de la gueule Raynor!

Raynor: tu m'as cherché...

Zankou: QUOI? c'est TOI qui me cherche! tu veux voler MES pouvoirs!

Raynor: tu les mérites pas et se son MES pouvoirs.

Zankou: connerie! c'est à moi que mère à parler de ses pouvoirs, c'est à moi qu'elle voulait les donner! si tu aurais pas jouer les fouines t'en aurais jamais rien su!

Raynor: sa montre à quel point elle est bête, elle a jamais su reconnaître la vrai valeur des gens et encore moins à quel point j'étais supérieur à toi.

Zankou: si bien au contraire! elle a bien vue que c'était moi le plus fort!, le plus beau! le plus grand! le plus musclé et j'ai une plus grande que la tienne!

Raynor serra les poings et fini pas ne plus arriver à tenir son sérieux, il attrapait les cheveux de Zankou les tirant vers lui!

Raynor: j'en ai assez de toi pauvre clown! tu es LOIN d'être le plus attirant ici! tu te crois le plus musclé d'entre nous deux! tout ça parce que monsieur connait pas les t-shirt! je suis bien plus foutu que toi Zankou! et tu pense que cette couleur de cheveux est sexy peut être? on dirait que tu as trempé ta tête vite dans un pot de peinture!

Zankou: tu parle! t'es jaloux mon pauvre Raynor.

Raynor: Jaloux!? t'es pas sérieux mon pauvre Zankou! comment on pourrait être jaloux d'un crane vide comme toi!

Zankou poussait un cris de colère et fini par taper sa tête contre celle de Raynor, celui ci reculait de deux pas posant sa main sur son front.

Zankou: Sa c'est pour la tête vide!

Raynor rageait à son tour fonçant sur son frère le frappant au visage le flanquant à terre, il se mit sur lui l'attrapant par la gorge tendant de l'étrangler.

Raynor: j'aurais du t'étrangler avec ton cordons bélicale pendant que t'étais encore dans le ventre de mère!

Il continuait à se battre comme deux enfants, Cole les regardait d'un air désespéré et fini par se tourner vers Avner plongeant son visage dans son cou.

Cole: Amène moi loin de ses deux fou et je réfléchirais peut être à ta demande.

raynor et Zankou finissaient pas se séparer respirant rapidement tentant de se calmer.

raynor: tu peux pas retrouver ses pouvoirs parce que cette fille la bas prétend que Silas les détiens! pas question de le réveiller!

Zankou plissa les yeux restant figer à regarder Raynor, lu passait sa main sur son visage étant à bout.

Raynor: tu te rapelle pas de lui...

Zankou: non.

Raynor: raaahh qu'est ce que je te disais! la taille de ton cerveau est pas plus grand que celui d'une écrevisse! c'est le prêtre noir qui nous a entraîner imbécile de frère! il va nous tuer si on le libère! maintenant reste à voir si cette morveuse dit la vérité!



****

Sébastien s'était en quelque chose trahis en lui parlant de cette façon et a attirer la colère de Heley, se qu'il désirait pas évidemment. Elle avait pas tout à fait compris le fin mot de l'histoire, mais sa le laissait malgré tout assez mal à l'aise. Il baissa les yeux n'osant pas affronter son regard.

Sébastien: non Heley c'est pas se que tu crois, enfin...j'ai pas l'intention de t'espionner. Attend Heley laisse moi juste t'expliquer.

Atori sourit assez satisfait, il passait à côté de lui allant jusqu'au toilette mais n'entra pas attendant appuyer contre le mur Heley sorte.

Sébastien s'asseyait sur le banc serrant ses cheveux Brook s'approchait de lui posant ses deux mains sur ses hanches furieuse.

Brook: alors comment ça tu voulais espionner ma soeur! espèce de pervers!

Sébastien: Quoi? non pas du tout, son père voulais juste que...

Brook: que quoi? aller parle je connais quelque petit jeux de torture pour un garçon!

Il ouvrait grand les yeux levant les mains pour qu'elle se calme.

Sébastien: non non non! il voulait que je rencontre Heley, je...je l'avais déjà vue de loin et elle me plaisait beaucoup, Lucas est un bon amis de mon père tu sais et...mon père à fini par parler de se que je ressentait pour Heley, Lucas est très gentil il a voulu m'aider à en me poussant à m'inscrire à cette école c'est tout.

Il mentait bien évidemment, il ne voulait pas trahir Lucas même si sa le gênais de faire une tel chose à Heley.

Brook: donc ma soeur te plait vraiment?

Sébastien: oui.

Brook: bien je lui parlerais alors, mais je sais pas ou elle est passer.

Heley fini par sortir des toilettes Atori se tournait vers elle fronçant les sourcils, malgré qu'elles est passer de l'eau sur son visage il comprit qu'elle avait pleurer.

Atori: il ta fait pleurer...il va le regretter se petit homme.

Ses sourcils se relevaient étonner de sa demande, il en oubliait sa colère contre Sébastien.

Atori: tu en ai sûr? as tu le droit de quitter l'école alors qu'elle n'est pas terminer?

Brook l'observait de loin ne sachant pas se qu'elle devait faire, Atori attrapait Heley la serrant contre lui et fini par se téléporter jusqu'à un hôtel luxueux ou il s’ajournait pour le moment.

Atori: comme je te l'ai dit j'ai pas de chez moi, mais c'est ici que je pense à toi...enfin lorsque je peux être près de toi.

Il prenait ses mains s’asseyait sur une chaise pour être au moins plus ou moins à sa hauteur, il sourit finissant pas poser son visage contre sa poitrine fermant les yeux.

Atori: j'ai été très jaloux te voyant discuté avec se garçon...je te veux rien que pour moi Heley, sa fait si longtemps que je t'attend, jamais le temps m'a paru aussi long. J'ai jamais eu besoin de faire ça avant, je veux dire...résister pour pouvoir toucher une femme.

Il r'ouvrit les yeux se décalant afin de la regarder dans les yeux.

Atori: mais je suis pas comme mon père, je veux pas être comme lui...sinon se petit chemiser serais déjà retirer depuis longtemps.

Il sourit approchant à nouveau son visage vers sa poitrine, mais passait uniquement son doigt sur son vêtement passant en son centre.

Atori: un jour peut être tu m'autorisera à te l'enlever, lorsque...tu sera prête. Pourquoi désirait tu venir ici? seul avec moi? ton père risque de me détesté d'avantage si il l'apprenait.


****


Qu'est ce que je me foutais de savoir que mon coup de genoux était un coup bas ou non, il l'avait bien mérité et c'était encore pas grand chose, mais je sais que le bombarder de coup ne servirais à rien à part perdre de l'énergie.

derek: inutile de perdre ton temps à me rappelé comment tu t'amuser avec les filles Zwei! je pense le savoir depuis tout se temps et je déteste Takuma point barre! se type et bruyant et c'est le fils de Teijo! sa me donne une bonne raison de plus de le détesté!

Je fronçais les sourcils le fixant bien alors que lui s'approchait.

derek: qu'est ce que ta derrière la tête Zwei, j'ai rien à prouver! alors ton test j'en ai rien à foutre tu vois.

Il le suivait malgré tout curieux de se qu'il avait derrière la tête, réapparaissant dans leurs vieux bâtiment en ruine je bouchais mon nez sentant cette odeur infect.

derek: t'es pas sérieux Zwei! déjà à l'époque je supportais pas que tu foute autant de bazars et maintenant je vais devoir supporter ce lui la aussi en plus!

Takuma; j'ai l'air d'une bonne à tout faire Zwei et pourquoi il est la celui la? oooohh, t'es retrouver ton petit frère chéris? que c'est mignon.

Derek: on va pas être pote toi et moi.

Takuma: tant mieux j'en avais pas l'intention.

Zwei se débarrassait du bordel causer par Takuma qui restait assis à regarder dans ma direction, j'en avais envie de lui crever les yeux. Je commençais comprendre ou mon frère voulait en venir, cette histoire de vengeance et de test...il va se pointé avec Gabriel.

derek: tu m'emmerde à te mêler de mes affaires Zwei, pour ça ta pas changer.

Takuma: je te parie trois femmes qu'il ne fera rien.

Je continuais à regarder mon frère dans les yeux malgré qu'il avait fait venir Gabriel, j'aurais préféré ne pas le revoir. Je fermais les yeux prenant une grande respiration et fini par tourner mon regard vers Gabriel.

Derek: Tyler? ahhh oui Tyler..pourquoi je devrais m'inquiété pour lui Gabriel? tu m'as pourtant bien fait comprendre que je faisais plus partie de ta famille...alors qu'est ce qu'il est pour moi? rien.

Je regardais à nouveau vers mon frère, mais revins vers Gabriel utilisant ma rapidité pour lui faire face attrapant son visage pour le flanquer à terre. Je me baissais pour attraper par les cheveux et le traînait jusqu'à une autre pièce ou autre fois fut ma chambre.

derek: aller viens faut qu'on cause tout les deux et seul

Je le lançais dans la pièce fermant la porte derrière moi, j'avais aucune envie de Zwei m'observe. Takuma le sourire jusqu'au oreille regardait toujours vers Zwei.

Takuma: ton petit frère chéris n'est pas encore tout à fait rétablis on dirait...pauvre Zwei toi qui était si impatient que se jour arriver. tu me dois deux femmes!

Je regardais vers Gabriel tout en passant ma main dans mes cheveux.

derek: lève toi! et installe toi sur le lit...on doit causer je t'ai dit.

Il allait pas assez vite à mon goût, je l'attrapais par ses vêtement le frappant au visage l'obligeant à se coucher sur le lit.

Derek: je devrais te massacrer Gabriel...espèce d'hypocrite!

J'utilisais ma rapidité pour me mettre sur lui l'empêcher de se relever le tenant par les bras.

Derek: ton petit Derek et partit Gabriel, après tout c'est toi qui l'a demander...tu voulais plus le revoir et il t'a écouté, pouff il est plus la...alors content Gabriel?

j'étais pris de frénésie, malgré que je prétendais ne plus être l'autre Derek qu'il avait connu, mais désire était encore la...plus fort encore. J'approchais mes lèvres de sa gorge reniflant son odeur exquis, il est humain suis m'excitait d'avantage.

Derek: sa faisais longtemps que j'avais oublier...cette bonne odeur de toi, c'est un bon point pour moi, mais pour toi...haha, j'ai pas envie de te tuer malgré tout...mais j'ai envie de te faire souffrir atrocement.

Je le lâchait afin de pouvoir tenir son visage entre mes mains.

derek: je vais tout d'abord te faire regretté de m'avoir laisser tomber, ensuite je vais retrouver cette enfoiré de Benoit...et le tuer sous tes yeux.

Je fermais les yeux ricanant.

derek: oué et noyer se petit batard...Tyler c'est ça.

Je le lâchais pour lui donner un coup au visage, je tentais de ma calmer même si c'était presque impossible.

derek: tu es encore pire que moi....tu jouait les victime parce que j'ai forcer ton Derek que t'aime tant à te violé...AH! tu me fait pitié! tu aurais bien pu utiliser tes pouvoirs pour me faire explosé la tête! ta rien fait!

J'attrapais son visage dans ma main le serrant montrant les canines.

Derek: t'avait aimer que je te baise Gabriel! et t'ose pas l'admettre! tu gémissais pour moi! espèce d'hypocrite.

rageant je me retirais de lui tournant en rond dans pièce, mais fini par le regarder à nouveau. Je m'arrêtais fermant les yeux quelque instant.

Derek: cours Gabriel...pendant que tu le peux encore...cours pour sauver ta peau.

Je gardais les yeux fermer tendant d'empêcher mon autre moi de reprendre à nouveau le dessus, je dois l'empêcher de le tuer...je veux pas. Mais lorsque j'entendais la porte et ensuite qu'il courrait, je r'ouvrais les yeux le regard le plus noir. Je me tournais m'avançant doucement vers la porte regardant vers le couloir ricanant.

Derek: j'espère que tu cours vite Gabriel.

Je marchais moi tranquillement dans les couloirs écoutant les bruit de pat.

Derek: sa peut être un vrai labyrinthe ici quand on connait pas Gabriel attention pas de te perdre!

Je me tournais le voyant essayer de montrer des escalier.

Derek: ah te voilà!

J’attrapais rapidement sa cheville le faisant tomber, je tirais lentement vers moi.


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Light

avatar

Messages : 1605
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: quinze ans de passé   Mer 20 Fév - 5:25

Avner continuait de regarder Raynor, celui-ci tapait son collier à terre, il baissait les yeux regardant vers celui-ci lorsqu'il lui disait qu'il était cassé, il relevait le regard vers lui.

Avner : Je suis navré, je ne désirais pas le cassé, mais il faisait du mal à Cole, et je ne permettrais pas qu'il lui arrive quoi que se soit à Cole.

Il tournait le regard vers Cole lorsqu'il commençait à lui parler, il le regardait les yeux pétillant du regard heureux qu'il lui adresse la parole.

Avner : je suis très heureux de savoir que tu n'as rien de mal, j'ai eu si peur.. Je suis désolé, pour moi, sa m'a paru une éternité que je ne t'ai plus revu également. Mais je compte bien rattraper le temps perdu, et malheureusement, les Dieux ne désirent pas changer mon sexe, j'espère que.. Sa ne changera pas pour ce que j'éprouve pour toi, je te désire, et je suis prêt à faire des effort à te tutoyer mais que normalement je n'ai pas le droit de le faire.

Il lui sourit serrant bien Cole contre lui disait qu'il voulait partir et qu'il réfléchirait à sa demande, il se téléportait aussi tôt loin d'eux.

Hatchiko regardait la scène entre Raynor et Zankou sans rien dire, elle avait l'impression de voir deux grand enfants se chamailler pour avoir sa part de bonbon.. Sauf que la, c'était pour des pouvoirs. Elle redressait un sourcils les regardant tout les deux..

Elle soupirait, croisant les bras.

Hatchiko : Vous pouvez arrêter de vous disputez.. Vous êtes tout les deux beau, ce qui concerne de qui a la plus grande, sa je n'en sais rien..

Elle les regardait plus sérieusement lorsqu'il finissait enfin par être sérieux.

Hatchiko : Je disais la vérité à propos de Silas et de vos pouvoirs, c'est lui qui les détient.. Et j'ai pu voir dans l'avenir que Silas serait de nouveau de retour, c'est rare lorsque mes visions sont fausses. je crains donc que même si se n'est pas vous qui allez le libérer, se sera sans doute quelqu'un d'autre.

Elle gardait son sérieux face à ses deux grands colosses comparées à elle.

Hatchiko : Si vous ne me croyez pas à mes pouvoirs, vous pouvez faire un test pour vous prouvez que je ne mens pas.

Elle fermait les yeux

Hatchiko : Je n'ai jamais vu Silas.. Mais je peux vous le décrire. Elle envoyait les images de ce quelle voyait dans sa visions à Zankou et Raynor, lui montrant Silas belle et bien en vie dans se futur.

Lucas était entrain de regarder la télévision, sa tête posé sur sa main, il tournait le regard ayant entendu la conversation qu'il avait avec sa femme, il regardait par la suite vers Benoit qui finissait par arriver, lui suppliant qu'il lui vienne en aide, Lucas finissait par se lever le regardant bien.

Lucas : Bien entendu que je vais aider, il s'agit de mon père.

Il détournait le regard malgré tout.

Lucas : Derek ne ferait jamais de mal à Gabriel Benoit, tu n'as encore rien compris.. Derek l'aime à un point inimaginable et d'ailleurs tu le sais aussi que c'est exactement ce que ressent Gabriel pour lui bien qu'il ne tente de ne rien montrer paraître..

Il le suivait du regard remettant ses lunettes.

Lucas : Bon, assez discuté, Tu m'accompagnes Benoit ou tu restes ici ? Mais il veut mieux laissé le petit Tyler ici, Missa va le garder.

Il fermait quelque instant les yeux tentant de repérer son père, mais Zwei empêcher tout le monde d'y arriver, il rouvrait donc les yeux les sourcils froncés.

Lucas : Je n'arrive pas à trouver leur trace.. Quelqu'un m'en empêche et Derek n'est pas capable de ça.. Il doit être accompagné de quelqu'un, de Zwei par exemple.. Et je pense savoir où il se trouve.

Il tendait la main vers Benoit, le téléportant avec lui jusque là.

Heley ne voulait pas non plus que Atori vienne à faire du mal à Sébastien malgré qu'elle lui en voulait, enfin, elle en voulait particulièrement à son père. Elle se laissait serrer tout contre Atori, elle fermait les yeux ne regardant plus en direction de sa soeur et se laissait téléporté.

Une fois qu'elle arrivait où Atori vivait en ce moment, elle regardait autour d'elle pour regarder la pièce, c'était très beau, elle fut surprise devant une pièce aussi chaleureuse, il y avait beaucoup d'espace et les meubles était très sobre.

Elle revenait vers lui afin de le regarder, celui-ci s'installait sur une chaise afin d'être plus à sa hauteur.

Heley : C'est très joli ici.

Elle serrait les mains de Atori contre siennes et baissait la tête surprise de voir qu'il posait son visage sur sa poitrine, elle en souriait malgré tout, elle aimait qu'il se montre aussi doux et tendre avec elle.

Heley : Pourtant.. Tu n'as pas être jaloux.. Je ne le connais même pas.

Elle ouvrait légèrement la bouche lorsqu'il disait que normalement il n'avait pas besoin de résister pour toucher une femme, elle finissait par la refermer détournant le regard, son coeur battait plus rapidement sachant de quoi il parlait.

Lorsqu'il se redressait, elle tournait le regard afin de le regarder, elle rougissait lorsqu'il parlait de lui retirer son chemisier. Elle aimait malgré être auprès de lui, et surtout, le contact lorsqu'il passait son doigt sous son chemisier entre sa poitrine, ses grand yeux bleu virait virais vers les siens.

Elle avait très envie au fond d'elle que son père en la considère plus comme une petite fille, elle voulait qu'il comprenne qu'elle devenait une femme, peut-être que si elle se laissait prendre par un homme, qu'elle perdrait sa virginité, il se rendrait compte qu'il n'a plus a faire à une gamine ou au contraire il serait encore plus en colère.

Heley : J'en avais envie.. Je sais que ici mon père ne pourra pas m'espionner et je voulais également.. être avec toi.

Elle attrapait sa main qui touchait encore son chemisier, elle approchait lentement son visage du sien déposant une baisé sur ses lèvres, elle fermait les yeux et baissait ses oreilles en arrière trouvant cette instant plus que merveilleux, des frissons lui parcourait le coeur, elle sentait des petites étincelles, elle finissait par se retirer de lui surprise de ce qu'elle venait de faire, elle en détournait le regard et lâchait sa main.

Heley : Je.. Je ne comprend pas pourquoi c'est moi dont tu t'ais imprégné.. Il y a tellement d'autre femme qui sont.. Plus belle. En plus, je n'ai aucune expérience avec les hommes.

Elle le regardait du coin de l'oeil à cette instant.

Heley : C'est la première fois que j'embrassais quelqu'un.. Et tu m'intimides beaucoup, tu es... Très beau, séduisant, je me sens toute bizarre quand je suis toute seul avec toi.


Je regardais bien vers Derek, j'avais bien remarqué qu'il avait changé, il n'avait pas le même regard et pourtant je suis sur qu'il y a toujours une partie de lui qui est toujours là, mais après ce que je lui ais dit, je doute qu'il va accepter mes paroles, je baissais les yeux craignant déjà ce qu'il allait se passer, je n'arrivais pas à le toucher, même en lui parlant de Tyler..

Zwei regardait attentivement ce qu'il se passait et était pressé de voir ce qu'il allait se passer, il tournait le regard vers Takuma lorsqu'il lui faisait son pari.

Zwei : Bien, moi je vais te prouver le contraire Takuma, regarde bien..

Je fus surpris, Derek utilisait sa rapidité, attrapait ma tête et me planquait contre le sol, cela me cognait la tête, j'avais une marque d'ailleurs et j'étais quelque peu senée mais toujours conscient. Je sentais qu'il m'attrapait par les cheveux pour me tirer jusqu'à son ancienne chambre, Zwei le regardait bien.

Zwei : Causer ? Derek je ne l'ai pas emmené pour que tu faces causette avec lui !

Il grognais entre ses dents tournant le regard vers Takuma.

Zwei : Se n'est pas encore terminé, je n'ai donc pas encore perdu mon "pari" Takuma ! Humph..

Il tournait le regard vers la porte que Derek avait fermé, il haussait les bras soupirant de plus belle et s'installait dans le divan.

Moi j'étais paniqué, il venait de me pousser, et étant donné que j'étais devenu humain, j'étais très faible face à lui.. Je tentais de reprendre mon souffle, jusqu'à ce que Derek me demande de m'installer sur le lit, je me levais pour lui obéir mais il m'attrapait par mon haut et me donnait un coup de poing au visage, j'en fus propulsé sur le lit, je crachais du sang, ma lèvre saignait. Je regardant vers Derek du coin de l'oeil.

Je tentais de me redresser mais il se mettait au dessus de moi, je restais donc coucher sur le dos le regardant, ma gorge était noué.

Gabriel : Bien sûr que non je ne suis pas content.. Je n'ai jamais voulu ça..

Je tournais le visage sur le côté lorsqu'il commençait à me renifler, il avait sans doute déjà remarqué que j'étais devenu un simple humain. Il ne désirait pas me tuer, sa me soulageait d'entendre cela, mais mon coeur se contractait malgré tout puisqu'il disait qu'il désirait me voir souffrir.

Gabriel : Je t'en prie Derek..

Je le regardais de nouveau, obligé étant donné qu'il faisait en sorte que je le regarde en m'agrippant mon visage.

Gabriel : Laisse Benoit en dehors de ça.. Si tu as des choses à réglé c'est avec moi..

Mes yeux s'écarquillait lorsqu'il me parlait de Tyler.

Gabriel : Tu ne peux pas faire ça, c'est aussi ton enfant.. Se n'est qu'un bébé..

Il me redonnait un coup, j'en gémissait et détournait le regard.. J'ouvrais lentement les yeux pour le regarder de nouveau après ses paroles.

Gabriel : Jamais je n'utiliserais mes pouvoirs sur toi.

Bon, la de toute manière je ne peux plus les utiliser étant donné que je ne les ais plus.. mais d'un côté.. Il a peut-être raison, j'évitais de le regarder, me rendant compte que j'ai eu du plaisir lorsqu'il ma.. forcé à coucher avec lui se jour là.

Lorsqu'il me disait cela, je ne savais pas quoi lui répondre, je n'arrivais même plus à réfléchir de toute manière.. J'avais mal partout.. Lorsqu'il c'était retiré de moi, je me redressais, il veut que je m'enfuis.. Est-ce que c'est Derek ? Je ne perdais pas une minute, je me levais malgré mes quelques douleurs, je tentais de ne pas les ressentir, j'ouvrais la porte et commençait à courir.

Zwei tournait lentement le regard me voyant courir, il fit un sourire comique voyant que Derek voulait jouer à son jeu, il tournait le regard vers Takuma.

Zwei : Tu vois, il veut s'amuser avec lui à mon jeu préféré.. C'est toi qui me doit des femmes Takuma.

Je continuais de courir, je ne connais rien de cette endroit, mais mon coeur battait de plus belle entendant la voix de Derek me poursuivre, je commençais à monter les escaliers, mais il m'attrapait par le cheville me refaisant tomber. Je me retournais pour le regarder à cette instant, il commençait à me tirer vers lui, j'en tapais mon pied libre sur son visage le repoussant.

Gabriel : Arrête Derek !

Je me remettais sur mes jambes et me remettais à courir, je m'enfermais dans une pièce et commençait à pousser le meuble pour bloquer la porte. Je me retournais rapidement .. Je marchais rapidement jusqu'à la fenêtre tentant de l'ouvrir mais elle était bloqué, si j'avais mes ondes.. Je l'aurais explosé.. Je frappais dessus et finissait par me retourner vers la porte.

Gabriel : Derek, il faut que tu te battes, ne laisse par Zwei te manipuler..

Lucas apparaissait devant l'endroit en question accompagné de Benoit, il regardait le bâtiment, il sentait aussi mon sang.

Lucas : Ils l'ont blessé, on y va.

Il entrait à l'intérieur, Zwei avait ressenti rapidement sa présence, il apparaissait devant lui tendant la main et lui lançait une boule de feu noir dans sa direction, Lucas le recevait de plein fouet sur le coup, il ne s'y attendait pas et se retrouver à côté de Benoit sans avoir réussi à entré à l'intérieur. Il se tournait sur le côté, attrapant ses lunettes et levait le regard vers Benoit du coin de l'oeil.

Lucas : Je vais bien.

Je dis ça, jusqu'à ce que je me rend compte que mon chemisier continuait de brûler de se feu noir, je tentais de l'éteindre mais je n'y arrivais pas, je retirais rapidement mon chemisier et le jetais au sol, j'en grimaçais, il adorait se chemisier.

Lucas : C'était quoi ça..

Zwei : Certaines flammes des enfers sont extrêmement puissant, ceux-ci ne s'eteint pas, il corromp tout sans qu'on puisse l'arrêter.

Lucas se redressait il était un peu brûlé mais n'allait pas abandonner de si peu.

Lucas : Ah oui ? Hum.. C'est ce qu'on va voir. Benoit, je m'occupe des deux là, toi va voir Gabriel.

Il avait également senti la présence de Takuma.

Zwei tendait la main vers les flammes noir qui avait brûlé le chemiser de Lucas, celui-ci changeait de forme prenant l'apprence d'une panthère, un de son oeil était jaune et l'autre était rouge et son iris était verticale, tel qu'un oeil de démon.

Lucas fit apparaître son autre forme, celle de l'ange déchu, il évitait l'attaque de cette panthère de flamme noir, il utilisait ses pouvoirs, une panthère exactement identique apparaissait sauf que elle, ses flammes était bleu, il se battait l'un contre l'autre férocement, ses deux yeux était de couleurs violet tout comme ceux de Lucas.

Zwei : Je vois.. Tes pouvoirs sont emmerdent "Lucas".

Lucas : Parle pour toi.

Zwei tendait la main faisant apparaître sa faux, il se mettait à courir vers Lucas et commençait à l'attaquer, Lucas évitait ses attaques avec agilité, les deux panthères continuait de se bagarrer tout les deux. Lucas tendait la main, tout en évitant ses attaques, créant une boule bleu qui tournoyait très rapidement sur elle même, il la tenait bien entre sa main et attaquait sur le masque que portait Zwei se doutant que sa devait être la sa faiblesse.

Zwei avait compris sont intentions, sautant en arrière pour éviter son attaque, mais son masque se brisait en éclat, il en passait sa main cachant son oeil, mais finissait par le retirer levant le visage avec un sourire narquois. Toute sa chair était brûlé, il avait une énorme cicatrise et portait un oeil de démon qui était terrifiant à voir.

Lucas : Tout compte fait, tes encore mieux avec ce maudit masque que tu portais.

Zwei : je vais te massacrer !






Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: quinze ans de passé   

Revenir en haut Aller en bas
 
quinze ans de passé
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le monde de minelia (forum devenu privé) :: Le continent de Grimdor :: Citée d'Hurleval :: Autres-
Sauter vers:  

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit